<%BANNER%>







PAGE 1

ft jtttiXs f4Poursuivant sa'carapagna contra les dfaitistes du.change, lu gouvef Bein!ul a dcid jusqu' nouvel uvU que tous le lelg amin ilml ,c, re ia il aui Iran actions aur lo.\.i 1ri tu levisi i. d vroat tre ac om parues de leur traduction. Koiucaia ieeu le Dr Sehacbt, directeur d la it ichsbaok ; il sesl an il> nu j-e iUdu isasi longtemps v aa Bomit d'eiperle. e j ie in i .'mu a'aaperl m lai rpara Il i d( .. • %  101 Bl -. dis CU I O M d .,11 iu ; a >. t publi, NDHE814 I , lin l'ElCI ^ i |p| I > Il 1| I '0 i i, l .;. i H i I | 1 H fi CM •, H. ii U B • i U II 01 I l< I g m i i ii w i c pi l • Cj ,| M il .1. 1 Il ' pi .Il I' I (Il I (11. d* u I o IVT i. ai. ( pu j i .., ^dsir •• % %  t , ,.op .r patsuu lui. .-tes cours 2s Jdiivii i PARIS Dollir |!2,13 Livre W„,z^5 EMAY TOOKro'lar t2.? 9 "Livra 4.2i5 Une ligure amricain n :v v Obtenez votre sant des sources mmes de la Nature. M s^Str^' La Nature tant la source de toua les biens ca l'humanit, il est logique que noua ayons recours elle quand le corps humain a besoin de trsors qu'elle renferme. ) Pour la protection de la sant, le plua prcieux bien de la vie, c'est la Nature mme qui nous offre l'huile de Foie de Morue avec laquelle on (ait 1 L'EMULSION SCOTT Directement du fond des mers, elle apporte le soutien de nos forces, combat l'anmie, les affections de la poitrine et des poumons, la malnutiitio n, etc. Cest en vrit le tonique i;cJc..l pour te us les ges vernement Hatien, nie invitation praiidi". part uae Imposition loter oatioitle d'Kchintiiloiaqui .mraliall la H vane et dmi ta lats d'iaau. guratiin sera prochainement Il 4e. Ls Gjuveri'emeot publie celle information a l'adies^e Je Chambres de Commerce, 'dis Expoi tuteur et Industriel*, toutes tins utile), dis nos %  pour ai p u t. prdler aux ia lr^sut 'out lu c ne mrfl possible instruction Publique. !•>. ha c ma de tfefaui annuel* sera ia BUMBUMOl organis dans le- E o le puni, 'i'df li Hi'iiiiiij e. \ l i il i, u roj i .1 m liera)! pre M ai t n aise i l'o B e d ri mi ur s i> %  -1nag a i oeaves oui i Q ,i | i(| | %  i ; il l reel i • ni 1 >' t 11 Pi U e nom 1. m n me et lerol j I BBM m Itif et %  -"!•3.. I • | i n ii il S i nt i i I e* i l li -ir ii 'lis M eu e Klas de r l'ii ce lune le • • .' t l 'n -i Df. e ni r t • Il en f l III f i ii nul po rie* \") es la il Province. Monsieur J. M. John A. Bell est m le rien | livi onoinifs lis pus ini ratantes du monde i gre am— I OUI d'nne insli> clion >o duchtiuu iare, il a pu mivi | i sas travBui dlveie, soit • i n i jn 1 r nu liele, orateur, artUie, • • u laillei un belle rrpi IH i n oui ntes-. < ; orlf dsns lea i-n. res d %  pn gi.-* qu'il a visite. I oint n'est bcsuui d<> relatfr ii i let loges cl If: ui'c4 qu'il H moi-oonn.s, pur sn ciil'ure, sa mamns aflHbli *, sun Pcellente tenue n orale. — 1 ji.uil d'un cidil envinlleqni lui COB 1re i ne autori' con;-laiile ur ses conjtnicH qui prnfimnl |our lui usa lympalhio relie.— l)ai)8 eeriaine milieux fr^quent^s mme pnr l* g. IIH de rare blanc ho. H cl ^0llV4*ll> OwBiall| l te* NVM et consei >, Mii\m paj nombre d'etprita niiiaili.ina el rlain ymlh nncni|. ri n 1 JHT li w afin '. \,l %  luira i • i. que ,n lu i %  n ofl I |, en | jal, I oui. en I %  %  | ? h n me 11 a>asi 1 >i • i d'i i • o • rji r* #1.1 ii' i | Ht u • rvi ce 'ii' i H -• i |. %  | ju li r J. hfl '. I ell i •' i rt i* ju. n 111 q i i M ni §nt %  i l II i' 'i. | 11| iin mi \ i • (i>p< j i H) || |< n h : %  • %  i .u r >. !c i| • I n* phll '• pliipi. bi rtriqu • Pi %  n r • M rr-iqin Ira plu • M'-. e V r • o v mi ><* une vr i ml rU*, Il a pn-. I> iiuc^iip ir nol, de lenm-i. ^i .-menlsuc Huili qu'il seprcir a un Iruil ,|. g-. Il a, probablement, crir < %  %  imprp**ionde voya.'e. Dlrgii de nomlireuset lu,esam riciiinis mu f^lps du l'rern er l'entemi'e il.1 Indp ndani-o (BBOBoi* que hillienne •, Mr John A. Bell rt-iii ilil si IIII-SIIII. i\\fc un leci et un prrsti;e admirables.— Ses allcuirons l ml d'ne faveur p-'inUraiite at|ualifienl amp'eaient l'opinion que l'n-i s.' dit i premire vue. de sa perron nabt 1 I *• I t de taille, mti jrriud par !e erpur pi le 0*r?e*tt, il d'-mc-ure pour RI ua la type parf il du g"nii b'un ii" amricain, ^g de 68 .i s. vtr lobe A B il osanil GIIVMJ RAIMUS MicntOAH, le 3 Fvrier tS.'ij. Il lit ses ludes dans l'Ecile des affiin'" de sa ville nata'e. Voil pourquoi 'e mon 'e monni T'i" "• profane I aitita lui offre 'le IOIMHperla un HCIO ii si sympithiJules HOSRMOND, av. A vendre Code civil par Louia Borno.e S vo lmes Loi et acte par Ganlhier. S adresser Mr PJaieir, imprima ri du Matin j.. Le Moniteur Le Journal Officie', dan son numro au 21 courant, comporte, entre aulne : — Loi ouvrant au Dpartement de l-'iiium %  • %  el du Commera des crdits exlr< oiuin.ures 'nu ml a la somme de G. 1.031.405.21, pour le paiement deaarnrs d> U Compagnie du Wtiart de l'on au l'rince I i,' i u de Janvier 1D2£ nu W Seplt m Lie lUiJ ; a la Lie Ir.miise les G'iLle lelegriipliiqiie.> a partir d Octobre 1W10 uu iO 6epleinbre Ltfltf] l leauce HefearU, Uutloo rciaul du Contrai de cOBStruetloli du maiCl. Je Cu)ea et le ici cllOfl des piliiCipale rues, \ compila intil jus'jueu Iii Jauvl.1 (ttit* — Loi ouvmnl au In parlement des finance et du Comuieice un crdit suppl'-niMilaire jiisqu i concuiience de U. l.'i.tUU. puurle paie meut, DOU pi MI au budget de U Laite I ubliji.e .e l'i-X. l'J^l S,aaB dioitade Wnuriage de i'ort bB l'rince, luire au v., inei-sioiiiiaires du WliHil.eu \ee de dipotil.onsdeiiur lOUllSt. — Arrt de douzime de dpi usedu uiuiue JanvisrSlvvanl I la •umine de G. 1.519. st.nl 1/3. — Ai li mi iaal un coai'mie* •n i ("il j eeade • >i. > j rsideii Mu IcTan et Uuin .-. %  l lui, •.. .. . J %  %  • i,i Jus | Il i ii n te ei de •" %  %  %  %  •" ^. uni i'' e I %  i dil 10 M ce p oit, > i t 'nu eis paf le Lu liuU 'le %  e iiF m n .lArri i • met i uiie i. anana i i ju .r •• tu i, b J,.ll l."U .,!<..., I 1' I II .1 • i lh r u n i. i -. p %  gen rjtl*'<|u I n | n "i fi'.. •ita m ardu '1 li Cou un la • i i s , e* e. K" '• i j t" e. u ayant dm u But un r>ul • — Ai i t UOUlIMBQl II iJO0 • > I biel J iS i i", U" m m de i.i ...u •luQ itltlgfe U iUVBal ^Ur >UI I • II au le cuul.l.iafs UU pi.jiilice itBI paysans de Lcogane, en remplace nisutde Mr lli im G. u. ni. — Circulaue du Seeieuire d'Etat des Kinauces aui A imiuitr.4 nrs de t'iuances du Cap Hatien, de I'ort de Pau, l'eut Oudve ei Cave-, ^alli rant leur attention sur le* ilnbi IIIIUS el le ro e restreiuis de deie gm n 'Aduiiustiatio.i ciiacges du BSf vice de anciennes aiiiuuiilralioa des !• m.un,'s de I'ort Libelle, • e M NicoU, .vliragoiue el Aquin, ol qui relvent d eu, pour lre lejr %  ubordooos. Les Clct;!ies de Sle Vane • >i>"i 1 • demain le earilla < de seaouve cloches donl dur biplme se demain a 4 heures de l 'aprs mi li, ('< cluclifs S'iil au BOOBDM le trois et a appellent : Mext, J i-epli et v 'aiie. De nombreux parraine et m rrai ne ont t elio s el le pre Beuoi Cur de U paroi>se. s'est beaueo 'u dpens pour que ia crmoilie ait bwmvVU^ d'iv.ai. Saoi'-tairjrio d'BetC de rinteriaui' uSC!lulllOIS Conseil Technique Municipal Mainonindum Sou la prsidence de Monsieur l'Ingnieur %  o ta nov, le Uuueii IV.tUnique Municipal n leu.i sance hier api es midi la .Maiou Commu nale. V oui pus [lail : vieM I I OI al i il daof la-parle di L ... in hl r k "i I L DS4 II T eh i rliBI te u u.. .s n. U| M ...ii i I .. il s. i ii t pi i. p..ui '|i kuCUII I III n ioB, "lieu, e • .i-ion .i. la,'a ue soit |ili BU %  i.i %  li i I x i i i ^'i IU.Jun . a ia rai • i m i. Ci i ... j .. .i • i ) Un i. . .e ure d'une le lire de i gard l '1 • i... < .1 I lo^eaieaiouvre II I q ie |r • %  c .. .n \ m i.. i e I i i pOU %  •> lie ,... u C u se i OJ ..i rauuiuo . .. .. >. i n!.>e ir et • lavatix l uuu.t s. >iQei n suit e N i '. 11 < r Cil I que it projeta a Ita i : a(— l'iojel d'ag au i.K.-e. .Bu| du Champ de %  anaai ieiaidni aboutir Lalue parla pr.ipute de Mine Cel cis qui eirang e ce.lp irlie de 1 1 vo'B publique.— Lia vahiculea sortant de l'Avenu : Capo s ;t uo il ace-* direct Lalue en pissant par le Uiatap de Mais b) — Projet .e Transformation du Cimetire .le Siinle An00. cj — Pijji-i je Cration d'un Ser viee d'Arroage de la Ville au moyen de 1 eau de u. d) — Sur 1 1 .le ntnd-* du membre Km -I i.. '.!i m*, i, v|„i,iieur le Se ertair* d'Etal d.ttniriaur prom-t de e.. ii MI 'i n |u r p. ,i i i," MM au Consen .iiiiij, | ,nij.'. relatif la^irculeli n 1. v nu-pndt. ioJauvi.i l"_'i • • • Poil .n. l'iiine le lacvi' r ltft Commerce. Le Dpart mai.t du Comme.ce pute a la coin aissance deBtporla aura .t Industriel que la ^eclellllrelie d'Etal Je Kelation Kvtrlaura rcasj du Couvernenenl Mubaia, pour CLrv traiiiaitv \| lrtu> M lapilli. La Ir nflM pirlie du pr gramme des f s lu Cd-le inire drt • ludpm dim-e mai;ouuiqii • en II iili sera g u li. lenenl ex^c iln demunau Temp o du Grand Orient dlliiti. Au cours des crmonies il y -ra p %  *. I -.' a I inii.il a'i >n du-Ganl VI lire, G--anl ''.omnindaur da IOr dr, A. i, C. V.Le Irapsai du Grinl 0 ieal arti tema il lac mu ssn ^alem ut imu e ure IM'IS I apr* meli il y nu a une tenu^ hhueli-, chiot patri i jua, conl' na. rep *Mttlioo th a le envie de bal. 1 CUIRASSEZ VOUS! CUIRASSEZ vo!re Gorge, vos Bronches, i vos Poamoas en les ctfssdastij en les prservant par l'antisepsie volatile dee [PASTILLES VALDAl r oor're b? danger du Froid, de l'Humidit, des Poussiers dus Mlorobes. r%8 SliSSEa EFFiCACEKElT Mmes, Mena de Gorge, Breiiehites, Grippe, eio. EMPLOYEZ I.BS PASTILLES VALDA ."^i^c rssfifraaleanrlatj ii^u Mais II faut avoir tom de bien employer lai PASTILLES VALDA VRITABLES naaN uniquement n BOlTtS portu.i la nom ^"d'-:' Le-. Pastille WLDA •omei. veute: Pbarma-ie C nlrale d'Hati, Pli rmt rie Bcurraine ri P..rl .-.u Pur ( 'hr mac e Dr.-lus Ji uie et toutei pharmacies. SfSI Entmon vraiment en prnence d'un sain date? Nous attendons la fin de^ ftes du centenaire de l'Indu ipndanc.e maon n : que pour ronlinur nuire enqute sur .le faits qu'a r^v^'sla p -enea p "•mi nom da l'Hinribh M. Bill. G and M .lire, deij i4 par les 'o i u in r io \.> d .. -s j i 11 n a t I i i r ie le I i i "4 is is ' n > U i son p" i dr IV is Bl %  Bir iiiel|ua roi sv ; n i r 1 i i • 1 • • V • n i r I i ie dm h v M, I 'l i u l i > i' re i i li : I i .v i I i t il %  n nt i f t • l I | > I !> I' I I I u m m i bl b "C '. •i r "|. ut t I i I >i ni i s ^ ia'io i su v eue .U ce' jeunes bo ISMle u.! iii p ut.li m le s di<-iplin qu i d" leur eiiranC'. N us urlo'-conj|^ M. Itlonco rt ei I li re 'imitai) it >i a l' iciinlJ is p ) ir %\ belle initi l'ive, el e i lui aro m 't'i'il tout notre eoneouN pour le pi i-i g"-,nd s.,, cas 'ta I A-sj iat o i des boys scou's haitians. AQ Sminaire Le Cacique Henri , drame •(aitien en 4 actes et en vers av. c LaileU et chœu.s, aura ni er .i ^ le 7 Fvrier p>r les IClvesdu r> lit SniiiiiaireNouveau dMin'\ nouveaux tlcors oflrnut aux rapardu du Bpect leur un lonl de rjcheri abrupts, une verdure r ire, el d'tis le lointain, le (uneux Col de la Dfense dont il importe de dfenliv l'accs l'enviliisscur. Nouveau dram-, nouvel ar.-yto j'I nt sa note de gaiet au vent du Bahoruco. et ne le cdant ni en iusuitai ion ni en jr;e a la bia le guerrire de Gaonabo. Un trouvera de i ;rt "S ch*l Mr Ch. Dupuv, L o AJexia. Simon Vi IIX. Atnbioiia Luiovic et du Sminaire. Entre % gourd •. La tairfift p.l'hon neur de la presse La dix me reprsenlaion da a fn n.te K m n" i a "u. '.ir %  olf a Patisiaaa, ri I hnsjnai d Prtas, D au an 1 t da sue a .'ia U, .A al. te (a le tiil •• hi e m'< : ai soi il qi beaucoup ue • > leurs '>n' lu re br le lt/"i I •" pi u e ; lase' lin 1 1 i D' aorpaaa dans Pi|itrprtatioo 's I •''•' s p esq ie lo S la r n i :r Wariaae No u avons reu, \f* (\*y%. le lv let le mariage de Melle \Ia ie M' keniie iv c AliB c'.:rJ R^ gia. La bn lidion numi >'e leu r s s ra donne le mercredi, l]0 Janvier courant, a t heures de l'aprs* mi li 'n HSortiee M^tropolitaiiM. Nnoa envovone onx future poux nos m il!' lires fli ,jtatio )% Virits Dlrn:ta-3ha f I laMissi du aigisur Grand filts en couleurs Du coiniiji.e Metitl le | e Flora parti de N*w York 'elK.oursni pour Ions Isa pois h ltiens,el i Usa lu ici le i,Brou'a le m.i t joui i our le Mm '""I" teJfoa %  esi pn j dvN


PAGE 1

11? *AJ-v i i'-t-M s trestone PNEUS TUBES ACCESSOIRESBi-n cnrug ef Ni appnWt par tous les chautfeurs pour leur oi• m..' et l.-iir lwsunce mneaur l*s routes rocailUeses d'nViti, tour qu lue Mlto la Ubrioatioa spcula de ce* ntua tt W** FIUESTOXE P eus Se Tubes Tous donnent un excellent rendement luus les points de \ue. FIRESTONE Pneus & Tubes Tous donnent une garantie pour voira argent FJRESTONE Pneus et Tubes fous donnent un usage de longue dure et sont ceux les plus conomiques pour les propritaires d'auto. FIRESTONE Pneus el Tubes Vous donnent en un mot SATISFACTION Les commande directe* son! accepte* par l Agent, condition trl favorable: L. Preelzmaiui-lggerholm 9 Rue du Quai Tt h ur* m steths toutes Us dimension* de i nets*, Iule* $ accessoires. lui vente : cl.cz J. 11. Vtfooley, Rue Pavt, Oppoiile Ba*ar Mtropolitain \ Agent : L Prepi?maoo-Afla*rholni l hum fnrbes Masques pour Caromli Arrivs pat h drrnier 8/#4 mer Franco,**\ Loups Dominos Fausses Iwrhcs; Moustaches et Perroquet. fUTLQ&BES DE MOD^S D f £QlTl(MS BELL. Iccoarez tous chez "Mme Veuvo Dumas Ruma .V'Mjle des Hues du Peuple & Je* Ooaar 413 Ma letnaisella Tilins Augustin il du t'entre .No Ime Lonee rcbimda Itue Courbe No l7i7 Huit' Ordalie Landrin Itue Courbe No 17S7 Mme Antoine Trouillot Hue du Outre \o 183U Fromayo ll^ de Morl En Gro3 et ea Dtail tel . Mi & C-i trt* ta r\t^m : > tint. Dr. BINGl'B, 16. kw Balh. • Strih FUIIOD Shœ Polisii Company hic Aew-Yor/c Si vous voule* protger la pasw IO \o chaussures. ^8i vous voulei avoir un brillant loisant et durable. si vous voulax la couleur <-t I* ou pic* de es chaussures p lafll long temps employer la marque Bonoijram. Fabn j'i.w spaialemeat peur Ui M daosat et la pilla meu du hi-jliil ile. Elle-protge la* peau des chaussures ooolre l'humiirt et la^olileur. Demandai la marque iMigisiD o'tKl U meilleur* de tentas lis mirques. Geo. JbJAMSEME ig*nt p* M fi ***m t Csars



PAGE 1

. ,w .>i - A ,,\ : %  .-- L'Epicerie Nationale JHBORDAT mua U; teint de lys Fn lace de Cuve* de Ho-\teavx 9 V" 1 %  im> Tthtdilft, &K<*. jvr/iW*. r > forge Taillant Consig•atira pi'jr Rni Cita l;. r.'. ta poudra Assure une carnation exquis* L CzirivT-IN'DELYS, ftna Onc'scuac. rcuir, t" met octntt en rie la paaa. qu'eijr adoc: %  aitoupttl et blanchit aan lu lubr-.fier .A Vtxet ou jamail il fairv hiir. Parfamea aux estraha d Non, I Crinw TE1XDLXYS J! lt tyje . 'lui parfait d* la ern ; <*t io emploi vita lt haie, les lchai At rouiteut et Iti irritation auc - pouaiiert ARYS 3, Rue de la Paix, 3 PARIS T IM Pi fumai % %  .' tSraMi HaffaaiM La Guinaudd Se recotnwa as attgiit9>if* t* nergie. A v vtee r|;inV cl irrproeh i II \ Pal Sals lient de recev. ir pat le dernier stea:ner luergia) U$ rtn.-its suivants de toute fracheur et de nieuiier choix. liaisin veit, pommes, poires, Fromage pte g \ isiort, ^aucisaons, HurlaUelle,iluisiiu secs, rades d'uite^eie par pet* ? etC f etya RESTilftiWr Aux Caves de Bordeaux Lops Rivera, Nous avons l'honneur d'aviser notre aimable clientle qu'elle trouvera tous les malins, partir de six heures : <** %  Pharmacie W. BIJC1I Pifpfwe* vos liqueur nvre te Ecn t > <>tir Uqueure ; initielie, Crme d i l'tcoo, Chartreur, Curoo, G n. h ai tua lie Sjourn lioi .< ttii w eltcDlie^t aux nadeei ti ?i U pub'ic ju'l 1 t. iturm MM Laboraouro d Uijgie eu u: Linorawie 4i \i appliqu -OU U Un, Cl -.ii uu .*> %  %  ttiCOt tf *'. ; / II4I*|4 DirS e' UUVtJri Ui. U | ,|!i i? il* i-4 Iti llalil ^ 0 i cir p>>ai loulM Ida rrcuet'c •- #t tii ya^ piauj- d*n* i -, lOlSi Mttl pou iti VV ' tiiaaju et iac#ai*tj ita Ufao-^ cnu rit > rtf UM qui l oitrii d eh4(]us it>oita ci %  i i l'ua ii.uji)Jir| 1 M. J i ,ii,nait'' i.i)tt d'adiwi • Ou (tairquo HiMCUOO Uc A MMNBSfl I i -iciivu -t A11. ouie, t.^fcU;C CU l40y M' OU pOI i*. a**tx ti%  'I***'WHhM aJctBeDds cracha .nu rt'a. or (ici hfi'e Crc> SiCMtili# Bicyclelles Bicycle M LM uti..( :ire* machui^i qu'on it jara;n i. 1 loi LJ tici.UiOiie, 1res lgres, lgantes, suh>la 11 i I on ourc&Llie ni.' ttUi.it> de tous lesarce85cirv8: pompe, cleflet.iriu, Ui;eu* 11 c ia n im chec .NICOLAS t ORDASCO, i* ttua boi.u-f'a 4 LUJ SVfaiLXioot laa meilieurea —*1 'ijpar* %  6J^ucoste Pour lt-s t o iidilioiis yJ.M!>S toile pur (il, iquala gnntui ea et voile de uidiiee. eic, aie, elC. Jeu *Qd c|ausaur^s a i****. Felil dt'jeuiier, chocolat, sandwiclies, pale*, brioches, tarlas la crui \ choux i la crme, els. Les soirs: Potagas assortis, crme et sorbets* NO client* aero >l hvureuM n'appren* dre que noun a wM tabli l prix ii*>H djeunera comn; suit: Piat dttja-r Sourdes 2 5J Mdiate 4-03^ JSiGun iWoi8 Ar.no'*r :, n v cH*nt* qui v ntttroH.1 bien en I l*e in fleminde, : qttp non towne* leu* dl$p>*Uiaa pamr h s dfijvun+r d'inieitp, el qufil traner Ht cow,


PAGE 1

Clment Mhgloire SOIS VlJtNA 1868 Ru Amtiamnt ftUMEHO 20 W 1 Quotidien IBLEPBOfiM Ne 342 FILE COPT Columbus Mmorial LaVar PAN AlrftWCAN UMON L'^foiatioa, allouent c*£fy)|| j t 2< sooiolo jues, n'est 4 pas seulement un lait, c'est un principe, paice que ce tait, t'u juiictit pas teulenitiit cu H j SfcM', maie cuuituande, tn u (nie Un: j.*,l'a vaair dans tes citations coucrte, ti aii.bi fournit ce* rcjjle de conduite, eu u.tiue temps que des cJasMLcalioii* laliou* usilcs des cAtiiements pa*ss. Emile Eoniron* 17ms AM^EE N 5t'A) F01T-*U-PR!N K H vlTI5> SAMEDI 2o JANVIER U*4 Le problme de l'crpisalioa dejtre Enseignement rural — u • ( Voir le numro d'hier ) Comment les organiser l et si le dparte Tient de l'In'lruc* lion publique tait preuve d'esprit de suite, les tdiultUi hurea ^ii en dcouleront ue tardrent pas se taire sentir. HERMANN HWAUX. t LA FIN A LUNDI )• Lnine • %  % %  — t*ar Caote Nouvelles Elranoiis Nous croyons a oir suffisait • ii, nt dmontr qu'il y a luu de charger tout cela Ce qu'il tant appinidiv (ftwl tout aux lvvS de nos coles, c'est et nrpitudie et parler le Iraoais. Mai CCHft* nient leur enseigner les premiers lintnls eu traitais? il y a une premire mthode qui consisterait a. se servir du Ciole que savent les enlants tn luirent u l'cole pour leur appren dre le franais qu'ils ne savent pas. Quelques spcialistes J.ma les questions d'enseignement pr'ODisent celle uittiioda ; mais, nous ne pai lageous pas leur opinion. Noua sommes de ceox qui posent que l'usage du crole doit tie rigoureusement interdit daus toutes, nus coles. On piTdid mal a prier une lai gUf, quauil ou l'apprend par la UeducUoo. L \ xeinple de et ux qui am uniit ni une langue vi \, (1 .le uai ce pioi Je en lait loi. L'argument reste dterminant quoique Si crole ne soit qu'un pa m.. Pour parli r et pou> c ii-e en fr i-, il 1 ui penser en ii.*i',aie et pour ucueei eu tcau i-. il • ui avoli appris la lm;n auS le S** ouiMie 1.1 li IIUCUJU. L'emploi du reule entrai erait da..s la pratique b rfuooap d'autr. s incouveuienui' ii le m -tire et leiv; contractent i luLnicde de communiquer eu crole, la cou* naiesanee du Irauais n'en a.ra que plus reurde liien plu, si le m tire doit traduire eu creote une explicatiou donne eu Irauais, t'lve us t.ra amun tlloit pour comprendre la tournure ir.nuse, il attendra patiarament la traducuou qu'il sait devoir suivre. Mous Et pinsons pas qu'il soit Bcessaira d'insister davantige. Puisqu'il faut amener l'elovc a coiu.ii eiidi c et parler le fianais le pi LIS rapidement possible, le crole esl pluit un obstacle qu un secours. Loen, dans laquelle les lves ^prendront le rMAAAfS UeUKL P-irla uaetiiode diraue. Le luthodd directe allant le l'obj -t ou de l'image au mot qui les exprnn ?, le mal ire ne se. sei MI a que de ta langue Iran i.se. be programma de cette section m ey-4 HIWU vi a n-uigv s^rev ivm Esquissons le : Acquisition d'un vocabulaire ; le mullre uiunli e un oojet et tl le nomui les i vts rc* pvloul en ouceui, puis niuiviauci ituicui a IU or de 101e. iNolion de IVijeuii, pu.s des verbea, en annuii^cuii par ci ux qui exprm.ent une acUon aci.ouipiie sous les yeux des lves. lMu petit, le manie aruveia a loi mer des plu a ses qui seront lOptlaeS toujours tu Cnceur d aborui puur v^uu i e la iiimd.iu naturelle des eulaiits. 11 divra vclikr a la pruiiouil lion, oo.iger ic* ekvej a bien arncukr. iNoua ue pi tendons pas qu'U taille lepelei Oc IUOIS et CollSIruire des pmaat 10..U la journeLe U avait aciuii mouulotie et pour uneicaa.r ks entauis, ou uoil leui 1. pui*u'-i leuuui queuiiaue 1a uiuuoiu t.. Un u.u> in a 11. M lira et cri c Ut u*i-udont <>> • uiotit ueja ap* riikii btus uuo u te^on Se tau gagj. Un kui doi'Ucra ks pi • mieisewui uiauucalcuii il mis u oi j ia mai 1 .mu t.io is buu •. 1 ui /• Ll .nUii o p 011.1J 1 . e a Ma ttAtaciii a le a r,-.u ai 1 : en m>, sana ueg g-r es jeux p u Ua.ii la rcCteaUoU! tui KM UtU" rsa uc Kcii.ai.ou peuvem tre UiCclc ua I u> pOul 1 lu le ou tiiuv, -la." i k iti. me prend 'oui ue uUig.i' u aiu .e>ui;u. u. a Slaves. Lu rsume, LOUI s mimes l'ais d'tlauur uSua 1 s e.ol-a rural a UlieaccliOb pr (.aratoire d'u .c au !• Ue deux euucM au uioius, cou saci ce p. equ cxciusivciueui acS eXcruwe Ue iaugage. Lu aiteu* daiit la uriuauou des majircS (nous eu pdiieiou plus oui -, le Ueparkmcnl de 1 li.sti ucUon pu* bu que rdigera pour celle section un pnoeaAMMI OUI.VILL£ qui sera suivi di.Naiittuiu.Ns MMcian couceiuaui la lucmoje g employer. i elle est la premire rforme qui s'impose dans uoue sust i„ueUiciil lui al el je dirai voiomiera dans loul uoiic sleuie UeiiSti gncinei.i piimain-, si nous avons [eltiu.e piopo de icpjinire la luiiguo U ai.cataj uaiiS toutes nos CoUcll a SOCI.U(.H. ISuu* ue cou dissimulons pa les diiUcuilea ue 1 einrepiise. Un reiiCouUeia .. dea oo^lacits parucuueia a notre u.aluureux pa>s : inauttisanct d'ec .•es.Ui'ticultes des bomuiULlcaliou-, iiiegulariles de la lrequenialiou avu> pour cause la uii-cie, ( .es p isans surtout OUI Ucaolu de leu c.uaUU pour le iraVaUX U\ m uupa). apaliue de ueaUeoUD i< m niequi eprou veiont Je la repuguallc* a einplo\ei une meltioUe nouvelle, que % ai je. ciicoi e ? C< peudaul si U rviviotv ••.i.^p^iv via; eusrgji LcijouAve: lui disparait lias des figures les plus extiaordmaires des Xi nps mo ternes Doctrinaire tena'-e et faroucln il foSgea la phalange qui pi i bras ie corps l'auto ratie CZariSb et I abatlit. El de Moscou comme dune Mecque n iuv\ lie, le dogine marxiste rayonna sur le monde. Avec une foi d'illumin, Lnine tenta t'expiicucedu communisme intgral. Sa poigne de ter brisa, d'o qu'elles vinssent, l-s tenir tives d raction, et Uns les allmes de la terre se bercrent,grce lui, de I illusion du siugissement prochain d-i la dictaiure du proie1 aria t. Lui disparu, que deviendra son oeuvre? fc. le ne moiiriapa. alal* grleschangeiiientsqui peuvent ad venir, un lerment rvolutionnaire est entr dans l'esprit cnnlempolam ei aura dans l'avenir, des 0 i pjenct incalculables. A liauis le leinp>. la Hvo'utio.i fisse l j oint la R vol Util 1, liai '•'• L. l'iniui nie fu ure .1 lutta 1 u L unit, u i'Spi p'iet d .u u ipab i'ou cei II ni u I m 11 s CJ. swieuc s .1 i^ uni 11 la a gUt 1 ensa loul 'a les r s tir ces tle sou 1 rv tu pro iigis n> Fu ir 1 B 1 uc iiou ie suer l^s aoutraiices lur ni atroces, 1 que de Siug Cita, il US pOU 11 il" bertS u< liounue, pour liod* p n lance des peupi<- une ii ma vieiu o il ia.it eavutr aoudm at mou nVo la L ni e mon. T.bas U laul saluer leuiouiss.un g m|(U, a des louruanls l'-s plus lra„i,ues ue l'ilisioue lui id I.uio iiiu.ar sombre des louges destiues. Parisiana Dluianch Une Superproduction dite par ALBERT le Chef-d'œuvre de Marcel AU nu en 7 toque inlerpieie par LIT A MASE.NE DIMANCHE: 1re et 2me poque in 0 paues O^laiss^p-Esclave Fi'm rAu-onnm" ••* Syndicat des Cin^ma'ographist. F.r.'rYe: G. 2,00 Balcon: 3,1 iveinemen! travailliste reprendra les iclatioiH diplomatiques avec les Su viels LONDRES— Le nouveau goter Bernent iravailliile va ipreauie le relation* diplo.n niques avec la R. s ne des SoMtU.l'u membre tiavaiilis te du parlement, pour U ci conrerip t on du Sud bt de Leebs, avait ac ccf.te .'ollre pour le poste d'hinbas sadeur eu Russie. On annonce que M. Frank Hodge, eeirtwire de la feJrauou de mineurs, a le nom me lord civil de l'amiraut ; M ISole ling, prsident de I association de ouvriers des tranpoils. Dchance p obablc de la lauiille royale eu Grce Al'Ui;M-;> t%— La piopokitioii de lit dchance de la iHmille royale dpobe hier sur le bureau de la chambre nationale, tonunue pio vuijuer de violent d> bat ; ctlle pio pokilioa proclame la dchance du roi Ueorgex, abolit le droit de se h riuer, interdit le tjour en Grce du roi et de la famille royale et or clou ne la couii-'. .d'un de lou k Liens de la l'amil e Cuck -burg ; elle pioposa d autre part une indemnit U Uni lie royale. Divolutiou du parlement iiaiii 11 Lu.Mn LS— Le roi Victor nœœii nue, % itigue uu dcr 1 d >olvaac le paile .eu ai.e 1 • >e d pi lu.coin ui ,140 u ptr "a^c ce d e nouvelle* iUiMunei d'il t % %  ect.ousau r ..r Ue 1 le tt 1 1 iV.|.lce &f %alll.>ci lo.> — Uc 01 aie pour le rappel du croiseur amricain • Iticnmond %  de lauipico, ont t donue par le dpai Uiueul de la ma me : ou a gnlement tail avou qu dutll que le opration de eau vclnge du ci'u.viu 1 ctcniiiH se ronl termine, le cioueur sOmaha* el 111 coude loipilleui amricain. actuellement a Vera Crut, eeruiit rappel. totillit antre police et (ji-vistes ELBBRSFKLb— be ddurdre ont clate k l'occenoii de la give de ouvrier letnle uau ia rgion d tl berleld, Unrmeu, qu. atlecie 6U.000 ouvrier ; de eoniUisSfitre U pouce tt le gtevisle %  OBt produil k Wcrden, Leuuep et Uarmeu ; des coup de feu lu eut tus et ou comp te de nombreux t.lebt ; un grand Q, mbre d'arretalioiiH oui t oj u rss Le gouvernement polonaia fait no mprunt de r. 003,000 dollars VARSOVIE-1 e gouvernemaol po lenai tient de melt.e au point un projet de loi au ton ut l'mission d'un emprunt de 5 uoo 000 d dol 1er amricain iembourable dans d. u an ; bCU-ts le souscription* g tavissi trsn|rM iwegt SSSIB ti 1 I.i n (.n il fera gSISOli Pr l(,.t l*ti lii de ..< iinlion tl 1 tours, meut sMlecliit'ia tn l\ lsaoeres. l>ntroilqi>e ctlli en •ion sent rafle svenl lu tin du mois' lUc (iputation de bleaea envubit k* pari, mont Vlt.N.NKLue uputnlioo de 100 gr t ni blesa li il 0 lu 1 i'nl de bquilles H SOVI I i |. pour | ri>M-t( r coi I ment des 11 i.-i deux lit n t s du li 1 1 <>. %  Bit nift tants ont u eu I'BMUI I le ^ uvsi u. ".'ni u rs djroit k leurs d. nar.des 1 i. t retire eu m*-11.... ni le revenir >i le ministres ne tenaient 1 iss leurs promesse*. Morl de I'BX -grande duclu'ssc Mario pe Luxembourg Ml .M ..II-• L'ex grande duehesst Mai le de l uxec.lii.iug Sl u.'ile au bat tau de lluhcnluuig LcDggwaj (, Uavii re ,. Lia" uvtiii Bdique en ht Viur Uc a scClU t-lii.1 lotie en Jeu ier 1919 et s'tait retirs sn Sep lemLre i;0 dans un connut d*s Carmlite. KouveUcsldiverses WASHINOrON— Le projet de loi de M. Meilee pour le impts n t disci.le pour IH 11 m. re lui au l nal 11 la chuu h e. DRESDK— Une personne a (• tu*' el 13 bWs s u cours dune chuiil. u e f ilr ie 1 iini.-ur i la nlifl • 1.: iv I IM. 1. de Pr 1 se 1 api 1 r ui < 1 1 Irai srrei 1 in Irution e l • si I u lion d< ,1 1 ne de li il 01 da 1 1.1 l | m uui'oui| g. 1, limitt LON lii-H— Legeoeedea ri" leat C n tHril,tn.pU mai il> q vi ni Se ilecouvnr un v*te c | ai communi le ; de non.buu M ue talion 1 ni l opres. A.MVILItDWl La bsnque des Pa\s bu a poilu sou taux dtscouip te 11 (o. l'Allia il—Au conseil de cabi* net, d a trt dcid que les li c ions lgiel .tives auraieol lieu en Mai iro chain. Le gotr ei m ment s approuv le pn.j t uu dput Kribourg relatif la erotongabou du m d ptes dont in dure sera porl • uo au el nu renouvellemt 1 > liera dus nieinlin, de lu CUn tous les deux uns.Si ce pi.j u 1 adopl la loi entrera eu vigueur austilot. L bssoujgiion gnrale des agueul teurs a adopt UBC reolut'Ou dsap pr.unuil le projet du goul 1 ; BU nt sur la itili.clioii du n -. 1 de U a 7 li | ai ij, ii du* ion Ci mpH^mtr soume dont auiit 411A possiols au minitVfe des l'ravai t Fubiics un nouveau ta rii ; loul laril p "( oe ne iup f irin.ei.i pa eiilieumeid le dficit tt tcompagnie devioul .scuuiif S OH ft.SUpi|koofiOAM, 1


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06129
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, January 26, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06129

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Mhgloire
SOIS VlJtNA
1868 Ru Amtiamnt
ftUMEHO 20 W1
Quotidien
IBLEPBOfiM Ne 342
- FILE COPT
Columbus Mmorial LaVar
PAN AlrftWCAN UMON
L'^foiatioa, allouent c*fy)||jt,2<
sooiolo jues, n'est 4 pas seule-
ment un lait, c'est un principe,
paice que ce tait, t'u juiictit
pas teulenitiit cuH j SfcM', maie
cuuituande, tn u (nie Un: j.*,l'a
vaair dans tes citations cou-
crte, ti aii.bi fournit ce* rcjjle
de conduite, eu u.tiue temps
que des cJasMLcalioii* laliou*
usilcs des cAtiiements pa*ss.
Emile Eoniron*
17ms AM^EE N 5t'A)
F01T-*U-PR!N K H vlTI5>
SAMEDI 2o JANVIER U*4
Le problme de l'crpisalioa
dejtre Enseignement rural
u
( Voir le numro d'hier )
Comment les organiser l
et si le dparte Tient de l'In'lruc*
lion publique tait preuve d'esprit
de suite, les tdiultUi hurea ^ii
en dcouleront ue tardrent pas
se taire sentir.
Hermann HWAUX.
t La fin a lundi )
Lnine


t*ar Caote
Nouvelles Elranoiis
Nous croyons a oir suffisait
ii, nt dmontr qu'il y a luu de
charger tout cela Ce qu'il tant
appinidiv (ftwl tout aux lvvS
de nos coles, c'est et nrpitudie
et parler le Iraoais. Mai CCHft*
nient leur enseigner les premiers
lintnls eu traitais?
il y a une premire mthode
qui consisterait a. se servir du
Ciole que savent les enlants tn
luirent u l'cole pour leur appren
dre le franais qu'ils ne savent
pas. Quelques spcialistes J.ma les
questions d'enseignement pr'O-
Disent celle uittiioda ; mais, nous
ne pai lageous pas leur opinion.
Noua sommes de ceox qui po-
sent que l'usage du crole doit
tie rigoureusement interdit daus
toutes, nus coles.
On piTdid mal a prier une
lai gUf, quauil ou l'apprend par
la UeducUoo. L \ xeinple de et ux
qui am uniit ni une langue vi
\,(1.le uai ce pioi Je en lait loi.
L'argument reste dterminant
quoique Si crole ne soit qu'un
pa m..
Pour parli r et pou> c ii-e en
fr i-, il 1 ui penser en ii.*i',aie
et pour ucueei eu tcau i-. il ui
avoli appris la lm;n auS le S**
ouiMie 1.1 li iIucUju.
L'emploi du reule entrai erait
da..s la pratique b rfuooap d'au-
tr. s incouveuienui' ii le m -tire et
leiv; contractent i luLnicde de
communiquer eu crole, la cou*
naiesanee du Irauais n'en a.ra
que plus reurde liien plu, si le
m tire doit traduire eu creote une
explicatiou donne eu Irauais,
t'lve us t.ra amun tlloit pour
comprendre la tournure ir.nuse,
il attendra patiarament la traduc-
uou qu'il sait devoir suivre.
Mous Et pinsons pas qu'il soit
Bcessaira d'insister davantige.
Puisqu'il faut amener l'elovc a
coiu.ii eiidi c et parler le fianais
le pi lis rapidement possible, le
crole esl pluit un obstacle qu un
secours. Lo lion au;uue.
Reste l'autre mthode, le m
riioi-L niBSCTS qui esl aujoui-
U'hm univeiatilemciit emuloye,
paice qu ''lie donne des reauilaia
rapides. Cesl celle qui seiaaiop-
te.
La premire rforme taire
consistera dans la loi matioiit dans
t ules nos coles, d'une section
prparatoire, prcdant le cours
ltm i.t'ire el le cours inu>en,
dans laquelle les lves ^prendront
le rMAAAfS UeUKL P-irla uaetiio-
de diraue. Le luthodd directe
allant le l'obj -t ou de l'image au
mot qui les exprnn ?, le mal ire ne
se. sei mi a que de ta langue Iran
i.se.
be programma de cette section
m ey-4 hiwu vi a n-uigv s^rev ivm
Esquissons le : Acquisition d'un
vocabulaire ; le mullre uiunli e un
oojet et tl le nomui les i vts rc*
pvloul en ouceui, puis niuiviauci
ituicui a iuor de 101e. iNolion de
IVijeuii, pu.s des verbea, en an-
nuii^cuii par ci ux qui exprm.ent
une acUon aci.ouipiie sous les
yeux des lves. lMu petit, le
manie aruveia a loi mer des plu a
ses qui seront lOptlaeS toujours
tu Cnceur d aborui puur v^uu i e
la iiimd.iu naturelle des eulaiits.
11 divra vclikr a la pruiiouil -
lion, oo.iger ic* ekvej a bien ar-
ncukr.
iNoua ue pi tendons pas qu'U
taille lepelei Oc iuoIS et CollS-
Iruire des pmaat 10..U la jour-
ne- Le U avait aciuii mouulotie et
pour uneicaa.r ks entauis, ou
uoil leui 1. pui*u'-i leuuui queu-
iiaue 1a uiuuoiu t..
Un u.u> in a 11. m lira et cri c
Ut u*i-u- dont <>> uiotit ueja ap*
riikii btus uuo u te^on Se tau
gagj. Un kui doi'Ucra ks pi
mieisewui uiauucalcuii il mis
u oi j ia mai 1 .mu t.io is buu .
1 ui / Ll .nUii o p 011.1J 1 . e
a Ma ttAtaciii a le a r,-.u ai 1 :
en m>, sana ueg g-r es jeux p u
Ua.ii la rcCteaUoU! tui KM UtU"
rsa uc Kcii.ai.ou peuvem tre
UiCclc ua I u> pOul 1 lu le ou
tiiuv, -la." i k iti. me prend 'oui
ue uUig.i' u aiu .e>ui;u. u. a
Slaves.
Lu rsume, loui s mimes l'ais
d'tlauur uSua 1 s e.ol-a rural a
UlieaccliOb pr (.aratoire d'u .c au
! Ue deux euucM au uioius, cou
saci ce p. equ cxciusivciueui acS
eXcruwe Ue iaugage. Lu aiteu*
daiit la uriuauou des majircS
(nous eu pdiieiou plus oui -, le
Ueparkmcnl de 1 li.sti ucUon pu*
bu que rdigera pour celle section
un pnoeaAMMI Oui.vill qui sera
suivi di.Naiittuiu.Ns MMcian
couceiuaui la lucmoje g emplo-
yer.
i elle est la premire rforme
qui s'impose dans uoue sust iue-
Uiciil lui al el je dirai voiomiera
dans loul uoiic sleuie UeiiSti
gncinei.i piimain-, si nous avons
[eltiu.e piopo de icpjinire la
luiiguo U ai.cataj uaiiS toutes nos
CoUcll a soci.u(.h.
ISuu* ue cou dissimulons pa
les diiUcuilea ue 1 einrepiise. Un
reiiCouUeia .. dea oo^lacits paru-
cuueia a notre u.aluureux pa>s :
inauttisanct d'ec .es.Ui'ticultes des
bomuiULlcaliou-, iiiegulariles de
la lrequenialiou avu> pour cause
la uii-cie, ( .es p isans surtout
OUI Ucaolu de leu c.uaUU pour
le iraVaUX U\ m uupa). apaliue
de ueaUeoUD i< m niequi eprou
veiont Je la repuguallc* a einplo-
\ei une meltioUe nouvelle, que
?ai je. ciicoi e ? C< peudaul si U
rviviotv .i.^p^iv via; eusrgji
Lcijou-
Ave: lui disparait lias des fi-
gures les plus extiaordmaires des
Xi nps mo ternes Doctrinaire te-
na'-e et faroucln il foSgea la pha-
lange qui pi i bras ie corps l'au-
to ratie CZariSb et I abatlit.
El de Moscou comme dune
Mecque n iuv\ lie, le dogine mar-
xiste rayonna sur le monde.
Avec une foi d'illumin, Lnine
tenta t'expiicucedu communisme
intgral. Sa poigne de ter brisa,
d'o qu'elles vinssent, l-s tenir
tives d raction, et Uns les all-
mes de la terre se bercrent,grce
lui, de I illusion du siugissement
prochain d-i la dictaiure du proie-
1 aria t.
Lui disparu, que deviendra son
oeuvre? fc. le ne moiiriapa. alal*
grleschangeiiientsqui peuvent ad
venir, un lerment rvolutionnaire
est entr dans l'esprit cnnlempo-
lam ei aura dans l'avenir, des
0 i pjenct incalculables.
A liauis le leinp>. la Hvo'u-
tio.i fisse l'joint la R vol Util 1,
liai '' L. l'iniui nie fu ure .1
lutta 1 u L unit, u i'Spi p'iet
d .u u ipab
i'ou cei II ni u I m 11 s
cj. swieuc s .1 i^ uni 11 la a
gUt 1 ensa loul 'a les r s tir
ces tle sou 1 rv tu pro iigis n>
Fu ir 1 b 1 uc iiou ie suer l^s
aoutraiices lur ni atroces, 1 que
de Siug Cita, il US pOU 11 il"
bertS u< liounue, pour liod*
p n lance des peupi<- une ii ma
vieiu o il ia.it eavutr aoudm at
mou n-
Vo la L ni e mon. T.- bas U
laul saluer leuiouiss.un g m- |(U,
a des louruanls l'-s plus lrai,ues
ue l'ilisioue lui id I.uio iiiu.ar
sombre des louges destiues.
Parisiana
Dluianch
Une Superproduction
dite par ALBERT
le Chef-d'uvre de Marcel AU nu
en 7 toque inlerpieie par
LIT A MASE.NE
DIMANCHE: 1re et 2me po-
que in 0 paues
O^laiss^p-Esclave
Fi'm rAu-onn- m" * Syndicat
des Cin^ma'ographist.
F.r.'rYe: G. 2,00
Balcon: 3,1
iveinemen! travailliste
reprendra les iclatioiH
diplomatiques avec les Su
viels
LONDRES Le nouveau goter
Bernent iravailliile va ipreauie le
relation* diplo.n niques avec la R. s
ne des SoMtU.l'u membre tiavaiilis
te du parlement, pour U ci conrerip
t on du Sud bt de Leebs, avait ac
ccf.te .'ollre pour le poste d'hinbas
sadeur eu Russie. On annonce que
M. Frank Hodge, eeirtwire de la
feJrauou de mineurs, a le nom
me lord civil de l'amiraut ; M ISole
ling, prsident de I association de
ouvriers des tranpoils.
Dchance p obablc de la
lauiille royale eu Grce
Al'Ui;M-;> t% La piopokitioii
de lit dchance de la iHmille royale
dpobe hier sur le bureau de la
chambre nationale, tonunue pio
vuijuer de violent d> bat ; ctlle pio
pokilioa proclame la dchance du
roi Ueorgex, abolit le droit de se h
riuer, interdit le tjour en Grce
du roi et de la famille royale et or
clou ne la couii-'. .d'un de lou k
Liens de la l'amil e Cuck -burg ; elle
pioposa d autre part une indemnit
U Uni lie royale.
Divolutiou du parlement
iiaiii 11
Lu.Mn LS Le roi Victor nii
nue, % itigue uu dcr 1 d >olvaac le
paile .eu ai.e 1 >e d pi lu.coin
ui ,140 u ptr "a^c ce d e nouvelle*
iUiMunei d'il t ect.ousau
r ..r Ue 1 le tt 1 1 .
iV.|.lce uicMCai.ie
MuXAUh? 1 vl X14 1 ) Gu dda
j.i., dpudle SU occupes pu 1 lioupe ledeiaie
UiCkictuute ou,, le ci.uuuuiiueuitnt
de gu.iau Cas et r.rrien ;
slte i" mle set muidee ar legou
Vi n,eu de l'titdi. de -oi.uiu.
happel eu ciciitur Hicnmond i
>? %alll.>ci lo.> Uc 01 aie pour
le rappel du croiseur amricain
Iticnmond de lauipico, ont t
donue par le dpai Uiueul de la ma
me : ou a gnlement tail avou
qu dutll que le opration de eau
vclnge du ci'u.viu 1 ctcniiiH se
ronl termine, le cioueur sOmaha*
el 111 coude loipilleui amricain.
actuellement a Vera Crut, eeruiit
rappel.
totillit antre police
et (ji-vistes
ELBBRSFKLb be ddurdre ont
clate k l'occenoii de la give de
ouvrier letnle uau ia rgion d tl
berleld, Unrmeu, qu. atlecie 6U.000
ouvrier ; de eoniUisSfitre U pouce
tt le gtevisle OBt produil k
Wcrden, Leuuep et Uarmeu ; des
coup de feu lu eut tus et ou comp
te de nombreux t.lebt ; un grand
q, mbre d'arretalioiiH oui t oj u
rss
Le gouvernement polonaia
fait no mprunt de
r. 003,000 dollars
VARSOVIE-1 e gouvernemaol po
lenai tient de melt.e au point un
projet de loi au ton ut l'mission
d'un emprunt de 5 uoo 000 d dol
1er amricain iembourable dans
d. u an ; bCU-ts le souscription*
g tavissi trsn|rM iwegt sssib
ti 1 I.i n (.n il fera gSISOli Pr
l(,.t l*ti lii de ..< iinlion tl 1
tours, meut sMlecliit'ia tn l\
lsaoeres. l>ntroilqi>e ctlli en
ion sent rafle svenl lu tin du mois'
lUc (iputation de bleaea
envubit k* pari, mont
Vlt.N.NK- Lue uputnlioo de 100
gr t ni blesa li il 0 lu 1 i'nl
de bquilles h sovi I i |.
pour | ri>M-t( r coi I
ment des 11 i.-i
deux lit n t s du li 1 1 <>. Bit
nift tants ont u eu I'bmui i
le ^ uvsi u. ".'ni u rs djroit k leurs
d. nar.des 1 i. t retire eu
m*-11.... ni le revenir >i le ministres
ne tenaient 1 iss leurs promesse*.
Morl de I'bx-grande du-
clu'ssc Mario pe Luxem-
bourg
Ml .M ..II- L'ex grande duehesst
Mai le de l uxec.lii.iug Sl u.'ile au
bat tau de lluhcnluuig LcDggwaj
(, Uavii re ,. Lia" uvtiii Bdique en ht
Viur Uc a scClU t-lii.1 lotie en Jeu
ier 1919 et s'tait retirs sn Sep
lemLre i;0 dans un connut d*s
Carmlite.
KouveUcsldiverses
WASHINOrON Le projet de loi
de M. Meilee pour le impts n t
disci.le pour Ih 11 m. re lui au l
nal 11 la chuu h e.
DRESDK Une personne a (
tu*' el 13 bWs s u cours dune
chuiil. u e f ilr ie 1 iini.-ur i
la nlifl m II
i> 1.: iv I. Im. 1. de Pr 1 se 1
api ..... 1 r ui < 1 1 Irai srrei 1
in Irution e l si I u lion d< ,1 1
ne de li il 01 da 1 1.1 l | m
uu- i'oui| g. 1, limitt .
LON lii-H Legeoeedea ri"
le- at C n tHril,tn.pU mai il> q
vi ni Se ilecouvnr un v*te c | ai
communi le ; de non.buu m ue
talion 1 ni l opres.
A.MVILItDWl La bsnque des
Pa\s bu a poilu sou taux dtscouip
te 11 (o.
l'Allia ilAu conseil de cabi*
net, d a trt dcid que les li c ions
lgiel .tives auraieol lieu en Mai iro
chain. Le gotr ei m ment s approuv
le pn.j t uu dput Kribourg relatif
la erotongabou du m d
ptes dont in dure sera porl
uo au el nu renouvellemt 1 > '
liera dus nieinlin, de lu CUn
tous les deux uns.Si ce pi.j u 1
adopl la loi entrera eu vigueur
austilot.
L bssoujgiion gnrale des agueul
teurs a adopt UBC reolut'Ou dsap
pr.unuil le projet du goul 1; bu nt
sur la itili.clioii du n -. 1
de U a 7 li | ai ij, ii
du* ion sur le- pris de la larme, ut u ,
eolulion, ultemiu qui li .
lions dis eaporlaieuM SI 1e gers ...a
viiiient proportioBoellemeut l-s
prix.
l'ai mile de In dcision du g uver
neinent k abandouutr le : Mines
destmprunt cour couvrit 1' llcit
aouu I, Its tanlh des tbemm de fer
pour le loyageurs el les BUircbau4i
ses, seront argon ni. prcenaisM
ment. L'> Ci mpH^mtr soume dont
auiit 411A possiols au minitVfe
des l'ravai t Fubiics un nouveau ta
rii ; loul laril p "( oe ne iup
firin.ei.i pa eiilieumeid le dficit tt
tcompagnie devioul .scuuiif S
OH ft.SUpi|koofiOAM,
1


ft jtttiXs
f4-
Poursuivant sa'carapagna contra
les dfaitistes du.change, lu gouvef
Bein!ul a dcid jusqu' nouvel uvU
que tous le lelg amin ilml,c, re
ia il aui Iran actions aur lo.- \.i
1- ri tu levisi i. d vroat tre ac om
parues de leur traduction.
. Koiucaia ieeu le Dr Sehacbt,
directeur d la it ichsbaok ; il sesl
an il> nu j-e iUdu isasi longtemps
v aa Bomit d'eiperle. e j ie
in i .'mu a'aaperl m lai rpara
Il i d( .. 101 Bl -. dis
CU I O M d .- ,11 iu ;
a >. t publi,
NDHE814 I , lin
l'ElCI ^ i |p| I > Il 1|
I '0 i i, l .;. i h i I |
1 h fi cm , h. ii U
B i
U II 01 I l< I
g m i i ii w i c pi
l Cj ,| M
il .1. 1 Il '
pi .Il I' I (Il I (11.
d* u I o ivt i. ai. (
pu j i .., ^dsir t, ,.op .- r
patsuu lui.
.--
tes cours
2s Jdiivii i
PARIS Dollir |!2,13
Livre W,z^5
EMAY TOOK- ro'lar t2.?9
"Livra 4.2i5
Une ligure amricain
n
:-v _________
v Obtenez votre
sant des sour-
ces mmes de
la Nature.
M s^Str^' La Nature tant la source
de toua les biens ca l'humanit,
il est logique que noua ayons
recours elle quand le corps humain a besoin
de trsors qu'elle renferme.
) Pour la protection de la sant, le plua prcieux
bien de la vie, c'est la Nature mme qui nous offre
l'huile de Foie de Morue avec laquelle on (ait
1 L'EMULSION SCOTT
Directement du fond des mers, elle apporte le
soutien de nos forces, combat l'anmie, les
affections de la poitrine et des poumons, la
malnutiition, etc. Cest en vrit le tonique
i;cJc..l pour te us les ges
vernement Hatien, nie invitation
praiidi". part uae Imposition loter
oatioitle d'Kchintiiloiaqui .mraliall
la H vane et dmi ta lats d'iaau.
guratiin sera prochainement Il 4e.
Ls Gjuveri'emeot publie celle in-
formation a l'adies^e Je Chambres
de Commerce, 'dis Expoi tuteur et
Industriel*, toutes tins utile), dis
nos , pour ai p u t. prdler aux ia
lr^sut 'out lu c ne mrfl possible
instruction Publique. !>. ha
c ma de tfefaui annuel* sera ia
BUMBUMOl organis dans le- E o
le puni, 'i'- df li Hi'iiiiiij e. \
l i il i, u roj i .1 m liera)!
pre M ai t n aise i l'o B e d *
ri mi ur s
i> -1na- g a i oeaves oui
i Q ,i | i(| | i ; il l
re- el i ni 1 >' t 11 Pi u e
nom 1. m n me et lerol
j I bbm m Itif et -"!-
3.. I | i n ii il S i nt i i
...... I e* i l li -ir ii 'lis M
eu e K- las de r l'ii ce lune
le .' t l 'n -i Df. e ni r
t Il en f l iii f i ii nul
po rie* \") es la il Province.
Monsieur J. M. John A. Bell est
m le rien | liv-ionoinifs lis pus in-
i ratantes du monde i gre am-
I OUI d'nne insli> clion >o
' duchtiuu iare, il a pu
mivi | i sas travBui dlveie, soit
i n i jn1 r nu liele, orateur, artUie,
u laillei un belle rrpi Ih i n
oui n- tes-. < tioiiK d- tnul> ; orlf dsns lea i-n. res
d pn gi.-* qu'il a visite.
I oint n'est bcsuui d<> relatfr ii i
let loges cl If: ui'c4 qu'il h moi--
oonn.s, pur sn ciil'ure, sa mamns
aflHbli *, sun p- cellente tenue n orale.
1 ji.uil d'un cidil envinlleqni
lui cob 1re i ne autori' con;-laiile
ur ses conjtnicH qui prnfimnl
|our lui usa lympalhio relie.
l)ai)8 eeriaine milieux fr^quent^s
mme pnr l* g. iih de rare blanc ho.
H cl ^0llV4*ll> OwBiall| l te* nvm et
consei >, Mii\m paj nombre d'etprita
niiiaili.ina el rlain ymlh nncni|.
ri n1. jht li w afin '. \,l luira
i i. que ,n lu i
. n ofl I |, en
| jal,
I oui. en I . | ? h n me
11 a>asi 1 >i i d'i i o
rji r* #1.1 ii' i | Ht u rvi
ce 'ii' i h - i |. | ju li r
J. hfl '. I ell i ' i rt i*
ju. n 111 q i i m ni nt
i l ii i' 'i. | 11| iin mi \
i (i>p< j i H) || |< n h
:' ' i .u r >. !c i| I n* phll '
pliipi- bi rtriqu Pi '* n r
M rr-iqin Ira plu M'-. e V r
o v mi ><* une vr i ml rU*, Il
a pn-. I> iiuc^iip ir nol- de lenm-i.
^i .-menl- suc Huili qu'il seprcir a
un Iruil ,|. g-. Il a, probablement,
crir < imprp**ion- de voya.'e.
Dlrgii de nomlireuset lu,esam
riciiinis mu f^lps du l'rern er l'en-
temi'e il.- 1 Indp ndani-o (BBOBoi*
que hillienne , Mr John A. Bell
rt-iii ilil si iiii-siiii. i\\fc un leci et
un prrsti;e admirables. Ses all-
cuirons l ml d'ne faveur p-'inUraiite
at|ualifienl amp'eaient l'opinion que
l'n-i s.' dit i premire vue. de sa
perron nabt1. I * I t de taille, mti
jrriud par !e erpur pi le 0*r?e*tt, il
d'-mc-ure pour ri ua la type parf il
du g"nii b'un ii" amricain, ^g de
68 .i s. vtr lobe A B il osanil
Giivmj RaiMus MicntOAH, le 3 Fvrier
tS.'ij. Il lit ses ludes dans l'Eci-
le des affiin'- de sa ville nata'e.
Voil pourquoi 'e mon 'e mon-
ni T'i" " profane I aitita lui offre 'le
Ioimh- perla un hcio ii si sympithi-
Jules HOSRMOND, av.
A vendre
Code civil par Louia Borno.e S vo
lmes Loi et acte par Ganlhier.
S adresser Mr PJaieir, imprima
ri du Matin j..
Le Moniteur
Le Journal Officie', dan son nu-
mro au 21 courant, comporte, en-
tre aulne :
Loi ouvrant au Dpartement
de l-'iiium* el du Commera des
crdits exlr< oiuin.ures 'nu ml a la
somme de G. 1.031.405.21, pour le
paiement deaarnrs d> U Com-
pagnie du Wtiart de l'on au l'rince
I i,' i u de Janvier 1D2 nu W Seplt m
Lie lUiJ ; a la Lie Ir.miise les G'i-
Lle lelegriipliiqiie.> a partir d Oc-
tobre 1W10 uu iO 6epleinbre Ltfltf]
l leauce HefearU, Uutloo rciaul
du Contrai de cOBStruetloli du mai-
Cl. Je Cu)ea et le ici cllOfl des
piliiCipale rues, \ compila intil
jus'jueu Iii Jauvl.1 (ttit*
Loi ouvmnl au In parlement
des finance et du Comuieice un
crdit suppl'-niMilaire jiisqu i con-
cuiience de U. l.'i.tUU. puurle paie
meut, dou pi mi au budget de U
Laite I ubliji.e .e l'i-X. l'J^l S,aaB
dioitade Wnuriage de i'ort bB l'rince,
luire au v., inei-sioiiiiaires du
WliHil.eu \ee de dipotil.onsdeiiur
lOUllSt.
Arrt de douzime de dpi u-
se- du uiui- ue JanvisrSlvvanl I la
umine de G. 1.519.st.nl 1/3.
Ai li mi iaal un coai'mie*
n i ("il j eeade >i. > .
j rsideii Mu IcTan et Uuin
.-. l lui, .. .. j .
i,i Jus | Il i ii - n
te ei de " ' " "
^. uni i'' e I i dil 10 M ce
p oit, > i t 'nu eis paf le Lu
liuU 'le e iiF m n .
.lArri i met i uiie
i. anana i i ju .r tu i, b
J,.ll l."U .,!<..., I 1' I II .1
i lh-r u n i. i -. p '
gen rjtl*'<|u I n | n "i fi'.. -
ita m ardu '1 li Cou un la i
i s , e* e. K" ' i j t" e.
u ayant dm u But un r>ul .
Ai i t UOUlIMBQl II iJO0 >
I biel J iS i i", U" m m de i.i ...u
luQ itltlgfe U iUVBal ^Ur >UI I
II au le cuul.l.iafs UU pi.jiilice itBI
paysans de Lcogane, en remplace
nisutde Mr lli im G. u. ni.
Circulaue du Seeieuire d'Etat
des Kinauces aui A imiuitr.4 nrs
de t'iuances du Cap Hatien, de I'ort
de Pau, l'eut Oudve ei Cave-, ^alli
rant leur attention sur le* ilnbi
Iiiius el le ro e restreiuis de deie
gm n'Aduiiustiatio.i ciiacges du BSf
vice de anciennes aiiiuuiilralioa
des ! m.un,'s de I'ort Libelle, e
M NicoU, .vliragoiue el Aquin, ol
qui relvent d eu, pour lre lejr
ubordooos.
Les Clct;!ies de S La oaroisss ! >le Vane >i>"i 1
demain le earilla < de se- aouve
cloches donl dur biplme se
demain a 4 heures de l'aprs mi li,
('< cluclifs S'iil au BOOBDM le
trois et a appellent : Mext, J i-epli
et v'aiie.
De nombreux parraine et m rrai
ne ont t elio s elle pre Beuoi ,
Cur de U paroi>se. s'est beaueo 'u
dpens pour que ia crmoilie ait
bwmvVU^ d'iv.ai.
Saoi'-tairjrio d'BetC
de rinteriaui'
uSC!lulllOIS
Conseil Technique Municipal
Mainonindum
Sou la prsidence de Monsieur
l'Ingnieur o ta nov, le Uuueii
IV.tUnique Municipal n leu.i sance
hier api es midi la .Maiou Commu
nale. V oui pus [lail : vieM Tliari, Seereiaire a'Liai de 1 Int-
rieur el Uts travaux Publics, Lu-
deis Muise, Magislial 0 iiiinuual,
Lniua Uauiinl, Augustin Cudui, Pre-
mier et IM.xieiui Auppleauls du Ma -
gisir.ii, Er. tel i.Ii;ii|hqi, Dr Idal-
bail l)ou0, Uoratic ItBapil, membre
iic ..i i..o...u..smi.ju d l-.iuJe lerhoi-
ques ue i'injeis ci'embellissemente
Ue U V ille : L C. Lilierl, l.uc Oban
cy, L. U. Dorai, Oeo. Buussau et
hllii-sl l.lll.UVtl.
Lt dcisions suivantes ont t vo
lees apiii changes de vue
a;. Maiibede la talhdralei
qu..ue grun.li liai gars couverts se-
uni eousifi ils en loin ou eu partie,
auivaut h disponibilits
bj Champ de Mars : sers divi
se tu n is parues uue pour lee
spoil", une poui lis pi.iin. neuis et
une pour les jeux de'.loliis.
i ;. c.iui iiere Lxl- liem : un i ou
i i un. ure b> i i oi al i il daof
la-parle di L ... in
hl r k "i I L DS4 II T eh
i rliBI te u u.. .s
n. U| M ...ii i I .. il s. i ii t pi i-
. p..ui '|i kuCUII I III n ioB, "li-
eu, e .i- -ion .i. la,'a ue soit
|ili BU i.i li i I x i i i ^'i iu.j-
un . a ia rai i m i.
Ci i ... j .. .i
i ) Un i. . .e ure d'une
le lire de i gard l
'1 i... < .1 I lo^e-
aieaiouvre II I q ie |r
' c .. .n \ m i.. i e
I i i pOU > lie ,... u C u
se i oj ..i rauuiuo
. .. .. >. i n!.>e ir
et lavatix l uuu.t s. >iQei n
suit e n i '. 11 < r Cil I
que it projeta a Ita i :
a( l'iojel d'ag au i.K.-e. .Bu| du
Champ de anaai ieiaidni aboutir
Lalue parla pr.ipute de Mine Cel
cis qui eirang e ce.l- p irlie de 11 vo'B
publique. Lia vahiculea sortant de
l'Avenu : Capo s ;t uo il ace-* direct
Lalue en pissant par le Uiatap de
Mais
b) Projet .e Transformation du
Cimetire .le Siinle An00.
cj Pijji-i je Cration d'un Ser
viee d'Arroage de la Ville au moyen
de 1 eau de u.
d) Sur 11 .le ntnd-* du membre
Km -I i.. '.!i m*, i, v|i,iieur le Se
ertair* d'Etal d.- ttniriaur prom-t
de e.. ii mi 'i n |u r p. ,i i i," MM au
Consen .iiiiij, | ,n- ij.'. relatif
la^irculeli n 1. v nu-pndt.
ioJauvi.i l"_'i


Poil .n. l'iiine le lacvi'r ltft
Commerce. Le Dpart mai.t du
Comme.ce pute a la coin aissance
de- Btporla aura .t Industriel que
la ^eclellllrelie d'Etal Je Kelation
Kvtrlaura rcasj du Couvernenenl
Mubaia, pour CLrv traiiiaitv \| lrtu>
M lapilli.
La Ir nflM pirlie du pr gramme
des f s lu Cd-le inire drt ludpm
dim-e mai;ouuiqii en II iili sera
g u li. lenenl ex^c iln demunau
Temp o du Grand Orient dlliiti.
Au cours des crmonies il y -ra
p -*. I -.' a I inii.il a'i >n du-Ganl
VI lire, G--anl ''.omnindaur da IOr
dr, A. i, C. V.-
Le Irapsai du Grinl 0 ieal arti
tema il lac mu ssn ^alem ut imu
eure- .....
Im'is I apr* meli il y nu a une
tenu^ hhueli-, chiot patri i jua,
conl' na. rep *Mttlioo th a le
envie de bal.
1 CUIRASSEZ VOUS!
CUIRASSEZ
vo!re Gorge, vos Bronches,
i vos Poamoas en les ctfssdastij
en les prservant
par l'antisepsie volatile dee
[Pastilles VALDAl
r oor're b? danger du Froid,
de l'Humidit, des Poussiers
dus Mlorobes.
r%8 SliSSEa EFFiCACEKElT
Mmes, Mena de Gorge,
Breiiehites, Grippe, eio.
EMPLOYEZ I.BS
Pastilles VALDA
."^i^c rssfifraaleanrlatj ii^u
Mais II faut avoir tom
de bien employer lai
Pastilles VALDA
VRITABLES
naaN uniquement n BOlTtS
portu.i la nom
^"d'-:' ______
Le-. Pastille WLDA omei. veute:
Pbarma-ie C nlrale d'Hati, Pli rmt
rie Bcurraine ri P..rl .-.u Pu- r ,('hr
mac e Dr.-lus Ji uie et toutei
pharmacies.
SfSI
Entmon vraiment en
prnence d'un sain
date?
Nous attendons la fin de^ ftes du
centenaire de l'Indu ipndanc.e maon
n:que pour ronlinur nuire enqute
sur .le faits qu'a r^v^'sla p -enea
p "mi nom da l'Hinribh M. Bill.
G and M .lire, deij i4 par les 'o d s Co'ored Mon d* Bttts Oala,
Il parait que M B 11 s'irait fut
d'importants dons q ii Auraient t
d -''lu ns de leur Lui 1 -
A Lie- loi -
V le xc **! n rie
b ijh ncoufr d*. Ht
Loin l'A} m* igw
C T I ', s I \ i II o n a
a v., f i m * li C n 11 ; ie les
h i l 3 .is 1 i i i/. i
^ i |. re 1 d i s 111 ' i > i u
in r io \.> d .. -s j i 11 n a t
I i i r ie le I i i
"4 is is ' n > U i son p" i
d- r IV is Bl Bir iiiel|ua roi
sv ; n i r 1 i i 1
V n i r I i ie dm
h v m, I 'l i u l i > i' re i i
li : I i .v i I i t il n nt i
f t l I | > I !> I' I I I u m
m i bl b "C '. - ir"|.
ut t I i I >i ni i s ^ ia'io i
su v eue .U ce' jeunes bo
ISMle u.! iii p ut.li m le s
di<-iplin qu i d" leur eiiranC'.
N us urlo'-conj- |^ M. Itlonco rt
ei I li re 'imitai) it >i a l' iciinlJ is
p ) ir %\ belle initi l'ive, el e i lui aro
m 't'i'il tout notre eoneouN pour le
pi i-i g"-,nd s.,, cas 'ta I A-sj iat o i
des boys scou's haitians.
Aq Sminaire
Le Cacique Henri , drame
(aitien en 4 actes et en vers av. c
LaileU et chu.s, aura ni er .i ^
le 7 Fvrier p>r les IClvesdu r>
lit Sniiiiiaire- Nouveau dMin'\
nouveaux tlcors oflrnut aux ra-
pardu du Bpect leur un lonl de
rjcheri abrupts, une verdure r ire,
el d'tis le lointain, le (uneux Col
de la Dfense dont il importe de
dfenliv l'accs l'enviliisscur.
Nouveau dram-, nouvel ar.-yto
j'I nt sa note de gaiet au vent
du Bahoruco. et ne le cdant ni
en iusuitaiion ni en jr;e a la b-
ia le guerrire de Gaonabo.
Un trouvera de i ;rt"S ch*l Mr
Ch. Dupuv, L o AJexia. Simon
Vi iix. Atnbioiia Luiovic et du
Sminaire.
Entre % gourd .
La tairfift p.l'hon
neur de la presse
La dix me reprsenlaion da
a fn n- .te K m n" i a "u- '.ir
olf a Patisiaaa, ri I hnsjnai d *
Prtas, d au an1' t da sue a .'ia
U, .a al. te (a le tiil hi
e m'<: ai soi il qi beaucoup ue
> leurs '>n' lu re br le! lt/"i
I " pi u e ; la- se' lin 11 i D'
aorpaaa dans Pi|itrprtatioo 's
I - ''' s p esq ie lo S la r n i :r
Wariaae
No u avons reu, \f* (\*y%. le
lv let le mariage de Melle \Ia ie
M' keniie iv c Ali- B c'.:rJ R^
gia.
La bn lidion numi >'e leur s s
ra donne le mercredi, l]0 Janvier
courant, a t heures de l'aprs*
mi li 'n HSortiee M^tropolitaiiM.
Nnoa envovone onx future
poux nos m il!' lires fli ,jtatio )%
Virits
Dlrn:ta-3ha
f
I
laMissi
du aigisur
Grand filts en couleurs
Du coiniiji.e Metitl
le | e Flora parti de N*w York
'elK.oursni pour Ions Isa pois
h ltiens,el i Usa lu ici le i,Brou'a
le m.i t joui i our le Mm .
'""I" teJfoa esi pn j dvN Torfc le 2icr, dirademecl pnir U
capils'e.
Le |s Pan: ma parti d? New
Y k e it ou tb cri est alteniu ici
1 30
Le |s Gorgas est at'erdu ici la
1er Fvrier eu route pour New Yora
iirvvi\tat.


11? *AJ-v
i
i'-t-M

s
trestone
PNEUS TUBES
ACCESSOIRES-
Bi-n cnrug ef Ni appnWt par tous les chautfeurs pour leur
oi m..' et l.-iir lwsunce mneaur l*s routes rocailUeses d'nViti,
tour qu lue Mlto la Ubrioatioa spcula de ce* ntua tt W**
FIUESTOXE
P eus Se Tubes
Tous donnent un excellent rendement
luus les points de \ue.
FIRESTONE
Pneus & Tubes
Tous donnent une garantie pour voira argent
FJRESTONE
Pneus et Tubes
fous donnent un usage de longue dure et sont ceux les plus cono-
miques pour les propritaires d'auto.
FIRESTONE
Pneus el Tubes
Vous donnent en un mot SATISFACTION
Les commande directe* son! accepte* par
l Agent, condition trl favorable:
L. Preelzmaiui-lggerholm9
Rue du Quai
Tt h ur* m steths toutes Us dimension* de
i nets*, Iule* $ accessoires.
lui vente : cl.cz
J. 11. Vtfooley,
Rue Pavt, Oppoiile Ba*ar Mtropolitain
\ Agent :
L Prepi?maoo-Afla*rholni
l
hum
fnrbes Masques pour Caromli
Arrivs pat h drrnier 8/#4
mer Franco,**\
Loups Dominos Fausses Iwrhcs;
Moustaches et Perroquet.
fUTLQ&BES DE MOD^S
DfQlTl(MS BELL.
Iccoarez tous chez
"Mme Veuvo Dumas Ruma
.V'Mjle des Hues du Peuple & Je* Ooaar 413
Ma letnaisella Tilins Augustin
il du t'entre .No
Ime Lonee rcbimda
Itue Courbe No l7i7
Huit' Ordalie Landrin
Itue Courbe No 17S7
Mme Antoine Trouillot
Hue du Outre \o 183U
Fromayo ll^ de Morl
En Gro3 et ea Dtail
tel . Mi & C-i
trt* ta r\t^m : > tint.
Dr. BINGl'B, 16. kw Balh. Strih
FuIIod Sh Polisii
Company hic
Aew-Yor/c __
Si vous voule* protger la pasw io
\o chaussures.
^8i vous voulei avoir un brillant loi-
sant et durable.
si vous voulax la couleur <-t I* ou
pic* de es chaussures p lafll long
temps employer la marque Bonoijram.
Fabn j'i.w spaialemeat peur UiMdaosat et la pilla
meu du hi-jlii-lile.
Elle-protge la* peau des chaussures ooolre l'humiirt
et la^olileur. *
Demandai la marque iMigisiD o'tKl U meilleur* de tentas
lis mirques.
Geo. JbJAMSEME ig*nt p* M fi
***m
t Csars


. ,w .>i - A ,,\


:


.---



L'Epicerie Nationale
JH- BORDAT
mua u; teint de lys Fn lace de Cuve* de Ho-\teavx9
V" .
1
im> Tthtdilft, &k<*. jvr/iW*.


r >
forge Taillant Consigatira pi'jr Rni
Cita
l;. r.'. ta poudra
Assure une
carnation exquis*
L Cziriv- T-IN'DELYS, ftna
Onc'scuac. rcuir, t" met
octntt en rie la paaa. qu'eijr
adoc: . aitoupttl et blanchit aan lu
lubr-.fier .A Vtxet ou jamail il fairv
hiir. Parfamea aux estraha d
Non, I Crinw TE1XDLXYS J!
lt tyje . 'lui parfait d* la ern ;
<*t io emploi vita lt
haie, les lchai At rouiteut et Iti
irritation auc - pouaiiert
ARYS
3, Rue de la Paix, 3
PARIS
T im Pi fumai'' .' tSraMi HaffaaiM
La Guinaudd
Se recotnwa f.'ofade choUrt de hoinetm rcoufortan
i . M mftf* vnbstantiel**
Dimandea le clbre A*h\10(t ou init
q- i econetiine te /<> as attgiit9>if*
t* nergie.
a v vtee r|;inV cl irrproeh i II \
Pal Sals
lient de recev. ir pat le dernier stea:ner luergia) U$
rtn.-its suivants de toute fracheur et de nieuiier choix.
liaisin veit, pommes, poires, Fromage pte g Frouiaje itiiifte; ifo.naj* A > \ isiort, ^aucisaons, Hurla-
Uelle,iluisiiu secs, rades d'uite^eie par pet*?etCfetya
RESTilftiWr
Aux Caves de Bordeaux
Lops Rivera,
Nous avons l'honneur d'aviser
notre aimable clientle qu'elle
trouvera tous les malins,
partir de six heures :
<**
Pharmacie W. BIJC1I
Pifpfwe* vos liqueur nvre te Ecn
t > <>tir Uqueure ; initielie, Crme
d i l'tcoo, Chartreur, Curoo, G n.
h ai tua lie
Sjourn
lioi .< ttii w eltcDlie^t aux nadeei ti ?i u pub'ic ju'l1
t. iturm mm Laboraouro d Uijgie eu u: Linorawie 4i
\i appliqu -OU U Un, Cl -.ii uu
.*> ttiCOt tf *'. ; / II4I*|4
DirS e' UUVtJri Ui. U | ,|!i i- ? il* i-4 Iti llalil ^ 0
i cir p>>ai loulM Ida rrcuet'c - #t tii ya^ piauj- d*n*
i -, lOlSi Mttl pou iti
VV ' tiiaaju et iac#ai*tj ita Ufao-^ cnu rit
> rtfum qui l oitrii d eh4(]us it>oita
ci i i l'ua ii.uji)Jir|1M.Ji,ii,nait''
i.i)tt d'adiwi Ou (tairquo
HiMCUOO Uc A MMNBSfl I
i -iciivu -t A11. ouie,
t.^fcU;C CU l40y M' OU pOI
i*. a**tx ti- 'I***'WHhM
aJctBeDds cracha
.nu rt'a. or
(ici hfi'e Crc> SiCMtili#
Bicyclelles Bicycle M
Lm uti..( :ire* machui^i qu'on it jara;n i.1 loi
lj tici.UiOiie, 1res lgres, lgantes, suh>la 11 i I on ourc&- Llie
ni.' ttUi.it> de tous lesarce85cirv8: pompe, cleflet.iriu, u 1 u MCU.l ll grande Mai que qui a gagn l< plus mp"rt ou* 6i-r*u
i | du munie avtc let i.ua m < L-rce m tcntnm t'iAT
\ dus les trouverez en v Dit ainsi quj i i>i;eu* 11 c ia n im
, chec .NICOLAS t ORDASCO, i* ttua boi.u-f'a

4
L- uj SVfaiLXioot laa meilieurea *1 'ijpar*
6j^ vaue
avo :at
ReGoifr^msrits Ceremcrtianx,
affaires l'Etraajar.
OeeTpoTrtrtteirWatJdiig
ton, New York, Berlin,
Turin, Londres. Pari.
tf iur P** 917J r**-*n -Miti*
Ttlfiphnrte B97
Mninon louer
Avenus l>ucoste
Pour lt-s toiidilioiis yJ 1er a Ir icm reiJy,
rue I h fv its-Forts.
A L terne
Ficat tiiBl
Fa Ont'-, i 64 iloutsutet
un l'.us i.entm
Matriau) si.pneura
Snini iroraptitutie illnt
ftmni'Ru- p es ta roiu La m uaon poi le la connaii
anja ^u public qua dan-* le
but d-' faciliter el d'eu -ourager
de* nombreux cunta -- elle ae
rorda partir du 1er Juiilat
iyj3 une prime, do une paire de
ekauaeures au choix tout dten-
taur de vingt bcketa.
En conaquence- en ait prie
ce reltuner un reu pour chaque
aheai au comptant
A la Conacience telle est la
devise de la maison.
La Petite Malnon
37 Rue du centre
Annonce sa hienvaiilana
eini!e qu'elle vient de ece.vmr
par I dernier Franais de trit
h, 'iaass-ires pour c/m,
ntuid thoix de souliers pour en-
baillai dkauaaettea, cuapeaux, et i
tuii! pour eniitti's, tias de soie
qu^iii Irt reO rm i rt de la M. ii, uuirttCuuleuri
vaiues, bel. * ) i.ic Ifs i,l,iny, ti-
lat n.che, broderie, rubaua, par-
lumette- ottjeia religieux, quel'
qut-a jolie coupes de aoiries,lull,
linon, i >.m!>s toile pur (il,
iquala gnntui ea et voile de
uidiiee. eic, aie, elC. Jeu *Qd
c|ausaur^s a i****.
Felil dt'jeuiier, chocolat, sandwiclies, pale*, brioches,
tarlas la crui \ choux i la crme, els.
Les soirs:
Potagas assortis, crme
et sorbets* "
No client* aero >l hvureuM n'appren*
dre que noun a wM tabli l prix
ii*>H djeunera comn; suit:
Piat dttja-r Sourdes 2 5J
Mdiate 4-03^ -
JSiGun iWoi8 Ar.no'*r :,nv cH*nt* qui
v ntttroH.1 bien en I l*e in fleminde, :
qttp non towne* leu* dl$p>*Uiaa
pamr h s dfijvun+r d'inieitp,
el qufil traner Ht cow, le pu h se le niril* uccueil t|
ajti0 cutlne fi f ehnc,
Po-i-iiu Prince, TA J.tivic, t92i
1^.*
sieur E. Dareix
Remercie son aimable
clienlle de la marquede
syai|Hiihe qu'elle lai a
accord jusqu' ce jour
et l'avise qu'elle trou-
vera en son M^ljasio,
Paies, Brioches, yeaux
et tout ce tool d;e aura
besoin.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM