<%BANNER%>







PAGE 1

LC a* i & Bon l*r sot*. La ritration de l'etfi tu l n n • | iivo 111 i prsi tenl ni eonsi lr(>. c imme f le J-I rai l'.i> •urer a i nujerit tacha ibra Jo^ dpits eu f.iveijp le la reprsenta tiou proportionnel!* I,* prsida it !• ti ru j'i'il serait langsreai que lai lection* te passent laos | Vil y t an pralable l'unit du Pari Dent • il* celle qaesliea importante. On a-, • in que la snat Favorise le retour de I ancien systme lectoral mais co nme las fauteuils du Luxembourg ne sont pas en je.i, on prsume que les snateurs hriteront ralilier la dcision Je la chambre. Le IHc Qonqri amricain WASHINGTON— Les dissidents r f uldicains onl 'inspect aujoofd'bai 'organisation du 2de congrs. Aussi tt aprslla runion du snat et de la cbimbre" le groupe progressiste ds la i-.biinbre a mis excution sa me nace de s'opposer a l'lection d'un speaker. Quatre tours la scrutin ont u lisu au rs lit et la chambre •'est ajourne de.'ii lin midi ; les leaders rpublicains tentrent alors de faire rlire le speaker liillett.La •anee du snat a t au contraire trs calnn et n'a dur que i • rai ou l*. Elle a t levo en signe de deuil la mmoire des snateurs morts depuis que qncs mois ; il n'y aura probiblenient pis de lutte pour l'orgauisati >u avant que le pr aident Coolidgs lise sou 1er message annuel au congrs. D MI d'an millionnaire hindou la Fiance GKMVK— Le plus grand obse taUrire du monde, possdant uu l lesoope plus puissant que celui du mont WllsOO ou de tlruenwicli, S tre construit sur le mont Salev en territoire Franais quelques ktlo:n • trs do Genve. Cet observatoire •it un don l'ait 1 France pir As •an, millionnaire hindou et mi lient ingnieur et sa Femme Miss vin ry vValiace Shitlito de Cincinnati. L installation compi-'-te de l'obsen i taira coulera 0 miilio is de dollars. La Socit des Nations siejera Pari* PARIS A partir du 10 dea nb • prochain les services de a Socit •les Huilons se trooveroni temporal ro u • il a Paris ,i lur la en n a • liU de oerlH tes i iti i par c p mt ) %  %  otamment ii Prance. L: program me co npieid s [uesli a .e lupium, dd ia traite des bl tachas, JU contrle smnitairs international et dd commerce des armes sur le* quelles A. Brioling, dlgu de la Sude, prsentera uu rapport. La queitioii d ;s ma idatS jtceile de la restauration financiers de la lloigio seront galemant examines. Le roifictor Emmanuel eur Us lieux du dsastre BBRGA4B— Le roi Victor Emma nuel s'est renia ; ur le* lisui du d *a*t !" qui a produit la dsolation daus le vallos euvironuaiit Li :,_.i ma malgr la pluie, le froid et ls condition* du te ri a in. Le roi insist pour l'aire uue inspection aussi len due que possible lia promis qje de* •cours importants seraient allous pour rparer les pertes estimes a ioo millions d-• lires. Le nombre de* morts dp isse tidJ Suivant les der ei.Ts re iseijut u*.iti oot: i ia, Ce 1er il n'y a que •* lurvivau s sur 178 habitants ; a Gras li> personnes ont pri ; Des 21 tf tamules e iti res ont ili-,.iruSadi Lacoi ilo ovationn la Pointre--Pilre POINTE k PITRE — Une foule norme a aesisl I soj iur lliui an b tp tome de l'hydravion de Sali Lacin ta arriv par le dernier courrier. Aprs la ermonie du beptiis, l'hydravion s'esl lev et a survol la ville plusieurs fois au mille i des acela.nliions de la loule. Vari 17 h. 10 ^aviateur a ompagn du maire de Lte Anne qui u pria place ses cts s'lve ne nouveau ats-p.t |j rig vers St • inn oi un btngtr . i oonstruit pour l'hydravion. Sadi Leoointe ;omple survoler toute* les corn nine de ia Guadeloupe avant •ou lpari p'ur h Martinique qui aura lieu le '0 courant. Lei cours .NEW YOR I— r,inc8 ,85ft r larriRieon ET IV. W ex Pcaucs. -~ amexti vers i heures p. m. le \Iintaire %  ( %  ; l'Intrieur accomi>agu du Prfet lo •• l arrondissement s'est rendu i la Croix ds II luquets aux ii i le d>igoer le terrain eo doit et e comtru t l'Hbl de Ville le la dite G >m aune d'aecord avec le dagislral Communal d*i lieu. Le Conseil ded Secrtaire* d'Etat a Vot un Crdit de 50.000 dollars po.i!' 1 1 construction de la t Cathdrale deCaj i, somma contribution. Les Membres du ('.omit i de Direction de l'Hospice Justinien ayant de mi si .nu. apperl procs -rbal cijoint, il a t choisi un DOU\ tan Consi il i ompos de VJgr l'Evoque du Cap-Hatien poirl'Eglise, duPrfet pour l Ltii, du Prsident de li i.om mission .Communale pour la Ville, d'un reprsentant du Commerce et d'un membre du Corps Mdical. Il a t vol par la Conseil des Serrteiret d'Etal 10.000 dillars en faveur du dil Hospice dont pour amliorai ras 115 0!)o et pour achats de midicaments el matriel ncessaires (5.O00). INSTRUCTION PUBLIQUE ET INTI HIM IR — Les Li.o;es Communales commeu cent fonctionner dans plusieurs communes de la Rpublique. TRAVAUX PUBLICS. — Le plan du Pslaii de Justice a t confi l'Ingnieur signa D pur li Direction des Travaux 'uldics. TnAVAUx PUBLIOS ET INSTRUCTIOM PUBLIQUE.— Lundi matin les Sacr* laiies d'Etal d^s Travaux Publics, de l'Instruction Publique et de la Justice ont visit le local de l'Ecole do Mdecins accompagns de l'ingtf nieur Morell et du Chef de Bureau au Dpartement des Travaux Publics. Une construction est envisags par le Gouvernemel S l'effet de doter celle licoie don nouveau local. Le Qouveri sment considre les mesures ncssssirea la construction deEco es primains urbaines. Il envieagi en mme tem| s l-s me sures a prendre pour io translation d-^s re-te> du Prsident Ption, Fon dateur de la H .-publique, du Prsident llic.i • et de la ciiuv une Celie i l'eliui), en iai.-on des profanations dont leurs tombeaux o .1 I objet. I.NSlllUCTION PCHLtQUI • Li l)partenisnl le > instruction Publique o .i 'i,i,oc LUI c impi imer la i % % % %  -• •>phie des pan JU des i.> .ics afin 'ie les faire mieux connatre tan! par les lves q >e \> cis b oies. RELATIONS EXTRIEURES.-* Le li parlement ns Relations Extrieures avise qu'a ta suite duo change de vue entre l'inlernonce, Mgr Benedet U, et le Ministre des Helutions Kxt Heures, il est question de dount r un Coadjulour Mgr. I\vi>u/.an, Evque du L.ip Hatien. Le Secrtaire : L. HsUly Durand Vu : Le Ohel de Division : David BOHGE8 SLVITE Pour combattr : Coostipatiou, Ooulte. Bhumalis mes. Urmie, Indi^siion-, Irrite lions Gastriques, Mal de U ighl, et tous les dsordres rsultant de la iii ilse d'acide inique. En ventdans les pli irmaciei de la itpuhli |'i • et cli z i.ope Rivera. Ripbal Chery Coin. Agent Gnral Tort au l'nnce, Haili. A neric 11 vp ithj isriss 0 >., N. On travit! u f i t.^ \ Il rio du Champ le Mus et ,, | || |i bureaux I l'< fdce de l'Ki ii Civil de proton les crevasses, oc • i onnss pir les rig des,' xLteut, des deux cols de la rue. Ne pourrait-on pas continu r les gots )USqn' l'angle de la ru %  du Centre en rarrtant devanl le local di tribunal l>> premire Instance. S is soum liions l*id • au S rvice Technique qui ne naoq'era d) l'tudier. *rm i m < %  i i Mim w—i n i— Dpari de M. Sa.iveilr.i Ls d >li gu et charmant M. Ilec tor de Saavedra qui a rempli pen dant q lelque teints avec imparlialitd les dlicates fonstions de Membre de la Commission de. Itp-iraiions nous a fait le plaisir de venir no tre rdaction prendre con; do noua el nous ren uveler ses sympathies. \1r Saavedra part deimin pour Cu bi d'o il gagnera son poste, S) il Londres, soit H >ms il doit re pi •. ml '. I 10 pS| I aveI: t i t re de Ministre Plnip en iaire. Pends il -"" sjo ir, M Hector de Seavedra s'est acquis la connidra lion gni ra e par se? niani>'ieflims bl, sa courtoisie • l so %  i cl d oui me u m nde. Nos meilleurs compliments Lacc impegneot dans sa nouvelle mis•100. C'est ce soir qu'aura lieu Vari ts la reprsentation de Patrie quand mme ••. Ce petit drame de M. Paul Serein est des pins passionnants. Le public port au princieu qui a le g > des bonnes choses ne manque ra pis daller ce soir Varits. L antres gnrale esl i Lue gourde, Loge Une gourds el demie. ^ —tsy /ft-rv LlntornulionftU C'est cette aprs muL i! heures prcises que le Grand Matre Itigal procdera u l'inauguration del res pectihie Loge L'Internationale No 7C •> el l'installation de ses offi oiers. La crmonie aura lieu au Temple de la Respectable Loge La Vente No 47 . Fte thtrale Il sera donn le Dimanche 9 D cembre courant o heures de la prs midi une reprsentation lh*& traie au local non encore all'ecb*. de la Loge L'Amiti des Frres Heu nii La fcle est au profil de la L"ge, Troie comdies locales et des mono logues feront la joie des amateurs. Les acteurs de la lien lissanCS vont 6e surpasser pour que cette repr •cotation ail le plus d'clat possible. Entre Gu reie o') e n ;n <. aKim.i railfoad &teamtbip linc Buii au de i' tg< u! gn rai Port au Prince 11 li i, le dc. I0I3 Uu>i .i. N<> M\ Le A amer i aks PI ittsrj est aitcn du a l'oit uu t'iioce, v liant du New Yoak ris Isa porta du .N .i i 1 mardi lt desmb e l '2.1, avec 2.\ sacs de lettres el partira l< mmo jour pour Jacmelsi-. If ports de sud n ire nani du li et et passag rs. Dcs Nous avons appris avec regret li mort de Mademoiselle Frouie Fom ro survenue le lundi trois Dcembre sept heures du soir. Les fuuraillcs ont eu lieu hier %  > • midi en l'L glise Stc Anne. .\ns soodolancee \ le famille par ticiilirement notre ami Louis Fo mro, huissier uliencier du Tribu nal l'Appel de Port au Prince. Parisiana Vente p)r Cooveatioii Spciale En vertu d'une obligation hypoth cair-, passe au rapport la *, L on Lhtnes et son cour re, notutes Portail Prince, le 13 J ii.lt t '922 et d'un commandement dem uriulruc Lieux, il sera procd, par >e m mis 1re de Me L on h ir es.not re li rsidencs le Fort au Pr nce, rjquis cet elfet, en son lu le si e Hue du Peuple, le sain i vingt deux Dcembre lj|13| a i.euf lieu es du ma in, i la veu-e au plus olf.aal et dinier en hsriessUF le cinq car reaux de terre, dpendant le l'Hsb talion Balmtre, situe dns la Coin mune de Mirebiai9, section des linilles, borne d un i 6t par le reste d la dit; lin mtre el des autres c ts par le Fleuve l'Ar ibouite ", telle que cette proprit a poursuit, comporte et s'ettni, sans aucuns ex ception ni rser e, sur la mise prix de Ur. 307,50 outre 1 s charges de l'enchre. Aux requte, poursuite et dilli gence ds la dame Veuve Antoine Gauthier, propritaire, demeurant et domicilis Port au Prince, ayant pour avocat Sis Llio Malebianche et pour domicile m le cabinet lu dit avocat, sis Hue L'a.ds U stouches, No 23'. C > uiie le sieur Llio Piralte. pro prtare, demeurant et domicili Port au Prince,rsidant aclu.lleiiieut M ire balai*. Pour plut amples renseignements, s'adresser au notaire sus dsign ou Me Llio Nalebranche soissign. Foi tau ('rince le i Dcembre 1923 Llio MALEBR LNCHE. av. Choses laonniqm Le Conseil de 1-Qrdia H d'hier a dtii d-rign m rn^nl commmoratif du cent] de l'Indpendance fnacooaiqij Carliste Ni2BI [HOUVEA'JX AL&MBICS _, r --^ pacr DISTILLER S BECTiriIB • f ^ L. E*UX OC-VIC, srTTZjrSff" R •'%  . ALCOOLS, tt | ^3*1 1 DROY FILS AIRE ik 75, rut t.i llttatit. 76 ^ rARI E 6U.GF PRATICUE laSuuiuuir H-AI'X-OS^ VU". £SS2BC£S t MANUttl. Fbncial te r -, ; %  T'' urnt t frait Effet adir Les soussigns ayant adir i donnance du Dptrtemeat nances au No 4. mise en la., leur leu pre v urul Michiud, clarent nulle, duplicata lierai tre dlivr. l'oit uu Prince 30 Novembitl Les poux vlarioo Chariot, Victoire Michaud. Les soussigns, ayant rcpisss mis respectiven leur laveur, aux Nos. 0225, I F t HJ, par la Commission i les dclarent nuls el donnnj dat Me Llio Malebranche, 1 d'en rqurir duplicata. Vv B. Dubuis, T. bessard,' Lubiu. — La lame Vvc Dover puboi{ propritaire du rc piss, l No. 200, au nom d la V\S. II Ciin, par la Commission Sami charg Me. Llio Mal branebsl tenir duplicata de cet elfet, r adira Vve B. Duboii. Suite de Jeudi L'aiglonne 7me et Sme pisodes WAi.il ; v.\l et LK DKVME DES CŒURS Entie gnrale : 1 gourde aye——r Cin-Salant JEUDI Soir SOIRE SENSATIONNELLE Dbntino Kouge llme et I2mc Episodes SALNAVI dans DADAdSE l MONOLOGUE^ LAMA CCHAN.^ INETTB) Entre 0.50 MAURICE ETIENNt'ri. Marchandises franalees) Yni|le dui rues du Auyasin do l'jltat et des Front-i'griv s. -* LaMijahixnudiiilaJ VousylrouvprezPR HE DOITS pour les ft de fin d'anne : Jauiliotis. bacon langues fumes,aucissons LJM aii, saucisson Catnueiiic, Mortadelle, provisions luules sortes. Litjucurs Marie Brizard assorties. Lacjueuri Siiuuii aine assortie. Brme de Iraraboise, 'le Cassis,de cerises, de Banal "limon aine" Vins de Bordeaux, fins de ladra,! 1 Porter. Bire Pal/cn.Uofen En Gros et en Dtail Bonbons chocolat en boites luxe et fantaisie f cadeaux de lin d'anne. Jouets, parfumerie Coty, Houbigant, Pivert • Fates-inns mie \isiw Nos prix sont la ports de toutes les N 1MP0TNT. Que nos clients se rappellent quj porteur de Cinq dolla'S ea tickets auront droit n de notre loterie m nsuelle que nous venons uorg> Il y aura trois lots (jagnants. c \cacz nbaya ^otre chance^Yoor oo^neiu aa copeau ftiw



PAGE 1

£I;M-.TIH a san laison se Spci^ En Casimir Angiai* et Frana'n Une orne foi No 117 maison qui s'est tellement spcialise en ses i| le plaisir d'annoncer ce respectable public k renouvel, compltement son assortiment en [itoclt? uut de qualit lis Suprieur prix modr jlre 11 partir de 2 dollars a 2,60 l'aune [maison avise qu'elle tient aussi un grand assorti: Ji Diaqonal noir,bl-u serge et a!paqa;drills blancs ibrication italienne. portail-prince, Dcembre 1923 Gaftlueeio M aille, Yaille, Vaille. Occasion excepiionelle •easiou des lotos de lin (d'anne qui approchent (son Ahithol l)ayan& Co229 Hua des Fronts Forts, leadu March \ alliera mat en vente les articles suiia moui prix. En vertu d'une orlonance de Monaieur le Doyen dv l'i iboa I de Prmiie Inalan ri u ?iw ce, en date du Vingl-Tro 0*en lie Mil Ncul Cent Viii^l li -• rt B '• qute de la Dame Anpa picola, pie pritaire, demeurant H r'omleifM a Port au Prince, ifi de tutri. de i Hll< minci re, Odette Leblanc, il sera procd la Mercredi que l'on comptera 12 T ceœhic courant, trois heures • l'aprs midi, et en l'luda da jMatir.Lon Charles, Notaire fut au Prince, h la vente au plu* offrant rt demi r i !.. I ri i r •••• '* %  '' £• et aulies objeti ayant appartenu! au feu Elie Ltilauc, lie de Pan?, a la charge | ar les adjodieatairea . o payer comptant ft peina de follea an clieies'. Toit au Prince, ta ' Dletn brel9iS L'huiaeiei. MiUcent JOSEPH CokmiMan Sleamshtjp inpany Inc, Vapeur diri 3 pir li r &sbipdtf ptir pwwajtad&UaitedSI ('•• %  f F> Si • HaUlv ant de AY*;> Yorl tme les poi du Nord, rst attend* Porta P es le Sain**** S ezmom cm a \ /' ep trtir i nm jour pour les ;o ts du Sud prenant t l$ passaocr • • Pon ulVr.ce le 5 Dec• JuaUn VIAFJJ a yj d ^— SIROP a E3CHIENS la ryan-f r4nioolob!n^ ^ %  %  Aven-voU" vu les jolie chaUUTi ^ HATTAT Chez Paul E. uxiia ?. .M Graloitoi.is !•• La io/o^ i Oiaphoph vteul k t.v # tiitr pr*. %  %  L> de nier bateau leur dernier module de G*afonoL, superbe comme /ori pr ac modx . Empressez vous deaheur tul>e machine ovanl la iVo. H car elles s'enlyem ru; Unnient* East AsiciUc GoinpabyUl Le 8/s VlRGLM.l e:t attendu ver l* 8 courant, p nani fret pour V Europe et des passagers pou Saini HOM i voulu liai. tuuifes inbonoaa i' %  <*• in:u".ltia A Port.an-PrtnOB • rimrm %  ' AU %  II.Nh ..ffcit.ttl A. >t!n


PAGE 1

11 % Al IN URO Rhumatismes NTralgles Goutte Gravelle Artrfo Sclrose Obsit Qv'." 1 *"' t f ftttt Je'.-n ^l viter lrhv..irciMi tant de* MlbM 1\ i*atll-rntr.t dcj rla, %  • %  vrlrr ,) J'obfialK <*• I 41f**iljn ~ l'exi %  •' %  ':• %  d* urique. •* pc. .on rc lave le sang indr-J."'. prWCU %  •'•. * D'ALIROL >r* ri ci *• ' tfrwne. j %fliti i4)WM Lard ; wr co %  t T'iu.naL> il ni i • virtafo, !• %  > i-j' %  %  i aillant & I.ouet Qnto gnraux 17'JOtuedu MaBaela de l'iitHt /tv a Sole Osli'iiiulor for Ifaii. W. Oii Williams I7f4 B S Ru du Magasin d? PM'qt Fort-aumPrinee ISieer Pcblo the Barbet CATION .. %  . le plus PSlSSli ŒCOHSmUAlu Gnral FORMES: Ellxlr — Granul — Comprims • tmulslon — Concentre — itmpuuits. %  m •. INDICATIONS) TOUS,BS MS ol'organlsmBabltttrciama £S&11X10 mmTI0MS js jours Uas blanc demi-soie brille union anglais S;tt foulard aagl. doubla larg. Chapeaux feutre Horsalino etc, te, et*. Toute personne dsirant se procurer Us |in#Ueui articles de la place et aux meilleures prix que psrtot ailleurs se doit de laire ses emplette* b Saison H..il' ir Rappelez-vous surtout (pie h rputation de la Iuu>l n'est plu laire pour ses articles d'importation •* glaise. Royal Caf Lii lace de h Banque Nationale lroprit*ir : Aunacius INNOCBNT Ce nouvel tablissement se recommande par un e*rn iipioelialnV, des consommations de premier • %  heu* situation priviluie. Le soir, musique attrayante dirije par d*s p* si niiR'ls de ipanu meiite. Installation parlait*. ••P x modrsTlphone N 395 VERMOUTH CINZNO a i. MATTEIS



PAGE 1

ICR ,PROPMBTA.I l 13IJHUME9B [ment Magloir DOIS VE4VIA ll§S But AmriMiaa UtfftHO 20 GENTlMfiai Quotidien l/envit si une faaaiO re* muante, une coureuse qui se lient rarement a la maison ; il n'est point de curieux qui ne soit malveillant. aUlOI La vraie yloire de. l'homme •et de mpriser lus oftensee. 5AL0MUH TLMPHQNE XoU% L*e ANNE N 5080 pem-AU-PRiN'Of: ( HA m > MERCREDI 5 DCEMBRE 1923 Budget Gourdes-Or il ses consquences SUITE et PIN (ferait le publie ; ou encore si elle n'acceptait pis, en paiement des droits d'exportatio t.sdri billet sur ta 1 se -1 %  i eu. or, Ces deus cas ne se prs si ; >ui pas, vu qu'une loi de finances prvoit que tout ce qui doit tre p ly an or sera respect et qu s, d'autre part, la loi donne force libratoire au dollar,et par voie de consquence, aux billots de la Banque raison dire caque la Banque ait pnbli ,J de 20cts. or, no i en sa faveur les comptes de l'Etal en gourdes du moins contre elle, par le lait si elle va lait figurer la partie orde son contrai d' nrssion. Cesi arec le mme tonnement Et mme si r ;a circonstances que nous voyous qu'on lui dnie pouvaient se ralis r, on a Imettra la droit de publier sa propre sique ce ne srail pas cmsi du tuation en gourdes, en allguant budget, maisbionpir le fait du acur liry a suggr iverneiuent tablisse lu iguindes-or ds que la rail en mesure d cmetbilluis, c'est uniqiitMU' nt briser I ; public aves la Monnaie de la Unique %  montaire est dsigne qu'une banque doit lenir sacoinp contra! d la Ta que Idunj.ii nts .1 M fonctionnaires 1 1 loaploys publics.etc .. il faut ne pas avjir une I % %  des principes cono aiq i a pour l'adffl lire ; cet cli >S9S ne se quilibrent pas par les loia ni car 1rs cpriers des dirigeants; nous nqi son capital en lianes et.cependuut, en avons la pr uve dans l'inelfliaallemande, lorsque les sa comptabilit tait tenue en toicit des inoues prises pj r \ tnque ne pourra jamais se faire autrement %  1 i'a 5 pour I. selon l'm l -ion. Tout le plan est donc dans lu plus grandi production p >-ible d'ar tiwles exportables. C'est quoi l'on doit travailler. JAMES M Me r.OTlE. -20 Sov. |03. Aller, tous cher. Paul E. UXILA Visiter son stock cempllemenl renouvel Le plus vari et le plus assortit de la place Vos prix seront lsaient, car il ne refusera aucune vente possible. A LOUEB Magnifique mais m Bellevua ( Peu de Chose entre cour et jardin l'angle dea Rue* haussa" et Lelellier, ayanl li ri isae, >•* incite, tlphone et toutes lea dpendances. Pour eonditi DI e'sdresser au No. l loches Alphonse Haynesou ches Franois Lelellier. TOLET Nice li lute situated at bVIvwe (Peu 4eChose) i mer Sta., Bas* %  an & Lelellier, naving garde, *eaview. e! ictne lijlit. tel pbone, garage, de, pratic dly new. Applj lo 115 Kue Bonne Foi at Alphonse HaynesOI'tice or P, Letellier'a. tpied convenable. hk liuancjs consacrant lequi est prvu en or tpar la Constitution et respect, il eu dcoule |k^et quilles-or in IIIOi que ce soit le budeurs. Nous sommes B qu'on ait trouve rPerr Gable Le bilan de la Banque de France, au 31 aot I9li2, accuse : [Encaisse a l'tranger [DiiponibU et avoir a l'tranger liste franais du 2 septembre 1922) Bilan du 24 aot 1922 : lEffet sur l'tranger wniste du ktj aotJ Frs. IM8.3G7.05U 576.671 .S & > nomique du moxn ait, sera mvita blement feue un hua rsultat. Monsieur Tiiry l'a prvu en di tant : Il ne tant pas perdra de vue, en elet, que lu rforma montahe hatienne n'aboutira au r sultat dlinilil' de la reprise des paiements en espces que si l'a* prience prouve que le solde dus Nouvelles Etrangres Les nouvelle* le la Ruhr sont encourageante! PAllIi 1 [Las nouvelle* de Ii Itulu lonl ^i encourageante que le r qui n'aura pas l'air d'abandonner r. strictions iranaises. On espre, qu'en omettaut soigneusement lea mol : capacit de paiement ou toute expression similaires, lus appa reuces seiout iSUTte par .M.Peincu 5,470074 r'i^lemenls extrieurs du l'ays e*t |ouvernemeotfranaisconsidceds sa jclarulion et pour M. Huglie* nettement crditeur. .page 27). prsent que les progis accomplis qui aura au-si l'aasuranca que l'en te qui revient dire pie si no reodest prochaine l'heure de l'oceu q UC te reproluira indirectement tous nient, les valeurs dpo tangerouleselLt? sur le dont il esl question dans %  a, ne sont pas des francs, des livr. sterling, des dob ne figurent pas sur ces mais qui sont convertis sur la biso de lor. mm rant qui publie son tOramriciin, peut avoir •anciers en Angleterre, aux IJ'wet ailleurs; il n'est pas Pour cela de laire savoir ^ doit chaque crancier 14 monnaie de celui-ci; mais, •n dire que le compte cou!l u lient pour sef commet^tj^ers, comprend une col ,- est euu.nre la niouV's de ces commettants, Quant sur l'tabliasement de se comptes, du moment que sa monnaie *st sttubilisa Nous partons de ce principe pour dire qu'un client de lu liauque Matio taie ne verrait rien de mil a ce qu'un extrait de son compte lui lut remis, libelle ainsi : c Votre coin ne b ilam; tut au 30 septembre par i\ or 1000 ou G des. .00. Au cas o ce client ne serait pas satislait, causj des gourdes, [a IJanque n'aurait qu' lui dire de biffer les mots ou Gdea. 5000, et il resterait convaincu qu'elle ne lui dnie pas le droit de sivoir qu'il a bien sou crdit P.or 1000. La gourde aut stabilise, quel est le commerant qui ne pjiirteui moy$nQQ permette de garder i or chez soi. Un a aussi effleur 11 question avoir que le budget ainsi prpar pourra tre un oo-licle la Vdloiisation de la gourde. Nous croyons qiu l'on c un 11 it une grosse erreur en se tiguanl nue, l'on amliorerait la lituli ni nnancire en valorisant 'a gourd . Celle erreur vient d c |uel'on prend la valeur de la gour le p 1 tr une cause, alors qu'elle n'est qu un e/f$', que la consqu mee d'un tat conthique qui 11; permettait pus d^ lui donner une valeur plus grande ; la cause, c'est cri tat co relations entre le* al indaetlas i rce oecapmntsssa La sluiilion tiolitique de lu ni liorrs un tel pouit.qu on %  france PARIS— On ne parlait aujour d nui, dans les couloirs de la chain bredes dpute, non moins que d la dmission ventuelle du prsident. de la Mpubliqui et du renversement du eabinel Poinuar dana la tentati vederalliuI s dputs en faveur du maintien lu systme actuel le la i"e ngoelationi 1 cour^ prvoient reprasntalion p'roporUonnelhi qui une banque |CI m inod'ranrodelge avec .le? tonds de garan le sa mon atie trangre. La nouvelle unit montaire sera probablement appa [i mark rhnan ou thaler rhnan. M.l'oiucar. prsident du conseil racU 1 %  • i' in son envi-., les maintenant la possibi lil pr chane du nouveau rgime. On dil que las ail* mnds coop1, nt volontiers aveles raprseo (mis .1s banque franc lises et bel tu rue d tablir une nouvelle binqued'mifsion an Khnaniequl 1 1 mie nouvelle monnaie pour 1. Ruhi el la rive gviche du lUiin. i Qes a l'tranger en gourdes la ucun doute les prviP^r intrts dus par la ux Ktats-Ums, ligurent %  y^l liai,eau eu trancs l 'P"U .pie le moulJiit rs oil pj,te 1 l'conomiste europen, I aurait sifois, que J^s malheureux meur nt •Minire gnrale, mus Pas nous tromper en Nous mpt} 6 Principe ainsi : qne. gnalo ; tAr liorl, Conseiller Financier de grande valeur, n'aurait pas manque de le trouver ; et nous ausi, n aie nous eu serions ap iru. Bu toul cas, nous serons tvcoa nu&au ace ui qui iimii lue 14*i" gueia. c Ou sm triiii eu revenant sur son errui'. a dit lo plnlosopiie Sng.ais, Pop? . Pwut de vue de la cornu* u a u point do vue iiau* faateque cem natrait la Binque de taun, alors (pi'il leur s ilfirait de SW cts. or iMijour pour vivre, on se depiand • ai des proj :ts btai sur des mo ens artilict ds peu v ni toul r ijuste Si, tu ro v Irair \ on ne travail 1 ftil pas a Lout di ; tlib .r '. %  rv per \u %  %  •••po|rrai %  ; e dans lu t se, d ni le bui* gel le ch'Cun et rnli dans la riune enqute ^ur la situation ail. man de Par le mol formule on entend un teste qui ne porte pas atteinte la dclaration de M. Poincai voulant que .lu. l'enqute, qui sera conatl tue, le chiflie 0S ^ milliards de m II* or aus par l'Ai|. .. ign, ne toit ua disoul el >1'> ">^">e ,uo 1 au ae r*Une llu ||, e qai etiae q .e cet • %  inq lte ne oit pas e.ie no a du que les gouvernemenli fi et beije l'effvKC LI de rameuer las ngocia L daqger serait plutt dans la cbense publique en gnral ,_jte que cem njttrait la Binque D existe un principe dont i tant bon avec Wahiugtou au point o ^ ^'^'e d'une banque, ni en n'ayant pa sul'samraenl d'or tenir compte, c'est nue, une lois elle* taient avant ce iefu* du gou la w d son capital, n'inpour les c^ ^ue lui dennangu Pgtat adonn une valeur i U nraoatnt sasmua 4;aceenttf Us stoany i ^ wasuiUv {n|M| *ra discute demain. Les amis de M. Millerand onl fail savoir qu'il tait dcid de dmissionner si l'an cit n systme d'lection par arrondis %  araenl 'tait rtabli. C. Ue attitude du praident a t rvle par II. de la (tel, 'est ion li liant bre est eu laveur du systme actuel, et ai, par extraordinaire, certaines manocuu as | | Isndalsnt au rlab.isrement d l'ancien aytlmt, M p.iiiicai an 'rrail unequesltoa de eonfiencs < ; urait une majorit crasante. Dam r '•''' d. 1 soo< 1 r• >, la chambre vien drail 1 aval .il |< .ivcineii.enl, M. Millet and userait hlors de la pi rog.'iive qui .... sel --nantie par la constitution de dei la cham bre de considrer t.oureau sa d* eoa et u hsiterait pas a dmia


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06092
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, December 05, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06092

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ICR ,PROPMBTA.I l
13IJHUME9B
[ment Magloir
DOIS VE4VIA
llS But AmriMiaa
UtfftHO 20 GENTlMfiai
Quotidien
l/envit si une faaaiO re*
muante, une coureuse qui se
lient rarement a la maison ; il
n'est point de curieux qui ne
soit malveillant. aUlOI
La vraie yloire de. l'homme
et de mpriser lus oftensee.
5AL0MUH
TLMPHQNE XoU%
L*e ANNE N 5080
pem-AU-PRiN'Of: ( ha m >
MERCREDI 5 DCEMBRE 1923
Budget Gourdes-Or
il ses consquences
SUITE et PIN
(ferait le publie ; ou encore si elle
n'acceptait pis, en paiement des
droits d'exportatio t.sdri billet sur
ta 1 se -1 i eu. or, Ces deus
cas ne se prs si ; >ui pas, vu
qu'une loi de finances prvoit que
tout ce qui doit tre p ly an or
sera respect et qu s, d'autre part,
la loi donne force libratoire au
dollar,et par voie de consquence,
aux billots de la Banque raison
dire caque la Banque ait pnbli,J de 20cts. or, no i en sa faveur
les comptes de l'Etal en gourdes du moins contre elle, par le lait
si elle va lait figurer la partie or- de son contrai d' nrssion.
Cesi arec le mme tonnement Et mme si r ;a circonstances
que nous voyous qu'on lui dnie pouvaient se ralis r, on a Imettra
la droit de publier sa propre si- que ce ne srail pas cmsi du
tuation en gourdes, en allguant budget, maisbionpir le fait du
acur liry a suggr
iverneiuent tablisse lu
iguindes-or ds que la
rail en mesure d cmet-
billuis, c'est uniqiitMU' nt
briser I ; public aves la
Monnaie de la Unique
montaire est dsigne qu'une banque doit lenir sacoinp contra! d la Ta que
Idunj.ii ja toujours t la gour-
lvioii i.lonc raism de
[c'tait le mot gourde qui
luit une mauvaise nu-
icoimne tant une mon*
il souvent t avilie, par
isa dprciation ; tout a
le mark, dont la va-
Mlleiuenl nulle, mais
sira pas moins l'unit
tbilit dans la monnaie qui a ser-
vi sa fondation; que la situation
de la Banque ne peut pas dsi-
gner les tonds son crdit ou
son dbit l'tranger en gourdes.
On nous permettra de ne pas
tre de sel avis, et, nous allons
prciser en formulant des princi-
pes et en si tant des exemples.
L'ancienne banque d'il uii avait
(Juani croire que nous pour*
rions toul mettr i eu or: lus droits
d'importation, les appointera >nts
.1 m fonctionnaires 11 loaploys pu-
blics.etc .. il faut ne pas avjir une
! I des principes cono aiq i a
pour l'adffl lire ; cet cli >S9S ne se
quilibrent pas par les loia ni car
1rs cpriers des dirigeants; nous
nqi
son capital en lianes et.cependuut, en avons la pr uve dans l'inelflia-
allemande, lorsque les sa comptabilit tait tenue en toi- cit des inoues prises pj r \ laaanics seiout remi- lais. gouvernements trangers pour sta
Toutes les banques trangre* biiserle change nu iraati mnal.La
qui taient m France, avant la condition inJisp-nbl est la si-
guerre, avaient leur capital en tuation conomique du l^ys
monnaie de leurs pava et, cepen- Ainsi doue, to it projet qui ne
dant, leur comptabilit tait tenue
en francs. \
monnaie qui sert de bise aux
changes, l'Etat lui-mme n'a
plus le droit de changei elle li-
\it : autrement, il vici ) sa protec-
tion dans le travail, tout comme
il vicierai) s i prol tetion dans la
scurit publique, si de temps en
temps, il perm 'ttait aux voleurs
de se lancer sur 1rs biens privs.
Le correctif S'rait plu'dt dans
l'augmentation des salaires.
\ m, lorsqu'il sera bien tabli que
les es porta lions lu Payi dpassen-
lai ira i 'n uions, la circulation mot
Dfaire pourra m faire sur la base de
lor. par une Frappe nationale, con-
joinlemenl avec le* billets d la Ban
que' luivant l'article XII du contrat
(if; la Baoque, ou toul autre arrange
m ni qui pourra survenir A ce mo-
nt-ni entre PEtal ei U Bi ique;mais,
le retrait de hillels de la !'> tnque ne
pourra jamais se faire autrement
1 i'a 5 pour I. selon l'm l -ion.
Tout le plan est donc dans lu
plus grandi production p >- -ible d'ar
tiwles exportables.
C'est quoi l'on doit travailler.
James M Me r.OTlE.
-20 Sov. |03.
Aller, tous cher.
Paul E. UXILA
Visiter son stock cempllemenl
renouvel
Le plus vari et le plus assortit
de la place
Vos prix seront lsaient, car il
ne refusera aucune vente possible.
A LOUEB
Magnifique mais m Bellevua
( Peu de Chose entre cour et jardin
l'angle dea Rue* haussa" et Le-
lellier, ayanl li ri isae, >* incite,
tlphone et toutes lea dpendances.
Pour eonditi di e'sdresser au No.
l loches Alphonse Haynesou ches
Franois Lelellier.
TOLET
Nice li lute situated at bVIvwe
(Peu 4eChose) i mer Sta., Bas*
an & Lelellier, naving garde, *ea-
view. e! ictne lijlit. tel pbone, gara-
ge, de, pratic dly new.
Applj lo 115 Kue Bonne Foi at
Alphonse HaynesOI'tice or P, Le-
tellier'a.
tpied convenable.
hk liuancjs consacrant
lequi est prvu en or
tpar la Constitution et
respect, il eu dcoule
|k^et quilles-or in iiio-
i que ce soit le bud-
eurs. Nous sommes
B qu'on ait trouve r-
Perr Gable
Le bilan de la Banque de Fran-
ce, au 31 aot I9li2, accuse :
[Encaisse a l'tranger
[DiiponibU et avoir a l'tranger
liste franais du 2 septembre 1922)
Bilan du 24 aot 1922 :
lEffet sur l'tranger
wniste du ktj aotJ
Frs. IM8.3G7.05U
576.671 .S & >
nomique du moxn ait, sera mvita
blement feue un hua rsultat.
Monsieur Tiiry l'a prvu en di
tant : Il ne tant pas perdra de
vue, en elet, que lu rforma mo-
ntahe hatienne n'aboutira au r
sultat dlinilil' de la reprise des
paiements en espces que si l'a*
prience prouve que le solde dus
Nouvelles Etrangres
Les nouvelle* le la Ruhr
sont encourageante!
PAllIi 1 [Las nouvelle* de Ii
Itulu lonl ^i encourageante que le r qui n'aura pas l'air d'abandonner
r. strictions iranaises. On espre,
qu'en omettaut soigneusement lea
mol : capacit de paiement ou
toute expression similaires, lus appa
reuces seiout iSUTte par .M.Peincu
5,470074 r'i^lemenls extrieurs du l'ays e*t |ouvernemeotfranaisconsidceds sa jclarulion et pour M. Huglie*
nettement crditeur. .page 27). prsent que les progis accomplis qui aura au-si l'aasuranca que l'en
te qui revient dire pie si no reodest prochaine l'heure de l'oceu qUCte reproluira indirectement tous
nient, les valeurs dpo
tangerouleselLt? sur le
dont il esl question dans
a, ne sont pas des francs,
des livr. sterling, des dob
ne figurent pas sur ces
mais qui sont convertis
sur la biso de lor.
mm rant qui publie son
tOramriciin, peut avoir
anciers en Angleterre, aux
IJ'wet ailleurs; il n'est pas
Pour cela de laire savoir
^ doit chaque crancier
14 monnaie de celui-ci; mais,
n dire que le compte cou-
!lulient pour sef commet-
^tj^ers, comprend une col
,- est euu.nre la niou-
V's de ces commettants,
Quant sur l'tabliasement de se
comptes, du moment que sa mon-
naie *st sttubilisa
Nous partons de ce principe
pour dire qu'un client de lu liau-
que Matio taie ne verrait rien de
mil a ce qu'un extrait de son
compte lui lut remis, libelle ainsi :
c Votre coin ne b ilam; tut au 30
septembre par i\ or 1000 ou
G des. .00.
Au cas o ce client ne serait
pas satislait, causj des gourdes,
[a IJanque n'aurait qu' lui dire de
biffer les mots ou Gdea. 5000,
et il resterait convaincu qu'elle ne
lui dnie pas le droit de sivoir
qu'il a bien sou crdit P.or 1000.
La gourde aut stabilise, quel
est le commerant qui ne pjiir-
teui moy$nQQ permette de garder
i or chez soi.
Un a aussi effleur 11 question
avoir que le budget ainsi pr-
par pourra tre un oo-licle la
Vdloiisation de la gourde.
Nous croyons qiu l'on c un 11 it
une grosse erreur en se tiguanl
nue, l'on amliorerait la lituli ni
nnancire en valorisant 'a gourd .
Celle erreur vient d c |uel'on
prend la valeur de la gour le p 1 tr
une cause, alors qu'elle n'est qu un
e/f$', que la consqu mee d'un tat
conthique qui 11; permettait pus
d^ lui donner une valeur plus
grande ; la cause, c'est cri tat co
relations entre le* al
indaetlas i rce oecapmntsssa La sluiilion tiolitique de lu
ni liorrs un tel pouit.qu on '
france
PARIS On ne parlait aujour
d nui, dans les couloirs de la chain
bredes dpute, non moins que d
la dmission ventuelle du prsident.
de la Mpubliqui et du renversement
du eabinel Poinuar dana la tentati
vederalliu- I s dputs en faveur
du maintien lu systme actuel le la
i"e ngoelationi 1 cour^ prvoient reprasntalion p'roporUonnelhi qui
une banque |CI m inod'ranrodelge
avec .le? tonds de garan le sa mon
atie trangre. La nouvelle unit
montaire sera probablement appa
[i mark rhnan ou thaler rhnan.
M.l'oiucar. prsident du conseil
racU 1 i'
in
son
envi-., les maintenant la possibi
lil pr chane du nouveau rgime.
On dil que las ail* mnds coop-
1, nt volontiers ave- les raprseo
(mis .1s banque franc lises et bel
tu rue d tablir une nouvelle
binqued'mifsion an Khnaniequl
1 1 mie nouvelle monnaie pour
1. Ruhi el la rive gviche du lUiin.
i Qes a l'tranger en gourdes
laucun doute les prvi-
P^r intrts dus par la
ux Ktats-Ums, ligurent
y^l liai,eau eu trancs
"l'P"U .pie le moulJiit
rs oil pj,te 1
l'conomiste europen, I aurait si- fois, que J^s malheureux meur nt
Minire gnrale, mus
Pas nous tromper en
Nous
mpt}6 Principe ainsi : qne.
gnalo ; tAr liorl, Conseiller Fi-
nancier de grande valeur, n'aurait
pas manque de le trouver ; et
nous ausi, n aie nous eu serions
ap iru.
Bu toul cas, nous serons tvcoa
nu&au ace ui qui iimii lue 14*i"
gueia. c Ou sm triiii eu revenant
sur son errui'. a dit lo plnlosopiie
Sng.ais, Pop? .
. Pwut de vue de la cornu*
uau point do vue iiau* faateque cem natrait la Binque
de taun, alors (pi'il leur s ilfirait
de SW cts. or iMi- jour pour vivre,
on se depiand ai des proj :ts b-
tai sur des mo ens artilict ds peu
v ni toul r ijuste Si, tu ro v
Irair\ on ne travail 1 ftil pas a
Lout di ; tlib .r '. rv per
\u ' - po|rrai '' ; .....e
dans lu t se, d ni le bui*
gel le ch'Cun et rnli dans la ri-
une enqute ^ur la situation ail. man
de Par le mol formule on entend un
teste qui ne porte pas atteinte la
dclaration de M. Poincai voulant
que .lu. l'enqute, qui sera conatl
tue, le chiflie 0S ^ milliards de
m II* or aus par l'Ai|. .. ign, ne
toit ua disoul el >1'> ">^">e
,uo 1 au ae r*Une llu
||,e. qai etiae q .e cet inq lte
ne oit pas e.ie no a du que
les gouvernemenli fi et beije
l'effvKC lI de rameuer las ngocia
L daqger serait plutt dans la cbense publique en gnral
,_jte que cem njttrait la Binque D existe un principe dont i tant bon avec Wahiugtou au point o
^ ^'^'e d'une banque, ni en n'ayant pa sul'samraenl d'or tenir compte, c'est nue, une lois elle* taient avant ce iefu* du gou
law d son capital, n'in- pour les c^ ^ue lui dennan- gu Pgtat adonn une valeur i U nraoatnt sasmua 4;aceenttf Us stoany i ^ wasuiUv {n|M|
*ra discute demain. Les amis de
M. Millerand onl fail savoir qu'il
tait dcid de dmissionner si l'an
cit n systme d'lection par arrondis
araenl 'tait rtabli. C. Ue attitude
du praident a t rvle par II.
de la
(tel,
'est
ion
li
liant
bre est eu laveur du systme actuel,
et ai, par extraordinaire, certaines
manocuu as | | Isndalsnt au
rlab.isrement d l'ancien aytlmt,
M p.iiiicai an 'rrail unequesltoa
de eonfiencs < ; urait une majorit
crasante.
Dam r ''''
d. 1 soo< 1 r- >, la chambre vien
drail 1 aval .il |< .ivcineii.enl,
M. Millet and userait hlors de la pi
rog.'iive qui .... sel --nantie par la
constitution de dei la cham
bre de considrer t.oureau sa d*
eoa et u hsiterait pas a dmia


lc a* i &
Bon l*r sot*. La ritration de l'etfi
tu l n n | iivo 111 i prsi tenl ni
eonsi lr(>. c imme f le j-i rai l'.i>
urer a i nujerit tacha ibra Jo^
dpits eu f.iveijp le la reprsenta
tiou proportionnel!* I,* prsida it !
ti ru j'i'il serait langsreai que lai
lection* te passent laos | Vil y t
an pralable l'unit du Pari Dent
il* celle qaesliea importante. On a-,
in que la snat Favorise le retour
de I ancien systme lectoral mais
co nme las fauteuils du Luxembourg
ne sont pas en je.i, on prsume que
les snateurs hriteront ralilier la
dcision Je la chambre.
Le IHc Qonqri amricain
WASHINGTON Les dissidents r
fuldicains onl 'inspect aujoofd'bai
'organisation du 2de congrs. Aussi
tt aprslla runion du snat et de la
cbimbre" le groupe progressiste ds
la i-.biinbre a mis excution sa me
nace de s'opposer a l'lection d'un
speaker. Quatre tours la scrutin ont
u lisu au rs lit et la chambre
'est ajourne de.'ii lin midi ; les
leaders rpublicains tentrent alors
de faire rlire le speaker liillett.La
anee du snat a t au contraire
trs calnn et n'a dur que i rai ou
l*. Elle a t levo en signe de
deuil la mmoire des snateurs
morts depuis que qncs mois ; il n'y
aura probiblenient pis de lutte
pour l'orgauisati >u avant que le pr
aident Coolidgs lise sou 1er message
annuel au congrs.
D mi d'an millionnaire hin-
dou la Fiance
GKMVK Le plus grand obse
taUrire du monde, possdant uu l
lesoope plus puissant que celui du
mont WllsOO ou de tlruenwicli, S
tre construit sur le mont Salev en
territoire Franais quelques ktlo:n
trs do Genve. Cet observatoire
it un don l'ait 1 France pir As
an, millionnaire hindou et mi
lient ingnieur et sa Femme Miss vin
ry vValiace Shitlito de Cincinnati.
L installation compi-'-te de l'obsen i
taira coulera 0 miilio is de dollars.
La Socit des Nations
siejera Pari*
PARIS A partir du 10 dea nb
prochain les services de a Socit
les Huilons se trooveroni temporal
ro u il a Paris ,i lur la en n a liU
de oerlH tes i iti i par c p mt ),
otamment ii Prance. L: program
me co npieid s [uesli a .e lu-
pium, dd ia traite des bl tachas, ju
contrle smnitairs international et
dd commerce des armes sur le*
quelles A. Brioling, dlgu de la
Sude, prsentera uu rapport. La
queitioii d ;s ma idatS jtceile de la
restauration financiers de la lloigio
seront galemant examines.
Le roifictor Emmanuel eur
Us lieux du dsastre
BBRGA4B Le roi Victor Emma
nuel s'est renia ; ur le* lisui du d
*a*t qui a produit la dsolation
daus le vallos euvironuaiit Li :,_.i
ma malgr la pluie, le froid et ls
condition* du te ri a in. Le roi insist
pour l'aire uue inspection aussi len
due que possible lia promis qje de*
cours importants seraient allous
pour rparer les pertes estimes a
ioo millions d- lires. Le nombre de*
morts dp isse tidJ Suivant les der
ei.Ts re iseijut u*.iti oot: i ia, Ce
1er il n'y a que * lurvivau s sur 178
habitants ; a Gras li> personnes
ont pri ; Des 21 tf tamules e iti
res ont ili-,.iru-
Sadi Lacoi ilo ovationn la
Pointre--Pilre
POINTE k PITRE Une foule
norme a aesisl I soj iur lliui an b tp
tome de l'hydravion de Sali Lacin
ta arriv par le dernier courrier.
Aprs la ermonie du beptiis,
l'hydravion s'esl lev et a survol
la ville plusieurs fois au mille i des
acela.nliions de la loule. Vari 17 h.
10 ^aviateur a ompagn du maire
de Lte Anne qui u pria place ses
cts s'lve ne nouveau ats-p.t |j
rig vers St inn oi un btngtr .
i oonstruit pour l'hydravion. Sadi
Leoointe ;omple survoler toute* les
corn nine de ia Guadeloupe avant
ou lpari p'ur h Martinique qui
aura lieu le '0 courant.
Lei cours
.NEW YOR I r,inc8 ,85ft
r
larriRieon et IV. w ex Pcaucs. -~
amexti vers i heures p. m. le \Ii-
ntaire (; l'Intrieur accomi>agu du
Prfet lo l arrondissement s'est
rendu i la Croix ds II luquets aux
ii i le d>igoer le terrain eo doit
et e comtru t l'Hbl de Ville le la
dite G >m aune d'aecord avec le da-
gislral Communal d*i lieu.
Le Conseil ded Secrtaire* d'Etat
a Vot un Crdit de 50.000 dollars
po.i!' 11 construction de la t Cathdrale
de- Caj i, somma contribution.
Les Membres du ('.omit i de Direc-
tion de l'Hospice Justinien ayant de
mi si .nu.. apperl procs -rbal ci-
joint, il a t choisi un dou\ tan
Consi il i ompos de VJgr l'Evoque du
Cap-Hatien poirl'Eglise, duPrfet
pour l Ltii, du Prsident de li i.om
mission .Communale pour la Ville,
d'un reprsentant du Commerce et
d'un membre du Corps Mdical. Il
a t vol par la Conseil des Serr-
teiret d'Etal 10.000 dillars en fa-
veur du dil Hospice dont pour am-
liorai ras 115 0!)o et pour achats
de midicaments el matriel nces-
saires (5.O00).
Instruction Publique et Inti himir
Les Li.o;es Communales commeu
cent fonctionner dans plusieurs
communes de la Rpublique.
Travaux Publics. Le plan du
Pslaii de Justice a t confi l'In-
gnieur signa D pur li Direction des
Travaux 'uldics.
TnAVAUx Publios et Instructiom
Publique. Lundi matin les Sacr*
laiies d'Etal d^s Travaux Publics,
de l'Instruction Publique et de la
Justice ont visit le local de l'Ecole
do Mdecins accompagns de l'ingtf
nieur Morell et du Chef de Bureau
au Dpartement des Travaux Publics.
Une construction est envisags par le
Gouvernemel S l'effet de doter celle
licoie don nouveau local.
Le Qouveri sment considre les
mesures ncssssirea la construction
de- Eco es primains urbaines.
Il envieagi en mme tem| s l-s me
sures a prendre pour io translation
d-^s re-te> du Prsident Ption, Fon
dateur de la H .-publique, du Prsi-
dent llic.i et de la ciiuv une Celie
i
l'eliui), en iai.-on des profanations
dont leurs tombeaux o .1 I objet.
I.NSlllUCTION PCHLtQUI Li l)-
partenisnl le > instruction Publique
o .i 'i,i,- oc lui c impi imer la i- >-
phie des pan ju des i.> .ics afin 'ie
les faire mieux connatre tan! par
les lves q >e \> graphies ? i^.ii affiches daui> cis
b oies.
Relations Extrieures.-* Le li
parlement ns Relations Extrieures
avise qu'a ta suite duo change de
vue entre l'inlernonce, Mgr Benedet
U, et le Ministre des Helutions Kxt
Heures, il est question de dount r un
Coadjulour Mgr. I\vi>u/.an, Evque
du L.ip Hatien.
Le Secrtaire : L. HsUly Durand
Vu : Le Ohel de Division :
David BOHGE8
SLVITE
Pour combattr :
Coostipatiou, Ooulte. Bhumalis
mes. Urmie, Indi^siion-, Irrite
lions Gastriques, Mal de U ighl, et
tous les dsordres rsultant de la
iii ilse d'acide inique.
En vent- dans les pli irmaciei de
la itpuhli |'i et cli z i.ope Rivera.
Ripbal Chery Coin. Agent Gnral
Tort au l'nnce, Haili.
A neric 11 vp ithj isriss 0 >., N.
On travit! ufit.^
\ Il rio du Champ le Mus et
,, | || |i bureaux I l'< fdce de
l'Ki ii Civil de proton les crevasses,
oc i onnss pir les rig des,' xLteut,
des deux cols de la rue. Ne pour-
rait-on pas continu r les gots )US-
qn' l'angle de la ru du Centre en
rarrtant devanl le local di tribu-
nal l>> premire Instance.
S is soum liions l*id au S rvice
Technique qui ne naoq'era d) l'-
tudier.
*r- m i m< iiMimwini
Dpari de M. Sa.iveilr.i
Ls d >li gu et charmant M. Ilec
tor de Saavedra qui a rempli pen
dant q lelque teints avec imparlialitd
les dlicates fonstions de Membre
de la Commission de. Itp-iraiions
nous a fait le plaisir de venir no
tre rdaction prendre con; do noua
el nous ren uveler ses sympathies.
\1r Saavedra part deimin pour Cu
bi d'o il gagnera son poste, S) il
Londres, soit H >ms il doit re
pi . ml '. I 10 pS| I ave- I: t i t re de
Ministre Plnip en iaire.
Pends il -"" sjo ir, M Hector de
Seavedra s'est acquis la connidra
lion gni ra e par se? niani>'ie- flims
bl, sa courtoisie l so i cl d oui
me u m nde.
Nos meilleurs compliments Lac-
c impegneot dans sa nouvelle mis-
100.
C'est ce soir qu'aura lieu Vari
ts la reprsentation de Patrie
quand mme .
Ce petit drame de M. Paul Serein
est des pins passionnants.
Le public port au princieu qui a le
g > des bonnes choses ne manque
ra pis daller ce soir Varits.
L antres gnrale esl i Lue gourde,
Loge Une gourds el demie.
-^ tsy/ft-rv
LlntornulionftU
C'est cette aprs muL i! heures
prcises que le Grand Matre Itigal
procdera u l'inauguration del res
pectihie Loge L'Internationale No
7C > el l'installation de ses offi
oiers.
La crmonie aura lieu au Temple
de la Respectable Loge La Vente
No 47 .
Fte thtrale
Il sera donn le Dimanche 9 D
cembre courant o heures de la
prs midi une reprsentation lh*&
traie au local non encore all'ecb*. de
la Loge L'Amiti des Frres Heu
nii .
La fcle est au profil de la L"ge,
Troie comdies locales et des mono
logues feront la joie des amateurs.
Les acteurs de la lien lissanCS vont
6e surpasser pour que cette repr
cotation ail le plus d'clat possible.
Entre Gu reie o') e n ;n <.
aKim.i railfoad
&teamtbip linc
Buii au de i' tg< u! gn rai
Port au Prince 11 li i, le dc. I0I3
Uu>i .i. N<> M\
Le a amer i aks PI ittsrj est aitcn
du a l'oit uu t'iioce, v liant du New
Yoak ris Isa porta du .N .i i 1 mardi
lt desmb e l '2.1, avec 2.\ sacs de
lettres el partira l< mmo jour pour
Jacmelsi-. If ports de sud n ire
nani du li et et passag rs.
Dcs
Nous avons appris avec regret li
mort de Mademoiselle Frouie Fom
ro survenue le lundi trois Dcembre
sept heures du soir. Les fuuraillcs
ont eu lieu hier . > midi en l'L
glise Stc Anne.
.\ns soodolancee \ le famille par
ticiilirement notre ami Louis Fo
mro, huissier uliencier du Tribu
nal l'Appel de Port au Prince.
Parisiana
Vente p)r Cooveatioii
Spciale
En vertu d'une obligation hypoth
cair-, passe au rapport la *, l on
Lhtnes et son cour re, notutes
Portail Prince, le 13 Jii.lt t '922 et
d'un commandement dem uriulruc
Lieux, il sera procd, par >e m mis
1re de Me L on h ir es.not re li
rsidencs le Fort au Pr nce, rjquis
cet elfet, en son lu le si e Hue
du Peuple, le sain i vingt deux
Dcembre lj|13| a i.euf lieu es du
ma in, i la veu-e au plus olf.aal et
dinier en hsriessUF le cinq car
reaux de terre, dpendant le l'Hsb
talion Balmtre, situe dns la Coin
mune de Mirebiai9, section des
linilles, borne d un i 6t par le reste
d la dit; lin mtre el des autres c
ts par le Fleuve l'Ar ibouite ",
telle que cette proprit a poursuit,
comporte et s'ettni, sans aucuns ex
ception ni rser e, sur la mise prix
de Ur. 307,50
outre 1 s charges de l'enchre.
Aux requte, poursuite et dilli
gence ds la dame Veuve Antoine
Gauthier, propritaire, demeurant et
domicilis Port au Prince, ayant
pour avocat Sis Llio Malebianche et
pour domicile m le cabinet lu dit
avocat, sis Hue L'a.ds U stouches,
No 23'.
C>uiie le sieur Llio Piralte. pro
prtare, demeurant et domicili
Port au Prince,rsidant aclu.lleiiieut
M ire balai*.
Pour plut amples renseignements,
s'adresser au notaire sus dsign ou
Me Llio Nalebranche soissign.
Foi tau ('rince le i Dcembre 1923
Llio MALEBR lNCHE. av.
Choses laonniqm
Le Conseil de 1-Qrdia H-
d'hier a dtii d-rign m
rn^nl commmoratif du cent]
de l'Indpendance fnacooaiqij
Carliste N gn pour soumettre le motif
cuter. li lui a t command
proposition du Grand Matre
un buste d'Ignace Fri'snelU
Matre de PO dre
Des mensio is lio ,orabU
votes en faveur d-i Me LHioJ.
prsi'en1 du Con-eil de I Or
Williams BI4o, directeur de li
pagnied'Echinge Rieclriqoei
son de leur dvouemsat si
du Centenaire.
Les eripes
Les Crpes IMarocains,
.'a iroemiis, Crpes btaule/
PaulE AUXILA, sont r<
meut merveilleux.
:'j>i2BI
[HOUVEA'JX AL&MBICS
_,r --^ pacr DISTILLER S BECTiriIB
f ^ L. E*UX OC-VIC, !
srTTZjrSff" R '-. alcools, tt |
^3*1 1 DROY FILS AIRE
ik 75, rut t.i llttatit. 76
^
rARI
E 6U.GF PRATICUE laSuuiuuirh-ai'X-oS-
^ VU". SS2BCS t MANUttl. Fbncial te
r-, ; . T'' urntt frait- -
Effet adir
Les soussigns ayant adir i
donnance du Dptrtemeat
nances au No 4. mise en la.,
leur leu pre v urul Michiud,
clarent nulle, duplicata lierai
tre dlivr.
l'oit uu Prince 30 Novembitl
Les poux vlarioo Chariot,
Victoire Michaud.
Les soussigns, ayant
rcpisss mis respectiven
leur laveur, aux Nos. 0225, I
F t HJ, par la Commission i
les dclarent nuls el donnnj
dat Me Llio Malebranche,1
d'en rqurir duplicata.
Vv B. Dubuis, T. bessard,'
Lubiu. .
La lame Vvc Dover puboi{
propritaire du rc piss, l
No. 200, au nom d la V\S. II
Ciin, par la Commission Sami
charg Me. Llio Mal branebsl
tenir duplicata de cet elfet, r
adira Vve B. Duboii.
Suite de
Jeudi
L'aiglonne
7me et Sme pisodes
WAi.il; v.\l et
LK DKVME DES CURS
Entie gnrale : 1 gourde
ayer
Cin-Salant
JEUDI Soir
Soire sensationnelle
Dbntino Kouge
llme et I2mc Episodes
SaLNAVI dans
DADAdSE l Monologue^
Lama CChan.^ inettb)
Entre 0.50
MAURICE ETIENNt'ri.
Marchandises franalees)
Yni|le dui rues du Auyasin
do l'jltat et des Front-i'griv
* s. -*
LaMijahixnudiiilaJ
VousylrouvprezPR
HE DOITS pour les ft
de fin d'anne :
Jauiliotis. bacon langues fumes,aucissons LJM
aii, saucisson Catnueiiic, Mortadelle, provisions
luules sortes.
Litjucurs Marie Brizard assorties.
Lacjueuri Siiuuii aine assortie.
Brme de Iraraboise, 'le Cassis,de cerises, de Banal
"limon aine" Vins de Bordeaux, fins de ladra,!1
Porter.
Bire Pal/cn.Uofen
En Gros et en Dtail
Bonbons chocolat en boites luxe et fantaisie f
cadeaux de lin d'anne.
Jouets, parfumerie Coty, Houbigant, Pivert
Fates-inns mie \isiw
Nos prix sont la ports de toutes les N
1MP0TNT. Que nos clients se rappellent quj
porteur de Cinq dolla'S ea tickets auront droit n
de notre loterie m nsuelle que nous venons uorg>
Il y aura trois lots (jagnants.
c\cacz nbaya ^otre chance-
^Yoor oo^neiu aa copeau ftiw


i;m-.tih
a
san
laison se Spci^
En Casimir
Angiai* et Frana'n
Une orne foi No 117
maison qui s'est tellement spcialise en ses
i| le plaisir d'annoncer ce respectable public
k renouvel, compltement son assortiment en
[itoclt? uut de qualit lis Suprieur prix modr
jlre 11 partir de 2 dollars a 2,60 l'aune
[maison avise qu'elle tient aussi un grand assorti:
Ji Diaqonal noir,bl-u serge et a!paqa;drills blancs
ibrication italienne.
portail-prince, Dcembre 1923
Gaftlueeio

M
aille, Yaille, Vaille.
Occasion excepiionelle
easiou des lotos de lin (d'anne qui approchent
(son Ahithol l)ayan& Co229 Hua des Fronts Forts,
leadu March \ alliera mat en vente les articles sui-
ia moui prix.
En vertu d'une orlonance de
Monaieur le Doyen dv l'i iboa I de
Prmiie Inalan ri u ?iw
ce, en date du Vingl-Tro 0*en lie
Mil Ncul Cent Viii^l li - rt*B '
qute de la Dame Anpa picola, pie
pritaire, demeurant H r'omleifM a
Port au Prince, '
ifi de tutri. de i Hll< minci re,
Odette Leblanc, il sera procd la
Mercredi que l'on comptera 12 T
cehic courant, trois heures
l'aprs midi, et en l'luda da jMatir.-
Lon Charles, Notaire fut au
Prince, h la vente au plu* offrant rt
demi r i !.. I ri i r '*! ''
et aulies objeti ayant appartenu!
au feu Elie Ltilauc, lie de Pan?,
a la charge | ar les adjodieatairea . o
payer comptant ft peina de follea an
clieies'.
Toit au Prince, ta ' Dletn brel9iS
L'huiaeiei.
MiUcent JOSEPH
CokmiMan Sleamshtjp
inpany Inc,
Vapeur diri 3 pir li r &sbipdtf
ptir pwwajtad&UaitedSI ('f
F> Si HaUlv ant de AY*;> Yorl
tme les poi du Nord, rst attend*
Porta P es le Sain**** S ezmom
cm a \ /' ep trtir i nm jour pour
les ;o ts du Sud prenant t l$ passa-
ocr
Pon ulVr.ce le 5 Dec Ciebara
vA
*0. Jf/enis
jringlais bleu marin tr sup,
couleur
i
n
die Liant pour costume homme
, noir suprieur doubla
illiu mariu doublw largeur
largeur
Ile double largeur
lussor suprieur pour costuma homme
Mie pour eoalumc homme*
atch couleur.....
ioir double largeur
Eoa 54 pouce?, pour juppes et
Mlumes homme*
iiuissa uni, blanc et couleur
i couleur brod
pocha* la douzaine
Prix avant
P. or 6
5
4
S
5
S
1,10
J
1
1
3
2.50
0,40
Plii d'aujourd'hui
4
Los chapeaux de
paille fine chex
Paul E. Mlia
te rendent aiiilltui march qu'ail
leun
latch couleur fonc
'NtlJHA^fiii.tiC. PAIBLCSSI
HLOROS, DEBILITC
1,20
1
5!
1
I
I
.
^Jf oonti
W ii
ON8TIPAT
pi excs las
SUISSES
| i-, BLLOR, Pharmacien, |
119, Ru
Q'BI T LE MEILLEUR
DE8 PURGAT1
w
Alex.J'ETr.US; rnoKnwcie. AH.'tRTU!
PUjr3ieic du !> JuaUn VIaFJJ

. a yj d ^
SIROP a
E3CHIENS
la ryan-f-
r4nioolob!n^ ^
- .
Aven-voU" vu les
jolie chaUUTi ^
HATTAT
Chez Paul E. uxiia ?. .m
Graloitoi.is !
La io/o^ i Oiaphoph vteul
kt.v#.tiitr pr*. L> de nier bateau leur
dernier module de G*afonoL, superbe
comme /ori pr ac modx .
Empressez vous deaheur tul>e ma-
chine ovanl la iVo.H car elles s'enlyem
ru; Unnient*
East AsiciUc GoinpabyUl
Le 8/s VlRGLM.l e:t attendu ver l*
8 courant, p nani fret pour VEurope
et des passagers pou Saini hom U Pre um in^xGGKHtiOLM, Agent*
ELiXIR
duDOMNS
, "t i^ i* mr. - i attaraalUdtUtd*ttm4iP9ru\
, ROI DES TONIQUES, infuse un vie nouvelle a tous ceux doni la
sl,niestuceprUtrivil,lesexc*.tes maladie.l'aaiondbiliiantedcspByschaudi.aui,
ANMIOUES-NEURASTHNIQUES-IMPUISSANTS
, .,; ,v* ,,V 'liratutti, iur d#m*iie .,r*ssee au
LABORATOIRE ZllAL", 11. Boulavard d Slr^sbour, 11 -
1> i voulu liai. tuuifes in- bonoaa i' <* in:u".ltia
A Port.an-PrtnOB rimrm . ' AU II.Nh ..ffcit.ttl A. >t!n ublic et aux Itorist
s annonce au ______
Qu'il partir d'aujourd'hui un yraud rabais a lit^u sur lea
neu el Chambre ail
The Vt^est ludies Tradiug ;
M*n au PaVr.ce, et (jrqnatves
C. CJWOCLARD
lapmnifh'n
-W'
r. .^.--


11 % Al IN

URO
Rhumatismes
NTralgles
Goutte
Gravelle
Artrfo
Sclrose
Obsit
Qv'."1*"' tfftttt Je'.-n ^l viter
lrhv..irciMi tant
de* MlbM 1\ i*atll-rntr.t dcj
rla, vrlrr ,) J'obfialK <* I
41f**iljn ~ l'exi * '': d* urique.
* pc. .on I fal'* drs cure rreu'l<>rc
lave le sang
- indr-J."'. prWCU '. * tFfclirm'-hi de I orijuc s;l:..r. consl$ta
a U dl lt A H prlDde d' prf1*rM. lacMt
crtque tftm I seul (acitr riiycer
iTiMon. fln devra. uvni toute auua
ct-oSa. |ultr eners:qupm-nt e_ tr-
queijimeh; contre i* rtention d aciaa
riqne lai l'orgamaina en mjlcyarji
l'Uro*.-.sl
Prote'SV- r"*IVl.
fro! J. IIHI la il'nu*rii U PolUaf
tiM ClM'au'n J e Talcn.:nn Parti
at . ,.-> -
D'ALIROL
>r* ri ci * ' tfrwne. ,
j %fliti i4)WM Lard
; wrco
t T'iu.na-
L> il ni i virtafo, !
> i-j' i
* aillant & I.ouet Qnto gnraux 17'JOtuedu MaBaela de l'iitHt
/tv a .

Sole Osli'iiiulor for Ifaii.
W. Oii Williams
I7f4 B S Ru du Magasin d? PM'qt
Fort-aumPrinee
ISieer Pcblo the Barbet
CATION .. ..-.
le plus PSlSSli COHSmUAlu Gnral
Formes: Ellxlr Granul Comprims
tmulslon Concentre itmpuuits.
m . indications) Tous,bsms ol'organlsmBabltttrciama
S&11X10 mmTI0MSj Laboratoire da 1HI3TOGNOL. MUOIEUVE-U4MEJWE (Mm). *
EnVnle la Ptarmacie Centrale
Htel Reshurant de l'Avenir
Situ au centre des affaires Commerciales Re itor
mand ou public, aiosi qu' sis nombreux rlienls,
tous Us voyageurs de la Prov!n:e et do l'Etringc
(ni sont de passe ort-au-'rinc.j poar cuisine)]
qne, et la rgularit de son service.
Eue Prou lo 225 prs du bureau dsi l^lgrapl
lerrostrcs
A. SYLLA, Proprit

maison 11 Slvera
L-i Maison H SLTftA <;uiours *ciuse I- ttui
pleine satislactiou ses aimables l nombreux client
leur offre, e.i prvision de la fin d'anne, les iroL
suivants de toute traicheuret de toute beaut rcei
ment reus par les derniers steamers, des prix su
tionnellement rduits.
Ions ne croyons pas ncessaire de publier nos prit
car il n'est un doute pour personne que non iculi
ment nos articles saut de choix mais que nas prufl
les plus pas de la place.
Casimir gris anglais nouveauts
Palmbeaoa ffria anglais
l'almheach flrls an niais carreaux
l'almoeuch un< & a barres,coul.
Alpaja noir sup.
LitayanalO otr suprieur
orge bleu marin & nou', anglais
failli Je olline pour tailleur
Lustrine barres po.r tailleur
Kaki jaune anglais extra suprieur
Drili union blanc
Tusftor Japonais pour C ne mise hooames]* roaee
Porcale blanche
Rideaux tulh jiour porte
Tnl' pour voiler
X'oiie uni Se barrs
G bardine unie & barre
HiUne blanche & ou sur
Organdi sulss<' lrol
l'.rodt'M's madera peur robes, chemisas fc Ju;iaa
Petites serviettes damasse pour table
Soyeux uni blanc & couleur
Marquisette coton noire
Crpon jours blanc & couleur
Ilrabant an;.|la s
Eaiieune a mouches couleur
Hande^brodes anglaises
Toile voila pour golettes & pour cadre
Calicot l'ercal de iainile
Mqu blanc barres pour jupes
N'ausouk noir anglais
AloJetons blano & coul
Logions IMvcrt assorties
l>- s jours
Uas blanc demi-soie
brille union anglais
S;tt foulard aagl. doubla larg.
Chapeaux feutre Horsalino etc, te, et*.
Toute personne dsirant se procurer Us |in#Ueui
articles de la place et aux meilleures prix que psrtot
ailleurs se doit de laire ses emplette* b Saison H..il'ir
Rappelez-vous surtout (pie h rputation de la Iuu>l
n'est plu laire pour ses articles d'importation *
glaise.
Royal Caf
Lii lace de h Banque Nationale
lroprit*ir : Aunacius INNOCBNT ,
Ce nouvel tablissement se recommande par un e*rn
iipioelialnV, des consommations de premier heu*
situation priviluie.
Le soir, musique attrayante dirije par d*s p*
si niiR'ls de ipanu meiite.
Installation parlait*. - P x modrs-
Tlphone N 395
VERMOUTH CINZNO a i. matteis


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM