<%BANNER%>







PAGE 1

U A(Ail.i l'ar i-i.n. Nouvelles trangres a situation lcoiio.ii |ue en France*^ PARIS— Les difficults que r n contre :e gou^rneraenl pour • qui 1 i I.bodfet 'xtraordinaue tu uao yen de DO .^eaux impois et d' 0110 mies augmentent VIMI,!, ment au fur jUniesure qutes dbute pourui vent la ch inbre : 1'opposiiion s'est qu'ici surtout manteste de la p*rt des socialistes et .les <_• un auoi tas. Aujourd'hui, Mr L il ivr ia< DNniStm£ds u guerre el piitsaa .lu gonverceffleot, a i %  il ii • ,| i ,1 M.; vo tr lit pas l'.iuijn itior de l'aire des conom es par dcret. L'ioterveatio • de Mr Lel'evie a produit une profon de impression et semble in liquei qie M. Poiniar perd une parti*de si majorit lideic. Le dput des U.iucli s ilu Kline doute de l'effl cit des m sur. s propuMies pir le yuuverneinenl pour lUbilfakl le Ir.ioc et ctaiut les effets des non veaux impts sur lee dlfOliooa' '.. i I .joiit-j .je celle cliimbre, dit il, a refus avec pei 3 i ; t.iuce de renverser le cabinet l'uinear parce qu il serait i npossile de lui trouver un luccei seurcapable de traiter les quMtiOQI tlts rparations d'une rnaniuie aui ojraplente, mais si les nouveaux impts et les pleins pouvoirs ont vols co sera la majorit elle mAme qui sera renverse aux lections. Mr Boncour, ancien ministre du travail, trouve que si i* chambre ed n liffreule l'gard de ses pr.iroga tives le snat M montrera plus vigi laut.Si le si | :( aide M. lt .„.; iur tt %  •rtaiu que le presideut Millc-rand u acceptera pas les luis pur il. CTOts. M. Lalont lait remarquer que lai loi* par dcrets signifient la dicluu re fasciste Lue parue de la chem applaud.l la dclaration de MU. Le l'ivre el Bjnour, m..;- .unis Ju %'>uvernemf.'i>i %  IUI ni qtt lorsu>ie Mr Point ir ioti i tiendra duni lui i >*ls il tielrou>eia sou ancienne unie avec quelque •! %  -le-uliou. Ou d t ju tir r . i., je t, m sui a O 4 l UJ' i I I .3 I 'Il l .. ii c* ou il • p.oiairai . non VdllU dpr i ..I i II i.i : i h i r IUM de vuier le mesura UCJJO fipreuvii iporlife* CH V lO.NIX— U'eq lipe uu v pji#a ne u rein.ioi.f deux cours • %  -m i i sel :i i i • |T un re dans lou %  les sariee.be etas aoiUui dailoitil .les ^prouvtssponives d'ilivai e l ; .Nur vge 13i Iji points,Finlande lii ht, Ciande Bretagne M), hlai, (Joie 99, Suivie U, Autriche 15, Suisse i\, France: 19 lji, Cuoada il, Tehcoe lovaquie 6 l|j, idabrijua ti, Italie I. Changement de situation ^.LONulthS— On annonce que :i ouvriers qui dbutrent dana le po •liions les plus huinblea i naent d,6lre afleota k de* posta hooorifl q M .i li mauoQ royale. >l. Griflifb, ancien ha I limer a pan ta pur jour dans uu atelier de ferblanterie de vient tracilor da la maison royal • .M. Davidson, dont la ce .... eom menui ohai un eurdounisr, devient visa Uia nbell.in de h imison. M. Parkiaaoo qui comment i travl 1er Jausuuo mine a l',ye de 10 au* est non aie ooQtrla ir ie i. maison. Juus suai iuemb.es travaillistes de ta cu&iabre des ci nmnnes. Los IOUC nous qui leur sont attribues sont principalement honoriliques. Bmttvon du cabinet feaizel m ATIIEMK8— Mr Vniel.s et s >n cabinet oui dmissionn.Le nouta u miaisii •• i H -i o > istil ni pur M. Ki unn ils i mi lUtr. .11 l'iule rieur. 'J.utre .n de uns j il IUO VaUUalot i Ils OU) viteuent iiiusta pour qu'il absndouua -as fouu et s'a iiuerine de tout) oeeupitioa sbmrnmld p jiint UU* p-iu'j in dfinie. Le lambeau I • TuuUinkh i u t L')U JS VI —Pour la un nier laauH „ci iltoabsau i ; Pism -i) t" • i i U UIUM* iar i U ut iej| eu o r .Le qualri m^ claf |ue d m,,, i d mal i •'' %  tr!S <|'i. Iquaa he r-^ i I l .r I uni pour i^iger aaareophtg*. L'allaire des terrains plrolilr s WASHINGTON u. p*uqoiet le personnage le plus impli \ ia daui .i-ede location des te ra'ni po Irolilrea de la mi'ine a t infirm i nouvelle conapamiior; devant DU I ciij.ile • rail *odred eu rnement de la se .in ce juaq i'l i idi*d mmoire de l'as prfidonl VViliuo. On important diseoart da M. IRillerand PABIS MrMitlaranda prononc* nportanl discours au banquet de l'association des J0UT0Ulist*s r 4 public tins. La Praaca, il i. dit, a irt sana flchir ues blessures plus profondes et plus dou o"jreu*< que les blessures financires 11 dans l'asenir comme dans le pass elle tiendra sans luoncher. omment M peut il que ia adversaires aient fi peu de mmoite .' Klle n'est ni in s'.uciunle ni instable, plie sait ce qu'elle veut et l'Obtiendra. Elle veut que son ancie .ue en em e paie les ugifs systmatiquement commis. I.i ,;. rSUa LUI avant chou, elle et maintenant contrainte avec ses amis i. g< > a n .ium" a la force et a as surar par la laisis de garantie* le recouvrement udgral de ce qui est du. Mais maintenant les eu^a^e œenls q l'aile fui oblige de conlrac t r p ir suite des man piemeiils de sa dbitrice ; ces engagements elle y fora honneur, pour Kgner la vict i re elle donna tousse" lils.pour m-iu t ni son crdit intael elle donne a toutes ses ruai I c'est la votOfl t UQUaima de la France sans dis tinciion de parti. poijr i 'i nu de lunraillt s d i Pre i leni Ifilso i > iUl.N'GT J.N— Le | r pra j i •• u i .le .. i pn ut ut Wi MI M anooua pn Ur u SJ un au n .u de la i uii u a. iui. ; il prtoil ou eourt i*rfit i ebra puv. ,. %  d m uit morlp r J b*ur*a d*l pr.i m i mai ie ai La sarvici ara i. i ; .... %  x..\ii |ui sera c • r.i i . .4 paib ij m lu u de la ooui t. lu. .u 1 • j. 1 n 1 le en c. m in • 1 le slotil sailli Alb.ii. s nui d^u.i ne Wa-iiiugim. Le premier service Siii pi ue -.uls les parente el les amis intime dudlunt y assisteront. Ue la maison mortuaire le cercueil sera port a a chapelle Ucthlehsin, dans la ihapille uu deuxime servi ce religieux sera eclbr a '4 heures 30, il sera public. Le corps de l'*u cien pr'idant sera pr lUib.ement in II lin* dans la crypte d* la calh drale .<. moins que lu tauiiie n'ai dcide autieineut.Lt'ivque K.eeoiuu du niocese piacopal de Washington Offl ii'. Le |0Uti i a eflerl ieplacer le ci ips de M VVoodroei Wiuoa daoa l'ameii l&tre arlington sfamo liai o le soldat inconnu repose, iiutis n est loi L douteux que SI oie Wileou aeeopta la prapoauioo. Le prsident el Mma Ciolii^e assisie ront aux deux tarvlees religieux qui seront celjbre mercredi. M. l'ait, aucien presuant et cliet de lajjsli ce y assistari gaie.nent. Alaord ino.ne a la chapalie les minoies du corps d pi >mtti pie seront probable meut prseali r*ia (I quatre paro 1 ns tiendront lui 1 > le %  du pole. U.i o.".li'.' c Hilieina 1 li .1 lOOtaa les ar no ns olik'ielles la Ma.son p*a iiui du j mre 1 et 1.1 > m. .et u r dre suppri ue autre autres ia rca^ lion du congrs tixe jeudi soir. Ou ni issage du prsi i t lillerand i A ne fiUoa P \ m '.e prisil'ui Hilleratid^ caol le m assagi •! ne Vi Ai n • n i I. 1 d 0 1 sa moi 10m parsooui tout c MUT au mt baur .,ui v us a si cruelle usai trappe 1 Ion pays n'ou bliara j 1 n > 1 taida u q il .1 pr, I McietOQ j I -ie li L .. Unie vinrent *"x ( ct.de If 1 d.osla^u. r.e -lu droit contre la force, L lu aaoit ebrira la tnmoi r • de ce p 1 1 eux d o : le plu ci" dsir e ii I• t > 1 MJI h'. Il 1' > '•. 1 v [1 la la aorl li c %  1 1 colonnes des jouraeu1 1 ] de 10 uiir ius*a bo lu da tun aopieua Sis* e. 1 libert 6an Ihi LONDRES.— Le Gouvamemen' de Bomtiay a ordonn la iui — Les i.1 xaux ont 00m men leur irmN eu 0 irdoba doul la chule Ouvrira la VUH vers Ver* Crut. Les rebelles au n >mbe de i )') leraiaot retraucb ; s u loir de Gor.l iba. Les filera ix ont captu le f >rli 1 de nrot^, ils av inc^nt ;a l-ra'Ot vers J 1I101 Une 1 > 4 r i • no ir la paix est prvue pour aujourd'hui Mexico. Nowaths diverses GENEVE— Li commission de la S i.-it des Na 10as pour la relue fion ihsannem uils a onm-^n- ses d ilibrat ma d e comia'ssi >n m ter la'ionale pour le eon'rle d 1 lia fie de? armes. M. Grew, niiuislie de; Etala Unis ta Suisse, assistait l'ouverture. uH'HV.i— L^ mo-t de l'ancien prsi l.mt Wilni a ru is un pro fo.i II noliondinsle milieux de U S-i' i dei Wins do il il t le prin t'nal apciit'ot IW\X S /.'".S -Le ni A'bat t et le cir liait Mercier oat tdrete des in'ss!^s pirsomele di coallia ces Mme Wilson. Lise coirns fi Pi vrie. ?KiS JI.M re R • NEW Y il v i'ru' 68 Lal).(i.T.P. Vente '. ; vrn st-^ r ;i ). i,M T I &9iDSSi30 QS Mmm Audienoe du \ Fv. lt)24. Liste les si'nt'iices ren lu 1 ; : Veiv \i,j i:l Ito :, P. or G i. '. L^i tt >y C meiure d'iottr ictioo ) PaulKraiiM (mesura d'instriic* ti > 1 ; V'illi.is !l -rviis P. ?i-s. V) ; Il ISli 1/1 ! \l irtQ Ml, P. I i i.ill ; •li. Rich, P. leVi*21 Seymour Pradfll iej t. Ail ras ip f;. et eutip lues li. Dinil, D cornet. J 1. St.Pl inr, S. ius, V. I. eftttdii,R s li ne Liatil tu ', f/ia Giisatt, A • chovAcb* du Port au Prince, Ch. Coupet, (Parles (entil, P. Lavela l'i, ti IJa.ni' 1. A l'i.il Jean, U'E nidry Hejoie, BQOil V'inn I, Vja/j ite.i Bitra^ile, Kiny BistieQi du. DaY, Veuve Mjreiu Moriaidt, J. H. Chenet, P Ua.\l> za, iij )n & Co. Vu i neure avinse le sige at lev. Notre co itrre c L'Egor ayant le u M 1; dans un .rue! 1 int tul s lY-vi i< Publie # ptru n son numro d lier r Q M .1 |-o 1 >our porter I se ; 1 ni c septer l. 2J. |U" lot employai subalter%  i^s 1 iip i"iir Hoi-n! 11 >:n ns r munie 11 lu i I i e l'fii it u 1 ic leit •; lu rl ti c l'.v lat ? 1 us avons tlphona au Bureau le I'lng4nieur en chef c %  s ij t, et il nous a ewir qu'eu vertu .Je i'Article 4 de la Loi du Juin i*42) organumt la Direclion Gur le .!HS Trava IX Pu* h ics tous le^ employs <\P ce liu-em sont, ou r^u'iremeul comm's i inns par le Prsident de la Republique, ,011 porteurs d'une I tire de s-rvice !u Serr Uire d'Etat deeTravaui Public?. Seuls les travailleurs. ( journaliers > et quelque* employe, ces derniers employs lilre provisoire, c'eet-dira .mur priode litniie, ne sont pa* porteure de l lettre de s^rvi.-.e dlivre par le Secrtaire d'Etat des Travaux Public^ JMouuau Jowi%l Nous avons reu le 1er numro de "La Gosseline ji.irnal conssrvteur, modr, indp'odaot avant pour Directeur Propritaire : MOTaieorCharles Dab. "La 'i i-seUn; |> nie l'en-tAte Jacmel f Hi li ) et pa rait le lundi. N lus souhaitons lon^ te vie mtra nouveau confrre et non lui retour nons son confraternel sal.it. Conseil (l'titit A ici sanction du deraier proci v ru if 1 c r. -u 1 .au ce, le Seroturi K al le la JuSUOS a tait auj-ur in .i, sur les birnux .iu O il, d ipdt 1 la p-'jet de 111 qui 11 lida ti loi lu 1 1 Idld s .1 1*. lr.it di m lUt. n Ce nouveau ur .jet r-tiuit le droit 1 mutttlOD ce; p ir la In di tO aot l*ii. il a t enviy l'lu Je de la secti on co npat j nle. Kous avons raya u carte de Gau* C .11.;t %  %  • .uoe Ue 1x1e 1 te Mr L-'Ju ri -auif-.Vjswj ..ulitftfut*. A ia Commune Les nominations suivantes ont l laites la Commune : BfHfcAi; nii LA PEKCEI'TION : P.; u Marcelin, Caissier: Ul"ck LouaeaUi ni i lusiio I) %  i:. Gonl 1 1 les Droite 'o* v Diiib 1 art Arii [yppolite ip ys. 1 v ; 11 ;. ; v 1 • 1 salages, Di r • ir ; Mi! 1 1 In.-l IC J i M et P i,' ly, lis.t %  1 ....•; '• : ; 1 : f : : 1 J111, Go : • ur. IA,TTOI ? Luo Duesek, Direc* t 1 1 v s • \, 11 liTi.'i, V r -," 1,v s ao.vruaicux ; lit, Franois Ifutee. Dniuti d -s tocitl Sjiortives Haitiunnes OFFICIEL L'USi'I a dcile d'acorJer ad t Li.nt Tochoiqui lliitien pour ii Prparation Athltique a iv i) y11 m t M I M joufl d'eutr..i 1 • .11'ut s IIV.I le : Mardi de 4 7 p. m Veul.' il 1 1 Dimmcbede Sa 10 a. m. Eu consq i mee, les jours ciJeojs inliiii's sont dsormais ce ix du Ci nit dcbniq ia ueuu billju de Foot bail ne sera tolr sur ia piste pendant les eDtraiuemeauLes contrevenauts otte dcision sonl passibles de la disqua'i* li ilio.i ou de la suspension conter iieuii'tit aux U .'lments de l'USail. LJ Pc-silent Je l'L'n'on Ai li.' c. Cusv vlf lWt. R • jislratitMi <>l Britisli stilifCts in Hivli al AU Britieh subje^U rsident in H ivti ar. raq tastaJ t > r^n ).v ;it th'ir atth J ir W i t CO v neic tlieir retnMration Por this purni i they are mvilel t> uresent thea-"'vs witli their pavsporl* any w j >k dey at ihe Hriiish Lgation, Avenue Ducosle, between the hours 'J a. m an J nooo. British L'Kaiion, Porl-au Prince, FeUuary 4tii, 1924. Par Couventlon Sp5c!alo Ki. >. rlu Lypotb ceire, rapp rh pai i • '< Char les t sou <• < •• aotairea Port i.n Prince, le 10 Uctobie IVii, et d'un e mrnai demealdemeor mfruo tuenx, tl sera proc , en l'tude et par le ministre de .Me Lon Charles, nul tire r qui* cet effet, le samedi neuf fvrier courant, neuf beuies du malin, lu vente au plus offrant et dernier encliiis-mr d'une propri l, situe Carrefour, cou mune de Port au Prince, & l'angle dts rues Lamarre et Lacio x, de la coiilen-mi. de trente pieds de fuHi'r sur soi xai.le de piulondtur, tl borne tu nuid par Ailliur llyi pulile, KU sud t ar la rue Lamarre,! l'hlet par larje acroix et l'ouest par Jrme Fon taine. IVlle que celte proprit se puranit, comporte el s'tend.str la mite a pris de i 118, Aux requte,poursuite et dilig'uca du sieur Alexandre sne.il, ^.rop.i taire, deinedrani el domici le a Port au rime-, ayant pour avocat Ma Lbo Mitif-branclie et pour aoini' le lu I cabinet du dit avocat, sis Rue Danls De-touches, 234. Pour pins amples i enseignements, t'adiesser an aotaire soa-dalgn ots u Me Llio Malabraoche aouaeien. Port au Prince, le ti Fvrier 192V Liio MALliUtt \ NCllri, Avoaat tiiiji;i ( ;nio Gnrale Transatlantique Le paquebot.''Caravelle 1, parti de Birdeiuxl^ 24 janvier Jest attendu Port au Prince le ii;courant et (•partira le li poji* Suitiago de Cu ba et les pjrUdu Sud. L)e retour a Port au Prince vers le 18 il repartira le jour de son arrive pour Gonaives, Cap Haitien, Puerto Hlatt. San Juan et le Havre prenant fret & |ias*sgers Port au Prince, 4 Fvrier 1821 L'Agent,K. ROBELIN mmt adir L'u lceji'.-se.au No A448,de G. 774 dei i pour comptedi A. Ktraxiut, p.r la Commission Fqulre, a t bdir, ll.pt. cala en sera solli<-ilr. P ut'.u Prince, le 4 i vn r I.*24 j. M.BRKDY.Avoeai a a.i uuaYeflU qeare Il nous est signale que depuiquelque temps des vuleuis d'un nome u gnie rappliquent a enl v r la nuit les ampoules des la.njes eiec riiues places aux galnes d s mai uns Uni le but certainement de les ru* tondre. Ces vols ont t constats dans las eu wr ne du Cil .inps de HarSa .Nous aUlrous i altealiao de la po li :-* sur celle layon da fa re et cr-iy i ;i e la p >ii ne m ...q iera p.iS de r lu-ei l'a -bat de l ailes aopjules suspt tes. •O^ta Pan statua Vendradi A cause de la, tte du Sminaire, c'eit vendredi qu'il sera exhibe la suite el la tin du ( 7 de Trfle 10 me Mme tt I ime pia.vles F.nirn Kniale I gourde Panama fiatlroad 2Meaiuship Line Porlau P.i c-, la 5 fe>ner l'.'i buliclin >o 38Q Les chargeurs out piies de no r que le >levi.er Paimiua est atteuiu a luit au Punie venant de LrisnLai. CSI.HI zuiie, le 12 levier ly .4. 1.. %  (nuis i'ciiibaquem. ni seront d.iM.pour le l'it adatioati n %  e Ncvv Yi.iLet d. s poils tuiopeo sur demande faite a ce bureau. aeaanei partira le uime jour direc en.e %  pour New Vok. U. U. iliO'H.-U.V, ^ A^reoiin.ra| •t %  ._ ^



PAGE 1

Lt r MA'lJJ> YrestottG PK EUS TUBES Bazar Hatien On y irouvira, a bon ir..';ichr,'le plus plus gt r-< 1 < ix d'i h jus coiiiectioni.ee dni.s le pays ctd'ou\ist>i i .: wqi es : bredeilf, plateaux scejou c\ toutes t..i.i, bo* iieoirs, tendi en, boites peudre, L'adret | ;\ > | le tog...pkics, boites a ligarettes, a Cigares, lii \. ,J. i ., Cannas, tables, lampes lectiiques,ob)ets en \}i c,| ilti do toutes grandeurt, œu.s rejus-er, objets i.C(i* des : paniers, pantouiles, layets, poterie : nio oYcor'*, lampes, ~\ ase fleurs, fantaisieb : (iwn)i-, 1 anneaux, sac,abat-Jour. Ouvrage en cuir: porteut.u.t., Sac .1 main, <-t divers objets artietiqe.es. A l'extrmit du Wiarl. & ACCESSOIRES Les premiers aatonobilietei du monda se servent de: Pneus & Tubes FI R EST La fire&tone lire iV Hubber //t! Company. ^ Parmi toutes le* autres fabriques de Pueua & Tube*i reprsentes en ilaili est la premire qui a permis' au public de profiler de la hasse du Caoutchouc. Vous avez une relle garantie en employant le pneu "firaalone Gords* 4 pour votre auto nobuc surtout (ju md \ouii la laites circuler survies roules gtltaanUl et rocailleuses. One lois votre auto inunie de Firestoae vous ne devez rien craindre,tout lancer est li.ni.ie. The Royal Mail Steam Racket Company. < %  s ta mer AilDDi EMOOli vena* I de Kinton itP. Basar Mtropolitain* Le iteemer Cf \Mt/U el alttitk r# HcUiiers le 88 fvrier couravi, il ihorgera directement pour VEuroiit* l'ait Mi Prince, le 5 itrlei 11*24 Roberls,luUou&Colir. AQIUI* Gneruu*. Cabinet m le Lon Hau, avocat -^ Rue Frou eo ice a l'Imprimerie JWionale. D< J-B.THEB10D Ctnruryien-lJeuUste Dt facult de|Monir.l de N,w ..ik e de bo KU.'onW 9tt9 4ePf a.i'c r, Fullon Shœ Poiisli Company lue, l\ct*>orfc Si vous voulez protlr;ri la piu et vos cliauktiircs. Si ion* voulez avoir un buJlabl l %  snt et durable. ai vous roulai la'^couleur 1 la f-rt* pieuse de rai cliansaures pencarri Icny ton ps employez la marque rTonoip'am. Fabrique spcialement pour les dames et les rpnl'e* n.e.i du bight lilc. Elle piolije la peau'des abaoaturaa eonlre l'i un idi' et la Iialour. U< mariil. / la marj e flToDOjraifi c'est la meilleme da leutes les marquea* Qeo. JKAMEMh ai nt ponr HiPi Colombian Steamship Company lue. e S§S Bogota ayant la : ts Ntw Ytrk le 1er fvrier courant onx an . # i ort au Prince dlrecUm de \* w* Yo*k te 7 fvrier J repa Ir te Him juu,ytir Kingston J el l s po i \PT ft Gtbara & C ,:ILV.I..-, Di— BJ ** eir.Qp : DsTSOHEWS Uu-i %  ... Angle de* Hu > Bonne-Foi d> Q li VIENT DR RECEVOIR. Pt de foie gras truffer. — Civet de livre* — And lettea aux lenlitles. — Andouiilea au saindoux.— Jarr.. n ea boite.— Anchois a. l'huile.— Sardines. Marquer e \. 'l'nou, —Cassoulet, —petits pois lina extra.— Itoudin^ctc, Vin lioug., IP nation 4 ud* Vin*Biane, le gai for* 5 afin L'Htel dbile par barriques et galloni des rioi G isn9 e i i 10 vue sur la msr. Bordeaux et de Champagne. toeiUuti.--• Cita i.nei toiiio-tablse--M< lAgent*



PAGE 1

L& JliwiX GLOBOLi iqm&e combat l'anmie Siu a MM|lBl farm [isic le Glot* ol o!re. ni | er-.: ,,. couaC'.uani • -' qui '. %  lue Coft,va?sctf'ice Neurasthnie Tuberculose Anmie MM* Cftaitlaifi. I. r a* VaUnCa M>, Par :. il i" pu'" ]-:_•'• ' '• i-'. .•..• ms roi. panune inc i> L tien 'fcP! tracb*i n.-.^i s: %  "IAH, I I I — ;t ' MUlt* 'I roaatiliamel.t I I* ponte d I main. *i qui rempia'* l' t'ira ut 11)1.oui de F>r:.a. • V Jtcanclj i) Kiencaa. NOCTYL af rr "' Br '•'•" ferjp Vaillant Coosigoatairi pour Hati Changement Irf adresse I Ortslt Balte Produits Nesila En fsoe de la Douane s(ljm-6u de l'e>a3o) l Kosll inylo Swiss Condeused liik Co u 'e plaisir de vuus oltrir s S produits ci-desus : marchandise? Ru du yuat 1805 et 1807 de premires classes et yaraiies pures : Farine Lact • prcieux aliments spciales.*.-. Nestl Food I recommande pour les enfant? Nestl Beters Callors Kohler Chocolat Bonbon* au Chocolat efft Bonbons au cliocolat prsents en jolies boites fantaisie di laits). l'A\ vente chez : Simon Vieux, Lope'Rivera, Cb Picoulot, U. & \ Sada & Co oto, eto. Pour comnandos directes, adressez TOUS i I "\rien gnral qui se tient a voire disposition pour tous renseiiju u il t conditions. L. Hu h Z\liXX-iG : RHO y K t Rue lu Quai £4% Petite Maison 37 Eue du centre Annonce sa bienveillante ajuflil e quelle vient ue reoeTotr par le dernier Franais de tr& MjMiti% cnaiissurcs pour (LUIMO, grand chou de soulier* pour ou tauts. JUau-ssciles, chapeaux costume pour eula.ns, uas de sjie qualit ns recommandes gru der ruer en de U iode, iij.rs,cjuie.irs Varies, bebe* donieiiea tiiu.ij. i lit uieo.ie, broderies, ruban, ^.i iuiuentt. objet* religieux, i que joiidi CO-ip-; >e eM>irieS,tuUe, Uuon, toile ..... .-ii'*, loue yur ul, bou iuei-> aiuiuiTeS et voiles de maiitfj). BUS, mtaj etc. Eu solda Oftanaaara* U6 u JU.-.. a — Le C/tacu/i c/iez soi ETODJti Toute daman les de eonsiructiou ( ASOt ar.ue, Maonnerie, ijouelcJ tous kt.mmi>l de terrain C YilitjelOiuviifi.e > rVoud utropri-* a torliit et prj UN l N %  ai us aux otisatl accepte paiement |Mir terme Pour plus">Me* reBStisjoe tueuis 'adresser dj U heures a midi a air eui'ai l ttaua i", ArPaul Sals ai,4ii , i iii *jw '-•v ri JFurin -^ dre ' a 17|ii :ii(o /,t'ori-M-! r, fl i La iiuiaaude Se recoin manie par dei coatomnttt ICA, (ee mut* ubtaniieU* DevkandeM Le ieb e A*KdO au lait qui recoKsiue les fore, s et augmente l/ter y te. Service rapide et irrprochable. Bicyclettes Bicycielles? Les ui.i.ieures machinesqu'oD a it lamais vues^ici. Ayant la tot un U.JI muil ira* lgre, lgantes, boa marche EU' i sut uiunie d<3 IOU t autres; dee a .u >..L .s c yra i Ma ]w /1 (as pi M tmpormUi lureiz %  i J u &f .• i i /' las trouverez eu veute, ainsi que les pneus tchiuorei air .u\.. IQ coei iMCDLAS CORU.VSCO, a la ^ue lionue-t-'ou L. loicyoleuet 5VCLIE S ut les inetltaurefi — Ffonfiees par^i arande bouete il tnulaotunre d'Arme et. Gfoie de Sl-Buoaae rraiM /, • Le meilleur Cadeau faire k votre enfant ctt It volum* Pour amuser nos tout petits dm Frdric DORET IfBMal am proM ft ontifM fret ttmpn m Fablaa it LM Fentaim at laa aaimaa Sa paraEl toutaa la ton qut la MM VU ma* a d'oM fkni lai *thapara, U powra IMMM. pua W compraodrt M iui*cMaM, la traduction crai* gri an an rafard. Es al iiu laiHM awa Libtairia. Prix i Gde. 1 • Cabinel DE le. iitbur Lants Rameau liue du Centre cfit de la Phar maeie SjournlUuilding BenoitJ SOUS LA MAIN ayaz toujourm UNE BOITE DE VRITABLE TAUSMAI "our PAIER aux cons^qtaacat] d'un rcfroldissnntnt PRSERVER, TOXIFIEI vos Bronches et ves Poumons PARACHEVE! la taitflost v.me, d'une Lxrjmjl* BroncM InTUrw. %  •VMM en da lolU, nall 'Tipltoyabtamant IM M r]ii voua aaralant prav MMM an ii'tail pauf qualquM ton : ce lonl loujoura dM Imllallont. Voua * iafM car laina d'avoir L2S VRITABLES PASTILLES VALDA qaw il vous laaiaMN EN BOITES %  ffi. VALOA La Maison SliiVliRA La Saison Ji MLVEKii toujours ^soucieuse de donner pleine satisfaction ses aimables i nombiem clianls, leur ollre,les articles suivants de toute lraicheur et de toute bcauic lceniment reus par les derniers sUa, mers, des prix exceptionnellement rduits. >'oiis ne croyona pas ncessaire de publier nos p."X car il D est un doute pour personne que no.i seu meut nos articles sont de choix mais que ns prix sont tes plus bas de la place. Casimir gris anglais neuveauts Pdlllibeacn t|ris anglais FaluibeacU yria anglais carreaux uni A barres, oouleur Alpaga noir aup, Inajoaaie noir suprieur Setye bleu marin de uoir, anglais Satin de cnuie pour tailleur Luatrine barres pour tailleur -j KaUi Jaune anglais extra suprieur Drill union blano Tussor Japonais pour Chemise hommes & rebeij l'eioal blaucbe liideaux .m.c pour poites i ui.ee pour voi.ea .. ...., voue u.ii a tuiTM ^_, Katine bianciie & couleur Organdi suisse brod b-juaruine unie di u barre Brodes m t i • • pour ruea, olio iaea A Jupene i • lies servi< t M dansase pour tablo SJU,, ---^.i > u. vi.wU Salar4ui tsou .i loire Urepua a |oui uauo et oouleur I raa>aat aaujiaia L,Oiienuc a usoushoo couleur liUAdee*lirodes au^ialec loue a vilo l'Jur .|jelettes oVJpour sadre Calicot peioaie de iamlle i'itiuc iiiauc a bne> pour Ju es iNaosoast uon* anglais "" %  AloiiMiou tolane eu oouleur i ouonaa i'ivcii sasorUea bas a jou


PAGE 1

1MIRIMEVB Clment Alagloire 8QK VERNA UN HH AmvioalB* NUMERO. 20 uENTIMJlll Quotidien FILE copy Co'"mbua Mmorial LArara PAN AMEWCAN UNION ^6 18 1124 Le Rullraqa universel st (juid ur les ides cl des sentiments dans des ciinmstaiiees exceptionnelles ; uaais,en temps normal, il tombe sous rinlluence des intrts personnels ou tout au moins des intrts locaux. Emile Fajaet ims&pmyR No t* Vm AMN'EE N 61 PORT-\U-PRrNeE( HATI > MIKCKKIM 6 r. m\ R I De l'ai iltlc de la Ueclauie Uu pote portoricain Ii n y H ridii dire ou bien il n'y aurait nm dira de la rcif itlc Li'esl un M.J i q u on pouit n tiirjtpu pu MJ li'ufl a il-a dvu r loul Uu de 1 im^ui UiiUe, uc l'utr" lit Uc id rtcuuaat Lit-pendant, tant qu'il y aura de remes inventions qui viendront ajouter une parure nouvelle a la gloire de i Huma ni te, tant qu'il y auia de sa vaut pour peiio^uonuar, luodciuiaer cet dcouvertes, oit aura toujours be*uin d uvoir recours a la rclame. Lct un des moteurs les plus puissanis pour cuouuer le muuYenieut dans te monde tnt.er. Jut peut, eu elle!, se passer de lu rclame ".' (Juel et l'artisan, le prulessiuniiel, l indus trit, Je comiiiciaiu, en un mot qui, pour se taue uue dieull -, n'a pis eu recours ce laaeur IUJUpeusaute a la vulgarisation, ua rclame est employe sous des lormvs diUerniteH : ce sont des plaques places a la porte du proies* •IOULMI ( avocat uu mdecin ), ou les mmugnei eiaiees devant la ta* ade principale d'unlaulisseuient pour uuiquer la rsidence et attirer le client. (Juelqutluis, ce suul des agents qui sont chargs de taire la renommai des giands eutoukseiuenis et qui voyaient a leuis liais. Ce sout des ttctiaiilitluns qu'o exporte uu des produits qu'on expose. Il y a m. le aune.moyens prupres a vuigai.* ser une luarenaudise.Mais cciUi qui ceniidiise par sa puissai.ee toute le lumes ue l* leclainc, c'est lt Jocii.al. Le etoltiinsl est cumme un Qui* de qui sintilliv dons toutes les :eucnes sociales et qui laisse toujours apte lui, non seulement sou chai DM > i sou nuiou •., Huns eiicm ........ u. la si n ... i. luigfti.. oue | ai i lue j .a llup s An.. . bien coinpri CWUA u qui ici.. -. i_ ic..vu., p-r les Journaux, le plus sr m >yn dj ruaiite d .n> leuri entreprise.*. Mieux iu'uoe simple p'aq-.e ou I une eus ign m JI uic •. tj\i* tQœ ( u .n commis voyeur doui le champ dacuou est limit, le Journal a i'avaiitaKe considrable de vhiculer le pins rapid"meni po.-siide l'aimouce arec le plus de renseignements dai.aulea et d imposer par va seule ai.tonte l'article ainsi lance. L J.uina est aussi le bo.icon* seilier, 1 ami en qui on a contiaiice. S'agit-il. par exemple d'aller au thtre, au cinma, lo Journal seul lenseigne at dcide, (/est lui qui v. travers les mers, dam les COutinl les plus reines, assurer le dbouche lait cl ; du tabricaut. Juel autre nuyen, eu a iet,peut donner le mme rsultai dauS la rec.ame que le quolili.n qui ••luquejour, ta montre a tous, va du cnaieau le plus riclie a la chaumire la p.us humble, dans les Cales et rejlan auis o il passe outre les in.ius des visiteurs sans nomure : commerants, hommes d allures, piotessionuels et industriels. — Un est tu droit d'aitirmer que les plus graudes transactions n oui eie dcidai s le plus Souvent que par uue rclame de) Journal. L'Avocat, le Al.decui, la ddge-r'emiue, ie propritaire do thtre ou de omiua, le commerant, le labucanl, tutis II oui vu leurs mais..n> envalius par une Clientle couUanteou leura boutique achalandes que pat suite de la rclame assidue et bleu laite par un |ourual eu renom Un n eU u..iivii pa si ou voulait numerer les avantages innombrables de la reclame par les i'ioudkiis ; mais ce qu'il iaut releui t|ui a iaii I.I richesse de 1 . l si Il I Ul i.i ...... ans cess • i avccti'fc i • LAMAl'TE. Par voie Je St-Deminsue ont arrte aaosedi dernier Via Word et i.i rsjcl d la Compagnie d'Assu. raoee. rii i v i I I i I i isrta, qui viennent tudifr sur pl^ce l*> pu-fihilii > I'H mil le p ty P'>ur la de oppe •fiti" I *lt' U ur •iitreprlM. Mr J. '•!. (^agn, \t Manajer il" CI?I*P Compagnie h PortoRco qui les aecoropagae daai celt QUEREU.ll LES faim Orgues il la tikti 6ulU & Fin Maintenant que nous avons pr.eiit kucrioleuit-nt uu Orgue, par! ans de I C.'rgantfle. Certains esprits superficiel*, nou* dirou mme certains rruMciensde nom, pensent que nombio d'orgaoiata* mut dpourvus de tout enseigtiament musical. C'est l une erreur de* plus graves, un JI ge:tienl par trop tmraire. Au point de vue de l'esthtique en musique, il n'y a tien de plu* eavanl que l'tmprovUation. G nie et talent parient et ta*ai le boa Mfts. Or, ril une auloril mu*icil>*, qu I est le type pirr.il le l'i nprov Leur lieureua. L' Irgaaiste, Pour qii; .' ) i'.le* ei^-ii'< du c; i iqua l'uni piI iirgintle •qui u ai !-g''"i Orgue si presque COBstaoVBeStt forc d'tmptovier pour n.ivre l'onice; an*i est-ce parmi le* oigiQistes qu'il Iaut chercher dv tfw j"wr* \*M plu grod nayrU' visateurs. Ils Jsont, de tous les virtuoses ceux dont la pratique exige ie plus d' prnpo*. commp nu*si la plus grande somme d'rudition. La C >iit!aisaiice approtondie de leur inlr:iment complexe, sop maniement qui esijte une pfOpret d'exiiili.ni Jonl Us ptmsUt n'ont bv le groupement de* jfux qui st une vritable orcliastraliou ; I tu le sp''eiale du ilivier et de* pda'es et de la riche littrature mu• 1 i n Irument, ne ronstilu-nt cra'aoi iible partie de l ur savoir,m i'o' ge qu'il* sont len gence de I lit r %  •. p-ejue c.f\n U an ml t \ i • pir eic pt. .•., • l'Eglise, qu ils joie l un lin. au r : lo s>ri.r de leur oerveUa instnc l'orgue est rellement l'instrument *• iMiraoseaU mr* le 4it sto fl -. ...... _., r T toarae, est u*i pote Porto-R'ciia de grau I • a dont les eofln> position* sont fort gotes daae 1 s o itresH span i km ica nespm I'.* lgann: tl ia puret de 800 IjflS. Nom raproJiiUoos en Kipa^ml ftfce Ira ueti m i l'a pui le jo i so net que et pole Porio-lticaiti a eu la gentillesse exquise de ddier notre journal. PLIKE • LKM TIN INBDITO ) A jardiuetv i i iliniooea L-III las primici de in roi intrd que el vieotogaarda traieooei, auu eu las r.d'agas del terrai. Ile na ta airven las frasai oioass : reatiaaa valla tirueso eristal... l'.l vieate lutrl • tuiuten 'i me* y ea BUVO t! halit-) Jsi rot il Le y que se rum|A. muda s *ecrela para ta r.>-a qm eta sujet v del Frescu ramo pnatavaral .. Ay jardine-ii. qasley terni tu mano planta, lu m i la ) el viento e* dueoO de i i i-o-al Ja*ca M. LAtiO nom latin ( organa ). l'orgauiata est le musicen de musu tena ; il djit poas ter, sa outre rlea seieooee technique?, Iiaiin.>riie, lunlrepoiut, nigue, t'iasptretioo, le gnie ciede r de* larmes nusicaies o. une prsence eVeefMti spciale, * i . ... le uate l'el •. n r di greve piob ein suas gra< < %  h l< rauce us >>..i .i n, \$ p is ha ii de* gj a.. ^ ... ci ouaem tel d<*a* la i i/hci.iui .. luslrumeol te label. t reuoBS par esemple la tais ai Gavai ie L-oll OJ, groa au dvouement tt a l' ergM au il r. J.m n conte par l'en irt de* loMS de b inn voiuul, est ont I or^ue de la Cethdials de PorUea>Piiaa ; voua quelques tenseiji iiieots que i ou av m* pu obtenir ur la Kenu aote de cette l-'..br. pie, et qui perle en faveur de Do re itisirument vaille Coll ( Aristide / ( 1-11I I leur d'orgues, n a iVloutpeilii Fila et petit new u !.. facteurs d'orgue*. a atteint daai cet sr|, qui exige .1 wi irices si complen I.i p.. haute Cl lui qu'on doit Usine, de St v a : • l '!•', I i iig w ",,.,, | ii .tite d autres, >\a!i> rusliquta el >>;i quea vitra jie*, le vent de le intentionse m >• que a lu lin; car do zphyr qui guette ta belle roseraie il e.-l le *eul matre. la, la loi secrte et muette oud h'acoinplit daua i.; to^e qui clat sur la braacbs priotaalre. Oh pauvre jardinier! d'une loi tneiornblH lu f—aeto ujo u r sUa frai-, peodaol quide lu main lu plantes il tu .n i MM • %  al if ent est uiilt i <• de ts belle ro-eraie. J. M. LAUO E i intendant que les notes ha. m mi ni et greve du nouvel or. gui iiiip i-aaiit les vouie* de noire th d a e pu mettant do se pronoitsur sa valeur, nous pouvons prASl |U le H. P J J u a dol.> Ig .th draie de Port-au Prince d'un iusiiauieiii digaed'elle, Lonst ntin UL'MtitVi-. UE LA mu ne l'Uiiti Fu uifado ci L .ii loin — depuis les iccr.^ i m 1.. reC .i s — a UOuU ju>qu a i. viUcsoa t i' les die.eoatoue tutrieu> ras -oit 11 C lUSS en i.uaie de i 11 m. n : u I.i .1-. A mbreus oai .* exu u. p;.j queue odre S ce oi.jet. Pyur s a ci..nu re, n sii.it de jat. r aa i i,n i : uup d .JU.1.1 ir.v. ; r leseiolas, deta.1 sr les t i-ti >ui tas 1 p .u,. leur mutai'*, Un i i.a u i t la lears grandeur o-x de leur deiice Mai* la cadra ro Ireuil duujo.nuil ne cjiupjrle pi une %  nblablc fi il.t d.nic qu vol d oiseau que n m iua quaiques i lits i ; tppui de notre th i lit* d adieu re, mais q i il nnpirle de i U n..-s ..-ii 1^:11^> i la m u re j i bo n n •. *i aaclma '* iffer U v i d) Ii ra BOO, p ir u >b u .ju i c„ . do* ptseioa %  Sa ia :% nie, arebarne, qui dura prs •)a trente nnne, mira b s deux eita. a l la dca lenoe de lu Cre enlicie. La dislinclion des alaaeea, I n.ler diction aux affaires publiques et d'au treslruiiemenls inique* ml' igs aux Plbias par I Patrii ; ma, avaient tetard durant deux aie les l'volu* l'on de II m. qui nretrouva sou Lml que itaiis l'inteiile des deux partit. 0 bu* Homo commena a grandir, fi p autea vertus, s >' ience, son ib %  i t -•> i aatrio lim ••, elle fin Ipe ro q n rii !• m mde. liais lea R I M %  til is, i i disRolutiou d •. pj rs r I 0 us tard cal empire Immense, ol H ne, jadis ai austre, Kome qui merveille rUnivera l'aiaisea sur elle-mme, dchiive par es propres enfants!... Le mot : min naissance & uu homme mn Mrable iCbarleose* m "• ip ri mnbrass-'i lou i i i n'. Administra* i u r t i %  r i fi t, il iatii fait, il I %  %  < h .r i >no*s, la bonne mm In le* eiv.c s pannes et distribuait la justice. Comprenant toute l'Importance de l'instru< lion pour son peuple, tl multiplia les eo les el an eut d 10S son propre paluis. II protgea le ; I ittree, les srienees et les arls ; aeeorda une olliciiiide lou le particuliers i l'K^liae; t les Papes taient devenus si puissants que l'on \tt des Empereurs s'agenouiller leurs pieds, Implorent laurclmence. Il mounut \ix lu Ch ip die, lguant le pouvoir a son (ils, L mis la Ohoa m re. Mala cou auecessear avssa lui mmo l'Uoiti de l'empise, an lo partag ne %  • l • ni dent un rat. les ..i.. ., „, i^.j .{( s'a" m 1er sur ci < lui eh". Leu ... -'.i n | ^ vgfc it v ull h au i lit 1 ..i Prime el le la Russie.— 'r liait i l'noar.-h e qui daoisil la a ig ie, a. > itrants voisina s'entendirent rt cnvabireut le territoire. Utire mr I *. 1 ur lu fii ot 'Autricheaceeu u'ei teU-na a iar|. Un Irail fut cne n an • ses ir na Poiaaenceaquiee partigen nt un %  partie du t' -rt .ire. Msin ce n' t il qnn le ... hors d'ojuvre aui aiguise l'appetil Aurai n larlArent elles pis h laire an Ii ni I trot BC port pauvre ptv*. — Cependant Is • m Imeal national s'tait feilut, et l o ilooai*. dteudi reiit leur Patrie aveU n rage lu espoir Mais ils fureat ca*. Celte dernire aeigna avait jet le Pn! une pri .i^tiuii si proton l il ie. Elle resta I i -' IS •• In ,' m r dans (Ile ago aie, I il a fin I u I • tonnerree de le grande Guerre 1014, r>our la r*\ii!er de ta iu peur tt ^ re .e ne: 4 la vie ... Fvrier 1021. Frac-isL VELANKT (La itodemaml 4s t


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06138
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, February 06, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06138

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
1MIRIMEVB
Clment Alagloire
8QK VERNA
UN Hh AmvioalB*
NUMERO. 20 uENTIMJlll
Quotidien
file copy
Co'"mbua Mmorial LArara
PAN AMEWCAN UNION
^6 18 1124
Le Rullraqa universel st (juid
ur les ides cl des sentiments
dans des ciinmstaiiees excep-
tionnelles ; uaais,en temps nor-
mal, il tombe sous rinlluence
des intrts personnels ou tout
au moins des intrts locaux.
Emile Fajaet
ims&pmyR No t*
Vm AMN'EE N 61
PORT-\U-PRrNeE( HATI >
mikckkim 6 r. m\ r i *
De l'ai iltlc de la Ueclauie Uu pote portoricain
Ii n y h ridii dire ou bien il
n'y aurait nm dira de la rcif
itlc Li'esl un m.j i qu on pouit n
tiirjtpu pu mjli'ufl a il-a dvu r
loul Uu de 1 im^ui UiiUe, uc l'utr"
lit Uc id rtcuuaat
Lit-pendant, tant qu'il y aura de
remes inventions qui viendront
ajouter une parure nouvelle a la
gloire de i Huma ni te, tant qu'il y
auia de sa vaut pour peiio^uon-
uar, luodciuiaer cet dcouvertes,
oit aura toujours be*uin d uvoir
recours a la rclame. Lct un des
moteurs les plus puissanis pour
cuouuer le muuYenieut dans te
monde tnt.er. Jut peut, eu elle!,
se passer de lu rclame ".' (Juel et
l'artisan, le prulessiuniiel, l indus
trit, Je comiiiciaiu, en un mot
qui, pour se taue uue dieull -, n'a
pis eu recours ce laaeur iuju-
peusaute a la vulgarisation, ua r-
clame est employe sous des lor-
mvs diUerniteH : ce sont des pla-
ques places a la porte du proies*
ioulmi ( avocat uu mdecin ), ou
les mmugnei eiaiees devant la ta*
ade principale d'unlaulisseuient
pour uuiquer la rsidence et at-
tirer le client. (Juelqutluis, ce
suul des agents qui sont chargs
de taire la renommai des giands
eutoukseiuenis et qui voyaient a
leuis liais. Ce sout des ttctiaiilit-
luns qu'o exporte uu des pro-
duits qu'on expose. Il y a m. le
aune.- moyens prupres a vuigai.*
ser une luarenaudise- .Mais cciUi
qui ceniidiise par sa puissai.ee
toute le lumes ue l* leclainc,
c'est lt Jocii.al.
Le etoltiinsl est cumme un Qui*
de qui sintilliv dons toutes les
:eucnes sociales et qui laisse tou-
jours apte lui, non seulement
sou chai dm > i sou nuiou ., Huns
eiicm ........ u. la
si n ... i. luigft-
i.. oue | ai i lue j .a
llup s
An.. bien coinpri
CwUa u qui ici.. -. i_ ic..vu., p-r
les Journaux, le plus sr m >yn
dj ruaiite d .n> leuri entreprise.*.
Mieux iu'uoe simple p'aq-.e ou
I une eus ign m ji uic . tj\i*
tQ (u .n commis voyeur
doui le champ dacuou est limit,
le Journal a i'avaiitaKe considra-
ble de vhiculer le pins rapid"-
meni po.-siide l'aimouce arec le
plus de renseignements dai.aulea
et d imposer par va seule ai.tonte
l'article ainsi lance.
L J.uina est aussi le bo.icon*
seilier, 1 ami en qui on a contiaii-
ce. S'agit-il. par exemple d'aller
au thtre, au cinma, lo Journal
seul lenseigne at dcide, (/est lui
qui v. travers les mers, dam les
COutinl les plus reines, assurer le
dbouche lait cl ; du tabricaut.
Juel autre nuyen, eu a iet,peut
donner le mme rsultai dauS la
rec.ame que le quolili.n qui lu-
quejour, ta montre a tous, va du
cnaieau le plus riclie a la chau-
mire la p.us humble, dans les
Cales et rejlan auis o il passe
outre les in.ius des visiteurs sans
nomure : commerants, hommes
d allures, piotessionuels et indus-
triels. Un est tu droit d'aitir-
mer que les plus graudes transac-
tions n oui eie dcidai s le plus
Souvent que par uue rclame de)
Journal. L'Avocat, le Al.decui, la
ddge-r'emiue, ie propritaire do
thtre ou de omiua, le commer-
ant, le labucanl, tutis II oui vu
leurs mais..n> envalius par une
Clientle couUanteou leura bouti-
que achalandes que pat suite de
la rclame assidue et bleu laite
par un |ourual eu renom
Un n eU u..iivii pa si ou vou-
lait numerer les avantages in-
nombrables de la reclame par les
i'ioudkiis ; mais ce qu'il iaut re-
leui t|ui a iaii i.i richesse de
1 l si Il I Ul
i.i ...... ans cess i
avccti'fc i
. LAMAl'TE.
Par voie Je St-Deminsue ont ar-
rte aaosedi dernier Via Word et
i.i rsjcl d la Compagnie d'Assu.
raoee. rii i v i I I i I i isrta,
qui viennent tudifr sur pl^ce l*>
pu-fihilii > i'h mil le p ty P'>ur
la de oppe fiti" I *lt' U ur
iitreprlM. Mr J. '!. (^agn, \t Ma-
najer il" Ci?I*p Compagnie h Porto-
Rco qui les aecoropagae daai celt
QUEREU.ll
Les faim Orgues il la tikti
6ulU & Fin
Maintenant que nous avons pr-
.eiit kucrioleuit-nt uu Orgue, par-
! ans de I C.'rgantfle.
Certains esprits superficiel*, nou*
dirou mme certains rruMciensde
nom, pensent que nombio d'orga-
oiata* mut dpourvus de tout en-
seigtiament musical. C'est l une
erreur de* plus graves, un ji ge:tienl
par trop tmraire.
Au point de vue de l'esthtique en
musique, il n'y a tien de plu* eavanl
que l'tmprovUation. G nie et talent
parient et ta*ai le boa Mfts.
Or, ril une auloril mu*icil>*,
qu I est le type pirr.il le l'i nprov -
Leur lieureua. L' Irgaaiste, Pour
qii; .' ) i'.- le* ei^-ii'< du
c; i iqua l'uni pi- I iirgintle
qui u ai !-g''"i Orgue si presque
COBstaoVBeStt forc d'tmptovier
pour n.ivre l'onice; an*i est-ce par-
mi le* oigiQistes qu'il Iaut chercher
dv tfw j"wr* \*M plu grod nayrU'
visateurs. Ils Jsont, de tous les vir-
tuoses ceux dont la pratique exige
ie plus d' prnpo*. commp nu*si la
plus grande somme d'rudition. La
C >iit!aisaiice approtondie de leur
inlr:iment complexe, sop manie-
ment qui esijte une pfOpret d'ex-
iiili.ni Jonl Us ptmsUt n'ont bv
le groupement de* jfux qui st une
vritable orcliastraliou ; I tu le sp''-
eiale du ilivier et de* pda'es et de
la riche littrature mu- 1 i n -
Irument, ne ronstilu-nt cra'aoi ii-
ble partie de l ur savoir,m i'o'
ge qu'il* sont len .
gence de I. lit r . .
p-ejue c.f\n U an ml t \ i
pir eic pt. .., l'Eglise, qu ils
joie l un lin. au r : lo
s>ri.r de leur oerveUa inst m-iut et de leur- doigte, ^t ^e rgler
ur laciioa du prlre. Si d >nc l'or-
gue est rellement l'instrument
* iMiraoseaU mr* le 4it stofl
-. ...... _.,r.T
toarae, est u*i pote Porto-R'ciia
de grau I a dont les eofln>
position* sont fort gotes daae 1 s
o itresH span i km ica nespm I'.*
lgann: tl ia puret de 800 IjflS.
Nom raproJiiUoos en Kipa^ml
ftfce Ira ueti m i l'a pui le jo i so -
net que et pole Porio-lticaiti a eu
la gentillesse exquise de ddier
notre journal.
PLIKE
LkM tin "
Inbdito )
A jardiuetv i i iliniooea
l-iii las primici de in roi
intrd que el vieotogaarda traieooei,
auu eu las r.d'agas del terrai.
Ile na ta airven las frasai oioass :
reatiaaa valla tirueso eristal...
l'.l vieate lutrl tu- iuten 'i me*
y ea BUVO t! halit-) Jsi rot il
Le y que se rum|A. muda s *ecrela
para ta r.>-a qm eta sujet v
del Frescu ramo pnatavaral ..
Ay jardine-ii. qasley terni
tu mano planta, lu m i la
) el viento e* dueoO de i i i-o-al !
Ja*ca M. LAtiO
nom latin ( organa ). l'orgauiata est
le musicen de musu tena ; il
djit poas ter, sa outre rlea seieooee
technique?, Iiaiin.>riie, lunlrepoiut,
nigue, t'iasptretioo, le gnie ciede r
de* larmes nusicaies o. une prsen-
ce eVeefMti spciale, * tout son savoir Nrait frapp de st-
rilit ".
Doue n'est pas organiste qui i
croire lille.nniuent e.i une erreur
as. .- .n tiiifeaie*.
r. i .. pour lor: c t: tu 1*. ac
e ji lu .. |ui s igoea aux fa-tcuis
d'Orgues.
; .1 lialiil e, u ing nio-it.
Mostamoient damia par l esprit
u ma ivaii ta I de Iras rorm
le-* feeteu id orgues aooleia
IU :lil .1 .1 t icu > i ..... le
uate l'el . n r di greve piob ein
suas gra< < h l<
rauce us >>..i .i n, \$ p is ha ii de*
gj a.. ^ ... ci ouaem tel d<*a* la i -
i/hci.iui .. luslrumeol te label.
t reuoBS par esemple la tais ai
Gavai ie L-oll OJ, groa au dvoue-
ment tt a l' ergM au il r. J.m n -
conte par l'en irt de* loMS de b in-
n voiuul, est ont I or^ue de la
Cethdials de PorUea>Piiaa ; voua
quelques tenseiji iiieots que i ou
av m* pu obtenir ur la Kenu aote
de cette l-'..br. pie, et qui perle en
faveur de Do re itisirument "
vaille Coll ( Aristide / ( 1-11I I
leur d'orgues, n a iVloutpeilii
Fila et petit new u !.. facteurs d'or-
gue*. a atteint daai cet sr|, qui exi-
ge .1 wi irices si complen
I.i p.. haute Cl lui
qu'on doit Us-
ine, de St v
a : l
'!', I i iig w
",,.,, | ii .tite
d autres, >\ tes d ateos on, en p tu
un srlHts de - t.. l'a i -t-
vant acoust eo et se* d couvettes
aussi bien que ses invention* ont
w* ports* iamkuUbb -
Pour La Matin
Ser le. pr< .nces, jardinier de
la belle roseraie oc te tau poiatdtN
luaioa; al rappelle loi surtout que
mme daas les plis de* rafalea d un
t'ir*l le vrnt ische toujours ses p us
noires trahisons.
Ti prect u Ion sont v. iri : pu
li>a!i> rusliquta el >>;i quea vitra
jie*, le vent de le intention- se m >
que a lu lin; car do zphyr qui guet-
te ta belle roseraie il e.-l le *eul
matre.
! la, la loi secrte et muette oud
h'acoinplit daua i.; to^e qui clat
sur la braacbs priotaalre.
Oh pauvre jardinier! d'une loi
tneiornblH lu faetoujoursUa frai-,
peodaol qui- de lu main lu plantes
il tu .n i MM al if ent est uiilt i <
de ts belle ro-eraie.
J. M. LAUO
E i intendant que les notes ha.
m mi ni et greve du nouvel or.
gui iiiip i-aaiit les vouie* de noire
" th d a e pu mettant do se pronoit-
sur sa valeur, nous pouvons prA-
Sl |U le H. P J j u a dol.> Ig
.th draie de Port-au Prince d'un
iusiiauieiii digaed'elle,
Lonst ntin UL'MtitVi-.
UE LA
mu ne l'Uiiti
Fu
uifado
ci
L .ii loin depuis les iccr.^ i m
, 1.. reC .i s a UOuU ju>qu a i. -
viUcsoa t i' les die.eoatoue tutrieu>
ras -oit 11 C lUSS en i.uaie de i 11 m.
n : u I.i .1-. A mbreus oai .* exu u.
p;.j queue odre S ce oi.jet. Pyur
s a ci..nu re, n sii.it de jat. r aa
i i,n i : uup d .ju.1.1 ir.v.;r leseiolas,
deta.1 sr les t i-ti >ui tas 1 p .u,.
leur mutai'*, Un i i.a u i t la
lears grandeur o-x de leur
deiice Mai* la cadra ro Ireuil
duujo.nuil ne cjiupjrle pi une
nblablc fi il- .t d.nic qu
vol d oiseau que n m iua quai-
ques i lits i ; tppui de notre th
i lit* d adieu
re, mais q i il nnpirle de i
U n..-s ..-ii 1^:11^> i la m u re j i
bo n n . *i aaclma '* iffer U v i *
d) Ii ra BOO, p ir u >b u .ju i c .
do* ptseioa
Sa ia : i.i m de 11
1 Par m hibtie et nage ad
miQStration, des 'u uumenls, de
t-ib e-tux s '. .i nt dans Imite
leur beaut, sous la direction int Ih
geste de* pfeaDtaiin stdes Po.airco.'
La littrature s'illustrait avec Ksehy
le, Sopbot <. Euripide, d l'histoire
tvec rlrodcle el fhui ydide. l'ne
flotta puiasaota imposait le resperi
l'eaaemi, Athnes,i l'ombred'ii'.e
el fructueuae, ei.ii
r iva l'apoge de *h gloire
Jalouse de celle pio p^rd, 8 -arto
arma entre alla le pn icip ii: SU-
I les du Plop m.'- a el lui larade
guerre. I ne 'ulle civile '<>% nie,
arebarne, qui dura prs )a trente
nnne, mira b s deux eita. a l
la dca lenoe de lu Cre enlicie.
La dislinclion des alaaeea, I n.ler
diction aux affaires publiques et d'au
treslruiiemenls inique* ml' igs aux
Plbias par I Patrii ; ma, avaient
tetard durant deux aie les l'volu*
l'on de II m. qui n- retrouva sou
Lml que itaiis l'inteiile des deux
partit. 0 bu* Homo commena a
grandir, fi p autea vertus, s
>' ience, son ib i.....t -> i aatrio
lim , elle fin Ipe ro q n rii ! m m-
de. liais lea r i m til is, i i dis-
Rolutiou d - pj rs r I 0 us
tard cal empire Immense, ol H ne,
jadis ai austre, Kome qui merveille
rUnivera l'aiaisea sur elle-mme,
dchiive par es propres enfants!...
Le mot : min naissance &
uu homme mn Mrable iCbarleose*
m " ip ri mnbras-
s-'i lou i i i n'. Administra*
i ur t i r i fi t, il iatii
fait, il I '< h .r i >no*s, la
bonne mm In le* eiv.c s pannes
et distribuait la justice. Comprenant
toute l'Importance de l'instru< lion
pour son peuple, tl multiplia les eo
les el an eut d 10S son propre paluis.
II protgea le ; I ittree, les srienees et
les arls ; aeeorda une olliciiiide lou
le particuliers i l'K^liae; t les Papes
taient devenus si puissants que l'on
\tt des Empereurs s'agenouiller
leurs pieds, Implorent laurclmence.
Il mounut \ix lu Ch ip die, lguant
le pouvoir a son (ils, L mis la Ohoa
m re. Mala cou auecessear avssa
lui mmo l'Uoiti de l'empise, an lo
partag dclarrent 1s guerre.
La pejasantt pu de Cbar n n'^'e
tonba doue de leurs mains ir
bil< -, et il a feUu neui centa an* la
ge* ition la Fiance pour donner
nai sa ter ainsi dignement que lui, el pro
mener le Drapeau fraeeaU dan me
tes les (Capitales du mo tde. Ce fil;
e'eet .Napolon 1er!
Comme les : >ne l ni
dent un rat. les ..i.. ., , i^.j .{(
s'a" m 1er sur ci < lui eh".
Leu ... -'.i n | ^ vgfc it
v ull h au i lit 1 ..i Prime el le
la Russie. 'r liait i l'noar.-h e
qui daoisil la a ig ie, a. > itrants
voisina s'entendirent rt cnvabireut
le territoire. Utire mr I *. 1 ur lu
fii ot 'Autricheaceeu u'ei teU-na
a iar|. Un Irail fut cne n an
ses ir na Poiaaenceaquiee partigen nt
un partie du t' -rt .ire. Msin ce n'
t il qnn le ... hors d'ojuvre aui ai-
guise l'appetil Aurai n larlArent
elles pis h laire an Ii ni I trot
BC port pauvre ptv*.
Cependant Is m Imeal national s'-
tait feilut, et l o ilooai*. dteudi
reiit leur Patrie ave- U n rage lu
espoir Mais ils fureat ca*.
Celte dernire aeigna avait jet le
Pn! une pri .i^tiuii si pro-
ton l il ie. Elle resta
I i -' IS In ,' m r dans (Ile ago
aie, I il a fin I u I tonnerree
de le grande Guerre 1014, r>our
la r*\ii!er de ta iu peur tt ^ re .e
ne: 4 la vie ...
Fvrier 1021.
Frac-isL VELANKT
(La itodemaml
4s t


U A(Ail.i
l'ar i-i.n.
Nouvelles trangres
a situation lcoiio.ii |ue en
France*^
PARIS Les difficults que r n
contre :e gou^rneraenl pour qui 1
i I.- bodfet 'xtraordinaue tu uao
yen de do .^eaux impois et d' 0110
mies augmentent vimi,!, ment au fur
jUniesure qutes dbute pourui
vent la ch inbre : 1'opposiiion s'est
qu'ici surtout manteste de la
p*rt des socialistes et .les <_ un auoi
tas. Aujourd'hui, Mr L il ivr ia<
DNniStmds u guerre el piitsaa .lu
gonverceffleot, a i il ii ,| i ,1 M.; vo
tr lit pas l'.iuijn itior de l'aire des
conom es par dcret. L'ioterveatio
de Mr Lel'evie a produit une profon
de impression et semble in liquei
qie M. Poiniar perd une parti*de
si majorit lideic. Le dput des
U.iucli s ilu Kline doute de l'effl
cit des m sur. s propuMies pir le
yuuverneinenl pour lUbilfakl le
Ir.ioc et ctaiut les effets des non
veaux impts sur lee dlfOliooa' '.. i
I .joiit-j .je celle cliimbre, dit il, a
refus avec pei3i;t.iuce de renverser
le cabinet l'uinear parce qu il serait
i npossile de lui trouver un luccei
seurcapable de traiter les quMtiOQI
tlts rparations d'une rnaniuie au- i
ojraplente, mais si les nouveaux
impts et les pleins pouvoirs ont
vols co sera la majorit elle mAme
qui sera renverse aux lections.
Mr Boncour, ancien ministre du
travail, trouve que si i* chambre ed
n liffreule l'gard de ses pr.iroga
tives le snat M montrera plus vigi
laut.Si le si | :( aide M. lt ..; iur tt
'rtaiu que le presideut Millc-rand
u acceptera pas les luis pur il. CTOts.
M. Lalont lait remarquer que lai
loi* par dcrets signifient la dicluu
re fasciste Lue parue de la chem
applaud.l la dclaration de MU. Le
l'ivre el Bjnour, m..;- .unis Ju
%'>uvernemf.'i>i iui ni qtt lorsu>ie
Mr Point ir ioti i tiendra duni lui
i >*ls il tielrou>eia sou ancienne
unie avec quelque ! -le-uliou. Ou
d t ju tir r . i., je t, m sui a
O 4 l UJ' i I I .3 I 'Il l ..
ii c* ou il p.oiairai . non
VdllU dpr i ..I i II i.i : i h i
r Ium de vuier le mesura UCjjo
fipreuvii iporlife*
CH V lO.NIX U'eq lipe uu v pji#a
ne u rein.ioi.f deux cours -m
i i sel :i i i |T un re dans lou
les sariee.be etas aoiUui dailoitil .les
^prouvtssponives d'ilivai e l ; .Nur
vge 13i Iji points,Finlande lii ht,
Ciande Bretagne M), hlai, (Joie 99,
Suivie U, Autriche 15, Suisse i\,
France: 19 lji, Cuoada il, Tehcoe
lovaquie 6 l|j, idabrijua ti, Italie I.
Changement de situation
^.LONulthS On annonce que :i
ouvriers qui dbutrent dana le po
liions les plus huinblea i naent
d,6lre afleota k de* posta hooorifl
q m .i li mauoQ royale. >l. Griflifb,
ancien ha I limer a pan ta pur jour
dans uu atelier de ferblanterie de
vient tracilor da la maison royal
.M. Davidson, dont la ce .... eom
menui ohai un eurdounisr, devient
visa Uia nbell.in de h imison. M.
Parkiaaoo qui comment i travl
1er Jausuuo mine a l',ye de 10 au*
est non aie ooQtrla ir ie i. maison.
Juus suai iuemb.es travaillistes de
ta cu&iabre des ci nmnnes. Los iouc
nous qui leur sont attribues sont
principalement honoriliques.
Bmttvon du cabinet
feaizel m
ATIIEMK8 Mr Vniel.s et s >n
cabinet oui dmissionn.Le nouta u
miaisii i h -i o > istil ni pur M. Ki
un- n ils i mi lUtr. .11 l'iule
rieur. 'J.utre .n de uns j il iuo
VaUUalot i Ils OU) viteuent iiiusta
pour qu'il absndouua -as fouu
et s'a iiuerine de tout) oeeupitioa
sbmrnmld p jiint UU* p-iu'j in
dfinie.
Le lambeau I
TuuUinkh i u t
L')U JS VI Pour la un nier
laauH ci iltoabsau i ;
Pism -i) t" i iuuium* iar i
U ut i- ej| eu
or.Le qualri m^ claf |ue d
m,,, i d mal i '' t- r!S
<|'i. Iquaa he r-^ i I l .r I uni
pour i^iger aaareophtg*.
L'allaire des terrains
plrolilr s
Washington u. p*uqoiet
le personnage le plus impli \ ia daui
.i-ede location des te ra'ni po
Irolilrea de la mi'ine a t infirm
i nouvelle conapamiior; devant
. DU I ciij.ile
rail *odred eu
rnement de la se .in ce juaq i'l
i idi*d mmoire de l'as prfidonl
VViliuo.
On important diseoart da
M. IRillerand
PABIS MrMitlaranda prononc*
nportanl discours au banquet
de l'association des J0UT0Ulist*s r4.
public tins. La Praaca, il i. dit, a
irt sana flchir ues blessures
plus profondes et plus dou o"jreu*<
que les blessures financires 11 dans
l'asenir comme dans le pass elle
tiendra sans luoncher. omment M
peut il que ia adversaires aient fi
peu de mmoite .' Klle n'est ni in
s'.uciunle ni instable, plie sait ce
qu'elle veut et l'Obtiendra. Elle veut
que son ancie .ue en em e paie les
ugifs systmatiquement commis.
I.i ,;. rSUa lui avant chou, elle et
maintenant contrainte avec ses amis
i. g< > a n .ium" a la force et a as
surar par la laisis de garantie* le
recouvrement udgral de ce qui est
du. Mais maintenant les eu^a^e
enls q l'aile fui oblige de conlrac
t r p ir suite des man piemeiils de sa
dbitrice ; ces engagements elle y
fora honneur, pour Kgner la vict i
re elle donna tousse" lils.pour m-iu
t ni son crdit intael elle donne a
toutes ses ruai I c'est la votOfl
t UQUaima de la France sans dis
tinciion de parti.
poijr i 'i nu de lunraillts
d i Pre i leni Ifilso i
> iUl.N'GT J.N Le | r pra
j i u i .le .. i pn .
ut ut Wi mi M anooua pn
Ur u SJ un au n .u de la i uii u
a. iui. ; il prtoil ou eourt i*rfit
i ebra puv. ,. d m uit morlp
r J b*ur*a d*l pr.i m i mai ie
ai La sarvici ara i. i ; .... .
x..\ii |ui sera c r.- i i . .4 .
paib ij m lu u de la ooui t.
lu. .u 1 j. 1 n 1 le en c. m in
1 le slotil sailli Alb.ii.s nui d^u.i
ne Wa-iiiugim. Le premier service
Siii pi ue -.uls les parente el les
amis intime dudlunt y assisteront.
Ue la maison mortuaire le cercueil
sera port a a chapelle Ucthlehsin,
dans la ihapille uu deuxime servi
ce religieux sera eclbr a '4 heures
30, il sera public. Le corps de l'*u
cien pr'idant sera pr lUib.ement
in II lin* dans la crypte d* la calh
drale .<. moins que lu tauiiie n'ai
dcide autieineut.Lt'ivque K.eeoiuu
du niocese piacopal de Washington
Offl ii'.
Le |0Uti i a eflerl ieplacer
le ci ips de M VVoodroei Wiuoa
daoa l'ameii l&tre arlington sfamo
liai o le soldat inconnu repose,
iiutis n est loi L douteux que SI oie
Wileou aeeopta la prapoauioo. Le
prsident el Mma Ciolii^e assisie
ront aux deux tarvlees religieux qui
seront celjbre mercredi. M. l'ait,
aucien presuant et cliet de lajjsli
ce y assistari gaie.nent. Alaord
ino.ne a la chapalie les minoies du
corps d pi >mtti pie seront probable
meut prseali r*ia (I quatre paro 1
ns tiendront lui 1 > le * du pole.
U.i o.".li'.' c Hilieina 1 li .1 lOOtaa les
ar no ns olik'ielles la Ma.son
p*a iiui du j mre 1 et 1.1 > m. .et ur
dre suppri ue autre autres ia rca^
lion du congrs tixe jeudi soir.
Ou ni issage du prsi i t
lillerand i A ne fiUoa
P\m '.e prisil'ui Hilleratid^
caol le m assagi ! ne Vi
Ai n n i I. 1 d 0 1 sa
moi 10m parsooui
tout c mut au mt baur .,ui v us a si
cruelle usai trappe 1 Ion pays n'ou
bliara j 1 n > 1 taida u q il
.1 pr,
I McietOQ j I -ie li L ..
Unie vinrent *"x
( ct.- de If 1
d.osla^u. r.e -lu droit contre la
force, l lu aaoit ebrira la tnmoi
r de ce p 1 1 eux d o: le
plu ci" dsir e ii I- .
t > 1 MJI h'. Il 1' > '. 1
v [1 la la aorl li c '
1 1 colonnes des
jouraeu1 1 ]
de 10 uiir ius*a bo lu da
tun aopieua
Sis* e. 1 libert 6an Ihi
LONDRES. Le Gouvamemen'
de Bomtiay a ordonn la iui bsrt de Gan lh', l r a ili n li^to
tiM.lou, eondsoiui le \'i mars 1911
six ans de nrison pour siition.
Hcemnent Gan Ihi la'tentr d*ns
un h .pilai. La i 1 du Gouverne
manl a t prise sur i' : ida-
lion des mdeems q ii ont di :
q ie six mois le convalescence passs
au bird de m si :s
Gandhi*
La situation t'amliore
au MeMi|iiR
MEXIC1 > Les i.-1 xaux ont 00m
men leur irmN eu 0 irdoba doul
la chule Ouvrira la vuh vers Ver*
Crut. Les rebelles au n >mbe de
i )') leraiaot retraucb;s u loir de
Gor.l iba. Les filera ix ont captu
le f >rli 1 de nrot^, ils av inc^nt ;a
l-ra'Ot vers J 1I101 Une 1 > 4 r i no ir
la paix est prvue pour aujourd'hui
Mexico.
Nowaths diverses
GENEVE Li commission de la
S i.-it des Na 10as pour la relue
fion ihsannem uils a onm-^n- ses
d ilibrat ma d ait raii tioi d'u >e comia'ssi >n m
ter la'ionale pour le eon'rle d 1 lia
fie de? armes. M. Grew, niiuislie
de; Etala Unis ta Suisse, assistait
l'ouverture.
uH'HV.i L^ mo-t de l'ancien
prsi l.mt Wilni a ru is un pro
fo.i II noliondinsle milieux de U
S-i' i dei Wins do il il t le
prin t'nal apciit'ot
IW\X S /.'".S -Le ni A'bat t et le
cir liait Mercier oat tdrete des
in'ss!^s pirsomele di coallia
ces Mme Wilson.
Lise coirns
fi Pi vrie.
?KiS JI.M
re R
NEW Y il v i'ru- ' 68
Lal).(i.T.P. Vente
_________'.;vrn st-^r;i ). i,MT I
&9iDSSi30
qs Mmm
Audienoe du \ Fv. lt)24.
Liste les si'nt'iices ren lu1; :
Veiv \i,j i:l Ito :, P. or G i. '.
L^i tt >y C meiure d'iottr ictioo )
PaulKraiiM (mesura d'instriic*
ti > 1 ; V'illi.is !l -rviis P. ?i-s. V) ;
Il ISli 1/1 ! \l irtQ Ml, P. I i i.ill ;
li. Rich, P. leVi*21 Seymour
Pradfll iej t.
Ail ras ip f;. et eutip lues .
li. Dinil, D cornet. J 1. St.-
Pl inr, S. i- us, V. I. eftttdii,R
s li ne Liatil tu ', f/ia Giisatt, A
chovAcb* du Port au Prince, Ch.
Coupet, (Parles (entil, P. Lave-
la l'i, ti IJa.ni' 1. A l'i.il Jean,
U'E nidry Hejoie, BQOil V'inn I,
Vja/j ite.i Bitra^ile, Kiny
BistieQi du. DaY, Veuve Mjreiu
Moriaidt, J. H. Chenet, P Ua.\l>
za, iij )n & Co.
Vu i neure avinse le sige at
lev.
Notre co itrre c L'Egor ayant
le u m 1; dans un .rue!1 int tul
s lY-vi i< Publie # ptru
n son numro d lier
r Q m .1 |-o 1 >our porter I se
; 1 ni c septer
l. .
2j. |u" lot employai subalter-
i^s 1 iip i"iir Hoi-n! 11 >:n ns
. r munie 11 lu i I i e l'fii it
u 1 ic leit ; lu rl ti c l'.v
lat ? 1
us avons tlphona au Bu-
reau le I'lng4nieur en chef c
s ij t, et il nous a ewir qu'eu
vertu .Je i'Article 4 de la Loi du
Juin i*42) organumt la Direc-
lion Gur le .!hs Trava ix Pu*
h ics tous le^ employs <\p ce
liu-em sont, ou r^u'iremeul
comm's i inns par le Prsident
de la Republique, ,011 porteurs
d'une I tire de s-rvice !u Serr
Uire d'Etat deeTravaui Public?.
Seuls les travailleurs. ( journa-
liers > et quelque* employe, ces
derniers employs lilre provi-
soire, c'eet-dira .mur priode li-
tniie, ne sont pa* porteure de l
lettre de s^rvi.-.e dlivre par le
Secrtaire d'Etat des Travaux Pu-
blic^________________________
JMouuau Jowi%l
Nous avons reu le 1er numro de
"La Gosseline ji.irnal conssrv-
teur, modr, indp'odaot avant
pour Directeur Propritaire : Mot-
aieorCharles Dab. "La 'i i-seUn; "
|> nie l'en-tAte Jacmel f Hi li ) et pa
rait le lundi.
N lus souhaitons lon^ te vie mtra
nouveau confrre et non lui retour
nons son confraternel sal.it.
Conseil (l'titit
A ici sanction du deraier proci
v ru if 1 c r. -u 1 .au
ce, le Serotur- i K al le la JuSUOS
a tait auj-ur in .i, sur les birnux
.iu O il, d ipdt 1 la p-'jet
de 111 qui 11 lida ti loi lu 1 1
Idld s .1 1*. lr.it di m lUt. n
Ce nouveau ur .jet r-tiuit le droit
1 mutttlOD ce; p ir la In di tO
aot l*ii. il a t enviy l'lu Je
de la section co npatjnle.
Kous avons raya u carte de Gau*
C .11.;- t .uoe Ue 1x1e 1 te
Mr L-'Ju ri -auif-.Vjswj ..ulitftfut*.
A ia Commune
Les nominations suivantes ont
l laites la Commune :
BfHfcAi; nii la Pekcei'Tion :
P.; u Marcelin, Caissier: Ul"ck
LouaeaUi ni i lusiio
I) i- :. Gonl 1 1 les Droite 'o*
v Diiib 1 art Ar-
ii [yppolite ip ys.
1 v ; 11 ;. ; v 1 1 salages, Di
r ir ; Mi! 1 1 I- n.-l IC J i M et
P i,' ly, lis.- t . 1
....; ' : ; 1 : f : : 1 J111,
Go : ur.
ia,ttoi ? Luo Duesek, Direc*
t 1 .
1 v s \, 11 liTi.'i, Vr -," 1,-
v s '
ao.vruaicux ; lit, Franois
Ifutee.
Dniuti d -s tocitl Sjiorti-
ves Haitiunnes
OFFICIEL
L'USi'I a dcile d'acorJer
ad t Li.nt Tochoiqui lliitien
pour ii Prparation Athltique
a iv i) y11 m t m I m joufl d'eu-
tr..i 1 .11'ut s iiv.i le :
Mardi de 4 7 p. m
Veul.' il 11
Dimmcbede Sa 10 a. m.
Eu consq i mee, les jours ci-
Jeojs inliiii's sont dsormais
ce ix du Ci nit dcbniq ia
ueuu billju de Foot bail ne
sera tolr sur ia piste pendant les
eDtraiuemeau-
Les contrevenauts otte dci-
sion sonl passibles de la disqua'i*
li ilio.i ou de la suspension con-
ter iieuii'tit aux U .'lments de
l'USail.
Lj Pc-silent Je l'L'n'on
Ai li.' c. Cusv vlflWt.
R jislratitMi <>l Britisli
stilifCts in Hivli
al
AU Britieh subje^U rsident in
H ivti ar. raq tastaJ t > r^n ).v ;it
th'ir atthJir W i t CO v neic ,
tlieir retnMration Por this pur-
ni i they are mvilel t> uresent
thea-"'vs witli their pavsporl*
any wj >k dey at ihe Hriiish Lga-
tion, Avenue Ducosle, between
the hours 'J a. m an J nooo.
British L'Kaiion,
Porl-au Prince,
FeUuary 4tii, 1924.
Par Couventlon Sp5c!alo
Ki. >. rlu Lypotb
ceire, rapp rh pai i '< Char
les t sou <......"< aotairea Port
i.n Prince, le 10 Uctobie IVii, et
d'un e mrnai demealdemeor mfruo
tuenx, tl sera proc , en l'tude et
par le ministre de .Me Lon Charles,
nul tire r qui* cet effet, le samedi
neuf fvrier courant, neuf beuies
du malin, lu vente au plus offrant
et dernier encliiis-mr d'une propri
l, situe Carrefour, cou mune de
Port au Prince, & l'angle dts rues
Lamarre et Lacio x, de la coiilen-m-
i. de trente pieds de fuHi'r sur soi
xai.le de piulondtur, tl borne tu
nuid par Ailliur llyi pulile, ku sud
tar la rue Lamarre,! l'hlet par larje
acroix et l'ouest par Jrme Fon
taine.
IVlle que celte proprit se pur-
anit, comporte el s'tend.str la mite
a pris de i 118,
Aux requte,poursuite et dilig'uca
du sieur Alexandre sne.il, ^.rop.i
taire, deinedrani el domici le a Port
au rime-, ayant pour avocat Ma
Lbo Mitif-branclie et pour aoini' le
lu I cabinet du dit avocat, sis Rue
Danls De-touches, 234.
Pour pins amples i enseignements,
t'adiesser an aotaire soa-dalgn ots
u Me Llio Malabraoche aouaeien.
Port au Prince, le ti Fvrier 192V
Liio MALliUtt \ NCllri, Avoaat
tiiiji;i(;nio Gnrale
Transatlantique
Le paquebot.''Caravelle1, parti de
Birdeiuxl^ 24 janvier Jest attendu
Port au Prince le ii;courant et
(partira le li poji* Suitiago de Cu
ba et les pjrUdu Sud.
L)e retour a Port au Prince vers le
18 il repartira le jour de son arrive
pour Gonaives, Cap Haitien, Puerto
Hlatt. San Juan et le Havre prenant
fret & |ias*sgers
Port au Prince, 4 Fvrier 1821
L'Agent,K. ROBELIN
mmt adir
L'u lceji'.-se.au No A448,de G. 774
dei i pour comptedi A. Ktraxiut,
p.r la Commission Fqulre, a t
bdir, ll.pt.cala en sera solli<-ilr.
P ut'.u Prince, le 4 i vn r I.*24
j. M.BRKDY.Avoeai
a a.i uuaYeflU qeare
Il nous est signale que depui- quel-
que temps des vuleuis d'un nome u
gnie rappliquent a enl v r la nuit
les ampoules des la.njes eiec riiues
places aux galnes d s mai uns
Uni le but certainement de les ru*
tondre.
Ces vols ont t constats dans las
eu wr ne du Cil .inps de HarSa
.Nous aUlrous i altealiao de la po
li :-* sur celle layon da fa re et cr-i-
y i ;i e la p >ii ne m ...q iera p.iS
de r lu-ei l'a -bat de l ailes aopju-
les suspt tes.
O^ta
Pan statua
_______ Vendradi
A cause de la, tte du Sminaire,
c'eit vendredi qu'il sera exhibe la
suite el la tin du (
7 de Trfle
10 me Mme tt I ime pia.vles
F.nirn Kniale I gourde
Panama fiatlroad
2Meaiuship Line
Porlau P.i c-, la 5 fe>ner l'.'i
buliclin >o 38q
Les chargeurs out piies de no r
que le >levi.er Paimiua est atteuiu
a luit au Punie venant de Lrisn-
Lai. Csi.hI zuiie, le 12 levier ly .4.
1.. (nuis i'ciiibaquem. ni seront
d.iM.- pour le l'it adatioati n e
Ncvv Yi.iLet d. s poils tuiopeo ,
sur demande faite a ce bureau.
aeaanei partira le uime jour
direc en.e ' pour New Vok.
U. U. iliO'H.-U.V,
^ A^reoiin.ra|


t ._ ^
-


LtrMA'lJJ>
YrestottG
PK EUS
TUBES
Bazar Hatien
On y irouvira, a bon ir..';ichr,'le plus plus gt r-< 1 < ix
d'i h jus coiiiectioni.ee dni.s le pays ctd'ou\ist>i i .: w-
qi es : bredeilf, plateaux scejou c\ toutes t..i.i,
bo* iieoirs, tendi en, boites peudre, L'adret | ;\ > | le
tog...pkics, boites a ligarettes, a Cigares, lii \. ,J. i .,
Cannas, tables, lampes lectiiques,ob)ets en \}i c,| ilti
do toutes grandeurt, u.s rejus-er, objets i.C(i*
des : paniers, pantouiles, layets, poterie : nio
oYcor'*, lampes, ~\ ase fleurs, fantaisieb : (iwn)i-,
1 anneaux, sac,abat-Jour. Ouvrage en cuir: porteut.u.t.,
Sac .1 main, <-t divers objets artietiqe.es.
A l'extrmit du Wiarl.
& ACCESSOIRES
Les premiers aatonobilietei du monda se servent de:
Pneus & Tubes
FI R EST
La fire&tone ,
lire iV Hubber //t!
Company. ^
Parmi toutes le* autres fabriques de Pueua & Tube*i
reprsentes en ilaili est la premire qui a permis'
au public de profiler de la hasse du Caoutchouc.
Vous avez une relle garantie en employant le pneu
"firaalone Gords*4pour votre auto nobuc surtout (ju md
\ouii la laites circuler survies roules gtltaanUl et
rocailleuses. One lois votre auto inunie de Firestoae
vous ne devez rien craindre,tout lancer est li.ni.ie.
The Royal Mail Steam
Racket Company.
! < s ta mer AilDDi EMOOli vena*I de
Kinton tnidu le j du eotirant Peu i*
Fiitire Il partira /' mme jov.t jur
Ihv.n pevia le pat t*[du nord.


Toutes commandes directes peur la fabrique sont
'acceptes des conditions trs a vata jeunes par l'iijcnt:
L. PrepJzmann-Agtjeruolm,
Rue du Quai
Tlphone: 254
roui ura en stock tjue le$ dimdntioi* d?
Pneus Cv Tubes
Vous en trouvre* auisichez:
J. H. VVoole?,
Op).Gt>itP. Basar Mtropolitain*
Le iteemer Cf \Mt/U el alttitk r#
HcUiiers le 88 fvrier couravi, il
ihorgera directement pour VEuroiit*
l'ait Mi Prince, le 5 itrlei 11*24
Roberls,luUou&Colir.
Aqiui* Gneruu*.
Cabinet
m
le Lon Hau, avocat -^
Rue Frou eo ice a l'Imprimerie
JWionale.
D< J-B.THEB10D
Ctnruryien-lJeuUste
Dt facult de|Monir.l de
N,w ..ik e de bo Angle de Hue letouche et.du
Magasin de l'tat-
ECaouiiaii*at de b' heures du]
miuo a S a^ara* dJ *nc.
vendre,,
La CSetle MARIA ELENAg
vingt quar* tonnes, c cutnpuU
tlui de Htui el \odu t
l'our plus a&pUi iciujtjnfr
>-
KU.'onW 9tt9 4ePf a.i'c r,
Fullon Sh Poiisli
Company lue,
l\ct*>orfc
Si vous voulez protlr;ri la piu et
vos cliauktiircs.
Si ion* voulez avoir un buJlabl l
s- nt et durable.
ai vous roulai la'^couleur 1 la f-rt*
pieuse de rai cliansaures pencarri Icny
ton ps employez la marque rTonoip'am.
Fabrique spcialement pour les dames et les rpnl'e*
n.e.i du bight lilc.
Elle piolije la peau'des abaoaturaa eonlre l'i un idi'
et la Iialour.
U< mariil. / la marj e flToDOjraifi c'est la meilleme da leutes
les marquea*
Qeo. JKAMEMh ai nt ponr HiPi
Colombian Steamship
Company lue.
! e SS Bogota ayant la:ts Ntw Ytrk
le 1er fvrier courant onx an . # i
ort au Prince dlrecUm de \* w*
Yo*k te 7 fvrier J repa Ir te Him
juu,ytir Kingston J el l s po i ta Colombie prenant fri A- pneeug h.
Grand Htel (le France .^viUr^*y "s^^Hif^w
tiyl Inc. pour compte de ti.Uil latea )lii|ipiii Le S J S H.i-li venant dei poils. In sud I : < f i i. |
Port-au-h'ini le 7 fvrier ui ntfd na \n i !.Il
re; 'ir lemlma joui pour tVeffiorb via les lorti
Buivanta:|i lare, Conaites, P t da fan il *-wp-4.im
prenant li1 J | aaaaq< ra.
Port au Prinee, le A > \pt ft
Gtbara & C
,:ilv.i..-, Di
B-J

** eir.Qp :
DsTSOHEWS
Uu-i ...
Angle de* Hu > Bonne-Foi d> Q li
VIENT DR RECEVOIR.
Pt de foie gras truffer. Civet de livre* And
lettea aux lenlitles. Andouiilea au saindoux. Jarr.. n
ea boite. Anchois a. l'huile. Sardines. Marquer e \.
'l'nou, Cassoulet, petits pois lina extra. Itoudin^ctc,
Vin lioug., Ip nation 4 ud*
Vin*Biane, le gai for* 5 afin
L'Htel dbile par barriques et galloni des rioi
G isn9 e
i i 10 vue sur la msr.
Bordeaux et de Champagne.
toeiUuti.-- Cita i.nei toiiio-tablse--M< l-
Agent*


L& JliwiX
GLOBOLi
iqm&e


combat l'anmie
Siu a MM|lBl farm
[isic
le Glot* ol o!re.
ni | er-.:
,,. coua-
C'.uani -' qui
'.lue
Coft,va?sctf'ice
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
MM* Cftaitlaifi. I. r a* VaUnCa
M>, Par :. il i" pu'"
]-:_' ' i-'. ...
ms roi.
pan-
une inc i>
L
tien
'fcP!
tracb*i n.-.^i s:

' "iaH,
i I
-
I
;t dtpuii qur )t P'tiutt du Clobtcl
^i.

nnnr, roi:
rUnn -
lo;. nvi'.idei ras-
pirj'.ci'.". Mante UM p?'>' MUlt*
'I roaatiliamel.t I I*
ponte d I main. *i qui rempia'* l' t'ira
ut 11)1.oui de F>r:.a. V
Jtcanclj i) Kiencaa.
NOCTYL af rr"'Br'- '"
ferjp Vaillant Coosigoatairi pour Hati
Changement
Irf adresse
I Ortslt Balte
Produits Nesila
En fsoe de la Douane
s(ljm-6u de l'e>a3o)
l Kosll inylo Swiss Condeused liik Co u 'e plai-
sir de vuus oltrir s s produits ci-desus : marchandise?
Ru du yuat 1805 et 1807 de premires classes et yaraiies pures :
Farine Lact prcieux aliments spciales.*.-.
Nestl Food I recommande pour les enfant?
Nestl Beters Callors Kohler
Chocolat
Bonbon* au Chocolat efft
Bonbons au cliocolat prsents en jolies boites fantaisie
di laits).
l'A\ vente chez : Simon Vieux, Lope'Rivera, Cb Picou-
lot, U. & \ Sada & Co oto, eto.
Pour comnandos directes, adressez-tous i I"\rien
gnral qui se tient a voire disposition pour tous
renseiiju u il t conditions.
L. Hu h Z\liXX-iG : RHO y K t
Rue lu Quai
4% Petite Maison
37 Eue du centre
Annonce sa bienveillante
ajuflil e quelle vient ue reoeTotr
par le dernier Franais de tr&
MjMiti% cnaiissurcs pour (Luimo,
grand chou de soulier* pour ou
tauts. JUau-ssciles, chapeaux cos-
tume pour eula.ns, uas de sjie
qualit ns recommandes gru der
ruer en de U iode, iij.rs,cjuie.irs
Varies, bebe* donieiiea tiiu.ij. i
lit uieo.ie, broderies, ruban, ^.i
iuiuentt. objet* religieux, i
que joiidi CO-ip-; >e eM>irieS,tuUe,
Uuon, toile ..... .-ii'*, loue yur ul,
bou iuei-> aiuiuiTeS et voiles de
maiitfj). bus, mtaj etc. Eu solda
Oftanaaara* U6 u ju.-..
a- '

Le C/tacu/i c/iez soi
ETODJti
Toute daman les de eonsiruc-
tiou ( ASOt ar.ue, Maonnerie,
ijouelcJ tous kt.mmi>l de ter-
rain C YilitjelOiuviifi.e >
rVoud utropri-* a torliit et
prj UN l N ai us aux otisatl
accepte paiement
|Mir terme
' Pour plus">Me* reBStisjoe
tueuis 'adresser dj U heures a
midi a air eui'ai l ttaua i", Ar-
Paul Sals
ai,4ii , i iii
*jw '- -- v ri
JFurin -^ dre ' a
17|ii :ii(o /,t'ori-M-! r,fl i
La iiuiaaude
Se recoin manie par dei coatomnttt
ica, (ee mut* ubtaniieU*
DevkandeM Le ieb e A*KdO au lait
qui recoKsiue les fore, s et augmente
l/ter y te.
Service rapide et irrprochable.
Bicyclettes Bicycielles?
Les ui.i.ieures machinesqu'oD ait lamais vues^ici. Ayant la tot
un u.ji muil ira* lgre, lgantes, boa marche EU' i
sut uiunie d<3 iou t autres; dee a
.u >..L .s c yra i Ma ]w /1 (as pi m tmpormUi lurei-
z i j u ? . i i /'
las trouverez eu veute, ainsi que les pneus tchiuorei air
.u\.. iq coei iMCDLAS CORU.VSCO, a la ^ue lionue-t-'ou
l. loicyoleuet 5vcliE s ut les inetltaurefi Ffonfiees par^i
arande bouete il tnulaotunre d'Arme et. Gfoie de Sl-Buoaae
rraiM /,
Le meilleur Cadeau
faire k votre enfant ctt It volum*
Pour amuser
nos tout petits
dm Frdric DORET
IfBMal
am proM ftontifM fret ttmpn
m Fablaa it Lm Fentaim at laa aaimaa Sa
para- El toutaa la ton qut la mm Vu ma* a
d'oM fkni lai *thapara, U powra immM.
pua W compraodrt m iui*cMaM,
la traduction crai*
gri an an rafard.
Es al iiu laiHM awa Libtairia.
Prix i Gde. 1
Cabinel
DE
le. iitbur Lants Rameau
liue du Centre cfit de la Phar
maeie SjournlUuilding BenoitJ
SOUS LA MAIN
ayaz toujourm
UNE BOITE DE
VRITABLE TAUSMAI
"our PAIER aux cons^qtaacat]
d'un rcfroldissnntnt
PRSERVER, TOXIFIEI
vos Bronches et ves Poumons
PARACHEVE! la taitflost
v.me, d'une Lxrjmjl*
BroncM InTUrw.
VMM en da lolU, nall
'Tipltoyabtamant IM
M r]ii voua aaralant prav
MMM an ii'tail pauf qualquM
ton : ce lonl loujoura dM
Imllallont. Voua * iafM
car laina d'avoir
L2S VRITABLES
Pastilles VALDA
qaw il vous laaiaMN
EN BOITES
"ffi. VALOA
La Maison SliiVliRA
La Saison Ji MLVEKii toujours ^soucieuse de donner
pleine satisfaction ses aimables i nombiem clianls,
leur ollre,les articles suivants de toute lraicheur et de
toute bcauic lceniment reus par les derniers sUa,
mers, des prix exceptionnellement rduits.
>'oiis ne croyona pas ncessaire de publier nos p."X
car il D est un doute pour personne que no.i seu -
meut nos articles sont de choix mais que ns prix sont
tes plus bas de la place.
Casimir gris anglais neuveauts
Pdlllibeacn t|ris anglais
FaluibeacU yria anglais carreaux
" uni A barres, oouleur
Alpaga noir aup,
Inajoaaie noir suprieur
Setye bleu marin de uoir, anglais
Satin de cnuie pour tailleur
Luatrine barres pour tailleur -j
KaUi Jaune anglais extra suprieur
Drill union blano
Tussor Japonais pour Chemise hommes & rebeij
l'eioal blaucbe
liideaux .m.c pour poites
i ui.ee pour voi.ea .. ....,
voue u.ii a tuiTM ^_,
Katine bianciie & couleur
Organdi suisse brod
b-juaruine unie di u barre
Brodes m t i pour ruea, olio iaea A Jupene
i lies servi< t m dansase pour tablo
Sju,, --- -^.i > u. vi.wU
Salar4ui tsou .i loire
Urepua a |oui uauo et oouleur
I raa>aat aaujiaia
L,Oiienuc a usoushoo couleur
liUAdee*lirodes au^ialec
loue a vilo l'Jur .|jelettes oVJpour sadre
Calicot peioaie de iamlle
i'itiuc iiiauc a bne> pour Ju es*
iNaosoast uon* anglais "" *
AloiiMiou tolane eu oouleur
i ouonaa i'ivcii sasorUea
bas a jou bas biaoo tiami'soie
liriil uuiou anglais|J
Satan foulard aa^iai double largeur
CuapasVIU leutre liorsaliiio etc. eto, eto,
Toulo personne dsirant se procurer les, meilleurs*
articles de la place et aux meilleurs prix que partout
ailleurs se doit de laire ses emplettes 4la Saison B.
Rivera.
lappalsZ*TOUS surtout que^la^putaliun^de la niai-os
nesl plus a laire pour ses articles d'imp irtafion ; n-
ulaise.
.. ___ _.
iromaye lie de Maure
En Gro3 et en Dtail
Chez B. .
b
I



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM