<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Slanilas Thugo'.t, chef des payuns radicaux essaie de grouper toutes les^ actions du pays, m is oa doute qu'il russisse. 'REMIS— La Socit coo r.itiv e de Reims -'est runi en as emble gnrale sous la prsidence d>i mar quis de Polignac passant en revue le> travaux de U 4me du fonction Dment de la Socit. M. Po'ignaca dclar que cette dernire svait d pen • qiiMtrevi.gi millionde rnoes. Si l'aide de l'Ktal, a-t.il ajout, se coi.iinue la rec netruplioa de Reims Srra acheve (Lu i| ii (] Hnus. Pit\liUK—M. lii ne le minisre de 11 .| „, ,\ p% M rendra H IM g'ii'e i. s Janvier pour la c nf en cil.sn.iii us de I • l'eli e i nlei'l'-. l> r It.ii. s fourni Uni I ia coiif. re ce |, qn .|i,,„ ^ ,,,| | r ,,j £ la il' ci-ii n ti 's-rcemment par le cou e*ii le U Socit Jet Natioos au tu j t '• I' mprunl qu'il se prjposs d' <• r 1er a la Hongrie. H. Clemenceau grivement bless ST GtRvIAI.N EN LAYB-M. Cl menceau a t assez, grivement lile a dans un aeeideol d automobile sur la route de Nantes a Paria. Del dbiisde la glace lui ont fait des blessures au visage. Transport l'hpital de St (iermain les cbirur fiens ont l'ail quelques pansements ncessaires et M. Clemenceau a pu continuer son voyage ; il est arriv t'aris avec quelques heures de re tard, un peu mu de I accident. Le cbautleur a reu deblessures plus Les dommages de guerre ET LA Multiplication des Fortune? • Les bras Supplmentaires Sea-Sid^-lna Avise ss'amis & citent* qu'ils Iroue nront la nuit d<* No'< Souper froids Dl. 1.23 Qianl on s> donna le oeine de visiter non rgions dvi-l'cpour se rendre complu de Pdtat de recointraction, ii ne fuit pis faire corr> ne M. hVo iss •, d < ,,(). r ver du fin to • t du stS.n d ••* induaJrieli nu f are une t Miraa d'automobile rvice d'I ly pine rie i rendre des dispositions Dceseain s eu vue de la translation des esics des anciens Preiibnts PetioD et Riche et de Cia Petion. Le Gouvernement a Pinte lion de dposer dliniti veinent C6UN du Prsident PttOO et de Y t. np-reur Dessalines la Cdli" dr.ue et ceux du Prsident Kieli et de Clie Petion au Cimetire de Ste-Anne. 5u Le Service de consultations qui a t cr pour les populitions ncessiteuses de h paru-', Ncrd de la Vi le common era fonctionner partir de ce jour. t)0 La Commission charge d'lu lier les projets relatifs au '! tarap de .Mais, in M, II lie de la PI ce de la 11 illidrale el au (/m ''i 'ie, etc., a pus la dcision de se ru* pour v mler ensuite Ii ililigqnce le' gros sinistrs qui ont f ii Je^ prodiges de nco istruc'ion. >i .s^u'en 1919 M. K ; o|2 hnta so f.im*nx Le* B telles paieront •>, nous avons sS'St un joli pectac>. toute la ban 11 s'en est alle au pillage comme la chas=e, ce fut la cure, on lc'ama des sommefolles pour les matires enleves, l'O.H.I. march* dnns la combine ci lit des avmces, celi ne lui totait rien, c'tait trs facile. On se souvient q::e pen lant Tocpuotion,les AI emtndl avaient consi.^i les pice* de lis^us; les industriels, les pice* tant co nptea par uni' et non par mtrage, les c >uprent en deux pour les vendra soit . l'ennemi soit au public et quel f irix ? Ces lissus vendus ont t pour a plupart compris dans les dommages de guerre; j'ai cit la Chambre M. Tiberghien, prsident de commistion cantonale qui. pendant une grande partie de l'occupation, change'! d s marchandises contre des denres alimentaires. Dans toutes les usines, les Allemand avaient dmont les mtiers poil' 1 enlever l^s cuivivs, l'O. R I. donna plus tard aux indus'riels la facult d'accepter ou de r fuser sur propre mdriel mme quan l il iail en bon tat, elle mesure seu e aura I d ds que los ftitoui •• coinus, entraner des p > ir uiten contre les membres de ce C imit qui, sa is so ici des intrts du piy>acri liaie il leur profit perso nel de* centaines de milli >ns ns ai l inmMii a H 3 UXJlt • .. .-.(inamo nm >Uti ilnMri. Nfais i. Uueheur par livre, drage! lranai>e, italienne, anPK'aine,|)ra. s couvrit. Uaucoip d'inlusliils f 1,.. 1 i;''rt DMI'i I lliciei, ft'dit* Ci'lStulliiiS Utf c'anV nt ainsi du -n Ul i il n •• if ll l l u '* ", f ',„„.•.. et m m .-uu i n i iin uci in crci'' ci i ci; n 11 -r m nui 11 un 'ii liai! %  %  ni'ii • , %  ,rn il -it lilf f.i drait un fameUM loupr pour au lie i de leur matriel us g>, bon boite, et dCilU UJite, no Jjat, et ilOUJ-mue, trouver ceux qui uni gard su listai ment d'lodieodince p.in pioie> er contre les al us. Les nnrirhiftsenienU s^andale^x • >nld< il deux cbtt^s, sol que les ttiiiisti-, a-i.'-.t g nll li n le le leuis dn mage, soit qu'ilni nt obi. nu des liais su, pi 'ineniuires ir^p tle\9. n > nb •* mmi rachetrent le mu riel u ** %  $* %  v -n i eo n n • fe r il o r Du MOPULl !K 1er (Jet 1923. l'O.R.I., le rl'isiolr-iil.aii es avoir, de la main i la main loucha' les frnilbls avano s d* l'U 11. I. et es fraie Hipl'men i>s. A. IN3U£W, rj[> (Ullkl ilU) th D.pat le foid gras^rarm L n IWtniiiiui TinMBnn Dparloioiil de la J slice d* mju^on chouoro ite jir.iid, a par je f M, ["*J Il ullUllE D^tlVl l.\i OHM VTIONj (romage, aacif,an italien el amincit,, ),.oboo, bacan. la Baudnie, ( Arcnhaie) Sous b BOUV lie dircciMii 'le l'Ingnieur Marc I Su rd Viilard est tu mesure de lournir ils biique? ions ceux qui voudronllui en i ire mucommande I ;Jr s^e IH^aRuedu CenUe, Poitau^HROMPTE LIVHA13QN lutletin lelijjieux Le fascicul.' -lu mois il.' I *•**• •;inlire de celte iwu. i alholique vient de parailre av-v riiit.ie~s.iil sommaire luivanl : — Nouvelh s religUuaeSi Arrive chaque jeudi en atlendant que douleur de perdre! UH Inuoeenie, les plans et devis ediiceinanl des Gerwus, il ueUea hier I I Me Us 1J pl travaux lui soient soumis. lo Le service des Travaux Publics aura enlevi r l< s grill s si la maonner e qui d parent le mo iunii ut de Deesalinea au Champ de Mars. Le Secrlair . L. ULM.V l IJR ND Vu: le Cb f d< Division, Dwm BORGES un. Li"> lunei m aprs mi b an •Bgli,e congrs du Carthag e Comme on l'a vu dans notre tonal, les dlgus d'Haiti au p eh un C i grs '"t : MM D iiellegardo, Lo ils i joie et Shiiler Njoola* Huroul lieu l't ^U Aune, mal.-on mortiairi : ilue de la lluiiion i r. race d'Aalr e. La piitnt Avis lient lieu d'invitation. loterie St Martial Le gros lot de 30u dollars a t c vue p ii' I* No il .8 12. L- Kumr irnivanti gagnent eha ci n in mante Doll rg : 1259, W3, .74i, SI s. 4167, 1700, 1381, 4571, i"t>7 ii : L S | deui numros •ni^aoti* ga gnenl chacun 100 oi ars : 8917, 51 Il v i ancors i il dsd lo dollars, TO d 5 dollars et 100 de t dollar 1 ) Le Min str • le la Ju-l ce, apr; avoir vi-ite le Cabinet do Juge u'in* tract on U-anv ir a in-p cl ce ma tin celui du Jua;e I' .uilli, ainsi que le Greffe du I ribuual de Ire Instance de ce ressort. Le Ministre se propose de cmli.iuer sas visites d'inepecti n aux nulles l'cibuuaux, Parquets et QivQee, afin de se ren ire personnellement compte le leur mar clie et de la rapide distribution de la Justice. 2 I Ce malin 10 h. en aulien^e solennelle des Sections runies du Tribunal de Cassation, H pi t serment le nouveau Membre de la Cota mission des Rclamations, Vlr Hen Delage. lequel a remplac Mr Hector de SavedrS)' 3 > Le Tribunal de Cassation (ims Sadion ) s rendu un important Arrt dan' l'ail tire des An-es t'itres (Jacmel) rejetant la demande de prise h parti i exerce par Vlr Alciu* Lhouianl contre l'ancien Commis saire du (ouvei neincnt du lieu, le quel avait refus d excuter IMirt •lu Tribuua de Caasalion, dont se n clame i barmanl et tel que ce der bier l'entendait. Ii e i, eu outre, condamn l'amende. Le Trio i i d dd P.i \ lo la Se lion Suil a reii.lt! son jugeinciil dans l'allxire d'. au 'le la t'eiiue hcole de Thor en Taveur de 1 Liai. Us contre ve ii ils. C'a. dor au cl Ci niile La toit e i i.t t condan ns to. met lie lin an dtournement qui 1 ur a i reproeb, ce, sous une astreints pi Ur ,es Jours de relard ; io. i m pi seinemen* et 3o. aux dommages int ilii et d 'pei s. NUVEATLAMBICS :.i1 k ll£:TiniB| l*( EAUX-DE-Vit. >MM. ALCOOLS, H OEROY FILS AINl cwUtlCCi ri %  fi, ru tu rnutrt. f GU OE PRATIQUE u MMIMT '<'" EX'I. VIE, t88Ua *U. MANUtl. la rinn.joi u I BRCM8 M TARIF ILLUSTRE ilwHi u [roulage bru Is au Jus Poires, pches, abricot, pommes. Grand assortiment de liqueur,Maison Chastemet FrirM Bordeaux. U Quiaquiaa des Princes est un Vit! trts forttfiaat connu dans toutes tes Atile* cigarettes (t cameb en gros et dtail. Fruits vert le 10, et 11 de chaque mois. Beurre de table, pommes de terre, oignons, macaroni italien, vermicelle. Savou L1FEBUO connu du momie entier s Un stock de ce fameux S WON est arriv et mis vente dans toutes les bonnes maisons de cette P l 06 ,|iaj Fabricants do ce SAVON ont su combiner lin SAV lia loiieite pur et d'un |rand pouvoir desinfectant. ^ rrvenxr vaut mieux queuurir et l'exprience a P** ^ que le meilleur moyen de prvenir la maladie depen de l'usage rgulier du SAVON LIPEBUOY. .,. teSvVil.V tJrr.nlOY peut servir tous ,es usa t 9 ot i c'est le SAXON idal pour la toi ette et ebain !." *"\ r t seu emenl excellent pour la peau, mais prvient ou to.ite infection Itccommnnd pour les enfants qui sont ciiapos* maladies de peau, l.xma, Kchauffure. etc. j 0 fc.n cas de ma adie dans une maison ou mCniei a ^g voisinage, tout le linge devrait tre lav au SA\ Uw L IIUOY. w /a\ Il donne au linge, une odeur saine, et garantit I os Souvenez-vous nue prvenir vaut mieux que g 11 En Vente rbez : Simon Vieux ^^g relie I oUfl* au* I. ope Rivera liazar Vletropclitain ( onaives : Mme Dbrose Jacniel Petit^ove : l k enza et Laprea Miragoane Auz(ays : Vve Ferandini .apliailie ; .\ Cbamiaciaat ,0 T,irloe St-Msuro:ljmMgj2,



PAGE 1

f.ui:ne les mu> .j'ieuses de olet nrtu.iiref, renouvelle les tiMus, grecs a un rsJcuni-.serneiit crr.plet des cellule. Le PagtoL i lurtrler non gmie%  Mot pour le gonocoque pano'jt o il existe, mais jncore pour unie M amrca mitrclie,, uuxqutis ce dernier ( %  <: 3'msocier. aufOt h loin, u est le fondei.ient. la bat,.' du traitement de 1 %  .i-thrlte ou du rliumatUmaolenBorrai ,-.;.; qu'il est Celui cio la Usurier*ie c-!). 1 mffme. • D BomwD, . %  y-;Tr :>at: SERGE VAILLANT, Consignataiie pour llaili (l ED. ESTEVE&C. vienl de recevoir : Articles de Fin d'Anne et d'trenncs wrps de la faraei *e marque I\& J thado„ Fruit* CritftalHt*, R'nbon* mocol t*. (Fidle Rerger) Perdue* coi*** 4 n>Uvx t Souvique1 % R l%euil %e',.embr)>** J' n> i'umim.J m | OHd m C<> sfrie*. trt>mag+ Gru* te! Dattoi* t Btum e H y mon, Lhuun, Mn* 8 C8, / li V f *. Viis vftl blanc de Bordeaux, Mou>seux, Cliuinp.irrre, *p, Midiv, Bi-r. %  tau /ppoi'infciis /IIi:rt> tics : fli uuilis II ld(f.!e [y, Crlir ?ciiuih.t.i de t.. les qualits, queurs ieliizaiiJ, bin. Offre SntiaJe Rasoirs, ciseaux canifn, cuule.iux, cuilllers; 1 ailtinurie: I, fions, poudre de riz. fous avez tout avantage vous pourvoir chez* 13). ESEVE 4 ir •n vendant Us meilleures marchandises, meiloaarch. Pie. imt l < u produits chimiques, pli.trmneeuliques et autre* artlclei veno&hlea dans une fham.acie. 1 piecs, Poixie, Cannelle,(iirfle,Allii e:oiit>, Muscade etc, etc. SUCRE RAFINE. Spcialit: Marque priv* Lysol dsinfectant, Parfumer la, Articles pour babiers, Kny Rum, Chocolat enpov ire t i lu le de foie de Morue, Emulsioa Cold Grain, Extraits pour faire essences et eau de toilette, Eau de ^uinino, Poudre contre les insectes, Sjlution pour conserver les œfs irais, Lait de Magnsie, Poudre suprieur pour la toilette des enfants, essence de fleurs, Eau de Monda, Miel pour la table, Moutarde, Huile d'Olive pour la table, Brosses dents, Pepperminl, Iiuile pour chasser les moustiques et autres iiisectcsjtegulot: huiio contre constipations ctdoublesdes intestins chroniques TD, (.ire pour les parquets,Comostibles, Klixirs, EpioM, Sirops divers Teintures diverses, Vin, etc, etc, etc Demandez le catalogues des spcialits Confiant vos commandos LEHN & FINK, lue; vous serez, absolument satisfaits. Toutes les bonnes pharmacies du paya sapprovtsi oulient chtjz LKH.N A FINK Inc. Lon R. lhbaud\ Agent exclusif pour liait! Port • n rince, lltiti, le ISde. l'iii D'aprfta avis reu de l'Oliie Gn r-1 lo New York, les balfaux de ctlrcompagnie ne louclie ont plus loua les poils hailieits, aprf les/s (Jpnenil C. W. Gœthalfl • du 18 Dcembre 1983. Lu Cdlomhian Line prendra soin de ce ?\ XJ -r Tt I IJ C KJ M.PETHU8, P'rm"cie ALBFRTINJ • Phirmicl* du DJustii VIARU try'9;> bonnao PhifT ncit [hBsirrx-tftai. A Lt Pptitfl M-'ison, rufl du fantre, se trouve un Mtsortiment de jolies chaussures pour enfants au prix dp CINQ GOURDES. OCCASH .\ KXGI3PTI0NXELLE, Allez tout chez Paul E. AUXIL Visiter sou slojk cemplternent renouvel L-' p u vari et le plus assortit de la |il i \ >s prix leroot les tiens, air il gae relaiera aucuuo venie possiuli \2 WEST BHOA0W Y i\h\\*\Ol(K I0\! K E\ 1817. SUPERIORITE BAS PfilX Fabrique (Je : Peinturr*, V.rnis, ("cres de loutes sorleii MaUic. Lon R Tbbaud Waich us Grow Sur le steamer Cooiay Jeudi PETEB DAWSON'S Spcial SCOTCH WHISKY Quarts t flaoons ) DEWAR'SStiOTcH WHISKY Spcial DE fAK'S SCOTCH WHISKY Kxlra apolal FRONTENAC BIERE KRONTENAC Spcial S ici r EXTRA Spcial I NOS FRUIT SALT Envoys vos coin naades d's maintenant l'.ir ces articles s'puisent Tita. li ne sora pas ncessaire d9 demiinder pour le WHISKY, demandez simplement pour DEWARS ou P. li. et vous auriez le meilleur Wisky en Hati W. Quiuiiii fILll A U Bl7li Rue du Magasin de l'Etal, — Port au Prlnoe Charles Picoulet 2 C 28 Bue Roux, Port-au-Prince Assoi timent complet d'picerie (irand cho.X de lionbons on boite pour cadeaux l{3iiOcns ; I ruits confits ; Itiscuits > in de Itorde.'iux s


PAGE 1

LSMAXR • Dont la rputation n'est plus faire, dans le but delre agre,We sel nombrcu* elieats. leur accorde, parfr de cette date jusqu' l Hu de ce mois, Ulre d'elrennes, il Rel rabais Sur les aiUcles suivants de toute fracheur et beaut Diagonale note iuprUttr Casimir angais nouveauts Serge bleu anglais suprieur l-ilmbcach anglais de toutes beauts Alpaga noir sup. Satin de chine pour tailleur | iistrine bai les poir tailleurs Kaki Jaune an.jlais extra superieui Kaki Jaune anglais extra suprieur uck union banc anglais (. nouveaut. ) Drill union blanc ang nnll iil %  anglais Vussor Japonais pour Chemisas a homme & rebes R! pfde soie a barre, coul pour chemisas a hommes & robe nouveauts liaptiatc Une pOur chemises Percale fine pour lingerie Calicot lercal pour Zphyr aiiyl. i>*>ur elieiuises Jersey barres pour cheniites fc pyjama* Oruandi suisse brod couleur lia jours demi soie Chaussette cossaises pour enfants Lotion Pivep Tulle pour 1re communion r.rauds Hideanx mousseline pour porte Couvertures blanches & couleur >•*' Hande-hrodes Madeia pour chemisa A Jupe Satinette foulard pour robes Voile blanc barres & mouche T.atine blanche Gabardine blanche a narre & unie Crpon blanc & couleur a Jours Voile blanc & couleur uni. Chemisettes allemandes sup. Brabant noir angl a is Imitation toile crue Seviettes de toilette, blanches k ooQleur Italienne coul. A mouche Itretelle Police pour hommes pour enfants Chapeaux feutre llorsalino; Serv.cites damasses blanches pour familles Damasse Matelas anglais double u coul pour nappes Soyeux blanc & couleur te, la, ste. Bit il qui N'ayant pas l'babilsde du Bluff ..ou i'^'"ffiB tmw (4nx nu veulent profiter de celle BUSSE v l lll *5 SVR T Tnne Stalle ponr cire convaincn de ce ** nous a\ MIHS. Dans voire mttim^^^ ^SSfSd saiis larder la Maison II. S1LVER, avant daller



PAGE 1

* ffiUR PROPKlKlAIRti IMMUtEVB [Clineat Magloire BOI* VLlwNA tjM Hue % mrloau Quotidien Regarde la personne foutrai ctnime ton yale en dignit, et abstiens-loi de la (aire servir comme moyen pour tttundrtt *c nus o.joiiics, KANT TLEPHOiVR No M 17me ANNE N 5091 PORT-AU-PRINCE ( HATI ) MARDI 18 DCEMBRE 1923 foire Dlgation Par Gable Nouvelles Etranqres au Ccrgrs de Carthagne iicsi qu'on le sait dj, le Goujemeni liaitii n a t invitpar iGouvermiiunt de Colombie, eiperau\ uavauxdu Congrs Pays prollicteurs de Caf,qui luniia Caithagne le 21 Jan rly24Rpondant cette inviol Prsident de la Rpubli* 'liait choix de MM. Liantes Pegurde et Louis Djoie, pour __.'la Dlgation hai'ieiinp, la* lisent acco pugnee de MonCshiiltr Nicolas, u qualit |Coiiuli< i technique. ,Vxc lit iii'.e des choix fails OtiaMon t&t inconlt stable, .'doute que la Rt-publiquo li ne ion di e 'iiciucul ivpriiee ce L<< gi.*, o seront agi buies les qiRMiuus, econir il Ucliniques, leldtl.es au la pnncip.iU source des re|de l'Etal. L}.lestions de pio __', dw Slalislique, de valori" ilwiei d'aiiielioraliou de celte r,de prophylaxie, de banques oies, etc., tout ce qui touche /aie sera examin d'une iaon ibodique, et l'on comprend dirtance de ce Congis dont laultats *;t le succs ntivsit, | eut on tire, notre avenir tomique. Loueur D?nts BellegarJe Secrtaire de la Chambre de ierce hatienne et, comme est qualilie pour assurer concernent notre reprsentation unique a ce Congis o il ne ra pas Ue vue, nous in soniconvaincus, les intrts des lucleurs de cal, des hommes tores, de noire commerce en gnral. Notre participation technique ne sera pas moins srieuse, car Mr Louis Ujoie, IngieurAgronome, Directeur de. la Ferme-Ecole de Thor, possde I acquit scientifique qui lui permettra de prendre part toutes dlibrations, changes de vues, travaux de commissions concernant la valoiisalion du caf, les remd.s pro pliylactiqu s etc. toutes questions dont la solu ion sera de naure contribue, riniuiSiticjiiun de notre production. Il sera aid, uaus cette tche dlicate, par Mr dliiller Nicolas. l.n s'.iritanl au cho.x de Mr .Nicolas, lii^iii u> %  •Agrujine, i tjuuver* n un lit a eau.ne n&e*Mlltt qui'. y ; i', U outre Ue Ht O Joie, sp-* a iaif, il est vrai, mwschr* d' >• e mi ion d'un caiaciere gn rai i rep esi niant, un tedn.ieien qui ne lera uulleiu.nl UouO e empi.i avec le premier, mais qui tortillera le cte scicnlilique de noire Dlgation.La prsence de cdernier au Congrs, sous ce raupert, ne manquera pua d utilit, et h rle purement techniquequ il oura accomplir, les travaux spc.iaax qui lui seront eonties, allgerJiit d'autant la lourie tache incombant Mr Dejuie qui aura aussi a se consacrer, ainsi que nous l'avons dj expose, a des obligations olUcielles et reprsentatives. Les choix laits pu le Gouvernement en l'occurrence'sont donc heureux a tout gards et assure root ue laon brillante notre participation l'iinportaut Congrs de Carthagne. Runion des Prfets Ainsi qu'il avail t officiellement nonc, la runion des Prfet* aeu ^*hier dans la salle de rception *Wparte m ent des Relations Ext^t le l'n si.lent do la Rpubli* *yi ouvrit h sance, liaient pr Varits Ce soir Po'vnice, Pr f7t Mv| Klmmid p %  '•'rrondUsements de Port aui^^Mirel)a| lis et Laseahobas, A. 'i^n, p'fnt de Grand'Anse et JV'auron. B Crafl. prfet d J efa ? de Stitrou, <.h. Z-imop, pr? du <-ap, Treu et Kori Libert. "celly Franois, prfet de Govifl ?' ^ e Marmelade, Supplice, Jp^Sl Marc et de De>8.din.-, ^' h'gaud, prfet de Logaue. jjj* s croire d'Etal de l'Intrieur M.,I''! C Tli^aril. accompagn !•• >-oa J?, d J bivis.on, vir David BJ'K-9, lli."'' ^ lv| l'irnpuriatile runion, *y de l.i ,uene d inlnesMf l • IC, "!"' I' 0,,e ^^ l'ordre du jour, 1 sul discutes. i ^, ^tace sera reprise cet apri.-* Tigre Sacr llme et 12e pisodes Masqie aux Dents Blanches 1er pisode Entre : 50 ceotimas Luoa-Park Est ouvert tous les soirs Entre libre Vent2 tous volt* la HOLA Atiraitiju MJHiMialiM Les crps satin Les Crpes Marocains, Crpes .' %  r>roc:iiir, irpes Staule chez PAUL K. AUXILA, sont relleCoosolidatton de la dette contracte par la France aux Etats-Unis PARIS le—On apprend qu'il ni question, dans Idfl milieux officiels, de procder bimll u la consolida lion de ta dette coul ici le par la Kraoce aux Etals Unis. Oneroitea voir que depuis quelque temps M. Poiocar cherche le inuy D de ,dear MQ e ux de ses critiqa*4 qui puten deutqi les iaagis ne se ^ojcieut ps d leurs cbtt^atioos de guerre < Lui. dojue ia siiuitiou fioancire actuelle. Le prsident du conseil u etureyoit pa> la possibilit do pue n e m ira oeUiais sans l llnpl)^l ion d ; u uvelles taxes, in ^u l e qui serait ris uee ea vue de la tiluatioa polui ^i.u iQlrieurt. D'autre part on considre que 1 ef fe produit (MI* est uaiement* aui la valeur du c 1.1 ^e du liane serait un i.i.|.o laui obscie. Lu rcols d cla atiun du secitaire du Usor, Mcl.ou, d api es iaqutiie ie? hiais Luis ne desiieiil pus insister pour uu rglement immdiat de la ueite tni.i; -<: • ''.n. edlievuir aux Iran ais la possibilit de p &enter u>.e toi me acceptable p ur le= Etalai, ins d-un projet qui permettreit la Fiance de seietourner. La rvolution au Mexique L.L PASO—Les Ironies fdrales de Casas dande et Li.ib abua *e %  ont rvoltes et se | r| >ieul mar cher veri 1a Iroulire. VEU.V GRL7— Le quartier gn rai des rvoluliounaiie? anuonce la prr.>e de deux villes : Uiuapao et Acambaro l'OUsl do Mexico. Deux portseii tal debljcus GALVE5TON TEXASSuivant des iiifoTnali >QI parvenues au con s.il de Mefeoi et venant du coi sul gnral, Ubr^gon a ferm 1 1 corn inerce inlernalioiml les porta na< xi caius importsoli de Vara ciu/. sur le golfe du Mesique, et de Maosasil l.i sur le Pacilique ; ces deux porta iont occups par les troupes msur ges de la iluerta et les marobandi* ses pntrent dornavanl dans ces ports seront considres comme con trebande. Le Prsident DbrgoQ dirige en personne les oprations contre les rebelles WASHINGTON Suivant des ren seigrumenls parvenus l'ambassade du dexique, la situation dan. la r p blique est ^an; changement. Le prsident Obrgon est rentr M. xi co puis est reparti pour le front de Vera Crut O il dirg ta eu psrsooot l'offeaaive contre les rebellas. Vers un arrangement PARISM. V n Etoescb. rh irgl d'idlaire^ d'A I. m; g i pfseol S M l'oinc r--, v rbalera ni, pais par arrit, nne leiran !• %  pour la prise os cobver.-alions avec U PianCS SU sO j.i des reletoea des deux gouverne ments en ce qui couceme l occupa UOQ d,* 1 liulir. Cetie dmarche ouvre, ce que l'on considre dana les milieux oliiciels cuu. mun moyeu Uc Jiscuter la ques lion qui emuera peul*etr une en leute entie les deux pays. O'aprs des assurances donnes uans les mi lieux oluciels, M. l'uiucare est tout dispos a examiner avec l'esprit le plus lerg i loulea le pcopoaitions que l'Aliema^ue pourrait l'aire au sujet aes leiauoas des ddux pays ; il s entendra avec te 1er uuuistre l'neu U s de liel^iiue eu ce qui concerua IJUI ce qui dura rapport a 1 occupa lion at, m llj.ii' et u Uoiuauiera uns edidiuand* as treiier avec la couua a s..-u les ly udiu.is loaies les ques ttooa qui lOttcnsoties intrts des et ne*. Les djiis du t;einl)le:ntmt de Uiie TOU—Le ministre de finances a inl'orui iauicljque.es do.nuia ge-3 m tienei du deruutr irembleiueut de terra au Japon taient d' sepl dis militai us de yeu ^ S J30J uill lion? a o milliards^, le. dommage de i uuivoiiii imprista aot va lues a i mitiioua de y :;i. Des propositions allemandes aeceptes sous reserve PABIS 16—Le gouvernement fran ais a adopi uvec certaines rserves le proposilinas allemande oU>ui ses par \on liot^cli eouteiiiaiil les coi.versatiou que I'AJ eiuague uesire eniaiiur iVet la Fiuuc. l la t>tl gi mS sur la question de ia itliur el ao II Klieuame.Al.i'oiiiCare Jil dans sa rponse que la rsistance paosivo a ,,it spparemmsat cses dau la Ru ir, il e.,l loupai proiase cuulor nier avec e repiescuiaul oliiciel du goavernement alemaud sur touiea les queslii.i-. qua a gouveruemaut dsiie lui soumsllre. Ln mme temps il l'ait remarquer que toutes les questions sont d'un in trl ffd p Jal '*• alil0:j el l )ir C0Q g %  quein ia ^'ouvornemeul franais se lser va le droit de concerter avec eux avaul de rpondre. En ce qui concerne lerparaUoos, le gouver nement franais n ooMentirejameis enlever U questi u de la commis sion des rparation! insinue par le trait i.i %  di ul< i un rglement qui ne soit pas strictement eouloriiie au traite. L'change >i ides,propOr parl'Allemagua st au juei le gouver nement rransii ne relaie pas d-: se p ,|. r, continue la rponse, ne peut pas avoir pour objet da porter ail. m le aux prrogatives de celle commis sion et ne peut pas lio uu achemi n. ment d rect ou indirect vera la rs vision du trait. Au Jujet de la Rhnanie et de la Rulir, le gouvernement treneta n'a rien changer ses vues dj ex prin es i il ne peut consentir de re tirer ces qieslioiis des mains de^ au toril franco-belges dans la Ruhr o i d< la Haute Commission interallie mle-autre,lerr toiresoc up. M I oioesr ec me les suggea lionAu /.iuverne neril de Uerl.u te ,',iab.is-emni du modus dana ses rgioot; il les com munjqi.era, s'il y a ie avec son 0 ion, aux autorits co.np,entes_; il acceptera uolamun ni toute dis eus-ion .-ur la pioiougatioo dea ac coiis conclus avec le indu-triela Ni le rUbli*et vis le • fr* nomique et ies questions administra tives. Il reste bien entendu que la France maintien son droit absolu d'accepter la rintgration des per sonnes expulses, qu'aprs un exn nieii individuel. L e prsident du cou Mil COOClut en attirant l'attention sur le luit que les commission inter allies du contrla uulituire n'ont pu eiicoie reprendra leurs fonctions rgulires et ont declaie que tant que COI elal de elioses existera, ,l'Ailema gue ne peut pas prtendre se confor mer loyalemeut au liail de Ver saillee. Nouvelles Diverse* PARIS— La commission des rps ruliou;. a auuouce a qu'tlie enverrait ues mviialious au oeueral Lbarles G. bawas, ex-auecteur du budget aiueiicaiit el M. ueu tuung, aVO Cal ul Uauquier de .Xew ioik,cumine rvuteM>UlttUlS ulucieux ui nul U ni duu lui eo mmiee io ns des experts qui doitcui la.re un* ciiqueie ur I* eiiuuiiou nuuiiciCic Ue i ^iicinugu .'. ^'Alii— 1-e prix OU paiu est nuu t a i Irauc .u cenumee le kilo gidu.me. 1*08 aulouie uul Uouu leur sai.ciioij celle augmeulation a cause Ue la liaue de ia farine. bUOUlA— Lu giand nomlre de peisouue ont ele tue et blesses par uu tic.iio.e i eut de terre qui s ueliull deux petites Ville dan la lgion d'ipiales. BfcdUdiN— Da.us la noie prsente U commission des reparuuons par r'ischer, piesidem de la tommiskiou des cliai 0 ^s ue guerre, le gouverne ineui aileuiuud uiiuuiiUe uue dclt raliou de piiueipe speciliaut que lu priorit sur les obligations de repa luiions oit| eoniormenl au traite uu vorseiUeSi accuidee u crdit trni au pouvaut s'taver a Tu millions poui l'acbat de ble el de corps gras U'iau|JUik euvni.ll 1 JO I.UUO tou n-js de l>ie el Id.O'.O tonne de corpj gias iiiciisuelieinciil indispensalilas a i .vl.eiuague ei le ngociations ont montre que ce crdit pouvait tre owuii.i si u priorit leur tait acor dee. U'jME— Le s CorrilS d'Italie < aiiuouce que a immon—sooticoosion yeliolileies oui ele accoidee aux lidiieu dan ia pioviuce de Sciia:, eu Oeorgie. Celle rgion est. pauilil, trs iiclie eu peu oie, uapnle et gaz naturel. Ces concessions oui c ubldiides depuis que M. Musson.ii n tau savoir qu il eiail en faveur de la roconuaissaucu proctiaiiie de la Ri s ie J.I iiij ic et araient destt.ito a iciidie manifesta la bonne loi de* BovieUt Alilr,.NLS— Li-s lections gnra les, raioiuess depuis longtemps, ont eu neu liai. Jusqu' pi<...nion re S ^iiaie aucun desoidiL.e.cs joui lieux puOiieul une declaialiou au 1er un m.-iie ijoudta uui.oucaiit ipie si les libraux reinpuiitiu ta vu lo.ieet qua VeuiZelo suil < m, u sel a uu devoir du loi d essuyer de pi inuaOOl Venise lu ue picuuie ia piesiU uie du cou stii. H.VltlS— Uu complot contre la vie de H. i.n.esi L-buard, nouveau pi siuaui cm de la COnfderaUen heiv tique, u ele dccouveil et le .datai • app.end .,u'uu mieciu del vile u eie uuei par la police lausaunoise. WASHINGTON — Le secrtaire Meilou a rduit sous une forme bien detir.ie ses proposition de ruuctiou des laxes el envoy le nouveau pro jet de loi a la commission des liuuo, MS de la ciiambre qui en commeu ceral a discussion mardi. VARSOVIE— Le prsident Wj jeiecliowski a invit l'opposition k tormer un cabinet en remplacement du miuiviot'e deuuwioouaire, M,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06103
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, December 18, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06103

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
*
ffiUR PROPKlKlAIRti
IMMUtEVB
[Clineat Magloire
BOI* VLlwNA
tjM Hue ?mrloau
Quotidien
Regarde la personne foutrai
ctnime ton yale en dignit,
et abstiens-loi de la (aire ser-
vir comme moyen pour tttun-
drtt *c nus o.joiiics, KANT
TLEPHOiVR No M
17me ANNE N 5091
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
MARDI 18 DCEMBRE 1923
foire Dlgation
Par Gable
Nouvelles Etranqres
au Ccrgrs de Carthagne
iicsi qu'on le sait dj, le Gou-
jemeni liaitii n a t invitpar
iGouvermiiunt de Colombie,
eiperau\ uavauxdu Congrs
Pays prollicteurs de Caf,qui
luniia Caithagne le 21 Jan
rly24- Rpondant cette invi-
ol Prsident de la Rpubli*
'liait choix de MM. Liantes
Pegurde et Louis Djoie, pour
__.'la Dlgation hai'ieiinp, la*
lisent acco pugnee de Mon-
Cshiiltr Nicolas, u qualit
|Coiiuli< i technique.
,Vxc lit iii'.e des choix fails
OtiaMon t&t inconlt stable,
.'doute que la Rt-publiquo
li ne ion die'iiciucul ivpr-
iiee ce L<< gi.*, o seront agi
buies les qiRMiuus, econir
il Ucliniques, leldtl.es au
la pnncip.iU source des re-
|de l'Etal. L}.lestions de pio
__', dw Slalislique, de valori"
ilwiei d'aiiielioraliou de celte
r,de prophylaxie, de banques
oies, etc., tout ce qui touche
/aie sera examin d'une iaon
ibodique, et l'on comprend d-
irtance de ce Congis dont
laultats *;t le succs ntivs-
it, | eut on tire, notre avenir
tomique.
Loueur D?nts BellegarJe
Secrtaire de la Chambre de
ierce hatienne et, comme
est qualilie pour assurer con-
cernent notre reprsentation
unique a ce Congis o il ne
ra pas Ue vue, nous in soni-
convaincus, les intrts des
lucleurs de cal, des hommes
tores, de noire commerce en
gnral. Notre participation tech-
nique ne sera pas moins srieuse,
car Mr Louis Ujoie, Ingieur-
Agronome, Directeur de. la Fer-
me-Ecole de Thor, possde I ac-
quit scientifique qui lui permettra
de prendre part toutes dlibra-
tions, changes de vues, travaux
de commissions concernant la va-
loiisalion du caf, les remd.s pro
pliylactiqu s etc. toutes questions
dont la solu ion sera de naure
contribue, riniuiSiticjiiun de
notre production.
Il sera aid, uaus cette tche d-
licate, par Mr dliiller Nicolas. l.n
s'.iritanl au cho.x de Mr .Nicolas,
lii^iii u>Agrujine, i tjuuver*
n un lit a eau.ne n&e*Mlltt qui'.
y ; i', U outre Ue Ht O Joie, sp-*
a iaif, il est vrai, mwschr*
d' > e mi ion d'un caiaciere gn
rai i rep esi niant, un tedn.ieien
qui ne lera uulleiu.nl UouO e em-
pi.i avec le premier, mais qui tor-
tillera le cte scicnlilique de noire
Dlgation.La prsence de cder-
nier au Congrs, sous ce raupert,
ne manquera pua d utilit, et h
rle purement techniquequ il oura
accomplir, les travaux spc.iaax
qui lui seront eonties, allgerJiit
d'autant la lourie tache incom-
bant Mr Dejuie qui aura aussi a
se consacrer, ainsi que nous l'a-
vons dj expose, a des obliga-
tions olUcielles et reprsentatives.
Les choix laits pu le Gouver-
nement en l'occurrence'sont donc
heureux a tout gards et assure
root ue laon brillante notre parti-
cipation l'iinportaut Congrs de
Carthagne.
Runion
des Prfets
Ainsi qu'il avail t officiellement
nonc, la runion des Prfet* aeu
^*hier dans la salle de rception
*Wpartement des Relations Ext-
^t le l'n si.lent do la Rpubli*
*yi ouvrit h sance, liaient pr
Varits
Ce soir
Po'vnice, Pr
f7tMv|- Klmmid
p ''rrondUsements de Port au-
i^^Mirel)a| lis et Laseahobas, A.
'i^n, p'fnt de Grand'Anse et
JV'auron. B Crafl. prfet d J e-
fa ?de Stitrou, <.h. Z-imop, pr-
? du <-ap, Treu et Kori Libert.
"celly Franois, prfet de Go-
vifl ?' ^e Marmelade, Supplice,
Jp^Sl Marc et de De>8.din.-,
^' h'gaud, prfet de Logaue.
jjj* s croire d'Etal de l'Intrieur
m.,i''!c Tli^aril. accompagn ! >-oa
J?,dJ bivis.on, vir David Bj'K-9,
lli."'' ^ lv|l'- irnpuriatile runion,
*y de l.i ,uene d inlnesMf l
IC, "!"' I'0,,e^^ l'ordre du jour,
1 sul discutes.
i ^, ^tace sera reprise cet apri.-*
Tigre Sacr
llme et 12e pisodes
Masqie aux
Dents Blanches
1er pisode
Entre : 50 ceotimas
Luoa-Park
Est ouvert tous les soirs
Entre libre
Vent2 tous volt* la HOLA
Atiraitiju MJHiMialiM
Les crps satin
Les Crpes Marocains, Crpes
.'r>roc:iiir, irpes Staule chez
Paul K. AUXILA, sont relle-
Coosolidatton de la dette
contracte par la France
aux Etats-Unis
PARIS leOn apprend qu'il ni
question, dans Idfl milieux officiels,
de procder bimll u la consolida
lion de ta dette coul ici le par la
Kraoce aux Etals Unis. Oneroitea
voir que depuis quelque temps M.
Poiocar cherche le inuy d de ,dear
mq e ux de ses critiqa*4 qui puten
deutqi les iaagis ne se ^ojcieut
ps d leurs cbtt^atioos de guerre
< Lui. dojue ia siiuitiou fioancire
actuelle. Le prsident du conseil
u etureyoit pa> la possibilit do pue
n e m ira oeUiais sans l llnpl)^l ion
d ; u uvelles taxes, in ^ule qui serait
ris uee ea vue de la tiluatioa polui
^i.u iQlrieurt.
D'autre part on considre que 1 ef
fe produit (mi* est uaiement* aui la
valeur du c 1.1 ^e du liane serait un
i.i.|.o laui obscie. Lu rcols d
cla atiun du secitaire du Usor,
Mcl.ou, d api es iaqutiie ie? hiais
Luis ne desiieiil pus insister pour
uu rglement immdiat de la ueite
tni.i; -<: ''.n. edlievuir aux Iran
ais la possibilit de p &enter u>.e
toi me acceptable p ur le= Etalai, ins
d-un projet qui permettreit la
Fiance de seietourner.
La rvolution au Mexique
L.L PASOLes Ironies fdrales
de Casas dande et Li.ib abua *e
ont rvoltes et se | r| >ieul mar
cher veri 1a Iroulire.
VEU.V GRL7 Le quartier gn
rai des rvoluliounaiie? anuonce la
prr.>e de deux villes : Uiuapao et
Acambaro l'OUsl do Mexico.
Deux portseii tal debljcus
GALVE5TON TEXAS- Suivant
des iiifoTnali >QI parvenues au con
s.il de Mefeoi et venant du coi sul
gnral, Ubr^gon a ferm 11 corn
inerce inlernalioiml les porta na< xi
caius importsoli de Vara ciu/. sur
le golfe du Mesique, et de Maosasil
l.i sur le Pacilique ; ces deux porta
iont occups par les troupes msur
ges de la iluerta et les marobandi*
ses pntrent dornavanl dans ces
ports seront considres comme con
trebande.
Le Prsident DbrgoQ dirige
en personne les oprations
contre les rebelles
WASHINGTON Suivant des ren
seigrumenls parvenus l'ambassade
du dexique, la situation dan. la r
p blique est ^an; changement. Le
prsident Obrgon est rentr M. xi
co puis est reparti pour le front de
Vera Crut O il dirg ta eu psrsooot
l'offeaaive contre les rebellas.
Vers un arrangement
PARIS- M. V n Etoescb. rh irgl
d'idlaire^ d'A I. m; g i pfseol S
M l'oinc r--, v rbalera ni, pais par
arrit, nne leiran ! pour la prise os
cobver.-alions avec U PianCS SU sO
j.i des reletoea des deux gouverne
ments en ce qui couceme l occupa
Uoq d,* 1 liulir.
Cetie dmarche ouvre, ce que l'on
considre dana les milieux oliiciels
cuu. m- un moyeu Uc Jiscuter la ques
lion qui emuera peul*etr une en
leute entie les deux pays. O'aprs
des assurances donnes uans les mi
lieux oluciels, M. l'uiucare est tout
dispos a examiner avec l'esprit le
plus lerg i loulea le pcopoaitions
que l'Aliema^ue pourrait l'aire au
sujet aes leiauoas des ddux pays ; il
s entendra avec te 1er uuuistre l'neu
U s de liel^iiue eu ce qui concerua
Ijui ce qui dura rapport a 1 occupa
lion at, m llj.ii' et u Uoiuauiera uns
edidiuand* as treiier avec la couua a
s..-u les ly udiu.is loaies les ques
ttooa qui lOttcnsoties intrts des
et ne*.
Les djiis du t;einl)le:ntmt
de Uiie
TOULe ministre de finances
a inl'orui iauicljque.es do.nuia
ge-3 m tienei du deruutr irembleiueut
de terra au Japon taient d' sepl
dis militai us de yeu ^ S J30J uill
lion? a o milliards^, le. dommage
de i uuivoiiii imprista aot va
lues a i mitiioua de y :;i.
Des propositions allemandes
aeceptes sous reserve
PABIS 16Le gouvernement fran
ais a adopi uvec certaines rserves
le proposilinas allemande oU>ui
ses par \on liot^cli eouteiiiaiil les
coi.versatiou que I'aJ eiuague uesi-
re eniaiiur iVet la Fiuuc. l la t>tl
gi mS sur la question de ia itliur el
ao II Klieuame.Al.i'oiiiCare Jil dans
sa rponse que la rsistance paosivo
a ,,it spparemmsat cses dau la
Ru ir, il e.,l loupai proiase cuulor
nier avec e repiescuiaul oliiciel du
goavernement alemaud sur touiea
les queslii.i-. qua a gouveruemaut
dsiie lui soumsllre.
Ln mme temps il l'ait remarquer
que toutes les questions sont d'un in
trl ffd pJal" '* alil0:j el l)ir C0Q
g quein ia ^'ouvornemeul franais se
lser va le droit de concerter avec
eux avaul de rpondre. En ce qui
concerne le- rparaUoos, le gouver
nement franais n ooMentirejameis
enlever U questi u de la commis
sion des rparation! insinue par le
trait i.i di ul< i un rglement
qui ne soit pas strictement eouloriiie
au traite. L'change >i ides,propOr
parl'Allemagua st au juei le gouver
nement rransii ne relaie pas d-: se
p ,|. r, continue la rponse, ne peut
pas avoir pour objet da porter ail. m
le aux prrogatives de celle commis
sion et ne peut pas lio uu achemi
n. ment d rect ou indirect vera la rs
vision du trait.
Au Jujet de la Rhnanie et de la
Rulir, le gouvernement treneta n'a
rien changer ses vues dj ex
prin es i il ne peut consentir de re
tirer ces qieslioiis des mains de^ au
toril franco-belges dans la Ruhr
o i d< la Haute Commission interal-
lie m- le-autre,lerr toiresoc up.
M I oioesr ec me les suggea
lion- Au /.iuverne neril de Uerl.u te
. ,',iab.is-em- ni du modus
dana ses rgioot; il les com
munjqi.era, s'il y a ie avec son
0 ion, aux autorits co.np,entes_;
il acceptera uolamun ni toute dis
eus-ion .-ur la pioiougatioo dea ac
coiis conclus avec le indu-triela
Ni le rUbli*et vis le fr*
nomique et ies questions administra
tives. Il reste bien entendu que la
France maintien son droit absolu
d'accepter la rintgration des per
sonnes expulses, qu'aprs un exn
nieii individuel.Le prsident du cou
Mil COOClut en attirant l'attention
sur le luit que les commission inter
allies du contrla uulituire n'ont
pu eiicoie reprendra leurs fonctions
rgulires et ont declaie que tant que
COI elal de elioses existera, ,l'Ailema
gue ne peut pas prtendre se confor
mer loyalemeut au liail de Ver
saillee.
Nouvelles Diverse*
PARIS La commission des rps
ruliou;. a auuouce aqu'tlie enverrait
ues mviialious au oeueral Lbarles
G. bawas, ex-auecteur du budget
aiueiicaiit el M. ueu tuung, aVO
Cal ul Uauquier de .Xew ioik,cumine
rvuteM>UlttUlS ulucieux ui nul U ni
duu lui eommieeions des experts
qui doitcui la.re un* ciiqueie ur I*
eiiuuiiou nuuiiciCic Ue i ^iicinugu.'.
^'Alii 1-e prix OU paiu est nuu
t a i Irauc .u cenumee le kilo
gidu.me. 1*08 aulouie uul Uouu
leur sai.ciioij celle augmeulation
a cause Ue la liaue de ia farine.
bUOUlA Lu giand nomlre de
peisouue ont ele tue et blesses
par uu tic.iio.e i eut de terre qui s
ueliull deux petites Ville dan la
lgion d'ipiales.
BfcdUdiN Da.us la noie prsente
U commission des reparuuons par
r'ischer, piesidem de la tommiskiou
des cliai0^s ue guerre, le gouverne
ineui aileuiuud uiiuuiiUe uue dclt
raliou de piiueipe speciliaut que lu
priorit sur les obligations de repa
luiions oit| eoniormenl au traite
uu vorseiUeSi accuidee u crdit trni
au pouvaut s'taver a Tu millions
poui l'acbat de ble el de corps gras
U'iau|JUik euvni.ll 1 jO i.UUO tou
n-js de l>ie el Id.O'.O tonne de corpj
gias iiiciisuelieinciil indispensalilas
a i .vl.eiuague ei le ngociations ont
montre que ce crdit pouvait tre
owuii.i si u priorit leur tait acor
dee.
U'jME Le s CorrilS d'Italie <
aiiuouce que a immonsooticoosion
yeliolileies oui ele accoidee aux
lidiieu dan ia pioviuce de Sciia:,
eu Oeorgie. Celle rgion est. pauil-
il, trs iiclie eu peu oie, uapnle et
gaz naturel. Ces concessions oui c
ubldiides depuis que M. Musson.ii n
tau savoir qu il eiail en faveur de la
roconuaissaucu proctiaiiie de la Ri s
ie j.i iiij ic et araient destt.ito
a iciidie manifesta la bonne loi de*
BovieUt
Alilr,.NLS Li-s lections gnra
les, raioiuess depuis longtemps, ont
eu neu liai. Jusqu' pi<...nion re
S ^iiaie aucun desoidiL.e.cs joui lieux
puOiieul une declaialiou au 1er un
m.-iie ijoudta uui.oucaiit ipie si les
libraux reinpuiitiu ta vu lo.ieet qua
VeuiZelo suil < m, u sel a uu devoir
du loi d essuyer de pi inuaOOl Venise
lu ue picuuie ia piesiU uie du cou
stii.
H.VltlS Uu complot contre la vie
de H. i.n.esi L-buard, nouveau pi
siuaui cm de la COnfderaUen heiv
tique, u ele dccouveil et le .datai
app.end .,u'uu mieciu del vile
u eie uuei par la police lausau-
noise.
WASHINGTON Le secrtaire
Meilou a rduit sous une forme bien
detir.ie ses proposition de ruuctiou
des laxes el envoy le nouveau pro
jet de loi a la commission des liuuo,
MS de la ciiambre qui en commeu
ceral a discussion mardi.
VARSOVIE Le prsident Wj
jeiecliowski a invit l'opposition k
tormer un cabinet en remplacement
du miuiviot'e deuuwioouaire, M,


LE MATIN
Slanilas Thugo'.t, chef des payuns
radicaux essaie de grouper toutes
les^ actions du pays, m is oa doute
qu'il russisse.
'REMIS La Socit coo r.itive
de Reims -'est runi en as emble
gnrale sous la prsidence d>i mar
quis de Polignac passant en revue
le> travaux de U 4me du fonction
Dment de la Socit. M. Po'ignaca
dclar que cette dernire svait d
pen qiiMtrevi.gi million- de rnoes.
Si l'aide de l'Ktal, a-t.il ajout, se
coi.iinue la rec netruplioa de Reims
Srra acheve (Lui| ii (] Hnus.
Pit\liUKM. lii ne le minisre
de 11 .| , ,\p% M rendra h IM
g'ii'e i. s Janvier pour la c nf en
c- il.sn.iii us de I l'eli e i nlei'l'-.
l> r It.ii. s fourni Uni I ia coiif.
re ce |, qn .|i,, ^ ,,,| |r,,j la il'
ci-ii n ti 's-- rcemment par le cou
e*ii le U Socit Jet Natioos au tu
j t ' I' mprunl qu'il se prjposs
d' < r 1er a la Hongrie.
H. Clemenceau grivement
bless
ST GtRvIAI.N EN LAYB-M. Cl
menceau a t assez, grivement lile-*
a dans un aeeideol d automobile
sur la route de Nantes a Paria. Del
dbiisde la glace lui ont fait des
blessures au visage. Transport
l'hpital de St (iermain les cbirur
fiens ont l'ail quelques pansements
ncessaires et M. Clemenceau a pu
continuer son voyage ; il est arriv
t'aris avec quelques heures de re
tard, un peu mu de I accident. Le
cbautleur a reu de- blessures plus
Les dommages de guerre
ET LA
Multiplication des Fortune?
______________________
Les bras Supplmentaires
Sea-Sid^-lna
Avise ss'amis & citent* qu'ils Iroue
nront la nuit d<* No'<
Souper froids Dl. 1.23
Qianl on s> donna le oeine de
visiter non rgions dvi-l'c- pour
se rendre complu de Pdtat de recoin-
traction, ii ne fuit pis faire corr> ne
M. hVo iss , d < ,,(). rver du fin to t
du stS.n d * induaJrieli nu f are une
t Miraa d'automobile R Ml h li\- r nue lin
srieuses et a t gard
de St Germain.
fil_____1...J M
17 Dcembre '023.
lo. Aujourd'hui 4 heures de
l'aprs-midi aura lieu la premire
runion des Prfets au Palais .Na-
tional.
2o Le Comit uVs Travaux Pu-
blics a convoqu le Ministre des
Travaux Publics u suj t du Pro-
jet de rorganisation gtiie Nationale des Cherai s de
Ver, dpos devant le Conseil d'
tat. L Commission a travaill
avec les Illustres de^ Fhnncee
et les Travaux Publics. 11 COn
tinuera demain art hrs lu tmtin.
3o Au cours de 11 se d une ior-
nire le Conseil d'Etal a v t 'es
< .ivjiis d mii.iii ls pour 11 l tital
de Hinche el ie l'Hpital
JiistinieD du Cap Hatien. Une va-
leur de Or 10.UU I dlar a t
galement vote pour la Calh*
de le d.s C yes.
4o Le Dpartement de l'Int-
rieur a I in ii I : au S >rvice d'I ly
pine rie i rendre des dispositions
Dceseain s eu vue de la transla-
tion des esics des anciens Prei-
ibnts PetioD et Riche et de Cia
Petion. Le Gouvernement a Pin-
te lion de dposer dlinitiveinent
C6UN du Prsident PttOO et de
Y t. np-reur Dessalines la Cdli"
dr.ue et ceux du Prsident Kieli
et de Clie Petion au Cimetire de
Ste-Anne.
5u Le Service de consultations
qui a t cr pour les populi-
tions ncessiteuses de h paru-',
Ncrd de la Vi le common era
fonctionner partir de ce jour.
t)0 La Commission charge d'-
lu lier les projets relatifs au '! tarap
de .Mais, in M,ii lie de la PI ce
de la 11 illidrale el au (/m ''i 'ie,
etc., a pus la dcision de se ru*
pour v mler en-
suite Ii ililigqnce le' gros sinistrs
qui ont f ii Je^ prodiges de nco is-
truc'ion. >i P'-tit tour a ^travers les ruines, s'jl
avait consult* !"* petit sinistrs il
aurait pu apprendra que pour ces
trois villes l.i loajeal des ruines n'-
tait qu'une mijes' de comminle,
que les usines, part Lille, n'ont
mme pas t sinistres, et que les
formidables sommes accordes c m
me indemnits ne l'ont t q ei-
qiu?s exceptions prs, que pour des
enlvements de matriaux de cuivre
ou de marchandises.
Quant on fait le tour des trois vil-
le-, et je ne les cite que eo DttM ex-
emple, on est surpris de retrouver
intactes les vastes mines pour les-
quelles des pommes fabuleuses ont
t payes, il dont l'ensemble des
l'hpital doinui iges rclame reprsente de
nombreuses fois, la valeur du mat-
l isii|n ri0'' ea matires el des btiments
c m pria.
On a prtendu qu'en rgime
pai ment.ire Ions les 'cl s mini -
triels relvent du corilinle du p tri- -
ment, unis dans le cas prsent a
majoiit |r-^ p ilementaiies du B i c
Nalioutl s ut, sol siaUlrd iux-
'' ne-, ko t raprsi btaata d* gro--
?es lit m s o i s ont des iu'rts et
l.r>.s^u'en 1919 M. K;o|2 hnta
so f.im*nx Le* B telles paieront >,
nous avons sS'St un joli pecta-
c>. toute la ban 11 s'en est alle au
pillage comme la chas=e, ce fut la
cure, on lc'ama des somme- folles
pour les matires enleves, l'O.H.I.
march* dnns la combine ci lit des
avmces, celi ne lui totait rien, c'-
tait trs facile.
On se souvient q::e pen lant Toc-
puotion,les AI emtndl avaient con-
si.^i les pice* de lis^us; les indus-
triels, les pice* tant co nptea par
uni' et non par mtrage, les c >u-
prent en deux pour les vendra soit
. l'ennemi soit au public et quel
firix ? Ces lissus vendus ont t pour
a plupart compris dans les domma-
ges de guerre; j'ai cit la Chambre
M. Tiberghien, prsident de com-
mistion cantonale qui. pendant une
grande partie de l'occupation, chan-
ge'! d s marchandises contre des
denres alimentaires.
Dans toutes les usines, les Alle-
mand avaient dmont les mtiers
poil'1 enlever l^s cuivivs, l'O. R I.
donna plus tard aux indus'riels la
facult d'accepter ou de r fuser sur
propre mdriel mme quan l il iail
en bon tat, elle mesure seu e au-
ra I d ds que los ftit- oui coi-
nus, entraner des p > ir uiten contre
les membres de ce C imit qui, sa is
so ici des intrts du piy- >acri
liaie il leur profit perso nel de* cen-
taines de milli >ns pe
1-
re
AITE\T10.\
Consultez L ES?iH\, en lace de la Posia ayant de
faire vos achats de cadeaux de lin d anne.
Elle olfre au public des marchandises que 1 on pourra
choisir avec jot.
La Maison
LIBAN
DU MONT
B. N. SADA el & C
4
Annonce sa nombreuse clien-
tle, qu'elle ^a reu pour les les
de fin d'anne.
Les article? solvants :
Bai bonbons assutis tel nie liocolat pir boite, et
mes .le milli >ns ai l'inmMii a h 3 UXJlt" .. .-.(inamo nm
>Uti ilnMri. Nfais i. Uueheur par livre, drage! lranai>e, italienne, anPK'aine,|)ra.
s couvrit. Uaucoip d'inlusliils f 1,.. 1 i;''rt DMI'i I lliciei, ft'dit* Ci'lStulliiiS Utf
c'anV nt ainsi du -n Ul i il n if ll l 'lu '* ", f ',...
et
m m .-- uu i n i iin uci in crci'' ci i ci; n 11 -r m nui 11 un 'ii liai! ni'ii ,rn il -it lilf
f.i drait un fameUM loupr pour au lie i de leur matriel us g>, bon boite, et dCilU UJite, no Jjat, et ilOUJ-mue,
trouver ceux qui uni gard su listai
ment d'lodieodince p.in pioie> er
contre les al us.
Les nnrirhiftsenienU s^andale^x
>nld< il deux cbtt^s, sol que les
ttiiiisti-, a-i.'-.t g nll li n le le
leuis d- n mage, soit qu'il- ni nt
obi. nu des liais su, pi 'ineniuires ir^p
tle\9.
n > nb * mmi rachetrent le mu
riel u **$* v -n i eo n n fe r il o r
Du MOPULl !K 1er (Jet 1923.
l'O.R.I., le rl'isiolr-iil.aii es avoir,
de la main i la main loucha' les
frnilbls avano s d* l'U 11. I.
et es fraie Hipl'men i>s.
A. IN3UW, rj[> ( l.a fin dtnta m )
Frolti s^c^ v J J
Fiques (ranoe pirb.ile, et pur livm, da'e^ par HoiH,
et par livre ah.icot sec par livre, noix, notseltes, aman-
les
pistael
les.
(jon **rve*
-----------------------------------------------------------ConsTve> (Ullkl ilU) th D.pat le foid gras^rarm
Ln IWtniiiiui TinMBnn Dparloioiil de la J slice d* mju^on chouoro ite jir.iid, a par je f M,["*J
Il ullUllE D^tlVl l.\i OHM VTIONj (romage, aacif,an italien el amincit,, ),.oboo, bacan.
la Baudnie, ( Arcnhaie)
Sous b bouv lie dircciMii 'le
l'Ingnieur Marc I Su rd Viilard
est tu mesure de lournir ils bii-
que? ions ceux qui voudronllui
en i ire mu- commande I ;Jr s^e
IH^aRuedu CenUe, Poitau-
^HROMPTE LIVHA13QN.
lutletin lelijjieux
Le fascicul.' -lu mois il.' I *** ;in-
lire de celte iwu. i alholique vient
de parailre av-v riiit.ie~s.iil som-
maire luivanl : Nouvelh s reli-
gUuaeSi Arrive gneur liniernonce;Sur Alice
des Anges Ftes patronales
deRoct Bateau el de Port- l'i
ment. - Ecclsiastiques dc ls
;in service !< Il mission il'llaitl
depuis le 10 Juin 1804.
iXcrolotjie
S'otre ami Laurore Uervau a eu la
m>chaque jeudi en atlendant que douleur de perdre! UH Inuoeenie,
les plans et devis ediiceinanl des Gerwus, il ueUea hier I I Me Us 1J
pl
travaux lui soient soumis.
lo Le service des Travaux Pu-
blics aura enlevi r l< s grill s si
la maonner e qui d parent le mo
iunii ut de Deesalinea au Champ
de Mars.
Le Secrlair .
L. Ulm.v l IJR ND
Vu: le Cb f d< Division,
Dwm BORGES
un. Li"> lunei m
aprs mi b an
Bgli,e
congrs du
Carthag e
Comme on l'a vu dans notre
tonal, les dlgus d'Haiti au p
eh un C i grs '"t :
MM D iiellegardo, Lo ils i
joie et Shiiler Njoola*
Huroul lieu l't
^U Aune,
mal.-on mortiairi : ilue de la llu-
iiion i r. race d'Aalr e.
La piitnt Avis lient lieu d'invi-
tation.
loterie St Martial
Le gros lot de 30u dollars a t
c vue p ii' I* No il .8 12.
L- Kumr irnivanti gagnent eha
ci n in mante Doll rg :
1259, W3, .74i, SI s. 4167,
1700, 1381, 4571, i"t>7 ii :
LS| deui numros ni^aoti* ga
gnenl chacun 100 oi ars : 8917,
51
Il v i ancors i il dsd lo dollars,
tO d 5 dollars et 100 de t dollar
1 ) Le Min str le la Ju-l ce, apr;
avoir vi-ite le Cabinet do Juge u'in*
tract on U-anv ir a in-p cl ce ma
tin celui du Jua;e I' .uilli, ainsi que
le Greffe du I ribuual de Ire Ins-
tance de ce ressort. Le Ministre se
propose de cmli.iuer sas visites
d'inepecti n aux nulles l'cibuuaux,
Parquets et QivQee, afin de se ren ire
personnellement compte le leur mar
clie et de la rapide distribution de
la Justice.
2 I Ce malin 10 h. en aulien^e
solennelle des Sections runies du
Tribunal de Cassation, h pi t ser-
ment le nouveau Membre de la Cota
mission des Rclamations, Vlr Hen
Delage. lequel a remplac Mr Hector
de SavedrS)'
3 > Le Tribunal de Cassation (ims
Sadion ) s rendu un important Ar-
rt dan' l'ail tire des An-es t'itres
(Jacmel) rejetant la demande de
prise h parti i exerce par Vlr Alciu*
Lhouianl contre l'ancien Commis
saire du (ouvei neincnt du lieu, le
quel avait refus d excuter IMirt
lu Tribuua de Caasalion, dont se
n clame i barmanl et tel que ce der
bier l'entendait. Ii e i, eu outre,
condamn l'amende.
Le Trio i i d dd P.i \ lo la Se
lion Suil a reii.lt! son jugeinciil dans
l'allxire d'. au 'le la t'eiiue hcole de
Thor en Taveur de 1 Liai. Us contre
ve ii ils. C'a. dor au cl Ci niile La
toit e i i.t t condan ns to. met
lie lin an dtournement qui 1 ur a
i reproeb, ce, sous une astreints
pi Ur ,es Jours de relard ; io. i m
pi seinemen* et 3o. aux dommages
int ilii et d 'pei s.
NUVEATLAMBICS
:.i1 k ll:TiniB|
l*( EAUX-DE-Vit.
>MM. ALCOOLS, H
OEROY FILS AINl
cwUtlCCi ri
fi, ru tu rnutrt. f
GU OE PRATIQUE u mmimt'<'" ex'i.
VIE, t88Ua *U. MANUtl. la rinn.joi u I
BRCM8 M TARIF ILLUSTRE ilwHi u
[roulage
bru Is au Jus
Poires, pches, abricot, pommes. .
Grand assortiment de liqueur,Maison Chastemet FrirM
Bordeaux.
U Quiaquiaa des Princes est un Vit! trts
forttfiaat connu dans toutes tes Atile*
cigarettes (t cameb en gros et dtail.
Fruits vert le 10, et 11 de chaque mois.
Beurre de table, pommes de terre, oignons, macaroni
italien, vermicelle.
Savou L1FEBUO
connu du momie entier s
Un stock de ce fameux S WON est arriv et mis
vente dans toutes les bonnes maisons de cette Pl*06,|iaj
Fabricants do ce SAVON ont su combiner lin SAV
lia loiieite pur et d'un |rand pouvoir desinfectant. ^
rrvenxr vaut mieux queuurir et l'exprience a P** ^
que le meilleur moyen de prvenir la maladie depen
de l'usage rgulier du SAVON LIPEBUOY. .,.
teSvVil.V tJrr.nlOY peut servir tous ,es usat9oti
c'est le SAXON idal pour la toi ette et ebain !." *"\rt
seu emenl excellent pour la peau, mais prvient ou
to.ite infection .
Itccommnnd pour les enfants qui sont ciiapos*
maladies de peau, l.xma, Kchauffure. etc. j0
fc.n cas de ma adie dans une maison ou mCniei a ^g
voisinage, tout le linge devrait tre lav au SA\ Uw L
IIUOY. w/a\
Il donne au linge, une odeur saine, et garantit I os
Souvenez-vous nue prvenir vaut mieux que g11
En Vente rbez : Simon Vieux ^^g
relie I oUfl*
au*
I.ope Rivera liazar Vletropclitain
( onaives : Mme Dbrose Jacniel
Petit- ^ove : lkenza et Laprea Miragoane
Auz(ays : Vve Ferandini
.apliailie ; .\ Cbamiaciaat
,0T,irloe
St-Msuro:ljmMgj2,


f Pag
col
Energique antiseptique urinaire

4fft vit* et radicalement
Supprime les douleurs
de la miction
Evite toute complicat n
U PgM d*conettonne
M rajeunit les tissus de*
KM urinan . qu'il n-
pH cotTii-'i . : 1 neuf
n (ngulant tous les nu.
rebw qui les i .:.....
'
VAV.IA NINL
iwu, *.:. ni. m
Produit jclr/ill/. jue
BUCOVAJ.
TMnrii nen Ml'.^u* .int
M Maltd la ......
iehn & Fink, Inc
Supriorit
Fonde en ie"6
lias piix
Promptitude
PAGEOr. r-A :;an j:!t! pou. Itt gettOfl
htes Indsirables dss ffafeM \ulu.r*a
Lt KfWi cul d-
ronRMi>.ui:ne les mu>
.j'ieuses de olet nrt-
u.iiref, renouvelle les
tiMus, grecs a un rs-
Jcuni-.serneiit crr.plet
des cellule. Le PagtoL
i lurtrler non gmie-
Mot pour le gonocoque
pano'jt o il existe,
mais jncore pour unie
M amrca mitrclie,,
uuxqutis ce dernier
(<: 3'msocier. aufOt
h loin, u est le fonde-
i.ient. la bat,.' du trai-
tement de 1 .i-thrlte ou
du rliumatUmaolenBor-
rai ,-.;.; qu'il est
Celui cio la Usurier*-
ie c-!).1 mffme.
D BomwD,
. .


y-;Tr :>at:___________
SERGE VAILLANT, Consignataiie pour llaili


(l, ED. ESTEVE&C.
vienl de recevoir :
Articles de Fin d'Anne et d'trenncs
wrps de la faraei *e marque I\& J
thado Fruit* CritftalHt*, R'nbon*
mocol t*. (Fidle Rerger) Perdue*
coi*** 4 n>Uvx t Souvique1%Rl%euil
%e',.embr)>** J' n> i'umim.J m
| OHdm C<> sfrie*. trt>mag+ Gru*
te! Dattoi*t Btum e H y mon, Lhuun,
Mn* 8 C8, / liVf*.
Viis
vftl blanc de Bordeaux, Mou>seux, Cliuinp.irrre,
*p, Midiv, Bi-r.
tau /ppoi'infciis
/IIi:rt> tics : fli uuilis II ld(f.!e
[y, Crlir ?ciiuih.t.i de t.. les qualits, queurs
ieliizaiiJ, bin.
Offre SntiaJe
Rasoirs, ciseaux canifn, cuule.iux, cuilllers;
1 ailtinurie: I, fions, poudre de riz.
fous avez tout avantage vous pourvoir chez*
13). ESEVE 4 ir
n vendant Us meilleures marchandises, meil-
oaarch.
Pie. imt
l < u produits chimiques, pli.trmneeuliques et autre*
artlclei veno&hlea dans une fham.acie.
1 piecs, Poixie, Cannelle,(iirfle,Allii e:oiit>, Muscade
etc, etc.
SUCRE RAFINE.
Spcialit: Marque priv* Lysol dsinfectant, Parfu-
mer la, Articles pour babiers, Kny Rum, Chocolat enpov
iretilu le de foie de Morue, Emulsioa Cold Grain, Ex-
traits pour faire essences et eau de toilette, Eau de ^ui-
nino, Poudre contre les insectes, Sjlution pour conser-
ver les fs irais, Lait de Magnsie, Poudre suprieur
pour la toilette des enfants, essence de fleurs, Eau de
Monda, Miel pour la table, Moutarde, Huile d'Olive
pour la table, Brosses dents, Pepperminl, Iiuile pour
chasser les moustiques et autres iiisectcsjtegulot: huiio
contre constipations ctdoublesdes intestins chroniques
TD, (.ire pour les parquets,Comostibles, Klixirs, EpioM,
Sirops divers Teintures diverses, Vin, etc, etc, etc
Demandez le catalogues des spcialits
Confiant vos commandos LEHN & FINK, lue; vous
serez, absolument satisfaits.
Toutes les bonnes pharmacies du paya sapprovtsiou-
lient chtjz LKH.N A FINK Inc.
Lon R. lhbaud\
Agent exclusif pour liait!
Port n rince, lltiti, le ISde. l'iii
D'aprfta avis reu de l'Oliie Gn
r-1 lo New York, les balfaux de
ctlr- compagnie ne louclie ont plus
loua les poils hailieits, aprf les/s
(Jpnenil C. W. Gthalfl du 18
Dcembre 1983.
Lu Cdlomhian Line prendra soin
de ce ? notre plus cordiale coopration.
La service de Port bu Pnnce lera
mai Ole an par nos halcaux rapidea ;
coir. mi- par le pase.
Mm S
Biiri-a ; de ' isenl Gn im'J
l'oilau Princ Il .i 17 Di a. 1923
Biil.eiiii No 847
I f SS. (J^ti Gorfpm < p*i ;<||rn-
d'i h l'oii ; i, Prince < nui I .1. Kw
\ ! d .. i Mardi 18 rrtmbrs
ItfSS, M< :
60 17s ,s i .u |.i u-.
el |M.iir, ,1. |,, IWe* i <] lu rn"-ne
j an pom i:. ,,|,... n ;',,,(,,,,.,
0. B. Iliuu 'ON, it ot Gi. d.J.'
ClilCAtiO. ILLS
OKcuicgrc, ffnik De colon. OCuLte De ttvaii,
e/llm et Clait cjrfi, oBaeuf&xK, fl^ni6aii^5c
Siacw^ ^aeae^ mu^caua*. Jfcm piefo, Qctiiia
3c porL
loucUe en liuifc. Corm (ee\, Xoat tasf
^otteD meal5, etc, etc, clc.
^licre De. doir le fytix CJaaranL.
Lcuii H. rb( t.ml
Aijeni exclusif pOOX Hati
lactication
Il s'est g'iv,c une erreur dani
l'avia ue la Panama Railroad puhli
hier. I, faut lire ainsi, -mt: alina :
La Co omhian Line prendra soin de
ce service aprs celle date avec noin
pius cordiale 'dpratton.
aaa
i iil*.....
coi
6 Dollars seulement
Mourez Accourez
Chez Isaac DSHl
1738 Hue Courbe
I Souliers pour Dmes
**wure maqtii; de Ri'W-YoK, (ont ce j ta' il y a de
plus jolis et de plus ltjatila
fttr AotV Ve ni dcolle
W tic chomoi a barrettes
tJfffli t chanai decoit **Hnnoir bar etie*
win noir dcod*
A G Dollars feulement
fe .dire kjcii k \m
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
da DELORT, I h.*rmacien.
II, Rua Soi. t-Antoint
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
*o n T >\ XJ -r Tt I IJ C KJ
M.PETHU8, P'rm"cie ALBFRTINJ
Phirmicl* du D- Justii VIARU
try'9- ;> bonnao PhifT ncit
[hBsirrx-tftai.
A Lt Pptitfl M-'ison, rufl du
fantre, se trouve un Mtsortiment
de jolies chaussures pour enfants
au prix dp Cinq Gourdes.
OCCASH .\
KXGI3PTI0NXELLE,
Allez tout chez
Paul E. AUXIL
Visiter sou slojk cemplternent
renouvel
L-' p u vari et le plus assortit
de la |il i
\ >s prix leroot les tiens, air il
gae relaiera aucuuo venie possiuli
\2 WEST BHOA0W Y
i\h\\*\Ol(K
I0\! K E\ 1817.
SUPERIORITE BAS PfilX
Fabrique (Je :
Peinturr*, V.rnis, ("cres de loutes sorleii
MaUic.
Lon R Tbbaud
Waich us Grow
Sur le steamer Cooiay Jeudi
PETEB DAWSON'S Spcial SCOTCH WHISKY
' Quarts t flaoons )
DEWAR'SStiOTcH WHISKY Spcial
DE fAK'S SCOTCH WHISKY Kxlra apolal
FRONTENAC BIERE KRONTENAC Spcial
S ici r EXTRA Spcial
I NOS FRUIT SALT
Envoys vos coin naades d's maintenant l'.ir ces arti-
cles s'puisent Tita. li ne sora pas ncessaire d9 demiin-
der pour le WHISKY, demandez simplement pour DE-
WARS ou P. li. et vous auriez le meilleur Wisky en Hati
W. Quiuiiii fILllAU
Bl7li Rue du Magasin de l'Etal, Port au Prlnoe
Charles Picoulet
2C28 Bue Roux, Port-au-Prince
Assoi timent complet d'picerie
(irand cho.X de lionbons on boite pour cadeaux
l{3iiOcns ; I ruits confits ; Itiscuits
> in de Itorde.'iux s Cliampaiine ; I iqueura ; Itire atc. Ciqarpfl
(ir.'ind assoru.aonu de vina A%\fSoarqognt tl Lourgo^ne en
bouteille.


LSMAXR

Dont la rputation n'est plus faire, dans le but delre agre-
,We sel nombrcu* elieats. leur accorde, parfr de cette
date jusqu' l Hu de ce mois, Ulre d'elrennes,
il Rel rabais
Sur les aiUcles suivants de toute fracheur et beaut

Diagonale note iuprUttr
Casimir angais nouveauts
Serge bleu anglais suprieur
l-ilmbcach anglais de toutes beauts
Alpaga noir sup.
Satin de chine pour tailleur
| iistrine bai les poir tailleurs
Kaki Jaune an.jlais extra superieui
Kaki Jaune anglais extra suprieur
uck union banc anglais (. nouveaut. )
Drill union blanc ang
nnll iil anglais
Vussor Japonais pour Chemisas a homme & rebes
r! pfde soie a barre, coul pour chemisas a hommes
& robe nouveauts
liaptiatc Une pOur chemises
Percale fine pour lingerie
Calicot lercal pour
Zphyr aiiyl. i>*>ur elieiuises
Jersey barres pour cheniites fc pyjama*
Oruandi suisse brod couleur
lia jours demi soie
Chaussette cossaises pour enfants
Lotion Pivep
Tulle pour 1re communion
r.rauds Hideanx mousseline pour porte
Couvertures blanches & couleur>*'
Hande-hrodes Madeia pour chemisa A Jupe
Satinette foulard pour robes
Voile blanc barres & mouche
T.atine blanche
Gabardine blanche a narre & unie
Crpon blanc & couleur a Jours
Voile blanc & couleur uni.
Chemisettes allemandes sup.
Brabant noir anglais
Imitation toile crue
Seviettes de toilette, blanches k ooQleur
Italienne coul. A mouche
Itretelle Police pour hommes
pour enfants
Chapeaux feutre llorsalino;
Serv.cites damasses blanches pour familles
Damasse Matelas anglais double
u coul pour nappes
Soyeux blanc & couleur te, la, ste.

Bit
il
qui
N'ayant pas l'babilsde du Bluff ..ou i'^'"ffiB
tmw (4nx nu veulent profiter de celle BUSSE vllll*"*5
SVRTTnne Stalle ponr cire convaincn de ce **
nous a\mihs.
Dans voire mttim^^^^SSfSd
saiis
larder la Maison II. S1LVER, avant daller


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM