<%BANNER%>







PAGE 1

rxifiur 1 ; : i.Vin' fi l'oc ,'1„n', ,,,f e r preen ,r„ t e r oo|9 0 p . ,.„ '• > -nVe •; | ,/.. '' %  '' '•'• 1 i! li ; < i ,! '., ,, • I • | ii l y '" iv, air etVer I c*. ... prsent* !oa. *J Dcenbre 19 .:j Rponses A:, Q lM ftfoni >„.,., p r l-e Jjjru.il L Nouvoiliste • Welle des fo ,is d i Service d'Hyginoq 11 ..,l,v,|,urMcon,iTei h VMiOi Sanitaire et .{..elle valeur au Service .leftpiua? lQ^i7. L e all ? c;i,ion mensuelle de ..Z:^ i y i ^ %  ), Sardes est faite pour la %  MMalion, celle de 38,267,30 est pouH'entrelien des Hpitaus" — Darucette dernire section quelle esti la valeur paye au perWunel mdical tranger et haitie et quelle est la valeur plus spcialenent applique aux soins Ses maH. -La valeur consacie au paie ment du personnel mdical tranger (tea hpitaux ed de 5,477 g>„ r clmens; Nimen, et ,elfe de '_ •) ilion cette valeur de oiirdes alloue pour l'en f* %  S#ns fil ) r)e"abre"l9l3 P*MH Aucune 0 relie n'est P *> %  l x o |„ ,,,, M oui Jus ical hait/ ,.| En sir itiou a o.*o7,jf roiinles alloue iirnip l'on ,."•• ,,c CA K ,, ,,, tretien dt, bpitaui OM Kleur de ^^'"ns polaires du Non m JUOO gourdes est alloue me HUP|! Jfc 8 ^ e **" %  Sliona" pour"'. POl, L a,,,,al de ^leameoL £S av ^ ^no en Alaska cm me base d opration V e Socrt '"'e Denhy a approu m o r' re q V', •" d0> ,1e,,x Vo,,Jrn s dont le premier e> CSfiM caiK 9ab,,U de ,a S5Seme.fi m ^ ^ d 'esttriv^fro'.'drM nf ^T* 00 "^^ *• ^ * ea tAeSiSSSrtr fc w?iK flnBS oe rebelle,i„!O^hT. m !" SS" prieur lE„ S e,ne .IMUCKI e,< „„„„, S; !" 7 ': ...M.;e. Professionnel, WASHMOTOT, Suivant mn5J.2Sf "" a la ""IIBC port.adrm su DpwS de ?. • PS Hc H ''M "",, par une Con, "ion W de rteu?^ "^ Ppel * l re a^tocUr A rt£ wasas? ,,bresdu t*teSSS4n:! fera 'iur Je 0 „ a C3l .uioune mensuelI men, p 0l ,r a,l,at de mdicaments pour les tfapeoaaires gratis et les •Hoiquea de Campagne. u.s.s.i Grand nalch sensaiionnel LT s ,ne,tC!.,e : ,erv^, 1 lieu nu H 1' p* F ot h 11 "J unea le "JunLr r.r.fon a n.dfi, | e ^'_ ] H'Ji' c r ire su • ' Wwririi l (irml h. P aP pr a quelle b IT de la nuit l'oit nu Tri ce, le 4dcembre|] n'iirport. DiBBtJfbe prnh*dn aura Tarp LPC nie ^ 4 heures v i.li un frai d n alch de • nlre 'es -'q in de la £ %  rlive lui tienne et Ath'f|iq:-e club•'. Conposl'lou de* quipes : J unesKpnriivi Haiiienne D. t Vli-h nd. Ar.i.'reri.rn Pr t B.rcil, Andr Tberd (Csp.] 0. ni A i dr PierrcH. nr? Mevs, Joany Mnglio. Avanta Aller Paloeoo, Herlor Ambroiee, Talny Pile, Georges Areher, V. BeiDadol. Hrm-'arnn's: Edouard .Innnlan, Pierre Lillavois, Anifn wondatr. •'• ni r Athltique Club rut — Fauhin<. Arrires : L. n'riJ C D P h !" ,e n ','; Fr ? n oi-. INos abon.u-8 u quartier l i D. mitPorre loua Haig, Durand la Ville sont pris de non* Aveuia nr,yfus. Hol.jleannot, du retard iusWaladutribu &ii,::La;. R em ^— !?K.^-S1 Pori au Prince, le 27 dcembre 1923 A cause des ftes de fin d'aDn. esaudien-es pm, s au p a | 8i %  tional sont su-pendues iutau'aa t Janvier. J %  MMBeiaiuMi Nos abonns 'u quartier iddi i Vlll c\e\ni n n ;/. .1 _ Chambre de Commerce d'Hati relui d'auourdhui. | e facteurod dsert celle partie de la ville lit malade. Bazar Hatien pai ;"-IHul. : i, Madiou rinp.i K L'Histoire d'Hati de Ma. dK,u %  apro, avoir U IdMrlboa aux J'""'• l0l Publia ee. a des jues 'ooetioanairea, ii td'-d ' V d SecrUirea d Kl .de ,' : '"• n,. i .libraiii i ." 'P le I -1 p„b • '•' %  '" p des >. l.ir M '-'• i net.. meut au 'i lr "> rhui %  ion P i, i '{<><> a; n ,',.; ,_ Vv> ,' ,J '" • MM v %  ,',,,, .. %  prendra sucoes.iv .,, „, |V(i,i,, %  • pi...-1-n, aulrea?uvrea d'auteurs %  iUo.naa q lis oi aur le p ,,,,1 | e *• pvrdiu daus l'oubli. **. 9iHe*soillea^CoioiBi. %  •qui oui inscrit le Chapi w Police Rurale leu. ^Budfel I9<8 l9tl. Uni ' AutUQfl provision pour PuUsa Rurale n'est tabli, dans les fS e ; i.: :U T U na, ,X ;,e ''Exercice l'K^i e, l doDn 1" e c'^t i Mal qui pourvoit aux dpendes npraGeal e "^-JW pai^ M Oendannerie. n/.'~" D ans l,s prvisions des Dpartements iotresls les ^ du Doin une rel,v, ; „l elles,lu H „ i;i „ du Hecouvrement ou Idu Bureau de l'air".' U e U d *>******& H.Les terres du Domine sont gres par les Administrateurs des rloanceitaoui[le contrle des SacrIjiwdtetdeaFinaoessetdel'In. teneur articlej88 de la Loi du | oM-Jas, Ls service relve de il section dos Demaints souoha ce dernier Dpartement. .\ Il — La Section ne peut rpondre quant prsent aux autres quwtioua poetaa, les Dpartements intresss auxquels elles ont t c „n %  Moiques n sfant'poial encore fait parvenir leurs communications cet e/,/, .), ri) P rtfl H 1 lu Ulvss.,1 -, I';' N i : v ; h % %  !*""-m "•. c • It I I I II i 1 M. I 1 vil ;. | ^ ; l'.Tr.iti •^ "h v , ,,. *v-y. r.u.jj L round BE.V8. S\viizlui -. rv*,:. ns ..ut.sd-e.P.ysoa.,.,. J' n n-^e-is par denonnis ivalao I V n • i ii l 'V <[••.. st '^ Si IVII -orfre ','i"in nu lOj Cours divers Sterling Lire Yen Francs / :i;i8 0432 46.80 M pour 1 dol. Un u' initiative opportune ? En instituant un cours rgulier dBbinguei anglaise et espagnole, J^g^ialedoStno-Dactylo, jitVRue Frou, peut se fliciter f "."'"'^"ci ae la Drerl. n Gnrai d ea Travaux Publi.a n-j iP-enu,,! 8 vec |f r Wm. K, PI;n Vi e-P.sul,,:, f |. ir ,. (t l lr n-ral (: ;,, 0 111|i;i |li0 J.^J, rage il. i | r |qn • lePn-s,', idekiCommiiaioa Comn unalp ,;, s.-Mar. ru i.s a ," %  %  ' 'Wniai Bulletin isa V" "" ,: "r iihlii-ntinn i.ffiri Ile :''•; •"" %  '> v, H, I1X eoDi|.taa vl N IUS i recoiMin. lot italectur j Li Orrrlion G.'r de .! %  s T a MJIUIBI .1 |.,i lcll0 s C om P 'abilit** s.'< !•( rle Cem;y..H|, vu s >n imnorlance mnle d'tre lu -ius reeoiimandons la lecture du ro |„ it qui contient d'intressants re i-eignements sur la besog-ie rah • si nu .e qui astenvisef pour k bon fii( uni.nent rie cette iniip. ns,ll. institution al ncessaire dv ioppfme.i des relations co m metciales du "ii\p. Lana-Park On e rappelle longtemps la i lie !>!• do ne %  I.iin,, J'^k I (6 oVaeruhm rUn n'y manqnefi. J" i li -ii relinn drid .IV.. jonoer un H. I ... ; 30 1 cembra •' lienrs encoia pu* jolie el, av c q Iques ro->v. euls. L CH.Ie dVntra ne.oeraqu'ue bagd.leda O.Ocilirn 8. pour e* Rr.nd-p Sonn se j tiSe g les enfants. r Lea a,te, dcaiiaat dioit une grande loterie. got. Venez voir la migumne et dcora tive inslalla'ion qui tonne et ravit tous eux <>ui doutent encore que le pays puis prodicre, comme les au trs une industrie spciale et iot r s nie. Le Purgatif Idal c'est Ut Pilule du D'Dehaut Mf nui du faubourg iaint-mti fuit riollc a prendre. Ht (x.iieni aucun pMptMttf, I alla M provoque jamiii i Mffat I Supprimant la difie. alla M iiMMa pu i< atlii*. I N ex :s •anipa dr repo i |: cfiamtM, I alla it CIM SUCMM part* di ttapi. | Plm activa gtia t"Oi lat ilmllalrat, tua ait, par cMt^acat, ewiu (Un. 00SK 1 auMATivt, 3 a • allaita LTl.l, I BHui. Aujourd'hui a t clbr la Ltli. Orale le mariage de Mademoiselle Ann AnUne avec Air Franois Ilrard.-Les nouveaux pouxoui t a ccomiiagnaarau* tel p Ht Ludara Sorte et £ MJje f.itoma Ri.i.pel. M-ille irscompiinjau. Secrl.irpiie d'Etat de ritittruction Publique Avis L'Inspection Scolaire a reu et dis nbu aux Keole S atisMlna al demi emps de h Capital* 2000 tickets l-n're aux quatre sances cinma to-r.t ,luq .es qi j aar.nl lieu Cin Jwile les If. SO Dceiibre. S et S Janvier prochain, 5 heures p. m. b I intention des lves. Les Be les devrool v assister par loeds neuf pour chaque rp 2 nmu im t. G,e iniUaUveTbsXrntt %  *Mcala Jn lycoe Plion opportune est accueillie avec un pmr 0/ v Blhl '^'"V'"' NaimnaU E2 M f)0llr vhu \' 10 r *P •'v.T.t.he Pulhousi isme. Au A i K*tm*m.. | o.erio ClLT^ " ^^ kV Nos p'tis vives tAIMi.ii o, ( r rt nsr, n ; a l ,ons P p •*. rduit C* 1 ,e P;? n ,re ^^ nosures pou woa p us vives i .Citations. c %  •• port d • to tes | M boa "" qos leur.lves participent en mod Jla9jtejmrpri.s,.s dsagrablea nombre ces reprsentations. d.-iv,,,! a>saa>rii KSLi! L^s Satnls Innocents Demain. 28 dcembre, sera la fte des Beinia launeeata* L'Eglise clbre celte fte en m^ mure d. s enfants de Uthlem Izs dsdeoe aasel au d*>asnus, massa cres s„r |' or j re ,| il.-rode qui en| rail atteindre einai l'Enfant Measia •"lue a t sauv par le fuite en t,i\ 'e (la c. parente Li er m nie relig PUM aura 'i 1 h H Catli Iraik h il l, ., „ | ,,, '" r ' %  "" e oui urfo 1. dea ml mel aul d^ai i Eglise uns Le Ministre de France et Madame Yeiteo seront beurtui dereevoir i- I gaimi, m rdi 1er Janvier luS 'ynoowdu matin les membres > a Colonie Prapcaisa el les amis de la Irarice. ASTHME PAPIER PRUNEAU • f TT *T f "^r^t^!^5r Iffels adirs LPS rcpisss dlivrs au sou, s-Krie pour les 2l) 0/0 r ^ nnm ses appointemenis Pn 1Q|4 rr herdu Prsident d'Il.tjp/eom^ htare du Conseil de SinT * a irs il les itclarn nul. 1,. i^•devant tre \iZJH U ^' lVri-au-Prir.e 20 n^miirp 1092 & V^M-Louii, iievue des Deux Mond iS Rua d< / Universit Paru SOMMAIRfi 0F. LA LIVRAISON DU 1er Dcembre 1923 Cœur pensif ue sait o i! v... Dsu xi ne partie, Paul Bourg tde l'Aca d:nie franaise. ^oiivenirs d s a ma vie |rolitiqua. L' 1res un ami ( 1914-1017 ).— I •lexan ire Rlbol. Les masques et les visages.— Le Vartusoi Condoltire.— 1. R. d La Si/. ;rarine. L'or,'inanisrihn de la nation pour le ternes de g loire, Ginral Serri Pi .'A-n C une lia en un acte f Luui l*irandello. Chez les LntiQs d'Am'riqu* : Ar lentine et Uruguay. III n^r Baudrillart, de |>\cadmh Irinaise. La premire Irag lie de B*l2c : Oromwell, Marcel B .ufeion. Littratures trangres. — Kn cou tant Vive Mathusalem, Louis Gillet. Revue Littraire.— Le Roman d' n apprentie. Andr Beau/lier. H vue mua'cile.— Le Jardin .d Paradis. Sain le OJile. La Griffe. Cimille BallaigOe. Cliioniqude la Quinzaine.— His toire Politique, Reu Pmou. PRIX DR L X p O sEMr-VT Uo ao Sii moii rrt'i an* %  a. a j* 4t •art Saint W^eci Oitt Un tr O '"i-'--n-n' ri C > nni f n;.i ;e H6 44 lr ; l SS Bmeiaar 98 (r ,0 't 1.-* bo^ne.afat p ir icnt du tt fn If 41 a*naur: T.OII. PSJPH = 4tt fi BLi



PAGE 1

— *& &f : / a hetU faon 4637 lue du c lie IT 5 Annonce Ja bi willaot SE jr ATTENTION!'WJST [ SlQfi m 'r Annonce : v.itat* k-l %  •**** %  % % % %  ha, Il f^^H enlace de la Posla avant'de Jiemi. nueUa s ei i. rece* KT.".!. Cadeau* ^ fin i d'anne ^ J^t'SK^r/et 1 j I ^.("ib fl\ SOUDCr u Zr* au oublie dus marchandises que 1 on pourra fcrand chcix ( y en p0U r ei %  e) il S f *J t>12 *-* W •, ^ *' *f V **. UnU. i'hauw L chapeaux, c *-^ ^ ,. f *.**,, 3 ^,ra*ec yoQt. llJlll0S pcm %  „ %  a ns, bai d. s < lf n *|*i "^-^ 1*4*11 i Se lenuraZ vite oualit i. i r comnwua* g , m I : tll — V • C El * ^ # Jjjiravec got IcourtZ vite OCCHSIO EXCEFT.OMEUE 20,000 Panamas iprit rduit en vue des ttesjdc fia d'etuie. Js panamas de premire qualit* et de la plus grande finesse sont mis en vente au prix : Char eaux p r lio me 3*Do!lara l'?0 '• ajours pour dames 4' i UC Unis, l'baun !• chapeaux.tuines peur n an's, bal a i ' qualit ns recomnwniic< 0 %> a'-. • mercrirf< /a otf, noirvoui. lire Tari es bi lien den elles Cluny, I 1 1 m'che, bioderie*, rubans, r fumeriei objets r.ligieux, quelques jolies coupes de loirits^u'K Imor, toile nauunale, loi e pur &., l ouquefo garnitures el voiles de n aries. etc. etc. etc. En solde cl aU88Uf< S de l.b. rcutta ohoix de trfc bon I e4 du vernir W. M, TO h' 1 • •* %  -' II] ... k. / 1 • P }<> Slf.'tlt.*T • • p.W'f *' l l* m-** MSM *"**> **** %  1,1 trouvera galement tout un assortiment de RuUsne rMuclion de 10 010 sera laite sur tout achat Panama leilrond %  ^douzaine. lecourez vite au Ko l'3o, Rue Courbe. reprcsenlani de Fabriques i s>fcSteamehip Line Bu 1 au de l'.vg • %  gnral p H u Pr 1 ca t ta U dcembre I92S l L. l-.TIN No. 358 l.o Pai ima est stt< ndo a Poil (1)l |>rinca vemnt d New York ^i ,,,-! Samedi 8 Dcembre L23 4 aveo G'J eaca de lettre, 10 pasgera 11 partira dans l'apre midi du mtrae jour pour Cristobal, CUHA ZOI. o iii Les ehargeuri tel 1 %  de noter q,ie le eleei er Gen. W. C. Gorgea pt attendu Port au l rii %  ^eonnt do Criai ma Can il i o 1, l J Janvier I -.''.. Le, peraiU pi MB n au JSip'w'Vor!; U t>0 Dcembre courant pW lu* 's Hnii9K** a ~ a tort :e U 24 Jeembr 33 ? f si^mdt* t Bi cou 1 !/•* /J • rnnf, enl fl I u 'r.r-. au*r ne* U og II menu j l> l tr Ji fi nani /ri < t ^ PO'I -'i l'I g Dec 1925 Il & Co Bicyclettes Bicycielles? . ronl 'i ->'•• [>o if t,ntt Les milleures rmehnes qu'on ait jamais vues ici. Ay*nt la loti l0 „ Je rtvr Verk eldea p r.a e. 10 >* un tin modle trs lger s, lgantes, soti.hs et bon march. Lllas p e ne, snr la demanda fuie. sont munie" •!. %  tou ip a^c-^of. : poraoe, clefs et autres, des mi s bure u. MICHELIN ; h grande Marqut qui n gagn 1rs plu* imiwrtanto vre* • Efl woiiivn du monde avec les non moins clbres machines f IA1 . Von-* l ? trouverez en vent.. ;"nsi qu les pn us et chambrel a air Michelin ch.z NICOLAS LOHDSCO, IHue Boiine-roi. Les birycietiHS SVKI irioi lea rawl^ure-. ••• l^b-iq.ies par| grande Socit Mauulacturiie dAnnis et Lycles de it-LUcnne Agents Ce a'pa %  a le mme jour ; our r>'cw Yok diie t, Ceci en nu e I .UulleSins Xos Bi9 le 20 >) %  rabre et 3 1 le J! Dceia. ie 1921. b 0. B. l'OMPSON", G ueral Agetit. irai.ee QLOFFSON LDGiS l 60 La M Olof/aon L a l'honneur d wo(fttabw c*" fte qu' partir de. (rtte datejusqu SI Dcembre,ellermtera ouverte loaio (a / ol rn ^; au prillce] le M Dcembre 1928 ,.. H Dont la vieille rputation u i aneiii les mers, conli J fane la iose des amalem-s il donne auss% sant co trage et corn erve ses ciients rteruelie Jeunesse Pour dM AKB ri M r j d rVLEZPRE DRE VOTRE FHDM BRBNCOURT



PAGE 1

It %  >/ > JLrOM ::•'. . r >^ %  £*=£* .j&^ ^.> com&£i l'an c mi Sous nouvel!* f 0 r:no Conralssconco TubercuIoM aio i ., „*.,* Va**** tfrafc ment rdfttfM • MsfmlM •an trou.-, fabriqua ni m Jncomparabl* Vsnl !" £ tro,jbi e3 nerveux nsscein indissonklanaai i la chi M .... Doeteur Eujuaun "••a MCI .,, ; ..„. Clients mefc vous la hauteur ? Chez Christian BOX r 822 fias des Fronts-Forts 322 surfines la porte de toutes les bourse* r. — Je travaille avec *'.< % %  • :. % %  )' prend' ar %  .,' %  -.' I PORAL r' : %  % % %  %  %  NOCTYL esssr m $ Alllsotte Kummel Cassis Cacao \o. 1 Cacao \o. 2 %  'runelle Marasquin (Je Poches C larry Hrandy Uttorry Cordial alT9p de lc.ies


PAGE 1

.-s^ J I Clment M 8g loir e 501 VERNA tC*M ftue. ^arlosvi* 1UM1LHO <2Q GBNTttMKS Quotidien C'est ie malheur et la coudiliOn essentielle les ciioees humaines qu'il est beaucoup trop aie d faire beaucoup de mal et infiniment ditficile 4e taire beaucoup de bien. MIKI 1&LEPI1QNE Mo Ht 17tte ANNEE N 5028 PORT-\U-PR!NCE ( HATI ) JEUDI 27 DECEMBRE 1028 four les Associatifs Ftaies et Mixtes lie Port-au-Prince (SUITE) Lassez-moi vous parler mainteMn t des Sf.oulting. Wr Spauuling est le Prsident fondait ur de h : Horih CanJina Matual Insurac.ee Jo Institution do Couleur la plus imjprlante de son genre. Les Offices 'tt cette Cie oceupeut tout un bulldog de six l'tag.-a. ,11 y a une inflation mdicale oui est pourvu de tout. Un m a fait oirdes photog.aphie R eulgen rvlant tout des conditions physiques intrieures du client, depuis la suture d'un os fractur jusqu l'auriiealion.des dents caries en passant ir d'S tumeurs abdominales et des formations d'organes. Il y a des appareil lectrique* rayons rouges, violets, ou jaunes oour le traitement de certaines maladies. Il y a une section phologra%  iqne pour l'i dent iti c ation des elients, des sections bancaires de eomplaliilit et d imprimerie. La Compagnie opre daa3 on*e tats et cntielient 700 Agents. des Femmes de l'Eglise Baptiste ( Congrs de blanches ) son discours tut tellement got, tant au point de vue du fond que de la f rme, que Cet t, elle fut invites pailer de nouv.au a cette Organisation. Madame Charlotte H. Browo est aus i membre du Conue International. La correspondance est tellement volumineuse que les lettic ne s'adressent plus la main. Ils ont pour cela des machine* dites (iraph'tvpe et Adre.ogrepbe qui font le travail mcaniquement. Sur ma demai'de, l'emp'ov qi.i test prpos tut l'MBlM IM d* Iwp1er mon adrene et me la remit sur une pe liste, le : Lw.ncrston CoLlge dirige par un Africain pur sang, originaire du Malabo Mr J. T /ggerey, o:teur eu Philosophie de l'Ua'versit de la liolombie. Milh uivu-emo il le Oi Aggsr*y iait absent i-n voyage New-Yo sur de bijoux destins parei la femme ? i i reproduction de pireilles figurai demaado la pos*ession de cei tainee eennaissances scientifiqu ur ces Noirs n'en ont p i>: c'esl i me une imitation des a par leurs aoetre. De vouloir les imiter et lerep odu re. cela n'irnpiique-t-il pa* le got inc n c t piur les Science-, un raffinement intime et atavique de l'an -, pei Un Contentieux adralnls tMtf cra au De" parlement desFiaaaccs et eu Cwanurw DUS U RDE — Tu ne sais pa*? — Quoi? Le granl vnement prochain: — Grand vnement :.': J n'y sois ois tant ch"/. ces Noirs sicles d ign irance et mont. Qttslls tait de d abruilisM eivUiialiu i merveilleuse le j iur o le Noir, doliuitiv mat revenu de sa lthargie et cous., Q| •! >v valeur et de son gnie >urs, retuser se faire le copiste seiviledela poindra sur ce g'oh*, de Civilisation Japhtique : THKOOORA HOLLY, Membre hatien du ils International du C beau suc ces. . l)5 heure, lel petits arrivaient n faut vous dire que dans les rues et bientt la grande salle des ttes %  i %  .i • - _. A >-..i ,.,u i-1 i. ili.iriluilioii co;n qui bordent L-s lus iiuti >nset, qaand la terrain est asrL >.aste, SJT les terres mmes de rtablissement, il y a toujouiS des maisonnettes construites exprs pour les mnages. Les piolessturs celibalaires sont logs dans des btiments a part. Il y eu a pour les me sieurs; il y eu a pour les dames. Mais j'ai hte de v ms dcrira quelques unes des curiosits que j'ai vues chez le LrAggrey. Franchement, il y a de quoi mouler un petit Muse avec les nombreux spcimens d'Art et d'Industrie Africains que Mr Aggerey a rapports lors fut • omble. Lt la distribution corn menas, mettsut L>..l ce p lit monde en dtlire : joneU, gteaux, refrel ebissemeotS, toit fut eulev avec leulrxiu naturel aux enfants Libr-s etjoy'.ux, Us ont men des rondes fohes, u mi ion des lires el .iiscn-, A la sance du Conseil d'Etat dn 21 Dcembre, M. Auguste M-gloire, Sserlaire d'Etat) des Finances el du Commerce, a dpos un r*ro jet de loi ciaot un Sei vi^e de Con trutienx aux i)i parlements des Fi nances et du Commerce. Voici I Expos ^Motifs dont le luire u Etat de Finances a ac corn ign ce projst pour lequel le > e i d r.t -t a secora 1 urgence tt le vole immdiat. La nouvelle loi entrer, en vigueur le 1er Janv.ei procti in. Expos des rnotils M isieurs les Consei rd Eta', \ u „ / pas combien, a I heure actuel e, est dlicat le tra:te m „ i des atlaires des Departeroentl d,,. pi B u M ui int la c mtnniit tuvo'trs public-, donna , | |, M1Ir .. , irn ca utif lue par lo pasM plu* de soin dans paie mplusemen de l'œ.iv e lgis | a( %  et dans l'laboration -les me j „ t dpend le marche de l'.e.n nistration gne.aie. Ce int lutes ces c msi lrations, M c i, rs les Conseillers d'Etat qui n olive .1 le |'oo n ir de dep ser sur voir-^liu ,.,., : qui cre un d rvise de Con lenti ax administialif aux Uepaile i n Finances et du t ommer ,, L lilit.bien plus. 1-urgence de celte C ivaii m nel pas a dmontrer. C,,. |a aimph lectuie, que je vais V)ll lo mer. le ce projet, vous ap pr, ierez cette utilit ttt c lie urg. n ce v.,udont c'est la tche dtab ir n bUmeiit l'examen et lluae Ecoute, el te dis pas. — Est-ce pos?ible ? suis moi — Ah non par ex-m — (Jue vas-tu penser 1 de me suivre. — Mats o? — A la feic de rAmidafc du Lyce Ption, le 2 Janvier. — C est de c 'la que Ui me parles farceur!:'. J'en sas fil s long que toi... lrganis*tioBt merveilleuse, iLltracliona nombrtuses, var.es, pour to 18 les gots . Bt puis, chou elle, lieu de cher. ires roii ii A U Petite Maison, rue du Centre, se trouve un assortiment de jolie* chaussures pour entants au prix de CwQ GOUBUI*. fol.es, .u un teu aes lires • nui --• le Mrvict excins davantage par la mus 4 ue ,ui y,i ob L Mg ^ l ^ ^ a i.iuii en leur hoiiiiu r. uei ,„„ t., Pt .:, t t\ n et l "Me le. M-ltm et Msttre.se. qu mpu^ M %  • %  ta a %  Elle ettste iMi 21 ans. La Direc d'une rcente v'isile; ou qui furent eue cxiM. ucpui ,.„.. ,i._. Alktl u cmine comnie cadeaux trice-fondalriceMrs Charlottes Haw kins Brown poursuivant ses tudes aprs la foi.dation de son tablissement, a obtenu eu 19zl son dip'ome de M. A. Elle a la rputation d'tre une femme d esprit et doue d'eicqueuce. Invite, l'anne dernire, pi en otu-rt sa femme comme cadeaux de noces. Il eu est que Mme Agge rey lienL constamment sous cl. J'y ai vu des lanisserios curieuses, BofiQ les M lires at ssstlresse q les accompagnaient les sriacbienl leurs jeux et les emmenrent prs que de loice. Ce lut tir.i vsrt o h. 112 et le soubssoooup d'entrs eus ont d taire de rve asgnittqu.es, lime le l*rsi hute a pnu satisfaite de ce succs ds es bjut et i son amabili;. L'ordre fut parfait • ques dame.-, Mooaieui le Prsident Borno U le Secrtaire d'Ktat de Tins truc ion Publique e sont fait le p'ai S J a SUJ^ lUJMDO^llW' VMiivuw-, v —* -^ — des ouvrages en cuir et en libres, ds sir d assister a cette p. ut V %  • l \T L . in .i nu ii .li. r < la vannerie, de brodeiies .un col lier. Des bijoux en or cisels, une dlense d'lphant sculpte en relief Nous adressons,au nuin des bcoles, tous nos complimeut Madame lior Informations Dulunii 24 D'CM.V 1923 to — Trois no iveiieBcetet prsbvtrsUl viennent d'tre ouvertes dans l' xrchiiiocse de Port-au Pria ce et des lonsives ; Quatre vont s'ouvrir dtflf le Uio[rois dans le Dioo e du Cap II utien. j . Le pr m "'•• rapport mensuel ideess a i o b'so llsnce Le Hretfc deul de la i( i b |uepar le Secrtaire d'I-ila • > • %  >" M u -" ,l teo: oi.i il, po u • %  re pub > 30. D ordre du Scrlairo d Etes. un d cha circulaire a informe les Inspeciious scol..irss de la it^ubli, t M que :e D parle me ni tient a U dispoMtion de ch c.me d Ile un premier lot le six cartes d'ritili de* frres de L'Inslruelioo Ohrtlsnno, proi. l de loi dont j ai pour les too.es de leur circouscnplion. Des rapport* font savoir que les Lyces sont dpourvu, de chaises pjur 1 s Matres U in rquisition dj quatre doUi unes de chaises amricaines est faite im ndiateraent a l'Ofdfle de--. Fournitures. 4. ['sr circulaire eu I t l lu 21 Dcsmbre, le i e d fit it rsoofJH VdlU encore une fois aux \lni-nstr* IPUIS des Finances de h Rpublique -ce- re StifO. aux tals de paiement qu Us font dresser el qui comports ,.,,, ; i sm s srreurses qui oblige le Dparte nent le retour, ner pour tre ici Le Secrtaire d Klat a le plus granl souci lu ptiemeot_ rgulier des] Diembree du Corps enseign^ut. ii de mande -^i inl i M sslsura les Admi oUtrateors et attire leur attention! ur les responsabilits qu ils assul ment du fait de. tout relard dans ls| dlivrauce dee ebquee. 5. Le Dperlemeutareu l'aimahM invitation de Mme Louis Borno, S tranemeltre aux boisa de Qsegejoi et des tilie J ie l'oit au Prince, poui un AUW'K E NOL qu'elle orgi ui-e leur in lenti m, le -ju Dceuabn curant, 5 h ur s de l'apr. raidi, au Palais National. 00, Mon.ieur l Fresi lent de li blmes que lElat est appel 000 fronler tous 1 s jouis. I P projet 1 loi i encore un au tre mrile, Meeeieurs les Conseiller. d'Etal : c'e.l que, mdgr l-uiilii de la i ne lono ment de ce service M niieux aiministralil sont de mands un chapttre dj dote du Budget des dpenses en cours. pour tout %  c i raisons, et comme 1P Gouv ri. m t i'-l vivemeiit dsl rsux d installer le Doureuu Se. vice partir du ter Janvier prochain en daon d li ma liplicit et de liai ;, ; „, -ns qui attendent d'tru solutionnes,— considrant, nu surplus, q e le Conseil dl tat est a la v ille de s'ajourner en vu? des ttes de Un d'apne,— j ai Phonneur $^XZ;?^ %  "r*w n<**mv* tou, nos compl.meuu *>* %  -• ^J ^Modor 1 urgence et le vote io Republique a bien voulu ma.qusr •tew. £^our ci urV tlf loi. p£* m eaUeta ^ V***


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06109
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, December 27, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06109

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
.-s^
J
I
Clment M 8g loir e
501 VERNA
tC*M ftue. ^arlosvi*
1UM1LHO <2Q GBNTttMKS
Quotidien
C'est ie malheur et la coudi-
liOn essentielle les ciioees
humaines qu'il est beaucoup
trop aie d faire beaucoup
de mal et infiniment ditficile
4e taire beaucoup de bien.
MIKI
1&LEPI1QNE Mo Ht
17tte ANNEE N 5028
PORT-\U-PR!NCE ( HATI )
JEUDI 27 DECEMBRE 1028
four les Associatifs Ftaies
et Mixtes lie Port-au-Prince
(SUITE)
' Lassez-moi vous parler mainte-
Mnt des Sf.oulting.
Wr Spauuling est le Prsident
fondait ur de h :
Horih CanJina Matual In-
surac.ee Jo
Institution do Couleur la plus im-
jprlante de son genre. Les Offices
'tt cette Cie oceupeut tout un bull-
dog de six l'tag.-a.
,11 y a une inflation mdicale
oui est pourvu de tout. Un m a fait
oirdes photog.aphie R eulgen r-
vlant tout des conditions physiques
intrieures du client, depuis la su-
ture d'un os fractur jusqu l'auri-
iealion.des dents caries en passant
ir d'S tumeurs abdominales et des
formations d'organes.
Il y a des appareil lectrique*
rayons rouges, violets, ou jaunes
oour le traitement de certaines ma-
ladies. Il y a une section phologra-
iqne pour l'i dent itication des
elients, des sections bancaires de
eomplaliilit et d imprimerie.
La Compagnie opre daa3 on*e
tats et cntielient 700 Agents.
des Femmes de l'Eglise Baptiste
( Congrs de blanches ) son discours
tut tellement got, tant au point
de vue du fond que de la f rme, que
Cet t, elle fut invites pailer de
nouv.au a cette Organisation.
Madame Charlotte H. Browo est
aus i membre du Conue Interna-
tional.
La correspondance est tellement
volumineuse que les lettic ne s'a-
dressent plus la main. Ils ont
pour cela des machine* dites (ira-
ph'tvpe et Adre.ogrepbe qui font
le travail mcaniquement.
Sur ma demai'de, l'emp'ov qi.i
test prpos tut l'MBlM IM d* Iwp-
1er mon adrene et me la remit sur
une pe 1! est de rgle, i*sit que le person-
nel d'une Organwatwn lmoiget la
plus graode courtoisie aux visiteur,
t qu'il lui explique, sur dcuiau le,
le fonctionni ment de tout ce qui a
trait sa section.
Ces tablissements font vivre une
infinit de petites eolires durant
le vacar.ces. On eu voit, paraissant
12 ou 15 jtis peine mais jo sdsot
dj eu de Comptabilit et travaillant
avec srieux et iulel igence duua dit-
fr nter, sect'o s d. s offices.
Je ne tarirais pas s'il l'ail it vous
numrer toutes les combinaisons
par lesquelles le Noir d'ici suren-
chrissant volontairement sur les
humiliations dont ou n'a cess de
l'abreuver, a su force d nergie
morale uli'iser ses mullieuis m
me pourslever dans l'chelle co-
iiomiqne. politique ei sociale.
Quand viendra le moment de vous
faire la description de Tu?kefc,ee, je
mettrai sous vos yeux des types vi-
vants qui vous donneront une ide
de l'toffe dont est lisse l'me de
ces Noiis que nous avons pour cou-
tume de considrer avtc ddain.
En attendant, remettons-nous en
"^\ route pour Sedalia o nous visiterons
le local d'une Ecole londe dans les
mmes conditions que les picden-
les. Cette Ecole se nomme :
The Alice Freeinan Farmer
Memcnal institute
De l, nous nous sommes rendus
Greensboio fisin-r l'cole rurale
< Bennett Farm an! Indusliial
School dirige par Mr & Aime
Trigg. Ce couple compte cinquante
et un an dans la carrire de l en-
seignement.
Au cours de cette vieil, nous ayons
assi-t au dplacement d une maison
d'environ 8 pic;s au moyeu de pou-
lies et d'un seul ch -val.
Celait trs intresst. Je devais
revoir ce mme mange a l usk gee
o l'on a eu transporter de Tuske-
g:e au villigq voisin deGreen*ood
une miiso.inetle tage et un mo-
nument en briques.
Batto nou* laissions les poux
Trigg pur nous rendre Salisbury
visiter une eot i&th > liste, le :
Lw.ncrston CoLlge
dirige par un Africain pur sang,
originaire du Malabo Mr J. T
/ggerey, !'o:teur eu Philosophie de
l'Ua'versit de la liolombie. Mil-
h uivu-emo il le Oi Aggsr*y iait
absent i-n voyage New-Yo fe.nm -, une joi ainri aine, brune
comme une in lionne et Leur! truie
enfants dj i adolesoc.its nou* tirent
les honneurs de la musOOi
Au salon, un poi trait en b ist.*.
granl ur ualurell reproduisait les
trait* du Or ggerey. Pes i d'un noir
d'bene, le fio.it d'un penseur, de
gran s ye ix qui sein.).eut couiem
pler des visu ia loiutiiu *s, d :s pa i
les d'athlte, volii ce que j'ai vu.
Madame ggerey protesta aussi
au Collge Ljvi igsloi. Cela se roo*
contre souvent ici, d.i\ poui, pro-
fessant tous deux dans un mme
tablissement!
Souvent, ces mnages rsultent
de l union de deux jeune, personnes
venues d Etats diffrents, qui, nue
fois maris, continuent a occuper ia
ch tire qi ils uvaieut avant leur ma-
riage.
loppd^ns les rseaux d'un serpent.
Le plu* curieux, c'est que tous ces
bijoux : Lignes, o: ne*, br loq isi
sont sculpts aux signes du Zo lia-
que.
i es cure-dent-, faite d'un bois
poli comme du satin,ont an manche
de 5 6 centimtres, taills en lor-
me de ca lui !
Les nattes, tapis-eries et corbeilles
sont ornes de desseins g'omt i-
tues
Cependant, au lire de si fernm
le Dr Aggerev af irme que ces ob-
jets provi nneot d'une secli a de
l'Afrique o les indignes n'ont pas
subi l'influence di l'Europen.
Un est bien forc de l'en croire
car, a part l'originalit incontestable
de ces ouvra:'--, voit-on, le
leurs, les Europens graver de iem*
blables ti^ure> sur de bijoux desti-
ns parei la femme ?
i i reproduction de pireilles figu-
rai demaado la pos*ession de cei
tainee eennaissances scientifiqu
ur ces Noirs n'en ont p i>: c'esl i me
une imitation des a
par leurs aoetre. De vouloir les
imiter et le- rep-odu re. cela n'irn-
piique-t-il pa* le got inc n c t
piur les Science-, un raffinement
intime et atavique de l'an -, pei
Un Contentieux adralnls
tMtf cra au De"
parlement desFiaaaccs
et eu Cwanurw
DUS U RDE
Tu ne sais pa*?
Quoi?
__Le granl vnement prochain:
Grand vnement :.': J n'y sois
ois
tant ch"/. ces Noirs
sicles d ign irance et
mont.
Qttslls
tait de
d abruilisM

eivUiialiu i merveilleuse
le j iur o le
Noir, doliuitiv mat revenu de sa
lthargie et cous., q| ! >v valeur
et de son gnie >urs, retuser
se faire le copiste seiviledela
poindra sur ce g'oh*,
de
Civilisation Japhtique :
Thkooora HOLLY,
Membre hatien du ils Inter-
national du C Femmes de < < Woshw
ncienn trictt des
Ecole* 'Jf i -; '- < Une tclame iIhiis I M HN an-
rail amen-'' une le
q ii ne uot j i?" v '"' ',os v0'pe,
mafisin, u ie d de gens q ii
n'y sol pas t n s depuis ougtemps
et plusieuis douzaio de geus qui
n y seraient jamais venus.
k
in Eculfis
m mm
L'Arbre de Nol rig hier aprs
inid par Ma um t-ou.s Borno pour
les .levs des coles primaires M la
Cipilale, a ob ouu le p.u> beau suc
ces. .
l)- 5 heure, lel petits arrivaient
n faut vous dire que dans les rues et bientt la grande salle des ttes
i .i - _.__a >-..i .....,.,u i-1 i. ili.iriluilioii co;n
qui bordent L-s lus iiuti >nset, qaand
la terrain est asr- l >.aste, sjt les
terres mmes de rtablissement, il
y a toujouiS des maisonnettes cons-
truites exprs pour les mnages. Les
piolessturs celibalaires sont logs
dans des btiments a part. Il y eu a
pour les me sieurs; il y eu a pour
les dames.
Mais j'ai hte de v ms dcrira
quelques unes des curiosits que j'ai
vues chez le LrAggrey. Franche-
ment, il y a de quoi mouler un pe-
tit Muse avec les nombreux spci-
mens d'Art et d'Industrie Africains
que Mr Aggerey a rapports lors
fut omble. Lt la distribution corn
menas, mettsut L>..l ce p lit monde
en dtlire : joneU, gteaux, refrel
ebissemeotS, toit fut eulev avec
leulrxiu naturel aux enfants Libr-s
etjoy'.ux, Us ont men des rondes
fohes, u mi ion des lires el .iiscn-,
A la sance du Conseil d'Etat dn
21 Dcembre, M. Auguste M-gloi-
re, Sserlaire d'Etat) des Finances
el du Commerce, a dpos un r*ro
jet de loi ciaot un Sei vi^e de Con
trutienx aux i)i parlements des Fi
nances et du Commerce.
Voici I Expos ^- Motifs dont le
luire u Etat de Finances a ac
corn ign ce projst pour lequel le
> e i d r.t -t a secora 1 urgence tt
le vole immdiat.
La nouvelle loi entrer, en vigueur
le 1er Janv.ei procti in.
Expos des rnotils
M isieurs les Consei r- d Eta',
\ u / pas combien, a
I heure actuel e, est dlicat le tra:te
mi des atlaires des Departeroentl
d,,. pi B u m son rle normal de gardien et de d
fe, | : Budget, S rtaire dl
lai les Fiuinces i int celui dinter
m liaire obiig entre les autres D
pari, ments miojslrieli et 1e Use tel
qU il est amnag par les rcent*
, al lois, no i seulement pour
[as i rites de fonds, mais aus-i pour
, ., dtscusei ns do principes
t,i:\ ; elles donnent lieu.
Aujourd'hui, en sffel,les dpenses
publiques aussi bien que toute rfor
, |ftD| modifier l'eut des te
celles le I Etat, sont discutes avec
autant d'A ret une- de conscience
Ce- -1 u -io's revotent toutes le*
; 11 commercielss,
iiuaneirss, sou
, ; ; lues L'tat de pa.x
du aa>ui int la c mtnniit
tuvo'trs public-, donna
, | |,M1Ir. .. , irn ca
, utif lue par lo pas-
m plu* de soin dans
paie mplusemen de l'.iv e lgis
|a(, et dans l'laboration -les me
j t dpend le marche de
l'.e.n nistration gne.aie.
Ce int lutes ces c msi lrations,
Mc- i, rs les Conseillers d'Etat qui
n olive .1 le ,
|'oo n ir de dep ser sur voir-^liu
,.,., : qui cre un d rvise de Con
lenti ax administialif aux Uepaile
, i n Finances et du t ommer
,, L lilit.bien plus. 1-urgence de
celte Civaii m nel pas a dmontrer.
C,,. |a aimph lectuie, que je vais
V)ll- lo mer. le ce projet, vous ap
pr, ierez cette utilit ttt c lie urg. n
ce v.,u- dont c'est la tche dtab ir
, n bUmeiit l'examen et lluae
Ecoute, el
te dis
pas.
Est-ce pos?ible ?
suis moi
Ah non par ex-m
(Jue vas-tu penser 1
de me suivre.
Mats o?
A la feic de rAmidafc du Lyce
Ption, le 2 Janvier.
C est de c 'la que Ui me parles
farceur!:'. J'en sas fil s long que
toi... lrganis*tioBt merveilleuse,
iLltracliona nombrtuses, var.es,
pour to 18 les gots . Bt puis, chou
elle, lieu de cher.
ires
roii
ii
A U Petite Maison, rue du
Centre, se trouve un assortiment
de jolie* chaussures pour entants
au prix de CwQ Goubui*.
fol.es, .u un teu aes lires nui --- le Mrvict
excins davantage par la mus4ue ,ui y,i ob L Mg ^ l ^ ^ a
i.iuii en leur hoiiii-ur. uei , t., Pt.:,tt\ ,n et
l"Me le. M-ltm et Msttre.se. qu mpu^ m ta a .
Elle ettste iMi 21 ans. La Direc d'une rcente v'isile; ou qui furent
eue cxiM. ucpui ,... ,i._. Alktl u cmine comnie cadeaux
trice-fondalriceMrs Charlottes Haw
kins Brown poursuivant ses tudes
* aprs la foi.dation de son ta-
blissement, a obtenu eu 19zl son
dip'ome de M. A.
Elle a la rputation d'tre une
femme d esprit et doue d'eicqueu-
ce. Invite, l'anne dernire, pi en
otu-rt sa femme comme cadeaux
de noces. Il eu est que Mme Agge
rey lienL constamment sous cl.
J'y ai vu des lanisserios curieuses,
BofiQ les M lires at ssstlresse q
les accompagnaient les sriacbienl
leurs jeux et les emmenrent prs
que de loice. Ce lut tir.i vsrt o h. 112
et le sou- bssoooup d'entrs eus ont
d taire de rve asgnittqu.es,
lime le l*rsi hute a pnu satisfaite
de ce succs ds es bjut et i son
amabili;. L'ordre fut parfait
ques dame.-, Mooaieui le Prsident
Borno U le Secrtaire d'Ktat de Tins
truc ion Publique e sont fait le p'ai
S J a SUJ^ lUJMDO^llW' VMiivuw-, v. *----------------------------^
des ouvrages en cuir et en libres, ds sir d assister a cette p. ut
V l \T.......L .in.i nu .....ii .li. r <
la vannerie, de brodeiies .un col
lier. Des bijoux en or cisels, une
dlense d'lphant sculpte en relief
Nous adressons,au nuin des bcoles,
tous nos complimeut Madame lior
Informations
Dulunii 24 D'cm.v 1923
to Trois no iveiie- Bcetet prs-
bvtrsUl viennent d'tre ouvertes
dans l' xrchiiiocse de Port-au Pria
ce et des lonsives ;
Quatre vont s'ouvrir dtflf le Uio-
[rois dans le Dioo e du Cap II u-
tien.
j . Le pr m "' rapport mensuel
ideess a i o b'so llsnce Le Hretfc
deul de la i( i b |uepar le Secr-
taire d'I-ila > >" M u -",l*
teo: oi.i il, po u re pub > .
30. D ordre du Scrlairo d Etes.
un d cha circulaire a informe les
Inspeciious scol..irss de la it^ubli-
,t m que :e D parle me ni tient a U
dispoMtion de ch c.me d Ile un
premier lot le six cartes d'ritili de*
frres de L'Inslruelioo Ohrtlsnno,
proi. l de loi dont j ai pour les too.es de leur circouscnp-
lion.
Des rapport* font savoir que les
Lyces sont dpourvu, de chaises
pjur 1 s Matres U in rquisition dj
quatre doUi unes de chaises amri-
caines est faite im ndiateraent a
l'Ofdfle de--. Fournitures.
4. ['sr circulaire eu I t l lu 21 D-
csmbre, le i e d fit it rsoofJH
VdlU encore une fois aux \lni-nstr*
Ipuis des Finances de h Rpublique
- -- ce- re StifO. aux tals de paiement
qu Us font dresser el qui comports
,.,,, ; i sm s srreurses qui
oblige le Dparte nent le retour,
ner pour tre ici
Le Secrtaire d Klat a le plus
granl souci lu ptiemeot_ rgulier des]
Diembree du Corps enseign^ut. ii de
mande -^i inl i M sslsura les Admi
oUtrateors et attire leur attention!
ur les responsabilits qu ils assul
ment du fait de. tout relard dans ls|
dlivrauce dee ebquee.
5. Le Dperlemeutareu l'aimahM
invitation de Mme Louis Borno, S
tranemeltre aux boisa de Qsegejoi
et des tilieJ ie l'oit au Prince, poui
un AUW'K E NOL qu'elle orgi
ui-e leur in lenti m, le -ju Dceuabn
curant, 5 h ur s de l'apr. raidi,
au Palais National.
00, Mon.ieur l Fresi lent de li
blmes que lElat est appel 000
fronler tous 1 s jouis.
I p projet 1 loi i encore un au
tre mrile, Meeeieurs les Conseiller.
d'Etal : c'e.l que, mdgr l-uiilii de
la i ne lono ment de ce service M
niieux aiministralil sont de
mands un chapttre dj dote du
Budget des dpenses en cours.
pour tout c i raisons, et comme
1p Gouv ri. m t i'-l vivemeiit dsl
rsux d installer le Doureuu Se. vice
partir du ter Janvier prochain en
, daon d li ma liplicit et de liai
;,;, -ns qui attendent
d'tru solutionnes, considrant,
nu surplus, q e le Conseil dl tat est
a la v ille de s'ajourner en vu? des
ttes de Un d'apne, j ai Phonneur
$^XZ;?^ "r*w n<**mv*
tou, nos compl.meuu *>*- ^J ^Modor 1 urgence et le vote io Republique a bien voulu ma.qusr
tew. ^our ci urV tlf loi. p* m eaUeta ^ V***


rxifiur
1 '; : i- .Vin' fi l'oc
! ,'1- n', ,,,f e
r preen ,rt eroo|9,0 p..,.
' > -nVe ; | ,/..
'' '' '' 1 i! li ;'< i ,! '., ,,
' I | ii l .
y '" iv, air etVer I c*. ...
prsent* !oa.
*j Dcenbre 19 .:j
Rponses A:, QlMftfoni >.,., p r
l-e Jjjru.il L Nouvoiliste
Welle des fo ,is d i Service d'Hygi-
noq11..,l,v,|,urMcon,iTei h
VMiOi Sanitaire et .{..elle valeur
au Service .le- ftpiua?
lQ^i7.L"e all?c;i,ion mensuelle de
..Z:^iyi^), Sardes est faite pour la
MMalion, celle de 38,267,30 est
pouH'entrelien des Hpitaus"
* Darucette dernire section
quelle esti la valeur paye au per-
Wunel mdical tranger et haitie et
quelle est la valeur plus spciale-
nent applique aux soins Ses ma-
H. -La valeur consacie au paie
ment du personnel mdical tran-
ger (tea hpitaux ed de 5,477 g>r.
cl- mens; Nimen, et ,elfe de
'_ ) ilion cette valeur de
oiirdes alloue pour l'en
f* S#ns fil
) r)e"abre"l9l3
P*MH Aucune 0 relie n'est
P *> l x o | ,,,, M manquant L anxit I, ,H a ,p
E ift ** sujet depuis sa
medi denier,
htlSE*-}* Premier Venlze
Iosacda,x .! m ire** des lea-
ders politiques p re.onrnnra Pn Or
ce la semaine prochaine. Mr Veni/e
r;t;V",'1r que 90n retour ne ,e
njtejiM temporaire et qu'il n'a .dos
.N)is avons r n le. pr;uier
Kl** ,a L*Ribiion scolaire
'Vi.'i ,, co;ieotles loi*,arre-
JM- fOlem ni conventt mi*,co.-
iriti pro.rr,mines su vi,'ii-tir
r-inis Hhno-'s par Mr Charles
Boucnereaij, avocat.
En raison de I importance ae-
tuHiedela L/gislaton lel'Kr.wi-
gneraenl Prima re et Secondaire
qui a cl profondment mod fi e
au cours dp ces dernires urutpps
cne nouvelle dition corn pi endi a
eux volumes, dont le premier est
p,M7,50> oui Jus
ical hait/ ,.|
En sir itiou a
o.*o7,jf roiinles alloue iirnip l'on ,." ",,c cak ,, ,,,
tretien dt, bpitaui om Kleur de ^^'"ns polaires du Non m
JUOO gourdes est alloue me hup|! Jfc8 ^ 'e **" Sliona"
pour"'. .POl,La,,,,al de ^leameoL S av^ ^no en Alaska cm
me base d opration
Ve Socrt'"'e Denhy a approu
m o r're qV', "d0> ,1e,,x Vo,,Jrn"s' dont le premier e>
CSfiM caiK9ab,,U de ,a S5Seme.fim ^ ^ d'-
esttriv^fro'.'drM nf ^T*00 "^^ * ^ * ea
tAeSiSSSrtr fcw?iK,flnBS
oe rebelle,i!O^hT. "m' SS" prieur lESe,ne
.IMUCkI e,< , S;7 ': ...M.;- e. Professionnel,
Washmotot, Suivant mn- 5J.2Sf "" a la ""IIbc
port.adrm su DpwS de ?. PS' Hc' H''-
M "",, par une Con, "ion W de rteu?^ "^ 'Ppel *lre
a^tocUrArt wasas?.......,,,bresdu
t*teSSS4n:! fera '-iur Je
. -0-------a C3l .uioune mensuel-
I men, p0l,r a,l,at de mdicaments
pour les tfapeoaaires gratis et les
Hoiquea de Campagne.
u.s.s.i
Grand nalch sensaiionnel
LTs,ne,tC!.,e:,erv^,1"
lieu nu
H 1' p*
F ot h 11
"J unea
le "JunLr
r.r.fon a n.dfi, |e ^'_ ]
H'Ji' c r ire su ' "
Wwririi l If'Ont n !.;, JiedepmV.-..V*
J" ; 'T. No 1357 ; B>
(irml h. p aPp-r a'
quelle b it de la nuit
l'oit nu Tri ce, le 4dcembre|]
n'iirport.
DiBBtJfbe prnh*dn aura
Tarp Lpc nie ^ 4 heures *
v i.li un frai d n alch de
nlre 'es -'q in de la
rlive lui tienne-' et
Ath'f|iq:-e club'.
Conposl'lou de* quipes :
J unes- Kpnriivi Haiiienne
D. t Vli-h nd.
Ar.i.'re- ri.rnPrt B.rcil, Andr
Tberd (Csp.]
0. ni a i dr PierrcH. nr? Mevs,
Joany Mnglio.
Avanta Aller Paloeoo, Herlor
Ambroiee, Talny Pile, Georges Ar-
eher, V. BeiDadol. Hrm-'arnn's:
Edouard .Innnlan, Pierre Lillavois,
Anifn wondatr.
' ni r Athltique Club
rut Fauhin<. Arrires : L.
n'riJ CdP h ',!",e-n','; .Fr?noi-. INos abon.u-8 u quartier l i
D. mit- Porre loua Haig, Durand la Ville sont pris de non* *
Aveuia nr,yfus. Hol.jleannot, du retard iusWaladutribu
&ii,::La;.Rem^ !?k.^-S1
Pori au Prince, le 27 dcembre 1923
A cause des ftes de fin d'aDn.
esaudien-es pm,s au pa|8i "
tional sont su-pendues iutau'aa t
Janvier. J
MMBeiaiuMi
Nos abonns 'u quartier iddi
i Vlll c\e\ni nn;/. .1 *
Chambre de
Commerce d'Hati
relui d'auourdhui. |e" facteurod
dsert celle partie de la ville lit
malade.
Bazar Hatien
pai
;"-IHul.:i, Madiou rinp.i
K L'Histoire d'Hati de Ma.
dK,u apro, avoir UIdMrlboa aux
J'""- ' l0l Publia ee. a des
jues 'ooetioanairea, ii td'-d
' V d SecrUirea d Kl .de
,' : '" n,. i .libraiii i
. ." 'P ......- le I -1 pb -
* '' '" p" des >. l.ir M
......' '-' i net.. meut au
'i,'lr" "> rhui , ion p i, i
'{<><> a; n ,',.; ,_ Vv>.
,' ',J'" MM v , ,',,,,, .. .
"prendra sucoes.iv .,, , |V(i,i,,
pi...-1-n, aulrea?uvrea d'auteurs
iUo.naa q lis oi aur le p ,,,,1 |e
* pvrdiu daus l'oubli.
**. 9iHe*soillea^CoioiBi.
qui oui inscrit le Chapi w Police
Rurale leu. ^Budfel I9<8 l9tl.
Uni ' AutUQfl provision pour Pu-
Usa Rurale n'est tabli, dans les
fSe;i.::UTU.na,,,X ;,e ''Exercice
l'K^i e,'l", doDn 1"e c'^t
i Mal qui pourvoit aux dpendes n-
praGeale "^-JW
pai^ m Oendannerie.
n/.'~"Dans l,s prvisions des
Dpartements iotresls les ^
du Doin une rel,v,;l elles,lu H i;i
du Hecouvrement ou Idu Bureau
de l'air".' U'e U d" *>******&
H.- Les terres du Domine sont
gres par les Administrateurs des
rloanceitaoui[le contrle des Sacr-
IjiwdtetdeaFinaoessetdel'In.
teneur articlej88 de la Loi du |
oM-Jas, Ls service relve de il
section dos Demaints souoha ce
dernier Dpartement.
.\ Il La Section ne peut r-
pondre quant prsent aux autres
quwtioua poetaa, les Dpartements
intresss auxquels elles ont t c n
Moiques n sfant'poial encore fait
parvenir leurs communications cet
e/ Parisiana
CE SOIR
\ohis
Chef-d'oeuvro d- Jules Claretie de
l'Acadmie Franaise.
E ir e .;. I.OQ
Wll BnsliBFIs
laroriandlats Imoauloos
\ '' i i t -li \iuti
! al 1
i V? "r,HV 'l sur autres
poim* d, .Nord qui seront dsi-
SivrrLR-- Cinq personnes or t
MM*I e? dommagea valus
*'J.rtJ) dollars l.-i M.iledurV-
cPntcyclone n. a rava la co e
'\'^ ^'iliin^on el dp I C-
' rycos et e l>,/, .), ri).
P,rtfl H1 lu Ulvss.,1 -, I-
';'Ni: v,; h !*""-m ".
c
It I
I I
II
" i 1
M.
I 1
' vil ;. | ^ ;
l'.Tr.iti -
^ "h v , ,,.
*v-y. r.u.jj L
round
Be.v8. S\viiz- lui -. rv*,:.
ns ..ut.sd-e.P.ysoa.,.,.
J' n n-^e-is par denonnis ivalao
I
V
n i ii
l 'V <[.. st
'^ Si ivii -orfre
','i"in nu lOj
Cours divers
Sterling
Lire
Yen
Francs
/ :i;i8
0432
46.80
M pour 1 dol.
Un
u'
initiative opportune
?
En instituant un cours rgulier
dBbinguei anglaise et espagnole,
J^g^ialedoStno-Dactylo,
jitVRue Frou, peut se fliciter
f "."'"'^"ci ae la Drerl. n
Gnrai dea Travaux Publi.a
n-j iP-enu,,! 8vec |fr Wm. K,
PI;n Vi e-P.sul,,:, f, |.ir,.(t,llr
. n-ral (:,;,,0111|i;i,|li0 j.^j,
rage il. i |r|qn '

lePn-s,', idekiCommiiaioa
Comn unalp ,;, s.-Mar. ru i.s a
," " ' 'Wniai Bulletin i- sa
V" "" ,:"- r iihlii-ntinn i.ffiri Ile
:''; ""'> v, h,I1X, eoDi|.taa vl
N ius i recoiMin. lot italectur j
Li Orrrlion G.'r de .! s T a
MjiuibI .1 |.,i ,lcll0 sComP'abi-
lit** s.'< !( r- le
Cem;y..H|, vu s >n imnorlance
mnle d'tre lu '
-ius reeoiimandons la lecture du
ro | it qui contient d'intressants
re i-eignements sur la besog-ie ra-
h si nu .e qui astenvisef pour
k bon fii( uni.nent rie cette in-
iip. ns,ll. institution al ncessaire
dv ioppfme.i des relations co m
metciales du "ii\p.
Lana-Park
On e rappelle longtemps la i .
lie !>! do ne I.iin,, J'^k I (6
oVaeruhm rUn n'y manqnefi.
J" i li -ii relinn drid .IV..
jonoer un h. i ... ; 30 1 cembra
' lienrs encoia pu* jolie el, av c
q Iques ro->v. euls.
L CH.Ie dVntra ne.oeraqu'ue
bagd.leda O.Ocilirn 8. pour e*
Rr.nd-p ,Sonn se, jtiSeg
les enfants. r '
Lea a,te, dcaiiaat dioit une
grande loterie.
got.
Venez voir la migumne et dcora
tive inslalla'ion qui tonne et ravit
tous eux <>ui doutent encore que le
pays puis prodicre, comme les au
trs une industrie spciale et iot
r s nie.
Le Purgatif Idal
, c'est Ut
Pilule du D'Dehaut
Mf nui du faubourg iaint-mti fuit
riollc a prendre.
Ht (x.iieni aucun pMptMttf,
Ialla M provoque jamiii i Mffat
I Supprimant la difie.
alla m iiMMa pu i< atlii*.
I N ex:s anipa dr repo i |: cfiamtM,
I alla it cim sucmm part* di ttapi.
| Plm activa gtia t"Oi lat ilmllalrat,
tua ait, par cMt^acat, ewiu (Un.
00SK 1 auMATivt, 3 a allaita
LTl.l, I BHui.
Aujourd'hui a t clbr la
Ltli. Orale le mariage de Made-
moiselle Ann AnUne avec Air
Franois Ilrard.-Les nouveaux
poux- oui taccomiiagnaarau*
tel p Ht Ludara Sorte et
MJje f.itoma Ri.i.pel.
M-ille irscompiinjau.
Secrl.irpiie d'Etat de
ritittruction Publique
Avis
L'Inspection Scolaire a reu et dis
nbu aux KeoleS atisMlna al demi
emps de h Capital* 2000 tickets
l-n're aux quatre sances cinma
to-r.t ,luq .es qij aar.nl lieu Cin
Jwile les If. SO Dceiibre. S et S
Janvier prochain, 5 heures p. m.
b I intention des lves.
! Les Be les devrool v assister par
loeds neuf pour chaque rp
2 nmu im
t. G,e iniUaUveTbsXrntt *Mcala Jn lycoe Plion
opportune est accueillie avec un pmr "0/'v Blhl '^'"V'"' NaimnaU E2 M f)0llr vhu\'10 r*P '-
v.T.t.he Pulhousi isme. Au A i K*tm*m.. | o.erio ClLT^ " ^^ kV*
Nos p'tis vives tAIMi.ii o,(rrt,nsr,'n;!a'l,ons Pp *. rduit C*1.,,e P;?n ,re ^^ nosures pou
woa p us vives i .Citations. c' port d to tes |M boa "" qos leur.lves participent en mod
Jla9jtejmrpri.s,.s dsagrablea nombre ces reprsentations.
d.-iv,,,! a>saa>rii KSLi!
L^s Satnls Innocents
Demain. 28 dcembre, sera la fte
des Beinia launeeata*
L'Eglise clbre celte fte en m^
mure d. s enfants de Uthlem Izs
dsdeoe aasel au d*>asnus, massa
cres sr |'orjre ,| il.-rode qui en|
rail atteindre einai l'Enfant Measia
"lue a t sauv par le fuite en
t,i\ 'e (la c. parente
Li er m nie relig pum aura 'i 1
h h Catli Irai- k h il l, ., | ,,,
'", r' '"" e oui urfo 1.
dea ml mel aul d^ai i Eglise uns
Le Ministre de France et Madame
Yeiteo seront beurtui dereevoir
i- I gaimi, m rdi 1er Janvier luS
'ynoowdu matin les membres
> a Colonie Prapcaisa el les amis
de la Irarice.
ASTHME
PAPIER PRUNEAU
f*TT*Tf"^r^t^!^5r
Iffels adirs
Lps rcpisss dlivrs au sou,
s-Krie pour les 2l) 0/0 r^nnm .
ses appointemenis Pn 1Q|4 rr '
herdu Prsident d'Il.tjp/eom^
htare du Conseil de SinT *
a irs il les itclarn nul. 1,. i-
^devant tre \iZJH U^'
lVri-au-Prir.e 20 n^miirp 1092
& V- ^M-Louii,
iievue des
Deux Mond
iS Rua d< / Universit Paru
SOMMAIRfi 0F. LA LIVRAISON
DU 1er Dcembre 1923
Cur pensif ue sait o i! v... Dsu
xi ne partie, Paul Bourg tde l'Aca
d:nie franaise.
^oiivenirs d s ama vie |rolitiqua.
L' 1res un ami ( 1914-1017 ).I
lexan ire Rlbol.
Les masques et les visages. Le
Vartusoi Condoltire. 1. R. d
La Si/. ;rarine.
L'or,'inanisrihn de la nation pour
le ternes de g loire, Ginral Serri
Pi .'A-n C une lia en un actef
Luui l*irandello.
Chez les LntiQs d'Am'riqu* : Ar
lentine et Uruguay. III n^r Bau-
drillart, de |>\cadmh Irinaise.
La premire Irag lie de B*l2c :
Oromwell, Marcel B .ufeion.
Littratures trangres. Kn cou
tant Vive Mathusalem, Louis Gillet.
Revue Littraire. Le Roman d'
n apprentie. Andr Beau/lier.
H vue mua'cile. Le Jardin .d
Paradis. Sain le OJile. La Griffe.
Cimille BallaigOe.
Cliioniqu- de la Quinzaine. His
toire Politique, Reu Pmou.
PRIX DR L XpO sEMr-VT
Uo ao Sii moii rrt'i an*
! a. a j*
4t
art
Saint W^eci Oitt Un tr
O '"i-'--n-n' ri
C > nni f n;.i ;e, H6 44 lr ;l SS
Bmeiaar 98 (r ,0 't-
1.-* bo^ne.afat piricnt du tt fn If 41
a*naur: t.oii.
PSJPH = 4tt fi
BLi



*&?:
/ a hetU faon
4637 lue du c lie
IT5 Annonce Ja bi willaot
SE
jr ATTENTION!- 'WJST [ SlQfi m
'r Annonce : v.itat* k-l ****
ha, Il f^^H enlace de la Posla avant'de Jiemi. nueUa s ei i. rece*
KT.".!. Cadeau* ^ fini d'anne ^ J^t'SK^r/et1 j I ^.("ib fl\ SOUDCr
u Zr* au oublie dus marchandises que 1 on pourra fcrand chcix ( yen p0Ur ei e) il S f *j t>12 *-- W , ^ *' *- f
V **. UnU. i'hauw L chapeaux, c *- -^ ^ ,. f *.**,, 3
^,ra*ec yoQt. llJlll0S pcm ans, bai d. s < lf n *|*i "^-^ 1*4*11 i Se
lenuraZ vite oualit i. i r comnwua* g , m I : tll V C El * ^#
Jjjiravec got
IcourtZ vite
OCCHSIO EXCEFT.OMEUE
20,000 Panamas
iprit rduit en vue des ttesjdc fia d'etuie.
Js panamas de premire qualit* et de la plus
grande finesse sont mis en vente au prix :
Char eaux p r lio me 3*Do!lara l'?0
' ajours pour dames 4' i
UC
Unis, l'baun ! chapeaux.-
tuines peur n an's, bal a i '
qualit ns recomnwniic< 0 %> a'-.
mercrirf< /a otf, noirvoui. lire
Tari es bi lien den elles Cluny, I -
1 1 m'che, bioderie*, rubans, r -
fumeriei objets r.ligieux, quel-
ques jolies coupes de loirits^u'K
Imor, toile nauunale, loi e pur &.,
l ouquefo garnitures el voiles de
n aries. etc. etc. etc. En solde
cl aU88Uf< S de l.b.
rcutta ohoix de
trfc bon I lie a ,'ire aussi 1'; Ucntion de
: 1 oml n uses 1 I fid< l< cliente*
d'avoir s'insc ir a l'avance p< 1 r
leurs commandes de liug< rie line
robes lingerie, costumes naron;
nets, le etc. Spcialits del Uni
son afin de pouvoir 1 a Murer la
livraison la iiu de l'anne,
prix tien modre

ar 25 cent'iia*.
de ebo
r-
1
-,-
-
*
I f*
KR
0 m mail
ompan>
I e4 du vernir W. M, TO

h'
1
*-' II]
... k. / 1
P
}<> Slf.'tlt.*T

p.W'f
*'
l l*
m-** MSM *"**> ****
1,1 trouvera galement tout un assortiment de Ru-
Usne rMuclion de 10 010 sera laite sur tout achat Panama leilrond
^douzaine.
lecourez vite au Ko l'3o, Rue Courbe.
reprcsenlani de Fabriques
is>fc-
Steamehip Line
Bu 1 au de l'.vg gnral
p H u Pr 1 catta U dcembre I92S
, l L. l-.TIN No. 358
l.o Pai ima est stt< ndo a Poil
(1)l |>rinca vemnt d New York ^i
,,,-! Samedi 8 Dcembre L234aveo
G'J eaca de lettre, 10 pasgera 11
partira dans l'apre midi du mtrae
jour pour Cristobal, Cuha Zoi. rect
Dulletia >o iii
Les ehargeuri tel 1 de noter
q,ie le eleei er Gen. W. C. Gorgea
pt attendu Port au l rii ^eonnt
do Criai ma Can il i o 1, l J Jan-
vier I -.''..
Le, peraiU pi MB n au
JSip'w'Vor!; U t>0 Dcembre courant pW
lu* 's Hnii9K** a~a
tort :e, U 24 Jeembr 33
?f si^mdt* t Bi cou 1 !/* '/J
rnnf, enl fl I u 'r.r-. au*r ne* U
og II menu j l>ltr Ji fi '
nani /ri < t ^
PO'I -'i
l'I


g Dec 1925
Il & Co
Bicyclettes Bicycielles?
. ronl 'i ->' [>o if t,ntt
Les milleures rmehnes qu'on ait jamais vues ici. Ay*nt la loti l0 Je rtvr Verk eldea p r.a e. 10
>* un tin modle trs lger s, lgantes, soti.hs et bon march. Lllas pene, snr la demanda fuie.
sont munie" !. tou ip a^c-^of. : poraoe, clefs et autres, des mi s bure u.
Michelin ; h grande Marqut qui n gagn 1rs plu* imiwrtanto vre*
Efl woiiivn du monde avec les non moins clbres machines f IA1 .
Von-* l ? trouverez en vent.. ;"nsi qu les pn us et chambrel a air
Michelin ch.z NICOLAS LOHDSCO, I- Hue Boiine-roi.
Les birycietiHS SVKI irioi lea rawl^ure-. l^b-iq.ies par|
grande Socit Mauulacturiie dAnnis et Lycles de it-LUcnne
Agents

Ce a'pa a le mme jour
; our r>'cw Yok diie t,
Ceci en nu e I .- UulleSins Xos Bi9
le 20 >) rabre et 3 1 le J! Dceia-
. ie 1921.
b 0. B. l'OMPSON", G ueral Agetit.
irai.ee
QLOFFSON LDGiS l 60
La M Olof/aon L a
l'honneur d wo(fttabw c*"
fte qu' partir de. (rtte datejusqu
SI Dcembre,ellermtera ouverte loaio
(a /ol*rn^;au.prillce] le m Dcembre 1928
,..
H Dont la vieille rputation u i aneiii les mers, conli J fane
la iose des amalem-s
il donne auss% sant co trage et corn erve ses ciients
rteruelie Jeunesse
Pour dM Akb ri m r j d
rVLEZPRE DRE VOTRE
FHDM BRBNCOURT


It >/ >
JLrOM ::'. . r
>^ *=* .j&^ ^.>
com&i l'an


c
mi
Sous nouvel!* f0r:no


Conralssconco
TubercuIoM
aio
i ., *.,* Va****
tfrafc ment rdfttfM MsfmlM
an trou.-, fabriqua ni .
m Jncomparabl* Vsnl
tro,jbie3 nerveux nsscein indisso-
nklanaai i la chi m
.... Doeteur Eujuaun
"amci .,,.....;...
Clients mefc vous la hauteur ?
Chez Christian BOX
r 822 fias des Fronts-Forts 322
surfines la porte de
toutes les bourse*
r.
Je travaille avec
*'.< :. )' prend' ar .,' -.'
I
PORAL r':'- -'-
noctyl esssr ..........m $
Alllsotte
Kummel
Cassis
Cacao \o. 1
Cacao \o. 2
'runelle
Marasquin (Je Poches
C larry Hrandy
Uttorry Cordial
alT9p de lc.ies
Crme de Vaalli
l'epperniint
Abricot Brandy
Curaao extia.lriplf
wcmedeuoka
Cnartreus suriine
Royai-Gla
Sirop U'orgeat
a-" Czii,|in9
Cocktaa^d king )H
Anisaro diyejti,
" ............U^UJjg
raiUaot Con.iynauir.

e pour laiti
Pan Sals
s
AVOCAT
Becoiiirentus Commerciaux
"wu a lltrnter.
tonL^JW-York, Berlin, M
m /*& 0/dres- Vis.
( taries Picooiel
tM /{Me Hb*f Port-ost-Pi*,,*
Grand assortiment de vins da iKe etc cMiar*
" M Cerises
Chaiapagne dboutes les qualit
KoyaFcif
En lace de la Banque Nationale
^HAIiONGEN^ oneHe^ii
Tabulas
Que I on ne se eham mo n\,c i A~
fles sont dsori c" ,t,S* il'T!?'udes **^prochaines,
<*u: les famille S' ;!*"T e I"'0 a "6i
du Lundi 10
ut tre pour
Von aura plus ,inouUi~ r -, ^'^ protlt-
joy "' "..... I*l*,*'w**f(* Ha


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM