<%BANNER%>







PAGE 1

m un/m LES mm toiiML'.. Nous publions avec plaisir l'appel suivant qui vient .1 tre adretse aux lecteurs de l'oit au Piince par notre ami Laden Mose: LTNION FAIT LA FullCK CITQYENI ELECTEURS Sans programma mensonger, g:iii-' pu H e88< B ! SCil il-' S. guds par le seul souci de raliser quelque bien pour notre chre Cu| ilale tiop lon^iemps dlaisse, nous reposant uniquement sur la s ii pal bit pO| ulaire donl nous a 01 v l< • CM si;'ii.in* ni l'obji i, n • •> M i i.si>iii i i vos stiur %  g ••ii i \ 111 haines cl ctious CoinOiUl.Iil.S. \u..s> inspirant Je cette noble iku qui i.uus rend L( Ire Dis peau si cher, vous ir.-z loin I'UP n nil in* sites. G. A. A. Mi>OTT seii d&Ut Apre* sanction du dernier proci verbal, le ministre de l'iuierieur ;i dpote aujourd'hui sur les bureaux du Conseil d'IUat un projet de loi qui uiodilie le Util' des biens dmui niauz {'.< %  projet a t envoy l'tudi dj la tection comptente* International Allilotic Gltib A la dernire runion de 1 lut r nali >UMI UiileliC UiUU, les le (ious ont donn les rsuit ils suivants : iJC. J, il imond, Prsident, Ren, M x Auguste, Vice Prsident, I-. x' Bail, y, l >') iei, Jolm Augiei a-i %  iei T SU 13 dcembre courent du j.>urail Li P %  d itre l sujet de la ch oiii pie. ti b I > n 1 1 dre du mattre cli m leur \ h m -iII,; -p i-juez, a >e v nar l.i g tes des rai iti me du cousis E ie Lesoot d tns le mo ide A la bu >eii • Cspotea. D'aucun ont H i surplis le ne point retrouver da s Perl aie en 'I i slioa les pitieries coutuoii^res, le< insanits \ i tenant tr<; les t>o is mots lu t'.wn mettra chan* leur. L'est que. effrayez de.-, cona* qu ne d la |> oleielion duiPrfet Poilevii i, les ge .s, .iert t mk' arlea coo ei \ il res proorea a la d"f-.ise .lu lige Caruot Ahind r, el alors Ion m diS lant soit p le tnip rament el waes'iue <-a Jehan Hiko et l'on iftche de glisser q ielqua mobre J'i 1 e Jans sou verbre cre ix. Ainsi l'expli pie que danuh qaelqu s temps, v|.UphinseHenri|iiez, au lieu .Je IIIIHOII parle juri -puidence, voirm.',ne -le les nul urs. (Jui le d cr ? Mais tel ie est la cervelle d'oisee i de ce Moneui q l'il lui est arriv de faire paratra dins la journal < La Poste in extenso, une lettre du Cap laine le ia Gendarmerie dl'orl-led'aix au Juge d'instruction Camot Alci i ivaii av tir <•• %  ; i copi le c die lettre du Capitaine Amricain, d'une pari, d'autre pari, peut-on mettre en cause le Juge d'inslroclion Camot Alcin lor ? A jj turd'hui, c' si P de •ois'rvdoire, I acte de proteslili ni, ou en in i i| 11 |t de notaire je fis r piipir la Prfal Poitevieu le 'I •• —'• I • p i.n de Port.il -Pau, qu'il livre la publici' ne compre n ml pis, que par ainsi, i. s rt la cause !•• son ennemi.... \pis que depuis des annes Ht Georges Sylvain m'avail sacr po.de, peut-tre o'lail-il pas oceseeire qu'un .1 li.ij-H 'k' crut dev ir ap porler -on approbili >n, mais le tru"t du blutf lui app n tient ainsi que le don de l gde. M eu v ul-il sneva de ce que Vlr Louis Vlorpeau, que |e n'ai jamais va ait cru bon dfii -e figurer m m nom ( po ir P .n . Peix ; i,.. o IUX le '-s,; irs U dl builet 0. Sylvain Uns s>n anth • 1 >.'i'!••' p ttes UaitieiH > ii i pauvre Uph ne, e ; meu i my. I s antboiogl s ne mol i Kaidibltmasi mncluantei ii immortallei : ^u h s>loaboul noiliing. ooo>e-toii oui, C'insule loi, mon Ir-r Alplion-e Henriqoat, Mus-et prtend qu'une chanson dure pirfus plus qu'un lonx pome, quarnl elle Ml la p aiute d'un cas.ir stocre, le cri l'une me pslnote el l'un lu.nuibi n lev qui ne sert p ailleurs q Tau caf c meert. au e • ribauie, de* in isnite eim m : PI i ne pis g lld o.i vi'pis m i %  {• p is el:... C* n'est |is le pdte que vous aviez en vue surtout d'attaquer eu moi, car il me suftirail le vins lire telle approci it: )ii de Vlr G. Sviviii sur un po %  ne de voire serviteur, qui s'intitule "Les 'dois Rivires": Parie/, 'il a votre cousin. Lt puis mon petit \ phousa, q 11 n'.iv i. vo u dit d MIS le lemps de Moravia? O e-t-il? o tes vous Jehin Ityko ? Voolei vous m i p H ter b nh tir".' l'Ius paiticu iramant, ie notaire en moi vous inlr.sse : celle profes•ionrapporta parfois de l'argent.... tandis que l s ver7 i;i. quand on inspire souBanee, quand l'oa n'e-t pa> o • umcertain a vue a qui depuis dix aucherche sa voie ou se vois al raebsrche des plaideurs.... Il ut Il y as pi mois, Mon p lit Alp!io i• XIV d | u s i[ i j • sais c unmiss ' n %  notaT | i eu, ne, v i is eu l M use, i\ pr er m n ministre ui\ p .> Ii les perso ma d'' de le pi ics J %  l'on de l' \<> i dy V r -, '.<.• Smuri de 'a Bat ise, le Pr •l'ai \'i i vi n if. sU BIO. Mon pc v• 11 nse, i • i ndj i connu, auras vous l'outrecuidance de me ren h • ii in• % %  1 %  i petit Alphonse. MetlraL. Ilei ii v nol i es| point un Duel uf en droit, c'ejel seulement un nota re qui a c n ci-nce de la noblesse a prufes-iou • t y i l'Ti toujours Je uarwir -if ssrivw 14-i*^ .-ulul les rPchnlions des parlie. Il vous Spl iii q ie j'aie dit que c'e-d tu)ttuellemenl que je rapportais les dposions lu Prfet Poitevieq Vppre n / moi a mentir. '.roire/-vous donc toujours que vou< v MIS gran lisse; lu mal que vou • dite; des autres ? Et quels autres?T >ua ceun l, oui tous ceux l qui vous ont -oigne, pauvre m Uade : nourri, git, pauvre parasite Faut u te. no amer ? Pas eoeiral Dputa plus de vingt ans que je tleoi unepiunS elle ne s'tait pas en.ore talte au visag: d'un li ira ue. L Bso THENEXOT Vilie de P art-au—Priac ^ ARRT le Cooseil Communal Vu les articles IO:i, 1er el Sme alinas ; 101, 1er alina, 107 de la Constitution ; Vu les ailicles 23, ?f>, il, 19, 30, 37 et 36 de la Loi Electorale du 4 Aot 1!)I9 ; Vu les articles 0 et 11 de la Loi du U Octobre 1881 sur les Conseils eommunaui ; Considrant que le C .nseil Commu nul est investi du pouvoir de ve.ller la sir.cle anplicati m i de9 lois sus nonces et d'ass ir-r J e fonctionne mi.'ni normil des procbiines opra tione lectorales. Arrle ce qui suit : Art. 1 — Le Ois Janvier mil neuf cent vingt quatre, eroformiment a l'article i i de la Loi tslectortle 00 vigu-ur, tous les citoyens rgilire ment inscrits sir U liste diuscrip lion d'une section de vole et munis d leurs caries d'lect>-urs m rmni ront au I tcal qui sera ullrie iremant d i,' i pour form r lAsse nbla pri m lire de h Circaoscriptiea eomma n le Vit. i — de but de c*d'e convoca 'ion de l'Vssembde Primsire est d' lire diivclem^ul et au scrutin de lis le c U m |rite re'ali'e des sut' f gs, les Me nliras du Cmseil C) n m mal de Port an Prince, le mini il du Conseil tlomnind actuel ievent prenlre lin le 10Janvier I9JI, au termes d; la Constitution. An 3 — J\ut jour et limre Qss, les oprations s ront dir^-es dans i lu pi! sa tion U vote, pr un ni reiu qui ouvrira l'Assemb e, r-ce vraies Lulletins, proclera au d pou lien ni du scrutin. Vrt 4\J' Prsident de chaque Bureau RSIecI irai, aproe avoir ouvert les d-'ux urnes, montr I intrieur l'Assemble, ,les ref rm ira el en gir Sara les clefs L'une des urnes reste ra dev.ni le ^rsident pour la rcep tion de bulletin et l'autre, levant le Vue Prsident. Le l'r eidittl anuon cura Pouvenurs du lerulia. Art.o -Les le leurs s'sv-nc ront la nae devant la porte principale SU Bureau de vde. (Jusml sera in tro iaii el prsentera si carte au pr sid -lit q ii la '-o un iniquera aux au tes m i nbres du Bareas, si toute lois I oie-leur n'est pis radi. Vri u -L'lecteur rem -ttra son bulle in pli ai Prsjdeul qui le d pose a dans l'urne pre-, slre assu r qu'il n'en raale pis laulre. Eu suit-; le Prsident reui.t sa carte au votant. A't 7 Si les noncialions de la c u.s ; 11 conformes celles de la liste leelnrale.la carie sera dchire l'on descoine par le Prsilent et remisa au S'artaire. Ce dernier, I ir>s avoir inscrit le u m du volant cit de son num'u-o d'ordre dans 1 osle d UM gemeat, rt tourne, a l.i .arie ao Prsident. Art. 8 Chaque votint p >rfe;a sur on bulletin de vote autant de n unt \i' deconseillirs com nunaux nre. \rt.' Le scrutin ne dure qu'un jour, de sept beures du matin cinq I e iras du soir. IH io— \u coup de ci M sauras, le Pr liant d i Bure I U lectoral d clarera le scra'i i cljs Aprs c-tte dclaration, auc m vjte n^ sera rat} i et il sera pr i-i. I > au lo i >ii le.il :nt. Les dmx assesseurs re uolir ut l'of.i ce de scr dateurs. L'un des scruta tateurs retirera les bulleUas le l'ur ne do lillenent. Art. I i Li-sque l'urne sera pui si >, le Prsident du B iraau lecto rai ei m mirera Pinlrieur Passera, bi el prononcera le rsultat du acr din. Art 12 Aprs la proclamation du scrutin, le prsi le )t fera brler t) is les oalletins autres 4 t fo.'Ji pu bli | n reuis pir le priilmt de l'ih-e nble al, s il en et ut bas >i 1, les Juxss d'iostructios les notatrea, les li dssiers cli irgj ie reotiste3 Des Facults de Montrai de Nt-w York et de B -;to 1 Angle dedues Destoi he et du Magisin de l'util. Consultaliois de 7 beures du] initia a (5 h .'ores du soir. L9 soussiij* aonr* HV)8 IQ J lh se ea eu n air^e avii, j g fA Un sj'Vints unt r* il -rtess a-J lit la si a as da mil'e enli c ] Le sou§si,?a donc* HVI •„ bliT • eif v* in qntra 1 M o i.tgiirl^ttiai tre ceali us 1 I3*s U > — Il les iijuci nau d:p.cu vaut tre llivrs. App. Gauuat Lecirpi Insp, d a dc 1910 a. m t Liortu J i^i Ai p u x juin 19U v Chef eepioi Btau m $ Matre d tudes Lyce Cip fv I9lt > V/9 Dpleaas TimottuTr sv. 1911 f Peu. rallit, 'Pierre Georgti lierai, mare 1914, U3J;Poliei rDloi3t<*atiV4 Carucol die. 19l0 Vve Dalpudais Tinomse svnll 12 5J ; Laurence Jean Pi m, 0 trs >c l'oature. oct 1909, 32, G_ fisr triDuaii d usu Mombinuroj mae loti, "27 7 2 ; Giffdiertribi Ci vil Ga'o ao f 1911, 49. d; t'ai Lzre Payoute Acal iu Nord 1911, \: Lazire Payaite jdllrt 15 ; Gief li^ae frontire Baaica11 191) 'J.pms. m Sii1eie*nty' du N)fd oc !U. 3,01, cnf f ontire j uli^t 1-jt), 5), E:ol| rla Boia iucue eon Marjot 1913, a^i 7. b.-d li^oe front:t| n <'n*r* 1)1) ' PswoimT Oiiti Codio, Limb^ msil^lo, G G. PB*' avnl ^ lU li,c,d sio'i 4onsti ue Lab) i) di 7.50 locitioi <% • *e 303neci Bjrin^ no/ toW, 3,0J, Lie*. rle Bm "i^'oc,. I9W O,UJ I .-battre ^1 'lu N icd. ni %  7 ."> , D reueur sdCtioa 8"*> Js P 1 Port Msuoi | n 'o ,u "'' rt administrai ** SJIOU. 01 1 ill 5D Prnt e -oin primaire a Tourna. I9 i -J4.8J. .-S tore du T.ja-^ m pension miUMf !" 2 JLi 7,03. Pe mon mm i;| A -, ,,n d M 7 50, mai ij i>.l M n ^ a M oVdeoauV.o-, luJ.Py Jfjio tti.i. Prufawie ^ dj ^utS*nilid}\&Z3 1 T c W h a, a tnbTrou.av.nmais^i 1 '^'' Luaa-Park taftfiW-Ss Ca.a.S.tv l9'i 4000 J't i 7 .fl reau Pl.ce Ticu m s r ,Vol \M location .oie ga ac CaaJ Est ouvert tous les soirs! Entre nbre Yen z tous voit* h HOLA AUm ns seisnioa^lles let I9I* i? ,.; 0 i|rt I Foit au 0'in-f. IQ 2 \i a A rg TKEVILLE PROPlitio La Bire Pschnor Blonde et brune r>/ e l connmme im* tout U* raffin, *>e*taurint* e' htel*. O* l a trouve* ta rue du QtiJ So ir>{7 % pi* ^TSI^OXB.T^ caisse de 8 d>h, demi bouteille*. T' " *****•• y * Z L. t>ri*rnann : Agg*rhQlm m, ^%& Paul Sal AVOCAT RrconvreoiB: ts CoraiercuO affaires i I tranger tilnt u ri



PAGE 1

m M-vrw 6 Dollars seulement courez Accourez Chez Isaac DIStl 1738 Hue Courbe SouLers [.our Dnies ^llouro marque de Bew-York, tout ce quil y a de plus jolis et de plus lfjanls Jiolf vemi h%rrefit floir ?c n < %  eol li. Sic votre G as, vePono • idsatj en les ; %  : ISTILlEl" %  i Froid, I • %  H -, les i IQM lrti d /.robes. PCL'R Miœn EFI i 1 1 x de C l, Grippe, cio. PASTILLES VALOA 'E3 1 da bl r les ^ — | ',•. 'V-t> V\' ') \ • ml ' vfn n;i a 'fir i • .i [l iil, Pli 'i M'.I ie Boiniin< P il nu '"il" ce, Pharmacie Brutal a Ji iuie, *l toute:| lifirimioics f*r ATTENTION Militez L ES?ilH, eu lace de la Posls avrfnl i.; |*os achats de cadeaux de lin d'anne. olfre au public des inaieliaiidises que l'on pourra lirauT got. Sea-Sido-lnn Itt'ie *u *. .* %  ;>'.



PAGE 1

LE MATIN •""7tl" : rieduca l'infestino Stitichesca Entrite Vertigine Dispepale > Emlcrania Pet conservars In booiu selufc prendftrr og&i sera uno compressa di JUOL M MaMItaenti Caatelafo, 2, rui i v aient! a net Pvil Se 1 oostri tatou* TCMWO f • J o preoJeodo onl sera quilcae compreaaa di Jubof; rrjtder* al tore ilcstinu ,'..i,-ie p-r l'aeaao dcllc dref fas e de> Utaggi, la ana cOilidU e a sua doc i 11 ta ; r %  -•%.. aveeaere a*ab> a loro'dispo..i/ione ia riaorta dlia reducaiiooe iaieatinal* co1 mircvelmeote ra'.ijau dal Jnbo), forte la storia dcl cliatere conuva oi no attio me DO ore illuatn. Per coo.tr> l'aaia&.ia avrebbe coatato meao ton* .•en %  •• se liai. I tauitari che gli ia> analati non il foeacro a tutu le poche traiformaii io tncearitnti ai giani Dr BttKCBD deUa FacoUA di Mtetctci 1HA V akailuaM M • — .. — UW (.PIMRHWS HOieiHB C X ---x^^N'-. .-x*-^ iode ftt Tanin) ** *' (iode A la fois Tonique et Dpuratif. % % %  %  S) I % %  Anmi Faibiesso gdnSrak Croissanco ca Enfants Glandes-Scrcfulo Formation dea Jcancs Pilles Maladies da Poitrino D'Dn nfli ;m. remplace avantageusement l'HUILE deFOlE ^ MORU A la Conscience Cordonnerie Krne&M'amille Fabricant de chaUMUta en tous genres Matriaux suprieurs Soins — l'iuniptilmlc— Cltil earand'Rue prs la Poste N \72 l^a maison i H le la connais ance du public que — dans le but UL i tciliter el cfencourager des m uibreux dienti — el ai CorJe — ; riiiiin ,111 •, r Ji || e | lyjH une p n .. ,1 ,j,. 11 ai LI .• .u 1 i outUj u i. ItLil de MI i^l u. ft |> tu cuu>.j ji>11 v %  ol t >l | in dt itclauer un ivu po ir 1 iiaque acliai au conii.iaut. A .a Lonaiifcnrt ••telle esi 1 devise de la rui'bi. i a Petit* Ha U on 1637 Rue du conlrt Annonce sa btsnveillaiita cliemle qu'lit vient de recevoir par le d> rnier t Franais de tr igantet chaussures pour dames, Orand choix de souliers pour enlanis, chaussettes, chapeaux, cor tuines peur enfants, lias de soie qualit Us reci mmunegris der nier cri de la Mode, noirs.eouleun N^nte bel es dentelles Cluny, fiIt-t mtcht, broderies, rubans, pajfumerie, objels religieui, quelques jolies coupes de soincs.lUle, mon, iode national, toile pur fil, bouquets garnitures el voiles de ariMs. uc, ne, uc. hn solde cnaufiures de 1 tb t 's. OUet8 Choix (If trs>s bon () ot t-lle a .tire aussi I attention de sos nombreuses et Gttetea clientes d avoir s'mso ire I avance pour leurs commandes de lingerie fine robes lingerie, costumes gare a* nets, etc. etc. Spcialits de la Mai son afin de pouvoir en assurer la livraison a la lin de l'anne, prix lis modras la Hnip Mm ^ la Bauderie, ( Arcah lie ) Sous la nouvelle dir lion de l'Ingnieur M ireel Su ra i Vilhrd est en i sure de lournir des brique* tous ceux qui voudront lui en faire une commande l'adresse lft.13 Hue du f>nti ', Pori ;.uPriiice. La maison DU MONT L1BAI B.N. SAD1 &C Annonce sa nombreuse clieol lle, qu'elle a reu pour les f^lei de lin d'anne. Les articles suivant!? : D''s honbons assortis tel que 1 hocolat par boite par livre, drajjes Iranuise, italienne, amncaine,pra| tint),dates lourdes, prunes lourdes, Fruits crittaiiss paj boite, et demi boite, noutjat, et uouyatine, Fruits secs Figues Iranee par boite, et par lirre, dates par boiu el par livre abricot ses par livre, noix, noisettes, aman des, pistaches. Conserves conserves (Saidines Amiem) thon,paie de foie fjras, |i?_ de iiioiison, choucroute garnie, aspenjes, cornedhesl] (romage, saucisson italien et amricain, jambon, bacoij bruits au Jus Poires, pches, abricot, pommes. Grand assortiment de li(pieur,Naison Chastenet Ff fiunieaux. Le Qidctfviea des Princes est un Via trte ] fortitiaat conau 'dans toutes les Antilles cigarettes 1 eatnali en gros et dtail. Fruits vert le 10, et 1 j de cliaque mois. Beurra dtable, porn-ncK d.; tern, oig ions, macaroat i.alicn, vermiceiia. Savoji LIFEItUOI en 1 in du mon 'e entier Un atck is a ta n aux \Vi#\ ot airiv et mit Vd .ti d.113 toute* .ej ooiiais niiij.is de catto piaot. 1 Fabrieeate de ce SA VOS on su co.uhhier uu SAV de toilette pur et d'u uiauJ |iouvjir dsinfectant Prvenir vaut mieux qae juai ir et l'exprience a prou que le moi.leur moyen de prvenir la ma adie dpen de 1 usage rgulier du SAN OS LlKliBUOY. Le SA\t).\i LlM-.hL'OV peut servir tous les usages o'est le SAVON idal pour la toi ette et ebain ; Il n'est] seu emenJ exce lent pour ia nsau, mais prvient oon to.^te infection Hocommand pour les enfants qui sont disposs s maladies de peau, Uxcma, Kchaufiure etc. l'.n cas de ma'adie dans une maison ou mme dans voisinage, tout le linge devrait tre lave au b.W ON Lf 11 v> ^_r %  e Il donne au linge, une odeur saine, et garantit la Smfk Souvenez-vous que prvenir vaut mieux que gurirl£n \ ente che* : Simon Vieux ^ Lope Itivcra Itazar Mtropolitain J£l"B'. N. Sedi (ioualves : Mme Dbrose Jucuiel : ,Celte LeUf# Patii • cave : l'enza et Laprea Miragone : 'lever A uz < :nyes : \ ve Ftranaini S t-.M arc : JUue alaurio* Cap-llailien : X. Lhambreiant Clss** -r Pliirmacie F. Sjourn Ocrr.e (\fa | •• rllfiflert ti> irldrcirs el au puHie QS^* ^ranfsntm rn Lbcrarltro d Ulogie en un Latcratci <*• bioloyie flp r liqo sous I Direction du Dr H*cot et I*. Sltmm LQ laboratoire es' ouvert tous les jours da 7 hre* du matin *• aeur du sdrpjjr loijiet les r'cnarcassai analy* f.revues dsss t annoi ce ci loutte, seul poirie W-!. Miifi.n e\ iCMtiint3 (JAa.Svrt3fi^ Ser ni reues que le mardi d chi \ lse -nain. 3 nlr^^r M Htur D^.cia no tr Un rejijtg iiJIdJK an< ,e.;'u mes H 5uege'riqui Raction de A is rmann H^ciiondeTnbaulfl, bliamen du s:ug m du pus EameD d nanrei* fceles £aamen de craebat AibUtLino r^ettetc Consiente Crtv JctlfaW (x^air;^ k ^trJiK etc de noooovi* fc, 0s)



PAGE 1

..** .. CBUR PftOFRULTAIRK IMMMEU/i Jliueiit May loire sois VRNA ltit Hua AaarioeUne Quotidien Rien ne sert de dlibrer ai de s'agiter d'une faon blrile, tn se rpandant en < dieux di& cours. Veiui qui es menac d un danyei ,de quelque iiutursj qu'il soit,doit rester 1 ; issibl eucoiiceuirain .->es facults fur le moyen le plus certain de s'y feouslraire. Fable ?on, ont t discules : ras administratives, cornidmiiuslration coinmunasur le'vement et relonte fenus communaux, division Jttraiive, cliilie el numrotes cdions, ih'srierneiit de limites du Commrice dtns \tp et villes, commerce les campagnes, commerce Ididiiuises trangres dans .Colporta^.', Emigration, liue. Police rura •, recouvre htsiinp<.s il l,i.\es, puliliI (Je^iuVtiiiLiit par degr, Ulmn' l'Iinli.hine, rapports pilils uviv, IL-S inspecteurs Mie*, tit-ipieniaiion scolaire, iooiniuiiii.il s.iuuieeel onsWii, in iy nmu, coles p. i Mtllbiilln s i le. boriiu, .J..H.-. U: lari^.i^e li bUaMl et MU, re (pi un lui kl) pnl pat toutes cs disons, y appo' Luit la noie juste pajtne de. recommanda utiles et de conseils empreints de sagesse et de patriotisme, demandant aux prfets de signaler au Gouvernement tous les besoins de leurs populations, de dnoncer les abus dont peuvent se plaindre les administrs, d'tudier les questions d'agriculture et de faire rappoit dans le plus bref dlai, des entraves, contrarits ou autres rjui diminuent le rendement des rcolles ou paralysent les travaux des plantations, -l 0 un mot, d'tie des auxiliaires vigiiunls, travaillant la ralisation de tous les beaux projet! appels changer la situation de notre pays. Le Gouvernement nu! ir i avec attention toutes les do'ances qui lui parviendront et <.'y restei i pas inlill'i ont, — soucieux qu'il est de ne rien ngliger pour donner la plus granle SatislacUOn possible aux demandes qui lui paraissent justes et lgitimesMessieurs les Prfi ts, avant la clture des travaux, donnrent le;lure de diUr.nts mmoires oi se trouvent exposes des rolunitipiiede leurs arron lissementi res pctifs. Le Prsident prainii du les examiner et d'y douuer l.s suites necessaiies. L'iopies^ion que laise cette premi.'iv runion 1 s prltta est d s lus reooi.ui ta a s el I lil S prvoir toute uua > aie d a couse* quelle- iieui' n ies. Aussi, dans I cii mge d-compliments qui, se lil, au %  • oment de se etparar, des assurances formelles prci.-reiit le sens d'une collabora ion intellig Ute .1 avertie dont le prolit sera pour la Collectivit entire. Par Gable Nouvelles Etiaiwres nouvelle inde requte alle1 j* ^ commission alb-man 'birges de guerre a transmis wniiuiioii des rparations une r* convoc ition de l'assembls nationale D'aprs les rsuit ils connus dans l'tprs midi, biei, l-s dputs lus, coiuprenant en trs grands piriic ilt-s veni/listes modrs t des Vcnizlis tes rpublicains, lus 1MS tant plu nombreux, jusqu ici L' A) libraux, 1-0 rpub.icaius et 0 agrariens oui t ius. Les allaires mexicaines VfiRA CRUZ— Avec la prise ie l'ucbla et de Ouaulla, les rvolution naires prleudent tenir la base du triangle dont Mexico, leur objeclll, est le sommet. S\AIO*1rnenl de t>irp. La serons*? s'eet fait ressen tir vers lo sud jusqu' I barra. Rouvellos Diverses PARIS 17 M Bokanowski, rsp porteur de ia commiisioo des lii.un ees la chambre, a dclar, dsoe un expo; de U situation ftoaocirs du pays, que la France, duraal Canns 19S3, rali dea 11 >i 'mies sur lei annes prc dents. Lesd psses militaires onl t rduites ,le 19 \\ o|o et les dpense civiles ont &f ^t gradueltsment rduite | ds II milliard* en 1922 8 milliar li \'i. Durant a u fi ne prio Is li s impots ont pa~ > 21 milli Le colonel llnj-s a prsent au loin de l'uAmaricao Lgion use plaquette de bronss au Gnral G IU rauJ. . A la runion mbre, M. Us in iu ry, ministre de l'intri ur, adcl ir %  i'ie le gunvernemeal tait n faveur an vote municipal pour le* femra s mais il ne jugeait pu encore r>| \< r inn d<" leur accorder di i droit i plets d'ectrices : q snt su voti u mitial. le gouveru m ni l'approuva en principe ; q loiqu'U soit prt accorder .tu pre i famille un y a • p*r enfant, il luggrerail pi itt di i\ vot.'s par eufaots, trois pour M. Lateyrisa uep,)e sur le bu reaa de la cdambra a,i rojet de 1 a ratifiant l'accord mUrveuu damiers nantie minisirs de IKiaaees si la banque ae francs d'apre 1 quel le trsor ne rembour*eie a la b uiie le France pour l'anne l'J:J q e 8 un non lia francs ur le* avao a coiiMuUaa a i'A I i>eu laul i • n-i ""e el q i s'a vo maielena a a i'i mil* lin. Ja Le con eil de 1. S cil di s X i lions a dcile de le,n ai 1er 00 amricain, M. Wlntlocl. .h le Wai >ne ou Norman Davw, de pr< -i 1er la commission impriale q fera une nouvelle enqute Nir la que tiou da Memel sur la m^r bain |us. WASHINGTON — Le choix dans Owen Young et le Gcnr;.! Charles Havres, comme reprsentant* antiri eaim dans le comit d'experts cliir %  4 d'enquter sur la situation ftisa ci'e de lAUem ign a t notifi au gouvernement par le colonel Logan. observateur amricain prs ils la com mission des rparations.M Logri :t galement notiti a'i gouvernem al qu'un 'taie amnnn sera ch i-i pour pirliciper aoi travaus dus cond comit charg de rechercher les capitaux illemands xports a l'tranger. p laltuo. Les cours PARIS lb—Dollar 19.08 Livre 81.433 NEW YORK Dollar 19.08 Livre U7e Lesdommagesde Guerre ET LA ilication fa Fortunes Les Irai* Supplmentaires On parle souvent de la question des finie Bupplmnlairss, voyons un peu ce qu eue est : L'article 1 de la loi du 17 avril 1919 stipule q .e le* dommage* certains, matriel* et directs, causas aux b.ens immobilier* et mubdiers par les laits do guerre, ouvreut droit a la rparatiou intgrale instilue par la loi Ju lo d c moi l9ll. L'indemnit en matire immobi* Ure comprend, d'ap es l'arluli 4, le moaiaul de u i v ilue a la veille ^i^ la mobilisait in, et celui des nais ap,ji mentau ncessit* par U raeoastnul ta de* immeubles; Ceux Ci -a JJJ sepirj.u ut par lei CO n u 8*ton*. Poar le i.n.i Lis et les immejula* pardsat ion, le moutant ae le perte subie esl valus M prenant paurbase le :jai Je censiructu i. l'installation oi.ij ro^ratio ,, n le veau d ; 11 ooudi ,atioi suas i Ijcti m da 11 su n n ; co. re • pj.l la, H a it vluai et. s'il s agit d la a lOie* i'.cj i../... H rijirc, pjsi^., ire.neut la maoluatioo, a i j.a. ou n s oui oie rep u'i aa roeunatruii*, le* nais I^J ou maire* ICI s J ii dga i ; lia dttura aoa eatra U ;aa. -u oj.islrucoioa, d ,nnluIIJ.I m aa reparau>ti a , renie de la ,uuii,!uj.i. et c.iii a; i. tejon* t nii.j.i Ji.uiijij.i) iJj.i., ijes m jajr di 1 vaiaiiu i. itoir ie* IUIIJJJ::! coa bitis, le moaiaul de ia perla a Oie aaeviIJJ eu tenant Compte le ia aeloruraliou du toi, de toutes aortes, de vig'ies, dos plauU, Usa Util*, de* l.itai.;i, Lia cas le lepriSS d oxplottal, m, l'altribaleire a doit, en oJtre, tu UiJiildut des dpenses sua^le* inenlaises nces it> par li renrise de le tarre dans eon tat antrieur d'exploiialiou ou de pro lu; ivitS par l rtablt**emont des o turae, l'ealev • u,* il a 11 lojohes, tes planta* lions nouvel, s. ou te repe..piema it d--j bois et t i els, L'veiueliu i d ia frais s ip^lmsnlaiies di liae par l'arlioie 13 qui du : -i La* frai* supplment*ire* rjpreseutanlla di freucj entre la perte su a,,el la valeur de remplace msut calcule ru i' a m o npie, IOU da prix de remplae m ni, csldi-wi a en d i ne il eil i i , s u di in valeur le r mptssem m de jour da 1 valuation s n u et pa envers ralise, sont eu autre ,ic,:ordes pour les oiena,meuule* coiupris d^n* les ealgoriea saiv i iies : ue* maiiures ptomirei el approvisig u neul* ni Impensables ua ii ilion industrielle dans la iiii-u.e d. ia quantit ncessaire a la re tuse ou iiiucli: UorutalS el a la fabrication pendaut uue pen de le trutS aois, atuai que le proluiU eu cou., m IJO.'IC iiuu et les objet* servaut a t'exaroice d'uus protatsiou-" ij'esl ine a celui qui rapports ra Mr William bouaeiu un petit li Vrai bleu, enveloppe duos du |

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06104
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, December 19, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06104

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
..** ..
CBUR PftOFRULTAIRK
IMMMEU/i
Jliueiit May loire
sois vrna
ltit Hua AaarioeUne
Quotidien
Rien ne sert de dlibrer ai
de s'agiter d'une faon blrile,
tn se rpandant en < dieux di&
cours. Veiui qui es menac
d un danyei ,de quelque iiutursj
qu'il soit,doit rester 1 ; issibl
eucoiiceuirain .->es facults fur
le moyen le plus certain de
s'y feouslraire. Fable ? 1LEPH0NE Noi
I7me ANNE N 5092
PORT-AU-PRINCE ( HATI ;
MERCREDI \m DCEMBPL 1W3
Runion des Pr tel s
lut ajouter le nom de Mr
Ion Poitevien, prfet des
hsemenls de Poil de-Paix
[le Si-Nicolas, la liste
eis qui ont pris part la
tenue au Dpartement
utions Extrieures, sous la
(nce u- Monsieur le Prsi-
tla Hpiihlique. Tous les
failli tirs, tait.'nl prsents,
[Mr SUiio. prlet des Cayes
iiffraiit. s'e^t lait excuser.
ime nous l'annoncions, la
tl reprise hier a lues,
tantes questions, nous in-
>on, ont t discules :
ras administratives, corn-
idmiiuslration coinmuna-
sur le'vement et relonte
fenus communaux, division
Jttraiive, cliilie el numro-
tes cdions, ih'srierneiit de
limites du Commrice dtns
\tp et villes, commerce
les campagnes, commerce
Ididiiuises trangres dans
.Colporta^.', Emigration,
liue. Police rura , recouvre
htsiinp<.s il l,i.\es, pulili-
I (Je^iuVtiiiLiit par degr,
Ulmn' l'Iinli.hine, rapports
pilils uviv, Il-s inspecteurs
Mie*, tit-ipieniaiion scolaire,
iooiniuiiii.il s.iuuieeel ons-
Wii, in iy nmu, coles p. i
Mtllbiilln s i le.
boriiu, .J..H.-. U: lari^.i^e li -
bUaMl et mu, re (pi un lui
kl) pnl pat toutes c- s dis-
ons, y appo' Luit la noie juste
pajtne de. recommanda
utiles et de conseils em-
preints de sagesse et de patriotis-
me, demandant aux prfets de si-
gnaler au Gouvernement tous les
besoins de leurs populations, de
dnoncer les abus dont peuvent
se plaindre les administrs, d'tu-
dier les questions d'agriculture et
de faire rappoit dans le plus bref
dlai, des entraves, contrarits ou
autres rjui diminuent le rende-
ment des rcolles ou paralysent
les travaux des plantations, -- l 0
un mot, d'tie des auxiliaires vi-
giiunls, travaillant la ralisation
de tous les beaux projet! appels
changer la situation de notre
pays. Le Gouvernement nu! ir i
avec attention toutes les do'ances
qui lui parviendront et <.'y restei i
pas inlill'iont, soucieux qu'il
est de ne rien ngliger pour don-
ner la plus granle SatislacUOn
possible aux demandes qui lui
paraissent justes et lgitimes-
Messieurs les Prfi ts, avant la
clture des travaux, donnrent
le;lure de diUr.nts mmoires oi
se trouvent exposes des roluni-
tipiiede leurs arron lissementi res
pctifs. Le Prsident prainii du les
examiner et d'y douuer l.s suites
necessaiies.
L'iopies^ion que laise cette
premi.'iv runion 1 s prltta est
d s lus reooi.ui ta a s el I lil S
prvoir toute uua > aie d a couse*
quelle- iieui'nies. Aussi, dans
I cii mge d-- compliments qui, se
lil, au oment de se etparar,
des assurances formelles prci.--
reiit le sens d'une collabora ion
intellig Ute .1 avertie dont le pro-
lit sera pour la Collectivit entire.
Par Gable
Nouvelles Etiaiwres
nouvelle
inde
requte alle-
1 j* ^ commission alb-man
'birges de guerre a transmis
wniiuiioii des rparations une
* ^ cette dernire d'abandon
jM^oriie sur |es ies*ourcts li-
ri~J,*ll*rnandes jusqu' coi cur
* sonuno 4U,! l'Allemagne
^prunier latraiiger pour
[^a vivres.
y*k sant du c'iijrc
jjj """ M Clemenceau, bless
fttlt ttcc'Jenl d'automobile
L^ *' Pss une bonne jour-
F^oe1 ^euieu,e rue Franklin.
ur dtcLn m qu'ui.e semai
"u u tigre puur se remet
"PWtiaen; de l'accident.
r,se dynastique iinmi-
*D,e en rce
l ta Qn pense dans cer
Buxque la crise dynastique
^ei.ie en (j,ece ei on envi
l*it du roi deo ge*.Les r
i"ai'g^n.*eut d s uja ni lesta
'WM, eu Muovd^iov et
t*n Ttirace contre la rosaut. Le co
lonel l'Iasliras, un des eliets du gou
ver.ieinenl militaire, a dclar que
le nouveau cabinet sera form a >r*
convoc ition de l'assembls nationa-
le D'aprs les rsuit ils connus dans
l'tprs midi, biei, l-s dputs lus,
coiuprenant en trs grands piriic ilt-s
veni/listes modrs t des Vcnizlis
tes rpublicains, lus 1ms tant plu
nombreux, jusqu ici l' a) libraux,
1-0 rpub.icaius et 0 agrariens oui
t ius.
Les allaires mexicaines
VfiRA CRUZ Avec la prise ie
l'ucbla et de Ouaulla, les rvolution
naires prleudent tenir la base du
triangle dont Mexico, leur objeclll,
est le sommet.
S\aIO*1 Vi, ii r i, candidat U prsidence
du \lexiq ie, esl parti pour Ne v
York.Il fera bientt une dclaration
Mf les alLires mexic uasi.
One ville dtruite jur un
trenihlemenl de terre
GUvY.XOuiL Le giuvernemcnt
de l'Equateur a rea un rapport du
clief dj la Jreoaseription miiiiaira
du S *rJ, l'iaformini qas U vil de
fa.ua sv4tt e. co^ici-muat d
trotte par un rcent lrpmb>rnenl de
t>irp. La serons*? s'eet fait ressen
tir vers lo sud jusqu' Ibarra.
Rouvellos Diverses
PARIS 17 M Bokanowski, rsp
porteur de ia commiisioo des lii.un
ees la chambre, a dclar, dsoe
un expo; de U situation ftoaocirs
du pays, que la France, duraal
Canns 19S3, rali dea 11 >i 'mies
sur lei annes prc dents. Lesd
psses militaires onl t rduites ,le
19 \\ o|o et les dpense civiles ont
?^t gradueltsment rduite | ds II
milliard* en 1922 8 milliar li
\'i. Durant a u fi ne prio Is li s
impots ont pa~ > 21 milli "
Le colonel llnj-s a prsent au
loin de l'uAmaricao Lgion use
plaquette de bronss au Gnral G iu
rauJ. .
a la runion miffrage de I ch>mbre, M. Us in iu
ry, ministre de l'intri ur, adcl ir
i'ie le gunvernemeal tait n faveur
an vote municipal pour le* femra s
mais il ne jugeait pu encore r>| \< r
inn d<" leur accorder di i droit i
plets d'ectrices : q snt su voti u
mitial. le gouveru m ni l'approuva
en principe ; q loiqu'U soit prt
accorder .tu pre i famille un y a
p*r enfant, il luggrerail pi itt di i\
vot.'s par eufaots, trois pour
M. Lateyrisa uep,)e sur le bu
reaa de la cdambra a,i rojet de 1 a
ratifiant l'accord mUrveuu damiers
nantie minisirs de IKiaaees si la
banque ae francs d'apre 1 quel le
trsor ne rembour*eie a la b uiie
le France pour l'anne l'J:J q e 8
un non lia francs ur le* avao a
coiiMuUaa a i'A I i>eu laul i n-i ""e
el q i s'a vo maielena a a i'i mil*
lin. Ja
Le con eil de 1. S cil di s X i
lions a dcile de le,n ai 1er 00
amricain, M. Wlntlocl. .h le Wai >-
ne ou Norman Davw, de pr< -i 1er la
commission impriale q fera une
nouvelle enqute Nir la que tiou da
Memel sur la m^r bain |us.
WASHINGTON Le choix dans
Owen Young et le Gcnr;.! Charles
Havres, comme reprsentant* antiri
eaim dans le comit d'experts cliir
4 d'enquter sur la situation ftisa
ci'e de lAUem ign a t notifi au
gouvernement par le colonel Logan.
observateur amricain prs ils la com
mission des rparations.M Logri :t
galement notiti a'i gouvernem al
qu'un 'taie amnnn sera ch i-i
pour pirliciper aoi travaus dus
cond comit charg de rechercher
les capitaux illemands xports a
l'tranger. m-mt d'Etal q'ie le chois agis au
gouvernement soricain.
LOS ANGBLOSCCalifornle] M.
Cad o a annon l'orinellcmenl sa
candidature prsidentiel ie ilmoiiali
qae dans un UlgramiBS adress u
llowes, prsident dmocratique a
Pierre Dakota du Sud.
WASHINGTON Lue note du
ministre des affaire* lrai gn s de
Russie, demandant la reconnaisses
ce du gouvernement feovilique par
les Ftats Unis, esl parvenosl la Mai
n Blanche et a l traiisini au
Dpail, ii ni il I i. i.
L rUQ^OR Toutes les ide qu'-
on s'tait faites au suj-t du sain lai
re en or de Toulenkbameo onl ei
arpasses par la vue du mag'iitiqiie
nreaaU sspos pour la 1er* rois
dans tes be les oropor io il p-n l'en
lvement du mur de *> p laltuo.
Les cours
PARIS lbDollar 19.08
Livre 81.433
NEW YORK Dollar 19.08
Livre U7e
Lesdommagesde Guerre
ET LA
ilication fa Fortunes
Les Irai* Supplmentaires
On parle souvent de la question
des finie Bupplmnlairss, voyons
un peu ce qu eue est :
L'article 1 de la loi du 17 avril
1919 stipule q .e le* dommage* cer-
tains, matriel* et directs, causas
aux b.ens immobilier* et mubdiers
par les laits do guerre, ouvreut droit
a la rparatiou intgrale instilue
par la loi Ju lo d c moi l9ll.
L'indemnit en matire immobi*
Ure comprend, d'ap es l'arluli 4,
le moaiaul de u i v ilue
a la veille ^i^ la mobilisait in, et ce-
lui des nais ap,ji mentau nces-
sit* par U raeoastnul ta de* im-
meubles; Ceux Ci -a jjj sepi-
rj.u ut par lei CO n u 8*ton*.
Poar le i.n.i Lis et les
immejula* pardsat ion, le mou-
tant ae le perte subie esl valus m
prenant paurbase le :jai Je cens-
iructu i. l'installation oi.ij ro^-
ratio ,, n le veau d ; 11 ooudi ,atioi
suas i Ijcti m da 11 su n n ; co. re
pj.l la, H a it vluai et. s'il s agit
d la a lOie* i'.cj i../... h rijirc,
pjsi^., ire.neut la maoluatioo,
a i j.a. ou n s oui oie rep u'i aa ro-
eunatruii*, le* nais i^j ou maire*
ici s j ii dga i ; lia dttura aoa eatra
U ;aa. -u oj.islrucoioa, d ,nnlu-
Iij.i m aa reparau>ti a , renie de
la ,uuii,!uj.i. et c.iii a; i. tejon*
t nii.j.i Ji.uiijij.i) iJj.i., ijes m
jajr di 1 vaiaiiu i.
itoir ie* iuiijjj::! coa bitis, le
moaiaul de ia perla a Oie aaevi-
Ijj eu tenant Compte le ia aeloru-
raliou du toi, de toutes aortes, de
vig'ies, dos plauU, Usa Util*, de*
l.itai.;i, Lia cas le lepriSS d oxplotta-
l, m, l'altribaleire a doit, en oJtre,
tu UiJiildut des dpenses sua^le*
inenlaises nces it> par li renrise
de le tarre dans eon tat antrieur
d'exploiialiou ou de pro lu; ivitS par
l rtablt**emont des o turae, l'ea-
lev u,* il a 11 lojohes, tes planta*
lions nouvel, s. ou te repe..piema it
d--j bois et t i els,
L'veiueliu i d ia frais s ip^lmsn-
laiies di liae par l'arlioie 13 qui
du : -i La* frai* supplment*ire* rj-
preseutanlla di freucj entre la per-
te su a,,- el la valeur de remplace
msut calcule ru i' a m o npie, ioU
da prix de remplae m ni, csldi-wi
a en d i ne il eil i i , s u di in
valeur le r mptssem m de jour da
1 valuation s n u et pa envers r-
alise, sont eu autre ,ic,:ordes pour
les oiena,meuule* coiupris d^n* les
ealgoriea saiv i iies :
ue* maiiures ptomirei el ap-
provisig u neul* ni Impensables
ua ii ilion industrielle dans la
iiii-u.e d. ia quantit ncessaire a la
re tuse ou iiiucli: UorutalS el a la
fabrication pendaut uue pen de le
trutS aois, atuai que le proluiU eu
cou., m IjO.'ic iiuu et les objet* ser-
vaut a t'exaroice d'uus protatsiou-"
ij'esl Iraaieiuiioj q..o de cjeitieeai di
s^iu'eav pj.ic lias li i lOOe* o.il St
eccaraee a Je gros ioJutr(eUs on se
lajj'ci.e que Mua do M, l'oai'oii,
puor ceruiues caiegories de coioas,
uni o o de L1 el que ceux de l. Je-
Ca.upj, pieaiJ.-uide la'Jua.ubre Je
cj.u.uji'c ; ae Lille, oai aiiema poar
tari ia* nu , a il fuis la rleur
di ces I1U* eu i Ji. i.
A. WJiifiL, Dput du \erJ
( WN)
{Du Populaire, terOct. 1923;
OnJii. alJ'Mi aux Ordres Sa-
erii pur looseiguenr
H. R. Caraon, Eve,pu d Hati
Vendredi il courant, Fte de Si.
Tho u i*i a 7 heures prcises du raa-
lia aura lieu a t'orl au Prince, en
l'Eglise La Sainte Trinit '' I Urdi
aatlOO au diaconat d: Mr Sdoinou
Lin lor. Ancien Magistrat Uorumonal
el (nspecl Ul des ticoesde Logane.
Dimanche -3 oouraol a g heures
prcises du un in i Urdinatioo la
prtrise en l'Eglise l^piscopjie ' La
Hedemption'' ViUale Logane, du
Hvd. A. K. Bcaubls, Diacre.
Une bonne rcoiiipense
Sera d > ine a celui qui rapports
ra Mr William bouaeiu un petit li
Vrai bleu, enveloppe duos du | gris, contenant iacie de veate tle
registis nu Motor-shooner saglais
" baprasa'1 ainsi que j'aulras du u-
meuis. Ce lvrel a St perdu le lundi
17, vers d bourea de l pre midi, tn
la ville de Port au l'riuce ou sur la
roule de IVtiouvnle.
v Iress ir le* commoaioalions ebas
Mme .\lida Buonettt, avenus E, No.
1718, ei: lace de la t, .ilicai'ale OU
a.ix bai eaux du Mt.ttn.
Cin-Salant Parisiana
Jeudi soir
La mre
Drame en 3 parties
Entre 0,50 eeultm : t
aumidi soir
Les pillas del 9iit
Grin I Hlm ^ succs .
Hroique el Passionnant
Entre 0,50 centimes
Dimaraclio soir
La faim
Drame de la vie sociale
talieGeo. 1 gourde
Jeudi
Fin de r^i.jlunne
lit et 12e pisode*
i'aigle,raigluyncj i l'ai jlon
cunco : 1m.
S"-1.
Varioles
Ce soir
Tuais
Entre gnrale:uae gour-Jt

-

'7


m un/m
LES
mm toiiML'..
Nous publions avec plaisir l'ap-
pel suivant qui vient .1 tre adret-
se aux lecteurs de l'oit au Piin-
ce par notre ami Laden Mose:
LTNION FAIT LA FullCK
Citqyeni Electeurs
Sans programma mensonger,
g:iii-' pu h e88< B SCil il-' S. gu-
ds par le seul souci de raliser
quelque bien pour notre chre
Cu| ilale tiop lon^iemps dlaisse,
nous reposant uniquement sur la
s ii pal bit pO| ulaire donl nous
a 01v l< cm si;'ii.in* ni l'obji i,
n > m i i.- si>iii i i vos stiur
g ii i \ 111 haines cl ctious Coin-
OiUl.Iil.S.
\u..s> inspirant Je cette noble
iku qui i.uus rend L( Ire Dis
peau si cher, vous ir.-z loin I'Up
n<- le 10 Janvier et vous voterez
pour:
Lu or; us .Mose
Caius Dautant, Augustin Cadet,
Charles Motvau, tioraUul ^aven-
ture, Victorfiouzi, Ernest Cham-
pina. Ir Idalbert Uou^, tiorelle
Haspil. Christian Coicou, Dr Vic-
tor Casf&gnol, Llio ttslebran she,
Luuroro Garvais, t&lie Augustin,
Emmanuel Morisset.
SociTH WtoirTi
Je Ce&if |im Ha
Les Memb.es de la Socit
sont convoqus l<' vendredi 21
Dcembre courant quatre heu*
res de 1 aprs-midi au Lyce P*
lion pour le vole d< s Slaluls et la
formation du Consi il
Le Doyi n d'ge,
Sembxant HOUZIER.
Programme
De Universel Negro lmprov. mcnl
association, et SfroM (jSfprUI
Ligue.
1er Une meilleure entente et loli
darit de* aualra cent millions de
ogree de l'Univers.
i Ua amour rapproch et fr.i-
teiol sntre la race.
3o Corporation dveloppmes! do
monde entier do la dite race.
4 5 L'Afrique ans efrioei et la
rdemption Sue qntlro- cent millions
de ngres.
Le fondateurs et l'honor Qevej parlera par \oie d'un giamo
ph'ne ix i ouverture du meeting aux
ho d'en l'.iiie comprendre le but de
ce le aseocietou nu public la dite
d 2.1 u ..ii.'.iv i m,\. ruas Us
j... .i iti-i. ? n.Ji li ,c Mienl > nil in*
sites.
G. A. A. Mi>OTT
seii d&Ut
Apre* sanction du dernier proci
verbal, le ministre de l'iuierieur ;i
dpote aujourd'hui sur les bureaux
du Conseil d'IUat un projet de loi
qui uiodilie le Util' des biens dmui
niauz
{'.< projet a t envoy l'tudi dj
la tection comptente*
International
Allilotic Gltib
A la dernire runion de 1 lut r
nali >umI UiileliC UiUU, les le (ious
ont donn les rsuit ils suivants :
iJC. J, il imond, Prsident, Ren,
M x Auguste, Vice Prsident, I-. x'
Bail, y, l >') iei, Jolm Augiei
a-i iei
T xc licols ch i\.
JUBUCB ETIENNE Flli
Marchand:.,e, franaises
^ngle des rues du Magasin
rfs I lai et des Fruntport
On nous demnndo de pu
blier :
laltre-chaaleur
J'ai i h .nie n dm, le \> SU 13
dcembre courent du j.>urail Li
P d itre l sujet de la ch o-
iii pie. ti b I > n 11 dre du mattre cli m
leur \ h m -i- II,;-p i-juez, a >e v nar
l.i g tes des rai iti me du cousis E ie
Lesoot d tns le mo ide a la bu >eii
Cspotea. D'aucun ont H i surplis le
ne point retrouver da s Perl aie en
'I i slioa les pitieries coutuoii^res,
le< insanits \ i tenant tr<; les
t>o is mots lu t'.wn mettra chan*
leur. L'est que. effrayez de.-, cona*
qu ne d la |> oleielion duiPrfet
Poilevii i, les ge .s, monde connat rticent de c >.iert
t m- k' arlea coo ei \ il res proorea
a la d"f-.ise .lu lige Caruot Ahin-
d r, el alors Ion m diS lant soit
p le tnip rament el waes'iue <-a
Jehan Hiko et l'on iftche de glisser
q ielqua mobre J'i 1 e Jans sou ver-
bre cre ix.
Ainsi l'expli pie que danuh qael-
qu s temps, v|.- UphinseHenri|iiez,
au lieu .Je Iiiihoii parle juri -pui-
dence, voir- m.',ne -le les nul urs.
(Jui le d cr ? Mais tel ie est la cer-
velle d'oisee i de ce Mon- eui q l'il
lui est arriv de faire paratra dins
la journal < La Poste in extenso,
une lettre du Cap laine le ia Gen-
darmerie d- l'orl-led'aix au Juge
d'instruction Camot Alci pos de l'airestdlion du Prfet Poite-
vien.
Le nationaliste Jelian-Riko ne
p> i ivaii av tir <; i copi le c die
lettre du Capitaine Amricain, d'une
pari, d'autre pari, peut-on mettre
en cause le Juge d'inslroclion Camot
Alcin lor ? A jj turd'hui, c' si P de
ois'rvdoire, I acte de proteslili ni,
ou en in i i| 11 |t de notaire je fis
r pii- pir la Prfal Poitevieu le
'I ' I p i- .n de Port.il -Pau,
qu'il livre la publici' ne compre
n ml pis, que par ainsi, i. s rt la
cause ! son ennemi....
\pis que depuis des annes Ht
Georges Sylvain m'avail sacr po.de,
peut-tre o'lail-il pas oceseeire
qu'un .1 li.ij-H'k' crut dev ir ap
porler -on approbili >n, mais le tru"t
du blutf lui app n tient ainsi que le
don de l gde. M eu v ul-il sneva
de ce que Vlr Louis Vlorpeau, que |e
n'ai jamais va ait cru bon d- fii -e
figurer m m nom ( po ir P .n .
Peix ; i,.. o iux le '-s,; irs U dl
builet 0. Sylvain Uns s>n anth
1 >.'i'- !' p ttes UaitieiH > ii i
pauvre Uph ne, e ; meu i my. I s
antboiogl s ne mol i Kaidibltmasi
mncluantei ii immortallei : ^u h
s>loaboul noiliing. ooo>e-toii oui,
C'insule loi, mon Ir-r Alplion-e
Henriqoat, Mus-et prtend qu'une
chanson dure pirfus plus qu'un
lonx pome, quarnl elle Ml la p aiu-
te d'un cas.ir stocre, le cri l'une
me pslnote el l'un lu.nui- bi n
lev qui ne sert p ailleurs q Tau
caf c meert. au e ribauie, de* in
isnite eim m : PI i ne pis g lld
o.i vi'pis m i { p is el:...
C* n'est |is le pdte que vous
aviez en vue surtout d'attaquer eu
moi, car il me suftirail le vins lire
telle approci it: )ii de Vlr G. Sviviii
sur un po ne de voire serviteur,
qui s'intitule "Les 'dois Rivires":
Parie/, 'il a votre cousin. Lt puis
mon petit \ phousa, q 11 n'.iv i. vo u
dit d mis le lemps de Moravia? O
e-t-il? o tes vous Jehin Ityko ?
Voolei vous m i p h ter b nh tir".'
l'Ius paiticu iramant, ie notaire
en moi vous inlr.sse : celle profes-
ionrapporta parfois de l'argent....
tandis que l s ver- 7 i;i. quand on
inspire souBanee, quand l'oa n'e-t
pa> o um- certain a vue a qui depuis
dix au- cherche sa voie ou se vois al
raebsrche des plaideurs.... Il ut .
Il y as pi mois, Mon p lit Al-
p!io i- XIV d | u s i[ i j sais c un-
miss ' n notaT | i eu, ne, v i is
eu l m use, i\ pr er m n ministre
ui\ p .> Ii les perso ma d'' de le
pi ics J l'on de l' .1 i. Ville ' va, Il ig i ni, 0. Itien
\. n Santiago ^ | i > \<>idy
V r -, '.<. Smuri de 'a Bat ise, le
Pr l'ai \'i i vi n if. sU bIo. Mon
pc v 11 nse, i i n- dj i connu,
auras vous l'outrecuidance de me
ren h ii in 1
i petit Alphonse. MetlraL. Ile-
i ii v nol i es| point un Duel uf
en droit, c'ejel seulement un nota re
qui a c n ci-nce de la noblesse a
prufes-iou t y i l'Ti toujours Je
uarwir -if! ssrivw 14-i*^ .-ulul
les rPchnlions des parlie. Il vous
Spl iii q ie j'aie dit que c'e-d tu)t-
tuellemenl que je rapportais les d-
posions lu Prfet Poitevieq Vppre
n / moi a mentir. '.roire/-vous donc
toujours que vou< v mis gran lisse; lu
mal que vou dite; des autres ? Et
quels autres?T >ua ceun l, oui tous
ceux l qui vous ont -oigne, pauvre
m Uade : nourri, git, pauvre parasite !
Faut u te. no amer ? Pas eoeiral
Dputa plus de vingt ans que je
tleoi unepiunS elle ne s'tait pas
en.ore talte au visag: d'un li ira ue.
L Bso THENEXOT
Vilie de
P art-auPriac ^
ARRT
le Cooseil Communal
Vu les articles IO:i, 1er el Sme
alinas ; 101, 1er alina, 107 de la
Constitution ;
Vu les ailicles 23, ?f>, il, 19, 30,
37 et 36 de la Loi Electorale du 4
Aot 1!)I9 ;
Vu les articles 0 et 11 de la Loi
du U Octobre 1881 sur les Conseils
eommunaui ;
Considrant que le C .nseil Commu
nul est investi du pouvoir de ve.ller
la sir.cle anplicati m i de9 lois sus
nonces et d'ass ir-r J e fonctionne
mi.'ni normil des procbiines opra
tione lectorales.
Arrle ce qui suit :
Art. 1 Le Ois Janvier mil neuf
cent vingt quatre, eroformiment a
l'article i i de la Loi tslectortle 00
vigu-ur, tous les citoyens rgilire
ment inscrits sir U liste diuscrip
lion d'une section de vole et munis
d leurs caries d'lect>-urs m rmni
ront au I tcal qui sera ullrie iremant
d i,' i pour form r lAsse nbla pri
m lire de h Circaoscriptiea eomma
n le
Vit. i de but de c*d'e convoca
'ion de l'Vssembde Primsire est d'
lire diivclem^ul et au scrutin de lis
le c U m |rite re'ali'e des sut'
f gs, les Me nliras du Cmseil C) n
m mal de Port an Prince, le mini il
du Conseil tlomnind actuel ievent
prenlre lin le 10Janvier I9JI, au
termes d; la Constitution.
An 3 J\ut jour et limre Qss,
les oprations s ront dir^-es dans
i lu pi! sa tion U vote, pr un ni
reiu qui ouvrira l'Assemb e, r-ce
vraies Lulletins, proclera au d
pou lien ni du scrutin.
Vrt 4- \j' Prsident de chaque
Bureau RSIecI irai, aproe avoir ouvert
les d-'ux urnes, montr I intrieur
l'Assemble, ,les ref rm ira el en gir
Sara les clefs L'une des urnes reste
ra dev.ni le ^rsident pour la rcep
tion de bulletin et l'autre, levant le
Vue Prsident. Le l'r eidittl anuon
cura Pouvenurs du lerulia.
Art.o -Les le leurs s'sv-nc ront
la nae devant la porte principale
SU Bureau de vde. (Jusml sera in
tro iaii el prsentera si carte au pr
sid -lit q ii la '-o un iniquera aux au
tes m i nbres du Bareas, si toute
lois I oie-leur n'est pis radi.
Vri u -- L'lecteur rem -ttra son
bulle in pli ai Prsjdeul qui le d
pose a dans l'urne pre-, slre assu
r qu'il n'en raale pis laulre. Eu
suit-; le Prsident reui.t sa carte au
votant.
A't 7 Si les noncialions de la
c u.- s ; 11 conformes celles de la
liste leelnrale.la carie sera dchire
l'on descoine par le Prsilent et
remisa au S'artaire. Ce dernier,
I ir>s avoir inscrit le u m du volant
cit de son num'u-o d'ordre dans
1 osle d UM gemeat, rt tourne, a l.i
.arie ao Prsident.
Art. 8 Chaque votint p >rfe;a
sur on bulletin de vote autant de
n un- t\i' deconseillirs com nunaux
nre.
\rt.' Le scrutin ne dure qu'un
jour, de sept beures du matin cinq
I e iras du soir.
IH io\u coup de ci m sauras,
le Pr liant d i Bureiu lectoral d
clarera le scra'i i cljs Aprs c-tte
dclaration, auc m vjte n^ sera rat} i
et il sera pr i-i. I > au lo i >ii le.il :nt.
Les dmx assesseurs re uolir ut l'of.i
ce de scr dateurs. L'un des scruta
tateurs retirera les bulleUas le l'ur
ne d par ua, Inute et intelligible voix.
\<\ far et a n-sure, il les pisseri a
l'autre -crulatenr qui Iks dposofS
dms a deuxime urne. Tous les
m-mores du Bureau tien Iront note
du d >o lillenent.
Art. I i Li-sque l'urne sera pui
si >, le Prsident du B iraau lecto
rai ei m mirera Pinlrieur Passera,
bi el prononcera le rsultat du
acr din.
Art 12 Aprs la proclamation
du scrutin, le prsi le )t fera brler
t) is les oalletins autres annexer, en prsence de l'asem
ble.ll sera dress pir le Secrtaire
procs verbil de toutes ljs opi'i
tionv affectaas pir le Biruiu. ('e
pro:s verbil sera lign de tous les
membres.
Art. 13 Lss c intestations relali
vjs ii l'lection d m C itellerj C un
miniix ne peuvent tre l.^ileraent
so'i'niss qu' l'apprciation souv-rai
ne du Bure 11 de ri leansemanl tab i
put l'article SI di la Loi lectO'alt
en vigoaur et dont les pvivoirs nul
prciss pir l'article Oi di la min-
Luit
Art. l Le Prsi lent de chaque
assemble dirige les oplratijas et
fait oaserver les lois.
Art.IS La Prsi lait de liste as
tombe fera app-d suc antorlta
comptentes pour l'aile nceseaira
au maintien le l'or Ira tanl a Tint
rie.ir j 1 1 l'extrieur. Il fera ex ml
ser du local tut lecteur qa trou
btera l'o dre.
Art 16 Vil ne pvit p'itror
dans l'anceiaie de l'assinde s'il
ne t port s ir liste le :l ira e le la
section et muni de sa carte q l'ai
exhibera a l'entre.
9 ml ateepts : les eaidilate q d
auront I kit r^ ih-e ne U hirs d
cliratons les ofueiers de police ju
d-'iiira, les 4{S ils 0>4 t fo.'Ji pu
bli | n reuis pir le priilmt de
l'ih-e nble al, s il en et ut bas >i 1,
les Juxss d'iostructios les notatrea,
les li dssiers cli irgj ie r pr :.is v riiiax.
Art.17 . p-se il arrM, aires
a nb i)i h S-citira i"fi at le
l'Intrieur, tore i su t la iiligjn
ce li d nidr.it Cianail el du
Cnef le h Police ds celle Ville.
rail e 1 sancs da .0 1 --iI Co BOM
ai, las jour, njis #| m qu; dessus.
La MLigistrat Conm mal,
Edmond Vt.VNijiJ.NE3
Vu et approuv :
Secrtaire d'Ktat de l'Intrieur,
Luc TliEAItJ
Avis
Ls
IXvJB.THBiUD
Cliiruri;|iaa*l>eotiste3
Des Facults de Montrai de
Nt-w York et de B -;to 1
Angle de- dues Destoi he et du
Magisin de l'util.
Consultaliois de 7 beures du]
initia a (5 h .'ores du soir.
L9 soussiij* aonr* hv)8 iq J
lh se ea eu n air^e avii, jg fA
Un sj'Vints unt r* il -rtess a-J
lit la si a as da mil'e enli c]
Le sousi,?a donc* hvi
bliT
eif
v* ......in
qntra 1 m o i.tgiirl^ttiai
tre ceali us 1 I3*s U >
Il les iijuci nau d:p.cu
vaut tre llivrs.
App. Gauuat Lecirpi Insp, da ,
dc 1910 a. m
t Liortu J i^i Ai pux
juin 19U v
Chef eepioi Btau m $ "OV 9u i
0 Moloa Arnady C)p iuliet
19*1
Moloa V n* iy
Henry Garoa
nov.
19 tO
ininet
1911
Prof93iear :.. gucoceCtp
jaa Ijlt 3t
> Matre d tudes Lyce Cip
fv I9lt
> V/9 Dpleaas TimottuTr
sv. 1911 f
Peu. rallit, 'Pierre Georgti '
lierai, mare 1914, U3J;Poliei
rDloi3t<*atiV4 Carucol die. 19l0
Vve Dalpudais Tinomse svnll
12 5J ; Laurence Jean Pi m, 0
trs >c l'oature. oct 1909, 32, G_
fisr triDuaii d usu Mombinuroj
mae loti, "27 7 2 ; Giffdiertribi
Ci vil Ga'o aof. 1911, 49. d; t'ai
Lzre Payoute Acal iu Nord
1911, \: Lazire Payaite jdllrt
15 ; Gief li^ae frontire Baaica11
191) 'J.pms. m Sii1eie*nty'
du N)fd oc !U. 3,01, cnf
f ontire j uli^t 1-jt), 5), E:ol|
rla Boia iucue eon Marjot
1913, a^i 7. b.-d li^oe front:t|
n <'n*r* 1)1) ' PswoimT
Oiiti Codio, Limb^ msil^lo,
G G. P- B*' avnl ^lU li,c,d-
sio'i 4onsti ue Lab) i) di
7.50 locitioi <% *e 303neci
Bjrin^ no/ toW, 3,0J, Lie*.
rle Bm "i^'- oc,. I9W o,uj
I.-battre ^1 'lu N icd. ni
7 ."> , D reueur sdCtioa 8"*>Js P1
Port Msuoi | n 'o,u "'', rt
administrai ** Sjiou. 01
1 ill 5D Prnt e -oin primaire a
Tourna. I9 i -J4.8J. .-S
tore du T.ja-^ m
pension miUMf 2JLi
7,03. Pe mon mm i;| A-,,,n.
dM 7 50, mai ij i>.lMn^aM
oVdeoauV.o- -, luJ.Py
Jfjio tti.i. Prufawie ^ dj
^utS*nilid lion -u aiH Svia c\,r, ',,
brc4.nc 1^0 .tfJ.LSy
oua*l d* un i"i l J'
9l
*rii
anJdQHnms uuiwr,er,.,,,,
Trou m.i Mil.yuu, ^1?tV
.potmts dTeceu cela u*
juin NU ^7-'. ?' nV I
pdl Trou midel \9 l * pnson Trou, M -t ^l^J\
feseeur cole dues ^gSi,
c. Valle l*v. V9 L 1 .%-
.t.. 4 00. ^7.5jsa
.fou avril 19"' *' ,n c a
Rralfier tr banal de pan. -.
Trounov 1910. 65.^. e lt$
Roucou, nov. 1910 84 7'
baual e pri Trun nov 19
apptmis ouvnen sis-nii n
19/L 15.00, apotmwprol e _s-
T.ou,,c.iet 19H. i*;j,0;Fisi
.ut. araausl 1er. i>}\&Z3
1
T
c
W h a, a tnbTrou.av.nmais^i1'^''
Luaa-Park taftfiW-Ss
Ca.a.S.tv l9'i 40-00 J't i7.fl
reau Pl.ce Ticu m*sr ,Vol \M
location .oie ga ac CaaJ '
Est ouvert tous les soirs!
Entre nbre
Yen z tous voit* h HOLA
AUm ns seisnioa^lles
let I9I* i? ,.;0i|rt I
Foit au 0'in-f. I-Q2\iaArg
TKEVILLE PROPlitio
La Bire Pschnor
Blonde et brune
r>/ e l connmme im* tout U*
raffin, *>e*taurint* e' htel*. O* la
trouve* ta rue du QtiJ So ir>{7% pi* ^TsI^oXb.t^
caisse de 8 d>h, demi bouteille*. t' " *****y**Z
L. t>ri*rnann:Agg*rhQlm m,^%&
Paul Sal
AVOCAT
RrconvreoiB: ts CoraiercuO
affaires i I tranger
tilnt
u
ri-


m M-vrw
6 Dollars seulement
courez Accourez
Chez Isaac DIStl
1738 Hue Courbe
SouLers [.our Dnies
^llouro marque de Bew-York, tout ce quil y a de
plus jolis et de plus lfjanls
Jiolf vemi h%rrefit
floir ?c n < eol Blanc chamoi barrettes
Blarc chomoi dcolls
Satin noir b'irreties
Sa in noir dcolts
A 6 Dollars seulement
CU
polir .
un rhume.
Pendant \e rhume j
pour viter
me grippe,
prenez quelques Comprims de
RHODINE
"USINES r
,-""
M4* NT& D ONT
A e-its Gr sr 15 lm 8i .fip
Mrimue d: Franoit Manig1'
E:i venleaix Bureaux du Mv ,N.
Prix (i. i..'0
isitei notre rayon de teite

T
-, V,
.4L'-______
. V I iS w- :> li. Sic
votre G as,
ve- Pono idsatj
en les ;
:
ISTILlEl"
i Froid,
I H -, les i iqm lrti
d /.robes.
pcl'r Min efi
i1'1 x de C ,
l- Grippe, cio.
Pastilles VALOA
'E3
1
da bl r les
^
|
',. 'V-t> V\' ') \ ml ' vfn
n;i a 'fir i .i [l iil,
Pli 'i m'.i ie Boiniin- < P il nu '"il"
ce, Pharmacie Brutal a Ji iuie, *l
toute:- | lifirimioics
f*r ATTENTION
Militez L ES?ilH, eu lace de la Posls avrfnl i.;
|*os achats de cadeaux de lin d'anne.
olfre au public des inaieliaiidises que l'on pourra
lirauT got.
Sea-Sido-lnn
Itt'ie * mi ii .mi d* A/. IPastillesL0A
onper froids l^aOr,
Charles Picotik'l
828 lue Hn\ .r Pur -P ;.- Assortiment ccm| et 6V| icerio
firand cho*.\ de bonbi n.- n boit- pour c.de aux
liuiibciis ; |i uns cOi.ii.b ; l iscuitB
Vins ae loiae.utx st.pd leurs par gmlon
Cliampai.ne ; Liqueurs; liiere ttc. Ci<|aros
.assortiment de vins de ^bourgogne et Bourgogne en
lit,_____________________________________________
Walch us Grow
Sur le steamer Conway Jeudi
PETER DAWSONS Spcial SCOTCH WHISKY
( Qttart et flacons j
DEWAR'SSi.OTUl WHISKY Spcial
DE. AR'S SCOTCH WHISKY Kxlra spcial
FRONTENAC BIERE FRONTENAC Spcial
STOUT EXTRA Spcial
ENO'S FRUIT SLT
BVoyez vos conimamles dos maintenant car ces arti-
1 S'puise ut vite, li no sora pas ncessaire de demau-
Jur le WHISKY, demandez simplement peur DE-
"ouP. |). et vous auriez le meilleur Wisky en Hati.
W. Juintin WIL' 1AMS
Bl/14 Rue du Magafin de l'Etat, lortau l'iluce
loi qu'on dise
I Quoi qu'on lasse
tlum Warbancourt est
tera toujours l# meHleut.
jfc lagain it, mieux amorti ?e (a pfacc-
Vous jtrcuveiei p \\ ldiki poor es
, ftes de I u d'anne :
Janlons. hacou, langues fumes, saucisssons Lyon
injuis^yucisson Caupesine,Mortadelle, provision {J
de toutes sortes.
Liqueucs Marie Brizard assorties, liqueurs Simon aine
asssorlies. Crme de Iramhoise, ^e. Cassis, decerises,
de Bananes, "Simon aine" Vins de Bordeaux.
Tins de Madre,Malaga,Porter.
Bire Palzenhofer
En Gros et en Dtail
lonbons chocolat en boitoi luxe t lantaitit pour
cadeaux de lin d'anne. Jouets, parfumerie Cot\,
Boubigant, Pivert etc.
Faites-nons une visie.
* orix sont la porte de toutes les bourseSw
IMP(TANT. 0'"' nos clients se rappellent que tou
porteur de Cinq dollars tu tickets auront droit un numro
de noire Loterie raeiisic'1 que nous venons d'organittr.
Il y sera terts lois gspts
^our gmjueu: un ca3cau cpalaat.
^^w*^*
U
EVii&C*
(Su asthme]
Oppression. CatBfriU,
Si:focot,on3,
Toux nercs ses. ,
Ouirlion oortoino pr le
CIGARETTES SLRY
rtuPoyap.ESLO
Dr CLRY, 33, Bow'. M.rtia. ; j.
Les (

Les Crpes Maroc80 ' I
r,i rocaiop. rApei Stanli y chat
PaulE. AUX1LA, 80nt r**11*"
ment merveilleux.
- ns
6^ SrtLOROg :
DESCHSENS t'Hmoglobla* y
A U Petite Maison, n:e du
Crnlre, se trouve un nfforliroeDl
dejoliei cbauuures pour ei.lants
au | riv de (!lNg GOL'RDKS.
OCCASION
BXCEPTIONNBUJS* leur marche
Allez tous chez
M E. AUXLA
KiMi lid. ESI _
vienl tic recevoir :
articles de Fin d'Anne et dtfrennrs
'; m . f/ V fampr.ne ma*qn '* et h
Var x\ fru%ts Critlall 9 I- i fcoiwi
elC foi'j^, (fidle Beruer)jSardines
franaises A mii ux 11 8auptqmet9
Bicnits Olibet, Jambons Picnic l'rr*
nUW,Jcmbon,Olida Consentes, tro
%r heyman,bruunt Raisins sien, Prunes*
IMS Rouge e blanc de Bordeaux, Mousseux, _Champa-
gne, Malaga, Madre, lire.
En Appollinarls
allumettes : pluie d'toiles et teille
wiakl, Oit"r Vennoutli de toutes qualits, Liqueurs
M;i!ii Iriiard, Gin.
Offre SoctaiO
Rasoirs, ciseaux, c.inils. couteaux, euilllers;
l ailuiniiie: I. lions, poudre de ri/.
fous au/, lou'l avantage vous pourvoir chez:
Ej)..VTEVE4
maison vendant las meilleures marchandises, meil-
ELiXIR
JuDOMNS
tlt la FacutUit Uidmt t* Pari*
\ isiter sou stock cempltemenl
renouvel
Le plus vari et le plus assortit
de U pi l'i
Vos prix semut Ut siens, cir il
gne i t'iUau; i aucun vssis poasibLa
* nrl QEA TONIQUES, infuse une vie nouvc.ie a tous ceux dont la
rTliu^ Srlti.,itexc*.letmtidiei,l,tctiondbUitnwdMpyclubMj
NfMOUES-NEURASTHNIOUES-IMPUISSANTS
|ill&.]Vfiyw^w mMmaiM- U flcon 0 f:m.v l 3 fl.com. fr u... 27 ftmcv
i'- -/:C*C". *1. oui* d Ktr.ttxturo, 11
LBOHi
PAP\%


A 9ofVWrtttu *. .*;>'.


LE MATIN

""7tl":
rieduca l'infestino
Stitichesca
Entrite
Vertigine
Dispepale
> Emlcrania
Pet conservars In booiu
selufc prendftrr og&i sera
uno compressa di
JUOL
M
MaMItaenti Caatelafo,
2, rui i v aient! a net Pvil
Se 1 oostri tatou* tcmwo f
j o preoJeodo onl sera quilcae
compreaaa di Jubof; rrjtder* al tore
ilcstinu ,'..i,-ie p-r l'aeaao dcllc dre-
ffas e de> Utaggi, la ana cOilidU e
a sua doc i 11 ta ; r -%.. aveeaere a*ab>
a loro'dispo..i/ione ia riaorta dlia
reducaiiooe iaieatinal* co1 mircvel-
meote ra'.ijau dal Jnbo), forte la
storia dcl cliatere conuva oi no at-
tio me do ore illuatn. Per coo.tr> l'a-
aia&.ia avrebbe coatato meao ton*
.en se liai. I tauitari che gli ia>
analati non il foeacro a tutu le po-
che traiformaii io tncearitnti ai
giani
Dr BttKCBD
deUa FacoUA di Mtetctci
EMCRSOIDI
JUSOUCIRtt Sappomorl cntirncr
'-ti:i, lalmant. dicimgittkncr.li.
JlieSUflS PsntSa xfi* fa tmtmlii
u'.erru.
fubol rcgolMTiMifstore doit' tnt.:tino fija
uu'orn vottunlf *ff JabtttMMtL
CST|ATTI MUAKI til ,
itasgM u /-..... f'f-tB.
~* 'p^-
Serge Faillant Consjgnalaire pour Hati

**-**

lr
:
-
iwst
4

p
K9"
les petits enfants
ront la joie du {a
Tous tes jeunes miurM tau nom
trte des enfants sains et foin .
combien i (enupM vo.e.u leur reuc ; .....
peuws connaitr* ces joies atOM de S*ingett< ni i or
Iqaesod pHimt tre aorrig* par un traitement trt
lapis.
La Composition Vitale de Lydia & ?;.
Mteaent le mdicament n ., fre cornai
PiudiqtMi
P.iet!a,?uib:a.M..\:.-.y. -"J'ai fris la Corn
taie de- Lydia B, Piakhampoui
e le dos et n.is-si parce que mes rgi. v
J'hraorragie et duraient pl.is do cinq jours i
f-antprisun nombre infini de md
U.ie de mes am-es m'a p.-.il de vot: a i. .. ,
et j* ,arr-.: j.mr.a-i.io. Ma non mail
et moi vous er. somr*< laissants, /'ai .donn n -
MBCt l ttpe AD* et nota eofflinea en 1
Machokkj de Rosas, Joaquin Rui* 27, ' Renda" Pw
Pitebla, Mexico.
On jracJ norubr d lettres rimlUire StOOTWl
l'efficacit uc U
Composition \&tftae
de Lydia Ee Pnkliam
I>1HA V akailuaM M ..

UW (.PIMRHWS HOieiHB C X

---x^^N'-. .-x*-^
iode ftt Tanin) ** *'
(iode
A la fois Tonique et Dpuratif.
- S) I
Anmi Faibiesso gdnSrak
Croissanco ca Enfants
Glandes-Scrcfulo
Formation dea Jcancs Pilles
Maladies da Poitrino
D'Dn nfli ;m. remplace avantageusement
l'HUILE deFOlE ^ MORU
A la Conscience
Cordonnerie
Krne&M'amille
Fabricant de chaUMUta
en tous genres
Matriaux suprieurs
Soins l'iuniptilmlc Cltil
earand'Rue prs la Poste N \72
l^a maison i h le la connais
ance du public que dans le
but ul i tciliter el cfencourager
des m uibreux dienti el ai
CorJe ; riiiiin ,111 , r Ji ||e|
lyjH une p n .. ,1, ,j,.
11 ai li . .u 1 i outUj u i.
ItLil de mii^l u. ft. |>
tu cuu>.j ji>- 11 v ol t >l | in
dt itclauer un ivu po ir 1 iiaque
acliai au conii.iaut.
A .a Lonaiifcnrt - telle esi 1
devise de la rui'bi.
i a Petit* Ha U on
1637 Rue du conlrt
Annonce sa btsnveillaiita
cliemle qu'lit vient de recevoir
par le d> rnier t Franais de tr
igantet chaussures pour dames,
Orand choix de souliers pour en-
lanis, chaussettes, chapeaux, cor
tuines peur enfants, lias de soie
qualit Us reci mmunegris der
nier cri de la Mode, noirs.eouleun
N^nte bel es dentelles Cluny, fi-
It-t mtcht, broderies, rubans, paj-
fumerie, objels religieui, quel-
ques jolies coupes de soincs.lUle,
mon, iode national, toile pur fil,
bouquets garnitures el voiles de
ariMs. uc, ne, uc. hn solde
cnaufiures de 1 tbt's.
OUet8 Choix (If
trs>s bon ()ot
t-lle a .tire aussi I attention de
sos nombreuses et Gttetea clientes
d avoir s'mso ire I avance pour
leurs commandes de lingerie fine
robes lingerie, costumes gare a*
nets, etc. etc. Spcialits de la Mai
son afin de pouvoir en assurer la
livraison a la lin de l'anne,
prix lis modras
la Hnip Mm
^ la Bauderie, ( Arcah lie )
Sous la nouvelle dir lion de
l'Ingnieur M ireel Su ra i Vilhrd
est en i sure de lournir des bri-
que* tous ceux qui voudront lui
en faire une commande l'adresse
lft.13 Hue du f>nti ', Pori ;.u-
Priiice.
La maison
DU MONT L1BAI
B.N. SAD1 &C
Annonce sa nombreuse clieol
lle, qu'elle a reu pour les f^lei
de lin d'anne.
Les articles suivant!? :
D''s honbons assortis tel que 1 hocolat par boite
par livre, drajjes Iranuise, italienne, amncaine,pra|
tint),dates lourdes, prunes lourdes, Fruits crittaiiss paj
boite, et demi boite, noutjat, et uouyatine,
Fruits secs
Figues Iranee par boite, et par lirre, dates par boiu
el par livre abricot ses par livre, noix, noisettes, aman
des, pistaches.
Conserves
conserves (Saidines Amiem) thon,paie de foie fjras, |i?_
de iiioiison, choucroute garnie, aspenjes, cornedhesl]
(romage, saucisson italien et amricain, jambon, bacoij
bruits au Jus
Poires, pches, abricot, pommes.
Grand assortiment de li(pieur,Naison Chastenet Ff
fiunieaux.
Le Qidctfviea des Princes est un Via trte ]
fortitiaat conau 'dans toutes les Antilles
cigarettes 1 eatnali en gros et dtail.
Fruits vert le 10, et 1 j de cliaque mois.
Beurra d- table, porn-ncK d.; tern, oig ions, macaroat
i.alicn, vermiceiia.
Savoji LIFEItUOI
en 1 in du mon 'e entier
Un atck is a ta n aux \Vi#\ ot airiv et mit
Vd .ti d.113 toute* .ej ooiiais niiij.is de catto piaot. 1
Fabrieeate de ce SA VOS on su co.uhhier uu SAV
de toilette pur et d'u uiauJ |iouvjir dsinfectant
Prvenir vaut mieux qae juai ir et l'exprience a prou
que le moi.leur moyen de prvenir la ma adie dpen
de 1 usage rgulier du SAN OS LlKliBUOY.
Le SA\t).\i LlM-.hL'OV peut servir tous les usages
o'est le SAVON idal pour la toi ette et ebain ; Il n'est]
seu emenJ exce lent pour ia nsau, mais prvient oon
to.^te infection
Hocommand pour les enfants qui sont disposs s
maladies de peau, Uxcma, Kchaufiure etc.
l'.n cas de ma'adie dans une maison ou mme dans
voisinage, tout le linge devrait tre lave au b.W ON Lf
11 v> ^_r e
Il donne au linge, une odeur saine, et garantit la Smfk
Souvenez-vous que prvenir vaut mieux que gurir-
ln \ ente che* : Simon Vieux ^
Lope Itivcra Itazar Mtropolitain Jl"B'. N. Sedi
(ioualves : Mme Dbrose Jucuiel : ,Celte LeUf#
Patii cave : l'enza et Laprea Miragone : 'lever
A uz < :nyes : \ ve Ftranaini S t-.M arc : JUue alaurio*
Cap-llailien : X. Lhambreiant Clss**
-r
Pliirmacie F. Sjourn
Ocrr.e (\fa | rllfiflert ti> irldrcirs el au puHie QS^*
^ranfsntm rn Lbcrarltro d Ulogie en un Latcratci <*
bioloyie flpr liqo sous I Direction du
Dr H*cot et I*. Sltmm
Lq laboratoire es' ouvert tous les jours da 7 hre* du matin *
aeur du sdrpjjr loijiet les r'cnarcassai analy* f.revues dsss
t annoi ce ci loutte, seul poirie
W-!. Miifi.n e\ iCMtiint3 (JAa.Svrt3fi^
Ser ni reues que le mardi d chi \ lse -nain.
3 nlr^^r m Htur D^.cia no tr Un rejijtg iiJIdJK
an< ,e.;'u mes h 5uege'riqui
Raction de A is rmann
H^ciiondeTnbaulfl,
bliamen du s:ug m du pus
EameD d nanrei* fceles
aamen de craebat
AibUtLino r^ettetc
Consiente Crtv JctlfaW
(x^air;^ k ^trJiK etc de noooovi* fc, 0s)


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM