<%BANNER%>







PAGE 1

fce Matin Phnomne Psychique On> La confiance de plusieurs milliers de personnes est ce qui -ride rendre IL'EMULSION SCOTT le tonique nutritif le plus populaire au monde. L'Emulsion Scott produit de la force. Mar iagi ? e matin, la Lgation d* U R publiq-ie Dominicaine. l'Officier de l'Etat Civil Edouard Baussao a p-oc d au mariage de Melle Meicdl Moscoso avec Mr Ricardo Galvan, se crtaire de la Lgation. Les tmoins taient, pour le ma ri : MM. Grammont PoUJol, Carlos E. Castil'n, r. o. de Lespinaase, Clament Magloire ; pour la ma rie : MM. Edmund Helmck, Car los Serbia, Ui 15. Rico!, Pierre Ilu ii Court. La Bndiction Nuptial* c,, r don ne ce soir a 7 heurei prcises daoi les salon de la Lgation. Pairain t N erieini : Mr Juan I lu i Moscoso llijo, K. E. ^ Ministre Pi nip'Mentiaire de I. Rpublique Doini nicaine. M i lame Reiche Nous renouvloni aui nouvemx ptMX tins nos .s uh liU le bonheur. — Ce malin, en l'h-gllse Cath Ira le. a t elbr le rnarhge I' d^ H. prend t CBifiSSE'HOUS! CUIRASSEa volieCorge, vos Bronches, ivos Pouraons en les ("t^-adaiit,! en les prservant par l'antisepiie volatile des IPMTIILES VLDI con'.re las dangrer; du Frcid, de l'fluin'dit, dos Poussires. des Microbes. POUR SliSIES EFFICiCEREIT Rhumes, Maux de Gorge, firouchites, Grippe, eic. BMPLorai Las PASTILLES V.6.LD vamaslet'sspin .?/u ': nu. i. - A 6 Dollars senlement Accourez Acrouret Chez Isaac ^ISliY 1738 Hue Courbe Souliers pour Dames La meilleure marque d fleW-York, lotit ce qu il y a da plus jolis et de plus lgants iolr'perni barrette* Noir verni dcolil Blanc c ha moi a barrettes Blanc chamoi dcolls Satin noir barrette* Salin noir dcoit* A G Dollars feulement Visitez notre rayon le toileries celui ie pho un 'nepsych nuaas. u rme scie • L loue ires appar mt lequel^, aduit en langage clair a la qu e exGrande lle thtrale Demain Dim.milie la Benai'MDCt donne la Loge L'Amiti la tte rtovrje. LU s. sur ries snnl rserves a l au ditoire. Des aelcuragl es du publia in en.rteroiit de, pi< ces q il parmal Iro i aux uosat aux autres de passer sl'asrablea onomeuts, li \ aura bon:.e musique et au-si Une lot rie. nlie gn. 0,r.O l\ Demain matin auront lieuau Grand Orient d'Haiti, les lections maonni ques pour la Grande Matrise appele ad-i.ndre Its i itrtaUa t Unira p,,m" i-.\. i es • • nu ; l *>- 1 -' Cornai" nous l'as dit,il n'i l j m' pj q l'un ul c nulidal : < '• -t le sympallii jue •( actif CL. Veiret. mme porte aignitttatwn ijloits salemquM . > Le phnomne psychique net pas une science, mais bu n au contraira une superstition double d'un non sens. Tendon d'A billes les api. tualisme a toujours t el est ancorr le DOiot faible de toutes les citiiitalion univei-e ies. Camille Puma iun, le cL'bre as tr n-'iue. aprs avoir observ i K^o d'Orioo a Irasasi des tachai nbuleuse* nous raconte la guire versiti.e deSyr.is .-t d' sodro Uda et :ioui explique le parais ie horaoutel, l place du prihlie dam l'orbila, w radiation larrastci ete. dtourna se* pens-s et ses ubservatio.is des systme* qui se trou ven l dans fe-pace ce les'e vers un mon le spiritual. U a crit un pm >hiet iutit l Kanlmes de la Vie , ouvrage moins Intressant que sa t O.nvance de St Snon •> ADJL ir: acOTT i>.\ .S. TRAOCCTIU.N La fin nu p'dmn Numro Pari si a na C'e-t hier i K mi li oj l'eul li u ai I >• il la iiV iri %  {.' % %  U r • mi n ei \-eni! 1 r'inl* da< m-m brji lu Comitl hiitien de l'Alliance rraiealee. A l'ouverture de la sance, Mr La riawn s dmneun rsum des trevtux ac:jn.li pi* soi alninis tr.ii i. li i oirl l su resntet dn.r:h s a'ipri 1 U Ijfitioi fri i ; i' e p ir I 1 io-. > u di s t n-ul de ueriai ta pro uassas i'iiL ss ei jai sa ronl rili^ts. I) us las m s f.uraps parla trsor ar. il y a m i>ie 11 it entais • e l'il i >ller V dui 303 ginrlea et p"a de !ur les.Com n; on le voit lo* entreprises de l'Alliance sont tou jours encourages. Le ; I n les eonst notions 1^ l'Ho tel de l'A liance prpa par l'ing nuur U. Brun est en uite oommuni que -ux membre*.|MrLh*risaon de mande >i avec l'encaisse qu'on a on peut comin meer les travaux, aprs dis cusion.il a t dcid par l'afiirmati ve Nous pouvons dire que les con3 Charles Picoulet 228 Rue Roux, Port-au-Prince j Assortimont complet d'picerie Grand choix de DOnbone en boite pour cadeaux lioiibcus ; l'ruita couiits ; Itiscuits Vins de Liuideaux suprieurs par gallon Ciiampa.jne ; Loueurs ; liiere etc. Ciuaren Grand aesorumeat Ua vins de bourgogne et Bourgogne m bjn mille. U ABU ED. ESTEVE&C vient de recevoir : rtlolwtoFii tkak IttrkDi ifj CiQares de li fameuse marque B.$ 1$ Mackido, frruit* LrimtaUi, Bonbon et Lhocolal*. (ludle Berger), Sardines franaineK Amuajc *tt Saupiquet 9 B iSCUltS uiiuei,Jambons fiente Bumtum.Jam* bun t Uaaa, Conterves 9 broniagt. GrW ijere el Danoi, tScui' e titynian, ttruun, nattais *.€*> runes. ve .>ous pouvons uire que 3 IUUU llUS Iruclions seront grandiose el prn fo gl ^ c fe BoideaUX, MoUSSCUX, ChaipagOa, teiout un bel aspect sur Is Champ o w —w w Auliiiju, iUddcic, iiie-c. illmnettes : pluie d'toiles et bengale Wiaky, Porter Yermuutli de tmtes qualit, Liqueur Marie Brizard, Gin. Oitie pciala : Rasoirs, ciseaux, couteaux, cuilllera; rariumeiie: lotions, poudre de riz. Yous avez tout avautaije vous pouvoir chei: I).*.:niin Soir cinnia-llilre C'est oaiiiivi aeul demain soir aprs la paite eiamstngraphiqne que le publie aura • l'atanlage d"ap p'.ulir Saloave dans une chanson Dette et un :-uperbe monologue. .ie saynte comique cloiuicra la aoue. Allez y en foule amateurs Ju beau, au'iout l'entre i de iWU'5 le buuisc : O.OcvuUcva. f >DI MANCHE |l Je.uo ei 1 ; piuJei GisUt k U Tulila Eilre : Orclies re i li. Bilco 1 8 gurdei Varits : DIMANCHE [;.s Trois Mousquetaires '.h II1-' il lOOUHI (""O lt: fj,^. Uaraii C. 1 .uO Lo w e i de Mars. On pase miintenant "aux lecti ms. Mr Lhrisson deman le une nouvelle lois k ire remplac Prott lad as dans l'assembl-.M Bellegir de l*mands que M.Vi isson reste. Celui*ei in ist el recommande nt B< lger le qui doit venir d muer SOO concours l'Alliance, ne l'avant ia mai< prside. Les lections ont donn 1 s rsul tats suivants : D. Bellegarde, prsi dent ; Mme Daiibeuf. fine pn-sulen te ; \ir F. Fatton,trsor.er et Mr V. Daubauf, Mertaire gnral.— Les conseillers sont Mme It >uzi r, Mme L-rebJurs, Mme 0. Uub:, Mme '• Otatara, Mme IS. Bette, d lia Pi ret, le U l' e Jan.M Il lierai! Camille L'iri son, L). Bo ; 1 et V. G;i vais. S/tt L.C. Lbri XNHIFR. ft.Itea 4o Mf." -. For, 0 raaioiioiovV.DUUlI-.'orua riavu Quoi qu'ondise Quoi qu'on fasse Le Rum Rarbancourt est et ara toujours le meUleur



PAGE 1

wrv*tnr A 11/ (ont la rputation n'est plus faire,dans le but d'lre agrile ses nombreux clients, leur accorde, l partir de celle lie jusqu' la lin de ce niois, titre d'lrenaes, ir les articles suivants de toute fracheur et beaul ; Diagonale noir suprieur Casimir aiig:iis nouveauts Serge bleu anglais suprieur l'almbi'iich anglais de toutes bcaule Alp'i'ia noir sup. Satin de cbine pour tailleurs Lustrine barres po .r tailleurs UuUi jaune anglais extra suprieur Kaki .jaune anglais extra suprieur luck union b anc ang ais (. nouveauts ) Drill union blanc angDrill iil a anglais Tussor Japonais pour Chemises A hommes & robes l'v. ps de soie b.trres coul pour chemises hommes & robe nouveauts Papt ste fine pOur chemises Percale fine pour lingerie CttJAoot l'ercal pour Zphyr aiifjl. pour chemises Jersey barres pour chemises & pyjamas Oruandi suisse brod couleur Bas jours demi soie Chaussettes cossaises pour enfants Lotira Pi ver Tulta pour 1re communion (irands Kideaux mou^e ine pour portes Couv -rtures blanches & couleur sup Hande^-brodes Madre pour chemise & Jupes Satinette foulard pour robes Voile blanc barres & mouches lutine blanche Gabardine blanche barres & unie Crpon blanc & couleur jours Voile blanc & cou'eur uni. Chemisettes allemandes sup. brabant noiran.jiais Imitation toile orue Sevieesde toilette, blanches Je couleur Eolieiu&e coul. mouche Bretelle Police pou* ..omiues pour enfants 'Miapeiux fsutre Hors ilino S jrv ett*s damasses blanches pour familles Damasse Ualelee angl tis doubla cotai pour naitpe.* Soye-.i\ blanc & couleur et, etu, etc. N 'ayant pas l'habitude du Bluff nous invitons instamment i ceux qui veuieul profiter de celte B klSSE VERITABLE lous gratifier dune visite pour tre convaincu de ce que us avanons. 'ans votre intrt propre, aimables clients,vous devez passer (as larder 'a Maison H, SILVEIti, avant d'aller ailleurs. HT-r-i



PAGE 1

Il MATW FANDORI contre les maladies de la femme Hmorragies Mtrites Obsit Fibromes Retour d'ge Commiinr.iUin Aral i rot**** '1 M i'. lOlti Arailcmir '!<• Med. df Pari 10 soK-mLnI9IS cl II lui i I f.l AW.I SCMI NTS CIIATI I AIN GRANDS PRIX J n ur '• %  I 80% des Femmes ne sont pas satisfaites de leur sant . .' %  : Ion arnti nci lt '"•'" rrutte. .; tu / i ''"' '" '' I ...... | .• M do l'.n. Royal Cite tn toee de la Pftiitje Nationale PropriUire : Aanaciu IMNOCKNT Cr nouvel taldissement se recommande par un senriee irprorhable, des consommations do premier choix, st iituation privilgie. Le soir, musique attrayant* diiige par dos prott.. ibnnels de % %  %  le I .• % %  %  %  • ' .,.i me |M • Il I' l jtorzT Mode, iioirs,coulcun variies* t rues d 11> Je* I lry, 11|. i i (c e, I ru!' tM u |Mtf i i 1 1 ii. fi ji i> u liu'i nx, M" 1 '!, i,t f ji 'i> ? • M| < ton M ,'i.il 111-, i* ii 1...1.'. i ..'i, i< il i m tili i ( i qui Is g-n luit ci v. il de n ; i n s. 1ic, i'. • ic En soldi ClltiUMUlVS de Li t'S. ^cm ta choix Ut! trs bon (jot Elle a Aire aui taUi ni.o i de FPS nombreuse? • t lilles ctuntes d'avoir nsci ire l'avance pour leurs commandes de lingerie tioe robes lingerie, costumes ganvnnets, etc. elc. Spcialits de ht Mu son afin de pouvoir en assurer la livraison la fin de l'anne. prix trs modrs Grand Btel de France Angle de Hues Bonne-Foi et du Quai Vient de recevoir : Fa t de foieVas truller.— Civet de livre. — Andouillettei ktk l.i lilles' — Andouilles au saindoux.^— Jambon en boites. — Arv( 1 1 is l'iiuile.Sardines — Mar.pureaiix. Thon. ~ Gisaoulet.* l'.tiis fois lins rx(ra. — Boulins, etc. \ in Hoii"e, le gallon < •• 4.5D. \ in Blanc, le gdlon G. 5.30 L'Htel dbile par barriqueet gallon* dts Fifii de Bordeaux et de Chan priant Cuisine excellente. • ChaBSbrCS confortable. FUI la mer. Mignili^is fje MUl GARDIEN ., Sp+itiiit d' 'net s de d**uil l632f. Hue tt D? xnWtj) Jolie me Ml*l de calottes en epnrtori*. Fournitures |ioiir e'.i I\H c--lirpe Biipsricur l.loft'^a ini^'s p'itir loilaltes do deuil Soutlire et cil tas.e fce* j.rlare po..r entants, pturer el voile de imrlee Otlllta blati-, longs et courts Sae lav.iU.o--l lpe de Cliine MSiu-n tte c.irt3> piDai'S et mtalliques. UoiH|uets,<:.orbeilles et couronnes de fleurs uatursUSSI la maison H Balloni Fils Prenez le temps>^ Savez vous que la forte majorWde tnalad.es t famiBSi n'entrent pas dans le domaine de la chiru-gie. Ceu veut dire qu'elles ne sont pas causas par des tumeurs, gros, seur ou dplacement dus organes. Stvei vous aue les malaises ordinaire et la plupart du temps fort sunples ont des symptmes tics sim.lt.res ceux de cas uemandant un op-irat.on. Savez vous galement que bcaucou] d faUBM et de jeunes BB souffrent i^tilemcnt de c, ee De plus rllcs risquent leur saut en laissant c, I IttilqiMMim continuer et s'aggraver. Si le mal est pris a temps, c'est a ilre j.r,to ap.s les premiers symptmes bien des maladie. Pavent tre vites. Dans des cas-: l 1 W !" hntabaitO.Utn-rveui.aCon • Ij* E. Pinkham devrait e.:.. :ncn est prpar avec soins et da„ ^ idales et est entirement I n rentre aucun narcotique ou drogge dans sa composition et peut tre pns en toute sret rourqnol M paa e*vor c MOIi sneiS Composition Vc *&E 1 doLydiaEPir iiut tic laciuu'r ei u rcuuragei t • >. des nombreux clients elle acet I la porte de toutes les bourses, torde — partir du 1er Juillet Savoir: Bijoux, montres, orlvrerie, IVG3 une piime <1: une paire de ment de bihelots, sacs en argent pour I ... ..... LM. .'. I.^.tl .l,.l„.,. t.. A. t a. _,. .-,. ...... • ,. ..rt. t r ii*:\w: •!-! .e Cordonnerie ErnestGamille Fabricant chaussures eu tOUS •)< mes ... %  i Bill .i, in Sise lue Roux, 120, prs du dpt de rhum fillejo So,,^:::.:!:-^:^ U,^n^ M U le r^**V^J*f Grand'Ruo p. la Poste N \T sauce de sa nombreuse clientle et du nuuuc w y La maison porte La connais r .,| Q„ e ses pavons constamment se renouvellcni r^K u, a rcl,an,llses de prennre qualit, choisi. avec 8 < i I.... .... !U n . a lla aa. ..I la iw.i'I.W. dfl InillAS \M IlOlirSeS. un grand a nient ao UIUCIVWI a.iv^a agent pour dan' r Chausunsau chois toutileienpremier titre, couteaux, neessaires en arfjeui | leur de v.i gft tickets. mes, ncessaire couture, glaces, tableaux, d ,L | bin cuiisi jii. nce %  on csl pri lit, moustiquaires, dodines, chaises. layal)os, u lie rclamer un reu pour chaque de toilette en porcelaine,yrands et petits lits en w vre, lieu-eaux en fer et eu bois, clialses ,, ultll TL.| t f eniants, uis de camp, pendules, rveille matin, • i liqueurs lasses, lampes ass tapis de table,vases Imnbonnieres, chapeaux letitie, chapeaux ,al "jL p V mas, casques,. jamhires, parapluies, formes, i-wj^ pour tlames, chaussures pour clames, hommes Pantoufles en feutres, palm baa.h. ^ Machines, coudre, faux-cols, cravates, blanches t couleurs, clienmeltes, Jarretires, • ^ m bretelles, ehapeaux de paiiie, chaussettes, malie ^^ cames, valises anglaises, joujoux, pendulettes \, n#f bijoux en nacre, fleurs artificielles, plume iou ^ deaux pour baptmes, hanailles" et n*ai'ui8 lQfl | lectriques, Jeux d aiticle3 # e n osier pour saton^_ des et automooilet pour enfants. Fameux cllc, ^ or taLe ijorr.alino, assitties, carpe tes gyptiennes, P pea. x, )iiels flan lie njarque Uocteur, p)" 18 ^ a^imir franais (haute nuuvcaulej.porle-Irsor, ^ I me car.ieis p > t hom.uet e i peiu tle II 9 j s, aei ^ eU'a jcat>, . ttu. achat au compteut A la Lonscience — telle est li devu-c tlC ta LtiSUBOa. La uumau QRA&D'BVB -J „ji ind Lui cb Hooo .Ujen From A 5. M. Lnlil u %  M. L\ei\ < h\. ~~~ !> c s cipts si tin Lei C r pCS Mrroiainp, fr<'res l„ V CML?' • u'p v t t;-i I %  I (Z IAM E Ai>'l • r. I / .-. i r a — Un A. de MATOIS



PAGE 1

Il aUTW •au Roy cil Cil contre les maladies de la femme Hmorragie Mtrites Obsit Fibromes Retour d'ge Commun r.ilim : /\'3 1 d. SCIMCM • '1 M H 1016 AlWltinM "•• Me* .1Pa* IC Novrmbrr I9IS I 13 luin 1010 1 i \B\ l I MENTS CIIATi I UN GRANDS PRIX 2 Ruf %  80 •/• des Femmes ne sontpas satisfaites de leur sant • : l|0D irrvti iivl lv> hmi n p, -, -r i • %  %  %  ,/, %  I, I H %  ! v '"' '' < %  'M '• i tn face de la Pauije Nationale PropriUiro : Avachis I.VNOCKNT C( nouvel tablissement se recommande par un ttnri* irprochable, des consommations de premier choii, u tituation privilgie. Le soir, musique attrayante dirige par des prtas. i mnels de (pana mrite. Installation parfaite. — prix modrs. Tlphone N 395 : p | g Fuml %  • %  > ,1,....... IlI. % % % % %  < " ' 'n.rd !'.l-i % %  I. • %  • ' i %  I il" .m J'IJMA <* I.n. Fandorlnc Mrf /a tow? d* sus matoises Serge faillant oitsignatairepo^ Hati jiaisou se spcial. En Casimir Ariij %  ( i* Ifrana* /;. %  < Bot hi>i Ao 117 Cette maison qui s'est lellen ent spcialise en ses aillant* a le plaisir d'annoncer a ce respectable public au'elle a renouieW ctuipltement son wtoriiment rn deux stock? i e d qi alit u* supnei r a pru modr et lauht a jiini & L IUI.M a 2 ,(0 l' te .laiumw hiM qnMi. uril au> un MJ*; MJ HI nniii de ii.ttw.M itirJkui rgeia(iai;a;UutU mi ce Ubriealn.n italiet ne balluccio I a helite Manon 1I37 Rue du cintre Annonce sa bienveillante clientle qu'elle vi< nt (le recevoir par !<• 'i' rnier Franais de tri\ lgantes chavstvres pour dame** grand choix de soulier? pour en tant, chaussettes, ci apeaux, costumes '.oui en an's, bas de sois qualit r^ r commande gris d*r t .iv cri d< ii No'Jr. noirs,coulcur* variiesi telles d'i4*Ue> t l*ry, fl* Y | i fc c, brodi eni n pat* i | , r>t ji |> it iiw UX, M"'i, i .< f ji 'i. E < i'| '' ton • S'I.ll '• , p. || i |,i.liU>iil, l< ll< I m lit, i 11 qui la p; n luiea tl vj ilea le n ; mis. • IC, i I, rie Lu Sttldl cluiUMures de t i a eu i cheix de 1res bon (jot Elle a .tin' aussi l'att ni.o • de Frs noinl' t lidles cliihl^s d'avoir ;i s'insci ire l'avance pour leurs commande! de lingerie lino robes lingerie, costumai garonnets, etc. etc. Spcialits de la liai son afin de pouvoir en assurer la livraison la tin de l'anne. prix trs modrs Grand Hlel de Fraace Angle de Hue* Bonne-Foi et du Quai Vient de recevoir : Fa t de frieV* 1 trutlar.— Civet de livre. — Andouillettes \t\ Jt| ,j,i es A douilles au saindoux!— Jambon en bottes. — A-v 11 c i>. l'Iiuile.— Sardines — Maquereaux. Thon. — Cssaoulel •*• l'niMois tins extra. — ljou-hns, etc. \ in Houie, le gallon i. 4* N m Hlane, le g-tllon G. 5.30 L'Htel dbita par barriqueet gallonn df8 Vis de Bordeaux et de Chan pian'. Cuisine excellente. • Chambres confortables. -Migni\j. f-te pur ta mer. h LARGE GRDIEN $pfi<>1fint d' %  > n e t s de duil C3& tiue li />• luWij) JoUemoilsa de calottes en spartorl*. Foll^iltturas pour c'.upsui c—l'.n'pe snparlcur I K>t s ini^'s p'uir loileltss dt* deuil Siiuli M et ch las-e t^ aa.n'rifara pu..r entants, l'^iures el volln de marie aillli* btatt-, longs Vit courts So.e lav.iUft—l rpe de Chine \!iu n tte ourle* ptLai's et lusii|iie lastique et de danses. Courronnes morltiaire> mtalliques. Bouquete.CorbaiUea et couronnes de fleura uaturauesi Prenez le temps Savezvous que la forte majorit-'de mahd.t tel h i ne* n'entrent pas dans le domaine de la chiru-gie. Ceu veut dire qu'elles ne sont pas causas par des tumeurs, grosseurs ou dplacement des organes. Savez vous aue les malaises ordinaires et lu plupart du temps fort simples ont des symptmes t.l, sm.ikires ceux de cas demandant un oprat.on. Savei vous galement que beaucoup dt bnUBM et de jeunes filles souffrent ii.ailemcnt de ces malaise! De plus rJlcs risquent leur *** en laissant c. I ind.spcs.Uons continuer et s'aggraver. Si le nul est pris h temp I .os k premiers symptmes bien des D d = uve * tre vites. Dans te cas de douk u. s pu 'taras, uciubilit.tat n^rveux.'.a Composition \ Lyd' R Pinkharr. devrait -pr.. est prpar avec soins et dans. ^ idales et est entirement UH u herbes m. rentre aucun narcooque ou cl.c R dans sa ce. peut tre pria en toute surcte rourqnol BS P* saasor m medt. mcLt Compositon'Vt^ti de lydia E Rn n P pr H Cordonnerie ErnestCamille Fabnconl e thBnutwm en Uaa genm La maison H Bail oui Fils Sise lue Roux, 120, prs du dpt de rhum fillejoii fort-au-frince, se l'ail le plaisir de porter ; la COIHIII • .• .< %  !.. ....i.l... ail (Util nombreuse clientle el du public en (ji n.voiis constamment se renouvellent (a I ce s Materiaui suprieurs Soins — promptitude— Clrit Grand'Eue p. la l'oste N i722 sauce La maison porte a ia connais r>| | ,,,,,. srs &Jl^2££ mwchandwe.' *V premitaT qualit, choisi., avec M des nombreux clients elle acet la porte de toutes les bourses. ..nl. — partir du 1er Juillet Savoir: Bijoux, montres, orivrerie, un gra n J" g 1^23 une piime de une paire de ment de bibelots, sacs en argent pour dameSi e chausburtsau choix tOUldeleupremier titre, couteaux, ncessaires en argent 1 Il m de v.i ^t tickets. me*, ncessaire couture, glaces, tableaux, deec^ hn tunse un ne on SSI pri lu, moustiquaires, dotiines, chaises, lavabos, tl1 ,!e rclamer un reu pour chaque de toilette en porcelaine.yrands ei petits lit* en i achat au co.i.puinl V re, beiceaux en fer et eu bois, chaises a |,oule !" l. v |#e A la Conscience u Ile est I. enfants, lits de camp, pendules, rveille matin, i %  fl#ll | dvi>c de te iwai.^i.. liquaura lasses, lampes ass tapis de t n ble va paOl bonbonnires, chapeaux feiitie, chapeaux lal \\'^M mas, calques,, jambires, parapluies, forme [ yTfajtf' pour lames, chaussures pour dames, hommes l'antoufies en feutres, palm bea~h. phW* Machines, coudre, faux-cols, cravate, t blanclies t couleurs, chemifceUes, jarretires, aJ> bretelles, chai,eaux de paiiie, chaussetles, aaaiu" >.. ioujoux, pendulettes el La Guir.audt QRAM) BUE "^J op bnd Lui ih Ho m A o. M. LbP cames, valises anglaises, Al ' %  • %  \u c cames, valises anglaises, IOUJUIIX, M"^ r fnntalati i th Hoon .Ui en Irom a bi j ollx cn nacre, fleurs artificielles, plume *onfM IS H. M. bei) ,,HN. dfea J ix pou; baptemeai hanaitleset warni'^ fl j| aV*. <•"' T*— lectriaues, jeux d aiticle^en osier pour salo i n i u t > C S UptS Si tlll des et automouilet. pour enfants. Fameux oliapaW Ii6 lorr.alitxo, assiettes, carpe tes gyptiennes, \ lie IJorr.alibO, assitties, carpe les .>/• %  — j r gil Lei COicf Mrc d. OI k 1 r bummea e i pe*u le ilus eJ"a jeat". -t •*. Chez A. a MATT21S ••*#4



PAGE 1

jlftUCTttUft PROPtUKTAIH*; Udthi+Llti Clment Magloire BOIS VERNA 19M Ku % msrloau&s NLMtiitO 20 G ENTIMB,d Quotidien Les hommps qui prtendent possder la vrit ne peuvent l'en pcher d'ailiimer que ce qui ne pensent pas comme eux sont des suppts de Terreur. fiarret VfEHDELL 1LEPBONE No 242 17me ANNE N 5089 PORT-AU-PRINCE ( H AITJ ) SAMEDI 15 DECEMBRE Ib-8 ftavanx d'amlioratian 4s la Capitale Nouvelles Etrangres Sur l'aimable invitation de l'Intaieur du Service Urbain, Mr R. Pelligrew, nous avons pu visi• cette semaine les travaux enfuis par la Direction Gn, aie •Travaux Publics pour lambration des rues, parcs et dili a de notre Capitale. Notre premire visite a t pour grande coucasseuse mcanique, itionne par un moteur locomohe, installe derrire le Cimetire itrieur. Celte concasseuse broie uns les 20 2 j mtres cubes de ilets fournis raison de or 0 >)5 mtre cube. Automatiquement I roches, aprs leur bnsure,sont isses au huais pour tre rparti, suivant leurs grosseurs, dans S augets se dversant directeMU dans lt.-s binions transport lore -l><. nlion lui athe -ur le irli'in 'm i.'iMio H | i • te O'-tie %  mu • m .i.iil.tti J i L'in^'uieur Wyivw nous assure que le icircciijj iJe c-'s roOii"S, quoiquj CAucasi• s, levinif. ni <;tiauliel' ap JiTOMiii.t v, ni. ni au iiluie p il N le ^ravi r n.nun I tel qu l euilioh .-loiii.p r vutt. La^iUer.ul uV ce y ne .Je IIMVJII daprttl a I meurs cnuslruCietiM Irfioutes c'.st que le macadam Ut vec des roches concasses raiile une dure et une solidit beaucoup suprieures celui Itoteiruit avec du gravier de rireNous engageons nos lecteurs Pter les deux tronons de rues ji faits : Le haut de l'Avenue ohn Brown et une partie au Che in des Dalles. Nous avons pu aussi jeter un |oup d œil sur le petit Parc Sterne. La coquetterie de ce jarfo est de bon augure pour l'env ellissement de laPiace Panthon. s alles de sable blanc, du ga{* v ert, d' s rosiers fleuris, des %  nci et l rpartis, tout flatte *il. Mr Pettigrew s'engige •ous donner quelque chose de {Ji plus joli pour notre Place Janihon. Les plans sont prls et des qu'il y aui a des mnds en coir j^ueu-e le travail commencera. rJauu puits est installa pi es de e\ius*Siaiiou des Po i.piers n uedel'arrosage rgulier des jart a i-isi en v ne le C Ktni'tio i IMiipici CJ n n nia au 11 -I s;n a l| mit u i n m %  %  ".-iii mdirectes avec le gouvernera :nt fram-iis rel tivement la Itlinanie et li Rhur. A pari cette dpche, le gjuverne ment franais ne sait rie a encore de? intentions da Reicli au sujet de 1 inauguration de ngociations direc te;. Von Koesch, chaig d'affaires allemand, s'est prsent encore au Quii d'Orsay, tard cet aprs raiii mais l'opinion prvaut dan? les milieux officiel* qu'une requte de la Diture indique serait favorablement accueillie M Maunoury i la chambre dus dputs PARIS— Les dbit? sur h vite d s femme* ont coalisai I lidita bie. L' projet It > .tetux. di g<^e a'n-inlo p r la %  %  a u s-io-i d i d ilra |4 uidverel, fi l I objet d- vives dise issions Le projet e-' aiasi con a : Le droit <1 u USS4 apptr lient tout c toy n franc i, horarae o J l>m u • z d %  i\. au L J pre le fa n 1 e ex rcera 1 uiuii d: v >te au nom ue sa* entants minetrs dis ddnx sexes aui bien qu'au nom de es enfants naturels reconous devant les autorits comptentes %  >. L'article zme a t l'objet d'une vive opposi tion. M. Maunoury, ministre de Tint rieur, eut de longs entretiens avec M. l'ret, prsilent de U chambre, Rmleaux, Dogage, et Go lart auxquels nu de se pro.ioncer pour ou cintre le projet ; l'ajourneoent a t nergi qnement corabittn ot, par til v ix contje zJ la cha abra reluit di fd re droit la req tle du gou.'v.u ment. Les adversaires du gonveroamenl, prolilant de l'absence de M, Ptfiuca r, oui tourm-nl M. Maunoury par de nombreuses interpellations sur des questioos de politique intrieure si bien, que le ministre agac, po i la question de co-itianee, alors que le dput Georges Maudel deman dait avec inislauce que la politique intrieure du gouvernement fut dis cule. Lt chambre a accord sa con tiance au gouvernement par 489 voix contre 93. Le gouvernement a l'intention de prsenter un projet de loi pour ob iger tou* les citoyens voter. Dmission du cabinet portugais LISBONNELe calinit portu gu a dmissionnOn ani ot ait star qne la cbinet avait demiud au pre-idenl G >mez >le dia*oudie le par eu, ni o uoa majorit ho-lile rend il in il gtuveineine l imposai bl •. Lt dmission du c binel setnb e i idiquer que le praii i.t a refus d'accder au dsir des membies du gouvernement. Le statut de Tanger LONDRES)n o oit que l'acoH est I peu prs fait sur !e a'atut de X'n.a;er et que 'a convent on, aacep te a 1 un inimit, sera signs Pa ris mardi on mercredi puis aoum'se h la r ilificition des p, 6era as*u rel le rgimi d; la porte ouverte. c'esM-d.re l'galit de traitement pour le comra'rce de t utas les n i ti00*| sera explicitement afnVra ci qui donna loute. satisl'ictioa U rraoeest Gnnd? Br^tagae rasjsr et si i ma einliaooroot S f-ira oar tto inlg f OQta dil'en.jire lu vliro; sous h so iveratneta' lu si Isa ea soi rjoui aux iiiir la li Kranc-. Le su!li'i vj t s>i aitori'. reconuic d'une raaoi e lective et no i pis seiemeut ramle sar tout la Ma roc. Houvellus Diverses PORT VSM^aBS— la bruit court dans les milieux militaires q le le procureur gnral a demand la pei ne de mort pour le guril Dimasso Ber'iiguer, ancien ooramir.siire d'Ks pagne au Maroc et pour le gnral iNavarro, ex commandant des torces espagnoles Velilla. La censure ap pliliue par la di trure militaire du gnral P.iino de Rivera interdit les pu tiicatio is des co.nples rendus des au li-nces du procs. P VIIIS— Avant de se rendre ai Quii l'U ij )U \1. PoincarJ a d 10 D un dj mer e-i l'honneur de ses m nbrat] tetooisU d9 la Socit de' i' ) i a approuv le rapport de li i a aM on des mandais. Ce rappj.t contient des reproches a PaJreSb de l'Union de l'Afrique du rt i, tu sujet de la fa(;in dont elle a lp i ne 11 il> llion des indignes dans le ancienne' possaiaiODI aile mande d'Afrique. Le lapport expri me l'espoir que l'Union lchera d' inelio.ac l'i..ii con unique et moral Je i g rffi '0. Il d %  iian le aussi aux puissances nu ii dures del bhr cUi raine ni dans I s co npt s rendus tuanciers A l'avenii qu'ils n'ont tirauiin profit ilnauoi r de l'adininistralion linincierd des ter ijloirea qui leur sont conliis. LONDRES— Lidcision du gou \eincmenl anglais de supprimer la tourne d'in pclion projete du comte Cavan, chef d'ial major gn rai Singapour et dans les puits australiens, est cousidere comme un abandon difiuilif par lego^ver ntment du pr*jet ue coQiliuiie ULB importante bse navaia u Singapour. Seize indiens . Paris PARIS— Une dlgation de 10 in dieis Bopato du \N y. mu g, v.ue de leuis | iu> b aux tutuiiie-, s ot arriv.s Pari* hier.Leur apparili >n a cause un tel mouv.iuenl ue eu io nie a lu grtie du Nord, q-.e la ci ru laiion a t inieriuiupue pei.daut auciijuc iCiA^. Publication de correspondance diplomatique WASHINGTON— La correspon dance dipl matique change entre M. Louis Rarthoi:, prsident de la commission des rparations, t le co lonel Logan, ob-crvaleur amricain A la commiaalon, a t simultan ment publie par les gouvernements de Paris ot de Washington. Ces let trs, dont le rsultat a t l'->Hh sion des Etats Unis la proposition offteiause de la comm s ion des r parutions relativement li reprt'seu talion amricaine dans la sous com mission .l'expert, no donnent paa de nouvelles prcisi JUS sur le pro gramme d'enqute des finances aile mandes. Rencontra entre les forces tlraleset les rebelles JU1RŒZ 'Mexico/ ~0e; d i.V:ha o'e'elles rOQUOt tard, hier, signa lent u >e I ;re r^n:o itra entre les for ces Plrdaatl celles des rebilles 4 C'd'an. tis tMraux furen 1 victo ri^ix. L^ gnral Flores, gouverneur de l'niln, a d:Ur q t il restiit fi del Obrgos L'o rippirt da con sut l\razis, de Xo^iles, signale qu Ucih osait, y omjris C.-pic Nayret. est cal ne. '.e gnral ?t ito s )s" 4en le/., chef ia li MI qui chercha finviter un mnivenent pir.ni ha Yiiii, air lit t excut. Le trouais pro'gnot le port de Piedra Negn ont t reoticis Mexico. On B%Bia qu'une bi'aillo dcialff sen^i;;risar le font da Ver* Ccpi entrj us lirosi di S^nchez etlaa troupes loyales Obrgon. Lutte contre l'opium P\KIS-Ln lutle contre l'onium, commence sur i'initittive des Etat* Unis, va prendre une vigieurnou velle. le conseil de la Lig ie .les Ma lions ayant dcid 1 de C.MIV iquer deux confrences i itern ilionalei qui auront lieQ eu Njvemb.e 1914. One enqute d'experts sur ia traite oVs blanelies (iLNEVEOn avait tout d'abord auggr Juillet pour la 1re couf reuce mais lor.l Cecil, lacostf par M. tlanoleaux, lit observer que lea pays intresss, vu la dislance qui les spare, n'aura'ent pas le teinta de prparer leurs prop isilions pour la confrence de Juillet Le conetil a autoris une en pile d'experts sur la Iraite des blanches et a vot de* ramarciimenta au bureau aracricairi d btgioa sociale pour avoir tourni I t iids ncessaires n l'enqu te qui ara dirigea par le, Or S>ra >n Fie* ner de New York.Il a demand aux puisaancea mandataires qu'elles fa s ni apptiqu*r la.cunvanUon relative la traita iaa hlaoebaa dans le paya placs aoua leur miniat. Ernest Clmai-.J. prsiJent de la cunldi'ation lielvliqu BKRSTE M. Ernest Chuard, con teiller t irul, a t lu praidssl d la cjiitedtr.iiion helvtique pour l'an lie 1914 parlSi voix s'.r 213 vo tans. M.CIiuard, citoyen de Lau lanna, tait en 1923 vica praidaut du cyiistil el chel du dpu leinent de i tut ri' ur. Le nouveau vice piesi de t est le conseiller fdral Cusy do Fi", bourg. Les cours PARIS 14-Dollar 1S.826 Livre 82 '40k NcW YORlidollar 18 81


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06101
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, December 15, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06101

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
jlftUCTttUft PROPtUKTAIH*;
Udthi+Llti
Clment Magloire
BOIS VERNA
19M Ku ?msrloau&s
NLMtiitO 20GENTIMB,d
Quotidien
Les hommps qui prtendent
possder la vrit ne peuvent
l'en pcher d'ailiimer que ce
qui ne pensent pas comme eux
sont des suppts de Terreur.
fiarret VfEHDELL
1LEPBONE No 242
17me ANNE N 5089
PORT-AU-PRINCE ( H AITJ )
SAMEDI 15 DECEMBRE Ib-8
ftavanx d'amlioratian 4s la Capitale Nouvelles Etrangres
Sur l'aimable invitation de l'In-
taieur du Service Urbain, Mr R.
Pelligrew, nous avons pu visi-
cette semaine les travaux en-
fuis par la Direction Gn, aie
Travaux Publics pour lam-
bration des rues, parcs et dili
a de notre Capitale.
Notre premire visite a t pour
grande coucasseuse mcanique,
itionne par un moteur locomo-
he, installe derrire le Cimetire
itrieur. Celte concasseuse broie
uns les 20 2 j mtres cubes de
ilets fournis raison de or 0 >)5
mtre cube. Automatiquement
I roches, aprs leur bnsure,sont
isses au huais pour tre rpar-
ti, suivant leurs grosseurs, dans
S augets se dversant directe-
MU dans lt.-s binions transport
lore -l><. nlion lui athe -ur le
irli'in 'm i.'iMio h | i te O'-tie
mu m .i.iil.tti j i L'in^'uieur
Wyivw nous assure que le
icircciijj iJe c-'s roOii"S, quoiquj
CAucasi s, levinif. ni <;tiauliel' ap
JiTOMiii.t v, ni. ni au iiluie p il
N le ^ravi r n.nun I tel qu l
euilioh.-loiii.p.r vutt. La^iU-
er.ul uV ce y ne .Je IimvjiI da-
prttl a I meurs cnuslruCietiM
Irfioutes c'.st que le macadam
Ut vec des roches concasses
raiile une dure et une solidit
beaucoup suprieures celui
Itoteiruit avec du gravier de ri-
re-
Nous engageons nos lecteurs
Pter les deux tronons de rues
ji faits : Le haut de l'Avenue
ohn Brown et une partie au Che
in des Dalles.
Nous avons pu aussi jeter un
|oup d il sur le petit Parc Ste-
rne. La coquetterie de ce jar-
fo est de bon augure pour l'env
ellissement de laPiace Panthon.
s alles de sable blanc, du ga-
{* vert, d' s rosiers fleuris, des
nci et l rpartis, tout flatte
*il. Mr Pettigrew s'engige
ous donner quelque chose de
{Ji plus joli pour notre Place
Janihon. Les plans sont prls et
des qu'il y aui a des mnds en coir
j^ueu-e le travail commencera.
rJauu puits est installa pi es de
e\ius*Siaiiou des Po i.piers n
uede- l'arrosage rgulier des jar-
II T des Pouvoirs publics qu'ils
Cessent a la question de l'i m-
'"Wuieul de nos jardins pu-
, **jouv.lle Ecole des Firet
^.uu de l'Egalu stra ailie*
J^fci les premiers nuis de l'an*
JJ prochaine. Csl tabliss mml
u* type moderne a ete spciale-
culeiu iie eu vue des 'onditioni
-Wuiques requises pour un ta-
I"-meut scolaire. OuatO'ze sai-
^ de classas trs spacieuses oc-
uPwuut le rez-de-chaussed et le
iWciiiier tage.Le second etagj sera
** ara.
'-"oiliire de la t'allidiale est
Juie complte de ltat lion. La
^ tiiure uel. ctuense daidoises
FVcU*placee p.u- uiie couver*
w -u U-rg-Ciiweuu Ce travail
sera dfinitif nous assure l'Ing-
nieur Pettigrew.
Aumirchde la Place de la
Cathdrale une nouvelle citerne
en bton arm a t installe en
vue du lavage auiomatiqu; et ra-
Eide des cabinets d'aisance pu-
lies situs pu miiiiu du dit mar-
chs. Un nouvel et des plus mo-
dernes \V C. a t aussi construit
I intrieur du March de la Place
Vallires. Celui ci sera constim-
meni maintenu dans les meilleu
res con liiions sanitaires au mo-
yen d'une pompe d'eau el?ctrique
dmarrage automatique.
L'Ingnieur Petjgrew nous a
dplus, ec parcourant toutes les
rues e< rue les de la ville, montr
la ncessit d'augmenter les gouts.
Auss.tt qu2 le Dpartement aura
rvu les moules qu il a coin nan-
d :-.i p nr li ti inoiti ) i 1 s hi-
vi n :.i o;tji h a H j nn%
Ai ii.ivehes pjijs l'lut s:rj it
faites.
U le petite c'i ipel e e>t a i-isi en
v ne le C Ktni'tio i IMiipici
Cj n n nia au 11 -I s;n a l| mit u i
n m vira I luler.i; u; u lui i l*g'lll
ni n ire; d'm hg:iU UiepKbn
su liiinte de tecrai.i i i\ ic ut ^$t
li ispi^e a diji i a;.utaa ai
ellet.
rtltrt dernire visite fit p?ir
le ujjveiu rservoir en voie da-
chivenaent, situa au haut de Bil-
le vue --- Peu-deChoe. Ci rjer-
voir aura une Sapacft triple de
celui actuelle;nent en service dans
cette partie de la vi'le ; il se nui
plira toute la nuit afin d'augmen-
ter durant le jour la quantit d eau
disponible des sections de Tur-
geau et de Bellevue.
En remerciant Mr. ''Ingnieur
Pettigrew pour la bienveillance
avec laquelle il nous a donn
tous les renseignements que nous
avons rapports ci-dessus, nous
lui adressons, ainsi qu' ses assis-
tants MM. les ingnieurs Clia n-
pana et Azor, les Architectes Ma-
thon et Maignan, nos vives flici-
tations pour le souci rel qu'ils sj
donuent en vue de l'amlioration
et I embellissement de notre Capi-
tale,
Geo. T. L.
Allez tous chez
Paul E. AUXIL4
Visiter sou stock cemplteraenl
renouvel
Le plus vari et le plus assortit
de la place.
Vos prix seront les siens, car il
gne refusera aucuna vente possible
.MAURICE ITlENNEFHs
^ Marchandises franaises
jongle des rues du Magasin
de l'ut et des fouUforts
Les gouvernements frr.iais
et allemand entreront eu
ngocialion.s
P..RIS 13 -Le gouvernement aile
Blinda, suivant une d lche Hivis
of.ieiellement aununr son intention
d'entrer en p' > ".-iii m- directes
avec le gouvernera :nt fram-iis rel
tivement la Itlinanie et li Rhur.
A pari cette dpche, le gjuverne
ment franais ne sait rie a encore
de? intentions da Reicli au sujet de
1 inauguration de ngociations direc
te;. Von Koesch, chaig d'affaires
allemand, s'est prsent encore au
Quii d'Orsay, tard cet aprs raiii
mais l'opinion prvaut dan? les mi-
lieux officiel* qu'une requte de la
Diture indique serait favorablement
accueillie
M Maunoury i la chambre
dus dputs
PARIS Les dbit? sur h vite
d s femme* ont coalisai I lidita
bie. L' projet It > .tetux. di g<^e
a'n-inlo p r la a u s-io-i d i d ilra
|4 uidverel, fi l I objet d- vives
dise issions Le projet e-' aiasi con
a : Le droit <1 u USS4 apptr
lient tout c toy n franc i, horarae
o j l>m u z d i\. au LJ pre le
fa n 1 e ex rcera 1 uiuii d: v >te au
nom ue sa* entants minetrs dis
ddnx sexes aui bien qu'au nom de
es enfants naturels reconous devant
les autorits comptentes >.L'article
zme a t l'objet d'une vive opposi
tion.
M. Maunoury, ministre de Tint
rieur, eut de longs entretiens avec
M. l'ret, prsilent de U chambre,
Rmleaux, Dogage, et Go lart aux-
quels Brand Varenne et Barthlmy. Le
ministre demanda la chambre d'a-
journer la discussion juqu je idi
disant que le gouvernement dsire
rait avoir l'opinion de la commission
du sutlrage afin de pitnlra 1104 alti
tude nette dans la question ; ju-qu'i
ci le gouvernement s'tait |absti>nu
de se pro.ioncer pour ou cintre le
projet ; l'ajourneoent a t nergi
qnement corabittn ot, par til v ix
contje zJ la cha abra reluit di fd
re droit la req tle du gou.'v.u
ment.
Les adversaires du gonveroamenl,
prolilant de l'absence de M, Ptfiuca
r, oui tourm-nl M. Maunoury par
de nombreuses interpellations sur
des questioos de politique intrieure
si bien, que le ministre agac, po i
la question de co-itianee, alors que
le dput Georges Maudel deman
dait avec inislauce que la politique
intrieure du gouvernement fut dis
cule. Lt chambre a accord sa con
tiance au gouvernement par 489
voix contre 93. Le gouvernement a
l'intention de prsenter un projet de
loi pour ob iger tou* les citoyens
voter.
Dmission du cabinet por-
tugais
LISBONNE- Le calinit portu
gu a dmissionn- On ani ot ait
star qne la cbinet avait demiud
au pre-idenl G >mez >le dia*oudie le
par eu, ni o uoa majorit ho-lile
rend il in il gtuveineine l imposai
bl . Lt dmission du c binel setnb e
i idiquer que le praii i.t a refus
d'accder au dsir des membies du
gouvernement.
Le statut de Tanger
LONDRES- )n o oit que l'acoH
est I peu prs fait sur !e a'atut de
X'n.a;er et que 'a convent on, aacep
te a 1 un inimit, sera signs Pa
ris mardi on mercredi puis aoum'se
h la r ilificition des p puissances intresses. L Espagne,
comprenant qu'elle ne parvien lriit
obtenir) dns ce rglement, le con
cours de sa nouvallo alli i l'Italie,
a dann de* inslructions ses r-^pr
sentinti Paris, qui se joinlrou*
leurs collgues anglais et franais
dans la rdaction ddoitiva du doeu
ment.
Dans l'acori, la neutnlit de
Tanger, en cis le gu?rr>, 6era as*u
rel le rgimi d; la porte ouverte.
c'esM-d.re l'galit de traitement
pour le comra'rce de t utas les n i
ti00*| sera explicitement afnVra ci
qui donna loute. satisl'ictioa U
rraoeest Gnnd? Br^tagae rasjsr
et si i ma einliaooroot S f-ira oar
tto inlgfOQta dil'en.jire lu vliro;
sous h so iveratneta' lu si Isa ea soi
rjoui aux iiiir la li Kranc-. Le
su!li'i vj t s>i aitori'. reconuic
d'une raaoi e lective et no i pis
seiemeut ramle sar tout la Ma
roc.
Houvellus Diverses
PORT VSM^aBS la bruit court
dans les milieux militaires q le le
procureur gnral a demand la pei
ne de mort pour le guril Dimasso
Ber'iiguer, ancien ooramir.siire d'Ks
pagne au Maroc et pour le gnral
iNavarro, ex commandant des torces
espagnoles Velilla. La censure ap
pliliue par la di trure militaire du
gnral P.iino de Rivera interdit les
pu tiicatio is des co.nples rendus des
au li-nces du procs.
P VIIIS Avant de se rendre ai
Quii l'U ij )U \1. PoincarJ a d 10
D un dj mer e-i l'honneur de ses
m nbrat] tetooisU d9 la Socit
de- i' ) i a approuv le rapport
de li i a aM on des mandais. Ce
rappj.t contient des reproches a
PaJreSb de l'Union de l'Afrique du
rt i, tu sujet de la fa(;in dont elle
a lp i ne 11 il> llion des indignes
dans le ancienne' possaiaiODI aile
mande d'Afrique. Le lapport expri
me l'espoir que l'Union lchera d'
inelio.ac l'i..ii con unique et moral
Je i g rffi '0. Il d iian le aussi
aux puissances nu ii dures del
bhr cUi raine ni dans I s co npt s
rendus tuanciers A l'avenii qu'ils
n'ont tirauiin profit ilnauoi r de
l'adininistralion linincierd des ter
ijloirea qui leur sont conliis.
LONDRES Lidcision du gou
\eincmenl anglais de supprimer la
tourne d'in pclion projete du
comte Cavan, chef d'ial major gn
rai Singapour et dans les puits
australiens, est cousidere comme
un abandon difiuilif par lego^ver
ntment du pr*jet ue coQiliuiie ulb
importante bse navaia u Singapour.
Seize indiens . Paris
PARIS Une dlgation de 10 in
dieis Bopato du \N y. mu g, v.ue
de leuis | iu> b aux tutuiiie-, s ot
arriv.s Pari* hier.Leur apparili >n
a cause un tel mouv.iuenl ue eu io
nie a lu grtie du Nord, q-.e la ci ru
laiion a t inieriuiupue pei.daut
auciijuc iCiA^.
Publication de correspon-
dance diplomatique
WASHINGTON La correspon
dance dipl matique change entre
M. Louis Rarthoi:, prsident de la
commission des rparations, t le co
lonel Logan, ob-crvaleur amricain
A la commiaalon, a t simultan
ment publie par les gouvernements
de Paris ot de Washington. Ces let
trs, dont le rsultat a t l'->Hh
sion des Etats Unis la proposition
offteiause de la comm s ion des r
parutions relativement li reprt'seu
talion amricaine dans la sous com
mission .l'expert, no donnent paa
de nouvelles prcisi jus sur le pro
gramme d'enqute des finances aile
mandes.
Rencontra entre les forces
tlraleset les rebelles
JU1RZ 'Mexico/ ~0e; d i.V:ha
o'e'elles rOQUOt tard, hier, signa
lent u >e I ;re r^n:o itra entre les for
ces Plrdaatl celles des rebilles 4
C'd'an. tis tMraux furen1 victo
ri^ix. L^ gnral Flores, gouverneur
de l'niln, a d:Ur q t il restiit fi
del Obrgos L'o rippirt da con
sut l\razis, de Xo^iles, signale
qu Ucih osait, y omjris C.-pic
Nayret. est cal ne. '.e gnral ?t ito
s )s" 4en le/., chef ia li mi qui chercha
finviter un mnivenent pir.ni
ha Yiiii, air lit t excut. Le
trouais pro'gnot le port de Piedra
Negn ont t reoticis Mexico.
On B%Bia qu'une bi'aillo dcialff
sen^i;;risar le font da Ver* Ccpi
entrj us lirosi di S^nchez etlaa
troupes loyales Obrgon.
Lutte contre l'opium
P\KIS-Ln lutle contre l'onium,
commence sur i'initittive des Etat*
Unis, va prendre une vigieurnou
velle. le conseil de la Lig ie .les Ma
lions ayant dcid1 de c.miv iquer
deux confrences i itern ilionalei qui
auront lieQ eu Njvemb.e 1914.
One enqute d'experts sur
ia traite oVs blanelies
(iLNEVE- On avait tout d'abord
auggr Juillet pour la 1re couf
reuce mais lor.l Cecil, lacostf par
M. tlanoleaux, lit observer que lea
pays intresss, vu la dislance qui
les spare, n'aura'ent pas le teinta
de prparer leurs prop isilions pour
la confrence de Juillet Le conetil a
autoris une en pile d'experts sur
la Iraite des blanches et a vot de*
ramarciimenta au bureau aracricairi
d btgioa sociale pour avoir tourni
I t iids ncessaires n l'enqu te qui
ara dirigea par le, Or S>ra >n Fie*
ner de New York.Il a demand aux
puisaancea mandataires qu'elles fa
s ni apptiqu*r la.cunvanUon relative
la traita iaa hlaoebaa dans le
paya placs aoua leur miniat.
Ernest Clmai-.J. prsiJent de
la cunldi'ation lielvliqu
BKRSTE M. Ernest Chuard, con
teiller t irul, a t lu praidssl d
la cjiitedtr.iiion helvtique pour l'an
lie 1914 parlSi voix s'.r 213 vo
tans. M.CIiuard, citoyen de Lau
lanna, tait en 1923 vica praidaut
du cyiistil el chel du dpu leinent
de i tut ri' ur. Le nouveau vice piesi
de t est le conseiller fdral Cusy do
Fi", bourg.
Les cours
PARIS 14-Dollar 1S.826
Livre 82 '40k
NcW YORli- dollar 18 81


fce Matin
Phnomne
Psychique
On>
La confiance de
plusieurs milliers de
personnes est ce qui
-ride rendre
IL'EMULSION
SCOTT
le tonique nutritif le
plus populaire au
monde. L'Emul-
sion Scott produit
de la force.

Mar iagi
?
e matin, la Lgation d* U R
publiq-ie Dominicaine. l'Officier de
l'Etat Civil Edouard Baussao a p-oc
d au mariage de Melle Meicdl
Moscoso avec Mr Ricardo Galvan, se
crtaire de la Lgation.
Les tmoins taient, pour le ma
ri : MM. Grammont PoUJol, Carlos
E. Castil'n, r. o. de Lespinaase,
Clament Magloire ; pour la ma
rie : MM. Edmund Helmck, Car
los Serbia, Ui 15. Rico!, Pierre Ilu ii
Court.
La Bndiction Nuptial* c,,r don
ne ce soir a 7 heurei prcises daoi
les salon de la Lgation.
Pairain t n erieini : Mr Juan I lu i
Moscoso llijo, K. E. ^ Ministre Pi
nip'Mentiaire de I. Rpublique Doini
nicaine. M i lame Reiche
Nous renouv- loni aui nouvemx
ptMX tins nos .s uh liU le bonheur.
Ce malin, en l'h-gllse Cath Ira
le. a t elbr le rnarhge I' d Te'lullia Kli-e avec Mr Granvllle
B lien Les poux ont t conduits
l'autel per Mme Fili Ai o Jeaoly
et M. Ducaise Charles Pier.e, on
aeiller d Klat.
a En I Bglise Bte Nnne a bai
ce ma'in ie mariage de vie le Ko
U Pierre avec Mr Ph. Ba/.ile. Les
poux ont t aceotnu gns l'autel
par Mr et Mme Au: Me Magoire.
En l'Eglise Calh d aie ser c
lbr le 2b Dec mbrf c uraol le ma
riaca de Velle Yvonne Dmz ave
- du
gmeur
Mr Franois Georges, 1
Gouvernement.
__En l'Kglue Mlropolilaine|era
elbr le samedi 5 Ju s i iMi
7 heures du matin, le m ni k
Melle Mimosa I braqud en c Mr Far
nand Meihelier.
Meilleurs souhaite tt flicitations.
beaucoup dit rcemment
propos le et uu, an le rare ie.be*-
q,i., on appelle < phei omne pey-
chique comme il le iijtl, malgr
les tournoies que lui oui lait subir
no nte' ectoele p^ur std^faire une
phrasologie moidruc, tait nouveau.
La d^c pion est plus vieille que
le dl. g p.irceque les antitluviens
.aieni des matres dans et a.t 1 s
appart-n.iie.il originairement ce te
souche Bogliquad.seeDdacl des un-
s-es dclic qui, prenant leurs lem-
mes par ai les lille* de ceux qu ils
p .raie.l, avaient peuple je terre
d'une race hybride, vraie ligne de
dmarcation, pour ainsi dire, entre
l'.iii/e et l'espce h in mie qui a pr-
venue le triompha ne la violence
dam le mo de. Pendant la prio le
qui prcde le dluge, Satan et les
ho dchut avaient le pouvoir de
matrialiser et Taire des homme?,
ainsi que celai de d'matrialiser et
les changer en esprit.
La consqu nce tait qae seule-
ment No, sa femme, sea trois en-
faoli et leuis fomm s respectiv i ne
lurent poini compris dans la souche
angiique parce que choisis et par-
gns pour perptuer un nouvel ordre
d'espces aprs la dluge.
Les anti lUiviens taient dune
race clairvoyante et dune grande
longvit; ils'n'taient pas des gants
au point de vue physique seulement
nuis aussi intellectuellement. Ile
Devaient point d'histoire, ni ne con-
signaient rien par crit parce que
don'- d'un gian I don Au moment .1 i dl ige la bouc ie by-
bri a t dtruite, mus Satan et
las ifr dchu* ayi-t l pouvoir
de A-. ai i|4ri iliser, s'en servirent et
pur ni chapper a li destruction.
Eiichatn-i dans le Tirlare il ne
le ir tait pis permis pr com-nta*
dem ni divindamitnaliserat pren-
dre laf rme huma ne bien qus pir
entremise de mdiums iiseotraw itec
communiealio i ave* les hommes.
Cette as4oc:atioo est ce qu'on ap
pelle '. ohviomVie- psyeb q'es Od
tp'ritualisme ; spreai -n pu.-e nenl
g-.^-i. [je 6r li i- ls v itillei
A ig us* et ou Vfnq ie, " eaux qui
exercent . t art soil des ufre, !
e-t connu sois le nom da Oh m-
hisn , pratique que la toi punil
d u i an le travaux toros. E lia l
al da is eertaio s secli Mb de \in-
qua, telles qu; Dahoinay Sapleotriu
liai al Mri ti mal on le desijae iom
le nom de i V udouisme "-. mais en
Europe el aux Btals-C >^ H. prend
t
CBifiSSE'HOUS!
CUIRASSEa
volieCorge, vos Bronches,
ivos Pouraons en les ("t^-adaiit,!
en les prservant
par l'antisepiie volatile des
IPmtiiles VLDI
con'.re las dangrer; du Frcid,
de l'fluin'dit, dos Poussires.
des Microbes.
Pour SliSIES EFFICiCEREIT
Rhumes, Maux de Gorge,
firouchites, Grippe, eic.
BMPLorai Las
Pastilles V.6.LD
vamaslet'sspin .?/u Mais il faut avoir soin
de bien employer les
Pastilles LDA
VRI TABLES
SEULES itaUMBR WOO
enHucj uniquerr.^-.: on B'.'ES
r.,l le i o:n
Les Pastiles VXLDA loui en ven
te: Pharmacie Centrale dHaili,
Pharmacie Bourraine Port au Prin
ce. Pharmacie Brutns Jrmie, et
toutes > ': nu. i. -
A 6 Dollars senlement
Accourez Acrouret
Chez Isaac ^ISliY
1738 Hue Courbe
Souliers pour Dames
La meilleure marque d fleW-York, lotit ce qu il y a da
plus jolis et de plus lgants
iolr'perni barrette*
Noir verni dcolil
* Blanc c ha moi a barrettes
Blanc chamoi dcolls
Satin noir barrette*
Salin noir dcoit*
A G Dollars feulement
Visitez notre rayon le toileries
celui ie pho un 'ne- psych nuaas.
u rme scie L loue ires appar mt
lequel^, aduit en langage clair a la
qu
e ex-
Grande lle thtrale
Demain Dim.milie la Benai'MDCt
donne la Loge L'Amiti la tte
rtovrje.
LU s. sur ries snnl rserves a l au
ditoire. Des aelcuragl es du publia
in en.rteroiit de, pi< ces q il parmal
Iro i aux uosat aux autres de passer
sl'asrablea onomeuts,
li \ aura bon:.e musique et au-si
Une lot rie.
nlie gn. 0,r.O
l\
Demain matin auront lieuau Grand
Orient d'Haiti, les lections maonni
ques pour la Grande Matrise appe-
le ad-i.ndre Its i itrtaUa t Unira
p,,m" i-.\. i es nu ; l'*>- -1"-'
Cornai" nous l'as dit,il n'i l
j m' pj q l'un ul c nulidal : < ' -t
le sympallii jue ( actif CL. Veiret.
mme porte aignitttatwn
ijloits salemquM . >
Le phnomne psychique net
pas une science, mais bu n au con-
traira une superstition double d'un
non sens. Tendon d'A billes les api-
. tualisme a toujours t el est an-
corr le DOiot faible de toutes les ci-
tiiitalion univei-e ies.
Camille Puma iun, le cL'bre as
tr n-'iue. aprs avoir observ i K^o
d'Orioo a Irasasi des tachai nbu-
leuse* nous raconte la guire versi-
ti.e deSyr.is .-t d' sodro Uda et :ioui
explique le parais ie horaoutel, l
place du prihlie dam l'orbila, w
radiation larrastci ete. dtourna se*
pens-s et ses ubservatio.is des sys-
tme* qui se trou ven l dans fe-pace
ce les'e vers un mon le spiritual. U a
crit un pm >hiet iutit l Kanl-
mes de la Vie , ouvrage moins In-
tressant que sa t O.nvance de St
Snon >
adjl ir: acOTT i>.\ .S.
TRAOCCTIU.N
La fin nu p'dmn Numro
Pari si a na
C'e-t hier i k mi li oj l'eul li u
ai I > il la ii- V iri {.' U r mi n
ei \-eni!1, r'inl* da< m-m
brji lu Comitl hiitien de l'Alliance
rraiealee.
A l'ouverture de la sance, Mr
La riawn s dmneun rsum des
trevtux ac:jn.li pi* soi alninis
tr.ii i. li i oirl l su resntet
dn.r:h s a'ipri 1 U Ijfitioi
fri i ; i' e p ir I1 io-. > u di s t n-ul de
ueriai ta pro uassas i'iiL ss ei jai sa
ronl rili^ts.
I) us las m s f.uraps parla
trsor ar. il y a m i>ie 11 it entais
e l'il i >ller V dui 303 ginrlea
et p"a de ! jnurna d i en\ lelioot, fta inprovi
s' , a doon seulement pour la ma
tinte ni i g >ur les.Com n; on le voit
lo* entreprises de l'Alliance sont tou
jours encourages.
Le ; I n les eonst notions 1^ l'Ho
tel de l'A liance prpa par l'ing
nuur U. Brun est en uite oommuni
que -ux membre*.|MrLh*risaon de
mande >i avec l'encaisse qu'on a on
peut comin meer les travaux, aprs dis
cusion.il a t dcid par l'afiirmati
ve Nous pouvons dire que les con3
Charles Picoulet
228 Rue Roux, Port-au-Prince j
Assortimont complet d'picerie
Grand choix de DOnbone en boite pour cadeaux
lioiibcus ; l'ruita couiits ; Itiscuits
Vins de Liuideaux suprieurs par gallon
Ciiampa.jne ; Loueurs ; liiere etc. Ciuaren
Grand aesorumeat Ua vins de bourgogne et Bourgogne m
bjn mille.
U ABU ED. ESTEVE&C
vient de recevoir :
rtlolwtoFii tkak IttrkDi
ifj
CiQares de li fameuse marque B.$ 1$
Mackido, frruit* LrimtaUi, Bonbon
et Lhocolal*. (ludle Berger), Sardines
franaineK Amuajc *tt Saupiquet9BiSCUltS
uiiuei,Jambons fiente Bumtum.Jam*
bunt Uaaa, Conterves9 broniagt. GrW
ijere el Danoi, tScui' e titynian, ttruun,
nattais *.*> runes.
ve .>ous pouvons uire que 3 iuuu llUS
Iruclions seront grandiose el prn fo gl ^ c fe BoideaUX, MoUSSCUX, ChaipagOa,
teiout un bel aspect sur Is Champ o w w w
Auliiiju, iUddcic, iiie-c.
illmnettes : pluie d'toiles et bengale
Wiaky, Porter Yermuutli de tmtes qualit, Liqueur
Marie Brizard, Gin.
Oitie pciala : Rasoirs, ciseaux, couteaux, cuilllera;
rariumeiie: lotions, poudre de riz.
Yous avez tout avautaije vous pouvoir chei:
I).*.:niin Soir
cinnia-llilre
C'est oaiiiivi aeul demain soir
aprs la paite eiamstngraphiqne
que le publie aura l'atanlage d"ap
p'.ulir Saloave dans une chanson
Dette et un :-uperbe monologue.
.ie saynte comique cloiuicra la
aoue.
Allez y en foule amateurs Ju beau,
au'iout l'entre i de
iWU'5 le buuisc : O.OcvuUcva.
f
>DI MANCHE
|l Je.uo ei 1 ; piuJei
GisUt k U Tulila
Eilre : Orclies re i li.
Bilco 1 8 gurdei
Varits
: DIMANCHE
[;.s Trois Mousquetaires
'.h II1-' il lOOUHI (""O lt:",-
fj,^. Uaraii C. 1 .uO Lowe i
de Mars.
On pase miintenant "aux lec-
ti ms. Mr Lhrisson deman le une
nouvelle lois k ire remplac Prott
lad as dans l'assembl-.M Bellegir
de l*mands que M.Vi isson reste.
Celui*ei in ist el recommande nt
B< lger le qui doit venir d muer SOO
concours l'Alliance, ne l'avant ia
mai< prside.
Les lections ont donn 1 s rsul
tats suivants : D. Bellegarde, prsi
dent ; Mme Daiibeuf. fine pn-sulen
te ; \ir F. Fatton,trsor.er et Mr V.
Daubauf, Mertaire gnral. Les
conseillers sont Mme It >uzi r, Mme
L-rebJurs, Mme 0. Uub:, Mme '
Otatara, Mme IS. Bette, d lia Pi
ret, le U l' e Jan.M Il lierai!
Camille L'iri son, L). Bo; 1 et V.
G;i vais.
S/tt L.C. Lbri de le Mr b lleg.id-, a ete ace; me
M ubre o 1 u.iii'ur de I Aliioncs
fri iaiee po r sersic \t approiibles
fiOdUI la Socit. H iil as-i-,1er
a is sajMea du Con eil d'administr
Hun.
Puis la-s mlle ^e disperaa eeo
hailaut q ie l'anne qu. a s'ouvrir
soit encore Lu tueu-; | uur e.ie.
~- ri
ED. ESTEVE 4 C
maison vendant les meilleures marchandises,
leur mai cli.
incil-
OPFI'I usions!
STHME
ouliigaai-' imiartm- g'..*rlaonpWln|
lobules Rebaud
sU morrllieux, aurpnnaata nkiw
i-.-I.i Pl.co-iXr.ifr.niioO'&O iiM.rt.ui> .
XNHIFR. ft.- Itea 4o Mf." -. For, 0
raaioiioiovV.DUUlI-.'orua riavu
Quoi qu'ondise
Quoi qu'on fasse
Le Rum Rarbancourt est
et ara toujours le meUleur


wrv*tnr
A 11/
(ont la rputation n'est plus faire,dans le but d'lre agr-
ile ses nombreux clients, leur accorde, l partir de celle
lie jusqu' la lin de ce niois, titre d'lrenaes,
ir les articles suivants de toute fracheur et beaul ;
Diagonale noir suprieur
Casimir aiig:iis nouveauts
Serge bleu anglais suprieur
l'almbi'iich anglais de toutes bcaule
Alp'i'ia noir sup.
Satin de cbine pour tailleurs
Lustrine barres po .r tailleurs
UuUi jaune anglais extra suprieur
Kaki .jaune anglais extra suprieur
luck union b anc ang ais (. nouveauts )
Drill union blanc ang-
Drill iil a anglais
Tussor Japonais pour Chemises A hommes & robes
l'v. ps de soie b.trres coul pour chemises hommes
& robe nouveauts
Papt ste fine pOur chemises
Percale fine pour lingerie
CttJAoot l'ercal pour
Zphyr aiifjl. pour chemises
Jersey barres pour chemises & pyjamas
Oruandi suisse brod couleur
Bas jours demi soie
Chaussettes cossaises pour enfants
Lotira Pi ver
Tulta pour 1re communion
(irands Kideaux mou^e ine pour portes
Couv -rtures blanches & couleur sup
Hande^-brodes Madre pour chemise & Jupes
Satinette foulard pour robes
Voile blanc barres & mouches
lutine blanche
Gabardine blanche barres & unie
Crpon blanc & couleur jours
Voile blanc & cou'eur uni.
Chemisettes allemandes sup.
brabant noiran.jiais
Imitation toile orue
Sevieesde toilette, blanches Je couleur
Eolieiu&e coul. mouche
Bretelle Police pou* ..omiues
pour enfants
'Miapeiux fsutre Hors ilino
S jrv ett*s damasses blanches pour familles
Damasse Ualelee angl tis doubla
cotai pour naitpe.*
Soye-.i\ blanc & couleur et, etu, etc.
*
N
'ayant pas l'habitude du Bluff nous invitons instamment
i ceux qui veuieul profiter de celte B klSSE VERITABLE
lous gratifier dune visite pour tre convaincu de ce que
us avanons.
'ans votre intrt propre, aimables clients,vous devez passer
(as larder 'a Maison H, SILVEIti, avant d'aller ailleurs.
HT-r-i


Il MATW
FANDORI
contre les maladies de la femme
Hmorragies
Mtrites
Obsit
Fibromes
Retour d'ge
Commiinr.iUin !
Aral i rot****
'1 M i'. lOlti
Arailcmir '!< Med. df Pari
10 soK-mLn- I9IS cl II lui i I '
f.l AW.I SCMI NTS CIIATI I AIN
GRANDS PRIX
J n ur ' I '
80% des Femmes
ne sont pas satisfaites
de leur sant !
, .' : Ion
arnti nci lt '"'" rrutte.
.; tu / i ''"' '" ''
I
...... | . M
do l'.n.
Royal Cite
tn toee de la Pftiitje Nationale
PropriUire : Aanaciu IMNOCKNT
Cr nouvel taldissement se recommande par un senriee
irprorhable, des consommations do premier choix, st
iituation privilgie.
Le soir, musique attrayant* diiige par dos prott..
ibnnels de Installation parfaite. prix modrs.
Tlphone N 305
. i
Ln Ubrejaf*
i i : >
le I .""' ,
' .,.i me.....
|M Il I'
l.
jtorzT saison
Serge faillant onsignatairiepour laili
e Spcialisant

jKh Casimir
Ar,i( i 3F;ana*
Cette maison qui s'est lellen ni spcialis en ses
articles, le plai^ii -d'a T..nm ace icsptclable pqblic
quVUrf i renouvel ccmpltemenl son iftortneitt rn
deux stocke m* de V .lue ir H fauln i i-iiiir di oi.M a 2,(0 lai.
aIi,J;tl fc%IM quMi. .ini n^i ui. mjijj rjj-.1.
m,m de i.M.t.M itii.bkus ryeeiai|ara;UnIll U tus
tic ULiical.n iialiei.ue
i ik-i.i| n n*i r iDjLie Iti.3
ti balluccio
|W*M

1 a Felite Moi*on
1611 Rue du centre
Annonce sa bienveillants
clientle qu'elle vi( nt de reo voir
par I- 1. rnier Franais de tr&
lgante* chaussures pour d'orne,
yrand clioix de soulier? pour eu
tante, chaussettes, cbawaui, cos-
tumes tour en an's, bas de soie
qualit rs r< ouimundcv gris d&
r.ier en di l-> Mode, iioirs,coulcun
variies* t rues d 11> Je* I lry, 11-
|. i i (c e, I ru!' t- m u |Mtf
i i 11 ii. fi ji i> u liu'i nx, M"1'!-
, i,t f ji 'i> ? m| < ton m ,'i.il .
111-, i* ii 1...1.'. i ..'i-, i< il i m tili
i ( i qui Is g-- n luit ci v. il de
n ; i n s. 1ic, i'. ic En soldi
ClltiUMUlVS de Li t'S.
^cm ta choix Ut!
trs bon (jot
Elle a Aire aui taUi ni.o i de
fps nombreuse? t lilles ctuntes
d'avoir nsci ire l'avance pour
leurs commandes de lingerie tioe
robes lingerie, costumes ganvn-
nets, etc. elc. Spcialits de ht Mu
son afin de pouvoir en assurer la
livraison la fin de l'anne.
prix trs modrs
Grand Btel de France
Angle de Hues Bonne-Foi et du Quai
Vient de recevoir :
Fa t de foieVas truller. Civet de livre. Andouillettei ktk
l.i lilles' Andouilles au saindoux.^ Jambon en boites. Arv-
( 11 is l'iiuile.- Sardines Mar.pureaiix. Thon. ~ Gisaoulet.*
l'.tiis fois lins rx(ra. Boulins, etc.
\ in Hoii"e, le gallon < 4.5D. \ in Blanc, le gdlon G. 5.30 .
L'Htel dbile par barriqueet gallon*
dts Fifii de Bordeaux et de Chan
priant
Cuisine excellente. ChaBSbrCS confortable. -
fui la mer.
Mignili^is fje
MUl GARDIEN .,
Sp+itiiit d' 'net s de d**uil
l632f. Hue tt D? xnWtj)
Jolie me Ml*l de calottes en epnrtori*.
Fournitures |ioiir e'.i i\h c--lirpe Biipsricur
l.loft'^a ini^'s p'itir loilaltes do deuil
Soutlire et cil tas.e fce* j.rlare po..r entants,
pturer el voile de imrlee
Otlllta blati-, longs et courts
Sae lav.iU.o--l lpe de Cliine
MSiu-n tte c.irt3> piDai'S et Carxes postales dr luxe (|ros & dtail.
\iusii|ii- classique et de danses.
Courronnes morhiaire> mtalliques.
UoiH|uets,<:.orbeilles et couronnes de fleurs uatursUSSI
la maison
H Balloni Fils
Prenez le temps>^
Savez vous que la forte majorWde tnalad.es t famiBSi
n'entrent pas dans le domaine de la chiru-gie. Ceu veut
dire qu'elles ne sont pas causas par des tumeurs, gros,
seur ou dplacement dus organes.
Stvei vous aue les malaises ordinaire et la plupart du
temps fort sunples ont des symptmes tics sim.lt.res
ceux de cas uemandant un op-irat.on.
Savez vous galement que bcaucou] d faUBM et de
jeunes BB souffrent i^tilemcnt de c, ee De
plus rllcs risquent leur saut en laissant c, I IttilqiMMim
continuer et s'aggraver.
Si le mal est pris a temps, c'est a ilre j.r,to ap.s les
premiers symptmes bien des maladie. Pavent
tre vites. Dans des cas-: l 1W
hntabaitO.Utn-rveui.aCon Ij*
E. Pinkham devrait e.:.. ':ncn'
est prpar avec soins et da ^
idales et est entirement I n"
rentre aucun narcotique ou drogge dans sa composition et
peut tre pns en toute sret
rourqnol M paa e*vor c MOIi sneiS
Composition Vc *&e 1
doLydiaEPir
iiut tic laciuu'r ei u rcuuragei ------" t >.
des nombreux clients elle ac- et I la porte de toutes les bourses,
torde partir du 1er Juillet Savoir: Bijoux, montres, orlvrerie,
IVG3 une piime <1: une paire de ment de bihelots, sacs en argent pour
I ... ..... Lm. .'. I.^.tl .l,.l.,. t.. a. t a.___ _,. .-,. ...... ,. ..rt.trii*:\w: !-!
.e
Cordonnerie
ErnestGamille
Fabricant chaussures
eu tOUS )< mes ... i Bill .i, in
Sise lue Roux, 120, prs du dpt de rhum fillejo
So,,^:::.:!:-^:^ U,^n^ MU le r^**V^J*f
Grand'Ruo p. la Poste N \T sauce de sa nombreuse clientle et du nuuuc w y
La maison porte La connais r.,| Qe ses pavons constamment se renouvellcni
r^K u,arcl,an,llses de prennre qualit, choisi. avec 8<
i....... I.... .... !Un.__alla aa. ..I la iw.i'I.W. dfl InillAS \M IlOlirSeS.
un grand a
nient ao uiucivwi a.iv^a agent pour dan' r
Chausunsau chois toutileien- premier titre, couteaux, neessaires en arfjeui |
leur de v.i gft tickets. mes, ncessaire couture, glaces, tableaux, d,L|
bin cuiisi jii. nce on csl pri lit, moustiquaires, dodines, chaises. layal)os, u,
lie rclamer un reu pour chaque de toilette en porcelaine,yrands et petits lits en w
vre, lieu-eaux en fer et eu bois, clialses ,,ultllTL.|tf
eniants, uis de camp, pendules, rveille matin, i
liqueurs lasses, lampes ass tapis de table,vases
Imnbonnieres, chapeaux letitie, chapeaux ,al"jLpV
mas, casques,. jamhires, parapluies, formes, i-wj^
pour tlames, chaussures pour clames, hommes
Pantoufles en feutres, palm baa.h. ^
Machines, coudre, faux-cols, cravates,
blanches t couleurs, clienmeltes, Jarretires, ^m
bretelles, ehapeaux de paiiie, chaussettes, malie ^^
cames, valises anglaises, joujoux, pendulettes \,n#f
bijoux en nacre, fleurs artificielles, plume iou ^
deaux pour baptmes, hanailles" et n*ai'ui8 .lQfl|
lectriques, Jeux d aiticle3#en osier pour saton^_
des et automooilet pour enfants. Fameux cllc,^orta-
Le ijorr.alino, assitties, carpe tes gyptiennes, P
pea. x, )iiels flan lie njarque Uocteur, p)"18" ^
a^imir franais (haute nuuvcaulej.porle-Irsor, ^
I me car.ieis p > t hom.uet e i peiu tle II 9 '
j s, aei ^ e- U'a jcat>, . ttu.
achat au compteut
A la Lonscience telle est li
devu-c tlC ta LtiSUBOa.
La uumau
QRA&D'BVB
-J ji ind Lui cb Hooo .Ujen From
A 5. M. Lnlil u M. L\ei\ < h\.
~~~ !>cs cipts si tin
Lei CrpCS Mrroiainp, fr<'res
l V CML?' u'p v t t;-i I I (Z
Iam E Ai>'l '
r. I
/ .-.
i r a

Un A. de MATOIS


Il aUTW
au
Roy cil Cil
contre les maladies de la femme
Hmorragie
Mtrites
Obsit
Fibromes
Retour d'ge
Commun r.ilim :
/\'3 1 d. SCIMCM '
'1 M H 1016
AlWltinM " Me* .1- Pa*
IC Novrmbrr I9IS I 13 luin 1010
1 i \B\ l I MENTS CIIATi I UN
GRANDS PRIX
2 Ruf ' '
80 / des Femmes
ne sontpas satisfaites
de leur sant !
, : l|0D
irrvti iivl lv> hmi n
p, -, -r i
,/, I, I H ! v'"' ''
<'-
M ' i
tn face de la Pauije Nationale
PropriUiro : Avachis I.VNOCKNT
C( nouvel tablissement se recommande par un ttnri*
irprochable, des consommations de premier choii, u
tituation privilgie.
Le soir, musique attrayante dirige par des prtas.
i mnels de (pana mrite.
Installation parfaite. prix modrs.
Tlphone N 395
: p
| g Fuml..... >-
,1,.......
Il- I. ''< " '
'n.rd.....!'.l-i
, I....... ' '
i
I
. il"
"
.-
- m j'ijma <*
I.n. Fandorlnc Mrf /a tow? d* sus matoises
Serge faillant oitsignatairepo^ Hati
jiaisou se spcial.
En Casimir
Ariij ( i* Ifrana*
/;.< Bot hi>i Ao 117
Cette maison qui s'est lellen ent spcialise en ses
aillant* a le plaisir d'annoncer a ce respectable public
au'elle a renouieW ctuipltement son wtoriiment rn
deux stock? i e d qi alit u* supnei r a pru modr
et lauht a jiini & l iui.m a2,(0 l' te
.laiumw hiM qnMi. uril au> un MJ*; mj Hi
nniii de ii.ttw.M itirJkui rgeia(iai;a;UutU mi
ce Ubriealn.n italiet ne
balluccio
I a helite Manon
1I37 Rue du cintre
Annonce sa bienveillante
clientle qu'elle vi< nt (le recevoir
par !< 'i' rnier Franais de tri\
lgantes chavstvres pour dame**
grand choix de soulier? pour en
tant, chaussettes, ci apeaux, cos-
tumes '.oui en an's, bas de sois
qualit r^ r commande gris d*r
t .iv cri d< ii No'Jr. noirs,coulcur*
variiesi telles d'i4*Ue> t l*ry, fl*
Y | i fc c, brodi e- ni n pat*
i | r>t ji |> it iiw UX, M"'i-
, i.< f ji 'i. E < i'| '' ton S'I.ll '
, p. || i |,i.liU>iil, l< ll< I m lit,
i 11 qui la p; n luiea tl vj ilea le
n ; mis. IC, i I-, rie Lu Sttldl
cluiUMures de t i
a eu i cheix de
1res bon (jot
Elle a .tin' aussi l'att ni.o de
Frs noinl' t lidles cliihl^s
d'avoir ;i s'insci ire l'avance pour
leurs commande! de lingerie lino
robes lingerie, costumai garon-
nets, etc. etc. Spcialits de la liai
son afin de pouvoir en assurer la
livraison la tin de l'anne.
prix trs modrs
Grand Hlel de Fraace
Angle de Hue* Bonne-Foi et du Quai
Vient de recevoir :
Fa t de frieV*1 trutlar. Civet de livre. Andouillettes \t\
Jt| ,j,ies-__Adouilles au saindoux! Jambon en bottes. A-v
11 c i>. l'Iiuile. Sardines Maquereaux. Thon. Cssaoulel *
l'niMois tins extra. ljou-hns, etc.
\ in Houie, le gallon i. 4* N m Hlane, le g-tllon G. 5.30 .
L'Htel dbita par barriqueet gallonn
df8 Vis de Bordeaux et de Chan
pian'.
Cuisine excellente. Chambres confortables. -- Migni\j. f-te
pur ta mer.
h LARGE GRDIEN
$pfi<>1fint d'>-net s de duil
C3& tiue li /> luWij)
JoUemoilsa de calottes en spartorl*.
Foll^iltturas pour c'.upsui cl'.n'pe snparlcur
IK>t s ini^'s p'uir loileltss dt* deuil
Siiuli M et ch las-e t^ aa.n'rifara pu..r entants,
l'^iures el volln de marie
aillli* btatt-, longs Vit courts
So.e lav.iUftl rpe de Chine
\!iu n tte ourle* ptLai's et Carxes postales de luxe tjros & dtail.
>lusii|iie lastique et de danses.
Courronnes morltiaire> mtalliques.
Bouquete.CorbaiUea et couronnes de fleura uaturauesi
Prenez le temps
Savezvous que la forte majorit-'de mahd.t tel h i ne*
n'entrent pas dans le domaine de la chiru-gie. Ceu veut
dire qu'elles ne sont pas causas par des tumeurs, gros-
seurs ou dplacement des organes.
Savez vous aue les malaises ordinaires et lu plupart du
temps fort simples ont des symptmes t.l, sm.ikires
ceux de cas demandant un oprat.on.
Savei vous galement que beaucoup dt bnUBM et de
jeunes filles souffrent ii.ailemcnt de ces malaise! De
plus rJlcs risquent leur *** en laissant c. I ind.spcs.Uons
continuer et s'aggraver.
Si le nul est pris h temp I .os k
premiers symptmes bien des D d =uve*
tre vites. Dans te cas de douk u. s pu 'taras,
uciubilit.tat n^rveux.'.a Composition \ Lyd'
R Pinkharr. devrait -pr.. '
est prpar avec soins et dans. ^
idales et est entirement UH u herbes m.
rentre aucun narcooque ou cl.c R dans sa ce.
peut tre pria en toute surcte
rourqnol BS P* saasor m medt. mcLt
Compositon'Vt^ti
de lydia E Rn n
P
pr
H
Cordonnerie
ErnestCamille
Fabnconl e thBnutwm
en Uaa genm
La maison
H Bail oui Fils
Sise lue Roux, 120, prs du dpt de rhum fillejoii
fort-au-frince, se l'ail le plaisir de porter ; la coihiii
. .< !.. ....i.l... ail (Util
nombreuse clientle el du public en (ji
n.voiis constamment se renouvellent
(a
I
ce
s
Materiaui suprieurs
Soins promptitude Clrit
Grand'Eue p. la l'oste N i722 sauce
La maison porte a ia connais r>|| ,,,,,. srs
&Jl^2 mwchandwe.' *V premitaT qualit, choisi., avec M
des nombreux clients elle ac- et la porte de toutes les bourses.
..nl. partir du 1er Juillet Savoir: Bijoux, montres, orivrerie, un gra nJ" g
1^23 une piime de une paire de ment de bibelots, sacs en argent pour dameSi e
chausburtsau choix tOUldeleu- premier titre, couteaux, ncessaires en argent 1
Il m de v.i ^t tickets. me*, ncessaire couture, glaces, tableaux, deec^
hn tunse un ne on SSI pri lu, moustiquaires, dotiines, chaises, lavabos, tl1
,!e rclamer un reu pour chaque de toilette en porcelaine.yrands ei petits lit* en i
achat au co.i.puinl Vre, beiceaux en fer et eu bois, chaises a |,oulel.v|#e
A la Conscience u Ile est I. enfants, lits de camp, pendules, rveille matin, i fl#ll|
dvi>c de te iwai.^i.. liquaura lasses, lampes ass tapis de tnble'va," paOl
bonbonnires, chapeaux feiitie, chapeaux lal\\'^M
mas, calques,, jambires, parapluies, forme[ yTfajtf'
pour lames, chaussures pour dames, hommes
l'antoufies en feutres, palm bea~h. phW*
Machines, coudre, faux-cols, cravate, t
blanclies t couleurs, chemifceUes, jarretires, aJ>
bretelles, chai,eaux de paiiie, chaussetles, aaaiu"
>.. ioujoux, pendulettes el
La Guir.audt
QRAM) BUE
"^J op bnd Lui ih Ho m
A o. M. LbP
cames, valises anglaises,
Al ' "
\u c cames, valises anglaises, ioujuiix, M"^ r fnntalati
i th Hoon .Ui en Irom a bijollx cn nacre, fleurs artificielles, plume *onfM
IS H. M. bei) ,,hn. dfeaJix pou;, baptemeai hanaitles- et warni'^flj|
aV*. <"' T* lectriaues, jeux d aiticle^en osier pour saloini* u
t >CS UptS Si tlll des et automouilet. pour enfants. Fameux oliapaW
Ii6 lorr.alitxo, assiettes, carpe tes gyptiennes, \
lie IJorr.alibO, assitties, carpe les .>/ jrgil
Lei COicf Mrc lj:rcailr. nftu Mail iltl oaeimlr fianais (haute nouveauiej.porle-lrs ' -J
1 ni
i c a
car.ieis p
u > d. OI k 1
r bummea e i pe*u le ilus
e- J"a jeat". -t *.
Chez A. a MATT21S
*#4-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM