<%BANNER%>







PAGE 1

LC MATIN nonce que le bat de la mewe ^tait d'associer ls calho'iqnos f tna'i la ttu arnri aine Tlia'ik. Ilnt au^-i l'ait ioaueur au L.di tioiioel lepas aia dinde. nouvelles Diverses f LONDRES L ideUile de l'em pruui piopos la Hongrie, comme faisant partie des mesur. s de recons truttions de ce pays que la Socit des Nations se dispose prr-ndre, ont t prpares p tr la commission le la Societ* qui s'est runie. On annonce, qu hier, elle avait arrt un projet qui sera soumis au cou stil de la Socit le mois piocluiin. HUvlK Le passage iu projet de loi, accordant le su tirage aux fem v 4i£S, parait certain la chambre des dputs. Ct projet limite le vote aux femmes ges au moins de 23 ans qui ont reu des distinctions ho nordiques, qui sont veuves de vt raus de guerre ou qui paient au moins 40 livres d'impt par an. Les cours NEW YORK :;0— francs 18.51 Sterling 4-3338 I %  €—<2)-£r<&> — %  MALNUTRITION provient de ce que le systme ne peut pas convenablement assimiler la nourriture ion Scott est promptement assimile par les personnes de constitution dlicate et est un agent actif pour aider la croissance et restaurer les forces. Sous la prsidence du Magistrat Edmond Mangonos, le Conseil Communal s'est runi avant hier soir, et a pris les dcisions suivantes ; 1 Vote de trois arrts dnora niant : La Rue*du Quai— Rue Chiislophe Colomb. | La rue de la Runion — Hue Si mon Bolivar. J La rue Traversire— Rue du Mexi que. £ L'arrt du 53 Dcembre 1922 cr ant un March rural la Riviie froide a t ainsi nio.iiu.S en .se coa:me cou ire et a'Un lanl des Usines du Comptoir Franais jusqu' la deuxime pa-se. Paieront la Commune ua droit de place de 0,25 par jour les propri taires dont les balauces auront occu p une superficie de 12 mtres carrs. Lnsuite, sur la proposition de Conseillers J. PeieiraetR. Lcvque, le Conseil accorde l'autorisation au Magistrat d'affermer do nouveaux emplacements sis a la Rivire Froide pour l'tablissement du March. a Les conclusions du Rapport de la Commission charge d'apurer les comptes de la Commune pour le trimestre d" juillet, Aot et Se teiu br ont t votes par le tonsil. tu dt tiuilive, il a t dcid que le Conseil se runirait prochainement aux tins d entendre lt-s|*ugt;eslii>n>|du Secrtaire d'Etat de l'Intrieur rail tives aux travaux a entreprendre au Champ de Mars, au Cimetire et au March de la l'Iace de la Cathedra!. La pressa et d'autiea personnages seroul invits cette runion. En l'honneur de l'Immacule GoocepttOQ Di puis j, ii ii ,t ossanaan a la chu pcle di l'Hpital fural, une neuvaiue prparai,m ,i le l'le de 1*1 m m uni Conception qui seia clbre le samedi 8 dcembre pro chain. Toua les matins des 6 heures |tj extra es de pit oui |ig rt — c nfrence de Me L.io Joseph ; 3 Une llocu eu. ion du Prsident ; i 3 Posia pa triouque, m 0ol >gue crole [l enfant gt-'? da p iblic Port au l'rincion se fe ra entendrai, thtre loterie. Il y aura loterie et des comptoirs . trs MO compte. Les membres, leurs familles et leurs a nis sont pris de ne pas man quer cotte solennit. -si^. So're sensitlaivi'lle Cin tfar ts I.MII li 3 Dcembre prochain C 1 '''! 'I -li I.II.C a -ni lundi 3 dœm br\ ju.%  "er.djieprseiil un g ure tout lui i D >.ivedii sur li scoo en lliili par iiot r .* Hini S.ilnave. A pari cela une iii tilt turent! tromperie, comdie daOpilanti redessende MBI oub ier an raanelefua sensationnel sur l'af faire de la main noire. I> tte la ville compte assister .\ cette soire pour entendre ce que Mr Bal uiv.i pense de cette socit, dite La m un no Les Amateurs retardataires ne trou ver tut p i 1106 b mue place. D J li t 1 i ^^_„____ Lu Jeux OIppiqtes do 1924 lorarei tati entrane nant* Lu i L 11 s n 3 i T h P ir Leeoatt M " Veaireii M I. matiaS h. 30 ITOo d-Mirs Jeudi Samedi N. B. Prire l'tre eiicf CUENRIQUtl Port au Prince, 1er dcembre 1923 Las do images d^ Coerr de la Fi i:cs De beaucoup plus tendue et plus impui-uut eu ce qui concerne les dommages de guerre tl la question de Ki reconstruction, est la zone jauue %  >. Eil: peut aire roastdta pour le raome.it OUOMM a moiti detiuitj en ce qui co.iceroe les construciuiis, leur emploi et leurs inst ill mous, taudis que le sol lui mme a naturellement beaucoup moins souffert et en tout cas ua subi que par endroits de dommages durables. Cette zone comprend ( toujours sui% ajl les donnes du ministre de 1 agriculture ) une superlicie de 12, 73 kilomtres carrs, ce qui quivaut la superficie de toutes les lies danoises, ou largement 2<>/ode toute lu superficie de le France, et 3 ./" de sa superlicie cultivable. Il est naturellement trs difficile de constater le degr rel de destruction dans cette zone et encore plus SeolanJ, le Ldlond-Falster et Bornholm. 1.1 vileur de toit le terrain agricole poiv.it ire value eu I91i 7 milliards do fraoei or. Peur aire complet j'ajouterai que les donnes du a Minuter des Territoires librs <> soot diffrentes de celledu Ainiuterede l'agriculture. Suivant ce miuistro la premire zone, c'est--dire celle o la rec instruction coterait plus que ne vaut le sol, comprendrait 113o kilomtres c.irrs; la deuxime zone, exigeant d importutils travaux de reconstruction, tJ.OJJ kilomtres carre, et e ilin la troisime zone, o il eat seulement besoin de faire effectuer des travaux de dblainmeul, 17,000 kilomtres carrs, (jjedes que soient les donnes qua l'on adople, on arrive en pratique au mme rsultat si l'ou opre exactement. Il est videmment imdifficile de lixer d'une faon quipossible d obtenir une parfaite exaelitable une somme convenable de ddommagement et le mode de ces ddommagements. Mais nous reviendrons ci-dessous sur ce point. '.'Enfin il y a la zone bleue o, suivant, les donnes fransises, les dvastations n'ont t que de peu d'impoi tance, de trs peu d imporpublies dans le >• bulletin de la Sotance mme Celte zone comprend cit de Statistique de Paris. > lO,o2l kilomtres erres, soit un K. A. WILIH KMDSE.N teinloiie un peu plus tendu que le (^ buivte) tude, c'est dj beaucoup si de tel calculs ne diffrent que de 3 "/•• Nous suivons dans leurs grandes lignes les valuations du ministre de l'agriculture et de Michels concernant Les dora nages de guerre et la reconstruction des rgions libres . LISttYJ uens :;irite • inn'. Ri >. fro: le cer:ii; n'volr %  PSTILL'S VLDA ruo si TOM Ie3 achetcf Er: : 6R I LA Les Pastiles VALDA sont en vente : Phariu i ie Centrale d'Haiti, Pharmacie Bourraine b Port au Prin ce, Pharmacie Brutus Jrmie, et toutes pharmacies M •nivciiicnt dus Navires Le steamer Carna" venant de yo • ,i attendu ICI le 3 du courant, en route J t u d M fe el|tf W| Q^^ J>^ ^ ^[ ^ .,, le mme jour pour tous les poil du dire 11M m ^, e (le bj(ll d ? { ftll en l:1 !" aui iL-,-* Sud Le steamer "Luna'' a quitt New York le 29 de l'coul, directement pour t'orl au Prince Le steamer "Prias der Nelerlan den partira de New Y >rk le 6 du courant po r Cap Hatien. Gjnalves et la capitale. H repartira le jour mme de s >u arrive pour Petit Goa ve, Cayes et Jacmel. Le Hteamer "tthea' "venait d'Ams ter dam est attendu Port MU Prince le / du courant, eu roate pour Suu tiagi de Cuba. Le sta ner Vga nemnon" est atten du iu vers le 5 du oourant chargeant directement pour l'turope. Le steamer "G >rgas" venant de Crislobal est entr ce matin vers tl heures. Il repartira ce soir diiecte ment pour New York 1 Le sjs "distobal • partira de New York le 3 du eouradt directement pour Port au ,Mince. Il repirtira le /nmejour pourCristobal.caual zone. Avis matrimonial La soussigne annonce au publie et au commerce en particulier, qu elle s'"st spare de son poux, Monsieur Octavius (jracii, pour cause d'uicom patibilit de caractre en attendant qu une action en divorce lui soit iuton 14a. Uiuchele Itf Novembre 1913. Mme Octavius Gracia ne l'ertulia Koxe Flix. A vendis L'n piano queue a vendre [ mar que Waililzer S'alr.sse, au bureau du Journal. On trouve n A li librairie du Malin". Itdui3ir.il da la Fart 8o^ Mille par l'ierrc Beaoil Vn des plus grandi succs de librairie. FarisiHD t Dimanche De plus en plus passionnant : Disloque Notre Dune le mecreli 5 Dcembre proch lio 6 heures du ma tin en mmoire d-j la trs regrette: Veuve J >se di Marcelin ne Clie Piquant Le prsent avis tient lieu d'invitation. Port au Prince le ii Novembre I23 Sainte-Rose de Lima LJ^S rriviinhre da L'Association des Anciennes Elves de Ste-Roso de Lima et les unis de l'œuvre sont avis que la confrence men snclle aura lieu le dimanche 2 i) cembre prochain, l'issue d'une DteMi basse qui sera dite 8 lires pour les socieiaires. La Secrtaire, UEP; NINI: I E Ys LOUI S. lRlC hTIEHNcs til Marchandises franaises ?ni|lc les rues du Magasin de l'Elat et des fruuls*forU, PR0(.K\MME DU DlMANCHl SOIR L'tp'us3 d la P* L)ramc e i partiel ngo Si. du Dr ttai Com n • MI nu p.rtie. U* Jjaraa. > %  %  Les C pes Marocains, Crpes ."ii rue u.i-, p Stauie) chez PAOL i'. \i ULAI soni rellameut nui veilh ux. A: P >rl i-I'iince A il Section Sud Ce matin, le juge Homulus. litu Isire du trib'iial da t'.ux de la sec tion sud a pris posseasi >n nouveau local, et ce looal quoique i lachev en partie, offre beaucoup d'&vattUea. Bile Dubois Dimiuche nbre l' imic de de 1 E ora une vente su pr 'lit le ses œuvres. U \ .uni des '.u.'t irs braderie, luu %  peints : tte, pelisaerie, burette altiticli Kdlrct 0,oO eentime --" Liihikunt 9m'' el IO-"ne piodf| L's voiUs te dchirtot U fengeaoc* di Gorlno Franvoi- e ig 00 Dalcvu L 1| 0\. Lo^c 3^ 60 Savon LIFE6U0Y Connu du mo d nUer Un atock de oe fameux SAVON est arriv et mis en vents dans toutes les butines maisons de enta piace l.ea Fabricants de ce SAVON ont su oombiner un SAVON cle toilette pur et du i ijrand pouvoir d s tifactant. Itien (1rs familles se rappellent les s. r\. es rendus par le SAVON l IFEBUOY durant 'es darnirea pidmie* et comment un usage rgulier de ca SAVON prvient contra toute infection. Prvenir vaut mieux que gurir et l'exprience a prouv que le mii leur moyen de prvenir la ma ndii> dpendait de l'usage rgulier du SAVON I ll'l II OY. leSvVOMM l'OY peut asrvir i ius 'oa usages ; c'est la S.\\ON idal pour la toi etta et a bain; il pas -eu em-nl excellent pour a pesa n i p ui a ti 'te infection Keoo mm i WKM pour les enfants qui sont disposs aux maladies de peau, l-.xma. Kchaufure etc. Kn cas de raa'adie dans une ma son ou mme dans le voisinage, tout le linge devrait tre lave au SAVON Llr'E Il donne au linge, une odeur saine, et garantit la Sant. Souvenez-vous que prvenir vaut mieux que gurir. FABRICANTS— Lever Brofh H r t mp*m* t AGENT* — Alfred \ PORT.AUPlUtfi ^



PAGE 1

MQ MATIN %  ^" Pharmacie F. Sjourn U Pi ISOt %  m v, ? 1 • • .. ,_ —..,11 La Maison iILTcn f T. %  ' .• i • Pour faire de la place aux m peu s et jolies marchandises rives de Fr la ''*i n F UL E AUXiLA liquide un i •• haussures pour dames A 1() gourdes la pain Un lui de Cheinise couleur! pour hommes i G..V Ou lot de Chapeaux da pailla pour hommes c 5 Fiiifo 10e Polis h > ( papy meW \ui 11 il VOUi fOUiX. roir^ft la ft,;t. Jt vot ciiduuu Ht la ioubuui M .t1637 Rue du entre Annonce M bi <>v illante clientle quV lie i recevoir par le <\< rnier Franais > de trs ci wtet charnu m ne sr nul choix I • KHIHH* DOUI su* f.nit-!. .h lussetl *. i %  . > % % %  tmes pour enfants, lias de soie qualit trsrec mmande (jfrts eer nier la Mode, noirs,coul< i vari Si belles dentellei Cluoy, tllet mche, broderie, rubans, paifumerie objets : iix, quelqu 9 joti coupes de sc4ries,tui linon, toile n itionalf, toile pur fil, bouqu its g irnitures et ilea de mai cli le bbs, jouta choix de trs bon ijont Elle a lire aui si Faiti ntion les non liante* d'avi ir a B'i is it i I ai i li m 111 mm ni les le lins i robes ling i ie, i o turaes gare nDSts, ''t'' etc. S tsdela Mai son afin le pouvoir en assurer la livraison a i;< lin prii trs mudi %  • Leons fan |l ils et '^panot NJU* lomm heureux d'i ifornv r le public j.i %  i i". le 318 |{i a K OU I d( Mi. < '< ;t s En M mi maisons iVeprca^aWui pour i*s MUH** H Piilli* pour \ oilss N'oilo uni i; a barre* Qnbardlns unie &A barras Itatina blanciie v\ coillaur > _, sulase i BrodOea mmdsra pc Petites serviettes d i Soyeux uni blanc & co i Marquisette coton DOl Crpon a jours bl Itrabant an |la s l'.oliotine a Banda*brod Puile voile j. ( .ment Ps Piqu bl Nansak n li au klollaton tiens Pa Bas -, >ura lia b me do:ui-aoi6 hrllo nui i S • i i n g i taaox feu route ni licl ta l la ;•! n • saille m m doil de lappe|ez-voui lui ; n n'eal plus (aire p >ur • l0 1 au glaise. m isill *• -. it a. •j? Flix C'ko'ii Mdecine hirurgle l'fce ir v i .M nu <|u iii j i ije lr II hr Pi i< Se dircl i • 'iH et de •on Remtrci 1 i i rem m '* i \ qui ISOB l i e 1 %  leur en ir i i .. %  e, lei gai* i i Mr | l I t : >iri l I ;• t I. il' |r et Ma i ur ee Hfn m %  1*4 ai l'OCC*Mari mette Laat! gi. •leve leev ifleafisa le i \ % eroi loatk jraUtude, : r i



PAGE 1

4£U*E£N MM I URO Rhumatismes Nvralgies Goutte Giavelle Artrio Sclrose Obsit C^ I •al **atr Jena * rltr l*4rfcvma>ttm,Tdlir< Haemcnt 4U* '.. irt l>n.))l nier.l ' .odf >'-r i>'f..ni'nn > M f*' *' %  • >-w.t rAfteiMMM .•••v. >• %  %  • '..•VA • lave le sang • L'Indication prnnpatr 4a'm M tfaJlvKir-l de I nMa If ro*. OHl* •an K>m a tTnpter>r i n.i^K^cc tl (• d*.ioprmmi df j laVei • aritjlMMa, f ia p*ro<1 ot pretrientr. I act > urHui fsm ta MUI r&ci.ur l'i.yo*? it natta a devnt. avant tout* suin ••M. hitr ncraiii-iriirf; *' fr*oatfomtni centre ta rcuniton i'anot PMQM dafca l'orfanuin* m mtlnyani ruMORal PtafWMNf fAiv4 rrat i il >i i Ualii* 4 foIJan t*; O. vit la I Va #fici*noa fra i pir*' (MAI I on I •* '' '' %  '''' '-' uv **'• l*!HUInVL -(. ir *>ir. SaMreaa, %n*f • u '....-. %  •.., / • (,* %  • raraaMi rt|>noma UN L iwvr'Al !%  '. ei n m SUn. asJ IiT T V/*Jtu > Oavu umb4it. XI I •iz Vaillant liouet Aijouta ynraux 17 4 J0Iiue du MaBaaln de l'Etat L MDICATION AMRcMo-';-lC.Pr:OHLE Ou lANl^i leplttsPUlSSJLYfRE>mSTIT!JifCnin] Fanais : F.llxlr — Granul — Comnr'.r. \e Ernulslon — Concentr — Arnpouiae. *KT- 1i u A iRDICATIONs) 7 usiBecasofortanlsmetiuttircmnt JN SLllXLtO )"" mdication rtpratricb nuitsant. iMUmXdn d. rHurrooHOi^ t VSiaMUV&u^WEME (Sataaf. EnVente la Pharmacie Centrale M Restaurant lie l'Avenir PanI Sals Situ au centre des affaires Commerciales se recoin, mande au public, ainsi qu' M nombreux clients, t I tous le* voyageurs de la Province et de l'Etranger qui sont de passage Fort-au-Prince pour su cuisine soigne, et la rgularit' de ton service. Fue Prou ho 2 l 25 prs du bureau des tlgraphes terrestres, A. SYLLA, Propritaire i — Alnminum Line l\ewOrleans et Soulh American Sleamship G # t ac # Prochain dparts directs Port au Prince Hati 1A> etearntr H a Ut laiferm XewOrl ans le 15 Novembre courant pour Port au-Grince. le ntamer Dea laiera NtwJrlans le 24 Novembre courant jwtir Port au Prince. <1 partir de c tte dtrnire date il y mura une occasion ehaqu quinze jours pour le* porte suivante : Carthau • Porto-Colombin,'luraao, Poru.-'.obelln La Gumyra, Powte Pitre, tort de trunce r Dridgetown. ilarbudo-, Po i o/ Spciv, Trinidad, Gtorgtiown. 4 de Malteis.-apis E(:tllU AVOC T g RecoaireniBts Conierciiix, affaires I ftriigir. i c rrepondmU \Vaahta*0 on N\v-York t Bariin, Turin l>ondrB. Paria. i7e HmBeit7JF m m \em TUpKmtH? Auto devoyaie 1 IOJMT S'adrssser 4 Mr Plaisir lmprnairi* du,,Mstio'La Guinaudc GR4JSDRUE Shop Aud l.uiici Hooa.Opta t\ A I. M. Uault P. M. fWy Sf Cordonnerie ErnaatCa mille Fabricant dt chaumurm tn tout genrm Matriaux luprieuri Soins — prompUtuda — Clrit •irai. I Hue prs la Posta N* \?i La in mon porte la connaia aance du public que — dans le but do faciliter et d'encourager dee nombreux client* — aile accorde — a partir du 1er Juillet 1^23 une prune de une paire de chaussure au choix tout dtenteur de viQ|l liitVats' hln consaqueaoeoneet prie de rclamer un r\u pour cliaque achat au comptent. A la Conscience — latle Janaj de la naaiaotv h M 4i Hmhtim i Tabac Si h En face de la l anque Nat i mi h No ?535 iigareltes nouvelles et dlicieuses.— ;Hygine, arome t supriorit. Ou les Irouve dans les htels, cafs, restaurants, grands ou petits. ftlles sont la joie des tumeurs et l'ordre du jour FIRESTO^E :?neus & Tubes Petit!* ta bric Cord* aoia , H>n 11 ti.a 14 y>'cial le Hitra i )* i ? 31x4 ie 4 14 m W4 9 H 4 M m aii4 m 3 4 1? %  Ai 4 ',2 i *k S.l Tu)^s Tubes Rouges So u i % •)•• H iS .2 Ms t 00 %  si 34x4^1 f 34,4* ^ &f ou N. a Ceat la qualit et la prix qui oemaent LPREiTZsUNN-lGGERHOLM Hue du Quai. Grand Htej de France Angle daa Hues Bonrta I ol et du Quai Vient de recevoir t Pat de foie aras truffer.--Civet de Iaivre. -Andouilleltea eux lentilles. — Andouilles au saindoux. — Jambon en bottes. — Ae~ chois riniile.Sardines — Manjuereaux. — Thon. • Caesoulet — Petits pois tins extra. •Roudins, etc. Vin Rouge, le gallon G. 4.5u. Vin Blanc, le gallon G. 5. L'H-el dbiw par barriques et gallons des Vaiibrea coniorlablat. • -" ilaani sur la mer. % Me Royal Caf En lace de la Banque Nationale Propritir : Annaciua IX.XOCKXT Ce nouvel tablissemenl se recoinniand.' par un serties irprocliabL', des consommations de premier choii ss situation privilgie. Le soir, musiaue attrayante dirije par des prolss. snnnels de qiaud mente. r lnitallation parlaite. — p r i x mo ^ T ^ Tlphone \o 395 WBNWa CINZNO ^ i • mm



PAGE 1

[jgUR PROPRIETAIRE IMIhtMkLH Hflinent Magloire BOIS 8 VERNA 1168 Jiua Amricains iLpi&UO* 20 CENTIMES Quotidien TLPHONE No 242 La Croix sera toujours un d* ers uranda ijiul>la o l nu uiai.ii, malgr loul ce qui IV j,ileuu la dtiJM uc t-meia ua* de seidiouur.Do laualiijuei l'uni al.uttuc a culains tuomeiits du folie, mais ce lut toujours par iulio, el clic tic dotni ne pu. que lea omises. Ou la toll aussi Mir les lumiieaux et sur la poilhue dos braves, j Maurice 'ALMbK 17me ANNE N 5077 P0RT-\U-PRINCE(I1AITJ SAMRI I 1er DCEMBRE 1U23 Eues mots sur nos Fiiuta I0POS D-ON ARTICLE ou TEMP. h excellent confrre Le (, durs son dition du I UO venu ne, u mis, a pro | notre situation financire, p considrations qui nous ils dpasser la pense de m, — a uiuiiis (]u u ne suit eigii ou n'ait oie induit m lei passages de l'ditorial non qui sont ie p.us faits mir l'dlLi.liun : IN finances engagent danuenl l'avenir... Au lieu .ie apper, eesi-a .lue u'augfiesuiuvcns cl existence de ho Huantes s'enlisent *f" li'rtl sur la manipulation [million.-(du l euipi nul • que lies liiiaiicis liaiiieunea ; lue infligions gure u'uiieults ri-.*. bru. s e.\ raoiijui; consume cet esaV IWJWOIIS, en effet, un bud ^/eties ex clment value UdulLis qui ne su.lit JlCtT nus dpenses or.nI te plus m-entes, La plus wlts. ijcl de notre huilg.t 's, il y ;i un ,mii e ( jiii |u,t '-l .Vi.iyrns inPjs le budg l Y Conslilui ^ ts ,tssu,i, cea de %  u uu L s moyens nui* ^^cctksdupays? f 11 ^'idant par rapport L" 1 • a Ces Voies el Moyens ; ^cciilrrc prtend qu'ils ta pi,s balancer nos L, • ** eu qui, s Ion lui, a P ,10s budgets eu deticit _. 'f nop e manif. ateraeni que I J l Je na budgeis des q.ia FJ fcruire aunes se so..t K* f, t 8 ul -is eu excdents r*Wi des clnllres : iS '^-^ka iaiats celles, L'Rxercice 19'9-1120: 29. 8)0, 0. L Exercice Vf£>i\ft\ : 1-8 JvV0. — L i .v rcica l vite! -: a50.s s ldes d exercices prims environ 1 million ci deuil de doit ira. C la reuverae un tel point les assenions de notre confire Le Temps •> qu • nous ne croyons pas devoir iuslsler da.au aj %  sur une quisuon q u lut resaarur 5,0.1 dtant dintorui.li^ns 01 sou parti* pr;s, si ce u est les Jeu .. N >'.re confiera prt en I, an outre, q.i'.i Cille du 1)11 1 jel, li! quil le OaOlt, -et 11 >.l-i VdllOlM II voir coinur rit, il y 1 un autre, tait de cidits exlraor.luiu....s, pi il u'v a aucun utuyeude contrler* Si noir.cuiiti e av tii preleu lu que nous avons des moyens in suliisants de coi 10! ;r .;: <| l'il du, nous pourrions discuter avec lui la valeur d • ces n iy tua >'t iablir qu'ilssoul plus q 1 ssut'lisanta. Mais il avance que nous iiavona aucun moyen d'exercer ce cm tioie. iiii a.ors CClt ; ;illirui iliju ne peut que nous reu ne perptex ; car iio.is ne pouvons pas taire notre excellent conti re I injum de peus-1 qu'il pourrait ii'ddre pas au courant de la lagon dont sol tablis nos services d 1 comptabilit et le co ilrol • a luii nslr.ilit. .Nous passons donc. Le Temp-' liait par une n M • peu bienveillante pour Ceux qui a lnnni->ireiil nos IIIHIIOJS quand il crit ce qui suit ; ... Un sa tend ce que les valeins de l'emprunt servent p.yer quelque^ crances pour le moins douteuses, qui oui louj uirs t co 1 lest s el q u se cinii'reul d s un lions ddollars.. No u ir si vous quoi notre cou li re lait al usion; S >0 expose n pche vraitn-ut pas par h prci sion. Quoiqu'il en puisse tre, tout le m ude sait qu'il \ 1 une c.ouimission d s Kclamalions qui eat seule appel ; connatre de li val ur des crances coiitre ILtat et de leur pu m ni, t cela jusqua la date du ' i" •' t'vM. L a Cieauees p< t sien lire1 c lie date San en nombre I1111 le et suit d'ailleurs aanex eu', nues du public. Uutltpao:! tout roeut du Ministre des ri unie, s vii.it d'eu parler loui au long laas le M uiteiir . Si c est c s iferuirea que le T m, sI ni allusion, il semble qu'il pourrait le due et prciser ce qu'il a a lire de liwu.ux lurwtta ^ucduvu. En somme, ledilorial auquel nous rpondons nous n irait autant precoi u que mal londs. Il manque les chiffres l'expos de notre confrre, el misai des informations prcises* En matire de finances, c'e-st pourtant trs important. AV 7* ioun rh Z Pal E. m U Visiter sou stock compltera nt renouvel Le [eus vari \ l le plus ass irli de li place Vs prix seront I s siens. e;nil ne relusera aucune vente possii le ... jn-ii en vain lu ne jurera81 L'homin qui croit ans rommanJ m '.il. d J Die ne do i f luantac ni av c les Strie nls i.i a e es initi calions. Vingt loi peut releUeli aura li v.ii 1 ; ui lus .le plu-, n eu r Douvat, al VOICI aua s pro luit In l'.ii-il • c -in eiice d v ut a |ucll : ICP Itiaoiua loa MOM un, r. IJ i ii b C' •! I10 ueul eOruilis. Ll.q i •. L i il il i. %  i u %  atitli i>-.:os. l'i V )ir -..11,1(1iii'-i l'-.nai: pour IJU ( Il T u.ie pi in d'.t-Mii nii-e. U'v.ni ,e tribu ii', il m i nei'^i que.neul et tor.ai.ii ta d;fao*e pu' e.-s mo s J a le ')i''ii tout pui-suil mfuse m turir i n lo eli i.iip -i J.J ii eoU p .nie. a il avait peine chev de ptrler q i d s,iiii,>i lu m.l.'ci i, auti 101 ivqe-, ne pat q ij euilder II iu t. (>'e l le Pigt'O qui r Lie le fut. A une (i •• i uiii i i isau e :. u ie rip i.i >e i 'i IroyauU tv u| i i .1 uiua. L:-. iii-i mis SJ Q il m itilrd fut nu,!!"-'.nies. <"e-t lo |i:Mn uld; U.I.M line il il iel.l:|jn i C Lt '.rois. 2J mii UU.) Prdii lc.it dii la n jiuMi ij el Chevalierdj jacr-lioai' Il axi la nu l'ro • uhe %  I • U Catholi J.i ld e.i.iuus s .i; .i n i vatiara l J Sicr Uaiir, Or, la u i dent de li tt'pabli-ila, M. A uu ta L'^.iy ., v.o il la y in o .i bu ur l.i c ro.n i o ii i:i a i.i.iu. 1 1 is r .^ I-J %  > u u i.i/.u-., ii ut pra si l -e pi/ l'areb v.j ta d %  L m i, Mia t d d. li. gii'e r.lb, n tea 11 >• lob pi;. !.•; %  Il) .iiio.U'i i u II'I.MI ttl preiile.it par la 11 d : rtabli Cjiu •. A soa sotra I m l'B^ i ••, I • prj si leil. lui .i.;. il lii-i pif i • i il t • Il l-erl'MI I.--. li.l | i i• %  ( %  I i S i, ,,.i, L A K4QOUX, d ns | eli.i'ir. il r 1 ie III.IIIM de I u. li ivdil l'inaii .e de Cu vulior. l'aia d iI-I i 11 ne** i. Api-.> l.i creuionie r ligiaui, il y e>n rci ption tu loeal .1 ia .liavalier* da S tri COJ i''. be nouveau UN mura eu en lit lu lect u-e de MHIIIS do I o ,uv. p oaoucj i la senne .1 d'eaaj i qu ii -n llig it le e IL; I : il u.li i %  La pie i l Mil d e* ii e-l FriB DM Ut o IIIV o .e.i | I'.I ie p ut y ,. , 'I l II dit1 I. ,..1 O • I %  ||.| i U i ni. li j ira ila iu u n la if i • n un le .n r ,i i i.: I.. p il ,c au pied 't : I I i roiS ie l ^(M .-. .-.i %  • cota #. l',$, j . Par Cable i\.)uvelies Eft-wii^-res Le nouveau cabinet allemand £BKItla£fi>— In iiiioTii-ni ait d' coalition el iuiiionia.il' ouiapra u .d la eiariisAm pri parmi te i^-a pi t leileamcrale uire-lajni gouveruineul 6lieiauj.iuu lui*i>' e-ila -et MiiUuiiiaira .i. i ouaau gouvaro • m n i .ipju.i' r • sur le jj au pana ut da I pat -, n eu '!'• p*i >n nu 10 b le el p.u aurcrol > ra la rudi luelle le disi, i r l'diiilU iMl t-l ie* Il nu .le pue. q il -> MI it di ve up uaa i.11.1 ii L < e te IOIIJ.II ciiaa luirns liiel e et q n aOBl n.il.nii neul ai g.iopir.n les -oc.u t. ci autioaa udouii.ii s. Le cliomaae aucjiucula li '. \XAJi uac ip -e ; I .cerols-euieol las SAIIS irati est 'ie i )0 i p-i-o nia e ivno i .| i. u %  mien UTdttoli' lei rang.I'.Inuu:-. L: %  y.idicit Je> IUI wura a .on u i a i Vdilier une iiene la peu par j ...r. U.i aap -i a i n lu • 1 1 1 n ifl au eli i .i.i/e eu I loi.a-saiil I in du an. le.liuUi.i a uitcideur uiuclie Hivers QCC0:1H COIII'II S PARIS 'J -'. co i ii i iiui!n-s-a ''sur l'otl rouai r a launud I i .la mi • loi iej i ivorns ne ii-i. "ici t belne.Mi tiijeld ma ires S ra i o pouro I'OUIC s ti-iut ua 'la l'A a gne piUf le roonl ni i le il .la le p zi^ < %  u • i %  'ut Ja la lloi liter a an-t un otdclor li-l^e it unauuS uiacior fr IBMS. i iBail u H pria nue.m %  l'01-.ioii el Ion JucileM La ques i m 1 u ie pro liama r mi >n qui aura i' i ni e uiMit HOU d uni i. D.iulea ni idUX "f.ici s, o i i|i sa i q u*! loa Mcorda iMiclaaulis lei ii luilriola ai|< m n I ai lira praaol i lia led ijo iv ru** n il fran lia I bidge, HUraUil o.r e i t>t* •ne miii'i'iid '•, l'a n i • .n • au i ,i d\ c n | a ion, i. e .1 il le cbangeuiiMil ilapuiiira lum nouveaui •irl nb • s .| i iu r' luiront PetT-cl f lins 11 lt di %  d'. | io U audd leur lliab ii p. i |, K i e ni i ne il lea ;il'i s no a sivi le >t ;.i en iu •• i • I • > %  (tira 1 1 U 1 g i d il 101 d • il r i i .H e i pu ai li • %  el i| • i • i i.II..dit P 1 a li u tri lu 'i v\i i g iv,! n : ni-* il cil ra | i .'.ni r • m %  nlg '• HiC'a. > i s il | i • i • ; i fr.un; \* U.'.H l il| il'-) i .11 m i o 1 1 d >la l'iup V r le eli rli m p i ir \n ptdd • %  t p ni I .i..i c i l'.i il .1 In ah tr b .i n i %  • .' %  : itii'S i I .i lilre I • rparai! ma 11 pru • > i • > b*< t > u I i-i li \ n lira i 11 I -1 ii .n 'i %  i l'n %  i v, • %  -. ri i | ' iliM I Mir-ilii Ial I ld i de bouitla raiBallrs l'aa Ubi. in autre aceor.l a en lieu ^ft' ment* C oblaucdevaul le illegu da la Gian la Biatogue ; l'aecorv -i i){ii entra lea l%i f aoaUt, li'i parus ii) %  cor ua j* ie.0 > rvl mt pt i j. ua Li u ir l ..i | i u liment. L-s i il ir.i %  i j i i % %  ml franche ni.I i iq notai p r i elle niluatl m k ci i• J M po le au ce >\ li cniccr u-l.i Mis euiopta M'. 1) apri lei i il e.mil i M mu u u ih gouvor n n:iii, il pa-il q i u i iii... %  %  iil -, -i ;l Uil Ctl* U H 'Il Ul 'lll„"IO •. i -i i e e i lli .e :. .. J > n %  La O*"/! In ii ••!u lit ni' -, oi-vici t il i M l'at i li i l ai Lvi ippa d do pi n a : p. i'-i -' ili 'i il il l'une Le; 11 i is .i-.i> o b > lY.iio.i otiiit ii i p Uld -i m h li l ili i 8'iiit il l j.'i i aui il a uni.li) y p mr \ ur m irlil erto iBiis nu uburti q i • o* ni i •i\ 111 s.) ii en rata li-iiH lroitM avec h Mil el L il -i-'. F 1 1 alio i tin id i. Iiln ''Un -ij i ia e .i .11 ditin 'le .i hi .I i 11 .m i|i •ria) 'I %  lioa li ( i i %  M e 11 un I ui'-l.lis li i^i' u co s leC iiivei'-diona I . n d | 11po i tant n Mlo du i il A pli nui au li i ie. i 'I ; la Ion il it ) l du 1)1 e l in. Ulll le: 'oiHH au me •• le eetle p li i pi qne l'on dd 'lj i io • u vue .! : KMli-ali ,n pu ur i b .n .• r I ali.iii l.ni par i'I t die et I'..' aos ii n-) m il nu i-er Uni non ne I rt*pub ipi *sU 1 am un..• i, S ml iu \ il Lus. bi lu • ha ipi i e 11 m a pr vu c Ile v ut i.di e el aussi le p lexle Bjui pou iU j i (ni r jul in si im i ortauia leciai i s I < aj •f'aj et la le imt prai|ui nui f tu frui sii.' |'. ni,,. i| ir ||.. r ,'ini asjUoai ^40 icit..cj a l'iris \j+ *%



PAGE 1

Le AH lia nonce que le but de la mee tait d associer les calho'iqu* f ineaia Je fte amri aine Ttiauke nont l< ii li,/. eill et I dan les principale* g i .-pour ce lb er la fte du •Thanlwgiviog •>. Ils .nt au—i l'ail honneur nu L.di %  fl tiounel repae aie dinde. Nouvelles Diverses LONUIIBS Lefdvtnila de 1 em f ruul piopos la lion^i i.-, comme aisant partie dea meeuns de recoM trac lions de ce paya que la Socit lies Nations se diapoae pnndnstruetion coterait plus que ne vaut le sol, comoren Irait Il6ti kilomtres ctrrs; la deuxime / M %  exigeant d'importants travaux de reconstruction, 15.000 kilomtres carrs, et e din la troisime zone, o il est seulement besoin de faire effectuer des travaux de dblaiement, 17,000 kilomtres carrs. Quelles qu'j soient les donnes qu l'on adopte,on arrive en pratique au mme rsultat si l'on opre exactement. Il est videmment impossible d obtenir une parlait? exactitude, c'est dj beaucoup si de tels calculs ne diffrent que de 5 "/•• Nous suivons dans leurs grandes lignes les valuations du ministre de l'agriculture et de Michels concernant Les dommages de guerre et la reconstruction des rgions liberie , publies dtnsle %  bulletin de la SoSCUS LA MAIN UNE BOITE LE %  Lu li ^ VRITABLE TALISMAN" Jtwa 'AttE3 aux C?nsquenac| d'un relroidiamuot •ttsnvn, Tomnti vas :. ai ;. et voaPoiaisji PARJ IEVER le traites* d'un Rhume, d'ucs Laryngite oo J',; %  BA-IU'IOU Invtre. roan inftt, nui • o ni'Um.-nt le* %  ql v.ni w nim p^. IVdl lil i. M q u -q um •nu*: rs.n bMjOWI ur l'tablissement du March. Les conclusions du Rapport de la jonmiisMou charge d'apurer las lomptes le la Commune pour le liiiieklre de juillet, Aot .1 Se.deiu |re ont t votes par le Cons.il. fcn dfinitive, il a t dcid que le lonseii se runirait prochainement IJX lins d entendre l< ajaugjeeatiunsldu tecrtaire d'Et-l de l'Intrieur reli ^ % es aux travaux entreprendre au ttiamp de Mars, nu Cimelira et au [lareb de la Place de la Calhdial. presse et d'auties peisounaxes roui invits a celte runion. Messe Bizoton Demain premier dimanche du mois do Dcembre, il v aura messe llizo ton. La crmonie commencera, com me_toujours ds l-arrive du premier niei^S Lelle zoue comprend cil de Statistique .le Caris. n %  ont tin vendre li prochain dernier %  ur de la neuvains. %  Le jour de la ft deux mes Se s se %  nt dites: l'une a,.heur,-, ,t dnie %  l'autre 6 heures l|2. Ensuile llhnagc la grotte. So'r stositioQDdli Cin Varits •Lundi 3 Dcembre prochain C'est dflaitivement lundi 3 dcem bre,qua asra|roprsaat un goure tout a luit nouveau sur la scne en liaiti par notre ami Salimvo. A pari cela une malheureuse tromperie, comdie dsopilante redemande sans oubier uu iiionologue sensationnel sur Paf taire d>; la main noire. Toute la ville compte assister ,\celte soire pour entendre ce qua Ur Sal nave p use de cette socit, dite La main noire. Les amateurs retardataires ne trou seront p iune bonne place. U Ip II L V MIS. L;s Jeux Olppiq-ies do \m lorairas rk le 6 du courant po r Cap Haitien. Goniives et la capitale, il repartira le jour me ne de s m arrive pour Petit Go ve, Cayes et Jacmei. Le steamer "Hhea" venaat d'Vms teridin est attendu Port au Prince le 7 du courant, eu route pour San tiag) de Cuba. Lest a ner Vga neranon" est alten du i ;i vers le 5 du durant chargeaut directement pour l'EufopS. Le steamr • G .rgasvenant de Crislob.il est entr ce matin vers 11 heure*, lt rnanire ce soir diiecte ment ^our .Stw York* L^ s|^ %  •OiUtobal" partira de New York le 3 du murait directement pour Port sa .ince. d repartira le mmejoar poarCrutobal.caaal zone. ivi; matrimonial La soussigne annonce au publie et au commerce en particulier, qu'elle a'est spare de son poux, Vlousieur Octavius Gracii, poureause d'incom patibilu de caractrs en attendant qu'une action en divorce lui soit intente. lliuchele 19 Novembre 1913. Mme Octaviaa Gracii ue Tsrtuiia lti>se Flix. A vendra L'n piano queue vendre [ mar que WaililzerJ. S'adresser au bureau du Journal. 0 trouvera A li librairie du "Matin". M'iiuis'lli del Fart 8 0 e Mille par Pwrra Benoit 1*0 dos plus grands succs de librairie. Messe (h br.it de l'an La famille Louis Joseph vlarcelin forte & ta OOanaissanCO des parents et Minis de la dfunte, quelle fait dire une messe de bmt de I an en la Basi'ique Notre Uune le merreJi 5 Dcembre proch lin 6 heures du ma tin en mmoire de la 1res regrette : Veuve Joseph Marcelin ne Clie Piquant Le prseut avis lient lieu d'invitation Port au Prince le 22 Nvoiubrel923 Sainte-Rose da Lima Ls membres de l'ssociatioo des Anciennes Elves de Ste-Rose de Lima et les amis de l'oeuvre sont avis que la confrence men suulle aura lieu le dimanche 2 D ceml>re prochain, l'issue d'une me-se b isse qui sera dite 6 lires pour les socitaire*, La S < rtaire, UEPJNINB JE V.N LOUI S. iftAURiCti tTili rll Marchandises franaiaee fngle des rues du lauasin do I £tat et des fi>cembre l'Amicale de PBcota fera une vente • u profit de ses oeuvres. Il y aura des comptons : brlerie, ling rie.boia dcoup, menas peinte la aseia, jouets, ptisserie, buvette etlracliona. J^utrwc 0,o0 centime Parisiai Dimanche De plus eu plus passionnant : 25 ti liiT.lt Airirii 9me et IO>me pi-odi a Les voiles se dchirent & La Yentjeance de Gorhio Franoise a pous un forat Entre : Orrheslre : ig 00 AGENTS"—alcvn ; 3JJ.0I> ; L c,11 ent les services rendus par le ^A\U.\ I Ih BLTOY durant les dernires pidomiee et comment uu usage rgulier de ce SAVON' prvient contre toute infection. Provenir vaut mieux quegurir et l'exprience a prouv que le meilleur moyen de prvenir la maladie dpendait de 1 usage rgulier du SAVON LIFEBUOY. mfl i alvLlJ HlJOY P"* S5rvir tous les usages ; c est te SA \ \ ida I pour la toi ette et e bain ; il n'est pa -eu em-ni excallent pour la peau, mais prav.ont contre td.Uemfeclion Recommand pour les enfants qui sont dispose aux maladies de peau, Kxma, Kchauflure etc. vstSJ? * e m ?'f die dans une maison ou mme dans In I5UOY* 9 *' n06 devrait ire ,av ft u SAVON LIFE Il donne au linge, une odeur saine, et garantit la SantSouvenez-vous que prvenir vaut mieux que gurir. FABRICANTS — Lever Broth s ^rmpanyt CAMBRIDGE Alfred Vipnar *H)RT-L-PIUXCE MUTIUTth'">



PAGE 1

flt MATJW marie F, Sjoiiro [j Pftjfejsn, La maison H SHirera JM ciier ! t aux rr.decii'8 et au pub'ic qu'e!'** pu Labora>J'ro d'Ulogie en un Labciatoire de Rsous IJ Diroc' dj Jf-CO* et. h. Sjourn i'tt ri^er! :.:u, les jou'S de 7 hrpg do matin 6 ^puur loue* Ifs recherches e analyses prvue da. s non et a c.mfttante Urep-Scrt'ri i*'; j ;r.--.li .| chaque semaine. 14 f'h ru': ie po ir les re seig laneo* jgli el 6V v S : iqu learucri de ^ ^senann Hi-cion eTnboul*', Efamco du s OK e du pi? Examen drg roaores fcales Examen -c crseh j4lbiiu,ino rgner fVtf*. an'e Cre-i SetTtate .. & Ht tw..U< /a Mfc&Sf ,, Ai iokpkui Je et: AJCAUOA..M. pptf'fl//-m'!^c"f . >jt GOUTTE *• RHUMATISMES NVRALGIES Dr. BENGIE, 16, Rue Sallu, • Paris. riunifries SoDffi&es 1637 Rue du entre Annonce sa bienveillante clieni'f qu'ell i vient de recevoir par le dernier Franais de trs lgantes ohuuuru pour damm, grand choix d 1 souhM* nour en* fonts, i-baussettei, ca-jeaux, coitmes pour enfants, bas de soie qualit trs recommande gnsder nier m de ta Modf, iioirs,couleurs varies', belles dentelles lluny, tilet mche, broderies, rubans, parfumerie. objets religieux, quelqu s joli' s coupes le Boiries,tuile f linon, toile nationale, toile pur til, bouquets garnitures et voile de maries, ete, etc, etc. Bo solde Chaussun s de bbs. jou L t3 choix (titres bon yot Elle o lire aussi l'a tient ion de ses nombreuses et fidles clients! d avoir' s'inscrire l'avance pour leurs commandes de lingerie une robes lingerie, costumes gare nnets, etc, etc. Spcialits de la Mai son afin de pouvoir en assurer la livraison a la lin de l'anne. prix trs modrs Leons i'a\\\m et d'espanol Nous sommes heureux d'informer le publie que l'Ecole Spciale, 310 Rue Prou [ou des Miracles) a dci d d instituer un cours rgblier de langue* angl un el espagnole, daas les premier jours de janvier prochain. Lea l ons aurool lieu tous les jours de o l T heures du soir el le* nu osualits Beronl de 2 dollars pay ahlt'-s J-.iv tnio. Les intresss pour n ni s'iusorire jusqu'au 31 doembrs 1011. 1 > Rue ovale, Taris Se* Parf m*. tisuid .. L.-.c.lor lu Soleil .-EniuiT^•ryllis ., Bou(juet de Papillons. i% I tt t ires, Se* Savons Ses Lotions pV a ns toutes les bonnes maisons Hi poujr tes AttUae;iWAl>l:L Port-au-PrioM plein La Maison H, SYUIRA toujours s ucitusai d<> sine satislaciioo I ses aimables & nombreux d*-. do^ >f CS' ls. *i pi il, sme u •• iix sont Ces chapeaux de pailla fine chez Pan se vendent meilleur march qu'ail leurs leur olfre, e i provision de la Rn d •'. !<** *t : • "les suivants de toute Iraicheur et do loule bpnutsi r*fret> ment reus par les derniers ste.im jarix ox^'jr tionneilenu'iit rduits. Hous ne eroyoni pas ncessairt le • car il n'est un doute pour personne i|e n ruent nos articles sont de choix mais (|t* nos p les plus pas de la place. Casimir gris anglais nouveaul Palmbeaoh gris anglais l'almbeacli gris anglais carrsaux Palmbeaoh uni barrescoul. Alpaga noir sup Diagonale noir suprieur! Serge bleu marin & noir, anglais Satin de chine pour tailleur Lustrine barres po..r taille a > Kaki jaune anglais extra suprieur Drill union blanc Tussor Japonais pour Chemises a nom neaJA rofcei Percalo blanche Ridoauv tulle pour portes Tulle pour voiles Voile uni & a barres Gabardine unie & A barres liatine blanche & couleur Organdi suisse broda Brodes majora peur robes, oheml ipOtl Petites serviettes damasse pour t ible Soyeux uni blanc & couleur Marquisette coton noirs Crpon jours blanc &, couleur Hrabaut amjla s Eollenna mouche-, couleur liaudes-brodes angl ises Toile voile pour y A ou" cadre Calicot Perai de faillite Piqu blanc a barres pour | p s Nansouk noir an jlais Molletons blaac & coul. Lotions Pivert assortibi lias jour lias blanc demi-soie Drille union anglais 8at foulard angl. double larg. Cliapeaux feutre Borsallno eto, tc, ete. Foute personne dsirant se procurer les meill^ .tram articles de la place et aux meilleures prix qtsj jtartout ailleurs se doit de laire ses emplettes I i H.Si'v^ra. lappelez-voui surtout que la rputation >ic la 51 >on n 6 t plus faire pour ses articles Jiiunortatiou aiiglaise. Dr Flix C r iooo _.-—. Msdolna hirurgie Sjtici,' %  >.' IM i/irtimi i > i'U J a Gr 'I Id e. im flr.i'fs A 1 honoeui d'informer sa lie.ntil Isole clieotla que devant s'absenter tte ta Capitale inviron une quinzaine d jour* charge Mr lt lir l'rice Mare 4a la dirctioa I ir bre coul, leur ont donn des preuves de relle sym athie. Llles leur en garderont, en retour, une bien vive reconnaissance. Port-au-Prince, 1er Dec. 1923. ~ -f^'•al %  %  :. s i M Dr V. Laurenv : i, \I r si Mm -. I LI I in< n mi.., tiret v l ne !•:. Ui mbj • : i.. ,i ir it Ime i. Ui i'iy ef i urs inl t, I m B te i.i no i .-m \i el .1 ii X y i d leurs Bahuts, \\ Iles GiciL et L ete La u Hoeiu, Ht Pu K t bre, \1 n Vv (J. Moreno et son fils, If t et Mme Km n. Uj-iin 'le leors Riots rem n is il vi mnt |j Confrrie des Mres 0lireiienne9, ainsi que t.us le: amis qui les ont saufets l'4>casion q> la disparition de leur regrette: Maue Antoinette Lœtica Se. gn r VveCasiaiirLaurenceau euleve l.ur affection le I i du crt. Il* ie prieul de recevoir leurs remerctmeaU et de croire leur protonde gmlitude. •M %  ^ y ... '. %  : om %  % 


PAGE 1

ffgUR PROPRIETAIRE Jluient Mayloire BOl? VERNA 1S6S Jlu Amricsuaaa USHO? 20 CENTIMES Quotidien TLEPIWXE foS4$ La Croix sera toujours un M ces (jraiidb sjmlioles o 1 h U m mai.n, malgr tout ce qui IV tiiUtou la dniM ue 1*1 stera p* de se relrouter.lles laualujucs l'util al.utlue a ciilaus 1110. menti tic luJic, mais ce tut toujours par folie, et clic ne doiui ne (tas que tes glises. Ou la voii aussi sur les tombeaux et sur la poil hue d braves, j Maurice T.vLMlAll I7me ANNE N 5077 — ... —-m-. PORT* VU-PRINCE ( HATI i Iques mois sur ncs fin 0POS DTW ARTICLE ouTEMP. En somme, l'ditorial auquel non-; rpoodoM nous puait au tant precoi u que mal lond. Il manque des chiffres l'expos de noir.conlrere, et aussi 'le-* in l'ormillions prcises* En matire de finances, c'est pointant trs important S.XMRt'l 1er IJCEMBUK 1923 PUT Cable R excellent confrre Le \i, dai.s sou dition du luuveinure, a uilsi a pro [notre situation financire, considrations qui nous le dpasser la pense de H,*a munis qu il lie soit eigu uu n'ait ele induit lei passages de l'ditorial ^iiou qui sont !e pulai, s tir l'ulki.liun : |\dj nuances engagent danUt l'avenir... Au lieu ne rtier, eesi-a.iue u'aug[binuuii.d existence de uus liuances s'enlisent M" L'ai sur la inanipulation Nions (de l'emprunt %  que les liiidiicts liailieuue ; IM ngligeons gure ,'u suit s n*.*i urcts e.\ raorque constitue cil cinMvons, en elle!, un bud galles r\ clment value t dliais qui ne su lit JWer nus .Jepcuaes or.li[.Isplus m-entes, I. s plus ^cl de notre Imdgd tes, il y ;i un .unie qui |"K crdits extr ordiuaues a lu, quj nous u avo is aupu Je contrler et qui d plusieurs lois nu resta ce tableau que l'on I*ce que les valeuis de Punit servent a payer (•crances pour le moins qui ont t toujours •Par l'iilul liailien el qui -l a de* million! de Uoleur de cet article semble J-notre budget ne vil que WjUliaorduidires, eu lle ^|eiii;>ruule.\leiieur, et M avons pi dans le pa, s ** normales et ivguli*Wq <'n uit que c'esi sur Pahnuu dfS louds de l'eui i5, rej 0! "' uS 'uwuices JP> UMUIS de Ces • tcUli S extraordiii mes que pl tiupiuni. •rvirait alors le 25 mil UiiU Ai) gourdes el i2 .'le Nous el Moyens iu^ le budg t t CousuJwiic dts ussuiuccs de ou | L •s moyens nor^celles du pays, ? ^iidant par rapport I*ces Voies el Moyens cciilrre prtend qu'ils ll pas balancer uns Js qui, s Ion lui, a J^uoHbujgels eu deticit ''flore manifestement que d "oa budgets des ipia ''"luies annes se su..t Jf'tsohseu t-xcdeuls r N oui de chiffres : r celles. L'Gtereice I9l9i")2u : 29. 8*0, 0. -L'Exercice t'/i0ty2l : IU8 -:.NV0. — L. .v rcics i #2l"'J l: MO.*S\,J/. j,e ici,il de cesfxecenls dtf lecelles do.nie 8ii. ^4 dollars 83 ceniiuies. L'exercice l'J^-1003, aclu.lleuitnleii liquidation, est crditeur, au 1/ nov mbre u '.qus lt>s eornp tes de tresoreriei de \Qi. .i.s.i ,j !( ,lars il ceuUines. li est LH nuis T. s perer que, ti ici i • clture -le l'exercice c'.st -iire au dl d* ceniljie li^d, il laissera un excdent de recettes d'environ OUD.jjUd dollars, — ce qui lvera I s s .1 % %  des d exercices primes a environ 1 million ei demi de doll ira. C la renverse un tel pmnt les asaei'uoua de notre confire l^e Teiirps que nous ne croyons pas devoir insister da.auaj' sur une qu istfon '| u l'ait ressjrur :,o,i.lfailt d nior.u li^m o i sou pirlipris, si ce u esl les Jeu;. Notre confrre prien I, ou outre, q I'.I coie du l)tl IjeL t! 'pi'il le co itioit, el n ).i* v %  11 > 11, ,J > voir counm nt, il y i un autre, lait de crdits exlraoi* ii n du s,qu il n'y a aucun uwy u de contrler. Si noir.eontrre avait prtendu que nous uvoiis des uiuyens iu suliisauts de co.iijlir c; qu'il dit, nous pourrions discuter av,c < lui la valeur ds ces tn y i .-i tablir qHi'tlssout plus q le sultisaiits. Mais il avance que nous u avons aucun iHuytin dex.rcer ce cm Iroie. l^l a.ors celt ; allinu iliou no peut que nous cendre perplexi ; car Quus ne pouvons pas taire notre excellent conli re I IU.UIT de panser qu'il pourrai! u'ire pas au courant ete la laon dont soin tablis nos services d i coinpUilnlit el de coilrl : a luii.iislralit. .Sous passous donc. F^e Temp# liait par une note peu bienveillante pouf Ceux qui aduiinisireiil nos liu nies quaud il ent ce qui Huit ; ... Un sa'tend ce ipie les valeuis de l'emprunt servent piyer quelques crances pour le moins douteuses, qui oui louj nus t couinait) s el (j u sechilfrent d.s un lions ddollars.. No is ne sivons quoi noire cor. liie lait al usion; s ai expose u i pche vraim ni pas par h prei sion. (J.ioi pi'u en puisse lre, tout, le m Mule Sail qu'il v a une couv mission des Hcleui liions qui est seule appel e cou natre de 1 1 val tir des crances coulre l'fckal et de leur pu m ni, ^t cela ju^qua la date du d in o I.MO. Les crances posien nie-; celle date sanl en nombre lun l el suit d'ailleurs assez co< nues du public. Uu Uijijoi tout roeiit du Ministre des ti lano. s vient d'eu parler Ion' au long i.ns le Moniteur . Si c'est .; s ierui es que le Tin.s. I ni .illusion, il semble qu'il pouri lit le due cl prciser ce qu il a lire de lawU.Ui lUTOSUS ujUCdUvu. AV 7, loua t h z Visiter son stock cempllem ni renouvel l.i' plus vari 11 le plus assorti le 1 1 place \ i s pnx seront I s siens, rar il ne refusera aucune vente possii le Dieu eu vain lu ne jurerasi L'hoo&ni qui eroll aux rotnman.ld m M( i dd nie i ne do i ui lUanter ni av c les MriU nU i i a e es initi e.tlii.s. Vingt Im* pe.U n If l.-ii a ni i va. ; U'i -. fiiis -le plu*, il e-l r BoUtal, el VOICI que rt (jniluil la l'iiil %  e .in eiiee (ici ut apJil.: 1er \tmoiiu las moius uu .ti* laj* i. li e. M ne iveui abnulaa. La lui vient tse pr.. I iirs dan des c jii.liii.i.is m iiv.nnea \ I .nidiaooa 11 iribun .1 'le i'el ik. va ( l'y roi) C .-i ,i,ie i.^i ),i u la iivji i11 i luvance n i .-< &ak aei'^ l.t po pu U' i i. M grii).li par ; n i liq i -. C i !i .n u i 3.1 i u • slail accus T v t .u ..iD lia MI IMnii: pour IJU > h T mie pr m il'a>Mii .u.e U'V oit .e Iri i.i i P, il m i neigi que.naal et terunua sa d^faase pu* ce* nu s fcij ri ')i u (ont piii.suit m; f i*e m ejii:s ir le cli idiu i j ; ii e iu p nie. il avait psi os nchev >le pirler q l il s .il il -.^ ti Uu m I ci i. mn*i ltraquiSioe p.it qij uoatttarli mil. Ce l le Pig i-o qui r I ita le fut. A une p avotidUOil i isan :. nie r.y M >e i ..i Irayauts ivul l %  J ni.ni i, L.'i iliuuts sa -O il ni ullrd l'iel impression ts. '"e.-t le i u. >n ut >l iJ.cu lis ne 11 ij ni | i %  nu, (. L i .rju. 2) mii 1.121.) ftil le.it le l.i jinlili |(l : et lihe v.ilier d j jaci-liujr Il e\i : ni l'ru > uhe l %  t la Catholi pi M Cuonui s as %  a A I .li %  Vtttiars l SteiS C a ir. Or, la p i dent .le 1 1 li p ibii j i %  >.. M. \ g il le L'guyi, v,a il .1) s y i ii o i l.u ur 1.1 c reai uo mi i M .1 Lun 1. 1 1 l l'..^i-e -S.iil iii/.ire. i/ij.tinl piv. si 1 ;e pi• l'aroli v.[ ra il • L ai 1, a*is t d d. li. 'gl" l'.; l'iili, 'i 1 le.) l • lolipie. Leiliu.iuauri l• nrranJ 3 ai presiie.it par la ji d: roulili cjiu -. A <•!• entre \ -. n s l'IC,' i-, I • \„\ si leui lui rtccuau pir n •• 1 n r 1 rfi-leir les tla ivaiier.! 1 iacrCiai'. A gsooux, il .u la .Uavaliorj da S CM lin; \r. Le uo-i-eiu iiiombre fiieulil la leot 11e .le Malus .la 1 Ofttr*, p alloue 1 la senue .t d'a*ej 1 qu ii -0 nig 11 le c Ils t.il u.lui : '• l,e pra 1 laul du P 1 e-t tenu • uiiiiil c MIVII.ICI j i'.i n. M nt V i. 1 i 'I l H Mil" l | j, .( O • .'I • u'. 1 1 • Oisu. li j %  •.! t.: .u uiim ir 1 • i| n le ar .^..i.i Ua I,. p.il ie au pio.l !• U crois 1 ie i.ai^iii.e. r.i cala, coiilo a,tteate." {I, \. l\$, j Nuuvelles EtraDiires Le nouveau cabinet allemand v 'JiKULltf t'J~ l'n noiiM'ni • n. nt de coalition cl luiuoriiair ernopra mol le-, ciei 1 M i\ |>ris parmi %  j u pi ci. U, MU e le .iu g uv. 1 n.iiaaiil MI.M'IU .un i.Mii >-i u u ne Il .1.11 1 il s I le le Dr VI al |, le.i le. i |ai ical, qui a mu ri us loi.cl ion s .t.1 li.ni -il r. La Dr -'iiix ami pour collabora auis Jarre"*, 1. tal 1, Luiliai llui II • .1 Itud 1I1 n Oesar, ledeiuiei fi uaini*lia sans poiialauiila VI, 1 saint un aurait a> e p .t le p ii tel* aile de* ail un s trangres m nla nouvelle net pan continue ; au %  > lr* le c toi .t muiuiiiaire du i.ouvaciu gouverne m n a'appcier.'t sur le £ nu panent da J pdii s-, 11 eu .11 pava .11 UU* 10 li la at par surcrot a ra la rudllA* elle le IPS-I, .-r l'aiiilll -~it al le li un s .le pirii, q II e MJ il .1 ve op pee iii.iui.eie imun 1 ciiae innn liiel e el q n >00l nolaui nenl al* guaa par an las -oc.li-L ci ue>lio.>a ute< uii.ii s. Le chmage augmenta lii^ 1.1 J uaidri rrapports mouiraot qU4 le clii m^ 14 u: iiu eu <\l'e u i/iie u • 1 ucc ip -e ; l icciois-eiii.Mil ISS SUIS irav -i. est >le i0 > p 'rau lie environ qui vieu uan grnssii l^s rang* .1 ••• > lu u ui>. L: •y.iJicit JeIUI taure a ou* u i a 1 availier une iie ne la plus par j ...r. Ou sapera reiaJier. le ortie r.,i->anl l'iu du U.j le cli ni ii uici.nur uni' etie divers acco;* ls concli.i PARIS Q -'. •) 1 ii i* sintiji-ss r enr s'aal ruoi •• a Kainnis* l s > 1 un 1 • l'A is a gne p ar le rcani iu i la il de lai p i\t u un • ; 'ut .te la II i li 1 er a arrta' un ottteier 1> Iga 11 un s ius ul'Huii nus. si ioail u .. 1 is aucun' licisiou at Ion disciiara la qnfs i 1 i u ie pra liaue ri inion qui ai IM prjbib a aenl ueu I m i 1. Uaue les in ieus nLIci *. o 1 >! %  %  %  ait que las accurJs eoiclai en lis \,r i 11 1 ilria su< m u 1 si !••ra prsaol 1 lia les gu m rns n 1 tfran c n* • t i lg". aurai l'i %  "• •"' c > %  r lana malriel •-. l'a n i • •" • • u !.• N 11 d'kCui .i ion, '.• sud-.ii I le change n al dpandra la nouveaui a> rang m mis.L-a t.a ode et Isa b I a s eio us 'il 1 n %  1 ui eut da 1 • iln re I s fran l'o "Cil ialiu i Ol C e t •il uli > ij 1 iu r %  luiront l'a '-i f dini I II 1 I1 d'. | is la • uoss leur teuili ri |> %  si le, K 1 e iO • ne il la< alli s -x". M nen tfiit ;.i eu iii •• 1 •• h !e fora I 1 u ,| IM "I '1 • II rU I ' -e 1 p i-, 01 ai et q 1 t s • • 1 IIITOHI p .|a II II le lu U • V !i I ,' IV,; n : ni.* il fil 1 a | i 1" I ' •'' '•' ,r 'S %  11 s. il sel 11 • laa 1 • % %  £ ii f. .un; 1ba fon l illa lauUt uni' | u-. Idu l oajr 1 -'•' sr le rgi m ires l > lili m I : l, u > '• 1 loiiibi I 1 ri u ces poiols as aantiels : li^ ilw < •! 1 nwal 1 il de PI npV s r le cli r!> -n a ir la i>n ,1 ., m I,.,,i en f.i la .1 lu .-li ir t> ,:i .1 ^ • • sr % t' >i i't %  Itlfe I • rparai] MIS U i>r > • > > • • i• %  • a • n h ua 1, s n lira 1 li I s 1 n .1 ,1.. 1 uj. ,,,• el .1 as s.n i •--. art i I 1, iiilf 1 t .i.r 1 1 1* .'i l i driv de bouille S remailla l'en toits. Un sutre accord a eu lieu SfS'S ment a C ibleoSe devant le dlgu de la Graole Dialogue ; l'accora S aata alliauul' la l'ui lulria .le m.ti r** .•>' m %  -. n-s in.li-iii i .nie inials cousanti'iil S la r--priaa dea praslaliuii* eu uiiturealau paiatnenl deilr.nlde J >u ma, LoN'Uil .S LKUIK Unis et la Grande Ur ligne eont urrivaa virtuel le neut i'i un rt' e u I au aujel de l'en lenaion il %  la limita a Iroia milles pour li MIIMC d. a b IS-OIIS alcnnli ni..-m lep qu.iiui.anglais, la wrlaue d raat llngliaa aiiauVny au gouviTiifineni bruaimiqui uu prujai d uaue %  iCoiM ne Uni 1.la -1 el'Ug^esl o 1.lu u.'p.nte. ment d'Kl l ei 1 au pan e que soa t nia .1 ti ii if s 1 • 1 p •• li un a nu nt termin et pnurrt tre roumie a la i-.tl %  li. %  il'.. 1 da cuUtfra .1 une il .te rapp oebe. KnliMiudm tii-i :u lilaires i lieui.i()nd Des ICIig'isastis inpiiUnts a 1 s j| .1 la l'eau laa lonn par t'Ai l -il -51.1 -n racr la .i ui • 1 1 a ar n u nini 1^ IUC >pr le g u v rienl ; Inle I agence lieu t ir m j 1 i 1 1 lie 11 : n 1 panas i| 1 cei" in • g -il 1 i vl Mit p, 1 ai u 1 lt-"'l ...1 | t n iiiiient. L*e nilucil'.1 >g'd .-mi IVtiiolia m • u t i iq n.'Me,1 r .elle situation c 1 1%  d M p'i t<• en ee <| li cnncer u-la iaia cm %  >!> %  %  • 1.1 Uapre .les | III.MI Ui > M Mil! .mildd gouver n n :ui, il pa.Mil q 1 u 1 eui rataam • n l'un u ubr d'il 1 1 laa e.n-i d ib n ul 1 mat •• a 1 ni libre pr 1 ,1 u* ie traite le V. r. .11 •-. > 1 1 • ait .en* u '.n en VI in i^ne %  %  ici il en il t ' -.". La pu i las %vi% 1n %  1 u lai lir -. Ss ci 1 li ill' et a lia 1 s • l > • I.IIJ il do f ii 1.; : t>. 1.1 ' ni •: L fi UI ; i et Uit 1 u SS • -1 "i d< li U 1I1 1 en'dt d lien • au* ileuiilde t J p air v ur n m %  des fianq u I 11 s 1 1 g n-rre at e %  • de i Mit praspis nas t" tu fr.ia ii-e. I," ( ).il ^t la bit h U f'Ia oiMel^n nt ni i 11 \ ni'.ri * ac • t i i: | • %  •. .j ta gr i.'i i|il il, rn. a 'j > r I i < %  r I i i ;i i ne, a l'ait r •! i 'i %  z i %  I i, s .l.'un i| • i -> i', i %  !. i. .1 anus la pr -i i m le r ni..daur lier i t d rep < nia s :. %  orgaoi >U..'J4P sin^sostuss fssii u\ aa



PAGE 1

* it^WATlN N Rhumatismes Nvralgies Gravelc Artrio Sclrose Obcsii • ., ... • , ,% %  • .%  %  %  %  %  • < • .... %  "... l : • < lave le sang I ; • Indication pnnrtpftt*, lia* &f jnt iMji t eTnptcnei 11 • i* *• if • % %  ,.' artrielle A '* irto1< j.' o:t> i-r,-: ci.-; tt'*quf •••il i tf I •" i :>'•*'• ln9.i. on ti*tre. vent t .n'.e aoi.'t Ctinn*. itilttr nr-n;" 'i'' ** ''*' quemmrni centra >u r:" ion l'arM •ri5>ie ij's l'irganitina an rn;i< ;''' rr"'c-' |T I :vJ ro! • ton iii l lUft'HfMM •• Pav.itf tv-ni fkataaw t VaMacttMai Pfi al l* i i Ui A •„ • • i • • i 3 i I IM1 { % % % %  I "' ! Jl " (J Ifarrta il Tcbac Si im En face de ta langue N il rr*f>ponrtntsrt\Vaahing tvP. Xp\v-Yorli, Berlin. Turin J.ondres. Paria. l'/e I tiMn 8 1 % il fii 14 ip'cul H >8 ',i 10 E.irj Il >4 10 il 4 m • i Ai 18 a 4 12 9o M4 V ,2 8J c9t J 2 18 Tub^s Tti bes liougen :io 3 • ur * •' < ,2 ?. ti4 ni H 4 u :ih* 3 oo a t i.i .S (K| :^4*4 2 foo 3i % ' J • %  > %  Aluminum Ltne New* Orlans et South American Steamship C lue. Prochain* dpart* di j<>a t / SpeUt, JthiiUid, (jr org tuu* • k de Miattfa-iB Eti H Auto litift'i i h S'ilie-'i r l'.ais r I.upiimeiie du ,. M-.l.ii • N. H. C\ at In qualit et le prix qui oaaaent. LPB£tTZMANN-iGBEBHOLI Hue du Quai. LaGr G 11 NU not Shop -ri I l.ii'K h U OOI.OpM From A |. M. UaUi y i .M. Ce.y la*. C }?don fe r.rnear.amlllo robrttuiit le clmwaum 9ii tint 'j'-nnt Ai J ; i > u | f i ii Cl a Soim — uromptilii le — Clrit Gran Une pra la l'oste .V \1 II L* un. s i i J irid la cil iu pan e in public qw — dani le lnt I • t'iciut p cl dfaacourager lt* iio.ii'noux cli'i.il — elle accor |.; •- partir lu ier Juillet l'J.'J u i %  priioo je u ie i ni'ii J.j ciu is-i ni i c i i il jt I :uu l-ur le v u n 't li SaVsla. fci i &j i*i|a a ..; • o. cil |i ie le raJ un r un rau pjjr uhaqud ajiiat au CO.IVIJIJL \ la r ni *n v • telle ait 1 1 • lavii. le la nvii >a Grand Htel de Fracc< Angle dea Hues Bonne-Fol et du Quai V ~ • a r> c vo r : Tal de (nie jjms truffer— (^iv l de livre. — An'loilillalt**! lanli'l s. • \ii'i< u II** au laindoux* — Jambon en boll. — a rhrtli lliiiile• S r. lin* s — Mar|u 'leaux. — Tiion. • • Caiwiilft P. lits poi tins oxtia. ••llouuuif, le. Vin R Hljpt le gaiion (i. i.> l. Vin Blanc, legillon G. B.w L'u ** tloik* ftftr b >r nju'n ei i l^ ns de lijidvauc et de Chai V 'in •. Cuiaini Mwllaota. — G i obrii co ifortibU. • •' Mujnilft'ia ^J r.ur la UI.T. Royal Caf fcn lace de la Banque Nationale lropritair : Annacius IW'OCKNT Ce nouvel tabliateifleiit se reeoiiimaiiuV par un iim(*i ii|n-oi:!ial)| ( ;, tUts consommations de premier choix, sitii.ilon |>ri\ilt.jic. Le soir, iimsiiiue ail rayante diri je par des uro i HIIU-IS le in. nul meiile. Si liistallalion parlaile. — Prix modrs. Tlphone \ 395 UH ClHZlO i L t* unm \



PAGE 1

% %  LfiSATlM nonce que le but de la mee eool K imbel em <-t danles principaleg i-<- pour es lb er la tte du TbdnkHgiviag ->. 1U nt au--i l'ail li Mineur tu ti.idi tionnel lepus u la dinde. Houvelles Diverses LO-NUUES Lsdtttils de l'en nrnui piopos la Hongrie, comme faisant partie dis me-ui. s de dispo:~e pr. nd.e, ont t prpares p.ir la commis! on de la Socit qui s'est runie. On anDOSce, qu'hier, elle avait arrt un projet qui sera soumis au cou K il de la socit le moi prochain.. RO>IL Le passage iu projet de lo:, aeeordanl le suiliage aux fera DUS, parait certain la chambre des d|iu!s Ci projet limite le vote aux femmes ges au moin9 de 25 ans qui ont reu des di.-linctions ho Dorinquea, qui sont veuves de vt rans de guerre ou qui paient au moins 40 livres d'impt par an. Les court NEW HtKk '.iOFrance 18.51 Sterling 4'JJJS — %  <£>^Ca>— *provient de ce que le systme ne peut pas convenablement as* similer la nourriture Lmulsion Scott est promptement assimile par les personnes de constitution dlicate et est un agent actif pour aider la crois* sance et restaurer les forces. LPS do/msg;S dj Cuerra c'e h Fiar.c m De beaucoup plus tendue et plus imporidul en ciiuen..u, est la zone jaune . g)di peut tr roasidie •OM le moment Comme moiti dtrttita eu ce qui concerne les construcuous, leui emploi et leurs iosfaulatipos, taudis qu le sol lui mme a uatureliemeat bjducoup moins soulfert et eu tout cas n'a subi que pal endroits de dommages durables. Celte Mue comprend ( toujours suivaut les doouees du ministre 4e 1 agriculture ) uue superlicie de I i, i'i kilomtres canes, ce qui quivaut la superlicie de toutes les lies danoises, ou largement i o/, de Jle la superficie de la France, et Seeland, le Lillond-Falsler et Bornholm. La valeur de tout le terrain agricole pouviit tre value eu 191 1 7 milliards de francs or. Pour tre complet j'ajouterai que les donnes du .viiuister • des Territoires librs sont diffrentes de celles du Finistre de l'agriculture. Suivant ce ministre la premire zone, c'est--dire celle o la rec instruction coulerait plus qu-s ne vaut le sol, comprendrait Ilt) kilomtres ctrrs; la deuxime zon.', exigeant d'importants travaux de reconstruction, lo.OOJ kilomtres carrs, et e ilin la troisime zone, o il est seulement besoin de faire effectuer des travaux de dblaiement, 17,000 kilo%  W V """" •• superii:ie ue la rrance, et travaux de dblaiement, 17,000 Icilorfi I' 1 P 1 1 I U8 Sa su P eilicie cultivable. Il mtres carrs. Quedes que soient les It>"IVO • naturellement trs diflieila da nnnimm an Van admit A. nn arriva en Dimanche Les Trois Moutquetairet Sme et 6me chapitre* Poui l'honneur de leurKcine A le Bal des Eclievins Entre : 1,30 ; Loge 1,00 est naturellement trs diflicile de constater le degr rel de destruction dans cette zone et encore plus difficile de lixer d uue faon quitable une somme convenable de ddommagement et lu mode de ces ddommagements. Maie nous reviendrons ci-dessous sur ce point. Bofiu il y a la zone bleue o, donnes que. l'on adopte, on arrive en pratique au mme rsultat si l'on opre exactement. Il est videmment impossible d obtenir une parlait? exactitude, c'est dfj beaucoup si de tels calculs ne diffrent que de 5 "/•• Nous suivons dans leurs grandes lignes les valuations du ministre de l'agriculture et de Michels concernant ara Soui la prsidence du Magistrat ivlmond Mangons, le Conseil Cota* 'munal .-'est runi avant hier soir, et "a pris les dcisions suivantes ; 1 e Vote du trois arrts dnora ant : H Rue'du Qini Rue Cliiislophe lomb. La rue de la Ru§joo — Hue Si on Bolivar. La rue Traversire— Hue du Mexi lut. L'arrt du M Peembre 1922 ci jnl un Mai th rural la Rivire poids a t ainsi ino IUHS en son arti Jle s. Il sera as-ign, pour l'irirlal l'tii >u des balanas, le secteur ayant premire pa<-se comme centra et 'tendant des Usinas du Comptoir franais jusqu' la deuxime pa^se. Paieront la Commune un droit place de 0,25 pur jour les propri [taires dont le> balances auront oeed une superlicie du 12 tulres irrs. Ensuite, sur la proposition des Conseillers J. Peienael R. Levqae, Conseil accorde l'aloris-itiou au Laglrat d'affermer do no ivaaoi Emplacements sis a la Rivire Froide n'ou l'tablissement du Mauli. Les conclusions du Itapporl del foniuiisMoa charge d'apurer les lomptes de la Communs pour le IkWstre de juillet, \ot et Ssptsm re ont t voles par le Conseil* bn dfinitive, il a t dcid que le lonseii se runirai! prochainement m tins d entendre leSjsuggeslionsidu tecrtaire d'Et-l de l'Intrieur rela Ns aux travaux entreprendre au lliamp de Mars, nu (.imeiire et au larch de la Place de la Calbdral. presse et d'auties personnages •roui invite a celte runion. Messe Bizoton Demain premier dimanche du mois de Dcembre, il v aura messe Bizo ton. La crmonie commencera, com me toujo.jrj ds l'arrive du premier train l'honneur de Winina* :ule Conception Depuis jeudi u commenc la inpelle dd l'Hpital gnral, une Mivaine prparatoire a la fle de Immacule Coocaptioo qui seia Bbre le samedi 8 dcembre nro lani. loua les matini lsr heures des jercices dd pit oui h.u et pren intfin vendre li proch nu dernier ir de la neuvaine. ^e jour de la ft deux matins se ni diles: l'une a heures et demie I l 'autre 6 heures |2. Ensuite Uirtnagc la grotte. [ A la Swtbi Sud JCe mnlin. le ju^e Homulus, titu Ire du tribmal de l'aix de la sec Bn sud a pris potsssi in de son Luveau local, el ce local quoique hchev en partie, offre beaucoup >auUp'e*. L i Solldwits La fte oommmorative du cinqui %  a anniversaire ds la fondation de la Soc ti aura lieu demaii dimanche J heures de l' aprs miJi. au nou ve-iu ocal de la Loge ''L'Amiti' 4 qui n'est p;is sncOT ai'fect, COmma on le sa.t, sa destin^tion raaonni que. Un programme choisi a t prpar pour la circonstance. Notons : 1 • Rcep ion de nouveaux mamb*SJ ; 2 3 Un br liait rapp >rt —c mfrence de Me Ldo Joseph ; 3 3 Une llocu SUtion du Prsident ; 4 Posie pa triotique, monol >gue crole |1 enfant gt du p iblic P irt au Princi-m se fe ra enfendrel, thtre lot-rie. Il y aura loter.e et des comptoirs tr-* b)n c mpte. Les membres, leurs familles et leurs a nia sont pris de ne pa* raaa quer a ceb'.e solennit. Soire msiUmrih Cin Varits Lundi 3 Dcembre prochain C'est dfinitivement lundi 3 dcem bre,qua era|rsprsent un genre tout a luii nouveau sur li scne en Htiti par notre ami alnave. A part cela une malheureuse iromperie, comdie dsopilants redemande sans oubisr un monologue sensaiionnel sur l'af faire d; la main noire. Toute la ville compte assister ,\ cette soire pour entendre ce que Mr Sal nave pense de cette socit, dite La main noire. Les Rina'curs retardataires ne trou varont pas une bjnne place. D '. h L vus. Ls Jeux Olraplqies do 1924 lorairaa l^s eatrainoniMits Lui li aptes m 5 \ 7 h Parc Leconte Mercredi i Vsn Ire ii " Mardi matin 5 h. 30 a7 Oh, d Vf ira Jeudi < Samedi '• N. B. — Prire l'tre exact* CUBNRlQTJfel Port au Prince, 1er dcembre 1923 EUe Dubois Dim niche prochain 1 dcembre l'Amicale de l'cole fera uue vente au profit de ses œuvres. Il y aura les comptoirs ; brlerie, lingerie,boie dcoup, msnns peints & la main, jouets, ptisserie, buvette attraction Lutict Q } -jQ oeutimes suivant, les donnes franchises, les Les dommages de guerre et la ren'ont t que de peu construction des rgions libres , ,. ^-w * j^v a importance, ds trs peu d'importance mme Celte zone comprend 10,021 kilomtres carrs, soit un territoire uu peu plus tendu que le publies dms le bulletin de la Socit de Statistique de Paris. K. A. WiTfl KMDSE.N (A imvrt) Mouvement des Navires Le itsamsr Carna" venant de New Vork et des ports du Nord esl at eu In ics le 3 du courant, u route le m ne jour pour tous les poil du Sud Le steamer "Limaa quitt New Ynk le 29 ,1e l'coul, directement pour t'oit au Prince Le steamer "Prins 1er Nelerlan deu partira de Nev Y >rk le 6 du courant po r Cap Haitien. Gonaves et la capitale. Il repartira le jour m ue de s m arrive poui Petit Go ve, Cayes et Jacmel. Le steamer "ahea'' venaat d'Vras terdam est atten lu i Port au Prince le 7 du courant, eu route pour San tiag> de Cuba. Le st a ner "Vga neranon" est atten du Li vers le 5 du durant chargeant directement pour l'Europe. Le steam-r "G-rgas" venant de Cristobil est entr ce matin vers 11 heure. Il repartira ce soir diiecte ment pour Aew York* Li sfi "Oi'istobal" partira de .New Yjrk le 3 .lu rouradl directement pj'ir Port iu ,ince. I. repartira le msmsjour pourCrutobal.canal mat. l\is matrimonial La soussigne aunocce au publio et au commerce en particulier, qu'elle s'est spare de son poux, Mousieur Octavius Cracii, poureause d'incom patibilii de caractre en attendant qu'une action en divorce lui soit intente. liinchele 19 Novembre 1923. Mme Oetavint Graina ue Tertulia Kose Flix. Messe da bout da 1 an La famille Louis Joseph Marcelin forte la connaissance des parents et amis de la dfunte, quelle fait dire une messe de b tut de I an en la Basi'ique Notre Dune le m-tcreli 5 I) ubre prochain 6 heures du ma tin en mmoire de la trs regrette: Veuve Joseph Marcelin ne Clie Piquant Le prseut avis tient lieu d'invitation. Port au Prince le 22 Novembre 1923 S.iinte-Rose d Lima Ls membres de l'Association des Anciennes Elves de Ste-iiose de Lima et les amis de I .ouvre sont aviss que la confrence men su Ile aura lieu le diroa iclie '2 D cembre prochain, l'issue d'une mena b me qui sera dite 8 lires pour les socitaires. La Sirtaire, UEPINI.VKJEV:I LOUI S. MAURICE tTiE^rii-' Marchandises franaises Vnjjle des rues du Hatjasin de i'£tatet des fnnits-forle. sous LA mm i UNE BOITE LE VRITABLE TALISMAN Pour PAAIR aux c^ns^tienceil d'a lettraot PlttttVIR, TOIHER ; vos Pcnmons t/iaACHVEaielraitemont d'un %  .; u u Laryngite on fane Broachlti invtre. Preaai roui ' .lo nuit, nui rr \ % %  i oyAblcmm !<• pilUI r. ipil VDU iraient pr>. .. -..-i. > ni p.urque'qutt •on: c< fint tuojonr* .le* lallation*, Vom ne srri oiTlai.il .1 avoir US VtMTAlUI i PASTILLES VALDA que I VJU les kehetw EN GOITES %  Wti VALDA Lee Pastilej VALDA iont en via. te : PharniH.ie Centrale d'Hati, Pharmacie liourraine a Port au Pria ce. Pharmacie Biutu Jruaie, et toutes pharmacies Av x-ou* vu les joli* Il tt*ur, HATTAT Chez Paul E. iluxili... Ciai-2alat PROGRAMME DU L)IM\NCHI SOIR Ltpous de la Pour Drame eu \ parties ngo"sss du Dr Kvai I Com lie en une partie. Q Jjiiraal Les Grpes Marocains, Crpe* .'u r.uMius Crpes Stanley chai PAUL 10 AUXlLA, sont relle* lu u intl'Vi incux. i %  1fe^ *2' w • r-iE. JG&t*+1 9m\iT rf9,c "fl Globules Reba ad ? mnw PhvmieieW.BUCH-Porlau-PriMS A vendr Un piano queue vendre [ rn.ir que Warlitzsr]. S'adresser au bureau du Journal. Ou trouvera A lt librairie du "Malin**. ihd.'iujis'lli del Fart 8 0 e Mille par Pierre Benoit l'a dss plui grandi succs de librairie. ParisiaQi Dimanche De plus eu plus passionnant : 35 L'ihir.liinro:e 9me et lOerne pisodes Les voiles se dehirent La Tengeance de Gorlo Franoi-e a j.ons un forat..... Entre : Orchestre : 2g. 00 fcalcvn ; 9g. fjp • Lo^e Jj 50 Savon LIFEBUOY Connu du monde entier Un stock de ce fameux S.\VO\ est arriv et mis en vente dans toutes \e% bonnes maisons de cette place l.ee Fabricants de ce SAVON ont su combiner un SAVON de toilette pur et il'ui <|rand pouvoir d sinfectant. Rien dea familles se rappolleut les services rendus psr le SAVON IJFEBUOTf durant les dernires pidmies et comment uu usage rgulier de ce SAVON prvient contre toute infection. Prvenir vaut mieux que gurir et l'exprience a prouv que le meilleur moyen de prvenir la maladie dpendait de l'usage rgulier du SAVON LIFEBUOY. leSWOV IJx.-.HlJOY peut servir tous les usages ; c est te SAVON idal pour la toi ette et e bain ; il n'est pas -eu em -ni excsllent pour la peau, mais prv.ent oomre ti .vte infection Recommand pour les enfants qui sont disposs aux maladies de peau, Kxma, Kchauffure etc. tua cas de maladie dans une maison ou mme dans le l2jOY age ^ U ,infle devrait 6tre ,av au SAVON LIFB Il donne au linge, une odeur saine, et garantit la SantiSouvenez-vous que prvenir vaut mieux quo gurir. FABRICANTS— Lever Broth* ^rmpnnyt CAMBRIDGE AGENTS— Alfred Vlw ^JKJRTAL'.PRJXCE MUTILATED



PAGE 1

KG MAT!* marie F, Sjourn [j P tile maison ^ wisoft P SHvera |M ciier le t aux rr.decii-8 et au pob'ic qu'e! 1 p LaboraoiTo d'Ulogie en un Laboratoire dt Rsous h Direci Q dj| jfcof e< A. Sjourn j*es fi ver! .'ou, les joirs de 7 hr*a du matin 6 pouMou'e* l*\s r.-chercheg 6' analyses prvue da. inte,Si.'...' pour Jrj ion ei CMifttfinte Urp-Scrt^ri L,e',' s qsii 'e mardi • chaque semaine. i'ja Pli m %  : H po IP las re-iseig d'Qeo* g$. t \ Su • v s riqu* Hea"i!cn de \* ?sfnann Btcuoo eTnboalit, Ki; metdus oge du pas Examen a\g %  naiirt-a fcales fameD -.e crsch' i4ibumino rgner Courante Ort* Secrets te r>>> de, SpirnhH"X ut Co tle noccOQue* rtr, p*s\ or faire de la piaaux oiiitreuses jolies marchantes arrives de ance, la mais n UL E AUX1L4 Je un lot de liuiusures pour dame* | i() i la paire[de Chemises couleurs pour homme* G-5. Ml Chapeaux de paille pour hommes a c 5 H) .1 I U oe Poli?Ii e iiipa!?y lue. IStw York bt vous voulez brotiget la peau de vos citaussu il vt/fa* w<.fc< ta (Mi,* ,4 / u wupUut de tfi \1U.\UUK.M. HaltmrutpouT .es dames et"JesgrntUmen du tigb K* tpeau des chaussures < outre [humidit et la tbakur w leur sot.besse et conurve leur brillant, marque MCNULRAM cest la meilleur de toutes Us meuves M %  ISMtik Aeeoi pou Hajfl Prix du Flacon : 5 francs. Baume Ben Ono"t*on I^admml rla ^ GOUTTE RHUMATISMES NVRALGIES Dr. BENGIE, 16, Rus Ballu, %  Paris. IUUS mm Slip fines *> Rue ovale, Tari* lisiiu! .. L;, r( |or - u Sol.il -Fiiium..•rjllis Bouquet de Papillons. ladres, Se* Savons Ses Lotions _* dans toutes les bonnes maison! Sl Pour le AttUUwlUiADEL Port-auPriiiot 1637 Rue du entre Annonce sa bienveillante clieni'o qu'ell • vient de. recevoir par le dernier Franais de trs ijaiitrs ehauuurtt pour %  tu,es, grand choix de nauhVm nour an* tsatSi l'nausseltes, chameaux, costumas pour enfants, bas de soie qualit trs recommande0m der nier cri do lu Mode, noirs,couleurs varies; belles dentelles Cluny, fllei mche, broderies, rubans, par(umerie. objets religieux, quclqu s jotii s coupes le soirieii,tuile, linon, toile nationale, toile pur til, bouquets garnitures et voile* de maries, etc, etc, etc. En solde chaussun s (le bbs, joiirts choix de trs bon yot Cils ; tire aussi l'attention de ses nombreuses et fidles clientes d'avoir s'inscrire a l'avance pour li lus commandas 'le lingerie uns robes lingerie, costumes gare n* nets, etc, etc. Spcialits del Mai son afin de pouvoir en assurer la livraison a la lin de l'anne. prix trs modrs Leoas dilata efc d'espanol Nous sommP8 lioureux d'informer la public que l'Ecole Spciale, 316 Rue Prou [ou des Miracles) a dei d d instituer un cours rgulier de I * • • t-r i • tngl i• ci espagnole, dans les premiei joui sdej invier prochain. Le* mauronl lieu tons les jours de G i 7 heures du soir el le mi asua it< Beronl %  !*> 2 dollars pay sbles d'avance. Les intress! pour ri n! l'inscrire jusqu'au M dicembie llii. tes chapeaux de paille fine chez M E. uxiia se vendent meilleur march qu'ail lei ra Or Flix C icou Msdolna hirurgie Ifk / U . us 11 i MI i
Q;u> bre ^coul, leur ont donn des pr uves de rell Bym Sthi %  billes leurenprd ront, en retour, une bien vive reconnaissance. Port-au-Prince, 1er Dec. 1923. La Maison H, SYL?IR^ toujours s ucitnsa d.' doi!i>f plein* satislaciioo ses aimables L nombreux clienti leur offre, ci {.rvision de la fin d e, les article* suivants de toute Iraicheurel de toute beaut r^ca meut reus par les derniers stcamei |nx sx5e|f tioiinellemeut rduits. Hou'ii, car il n'est un doute pour personne < %  non MUS ruent nos articlea sont de choix mais que nos prix toM les plus pas de !a place. Casimir gris anglais nouveau' Palmbeach jjris anglais Palmbeaoh grla suiglaln s\ carreaux Palmbeach uni & barres coul. Alpaga noir sup Diayonale toir suprieur' Ssrge bleu marin & noir, anglais Satin de chine pour tailleur Lustrine a barres po .r tailleur Kaki jaune anglais extra suprieur Drill union blanc Tussor Japonais pour Chemises hom nes|5: robes Percale tanrhe Rideauv tulle pour portes Tulle pour voiles Voile uni 3c a barres Gabardine unie & A barres Itatine blanche & couleur Oryandl suisse brod Brodes majora pour robes, ohemi*s Japo Petites serviettes damasse pour I ibla Soyeux uni blanc & couleur Marquisette coton notre Opon jours blaue & couleur Ilrabant anyla s Eollenna mouches couleur IJaudes-brodes ang. lies Toile voile pour g cadra Calicot Perai de fa ni Piqu blanc a barres pour | p a Xansouk noir an jlais .Molletons hlaac & coul. Lotions Pivert assortib lias a jours lias blanc demi-soie Drille union anglais Sat foulard angl. double lar Chapeaux feutre Boraali t ete. 3 toute personne dsirant se procun imeillcuret articles de la place el aux meilleures prix pu; partout edleurs e doit de laire ses empl .-i H.Si \\ ea. Rappe|e/-vous surtout qui la rputation du la Hiuoi n est pliu a i uir ,. j, ()ur scs articles fimportaiiou an* glaise. %  t i la joie %  rst ne %  M Dr V. Lanren1 i, Mr ft Ma %  I L, ii 104 ii ml-, t|r -I W ne '•• B osb] el tur* fof : dr •! %  tme c 15 inj el i UN i il'. • s, i n B ,te ci IIO'I .i m. \[ e| .| u X ti i t le us safiftts, 4 liai Cilj et L ek Laureceiu, Ht Flix Fbre, M n i Vv G. Moreuo et son fils, If I* el Mm; Km n. Oj-un de .eurs Bufttati remercient vivement la Confrrie des Mres Chrtiennes] ainsi que tops les amis qui les ont u^^i^us ,i Po':casion de la disparition de leur regretl-'e: Mai io Antoinette Leetica Se. gn r VveCasimirLaurenceau enleve I. n affection le 1 i du crt. Il* ifs prient de recevoir leurs reB&erclmeots et de croire leur protonde gratitude. %  SI . I



PAGE 1

* HpMM %  EL**? ;) H Rhumatismes Nvralgie Goutte Giavclle Artro Sclrose Obsit O• %  '< %  : -• -.•<•' -' flvltf lff-1 %  ... I i : • i lave le sang • <'Irulicatmn principal, *' %  • la irliM'.-"i o lantrio KtttOM CMMIM *on! r-iji tmptrrrei it n *!' %  • M* :t ic <1**-i0|>t>nnrni jr ic>';.' artriel I* A l TTic*!* J." ur.-, lan -•. i CKi* u*'qu* t'aiil la lan! rti ir •' : > 'Pfri t*nio.v ">n d*vro. '.t'ii i .uia lii't mm. Mitai (ne'fiquMnrni ** ttequttnmriii contra *. r:>-r i-on d'anci*. ••rl'ie d:'s k'wfaniaina an ain; le ;• %  I i.'"%  %  il • rr-.'f ,| HVfrl t*Ql 4t tun il i iVa'virttM 4 Palllafa %  i t.--imi(ia I i • ifadMM Pf a i*i i J %  %  hiai itiAl DIALitTQl • • I '• a ,, I k i i IN* < %  •>-••>.; "' • Jl torrta j Tcbae Si im Et* face de ta l an tue NU (mil* NoiSL Ugarelles nouvelles ei dlicieuses.— 'Hygine arme, supriorit. Oi les trouve dans les h< lels t cafs, restaurante, grands ou petits. F Kilos sont h jo'c des tumeurs l'o die du jour Vaillant & Ilouet Aflauta jt'nraux 1720Ilueda Malaain da l'EtH KJl-*-*g| = FIREST03E i l 4: "WaI S f c f i Ms a( ITalin SEttlO'PHOSPttui MJ SAHTWNSmUJUiTCrsl Fonsiis : Elixlr — Craml —Comprim! / Emulslon — Concen'..- — AiTipouiso. rnnir ATIOH^ 7ous es cas oiorgantsm s dbilite rt i Ri wmsxmaf Bm m(tlcatin rparatnco puissante. laboratoire de l'HIETOONOL, VlUENEUVE-ti-tlAiiCkNE r.elno.. li.iii\site la l harmacie Centrale l M\mi k ftair Pal Sals Situ an centre des affines C\\-YorK, Berlin. Turin Londres, l'aria. !'/e l'iue nn-t.r9l7.' '>*->! HP'inn liUfihoiii97 f'ftn A H I 1 a >8 .a A *\ Il 4 .'{ \ Mi i a 'i2 M4 \ ',1 ctti 3 2 .*k> :J a n ,2 Mi4 a 4 MM a ' 1,1 h44 2 , I ? ne il s & Tubes Cor du trthrie 16 18 18 Tubt^s U y^cwl it) Eau ,*S4 4J llouge* fil I 3 oo foo S'.ilre-*' r h r !'•'> r Lupiiineiie N. I !• C'est In qualit et le prix qui oaaeent. LPR£tT2MANN-iGliEBHLI Hue da Quai. Aluminiim Une NeuOrleans et South Americao Slenmship C h\c. Prochain* dpart* (h> t aur r nce. t f Hifamr De* la!$ern A w Orlan te 24 Novembre cornant (Ou % l>o t vu Prmc\ A jar i de c tte derniers dm* H y aura, une occasion ehaqu q i>t*e jours pour h** port* suivante: Ca ihlii L* un.s II p*l*id& il CJ ri u< Pin e in puMie qw— dimle IKII ilf ICI Ut P Si li'cMioour.i.'jr iliau iioiii'ueiix disoti — elle aecor le-• partir lu ier Juillet l •-'•'} H i • k t in j je u ie piiru J.j cii 11 s-; ir s i i c i > i t jjt I IUII l-ur le v II„U li x -t-.. li i C>J • •* %  ; | i u : • o.i oit p ie le recluu T un reu pjjr cliaqjj ajiial ai cu.u.i .ut. \ 'a Cn*ci n •n Grand Htel de Fracci Angle des Hues Bonne-Fol et da Quai V ~ > d* r* c vo r : Pril uV fi'i' 1 frr.is Iruller—IJivI de livre.— Anu„'.', le ilio.i (i. I..J . Vin Blanc, le jollon G. o.w L'H m aoii* ptir b .r x/.i'. ei nvdbm EPS V ns de HJ dniuv et de Cha\ n #H •. CiMii i MMllaata. — G "u nbf eoaioptablas. • •] Maaniflaw cur la m. T. Royal Caf En lace (!e la Banque Nationale Propritair : Annacius IWOCKXT ^^ fc nouvel tablissement se recommande par un aern**f irprochault, des coiisouiuiatioiis de premier choia^ Mtilitiuii |iii\ili' ji,'-.'Le soir, intisiue atlrayanle dirije par des pro sijuueU de (|iand meiite. liilallation parlaile. — Prix modrs. Tlphone N 39 ClIZi S L os mm /



PAGE 1

' +c+_j \ DIRECTEUR PROPRIETAIRE LUJ-fUMMiJfi Clment Mayloire SOI* V'BRiNA 1356 Jtuo Axaeriosune NUMERO 20 CKNTIMBi Quotidien TLEPHOyEUVo242 \ ta Croa ttm toujours tin r ces grands symbole oi 1 hUinaui, malgr tout ce qui l'agita ou la dites* lie cessera pas de se retrouver. Des tanaliques l'ont abattue I cei tains moments de folie, mais ce lut toujours par folie, et elle ne domine pas qreTes glises. On la >oii aussi MUles tombeaux et sur la poitrine des braves. Maurice TALMLYK g I 17me ANNE N 5077 POBT-AU-PRINtfK ( HATI ) SAMEDI 1er DCEMBRE 1923 Quelques mois sur DOS Finances A PROPOS D'UN AR7CLE ou 'TEWPS' Notre excellent confrre Le Temps , dans son dition du jeudi, 2y novembre, a mis, i pro pos de notre situation financire, quelques considrations qui nous ont sembl dpasser la pense de l'crivain, - moins qu'il ne soit mal renseign ou n'ait t induit en erreurVoici les passages de l'ditorial en question qui sont le plus faits pour retenir l'attention : ... Nos finances engagent dangereusement l'avenir... Au lieu de se dvelopper, c'est--dire d'augmenter les moyens d existence de la nation, nos tinanoes s'enlisent davantage.. ... C'est sur la manipulation de ces millions (de l'emprunt • que reposent les finances hatiennes ; car nous ne ngligeons gure: d'user des seules ressources ex raordinaiies que constitue cet emprunt Nous avons, en effet, un bud cetles. L'Exercice 1919-1920: 29806,00. L'Exercice 192lM.2l : 1282S5>6. L'exercice 1.21-22: 550.833,37. l*e total de ces SXCcents de recettes donne 8i4 ltl dollars 83 centimes. L'exercice 1922-1923, actuellement en liquidation, est crditeur, au 17 novembre d'aprs les eonip tes de trsorerie, de ',*27.383 dollars 27 centimes. 11 est permis d'ei prer que, d'ici I clture de l'exercice c'est--dire au 31 dcembre 1923, il laissera un excdent de recettes d'environ 000.0 X' dollars, — ce qui lvera lis soldes d exercices prims environ 1 million et demi de dollars. Cela renverse un tel point les assertions de notre confrre Le Temps que nous ne croyons pas devoir insister davarrtage >ur une question i| H Lut re*S3rur ton d* faut d •n!or.n L'auteur de cet article semble croire que notre budget ne vit que de recettes extiaordmaires, en t^le le conoit, -et nous valions d voir comment, il y a un autre, fait de crdits extraordinurea.qu'il n'y a aucun moyen de contrler. Si notre confrre avait prtendu que nous avons des moyens in suffisants de contrler ce qu'il dit, nous pourrions discuter avec lui la valeur de ces moyens et tablir qu'ils sont plus que suliisants. Mais il avance que nous n'avons aucun moyen d'exercer ce contrle. Et alors cette affirmation ne peut que nous rendre perplexe; car nous ne pouvons pas tau notre excellent confrre l'injure de penser qu'il pourrait n'tre pas au courant de la fa;on dont sont tablis nos services de comptabilit et de contrle administratif. Nous passons donc. Le s Tempe finit par une note G il crit ce qui suit ... On sa'tend S ce que les valeurs de l'emprunt servent piyer quelques crances pour le les moins douteuses, qui ont toujours Lsgura, vieel de s'y faire, idmettrs desquelles l'emprunt extrieur, et peu bienveillante pour ceux qui que nous n'avons pas dans le pays administrent DOS finances quand de receltes normales et rgulires, -puisqu'il dit que c'est sur la manipulation des fonds de l'em pruut que reposent nos finances et que nous usons de ces seules ressources extraordinaiies qus constitue cet emprunt. A quoi servirait alors le 25 millions |94 mille *90 gourdes et i'1 mes de Voies et Moyens indiqus dans le budget 7 ConsliUienl Ml dOM des ressources de l'tuiprunt, ou les moyens noimaux de recettes du pays ? '^aBHflHHnnaar-* Dieu eu vain tu ne jureras) L'homme |||j eioit ans commande mtMil. do Dieu ne doit plaisanter ni avec les serments ni *M les impr calions. Vingt fois peut tre le dli aura l v.iin ; uu4 lois de plus, il t)l renouvel, t VOICI que I produit la fatale S in eue* • !. v .ul ajuella le tmoins kia mi. iLU ts$ IJIn il) ee Iniaveut tt)i >uli .s. Le ht il vient I • proJain dan* des cou Liions em nivuif. s I iu dsSOOa li tribunal (Je tel lltirrb ( I y roi) C'est uue rgion un le Util de 1 incroyance au pas. submerge !<• po uialioii.en grande partie i slfi >l< | M .i nniien struiner elail M eoe d' Voir empoisonne M femme pour tou (lier une prima d'eesuraai Devant te tribunal, il nia nergi quement et termina ta dfense par ces mots ttjaele Dieu tout pui.s ml me fasse m inrir sur la rluinp'ije MMOOa pibla. • Il avail peine achev de parler •pi il > sffsieeail i >a n i, aussi lot requis, ne put qoe constater la mort. Ctal la l-igaro qui r hl>le Uit. K une provocation niKiiM-e, une rpoa M foudroyante avni t don Les assistants te sont m mire* fort itnpiessiouut. C'est le jugeai lit de Dieu dnaient quelque* un ( t., Crois. 10 ssai 1923.) I I %  %  > Prsident de la latpilbJitj i • et Chevalier du fatxr-Ccuui' Il saisis su Pi M UOI Catholiques rumina sous 1 I l P valiers de Sacr L'u-n. Ui le pi dent de la Rpublique. M Auguste l contestes et qui se chiffrent i des mi lions de dollars.. • No %  n • savons a quoi noire con ail allusion; sua expos ne OS vraiment pas par II pr i. Quoiqu'il su paisse tre, tout : qu'il v I une oruuu-ioii des Itclimiiions qui esi llfl Ippel • MiniiHre es li val ur 'IHS erancee cintre l'Etal et de h iir psi m nt. a jus* qui la date du 4 m u 1. t Lte n e potierh ure te date sont en nombre lnn ••'• et d'aalieiirt asv.-z co uuea lu public. Un 11 i,•.)" : : Ministre des ri un h pluptrt de nos budgets des que parle* lou< I M > ire ciiiq .Jrrmie> annes v > t rnteur . Si c'est constamment aulja en excdents que le i <, il d-!-. ites Vma des • • iri.nt L dira it prciser es qui! a dire di la(Ttst cependant pif rapport tans doute, ces Voies et Moyens que notre ccnfrci end qu'ils ne suilisent pat a balancer uo dpenses, ce qui, s.ton lui. a d mettre nos budgets en dficit constant. Or, il ignore maniftsument que La crmonie a aa uu Lima, daut l'Kgiiae Saint l.i/iro. Klle lmt pr ttdee par l'archevque d I. m t. a*n t 4a B B Mgr l'eirilli. noaceap • toNpje. Ijeshouiieura taient refliOl au prti lent par la gail r|Nl caioe. A ton eatre dant |*|ftaM, \\rt aident fut accueilli pu aiU di rr. leur SteQttfalJJSl la re<. ir A geoous. d4D le tueur, il rdes main de l>trchevqoe l'in^igoe a Chevalier. Pi a! aaaU • laasaaaa. Apre- U cremoiiia i eut rSV • ('lion au loier* du Sicre i.atjr. Le uooveau mt-iabra eo en dit la laeture daa Haiell I Urlre, p ooout le serin,t d utags qu n ooii^ la le i •• Le pre 11 ol d i Urm • %  M •i ( u air 1 I ? a-e ire U MI le dr •>•> au i %  la croi re-Jaujpi.i e Kl Jlt |usc4. |* *. M. j Par Cable Nouvelles Etrangres Le ,11 allenotiveau cabinst raand UKHLIX W— In gouvaraeiaent de coalition el minoritaire cum|>re liant des clrieau* pris parmi le peu pie el des dmocrates, succde au gouvernement Strafemanndmission naire. Il aura sa lle le Dr Mai\. leader clrical, qui atsumsra las foi., lions de chancelier. Le Dr Man aura pour eollahorattiurt Jain-, Getaler, Luther Ho. Ile ri lludolph Oaaar, le lerniei est minire sant portefeuille. M. Slrefsam mu auiail accepta le portefeuille deaflairae trangres, mail la nouvelle n'tSt pas conlirme ; an outre U cabinet minoritaire du nouveau gouarne ment i appuiera tur le groupement de .i partis, n'en oera pas moins o Iule el par surcrot aura la rude lche de dissiper l'animosii et la* haines de parti, qui se sont dvetop pe* durant cette longue crise imms tl ielle et (pii sont notamment aigu, panai las .ocialistet tt uotifem £ n | r jl i„ .,„ „|, ,„i|,t.,ir' s l n autre teeon) a eu lieu gala ment Coblence devant la dlgu de la Grande Bratogue ; laccord t sign outre les dlgus fransi*, belges, italiens et les reprsentants allemands de l'industrie des mati* res colorantes. Les industriels aile Baands consentent la reprise des prestatleni '•" saturtst u paiement det droits de douane LoNtMtKSLs Ktati Unis at la drande Bn4%fn soat arrivs v.rtuel leinenl a un BSCOrd au sujet le Vex tension de la limite a trois millea po.ir la saisi.de> boissons alcooli .|iiesur las paquebuls anglais. 1^ teerlaire d'fctat Hughes a renvoya au gonvei neosenl bnlannlqua tua ie Italie avec les comment ai rea et les sugJLSatioaa du dpaile IO.-III d'EUI al I nn pene que son texte dtinilil ter proohatnentaew termin et pourra Un lasn U %  iilicaliou du congrus a uue dit. rapp orhetlittes unifl Le iioiMjije auymdutSi lu; LlNav —Les derniers rpa moulent que U chmage augmente en Allemagne non occupe ; (accroissement dea tans travail est de i >o • pereoauea environ pu vfteaneet grenalr lai rangs des cbonlsera. Le syndical des mineara a ooeesnfJ S tin veiller une heure de plut par jMic. On esp-'-re remdier a la crite du • li'Vnugw en fuornistant lin duttrie le rlnrbon meilleur mar cl. livers accords concilia t 1 \itis |9 i. • oeofl il des in basas dein i ei runi et B ttamio len u m i' li ivernmeiittfrani;aiset belge m sujel des me-uree prendre eoarobleuu satishetioa de lAilenta gne \> nir le r. n! Dl i Uot de l^ip xig .i i un i-'-'iil de la Heiclitwer a arrt un aiiatlf belge et un tout (in. il. La conseil n'a prit aucun I ai Mo n el Ion dUcutaiS la que i MI une prochaine runion qui mil i |-robablemenl heu demain UBSM IM miliaui ofBclels, on di. i qu.les lecerdi conetai entra les industriels allainaadt et les re mil det gouvernements frtn %  i i"lge. auraient pour root i ; — m loration au regim i opallea. uspaeiaBt le tseeflseseet sapsedra ds neeeesna airiiiK <>i'-ntt.Le* fianai et les bel S es snronl aaulaaient htureut de r %  ire l< frais d'occupation ai c ait mtoatieis qalta rduiront l'effectif dan* U Itulir ds que la chose leur semblera pœaible Kn r miment la* alli ne se sen l'i.l pis an mesure de le faire tant gae U aitaelioa Uarlm ne teia pt-. ^1 laine et q i Ils aa a ,i, diront pan I altitude du ni veau neavaSM meut en < q %  ,r\t Un i iM SM les dljjui franc ils be %*% r\ alla nea l rnnk li • rgi lu charbon uni nl.s d ri sur ees points et < : litation du tu >atanl de li np i • r le ehtrb n pj jr la p4s* i k i l av# n aanfssM me nenl t lilr) Se i ia | t mettre le li* d> Uiic S reuisitrs S tu km. Jilleill.i;|ll |)>i I ''lis au SUJ.I .lu i • %  su lue ion IA p'r r AI hm igia so.i i i ni i i • %  s arui' neiits oui 11 • r.ia p-tr le f/*a flliione.il anglais du I agi u. e IftU tor bien sa ofnoiellani m( u i pansa ans cas i lasaignsoi >' rtaloet plm'il un dsinc'i I >ililc qu imminent. Les autorits anglaises sont franche ment Inquitas par cette situation cause de sa porte en .a qui < oncer ne la pais euiopaiine D'aprs dea Informations mit mous du gouver nemeut, il parait SB M entrttnement uvertstioos (tiques peu laul la visits du roi A pbonss en Ils ia, a t la ton dation do btoi laliu I ne d' | I ont S ilences d* cette p I IH q is I on Il dj Sire sa vue de it-sluatioB poorrail I> sa sir-i abenoe psr II islie et pEspsgns %  nal que l'un aSf Uni BOasbl • id am n iioseds la rvx it fntieea las dpi be sjeails sje'oa a pr*u %  attoventualit el aaaaN le irieie> qui poarraH instiBei une autel im Unie d' 1 mon te Tl iiiksi|iviuu en fraiMt l^i feu lii IO k i -t miens • freefaii pu l g ierr st a'Ie de vient \>* IS f le fras l %  1 1 fMe ont le'U Boni | %  ec i i M r 1 ( lait Ile la lier la .is I4UQQI a(j.iCM M a 4 faris US 44) (&-X ^_. __,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06089
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, December 01, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06089

Downloads
Full Text



' +c+_j
\

DIRECTEUR PROPRIETAIRE
LUJ-fUMMiJfi
Clment Mayloire
SOI* V'BRiNA
1356 Jtuo Axaeriosune
NUMERO 20 CKNTIMBi
Quotidien
TLEPHOyEUVo242
\
ta Croa ttm toujours tin r
ces grands symbole oi 1 hU-
inaui, malgr tout ce qui l'a-
gita ou la dites* lie cessera pas
de se retrouver. Des tanaliques
l'ont abattue I cei tains mo-
ments de folie, mais ce lut tou-
jours par folie, et elle ne domi-
ne pas qreTes glises. On la
>oii aussi mu- les tombeaux et
sur la poitrine des braves.
Maurice TALMLYK g

I
17me ANNE N 5077
POBT-AU-PRINtfK ( HATI )
SAMEDI 1er DCEMBRE 1923
Quelques mois sur dos Finances
A PROPOS D'UN AR7CLE ou 'TEWPS'
Notre excellent confrre Le
Temps , dans son dition du
jeudi, 2y novembre, a mis, i pro
pos de notre situation financire,
quelques considrations qui nous
ont sembl dpasser la pense de
l'crivain, -- moins qu'il ne soit
mal renseign ou n'ait t induit
en erreur-
Voici les passages de l'ditorial
en question qui sont le plus faits
pour retenir l'attention :
... Nos finances engagent dan-
gereusement l'avenir... Au lieu de
se dvelopper, c'est--dire d'aug-
menter les moyens d existence de
la nation, nos tinanoes s'enlisent
davantage..
... C'est sur la manipulation
de ces millions (de l'emprunt que
reposent les finances hatiennes ;
car nous ne ngligeons gure: d'u-
ser des seules ressources ex raor-
dinaiies que constitue cet em-
prunt
Nous avons, en effet, un bud
cetles. L'Exercice 1919-1920: 29-
806,00. L'Exercice 192lM.2l :
1282S5>6. L'exercice 1.21-22:
550.833,37. l*e total de ces SXC-
cents de recettes donne 8i4 ltl
dollars 83 centimes.
L'exercice 1922-1923, actuelle-
ment en liquidation, est crditeur,
au 17 novembre d'aprs les eonip
tes de trsorerie, de ',*27.383 dol-
lars 27 centimes. 11 est permis d'ei
prer que, d'ici I clture de
l'exercice c'est--dire au 31 d-
cembre 1923, il laissera un exc-
dent de recettes d'environ 000.0 X'
dollars, ce qui lvera lis sol-
des d exercices prims environ
1 million et demi de dollars.
Cela renverse un tel point les
assertions de notre confrre Le
Temps que nous ne croyons pas
devoir insister davarrtage >ur une
question i| h Lut re*S3rur ton d*
faut d n!or.n pris, si co n est les deux*
Noire confrre prtes 1, eu ou-
En somme, l'ditorial auquel
nous rpondons nous parUI au-
tant prconu que mal fond. Il
manque des chintes I expos de
notre conlrre, et aussi des infor-
mations prcises- Kn matire de
usantes, c'est pourtant trs im-
portant-
AU*M tous chez
Paul E. UXIU
Visiter sou stock cempltement
renouvel
!. plus v;iri. d le plus assorti
de la place
Vos prix serout les siens, car il
ne refusera aucune vente possible.
.._
get_de recettes ex ctenient valu tre, qu'a cot du budget. IjI qu'il
5,358.0^ dollars qui ne suffit
pas balancer nos dpenses ordi-
naires les plus urgentes, les plus
immdiates.
Mais, ct de notre budget
de dpenses, il y a un autre qui
est fait de crdits extraordinaires
jet continu, que nous n'a vous au-
cun moyen de contrler et qui d
passe de plusieurs fois nos re-
cettes.
Ajoutez ce tableau que I on
l'attend ce que les valeurs de
l'emprunt servent payer
quelques crances pour le moins
douteuses, qui ont t toujours
contestes par l'Etal hatien et qui
se chiffrent a des millions de dol-
lars... >
L'auteur de cet article semble
croire que notre budget ne vit que
de recettes extiaordmaires, en t^le
le conoit, -- et nous valions d
voir comment, il y a un autre,
fait de crdits extraordinurea.qu'il
n'y a aucun moyen de contrler.
Si notre confrre avait prtendu
que nous avons des moyens in
suffisants de contrler ce qu'il
dit, nous pourrions discuter avec
lui la valeur de ces moyens et ta-
blir qu'ils sont plus que suliisants.
Mais il avance que nous n'avons
aucun moyen d'exercer ce con-
trle. Et alors cette affirmation ne
peut que nous rendre perplexe;
car nous ne pouvons pas tau
notre excellent confrre l'injure de
penser qu'il pourrait n'tre pas au
courant de la fa;on dont sont ta-
blis nos services de comptabilit
et de contrle administratif. Nous
passons donc.
Le s Tempe finit par une note
G
il crit ce qui suit
... On sa'tend S ce que les
valeurs de l'emprunt servent
piyer quelques crances pour le
les moins douteuses, qui ont toujours Lsgura, vieel de s'y faire, idmettrs
desquelles l'emprunt extrieur, et peu bienveillante pour ceux qui
que nous n'avons pas dans le pays administrent DOS finances quand
de receltes normales et rguli-
res, -- puisqu'il dit que c'est sur
la manipulation des fonds de l'em
pruut que reposent nos finances
et que nous usons de ces seules
ressources extraordinaiies qus
constitue cet emprunt.
A quoi servirait alors le 25 mil-
lions |94 mille *90 gourdes et i'1
mes de Voies et Moyens in-
diqus dans le budget 7 Consli-
Uienl Ml dOM des ressources de
l'tuiprunt, ou les moyens noi-
maux de recettes du pays ?
'^aBHflHHnnaar-*
Dieu eu vain tu ne jureras)
L'homme |||j eioit ans commande
mtMil. do Dieu ne doit plaisanter ni
avec les serments ni *M les impr
calions. Vingt fois peut tre le dli
aura l v.iin ; uu4 lois de plus, il
t)l renouvel, t voici que I produit
la fatale S in eue* !. v .ul ajuella
le tmoins kia mi. i- lu ts$ Iji-
n il) e- e Iniaveut tt)i >uli .s.
Le ht il vient I proJain dan*
des cou Liions em nivuif. s I iu
dsSOOa li tribunal (Je tel lltirrb ( I y
roi) C'est uue rgion un le Util de
1 incroyance au pas. submerge !< po
uialioii.en grande partie i slfi >l< | M
.i nniien struiner elail m eoe d'
Voir empoisonne M femme pour tou
(lier une prima d'eesuraai
Devant te tribunal, il nia nergi
quement et termina ta dfense par
ces mots .
ttjaele Dieu tout pui.s ml me fasse
m inrir sur la rluinp'ije MMOOa
pibla.
Il avail peine achev de parler
pi il > sffsieeail i >a n i, aussi
lot requis, ne put qoe constater la
mort.
Ctal la l-igaro qui r hl>- le Uit.
K une provocation niKiiM-e, une
rpoa M foudroyante avni t don
Les assistants te sont m mire* fort
itnpiessiouut. C'est le jugeai lit de
Dieu dnaient quelque* un
( t., Crois. 10 ssai 1923.)
I I >
Prsident de la latpilbJitj i
et Chevalier du fatxr-Ccuui'
Il saisis su Pi m uoi
Catholiques rumina sous 1 I l P
valiers de Sacr L'u-n. Ui le pi
dent de la Rpublique. M Auguste
l contestes et qui se chiffrent i
des mi lions de dollars..
No n savons a quoi noire con
ail allusion; sua expos ne
OS vraiment pas par II pr
i. Quoiqu'il su paisse tre, tout
: qu'il v I une oru-
uu-ioii des Itclimiiions qui esi
llfl Ippel MiniiHre es li
val ur 'Ihs erancee cintre l'Etal
et de h iir psi m nt. a jus*
qui la date du 4 m u 1. t Lte
n e potierh ure te date
sont en nombre lnn ' et
d'aalieiirt asv.-z co uuea lu pu-
blic. Un 11 i,.)" : :
Ministre des ri un
h pluptrt de nos budgets des que parle* lou< I M >
ire ciiiq .Jrrmie> annes v > t rnteur . Si c'est
constamment aulja en excdents que le i <, il
d-!-. ites Vma des iri.nt L dira
it prciser es qui! a dire di la-
(Ttst cependant pif rapport
tans doute, ces Voies et Moyens
que notre ccnfrci end qu'ils
ne suilisent pat a balancer uo
dpenses, ce qui, s.ton lui. a
d mettre nos budgets en dficit
constant.
Or, il ignore maniftsument que
La crmonie a aa uu Lima, daut
l'Kgiiae Saint l.i/iro. Klle lmt pr
ttdee par l'archevque d I. m t. a*n
t 4a B B Mgr l'eirilli. noaceap
toNpje. Ijeshouiieura taient refliOl
au prti lent par la gail r|Nl
caioe.
A ton eatre dant |*|ftaM, \- \rt
aident fut accueilli pu aiU di
rr. leur SteQttfalJJSl la re<. ir
A geoous. d4D le tueur, il r-
des main de l>trchevqoe l'in^igoe
a Chevalier. Pi a! aaaU laasaaaa.
Apre- U cremoiiia i
eut rSV ('lion au loier*
du Sicre i.atjr. Le uooveau mt-iabra
eo en dit la laeture daa Haiell
I Urlre, p ooout le serin- ,t d utags
qu n ooii^ la le i
Le pre 11 ol d i Urm
M
i ( u air 1 I. ? a- -e
ire U mi
le dr >> au i .
la croi re-Jaujpi.i e Kl Jlt
|usc4. |* *. M. j
Par Cable
Nouvelles Etrangres
Le
,11
alle-
notiveau cabinst
raand
UKHLIX W In gouvaraeiaent
de coalition el minoritaire cum|>re
liant des clrieau* pris parmi le peu
pie el des dmocrates, succde au
gouvernement Strafemanndmission
naire. Il aura sa lle le Dr Mai\.
leader clrical, qui atsumsra las
foi., lions de chancelier. Le Dr Man
aura pour eollahorattiurt Jain-,
Getaler, Luther Ho. Ile ri lludolph
Oaaar, le lerniei est minire sant
portefeuille. M. Slrefsam mu auiail
accepta le portefeuille de- aflairae
trangres, mail la nouvelle n'tSt
pas conlirme ; an outre U cabinet
minoritaire du nouveau gouarne
ment i appuiera tur le groupement
de .i partis, n'en oera pas moins o
Iule el par surcrot aura la rude l-
che de dissiper l'animosii et la*
haines de parti, qui se sont dvetop
pe* durant cette longue crise imms
tl ielle et (pii sont notamment ai-
gu, panai las .ocialistet tt uotifem n|rjli ., |, ,i|,t.,ir's
l n autre teeon) a eu lieu gala
ment Coblence devant la dlgu
de la Grande Bratogue ; laccord
t sign outre les dlgus fransi*,
belges, italiens et les reprsentants
allemands de l'industrie des mati*
res colorantes. Les industriels aile
Baands consentent la reprise des
prestatleni '" saturtst u paiement
det droits de douane
LoNtMtKS- Ls Ktati Unis at la
drande Bn4%fn soat arrivs v.rtuel
leinenl a un BSCOrd au sujet le Vex
tension de la limite a trois millea
po.ir la saisi.- de> boissons alcooli
.|iie- sur las paquebuls anglais. 1^
teerlaire d'fctat Hughes a renvoya
au gonvei neosenl bnlannlqua tua
ie Italie avec les comment ai
rea et les sugJLSatioaa du dpaile
io.-iiI d'EUI al I nn pene que son
texte dtinilil ter proohatnentaew
termin et pourra Un lasn U
iilicaliou du congrus a uue dit.
rapp orhet-
littes unifl
Le iioiMjije auymdutSi
lu; LlNav Les derniers rpa
moulent que U chmage augmente
en Allemagne non occupe ; (ac-
croissement dea tans travail est de
i >o pereoauea environ pu vfteaneet
grenalr lai rangs des cbonlsera. Le
syndical des mineara a ooeesnfJ S
tin veiller une heure de plut par
jMic. On esp-'-re remdier a la crite
du li'Vnugw en fuornistant lin
duttrie le rlnrbon meilleur mar
cl.
livers accords concilia
t1 \itis |9 i. oeofl il des in basas
dein i ei runi et b ttamio len u
m i' li ivernmeiittfrani;aiset
belge m sujel des me-uree prendre
eoarobleuu satishetioa de lAilenta
gne \> nir le r. n! Dl i Uot de l^ip
xig .i i un i-'-'iil de la Heiclitwer a
arrt un aiiatlf belge et un tout
(in. il. La conseil n'a prit
aucun I ai Mo n el Ion dUcutaiS la
que i mi une prochaine runion
qui mil i |-robablemenl heu demain
Ubsm Im miliaui ofBclels, on di-
. i qu.- les lecerdi conetai entra
les industriels allainaadt et les re
mil det gouvernements frtn
i i"lge. auraient pour root
i ; m loration au
regim i opallea. uspaeiaBt le
tseeflseseet sapsedra ds neeeesna
airiiiK <>i'-ntt.Le* fianai et les bel
Ses snronl aaulaaient htureut de r
ire l< frais d'occupation ai c ait
mtoatieis qalta rduiront l'effectif
dan* U Itulir ds que la chose leur
semblera paible
Kn r miment la* alli ne se sen
l'i.l pis an mesure de le faire tant
gae U aitaelioa Uarlm ne teia
pt-. ^1 laine et q i Ils aa a ,i, diront
pan I altitude du ni veau neavaSM
meut en < q ,r\t
Un i iM SM les dljjui
franc ils be %*% r\ alla nea l rnnk
li rgi
lu charbon uni
nl.s d ri sur ees points et
< : litation du tu >atanl de
li np i r le ehtrb n pj jr la p4s*
i k. i l av# n aanfssM
me nenl t lilr) Se
i ia |
t mettre le li*
d> Uiic S reuisitrs S tu
km.
Jilleill.i;|ll -
|)>- i I ''lis
au suj.i .lu i su lue ion ia p'r r AI
hm igia so.i i i ni i i s
arui' neiits oui 11 r.- ia p-tr le f/*a
flliione.il anglais du I agi u. e IftU
tor bien sa ofnoiellani m( u i pansa
ans cas i lasaignsoi >' rtaloet
plm'il un dsinc'i I>ililc qu imminent.
Les autorits anglaises sont franche
ment Inquitas par cette situation
cause de sa porte en .a qui < oncer
ne la pais euiopaiine D'aprs dea
Informations mit mous du gouver
nemeut, il parait SB M entrttne-
ment drablcinent a un mes au nombre pr
Va paf |s trait de Versfiilles, se
poursuit a surtout an Baeire. La police, les
orgtuisaii ini militaires les associa
tiens d tudiantl et dveloppant de
plus i pins at l'oalratnoal dune
faon inssMisihle Les fraasaif tant
en pottession de h Itnlir. il tarait
diiiii ii.< sut allemands de t y pour
un en artillei mai* ee obterva
que les usine* Kl i|p "("'' " r'*
lions troiht avec h s ids tl la
R issie.
Poitdation du bloc latiu
PAItl-s -Uns I- bs du Matin
de Madrid dit 'pi ou apprit de trs
bonne sooree, a/i "" see sujets dis
lingues aa cours d >uvertstioos
(tiques peu laul la visits du
roi A pbonss en Ils ia, a t la ton
dation do btoi laliu I ne d' | I ont
Silences d* cette p I IH q is I on
Il dj Sire sa vue de it-sluatioB
poorrail I> sa sir-- i abenoe psr II
islie et pEspsgns nal que l'un aSf
Uni BOasbl id am
n iioseds la rvx it fntieea
las dpi be sjeails sje'oa a pr*u
attoventualit el aaaaN le irieie>
qui poarraH instiBei une autel im
Unie d'1 mon
te Tl iiiksi|iviuu en fraiMt
l^i feu lii iok i -t miens
freefaii pu l g ierr
st a'Ie de vient \>* is f le fras
l 11 fMe
ont le'U Boni | ec
i i
m r 1 ( lait
Ile
la
lier
la .is
I4UQQI a(j.iCMMa 4 faris US 44)
(&-X
^_.
-__,


lc matin

nonce que le bat de la mewe ^tait
d'associer ls calho'iqnos f tna'i
la ttu arnri aine Tlia'ik Aux Elals Dnis
WASHINGTON Lr* onrlionrm
te d- VVustiinglon employs du
gouv rneiiieiil il mires li bilan i '1'
l.i VI 16, se BODl lAnnis lu/, eut et
dan- le pru c|iil.- 64 \*e* pour e
lb it la tle du < l'ii mkajl iug >.
Il- nt au^-i l'ait ioaueur au L.di
tioiioel lepas aia dinde.
nouvelles Diverses
f LONDRES L ideUile de l'em
pruui piopos la Hongrie, comme
faisant partie des mesur. s de recons
truttions de ce pays que la Socit
des Nations se dispose prr-ndre,
ont t prpares p tr la commission
le la Societ* qui s'est runie. On
annonce, qu hier, elle avait arrt
un projet qui sera soumis au cou
stil de la Socit le mois piocluiin.
HUvlK Le passage iu projet de
loi, accordant le su tirage aux fem
v. 4iS, parait certain la chambre
des dputs. Ct projet limite le vote
aux femmes ges au moins de 23
ans qui ont reu des distinctions ho
nordiques, qui sont veuves de vt
raus de guerre ou qui paient au
moins 40 livres d'impt par an.
Les cours
NEW YORK :;0 francs 18.51
Sterling 4-3338
I
* <2)-r<&> *
MALNUTRITION
provient de ce que le
systme ne peut pas
convenablement as-
similer la nourriture
ion Scott
est promptement assimi-
le par les personnes
de constitution dlicate
et est un agent actif
pour aider la crois-
sance et restaurer
les forces.
Sous la prsidence du Magistrat
Edmond Mangonos, le Conseil Com-
munal s'est runi avant hier soir, et
a pris les dcisions suivantes ;
1 Vote de trois arrts dnora
niant :
La Rue*du Quai Rue Chiislophe
Colomb.
| La rue de la Runion Hue Si
mon Bolivar.
J La rue Traversire Rue du Mexi
que.
L'arrt du 53 Dcembre 1922 cr
ant un March rural la Riviie
froide a t ainsi nio.iiu.S en . cle 3. Il sera assign, pour l'inttaJ
talion ds balances, le secteur ay ml
lu premire pi\>se coa:me cou ire et
a'Un lanl des Usines du Comptoir
Franais jusqu' la deuxime pa-se.
Paieront la Commune ua droit
de place de 0,25 par jour les propri
taires dont les balauces auront occu
p une superficie de 12 mtres
carrs.
Lnsuite, sur la proposition de
Conseillers J. PeieiraetR. Lcvque,
le Conseil accorde l'autorisation au
Magistrat d'affermer do nouveaux
emplacements sis a la Rivire Froide
pour l'tablissement du March.
a Les conclusions du Rapport de la
Commission charge d'apurer les
comptes de la Commune pour le
trimestre d" juillet, Aot et Se teiu
br ont t votes par le tonsil.
tu dt tiuilive, il a t dcid que le
Conseil se runirait prochainement
aux tins d entendre lt-s|*ugt;eslii>n>|du
Secrtaire d'Etat de l'Intrieur rail
tives aux travaux a entreprendre au
Champ de Mars, au Cimetire et au
March de la l'Iace de la Cathedra!.
La pressa et d'autiea personnages
seroul invits cette runion.
En l'honneur de l'Imma-
cule GoocepttOQ
Di puis j, ii ii ,t ossanaan a la
chu pc-le di l'Hpital fural, une
neuvaiue prparai,m ,i le l'le de
1*1 m m uni Conception qui seia
clbre le samedi 8 dcembre pro
chain.
* Toua les matins des 6 heures |tj
extra-es de pit oui |ig iront lin vendre ti prooluiu dernier
jour de la neuvaine.
Le jour de la fet deux nanti M
rout dites: l'une aoheure et demie
et l'autre 6 heures l[t. Ensuite
plerinage 4 ta grotte.
Varits
Dimanche
Les Trois
Mousquetaire*
me et Ome chapitres
Pour l'honneur de leur Reine
&
le Bitl des Echevihi
Entre : l,J0 ; Loge 2,OU
____l^l-ml x, .m
Messe Bizototi
Demain premier dimanche du mois
de Dcembre, il y aura messe Bizo
ton.
La crmonie commencera, com
me toujours ds l'arrive du premier
train
La Solidarit
La f.te C'tminmorative du cinqui
me anniversaire de la fon lation de
la Socit auralieu demain dimanche
:t heures de l'aprs midi, au nou
veau ocal de la Loge "L'Amiti-'
qui n'est pas encor affect, comme
on le sait, ea destination m n; moi
que.
Un programme clioid a t prpar
pour Ise^cii oustance. Notons : 1
netq) ion de nouveau m^mb-e* ;
2 3 Un br Liant r.ipp >rt c nfrence
de Me L.io Joseph ; 3 Une llocu
eu.ion du Prsident ; i3 Posia pa
triouque, m 0ol >gue crole [l enfant
gt-'? da p iblic Port au l'rincion se fe
ra entendrai, thtre loterie.
Il y aura loterie et des comptoirs .
trs MO compte.
Les membres, leurs familles et
leurs a nis sont pris de ne pas man
quer cotte solennit.
-si^.
So're sensitlaivi'lle
Cin tfar ts
I.mii li 3 Dcembre prochain
C1'''! 'I -li i.ii.c a -ni lundi 3 dm
br\ ju.- "er.djieprseiil un g-ure tout
luii D >.ivedii sur li scoo en lliili
par iiotr.* Hini S.ilnave. A pari cela
une iii tilt turent! tromperie, comdie
daOpilanti redessende mbi oub ier
an raanelefua sensationnel sur l'af
faire de la main noire.
I> tte la ville compte assister .\ cette
soire pour entendre ce que Mr Bal
uiv.i pense de cette socit, dite La
m un no
Les Amateurs retardataires ne trou
ver tut p i 1106 b mue place.
D j li t 1 i ^^_____
Lu Jeux OIppiqtes
do 1924
lorarei tati entrane nant*
Lu i L 11 s n 3 i t h P ir Leeoatt
M "
Veaireii
M I. matiaS h. 30 ITOo d-Mirs
Jeudi "
Samedi "
N. B. Prire l'tre eiicf
CUENRIQUtl
Port au Prince, 1er dcembre 1923
Las do images d^ Coerr de la Fi i:cs
De beaucoup plus tendue et plus
impui-uut eu ce qui concerne les
dommages de guerre tl la question
de Ki reconstruction, est la zone
jauue >. Eil: peut aire roastdta
pour le raome.it ouomm a moiti
detiuitj en ce qui co.iceroe les cons-
truciuiis, leur emploi et leurs ins-
t illmous, taudis que le sol lui mme
a naturellement beaucoup moins
souffert et en tout cas ua subi que
par endroits de dommages durables.
Cette zone comprend ( toujours sui-
?ajl les donnes du ministre de
1 agriculture ) une superlicie de 12,
73 kilomtres carrs, ce qui qui-
vaut la superficie de toutes les lies
danoises, ou largement 2<>/ode
toute lu superficie de le France, et
3 ./" de sa superlicie cultivable. Il
est naturellement trs difficile de
constater le degr rel de destruc-
tion dans cette zone et encore plus
SeolanJ, le Ldlond-Falster et Bor-
nholm.
1.1 vileur de toit le terrain agri-
cole poiv.it ire value eu I91i
7 milliards do fraoei or.
Peur aire complet j'ajouterai que
les donnes du a Minuter des Ter-
ritoires librs <> soot diffrentes de
celle- du Ainiuterede l'agriculture.
Suivant ce miuistro la premire
zone, c'est--dire celle o la rec ins-
truction coterait plus que ne vaut
le sol, comprendrait 113o kilomtres
c.irrs; la deuxime zone, exigeant
d importutils travaux de reconstruc-
tion, tJ.OJJ kilomtres carre, et
e ilin la troisime zone, o il eat seu-
lement besoin de faire effectuer des
travaux de dblainmeul, 17,000 kilo-
mtres carrs, (jjedes que soient les
donnes qua l'on adople, on arrive en
pratique au mme rsultat si l'ou op-
re exactement. Il est videmment im-



difficile de lixer d'une faon qui- possible d obtenir une parfaite exaeli-
table une somme convenable de d-
dommagement et le mode de ces d-
dommagements. Mais nous revien-
drons ci-dessous sur ce point.
'.'Enfin il y a la zone bleue o,
suivant, les donnes fransises, les
dvastations n'ont t que de peu
d'impoi tance, de trs peu d impor- publies dans le > bulletin de la So-
tance mme Celte zone comprend cit de Statistique de Paris. >
lO,o2l kilomtres erres, soit un K. A. WILIH KMDSE.N
teinloiie un peu plus tendu que le (^ buivte)
tude, c'est dj beaucoup si de tel cal-
culs ne diffrent que de 3 "/ Nous
suivons dans leurs grandes lignes
les valuations du ministre de l'a-
griculture et de Michels concernant
Les dora nages de guerre et la re-
construction des rgions libres .
LISttYJ
. uens
- :;irite
inn'.
Ri >.
, fro-
: le
cer:ii; n'volr
Pstill's VLDA
ruo si TOM Ie3 achetcf
Er: :
6RI LA
Les Pastiles VALDA sont en ven-
te : Phariu i ie Centrale d'Haiti,
Pharmacie Bourraine b Port au Prin
ce, Pharmacie Brutus Jrmie, et
toutes pharmacies
Mnivciiicnt dus Navires
Le steamer Carna" venant de
y- o i h 'Uftitt
______________________________. i
joli H
Messe da but dalan tt mm^m
La famille Louis Joseph Marcelin ,\ "\
New York et des ports du Nord est le fc ,, connai9HttI,ce Pdei DtireriU J--*- > ,i
attendu ici le 3 du courant, en route Jt u d M fe el|tf W| Q^^ J>^ ^ ^[ ^ .,,
le mme jour pour tous les poil du dire 11M m^,e (le bj(ll d?{ ftll en l:1 "* aui iL-,-*
Sud
Le steamer "Luna'' a quitt New
York le 29 de l'coul, directement
pour t'orl au Prince
Le steamer "Prias der Nelerlan
den partira de New Y >rk le 6 du
courant po r Cap Hatien. Gjnalves
et la capitale. H repartira le jour
mme de s >u arrive pour Petit Goa
ve, Cayes et Jacmel.
Le Hteamer "tthea' "venait d'Ams
ter dam est attendu Port mu Prince
le / du courant, eu roate pour Suu
tiagi de Cuba.
Le sta ner Vga nemnon" est atten
du iu vers le 5 du oourant chargeant
directement pour l'turope.
Le steamer "G >rgas" venant de
Crislobal est entr ce matin vers tl
heures. Il repartira ce soir diiecte
ment pour New York1
Le sjs "distobal partira de New
York le 3 du eouradt directement
pour Port au ,Mince. Il repirtira le
/nmejour pourCristobal.caual zone.
Avis matrimonial
La soussigne annonce au publie
et au commerce en particulier, qu elle
s'"st spare de son poux, Monsieur
Octavius (jracii, pour cause d'uicom
patibilit de caractre en attendant
qu une action en divorce lui soit iu-
ton 14a.
Uiuchele Itf Novembre 1913.
Mme Octavius Gracia
ne l'ertulia Koxe Flix.
A vendis
L'n piano queue a vendre [ mar
que Waililzer S'alr.sse, au bureau
du Journal.
On trouve n
A li librairie du Malin".
Itdui3ir.il da la Fart
8o^ Mille
par l'ierrc Beaoil
Vn des plus grandi succs de
librairie.
FarisiHD t
Dimanche
De plus en plus passionnant :
Disloque Notre Dune le mecreli 5
Dcembre proch lio 6 heures du ma
tin en mmoire d-j la trs regrette:
Veuve J >se di Marcelin
ne Clie Piquant
Le prsent avis tient lieu d'invita-
tion.
Port au Prince le ii Novembre I23
Sainte-Rose de Lima
Lj^s rriviinhre da L'Association
des Anciennes Elves de Ste-Roso
de Lima et les unis de l'uvre
sont avis que la confrence men
snclle aura lieu le dimanche 2 i)
cembre prochain, l'issue d'une
DteMi basse qui sera dite 8 lires
pour les socieiaires.
La Secrtaire,
____ uEp;nini: IEYs LOUIS.
lRlC hTIEHNcs til
Marchandises franaises
?ni|lc les rues du Magasin
de l'Elat et des fruuls*forU,
PR0(.K\MME DU DlMANCHl SOIR
L'tp'us3 d la P*
L)ramc e i partiel
ngo Si. du Dr ttai
Com n mi nu p.rtie.
U* Jjaraa.
> -
Les C pes Marocains, Crpes
."ii rue u.i-, p Stauie) chez
Paol i'. \i UlAi soni rella-
meut nui veilh ux.
A:
P >rl i-I'iince
A il Section Sud
Ce matin, le juge Homulus. litu
Isire du trib'iial da t'.ux de la sec
tion sud a pris posseasi >n
nouveau local, et ce looal quoique
i lachev en partie, offre beaucoup
d'&vattUea.
Bile Dubois
Dimiuche nbre
l' imic de de 1 E ora une vente
su pr 'lit le ses uvres.
U \ .uni des '.u.'t irs braderie,
luu peints
: tte, pelisaerie, burette
altiticli
Kdlrct 0,oO eentime
--" Liihikunt
9m'' el IO-"ne piodf|
L's voiUs te dchirtot
*
U fengeaoc* di Gorlno
Franvoi-
e ig 00
Dalcvu L 1| 0\. Lo^c 3^ 60
Savon LIFE6U0Y
Connu du mo d nUer
Un atock de oe fameux SAVON est arriv et mis en
vents dans toutes les butines maisons de enta piace l.ea
Fabricants de ce SAVON ont su oombiner un SAVON
cle toilette pur et du i ijrand pouvoir d s tifactant.
Itien (1rs familles se rappellent les s. r\. es rendus par
le SAVON l IFEBUOY durant 'es darnirea pidmie* et
comment un usage rgulier de ca SAVON prvient contra
toute infection.
Prvenir vaut mieux que gurir et l'exprience a prouv
que le mii leur moyen de prvenir la ma ndii> dpendait
de l'usage rgulier du SAVON I ll'l II OY.
leSvVOMM l'OY peut asrvir i ius 'oa usages ;
c'est la S.\\ON idal pour la toi etta et a bain; il pas
-eu em-nl excellent pour a pesa n i p ui-a
ti 'te infection
KeoommiWKM pour les enfants qui sont disposs aux
maladies de peau, l-.xma. Kchaufure etc.
Kn cas de raa'adie dans une ma son ou mme dans le
voisinage, tout le linge devrait tre lave au SAVON Llr'E
Il donne au linge, une odeur saine, et garantit la Sant.
Souvenez-vous que prvenir vaut mieux que gurir.
Fabricants Lever Brofh h rt mp*m*t
Agent* Alfred \
PORT.AUPlUtfi
^


MQ MATIN
^"
Pharmacie F. Sjourn U Pi ISOt m,v,'?1'!
_____- .. ,_ ..,11 La Maison iILTcn
fT Donna v !e t ai I c s et u publie v
r. norme ' Ltbora T ji e un Latrisioe a*
L? Itk joui de 7 hrea di D 6
l-Brftai ( an yssa prvues ua; *.
s dodc t
n i if? 0ri3ert ri
natin .
s reossig uueua-
4D'' F^d'urii e **' -nann
In boule*,
Ni snp e1 du poi
- ;ecalea
hamei e ersch t
AI]
>.
.''. i .
Pour faire de la pla-
ce aux m peu s
et jolies marchan-
dises rives de
Fr la ''*i n
F UL E AUXiLA
liquide un i haussures pour dames A 1()
gourdes la pain
Un lui de Cheinise couleur! pour hommes i G..V
Ou lot de Chapeaux da pailla pour hommes c 5
Fiiifo 10e Polis h
>
( papy me-
W \ui 11
il VOUi fOUiX. roir^ft la ft,;t. Jt vot ciiduuu
Ht la ioubuui m .t-
1637 Rue du entre
Annonce m bi <>v illante
clientle quV lie i recevoir
par le <\< rnier Franais > de trs
ci wtet charnu m ne
sr nul choix I khiHh* doui su*
f.nit-!. .h lussetl *. i . >
tmes pour enfants, lias de soie
qualit trsrec mmande (jfrts eer
nier la Mode, noirs,coul< i
vari Si belles dentellei Cluoy, tl-
let mche, broderie, rubans, pai-
fumerie objets : iix, quel-
qu 9 joti coupes de sc4ries,tui
linon, toile n itionalf, toile pur fil,
bouqu its g irnitures et ilea de
mai
cli le bbs,
jouta choix de
trs bon ijont
Elle a lire aui si Faiti ntion
les non liante*
d'avi ir a B'i is it i I ai i
li m 111 mm ni les le lins i
robes ling i ie, i o turaes gare n-
DSts, ''t'' etc. S tsdela Mai
son afin le pouvoir en assurer la
livraison a i;< lin
prii trs mudi
Leons fan |l ils et
'^panot
Nju* lomm heureux d'i ifornv r
le public j.i i i". le 318
|{i a K OU I d( Mi. < '< ;t I ' 1 .
.. \ pr rcu'h iin.
I.-- : lieu
j. * i il J T lieu en du tir <
m nuiia I il de 8
;ih l v ince, Lea ioti i- - !
n Bt i1 |u -ni .;! a mbiw
1918.
ch p I /' (13
p fi el <
Ps ni E. onia
ii vendent meilleur march qu'ail
leurs
ku ',f
irl -..-%
it.

'
;nt


ur
iWSWi
Ait. Ai.

Prix du rneon : S frttUI.
a, l. Uu- W -. f''- v,l
l
,'

I


.. j{; n Sol il -- "iu j,..
-- Bouquet de Papillons.
dre,
S -.*
Se Lo <> s
En m m- i maisons
iVeprca^aWui pour i*s MUH**H bai
i av
i,e u louUi ^l
La Maison B. ITL1 R '
plina salislactiou i
leur olfie, D
suivants de I
ment r us j ir I J dmit
tionuellem ni rduits.
Ioim ne croyons p ^ n
car il n'est un doute pou
; lie! 4 ROIll
l s plus pas de l.i place
C.a;imir grU angl I
Pstlmbeaoh
Palmheaoli gris a
Palmbanoh uni & ba
t AP-
Diagonale noir t
aarin A
S ittU I pOU
iUine
Kaki ,
Drill union blanc
Tussor .lapon.i
Porcalc blanche
Riduauv tullo pou >
Piilli* pour \ oilss
N'oilo uni i; a barre*
Qnbardlns unie &A barras
Itatina blanciie v\ coillaur
> _, sulase i
BrodOea mmdsra pc
Petites serviettes d i
Soyeux uni blanc & co i
Marquisette coton DOl
Crpon a jours bl .
Itrabant an |la s
l'.oliotine a
Banda*brod
Puile voile j.
( .ment Ps
Piqu bl
Nansak n li au
klollaton
tiens Pa
Bas -, >ura
lia b me do:ui-aoi6
hrllo nui i
S i i n g i
taaox feu
route ni
. licl ta l la ;! n
saille m m doil de
lappe|ez-voui lui; "n
n'eal plus (aire p >ur l0-1 au"
glaise.


m
isill *
-. it
a.
j? Flix C'ko'ii
Mdecine hirurgle
l'fce
ir
v i .m nu <|u
iii j i ije lr II hr Pi i<
Se dircl i 'iH et de
on
Remtrci
1 i i
rem m '*
i \ qui isob l
' i e 1

leur en ir i i
..
e, lei


gai*
i .
i
Mr |

l
.
I
t : >iri
l
I ;
t I. il'
|r et Ma i ur
ee Hfn
m 1*4 ai
l'OCC*-
-
Mari mette Laat!
gi.
leve leev ifleafisa le i \
% eroi
loatk jraUtude,
:
r
i


4U*EN
MM
I
URO



Rhumatismes
Nvralgies
Goutte
Giavelle
Artrio
Sclrose
Obsit
C^ I al **atr Jena * rltr
l*4rfcvma>ttm,Tdlir< Haemcnt
4U* '.. irt l>n.))l-nier.l i 'f.i. .ri _rn ri l'cbfci^ doil
A I. :... |Vi 1 d'sclda uriqur.
eft f>' .o- df >'-r i>'f..ni'nn,>
M f*' *' >-w.t rAfteiMMM
.v. >' '..VA
lave le sang
L'Indication prnnpatr 4a'm M
tfaJlvKir-l de I nMa If ro*. OHl*
an K>m a tTnpter>r i n.i^K^cc tl
( d*.ioprmmi df j laVei aritjlM-
Ma, f ia p*ro<1 ot pretrientr. I act >
urHui fsm ta muI r&ci.ur l'i.yo*?
it natta a devnt. avant tout* suin
M. hitr ncraiii-iriirf; *' fr*-
oatfomtni centre ta rcuniton i'anot
PMQM dafca l'orfanuin* m mtlnyani
ruMORal
PtafWMNf fAiv4
rrat i il >i i Ualii* 4 foIJan
t*; O. vit la I Va #fici*noa fra
i pir*'
(MAI I on I * '' '''''' '-'uv **'
l*!HUInVL -(.,.ir *>ir. SaMreaa,
%n*f u '....-. .., / (,* raraaMi
rt|>noma UN
Liwvr'Al !-'. ei n m SUn. as- J
IiT T V/*Jt- u > Oavu umb4it. XI I
-
iz
Vaillant liouet Aijouta ynraux 174J0Iiue du MaBaaln de l'Etat
L MDICATION AMRcMo-';-lC.Pr:OHLE Ou lANl^i
leplttsPUlSSJLYfRE>mSTIT!JifCnin]
Fanais : F.llxlr Granul Comnr'.r. \e
Ernulslon Concentr Arnpouiae.
*KT- 1iuA iRDICATIONs)7usiBecasofortanlsmetiuttircmnt
JN SLllXLtO )"" mdication rtpratricb nuitsant.
iMUmXdn d. rHurrooHOi^ t VSiaMUV&u^WEME (Sataaf. *
EnVente la Pharmacie Centrale
M Restaurant lie l'Avenir PanI Sals
Situ au centre des affaires Commerciales se recoin,
mande au public, ainsi qu' M nombreux clients, t
I tous le* voyageurs de la Province et de l'Etranger
qui sont de passage Fort-au-Prince pour su cuisine soi-
gne, et la rgularit' de ton service.
Fue Prou ho 2l25 prs du bureau des tlgraphes
terrestres,
A. SYLLA, Propritaire
i
Alnminum Line l\ew-
Orleans et Soulh Ame-
rican Sleamship G#tac#
Prochain dparts directs
Port au Prince Hati
1a> etearntr H a Ut laiferm XewOrl
ans le 15 Novembre courant pour Port
au-Grince.
le ntamer Dea laiera NtwJrlans
le 24 Novembre courant jwtir Port au
Prince.
<1 partir de c tte dtrnire date il y
mura une occasion ehaqu quinze jours
pour le* porte suivante : Carthau ,
Porto-Colombin,'luraao, Poru.-'.obelln
La Gumyra, Powte Pitre, tort de
truncer Dridgetown. ilarbudo-, Po i o/
Spciv, Trinidad, Gtorgtiown.
4 de Malteis.-apis E(:tllU
AVOC t g
RecoaireniBts Conierciiix,
affaires I ftriigir.
i crrepondmU \Vaahta*0
on N\v-Yorkt Bariin,
Turin l>ondrB. Paria.
i7e HmBeit7JFmm\em
TUpKmtH?
Auto devoyaie 1 Iojmt
S'adrssser 4 Mr Plaisir lmprnairi*
du,,Mstio'-
La Guinaudc
GR4JSDRUE
Shop Aud l.uiici Hooa.Opta t\
A I. M. Uault P. M. fWy Sf
Cordonnerie
ErnaatCa mille
Fabricant dt chaumurm
tn tout genrm
Matriaux luprieuri
Soins prompUtuda Clrit
irai. I Hue prs la Posta N* \?i
La in mon porte la connaia
aance du public que dans le
but do faciliter et d'encourager
dee nombreux client* aile ac-
corde a partir du 1er Juillet
1^23 une prune de une paire de
chaussure au choix tout dten-
teur de viQ|l liitVats'
hln consaqueaoe- oneet prie
de rclamer un r\u pour cliaque
achat au comptent.
A la Conscience latle
Janaj de la naaiaotv
h
M
4i
Hmhtim i Tabac Si h
En face de la l anque Nat i mi h No ?535
iigareltes nouvelles et
dlicieuses. ;Hygine,
aromet supriorit. Ou
les Irouve dans les h-
tels, cafs, restaurants,
grands ou petits.
ftlles sont la joie des tumeurs et
l'ordre du jour
FIRESTO^E
:?neus & Tubes
Petit!* ta bric Cord*
aoia ,
h- >n 11 ti.a 14 y>'cial le Hitra
i )* i ?
31x4 ie
4 14 m
W4 9
H 4 m m
aii4 m
3 4 1? Ai 4 ',2 i
*k S.l Tu)^s
Tubes Rouges
So u i % )
H iS .2 Ms t 00
si
34x4^1 f 34,4* ^ ? ou
N. a Ceat la qualit et la prix qui oemaent
LPREiTZsUNN-lGGERHOLM
Hue du Quai.
Grand Htej de France
Angle daa Hues Bonrta I ol et du Quai
Vient de recevoir t
Pat de foie aras truffer.--- Civet de Iaivre. -- Andouilleltea eux
lentilles. Andouilles au saindoux. Jambon en bottes. Ae~
chois riniile.- Sardines Manjuereaux. Thon. Caesoulet
Petits pois tins extra. - Roudins, etc.
Vin Rouge, le gallon G. 4.5u. Vin Blanc, le gallon G. 5.
L'H-el dbiw par barriques et gallons
des V pan**
Cuisine exoellante. -0>aiibrea coniorlablat. -" ilaani
sur la mer.
?Me
Royal Caf
En lace de la Banque Nationale
Propritir : Annaciua IX.XOCKXT
Ce nouvel tablissemenl se recoinniand.' par un serties
irprocliabL', des consommations de premier choii ss
situation privilgie. *
Le soir, musiaue attrayante dirije par des prolss.
snnnels de qiaud mente. r
lnitallation parlaite. prix mo^T^
Tlphone \o 395
WBNWa CINZNo ^ i mm


[jgUR PROPRIETAIRE
IMIhtMkLH
Hflinent Magloire
BOIS8 VERNA
1168 Jiua Amricains
iLpi&UO* 20 CENTIMES
Quotidien
TLPHONE No 242
La Croix sera toujours un d*
ers uranda ijiul>la o l nu
uiai.ii, malgr loul ce qui IV
j,ileuu la dtiJM uc t-meia ua*
de seidiouur.Do laualiijuei
l'uni al.uttuc a culains tuo-
meiits du folie, mais ce lut tou-
jours par iulio, el clic tic dotni
ne pu. que lea omises. Ou la
toll aussi Mir les lumiieaux et
sur la poilhue dos braves, j
Maurice 'ALMbK
17me ANNE N 5077
P0RT-\U-PRINCE(I1AITJ
SAMRI I 1er DCEMBRE 1U23
Eues mots sur nos Fiiuta
I0POS d-on ARTICLE ou TEMP.
h excellent confrre Le
(, durs son dition du
IUO venu ne, u mis, a pro
| notre situation financire,
p considrations qui nous
ils dpasser la pense de
m, a uiuiiis (]u u ne suit
eigii ou n'ait oie induit
m lei passages de l'ditorial
non qui sont ie p.us faits
mir l'dlLi.liun :
In finances engagent dan-
uenl l'avenir... Au lieu .ie
apper, eesi-a .lue u'aug-
fiesuiuvcns cl existence de
ho Huantes s'enlisent
*f"
li'rtl sur la manipulation
[million.-- (du l euipi nul que
lies liiiaiicis liaiiieunea ;
lue infligions gure u'u-
iieults ri-.*. bru. s e.\ rao-
iijui; consume cet esaV
IWjwoiis, en effet, un bud
^/eties ex clment value
UdulLis qui ne su.lit
JlCtT nus dpenses or.n-
I te plus m-entes, La plus
wlts.
ijcl de notre huilg.t
's, il y ;i un ,mii e (jiii
| ""u. 4'ij nous uavo is au-
to* de conlrler et qui d
pfc plusieurs lois nos re-
stez a ce tableau que l'on
' ce que les valeurs de
ft'uiit servent a payer
(crances pour le moins
J qui ont cl toujours
**par i'Llat liailien et qui
kul a de* millions de Uol-
iur de cet article semble
atf^iiotrei.ulg i ne vit que
"^t^^u ordinaires, en tte
itsffaieuipruiii e.slerieur, et
U avons pis dans lepa,s
tlb normales et ivgul.-
^ ni uil que c'esi sur
PftUiou des londs de l'eui
1*i repos ni nos tmances
u<*fc Usons de ces Seul s
tei exiraorduiuies que
'. ttl uupiuni.
.T* viraii alors le 25 mil
J"U^UO gourdes el i2
Ik >u,t'-l .Vi.iyrns in-
Pjs le budg l Y Consli-
lui ^ts ,tssu,i,cea de
u uu 'L's moyens nui*
^^cctksdupays?
f11 ^'idant par rapport
L"1' a Ces Voies el Moyens
; ^cciilrrc prtend qu'ils
ta pi,s balancer nos
l, ** eu qui, s Ion lui, a
P ,10s budgets eu deticit
_. 'fnope manif. ateraeni que
IJ l*Je"na budgeis des q.ia
FJ fcruire aunes se so..t
K*f,.t.8ul-is eu excdents
r*- Wi des clnllres :
iS '^-^ka iaiats
celles, L'Rxercice 19'9-1120: 29.
8)0, 0. L Exercice Vf>i\ft\ :
1-8 JvV0. L i .v rcica l vite! -:
a50. ceuls de lecelles do.nie 8ii.i-i
dollars83 centimes.
L'exeicicel9^-1923, acluille-
uii ni en liquidation, est cr lileiir,
au 17 novembre d'aptes les eomp
tes de trsorerie, de M27..JMJ du -
lais 2l centimes, i, est ni nuis d'< s
peier que, il ici I < c.loiure le
l'exercice c'estJire au l d-
Cembre I9^d, il laissera un exc-
oeuule recettes d'environ tfUO.QlX)
doil. rs( ce qui lvera I >s s l-
des d exercices prims environ
1 million ci deuil de doit ira.
C la reuverae un tel point les
assenions de notre confire Le
Temps > qu nous ne croyons pas
devoir iuslsler da.au aj sur une
quisuon q u lut resaarur 5,0.1 d-
tant dintorui.li^ns 01 sou parti*
pr;s, si ce u est les Jeu ..
N >'.re confiera prt en I, an ou-
tre, q.i'.i Cille du 1)11 1 jel, li! quil
le OaOlt, -- et 11 >.l-i VdllOlM II
voir coinur rit, il y 1 un autre,
tait de cidits exlraor.luiu....s, pi il
u'v a aucun utuyeude contrler*
Si noir.- cuiiti e av tii preleu lu
que nous avons des moyens in
suliisants de coi 10! ;r .;: <| l'il
du, nous pourrions discuter avec
lui la valeur d ces n iy tua >'t ia-
blir qu'ilssoul plus q 1 ssut'lisanta.
Mais il avance que nous iiavona
aucun moyen d'exercer ce cm
tioie. iiii a.ors CClt ; ;illirui iliju ne
peut que nous reu ne perptex ;
car iio.is ne pouvons pas taire
notre excellent conti re I injum de
peus-1 qu'il pourrait ii'ddre pas au
, courant de la lagon dont sol ta-
blis nos services d 1 comptabilit
et le co ilrol a luii nslr.ilit. .Nous
passons donc.
Le Temp-' liait par une n M
peu bienveillante pour Ceux qui
a lnnni->ireiil nos IiihiiojS quand
il crit ce qui suit ;
... Un sa tend ce que les
valeins de l'emprunt servent
p.yer quelque^ crances pour le
moins douteuses, qui oui louj uirs
t co 1 lest s el q u se cinii'reul
d s un lions d- dollars.. *
No u ir si vous quoi notre cou
li re lait al usion; S >0 expose n !
pche vraitn-ut pas par h prci
sion. Quoiqu'il en puisse tre, tout
le m ude sait qu'il \ 1 une c.oui-
mission d s Kclamalions qui eat
seule appel ; connatre de li
val ur des crances coiitre ILtat
et de leur pu m ni, t cela jus-
qua la date du ' i" ' t'vM. L a
Cieauees p San en nombre I1111 le et suit
d'ailleurs aanex eu', nues du pu-
blic. Uutltpao:! tout roeut du
Ministre des ri unie, s vii.it d'eu
parler loui au long laas le M -
uiteiir . Si c est c s iferuirea
que le T m, s- I ni allusion, il
semble qu'il pourrait le due et
prciser ce qu'il a a lire de li-
wu.ux lurwtta ^ucduvu.
En somme, ledilorial auquel
nous rpondons nous n irait au-
tant precoi u que mal londs. Il
manque les chiffres l'expos de
notre confrre, el misai des infor-
mations prcises* En matire de
finances, c'e-st pourtant trs im-
portant.
AV 7* ioun rh Z
Pal E. m
U
Visiter sou stock compltera nt
renouvel
Le [eus vari \ l le plus ass irli
de li place
V- s prix seront I s siens. e;n- il
ne relusera aucune vente possii le
... jn-ii en vain lu ne jurera81
L'homin qui croit ans rommanJ
m '.il. d j Die ne do i f luantac ni
av c les Strie nls i.i a e es initi
calions. Vingt loi peut releUeli
aura li v.ii 1 ; ui lus .le plu-, n
eu r Douvat, al voici aua s pro luit
In l'.ii-il c -in eiice d v ut a |ucll :
Icp Itiaoiua loa mom un, r. ij i
ii b C' ! I10 ueul eOruilis.
L des c liili.i .i m iviuiai \ Lui-
dlene.c I i 11 iU.it) d de- Kel ikevU ( l'y
roi) C'.'-l mie ftgi i o la Ilot le
li taojaaoa u i p*4 *dlj ueig la po
pu il' n, m griti L partie eWh >l.q i .
L i il il i. i u atitli i>-.:os. l'i
V )ir -..11,1(1- iii'-i l'-.nai: pour Iju
( Il T u.ie pi in d'.t-Mii nii-e.
U'v.ni ,e tribu ii', il m i nei'^i
que.neul et tor.ai.ii ta d;fao*e pu'
e.-s mo s .
J a le ')i''ii tout pui-suil m- fuse
m turir i n lo eli i.iip -i j.j ii eoU
p .nie. a
il avait peine chev de ptrler
q i d s,iiii,>i lu m.l.'ci i, auti
101 ivqe-, ne pat q ij euilder II
iu t.
(>'e l le Pigt'O qui r Lie le fut.
A une (i i uiii i i isau e :. u ie
rip i.i >e i 'i IroyauU tv u| i i .1 uiua.
L:-. ii- i-i mis sj Q il m itilrd fut
nu,!!"-'.nies. <"e-t lo |i:Mn uld;
U.I.M li- ne il il iel.l:|jn i
C Lt '.rois. 2J mii UU.)
Prdii lc.it dii la n jiuMi ij
el Chevalierdj jacr-lioai'
Il axi la nu l'ro uhe I U
Catholi J.i ld e.i.iuus s .i- ; .i n i
' vatiara l j Sicr Uaiir, Or, la u i
dent de li tt'pabli-ila, M. A uu ta
L'^.iy ., v.o il la y in o .i bu ur .
l.i c ro.n i o ii i:i a i.i.iu. 11 is
r .^ i-j > u u i.i/.u-.- ii ut pra
si l -e pi/ l'areb v.- j ta d L m i, Mia
t d d. li. gi- i'e r.lb, n tea 11 >
lob pi;. !.;. Il) .iiio.U'i i u ii'i.mI ,
ttl preiile.it par la 11 d : rtabli
Cjiu .
A soa sotra I m l'B^ i , I prj
si leil. lui .i.;. il lii-i pif i i il t Il
l-erl'MI I.--. li.l | i i( I i S i, ,,.i, L. ,
A K4QOUX, d ns | eli.i'ir. il r 1
ie iii.iiim de I u. li ivdil l'inaii .e
de Cu vulior. l'aia d i- i-i i 11 ne** i.
Api-.> l.i creuionie r ligiaui, il y
e>n rci ption tu loeal .1 ia .liavalier*
da S tri Coj i''. be nouveau un mura
eu en lit lu lect u-e de mhIiis do
I o ,uv. p oaoucj i la senne .1 d'eaaj i
qu ii -n llig it le e IL; I : il u.li i .
' La pie i l Mil d e* ii e-l FriB
DM Ut o iiiv o .e.i | i'.I ie p ut y ,. ,
'I l II dit- 1 I. ,..1 O I ||.| i U
i ni. li j ira ila iu u n la if i n un
le .n r ,i i i.: I.. p il ,c au pied 't :
II i roiS ie l ^(M .-. .-.i cota
#. l',$, j
---------. Par Cable
i\.)uvelies Eft-wii^-res
Le nouveau cabinet alle-
mand
BKItlafi> In iiiioTii-niait
d' coalition el iuiiionia.il' ouiapra
u .d la eiariisAm pri parmi te i^-a
pi t le- ileamcrale uire-lajni
gouveruineul 6lieiauj.iuu lui*i> n ne. Il .in i il s. t le le Ur Uni x,
lea le. i leni'iil, qm aa*uiui r t i<*
loi.eiions da iii.ui aura pour collabora sut 8 Juik-,
ti tali r, builiei lloi 11- i Ibid.l. li
Oeter, le dciuiei e-l minUlia aaos
poi lalauiile vl, ir aauinm aurait
ii'c-p.i le uoiiei.....I..- de* itiliu<9
lrtiijrea, uni- la nom.Ile net
pan continue ; su u In i>' e-ila -et
MiiUuiiiaira .i. i ouaau gouvaro
m n i .ipju.i'r sur le jj au pana ut
da I pat -, n eu '!' p*i >n nu 10
b le el p.u aurcrol > ra la rudi lu-
elle le disi, i r l'diiilU iMl t-l ie*
Il nu .le pue. q il -> mi it di ve up
uaa i.11.1 iil < e te ioiij.ii ciiaa luirns
liiel e et q n aOBl n.il.nii neul ai
g.io- pir.n les -oc.u t. ci autioaa
udo- uii.ii s.
Le cliomaae aucjiucula
li '. \XAJi ua mouiraut .pi* le elii ai^a auj m rta
eu (xTeui^ue no.i >c ip -e ; I .c-
erols-euieol las saiis irati est 'ie
i )0 i p-i-o nia e ivno i .| i. u mien
UTdttoli' lei rang- .I'- .Inuu:-. L:
y.idicit Je> iui wura a .on u i a
i Vdilier une iiene la peu par
j ...r. U.i aap -i a i n lu 111 n ifl
au eli i .i.i/e eu I loi.a-saiil I in
du an. le.liuUi.i a uitcideur uiu-
clie
Hivers QCC0:1h coiii'Ii S
PARIS 'J -'. co i ii i iiui!n-s-a
''sur l'otl rouai r a launud I i .la
mi loi ie- j i ivorns ne ii-i. "ici t
belne.Mi tiijeld ma ires S ra i o
pouro i'ouic s ti-iut ua 'la l'A a
gne piUf le roonl ni i le il .la le p
zi^ < u i 'ut Ja la lloi li- ter a
an-t un otdclor li-l^e it unauuS
uiacior fr ibms. ! i iBail u h pria
nue.m l'01-.ioii el Ion JucileM La
ques i m 1 u ie pro liama r mi >n
qui aura i' i ni e uiMit hou d uni i.
D.iu- lea ni idUX "f.ici s, o i i|i
sa i q u*! loa Mcorda iMicla- aulis
lei ii luilriola ai|< m n I ai li- ra
praaol i lia led ijo iv ru** n il fran
lia I bidge, HUraUil o.r e i t>t*
ne miii'i'iid ', l'a n i .n au
i ,i d\ c n | a ion, i. e .1 il le
cbangeuiiMil ilapuiiira lum nouveaui
ir g s -e.n il a iiloui ml li ineu\ .le r In re I S froid lo 'CU i lU i Ol C e l
v >l nb s .| i iu r' luiront PetT-cl f
lins 11 lt di d'. | io U audd leur
lliab ii p. i |,
K i e ni i ne il lea ;il'i s no *a. sivi
le >t ;.i en iu i I >. (tira 11 U
1 g i d il 101 d il r i i .h e i
pu ai li el i| i i i.II..dit
P -1 a li u tri lu 'i v- \i i g iv,! n :
ni-* il cil ra | i .'.ni r m n- lg
' HiC'a. > i s il | i i ; i .
fr.un; \* U- .'.h l il| a u-. ld.. l on- i -m er u)
m irai ilu tiii m 11 !iein i, s ut
touib'- .li- ri -u ' p mils oa
aontieli : li> il'-) i .11 m i o 11 d >la
l'iup V r le eli rli m p i ir \n ptdd
t p ni I .i..- i c i l'.i il .1 In ah tr
b .i n i .' : itii'S i I .i lilre I
rparai! ma 11 pru > i > b*< t > u
I i-i li \ n lira i 11 I -1 ii .n
'i i l'n - i v, -. ri i
| ' iliM I m- ir-ilii I- al I ld
i de bouitla raiBallrs l'aa
Ubi.
in autre aceor.l a en lieu ^ft'
ment* C oblauc- devaul le illegu
da la Gian la Biatogue ; l'aecorv
-i i){ii entra lea l%i f aoaUt,
li'i alli .uni I- la nu I lalria Am m.ti
r.s e .0*111 o-. bs in.li-lii i alla
min ls .o iv:it ni la r prias dea
proal iii..n- a i uaturaa4.au p.ut'iiieut
le. ilr.nl- le 'I mine.
LUNUIt .S L- Klalx Unis et la
Grau le Ur h| la wat arriva* virtuel
le n-'iit n un < e il aii iiijat delaa
l. n-nii d la limite n iroia mille
pour lt miimc d< b'iiasiiia alcooli
u n . -ur le- p qot iiuli- initiai, le
aurrlane d r.ial UugliHiiaieuVoy
mi ouverneiBani bruaiiniqui ou
proja' de U'.nie o : I cMill ue-lllll
i.- et sa 'uggesl o i- du depaila
in -ut d'bld al I on pail ' 'I"'' 0B
t nie I li li il s ru p idia'ieui' nt
1er nifl 11 pourr i Stia 'O iiBia a la
raldiealin i da onugroi a une I .ta
r.ipp oebe.
.i.li'aiii.-"ii tils :u Ll lires
; lieuiajlte
Ues ici- i^ <.& ne ils i 11 lilantS
aisjj.i te l'uan lad lorn par l'Ai
i n ^ i i '. roc.- ij.1 u ni i i a
ar .i n ut- ut i ; roi) i- pu || jj u
v r ie n t i _l n- le i ifdiice uau
(r in i qi i i i :11e m a u > parus
ii) co- r ua j* ie.0 > rvl mt
pt i j. ua Li u ir l ..i | i u liment.
L-s i il ir.i i j i i ml franche
ni.- I i iq notai p r i elle niluatl m k
ci i- J m po le au ce >\ li cniccr
u-- l.i Mis euiopta M'. 1) apri lei
i il e.mil i m mu u u i- h gouvor
n n:iii, il pa-il q i u i iii... m* il l'un u i ubr J'no i iea eon-i
d ib n ut i ''v iiao nbre pr
i pu* ie traite lo > iil -, -i
;l Uil Ctl* U H 'Il Ul 'lll"IO
. i -i i e e i lli .e :. .. j > n La
O*"/! In ii !- u lit ni' -, o- i-vici t
il i m l'at i li i l ai Lvi ippa d do
pi n a : p. i- '-i -' ili 'i il il l'une
Le; 11 i is .i-.i> o b>* lY.iio.i otiiit
ii i p Uld -i m h li l ili i 8'iiit
il l j.'i i aui il a uni- .li) y p mr
\ ur m irlil erto iBiis nu uburti
q i o* ni i - i\ 111 s.) ii en rata
li-iiH lroitM avec h Mil el L
il -i-'.
F 11alio i tin id i. Iiln
''Un -ij i ia e .i .11 ditin
'le .i h- i .I i 11 .m i|i ria) 'I lioa
li ( i i m e 11 un I ui'-l- .lis
li i^i' u co s le- C iiivei'-diona
I,. n d | 11- po i tant n m- lo du
i il A pli nui au li i ie. i 'I ; la Ion
il it ) l du 1)1 e l in. Ulll le: 'oiHH
au me le eetle p li i pi qne l'on
dd 'lj i io u vue .! : KMli-ali ,n
pu ur i b .n . r I ali.iii l.ni par i'I
t die et I'..- aos ii n-) m il nu i-er
Uni non ne I rt*pub ipi *sU 1 am
un.- . i, S ml iu \ il Lus.
bi lu ha ipi i e 11 m a pr vu
c Ile v ut i.di e el aussi le p lexle
Bjui pou i- U j i (ni r jul in si im
i ortauia leciai Le Ihank tyivin | 'n v nce
Li Die riunk 1(1 n.' I m;ei|\
cm m i|oi fianej rfi I > i s I < aj f'aj
et la le imt prai|ui nui f tu frui
sii ne le I' u ni ni i m m* iri i ic
ii-; | "-. q ie r i'.n|ii il, co.
Blfaa r li e.r b 11 !l.iW<, h fait
e ! n r.T ,,.. x i I n .1 -..n il*
j s ,', i || ,||| la
pi -i i u. >.' |'. ni,,. i| ir ||..r
,'ini
asjUoai ^40 icit..cj a l'iris \j+ *%


Le Ah lia
nonce que le but de la mee tait
d associer les calho'iqu* f ineaia
Je fte amri aine Ttiauk Aux Etals-Unis
WASHINGTON Le. lonrlionnai
res d*- Washington (unpfoj* du
gouvernement et itutrea h biualt d;
fa Vi le, >e nont l< ii li,/. eill et
I dan les principale* g i .-- pour ce
lb er la fte du Thanlwgiviog >.
Ils .nt aui l'ail honneur nu L.di
fl tiounel repae aie dinde.
Nouvelles Diverses
LONUIIBS Lefdvtnila de 1 em
fruul piopos la lion^i i.-, comme
aisant partie dea meeuns de recoM
trac lions de ce paya que la Socit
! lies Nations se diapoae pnnd ont t prpares p.ir la enmmiaaion
le lu Socit qui s est runie. On
annoi.ee, qu hier, elle avait arrt
un projet qui sera soumis au cou
siil de la Socii l le moi prochain.
ROdU Le passage iu pr.jet de
loi, accordant le .sutirage aux fera
nus, parait certain la chambra
des dputs i:. projet limite le vote
aux femmes ges ail moins de 25
fans qui oui reu des di.-tinclions ho
laorinquea, qui sont veuves de vt
rans de guerre ou qui paient au
moi un 40 livres d'impt par an.
Les cours
NEW \UliK :;0 Trafics 18.51
Sterling 4-;!JJS
isfil C'iniiT
s*.
provient de ce que le
aystme ne peut pas
convenablement as-
similer la nourriture
L'Emulsion Scott
est promptement aasirat
le par lea personnes
de constitution dlicate
et est un agent actif
pour aider la crois-
sance et reataurer
lea forces.
m
De beaucoup plus tendue et plus Seeland, le Lillond-FaUter et Bar-
Valides
Dimanche
Les Trots
If ou* que taire*
ime et 6eme chapitres
roui l'honneur de IcurReine
&
le fiai les Eclievins
Entre : I,30
Loge 1,00
B01
important en ce qui concerne" les
Oommages de guerre tt la question
ae ta reconduction, est la /oue
jaune . fide peut tre considre
pour la momeul tomou moiti
uet.uit eu te qui co.icerue les cens-
rucOI)Si leur e.nploi et leurs ins-
wallons, taudis qua |e soi lui me.ne
a "urelieinent bjaucoun moins
soullert et eu toul cas n a subi que
par endroits de dommages durables,
^-lle loua comprend ( toujours sui-
vaut les donnes du ministre de
lagriuilure ) uae superficie de I i,
li kilomtres carres, ce qui qui-
vaut la superlicie de toutes les Iles
danoises, ou largement 2 o' de
toutekl luperftcie de la France, et
J./ue sa superlicie cullivable.il
*t naturellement trs difticile de
constater le degr rel de destruc-
tion dans cette loue et encore plus
uijliciie de iixer d'une faon qui-
table une somme convenable de d-
dommagement et le mode de ces d-
dommagements. Mai, nous revien-
drons ci-dessous sur ce point.
f.fEnfin il y a la zone bleue o,
Suivant, les donnes franaises, les
dvastations n'ont t que de neu
d importance, de trs peu d impor-
nholm.
La valeur de tout le terrain agri-
cole po.ivlit tre value en Idli
7 milliards d^ francs or.
four tre complet j'ajouterai que
les donnes du Miuister des Ter-
ritoires librs sont diffrentes de
celles du Finistre de l'agriculture.
Suivant ce ministre la premire
zone, c'est--dire celle o la rec >ns-
truetion coterait plus que ne vaut
le sol, comoren Irait Il6ti kilomtres
ctrrs; la deuxime / m exigeant
d'importants travaux de reconstruc-
tion, 15.000 kilomtres carrs, et
e din la troisime zone, o il est seu-
lement besoin de faire effectuer des
travaux de dblaiement, 17,000 kilo-
mtres carrs. Quelles qu'j soient les
donnes qu l'on adopte,on arrive en
pratique au mme rsultat si l'on op-
re exactement. Il est videmment im-
possible d obtenir une parlait? exacti-
tude, c'est dj beaucoup si de tels cal-
culs ne diffrent que de 5 "/ Nous
suivons dans leurs grandes lignes
les valuations du ministre de l'a-
griculture et de Michels concernant
Les dommages de guerre et la re-
construction des rgions liberie ,
publies dtnsle bulletin de la So-
SCUS LA MAIN
UNE BOITE LE
Lu li
^ VRITABLE TALISMAN"
Jtwa 'AttE3 aux C?nsquenac|
d'un relroidiamuot
ttsnvn, Tomnti
vas :. ai ;. et voaPoiaisji
PARJ IEVER le traites*
d'un Rhume, d'ucs Laryngite
oo J',; Ba-iu'IoU Invtre.
roan inftt, nui
' o ni'Um.-nt le*
ql v.ni wnim p^.
IVdl lil i. m qu -qum
nu*: r- s.n bMjOWI Imllalint. Vous ne servi
ocrUi.ii d avoir
Lt8 V^STASLCS
I Pastilles VLDA
qve si roui le? achet*
EN EOES
Lt NO
ALDA
i
1 Sous la prsidunc" du Magistrat
Edmond Maagoas, le Conseil Com-
nunal .-'est runi avant hier soir, et
lu pris lis dcisions suivantes ;
! 1 Note do trois arrts dnorn
J La Rue^du Quii Hue Chiialophe
Colomb.
V La rue de la Runion Hue Si
|mon Bolivar.
La rue Travei sire Hue du Mexi
L'arrt du 23 Pdceinbre 1922 cr
|bI un Maich rural a la Hiviie
roide a t ainai mo lifij en son arli
ItS. Il sera j.s-ign, pour l'in.-lal
itiou dea balances, le secteur ayant
premire pa-se comme centre et
'tendant des Usiues du Comptoir
franais jusqu', la deuxime pa<-se.
Paieront la Commune un droit
place de 0,26' pur jour les propri
lires dont les balances auront Occd
l une superficie de 12 mtres
Jarres.
K Ensuite, sur la proposition de
Conseiller- J. Peienaet H. l.ev^quM.
t Conseil accorda l4alorie Lagiilrat d'aifiermer do nouvaaui
iplaoements sis a la Hivire Froide
>ur l'tablissement du March.
Les conclusions du Rapport de la
jonmiisMou charge d'apurer las
lomptes le la Commune pour le
liiiieklre de juillet, Aot .1 Se.deiu
|re ont t votes par le Cons.il.
fcn dfinitive, il a t dcid que le
lonseii se runirait prochainement
ijx lins d entendre l< ajaugjeeatiunsldu
tecrtaire d'Et-l de l'Intrieur reli
^?es aux travaux entreprendre au
ttiamp de Mars, nu Cimelira et au
[lareb de la Place de la Calhdial.
presse et d'auties peisounaxes
roui invits a celte runion.
Messe Bizoton
Demain premier dimanche du mois
do Dcembre, il v aura messe llizo
ton.
La crmonie commencera, com
me_toujours ds l-arrive du premier
niei^S Lelle zoue comprend cil de Statistique .le Caris.
tetiJlone un peu plus tendu que le (A buwn)
train
.MOU

La Solidarit
La fte .; rnimmorativc du cinqui
me anniversaire de la fondation de
la Soc t aura lieu demain dim niche
4 heures de I4aprs mili. au non
veiu ocal de la Loge "L'Amiti'
qui n'est pas encor affect, comme
on le sa.t, sa destination raaonni
q le.
Un programme choisi a t prpar
pour la circonstance. Notons : 1 *
R-'ep ion de nouveaux membifl ;
S Uo br liant rapp irt c infrence
de Me L.io losepli ; 3 3 Une IloCU
cu'.ion du Prsident ; 4 Posie pa
trio'ique, monol ign crole |l eufint
gab; du p iblic P rt au Princion se fe
ra eotendr-el, thtre loterie.
Il y aura lotere et des comptoirs
trs bon < tmpte.
Les membres, leurs funilles et
leurs a nis sont pris de ne pa; mao
quar a cebie solennit.
l'hqpneur de Minma-
pule Coqceutioa
Depuis jeudi a remmene la
liapelle de l'Hpital gnral, une
BMivaiua prparatoire a la fte de
immacule Conception qui sera
Ubre le samedi 8 dcembre pro
iiuiu.
iToua les matins ds 6 heures des
trcices de pit oui li*a et p,>n
ont tin vendre li prochain dernier
ur de la neuvains.
Le jour de la ft deux mesSes se
nt dites: l'une a,.heur,-, ,t dnie
l'autre 6 heures l|2. Ensuile
llhnagc la grotte.
So'r stositioQDdli
Cin Varits
Lundi 3 Dcembre prochain
C'est dflaitivement lundi 3 dcem
bre,qua asra|roprsaat un goure tout
a luit nouveau sur la scne en liaiti
par notre ami Salimvo. A pari cela
une malheureuse tromperie, comdie
dsopilante redemande sans oubier
uu iiionologue sensationnel sur Paf
taire d>; la main noire.
Toute la ville compte assister ,\celte
soire pour entendre ce qua Ur Sal
nave p use de cette socit, dite La
main noire.
Les amateurs retardataires ne trou
seront p i- une bonne place.
U Ip II L V MIS.
L;s Jeux Olppiq-ies
do \m
lorairas Lu i li apra m 5 \ 7 h Psro Leconte
M ircredi ' '
Venlreii
M -li nitin 5 li. 30 d7 Oh. d' Vf ira
Jeudi H '
Samedi '
N. B. Prire flre exact*
C.11ENKIQUKZ
Port au Prince, 1er dcembre'1923
'Hivernent des Navire
Le steamer Carna" venant de
New Vork et des ports du Nord est
al eu lo iu le 3 du courant, ,u route
le me ne jour pour tous les poil du
Sud
Le sleamar "Lima" a quitt New
Ynli lu j9 de l'coul, direc.emeut
pour Port au Prince
Le steamer Prias der Ne lerlan
deu partira do New Y >rk le 6 du
courant po r Cap Haitien. Goniives
et la capitale, il repartira le jour
me ne de s m arrive pour Petit Go
ve, Cayes et Jacmei.
Le steamer "Hhea" venaat d'Vms
teridin est attendu Port au Prince
le 7 du courant, eu route pour San
tiag) de Cuba.
Lest a ner Vga neranon" est alten
du i ;i vers le 5 du durant chargeaut
directement pour l'EufopS.
Le steamr G .rgas- venant de
Crislob.il est entr ce matin vers 11
heure*, lt rnanire ce soir diiecte
ment ^our .Stw York*
L^ s|^ OiUtobal" partira de New
York le 3 du murait directement
pour Port sa .ince. d repartira le
mmejoar poarCrutobal.caaal zone.
ivi; matrimonial
La soussigne annonce au publie
et au commerce en particulier, qu'elle
a'est spare de son poux, Vlousieur
Octavius Gracii, poureause d'incom
patibilu de caractrs en attendant
qu'une action en divorce lui soit in-
tente.
lliuchele 19 Novembre 1913.
Mme Octaviaa Gracii
ue Tsrtuiia lti>se Flix.
A vendra
L'n piano queue vendre [ mar
que WaililzerJ. S'adresser au bureau
du Journal.
0 trouvera
A li librairie du "Matin".
M'iiuis'lli del Fart
80e Mille
par Pwrra Benoit
1*0 dos plus grands succs de
librairie.
Messe (h br.it de l'an
La famille Louis Joseph vlarcelin
forte & ta OOanaissanCO des parents
et Minis de la dfunte, quelle fait
dire une messe de bmt de I an en la
Basi'ique Notre Uune le merreJi 5
Dcembre proch lin 6 heures du ma
tin en mmoire de la 1res regrette :
Veuve Joseph Marcelin
ne Clie Piquant
Le prseut avis lient lieu d'invita-
tion .
, Port au Prince le 22 Nvoiubrel923
Sainte-Rose da Lima
Ls membres de l'ssociatioo
des Anciennes Elves de Ste-Rose
de Lima et les amis de l'oeuvre
sont avis que la confrence men
suulle aura lieu le dimanche 2 D
ceml>re prochain, l'issue d'une
me-se b isse qui sera dite 6 lires
pour les socitaire*,
La S < r- taire,
____ uEpjninb JE V.N LOUIS.
iftAURiCti tTili rll
Marchandises franaiaee
fngle des rues du lauasin
do I tat et des fi Les Pastiles VALDA sont en m.
te : Pharma ie Centrale d'Hiiti,
Pbarraacie Uourraine h Porl au Pria
ce, Pharmacie Brutua Jrutia, et
toutes pharmacies
jolie* < h iUH*wri $
HATTAT
Cia-aalal
PROCRAMME DU DlMANCHI SOIR
Ltpjus de la Pour
Drame en -i parties
Ange"ssa du lir Uval
Cotn lie en une parlie.
Les Crpes.Marocains, Crpe
.a moins, i.rrpis btauley chel
PaulII ALTXlLA, sol relle-
nie m merveilleux.
.7.'
I q A fr*.
Gis Sri es Hba
rares]
tlOMI j
:, .r.:!|
ir.me
Pliai maeieVV.nL'CH^Porlaa-Printa
A la Stctfcn Sud
JCe matin, le jn^e Homulus, titu
Ere du trib mal de Paix de la sec
ln sud a pris poesaa ta de son
uveau local, et ce looal quoique
^nc-litiv ea partie, offre beaucoup
[avauU^ea.
Elle Dubois
Dirntnche prochain 2 d>>cembre
l'Amicale de PBcota fera une vente
u profit de ses oeuvres.
Il y aura des comptons : brlerie,
ling rie.boia dcoup, menas peinte
la aseia, jouets, ptisserie, buvette
etlracliona.
J^utrwc 0,o0 centime
Parisiai
Dimanche
De plus eu plus passionnant :
25 ti liiT.lt Airirii
9me et IO>me pi-odi a
Les voiles se dchirent
&
La Yentjeance de Gorhio
Franoise a pous un forat.....
Entre : Orrheslre : ig 00 AGENTS"-
alcvn ; 3jj.0i> ; L Savon LIFEBUOY
Connu du monde entier
Un stock de ce fameux S\VO\ est arriv et mie en
vente dans toutes le, bonne maisons de cette place IM
Fahncantsde ce 8AVOM ont su combiner un SAVON
e toilette pur et d'an grand pouvoir dsinfectant.
ii-i8 ?SS se raPI>c,11ent les services rendus par
le ^A\U.\ I Ih BLTOY durant les dernires pidomiee et
comment uu usage rgulier de ce SAVON' prvient contre
toute infection.
Provenir vaut mieux quegurir et l'exprience a prouv
que le meilleur moyen de prvenir la maladie dpendait
de 1 usage rgulier du SAVON LIFEBUOY.
mfl i alvLlJ HlJOY P"* S5rvir tous les usages ;
c est te sa \ \ idaI pour la toi ette et e bain ; il n'est pa
-eu em-ni excallent pour la peau, mais prav.ont contre
td.Uemfeclion
Recommand pour les enfants qui sont dispose aux
maladies de peau, Kxma, Kchauflure etc.
vstSJ? *e m?'fdie dans une maison ou mme dans In
I5UOY*9*' n06 devrait ire ,av ftu SAVON LIFE
Il donne au linge, une odeur saine, et garantit la Sant-
Souvenez-vous que prvenir vaut mieux que gurir.
Fabricants
-
Lever Broth s ^rmpanyt
CAMBRIDGE
Alfred Vipnar
*H)RT-L-PIUXCE
MUTIUTth'">


flt MATJW
marie F, Sjoiiro [j Pftjfejsn, La maison H SHirera
jm ciier ! t aux rr.decii'8 et au pub'ic qu'e!'**
pu Labora>J'ro d'Ulogie en un Labciatoire de
Rsous Ij Diroc' dj
Jf-CO* et. h. Sjourn
i'tt ri^er! :.:u, les jou'S de 7 hrpg do matin 6
^puur loue* Ifs recherches e analyses prvue da. s
non et a c.mfttante Urep-Scrt'ri
i*';j ;r.--.li .| chaque semaine.
14 f'h ru': ie po ir les re seig laneo*
jgli el 6V v S : iqu-
learucri de ^ ^senann
Hi-cion eTnboul*',
Efamco du s ok e du pi?
Examen drg roaores fcales
Examen -c crseh
j4lbiiu,ino rgner
fVtf*. an'e Cre-i SetTtate

fur faire de la pla-
aux DOnitreuses
jolies marchan-
des arrives de
ance, la mais n
.UL E AUXiL
iide un lot de hausures pour dames 10
la paire-
Ide Chemises couleurs pour homme* i G.5.
Ifo Chapeau* de paille pour hommes ac5
inShoe Polifli
foiiipaoy lue.
/\ttv Iforft
$1 vous tov'ei rolget la fraude vos citjussu
j. *>..
& Ht tw..U< /a Mfc&Sf ,, Ai iokpkui Je et:
AJCAUOA..M.
pptf'fl//-m'!^c"f . fJo peau des chaussures 1 outre l humidit el la ibaieur
Wroi leur sout.esse et constrvi leur brillant.
Wmarqui MCMOGRAM c est la meilleur de toutes les mtwttucs
I JE ift&EMh Af/eD! pour II ti
Prtx da Flacon : 5 franco.
Baume Ben
OnoW^on /?f/jci r1>
>jt GOUTTE * RHUMATISMES
NVRALGIES
!
Dr. BENGIE, 16, Rue Sallu, Paris.
riunifries SoDffi&es
1637 Rue du entre
Annonce sa bienveillante
clieni'f qu'ell i vient de recevoir
par le dernier Franais de trs
lgantes ohuuuru pour damm,
grand choix d1 souhM* nour en*
fonts, i-baussettei, ca-jeaux, coi-
tmes pour enfants, bas de soie
qualit trs recommandegnsder
nier m de ta Modf, iioirs,couleurs
varies', belles dentelles lluny, ti-
let mche, broderies, rubans, par-
fumerie. objets religieux, quel-
qu s joli' s coupes le Boiries,tuilef
linon, toile nationale, toile pur til,
bouquets garnitures et voile de
maries, ete, etc, etc. Bo solde
Chaussun s de bbs.
jouLt3 choix (ti-
tres bon yot
Elle o lire aussi l'a tient ion de
ses nombreuses et fidles clients!
d avoir' s'inscrire l'avance pour
leurs commandes de lingerie une
robes lingerie, costumes gare n-
nets, etc, etc. Spcialits de la Mai
son afin de pouvoir en assurer la
livraison a la lin de l'anne.
prix trs modrs
Leons i'a\\\m et
d'espanol
Nous sommes heureux d'informer
le publie que l'Ecole Spciale, 310
Rue Prou [ou des Miracles) a dci
d d instituer un cours rgblier de
langue* angl un el espagnole, daas
les premier jours de janvier prochain.
Lea l ons aurool lieu tous les
jours de o l T heures du soir el le*
nu osualits Beronl de 2 dollars pay
ahlt'-s J-.iv tnio. Les intresss pour
n ni s'iusorire jusqu'au 31 doembrs
1011.
1> Rue ovale, Taris
Se* Parf m*.
tisuid .. L.-.c.lor lu Soleil .-EniuiT^-
ryllis ., Bou(juet de Papillons.
i% I tttires,
Se* Savons
Ses Lotions
pV ans toutes les bonnes maisons
Hi poujr tes AttUae;iWAl>l:L Port-au-PrioM
plein
La Maison H, SYUIRa toujours s ucitusai d<>
sine satislaciioo I ses aimables & nombreux
d*-. do^
>f
cS' ls.
*i pi il,
sme u
iix sont
Ces chapeaux de
pailla fine chez
Pan
se vendent meilleur march qu'ail
leurs
leur olfre, e i provision de la Rn d '. !<** *t : "les
suivants de toute Iraicheur et do loule bpnutsi r*fret>
ment reus par les derniers ste.im jarix ox^'jr
tionneilenu'iit rduits.
Hous ne eroyoni pas ncessairt le
car il n'est un doute pour personne i|e n
ruent nos articles sont de choix mais (|t* nos p
les plus pas de la place.
Casimir gris anglais nouveaul
Palmbeaoh gris anglais
l'almbeacli gris anglais carrsaux
Palmbeaoh uni barrescoul.
Alpaga noir sup
Diagonale noir suprieur!
Serge bleu marin & noir, anglais
Satin de chine pour tailleur
Lustrine barres po..r taille a >
Kaki jaune anglais extra suprieur
Drill union blanc
Tussor Japonais pour Chemises a nom neaJA rofcei
Percalo blanche
Ridoauv tulle pour portes
Tulle pour voiles
Voile uni & a barres
Gabardine unie & A barres
liatine blanche & couleur
Organdi suisse broda
Brodes majora peur robes, oheml ipOtl
Petites serviettes damasse pour t ible
Soyeux uni blanc & couleur
Marquisette coton noirs
Crpon jours blanc &, couleur
Hrabaut amjla s
Eollenna mouche-, couleur
liaudes-brodes angl ises
Toile voile pour y A ou" cadre
Calicot Perai de faillite
Piqu blanc a barres pour | p s
Nansouk noir an jlais
Molletons blaac & coul.
Lotions Pivert assortibi
lias jour
lias blanc demi-soie
Drille union anglais
8at foulard angl. double larg.
Cliapeaux feutre Borsallno eto, tc, ete.
Foute personne dsirant se procurer les meill^ .tram
articles de la place et aux meilleures prix qtsj jtartout
ailleurs se doit de laire ses emplettes I i H.Si'v^ra.
lappelez-voui surtout que la rputation >ic la 51 >on
n6t plus faire pour ses articles Jiiunortatiou aii-
glaise.
Dr Flix Criooo
_.-.

-
Msdolna hirurgie
Sjtici,' >.' Im i/irtimi i > i'U J a Gr
'I. Id e. im flr.i'fs
A 1 honoeui d'informer sa lie.ntil
Isole clieotla que devant s'absenter
tte ta Capitale inviron une quinzaine
d jour* charge Mr lt lir l'rice Mare
4a la dirctioa ou labc'taloij'i.
Remerciements
Mcli.s Louise et Estherllraii n
remi rcient bien sincrement 'mis
ceux qui IV as on de la mort
d"!e ir i gre te m M rie F i
<;o se lisabe h \'i icent, Vve Xi-
colas Gratian dcde I '> I ir
bre coul, leur ont donn des
preuves de relle sym athie.
Llles leur en garderont, en re-
tour, une bien vive reconnaissan-
ce.
Port-au-Prince, 1er Dec. 1923.
~ -f^'-

al





:.
s
i
M Dr V. Laurenv : i, \Ir si
Mm -. I Li!i in< n mi.., tiret vl ne
!:. Ui mbj : i.. ,i ir it
Ime i. Ui i'iy ef i urs inl t, I m
B te i.i no i .-m \i el .1 ii X
y i d leurs Bahuts, \\ Iles GiciL
et L ete La u Hoeiu, Ht Pu Kt-
bre, \1 n Vv (J. Moreno et son fils,
If t et Mme Km n. Uj-iin 'le leors
Riots rem n is il vi mnt |j
Confrrie des Mres 0lireiienne9,
ainsi que t.us le: amis qui les ont
saufets l'4>casion q> la dispari-
tion de leur regrette:
Maue Antoinette Ltica Se.
gn r VveCasiaiirLaurenceau
euleve l.ur affection le I i du crt.
Il* ie prieul de recevoir leurs re-
merctmeaU et de croire leur pro-
tonde gmlitude.
M

^
y ... '.

:


om



<-
-
i
-
ji t
at -

M f f itofl
.
.


*
it^WATlN
N
Rhumatismes
Nvralgies
Gravelc
Artrio
Sclrose
Obcsii
., ...
. , ,- .-
-.<
.
....
"... l : < -
lave le sang
I
;

Indication pnnrtpftt*, lia* '?
jnt iMji t eTnptcnei 11 i* *
if ,.' artriel-
le a '* irto1< j.' o:t> i-r,-- : ci.-;
tt'*quf il i tf I " i :>'*'
ln9.i. on ti*tre. vent t .n'.e aoi.'t
Ctinn*. itilttr nr-n;-"'i'' ** ''*'
quemmrni centra >u r:" ion l'arM
ri5>ie ij's l'irganitina an rn;i< ;'''
rr"'c-' |T I :vJ
ro! ton iii l lUft'HfMM Pav.itf
tv-ni fkataaw t VaMacttMai Pfi
al l* i "
i

Ui A
i i 3
i I IM1 { I "' Jl
! " (J
Ifarrta il Tcbac Si im
En face de ta langue N il Ugarellcs nouvelles el
dlicieuses. ;liygi{
arme, supriorit. 0]
les irouve dans les h<
lels cafs, restaurants]
grands ou petits. j
Kilos s ont 11 jo c des lu meurs
l'o dre du jour
Vaillant & llouet Afienta gnraux 1720lluedi Ma3a3ln da l'Etat
mm

ft'iS EtNIO'PHOftPl UHtJ
k plus PUISSANT WONSTITUmCi .;
ISTO
XTSlllXlO l^Bml" mdication rparatrteo passante.
Laboratoire de i hietoqnol, vhlencuvc-i4AR3iNE iw, *
FIRE$T9!.E
Pneus & Tubes
Formi9 : Elixlr Granul Comprimai
Etnulslon Concentra Ampoules.
l,iil\sste la l harmacie Centrale
il Mhm\ k fieuir Panl Sals
Sifn nu centre des adirs ComoK mules ? rcc n
mande au puhlic, ainsi qu' sis luiuliitix Jnnts, il
loua les voyageurs de la Provins et de TE ranger
qui sont de p.iss-itje Pori-au- rince pour saeuisme mu-
nnV, et lu rgularit l son service.
fne F'rou No 225 |rs du bureau doe UHgrapJwi
terre 1res.
. SI IL A, Propre! ?e
\ vo t rj
Rf rouTrf me ts Coninercisiix*
affaires I tranger.
>rr*f>ponrtntsrt\Vaahing
tvP. Xp\v-Yorli, Berlin.
Turin J.ondres. Paria.
l'/e ItiMn Tlphone '97
niu ffthrie Corda
BOi 9 \a)
8 > 8 1 % il fii 14 ip'cul
H >8 ',i 10 E.irj
Il >4 10
il 4 m
i Ai
18
a 4 12 9o
M4 V ,2 8j
c9t J 2 18 Tub^s
Tti bes liougen
:io 3 ur *
' < ,2 ?.
ti4 ni
H 4 u
:ih* 3 oo
a t i.i .S (K|
:^4*4 2 foo
3i % ' J
>
Aluminum Ltne New*
Orlans et South Ame-
rican Steamship C lue.
Prochain* dpart* di l'on au Prince -Hati
Le teawtr ftot* !ni$rpf* KtwOrt
an* te 15 Novembre emiraat potr P&t
au- r ace.
m ntGame* Den *a'**prt X w Origan8
le, 24 howmkre cotant joh* Po i ou
Prmc\
A tarifa de e tte fhrnUre date l y
Aura unoceoion ehaqu q i**,t>j<> pour h* porta uivaut : Ca ikiu ;
jPOi Ici-Cul tinh'i"t UrUtO,rO b l
La Oiaij n$ l^oi^t Pt e lut t *(*
trahit*, B'idgeHW Ba o do l>a t /
SpeUt, JthiiUid, (jr org tuu*
k de Miattfa-iB Eti H
Auto litift'i i h
S'ilie-'i r l'.ais r I.upiimeiie
du ,. M-.l.ii
N. H. C\ at In qualit et le prix qui oaaaent.
LPBtTZMANN-iGBEBHOLI
Hue du Quai.
LaGr
G 11 NU not
Shop -ri I l.ii'K h U OOI.OpM From
A |. M. UaUi y i .M. Ce.y la*.
C }?don fe
r.rnear.amlllo
robrttuiit le clmwaum
9ii tint 'j'-nnt
Ai j ; i > u | f i ii Cl a
Soim uromptilii le Clrit
Gran Une pra la l'oste .V \1 II
L* un. s i i J irid la cil iu
pan e in public qw dani le
lnt I t'iciut p cl dfaacourager
lt* iio.ii'noux cli'i.il elle ac-
cor |.; -- partir lu ier Juillet
l'J.'J u i priioo je u ie i ni'ii J.j
ciu is-i n- i i c i i il jt I :uu
l-ur le v un't li SaVsla.
fci i &j i*i|a a ..; o. cil |i ie
le raJ un r un rau pjjr uhaqud
ajiiat au co.ivIjijL
\ la r. ni *n v telle ait 11
lavii. le la nvii >a
Grand Htel de Fracc<
Angle dea Hues Bonne-Fol et du Quai
V ~ a r> c vo r :
Tal de (nie jjms truffer (^iv l de livre. An'loilillalt**!
lanli'l s. \ii'i< u II** au laindoux* Jambon en boll. a
rhrtli lliiiile- S r. lin* s Mar|u 'leaux. Tiion. Caiwiilft
P. lits poi tins oxtia. - llouuuif, le.
Vin R Hljpt le gaiion (i. i.> l. Vin Blanc, legillon G. B.w
L'u ** tloik* ftftr b >r nju'n ei if>i l^ ns de lijidvauc et de Chai
V 'in .
Cuiaini Mwllaota. G i obrii co ifortibU. ' Mujnilft'ia ^J
r.ur la ui.t.
Royal Caf
fcn lace de la Banque Nationale
lropritair : Annacius IW'OCKNT
Ce nouvel tabliateifleiit se reeoiiimaiiuV par un iim(*i
ii|n-oi:!ial)|(;, tUts consommations de premier choix, *
sitii.ilon |>ri\ilt.jic.
Le soir, iimsiiiue ail rayante diri je par des uro
i hiiu-Is le in.nul meiile.
Si
liistallalion parlaile. Prix modrs.
Tlphone \ 395

UH ClHZlO i l t* unm
\


ffgUR PROPRIETAIRE
Jluient Mayloire
BOl? VERNA
1S6S Jlu Amricsuaaa
USHO? 20 CENTIMES
Quotidien
TLEPIWXE foS4$
La Croix sera toujours un M
ces (jraiidb sjmlioles o 1 hUm
mai.n, malgr tout ce qui IV
tiiUtou la dniM ue 1*1 stera p*
de se relrouter.lles laualujucs
l'util al.utlue a ciilaus 1110.
menti tic luJic, mais ce tut tou-
jours par folie, et clic ne doiui
ne (tas que tes glises. Ou la
voii aussi sur les tombeaux et
sur la poil hue d braves, j
Maurice T.vLMlAll
I7me ANNE N 5077
... -m-.
PORT* VU-PRINCE ( HATI i
Iques mois sur ncs fin
0POS dtw ARTICLE ouTEMP.
En somme, l'ditorial auquel
non-; rpoodoM nous puait au
tant precoi u que mal lond. Il
manque des chiffres l'expos de
noir.- conlrere, et aussi 'le-* in l'or-
millions prcises* En matire de
finances, c'est pointant trs im-
portant
S.XMRt'l 1er IJCEMBUK 1923
Put Cable
R excellent confrre Le
\i, dai.s sou dition du
luuveinure, a uilsi a pro
[notre situation financire,
considrations qui nous
le dpasser la pense de
H,*- a munis qu il lie soit
eigu uu n'ait ele induit
lei passages de l'ditorial
^iiou qui sont !e pu- lai,s
tir l'ulki.liun :
|\dj nuances engagent dan-
Ut l'avenir... Au lieu ne
rtier, eesi-a.iue u'aug-
[binuuii.- d existence de
uus liuances s'enlisent
M"
L'ai sur la inanipulation
Nions (de l'emprunt que
les liiidiicts liailieuue ;
IM ngligeons gure ,'u
suit s n*.*i urcts e.\ raor-
que constitue cil cin-
Mvons, en elle!, un bud
galles r\ clment value
t dliais qui ne su lit
JWer nus .Jepcuaes or.li-
[.Isplus m-entes, I. s plus
^cl de notre Imdgd
tes, il y ;i un .unie qui
|"k crdits extr ordiuaues a
lu, quj nous u avo is au-
pu Je contrler et qui d
plusieurs lois nu re-
sta ce tableau que l'on
I*- ce que les valeuis de
Punit servent a payer
(crances pour le moins
qui ont t toujours
Par l'iilul liailien el qui
-l a de* million! de Uol-
eur de cet article semble
J-notre budget ne vil que
WjUliaorduidires, eu lle
^|eiii;>ruule.\leiieur, et
M avons pi dans le pa, s
** normales et ivguli-
*Wq <'n uit que c'esi sur
Pahnuu dfS louds de l'eui
i5,rej'0!' "' "uS 'uwuices
JP> Umuis de Ces tcUli S
extraordiii mes que
pl tiupiuni.
rvirait alors le 25 mil
UiiU Ai) gourdes el i2
.'le Nous el Moyens iu-
^ le budg t t Cousu-
Jwiic dts ussuiuccs de
ou |L.
s moyens nor-
^celles du pays, ?
^iidant par rapport
I*ces Voies el Moyens
. cciilrre prtend qu'ils
ll pas balancer uns
Js qui, s Ion lui, a
J^uoHbujgels eu deticit
''flore manifestement que
"d"oa budgets des ipia
''"luies annes se su..t
Jf'tsohseu t-xcdeuls
r* N oui de chiffres :
r
celles. L'Gtereice I9l9i")2u: 29.
8*0, 0. -- L'Exercice t'/i0ty2l :
IU8 -:.nV0. L. .v rcics i #2l"'J l:
mO.*s\,j/. j,e ici,il de cesfxe-
cenls dtf lecelles do.nie 8ii. ^4
dollars 83 ceniiuies.
L'exercice l'J^-1003, aclu.lle-
uitnleii liquidation, est crditeur,
au 1/ nov mbre u'.qus lt>s eornp
tes de tresoreriei de \Qi..i.s.i ,j!(,-
lars il ceuUines. li est lh nuis T. s
perer que, ti ici i clture -le
l'exercice c'.st -iire au dl d*
ceniljie li^d, il laissera un exc-
dent de recettes d'environ OUD.jjUd
dollars, ce qui lvera I s s .1
des d exercices primes a environ
1 million ei demi de doll ira.
C la renverse un tel pmnt les
asaei'uoua de notre confire l^e
Teiirps que nous ne croyons pas
devoir insister da.auaj' sur une
qu istfon '| u l'ait ressjrur :,o,i.l-
failt d.nior.u li^m o i sou pirli-
pris, si ce u esl les Jeu;.
Notre confrre prien I, ou ou-
tre, q i'.i coie du l)tl IjeL t! 'pi'il
le co itioit, - el n ).i* v 11 > 11, ,J >
voir counm nt, il y i un autre,
lait de crdits exlraoi* ii n du s,qu il
n'y a aucun uwy u de contrler.
Si noir.- eontrre avait prtendu
que nous uvoiis des uiuyens iu
suliisauts de co.iijlir c; qu'il
dit, nous pourrions discuter av,c <
lui la valeur ds ces tn y i .-i ta-
blir qHi'tlssout plus q le sultisaiits.
Mais il avance que nous u avons
aucun iHuytin dex.rcer ce cm
Iroie. l^l a.ors celt ; allinu iliou no
peut que nous cendre perplexi ;
car Quus ne pouvons pas taire
notre excellent conli re I iu.uit de
panser qu'il pourrai! u'ire pas au
courant ete la laon dont soin ta-
blis nos services d i coinpUilnlit
el de coilrl : a luii.iislralit. .Sous
passous donc.
F^e Temp- # liait par une note
peu bienveillante pouf Ceux qui
aduiinisireiil nos liu nies quaud
il ent ce qui Huit ;
... Un sa'tend ce ipie les
valeuis de l'emprunt servent
piyer quelques crances pour le
moins douteuses, qui oui louj nus
t couinait) s el (j u sechilfrent
d.s un lions d- dollars..
No is ne sivons quoi noire cor.
liie lait al usion; s ai expose u i
pche vraim ni pas par h prei
sion. (J.ioi pi'u en puisse lre, tout,
le m Mule Sail qu'il v a une couv
mission des Hcleui liions qui est
seule appel e cou natre de 11
val tir des crances coulre l'fckal
et de leur pu m ni, ^t cela ju^-
qua la date du d in o i.mO. Les
crances posien nie-; celle date
sanl en nombre lun l el suit
d'ailleurs assez co< nues du pu-
blic. Uu Uijijoi tout roeiit du
Ministre des ti lano. s vient d'eu
parler Ion' au long i.ns le Mo-
niteur . Si c'est .; s ierui es
que le Tin.s. I ni .illusion, il
semble qu'il pouri lit le due cl
prciser ce qu il a lire de la-
wU.Ui lUTOSUS ujUCdUvu.
AV 7, loua t h z
Visiter son stock cempllem ni
renouvel
l.i' plus vari 11 le plus assorti
le 11 place
\ i s pnx seront I s siens, rar il
ne refusera aucune vente possii le
- Dieu eu vain lu ne jurerasi
L'hoo&ni qui eroll aux rotnman.ld
m m( i dd nie i ne do i ui lUanter ni
av c les MriU nU i i a e es initi
e.tlii.s. Vingt Im* pe.U n If l.-ii
a ni i va. ; U'i -. fiiis -le plu*, il
e-l r BoUtal, el VOICI que rt (jniluil
la l'iiil e .in eiiee (ici ut apJil.:
1er \tmoiiu las moius uu .ti* laj*
i. li e. m ne iveui abnulaa.
La lui vient t- se pr.. I iirs dan
des c jii.liii.i.is m iiv.nnea \ I .ni-
diaooa 11 iribun .1 'le i'el ik. va ( l'y
roi) C .-i ,i,ie i.^i ),i u la iivji i-
11 i luvance n i .-< &ak aei'^ l.t po
pu U' i i. m grii).li par ; n i liq i -.
C i !i .n u i 3.1 i u slail accus T
v t .u ..i- D lia mi IMnii: pour Iju
> h t mie pr m il'a>Mii .u.e
U'V oit .e Iri i.i i P, il m i neigi
que.naal et terunua sa d^faase pu*
ce* nu s .
fcij ri ')i u (ont piii.suit m; f i*e
m ejii:- s ir le cli idiu i j ; ii e iu
p nie.
il avait psi os nchev >le pirler
q l il s .il il -.^ ti Uu m I ci i. mn*i
ltraquiSioe p.it qij uoatttarli
mil.
Ce l le Pig i-o qui r I ita le fut.
A une p avotidUOil i isan :. nie
r.y m >e i ..i Irayauts ivul l ' J ni.ni i,
L.'i il- iuuts sa -O il ni ullrd l'iel
impression ts. '"e.-t le i u. >n ut >l
iJ.cu lis ne 11 ij ni | i - nu,
(. L i .rju. 2) mii 1.121.)
ftil le.it le l.i jinlili |(l :
et lihe v.ilier d j jaci-liujr
Il e\i : ni l'ru > uhe l t la
Catholi pi m Cuonui s as . a a i .li
Vtttiars l SteiS C a ir. Or, la p i
dent .le 11 li p ibii j i >.. M. \ g il le
L'guyi, v,a il .1) s y i ii o i l.u ur .
1.1 c reai uo mi i m .1 Lun 1. 11 l
l'..^i-e -S.iil iii/.ire. i/ij.tinl piv.
si 1 ;e pi l'aroli v.-[ ra il L ai 1, a*is
t d d. li. 'gl" l'.; l'iili, 'i 1 le.) l
lolipie. Leiliu.iuauri l nrranJ 3
ai presiie.it par la ji d: roulili
cjiu -.
A si leui lui rtccuau pir n 1 n r 1
rfi-leir les tla ivaiier.! 1 iacrCiai'.
a gsooux, il .u la de. m.11 u-. ite I u. li ;vi'.j m rasii ie
de Cn valier. l'.iis il 1^ ifid 1 li ne--1.
Aprs la cei'iumie r ligiaUH, il y
e.u rr. piiou au local Jm >.Uavaliorj
da S CM lin; \r. Le uo-i-eiu iiiombre
fiieulil la leot 11e .le Malus .la
1 Ofttr*, p alloue 1 la senue .t d'a*ej 1
qu ii -0 nig 11 le c Ils t.- il u.lui :
' l,e pra 1 laul du P 1 e-t tenu
uiiiiil c miVii.ici j i'.i n. m nt V i. 1 i
'I l H Mil" l | j, .( O .'I u'. 1 1
Oisu. li j !.! t.: .u uiim ir 1 i| n
le ar .^..i.i Ua I,. p.il ie au pio.l !
U crois1 ie i.ai^iii.e. r.i cala, coiilo
a,tteate." {i, \. l\$, j
Nuuvelles EtraDiires
Le nouveau cabinet alle-
mand
v'JiKULltf t'J~ l'n noiiM'ni n. nt
de coalition cl luiuoriiair ernopra
mol le-, ciei 1 m i\ |>ris parmi j u
pi ci. U- mu e le .iu
g uv. 1 n.iiaaiil Mi.m'iu .un i.Mii >-i u
u ne Il .1.11 1 il s I le le Dr VIal |,
le.i le. i |ai ical, qui a mu ri us
loi.cl ion s .t.- 1 li.ni -il r. La Dr -'iiix
ami pour collabora auis Jarre"*,
1. tal 1, Luiliai llui II .1 Itud 1I1 n
Oesar, ledeiuiei fi uaini*lia sans
poiialauiila VI, 1 saint un aurait
a> e p .t le p ii tel* aile de* ail un s
trangres m n- la nouvelle net
pan continue ; au > lr* le c toi .t
muiuiiiaire du i.ouvaciu gouverne
m n a'appcier.'t sur le nu panent
da J pdii s-, 11 eu .11 pava .11 UU* 10
li la at par surcrot a ra la rudllA*
elle le iPs-i, .-r l'aiiilll -~it al le
li un s .le pirii, q II e mj il .1 ve op
pee iii.iui.eie imun 1 ciiae innn
liiel e el q n >00l nolaui nenl al*
guaa par an las -oc.li-L ci ue>lio.>a
ute< uii.ii s.
Le chmage augmenta
lii^ 1.1 J uaidri rrapports
mouiraot qU4 le clii m^ 14 u: iiu
eu <\l'e u i/iie u 1 ucc ip -e ; l ic-
ciois-eiii.Mil ISS SUIS irav -i. est >le
- i0 > p 'rau lie environ qui vieu uan
grnssii l^s rang* .1 > lu u ui>. L:
y.iJicit Je- iui taure a ou* u i a
1 availier une iie ne la plus par
j ...r. Ou sapera reiaJier. le ortie
r.,i->anl l'iu
du U.j le cli ni ii uici.nur uni'
etie
divers acco;* ls concli.i
PARIS Q -'. ) 1 ii i- sintiji-ss
r,enr s'aal ruoi a Kainnis* l s nssuiias l6*guvaraa uem-Ui'in t t
belgsaii sijeid-s m* s i ra 1 1 a
pouro euir 1 ii-r>> 1 un 1 l'A is a
gne p ar le rcani iu i la il de lai p
i\t u un ; 'ut .te la II i li 1 er a
arrta' un ottteier 1> Iga 11 un s ius
ul'Huii nus. si ioail u .. 1 is
aucun' licisiou at Ion disciiara la
qnfs i 1 i u ie pra liaue ri inion
qui ai im prjbib a aenl ueu I m i 1.
Uaue les in ieus nLIci *. o 1 >!*
ait que las accurJs eoiclai en lis
\,-r i 11 1 ilria su< m u 1 si !- ra
prsaol 1 lia les gu m rns n 1 t- fran
c n* t i lg". aurai l'i " "' c > r
. lana malriel -. l'a n i " u
!. n 11 d'kCui .i ion, '. sud-.iiI le
change n al dpandra la nouveaui
a> rang m mis.L-a t.a ode et Isa b I
a s eio us 'il 1 n ' 1 ui eut da 1
iln re I s fran l'o "Cil ialiu i Ol C e t
il uli > ij 1 iu r luiront l'a '-i f
dini I II1I1 d'. | is la uoss leur
teuili ri |> si le,
K 1 e iO ne il la< alli s -x". M nen
tfiit ;.i eu iii 1 h !e fora I 1 u
,| IM "I ...... '1 II rU I ' -e 1
p i-, 01 ai et q 1 t s 1 iIItohI
p .|a II II le lu U V !i I ,' IV,; n :
ni.* il fil 1 a | i 1" I' ' '' '' ,r 'S
11 s. il sel 11 laa 1 ii
f. .un; 1- ba fon l illa lauUt uni'
| u-. Idu l oajr 1 -'' sr le rgi
m ires l > lili m I :' l,'u > ' ,"1
loiiibi I 1 ri u ces poiols as
aantiels : li^ ilw < ! 1 nwal 1 il de
PI npV s r le cli r!> -n a ir la i>n
,1 ., m I,.,,- i en f.i la .1 lu .-li ir
t> ,:i .1 ^ sr % t' >i i- 't Itlfe I
rparai] mis u i>r > > > i a n
h ua 1, s n lira 1 li I s 1 n .1
,1.. 1 uj. ,,,- el .1 as s.n i --. art i
I 1, iiilf 1 t .i- .r -1 1 1* .'i l'i
driv de bouille S remailla l'en
toits.
Un sutre accord a eu lieu SfS'S
ment a C ibleoSe devant le dlgu
de la Graole Dialogue ; l'accora S
Sagas, italiens H laa reprveeo>aata
alliauul' la l'ui lulria .le m.ti
r** .>'m -. n-s in.li-iii i .nie
inials cousanti'iil S la r--priaa dea
praslaliuii* eu uiiturealau paiatnenl
de- ilr.nl- de J >u ma,
LoN'Uil .S L- KUIk Unis et la
Grande Ur ligne eont urrivaa virtuel
le neut i'i un rt' e u I au aujel de l'en
lenaion il la limita a Iroia milles
pour li miimc d. a b is-oiis alcnnli
ni..- -m le- p qu.iiui.- anglais, la
wrlaue d raat llngliaa aiiauVny
au gouviTiifineni bruaimiqui uu
prujai d uaue i- CoiM ne Uni
1.la -1 e- l'Ug^esl o 1- .lu u.'p.nte.
ment d'Kl l ei 1 au pan e que soa
t nia .1 ti ii if s 1 1 p li un a nu nt
termin et pnurrt tre roumie a la
i-.tl li. il'.. 1 da cuUtfra .1 une il .te
rapp oebe.
KnliMiudm tii-i :u lilaires
i lieui.i()nd
Des ici- ig'isastis inpiiUnts
a 1 s j| .1 la l'eau laa lonn par t'Ai
l -il -51- .1 -n racr la .i ui 1 1 a
ar n u ni- ni 1^ iuc >- pr le g u
v rien- l ; In- le I agence lieu
t ir m j 1 i 1 1 lie 11 : n 1 panas
i| 1 ce- i" in g -il 1 i vl Mit
p, 1 ai u 1 lt-"'l ...1 | t n iiiiient.
L*e nilucil'- .1 >g'd .- -mi IVtiiolia
m u t i iq n.'Me- ,1 r .elle situation
c 1 1- d M p'i t< en ee <| li cnncer
u-la iaia cm>!> 1.1 Uapre .les
| iIi.mi Ui > m Mil! .mil- dd gouver
n n :ui, il pa.Mil q 1 u 1 eui rataa-
m n l'un u ubr d'il 1 1 laa e.n-i
d ib n ul 1 mat a 1 ni libre pr
1 ,1 u* ie traite le V. r. .11 -. >
1 1 ait .en* u '.n en VI in i^ne
ici il en il t ' -.". La pu i las
%vi% 1- n 1 u lai lir -. Ss - ci 1
li il- l'et a lia 1 s l > i.iij il do
fii 1- .; : t>. 1- .1 ' ni i"u; 1 1 i is i > : L fi UI ; i et Uit
. 1 u SS -1 "i d< li U 1I1 1 en'dt
d lien au* ileuiil- de t J p air
v ur u 1 ; es n-i 1 - i\ 1 1 1 si il eu rei.i
Uni- truitSS avec It SjSia el U
It -ie.
fo 1 1 ilio 1 du bloC I a t s il
f Ji.fli Ua la a .11 A dioa
la .1 le I .1 1 '| 1 in i|i ris .I li'*
b 1 1 ia -11 c q 1 un I s m.-! .li-
li \i 1 U CU s le C -iivel- iti'MIS
|.j 1 11 il 111- pa la ni 11 vis le du
1 n A pli ni* au I' 1 ia, il la tun
.1 1 1 m I 1 1)1 e 1 in UilS de COOS
qu-uc'- le e.-Ile p i'li i pi Ujlll l'on
dit l.'i i re n v ne .1 icali-ali m
pu ur i b .n r I il ban lun par i'I
t die et lv.- gne i liai q ut d un car
Um un.n ne I rpub i |U s su i an
n a. s el. g a'iet des .vni.us.
La iu be ijoa s ai m a pr va
c Ile v .il .ail el IIUSSI la u levle
qui pou r i orlauts lecUi ni.
Le T t s suik 11 \ ii j 'u fr nco
La (Aie ili "' (i i iz m 'iieuv
c >n m des fianq u I 11 s 11 g n-rre
at e ! de i Mit praspis nas t" tu fr.ia
ii-e. I," -().il ^t la bit h U f'Ia
oiMel^n nt ni i 11 \ ni'.ri * ac
t i i: | . .j ta gr i.'i i|il il, rn.
a 'j > r I i < r I. i i ;i i ne, a l'ait
r ! i 'i z i I i, s .l.'un i|
i -> i', i !. i. .1 anus la
pr -i i m le r ni..- daur lier
i t d rep < nia !s :.- orgaoi
>u..'J4p sin^sostuss fssii u\ aa



LfiSATlM
nonce que le but de la me d'associer les ratho'iqiiM f ineaii
Ja fta amri aine Tiiauk-^iv ng .
Aux Etals-Unis
\YASHL\U10.S Ua l'unclionnai
res uV Wusliiugion empToji du
gouvfrnein.Mii et lutrea h biuoti ds
la vi le, >e eool K im- bel em <-t
dan- les principale- g i-<- pour es
lb er la tte du TbdnkHgiviag ->.
1U nt au--i l'ail li Mineur tu ti.idi
tionnel lepus u la dinde.
Houvelles Diverses
LO-NUUES Lsdtttils de l'en
nrnui piopos la Hongrie, comme
faisant partie dis me-ui. s d itructioQi de ce paya que la Socit*
des Nationa >e dispo:~e pr. nd.e,
ont t prpares p.ir la commis! on
! de la Socit qui s'est runie. On
anDOSce, qu'hier, elle avait arrt
un projet qui sera soumis au cou
K il de la socit le moi prochain..
RO>IL Le passage iu projet de
lo:, aeeordanl le suiliage aux fera
DUS, parait certain la chambre
des d|iu!s Ci projet limite le vote
aux femmes ges au moin9 de 25
ans qui ont reu des di.-linctions ho
Dorinquea, qui sont veuves de vt
rans de guerre ou qui paient au
moins 40 livres d'impt par an.
Les court
NEW HtKk '.iO- France 18.51
Sterling 4'JJJS
<>^Ca> *-
provient de ce que le
systme ne peut pas
convenablement as*
similer la nourriture
Lmulsion Scott
est promptement assimi-
le par les personnes
de constitution dlicate
et est un agent actif
pour aider la crois*
sance et restaurer
les forces.
Lps do/msg;S dj Cuerra c'e h Fiar.c
m
De beaucoup plus tendue et plus
imporidul en c flomougea de guerre ti la question
ae ta rec n->iiuen..u, est la zone
jaune . g)di peut tr roasidie
OM le moment Comme moiti
dtrttita eu ce qui concerne les cons-
trucuous, leui emploi et leurs ios-
faulatipos, taudis qu le sol lui mme
a uatureliemeat bjducoup moins
soulfert et eu tout cas n'a subi que
pal endroits de dommages durables.
Celte Mue comprend ( toujours sui-
vaut les doouees du ministre 4e
1 agriculture ) uue superlicie de I i,
i'i kilomtres canes, ce qui qui-
vaut la superlicie de toutes les lies
danoises, ou largement i o/, de
Jle la superficie de la France, et
Seeland, le Lillond-Falsler et Bor-
nholm.
La valeur de tout le terrain agri-
cole pouviit tre value eu 1911
7 milliards de francs or.
Pour tre complet j'ajouterai que
les donnes du .viiuister des Ter-
ritoires librs sont diffrentes de
celles du Finistre de l'agriculture.
Suivant ce ministre la premire
zone, c'est--dire celle o la rec ins-
truction coulerait plus qu-s ne vaut
le sol, comprendrait Ilt) kilomtres
ctrrs; la deuxime zon.', exigeant
d'importants travaux de reconstruc-
tion, lo.OOJ kilomtres carrs, et
e ilin la troisime zone, o il est seu-
lement besoin de faire effectuer des
travaux de dblaiement, 17,000 kilo-
W
V"""" superii:ie ue la rrance, et travaux de dblaiement, 17,000 Icilo-
rfi I' 1 P11 I- U8 Sa suPeilicie cultivable. Il mtres carrs. Quedes que soient les
It>"IVO naturellement trs diflieila da nnnimm an Van admit a. nn arriva en
Dimanche
Les Trois
Moutquetairet
Sme et 6me chapitre*
Poui l'honneur de leurKcine
A
le Bal des Eclievins
Entre : 1,30 ; Loge 1,00
est naturellement trs diflicile de
constater le degr rel de destruc-
tion dans cette zone et encore plus
difficile de lixer d uue faon qui-
table une somme convenable de d-
dommagement et lu mode de ces d-
dommagements. Maie nous revien-
drons ci-dessous sur ce point.
Bofiu il y a la zone bleue o,
donnes que. l'on adopte, on arrive en
pratique au mme rsultat si l'on op-
re exactement. Il est videmment im-
possible d obtenir une parlait? exacti-
tude, c'est dfj beaucoup si de tels cal-
culs ne diffrent que de 5 "/ Nous
suivons dans leurs grandes lignes
les valuations du ministre de l'a-
griculture et de Michels concernant
ara
Soui la prsidence du Magistrat
ivlmond Mangons, le Conseil Cota*
'munal .-'est runi avant hier soir, et
"a pris les dcisions suivantes ;
1 e Vote du trois arrts dnora
ant :
h Rue'du Qini Rue Cliiislophe
lomb.
La rue de la Rujoo Hue Si
on Bolivar.
La rue Traversire Hue du Mexi
lut.
L'arrt du M Peembre 1922 ci
jnl un Mai th rural la Rivire
poids a t ainsi ino iUhS en son arti
Jle s. Il sera as-ign, pour l'irirlal
l'tii >u des balanas, le secteur ayant
premire pa<-se comme centra et
'tendant des Usinas du Comptoir
franais jusqu' la deuxime pa^se.
Paieront la Commune un droit
place de 0,25 pur jour les propri
[taires dont le> balances auront oeed
une superlicie du 12 tulres
irrs.
Ensuite, sur la proposition des
Conseillers J. Peienael R. Levqae,
Conseil accorde l'aloris-itiou au
Laglrat d'affermer do no ivaaoi
Emplacements sis a la Rivire Froide
n'ou l'tablissement du Mauli.
Les conclusions du Itapporl del
foniuiisMoa charge d'apurer les
lomptes de la Communs pour le
IkWstre de juillet, \ot et Ssptsm
re ont t voles par le Conseil*
bn dfinitive, il a t dcid que le
lonseii se runirai! prochainement
m tins d entendre leSjsuggeslionsidu
tecrtaire d'Et-l de l'Intrieur rela
Ns aux travaux entreprendre au
lliamp de Mars, nu (.imeiire et au
larch de la Place de la Calbdral.
presse et d'auties personnages
roui invite a celte runion.
Messe Bizoton
Demain premier dimanche du mois
de Dcembre, il v aura messe Bizo
ton.
La crmonie commencera, com
me toujo.jrj ds l'arrive du premier
train
l'honneur de Winina*
:ule Conception
Depuis jeudi u commenc la
inpelle dd l'Hpital gnral, une
Mivaine prparatoire a la fle de
Immacule Coocaptioo qui seia
Bbre le samedi 8 dcembre nro
lani.
loua les matini lsr heures des
jercices dd pit oui h.u et pren
intfin vendre li proch nu dernier
ir de la neuvaine.
^e jour de la ft deux matins se
ni diles: l'une a heures et demie
Il'autre 6 heures |2. Ensuite
Uirtnagc la grotte.
[ A la Swtbi Sud
JCe mnlin. le ju^e Homulus, titu
Ire du tribmal de l'aix de la sec
Bn sud a pris potsssi in de son
Luveau local, el ce local quoique
hchev en partie, offre beaucoup
>auUp'e*.
L i Solldwits
La fte oommmorative du cinqui
a anniversaire ds la fondation de
la Soc ti aura lieu demaii dimanche
J heures de l'aprs miJi. au nou
ve-iu ocal de la Loge ''L'Amiti'4
qui n'est p;is sncOT ai'fect, COmma
on le sa.t, sa destin^tion raaonni
que.
Un programme choisi a t prpar
pour la circonstance. Notons : 1
Rcep ion de nouveaux mamb*SJ ;
2 3 Un br liait rapp >rt c mfrence
de Me Ldo Joseph ; 33 Une llocu
SUtion du Prsident ; 4 Posie pa
triotique, monol >gue crole |1 enfant
gt du p iblic P irt au Princi-m se fe
ra enfendrel, thtre lot-rie.
Il y aura loter.e et des comptoirs
tr-* b)n c mpte.
Les membres, leurs familles et
leurs a nia sont pris de ne pa* raaa
quer a ceb'.e solennit.
Soire msiUmrih
Cin Varits
Lundi 3 Dcembre prochain
C'est dfinitivement lundi 3 dcem
bre,qua era|rsprsent un genre tout
a luii nouveau sur li scne en Htiti
par notre ami alnave. A part cela
une malheureuse iromperie, comdie
dsopilants redemande sans oubisr
un monologue sensaiionnel sur l'af
faire d; la main noire.
Toute la ville compte assister ,\ cette
soire pour entendre ce que Mr Sal
nave pense de cette socit, dite La
main noire.
Les Rina'curs retardataires ne trou
varont pas une bjnne place.
D '. h l vus.
Ls Jeux Olraplqies
do 1924
lorairaa l^s eatrainoniMits
Lui li aptes m 5 \ 7 h Parc Leconte
Mercredi i
Vsn Ire ii "
Mardi matin 5 h. 30 a7 Oh, d Vf ira
Jeudi <
Samedi ' "
N. B. Prire l'tre exact*
CUBNRlQTJfel
Port au Prince, 1er dcembre 1923
EUe Dubois
Dim niche prochain 1 dcembre
l'Amicale de l'cole fera uue vente
au profit de ses uvres.
Il y aura les comptoirs ; brlerie,
lingerie,boie dcoup, msnns peints
& la main, jouets, ptisserie, buvette
attraction
Lutict Q}-jQ oeutimes
suivant, les donnes franchises, les Les dommages de guerre et la re-
n'ont t que de peu construction des rgions libres ,
,. ------- ------- ^-w * j^v
a importance, ds trs peu d'impor-
tance mme Celte zone comprend
10,021 kilomtres carrs, soit un
territoire uu peu plus tendu que le
publies dms le bulletin de la So-
cit de Statistique de Paris.
K. A. WiTfl KMDSE.N
(A imvrt)
Mouvement des Navires
Le itsamsr Carna" venant de
New Vork et des ports du Nord esl
at eu In ics le 3 du courant, u route
le m ne jour pour tous les poil du
Sud
Le steamer "Lima- a quitt New
Ynk le 29 ,1e l'coul, directement
pour t'oit au Prince
Le steamer "Prins 1er Nelerlan
deu partira de Nev Y >rk le 6 du
courant po r Cap Haitien. Gonaves
et la capitale. Il repartira le jour
m ue de s m arrive poui Petit Go
ve, Cayes et Jacmel.
Le steamer "ahea'' venaat d'Vras
terdam est atten lu i Port au Prince
le 7 du courant, eu route pour San
tiag> de Cuba.
Le st a ner "Vga neranon" est atten
du Li vers le 5 du durant chargeant
directement pour l'Europe.
Le steam-r "G-rgas" venant de
Cristobil est entr ce matin vers 11
heure. Il repartira ce soir diiecte
ment pour Aew York*
Li sfi "Oi'istobal" partira de .New
Yjrk le 3 .lu rouradl directement
pj'ir Port iu ,ince. I. repartira le
msmsjour pourCrutobal.canal mat.
l\is matrimonial
La soussigne aunocce au publio
et au commerce en particulier, qu'elle
s'est spare de son poux, Mousieur
Octavius Cracii, poureause d'incom
patibilii de caractre en attendant
qu'une action en divorce lui soit in-
tente.
liinchele 19 Novembre 1923.
Mme Oetavint Graina
ue Tertulia Kose Flix.
Messe da bout da 1 an
La famille Louis Joseph Marcelin
forte la connaissance des parents
et amis de la dfunte, quelle fait
dire une messe de b tut de I an en la
Basi'ique Notre Dune le m-tcreli 5
I) ubre prochain 6 heures du ma
tin en mmoire de la trs regrette:
Veuve Joseph Marcelin
ne Clie Piquant
Le prseut avis tient lieu d'invita-
tion.
Port au Prince le 22 Novembre 1923
S.iinte-Rose d Lima
Ls membres de l'Association
des Anciennes Elves de Ste-iiose
de Lima et les amis de I .ouvre
sont aviss que la confrence men
su-Ile aura lieu le diroa iclie '2 D
cembre prochain, l'issue d'une
mena b me qui sera dite 8 lires
pour les socitaires.
La Sir- taire,
____ uEpini.vkJEV:i LOUIS.
Maurice tTiE^rii-'
Marchandises franaises
Vnjjle des rues du Hatjasin
de i'tatet des fnnits-forle.
sous la mm
i UNE BOITE LE
-
VRITABLE TALISMAN
Pour PAAIR aux c^ns^tienceil
d'a lettraot
PlttttVIR, TOIHER
; vos Pcnmons
t/iaACHVEaielraitemont
d'un .; u u Laryngite
on fane Broachlti invtre.
Preaai roui ' .lo nuit, nui
rr \ i oyAblcmm !<
pilUI r. ipil vdu iraient pr>.
.. -..-i. > ni p.urque'qutt
on: c< fint tuojonr* .le*
lallation*, Vom ne srri
oiTlai.il .1 avoir
US VtMTAlUI
i! Pastilles VALDA
que I vju les kehetw
EN GOITES
"Wti VALDA
Lee Pastilej VALDA iont en via.
te : PharniH.ie Centrale d'Hati,
Pharmacie liourraine a Port au Pria
ce. Pharmacie Biutu Jruaie, et
toutes pharmacies
Av x-ou* vu les
joli* Il tt*ur, *
HATTAT
Chez Paul E. iluxili...
Ciai-2alat
Programme du L)im\nchi soir
Ltpous de la Pour
Drame eu \ parties
ngo"sss du Dr Kvai I
Com lie en une partie.
Q Jjiiraal
Les Grpes Marocains, Crpe*
.'u r.uMius Crpes Stanley chai
Paul 10 AUXlLA, sont relle*
lu u intl'Vi incux.
i
-
1fe^,*2' w
r-iE.
JG&t*+1 9m\iT rf9,c"fl
Globules Reba ad
?
mnw
PhvmieieW.BUCH-Porlau-PriMS
A vendr

Un piano queue vendre [ rn.ir
que Warlitzsr]. S'adresser au bureau
du Journal.
Ou trouvera
A lt librairie du "Malin**.
ihd.'iujis'lli del Fart
80e Mille
par Pierre Benoit
l'a dss plui grandi succs de
librairie.
ParisiaQi
Dimanche
De plus eu plus passionnant :
35 L'ihir.liinro:e
9me et lOerne pisodes
Les voiles se dehirent
La Tengeance de Gorlo
Franoi-e a j.ons un forat.....
Entre : Orchestre : 2g. 00
fcalcvn ; 9g. fjp Lo^e Jj 50
Savon LIFEBUOY
Connu du monde entier
Un stock de ce fameux S.\VO\ est arriv et mis en
vente dans toutes \e% bonnes maisons de cette place l.ee
Fabricants de ce SAVON ont su combiner un SAVON
de toilette pur et il'ui <|rand pouvoir d sinfectant.
Rien dea familles se rappolleut les services rendus psr
le SAVON IJFEBUOTf durant les dernires pidmies et
comment uu usage rgulier de ce SAVON prvient contre
toute infection.
Prvenir vaut mieux que gurir et l'exprience a prouv
que le meilleur moyen de prvenir la maladie dpendait
de l'usage rgulier du SAVON LIFEBUOY.
leSWOV IJx.-.HlJOY peut servir tous les usages ;
c est te SAVON idal pour la toi ette et e bain ; il n'est pas
-eu em -ni excsllent pour la peau, mais prv.ent oomre
ti .vte infection
Recommand pour les enfants qui sont disposs aux
maladies de peau, Kxma, Kchauffure etc.
tua cas de maladie dans une maison ou mme dans le
l2jOYage' ^ U ,infle devrait 6tre ,av au SAVON LIFB
Il donne au linge, une odeur saine, et garantit la Santi-
Souvenez-vous que prvenir vaut mieux quo gurir.
Fabricants Lever Broth* ^rmpnnyt
, CAMBRIDGE
Agents Alfred Vlw
^JKJRTAL'.PRJXCE
MUTILATED


KG MAT!*
marie F, Sjourn [j P tile maison ^ wisoft P SHvera
|m ciier le t aux rr.decii-8 et au pob'ic qu'e!1-
p LaboraoiTo d'Ulogie en un Laboratoire dt
Rsous h Direci q dj|
jfcof e< A. Sjourn
j*es fi ver! .'ou, les joirs de 7 hr*a du matin 6
pouMou'e* l*\s r.-chercheg 6' analyses prvue da.
inte,Si.'...' pour Jrj
ion ei CMifttfinte Urp-Scrt^ri
L,e',' s qsii 'e mardi chaque semaine.
i'ja Pli m: h po ip las re-iseig d'Qeo*
g$.t\ Su v s riqu*
Hea"i!cn de \* ?sfnann
Btcuoo eTnboalit,
Ki; met- dus oge du pas
Examen a\g naiirt-a fcales
fameD -.e crsch'
i4ibumino rgner
Courante Ort* Secrets te
r>>> de, SpirnhH"X ut Co tle noccOQue* rtr, p*s\
or faire de la pia-
aux oiiitreuses
jolies marchan-
tes arrives de
ance, la mais n
UL E AUX1L4
Je un lot de liuiusures pour dame* | i()
i la paire-
[de Chemises couleurs pour homme* G-5.
Ml Chapeaux de paille pour hommes a c 5
H)
.1 I
U
oe Poli?Ii
e iiipa!?y lue.
IStw York
bt vous voulez brotiget la peau de vos citaussu
il vt/fa* w<.fc< ta (Mi,* ,4 /u wupUut de tfi
\1U.\UUK.M.
HaltmrutpouT .es dames et"JesgrntUmen du tigb K*
tpeau des chaussures < outre [humidit et la tbakur
w leur sot.besse et conurve leur brillant,
marque MCNULRAM cest la meilleur de toutes Us meuves
M ISMtik Aeeoi pou Hajfl
Prix du Flacon : 5 francs.
Baume Ben
Ono"t*on I^admml rla
^ GOUTTE RHUMATISMES
NVRALGIES
Dr. BENGIE, 16, Rus Ballu, Paris.
IUUS
mm Slip fines
*> Rue ovale, Tari*
lisiiu! .. L;,r(|or -- u Sol.il -Fiiium..-
rjllis Bouquet de Papillons.
* ladres,
Se* Savons
Ses Lotions
_* dans toutes les bonnes maison!
Sl Pour le AttUUwlUiADEL Port-auPriiiot
1637 Rue du entre
Annonce sa bienveillante
clieni'o qu'ell vient de. recevoir
par le dernier Franais de trs
ijaiitrs ehauuurtt pour ! tu,es,
grand choix de nauhVm nour an*
tsatSi l'nausseltes, chameaux, cos-
tumas pour enfants, bas de soie
qualit trs recommande0m der
nier cri do lu Mode, noirs,couleurs
varies; belles dentelles Cluny, fl-
lei mche, broderies, rubans, par-
(umerie. objets religieux, qucl-
qu s jotii s coupes le soirieii,tuile,
linon, toile nationale, toile pur til,
bouquets garnitures et voile* de
maries, etc, etc, etc. En solde
chaussun s (le bbs,
joiirts choix de
trs bon yot
Cils ; tire aussi l'attention de
ses nombreuses et fidles clientes
d'avoir s'inscrire a l'avance pour
li lus commandas 'le lingerie uns
robes lingerie, costumes gare n*
nets, etc, etc. Spcialits del Mai
son afin de pouvoir en assurer la
livraison a la lin de l'anne.
prix trs modrs
Leoas dilata efc
d'espanol
Nous sommP8 lioureux d'informer
la public que l'Ecole Spciale, 316
Rue Prou [ou des Miracles) a dei
d d instituer un cours rgulier de
I * t-r i tngl i- ci espagnole, dans
les premiei joui sdej invier prochain.
Le* m- auronl lieu tons les
jours de G i 7 heures du soir el le
mi asua it< Beronl !*> 2 dollars pay
sbles d'avance. Les intress! pour
ri n! l'inscrire jusqu'au M dicembie
llii.
tes chapeaux de
paille fine chez
M E. uxiia
se vendent meilleur march qu'ail
lei ra
Or Flix C icou
Msdolna hirurgie
Ifk / U . us 11 i mi i<- a Gor*je
h tel . Aa Iniilai
l'honneur d'informer es bienveil
Irtiitr elieniele qu-- de la Capitale environ une quinzaine
de jour charge Mr lt lJr Prias Mars
i. la dirctiofl ds SOU cabinet tft de
ou labc-ialoij'j.
Remerci^menfs
Melles Louise et Esther ira:i n
rem- nient bien sincrement nuis
ceux ijui l'o as on de 1 mort
d-le ir i gre t o se iaabe h \"i icent, Vve Ni-
colas Gratiao d ^de l '> Q;u>
bre ^coul, leur ont donn des
pr uves de rell Bym Sthi .
billes leurenprd ront, en re-
tour, une bien vive reconnaissan-
ce.
Port-au-Prince, 1er Dec. 1923.
La Maison H, SYL?IR^ toujours s ucitnsa d.' doi!i>f
plein* satislaciioo ses aimables L nombreux clienti
leur offre, ci {.rvision de la fin d e, les article*
suivants de toute Iraicheurel de toute beaut r^ca
meut reus par les derniers stcamei |nx sx5e|f
tioiinellemeut rduits.
Hou'ii,
car il n'est un doute pour personne < non mus
ruent nos articlea sont de choix mais que nos prix toM
les plus pas de !a place.
Casimir gris anglais nouveau'
Palmbeach jjris anglais
Palmbeaoh grla suiglaln s\ carreaux
Palmbeach uni & barres coul.
Alpaga noir sup
Diayonale toir suprieur'
Ssrge bleu marin & noir, anglais
Satin de chine pour tailleur
Lustrine a barres po .r tailleur
Kaki jaune anglais extra suprieur
Drill union blanc
Tussor Japonais pour Chemises hom nes|5: robes
Percale tanrhe
Rideauv tulle pour portes
Tulle pour voiles
Voile uni 3c a barres
Gabardine unie & A barres
Itatine blanche & couleur
Oryandl suisse brod
Brodes majora pour robes, ohemi*s Japo
Petites serviettes damasse pour I ibla
Soyeux uni blanc & couleur
Marquisette coton notre
Opon jours blaue & couleur
Ilrabant anyla s
Eollenna mouches couleur
IJaudes-brodes ang. lies
Toile voile pour g cadra
Calicot Perai de fa ni
Piqu blanc a barres pour | p a
Xansouk noir an jlais
.Molletons hlaac & coul.
Lotions Pivert assortib
lias a jours
lias blanc demi-soie
Drille union anglais
Sat foulard angl. double lar
Chapeaux feutre Boraali t ete. 3
toute personne dsirant se procun imeillcuret
articles de la place el aux meilleures prix pu; partout
edleurs e doit de laire ses empl .-i H.Si\\ ea.
Rappe|e/-vous surtout qui la rputation du la Hiuoi
n est pliu a iuir,. j,()ur scs articles fimportaiiou an*
glaise.


t
i

la joie
rst
ne

M Dr V. Lanren-1 i, Mr ft
Ma I L, ii 104 ii ml-, t|r -I W ne
' B osb] el tur* fof : dr !
tme c 15 inj el i un i il'. s, i n
B ,- te ci iio'i .i m. \[ e| .| u X
ti i t le us safiftts, 4 liai Cilj
et L ek Laureceiu, Ht Flix F-
bre, M n i Vv G. Moreuo et son fils,
IfI* el Mm; Km n. Oj-un de .eurs
Bufttati remercient vivement la
Confrrie des Mres Chrtiennes]
ainsi que tops les amis qui les ont
u^^i^us ,i Po':casion de la dispari-
tion de leur regretl-'e:
Mai io Antoinette Leetica Se.
gn r VveCasimirLaurenceau
enleve I. n affection le 1 i du crt.
Il* ifs prient de recevoir leurs re-
B&erclmeots et de croire leur pro-
tonde gratitude.



S-
I
-
. .
I



*
HpMM
-
EL**?
;)
H
Rhumatismes
Nvralgie
Goutte
Giavclle
Artro
Sclrose
Obsit
O- -'<: - -.<' -' flvltf
lff-1

...
I. i : i -
lave le sang

<'Irulicatmn principal, *' la
irliM'.-"i o lantrio KtttOM cmmiM
*on! r-iji tmptrrrei it n *!' m* :t
ic <1**-i0|>t>nnrni jr ic>';.' artriel
I* A l TTic*!* J." ur.-, lan -. i CKi*
u*'qu* t'aiil la lan! rti ir ' :>'Pfri
t*nio.v ">n d*vro. '.t'ii i .uia lii't
mm. Mitai (ne'fiquMnrni ** tte-
quttnmriii contra *. r:>-r i-on d'anci*.
rl'ie d:'s k'wfaniaina an ain; le ;
I i.'"- il
rr-.'f ,- | HVfrl
t*Ql 4t tun il i iVa'virttM 4 Palllafa

i
t.--- i- mi(ia I i ifadMM Pf
a i*i i
J
-
hiai itiAl
DIALitTQl
I .......* ' a ,,
I k
i i in* <>->.; "' Jl

torrta j Tcbae Si im
Et* face de ta l an tue NU (mil* NoiSL
Ugarelles nouvelles ei
dlicieuses. 'Hygine
arme, supriorit. Oi
les trouve dans les h<
lelst cafs, restaurante,
grands ou petits. F
Kilos sont h jo'c des tumeurs
l'o die du jour
Vaillant & Ilouet Aflauta jt'nraux 1720Ilueda Malaain da l'EtH
KJl-*-*g|
= FIREST03E
il4:"WaISfcfiMs,a(
ITalin
SEttlO'PHOSPttui
MJ SAHTWNSmUJUiTCrsl
Fonsiis : Elixlr Craml Comprim! /
Emulslon Concen'..- AiTipouiso.
rnnir atioh^7ous 'es cas oiorgantsm s dbilite rt i Ri
wmsxmafBm m(tlcatin rparatnco puissante.
laboratoire de l'HIETOONOL, VlUENEUVE-ti-tlAiiCkNE r.elno.. *
li.iii\site la l harmacie Centrale
l M\mi k ftair Pal Sals
Situ an centre des affines C mande nu public, ainsi ({d' ma rutiiuitLi iJunts, il
tous les voyageurs de la frovinee el le fEiMujri'
nui sol de paisse Purl-au- rince iiout* tacuisute soi*
uneV, et la rgulante l son service.
fne fi*rou Ho 225 prs du bureau ebs ItUgraphoi
terre trs.
A. atltg Propret Te
A VO T
*!
Rfroavrfme ts Coiainerciacz,
affaires I Etranger.
"crrefpondsntsAWaahing
tvr. \>\\-YorK, Berlin.
Turin Londres, l'aria.
!'/e l'iue nn-t.r9l7.' '>*->!h-P'inn
liUfihoii- i97
f'ftn
A H I 1
a >8 .a
A *\
Il 4
.'{ \
Mi i
a 'i2
M4 \ ',1
ctti 3 2
.*k> :j
a n ,2
Mi4
a 4
MM
a ' 1,1
h44 2
, I
? ne il s & Tubes
Cor du
trthrie
16
18
18
Tubt^s
U y^cwl
it) Eau
,*S4
4j
llouge*
fil
I
3 oo
foo

S'.ilre-*' r h r !''> r Lupiiineiie
N. I ! C'est In qualit et le prix qui oaaeent.
LPRtT2MANN-iGliEBHLI
Hue da Quai.
Aluminiim Une Neu-
Orleans et South Ame-
ricao Slenmship C h\c.
Prochain* dpart* (h> l'on au PiincelJali
Lm gttxinur fint* tnhtetm KewOri
mis le 15 Novembre courant pour f\> t
au-rr nce.
t f Hifamr De* la!$ern A w Orlan
te 24 Novembre cornant (Ou% l>o t vu
Prmc\
A jar i de c tte derniers dm* H y
aura, une occasion ehaqu q i>t*e jours
pour h** port* suivante: Ca ih Porto-Cftl imbi*tf' urato, *'o ht
La Cri ay #r, l'oints a Pu e ta l trafic*, Bftdq*i Spcin, riuiihd, t* org fou
fl de MiitleisJ-iiauSMUi
du ,,M.il,u
I a Gtii:udc
Gll ttp IWE
Shop J-n I l.iiK h 11 om.OpM From
A |. M. Lu.il 'J t .M. Ce. y iay.
C r don 6 fe
RroM'HamlUn
Fnlirtcunt le dimtuureu
n tutti {/'itrit
lHlill} : I |||il LIS
Sinns iiromptilu le Clnt
Gran Une pi.-. la l'osie N >lii
L* un.s II p*l*id& il cj ri u<
Pin e in puMie qw dimle
IkiI il- f ICI Ut P Si li'cMioour.i.'jr
iliau iioiii'ueiix disoti elle ae-
cor le- partir lu ier Juillet
l -''} h i kt in j je u ie piiru J.j
cii 11 s-; ir s i i c i > i t jjt I iUii
l-ur le v iiU li x -t-..
li i C>J * ; | i u : o.i oit p ie
le recluu T un reu pjjr cliaqjj
ajiial ai cu.u.i .ut.
\ 'a Cn*ci n Uvc le la uiJt >n
Grand Htel de Fracci
Angle des Hues Bonne-Fol et da Quai
V ~ > d* r* c vo r :
Pril uV fi'i'1 frr.is Iruller- IJivI de livre. An Ifiiii I s. - \ii.l< u Ht** hii windouxe Jambon en botle. L
chrtii h I huile* S Min- s M ir|u "leaux. Thon. Canoultt
Pi lin po'm lins extra. -- llouiiins fie. _
Vin K >u'.', le ilio.i (i. i..j . Vin Blanc, le jollon G. o.w
L'h m aoii* ptir b .r x/.i'. ei nvdbm
Eps V ns de Hj dniuv et de Cha\
n #h .
CiMii i MMllaata. G "u nbf eoaioptablas. ] Maaniflaw
cur la m.t.
Royal Caf
En lace (!e la Banque Nationale
Propritair : Annacius IWOCKXT ^^
fc nouvel tablissement se recommande par un aern**f
irprochault, des coiisouiuiatioiis de premier choia^
Mtilitiuii |iii\ili' ji,'-.'-
Le soir, intisiue atlrayanle dirije par des pro
sijuueU de (|iand meiite.
liilallation parlaile. Prix modrs.
Tlphone N 39
ClIZi S l os mm
/


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM