<%BANNER%>







PAGE 1

i & M v n N grande Ma ->ous for'" prsssi' r: pw il, n n -,.. r ,u, ; de gro' In vaut en ptiuu ro m %  ni" (ii logement* al dai ebi nw. lia.lifr.niiiH^i 1 avec du lait de chaui de tout le baliroeet. C'est le bureau de sant qui envoie t te ponauli rsidents un lat dlai de lu mal-nlie pidmique rgnant • da*j le paye, ulin qu'ils | m-- 'il i u informer leur gouvernement rai lit qui prendra lellei mesure fani laii le droit el de rigueur. II u !•• de t ce ejoi prcde que le !> %  re m de la sant est d'une ineon teetable ntilit. Tout i i upla qui se teigne d'tre civilit ne peut el > n %  li.il >'en paeaer. *.u-,i il est a SOU rm-erqu'n soit organis obea-oons 1* | lus vit* p ,-sible MIT la ha-, tii Mut indiiju e el i ele daoa l'inl rtl aupruur du pa]s ; puisqu'il agit de u JI praei ter i outre lout danger le ma adi i i ontegieure pi ilmiqup, ileo toi ma le faciliter ie dveloppement .le noire vie eono mique, politique, teciala, Dr J. DOMINIQUE Air Msips devant le Juije des rcli'is Ce malin, le Jupe Lon Pierre. a/ail eut* ndre une demande de divers candidat! contre 11 moi dalure do Mr Mari ;oi Cttte demande tend cartt la candi'la'uride Mr Mangons pour l i irrgularita p rp tr • i dans 1rs cnh %  rd'inscription Sur 11 il, mai de de l'avocat de Mr M ngom Y il re a t ren* Toy/e pour 1 heun du l'api midi. Dl RM1 RE il I i I /. I.rra. Le jugement nra rendu dema n 6 Leurra du matin. ^SBtsi""""""' %  — ii %  Communiqu La Beat latn ris >i. l'Ioti rieur a l'avantage J port i la coiinatatance du i itblic qu'en vue de prmcttre aux Fonctionnaire! et Km ployi pub'i • le pr< ndre part aux koiiont commu ,lol iou* verucmi ni n li i id que tous le* bureaux chmeront demain j Midi 10 Janvier i ourant. Port-au-Prince, leti Janvier 2924 Parisiana JEUDI iirir il J Mystre tirainl ni aroe social en I ectca Bientt : Lu princesse d, baijdad d'Alexandre Dumas f" • Entre : 1,U0 CinGalant lliir poir, A eauee da mauvais terni*, la Direction du CinaVoalait n'a pat pu donm r le rpreantal o i qu'elle aval %  nnonce, c'eal i i oir donc qu rai n out ce pi gramme teiisMlio'iui I : Autour d'un Icslameill en a l. M leiqtie p r R II ph i ne Entre : 0,50 eta. Yarils ci s m k L o j il Il ii le, | inviv i II i p Laquelle? { .! puii. Filtre, : 1 gomde Fia iaille* t 'i* plaisi 1rs li i i || \ n i. L i y \ h ,|* bureau bii Dp eu ,. l'iu rieur. Fa loi lectorale viol Section d'informations L'article 25. 2e aUna de ta loi lectorale prsent ce qui srit : : que C i M il Commua l lu I-. ; It • n _, i ( .n ni eel IMH de peler la tn-dils klata ( lo Janviei l'heure de l'ouvsrtur, la but de I* r^.'nion nu leill publicatioie au moins fsli t dent la 1re quintaioe do II.'., )|ir.. .1 I i i11 ] m u ne d l a< er i • -ni. l. I et dtiens mut le li d i j i ion de \,,le et tel ni I B I" BU1 p II lee principalet dasJntlicse de Paii Htel C IIIII.IIII .1 et aux eud< importaata de la Cnnrouoe ".— loi ma ili essentielli n'ont p omplise par le Coni il C tmoiunal .i %  r*' M t .u Prince. L'lecti m ne •• ut plut tre \i;lime de dt turpristl c u lil-. du Tapissier Notre confn r • 'liai les M i i' 1 noua 4 i l le i Isitii da nom envoy' -1 p cs, Le iiU du Tapissier dont les deux reproBsntationa, on s'en sou vient, eurent de laie aucca qu'elles tout, JII qu'A ce jour pirmi les plus beaux eoira lu rntra llaitieo. usai qui Bvnienl applaudi aux beaux vsra de celle belle ouivre seront henreni i gracieux envoi 11 le flicilois sincrement devoir par d'un nomoaii joyau noire littrature ti pauvre d'œuvres pareilles. E'fCf OBS C Demain est la journe lectoral d i is • il • l< > u,.(.uni %  ds la U puli i pour li i m e il Uonsel! n lit t. > n u i .i i -il, ter ici a -i an 1 n. -, S'OII I'IU % %  n i ni>\ %  •! rIuin d'iiKcrde i u i Iroita ua vota ,\\ :i; • lrtlli Hl, A l'orl MI Priuc ii grouj ea so .i A\ \>r m'.' : le i i ip I • u l\. M u e daogu et L< j mm il n pa al s ml pa de m n noua ne m inq ieron< pat la suivre L'i> i • plume .1. 1 1 j mr Il v de III'ILI i n qui M i lit lu iu ciii nls de lOUlea soi ti S. La loi lectorale dclare que les asMaseurt des bureaux de vote >,-• nul d'abord cliuitis dans le Cou • li iiiauiiu <>i, presque tout le Con seii actueleal caudnlai aux lections de demain. Un erra doac celle ili e extraor dioajra da m imbrej il ua bureau iu* | 'i pai Us, On I I (n U Loi ne s on pose paaj mait n'y al il |ins dans elle affaira une question de dcence viter On sait que contrairement aux pre>.-i ip lions I u un I r-de la Loi, Ira r< yi-lrrr, cl iiiM ripli ns n'ont pu lia d i m i rgulirement le 31 Detn are, les diti r. giatn %  yanl t lr a vodehiia la malin da c.si h ceinbre. L-inacripliooa n'svaiaal pu i Ira reues la l i'embr i qui tait un di uaoi ha et lea regitlrsa soi i l < 'ii %  (">lioa i %  laol de 11 oaamiaaion d'tneeription, lequel t %  i i.ii. s uattirooa i itli nlioo -mton Isa lerraudsa et irragulari a qui ont u sa p. i| trsi grica u es cir coaataaei i apei ,lt. i aii.iin.'t fiailioad %  Icaualiib I ne l'un nu .s |'A| i ^ nral V il RU IV n le 'i .1 ,.,>ie 1 JH lit L I.IN A :i5 I Slis .h I i si ..i en.l i Poil au t'ri lit Je .Y-w V rk d 0 Janvier 1921 ..vec i rst -' %  i ri t'a i Les Restes du \m\ S >uscroyons savoir q l'avant long t • nps le* rsstaa du Pr i lent lly|ipj lila dont le tombrau -e trouve acI lellomont ur h place Ptioi prt de l'Autel de la Patrie seront exliu mes. L i l*e aal lies plus nxcel'enteset II ta..lie facile, la r amille Hyppolila possdant ljA uu beau mon imant au Cimetire de Sle Anii'i. Situation dan bureaux de vota d J;i ininscription c i n ii il • 1^ l'.iii-.tuPri i • li s i "i de V le I il ,1-ia II Ai Kl : le re i • i i S > t au N 7W i %  i i i v tic ii ii... l'r i i d lia Pais li i > n ... i i iris ru-* d i x i a. s HOU i Burea : \ UU N i i lu ,| i i u I .m if %  bi ma i ii i l %  I i Nu SJ m Nu liiid. lit, i le il : 1er B : • | u '.!•. I %  i i i .N i S l Tschniq ie • lure iuteril lu .No 801 ai Xo 1042. 4me Section de vole ter Bureau : Kiosque du Champ do Mut. Klerieurs inscrits du Mu l au No ttOO. 2;ne> Bureau: Tribunes du Champ de vlars. lecteurs inscrite du .No 801 au .No •'.-•. rme S.ction do vole 1er Bureau : Tribunal de Paix Section Sud. \. eeleurs inscrits da .No 1 BU No 800. ime Bureau : Kiosque Place Sle Anne. BleetsuN iojorila da No Ml su No 16*00. .Ituio Barsau : BUri Communal biecteurs icn;nis du No 1001 su No 1071. 6m< >i clion de vole i r Barsau : tfagaeia Central de i'Btal. Elaclsurs inacriu du No i au No 8oo. 2me Bureau : l 'col. AJfrsd Jean Electeurs ioNlita du No 801 au No 1577. Avis de dpart Les dpche pour New*York et l'Europe (via isew-York du. ci; par le s| Panama aaront lerœi es U* tarJtrdi I J du couranl. PorttlU*Prince, le \t jauvier 1924, HOth\ \UME Le sleamer lleia* Horu venaut de Hemboiiig via Curaao, Jacmel ei a icnJ a l'orl au Prince le 10 ., u i., „ Ua us la s, ii, •; pou SI i onalves, lu irtu i'... l •'••' ro| | rsw n i t j n ra gra. L it< mai "Ilei ib k • \. i de II' n oi i r MI Puerto r'i t -. et. '' ; A Port au Princs *i | > 'Ut. i. rspatttrs dana ia ,.,.iee i " si mt go, • i ig'*'* %  ....... %  i > i i' i M. ir ,. DL FI • %  • c i I.I.X Pertaghiati. U 7Jion*t \9: t Rponse aux queslioni poses par la Journal n La Nouvellista s 'amtler 1823 1 ; — Pent-on connatre la nombre ds petits prooiilaire dont la Commission Cadastrale, aprs examen, a r^utari*la eiiuatioa ? R. Par SOU vien lai.' du 9 Octobre publi au Journal Officiel de 1 Rpublique la Commission Cadastrale invitait tous lee C ipsols des biens urbains de l'Etal situs SU Paubourg Salomoa, I RuoduDoc* leur I •-li iix, a la Une Hros, k la Croix des Mari y ra et daoa les envi' ron-. a venir b'OSCrirfl en ses bureaux pour recevoir •' l'autorisation d'arpentage ncessaire A l'obtention dn titre dfinitif laulbntiqua qui doit consacrer leur possession sur les terrains qu'ils occupent l'ai u i autre afir en data du 1er Septeuibie IW3 elle appelait tons c-ux qui pourrait avoir de rclamations domaniale* contre i'Elat lui prs, nier huis dolesnciS. La Commission a opr le classement d" o -s proprits et c'eit le Dpartement de 1 Intrieur qui rfigulariaara dlinititernent la situation de ees propritaires d'aprs les indications fournies par la Communion Caiaslrale Centrale. En ce qui concerne le petits propritairsa ruraux, la Commission poursuit activement la echerche des b ns accapare par les grands propritaires nul tmiiiint les anciens Ion. hoi n n es ii.lmini tial fafin de pouvol c n-li u'er un il niuiiie que la G IHTIV ineiit rpartira *"-qiiii ib!'-in ni eutie 'es bsbitanta pnutr s .le la campagne, les "8ana leria*''. Usure eut ceIsrraint sea mt Jos ns u %  nc s ion aux c ie ix l • Les x|iii n es f s t l'Ecole de ibor el autres pour l'a a talion de h Tomate tout elles a i ou r agi an tel ? H, Lea cultures ils la tomate I let il y a ionique) lenapa A l'fl cola de Tb r n'u .i t i a ralit q i • di • --.i -. I'. es ...il ti cep "li i i 11 -1 pour euotrib l .l'i.'i, 1er es retsou %  < %  res de l'Etablisse n. ni. Il s r .il li isirlux I escompter quant prsent nn %  exportatio i Jtot u ia gnole chelle, car la tomate eai .1 nue euttiiii dli aie et exigeante, et les con* d ti me de prpsiraiijfl de cli imps, II ln.iiis cuiiurales, les connais •ances sp ciales qu'elle requiert, les fru, ei laa riaques d'expiitioe y OJinpris cens da (a quarantaine sont teis que no, payaans, dans l'tat actuel des choses • %  MI manifestement i i i iblsi le l'entre, "rendre. Cse eultun iront ci luragaanieaquand le f > i y* in liaitien aura rtgu une JuC Itiou a/ncole convenable. J ; — L'impt sur l'alcoo devint furerment modilier les droi s d'im poil iliuu de cet art.de quel esl le ~.il dai cniventi m • %  raneroales eu vigueur t R.— Aucun projet de loi n'tant prpar dslinitieaatSBt concernant FimpAt sur l'alcool le Dpartemsut ,. peut dores et d, rpondre a celte question 4._L*a droite d'impirtatiou suites livres coaalitnanl un anachronis. peut-on eonn it;re ea que ces droits rapportent annuellement : fhl f R — Aucun" Itatistique n'a t iialem ni Tait • pour le cas, le hn -tentent Ait diligenee "5*>. —Li Olgitloo HaJtiaane au Chili conapte-t-elle faire un rapport sur l'accomplissement Je sa mitsion ? H.-Le Dpartement des Relations extrieures ,,'est adresc la Dlgation lui deminlint Je lui faire parvenir so:i rapport. I\i )IH\TI0N>.— Le Dparte. menl des Relations extrieures avise ni.i iellemeot q ie la Confrence qui devait avoir li u A ''.arlhagne en Ji.iMer ne ;n tien Ira qu'en \Ia ; La Gouvarnameot a dcid d* eier la Capitale un nouvui TrU bi-iil do Paix qui sera le Tribunal d Paii Ba on Est. Le Dpartement de rinstra'tion Publique informa que: l — A sa s'ine du 28 dcembre dernier, la .mi' de< S M-i' .ires d'Ktit fut s tii par le Beort ire d'Etal du Plus truetion Publique de l< queslinu d'eni dana les r\ t ( it Hutog'.ohlA* Wlti WMU: OtVHlSMt,! H {m*** NU ..^. %  *n-r 14 '•rts, •



PAGE 1

LCTMTLN ifelifi'J PASTILLES %  *S| %  ont li\dis;eiv a.-.iiifcj il'ENFJNTq'n-irw.tt.le H Vif.' L : • iw, i Gftf.NDCS PER/iNES eau miesi t k'rs nfitieu LEBU CRGAHES EESPIRATihES ou pour SOIGNER l.-s HL j/;je8, Maux de Corff, S -lippe, MSTILLN HVALDA J},' VRITABLES fse? [ %  %  XV^-V£-I3A. Colora Man Slenn3s?;ip Company Inc. •apanr dirige par la r oIomltin Ifeamship Compati! pour compta dt i Dnited States Shippin] BnaH r e steamer HlJJ venant d port* du Sud tri attendu Pari on P-ince le V2 Janvier courant. Il repartira > mme four pour J\eiv Vorh via I • p*r1* suivait* : Goievet, Port de Paix & Jap-Raitun urinant fret s$ pifttfffier*. y l %  •' %  ' de trs >'fjantes chaussure* pour dame*, ind choix il-' souliers pour W" i:nts. chaussette*, chapeaux, cos* tmnes pour enfant, bas d* soie qualit trs recommande gru dtr nier cri de ta Mode, nuirs.couleurs varies, belles dentelles Cluny, li let mche, broderies, rulrns, par fumerie* objets religieux, quelques jolies coupes de i iiries,ti*ll '. linon, toile national^ toile pur SI, bouqueti garnitures et voiles le maries, etc. etc, etc. liu solda chaussures d-* bbs, collets choix do trOs bon yoit Elle a .tire lussi l'attention de ses, nombreuses et fidles cliente d'avoir s'inscrir, l'avance pour leuYs commandes de lingerie fine robes lingerie, costumes gare nnets, etc, etc. Spcialits du la Mai sou ailii de pouvoir en assurer la maison j la lin de l'anne. prix trs modrs The Easi AniaVe Co ( (d. Ths, S|S Virginia est attendu Port ai; t'iince le M courant, en route pouf SI Thomas. V,a (ionalves, Port d.faix et Puerto PU, accrp Uni fret po.ir l'Europe. s'aJre*ser L PHLEIZM iNN-AGGERHOLM A gnt Gnral 0-JB THBUD CuiruriJian-UeUListi Uep Facults de Mo ilrsl de Ni a ork etd U loa Aagia Je^ liie nesi m h ..t Ju Mag %  ni de .t! Con uiUalioss e 7 Mur • de ui. in i 8 benne dd ejir Port au Prince, le S Janvier 7V GEBilU & Co Agents De La Tranquillit D'Esprit Du Touriste P OUR r-u: U oui*>L**oHa trii §rr*hi s • %  .Mwrtner a IOK l* xutr*o Tint il* q> u .•.:.r •.', rntiliMl eu rron' %  ci I Hfooatritu+nt par •xotUarcm nu la c> FAIBLESSE GNRALE, MANQUE rPTCiT DBiLIT., GSNVL.SGENCES, FtHUt In fctessal les ip^rtaleTS^ i d.r r n i -d I* n' rri h ei.lo la boi ne cainii'iiu a^ai ds i rodui's ami ricaini L a fabrique* ct-daaso al laacei km ii 'li 1 1 taklsa iur es niarrli vei dBl si \ i ri\ Ise plus i Aux maisons ^eraiiiii par la Banque, elles foui I conditions lersHb Les on d mi** inpi • enl m on. THETRANS-COMINENTALI I1PAN1 1018, West MHID Slreei, LouUville, Ki I. • \. Tout' irtas de tabac amricain en I -aull ; ni le pi ioeipal pour le* icisnta, ooltr la labae HATI Tvn tbriqi ilatw i>t ux jjot^de ivs. Les lins |\ n. lt > ,,,( : I' 1 lil 17/1 uoi i aull 4> t Oi i t s %  ri t 11* La Gutuaude Se recommande p%r de& co isonunti iions d3 choix, de bohsou* rcouf'* tan te%\ les met uubstan'ibl. Demande* te clbre A*K.10u au lait qui reconstitue les jorc s et augmente t nergie. Service \ apide et irrprochable c a IV, i t • THETKXASFOnElNG rRADING CORP., Humble Building, Bouslno, rcxAS, I 5 \ f!ombiitiblea \" Lubrifiai METEORBRAXD oline Kerosini. Huile poui Moteur. I • | r:x I I. I". IWI-IIII-I'II ice M i I \u \i|\|i.M LINR, NRW-OSH.IASM 8c POUTH-AMIRICAN S/S C r, sont : par lots, expdition nroa', miniinum 800 i ou s li un Gatolineendrum ecicr 55 -lion O rs $ 0 27 a caisse t fb. 5 gk, solide pour IN lion i re^si %  • t .~t k. ro i leur 1500 : re leal • n dn m an'ei ili p ni.. %  • 6.13'l| en roisse i Ibs. ohd pou rlatioo 4 *1 Sur '.einiiii le ni eitarhi es BUS bouts par un r> i 'oii pxilida %  n mi II litionel de l Imi 11 i riptaVlia m baril te rb*i e di fi gis, evec 8 cercles ou en drum ae!er .v gha l'oa* de l'acheti m i.i %  piii soue tutn formi d'empaqui lait SADI fourni •M demande Les prit donns varient selon les fluctuations du Uirelaoa par confirmation de i Lie. l'.'-'i IIPAN i riquant., I liilmii Iphia, .\; w-Yotl Cl ijo, Saxon on p pi m dii| i ui toutes leaskes, lies nau lie in lisse de i> bottai ri rbl mi Pris P. U r Ngw-YbRipai %  ilssi $1.71 Hilburn Poni lure P i il \. b< Ci mp In Milburn Bldg. :i 16-3 IH \\ ,: u, Ri i liicagi) III. lenouveaux lubei Milburn pranli* contre toutes sranrslsorte 'eextoua. morceau s de verre & roauvi route I i %  louteho ic des t s %  • M'Ibura est icientifiquaneai |irpar poui le reodre Increvable salfitali • ) •>' par sa fait cooomiqu pris sont foursis aur demande par l'X^ii. M llinfei n i '• Rubber Comp., Kansas Ctv. Mlastoorl, Lepn lpro v, kmeodesl?s Melliager Cord Tire pour tolrx elleolWa, e'le sers nti-fi ts. Supriorild si bon march, Lee prii WQI feiuri %  par l'Ajenl OTTO HE !ROV, RERI.IX SW6I, flro-s besreeo s .1! Allen-iRRa! 1 1 Msi lied • de fabrie ilion sllemen le, Jouet* assortir, Usbnsilesd'aluminium. Pi no l'iiononrab.Nonve'uis, Bicycle"' lelr. el C n'r* "m ,i,. Or. mi. $ v?0.— a son intermdiaire l mihvonsi n 'ilie une so'iil • licvcklfeel a<-'f8soirts compli'ls a lomin: ou feinti.c. Le es deau riv | i l< j. uu< 8 gens.— Adre88ex*V0U8 pour len prie $ condition Mr Franck Clesca, Beprentont pour HaHi£S*mlkmifl(t*ie Office : laisnn Boulin, Plaa oVarniM Saint-Marc (laiii). ifioyal Cal En lace a.iua IN.\Ot:K.>T, r | L nouval tflablisteui ml • a i nids par na araciu irprochabte, dai consoinmitioas ds prtaiir iltoii, -u siluatiun privilgie, L soir, fiiusitjiitf allrayante diriye par .U prilsi si Jiiiittls iJu' ijian i insiits. iBslaiiatioo partaita. --prix modr. l'elphoao N 'Mm Bicyoieltes Bit*yclells? Lesmeilleurts machinesqu'oa ait jamais vues ici A.yaot a la ioii un tu i n sga solttlss stboa tDarctK< elles roni mu : clefs et autres, ileapxawi Mu UELIN Marqu qui a j y/n im plu im/nrrifirsiiii mrw ves sporli tu uutdi tume l^ HOU m tins 't \r§s m infuiut t /i w l'i. n venta ainsi que las pneus al cbamunai a .or Michelin i lea NI ILAS CORDASCO. a la Uus BJUU-J 01Les bicycls les S..L1L sont lai meilleurea •• %  F^tuijicesparej r-mlstooat viiuata:lur.ro JAuu s ol


PAGE 1

L* JfUU.* DON-A rS~_ V,' j 3 %  i L OJJ Cal V A Nettoie r %  : dos mnagres PRIX a. i %  ) •"W.'J-riiJl rjuaawBbJsaarjf^ joasr Serge faillant Consign taire pour Hati H:iiti Empchez la maladiej La 1 cuillere ENOS I Rl'ir SAIT .hns I eer* ,lVmiipr* de nd matin amuftclm la FIEVRE, I* RHUME. DWRRHKh. CllukRlNE. DISPEPSIE. INDIGESTION. CONSTIPATION SIl y lizu LbRlNE, DISPEPSIE |NDIGESnON, CONSTIPATION Empchez la Heure Empchez la Cholrine lu veste dani k uti i les 1 harmaciea ti Epiceries Je la plaa. raad assortimeat de vins de Dou-jojne et Bourgognt en tasMAh Paul Sals AVOCAT Recouvrements Comnertiao*, affsirti' I £lranger. C, rresponaan-s \Va sh B j ton. NW-York, Berlin, Turin i ordres, l'aria lfe l ftsZiotar fi7. ort-m-i Mfh en $:>97 F ha macie W Euh Pour ke Vim Prparas von liqusnr* .ITOC fas Kateiua p mr Ligueurs : VaisHiU Cremp de Uiwo, fibartreu'?. Car MIT; Glu. JENABQ HURTiDO 173(1 hue Cmrhc reprsenlaDt de Fabriqua Pharmacie F. Sjourn Uoi •• nia I M dienileetsni irdfeiui ei au public qu'Ile ii Labra irri d L'io^'i en un L Labofttor* d :• &f appliqua ...ts la Dir dieu du Ur R. i > T n Murai leie pour le. reasatgaasseolr ^L: ,', ts. 11 neti Sues airiq Raction d Wa&jjrmann B-ciioo Je Tnbouler, fcliamHi lu sauy; e' du pa* Examen dn .iianra* fcalaa Examen de craehal ,'ilbuam.o raaciiar. Constante UrSaS&rJlsIfo V



PAGE 1

DIRECTEUR RR(iPRlETAll Clment Magloire tiOlS ERNA 13*8 Kua Amricaine Quotidien IqLE COPt Columbu. Memori. Ubrarv pAN AMfrRlCAN UNION jftNtttftl L ::inn j>ro|ne Ml l'amour d'* soi-inme el I' luules clios i pour soi ; il i"fiid les hooniM idolilraf il fi.\-ui( mes et ta ivitilrail tyiaus des uulres ?i lu 1 rtune leur en donnait le* moyens. La HochefoDGIBld lELP-HQSi. Ni 24* 17me AJNEE X 5106 POUT! R'N*K(Tl\lTI j MK.RCRED1 9 JANVIER 1924 Il tiit raison k mourir.... Oui, il eut raison de mourir de la mort <|u'il s'tait choisie, ton Ame el sou COI ps ayant \ oOf ainsi dire convenu de se naisr^. m ragret, A quaieuuU buil ans, oi est eiu'or' jeune eu ce monde, mais il y a des hommi s exo ptitn nels qui termia ut leur destine a cet ge : Alexandre Pctiou lui de eeux la. En Ullt^il avait ashsv de cous truire, ou du moins il l'avait ciu. lJepui loU7, ii tait sur la bichv, travaillant sans relche uni œuvre, son enef-d as ivre, s • Rpublique t Un i.e dit neu de grand an ca monde sans chimre , a d.t Renan ; la Bien ne lut immense et quand il vit qu'il avait ban sur du sable <-t quau lieu d'un monument n'ait in, il avait simplement •squi-V ui.e maquette en terre glaise, il pic Lira ILIIU _I les jeux loui jamais plutt que de maudiri des irresponsables. 11 ne \ uuvait, eous peine, du dchoir, renier sm pass glorieux et dsavouer les obscurs hros qui taient lombes sur lus champs de bataille eu sui vant sa destine. il y a des rves qui tuent ceux qui na entraient : r/liou devait subir celte ncessit, bon elloii pourtant avait t colossal, il avait cr dtapeau, administration publique, corps lgislatif, tribunal de cassation, lyce, ai mee et marine. 11 avait morcel les grands doin ines appartenant a l'Elit en les distribuant largem nt au pu pie hatien. Enfin, il avaiUdvelopt de son mieux le Roui de la 11ert chez tous et avait guerru de toutes ses torces l'inter.aur, dan le bul du permettra a son osuvie de vivre, ti livre bien des • uns l'ext riem. afin de t.tire sortir dea ghennes du N tuveaa moud' 1 des hommes 'dues,court e s'il eut t pos il 1 • de Irausfor•ner par 1 1 fora de la pens d'un nomme un dsert brlant en un .hiiiip de bl mur. On ne poite pas en soi un pi reil idal sans s'affaibir, quaoc', surtout le milieu dans laquai en vil volue rebours de vos id< i v De mditatif qu'il tait, le I'U-Mdenl d'Hati s'tait singulirement assombri, bon loyer, pour ainsi mari bail l'u isson de l'administration publique, Joui' I achenais ayant ce %  dans nu via commune laite de norabreu annes un gnie sans la compr a dr<3 et un grand cœur sans l'an precier. Elle avail i selon la mole du temps, le fondateur le ia Rpublique) et l'on peul dire d'elle quelle n'a eu souvent en I it de sentiments que ses nerfs et sa b> aul. LA mort d'Alexandre Ption lut un triomphe. La masse des humbles alors se rend t compte instinc tivemeiit.obscurmenl quune for? es avail disparu avec lui suis avoir j tuais compris les rves qu'il avait chafauds pour son peu II eut raison de mourir quarante huit ans, vous dis'ie. Il v a des c hoses qu'il ne lait pas bon de von Ali! ceux qui onl assist aux manifestations di s 5 et b janvii r r92l : a Port iii Piince et qui ont des yeux pourvoir et un coeur pour sentir, compr idrout comment les peuples, bien plus que h s individus, n'ont que les destines quils mritent. PlKRHK CUOJJNI de LESPI.NASSC 4'rn.' j l i(i in i i rire et a i ir'.' • • :' %  .• :s c il; >r i %  lime •'•••n ). 1 1 |. i-v \e p.n leeowp endre, c' ~t n• %  pi. savoir sjii lovo r <1 nutit ( %  % %  ni > ni r %  % %  • .i >te %  > i ii I iu i • l !i 1 •-; cil.. v.Mi, ijjg i g ,|' i |( ,\, | U i v • i! L • lih e nt rai p Veuille* Ira'. c n i I • rations • %  vos t ib r Ion el race v.>ir. Monsieur 1*1 i -.> rli ui ,in leurs salolulioas. Or ARTHUR L|e:0'JFLUIt Nouvelle des Cyes De n t'wi / "/ Li ste de i I i l| e| lui 11 I tire aux (i ije i e • I il M li mtin -, i y eut ii"• suivie .le I c Dtnn. k DO i joeur i 1 lion, tr eh vque Svq rad >al I lo |u ooooae de tout, aJreiia I HAsislu une slloctttioo des pla* appropri • A I issue 'lis la crai mi • religie i se. le cortge %  %  rer lil m i • q i • • t G in larm in %  u II e .i ; I imruinai o le 'r fel remercia, au a tlu Gou i ; r • et h population d'avoir < M-N graad nombre A cetfp i i nonie, et H propn oeol le boire la P.x, i \'\ tlaStn tede Son ESice len %  leol de II Kpubliq ie qu a t il dit, pour le b •! li ut du V iya.— Dana faprd mii, il I Concert sur i.t Pi. i \i ne el le In.demun. 1, ledeu < : Il 11" 3 se remiol i le I ><\ l Gabions. Coucerl et m qui oui o urgaoii ;> ir M le Pr! %  •( dmla b r 'ta l'aoni m ilion i la ri l mioa du re nouvellement de l'an Oavea le ii .l.i.. der J ^1 M Le S'.crla M dt I (ntir talion Puai / r int f /"' ;• %  %  les t isli i •' J f/ul paclon iCoiairi de l'ul-apjrt aa-Priaea, le 3 j.nvier 1 Ifi Monsieur l'Iaspeeleur, \w i sars 'une drs repreients< Uoas %  iinintogiaphiq ies ofiertes a l'oceasion du noarl an par Vlr le Prsident Je la Rpublique ni i les de Por ta Pri ce, j'ai ^u lien de fabe u ie bien tnsle C I >n : la prol )i. le m i non sa u KM tablissements scol lires de garon, d plus lmetiraires de 1 1 I en an • %  Lors quelle lit sou g-*!' 'l bont l gara 1 d %  nos pet te i privs distraclions, Sin El %  ne te doutait cet tes pas qu'Elie tae donnait l'occasion — ce dont j-' Lui i>ais gr de voir de pfs la mal do.it oullid notre milie social, La plupart de ces enfants dont i 'euteiidais lel cri-, les liurlemeuU. es tri ; ij aameormeoii in bb, • ai i %  si ml aiaai libre SOurf JtV* instincts q^u'on a'a>sit j'mais essay d eoasbiUra' c i ei ut CM lent, luiaal saoa ras peit pourleuis iiiattrcsqai les acconi p ignaii nt et paraissant ab ol IOX ni lui aaa< ieuti 'i. base >• 11 d •> Al paifois ioslruciiiV qu >. kui u Irait, ces enfants i < me aeinibli BAoiui coupables que e u p w et le m | i aoi< i, aussi bi n jac aal ml tari la I rill ill ei i : c il• ^ catl pari rat peul cire plus giand | .' u | eroiaut. Ce u aat paa saus intealioa que •e legi-i i eut pn ry i iaa a is pro^ianin d'i sei^u • u. nt, cote du cours u'in liaction c,v que dot l'iiouorlaoc n'est t lie nsioe pas ass i Lien comprise. i> uoll dducutiou raorales. Las pria ue la boDOe tenus ll, de la civiiU, du aavaar vi.re, les devoirs de l'enfant aatara lui-mme et enven les aatres aool tl sujets dont l'ulitil leit pas i i i '. i M : uteura pmn lires et t'e-i i ax q fine Nnbe partii renaal I > miaaioa d i o enl i gnralemenl p ii %  Cir q.u '.de lequalits do nu cuaui et res qui les (ont val iii Un paji e aoatentarail 4e prod i-mblab'ea nctin ioal DOUS p don quelqui loos se vouerait dlibrOV Dt dcoosid rati >o det Ija-j u J-. BBAUl W %  penelren dt ceci ; ju'u {il vritablemnt Tarit du Tli : ;u me t des Tclrjraphea La Direcli >:i G 'les li iv %  v Pub ira l lui en broc b ai le I lu Mi et I i %  npi ii pli ie | | I i \ I I 1 I | I i ,< [n, '. Ild IH •' • •Il e u I il ta l'i iv IUS r*ob u i.-i q I Me \. L P.ir-u . L a I E C. ) U a. 4. loj i • par fa mesures sanitaires (fcUTt BT F1M ; FoolbiU Q6 I i I |a'a i ap lie Mars, eo faca ne-,, aar i lieu le ai b er.tr* U GBO I l | l'U. S. S. M. Coin ai ', 11 pei lia du 1er Jan I mne i nu raull it, il |u' an '• l.• sObl me || irlif, partie d C'est
  • . luai isp .le initaire qui i ; du Mini tr de rimrieur • m iota et I d : lit r< .. tes loii naenla sanila ras en i BOI [I I ,, ,. -in ,. la el anuu le i %  rvice d ii' i i i ,i i n m i il re part de l'tal ainitain le tous les y du pi] al i. iii I i i s D relations p rla. ,t es 1 ,e • u l un tHat | uy ml m itiv 'np l),i.i-. ch iq ville im >orl mie, il y a un taui Je ni tain plac sou l< fdrei l'Ii ip i u ui i., ,i iidrea i lui d i• a.; .iirini i "i 'V des ats ri a %  :i,ii • ae pohoe inilaln Dana les ville-* o il n'j a pis .la li u de •• %  arvee, l'a e l pri i il le reinnice. LiM f il | |, i,,..' du service >anilaire, se runi enl A ia vilis eapitale son-. |,i pu idi ni B d'lns| [aral, H--i~i ^ du I) reoteui de aervu ur ; -r u Ire de r. solutions tivei m K no i • i loi m les appliquer an dtaire el li s f r • a .m ilti e par ai aiituiil ia roia I ieni.'s Ce louage administratif a u-, mstilue la bureau da II ant • .| ,i • leva I il d'by .i MU • kiate chai loua 1 s peuples ) u ont le noble sa i il i mire I icb m nuiel i e. i .le loules las lie n mi il il une i,i i le |u il -"ut ton i ioilivi meal sur une b d'aaianl .j, Intarnatiou ilea augm il •' | Ul D | lUl visible ambreus loui i I n us vi -ii ni %  i%  us vi< u ud no uii e d ivalopper de issus ur tous u i %  a. il a Miuali u ^o^ i • ms le | 1 III Un e u ,i .i %  . iutr l p4 i ,M -enl un giaud ub e i i %  venus de i mta du globe i.e bureau de -u.t lei que n US d lirons le voit lu i d li %  I cbai %  loi i • : at i dis pec ib.a. Il l I DOOa don i : impl< le %  iranlia c >utia -i : u! tu uses i n uii-ib! d n igine ID tare et e\ MI une sb ; co ilii n :a nos nisiti urs el loua ; capj ilaa en litei la pe ni ni \ M bureau qui i i j an s • les eoe "i l '. ciaaUoa il ires \ i laii i s t pii u Ire.coolre riotioductioa, la : rmea aoeeife exotique i • autres prcau sui res mesuu pour la sot i ils U *nt publique : pir exemple, i dial tnc i i gard r pat tout bateau voile qui accoste !" vV'bai i ii iba du liiiu r.il : le pose ton! b long du pont al ia toilo n lalli pie | i idronni a aa boa %  pour que U-e rai du i> ;rJ ite liberl ai la wi',11 1 ou sui le lit toi i leurs e vlru lents i,. i d-, pe tilaoliallea e' -i i boisil li ap ne conslruitas toasea d aiai l le condition • bjgiui. i I e .lier la eonl i uiinatl m i miarrainee par i par i-itai UO cifs, tels ci u\ de la livr. lyphol le i U n Ile d'beitb ) de U dyaautei le ba ill tire, bacille d i Il % %  ;-1 illi de i lexner, bacille du Shvga ) ; de le dysenterie parasitai re i .eu i IM coli, amoabadyaastari BJB > b i QUtolylica, amoeba le trag n t rie, e.i du cholra asiatiqua, bacille virgule C'est lui qui dleni dan • 11 mesura du \ ossible lu -ouillure de l'eau de mai par le dverse i >ui le littoral des vidanges cl do tout' matires putisaci ICI i i .i li toilstle de navii u il i omme sau d i p ur II i s s| lai iiieiia ils I quip ge t el elle est par 4 li n le t< in rature un bon milieu de euii i mes patbogaea de idies coma I lui qui lait et iblir uai ni •• ii am attentive i; i |ue i> it< ..i mouill d me la r ; d duduel u a t obrarve que des membres de I quipage et < u traneit, soal tlainl da maladif a vavrieaaaa aCej iij i, mu d einp h' li propa galion pii des rapports sexuel du :•• 11 b eonothagie < goaoe te ) et du par isile de ta svpbili* ( l • da Mi u i", da lia m mrg. s aaroat borJ i,, ii mi m, i aa I i ' I" "30 nux klali %  m ni ra i ml d loula iua i .u a l Ul i 11 | f e ,..t 1. ii .u de ; i i e, i n u i tervu %  .1 h • de suite lou i i ro| ii ai quea n iritimea psi IKUII iem< m %  i. i m-, ou tulerveueiise IUH usp ill juts p opbylaliq eat et euralCUIS Ue^ IIUIU ima epi ln.iqu %  i la vaci Ibi ipia, l'organisation rapide lu eurdou unitaire uiati osa i tpplk 'lion les math ntee mo %  i 'i ; d* m leclion o lira, l'oul navtia H b rd luqu : (ae une maladie p*s -i isol infect quemaul des pns.i i| igi i marchand tes dans une ntaliou aan La dasi du navire a lieu de l'agent saniuirti la ant. tlle i i . IUI mie : rao Cs '" ba'u^.u avec de* liqi infectante *luinigatioo a l'acide sulfures^rettaga, brossage, lavage au moyen u uuu solution au % %  i ,in ite daiia lehquul oai t places lee malade, uetloyage bi quotidien du pont et da la o%(ej


  • Le Matin
    ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
    Full Citation
    STANDARD VIEW MARC VIEW
    Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06116
     Material Information
    Title: Le Matin
    Physical Description: Newspaper
    Publisher: s.n.
    Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
    Publication Date: Wednesday, January 09, 1924
    Frequency: daily
     Subjects
    Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
    Genre: newspaper   ( sobekcm )
    Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
     Record Information
    Source Institution: University of Florida
    Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
    Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
    Resource Identifier: aleph - 000358166
    notis - ABZ6468
    System ID: UF00081213:06116

    Downloads

    This item has the following downloads:

    ( PDF )

    ( PDF )

    ( PDF )

    ( PDF )


    Full Text
    DIRECTEUR RR(iPRlETAll
    Clment Magloire
    tiOlS ERNA
    13*8 Kua Amricaine
    Quotidien
    IqLE COPt
    Columbu. Memori. Ubrarv
    pAN AMfrRlCAN UNION
    jftNtttftl
    L ::inn-j>ro|ne Ml l'amour d'*
    soi-inme el I' luules clios i
    pour soi ; il i"fiid les hooniM
    idolilraf il fi.\-ui(mes et ta
    ivitilrail tyiaus des uulres ?i lu
    1 rtune leur en donnait le*
    moyens. La HochefoDGIBld
    lELP-HQSi. Ni 24*
    17me AJNEE X 5106
    POUT- R'N*K(Tl\lTI j
    MK.RCRED1 9 JANVIER 1924
    Il tiit raison k mourir....
    Oui, il eut raison de mourir de
    la mort <|u'il s'tait choisie, ton
    Ame el sou COI ps ayant \ oOf ainsi
    dire convenu de se naisr^. m
    ragret, A quaieuuU buil ans, oi
    est eiu'or' jeune eu ce monde,
    mais il y a des hommi s exo ptitn
    nels qui termia ut leur destine a
    cet ge : Alexandre Pctiou lui de
    eeux la.
    En Ullt^il avait ashsv de cous
    truire, ou du moins il l'avait ciu.
    lJepui loU7, ii tait sur la bichv,
    travaillant sans relche uni u-
    vre, son enef-d as ivre, s Rpu-
    blique t Un i.e dit neu de grand
    an ca monde sans chimre , a d.t
    Renan ; la Bien ne lut immense et
    quand il vit qu'il avait ban sur du
    sable <-t quau lieu d'un monu-
    ment n'ait in, il avait simplement
    squi-V ui.e maquette en terre
    glaise, il pic Lira Iliiu_i les jeux
    loui jamais plutt que de maudiri
    des irresponsables. 11 ne \ uuvait,
    eous peine, du dchoir, renier sm
    pass glorieux et dsavouer les
    obscurs hros qui taient lombes
    sur lus champs de bataille eu sui
    vant sa destine.
    il y a des rves qui tuent ceux
    qui na entraient : r/liou devait
    subir celte ncessit, bon elloii
    pourtant avait t colossal, il
    avait cr dtapeau, administration
    publique, corps lgislatif, tribunal
    de cassation, lyce, ai mee et ma-
    rine. 11 avait morcel les grands
    doin ines appartenant a l'Elit en
    les distribuant largem nt au pu
    pie hatien. Enfin, il avaiUdvelop-
    t de son mieux le Roui de la 11-
    ert chez tous et avait guerru
    de toutes ses torces l'inter.aur,
    dan le bul du permettra a son
    osuvie de vivre, ti livre bien des
    uns l'ext riem. afin de t.tire
    sortir dea ghennes du N tuveaa
    moud'1 des hommes 'dues,court e
    s'il eut t pos il1 de Irausfor-
    ner par 11 fora de la pens d'un
    nomme un dsert brlant en un
    .hiiiip de bl mur.
    On ne poite pas en soi un pi
    reil idal sans s'affaibir, quaoc',
    surtout le milieu dans laquai en
    vil volue rebours de vos id< iv-
    De mditatif qu'il tait, le I'u-m-
    denl d'Hati s'tait singulirement
    assombri, bon loyer, pour ainsi
    . mari bail l'u isson de l'ad-
    ministration publique, Joui' I a-
    chenais ayant ce dans nu
    via commune laite de norabreu
    annes un gnie sans la compr a
    dr<3 et un grand cur sans l'an-
    precier. Elle avail i selon
    la mole du temps, le fondateur
    le ia Rpublique) et l'on peul dire
    d'elle quelle n'a eu souvent en
    I it de sentiments que ses nerfs et
    sa b> aul.
    La mort d'Alexandre Ption lut
    un triomphe. La masse des hum-
    bles alors se rend t compte instinc
    tivemeiit.obscurmenl quune for?
    es avail disparu avec lui suis avoir
    j tuais compris les rves qu'il
    avait chafauds pour son peu
    II eut raison de mourir quarante
    huit ans, vous dis'ie. Il v a des
    c hoses qu'il ne lait pas bon de
    von-. Ali! ceux qui onl assist
    aux manifestations di s 5 et b jan-
    vii r r92l : a Port iii Piince et qui
    ont des yeux pourvoir et un coeur
    pour sentir, compr idrout com-
    ment les peuples, bien plus que
    h s individus, n'ont que les desti-
    nes quils mritent.
    PlKRHK CUOJJNI de LesPI.NASSC
    4'rn.'j l i(i in i i rire
    et a i ir'.' :' . :s
    c il; >r i li-
    me 'n ). 11 |. i-v \e
    p.n leeowp endre, c' ~t n pi. sa-
    voir sjii lovo r <1 nutit (
    ni > ni r '' .i >te > i
    ii I iu i l !i 1 -; cil..
    v.Mi, ijjg i g ,|' i |( ,\, |Ui v i! L
    lih e nt rai p
    Veuille* Ira'. c n i I
    rations vos t ib r Ion el race
    v.>ir. Monsieur 1*1 i-.> rli ui ,in
    leurs salolulioas.
    Or ARTHUR L|e:0'JFLUIt
    Nouvelle
    des Cyes
    De n t'wi / "/
    Li ste de i I i l| e| lui 11
    I tire aux (i ije i e I il M
    li mtin -, i y eut ii"- suivie .le
    I c Dtnn. k do i joeur i1' lion, tr
    eh vque Svq rad >al I lo |u
    ooooae de tout, aJreiia I HAsislu
    une slloctttioo des pla* appropri
    A I issue 'lis la crai mi religie i
    se. le cortge rer lil m i q i t
    G in larm in u II e .i ; I im-
    ruinai o le 'r fel remercia, au a
    tlu Gou i......; r
    et h population d'avoir < m-n
    graad nombre A cetf- p i
    i nonie, et h propn oeol le
    boire la P.x, i \'\ tlaStn
    te- de Son ESice len leol de
    II Kpubliq ie qu a t il dit,
    pour le b ! li ut du V iya.
    Dana faprd mii, il I
    Concert sur i.t Pi......i \i ne el le
    In.demun. 1, le- deu < : Il 11-
    " 3 se rem- iol i le I ><\ l '
    Gabions. Coucerl et m qui oui
    o urgaoii ;> ir M le Pr-
    !( dm- la b r 'ta l'aoni
    m ilion i la ri l mioa du re
    nouvellement de l'an
    Oavea le ii .l.i.. der J
    ^1
    M
    Le S'.crla M dt I (ntir ta-
    lion Puai / r int f /"' ; '
    les t isli i ' J f/ul
    paclon iCoiairi de l'ul-a-
    pjrt aa-Priaea, le 3 j.nvier 1 Ifi
    Monsieur l'Iaspeeleur,
    \w i sars 'une drs repreients<
    Uoas iinintogiaphiq ies ofiertes a
    l'oceasion du noarl an par Vlr le
    Prsident Je la Rpublique ni i
    les de Por ta Pri ce, j'ai ^u lien de
    fabe u ie bien tnsle CI >n :
    la prol )i. le m i non
    sa u km tablissements scol li-
    res de garon, d plus
    lmetiraires de 11 I en an . Lors
    quelle lit sou g-*!' 'l bont l -
    gara1 d nos pet te i privs '
    distraclions, Sin El ne te
    doutait cet tes pas qu'Elie tae donnait
    l'occasion ce dont j-' Lui i>ais gr
    de voir de pfs la mal do.it oullid
    notre milie social,
    La plupart de ces enfants dont
    i'euteiidais lel cri-, les liurlemeuU.
    es tri ; ij aameormeoii in !
    bb, ai i si ml aiaai libre
    SOurf JtV* instincts q^u'on a'a>sit
    j'mais essay d eoasbiUra' c i
    ei ut cm lent, luiaal saoa ras
    peit pourleuis iiiattrcsqai les acconi
    p ignaii nt et paraissant ab ol iox ni
    lui aaa< ieuti 'i. base > 11 d > Al
    paifois ioslruciiiV qu >. kui u
    Irait, ces enfants i < me aeinibli
    BAoiui coupables que e u p w
    et le m | i aoi< i,
    aussi bi n jac aal ml tari la
    ' I rill ill ei i :
    c il ^ catl pari rat
    peul cire plus giand | .' u |
    eroiaut. Ce u aat paa saus intealioa
    que e legi-i i eut pn ry i iaa
    a is pro^ianin d'i sei^u u. nt,
    cote du cours u'in liaction c,v que
    dot l'iiouorlaoc n'est t lie nsioe
    pas ass i Lien comprise. i> uoll
    dducutiou raorales. Las pria
    ue la boDOe tenus ll, de la
    civiiU, du aavaar vi.re, les devoirs
    de l'enfant aatara lui-mme et en-
    ven les aatres aool tl sujets dont
    l'ulitil leit pas i
    i i '. i M : uteura pmn lires
    et t'e-i i ax q fine Nnbe partii
    renaal I > miaaioa d
    i o enl i
    gnralemenl p ii
    Cir q.u
    '.de le- qualits do .
    nu cuaui et
    res qui les (ont val iii Un paji
    e aoatentarail 4e prod
    i-mblab'ea nctin ioal DOUS p
    don quelqui
    loos se vouerait dlibrOV Dt
    dcoosid rati >o det
    Ija-j u j-. BBAUl W penelren
    dt ceci ; ju'u {il vritablemnt
    Tarit du Tli:;u me t
    des Tclrjraphea
    La Direcli >:i G 'les li i-
    v v Pub ira l
    lui en broc b ai le I lu M-
    i et I i npi i-
    i
    pli ie | | I i \ I I 1 I.
    , | I i ,< [n,
    '. Il- d IH '

    Il e u I
    il ta l'i iv IUS r*ob u i.-i q I
    Me \. L P.ir-u . L a I
    E C. )U. a. 4. loj i
    par fa mesures sanitaires
    (fcUTt BT F1M ;
    FoolbiU
    Q6 I i I |a'a i
    ap lie Mars, eo faca
    ne-,, aar i lieu le ai b
    er.tr* U GBO I l | l'U.
    S. S. M. Coin ai ', 11 pei
    lia du 1er Jan I mne
    i nu raull it, il |u'
    an '
    l De part et d'au
    >. sObl me ||
    irlif,
    partie d C'est
  • IaUsa i,ir al Mm ni Ton -
    tout part leurs anus le la h-jis-
    aanoe de. leur bile Poll\.
    Lim^i- traolsjBt porteiit
    bi-i.
    Dan tout pats bien ai mis, il
    e\!>. luai isp .- le '
    initaire qui i
    ; du Mini tr de rim-
    rieur m iota et I d : lit
    r< .. tes loii naenla
    sanila ras en i boi [I
    i ,, ,. -in ,. la el anuu le
    i rvice d ii' i
    i i ,i i n m i il
    re part de l'tal ainitain le tous
    les y du pi] al
    i. iii I
    i
    i s d relations p rla.
    ,t es1 ,e u l un
    tHat | uy ml m itiv 'np
    l),i.i-.
    ch iq ville im >orl mie, il y a un
    taui Je ni tain plac
    sou l< fdrei l'Ii ip i u ui
    i., ,i iidrea i lui d i
    a.; .i- irini i "i 'V des ats
    ri a :i,ii ae pohoe inilaln
    Dana les ville-* o il n'j a pis .la
    li u de arvee, l'a e l pri i
    il le reinn- ice. LiM f il |
    |, i,,..' du service >anilaire,
    se runi enl A ia vilis eapitale son-.
    |,i pu idi ni b d'lns| [aral,
    H--i~i ^ du I) reoteui de aervu
    ur ; -r u Ire de r. solutions
    tivei m k no i i loi m les
    appliquer an dtaire el li s
    f r a .m ilti e par ai aiituiil ia roia
    I ieni.'s Ce louage administratif
    a u-, mstilue la bureau da
    II ant .| ,i leva I il d'by
    .i mu kiate chai loua
    1 s peuples ) u ont le noble sa i
    il i mire I icb m nuiel
    , i e. i .le loules
    las lie n mi
    il il une i,i
    i le |u il -"ut
    ton i ioilivi meal sur une b
    d'aaianl
    .j, Intarnatiou ilea
    augm il ' | Ul D | lUl visible
    ambreus loui i I n us
    vi-ii ni i- - us vi< u
    ud no uii e d ivalopper
    de issus ur tous
    u i a.
    il a Miuali u ^o^ i
    , ms le
    . | 1 III Un e u
    ,i
    .i . iutr
    l p4 i ,m -enl un
    giaud ub e i i venus de
    i mta du globe i.e bureau
    de -u.t lei que n US d lirons le
    voit lu i d li I cbai
    . loi i : at i dis
    pec ib.a. Il l I DOOa don
    i : impl< le , iranlia c >utia
    -i : u! tu uses
    i n uii-ib! d n igine idtare et
    e\ mi une sb ;
    co ilii n :a nos nisiti urs el loua
    ; capj
    ilaa en
    . litei la pe ni ni
    \ m bureau qui
    i i j an s
    les eoe
    "i l
    '. ciaaUoa
    il ires \
    i
    laii i s t pii u Ire.coolre riotioductioa,
    la : rmea aoeeife
    exotique i autres prcau
    sui res mesuu pour la
    sot i ils U *nt publique :
    pir exemple, i dial tnc i i gard r
    pat tout bateau voile qui accoste
    !" vV'bai i ii iba du liiiu
    r.il : le pose ton! b long du pont al
    ia toilo n
    lalli pie | i idronni a aa boa
    pour que U-e rai du i> ;rJ
    ite liberl ai la
    wi',111 ou sui le lit toi i leurs
    e vlru
    lents i,. i d-, pe tilaoliallea
    e' -i i boisil li ap
    ne conslruitas
    toasea d aiai l
    le condition bjgiui-
    . i I e .lier la eonl i
    uiinatl m i miarrainee par
    i par i-itai
    UO cifs, tels ci u\ de la livr.
    lyphol le i U n Ile d'beitb ) de U
    dyaautei le ba ill tire, bacille d i
    Il ;-1 illi de i lexner, bacille du
    Shvga ) ; de le dysenterie parasitai
    re i .eu i Im coli, amoabadyaastari
    BJB > b i QUtolylica, amoeba le
    trag n t rie, e.i du cholra asiatiqua,
    bacille virgule C'est lui qui dleni
    dan 11 mesura du \ ossible lu -ouil-
    lure de l'eau de mai par le dverse
    i >ui le littoral des vidanges cl
    do tout' matires putisaci
    ici i i .i li toilstle
    de navii u il i omme sau d
    i p ur II i s s| lai iiieiia
    ils I quip get el elle est par 4
    li n le t< in rature un bon milieu de
    euii i mes patbogaea de
    idies coma I lui qui
    lait et iblir uai ni ii am attentive
    i; i |ue i> it< ..i mouill d me la r
    ; d duduel u a t obrarve
    que des membres de I quipage et
    < u traneit, soal t-
    lainl da maladif a vavrieaaaa aCej
    iij i, mu d einp h' li propa
    galion pii des rapports sexuel du
    : 11 b eonothagie < goaoe *
    te ) et du par isile de ta svpbili*
    ( l da Mi u i", da
    lia m mrg.
    * s aaroat
    borJ i,, ii mi m,
    i aa
    I i I" "30 nux klali
    m ni ra
    i ml d loula iua i .u a
    l Ul i 11 | f e ,..t
    1. ii .u de ; i i e, i n
    u i tervu .1 h
    de suite lou i
    i ro| ii ai quea n iritimea psi
    ikuIi iem< m i. i m-,
    ou tulerveueiise iuh
    u- sp ill juts p opbylaliq eat et
    euralCUIS Ue^ iiuiu ima epi ln.iqu
    i la vaci.....Ibi ipia, l'organisation
    rapide lu eurdou unitaire uiati
    osa i tpplk 'lion les math ntee mo
    .i 'i ; d* m
    leclion o lira, l'oul navtia h
    b rd luqu : (ae une maladie p*s
    -i isol infect
    quemaul des pns.i
    i| igi i
    marchand tes dans une ntaliou
    aan
    La dasi du navire a lieu
    de l'agent saniuirti
    la ant.
    tlle i i iui mie :
    raoCs '" ba'u^.u avec de*
    liqi infectante *- luinigatioo a
    l'acide sulfures^rettaga, brossage,
    lavage au moyen u uuu solution au
    i ,in ite daiia lehquul
    oai t places lee malade, uetloya-
    ge bi quotidien du pont et da la o%(ej


    i & m v n n
    grande Ma ->ous for'"
    prsssi' r: pw il, n ,n-,.. ,r,u, ; de
    gro' In vaut en ptiuu
    ro m ni" (ii logement* al dai ebi
    nw. lia.lifr.niiiH^i1 avec du lait de
    chaui de tout le baliroeet. C'est le
    bureau de sant qui envoie t
    te ponauli rsidents un lat dlai
    de lu mal-nlie pidmique rgnant
    da*j le paye, ulin qu'ils | m-- 'il i u
    informer leur gouvernement rai
    lit qui prendra lellei mesure fani
    laii le droit el de rigueur. II
    u ! de t ce ejoi prcde que le
    !> re m de la sant est d'une ineon
    teetable ntilit. Tout i i upla qui se
    teigne d'tre civilit ne peut el > n
    li.il >'en paeaer. *.u-,i il est a sou
    rm-erqu'n soit organis obea-oons
    1* | lus vit* p ,-sible mit la ha-,
    tii Mut indiiju e el i ele daoa l'inl
    rtl aupruur du pa]s ; puisqu'il
    - agit de u ji praei ter i outre lout
    danger le ma adi i i ontegieure pi
    ilmiqup, ileo toi ma le faciliter ie
    dveloppement .le noire vie eono
    mique, politique, teciala,
    Dr J. DOMINIQUE
    Air Msips
    devant le Juije des rcli'is
    Ce malin, le Jupe Lon Pierre.
    a/ail eut* ndre une demande de
    divers candidat! contre 11 moi
    dalure do Mr Mari ;oi
    Cttte demande tend cartt
    la candi'la'uri- de Mr Mangons
    pour l i irrgularita p rp tr i
    dans 1rs cnh r- d'inscription
    Sur 11 il, mai de de l'avocat de
    Mr M ngom Y il re a t ren*
    Toy/e pour 1 heun du l'api
    midi.
    Dl RM1 RE il I i I /. I.rra.
    Le jugement nra rendu dema n
    6 Leurra du matin.
    ^SBtsi""""""' ii
    Communiqu
    La Beat latn ris >i. l'Ioti rieur a
    l'avantage J port i la coiinata-
    tance du i itblic qu'en vue de pr-
    mcttre aux Fonctionnaire! et Km
    ployi pub'i le pr< ndre part
    aux koiiont commu ,lol iou*
    verucmi ni n li i id que tous le*
    bureaux chmeront demain j Midi
    10 Janvier i ourant.
    Port-au-Prince, leti Janvier 2924
    Parisiana
    JEUDI
    iirir il j Mystre
    tirainl ni aroe social en I ectca
    Bientt : Lu princesse d,
    baijdad d'Alexandre Du-
    mas f" .
    Entre : 1,U0
    Cin- Galant
    lliir poir, A eauee da mauvais
    terni*, la Direction du CinaVoalait
    n'a pat pu donm r le rpreantal o i
    qu'elle aval nnonce, c'eal i i oir
    donc qu rai n out ce pi gramme
    teiisMlio'iui I :
    Autour d'un Icslameill
    en a l.
    M leiqtie p r R II ph i ne
    Entre : 0,50 eta.
    Yarils
    ci s m
    kLo j il Il ii le, | inviv
    i II i p
    Laquelle?
    { .! puii. -
    Filtre, : 1 gomde
    Fia iaille*
    t 'i* plaisi 1rs
    li i i || \
    n i. L i y \ h ,|*
    bureau bii Dp eu ,. l'iu -
    rieur.
    Fa loi lectorale viol Section d'informations
    L'article 25. 2e aUna de ta loi lectorale prsent
    ce qui srit :
    : que C i m il Commua l lu
    I-. ;It ,n_, i ( .n ni eel imh de
    peler la tn-dils klata ( lo Janviei
    l'heure de l'ouvsrtur, la but de I*
    r^.'nion nu leill publicatioie au
    moins fsli t dent la 1re quintaioe
    do II.'.,.....)|ir.. .1 I i i- 11 ] m u
    ne d l a< er i -ni. l. Iet dtiens
    mut le li d i j i..... ion
    de \,,le et tel ni I B I" BU1 p II '
    lee principalet dasJntlicse de Paii
    Htel C iiiii.iiii .1 et aux eud<
    importaata de la Cnnrouoe ". *
    loi ma ili essentielli n'ont p -
    omplise par le Coni il C tmoiunal
    .i r*'m t .u Prince.
    L'lecti m ne ut plut tre \i;-
    lime de dt turpristl
    c u lil-. du Tapissier
    Notre confn r 'liai les M i i'1
    noua 4 i l le i Isitii da nom envoy'
    -1 p cs, Le iiU du Tapissier dont
    les deux reproBsntationa, on s'en sou
    vient, eurent de laie aucca qu'elles
    tout, jii qu'A ce jour pirmi les plus
    beaux eoira lu rntra llaitieo. usai
    qui Bvnienl applaudi aux beaux vsra
    de celle belle ouivre seront henreni
    quette qui est d'uni- coquetterie lel!e
    que l'on ne saurait rver lia cadre
    plut lgant A cette pice -i igmte.
    Housramerci ios noire ami Charles
    Moravia >.....i gracieux envoi 11 le
    flicilois sincrement devoir par
    d'un nomoaii joyau noire littrature
    ti pauvre d'uvres pareilles.
    E'fCf OBS C
    Demain est la journe lectoral
    d i is il l< > u,.(.uni ds la U
    puli i pour li i.....me il
    Uonsel! n lit
    t. > n u i .i i -il, ter ici a -- i
    an1 n. -, S'oii i'iu n i ni>\ ! r-
    Iuin d'iiKcrde i u i Iroita ua vota
    ,\\ :i; lrtlli Hl,
    A l'orl mi Priuc ii grouj ea
    so .i A\ \>r m'.' : le i i ip I u l\.
    M u e daogu et
    L< j mm il n pa al s ml pa de
    m n noua ne m inq ieron< pat la
    suivre L- 'i> i plume .1. 11 j mr
    Il v de iIi'ili i n qui M i lit lu iu
    ciii nls de lOUlea soi ti S.
    La loi lectorale dclare que les
    asMaseurt des bureaux de vote >,-
    nul d'abord cliuitis dans le Cou
    li iiiauiiu <>i, presque tout le Con
    seii actueleal caudnlai aux lections
    de demain.
    Un erra doac celle ili e extraor
    dioajra da m imbrej il ua bureau iu*
    | 'i pai Us,
    On i I (n U Loi ne s on
    pose paaj mait n'y al il |ins dans
    elle affaira une question de dcen-
    ce
    viter
    On sait que contrairement aux
    pre>.-i ip lions I u un I r-- de la Loi, Ira
    r< yi-lrrr, cl iiiM ripli ns n'ont pu lia
    d i m i rgulirement le 31 Detn
    are, les diti r. giatn yanl t lr a
    vo- dehiia la malin da c.- si h
    ceinbre. L-- inacripliooa n'svaiaal
    pu i Ira reues la l i'- embr i qui
    tait un di uaoi ha et lea regitlrsa
    soi i l < 'ii (">- lioa i . laol
    de 11 oaamiaaion d'tneeription, le-
    quel t i i.ii.
    s u- attirooa i itli nlioo -m- ton
    Isa le- rraudsa et irragulari a qui
    ont u sa p. i| trsi grica u es cir
    coaataaei i apei ,lt.
    i aii.iin.'t fiailioad
    Icaualiib I ne
    l'un nu .s |'a| i ^ nral
    V il RU IV n le 'i .1 ,.,>ie 1 JH
    lit L I.IN A :i5
    I S- lis .h I i si ..i en.l i
    Poil au t'ri lit Je .Y-w V rk
    d 0 Janvier 1921 ..vec .
    i rst
    -' i
    ri .
    t'a i
    Les Restes du
    \m\
    S >uscroyons savoir q l'avant long
    t nps le* rsstaa du Pr i lent lly|ipj
    lila dont le tombrau -e trouve ac-
    I lellomont ur h place Ptioi prt
    de l'Autel de la Patrie seront exliu
    mes.
    L i l*e aal lies plus nxcel'enteset
    II ta..lie facile, la ramille Hyppolila
    possdant ljA uu beau mon imant
    au Cimetire de Sle Anii'i.
    Situation dan bureaux de
    vota d J;i in- inscription
    c i n ii il 1^ l'.iii-.tu-
    Pri i
    li s i "i de V le
    I il ,1-ia II Ai
    Kl : le re i i i S > t au N 7W
    i i i i v tic
    ii ii... l'r i i d lia Pais
    li i > n ... i i iris ru-* d i x i
    a. s HOU
    i Burea : \ UU N i i lu ,| i -
    i u I .m if bi ma i .-iiil I i
    Nu SJ m Nu liiid.
    lit, i le il :
    1er B : | u '.!.
    I i i i .N i
    S l
    Tschniq ie lure iuteril lu
    .No 801 ai Xo 1042.
    4me Section de vole
    ter Bureau : Kiosque du Champ
    do Mut. Klerieurs inscrits du Mu l
    au No ttOO.
    2;ne> Bureau: Tribunes du Champ
    de vlars. lecteurs inscrite du .No 801
    au .No '.-.
    rme S.ction do vole
    1er Bureau : Tribunal de Paix
    Section Sud. \. eeleurs inscrits da
    .No 1 bu No 800.
    ime Bureau : Kiosque Place Sle
    Anne. BleetsuN iojorila da No Ml
    su No 16*00.
    .Ituio Barsau : BUri Communal
    biecteurs icn;nis du No 1001 su
    No 1071.
    6m< >i clion de vole
    i r Barsau : tfagaeia Central de
    i'Btal. Elaclsurs inacriu du No i au
    No 8oo.
    2me Bureau : l'col. AJfrsd Jean
    Electeurs ioNlita du No 801 au
    No 1577.
    Avis de dpart
    Les dpche pour New*York
    et l'Europe (via isew-York du. ci;
    par le s| Panama aaront leri es
    U* tarJtrdi IJ du couranl.
    PorttlU*Prince, le \t jauvier 1924,
    HOth\ \UME
    Le sleamer lleia* Horu venaut
    de Hemboiiig via Curaao, Jacmel
    ei a icnJ a l'orl au Prince le 10
    ' ., u i., Ua us la s, ii, ;
    pou SI i onalves, lu irtu i'...
    l" '' ro| | rsw n i t j n ra
    gra.
    L it< mai "Ilei ib k \. i de
    II' n oi ir, mi Puerto r'i t -. et.
    '' ; A Port au Princs *i | >
    " 'Ut. i. rspatttrs dana ia ,.,.iee
    i " si mt go, i ig-
    '*'* .......
    i > i i' i m.
    ir ,.
    DL FI
    - ci I.I.X
    Pertaghiati. U 7Jion*t \9:t
    Rponse aux queslioni poses par la Journal
    n La Nouvellista '
    s 'amtler 1823
    1 ; Pent-on connatre la nom-
    bre ds petits prooiilaire dont la
    Commission Cadastrale, aprs exa-
    men, a r^utari*la eiiuatioa ?
    R. Par SOU vi- en lai.' du 9
    Octobre publi au Journal Officiel de
    1 Rpublique la Commission Ca-
    dastrale invitait tous lee C ipsols
    des biens urbains de l'Etal situs SU
    Paubourg Salomoa, I RuoduDoc*
    leur I-li iix, a la Une Hros, k la
    Croix des Mari y ra et daoa les envi'
    ron-. a venir b'OSCrirfl en ses bu-
    reaux pour recevoir ' l'autorisation
    d'arpentage ncessaire A l'obtention
    dn titre dfinitif laulbntiqua qui
    doit consacrer leur possession sur les
    terrains qu'ils occupent
    l'ai u i autre afir en data du 1er
    Septeuibie IW3 elle appelait tons
    c-ux qui pourrait avoir de rcla-
    mations domaniale* contre i'Elat
    lui prs, nier huis dolesnciS.
    La Commission a opr le classe-
    ment d" o -s proprits et c'eit le
    Dpartement de 1 Intrieur qui rfi-
    gulariaara dlinititernent la situation
    de ees propritaires d'aprs les in-
    dications fournies par la Commu-
    nion Caiaslrale Centrale.
    En ce qui concerne le petits pro-
    pritairsa ruraux, la Commission
    poursuit activement la echerche des
    b ns accapare par les grands pro-
    pritaires nul tmiiiint les anciens
    Ion. hoi n n es ii.lmini tial f- afin de
    pouvol c n-li u'er un il niuiiie que
    la G ihtiv ineiit rpartira *"-qiiii i-
    b!'-in ni eutie 'es bsbitanta pnutr s
    .le la campagne, les "8ana leria*''.
    Usure eut ce- Isrraint sea mt Jos
    ns u nc s ion aux c a i.f- et lab > ie ix
    l Les x|iii n es f s t -
    l'Ecole de ibor el autres pour l'a a
    talion de h Tomate tout elles
    a i ou r agi an tel ?
    H, Lea cultures ils la tomate
    I let il y a ionique) lenapa A l'fl
    cola de Tb r n'u .i t i a ralit q i
    di --.i -. I'. es ...il ti cep "li i
    i 11 -1 pour euotrib l
    .l'i.'i, 1er es retsou '<
    res de l'Etablisse n. ni. Il s r .il li i-
    sirlux I escompter quant prsent
    nn exportatio i Jtot u ia gnole
    chelle, car la tomate eai .1 nue eut-
    tiiii dli aie et exigeante, et les con*
    d ti me de prpsiraiijfl de cli imps,
    II ln.iiis cuiiurales, les connais
    ances sp ciales qu'elle requiert, les
    fru, ei laa riaques d'expiitioe y
    OJinpris cens da (a quarantaine sont
    teis que no, payaans, dans l'tat ac-
    tuel des choses mi manifestement
    i i i iblsi le l'entre,"rendre. Cse
    eultun - iront ci luragaanieaquand
    le f> i y* in liaitien aura rtgu une Ju-
    C Itiou a/ncole convenable.
    J ; L'impt sur l'alcoo devint
    furerment modilier les droi s d'im
    poil iliuu de cet art.de quel esl le
    ~.il dai cniventi m raneroales
    eu vigueur t
    R. Aucun projet de loi n'tant
    prpar dslinitieaatSBt concernant
    FimpAt sur l'alcool le Dpartemsut
    ,. peut dores et d, rpondre a
    celte question
    4._L*a droite d'impirtatiou sui-
    tes livres coaalitnanl un anachronis-
    . peut-on eonn it;re ea que ces
    droits rapportent annuellement
    : fhl f
    R Aucun" Itatistique n'a t
    iialem ni Tait pour le cas, le
    hn -tentent Ait diligenee
    "5*>. Li Olgitloo HaJtiaane
    au Chili conapte-t-elle faire un rap-
    port sur l'accomplissement Je sa
    mitsion ?
    H.-Le Dpartement des Rela-
    tions extrieures ,,'est adresc la
    Dlgation lui deminlint Je lui
    faire parvenir so:i rapport.
    I\i )IH\TI0N>. Le Dparte.
    menl des Relations extrieures avise
    ni.i iellemeot q ie la Confrence qui
    devait avoir li u A ''.arlhagne en
    Ji.iMer ne ;n tien Ira qu'en \Ia;.
    La Gouvarnameot a dcid d*
    eier la Capitale un nouvui TrU
    bi-iil do Paix qui sera le Tribunal
    d Paii Ba on Est.
    Le Dpartement de rinstra'tion
    Publique informa que: l A sa
    s'ine du 28 dcembre dernier, la
    .m- i' de< S M-i' .ires d'Ktit fut
    s ti-i par le Beort ire d'Etal du Plus
    truetion Publique de l< queslinu
    d'eni dana les r\ t!( it rat, devant une menaes du Servies
    hydi inliqua de couoer la canalisa
    lion d'une 'e maisons occupes par
    I I". al, et do .1 iu pioprila ru n'a
    point vin u acqui er la taxa, l'usage
    l ml q i* les mai ont en sou-nt eso
    nres. Le C neeil a dcid que l'u-
    sage il il do! prvaloir tt que le
    -. i v es hydre iliqua en serait avis.
    .~ \prs une vi Re qu'il fiila
    :i l< Maison Centrale ea Arts et
    Mtiers, I- ^ecrl lire d'I.tit ayant
    constat l'tat4a dnAessol tint .les
    e'asssa que du reste, a fait envoyer
    des pupit es pour les ProfesssurB
    aloai qu* des bureaux et q ie ques
    fournitures pour les ires. Il n'a
    pas manqu de faire part Je son im-
    pression son Collgue de l'Intrieur
    et lui proposer de s'entendre pour
    ndopler un pi m de rorganisation
    de cet lab iss'mml. * En
    vue da rpon Ire ai vu Je rgle-
    ments faiaaqj: obligation an< Ecoles
    de comm.-nirer le jour du Diman-
    ehe, le Dpartement h demand
    I Vr bev'.h de Port-au*Brinesainsi
    qu .ux Evcba des Cayes et du Cap
    II i ie i de prier les Curs des pa-
    roiatat de faire rsciver des places
    c'ais les Eglises aux lve* det Eco-
    lei accomp igns de leurs matres et
    maltrsaeee.
    LUBI\
    Parfumeries Suparfiaes
    il, Tiut BoyaletPari8
    Se* Parfum*
    laytk lismel" Lacdor-411 Soleil--EniynM...
    Itiaiyllis- bouquet de Papillon.
    Se Poudre,
    Se 8 Savons,
    St* Loiions
    Fn voulu danstotiles les bonnoa maison?.'
    repnstnlaul pojr les \ nliilai R. GaJel, Porl-au-?rince.
    ;
    JML- Kl u,
    ^k+ ^ DESCHIENS
    S^eT > Hutog'.ohlA*
    Wlti WMU: OtVHlSMt,! H {m*** NU ..^.
    *n-r 14
    'rts,
    -


    LcTMTlN
    ifelifi'J
    PASTILLES

    *S|
    ont li\dis;eiv a.-.iiifcj
    il'ENFJNTq'n-irw.tt.le
    h Vif.' L ': iw,
    i Gftf.NDCS PER/iNES eau
    miesi t k'rs nfitieu
    LEBU CRGAHES EESPIRATihES
    ou pour SOIGNER
    l.-s HL j/;je8, Maux de Corff,
    . S -lippe,
    MSTILLN
    hVALDA
    J},' VRITABLES
    fse? "
    [
    XV^-V-I3A.
    Colora Man Slenn3s?;ip
    Company Inc.
    apanr dirige par la roIomltin Ifeamship Compati!
    pour compta dt i Dnited States Shippin] BnaH
    re steamer HlJJ venant d port*
    du Sud tri attendu Pari on P-ince
    le V2 Janvier courant. Il repartira >
    mme four pour J\eiv Vorh via I p*r1*
    suivait* : Goievet, Port de Paix &
    Jap-Raitun urinant fret s$ pifttfffier*.
    y
    l- ' ' Benacbiichti(juni)
    Die Amliraume.ler Dfut-tben Ge<
    tt-niitschi.'' befluden lich j'- ri :
    Rue D ou du Centre Nu. 1314
    | n he Jer Rue de* Casernei )
    iris
    Les bureaux de la I gati n d'ATe
    tnsgnr OOl l tiaD^'re^ :
    Hup h ou du entre % (314
    ( resqu' i ai glu de la Hue des Ca-
    se Le j
    ? a Petite HaUon
    370 Rue lu contre
    Annonce a sa bienveillante
    dieoiale qu'i Ile vi< ni de recevoir
    par le d. rnier Fianais > de trs
    . >'fjantes chaussure* pour dame*,
    ind choix il-' souliers pour W"
    i:nts. chaussette*, chapeaux, cos*
    tmnes pour enfant, bas d* soie
    qualit trs recommande gru dtr
    nier cri de ta Mode, nuirs.couleurs
    varies, belles dentelles Cluny, li
    let mche, broderies, rulrns, par
    fumerie* objets religieux, quel-
    ques jolies coupes de i iiries,ti*ll '.
    linon, toile national^ toile pur SI,
    bouqueti garnitures et voiles le
    maries, etc. etc, etc. liu solda
    chaussures d-* bbs,
    collets choix do
    trOs bon yoit
    Elle a .tire lussi l'attention de
    ses, nombreuses et fidles cliente
    d'avoir s'inscrir,- l'avance pour
    leuYs commandes de lingerie fine
    robes lingerie, costumes gare n-
    nets, etc, etc. Spcialits du la Mai
    sou ailii de pouvoir en assurer la
    maison j la lin de l'anne.
    prix trs modrs
    The Easi AniaVe
    Co ( (d.
    Ths, S|S Virginia est attendu
    Port ai; t'iince le M courant, en
    route pouf SI Thomas.V,a (ionalves,
    Port d.- faix et Puerto PU, accrp
    Uni fret po.ir l'Europe. s'aJre*ser
    L PHLEIZM iNN-AGGERHOLM
    A g- nt Gnral
    0-JB THBUD
    , CuiruriJian-UeUListi
    Uep Facults de Mo ilrsl de
    Ni a ork etd U loa
    Aagia Je^ liie nesi m h ..t Ju
    Mag ni de .t!
    Con uiUalioss e 7 Mur de
    ui. in i 8 benne dd ejir
    Port au Prince, le S Janvier 7V
    GEBilU & Co
    Agents

    De La Tranquillit
    D'Esprit Du Touriste
    POUR r-u: de siloml M l'oeil sur las
    peu *SJ "n,pchea-let |
    LaaAccei "-ne font partis du
    Sets "i sea clients la maison
    Firestor.e. ne ct fourni an
    supplment de '. longtemps aprs
    avoir dipas ;e d'ge"c'est tout
    simplamer.i ; leurs sages propri*
    taires arslent t prSj un ncesseiaa
    ds commodes et esctllaats
    Accessoires de Pneus
    Tfreistone
    La Maximum de Kilomtres par Frang
    L. Preetzman Aggerholm
    Portau*Prince
    U01IX Eri^NEFHs
    l,'ot indltai t ifi-*t*
    .igle les rues du laq "
    de l'Ut et de? Fnmia Frts
    QUINA-LAROCHE
    TOmUE, RECOHSTITUANT, FBRIFUSL
    lioeauunandi par tour. i*s K6dccin>
    U oui*>L**oHa trii rr*hi s '

    .Mwrtner a iok l* xutr*o Tint il* q> u
    ..:.r .', rntiliMl eu rron' '
    ci I Hfooatritu+nt par xotUarcm nu la c>
    FAIBLESSE GNRALE, MANQUE rPTCiT
    DBiLIT., GSNVL.SGENCES, FtHUt
    In
    fctessal les ip^rtaleTS^
    i d.- r r n i -d -
    I* n' rri h ei- .lo la boi ne cainii'iiu a^ai
    ds i rodui's ami ricaini
    L a fabrique* ct-daaso al laacei km ii 'li11 taklsa iur
    es niarrli vei dBl si \ i ri\ Ise plus i
    Aux maisons ^eraiiiii par la Banque, elles foui I conditions lersHb
    Les on d mi** inpi enl m on.
    THETRANS-COMINENTALI I1PAN1 ,
    1018, West Mhid Slreei, LouUville, Ki I. \.
    Tout'- irtas de tabac amricain en I.....-aull ; ni le pi ioeipal pour le*
    icisnta, ooltr la labae Hati Tvn tbriqi ilatw i>t ux jjot^de
    ivs. Les lins |\ n. lt > ,,,( :
    I'
    1 lil 17/1 uoi i aull 4> t Oi
    i
    t s
    ri
    t 11*
    La Gutuaude
    Se recommande p%r de& co isonunti
    iions d3 choix, de bohsou* rcouf'* tan
    te%\ les met uubstan'ibl.
    Demande* te clbre A*K.10u au lait
    qui reconstitue les jorc s et augmente
    t nergie.
    Service \ apide et irrprochable
    c a
    IV,i t

    THETKXASFOnElNG rRADING CORP.,
    Humble Building, Bouslno, rcxAS, I 5 \
    f!ombiitiblea \" Lubrifiai
    METEORBRAXD
    oline Kerosini. Huile poui Moteur.
    I | r:x I I. I". IWI-iiii-I'iiice m i I \u \i|\|i.M LINR, NRW-OSH.IASM 8c
    Pouth-Amirican S/S C r, sont : par lots, expdition nroa', mini-
    inum 800 i ou s" li un
    Gatolineendrum ecicr 55 -lion............Ors $ 0 27
    a caisse t fb. 5 gk, solide pour IN lion i re^si t .~t
    k. ro i leur 1500 : re leal n dn m an'ei ili p ni.. 6.13'l|
    - en roisse i Ibs. ohd pou rlatioo 4- *1
    Sur '.einiiii le ni eitarhi es bus bouts par un r> i 'oii pxilida
    n mi II litionel de l Imi 11 i riptaVlia
    m baril te rb*i e di fi gis, evec 8 cercles ou en drum ae!er .v gha l'oa*
    de l'acheti m i.i piii soue tutn formi d'empaqui lait sadI fourni
    m demande Les prit donns varient selon les fluctuations du Uirelaoa
    par confirmation de i Lie.
    l'.'-'i IIPAN i riquant.,
    I liilmii Iphia, .\; w-Yotl Cl ijo,
    Saxon on p pi ......mdii| i ui toutes leaskes, lies nau
    lie in lisse de i> bottai ri rbl mi
    Pris P. U r Ngw-YbRipai ilssi $1.71
    Hilburn Poni lure P i il \. b< Ci mp In
    Milburn Bldg. :i 16-3 IH \\ ,: u, Ri i liicagi) III.
    le- nouveaux lubei Milburn pranli* contre toutes sranrslsorte 'eextoua.
    morceau s de verre & roauvi route I i louteho ic des t s M'Ibura
    est icientifiquaneai |irpar poui le reodre Increvable salfitali ) >' par
    sa fait cooomiqu pris sont foursis aur demande par l'X^ii.
    M llinfei n i ' Rubber Comp., Kansas Ctv. Mlastoorl,
    Lepn lpro v, kmeodesl?s Melliager Cord Tire pour tolrx elleolWa,
    e'le sers nti-fi ts. Supriorild si bon march, Lee prii wqi feiuri par
    l'Ajenl
    OTTO HE !ROV, RERI.IX SW6I, flro-s besreeo s .1! Allen-iRRa!
    11 M- si lied de fabrie ilion sllemen le,
    Jouet* assortir, Usbnsilesd'aluminium. Pi no l'iiononrab.Nonve'uis,
    Bicycle"' lelr. el .
    C n'r* "m ,i,. Or. mi. $ v?0. a son intermdiaire l mihvonsin'ilie
    une so'iil licvcklfeel a<-'f8soirts compli'ls a lomin: ou feinti.c. Le es
    deau riv | i l< j. uu< 8 gens.
    Adre88ex*V0U8 pour len prie
    $ condition
    Mr Franck Clesca,
    Beprentont pour HaHiS*mlkmifl(t*ie
    Office : laisnn Boulin, Plaa oVarniM Saint-Marc (laiii).
    ifioyal Cal
    En lace Mopritaire : A > a.iua IN.\Ot:K.>T,r|
    L nouval tflablisteui ml a i nids par na araciu
    irprochabte, dai consoinmitioas ds prtaiir iltoii, -u
    siluatiun privilgie,
    L soir, fiiusitjiitf allrayante diriye par .U prilsi
    si Jiiiittls iJu' ijian i insiits.
    iBslaiiatioo partaita. --- prix modr.
    l'elphoao N 'Mm
    Bicyoieltes Bit*yclells?
    Lesmeilleurts machinesqu'oa ait jamais vues ici A.yaot a la ioii
    un tu i n sga solttlss stboa tDarctK< elles
    roni mu : clefs et autres, ileapxawi
    Mu uelin Marqu qui a j y/n im plu im/nrrifirsiiiimrw
    ves sporli tu uutdi tume l^ hou m tins 't \rs m infuiut t /i w l'i.
    n venta ainsi que las pneus al cbamunai a .or
    Michelin i lea NI ILAS CORDASCO. a la Uus Bjuu-j 01-
    Les bicycls les S..L1L sont lai meilleurea F^tuijicesparej
    r-ml- stooat viiuata:lur.ro JAuu s ol t'ranCfe /.
    -m


    L* JfUU.*
    DON-A
    rS~_ V,'
    j
    3

    i

    L OJj
    Cal
    V
    A
    Nettoie

    r

    :
    dos mnagres

    PRIX
    a. i ) *




    "W.'J-riiJl
    rjuaawBbJsaarjf^ joasr
    Serge faillant Consign taire pour Hati
    H:iiti
    Empchez la maladiej La
    1 cuillere ENOS I Rl'ir SAIT .hns I eer* ,lVmiipr* de
    nd matin amuftclm la FIEVRE, I* RHUME. DWRRHKh. Cllu-
    kRlNE. DISPEPSIE. INDIGESTION. CONSTIPATION
    SIl '
    y lizu
    .
    LbRlNE, DISPEPSIE |NDIGESnON, CONSTIPATION
    Empchez la Heure
    Empchez la Cholrine
    lu veste dani k uti i les 1 harmaciea ti Epiceries Je la plaa.
    laBaudeiie, ( Arcahi )
    Sous II nouvelle direction il
    Hi-Mir Marcel Si rad Viilard
    r.t en mesure de fournir des bri;
    ues Puis cet qui rendront lui
    an faire une comman le a l'adi
    1633 Rue du Centr I Portail:
    " i'ROMPT E LIVRAISON
    Quand vens sentez les effet du surmenage
    et par dessua tout vous tes couronne et
    soutfrez de douleurs qui vous font flchir ou
    de toute autre maladie des fettffi mm
    pas que des centaines de femmes, une fois sout-
    frantes comme vous, ont retrouv leur sant ea
    pr.t.ar v Composition Vgtale de Lydia E.
    Pinkliam.
    Cetto femme & retroure a art
    Monterray, Nuer* leos, Mexico.-" Jf
    vom" spnmsr ma reeonni ..--
    compltement aprs voir pris
    position Vfc*& - L/di Y. Ri kbam. ]
    fat terriblement Ion & DM rajjel l i o euti
    souvent empc'i d< faire mon
    tenant disparues compltement et l'Huit
    votre celle.1 md'Iicam.Bt Jo pvv.:
    pcnJantmes rgies aussi lien qu'avant a'or
    pass J"(J:aia trs faib'e e!
    hmorragie. De plu J'avais des '.
    le venue. J'ai recommanda' ft
    mander votre C on VjteAtle ne an i
    tant un mdicament efficace (
    ment pendant la Jcarnee par iose a m } loupe
    toutes les quatre bcara-
    Lm Bn;ie wifltaat it mnentoi
    trr&bBt Upetfn m la
    Composition \&geiale ;
    de Lydia E. Pinkham J
    Kl
    g

    -
    es
    35
    ... -:
    9
    P
    W. Qlis Williams
    1714, lluo du Magasin de l'Etait.

    fuiiou Sh Polish
    Uompauy lue
    Neicvlorfc
    Si vous voulez, protger la peau de
    VOS chaussures.
    Si \ous ou lez voir un brillant Jui*
    , saut et durable.
    tiR&jB ,,, ,,
    si vous voulez la-couleur el la sou-
    plesse He ms chaussures pendant lonj
    temps employez 'a marque Monogram.
    Falin.|ue spcialement pt.ir lai dmes et las gei'.lo-
    insu du iiijlit lil'e.
    Elle proliigu la peau des'.c'uaua itire* coulis l'h uni lits
    et la chaleur.
    Demandez la mar juc Jijjrai c '"5| la uioilUure dj loutea
    les uiari|ues.
    r^o. SU iSSEML kjenl pour Hati
    A la Conscience
    Rrnaat Camllio
    Fabricant d$ chiUttUi s
    en tuus gtnm
    Matriaux auprieur
    Soi ? tromptituda Clnt
    Grau ('Rue prs la Poste N Mil
    La maison r.ui i* a la comuu
    *ance du public que daas le
    but de faciliter et d*encourager
    des nombreux clientl elle ac
    corde partir du 1er Juillat
    iWb une prime de une paire de
    chaussures au choix tout dten-
    teur de vingt tickets.
    tin couaequeuce - on est prft
    de rclamer un re<;u pour chaque
    achat au comptant.
    A la CouMience lfla est la
    devise de la maison.
    POUR
    Patt.aas Panamas
    U sont les plus commodes et le* plus hyginiques
    pour les climats tropicaux, saus oublier leur lguuee*
    j\oire prix est .oinjmiqua
    Acheter en, n'htitex pat
    Clui-tauv ; ni hommi||.i^Do!iars 1,1-20 Or
    i | .. j io
    .. g
    riou II pour dmes 4 4 1.80 Ur
    .....b -i.eo
    Eips-vous uni personnes de qol, 'laisant du chic un
    idal ? Procurez-vous de nos chapeaux spciaux dont l
    finesse vous attirera l'admiration de tous les amanU
    du beau.
    Nous avons aussi tout un assortiment de rubans pouf
    ehapeaux, dernire mode, i un prix dliant toute cou
    currence. J1 F,
    r ne* constat .
    \ La Petite M ibov., ru'- du
    Ce ilrp, se trouve un tsoi timent
    ue jolies chaussures puur.Uutl
    iu i rit de Cute QouroU
    Charles Picaylel
    228 Rue Rour, Porl au-P'ince
    Assortiment complot d'picerie
    Cran-Q chsix do boabons en boite pour cadeau*
    Bonbons ; Kruits ooulits ; lliiauits
    Vins de Bardeaux suprieurs par qallon
    (iliampa.'ne ; Liqueurs ; liire etc. Ctijaroe
    r>raad assortimeat de vins de Dou-jojne et Bourgognt en
    tasMAh
    Paul Sals
    AVOCAT
    Recouvrements Comnertiao*,
    affsirti' I lranger.
    C, rresponaan-s \Va sh B j
    ton. NW-York, Berlin,
    Turin i ordres, l'aria
    lfe lftsZiotarfi7.' ort-m-i
    Mfh en $:>97
    F ha macie
    W Euh
    Pour ke Vim
    Prparas von liqusnr* .itoc fas
    Kateiua p mr Ligueurs : VaisHiU
    Cremp de Uiwo, fibartreu'?. Car
    mit; Glu.
    JENABQ HURTiDO_____
    173(1 hue Cmrhc
    reprsenlaDt de Fabriqua
    Pharmacie F. Sjourn
    Uoi nia I m dienileetsni irdfeiui ei au public qu'Ile
    - ii Labra irri d L'io^'i en un LLabofttor* d
    :?- appliqua ...ts la Dir dieu du
    Ur R ouvert tonales jouis de Vhits du uiiu a W
    Kli lotte* ies nciidicuet analyse p;\uts Jaua
    le aaut pour la
    V%9ft&eiDie.nii it iaeoiiftti ute Ure-S^crl fie l
    S itreuea liaque seraaiu>.
    i > t n Murai leie pour le. reasatgaasseolr
    ^l: ,', ts. 11 ne- ti Sues airiq
    Raction d Wa&jjrmann
    B-ciioo Je Tnbouler,
    fcliamHi lu sauy; e' du pa*
    Examen dn .iianra* fcalaa
    Examen de craehal
    ,'ilbuam.o raaciiar.
    Constante UrSaS&rJlsIfo
    V


  • University of Florida Home Page
    © 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Powered by SobekCM