<%BANNER%>







PAGE 1

l,g Mvm \ < f '*wl '"bxrun de l'utilisir selon cet besoi os ". La Frence pourra do r e elle au.'ei, cndpt de .'ht'nialion te* eltuble que In plupart de st" therapeu'ea onl felM>i!erl> pi" r I' dophon de n 'e iliVoi i|r, |i. ; i lieiri If M>a li iileils. Kl! autsH ii En e < l pri\ .pii i Ut rp-i i '• vnie I pr> 1I'.I mrle < • mr'i ul M h|t In r u'ivi-il il* 1 i ci •• • ir I'U'MI' f v • ti.t i Mit" i> I '"I II i I lu i \i i M l'ui <| ( %  n Fn.i- de dnaj IV • r iil ''.*• t iliflp %  si -M/ l.b.r.il pur d.nein.i inuVpfiid.nl sV-l p*s-iouiep>i.i |t*fr*t>ui I'I b•. ii lii'lnfiete n *"• ; i a \ii* i t deri ter M.II Ihbo'Hluirp. inlnii' je* le* t I* n I.'I ik |UI-I>H iir M n il,ode, r.. i %  illi l'ij i• IOI.
  • mpl> 1er ses reiupi|inerrfi'l! el d'appt ; er ven. |||l I < nu lit un inni'iui* eflicace nu dvelopp. nu i I de ce Htie le ruvre. Devana par l'lan g''iiieiix quYIle a lui i dana les nul.eux ofticiele de lu Grande-dirt-tugne, Baie d^>ireux le I-OII tiibut-r loul au moins li diffusion du traitement piveiitif et curat'f de la tuberculose, et savant, il. u!> id'un phi ai lluopp que tout le monde ivronnatlra, a obtenu de S|ia ii ger l'autorisation de tiaiter pour cornu.encei cinquante cas dans son hpital, ds le dbut de l'anne proi liuine I.t i. >sullnls m seiont soumis au conlnile de nos savants, romme ils l'uni t dj a celui des bailiioli giles et d s spiiali-le de Londres. Touteluis, il ne su I lit pas, seu l.li'-t'il, que nsoit uniquement l'ii iiialive prive qui rpande et qui utilise n France une pareille dcouverte. Si, -tomme nous le croyons, elle est appele sauver tant de vies humaines, si elle doit paigi.er tant daigoisse, tant de soullrances el tant de deuils, ce nVl pas demain, c'e>l tout de suite qu'il conviendrait que le gouvernement franais, sans attendu' la publication encore eloigni'e de lu mlliode de Spalinger, a'enlendll avec 1rs autorits britanniques pour procurer -• uni. i-se mi nls saiiilaucs une certaiue quantit de ce non veau srum. Devant celle unissante lumire et ce grand espoir, loi te ngligence ne arait-elle pas cri niaella HMI LARA ( FIN ) (Vu GAULOIS ) Nouvelle* de Jrmie Pas d'. leclion ici, le rrg'.tre J'ios ri i| lion H\ iii Ht %  ul. vc. Mi J?a i I n uni liiA'il'iri sliS vit reprseu' nit du u lut ili ne i Jremla • preieii lu I 7 MI ci.iait faite recevoir s cliration de c n I dalure aux l rlioaa legi-la ive. Li (i .Hier a refus d'i bl in.irer a ai demande. Il a requis le notaire J. U. Mire qui a verbalis. Dan la Communo des Roseau il n'y a pus eu d'eleollOB*, les regis trs d'inscriptini s mit M vultva par une inaiu inconnue. Lee ftes du 1er Janvier se sont bien passes Apre* le Te Dcum, le lonclionnaiies it une f ule complte de citovens se sont runie au bureau de la Prfecture < une cordiale r SB* tion leur l'ut fait-. Il y cul dans l'aprs midi revue de gendarmes aux caserce de la Soin ce L'onaassul avec plaisir leursvoluliui i*. Dans la sore, une repratOtatiOQ cinnm'ogiapliique fut donne sur la place d'armeael la pop .lalijii n'a pas manqu de -c divertir. l*arisiaoa JEUDI Le 7 de Me Par Cable Nouvelles tranares Les tljlti d'un Paf •le marj ''MUS Le* ; remi r- mpiila fi' i I-ni le il'o-* J*a ai n/ de •* Hiiic-I.i li leiUpMe t-m ut d'ar river IU m iistera i h iim.nr. I.HS pri-;stbie* (wrU fli'te .le peclis Min' l'un . nu griii petit on H p.'i.l i H) liiif.uiv peu tant que d au t .'o ub.;ci li is | ii et i.:ui e p i ne m T .uii r.-/.^ u lu pjri grtvonifiit t ;. (utama^ea IIHF^T — e vapeur italien Veit na, de 4uOO lonn s a • ait xubrau luge de U .-i niai* If sari del'* qui ajjri p>t inconnu : le vapeur Ind irtiil.u. Itondo, en iltreiaa au Im-^e ( ( Le Clbre Bardison ) lt;r, inc et %  me Apiiodi Li*ti te t Ci. UO d'i'ue-^int a l r. mi que Salut N care pard i rem ruacun envoys u son ai eoara M\ll>K( LH] le vip.imtchao sl'.v.uj ie Lelio, da S700 tonoet au rail l aliaiub>nn et fugaarail rt d rive dans la direction .le la Corse. Mr Vemzt'los lorme un nouveau caliinet ATIIF.NES M. V ni/.elo* a dci d de former le nouveau cibmet dan* lequel il sera prudeol du C.oa eil sai s poi le feuille avec M. Kout %  08, chef du groupe librai rpublicain, comme unni->tre des allures :ran;;.'ies M. Voiii/.-los a pris cette dcision, le (jal Dungl s u avant pan russi (.instituer le ministre. La Petite Entente soutiendra la situation europennu BBLQR \DB — Le communiqu otli. i. 1 de la runinn des Lers mmistrea el des mini>tre< des alluiies trangres de li Yiiugi)>Uvie, Tclnk^lo > uuiie et Roumaiita, aanooec que la Pente Knlc.nie est plus qm j unuis rxilue soutenir la aitualioo euro\.|. i.iif existant i tendant au luaiut enl .les traits cl I %  eoosolld r" ne i uI >l l I r. m f. .-un u .r I H .f la M lia g iri i lOafl il |l m ni a C r| ,> tUliq e Ml i.r o i u Vil n'a -lu ou-, u cuti a 1 lt t te el i %  *• pg e. 11 vapeurs pris dan U$ j'tiS ST ):iCO.\l — La S lai est en (mire par une bi' nie impnlrs bc la gUc ; Il vi,teirs suit o '* dan. I s |ta -esau I u^e le fi il.' il ug o l ( u iv. itioa est p irtU ilirtaawi meiu La qmsti ut n!'iiiiniio d'Immigration Je li dit nbra a al >p M i MI* ie n tuvee i prej -t 11 lui u l'i nini^r.ili m la n-ductioi >1 %  I i n m'fmtion aux K U BUT ta bise de deux p IUI cent des citoyens lrang rs de eh lra ; il veut de lutes perla des deux c ^-l\, s ri belles auraieut renforc COI sidiab.uneui leurs pus lion-, sur le front >1 %  V ra '-r en ci .lue i.| plu siors mllagM et r poussant les fj rau* ver> 9*11 Viroos. Les rebel m menacent iaieaoni Ut f*46rau* 4a &f Navunt, U i.: r.'itin t c i n n niKld |irov j i.) fine I) i j u rj N.i.i |l.i le KO IVKUL*j"i Util V^VI'II !' V il i ii n ri i u i i .: • i a MIN |p, <\ i i e i li i h er i ii>' liu le* b ire ut 1 U l'idiii n n • &f l) pitiif pr tes'er uuitre li fie %  % h>. e et I oc-'l >tli il I: lt K dir, a l mil qu! pir une big rre SHUJI iulf ; d ii"C pr*. iu*s ont f| t i^ee| u ie viu^ia u • bl.--. Lih'^irre -t ' pr .vuque par l'ai iti; le II is i'e de l |,u lion auar. lu-ie dlaai lente. i ilmoa luVe d'.ipii ni m r gnn .'i la vi le ic i f i q e dos exper 1 d iir. la slli ali m lilu.DCllC de l'Aile inagi e. tr* nquett: uu>'iia un n ma I n ,i il li m---, par la rauion lu 1er ton-li de exp.it-. Ce senlnueiit peraia't ma'gre i s dbita p.di iq.ie* a la cliHiiibe bit-r. Au ci urs de ci s discuskiona • i'iucai n reilr ses detaraliun> eunlia luuia iinctiuu des ne ain .lion de la Fraoce co ne 1' ill> -iniigiie ln U que I bel radi cil M. Il.uiiot a luan.lesl un se li meut de | essiiiii-iiie nu ai'j i le la -i tuitiiu. L ail t ide des e\,. :|. aa dbit JJ leiqiM.; sert d ig i irer l u les points d.scu es dans le pro blme les "piirtlioiis et .Palier de lavant dans la question de s.voir c uniuent quilibier le budget aile maud et rtabli* le systme licencier sans n'occuper de savoir si lis moyens suggrs auront ou non une iu fiuence que cmique sur les diffrend* fnlre les allis. Entente non encore ralise sur la situation du l'abmt Bavarois. PARIS.La Pranca et l'Angle* terre ne sol pas encore arrives une entente au sujat le l'ertj lle pioi ose sur la situation du Paliliii.il bavaroisOn dit ce soir que h s Anglais sont retourns I nl:e d'une en piet isole par l'inierint-'liair.; lu ennsul anglais Mu nii.lt. Cell proposil on n'est plus a^ri.ible au t*oii*£raeai8Qi lr#Q" itt IIOU seule IHUI pirce <|ut h IMaiinil l dans li z nia Iraniiae cl oxup i|iou nuis ^ausedii raib'ga'ioii <| i ; les deisioQS de la co u nis-i 11 uile IIIDJ e I il I • HIlid IHSJ ti ni li tj )ir< ol i -'i a il ris la i. > ie 1141 n • f. l'nicirA II J s'op.i >i r i ,11* a II Visil • Il oui i. u.,' 1 u I nifl 1 1 i'.i i M il Si tid I i n -r s iv.it I, n i s O I lil 11' i t ist : CA 11 CM o li nm MM 11 •-. • 1.1 %  • .i i 11 Li %  u 11 eu | i >.e | i il %  Otl a;;o u M|( im du I'J) es ni mis ls aurai *r lin, li a M les ui'l Ul tri iQ|s o l rJdQ arj ca'ego.i j i,'.u;ut \ > % %  lui lis |ti l'a A ig -us a;.ii'-ulla r'iM IOJ T tifii r u.i • p.vs-i NI .n lit urj p ui i n i >s r une ie,j i aitqii5sjp"'i M Pita'init, le du i* gintiil de g.l al nu l aux tiiii uiiliat s uivii'ns. CM d ruiarauetar i ni pis .11 mit li.' iiiul a ni senti n ml p v lima d MI J -r li |ur un 4 mv rneinni de IOU ci x a la pj^uia* tiou : elle n'aurait pis r .MM SUIS prov > ju r u 1 Vijieule resisiauj.' La qujtio;i Je Finni serait rgle blient dfts d. eches le B lerale aspirant que la quaMiondeFiume a l relie par l'annexion de Fiim< I ll^lie rt du Delta de Pn'l Bnro^ la Yougoslavie ; les IIHIV porta |aitt une adiuinis* Iraiion commune. La ebnld du eabinut B al Iti NOL'VKI.IKS ni' 14 JV.WIKK l.o.MlUKS -I a silu.lioi pnlUiq e.-! li.uj )iii'^ nc >ufiie la v ili de ia t>a aida qui doit nu e de I aji I lion pour 'mit lier le psili du liav-il de tor.ner un n-niveaii gui v rnemeut 01 a dfaut pour tre e-ilain q *i 1 tel (jouvernein ut une lis.: >nslitu4 U'aurail qu'une vie ex'i i.em-.it court". Ou du qu'une urs n .ta a;vn lt-li uiinsi de fer serai! Il*-* > msi I le x inl.-ilsdu 1 Vis Iqi p r • 1 n-eq.eul il sernil (undent le cou -a'-ner teT^b n-l llahain. Cl argll nu ni -.'...lr.-->e clatitinfiil an paili liliHl i.v.cl-six"invl 1 rqm peu veni NN*f>ar le goi.veri.i-m %  • t Ira vai li^tc ; ou croit que l'oliiimle les It-a.le ^ iii-iau n a (tas vnii el que la < lie.lt> M mmi-lre II .1 1 %  in fct-in pioilmiie ptut 1e jeudi cm.me il u t f/ivdil. de Crfwe. M. Nauiin. prfet de rnW ce et de nombreux anis venu la • luer. Le Prio:e a r-roi une anm • importante Mr IVdncar* pour d; liibuer aux victimes de recrute inondulion* dont 'e pricce visi a les diffu u s >i tara. IMtl"> —Les le.lions lgialallfas qui I|-H*III avoir lu-u au printemps proc up-nt viveme-t les j.uie* et cep d<*riii*ra uiiflles qu soi' n-liliil.oii. 'e .i-pnls ra I.t lient I edei q M pnlui "il aar le n>iy • le v )te I • nouveaux imnts in 'ireci* pic-ni->*s p .r le g uverne ment el p t-lr-enl I lisser J fu'uM chiniSr! '^ t* rsiilib li qui pnrp.it niin I ur i" 'lion. e.V-t puirqi -i une gra de pirtie le 1 1 cli unb v r lame le p iM 'Jfl le la | lo tixani li daa l-s lectio a au i murs. Da s lesapli^r-s gouverna mentales, m .1 cl.re lue v. l'oinca r 1 r ipo-ei 1 une lato plus, recule If 6' avril prn'mlilem^nt Ou erail savoir qila mesarea limn-i T %  en co ir A i u '0 n'-iti o, destin, s h co npii nef les Jpen*e ••t accrotra lei reveniHTie seront pas proies aviut q ili| ia |Olrs mda on tii*: qi %  il. l'iincir vaut a^'r un ru li ila nent pur enrayer la dpr cialion du franc. Nouvelles diverses Pour s,3bi,ise a mmlt a,,ea de l'AKls — Le seivice franais de r. iis ifun: 1 enta M uiiUonc qu'il uvsit dci uvnl nue aulie n-Mj luuuii tiuliaud a Ltidwi^shafeii d-n le l'alati1 ni et pli.sieuis personnes avaient t arrtes. Lest a Coblence le 7 Janvier, qu'on avait annonc pour la 1re foie la dcouverte de l'organi sali.m tivuliaml, Socit allemande qui avait recueilli daa renseig-ieinent contre lea forces d'occupttion. Le (ial (assouin, diieoeur gnral ae la aadBuaraata fraoaiss de la Standard Od Company, est mort la suite d'une operalioa. Durau 1 la guerre il tait ilirccleur du t-rvice des cliemiiis de fer au ministre de guerre. Le snat a vol un crdit de secourait 1S millions, adopt hier par la liunbre. Les f.in ls sont du-lins venir en ai le aux vic'imrt des re ceu'es in m I ilio is lu raz de tnire. TiildO — LsBBifiafj dt prince r^uii llivlutiei U U Oriaoeete N 141k), lille d i prince K iui, sera cleue la id Juivier. i.iH tt{\&i L'An|lelerr 1 a reu de l'Ivpig .e, au sup'l du proch .in ajuLmeal te la quedioii de l'a g r, un u e aapaiul le .U ir le ils pi^ ts I 11 inr li pus gra ide pi t lus l'id mu %  -liMltoa UJ l'ui^r. \'., 1 ,111 j q 1 -lin I -vriu et a .rii lu -tr un aed iejtiili ..J: li l-'.'lU.'l. GKHftW %  M N'irman II I l avis n MttOtfi't 1 prcsi n n w lela n u'uissi m u kjlra de la Sj;iel des .N .n ois LttC\lrt< L nrem'pres 'le tinisgi r los .vp i iiii-s .oit • 1-4 une g a de vctoi •• i ouli le Ul paris U le Su l / i{ ul, rli-Tui (..i v t '-, nt l e u. sjr ce.il ueul r-ii laU mm m >. \V\SlllVTONLe bureau de rense'gn m nls I il cou 1 lira qn" li d Ua piti'iq ia auiri a oa ne ui >u lut I ii.li ,711.1) 1 la t%i le Util. Otts Ile eu re-ooinl ml .ut ui aar h lutin! >"i \J\i ta U tait p'us q ta .le 70.20. MHS tlU K.ineii.ir. prai lent lu ^ .viei l <4 i-c m fnsint f..m tio 1 I clief lu g.uivrn'.'nenl, a at lj •• vii .n ne t r.it/.!tv, eo n nis • a -f le a < nrr 1 1 1 1 1 ti; irs pion ICI i ans eaafireuM li parti n ramunsle. '. )S 11 .-4 tt'asraa 'es „ *fei uf Un Wurld •. le mirquis union •era bifinoi numni du; en Paeoo ni-since les seri:es rendus. Le m} n • 1 ) ir Ml 11 lana d • nniveau que la lllle la Lord Cursai laly oxaiin sera bieatl ii.un.' -e au P 111:0 e>rgila plus jeune lus dj roi. \|'vl'.0On annonce ofticielle ment Poecupition pr les lorcea f drales de la ville de i'rhua. an Piutalt.Lsa Iroupa du gnral Uirline onl pntre mm.ui soir daua la ville ua t rer un coup de feu. TV M l'ICQ -Troi canon nier. aVl rebci'c* roiseut au large de r.mpi eo. J*AIH Le Prince de Galles a quitt Paris samedi soir accoiap-g l • U v ars 4U aurd un i'au*^S9iaviiir P RIS — L coin l des expert invit par la commission des rpara lions rechercher les m iyen d' quilibrer le budget du lleich et I %  mesures p>endre pour stabi iser la monnaie allemande se rurfira pour ia premire fois ce malin 0112a heur s. Dans les milieux officiels et allis, on a le sentiment q>ie catt-j runion ouvrira une re nouvelle dr.s le dve oppenaent de l'pineux prob.md des rparations. la Que-Uni.1 du l'ulatinit 'AItlS La question du l'alatinal bav rois occupe en ce moment le pr -m er r u/ dans les questions di ploinitiques intressant la France et l'tng'elerre. L'amhassa leur anglais a eu une conversation avec M. foin car. les ngociations avaient jus qu ici t conduites par le c unte fe retii le li lt icca. aucune comint de vue franais en ce qui concerne le f'alalinat n'a pm pur It'ii, d clarations. ? iiz I s aal pour u.ie am llislie jj'iitMli) Ai'ilKXcS Ln le premi'ra c tes du gouveriieiiiei.l le Venillot se a de ue lar r l'umniatia ^ue'ala p mr l.iulepris.uiuers p liiiqu- y compiis p ut tre le gnral Hel X"S, un les ctu f-, du rcent mou va m-nt conTs rvol 1 iunnaire, qui, croit ou, serait eu Fnooe. Les cours 11 Janvier NEW uilK Dolhr Livra JOflO 4.233 I our la Ihajn Ilo du itimiiiaira "t> Cicijue Henri', In ne bai tien en quatre actes el eu vers, sera reprsent ie V'.m Iredi 8 Fvrier par lee levs du S; mu lira, au protll de li iiouv, Ile Chapelle. Entre i) sourdes. "n In :iera tteicertes au SmiDQ 1 ure, chez MM. i;h. Oupuy, Lo Alexis el Si non VIQJX. i.e nombre de caries est limite yo. 4 Delflifl A l'occasion de b neu /aine pr paratuire ia I Ha du .Noire-Daine d'Allaii e qui aura li u lundi 'Jt courant, la Chapelle de U^lmaa Sera ouvcrle loute la setairjp, p iiir permettre aux lidcies '4'.|aj7 iu* Isu*- viav7Uwua.



    PAGE 1

    LrMATO Arrive dcg renies de Kine Mes lizuire Par le baiei u fronais Car a be > •lli'Dtfu le 17 di. rcuranl, nr riv. nt Its reste* dfl Mm Litaire, i > Pr ar-ao, \ibr> M Moi ( ri ,}*£, an Pari, le envoi, 1 'a rive, .lu navire, |iiiprjj iluvripin •'•! lo pot pou le cimetire i xl* i n •. Ce Soir Aura lieu, Ruinant le rii" tal .IP V't'uu le V l no i]a i i dont nous avoua h-ji pu ili e J frigrnriiiTi i i. lie t V n i •. I>*pub ie i' c nain mpni f*n pianii • iiiiil> e •." lieux lieue* Ua*;nab\s et li i u.\ u.cme i L' xrurs'o-i les dominicain* rai ajourne D'up'l un* dpcbe He M. BGnnab-t H'Irewe a la L/pathu Dominicaine, IVxoursiou projete par un groupe de p> rsonnalits dominic fines t ajourn'• Li* de sera reprise apr les le tious qui auront hou le 15 Mars prochain. %  Nous avons appris !a nouvelle de la mort le Mr Ropliilir J. anBapliaie, anci'n o mmandant de la Place d< Prl Piince, furvenue au C p Uailien, le 'J du courant. Nos condolances sa famille. — AlrMaic Boulin nous prie d'a-noncer que par un cable reu de Nice ( Prince / il a appiis la tuMe nouvelle de la un il .|e -m lire iMr Emmanuel Boulin sui venue le i J Janvier. Remerciements Mr Maiiu I5.i ne I ses enfnn*, Mr Lomt Uufurl, Mies Alire, Tli rse et Coi'ne Uuluri, Mrs Jueeph, Kiixiui il el Anioii iPnfoi, Mrl Mm A. Garilioerel se* pnl'ur I-, Vf el Mme t. W. i/.. S m* Vv. C D Iran al M &f ni'miN. lu f. nul e lia foil, IVj-Hii. (iuilafei Vntnl, Mont H'i'ier el loue ii K autre piienls ut n|!is ri n einenl (m n ii l'erm nt, tous I UNI la ni lie la %  u, il le q ie d' li Piovinc-, un i< u iiimp ( le (S pur *|i M "aille %  rnis li "iii* ne M-trie .\J'i lie \uiii Dj"ort # • ir-emi • le 7 lu C uru'l IU les | ri m le r ire leur p o fiint • r cni'ii sari •*. Por ai Prisa e li jmviar \9i4 Compjgaie [Htrii. \ TriiHiiuii, e LeS/j 04IUIB8 • variant d B^.iloa u Ml ut u U id I ti CJJ aot •t rajlf ii la u) a > | ij f MIJ i me, $4 ritf -Ujlji et les pjlli au %  >!*. U: i 11 ir i P rt 11 %  HM f ri '• i'i il repe tir i h m.i• jour m i (J) uiv*, '*,np il n i ; i, Pjeo Pis a, Bill Juri et le lllf e. Pa lai Piiuci IJ J t ivi-r 1911 L'Afal, ,t. KO lis 4.1 Coin;>ii|iie QiiiJi'alrf TranlatLtntique LaGaaptt^aif G'-n'-a' Tran4tUilijue a ie plaiair dinfjf.nir ut rlienl e l'Ilaili qi'in depin piar b II or; sara atM'tf il i itril, -i. .. .--. c . lit mandez ie catalogues fll spcialit*. unifiant vos commandas LL11N 11NK, lue ; vont* serez absolument satisfaits. Toutes les bonnes pharmacies du pays s'approvlsion uenl chez LL11N AI-'IMv Inc. Lon II. Ihbaud Agent exolusil pour Hati n s ) A vendre ASTHME Oppmtlon, Cotarrht. Sufiocationi, Toutntroi:sis. Outrlion ctrtilno par %  •• CIGARETTES CLER ... POUDRE CLERT Dr ( LLRY. 53. Boml St-Martin. Pari* CHICAGO. ILLfl JUantgUft^ 3fuite. 3e cotaa. H Cuite 3e ma>, \[n* et Ct'au ori, cBocuf&t'c, JamBop* & •Bacon; Queue* ailu^aux.Jfcuie^ pieJ,Ortittfl Une machine cininttogfa fo por fi. SauUt en 6uifc. m fteef, Sioatt fct.f ^otua meaU, etc. etc. etc. tjiicr e lv voir t< tfrix Courant*. I^tni R. Tnlmud Agent axoluslt pcor Hati ower phique marque lyqe 6 k. I! mmachine a tickets marqua Naiiumil Du ladiophone marque lunffus M Adresse : 13lit! Grand IUe l'ort-au'i'rince liai J L'Organisation De LA Firestone Est Sair ?, Solide Et Universelle iJN tabliiBorent InJaitrlel est coinrna x ^ un arbre: il prospre, nou seulement fila puissance Ce M racines, nuis atisai f a la vitalit d cet branches. La Maison Firetone dispose det^nt-scaa sources de puissance. Fer.nemcnt tnra cir.es dans la prinde mnison-mre—sas branches a'tenent au loin, verdoyant** at vivs-.us. Pana le morde entier les Fn^us Firestooa CQt txerc une heureuse influ.-nce su.' ies t: ansr>orta et partout o les gens rodeot ru. des bandages de cacntcbouc, ils ont ppru avoir confiance *ns la marque Firestone. Vous aussi devriez exiger qae votre voiture soit muntl de pneus de catta marque: elle voua garantit la confort, k scurit et f* M aximum de Kilomtres par Franc L. Preetzman Aggerholm Port-au-Prince PNEUS irestone i F 0. PIERCE Company i2 WEST BROADWAY SIH \Olli F0\ : Efc: EN 1847. SUPRIORIT BAS FE1X Fabrique de : Piifi.u r, Verni?, crf de toute M>rtfl. liavatea Lon li Thbuij t / Ljitt pi.ur y U r'ulioii Shœ Poisli Company Inc. IV< w \ork m ^S" La (uinaurte tt*v*n tlp rhoi.r % il** ^o/jmou' < 5 cou/i <'f n if9, le* m :> tn *iih**n.*i'iel.*. Vema'dfX IP ffilb'e 4*K. 10 / an ia'>' qui reconstitue les /o c s eA auqMWt' V nergie. Servtee rapide et irrprochtbl^ Si vous M. ii •/ protger la ptnu 'a MIS ehatururatt Si roua voillei avoir un bril'aul lu* lanl I iliualilc. si 00* voulez la Voulrur el la M ||. pleaae de ces rhausaurca pem'jiiii fng f


    PAGE 1

    tJJfltAlU I Nettoie r mes e Rcnf / ) I foa .-.-• OUANOa m" r.,,,.-!,... •" i ; %  ... '' I i 11 ; ; n Lu M K Grand Htel de Fiance 4wf//p d?.s Ruf Bonne toi $ du Quai ^Vunt 3ev teccOalr : Pil de {oie gras truller-Civet de livre— andoimlettaa aux lentilles.anduuilles au saindoux.— Jambon* en boites.anchois l'huile.-Sardines-Harqueroaux. M Thon.Cassoulet-Petits pois lin extra.Boulins, etc. fins ronge, le gallon ti. 4,5 > J in blanc,le jallon 5,5J I li ^Ldebue yar o irriqu * et calions de* Vins de Bord aux et de Ch impigne Cuisine e\c lient) Chambras co:ilertjl>b*.~ larjoifb que vue sur la mer. *• u. UL.J.M.. Kr.WlMWi**-^M MMMHvJl '** Iei(|e Taillant Cosignataire pour Hati Royal Caf A la Conscience En lace de la Eanque Xationaie Propritaire : Annaciu INNOCKNT Le nouvel tablissement se recommande par un service irprochable, des consommations du [dernier ohoix, sa situation privilgie. Le soir, musique attrayante dirige par des protesaiMinais de giand meiite. Installation parfaite. •-prix modrs. Tlphone N 305 Ernest Camille Fabricant de chaussures m tout genres Matinaux suprieur* Soi S — promutituue — Clrit Gran-l'Rue prs la l'osle N" il Ai La maison porle la connais lance du publie que— dans le but de faciliter et d'encourager des nombreux clients — elle ac corde— partir du 1er Juillet 1IU3 une primo de une paire de chaussures au choix tout dtenteur de viii^'i tickets. En consquence ••; on est prie r chiner un reu pour chaque achat au comptant. A la ouseieoco — telle est la devise de la maison. Panamas Panamas ve sont les plus commodes et les plu* hyginiques pour ies climats tropicaux, sans oublier leur elgauce, Moire pria eut conomique A vhvt*>(*!*, */<**f**x pa % th.ieau pour nomme 3 Dollars l'iO Or .. M • 5 %  | iilli .. H •> 6 '• 9 •• ajoure pour dame 4 h 1.80 Or, • 8 -2.60 Etrs-vnus une personnes de golt, taisant du chic un id al ? Procurez-vous de nos chat, emx spciaux dont la li icsse vous attirera l'admiration de tous les amants du beau. Nous avons aussi tout un assortiment de rubans pour •hapeaux, dernire mode, un prix dliant toute corn ptence. Pctl€S cnnalaler JENJLRO HURTIDO 173U tiue Courbe Bicyclettes Bicyclelles? Le§ meilleures machines qu'on ait jamais vues ici. Ayant la ton un fini modle, trs lgres, lgantes, soliile ti Ion marcheLlle ont munies de tous tes acccsroirrs : poiuje, IleisUauirta, ut s PULLS MiCHELl.t ; /" grande Moi que qi a guyne 1rs plut <,[. %  < iiuhies tutu importai du inonde utec les non M ms clbra muchtnt r IA 1 Vous les trouverez en vente, auiM que lis \ iicUl itctaaUiUrea a uir Michelin chei MCOLAS CUHUAM.U. a la hue Uui.m. r'oi. Les bicyclette SVbLifc: . nt tes uumeure•• %  pVenqi m pspl ajrude fiocitt M-ualaciurire dAroM i Uydei de i>i-tu.ime aes). Pharmacie F: Sjourn Donne avis sa clientle't aux mdecins et au public 9 u 'l, a rrartsnrm nn LabTaolrro; d'Ulogie ea un Laboraioare de biolofl e app'iqu sous la Directiou d.i, lir ti'Ct et t. Sjour-*6 Le lai-caioir* es ouert ton le* jours de 7 hras du matin 6 Q*ur 4 ii Hoir B1QI8 pa ir in reimg \i Uiatr tnal es.d'u. n-8 et i'jrg&strhju^ R action de NVassermaon Bichon te TriboaU', Examen du saQ/ e' du pu? Kiatneo da uatires fcales £ .duieii ue crael lt A Ibuu mu i-eapiiqr Coi-sH'i'e Ure ^crtatitt RerJivrrli* de. SrtrnhkM et Ko >U> nocroau* *M etc.. Le plus beau pneu que (xtOD VE\tl ail fait -J'ensez que vous, pouvez MII-UI cil J m-u Cocd Tear Corel poHectionn, beaucoup plus suprieur que celui quc_ voui couuaiaiiai. Penrei que vous n'aurez pas plus payer pour ce pneu quo \ous railliez lait pour un pneu ordinaire quelconque, Ce nouveau pneu a t obtenu par une amlioration remarquable des etits carreaux que prsentent les pneus Good Tear Cid II•• ||rataff' — read. Ces petits carreaux sont maintenant Fabriqus avec du Caoutchouc pur qui augmente ia traction, prolonge ladttte du pneu al diminue de beau coup les pauuas. fi Good Year Cord AilWeaiher-Tread The West ludies Tradinfl f fort au Prince' Gonalve <£ Cap^Haitien



    PAGE 1

    V .1 DIRECTEUR PROPRIETAIfVt Clment May loire 001? VfcRNA ISA* Ru* AmrieaiiM NUU&HO. 20 CENTIMES Quotidien Colombo. Memorsi! Lierai* r*AN AMLRICAN UNION FEB 6 1*2* Sien des gens puisent leur tonds |)liiluio|)hiijue eirr le pn>i> le du Palais National. -Son vteaje sonnant tmoignait su aatufacUotl de voir prsent au rtndtz vous tous as nvius an nombre desquels on remarquait: Moi sieur Emmanuel Etheari, Prsident du Tribunal de i assalion, Mr J. M. Craiuloii.l'isideit du Conseil d'Etat, MM. le Conseillers d'Llat, Lliaiks liuuzier, James Tliumas 1er et -e ber, lama du Lunau du Uioteil d'Llat, Gtirn,*! Soiay, Dtlabane Pierie Louis.ileniiLlKiuvei,Adolphe Vaibrune, Olivier M-Cloud, L iule Pitzeau, il. Puce, IL Uao Bche, U.uioie >au, I lobe ri David, Lsliine Jiune, Limle Lhe, Ren Atigust-, bt Par et Eriit&t iigauu, MM. AUfcUeMe M..gloirv, detielaiie u'Llal ues Innan Ces tt du Commute, Luc bou.i nique, 5't.u claire d Liai ue la Jotticaet des Cultes,Camille Lon, Su iviiane d L Ht Ucs He allons Exlen. ures, Luc tharii, StcieLire d Liai de Jlukikui el des Travaux Public: Al M. le tag* ni urs Coiobt,M irall.Paraoa, Uil, Piice Lonce borno, P.iu Man.o, Pireira, Cuatnpan.i, Mr Kuater, de l'ulli.e du II ml Coiiiuii&aai e; Mr E iiiuuuei ator I, avocat, Le* lio Joseph, avocat, Ch ulea Vorbe, Coimiuaire du Gouvernement pi es la Uauqtie, Aud Tltard, chet du Protocole, David bornes, chef de Division au Dpartement de l'Intel leur, L niiuiiucl L minute, chef de Bureau du Conseil dltiai, Marcel Przi'u, Georges Lafbntnit, Antoine Suray, Afbj t lifeiiamie, Le Alauu cl u r prseti l par noire Directeur, %  ll.uii Comme ruale par son Directeur, Air Aloriu et Le Temps par ..jonsiiui llihbert. A ix heures et demie les autos laissrent la Cour du Palais. Sun LA ROUTE Le voyage s'tst effectu sans arrt, le moindre cahotement n'a distiait les excursionnistes saiisl.iils de jouir du coup d'oeil ipi'ot ire 'e puimiaua aupube que prM nie la Piaine du Cui-ds-djc. La vo; lan preque liluci t . il • a^l^ 1 J'cs.iiuc jjuur un pdrt que le rapport du ewi.loile u'tUi de l'ill* Iruaio.j publique cl uo.i seuleatcul iiou cru, mais uieu Uu. A la vnl, ce qui tn'inlresic, c qui iotfaeM j public. •'•! de ? voir cwia i.eul louL ie K.ule que c rapport deuuu.e leut pu M per pxiur. U UuiidU prouver que Ui re^rotliei qu ou Jr.;s?e 1 a uniiiis truiiou pucudeute ue sont uas I u d. C est. semble i il, U lauiaJre •ouci de A. Bojciier.-..u uu Ja vl lier aux qui re^on 1 pour lui. Lelui qu un malheureux lusard, nou* du vl. Uidux, u h iUee uu U paiieiueut Je lodirueUou publique. u'n eprtigu p isuiuie. L csl ce qui cause kuu luuiiueut lui, M U raux et, parcuulro, Uil le lillM de tocs ceux qui anueut les des de courage. Pourquoi dire Jans de* cours iiUulieuK ^ ie lu l va biec, que gice d 3 lu.uiue* d'ue e** • y* 0lUi^l de .' £a bciio au^ { discussion laquelle s'utlac'ie M. lldldUA UalJ lu oui l a^pal'i ut ue I .ne UOdlsIOll, l.U IriHOp %  > polsull i.tl Le ia r porl u'e(jai e iie ,.tr i>sj U-'.' ceux qui e b#uteui %  v 11 ICI 'i le, im S.col me d r. dl ne s eu p.e.nl a eut qu i il lircle uem.2>.s rejcjciH.* b'uli'tf jaeiit a l'ai uiuiiira.ij i 411 le a iiiusstu ; il a ea preui jd\ ua lilUu.l UKidit Uil i 1 y MlHllM qui ^eiidw.l di lo I^JJS au nias les a lor.Uis. 1. v %  d>g ii4 qui y jAtul 1 d I tlCUl.' ud.tOUl OUi Sp i,dill. lujt priueifje Je les^acl, J; dis.-l|tl(0e t d'ora e, el ruine pir tUc Le rapport D patjue personne M Leaeauflair faU vi,ibL-uieui de etljrta poui ragir. Il u 1 aiuoilioii d* Lieu loue. Mi utclliole eol nouvcle ; l autre ui -il. ide peut avoir pluxae piii s i-. Malt c.-ux -et c e-i i greaal uoinbra a qui I-.s procde* dt la n JUV elle ne deolaiseul p ilut ne p< u rat lis s en rjouir. Les queiliuiis qu iiiieresjeul re,iOi 6 'ieu ni u sonlpisd's faaeliaua 'i.laQi.ia LUt;U 1 d ri le OOJUatt e el c Isirs) Un l'pmun do-> lu.uiiciqdid.il g-;ut oj 0u( dirig.) l un ruettou |>u lique el o.llt resjo isdO.iile des aoica 4 l'le oui CJIU ui.idjj. .*L Uata couliur e'esl engage dxue uue voie UU U US lui est u . ,ii-i le de l'ar ie*e..UuJi iiii travaillt I N MUM prien Irn' q 'il y iro iven *<\ nela. l' M il le in^u s jeunes Dormalhaiiei ou-< iui Idissous 10 soin au n poser mudi pioUl.iu pi l'ciiue.iiisu Jd UIIUUU) le de 1 lu.eiicur. Wue uVuuloos uiierot a euuualire u uiorauia ut Haut qui Ile ce ei".il |.uu us d'd-pl isi a diriger les destine de notre cii9igua.ueni, par couse jiKul l'edj Baliuu da UJJ euuuis. D. Varils C soir ; ccBir taiu % %  7e, tfe, et la piso les Entr gnrale : u,50 cts ^— %  — %  1 1 s Vlariitjc Nou avons rgi la faire p-irt lu rras/taga .la .411e ilioa LUiacy **ec Su la ur UJ^JU Lacti tu I. La BealliUl m >i 1I1 il le ir sara dm.e|a m rtreii i3 jmvier a 8 U -ures du mat u en I ^usa du le cia-i^oidr la luijSiu. .Non HU-SV 0, uoa compliineaU u* futur* MOQUA. Une tmn dcouverte La tuberculose vaincue... Commeat t-il pu obtenir ce r su.ui qddsi-muaculeux .' Je ue lue risquerai ,,. a eo doua r sciciiiilique.ueui 1 cxp.loatr.u Il upp f. lieuiiia a de (dus quauues que l'auteur de cet ligues de raconter commeut &Ja loger raussit u rivadiar et e e\. parai la microbe de te.le sorte que celui ci secreiii son poison m v-.ro, puis co uiue.it il parViUl a lecueiinr par dee proceues aouveeufi des qudniiis unpoi taules de loSIUt| tabcieuieuse*. -NoUs IIOJ b ,1 lieiMiii u BuBsiaier q'.e ces aouibrausa.4 et uiiuulluaci observatious l'amenleul adeeuuviu q .. ie baine IUJ. Icoieux, oieu que c pnaenlaul lou jours sous la uiiiio lorme cl se repioduisaol dan les incine coiielitious, ne scrtait pas une toxiua uni me, mais un cariai Q nombre de toaiuu uiileieuies, suivait le leiruiu sur Itqual il evolu.nl, suivant les Lsious qu'il piuVoquad dans l'oig.iHume tluutaiu; aussi Sojiuigrr icsuiui u de sepani ces lo\ ns. Il arriva peu u peu uni isoler vugtdeux. Uiacuoe deilea luiseivui, iuiUiUOiayr uu ibevui, el aiusi ploduBil des uiiu loxuii disMlU-^ ii ablea qui, leuuiea, cousUluaat le MMUUI ewuip.et. louitlo.s, d b'eat nui bea iu ue ces vingt Ueux srum* pour seiguci ibuquc cas. bjialiuger joue eu quelque si rie avec cttle ^diuu.c Varie, eu utilisant iuni.it ueui, iiois ci quatre siana,tuivanl la luiiiit que icel la iiidiudie. Il elult LLiiu n.uisj,^iiuoie, puur prparer le VacUUi Uall a aBlevai pui ois IUIBJO uui* Oueuttut pil)iqime icuvel p| e ue eue suus que les oigail.s Vi,ah.J[ dj U.ieiolic eu suici.l u.ici les ues iuij, luiiu a ( dii.ger | ots* dau tu suite u VHgt ueux ib vaut tlillCiVlilCUt I.UIIIUIIIJCS ci S.KaUiUie U UUI.-IO .vint s -g.u. lue ni nu 10.1. pli l, Ses leiiilert X|i I Ici.ces sUI Oc lU'.uUC doiiUdlbiil UcS rsultais bluiilid.ils UU odia^e par Ces suc* e 1, a^aiiogar se u aiaaii a adret* sel, 1 .uu e suivante, un m-.uotie Uwal le pluie neur _elo.l do ma ijii "as d .. e a 1 .vcaleiuie de ule* Uec.uu de l'diis. iecraie mume me rappelai jae iuue auulrere le .•/•..tt la .CfioJdisil ddas a-cS colouue; mais Uiemoi des doulcs s le.ereni, ucs ci... yeu de s'en p OCurar, il ne [iiuvail poursuivre-es eiprieocee jus j 1-11 ao,iaiI 11 ml dd .u> le le stoca de >aru U ou de vaccin tout il disposait aauore. li lit pouruat des usiraele ; pour conserver son Ub irai.me, sou parwaaat ai las aoioaaiiSi il aanux ex tjaint, uypjiujqi4 ei biaas. tr\i. la 4sft-*i4e U Ud maavviu eisUrai, le dootear Slcf.ini, d.mt le eaaatoJ iiuui c.il remp 1 de tuberculeux de guerre, le je.u.e savaut lui flt don ue la preaque lota.'ile de ses rserve* de seium el ue vacaio. Ue lli u iuio, prs h 000 malaslaa, parmi Jequala lig.renl un grand nombre de prisonniers russes et de ngres, L %  %  %  • %  la tuberculose est prs OOS lOUjourai volution rapide, reeauvieai u sant. Laraqu la guerre eel lerauue, Spaliagur se remet euiveiiieul ;ni Lravail su prodigeu-.e u. %  eommaana se 1 I incl.e .uns le, milieux hcianliliqu.sile pro.es-eur d'Arsonval eu donne aounataeanea 1 Acadmie %  an 1 lee profeeaaura Uo-ct cl linbin cutis nient qu ceux de iMSra in.ilad. t qui ual t soigne selon lu meibodus de Spaluigar sont lllllelrlllelll gur-ris. loulelois, lundis que le corpa m dical rrauaaia duus son ans. tabla Mulinua d.uiour, r sur lu rserve, les apt aiisua anglu -, aprs avoir ptocede a ima BliuuUausa msnti, %  ' l • udupler eetla th.-raj.iurai"*V.i, ..,1 des ,iit-en nie..,, qui ont t 11n.rula minie a des penod.s li, avances de la 111.1 %  1, surit sauve. Lu prsence de ces expriences ni concluantes, lu presse mdicale anglu.*e consacr ue copieuses tudes la n uvclle dcouverte, dont elle reconnat 1 Importance ; la Croit* liouge britannique, pui la ministre de 1 Hygine, eulia ies dlgus techuiques dtsOuiiiiiiiouss y intressent. fe-peiingerexp ique, Jmoutre et eoer* v,in,i 1. Mai don qu'un Im ofire d'a1 le di ,1 ex.iusil d'mdus'nalier le 1 uil ue sou labeur, il refuaa, pute qu'il ne v ui leulis-r lut US) 0 u< H c ci .pu e Lreausuan 1 1er 1 nUlU.Ulle. Il tsi vrai qu; notti teeoaplir r geic m guniqu r i malin a la d. pOtlUO dej r n u les aou r uu et vac m, i, l'agit ,p,.., )B idoitcui.oii eoutinua ei lutaiaive il s-g.i par u luseqa ni d'e li ita >i et de oo.e.o. pr eu I b „ ut ,ir j de i .ar-mge ou u u d.-ji sag o.iti pr de bu 1 mi non v puni ..e usa lur.ea co.u.iio n uue 1 \v ms i,-j 1 ii,, n voit vauu ie uu,ueui ou use.a.: m.•ami, %  inuii 1 itiierioiiipie une loi encore tee travaux, du mous de redreiod.e sa pruJucliou. Le corps mdical il les luilwua ol.iciei britannique*, s'e.ueuveul et dcident d'iole. veoir 4 L, pruvoejueot a LoaeVas u ie ru mou a itqielle aesieltol les plue |ra a* s|.e.uiisles du Moyauma Uni, UIIISI q .0 de repre-ei.lauts du gouvaraauiaul si des 1 otHtuiuaa. A ore tVOtr e..leii lu un ru,.poil du ministre ue 1 hygine; les obsereatietsa eoacluaatea o< s mtier ia s, aprs avoir coule un lumineux expos de -p iliugar, 1 assemblas qui s l'ai tenue au dbat de novoabie u rsolu de 1 uni au jeune sav.mt le tonds md.speu aides poui augmenter la fa bncalio.i 1 onediate de sou aruiu et de -ou vaccin, luatefoie, la a > Minfipat, 6pjliager a itatt^m*-n. conltrus qu il ue dpnnartit I exclusivit de sa iJeeouveile 1 ai un pty e.qiil u e.i iii.ji.iit aucun t>:..hl unie tel. Lorsq ie dix mil.e ma adet auriileis ijifta* pir m Ihrapau* i.qu, a-t il un, el |e n'en potada* rai te laoju is qu'dU db I de 1 *ni Ou l'ddi, je puba.-r.ti un lecbniqueji de atgi fvrw qyu tin ^niuie l v i -il %  \ -..'Al


  • Le Matin
    ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
    Full Citation
    STANDARD VIEW MARC VIEW
    Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06119
     Material Information
    Title: Le Matin
    Physical Description: Newspaper
    Publisher: s.n.
    Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
    Publication Date: Tuesday, January 15, 1924
    Frequency: daily
     Subjects
    Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
    Genre: newspaper   ( sobekcm )
    Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
     Record Information
    Source Institution: University of Florida
    Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
    Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
    Resource Identifier: aleph - 000358166
    notis - ABZ6468
    System ID: UF00081213:06119

    Downloads

    This item has the following downloads:

    ( PDF )

    ( PDF )

    ( PDF )

    ( PDF )


    Full Text
    V

    .1
    DIRECTEUR PROPRIETAIfVt
    Clment May loire
    001? VfcRNA
    ISA* Ru* AmrieaiiM
    NUU&HO. 20 CENTIMES
    Quotidien
    Colombo. Memorsi! Lierai*
    r*AN AMLRICAN UNION
    FEB 6 1*2*
    Sien des gens puisent leur
    tonds |)liiluio|)hiijue e 4til* nuur Juurs amis et tu
    *iu.({ ? ^ iiulieJOJiuuld
    1LEPHONB Ne Ul
    I7me A^MKK N 51 0
    PORT UPR\<.K( HATI )
    MARDI 15 JAMVIER 19.4
    Vers llinche, Oelladre
    Par MirebalM* et La caliobas
    c'est hier que Monsi ur Lojis
    Borno, Piehidtul de la Rei ulili
    que, acro#ip;juiie du General
    husetl, Haut Commissaire, -- de
    Madame Louis borno, de Mada-
    me John ltus,sel et de ses invit,
    a entrepris la grande tourne d'ins
    pection de travaux.de construc-
    tion de route d; Lascaobas Uni-
    clie tt Labeat-Lasbclljder..
    Dpart du Palais National
    A MX heures tt quart Son Ri
    parait >irr le pn>i> le du Palais
    National. -- Son vteaje sonnant
    tmoignait su aatufacUotl de voir
    prsent au rtndtz vous tous as
    nvius an nombre desquels on
    remarquait: Moi sieur Emmanuel
    Etheari, Prsident du Tribunal de
    i assalion, Mr J. M. Craiuloii.l'i-
    sideit du Conseil d'Etat, MM. le
    Conseillers d'Llat, Lliaiks liuu-
    zier, James Tliumas 1er et -e b-
    er, lama du Lunau du Uioteil
    d'Llat, Gtirn,*! Soiay, Dtlabane
    Pierie Louis.ileniiLlKiuvei,Adol-
    phe Vaibrune, Olivier M-Cloud,
    L iule Pitzeau, il. Puce, IL Uao
    Bche, U.uioie >au, I lobe ri Da-
    vid, Lsliine Jiune, Limle Lhe,
    Ren Atigust-, bt Par et Er-
    iit&t iigauu, MM. AUfcUeMe M..-
    gloirv, detielaiie u'Llal ues Innan
    Ces tt du Commute, Luc bou.i
    nique, 5't.u claire d Liai ue la
    Jotticaet des Cultes,Camille Lon,
    Su iviiane d L Ht Ucs He allons
    Exlen. ures, Luc tharii, Stcie-
    Lire d Liai de Jlukikui el des
    Travaux Public: Al M. le tag*
    ni urs Coiobt,M irall.Paraoa, Uil,
    Piice Lonce borno, P.iu Man.o,
    Pireira, Cuatnpan.i, Mr Kuater,
    de l'ulli.e du II ml Coiiiuii&aai e;
    Mr E iiiuuuei ator I, avocat, Le*
    lio Joseph, avocat, Ch ulea Vorbe,
    Coimiuaire du Gouvernement
    pi es la Uauqtie, Aud Tltard, chet
    du Protocole, David bornes, chef
    de Division au Dpartement de
    l'Intel leur, L niiuiiucl L minute,
    chef de Bureau du Conseil dltiai,
    Marcel Przi'u, Georges Lafbn-
    tnit, Antoine Suray, Afbj t lifeii-
    amie, Le Alauu cl u r prseti
    l par noire Directeur, ll.uii
    Comme ruale par son Directeur,
    Air Aloriu et Le Temps par
    ..jonsiiui llihbert.
    A ix heures et demie les autos
    laissrent la Cour du Palais.
    Sun la Route
    Le voyage s'tst effectu sans
    arrt, le moindre cahotement n'a
    distiait les excursionnistes saiis-
    l.iils de jouir du coup d'oeil ipi'ot
    ire 'e puimiaua aupube que pr-
    m nie la Piaine du Cui-ds-djc. -
    La vo; lan preque liluci t le lointain,au tond des habitations,
    on entendu le chaut joyeuxdesuil
    livaleuis. lu i a pi Jlt avec laquelle
    les autos lilaient etupclideut
    de noter bien de dtails intres-
    sants Il tait J lieures l|*,
    quand un lit halte itottf tions
    l'mdroil appel I. r a Ciieval .
    i. La IS A DtMAl.V ).
    e-
    Autour duRapportduSecrtair o'Stat
    lie ricslruciion Publique
    Uuelipj'un, plus p-ddiit que M.
    IL.aU, lui I U uUiS 1 IfOU .Je l.ct.r
    6*.m M.,it)f, uu Lieu de tcu
    4>. il a^l^ 1
    J'cs.iiuc jjuur un pdrt que le rap-
    port du ewi.loile u'tUi de l'ill*
    Iruaio.j publique cl uo.i seuleatcul
    iiou cru, mais uieu Uu.
    A la vnl, ce qui tn'inlresic, c
    qui iotfaeM j public. '! de ?
    voir cwia i.eul louL ie K.ule que
    c rapport deuuu.e leut pu M per
    pxiur. U UuiidU prouver que Ui
    re^rotliei qu ou Jr.;s?e 1 a uniiiis
    truiiou pucudeute ue sont uas I u
    d. C est. semble i il, U lauiaJre
    ouci de A. Bojciier.-..u uu Ja vl
    lier aux qui re^on 1 pour lui.
    Lelui qu un malheureux lusard,
    nou* du vl. Uidux, u hiUee uu U
    paiieiueut Je lodirueUou publique.
    u'n eprtigu p isuiuie. L csl ce qui
    cause kuu luuiiueut lui, M U
    raux et, parcuulro, Uil le lillM de
    tocs ceux qui anueut les des de
    courage. Pourquoi dire Jans de*
    cours iiUulieuK ^ ie lu l va biec,
    que gice d3 lu.uiue* d'ue e rieoce prouve, de- tptem ni ., aa
    catiou ui'iuudte ei imce dm-, le
    oie du piogiva, del.iu uue lurmule
    bie, q au a c il le MOlTirt qui .-.t
    exact f
    Le i apport n'pargie p-r)noe?
    .' La belle aat>** y* 0lUi^l de
    .' a bciio au^ {
    discussion laquelle s'utlac'ie M.
    lldldUA UalJ lu oui l a^pal'i ut ue
    I .ne UOdlsIOll, l.U IriHOp !> polsull
    i.tl Le iarporl u'e(jaieiie ,.tr i>sj
    U-- '.' ceux qui e b#uteui qu UiJ (jsia d iau'j > v 11 ICI 'i le, im
    S.col me d r. dl ne s eu p.e.nl a
    eut qu i il lircle uem.2>.s rejcjciH.*
    b'uli'tf jaeiit a l'ai uiuiiira.ij i 411
    le a iiiusstu ; il a ea preui jd\ ua
    lilUu.l UKidit Uil i1- y MlHllM
    qui ^eiidw.l di lo i^jjs au nias les
    a lor.Uis. 1. v d>- g ii4 qui y jAtul
    1 d I tlCUl.' ud.tOUl OUi Sp i,dill. lujt
    priueifje Je les^acl, J; dis.-l|tl(0et
    d'ora e, el ruine pir tUc
    Le rapport d patjue personne !
    M Leaeauflair faU vi,ibL-uieui de
    etljrta poui ragir. Il u 1 aiuoilioii d*
    Lieu loue. Mi utclliole eol nouvcle ;
    l autre ui -il. ide peut avoir pluxae
    piii s i-. Malt c.-ux -et c e-i i greaal
    uoinbra a qui I-.s procde* dt la
    n juvelle ne deolaiseul p ilut ne p< u
    rat lis s en rjouir. Les queiliuiis
    qu iiiieresjeul re,iOi6'ieu ni u
    sonlpisd's faaeliaua 'i.- laQi.ia
    LUt;U 1 d ri le OOJUatt e el c Isirs)
    Un l'pmun do-> lu.uiiciqdid.il
    g-;ut oj 0u( dirig.) l un ruettou |>u
    lique el o.llt resjo isdO.iile des
    aoica 4 l'le oui cjiu ui.idjj. .*L Uata
    couliur e'esl engage dxue uue voie
    UU U US lui est u . ,ii-i le de l'ar
    ie*e..UuJi iiii travaillt I N MUM
    prien Irn' q 'il y iro iven *<\ ne- la.
    l'Mil le in^u rir II y h dVi geiM | u lorob -il i'uu
    iiiui.s.-re, tout 10 nine 1 maureot,
    plus Jigneiaeut que l'autre*. Kt
    qui doi : .1 j 1 ii'iis .1 nue A ceui*l
    1 assurance qja h ca'l iboratioa aa
    ceux 411 savent pieu Ire leurs res
    pooeatMlita e^i luapaale h M le r'.
    Mient de la Rpublique, d : it to.ito
    ia vi# publiqu ur juva le c rntra ra.
    tn SJinuie que s sont les griel's se*
    rieu* que Ma. Uiucliereau el Cfe
    font au r.ipport ?
    1 Ils nous appreonent que nr>s
    jeunes Dormalhaiiei raies hors de pn,'". Nom tions
    ben dlspO le imi croira qu.ind
    O'i nous a appri- ipio le mois derm r
    deux d'entre elle^ taient en rupture
    ouverte avec les autorits scolaires
    vu leurs suprieurs hirarchique?.
    2 Ces speci ih-lci doui apuren
    Dent qu'un reproche .1 ncoiuptence
    mme restreinte, tel qi'il e i l'onnu
    le daus io upp ut, ne saurait 5'a
    dre&seraux personnel des coles de
    lilles qui sout toutes desservies par
    des iior.iittlieuiies pour employer
    leur expression, < qui toutes loue
    tionneiil avec des 1101 maliennes g,
    Vraiment M. Ilraux veut rire !
    Lepeuddulil yu une accusation
    d'uu ordre Ls dliuxl que la compa
    Ifnio iiui.ul d relever. Le Secrtaire
    U'Lalat pat la des craintes que les
    burjiux ont inspires aux m .Ries.
    Ou eoiii.neiilo beaucoup dans le pu
    blic ce passage il 1 rapport. J ai per
    S lUuelUiuuiu dpui'U M cJUiO que
    |e u'oe cioiie loudees. J.ioi I a l il
    existe uu systme le dalatioa oi'ga
    uise ddiia crildines coles .' Serait il
    vrai qu on ei enjoint t'inapecUoB
    scolaire d'aller l'a 11 e une enqute au
    Lv :ee au eujet des actUMIIOue lor
    mute- u.nis une lettre duoiiy.ua die
    Ma a uu eleve, qui, a la suie Je son
    i lie aux exa.u us .le ii--dge, pr
    leiidaii que ses inullres avdieui mou
    li ild parti pria .' Ues moine du
    LycA* oui ils io deux lois viciiin
    de procdes bUiuiliauU, t ont ils
    proteste avec 111 .1^111 u : V l on ver
    u.iC'Utui coiiiuidiije de rapporte
    Quatre Ule 00 lois loeliluleun .'
    A l ou r. lu-o des looiiii ur s au Ly
    ceo Vd-. d 11 dlleCilO.) de Bat eliOlIsse
    me.l !
    tim suit U des questions sur les
    queiiMn un nous do-i ia uuiiere. 2sio
    lie coulreie ( au \H\AUt nous aida
    1.1 cei idiueiiu-ii! a 1.1 i.n.e >ou-< iui
    Idissous 10 soin au n poser mudi
    pioUl.iu pi l'ciiue.iiisu Jd UIIUUU)
    le de 1 lu.eiicur. Wue uVuu- loos
    uiierot a euuualire u uiorauia ut
    Haut qui Ile ce ei".il |.uu us d'd-pl
    isi a diriger les destine de notre
    cii9igua.ueni, par couse jiKul l'edj
    Baliuu da ujj euuuis.
    D.
    Varils
    C soir ; "
    ccBir taiu
    7e, tfe, et la piso les
    Entr gnrale : u,50 cts
    ^ 1 1 s
    Vlariitjc
    Nou avons rgi la faire p-irt lu
    rras/taga .la .411e ilioa LUiacy **ec
    Su la ur Uj^ju Lacti tu I.
    La BealliUl m >i 1I1 il le ir sara
    dm.e- |a m rtreii i3 jmvier a 8
    U -ures du mat u en I ^usa du le
    cia-i^oidr la luijSiu.
    .Non hu-sv 0, uoa compliineaU
    u* futur* MOQUA.
    Une tmn dcouverte
    La tuberculose vaincue...
    Commeat t-il pu obtenir ce r
    su.ui qddsi-muaculeux .' Je ue lue
    risquerai ,,. a eo doua r sciciiiili-
    que.ueui 1 cxp.loatr.u Il upp f. lieu-
    iiia a de (dus quauues que l'auteur -
    de cet ligues de raconter commeut
    &Ja loger raussit u rivadiar et e
    e\. parai la microbe de te.le sorte
    que celui ci secreiii son poison m
    v-.ro, puis co uiue.it il parViUl a le-
    cueiinr par dee proceues aouveeufi
    des qudniiis unpoi taules de loSIUt|
    tabcieuieuse*. -NoUs iioj b ,1 lieiMiii
    u BuBsiaier q'.e ces aouibrausa.4 et
    uiiuulluaci observatious l'amen-
    leul adeeuuviu q .. ie ba- ine IUj. i-
    coieux, oieu que c pnaenlaul lou
    jours sous la uiiiio lorme cl se re-
    pioduisaol dan les incine coiieli-
    tious, ne scrtait pas une toxiua
    uni me, mais un cariai Q nombre de
    toaiuu uiileieuies, suivait le leiruiu
    sur Itqual il evolu.nl, suivant les
    Lsious qu'il piuVoquad dans l'oig.i-
    Hume tluutaiu; aussi Sojiuigrr ic-
    suiui u de sepani ces lo\ ns. Il
    arriva peu u peu uni isoler vugt-
    deux. Uiacuoe deilea luiseivui,
    iuiUiUOiayr uu ibevui, el aiusi
    ploduBil des uiiu loxuii disMlU-^
    ii ablea qui, leuuiea, cousUluaat le
    mmuui ewuip.et. louitlo.s, d b'eat
    nui bea iu ue ces vingt Ueux srum*
    pour seiguci ibuquc cas. bjialiuger
    joue eu quelque si rie avec cttle
    ^diuu.c Varie, eu utilisant iuni.it
    ueui, iiois ci quatre siana,tuivanl
    la luiiiit que icel la iiidiudie. Il elult
    LLiiu n.uisj,^iiuoie, puur prparer
    le VacUUi VatOppt ilituse Uulis laquelle, COIU-
    u.e i.uus 1 avuiis Uil, ii est emprisoii-
    Ue. BpllOgei pu. vint ci.iote ib.i-
    Bl Bit oLis.diiu tll COU.-ll Ul.-Ulil UU
    appaieil liwut le iapeailil aal vari*
    lauiauaiit 11.tiv.uK1.jt, m^u il ie>
    Uall a aBlevai pui ois iuibjo uui*
    Oueuttut pil)iqime icuvel p| e ue
    eue suus que les oigail.s Vi,ah.J[ dj
    U.ieiolic eu suici.l u.ici les
    ues iuij, luiiu a( dii.ger | ots*
    dau tu suite u VHgt ueux ib vaut
    tlillCiVlilCUt I.uIIiUIiIjCS ci S.KaUiUie
    U uui.-io .vint s -g.u. lue ni nu 10.1. pli l,
    Ses leiiilert X|i I Ici.ces sUI Oc
    lU'.uUC doiiUdlbiil UcS rsultais
    bluiilid.ils UU odia^e par Ces suc*
    e 1, a^aiiogar se u aiaaii a adret*
    sel, 1 .uu e suivante, un m-.uotie
    Uwal le pluie neur _elo.l do ma
    ijii "as d .. e a 1 .vcaleiuie de ule*
    Uec.uu de l'diis. iecraie mume me
    rappelai jae iuue auulrere le ./..tt
    la .CfioJdisil ddas a-cS colouue;
    mais Uiemoi des doulcs s le.ereni,
    ucs ci... pouuics ue .a science inc.ti.die se
    (criereu* aoagel ^d luger ne
    l.isd.i ,. . lu u'auc me 1 coie, u ue-
    lait me.n: lus med.ciu, u ne pou-
    vait doue .ie qu'au c.idiUUa 1
    Spalinger courb.i laide sous l'o-
    ra^ et lelourua a sou 1 ib irulo.re,
    avec 10 de sa loi ar.leuli et sa on-
    vtttiou un;autile, vidlliedredsemeut,
    sur ces enlirldites la guerre tcUlait,
    ialenti-siiil se tr.iVdux, eu' n'avanl
    plus ni chavdux, 111 ie m >yeu de
    s'en p OCurar, il ne [iiuvail poursui-
    vre-es eiprieocee jus j 1-11 ao,iai-
    I 11 ml dd .u> le le stoca de >aru U
    ou de vaccin tout il disposait aauore.
    li lit pouruat des usiraele ; pour
    conserver son Ub irai.me, sou par-
    waaat ai las aoioaaiiSi il aanux
    ex tjaint, uypjiujqi4 ei biaas.
    tr\i. la 4sft-*i4e U Ud maavviu eisUrai,
    le dootear Slcf.ini, d.mt le eaaato- j
    iiuui c.il remp 1 de tuberculeux de
    guerre, le je.u.e savaut lui flt don '
    ue la preaque lota.'ile de ses rserve*
    de seium el ue vacaio. Ue lli u
    iuio, prs h 000 malaslaa, parmi
    Jequala lig.renl un grand nombre
    de prisonniers russes et de ngres,
    L" - la tuberculose est prs
    OOS lOUjourai volution rapide, re-
    eauvieai u sant. Laraqu la guerre
    eel lerauue, Spaliagur se remet
    euiveiiieul ;ni Lravail su prodi-
    geu-.e u. ..... eommaana se
    1 I incl.e .uns le, milieux hcianlili-
    qu.sile pro.es-eur d'Arsonval eu
    donne aounataeanea 1 Acadmie
    an 1 lee profeeaaura Uo-ct
    cl linbin cutis nient qu ceux de
    iMSra in.ilad. t qui ual t soigne se-
    lon lu meibodus de Spaluigar sont
    lllllelrlllelll gur-ris.
    loulelois, lundis que le corpa
    m dical rrauaaia duus son ans. tabla
    Mulinua d.uiour, r sur lu rserve,
    les apt aiisua anglu -, aprs avoir
    ptocede a ima BliuuUausa msnti,
    '' l udupler eetla th.-ra-
    j.iurai"*V.i, ..,1
    des ,iit-en nie..,, qui ont t 11n.ru-
    la minie a des penod.s li, avan-
    ces de la 111.1 1, surit sauve.
    Lu prsence de ces expriences ni
    concluantes, lu presse mdicale an-
    glu.*e consacr ue copieuses tudes
    la n uvclle dcouverte, dont elle
    reconnat 1 Importance ; la Croit*
    liouge britannique, pui la ministre
    de 1 Hygine, eulia ies dlgus tech-
    uiques dtsOuiiiiiiiouss y intressent.
    fe-peiingerexp ique, Jmoutre et eoer*
    v,in,i 1. Mai don qu'un Im ofire d'a-
    1 le di ,1 ex.iusil d'mdus'nali-
    er le 1 uil ue sou labeur, il refuaa,
    pute qu'il ne v ui leulis-r lut US)
    0 u< H c ci .pu e Lreausuan 1 1er
    1 nUlU.Ulle.
    Il tsi vrai qu; notti teeoaplir r
    geic m guniqu ri malin a la d. -
    pOtlUO dej r n u les aou r uu et
    - vac m, i, l'agit ,p,.., )b
    idoitcui.oii eoutinua ei lutaiaive il
    s-g.i par u luseqa ni d'e li ita >i et
    de oo.e.o. pr eu I b ut ,ir j de i .a-
    r-mge ou u u d.-ji sag o.iti pr de
    bu 1 mi non v puni ..e usa lur.ea
    co.u.iio n uue 1 \v ms i,-j 1 ii,, n voit
    vauu ie uu,ueui ou use.a.: m.ami,
    inuii 1 itiierioiiipie une loi encore
    tee travaux, du mous de redreio-
    d.e sa pruJucliou. Le corps mdical
    il les luilwua ol.iciei britannique*,
    s'e.ueuveul et dcident d'iole. veoir 4
    L, pruvoejueot a LoaeVas u ie ru
    mou a itqielle aesieltol les plue
    |ra a* s|.e.uiisles du Moyauma Uni,
    uiiisi q .0 de repre-ei.lauts du gou-
    varaauiaul si des 1 otHtuiuaa. A ore
    tVOtr e..leii lu un ru,.poil du minis-
    tre ue 1 hygine; les obsereatietsa
    eoacluaatea o< s mtier ia s, aprs
    avoir coule un lumineux expos de
    -p iliugar, 1 assemblas qui s l'ai tenue
    au dbat de novoabie u rsolu de
    1 uni au jeune sav.mt le tonds m-
    d.speu aides poui augmenter la fa
    bncalio.i 1 onediate de sou aruiu et
    de -ou vaccin, luatefoie, la a >
    Minfipat, 6pjliager a itatt^m*-n.
    conltrus qu il ue dpnnartit I exclu-
    sivit de sa iJeeouveile 1 ai un pty
    e.qiil u e.i iii.ji.iit aucun t>:..hl un-
    ie tel. Lorsq ie dix mil.e ma adet
    auriileis ijifta* pir m Ihrapau*
    i.qu, a-t il un, el |e n'en potada*
    rai te laoju is qu'dU db I de 1 *ni
    Ou l'ddi, je puba.-r.ti un lecbniqueji
    de atgi fvrw qyu tin ^niuie
    l
    v i -il
    \ -..'Al


    l,g Mvm
    \
    * '"bxrun de l'utilisir selon cet be-
    soi os ".
    La Frence pourra dore elle au.'ei,
    cndpt de .'ht'nialion te* eltuble
    que In plupart de st" therapeu'ea
    onl felM>i!erl> pi" r I' dophon de
    n 'e iliVoi i|r, |i.;i lieiri If M>a
    li iileils. Kl! autsH ii En e < l pri-
    \ .pii i Ut rp-i i ' vnie I pr>
    1- i'.i mrle < mr'i ul m h|t In r
    u'ivi-il il*1' i ci ir i'u'mi' f v
    ti.t i Mit" i> I '"I II i I lu i \i i m
    l'ui <| ( n Fn.i- de dnaj IV riil
    ''.* t iliflp * si -m/ l.b.r.il pur
    d.nein.i inuVpfiid.nl sV-l p*s-iou-
    iep>i.i |t*fr*t>ui i'i b- . ii lii'ln-
    fiete n *" ; i a \ii* i t der-
    i ter m.ii Ihbo'Hluirp. inlnii' je* le*
    t I* n i.'i ik |ui-i>h iir m n il,ode,
    r.. i illi l'ij i ioi.
  • n in- I ujuli, p i oiil iw n eut n-
    i-uuiag - 11 b'e* Initiative, Il as-
    sistait l'a-ulie jour la confrants
    de I. ndies ntin de r>mpl> 1er ses
    reiupi|inerrfi'l! el d'app- t;er ven- .
    |||l I < nu lit un inni'iui* eflicace nu
    dvelopp. nu i I de ce H- tie le ruvre.
    Devana par l'lan g''iiieiix quYIle
    a lui i dana les nul.eux ofticiele
    de lu Grande-dirt-tugne, Baie d^>i-
    reux le i-oiitiibut-r loul au moins
    li diffusion du traitement piveiitif
    et curat'f de la tuberculose, et sa-
    vant, il. u!> i- d'un phi ai lluopp que
    tout le monde ivronnatlra, a obtenu
    de S|ia ii ger l'autorisation de tiaiter
    pour cornu.encei cinquante cas dans
    son hpital, ds le dbut de l'anne
    proi liuine. I.t i.>sullnls m seiont
    soumis au conlnile de nos savants,
    romme ils l'uni t dj a celui des
    bailiioli giles et d s spiiali-le de
    Londres. Touteluis, il ne suIlit pas,
    seu l.li'-t'il, que n- soit uniquement
    l'ii iiialive prive qui rpande et qui
    utilise n France une pareille d-
    couverte. Si, -tomme nous le croyons,
    elle est appele sauver tant de vies
    humaines, si elle doit paigi.er tant
    daigoisse, tant de soullrances el
    tant de deuils, ce nVl pas demain,
    c'e>l tout de suite qu'il conviendrait
    que le gouvernement franais, sans
    attendu' la publication encore eloi-
    gni'e de lu mlliode de Spalinger,
    a'enlendll avec 1rs autorits britan-
    niques pour procurer - uni. i-se
    mi nls saiiilaucs une certaiue quan-
    tit de ce non veau srum.
    Devant celle unissante lumire et
    ce grand espoir, loi te ngligence ne
    arait-elle pas cri niaella !
    Hmi LARA
    ( FIN )
    (Vu gaulois )
    Nouvelle*
    de Jrmie
    Pas d'. leclion ici, le rrg'.tre J'ios
    ri i| lion h\ iii Ht ul. vc.
    Mi J?a i I n uni liiA'il'iri s- li-
    S vit reprseu' nit du u lut ili ne i
    Jremla preieii lu I 7 mi ci.iait
    faite recevoir s cliration de c nI
    dalure aux l rlioaa legi-la ive. Li
    (i .Hier a refus d'i bl in.irer a ai
    demande. Il a requis le notaire J. U.
    Mire qui a verbalis.
    Dan la Communo des Roseau
    il n'y a pus eu d'eleollOB*, les regis
    trs d'inscriptini s mit M vultva
    par une inaiu inconnue.
    Lee ftes du 1er Janvier se sont
    bien passes
    Apre* le Te Dcum, le lonclion-
    naiies it une f ule complte de ci-
    tovens se sont runie au bureau de
    la Prfecture < une cordiale r SB*
    tion leur l'ut fait-.
    Il y cul dans l'aprs midi revue
    de gendarmes aux caserce de la
    Soin ce L'onaassul avec plaisir
    leursvoluliui i*.
    Dans la sore, une repratOtatiOQ
    cinnm'ogiapliique fut donne sur
    la place d'armeael la pop .lalijii n'a
    pas manqu de -c divertir.
    l*arisiaoa
    JEUDI
    Le 7 de Me
    Par Cable
    Nouvelles tranares
    Les tljlti d'un Paf
    le marj
    ''MUS Le* ; remi r- mpiila
    fi' i I- -ni le il'o-* J*a ai n/ de *
    Hiiic-I.i li leiUpMe t-m ut d'ar
    river iu m iistera i h iim.nr. i.hs
    pri-;- stbie* (wrU fli'te .le peclis
    Min' l'un...... nu griii petit on h
    p.'i.l i H) liiif.uiv peu tant que d au
    t .'- o ub.;ci li is | ii et i.:ui e p i
    ne m t .uii r.-/.^ u lu pjri grtvo-
    nifiit t;. (utama^ea
    IIHF^T e vapeur italien Veit
    na, de 4uOO lonn s a ait xubrau
    luge de U .-i niai* If sari del'*
    qui ajjri p>t inconnu : le vapeur Ind
    irtiil.u. Itondo, en iltreiaa au Im-^e
    (
    ( Le Clbre Bardison )
    lt;r, inc et me Apiiodi
    Li*ti te t Ci. UO
    d'i'ue-^int a l r. mi que Salut
    N care pard i rem ruacun envo-
    ys u son ai eoara
    M\ll>K( LH] le vip.imtchao
    sl'.v.uj ie Lelio, da S700 tonoet au
    rail l aliaiub>nn et fugaarail rt d
    rive dans la direction .le la Corse.
    Mr Vemzt'los lorme
    un nouveau caliinet
    ATIIF.NES M. V ni/.elo* a dci
    d de former le nouveau cibmet
    dan* lequel il sera prudeol du C.oa
    eil sai s poi le feuille avec M. Kout
    08, chef du groupe librai rpubli-
    cain, comme unni->tre des allures
    :ran;;.'ies M. Voiii/.-los a pris cette
    dcision, le (jal Dungl s u avant pan
    russi (.instituer le ministre.
    La Petite Entente soutien-
    dra la situation europennu
    BBLQR \DB Le communiqu ot-
    li. i. 1 de la runinn des Lers mmistrea
    el des mini>tre< des alluiies tran-
    gres de li Yiiugi)>Uvie, Tclnk^lo
    > uuiie et Roumaiita, aanooec que la
    Pente Knlc.nie est plus qm j unuis
    rxilue soutenir la aitualioo euro-
    \.|. i.iif existant i tendant au luaiu-
    t enl .les traits cl I eoosolld de la paix qui est indispensable aui
    trois tala. La cunireuce lonliuu. ra
    iujiiiir.rii u la diaCUavtoB des qu-a
    lions gnrales u l'urdie d' j mr
    avant sont d'un intrt spcial i-Our l'eu
    tente.
    Nouvelle dmentie
    lit)' K L^ ministre de la ma
    rini d nient lis In uil< iiculiuit tu
    Kit npie cou. t ri.ni I ou. nlhauie
    n t^ il ionclue i nu-' I lt lia et l Kn
    p i e ,. 11 m -u t > r" ne i u-
    I >l l I r. m f. .-- un u .r I H .f
    la M lia g iri i lOafl il |l m ni
    a C r| ,> tUliq e Ml i.r o i u Vil
    n'a -lu ou-, u cuti a 1 lt t te el i *
    pg e.
    11 vapeurs pris dan
    U$ j'tiS
    ST ):iCO.\l La S lai est en
    (mire par une bi' nie impnlrs
    bc la gUc ; Il vi,teirs suit o '*
    dan. I s |ta -esau I u^e le fi il.' il ug
    o l ( u iv. itioa est p irtU ilirtaawi
    meiu -
    La qmsti ut n!'iiiinii aux Etats-Dnis
    W v^llli .Fis' Li : nmis-d >o
    d'Immigration Je li dit nbra a al >p
    M i mi* ie n tuvee i prej -t 11 lui u
    l'i nini^r.ili m la n-ductioi >1 I i n
    m'fmtion aux K U but ta bise de
    deux p iui cent des citoyens lrang rs
    de eh 18'D ,iv c q nt^ part miiiinniin de
    2u0 pour cli.ique tuiUoii. I.i coinui;*
    lion n vol, en outre, l'admission
    sans restriction les pouses ou ma
    ris dae ettaaaoK, leuia enfants au
    dam us de 18 ans el Uurs prea et
    mre* au d- ssus de jj an.
    La situation uu lexique
    MKXI'i Paebuea a l r pria
    bier ms'in par llevier et t'.a>lra ; il
    veut de lutes perla des deux c!^--
    l\, s ri belles auraieut renforc COI
    sidiab.uneui leurs pus lion-, sur le
    front >1 V ra '-r en ci .lue i.| plu
    siors mllagM et r poussant les fj
    rau* ver> 9*11 Viroos. Les rebel m
    menacent iaieaoni Ut f*46rau* 4a
    ?Navunt,
    U i.: r.'itin t c i n n niKld
    |irov j i.) fine I) i j u rj
    N.i.i |l.i le
    KO IVKUL*j"i Util V^VI'II
    !' V il i ii n ri i u i i .: i a MIN
    |p, <\ i i e i li i h er i ii>' liu le*
    b ire ut 1 U l'idiii n n ? l)
    pitiif pr-tes'er uuitre li fie %h>. e et
    I oc-'l >tli il I: lt K dir, a l mil
    qu! pir une big rre shujI iulf ;
    d ii"C pr*. iu*s ont f| t i^e- e| u ie
    viu^ia u bl.-- -. Lih'^irre -t '
    pr .vuque par l'ai iti; le II is i'e de l
    |,u lion auar. lu-ie dlaai lente.
    i ilmoa luVe d'.ipii ni m r
    gnn .'i la vi le ic i f i q e dos exper1*
    d iir. la slli ali m lilu.DCllC de l'Aile
    inagi e. tr* nquett: uu>'iia un n ma
    I n ,i il li m---, par la rauion lu 1er
    ton-li de exp.it-. Ce senlnueiit
    peraia't ma'gre i s dbita p.di iq.ie*
    a la cliHiiibe bit-r. Au ci urs de ci s
    discuskiona i'- iucai n reilr ses
    detaraliun> eunlia luuia iinctiuu
    des ne ain .lion de la Fraoce co ne
    1' ill>-iniigiie ln U que I bel radi
    cil M. Il.uiiot a luan.lesl un se li
    meut de | essiiiii-iiie nu ai'j i le la -i
    tuitiiu. L ail t ide des e\,. :|. aa
    dbit Jj leiqiM.; sert d ig i irer
    l u les points d.scu es dans le pro
    blme les "piirtlioiis et .Palier de
    lavant dans la question de s.voir
    c uniuent quilibier le budget aile
    maud et rtabli* le systme licencier
    sans n'occuper de savoir si lis mo-
    yens suggrs auront ou non une iu
    fiuence que cmique sur les diffrend*
    fnlre les allis.
    Entente non encore ralise
    sur la situation du l'ab-
    mt Bavarois.
    Paris.- La Pranca et l'Angle*
    terre ne sol pas encore arrives
    une entente au sujat le l'ertj lle
    pioi ose sur la situation du Pali-
    liii.il bavarois- On dit ce soir que
    h s Anglais sont retourns I nl:e
    d'une en piet isole par l'inier-
    int-'liair.; lu ennsul anglais Mu
    nii.lt. Cell proposil on n'est plus
    a^ri.ible au t*oii*raeai8Qi lr#Q"
    itt iiou seule ihuI pirce <|ut h
    IMaiinil l dans li z nia Iran-
    iiae cl oxup i|iou nuis ^ausedii
    raib'ga'ioii <| i ; les deisioQS de la
    co u nis-i 11 uile iIIdj e i il i h-
    Ilid IHSJ ti ni li tj )ir< ol i -'i a
    il ris la i. > ie 1141 n f. l'nicirA
    II J s'op.i >i r i ,11* a II Visil Il
    oui i. u.,'1 u I nifl 11 i'.i i m il
    Si tid I i n -r s iv.it I, n i s O I lil
    11' i t ist:ca 11 cm o li nm
    mm 11 -. 1.1 .i i 11 Li '' u 11
    eu | i >.e | i il Otl a;;o u M|( im
    du i'j) es ni mis ls aurai *r
    lin, li a m les ui'l Ul tri iQ|s o l
    rJdQ arj ca'ego.i j i,'.u;ut \ > lui
    lis |ti l'a A ig -us a;.ii'-ulla
    r'iM ioj T tifii r u.i p.vs-i ni .n -
    lit urj p ui i n i >s r une ie,j i ait-
    qii5sjp"'i M Pita'init, le du i*
    gintiil de g. plusieurs ceuliui -s le co n min s
    Seal If cin suis 11 moiii n' ; vi <-
    lence- L; seul ileaordr* a l: l'as-
    6.1-.siiiu a 5,|i| l 14 m li HM pro
    Si lent du gouvdi'iieiu.'ui et la*
    service Gai ou rag: e>l al nu l
    aux tiiii uiiliat s uivii'ns. Cm
    d ruiarauetar i ni pis .11 mit
    li.' iiiul a ni senti n ml p v lima
    d mi j -r li | i i.i ad iui ijtle Ua loucU iituairai
    tratiais allacuaa a l'adunui tia-
    liou .le lllii-uaiite el uiiue les ul-
    liciers de r.ir.nce peuvent b.u
    cire lavoraliles a U Rpublique
    ilms la I'..ianu.it el la tiljeu nue,
    miii un luaiuUv-lil que es opi-
    nions sont pur ni ut personne Ici
    inoll msivoa, cela osi p ouv p tr la
    fui i ia le cniQeTauieul de tfoi!ver
    11,'iUiiil s'esl 4 -OllJli liutl
    nr paoju; ci i|i| sj lar u.fl
    av ut eaiiyd. u'i upo>ur un 4 mv r-
    neinni de iou ci x a la pj^uia*
    tiou : elle n'aurait pis r .mm suis
    prov > ju r u 1 Vijieule resisiauj.'
    La qujtio;i Je Finni
    serait rgle
    blient dfts d. eches le B lerale
    aspirant que la quaMiondeFiume
    a l relie par l'annexion de
    Fiim< I ll^lie rt du Delta de
    Pn'l Bnro^ la Yougoslavie ; les
    iIhiv porta |aitt une adiuinis*
    Iraiion commune.
    La ebnld du eabinut B al Iti
    NOL'VKI.IKS ni' 14 JV.WIKK
    l.o.MlUKS -I a silu.lioi pnlUiq *
    e.-! li.uj )iii'^ n- c >ufiie la v ili
    de ia t>a aida qui do nouvelle ih.tn.lne -I n c< muiuiie ; ou
    constate la iier>it nu e de I aji I lion
    pour 'mit lier le psili du liav-il de
    tor.ner un n-niveaii gui v rnemeut
    01 a dfaut pour tre e-ilain q *i 1
    tel (jouvernein ut une lis.: >nslitu4
    U'aurail qu'une vie ex'i i.em-.it
    court". Ou du qu'une urs n .ta a;vn
    lt-- li uiinsi de fer serai! Il*-* > msi
    I le x inl.-ilsdu 1 Vis Iqi p r
    1 n-eq.eul il sernil (undent le cou
    -a'-ner teT^b n-l llahain. Cl argll
    nu ni -.'...lr.-->e clatitinfiil an paili
    liliHl i.v.cl-six"invl 1 r- qm peu
    veni NN*f>ar le goi.veri.i-m t Ira
    vai li^tc ; ou croit que l'oliiimle les
    It-a.le ^ iii-iau n a (tas vnii el que
    la < lie.lt> M mmi-lre II .11 in fct-in
    pioilmiie ptut 1e jeudi cm.me il
    u t f/ivdil.
    de Crfwe. M. Nauiin. prfet de rnW
    ce et de nombreux anis venu la
    luer. Le Prio:e a r-roi une anm
    importante Mr IVdncar* pour d;
    liibuer aux victimes de recrute
    inondulion* dont 'e pricce visi a les
    diffu u s >i tara.
    IMtl"> Les le.lions lgialallfas
    qui i|-h*iii avoir lu-u au printemps
    proc up-nt viveme-t les j.uie* et
    cep d<*riii*ra uiiflles qu soi op nions pu iti pie- pr-'j tient de 'e
    man ! r iu ^.i*-ruenien' la d tell
    x p.u-11 >' n-liliil.oii. 'e .i-pnls
    ra I.t lient I edei q M pnlui "il aar
    le n>iy le v )te I nouveaux imnts
    in 'ireci* pic-ni->*s p .r le g uverne
    ment el p t-lr-enl I lisser j fu'uM
    chiniSr! '^ t* rsiilib li qui
    pnrp.it niin I ur i" 'lion.
    e.V-t puirqi -i une gra de pirtie le
    11 cli unb v r lame le p iM 'Jfl le la
    | lo tixani li daa l-s lectio a au
    i murs. Da s lesapli^r-s gouverna
    mentales, m .1 cl.re lue v. l'oinca
    r 1 r ipo-ei 1 une lato plus, recule
    If 6' avril prn'mlilem^nt
    Ou erail savoir qi- la mesarea
    limn-i t en co ir A i u '0 n'-iti o,
    destin, s h co npii nef les Jpen*e
    t accrotra lei reveniHTie seront
    pas proies aviut q ili| ia |Olrs mda
    on tii*: qi il. l'iincir vaut a^'r un
    ru li ila nent pur enrayer la dpr
    cialion du franc.
    Nouvelles diverses Pour s,3bi,ise',a mmlt a,,ea"de
    l'AKls Le seivice franais de
    r. iis ifun: 1 enta m uiiUonc qu'il uvsit
    dci uvnl nue aulie n-Mj luuuii tiu-
    liaud a Ltidwi^shafeii d-n le l'alati-
    1 ni et pli.sieuis personnes avaient
    t arrtes. Lest a Coblence le 7
    Janvier, qu'on avait annonc pour
    la 1re foie la dcouverte de l'organi
    sali.m tivuliaml, Socit allemande
    qui avait recueilli daa renseig-ieinent
    contre lea forces d'occupttion.
    Le (ial (assouin, diieoeur gn-
    ral ae la aadBuaraata fraoaiss de la
    Standard Od Company, est mort
    la suite d'une operalioa. Durau 1 la
    guerre il tait ilirccleur du t-rvice
    des cliemiiis de fer au ministre de
    guerre.
    Le snat a vol un crdit de se-
    courait 1S millions, adopt hier par
    la liunbre. Les f.in ls sont du-lins
    venir en ai le aux vic'imrt des re
    ceu'es in m I ilio is lu raz de tnire.
    TiildO LsBBifiafj dt prince
    r^uii llivlutiei U U Oriaoeete
    N 141k), lille d i prince K iui, sera
    cleue la id Juivier.
    i.iH tt{\&i L'An|lelerr 1 a reu
    de l'Ivpig .e, au sup'l du proch .in
    ajuLmeal te la quedioii de l'a g r,
    un u e aapaiul le .U ir le ils
    pi^ ts I 11 inr li pus gra ide pi t
    lus l'id mu-liMltoa Uj l'ui^r.
    \'., 1 ,111 j q 1 -lin I -vriu et a .rii
    lu -tr un aed iejtiili ..j: li
    l-'.'lU.'l.
    GKHftW M N'irman II Ila-
    vis n MttOtfi't 1 prcsi n n w le- la
    n u'uissi m u kjlra de la Sj;iel
    des .N .n ois
    LttC\lrt< L nrem'pres 'le
    tinisgi r los .vp i iiii-s .oit 1-4
    une g a de vctoi i ouli le Ul
    paris U le Su l / i{ ul, rli-Tui
    (..i v t '-, nt l e u. sjr ce.il ueul
    r-ii laU mm m >.
    \V\SlllVTON- Le bureau de
    rense'gn m nls I il cou 1 lira qn" li
    d Ua piti'iq ia auiri a oa ne ui >u
    lut I ii.li ,711.1) 1 la t%i le
    Util. Otts Ile eu re-ooinl ml
    .ut ui aar h lutin! >"i \J\i ta
    U tait p'us q ta .le 70.20.
    MHS tlU K.ineii.ir. prai lent
    lu ^ .viei l <4 i-c m fnsint f..m
    tio 1 I clief lu g.uivrn'.'nenl, a at
    lj vii .n ne t r.it/.!tv, eo n nis
    a -f le a < nrr 111- 1 1 ti; irs
    pion ici i ans eaafireuM li parti
    n ramunsle.
    '. )S 11 .-4 tt'asraa 'es *fei
    uf Un Wurld . le mirquis union
    era bifinoi numni du; en Paeoo
    ni-since les seri:es rendus. Le
    m} n 1 ) ir Ml 11 lana d nniveau
    que la lllle la Lord Cursai laly
    oxaiin sera bieatl ii.un.' -e au
    P 111:0 e>rgila plus jeune lus dj
    roi.
    \|'vl'.0- On annonce ofticielle
    ment Poecupition pr les lorcea f
    drales de la ville de i'rhua. an
    Piutalt.Lsa Iroupa du gnral Uir-
    line onl pntre mm.ui soir daua la
    ville ua t rer un coup de feu.
    TV M l'ICQ -Troi canon nier. aVl
    rebci'c* roiseut au large de r.mpi
    eo.
    J*AIH Le Prince de Galles a
    quitt Paris samedi soir accoiap-g l
    U vars 4U aurd un i'au*^S9iaviiir
    P RIS L coin l des expert
    invit par la commission des rpara
    lions rechercher les m iyen d'
    quilibrer le budget du lleich et I
    mesures p>endre pour stabi iser la
    monnaie allemande se rurfira pour
    ia premire fois ce malin 0112a
    heur s. Dans les milieux officiels et
    allis, on a le sentiment q>ie catt-j
    runion ouvrira une re nouvelle
    dr.s le dve oppenaent de l'pineux
    prob.md des rparations.
    la Que-Uni.1 du l'ulatinit
    'AItlS La question du l'alatinal
    bav rois occupe en ce moment le
    pr -m er r u/ dans les questions di
    ploinitiques intressant la France et
    l'tng'elerre. L'amhassa leur anglais
    a eu une conversation avec M. foin
    car. les ngociations avaient jus
    qu ici t conduites par le c unte fe
    retii le li lt icca. aucune com cation ofheielta n'a l faite, le p >int
    de vue franais en ce qui concerne
    le f'alalinat n'a p ce iiuun i.-nl que si une commission
    1 empile doit sire nomme, elle
    doit tre compose de digua int-f
    all's. Klle ne s'opjose pis une
    n | lle dans le l'ilalin t du consul
    b ituiiiiqti! k Muni' h mi* -i 0-? per
    lOnnags veut qu'un francii< assiste
    ^.UJ entretien- les allemiiid*, dci l
    re ni huit f.uuti m unrj. pir'ant
    un .mj.i I il- enl aux a'i^'ais ni
    h n us, m m v il in p j u v ji r c>m
    pur It'ii, d clarations.
    ? iiz I s aal pour u.ie am
    llislie jj'iitMli)
    Ai'ilKXcS Ln le premi'ra c
    tes du gouveriieiiiei.l le Venillot
    se a de ue lar r l'umniatia ^ue'ala
    p mr l.iu- le- pris.uiuers p liiiqu-
    y compiis p ut tre le gnral Hel
    X"S, un les ctu f-, du rcent mou va
    m-nt conTs rvol 1 iunnaire, qui,
    croit ou, serait eu Fnooe.
    Les cours 11 Janvier NEW uilK Dolhr Livra JOflO 4.233
    I
    our la Ihajn Ilo
    du itimiiiaira
    "t> Cicijue Henri', In ne bai
    tien en quatre actes el eu vers, sera
    reprsent ie V'.m Iredi 8 Fvrier par
    lee levs du S; mu lira, au protll de
    li iiouv, Ile Chapelle.
    Entre i) sourdes.
    "n In :iera tteicertes au Smi-
    DQ 1 ure, chez MM. i;h. Oupuy, Lo
    Alexis el Si non Viqjx.
    i.e nombre de caries est limite
    . yo.
    4 Delflifl
    A l'occasion de b neu /aine pr
    paratuire ia I Ha du .Noire-Daine
    d'Allaii e qui aura li u lundi
    'Jt courant, la Chapelle de U^lmaa
    Sera ouvcrle loute la setairjp,
    p iiir permettre aux lidcies '4'.|aj7
    iu* Isu*- viav7Uwua.


    LrMATO
    Arrive dcg renies de
    Kine Mes lizuire
    Par le baiei u fronais Car a
    be > lli'Dtfu le 17 di. rcuranl, nr
    riv. nt Its reste* dfl Mm Litaire,
    i > Pr ar-ao, dr n I m dt ii ii i.
    \.t? Iiitii-il pi av nt l cf>\i-
    br> m Moi ( ri ,}*, an Pa-
    ri, le envoi, 1 'a rive, .lu navi-
    re, |iiiprjj iluvripin '! lo pot
    pou le cimetire i xl* i n .
    Ce Soir
    Aura lieu, Ruinant le rii"
    tal .ip V't'uu le V l no i]a i i
    dont nous avoua h-ji pu ili e
    J frigrnriiiTi i i. lie t V n i .
    I>*pub ie i- c nain mpni f*n
    pianii iiiiil> e ." lieux lieue*
    Ua*;nab\s et li i u.\ u.cme i
    L' xrurs'o-i les domini-
    cain* rai ajourne
    D'up'l un* dpcbe He M. B-
    Gnnab-t H'Irewe a la L/pathu
    Dominicaine, IVxoursiou projete
    par un groupe de p> rsonnalits
    dominic fines t ajourn' Li*
    de sera reprise apr les le tious
    qui auront hou le 15 Mars pro-
    chain.
    Nous avons appris !a nouvelle
    de la mort le Mr Ropliilir J. an-
    Bapliaie, anci'n o mmandant de
    la Place d< Prl Piince, fur-
    venue au C p Uailien, le 'J du
    courant.
    Nos condolances sa famille.
    AlrMaic Boulin nous prie
    d'a-noncer que par un cable reu
    de Nice ( Prince / il a appiis la
    tuMe nouvelle de la un il .|e -m
    lire iMr Emmanuel Boulin sui
    venue le i J Janvier.
    Remerciements
    Mr Maiiu I5.i ne I ses enfnn*,
    Mr Lomt Uufurl, Mies Alire, Tli
    rse et Coi'ne Uuluri, Mrs Jueeph,
    Kiixiui il el Anioii i- Pnfoi, Mrl
    Mm A. Garilioerel se* pnl'ur I-, Vf
    el Mme t. W. i/.. S m* Vv. C D
    Iran al m ? ni'miN. lu f. nul e lia
    foil, IVj-Hii. (iuilafei Vntnl, Mont
    H'i'ier el loue ii k autre piienls ut
    n|!is ri n einenl (m n ii l'erm nt,
    tous I uni la ni lie la u, il le q ie
    d' li Piovinc-, un i< u iiimp ( le
    (S pur bt '.nui i <|p ti.iBiftf '. S. U. Mgr .y
    i.au ii- imiijiij. ie ny i.jM h j I-
    leur 0l liQ luorl *|i '
    M "aille rnis li "iii*
    ne M-trie .\J'i lie \uiii Dj"ort#
    ir-emi le 7 lu C uru'l
    IU les | ri m le r ire leur p o
    fiint r cni'ii sari *.
    Por ai Prisa e li jmviar \9i4
    Compjgaie [Htrii. \
    TriiHiiuii, e
    LeS/j 04IUIB8 variant d
    B^.iloa u Ml ut u U id Iti cjj'aot
    t rajlf ii la u) a > | ij f mi- J i
    me, $4 ritf -Ujlji et les pjlli
    au ">!*.
    U: i 11 ir i P rt 11 " hm f ri '
    i'i il repe tir i h m- .i jour m i
    (J) uiv*, '*,np il n i ; i, Pje- o Pis a,
    Bill Juri et le lllf e.
    Pa lai Piiuci IJ J t ivi-r 1911
    L'Afal, ,t. ko lis 4.1
    Coin;>ii|iie QiiiJi'alrf Tran-
    latLtntique
    LaGaaptt^aif G'-n'-a' Tran4t-
    Uilijue a ie plaiair dinfjf.nir ut
    rlienl e l'Ilaili qi'in depin piar
    b II or; sara atM'tf il i itril, ai 30. pir un griuJ uaju bjt a
    puss.'gerf.
    Le per* mnes d-irant protiter de
    cale eeaMOB onl pii-e de ii.iii
    r PA| nce i( li en fui ara u. a
    h renseigne.uaal. au sujet ieop..x
    it c oiiiiun-.
    port tjAg**!, E KOIifiJ.S
    Pharmacie W. BIJCil Leho & Fiok, Inc
    I ipirex vo l qutur av e les Ess n
    Un 4 *cuo9 u t i. lieuse, Lu o, Gai.
    Pr iDtitll
    !
    (lo iO ( t i all.n'
    A t fois TBfliQl 0 ;raUf.
    Anitt^ 7-:.Ucc:c fdrale
    OvoiMf atf
    Glandes 8cofal9
    Permatlon in 7tOttM FUlai
    VZaladica PoitrlM
    Fonde en 18"
    ScprfiM B prii
    Toua produil cbimlquot, pnarmacveuUque t autre-
    TUciea veudcblaa aans une pharmacia.
    .pxoL'Si i'OiNra, Cauuelie,liirofle,Anii toile, MaiJC
    to, eu*.
    BUCHE HAFINE.
    Spcialit : Uarquo prive*Ly*ol dsinfectant, I nifu-
    merie, Article! pour labiera, Itay Ruin, Chocolat n r ou
    ilie, llu le de tou* de Momr, llniiilsion Colil truin, "
    Uaas pour faire essences et eau de toilette, Eau de gui-
    mue, -outlre contre les insectes, Sjlutlon pour cenaer-
    ver la* fs frais, Lait de Magnsie, Pondre surrteiirr
    pour iu toilette des enfants, essence de fleurs, I su m
    rlorida, Miel pour la table, Moutarde, Huile il'llllve
    pour la table, Brosses dents, Pepperinlnt, huile | ouf
    chusser les moustbiues et autres insectes,Itegillo': l.uiie
    contre constipation- et dounlesdes intestins chroniques
    lue, oire pour les parqueib,t:omeslil)les, IJixirs, l-.|..e,
    b.rops divers, I eintures diverses, \ ins, etc, etc, elc.____
    pi trat "{ibis, remplace aoaniagiusemtnt
    l'HUILE se FOIE M HOIUI
    rromn--**. r> -i. .. .--.c.
    lit mandez ie catalogues fll spcialit*.
    unifiant vos commandas LL11N 11NK, lue ; vont*
    serez absolument satisfaits.
    Toutes les bonnes pharmacies du pays s'approvlsion
    uenl chez LL11N AI-'IMv Inc.
    Lon II. Ihbaud
    Agent exolusil pour Hati
    n s
    )
    A vendre
    ASTHME
    Oppmtlon, Cotarrht.
    Sufiocationi,
    Toutntroi:sis. .
    Outrlion ctrtilno par
    CIGARETTES CLER
    ... POUDRE CLERT
    Dr ( LLRY. 53. Boml St-Martin. Pari*
    CHICAGO. ILLfl
    JUantgUft^ 3fuite. 3e cotaa. H Cuite 3e ma>,
    \[n* et Ct'au ori, cBocuf&t'c, JamBop* &
    Bacon; Queue* ailu^aux.Jfcuie^ pieJ,Ortittfl
    Une machine cininttogfa fo por fi.
    SauUt en 6uifc. m fteef, Sioatt fct.f
    ^otua meaU, etc. etc. etc.
    tjiicr e lv voir t< tfrix Courant*.
    I^tni R. Tnlmud
    Agent axoluslt pcor Hati
    ower
    phique marque
    lyqe 6 k.
    I! m- machine a tickets
    marqua Naiiumil "
    Du ladiophone marque
    " lunffusM
    Adresse : 13lit! Grand IUe
    l'ort-au'i'rince liai J
    L'Organisation De La Firestone
    Est Sair ?, Solide Et Universelle
    iJN tabliiBorent InJaitrlel est coinrna
    x^ un arbre: il prospre, nou seulement
    fi- la puissance Ce m racines, nuis atisai
    f a la vitalit d cet branches.
    La Maison Firetone dispose det^nt-scaa
    sources de puissance. Fer.nemcnt tnra
    cir.es dans la prinde mnison-mresas
    branches a'tenent au loin, verdoyant**
    at vivs-.us.
    Pana le morde entier les Fn^us Firestooa
    CQt txerc une heureuse influ.-nce su.' ies
    t: ansr>orta et partout o les gens rodeot
    ru. des bandages de cacntcbouc, ils ont
    ppru avoir confiance *ns la marque
    Firestone. Vous aussi devriez exiger qae
    votre voiture soit muntl de pneus de catta
    marque: elle voua garantit la confort, k
    scurit et
    f* Maximum de Kilomtres par Franc
    L. Preetzman Aggerholm
    Port-au-Prince
    PNEUS
    irestone
    i
    F 0. PIERCE Company
    i2 WEST BROADWAY
    SI- H \Olli
    F0\: Efc: EN 1847.
    SUPRIORIT BAS FE1X
    Fabrique de :
    Piifi.u r, Verni?, crf de toute M>rtfl.
    liavatea
    Lon li Thbuij
    t
    / Ljitt pi.ur y U
    r'ulioii Sh Poisli
    Company Inc.
    IV< w \ork
    m
    ^S"
    La (uinaurte
    tt*v*n tlp rhoi.r% il** ^o/jmou' <5cou/i,<'f n
    if9, le* m,:>tn *iih**n.*i'iel.*.
    Vema'dfX Ip ffilb'e 4*K. 10 / an ia'>'
    qui reconstitue les /o c s eA auqMWt'
    V nergie.
    Servtee rapide et irrprochtbl^
    Si vous m.ii!/ protger la ptnu 'a
    mis ehatururatt
    Si roua voillei avoir un bril'aul lu*
    lanl I iliualilc.
    si 00* voulez la Voulrur el la m ||.
    pleaae de ces rhausaurca pem'jiiii fng
    f \ hLiiqure spcial* nwnt pour !cs. iJamc elles ru iK-e
    u t D do liijjhl life.
    IIIp proies la peau des chauaburea conlre llitniJ
    et la < lialeur.
    Ii triai t'tz la u ; r^ue iTcECCrani c'est la meilleure de foui s
    les u arque*.
    G<. JtS-iKSEKB ofni pour Hdi


    tJJfltAlU
    I
    Nettoie
    r mes
    e Rcnf
    / )
    I .
    foa .-.-

    OUANOa
    m"
    r.,,,.-!,... " i
    ; ...
    ' '' I i 11
    ; ;
    n
    Lu
    M K
    Grand Htel de Fiance
    4wf//p d?.s Ruf Bonne toi $ du Quai
    ^Vunt 3ev teccOalr :
    Pil de {oie gras truller-Civet de livre andoimlettaa
    aux lentilles.- anduuilles au saindoux. Jambon* en
    boites.- anchois l'huile.-- Sardines-- Harqueroaux. m
    Thon.- Cassoulet-- Petits pois lin extra.- Boulins, etc.
    fins ronge, le gallon ti. 4,5 > Jin blanc,le jallon 5,5J
    I li ^Ldebue yar o irriqu * et calions
    de* Vins de Bord aux et de Ch impigne
    Cuisine e\c lient)- Chambras co:ilertjl>b*.~ larjoifb
    que vue sur la mer. ___
    *

    u. UL.J.M..
    Kr.WlMWi**-^- M MMMHvJl '**
    Iei(|e Taillant Cosignataire pour Hati
    Royal Caf
    A la Conscience
    En lace de la Eanque Xationaie
    Propritaire : Annaciu INNOCKNT
    Le nouvel tablissement se recommande par un service
    irprochable, des consommations du [dernier ohoix, sa
    situation privilgie.
    Le soir, musique attrayante dirige par des protes-
    aiMinais de giand meiite.
    Installation parfaite. -- prix modrs.
    Tlphone N 305
    Ernest Camille
    Fabricant de chaussures
    m tout genres
    Matinaux suprieur*
    Soi S promutituue Clrit
    Gran-l'Rue prs la l'osle N" il Ai
    La maison porle la connais
    lance du publie que dans le
    but de faciliter et d'encourager
    des nombreux clients elle ac
    corde partir du 1er Juillet
    1IU3 une primo de une paire de
    chaussures au choix tout dten-
    teur de viii^'i tickets.
    En consquence ; on est prie
    r chiner un reu pour chaque
    achat au comptant.
    A la ouseieoco telle est la
    devise de la maison.
    Panamas Panamas
    ve sont les plus commodes et les plu* hyginiques
    pour ies climats tropicaux, sans oublier leur elgauce,
    Moire pria eut conomique
    A vhvt- *>(*!*, */<**f**x pa%
    th.ieau pour nomme 3 Dollars l'iO Or
    .. m 5 | iilli
    .. h > 6 ' 9
    ajoure pour dame 4 h 1.80 Or,
    8 -2.60
    Etrs-vnus une personnes de golt, taisant du chic un
    id al ? Procurez-vous de nos chat, emx spciaux dont la
    li icsse vous attirera l'admiration de tous les amants
    du beau.
    Nous avons aussi tout un assortiment de rubans pour
    hapeaux, dernire mode, un prix dliant toute corn
    ptence.
    PctlS cnnalaler
    JENJLRO HURTIDO
    173U tiue Courbe
    Bicyclettes Bicyclelles?
    Le meilleures machines qu'on ait jamais vues ici. Ayant la ton
    un fini modle, trs lgres, lgantes, soliile ti Ion marche- Llle
    ont munies de tous tes acccsroirrs : poiuje, IleisUauirta, ut s pulls
    MiCHELl.t ; /" grande Moi que qi a guyne 1rs plut <,[.< iiuhies tutu
    importai du inonde utec les non m ms clbra muchtnt r Ia 1
    Vous les trouverez en vente, auiM que lis \ iicUl itctaaUiUrea a uir
    Michelin chei MCOLAS CUHUAM.U. a la hue Uui.m. r'oi.
    Les bicyclette SVbLifc: . nt tes uumeure- pVenqi m pspl
    ajrude fiocitt M-ualaciurire dAroM i Uydei de i>i-tu.ime
    aes).
    Pharmacie F: Sjourn
    Donne avis sa clientle't aux mdecins et au public 9u'l-,.a
    rrartsnrm nn LabTaolrro; d'Ulogie ea un Laboraioare de
    biolofl e app'iqu sous la Directiou d.i,
    lir ti'Ct et t. Sjour-*6
    Le lai-caioir* es ouert ton le* jours de 7 hras du matin 6
    Q*ur<- du s ir pour lou'e les reoherces ei analyes prvues dans
    p'ai d r ce ci jointe, saut pour le
    \\v ennatiii et m constante UreScrtorie
    Ser 11 rjaeaque le nmli d^ ch*vj6S'ai;Q''
    S'aJr >! 4 ii Hoir B1QI8 pa ir in reimg \i Uiatr
    tnal es.d'u. n-8 et i'jrg&strhju^
    R action de NVassermaon
    Bichon te TriboaU',
    Examen du saQ/ e' du pu?
    Kiatneo da uatires fcales
    .duieii ue crael lt
    A Ibuu mu i-eapiiqr
    Coi-sH'i'e Ure ^crtatitt
    RerJivrrli* de. SrtrnhkM et Ko >U> nocroau* *M etc..
    Le plus beau pneu que (xtOD VE\tl ail fait
    -J'ensez que vous, pouvez mIi-Ui cil j m-u Cocd Tear Corel poHectionn,
    beaucoup plus suprieur que celui quc_ voui couuaiaiiai.
    Penrei que vous n'aurez pas plus payer pour ce pneu quo \ous rail-
    liez lait pour un pneu ordinaire quelconque,
    Ce nouveau pneu a t obtenu par une amlioration remarquable des
    etits carreaux que prsentent les pneus Good Tear Cid II ||rataff'
    read. Ces petits carreaux sont maintenant Fabriqus avec du Caoutchouc
    pur qui augmente ia traction, prolonge ladttte du pneu al diminue de beau
    coup les pauuas.
    fi .
    Good Year Cord Ail- Weaiher-Tread
    The West ludies Tradinfl f
    fort au Prince' Gonalve < Cap^Haitien


  • University of Florida Home Page
    © 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Powered by SobekCM