<%BANNER%>







PAGE 1

J,B BATI* t-^ .• ge d'unn propag'ndnnti brit.inni gu %  '.T.~ Ksi i." Qu ii i'i ;ri IJ ri a 1 1 i r : 1 ni tu le i-on lilnns ir.i I !i re-orinaidsan ce deS % viela. reconnaissance les arre, restitution aux lilnv ni franc lis i|e> biens q'j'i's p .s<6iia ; I en Russie o>i dfai t un indemnit, ceaaaliaa le tnuie pioosRarcd' soviliqie m franc le la lire romm % on onl pass la matine en ron' ra-noe privs sous la pri lence de .\>'r baves tandis quo leur coll bo rteulrt . ni continu ft : iu lu rPaor me dosseri de do .irneols mis leur il-pcs i n. La banque de France a port le lattl d'escompte 4 6 O|0. Nouvelles diversesCOLOG-NE— Les deux officiers rriDV>i* -ii: %  %  !> r M. drard, i [ra une i sur les Bgisea BOll i* c naiionali-les aleman's dan* h KOM br.t unique soi t hrri vs W l< ont t nus par w ie pr*enlH I de* auiorit* arc. mpafc' d'officiers %  <<:: i; len fiiciarswan jiis M >l)| rendu-* ehei le prfal Jen' lu cooi il d.j g • M T'ie P. %  il de Culogue pour co:n i.'ncer I en quf^'e. COBLENCB— La haule >onti ; i don inleriilii'o en Rhnanie il nt de publier une srie de* dcre'a au nom de I taule crmmi* ion nais rn conformi' avec cux dj pu blis pr legmjvera ment spaa'ia le et rlu PalaiiosI tREIB'^O-Pu au large de Vere Ci ni! 'il |i DJOUN i' ille "CS ", I l houle Ir furie empe he la r-mor qiiPiir qui e-t-nilee neui d'dpp'0 cher ducroi?eui. La ni t nation au Mexique \\ tSIll Mil'U.N-Le Deparleu ent %  j'Blal fat t. .avoir que le go verne inei.tUlu g u %  (lnij.iui l.t pi nuis ssion de la ire prser un dtachement des Iroupcs de Naco (, Aiiiona ) point d.l> rmin du Texas u il reu trera eu teiriioire mexicain pour oprer ion Ire le rvolution nuire. Un croil aue le gouvernement accor dera l'auloii-aliou demande. EL PASO-Le Prsident Obrgon a ordonn loul M dal DMiicuii nlanip>*s rclim par service en campagne se reuJre a l tn^iiu en vue de participer la r pr.se le* champiplnldres aclutli. mentaux, mains dos icb. Us. MEXICO — Suivant une dpMie de Tampii'o, |ea navires i b litl A|ur binjuui e> • .: p'-cLer l'mrnvi tli vapeur p^or tant des nnt %  BU fouv^rleu eut m, xiciiin La b mus d aprs un d1 en l del llucrU, serai', eutre envi gueur le 1 0. TAMPICOLes c nonnnVes re b'iie* uni bombante la Mlle et le pli t de T* ippici liii r BM in. Lt^ ra nxiiuiea oui lire coups auxq e s r poodiientleB tuions u port et ili ii-. renl tnsui c leur feu sur V.irude r> dtruisant plu-ieur* lui iution: clniH.iic Ou Kuori le nombre des moi ts. SV.NTV FE— Le gouverneur de Nouveau Mexique <, agis-nul sous j, oiMier du Mcrctaiie d LUI t lu gin*. Saut') iad le pa-t'i{e dt* trou p iiKici*iucaur ie leinloiie amri cain. Les cours 18 Janvier PAllb i aiHr JI.PO '.'2 Livie J,5 NE\YYOll.vUdlar 21 16 Livie 4 2>i" Les Elections C^BiiniIes au Cap MALNUTRITION provient de ce que le systme ne peut pas convenablement assimiler la nourriture ion Scott est promptement assimile par les personnes de constitution dlicate et est un agent actif pour aider la croissance et restaurer les forces. ~<2>lSr<£>> Cercle fwl-j i-PHiiii.u ',. %  • ,) i. %  / ' %  i l'•'* inemh'i .j"' !| ^oM oon* • tiou Je l'a a Ji aux lins d'elecl t du C >n^:i Je !>*• ipHoa iura ritu le 'ditn triche 'iU Jaufier couraul, du h me Ju malia. Lel'x .siJenl, A rtpJm x* Comm mBi l'afiuiii Bonowri aprj-dc.niwi |jn h sera i Wa le Noir Dame I* vil i^r te <• Ile >• cation, il y au a a la Ci: ipwl'a t • n t'i t et • UN l''ode.'nenl !-s ai\ jusiu'la gran le rigola ou l'gol. Provisions NevvYj.k Cdlie semaia?, ies q lutalion %  o it sj.i quel |UM ft-M tiuclualions q i il est u p^ ne nejeaair • de si^ i iler. L'unprtSidOfi qui %  } d^u^s de CM ching::neiit> suas imp iritiic'. c e.-t q dm navires La steaner W. J. (ifjiS, B|a( lais. .N w Vo.k la \> uu curant diraotein ut piur Portai PtlOOt*, y satatUuiul 21 cjurao ad rjjld ni • -a si i %  u. cm il /. i i L L • si Miner C isl ilnl itlan lu I • Ciis obil le mu h I du i o iranl Liai ra Pu t ni P inca lu iu m; | mr ci roule dir.ee. lient p^jr .S„v*York. be *taa*ner f r i r N' uf Y. nier 13 d i ci>, i %  t %  %  t %  • • % %  i.i J tp:Uie. o j il se i-i qui In tl. L'tramer Tup. r qui a l.i-s'i N Y. la 11 lu c %  i toi M.ir tout la p tribiiliana, il itla iJu a *.i i m l'rince de ni>i lini cbui uiii'ml eu roule la ndll J i If ptttlf lnu| Itl p ir s ili su 1 La vapeur \mr t' Vm-I r I m.ile i du i i In r 13 %  < n parti dana la soir e p mr Sinii $ > de i.ubi. Li va. il l.u I i •.' n li I i S' vv York a I > du i i • 'toi, liracte n il po r U capil la • •" i •• d-i ,r %  '-• firic la IJ 11 c J if ii I • p'iri h.il lie tu Capnci M >d i lu Le Hi :' h "." "' de rside ce, Ma UTIH i s I na pourra pas recov ir le lui; II, £1 Jan viere >urant. file reprendra s j urs de rception oomm" d'habituda 1B premire! iroi-i-ne lunii du mois n 60JvvUe retideace. Confi)rm'm' nl k la Conttitution, j • 11 i j .. aler ont eu lieu ei ultn ?i le les i!rc iors communn'es. Les candidats et iinl M ssienra F min Kii.'nre, tb ries Mai iga', I v .e Guil a nue il Dupai Leur. A aepl li u s du matin on pi da !' uvi r.i.ra des urcea -u'o r de* buenux de vol • se pr* sser"it des proupes d'lecteu'a appartenu i t aux diffrt ts can 'i'1 la. 0 i vole daiis l'ordre i; liis comp'ct Chacun |B i jouit de In rgala l*r t de'lBtiooi al or.ni au auoea de son groupa. 1 eux ceodiHata aonl urloul en vue Von-ieur fele-'min K'ieime soil!• i u pr Ie9 mi* poiaonnela de Monsieur ClinV" Zanior, l'ifel lu GoUTi rutmutraitai tacitar IJ peup:e au J sor 'r-*. Ii'iutrd put. il n i n e t r-vanu que le Prf t haHaa Z.m>elle L nnini-s.iire -tu (iouvenie n nt Leone) Clit les P.rrre, se portant giruils le la pa x p ihli^ue l.inl .|-*a d n ir li s en vue da la mise n li be t le Mr Cli ri-a Mtoigil do I I. lagMaa a < ; i surprise pir^orlaioa ho:n ns Bialla 1 1 olre mi i u. Mr <'.liar's Mai .: il %  t mis en I berl, sam.ii 12 Janvier dans l'aprs midi. ( Des iattJa i n rj ) Mi' le hstnoine J. M. Jan Vicatri coi). r*i do 1 K oi cri s 1 ni) ni o cvn^,-..adjatc-ir l'.ir il i \rn5! 1(1 P'vsi Isut I; la i,.ii|i |iu ci ii j du i ,a'tvi r et publi au M uni rir lu eu li 17 Jjtivi r, llr le Cnrni une J \1. Jan, Vr;i iv Qu I In I \r oh rvS li, e*t nui u* r^vqui 11 l i liuteu %  I M.i b)v|iM lu Cap : Itiiiii' i \ 'lia %  nu iv I ma \ > r, i i ur J ^!. i ui nui -n 'illo in -j.n* 1 lujenls. cient le cours normal PI lga'. L tri im^he sen I il de leur c'? Mai* an poi'it de vue da ICI d; n les lectious deux condition 1 snt requie> : • la r*£< lari nu l'excution de la l i ; t : le nombre lev d'leelonra. L'adversaire %  ••* M-nsieur Cliailes Maniaal, Vr. Klesmiu Etienne l'a ain*i compri. Ha spl heures du mitin a cinq heures de l'a pi fa rnili, on vit sortir de tous 1 s quatier* 4a la ville des colonnes serres dVIec' ur. ams perjnnn a, s de Mr CbldOi Zunir, Prlat du Gouvernement et du ran rtilat.'Cj itnV'ms rbodulls piir'des h'immes aussi dv nis et enlreprenai la que eeai de Moadeur • harlea Manigat -e PI ded lans le* six bureaux de vo'e dont ils remt>lispnt |nrneil'un nombre coi.aider Ira de bulletin". Leur Bel ion pt lciive • t au d|.nuill rnput des urnes dar la soi *e on re narqu-' qi le canlilil fl soin K'ie me, a cien / linii-lr leur des Finsne4 lu "p. accii n Sc iair*^ d'IUnl de la On*f• i e I dIn Maiirr. amien M mbre d* la l'ninmissinn nmmunn'e du Cap II .il.en a obtenu 18*6 voix conlr^ 129^ voix acqui-es aux Iron autres eandidala M M. Charles Manigit, Ulysse Gui laume et up^s Lon* (Des An. a'es Capoise ) U %  Avi de Lrpart L a s Dpchfls pour New-York e i Luropi< ( via Xtw-Yotk direct' pir le *|s t Cristobal # feront 1er m*ei le mardi 'S2 Janvier ccu an? Portau-Piir.w, Ju 2J j/fcv iWi. Le "Chque-Souvenir" est un moyen MUI,.|.' ai iHguiaui de faire u i cadra i apprci sur une firmild toute nou.-.'lle; m: raiv.tim lins l'Vrtile 111 ter ; uae si^i apjlicilioil lu b n ens Q l'-U-ce q ia laChi |U i Si iven"? Cad c %  que uo n ail i is explq er a n • lecteurs en attirant leur lUeiUoBi SJla r*dtd vrai ne il \> ati | e da c 'la i 'iiiUifa el • ir c %  ch • i e q i n i daehdJUa qie h uj.n et la prbtnU'.iun t.' -si d ne in ch] le ain ir'dig: Ve uli •/. fi re i?hiisir au p >rte ir un Sjuvei ir dans les conditions d mt n LIS n M s som e; entretenus" // u forte ai euf fil C>!ITI l p n el a M i son du "Chqui-S mvenir", aiule, peu' e i : 11 i ulrj la v le ur. gaot un n i nrj lu-iIre \ Telle enreguire au moneut o elle la d'livre. Voua le signer, voua l'envoy-v., et lirsque la bnficiaire M prsei.te dans le iion de vente on aou net a son choix un g an I nun'ne d ob|et de t mta. mi o (moTie, bib-l >ts, peii'i meub'ea, et i curres pimdint la va eur du chque prsent Le d m leur e t en-uie imm dialement avis^ da I oij t ch > -i elle innjvjlion p ursuit un dou* ble but : lo II M a loiii* i \ l'ibi IM dll -en il| ii )ivsl-it a I m i r, s > t "n objat a s mi I mbl^ em loi. s 11 u i sou ve 11 ne rp n I ml i as au g< dIt par onne pii Ir-i; t: 2 • Faire r llxinw pldair tu h4 n 'li i ire.eu u: lai %  u| le lib e .ch >ix da r ibjal loit I a bn • a >u a v e. aua i i i o i n i | i il i % %  %  • qu onlreiid s;ne| ies So va i rs ne viennent q ie dm 1 s lu d 1erniers j mr*. pourc'i lis r. pr^-isnti ut les objets qu'un n'a pas pemil ieu J n' 1 ct-lin', avi %  ein,ir s'eine it ieux d aata-aaraa Œuvre SfoWrd de fimina L'Œuvre scolaire de •• Fraina ", q'.:i lonc'i'nie gince nu concours dv u d un comit rem " da x esdemni^lle* Anna II. Ang'tin, Lilia CHoimir. famille Kuala Fran. resea Poug etc. a tu dana le couia de l'an e s donner toute la ma ira de son po->ible pour rpondre aux nombreuses demanls a lie adresses au nom dsco'iera n.e?siteux. %  r.'e-l ainsi que des livra et fou r nitorecla^s.ques, des vlement-, chanssures, livre* de prix, lots pour Htbres de Nol, chapeaux, don en espos furmt disl. ibns aux diffrentes 'coles qui se sont adre-sea TtKuvre naisaante de • F'ni a ". Nui i. en quelques ligne-, les f tildedons fuis parl'OEuvrS-olaire de • %  Feinina'. Inutde de dire que ce mime bil-m. qui rg| l'exprcssioa de no re bonne vironl, pourrxit fa ci ment lr le loi-bl • le 'rip'c -i, put ru s le-sourres qui daiplus lia mite*, nous recevions quelques li* bialits de nos g renx Membres piotoclar isel hnord'e qui nout r c niiiian I ms v veme t n a eho'B enfants 1-la clause n* -es* 'iiie. e* poir d'un lenlemiin meil'eur cl d'uue lliili prospre et nouvelle. ( FEMLNA-REVUB ) %  %  i Vente l'encan Luidi 21 hitif 1124 En vertu d'ordre do Monsieur L. H. Marie, CullauSeur da la Douane de Port aq t'riuca selon l'Article 100 el 59 de U loi dd Douane, devint les parles le la Douane, il sera po;;!lualltl Jmviei Wii a 10 h Ntrua lu .u lui U ve ils a 1 cocau dos inr -luudi-es suivantes : I lut de Ubtc J.P. t/18-18 Caisses de Chicay. K.ai ex Ci 1/4 4 caisses de faux0 I iV\ 2. SV. l/J %  > -3>cai9se* de JaPy. R U Hl I il • I Mise l'eclli itillo iB S/ I.V v -irt. ii-l Sio-lefariie. .M mi.j.-.i i IvJ.- Cucaiiteurpublie En t 1 honneur de lu Pree 1 Notre ami AujBStll est pass co tUtliu eu noi bareau uous au .oucer que, de concert avec ses disiiugu B coilaboraleurs, il offre une der.iira lepi seulalioii de Cœur de femme '' en I honneur da la Presse qui, par une chaule propajaudd, a toujours co itribui d iBroaaaitB de es navres. Cet e r pr...-n alun aura lieu Vendredi prouli un a 8 h-ures prci ses da sur. L eut e G n i aie sera d'aosg.iurde, lo^e ; G. 2 .x.il. — 'es t premires range* de lauteul d'or -lustre serait r.er* vcs aux dd uji-j Je la Pressa. mi Ai*e$ criminelle Par orlonoinca des doyens d->s Tria laaua dd pre aiera IUSU.I-J dis Uouuva.vii q ia, iuj-a.uri il A> ns d-l lis o |MMf il aaiVj tU i i .li 11 levno et po r >quiu au lu i is lilnria. i 10 u-u-s du matin. LeO/i'ifiiiiBfc'f j| ET C DIE T jutes Jemun les (h construc* li n ( cjuiul aine, .1 ...uuiie ir, U ii • |e ) i un i ta luout df 1er rai n ( Yilie ttittiipagfM ) Pren 1 entreprii s lorlait et proc ird larraiotaui i:lie;iu ueeeplfl y teni^nt lar terme Pour p'iH an^es re is'i/ies, menti s'al^isser de <0 heures nu li a .VI r t leurres limsau, Ar clnleoi-i. l'ia* Ij.lrarJ ^io l.uJ?. Avi IJ8 r.i:'!.issi de U Cmnsihn F i ne e, N M '/' l'ave ic'n M i-iii iiella K ida Cit. Ptrra; I • i ',>'(iis-i'>s .if a r. 11 inisaioQ S I'I 'itr. \ "JJ "T L, ta il • la M Si ur r' il. L i n N 0-, fiv m de 1 mi ur D. iv uo ; el le livret Je pension civile le Monsieur Erumatiuet Zepliyria sont adirs. Je les dclaie nuls, dupli* rah (leva-ttre dresss. Port-au-Prince, la 18 Janv. 1924, L^diAu,! GUii4sAU4li **, IV I



PAGE 1

LfiTMATfN Xh '.'nwW.TidiW Je, soulign, donna par CM prsentes avis au public en gner;il • t an eom'Derce en Dirticulier qu' nirtir de cette publication, jo n*) mil plus rnsponsdile des atee quelconques de Madame Jeanne (>*ar mon <*[>nue pour ci use d'incompaiihi'iiH de caractre,la mœurs it d'injiirr? gravi et publiques En an. • H mi roi'u * tion en divora lui oit inceuam* nii-i i in i te conformm n' J la loi Foit-au Prince, I* n Janv. 19.4. ALGARD PIERRE JACOB A vin A psrtir de c<> jour on freinera l'Imprimerie Aujr. A. Hersas •• le l'tnel du 1er degr Symbul qut''.— E.itioD du Ceiiteoanc. jonnina failioad St j i n ihip lioe Pu"' ' i'l I'Af.n I rnlrtl P il MI Prinn !.• ]i, Jantiei t2t II LM'iiN \. J.i/j c (',. t>n.| W ('. l'org;j CPl : lli r 'lu ;'i Poi| 8l)Piii ri s vonam de rew S'oik direct lui di'21 Jar.vitr |M 'I ;,v.'c • 17'Sa s dp L< — daus le but de laulit r ai d'eiitoura^er ces DOtnl'ieux cliaitti — trlle ac eoMe — a partir du 1er Juillet i'sfJ.Z une puni de une pire de thauaturi s au choix lout dtenteur de vingt lickatr. fcin cuii.-e-ju-n.e-on e*i prift rie racliinar un reu peuri.aque tohat au cou plant. '* A la '. science •ulle ut la devi de la ourson. BELLE rUHtiM J Mit pt-4' RllUlifUBA rews -m <• H.i fIMS4 La Giiiurtmlo Se recommande par dn ro vomit m lions de choix, de ho'**ots r cou for an les, les n%9t substintieh. Demande* le l re A-K.m an la't qui reconstitue les forces et aug ne i t Vnerg>e, Sa vice rapide et i^rtiro^hibl". Prlr (*n rVkocu • ft-mes. Dr. ULNCli:. 16. KU liJllu. • Paris. or Pharmacie W. BIJC11 Iripuiex i;08 tij/aeiu avec it i'ssm a s pour Liqueur* ; etfiifttfffft, Craie ve L.acao. Ltiunreuir, Ouraj, Om. fc *&(: r'*' sa es SiTrop -Crible pour travailler La vie courante des femme* n'est mirsjil nu'un travail incessant. Combien plus ardue I3t ia tche quand des malaises particuliers leur sexe rendent chaque mouvement pnible. Le systme nerveux est drang et h vie est loin d'tre gaieLes femmci qui se trouvent dans cette situation devraient profiter de l'exprience do celle qui nous a envoy cette lettre: Lisez Ce Que Cette Femme DR Manza-u'io, Oriatue, CuLa.—•' J'aJtai* nciqne et aouff i.:, leri ic uv rgles. Os douleurs me foraient souvent Mstet n lit. Lea douleurs, toujours den lo bas ventre, Staltei uiilrWis aigus, quelquefois sourdes et Je •.•oiriia%  eJaseavesi. J ai souffert de oe malaise pendant qu-.. -....• .:• hiae connaisaanre par i'entremlte d*.:n (as-icu'e j CoauposidOB Vgtale de Lyd:a E. Pi .kliarn. Je I -.-c rcroplte antiafsalon et Je m !.i y/ plauir de la i i KSmssdsf a tjutrs raca amies qui souffrent de i .:isc."— 3rta. MARP:.V Mii_*jc, Calle de Csx;dad. 4, SI. .irinte, Cuba. Lus tourne* MofTran.*. n* derralent pt faire Cassai mais dotrant lat.iur pour U Composition \fegetale de Lydia E.Pinkhani i. r OU. o. HHM MIOlCIMC Ce. %  a M? mon SiLVEfliV SB i: La laison 1PS11YCIA totrours soucia***!* banr leitat) salinbelon ses aimables & nomlVeui ofieota. Jeur ollre,ls arliclei suivants de toute lraiclieui)t d toute beaulj rcenHueot reus par les ileniien atetv Dtrrt,dea prh exceptiunnellemcnt r.'luil*. |Koua ne crayons pai nceasairc dt>tfbher noa pri e:ir il n'sl iMij.lotil. pour personne que non aeulatnt nos arliclei sont de choix maia que nos prix sont I. s plus baa .de la place. Casimir gris anglais ni'uvaauts l'ulinbaaoh ||ris anglais t'aliuheach gris niH|laiB *I canveux uni & barres, couleur Alpaga noir sup, I agonale noir suprieur %  % %  ii|o lieu marin & noir, anglsiS. lin de chine pour tuilh'ur lustrine il barres pour tailleur Kahi Jauno nnfjlala extra superiur Diill union blano Tiiaaor Japanalspour Che vises t*"ce ; robs i'cical blanche liideaux tulle pour portes 'I files pour voiles Voile uni & barres liatine blanche & couleur Organdi liulsse brod (iabarttiaa unie & barras lirodces madera pour robes, olirmlfas A jupons Petites serviettes damasse pour tuLlo Soyoux uni blanc & couleur MarquIaattUS coton notre Crpon Jour blano et oouleur I rabint ani|!ais l'.oiioniic a mouches couleur Itaude-brodes anglaise Toile,a voile pour i|celettes & pour citlra CtlliOOt percalo de famille PlQU blanc A barres pour "Jupes .Vinsouk noir anglais Mollatou blanc et couleur I oihms Pivert assorties Mas Jours lias bianc de ni-soia llrili iioiou anglais Satin foulard anglais double largeur Chapeaux feutre Itorsallno etc*, eto, eto, To iltj paraoene dsirant se procurer lea meilleures articles del place et aai meilleurs prix que partout ailleurs se doit de lai e ses emplette* la Maison H. lilver*. lappjlaz*votii surtout que la rputation d? lamaisou n'eal plus l'aire pour ses articles d'importation an(jlaise. Futiou Sliœ i'ulish Company loc. Ne m* i or k Si voua voulez prolctjer^la |pea* ^ e >os cliautfuresi c.1 NOUS vouii i. avoir un brillant lui saut cl durable. si vous fon'ef la'coulcur et la sou* plesse de ces eliaussui es pendant long teui|is employez la marque ionouram. fabriqua apdeiaf. nient" pour les^lames et lea gentle •irien du bijht^life. |lle-prolfie la peau^des chau* ures contre l'humiait i et la chaleur. Demandez la rra^ue Ii:tgran ceM 'a meilleur-' d e teutee les marques. ••* i* Hati rbancourt des Csars



PAGE 1

Lit MA ....X Rhumatismes N^raigr Ggutto Gravelle Artcrio Sclrosa Obsit Qui lairtto da an raina tlltnln ONAL lave le sang / • %  r • %  >• o.r.SISM uant icut a mi ^ i %  %  t ,: ince al |p d^reloppemcm ce i*sto; arierltl. M A 1s nrtod* de prcieuse. Iscldc i i.seul facieur d"hjrt>rra, avant loult autre lutter 'nereiviunf-nt fi fr>qu*mir.tnt contre la rftrnlion aacloe • rt.-ins (organisme en tmployani lUrodonsl. • Profeavur Fuvm. frol de (lia lot a l'UninnU* Sa MOai Mat: Cf.sttn at iH pn"f. , r valfMUanef, fa" %  .,., in( \i Ma < %  ;.-:->-toux, tent. Dl A L I RO U beaaiir Artr* Sclrosa, .. S. U feauM J opal&bS. lUioina: i jiapaso, N4V LIMYCOL :;:&". oiT* vrHi*. r2a=3rsaCHB S-fj" Taillant Consignt**! pour Hati e*,*r• wa ^a^7V/*h < g ic islitl ; %  for ilaiii. Jo?f (ai Prim (l rmtt Vvti dp France Avq 1 s*po Pt;pg Bonn? Foi # rfu vnl gurit ?c^ leceCor Ple de foi fjras fiiitfor~Cf i de livreandomllelfaa aux lenliilti. rdnni'les an saindoux.— Jambons en bniles.— anchois A MmUe — s.rdinrp~ M rnuereauf. Thon.*Cas*oa)sft.~ F. tifs pois fin xfit.Boudins, &f . Tins ronge, le tjallon 6 4,. r '> Tin Manche gallon i,5D 1 Htfl dfihup pir barriqw* e'anllons d a Vins de Bor \ aux eA de Champions Cuisine excitante* fhambras conlertablas.*lagttifl que vue sur la m T. 0 JH rHBAUO Cilirur.;i3a-:>cnti3te Des F'aculi M >nli il de New Y<> el 1 Asg't* d-*- li : • e! du Mai H jLonsultations •!• 7 heure du] mnyj • lu airir Charles l'iroiilH 2 fia r Pn l Ott-P iaee Vvjtivtlrnint convint '.'<"•. : Qran choix de bonbon* en boite pour canaux Banboas : Fruitsco-iftts ; Rsoulta Vins da Rfirdwi'ix s ipf*rteare par ariiion Miemp^ \no ; .iqusurs ; Itire to. Ciipr*s rir'iud aortrant lu vins da Ban goffM tt Bourgogne n% b De La Tranquillit D'Esprit Du Touriste P |OUR retirerdcTJspBenalanar'traB de Kilomtres, ayez l'oeil lar let petits ennuis—et emp6<;he-le dj Les Accessoires Firestone font partie d servie extra qu'offre ,\ sesclients lamalion Firestone. Bien des pneus ont fourni us supplment de kiloniif.es longtemps aprs •voir dpass la "limite d'uge"—c'est touj simplement psxoo que leurs nages propritaires avaient toujours prt on ncessaire das commodes tt excellents Accessoires de Pneus ^restoite jL e Maximum d e Kilomtre par Franc L. Preetzman Aggerholm Port-auP rince Pharmacie F. S Courue \) roaa avis a M ellsat'a "t aux 'ni;.i 5 ot au public quT a •notjirn i!i Labiraoirro d'U >,. ea 'M Laboratoire i) t-l >Jia RDOHl ii 80U3 U Dir^ciioa li Or ftisal et (Sfo irai L~\ la^ irai i D ni oa*srl 'ni lei jour* ii 7 hr da 'a&tin ^ air pnr toute* i^s raeberca ia> aoalyan pr6?ud.ani i t t K>ac ci i iitit ) Siui pour le W*3 r .i H i et IU ci>iinfa ite UfeScrLrrif^ 9 if Ml r;j a \i> i uni. d) on j.13 sa Qiia Xt lrt*vr a tt fair a. .H >> r*l3 raasaii u BJJW loil/di J'ariD)) dl o'jc^iunjuj Kdi'uon di V-i*iiniiua B-iciio-i la Tnb'jl9t, ESuaiiuduttigeidu piM c)*.a u3j d>is ni'iferjs rValAa ^fiaamenae craobit i u o racttuj | .' Gj Miane Ureo ^ien titra rS'fjcftar * .f rtuwitaiM a C f? Hurr.tana fie. ait. nicyclelles BicycIeUes? L* meilleures machinai qu'on ait jamai vuea ici. Ayml la lois un tini iijO'isIe, 1res lgres, lgantes, so!i lu t:i IJQD marchElles sont munies le IqjH les ncessoires : pomp-, ciels et autres, uetPNaua Vf HELI* ; /* grande Marque qui a gagn • le plat important* e-Drmt' i; Aporliv* d-t monde avec le m m %  'se m.tcnme tFlA'f. Vous les trouverez en vpii'e ainsi que lus pneus et cliaruDree a air Michelin chez NIC )IAS GORDASCO, le Uue lionne-Foi. Lesbicycleites SVKI/rE sont les meilleure^ — r?bnquees parl viande Socit Minufeclunre d'Armes et Cycles Jde St-Euenna RrStOM ). Iloyal Caf Kn lace de la Banque Nationale Propritaire i Anneciua IXXOCKNT Li* nouvel tablissement se racontaiaude par un servie) irpiochible, les cuniaminalioiis de premier choix, aa situation privilgi*. LM soir, in isique attriyante dirige par dos proie, •ii jiinels de (paud me: ite. lcatalialion padaite. •prix modras. i lb|>hoac .X ^ •ta



PAGE 1

OTBBCrrEUH PROPRIETE IHtv WJA'JtffCW Client Magloir^ note VL&NA 1353 Rus xarloAtna ML*vil r O vjf; CCNTIVKS Quotidien lLEPHO.yE JY> Stt LA dmocratie es* la p^C puissante les forces ad la sa* ture sociale : mais autant elle peut Oltc kconde, autant elle peut tre dvastatrice ; cela dpend des garantit! qui ''•&lourem.ivec la ditjue le torrent lait lonclionner toutes les usines, sans la dijjue le inflje torrent tavaeje toutes les campagnes. Emile Doonerfu 17me .".:. M L IV Bill PORT-AU-PFU\'C£ { HATI ) SA.Mi:: i 19 JANVIER l'.l* Le Temps cjaspill JJflj CiPuillliP Par Cable La question de l'emploi du tpmps doit lre le "premier souci d'une jemme srieuse et applique fon devoir quotidien. G Ile QHU possde celle prcieuse qualit dame ne p id jamais la moin ire parcelle ce ci lie monnaie prrieu* eedont sont iaits, les heuies, lia jours, les innes du capital qui nous est dpai ti a noire naissance. Dans nmpos*Hnlit* d'valu r l'avance le montai I de ce capital, nous ne pouvons l'utiliser qu'au lui et mesure qu'il s'chappe du tablier du T ps, I" vieillards la faux implacable, (aucha&t toutes les fleurs closc s dans nos rves de joie. Il n'est pas, dans te monde une monnai; aussi avilie que colle jours et des !> un C'est un gt' pil'age inou, et dans iuui. s je ea* icgoiies sociales; de ce pispiUape, on n'prouv3 pas ou presque pas de regret, lin peut, de quelque manire, retiouver ou r. niplaCi r l'or eu le pa| 1er sems sur les routes de la vie ; jamais personne ne l.t.pre h s heures ou les minutes perdue Ceux qui rein itenta demain la l.li.d'aujourd'hui *e* trouveront toujours en relaidde te temps gaspill. C'tat un oticit impossible, a comhi.i la tche du demain, reiupl.ii te par celle d'aujourd'hui, km recuit r celle d'apis* demain, et toujours ainsiComment perd on le temps ? A rien ou des nuis. La pli put des femmes du mon Je ai possdent le Stcrd ciciipratiquvi.t la .formule. • Lis femmes nu momie.ia pense mule un [tu, lis peu dans le jass, peu sut que ma plume trace ces mots. Llle voque Its anufs de guene.la lulaieqni, en soulevant louies les ituclns ptuioiides de l'me, lit epaiiour des tl uis d biobme dans lus a enten lus \ %  i vois, suivis de petits rires, les uidisanci s, les calomnies, les ja'ouaies fminines. C'est aussi. hUsl pour luj'iuu lamoM ileal I* mail eat retenu par ses il mes, nu !a jeune veuve qui laisse s'. Qacei i n son cœur inconstant le tsouvenir de l'poux disparu, l'heure .\ itaota et d u i de haut i bien peu nobhs avec un queloon* que • Itnmine de salon *. Nt i '.'Cendon' pas pi daus c -s p luvret n .^ L'na lemm: ha ile sauver ta joumei de
re.-crll en ton article •' que seul l'oe* lupaut nauii S'uO I" 11 a.i::ieuiique eloii tre con-iJf IO eoininc lonuier. Le Secrtaire d'Etat aluie encore l'a tt-ntion des adni i Iraleur* sur un grand n i U, quoique payant leurs re : MB Ueoirtni ue sigutr |ueuu bail avec l'KUt,eqideatabsiu(aeotcoBlrire au ra Ue la loiU autre paille iautr dchro que i>u i)e|jarieineut a SSei le >lo ue prendra tu eooaideAliuaueuM oenatulfl d'aaturii U oh de droit, si elle n'est ictom| i'gno du biil de 1 uiressa aiusi i^ue au io.puseaiiesUul le > itm .eut ilacaiatt paiijuedei ndevacei t e >arl'exer eue eu cuum. Farisiaaa Dimanche Un Gltn vrai nent sensitionne 1 La Belle Tsa DANS Le Joitjj d'apis l'oeuvre do Giston tUval. Dans ce film il est sou'enu une thiise le 1res haut porte moralo tt physique : L'ATAVISME La Belle TULA y lait l'aJunratiou gnrale. Kntre.O.iO Bdconi ;ibi setaipuuduenaaaiiiuuilt. l're-.Jeut de son entier dvouement. .V.us jjies> uioui.i :.oi.eami ii.nde Mai chu uos plus Siatre fl.CU* Uooi, Vouvelles Ktraiisres l'oincar obtient une ntuvelle lois la chambre la co niiunce du 17— tu prsenoe de la uifiquede la u | co.nplel el agite, vl PAl ctia.uuie de i^aaieyria n prii do, tiaaucii *•TJU.U i.um d aleiueul el icdi^eii Ui iau,iuri 3 JI ieuiojeli de loi aiiu da Cj.u.ue.icer la dieaa on mardi. Mjuliaul eii lace de leJoutaule priOuea i.uerieur 1 e ine.u^ in domu au.e c^urige 4111 uiii'^ui a diraciua JJM Uir;? ci a n> cratuU dj cv.u t o..iiie:e tt po^uiarae ui ou pidi.^e |UCuU : cout.lo)CUv aai . lormJj bM Uaaut i|Ud 1 opfiOiiuo.i lui Ml il vre dapuui .^i 11 ai a la preaiisuce du uid aila J aavu>f Itt4t M. >i. llaiitol, U'u.u el Moulet Oui accuse i gouveiuemcul a'. lie resuoi.j^o.e JLo u uuaUoil uuiuelle eu l'uuca, ue JUU cou lu co.uiuu maie Oauutu a piouoi-j uu vuiaal re juis.ioiie Cuulfe 10 gujterueuia.it pj-r u wtterU ^e vie. M. KeiauN ne l'est pas iaiato de.uo.lier ; puae diul bl u sou lan.iiu o 'j al UMIQ l.uu eu *'app i;ml sur ce.ij Ue>i,c : . iia.ee aui IJJI , Voui autfet IJIICU., a'e.il.k l i, a 0.1 au uoo;. v >ua pplAUaiMl IOJIJOI le yco ujji.01 mm Jul mi. vous en o te auiai regulterettt.ut ia uppr.i •10:1 .1 pauicuiier. Je mangue. di. 1 .u.c.u.ul uu.-. lueuioi'tfs de teiie cliuuture .j u uo ae re|jm*9eul pu U. 1 Bialica^il Uappa.il UOll'd pavi.ue.:aiua amea u oui pi pa dis kuvina ci 'i t e U Franc a pi tdr l, Is I. I pr.-u Irons al n 1 un ne r aolu r la 1 inaabiliU du gou\ : n M'I.I. Noua fourairoai da tuaiuta vi ndronl < n dii 1 uatoa devant la %  1 ml M P 1 HA bref rc 1 • ion lu.an.11 if et d I II I que %  %  I inct-, quoique pit' lalqu • nm 1 MDBM : 1 a m litaii-ii'. aftit N Inii *• d peines niiilairei 1 puia l'a mjstka d^iij nue p >i grande pioiort-oi que certains paya qui ?e vaillent de leur pacifiante. \ M ne somme ici pour entretenir notre popul* m •. ti ima obliis d'aceon plir MB* baiUti n ce que n ua cru y 101 utile au bien du py<. Cette cii.imbe et trop pari tique pour p r me lira des question* d'in'iet j* I ampeliar de faire eou d voir La cli mibre volera les in Ole n Hivcaoi et se prseatfr.i en 'v'ai prochain .11. plue lard, u'amnent par 39 v lia contre 1 su et a refui la discu •i m iirniiate de l'iuleroellaliou •ur Ut IL usions. bansar La Messe de rlequiene.i m ttair dePreVidenl Ricu t dU4lie feUoi a ete wMebree nier iii.il.n a 7 ueuros ldC* dico ir* apmvo nul beaucoup l'eaciAOtatuet. foiS li persoiclive d'.iiJ'r 1>••que la vraie queslioo a 'Voir -si 11 parti %  tu cm 1 *er au pouv ir, mussl 11 Tt.ement actuel qui jiior u :<: p Mlti %  I proti lionnicte avait lonjoure cuit, il m* lu cii lOsbri II a re la runion d'une cont renco des cli.fs des troi partis eu ti. ue temps qu'un haut repreeti la.il-io la |uiUM pour tUJier IV aseilleui meytv d ubteu.r un gou verue tient stable. Lord Churchill, ix pre nier lord da I amiraut, une des puisMBOM du parti libral, s'est exp irai forte meut eoatra le gouveruemont labo liste 'o 1VM ner^i • contre lute u tioa de libraei avec los la b ,nt- dao le bel l'tabl u 1 guu veeettesl de IravaJjt. One olire dj reoouu:Usmet mi eoviata PAHiS -L (Jai d'Or .y i\ dmeci ti le iufornliions publies en An glete.'ro al/uint q ie le m'nis'.rt. de* alairee in-ig-res th4cosiovs que a traaiaie a U rapiH du y<\t veruann. frauqi une o.'lra d re M H^-us 4e d. /w wu.vdW

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06123
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, January 19, 1924
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06123

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text

OTBBCrrEUH PROPRIETE IHtv
WJA'JtffCW
Client Magloir^
note vl&na
1353 Rus xarloAtna
ML*vil r O vjf; CCNTIVKS
Quotidien
lLEPHO.yE JY> Stt
La dmocratie es* la p^C
puissante les forces ad la sa*
ture sociale : mais autant elle
peut Oltc kconde, autant elle
peut tre dvastatrice ; cela d-
pend des garantit! qui ''&-
lourem.ivec la ditjue le torrent
lait lonclionner toutes les usi-
nes, sans la dijjue le inflje
torrent tavaeje toutes les cam-
pagnes. Emile Doonerfu
17me .".:.m.l iV Bill
PORT-AU-PFU\'C { HATI )
SA.Mi:: i 19 JANVIER l'.l*
Le Temps cjaspill JJflj CiPuillliP
Par Cable
La question de l'emploi du
tpmps doit lre le "premier souci
d'une jemme srieuse et applique
fon devoir quotidien. G Ile QHU
possde celle prcieuse qualit
dame ne p id jamais la moin ire
parcelle ce ci lie monnaie prrieu*
eedont sont iaits, les heuies, lia
jours, les innes du capital qui
nous est dpai ti a noire naissance.
Dans nmpos*Hnlit* d'valu r
l'avance le montai I de ce capital,
nous ne pouvons l'utiliser qu'au
lui et mesure qu'il s'chappe du
tablier du T ps, I" vieillards la
faux implacable, (aucha&t toutes
les fleurs closc s dans nos rves
de joie.
Il n'est pas, dans te monde une
monnai; aussi avilie que colle
jours et des !> un C'est un gt'
pil'age inou, et dans iuui. s je ea*
icgoiies sociales; de ce pispiUape,
on n'prouv3 pas ou presque pas
de regret, lin peut, de quelque
manire, retiouver ou r. niplaCi r
l'or eu le pa| 1er sems sur les
routes de la vie ; jamais personne
ne l.t.pre h s heures ou les mi-
nutes perdue Ceux qui rein i-
tenta demain la l.li.- d'aujour-
d'hui *e* trouveront toujours en
relaidde te temps gaspill. C'tat
un oticit impossible, a comhi.i
la tche du demain, reiupl.iite par
celle d'aujourd'hui, km recuit r
celle d'apis* demain, et tou-
jours ainsi-
Comment perd on le temps ? A
rien ou des nuis. La pli put
des femmes du mon Je ai poss-
dent le Stcrd ciciipratiquvi.t la
.formule.
Lis femmes nu momie.- ia
pense mule un [tu, lis peu
dans le jass, peu sut que ma
plume trace ces mots. Llle voque
Its anufs de guene.la lulaieqni,
en soulevant louies les ituclns
ptuioiides de l'me, lit epaiiour
des tl uis d biobme dans l tailles sanglante* et dtl fleurs de
eiv. u nu i.t d DS I -j hpimiix ou
1 sreiiviesd' .couis u.i.lliplueF.
Leshmuaf, hb jttin s tiilea, u'un
s. ni eiii, ifuu m ni cur, \oulu
r. Dt se nausstr a In.tiepidii des
*hcmn:ts. Les .lIu^i e-oijaunt
Lui s*nn sans ccmpU r, e 1 v8 dun*
-nient, elles, huis wins', leurs
heures, leur* travaux, hiir argent
.tt BUSH Irtira piins el leurs lar-
mes. Elles vivaie ni, praJunoot
ou Tanire, de la p nse m que
qii nrojeltil veisla victoire le ad*
mirablts dfenseurs du pays. Ll es
uiLiiUtnl Mil1, aiiiits Ue la Jia-
nv, abuiei, soug leu. voile blanc,
une me nruville qui. grandie
dans la boullranc-', puie par
rabngahor, doimeiail la nation
desienimo loi te? au temps de la
paix.
Hla! le voile* blancs font
tombs; IsmosVt, derechef, laie
e aller nomma avant, et, parfois,
est dev. nue pire qu'avant- Mada*
nie se lve vere onze, heurea
elle s'est couche presque l'.u-
be court chez son coulurier,ra
modiste ou fon bottier, n: ue
pour di jener une heure t-atre*
vttganit qui di lorganw lestvice
demesiique. Enfuit**, en gril'ant
o\ ugitutu tl leuilietaut Uta pa*
j^s sjteitj tlle tu,e j v*4*,pe Y*
__u
qu ciuq heurts; cinq heure*,
nreura uniqup, pour laquelle la
journe est laite, l'heure du th.
centre des journe OTCUSeS de
nos oisives d apra-gui rre A'< rr,
dans le riche salon clair avec
art, devant des petits gteaux hors
de pnx.ee sont les potins toujours
les mimes, les M>usaenten lus \ i
vois, suivis de petits rires, les ui-
disanci s, les calomnies, les ja'ou-
aies fminines. C'est aussi. hUsl
pour luj'iuu lamoM ileal I* mail
eat retenu par ses il mes, nu !a
jeune veuve qui laisse s'. Qacei i n
son cur inconstant le tsouvenir
de l'poux disparu, l'heure .\ i-
taota et d u i de haut i
bien peu nobhs avec un queloon*
que Itnmine de salon *.
Nt i '.'Cendon' pas pi
daus c -s p luvret n .^ L'na lem-
m: ha ile sauver ta joumei
de tom ce qu'aile i *ul faire tenir de
U h 9 utiles Jms l-M haurea gis-
pillet pj" des tourJiaa, Bille fait
une ample tnos* n d'pis dms
leurs devoirs il lit, d uil f active
sollicitule dont elle enlo .re ses
bien *i\ns I:ii ni<. lins tel lec-
ture saines 'i solides qui ar-
gissent son horizon intellectuel,
dans soo dvou-'tu-ut peraoooel
aux 'vies sociales ou charita-
bles, dans 1 a visites et les iinnr
ches que ne gui lent pas Sun s -ni
et goisie plaisir, mais un amour
compatissant pour i?i dtress s tt
les l'aii lestes e!e CS monde... hllo
sait employer le temps et lui taire
porLr dt- fruits. Llle M vit pa
pas at fis a, mal cel des
autres.
Suz CAKOX.
du ^Secrtaire d Lit de
l'Intrieur
Par une Circulaire! en date du 12
janvier ndres. Je aux au iaulnletlS
des Kiiidnct'S Ue u itpuL-nque, lu
^ecrlaire d'tal dei lontritur ttllire
1 u'.leuliuii ie t s iu: iiunuairesur
la loi du il aot llfit if^.ssaul les
tieus 'lu ilumame nutumal qui j>re.--
crll en ton article ' que seul l'oe*
lupaut nauii S'uO I"11 a.i::ieuiique
eloii tre con-iJf io eoininc lonuier.
Le Secrtaire d'Etat aluie encore
l'a tt-ntion des adni i Iraleur* sur
un grand n i U, quoi-
que payant leurs re : MB -
Ueoirtni ue sigutr |ueuu bail avec
l'KUt,eqideatabsiu(aeotcoBlrire
au ra Ue la loi-
U autre paille iautr dchro
que i>u i)e|jarieineut a SSei le >lo ue
prendra tu eooaideAliuaueuM oe-
natulfl d'aaturii U oh de
droit, si elle n'est ictom| i'gno du
biil de 1 uiressa aiusi i^ue au io.-
puseaiiesUul le >itm .eut ilacaiatt
paiijuedei ndevacei te>arl'exer
eue eu cuum.
Farisiaaa
Dimanche
Un Gltn vrai nent sensitionne1
La Belle Tsa
DANS
Le Joitjj
d'apis l'oeuvre do Giston tUval.
Dans ce film il est sou'enu une
thiise le 1res haut porte moralo
tt physique : L'ATAVISME
La Belle TULA y lait l'aJunra-
tiou gnrale.
Kntre.O.iO
Bdconi ;i Lo. e : 3.50
Varits
Dimuncta
larion Dforme
avec
Htlly Cortnon et Tallior
EiiUei.W -
Hf Emile Marcelin est nu u-
inj chef di Qmnel parti-
culier du Prsident de
la Itpubli itin
Ce malin, 0 heure* cl demie Mon
sieur le PiesiJeui de la Hepubdjat
a install dans des nouvelles louciioua
de clief d non Catmiel pai liculier,
Mr biuile Mare, au. aoc ancieu LOUsul gnerai a U .Neuvolie
OriSaaa.
Le llitf do l'Etal a dit .jue tout re
commandait Mr Marvelia a oouaileu
hou, ses lures, tes aptitud, m i a <
i;ussances. Le COavu (Q i le >bi
setaipuuduenaaaiiiuuilt. l're-.Jeut
de son entier dvouement.
.V.us jjies> uioui.i :.oi.eami ii.nde
Mai chu uos plus Siatre fl.CU*
Uooi,
Vouvelles Ktraiisres
l'oincar obtient une ntuvelle lois
la chambre
la co
niiunce du
17 tu prsenoe de la uifiquede la
u | co.nplel el agite, vl
PAl
ctia.uuie
de i^aaieyria n pr liUuueiei a la eiia.nOro des itepuU
M. eouie.iij Hat aiora iuouio l|a
tribune t| le lumulie a tau place au
ileuce le pliij toiuplel. Le 1er ici
DiUa eomOWOM oar Uiro \ uit !.. i'i, ic ii lion du donuerde-t
aapiii a lous uf Us luesui-- i pieu
uie pou. aSpjuiorer I budget or4|-
uaiie el i etoovrauie el u u ocunn 1 :
que u cotaaiii do, tiaaucii *-
Tju.U i.um d aleiueul el icdi^eii
Ui iau,iuri 3ji ieuiojeli de loi aiiu
da Cj.u.ue.icer la dieaa on mardi.
Mjuliaul eii lace de leJoutaule
priOuea i.uerieur 1 e ine.u^ in
domu au.e c^urige 4111 uiii'^ui a
diraciua JJM Uir li iuec, le urealieUt du conaail a,
daiii aa ayaal a u cUauiUra, puca
Ij UWM CVUIOIUU ou UUa Uoo l
Mtenu p mu ji>;? ci a n> cratuU dj
cv.ut' o..iiie:e tt po^uiarae ui ou
pidi.^e |UCuU : cout.lo)CUv
aai . lormJj
bM Uaaut i|Ud 1 opfiOiiuo.i lui Ml il
vre dapuui .^i 11 ai a la preaiisuce
du uid ailaJaavu>f Itt4t
M. >i. llaiitol, U'u.u el Moulet
Oui accuse i gouveiuemcul a'. lie
resuoi.j^o.e JLo u uuaUoil uuiuelle
eu l'uuca, ue juu cou lu co.uiuu
maie Oauutu a piouoi-j uu vuiaal
re juis.ioiie Cuulfe 10 gujterueuia.it
pj-r u wtterU ^e vie. M. KeiauN
ne l'est pas iaiato de.uo.lier ; puae
diul bl u sou lan.iiu o 'j al umiq
l.uu eu *'app i;ml sur ce.ij Ue>i,c :
. iia.ee aui ijji , Voui autfet
IjiIcu., a'e.il.-kli, a 0.1 au uoo;.
v >ua pplAUaiMl IOJIjOI le yco
ujji.01 mm Jul mi. vous en o
te auiai regulterettt.ut ia uppr.i
10:1 .1 pauicuiier. Je mangue.
di. 1 .u.c.u.ul uu.-. lueuioi'tfs de
teiie cliuuture .j u uo ae re|jm*9eul
pu U. 1 Bialica^il Uappa.il UOll'd
pavi.ue.:aiua amea u oui pi pa dis
kuvina ci 'i
t e U Franc a pi tdr
l, Is I. I
pr.-u Irons al n 1 un ne r
aolu r la 1 inaabiliU du
gou\ : n m'i.i. Noua fourairoai da
tuaiuta
vi ndronl < n dii 1 uatoa devant la
1 ml
M P 1 ha bref
rc 1 ion lu.an.11 if et
d I II I que ' I inct-, quoique pit'
lalqu nm 1 mdbm :
1 a m litaii-ii'. aftit N Inii * d
peines niiilairei 1 puia l'a mjstka
d^iij nue p >i grande pioiort-oi
que certains paya qui ?e vaillent de
leur pacifiante. \ m ne somme
ici pour entretenir notre popul*
m . ti ima obliis d'aceon
plir MB* baiUti n ce que n ua cru
y 101 utile au bien du py<. Cette
cii.imbe et trop pari tique pour
p r me lira des question* d'in'iet
j* I ampeliar de faire
eou d voir La cli mibre volera les
in Ole n Hivcaoi et se prseatfr.i en
'v'ai prochain .11. plue lard, le p f! tvt la satisfaction d'avoir
lire le peyi d'une situation difficile
t d lui n voir rendu le franc slabi.i
l'iH le b 1 lgel |ui ibf Nu U avo \a
taimia U queU00 sans tanircomp
te deetotdrie personnels. Jj serais
i 1 ligne de le eon laoee du pays si
j agiisau autitOMal ai li Viauca
U inn nu % uvo: nerneiit le moyen-
q i'U d;mm Je, notre crd t *r* r
tabli rapidement t pour toujours.
Suies lea m suros qui rlafeUruot
n ) 1 MU erusot la situation lioanei
r d U Frajce, ma e qui ragiront
& l'trloger el fera it roeaUft ucon
tiiuc; dans notre paye .
La ch unliir a c*prim aicotiflin
ti dnii le g >u'amnent par 39
v lia contre 1 su et a refui la discu
i m iirniiate de l'iuleroellaliou
ur Ut ilusions.
bansar
La Messe de rlequiene.i m ttair
dePreVidenl Ricu t dU4lie feUoi
a ete wMebree nier iii.il.n a 7 ueuros
ldC Son Uxced ne Monsi.ur le I'
sideut de la ttpobliqui a ussi-l
a la crmonie iccoiopagul du
Conseil de- ne eu res d le t. Le
parents des dSfdabi tl d nuit-
breux ami e'etateot la t le devoir
n'y prendre pan galement.
2. Li d iieraBM des passep rla
pn province a t euspsuu ie depuis
le i'J dcembre d 1 nier suivaoi in*
truclions pasaes au* Pitfete
Lot d Curzon et e parti du travail
La fle
du Sminaire
11 b'et gliss une
reur au sujet de la Ua e
lgre er-
de la [Si,
Le diame, Le cacique ll^nri" t ra
reprsente le Jeudi 7 Petite? el non
le Vendredi 8. Lea pri aralifsee con
licueui | djS nous sommes en me
uie de LTomeit-e nos amis, nue
intressante moire-
boire i gourde*.
On Irouvirad-- caries au Serai
eaire, cbei lia, Ch. Duptiy, l^o Aie
is et buuoo Vkux. Le nombre est
umav oAW.
L')\:):iii-S Le go-ivernement
Btldviiiare^i hou arr.'M de mjrt
d s iq i 1, e 1 uppjtit ou de I en n
brt le' 0 oDBuaie. '^et arr:*l a t
prci ce lor-que l'e*pre iei Ai-
quil iu milieu de axla
miU.j il ds ses p irlismos et de labo
riles et a a.111 ,nc qu'il voterait on
f iveur d li 10 jIjii du travul et du
raf il le eeefl iom daoe ie guveroe
lu-mi j rsenle p q 'l co.i eil fli-uii tous ssame
u en faire aulaill.
Bien qu'un ciUclyne politique,
c'est dira u.ie d eclion peu pro
bl.ntliqud d un grau I timbre Je*
menlue de lopp isiiion, pourrait
MU'er la gluvernemeut, qii, d'aprs
le p.o^rajim; actuel devra se rati
rer lua li *%ir aprs avoir prsent
sa m tio.i. M dynes a b -n I r
gitue tory pour ca qu'il avait fait et
auisi pour ce- qu'il n'avait pas fait
penluit les derniers li moi. Lei
.leera conservateurs te sont bur
ns I jeter le ri lieule sur l'appui
donne par Im libraux au gouverne
mett.
Lori Cunon a prononc un dis
ours violeut contre le piiti du Ira
vail qu'il a ^ccu.6 de piutger le
comtnu d me, C>* dico ir* apmvo
nul beaucoup l'eaciAOtatuet. foiS
li persoiclive d'.iiJ'r 1 prendre la pouvoir, L; Gnml
1 >>- que la vraie queslioo
a 'Voir -si 11 parti tu
cm 1 *er au pouv ir,
mussl 11 Tt.ement actuel qui
jiior u :<: p Mlti
I proti lionnicte avait lonjoure
cuit, il m* lu cii lOsbri II a re
la runion d'une cont
renco des cli.fs des troi partis eu
ti. ue temps qu'un haut repreeti
la.il-io la |uiUM pour tUJier IV
aseilleui meytv d ubteu.r un gou
verue tient stable.
Lord Churchill, ix pre nier lord
da I amiraut, une des puisMBOM
du parti libral, s'est exp irai forte
meut eoatra le gouveruemont labo
liste 'o 1VM ner^i contre
lute u tioa de libraei avec los la
b ,nt- dao le bel l'tabl u 1 guu
veeettesl de IravaJjt.
One olire dj reoouu:Usmet
mi eoviata
PAHiS -L (Jai d'Or .y i\ dmeci
ti le iufornliions publies en An
glete.'ro al/uint q ie le m'nis'.rt.
de* alairee in-ig-res th4cosiovs
que a traaiaie a U rapiH du y<\t
veruann. frauqi une o.'lra d re
M H^-us 4e d. /w wu.vdW

J,B BATI*
t-^
.
ge d'unn propag'nd- nnti brit.inni
gu '.t.~ Ksi i." Qu ii i'i ;ri ij ri
" a 11 i r : 1 ni tu le i-on lilnns ir.i
I !i re-orinaidsan
ce deS ?viela. reconnaissance les
arre, restitution
aux lilnv ni franc lis i|e> biens q'j'i's
p .s<6iia; I en Russie o>i dfai t
un indemnit, ceaaaliaa le tnuie
pioosRarcd' soviliqie m franc .
le la lire romm %
- on onl pass la matine en ron'
ra-noe privs sous la pri lence de
.\>'r baves tandis quo leur coll bo
rteulrt . ni continu ft :iu lu rPaor
me dosseri de do .irneols mis
leur il-pcs i n.
" La banque de France a port le
lattl d'escompte 4 6 O|0.
Nouvelles diverses-
COLOG-NE Les deux officiers
rriDV>i* -ii: -' !> r M. drard, i
[ra une i sur les Bgisea
BOll i* c naiionali-les aleman's
dan* h KOM br.t unique soi t hrri
vs W l< ont t nus par w ie
pr*enlH I de* auiorit* arc. mpafc'
d'officiers <<:: i; le-nfiiciarswan
jiis M >l)| rendu-* ehei le prfal
Jen' lu cooi il d.j g m T'ie p. il
de Culogue pour co:n i.'ncer I en
quf^'e.
COBLENCB La haule >onti;i
don inleriilii'o en Rhnanie il nt
de publier une srie de* dcre'a au
nom de I taule crmmi* ion nais
rn conformi' avec cux dj pu
blis pr legmjvera ment spaa'ia
le et rlu PalaiiosI
tREIB'^O-P nnre grive que prend la querelle-
pti-pnide nlairae, les filatufea de
(.r. Tell t I H Id t Ui;encli. n
iadb* h onl It-rne leurs porte*.
On ifnl 'i i nianilnelBiloua grvis
les h llolasxoeet Solmgen d.ii l.t ta
ne brilnnn iqne.
MALVtSIoV Li situation de
Teconn fh >u au large de Vere
Ci ni! 'il |i DJOUN i' ille "CS ", I l
houle Ir furie empe he la r-mor
qiiPiir qui e-t-nilee neui d'dpp'0
cher ducroi?eui.
La ni t nation au Mexique
\\ tSIll Mil'U.N-Le Deparleu ent
j'Blal fat t. .avoir que le go verne
inei.tUlu g u (lnij.iui l.t pi nuis
ssion de la ire prser un dtachement
des Iroupcs de Naco (, Aiiiona )
point d.l> rmin du Texas u il reu
trera eu teiriioire mexicain pour
oprer ion Ire le rvolution nuire.
Un croil aue le gouvernement accor
dera l'auloii-aliou demande.
EL PASO-Le Prsident Obrgon
a ordonn loul M dal DMiicuii
nlanip>*s rclim par service en
campagne se reuJre a l tn^iiu en
vue de participer la r pr.se le*
champiplnldres aclutli. mentaux,
mains dos icb. Us.
MEXICO Suivant une dpMie
de Tampii'o, |ea navires i b litl
A| T dans ce pin t p >ur binjuui e> .:
p'-cLer l'mrnvi tli vapeur p^or
tant des nnt BU fouv^rleu eut
m, xiciiin La b mus d aprs un d-1
en l del llucrU, serai', eutre envi
gueur le 1 0.
TAMPICO- Les c nonnnVes re
b'iie* uni bombante la Mlle et le
pli t de T* ippici liii r BM in. Lt^ ra
nxiiuiea oui lire coups auxq e s
r poodiientleB tuions u port et ili
ii-. renl tnsui c leur feu sur V.irude
r> dtruisant plu-ieur* lui iution:
clniH.iic Ou Kuori le nombre des
moi ts.
SV.NTV FE Le gouverneur de
Nouveau Mexique <, agis-nul sous
j, oiMier du Mcrctaiie d LUI t lu
gin*. Saut') iad le pa-t'i{e dt* trou
p iiKici*iuc- aur ie leinloiie amri
cain.
Les cours
18 Janvier
PAllb i aiHr JI.PO '.'2
Livie J,5
NE\YYOll.v- Udlar 21 16
Livie 4 2>i"
Les Elections C^BiiniIes au Cap
MALNUTRITION
provient de ce que le
systme ne peut pas
convenablement as-
similer la nourriture
ion Scott
est promptement assimi-
le par les personnes
de constitution dlicate
et est un agent actif
pour aider la crois-
sance et restaurer
les forces.
~<2>lSr<>>
Cercle fwl-j i-PHiiii.u
',. ,) i. / ' ' i l- ''*
inemh'i .j"' !| ^oM oon*
tiou Je l'a a Ji aux
lins d'elecl t du
C >n^:i Je !>* ipHoa iura ritu le
'ditn triche 'iU Jaufier couraul,
du h me Ju malia.
Lel'x .siJenl,
A rtpJm x*
Comm mBi l'afiuiii Bonowri
aprj-dc.niwi |jn h sera i Wa le
Noir Dame I* vil i^r te < Ile >
cation, il y au a a la Ci: ipwl'a Uelmis l*ui m<**: : u 0 ieii
les du m tir, et IV.tr*. la grand1
njsse, seul bearaa et lernie Tul
t rn s en enivra u:r d'innar a U
filo d]a oelle intreanaota r^uu le
plus J'rlal p '8-ible.
Dn caul cwstnalre
Ki pa ri '.i i' ir i ' j ii t'-.ii itne
Il v il |i. ci al iii m sjf |Q l dS-
V) i.i i* n it la j mit en j iur, 0.1
P' r o 11 li'er les fui LiVes f|ii
c i- n li la ru le* -aux ds d*
clnl d) l'ii-iue. Mouapplaidi4)01
aiprigcdi n .'mira \ C'ti? uli a
antrapr . IMic i de du l li'ai
en lu haviil ?fi; r mun n iilfl
m-n s 'lav* pou qi- 'a cir u'a-
Iwin n'ait -i pu r I m doim'-je,
q 'il cm l a>t n t'i t et UN
l''ode.'nenl !-s ai\ jusiu'la
gran le rigola ou l'gol.
Provisions
NevvYj.k Cdlie semaia?, ies
q lutalion o it sj.i quel |UM ft-M
tiuclualions q i il est u p^ ne neje-
aair de si^ i iler. L'unprtSidOfi qui
*} d^u^s de CM ching::neiit> suas
imp iritiic'. c e.-t q
provisions est plu Ot sUli mniire.
Le b w n' u hdrils gii'J l eucord t\
poutiiu U 11 iissa ainsi qie U
Il m iv.r C'a ir l'urk. Po ir le d^r.uar
ftiola a de mn lu est b m ie. C i a
qinu iciiiiiciiil) ei; NCbar*
auia di tiuinaij.ns |ai a'o.'Ctt-
pu .1 il I MlaJI 'OBi
A iw1* 0>
dm navires
La steaner W. J. (ifjiS, B|a(
lais. .N w Vo.k la \> uu curant
diraotein ut piur Portai PtlOOt*, y
satatUuiul 21 cjurao ad rjjld
ni -a si i u. cm il /. i i L
L si Miner C isl ilnl itlan lu I
Ciis obil le mu h I du i o iranl
Liai ra Pu t ni P inca lu iu m; | mr
ci roule dir.ee.lient p^jr .Sv*-
York.
be *taa*ner f r i r- N' uf Y.
nier 13 d i ci>, i ' t t ' i.i
J tp:Uie. o j il se i-i qui In tl.
L- 'tramer Tup. r qui a l.i-s'i
N Y. la 11 lu c i toi M.ir tout la
p tri- biiliana, il itla iJu a *.i i m
l'rince de ni>i lini cbui uiii'ml
eu roule la ndll J i If ptttlf lnu| Itl
p ir s ili su 1
La vapeur \mr t' Vm-I r I m.ile i
du i i In r 13< n parti dana la soir e
p mr Sinii $ > de i.ubi.
Li va. il l.u I i .' n li I i S' vv
York a I > du i i 'toi, liracte n il
po r U capil la
" i d-i ,r '.'- firic la
IJ 11 c j if ii I p'iri
h.il lie tu
Capnci M >d i lu
Le Hi :' h "." "'
de rside ce, Ma Uti- H i s I na
pourra pas recov ir le lui; II, 1 Jan
viere >urant. file reprendra s j urs
de rception oomm" d'habituda 1b
premire! iroi-i-ne lunii du mois
n 60JvvUe retideace.
Confi)rm'm',nl k la Conttitution,
j 11 i j .. aler ont eu lieu ei ultn
?i le les i!rc iors communn'es.
Les candidats et iinl M ssienra
F min Kii.'nre, tb ries Mai iga',
I v .e Guil a nue il Dupai Leur.
A aepl li u s du matin on pi
da !' uvi r.i.ra des urcea -u'o r
de* buenux de vol se pr* sser"it
des proupes d'lecteu'a appartenu i t
aux diffrt ts can 'i'1 la.
0 i vole daiis l'ordre i- ; liis com-
p'ct Chacun |B i jouit de In rgala
l*r t de'- l- Btiooi al or.ni au auoea
de son groupa.
1 eux ceodiHata aonl urloul en
vue Von-ieur fele-'min K'ieime soil-
! i u pr Ie9 mi* poiaonnela de
Monsieur ClinV" Zanior, l'ifel lu
GoUTi rutm Manigat appuy oa'' le reprStO
la I le i'U, p-i ili n au Cap.
Le* part's r- -il- Moi ri uf Charles
Manigat sonl peins de dans la vi. ioiie de leur candidat.
Il" d ploit-ni la p'u gianda acl
vite, ilirifnl an ban ndrcvliiiia
h. n mes v isle prim-paui bureaux
de voie, n? -e plaignent d aucun
mauvais pu cd, de* dils burmux
de vole, i e font aucune dclara inn,
iiVlcvent aucune conlelHlinn, n'or-
donne ni la lduitim. d'aucun pion?,-
vribnl de picltsla ion l'gard dea
ltcUooa dont il ud.i.iieat et appr-
AriTsLuiou et emprisonne*
ment de Mr Charles Manijjat
au ap
Mer, vers le* Iroie h^uree de
l'aprsmidi le can ii lut non lu
la Magistrature Communale. Mou-
si'ur Cliarle* Manigat, se mit, sur
Ua conseila de ses aftli', la tte
d'une manifesUtnin publiq e de ses
lecteurs. D'aprs nos tense^n-
raents, Mr Charles Munigal parc i
rail les rue, hiuvi d'un, loule Fho n
mis, d- tVmniojt et d'ei:lanls ui
criairnt : Vive Charles ttanift*t,
M g *lrat l'.ommi:nal Dan- cer
tains eiidroits on disait qu.- lepei-
ple si uverain av.il repiis ses droilJ.
A la suile de celte ronnif-slalion
Monsieur i h'il-s Manigat a t ar-
rt, rondu I nu bur nu de II Po ic,
exp li au Jjge de l'aix et dpos
en prison.
Nous soulnitona qu'on no lui
tienne pas rigueur o! qu'oB le mette
en libert ; car nous eroyona ferme
meiu que j imsis il ne concevrait la
pense le tnubler en'.niv meut
l'ordre public.
DBRNIBRE HEURE -Nom avons
appris qu'au eura de un inlerro-
gatoi e par le Jug de Paix, Mr
Chirle- Manigat u dclur qu i d*
i lo a inli i aBl l'alfaire reU'ive a
la in.nilesl i m i'Ii er el <\ l'i l-
sapiouvi Li.isceix oui <>utraitai
tacitar Ij peup:e au J sor 'r-*.
Ii'iutrd put. il n i n e t r-vanu
que le Prf t haHaa Z.m>- elle
L nnini-s.iire -tu (iouvenie n nt Le-
one) Clit les P.rrre, se portant gi-
ruils le la pa x p ihli^ue l.inl .|-*a
d n ir li s en vue da la mise n li
be t le Mr Cli ri-a Mtoigil do I I.
lagMaa a <;i surprise pir^orlaioa
ho:n ns Bialla 11 olre mi i u.
- Mr <'.liar's Mai .: il t mis
en I berl, sam.ii 12 Janvier dans
l'aprs midi.
( Des iattJa i n rj )
Mi' le hstnoine J. M. Jan
Vicatri coi). r*i do 1 K oi
cri s1, ni) ni o cvn^,-..-
adjatc-ir
l'.ir il i \rn5! 1(1 P'vsi Isut I;
la "i,.ii|i |iu ci iij du i ,a't-
vi r et publi au M uni rir lu
eu li 17 Jjtivi r, llr le Cnrni une
J \1. Jan, Vr;i iv Qu I In I \r
oh rvS li, e*t nui u* r^vqui 11
l i liuteu I M.i b)v|iM lu
Cap : Itiiiii' i
- \ 'lia nu iv I ma \ > r, i i
urJ. ^!. i ui nui -n 'illo in -j.n*
1 lujenls.
cient le cours normal pI lga'.
L tri im^he sen I il de leur c'?
Mai* an poi'it de vue da ici
d; n les lectious deux condition1
s- nt requie> : la r*< lari nu
l'excution de la l i ; t : le nom-
bre lev d'leelonra.
L'adversaire * M-nsieur Cliailes
Maniaal, Vr. Klesmiu Etienne l'a
ain*i compri.
Ha spl heures du mitin a cinq
heures de l'a pi fa rnili, on vit sortir
de tous 1 s quatier* 4a la ville des
colonnes serres dVIec' ur. ams
perjnnna,s de Mr CbldOi Zunir,
Prlat du Gouvernement et du ran
rtilat.'Cj- itnV'ms rbodulls piir'des
h'immes aussi dv nis et enlrepre-
nai la que eeai de Moadeur harlea
Manigat -e pi ded lans le* six bu-
reaux de vo'e dont ils remt>lispnt
|nrne- il'un nombre coi.aider Ira
de bulletin". Leur Bel ion pt lcii-
ve t au d|.nuill rnput des urnes
dar la soi *e on re narqu-' qi le
canlilil fl soin K'ie me, a cien
/ linii-lr leur des Finsne4 lu'"p.
accii n Sc iair*^ d'IUnl de la On*f
i e I d- In Maiirr. amien M mbre
d* la l'ninmissinn nmmunn'e du
Cap II .il.en a obtenu 18*6 voix con-
lr^ 129^ voix acqui-es aux Iron au-
tres eandidala M M. Charles Manigit,
Ulysse Gui laume et up^s Lon*
(Des An. a'es Capoise )
U
!
Avi de Lrpart
Las Dpchfls pour New-York
e i Luropi< ( via Xtw-Yotk direct'
pir le *|s t Cristobal # feront 1er
m*ei le mardi 'S2 Janvier ccu an?
Portau-Piir.w, Ju 2J j/fcv iWi.
Le "Chque-Souvenir" est un mo-
yen mui,.|.' ai iHguiaui de faire u i
cadra i apprci sur une firmild
toute nou.-.'lle; m: raiv.tim lins
l'Vrtile 111 ter ; uae si^i apjlici-
lioil lu b n ens
Q l'-U-ce q ia laChi |U i Si iven"?
Cad c que uo n ail i is explq er a
n lecteurs en attirant leur lUeiUoBi
sj- la r*dtd vrai ne il \> ati | e da
c 'la i 'iiiUifa el ir c ch i e q i
n i daehdJUa qie h uj.n et la pr-
btnU'.iun
t.' -si d ne in ch] le ain ir'dig:
" Ve uli /. fi re i?hiisir au p >rte ir
un Sjuvei ir dans les conditions d mt
n lis n m s som e; entretenus" //
u forte ai euf fil c>!iti l p n el a
M i son du "Chqui-S mvenir", aiule,
peu' e i : 11 i ulrj la v le ur. gaot
un n i nrj lu-iIre \ Telle enreguire
au moneut o elle la d'livre. Voua
le signer, voua l'envoy-v., et lirsque
la bnficiaire M prsei.te dans le
iion de vente on aou net a son
choix un g an I nun'ne d ob|et de
t mta. mi o (moTie,
bib-l >ts, peii'i meub'ea, et i curres
pimdint la va eur du chque pr-
sent Le d m leur e t en-uie imm
dialement avis^ da I oij t ch > -i
elle innjvjlion p ursuit un dou*
ble but :
lo II m a loiii* i \ l'ibi Im
dll -en il- | ii )ivsl-it a I m i r,
s > t "n objat a s mi I mbl^ em loi.
s 11 u i sou ve 11 - ne rp n I ml i as au
g< d- It par onne pii I- r-i; t:
2 Faire r llxinw pldair tu h4
n 'li i ire.eu u: lai u| le lib e .ch >ix
da r ibjal loit I a bn a >u a v e.
aua i i i o i n i | i il i *
qu onlreiid s- ;ne| ies So va i rs '
ne viennent q ie dm 1 s lu d 1er-
niers j mr*. pourc'i lis r. pr^-isnti ut
les objets qu'un n'a pas pem- il ieu
J n'1. ct-lin', avi ein,ir s'eine it
ieux d m dles.
\"d: ui cx-nat di r.' [ las Si i
v niis"dms soi ruer tir-, oo lut
ains, m* 1 rmgTii il. u s e I t ix
v uius.
( faj Ihu/j)
No'is -o in'Il un m l*/B pr.t
ti i - I apprcia'iu i la noi lect -u s.
Com ne in s et d mileurs peu-e d
0 iner le plus gr.n I nn'it L' flil<
li i hnlia ii-s p,, r-Ir i un a n
i "i il 11 i Pou qu i ud pi. es-
s va ,'
te! ViTIjiS
el les |)lu< jolies vjlias
de .124 m.
( Valves, tan(-o,m,xix*s, fox-trol)
A vendre au No ff3l de la rua des
Miracles ou Prou, chea Mae ieor-
I i ^ a faMafar^aa>aata-aaraa
uvre SfoWrd
de fimina
L'uvre scolaire de Fraina ",
q'.:i lonc'i'nie gince nu concours
dv u d un comit rem " da
x esdemni^lle* Anna II. Ang'tin,
Lilia CHoimir. famille Kuala Fran.
resea Poug etc. a tu dana le couia
de l'an e s donner toute la ma ira
de son po->ible pour rpondre aux
nombreuses demanls a lie adres-
ses au nom dsco'iera n.e?siteux.
r.'e-l ainsi que des livra et four
nitore- cla^s.ques, des vlement-,
chanssures, livre* de prix, lots pour
Htbres de Nol, chapeaux, don en
espos furmt disl. ibns aux diff-
rentes 'coles qui se sont adre-sea
TtKuvre naisaante de F'ni a ".
Nui i. en quelques ligne-, les f ti-
lde- dons fuis parl'OEuvr- S-olaire
de Feinina'. Inutde de dire que
ce mime bil-m. qui rg| l'exprcssioa
de no re bonne vironl, pourrxit fa
ci ment lr le loi-bl le 'rip'c -i,
put ru s le-sourres qui daiplus lia
mite*, nous recevions quelques li*
bialits de nos g renx Membres
piotoclar isel hnord'e qui nout
r c niiiian I ms v veme t n a eho'B
enfants 1-la clause n* -es*'iiie. e*
poir d'un lenlemiin meil'eur cl
d'uue lliili prospre et nouvelle.
( FEMLNA-REVUB )
i
Vente l'encan
Luidi 21 hitif 1124
En vertu d'ordre do Monsieur L.
H. Marie, CullauSeur da la Douane
de Port aq t'riuca selon l'Article
100 el 59 de U loi dd Douane, de-
vint les parles le la Douane, il sera
po;;!- lualltl Jmviei Wii a 10
h Ntrua lu .u lui U ve ils a 1 cocau
dos inr -luudi-es suivantes :
I lut de Ubtc
J.P. t/18-18 Caisses de Chicay.
K.ai ex Ci 1/4 4 caisses de faux-
0 I .
iV\ 2. SV. l/J > -3>cai9se* de JaPy.
R U Hl I il I Mise l'eclli itillo iB
S/ I.V v -irt. ii-l Sio-lefariie.
.M mi.j.-.i i IvJ.- Cucaiiteurpublie
En t1honneur
de lu Pree
1 Notre ami AujBStll est pass co
tUtliu eu noi bareau uous au .oucer
que, de concert avec ses disiiugu B
coilaboraleurs, il offre une der.iira
lepi seulalioii de Cur de femme ''
en I honneur da la Presse qui, par
une chaule propajaudd, a toujours
co itribui d iBroaaaitB de es navres.
Cet e r pr...-n alun aura lieu
Vendredi prouli un a 8 h-ures prci
ses da sur. L eut e G n i aie sera
d'aosg.iurde, lo^e ; G. 2
.x.il. 'es t premires range*
de lauteul d'or -lustre serait r.er*
vcs aux dd uji-j Je la Pressa.
mi
Ai*e$ criminelle
Par orlonoinca des doyens d->s
Tria laaua dd pre aiera iusu.i-j dis
Uouuva.vii q ia, iuj-a.uri il
A> ns d-l lis o |MMf il aaiVj tU
i i .li 11 levno et po r >quiu au
lu i is lilnria. i 10 u-u-s du ma-
tin.
LeO/i'ifiiiiBfc'f j|
ET C DIE
T jutes Jemun les (h construc*
li n ( cjuiul aine, .1 ...uuiie ir,
U ii |e ) i un i ta luout df 1er
rai n ( Yilie ttittiipagfM )
Pren 1 entreprii s lorlait et
proc ird larraiotaui i:lie;iu
ueeeplfl y teni^nt
lar terme
Pour p'iH an^es re is'i/ies,
menti s'al^isser de <0 heures
nu li a .VI r t leurres limsau, Ar
clnleoi-i. l'ia* Ij.lrarJ ^io l.uJ?.
Avi
Ij8 r.i:'!.issi de U Cmnsihn
F i ne e, N M '/' l'ave ic'n
M i-iii iiella K ida Cit. Ptrra;
I i ',>'(iis-i'>s .if a r. 11 inisaioQ
S i'i 'itr. \ "JJ "T L, ta il la
M Si ur r' il. L i n N 0-,
fiv m de 1 mi ur D. iv uo ; el
le livret Je pension civile le Mon-
sieur Erumatiuet Zepliyria sont
adirs. Je les dclaie nuls, dupli*
rah (leva-ttre dresss.
Port-au-Prince, la 18 Janv. 1924,
L^diAu,! GUii4sAU4li **,
IV
I


LfiTMATfN
' Xh '.'nwW.TidiW
. Je, soulign, donna par cm
prsentes avis au public en gne-
r;il t an eom'Derce en Dirticulier
qu' nirtir de cette publication, jo
n*) mil plus rnsponsdile des atee
quelconques de Madame Jeanne
(>*ar mon <*[>nue pour ci use
d'incompaiihi'iiH de caractre,la
murs it d'injiirr? gravi et pu-
bliques En an. H mi roi'u *
tion en divora lui oit inceuam*
nii-i i in i te conformm n' j la
loi
Foit-au Prince, I* n Janv. 19.4.
Algard Pierre Jacob
A vin
A psrtir de c<> jour on freinera
l'Imprimerie Aujr. A. Hersas le
l'tnel du 1er degr Symbul qut''.
E.itioD du Ceiiteoanc.
jonnina failioad
St j i n ihip lioe
Pu"' ' i'l I'Af.n I r- nlrtl
P il mi Prinn !. ]i, Jantiei t2t
II LM'iiN \. .
J.i- /j c (',. t>n.| W ('. l'org;j
CPl : lli r'lu ;'i Poi| 8l)Piii ri s vo-
nam de rew S'oik direct lui di'21
Jar.vitr |m 'i ;,v.'c
17'Sa s dp L 19 P^ssapers
et rewtlus dans l'a pris midi du
mi*mp ienr peur Crisloha1, t anal
Zone direct.
0 H. TICMrFON,
Agi ni Cet rnl.
- ii i i i - ii *
la l'ait' y ri tn
37( lue eJu certre
Ai t ci ce ?rluri'e qu'ille vin I de rrcivcir
pai le dernier 1 '. r rsis de t"'e
c jouta tiovsit rrs jour doue,
g'fai il I ( ix dp souliers pour tn*
i i-. chau f cites, < liai aux. cos-
IDiras ptr u lar's, lasdesoie
qualit trs ne< m mand (/rm drr
nier (ti de la Mode, noii sa ( ulai is
varies, belles dentelle* Itiny, fi-
let milie, lirodene.s. luhuDS, tr-
luiin'iir. ol)j< is nligi'UI, quel-
ques joli< s (on| s rie soiiiis.itlle,
linon, toile nain n.df-, teile pur fil,
bouquets garnitures et voiles de
marie?, etc etr, etc. En solde
ehauisures de bbs.
A la Ccnsciencc
Ernest CamiLo
FeLiitcil de iluistirti
m tout genres
Us te lieux i piin rs
i Soin i roint,-titu'.i- lnt
G an Rue p.es la i'osle N \l'l
Li- n aise n porte a la ennuis
ance du public qi>< daus le
but de laulit r ai d'eiitoura^er
ces DOtnl'ieux cliaitti trlle ac
eoMe a partir du 1er Juillet
i'sfJ.Z une puni de une pire de
thauaturi s au choix lout dten-
teur de vingt lickatr.
fcin cuii.-e-ju-n.e-- on e*i prift
rie racliinar un reu peuri.aque
tohat au cou plant.
'* A la '. science - ulle ut la
devi de la ourson.
BELLE rUHtiM
PILULES ORIENTALFS
ase sues qui rejoppeut, ra*l.'r-
liM^it ro'iiuaiit l-a i *,
ii^eul l#t aalLUa* uwu*-i ia
*i*uiaa c doa ,#* au bute a
Ip.ci UI tmt-i v^ut.
eafiaasrt^a f%Maa la *iae>
J Mit pt-4' RllUlifUBA *
rews -m <
H.i f m twea y*mm l*>imS4
La Giiiurtmlo
Se recommande par dn ro vomit m
lions de choix, de ho'**ots r cou for an
les, les n%9t substintieh.
Demande* le l re A-K.m an la't
qui reconstitue les forces et aug ne i t
Vnerg>e,
Sa vice rapide et i^rtiro^hibl".
Prlr (*n rVkocu ft-mes.
Dr. ULNCli:. 16. Ku liJllu. Paris. *
or

Pharmacie W. BIJC11
Iripuiex i;08 tij/aeiu avec it i'ssm
a s pour Liqueur* ; etfiifttfffft, Craie
ve L.acao. Ltiunreuir, Ouraj, Om.


' fc

*&(:
r'*'

sa
es
Si-
Trop -Crible
pour travailler
La vie courante des femme* n'est mirsjil
nu'un travail incessant. Combien plus ardue
I3t ia tche quand des malaises particuliers
leur sexe rendent chaque mouvement pnible.
Le systme nerveux est drang et h vie est loin
d'tre gaie- Les femmci qui se trouvent dans
cette situation devraient profiter de l'exprience
do celle qui nous a envoy cette lettre:
Lisez Ce Que Cette Femme DR
Manza-u'io, Oriatue, CuLa.' J'aJtai* nciqne et aouf-
f i.:, leri ic uv rgles. Os douleurs me foraient souvent
Mstet n lit. Lea douleurs, toujours den lo bas ventre,
Staltei uiilrWis aigus, quelquefois sourdes et Je .oiriia-
eJaseavesi. J ai souffert de oe malaise pendant qu-..
-.... .: hiae connaisaanre par i'entremlte d*.:n (as-icu'e
j CoauposidOB Vgtale de Lyd:a E. Pi .kliarn. Je
I -.-c rcroplte antiafsalon et Je m !.i y/ plauir
de la i i KSmssdsf a tjutrs raca amies qui souffrent de
i .:isc." 3rta. Marp:.v Mii_*jc, Calle de Csx;dad.
4, SI. .irinte, Cuba.
Lus tourne* MofTran.*. n* derralent pt faire Cassai
mais dotrant lat.iur pour U
Composition \fegetale
de Lydia E.Pinkhani
i. r OU. o. HHM MIOlCIMC Ce.

a M?mon SiLVEfliV
SB
i:
La laison 1PS11YCIA totrours soucia***!* banr
leitat) salinbelon ses aimables & nomlVeui ofieota.
Jeur ollre,ls arliclei suivants de toute lraiclieui)t d
toute beaulj rcenHueot reus par les ileniien atetv
Dtrrt,dea prh exceptiunnellemcnt r.'luil*.
|Koua ne crayons pai nceasairc dt>tfbher noa pri
e:ir il n'sl iMij.lotil. pour personne que non aeula-
tnt nos arliclei sont de choix maia que nos prix sont
I. s plus baa .de la place.
Casimir gris anglais ni'uvaauts
l'ulinbaaoh ||ris anglais
t'aliuheach gris niH|laiB *I canveux
" uni & barres, couleur
Alpaga noir sup,
I agonale noir suprieur
ii|o lieu marin & noir, anglsi-
S. lin de chine pour tuilh'ur
lustrine il barres pour tailleur
Kahi Jauno nnfjlala extra superiur
Diill union blano
Tiiaaor Japanalspour Che vises t*"ce; robs
i'cical blanche
liideaux tulle pour portes
'I files pour voiles
Voile uni & barres
liatine blanche & couleur
Organdi liulsse brod
(iabarttiaa unie & barras
lirodces madera pour robes, olirmlfas A jupons
Petites serviettes damasse pour tuLlo
Soyoux uni blanc & couleur
MarquIaattUS coton notre
Crpon Jour blano et oouleur
I rabint ani|!ais
l'.oiioniic a mouches couleur
Itaude-brodes anglaise
Toile,a voile pour i|celettes & pour citlra
CtlliOOt percalo de famille
PlQU blanc A barres pour "Jupes
.Vinsouk noir anglais
Mollatou blanc et couleur
I oihms Pivert assorties
Mas Jours
lias bianc de ni-soia
llrili iioiou anglais
Satin foulard anglais double largeur
Chapeaux feutre Itorsallno etc*, eto, eto,
To iltj paraoene dsirant se procurer lea meilleures
articles del place et aai meilleurs prix que partout
ailleurs se doit de lai e ses emplette* la Maison H.
lilver*.
lappjlaz*votii surtout que la rputation d? lamaisou
n'eal plus l'aire pour ses articles d'importation an-
(jlaise.
Futiou Sli i'ulish
Company loc.
Ne m* i or k
Si voua voulez prolctjer^la |pea* ^e
>os cliautfuresi
c.1 nous vouii i. avoir un brillant lui
saut cl durable.
si vous fon'ef la'coulcur et la sou*
plesse de ces eliaussui es pendant long
teui|is employez la marque ionouram.
fabriqua apdeiaf. nient" pour les^lames et lea gentle
irien du bijht^life.
|lle-prolfie la peau^des chau* ures contre l'humiait
i et la chaleur.
Demandez la rra^ue Ii:tgran ceM 'a meilleur-'de teutee
les
marques.
* i*
Hati
rbancourt
des Csars


Lit MA ....X
Rhumatismes
N^raigr
Ggutto
Gravelle
Artcrio
Sclrosa
Obsit
Qui
lairtto
da an
raina
tlltnln
ONAL
lave le sang

/



. r > o.r.SISM
uant icut a mi ^ i t ,: ince al
|p d^reloppemcm ce i*sto; arierltl.
M A 1s nrtod* de prcieuse. Iscldc
i i.- seul facieur d"hjrt>r-
ra, avant loult autre
lutter 'nereiviunf-nt fi fr>-
qu*mir.tnt contre la rftrnlion aacloe
rt.-ins (organisme en tmployani
lUrodonsl.
Profeavur Fuvm.
frol de (lia lot a l'UninnU* Sa MOai
Mat: Cf.sttn
at iH pn"f.
, r valfMUanef, fa"
-.,., in(\i Ma <;.-:->-toux, tent.
Dl A L IRO U beaaiir Artr* Sclrosa,
.. S. U feauM
. J opal&bS.
lUioina-
: i jiapaso, N4V
LIMYCOL :;:&". oiT*
vrHi*.
r2a=3rsaCHB
S-fj" Taillant Consignt**! pour Hati
e*,*r- wa
^a^7V/*h
<
g ic islitl ; for ilaiii.
Jo?f (ai Prim
(l rmtt Vvti dp France
Avq1* s*po Pt;pg Bonn? Foi # rfu vnl
gurit ?c^ leceCor
Ple de foi fjras fiiitfor~Cf i de livre- andomllelfaa
aux lenliilti. rdnni'les an saindoux. Jambons en
bniles. anchois A MmUe s.rdinrp~ M rnuereauf.
Thon.*- Cas*oa)sft.~ F. tifs pois fin xfit.- Boudins, ?.
Tins ronge, le tjallon 6 4,.r'> Tin Manche gallon i,5D
1 Htfl dfihup pir barriqw* e'anllons
d a Vins de Bor \ aux eA de Champions
Cuisine excitante* fhambras conlertablas.*- lagttifl
que vue sur la m t.
0 JH rHBAUO
Cilirur.;i3a-:>cnti3te
Des F'aculi M >nli il de
New Y<> el 1
Asg't* d-*- li : e! du
Mai h
jLonsultations ! 7 heure du]
mnyj lu airir
Charles l'iroiilH
2 fia r Pn l Ott-P iaee
Vvjtivtlrnint convint '.'<". :
Qran choix de bonbon* en boite pour canaux
Banboas : Fruitsco-iftts ; Rsoulta
Vins da Rfirdwi'ix s ipf*rteare par ariiion
Miemp^ \no ; .iqusurs ; Itire to. Ciipr*s
rir'iud aortrant lu vins da Ban goffM tt Bourgogne n%
b
De La Tranquillit
D'Esprit Du Touriste
P
|OUR retirerdcTJspBenalanar'traB
de Kilomtres, ayez l'oeil lar let
petits ennuiset emp6<;he-le dj
Les Accessoires Firestone font partie d
servie extra qu'offre ,\ sesclients lamalion
Firestone. Bien des pneus ont fourni us
supplment de kiloniif.es longtemps aprs
voir dpass la "limite d'uge"c'est touj
simplement psxoo que leurs nages propri-
taires avaient toujours prt on ncessaire
das commodes tt excellents
Accessoires de Pneus
^restoite
jLe Maximum de Kilomtre par Franc
L. Preetzman Aggerholm
Port-auP rince
Pharmacie F. S Courue
\) roaa avis a M ellsat'a "t aux 'ni;.i 5 ot au public quT a
notjirn i!i Labiraoirro d'U >,. ea 'm Laboratoire i)
t-l >Jia RDOHl ii 80U3 U Dir^ciioa li
Or ftisal et (- Sfo irai
L~\ la^ irai i d ni oa*srl 'ni lei jour* ii 7 hr da 'a&tin ^
air pnr toute* i^s raeberca ia> aoalyan pr6?ud.ani
i t t K>ac ci i iitit') Siui pour le
W*3 r .i h i et iu ci>iinfa ite UfeScrLrrif^
9 if Ml r;j a \i> i uni. d) on j.13 sa Qiia .
Xt lrt*vr a tt fair a.-.h >> r*l3 raasaii u bjjw
loil/di J'ariD)) dl o'jc^iunjuj
Kdi'uon di V-i*iiniiua
B-iciio-i la Tnb'jl9t,
ESuaiiuduttigeidu piM
c)*.a u3j d>is ni'iferjs rValAa "
^fiaamenae craobit
i u o racttuj | .'
Gj Miane Ureo ^ien titra
rS'fjcftar * .f rtuwitaiM a C f? Hurr.tana fie. ait. '
nicyclelles BicycIeUes?
L* meilleures machinai qu'on ait jamai-. vuea ici. Ayml la lois
un tini iijO'isIe, 1res lgres, lgantes, so!i lu t:i Ijqd march- Elles
sont munies le IqjH les ncessoires : pomp-, ciels et autres, uetPNaua
Vf heli* ; /* grande Marque qui a gagn le plat important* e-Drmt'
i; Aporliv* d-t monde avec le m m 'se m.tcnme tFlA'f.
Vous les trouverez en vpii'e ainsi que lus pneus et cliaruDree a air
Michelin chez NIC )IAS GORDASCO, le Uue lionne-Foi.
Lesbicycleites SVKI/rE sont les meilleure^ r?bnquees parl
viande Socit Minufeclunre d'Armes et Cycles Jde St-Euenna
RrStOM ).
Iloyal Caf
Kn lace de la Banque Nationale
Propritaire i Anneciua IXXOCKNT
Li* nouvel tablissement se racontaiaude par un servie)
irpiochible, les cuniaminalioiis de premier choix, aa
situation privilgi*.
Lm soir, in isique attriyante dirige par dos proie,
ii jiinels de (paud me: ite.
lcatalialion padaite. - prix modras.
i lb|>hoac .X ^
ta


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM