<%BANNER%>







PAGE 1

r MATIN aie de la fore L Convalescence Neurasthnie Tuberculose Anmie < LOBOI ~£**' •* %  * S^w %  1 > I ; fan %  Vif %  • %  %  I 1 | %  I '.' Prie 1 S"i %  (]• Taillant Coiisiynataire peur HaAi • J Seuice du 2 Juin 1924, e Monlittur ta M rat L Lu lerj .\1.. inal a itn ai l're! i. I: .Il ik>S pro m I %  p^l i aura 1 1.-11 ui plu I II,' lettre lu Pi tal i t'Arron lisMm D I Poi i-Prii liure m itribul il) 1 •' i Daul inl qui i uir pp !. i J ur lu de* du vl %  i i '-n I ri M ii 'A . Le* lu 1 Ei oie d onl if* feci i i ii u ioal .i la i on I l'ill I i La i loin Le Ma m il esl .m un avis i oncernani la n de< eux qui vool i ix qui ma uilles, lormi menl i i Secrlau I Inl rieur. An l l l' n I I de l'I -< rJ25, le Con m ni u ion l\i uvredu Coiiui lu Ui ipeau . An' B i Mai %  • i pour la soin i ula Go api gaie I ; \ Grande tte SU'mlioHede Lima i i U, > • %  Lin i • i ii i Il j sera re| • v i m ii |i La i Ira Sl Marie pr i m ri de b'ran I Nul >i mti | cal il il 0 de t." 1 aili-l a ^ mu ai< *.. ite-l lima. U Iremblemenl de leria ; i a Japon i'i le chmmaye i ioli m. d i ii >rg ine h-1.1 ira idaiie du Bureau lnl r D il du i ravall, donne pro I os de la qi e-i on de I org mita la ii iw.il au Japon i la tuile de li dei nii e i ataalroplie, le 11 n ulvanta au* rappci u Mrs ailla nos ura. Parmi li problra %  donl la M lution s'est imposi au %  '; on ivi I ioce epra la ri eol %  i de terre, relui du • h .m ige .i retenu plui psiticulie .i l'allenl des ni l Irucli I" 13.00 i nns ii r luil au i li. mas • dea dizain il-, m ii i %  : MI.-, l ii grand nombre de travailleur! iutellec i fgali ma il perdu i u ion. i i ml doi ai l.i situ ilion criti i| i... \ingl m | n uveaui bureaux ..... i . I >nl MU i .i l'..ivi.i et cinq Veko i io l'armi le isica plui nu porta lea pi iaei par i lui. il j %  lieu de rai ntionn ir celles •i ani oui igei lea banqui s. I en n • ea cl les usines .1 >u I l>* onl t il iiruils par le .i mvoyer leui empl • .Luileurs us au lieu de lei g liei ei "d in* itai les bureaux di ilacem nt %  amlioi |i n rvicea el le s'efl >roef OL PARIS vindant 11 Dll.l 1 1 u M.UILHI lit MoNDI Produits des Premires Marquas .1 ii.ijours de [irtniirt (rakhtur I SE 6\ I I.K i^CALlT : • LA MEILLEURE HAYDN MM'i l\l. POUR LES COLONIIS DnOOl 1 un lu hiiuHIsTBHlB BpaoAuxaa Franvie t LUangrM 8II..S 1)1. Q| INIM-. PUISJ IbttS produit* m flaront, ampoule, comprime, cochit. SOLVTIONS liiiiUKHMlql'ia BANDAGES, CKINTLIU s. BAS A VARIGE8 APPAREILS HTGltNIQDKS |ioiir II.IM uviffi APPAREILS ORTHOPEDIQUES Sringxu 1 f\ypod*rmUfat PHARMACIES 0£ POCHE, DE VTACE COFFRES PHARMACEUTIQUES pour L'siui's. ('.iiiniiiiiiie, etc. Projelu de Fnrlurc et tous TtnttigMnutnt ur tfrniantt* udreitg PHARMACIE PRINCIPALE 49, RUE REAUMUR 88-90. BOULEVARD SEBASTOPOL PARIS MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE m en France ni l'Klranger. Balloon TIKKS PNEU .BALLOON L' ruoii Ballmm labrique fpar'le 0nloa g de Canada eal l damier mol ea perlection et pni. Yaus pouvai les monte! pouvez tes munier s us changer *I'JII W. Qiiinlin Williams. Distributeur, Dunlop Tire and llubbe: Gaods Co. L / D 17/ , Hue In Magas n Je l'Elal i. ^. Le Uroblme de i irrigation li lusslion .U ,1 irri|ation de nos plaines retil 1 BIS pi st^u I elle %  eule la soluti n du prob 1 me 1 i ce point puis 1,1 nouvelle dire li n du bp t| 1 ,ii1 n est rel nue 1 si Ils ma lil i.ible. La eal de sai 1 ci n n 1..1 la ral ssr Bnvi .igranl •, inp •• la 1 lains du Lui de s.u li 1.u1 1 1 otiible celte innovation oj nei aut 1 ,.. du leuve %  Artibonile , ali.ique d'autres pei sei 1 qu avec .. ^ .1,1. n. 1 muni,h,-. ..M 1 un,ut obtenir un r*> ull .i fii iiii | ,1 lreaux de .1 1 I 1 1 II nl* ni, qu 'celle* font In prou \ qu .i | lents li %  u. 1 ,•-! un probli me qui I. h iqu s ; 1 1 ils fe1 i, ni bii n .i ;el LeliD et Finki lut Fone(e 18"e Supriorit Bas prii Promptitude Tous |>rodiiits chimiques,pliarmaceutiquas i JSJ*" S arUcles \uiidaltles dans une pharmacie. Epier-, |N>i\re, Cannelle,(iroflc.Aliis vtill*. M'tsstrjll rleetc, rtr.SICIll. MAT NE Spcialit: Marque prive I v sol deuinlaclant, aiiaja)iner ie. Articles pour hahiers, 1 1; 1 y Runi, Choenlat Za Ire, lin le foie de Moi ne, lOmulsion Clcl Cruaa, A traits pour faire essences et eau le toilette,tau *|niinlne, l'ouilre contre les insectes. Solution pour 00server les u'fs frais, Lait de Magnsie, l'ouilre aup 1 eure pour la toilette les enfants, essence d* llenra, Eaa FlOllda, Miel pour tahle. Moutarde, Huile d Olive pour la table,Unisses dents, l > epperinint,liuilepaa> chasser les moustiques et autres insectes, Itegtilo contre constipations et doubles les intestins dira nofiaes l'ii. l'.ire puur les parquets, llomestlblaa, EU xirs, Epiae,Sirops divers, Teintures diverse?. Vin*. I cni.iiKio/. le catalogues les spctaiitas. Confiant vos commandes LKIIN & 1 INK,lue ,,vana sere/. ahsoluiuenl satisfaits. , Toutes les hounes pharmacies du pavsj s'approvi Slor lient chez. I.IJI.N &IINK Ino. Lon II Ihbaud Agent exalusif pour llaitl A. 4 F. l'EAliS Limited Panr avoir le luiHl Irais el conserver toujours intacte relie Iralcheur, lervex-voua dea exeellnniv produit! d la lamauae marque J tt F. Peais limiied Engtand ; i-ls que : s.ivons tranapsrents en boules, Savon transparents en tab ett^s Fine poudre de I aie et poudre de Talc pour l'i-lie laton „roui|ca pour lvre. tt?j v ni h A : fora Viviix A A4 Vieux, TTHUI S CHICAGO, lits sTRaaltyut', 31'uite Me a>taa, 0lutte 3e tneii^ uVVlfAAC't Ciaii %or& c)3i>ea|' 5at, 3anaWrU Si. c)3dCi>ri;iieu.e* v01lulaux, jcviie>,pied,0reitCe De porli. Sauciue* en 6iufe. Comc^fteef* J3oa^lDaad> ^alte mext5 -elc. etc. etc. -iicreDe aotr te. ^frlx Caaraat LCoii H. IIM'I u.i Agent exclusif pcar Hati F 0.P1RG Company 13 WEST BilOiDWAY D1EW YORK I OXDEE K\ 1847. SUEPRlORlTt BASPftIX Fabrique de : PekliirA, Vtrni-j, ( cres de lootei sortei. M "^ Lon K. Tlibaud Agent pour Hati Gtiampaijue siuinm Carte blanche, lo*don*Vert, £< rdon rouge t C ordon V Intact 1918 (t .* iccj V1I\ HOCGE et barri'm^s et d mie barriqut. chez Hirci! e | Lemke En fk.ee de li lia .-/1 \atio taie de lit'publique d liai l ravine inclue Ntsllee '~~ 2aa Produit s|i.'iiaK'inciit pi 'paie pour remplacer le lait maternel aiimenl cemplet pour les couvaleacenla, les viaillarels etc. Do ipifit dlicieuaemenl .-upcalile On ea trouvera ehez Simon Vieux, ( hs i'icoulet, l.ope River.Pharmacie ('.Sjourn II. Itorday. ld. Eatave \ Co. li. & \ Sada, E^aritto Alvaraz l'our rommsndss direcles prire de s'adresser a L. Pr€ettm*nn 4g(j§rh't'm, Agent de Nestl l'ood i oaapaay PERFEGT Black Shoe i)i t ssinjj la Produit le plna p ur u'oa si] rnaora'import daui la paa L ae sinaple soueha sur las soulier* lea lua dSIriora* la resail k aao. la liquide %  apliqu sur les shaaaMim ue lalil pas la HDM alaae [ ren I i cuii brillant el ..oupl peut tre appliqu lur teulea les peaux n a.iorlasin..nnaias.lssvalUes.U-st-eialurea.lessafs aaai, lea partea euille* eeuveol tre lemia k neuf par use aeule eeueke 4e ee ma/'eil t Les rli millions sont & la iipeaitiea ae aea eUaat^ Fulton Sliue Polislijiia. H. Tefk Geo. Jeansme^ k>**\ M\ loa'l pou* HUM *i T i;,Rip fleal : raclaa eu laea de la 'aaepe



PAGE 1

%  ATW PNEUS CHAMBBES A Les produits STERLING ATR EN STOCd Son! garantis rocf Commercidlfi 'Mi Agent* exclusif* A l Eiuye de la banque Nationale dlla H Porl au l'rin r e. mRClAL d'H lil 5,. fera un vrai plaisir ,> 4 l'itiji del langue lationaled'Iaiti, Port-au-Prince. afcg*r M jaw w CROSFHLBSRi|PfainU la .>ui)uioiiie sur les autres Marque de SavonS A V 01M Qeal U' Saxon de Lessive faonomiuiie -t en usaije dans toulea lea tarnilles. Il l,|,Hi. lui le linge admirablement. tu vent dans toutes les bonnes maisons de la I lai 1 Cela eoutesi |'ii pour vous convaincre, une Brique. Socit Commerciale dllaili. Agents Exclusif* A ltvy d la i m q* • <• A ai louait d*tiuln [\ l'ori ta 1 1 iitc Dernire Heure par nmi'/!i | PARIS, t JuinRaye n.i Poin car • remi damitsion in i que i d* Uni !• Miniit.re Lit socialiste* t les communia tes dam leur premire seision de la nouvelle chambre ont entre pria iiu campagne demandant l'aura ment du Prsident Mille rend, nwles porte parole de celui ci on. d I clar qu'il ne le retirer* que sur un vota tormel d-! deux cham .iea du l'evlement. Slroi D-4ABRUZUIK Conau comme I' remde le plueflie are pour corn battre toutee •• .mu dea bran ches, et dea voie respiratoires. Varits <• soir Les 3 oosmieiiiriiloe Chapitre ; Entr : II. Quand vous avez mal la t et vous demandez u nprim, ou de l'Aspcine, vous risqu 1 ant tout ueui qui confie ton argent a un tour de ds. Savez vous si ce qu vous ice el < 1 i, parmi les milliers d'analgsiques qu'on 1 ve dans h aurez la ch ice d'obtenir exactement ce qu'il vous faut? Poui D B aucun ri' Z i I IASPIRINE (Aspirine et Cafiro '• %  ml mot de 1 i EJI toute I douleurs et abrge les refroidissements plus :i '"e renouvelle les forces, rgulant I circulation du t n'a aucune action dangereuse sur le coeur. Achetez un tube de vingt comprims pour le garder cfv de besoin. S'il ne faut qu'une seule dote, deindez la "Poche R< onfK tenant un Bt*yc; 'POCHE ROUGE C\t IASPIRINE 1



PAGE 1

*" 1 LL M.vili !( tisons pour lesquelles vous devez vous servir (1 es Chambres a Air Good Year MkM In Lss cbambrM | air Good Tearaonl lanioes, c'est a dira qu'elles sont labi innes par aies aOM lUCOtfnvtt de caouUbbui par, !<• plus pur possible. Ceci limine la possibilit fuite d'air.^ "in Le s>ieye de I valvo iait partit de la chambra I air Good Yaar. Il n'eut pas simplement all, il e.-t rulgamiz sur 1a chambre, vous ne pouvez pas avoir de lutes d'*ir par la valve Lea chambres i air Gn I fear sont naintananl heauenup plus larger, caci empcha les chambra i air de irop s'tendre quand elles sonl j|onll'< s al an augmente la dore. Go (1 Year Tubes lie West ndes Trading Company ori-au-i niife, (ion: ves, Cap-llailieii; '•i : iLbn.Hifui 1 peer I t, m coi* Ara F UX cul* Al n A ob y.cu.iiu.i., .u. L taVttl d< ( ravaua a l (gauiBH lu* aiteleiua o Fm i-i Faadea Elauiq .. i ai do do Mire a i %  • 2 tiitts pour eh* j,~ pilules de iiii'ii.M| %  loile tirs, loue coa!t lapis Ci y | _; 'J ol* diap oila pouKIOGstiquaiie* quai fliacirea Angle Rue Pave & liue du Peuple i fils partielle des article que non* avons reu* pendant l> mois d*Avril, %  %  Mi no %  u iv de ..< i \ rrea vio, Lbeaipagne cocktail bit iimi pon laii a ii viuit i ai II rvici < i m pioce. i i iioii dm nuen J i u verre M |0 a i. t eu tuu.-. g< MU poui pa ute lie %  i ouvra rerblei es i • %  U et c % %  i ol<8i rsilies tel >.n:v, i r galvai i* BI ii .i iea i lurnii laa In iRsor i i i;. i d'A u 1*01 cou i •. ii ;i .in %  ',<> %  >, cuillres e!c Frappe CJ k lll en .a'uraioium S irflOC kC*ti il al uni lum I! oa-'if po II balte 'i psrqMt i i paii|u>.t Ii Ofia ,i c Ii ve..i Pi sceaux Epingles on I. lis i our a 'aclier lea ppiera, et la linge Ua'.i es lu cen H chaque fj.-te Maotea i llilaa a laver le planch-r on t-l .ii ,1 ni Couve-In ea de laine Huile spciale pour pan,uet< Papalerie BolH la i apar lettiea de o i centimea ia boite canvta de Note de toutea aorlea Ii ne de IUUUJ coalaora at encre apcialn pour plum-i a rservoir Coiha Foi te etjQbmine liquide Huile dccrsyooeel auitee arcli le leoinrali S) A P 2 la bjit.i Cnyona o o3 a Jix centscbaqae Articles d'picerie Sudines en aiuce tonate 88 cta llireu^a eu auce tomate 33 1 non a I huile io Cviar |3o Ouvej en fl Uhocolata ea boite Io Cu icjlat "ataanaiisn 15, i' %  .1) QiiiOatovj la liv -u Ujjbooa un.it la livre >J Cn uoiata aatorlia la liv I 30 Tabaca, cijjars, '('iijarettes Cittratta "L;cky Slrike' •0 i -rbUoc Je j ij Cigarette F. I mi '.le cart.t oo Idbic pour la pipe "Lui ky Sinkdou VelVil la bai e£o Cigaretica Welulirmo le ptquet 2i> Fruits cl Le<|inues Frais en glacire par Je viieir Ai 10 et 30 de chiqit Deux foie p*r mois noue reseveaa par le Vapeur de la ligoe l'aaa ma du Beurre traie, Sauciiaaa, llacoo, Fromage lue graiea.Ora yre, Koquttoit, Fiomage la leme, de la Laitue, Celeiy.Pooa mes coirea, de* U i \l il i : Avis aux amateurs!!! I\ous servons de nouveau une rme la glace sau yausque nosclienls se rappellent bien| Ven / vous rafraiebir Rhum Hector Ci /E r r J K m H ii)40, Rue du Mofj r i n ,|e i'Efat Tlphone : 347 •• vV V t



PAGE 1

MI5SING I55UL



PAGE 1

MRGaTfcUR PROPRIETAIRE M1MUKUF Clment Magloire S0£ VERNA 1368 Rue \uiei'iain Quotidien lELtii'ldVXhJio 342 (/ue'lous le iloyeu> .loiiu de quelques lainires n ouMient jamai, nanmoins, qu il n est pas un seul droit dam l'tal social qui n'eil mi devoir eorrletil : rclan r loi uns sans accomplir les autres, s'eel vouloir jeter l.i perturbation dans l'ordre matriel el dans l'ordre moral au grand dtriment le tous, Duracine Pouilh 18œe ANMaE N W24 PORT-AU-PRINCE (HATI ) MAKI M :MI I.N1W* ACTUALl TE L'iUJin; felfflLe Village Olympique Jpflll Par ttnbliNouvelles Etrangres One oen(amende maieonnette8Jf d'aspect aimable,'des rfectoires les lavabos, sont la diepoeilion des athltes Pour un prix modique ceux*ci sont logs et nourrie Loin des bruits du monde, n ciit c e ceux de marteaux u nageurs avec lesquels des quipes d'ouvriers aetils mettent lonlemeiit la dernire main a %  les eliarpentes veisiuts. s'tend le villa^a olympique, uai.s un calme iwlativeinent olympien, du bord du boulevard Nalms.a Colombes, au terrain d'entranement continu au stade des Jeux. U y a l, masses, bien alignes Sur quatre ranges, une centaine de maisonnettes en bois, peintes en ocre, revtues d'un capuchon de tuiles rougi s. Leur aspect est aimable. On se croirait la campagne. 1 6 ci, de l, entre cet maisoniieiks rustiques, l'intercalent ues b a> uuients plus spacieux. Ce sonl les lavabos et les rlcctoires. Poussons une porte : un lit ou deux lits, aux ressorts solides, supporteiont les poids les plu. imposants, relui de l'Amricain Dudley de Groot, pjr exempleLe mobilier est simple : une armoire, une pulil* ta ble de jardin — k -> .Nianon — quelques cliaises et lauleuil en osier, tout lussent i indispensable conloit pour des hou.nus dont le repos estest la principale proccupation. I ne la. ,pe lectrique inouue la cbambri.de lumire. "^Le prtuieis, les joueurs de football de l'Kg\pte uni pi il pus session d une paitie du village olympique. Us y uni pass la nuit du mercredi au jeudi. Venus d'un pays on la chaleur est en ce moment souv. raine, il leur s sembl loinber eu bib lie. Ile en ont prouv mie dcepliqu— ou une aatlUusion dont un rayon de soleil pnutanier n'a pu taire louait la glace. — Lvideiunieiit, nous disait le directeur du viliagc, ce n'est pas ici un htel. Mais ce ne>t pas non plus un camping I l'est, oserai-je dire, la villa bon maieh du bord de la mur, de l'ancien petit trou pas cher. A la suggestion du Comit international olympien, le comit franais a pus ses dispositions pour 1 installation d ce villagel'our un prix modiqu, les athltes |irenant pari aux Jeux sont loges et nourrisIls ont chacun une chambre, ou logent deux dans la mmecham bie a leur convenance. in leui Sert le relit tajeuiui ( ih, Cal au lait, avec u uls el bacon ). le djeuner hors (fa uvre, I>I i de ponsons, plat de viande et lgumes, desserts, cale, bire, vin ou eau minrale ), le dner dont le menu est. plus copieux que celui du djeuner. Ils ont des bureaux, la poste, le tlphone l'inlneur du vil lage. Us se trouvent runis par iii'tionIls disposent d'eau chau de et d'eau Iiorle a toute heure du jour et de la nuit, --Uieu ne vaut connue ce village, ajouu.il son duecteur. des jeunes gens qui le prparent srieusement aux lutes du slade. Je dois dire, cependant.que cette formule est plus ivanta eiiserepisenlants des natious change lev qu'aux autres. •Nous avons do A regret ne pou voir accepter les propoiltioni de l'quipe roumaine de rugby lsiSi des lundi prochain, celle de." Ltats-Lnis s installera dans les chambres qui lui ont t rserves. — Vous attende/vous recevoir de lioinliieux coin turents ? nui. certes. Les Auieiicains ont retenu cent chambrai pour la dure des -'eux, avec I autorisation de tau e ies une* insgemeuu qui leur convien* nent. Les ILuiois auront leur CUi suie et leur cuisinier spciaux l_.es Japonais UiSUUIaroul une salle de tiauis.Le dugiail el les N: lois ont flamande un em* placement pour leurs uureaux. Lutin, nous attendons m imuMUl h loueuisde tootlull del lurqiue, de II rugay cl le l'Lspagne, i Nous ne deinati Ionqu'un peu de chaleur pour |. > salutaire tous-.. Le vniage olympique pr< D dra bientt l'aipei I d uue peUte leur de liabei moderneLu interprter s'impose. On membre la Commis* siuii Cadastrale Centrale de l.i R|>uliiii|iic traJo't en Police Correctit nielle MoBSieill Dominique 1 1 • ( j Membre de la Commission Cadaa traie Central.de la Rpub ique, sur a-signation des Peins, i eom par u hier au tribunal Correction Del ponrtre jug. oule allrtire coi cernant le l'e tirif* l'Ktat ou te reprsen i n 1 intressant le public, beaucoup de pi" %  -oiui.'s s'taient niidues au tribunal pour suivre taire Peteri Dominique. On *'i c innsil dj l<". dtail. Mr Domioi |us llvppolil ,1e son i on frre Duvlvier, 11* D dait le moment dcisif pour alimenter une audieiKi' sensationBelle quand l'ut Vi quel UO taire tout autre |ui dui i les I -1 heures rglementaires. Le ii est donc renvoye a lundi pro oh lin. Selon notre promesse tu pul nous ne manquerons pas de ren seigner nos lecteurs. Le danger ^d'aimer rop les chiens Il ne faut pas les embrasser. I ne dame qui habitait le quartior de \\ ••stminter est morte de liai sers donns a un petit loulou de Pomraoii qu'elle affectionn l Le mal > %  me round, I u i avant reu une lsion au genou sS % %  reim m liatemenl el termina 1 1 lutte en d mu mi de I ira intablei i mpe son adversaire tiibb i ipileui < '• irp Dlii i iliui toute 11 il lutte l'oint la d 1er i au u i droit, m i 11 %  i lut piv-1 ie de < irpeotier p i un n n Un nouveau na\ ii d< C. G. f. pV'IIS i coj icers < uni S'ai lire 11 • i' i iuveau < ipe u i np if ii m ial tut |i %  el ai inl : ij iutere a la Q itte i -in'; IUI i' Il i Il i viles* i de O DPU len t el i en hiver. Le n tuveaa ai i u l turbines ptrole el d ;S 10 In: di pied re n l n cord i labli ai i le aei i -, la G inipagnie i' ,i .u I '. .nm r • n i I i .ile ii'H l de i Atlanti |ue Dam m con i i ani r meti n u M dee D IU veani n ivi i' PAIICAliLK WASHINGTON 31 L'arolic eedeur du Japon lltnihara e remis Hughes ls protestation lormule par le gouvernement de Toloo con tre la^clauie de la loi d'immigra tion qui exclut les. japonais de l'ad miiiien danle territoire de < Dais. I • 'Kli i— l n individu qui 11 pu tre idenbli quoique vtu de (oelume national a commis Ha likari '' souvient le ventre avec la rlasuique pe courte des amu raves juste la porte de l'ambai sade amricaine. Ce suicide qui te vit les tradition de l'ancien Ja pon constitue une protestation con tre la loi de l'exclusion anti-japo naise dicte par le gouvernement tell I bil l'altitude de modration lu gouvernement jiponais au sujet de cet acte, a eau ,rrne commotion pu Mi ereepteur ooetut ne l n pauvre campagnar I. i i i ui'i i M H i et iei • 7 heures el demie victime de 1 arbitraire il un l'i iepteur de la < lommuni isi i ice du Mai hd la Catb Irale. — Ijix i entlmea iix i entimes, vite dit U Pereepteui ou )i arrte. — Attend.'/ moi, je paver de l'arrive de mon jeune rrre qui i la monnaie. Sam rie ur i ette limpli dem le brutal pei Opte II bule se jeta ,a le pauvre campagnard. I n gend'U m trii du mai' ban i d el l'a (Ju< n en palainer par se* agiut. funrailles 1 .de Paul Cambon l'Ali l.i i funrai Paul Camb u le J.'I* i de Suiit ; Pai Unimi i • i lu ut .1 i leur de iia i U lina 1 1 de< I iralioa delagu n e.Ls 1er Po i m i i g ii i, i. iu ind ml le Pu il. Mi la m : M l "lin I la lai lise/ innivers tire d i [t ipe. i ;.' p 11 ,i i et ai. i i i cl celui Un attacha mil 11 n % %  des Liiii>-I m> coupable de dtournemenl \\ ASHINGTON%  i fejlor, llili le I 1 Lu situation politique en illemaune tuai pu ireti ail le nal uod i i I rations pai i 11 ivaienl p rar ol i i mei LU %  coali tion -aule parti loei diste Lu ii 'ii i i ial annou irenl l.i i r retrait p ir i immuni |u d mleq loi ils i il i u. 11 d av • i.i ommi i. • i vi'i ueiii int l'i \ ''i I 'ii'|ul/. Ilse i i ii maii m d'un alun il dam la quel ce p irli n aurai) p i r ou 'l i 11 Bui 'i .i on lu pi in Da Nouvelles Diverses M, igci n — i. ouvei oemenl i lu muai.' IIIIII.I il ui.lt russes selon un immun du ministre des % %  i -m 11 m m re que fut i.n i u a. h aen'i'i'i un i inc -a li'' .i M i l • ix capili •) un uiiii qui la con lui >aieoi e m( m. \ M.KN'.I \ — Le in I inl i. il de %  on |> lee l'acti i t rond ira ne" aux Iravtui i 11 i ppel levant li Iril $ q rme Je j it de la miri n.\\ iSHINGTON— L'in li II liJ ii'| n %  i i i mapic %  d i n' m ngi • pao imi u ni; 'I i itih de i i ,~ il in' il'L r viii— M. u irriol i i f ur letti • iii •'ion Ile M %  uni. il i [i u lieaus p ui la Foi u iii'i i li aouvi u m Les cours J Juin NEW >i ttK -Jl IHII te. W B(rlin| Propos mterrompus l i lit qu un il.gentlemen ii i aient dans 1 1 n ml fae" nemi ni >un l'aclia, en dra u s qui envi loppaiciil un • victimes v lisait les prii n %  qui y %  11 ml Ira i I les Ha. i irs'eflii .mi a mesure quil les d lulTraii, ii e pouvait l'Vi' DU sur %  -.i i' %  luiv. i ;, i rjvai nljj lu texte tail li %  iii lu photo\ ni devau %  !. [ine-l-ou co lilm lroul I lati 'U i n ne le re verra plu j un us ? ( lui, l'ait pi u dVtre te 'li i"in'.ii on i la ni nui d'une ; n lelettea i dont ou ne peut plus se si >uveniri i ii. MI, el |uel'on i que i Ain i tnmes oubli ml rien iHBtire qu'rfs n e i iiullfl l.i 1 inl C II l'.iur, i] IOJ ii mi croire les V'I Plu* dont ou peui dire qu il %  menti mais n i m ire Boup uni" de i ianl An -uiiime lous i %  toia eu ce point, i '.'m i iioiiiin nur boii per* i'' m ir qui i i linnire. I .es amants p IUI i u ni ire einbau* lau %  leurs li lires d'aai mr, tans re li ut i qu un ruditjen prolaiiiil | mi i'n iiii nutritif. Commut, do l'oit au Grince Le H ti i lommunal lait un pressant app i iui i ontri* lui il.n s m retard pour le pair m m de l m. impu ( Pslenj i Droite Locaiili. 1'.une p u eux le %  mettre eu re^le IMUI IJIATI i la Laisse I ma mlraiiiiei se; i %  111 r % %  -i i K li' i lum 1924. i i ASSA" %  \"|.; \ -alcool et besraviuje* |ixe]feanglante >i r. i •i t i de mpi i un i mu :i J leur 1.1 i '. i qui le I • — l. :.peui | %  re, : %  : E ni i qui n I tri I n |ui II %  %  Eli non i ni h ., i Cei. • Le Problme] de la M Masse i, rient |U il %  a de q .1:^1. u., la ijiu pi i* di isoire nus mdu>trielijiaitieiii pei mettant ainsi raliser JJ^I d< ml in !•• I %  t pas durer et i la mue d un .i iteui as la II 1 %  |' -m nll I et s leui 1 guildivien dool le de si i" lice I 1 D il.,'.ni' ut ai cr SU r/t et ccrl iui due ; oi tei 1 1 bui I alarme -t aani'liiimpli 1 1 m %  % %  Pari sut 11a Jeudi Le match de taxe Firpo-Dcmpsej I utree gnrale ; 3 gdea. i


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06220
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, June 03, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06220

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
MRGaTfcUR PROPRIETAIRE
M1MUKUF
Clment Magloire
S0 VERNA
1368 Rue \uiei'iain
Quotidien
lELtii'ldVXhJio 342
(/ue'lous le iloyeu> .loiiu de
quelques lainires n ouMient ja-
mai, nanmoins, qu il n est pas
un seul droit dam l'tal social
qui n'eil mi devoir eorrletil :
rclan r loi uns sans accom-
plir les autres, s'eel vouloir je-
ter l.i perturbation dans l'ordre
matriel el dans l'ordre moral
au grand dtriment le tous,
Duracine Pouilh


18e ANMaE N W24
PORT-AU-PRINCE (HATI )
MAKI M :mi I.N1W*
ACTUALl TE L'iUJin; felffl-
Le Village Olympique____Jpflll
Par ttnbli-
Nouvelles Etrangres
One oen(amende maieonnette8Jf d'aspect aimable,'des
rfectoires les lavabos, sont la diepoeilion
des athltes
Pour un prix modique ceux*ci sont logs et nourrie
Loin des bruits du monde,
n ciitce ceux de marteaux u
nageurs avec lesquels des qui-
pes d'ouvriers aetils mettent l-
onlemeiit la dernire main a
les eliarpentes veisiuts. s'tend
le villa^a olympique, uai.s un
calme iwlativeinent olympien,
du bord du boulevard Nalms.a
Colombes, au terrain d'entra-
nement continu au stade des
Jeux.
U y a l, masses, bien ali-
gnes Sur quatre ranges, une
centaine de maisonnettes en
bois, peintes en ocre, revtues
d'un capuchon de tuiles rougi s.
Leur aspect est aimable. On se
croirait la campagne. 1 6 ci,
de l, entre cet maisoniieiks
rustiques, l'intercalent ues b a>
uuients plus spacieux. Ce sonl
les lavabos et les rlcctoires.
Poussons une porte : un lit
ou deux lits, aux ressorts soli-
des, supporteiont les poids les
plu. imposants, relui de l'Am-
ricain Dudley de Groot, pjr
exemple- Le mobilier est sim-
ple : une armoire, une pulil* ta
ble de jardin k-> .Nianon
quelques cliaises et lauleuil en
osier, tout lussent i indispensa-
ble conloit pour des hou.nus
dont le repos estest la princi-
pale proccupation. I ne la. ,pe
lectrique inouue la cbambri.de
lumire.
"^Le prtuieis, les joueurs de
football de l'Kg\pte uni pi il pus
session d une paitie du village
olympique. Us y uni pass la
nuit du mercredi au jeudi. Ve-
nus d'un pays on la chaleur
est en ce moment souv. raine, il
leur s sembl loinber eu bib
lie. Ile en ont prouv mie d-
cepliqu ou une aatlUusion "
dont un rayon de soleil pnuta-
nier n'a pu taire louait la glace.
Lvideiunieiit, nous disait
le directeur du viliagc, ce n'est
pas ici un htel. Mais ce ne>t
pas non plus un camping I l'est,
oserai-je dire, la villa bon mai-
eh du bord de la mur, de l'an-
cien petit trou pas cher.
A la suggestion du Comit
international olympien, le co-
mit franais a pus ses disposi-
tions pour 1 installation d ce
village- l'our un prix modiqu,
les athltes |irenant pari aux
Jeux sont loges et nourris- Ils
ont chacun une chambre, ou
logent deux dans la mmecham
bie a leur convenance. in leui
Sert le relit tajeuiui ( ih, Cal
au lait, avec u uls el bacon ).
le djeuner hors (fa uvre, i>i i
de ponsons, plat de viande et
lgumes, desserts, cale, bire,
vin ou eau minrale ), le dner
dont le menu est. plus copieux
que celui du djeuner.
Ils ont des bureaux, la poste,
le tlphone l'inlneur du vil
lage. Us se trouvent runis par
iii'tion- Ils disposent d'eau chau
de et d'eau Iiorle a toute heure
du jour et de la nuit,
--- Uieu ne vaut connue ce
village, ajouu.il son duecteur.
des jeunes gens qui le prpa-
rent srieusement aux lutes du
slade.
Je dois dire, cependant.que
cette formule est plus ivanta
eiiserepisenlants des natious
change lev qu'aux autres.
Nous avons do A regret ne pou
voir accepter les propoiltioni
de l'quipe roumaine de rugby
lsiSi des lundi prochain, celle
de." Ltats-Lnis s installera dans
les chambres qui lui ont t r-
serves.
Vous attende/vous re-
cevoir de lioinliieux coin tu-
rents ?
- nui. certes. Les Auieii-
cains ont retenu cent chambrai
pour la dure des -'eux, avec
I autorisation de tau e ies une*
insgemeuu qui leur convien*
nent.
Les ILuiois auront leur CUi
suie et leur cuisinier spciaux
l_.es Japonais UiSUUIaroul une
salle de tiauis.Le dugiail el les
N: lois ont flamande un em*
placement pour leurs uureaux.
Lutin, nous attendons m
imuMUl h loueuisde toot-
lull del lurqiue, de II rugay
cl le l'Lspagne,
i Nous ne deinati Ion- qu'un
peu de chaleur pour |. > salu-
taire tous-..
Le vniage olympique pr< d
dra bientt l'aipei I d uue peUte
leur de liabei moderne- Lu
interprter s'impose.
On membre la Commis*
siuii Cadastrale Centrale
de l.i R|>uliiii|iic
traJo't en Police Correctit nielle
MoBSieill Dominique 11 ( j
Membre de la Commission Cadaa
traie Central.- de la Rpub ique,
sur a-signation des Peins, i eom
par u hier au tribunal Correction
Del ponrtre jug.
oule allrtire coi cernant le l'e
tir- if* l'Ktat ou te reprsen
i n1- intressant le public, beau-
coup de pi"-oiui.'s s'taient nii-
dues au tribunal pour suivre
taire Peteri Dominique.
On *'i c innsil dj l<". dtail.
Mr Domioi |us llvppolil
,1e son i on frre Duvlvier, 11* d
dait le moment dcisif pour ali-
menter une audieiKi' sensation-
Belle quand l'ut Vi quel UO !
taire tout autre |ui dui i les I -1
heures rglementaires. Le ii
est donc renvoye a lundi pro
oh lin.
Selon notre promesse tu pul
nous ne manquerons pas de ren
seigner nos lecteurs.
Le danger ^d'aimer
rop les chiens
Il ne faut pas les embrasser.
I ne dame qui habitait le quartior
de \\ stminter est morte de liai
sers donns a un petit loulou de
Pomraoii qu'elle affectionn l
Le mal trieux que ds qu'elle fui morte
on pratiqua son eutopsic el un
i dans ou corps un ver para
iie d'une espee qui liante d irdi
aaire les seule inetestini des chiens.
Le eoroner |ui avait prescrit l'su
toptie ne manque psi de User dans
toa verdict io- re ommindatiom
d'hygiu.) inspires par ce en trou
blant.
in i
lues Lee rdacteurs du journal
de M. ilinnesr! taient-ils
des domestiques?
Aux rdsi leui-. du la D(
A^'tnitni unavnl fetsur
qu Hugo 8l inne, propritaire de
leur journal, leur avait lgu
"i mai kl or, abat un.
A l'ouverture du tournent il y
eut une dception. La somme .'i
distribuer tait lgue eus d.unesti
ques. I.ee rdai teui du U /1
Mini faisaienl ils parue des
domeiiipies d'Hi-w Btinnei '
i n dae lieu eieutouri test -
menUii'
Hrmative. L mire lut d un avis
contraire, '.mi le dpartagi 11
1 / | l'HU
lals-lnis el Japon
Un Japonais s'ouvre le vintre en
sign* de ^protestation contre
la lot de l'exclusion
GiMious a triomph de
Cetruentier
Mil IIIGAN CITY (i
battu aujou dlia tivem a l
i.i.ui-
i Ivei ni en nue
iltuetioo critique une daioe de
! lit. .1 u neu> > me round, I u
i avant reu une lsion au
genou sS - reim
m liatemenl el termina 11 lutte
en d mu mi de I ira intablei i mpe
son adversaire tiibb i
ipileui < ' irp Dlii i
iliui toute 11 il lutte l'o-
int la d 1er
i au u i
droit, m i 11 ' i
lut piv-1 ie
de < irpeotier p
i un n n
Un nouveau na\ ii d<
C. G. f.
pV'IIS i
coj icers < uni S'ai lire 11
i' i iuveau < ipe u
i np if ii m
ial tut |i el ai inl :
ij iutere a la Q itte
i -in'- ; IUI i' Il i
Il i
viles* i de O dpu l- en t el i -
en hiver.
Le n tuveaa ai i u
l turbines ptrole el d
;S 10 In:
di pied
re n l n
cord i labli ai i le aei i
-, la G inipagnie i'
,i .u I '. .nm r n i
I i .i- le
ii'H l de i Atlanti |ue Dam m con
i i ani .
r meti n u m dee d iu veani n ivi
i'
PAIICAliLK
WASHINGTON 31 L'arolic
eedeur du Japon lltnihara e remis
Hughes ls protestation lormule
par le gouvernement de Toloo con
tre la^clauie de la loi d'immigra
tion qui exclut les. japonais de l'ad
miiiien dan- le territoire de <
Dais.
I 'Kli i l n individu qui 11
pu tre idenbli quoique vtu de
(oelume national a commis Ha
likari '' souvient le ventre avec
la rlasuique pe courte des amu
raves juste la porte de l'ambai
sade amricaine. Ce suicide qui te
vit les tradition de l'ancien Ja
pon constitue une protestation con
tre la loi de l'exclusion anti-japo
naise dicte par le gouvernement
tell I bil l'altitude
de modration lu gouvernement
jiponais au sujet de cet acte, a eau
,rrne commotion pu Mi
! ereepteur ooetut ne
l n pauvre campagnar I. i
i i ui'i i m h i et iei
7 heures el demie victime de 1 ar-
bitraire il un l'i i- epteur de la
< lommuni isi i ice du
Mai hd la Catb Irale.
Ijix i entlmea iix i entimes,
vite dit U Pereepteui ou )i
arrte.
Attend.'/ moi, je
paver de l'arrive de mon jeune
rrre qui i
la monnaie. Sam rie
ur i ette limpli dem
le brutal pei Opte II '
bule se jeta ,a
le pauvre campagnard.
I n gend'U m
trii du mai' ban i d
el l'a
(Ju<
n en pa- lainer '
par se* agiut.
funrailles1 .de
Paul Cambon
l'Ali l.i i funrai .
Paul Camb u le
j.'i* i de Suiit
; Pai
Uni- mi i i
lu ut .1 i leur
de iia i U lina 11 de< I iralioa
delagu n e.Ls 1er Po i m i
i
g
ii i, i.
iu ind ml le Pu il. Mi la
m : M l "lin I la lai
lise/
innivers tire d i [t ipe.
i ;.' p
11 ,i i
et ai.
i
i
i cl celui '
Un attacha mil 11 n des
Liiii>-I m> coupable de
dtournemenl
\\ ASHINGTON-

i
fejlor,
llili le
I

1
Lu situation politique
en illemaune
tuai
pu i-
reti ail le nal uod i
i I rations pai
. i 11 ivaienl p rar ol
i i mei lu coali
tion -au- le parti loei diste
Lu ii 'ii i i ial annou irenl
l.i i r retrait p ir .....i immuni |u
d m- leq loi ils i il
i u. 11 d av i.- i ommi i. i
vi'i ueiii int l'i \ ''i I'ii'|ul/.
Il- se i
i ii maii m d'un alun il dam la
quel ce p irli n aurai) p i .
r ou 'l
i
11 Bui 'i .i on lu pi in
Da ,
Nouvelles Diverses
M, igci n i. ouvei oemenl
i lu mu- ai.' iiiiii.i il ui.lt
russes selon un immun
du ministre des
i -m 11 m m re que fut
i.n i u a.
-
h aen'i'i'i un i
inc -a li'' .i
M i l ix capili ) un
uiiii qui la con lui >aieoi e
m( m.
\ M.KN'.I \ Le in I inl
i. il de
on |> lee l'acti i .....
t rond ira ne" aux Iravtui
i
11 i
ppel levant li Iril
$ q rme Je j it de la miri
n.-
\\ iSHINGTON L'in li II
li-jii- '| n i i i
mapic - d i n' m ngi pao
imi u ni; 'I i itih de
i i ,~ il in- il'-
L
r viii- M. u irriol i i
fur letti iii 'ion Ile M
uni. il i [i u
lieaus p ui la
Foi u iii'i i li aouvi u m
Les cours
j Juin
NEW >i ttK -Jl ihii te. W
B(rlin| .
Propos
mterrompus
l'i lit qu un il.- gentlemen
ii i aient dans
11 n ml fae"
nemi ni >un l'aclia, en
dra u s qui
envi loppaiciil un victi-
mes v lisait les prii n qui y
11 ml Ira i
I les Ha. i ir- s'eflii .mi
a mesure quil les d lulTraii,
ii e pouvait l'Vi'
du sur -.i i' luiv. i ;, i rjva-
i nljj lu texte tail li
iii lu photo-
\ ni devau '!.
[ine-l-ou co lilm lroul
I lati 'U i n ne
le re verra plu j un us ? ( lui,
l'ait pi u dVtre
te 'li i"i- n'.ii on
i la ni nui d'une
; n lelettea
i dont
ou ne peut plus se si >uveniri
i ii.mi, el |uel'on
i que
i
Ain i tnmes oubli ml
rien iHBtire qu'rfs
n e i iiu-
llfl l.i 1 inl C II l'.iur,
i] IOJ
ii mi croire les
V'I Plu*
dont ou peui
dire qu il menti mais
n i m ire Boup uni" de
i ianl An -uiii-
me lous i toia eu ce point,
i '.'m i iioiiiin nur boii per*
i'' m ir qui
i i linnire. I .es
amants p iui i u ni ire einbau*
lau leurs li lires d'aai mr,
tans re li ut i qu un ruditjen
prolaiiiil | mi i'n ii-
ii nutritif.
Commut, do
l'oit au Grince
Le H ti i lommunal lait
un pressant app i iui i ontri*
lui il.n s m retard pour le pair -
m m de l m. impu ( Pslenj
i Droite Locaiili. 1'.une
p u eux le mettre eu re^le
imui ijiati i la Laisse
I ma mlraiiiiei se;
i 111 r -i i k .
li' i lum 1924.
i i ASSA" \"|.;
\ -alcool
et besraviuje*
|ixe]feanglante
>i r. i
i t i de
mpi i un
i mu :i j leur
1.1 i '. i qui le
I
l.
:.- peui | .
re,
: :
E' .
ni i
qui n I tri I
n |ui II


Eli non i ni h ., i
'
Cei.
Le Problme]
de la M Masse
i, rient |U il a de
q .1:^1. u., la .
ijiu pi i* di isoire nus m-
du>trielijiaitieiii pei mettant ainsi
raliser
jj^i d< ml in !
I t pas durer et i la mue d un
.i iteui as la
II 1 |' -m nll I et s
leui 1 guildivien dool le
de si i" lice
I" 1 D il.,'.ni' ut ai cr
SU r/t
et ccrl .....iui due
. ; oi tei
1 1 bui I alarme -t aa-
ni'lii-
impli -
1
1-----------------' m.......
Pari sut 11a
Jeudi
Le match de taxe
Firpo-Dcmpsej
I utree gnrale ; 3 gdea.
i

'


r
MATIN



aie de la fore
L
Convalescence
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
<

LOBOI

~**' **
S^w
1
>
I
; fan
!
Vif -

I 1
|

I
'.' Prie
1
S"i(] Taillant Coiisiynataire peur HaAi

J
Seuice du 2 Juin 1924,
e Mon-
littur ta M rat L Lu lerj
.\1.. inal a
itn ai l'-
re-
! i. I: .Il ik>S
pro m I
p^l i aura
11.-11 ui plu
I II,' '
lettre lu Pi tal i t'Arron lis-
Mm d I Poi i-Prii
liure m itri-
bul il)1 ' i
Daul inl qui i uir
pp !. i J ur lu de*
du vl i i '-n I ri
M ii
'A . Le* lu
1 Ei oie d onl if*
feci i i ii u i-
oal .i la i on I l'ill I
i La i '
loin
Le Ma m il esl
.m un avis i on-
cernani la n de< eux
qui vool i ix
qui ma uilles,
lormi menl i i
Secrlau I Inl rieur.
An l l l'n I I
de l'I -< rJ25, le Con
m
ni u ion l\i u-
vredu Coiiui lu Ui ipeau .
An' B i
Mai i
pour la soin
i u- la Go api
gaie I
; \
Grande tte
SU'mlioHede Lima
i i
U, > Lin i
i ii i
'
Il j sera re| v
i m
ii |i '
La i
Ira
Sl. Marie pr i m ri de b'ran
I
Nul >i mti
| !
cal il il
0
de t."1
aili-l a ^
mu ai< *.. ite-l lima.
U Iremblemenl de leria
; i a Japon i'i le chmmaye
! i ioli m. d i ii >rg i-
ne h-1.1 ira idaiie du Bureau lnl r
d il du i ravall, donne pro
I os de la qi e-i on de I org mita
la ii iw.il au Japon i la tuile
de li dei nii e i ataalroplie, le 11 n
ulvanta au*
rappci u Mrs ailla nos
ura.
Parmi li problra donl la m
lution s'est imposi au '; on ivi
I ioce epra la ri eol
.....i de terre, relui du
h .m ige .i retenu plui psiticulie
.i l'allenl..... des ni
l Irucli.....I" 13.00 i n- ns
ii r luil au i li. mas dea dizain
il-, m ii i : mi.-, l ii grand
nombre de travailleur! iutellec
i fgali ma il perdu i u
ion.
i i ml doi ai l.i situ ilion criti
i| i... \ingl m | n uveaui bureaux
..... i . I >nl
mu i .i l'..ivi.i et cinq Veko i io '
l'armi le isica plui nu
porta lea pi iaei par i lui.
il j lieu de rai ntionn ir celles
i ani oui igei lea banqui s. I en
n ea cl les usines .1 >uI l>*
onl t il iiruils par le
.i mvoyer leui empl
.Lui- leurs us au lieu
de lei .....g liei ei "d in* itai les
bureaux di ilacem nt ' amlioi
|i n rvicea el le s'efl >roef !.' Il) llll .1 : I
l'a r te pli nent."
i i : iu des sfiiii
claies i une
i ru/., inte poui
rer la dem i id de m un .1 u uvrs
l 'esl occup d faire di le pi o
pag tnde p n l entre ni i 'i la
i. et a invite las hommes .l'a
[aires et I industriels i embau
m il .1 ut i
i lonui /. .lu n ivail aux -
li il ivlnl la n de ralliement.
. est i ffon ' dejlreu
vei lui m me du ^travail %au
n dans ce but, il a rail |' u
i ih par il' Bulono
bilea couvei ; irisa
quelli s on i auvail liie : "'' nm i
travail ux victime du tremb'e
i i effort ; c.
lir~ bons rcmillats.
Iteiiieaa' adir)
Le cerlilieal .1 i.l BOam N"
7, toussa faveur de Mme Sci
la Lcro] 1 oui l* tomme de U
gourdes de la Con mission Dau|
et adir ai diclaiS nui, duplicata
di i ml en un I ivn
l'oil au Prince, Is zl mai LOI!
T. l'Ilol'ilt. II.
haisaance
Les poux Joseph s. Salomcu
nous font 1 srl ds la aaissance,hiar
Mil .1 I1111I heures, de leur petite :
\ IDC.
li mi 1 et I' ofanl ** p n
bien.
Compliments.
PHARMACIE
PRINCIPALE
H. CANONNE
49, Rue RtAUMUM
88 80 BoutevARo staAiTor>OL
PARIS
vindant
11 Dll.l 1 1 u M.UilHI lit MoNDI
Produits des Premires Marquas
.1 ii.ijours de [irtniirt (rakhtur
I SE 6\ I I.K i^CALlT :
LA MEILLEURE '
HAYDN MM'i l\l.
POUR LES COLONIIS
DnOOl 1 un lu hiiuHIsTBHlB
BpaoAuxaa
Franvie t LUangrM
8II..S 1)1. Q| INIM-. PUISJ
IbttS produit* m flaront,
ampoule, comprime, cochit.
SOLVTIONS liiiiUKHMlql'ia
BANDAGES, CKINTLIU s.
BAS A VARIGE8
APPAREILS HTGltNIQDKS
|ioiir Ii.im uviffi
APPAREILS ORTHOPEDIQUES
Sringxu 1 f\ypod*rmUfat
PHARMACIES 0 POCHE, DE VTACE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour L'siui's. ('.iiiniiiiiiie, etc.
Projelu de Fnrlurc
et tous TtnttigMnutnt
ur tfrniantt* udreitg
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE REAUMUR
88-90. BOULEVARD SEBASTOPOL
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
m en France ni l'Klranger.
Balloon TIKKS
PNEU .BALLOON
L' ruoii Ballmm labrique fpar'le 0nloa g de
Canada eal l damier mol ea perlection et pni.
Yaus pouvai les monte!
pouvez tes munier s us changer * yoyez avec noua pour loua les renseignemanta \
er ailteura.
aoneernanl avanl >I'jII
W. Qiiinlin Williams.
Distributeur,
Dunlop Tire and llubbe: Gaods Co.
L / D
17/ , Hue In Magas n Je l'Elal
i. ^.
Le Uroblme
de i irrigation
li lusslion .U ,1 irri|ation de
nos plaines retil 1 bis pi st^u I elle
eule la soluti n du prob 1 me
1 i ce point
puis 1,1 nouvelle dire li n du b-
p t| 1 ,ii-
1 n est rel nue 1 si Ils ma
lil i.- ible.
La eal de sai 1
ci n n 1..1 la ral ssr Bnvi .igranl
, inp la 1 lains du Lui de
s.u li 1.u- 1 1 1 otiible
celte innovation oj nei aut
1 ,.. du leuve Artibonile ,
ali.i- que d'autres pei sei 1 qu avec
.. ^ .1,1. n. 1 muni-
,h,-. ..m 1 un,ut obtenir un r*>
ull .i fii iiii | ,1 lr- eaux de
.11
I 1 1 II nl* ni, qu'c-
elle* font In pro-
u \ qu .i
. | lents
li
u. 1 ,-! un probli me qui
. I.. h iqu s
; 11 ils fe-
1 i, ni bii n .i
;el
LeliD et Finki lut
Fone(e 18"e
Supriorit Bas prii Promptitude
Tous |>rodiiits chimiques,pliarmaceutiquas i jsj*" S
arUcles \uiidaltles dans une pharmacie.
Epier-, |N>i\re,Cannelle,(iroflc.Aliis vtill*. M'tsstrjll
rleetc, rtr.SICIll. MAT NE
Spcialit: Marque prive I v sol deuinlaclant, aiiaja)-
iner ie. Articles pour hahiers, 11; 1 y Runi, Choenlat Za
Ire, lin le foie de Moi ne, lOmulsion Clcl Cruaa, A
traits pour faire essences et eau le toilette,tau *|nii-
nlne, l'ouilre contre les insectes. Solution pour 00-
server les u'fs frais, Lait de Magnsie, l'ouilre aup '
1 eure pour la toilette les enfants, essence d* llenra,
Eaa FlOllda, Miel pour tahle. Moutarde, Huile d Olive
pour la table,Unisses dents, l>epperinint,liuilepaa>
chasser les moustiques et autres insectes, Itegtilo
contre constipations et doubles les intestins dira
nofiaes l'ii. l'.ire puur les parquets, llomestlblaa, EU
xirs, Epiae,Sirops divers, Teintures diverse?. Vin*.
I cni.iiKio/. le catalogues les spctaiitas.
Confiant vos commandes LKIIN & 1 INK,lue ,,vana
sere/. ahsoluiuenl satisfaits. .
Toutes les hounes pharmacies du pavsj s'approvi
Slor lient chez. I.IJI.N &IINK Ino.
Lon II Ihbaud
Agent exalusif pour llaitl
A. 4 F. l'EAliS Limited
Panr avoir le luiHl Irais el conserver toujours intacte
relie Iralcheur, lervex-voua dea exeellnniv produit! d la
lamauae marque J tt F. Peais limiied Engtand ; i-ls que :
s.ivons tranapsrents en boules, Savon transpa-
rents en tab ett^s Fine poudre de I aie et poudre de
Talc pour l'i-lie laton roui|ca pour lvre.
tt?j v ni h a :
fora Viviix A A4 Vieux,
TThUI S
CHICAGO, lits
sTRaaltyut', 31'uite Me a>taa, 0lutte 3e tneii^
uVVlfAAC't Ciaii %or& c)3i>ea|' 5at, 3anaWrU Si.
c)3dCi>ri;iieu.e* v01lulaux, jcviie>,pied,0reitCe
De porli.
Sauciue* en 6iufe. Comc^fteef* J3oa^lDaad>
^alte mext5 -elc. etc. etc.
-iicreDe aotr te. ^frlx Caaraat
LCoii H. IIm'I u.i
Agent exclusif pcar Hati
F 0.P1RG Company
13 WEST BilOiDWAY D1EW YORK
I OXDEE K\ 1847.
SUEPRlORlTt BASPftIX
Fabrique de :
PekliirA, Vtrni-j, ( cres de lootei sortei.
M"^ Lon K. Tlibaud
Agent pour Hati
Gtiampaijue siuinm
Carte blanche, lo*don*Vert, < rdon
rougetCordon VIntact 1918 (t .* iccj
V1I\ HOCGE et barri'm^s et d mie
barriqut.
chez Hirci! e| Lemke
En fk.ee de li lia .-/1 \atio taie de
lit'publique d liai l
ravine inclue Ntsllee
'~~ 2aa Produit s|i.'iiaK'inciit pi 'paie pour rem-
placer le lait maternel aiimenl cemplet
pour les couvaleacenla, les viaillarels etc.
Do ipifit dlicieuaemenl .-upcalile
On ea trouvera ehez Simon Vieux, ( hs
i'icoulet, l.ope River.Pharmacie ('.Sjourn
II. Itorday. ld. Eatave \ Co. li. & \ Sada, E^aritto
Alvaraz
l'our rommsndss direcles prire de s'adresser a
L. Prettm*nn 4g(jrh't'm,
Agent de Nestl l'ood i oaapaay

PERFEGT
Black Shoe i)i t ssinjj
la Produit le plna pur u'oa si] rnaora'import daui la paa
L ae sinaple soueha sur las soulier* lea lua dSIriora* la resail k aao.
la liquide apliqu sur les shaaaMim ue lalil pas la Hdm alaae
[ ren I i cuii brillant el ..oupl peut tre appliqu lur teulea les peaux
na.iorlasin..nnaias.lssvalUes.U-st-eialurea.lessafs aaai, lea partea
euille* eeuveol tre lemia k neuf par use aeule eeueke 4e ee ma/'eil
t Les rli millions sont & la iipeaitiea ae aea eUaat^
Fulton Sliue Polislijiia. H. Tefk
Geo. Jeansme^
k>**\ M\ loa'l pou* HUM
*iTi;,Rip fleal:raclaa eu laea de la 'aaepe


ATW
PNEUS
CHAMBBES A
Les produits
STERLING
ATR
EN STOCd
Son! garantis
rocf Commercidlfi 'Mi
Agent* exclusif*
A l Eiuye de la banque Nationale dlla H
Porl au l'rinre.
. mRClAL d'H lil
5,. fera un vrai plaisir lUM |... isi , cosain s.
i ; conomique
l/i b ncettM
Achetez une tord!! INcuve.
i omint'iii :
v
THE UNIVERSAL CAR B
Socit C mmerciaie d'Hati
Aijk.il* pou Gtow '*'*
avec Deui mis Qullaia s 11I1 ment.
Venez noua airvu 1 ;;| '
Ce n'est pas ta mer a boue. _
REMlliGTON

6U*
C'est tout dire.
I C'est la premire machine erire in?ente.
2 Elle a toujours t la premire, jamais Mirpas- ':z9
ses par aucune autre marque. ^
3* Pour ceux qui s'v coBnaiuent, on n'a qu't la voir, pour
connatre que c'est une beaut, une mai veille de perlection.
4 3 pour la rapidit, la solidit, la prsentation, e'eet la machine
i 'rire par excellence.
La Bab tque REHlftGTO^ p ui tn re li -,
Tous les modles en stock.
Pour lv conditions de paiementi :
Adreugez vous la SOCIETE COMMERCIALE D"HA.TU
Ayems tixcim >,>,
4 l'itiji del langue lationaled'Iaiti, Port-au-Prince.
afcg*r m jaw w
CROSFHLBS-
Ri|PfainU la .>ui)uioiiie sur les autres Marque de Savon-
S A V 01M
Qeal U' Saxon de Lessive faonomiuiie -t en usaije dans toulea lea tarnilles.
Il l,|,Hi. lui le linge admirablement.
tu vent dans toutes les bonnes maisons de la I lai 1
Cela eoutesi |'ii pour vous convaincre, une Brique.
Socit Commerciale dllaili.
Agents Exclusif*
A ltvy d la i m q* < A ai louait d*tiuln [\
l'ori ta 1 1 iitc
Dernire Heure
par nmi'/!i
| PARIS, t Juin- Raye n.i Poin
car remi damitsion in i
que i d* Uni ! Miniit.re
Lit socialiste* t les communia
tes dam leur premire seision de
la nouvelle chambre ont entrepria
iiu campagne demandant l'aura
ment du Prsident Mille rend, nw-
les porte parole de celui ci on. d I
clar qu'il ne le retirer* que sur
un vota tormel d-! deux cham .iea
du l'evlement.
Slroi D-4ABRUZUIK
Conau comme I'
remde le plu-
eflieare pour corn
battre toutee
.mu dea bran
ches, et dea voie
respiratoires.
Varits
< soir
Les 3 oosmieiiirii-
loe Chapitre ;
Entr : II.
Quand vous avez mal la t et vous demandez u nprim,
ou de l'Aspcine, vous risqu 1 ant tout ueui qui confie ton argent a un tour
de ds. Savez vous si ce qu vous ice el < 1 i, parmi les
milliers d'analgsiques qu'on 1 ve dans h aurez la ch ice d'obtenir exactement
ce qu'il vous faut? Poui D B aucun ri' Z i I IASPIRINE
(Aspirine et Cafiro ' ml mot de 1 i EJI toute I
douleurs et abrge les refroidissements plus :i '"e
renouvelle les forces, rgulant I circulation du t n'a aucune action dangereuse sur le
coeur. Achetez un tube de vingt comprims pour le garder cfv de besoin.
S'il ne faut qu'une seule dote, de-
indez la "Poche R< on-
fK tenant un Bt*yc; .
'POCHE ROUGE
C\t IASPIRINE
"BAYE*'
IQrFMSM-RtflE
a* a> 1


*" 1
LL M.vili
!( tisons pour lesquelles vous devez vous servir
(1 es Chambres a Air Good Year
MkM
In Lss cbambrM | air Good Tearaonl lanioes, c'est a dira qu'elles sont labi innes par aies aOM
lUCOtfnvtt de caouUbbui par, !< plus pur possible. Ceci limine la possibilit fuite d'air.^
"in Le s>ieye de I valvo iait partit de la chambra I air Good Yaar. Il n'eut pas simplement all, il
e.-t rulgamiz sur 1a chambre, vous ne pouvez pas avoir de lutes d'*ir par la valve air Good Year.
o '- hm'iIk de d'en roi lajc est employe dans la labricalion des chambres i air Good Yrar. (.'ci limine toute couture.
4> Lea chambres i air Gn I fear sont naintananl heauenup plus larger, caci empcha les chambra i air de irop s'tendre quand elles
sonl j|onll'< s al an augmente la dore.
Go (1 Year Tubes
lie West ndes Trading Company
ori-au-i niife,
(ion: ves,
Cap-llailieii;
'i
: 1
lhamiaarie, Bonnalei u
i > iLbn.Hifui 1 peer I
t, m coi* Ara
F UX cul* Al n a ob
y.cu.iiu.i., .u.
L taVttl d<
( ravaua a
l (gauiBH lu*
. aiteleiua o Fm i-i
Faadea Elauiq .. i .ai
do
do Mire a i 2
tiitts pour eh* j,~
pilules de iiii'ii.M|
loile tirs, loue coa!t
lapis Ci y | _;
'J ol* diap
' oila pou-
KIOGstiquaiie* quai
fliacirea
Angle Rue Pave & liue du Peuple
i fils partielle des article que non* avons reu* pendant l> mois d*Avril,

Mi no
u iv de ..< i
\ rrea vio, Lbeaipagne cocktail
bit iimi pon laii a
ii viuit i ai ii rvici < i m pioce.
i i iioii dm
nuen j i u verre
M
|0 a
i. t
eu tuu.-. g< mu poui pa ute
lie
i ouvra rerblei es
i
U et c iol<8i rsilies
tel >.n:v,
i r galvai i*
bi ii .i iea i lurnii laa
In iRsor i i i;. i d'A u
1*01 cou
i . ii ;i .in ',<>>, cuillres e!c
Frappe cj k lll en .a'uraioium
S irflOC kC*ti il al uni lum
I! oa-'if po ii balte 'i psrqMt
i i paii|u>.t
Ii Ofia ,i c Ii ve..i
Pi sceaux
Epingles on I. lis i our a 'aclier lea
ppiera, et la linge
Ua'.i es lu cen h chaque
fj.-te Maotea i
llilaa a laver le planch-r on
, t-l .ii ,1 ni
Couve-In ea de laine
Huile spciale pour pan,uet<
Papalerie
BolH la i apar lettiea de o i
centimea ia boite
canvta de Note de toutea aorlea
Ii ne de iuuuj coalaora at encre
apcialn pour plum-i a rservoir
Coiha Foi te etjQbmine liquide
Huile dccrsyooeel auitee arcli
le leoinrali S) A P 2 la bjit.i
Cnyona o o3 a Jix cents- cbaqae
Articles d'picerie
Sudines en aiuce tonate 88 cta
llireu^a eu auce tomate 33
1 non a I huile io
Cviar |3o
Ouvej en fl Coro choua i Amieux 95 et "u
l'Hklea en l'scon d'en
litre de 'o a 1'
Sirop Karo* blanc
Sirop jaune
M*larae Hier liai oit
iiiii...... t ua
Ainandea FraictieB
Non tt \ jiteitea ( Bicbye
.'o et i."' ceLiimea la livra
l'i ui.es nouvell.e la l.vre i"i
Auiiion pour lesme Argo Ih
l'oiaaae Lye" leiLIanc 2o
Airiuoi.iuqje la houle Ile Vo
loi on poui lea Ha-a '..".;
1 1J
Do
95
35
;*
1 m Ire Iim Ici la Ii
tuJi Vxliy Ii ujj! illa ir
BOabonfl et chocolats
CuocoUtB aaaortiaeo baire
u o o" cnaqao ou i pour /">
Uhocolata ea boite Io
Cu icjlat "ataanaiisn 15,
i' .1) QiiiOatovj la liv -u
Ujjbooa un.it la livre >j
Cn uoiata aatorlia la liv I 30
Tabaca, cijjars, '('iijarettes
Cittratta "L;cky Slrike'
0 i -rbUoc Je j ij
Cigarette F. I mi '.le cart.t oo
Idbic pour la pipe "Lui ky
Sinkdou VelVil la bai eo
Cigaretica Welulirmo
le ptquet 2i>

Fruits cl Le<|inues Frais
en glacire par Je viieir Ai
10 et 30 de chiqit
Deux foie p*r mois noue reseveaa
par le Vapeur de la ligoe l'aaa
ma du Beurre traie, Sauciiaaa,
llacoo, Fromage lue graiea.Ora
yre, Koquttoit, Fiomage la
leme, de la Laitue, Celeiy.Pooa
mes coirea, de* porc Hamas frais etc. ttc-;
BISCUITS de toutes sortes tou
louis irait de io ai5 le peqael
Hiacuit* Siltiaea, Koyal Loacb et
Lxport Soda eu 1er blanc
Noua avooa toojoura la stock
d'articlea d-epicerie te plus (rata
et le mieux aaiorti de l'en as
1 rioce
Voua e.ea invit noua vlader.
service pro npta et aoigaa ssr
les employs aimablae et a::ira.
*^|k |T\T'i^ ..........". vmi ! ara ... le piquet o lea employs aimablaa et aiilis.
uiii ii<>Ui\l il i : Avis aux amateurs!!! I\ous servons de nouveau
une rme la glace sau yausque nosclienls se rappellent bien|
Ven / vous rafraiebir
Rhum Hector
Ci /E rr J k m H
ii)40, Rue du Mofjrin ,|e i'Efat
Tlphone : 347

vV
V
t


MI5SING I55UL


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM