<%BANNER%>







PAGE 1

LIGUAT! A -r—• r 0YPURAT1F du Maladies d-i l'emes Vue du San; V.ricet, Glandes Mauvaise circulation Maladies de Peau Retour d'g D' MANGET 4 X JE Nettoie le Sang U ItrOlATir fa DOCTEUR MAN C*f*t nriio.r le u catts migr i iri iblamanl ,ii i ,ai i de l'es| \nnage j pont is en Ani' la i pai les len d'assun r Ht des | o Dis de repos et ,|,. : Ul | 1rs pOii di si lei am :,ii obli prdira qu' brve i bani a une |uarra ensHnglanlera la Paei liui.e. Varits! iAdministritioa nnto Ci avocation i. Consul J.i I t.oii I .il su l'iiu. r, l'honneur le on rr ii lui I li.m i s .pie la %  ran m i i ipte repr duil peut i n qu aura lieu l ui.ii u prsti m a le \li If ta, a dis litures el qua par I inti i da iffaires < u Pri Hi la 1 i Mant.el N n anle I ai I" si l< el du Comil 4 d'or p nieauon !'?' r Pan i ii ain d< nul avoii lieu a Lim, au i I nu nt da JiOVI mliie Ifl'ii. lui a il. n. i:..'-' da | pur, paliou de 1 |;. d'ilaili aux Iraxaux du dii %  ogres. L Progrtm Il elle prochaine i i a iatarnatioaalfl a t ainsi arrt : l Ai liai .poIogia.lliatoIra.Saieacaa. L' ; i. | .u. itiquea. i % %  Mm*. Malallurgie, Gologie, Chimie applique. t s 5 Mdecine. = Bi i ogia. x .n ultiire %  *-" Droit Inleroational Publie et l*ri% Quai %  u tnal |uas at aoeo logique-. E lu atian. Puii au Prince, le 58 Avril t %  •-4 tlphOOM MA ^ *E8 Contul .lu l'rati i jour* toor ammelua. *>^ fp'TJ ' XIMIHVlj vin r..v JJ hataa :• I Ism* iv -irepi 'a* ti *rrx peu lM ateeee* tien sana rea. irr m i . %  IfaH l I *'\ nt de sa Jou#e*r. L eaaayer, c est I nlo\ i-r. S'rcp DAMBROZOIN leRasoir Connu comme "la remedt>a plui ICI 'in Laitte toutes lei n hli.i i >' %  <> I i*n .1 f. et de> voies Il % | 'i. lu I • r Valet ^luto^Strop t*(£toUILlMt i 8 : D dis tates. [Avis de Deparl Laa dpclaa pour New York: al rurope ia Mew I oi k d cl pai la s S Srgaa aaronl lermei la \ n •radi Mai | rocbaln. IV r i au Prince, le -> Ani I le MuaagM annonce au pu Llic .pie lea r< i.,ii Sambour N.. 118 Mangone/ de P. 04 • i' IHW m i lyaaa rmand de P. I %  ont :'! rs. Il les de. tara puis d i| i cala devant lui an tre dlivr. Porl au Prince, l< t Avril lJ I Yeigneaud MOI IK*., Avocat ^ %  •.^c^pissl itilii ^ : s l.e %  ouseign donne ivis tous ,. tin | i i ipparliendra .pm les rc 4 aivanla lanl .lit"*, il lea dclare nuls duplicata devant lui en lire dlivrs : nsiss on Sambour : N„ 163 taveir S. PaillireP. 240,00 '• .'i.s'i Dgraminond J.'tine 12i." i •• io6 y •• %  • M ... ifl.a Commin on D u phia : \ 161 faveur 8. Paillu e 100.66 • |6| •L. Maig B9 10 '• ! %  • %  _i .u. ao id Jeune 138.60 • • • j.s % %  L) nd lauue Mdri M >H iAN, Mandataire Roya Cil VAX lace del lanque Nalionle I ropriUire : An .u. INNO< INi Le nouvel ubuaiementa* reaoramiiide paruo rvica irproahtble^ai c i m nalioiia Hua ), ^a^-O -'. P ,fr-r-\ r. %  !A&TH£ '" r IPLE8SE %  in iii SIROP ds DESCHIENS i Homojloblne lia dna !<• HipIfmM •! Part. D-.CHIlKr, . I^t Flu! iu..r,. UM5 al TM.tlm. t i A la nourri' Il Un Je nos l'uni: ffifr • Uuand un Criminel aime— ercredi le :I0 avril 1924 j er, nui m Bvioi oseiineraupri idacaite kpioitation, ua avi taol siiiveiuui.i dil que I hloimali in tait dnue de loi. aiment SES] liait voi ; liui. 'mi-' ou Los Umientos les loiUs ittivanles %  ferre letiic d'une vu lime i 011 ci ujirme i lai |irili .udi i Mi.iim n %  alfa CHICAJOj 1LLR JViaati'gutv, XwStkJk WaaJJaKuifci^^l 1114 ^ dWctt cl Ctail iont $OC\L\ '^aCe, 3drti6e>ria It c)3awiv; ucae^ ^Uadaiwc^aie, pieD^Ortfof 3> porl. iaaci^ei ea Suite. Cornetf\u\, c73*at hc tfloii meai, clc. de. etc. ^iire Deooir io v rx ifaaraaL. Lon K. Ttib ud Agent axeluaif peur Haltt • r lh.i II lui I Il k la lail i"' 1 ' :,r d du ai n, Avni itatl'i m ."mip', cendre de yaui ur j 11 y a | au d i. n mea ajai noient ri i -i i u .. S fait m I %  au panaion fe p > li du L r liai pro Bill aal la chain. de p adaiau il q i a uti ra-ur d'ange, gQiQtau .i d llarapai aoia.H i le m. bai i lecourii iju'o.-l ce i due F O.PIKKOE Company 12 WEST BROADWY NEW YOUY FONDKK EN 847. : SUPER IORITL m PRIX l^alll 14 1 II l X il( X j 1 aune multitude pouraao aa a#a av.|\a\v %^- Pi-iolir 1 Verni?, i cres Je ooe* sorte* i bien aiaai a. e-i i un .1. afdran > %  gaj %  *-~ aa d'amour le plu passionnante at par aa. a <|. Sur m Min...; " i, """ ( •• apuia 1 biuiU ti ngea i 9L_ f[., ,.,•, lut ai. ri ationdad i %  • .•' %  '•' %  '' %  Depuis b ngea cii cillent a>. i station da trangai ealan iv .1 mi la pays et sui dent airta grava BOUpI Dairaui da n aseigm 1 os lac le .11 nous v U Pcliee o 1 i trs aimablement roi u p u le 1 eulenanl Inform du I tous < bat de qu'il rtttail nir di 1 ""J* 1 pour la qu .... pour soulevai < %  -, U i .t aajaa 1' % %  !• seul tionnel. Loge : I Ba "JE! I Les Trois ;"j;'JJ|u\iOM8r/Me(air# Paiisiana JIIDI A la dam in <• re Le lys rouge; d'Anatole Franec -*i U S S H | Commission ,de Foot-Batl • I r 1 uni.il pi •ourle | Ire le \ 11 1 1 pouvant av. i r.ius produits ohlmtquea, ptiarmai outl4ai ot antres articles \oiidalics dans une pharmacie. Bplocs, PoivraOnnelle,Ci ro;ii'..\nis|aioll*>, Musonilc etc. cte.SUCRK IIAFiNE. Spcialit: Marque prive i .>—ol dsinleetaas, l'rirfa merle. Articles pour babli ra, Itay Ruro, Chocolat en pu Ire, Mil le de foii'de Moriu-, l'.miiNion Cold Crna.* H\ alla pour faire assenons et eau le toilette, lien do Qui' niiie, Poudre contre lea inset les, S ilutlon pour cousesver les wls frais. Lait de Magnsie. Poudre suprieure pour la toilette dos enfants. Lssence do fleurs, Eaa de llorida, Miel pour la table, Moutarde, Huile d'OliTe pour la lable, llrosses a dnis, l'epperuiinl, huile pant ohassar les moustlquas al tutro* I une >. -.ikeguiot: fan Lie eontrercoiistipations et douhlasda* InUsHna elirnniqaea Tbe, i.ire pour les parquets,!iomeslibles, l'.lixirn, Epione> Sirops divers, Teintures dlrerseo, Mus, etc, etc, eta. I emandez le catalogues les spcialits. Confiant vos c ommand< a I.KIIN & FINK, lue ; TOUS sci I / .ilisoluiiienl satisfaits. Toula* les bonnes pliarmaciaa du paya s'approviatoaa nui chea l.l UN *FINK Ino. Lon H IhuuutM Ajent exc usil pour llaiti Pharmacie VV. BIJCK pptlp i-* vos Tu leurs fivrc les E*'M u s pour Liqueurs ; tnircttes, Crfi' rfn tu ea*UX de laine d'Italie. Chapiaux l'outra d'Italii Baptlata Fine no ir cho.uiseai 'i ils o fil a glais Tua MIT de sois anglais barres pour chemise & robes Satin da chine pour tailleur 1 ustrine pour tailleur ^ Colette pour tail.eur af : hrill i.-crceris aniricain(nouveaut' Drlll Ll blanc & union anglais Kaki Ji une anglais extra qualit Zophir anglais aup. pour cuemises Toile drap fil anglais 110 pouces '• coton 84 Batiste fine pour chemise One risite s notre Raison vois convainara del I — ne qualit de nus artieea al le la modicit de nf prix en comparai n avec reu* d'autres maisons d place pou des articlea similaires. PEHFEGT :. .Xtl liaal pOU. iietfai 11;;,Fin les H iravleun laa ils la Hanqu PtRFCCT t BSN 1



PAGE 1

>IRfMTBUR PROPRIBTA1RB IMIRIMMA Ole meut Ma^loirc BOISVaWU ...j 1358 Hue Amricain Quotidien La puissance jiiililique est lem Walile a uiiJuhre.jragricuMure L'SI la racine, I industrie et le comnerec en sonl ls branchea ei l.-s feuillea M | racine jem len Boullirir lea leuilJea loin* ''•il, lea branches se dtachent 1 eU'arbrsj meurt. Meliie 'i JHLMtyiNE.NMt lSeae ANNE N .19/ PORf-AU-NtlNGK i/HlTl) RCHKDl i AVRIL lt** / \ Projet de cration 'uo Oifice k Haiti Bordeaux Xti? tiici •/ %  rans#t(/iter nain /• %  imrt 4e % %  i • er nos %  leurs Its parties tuivaiUei d'un vasu orgaimattoi), qui le promoteur reemment arriv de Freiner Ctpl t pouvoir lancer bten 1 ar \ ,%s sa s luiiion o^rapliiqui mme le Port de (onle-ux est tout dsignepour s'ini. resser au Commerce des Antilles. Bordeaux es! le point iledpar des grandi TranuUanuqi>ea, il faudrait obtenir que ce suit aussi le point d'arnvwe. N'est-ce pas de Bordeaux que partaient autrefois nr:i pas Its su perbes battaux audirnes aux triples hlices surxrpOBea, mai les bricks et les mats aux matures surcharges de filasse .' Lea Anciens se souviennent o-rtaiin'ineul des gasconnadts # de ces ma rins bordelais dbarquant sur les rivages de tous ces pa\s des Antilles. Voici commin on pour, ait con cevoir l'ulli:e : ^ON BUT: dvelopper lus rapport* commerciaux, industriels et maritime entre bordeaux et Hati. favoriser l'expansion commer.iale e> maiitime de Bordeaux ilaiti ut vice versa Intresser lea Commerants et Industriels des 2 i, l'aya au d/eloppement de l'nn•ortation et de I exportation. Ses MOYENS : bureau de ulacenent Comment ne paairelrapt de la misre de cei tains coin l itnotvs qui dbarques en l'i.n, e .•peuvent arriver trouver un f loi faute de relations. Il laut donc organiser un service de [.. %  cernent de la laon suivante. '.ollice recevrai; la liste de coar Minute? de tous meticis en re.-i[ voce eu France en vue de leur apurer un emploi. Des fiches m L iduelles seraient ensuite Ma^ es avsc toutes indication concernant les aptitudes professionnelles et renseignements sur la moralit. D'un autre C"t il serait 1 tabli par 1 ollice une liste de M u sons susceptible d'utiliser en Ftnoe les employ's ou ouvriers %  C ]. naiies de Hati. 'ollice tablirait aussi une liste l raaaia dsirant aller a Hati, les mmes indications, c'esttt • aptitudes et mo. alit el li communia; lierait auxpouvors puplics i 11 uii. Ce service permettrait de transmettre et de recevoir des ofires et des denian les d'emploi entre les 2 pa s et dotait rail aux intresss .outes garantit Dceasairee. AGRICULTURE TROPICALE; Ce ervice •'occuprail de toutesqu lions techniques : Analyse; tudes de plantes; cration de bourses ; Ce ser vice s'attacherait a la cratj >n .i Hati d'industries nouvelles.a leur exploitation et surtout leur trana port en Fr.nce. Certaines quenous sont des plu intressantes : bois d'ebnisterie et de construclion, mines de cuivre, etc, etc. SERVICE POI n i. IMPORTATION en France des produits de Hati : Ce service pourrait tre organis de la faon suivante : Exposition permanente l'office bordeaux des chantillons de tous produits de I laiti av c toute.* indications de pi ix, de t,uauiiles,lii, moyeu* de rglement etc. Ces renseignements seront pui.-a bonne souice dans chaque rgion, v^Les chantillons seront prsentes au public d'une faon impeccable, de laon attirer I attention du public des commerants et des industriels. QL'ofiice metlia donc le pi duc leur de Hati en contact avec les i heteurs, et cela ans au un rmuueraUon, courtage ou commission. SERVICE pown L'EXI om UTION: l.\| OMIIOII dans le local de l'ollice a i; irdeaux de tous roduila de la .Mtropole susceptibles u'inltresser lea Commet vanta ou Industriels de Haih de passage a bordeaux. I n Exposition le mi geure devrait se faire i Haiti Ces Lxpt suions permettraient aux Vi siteura de sa rendre compte sans perle de temps de la qualit et de prix, des divers articles pouvant les intresser Cas Expositions se ni nt tablies avec toutes u dklhons de prix, conditions, et :• Si I;\ i DES FOIRES: Plusieurs • I chantillons sont organichaque anne en Francs l l'ans, I von, Bordeaux. Casl celle de bordeaux qui serait la plus intressante p iur l produit •1 laiti. l'ans sel pour le m ui le entier, Lyon s'applique surtout ua pro luits textilee, soieries etc, m lis B ir iaux est vraim ml la foire coloniale. T >ua les P ya des Antil M y sont gnralement reprs nis. Expositions se leronl lan au prolit de procucteura, commerants et industriels le Hati, que d s Maisons d'exportation et d'importation de la M tiopole. NIA II i: DE I.'I.WI IAIRI Cha que anne un annuaire sera l ib i i niant le nom de Maisons 11 blies en France el taisant >l i Co u m i avelluii. et aonnml 1 1 nomenclature ut lous las agricul leurs, commerants et indu il il Haiti. D'UNE R.EVUI : I u or gane de parait Airs n cesaaire | our s rvir de Irai) d u iiion entra li s membres de I i de Haiti et de la Mtropole. PROPAGANDI : Cad %  orga •ion est ncess lire pour i ire i ni a 1rs I lai i. Il peut e laire des brochures, amens, confrenceSi etc. GO.NTBNI n;r\ ; Ct servie tressera au< litig s p uvs rail e'arrlei la. Mais. ,rcsvuir. une nouvelle l'ois, expose mleit que l'on porte un f_K m part it 4 la culture cotonniere, pre |ue uous l'avooi propose ^MIUIP prodoit pouvant donner an rnderr.iii iir et d'coulement en [Ddiai uous ptneone, qu d soit de notre deoir a porter uulre I ua pej plu loin, vers un nuire ordre d i %  Le len nier, comme toutes les •lente, d ailleurs, a des ennemis pi-san; qui peuvent ou l'ail i |uer %  uperii :-j|lemei:t ou l'attaquer dans , vie lt puis, il n'y a paa de roses %  ni pine.... j M est rai que ces sortes de parafltes sont peu connus juequ'ici, eu llai(i. unis ne serait il pas jus. i no(i attirions 1 attention sur a existent Les plui redoutables so u entr autre, le t Bolieweel ou An tlinnoine du cotonnier. Cet uiecle pique les capsules ou fruit du cotonniar et y dooent se otufe. I • > •l'ufs d nnenl l tH ice des larges detruUen! la atn. La chenille d'un* noctuelle lie liolhi anmgerci / ou Ver-ruee e'atlaqueat aux boutons lermineui el, aprs les avoir deiruita, pntre jusque dans U If, qu elie creuse, i a qui amne l'arrt de la eroteuni a. La prsence de elle ebeeilte tel mdiijuee pew la couleur fonce des portions de la plant-lltaqot, M. I'. Veyeeiere, i irei leui adi tint de In slaliou l.iilo:uologii|iie de i' conseille las moyen suivant po u s'en dbnrrasser : QMoyons de lutta : Dotrucliond s plante de cotou euMitl tpre la recolle.— (.'est la mesure londaraenInle diiui ia lutte.: les Antli.momes qui, per suite d'une suppression pr de nourriture sont coati d entrer de bonne heure en hivernaliou, lueaiant lies gnralement rendant 1 inver. Donnai u< plante le plus d air cl de soleil possible alin que les boulune pique-s puissent se dess6 I itl ra(ii.i m m et detiuire ainsi les stades immatures du LharunOQ qu ils peuvent contenir. Kviter l'emploi dei varit feuillage pais. Destruction du a cbarancon dans ses retraites. L'enlouissement de .tous les dbris vitaux sous '.lesquels f-AnLboaome peut 'tre refqgi esl entout indiqu. ".. deuiontr, ce suj't. que les adulte enterr i Dumetrea d^us un sol h_i...i le n • peuvent regagner la surface. Laisti i i : lamps %  %  i ni n des herbe qui tonl les l >te i li iran;ons parasits par le m instctea"que l'Anthonnst. Kaucb i lea plante su n m ni di la m > i ration de la r olte ilt$ on a con centrer loua le per i les util s .i i elle i o |ue sur lea i M ne moi i I raitemenfa Le seul produit conseill a iete i .v 'l n d il rpon Ire tu i i ractritli j.i". inivenl poui le masi muni d et 11 i l, lent h alors toi 11 p aille : — ( u in unde I • d' ihj Iri I • ..rs in*a\ i A Si U.i — pas plus de d'snhj Iride •rti u \ 8103 tolubla Uns %  densit i u npi iei lit i mi ( su cub c im bta 1 %  '" ; I ii>. Inchaa (per pound .11 eel i captes par i el • fuseenl ou co ea d di i li iancj p u ois de io i' i mb i! i1 .i n \ i 1 1 4 0 iiv 1 itri-jt-tea il eu loi pi e vui 1 ii lu loi d lu 0 101 re 101 .. le C. U K. d lare qu il 0 v \\ • :i 1 I 10 lil •' ni iF LoI par le : loi de tenciion, ( 1 | < ei nia d'il 1). li 11 1 m tique. 1. %  labli a ; c >m,| natil re etil k ici M nten 11 il. ij ii la q 1 il ac u 1 ai h DSI 1 Ion B un liuiir le 1 in lie At 1 u 1110, i 1,05 m niant total d 1 inse vi I io 1 e'ee i trouve, le trava pour ha mmo la acheva en 1 ce do iid.ii 1 de Or Blt.7 1. • .>'. n une .lifttde Or 7.92.J 66I1 s In se en le vnli 1 n 1 ho i le lfi rminei l irai 1re de s -i .; urt. li p senl 1 il In vnloui de 'il | M 1 | 1-0 .1 1 1 \ imen de U pi m 1 comia:i in La ion1 dil m illieuitb %  non i 1 entra |i ir 1 indu que l'a epte lion de la ( imb tur on I t Ui .t le M j< 1 b Oi 71, • %  • v 1 la I..D.II. pour les marne m itii i m posent .1 : ki %  \ .u i Dr I 1.13 Reji 1 Or 11 %  ...'•. %  .. 1. nu uns dil ien 1 1 1 btal de "1 iS 104.3^ Kl • 111 i..un suppfi mi m ii'inrormations pei 1 i.ceseaire laC. IJ. Il ii %  i.iiiM-f enl u un 11 rlain 11 n no vi 1 m ih n u.ce 1 1 J poui I''-qnel ea 1 p u lii 1 ronl inti 1 luire mllai inul il1 1 in' noire eiplicatil • n un m| I lire. %  i une m un > >ur 1 liquidt, 1 1 n .n|uge ml i-iuvi une ni ni 1, pal ... u d on 'ii. 1 ., |i 1 v r, sans teimi 1 1 d l ne u I pr v u a 1 u pi 1 | .1 %  dta 1 1 I munou ; 1 11! 1 al .-u lt, ition bi 1 lea oomb nui u ai 1 1trop 1 'i n .t un raie arrangement tu) mieux qu un bon | 1 ees .. Les vue* Iraaaisi s el I. Iij.s KOOI identiques PARIS-\ M. rhennia el lly1 niii tenus .i" %  M Pi in< tn dan Ilmil 1 Pis. ivaitnl eu une e m| t ei sution pri ci iiiiiiu raient 1 mid .'i M!'' tien 1 U et II %  u 1 .. Lee m 11 lie bol %  • entia 0 d'un a pril de gi I 1 mu ipl n %  in'ei n. iba-sa Its MM 1 ut re p 1 li mi lii ii -ni r'.l 1 en II t I ndres ven de 1I1 ochan. 4 I ;Li<|ue dai |ocili { a de la Croia lout l'Ait S— Le 1 ,1 de I 1 .i,. use oui 1 1 M. liai pu -1 il %  1 1.1 la Cioi Rougi ..n.n 1 • n 11 1er %  •. 1 %  ien di oli li 1 it loti rua il m : \ • m .u la, la La el 1 nur la fw gi 111 il de lu .i ii ivu Lea Jeux ol^mpiquei Un . ire M 1.1,u 1 1 n>. .. 1 o M trouve 1 pro 1. 1 Chine .1 .m com i (1 p nr le epi i. muiinp 11 doubti s pou L'iu.e e 1 ^ iltmtnl en noy son a lii fie toi re des rvolution. Dairea liondui ien • u A-iii KtiTON I 1 n de I ; les rvo util n lioudirieii apri 1 jour Il M. M tali m 1 1. du H" ni il I Ut %  Un 1 1 api %  m c 1 ileille |ui la nuit patiemment, mai Nina diarlaU ai ne m trom| ettt. .Nouvelles diverse 1 Alti.-.—,.c ueuli n.,i,i Pelitiitr 'i' 'n franeie, est pass biei Bouchii n r eise 4 -j htu midi, il 'ttl arrt dan a tte dernire villa ou il n ' '"'l' 1 ' %  '' 1 pour le cou vernemeut fi ROME Le gnral L)i Giorsi %  ''' aiitre de u BueV "' "' ""!•' %  ( emenl du rdmtl lieye ett arriv hier •' ''• "' de Itoine ira de personne l-aiten 1er, elles for 1 ega qui aeeompa jusque la 1 alli pr le Inqutlta 6000 en lan ni group %  Aviil PAU ,l| a ,j | 5#4M Livra 07.8O \ ITORaKrane 1 .47 Livrt sterling i.itt U.S.IVavy Press Avril Ecole Militaire de la Gendarmerie tr Mai, i 1 heures pr' i monia | nu \ dilitsire de d il oli. Impt lanli > dclarations rlu Premier anulaia 1 1 1 ; l i 1: 1 | Lt l'i' mie Ma V.lllt I ne p. n '1 p il l lea rpaiali 1 1 1 1 il m U Prtmii 1 lil contant que lt Prei dent • allusion tu aiiiiin 1 la preident, il p 1 monde entii 1 d I dil tppui qu'u| 1 M. M,n dooald lit appel a 1 lui 1 ntre %  • offrant 4 ma 1 le fam une pi on ii 1 1 l'rem.er 1 1 1 1DRES-I nt grande bataille i" ii kipee francai iu nord deSynt.U'a 1 1 ondaol du Daily • In aom 1 lu* al dta blesses p. n Loi lui. oui cap 1 inde quantit l'armes. Li rrence .i le mandai sur fa Sv rit. ) 'MIK|.e ,,, .. C rji(0 i" 1 di la Ligna Panama a d 1 une pttila Dllt du nom da >i id< li ine Blaii dguiee en ma %  1 il introduite sur la I ritona. Mit Biair a d %  1 police que pondant qu' 1 de lAri/ooa. il %  leu tutre lem gelemenl en mate : i"' l ,, ni II ii.insi de ma le.ots. k 11s d Marie 1 midi • ouvre.dan no 1rs pro les I 'tite >n |ue matin il v aura n il demie."


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06202
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, April 30, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06202

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
>IRfMTBUR PROPRIBTA1RB
IMIRIMMA
Ole meut Ma^loirc
BOISVaWU ...j
1358 Hue Amricain

Quotidien
La puissance jiiililique est lem
Walile a uiiJuhre.jragricuMure
l'sI la racine, I industrie et le
comnerec en sonl ls branchea
ei l.-s feuillea m | racine jem
len Boullirir lea leuilJea loin*
''il, lea branches se dtachent1
eU'arbrsj meurt. Meliie 'i
JHLMtyiNE.NMt
lSeae ANNE N .19/
PORf-AU-NtlNGK i/HlTl)
* RCHKDl i AVRIL lt**
/
\
Projet de cration 'uo Oifice k Haiti Bordeaux
Xti? tiici / rans#t(/iter nain
/ imrt 4e i er nos ' leurs Its
parties tuivaiUei d'un vasu orga-
imattoi), qui le promoteur reem-
ment arriv de Freiner Ctpl t pou-
voir lancer bten
1
ar
\
,%s
sa s luiiion o^rapliiqui
mme le Port de (onle-ux est
tout dsigne- pour s'ini. resser au
Commerce des Antilles.
Bordeaux es! le point iledpar
des grandi TranuUanuqi>ea, il
faudrait obtenir que ce suit aussi
le point d'arnvwe.
N'est-ce pas de Bordeaux que
partaient autrefois nr:i pas Its su
. perbes battaux audirnes aux tri-
ples hlices surxrpOBea, mai les
bricks et les mats aux matures
surcharges de filasse .' Lea An-
ciens se souviennent o-rtaiin'ineul
des gasconnadts # de ces ma
rins bordelais dbarquant sur les
rivages de tous ces pa\s des An-
tilles.
Voici commin on pour, ait con
cevoir l'ulli:e :
^ON BUT: dvelopper lus rap-
port* commerciaux, industriels et
maritime entre bordeaux et Hati.
favoriser l'expansion commer-
.iale e> maiitime de Bordeaux
ilaiti ut vice versa Intresser lea
Commerants et Industriels des 2
i, l'aya au d/eloppement de l'nn-
ortation et de I exportation.
Ses Moyens : bureau de ulace-
nent Comment ne paairelrap-
t de la misre de cei tains coin
l itnotvs qui dbarques en l'i.n, e
.peuvent arriver trouver un
floi faute de relations. Il lau-
t donc organiser un service de
[..cernent de la laon suivante.
'.ollice recevrai; la liste de coar
Minute? de tous meticis en re.-i-
[ voce eu France en vue de leur
apurer un emploi. Des fiches m
L iduelles seraient ensuite Ma-
^ es avsc toutes indication con-
cernant les aptitudes profession-
nelles et renseignements sur la
moralit. D'un autre C"t il serait
1 tabli par 1 ollice une liste de M u
sons susceptible d'utiliser en
Ftnoe les employ's ou ouvriers

C
]. naiies de Hati.
'ollice tablirait aussi une liste
l raaaia dsirant aller a Hati,
. les mmes indications, c'est-
tt aptitudes et mo. alit el li
communia; lierait auxpouvors pu-
plics i 11 uii.
Ce service permettrait de trans-
mettre et de recevoir des ofires et
des denian les d'emploi entre les 2
pa s et dotait rail aux intresss
.outes garantit Dceasairee.
Agriculture Tropicale; Ce
ervice 'occuprail de toutesqu
lions techniques : Analyse; tudes
de plantes; cration de bourses voyagea, d'tudes agricole! en fa-
veur des jeunes sens s'inti rassanl
a la culture tropicule.
Les travaux de ce service se
raient imprims en fascicules al
distribus profusion.
iM.r-iiiii.s Norvr.i i.i.> ; Ce ser
vice s'attacherait a la cratj >n .i
Hati d'industries nouvelles.a leur
exploitation et surtout leur trana
port en Fr.nce. Certaines que-
nous sont des plu intressantes :
bois d'ebnisterie et de construc-
lion, mines de cuivre, etc, etc.
Service poi n i. importation
en France des produits de Hati :
Ce service pourrait tre organis
de la faon suivante : Exposition
permanente l'office bordeaux
des chantillons de tous produits
de I laiti av c toute.* indications de
piix, de t,uauiiles,lii, moyeu* de
rglement etc.
Ces renseignements seront pui-
.-- a bonne souice dans chaque
rgion,
v^Les chantillons seront prsen-
tes au public d'une faon impec-
cable, de laon attirer I attention
du public des commerants et des
industriels.
QL'ofiice metlia donc le pi duc
leur de Hati en contact avec les
. i heteurs, et cela ans au un r-
muueraUon, courtage ou com-
mission.
Service pown l'Exi om ution:
l.\| omiioii dans le local de l'ollice
a i; irdeaux de tous roduila de la
.Mtropole susceptibles u'inltres-
ser lea Commet vanta ou Indus-
triels de Haih de passage a bor-
deaux. I n Exposition le mi
geure devrait se faire i Haiti Ces
Lxpt suions permettraient aux Vi
siteura de sa rendre compte sans
perle de temps de la qualit et de
prix, des divers articles pouvant
les intresser Cas Expositions se
ni nt tablies avec toutes u dkl-
hons de prix, conditions, et :
Si i;\ i des Foires: Plusieurs
I chantillons sont organi-
chaque anne en Francs l
l'ans, I.von, Bordeaux. Casl
celle de bordeaux qui serait la
plus intressante p iur l produit
1 laiti. l'ans sel pour le m ui le
entier, Lyon s'applique surtout
ua pro luits textilee, soieries etc,
m lis B ir i- aux est vraim ml la
foire coloniale. T >ua les P ya des
Antil m y sont gnralement re-
prs nis.
Expositions se leronl lan
au prolit de procucteura,
commerants et industriels le
Hati, que d s Maisons d'expor-
tation et d'importation de la M
tiopole.
Nia II i: DE i.'i.wi IAIRI Cha
que anne un annuaire sera l ib i
i niant le nom de Maisons 11
blies en France el taisant >l i Co u
m i ave- lluii. et aonnml 11
nomenclature ut lous las agricul
leurs, commerants et indu il
il Haiti.
d'une R.EVUI : I u or
gane de parait Airs n
cesaaire | our s rvir de Irai) d u
iiion entra li s membres de I i
de Haiti et de la Mtropole.
Propagandi : Cad orga
ion est ncess lire pour i ire i n-
i a 1rs I lai i. Il peut e laire
des brochures, amens, conf-
renceSi etc.
Go.ntbni n;r\ ; Ct servie
tressera au< litig s p uvs i i entre Acheteura et Vendeurs
et s'emploiera a aplanir toutes lif-
GcullS Ce SSTVice s'occupera r^ i
leinanl de toutes questions dou i*
nieras ri autres intresssnl les _
Rbssoui i a : Les ress mrcei
de l'ollice provieu Iront :
Des cotisations et souscriptions
de ses membres
Des subventions du gouvern
ment
De subvention des (".h un]
le Commen e,
Socitaires: L'ollice compren-
dra des membres d'honneur, des
ne mines donateurs, des m mh
Maues, d. membre ai i
reat.
Gebance : Il y aura un Comit
directeur pour tre en rapi
avec le public il qui a'occui i i
de la irsoierie
d
Dire*.
1.1 avant, puisa, i ^.
cle I la cliru it i n-
porl i utei le vkl
Hors le la | l \uil
:l.
P. I). PLVISIR
Questions conomiques et agricoles
.Notre mission le> rail e'arrlei la.
Mais. ,rcsvuir. une nouvelle l'ois,
expose mleit que l'on porte un
f_K m part it 4 la culture cotonniere,
* pre |ue uous l'avooi propose
^miuip prodoit pouvant donner an
rnderr.iii iir et d'coulement en
[Ddiai uous ptneone, qu d soit de
notre deoir a porter uulre I
ua pej plu loin, vers un nuire or-
dre d i
Le len nier, comme toutes les
lente, d ailleurs, a des ennemis
pi-san; qui peuvent ou l'ail i |uer
uperii :-j|lemei:t ou l'attaquer dans
, vie lt puis, il n'y a paa de roses
ni pine....
j M est rai que ces sortes de para-
fltes sont peu connus juequ'ici, eu
llai(i. unis ne serait il pas jus. i
no(i attirions 1 attention sur a
existent Les plui redoutables so u
entr autre, le t Bolieweel ou An
tlinnoine du cotonnier. Cet uiecle
pique les capsules ou fruit du co-
tonniar et y dooent se otufe. I >
l'ufs d nnenl l tH ice des larges
' detruUen! la atn.
La chenille d'un* noctuelle lie
liolhi anmgerci / ou Ver-ruee
e'atlaqueat aux boutons lermineui
el, aprs les avoir deiruita, pntre
jusque dans U If, qu elie creuse,
i a qui amne l'arrt de la eroteuni a.
La prsence de elle ebeeilte tel m-
diijuee pew la couleur fonce des
portions de la plant-- lltaqot,
M. I'. Veyeeiere, i irei leui adi tint
de In slaliou l.iilo:uologii|iie de i'
conseille las moyen suivant po u
s'en dbnrrasser :
QMoyons de lutta : Dotrucliond s
plante de cotou euMitl tpre la re-
colle. (.'est la mesure londaraen-
Inle diiui ia lutte.: les Antli.momes
qui, per suite d'une suppression pr
de nourriture sont coati
d entrer de bonne heure en hiver-
naliou, lueaiant lies gnralement
rendant 1 inver.
Donnai u< plante le plus d air cl
de soleil possible alin que les bou-
lune pique-s puissent se dess6 Iitl
ra(ii.i m m et detiuire ainsi les sta-
des immatures du LharunOQ qu ils
peuvent contenir. Kviter l'emploi dei
varit feuillage pais.
Destruction du acbarancon dans
ses retraites.
L'enlouissement de .tous les d-
bris vitaux sous '.lesquels f-An-
Lboaome peut 'tre refqgi esl en-
tout indiqu. ".. deuiontr,
ce suj't. que les adulte enterr i
Dumetrea d^us un sol h_i...i le n
peuvent regagner la surface.
Laisti i i : lamps ! i ni n
des herbe qui tonl les l >te i
li iran;ons parasits par le m
instctea"que l'Anthonnst. Kaucb i
lea plante su n m ni di la m > i
ration de la r olte il- t$ on a con
centrer loua le per i les util-s
.i i elle i o |ue sur lea
i M ne moi i
I raitemenfa Le
seul produit conseill a iete
i .v 'l n d il rpon Ire tu i i
ractritli j.i". inivenl poui le masi
muni d et 11 i l, lent h alors toi 11
p aille :
( u in un- de I d' ihj Iri I
..rs in*a\ i A Si U.i
pas plus de d'snhj Iride
rti.....u \ 8103 tolubla Uns
densit i u npi iei lit
i mi ( su cub c im bta -
1 '" ; I..... ii>. Inchaa
(per pound .
.11 eel i - ces poudrages des appareils ,
meal oonetruitt pour] emploi de l' -
le le hem el dont pi isieurs
travaux aarioains montrent l'aven-
la?-.
teuree de prol-dion : a Inler-
diction .1 importer dta radons
laminea des grains ou portions de
de coton sans garantie se-
riante
i
su dbut de l'ioteetj
Ha.* tjUible
Nouvelles ^ianyre
( / 7\ )
Ua ClIctH Roa I a 19118
de lu Commist ion Satnliour
i sei -
leuce de Con I icle
mations I i venl
de la Com u s ion institue la
I i du '' Sept h,m* 1911, dite 3 nv
I our.
doteiei i ii -1 *
.m, la l. I). '
- i iption de i i it
i ptetio idei ee parla |
mire com n
i o - de ..i com i lil
a seioo ont i enda U ec>
captes par i el
fuseenl ou co ea
d di i li iancj p u ois de io
i' i mb i! i-1' .i n \ i......114
0 i- iv 1 itri-jt-tea
il eu loi pievui 1 ii lu
loi d lu 0 101 re 101 .. le C. U K.
d lare qu il 0 v \\
:i 1 I 10 lil ' ni i-
FLoI par le
:
loi de tenciion, ( 1 |
< ei nia d'il 1).
li 11 1 m tique.
1. labli a ; c >m,| natil re etil k
ici m nten 11 il. ij ii la q 1 il
ac u 1 ai h dsi 1 Ion B un
liuiir le 1 in lie At 1 u 1110, i 1,05
m niant total d 1 inse vi
I io 1 e'ee i
trouve, le trava pour ha mmo
la acheva en 1 ce do iid.ii 1 de
Or Blt.7 1. .>'. n une .lift- -
tde Or 7.92.J 66I1 s
In se en le vnli 1 n 1
ho i le lfi rminei l irai 1re de
s -i .; urt. li p senl 1 il In vn-
loui de 'il |
m 1 | 1-0 .1 1 1 \ imen
de U pi m 1 comia:i in La ion-
1 dil m illieuitb non
i1 entra |i ir 1 indu que l'a epte
lion de la ( imb tur on
! I
t Ui .t le m j< 1 b Oi
71, v 1 la I..D.II.
pour les marne m itii i m
posent .1 :
ki \ .u i Dr I 1.13 Reji 1
Or 11 ...'. .. 1. nu uns dil ien
1 1 1 btal de "1 iS 104.3^
Kl 111 i..- un suppfi mi m ii'in-
rormations pei 1 i.ceseaire laC.
ij. Il iii.iiiM-f enl u un 11 rlain
11 n no
vi 1 m ih n u.ce
1 1 J poui I''--
qnel ea 1 p u lii 1 ronl inti 1 luire
- m- llai inul il- 1 1 in' noire eipli-
catil n un m| I lire.
i une m un
> >ur
1 liquidt,
1 1
n .n- |uge ml i-iuvi une ni ni 1, pal
... u
d on 'ii. 1 ., |i 1 v r, sans teimi 1 1
d l
ne u I pr v u a 1 u pi
1 | .1

dta 1 1 I mu- nou
;
1 11!
1 al .-u
lt,
ition bi 1
lea oomb nui u ai -
1 1- trop 1 'i n .t un
. raie arrangement tu) mieux
qu un bon | 1 ees ..
Les vue* Iraaaisi s el
I. Iij.s kooI identiques
PARIS-- \ M. rhennia el lly-
1 niii tenus .i" M Pi in< tn dan
. Il- mil 1 Pis.
ivaitnl
eu une e m|.....tei sution pri
ci iiiiiiu raient 1
mid .'i m!'' tien 1 U
et II
u 1 .. Lee m 11 lie bol
entia
0 d'un a
pril de gi I 1 mu
ipl
n
in'ei n. iba-sa Its
MM 1 ut re
p 1 li mi lii ii -ni
r'.l 1 en II t I ndres ven
de 1I1 ochan.
4 I ;Li<|ue dai |ocili{a
de la Croia lout
l'Ait S Le 1 ,1 de
I
1
.i,. use
oui 1 1 M. liai pu -1
il 1 1.1 la Cioi Rougi ..n.n 1

n 111er
. 1 ien di oli li 1 it loti rua
il
m : \ m .u la, la
La el '
1 nur la
. fw gi 111 il de lu
' .i ii ivu
Lea Jeux ol^mpiquei
Un .
ire M
1.1,- u 1
. 1 n>. .. 1 .
-
o m trouve 1 pro
1.1 Chine
.1 .m
com i (1 p nr
le epi i. mu- iinp 11
doubti s pou L'iu.e e
1 ^ iltmtnl en noy son a lii
fie toi re des rvolution.
Dairea liondui ien
u A-iii KtiTON I 1 n de
I ; les rvo util n
lioudirieii apri
. 1 jour
Il M.
M tali m 1 1.
- du H"
ni il I Ut

Un 1 1
api m c 1 ileille |ui
la nuit
patiemment, mai Nina diarlaU
ai ne m trom| ettt.
.Nouvelles diverse
1 Alti.-.,.c ueuli n.,i,i Pelitiitr
'i' 'n franeie, est pass
biei Bouchii n reise 4 -j htu
" midi, il 'ttl arrt
dan a tte dernire villa ou il n
' '"'l'1' ''' 1 pour le cou
vernemeut fi
ROME Le gnral L)i Giorsi
''' aiitre de u BueV
"' "' ""!'( emenl du 01 qui a d inn -a dmission
poui rawon d tante
LOMUHES Suivant uue dp
'''' de Rtuttr de tara
cn ''' '"' itananl Doia] est arriv
. port saur surh .1.'
" '" ''' "' -u.l cet de Hou
cuir.
"iv- Uni Vie
' bnjmtnuele'eet embarqa pou
li oardaujne ou il i rend doit ee
' uuvenure .1 un reervoir
111-11 qui Un pntie
l'irngaUta et
hydieuliqueqn'oe est
Iruiri n bardaient
"" l.....lue l< rtque ce piolet
" on pourra hvrei a la
rgion e ce
noaenl im ulle el tutti loi reir
' I1 '" Irici presque
la btrdeigne
M.W lukK Un rrmonia
dun intrt particulier a ma que
la toira d'hiei 1 ItapoaiUon ran
' tuelii ito
'' nei meriv.ani
",l"1 ;"'K lady, ayant ollerl ans
< h -ane rraneeia el un drepeau
"" La crmonie de la
1 de ce emblme a eu lieu
ur de lt tolre, In vtrtne
1 OM llie -vaienl envov
di 1 1I101
>rdmtl lieye ett arriv hier
' '' "'..... de Itoine
" ira de personne l-aiten
1er, elles for
1 ".......ega qui aeeompa
jusque la 1 alli
pr le Inqutlta 6000 en
lan ni group.
Aviil
PAU ,l|a,j |5#4M
Livra 07.8O
\ ITORa- Krane 1 .47
Livrt sterling i.itt
U.S.IVavy
Press
Avril
Ecole Militaire de
la Gendarmerie
tr Mai, i 1 heures pr' i
monia |
nu\ dilitsire de
d il oli.
Impt lanli > dclarations
rlu Premier anulaia
1 11 ; l i 1: 1 | _
Lt l'i' mie Ma
V.lllt I
ne p. n
'1 p il l
lea rpaiali
1 1 1 1
il..... m
U Prtmii 1 lil
contant que lt Prei
dent '
allusion tu
aiiiiin 1 la preident, il p
1 monde entii 1 d
I dil tppui qu'u| 1
M. M,n dooald lit appel a
- 1 lui
1 ntre offrant 4
ma 1
le fam une pi on
ii 1 1 l'rem.er 1
1
1 1DRES-I nt grande bataille
i" ii kipee francai
iu nord deSynt.U'a
1 1 ondaol du Daily
In aom
1 lu* al dta blesses p. n
Loi lui. oui cap
1 inde quantit l'armes.
Li rrence .i le mandai sur fa Sv
rit.
) 'MIK- |.e ,,, ..Crji(0
i"1 di la Ligna Panama a d
1 une pttila Dllt du nom
da >i id< li ine Blaii dguiee en ma
1 il introduite sur la
I ritona. Mit Biair a d
1 police que pondant qu'
1 de lAri/ooa. il
leu tutre lem
gelemenl en mate
: i"' l",, ni II ii.insi de ma
le.ots.
k 11s d Marie
1 midi ouvre.dan no
1rs pro
les I 'tite >n
' |ue matin il v aura
n il demie."





LIGUAT! A
-r
r
0YPURAT1F
du
Maladies d-i l'emes
Vue du San;
V.ricet, Glandes
Mauvaise circulation
Maladies de Peau
Retour d'g
D' MANGET
4 X Je


Nettoie
le Sang
U ItrOlATir fa DOCTEUR MAN
C*f*t nriio.r le ; i i .. ie ilntl Ici
li(in\ durs k une i-ojiibnvtinii nuotn-
pii-tr dti alimcnli au ralfitHM'
- la nvlrilloa asthme*
- I

% Ivmfaafoa,
nf M
Sci b cir-
culation lll .!"){, fjfillf 1 .
pii pj . rcil le
- de la peau


ri
I
largafaiUaal |natairc pour Htiii
.IM..L LJJ
!
Mai
i
i' La noii
rlis el dates annivei
bien la moib de Mai.
Il dbuta pai
trie et du I r' Il i
satra du Ittml If ai i I de lent de
lit!
r ii i -. i
.1* la H ' ,le
I i aimait)
i
de Notre Si isi eur Je us Ui*l.
Eglise Wisliyen-
ne Indpendante
i lar Mai.
ulla d'a lion
roen' ara 5 heures de l'ap
dl i i la jai
lien apra le
Paateui il KM ULL
il la B. (, S.
/olx N;
tioaale :
prochaine jjuerre mi
entra le Jai on el les
ElatS'Onis
De i lui ao | li | i ;"t cora
m ii
cmarit la lei t ne de la
mollira qui la
, ni entre i< deui Dali
m n i.., Il mi on,
ma i i /.i i n : trouva \r '*
11 n i son
n. la rsistai
11> u catts migr
i iri iblamanl
,ii i ,ai i de l'es| \- nnage j pont is en
Ani' la i pai
- les len
d'assun r
Ht des | o Dis de repos et
,|,. : Ul | 1rs pOii
di si lei am :,ii obli
prdira qu' brve i bani a
une |uarra ensHnglanlera la Paei
' liui.e.
Varits!
iAdministritioa nnto
Ci avocation
i. Consul J.i I t.oii
I .il su l'iiu. r, l'honneur le on-
rr ii lui I li.m i s .pie la
ran m i i ipte repr duil peut
i n qu aura lieu
. l ui.ii u prsti ma, le
. \li If ta, a dis litures
el qua par I inti i
da iffaires
< u Pri Hi la 1 i Mant.el N n anle
I ai..... I" si l< el du Comil4d'or
p nieauon !'?'r Pan
i ii ain d< nul avoii lieu a Lim,
au i I nu nt da JiOVI mliie
Ifl'ii. lui a il. n. i:..'-' da | pur,
paliou de
1 |;. d'ilaili aux Iraxaux
du dii ogres.
L Progrtm.....Il elle prochaine
. i i a iatarnatioaalfl a t ainsi
arrt :
l Ai liai .poIogia.lliatoIra.Saieacaa.
l' ; i. | .u. itiquea.
i Mm*. Malallurgie, Gologie,
Chimie applique.
t s
5 Mdecine.
= Bi i ogia. x .n ultiire
*-" Droit Inleroational Publie et
l*ri%
Quai u tnal |uas at aoeo
logique-.
E lu atian.
Puii au Prince, le 58 Avril t-4
tlphOOM MA^ *E8
Contul .lu l'rati
i jour*
toor ammelua.
*>^
fp'TJ
.
.....' '
" XIMIHVlj vin r..v JJ
hataa :
I
Ism*
iv -irepi
'a* t- i
*rrx peu lM ateeee* tien sana rea.
irr m i . IfaH l I *'\ nt de sa Jou#e*r.
L eaaayer, c est I nlo\ i-r.
S'rcp DAMBROZOIN leRasoir
Connu comme "la
remedt- >a plui
ici 'in
Laitte toutes lei
n hli.i i >'<> I i*n
.1 f. et de> voies
Il ? | 'i. lu I r .
Valet
^luto^Strop
t-
*(toUILlMt
i
8 :
D
, dis tates.
[Avis de Deparl
Laa dpclaa pour New York: al
rurope ia Mew I oi k d cl pai
la s S Srgaa aaronl lermei la \ n
radi Mai | rocbaln.
IVri au Prince, le -> A-ni I
le MuaagM annonce au pu
Llic .pie lea r<
i.,ii Sambour n.. 118
Mangone/ de P. 04 i' '
Ihw m i lyaaa rmand de P. I
ont :'! rs. Il les de. tara puis d i| i
cala devant lui an tre dlivr.
Porl au Prince, l< t Avril lJ I
Yeigneaud MOI IK*., Avocat
^.^c^pissl itilii ^:s
l.e ouseign donne ivis tous
,.tin | i i ipparliendra .pm les rc
4 aivanla lanl .lit"*, il lea
dclare nuls duplicata devant lui
en lire dlivrs :
nsiss on Sambour :
N 163 taveir S. PaillireP. 240,00
' .'i.s'i Dgraminond J.'tine 12i." i
io6 y ' M ... ifl.a
Commin on D u phia :
\ 161 faveur 8. Paillu e 100.66
|6| - L. Maig B9 10
' ! _i .u. ao id Jeune 138.60
j.s L) nd lauue
Mdri M >H iAN,
Mandataire
Roya Cil
Vax lace del lanque Nalionle
I ropriUire : An .u. INNO< INi
Le nouvel ubuaiementa* reaoramiiide paruo rvica
irproahtble^ai c i m nalioiia situation privilgie
U loir, musiq c atlra.ana dirigea par mpr*
sionnala de giand met le.
Installation parlait^. pria modrus.
Talfihone \a> Hua
),
^a^-O
-'. P
,fr-r-\ r. !A&TH '" r IPLE8SE

in
*
iii
SIROP ds
DESCHIENS
i Homojloblne _
lia dna !< HipIfmM ! Part.
D-.CHIlKr, . I^t Flu! iu..r,. UM5 al TM.tlm.
t
i A la nourri' Il Un Je
nos l'uni:
ffifr Uuand un Criminel aime
ercredi le :I0 avril 1924
j er, nui m Bvioi osei-
ineraupri idacaite
, kpioitation, ua avi taol
siiiveiuui.i dil que I hloimali in
tait dnue de loi.aiment SES]
liait voi ; liui. 'mi-'
ou Los Umientos
les loiUs ittivanles

ferre
letiic d'une vu lime i 011 ci ujirme
i
lai |irili .udi
i Mi.iim n
alfa
CHICAJOj 1LLR
JViaati'gutv, XwStkJk WaaJJaKuifci^^l1114^
dWctt cl Ctail iont $oc\l\ '^aCe, 3drti6e>ria It
c)3awiv; ucae^ ^Uadaiwc^aie, pieD^Ortfof
3> porl.
iaaci^ei ea Suite. Cornetf\u\, c73*at hc
tfloii meai, clc. de. etc.
^iire De- ooir io vrx ifaaraaL.
Lon K. Ttib ud
Agent axeluaif peur Haltt

rlh.i
II
lui I
Il k
la lail i"'1 ':,r d
du ai
n, Avni itatl'i m ."- mi- p', ,
cendre de yaui
ur" j 11 y a | au d i. n mea ajai noient
. ri i -i i u .. S fait m I au
panaion fe p > li du L r liai pro Bill aal la
chain. de p adaiau il q i a uti ra-ur d'ange, .
gQiQtau .i d llarapai aoia.H i le m. bai i lecourii
iju'o.-l ce i due
F O.PIKKOE Company
12 WEST BROADWY NEW YOUY
FONDKK EN 847.
: SUPERIORITl m PRIX
l^alll 14 1 II lX il(Xj 1
aune multitude pouraao aa a#a av.|\a\v %^-
Pi-iolir1. Verni?, i cres Je ooe* sorte*
i bien aiaai a.
e-i i un .1. afdran > -
gaj - *-~..... aa
_ d'amour le plu passionnante at par aa. a<|.
Sur m Min...; ".....,"i,"""(*
apuia 1 biuiU ti ngea i 9L_ f[., ,.,,
lut ai. ri ationdad i .''' ''
Depuis b ngea cii
cillent a>. i station da
trangai ealan iv .1 mi la
pays et sui dent airta
grava BOUpI
Dairaui da n aseigm 1 os lac
le .11 nous v
U Pcliee o 1 i trs ai-
mablement roi u p u le 1 eulenanl
Inform du I
tous < bat de qu'il
rtttail
nir di 1 ""J*1
pour la qu ....
pour soulevai < -, U
i .t aajaa 1' ! seul -
tionnel.
Loge : I Ba
"JE! I
Les Trois
;"j;'JJ|u\iOM8r/Me(air#
Paiisiana
JIIDI
A la dam in < clieuts el pinir ,1a dei ui>re
Le lys rouge;
d'Anatole Franec
-*i
U S S H
| Commission ,de Foot-Batl
I r 1 uni.il pi
ourle | Ire le \
11 11
pouvant av.
tir d
t I n 11
t
'e : I 601.
'CONSTIPATION

COMPRI

:s

en.
PL
1 0 1 u mail n u < --------------------------- aw
=Dasieu\ allililupus, luttes a f ^
earpaate, etcjrntre g 9 ef$V ---'-' :-"" "--------- ]
Lon R ilcb,u
a
Ageut po'jr ! ti
Lehn et Fink Inc
Foncier en 1C 6
Supribril B s prix Pu mi#iiiuJ>i
r.ius produits ohlmtquea, ptiarmai outl4ai ot antres
articles \oiidalics dans une pharmacie.
Bplocs, PoivraOnnelle,Ci ro;ii'..\nis|aioll*>, Musonilc
etc. cte.SUCRK IIAFiNE.
Spcialit: Marque prive i .>ol dsinleetaas, l'rirfa
merle. Articles pour babli ra, Itay Ruro, Chocolat en pu
Ire, Mil le de foii'de Moriu-, l'.miiNion Cold Crna.* H\
alla pour faire assenons et eau le toilette, lien do Qui'
niiie, Poudre contre lea inset les, S ilutlon pour couses-
ver les wls frais. Lait de Magnsie. Poudre suprieure
pour la toilette dos enfants. Lssence do fleurs, Eaa de
llorida, Miel pour la table, Moutarde, Huile d'OliTe
pour la lable, llrosses a dnis, l'epperuiinl, huile pant
ohassar les moustlquas al tutro* I une >. -.ikeguiot: fan Lie
eontrercoiistipations et douhlasda* InUsHna elirnniqaea
Tbe, i.ire pour les parquets,!iomeslibles, l'.lixirn, Epione>
Sirops divers, Teintures dlrerseo, Mus, etc, etc, eta.
I emandez le catalogues les spcialits.
Confiant voscommand< a I.KIIN & FINK, lue ; tous
sci i / .ilisoluiiienl satisfaits.
Toula* les bonnes pliarmaciaa du paya s'approviatoaa
nui chea l.l UN *FINK Ino.
Lon H IhuuutM
Ajent exc usil pour llaiti
Pharmacie VV. BIJCK
pptlp i-* vos Tu leurs fivrc les E*'M
u s pour Liqueurs ; tnircttes, Crfi'
rfn tu La iM.s<.)ii SIuVKRA.
L.'t Maison !J. Si Y R vient de recevoir par les 4;
ni rs steamers les .r.ielta suivants i des prix rduita .
Chapeaux de paille fine iltalie, de tontes espeen.
Clia >ea*UX de laine d'Italie.
Chapiaux l'outra d'Italii
Baptlata Fine no ir cho.uiseai
'i ils o fil a glais
Tua mit de sois anglais barres pour chemise & robes
Satin da chine pour tailleur
1 ustrine pour tailleur ^
Colette pour tail.eur af:
hrill i.-crceris aniricain(nouveaut'
Drlll Ll blanc & union anglais
Kaki Ji une anglais extra qualit
Zophir anglais aup. pour cuemises
Toile drap fil anglais 110 pouces
' coton 84
Batiste fine pour chemise
One risite s notre Raison vois convainara del I
ne qualit de nus artieea al le la modicit de nf
prix en comparai n avec reu* d'autres maisons d
place pou des articlea similaires.
PEHFEGT .
:. 1 la plus| m- ou'oo ail an 1 ira nap irl .Um u pava
lacoUfheaui le souliers les^plus detarior^s les remil*i ni
1 pliqu -m 1 chaussures ne raiit pas le linge blsac
ndlecuil b illanl si 1 uple.paul tre appliqu sur toutes las eaa
rteamoanaiaedeavaliaaa.laeceiolurea.laaaaas k mains, les port
leuillts i"cu\.'i,i .-lie i*iuie neuf par une seule eouebe da ce meiveV
feus produit. Les cliaulillons sont k la disposition de nos clients. 1
Fulloii Sliue lN!isli,Inc.CoI. Tark
Geo. Jeansme,
A t)> .Xtl liaal pOU. iietfai
11;;,Fin lesHiravle- un laa ils la Hanqu
PtRFCCT t
BSN
1


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM