<%BANNER%>







PAGE 1

r.FMAm %  w Correspondance Rouletabille Port au Prince, le il Ma I I i Au Directeur du journal M l Malin" E. Y. Muii chi r Di Dans foire No. du i\ le ce mois. vo H avei reprodoil un entrelilel , gie-. au dvouement et au zle apostolique du Kvrend Pre P. M. l'ouquet, cur de Jremie, qui I on doit tant dœuvres intressantes ( association des Petites Sœur des Pauvre! ; cole urbaines et rurales, etc. ). le < hef lieu de la Grand'Ause pu? d un Cercle Catholique dont le vaste local abrite, depuis quelque temps, une cole pour les enfants pauvres-, dont le personnel est rtribu par le digne chanoine honoraire et vicaire gnral Pierre Marie FOI CjCKT. Noua somme heureux d'apprendre l'existence d'un Cercle Catholique au Cnp Hatien. C'ett un exemple a imiter dans les autres centrai impor tants du pavs ; et ce, dans li trt u.i.r, 1 et intellectuel de nos jeunes gens. B ncres cordialits de votre Timothe PARET Parisiana I D piopramme aussi riche que vari atti nd ta public demain soir u l ai >aoa, car, outre le \ ruisme demi ir c-i. .\yaol -I I'I donn ni ap iru du prologue et du premier pisode de ce drame B tnaationn* 1 il n tua suffira, pour ass u inos lecteurs du sur Usa de ce c't 'II'OB ivre, de ili !" QueceHImeat I; troisime d'une srie du m me g -tire rjui a tenu en h il an • le public pariai va conquia par le* aventures exlraordinair 's de c i hroa du gran 1 romancier I uilletoniste Fi A la sfh'le la tri tFarticks tin, iau8 la signature du Dr D pealri, ceint 11 a ru u (a kttre w*i vanU du Dm ''car Gnral iet Travaux Publiai Rpublique d Hati Direction Gnrale des Travail\ Publics Bureau de I Ingnieur en Chef Port au Prince, 19 Mars 11)24 Monsieur le Docteur Bd Dpestre Port au Prince, Hati Monsieur le Docteur, Je suis touch du bel article que vous n\e/ crit sur les travaux que la Direction Gnrale • fait entrepren dre duus la rgion de Las Caho! Je vous en remercieinliniment. Vous ave/ prouvJne fois de plus votre admiration pour tout M qui doit con triboer l'volution et au progrs de votre Pays. De plus, vous av.-/ mon tr tous votre esprit d'impartialit et votre sens d'apprciation dont je ne puis que vous louer. La Direction Gnrale do Travaux Publies est heureuse de vous compter parnv ceux qui apprcient tout ce qu'elle a ralis et compte raliser pour le plus grand bun de la .Nation liaiti-'iine. Recevez, mon cher Docteur, mes maill.uies civilits. (SA. L. PAR80NS Commander (C. B.C. ) U.8.N. Engineer in Chicf. Les Assises Le nomm Benotl Louis-i.li JII : r il assises a t nimes a I • m ia de prison. L'accus tait dtendu par Ma Maurice lvarc Lumli sera jus, Viljean Bienaim accus da viol sur la personne de la mineure Fleurenseinl Charles Zphyr a l choisi d'oT.i 'ej/3" r prsenter la dfense de raccuifT Par Cable Nouvelles Etrangres |rri?fl eHo vie de Pasteur et de Patriote. Nous prsentons Mgr Nouel nos respectueuses salutations et lui souhaitons un sjour agrable parmi nous — Depuis hier Nos Seigneurs J. V. M. Pii hon et J II, Morice Archevque—Eviiue des Gaves et Eve jue le Tabs sont ici. Mgr Kersuzan est arriv hier soir. Nou prsentons Nos E?8" a ues. nos meilleurs compliments e bienvenue. De nombreux prtres des autres paroisses de la Rpublique sont venus assister au sacre de Monseigneur le Coadjutf nr de Monseigneur i'hvque du Gap. lentement les Navires Le steamer Panama ayant laiss New-York le 15 du courant est alleu du l'ort au Prince demain matin, en route pour Cristobal, C. /.. aprs le dbarquement de sa cargaison. Le steamer (ion. Gorgas attendu de Cri-tobal. C /. mardi ter avril prochain, prendra la mille pour N. . directement Le tapeur Carna parti de New Y irh • Il du c 'tirant est attendu la Capitale iO|30 rt.avec lui) tonnes de m rcli ndises et M MCS de coirespondani e. Il repartira le mArne jour directement poui Curaao. L' Paquebot Prias der Ned-rlanden est parti de .\. York le 28 crt pour tout les poils h.itiens. Le paquebot Commevvijne venant deCUracao est attendu ici le 8 avril prochain, en route le mme jour directement pour New York, prenant fret pour New York et p-uir l'Europe, via New York. Le bateau a moteur Rhea est parti d'Amsterdam la 13 courant et set attendu la capitale vers le I t pro chain, il continuera mme jour pour S t nli.i^o de Cuba, Petite Cari i >s et Puerto Cortes. 1 mer M iiti s I uses N vv Viik le ii du courent eu route pour tous lMportsbaitiens.ll set attendu Port au Prince, le lundi SI Mus courant. La steamer Holivar laisse New Y. aujourd'hui samedi 29da courant en roule pour Port au Priui.e via la ports du nord. Il sera a quai la 9 avril prochain. L's graodea lignes de la politique hraoaite PAHIS— Sous le litre Sentiment de II. Milleraud ". entre an matires dbutant ainsi Nom som mesaut'i arr ceqoi suit'* Le Slatin publie la note Mivao te : Les grandes lianes le 1 1 po ti que franaise ne peuvent en aucun cas tre changes pour aucune rai sou sauf da is le cas o e piv-u eipri'ner.'.ii clairement sa volont. Le Prsi lent de li Republ que a la certitude que vl roiocar cou titue ra un nouveau cal net qui co ilinue n suivre la politique l'eriie en atTairas et i : veillera Pap plieation de l'ordre el de l'co i >mie dans les allaiits intrie ire*. La I'IMII %  • %  ne peut raeuor la It i li r svanl le paiement complet des r >• (i i r i i> u D Bu se qui sencerne ;es ado'-s iutrieuree, la !• 'raii :idu quilibrer sou b idget, s'abslenir d' iiipruuts et u'ennepren dre aucune dpense qui ne soit cou verte pal des revenus quivalents. Due Exposition Iranaise New-York PAHIS — Tous les prparatifs re latifs a l'Btposition franaise qui doit a.oir lieu New Yoik eu Avril et Mai sont termins Les produite et articles expo.-er seront %  < iie-s en "Amrique par les piquebits '• Koebamoeau Obieagn '' et Pans ". PARIS— Cent cinquante maisons reprsentant tout ce que l'on comp te le mieux dans les diverse* indus Ln politique trangre ion pour dmentir calg riquement que le gouvernement avai tent dinlluen cer les experts de in lommission des rparations > ,KiS— M. Macdonill a reu les ex pris qui sont venus samedi Londres mais ces deniers ne dsi raient que certains dtails sur cer laini points et ne demandrent ni ne reurent aucun avis du gouverne meut ni de lui mme aprs nvoii d clar que le gouvernement sera prt consulter les autres gouvernements sur une institution politique coramu ne aprs qu'il aura pris connaissin ce du rapport de experts:le Premier dit : •• supposons que IIOJS russis sions il d brouiller les difficults les plus pressantes,nous pourrions alors mettre nos force la disposition de h Socit des Nations pour grouper toutes les nitions du monde en vue d'une gn.nde confrence sur le d sarmement Mais moins que nous avons une politique claire et bien d finie, nous n'arriverons pas un ri giemeul pouvant fjrmer la base de quelque chose de plus grand et de plus salutaire pour 1 humanit ". 11. Macdomld a pjursuivi disant qu'il n'esprait p*s q e la France put obtm>r une seeorita plus compl te par le moyeu de pactes spciaux pour la raison q i aucune nation de quelque importance ne consentira jamais les signer. tries exjosero >t ; 1rs principaux cou Nniivnlloc ffiVlKSA t.i r, de Paris assisteront a I -.> .lOUYeiieS UYerSVS s lion avec les pnciptuv collabora leurs et mtonsquina qui nontreront .es dernires ciatiois del m>h (jniaia maisons de noit, quiaia maisons de parfumerie et vingts la br.cints de soie l >.it galement pr tie des exposants. Le gouveriemmt l'anais en/erra une tapisserie e.:> me a .")0 OJJ dollars somm p '>eiii a la nation amricaine ainsi qu'une c)llc:tioi de porcelaine de S-vrei ec une col ection de meubles rseou verts de tapisseries provenant de la %  anuCacture nationale de Beau vais. Punilu itabilit linaneilre de k'iUemagne PARIS Les sous commissions le Il banque et du budget ont tenu dee r unions pour terminer l'examen de certlins dtai's qu elles ont itudis pour la stabilit tinan -ire e' cono mique de l'Allemagne Le cornue Di.vesa. pouram-i dire, en mains tous les lments n. T— > m s pour ter miner son nppoit aliu de le prsec 1er la commission des rparations Les proobaines sances des sous com missions ne modilieront en aucune manire les cne usions des experts, tuuielois il faudra peut-tre d autres dlibrations pour facili'er la rduc tion ds certains points du texte. PAHIS —M. Poincar a rponlu a la protestation de rclidcherine, ministre des aTiir s trangres tes soviets russes co itre la raikiU > i pir le pirleaiiit fraug m du trait laissiitla souvera net deli Ktumaaio sur la Bjssar.ib'.d |vl. Poin cir a expliqu que le parlement franais avait simplement ratili le trait parce qu'il considrait le diff rend comme tant un obstacle l' tablisseineut de bonnes relations en .re l'Angleterre • t la ltussie. LYON—L'aviateur Situait Macla r MI a pris hier matin son vol pour Home, deuxime tape de son v >) i ge autour du monde. Ch'l l'A ( Vecchia )— M. Stuart Maclaren est arrive de Lyou %  > heu ras tfi hier, il reparma ce m itin pour Home. COBLBNUB— Les recettes doua nires des territoires occups sont •n augmentatiuu constante et attei gneat pour les iO premi.-rs jours de Mars une moyenne quotidienne d'un million de mai ks or.Les recettes de la rgie des chemins de 1er du 10 au tu Mars alteignj.it une moyenne quotidienne de 6 millions Ojd,0(JO 1rs qui dpassent de plus du double la moyenne des recettes du rseau franais du nord et plus du triple celle du rseau d'Orlans. *mm Le Nouveau Cabinet est constitu PAH CABLK PARIS 28—al. Poincar a i de < r dans son nouveau rabl net M. Maginol, ministre de la gu r re et \t. Le l'roeq ier comme mi.iis Ire des Travaux Publics, ces doux ministres avant t plus partirulire ment associes avec lui dans l'oeuvre entreprise par l'occupation de la Itulir. Les titulaires de tous les ,,u trs portefeuilles ont t rempli. -. Dans la m itiue, M. Poinoar a eu des entretiens avoc M. Louclieur et M. Franois afareal ; midi la comp Mitioa probible du nouveau ca bin t a t donne i omme suit : Pi sidence et Aflerea trang ras : H y mont Poincar. Pnanees Pranois Maisal. Comnerce : Loucheur. Quar Magino Travaux Publie : Le Trocquer. Instruction Publique: lien ri de Jou-cnel. Colonies : Lii-utenant Colonel Fa lu \ Intrieur : Cevgues. Manne : H ikanowsLy. Agriculture : Intendant Knnbert. Hygine : Da niel Vincent. Justice : Paul Mercier. Rgions Libres : Louis Mariu, Ca La confiance de plusieurs milliers de personnes est ce qui aide rendre L'EMULSION SCOTT le tonique nutritif le plus populaire au monde. L'Emulsion Scott produit de la force. cain de Cauclie, Dput du Nord Guerre : Maginot, Gauche dmo craCqup, Dput de la Meuse ; Tiavaiix Publics: Le Trocque ', H nililii'ain de gauche, dput d s Ctes du .Nord: Instruction Publique : Henri de Jouvenel, Hpublicain de gauche, Snateur de la Corrse ; Colonies : Lieutenant Colonel Fabry. Action rpublicaine, dput de a Keine Intrieur : DP Selves. Inion repu blicaine, Snateur du Tarn et de la i aronre : Marine : Bokaoowskv, Radical so cialMe, Dput de la M*an<>he; Agriculture : Capus, Rpublicain d guiclip, dput de la Charente ; I ravail et Hygine : Daniel Vince .1, Hadical socialiste, dput du Nord ; Rgions Libres : Louis Marin, Entente rpublicaine, dput de Meurthe et Moselle. Le cabinet se prsentera lundi de vant les chambres. M. Poincar lira la proclamation du gouvernement la Chambre et M. Lefbre Duprey au Snat. LSCOTJHS 1 28 mars PAHISDollar 18.21 Livre 7K.45 NEW YORK— Franc 18.24 Livre sterling 4.30 Parisiana | Dimanche Rouletabille chez les B •' %  'miens de Gaston LEROUX G. de Grvonne # J. Hammam! J. Dehelly L. Moulus Mmei : E. Jehanne S. Talba C. Sleveartl ET R uletabille HUBERT JEAN le JUGE ODETTE CALLISTA 7INA les M dans le rle d'Andra On|commencera 8h. prcise psf Fin Entre : 2 et 3 gde%) Secrtairerie d Etat de l'Iitenen •r cabinet comprenait o rpublicain^ de mu li •, 4 1 1.beaux et i radie tuic iod.i 11 1 mis. Mais cette com >o-i tion de cab net n'tait pas dlioilive. M. Poincar continuait ses ueg >cu tious et M. J. de Selves accepta le portefeuille de I Intrieur. Il avait tout d'abord refus pour ne pas avoir la prsidence de la commission se natoriale des affaires trangres. M. P >incar offrit le ministre de la Justice a M. I' Kaoul Pret, prsi dent de la chambre et l'Agriculture M. Letbre Duprej Vers la lin de l'aprs mi li le cabi oet lait dlloitiveoieat constitu : E*rsidenca du Conseil '-t aifairea Etrangres : Hav uotid l'oinear U ni ni rpublicaine, Suateur de la Meuse ): \ prsidence du Conseil et Jus ti e : Letbre Duprej ( action r c pu blicaine, Dput du l'as de Calais ) ; Finances : Franois afareal,! ai in rpublicaine, .Snateur du Cantal ; Commerce ; Louclieur, Hpubli CULTES—Conformment l'Art. 5 du Concordat, avant hier aprs mi di 4 lires, prcises, Monseigneur J. M. Jan, Evque-Coadjuteur deSi Grandeur Monseigneur PEvque tiq Cap Haiti n, a prt, entre lesma-os de Son Excellence Monsieur le Prdai dent de U Rpublique, le serm nt d'usage. Assistaient cette impos n te crmonie : Sa Grandeur Monsei gneur l'ArclieM'que de Port au P.ia cr, l'Arcnevqae-Evque des Caves, Sa tirandeur Monseigneur Morice, le Cabinet en entier, le Chef du Pro tocole, le Chefdu Cabinet Particulier de Son Kir. Ileoea Monsieur le Prri de la ltpublijue, le Secrtaire du Conseil des Secrtaires d'Etat, et le Chef de Service du Dpartement des Cultes. RELATIONS EXTRIEURES.-' A la date du II Novembre 1903, la Mi nistre d'Etat Washington fit connatre notre Lgation gue la nevw **•



PAGE 1

LE MA IIP) ga ion dans les parages cl' ilaiti oirai des difficults, laute d'un relev coi voable des cles et que les navires des Ktats l.'nis passant constamment dans nos eaux pour se rendre de i'ort Kico lv\ Wsl i! srail i Qport&ot de faitre notifier les calte^ du Df iartement de la Marine. Son Kxcelence Monsieur le Minisire .lohn Hay ajouta que le dit Dpartement se pro posait d'envoyer un petit croiseur•' L'^IGLIi" lixer le* pottioM (4of graphiques dos principaux promontoire de la cole Nord et dterminer la profondeur de la mer dans ces pa rages ; il demanda notre Ministre, l'poque Monsieur .1. N Lger, d'en informer le Gouvernement d liai ti alii: d'empcher que la population ne prit ombrage des mouvements du Steamer. Les oprations commencrent en mil neuf cent trois et te poursuivirent pendant quelque temps. Ce sont Ml mmes oprations que le Ministore de la Marine se propose de continuer. tl'imiue en 1903, avis a t donn au Gouvernement Hatien que le Mi nislre de la Marine a l'intention de reprendre les travaux plus haut indi qus. Le Secrtaire L. Ilenrv Dl 1U.ND UNE BOITE VRITABLES PASTILLES VALDA bien employe, utilise s propos PRSERVERA votre Gorge, vos Bronches, vos Poumons COMBA TTRA vos Rhumes, Bronchites, Grippe, Influenza, Asthme. Emphysme, etc. MAI LES VRITABLES %  P ASTILLES VALDA1 •n BOITLa pori&ul le nom Dpart Voici i lfole OSf passagers \o\ageant pour l'Euroi S par le S/S1 lau II..111 iii-viint partir demain : k*.tlr et Mme Justin Dominique et leur Gis, Mn.e AO£Dsti Magic ire, Mtlle Ceoigettc Magloire, Messieurs Paul et Auguste Magloire lils, SydDty l'aret, Mr ri Mme II..in. s Parai leur tiilahl t-t w.e bonne, Mme \ ve J. FoiU-vien el ci.Wmt, Mme frai C I Liue, MuitKotcrl Thbaud, Melle Thbaud, Mr el Mme l'Inlippe 1% Dectfl et ent. ni. Mellt EUeuna I tienue, Mme Mai.r.ce Etienne, (Mil e Hoiernood. Mme Ption Pressoir, Mellt& Marie et r'tiiwuute Pressotl, MellS Aiuuthnot, Mme DuDCOtnl JV.rU. D'Efcpinosa.Oieujusle Djeao, Milugne Koy, Melle Andr Roy, Mue A. Valu LUI Mr Andr Lanoix, Mme W'alil. • %  WP" Avis du MATIN Nous rappelom nos Al onns et c ienU qu'ils ne doivent rien payer que contre reus imprim et signs de notre Directeur. ^ItESTAUtt^T^ Aux Caves de Bordeaux LUPE RIVERA iYou* avons l'Uonneur a aviser notre aimable clientle qu'elle ttouvera tous lu mitln* t punir de m O heurta : tetit djeuner, chocolat, landwichea, pts, brioches, larlea a la crime, choux a la crme, ete. Potages assortis, crm et sorbets> Nos clients seront heureux d'apprendre que nous avons tabli l paix des djeuners c m me mil : Plat du jour Gourdes 2-U Table d hte 4.1 fllICil 116 luMlSi; ^La Maison H. SUIEHA vient Je recevoir parles 11er ^ Nous prioni de noter aux cheota qui cadrent bien n laiie la demande, que nous tonmeu a leur diepoilien poorlei djeonen domicile etqu'ili trouveront comme par le pass le mme a< tteil et une cuisine le choix. Demain aprs midi 3 lieures a m demie il sera jou un malili ne len nis pour la troupe l'eter.Uuttson entre les quipes de l'Amerit-aii Club et l'International Club* Choses maonniques Demain 3 heures de 1 aprs-midi auront lieu les lections pour le vntralat de la loge L'Amiti il. s frres runis No 1er . Lieux candidats sont en prsence, ce qui rendra la lutte quelque peu anime. a ", % %  >— Commission le Foot-Ball 8e match du Uiampioiinal Dimanche 30 Mars se jouera le match entre le Tennis Club el le Velox Sportif Club. Composition des quipes : T. C. But: l'aui Romain Arrire*| R. StCjr, Marc Miutiis. Demis: A. Etliarl, Parab, Armand. Avants : Jn Jacques CapjDennei v, South. Timolon, Soray. Remplaants: Coulaid, M Cloud, Fortun. V. S. C. but : Wesley Margron. Arrires: Dieudonn Toussaint, K. Chenet. Demis: Franois aros, St Just Zamor. Albert blain. \vants : Antoine llalaby, L. llernadotte, A. Kigaud, Ju Dapliste Toussaint, Geor< ges Archer ( Cap ). Hemplaanls: Albert Emile, C.Casimir, H. Audrouin. Arbitre : Louis Djoie. Entre Unrale : .il) centimes. Petite requte Monsieuc Eugne C. Joseph, Ave nue J,Hue 7 estvennen nos bureaux nous prier de faire part de .-es dole ancos au Service Hydraulique, sa fa mille tant tutaleoieul pmue d'eau depuis un mois. ~BlLlPiT8Kr m dsuz mois par les PILULES ORIENTALES IM HQIN qui dYfll<>pMQt, raiiVrmUseit, roeonttifaeol l-t Min, tffar#Dt IM tCilUM OMMMI de par.lrt ut donneol m boite a fracirox aœ bon point Blacfalaantaa yov la a*Mlt J.rUTttit" 45, UlErtigttir.fiW i forUurMstf •M touiaa botansM pri.rsiuMa nlen iteamera les articles suivants de toute fracheur des prix rduite : Chap4ux de paille fine ditallt, de toute, aapeees Chapeaux le laine d'Italie. Chapeaux Feutre d'Italie ltaptiste l'ine pour ehemisea 'i'ussor fil anglais ., Tussor (te soie anglais barres pour chemise V rotes Satin de chine pour tailleur Lustrine pour tailleur Colette pour tailleur Drlll merceris amricain (nouveaut' llrill iil blanc & union anglais Kaki Jaune anijlais extra qualit /ephir anglais sup pour chemises Une visite notre Maison vous convaincra de la bonne qualit de nos articles et d ; la modicit de no prix en comparaison avec cetu d'autres maisons de la place pour des articles similaires. jany Inc. uew.ork Si vous voulez protjjer jla peau de vos chauMures Si vous voulez avoir .un brillant Uifcaiit et durable. si vous voulez la couleur et la souplesse de ces ebaussures pendant longtemps empiovez la manpie lonotjram. Fabrique spcialement pour les dames et les qentle. nien du biijlit lile. Elle protqe la peau des chaussures contre rhianilit el la chaleur. Demandez la marque MonograiB c'est la meilleure de toutes les marques. Ge \NSEME Art poar Hait! %  —^. Couip iioyai Mail Sleaui Racket Company. Le i teamer liarn est atUndu ici lundi malin 31 vont an I, venant de Kingston et du* po ts du Sud % il repartira, te mme jow pour les ports du Nord do u se rejulru en Europe d' m teeiement. Port au Prince, le 27 Mars 1024 itobetts,DuUou ^rC'luc. Agents Gnraux ZIDAL LE ROI DCS TONIQUES, ;nfuse une vie nouvelle tous ceux dont Is Mnieesiuscepsrlciravau. tsxc< l, i i liej.racuondebilitantedespsyschauds.sux ANMIQUES-NEURASTHNIOUES-IMPUISSANTS r..„T""jfZ„. Z.. — -. sMsr.ni L. fLuoT* !.. IM I Baisas, fr.nco, 8? fr.ncs. ELIXIR duDOMNSl ar la I a^ult4t Udtsinr dt I i u Cooiiil'ian Sleanisliip Company lue. fapeur dirig par la Colombien Iteamship Compaiiy Inc. pour Compte de United Itatefl Sluppin;| Board. ue *ie .s courant, est attendu tort au t* iice le W) via les ports du Rio d II r* partira l llW jour pour Peth Gvdvs, Mi : yod *e, Jtmie, Cayes et Jarmei prenant fret et passagers. Son inne aire poar U retour bera u( t. r< ment /U. i ort a nue; u 27 Mar 11)24 •inifum atrmtat'ttni de .ABOHATI r "XIOAL". 11. %  oulsvsrsl • >AS>|f n vonto u.i. icn.-n, a--, M iiiisimacics GHB.I1U et Co, Ayants. Rhiiin ml C ^ /WEF HP M MF W #fi 1M0 2 Hue du Mayasin de l'Elut Mphone : 347



PAGE 1

El MAT IN Un Microbe dangereux le Strepfccocus tl'hidiams* est Mmetiqu, cet--di">, qu'il fail MtyM" les gencives. M (.Lmiiiiiil ttie v. A\2 Rue des Miracles ft de l'fcole de Stnoqr.ij li e ROBIN. Studebaker Big G I es recherches scientifiques entr priaea ;,uit ces dernires annes, par I ia et I • ,-ii\ daa Etala Unie ot l > oodi it n rtei lorl intressantr* qui doivent tourner au profit de l'humanit souffrante II n t pi fii.v<* nue le KlreplMOiis Vi dii„n i. e n.ii robe In nu lilique conn e on elle, se loge dans lea i i DM des d i, des amygdc les, du lube inteifinal, et Pe cet divi '11 ii 'Il n ntoie ?es u \\lui autres organea par la voie du ai p. Celui-ci les absorbe d abord, poia la* re• nu\ centre* oerveui cl crbraux i pradoieanl comme logiquement il faut |r supposer, des Intoxications gnrales te traduisent par certain in.uble n.eutal. < es nef. qui prcdent s'adressent reux l qui ne brossent pas leuis dnis I la rainte d'en foira saigner lei genre)!. 1 ne gencive qui saigne eel une gencive ir.alade. Le dentiste et l'examen baclro* lue (lin ni In eau?* le ca saignement. l'eut tre faudra-1*11 CO alli ibi.er la caue au Streplccoc n L'hygii e de la bouchi ei ve y nr i1 llemeni par l'i rage de I Ellxir 1 anlaire \NTl-l'Y o du Dr Waiic f>[ d apri la \\. L1ND8 i ne mesura salutaire pour viter la peor e alvolelra el la toxicit du Sln | li i ocus. A ces soins il fai dm ajouter le broasc < des dei>te avec la Ci u,e dentifrice AMi-l Y 0 du Dr Wait I le pouvoir antiseptique rsl une gs> Dlia pour la coi :ervaticn des dnia, Tu Iricants > 7he Antidater MFC< Sptingville N-Y. ER1E Co ISA 1 -mandez les &f '•cliantillons et Ifs |>rix-courftnts. Nous avons besoin d'Agents aciifs en Hati. On 'Irouvera Chapeau lean Barl pour tnfanls, aigieltes fantaisie pour chapeaux, plumes. fient* et fruits arti Qciela pour modes et rohes, voilettea des eabochona pour rohes et rh.i peaux, des peignea "coiffer, des brosses ttMe.des faux cols souples et empess suprieurs, del siarle rie, du laiton des calottes pour cha peaux, en sparterie. de la paille de foie par pices, du papier lettre, des enveloppes, des plumes, des cra jrooa, des fards pour joue', de la I .mire de ri/.,desextrils,des"colliera fantaisie, des dentelles et rubans.— On trouvera aussi du Champagne au thentique Carte d'or demi sec. du Cognac, du vin garanti pur lus de raisin, par gallon, du Saint Julien et du St Kmilion en caisse, des li queurs fines assorties, des couteaux de tables suprieurs. Reu aussi de petites poupas a hn march. Les cordonniers sont aviss qu'ils tronveront prix rduits des talons eu celluloide. Nota—Pour quelques jouis seulement nous otlrons nas vins en£harrique A des prix exceptionnels, prire de passer nous voir au plus tt.Ne pas oublier qu'on trouver toujours les produits Guilhaud et le Kola Ascen cio aux prix de fabrique. Timbres poste, timbres mobiles et papier tim bra. On trouvera ces mmes articles a ,'Tropicale" (Jrand'Rue 1738 mai son Incident Georges. Sept passagers en parfait tat peine quelques mois de service esl' vendre un prix exceptionnel. Toute offre raisonnable sera Lcceple, S'adresser L. PREETZMANN-AUGHHOLM Gnral agent Rue du Quai,Porl uu Prince sjimiiiiiiiitiHiiiimiiiMiiiiiiiiiiiiiiiiiiiMiiiiiiniiiiiiiiiiiRiniiiiuitiimRn • Le meilleur Cadeau (ire S votre enfant eit le volume Pour amuser nos tout petits de Frdric DORET n r tfouTtfi en proat fronait* tri* timplt daa Fblei de La Fontaine avec lea animant du payaEt toutea lei toi que la aana d'au mot aai d'au* paraaa lui acbappera, Il pourra racaarir. la comprendre de lui-mme. la traduction crole w aat en ntaid. ta aota daa toutaa aoa Librairiaa. Prix : Gde. 1 'HIWIIIUIIIIIIIIIIIIIIIHIIIlInllHHINIII SB. S t C3v (/; •- -r-. i v S D (Iode et Tanin) la fols TnlQue et Dpuratif. Anmie —Faiblesse gnr&U Croissance d Enfants Glandas —Scrofule Formatiez ds Jcanss Pille* Maladies i* Pdtebw Cnn oc. ";.t!. remplaa QoantaBmsmnt f \ r oavsa a nu . ? NUTN ......M.e.t'. u a § 'Heure e.s propice pour acheter des pneus Good Year | lepuii que 6ood fw 1 commena: i (briquer dl pneus, il D %  i jamiii cciMrde I" ioiliopep. Malj|n ; ci, le ri tle* pneus Good Ietr est rett^ plus \m% (|ue c!ui des autres pneus de qualit inlrieure. lehetei le nouveau typ d* ineu Good Year Cord ill Waatho Tread. "' obtenez d'eux loti > les kilomtres ijtt*OB en I mis dais leur abricalion. Tbe West Indies Tradnjg 1 iPorl-au-Prince (onaves f< p4!*ilien



PAGE 1

Tu 31RHCTEUR PROPlUBTAlRif Clment Magoire Bt VERNA 18M Rue Amrioeuno NUMERO ^(JCKN'TiMKb ,co rt">iK^rv*fVionJ LrtVa;, PAN AMtWCAN UNION AP* 19 1824 Il n'eslij l u,ue le sot qui .1 lircii^t',jtaict' qu'il t*lfprSvy: v ce mrite, soit ae cacher lu'imirnssi sottise, BOII a svonsiuii comme au meilleur de sou mrite. Quotidien ISLSPH >V No 2*: ANXtiE N 517S PORT^AU-PRINOE ( HATI ) SAM LDI 29 MARS 1904' Roules et Fouis de Lascahobas Hinchs et Bdre Ile Sn Etude critique de l'Organisation i 11 semble que dans l'excution de ces travaux, l'intrt du tlouv ernement et celui du travailleur qui videmment ne sont pas identiques, n'aient pas t suflisamment dfendus. La 3me section lu Pont du Fer--Gheval s'achve. Les autos passent et repassent celui de l'Artibonite. Un camion a russi arriver Belladre: les travaux peuvent tre alors considrs en tat d'achvement On peut donc, suis pousser la dbcle, critiquer le mode d'organisaUon qui a prvalu dans l'excution de ces travaux. Ecrivant pour le public, et non pour des spcialistes, nous sommes oblig des dtails pour plus de prcision. La Direction des Travaux Publics est reprsente sur les lieux par un assistant de l'Ingnieur en Chef. Au-dessous, un ingnieurassistant. — puis /ient l'ingnieur de la section, ensuite le Directeur Gnral des Travaux ou foreman f ;nral ; l'assistant de ce dernier,-e chef d'quipe, le major, les travailleurs, le carlier ou servant ;— le contrleur, les conlracteurs. Gomment fonctionne ce rouage? Arm de son plan, l'ingnieur de la section tablit ses ligues. Le foreman, suivant la distance ainsi iixe par les ligues, lance ses quipes. Chaque quipe a une moyenne de 10 hommes. Leur chef ayant reu les instructions ncessaires, agit. Le contrleur, aux heures dtermines, viendra faire l'appel des hommes. A cela se bor nera son travailL'assistant du foreman gnral fera le va-et vient sur toute la longueur o le travail se dveloppe. .Niais, quelle en sera la dure d'excution, — pour un Kilomtre de terrassement, par exemple Un a, ds le dbut des Iravaux, invent un mot de fortune qui ne disparatra pas de la littrature locale, c'est le verbe caler et son substaniil < clin . On a mme invent un augmentatif, lpan !.. i. i. Le foreman ou l'ingnieur arrive : les chansons font rage < %  M ijor Laurent, appuy ou sur tte bton ou etc, — la terre trembie sous les coups de pique.les brouet tes s'entrechoquent. Ouelle activit, mon Dieu • Mais I Ingnieur ou le loreman est-il a peine parti, — ah le cal ouest a lorce et vigueur, tout le monde devient clin, le soin meil gagne le cliautier. Et le chantier ferm, si vous vouliez faire une toute petite comparaison, vous en auriez mal au Cœur; compare/, ce qu'on devra payer pour 18 journaliers, un chi f d'quipe, un major, un carlier, un sous foremmau, un foreman, par j")ur, comparez avec 'ce qui a t tait pour la journe. Et lors de se demander si, en employant le systme des contrats, le pays n'et pas conomis au moins 1|4 pour cent de la dpense, et la Direction Gnrale gagn n le conoit bien, parce que ce procd, mis en usage pour la fourniture du gravier et le damage a permis d'aller vite, de contrler excution des contrats, et de d•arrasser la direction gnrale des rclamations si frquentes et si deV sagreables l'autre pointde vue .MM. Miussan et Houzier, contra leurs, ont montr, jusqu' l'heure o ils ne purent plus conUnuer, combien le s.si ne des contrats, en engageant le contractent tacilitait la marche d'un travail aussi aride que celui qu'ils ont excut de Las Gahobas Wandever. Lorsque la Direction t0, 0 I M tl aura aujourd'hui rduit i 110.000. Les iaduetriea ita i innoi qui ivaiael pris nu dveloppement considrable pemlant la guerre, mais qui tl puis avaient connu une crie OOl rapril leur e^'ir, .1 nombre de UOUi II"' exploitations sont %  n construction, dans le Sud priociptleme La lui m ta c in n %  %  i il" bien | i restant dficitaire aVat^ejnliore Les importation* sm.i daS^bh Lies I|I> 27 milliards de [il i c W > i 1 en lriso e mouvement d'Indu tr ditation, 'Agriculture, h rorganisation du ervice des voit* ont en inr^me temps l'ohj i de loui s Koina. Attaai le trafic l'eal i ivel >p I" matriel s est amlior, et le dfi % %  il ferroviaire, graca un eonirle iatellifonl et a util a pr que lip iru. Comme (m l" voit, h nergie in. dompUlile du Mu— ilioi a au i n >n i*r un lan nouveau a l'a Iministra lion de son pays et dsormaii l*>n peut envisager l'avenir de l'Italie avec cuiifiaucc. L'Italie rgnre griot au Fascisme ** Le dernier recensement de l'Unir 6 accuse une population de40 million 3 U'tubilanls contre 35 millions eu ra .a g > ne ti mUaiiopoe phy-iijue* mai' en teU-. wm..te du" B JUVMU dvel'.fj ment territorial, du ai brovineea a* |ui % %  d I depuis le Traite dt Nersailles. Le Kacieme depuis son aw'-nement a mis ce grands pavs eu voie d-i x< • 1 renls progrs. LeUificit du budget oi.UULi .1 e 1 f leduil ..•\6 4 II %  lUrds de I la circulation Juin •iaur 'vt >uc i-u4ui d SI J Questions Gonomiqucs & agricoles Suite & Fin) Igr L 1 Roy, diovalier de la Lgion i'hoimnir S. Km. le car lin il Dub lis, olficiellement dlffii par le ffranl clnncelier dfl la [>gion l'honneur, a remis, le H I' v, i ir, i a insignes le chavali r de csl ordre Mgr l^e ROYI %  Tchevqu • de Carie .iinrieur gnral des Pores du Saint-Esprit. La rraonte fut lieu I tos le grand silon de l'arch ^vch. en prsence Je la commission perm i amt d I \ss %  u cardinaux et archev tu M de Frao 11 S. E n. le carduMl Lucon. NN. SS. Chesnelong. Ni gre, Clio it et Dari. Etaient pi aussi : Mgr Berri, archevque latin de Bas* dal, Mgr Neveux, auxiliaire de Reims, et le R. P. Janvier. S. limle car Imal Dubois l'Iicitait tu nom de tous, le nouveau l jionnairo de la distinction lionorifiq M dont il 41 lit l'oi'j -t et q-ie ses lonzs servi'' envers la Fre 1c et 'bjliie avaient ai bien et puis lon/t >mpa m nie. Fuis il pingla le ruban t sur la soutane du vaili ml missionnaire qui, api n Tce Son Cmineuc • t vnrs coll„'ue;, ii f ci lesi im ni rejaillir sur toute sa grao le i ndle re* hgieuse l'iionneur que lu nat le gouvernement de la Flpu* bliqua par les mains de l'arclievque de Paris. Vari ls Dimanche Pour la dernire lois Mathias Uk\ 1er ''i 21 me pisodes La Marinu francise lo .il ne ," 1 o a e < 2 UJ %  i, i\ i men ica, eaux <\ ii .i la veille de M trouver I ice S-Ca t 1 1 i mine d i colon , tels I France, l'Auflaterce, ont fait i irta pour aortir d • l'impaaae, assurant dea re<~ i ircai d'appi i onnemenl autrui q ie lea El ded %  u. ''lu iuura plant iti ma onl i, 11. ur %  %  .1 LOI : iura colo des r muIsa H mil i il mincis qu'on crie encore : lare i t al I MI lad wtrts britaaniq i ta M aot mil d'11 IOI I i> lur b VIT i cet et n de i i >•' %  • i • '-t ail que la C itton Bro* i s iajoe i> ti n .i qui groupe les e i irta, a I l'iiriiva. Bile p -> la un c ipil il loua* cril i environ i0 000 livrea al ling, i n eu inr lea fta U pi i de la li [ui l ilion dot o^ iralions vanta de col m gyptia i l r.t ii ir le Gou ut, u ntion de i mitai • de livres pour ten Ire le plua rap • dment possible le champ eot|nnier o rien Ironl a'appn sioai Ita usines un •i On eap ir • qu i prs de !Hl touoaa de citon ar int i >ui nies p_ il'empire. D'autre parti la rranee de son eut 0 ne. L'Associalinu i il i n i. %  • qui] int form i poursuit le mme but <|ae la ColtOfl G 0 vring Ajaociatiiiu ayant une dispoatbitite de i 1300.000 rranea,d ml lt mut est fournie par une BOUScription de I \.\A\. fraoaia. Il se-nii a que mdar cea afforta, g cun rsullil s iii-i.i ,.ifit n'ait t obtenu, \ au }U| Il pal 1-s lignes li liv ioi i l'.u. l'Afriq le du V.r.l r endant l't que La B ilonnier reoit i i|ii m il il : cli Ue.ir qui lui est n a re. M 'ilea pl lie* aonl ingufHaaatea p mr celle plante psadaat celt.; aaiaon. Elle no pent, par suite i ASra cultive qu'an terre irrigue ou atla se trouve en concurrence aveu d'an tri lions tout autant et pai foia mm • piui rmunra riose. D'antre part, la priode pendant I i [Uel M itiOB bnficie d con liti m11\ u I rduite a certaines annes par des files tardives u printempi sa dea ph nom i |uea nuiaiblea de tin de aaiaon qui eo a tromettenl la r M alsa St en outre une m iin ,i livemant peu abon* danle ne peuvent par aattre une plus gra i le extanti m d %  li u. ait, Kii Tuniaie, on est rest h la p %  ode d'aaaeJ i.ii Ufl %  deux centres col mniers se sont cr e,un h Orlanavilla da 1 alle du Gbelitr et l'autre en Oranie, la production annuelle il' passe peu une centaine dt-, tonnes Au Mime notre Installation ente n'a pu encore pei mil d ob> Iii i r le rsulliili | nti'|iieK t Pour l'Afrique l li cfdanl d< perspectives d'avenir sont meilleun s les essais de culture du cotonnnr qui \ ont t effectus ont port Ut s sur des lei : i , les aulr s il |en • i devenir un liiciioii i oti nnire de 1 cinq i oi.l pu" i d la guerre 11 tpoi .non annuelle n tonne L odga tour i. il le I cea quanlil %  proviut de .... Il N n eu une di i inu t 'lue a ijualques uauvaiiea rcolte et aunout aux .me 1rs lilaturea %  as %  \ii 11 ta E i itoriala tran'' I eu p irticul er dans la rl i T • h lexlile trouve ili u favorable. Mais il est i us d'vaoaa:it un obstacle praaqne imi sur nouler al ne permet> i; ai port ition du produit. t Lea \'iiili"s franoeiaee eu proil de p iites quantit. > Dini. jusqu'ici, il n'y B rien d'asSllli'. t ma de vaale lendi)aa du i ihee qui, par leur nature ,i ivi' n ir dea l'Iaulos rniun d ilunner de rende* ment propre sans le secours le l'ir.i i i 11 il t o le Cotonnioi donnerait un rendement ap: ible. Pourquoi napaa ntiliaereue ti-rres, voua n ipri lairea ; et roua, capita., po quoi n j <-n^ >+ %  ue' par ainsi, la S0B> Rance du Gouveroemaot et du feupie Hatien P. I). PLAISIR U. S. H. \ memore i mou Sportive H dtienne, din. m he m dio a B haurea, chez Jo VVooil j — H ma it de i ii. rab du -'is roua nos n, e.nbres acolaires aont ni, i ce. crcUirej D. .Y Sjlv g "- i V*


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06181
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, March 29, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06181

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text

Tu
31RHCTEUR PROPlUBTAlRif
Clment Magoire
Bt VERNA
18M Rue Amrioeuno
NUMERO ^(JCKN'TiMKb
- ,co
rt">iK^rv*fVionJ LrtVa;,
PAN AMtWCAN UNION
AP* 19 1824
Il n'eslij l u,ue le sot qui
.1 lircii^t',jtaict' qu'il t*lfprSvy:v
ce mrite, soit ae cacher lu'i-
mirnssi sottise, boiI a svons-
iuii comme au meilleur de
sou mrite.
Quotidien
ISLSPH >V No 2*:
ANXtiE N 517S
PORT^AU-PRINOE ( HATI )
SAM LDI 29 MARS 1904'
Roules et Fouis de Lascahobas
Hinchs et Bdre
Ile Sn
Etude critique de l'Organisation
i
11 semble que dans l'excution
de ces travaux, l'intrt du tlou-
vernement et celui du travailleur
qui videmment ne sont pas iden-
tiques, n'aient pas t suflisam-
ment dfendus.
La 3me section lu Pont du
Fer--Gheval s'achve. Les autos
passent et repassent celui de l'Ar-
tibonite. Un camion a russi ar-
river Belladre: les travaux peu-
vent tre alors considrs en tat
d'achvement On peut donc, suis
pousser la dbcle, critiquer le
mode d'organisaUon qui a prvalu
dans l'excution de ces travaux.
Ecrivant pour le public, et non
pour des spcialistes, nous som-
mes oblig des dtails pour plus
de prcision.
La Direction des Travaux Pu-
blics est reprsente sur les lieux
par un assistant de l'Ingnieur en
Chef. Au-dessous, un ingnieur-
assistant. puis /ient l'ingnieur
de la section, ensuite le Directeur
Gnral des Travaux ou foreman
f;nral ; l'assistant de ce dernier,--
e chef d'quipe, le major, les tra-
vailleurs, le carlier ou servant ;
le contrleur, les conlracteurs.
Gomment fonctionne ce rouage?
Arm de son plan, l'ingnieur de
la section tablit ses ligues. Le
foreman, suivant la distance ainsi
iixe par les ligues, lance ses qui-
pes. Chaque quipe a une mo-
yenne de 10 hommes. Leur chef
ayant reu les instructions nces-
saires, agit. Le contrleur, aux
heures dtermines, viendra faire
l'appel des hommes. A cela se bor
nera son travail- L'assistant du
foreman gnral fera le va-et vient
sur toute la longueur o le travail
se dveloppe. .Niais, quelle en sera
la dure d'excution, pour un
Kilomtre de terrassement, par
exemple
Un a, ds le dbut des Iravaux,
invent un mot de fortune qui ne
disparatra pas de la littrature
locale, c'est le verbe caler et
son substaniil < clin . On a
mme invent un augmentatif, l-
pan !.. i. i.
Le foreman ou l'ingnieur arri-
ve : les chansons font rage < M i-
jor Laurent, appuy ou sur tte
bton ou etc, la terre trembie
sous les coups de pique.les brouet
tes s'entrechoquent. Ouelle acti-
vit, mon Dieu
Mais I Ingnieur ou le loreman
est-il a peine parti, ah le ca-
l ouest a lorce et vigueur, tout
le monde devient clin, le soin
meil gagne le cliautier.
Et le chantier ferm, si vous
vouliez faire une toute petite com-
paraison, vous en auriez mal au
Cur; compare/, ce qu'on devra
payer pour 18 journaliers, un chi f
d'quipe, un major, un carlier, un
sous foremmau, un foreman, par
j")ur, comparez avec 'ce qui a t
tait pour la journe. Et lors de
se demander si, en employant le
systme des contrats, le pays n'et
pas conomis au moins 1|4 pour
cent de la dpense, et la Direction
Gnrale gagn de temps ?
Le tiavail excut par le syst-
me des contrats n'eit pas t .dus
mal excut, parce qu'il n'eut pas
supprim l'action indispensable
des ingnieurs et des formen. i >n
le conoit bien, parce que ce pro-
cd, mis en usage pour la fourni-
ture du gravier et le damage a
permis d'aller vite, de contrler
excution des contrats, et de d-
arrasser la direction gnrale des
rclamations si frquentes et si deV
sagreables l'autre pointde vue !
.MM. Miussan et Houzier, con-
tra leurs, ont montr, jusqu'
l'heure o ils ne purent plus con-
Unuer, combien le s.si ne des
contrats, en engageant le contrac-
tent tacilitait la marche d'un tra-
vail aussi aride que celui qu'ils
ont excut de Las Gahobas
Wandever.
Lorsque la Direction fait entreprendre elle-in'ne ses
travaux, il lui reste la (acuit d'an
ordonner la reprise s'ils ont t
mal excuts, d'en relus.t le pne-
n 'lit, de briser le contrat, d'o
perte de temps, mus peut-eUe
avoir rainJrjrotin-KMlvinen s,
quand elle s'adresse des conlrac
teurs intelligents qui,von i 11 b i 11
coupgagner, straiUqui.il loi a
taire bien, employer le plus de
moyens de transports et I ouvriers
ncessaires la distance cour-
rir '
Le cas d'un ouvrier li ibil
vivrj de sa'petite journe a ii. 2,
nert pas celui d'un h i uni | n a
des responsabilits et qui sait lu m
I i'iI ne pourra gagner beaucoup
qu'en peinant beaucoup.
Dr UEPESTRE.
(La fin (Mjtrochtn n m i ).
moins da 80 mitli i*l da tir i
j i ivier !'--1 n i n'' ' !i a ura
i| ii avait allai il >t0, 0 I M tl aura
aujourd'hui rduit i 110.000.
Les iaduetriea ita i innoi qui ivaiael
pris nu dveloppement considrable
pemlant la guerre, mais qui tl puis
avaient connu une crie OOl rapril
leur e^'ir, .1 nombre de UOUi II"'
exploitations sont n construction,
dans le Sud priociptleme
La lui m ta c in n i il" bien | i '
restant dficitaire aVat^ejnliore
Les importation* sm.i daS^bh Lies i|i>
27 milliards de [il i c W > i 1
en l nu elles mme-; de If mil iardl
9 et demi.
Le (iouvernemenl Fa a mis
a miin tout. tandis.i| l'il th\ >riso
e mouvement d'Indu tr ditation,
'Agriculture, h rorganisation du
ervice des voit* ont en
inr^me temps l'ohj i de loui s
Koina. Attaai le trafic l'eal i ivel >p
I" matriel s est amlior, et le dfi
il ferroviaire, graca un eonirle
iatellifonl et a util a pr que lip iru.
Comme (m l" voit, h nergie in.
dompUlile du Mu ilioi a au i n >n
i*r un lan nouveau a l'a Iministra
lion de son pays et dsormaii l*>n
peut envisager l'avenir de l'Italie
avec cuiifiaucc.
L'Italie rgnre
griot au Fascisme
** Le dernier recensement de l'Unir6
accuse une population de40 million3
U'tubilanls contre 35 millions eu
ra .a g > ne ti
mUaiiopoe phy-iijue* mai' en te-
U-. wm..te du"bjuvmu dvel'.fj
ment territorial, du ai
brovineea a* |ui d I
depuis le Traite dt Nersailles.
Le Kacieme depuis son aw'-nement
a mis ce grands pavs eu voie d-i x< 1
renls progrs. LeUificit du budget
oi.UULi .1 e 1 f leduil ..- \6 4 II *
lUrds de I la circulation Juin
iaur 'vt >uc i-u4ui d SI j
Questions Gonomiqucs & agricoles
Suite & Fin)
Igr L1 Roy, diovalier de
la Lgion i'hoimnir
S. Km. le car lin il Dub lis, ol-
ficiellement dlffii par le ffranl
clnncelier dfl la [>gion l'hon-
neur, a remis, le H I' v, i ir, i a in-
signes le chavali r de csl ordre
Mgr l^e Royi Tchevqu de Carie
.iinrieur gnral des Pores du
Saint-Esprit.
La rraonte fut lieu I tos le
grand silon de l'arch ^vch. en
prsence Je la commission perm i
amt d I \ss u cardi-
naux et archev tu m de Frao 11
S. E n. le carduMl Lucon. NN.
SS. Chesnelong. Ni gre, Clio it et
Dari. Etaient pi aussi : Mgr
Berri, archevque latin de Bas*
dal, Mgr Neveux, auxiliaire de
Reims, et le R. P. Janvier.
S. lim- le car Imal Dubois l'Ii-
citait tu nom de tous, le nouveau
l'jionnairo de la distinction liono-
rifiq m dont il 41 lit l'oi'j -t et q-ie
ses lonzs servi'' envers la Fre 1-
c et 'bjliie avaient ai bien et
puis lon/t >mpa m nie.
Fuis il pingla le ruban t
sur la soutane du vaili ml mis-
sionnaire qui, api n t-
ce Son Cmineuc t - vnrs
coll'ue;, iif ci lesi im ni rejail-
lir sur toute sa grao le i ndle re*
hgieuse l'iionneur que lu
nat le gouvernement de la Flpu*
bliqua par les mains de l'arclie-
vque de Paris.
Vari ls
Dimanche
Pour la dernire lois
Mathias Uk\
1er ''i 21 me pisodes
La Marinu francise
lo .il
ne ,-"
1 oae < 2 UJ
-
i, i\ i men ica, eaux <\ ii
.i la veille de m trouver I ice S-Ca t
11 i mine d i colon , tels I
France, l'Auflaterce, ont fait i
irta pour aortir d l'impaaae,
assurant dea re<~ i ircai d'appi i
- onnemenl autrui q ie lea El ded
u. ''lu iuura plant iti ma onl
i, 11. ur . .1 loi : iura colo des r
mu- Isa H mil i il
mincis qu'on crie encore : lare i
t al I mi lad wtrts britaani-
q i ta m aot mil d'11 ioi I i> lur b
vit i cet et n de i i >' i '-t ail
que la C itton Bro* i s iajoe i>
ti n .i qui groupe les e i irta, a I
l'iiriiva. Bile p -> la un c ipil il loua*
cril i environ i0 000 livrea al
ling, i n eu inr lea fta U pi i
de la li [ui l ilion dot o^ iralions
vanta de col m gyptia
i l r.t ii ir le Gou
.....ut, u ntion de i mitai
de livres pour ten Ire le plua rap
dment possible le champ eot|n-
nier o rien Ironl a'appn sioai
Ita usines un
i On eap ir qu i prs de !Hl
touoaa de citon ar int i >ui nies p_i-
l'empire.
D'autre parti la rranee de son
eut 0 ne. L'Associalinu
i il i n i. qui] int form i poursuit
le mme but <|ae la ColtOfl G 0
vring Ajaociatiiiu ayant une dis-
poatbitite de i 1300.000 rranea,d ml
lt mut est fournie par une bous-
cription de I \.\a\. fraoaia.
Il se-nii a que mdar cea afforta,
g cun rsullil s iii-i.i ,.ifit n'ait t
obtenu, \ au }U| Il pal 1-s lignes
li liv ioi
i l'.u. l'Afriq le du V.r.l
rendant l't que La b ilonnier reoit
i i|ii m il il : cli Ue.ir qui lui est
n .....a re. M 'i- lea pl lie* aonl in-
gufHaaatea p mr celle plante psadaat
celt.; aaiaon. Elle no pent, par suite
i ASra cultive qu'an terre irrigue
ou atla se trouve en concurrence
aveu d'an tri lions tout autant
et pai foia mm piui rmunra riose.
D'antre part, la priode pen-
dant I i [Uel M itiOB bnficie
d con liti m- 11\ u I rduite
a certaines annes par des files
tardives u printempi sa dea ph
nom i |uea nuiaiblea de
tin de aaiaon qui eo a tromettenl la
r M alsa St en outre une
m iin ,i livemant peu abon*
danle ne peuvent par aattre une plus
gra i le extanti m d li u. ait,
Kii Tuniaie, on est rest h la
p ! ode d'aaaeJ
i.ii Ufl deux centres col m-
niers se sont cre,un h Orlanavilla
da1 alle du Gbelitr et l'autre
en Oranie, la production annuelle
il' passe peu une centaine dt-, tonnes
Au Mime notre Installation
ente n'a pu encore pei mil d ob>
I- ii i r le rsulliili | nti'|iieK.......
t Pour l'Afrique l li cfdanl d<
perspectives d'avenir sont meilleun s
les essais de culture du cotonnnr
qui \ ont t effectus ont port Ut
s sur des lei : i , les aulr s
il |en
i devenir un
liiciioii i oti nnire de
1
cinq i oi.l pu" i d la
guerre 11 tpoi .non annuelle n
ton-
ne L odga tour i. il le I
cea quanlil provi- ut de
.... Il n n eu une di i inu
t 'lue a ijualques
uauvaiiea rcolte et aunout aux
.me. 1rs lilaturea
as
\ii 11 ta E i itoriala tran-
'' I eu p irticul er dans la r-
l i T h lexlile trouve
.....ili u favorable. Mais il est i
us d'vaoaa-
:it un obstacle praaqne im-
i sur nouler al ne permet-
> i- ; ai port ition du produit.
t Lea \'iiili"s franoeiaee eu pro-
il de p iites quantit. >
Dini. jusqu'ici, il n'y B rien d'as-
Sllli'.
t
. ma de vaale lendi)aa
du i ihee qui, par leur nature
,i ivi' n ir dea l'Iaulos r-
niun d ilunner de rende*
ment propre sans le secours le l'ir-
.i i i 11 il t o le Co-
tonnioi donnerait un rendement ap-
: ible.
Pourquoi napaa ntiliaereue ti-rres,
voua n ipri lairea ; et roua, capita-
., po quoi n j <-n^ >+ voire argaut. Le commerant tou-
jours |ii. li Si herclieril"s dbouch*,
nellrul, il irj a pis de doute,
(Je arait du Irava cr et qui
empcherait noacooeitoyana d'aller
ailleurs chercher leur esiatenco.
.Nous a\ .us fait remarquer plu
b i i! i i obien le Brsil l'ail des ef-
i ni pour upei un rang digne
parmi lea produi leurs du coton;
pourquoi De paa I imiter, lui dont le
( tf riva i ' avi g le ntre sur lo m*r-
i '
i.. da l'uvre h entrepren-
dra n r le [uod ma oa seul mot :
Urbanisation", organisation dtna
1 iquella lea i.....voira pub ica et l'ini-
ti i iva prive on chacun nu n'de par-
i r a remplir.
Le liouvcivanamenl qui a-: montra
i d I avenir ii^ii. oie du
Paya n b isitura paa, certes, a donner
i aon oncoura ceux qui veulent
euli i H-' Vritable iruvra
de ici'veinent national. Car il a
n m ' dment eempria que le paya
uvail d'une ariauae organisa-
tioo agricolu, maia, Il a aueai com
pria i aal lui qui doit la crer,
ipant lea rTorte et les con-
M u eatta tin. et
h-ii ilaul i puii le
h i. ,, prp iics viendront a leur
lo mi di 1er i oeuvre.
Lne arm i| de techni-
ll d'tre formel,
ra p 'in lo igtempe ftira
i, i i i veutualil
L ta I cette arme se trouva
plan ua Doeteur un artagroaoml'
que qui, nous l'espi "H-, lera tou
. riorti pour tte eu-
inl t d u ini-ation,
on plus pr ii ux al eo >ue-
' par ainsi, la S0B>
Rance du Gouveroemaot et du feu-
pie Hatien
P. I). PLAISIR
U. S. H.
\ memore-*
i mou Sportive H dtienne, di-
n.m he m dio a B haurea, chez Jo
VVooil j H ma it de i
ii. rab du -'is
roua nos n,e.nbres acolaires aont
ni,
i ce.
crcUirej D. .Y Sjlv g
"-
i V* *


r.FMAm
w
Correspondance Rouletabille
Port au Prince, le il Ma I I. i
Au Directeur du journal M l Malin"
E. Y.
Muii chi r Di
Dans foire No. du i\ le ce mois.
vo H avei reprodoil un entrelilel Annales Capoises'' annonant U
bndiction du Cercle Catholique
"S l'iir Thrse de l'Enfant Jsus"
le pre-mc du gtnrt en Hattt {tic)-
Je ne sai i "i l'auteur de la note en
teni parler de la socia ion qui vient
d'tra fonds "u du local retemmeu
construit iji Ace l activit du 'r!
Julio.
S il s'agit de l'association, nous
rappellei'.ns 11 brillante sovitique
fut le Garcia Catholique le Port au
Pline, il M nombreu-es
annea etfabail paratre une H me
d'une belle tenue lit i- rain ; nom di
mus au*i que depuis t !H)>, gie-. au
dvouement et au zle apostolique du
Kvrend Pre P. M. l'ouquet, cur
de Jremie, qui I on doit tant
duvres intressantes ( association
des Petites Sur des Pauvre! ; cole
urbaines et rurales, etc. ). le < hef
lieu de la Grand'Ause pu? d un
Cercle Catholique dont le vaste local
abrite, depuis quelque temps, une
cole pour les enfants pauvres-, dont
le personnel est rtribu par le digne
chanoine honoraire et vicaire gnral
Pierre Marie FOI CjCKT.
Noua somme heureux d'apprendre
l'existence d'un Cercle Catholique
au Cnp Hatien. C'ett un exemple a
imiter dans les autres centrai impor
tants du pavs ; et ce, dans li trt
u.i.r, 1 et intellectuel de nos jeunes
gens.
B ncres cordialits de votre
Timothe PARET
Parisiana
I d piopramme aussi riche que
vari atti nd ta public demain soir
u l'ai >aoa, car, outre le nu t i'!-(,de des Mystres le
l'iris v : Son Altesse Pleur de
M i ii tera sir liMTanl-1 grand
r m' i inmatorrnohique de Gas-
ton I. roux : Rouletabille chez 'es
B 'i. u Bn, d'un m >\ ruisme
demi ir c-i.
.\yaol -I i'i donn ni ap iru du
prologue et du premier pisode
de ce drame b tnaationn*1. il n tua
suffira, pour ass u i- nos lecteurs
du sur Usa de ce c't 'I- I'ob ivre, de
ili QueceHImeat I; troisime
d'une srie du m me g -tire rjui a
tenu en h il an le public pariai va
conquia par le* aventures exlraor-
dinair 's de c i hroa du gran 1 ro-
mancier I uilletoniste
Fi
A la sfh- 'le la tri tFarticks
tin, iau8 la signature du Dr D
pealri, ceint 11 a ru u (a kttre w*i
vanU du Dm ''car Gnral iet
Travaux Publiai
Rpublique d Hati
Direction Gnrale des Travail\
Publics
Bureau de I Ingnieur en Chef
Port au Prince, 19 Mars 11)24
Monsieur le Docteur Bd Dpestre
Port au Prince, Hati
Monsieur le Docteur,
Je suis touch du bel article que
vous n\e/ crit sur les travaux que la
Direction Gnrale fait entrepren
dre duus la rgion de Las Caho!
Je vous en remercieinliniment. Vous
ave/ prouvJne fois de plus votre
admiration pour tout M qui doit con
triboer l'volution et au progrs de
votre Pays. De plus, vous av.-/ mon
tr tous votre esprit d'impartialit
et votre sens d'apprciation dont je
ne puis que vous louer. La Direction
Gnrale do Travaux Publies est
heureuse de vous compter parnv
ceux qui apprcient tout ce qu'elle a
ralis et compte raliser pour le
plus grand bun de la .Nation liai-
ti-'iine.
Recevez, mon cher Docteur, mes
maill.uies civilits.
(S- A. L. PAR80NS
Commander (C. B.C. ) U.8.N.
Engineer in Chicf.
Les Assises
Le nomm Benotl Louis-i.li
jii : r il assises a t
nimes a I m ia de prison.
L'accus tait dtendu par Ma
Maurice lvarc .
Lumli sera jus, Viljean Bienaim
accus da viol sur la personne de la
mineure Fleurenseinl Charles
Zphyr a l choisi
d'oT.i 'ej/3"r prsenter la dfense de
raccuifT
Par Cable
Nouvelles Etrangres
|rri?fl su re di- M|)r Jan
i H tlgramme du Gap annon-
ce la prsenc i en cette ville de Si
I randeur Monseigneur Alcjandro
A lolio Nouel, Archevque de
Stiito Doinin/o, qui vient assis-
ter au sacre de Monseigneur Jan.
Mgr Nouel quidevait laisser leGap
ce matin ara ici cet aprs-mi li
Port-au-Prince est heureax de
poss 1er l'minent prlat qui n'a
pas hsit entreprendre un vo-
yage peu corrrno le pour donner
une nouvelle preuve de sa svm-
patliie au Clerg et au Peuple
d'Hati
La population de Port an-Prin-
ce saisira cette occasion pour raa-
inlest* r l'illustre visiteur toute
^'admiration que lui mrite
T>eHo vie de Pasteur et de Patriote.
Nous prsentons Mgr Nouel
nos respectueuses salutations et
lui souhaitons un sjour agrable
parmi nous
Depuis hier Nos Seigneurs
J. V. M. Pii hon et J II, Morice
ArchevqueEviiue des Gaves
et Eve jue le Tabs sont ici. Mgr
Kersuzan est arriv hier soir.
Nou prsentons Nos E?8"
aues. nos meilleurs compliments
e bienvenue.
De nombreux prtres des autres
paroisses de la Rpublique sont
venus assister au sacre de Mon-
seigneur le Coadjutf nr de Mon-
seigneur i'hvque du Gap.
lentement les Navires
Le steamer Panama ayant laiss
New-York le 15 du courant est alleu
du l'ort au Prince demain matin,
en route pour Cristobal, C. /.. aprs
le dbarquement de sa cargaison.
Le steamer (ion. Gorgas attendu
de Cri-tobal. C /. mardi ter avril
prochain, prendra la mille pour N.
. directement
Le tapeur Carna parti de New
Y irh Il du c 'tirant est attendu
la Capitale iO|30 rt.avec lui) tonnes
de m rcli ndises et M MCS de coi-
respondani e. Il repartira le mArne
jour directement poui Curaao.
L' Paquebot Prias der Ned-rlan-
den est parti de .\. York le 28 crt
pour tout les poils h.itiens.
Le paquebot Commevvijne venant
deCUracao est attendu ici le 8 avril
prochain, en route le mme jour di-
rectement pour New York, prenant
fret pour New York et p-uir l'Euro-
pe, via New York.
Le bateau a moteur Rhea est parti
d'Amsterdam la 13 courant et set
attendu la capitale vers le I t pro
chain, il continuera mme jour pour
Stnli.i^o de Cuba, Petite Cari i >s et
Puerto Cortes.
1 mer M iiti s I uses N vv
Viik le ii du courent eu route pour
tous lMportsbaitiens.ll set attendu
Port au Prince, le lundi SI Mus
courant.
La steamer Holivar laisse New Y.
aujourd'hui samedi 29da courant en
roule pour Port au Priui.e via la
ports du nord. Il sera a quai la 9
avril prochain.
L's graodea lignes de la
politique hraoaite
PAHIS Sous le litre Senti-
ment de II. Milleraud ". entre an
matires dbutant ainsi Nom som
mesaut'i arr ceqoi suit'*
" Le Slatin publie la note Mivao
te : Les grandes lianes le 11 po ti
que franaise ne peuvent en aucun
cas tre changes pour aucune rai
sou sauf da is le cas o e piv-u
eipri'ner.'.ii clairement sa volont.
Le Prsi lent de li Republ que a la
certitude que vl roiocar cou titue
ra un nouveau cal net qui co ilinue
n suivre la politique l'eriie en
atTairas et i : veillera Pap
plieation de l'ordre el de l'co i >mie
dans les allaiits intrie ire*.
La I'imii ne peut raeuor la
It i li r svanl le paiement complet
des r > (i i r i i> u d Bu se qui
sencerne ;es ado'-s iutrieuree, la
! 'raii :i- du quilibrer sou b idget,
s'abslenir d' iiipruuts et u'ennepren
dre aucune dpense qui ne soit cou
verte pal des revenus quivalents.
Due Exposition Iranaise
New-York
PAHIS Tous les prparatifs re
latifs a l'Btposition franaise qui
doit a.oir lieu New Yoik eu Avril
et Mai sont termins Les produite
et articles expo.-er seront < iie-s
en "Amrique par les piquebits
' Koebamoeau Obieagn '' et
" Pans ".
PARIS Cent cinquante maisons
reprsentant tout ce que l'on comp
te le mieux dans les diverse* indus
Ln politique trangre M. Hue Donald
LUNDKLS R^ondanl aux divei
ses critiques de sa politique trange
re, M. Macdi.nald a ^"isi l'occa>ion
pour dmentir calg riquement que
le gouvernement avai tent dinlluen
cer les experts de in lommission
des rparations
> ,KiS M. Macdonill a reu les
ex pris qui sont venus samedi
Londres mais ces deniers ne dsi
raient que certains dtails sur cer
laini points et ne demandrent ni
ne reurent aucun avis du gouverne
meut ni de lui mme aprs nvoii d
clar que le gouvernement sera prt
consulter les autres gouvernements
sur une institution politique coramu
ne aprs qu'il aura pris connaissin
ce du rapport de experts:le Premier
dit : supposons que iiojs russis
sions il d brouiller les difficults les
plus pressantes,nous pourrions alors
mettre nos force la disposition de
h Socit des Nations pour grouper
toutes les nitions du monde en vue
d'une gn.nde confrence sur le d
sarmement Mais moins que nous
avons une politique claire et bien d
finie, nous n'arriverons pas un ri
giemeul pouvant fjrmer la base de
quelque chose de plus grand et de
plus salutaire pour 1 humanit ".
11. Macdomld a pjursuivi disant
qu'il n'esprait p*s q e la France
put obtm>r une seeorita plus compl
te par le moyeu de pactes spciaux
pour la raison q i aucune nation de
quelque importance ne consentira
jamais les signer.
tries exjosero >t ; 1rs principaux cou Nniivnlloc ffiVlKSA
t.i r, de Paris assisteront a I -.> .lOUYeiieS UYerSVS
s lion avec les pnciptuv collabora
leurs et mtonsquina qui nontreront
.es dernires ciatiois del m>h
(jniaia maisons de noit, quiaia
maisons de parfumerie et vingts la
br.cints de soie l >.it galement pr
tie des exposants. Le gouveriemmt
l'anais en/erra une tapisserie e.:>
me a .")0 OJJ dollars somm p '>eiii
a la nation amricaine ainsi qu'une
c)llc:tioi de porcelaine de S-vrei
ec une col ection de meubles rseou
verts de tapisseries provenant de la
anuCacture nationale de Beau vais.
Puni- lu itabilit linaneilre
de k'iUemagne
PARIS Les sous commissions le
Il banque et du budget ont tenu dee
r'unions pour terminer l'examen de
certlins dtai's qu elles ont itudis
pour la stabilit tinan -ire e' cono
mique de l'Allemagne Le cornue
Di.vesa. pouram-i dire, en mains
tous les lments n.t> m s pour ter
miner son nppoit aliu de le prsec
1er la commission des rparations
Les proobaines sances des sous com
missions ne modilieront en aucune
manire les cne usions des experts,
tuuielois il faudra peut-tre d autres
dlibrations pour facili'er la rduc
tion ds certains points du texte.
PAHIS M. Poincar a rponlu
a la protestation de rclidcherine,
ministre des aTiir s trangres tes
soviets russes co itre la raikiU > i
pir le pirleaiiit fraugm du trait
laissiitla souvera net deli
Ktumaaio sur la Bjssar.ib'.d |vl. Poin
cir a expliqu que le parlement
franais avait simplement ratili le
trait parce qu'il considrait le diff
rend comme tant un obstacle l'
tablisseineut de bonnes relations en
.re l'Angleterre t la ltussie.
LYONL'aviateur Situait Macla
r mi a pris hier matin son vol pour
Home, deuxime tape de son v >) i
ge autour du monde.
Ch'l l'A ( Vecchia ) M. Stuart
Maclaren est arrive de Lyou > heu
ras tfi hier, il reparma ce m itin
pour Home.
COBLBNUB Les recettes doua
nires des territoires occups sont
n augmentatiuu constante et attei
gneat pour les iO premi.-rs jours de
Mars une moyenne quotidienne d'un
million de mai ks or.Les recettes de
la rgie des chemins de 1er du 10 au
tu Mars alteignj.it une moyenne
quotidienne de 6 millions Ojd,0(JO
1rs qui dpassent de plus du double
la moyenne des recettes du rseau
franais du nord et plus du triple
celle du rseau d'Orlans.
*mm
Le Nouveau Cabinet
est constitu
PAH CABLK
PARIS 28al. Poincar a i
de < r dans son nouveau rabl
net M. Maginol, ministre de la gu r
re et \t. Le l'roeq ier comme mi.iis
Ire des Travaux Publics, ces doux
ministres avant t plus partirulire
ment associes avec lui dans l'oeuvre
entreprise par l'occupation de la
Itulir. Les titulaires de tous les ,,u
trs portefeuilles ont t rempli. -.
Dans la m itiue, M. Poinoar a
eu des entretiens avoc M. Louclieur
et M. Franois afareal ; midi la
comp Mitioa probible du nouveau ca
bin t a t donne i omme suit : Pi
sidence et Aflerea trang ras : H y
mont Poincar. Pnanees Pranois
Maisal. Comnerce : Loucheur. Quar
Magino Travaux Publie : Le
Trocquer.Instruction Publique: lien
ri de Jou-cnel.Colonies : Lii-utenant
Colonel Fa lu \ Intrieur : Cevgues.
Manne : H ikanowsLy. Agriculture :
Intendant Knnbert. Hygine : Da
niel Vincent. Justice : Paul Mercier.
Rgions Libres : Louis Mariu, Ca
La confiance de
plusieurs milliers de
personnes est ce qui
aide rendre
L'EMULSION
SCOTT
le tonique nutritif le
plus populaire au
monde. L'Emul-
sion Scott produit
de la force.
cain de Cauclie, Dput du Nord
Guerre : Maginot, Gauche dmo
craCqup, Dput de la Meuse ;
Tiavaiix Publics: Le Trocque ',
Hnililii'ain de gauche, dput d s
Ctes du .Nord:
Instruction Publique : Henri de
Jouvenel, Hpublicain de gauche,
Snateur de la Corrse ;
Colonies : Lieutenant Colonel Fa-
bry. Action rpublicaine, dput de
a Keine .
Intrieur : Dp Selves. Inion repu
blicaine, Snateur du Tarn et de la
i aronre :
Marine : Bokaoowskv, Radical so
cialMe, Dput de la M*an<>he;
Agriculture : Capus, Rpublicain
d guiclip, dput de la Charente ;
I ravail et Hygine : Daniel Vin-
ce .1, Hadical socialiste, dput du
Nord ;
Rgions Libres : Louis Marin,
Entente rpublicaine, dput de
Meurthe et Moselle.
Le cabinet se prsentera lundi de
vant les chambres. M. Poincar lira
la proclamation du gouvernement
la Chambre et M. Lefbre Duprey
au Snat.
LSCOTJHS -------1
28 mars
PAHIS- Dollar 18.21
Livre 7K.45
NEW YORK Franc 18.24
Livre sterling 4.30
Parisiana
| Dimanche
Rouletabille chez
les B ''miens
de Gaston LEROUX
G. de Grvonne#
J. Hammam!
J. Dehelly
L. Moulus
Mmei : E. Jehanne
S. Talba
C. Sleveartl
ET
R uletabille
HUBERT
JEAN
le JUGE
ODETTE
CALLISTA
7INA
les
M
dans le rle d'Andra
On|commencera 8h. prcise psf

Fin
Entre : 2 et 3 gde%)
Secrtairerie d Etat de l'Iitenen
r
cabinet comprenait o rpublicain^
de mu li , 4 1 1.beaux et i radie tuic
iod.i 111mis. Mais cette com >o-i
tion de cab net n'tait pas dlioilive.
M. Poincar continuait ses ueg >cu
tious et M. J. de Selves accepta le
portefeuille de I Intrieur. Il avait
tout d'abord refus pour ne pas avoir
la prsidence de la commission se
natoriale des affaires trangres. M.
P >incar offrit le ministre de la
Justice a M. I' Kaoul Pret, prsi
dent de la chambre et l'Agriculture
M. Letbre Duprej
Vers la lin de l'aprs mi li le cabi
oet lait dlloitiveoieat constitu :
E*rsidenca du Conseil '-t aifairea
Etrangres : Hav uotid l'oinear U
ni ni rpublicaine, Suateur de la
Meuse ):
\ prsidence du Conseil et Jus
ti e : Letbre Duprej ( action rcpu
blicaine, Dput du l'as de Calais ) ;
Finances : Franois afareal,! ai in
rpublicaine, .Snateur du Cantal ;
Commerce ; Louclieur, Hpubli
CULTESConformment l'Art.
5 du Concordat, avant hier aprs mi
di 4 lires, prcises, Monseigneur
J. M. Jan, Evque-Coadjuteur deSi
Grandeur Monseigneur PEvque tiq
Cap Haiti n, a prt, entre lesma-os
de Son Excellence Monsieur le Prdai
dent de U Rpublique, le serm nt
d'usage. Assistaient cette impos n
te crmonie : Sa Grandeur Monsei
gneur l'ArclieM'que de Port au P.ia
cr, l'Arcnevqae-Evque des Caves,
Sa tirandeur Monseigneur Morice,
le Cabinet en entier, le Chef du Pro
tocole, le Chefdu Cabinet Particulier
de Son Kir. Ileoea Monsieur le Prri
de la ltpublijue, le Secrtaire du
Conseil des Secrtaires d'Etat, et le
Chef de Service du Dpartement des
Cultes.
RELATIONS EXTRIEURES.-' A
la date du II Novembre 1903, la Mi
nistre d'Etat Washington fit con-
natre notre Lgation gue la nevw
**


LE MA IIP)
ga ion dans les parages cl' ilaiti oirai
des difficults, laute d'un relev coi
voable des cles et que les navires
des Ktats l.'nis passant constamment
dans nos eaux pour se rendre de i'ort
Kico lv\ Wsl i! srail i Qport&ot
de faitre notifier les calte^ du D-
fiartement de la Marine. Son Kxcel-
ence Monsieur le Minisire .lohn Hay
ajouta que le dit Dpartement se pro
posait d'envoyer un petit croiseur-
' L'^IGLIi" lixer le* pottioM (4of
graphiques dos principaux promon-
toire de la cole Nord et dterminer
la profondeur de la mer dans ces pa
rages ; il demanda notre Ministre,
l'poque Monsieur .1. N Lger,
d'en informer le Gouvernement d liai
ti alii: d'empcher que la population
ne prit ombrage des mouvements
du Steamer.
Les oprations commencrent en
mil neuf cent trois et te poursuivi-
rent pendant quelque temps.
Ce sont Ml mmes oprations que
le Ministore de la Marine se propose
de continuer.
tl'imiue en 1903, avis a t donn
au Gouvernement Hatien que le Mi
nislre de la Marine a l'intention de
reprendre les travaux plus haut indi
qus.
Le Secrtaire
L. Ilenrv Dl 1U.ND
UNE BOITE
VRITABLES
PASTILLES
VALDA
bien employe, utilise s propos
PRSERVERA
votre Gorge, vos Bronches,
vos Poumons
COMBA TTRA
vos Rhumes, Bronchites,
Grippe, Influenza,
Asthme. Emphysme, etc.
MAI
LES VRITABLES
Pastilles VALDA1
n BOITLa
pori&ul le nom
Dpart
' Voici i lfole OSf passagers \o\a-
geant pour l'Euroi s par le S/S1 lau
II..111 iii-viint partir demain :
k*.tlr et Mme Justin Dominique et
leur Gis, Mn.e AODsti Magic ire,
Mtlle Ceoigettc Magloire, Messieurs
Paul et Auguste Magloire lils, Syd-
Dty l'aret, Mr ri Mme II..in. s Parai
leur tiilahl t-t w.e bonne, Mme \ ve
J. FoiU-vien el ci.Wmt, Mme frai C I
Liue, Muit- Kotcrl Thbaud, Melle
Thbaud, Mr el Mme l'Inlippe 1%
Dectfl et ent. ni. Mellt EUeuna I tien-
ue, Mme Mai.r.ce Etienne, (Mil e
Hoiernood. Mme Ption Pressoir,
Mellt& Marie et r'tiiwuute Pressotl,
MellS Aiuuthnot, Mme DuDCOtnl ,
JV.rU. D'Efcpinosa.Oieujusle Djeao,
Milugne Koy, Melle Andr Roy,
Mue a. Valu lui Mr Andr Lanoix,
Mme W'alil.
WP"
Avis du MATIN
Nous rappelom nos Al onns
et c ienU qu'ils ne doivent rien
payer que contre reus imprim
et signs de notre Directeur.
^ItESTAUtt^T^
Aux Caves de Bordeaux
LUPE RIVERA
iYou* avons l'Uonneur a aviser notre
aimable clientle qu'elle ttouvera tous
lu mitln*t punir demO heurta :
tetit djeuner, chocolat, landwichea, pts, brioches,
larlea a la crime, choux a la crme, ete.
Potages assortis, crm
et sorbets>
Nos clients seront heureux d'apprendre
que nous avons tabli l paix des
djeuners c m me mil :
Plat du jour Gourdes 2-U
Table d hte 4.1
fllICil 116 luMlSi; ^La Maison H. SUIEHA vient Je recevoir parles 11er ^ Nous prioni de noter aux cheota qui cadrent bien
n laiie la demande, que nous tonmeu a leur diepo-
ilien poorlei djeonen domicile etqu'ili trouveront
comme par le pass le mme a< tteil et une cuisine
le choix.
Demain aprs midi 3 lieuresam
demie il sera jou un malili ne len
nis pour la troupe l'eter.Uuttson entre
les quipes de l'Amerit-aii Club et
l'International Club*
Choses maonniques
Demain 3 heures de 1 aprs-mi-
di auront lieu les lections pour le
vntralat de la loge L'Amiti il. s
frres runis No 1er .
Lieux candidats sont en prsence,
ce qui rendra la lutte quelque peu
anime.
a_______________________________'.", >
Commission le Foot-Ball -
8e match du Uiampioiinal
Dimanche 30 Mars se jouera le
match entre le Tennis Club el le
Velox Sportif Club.
Composition des quipes :
T. C. But: l'aui Romain Arrire*|
R. StCjr, Marc Miutiis. Demis: A.
Etliarl, Parab, Armand.
Avants : Jn Jacques CapjDennei v,
South. Timolon, Soray. Rempla-
ants: Coulaid, M Cloud, Fortun.
V. S. C. but : Wesley Margron.
Arrires: Dieudonn Toussaint, K.
Chenet. Demis: Franois aros, St
Just Zamor. Albert blain. \vants :
Antoine llalaby, L. llernadotte, A.
Kigaud, Ju Dapliste Toussaint, Geor<
ges Archer ( Cap ).
Hemplaanls: Albert Emile, C.Ca-
simir, H. Audrouin.
Arbitre : Louis Djoie.
Entre Unrale : .il) centimes.
Petite requte
Monsieuc Eugne C. Joseph, Ave
nue J,Hue 7 estvennen nos bureaux
nous prier de faire part de .-es dole
ancos au Service Hydraulique, sa fa
mille tant tutaleoieul pmue d'eau
depuis un mois.
' ~BlLlPiT8Kr
m dsuz mois par les
PILULES ORIENTALES
Im hqIn qui dYfll<>pMQt, raiiVr-
mUseit, roeonttifaeol l-t Min,
tffar#Dt Im tCilUM OMMMI de
par.lrt ut donneol m boite a
fracirox a bon point
Blacfalaantaa yov la a*Mlt
J.rUTttit" 45, UlErtigttir.fiW
i forUurMstf
m touiaa botansM pri.rsiuMa
nlen iteamera les articles suivants de toute fracheur
des prix rduite :
Chap4ux de paille fine ditallt, de toute, aapeees
Chapeaux le laine d'Italie.
Chapeaux Feutre d'Italie
ltaptiste l'ine pour ehemisea
'i'ussor fil anglais .,
Tussor (te soie anglais barres pour chemise V rotes
Satin de chine pour tailleur
Lustrine pour tailleur
Colette pour tailleur
Drlll merceris amricain (nouveaut'
llrill iil blanc & union anglais
Kaki Jaune anijlais extra qualit
/ephir anglais sup pour chemises
Une visite notre Maison vous convaincra de la bon-
ne qualit de nos articles et d ; la modicit de no
prix en comparaison avec cetu d'autres maisons de la
place pour des articles similaires.
jany Inc. uew.ork
Si vous voulez protjjer jla peau de vos chauMures
Si vous voulez avoir .un brillant Uifcaiit et durable.
si vous voulez la couleur et la souplesse de ces ebaus-
sures pendant longtemps empiovez la manpie lonotjram.
Fabrique spcialement pour les dames et les qentle.
nien du biijlit lile.
Elle protqe la peau des chaussures contre rhianilit
el la chaleur.
Demandez la marque MonograiB c'est la meilleure de toutes
les marques.
Ge \NSEME Art poar Hait!
-^.
Couip
iioyai Mail Sleaui
Racket Company.
Le i teamer liarn est atUndu ici
lundi malin 31 vont an I, venant de
Kingston et du* po ts du Sud% il repar-
tira, te mme jow pour les ports du
Nord do u se rejulru en Europe d'm
teeiement.
Port au Prince, le 27 Mars 1024
itobetts,DuUou ^rC'luc.
Agents Gnraux
ZIDAL
LE ROI DCS TONIQUES, ;nfuse une vie nouvelle tous ceux dont Is
Mnieesiuscepsrlciravau. tsxc< l, i i liej.racuondebilitantedespsyschauds.sux
ANMIQUES-NEURASTHNIOUES-IMPUISSANTS
r..T""jfZ. Z.. -. sMsr.ni L. fLuoT* !.. Im I Baisas, fr.nco, 8? fr.ncs.
ELIXIR
duDOMNSl
ar la I a^ult4t Udtsinr dt I i u
Cooiiil'ian Sleanisliip
Company lue.
fapeur dirig par la Colombien Iteamship Compaiiy
Inc. pour Compte de United Itatefl Sluppin;| Board.
ue *ie l'oik le 22 Mu> .s courant, est attendu
tort au t* iice le W) via les ports
du Rio d II r* partira l llW jour pour
Peth Gvdvs, Mi : yod *e, Jtmie, Cayes
et Jarmei prenant fret et passagers.
Son inne aire poar U retour bera u(
t. r< ment /U.
i ort a nue; u 27 Mar 11)24
inifum atrmtat'ttni de
.ABOHATI
r "XIOAL". 11. oulsvsrsl > >AS>|f
n vonto u.i. icn.-n, a--, M iiiisimacics
GHB.I1U et Co,
Ayants.
Rhiiin ml
C^ /WEF HP M MF W #fi
1M02 Hue du Mayasin de l'Elut Mphone : 347


El MAT IN
'
Un Microbe dangereux
le Strepfccocus tl'hidiams* est Mme-
tiqu, cet--di">, qu'il fail MtyM"
les gencives.
M (.Lmiiiiiil ttie v.
A\2 Rue des Miracles ft
de l'fcole de Stnoqr.ij li e
ROBIN.
Studebaker Big G
I es recherches scientifiques entr priaea
;,uit ces dernires annes, par I ia et I
,-ii\ daa Etala Unie ot l > oodi it
, n rtei lorl intressantr* qui doi-
vent tourner au profit de l'humanit souf-
frante
II n t pifii.v<* nue le KlreplMOiis Vi
diin i. e n.ii robe In nu lilique conn e on
elle, se loge dans lea i i dm des
d i, des amygdc les, du lube inteifinal,
et .
Pe cet divi '- 11 ii '- Il n ntoie ?es u \\-
lui autres organea par la voie du ai p.
Celui-ci les absorbe d abord, poia la* re-
nu\ centre* oerveui cl crbraux
i pradoieanl comme logiquement il faut
|r supposer, des Intoxications gnrales
te traduisent par certain in.uble n.eu-
tal.
< es nef. qui prcdent s'adressent
reux l qui ne brossent pas leuis dnis
I la rainte d'en foira saigner lei gen-
re)!.
1 ne gencive qui saigne eel une gencive
ir.alade. Le dentiste et l'examen baclro*
lue (lin ni In eau?* le ca saignement.
l'eut tre faudra-1*11 CO alli ibi.er la caue
au Streplccoc n '
L'hygii e de la bouchi ei ve y nr
i1 llemeni par l'i rage de I Ellxir 1 anlaire
\NTl-l'Y o du Dr Waiic f>[ d apri la
\\. L1ND8 i ne mesura salutaire pour
viter la peor e alvolelra el la toxicit
du Sln | li i ocus. A ces soins il fai dm
ajouter le broasc < des dei>te avec la Ci -
u,e dentifrice AMi-l Y 0 du Dr Wait ,
I le pouvoir antiseptique rsl une gs>
Dlia pour la coi :ervaticn des dnia,
Tu Iricants >
7he Antidater MFC<
Sptingville N-Y. ER1E Co
ISA
1 -mandez les ?'cliantillons et Ifs |>rix-courftnts. Nous
avons besoin d'Agents aciifs en Hati.
On'Irouvera Chapeau lean Barl
pour tnfanls, aigieltes fantaisie pour
chapeaux,plumes.fient* et fruits arti
Qciela pour modes et rohes, voilettea
des eabochona pour rohes et rh.i
peaux, des peignea "coiffer, des
brosses ttMe.des faux cols souples
et empess suprieurs, del siarle
rie, du laiton des calottes pour cha
peaux, en sparterie. de la paille de
foie par pices, du papier lettre,
des enveloppes, des plumes, des cra
jrooa, des fards pour joue', de la
I .mire de ri/.,desextrils,des"colliera
fantaisie, des dentelles et rubans.
On trouvera aussi du Champagne au
thentique Carte d'or demi sec. du
Cognac, du vin garanti pur lus de
raisin, par gallon, du Saint Julien
et du St Kmilion en caisse, des li
queurs fines assorties, des couteaux
de tables suprieurs. Reu aussi de
petites poupas a hn march.
Les cordonniers sont aviss qu'ils
tronveront prix rduits des talons
eu celluloide.
NotaPour quelques jouis seulement
nous otlrons nas vins enharrique A
des prix exceptionnels, prire de
passer nous voir au plus tt.Ne pas
oublier qu'on trouver toujours les
produits Guilhaud et le Kola Ascen
cio aux prix de fabrique. Timbres
poste, timbres mobiles et papier tim
bra.
On trouvera ces mmes articles a
,'Tropicale" (Jrand'Rue 1738 mai
son Incident Georges.
Sept passagers en par-
fait tat peine quelques
mois de service esl'
vendre un prix excep-
tionnel.
Toute offre raisonnable
sera Lcceple,
S'adresser _
L. PREETZMANN-AUGHHOLM
Gnral agent
Rue du Quai,Porl uu Prince
sjimiiiiiiiitiHiiiimiiiMiiiiiiiiiiiiiiiiiiiMiiiiiiniiiiiiiiiiiRiniiiiuitiimRn
Le meilleur Cadeau
(ire S votre enfant eit le volume
Pour
amuser
nos tout petits
de Frdric DORET
n r tfouTtfi
en proat fronait* tri* timplt
daa Fblei de La Fontaine avec lea animant du
paya- Et toutea lei toi que la aana d'au mot aai
d'au* paraaa lui acbappera, Il pourra racaarir.
la comprendre de lui-mme.
la traduction crole
w aat en ntaid.
ta aota daa toutaa aoa Librairiaa.
Prix : Gde. 1
'HIWIIIUIIIIIIIIIIIIIIIHIIIlInllHHINIII
SB. S t C3v (/; - -r-.
' i v S D
(Iode et Tanin)
la fols TnlQue et Dpuratif.
Anmie Faiblesse gnr&U
Croissance d Enfants
Glandas Scrofule
Formatiez ds Jcanss Pille*
Maladies i* Pdtebw
Cnn oc. ";.t!. remplaa QoantaBmsmnt f \
r oavsa a nu . ? nutn ......M.e.t'. u a
'Heure e.s propice pour acheter des pneus Good Year |
lepuii que 6ood fw 1 commena: i (briquer dl pneus, il D i
jamiii cciMrde I" ioiliopep.
Malj|n; ci, le ri tle* pneus Good Ietr est rett^ plus \m% (|ue c!ui
des autres pneus de qualit inlrieure.
lehetei le nouveau typ d* ineu Good Year Cord ill Waatho Tread.
"' obtenez d'eux loti > les kilomtres ijtt*OB en I mis dais leur abrica-
lion.
Tbe West Indies Tradnjg 1
iPorl-au-Prince (onaves f< p4!*ilien


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM