<%BANNER%>







PAGE 1

LIK lia 1 Amour %s le Cœur* *so<.U" CheaF. Lavelanct&C• lerge Taillant Connfnttairt poar Uaili > lersbtcl total de 0 i'.!*.*-( al ,i Poil %  u Priai deauJl i ut. I I i | j. i r ivmg lou, M-ji-ii %  -) San Pedro i iccr -, Curaao et l'Kui l.e S S "• I nai I .ie II lOltl >urj >!-i Kil fDO, Bl lai iu-Prim a la >lima i i'C matin 11 ( Durant. u r partira \ midi pour Monta* t.lirish el i Europe, pienanl Irl H patoSgl i i orl~eu i un e, • dai 1924. % %  wn . a— aa- I •' %  !iin %  rail ''de Borgi ha Se vre, m ii u ili-j I,I. dcade < elle uuil, au root lieu cet epri midi ^ Le convoi partira de u mais n. ni iiuaira etea dan ra i Biposil iioii pi m aa rei dit > l Eglise aie? Ami-'. JJJ^j *ioe coi i elance* ux r.mn BrXUWTliIlt •n d~M mma BJBJ PILLLtS OKIENTILrS IM B*uie qui dvrl.'-ju-Ti' -edferC.l*t l ui, rTOUSllIufOl l'a S-tiQ\ effacent IM •ail. .M mtWM a a* I 4-, 1 A P L rVu-FTt I h. <-• %  :• %  312 Rue 1rs iiaele, a t •' %  de Stoographi Roliin. ricoli Far Sans fil A ia Commune LA FIN n'a % %  i N %  rvolu rgioi %  Clara i 1 a n. Le | ..!..• .•a. Ai Mi \iv WasbinsJ i Warn n au M i reu 'ci i isu i ii.ui I • loule psi lit i pal ion un maxii dans le comme i a Ki ontera. AUTOUR pr.Ni AS I DES II %  I r-i Waahini i I i propoeilion i|f Kairlield di nwnda.nl d'accorder lin loale aux lia Fhi'ippmei dam uni ,. i na tau* n i alla doctrine i siie, t il a miiiii" im %  imbm %  Ig iJL 1 lu tribunal de Cassation matin devani m I de Cassait ' nies, a Jolibois, iiurii, fieri i Paul tt l'util. Lee arl 2-3 el 21 nouvelle • I >' fait |*o mquelaaa•iet un u !.;i II %  Boutei Me. '• Sylvain, assist .le Mes. 1 L. Gi tludi %  url el I'. Lai mil el i 1 le Subi II. ferlonge. L'Affaire de (ira toi Mois Que l'on i ro*, l vienl itif i.'rji tin '" % %  %  data 1 i ; !• teor C 'iiii" a ipei <|Uell< I • v 9 %  •lias art d loi II %  i latte %  %  a poursuivre ; pi rctenui Brovisoiremenl au P< ci. r Natioi i ette IIT • %  I grave qii' i n. ,nt c I, u ; fil v p n prs l qui ni leur sur i' Que lis mur %  chauds le p ii 'a pro haine ( FH IRO). Pai i„ icu'.uiie le Magial at La clidi d i une if la ir\ur aill ili in de Co'UI de nui ^ lii u dt ssi a soii %  cinr V'arialai Lo |i ver du ri leau .1 vaol * iniia i a •:...!..-. on i -i %  re 'n ralard i.-, i n, • %  %  .i le retla %  • • • l 1 Loge LM Conseil T'Eiat A la sance de ce matin, diven si l" 1 ',, Vfini Ireai om lanla Ce -oui: l k( i.:-ion KsUrlearsM I. ,i ma : %  il un c /dil da )_;. ,0Q si le frai %  ' | a Corn niraion de s d' • i routire Inetruetion Publiqua i „ crd i 'l • t 000 gourd M secor ,l,. d'urgence p tir la clbration de la I Ils de I oivartill. lui rieur | ai | ii m>anl : C lu ui • %  n 11 unlop,talirii|ucs |ar liii'il-'ji tue and bubber 6aada lo Li'l. loronio, Canada J La falirii|ue fait une spcialit dans la fabrication deii l'iieuset i.hambie ;i An pour 1rs Trop que, qui sonl entirement dilirreuts aux Mieiiki et ..liambit* employs l-iis les pa\ b iroida. C'est ainsi que le C naaian llunlop est su. premier rang a la Jamaque, i.uoa, au rrlmdsd,an Amrique|>nti*uleet dans les .m raa Antilles l.'eat dams ia Service que vous verrez la preu\e de 1 siipvi ioi le ilu .anadian lluuop llaaaiaarsi le proprieunie a'autnmolules & Masv sieurs les clraulfsui >, vous serez U, st>ula jnyes pour declaier le (.anadian LHjl\LUt la pienure inaque. Il y Va dt' rilliaret au.tou, quapicsquim auia ate convaincu de l'axeellenev* da ces r'neu, d'exiger que les pnouj aenots partent la maque Madi m (JanaUm, ,\ mentnt d autres dtails V*. u uni ua Wiiliauis, l'on au Piinoe Diatributeur Conmimn Dunlop 1 ire aitd Rubber Oiods Lo Ltd, Toronto On trouvera : Du (lyeerophosphate le dieux pa* livre, de l'encens le l'assa-teatida, il*> extraits pour sirop d'orgeat et de liauinoise, dos* >0 tre*i des l'nrrmouietrok mdicaux garantis, Sirop et \ in Hmoglobine Des chiens. IJuinium Labalaque, I ruilonal, Sirop Kami, leptoFer Jaillet, et* douebes avec accessoires, des Ttines tientila des l'oiresjjour belles, de l'Orge perle Avons reu aussi des l'eiqnvs a eoiffer.des l'eignes peur coitteurs des Louteau'x de Table, "Argeatilia" txtia suprieur.*,niant lie riilal aroentindmancbal le, des jjouehons de liuge en leus genres ] L liepotde Kola Aseensio %  ~ t Produit i.uilraud. Timlil'aa et I apiers timbrs en atuck.,|| (la trouvera aussi des supportsuchautsettas, des i-einiuies, bretelles pour hommes et entants, des taux-cols souples et empess, des cravates, des chapeaux .lean-l.art pour enfants, du lit broder DM. %i. a la Croix, Croix Laitier Cresson, aentelles fttts iuseaux. dentelle tllets, boulons nacre pour lingerie, rubans, pressions, barrettes peur cheveux, 111 de tote a coudre, centimtres, aiguilles, ep.ngles Ji cheveux, ei ini,l s a ultachei, pingles de suiete, ds a icuuie. pa| ei a lettre, enveloppes, eiavons, plumes ceintuits en cuir venu pour dmes, ,. %  %  lh-^ ous aV0lib aussi un stock de liqueursjines assor uts, du Cognac, du Champagne Authentique, demi tec, cluSt .lu.ien, du St limllion.par caisse, du Vin pai barrique et par galion ; vendus au meilleur prix ue la place Sparteiies pour chapeaux, calottes en linon, onapeatux y ai nia pour fillettes, gaze et tissu pour COie ue chapeaux, aigrettes pour chapeaux, biosses atete. jarretires, pailles de Boie pour chaneaux nu.uice or, blanche, noir, etc.; laitons. •OM tiou\eia % ,ehez l. |.avelanet& Co la cteme ahn.ti.iaireoe mai aliment par exee.lenco pour les tniaiits et behes. Se prend dans du lait lleconstituezvos enlants anmis, en les mettant l'usaye de cette crme nourrissante et forulianie. C Compagnie IniercuiineBiale da TiepiiODB ei du Telcgrapheh Systme UOSO m m £& Celte Comaagnie possde le droit exclusil do se set/ir dee l'alaalaa MUSSl , enregii res dans le mon le entier. hih' es) inaciite au Bureau de l'nredislrernent Commarcial de la Havane a la page Budu Registre 'les Socits, lepuii le 27 Juillet 1V18. S 'ii ipital autoris *i le 2f.tJUO.000 t-t II valeur nomii de ebacuos de se actions esl le 1 %  or l' Hiirsaii principal el l^aNor iloire 80 Ma don !. New YorU i;. i \ [ Agence Gnrale el Laboratoire MANZANA de GOMEZ Apparti menu 30" III lln.uu', Cuba ) Puni plua amples reusaiguanianta s'a Iresse i Pascual PieUopaolo Ayraiitlissement Grand Htel de France On {ftrouveray l^Dc* \ ua de Liotd€ivx,bl<* ncs e tcuyc8 t par^buiriques $ par gallons, aux ptix courante de la plate. Des Vins de tihateauxj.es plus re* nomms, Vins mousseux, Uoutgogne, Vins d'Italie et d'Epuyne* Champagne* 121 ^ Les Liqueur* Franaise! les plus Unes, des Wiiskj, Cognac, bio *;t<\ les Rhums, des meilleure* marques d'Hati, et le Khiim dej^la mai6on,aonnu fc aui le naaa <1 ihum des Pinces. Tous'Us meilleurs Quinquina de France et le laineux ?iii du liaj) .oisr. Mai I I. si connu dans le mande entier il qui nerl an mena temps } tfaprilil la siiueslil ri tir cordial. 0s conservas Iranaises : c t aiairieaines eie^premu r choix. Des Cartes postales al de la parfuaierie UNS cigares et cigarettes,dei meilleures labriques de ttilt el de la it|i;l)liqiie*Doiiiinicaine, < Aurara el labaaera i. On recommanda aussi le restaurant/pour a auisine soiij ie et son seriiee itrepiochabla, seu* la direetion du shel bien connu Morleon. Pria t i modrs* P, P. PMIUZI JH lanre Agenl Cnral Excelsior I ltel lioyal Mail S team Packet C Le S[S -RIVERTAIV 1 venant de l'Europe et des ports de Kingston $ des ports du Sud est ai fendu ici le 10 Mai courant: Il repartira le m me jour pour les ports du Nord f tlcvrc ''i-rrtement, } or -a ince. le (l Mai 192i iiob^d'>,l)uUtiulC 0 i !' tgpti f H finfiraux PERFEGT uliicck Slioe Dressing \.t Preduil II plie pur qu'on ait encore import dan le pava I ne iipaale coucha sur las soulier* les plua dtriore Ua remit acuf Ce lii|inil.ai pliqud aur les chausaores ne. ealtl paaUliaKa blanc II rend le cuir lirillnnt et aouple,|ieul tre appliqua inr toutes lea peaux peaporleaiiionriaiaa.lwTaiiaaa.lesceiatoraadaasaca maina, lea perle jeuillce PeuTeot tre lenls oeuf par aaa aaula vauaks de e merveil leux prudail Lea chantillons sont h la diapeaition de net elieaW. Fnllon Ihee Polish. Inc. ( ^R. v T eik Geo. Jeansme, A tont EicibSll pouf HaM i;,Pn. desliraclas'ao'Ince de la B anque ( ru 1



PAGE 1

iIRttGTBUR PROPRIETAIRE IMitMMMUR dment Magloirc SOI? VLK.NA 13M Kuv Amricaine Quotidien PILC • • Oh filS nie uaiii J'apftS II p 'il io. •.• j\spr.ts remarquables qu'ell peut mais daprsia mur de lentes h c'oQresyl.. . i| mil .,>a|fure.i|i.iirJ hui un peuple s u impiera Miilemeu sur quelques un, tes sera mevilabtcnen fonJjnir.e. Il faut cre/ uue vie, nationale par I activit inielltgenie de tous. JLHtlIE lb.LLl'UUXK ISoUl Umu ANNIE V J PQfVMUPRINCK (H vif! \ l UEDJ MAI UT24 L'Impulsion nouvelle l'Agriculture Vue Importante lettre de Monsieun LProphte l'on au-Prince, le 8 Mai 1924. A hirecteur du Journal Lu MATIN Monsieur le Directeur, L'intrt na pratiques dan les rgion loigne ia i %  leur domicile Dans ce cas, l'obligation eera laite tout tablissement de l'Etat ou des l Sommuoes. offrant la pla :e i ane de loger lves et professeurs sur la rquisition de l'Ingnieur en chet ou du taire u'fitat de l'Agriculture, qu.ui I leur sjoui devra s quel pie dure. Je n'ai p is besoin de vous dira, Mr le l directeur, combi >n je me s: ri lirais heureux si nos jeunes concitoyens accepl dent de se faire la convii lion raison ne que ootre Agricullun •' devenir la principale source le richesse du pays, ne saurait tre abandonne plus longu Bips au\ incppablt i; |u ies tapes d'une progression B %  riale en harmonie sv leur ins La Fille sauvage lles.' veuf, Henri Villedteil| priiaire d'une florissante usine, coolie l'ducation ti^ sa Allete Henriette Meile Jai ipieline lihnier. Sont le calma apparent d'une ils rgulier* M droula un drame d i monr clandestin entre l'Industriel t l'initilutri e. Un litre que Villedieu. 11 Gerrelae, contre-meltre t'usine et c-ue l'industriel prend en estime pour le *u<:c*s de >cs infestions iui rendent >n COllaboraliOfl di 1 plu en |>luprcieuse, mu JacCMMlae en seersl ci fait d'eljele lve de ou inluiioD. Au eoaWS d'une promei, Jacqueliie qui vea..il de conlier Villedieu ijd'elle allait deven,. re, apprend 9 J petite llei.riette que Mme de Monintui qui passait en caresse, serait bienwt sa pebte maman. ((entre la sasiaon, 1 infortuue institutrice crit l'indaslriel qu'elleatiut boute de l'avoir aunet qu'elle partait deseopra de se voir abandonner (nren SUS prisas avecune miiteruile prochaine 'Ju elle resterait uue trangre n'il ne e mlait plus de sa vie et que mal* heur lui, si. au contraire, c •• %  savait de troui.U-r son repos. J'el est le sujet expos dans le premier pisode : Illusions perdues, de l'mouvant sriai tir de l'eMivre clbre de Jules Mim l,'eta. dos Sou i Epouse '"i Hre • ••! L'O tomb du .\iJ , la l d'augurer que i La r'iile Sauvage qui dbutera dimanche p ariia%  a, parle iroi> premiers pisodes, aura un trs grand mece auprs du | ubli I I 1111 ni ou e Mme ldv IIP commande que ds lilms de ebois. Tour 1 1 i omplle intelligence des iri %  m* ajouterons |i %  scnsi d'un diain ili-in<* poig tout issistei %  • n . pdriplisa de I inloit na Jai quelina q i sa lit le Lui m des pou* Damlou rao's |" M hee s < s Parie i bei du 11 uv ni u cours de se n r uriiiHtion elli ui aliandonn l'uiine outinuer ei p mr mien i n. L in ii %  %  • sac ni.en unies ml da is Ali M :limes de la l'aU il qui ie sont lit le r. il de leurs mlsri re* |k*cll>ei M ui Lcqueline eu d]< femme de l'an m dire ds l infme Villedieu, a eonstnia mie d-. .n lier a son mari i enfant d ivenu son motif de nui 1 In ri' lie aiS' frappa du eh iraaS el da I %  de Jai-queiuii', iotervinl I sa %  ••cours de iel.coi, au momeut un Villedie.i liait venu, en I abses a de Garvoua, l'obliger iedevenir sa malin sse. I. col nedn i %  n Meut boni I • moie U rie de .la queline a qui ceii>i .i promet torta lieur, si eiie COM femoie. Le spectateur verra, en des scnes du plus grand trag que. a ouel li issr 1 Ko: d di n Mrs .. nnment Liliane L—i est i |ui l'a an i p • m el leur e I i ili m < i i plus i e franch sa il ins qu %  il ms autres. que lesavi r technique el le dve ; pera ml de l'in livi du n propi i ins finir' v ileui cono mqu ser ml I -s meilleur >. ai m isco ii e l'absorption dont on Irai trop ,' iss Ap • %  leur pr| iration, I • appo ui m nts c mvsn i perrn ttronl de vit |ue • sora ajout, d n ent il n -m ui s sr i pru lucti ,un p > ir%  nus a la Ker 0 un 111-: .i • c ni-,! %  i .nt |iS (ilM.r.l n il )S el | •> pi ,II^ inisation sa il l'objet l'un v • du Servi M l n 11 %  i I tgricu'tura el de l i in! isi i m il, s itrera I ins -1 leuxi ne i : Il illlleiii 'lit, les CO|] i le %  ini 11 i auront | d'un %  .i in-• le pral tus le la Fi rra i. Il I ni i i i %  . i itil et qu'es une imUation qui aura aiguise, leu Is ei di velop I urs aplbu les, 1 y i leur i n lignemsnl nique aiin d iblenir leurs diplmes d'Ingnieurs agronomes qu'auront dlivrer le< matres i n nplenls. 1 n'esl igi liant, d'invil r I -Ha li mis de de toutes nos il u i i "u tirs i I n IS m .le le C ntral %  dont l'o tvi rHUM lieu, c 'in n i le l ipartem ml 11 r igricultura au cours le ail i ann Avec ne nts p i n le prcieux concours que m au Vil I %  leur mes meilleures civilitsU IMinl'lll.li;. i i %  i %  ni i m pu n n -..i o nib rge i savoir si . r. i ni pie se n \> .1 rent M de, uiiuie s i p is et |ue n i il iltione a a un i ni un %  U • ji i.nl i a e. B disparu d i' ,n seul II revit sa te SOJS une nuire esp i el son ni s'il ne lue pi '•'i i |ue M cbe/ i ai" i qui l'approchen L met tm u %  ,• li.> u %  % %  I s lin'n i i ; lirai r: ,i con I pi d' ire ni la e ein |i u esprit et la Iran et %  ; il p U' nu nui i il. i i'. ceui qui n %  ; ; M leurs i t sans o sec p u leur /' ivre de tint.... Varits Par (..bl Nouvelles Etrangres Jacqueline di renoncer d abanbonnei sou inari el de pai tir avec qui i aii tr obsd • 11 ssl ssssi lo; il et bon p' ur ne pa* romm< lin inl toi e Le MIT ia' dam l'I.i! isopbi i u • •> 11 h Commei Il In le-. Il Antilles, pr iluiseol la mort, d i que le |i ua dsngereu i de lou le m nu-Mi .loi %  uivaoti i i arkre net ssse ommunmenl ru le Il s If | Il coiner | MU II rernt, propn aux recousit d'ui ae el tendre : il porte i eurs les unes sont n i eus 'i ueeaas : elles n ont.d u. L s ilita ,t u i fruit charnu, di >it, en I ou a %  •s de I *, %  mr el i e Soir Les Irois mmn i I i nanclir ki mmii U I les I.,. .; Vertu' vertu! On sait I \ r\\, pi m ii i p pi n bre A que non '.1 i r ou M t. He — -' iai VV l %  i :iun I. M. Jobn 8 i et qn D al | n Les lb s de I'AHIIU iijue latine continuent i-, n i le li tfeai. ili n le B i I la I'I'\ :''li'ine > I I i lo 1 pi mue il nota lent p u M lie lu pu, M de W i e/Te, l.i vi l'eno t il Ae \l u ends si li l'un e i il me de II IUI bon. La ci lliratioii de la I il • de Jeanne d'Arc l.i'. : i I li.nl ebration .ne d \i • li i i| e peu d 1.1, lieu, m | i li | n | que I %  IUI CI e inou' La question du dsarmement a la chambre des communes anulaise La enambri %  oui nu ie •! uti • bientlgune I %  le %  iiq. ii venu i % %  mire i m i . MUl h, au de i m lion a li M i le i amis ind inl ol l'IlN l'illl I illtl' o M Mil Li cess tlioo du' travail dans la Hnlir BBR du i> m lii.br el qui vai %  MU n -. -i entend i ee em I ce nU/ | ni de Ua i .,u %  : %  de ta m .m a ii i t pro i. u [i Comm intaires au sujel le l'opnosiltuti d u ili nialistes i i %  apport 'I • perla I; %  .* 11 \ el I i imp e p %  l'.lll ment %  u du M u x. | I • '•' ; 1rs les ttg. Lo relaliooi t usso alli mandes menaces in l'abeenea d'ex ; ui't m SU jet d. %  poli %  ; i : lion i immert iale dss ,,, ; .o. Mil russe ion de plus an plus li I,I M Kreitinsky ineej Bel lin doit u gou i dee dcisions pren Ire. L i clause d'exclusionfdea japonais ajourne iSIII.Nti VOS -Sur les inatun lent < oolidge.lss niem I rn.e >ur la pro jet 'i i a %  mi-,1 .iliiiii -.uni rve nu mettre l'exclu i i i-.ii ni du 1er Il a i 14 di id, en at fondanl %  i ieraitj abro l lion .e in. Ile de gentlemen. Prochain voyage des miiiiHtrcs belyes en Italie UUI \ELLES MM III nuisit li ,in.i,i~ ont l'intention de quttti i .'• mu poui sa ien i Mita econfreront an %  M. Mi. isolioi. Toujours I. question les rparations PAH1S Suivant dss personne u laes ion liant la i onutuacion d. a rparations, !• %  metabres do M nisaion qui %  undereat .1. i nii i emenl M Morgan, projetfont m,i i union (u, n uni, vrai sembleblemenl dans lu jours do I nfi i le es iiutuii'ires %  >• % %  les autorits financires an n ilivemenl au projet d'ur. emprunt internaUonal euiilorm m. ni IUI i o.' lu ions des exp<-ii>. tuile probable des lres lections MI llomagnt %  i i n iltala dss < i %  en d' il i m mu lit: der niei poui iflet, da l'avis dea eipi re politique, ni i le nombreui mdi ia a 11,'lnl.ii. ''u bl r D i eillill .Houvelks^diverses %  11 nrsl llallsr t ebsf b si m • | olonaiM) 1 pour i oofrer 'i but majoi |o4ral le gunoial i i' IKI i.. omll .1 bygii li %  Nations s'ssl ru m '. i Ui > bui M Cba^as repr i Uinbels le l'e el Mad ime Alun Amilton las Etal l' t Ki — i. lieutenaal Hviateur I i %  iand a in -i torm la dirseteur de l'a ili ..,. de raient termines | ii amplail partir U ' il> (Humaine). WIS l.i MI m. i '(•• tablii: ii >un li ige de Cub.i .i purin du 6 mal ij^us de etj pour Cuba. LES COU US Mai - l'AItlS —Dollar ii,.?T Livre -,HJ

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06208
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, May 09, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06208

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
iIRttGTBUR PROPRIETAIRE
IMitMMMUR
dment Magloirc
SOI? VLK.NA
13M Kuv Amricaine
Quotidien
pilc

Oh filS nie uaiii J'apftS II
p 'il io. . j\spr.ts remarquables qu'ell
peut mais daprsia mur de
lentes h c'oQresyl.... i| mil
.,>a|fure.i|i.iirJ hui un peuple su impiera
Miilemeu sur quelques un,tes sera mevi-
labtcnen fonJjnir.e. Il faut cre/ uue vie,
nationale par I activit inielltgenie de
tous. JLHtlIE
lb.LLl'UUXK ISoUl
Umu ANNIE V J .
PQfVMUPRINCK (H vif!
\ l UEDJ MAI UT24
L'Impulsion nouvelle l'Agriculture
Vue Importante lettre de Monsieun L- Prophte
l'on au-Prince, le 8 Mai 1924.
A hirecteur du Journal
Lu Matin *
Monsieur le Directeur,
L'intrt I organisation agricole oui 11
t'omplit-a l'heure actuelle, vous
a lait coiisa'-riT dans votre li-
tion du '23 avril quelques
apprciations l'on intreuantesi
au sujet du n.ode d'admission
le ceux qui doivent taire parti !
de la premire promotion de
jenas hommes iiue le Dparte-
ment dsire recruter, pour cire
verses immdiatement a Ser-
vice Technique de l'Agricultu-
re, en vue de recevoir, sous la
direction de l'Ingnieur en cb i
et de professeurs comptents,
les connaissances lmentaires
et spciales, rrrace auxquelles ils
pourront avec prolit :
lo. inspecter I. s le^uos
productives du pays ri l< v r les
caractristiques agrico ea actu
les : laire un rapport iidle sur
leurs possibilits et leurs apl.-
luies telle culture dtei min .
2''diriger les laon< tul-
turales ordinaires devant cire
ralises sur les chantiers agri
cotes d'entranement, que le
Service Technique tablira, au
fureta mesure, des possibilits
et o les lves de nus Ecoles ru
raies, nos cultivateurs el nos pe
:its propritaires seront libres
d'aller travailler el s'instruire pir
l'exemple.
Comme la prparation de
cette premire promotion doit
tre trs rapide, le Dpartement
de l'Agriculture, d'accord avec
le Service Technique! juf
de s'adreaaer a de jeunes nom*
mes en borne saute murale et
physique, munis des connais-
\aiices indispensables l'assi-
milation de ces cours.
L'Agriculteur de nos joui i,
doil fiiv ,i la luis administra-
it.. ' Iiiii. icii, quel tue |" i
chimiste in de comprendre le
i i e des engrais, m anicien
pour se rompra sans euori aux
exigences el aux progrs de la
motoculture.
S''s connaissances doivt ni s'
irii |re el se dvelopp i de plus
en plus pour pouvoir user
bonheur* des moyens que la
sciiiice met si disp isition, el
suivre uiilement l'volution d s
lois conomiques,
Ceet une d raisons p i n
li squellea i eus qui entrent dans
r itte carrire, a uvent tre su'
lisammeni prp trs
L u li ras admis, l'esi dire
les luturs cou lu litn-
que*, durant leur stage qui du*
r.r.i du I ) Juin au 15 Ici
n c ivroot un i bourse mensuelle
ce r ingt'tini/dollars. Dplus,
ils i ivageroui aux Irais du Ser-
i luiique toutes les i ii
qu : I exiger ml les di m instt i-
ii >na pratiques dan les rgion
loigne ia i leur domicile Dans
ce cas, l'obligation eera laite
tout tablissement de l'Etat ou
des l Sommuoes. offrant la pla :e
i ane de loger lves et
professeurs sur la rquisition
de l'Ingnieur en chet ou du
taire u'fitat de l'Agricul-
ture, qu.ui I leur sjoui devra
s quel pie dure.
Je n'ai p is besoin de vous
dira, Mr le l directeur, combi >n
je me s: ri lirais heureux si nos
jeunes concitoyens accepl dent
de se faire la convii lion raison
ne que ootre Agricullun
' ' devenir la principale
source le richesse du pays, ne
saurait tre abandonne plus
longu Bips au\ incppablt i; |u
ies tapes d'une progression b -
riale en harmonie sv leur ins
La Fille sauvage
lles.' veuf, Henri Villedteil|
priiaire d'une florissante usine,
coolie l'ducation ti^ sa Allete Hen-
riette Meile Jai ipieline lihnier.
Sont le calma apparent d'une ils
rgulier* m droula un drame d i
monr clandestin entre l'Industriel
t l'initilutri e.
Un litre que Villedieu. 11
Gerrelae, contre-meltre t'usine
et c-ue l'industriel prend en estime
pour le *u<:c*s de >cs infestions
iui rendent >n COllaboraliOfl di1
plu en |>lu- prcieuse, mu Jac-
CMMlae en seersl ci fait d'eljele
lve de ou inluiioD.
Au eoaWS d'une promei,
Jacqueliie qui vea..il de conlier
Villedieu ijd'elle allait deven,.
re, apprend 9 J petite llei.riette
que Mme de Monintui qui passait
en caresse, serait bienwt sa pebte
maman.
((entre la sasiaon, 1 infortu-
ue institutrice crit l'indaslriel
qu'elleatiut boute de l'avoir aunet
qu'elle partait deseopra de se voir
abandonner (nren SUS prisas avec-
une miiteruile prochaine 'Ju elle
resterait uue trangre n'il ne e
mlait plus de sa vie et que mal*
heur lui, si. au contraire, c
savait de troui.U-r son repos.
J'el est le sujet expos dans le
premier pisode : Illusions per-
dues, de l'mouvant sriai tir de
l'eMivre clbre de Jules Mim
l,'eta. dos Sou i
Epouse '"i Hre ! L'O
tomb du .\iJ , la l
d'augurer que i La r'iile Sauvage -
qui dbutera dimanche pariia-
a, parle iroi> premiers pisodes,
aura un trs grand mece auprs
du | ubli I I 1111. ni ou e
Mme ldv iip commande que ds
lilms de ebois.
Tour 11 i omplle intelligence des
iri m* ajouterons |i
scnsi d'un diain ili-in<* poig
tout issistei n . pdriplisa de I in-
loit na Jai quelina q i
sa lit le Lui m
des pou* Damlou
rao's |" m hee s < s Parie i bei
du 11 uv ni u cours de se n r
uriiiHtion elli
ui aliandonn l'uiine
outinuer ei p mr mien i
n. L in ii sac -
ni.en unies ml da is Ali
m :limes de la l'aU il qui ie sont
lit le r. il de leurs mlsri re*
|k*cll>ei
m u- i Lcqueline eu d]<
femme de l'an m dire
ds l infme Villedieu, a eonstnia
mie d-- .n lier a son mari
i enfant d ivenu son
motif de nui1 In ri' lie aiS'
frappa du eh iraaS el da I
de Jai-queiuii', iotervinl I
sa cours de iel.coi, au momeut
un Villedie.i liait venu, en I ab-
ses a de Garvoua, l'obliger ie-
devenir sa malin sse.
I. col nedn i
n Meut boni I
moie U rie de .la queline a
qui ceii>i .i promet torta
lieur, si eiie COM
femoie. Le spectateur verra, en
des scnes du plus grand trag que.
a ouel li issr 1 Ko: d di
n Mrs .. nnment Liliane
Li
est i
|ui l'a an i p
m el leur e I i ili m -
< i i plus i e franch sa il ins
qu il ms
autres. que lesavi r technique
el le dve ; pera ml de l'in livi
du n propi i ins
.finir' v ileui cono mqu
ser ml I -s meilleur >. ai m isco i-
i e l'absorption dont on
Irai trop ,' iss
Ap - leur pr| iration, I
appo ui m nts c mvsn i
perrn ttronl de vit |ue
sora ajout, d n ent il
n -m ui s sr i pru lucti ,un p > ir-
.
nus a la Ker
0 un 111-: .i c ni-,! i .nt
|iS (ilM.r.l n il )S el | > pi ,ii^
inisation sa il l'objet l'un -
v du Servi m l
n 11 i I tgricu'tura el de
l i in! isi i m il,
s itrera I ins -1 leuxi ne i
: Il illlleiii 'lit, les CO|] i -
le ini 11 i auront |
d'un .i in-- le pral
tus le la Fi rra i.
Il I ni i i i . i itil et
' qu'es une imUation qui
aura aiguise, leu Is ei di
velop I urs aplbu les, 1 y
i leur i n lignemsnl
nique aiin d iblenir leurs dipl-
mes d'Ingnieurs agronomes
qu'auront dlivrer le< matres
i n nplenls.
1 n'esl igi
liant, d'invil r I -- Ha li mis de
de toutes nos il u i
i "u tirs i I n IS m .le
le C ntral dont l'o tvi r-
hum lieu, c 'in n i
le l ipartem ml 11 r igricultura
au cours le ail i ann
Avec ne nts p i n
le prcieux concours que m au
Vil I leur mes
meilleures civilits-
U IMinl'lll.li;.
i
i i

ni i m pu n n -..i
o nib rge
i
savoir si
. r. i .
ni pie se n \> .1 rent
M de, uiiuie s i
p is et |ue n i il
iltione a a un i ni
un U
ji i.nl
i a .
e. b dis-
paru d
i' ,n seul II revit sa te sojs
une nuire esp i el son
ni s'il ne lue pi
''i i |ue m cbe/ i ai" i
qui l'approchen
L met tm u, li.> u I s
lin'- n
. i i ; lirai r: ,i con
I
pi d' ire ni la
e
ein |i u
esprit et la Iran et
.
; il p U' nu
nui i
il. i i'.
ceui qui n ; ; m leurs
i t sans o sec p u
leur /' ivre de tint....
Varits
Par (..bl
Nouvelles Etrangres
Jacqueline di renoncer d aban-
bonnei sou inari el de pai tir avec
qui i aii
tr obsd 11 ssl ssssi lo; il et
bon p' ur ne pa* romm< lin
inl toi e
Le
MIT
ia' dam l'I.i-
! isopbi i u
> 11 h Commei
Il In le-.
Il
Antilles, pr iluiseol la mort, d i
que le |i ua dsngereu i de lou
le m nu-Mi .loi
uivaoti
i i arkre net ssse
ommunmenl ru le
Il s If |
Il coiner | MU II
rernt, propn
aux -
recousit d'ui ae el
tendre : il porte
i eurs les unes sont n i
eus 'i
ueeaas : elles n ont.d u.
.
L
s ilita ,t u i
fruit charnu, di >it, en
I
ou a

s de I *,
' mr el .
i e Soir
Les Irois
mmn
i
I i nanclir
ki mmii
U
i les
I.,. .;
Vertu' vertu!
On sait I \ r\\,
pi m
ii i p pi n
bre A que non
'.1
i r ou M
t. He -' iai
VV
l

. i
:i- un
I.
M. Jobn 8
i
et qn
D
al | n
Les lb s de I'ahiiu iijue
latine continuent
i-, n i
le
li tfeai-
. ili n le B i I la i'i'-
\ :''li'ine > I I i lo
1 pi mue il
nota lent p u M
lie lu pu, M de W i e/Te, l.i vi
l'eno t il Ae \l
u ends si li l'un e i il
me de II iui bon.
La ci lliratioii de la I il
de Jeanne d'Arc
l.i'. : i I
li.nl ebration
.ne d \i
li i i| e peu d
1.1,
lieu, m
| i .
li | n |
que I IUI CI e inou' -
La question du dsarme-
ment a la chambre des
communes anulaise
La enambri
oui nu ie ! uti bientlgune
I le iiq. ii
venu i ....... mire i
m
i . .
MUl h,
au de
i m lion a li
M i le i amis ind inl
ol l'IlN l'illl I illtl'
o M Mil
Li cess tlioo du' travail
dans la Hnlir
BBR
du i> m
lii.br el qui
vai mu n
-. -i entend i ee em
I
ce
nU/ | ni de Ua
" i '
.,u :
de ta
m .m a ii
i t pro
i. u
[i
Comm intaires au sujel le
l'opnosiltuti d u ili nia-
listes i i apport 'I
perla
I; .-!.*
11 \ el
I i
imp e
p

l'.lll
ment
u du
M u x. |
I ''
; 1rs les
ttg.
Lo relaliooi t usso alli
mandes menaces
in l'abeenea d'ex
;
ui't m SU
jet d. poli
; i :
lion i immert iale dss
,,, ; .o.Mil russe
ion de plus an plus
li i,i M Kreitinsky
ineej Bel lin doit
u gou
i dee dcisions
pren Ire.
L i clause d'exclusionfdea
japonais ajourne
, iSIII.Nti VOS -Sur les inatun
lent < oolidge.lss niem
I rn.e >ur la pro
jet 'i i a mi-,1 .iliiiii -.uni rve
nu 11, i i iclu lion dee japenais
e) foi i u i rap| ort sui oelle a|ausa
qui > mettre l'exclu
i i i-.ii ni du 1er
Il a i 14 di id, en at
fondanl i ieraitj abro l
lion .e in. Ile de gentlemen.
Prochain voyage des mi-
iiiHtrcs belyes en Italie
UUI \ELLES MM III nuisit
li ,in.i,i~ ont l'intention de quttti i
.' mu poui sa ien
i Mita...... e- confreront
an M. Mi. isolioi.
Toujours I. question les
rparations
PAH1S Suivant dss personne
u laes ion liant la i onutuacion
d. a rparations, ! - metabres do
, m nisaion qui undereat
.1. i nii i emenl M Morgan, projet-
font m,i i union (u,, n uni, vrai
sembleblemenl dans lu jours do
I nfi i le es iiutuii'ires
> les autorits financires an
n ilivemenl au projet d'ur.
emprunt internaUonal euiilorm
m. ni iui i o.' lu ions des exp<-ii>.
tuile probable des lres
lections mi llomagnt
' i i n iltala dss < i
en d' il i m mu lit: der
niei poui iflet, da l'avis
dea eipi re politique,
ni '.....i le nombreui mdi ia a
11,'lnl.ii.
''u bl r D i eillill .
.Houvelks^diverses
11 nrsl llallsrtebsf
b si m | olonaiM)
1 pour i oofrer
'i but majoi |o4ral
le gunoial
i
i' iKi i.. omll .1 bygii
li Nations s'ssl ru
m '. i Ui > bui M Cba^as repr
i Uinbels le l'e
el Mad ime Alun Amilton las
Etal '
l'tKi i. lieutenaal Hviateur
I i iand a in
-i torm la dirseteur de l'a
ili ..,. de
raient termines
' | ii amplail partir
U il> (Humaine).
WIS
l.i mi m. i '( tablii: ii >un
li ige de Cub.i .i purin du 6 mal
ij^us de etj pour
Cuba. __
LES COU US
Mai -
l'AItlS Dollar ii,.?T
Livre -,HJ NBMV iuHK- Kraae .16,70
Livre steiling 'i.t- |
keWMbsBBW'BSHBBHMkBWVsBBJBBlbaVBBftlS tJt
A vendre
A I.Ivtl'itlMKKII. M G IIHUUX
I -1 li Us i al \ Doua
i ii la Ri i ublique dernire edi
on tenant i mtes le modifie
i i*. n-* i\ es jnur et la CoovenUos de
en anglais et en Iraneais.
-f
V


lIk lia
1 Amour %s le Cur* *so<.U" CheaF. Lavelanct&C
lerge Taillant Connfnttairt
poar Uaili
> lersbtcl total de
0 i'.!*.*-( al
,i Poil u Priai deauJl
i ut.
I I i | j. i r
ivmg lou, M-ji-ii !-) San Pedro
i iccr -, Curaao et l'Kui
l.e S S " I nai I
.ie II lOltl >urj >!-i Kil f- DO, Bl lai
iu-Prim a la >li-
ma i i'C matin 11 ( Durant.
u r partira \ midi pour Monta*
t.lirish el i Europe, pienanl Irl
H patoSgl i
i orl~eu i un e, dai 1924.
wn. a aa-
I ' !iin rail ''- de Borgi ha Se
vre, m ii u ili-j i,i. dcade < elle
uuil, au root lieu cet epri midi.
^ Le convoi partira de u mais n.
ni iiuaira etea dan ra i Biposil
iioii pi m aa rei dit > l Eglise aie?
Ami-'. JJJ^j
*ioe coi i elance* ux r.mn
BrXUWTliIlt
n d~M mma BJBJ
PILLLtS OKIENTILrS
Im B*uie qui dvrl.'-ju-Ti' -edfer-
C.l*tlui, rTOUSllIufOl l'a S-tiQ\
effacent Im ail..m mtWM a a*
I 4- i^iol.
M\eirmuiai paar U MM>,
1
-
A PLrVu-FTt
I
h. <-:
312 Rue 1rs iiaele, a t ' de
Stoographi Roliin.
ricoli
Far Sans fil A ia Commune
, La fin n'a i n
.
rvolu
rgioi Clara i1 a n.
Le | ..!..-

.a.
Ai Mi \iv
WasbinsJ i '
Warn n au M i reu 'ci
i isu i
ii.ui I loule psi lit i
pal ion un maxii
dans le comme i a Ki ontera.
Autour pr.Ni as i
DES II ' I r-i
Waahini i I i propoei-
lion i|f Kairlield di nwnda.nl
d'accorder lin loale
aux lia Fhi'ippmei dam uni
,. i na tau* n i
alla doctrine i siie, t
il a
. miiiii" im imbm
Ig'iJL------1
lu tribunal de Cassation
matin devani m I
de Cassait..... ' '
nies, a
Jolibois, iiurii, fieri i Paul tt
l'util.
Lee arl 2-3 el 21 -
nouvelle I >'
fait |*o mquelaaa-
iet un u
!.;i II '
Boutei Me. ' Sylvain,
assist .le Mes. 1 L. Gi
tludi url el I'.,
Lai '
mil el i1 le Subi
II. ferlonge.
L'Affaire de
(ira toi Mois
Que l'on i ro*, l
vienl itif
i.'rji tin '"
data 1 i ;" ! '
teor C 'iiii" a ipei
<|Uell< I v 9

lias '
art d loi II
i latte
a poursuivre ; pi
rctenui Brovisoiremenl au P<
ci. r Natioi
i ette iit I
grave qii<- sel
Cheveux Courts
La mo le i
acsit .' SewYo
plus pran lo in >' i
n.
,n-
t c I-
, u ; fil v p n prs
l
qui ni leur
sur i'
Que lis mur
chauds le p ii 'a pro
haine ( Fh iro).
Pai i icu'.uiie le Magial at
La clidi d i
! une a ra lieu u. main tp i midi a
ilo'.i
D'aprs ce que i
v r. p ''''
M. Li dars
m di l pour
a ri dai s
,,. rancet
coacauaalae.
L8 iii.il iiii Mm
Il \iant teni l una lob rifi e igreu
Agra ] P"! *".
.,., i il, tait !'" i mi
: ree . re deux rail*.
I n Uaio coap i omu
u.. | de iujrt '|" lira
aurvii ni .i grau I rrai L. bomme
dormait toujourj vi lout le convoi
, m de lui bsdi qu'il
e.il le moiiKlie in.il.
I ; ulemeol rftilM pu le
bruit.
Parisiana
Dimunclie
Un lilin hors srie r\-
liaurilniaiir, un drame
d'amour impressitnnanl
La fille Sauvage
O'itpri imtkvrt viMn < Met
, \l t\ t ( Eu
i i ,
l'e /., / .
.; /, ia mk
i-.' ilrre : .' ' !''
Cui de l'< mine
Nous ii p' I'" '"y '"'' i
q>if la ir\ur aill ili in de Co'UI de
nui ^ lii u dt ssi a soii .
cinr V'arialai
Lo |i ver du ri leau .1 vaol * iniia
, i a :...!..-. on i -i
re 'n ralard
i.-, i n, _ .i le retla ' l"1
Loge LM
Conseil T'Eiat
A la sance de ce matin, diven
si l"1'
',, Vfini Ireai om lanla Ce -oui:
lk( i.:-ion KsUrlearsM
I. ,i ma : il un c /dil da
)_;. ,0Q si le frai '
|a Corn niraion de s d'
i routire
Inetruetion Publiqua
i crd i 'l t 000 gourd m secor
,l,. d'urgence p tir la clbration
de la I Ils de I oivartill.
lui rieur
| ai | ii m>anl :
C lu ui n 11 vii.uii la lileHMS
un Service d llvgina.
Celui qui mod ; l I M
de la I oi .lu IWI SOI
I,,, H iiiui mi.
Cal de u Priai-
d. i.i le dioil de pi n Ire les
ta p i ilalioB dee ville ,
bouiga.qu n lu i at Sc ioos.
4 Ce n a,ui lait iilever Comu u le P " I ruve le
quart
Avis iiipoiiuiit
LE PNEU DUWLOP
MiMsit ura 1rs achataura !' l'ni'iis -t Chambras
Air sonl avises qui- j'atlenda prochiiiaiuent, les fa-
naux, l'neua et (.hamtres a Atc |>unlop,talirii|ucs |ar
liii'il-'ji tue and bubber 6aada lo Li'l.
loronio, Canada
JLa falirii|ue fait une spcialit dans la fabrication
deii l'iieuset i.hambie ;i An pour 1rs Trop que, qui
sonl entirement dilirreuts aux Mieiiki et ..liambit*
employs l-iis les pa\ b iroida. C'est ainsi que le C
naaian llunlop est su. premier rang a la Jamaque,
i.uoa, au rrlmdsd,an Amrique|>nti*uleet dans les
.m raa Antilles
l.'eat dams ia Service que vous verrez la preu\e
de 1 siipvi ioi le ilu .anadian lluuop
llaaaiaarsi le proprieunie a'autnmolules & Masv
sieurs les clraulfsui >, vous serez U, st>ula jnyes pour
declaier le (.anadian LHjl\LUt la pienure inaque.
Il y Va dt' rilliaret au.tou, quapicsquim auia ate
convaincu de l'axeellenev* da ces r'neu, d'exiger que
les pnouj aenots partent la maque Madi m (JanaUm,
,\ mentnt d autres dtails
V*. u uni ua Wiiliauis,
l'on au Piinoe
Diatributeur
Conmimn Dunlop 1 ire aitd Rubber
Oiods Lo Ltd, Toronto
On trouvera : Du (lyeerophosphate le dieux
pa* livre, de l'encens le l'assa-teatida, il*> extraits
pour sirop d'orgeat et de liauinoise, dos* >0
tre*i des l'nrrmouietrok mdicaux garantis, Sirop
et \ in Hmoglobine Des chiens. IJuinium Laba-
laque, I.ruilonal, Sirop Kami, leptoFer Jaillet, et*
douebes avec accessoires, des Ttines tientila des
l'oiresjjour belles, de l'Orge perle
Avons reu aussi des l'eiqnvs a eoiffer.des l'eignes
peur coitteurs des Louteau'x de Table, "Argeatilia"
txtia suprieur.*,niant lie riilal aroentindmancba-
l le, des jjouehons de liuge en leus genres
]L liepotde Kola Aseensio ~t Produit i.uilraud. Tim-
lil'aa et I apiers timbrs en atuck.,||
' (la trouvera aussi des supportsuchautsettas, des
i-einiuies, bretelles pour hommes et entants, des
taux-cols souples et empess, des cravates, des cha-
peaux .lean-l.art pour enfants, du lit broder DM.
%i. a la Croix, Croix Laitier Cresson, aentelles fttts iu-
seaux. dentelle tllets, boulons nacre pour lingerie,
rubans, pressions, barrettes peur cheveux, 111 de
tote a coudre, centimtres, aiguilles, ep.ngles Ji che-
veux, ei ini,l s a ultachei, pingles de suiete, ds a
icuuie. pa| ei a lettre, enveloppes, eiavons, plumes
ceintuits en cuir venu pour dmes, ,. '
lh-^ous aV0lib aussi un stock de liqueursjines assor
uts, du Cognac, du Champagne Authentique, demi
tec, cluSt .lu.ien, du St limllion.par caisse, du Vin
pai barrique et par galion ; vendus au meilleur prix
ue la place Sparteiies pour chapeaux, calottes en li-
non, onapeatux y ai nia pour fillettes, gaze et tissu
pour COie ue chapeaux, aigrettes pour chapeaux,
biosses atete. jarretires, pailles de Boie pour cha-
neaux nu.uice or, blanche, noir, etc.; laitons.
OM tiou\eia%,ehez l. |.avelanet& Co la cteme ah-
n.ti.iaireoe mai aliment par exee.lenco pour les
tniaiits et behes. Se prend dans du lait llecons-
tituezvos enlants anmis, en les mettant l'usaye
de cette crme nourrissante et forulianie.
C
Compagnie IniercuiineBiale da
TiepiiODB ei du Telcgraphe- h
Systme UOSOmm &
Celte Comaagnie possde le droit exclusil do se set/ir dee l'a-
laalaa MUSSl , enregii res dans le mon le entier.
hih' es) inaciite au Bureau de l'nredislrernent Commarcial
de la Havane a la page Budu Registre 'les Socits, lepuii le
27 Juillet 1V18.
S 'ii ipital autoris *i le 2f.tJUO.000 t-t II valeur nomii
de ebacuos de se actions esl le 1 ' or l'
Hiirsaii principal el l^aNor iloire 80 Ma don !.
New YorU i;. i \
[ Agence Gnrale el Laboratoire MaNzana de Gomez
Apparti menu 30" III lln.uu', Cuba )
Puni plua amples reusaiguanianta s'a Iresse i
Pascual PieUopaolo
Ayraiitlissement
Grand Htel de France
On {ftrouveray
l^Dc* \ ua de Liotdivx,bl<*ncs e*
tcuyc8tpar^buiriques $ par gallons,
aux ptix courante de la plate.
Des Vins de tihateauxj.es plus re*
nomms, Vins mousseux, Uoutgogne,
Vins d'Italie et d'Epuyne*
Champagne*121^
Les Liqueur* Franaise! les plus Unes, des Wiiskj,
Cognac, bio *;t<\ les Rhums, des meilleure* marques
d'Hati, et le Khiim dej^la mai6on,aonnufcaui le naaa
<1 ihum des Pinces.
Tous'Us meilleurs Quinquina de France et le laineux
?iii du liaj) .oisr. Maii*i. si connu dans le mande
entier il qui nerl an mena temps}tfaprilil la sii-
ueslil ri tir cordial.
0s conservas Iranaises :ct aiairieaines eie^pre-
mu r choix. Des Cartes postales al de la parfuaierie
Uns cigares et cigarettes,dei meilleures labriques
de ttilt el de la it|i;l)liqiie*Doiiiinicaine, < Aurara
el labaaera i.
On recommanda aussi le restaurant/pour a aui-
sine soiij ie et son seriiee itrepiochabla, seu* la
direetion du shel bien connu Morleon.
Pria t i modrs*
P, P. PMIUZI
jh lanre
Agenl Cnral Excelsior I ltel
lioyal
Mail S team
Packet C
Le S[S -RIVERTAIV1 venant de
l'Europe et des ports de Kingston $
des ports du Sud est ai fendu ici le
10 Mai courant: Il repartira le m
me jour pour les ports du Nord f
tlcvrc ''i-rrtement,
} or -a i- nce. le (l Mai 192i
iiob^d'>,l)uUtiulC0!i!'
tgpti fH finfiraux
PERFEGT
uliicck Slioe Dressing
\.t Preduil II plie pur qu'on ait encore import dan le pava
I ne iipaale coucha sur las soulier* les plua dtriore Ua remit acuf
Ce lii|inil.- ai pliqud aur les chausaores ne. ealtl paaUliaKa blanc
II rend le cuir lirillnnt et aouple,|ieul tre appliqua inr toutes lea peaux
peaporleaiiionriaiaa.lwTaiiaaa.lesceiatoraadaasaca maina, lea perle
jeuillce PeuTeot tre lenls oeuf par aaa aaula vauaks de e merveil
leux prudail Lea chantillons sont h la diapeaition de net elieaW. '
Fnllon Ihee Polish. Inc. (^R.vTeik
Geo. Jeansme,
A tont EicibSll pouf HaM
i;,Pn. desliraclas'ao'Ince de la Banque
(
ru
1


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM