<%BANNER%>







PAGE 1

Lt.'UMly I % %  i 1 lenurk ,. m H M I • hir i nouvel rd I %  programn •. i i i i %  • r n %  \ KARACHI I La lit uti nanl Poisj -1 arriv 1 et • d r p\ 1. Ire-. B( iHDEAI X1 %  r< 1 Mil, le pi n 1 I DU 1 | Il du inala 1 irta i 11 a di 1 m 1 ei est n ( 1 ur Madrid pai B irrita •! Le prince Don Jai 1 toini lu e< le l.tis le do' leur %  \ VoRK I-c Gouverneur hier que N 1 il, %  w II '. : epl .... [I pi uf la no nii 1 ion 1 floudidal d< mo|i a poui la prsidence dea I DM. t ( J US Tragique accident d'automobile 1 d< le lue. I' MU-— il pi 1 1 n do Pi ntemps ouverte hi LONDRES-: Le I i ta f|., li • 'i 1 il n verra I irme en un I I lOU %  jour de p lia il MO OU— On i M 'ni 1 n il 1 1er m 1 I itOll n i: 'lanun (li Hindi : il a dit ni pi .n' i i tn 1 publi que cl imp >. %  laata r comroi :. I jour d [> > r noire M ., ltll> — La roi \l| naut d IDI, et Mail, id M mi-, | i cre u ne du ira ail, du commerce et de 1 in lus trie. M ir ajan qui 1 %  Unie il : trann par le il joui 1 Loi I d'attenti 1 1 laite .i Paris la alors que IonI %  ur I* i in iprea aea conti B K laid ni de la n J< %  paralion i, S Brillant A monde \ ilitique cela. •I financi -, IranParisiana Ncrologie '^j£ 1 i s lei l / RIS > W illar I ivre Krenc Livri •'' rit 1 g 15.07 67.98 II i.:u:, Varits CE soi II Mathias Sandori 8 et le pisodes Entre : 50 ttntimet Dimanche I 0 r la dernire f" 1 3.00 / : G. 2.00 I PAH Uoisy :i tlgi iplii 1 taire di pour lui •' car son an %  fe 1 i' tention di %  1 u p • 1res. Le lieulen ml I qu'n 11 il d al t. MI 1 |uand il a quitt Bender A I" maui il a ajo il rma laoi hi. l'Ali \ ALI VII UUD INDE M GLI i 1 pa reil de M. Ml glaii "|i :;;.' .1 11 semaine de* qu'on i i i M. M i lanl au n pou' % %  ii CHIO sci{ Il qui lin %  uoiqui Al gOII II] ani'' d'eue; bor i d n,i di <1 i loin du ii • eujour l'Imi. Itali i de I ; Icutiellr de I i i Hdga i ol len i le Si.ac ar lobn Dea mofi tes M. < l •'3.731 vou \ I ii in formai' ma d • i eeln M. I "tre rait M.Ma I rant d lier D* roule p %  ''i derabbe que,a di lidan les Indos ans lliei. i 6 li ni' lu IOI dana l'ini n " '"ril de U charn i le et distinai < %  • Mlle Gloria tin bat, fille de Mi Emile i i et de Malame, n i I. luvi gis Rosolli — avec notre ivmpathiq l Lo| Lee t moins taient, po i 6e :— M it. M >i :o o bii i, B E et Mi ni-ir<> Pli nip U ntieire la la Repu | i ilvan, Cqn s ,il de la H i"i l lique Don ioicaine, — pour I ma i— MM En Ram [i ,. t al Caries E. Cwtillo. Dans le i li i lion dcor avec 11 ii i I des Ile in profil .,, %  ni no i -il des P i r • \, nanla l I ofTi c ; hidouard Bauatan, ni ii! apprcier rails foi l'aman M am S -te de' lr 11 era •! dees faml \ i. i.. IOUVI lo il lo 'uoi mail lh ,.lle !. ii ur IUI uni vc %  \ 4p IUI iju ti* • l n rnorl I lier •• Reurea du aoir la nouve Ile arma que des j unes yens \ • aient <| -Mie vi limes d'un rve accident ma li lieutenant Shaker cl Beel le lat'ieixlarinei te s'i IICHI -I'I, m do se rendre lu u\. i i ira Sarthe el la Croixl< sMi'MMi>, cm groupe en •'moi n ilu|i .c' le lii n du Ml i l lre : Toua le i passagi is au nomlire di \ c\ u • i l viclimef clniii l'un morlell menl : Pierr* Mnos qui B trouvait 4 lavanl Il eu) la ii loi iivertb aie lui|i n dur. La mai vi. aie lui sortait par la nei Pierre llouzi r qui M U U ni a ct clu premi i avait unejara he c un I Lune I Hibbert qui tait ga Il mi bt a l'uvaul avait la i:L\.cule. frjeture. Lis Iroi. aulros i)in IC I naienl un i i 'I 'le la \c iluri perlai'ni lOU* dos contu-ioii, c'taienl MM Togo Htera, Elie Vill rd l Matl.on. par l s soins de la Gend ir n, i.., |ea Messes furent Iraor* l'hp tai, ou ils reoi* i ut le soins. Le cadavre de l'infortun Pii i re Mon lut remu se* nis cl se lutiraillu auront lien cet aprs-midi. CM 31 n OBAOLB i'l". L*Ai i hl M L'on supposa <|iie pour viter un obstacle quelconque l'i rre Rouzitr p i aait le volanl dul faire une manœuvre ir. p brusque i '.i i c conclusioo s'impose par i i -mon de la voiture la suite de l'accident. En eflei, ouclu e sut le ct gauche l'a* vanl rs Port au l'nnce, il est maniiestequa la Dodge 'est retourne sur elle-m^me ce qu'on ezpli |ue par l'action de la vitesse acquisedistraite soudain la: Ql i II'IVM: C'est que la voilure n'a pas t forti ment endommage.*Se le vol tut de direction, le pa -et li capota oui t at eints. Non-; dplorons aincrem ni ce grave l l" ;i1 sont vie in,,, s ces intressants jeune s gen, que par les soins dvous qu'iln • oivenl noua souhaitons \ j i se id lilir fl envoyons nos condolances mues la la\l i, .i partieuUremeut Irappe par ce grave ma 1 heur. PIMANCIIK li ' |o]i0 comdie srntiiii ntel • L'i B.ii;| i use Inconnu* en 5 parties tcnrxe Bouiplueui l lu • r <-%  : '2 & 3 p m des fiiur lr Fcmuie i in apprendra are', plaisir que, sur hi demande oui : Cesse par un groupe i a* 1 .', ll-> llllfl i> %  ' leriir d rVaarei i il relit p I Paritianm, mercredi pro m u mi. i apayouli '/ %  \iifie a If publie. ,1"/.mno %  M • vi">"ju' tt fl II e| If i n t ipria n.i li qu auront iic u l'K-liiie du Sacr t % % %  i i lingtau U li nrallle dujii4 Pierre ioos, rklime dutragiq • ride I -i i veno Ici si e ir aur la ruuti de la Craii de MisioDS. NOUS icvoi t dj du ne I t dll la malheur cjui pion..'' In le de uil la famille du jeune dit* ani. Le regralt dfuol a'tait ng que I ani V i > i rlai nions sus prr i'a /•tars l'tspreaaion da nos pins sincres ce a loleaoces. POUR DEVENIR PARPAIT PIANIST8 Cours SlNAT de PIANO par Correipondauoe Agrabl. tacll* A aulrre .ic.e. \e* rt/| .la itmpci d'tud*. I'onne CJCQ tplendi c, virlootil, %  ftrccjt d* ja. Rond Imoilo four c qui itmUHt tlttclto. C0 JRI ." -* T .,?!, H *."** 0 f l^.TT ) tin INI ctefreH.Violon, Soll., Chant, MancliOlaca IwAtnfr trela laciri— n% [.rograna frcttult IrtacnV aa. amaT i, H ut J. u-avlMut, CARIS ie. Astbm Convo r 11 • 11 Le i lu Prou & l'.ul au l'unie-, ,i l'honneur de convier le intellectuel II.! i M que I programma 'i apia reproduit peu tntiesser la Runion qu >ur lien i l'ai-iana, SOQS sa prsidence, le d maiche i Mai 19*, adiahaurea prcise du matin et que, par I inter mdiaire du Minielre des iffaire du Prou Mr le Dr Manuel \ • ente S'illaron, Prsident du Oomil d'er R mis .ii m du h %  • M merongra Pan \u erirain devint avoir lieu Lima, au commencement le Novemlne l§2i, lui a demand de provopier, en vue d eesqrr r te participation de la Rpublique d'Hati aux travaux du dit Con .i. -. ht Programma de celle prucliaine coiilereoeo internationale a l ainsi aril : I %  VnlIiropolog'e.llis'oire.Seiencee. •J Pbvaique. Mathmatique. Mine. Mtlallurgie, dologie, I nomie Chimie applique. I Gnie. Le meilleur eAdatif des douleur* d'eatomao SEDOGASTRIM: Admit dam 1— Hapjt am da Parla Ttlmt insununcincnl : Crtmpet, Brlure t, Aij-raurt, IpttracM doulourecix. Nauiai, Tarti(cM, Vomitstinar.il. Dckongerjiionnt le Foi, ftcil.lt l'coulamant de li BU. Trtt cftkac* contre Ici OttlraEnteritat det pays chauda. En ^htrmttut rtffft dan$ loult ht gtatral US...I.,,.. P. Z1ZINE.2 Bat 4.Cri, rAlB) | c 'I,.:, Pliarmade Al. PETIDI loui.. bunc.t. phtrmtc.tt 5 Mdecine. d = Biologie. A.i ii nll are 7 o l'roil liilcinali'.n.il l'uLli et Priv. 8 iiuestioneonom quel et focio logiques. 1 t". lu. lion Port au Prince, le l Avril i i la Alphonse IIAYNKS (.onsul lu Piou \ tm steaiship cmjiy lue. fapeur dirig Ptr la Colombian Itea n-lnp Company pour < oui|ii! I %  Uniic.l itatei Ihippinq Boanl. Le SS H il il vena it di ports du Su(l,t aUcidu Po 't nu l'rincev$r le 4 Mai a urant. llepirtl a le m' me jour p ur JV: M> York via Go/iaves, M'e St Mcolan.Pori di Paix A Cap MaUUv, prenant fr: pmager\ Le teamir BR DGVWOS ayani lai% \ew York (,• #8 ivr ', 8*1 at te n lu Par iu Princ i ls tf it crt via les ports d i Ao d. Hepartiral* mme jourpoir K i .11. et Un ports de la Colombe prjixnl fret $ pat^ag^.rs. Port au Prince, le 2 Mai 1921 S A vendra t n huggy feltch en bon tal tout attel. 'adre>ser Mr Plaisir, Impri merie du "Matin". (ifiUAIlA et Co, ig*nt§ ? CtiezF.LaveiarieutCis : Pharmacie VV. BJCtf a Encore les mannes. n tuin m 1/ /.v c i. • i at heures l la Grand Hue, U i : ude i • marin M rt m i'//ni rit • re la I la l'ie ti j, n:i%  $es hli'tsw re$. tS.fi / -, n' i a Cin Varits belle femme de New* I < i York! \ W o \ i ix, dsigne lecteura du %  Daily N'eus ,1 New ^ mme ta plus belle le la cit des piaula a le la f in ; i mlro>pole d \u ITI pi li Sor I, ct celle mu | i La Beaut!" de ta la sti|ierpro ludion du l'un uni , iuiii lie I '. • pir : i • intelli : ni el culti* : i dle rhomee Madiou, ancien ministre de l'Instroctlea Publique al p i .m de i Ecole Nationale dea mies, dirige par Mine I. Madiou ni fj i IOU, u ie iplendide petite I • , ni lieu mardi clam cet lah iM-in ni. El l'on cul cette ion a s .tis'action de cot.ili" que ieu' la bonne volont al 1 '.• A nue patiente nergie. Dea li elles le dix douze aS oui dit eine* balles posies avec .,in • et nue diction rellement ion pi cabl i ne intressante c nl l ,1 faite par noire ami a d M dion sur la vie de l'ancien m iii'-tre, son oncle,puia Mme Madiou dans une ehermenje unpri visalion, lis aimalilement ren.erc ii d'abord sea lves d'avoir s rp' die si bien son attente, a i i I:I i sa ai l'action ti l'ga'd d- profee aura qui l'aident ani" *• mi ui dana la loorda lue lie et Ica sii,.< d'avo i par leui prsence, e g ICI I ':t*. \ i prsentons a Mme Ma liou tout nos eomplimenti pour ce su. es. Le comit d'oraaiiution de l'oxpoailion du 1<*>' Mai 1924 En raison des nombreuses dni en les du'hat des articles expo I eirejanisalion de Ei| lition Invita le< expe^ants se prsenter sa looel de |*Eipo demain, da s heures du matin, ponr, ani ler,es .1 glemenls iui dbattre le prix de leurs articles avec lesache ,'eur*. Port an Prince, le 2 Mai l2. 312 Rue des Miia|r>. cl : de rCeule Itnographid Robin, on Irouveia Du .lyei_i oplios|il-.;ite de chaux par livre, de l'encens de Tassa featid.-i, les extraits pour sirops d'ergeat et de frainlioisc. dose ."iO litres, des Thermoiui-tres mdicaux g;irnntis. Sirop et N'in Hmoglobine De s chiens Oninium l.nltaraque, l'rodbaal, Sirop > ami, l'eptoFer Juillet, desdonches avec accessoires, des Ttines < ien ttle. les poires pour litis, de l'Orge perl. Avons reu aussi des l'ei <|ii*'s coiffer, des Peignes peur coiffeurs desl ioiitsaux de Table, "Argentitis" extra suprieurs, inanelie m lai arijentin lmaiichahle, des Uuuehons de liOge en tous genres Depot de Kola Aseansio.-Produit l'iuilbaud. Timbres et Papiers liiiibrsen stock. lin tro tver.i] aussi (les supports chaussettes, des ceintures, bretelles pour hommes et enfants, (les faux-cols souples et empess, des cravates, des chapeaux .lean-llart pour enfants, (lu fil broder I) M. G la Croix, Croix l'.artier l'.resson, dentelles a"x fuseaux, dentelles filets, hou tons nacrepourlingerie.ru bans, pressions, barrettes pour cheveux, fil de sole coudre, centimtres, aiguilles, pingles cheveux,pin {(les attacher, pingles de siiret. (ls a coudre, pa pier lettre, enveloppes, CrayOHa, plumes, ceintures en cuir verni pour dames, Du trouvera chez F. Lavelanet& ("o la ori-me alimentaire de mais aliment par excellence pour les en i.ints et bbta. Se prend dans du lait Iteconstituez vos enfants anmis en les mettant l'usage de c-?t e Prpirex vos liquiurs avec les E*srn e s pour Liqueuts ; Aniteltes, Crme de C* cao Chi> Irtws >,Curaao,Gin. La m a i siiiMLYKR la Maison H. Sllfll vient de recevoir par les (1er niais sleamcrs les articles suivants le loule liaicheur i des prix rduits : Chapeaux de paille fine d'Italie, de toutes espces Chapeaux de laine d'Italie. Chapeaux Feutre d'Italio Itaptiste Tins pour cheniisrs ''ussor fil anglais Tussor de soie anglais barres pour chemise & robes Satin de chine pour tailleur Lustrine pour tailleur Colette pour tailleur Drill merceris ameiicain(nouveaut Drill filblan: & union anglais KaUi Jauni' anijlais extra qualit /epliir anglais sup pour chemise. Toile drap fil anglais tO pouces coton 80 ltatiste Uni pour chemise Du-' visile noire Maison vous eonvainera del bonne qualit de noa article* et de la modicit de nos prix ta comparaison avac ceu d'autata maisons d la plae • pour des ai licies similaires. PERFBGT Black Shoe DTCSSIIKI Le Produit le p! u pur qu'on ail encore import dans le pava l ne simple eouebe sur le* souliers les plus dtriore 1M 1 ri Ce liquide apph<| l sur les chaussures na salit paslle !i„e k.„ [ rendis CUIS bnlUnl et aou, le.p.ul tre appliqu sur lOutsa le. peaux Uaeportaamoanam.,lMvaluaa,lea( etal.fee l leaaaeaa mains, le. p P ,ri. euillea Peuvenl tre i.mia a neuf par un. seule couche de ce merveil leux produit. Les chantillons sont S la disposition de nos a'ients l X neuf jPrtflcTll eissis. cn-Tie nourrissamte et fortifiante Fullonlhoa Polisli,Inc. CoM. Tark Geo. Jeansme, Al


PAGE 1

/ HfKWflUR PROPRIETAIRE UMMStP Cl mat Majloire 8011 VERN 1358 Rua Amerleai.e NU UttKO • *i(J CE.NTj.MUb Quotidien n i i ml les l.oaonics au point de vue de Jtur mtr M arriverai! peut-tre le* ce., natre, as la dcouverte srail ki atliigeante ju'il vaut •ncort mi. i.v courir ic risqua d'tre teurduM. lULtiPBMENotU ltaae ANNE N 5198 PORT-AU-1 RINCK (HATI) \*i NDHKDI 2 MAI MM L'Adaptation a la Tic moderne 'OftlE L'Homme qui pense ) U inwiKnmens de I. '.conque me fut donne par un lioancier, au tempe o je voulais m'iniUer auxalairei. Cela M p-.s.ait dans un cal pri de la I tourne et un ami trop exu.W.nt me prteoiail. Il trouva bun de mention UT avec •"••orta dVxeuse, que jetais pola. Je lama, d'aillsura a rai ami toute la resi onsabilit d< • te affirmation..,! lia i'h ,mme d'aDairsj, auprs duquel une telle faiblesse semblait ne pas devoir in, iv r gra.:c, lui pour moi plein .le honte et exposi que ion avis, le nui'frauda financiers, les vrais grands hommes d'affaires, taient potes. Il les prsenta non i otnme ces hommes agits, brandissant dune main un ityl, tandis qu'ils tiennent de I autre un tlphone, "g ure connue du business man, non comme des administrateurs prcis, eouomes, occups rogner sur tout el a presser des employs, mais, au contraire, comme des homme pensants, plus d sireux de concevoir que de rali •ar et constamment la recherche du rythme des alTaires, par lequel celle-ci s'apparentent l'.i-uvre dart. Dj, de Nogu nous avait lait entrevoir ce genre d'artistes, dans I Homme de la .\ier , et nul doute qu il aurait DU V lixer un type deliniiil d humanit. Mail la vicomte Alelchierde Vogue, avec un sspnt trs juste, s'appuie sur deux bquille plutt .pie sur deux jambes sait es et termes, si bien que son effort porte le plus souvent laux. Ce qu'il m porta de retenir, c'est uue I homme moderne, tel que >ua le concevons, mme aur un air amricain — et c'est pourtant la plus dcevante d< s niusiqu s,-est un hom a qui pense. Il y a des quiproquos qui, sans doute, tiennent la mala dresse de notre vocabulaire it qui nous lo. t(prendre un m iv pour un nerveux , un hou me agit pour un homme d'acl . non , un • nergumne , pour un "/lie nergique . Je ne puis oublier, comme trs earactristique de celle eireur, le cas que j'ai trouv d ma un journal d'un p. i.t caporal, au dbut de la pierre. < In la trouvait tellement indolent r-petit, brun, la li ure poupine, il n imposait gure, --qu'on son B 'm a le i ure rtrogra 1er. U i !i | j tui i m e lance de | 1 i iique, il i amusa comme par jeu a tonal ar ions les liomraea de sa section il tait professeur d duca'don phy i pie et, probablement, I o mue le plus agile du rgim. nt l' i mme, on p ut i niunmenl observer rfie, la v Ile du moins, les pi tita jeunes gin, aisidui aux grands match , oi i I air plus (boxeur que les champion! eus mmes. Cea m denteo lus ont des cont luencea plus graves .pie nous ne l'imaginons. Dab >rd, parc i que nous ngtigeona et perdoni un i Force qui n'a pas d'quivalent: la Pense. Uien n'arrive com blersoa absence ni la mthode, ni la constance, ni la prvoyance, bile seule est capable de travailler sur plusieurs plans II importe.le ne pas confon Ire p-lui qui conoit et celui qui administre. Ce damier, indispensable travaille Mir un domaine stable et trouve des bornes raisonnables ;' %  son a :t vite. Le premier, au contraire, ira aille sur la vie. Champ mou tant el complexe, dont il est la semeur aux mains multiples. Il doit avoir des autimessen sil.l.s qui le prviennent d: tout danger el lui lassent pressentir toute source heureuse. I! doit avoir partout de* prolongements qui tendent sa comprhension dani tous les sens, il doit tre p le ce qui n'a j un us signifi rimeur, que pour les bi lauda, m 11 qui, aiithenti |u menl rigni* nI tre qui • il n omm n o i si troiti m r, le, ave, i,> i i les activits, q l'il psul lai cret par i pi ipi M m y ma Puis, peu-, i, quelle srm \ dna c %  m inde mod. rni si co ni i G uni i il est in |uiUn! I h imm • qui pense! Il tfesl pis besoin qu'il pule pour combattre El on 1re connat imm liatemenl dans le troupeau des bavards. i in -ail i i %  tout argument t ira dissqu par un travail bscur qui . hspp l'adversaire .'t que, de tOUt STf I ment livr, il sera dilClled • trou ver la gense, car i 1 n'aura pal un mobile unique, mus des raisons fomplexee : c'est cela qui diureu cia l'homme qui pente du raison n< ur.. LE SOUVENIR 'iir i|in lirai Hun rtM m Brillait I' 1 • .1 h.ti |r sa ii' 'ii IM-III H K' mm lr rrllrt il'uii ji ulr Haut Hlrt nl-lv, W "l t atacai |i,n n rlmisi I. >iiu. h. prtsna, -b tin sthaia iiitee li II im IbHeaMM tm l'sra u Ui N uprf i Service Ticlnp Ifcfrtiirt Filai j r ripicallm -T h cirnliirr nmailf Wlll (lr II | ""' SI *• r .i •. f ._ ImiIllMiriil d \ riillurr, l'ori-iu Prince, le 12 Avril I02i Mon-h i,i le I Lr culte 'I*' Phyjiine m % %  %  %  %  -— %  La saut publique vUX K taU Unis i i ii n. i mde l'ii 'i i ni i,i. i i M tai %  i • W yo m. ,1 I, \ i i i i -i I" p ubas ao i • \l>.oo. i l'Ohi i r i pour i Ooo I il ilaots Ela la VV ibii. 1 ii i 0 .i 1 00 > ) : Mils .-i ,ui1 \\ ..il Woi Hi I %  t i i de i" pou I M. .Mil Bill ih II Ml l 'excelle ni | iila v.ll il ,,r p ni %  \ la sa ,i l'i air. H n v ps insalu il .l> p irela del'M 1 1 .1 %  ,1 n A M .t orlh, 11 Las mu lu calijii %  ..i ire lu public V I %  •. I SVorlh. a | I, ilutanU ii li n .u leur i n, avei i i :i in de I i ill hl-l il i .. illll.ii ;, i l ii m -, ni..|ii | m diipownl de |l K ,l|e. ( i .1,Par Cable Nouvelles titt-angres D'aprs un arli.le n'. eut .lu un. y •lagfffmr, la nointre des noirs .,i n nue rapidement aux Etats I la A". leiiitc d'une sorte de d. i bai ea oiga nique, la race est en train de dipn raltre. Sa uioit>lil est uorne, ta re production intime : pareille rupture d'quilibre biologique ne peut persis 1er longterap. Les ngres son! moins rsistants que les blancs. Leur lr;.j;ilil pulmo naire, par exemple, est classique • t les maaeios, qui • al -, i >i I la Cle des bomalis, savent com bien croit la mortalit, par pneumonie et congestion pulmonaire, ehei les in digoes, ds que surviennent quelques pluies et un peu de refroi u ment atmosphrique. Lesstali.'i pie flabliesaux Etats I nis sont des plu ^ -obantes. au sujet de cette infri 11 t Je |rsistance du noir, compar. a Scella du blanc, aux diverses maladies. Or, If* ne*rf M mettent d'eux peines dnn> les plus mauva>8M c. n dilio is. en mntranl les Etats du Bttd vers le Nord, pour gagner de bauls salaires. FA cet exod-leur crile le 'lemenlclitr Dana toutes s cits juslrie'les, lu morbidit et la Osortalil ngr l'emportent %  beaucoup ur c 11 des I, i l'iil 1 ti re .i ml m ni-, i -i de pronosli |uei ,| .,•, ,li.iui temps relaii. ni ni %  ourl, i % %  i Iti inJui laa n a iront plus uu habita it de couleu ( /. / Ppjcaaio CO.TPS Iitirnational d'Economie Sociale Nom avons rSCO I expos prliminaire, contenant le programme et le rglement de cette initiative du Muse Social argentin, devant A\ Al 1 m a Buanos-Aires au mosdj keplenaSre pro luin. In vritable bilan des problmes et des ides qui agitent les socits humaines sera dress au cours de travaux projets qui embrasseront, les questions ouvrires, I .llle. l'oaa le, '. Stitisti | i %  • nie* et lu j i >tU ,.,, gnral. Lei nie En attend ml l oavarlnre il • l E> le Centrale, prvue pu la vrier 192, le i eaarteinenl, ainsi que vous la verr< / par l'nvia ; 'i np '_• mi la prsa iti i in u ma urgent d ii le d'un rapide el in te isil ip prentissige, un premier i ont 'l • praticiens i ipab N de i lg-H i r !••m 'i 1 , lea de itifl | i d pensiblei I uoa exploitation in "le et rem un Mal.-. q ti sera ,t i banja d'inspe lei n %  i nis agricoles O insqu -m lient. 11 vous ans de ci joi t po ir Mra il tribui dins les dil i 'i i r . lions ,11 votn pi fe. lui* s ammas al i gli menU ; lemenl de cinquante unes h mm i, en parfaite sant p que et mor..le .leili,. ,, ,-|,. | M premiera auxiliaires du Service le linique de I Ari, ullure. Votre activit, je la |i une ru le pr. ure, Monsieur %  '• Prfi i PI i • %  i ora qu'aux afa giitraU >mmunaux l' qui vou traaamalln ai m. i inali u. li m i ipie dea pr senti pices, i roue qu'in. i toia de u u ;, ,_ %  truie i l'aire poui %  |. li i Ira circona i p ifiler dea i rilit*qu ,r le, en ouvrant > leur : |. s an. ita %  %  do Droit ••! il la M,i' ioe, une aarrii %  al lu i il| '' l< stina in. in I. -i iblamenl %  • plu bal avenii L"lii-|i.teui 'l %  • I'. oies deii i 1er voa i '' %  %  I 'i. d e la p i -u -i in ; i' rai 1 iut -ur l'esprit .1 M pan nique -ur i elui dea %  eu e i m. itoyei > qui s'adi ploa i ut I in\il ition du irt. m. il n u'iii i;, ni\. A n u li i N lii %  '. ion la i. .. Lin il loi qui i Me I,I i ce'te rgion i blir leur ni beaueo srd et m IU eu I.I I n. u ||| llp li• elle dai II. bit ml i iiil.i il, n : I. Il Mpan da II i I lut el lu i ia III ,.,i ipte ; :i e. i no ; i ,u -.ni | .u i la ci n q a n 1 1 pi A \< >. u nombi• %  i i I „ Ea -— ili mail ^ tnil i talaia I.I ii i .i iiio 11,7S pour in rai. nie que les DPr i pro i il | i mi i i, au m,i. i, H da m i ijo, La .iiiii.i.ii i I i i '--'. I i bal contri la m ri ilil inlanli e mi ints i lirmi al i I %  npl .. ri 1 1 t min. i al 11 i u 1 III u! I l Dil! l'iiir imir. j's iti Mooi iour le Priet, qne votre > tivil en faisant appel loua eeoi qui ait munis du b'g.ge inlell diiraiile. rairadiligence pou: la liste d 'inscription dea sand lai parvienne le plus | bla a Servi'-eT" (inique, en m*rn<' que la feuille d'admission rempli* %  i lea indice) ites Parauad M roaieur le Pi que vous seconderei da votn balle .nleur patrioli pie. i de relvement an (reprise par le CouverneeMnl, ie vous reilla l'expo .ration L. PROPIII i Un IIIMU'I, pour diplomalea ianue| su v. m ival imbaaaa li ur britannique publier un idon t t ; l'Un il.'-. i rivai ni ne dili lgii ,i %  i la Commission i • j .i; a lions PAHl I ien des r i re de nu--.' u u t T v il. lea gouverne MU II anvoj '• leurs i t le col 1 a bon ra a vi : i di ", l Ile ,1 m m le ' no :'u i I:I ii ni l ,f Perts i lapon i -t dis| i rapporta d m P \H S \jL P'ta %  QB ilin. i dm Bi i iinii %  i %  n i i i ; leinini de Fer .il VSWQti. | ii i %  et ne |'ei III |U de I II 1! ; i %  %  i I m m ia lea alll seront lus sur l' i c. eptal ion I i l'il nu . idei i i i i s intti uent. L n dea i ii i .t i |,i l mu menl I. i i iln n ri gueui i l'eapl iitalion e n m iiju ara auto m a |m m al i es ni ii i lie le | vu ii I nui pus I .n u i r d | q'ie le | la m unies I i ; i I %  I -i Simules convi 11 a a — prliminaires i %  -, n ,1. i i ma les mill tiens |ui ont i aolra lea mini T i • %  bel lion n i t pr.se. Oa id ma franchises et l'enti ue d 4M l'oincarl el Macdonald M, .-r i n i u de delti i -i i el II ; i Iront t M 1 1 i M Mu : il rains ro Dru %  1 Mi su MU qui | rerail ili i ni i i 11 %  i lion 'i onald, La siip,)!*! 'm des droits sur la • i nji |ta rencontre d< idvai itairea LO.NDIS l.,i DO i relia que rsoua I %  ile lui lg< | p n imp irtanl lam iii ii li II un li. L in d .m Borlo 'i %  jua lea i il, ,j aiaai Pin l'administration predente, pro met un grand "nulnKement a le I • particulirement | %  i ie lu vifrsa sur i t forte menl unai que pour le% h nx .1muaement. M. Snowden 1 e bu.lget n'tait I sa dil g contre an. une classa ou an, n Intrt, Il a diminu les proQI des grandes orp rai ona | uisqu'il n annonc ma -m le profil des cor l' ' ni lupprimca. Le mr la lli .. ka rduit au laux d'avant guerre troili ur le su. ra, les u aiMM, .le ca le. le e ,, io oui t .uL .| diminus. i.i campagne praidtntielle ;ni\ Etata-laia COLI .IKl s ( Ohio )-Les pie isullata da l'laetlob pri n; lire pi, -d intielle de l'Ofaio m prsideul I olidge est %  n ai ml du -eu itemlluain John m iia.ila proportioa de H 1. i Domination lidaiocralique 1 N lient U tte .levant I sd i dana la proportion de k La* pluie lait dea dtWts an France PARIS Apra avotf pass lea* 1 1" • par un temps ndide, la France %  mllre inam tenant d ont prio la ( • lempltss qui luit idrablM robe p,r intermittence di pula quatre jours • t lea mto okgiatea priiaent la inuation des piuiaa pour plu si. m* joui .. qui lait craindre "" rolo i ,! %  '• Inondationa du d '" >,s ISS pluies Mirveiiaiil i mnl da la lonle dea uei.,, I village de Sainte Foy an tarautaine pus de Moutlaral L Japon propose un trait de nominerce au_gouv#r. nement Iranaia" l'OKIO— La vicomte lab, am du Japool i i„, ,, ro gouvernement rranaia de %  'i un trait de commera i 'i ilion. Dgts occasionna par une Brie de cyclonea i %  de l'-uipefes ATLANTA GEORGIE—D'apte* ''• 'fie ne .imp. ten reouM I'" tlgrapniquM en '"" '' %  '< u *< I dM mortl et dea 1 % % %  nt t eaunies et les m, riI 1 I gOI II., 1,1|,uui j] y ^ laVal 1 i l aroima du i la George sont rouflail le plus. Lo-iiii adopte une i duction de taxe sur Ita revenus | VSIII.NGTO.NLe Prsident M L'a-e, Vouns "' Ro1 i icmcrcisde ''" s l •uuplie a 1 n amricaine d** IM d'eiperli de la '.ommis"on i Kparaliooi ete enauita '' Le "-> nalaadop'' '" "'"' ""• lificalion la propo%  ition du Secrtaire Mellon pour i lu. lion de 25 | ,i,, la t ne -m la Provs" '"' '' %  • lein le mon) ml maai. '" ' I i amen pour mille I I i onaidro K de '" 1 ut et de | I .ut nus va Ira d. Nouvelles divers* M A 1-ouleTlura rleaaeni M. >iauning 1er Ire, a lu le discours du roi tradition nel '' v,v tlaconau I


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06203
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, May 02, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06203

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
/
HfKWflUR PROPRIETAIRE
UMMStP
Cl mat Majloire
8011 VERN
1358 Rua Amerleai.e
NU UttKO *i(J CE.NTj.MUb

Quotidien
n i i ml les l.oaonics au
point de vue de Jtur mtr ,
M arriverai! peut-tre le* ce.,
natre, as la dcouverte s-
rail ki atliigeante ju'il vaut
ncort mi. i.v courir ic risqua
d'tre teurduM.
lULtiPBMENotU
ltaae ANNE N 5198
PORT-AU-1 RINCK (HATI)
\*i
NDHKDI 2 MAI MM
L'Adaptation a la Tic moderne
'OftlE
L'Homme qui pense
)
.
UinwiKnmens de I. '.conque
me fut donne par un lioancier,
au tempe o je voulais m'iniUer
auxalairei. Cela m p-.s.ait dans
un cal pri de la I tourne et un
ami trop exu.W.nt me prteoiail.
Il trouva bun de mention ut avec
"orta dVxeuse, que jetais po-
la. Je lama, d'aillsura a rai ami
toute la resi onsabilit d< te af-
firmation..,! lia i'h ,mme d'aDairsj,
auprs duquel une telle faiblesse
semblait ne pas devoir in, iv r
gra.:c, lui pour moi plein .le hon-
te et exposi que ion avis, le
nui'frauda financiers, les vrais
grands hommes d'affaires, taient
potes. Il les prsenta non i otnme
ces hommes agits, brandissant
dune main un ityl, tandis qu'ils
tiennent de I autre un tlphone,
"g ure connue du business man,
non comme des administrateurs
prcis, eouomes, occups ro-
gner sur tout el a presser des em-
ploys, mais, au contraire, com-
me des homme pensants, plus d
sireux de concevoir que de rali
ar et constamment la recherche
du rythme des alTaires, par lequel
celle-ci s'apparentent l'.i-uvre
dart.
Dj, de Nogu nous avait lait
entrevoir ce genre d'artistes, dans
I Homme de la .\ier , et nul
doute qu il aurait du v lixer un
type deliniiil d humanit. Mail la
vicomte Alelchierde Vogue, avec
un sspnt trs juste, s'appuie sur
deux bquille plutt .pie sur
deux jambes sait es et termes, si
bien que son effort porte le plus
souvent laux.
Ce qu'il m porta de retenir, c'est
uue I homme moderne, tel que
>ua le concevons, mme aur
un air amricain et c'est
pourtant la plus dcevante d< s
niusiqu s,-est un hom a qui
pense. Il y a des quiproquos qui,
sans doute, tiennent la mala
dresse de notre vocabulaire it qui
nous lo. t(prendre un m iv .
pour un nerveux , un hou me
agit pour un homme d'ac-
-l
.
non , un nergumne , pour
un "/lie nergique . Je ne puis
oublier, comme trs earactristi-
que de celle eireur, le cas que j'ai
trouv d ma un journal d'un p. i.t
caporal, au dbut de la pierre.
< In la trouvait tellement indolent
r-petit, brun, la li ure poupine,
il n imposait gure, --qu'on son
B 'm a le i ure rtrogra 1er. U i
!i | j tui i m e lance de |
1 i iique, il i amusa comme par
jeu a tonal ar ions les liomraea de
sa section il tait professeur d
duca'don phy i pie et, probable-
ment, I o mue le plus agile du
rgim. nt l'i mme, on p ut i
niunmenl observer rfie, la v Ile
du moins, les pi tita jeunes gin,
aisidui aux grands match , oi i
I air plus (boxeur que les cham-
pion! eus mmes.
Cea m denteo lus ont des con-
t luencea plus graves .pie nous
ne l'imaginons. Dab >rd, parc i
que nous ngtigeona et perdoni
un i Force qui n'a pas d'quivalent:
la Pense. Uien n'arrive com
blersoa absence ni la mthode,
ni la constance, ni la prvoyance,
bile seule est capable de travailler
sur plusieurs plans II importe.le
ne pas confon Ire p-lui qui con-
oit et celui qui administre. Ce
damier, indispensable travaille
Mir un domaine stable et trouve
des bornes raisonnables ;' son a :-
t vite. Le premier, au contraire,
ira aille sur la vie. Champ mou
tant el complexe, dont il est la
semeur aux mains multiples.
Il doit avoir des autimessen
sil.l.s qui le prviennent d: tout
danger el lui lassent pressentir
toute source heureuse. I! doit
avoir partout de* prolongements
qui tendent sa comprhension
dani tous les sens, il doit tre
p le ce qui n'a j un us signifi
rimeur, que pour les bi lauda,
m 11 qui, aiithenti |u menl rigni*
n- I tre qui il n omm n o i
si troiti m r, le, ave, i,> i
i les activits, q l'il psul lai
cret par i pi ipi m m y ma
Puis, peu-, i, quelle srm \ dna
c m inde mod. rni si co ni i
G uni i il est in |uiUn! I h imm
qui pense! Il tfesl pis besoin qu'il
pule pour combattre El on 1re
connat imm liatemenl dans le
troupeau des bavards. i in -ail i i
tout argument t ira dissqu par
un travail bscur qui . hspp
l'adversaire .'t que, de tOUt STf I
ment livr, il sera dilClled trou
ver la gense, car i1 n'aura pal un
mobile unique, mus des raisons
fomplexee : c'est cela qui diureu
cia l'homme qui pente du raison
n< ur..
LE SOUVENIR
'iir i|in lirai Hun rtM m Brillait
I'1 .1 h.ti
* ',|r sa ii' 'ii im-Iii h
K' mm lr rrllrt il'uii ji
ulr Haut Hlrt nl-lv,
W......"ltatacai |i,n n rlmisi I. >iiu.
h. prtsna, -b tin sthaia iiitee
li II im IbHeaMM tm l'sra
u Ui n uprf i<- ehiMa inWii .
1 -l.ltoilirv I
I' raina Mini letiKjfisn i
I ni ncirifrii .ifq.r.i. h- tir lhiir.
I
i
H lefcair, psiatil i........ilni ri nVelraiM
li.iii- iRnaili etamli m kh fa U> '
Service Ticlnp
I- fcfrtiirt Filai jr ripicallm
-t h cirnliirr nmailf
Wlll (lr II |
""' SI * r .i . f......_
ImiIllMiriil d \
riillurr,
l'ori-iu Prince, le 12 Avril I02i
Mon-h i,i le I ,
Lr culte 'I*' Phyjiine
m - -- -
La saut publique
vUX KtaU Unis
i i ii n. i m- de
l'ii 'i i ni i,i.
i
i M tai i
W yo m. ,1 I, \
i i i
i -i I" p u- bas ao i \l>.oo. i
l'Ohi i r i pour i Ooo I il ilaots
Ela la VV ibii.
1 ii i 0 .i 1 00 > ) : Mils .-i ,ui-
1 \\ ..il Woi Hi I
t i i de i" pou
I M..Mil Bill ih II Ml
l'excelle ni | iila
v.ll il ,,r p .! la-
quel
l> ni ,

\ la sa
,i l'i air. H
n v ps insalu
il .l>
p irela del'M 11 .1 - ,1 n
A M .t orlh, 11
Las mu
lu
calijii ..i ire lu public V I . I
SVorlh. a | I, ilu-
tanU ii li n .u leur i n, avei
i..... i :i in de I. i
ill hl-l il i ..
illll.ii ;, i l
ii m -,
ni..|ii, | m diipownl
de |l K ,l|e. ( i .1,-
Par Cable
Nouvelles titt-angres
D'aprs un arli.le n'. eut .lu un. y
lagfffmr, la nointre des noirs .,i n -
nue rapidement aux Etats I la A".
leiiitc d'une sorte de d. i bai ea oiga
nique, la race est en train de dipn
raltre. Sa uioit>lil est uorne, ta re
production intime : pareille rupture
d'quilibre biologique ne peut persis
1er longterap.
Les ngres son! moins rsistants
que les blancs. Leur lr;.j;ilil pulmo
naire, par exemple, est classique t
les maaeios, qui al -, i >i I la Cle
des bomalis, savent com bien
croit la mortalit, par pneumonie et
congestion pulmonaire, ehei les in
digoes, ds que surviennent quel-
ques pluies et un peu de refroi u.....
ment atmosphrique. Lesstali.'i pie
flabliesaux Etats I nis sont des plu
^ -obantes. au sujet de cette infri 11
t Je |rsistance du noir, compar. a
Scella du blanc, aux diverses mala-
dies.
Or, If* ne*rf m mettent d'eux
peines dnn> les plus mauva>8M c. n
dilio is. en mntranl les Etats du
Bttd vers le Nord, pour gagner de
bauls salaires. FA cet exod-- leur
crile le 'lemenlclitr Dana toutes
s cits juslrie'les, lu morbidit
et la Osortalil ngr l'emportent !
beaucoup ur c 11 des I, i
l'iil 1 ti re .i ml m ni-, i -i
de pronosli |uei ,| .,, ,li.i- ui temps
relaii. ni ni ourl, i - i Iti inJui
laa n a iront plus uu habita it
de couleu .
( /. / ,
Ppjcaaio Co.tps Iitir-
national d'Economie
Sociale
Nom avons rSCO I expos prli-
minaire, contenant le programme et
le rglement de cette initiative du
Muse Social argentin, devant a\ Al
1 m a Buanos-Aires au mosdj kep-
lenaSre pro luin.
In vritable bilan des problmes
et des ides qui agitent les socits
humaines sera dress au cours de
travaux projets qui embrasse-
ront, les questions ouvrires, I
- .llle. l'oaa le,
'. Stitisti | i
nie* et lu j i >tU ,.,,
gnral.
Lei
nie.....
En attend ml l oavarlnre il l E>
' le Centrale, prvue pu la
vrier 192, le i eaarteinenl,
ainsi que vous la verr< / par l'nvia
;. 'i np '_ mi la prsa iti i in u
ma urgent d
! ii le d'un rapide el in te isil ip
prentissige, un premier i ont
'l praticiens i ipab n de i lg-H
i r !- m 'i1, lea de itifl | i
d pensiblei I uoa exploitation in
"le et rem un Mal.-.
q ti sera ,t i banja d'inspe lei n -
i nis agricoles
O insqu -m lient. 11 vous ans de
ci joi t po ir Mra il tribui dins
les dil i 'i i r. .
lions ,11 votn pi fe. lui* .
s ammas al i gli menU ;
lemenl de cinquante unes
h mm i, en parfaite sant p
que et mor..le .leili,. ,, ,-|,. |M
premiera auxiliaires du Service
le linique de I Ari, ullure.
Votre activit, je la |i
. une ru le pr. ure, Monsieur
' Prfi i PI i i ora qu'aux afa
giitraU >mmunaux l' qui vou
traaamalln ai m. i inali u. li m i
. ipie dea pr senti pices, i
roue qu'in. i toia de u u
;, ,_ truie i l'aire poui ! |.
- li i Ira circona
i p ifiler dea i rilit*- qu
,r le, en ouvrant >
leur : |.
s an. ita do Droit ! il
la M,- i' ioe, une aarrii
al lu i il|'' l< stina in. in -
I. -i iblamenl plu bal avenii
L"lii-|i.- teui 'l I'. oies deii i
1er voa i '''' I 'i. .....de la
p i -u -i in ; i' rai 1 iut -ur l'es-
prit .1 m pan ni- que -ur i elui dea
eu e i m. itoyei > qui s'adi
ploa i ut I in\il ition du
irt. m. il
n u'iii i;, ni\.
A n u li i N lii '. ion la
i. ..
Lin
il loi qui
i Me i,i i ce'te rgion i.....
blir leur ni beaueo
srd et m iu eu
i.i I n.
. u ||| llp li- elle dai
II.bit ml i iii- l.i il, n :.
I-.
Il M-
pan da II i I lut el
lu i ia
III ,.,i
'......ipte ; :i e. i no
; i ,u -.ni | .u i la
ci n q a n 11 pi
A \< >. u nombi
i i
I Ea - il- i
mail ^ tnil
i
talaia i.i ii i .i iiio 11,7S pour
' in rai. nie que les DPr i pro
i il | i mi i i, au
. m- ,i. i, h da m i ijo,
La .iiiii.i.ii
i
I..... i i '--'. I i
bal contri la m ri ilil inlanli e
mi ints i lirmi al i
" I npl .. ri 11
t min. i al
11 i u
1
III u! I l Dil!
l'iiir imir. j's iti Mooi iour le
Priet, qne votre > tivil
en faisant appel loua eeoi qui
- ait munis du b'g.ge inlell
diiraiile. rairadiligence pou:
la liste d'inscription dea sand lai
parvienne le plus | bla a ,
Servi'-eT" (inique, en m*rn<- '
que la feuille d'admission rempli*
i lea indice) ites
Parauad M roaieur le Pi
que vous seconderei da votn
balle .nleur patrioli pie. i
de relvement an (reprise
par le CouverneeMnl, ie vous re-
illa l'expo
.ration.
L. PROPIII i
Un iiImu'i, pour diplomalea
ianue|
su v. m ival im-
baaaa li ur britannique
publier un idon t t .
; l'Un il.'-.
i
rivai ni ne dili
-
lgii ,i
'

i la Commission
i j .i; a lions
PAHl I ien des r
i
' re de
nu--.' u u t T v il. lea gouverne
MU II
anvoj ' leurs i
t le col1 a bon ra a vi
:
i di ", l Ile ,1 m m le
' no :'u i i:i ii
ni l ,f -
Perts i lapon i -t dis|
i rapporta
d m
P \H S \jL
P'ta qb ilin.
i dm Bi i iinii i

n
i
i
i
; leinini de Fer
.il
VSWQti.
| ii i , et ne |'ei .
III |U de I II 1! ;
i i
I m m ia lea alll
seront lus sur l'ic. eptal ion
I
i l'il nu idei
i i i
i s intti uent. L n dea
i ii i .t i |,i l mu
menl I. i i iln n ri
gueui i l'eapl iitalion e n m i-
iju ara auto m a |m m al i es
ni ii i
lie le | vu ii
I
nui pus
I .n u i r
d |
q'ie le | la m unies
I i ; i I I .
-i Simules convi
11 a a prliminaires
i -,
n ,1. i
i ma les
mill tiens |ui
ont i aolra lea mini t i . bel
lion n i t pr.se. Oa id
ma franchises
et l'enti ue d 4M l'oincarl el
Macdonald M, .-r
i n i
u de
delti i -i i
el II ; i Iront t M 11 i
M Mu
: il
rains ro Dru
1 Mi su mu qui
| rerail
ili i ni
' i i 11 i lion 'i
'
onald,
La siip,)!*! 'm des droits
sur la i nji |ta rencon-
tre d< idvai itairea
LO.NDIS l.,i do i relia que
. rsoua I
i- le
lui lg< |
p n imp irtanl
lam i- ii
- ii li
II un
li. L in d
.m
Borlo
'i
jua lea '
i
il, ,j
aiaai Pin
l'administration predente, pro
met un grand "nulnKement a le
I particulirement
| i ie lu vifrsa sur
......i t forte
menl unai que pour le%
h nx .1- muaement. M. Snowden
1 e bu.lget n'tait
I sa dil g contre an. une classa
ou an, n Intrt, Il a diminu les
proQI des grandes
' orp rai ona | uisqu'il n annonc
ma -m le profil des cor
l' ' ni lupprimca. Le
mr la lli .. ka rduit au
laux d'avant guerre troili
ur le su. ra, les u ai- mm, .le ca
le. le e ,, io oui t .u- L.| diminus.
i.i campagne praidtn-
tielle ;ni\ Etata-laia
COLI .IKl s ( Ohio )-Les pie
' isullata da l'laetlob pri
n; lire pi, -d intielle de l'Ofaio m
prsideul I olidge est
n ai ml du -eu item- lluain John
- m iia.i- la proportioa de h 1.
i Domination lidaiocralique
1 n lient U tte .levant
I sd i dana la proportion de k
La* pluie lait dea dtWts
an France
PARIS Apra avotf pass lea*
1 1" par un temps
ndide, la France mllre inam
tenant d ont prio la ,( lempltss
qui luit idrablM
robe p,r
intermittence di pula quatre jours
t lea mto okgiatea priiaent la
inuation des piuiaa pour plu
si. m* joui .. qui lait craindre
"" rolo i ,!' Inondationa du d
'" >,s..... ISS pluies Mirveiiaiil
i mnl da la lonle dea uei.,,
I village de Sainte Foy
an tarautaine pus de Moutlaral
L Japon propose un trait
de nominerce au_gouv#r.
nement Iranaia"
l'OKIO La vicomte lab, am
du Japool i i, ,,ro
gouvernement rranaia de
'i un trait de commera
i 'i ilion.
Dgts occasionna par
une Brie de cyclonea
i' de l'-uipefes
ATLANTA GEORGIED'apte*
'' 'fie ne .imp. ten reouM
I'" tlgrapniquM en
'"" '''< u*< I dM mortl et dea
1 nt t eau-
nies et
' les m, ri-
I'1" I.....gOI II., 1,1- |,u-ui j] y ^
laVal
1 i l aroima du
i la George sont
rouflail le plus.
L- o-iiii adopte une i
duction de taxe sur Ita
revenus
| VSIII.NGTO.N- Le Prsident
M L'a-e, Vouns
"' Ro1....... i icmcrcisde
! ''"s" l uuplie a
1 n amricaine d**
......IM d'eiperli de la '.ommis-
"on i Kparaliooi ete enauita
'' Le "-> nalaadop-
'' '" "'"' "" lificalion la propo-
ition du Secrtaire Mellon pour
" i lu. lion de 25 | ,i,,
la t ne -m la Provs-
" '"' '' lein le mon) ml maai.
'" ' I i amen
pour mille
I
I i onaidro
k de
'" 1 ut et de |
I .ut nus
va Ira
d.
Nouvelles divers*
M - A 1-ouleTlura
rleaaeni m. >iauning 1er
Ire, a lu le discours du roi
" tradition
nel'' v,v' tlaconau
I




Lt.'UMly
*
I

i
1
lenurk ,.
' m
h
M !
I
hi- r

i
nouvel rd
I

! programn .
i i i i
r n

\
KARACHI I
La lit uti nanl Poisj -1 arriv 1 et

d rp\ 1. Ire-.
B( iHDEAI X- 1 - r< 1
Mil, le pi n 1 I du
1
| Il du inala
1 irta
i 11 a di
1 m 1 ei est n
( 1 ur Madrid pai B irrita !
Le prince Don Jai
1 toini lu e< le
l.tis le do' leur
\ VoRK I-c Gouverneur
hier que N
1 il, w II '. : epl
.... [I ,
pi uf la no nii 1 ion 1 flou-
didal d< mo-
|i a poui la prsidence dea
! I DM.
t ( J US
Tragique accident
d'automobile
1
d<
le
lue.
I' MU- il pi 1
- 1 n do Pi ntemps
ouverte hi
LONDRES-: Le I
i ta f|.,
li 'i
1 il n
verra I
irme
en un I I lOU
jour de p lia il
MO OU On i m'ni
1 n il 1
1er m 1 I
itOll n
i:
'lan- un (li Hindi
: il a dit ni pi .n' i
i
tn
1 publi
que cl imp >.
laata
r "
comroi :. I jour d [> > r
noire
M ., ltll> La roi \l|
naut d idi, et
Mail, id M
mi-, |
i
cre u ne du ira
ail, du commerce et de 1 in lus
trie.
M ir
ajan qui 1 Unie
il :
trann
par le il
joui 1 Loi i
d'attenti 1 1 laite .i
Paris la alors
que Ion- I
ur I* i in iprea
aea conti B
Klaid ni de la n J<
paralion i, S
Brillant A
monde \ ilitique
cela.
-
I financi -, Iran-
Parisiana Ncrologie '^j
1 i s
lei
l / RIS
> W
illar
I ivre
Krenc
Livri '' rit 1 g
15.07
67.98
II
i.:u:,
Varits
CE soi II
Mathias Sandori
8 et le pisodes
Entre : 50 ttntimet
Dimanche
I 0 r la dernire f" 1
3.00
/ : G. 2.00
I
PAH
Uoisy :i tlgi iplii 1
taire di pour lui '
car son an fe 1 i'
tention di 1
u p 1res.
Le lieulen ml I
qu'n 11 il d al
t.mi 1 |uand il a
quitt Bender A I"
maui il a
ajo il rma
laoi hi.
l'Ali \ ALI VII UUD INDE M
GLI i 1 pa
reil de M. Ml
glaii "|i :;;.' .1 11
semaine
de* qu'on i i i
M. M i lanl
au n
pou' ii
CHIO
sci{ Il qui lin
uoiqui Al
gOII II]
ani''
d'eue;
bor i
dn,i di <1 i
loin du ii
eujour l'Imi.
Itali i
de I ; Icu-
tiellr de I i i
Hdga i ol len i le
Si.ac ar lobn Dea -
mofi tes M. < l '3.731 vou
\ I
ii in
formai' ma d i
eeln M. I "tre
rait M.Ma I
rant d
lier D*
roule p ''i
derabbe
que,a di lidan
les Indos ans
lliei. i 6 li ni' lu ioi dana
l'ini n '"ril
de U charn i le et distinai < Mlle
Gloria tin bat, fille de Mi Emile
i i et de Malame, n i I. luvi
gis Rosolli avec notre ivmpa-
thiq l Lo| Lee t
moins taient, po i 6e :
M it. M >i :o o bii i, B E et Mi
ni-ir<> Pli nip U ntieire la la Repu
| i ilvan, Cqn
s,il de la H i"il lique Don ioicaine,
pour I ma i- MM En Ram
[i ,. t al Caries E. Cwtillo.
Dans le i li i lion dcor avec
11 ii i I des Ile in profil
.,, ni no i -il des
P i r
\, nanla l I ofTi
c; hidouard Bauatan,
ni ii! apprcier
rails foi l'aman M am
S-te de'
lr 11 era ! dees faml
\ i. i.. iouvi lo il lo '- uoi mail
lh ,.l- le !. ii ur IUI uni
vc \ 4p IUI
iju ti* l n rnorl
I lier Reurea du aoir la
nouve Ile arma que des j unes
yens \ aient <| -Mie vi limes
d'un rve accident
ma li lieutenant
Shaker cl Beel le lat'ieixlarine-
i te s'i iichi-i'i, m do se rendre
- lu u\.
i i ira Sarthe el la Croix- l< s-
Mi'MMi>, cm groupe en 'moi
n ilu|i .c' le lii n du Ml illre :
Toua le i passagi is au nom-
lire di \ c\ u i l viclimef
clniii l'un morlell menl : Pierr*
Mnos qui b trouvait 4 lavanl
Il eu) la ii loi ii- vertb aie lui-
|i n dur. La ma-
i vi. aie lui sortait par la
nei
Pierre llouzi r qui m u u ni
a ct clu premi i avait unejara
he c un
I Lune I Hibbert qui tait ga
Il mi bt a l'uvaul avait la i:L\.-
cule. frjeture.
Lis Iroi. aulros i)in IC I
naienl un i i 'I 'le la \c iluri
perlai'ni lOU* dos contu-ioii,
c'taienl MM Togo Htera,
Elie Vill rd l Matl.on.
par l s soins de la Gend ir
n, i.., |ea Messes furent Iraor*
l'hp tai, ou ils reoi*
i ut le soins.
Le cadavre de l'infortun
Pii i re Mon lut remu se*
nis cl se lutiraillu au-
ront lien cet aprs-midi.
Cm 31 n OBAOLB i'l". L*Ai i
hl M
L'on supposa <|iie pour vi-
ter un obstacle quelconque
l'i rre Rouzitr p i a- ait le vo-
lanl dul faire une manuvre
ir. p brusque
i '.i i c conclusioo s'impose par
! i i -mon de la voiture la
suite de l'accident. En eflei,
, ouclu e sut le ct gauche l'a*
vanl rs Port au l'nnce, il est
maniiestequa la Dodge 'est
retourne sur elle-m^me ce qu'-
on ezpli |ue par l'action de la
vitesse acquise- distraite sou-
dain .
la: Ql i iI'ivm:
C'est que la voilure n'a pas t
forti ment endommage.*- Se
le vol tut de direction, le pa
-et li capota oui t at
eints.
Non-; dplorons aincrem ni
ce grave l l";i1 sont vie
in,,, s ces intressants jeune s
gen, que par les soins dvous
qu'iln oivenl noua souhaitons
\ j i se id lilir fl envoyons nos
condolances mues la la-
\l i, .i partieuUremeut
Irappe par ce grave ma1 heur.
PIMANCIIK
li ' |o]i0 comdie
srntiiii ntel
L'i B.ii;| i use Inconnu*
en 5 parties
tcnrxe Bouiplueui
l lu r <-- : '2 & 3 p m des
fiiur lr Fcmuie
i in apprendra are', plaisir
que, sur hi demande oui :
, Cesse par un groupe i a*
1 .', ll-> llllfl i> leriir
d rVaarei i il relit p I
Paritianm, mercredi pro
' m u mi.
i apayouli '/ \iifie a If publie.
,1"/.m- no m vi">"ju'
tt fl II e| If "
i n t ipria n.i li qu auront
iic u l'K-liiie du Sacr t i i
lingtau U li nrallle dujii4
Pierre ioos, rklime dutragiq
ride I -i i veno Ici si e ir aur la
ruuti de la Craii de MisioDS.
NOUS icvoi t dj du ne I t dll la
malheur cjui pion..'' In le
de uil la famille du jeune dit* ani.
Le regralt dfuol a'tait ng que
I. ani
V i > i rlai nions sus prr i'a
/tars l'tspreaaion da nos pins
sincres ce a loleaoces.
POUR DEVENIR PARPAIT PIANIST8
_ Cours
SlNAT
de PIANO
par Correipondauoe
Agrabl. tacll* A aulrre
.ic.e. \e* rt/| .la itmpci d'tud*.
I'onne cjcQ tplendi c, virlootil, ftrccjt d* ja.
Rond Imoilo four c qui itmUHt tlttclto.
C0!JRI." -*T.,?!,H*."**0f,l^.TT-')
tin INI ctefreH.Violon, Soll., Chant, MancliOlaca
IwAtnfr trela lacirin% [.rograna frcttult IrtacnV
aa. amaT i, h ut J. u-avlMut, caris ie. -
Astbm
Convo r 11 11
Le i lu Prou &
l'.ul au l'unie-, ,i l'honneur de con-
vier le intellectuel II.! i M que I
programma 'i apia reproduit peu
tntiesser la Runion qu >ur lien
i l'ai-iana, SOQS sa prsidence, le
d maiche i Mai 19*, adiahaurea
prcise du matin et que, par I inter
mdiaire du Minielre des iffaire
du Prou Mr le Dr Manuel \ ente
S'illaron, Prsident du Oomil d'er
r mis .ii m du h m me- rongra Pan
\u erirain devint avoir lieu Lima,
au commencement le Novemlne
l2i, lui a demand de provopier,
en vue d eesqrr r te participation de
la Rpublique d'Hati aux travaux
du dit Con .i. -.
ht Programma de celle prucliaine
coiilereoeo internationale a l ainsi
aril :
I VnlIiropolog'e.llis'oire.Seiencee.
J Pbvaique. Mathmatique.
! Mine. Mtlallurgie, dologie,
I nomie Chimie applique.
I Gnie.
Le meilleur eAdatif
des douleur* d'eatomao
SEDOGASTRIM:
Admit dam 1 Hapjtam da Parla '
Ttlmt insununcincnl : Crtmpet,
Brlure t, Aij-raurt, IpttracM
doulourecix. Nauiai, Tarti(cM,
Vomitstinar.il.
Dckongerjiionnt le Foi, ftcil.lt
l'coulamant de li BU.
Trtt cftkac* contre Ici Ottlra-
Enteritat det pays chauda.
En
^htrmttut
rtffft dan$ loult ht
gtatral
US...I.,,.. P. Z1ZINE.2 Bat 4.Cri, rAlB) |
c 'I,.:, Pliarmade Al. PETIDI
loui.. bunc.t. phtrmtc.tt
5 Mdecine.
d = Biologie. A.i ii nll are
7 o l'roil liilcinali'.n.il l'uLli et
Priv.
8 iiuestion- eonom quel et focio
logiques.
1 t". lu. lion
Port au Prince, le l Avril i i la
Alphonse IIAYNKS
(.onsul lu Piou
\ tm steaiship cmjiy lue.
fapeur dirig Ptr la Colombian Itea n-lnp Company
pour < oui|ii! I Uniic.l itatei Ihippinq Boanl.
Le SS H il il vena it di ports du
Su(l,t aUcidu Po 't nu l'rincev$r
le 4 Mai a urant. llepirtl a le m'
me jour p ur JV: m> York via Go/ia-
ves, M'e St Mcolan.Pori di Paix A
Cap MaUUv, prenant fr: pma-
ger\
Le teamir BR DGVWOS ayani
lai% \ew York (, #8 ivr ', 8*1 at
te n lu Par iu Princ i ls tf it crt
via les ports d i Ao d. Hepartiral*
mme jourpoir K i .11. et Un
ports de la Colombe prjixnl fret
$ pat^ag^.rs.
Port au Prince, le 2 Mai 1921

S
A vendra
t n huggy feltch en bon tal tout
attel. 'adre>ser Mr Plaisir, Impri
merie du "Matin".
(ifiUAIlA et Co,
ig*nt
? CtiezF.LaveiarieutCis
: Pharmacie VV. BJCtf
a
Encore les mannes.
n tuin m
1/ /.v
c i. i a-
t heures
l la Grand Hue, U
i : u- de i marin m rt
m i'//- ni rit re la
I la l'ie
ti j, n- :i- ' $es hli'tsw
re$. tS.fi
/
-, n' i
a
Cin Varits
belle femme de New*
I. < i
York!
. \ W o \ i ix, dsigne
- lecteura du Daily N'eus
,1 New ^ mme ta plus
belle le la cit des piau-
la a le la f in ; i mlro>pole
d \u iti pi li Sor I, ct celle
mu | i La Beaut!"
de ta la sti|ierpro ludion du
l'un uni , iuiii lie I '.
pir
: i intelli : ni el culti*
: i d n \
s,\ un le jeunes li li sa pr-
sentrent au concours peur
avoir l'honneur d apparat
dans i i;.\|inerice #.
lia succs scolaire
in mu i.....mmmorer la m-
moire >le rhomee Madiou, ancien
ministre de l'Instroctlea Publique
al p i .m de i Ecole Nationale dea
mies, dirige par Mine I. Madiou
ni fj i iou, u ie iplendide petite
I ni lieu mardi clam cet la-
h iM-in ni. El l'on cul cette
ion a s .tis'action de cot.ili-
" que ieu' la bonne volont
al1' '. A nue patiente nergie.
Dea li elles le dix douze aS
oui dit ei- ne* balles posies avec
.,in et nue diction rellement
ion pi cabl i ne intressante c n-
l l ,1 faite par noire ami
a d M dion sur la vie de l'an-
cien m iii'-tre, son oncle,puia Mme
Madiou dans une ehermenje un-
pri visalion, lis aimalilement re-
n.erc ii d'abord sea lves d'avoir
s rp' die si bien son attente,
a i i i:i i sa ai l'action ti l'ga'd
d- profee aura qui l'aident ani" *
, mi ui dana la loorda lue lie et Ica
sii,.< d'avo i par leui prsence,
e g ICI I ':t*.
\ i prsentons a Mme Ma liou
tout nos eomplimenti pour ce
su. es.
Le comit d'oraaiiution
de l'oxpoailion du 1<*>' Mai
1924
En raison des nombreuses d-
ni en les du'hat des articles expo
I eirejanisalion de
Ei| lition Invita le< expe^ants
se prsenter sa looel de |*Eipo
, demain, da s heures du
matin, ponr, ani ler,es .1
glemenls iui dbattre le
prix de leurs articles avec lesache
,'eur*.
Port an Prince, le 2 Mai l2.
312 Rue des Miia|r>. cl:
de rCeule Itnographid
Robin, on Irouveia
Du .lyei_i oplios|il-.;ite de
chaux par livre, de l'encens
de Tassa featid.-i, les extraits
pour sirops d'ergeat et de
frainlioisc. dose ."iO litres,
des Thermoiui-tres mdi-
caux g;irnntis. Sirop et N'in
Hmoglobine De s chiens
Oninium l.nltaraque, l'ro-
dbaal, Sirop > ami, l'epto-
Fer Juillet,desdonches avec
accessoires, des Ttines < ien
ttle. les poires pour litis,
de l'Orge perl.
Avons reu aussi des l'ei
<|ii*'s coiffer, des Peignes
peur coiffeurs desl ioiitsaux
de Table, "Argentitis" ex-
tra suprieurs, inanelie m
lai arijentin lmaiichahle,
des Uuuehons de liOge en
tous genres
Depot de Kola Aseansio.--
Produit l'iuilbaud. Timbres
et Papiers liiiibrsen stock.
lin tro tver.i] aussi (les
supports chaussettes, des
ceintures, bretelles pour
hommes et enfants, (les
faux-cols souples et empe-
ss, des cravates, des cha-
peaux .lean-llart pour en-
fants, (lu fil broder I) M.
G la Croix, Croix l'.artier
l'.resson, dentelles a"x fu-
seaux, dentelles filets, hou
tons nacrepourlingerie.ru
bans, pressions, barrettes
pour cheveux, fil de sole
coudre, centimtres, aiguil-
les, pingles cheveux,pin
{(les attacher, pingles
de siiret. (ls a coudre, pa
pier lettre, enveloppes,
CrayOHa, plumes, ceintures
en cuir verni pour dames,
Du trouvera chez F. La-
velanet& ("o la ori-me ali-
mentaire de mais aliment
par excellence pour les en
i.ints et bbta. Se prend
dans du lait Iteconstituez
vos enfants anmis en les
mettant l'usage de c-?t e
Prpirex vos liquiurs avec les E*srn
e s pour Liqueuts ; Aniteltes, Crme
de C* cao, Chi> Irtws >,Curaao,Gin.
La maisiiiMLYKR
la Maison H. Sllfll vient de recevoir par les (1er
niais sleamcrs les articles suivants le loule liaicheur
i des prix rduits :
Chapeaux de paille fine d'Italie, de toutes espces
Chapeaux de laine d'Italie.
Chapeaux Feutre d'Italio
Itaptiste Tins pour cheniisrs
''ussor fil anglais
Tussor de soie anglais barres pour chemise & robes
Satin de chine pour tailleur
Lustrine pour tailleur
Colette pour tailleur
Drill merceris ameiicain(nouveaut
Drill filblan: & union anglais
KaUi Jauni' anijlais extra qualit
/epliir anglais sup pour chemise.
Toile drap fil anglais tO pouces
" coton 80
ltatiste Uni pour chemise
Du-' visile noire Maison vous eonvainera del bon-
ne qualit de noa article* et de la modicit de nos
prix ta comparaison avac ceu d'autata maisons d la
plae pour des ai licies similaires.
PERFBGT
Black Shoe Dtcssiiki
Le Produit le p!u pur qu'on ail encore import dans le pava
l ne simple eouebe sur le* souliers les plus dtriore 1m1 ri
Ce liquide apph<| l sur les chaussures na salit paslle !ie k.
[ rendis CUIS bnlUnl et aou, le.p.ul tre appliqu sur lOutsa le. peaux
Uaeportaamoanam.,lMvaluaa,lea(!etal.feelleaaaeaa mains, le. pP,ri.
euillea Peuvenl tre i.mia a neuf par un. seule couche de ce merveil
leux produit. Les chantillons sont S la disposition de nos a'ients
l
X
neuf
jPrtflcTll
eissis.
cn-Tie nourrissamte et forti-
fiante
Fullonlhoa Polisli,Inc. CoM. Tark
Geo. Jeansme,
Al II(;,1ue rlesIiracIcM en lace de la Bafque
?
'.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM