<%BANNER%>







PAGE 1

!^„ _,_ nyAYfr 'obligationr au* Cou .j\ de publier le ,. .a: if.' >'• -:\l lgie.8V-C [u • i i itj ni ..' du l>;i leim B < %  irttit Its pices .ju'ati ;t i , unbre lit Y.i Qu*est ce' lire ? • Parisiaaa DIMANCHE De^^l "• •*• ffifftft yj atpk f BrBflChes ou autres affections de l'appareil respiratoire L'EMl-n^iON S %  ; e -l'.nri n-Prince Lima Oo se Hei I li di i lie ;.,!>; • A iri l;t .m clion d .inier an. lu 1 k 3 heures eni re pli Qflelu i %  iiult La car d '• n B W I,. gfaui i' rsoiiiiee 41 les • 'il. i • %  • tonnes jfa'; '< )ll %  k j>* l.t )•>• u k le 16 nenqi ail. id l ii cembre et, ivcc loru qu une %  s, DO .li cl pour ii 11 in droit une ,„, ,, ,j, I La siiaison l>. Couba 1 /"18 Hue du Mauasiu vie l'Etat — %  f Rappelle nu pb'ic qu'on trouve % i < lu x tHede jol n a-nclt>* pour cmdwmx lie fin ik\r:*H<:i., les prix avantageux bibtloi* et coquets petits objets pour lu ci tes yols, ta porte de toutes U* bovrC Fw pet te visite chez lOUBi, sHin I lit*. Vente Par voii pires Kn vtrlu : lo, le la giosse /* foi me rxcto^ed'u bJigalioB liy pothcira, passe au rapn^rt de Me Louis Vilmenav et son collgue, notaires Port au Prince, en date du huit Mare mil neul cent firt|l : o de trois jugemenls du Tribunal do lpre Instance de Port an Prince, en date * quat-e Novembre ml neuf cent vingt et un, vingt trois Mai Mil neul cent \in^l trois; 3. d'un Arrt du Tribunal d'Appel de Portai) Pr.ncc, en date du aine, l'cembre mil neul cent vingt Iroif.— jugement-. Brrl el obligation enregistrs et -ignilis avec comman lemenl; Il s ra procd le samedi qui sera cinq Janvier mil neuf cent vingt quatre, dix heures du matin, en l' u le el pir le ministre i'e Me As ire l.i f resl, notaire Port au Prin ce, rue des Casernes, a la vente publique, au plus ollranl et dernier en chns-eiir, d'une proprit, sise er. celle % ille, nie du Centre, sur laquelle eon pi m PI 'I te lu vingtwi \l i,iTiil neuf c •. I si\ enre^islre, ici .I uilleun <| lece bie • e p irsail, on ii i e el I*I end, s ma au< une ex lion ni ie • r\ >u I i n.ise prit le N\ Mille Huit Cenl S xanie \)<:a% lollars i i | 11 de *' i' 1 ) '-, h \ n,ri MI •. • i m ii ii e> I •, i ; MI < MI i • iiivaiit<<, les frais et \< rlurifns I' l'enchie c "'' !, s %  •-••" A la re jule d'Moi %  • P in Cli ri*/, pr.ipritaii' Ienj• anl \ Port -OJ:' ivoeat Mes I I I i K Liuy et VV,ul, i \lichel. avec lecUond'idjmicileen le'.irsca'tin-d; Contre la dame Graiiella Douyon, propnlaire, demein uit et ionaieilie Port au Prince : Pour plus ample,-* rtmseignem iits. n adresser HUK avocats poursuivant ou Me AoJ t3 ' %  > Washinj ton. \e\V-Yo. k, darliu, Turin Muniras i'.iis. le lii*l\>iiil7, 1 nrt-iuriiUX / -, i h m '397 L'UfJlM Glace de Port-au-Priuce. informe ses aimables clients lu'aflo A e Uu ililer leurs a' has de nuil, la %  ireetipn a moda la servise de Il /KiT^ mu a n 1 1 de r Diit C£ me -uit D>onrii is i n iii roc me • %  • Usornsia les ftcbeleurs se prsen |i ronl a P. un v 'le la rup du M sa •in de I M t a No 1357, qullavo .1.. ,1 lien Ira lllM tk IlllO.ld dronl l ien Ira per quelle heure i e la nuil. Poil au P.iru, le 2idccerbrt 1911 Pharmacie W. Bach Pour les Flee Prparez vos liqusurs avec les Bttenees pour Liqueurs : Vnisette, Crme de Cacao, Chtrreus, Cari ao. Gin. Le plus puissant antisaptlp | Ban Marcure ni Cutvr* •nlni la J-TII d M. TOCAM Chi-:.i u> d. l'Xaatltat iu.-(IKn> Ut u mi lasttnunlment tout lit mki DM t* 1 l'mmi;. lui -holr*. ,, Fiirrt; Dlmrrfm • t O/WDMrui il- ^AT "j 1 "^** Indispensable gfci lw Epidmiet >BOI> i V< rn,l* ruill-n dae MB lltr* d'aaa pr l*a* !•• %  •§"•• v BocMl t I NrOOOL.Jl, RM di MathvflM, *t*l i u v.,,i TH. :•• n,..*..• mma B. et Annonce sa nombreuse clienfle, qu'elle a reu pour les iules de fin d'anne I0BM (iVlidCS MliV(I)liH '• ^ es unions assortis te!r> que chocolat par boite, et par livre, drages franaise, italienne, ami* ricains, pralin, .dates lour*ef, ppuncs louies, Fruil cri^talis^^ <>!ir b Vite, et rlcmi boite, nonjal, et notujiine. frilitS SeCS Kflusw Imuon i'' l)il', et pa-livre J.ii • . ii. IWw abricot sec par livro, miix, rjoiteHeft, aman (l.Jnej Am.l) llioii.p ;^,(v rut d J ajasoii, cliojcrojlo (jarnie, aperjs, corneJ beel, iro staelie fromage aucis>on li.iuen el ain ncU pnujun, ncon, ffiM w: ^ A, et 3 I do ebaqut m-^ts. Beurra de table, pOflUBIt dj terre, oigaon, maoaroi iialica, ^rmioollv. MllflLATEiJ 1



PAGE 1

LE MM lis I La MAISON Ch. Ifc ti^fc/MSS |e fait le plaisir l'occasion des Fles \e fin d'anne de ^mercier !e public des marques de sjiiM> a b ie dont elle a t l'objel ainsi que des nombreuses ef Uop iaUeise v licilalions S'adresse du H Jk zL~ -^3 W v i l'onl 1< succs g audit de jour en v*"'.. I Elle promet ,m m Eu Faee de la Banque .\afionale Propritaire: *N^%C1US INNOCENT Ce nouvel tablissement se recommande par un service irrprochable, des consommations de premier choix et par sa situation privilgie, le Soir, musique attrayante dirige par des professionnels • de grand mrite l'occasion de l'arme nouvelle, le Roy, i a organise une srie de Rais de Gai i qui soi t appel: un grand succs, Ibslailaliou parfait.— Prix Modrs. Tf lphoue i\ u 395 w-^. A k % 



PAGE 1

a • f '• %  S PHARMACIE PRINCIPALE K. CANONNE 4 . Rpm RCAUMU* 88-80 Bw.uCRrARO SEBASTOPOI PARIS vendant tE MEILLEUR MAHCIlt D MOtfOl Produits des Premires Marqua t toujcurs de premire fracheur LMi SJL'LH QUALIT : • LA MEILLEURE %  • &f&f RAYON SPCIAL POUR LES COLONIBS DnOOUEBli '" UBOR1STEIU1 i J MB r Q ' IM: PURS US /./Oi. a* „ %  n /laons, .aie*, m<;/,i met, cachets. trnaf UYI >; ;.inii,i:E8 DAcr-s,,. BAS A ^W vRICES 'AREILS f * tou' G,f !" IS -ILS or'* 6 w< /, H0P0IQUE3 m J jt %  "iodermiijues lUr CHE, DE VY/16E luc^ACEUTiQUES %  **H>ini.'ue. otc. L r Facture r***rignemm£ n •** adreuSt PKlRMftlE PRINCIPALE 4 if RUE RAUMUR 88-90. JuLEVARO SBASTO^OL PARU MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE ni en lanoe ni ft l'Ku-anger. Le. M AH > ,* A • *i; ,.-*£; ••' *. • H! t I Us petits feni "A fants duftyr i i • i avec d-.. "" TV %  '-%  oi aus mo'tjcntc de bec' • : S. MalV.ureussmer t Bt leur rfivfl pr.j-er et n; Semants i .pai un traitement tri . f e de Lgfia E PUUMB est et^ i) iiaire coraine cett2 lettie • i I M Pu.: I di :.'.u sans me gurir. i i ; tsitioa vj ii venue et mon œi i .. .jnn r.aii K -..i sant. "—MARIA • %  Tisnda"P;'.cLl". .; prouvent Ce: f: LonA4tftale o ] Ja L, Pnkham U3I.1 T. 'iHRHAM M*0 ilMB Cri. IVMI..I-..I-. U.-J.A, , 'I".! • -vl ':(lBNSava sawsi |3nW %  i— tt es m L GUNAUDEE ; r c m nde par das consomma om c'a. hoi^ ..!..naines. Le* mels substantiels. 0uiiaui.ez le clbre 4.1100 au lail qui raconstitH les foras 11 au jiiiento l'nergie. Servis* rapide el irrprochable. Sea Side a 31 Dcembre, souper un Dollar 25 centimes, Menu de choix |^**^V^• *•*, •' *^-\ .*V (Iode ot TaMini 4 /fl M rta/fM £r Dpuratif. Anmie — FaibicosQ ga^aU Croissance due Enfants Glandes -Scrcftilo Formation des Jeunes Filles Maladies de Poitrine Vf! D'in nui ';alile. remplace avantageusement I *n muiiE a FOIE de MORUE r COMAW a nta A C .PAIUC T -„, .... —-^— M %  *"^>J court ont la vieille rpulatioii a franchi lesmers,conlimi faire la joie des amateurs F il donne aussi, sant, courage et conserve ses clients % f ternelle jeunesse Pour clturer FAroie tt ouvrir \^mm\ 1924 ALLEZ PRENDRE VOTRft RHUM BARBANGOURT MUTILAKF1



PAGE 1

PROPKIETAIftK IMt-MMEeti Clemeni Magloire 501?" VERNA 1368 Rua Amricain,, OTMEHO ^0 CENTIMES Quotidien Outre que le mrnsomfr *• &f *' oJi.Mi\, si on i flchissait a iK embui rat et aux soins qu'il don iH'.o.i se oaideraitdr "rendre t-jnt de p inc pour s'ter toute conliance et se laire mpriser. 17 eAWRK \r,10) lLEWZpE Ao 24S PORT-iU-PNCEn.\ln 1921 Les Aitaiisfe '-y l Nous prsentons nos Al on %  Ut lecleurs IVxpresMou de no%  pregraliiudc pour les rom mes marques ,1,. sympathie luiH nous ui.i prodigue au iie I aime qui (iiiit. LeW.vri.v, li.jie s ( s lra,li-| nuis lu son pro-r;irmnu ne d%  ra pas .lu I, I,.,,,,. (Je CO!1(Jui|e Pllst-llnce ,Jr| ( ,„ n tors merier JVslime et la conlce publiques. %  'tm~ H Au contraire de la Ibse ?o;ifenue porj. J. Rousseau, tenuanl alfirfw ne l'homme nail ncturellemeot Don mais que la civilisation | c rend mchant, nous rouloni croiie. nous uires, qu il viml au monde plulot inconscient que bon, H plue port au mal 4 u au bien. i:t ceci explique l'INMIII.ilil ...... !.. ... r . Epicerie i\a(iona( e GRAXD'RUE 16 Yient de recevoir par le dernier sleam Lyon Mortadelle, Raisins verte, pomme Nouvelles trangres te service des nouvelles trangres r le cfcble sous marin ist toujours uspendu. La Compagnie nous a in >rme ce malin que le Laleau cable >ou\er(Jurlier • e*i attendu inessauimenl au Cap et que lis comluiji. ..lions beiont sous peu llali'S. r WoOi transmettons elle bonne lOmelle a nos 1. cleurs. nous parlons, p iis'jut. ur consac eeptieoc ofticielie* et l us F * % %  nansmeiions elle bonne \L"L. • J* '*''' J *Jf • P"" \elie A nos 1, cleurs. de8#l e, " p r. .ar si les choses se pessaienl d.ifremmenf, on — j "" lP htnreui urla terre Eu ce qui congrue la deuxime ljlik JJrtwdj raiaofluemenl du philoao. noua ^SiKr t001 a ril Ure U rimicale dulycdeFlion StlTl $?* '** P^oon PIUI Lut fa.t t., r | p 0 ,ir peu q.. 1 on veuille convenir enc 0 -e avec aax r faux publics sont fr i, d boa ne' heure. Nous tacbero > de listrio iet notre dition de eajoaraTul mi ii n MseircousUn: sia-peru) ttent. Graftd mati i i ideno il de la Repu jy.'i d. \.r i ,, ri ce .Vlars enl e uni nion des S. ciel i es et u ;.. u-. Eq iip< ; l SSH :i: | MioHeud fti'ri 11 s : Chi 'j'-. Jourdan, Demis • So y, !;. ou lsii ; svanls '. Cai : J an J c m , \n lriThard, Thii ri ; ^ | m ). rtie, d. s pris i roi I ofl I au> quipii : et une coi | | 1 ii i< rieuse. Demain aura Vrit Nii/ La Mi %  \ j u — '* t"'" r P^u que bestfernires mesures ont l arr , COave '" r enro e avec * pour us,u.er le plein sucs de 1 ( UP '. da, ,s u "* eerlaine rneeu< lledel'Ami.aleduLvcee'rion ^SA ; ,v "f"o e„ aumentiol inLgation Amricaine Le Haut Co.nnis:tir Imriciin et me Joau u. Koai^li reua^raui laW . m. a I.UJ u. m., e pre te de J Amicale du Lve'tion, Les dames pHironnes*.* 8 ont eboiles places de leuit. comptoin de f >' Iscihter ia libre circulation de P" .ux que ruuiionl, le 2 J.iu[r prochain da s la vaste cour de [tablies menl, | dsir de passer toques heures ugrabies et le souci C i . I t UJ ii ^.e 0 'aii a tout eu rendant „u si l'argent de p U senp| U srar,-dufai.q;,iles' "tout employ dani les a des nlreprise* polibque, : armemeele, eit..^. n -a pas tiss de corromure moiure en miiani l'homme a j *enir plus rg 0l ,, c (Jlle %  %  Plus eue in i..,,i ta _', '. u • i nmissuj.ier s'^il wui rem %  lllUU II'O.ll i-. U. o.i Jauud.y c .nlnbuer, en mme temps, une ni. fi goisle "l" e J""^, tl "e el bonne œuvra. ^ P lus e dl tout s .crifier ses n|. sirs et ses capiic. s, en dpit de la morale. Sana H....I„ r Leciaiiage u a pas sollicit moins joins. i. a lumire sera distribue telle s. rte qu aucun point ne sera Ndansloinbrc. Mais l'orebeetra mm sera ai bien compos que le pourra tre org.ms dans Ks • naiimeiiU principaux du Lyce J**pi,.aralils qu u anims le plus wmaut e. Irai., annoncent une u?'ie qui se dolinguera p^ MmirabJe amendement des lieu* e remarquable diversit d'at Wooi dbuu g„t H | UU | vi er P M L,"> a v oir p s pris part. ncubhez i>as que ions les naine un la luierte yutjntut. azar Hatien l'extrmit du Whari mi-iae. bans doute, une bonne ducation paut glus ou moins a-nl'onr sa nature, mus, dire vrai. etieoi puv.ent p,,s e B changer beaucoup le i n ,l, o tommeue Pfwque toujours plus d'une t.re in•ouponne. u r sle Doue n'en avons ou que 0>lapre,,veduruMa,ranle,,, C r ^ p..r les cnmes | u oui qui s'y co n ;nc,a,eut comme s, J J£* tous nos m.u.ais insljncU avaieo voulu en mme temps se donner E?L3 \ rV U01 ''"^'o'.le da neluresdebte, d. hommes qui neienaot bina vritablement. Cnuila ne reprsenleul malheureusement qu un tout petit nombre, c'est-'. dire I exception, et nous o'afona ment *" C ' nple P Ur l,1,y Or ce que mus venons de dire des tendances innes de l'homme frit assez comprendre, ce nous semble. tnier Jauwe Auiri.loaiue. The mericea .n. u>ua Air. Jj,i U u; ,( cei.e al lus uie.-.Oi.i I LJ0 a. m. lo i.\jj 1, i>:t. L^ Ministre de Fra ce et M idama veitee saroat h^ureus de rec toi.-a Je bAfation iaadi 1er Janvier 1 il J 10 eures dj mall , : mem (le Jouo ; uou,e l-'ra,. vl s t t ,e. amu us lu hrauce. Travaux Public %  i leslrneti m qai vient dlie publi par la Direction gn rate de Travai x Pub'irt. iufosme q %  la caution \ > r onni Ile n'a pas tiniastitueenfi ilti jusqu' prtent* I 1 qu*elle mrai t mise en vigi eur. l'int uliou de la Di ac on G or Je asl d'exiger que tous ses repr. enta ita .j ;ireoivtot ua deboureni dl 006 e et dcora •Haiion qui tonne et ravit qui doutent encore que le ne peul plus comprhensible de l'immortalit de l'me, que, oblig de vivre da.-ia l'alttenta d'une r,",,-. pense ou d'un ohlimeot aprs la mort, il s vertua s'ammder le P e possible de faon mriter plutt cett* rteottaeose •>e h vient aussi „ iturall m v.t i)n pouvoir de sera If ner ead*. rer.eveo oourage, tous lestourmen de la vie. Que mille sectes e fondent, noua C est demain soir que se donne Ati.elicUub ,„„ hl! M rijp WUe tre ai dansante j. • I 8 %  „.„ bres ac.s de C,. a ,. '.,. Ju a „" invits. Les gentillet dem i soll s de Fmma ou tout mi.t-n œuvre oour que cette soire ait ] a ()hl> d'c t poeeto e L.ti'-'.-usest do rigueur el la carte d entre exigible. Le Sourire Ucerie "Le Sourirel ient ar" H^-omt la dpart de I^j V ^da'ieanteseredoone.ene euxbab/tis duCeroirle.li ; t\ d* ses Hros Le 31 Dcembre, Son Excellence Mr le Pr.1 lent de la h.-pubi.iue r; cevn ..u Paiais National J l'occasion du n uvel An. la m itine seront reu* : h Corps liplomalique et consulaire, irao leur M mseigoeor I.Viche. v|ue de l'orl-au Prince etleimanv en id J i Uooi b r lel'Occupatiou et les UlHciers ds I nue '• Marin de Etals-Un il dX ie, la Commisuon dei Kclamations, le Chef de I. Geadirmeri. le Conseiller Haaocie le u .rveur Douane*, llnjnieur rai un P ii h -, lii iidarm ne, du Ira.le .1 du fiai i tfriuiera les l'ignieura lea ii. mieun i • uieure -. ,-r> bie tes '. baores /i* local provisoire a B>loS l., M, •Il SO I • N^produi !" ; eVime ETna ,! SHI? 0H n reiire; P !" tune.-, genci..iem nfaecepies sous trMlt#> lulalil,, 1 ,, e •vutrt^e Hcspliaj fMMT// il T r A^ L Le va eu. slrea de v*York et J' Porta • .u Soi d, eel ajllendu a I i i i'nii e le Jtj ,.u eu i.nnl, en v nie le mme joui p iur les puits du sud. Le vaiei.r Cm na a 1 lisa XewYork le ^s du courait direclement I I i r ia < i. ( ita le. Le vap m | renael de llamtflUlg, d'An -i, %  im du Cap Hal'""• c r do S'ord el da Sud de la 1 i mi< ii anie, J,i mi 1 et h Oyi -, M ilb n .'u le l< r Janvier 1924, en ri nie le ., Ima jour pour Santiago de Cuba el Guatemala te, Le vap ni stren w II de retour .J ol ai.-Piine. le 5 Janvier, partira PaVfi^me juui peur N w Yoik, |via •' %  • lu n. nt du l'it • %  *" • ^T |rt il pour l'turo|e. MU .\.\v V, iL l r '• %  n ei Harliiiiqoa liii .New York le \ Janvier l:2i direclement po r l'o (eu Prince, i il Btia a ^u.ii Je i(J. Le ir Hati a laiss .NewYork le 28 du c urenl en roule 1 •" I oi %  d s ; orls bailiene, ^era a Poriau Ti . %  Ie0 Janvier prochain, continuai i le mem jour pour h poils du ii|L lailiei co n ni iou Dena l'aprs-midi a ,,, j r t \ c j beurea el .1 1 >,,..., |. hl lt la Kpub [que recevra ; Le Conseil d'Ktal, le 1 oipr, ju .1 u.re, la Unique Nationale de la Rpublique l'Hati J'AdmiDiblratiqn Lommun.ile, les Heprsenliinti d 1 Cultes R Forms f ^'V> Bna ignanl, lea dembrea ll la Preaae, la Jurj mJical, lu Lbambrada Commerce, leComnier•'' "•' '' ; tranger, le Syndicat \guils de change, le Corpa AUminisiralif. Amuiuil un coup de canon sera lire au fort National, La lendemain |fr Jenviei le ei.. u "' cfaaoM u la Baailiqua Notre-Uami beux salves de il de canon leronl tir.es l'uoa b beurei 11 1 autre 9 hi ;in Dans l'aprsmidi au ch mpeda aaar ,\4ucert et attracbons divreaa •• loue, n y auru Cinma ces, il umi. H "~ • el lejoi,,..ucea I uhllqu s. ^^ m /" ' % %  • al nnelaa* u rsp au q,,, ,ura lieu | e at ^^^•Wonrt.. l .ronthieaa;


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06111
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, December 29, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06111

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
PROPKIETAIftK
IMt-MMEeti
Clemeni Magloire
501?" VERNA
1368 Rua Amricain,,
OTMEHO ^0 CENTIMES
Quotidien
Outre que le mrnsomfr *?*'
oJi.Mi\, si on i flchissait a iK
embui rat et aux soins qu'il don
iH'.o.i se oaideraitdr "rendre
t-jnt de p inc pour s'ter toute
conliance et se laire mpriser.
17 eAWRK \r,10)
lLEWZpE Ao 24S
PORT-iU-PNCEn.\ln
*
1921
Les Aitaiisfe
'-y
l
Nous prsentons nos Al on
Ut lecleurs IVxpresMou de no-
pregraliiudc pour les rom
mes marques ,1,. sympathie
luiH nous ui.i prodigue au
iie I aime qui (iiiit. '
LeW.vri.v, li.jie s( s lra,li-|
nuis lu son pro-r;irmnu ne d-
ra pas .lu I, I,.,,,,. (Je CO!1(Jui|e
Pllst-llnce ,Jr|(,n to-
rs merier JVslime et la con-
lce publiques.
'tm~
H
Au contraire de la Ibse ?o;ifenue
porj. J. Rousseau, tenuanl alfir-
fw ne l'homme nail ncturellemeot
Don mais que la civilisation |c rend
mchant, nous rouloni croiie. nous
uires, qu il viml au monde plulot
inconscient que bon, H plue port
au mal 4u au bien. i:t ceci explique
l'INMIII.ilil ...... !.._' ...r..
Epicerie i\a(iona(e
GRAXD'RUE 16
Yient de recevoir par le dernier sleam
Lyon Mortadelle, Raisins verte, pomme
Nouvelles
trangres
te service des nouvelles trangres
r le cfcble sous marin ist toujours
uspendu. La Compagnie nous a in
>rme ce malin que le Laleau cable
>ou\er(Jurlier e*i attendu in-
essauimenl au Cap et que lis com-
luiji. ..lions beiont sous peu lla-
li'S. r
WoOi transmettons elle bonne
lOmelle a nos 1. cleurs.
nous parlons, p iis'jut. chi.un est ab.-uluuieat libre dad i -
aisment^r* i,"Maison'7,,! 3S ter ,a d,iC'P"n reiigieus. qu'il ci ,t
-ce ou VSjS^SiSSt ^^ | < ?
uc raatei u ace uni avec SacoBSCea <,
laquelle n est autre chose qu'une
manation dei'btre Divin.
rence ou l'goisme aidant, une bon-
ne action est plus difficile accom-
plir qu une mauvaise, et que, en ou-
tre, 1 homme lanl d'un naturel pa.
resseux .1 est parlant incapable de
tout ellort dsintress, s'il i,\ est
contraint par l'intrt ou la lo.ce
des circonstances.
' pre .e en est que vons pouvez
mat, 1res avantageusement, par-
.erdel.erreavecde^amKorrnuns
sans qu aucun d'eux ne le In* dise ja-
lotie; mail que, parconlro.l tooe ar-
me un jour de bl.n, r q.-Hque peu
h conduite de loi-le, il saura
lui ou lard assurment, Pour bizar-
re |ue soit - ,,, |1(
.1 Gra
Edouard (, XEL8 I I
(Lu fin <;.. fro h un num
Si Dcinbrc 1923
[d-bdl oua lu
un le Prsident
emier Janvier
iun< du < h,m.p
ju pe de i'L-
J| ni livei hatien*
do la Lundi est le | >ur consac
eeptieoc ofticielie* et l us
F* nansmeiions elle bonne \L"L. J* '*''' J *Jf P""
\elie A nos 1, cleurs. de8#l e," pr. .ar si les cho-
ses se pessaienl d.ifremmenf, on
j "" lP htnreui urla terre
Eu ce qui congrue la deuxime
ljlik JJrtwdj raiaofluemenl du philoao.
noua ^SiKr t001 a .ril*Ure' U
rimicale dulycdeFlion StlTl $?* '** P^oon
PIUI Lut fa.t t.,r| p0,ir peu q..
1 on veuille convenir enc0 -e avec
aax r
faux publics sont fr i, d boa ne'
heure. Nous tacbero > de listrio iet
notre dition de eajoaraTul mi ii
n MseircousUn: sia-peru) ttent.
Graftd mati
i i ideno il
de la Repu
jy.'i d. \.r i ,, ri
ce .Vlars enl e uni
nion des S. ciel
i es et u ;..
u-.
Eq iip< ; l SSH :i: | MioHeud
fti'ri 11 s : Chi 'j'-. Jourdan, Demis
So y, !;. ou lsii ; svanls '.
Cai : J an J c m , \n lriThard,
Thii ri ; ^ | m ).
, rtie, d. s pris i roi I
ofl I au> quipii : et une coi | |
1 ii i< rieuse.
Demain aura
Vrit Nii/
La
Mi
, \ j u '* t"'"r P^u que
bestfernires mesures ont l arr , COave'"r enro e avec
* pour us,u.er le plein sucs de 1 (UP'.da,.,s u"* eerlaine rneeu<
lledel'Ami.aleduLvcee'rion ^SA ;,v"f"o e aumentiol in-
Lgation
Amricaine
Le Haut Co.nnis:tir Imriciin
et me Joau u. Koai^li reua^raui
" laW . m. a i.uj u. m., ,e pre
te de J Amicale du Lve'tion,
Les dames pHironnes*.*8 ont eboi-
les places de leuit. comptoin de f
>' Iscihter ia libre circulation de
P" .ux que ruuiionl, le 2 J.iu-
[r prochain da s la vaste cour de
[tablies menl, | dsir de passer
toques heures ugrabies et le souci
C i I t
UJ
ii ^.e0'aii a
tout eu rendant u si l'argent de
pUsenp|Usrar,-dufai.q;,iles'
"tout employ dani les a des
nlreprise* polibque, : armemeele,
eit..^. n-a pas tiss de corromure
moiure en miiani l'homme a
j *enir plus rg0l,,c (Jlle
Plus eue in i..,,i......ta _', '.
u
i nmissuj.ier
s'^il wui rem
lllUU II'O.ll
i-. U. o.i Jauud.y
c .nlnbuer, en mme temps, une ni. fi 'goisle "l"e J""^, tl
"e el bonne uvra. ^ P-lus e"dl" tout s .crifier ses n|.
sirs et ses capiic. s, en dpit de la
morale. Sana h....i ___r .
Leciaiiage u a pas sollicit moins
joins. i.a lumire sera distribue
telle s. rte qu aucun point ne sera
Ndansloinbrc. Mais l'orebeetra
mm sera ai bien compos que le
pourra tre org.ms dans Ks
naiimeiiU principaux du Lyce
J**pi,.aralils qu u anims le plus
wmaut e. Irai., annoncent une
u?'ie qui se dolinguera p^
MmirabJe amendement des lieu*
e remarquable diversit d'at
Wooi d- buu gt H |UU| vi er
PML,- ">avoir p s pris part.
ncubhez i>as que ions les naine
un la luierte yutjntut.
azar Hatien
l'extrmit du Whari
mi-iae. bans doute, une bonne
ducation paut glus ou moins a-n-
l'onr sa nature, mus, dire vrai.
etieoi puv.ent p,,s eB changer
beaucoup le i n,l, o tommeue
Pfwque toujours plus d'une t.re in-
ouponne.
u r sle Doue n'en avons ou que
0>lapre,,veduruMa,ranle,,,,Cr
^ p..r les cnmes |uoui qui s'y co n
;nc,a,eut comme s, J J*
tous nos m.u.ais insljncU avaieo
voulu en mme temps se donner
E?L3 \ rV!U01 ''"^'o'.le
da neluresdebte, d. hommes qui
neienaot bina vritablement. Cnui-
la ne reprsenleul malheureusement
qu un tout petit nombre, c'est-'.
dire I exception, et nous o'afona
ment *" C'nple PUr l- ,1,y
Or ce que mus venons de dire des
tendances innes de l'homme frit
assez comprendre, ce nous semble.
tnier Jauwe
Auiri.loaiue.
*
The mericea .n.
u>ua Air. Jj,iU u; ,(
cei.e al lus uie.-.Oi.i
I LJ0 a. m. lo i.\jj
1, i>:t.
L^ Ministre de Fra ce et M idama
veitee saroat h^ureus de rec toi.-a
Je bAfation iaadi 1er Janvier 1 il
J 10 eures dj mall , :, mem (le.
Jouo;uou,e l-'ra,.vl.s.tt ,e. amu
us lu hrauce.
Travaux Public
'' i leslrneti m qai vient
dlie publi par la Direction gn
rate de Travai x Pub'irt. iufosme
q la caution \ > r onni Ile n'a pas
tin- iastitueenfi ilti jusqu' prtent*
I1' qu*elle mrai t mise en vigi eur.
l'int uliou de la Di ac on G or Je
asl d'exiger que tous ses repr. en-
ta ita .j ;ireoivtot ua deboureni d fonds fournissent une cautiuu pi-
tonnelle.
tout employ de la rirection
1 le rVavaui Publics coupa
ble .le fal ilii ali a dlib rea d s
COm'| les | la poursuivi avec tuul
les rigueurs de la I i
i it employ doi t lei comptai
pri itenl une a reur d ;c l'iueu
rie ou la nglige ic s. re | uni se-
lon que l'ingnieur eu ebef l'ordoa
n rie 11 la rcidiva da pareille (sute
peul lire juge cause aofHsaate de
I\ i i
lieu auJ
I iostallenfoi..
J. M. Bardes, u aux dernireske
tion1 n i ,iu di< || ij,.,.
La Jrcej lion prunet d'tre grau
diose.
La Tels ib
F mina
n y trouvera pour les cadpim* ,u as3e/,coraPr"l'. ce nous semble.
'nue toutes J tes de io|ies ZZT i ^ ? Ui ',"c,ri"e Q"
p. & i_a., .... , uo joues ne peul dIus e.nmr.p.;i.anc;i.u .i. .:_
;** rs bon march ; non .eu
o^elsconfectionnsetlabriqus:
C g aba jour, plaleaux.botles
iW Plicheg, petites labis,
W ****** fleur' pantoufles,
"?. peinture-, elc.. tombant
eu artistique de fort ton
< inii.n 'r ,a n >l006e et dcora
Haiion qui tonne et ravit
* qui doutent encore que le
ne peul plus comprhensible de l'im-
mortalit de l'me, que, oblig de
vivre da.-ia l'alttenta d'une r,",,-.
pense ou d'un ohlimeot aprs la
mort, il s vertua s'ammder le
P e possible de faon mriter
plutt cett* rteottaeose
>e h vient aussi iturall m v.t
i)n pouvoir de sera If ner ead*.
rer.eveo oourage, tous lestourmen
de la vie.
Que mille sectes e fondent, noua
C est demain soir que se donne
Ati.elicUub , hl! M rijp
WUe tre ai dansante j. I 8 .
bres ac.s de C,.a ,. '.,.Ju a "
invits.
Les gentillet dem i soll s de F-
mma ou tout mi.t-n uvre oour
que cette soire ait ]a ()hl> d'c t
poeeto e
L.ti'-'.-usest do rigueur el la carte
d entre exigible.
Le Sourire
Ucerie "Le Sourire-lient ar"
H^-omt la dpart de I^j V
^da'ieanteseredoone.ene
euxbab/tis duCeroirle.li ;
t\ d* ses Hros
Le 31 Dcembre, Son Excellence
Mr le Pr.1 lent de la h.-pubi.iue
r; cevn ..u Paiais National j l'occa-
sion du n uvel An.
la m itine seront reu* :
h Corps liplomalique et consulaire,
irao leur M mseigoeor I.Viche.
v|ue de l'orl-au Prince etleimanv
en id j i Uooi b r lel'Oc-
cupatiou et les UlHciers ds I nue
' Marin de Etals-Un il dX
' ie, la Commisuon dei Kcla-
mations, le Chef de I. Geadirmeri.
le Conseiller Haaocie le u .rveur
Douane*, llnjnieur
rai un P ii h -,
lii iidarm ne,
du Ira.le .1
du fiai
i tfriuiera
les l'ignieura
lea ii. mieun
i
uieure
-. ,-r>
bie tes '. baores /i*
local provisoire a B>lo-
S l.,
M,
Il SO I
N^produi; eVime ETna ,! ShI?0- H!n reiire; P
tune.-, genci..iem nfaecepies sous
trMlt#> lu- lalil,, 1_________' ,,
e
vutrt^e
Hcspliaj
fMMT// il T r a- ^___L
Le va eu. slrea de v*York et
J' Porta .u Soi d, eel ajllendu a
I i i i'nii e le Jtj ,.u eu i.nnl, en
v nie le mme joui p iur les puits
du sud.
Le vaiei.r Cm na a 1 lisa Xew-
York le ^s du courait direclement
II i r ia < i.( ita le.
Le vap m | renael de llam-
tflUlg, d'An -i, ,im. du Cap Hal-
'"" c r do S'ord el da Sud de la
1 i mi< ii anie, J,i mi 1 et h Oyi -,
m ilb n .'u le l< r Janvier 1924, en
ri nie le ., Ima jour pour Santiago
de Cuba el Guatemala te,
Le vap ni stren w ii de retour
.J ol ai.-Piine. le 5 Janvier, partira
PaVfi^me juui peur N w Yoik, |via
'' lu n- . nt du l'it
*" ^T |rt il pour l'tu-
ro|e. mu .\.\v V, iL
lr ' n ei Harliiiiqoa liii
.New York le \ Janvier l:2i direc-
lement po r l'o (eu Prince, i il
Btia a ^u.ii Je i(J.
. Le ir Hati a laiss .New-
York le 28 du c urenl en roule
1 " I oi d s ; orls bailiene, ^era a
Poriau Ti . Ie0 Janvier prochain,
continuai i le mem jour pour h
poils du ii|L
lailiei co n ni iou
Dena l'aprs-midi a ,,, jr t\c j
beurea el .1 1 >,,..., |.hl ,lt. la
Kpub [que recevra ; Le Conseil d'K-
tal, le 1 oipr, ju .1 u.re, la Unique
Nationale de la Rpublique l'Hati
J'AdmiDiblratiqn Lommun.ile, les
Heprsenliinti d 1 Cultes R Forms
f ^'V> Bna ignanl, lea dembrea
ll" la Preaae, la Jurj mJical, lu
Lbambrada Commerce, leComnier-
'' "' ''; tranger, le Syndicat
\guils de change, le Corpa AU-
minisiralif.
Amuiuil un coup de canon sera
lire au fort National,
La lendemain |fr Jenviei le e-
i.. u"' cfaaoM u la Baailiqua
Notre-Uami beux salves de il
de canon leronl tir.es l'uoa
b beurei 11 1 autre 9 hi ;in
Dans l'aprsmidi au ch mpeda
aaar ,\4ucert et attracbons divreaa
loue, n y auru Cinma
ces, il umi.
H "~ el lejoi,,..ucea
I uhllqu s. ^^m
, /" 'al nnelaa*
"u rsp au q,,, ,ura lieu |e at
^^^Wonrt..l.ronthieaa;


!^ _,_
nyAYfr
'obligationr au* Cou
.j\ de publier le
,. .a ..- r h. es. Je, depui lo
L I * r.m lice, dot-
Hl ; inlurli LUI actuelle tl\\
H | t'*i C J >: if.' >' -:\l lgie.- 8V-C
[u i i itj ni ..' du l>;i leim
b < . irttit Its pices .ju'ati ;t i
, unbre litY.i
Qu*est ce' lire ?

Parisiaaa
DIMANCHE
De^^l,'," *
ffifftft yj
atpk
f BrBflChes
ou autres af-
fections de
l'appareil respiratoire
L'EMl-n^iON
S ise r8ulirement
donr.r * ****** nou-
n fanente la capa-
velle.au*
Bkde rsistance
Vie a elu***ner
et ai\ i
i ause de la!
la Q
/
Ml'TlLK
EWit .ils
.ranaibe
U HauabfD
Ollift Jolis
>
;
e
-l'.nri n-Prince
Lima
Oo se Hei
I li di i
lie ;.,!>;
A iri l;t .m clion
d .inier an. lu1 k
3 heures eni re pli
Qflelu i iiult
La car d ' n b w
I,.
gfaui i' rsoiiiiee 41
les 'il.
i tonnes
jfa'; '< )ll
k
j>* l.t )>
u k le 16
nenqi ail.
id l ii
cembre
et, ivcc
loru qu une
"s, DO
.li cl pour
ii 11 in
droit une ,, ,, ,j,
I
La siiaison l>. Couba
1 /"18 Hue du Mauasiu vie l'Etat

f Rappelle nu pb'ic qu'on trouve %i
< lu x tHede jol n a-nclt>* pour cmdwmx
lie fin ik\r:*H<:i., les prix avantageux
bibtloi* et coquets petits objets pour
lu ci tes yols, ta porte de toutes
U* bovrC
Fw pet te visite chez lOUBi, sHin
I
lit*.
Vente
Par voii pires
Kn vtrlu : lo, le la giosse /*
foi me rxcto^ed'u.....bJigalioB liy
pothcira, passe au rapn^rt de Me
Louis Vilmenav et son collgue, no-
taires Port au Prince, en date du
huit Mare mil neul cent firt|l : o -
de trois jugemenls du Tribunal do
lpre Instance de Port an Prince, en
date * quat-e Novembre ml neuf
cent vingt et un, vingt trois Mai
Mil neul cent \in^l trois; 3. d'un
Arrt du Tribunal d'Appel de Port-
ai) Pr.ncc, en date du aine, l'cembre
mil neul cent vingt Iroif. juge-
ment-. Brrl el obligation enregistrs
et -ignilis avec comman lemenl;
Il s ra procd le samedi qui sera
cinq Janvier mil neuf cent vingt
quatre, dix heures du matin, en
l' u le el pir le ministre i'e Me As
ire l.i f resl, notaire Port au Prin
ce, rue des Casernes, a la vente pu-
blique, au plus ollranl et dernier en
chns-eiir, d'une proprit, sise er.
celle %ille, nie du Centre, sur la-
quelle e maconi eiie avre Irutcs res dpen-
dancep, rompose de <\ev\ portions
d'emplaeemenla conligus, mesurant
en Iota ii trente | ieds six pouces de
faade sur quatre \ingi- pieds de
profoodem el borne an Nord, p.ir
Bien \im Rivire, au Si I. par llo-
ralius Baossan, a l'Est, par M.ne A
Cliaheau el ;i l'Ouest pa la nie du
lie, soi ani pincs ierbal d'ar-
pen i_r '!< .1. .1. S one aceompa-
jtii''' Oe >on pi m pi 'I te lu vingtwi
\l i,- iTiil neuf c . I si\ enre^islre,
ici .I uilleun <| lece bie e p irsail,
. on ii i e el i*i end, s ma au< une ex
lion ni ie r\
>u I i n.ise prit le N\ Mille
Huit Cenl S xanie \)<:a% lollars
i i | 11 de *' i'1") '-, h \ n,ri mi .
i m ii ii e> I , i ; mi < mi i
iiivaiit<<, les frais et \< rlurifns I'
l'enchie c "'' !,-s'-" '
A la re jule d'- Moi P in
Cli ri*/, pr.ipritaii' Ienj anl \
Port - ( l'r nce ayint i>oj:' ivoeat Mes I I
Iik Liuy et VV,ul, i \lichel. avec
lecUond'idjmicileen le'.irsca'tin-d- ;
Contre la dame Graiiella Douyon,
propnlaire, demein uit et ionaieilie
Port au Prince :
Pour plus ample,-* rtmseignem iits.
n adresser huk avocats poursuivant
ou Me A positaire du cahier lies chargea*
Port au Prince, le i(.) Pcemhre I 913
(S) W. MICHEL, Flix LV\I\
fT
^
PASTILLE
iIpt Miux lu 6erf, Enroue-nenU,
Hl)".-.jnP8 de Coi vin u, hhuiai,
Bro.-.ctiites, etc.
C-asl l jflfettgBj 1-SSTAMTAW
Je rppreiop,
des At<*u .iVths-e, etc., etc.
Ou-
st h m REMDE
pour couiattre toute les
Ualaiiioa Je la Poitrii.
mnmmummam
DEIIIKZ, EK.6Z
dons toutes les Pharmacies
Lc^ Vritables
PASTBLLE3
vendue'; veuleSDent
en B01TE3
porl
I .SsiS^H
Grand match sensationnel
Dimanche prochtin aura lieu au
P.iic Lee. m te i i heures de l'ap es
midi un grand match de Foot-b II
entre les quipe* le U "'J'unes-.
Sportive hatienne'* et le "Jiltsl t
Athltique club"'.
Gomposi'ion de^ quipes :
Jeunesse Sportive Hiitianna
Dut MichauJ.
Arrire Clment Benoit, Andr
Tbard (Cap.l
Demis Andr Pierre,Heury Mevg,
Juany Maglio.
Avants Albert Painson, Hector
Ambroise, Tain y Pilie. lieorges A'-
cher, V. Berttadotte. rtemplaearaip
Llouard Jourd.m, Pierre Lillavois,
Antoine Mondisir.
Junior- Athltique Club
but Faublis. Arrires : L.
Chipps [ ("ap ). Turenne Franois.
Demis Pierre Louis.Ilaig,Durand
Avants Dreyfus, Ilolly.Jeannot.
Arnoux Dteb. Hempla,aoU :
D.imbreville, Soray.
Poil au Prince, le"il dcembre i9;tj
b Paatiles V\LOA soit en ven
te : Pharmacie Centrale d'Hati,
Pharmacia Bonrraine a Pot nu Prin
ce. Pharmacie U ut s J remie, et
toute t pharmacies
USINE k GLACE
Paul Sals
Avrr.iT
RecaoTreneits Co naprciauX,
iiftaires^ l'iliau^r.
Horrei ^ >oJ t3 '> Washinj
ton. \e\V-Yo. k, darliu,
Turin Muniras i'.iis.
le lii*l\>iiil7,1' nrt-iu- riiUX
/ -, i h m '397
L'UfJlM Glace de Port-au-Priuce.
informe ses aimables clients lu'aflo
Ae Uu ililer leurs a' has de nuil, la
ireetipn a moda la servise de
Il /KiT^ mu a n 11
de
r.....
Diit C me -uit
D>onrii is i
n iii roc me
Usornsia les ftcbeleurs se prsen
|i ronl a P. un v 'le la rup du M sa
in de I M t a No 1357, qullavo
.1.. ,1 lien Ira lllM tk IlllO.ld
dronl l ien Ira per
quelle heure i e la nuil.
Poil au P.iru, le 2idccerbrt
1911
Pharmacie
W. Bach
Pour les Flee
Prparez vos liqusurs avec les
Bttenees pour Liqueurs : Vnisette,
Crme de Cacao, Chtrreus, Cari
ao. Gin.
Le plus puissant antisaptlp |
Ban Marcure ni Cutvr*
nlni la j-tII d M. TOCAM
Chi-:.i u> d. l'Xaatltat iu.-(IKn>
Ut u mi lasttnunlment tout lit mki dm t* 1
l'mmi;. lui -holr*.,, Fiirrt; Dlmrrfm
t O/WDMrui il- ^AT "j1"^**
Indispensable gfci lw Epidmiet
>BOI> i V< rn,l* ruill-n dae .
MB lltr* d'aaa pr l*a* ! "
vBocMl t I NrOOOL.Jl, Rm di MathvflM, *t*l
i u v.,,i th. : n,..*.. mma
B. et
Annonce sa nombreuse clienfle, qu'elle a reu pour les
iules de fin d'anne
I0BM (iVlidCS MliV(I)liH ' ^es unions assortis te!r> que chocolat par boite, et par livre, drages franaise, italienne, ami*
ricains, pralin, .dates lour*ef, ppuncs louies, Fruil cri^talis^^ <>!ir b Vite, et rlcmi boite, nonjal, et notujiine.
frilitS SeCS Kflusw Imuon i'' l)il', et pa-livre J.ii . ii. IWw abricot sec par livro, miix, rjoiteHeft, aman l*"H WrVCS Conservc> (l.Jnej Am.l) llioii.p ;^,(v rut d j ajasoii, cliojcrojlo (jarnie, aperjs, corneJ beel, iro
staelie
fromage
aucis>on li.iuen el ain ncU pnujun, ncon,
ffiM {rand Bavorlinnol liqieur, Maison Chantenet Frres Bt*rrJeaai.
l liolnqulQi d^s Priacw m u l trs brtlfliot oiqi ians toutes us Antilles-
Cigarettes c cameb en rjros et dtail. Tiuils >w: ^ a, et 3 I do ebaqut m-^ts. Beurra de table, pOflUBIt dj terre, oigaon, maoaroi
iialica, ^rmioollv.
MllflLATEiJ 1


LE MM lis

I La MAISON Ch. Ifc ti^fc/MSS
|e fait le plaisir l'occasion des Fles \e fin d'anne de
^mercier !e public des marques de sjiiM>a,bie dont elle a
t l'objel ainsi que des nombreuses ef Uop iaUeisev
licilalions S'adresse du
H

Jk zL~ -^3 W v
i
l'onl 1< succs g audit de jour en v*"'.. I
Elle promet sa fflai c et sa rputation
1910 Rue du May isin d t'H l Tlphone 347
*
i ru >

,m
m
Eu Faee de la Banque .\afionale
Propritaire: *N^%C1US INNOCENT
*
Ce nouvel tablissement se recommande par un service
irrprochable, des consommations de premier choix et
par sa situation privilgie,
le Soir, musique attrayante dirige par des professionnels
de grand mrite
l'occasion de l'arme nouvelle, le Roy, i a organise une
srie de Rais de Gai i qui soi t appel: un grand succs,
Ibslailaliou parfait. Prix Modrs.
Tf lphoue i\u 395
w-^. A
k


a
f
'S *
PHARMACIE
PRINCIPALE
K. CANONNE
4. Rpm Rcaumu*
88-80 Bw.uCRrARO SebastoPOI
PARIS
vendant
tE MEILLEUR MAHCIlt D MOtfOl
Produits des Premires Marqua
' t toujcurs de premire fracheur
LMi SJL'LH QUALIT :
LA MEILLEURE
- ??---------
Rayon spcial
pour les colonibs
DnOOUEBli '" UBOR1STEIU1
i J MB
r' Q' im: purs
US /./Oi. a*
n /laons,
.aie*, m<;/,i .
met, cachets.
trnaf uyi
>; ;.inii,i:E8
DAcr-s,,.
BAS A ^W
vRICES
'AREILS f .
* tou'G,f IS
-ils or'*6*
w< /, H0P0IQUE3
m
- j jt

"iodermiijues
lUrCHE, DE VY/16E
luc^ACEUTiQUES
**H>ini.'ue. otc.
L r Facture
r***rignemm
n ** adreuSt
PKlRMftlE PRINCIPALE
4if RUE RAUMUR
88-90. JuLEVARO SBASTO^OL
PARU
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en lanoe ni ft l'Ku-anger.
Le. M AH >
,*
A



*i;

-
,.-*; ' *.


H!
t

I Us petits feni

"A
fants
duftyr
i
i


i
avec d-..
.
"" TV
-
'-- oi aus mo'tjcntc de bec' :
S. MalV.ureussmer t
Bt leur rfivfl pr.j-er et n;
Semants i
.- pai un traitement tri
. f
e de Lgfia e PuUmb est et-
^ i) iiaire coraine cett2 lettie
i
I
M
Pu.:
I
di
:.'.u sans me gurir.
i i ; tsitioa vj
ii venue et mon i i !
.. .jnn r.ai-
i K -..isant."Maria
Tisnda"P;'.cLl".
.; prouvent
Ce: f: LonA4tftale
o ] Ja L, Pnkham
U3I.1 T. 'iHRHAM M*0 ilMB Cri. IVMI..I-..I-. U.-J.A,
, -


, 'I".! -vl ':(lBNSava
sawsi
|3n sou.o s ; WeU nV >W
i
tt

es
m

L GUNAUDEE
; r c m nde par das consomma om c'a. hoi^ baissons rtc >..!..naines. Le* mels substantiels.
0uiiaui.ez le clbre 4.1100 au lail qui raconstitH
les foras 11 au jiiiento l'nergie.
Servis* rapide el irrprochable.
Sea Side
a
31 Dcembre, souper
un Dollar 25 centimes,
Menu de choix
|^**^V^- **,
' ' *^-\ .*V -

(Iode ot TaMini
4 /fl M rta/fM r Dpuratif.
Anmie FaibicosQ ga^aU
Croissance due Enfants
Glandes -Scrcftilo
Formation des Jeunes Filles
Maladies de Poitrine
Vf!
D'in nui ';alile. remplace avantageusement I
*n muiiE a FOIE de MORUE
r comaw a nta a c .paiuc ,t -,
....
-^ - M
*"^>J

court
ont la vieille rpulatioii a franchi lesmers,conlimi faire
la joie des amateurs F
il donne aussi, sant, courage et conserve ses clients
% f ternelle jeunesse
Pour clturer FAroie tt ouvrir \^mm\ 1924
ALLEZ PRENDRE VOTRft
RHUM BARBANGOURT
MUTILAKF1


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM