<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN %  % %  *_dien, vous prieot de recevoir leurs fMMrci .. %  • il K plus chaleureux. En foui ileni tadaal de I--.trion.ire K r,i Ul kieOl BUT* toui faire un p i de rclame autour d'iin.-.i' ::ire Je (li il. t.: il si |i i>4ir)|e r stimuler le/le de; autres dlgis t*% li. I ress l.eu-em d' voir t comprit et le concours que TOI s 'e ir avei do ni leur preuve un. ; i plus que l'Asile Iran, qu iq l'on dise, es! appel vivre pu .que toute l'lite de ce p JVS col 1*1 un i ion volution. j£Lis Me nbres da & mit dVrgani %  aliou et de ptioni/. : vous prient de recev ur, ano IUM tin %  res re merciemenU et leurs civilits auprs %  es, l'exprc siou mue de toute leur reconnaissance Pour ie Comit' •lulien NICOLAS leponse %  onsieur Antoine Ben in Clici Monsieur, J'aijlu altenlivemeot \olre lettre du II Mare dernier. Veuille/ considrai que .-non activit de prolesseur de gymo.sliques s'exer ce duos le cadre de deux tablissements scolaires privs et sous le con truie de leurs Directions respectives. Il n'est donc pas, V0119 en convien drez, de ma comptence de donner une suite la proposition que vous me soumette/. Veuille/, agrer, cher Monsieur, 1 expressiou de me* salutations dis lingues. Yves BLONCOl'HT Pourquoi an • dicion de la Jocil de* Htions demeure lettre morte r^Noui avons rapport d.ns notre dition de samedi dernier la mesure rciproque ad.>pie la Socit des Nations a propos des visas et passaports entre la France, la Suisse et 110lie paya. Avant >oulu savoir pourquoi celte BMisure n'tait point appliqu*, nous nous lemflQM laisss dire que nos Consuls n.\ avant pit aucune attention, pareille attitude a d tre adopUe par les Agents consulaires sjournant en llaiti. Dans ces condition?, il tait abso Jument inutile d'agiter la question. la solution appoitee ne prvalaut au tuntmenl. FubiicauoDs mi Nous avons re<;u le dernier numro du Journal Mdical Hatien qui contient une sri d'articles tr* intressant, d'entre lesquels nous signa.ons partit lili.rtmenl ; un cas de .Pian a Marseille. // flcirt Je la U,:!<,Jit.— 1 Le ma. iade, avant pour no u Michel avait quitt Hati il y a six moi-, se rendant directement a Marseille en qualit de domestique d'une dame amncame qu'il n'a plus quitte depuis. Il y a environ deux mois, c'est-dire quatre mois aprs son dpart d'Hati, il H vu se dvelopper au niveau de l'articulation du poignet droilnn. efl oresi-encecutane:celleci, du diamtre d'une pice de cmquanlc centiii.es, s'lala par la suite a lioiiigeonnanl, mais sus provoquer de li.vie, ,i t douleurs, de cphale, d troubles gnraux. A pi es examen mi, roscop que, le diagnostic de l'ian, fut poit parle i 1 1 a -alliance. Un liailemenl aisenical par injtclun viol .1 bout de la maladie Upra quinze jour, de traitement. <> l^Le cups mdical appliquera cerlauieuic ni ce traitement radlal ani nombieux cas qui s'offriront a lui. — .Nonavons i* ,, galement le lutin nu de la Commune d Port-auPrince contenant les pm, •, verbaux, Comptes et divers actes de celle adminuiratiou de Janvier 19. t au 10 .'anvicr 1914 Les Assises Le nomm Lormeran N'ehil, accu '•'' (l ll 1 ci I volontaire sur la per sonne .le KxumnLouis sa co hahi tante, a t coudamn 3 ans de r clusion Ch -u ils PranOM, prvenu de COmp icil, H H lirqu |(. Lundi erajua le n tmni Rxantus Dal MCUS de tentative de vol aveu eeal l aux C sernes Cessalines et au ramn d'aviation. Me Ulrich Dovivier dis prendra la dfense le IV. us. I e Comit de Direction de "Th Peler Dawson Tennis Cup Compati lion s'est runi U : avril et a d 1 d \. La finale se jouera entre le Club Amricain et le Club S.iortif d< Marnai rests en prsence sur le Tennis Court de Mariani, le dimin che 0 avril 1921. B. II s*ra adress par les soins du Prsident du Comit, une l-tlre de re merciements au Prsident du "Ten nis Club" qui a mis gracieusement a ha di position son "court" du Parc Lr on e. C Lescondilionsdeh Fina'e sont les suivantes : lo. Li Match comme icera trois heures prau 'Il prendra lin six heures prcises. 3o. Les parties se fouarool dans 1 ordre suivant : Deux double?, deux singles et un double. 4o. Cha jue partie se jouera trois les deux. io: Au cas o le Match ne pren drait pas Im, i| ara continu le di manche prochain la mme heure, tout set non achev devra tre re commenc. 60. In" set'' tant achev six heure* moins le quart, il no pourra pas tre recommenc un nouveau %  et cette heure. 7o. Au cas o, six heures, un set serait trs avanc, et sur le point de linir, le Comit, sur la de mande unanime des joueurs en pr sence, pourra ordonner la continua lion du dit set. mais, pourra l'arr 1er, quand il constatera ou que les joueurs lui feront constater qu'ils sont dans l'impossibit de voir clair. D. Le Dimanche qui suivra la l'i e 1 y aura un Tournoi spcial entre les gagnants et les perdant*. Les perdants pourront tre haodi capps. A la lin de ce Tournoi spcial, qui commencera a trois heures pour s ar fter cinq heures et demie, il ara lait la pasentalion et la Coupe el sa remise au Club vainqueur. Port au Princa. le 3 avril 19, Le Comit, H S. Ileming, secrtaire Des milliers de litres de sant concentre vont de Norvge au monde entier par voie de lEmulsion Scott. La prcieuse huile de Foie de Morue, incorpore en forme digestive dans cette emulsion, constitue une bndiction pour une multitude de gens qui ont ainsi obtenu leur vigueur dans toutes les poques de la vie. C'est un produit pour toute la famille, unique en son genre pour presque toute forme de dbilit. Prenez L'EMULSION SCOTT L'exprience de quatre gnrations et de millier de mdecins ett votre meilleure garantie. Prenez-la voui mme, et donnez-la volro femme et A vos enfants. Que la aant et la vigueur Teignent dans votre foyerl IsptmS et remise des Pouls au Fer Cheval et de rirlibonite Comme nous l'annoncions p*r le programme que nous avms pibli 1 ce matin aura lieu le bai terne de ces no 1 veaux ouvrages par S. G. Mgr r\rcli3v|ui, et le'ir remise parle Service Technique doli vaux Publics au Dpartement ejin ptenl. Son Excellence le Prsident de la Rpublique, son Conseil, tins les Corps ofliciels, la Presse, piennent put celle crmonie qui revtira un cachet f articdier. lUHWIllJlK Accildat Hier soir vers les 10 heures, 1 aulomobile portant le numro 3170, ayant pour chauffeur Mi Marc Desgrottes a rais en moi les habitants d'une notable portion du Poste Har* chaud. La voilure o avaieut pris place cinj personnes, arrive proximit du Uureau des Archives, chavira, a la suite d'une manœuvre maladroite de chauffeur, dans le foss bordant li voie, el prit feu. fit accident occaaionna des blessures .'i d;ux d'entre les |iijsagerset ce n) fut que gra:e l'uiterve.itii i des i,'eus du voisin 140 qu'on n'et pis \ enregistrer de p as granJs malheurs. C'est une nouvelle occasion pour qu'on rappelle Messieurs les chautleurs l'observance des rglements. cadre plutt 'restreint rt eu ^rd au nombre de colis reui procder leur contrle et leur rexpdition. L'attention rlu Service postal ayant t parti •ulicremnt at i e 11 ce /ail, l'ai'ministra'io'i croit in sM'ire d fournir les renseim nts :ui\ants, en g lise de ii c lilicalion. au public, ait commerce et, principalement, au corref pondant du Temps a Jacmel, pour ion .'iliticalion : Depuis que. au lendemain de l'Ocnination, un ordre sans nul doute mane du Receveur Gnral des Douanes de l'poque autorisait les Collecteurs de Douane et, notamment, celui de l'Oflice douanier de la capitale, assurer le service concernant les envois de colis arrivs destination de l'Administration Postale, cetOflice s'est toujours confin dans la plus stricte neutralit par rapport aux arrivages de colis-postaux. L'Administration des Postes n'exen;ant donc aucune action directe vis--vis des bureaux prposs au dit service, ne saurait, sensment, rpondre des retards relevs dans la transmission des objets de cette natureLA DIRECTION. fil %  m BW Wpr-a. %  JIJ in ^ SEDOGASTRINF Admis dans les Hpitaux de Paris QriBM inst.inunv.nent : Crampai, Brfliure,, Aiireun, Spaamai douloureux, Nause, Vertige Vomiitement. D4e.ni!.-Mionne le Foie, facilite I coulement de la Bile. %  e .*," ce i onlr e ' QatroEntrite de paye chaud. en -ni, dam louUt In pharmaau HcpAt (itncral : Ukortoir,P.ZIZINE,2 *te,CH. PARU 1 Hairl Pharmacie Al. PETBUS et louio bonne pharmicie 1924 Varits IHmai'che ias Sacdorl L3e et 4e pisodes Entre 0. l.dO Loi|e 2.(M) l'roi'liainerneiit Rodollo Yalentino et lazimova dans ti Le s[8 Bulivar ayant laiss New. Wfc le samedi 2l m.irs, vii Cap Hatien, Port de l'aix, (Jonaives et Saint Marc, est atlen lu Port-auPrince dimanche du courant. Le s|s liigot. quiltert .New York le 12 avril durant, directement pour la capitale. Il sera k quai le 18 mme mois en route le mme jour pour Petit Goave, Miragoine, Jrmie et les T.ayes. Le si* Cristobtl laisse New-York au jourd'hui 5 avril courant sera Port au Prince le 10 mme mois. Le s|s (iorgas venant de Cri^lolial C. /. est eo rade aujourdh.ii, en route pour New York dii-ertem n nt Le Paquebot Prins der NHerlanden parti de New York le iti mars coul, tst attendu Port au Prince via les porls d 1 Nord 11 li du cou rant, chargera aux ports du Sud di rectement pot.r I Europe. Le paquebot Com O'ijw ne venant de Curaao est alten lu la Capitale le 8 du co irant. Charma directement pour New York et pour l'Kuro pe, via New York, prenant en outre passager et la malle. Le vapeur Amazone parti de Nsw York le t du courant directement pour Porl au Prince, sera quai le Il du courant, continuera le m.ne jour directement pour l'.uraao. Le M. S. Khea venant de Ihmbourg, d'Amsterdam, Cap lhili.. n ,des porls du Nord et du Sud dominicains Jac mal, Caye, est att.'udu ici le 14 du courant, continuer le rota* jour pour Santiago de Cu'ja, Guatemala, etc. Les ( s Fl>ra venant de Curaao est n tendu ici dimanche 6 du courant, partira le mme jour pour Cap liai tien et New York. Coup d'u\ \hiii t., 0.1 une corJiile rception leir a t fiite. 5 Tribunal de Paix section Est BB stlendent que la neesel i de riiMir ludiencee civiles el -. mmer cales par semaine -, . n tir,Ies jiMliciablea .lu tribunal de Paix de a Capitale' s lV ti „ Esf'eool olliciel lement aviss que ces audiences sont fixes aux jeudis de chaque NU) dne (le 10 lieuret du matin I midiJ. BOIS tli'jjc de Paix —— F ootball I uPJSiclIlcI iChampioniial Hational Dimanche Lulu!dans !o Tourbillon ( comique ) Rouletabille chez m Kohmleas -ceme enapilre t'Orrestation 8me chapitre. L'instruction Entre : 2 g-ds. 3 fdi. %  Il kl MfHI SMli kfffU M ;mnl\ J V II 3 —i Il 3 1 j | I. A.C | 1 0 l-VH. ]|| i Ull. | , ut a 1113 rt j 1113 •' %  fie (d'il retire F1-.I1. Un Dans I article pain hier sous In signature deJ. Chrtien, notre colla bji.tteur : Ce n'est pas un pliinom.ie h mal de voir une peuplade primitif! arri ver une conception monotbste si claire et si prcise. L'omission du mot so ilig i aviit gAch le -ens de la plinse. 1 %  m 1 ra i^a Administration (iniale des Postes Mise au point Une note intitule f,. p ro vmee et le Sarvice des Colis Pos taux parue Ins lliiion d'jraothierdu i r.-inps exprime les di leancea du coiTespondant •'" oel d s Directeur,]> cejourn'il, a prop is du r, tard un KM 1 I li'iisinissioii des colis en provinr.', p ur cette raison que dbarque 1 n transit Port-au-Prince, le personnel du service comptent prend gnralement un emps assez long, cause de son Messe de Requiem Aime Vve Adib Hawley et ses entants iont chanter une Messe de rtsqmem le mercre li 9 Avril courant iil|2hres du matin la asihque Notre-Dame, pour le Hepos de lame de leur regrett ADIH HAWLEY Ll prient les amis de bien vouloir considrer la prsente comme tenant heu d'invitation. l'BlBi Le public est avis que le Lr\ni 7 \\ nu, la Pharmacie CenuVe ollnra contre chaque vente au cornp lant de DIXSOWRDB, un sa TV\ onme p rime a, choix de lacbeteur. Par saos-Fii Bis? ai ro t '• KL s %  ! %  l'ont remport ,, ir p u de „, )W *^



PAGE 1

LE A TIN • CmiASSEZ-VOUSV CUIRASSEZ en les prserrant par l'antisepsie volatile dos [PASTILLES VALDJll contre les dan^p, ,i„ Fr iA dai H uœ|dll ,^.;;^. '' Microbes. fm SUIOIER EFFIMCEKE.T Rhumes, Maux de Gorge, Bronchites, Grippe, etc. KMI'LOVLZ m PASTILLES VALDA Grand Htel de France las BM^*""*** %  ^ittas^s^^iaa--fis en boite.— Anchois l'huila wj~\ """ ,auiton HII liouyr, ie nation 4 na> .,„,, V fllaw I c ^Gallon ser Mr. JOHN BOULUS, rue des Fronts-Forts No 215. ,, M r .r P IS8s ^o 117 valeur G Ut, et .\o 269 valejr G. Ii mis par la commisbion Dauphin en la vsurdeM.PercevalA. Audaiu S0D t adirs. Duplicata devant en tre d JlVrc Port au Prince 3 avril 19| Emmanuel CONSTANT ALUM1NUM LT-NTB New-f Irleaos el Sonlb merican Meampship Co Inc. Prochains dpart H fliree H pour FORT AU PRINCE Hoiti Le seamtr DE A a laist VP W Orle. ans le $9 Mars courant >erairj le S Avril prochain avec 300 tonnes dv marchandises, jkeS/S Frosi laissera ISiewOrlats le JIMuis courant directement poutori au Prince. A patir de cette dernire date, il y aura une occasion chaque 15 jours pour les ports suivants: Larthaune, Porto LoLombia, Luroao. Porto Cabello La tiuuyru, Pointe Ptre.borl de brar.ee brtaytlLwn, barbados, Pont o/ Soai„l liinidud, Ueoryetuwn. loti ta JV'iiee, le 31 Mars 1924 A. de JMalleis & Co Ag Lts gnraux Sirop D AW3R0Z0IN Connu comme la remde le plus eflicace pour combattre toutes '• %  • maladies des lron ches, et des \oies respiratoires. i^ullon Shoe Poiish ECompany nc. Np.*ork Si vnus'voulez protqer la peau dte vos chau**ure8 Si vous voulez, avoir un brillant luisant et Jurablc. si vous voulez*;fa couleur et la souplesse de ces chaussures pendant longtemps employez la marque Monotji'am. Fabrique spcialement! 1 pour les dames el les iie.nllemen du hi(jht;Jile. Elle protjje la peau des chaussures cuire IhmntfM et la^cbaJeur. Demandez la;marque Monogram c'est la meilleurs dboutes 'tes marques. Geo h \1\SEME Agent jour Hati V< us serez soucieux ai dormirai mal si vous retournez cbei voua uns avoir visitMles jolies choses chez =Paul E.j^lJXILA liue du'Magasin de l'Etat: i Dr. BLNlilP.. 16, RM Hsllu. P.rl. A la spana • En/lace de la.J>osle r G iandue No 1728 aratide LiquMitioQ dj Cuanaaux.: r La maison a dcid


PAGE 1

Ll AT 11 akar Bi; 6 Un Bon Placement C'est un bon placement d'argent que l'achat d'une automobile Willys-Knight. Il vous rapportera comme dividendes un kilomtrage considrable au minimum de frais de fonctionnement. Vos arrts pour refaire le plein d'essence seront agrable* ment espacs : nombreux sont les clients qui obtiennent de cette voiture 10 km. au litre. Et il n'est pas rare qu'une Willys-Knight parcoure 80.000 km. sans exiger un seul rglage au moteur. WILLYS-KNIGHT Torpdo 5 place Roadster 3 places Torpdo 7 plac Conduite Intrieure 5 place* Conduite Intrieure 7 places Coup-Conduite Int. 5 pt • Garage National t E MOTEUR 6 • A M ft L I 0 R E L tj'S A O g Pharmacie F. Sjourn Dcrne avis sa clien'lo *t mx mdreins et au pub ,; c qu'il* tripuc. m son Laboratoire d'Ulnj-i/j'eo un,Laborato>ra de biologie appl que sous la D • ecf on du Dr Rico t et B. Sjourn Le labora'oire es' ouvert lotis les i urs de 7 h ci du math a G Deures du soir pour toutes le* rce r cheset analyses prvuesdans •'annonce ci lointe, saut pjur|lo Wassermana et ta constante Ur^e-Sret rie Saront reues que le mardi de chaque enain*. S'a ire -ir ia Pharrrrcie pour les renseigne itolr 4ual\e..'d'urines et SucraMriqus Haclio" A (* Wawrmann Btction ieTribcu'et, Eiamen du sang et du "pus Examen des matires fealee Examen "f* eraehit 4!butrtno r*>ntnr Ccotao-'e Ore affrtt* Les Bureaux de Geo. Ay a }' H, fleit DE Llojd's Lcndr. s ET DE Ll Motor Union Insoranee Co Londres, Assurance oontvs l'incendie Ont t transfrs de la Place de la Paix au b:is da la 20e Hue ou Hue Macajou ( Anciens tabl ssomenls Metz<|er)en laee de la Texas OIlCo. A Vendre l'n Im^Av Studebaker repaie neuf el atteinte rompriv Occasion exceptionnelle, >'adie*ser au Burei i


PAGE 1

3> MRKCTHUR PROPRIETAIRE MRIMEUB Ctment Magloire BQiS VERNA **M Rue Amricain NUMERO ^(jCEMiAi£b Quotidien FILE copy Columbus Memocml LnVary PAN AM£R,CAN U AP*f 10 I02 4 Dan* nos coles trop souvent point d'originalit* de penses pettonneNea. La mmoire d'un pernupict ci c'esl (oul.S'il 'allait tjuaiilit r une semblable mtho* de d'enseignement 1 ii faudrait l'appeler \ H incllioie de la crtinisaiion. Mgr Fire 184*e JUTOfiE N 517 EEPHONB No 342 ?J PORT-flJ-PRINGE (HATI SAM LDI 5 AWUL 19 La Fin d'un beau rve Par Cable Do nouvel exemple vient illustrer noire thse savoir que l'esP"i (Je discipline exista si peu 225 no,re n,il,eu /a l)i itas ex posera ses v. es nu s ijel d i litige des aaUonaliftei allai inda )0 |o nais de certaines lgiio-i.s de la Prui se occident le. VI. liSani portera de vaut le conseil de la des Ni li o. le rsultat de In Iravaus no brament sur la nomination 'lu pi %  idal de la commission 1 1 Dtnube, des accords da la c train ssion de M mal et d'autres questionde carac re lin ncier. M. Brantin, prsident du conseil de la Socit dei Nations, 90 unis ses ool!gaes un projet destin • a ru nir dans un minc but la cotimsion militaire permutent* et la com mission civile qui tudie la question de la rduction des arenements quoi qie M. (Jouliaux, le 11er Franc lis du parti ouvrier, ait infirm q'ie aon parti pense que les militaire ne sont pas appels rsoude cett i question eir il est Saturai qu'ils aidnt des tendances milituristes. Nouvelles diverses VARSOVIE— L'es secrtaire de la lgation de Polo|ae aux Blats I O, convaincu .l 'intraction la loi sir la prohibition, a taapulH du corps dipl matiqtre. Li c immission des aff ii ras trangres! U chambra des d palis .1 adopta 1 l'unanimil I 1< s con clusio is de M. ,l %  Castellana aar la ratification lu trait de Luoerne. NEW YORK(,.. Gnral Par -'un/ Ml de retour aux BtatS Unis, ta Gnral %  dclar que la situation %  v mua t'es) beaucoup amliors d-pu s s ( prcdente sioarsion. fiaiUl J • iouveiMi i ; ajournes B i \l\ JiT L; goursrai men '-; loi l irait su ; rM i <• mvorne m ni roumain d'a&njler la visi'e dei souverains roa n in vt. Irid M i 1 1 \ ut avoir lion pro ihaios naat. Oi croit que le a;ouvarnemiat lielo rira la m km • damareh • au sujet de Ii visite que devaient x l'es la roi Uharloi et rie. fiirn a la rsiaa Bru Mi ftasMiS? stSaMSKi prcision tonnante, tablissant ainsi ses droits au grand ban qu t sportif. — i!]t pourrait on c 1 imaginer, c'est qu' l'occision d ce dpart, des dmarches auprs de tous les pouvoirs ont t entre pris JS et menes avec une raile t na^it, comme s'il s'agissait d'une ambassade. Suivant que les uns se sont e i borne p rature, leurs discours taient favorables la participation hatienne au .jrand tournoi international, mais, itt que le cou ranl s'annon it contraire le chant de la pahnolie retentissait. Aujourd'hui que les cartes sont Les proeliainjs lections n ie ter et du comit de direction. — L tait la grosse question. A pariir du moment o l'affaire prit le caractre srimx devant conduire une conclusion d.'inittve, la bonne harmonie cessa (exister entre les membres de. divers clubs, l'esprit de nisinkl hgence remplaa l'entente parfaite qui les avait anims jusqu'ici. lous sans exception crurent que ^escomptaient aucune chance d tre parmi nos hsureuxdlgus sarjouissent.ta idis que les autres assistent l'ellon trament de leurs r.'ves transforms en mirage*qui s vanouissent. Voudrait-oc aprs soutenir q ie I esprit de discipline existe chez nos sportsman plus que dans l'ensemble socialde notre que agglomration iel de Un. '^l^L* ^ " ,aD, et "*• MIMS *• i4nat,f ts;~ iz z. d a 5 sa bru,a l " h 5 " il aaj larl'h i il nir i irome d* 4e!fi d %  ||| i %  ,| ,,n le DO r I du P >rl cil s desti ntixi le M ,, Kiiro i .t-, Prip i|j, Bengaal, le Caire, D*ms, Bagdat, Bon lerabbas, Kara 1 d, D Un. Calcutta, Rangoon, Ban,' kok, Hanoi et Macuo. LESCOTJHS B Avril PAMIS— Dollar Livre Nt:W YORKFranc Livra sterling 17.35 74.|7 17.10 .3IU propos de "loger la Houle n \ ^ lecteurs qui n'ont ps eu la bonn %  fortune de voir le premier ou le deui i qui n'onl pu vu du lout las quatre spisod s de Roger la I [onte , spprendront ;iv c plaisir que devant l'insistance da nombre de cli tnts en de* roandi r unn • %  uximo reprsenta 1 lion, Mme lai ly consent .< radonnr ce m. rveilleus film en deux s'il" s, pour ne pas dsobliger • Ii i an deui su pris de deuj gourdi s, co orne la su,., ti"u n i:i", sont fixes i ra H Ii prochain et su surlen Ml.Mil j. II.)|. Ai laine de n tard si uli n enl lion du film r f. envoi, en province, voil lout le inonde satisfait, Port-, i-l'rin.-e, 1:t Avril tyj 4 Au Diraeleuf d.i Jour ialLa MiiinJ Mons'eur le Dire. leur. A l'oei aaioa de la lin de mes relations olfl liai les a\ e le Gouverne'" %  '•' sa la !'. uple llulien. comme H %  •' %  ur §i rai des It.mnes, je • 11| M d'adrasai r msa vie rell "'' 1 iements 11 l'expression de mes Sentiments les plus distingus, tant a v i. in. ni qu'aux membras de toute l > | resse de Port-auPrince, i note, sympathiques 11 Wenvi il mti dool j'ai i l I objet dorant mes m 11 annes al demie d'tealion, al dernirameal, pour Isa r.-u n |ues logieuaaa me eoa1 "' i ol I rnaal auasi mon a Iministrati i. '• v ns deminderai Monsieur le '''" '>' inl de faire publier .vu • i, • o lre inte feaeanl Journal, afin de pouvoir, par 1 •' " "V". ramei i i de la mme ma'" %  '' %  '" '%  amis dans le sommerce al la public en gnral, qui, je mis fi r de l dire, sont si Dombreui qu'il m'esl impoaatbia de le. voit tous %  i da les remercier inflivi luells nenl p >nr leuia manjua. BOMtaotN de sympathie et d'estime. Je dsire exprimer d'une faon toute spciale ma gratitude a ce. amis sj estimable, qui n'ont jamais '' ''e mu continuer leur estime dans les bons comme dans le mauvais moinei.ls.envers et contre tous; qui m'ont dfendu en mon ahaence; et qui ont oi l me. alTorts dana raceomplli ement de devoirs de jna cbargaquei'el remplis an meren. larmanl .1 ins les limites du mandat que me confrait la loi et, agissant ainsi au mieux des intrt, du peu* pie Raiiiee. '' : I j| SOI ainsi un adieu officiel, |e le las avec une M'i.raet.OT mle IH icli m, en ce que je %  ' ma lies lourde reapooss tilit id'avoir I ma .nu des ralatioos lanl socilea qoa commerciales dont j'ai tant joui pendant mOB n llaili. • N, | constanl lael .-t mon but ont *t'dmant mon administration, de rsmplir ma fonction da telle sorte que le momaal venu de la passer en d'antres mains je puise le faire svc i i ni it .i le que mes efforts n'ont pai l. tarife, en rsultats aa H' u p u la Rpublique d'Ilaiti et le peuple Haltiea. de moment ta 'i venu, |'prouve la satisfaclion de.: mslaler q i j'ai atteint mon but. Pour mon -n je rclame de lous uns ami. et du public en gnral le morne appui et la mme coopralion qu'ils m'ool toujours si snn ; l., Que tous || | M ; || Iclajss en H dti agrent uns souhaita leg plua de li.tuli m J'exprime en sa re j ai p tir que le ir beau pays, d m. I inl II II duquel mes BuiiUairee et mo ; nous avons travaill, ralise bientt i atia plnitu le de bien tre conomique ei da prosprit laquelle il a dr .il. Au revoir, A. J. MAL MIS Jai mal, Il avril I02 Cb< i Mi D.i ur M igloire La. M mit d'orjanisation -1 de : !, i, i."don le franais, tra 1,11 "es lu _-,. de sympathie que vous leur H\./ donn en insrant le compte rendu de la soire du t| i dans votre intressant uuotU I


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06187
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, April 05, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06187

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
3>
MRKCTHUR PROPRIETAIRE
MRIMEUB
Ctment Magloire
BQiS VERNA
**M Rue Amricain
NUMERO ^(jCEMiAib
Quotidien
file copy
Columbus Memocml LnVary
PAN AMR,CAN U .
AP*f 10 I024
Dan* nos coles trop souvent
point d'originalit* de penses
pettonneNea. La mmoire d'un
pernupict ci c'esl (oul.S'il 'allait
tjuaiilit r une semblable mtho*
de d'enseignement1 ii faudrait
l'appeler \H incllioie de la cr-
tinisaiion. Mgr Fire
184*e JUTOfiE N 517
EEPHONB No 342
?J
PORT-flJ-PRINGE (HATI
SAM LDI 5 AWUL 19
La Fin d'un beau rve
Par Cable
Do nouvel exemple vient illus-
trer noire thse savoir que l'es-
P"i (Je discipline exista si peu
225 no,re n,il,eu' tent par moment de 1* croire in-
existant
Aprs tout Je brait soutenu
pendant trois mois conscutifs, la
conu dj tout un plan de petite
viech.v-liante dont ils escomp-
taient se pr. lasa r quatre mois ,|u-
lunl.
Ls uns voyaient dans I,
jour au milieu dune atmosphre
lumineuse, un profit inestimable
dont ils feraient leur or et avaient
----------------------------------. Par Cable m .
Nouvelles Etrangres Correspondance
campaene activ. i ,l ,;i ""'mis Feraient leur ot et avaient
ne aufur de la nroe u u n.'""' J'J m"'" l*&* de u'r "^ps
pi'de, voil qu!a ^ su I' n.n" d P*!**ai*nt * c'tait Vpc-
i-asion d avoir pour toujours un
pide, voil qu' "la
Kues de toutes sortes, la plupart
'"enes ou vertement d'autres sour-
dement dans les coulisses, nous
apprenons que nos couleurs n'i
ront pas aux Jeux Olympiques.
mus n entendons nullement
discuter I opinion de ceux qui peu
sent, que nous n'avons pas d'-
tfdtes prpars celte lin; il nous
serait dillicile d'ailleurs de prou-
ver le contraire, ne pouva.it faire
tal d aucun argument de valeur
sportive, car il n'y a pas de honte
pour nous le dire, nom ne som-
mes pas spurtman. Mais, nous
voulons envisager la question .
un autre point de vue.
Udand il a paru officiel que no-
tfe pays dt rpond e 1 invita-
tion au grand tournoi internatio-
nal qui se jouera en mai prochain
un fol engounefl\%StS WSl " TJ* b,en loi*"s laie,,l
de. membre*dett ZJ'.^J ffiffl* et "apport. aTec un
_----- ... uni im
de. membres de nos divers clubs
sportifs, lanl d'articles og.eux
nous arrivaient :ette occasion
que nous lmes obligs de faire
une slection, autrement nous'
menacions de devenir une revue
sportive- Kritre temps les rencon-
tres entre les quipes de nos di-
verses socits se mu'tipliaient,
la suite desquelles.dcs compte-ren
dus.unanimement proclamaient la
belle perfomanco de nos athltes
oui, sur le le.rain de France fe-
raient certainement bonne figure.
Ufl accord complet paraissait exis
ter sur ce point, mais restait sa
voir quelle serait la composition
nouvel horizon et... un trs petit
nombre pensait au sort da no.
couleurs...
Aussi, une minute de conver-
sation suffisait difier le moins
averti sur la vraie situation.
Demandait on l'un des mem-
bres de notre monde sportil.quHs
lments formeraient probabl i
ment l'quip i hatienne aux pro-
chains Jeux Olympiques, que vite
il vous faisait une nu nratio i
rapide de noms qu'il {disait tre
ceux des meilleurs joueurs, et o
le sien figurait toujours en bonnj
place.
Si l'on osait ce moment lui
discuter ses qualits, tous ses faits
cl gestes des rencontres sporti-
ves qui eurent lieu les inter
yalles dj bien loigns taient
Divers projets J'lude d-
faut la Socit des Nation;
GENEVE- MM. Soum Dantase
Guani. membres ioiuents du coa
Mil de la Sociale des Nation, pr
tenteront devant les mbl plu-
sieurs projets. M. S>/a l)i itas ex
posera ses v. es nu s ijel d i litige
des aaUonaliftei allai inda ,)0|o
nais de certaines lgiio-i.s de la Prui
se occident le. VI. liSani portera de
vaut le conseil de la des Ni
li o. le rsultat de In Iravaus no
brament sur la nomination 'lu pi
idal de la commission 11 Dtnube,
des accords da la c train ssion de M
mal et d'autres question- de carac
re lin ncier.
M. Brantin, prsident du conseil
de la Socit dei Nations, 90 unis
ses ool!gaes un projet destin a ru
nir dans un minc but la cotim-
sion militaire permutent* et la com
mission civile qui tudie la question
de la rduction des arenements quoi
qie M. (Jouliaux, le 11er Franc lis du
parti ouvrier, ait infirm q'ie aon
parti pense que les militaire ne
sont pas appels rsoude cett i
question eir il est Saturai qu'ils
aidnt des tendances milituristes.
Nouvelles diverses
VARSOVIE L'es secrtaire de
la lgation de Polo|ae aux Blats
I O, convaincu .l'intraction la loi
sir la prohibition, a taapulH du
corps dipl matiqtre.
Li c immission des aff ii
ras trangres! U chambra des d
palis .1 adopta1 l'unanimil I 1< s con
clusio is de M. ,l Castellana aar la
ratification lu trait de Luoerne.
NEW YORK- (,.. Gnral Par
-'un/ Ml de retour aux BtatS Unis,
ta Gnral dclar que la situation
' v mua t'es) beaucoup amliors
d-pu s s( prcdente sioarsion.
fiaiUl J iouveiMi i ; ajour-
nes
B i \l\ JiT L; goursrai men
'-; loi l irait su;, r- Mi < mvorne
m ni roumain d'a&njler la visi'e
dei souverains roa n in- vt. Irid
M i 11\ ut avoir lion pro ihaios naat.
Oi croit que le a;ouvarnemiat lielo
rira la m km damareh au sujet de
Ii visite que devaient
x l'es la roi Uharloi et
rie.
fiirn a
la rsiaa
Bru
Mi
ftasMiS? stSaMSKi
prcision tonnante, tablissant
ainsi ses droits au grand ban
qu t sportif. i!]t pourrait on c
1 imaginer, c'est qu' l'occision d !
ce dpart, des dmarches auprs
de tous les pouvoirs ont t entre
pris js et menes avec une raile t
na^it, comme s'il s'agissait d'une
ambassade.
Suivant que les uns se sont
e i borne p rature, leurs discours
taient favorables la participation
hatienne au .jrand tournoi inter-
national, mais, itt que le cou
ranl s'annon it contraire le chant
de la pahnolie retentissait.
Aujourd'hui que les cartes sont
Les proeliainjs lections n
ie
ter et du comit de direction.
L tait la grosse question.
A pariir du moment o l'affaire
prit le caractre srimx devant
conduire une conclusion d.'ini-
ttve, la bonne harmonie cessa
(exister entre les membres de.
divers clubs, l'esprit de nisinkl
hgence remplaa l'entente parfaite
qui les avait anims jusqu'ici.
lous sans exception crurent que
^escomptaient aucune chance
d tre parmi nos hsureuxdlgus
sarjouissent.ta idis que les autres
assistent l'ellon trament de leurs
r.'ves transforms en mirage*qui
s vanouissent.
Voudrait-oc aprs soutenir q ie
I esprit de discipline existe chez
nos sportsman plus que dans l'en-
semble
social-
de notre
que
agglomration
iel de Un. ,'^l^L*^ " ,aD,,et "* MImS *
i4nat,f ts;~ iz z.da"5 sa bru,a"l "h'5 "<-
Exlension nouvelle de l'en-
reprise agricole de
,Ii' Baillcx.
lout le monde sait que Monsieur
B. N Daillev l'ancien Direr.leur de
la terme Ecole de Thor a ajout un
nouveau genre de denre a nos g(a-
tistques d .'xporlaliun dans le- lfB
mes qui laioMBl chaque semaine par
les bateaux de la ligna pan ima em-
balls dans des coquettes caisses
claire voie.
Le voici maintenant en train de
faire uoe'aouvelle len'ilive pour suf
tire la consom natien Ijoals d-oi-
gnons cette nourriture si ach dan le
de toas.
Les cliantillons que non avons
vus s^nl facilement supiieurs al., i-
ceux qui ont t Import! dins le
pays et leur ar.'.me et saveur tiennent
une place part.
L'aogmeofatioa .le celte prodacUoa
que nous promet Monsieur Baille]
ne manquera d'Aire un grand bien
pour le paya qui a lanl basoia de
diversifier sa production agricole.
Nos compliments et
de succs.
sincres vux
s pr
Italie
PARR On ll/rphie de Rom
qae la campagne lectorale e-l en r.
moment dans sa priode aigu dan
toute 1 Italie et que les I trcea macia
tes se sont jetes dans la lutte avec
un enthousiasme indescriptible.
L'exPreioierOHoodo dfeo I
le lasrisine
PALERME Ij'ex orem:er minis
Ira OrlaaJo, r^ponlmt aux imp ita
lions qaa le Fascism i aviil .1 siitu
le gouvernement parla g ml lira, a
dclar qu'au contraire le fascis-ne
avait auv la cotislilu'ion en rgn
rant un parlement dgnr.
Le mouvement ouvrier en
Alfemaqne
LONDRES Le correspondant de
l'Eichange Telegraph tlgraphie de
Berlin que la grve gnrale .1. s i h
minois allemands aa| immioenta.
Des milliers d'ouvri. il .,t ,|e
j abandonn le travail a Blbarleld,
Magdebourg et Mannlienn.
La balaillc les rparation!
va commencer, dclare
R. Batllioii
PAItlS Le rapport de 11 commis
siondes experts, prside par M.
Dawes et M Ma I, , Mra ,. ,n|s
a la commission des Tpsration. I
manche ou lundi. M Darlhou, prd
dent de la <-.,ma is,ion des repaie
lions, a dclari aai reprteolaats
de la Press*, que le travail de la
commission d s experts lnit virtuel
l ment l< rmm mais que I. \ raie ha
taille des rgalions allait commen
cer.
La eonfiscatioo du capitaJ
repousse
L0.NDRE8I .
m si , p r 329 v il on
Ira 160, le projet de loi de I
cation du crpila'.La le;,!. r laborista
Chnes delar que celle mesura,
pierre angul .ire du credo .onoml
que du parli, ne pouvait tre accep
t par le |ouvernement actuel.
P
eon
Un nouveau vote da
Hanei
PAR13- La ahambra a vot, par
I 18 s il OOntM 1 .1 la question de
ontlance pose par le gouvernement
de M. l'oincar.
lin donne de deux avia-
teurs portugais
LIS80NVK ['.- capiUini Pae/ et
le lieutenant Beiras, aviataur. porlu
giis qui affectuaranl il a :i ans le
vil .h Lisbonne aux lia. \i. i re,
partir > il aaj larl'h i il nir i irome
d* 4e!fi d - ||| i ,| ,,n le DOr I du
P >rl cil s desti ntixi le M ,,
Kiiro i .t-, Prip i|j, Bengaal, le Caire,
D*ms, Bagdat, Bon lerabbas, Kara
1 d, D Un. Calcutta, Rangoon, Ban,'
kok, Hanoi et Macuo.
LESCOTJHS
B Avril
pamis Dollar
Livre
Nt:W YORK- Franc
Livra sterling
17.35
74.|7
17.10
.3IU
propos de
"loger la Houle n
\ ^ lecteurs qui n'ont ps eu la
bonn fortune de voir le premier
ou le deui i qui n'onl pu
vu du lout las quatre spisod s de
* Roger la I [onte , spprendront
;iv c plaisir que devant l'insistance
da nombre de cli tnts en de*
roandi r unn uximo reprsenta1
lion, Mme lai ly consent .< radon-
n- r ce m. rveilleus film en deux
s'il" s, pour ne pas dsobliger
Ii i an
deui su pris de
deuj gourdi s, co orne la su,.,
ti"u n i:i", sont fixes i
ra h Ii prochain et su surlen
Ml.Mil j. II.)|.
Ai laine de n tard
si uli n enl lion du
film r f. envoi, en pro-
vince, voil lout le inonde satis-
fait,
Port-, i-l'rin.-e, 1- :t Avril tyj4.
Au Diraeleuf d.i Jour ialLa MiiinJ
Mons'eur le Dire. leur.
A l'oei aaioa de la lin de mes re-
lations olfl liai les a\ e le Gouverne-
'"'' sa la !'. uple llulien. comme
H ' ur i rai des It.mnes, je
11| m d'adrasai r msa vie re-
ll"''1 iements 11 l'expression de mes
Sentiments les plus distingus, tant
a v i. in. ni qu'aux mem-
bras de toute l > | resse de Port-au-
Prince, i note, sympathiques
11 Wenvi il mti dool j'ai i l I objet
dorant mes m 11 annes al demie
d'- tealion, al dernirameal, pour
Isa r.-u n |ues logieuaaa me eoa-
1 "' i ol i rnaal auasi mon
a Iministrati i.
' vns deminderai Monsieur le
'''" '>' inl de faire
publier .vu i, ,olre inte.
feaeanl Journal, afin de pouvoir, par
1 ' " "V". ramei i i de la mme ma-
'" "'' '" '- amis dans le
sommerce al la public en gnral,
qui, je mis fi r de l dire, sont si
Dombreui qu'il m'esl impoaatbia de
le. voit tous i da les remercier in-
flivi luells nenl p >nr leuia manjua.
BOMtaotN de sympathie et d'estime.
Je dsire exprimer d'une faon
toute spciale ma gratitude a ce.
amis sj estimable, qui n'ont jamais
'' ''e mu continuer leur estime
dans les bons comme dans le mau-
vais moinei.ls.envers et contre tous;
qui m'ont dfendu en mon ahaence;
et qui ont oi l me. alTorts dana
raceomplli ement de devoirs de
jna cbargaquei'el remplis an meren.
larmanl .1 ins les limites du mandat
que me confrait la loi et, agissant
ainsi au mieux des intrt, du peu*
pie Raiiiee.
'': I j| SOI ainsi un adieu officiel,
|e le las avec une M'i.raet.OT mle
'Ih icli m, en ce que je
ma lies lourde
reapooss tilit i- d'avoirI ma
.nu des ralatioos lanl socilea
qoa commerciales dont j'ai tant joui
pendant mOB n llaili.
N,"| constanl lael .-t mon but ont
*t'- dmant mon administration, de
rsmplir ma fonction da telle sorte
que le momaal venu de la passer
en d'antres mains je puise le faire
svc i i ni it .i le que mes efforts
n'ont pai l. tarife, en rsultats
aa H' u p u la Rpublique d'Ilaiti
et le peuple Haltiea. de moment
ta 'i venu, |'prouve la satisfaclion
de.: mslaler q i j'ai atteint mon but.
Pour mon -n je rclame de
lous uns ami. et du public en gn-
ral le morne appui et la mme co-
opralion qu'ils m'ool toujours si
snn ; l.,
Que tous || | M; || Iclajss en
H dti agrent uns souhaita leg plua
de li.tuli m J'exprime en
sa re j ai p tir que le ir beau pays,
d m. I inl ii II duquel mes BuiiUairee
et mo;, nous avons travaill, ralise
bientt i atia plnitu le de bien tre
conomique ei da prosprit la-
quelle il a dr .il.
Au revoir,
A. J. MAL MIS
Jai mal, Il avril I02
Cb< i Mi D.i ur M igloire
La. M mit d'orjani-
sation -1 de : !, i, i."don
le franais, tra
1,11 "es lu _-,. de sympathie
que vous leur h\./ donn en insrant
le compte rendu de la soire du t|
i dans votre intressant uuotU
I


LE MATIN
*_-
dien, vous prieot de recevoir leurs
fMMrci .. il K plus chaleureux.
En foui ileni tadaal de I--.tr- ion.ire
Kr,i Ul kieOl BUT*
toui faire un p i de rclame autour
d'iin.-.i' ::ire Je (li il. t.: il si |i i>4ir)|er
stimuler le/le de; autres dlgis
t*% li- I ress l.eu-emd'
voir t comprit et le concours que
toi s 'e ir avei do ni leur preuve
un. ; i plus que l'Asile Iran,
qu iq l'on dise, es! appel vivre
pu .que toute l'lite de ce pJVS col
1*1 un i ion volution.
jLis Me nbres da & mit dVrgani
aliou et de ptioni/.: vous prient
de recev ur, ano Ium tin , res re
merciemenU et leurs civilits auprs
es, l'exprc siou mue de toute leur
reconnaissance
Pour ie Comit'
lulien NICOLAS
leponse
onsieur Antoine Ben in
Clici Monsieur,
J'aijlu altenlivemeot \olre lettre
du II Mare dernier.
Veuille/ considrai que .-non activit
de prolesseur de gymo.sliques s'exer
ce duos le cadre de deux tablisse-
ments scolaires privs et sous le con
truie de leurs Directions respectives.
Il n'est donc pas, V0119 en convien
drez, de ma comptence de donner
une suite la proposition que vous
me soumette/.
Veuille/, agrer, cher Monsieur,
1 expressiou de me* salutations dis
lingues.
Yves BLONCOl'HT
Pourquoi an dicion de
la Jocil de* Htions de-
meure lettre morte
r^Noui avons rapport d.ns notre
dition de samedi dernier la mesure
rciproque ad.>pie la Socit des
Nations a propos des visas et passa-
ports entre la France, la Suisse et
110lie paya.
Avant >oulu savoir pourquoi celte
BMisure n'tait point appliqu*, nous
nous lemflQM laisss dire que nos
Consuls n.\ avant pit aucune at-
tention, pareille attitude a d tre
adopUe par les Agents consulaires
sjournant en llaiti.
Dans ces condition?, il tait abso
Jument inutile d'agiter la question.
la solution appoitee ne prvalaut au
tuntmenl.
FubiicauoDs mi
Nous avons re<;u le dernier numro
du Journal Mdical Hatien qui con-
tient une sri d'articles tr* int-
ressant, d'entre lesquels nous si-
gna.ons partit lili.rtmenl ; un cas de
.Pian a Marseille.
// flcirt Je la U,:!<,Jit. 1 Le ma.
iade, avant pour no u Michel avait
quitt Hati il y a six moi-, se ren-
dant directement a Marseille en qua-
lit de domestique d'une dame am-
ncame qu'il n'a plus quitte depuis.
Il y a environ deux mois, c'est--
dire quatre mois aprs son dpart
d'Hati, il h vu se dvelopper au ni-
veau de l'articulation du poignet
droilnn. efl oresi-encecutane:celle-
ci, du diamtre d'une pice de cm-
quanlc centiii.es, s'lala par la suite
a lioiiigeonnanl, mais sus provo-
quer de li.vie, ,it. douleurs, de c-
phale, d troubles gnraux.
A pi es examen mi, roscop que, le
diagnostic de l'ian, fut poit parle
i 1 1 a -alliance.
Un liailemenl aisenical par in-
jtclun viol .1 bout de la maladie
Upra quinze jour, de traitement. <>
l^Le cups mdical appliquera cer-
lauieuic ni ce traitement radlal ani
nombieux cas qui s'offriront a lui.
.Non- avons i* ,, galement le
lutin nu de la Commune d Port-au-
Prince contenant les pm, , verbaux,
Comptes et divers actes de celle ad-
minuiratiou de Janvier 19. t au 10
.'anvicr 1914
Les Assises
Le nomm Lormeran N'ehil, accu
''' (l ll" 1 ci I volontaire sur la per
sonne .le Kxumn- Louis sa co hahi
tante, a t coudamn 3 ans de r
clusion
Ch -u ils PranOM, prvenu de
COmp icil, H H lirqu |(.
Lundierajua le n tmni Rxantus
Dal MCUS de tentative de vol aveu
eeal l aux C sernes Cessalines et
au ramn d'aviation.
Me Ulrich Dovivier dis prendra la
dfense le IV. us.
I e Comit de Direction de "Th
Peler Dawson Tennis Cup Compati
lion s'est runi U : avril et a d 1
d .
\. La finale se jouera entre le
Club Amricain et le Club S.iortif
d< Marnai rests en prsence sur le
Tennis Court de Mariani, le dimin
che 0 avril 1921.
B. II s*ra adress par les soins du
Prsident du Comit, une l-tlre de re
merciements au Prsident du "Ten
nis Club" qui a mis gracieusement
a ha di position son "court" du
Parc Lr on e.
C Lescondilionsdeh Fina'e sont
les suivantes :
lo. Li Match comme icera trois
heures prau
- '- Il prendra lin six heures
prcises.
3o. Les parties se fouarool dans
1 ordre suivant : Deux double?, deux
singles et un double.
4o. Cha jue partie se jouera trois
les deux.
io: Au cas o le Match ne pren
drait pas Im, i| ara continu le di
manche prochain la mme heure,
tout set non achev devra tre re
commenc.
60. In" set'' tant achev six
heure* moins le quart, il no pourra
pas tre recommenc un nouveau
et cette heure.
7o. Au cas o, six heures, un
' set serait trs avanc, et sur le
point de linir, le Comit, sur la de
mande unanime des joueurs en pr
sence, pourra ordonner la continua
lion du dit set. mais, pourra l'arr
1er, quand il constatera ou que les
joueurs lui feront constater qu'ils
sont dans l'impossibit de voir clair.
D. Le Dimanche qui suivra la l'i
e 1 y aura un Tournoi spcial
entre les gagnants et les perdant*.
Les perdants pourront tre haodi
capps.
A la lin de ce Tournoi spcial, qui
commencera a trois heures pour s ar
fter cinq heures et demie, il ara
lait la pasentalion et la Coupe "
el sa remise au Club vainqueur.
Port au Princa. le 3 avril 19,
Le Comit,
H S. Ileming, secrtaire
Des milliers
de litres de sant concentre
vont de Norvge au monde entier par voie de
lEmulsion Scott. La prcieuse huile de Foie de
Morue, incorpore en forme digestive dans cette
emulsion, constitue une bndiction pour une
multitude de gens qui ont ainsi obtenu leur vigueur
dans toutes les poques de la vie. C'est un pro-
duit pour toute la famille, unique en son genre
pour presque toute forme de dbilit. Prenez
L'EMULSION SCOTT
L'exprience de quatre gnrations et de
millier de mdecins ett votre meilleure garantie.
Prenez-la voui mme, et donnez-la volro
femme et A vos enfants. Que la aant et la
vigueur Teignent dans votre foyerl

IsptmS et remise des Pouls
au Fer Cheval et de
rirlibonite
Comme nous l'annoncions p*r le
programme que nous avms pibli1,
ce matin aura lieu le bai terne de
ces no 1 veaux ouvrages par S. G.
Mgr r\rcli3v|ui, et le'ir remise
parle Service Technique do- li
vaux Publics au Dpartement ejin
ptenl.
Son Excellence le Prsident de la
Rpublique, son Conseil, tins les
Corps ofliciels, la Presse, piennent
put celle crmonie qui revtira
un cachet f articdier.
lUHWIllJlK
Accildat
Hier soir vers les 10 heures, 1 au-
lomobile portant le numro 3170,
ayant pour chauffeur Mi Marc Des-
grottes a rais en moi les habitants
d'une notable portion du Poste Har*
chaud.
La voilure o avaieut pris place
cinj personnes, arrive proximit
du Uureau des Archives, chavira, a
la suite d'une manuvre maladroite
de chauffeur, dans le foss bordant
li voie, el prit feu.
fit accident occaaionna des bles-
sures .'i d;ux d'entre les |iijsagerset
ce n) fut que gra:e l'uiterve.itii i
des i,'eus du voisin 140 qu'on n'et
pis \ enregistrer de p as granJs
malheurs.
C'est une nouvelle occasion pour
qu'on rappelle Messieurs les chaut-
leurs l'observance des rglements.
cadre plutt 'restreint rt eu ^rd
au nombre de colis reui pro-
cder leur contrle et leur r-
expdition.
L'attention rlu Service postal
ayant t parti ulicremnt at i e
11 ce /ail, l'ai'ministra'io'i croit
in sM'ire d fournir les rensei-
m nts :ui\ants, en g lise de
iiclilicalion. au public, ait com-
merce et, principalement, au cor-
ref pondant du Temps a Jacmel,
pour ion .'iliticalion :
Depuis que. au lendemain de
l'Ocnination, un ordre sans nul
doute mane du Receveur Gn-
ral des Douanes de l'poque au-
torisait les Collecteurs de Douane
et, notamment, celui de l'Oflice
douanier de la capitale, assurer
le service concernant les envois
de colis arrivs destination de
l'Administration Postale, cetOfli-
ce s'est toujours confin dans la
plus stricte neutralit par rapport
aux arrivages de colis-postaux.
L'Administration des Postes
n'exen;ant donc aucune action
directe vis--vis des bureaux pr-
poss au dit service, ne saurait,
sensment, rpondre des retards
relevs dans la transmission des
objets de cette nature-
LA DIRECTION.
fil mBW Wpr-a. jijin ^
SEDOGASTRINF
Admis dans les Hpitaux de Paris
QriBM inst.inunv.nent : Crampai,
Brfliure,, Aiireun, Spaamai
douloureux, Nause, Vertige
Vomiitement. '
D4e.ni!.-Mionne le Foie, facilite
I coulement de la Bile.
e.*,"ce ionlre ' Qatro-
Entrite de paye chaud.
en -ni, dam louUt In pharmaau
HcpAt (itncral :
Ukortoir,P.ZIZINE,2 *te,CH. PARU
1 Hairl Pharmacie Al. PETBUS
et louio bonne pharmicie
1924
Varits
IHmai'che
ias Sacdorl
L3e et 4e pisodes
Entre 0. l.dO
Loi|e 2.(M)
l'roi'liainerneiit
Rodollo Yalentino
et lazimova
dans
ti
Le s[8 Bulivar ayant laiss New.
Wfc le samedi 2l m.irs, vii Cap
Hatien, Port de l'aix, (Jonaives et
Saint Marc, est atlen lu Port-au-
Prince dimanche du courant.
Le s|s liigot. quiltert .New York
le 12 avril durant, directement pour
la capitale. Il sera k quai le 18
mme mois en route le mme jour
pour Petit Goave, Miragoine, Jr-
mie et les T.ayes.
Le si* Cristobtl laisse New-York au
jourd'hui 5 avril courant sera Port
au Prince le 10 mme mois.
Le s|s (iorgas venant de Cri^lolial
C. /. est eo rade aujourdh.ii, en
route pour New York dii-ertemnnt
Le Paquebot Prins der NHerlan-
den parti de New York le iti mars
coul, tst attendu Port au Prince
via les porls d 1 Nord 11 li du cou
rant, chargera aux ports du Sud di
rectement pot.r I Europe.
Le paquebot Com O'ijw ne venant
de Curaao est alten lu la Capitale
le 8 du co irant. Charma directe-
ment pour New York et pour l'Kuro
pe, via New York, prenant en outre
passager et la malle.
Le vapeur Amazone parti de Nsw
York le t du courant directement
pour Porl au Prince, sera quai le
Il du courant, continuera le m.ne
jour directement pour l'.uraao.
Le M. S. Khea venant de Ihmbourg,
d'Amsterdam, Cap lhili..n,des porls
du Nord et du Sud dominicains Jac
mal, Caye, est att.'udu ici le 14 du
courant, continuer le rota* jour
pour Santiago de Cu'ja, Guatemala,
etc.
Les(s Fl>ra venant de Curaao est
n tendu ici dimanche 6 du courant,
partira le mme jour pour Cap liai
tien et New York.
Coup d' Dans le numro du 27 Mars de
no'.re confrre les Anuales Capoi-
se4 il est rvl que dans certaines
sectious rurales du Borgne, les ca-
caoyers sont, en notoire d'endroits.
abattus pour faire place aux planta-
tions de pois, taoi. ignames par
suite du dcouragement du campa-
gnard caus p la baisse des prix.
Nous nous faisons l'cln des do-
lancjs de notre fin frre pour qu'un
rem lu soit apport cet lat da
1 n oses, qui est une menace pour
notre commerce extrieur et notre
frieloUira si pauvre dj en denres
txportables.
Commission de Foot-ball
Demain, (i Avril, deux malchea
serontjon*surle,landdu Parc Leon
te: 1 3s :t |,i h.match interscolaire
entre le Lyce Ption UALP ) et
St^Louis d; (onzagiie (A.A.S.L.G. )
- A 4 l|i : match de ehampion
nal entre l'Equipe de la Gendarme-
rie dt le Junior Athletic Club J.A.C.
Entre gnrale: 50 centimes
Mai-Mije
Ce malin a t clbr en la lias-
I1 pie Notre Dimc le mtriage de
Mlle Lice Mo ta* avac Mr Max lac
ques Ils ont t conduits l'autel
pir NI.-ni A. Stssineau bras de Mr
A-idr Isidore. Aprs une tourne
en ville les invits ont t rec is
da 1- l.'s ^i1 nis .les |)>u\ \hiii t.,
0.1 une corJiile rception leir a t
fiite.
5
Tribunal de Paix section Est
Bb stlendent que la neesel i de
riiMir ludiencee civiles el -. mmer
cales par semaine -, ntir,Ies
jiMliciablea .lu tribunal de Paix de
a Capitale' slVti Esf'eool olliciel
lement aviss que ces audiences sont
fixes aux jeudis de chaque NU) dne
(le 10 lieuret du matin I midi-
J. BOIS
tli'jjc de Paix
-----Football
I uPJSiclIlcI iChampioniial Hational
Dimanche
Lulu!dans !o Tourbillon
( comique )
Rouletabille chez m
Kohmleas
-ceme enapilre t'Orrestation
8me chapitre. L'instruction
Entre : 2 g-ds. 3 fdi.
Il kl MfHI SMli kfffU M ;mnl\
J V II 3 i
Il 3 1 j |
I. A.C | 1 0
l-VH. ]|| i
Ull. | ,
ut a 1113
rt j 1113
'fie (d'il retire F1-.I1.
Un
Dans I article pain hier sous In
signature deJ. Chrtien, notre colla
bji.tteur :
Ce n'est pas un pliinom.ie h mal
de voir une peuplade primitif! arri
ver une conception monotbste si
claire et si prcise.
L'omission du mot so ilig i aviit
gAch le -ens de la plinse.
1 ' ------m 1 ra i^a _
Administration (iniale
des Postes
Mise au point
Une note intitule f,. pro.
vmee et le Sarvice des Colis Pos
taux parue Ins lliiion d'-
jraothierdu i r.-inps exprime
les di leancea du coiTespondant
'" oel d s Directeur- ,]> cejour-
n'il, a prop is du r, tard un KM 1
I li'iisinissioii des colis en pro-
vinr.', p ur cette raison que d-
barque 1 n transit Port-au-Prin-
ce, le personnel du service com-
ptent prend gnralement un
emps assez long, cause de son
Messe de Requiem
Aime Vve Adib Hawley et ses
entants iont chanter une Messe
de rtsqmem le mercre li 9 Avril
courant iil|2hres du matin la
asihque Notre-Dame, pour le
Hepos de lame de leur regrett
Adih Hawley
Ll prient les amis de bien vou-
loir considrer la prsente com-
me tenant heu d'invitation.
l'BlBi
Le public est avis que le Lr\-
ni 7 \\ nu, la Pharmacie CenuVe
ollnra contre chaque vente au
cornplant de DixSowrdb, un
sa tv\ onme prime- a,
choix de lacbeteur.
Par saos-Fii
Bis? ai
rot ' KL s ! l'ont
remport ,,ir p-u, de , )W *^


LE A TIN
CmiASSEZ-VOUSV
cuirassez
en les prserrant
par l'antisepsie volatile dos
[Pastilles VALDJll
' contre les dan^p, ,i Fr.iA
daiHu|dll,^.;;^.
'' Microbes.
fm SUIOIER EFFIMCEKE.T
Rhumes, Maux de Gorge,
Bronchites, Grippe, etc.
KMI'LOVLZ m
Pastilles VALDA
Grand Htel de France
las bM^*""*** *
^ittas^s^^iaa--fis
en boite. Anchois l'huila wj~- \ """,,auiton
Hii liouyr, ie nation 4 na>
.,,, V fllawIc' ^Gallon L Hlai dbile par barriques cl uallons des ci, J ,
Bordeaux. ?ius de Champagne.
'""'/f l\-.
Ni il faut avoir soin
oe oien employer les
Pastilles MLDA
VRITABLES
MS ELUTSEHT EFfICiCES
entfiwt iMitjjemant en BOITES
Portant le nom
LespMtilhsVALDAjonten^nte
Pharmacie Centrais d'Hati, Pharma
ci* Bourraine l'orl au Prin,Phar
macie Brut us Jrmie et toutes
pliarmaeie?.
A vendre
Une machine vulcaniser pneu8
et chambra A air, en pariait tal'
un prix excessivement bon mar*
ch. Pour conditions s'adret>ser
Mr. JOHN BOULUS, rue des
Fronts-Forts No 215.
,,M r.rPIS8s ^o 117 valeur G
Ut, et .\o 269 valejr G. Ii mis
par la commisbion Dauphin en la
vsurdeM.PercevalA. Audaiu S0Dt
adirs. Duplicata devant en tre d
JlVrc ,
Port au Prince 3 avril 19|
Emmanuel CONSTANT "
ALUM1NUM LT-NTB
New-f Irleaos el Sonlb
merican Meampship
Co Inc.
Prochains dpart h fliree h
pour FORT AU PRINCE Hoiti
Le seamtr DE A a laist VpW Orle.
ans le $9 Mars courant >erairj le S
Avril prochain avec 300 tonnes dv
marchandises,
jkeS/S Frosi laissera ISiewOrlats le
JIMuis courant directement pou- tori
au Prince.
A patir de cette dernire date, il y
aura une occasion chaque 15 jours pour
les ports suivants: Larthaune, Porto
LoLombia, Luroao. Porto Cabello La
tiuuyru, Pointe Ptre.borl de brar.ee
brtaytlLwn, barbados, Pont o/ Soail
liinidud, Ueoryetuwn.
loti ta JV'iiee, le 31 Mars 1924
A. de JMalleis & Co
Ag Lts gnraux
Sirop D AW3R0Z0IN
Connu comme la
remde le plus
eflicace pour com-
battre toutes '
maladies des lron
ches, et des \oies
respiratoires.
i^ullon Shoe Poiish
ECompany nc. Np.*ork
Si vnus'voulez protqer la peau dte vos chau**ure8
Si vous voulez, avoir un brillant luisant et Jurablc.
si vous voulez*;fa couleur et la souplesse de ces chaus-
sures pendant longtemps employez la marque Monotji'am.
Fabrique spcialement!1 pour les dames el les iie.nlle-
men du hi(jht;Jile.
Elle protjje la peau des chaussures cuire IhmntfM
et la^cbaJeur.
Demandez la;marque Monogram c'est la meilleurs dboutes
'tes marques.
Geo h \1\SEME Agent jour Hati
V< us serez soucieux ai dormirai mal si vous re-
tournez cbei voua uns avoir visitMles jolies cho-
ses chez =-
Paul E.j^lJXILA
liue du'Magasin de l'Etat:
i
Dr. BLNlilP.. 16, RM Hsllu. P.rl.
A la spana
En/lace de la.J>oslerGiandue No 1728
aratide LiquMitioQ dj Cuanaaux.- :
r La maison a dcid s ni mois de fflar. UjQ chapeaui de paille liue pour
bainmes en laisjni un rabais considrable sur le prix
.- lie Ur 2,50 ils sont vendua actuellement^! raison da
Or l.2o.
Ce saerilice-u,esleousnli qui: parce que cet article'ne
rentre pas dans les rajotia de 'a Maison.
Sea Sidenn
Tlphone: 587
L'lahlissemiil (miiiiI des pi nsiomiaires ; la quin-
zaine pour le djeuner l le dioer, ou pour funjou
l'autre eparmeni ou pour pension complte,
'entendre avec la direction pour les conditioner
Grande salle pour banquet
Royal Caf
tn lice de la Banque Nationie
Propritaire : AnnaoiusI.WOCIvYl
Le nouvel tablissement se recommande par un servit*
irprochable, dei coocommauom de premier choix:, sa
situation privilgie.
La soir, musique attrayante dirige par des proleaj
sijnnel de gland meiite.
Installation parfaite. prix modanta.
I olnliom- \o ar

1490, liue du Alaqasin de
li
l'Etat Tlphone : 347
la


Ll AT 11
akar Bi; 6
Un Bon Placement
C'est un bon placement d'argent que l'achat d'une
automobile Willys-Knight. Il vous rapportera
comme dividendes un kilomtrage considrable
au minimum de frais de fonctionnement. Vos
arrts pour refaire le plein d'essence seront agrable*
ment espacs : nombreux sont les clients qui obtien-
nent de cette voiture 10 km. au litre. Et il n'est
pas rare qu'une Willys-Knight parcoure 80.000
km. sans exiger un seul rglage au moteur.
WILLYS-KNIGHT
Torpdo 5 place
Roadster 3 places
Torpdo 7 plac
Conduite Intrieure 5 place*
Conduite Intrieure 7 places
Coup-Conduite Int. 5 pt

Garage National


t E
MOTEUR
6 A M ft L I 0 R E
L tj'S A O g
Pharmacie F. Sjourn
Dcrne avis sa clien'lo *t mx mdreins et au pub,;c qu'il*
tripuc. m son Laboratoire d'Ulnj-i/j'eo un,Laborato>ra de
biologie appl que sous la D ecf on du
Dr Rico t et B. Sjourn
Le labora'oire es' ouvert lotis les i urs de 7 h ci du math a G
Deures du soir pour toutes le* rcercheset analyses prvuesdans
'annonce ci lointe, saut pjur|lo
Wassermana et ta constante Ur^e-Sret rie
Saront reues que le mardi de chaque enain*.
S'a ire -ir ia Pharrrrcie pour les renseigne itolr
4ual\e..'d'urines et SucraMriqus
Haclio" A(* Wawrmann
Btction ieTribcu'et,
Eiamen du sang et du "pus
Examen des matires fealee
Examen "f* eraehit
4!butrtno r*>ntnr
Ccotao-'e Ore affrtt*
Les Bureaux de
Geo. Aya}'H, fleit
DE
Llojd's Lcndr. s
ET DE Ll
Motor Union Insoranee Co
Londres,
Assurance oontvs l'incendie
Ont t transfrs de la
Place de la Paix au b:is da
la 20e Hue ou Hue Macajou
( Anciens tabl ssomenls
Metz<|er)en laee de la Texas
OIlCo.
A Vendre
l'n Im^Av Studebaker repaie neuf
el atteinte rompriv
Occasion exceptionnelle, >'adie*ser
au Burei i |Sept passagers en par-
faitlalpeinp quelques
mois de service esl
vendre a un prix excep-
tionnel.
Toute offre raisonnable
sera accepte.
S'adresser
t. FIlEETZM4NN-iGGl.liH0LM
Gnral agenl
Hue du Quai, Port au Prince
Colomluan Steamsnip
Company lnc*
le steamtr *"Bolivar" ayant laiss
Nav York le 29 Mars, esl attendu a
Port-au Prince le 6 avril courut via Cap
Uoitien* Port de Paix, Gonav. s et M
More. Repartira le mme jour direete
ment pour King ton Ja* et les poris de
la Colombie prenant fret V passagers.
Port au-Vrince le 2 avril 1924 \
GEBAlUetCo,^n<8.
L
'Heure est propice pour acheter des pneus Good Year
repuis que Coud Yenr i commence i labriqoer des pneus, il n ; *-.
;. m lit setter do les amliorer.
Walur 8, le prix dos pneus Good Year est rest plus lias que relu
des autres pneus de qualit intrieurs.
chelei le nouveau l?pe de pneu fnod Year Cord AH W atlier Tread,
et obtenez d'eux tous les kilomtres qu'on en a mis daus leur fabrica-
tion. '
*VlJ
The West Indies Trading f
Port-au-Prince (onaves Cap-Hatieu


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM