<%BANNER%>







PAGE 1

L££AUt • litre-, MeeW qui raient pn util** Irnire a I tranger et CCJ\ qui nn ni eYt toast le te fi...n braiil h lerie: su fais :er a l'un de limiio ; do l'an'i : ii rueil 'le celui-ci R 1 il,Ml iplhi i I I I l'i'C I llJn.ili" .1* relui IJ: lo i I me a'an li > ; i au-rde tt la vertu, ils enl-o.%  i Mit lui mer tout le inonde la p • hau e morale. Go ce te api li qu' petit douter aiiela principale force de la nation rie se troir.it au seiii de la Corporation maonnique. Nuire action se manifestait par tout. Nous H p paraissions dans toutes le* crmonies ofiicielles Nos banniai et nos tendards jouissaient (tnplua grtrj I respael de la part de la foule pr.ifane. On n'tait pas enroriua li j'.nrne complet, tant qu'on n'avait point essuy les preuves de aofIBjaMrM Oui, l'iastitutlo i tait na (|u"il y avait de plus prestigieux ••l de plus c >nidr al k pweille ni le, c'tait uu bruit du canon que iniui connu murions ce glorieux uuniveravuir Vint ensuite une priode d'c'ipse. a veut on .' Il en est ain-i de CIMMM d'ici bas. ('ne de pripties n'.nous-n iiir. pas ommes aois *taii un socit qui a la venu sa l;ne ni saurait rire crase par les 1 MM adverses, fussent-elles en nomI mdausoi sein. La mort n'est pas (' nirelle. La vie est si i nom Malax tout, contre tout, elle a dur et le durera l'eut-on dsesprer devant Ul lMoifassgfl de l'heure .' Le temple est 1 instruit, immeuble propre du G.*. >r.. (pie noa p 1 m R avalant pas • H difier Le buala de notre pieI-.I ri. \ \l.-. (i. t;.-. le T.-. P.-, t . Jacques Ignace Frcsnel dcore olre I loue el lait l'admiration j;i • mie Ce soid l des gages d'une i %  novation sincre parce que dans I actes et non seulement dans les j arasmes, l ne force activa nous c mini I, canalise nos ni. dans un a. ul sons : le bien accomplir, le d-voir laite al choie tonnante, r-Monnement de i haciiu de passer depuis peu que le devoir esl ce qu'il J ift i'liomiue de bonne vo'onl de } na se A accomplir .. C'est l un li I pi ogre-. ; c'ait 'i 'i joie do i ure surtout c'Sel II ce qui DOUI i uii'l de ilemeiir. r > .s BU al de iriliter de Vous, „'i uni. > an s : Freinai, N u, IIIP/..H, liigimic. Les i i aise, Prsslon, Chalelte, Booast, I ereb>ur| l'r.inunl. Ardouin, l'ainon,M..liou.Lpcliat,l)ucoudray,Tlii i u ', Mathieu, I abb-*, Lat>oi d \lori|. II ,ho-Mjino 1 Larri, balapia,MalioJi a, Beielei, Leioy, Sambour, >imot), 1 'a-ii, 11 ,•, lit. / n, La I uiHlid, Lu mot u i Uoucbereau, Vnue tous qui nouicou.i/ malotBOSOi pour tre srement descendue nous assister en ce jour de jjlom-; Voua qui n'av*/|ns ei qui ooMUoies sua su* ti %  que i< les jour-. MM plua pur doivent luire pour les enfanls d'un ni 'ma Dieu, que Uea cnnceila d allgieise.de louange et d'amour doivent se faire tnlendre parmi le boulines qui ont reu paieillement en naissant les mme Incultes moru les et mt.-lle iiidlles , Vous qui ne connaissiez d'autre pre.-dige que celui qiedoin. eut l'intelligence et la vertu. Vous tous les immortels, soyez bnit. Assiste/ nous toujours, pour la prennit de i'>Luvre et la gloire de la Patrie. Il s'ilve de noa aura des hymnes de reconaaissauc Aceaaf>lei.a l'offraade. Si dj le marbre et le bron/e ne rivalisent pas po a perptuer vos traits vou UMi, oiniue no.is l'avons fait pour le (ik-mier d'antre vous, du moins que vous plaise en ce |our solennel, le gt*MsM en piuet des Malimanti d'amour et de gratitude ou M iga* genl de cette remirjuable assemble runie en cet asile par li plus pieuse des tradition-al li plus glori-suse ded dates, poui Voua fler, et ayei au ai pour agrable la geste liaai de tousers If. %  q n s iil'invitation que je prie le li. • M. de i t i* pirlir de son maillet, vont se mettre deuout et a l'ordre pour sal 1er votre m-inoii'd et l'honorer par une triple et i huleureuse batterie J. LLIO JOSEPH Preident du jonseil de 1 Ordre 171/1924. Rite funraire Lai crmonies du rite tunraire i lbie avant hier api es midi au txayi* uuUraau Untut d'.iuiu al t d# p'ne Iejp4sa*tes; o" Wdignitaiiey assistaient ain i que Mr John \. ell et leedeljues des villes de Provime. Vte Llio J iseph, dans in di-coirs mouvinl, lit le ptnfyri^ue de l^n iePresnel et du aae eoMibra* feifrs a rivre I lin I qieud tnce. La lie dj ces tio a nea et, dit-il, illunin-e pir lea jr* la ictea q I'IU ont eu acr.onjlir et qji les ra idissent chape jour davantage auv yeux de la postrit. L'orateur fait ensiit i i>l a l'uni m de ton lei mic>ns pour assurer la Oontinoilo du rer.ouv.Mii constat l'occasion des fles du Centenaire. Le rite ter min, la* m "on? *ue d ut eoloanee, les membres de l'Kloile d ilaiii en tte, g'aivai en rn lins .-I l MI I ir ls d ','\ lye M r -ndirent veri lea six heures uo quart ai t!i a itire Bttrie ir. Il f lirait dj nuit lors pn la pr l es io i arriva .lins un ordre rgulier a l'endroit o reposent les restes de Ignance Frewnel. Lii, la mu i que entonne dee airs luii-'-lires, la tombe est i luraine et couverte de tleurs. Des prires sont dites et aprs le salut del musique l'on retourna au Te npie. Des rafrachissements furent servis dans les par is et l'on sa soira S0U1 le coup de 1(> heures, heueeiif l'avoir tcu quel i Ml heures de b>nne fraternit. Ualoa des Socits Sport W JS Haiti.'iirjs SoilS li' Ulllt P.ltlVll'l I | de Sou Excellencai I ** Prsident il'il.iiti. Comit Technique Hatien paor la prparation athltique aux Olympiades. Cin ulaire No 1 Tous UaSporUnien haitiens que'le que soil la ipcialit -p irlive i\ laquelle ilappartiennent sont convoqus au Chdetdn Paie l.cconte le veudredi 1er Fvrier . 4 h'u/es p. m. Le ("unit Technique invita tout spcui.'in %  H eaua lent I* Sp cilit eoot rg e par les Itglene ts de I L >.*>ll. uonform m ni ce>x dla F d -in '• .u luier i il oiii.e d Aina leui s en s, o ls Alhleti | e et ux e la Fdlation luleruati nule d'b)crime. bee U','l'tnenU du Ca uil Te.-hui qu* coucer nt'it la d^lg i ilion d. u iilries h i iam >.u\ l)lj mpia le* aeiOnt publl u lrieurameid. Louis Dl-.J >,li., Loua nlio UENHIQLEZ Clment K. COICuU Fte Th&atrdo Le public ne manquera pas d'assi-ter la belle fle thtrale qui uni lieu samedi 2 fvrier prochain i l'a riaiaua. t la deuxime de U nngnilique pice due a la plume de Vie Ismidin Vieux. Li pice est monte pir le cercle "La Favorite". l'e acteurs de ch nx et bieu entraius font aaprei un succs compl l Que l'on se prte donc i ai or aes car Us. 0 i an trouvera aI I H.I W I I *i> i a^^i Basas Les Cioohe^do St y Anne Hier matin vers les 10 heures les nouvelles cloebes de Bai te Aline ont t mises en liranle. La timbre est beau et les on puitaenta. i. -ii le M de cette paroi a s ml heureux du rU lai obleau en si peu de temps pr le pre ueiinl. Sainte uoea dtafin eaa cloches, un megement reconnus urgente pour la beeut de l'Sgliaa vont sui vre. — Jl'aul mieux. Parisiaua CE SOIH Le 7 de Trfle 7m -, Sme et Ome ^isoiei Luiite : \,yj Le Moniteur)) Le Jour ial Ofdciel comporte da %  %  on numro du 28 cour .lit : — Deux arrts olortaont les socits a ionvmn d 10ai ne I. Im pnali" el'l.i •* S>ci l d'Importslion Gnrale ", portant prviti >a eu li nr deuxi ne ailli le que l'autorin ti ) i pourri trs r.". J \ : e i c s de violation djs lois et desacteic uis'i tutifs, su. prj i li M dea don i. iges intrts envers les tiers. — Sept arrts foraient d- commissions pour gror, jusqu'aux pro eh unes lections, les intrt! des communes auivan lo Messieurs uvaius Jn Louis, p si dent, Jn Uaptisle Coloo mmis-ion f iour la Commune de Grand Gosier, es lections du dii janvier ayant t annules par le Bareau de i -en sment. 2o Messieurs Durmth>) Sdv-io, prsident, A Irien Michel et t'^lix Matelly, membres de la Commissi m f iour la Commune des Cites de Ter, es lections du dix du courant ayant t annules. \ ) Messieurs N'arva La ailltdc, pr aidant, Antoine Auguste et ItJger Itou/ier, membres de la Commission pour la Commune de Jrmie, lxslec tionsdu 10 janvier n'ayaut pas eu lieu. lo Messieurs Luc Rousseau, "pr.i dent, Octave Clau le et Ortens'uik De inurel, membres de la Commission pour la Commune de Marigot, les lectionsdu dix janvier ayant l an nules. io Messieurs Taujusle Bois, prsi dent, Jeun Baptiste Baudu) tt Meu tor l'ierre, au mbres de la Commis eion pour la Commune des Coteaux, les lections ayant l annules. 6u v essieurs Will Armand, prsi deul, Sagesse l'or ien t Camille Alexandro, membre de la Commis sion pour la Commune des Grands Bois, le lections du 10 janvier n'ayant t vaKdeaa que pour les deux piemicrs ijtoyene, Memaon W i tl Armai.d et Sagesse Dorhen. 7o Messieurs Krn si Beliauie. pr sidenl, Frdiiqu illeniiquez et Paul hmiie, u embte-'de la Lomm--ion pur la Commune de Jacmel, les rrtisne du 10 jauvicr ayantl anlcg par le Bureau de Recensement. Lu P. C. S. et le tarif des passagers Depuis qu • que j o rs u n'eat quM-in u LUI., ir. i b ii qude I < p' o chane diminution d %  Un dea pa c a gers euxisagoe par l'Administration de la P. C. S. L'ide sera trs prati |ue, si Pou considre la diminution Uu rende* ment du trafic du lait de la dernire tuigiue.it aii m trop leve du tarif des pussagrs, suriout celui da la ligne de Bi/.olon Carrefour. Ces rgions si frquentes autrefois pour le bain facile qu'on y IFOU ve, sont dsertes depuis l'augmenta tion du tarif des passager-, i t quand on songe qu'il faut ups>.er une gourde viugt ceu.im s pour se rendre lii/.oton, ou couoit q ie lu bain cute trop c tare! que le o uu braui bnignanfl iu dimanche ainsi que les e\< nisionnist s, eu gnral, renoncent a une hahitude qui leur enlve plu de trois gourde avec le autres frais qu'un .dplacement inati ual entrane, toujours. Lue diminution quitable du tarif augmentera le rendement du trafic et profitera au public qui s'ennuie le dimanche. Au Cliamp de Hais Depuis lundi, on a commenc la dmolition de la clture qui dparait le monument de Dessaliues. Nous Croyons qu'un rond point bord de grilles en cerceaux suffira pour pro lger les arbustes du joli parterre coutre le vandalisme des passa isnlesquels oubli ut trop souvent, chez nous, que les j ir lins publics, plan ts et entretenus pour le pi osir des yeux de tout le monde, n'appartien nent cependant a personne. Cabinet DE le Lon fhd, avocat R.e Fr. eu faec ds |'aiflaO\SUait ."^iti'U.le. Bazar Hatien On y trouvera, A ban march, le plua plus grand choix d'objets -.DiiteoLl^nia d.tas li pay ot. il'iaavragas artistiques : broderies, p ateaux aedou d> toutes grandeurs. buu |e tira, Cendriers, boites ^p^udra, Cadres pour ph togr.iphc >, Imitas igaretles, a Cigares, travailleuse, Carme*, tables, la:ii,>es lectriqus.objets en i|aiac, pilon, de teutos grandeur-, oeufs repriser, objet en doarires: paniers, pantoufles, leyet3, poterie: Cruches oorj's, la-n pas, Van A fleurs, fantaisies : Coussins Panneaux. sac3.abat-Jour. Ouvrage en cuir: portefeuilles, Sac A main, et divers objets artistiques, ^ l'extrmit du Wharf. \ r m / w Les quatre Cavales ilIltlLS ^ de rfcpocalvps VENDREDI IJ.MK Mm 4e, 5e et 6e pisodes. Entre 0.30 centime isji Si Franois i Le Directe ir d.-s Œ ivres di SI Fraaola da Salas, h Suprieure di l'Hospice Si Fraaola de S les, la i'rjsidente de l'Association dis di mHs de St Franois de S des, le Corps MJii-al de KHospice St Fran oi de S des invitent lea m-mbres actifs, honoraires et les amis de l'Association et de l'H ispica la messe qui tara dite a la chapelle de l'Ibspice St Fraafjis dd Stles l'ocodsioa de la ln pdrontlede l'lab!isemnt, le diminc n '.\ l' vrit'i. 7 h iris et demie du m ttin. Conseil d'Etat A U sance d'hier du Conseil d'E Ut'i Uqueile pme.it put Us Sdcr Uiras d Ifitat dd l'In rieu.' et des Ile lations txlerui u.-, vloo-i-ur Lut Thard, ajres avoir d pos le proj t dd loi sur l n ^ntion qui est deff r a l'luld de U S.clui de I In rieur, *o nat a 1' Vmole uu pro jet ue loi qui ouvre a son Dparle* tuent, pur U coaslrnclion dd ..a ci ns de la \MideCives et les r psratiooe S entreprendre Uniisla p.i BJH oe celtivdli uu cr'il -Kqua iauie nejt milie cent MiSiOts qua tiiiX! ejuuriae tiu^t cm j ce.ilime. i-e oreiit era couvert p>r le 9.8J4 d AUfy-, solde du crdit bud gUire i2 ; 23 pour l'olice Rurale. Ce roj d eu envoy- Itxamen de la • c ica de laaasee L. Cacips to Le Cicique Henri, drame hatien eu quatre actes el ea vers, avec bal lots et li %  L'or-, sera interprt par quarauif actaura. Cette fte offerte par les iSrea io .a umisou tu 1 uon neur du rt. P. Suprieur et au prolit de lu Chapelle s'annonce brillant. Elle aura lieu le jeudi 7 Fevrior a 711. 30 du *oir. Entre 3 gourde Ou trouvera des cartes chez MM. Ch. Dupuy.Lo Alexis. Simon Vieux Ludovic A abroise et au Sminaire. U ami d. Itlilul. m Mi Mi Ce milin tmle; les rues de la capitale aot Irai aui nes a l'o^:asion d • l'arnv.-e n e >t sorti d J ces deux soires telle.neal satisfait et conquis qua les aimables clients de Cine-Varits en vou Iraient aux directeurs de cet rfta J sse neut s'il na se dci latent pu avmt lo reiviyer la li n i le rel in', us fut-ce q.i'unjjjruire f jil Uai, pourquoi na li reJjiuierait o i pis li oancho l n; CiUK jui l'ont v i, ^iraient revoir tt ceux qui n'y oit pas en* cort aypUadi iraient eu louis la faire. Ou 1 p mrquoi ns le pas ra djuiier di.uuiciie, en une seuls soire; dut-on demander quatre gourdes, la salle serait encore comble, car nul na voudrait i UT celle dernire oxision da vivre les intenses m liions qua dispensent ce film tout le long *la ses pisodes. •* fa ^*ii a *pweBsaMBBa*B Le Magie Irai Communal D'accord avec le Dparlemenl d l'Intrieur, porte la conniiaanee dupulili|. p le vt.irohe qiiaet'ont au t >.i Saint Clair, le Jnn.nclid et les jours frie, et aupprim pir dcision administrative, est r* tabii. bii coisqieace, le dit march e ta ira au Fort Siint Clair, aux m mes iours.dd 8 a 10 haures du matin, dans l'espice compris entre le l'arc Cummnu d et la proprit dee hritier Jusli i Carn. En vue de giranlir la libert et la scurit de la circulation, il eat fut iel'ense l'orme le an venJ.-ur detaler leurs mardi indues sur la oie publique qui devra tre luisae eu firement libre. fort au Plia e, le i J J n vier 1 9i4 L. Luders Mo.S£ A vie J A pirtir du t Fvrier prochain, le Sorvice .National d'Hy^ne Publi que reprendra sa campi^ne contre ie-i o.ne.is erraats, a l'on ul Fn.KS et l'dtiou V. ne, cette ca.o^igoa d-jre a uud se.utuid. ti ojaqueusj les propritaire* ie eu en sont avi**, le is J mvir Ui I. tUY.HSi Ingnieur cha ^ du Servlai &f N'euoual 4'riv^m P]r i|il> t *.



PAGE 1

LE Al A fin 17, S. JV "?/ 2V*tf PAllIS — La Tianor a suggr l'Angleterre 1 ide de soumnttie i la nHrenet des saibaMaasan les pointa principaux qui I. idhieeBl mr l'admiaialrauea du Palatine! ba roit Ctlte aucgeaUoi rfymrd %  la I reposili' n biiliir-" : <%  •? qui vendrait tourorltre a l'trbilnige, loutei lfa queslio' ioelaalfl %  rjfimpui'p rnliste. GENENT — La t nftranea navale t'nueaous Ua mtpieca de la ligue doi Nation* MIT I pyt i s j ( > n <\r+ pi in cipaa du Italie: ce Wafliii pion aux itni nalioia a t ra dmission. La ei.u>e de celle d r.'aioo, dit on, est due S'-n impuis M nce d'arrter les assassins du sna ur Jurado. Ee contrats de ptrole annulas aux Elals-Ouis Par sana fil WASHINGTON Pendant toute !a journe ISnat a dba'lu sur la rfolilion denaadaal au Piaideat danr.uler les deux cor trais plroli. f reti ccordaaSin Clairet Doheuv. Une autre rsolution a t intio duile par le Snateur It.ibii son de mnnci int au Prsident Coolidge la d mission du Secrtaire Denby, i eau se de sa pari de rer-ponsabilil dans la aigu litre de CPS contrats. La Chambre, l'unanimit di i voixn.oina une. a vol 100 000 il I tara pour les pour mies A ei.trepren die pour l'annulaiion deees eoalral, bien que 1 impraaaion soi: que le Pi aident ii'ait pas l'ialenlion, pour le nionu nt du moins, de se itbarraai i det.es minislr. s, 1rs snateurs dmo craies ont demand tout de mme ce que Denby se relire du Cab.net. I apra l'opioioa dei mtJdteiua qui taaialcBt l'ancien Secituiic Fait, ce li i ci ne fouira se prisentr devant le Comit pendant plusieurs jours. ASTHME PAPIER PRUNEAU %  fiMprladamaad. U pfo4 Jury compos de V'ma V. .In l. m. Ma Lon Ai fini et Me Jules 1 vieux travaillera snu la prsidence de Me Fabius Duvit lia, Soua-tus ]<>> leur des Erolft. Le Directeur de I Etablis emrnt Boua prie d'ii/former q :e ces exa lm i s olficiels jont publics. Aucune iuvi'ation si cialc n'a t adresse. M Pour gurir ou viter MIOMAIMt COMSfiPATION OONOISTlONtCTOUROItttMCNTI IL SUFFIT de prendra a> l'un d vom repM tmm IM IHI jour MuitiMM une Pilule du IF De-haut 147. rue du Faub* St-Deuia. Paria Mais U faut exiger les vritables qui MM tout fait blascba* M lur ohieunt dM4*IIM l*( mou DEHAUT A PARIS Mat lri llltlwnt Imprlmtt • Mlr La Nestl & ftrtylo Suiss Condcnsed lilk fn %  Vpaisir de vous olliir H'S produits ci-dessus : marchau lis,• de premires classes et garanties pures : Farine Lact i prcieux alIxcnU spcialement Nestl Fcod I recommanda pour les enfjofsNistl Beters Calors Koh r Ckocol A li nboiiM u fhorolat etc. Boulions au chocolat prsentes an jolies boites farPaisie de Siiifte. Ln vente chez : Simon Vieux, Lopa Rivera, Cli Pitoulet, U. & N Sada & Go etc. aie Pour commandes diltcl, adressoz-vou.s l'A'It'nt gnral qui se tient votre disposicion pour tous rensei(jn8iiittnls et conditions. Le PHt ET/AI iSS'AQQKRIlG M, \,,ent /lut! lu Qtil Sujtrlies Masqjes pur Carn.va's Arrivs paf le dernier leamer Frana*-. LoupsDominos, Fausses barLaa Moustaches ai Perruques. CATALOGUES DE MODES D'EDITIONS BELL. Accourez ous chez Mme Veuve, Dumas Ruina Aa<|U des Kuea du Peuple & des lia* ara il3 Mademoiselle Tiiiiu iug i liu |{ u e du Centre N • Mm.' Lconee ^rcluuud: Hue Cnurba No 1717 Mme Ordalie Laudrin Hue Courbe No 17:J7 Mme Antoine Trotnllot Hua du Centre No 1H3S) CHEZ DEREX Vin Hosij <) ilicr. lin Blanc (|allOU. G. i 00 le G 5.00,10 la Maison SILVEKA I i Raison If SUTEl toujours soucieuse du donner .', nf sfltit'Mtidi ses aimables k noinlueux cli. P% lu, .|tre,li si. li* U il suivants de t.otte (laicheur et ' tu le leut rcemment icui par les derwfrt et at ircrs,des prk execplioBi ellemeid ldoits. NIUI ne croyons pas rfimrc de publier ne^ pru rtr il net ut. doute | our personne que ne.i aeuJam.nt nos article sont chou mai que nos pnxsout les plus bas de la place. Casimir pris anglais ntuvei.ut* i'aliiibeuch flrli anglais Pa'mbaach gris anglais taireeuu uni & il barres, couleau/ lpnga noir sup, I iagonale noir aurrleur Beige bien marin St noir, ai glaiSatin de chine pour tailltui I uatrine barres pour tnillaur kaki Jaune ani|lais extra suprieur Drill union blanc ussor Japonais pour CUamiaee aamrna* reaai Perai blanche Hideaux tulle pour pfrtea Tulles pour voiK'a Voile uni & bari'es Hatine blanche & couleur Orqandi {suiase brod (abardine unie & a barres HrodCes mailera pour romia, chemleaa &JpjUS Petites serviettes damaase pour table Soyeux uni blanc & couleur Murquissette coton noire Opon a jour blanc el ooulaur Brabant anijlaia Coliennc A mouches couleur Handee-hrodes anglaise Toile voile pour qoslattca & pour sadre Calicot percile de iamllle Piqu blanc A barres pour'jups Nansouk noir anglais Molleton blanc et couleur Lotions Pivert asaortiea lias 'jours lias hia-.ic ilemi-sois Drill union tinglais Satin fonlaid anglais double largeur Chapeaux tsutre Hoi salino ete etc. a te, Toute peraonne dainml sa procurer lea mrilleurei arlicles de la place et au\ meilleurs piix que partout •JHeora se doit de taire ses emplettes a la l.rsonji. LU vira. lappelez-voua lurlottl que la rputation fie la mai 01 n'est plus J1 l'aire pour lof articlee d'imputation a ijlaise. Fulioo Shœ Poiisb Company lu \ i\eu>lorfc Si vous voulez, prntrijer la pe0 ai \os cbaukfuraa. h roua voulez avoir un brillant lai* ijH saut et durable. si voua % vou!ez la couleur et la MIT* planai de ces chaussures pandintlorrf) temps employer la niarnua Monorp'ain. fabrique spcialement'? peur lea dames et les fje e. nu n du liii|lit lile. Elle protesta la peau ^les chau • nies aonlra^Fli inimit et la chaleur. Demandez la marque HlHjrjJl c'e t la %  • •illeur' dej'autea les marquer. Qt: Jl'A^SEME agent pour lll .-, fm .. 110, Rue des Csars



PAGE 1

L£ M.M.U' US fre$tone PNEUS TUBES ACCESSOIRES Bien connus et trs apprcis par tons les ei.aulleurs pour leur w dorabilit cl leur lsivlanc* nuMiie sur les routes roeadleuse d HaiU, leur qualit est dut la lahricalion spciale de ces l'ueus H. lunes. FiUESTOXE Piieus & Tubes Vous donnent un excellent > rendement a lous les points de vut. RUESTONE Pneus k Tubes Tous donnent une fjarantie pour \otre argent. FIBESTONE Pneus el Tubes f^TLuMal M %  • *• lomju* dure el sont ceux l pta •cuuotaiqBM pow le pfspntaini a auto. FUtESTONfi Pneus el Tubes Vous donnent en un inl SITiSF ACTION • Les commandes directe terni accepte* par l'Agent, conditions tr favorables : L. Preelzinaii-iygerliolm, Hue du Quai toujours en slochs toue* Us dimension de Pneus, lube 4 Accessoires. En veille : cbez J # l i # Vifooley, Rue Pv t Onoto La*as Mtropolitain Age ni : L Preeizmano Afl ne holm RESTAURANT ; Aux Caves de Bordeaux Loue Rivera Non* avons l'honneur d'aviser noire aimable clientle, qu'elle (routera fous les matin?, partir de six heures : Petit djeuner, chocolat, sandwiches, palus, brioclws, tartes | la crme, choux la crme, etc. Les soirs: Potages assortis. crrr;e et sorbetsNos clients Seront heureux d'appren* d e que nous avons tablit* prix ^ aes djeuner* c mm* suit : Plat du Jour Gourdes 2-50 Table d'hte : 1 4 *00 Nous prns de noter aux client* qui voudront bi n en t&ire la demande. qve nous sommes leur disposition pour les djtuners domicile, \ et qu'il* trouveront comme par le pass le mme accueil et ne cuisine de choix. N'oubliez poc l s punche* et cocktails aux œufs* Bire la pression ie Caf restera ouvert tous les jours (iiiimUs et jours fris compris.— Le dejeurur sera servi as jours l comme l'ordinaire. t numjement jYodiaqe tte de Maure [n'adresse (WMOM == Oro. .t .n Dtail Ru, du Quai ibl5 t 1J07 En faoe d* la Douane ^Uurwiu de t'eSa^e; Chez B. I aiada & Go Colombian Sleamship Company lue. ,~w:Tapeur dirijj par la Colombian Steainship Compaq TFTIIC. pour compte de tnited States Shippr.9 Board, ie siemier i^ i t ay ut (OMtf J\ew Yor!: te VJ Janvier courant,


PAGE 1

DUUCQTBUR PROPRIETAIRE lMJ>MMBn Clment May loi rc BOII VERN 1358 Rua Amrloalna NUMERO 20 C ENTiMKS Quotidien IMVMMf No H* Ou livrer la dmocratie, sotti prtexte de positivisme-scten JS que, aux hasards-d* t'e^prit lifLfrw) i^stme et aui UireWr*4cK R-SI^ON %  ions dchanes ; otifa&illi vfi: la rijler et ridiltaW, M 1 iouniettant au principe moral : .elle est l'alternative qui se p t^c %  devant nous. Comment, si un* toi* nous en prenons nettement onscience, notre choix pourrait il tre douteux ? Emile Boutroui 17rae XNEE N 512. PORT-Ar PRlNPK(Um JEUDI 31 JANVIER 1124 Par Cable Projet de Loi sar l'Emigration Nouvelles fitraogres Voici le texte du nuvi • %  \ projd de Loi /ir-sra' au Conseil d'Etat %  •' sur lequel noui 11 viendrons bien (A : Vu l'article 7. de la Constitution ; Vu la Loi du 10 fvrier 1923 sui l'Emigration ; Considrant que la pratique a rvl lu ncatit de modifier la ditloi ; Sur le rapport des Secrtaires Jltat de l'Intrieur, des Relations Extrieures de la Justice et des Finances ; Et de l'Avis du Coneil des Secrtaires d'Etat, A PROPOS I t le Conseil d'Etat a vot la Loi suivante : •4. Assurer sen InigffMli hatiens engags un salaire qui ne seia pas moindre que le salaire courant pour le. rnjne retire de travail dans h r'gion o ils sont t mpleys ; •. -Assurer le rapatriement gratuit dea misants leur lieu de dpari la un do leui Lsmps d'eDgaffSmsOJ et U conformera toutes autres mesures quels t. ou vernement jugera ncessaires de prendre pour la protection des emigrante. Aur. 4. — Tout individu, compagnie ou entreprise qui surs contrevenu aux dispositions de la pr sente loi ou des Rglements ta"* seine 101 OU ors ixegieuiein u ciABT 1er.-Le mol enivrant, yj,, ou qm u aura pJi erjlJ \ Qi insi quil est employ dan la enga^-meuls qu il aura souscrits, irseiite loi, dsigne tout liaifieu perdra lo bnfice de sa licence ainsi prte i qui quitte le pays en vertu d'un engagement ou d'un: entente avec un individu, une compagnie ou ntreprise tablie l'tranger ou avec l'agent de tel individu, COTIpagme ou aulrepusv dans le but de travailler l'tranger. [Est galement considr comme l'migrant tout Hatien qui voyaae %  w le pont de tout navire muni d'une licence d migration ou dont le passade sur tout navue esl pay en totalit ou partiellement par tricuiation, y cumpiis les trais de droits de dbarquement auxquels seront soumit les migranl6 ; ART 2. — Toute personne, entreprise ou compagnie tablie l'tranger, qui dsirs engager des travailleurs en Hati, devra au pralable solliciter du Dpartement de l'intrieur une licence spciale. En cas d'agrment, celte licence sera'dlivre, pour l'anne fiscale en cours, la personne entreprise ou compagnie ou son reprsentant muni d'un pouvoir authentique Tis par le Consul d'Ha H, moyennant paiement au Trsor Public d'un droit de DIX AJILLE UUDKUS | G. KUHJtj. Ut) ). L'acquittement de ce droil implique la facult d'engager des travailleurs, sous la rserve des condition prvues l'article sui%  vanL ART' 3. — La licence ne s.ra accorde aux personne?, entreprises ou compagnie que sur 1 accep tition par ellfsinmes ou par leurs reprsentants des obiigaUons luivactss s 1. — l'ren lie a leur charge lee frais de passeport, ue v oy >ge et d'immatriculation, y coinpnslss Irais de droits de dtudiqueuiei. auxqii< U seront soumis le.- migrants ; 2. — A'surei aux migranls un traitement couvnst>] •, des habitalions hyginiques, une alimentation saine et suttisanle, tous les soins que peut ncessiter leur tat tn cas de maladie ou d'accident rsultant d'une cause quelconque; 5 — Donner au plus loi au Consul ilaiiieu le plus proche COMMWaDCa de tout acciuent ou lualatue KiieUM survenue un V i. nuit i.i. ii z sur simple avis du Dpartement de l'Intrieur. AI-T. > %  --L'individu, la compagnie ou l'entreprise ou sou inan dataire prsentera comme caution une B asiq u e t\ IWIS en Hati s* raison d sois nite gourdes pour chaque travailleur qu'elle sera autn.ise engager ou constituera au Trsor Public un cautionnement de mme valeur en espaces. La caution n'aura pas le droit d'opposer las bnfices de discussion et de division prvus par le Code Civil. Les cautionnements ci-Jessus prvus set ont aunu's : 1 Si e passeport n'e.t pas ac cord ; 2 — Si le passeport n'est pas employ iiaos les trois mois de sa dlivrant ou s'il est retourn au Dpartement de J'Intiieur durant celle priode pour Sire annul ; 6 — Sur le vu d'uno attestation lgale de a mort de rmigrant et de la constatation satisfaisante de faorompUsssmeut par la compagnie de ses obligation! vis--vis de l'mi;rant : mtorin %  ruent t I loi et sus Rglementa, -4 Sur le n tour de l'mjgrajll pn Hati et le la prseulaUoB par la cOmpagois di i preuves salisifaisinies de I secompliisemebt de. ses obligations vis--vis de Irm/ran*. 5 -Sur le retour par les soins tj la compagnie d'un nombre de travailleurs emig-auts gal celui qu'elle avait engag. Examens (to ComptaV M Hier, a l'Inspection Scolaire 0 il la Sfsidaaca du lea a Inspe laort n eu liu la Mwioa v 11 iOrdinaire d^s eSSiMM de t.iiqdsbdi. Le Jury, compos dp MM E I Livoeh Mit .1 Ma Henry rerlooge, a eaam n iur la comptabilit, IL'- DathmstiquM i mictai-eu troit commei il trois p-jstulanU prsentta par l'Eco'e de Commerce de Mr Emile 1. Les Laurats sont: MM Justin Laurent. Nelciua .Nelson tt t'ic ra Rjuciar' •.-. coin 1 Le ieci< laire Denl>\ ne doo* nciait pas sa dmission mme si la rsolution du snateur Hojiinon tait votre WASIIIMlTiiNLu question le l'annulation in li termina ptrolifrea de la aarini re avanc ; la snat n %  eni • pris cune dcision au r-ujet de la lso'u lion des contrats di • dcbaU qui ont dur toute la jonn 5 e et a>i cours desquels il a ", nouveau t de mnnd la dmissitu du fcrtairs lienln et celle de l'atlorii'".-gnral liaugherlr. \pri-s avoir i.saisie une runion du cabinet. I> secrUlra Ueuby a dclar qt il pen-ait avoir a^i pour le mieux dao 1^ transac t ion des terrains et qu'il ne donne rail pat ta dmission menu si la r Rotuion Kobinson -qui la dcu.ande tait vote. Le Prsident CoQiid/e • t les mem bres du cabinet oui dis et* les d tails do l'afl.ire et las dent axucate qui en seront cliargi danles pour tuiles judiciaires ont t rli >i-is ; ce tool : Situa Straf ' '' 1 "' ''" de Chicago et ThoiVit Greurv,atlor ney gnral dana radmiuittralioa NVilsoo. Pour (jiii.jer le* finances de la Homji ie LONDREi— ')ri a appris que S >cit des Nations recherche let ter vicet d'un amricain pour diriger s l linancea de la Hongnt propos de l'emprunt de 10O.OO0.uO0 de dollars qus la socit a l'intention de cm sentir pour la reconstruction di ce pets, MChsabarlaia, ix-chancali-r de l'Schiquier, parlant uue ru niou organise par l'uniou lu la *o til des nations a recomm ml i l'so ceptation des amendements au pact de la socit des nations afln de pe tualer les Liais Unis eu tain pa lis. Le prix du pain sera aujiiei .' %  PRIs — Le prix du nia ara da t franc £ %  > le kilo h prlir de ve dn di. Uflta aunin-ntaion a .l tulor ne par suite de la ncessit''. !-i i portos du Id tranger. Ofl nrle m I me de revenir aux reslii • oni du temp* de guerre, entre Mitra* I'" 1er dleltOO des petits paint et des paiot de fantaisie. Anjaientaiionde rece/tes biiJg 4 tairps PARIS— L 's rec'uvi-omentsbud gelaires opr/ pendant •! %  cembre M sont levs l.fN.714 W)0 1rs. Le produit est en augmenlnlioii de 117.174.800 franes air le recouvre ment de dcembre 1011 ; le rente raen pour l'anne l'^3 21.520. 796.300 Iran.-upii ur de plu .le tcis milliards aux eeaeieesiB ralis, en \'J21. P.Pniii arc accepte l'aiiienilm Dtde rvision des indenioits dans les rgions rJfaetes I MHS— La minoiil de la cliini bre n vari SSa allaqu", lu campa goe d'obatrueti >c a port hier sur la qneslioo dee paiements des grosiiulemnil dans les rgions d Oltas. M. Poincar a accept I amemleuieiit de rvition de ees in dsmoiia. Ona ensuite discut la m PARIS— La minia'rede la justice a prpar pour lea soumettre au par lement un projet de loi interdisant 1 a contrats (te paiei enls en d'au tra monosiea que les francs fran I except le transactions C3m roli n usuelles en mounaiett.au grrs pour !• %  impoitaliont dana le mi li • sontrats en France exige Kinl ls paiemnn's en mmi' ingre ou marne en francs or.TI seraient considrs comme non ob'i gstolrat. ATBl'NKS — Le gouvernement amricain a annonc la reprise des relations diplomatiques avec la Ur e. cerna 1 1 mnoi. f.cs '•>av ti. anairas du l on ign oitice et %  '• i %  men dos I i umenls qui s'y iio itMl l'ont convaincu qua calte dan lie ne serait pas lavorable sus tosilta %  lu pms j eepoodsnl il est dsire ii d'arriver . la i< < noataSSJHM au. i t(M i|im poi lible <•! il f-st D II i '•• faira l enqu i>' i rllminaira n • saire. WASHINGTON — Le fd-i aiit ont capture la ; klir.ii d'Ksper >ut lu In min .'i I i da Veia (>< %  : lOnO prison nia rs ont t i-aptur*. • gnral Martine/ poanadl ^on as n ce soi lOrl iba i lai major d'O i gnn signale que lis avant garda, l dreui ont travara la rivire tarai Las rebellai ont rapoaasd une ait- que de 2000 rdraus t'.ompostela sur In rle du Paciliquo ; les f-'s taux aoraianl aubi d trieinses p*f le. Obrgon serait gravement mU de dana son train Toneou ou C ,i tmaliug. Les cours 30 Jsorl \t \ YORKHoilir '.r.l Livra! i.iT PA'tll— Dollat 2 ." Lvre S!,v, Les Fte L;i Suisse l'ndreaeeri i II socit des nation* \ _. ipi d> %  n lorellaa de i • h 00 Itail rai dira A (a dans une pro %  n e nte s .' l-s zones franob s 1 igfa 'dretera h U socit M rftl r le diltiend moin que i .'rsoce n'accepte une esstis r iitante d'arbitrage, on dit que le con>'il fi'al • 1re li rcrnte offre de compromis de la Inn po-ir un arb'.trsga paititl <.0O a u i*a2iravtioa du J.-<: 3 Pour la deuxime fois depuis son n tour en drce, \eni/.los a est trou v indispos au cours d'un vil dbat n l'assemble nationale. M. Vcui/o lis a l obli/ de laisser la salle da sances et |de rentrer chez lui. Cil \v10MX— La Grande BrstagBS a battu li Trancn dus leur mit' li do lliukcy par II pointa eontri* 2. La Suisse a gagn la coursa militai re de SiUi. I^t Kin'aede a t des x n', la France troisime et lal'cli cotlovaquie a. La Pologne et fit .t lie oui abandonn le concours. BKIU.IN— Le comit d'experts No tel arriv a Brlin. Il n'y t ii %  • rception oflicielle a la ga re. Aucun programme pour let d i bralinna qal vont avoir lieu BeI i de li pari du comit Dawee ni tabli |uotquadana let milieu < i I M la laresera 1 1 eoaaiofl sur la banque d'missio proja'e La gouvornanant a ntlact %  100 millions da mark or pour pi Mf une partie d**s l penses de II. ) tenle pour l'occupa'i"" de la Hhna me pendant les mois de janvier at f rier L0.XDRB8— La grve des m ani c < n< qui avaient sr eusement aV ti ia circulation de chemins de fer en "nglet'rre depuis le 20 janvier s'est termine | neuroa 30 < %  vrent sensiblement nglig. Cet tat de ch i es niHiiai;mt de perptuer, il fallait y mettra un les> me L'est alors que le Reste fut |. Ramarqoona toutefois qu un caractre spcial e-l demeur attach la Maonnerie haitieoo. De ho ne heure tout le ct profondm">l tSOtAriqua en av.it t %  cari, da nifni1 duo toute qca Hou dogaaali S ue. En g 'iilaul I institution a n i ipouille, mais IBI ir tu. plut purs lovant, ^n fondant ainsi II I < hien! d'Hati, le rve poai tait de voir pu suite d • leurs i rforts divers, s t iblir dans nuire .lmocrotis peine naiaaaote, une nslltetioa qui eut cachet naii m il, n m point an ce sens 3 n'alla utaraS qu par es indunes ; mais plutt to ce qu'elle itlitoar une force morale agissante destine faciliter l'volution morale do notre jeune c 4%  ll, i. m lia A cote i.ote les uns tl|


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06133
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, January 31, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06133

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DUUCQTBUR PROPRIETAIRE
lMJ>MMBn
Clment May loi rc
BOII VERN
1358 Rua Amrloalna
NUMERO 20CENTiMKS
Quotidien
IMVMMf No H*
Ou livrer la dmocratie, sotti
prtexte de positivisme-scten JS
que, aux hasards-d* t'e^prit lifLfrw)
i^stme et aui UireWr*4cK r-si^on
ions dchanes ; otifa&illi vfi:
la rijler et ridiltaW, m 1
iouniettant au principe moral :
.elle est l'alternative qui se p t^c
devant nous. Comment, si un*
toi* nous en prenons nettement
onscience, notre choix pourrait
il tre douteux ? Emile Boutroui
17rae XNEE N 512.
PORT-Ar PRlNPK(Um
JEUDI 31 JANVIER 1124
Par Cable
Projet de Loi sar l'Emigration Nouvelles fitraogres
Voici le texte du nuvi \ projd de Loi /ir-sra' au Conseil d'Etat '
sur lequel noui 11 viendrons bien (A :
Vu l'article 7. de la Constitu-
tion ;
Vu la Loi du 10 fvrier 1923
sui l'Emigration ;
Considrant que la pratique a
rvl lu ncatit de modifier la
dit- loi ;
Sur le rapport des Secrtaires
Jltat de l'Intrieur, des Rela-
tions Extrieures de la Justice et
des Finances ;
Et de l'Avis du Coneil des Secr-
taires d'Etat,
A PROPOS
I t le Conseil d'Etat a vot la
Loi suivante :
4. - Assurer sen InigffMli
hatiens engags un salaire qui ne
seia pas moindre que le salaire
courant pour le. rnjne retire de
travail dans h r'gion o ils sont
t mpleys ;
. -- Assurer le rapatriement
gratuit dea misants leur lieu
de dpari la un do leui Lsmps
d'eDgaffSmsOJ et U conformera
toutes autres mesures quels t. ou
vernement jugera ncessaires de
prendre pour la protection des
emigrante.
Aur. 4. Tout individu, com-
pagnie ou entreprise qui surs con-
trevenu aux dispositions de la pr
sente loi ou des Rglements ta-
"*......'------- seine 101 OU ors ixegieuiein u ci-
Abt 1er.-- Le mol enivrant, yj,, ou qm u-aura pJi ,erjlJ \Qi
insi quil est employ dan la enga^-meuls qu il aura souscrits,
irseiite loi, dsigne tout liaifieu perdra lo bnfice de sa licence
ainsi
prte i
qui quitte le pays en vertu d'un
engagement ou d'un: entente avec
un individu, une compagnie ou
ntreprise tablie l'tranger ou
avec l'agent de tel individu, coti-
pagme ou aulrepusv dans le but
de travailler l'tranger.
[Est galement considr comme
l'migrant tout Hatien qui voyaae
w le pont de tout navire muni
d'une licence d migration ou
dont le passade sur tout navue
esl pay en totalit ou partielle-
ment par tricuiation, y cumpiis
les trais de droits de dbarque-
ment auxquels seront soumit les
migranl6 ;
Art 2. Toute personne, en-
treprise ou compagnie tablie
l'tranger, qui dsirs engager des
travailleurs en Hati, devra au
pralable solliciter du Dparte-
ment de l'intrieur une licence
spciale.
En cas d'agrment, celte licence
sera'dlivre, pour l'anne fiscale
en cours, la personne entrepri-
se ou compagnie ou son repr-
sentant muni d'un pouvoir au-
thentique Tis par le Consul d'Ha
H, moyennant paiement au Tr-
sor Public d'un droit de DIX
AJILLE UUDKUS | G. KUHJtj.
Ut) ). L'acquittement de ce droil
implique la facult d'engager des
travailleurs, sous la rserve des
condition prvues l'article sui-
vanL
ART' 3. La licence ne s.ra
accorde aux personne?, entrepri-
ses ou compagnie que sur 1 accep
tition par ellfsinmes ou par
leurs reprsentants des obiiga-
Uons luivactss s
, 1. l'ren lie a leur charge lee
frais de passeport, ue voy >ge et
d'immatriculation, y coinpnslss
Irais de droits de dtudiqueuiei.
auxqii< U seront soumis le.- mi-
grants ;
2. A'surei aux migranls un
traitement couvnst>] , des habita-
lions hyginiques, une alimenta-
tion saine et suttisanle, tous les
soins que peut ncessiter leur tat
tn cas de maladie ou d'accident
rsultant d'une cause quelconque;
5 Donner au plus loi au
Consul ilaiiieu le plus proche
COMMWaDCa de tout acciuent ou
lualatue KiieUM survenue un
Vi. nuit i.i. iiz
sur simple avis du Dpartement
de l'Intrieur.
Ai-t. > --L'individu, la com-
pagnie ou l'entreprise ou sou inan
dataire prsentera comme caution
une Basique t\ iWis en Hati s*
raison d sois nite gourdes pour
chaque travailleur qu'elle sera au-
tn.ise engager ou constituera
au Trsor Public un cautionne-
ment de mme valeur en espaces.
La caution n'aura pas le droit
d'opposer las bnfices de discus-
sion et de division prvus par le
Code Civil.
Les cautionnements ci-Jessus
prvus set ont aunu's :
1 - Si e passeport n'e.t pas ac
cord ;
2 Si le passeport n'est pas
employ iiaos les trois mois de sa
dlivrant ou s'il est retourn au
Dpartement de J'Intiieur durant
celle priode pour Sire annul ;
6 Sur le vu d'uno attestation
lgale de a mort de rmigrant et
de la constatation satisfaisante de
faorompUsssmeut par la compa-
gnie de ses obligation! vis--vis
de l'mi;rant : mtorin 'ruent t I
loi et sus Rglementa,
-4 Sur le n tour de l'mjgrajll
pn Hati et le la prseulaUoB par
la cOmpagois di i preuves salisifai-
sinies de I secompliisemebt de. ses
obligations vis--vis de Irm/ran*.
5 -- Sur le retour par les soins
tj la compagnie d'un nombre de
travailleurs emig-auts gal celui
qu'elle avait engag.
Examens (to ComptaV M
Hier, a l'Inspection Scolaire 0 il
la Sfsidaaca du leaa Inspe laort
. n eu liu la Mwioa v 11 i-
Ordinaire d^s eSSiMM de t.iiqds-
bdi.
Le Jury, compos dp MM E I
Livoeh Mit .1 Ma
Henry rerlooge, a eaam n iur la
comptabilit,Il'- DathmstiquM i
mictai-eu troit commei il trois
p-jstulanU prsentta par l'Eco'e de
Commerce de Mr Emile 1.
Les Laurats sont: MM Justin
Laurent. Nelciua .Nelson tt t'ic ra
Rjuciar'
.-. coin 1
Le ieci< laire Denl>\ ne doo*
nciait pas sa dmission
mme si la rsolution du
snateur Hojiinon tait
votre
WASIIIMlTiiN- Lu question le
l'annulation in li termina
ptrolifrea de la aarini re
avanc ; la snat n eni pris
cune dcision au r-ujet de la lso'u
lion des contrats di dcbaU
qui ont dur toute la jonn 5e et a>i
cours desquels il a ", nouveau t de
mnnd la dmissitu du fcrtairs
lienln et celle de l'atlorii'".-gnral
liaugherlr. \pri-s avoir i.saisie
une runion du cabinet. I> secrUlra
Ueuby a dclar qt il pen-ait avoir
a^i pour le mieux dao 1^ transac
t ion des terrains et qu'il ne donne
rail pat ta dmission menu si la r
Rotuion Kobinson -qui la dcu.ande
tait vote.
Le Prsident CoQiid/e t les mem
bres du cabinet oui dis et* les d
tails do l'afl.ire et las dent axucate
qui en seront cliargi dan- les pour
tuiles judiciaires ont t rli >i-is ;
ce tool : Situa Straf ' ,''1"' ''"
de Chicago et ThoiVit Greurv,atlor
ney gnral dana radmiuittralioa
NVilsoo.
Pour (jiii.jer le* finances
de la Homji ie
LONDREi ')ri a appris que
S >cit des Nations recherche let ter
vicet d'un amricain pour diriger s l
linancea de la Hongnt propos de
l'emprunt de 10O.OO0.uO0 de dollars
qus la socit a l'intention de cm
sentir pour la reconstruction di ce
pets, m- Chsabarlaia, ix-chancali-r
de l'Schiquier, parlant uue ru
niou organise par l'uniou lu la *o
til des nations a recomm ml i l'so
ceptation des amendements au pact
de la socit des nations afln de pe
tualer les Liais Unis eu tain pa
lis.
Le prix du pain sera aujiiei .'
PRIs Le prix du nia ara da
t franc > le kilo h prlir de ve dn
di. Uflta aunin-ntaion a .l tulor
ne par suite de la ncessit''. !-i i
portos du Id tranger. Ofl nrle m I
me de revenir aux reslii oni du
temp* de guerre, entre Mitra* I'" 1er
dleltOO des petits paint et des paiot
de fantaisie.
Anjaientaiionde rece/tes biiJg4tairps
PARISL's rec'uvi-omentsbud
gelaires opr/ pendant ! cembre
m sont levs l.fN.714 W)0 1rs.
Le produit est en augmenlnlioii de
117.174.800 franes air le recouvre
ment de dcembre 1011 ; le rente
raen pour l'anne l'^3 21.520.
796.300 Iran.- -upii ur de plu .le
tcis milliards aux eeaeieesiB
ralis, en \'J21.
P.Pniii arc accepte l'aiiien-
il- m Dtde rvision des in-
denioits dans les rgions
rJfaetes
I MHS La minoiil de la cliini
bre n vari SSa allaqu", lu campa
goe d'obatrueti >c a port hier sur
la qneslioo dee paiements des gros-
iiulemnil dans les rgions d
Oltas. M. Poincar a accept I a-
memleuieiit de rvition de ees in
dsmoiia. Ona ensuite discut la
m toutes I.'- Indelnntta de guerre tu
I rieuiv 500.1 0 ) francs. La ques
II ii h l renvoye aujourd'hui.
MM. TarJieu at Heiriotattaquerai t.
.Nouvelles diwS>
PARIS La minia'rede la justice
a prpar pour lea soumettre au par
lement un projet de loi interdisant
1 a contrats (te paiei enls en d'au
tra monosiea que les francs fran
I except le transactions C3m
roli n usuelles en mounaiett.au
grrs pour ! impoitaliont dana le
mi li sontrats en France exige
Kinl ls paiemnn's en mmi'
ingre ou marne en francs or.TI
seraient considrs comme non ob'i
gstolrat.
ATBl'NKS Le gouvernement
amricain a annonc la reprise des
relations diplomatiques avec la Ur
e.
cerna 11 mnoi. f.cs '>av
ti. anairas du l on ign oitice et ' i
men dos I i umenls qui s'y iio itMl
l'ont convaincu qua calte dan lie
ne serait pas lavorable sus tosilta
lu pms j eepoodsnl il est dsire ii
d'arriver . la i< < noataSSJHM au. i
t(M i|im poi lible faira l enqu i>' i rllminaira n
saire.
WASHINGTON Le fd-i aiit
ont capture la ; klir.ii d'Ksper >ut
lu In min .'i I i da Veia (>< :
lOnO prison nia rs ont t i-aptur*.
gnral Martine/ poanadl ^on as n
ce soi lOrl iba i lai major d'O i
gnn signale que lis avant garda, l
dreui ont travara la rivire tarai .
Las rebellai ont rapoaasd une ait-
que de 2000 rdraus t'.ompostela
sur In rle du Paciliquo ; les f-'s
taux aoraianl aubi d trieinses p*f
le. Obrgon serait gravement mU
de dana son train Toneou ou C ,i
tmaliug.
Les cours
30 Jsorl
\t \ YORK- Hoilir '.r.l
Livra! i.iT
PA'tll Dollat 2 ."
Lvre S!,v,
Les Fte
L;i Suisse l'ndreaeeri i II
socit des nation*
, \ _. ipi d> n lorellaa
de i h 00 Itail '
rai dira A (a dans une pro
ne n- te s .' l-s zones franob s
1 igfa 'dretera h U socit
,m rftl r le diltiend
moin que i .'rsoce n'accepte une
esstisriitante d'arbitrage, on
dit que le con>'il fi'al 1re
li rcrnte offre de compromis de la
Inn po-ir un arb'.trsga paititl
<.0O a u i*a2iravtioa du J.-<:
3
Pour la deuxime fois depuis son
n tour en drce, \eni/.los a est trou
v indispos au cours d'un vil dbat
n l'assemble nationale. M. Vcui/o
lis a l obli/ de laisser la salle
da sances et |de rentrer chez lui.
Cil \v10MXLa Grande BrstagBS
a battu li Trancn dus leur mit' li
do lliukcy par II pointa eontri* 2.
La Suisse a gagn la coursa militai
re de SiUi. I^t Kin'aede a t des
x n', la France troisime et lal'cli
cotlovaquie a. La Pologne et fit .t
lie oui abandonn le concours.
BKIU.IN Le comit d'experts
No tel arriv a Brlin. Il n'y t
ii ' rception oflicielle a la ga
re. Aucun programme pour let d i
bralinna qal vont avoir lieu Be-
I i de li pari du comit Dawee ni
tabli |uotquadana let milieu <
i......Im la laresera 11
eoaaiofl sur la banque d'missio
proja'e La gouvornanant a ntlact
100 millions da mark or pour pi
Mf une partie d**s l'penses de II. )
tenle pour l'occupa'i"" de la Hhna
me pendant les mois de janvier at
f rier
L0.XDRB8 La grve des m ani
c < n< qui avaient sr eusement aV
ti ia circulation de chemins de fer
en "nglet'rre depuis le 20 janvier
s'est termine | neuroa 30 tin | lui I les fprsenlahta da l'as
a .< sti n des ncani i ut et de-
cliaiill. urs des compagnies d s sha
Bdiot da ier aprs DUS runion ave-
U comit de mdiation du congre*
ndicats i.iivii is sont arrivs
un sceord.
LONDRES- li' .ii-inir
4 ti du no il i). les d' journaux, M
Hdonal a'aal trouv en prt
- faits qui l'ont oblig avancer
lanli m-r.t qu'il se l'tait propo
a quand il i I antre ail fonction en
ce qui de In llmie par l'Angleterre. U
eorreapondsnl du Daily Mail ox
pose ainsi laMiiudi-du Premier iri
uUlre de celle la m. Il est peu pn
buble que M. Mscdonald prenne
ua bsUfS an ce |ui cou
DISCOURS DE Me LRLIO JOSEPH
(SUITE & FIN;
("Bries, la Maiiniierie cxialait ch
bOUS Kli'.blie par le colons fie*
ais aurto'it, elle lonclionnait a.
la marque dea prjugs de l'pO|U .
Mais telle est la fore bienfaisa te
de principes qui la gouvernent que
malgr tout, de- indifbON pu \
en faire parMa. iuaai, lorsque trt
Ifiili, les tamp'aS ne lurent aucun
ment dserta. Il manquait seulement
l'organisation. Dans la but de faeili
t r rtablissement de celte or^ani;
lion nees les dmarches qui lurent faites prt
IsG.'i L.-. d'Mi^leleue aux linfi
dune patente rgulire. Ces dnsar*
elles tant C uironue de lOtoSS
nous filmes donc cooSlRna en g ai
de loge provincia'e anglaisa. Dan*
estte prio le, il revient de cil r le
n un du I'.-. F. -. John Gotf qui m
rile les p us ferv-uts tena pour le
dvouamonl avec lequel il a'acquittu
de sa tche deO. .M. Mali a -ra
lui, lut iutrti do la grande i-
provinciale anglaise d'naftlaet ><
vrent sensiblement nglig.
Cet tat de ch ies niHiiai;mt de
perptuer, il fallait y mettra un les>
me L'est alors que le Reste fut |.
Ramarqoona toutefois qu un carac-
tre spcial e-l demeur attach
la Maonnerie haitieoo. De ho ne
heure tout le ct profondm">l
tSOtAriqua en av.it t cari, da
nifni-1 duo toute qca Hou dogaaali
Sue. En g 'iilaul I institution a n i
ipouille, mais ibi ir
tu. plut purs lovant, ^n fondant
ainsi II I < hien! d'Hati, le
rve poai tait de voir
pu suite d leurs i rforts divers, s -
t iblir dans nuire .lmocrotis peine
naiaaaote, une nslltetioa qui eut
cachet naii m il, n m point an ce sens
3n'alla utaraS qu par
es indunes ; mais plutt to ce
qu'elle itlitoar une force mo-
rale agissante destine faciliter l'-
volution morale do notre jeune c 4-
ll,
i. m lia a cote i.ote les uns tl|


LAUt
litre-, MeeW qui raient pn util**
Irnire a I tranger et ccj\ qui nn ni
eYt toast le te fi...- n braiil h lerie:
su fais :er a l'un de limiio
; do l'an'i : ii rueil 'le celui-ci
R1 il,Ml iplhi i I I I l'i'C I llJ-
n.ili" .1* relui Ij: lo i I me a'an
li > ; ra>i au-rde tt la vertu, ils enl-o.-
i Mit lui mer tout le inonde la
p hau e morale.
Go ce te api li qu' petit douter
aiiela principale force de la nation
rie se troir.it au seiii de la Corpora-
tion maonnique.
Nuire action se manifestait par
tout. Nous h p paraissions dans toutes
le* crmonies ofiicielles Nos ban-
niai et nos tendards jouissaient
(tnplua grtrj I respael de la part de
la foule pr.ifane. On n'tait pas en-
roriua li j'.nrne complet, tant qu'on
n'avait point essuy les preuves de
aofIBjaMrM Oui, l'iastitutlo i tait
na (|u"il y avait de plus prestigieux
l de plus c >nidr al k pweille
ni le, c'tait uu bruit du canon que
iniui connu murions ce glorieux uu-
niveravuir
Vint ensuite une priode d'c'ipse.
a veut on .' Il en est ain-i de
cImMM d'ici bas. ('ne de pripties
n'.nous-n iiir. pas ommes aois !
*taii un socit qui a la venu sa
l;ne ni saurait rire crase par les
1 MM adverses, fussent-elles en nom-
I mdausoi sein. La mort n'est pas
(' nirelle. La vie est si i nom Mal-
ax tout, contre tout, elle a dur et
le durera
l'eut-on dsesprer devant Ul l-
Moifassgfl de l'heure .' Le temple est
1 instruit, immeuble propre du G.*.
' >r.. (pie noa p1 m r avalant pas
h difier Le buala de notre pie-
i-.i ri. \ \l.-. (i. t;.-. le T.-. P.-,
t . Jacques Ignace Frcsnel dcore
! olre I loue el lait l'admiration j;-
i mie Ce soid l des gages d'une
i novation sincre parce que dans
I actes et non seulement dans les
j arasmes, l ne force activa nous
c mini I, canalise nos ni...... dans un
a. ul sons : le bien accomplir, le
d-voir laite al choie tonnante,
r-Monnement de i haciiu de passer
depuis peu que le devoir esl ce qu'il
J ift i'liomiue de bonne vo'onl de
} na se A accomplir .. C'est l un
li I pi ogre-. ; c'ait 'i 'i joie do
i ure surtout c'Sel II ce qui doui
i uii'l de ilemeiir. r > .s BU al de
iriliter de Vous, 'i uni. > an s :
Freinai, N u, IIip/..h, liigimic. Les
i i aise, Prsslon, Chalelte, Booast,
I ereb>ur| l'r.inunl. Ardouin, l'ain-
on,M..liou.Lpcliat,l)ucoudray,Tli-
i i u ', Mathieu, I abb-*, Lat>oi d \lori|.
II ,ho-Mjino1, Larri, balapia,Malio-
Ji a, Beielei, Leioy, Sambour, >i-
mot), 1 'a-ii, 11 ,, lit. / n, La I uiHlid,
Lu mot u i Uoucbereau, Vnue tous qui
nouicou.i/ malotBOSOi pour tre
srement descendue nous assister
en ce jour de jjlom-; Voua qui n'a-
v*/|ns ei qui ooMUoies sua su*
ti * que i< les jour-. MM plua pur
doivent luire pour les enfanls d'un
ni 'ma Dieu, que Uea cnnceila d all-
gieise.de louange et d'amour doi-
vent se faire tnlendre parmi le
boulines qui ont reu paieillement
en naissant les mme Incultes mo-
ru les et mt.-lle iiidlles , Vous qui
ne connaissiez d'autre pre.-dige que
celui qiedoin.eut l'intelligence et la
vertu. Vous tous les immortels, soyez
bnit. Assiste/ nous toujours, pour
la prennit de i'>Luvre et la gloire
de la Patrie. Il s'ilve de noa aura
des hymnes de reconaaissauc Ac-
eaaf>lei.a l'offraade. Si dj le mar-
bre et le bron/e ne rivalisent pas
po a perptuer vos traits vou
UMi, oiniue no.is l'avons fait pour
le (ik-mier d'antre vous, du moins
que vous plaise en ce |our solennel,
le gt*MsM en piuet des Malimanti
d'amour et de gratitude ou M iga*
genl de cette remirjuable assemble
runie en cet asile par li plus pieuse
des tradition-- al li plus glori-suse
ded dates, poui Voua fler, et ayei
au ai pour agrable la geste liaai de
tousers If. . q n s ii- l'invitation que
je prie le li. M. de i t i* pirlir
de son maillet, vont se mettre deuout
et a l'ordre pour sal 1er votre m--
inoii'd et l'honorer par une triple et
i huleureuse batterie
J. Llio JOSEPH
Preident du jonseil
de 1 Ordre
. 171/1924.
Rite funraire
Lai crmonies du rite tunraire
i lbie avant hier api es midi au
txayi* uuUraau Untut d'.iuiu al
t d# p'ne Iejp4sa*tes; o" Wdi-
gnitaiie- y assistaient ain i que Mr
John \. ell et leedeljues des villes
de Provime.
Vte Llio J iseph, dans in di-coirs
mouvinl, lit le ptnfyri^ue de
l^n ie- Presnel et du aae eoMibra*
feifrs a rivre I lin I qieud tnce.
La lie dj ces tio a nea et, dit-il, il-
lunin-e pir lea jr* la ictea q i'iU
ont eu acr.onjlir et qji les ra i-
dissent chape jour davantage auv
yeux de la postrit. L'orateur fait
ensiit i i>l a l'uni m de ton lei
mic>ns pour assurer la Oontinoilo
du rer.ouv.Mii constat l'occasion
des fles du Centenaire.
Le rite ter min, la* m "on? *ue
d ut eoloanee, les membres de l'K-
loile d ilaiii en tte, g'aivai en
rn lins .-I l mi I ir ls d ','\ lye M r -n-
dirent veri lea six heures uo quart
ai t!i a itire Bttrie ir. Il f lirait d-
j nuit lors pn la pr l'es io i arriva
.lins un ordre rgulier a l'endroit
o reposent les restes de Ignance
Frewnel. Lii, la mu i que entonne
dee airs luii-'-lires, la tombe est i lu-
raine et couverte de tleurs. Des
prires sont dites et aprs le salut
del musique l'on retourna au Te n-
pie.
Des rafrachissements furent servis
dans les par is et l'on sa soira S0U1
le coup de 1(> heures, heueeiif l'a-
voir tcu quel i Ml heures de b>nne
fraternit.
Ualoa des Socits
SportWjs Haiti.'iirjs
SoilS li' Ulllt P.ltlVll'l I |
de Sou Excellencai I**
Prsident il'il.iiti.
Comit Technique Hatien paor
la prparation athltique aux
Olympiades.
Cin ulaire No 1
Tous UaSporUnien haitiens que'le
que soil la ipcialit -p irlive i\ la-
quelle il- appartiennent sont convo-
qus au Chdetdn Paie l.cconte le
veudredi 1er Fvrier . 4 h'u/es p. m.
Le ("unit Technique invita tout
spcui.'in h eaua lent I* Sp ci-
lit eoot rg e par les Itglene ts
de I L >.*>ll. uonform m ni ce>x d-
la F d -in ' .u luier i il oiii.e d Aina
leui s en s, o ls Alhleti | e et ux
e la Fdlation luleruati nule d'b)-
crime.
bee U','l'tnenU du Ca uil Te.-hui
qu* coucer nt'it la d^lg i ilion d.
u iilries h i iam >.u\ l)lj mpia le*
aeiOnt publl u lrieurameid.
Louis Dl-.J >,li.,
Loua nlio UENHIQLEZ
Clment K. COICuU
Fte Th&atrdo
Le public ne manquera pas d'assi--
ter la belle fle thtrale qui uni
lieu samedi 2 fvrier prochain i l'a
riaiaua.
t la deuxime de U nngnili-
que pice due a la plume de Vie
Ismidin Vieux. Li pice est monte
pir le cercle "La Favorite". l'e
acteurs de ch nx et bieu entraius
font aaprei un succs compl l
Que l'on se prte donc i ai or
aes car Us. 0 i an trouvera a de Varie, cha Mue Ooeyoo, Mon
Ducis Viar I, le pli irm.icie C u-
trala et e ie/ Sinilh. le tailleur.
^.mim>iih.iwii *i>.ia^^i Basas
Les Cioohe^do Sty, Anne
Hier matin vers les 10 heures les
nouvelles cloebes de Bai te Aline
ont t mises en liranle. La timbre
est beau et les on puitaenta.
i. -- ii le m de cette paroi a s ml
heureux du rU lai obleau en si
peu de temps pr le pre ueiinl.
Sainte uoea dtafin eaa cloches,
un megement reconnus urgente
pour la beeut de l'Sgliaa vont sui
vre. Jl'aul mieux.
Parisiaua
CE SOIH
Le 7 de Trfle
7m -, Sme et Ome ^isoiei
Luiite : \,yj
Le Moniteur))
Le Jour ial Ofdciel comporte da
on numro du 28 cour .lit :
Deux arrts olortaont les so-
cits a ionvmn d 10ai ne I. Im
pnali" el'l.i * S>ci l d'Imports-
lion Gnrale ", portant prviti >a eu
li nr deuxi ne ailli le que l'autorin
ti ) i pourri trs r.". j \ : e i c s de
violation djs lois et desacteic uis'i
tutifs, su. prj i li m dea don i. iges
intrts envers les tiers.
Sept arrts foraient d- com-
missions pour gror, jusqu'aux pro
eh unes lections, les intrt! des
communes auivan
lo Messieurs uvaius Jn Louis, p si
dent, Jn Uaptisle Coloo toux, membres da lu C>mmis-ion
fiour la Commune de Grand Gosier,
es lections du dii janvier ayant
t annules par le Bareau de i -en
sment.
2o Messieurs Durmth>) Sdv-io,
prsident, A Irien Michel et t'^lix
Matelly, membres de la Commissi m
fiour la Commune des Cites de Ter,
es lections du dix du courant ayant
t annules.
\ ) Messieurs N'arva La ailltdc, pr
aidant, Antoine Auguste et ItJger
Itou/ier, membres de la Commission
pour la Commune de Jrmie, lxslec
tionsdu 10 janvier n'ayaut pas eu
lieu.
lo Messieurs Luc Rousseau, "pr.i
dent, Octave Clau le et Ortens'uik De
inurel, membres de la Commission
pour la Commune de Marigot, les
lectionsdu dix janvier ayant l an
nules.
io Messieurs Taujusle Bois, prsi
dent, Jeun Baptiste Baudu) tt Meu
tor l'ierre, au mbres de la Commis
eion pour la Commune des Coteaux,
les lections ayant l annules.
6u v essieurs Will Armand, prsi
deul, Sagesse l'or ien t Camille
Alexandro, membre de la Commis
sion pour la Commune des Grands
Bois, le lections du 10 janvier
n'ayant t vaKdeaa que pour les
deux piemicrs ijtoyene, Memaon
W i tl Armai.d et Sagesse Dorhen.
7o Messieurs Krn si Beliauie. pr
sidenl, Frdiiqu illeniiquez et Paul
hmiie, u embte-'de la Lomm--ion
pur la Commune de Jacmel, les
rrtisne du 10 jauvicr ayantl an-
lcg par le Bureau de Recense-
ment.
Lu P. C. S.
et le tarif des passagers
Depuis qu que j o rs u n'eat
quM-in u lui., ir. i b ii qu- de I < p' o
chane diminution d Un dea paca
gers euxisagoe par l'Administration
de la P. C. S.
L'ide sera trs prati |ue, si Pou
considre la diminution Uu rende*
ment du trafic du lait de la dernire
tuigiue.itaii m trop leve du tarif
des pussag- rs, suriout celui da la li-
gne de Bi/.olon Carrefour.
Ces rgions si frquentes autre-
fois pour le bain facile qu'on y Ifou
ve, sont dsertes depuis l'augmenta
tion du tarif des passager-, i t
quand on songe qu'il faut ups>.er
une gourde viugt ceu.im s pour se
rendre lii/.oton, ou couoit q ie lu
bain cute trop c tare! que le o uu
braui bnignanfl iu dimanche ainsi
que les e\ renoncent a une hahitude qui leur
enlve plu de trois gourde avec le
autres frais qu'un .dplacement inati
ual entrane, toujours.
Lue diminution quitable du tarif
augmentera le rendement du trafic
et profitera au public qui s'ennuie
le dimanche.
Au Cliamp de Hais
Depuis lundi, on a commenc la
dmolition de la clture qui dparait
le monument de Dessaliues. Nous
Croyons qu'un rond point bord de
grilles en cerceaux suffira pour pro
lger les arbustes du joli parterre
coutre le vandalisme des passa isn-
lesquels oubli ut trop souvent, chez
nous, que les j ir lins publics, plan
ts et entretenus pour le pi osir des
yeux de tout le monde, n'appartien
nent cependant a personne.
Cabinet
DE
le Lon fhd, avocat
R.e Fr. eu faec ds |'aiflaO\SUait
."^iti'U.le.
Bazar Hatien
On y trouvera, A ban march, le plua plus grand choix
d'objets -.DiiteoLl^nia d.tas li pay ot. il'iaavragas artisti-
ques : broderies, p ateaux aedou d> toutes grandeurs.
buu |e tira, Cendriers, boites ^p^udra, Cadres pour ph
togr.iphc >, Imitas igaretles, a Cigares, travailleuse,
Carme*, tables, la:ii,>es lectriqus.objets en i|aiac, pilon,
de teutos grandeur-, oeufs repriser, objet en d-
oarires: paniers, pantoufles, leyet3, poterie: Cruches
oorj's, la-n pas, Van A fleurs, fantaisies : Coussins
Panneaux. sac3.abat-Jour. Ouvrage en cuir: portefeuilles,
Sac A main, et divers objets artistiques,
^ l'extrmit du Wharf.
\r-.m.!/w Les quatre Cavales
ilIltlLS ^ de rfcpocalvps
VENDREDI
ij.mk Mm
4e, 5e et 6e pisodes.
Entre 0.30 centime
isji Si Franois
i
Le Directe ir d.-s ivres di SI
Fraaola da Salas, h Suprieure di
l'Hospice Si Fraaola de S les, la
i'rjsidente de l'Association dis di
mHs de St Franois de S des, le
Corps MJii-al de KHospice St Fran
oi de S des invitent lea m-mbres
actifs, honoraires et les amis de
l'Association et de l'H ispica la
messe qui tara dite a la chapelle de
l'Ibspice St Fraafjis dd Stles
l'ocodsioa de la ln pdrontlede
l'lab!isemnt, le diminc n '.\ l'
vrit'i. 7 h iris et demie du m ttin.
Conseil d'Etat
A U sance d'hier du Conseil d'E
Ut'i Uqueile pme.it put Us Sdcr
Uiras d Ifitat dd l'In rieu.' et des Ile
lations txlerui u.-, vloo-i-ur Lut
Thard, ajres avoir d pos le proj t
dd loi sur l n ^ntion qui est deff
r a l'luld de U S.clui de I In
rieur, *o nat a 1' V- mole uu pro
jet ue loi qui ouvre a son Dparle*
tuent, pur U coaslrnclion dd ..a
ci ns de la \Mi- de- Cives et les r
psratiooe S entreprendre Uniisla p.i
bjh oe celti- vdli uu cr'il -K- qua
iauie nejt milie cent MiSiOts qua
tiiiX! ejuuriae tiu^t cm j ce.ilime.
i-e oreiit era couvert p>r le
9.8J4 d AUfy-, solde du crdit bud
gUire i2;23 pour l'olice Rurale.
Ce roj d eu envoy- Itxamen de
la c ica de laaasee
L. Cacips to
Le Cicique Henri, drame hatien
eu quatre actes el ea vers, avec bal
lots et li L'or-, sera interprt par
quarauif actaura. Cette fte offerte
par les iSrea io .a umisou tu 1 uon
neur du rt. P. Suprieur et au prolit
de lu Chapelle s'annonce brillant.
Elle aura lieu le jeudi 7 Fevrior a
711. 30 du *oir.
Entre 3 gourde
Ou trouvera des cartes chez MM.
Ch. Dupuy.Lo Alexis. Simon Vieux
Ludovic A abroise et au Sminaire.
U ami d. Itlilul.
m Mi Mi
Ce milin tmle; les rues de la ca-
pitale aot Irai aui nes a l'o^:asion
d l'arnv.-e qu proianeut pirtout te ir curiosit
HUIb
Ce.t par le M idiotie , super
bi steamer de la VV'aite Star Line
battant piviliou ea^ aia'que c a lou
risle ont voyage. Il aot au nom
bre Ue 4JJ veuaut du la Havane. Le
bateau laissera le port ce iui li pour
king.ton.
Les touristes ont fait l'acquisition
da aiver souvenirs du p*}* et ont
jvu usucoj|i ds fN tuireiiat
CeJ.furent deux belles Mires
que celles au cours desquelles
Cin-Varits oflrit la ililectiou
de ses abonns le imgnique film
en quatorze parties qui s'appelle
les Quatre Cavaliers de l'Apoca-
lypse. Depuis longtemps, on n'a-
vait pas eu un spectacle pareil.
Est-ce aussi en foule que leaclienis
de l'lgant et coquet Cin du
Champ de Mars se rendirent cts
deux soircts o leur uHhousias-
nie et kur t'motion se n.aiulisk -
rsnt tout le long du film, tantt
en gnreux applaudissements,
tantt en un silence tout frmis-
sant o l'on semblait entendre la
palpitation immense et contuss du
coeur de toute la salle.
Il.'Certaines scnes de ce film sont
inoubliables tant au point de vue
du jeu rallin et parfait das ac-
teurs qu' celui des dcors qui
sont d une m iruiii .nc-i et d'un.'
vrit telle qu' de certain* mo*
irisnts beaucoup de ceux qui dans
la salle avait fait la guerre en sen-
tirent revivre en eux son angoissa
at son horriule b;au: et ceux uni
ne l'ont pis I lite ont pu avoir 1 il*
lusuu de lavoir vcue.
t >n e >t sorti d j ces deux soires
telle.neal satisfait et conquis qua
les aimables clients de Cine-Vari-
ts en vou Iraient aux directeurs
de cet rfta j sse neut s'il na se d-
ci latent pu avmt lo reiviyer la
li n i le rel in', us fut-ce q.i'u-
njjjruire f jil Uai, pourquoi na
li reJjiuierait o i pis li oancho
l n; CiUK jui l'ont v i, ^iraient
revoir tt ceux qui n'y oit pas en*
cort aypUadi iraient eu louis la
faire. Ou1, p mrquoi ns le pas ra
djuiier di.uuiciie, en une seuls
soire; dut-on demander
quatre gourdes, la salle serait en-
core comble, car nul na voudrait
i Ut celle dernire oxision da
vivre les intenses m liions qua
dispensent ce film tout le long *la
ses pisodes.
-----*fa^*-iia*pweBsaMBBa*B
Le Magie Irai
Communal
D'accord avec le Dparlemenl d
l'Intrieur, porte la conniiaanee
dupulili- |. p le vt.irohe qiiaet'-
ont au t >.i Saint Clair, le Jnn.n-
clid et les jours frie, et aupprim
pir dcision administrative, est r*
tabii.
bii coisqieace, le dit march e
ta ira au Fort Siint Clair, aux m
mes iours.dd 8 a 10 haures du ma-
tin, dans l'espice compris entre le
l'arc Cummnu d et la proprit dee
hritier Jusli i Carn.
En vue de giranlir la libert et la
scurit de la circulation, il eat fut
iel'ense l'orme le an venJ.-ur de-
taler leurs mardi indues sur la oie
publique qui devra tre luisae eu
firement libre.
fort au Plia e, le i J J ,nvier 19i4
L. Luders Mo.S
A vie J
A pirtir du t Fvrier prochain, le
Sorvice .National d'Hy^ne Publi
que reprendra sa campi^ne contre
ie-i o.ne.is erraats, a l'on ul Fn.KS
et l'dtiou V.ne, cette ca.o^igoa d-jre
a uud se.utuid. ti ojaqueusj les
propritaire* ie eu en sont avi**,
le is J mvir Ui
I. tUY.HSi
Ingnieur cha ^ du Servlai ,
?N'euoual 4'riv^m P]r i|il>

t
*.



LE Al A fin
17, S. JV "?/ 2V*tf
PAllIS La Tianor a suggr
l'Angleterre 1 ide de soumnttie i la
nHrenet des saibaMaasan les
pointa principaux qui I. idhieeBl mr
l'admiaialrauea du Palatine! ba
roit Ctlte aucgeaUoi rfymrd la
I reposili' n biiliir-":<- ? qui vendrait
tourorltre a l'trbilnige, loutei lfa
queslio' ioelaalfl rjfimpui'p rnliste.
GENENT La t nftranea navale
t'nueaous Ua mtpieca de la ligue
doi Nation* mit I pyt isj(>n <\r+ pi in
cipaa du Italie: ce Wafliii pion aux
itni nalioia a t r !r 14 lvrier Rorrr. I n 'ufie o
MtKjue. enverra d. s leprfent&Dla
relie oufrarce.
MCC1CO- J e Vasronttlot, se
(rcloir- de l'p.lucii.....Un le oabi
i et du Praident Obregon a donn.'-
>a dmission. La ei.u>e de celle d
r.'aioo, dit on, est due S'-n impuis
m nce d'arrter les assassins du sna
! ur Jurado.
Ee contrats de ptrole
annulas aux Elals-Ouis
Par sana fil
WASHINGTON Pendant toute
!a journe I- Snat a dba'lu sur la
rfolilion denaadaal au Piaideat
danr.uler les deux cor trais plroli.
f reti ccordaaSin Clairet Doheuv.
Une autre rsolution a t intio
duile par le Snateur It.ibii son de
mnnci int au Prsident Coolidge la d
mission du Secrtaire Denby, i eau
se de sa pari de rer-ponsabilil dans
la aigu litre de cps contrats.
La Chambre, l'unanimit di i
voixn.oina une. a vol 100 000 il I
tara pour les pour mies A ei.trepren
die pour l'annulaiion deees eoalral,
bien que 1 impraaaion soi: que le Pi
aident ii'ait pas l'ialenlion, pour le
nionu nt du moins, de se itbarraai i
det.es minislr. s, 1rs snateurs dmo
craies ont demand tout de mme
ce que Denby se relire du Cab.net.
I apra l'opioioa dei mtJdteiua qui
taaialcBt l'ancien Secituiic Fait, ce
li i ci ne fouira se prisentr devant
le Comit pendant plusieurs jours.
ASTHME
PAPIER PRUNEAU .
fiMprladamaad. U pfo4 rnumM). aa.s luUftm.r.ft. i^ih nurm-ii.
Exemena St^no-
Dactylographiques
Le samedi 2 Pvrier 1W24 a 3 heu
res prci es de l'*p<- midi de* axa
r enaSt'no lirclil yaph'qua*auront
I u 1'Ecolfl Spciu'e de stoo-Dac
Hln,
L> Jury compos de V'ma V. .In
l. m. Ma Lon Ai fini et Me Jules
1 vieux travaillera snu la prsiden-
ce de Me Fabius Duvit lia, Soua-tus
]<>> leur des Erolft.
Le Directeur de I Etablis emrnt
Boua prie d'ii/former q :e ces exa
lm i s olficiels jont publics. Aucune
iuvi'ation si cialc n'a t adresse.
m Pour gurir ou viter
MIOMAIMt COMSfiPATION
OONOISTlONtCTOUROItttMCNTI
IL SUFFIT de prendra
a> l'un d vom repM
tmm im ihi jour MuitiMM
une Pilule du IF De-haut
147. rue du Faub* St-Deuia. Paria
Mais U faut exiger les vritables
qui MM tout fait blascba*
M lur ohieunt dM4*IIM l*( mou
DEHAUT A PARIS
Mat lri llltlwnt Imprlmtt Mlr
La Nestl & ftrtylo Suiss Condcnsed lilk fn Vpai-
sir de vous olliir h's produits ci-dessus : marchau lis,-
de premires classes et garanties pures :
Farine Lact i prcieux alIxcnU spcialement
Nestl Fcod I recommanda pour les enfjofs-
Nistl Beters Calors Koh r
Ckocol A
li nboiiM u fhorolat etc.
Boulions au chocolat prsentes an jolies boites farPaisie
de Siiifte.
Ln vente chez : Simon Vieux, Lopa Rivera, Cli Pitou-
let, U. & N Sada & Go etc. aie
Pour commandes diltcl, adressoz-vou.s l'A'It'nt
gnral qui se tient votre disposicion pour tous
rensei(jn8iiittnls et conditions.
Le PHt ET/AI iSS'AQQKRIlG M, \,,ent
/lut! lu Qtil
Sujtrlies Masqjes pur Carn.va's
Arrivs paf le dernier lea-
mer Frana*-.
Loups- Dominos, Fausses barLaa
Moustaches ai Perruques.
CATALOGUES DE MODES
D'EDITIONS BELL.
Accourez ous chez
Mme Veuve, Dumas Ruina
Aa<|U des Kuea du Peuple & des lia* ara il3
Mademoiselle Tiiiiu iug i liu
|{ue du Centre N
Mm.' Lconee ^rcluuud:
Hue Cnurba No 1717
Mme Ordalie Laudrin
Hue Courbe No 17:J7
Mme Antoine Trotnllot
Hua du Centre No 1H3S)
CHEZ DEREX
Vin Hosij
<) ilicr.
lin Blanc
(|allOU.
G. i 00 le
G 5.00,10
la Maison SILVEKA
I i Raison If SUTEl toujours soucieuse du donner
.', nf sfltit'Mtidi ses aimables k noinlueux cli. p%
lu, .|tre,li si. li* U il suivants de t.otte (laicheur et '
tu le leut rcemment icui par les derwfrt et at
ircrs,des prk execplioBi ellemeid ldoits.
Niui ne croyons pas rfimrc de publier ne^ pru
rtr il net ut. doute | our personne que ne.i aeuJa-
m.nt nos article sont chou mai que nos pnxsout
les plus bas de la place.
Casimir pris anglais ntuvei.ut*
i'aliiibeuch flrli anglais
Pa'mbaach gris anglais taireeuu
" uni & il barres, couleau-
/ lpnga noir sup,
I iagonale noir aurrleur
Beige bien marin St noir, ai glai-
Satin de chine pour tailltui
I uatrine barres pour tnillaur
kaki Jaune ani|lais extra suprieur
Drill union blanc
ussor Japonais pour CUamiaee aamrna* reaai
Perai blanche
Hideaux tulle pour pfrtea
Tulles pour voiK'a
Voile uni & bari'es
Hatine blanche & couleur
Orqandi {suiase brod
(abardine unie & a barres
HrodCes mailera pour romia, chemleaa &JpjUS
Petites serviettes damaase pour table
Soyeux uni blanc & couleur
Murquissette coton noire
Opon a jour blanc el ooulaur
Brabant anijlaia
Coliennc A mouches couleur
Handee-hrodes anglaise
Toile voile pour qoslattca & pour sadre
Calicot percile de iamllle
Piqu blanc A barres pour'jups
Nansouk noir anglais
Molleton blanc et couleur
Lotions Pivert asaortiea
lias 'jours
lias hia-.ic ilemi-sois
Drill union tinglais
Satin fonlaid anglais double largeur
Chapeaux tsutre Hoi salino ete etc. a te,
Toute peraonne dainml sa procurer lea mrilleurei
arlicles de la place et au\ meilleurs piix que partout
JHeora se doit de taire ses emplettes a la l.rsonji.
LU vira.
lappelez-voua lurlottl que la rputation fie la mai 01
n'est plus J1 l'aire pour lof articlee d'imputation a
ijlaise. ___________ _
Fulioo Sh Poiisb
Company lu \
i\eu>lorfc
Si vous voulez, prntrijer la pe0 ai
\os cbaukfuraa.
h roua voulez avoir un brillant lai*
ijH saut et durable.
si voua %vou!ez la couleur et la mit*
planai de ces chaussures pandintlorrf)
temps employer la niarnua Monorp'ain.
fabrique spcialement'? peur lea dames et les fje e.
nu n du liii|lit lile.
Elle protesta la peau ^les chau nies aonlra^Fli inimit
et la chaleur.
Demandez la marque HlHjrjJl c'e t la .illeur' dej'autea
les marquer.
Qt: Jl'A^SEME agent pour lll
.-, fm
. ..
110, Rue des Csars


L M.M.U'
US
fre$tone
PNEUS TUBES
ACCESSOIRES
Bien connus et trs apprcis par tons les ei.aulleurs pour leur w
dorabilit cl leur lsivlanc* nuMiie sur les routes roeadleuse d HaiU,
leur qualit est dut la lahricalion spciale de ces l'ueus H. lunes.
FiUESTOXE
Piieus & Tubes
Vous donnent un excellent > rendement
a lous les points de vut.
RUESTONE
Pneus k Tubes
Tous donnent une fjarantie pour \otre argent.
FIBESTONE
Pneus el Tubes
f^TLuMal M * lomju* dure el sont ceux l pta cuuo-
taiqBM pow le pfspntaini a auto.
FUtESTONfi
Pneus el Tubes
Vous donnent en un inl SITiSF ACTION
Les commandes directe terni accepte* par
l'Agent, conditions tr favorables :
L. Preelzinaii-iygerliolm,
Hue du Quai
toujours en slochs toue* Us dimension de
Pneus, lube 4 Accessoires.
En veille : cbez
J#li# Vifooley,
Rue Pvt Onoto La*as Mtropolitain
Age ni :
L Preeizmano Afl ne holm
RESTAURANT
;
Aux Caves de Bordeaux
Loue Rivera
Non* avons l'honneur d'aviser
noire aimable clientle, qu'elle
(routera fous les matin?,
partir de six heures :
Petit djeuner, chocolat, sandwiches, palus, brioclws,
tartes | la crme, choux la crme, etc.
Les soirs:
Potages assortis. crrr;e
et sorbets-
Nos clients Seront heureux d'appren*
d e que nous avons tablit* prix ^
aes djeuner* c mm* suit :
Plat du Jour Gourdes 2-50
Table d'hte : 14*00
Nous prns de noter aux client* qui
voudront bi n en t&ire la demande.
qve nous sommes leur disposition
pour les djtuners domicile, \
et qu'il* trouveront comme par
le pass le mme accueil et
ne cuisine de choix.

N'oubliez poc l s punche* et cocktails
aux ufs*
Bire la pression
ie Caf restera ouvert tous les jours
(iiiimUs et jours fris compris. Le
dejeurur sera servi as jours l comme
l'ordinaire.
t numjement jYodiaqe tte de Maure
[n'adresse
(WMOM == Oro. .t .n Dtail
Ru, du Quai ibl5 t 1j07
En faoe d* la Douane
^Uurwiu de t'eSa^e;
Chez B. I aiada & Go
Colombian Sleamship
Company lue.
,~w:Tapeur dirijj par la Colombian Steainship Compaq
tFTiic. pour compte de tnited States Shippr.9 Board,
ie siemier i^ i t ay ut (OMtf J\ew
Yor!: te VJ Janvier courant, du Poitou 1 rince le V tewier, Il
reiaritza le mime feur peur les ports
Cuiianis: i etit mie. Laye et Jccmcl, prnom /<#! et
passagers.
Pot 1 ou Pi ince, le 29 Janvier 9t4
Gebara & G!

Agents


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM