<%BANNER%>







PAGE 1

LE M\Tl\ Li 8. D. H et h ?arisiam Su'taet i i.aiitujj;il la: D t i I 4|i Su'ta et i i asituij;il la: Notre confrre Le T tnpe> a a i loucecd i ii sj.t, idajfuueJi aistttoio Vincent pi niant */iui lacaft. a dclar que le Dparleaieat Ida Aiuuict* rfu4 Q pusihvjnie.it de loutier du r*a%  .^ueuieuie a d particulier* • tus prtexte g a il u doit p l fouruir des ar.aes coiitre l'util : a-iaire pu-t, t|j fraagjM ditioi,' tua a eaiMeit au Lou/oruelaeiid'Oiiu, a dclar qu ,1 s lettres .1 Ireaseea par lui au Jkfiuietre JJS bmaacej depuis le .mis ddoM pjur Jj ma Je* desi-ensuigQ ik'uts sa.it euore Si.is repouses; urqmi, le Prsident de U CD H., aie Abel Lger, a dcid qui lu q j ., a srail p >rte JcWutlePrsiJdiitdelaapubliuue en Conseil des Secret ires d iJut, parce quuiu latij mut i td i; i.i part du Upirteuient des l'iu ,ces est contraire a l'esprit lu i J iotoouleet te ii.*tur a reiarder in iUleinent les travaux le :i il.D.ti* Mous aveosete aux reujiMments sur cette deolai itiun pr e au Dparteineui les fi lauceepir ne Vincent, et il MOUS a ete dit somuiairement |ue cette deolamUoa esuaexactei que heu loin de refuser de dten i aux le a aides de reoseignements faites par la t,. U. H., le Dparte u mt a au contraire, dclar plus d'une luis des particuliers qui rservait es renseignements pour les donner, soit a U Corn Qissioa directement, sou aux avocats coni mis du uouveroeraent, sou mme aux parties lo/squ elles taient apjom tees pariai* D. H. apporter coi renseignements Eu prenant c Ue altitude, I i D partemeuldea Finances a entendu couper c mrt a ceriaua procdes ayant dgnr eu aOus et COUSisUut pour dos particuliers U ayant eu mains, parfois, aucun Utre de crance uu n'ayant qu'un Ulre impartait, a venir mettre a HouveauxionJsdojiouvoirs Hi r une heure d: l prs midi oai tl proclams u ugo d,. fur quoi au l'riouuat de 1re ioelaoec U •ya.u t dlivrs | bu ,„. u u r aux employs p blics 1" Vatican | ROME-Le Ppel'ic XI continue I e^Olratenlr uv.c l„ Krauee tt lAUemagoa au sujet ,te son ioleo non 4*in,rtr dana son allocution de Je.-nain m Consistoire secret ta passage relatif !.. si uaitoa de l'Eu rope centrale et la ime.tion de la flebr. Les cuurs PARIS 2J r lar 19 r, Livre 19187 &f NEW YORK poilir 19 du con'rih U n le archiver du DV p te 'i 11, ii l'a en ee'i par d* p ira vt ies plus ou uni is au counr I s I • iiis le DOt*ea I ninistn 1 on, ti a sa forger li'isi de vritaSIes iir s co itre Tiit'i. M i ii s I s refH'iji'] avrils nui s';s tu Djrte ne , ces psrs mne-; s; i *s "t ii • it l )int U G. D. l iv, I -s ceni i -, ils >•[ des duplicita of,i i ils J )-it la plupart lute.n . l^s intresss em m}n ne soupo-iulient (ruVe l'esistmce, et bn i i tient linsi d'une sentence favjrjbie ncessairement. Il est nermis ds se deminder relle nenl s'il ne conve lait pis de COH ier a d • t"U abus et si a^ir autrement ne serait pis uns vvrit! >le complicit du D'pirte neat d's Fin inc is pour d 1er A a^ir contra les intrts financier! de l'Etat C'est pourquoi le Dpartement, refus tut i; I iv >rir dd i ls pro' cds, i l i l de ne donner de reus litoe ne ils offi ie's \ ie lorsque, les ;i!l lires it-inl d TI i'itrjduites l-vi u la C D U.. celle-ci, ou les avocats-co iseils. ou le^ av > cat* d:s piriies, auront prouv-, au cours de I iuHtanca, le bjcoin d'tre renseijrn* pv h O.iirte•nent des Finances. Vail tjuie la vril. bSn ce qui concerne I s en nrticuliers i ix puis \l Si'; ih Vincent a fut ihiiii n, le liipirteni'ai des I'IIIDS i m. i j>r,) rj < des proiucti n< ls ui'.ii, •{'•: •sairee pour eu '.r I j bbu lo IJJ dei ex ili : iiio M qu IOUS 1 m* UJU8 i ai ) ir l'Iiu en iti •• 111 ii d' rave lir olm ALJ m sir h question. il noud i gale ne .t pr unis des renei(iiii u uits sur le^ ci* exposs, aprs le Temps . par Me Franc > s Mitho i, aprs (j.i celui-ci a.ira continn les dclaralions do noire couirre. %  ifariarfe Hier, l'ofBeiir da t'Stat Olfil VI pi)' V 1,-U.i „• i t j,\,c; la U ilirug) U : Il ; V ull : .'i i iiei; M |. U, Pi 19 r. UM l : ii ,,.n l lient p ur le m irri : Mil. Clament dlur, VI. vioiid. Vjroie llrartal Atlstlioae MeodsV; -pour la inirriae: dd. (1 mat inlio Fayard, P i Uenelie U Ai, Dr V m>ual et Placide Oar.d Li BliilieUoa .Vup ide seri don ne demain, en V |Mse s • nae. P iam -t inarrains : Mr Ohristiaa Coi. ou et 1 i I ne Ji n ,,u >,l ,^1,, re# oi ,i il aura vfii X u,. bjuli.-ur aux nou MIU .j.iux. L N]ii7dli3h)) Notre e*ti nabte confrre a fait p^ raiir; son ( u ru a .,„ ,j AllM ,, wn • tt %  • .e^ : c • i| ij d-.ii >n ieef. fart |ii'| a I •,> "> •po r eir u e t NI H • I %  . N 'ni reoaavelooi ns vives f h il io t. Varils Ce Soir Le Manque aux dent hlancha le, I et Ict);) des Euir-e o.a eenlimea Dimanolis eoir les TeMii lnf ntilnj tic et i 2 %  L oles EolrCo i \,w Lo|ui{ Ij] n) piioda : fatalitat 13a a; pis 11 ss : Le Ca'isj Go>toi Lero-JX a eu la nuiu juste et nous fo'jro t l'oesson i'asilster uu d;nouemnt des plus sensation Bais, noin'nsitoaa i>as t^ dire. Ciu\ qui auront la rb mee de v ilr ces pi^'d's en tarent merveille d i* le.4 scnes >lu TIUBUIW., DK La RII vBlUfATIJJf, US L\ XJCVE.LS AU noRS Entre : Oro'.. G. 2.00 Baleoe : G. 3.03 ; Lo;e : 3.30 1 i !!%  %  LS— n Cio-Saial Samedi soir La :iire Grand drame en 3 parties Entre gnrale G. 0.25 Ce oir Reprsentt on Parisiana de la co-n io l.tcrtle, an Uej .ic e^ : . C p r de femme •>. Ce ix i'eatre u .* ecleur ]ni n'ont paienc>ra aseUM h li re repentilion t l'clto ml .'-s cil,:i^.;.. \ i piq 11 "elle ci soil >V i sep a ne, Fer ><*t bi n de ru pis ma q • •? h • %  ii<.le ce -oir, car. cioy IM nou?, ^"en est la dernire poj cett sai>ai da moins. Entre {fl Irale : d'e g>u'de. Co n mis .na t d IQO d.a Hier -ers I -s cinq heures tan is qu'u i rnatM le fooUbe l avait >un ;i Tri'jme du Ch mn t vi,, (i no n >"3 de >^ -onn >, rn'coi -'le M volve • lUper-^reni la foule I nrr • t-ejt I jeu, Il y av ut c un enu • m-it linoeilieau >'o Ui<. eb-i Mme Rn nanu I, tt i %  • | i'Rg lit Le *'*!• i e*. I e n fin* t, ii rvinren h h "m* et lur n'.r^ie nf rr'ia l'iaeeo lie. Cori pie les po no e s uiivrent, le feu avait t teint* i_ 1^ j y fianailles Nois avons reu ave 1 : pliisirla carie le fianailles de Mlle Liua Mil lery avec Mr Pal Bizelais. •N'o is jjr^entoni nossi.;cres coin I liments au ebarmant couple. RBLVTION$ BiraifDaas.— En vu> de uiieux faire connatre nos produit" d'ex portillon le Upartment d"< Re'iiti n< txt ieores stise que le Goa erneinent -nvisagU possibi lil de u urv nr au p us lt les s ill -s d ;s Oansulala des produis du ^tvs sous forme d'expositioa. Nos prinei pil sdaores, le caf, le eiotOiJeef t m ele ... Irouveionl dfia tivene it leur plaae am ceiidee dont l'or, gmisili >n s ra laite sur iostru oai du Dpirtement des II latioas K^i >rieurs i al de celui du liommirce, ce c > if.irrnrae \i la oi. Fia4vr.es. — LDepartment des Fi 11 ices et \ i Ho n neroe avi ; me le Conseil Je Sserlaire d ti! .il a v i 1prin i.id i d^rvora •( lu C ci i da s une propudi n i :>u m >ius US DOLCA ; pouesad r e i cel i >MI d-poi ils du ir tu i oui lin meier 'lu Gouvorn i .i i|. Le Ber.rd aire, L II • ry are d Vu : Ls Ci i Dii roa, Doi | tora s |(|leinonl8 intrieurs I,; la Section d'irtfnr n liions Art. Itr.— La Section l'inform lions r^ >ii lereprsenUnts de la l'iv-se d j,' ( avis;, tau 4 |^< Im lis de lui li A 1 heurt de Cxprs midi, n is reg >it (eu %  > c > nm in catl > i s i us N JOUI I. -.-•'• %  r ninle-sd^ r-nseigi'men i %  I :i so a raites I >i* • i re produit .-a de vive vo>x'ou ar crit dire i • in idrt*ee* h la 8 • i *n. %  i.— La l'iion fournira d nolices eh lejne fois qu'd seri r connu n>-cM*tiro sar loi u/t'oiroj ud-uiaij. Pm ativ^f. 4. \A<\ oa a-t>H liq 14 ,! [* A { m i rat oi pui-.-u n re publis. 5. "-Le* pli n et e/ispmrt)M trivaiu p ib i:s teronl 'Odio ne oom muni^ is, s'il n est requis. 6. Les !.• oj u de I H seroit livr ; s U pjblic l ds UI'LS Siroat d;intif-. 7.— Ui dilai de hiitaia; sera n *'i h U Section I in formation i pour rpon Ire a x reaselfaenieats qii lui auront t demands. 8. a Section se rseifele droit de ne pis dfrer aux de modes ie ren eigiemenis Ulifs h :iphm tio, & li Polios et al. Poluiqii'-. Port au Pq^ce, le DctBlbre 1Q93 • le soossfal /enn, evn n qisire-na h-'wi'ij,,.,!/* 1 tr> p*rtim e ( 18-8 3i ) e i ' e wi;vi^. "^'ta de Rpublique d'il uti Direction Gnrale de Trav. Publics Buieau de llngnieur en Cb< f Port an Prtoce 13 Hcen'ore 1923 Au Secriaires d'Elat de* Travaux ?ubtios En Ses Buraeaux, Port au Prince, llaili. Munsimr le Secrtaire d'Etat, J'ii l'avantage de fnns aeni-rr r cept^on de voire lettre No 501-2J du 17 Novembre 1923 accompagn de la conduis d'un article du Journal M Le Temps" U r l'tat de certaines rou es aprs les rcf ntes avrrses. Il et un fait que les dernires pluies net dmonti l'une fam con cliiaute que, malgr le boo vouloir et les efforts incessants dont fait preuve tout le personnel de ce Dpartement, il est impossible de main tenir tout le roseau des routes en Haill dam un tat tel que les pi des torrentiell*s ne puissent y causer au eio do nuage, ni mme y entraver le circilinon pendant an court e*a pi %  dd t-iinp' L,M l'on ls liapon bUs o r l'ent eden le-< routas en H.ili ao dcom non le reconnat railleurs insuffisants. L'Iile de Porto Brco a dpens pour laone li cale i n\ 12$ 1.161,000 pour l'entretien de l3<'j Cilonatres d r uie. Durant cc-iimme |. iode lUili a dpens 1 09,00-J pourittn KHomlm. Pour serflea prim, llaili a dpen S 0.000 pour I' ii 11 r? ien des mulrs. I n'e t aa A eip*rer que mm. ;ncc I p J gr-nU • M'.rts pr*o iaeli. C't.> ..rande ditT a>iee entre 'es f • d.-*, nibles p-nt Mr* sar n >'t •. eraultat vitenl est |:H HU.IS n vous pis les ro te* .inasi b-toeea ? i • nous les aurions eu s si plus de J ds taient .lipo ib'es. Ltco npiraison nlre les conditions des greodes roules aux Etais Unis et celles des routes en Haili, o irnme c'e>t fait dans cet article est plutt ridicule. A C |uellem-nt,la cous taiclion l'nosn)jvellas r >uteacote environ P. 6 | j) le Ki omtre. Aux Ettts L'iis, il *>st dpens dans les environs de i >.030 8",000 dollars par Kilomtra -ie nouvelle roit^. Il m'est agrable de dire que toutes les routes sur lesqu lies les rnu vais pas ont t obs rvs durant les r.-enie* averses sont eeluell ment oueite*au trafic et on: t rendue voiturables sans gsanj dpense d'ar g* 1 1 J | sf fi ai moment o le gouvc-nem-ut pourra disposer de fonds pour ta construction de mites de gra ver aux miuvai* en Ir oils comme par exemple le Fou I dewVgres et le roui nage de 13M Repos, n uispoa vous esa'-er qu'une inondation ex. Iraodi.iaire auri pour rsultat la us peu de i du trafle peaJaot un court espace de temps. Allenlion, cli.niHeiir< \ tus n > s irai* |r*p reco n nan jer ...u cbauffturu d'iutoi di n . dei ••• la vitesse de I urs mrcliiies d'ii'it | a ,.„ sil j a lMei j fi dsnnA Tout i monde sn|i a.rn ,-ou / p<1 que BIS rues fourmill ni de ne, grands el petiU; il i,, n ()r | 8 (jl| j rt gre ides prcami io< tnieal priea en v.e d viter t.ht ra-hem aeellent. N .us Mirons q ie es rg smenti OS 1^ (jenduinene sur la circulation des vhicules seront observ*. va *dD. Catma, L c r s |r,n JU-J ,. dc. 1910 0, lu* UOr ne J-yadPsix ca . loin 1911 *, Chef eer loi. Bsode r* u Nc '} rov Oio |i ; Molon Am?dy C^p j u lin )9't u. s Molon Aaiady c ov. 1910 'j\ : ".Heiry Garon • i 0 in*t .Profetaenr c actsCsp jri in\\ g 4l > iMaltre d''udea Lyce Cp fv 191 f as; > JVve D?plfD0B Tirco'h* Trou pv.1911 m Fns. rnliV ;• ierre Geor^s Val lierea, msre Hi:4,13 33; Poii Cei( j mlQiatrtfive CPC>I d.r. 19i0 s Vve Oo't hercs Ti:ro!b> S'iil i%\ 12.; 0 ; U"rf re J.an Pirrro, Q,,) tr*nHanicajuiiu 1=11 , C'J l'if.m s 4 i-e JetDiy, Aei du Nu d re'.l'i SO cbl lige f on 1er. ju ilet ty i) 5! Ecoli r( f4le Bot K OCtl l'o M8ipo,BjJ ly|J 24 7." ciij iivn f ODI r! n a* <„. ru lylO , ' on rni'in 0 us Curt o, Un b mui 1o'U. Ilfl G. (j H. Peil" a'ru lylt ii,Hi,h %  i M > • sti ne l ubo IH, dec 1yL 7H icc ioi *''ol 3in-neci i>ut R v n O' ''9'U 5."". L•<*•. IQ.I r I B) g<.eu c. 'g U SOT M,[ 1. haine, r^Cil 'lu Nj< r < nov Q"Q,I 7 , Directeur se io gnnSs pi lt e| Ki.ii Irisr^oi ii. ty'O ai.75 roues! a In io l iv li 6 l M •• m'n 1J' l MJ l'n f • p m r d.llssl T %  < m,. /y • '4f. "• %  ti '•' cm i r-e •. o .. • T • • et >jil 15, [•onen u il i-i 'h ti. J t i', ii, 7,ui ^^i.iO' mil • ir Anvosunio • M h M' hft t v JJ t. r.a sv'i ly l 7 Ml. io-l IQ l_, i j.l" iQtl '60 l l'ol 'y 7 % %  0. %  1,1 1 7,. U Srp: ij > 7 jl.es, HJ a %  OH rai> 1 ,,. S Ij 0 >pus j ,e ch.,..,! np ix ioi, i'upt fulU 63 1 Huf r oie de d " %  Acul .-Biued dre I9U. 1300, Sac* U: ruraie S vins .t-rre. Furt Li* bit d c UjO 2,0J Loct.onirj 1 Liurti de uaix li ou iu i 19il, 9M aopoin fin ts oovne r s sr#*"U Ton. m-i iilil, yuO, Luc"iui Trk' buotl do p^a f.oi,|uiu loM tS.oo epptni's direc'enr ccle Csrecol, luiu 1 VII 23 73, tocHion :nb. ds psix iou MU1 IPIl 9o;gciiet priou Ton, 1-1IMIWI 15 O J, prte su r Ole dites vi-ieiiol, lullet Iyti .4 85 D. irui ecoif Citacol j-in 19.1 34 7> So.lsnt ioge tr.k Cars.oi ju n yi£ -7. L)" tC,e r .ole C*|aco |ui t 19 1| *4'/S* 0C c. V.i' re t v. 1911. > 00 10;. oi' rtsu Qjiuer G and B ssia, vitl 19 1, 4.00, loc ton tuicao Plsa Tou .v.il 1911. i?'-* option (eue <. atacul |U.hel wio 5 iclfie t bunsicepaix T oo, DOV. 191!, 37o ; -ppimis lugdep T.tanov. 1910. ).-'. *o-' ll KJUCOU, IOV. 1910. 24 T> cet uiJU.I C paix Tou, nov 1910 9-J 19/ t isoo p.imis P'Ot H %  % '**• Trou, |LI tt 191. M > 0 v. biseoa Isv. lya. 15 "• *•* X b Ti u.av.ei m..s 19H 9 hW 1 K ti ou Toc, l--. 191'. >** ne lubdil'o. ,tV ^ 9.00..,, I v r p.. roajjJJ •0. I e r f y, 1 6)4 ,1*1*0 v,iac 1 %  9 • 4 1o p ce t'-vil 1(.C>I >U .y g ;- 1 ^* tl I9II, ) Q I o.l a '• le 31 t. tco c o: t. 1 * 191 i t? 00 ,. *l |-'i pet Hl 'IREVIL'-S fXJ Htl'fi Le linstre Lue D> m ini \\n vi,i|. les iriliun-i ix -IJ paix CH'i. i fl Mi |i4 ,, e |., ,, )M VH.i n „ f „ rp .hunaox le f,**s ;'••> ilalT^T. u, es ; I / • MU nt rend ^ nu'' V l "i uilihiet-ilife. -n ^J?".tnb,M,, il d.m.d.s W4 W4itf^ de ^UVwira-, iiW8 Il a t vol lern-ej bla.c Clai |U l'a-iw t %  *•" %  pri d'm onoi.-c li ijpwn-taire qui dooanri u .e rjo.o l o*-dJe L*r Auory SJ i(j07.



PAGE 1

raM.vnx W ATTENTION a U ESFiF/, en (ce de la 1 tsle a\ai t ce tohatsde cadeaux de fin d'anne, au public des mareluradUes que l'un pourra Jjuc got. -.ursz vite jalangerie Centrale ISiEUB BORHET ST FLEUR intt ou le sobriquet etNEY* tece a wombie -M' dentela et tblic en gnral, qu' pirtir du de janvier prochain ta Bovlan* $P,ra iran*lra la Hue du Peu de l rontmto tt, SOUH le noin de fioulanqerie Centrale* m inntnMa'lon wa faU? r t ont be .d'tre *oul<'(jfiF 9 [nofer qu'une nmnd* liquidation \\a\te trot* lo-' pur semaine dans ml tabU**em tit tou* les lundi*, 'ed** et vendredi*, '*vec une diml* M de d r cm m p r i vre de %  ' *• bml'h e dt 10 • ( ' rthi ) sut i* m ni<>n t -' M h fo|/rt rtnfnra/ti mm u m* M et tm m i P' i & uei m '**• t'uuii e* / j > %  * bu t* ' %  \\ t'lude le* nul cloute J t^' $tu. *rur Gn-tobal, canal zone \ia les ports du sud, 0. B. TUOMI'SUN Agent Cnral tUMX-' r.FAPFMIt ClfUW avis aux Gentle-nen Ln ASON H. SI.VBHx vient de reoevolr : (h. peaux de palUe fine Horsalino Cl. eauxlfuno toisalino Chapeaux da laine d'Italie Si vous voulez tre bien ecifs. Messieurs, vous ^ev*/. acheter vos chapeaux, les plus beaux de la place, chei II. SlLYtillA; pressez-vous car le stock s'enlve rapidement. lb ]1S 2 Meringue de Franois Miviga' En veule aux bureaux du MATIN. t L i x O. z.oU Les crpes stin Les Crpes Marocains, Crpes :,i. iM,:;n?, Crpei Stanley chez PAI !.!•:.. AU.MLA. ont rellement merveilleux. lits A La Petite Maison, rue > ] u Centre, se trouve un bssorlimmt di jolie ctiussurei pou.' et lii.ts il] j r i v rji I |V(j I lot RDB8 Cfc'-ASI \ g [ Il I H ) .'XELLE. 41 /• lou rh % Paul £. ilXlLA Visiter sou 3tock cernplleineui erri(,(iveie Le p us vari et le plus asso. Ut de la iace. Vus prix seront lissions, car il gne relusera aucuue vente pos^iLle Htel Ste. Rose Logane, Grand Rue A proximit de la Gare Service Irrroch: ble La maison Oloffson, Lucas et G a l'honneur d' viser son aimable clientle qu'ellereslera ouver le le dimanche 23 cri. de 9 heures midi. fi HitiX le 2^ Mit 1323 Royal Caf D lace del Banq e N^tionalt Propritaire : Annacius INNOCENT i nouvel tabhsiemenl se iconiuiauae par n servit iriprochable, les consominalions dt pramiar choit, siiuuiioii privilgie* Le soir, musique alliayanle diriye par dot prolaasijnnels de jjiaiid mrite. Installation parlaite. — prix modr. Tlphone N 395 M %  %  & --"L %  %  !.a... . j. i n Parcourez avec vos Pneus des kilomtres qui ne vous cotent rien. pneus m sont pas tous les m "y en a qui durent plus Ininj "l't'tulent un meilleur sj\ice, < "wiiennp plus loin, ^qni donnent r. s i .s illala j 1 "^ Gond Ye.r. ,^nil,i,,| j| ,„. ( ,j (( ,,!,, ,!*,, j, **|fc'l:8 6oody,.;ir, luedurl. I Ur Diaqui s in ujinueg. es I t/oiiities si'pplinemairos q .mis parCOUiaZ avee les pneus Good ,. .u, ne vous collent rellement rian. Dans le fimule nlier beaucoup plus i.geoaae servent le GootlTaar que .r.iut une autre mai qui'. Celle prlrence marque, est s..i a 'i^'rv'. t ^\ n il doute la preuve qu'on reconnat la •. %i,r). upriorit de leur qualit et leur ba* | nkt habituelle rendre un servie.., )tf *"* -allklaibanl sous toutes les conditions. MaAdJiusiH. Mft w $i tmm .&**r Ibe •iesi liiiiicslcii : s ; r aj>!.y tyjyou Pi*ce t Lonaivab $ t*p~Ha*iien c. .OGIAIID % 



PAGE 1

LE fcATN NAL Goutte Rhumatismes Eczma :* Sclrose Obsji Calculs GRANDS PRIX i u | • f ih Um F..i ' I Haut (M P-irU, 2. i. v., .. .lit ' i" pn">. Nettoie le Rein laVe le foie et les articulations, dissout l'acide vriqae, active la nutrition et oxyde les graisses pMtual oft !l pru> ->,'.-. !'-'"> urlnio C.t l i %  • %  : ( rudonul. Celui-ci Ir eh libre ..lourtil, %  • .. c ( u'l! Iijcmstr u.i ., -i .r • cornrue <1M yiwulr. pulj %  lments l>'ot) i on voit U multiplicit d'elK-t-. bicr(..>.. i %  .! liant du lav..ge de l'o'gani.mc e ta p| Vues y trouviez p.ix liu pour U (tes de I u, ti'aui.e ; Jjii.il ont. bacon, langues fumes, saucisssont li fif;is, tu cisson fainpesiiie,Mortadelle, provisions,] de toutes sortes. Liqueucs Marie Biizinl assorties, liqueurs Simon asssirlie*. Irtme. de Iramh'dse, 1H 'assis, decerit ce Ban i.e 'Simon aine" Vins de Bordeaux. Vins de KaJcr %  ,Malaga,Foiter. Bi c Pafzen.hnfer Fn Gros et en Dtail iiiLon c 'ccl.it en boites luxe et bnluisic pi t-.uK aux dj iin d'anne, Jo ids, paitumsritj fy Houlnuaot, Pivert etc. Faifes-roas une \isili Fos prix sont la poite de toutes les boi %  Misas! £n Casimir Anglais e* Franais Eue Bonne F ci Ao 117 Cette maison qui s'est tellement spcialise en ses articles a le plaisir d'annoncer ce respectable publie S u'elle renouvel compltement son assortiment en eux t stoelvS mu: de qualit trs suprieur prl modr •t l'autre partir de 2 dollars a 2,60 l'aune La maison avise qu'elle lient aussi un grand assorti Bien, de Diagonal noirJdeu senje et a!pa.i le i i.i i < Ki a lierais de/rl .•''j/1 //'.s c/, t (si //•ci p^.,r J i u.) t Bran I cho x de loulier po ir en* t,itit.. -h iiis-i-iio-i. chapeau cot tums pour nilni'i, I ta-, le soie qu dii lis c.'^.in u ui I • g 'U 1er nier eri le la \lu if, iioirft.cuuleui farieasi b*l -s dentelle!* iil ny filet mche, br leries, rubans, parluineiie. objeli religieux, quelques jolies t oupos le son ie,iiiile, Ili IOI :, tuile nationale, toile pur iil, bouquetsgaroiUires et \oihs da miirn es. etc. aie, elc. Ln solde chaussi res de bbs, goutta choix de tu'* bon got Elle a .lire aussi l'attention de ses noinl 1.1 se 1 el tidles clientes d'avoir s'inscrire l'avance pur leurs commandes de lingerie tina robes lingerie, roslemes gare nnets, eic, etc. Spcialits de la Mai son afin de pouvoir en ; ssurer la livraison la (in de Tanne. prix trs modrs L • .: i t*3 Los soucis des mnagres Qu; :. ] vous sentez les effets du 6urmenag et par dessus tout vous tes courbature et souffrez de douieurs qui vous font flchir, ou de toute autre maladie des temmes. n'oublie* p.i centaines de !Tnmes.une foiseout* frantea ci mn c vous, < .t i nouv leur sant en nrerinr Composition Vgtale do Lyou -j Pinkbaai. Cclt: CasciM a retemv? ea SfSM Mo:.' !.<(P Mexico.—"Jewoifa*|2 COT" ptb tvoir ptl six bt>utei!l* d" •• ^ | • a Y.. Pinkham. J-aitoujourtK^ g! et cca douleurs œoj t rnt i do faira m •. n.z plus j'avais des codeurs d^r= '. -• avenue, JV.i r< to.nrr.nndd t^e continuerai w j mander votre Composition Vir-^rde i mes BC1 'vS|t ,i frra F';-;' j.'^'nc n...:.i : 't la jcj'n^a p:.r Uose c'une cu.aj *^ lou.-a it.j qu rat L* n£aa;irr.'S Hiufric:. i t tnafDi< ;Yriwct tUpeadtaaat •* Composition V&go^ d Lydia LRsdiasn/I — m ''•TT %  '"'T " -%  % %  -: %  :-' %  % % %  %  Quoi qu'Mi dise Qtsoi qu'on fas e /,e /nm Marbancourt est t fera toujours le meilleur' : ^ la fonderie, ( Arcitiaie) Rnnp la nouvelle direliioo de l'ng i ieur Marcel Suirad Villurd e>\ e mesure de fournilds lr i i ces ions & ux qui voudaonl lui enf ir* une connmande l'ndnsse ; Hue du Qantre, Poit*hU1 ui.C Charles Pieoulct 228 Bue Poux, Pnrl-au-Prine Asaortlment complet d'*>picerie Grand choix de bonbons en boite pour caaoa** Bonbons ; Fruits confit ; Itisouiti Vins de Hordennx suprieurs par g !• %  Cliampa jne ; Liqueurs ; Hire etc. c 'i ,8 i" Hrnnd aaaortuxient de via de Bouigoy •* %  %  ^ frruftt//a.



PAGE 1

flUR PROPRIETAIRE lui H < MEC R puent May loi re H5i Ru* mrl—>nt LO 20 CENTIMES latin Quotidien Un grand la chasse aime mieux Hier un sanglier qu'une hirondelle ; je ne sais pour quelle raison ? Tous la voient. Illllllipi lLEPlOyE No 2*1 Wre ANXF.E \ T !Tf?4 PORT-\r-PR!\CF ( HATI') VENDREEDI 21 DCEMBRE 1W3 propos d'un arlicle de Mr B. Marshall SUITE Etals -.Uni?, nos corrliincs boni eu bulle toutes I de vexations; leur prsence [Hailiy Sera natre un probl luoir. Mi essaiera de lynchr. [essayera, en lychanl le Iricaiii, Un agriculteur rsidant ddos U commuas et dsign par le j r.fet : Lu uj,enldu servie* agricole. 2 3 nemise en eiul -inmiqu %  — La remisa l mditerranenne. Mais, au point de vuj social, nous autres hatiens, nous appartenons au groupeuiiiit autilc'u ; nous entei ions cuminu-M* nous m^ U U drat utile d* lyncher t hatien ethmiueet ethno^np iipi;. Line. Ce sera une phase trs i de l'occupation, lie sera l: acre tu ma-se. A i'Kxlis iBsuqtii-i dan* les pi-ces pub,1,1a vie vir^inieuue, caroliineiitgeorgieime, ilhnoiaa et oui* listise coinrninceia pour llaiii, e, grave el incommensurable. • Monsieur MAUSHAI.L, pour nous ne connaissons [as cuosvs la ; pargnez nous Le %  awpatfiiai'd liaili< n, est (taenia, L mus il n'a pas peur Idubloc, il bail qu'il esi l'gal ue |lous Jc> houiincs.pour Dieu,ne lui pas d> Ui-ies exeuialcs, lits Uiez mourir tous.Nos Eglises nous apparie* Dt,qu'elle ieUutUtf! llaili, la lgalit acquise, malgr uL i S les ni jug* taient seuleut Imiinilie ou la haine du ac contre le ngre, ou uu ngre SUe le blanc dans les Liais Unis, ^pourrait uuiie k qu'cu quittant pamtnque ou Mmi t la hauie de u, comme cela se taisait Dne, cesserait, niais, lielas, ce Ifrejuge existe entre les hommes Mcouleui tux nines. i ai pa. coui u La cAalS-US d 1 }Ipuib I caui Uu .uu ne.daua le uordi |)u*qua 'Xi.x U. iMoriua et de lltbUiMJUu Uuu le aU iJepUla l fci |U Ue i\eW-lo.K, UaiB lOueal, I Jusqu' cet , tandis que le group'inMit autilen fait, leot un ni, d.tii..-ileinent. il ?st vrai,e i dehors de tout-.moule, i air pur, des hommes p >ur dominer cl non ire domins LeJamiieuiu, 'e Tnnaiien le St Lucien, 4e Cubain, l'ij tien, le Uiiiiiuiciin, dans les Eats-Unis msul •--, prsentent une rnentiui d.ilereute Us ont une co nprhm sion mondiale des choses tanJtl que le jroupem -ni amricain est m 1 prpar par l'ensemble. PoLtTicjue. Au p nnt le vue politique, nous avons p;ur d lel ment amricain noir. Si nous pommes * la m Vus origine, si nous devons un mur nous rencontrer sur le terrain de la Grande Fusion des siges qui arrivent, nous n vous ps les mnMSftves, nous ne reprsentons pas les mmes intrts parce que nous n'avons pua la mme sitfttiBCation sur la Terre. Gouipr^o z iim, mon cher Direct ur, la peas-e de Mr B. \li>siii.; oesi il lu i o • ic rih l N .il'.vms retuser i: voir i i lui U l .U.U il! P 'l'tl| l, plf-i frais le Iraasport *'il y %  lieu, ainsi que les frais ae maoipu itioa el 'i pandige, ces deniers values forfailoireraeiit. Pour le Cimier prjlj.t.oa I mii,i.ri la remise d'ua mmoireladiqnmt la quantit et la valeur du limier rpandu sur les terres. Lvalualioo du fumier se fera au m -tre cube ou ta tonne. l'on le pareil %  le mmoire indi tuera le normrj et li nuure des ltes de bitul parques, aiu>i qui les surfaces mises en lamure Li I .murs obtenue sera convertie ei tonnes ou eu mtres cabas de fainier. Ainsi ou alm?t TU^ le cullh i %t fissj p y •!• le fu nier i i va pa idrj sur ses tei a a i | le les crottes de ces brebis Si on ajoute ^ ce i q i" • peut fra adm ilrecom neju-iilic >n 'le remp u\ 4/1 <) des ;>v,a bu il • aa, i la milles l'est de Ban Marcos, qu'on essaye d-ar rang i i ai mistica entra les trou pas i n il a elfe ralea Iq le Uu ri i a co a nui i i vee le i n irai Mar I.MC. i i %  0 i [on, ma le but r le h utilits. 1-e li m a e oj • le message euiv toi a iv Ui tei il %  I P* si an r po i i ,i i %  de u, %  l' d i maaigna me iU sur li siluation au Aesiqua : Les n-be I is BOUS U direeliiu da Huerl i, ont rpa idu I a m nson^es I • irom >ar le publie; jusqu' pr s -iii i, gra i le m >nl le i*ar ne est r a lla au gjui roemeol et co ni.at nergiqieuianl outre les tr.ii ras. J'il twu le croi e qne i_a ptix s n trs pro nplament rtablie el je continuerai a travailler pour la ncooatructioo et ie progrs inau^u rs par le gouvernement doot j'ai l'bouneur d'tre le eliei anaut da quitter h Grce, le roi avece*8engrais; 3.) avisas crottes de brebis; t.) avec S O fane* d; j\prs 25 t IIPS Ue SCnitm, fonls de roa ein-Mit iv, . ) avec Georges et la reine Eiiaabelb ai.aot le but embir 11 ia sur le vapeur Uapun • dastiuatioa de la Huumanie. Tonlre la vie chre p.V'\!S — La g mvernenient a dci d d'tfl tugurer la es un -' l outre racerois*emsnl di eol da la m% la requ'e te ^. >^agin t. ministre d* U guerre. M. il nber, ebef d sa Hrviees le l'intenii ic, a t ab>i p>ur diriger eampuna e !) %  • reaux aarml itietall •• la prniaaee u i eom*H. v 4H nb'rt s '. %  ••. i or^ du. 1 !•-'' % %  co lire lescircoasta ces eaoa iti i mal aa q ii npioaeol 1. libre jeu d s lois con un \M^t trouver ensuit• les my de cun lier .os i itrta du producteur dtail Uot a ix intrts du c > i-ommaleur EL f >U UCauOO,, UU J.Uq .1 U >u U ; ; l'aouiou au i-asail ue co (/ u.ni i'eapie, qui prend la lesiyoutauiu ttuc UoUa ulllgcl'. J'ajmue le progrs que ma lace, condnile pur l liouime blanc, accouiphl aux LtaivUms; jadluiie, mairie louics IcS aO.iUrdll w eudure-js, la loi tune quelle •'est tullee Uans le IJHA.NL LM" V hRE.o l'iiom-ne ulaiio rcapitule rnuie temps, rpondre. h uai as pu luiinpeciier de *eclur sur les Ions que j'ai v"eyaice que \. voia combien eitoireligioiuiuires sadapleut von, a 1 ilruire u ta i (ii.ij U iiiuiliiii 11 u;.ti u n i*. rreu\ cala d'ouvrir lei porti hatien les l'i n u grauon anire s n iricams, couuini cute m nigratio serau eue laite? Gi.nneul la rendrait-on frjctusuM Poser les qus'ions c'est, en LWii NTUaE, av. ( La fn i demain ). LaRecoDstitution etleRemphi griaah Les crottes de brebis le salaire vers au i travaiHeiira. Alors que Iwearvicaaa? iponrnt si svre* pour les re nplois m bitltrs et retournent aoa peins -^'nistre^ des fiotorea aeq liltea qui n ont pua e earoctre de re nploi : a ors q l'on exi^e pour ceux qui fuit r cju-irure leir uinsii. lail ls pi* perass*es, t ml de j iUi:i, liions, tint a]e for n du-s qui ont aurtoul "O' 1 o J, i iliffirer les p< emi i -, i est Bsseosatrt, bieoqaace s ,t pnible de >o i .guer le la liils I > l 1 1 la g au le c allure dans l'tat actuel de mitre budget. Peedtti pour les uns! Oifiicult* pour les autres S L'e-sl que la Chambre actuelle e*t compose en g and,pailifde cultivateur racliou laires. qui ont pi US so ici de leur rkactioo is|e qu n thorie, rien qu'en thorie. Tout pour les gros. tlien pour les petits. A. INGUELS, Dpute* \ori ( PI ) (Du Populaire, 2 0:1. 1923) ; lection ajOUma au pour le binelice de M d rnier Snat amneatu \\ ^Slll iTONXprs'i tour da iltu, -J -'-" n a pu parvenir I j I ie l'ri .eu de la commis i,, lu c ii u rci entra tats, le ici reu um nearuut aprs les v :ua d e Noe. qu coinmaucemiit ,i .... et J laruii leroot l i Jau vie La comauaioa de llnanues de U chs nbra a dci lads di caler daborj u .i dea : ix -s du se treia.re de,.on itfa.it de s'occuper ua 0 uu* de soldats. .EeiiriPor'J ne M premire pas contre CooliJije DETROIT— M. li-m i'ori a d clare iue, comme le maj nue du peu plu dia ricain, il ^use que le pays J,ie, leunt eoue fadminialreiwa du pie id ut CooUdge ai que lui-.n me ne voudrai! jamais s, prsenlar contre Cao.idxe ou Uni. auaa candi dat. Le Dparleuient d' tat ne ren iuera |>as les relatione avec la liussie sovitique Due Le minire admet, comme justicalion de remploi agiicole, les ja Chre qui seront chelonne sur pludeur annes, et il ajoute : U service teobuiqua ag i-ole, aprs *SriUoalion de l'eUt di sol et d ultuo, jugera dan quelle mesura J 4 faooa portes sur le ffi noire Mt a-Matre su litre du rwnjdd ou cnsilJrr eomm fa^n normile de culture. Oa toute fi:n. la remi-e totale da la lerre dans ain tat phy-iqia an:,leur sera eonstata doacnique commune pai u e coin nission ag icote commun le. constitu pir le prTet et com^s^ de U maaiore auiYsate ; D, J R THBlaUO Cllirurjiea-Deutista De. PACUIUS de Mo urol te New Voiketdjfio wo Angl^ des Unelie. u lie e: du Magasin d' l'Ktat. Consultdlions de 7 licurrs du uv...u s 0 ttwu.\a du mr* WASHINGTON En manire de ,,.; ticalioo lu r rus formul pai le iertaireHugb*^ renouer les re ItliOOS avec la 0li leDiparte meu, u'tut H lubu ueaioairoe "uns scrte a ire-a -de viosco.i a oerli ouvrier d'Auiriqua eonle naniiep'an lUiila de le rvolu ion du proltariat U4 fcblS Uni*. Le iusiia.To. lureul loterceottespot U sttWCttiN a*vi.wiuvw. pension accoi'le ladame Curie L\ cambre des d -p ds a vol l'unanimit no projet de loi a cor dant a il paoaioa M 10.03) frinee k \n Umi riurit, professeur k l Uni versit de Paris, en I4miignig. da la gratitude de la nation pour lapirt qu'elle a i" i, > la 'ouverte du Ra dium et ses applications. Le rjonvernement de M. Baldwin L INDRI J—DtOI le milieux poli U iu< s. on mb'.e tre gnralement eonvain i que lo gouvernement de Mr BilJwin ne pourra pas survivre aux dbats qui aur ml lieu l'occ si m du di-co.rs du Irne au Parle meut qai se runira le mois |ro cli un. LO roi Goor^e ouvrira le Par !• ment c:i grande pompe le 15 jau fier, dite laquelle il lira le dis c iurs du trne. laisouli ne serait pas mort emnois3nn TANGER Dans les miliaui ofl ciels el miliUires on n'ajuile pa< foi ai'.x bruits de lu moit de Kaisouli par le poison.Cependant on sait quo le chat des bmdils est atteint A hy dropi-ie • t qu • aoo 'a t empir. LOS' KK1 Une dp.-he de la %  HaeaReoter de Oonctaulia pie ae sonee que,euifent un i.-.eg,mme d'Angora, le comm'^ai t>. d ira vaux pi tics a nouli au olontl Liavton Keonanv ranouUiioo dnle eoftcoasioa f^htstar pour .vw^oiis,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06106
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, December 21, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06106

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
flUR PROPRIETAIRE
lui H puent May loi re
H5i Ru* mrl>nt
LO 20 CENTIMES
latin
Quotidien
Un grand la chasse aime
mieux Hier un sanglier qu'-
une hirondelle ; je ne sais
pour quelle raison ? Tous la
voient. Illllllipi
lLEPlOyE No 2*1
Wre ANXF.E \T !Tf?4
PORT-\r-PR!\CF ( HATI')
VENDREEDI 21 DCEMBRE 1W3
propos d'un arlicle
de Mr B. Marshall
SUITE
Etals -.Uni?, nos corrli-
incs boni eu bulle toutes
Ide vexations; leur prsence
[Hailiy Sera natre un probl
luoir. Mi essaiera de lynch- r.
[essayera, en lychanl le
Iricaiii,
Un agriculteur rsidant ddos U
commuas et dsign par le j r.fet :
Lu uj,enldu servie* agricole.
2 3 nemise en eiul -inmiqu .
La remisa tre ffedue :
a.) V l'aile du f unier produit .a
ferme ou provenant de parcage :
b.) A l'aida de f unier acuet :
c. ) Par l'apport d'eouyraia ou d'a-
mendements :
d.j Par reufouisjorneat d'engrais
verts. .
Les achat* d'engrais ou de lumier
seront justifis par des
Nouvelles
i
Par Cable
Etrangres
la nouvelle phase de la civilisation montant desquelles on ajouter les
. -.___*.____ l..;a ou nniiil tAm le. I r;. twu i il s'il ValleU, dll>l
mditerranenne. Mais, au point
de vuj social, nous autres ha-
tiens, nous appartenons au grou-
peuiiiit autilc'u ; nous entei ions
cuminu-M* nous m^ u u drat utile
d* lyncher t hatien ethmiueet ethno^np iipi;.
Line. Ce sera une phase trs
i de l'occupation, lie sera l:
acre tu ma-se. A i'Kxlis
iBsuqtii-i dan* les pi-ces pub,-
1,1a vie vir^inieuue, caroliineii-
tgeorgieime, ilhnoiaa et oui*
listise coinrninceia pour llaiii,
e, grave el incommensurable.
Monsieur Maushai.L, pour
nous ne connaissons [as
cuosvs la ; pargnez nous
Le 'awpatfiiai'd liaili< n, est
(taenia, L mus il n'a pas peur
Idubloc, il bail qu'il esi l'gal ue
|lous Jc> houiincs.pour Dieu,ne lui
pas d> Ui-ies exeuialcs,
lits Uiez mourir tous-
.Nos Eglises nous apparie*
Dt,qu'elle ieUutUtf! llaili,
la lgalit acquise, malgr
uL i
S les ni jug* taient seule-
ut Imiinilie ou la haine du
ac contre le ngre, ou uu ngre
SUe le blanc dans les Liais Unis,
^pourrait uuiiekqu'cu quittant
pamtnque ou Mmit la hauie de
u, comme cela se taisait
Dne, cesserait, niais, lielas, ce
Ifrejuge existe entre les hommes
Mcouleui tux nines.
i ai pa. coui u La cAalS-US d1}-
Ipuib I caui Uu .uu ne.daua le uordi
|)u*qua 'Xi.x U. iMoriua et de
lltbUiMJUu Uuu le aU i- JepUla l fci
|U Ue i\eW-lo.K, UaiB lOueal,
I Jusqu' cet L : "groupe amric un du nord
est aocalnA, tan lis qui le ou-
p; neut anii'en e*t lihre. Au*
Etats-Unis, Booker Washington
ainsi que les autres Jusil Mfl Afi
130 genre prparent d cita'eus
au second uV-.gr >, tandis que le
group'inMit autilen fait, leo-
t un ni, d.tii..-ileinent. il ?st vrai,- -
e i dehors de tout-.- moule, i air
pur, des hommes p >ur dominer
cl non ire domins
LeJamiieuiu, 'e Tnnaiien le
St Lucien, 4e Cubain, l'ij tien, le
Uiiiiiuiciin, dans les Eats-Unis
msul --, prsentent une rnentiui
d.ilereute Us ont une co nprhm
sion mondiale des choses tanJtl
que le jroupem -ni amricain est
m 1 prpar par l'ensemble.
PoLtTicjue. Au p nnt le vue
politique, nous avons p;ur d lel
ment amricain noir. Si nous
pommes * la m Vus origine, si
nous devons un mur nous ren-
contrer sur le terrain de la Gran-
de Fusion des siges qui arrivent,
nous n vous ps les mnMSft-
ves, nous ne reprsentons pas les
mmes intrts parce que nous
n'avons pua la mme sitfttiBCation
sur la Terre.
Gouipr^o z iim, mon cher Di-
rect ur, la peas-e de Mr B. \li>s-
iii.; oesi il lu i o ic rih l
N .i- l'.vms retuser i: voir i i
lui U l .U.U il! P 'l'tl| l, plf-i
frais le Iraasport *'il y lieu, ainsi
que les frais ae maoipu itioa el 'i -
pandige, ces deniers values forfai-
loireraeiit.
Pour le Cimier prjlj.t.oa I mii-
,i.ri la remise d'ua mmoireladi-
qnmt la quantit et la valeur du
limier rpandu sur les terres. L-
valualioo du fumier se fera au m -tre
cube ou ta tonne.
l'on le pareil , le mmoire in-
di tuera le normrj et li nuure des
ltes de bitul parques, aiu>i qui
les surfaces mises en lamure Li I .-
murs obtenue sera convertie ei
tonnes ou eu mtres cabas de fa-
inier.
Ainsi ou alm?t tu^ le cullh i
%t fissj p y ! le fu nier i i va
pa idrj sur ses tei a a i | le
les crottes de ces brebis !
Si on ajoute ^ ce i q i" peut fra
adm ilrecom neju-iilic >n 'le rem-
p u\ 4/1 <) des ;>v, ronds de rouleA)itt, s.; sJ3 tt ics
pir lie:tare, on Coov|enIra qi-c.
n'est pu une eh >a bu il les evaaoei di*p i*ei i' j a i ; i -
loi Le euttiv&teur p : it, en outre,
prsenter conn' renploi les bf-
deraui de sa-ai e- le ss o ivriers, y
compris ceux des ou.ri ira qu'i em-
ploie eatraoriinaire nent p-*ndmt la
mo sson. Il peut ainsi ili ,l
remaloi : t.) hv c s m fu ni r ; 2.)
Evacuation le San Marco,
par les rebelles mexicains
WASHINGTON 19 Tes nouvel-
les otUcielli s re'iea de l'ambassa le
de Mexico disent que de forts con
lngents -le Iroupes lilrales 9e mas
ent pour une nouvelle allaque con
Ire les lo es rvo uii mn lires ve-
nant de Vere Cru/, aprs l'vocun
Uoj deSju tfereai par les rebeL
Ls.
Nouvelles de Grce
ATHENCS- L^ Gazette Offi;iella
p'iblie un dcret nommant l'a-uiral
Conndouriclis rgent de Grce ; I
mirai prtera ferment demain de
vaut I" conseil dos ministres. Le gou
vernem-nl a inform les repr^sen
Unti diplomatiques que le dpart
des souverains Dtail qu-- temporal
re p. mi ni q .e fassemble onsU
la 1,1e ae prononcerait sur la que
lion lu rgime. Un ocret serait pu
b l transformant la tormulo de ser
m t dei upuis ; les mots d
vouement au roi constitutionnel ae
ront remplacs par" nMlil et M
vouement aux Intrts du pays .
La paix sera trs prompte-
Dent rtablie,croit le pr-
sident Qbrfjon
VRVCRUZ-Le correspondant Les Souverains Grce se
rfugient en Kotunanie
ATHENES Ba ronlormant h la
requte du K.nivi*rnenienl leur enjol
d'un jo iroal de Va l tlira
pli e deR io >aa, i la milles l'est
de Ban Marcos, qu'on essaye d-ar
rang i i ai mistica entra les trou
pas i n il a elfe ralea Iq le Uu ri i
a co a nui i i vee le i n irai Mar
i.mc. i i 0 i [on, ma le but
r le h utilits. 1-e li
m a e oj le message
euiv toi a iv Ui tei il I P* si an r
po i i ,i i . de u, l' d i maaigna
me iU sur li siluation au Aesiqua :
Les n-be I is bous U direeliiu da
Huerl i, ont rpa idu I a m nson^es
I..... irom >ar le publie; jusqu' pr
s -iii i, gra i le m >nl le i*ar ne
est r a lla au gjui roemeol et
co ni.at nergiqieuianl outre les
tr.ii ras. J'il twu le croi e qne i_a
ptix s n trs pro nplament rtablie
el je continuerai a travailler pour la
ncooatructioo et ie progrs inau^u
rs par le gouvernement doot j'ai
l'bouneur d'tre le eliei
anaut da quitter
h Grce, le roi
avece*8engrais; 3.) avisas crottes
de brebis; t.) avec S O fane* d; j\prs 25 t IIPS Ue SCnitm,
fonls de roa ein-Mit iv, . ) avec
Georges et la reine Eiiaabelb ai.aot
le but embir 11 ia sur le vapeur Uapun
dastiuatioa de la Huumanie.
Tonlre la vie chre
p.V'\!S La g mvernenient a dci
d d'tfl tugurer la es un -' l outre
racerois*emsnl di eol da la m%
la requ'e te ^. >^agin t. ministre
d* U guerre. M. il nber, ebef d sa
Hrviees le l'intenii ic, a t ab>i
p>ur diriger eampuna e !)
reaux aarml itietall la prniaaee
u i eom*H. v4- H nb'rt s'..i or^
du. 1 !-'' co lire lescircoasta
ces eaoa iti i mal aa q ii npioaeol
1. libre jeu d s lois con un \m- ^t
trouver ensuit les my- de cun
lier .os i itrta du producteur dtail
Uot a ix intrts du c > i-ommaleur
EL f >U UCauOO,, UU J.U- q .1 U >u U ; ;
l'aouiou au i-asail ue co (/ u.ni
i'eapie, qui prend la lesiyoutauiu
ttuc UoUa ulllgcl'.
J'ajmue le progrs que ma
lace, condnile pur l liouime blanc,
accouiphl aux LtaivUms; jad-
luiie, mairie louics IcS aO.iUrdll
w eudure-js, la loi tune quelle
'est tullee Uans le IJHA.NL LM"
V hRE.o l'iiom-ne ulaiio rcapitule rnuie temps, rpondre.
h uai as pu luiinpeciier de
*eclur sur les Ions que j'ai v-
"eyaice que \. voia combien
eitoireligioiuiuires sadapleut
von, a 1 ilruire u ta i
(ii.ij U iiiuili-
iii 11 u;.ti u n i*. rreu\ cala
d'ouvrir lei porti hatien les
l'i n u grauon anire s n iricams,
couuini cute m nigratio se-
rau eue laite? Gi.nneul la ren-
drait-on frjctusuM
Poser les qus'ions c'est, en
LWii NTUaE, av.
( La fn i demain ).
LaRecoDstitution etleRemphi griaah
Les crottes de brebis
le salaire vers au i travaiHeiira.
Alors que Iwearvicaaa? iponrnt
si svre* pour les re nplois m bi-
tltrs et retournent aoa peins -^'nis-
tre^ des fiotorea aeq liltea qui n ont
pua e earoctre de re nploi : a ors
q l'on exi^e pour ceux qui fuit r
cju-irure leir uinsii. lail ls pi*
perass*es, t ml de j iUi:i, liions, tint
a]e for n du-s qui ont aurtoul "O'1
o j, i i- liffirer les p< emi i -, i est
Bsseosatrt, bieoqaace s ,t pnible
de >o i .guer le la liils I > l 11
la g au le c allure dans l'tat actuel
de mitre budget.
Peedtti pour les uns! Oifiicult*
pour les autres S
L'e-sl que la Chambre actuelle e*t
compose en g and,- pailifde cul-
tivateur racliou laires. qui ont pi US
so ici de leur rkactioo trls du pays ; le gouvernement
dans ce ca^ ue pe il rien refuser
si majorit. V. Heibel, au pas ca
donn, suit le mouvemeat.
Sous la Chambre lu Bio' Natio-
nal, lga it devant la loi des dom-
mages n'e>is|e qu n thorie, rien
qu'en thorie. Tout pour les gros.
tlien pour les petits.
A. INGUELS, Dpute* \ori
( PI )
(Du Populaire, 2 0:1. 1923)
. ; lection ajOUma au pour le binelice de M d rnier
Snat amneatu
\\ ^Slll iTON- Xprs'i tour
da iltu, -j -'-" n a pu parvenir
I j I ie l'ri .eu de la commis
i,, lu c ii u rci entra tats, le
ici reu um nearuut aprs les
v, :uade Noe. qu coinmaucemiit
,i .... et j laruii leroot l i Jau
vie La comauaioa de llnanues de
U chs nbra a dci lads di caler da-
borj u .i dea : ix -s du se
treia.re de,.on itfa.it de s'occuper
ua 0 uu* de soldats.
.EeiiriPor'J ne m prem-
ire pas contre CooliJije
DETROIT M. li-m i'ori a d
clare iue, comme le maj nue du peu
plu dia ricain, il ^use que le pays
J,ie, leunt eoue fadminialreiwa
du pie id ut CooUdge ai que lui-.n
me ne voudrai! jamais s, prsenlar
contre Cao.idxe ou Uni. auaa candi
dat.
Le Dparleuient d' tat ne
ren iuera |>as les relatione
avec la liussie sovitique
Due
Le minire admet, comme justi-
calion de remploi agiicole, les ja
Chre qui seront chelonne sur
pludeur annes, et il ajoute :
U service teobuiqua ag i-ole, aprs
*SriUoalion de l'eUt di sol et d
ultuo, jugera dan quelle mesura
J4 faooa portes sur le ffi noire
Mt a-Matre su litre du rwnjdd
ou cnsilJrr eomm fa^n nor-
mile de culture.
Oa toute fi:n. la remi-e totale
da la lerre dans ain tat phy-iqia
an:,leur sera eonstata doacni-
que commune pai u e coin nission
ag icote commun le. constitu pir le
prTet et com^s^ de U maaiore
auiYsate ;
D, J R THBlaUO
Cllirurjiea-Deutista
De. PacuiUs de Mo urol te
New Voiketdjfio wo
Angl^ des Une- lie. u lie e: du
Magasin d' l'Ktat.
Consultdlions de 7 licurrs du
uv...u s 0 ttwu.\a du mr*
WASHINGTON En manire de
,,.; ticalioo lu r rus formul pai le
iertaireHugb*^ renouer les re
ItliOOS avec la 0li leDiparte
meu, u'tut h lubu ueaioairoe
"uns scrte a ire-a -de viosco.i
a oerli ouvrier d'Auiriqua eonle
naniiep'an lUiila de le rvolu ion
du proltariat U4 fcblS Uni*. Le
iusiia.To. lureul loterceottespot
U sttWCttiN a*vi.wiuvw.
pension accoi'le
ladame Curie
L\ cambre des d -p ds a vol
l'unanimit no projet de loi a cor
dant a il paoaioa m 10.03) frinee
k \n Umi riurit, professeur k l Uni
versit de Paris, en I4miignig. da
la gratitude de la nation pour lapirt
qu'elle a i" i, > la 'ouverte du Ra
dium et ses applications.
Le rjonvernement de
M. Baldwin
L INDRI JDtOI le milieux poli
U iu< s. on mb'.e tre gnralement
eonvain i que lo gouvernement de
Mr BilJwin ne pourra pas survivre
aux dbats qui aur ml lieu l'occ
si m du di-co.rs du Irne au Parle
meut qai se runira le mois |ro
cli un. LO roi Goor^e ouvrira le Par
! ment c:i grande pompe le 15 jau
fier, dite laquelle il lira le dis
c iurs du trne.
laisouli ne serait pas mort
emnois3nn
TANGER Dans les miliaui ofl
ciels el miliUires on n'ajuile pa< foi
ai'.x bruits de lu moit de Kaisouli
par le poison.Cependant on sait quo
le chat des bmdils est atteint A hy
dropi-ie t qu aoo 'a t empir.
LOS' KK1 Une dp.-he de la
HaeaReoter de Oonctaulia pie ae
sonee que,euifent un i.-.eg,mme
d'Angora, le comm'^ai t>. d ira
vaux pi tics a nouli au olontl
Liavton Keonanv ranouUiioo dnle
eoftcoasioa f^htstar pour .vw^oiis,


LE M\Tl\
Li 8. D. H et h
?arisiam
Su'taet i i.aiitujj;il la:
Dt i I 4|i Su'ta et i i asituij;il la:
Notre confrre Le T tnpe> a
a i loucecd i ii sj.t, idajfuueJi-
aistttoio Vincent pi niant
*/iui lacaft. a dclar que le
Dparleaieat Ida Aiuuict* rfu4Q
pusihvjnie.it de loutier du r*a-
.^ueuieuie a d particulier*
tus prtexte g a il u. doit pl
fouruir des ar.aes coiitre l'util :
a-iaire pu-t, t|j fraagjM ditioi,'
tua a eaiMeit au Lou/orue-
laeiid'Oiiu, a dclar qu ,1 s
lettres .1 Ireaseea par lui au Jkfiuie-
tre Jjs bmaacej depuis le .mis
ddoM pjur Jj ma Je* desi-ensui-
gQ ik'uts sa.it euore Si.is repou-
ses; urqmi, le Prsident de U
CD H., aie Abel Lger, a dcid
qui lu q j ., a srail p >rte Jc-
WutlePrsiJdiitdelaapubliuue
en Conseil des Secret ires d iJut,
parce quuiu latij mut i td i; i.i
part du Upirteuient des l'iu ,-
ces est contraire a l'esprit lu iJio-
toouleet te ii.*tur a reiarder in i-
Uleinent les travaux le :i il.D.ti*
Mous aveosete aux reujiM-
ments sur cette deolai itiun pr e
au Dparteineui les fi lauceepir
ne Vincent, et il mous a ete dit
somuiairement |ue cette deolam-
Uoa esuaexactei que heu loin
de refuser de dten i aux le a ai-
des de reoseignements faites par
la t,. U. H., le Dparte u mt a au
contraire, dclar plus d'une luis
des particuliers qui rservait
es renseignements pour les don-
ner, soit a U Corn Qissioa directe-
ment, sou aux avocats coni mis du
uouveroeraent, sou mme aux
parties lo/squ elles taient apjom
tees pariai* D. H. apporter coi
renseignements
Eu prenant c Ue altitude, I i D
partemeuldea Finances a enten-
du couper c mrt a ceriaua proc-
des ayant dgnr eu aOus et
COUSisUut pour dos particuliers
U ayant eu mains, parfois, aucun
Utre de crance uu n'ayant qu'un
Ulre impartait, a venir mettre a
HouveauxionJsdojiouvoirs
Hi r une heure d: l prs midi
oai tl proclams u ugo d,. fur
quoi au l'riouuat de 1re ioelaoec
U de ou vous.
Jal ie reconnut pt:s ex< rcei
la profweiou : l d. vi ,rceeu Ueeiuor,
Uuua Kuiouj, Otaries Ueiiiie, meut wynbii, Victor Proeper, Sut
nave Hivm, tfuoci Grand Pierre.
bdmuel Si Vil, HareUe Ueniaard a
Calmai Si Jean.
Aux complimenta d'usage qui leur
ont t adresse par le Parquai, Mr
tiuua EduiuiiJ, ascieu huissier du
Tdouoal de paix, notion uord. eu
termes heureux, rpondit au nom de
ses conlreres.
Paiement
Le paiement par anticipation des
ppoiulemeote du mois de dcem-
bre, lucwun ... .,, 0c
donnaa.aium a, i mai aux
guichets de la Bai que, e ctuu >
ya.u t dlivrs | bu ,. u,ur
aux employs p blics
1" Vatican |
ROME-Le Ppel'ic XI continue
I e^Olratenlr uv.c l Krauee tt
lAUemagoa au sujet ,te son ioleo
non 4*in,rtr dana son allocution
de Je.-nain m Consistoire secret ta
passage relatif !.. si uaitoa de l'Eu
rope centrale et la ime.tion de la
flebr.
Les cuurs
, PARIS 2J r lar 19 r,
Livre 19187
?NEW YORK poilir 19 du
con'rih U n le archiver du DV
p te 'i 11, ii l'a en ee'i par d*
p ira vt ies plus ou uni is au cou-
nr I s I iiis le DOt*ea I ninis-
tn1 on, ti a sa forger li'isi de v-
ritaSIes iir s co itre Tiit'i. .
M i ii s I s refH'iji'] avrils nui
s';s tu Djrte ne , ces psrs m-
ne-; s; i *s "t ii it l )int U G.
D. l iv, I -s ceni i -, ils >[ des
duplicita of,i i ils J )-it la plu-
part lute.n . l^s intresss em
m}n ne soupo-iulient (ruVe
l'esistmce, et bn i i tient linsi
d'une sentence favjrjbie ncessai-
rement.
Il est nermis ds se deminder
relle nenl s'il ne conve lait pis de
coh ier a d t"U abus et si a^ir
autrement ne serait pis uns vvri-
t! >le complicit du D'pirte neat
d's Fin inc is pour d 1er A a^ir
contra les intrts financier! de
l'Etat
C'est pourquoi le Dpartement,
refus tut i; I iv >rir dd i ls pro'
cds, i l i l de ne donner de
reus litoe ne ils offi ie's \ ie lors-
que, les ;i!l lires it-inl d ti i'itrj-
duites l-vi u la C D U.. celle-ci,
ou les avocats-co iseils. ou le^ av >
cat* d:s piriies, auront prouv-,
au cours de I iuHtanca, le bjcoin
d'tre renseijrn* pv h O.iirte-
nent des Finances. Vail tjuie
la vril.
bSn ce qui concerne I s en nr-
ticuliers i ix puis \l Si'; ih Vin-
cent a fut ihiiii n, le liipirte-
ni'ai des i'iiids i m. i j>r,) rj <
des proiucti n< ls ui'.ii, {': -
sairee pour eu '.r I j bbu lo iJj
dei ex ili : iiio m qu ious 1 m*
UJU8 i ai ) ir l'Iiu en iti 111 ii
d' rave lir olm alj m sir h
question.
il noud i gale ne .t pr unis des
renei(iiii u uits sur le^ ci* expo-
ss, aprs le Temps . par
Me Franc > s Mitho i, aprs (j.i
celui-ci a.ira continn les dclara-
lions do noire couirre.
ifariarfe
Hier, l'ofBeiir da t'Stat Olfil VI
pi)' V 1,-U.i i tj,\,c; la U ilirug)
U : Il ; V ull : .'i i iiei; M |. U,
Pi 19 r. Um l : ii ,,.n l lient p ur le
m irri : Mil. Clament dlur, VI.
vioiid. Vjroie llrartal Atlstlioae
MeodsV; -pour la inirriae: dd.
(1 mat inlio Fayard, P i Uenelie U Ai,
Dr V m>ual et Placide Oar.d
Li BliilieUoa .Vup ide seri don
ne demain, en V |Mse s nae.
P iam -t inarrains : Mr Ohristiaa
Coi. ou et 1 i I. ne Ji ,n ,,u >,l ,^1,, re#
oi ,i il aura vfiiX u,. bjuli.-ur
aux nou miu .j.iux.
L N]ii7dli3h))
Notre e*ti nabte confrre a fait p^
raiir; son ( u ru a ., ,j AllM ,, wn
tt .e^ : c i| ij d-.ii >n i- e- ef.
fart |ii'| a I ,> "> - po r eir u e
t NI H I .
N 'ni reoaavelooi ns vives f
h il io t.
Varils
Ce Soir
Le Manque aux
dent hlancha
le, I et Ict);) des
Euir-e o.a eenlimea
Dimanolis eoir
les TeMii lnf ntilnj
tic et i 2 L oles
EolrCo i \,w Lo|ui{
Ij] n) piioda : fatalitat
13a a; pis 11 ss : Le Ca'isj
Go>toi Lero-JX a eu la nuiu juste
et nous fo'jro t l'oesson i'asilster
uu d;nouemnt des plus sensation
Bais, noi- n'nsitoaa i>as t^ dire.
Ciu\ qui auront la rb mee de v ilr
ces pi^'d's en tarent merveille
d i* le.4 scnes >lu Tiubuiw., dk La
RII vBlUfATIJJf, US L\ XjCVE.LS AU
noRS
Entre : Oro'.. G. 2.00
Baleoe : G. 3.03 ; Lo;e : 3.30
1 i !!-___lsn
Cio-Saial
Samedi soir
La :iire
Grand drame en 3 parties
Entre gnrale G. 0.25
Ce oir
Reprsentt on Parisiana de la
co-n io l.tcrtle, an Uej .ic e^ :
. C p r de femme >.
Ce ix i'eatre u .* ecleur ]ni n'ont
paienc>ra aseUM h li re repenti-
lion t l'clto ml .'-s cil,- :i^.;.. \ i pi-
q 11 "elle ci soil >V i sep a ne, Fer ><*t
bi n de ru pis ma q ? h ii<.le
ce -oir, car. cioy im nou?, ^"en est
la dernire poj cett sai>ai da
moins.
Entre {fl Irale : d'e
g>u'de.
Co n mis .na t d Iqo d.a
Hier -ers I -s cinq heures tan is
qu'u i rnatM le fooUbe l avait >u-
n ;i Tri'jme du Ch mn t vi,,(i
no n >"3 de >^ -onn >, rn'coi -'le
M volve lUper-^reni la foule I nrr
t-ejt I jeu, Il y av ut c un enu
m-it linoeilieau >'o Ui<. eb-i
Mme Rn nanu I, tt i | i'Rg lit .
Le -*'*! i e*. I e n-* fin* t, ii r-
vinren h h "m* et lur n'.r^ie nf
rr'ia l'iaeeo lie. Cori pie les po no e s
uiivrent, le feu avait t teint*
i_---------------------1^------------..... j y ,
fianailles
Nois avons reu ave1: pliisirla
carie le fianailles de Mlle Liua Mil
lery avec Mr Pal Bizelais.
N'o is jjr^entoni nossi.;cres coin
I liments au ebarmant couple.
Rblvtion$ BiraifDaas. En vu>
de uiieux faire connatre nos pro-
duit" d'ex portillon le Upartment
d"< Re'iiti n< txt ieores stise que
le Goa erneinent -nvisag- U possibi
lil de u urv nr au p us lt les s ill -s
d ;s Oansulala des produis du ^tvs
sous forme d'expositioa. Nos prinei
pil sdaores, le caf, le eiotOiJeef
t m ele ... Irouveionl dfia tivene it
leur plaae am ce- iidee dont l'or,
gmisili >n s ra laite sur iostru oai
du Dpirtement des II latioas K^i >-
rieurs i al de celui du liommirce, ce
c > if.irrnrae \i la oi.
Fia4vr.es. L- Department des
Fi 11 ices et \ i Ho n neroe avi ; me
le Conseil Je Sserlaire d ti! .il a
v i 1- prin i.i- d i d^rvora ( lu
C ci i da s une propudi n i :>u
m >ius US DOLCA ; pou- esad r
e i cel i >mi d-- poi ils du ir tu i oui
lin meier 'lu Gouvorn i .i i|.
Le Ber.rd aire, L II ry are d
Vu : Ls Ci i - Dii roa,
Doi | tora s
|(|leinonl8 intrieurs I,;
la Section d'irtfnr n liions
Art. Itr. La Section l'inform
lions r^ >ii le- reprsenUnts de la
l'iv-se d j,'( avis;, tau 4 |^< Im lis de
lui li A 1 heurt de Cxprs midi, n is
reg >it (eu > c > nm in catl > i s i us n
Joui i.
-.-'- !rninle-sd^ r-nseigi'-
men i I :i so a raites I >i* i re
produit .-a de vive vo>x'ou ar crit
dire i i- n idrt*ee* h la 8 i *n.
i. La l'iion fournira d no-
lices eh lejne fois qu'd seri r connu
n>-cM*tiro sar loi u/t'oiroj ud-uiaij.
Pm ativ^f.
4. \a<\ oa a-t>H liq 14 ,! [*A{
m i rat oi pui-.-u n re publis.
5. "-Le* pli n et e/ispmrt)M
trivaiu p ib i:s teronl 'Odio ne oom
muni^ is, s'il n est requis.
6. Les !. oj u de I h seroit li-
vr;s U pjblic l ds ui'ls Siroat
d;intif-.
7. Ui dilai de hiitaia; sera
n *'i h U Section I in formation i
pour rpon Ire a x reaselfaenieats
qii lui auront t demands.
8. a Section se rseifele droit de
ne pis dfrer aux de modes ie ren
eigiemenis Ulifs h :iphm tio,
& li Polios et al. Poluiqii'-.
Port au Pq^ce, le DctBlbre 1q93
*
le soossfal /enn, evn .n
qisire-na h-'wi'ij,,.,!/*1
tr> p*rtim e ( 18-8 3i ) e
i ' e wi;vi^. "^'ta de
Rpublique d'il uti
Direction Gnrale de Trav. Publics
Buieau de llngnieur en Cb< f
Port an Prtoce 13 Hcen'ore 1923
Au Secriaires d'Elat de*
Travaux ?ubtios
En Ses Buraeaux,
Port au Prince, llaili.
Munsimr le Secrtaire d'Etat,
J'ii l'avantage de fnns aeni-rr r
cept^on de voire lettre No 501-2J du
17 Novembre 1923 accompagn de
la conduis d'un article du Journal
M Le Temps" Ur l'tat de certaines
rou es aprs les rcf ntes avrrses.
Il et un fait que les dernires
pluies net dmonti l'une fam con
cliiaute que, malgr le boo vouloir
et les efforts incessants dont fait
preuve tout le personnel de ce D-
partement, il est impossible de main
tenir tout le roseau des routes en
Haill dam un tat tel que les pi des
torrentiell*s ne puissent y causer au
eio do nuage, ni mme y entraver
le circilinon pendant an court e*a
pi dd t-iinp' L,m l'on ls liapon bUs
o r l'ent eden le-< routas en H.ili
ao dcom non le reconnat railleurs
insuffisants. L'Iile de Porto Brco a
dpens pour laone li cale i n\
12$ 1.161,000 pour l'entretien de
l3<'j Cilonatres d r uie. Durant
cc-ii- mme |. iode lUili a dpens
109,00-J pourittn KHomlm. Pour
' serflea p- rim, llaili a dpen
S 0.000 pour I' ii 11 r? ien des mulrs.
I n'e t aa A eip*rer que mm. ;ncc
I p J gr-nU M'.rts pr*o iaeli.
C't.> ..rande ditT a>iee entre 'es
f d.-*, nibles p-nt Mr* sar n >'-
t . eraultat vitenl est |:h hu.is
n vous pis les ro te* .inasi b-toeea
?i nous les aurions eu s si plus de
j ds taient .lipo ib'es.
Ltco npiraison nlre les condi-
tions des greodes roules aux Etais
Unis et celles des routes en Haili,
o irnme c'e>t fait dans cet article est
plutt ridicule. AC|uellem-nt,la cous
taiclion l'nosn)jvellas r >uteacote
environ P. 6 | j) le Ki omtre. Aux
Ettts L'iis, il *>st dpens dans les
environs de i >.030 8",000 dollars
par Kilomtra -ie nouvelle roit^.
Il m'est agrable de dire que tou-
tes les routes sur lesqu lies les rnu
vais pas ont t obs rvs durant les
r.-enie* averses sont eeluell ment
oueite*au trafic et on: t rendue
voiturables sans gsanj dpense d'ar
g*1"1- J|sffi ai moment o le gou-
vc-nem-ut pourra disposer de fonds
pour ta construction de mites de gra
ver aux miuvai* en Iroils comme
par exemple le Fou I dewVgres et
le roui nage de 13m Repos, n uispoa
vous esa'-er qu'une inondation ex.
Iraodi.iaire auri pour rsultat la us
peu de i du trafle peaJaot un court
espace de temps.
Allenlion, cli.niHeiir< !
\ tus n > s irai* |r*p reco n nan
jer ...u cbauffturu d'iutoi di n .
dei la vitesse de I urs mrcliiies
d'ii'it |a ,.sil, j a lMei j fi
dsnnA .
Tout i monde sn|i a.rn ,-ou /p<1.
que bis rues fourmill ni de ne,
grands el petiU; il i,,n,()r|8 (jl| jrt
gre ides prcami io< tnieal priea en
v.e d viter t.ht ra-hem aeellent.
N .us Mirons q ie es rg smenti
OS 1^ (jenduinene sur la circulation
des vhicules seront observ*.
va
*dD. Catma, L c r s |r,n ju-J
,. dc. 1910 0, lu*
UOr ne J-yad- Psix ca
_ loin 1911 *,
Chef eer loi. Bsode r*u Nc'}
rov Oio |i
; Molon Am?dy C^p ju lin
)9't u.
s Molon Aaiady c ov. '
1910 'j\
: ".Heiry Garon i0in*t
.Profetaenr c actsCsp "
jri in\\ g4l
> iMaltre d''udea Lyce Cp '
fv 191 f as;
> JVve D?plfD0B Tirco'h* Trou
pv.1911 m
Fns. rnliV ; ierre Geor^s Val
lierea, msre Hi:4,13 33; PoiiCei(j
mlQiatrtfive Cpc>i d.r. 19i0 s
Vve Oo't hercs Ti:ro!b> S'iil i%\
12.; 0 ; U"rf re J.an Pirrro, q,,)
tr*n- fi f h" ai t* i *i Momrin irechi
nu s tpjl '/7 7' :j G itfi *r t-iboni
r-tilC t itMl, 49.00; iVpiio
i h'R'h ' v d e Acul i Nord r|
1P'tl, 15." t.z r k*ay(_t ji l'M 1||
5 ; Cr f 'n.Bv fiOMir>- Hanicajuiiu
1=11 , C'J l'if.m s4i-e JetDiy, Aei
du Nu d re- '.l'i SO cbl lige
f on 1er. ju ilet ty i) 5! Ecoli r(
f4le Bot K OCtl l'o M8ipo,BjJ
ly|J 24 7." ciij iivn f odi r!
n a* <. ru lylO , ' on rni'in
0 us Curt o, Un b mui 1o'U. Ilfl
G. (j H. Peil" a'ru lylt ii,Hi,h
i M > sti ne l ubo ih, dec 1yL
7H icc ioi *''ol 3in-neci i>ut
R vn- O' ''9'U 5."". L<*. iq.I
r I B) g<.eu c. 'g U SOT M,[
1. haine, r^Cil 'lu Nj 7 , Directeur se io gnnSs pilte|
Ki.ii Irisr^oi ii. ty'O ai.75 roues!
a In io l iv li 6 l m m'n
1j' l MJ l'n f p m r d.llssl
T < m,. /y '4f. " ti '' cm
i r-- e . o .. T et >jil 15,
[on- en u il i-i 'h ti. j t i', ii,
7,ui ^^i.iO' mil ir Anvosunio
m h M' hft t v jj t. r.a sv'i
ly l 7 Ml. io-l Iq l_, i j.l" iQtl
'60 l l'ol 'y 7 ' 0. 1,11,
7,. U Srp: ij > 7 jl.es, hj
a Oh rai> 1 ,,. S Ij 0 >pus
j ,e ch.,..,! n- p ix ioi, i'upt
fulU 63 1 Huf r oie de d "
Acul .-Biued dre I9U. 1300, Sac*
U: ruraie S vins .t-rre. Furt Li*
bit d c UjO 2,0J Loct.onirj
1 Liurti de uaix li ou iu i 19il, 9M
aopoin fin ts oovners sr#*"U
Ton. m-i iilil, yuO, Luc"iui Trk'
buotl do p^a f.oi,|uiu loM tS.oo
epptni's direc'enr ccle Csrecol,
luiu 1VII 23 73, tocHion :nb. ds
psix iou mu-1 IPIl 9o;gciiet
priou Ton, 1-1IMIWI 15oj, pr-
te-s-ur Ole dites vi-ieiiol, lullet
Iyti .4 85 D. irui ecoif Citacol
j-in 19.1 34 7> So.lsnt ioge tr.k
Cars.oi ju n yi -7. L)"tC,er
.ole C*|aco |ui t 191|*4'/S*0C
c. V.i' re t v. 1911. > 00 10;. oi'
rtsu Qjiuer G and B ssia, vitl
19 1, 4.00, loc ton tuicao Plsa
Tou .v.il 1911. i?'-* option
(eue <. atacul |U.hel wio 5
iclfie t bunsicepaix T oo, dov.
191!, 37o ; -ppimis lug- dep
T.tanov. 1910. ).-'. *o-'ll'
Kjucou, iov. 1910. 24 T> cet ui-
ju.I c paix Tou, nov 1910 9-J
19/ t isoo p.imis P'Ot H%'**
Trou, |li tt 191. M > .
0 v. biseoa Isv. lya. 15 " **
X b Ti u.av.ei m..s 19H 9 hW
1 Kti ou Toc, l--. 191'. >**
ne lubd- il'o. ,,tV ^
9.00..,, I v r p.. roajjJJ
0. I e r f
y, 1 6)4 ,1*1*0
v,iac 1 9 4
1- o p ce t'-vil
1(.C>I >U .y g ;- 1 ^*
tl I9II, ) Q
I o.l a ' le 31
. t. tco c
o: t.1**
, 191 i t?00
,. *l |-'i
pet Hl
'IREVIL'-S fXJ Htl'fi
Le linstre Lue D>mini \\n
vi,i|. les iriliun-i ix -Ij paix
C- H'i. ifl Mi |i4,,e |., ,, )m
VH.i n f. rp.hunaox le
f,**- s ;'> ilalT^T. u, es
; I / mu nt rend ^ nu-
'' V l "i u- ilihiet-ilife. -n
^J?".tnb,M,, il d.m.d.s
W4 W4itf^ de ^UVwira-,
iiW8
Il a t vol ?ai, s las pj;i ruu^j. ei- a/ dss &'
trs \ r l'paaie et i la eai-ee,
ayant co n ne sijne distiuct.f u
et nie ai frntet nu il l> lern-ej
bla.c Clai |U l'a-iw t *"
pri d'm onoi.-c li ijpwn-taire
qui dooanri u .e rjo.olo*---dJe
L*r Auory Sj i(j07.


raM.vnx
W ATTENTION
a U ESFiF/, en (ce de la 1 tsle a\ai t ce
tohatsde cadeaux de fin d'anne,
au public des mareluradUes que l'un pourra
Jjuc got.
-.ursz vite
jalangerie Centrale
ISiEUB BORHET ST FLEUR
intt ou le sobriquet etNEY*
tece a wombie -M' dentela et
tblic en gnral, qu' pirtir du
de janvier prochain ta Bovlan*
$P,ra iran*lra la Hue du Peu
de l rontmto tt, souh le noin de
fioulanqerie Centrale*
m inntnMa'lon wa faU? )e Indit** le* pur** et mfire* de
l\w qui r t ont be
.d'tre *oul<'(jfiF9
[nofer qu'une nmnd* liquidation
\\a\te trot* lo-' pur semaine dans
ml tabU**em tit tou* les lundi*,
'ed** et vendredi*, '*vec une diml*
M de d r cm m p r i vre de
' * bml'h e dt 10 ( '
rthi ) sut i* m ni<>n t -' M h .
fo|/rt rtnfnra/ti mm u m*
m et t- m m i P' i & uei m '**
t'uuii e* / j > "' * bu t* '
\\ t'lude le* nul cloute J t^'
$tu. *r boulangerie fonctionnera Caid
fucii ici t.
[nia* tard d'autres dtruis.
BORNEVST ILE Vit
dxt"\ey"
Panama Railioad
aleainship Li e
Bureau de l'Agent gnral
P it au Prioce.le 20 drenuie 1923
Builtiio No J*^
I es chargeurs ont prif Je nol r
qu- le siertioer Gen. \M. C. GortfM
est n'tendu Poil an Prises tenant
de Oritiobel, Ci ntl rose, le 31 -
cembre 192J au litu du 1er j iM er
ly24.
Le permis d'embarq ement e-
roui illfN pur le fret destina
lion de NeW Y.rk el des ports euro
pen-s sur a djinauie faite ce
bureau.
Ce steamer partira le mme jour
11 a. m. pour New York direct.
Le steamer Gen. G. W. G
thas est attendu l'oit uu Prince
venant d Ni* York via Us ports
du Nord jeudi 27 dcembre 1923,
a\ec 137 tonnes de marchandises.
220 sacs de lettres. \ pattes, P et
partira le mme jour p >ur Gn-tobal,
canal zone \ia les ports du sud,
0. B. TUOMI'SUN
Agent Cnral
tUMX-' r.FAPFMIt ClfUW
avis aux Gentle-nen
Ln ASON H. SI.VBHx vient de reoevolr :
(h. peaux de palUe fine Horsalino
Cl. eauxlfuno toisalino
Chapeaux da laine d'Italie
Si vous voulez tre bien ecifs. Messieurs, vous ^ev*/.
acheter vos chapeaux, les plus beaux de la place, chei
II. SlLYtillA; pressez-vous car le stock s'enlve rapi-
dement.
lb ]1S 2
Meringue de Franois Miviga'
En veule aux bureaux du MATIN.
t lix O. z.oU
Les crpes stin
Les Crpes Marocains, Crpes
:,i. iM,:;n?, Crpei Stanley chez
Pai !.!:..AU.MLA. ont relle-
ment merveilleux.
lits
A La Petite Maison, rue >]u
Centre, se trouve un bssorlimmt
di jolie ctiussurei pou.' et lii.ts
il] j r i v rji I |V(j I lot RDB8
Cfc'-ASI \
g [ Il I H ) .'XELLE.
41 / lou rh %
Paul . ilXlLA
Visiter sou 3tock cernplleineui
erri(,(iveie
Le p us vari et le plus asso. Ut
de la iace.
Vus prix seront lissions, car il
gne relusera aucuue vente pos^iLle
Htel Ste. Rose
Logane, Grand Rue
A proximit de la Gare
Service Irrroch: ble
La maison Oloffson, Lu-
cas et G a l'honneur d'
viser son aimable clien-
tle qu'ellereslera ouver
le le dimanche 23 cri.
de 9 heures midi.
fi HitiX le 2^ Mit 1323
Royal Caf
d lace del Banq e N^tionalt
Propritaire : Annacius INNOCENT
i nouvel tabhsiemenl se iconiuiauae par n servit
iriprochable, les consominalions dt pramiar choit, *
siiuuiioii privilgie*
Le soir, musique alliayanle diriye par dot prolaa-
sijnnels de jjiaiid mrite.
Installation parlaite. prix modr.
Tlphone N 395
M '
& --"- L
.........!.a... j.in
Parcourez avec vos Pneus des kilomtres qui ne
vous cotent rien.
* pneus m sont pas tous les m
"y en a qui durent plus Ininj
"l't'tulent un meilleur sj\ice, <
"wiiennp plus loin,
^qni donnent r. s i .s illala
j1"^ Gond Ye.r.
,^nil,i,,| j| ,. (,j((. ,,!,, ,!*,, j,
**|fc'l:8 6oody,.;ir, luedurl. I
Ur Diaqui s in ujinueg.
esIt/oiiities si'pplinemairos q
.mis parCOUiaZ avee les pneus Good
,. .u, ne vous collent rellement rian.
Dans le fimule nlier beaucoup plus
i.- geoaae servent le GootlTaar que
.r.iut une autre mai qui'.
Celle prlrence marque, est s..i a
'i^'rv'.t^\ n il doute la preuve qu'on reconnat la
' . %i,r). upriorit de leur qualit et leur ba*
| nkt habituelle rendre un servie..,
)tf *"* -allklaibanl sous toutes les conditions.
MaAdJiusiH. Mftw$itmm .&**r
Ibe iesi liiiiicslcii:s;raj>!.y
tyjyou Pi*cet Lonaivab $ t*p~Ha*iien
c.

.OGIAIID


LE fcATN
NAL
Goutte
Rhumatismes
Eczma
:* Sclrose
Obsji
Calculs
GRANDS PRIX
iu| f ih Um
F..i I Haut (M P-irU,
2. i. v., .. .lit ' i" pn">.
Nettoie
le Rein
laVe le foie
et les articulations,
dissout l'acide vriqae,
active la nutrition
et oxyde les graisses
pMtual oft !l pru> ->,'.-. !'-'"> urlnio
C.t l .i : .
( rudonul.
Celui-ci Ir eh libre
..lourtil,
. ..
c(u'l! Iijcmstr u.i ., -i .r corn-
rue <1m yiwulr. pulj lments
l>'ot) i on voit U
multiplicit d'elK-t-. bicr(..>.. i .! liant du
lav..ge de l'o'gani.mc concrte tant d iniiirot.uni Ih.'r.ipcullqu.-.
Uu'on ait pu utnlois le discuter, c'est ta-
ihcu ; Il no scn-blc plu pouluMt A noire
enoijue, d'en uuconnallrc il d'en contu.tcr
lu Mleur.
D Drrmvx,
Ce lu Faeu/M de MMi:im de Monlptlliti.
lerne Vaillant Consignataire pour laiti
Hnw-i
Lopeiivera
t dllaqabin Us mieux amorti 5>e ta p|
Vues y trouviez p.ix liu pour U
(tes de I u, ti'aui.e ;
Jjii.il ont. bacon, langues fumes, saucisssont li
fif;is, tu. cisson fainpesiiie,Mortadelle, provisions,]
de toutes sortes.
Liqueucs Marie Biizinl assorties, liqueurs Simon
asssirlie*. Irtme. de Iramh'dse, 1h 'assis, decerit
ce Ban i.e 'Simon aine" Vins de Bordeaux.
Vins de KaJcr,,Malaga,Foiter.
Bi c Pafzen.hnfer
Fn Gros et en Dtail
iiiLon c 'ccl.it en boites luxe et bnluisic pi
t-.uK aux dj iin d'anne, Jo ids, paitumsritj fy
Houlnuaot, Pivert etc.
Faifes-roas une \isili
Fos prix sont la poite de toutes les boi


Misas!
n Casimir
Anglais e* Franais
Eue Bonne F ci Ao 117
Cette maison qui s'est tellement spcialise en ses
articles a le plaisir d'annoncer ce respectable publie
Su'elle renouvel compltement son assortiment en
euxtstoelvS mu: de qualit trs suprieur prl modr
t l'autre partir de 2 dollars a 2,60 l'aune
La maison avise qu'elle lient aussi un grand assorti
Bien, de Diagonal noirJdeu senje et a!pa de fabrication italienne.
port-.'m-prince, Dcembre 1923
M.GALLUC10
A la Conscient
Erne9*.GamiJ io
Fabricant de chaussure*
en tous genres
Matriaux suprieurs
oi promptitude Ob'-rite
G au t'Hue prs la t'osle N \l'2i
L i maison porte la conn is
;anoe du publie que dans le
lui de faciliter et d'encourager
de; nombreux clients elle ac-
tor le partir du 1er Juillet
|yj3 une prime de une paire de
chaussures au choix tout dten-
teur de vingt tickets.
En couse nieace on e,t priA
de rclamer un reu pour chaque
achat au comptant.
A la C mse ince hlla est h
devise de la maison.
IKPOTiRT. Que nos clients se rappellent qui
porteur de l....;q Qllars m IkkttS auront droit un nsj
de notre Loieie mensuelle que nous venons d'urejanistr]
Ii y aura Irtls Lois g;
'Yeoez (tia. eVour gagnau uiv ca "1
D
A 0 Dollars setil^ment
A cm tirez A croit tz
Chez Isaac D1SI1
1738 bu Courba
Soulier pour Darnes
La meilleure marque de fli w-York, tout te qu il y a de
plus job et de plus lgant!
Afcir retvii orretlfti
Noir terni dcoit*
Blme chamoi a barrettes
Blanc chanai dcoltis
Salin noir bir relies
Salin noir dcoit
A G Dollars eulemen*
Visitez notre tm & tieri n


La Petits Mainon
1037 Rue du centre
Annonce! sa bienveillante
Clientte qu" lia vient de recevoi-
f>.i le i i.i i < Ki a lierais de/rl
.''j/1 //'.s c/, t (si //ci p^.,r J i u.)t
Bran I cho x de loulier po ir en*
t,itit.. -h iiis-i-iio-i. chapeau cot
tums pour nilni'i, Ita-, le soie
qu dii lis c.'^.in u ui I g 'U 1er
nier eri le la \lu if, iioirft.cuuleui
farieasi b*l -s dentelle!* iil ny fi-
let mche, br leries, rubans, par-
luineiie. objeli religieux, quel-
ques jolies t oupos le son ie,iiiile,
Iliioi:, tuile nationale, toile pur iil,
bouquetsgaroiUires et \oihs da
miirn es. etc. aie, elc. Ln solde
chaussi res de bbs,
goutta choix de
tu'* bon got
Elle a .lire aussi l'attention de
ses noinl 1.1 se1* el tidles clientes
d'avoir s'inscrire l'avance p- ur
leurs commandes de lingerie tina
robes lingerie, roslemes gare n-
nets, eic, etc. Spcialits de la Mai
son afin de pouvoir en ; ssurer la
livraison la (in de Tanne.
prix trs modrs
L
.:

i
t*3
Los soucis
des mnagres
Qu; :. ] vous sentez les effets du 6urmenag
et par dessus tout vous tes courbature et
souffrez de douieurs qui vous font flchir, ou
de toute autre maladie des temmes. n'oublie*
p.- i centaines de !Tnmes.une foiseout*
frantea ci mn c vous, < .t i nouv leur sant en
nrerinr Composition Vgtale do Lyou -j
Pinkbaai.
Cclt: CasciM a retemv? ea SfSM
Mo:.' !.<(P Mexico."Jewoifa*|2
cot" ptb tvoir ptl six bt>utei!l* d" ^ |
a Y.. Pinkham. J-aitoujourtK^
g! et cca douleurs oj
t rnt i do faira m . n. \- d u .n;:1i.UM.- :.. tt j'attribue ce rtSLi V.
i mcJicainttit. Jj yu's i isiotenont tra^-
pt idtnt me- rglss aussi lien < t alors que w ,
i jVtalu tr fable e* mc it^'.es lestmblaient a
-iragte. V>z plus j'avais des codeurs d^r= '. -
avenue, JV.i r< to.nrr.nndd t^e continuerai w j
mander votre Composition Vir-^rde i mes BC1'vS|t
, ,i frra F';-;' j.'^'nc
n...:.i : 't la jcj'n^a p:.r Uose c'une cu.aj *^
lou.-a it.j qu rat
L* naa;irr.'S Hiufric:. i t tnafDi<
;Yriwct tUpeadtaaat *
Composition V&go^
d Lydia LRsdiasn/I
m''TT'"'T "---- -::-'

Quoi qu'Mi dise
Qtsoi qu'on fas e
/,e /nm Marbancourt est
t fera toujours le meilleur'
:
^ la fonderie, ( Arcitiaie)
Rnnp la nouvelle direliioo de
l'ng i ieur Marcel Suirad Villurd
e>\ e mesure de fournil- ds lri-
i ces ions & ux qui voudaonl lui
enf ir* une connmande l'ndnsse
; Hue du Qantre, Poit*hU-
1 ui.C
Charles Pieoulct
228 Bue Poux, Pnrl-au-Prine
Asaortlment complet d'*>picerie
Grand choix de bonbons en boite pour caaoa**
Bonbons ; Fruits confit ; Itisouiti
Vins de Hordennx suprieurs par g !
Cliampa jne ; Liqueurs ; Hire etc. c'i,8i"
Hrnnd aaaortuxient de via de Bouigoy * ^
frruftt//a.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM