<%BANNER%>







PAGE 1

fag aUTJl Les dQuirnagss ils Cm Je h F PavcQna Amicala du Sminaire H. le Professeur Wth'Knudsnt donne, d ma le Xo.du 10, !), 21 du >'ultl,k<'it,itw vue 'Cens'-mb'<' des d) nm ij'!< de guerre dans l % dix d ':,) ir.e u 'n'.s djvaslcS du n rd du la France Il est aiceeiiveniant difficile de se faire une Ide de dommages coniques causs par la guerre, et spfieiem Mit Mi ce qui concerne les dpartements dvaste du nor i de la Prasce, non seulement parce qu'on n'a jamais fil, hormis en Fiance des rediereli s appr dondies et objective sur ce 9ujct. mais encore et surtout pueque le-* donne* fournies p.ir la France semblent pluieu s gards peu sres, peu claires et contradictoires. Dj\ au cours des ngociations de pa'\ on eut ridait nommer du ci franaii un chiffre de 800 mi Hardi de franc*, ce qui, alors, corre-pondait a une valeur d au moin 100 milliards. Il Dlait pis aii. en tout caa, pOUf un conomiste de se salis! tire d. s Misons donnes I appui de tes ch'ft* es. Suivant l^s Franc us i 1 y aurait eu B.1 (03 kilom res carres (rptrtis sur 10 d'pue rn-iiits ) atteints p.r li guerre, sur ans saper* (ici • t >l .1 %  ( su ii fi< i d'avant fuer* re ) de 138 000 klm., ce qui repr snle li o'„ le t ut le territoire. Or. %  Ame >• les partie* occup i de ces lu dparts Q ils if deoi t • %  iti remtnt di I-I os tant au p inl de v ie de lin lustrie et r: qu'a 12 % de toute la fortune nationale. Les cooonvetes et les statinlicieus franais les plu rpotea valuaient avant Ite/Mfft celte fortuie niionde a, envi-on £30 milliard* le francs or. et si l'o i a trih te an m ni nu n li "'., le celte fortune au*. dwMct mins des lit d'parte ne ils ei pirtie oec4pes. on n'obtient tant an plas qa'uoe somm; di 30 mi 1 ir 1de rrencs or pu ir l'ease nnle les vileut mobilires et Imm ibilire* qal s'y trouvaient avant la guerre. Ce:le somme reprsenta d me I • mail n no d* ce qu'il aurait fallu dpeaser si, supposons le cas, on avait pu, eu 1911, acheter laa 311'i0 kilomtres carrs de res 10 dpartement* entiers — avec tout ce qls contenaient,— hm ns excepts Alors comment aipll |uer que li rec instruction des parties devisle* d ; ton! ce territoire ait pft 're value 100 milliards de francs or ? Au cours de quatre annes qiise sont coules de mis la conclu*! m de la paix j'ai * >uvent pos cette question,en publie! dei parsouns de ma eoaneiseance, ntali nul n a su m'y rpondre. Ausd me suisje d cid aller cet l ; en France pnir v tudier sur lieu et p'ace la situa ton, du point de vupntqie et statistique, C'e-t le rsiliai de mes re lier ne* que je veux exposer mes lecteurs la s le* deux apar* is s ijv.iuis Si mon expos -semble ou ne put plu* sec. la raison an est q i pour d -ne irer abl dment objetuf un seutemeit je m suis g rltjd* p irta %  au a i j igeneit, je p i irrais m) m ajo iter I ifoir anc in irj i< sir ce sujet lieil, mus que je n'ai m! ne pi* eu le letr di ifl lenoer q i q la ce soit : je ne IUpn>se rie i, je n'impose uon plus — j'expose. K. A. VY1LTII KNTD5E.N {A Sutvrt) Prcpt d Loi Sur l'frvpnisation d.i Bureau Technique de L'Atjn* cuiturj ot I ; rfiniijtieniol professionnel. 6' (t e cl fin C. Byg&ne an plantes cl dis animaux I Alin de prolger I* Agriculture de ce pcyt, contre l'iotrod iclion des ma laie-, el leparasiledan| reux qui al aq ieul las plantes et les animaux il sera nomm dans tous les pots uverls, ui inspecteur comptent o ir aider les employe des D iu mes dcouvrir ai dtruira toutes ma ti.es Infestes : plante-, animaux, ou tous produits c tpeblet de vhicu 1er. des Insectes et des parasites nuir-ihles aux plantes et aux animaix 2, li sera aussi nomm un c irpa d'Iaspacleurs ou d'inslructeurs in LuliiiU, et d'Inspecteurs rsidents Aot le. rle seai d'informer les* au torlls C %  ni raies de to lies pi lmi M a plantes et d'animant, et d'aire areta u pre i Ira lou es m 'surna en vas de '• i ubailri et d'enrayer s s pid> mas D. Sylviculture . H lare tabli une section fores li e ipii aura pour but : j L'lude et la prprstioo de to itaa mesure pour le conservation et le dveloppement des ressouicas fbreatires nu pays en bois da loin turc-, ri autres l"iet produits pr ei-iix, pour ie n h ds^emeut e> pour la protection des i luraes. i. I.I dix c io i el i siculion de loutes mespres %  • loi IsV a p ir •• flouverne~nenl poui la con srvalion et 1 u d ni i n i ion les Io ts in ionalee et a prolac i n des sources, I-* ilveJopP' m ni .1 la c ms reati n des pro du ils forestiies de v;, i ur, ainsi q 11 l me mes ir ( |" %  p •* '" r |e ejeveloppemi ol d • m lutriea qui r epo-e'il sur les pre luilS l n. vie.es c m. ma maliiae | n mk i Disposition* Gnirulu A\\. 6 — Le Directeur Gnral adutscra eu Secrlairs d'£iat de l'Agriculture chaque mois, du 1er au 15 un rapport ep< saut l'tat de tons les travaux en v-ie d'excution, dans le cours du mois prcdent. Cep'ttd^nt des rapports spciaux pourront lui tre rclams toulei les \ fi. que le Secrtaire d'Fdal le l-Xgri c u 11 %  i r • le juger nceaterre. Le Wree l.urO nral oumeltra au Secrtaire ,1-Kiil de l'Agrculture toutes I asug restions pouva l aider la bonne marche ou l'auiclioration du serv ce don! il est charg. Art. 7\-icu-i projat n* purra lri axe l' pr I • Bure tu tech i que s'il n'a ', au pralab'e approuf pule Secrtaire d'tal da l'Vgricti turs, ateilaa Upaiieaa y aff*reateg D'est pu* autorise par un crdit. FinM'iei] Art. 8Les fonds qui doivent aaaurar la fonolionnemoot du Bureau Technique proviendront l.D'allocalon budgtaire annuelle et de crdits ; t. Da la vente des produits et des animaux provenant des fermai d'ex primenlation ; 3. Des subventions qui peuvent tre accordes p r les Commune*. Tous ts t' n s al lous par la loi au Bureau Technique seront dpense par le Directeur Gnral, selon les dUpn nions les lois aul.rif.ant ces ail .i ilion el teton \ le le praaen Vent l*MI OIS de Finance-. Lee fonda provenant de la vente des pminitfl et les aniraaui des fer mes seront verss au Tisor Public, bin caa le e absentions communa |ai,cea loi U car mt partj iet utilias pur le Directeur Gnral conform mcnl A leur destination et BOUS con truie du Secrtaire d'Elel de l'Agi i cul lire. | ,\,iy — La prsente loi abroge toute* loiel dispositions ic I s qui lui ni i*o i trairas el are exc.it e < lad lig-nce des S cr laires dKi.it latresas, chacun an ce qui le con CCI Fui au Palaia x ational, • Poii au Prinee, le An IlOne de lin l [io n da uce. Go Soir L'aiglonne 5e el 6e pisodes Un s^pet 'fitit t La Rwanche4abouch Entre gnrale : I gourle Notre Palais IU Jurtice Le Gouvernemenl, poursuivant la srie des tieureus;s iniliatives a deid de conatralri on Palaia da Justice -ligne de la Capitale d'Hiiti. lliermatiu. M. VI. Luc Dominique. Secrtaire d'Elat de la Justice. Luc Tbard, Secrtaire d'Elat daa Traviux Public* aacompaju*ade Mil. Panous, ingnieur en eh f du D* parlement d;s Travaux Publies et Ma:;iw, ingnieur, oit vUit noa tribun IUX en vue de !a construction projete. L'emolacernent actuel sera, crovons-noua, abandonn et servira d'agrandissement au Pnitencier Na lion il. Le nouvel lifi:e pourrait bien bPJ con*truit sur h teirain del Kn du Csatra, en fiae des Fieras da 91 Louis la ftomigue. larrain qui fiit -UIIJ l'ouett. au Palaia de la Caimbre. Le n niveau bitinent Conporlera de* divisions o seront loxts le l'rioiiil le 1re Instanc, h rribuiit d' vjpd ai le l'riou ni de Usstioa tvec une bede salle dite SUi: de* pu perlas; une bibliotbeq te, elc. La llioUtre da la Justice lient coe ir da voir s • raliser le plus vite un des Ijiir* 11 Ch if 11 'invaruem.t. Il esi pr>bable que lai travaux cm nsnaeot ou* pau. M —— I rnini-. m — SS* BJIIIH reiiseiifiin n3itts, d'adretra et da rclames Ls Balletin de ranteignembi, d'adresse* et de rel ne* ptriit aujour d nui ave 11^ nagea drenseignements et d'edressea et 5"' pigi* de rclames en ooulanri. Li couverture en cirton et lit i raohie repreen ant h [) i >t ig ip li d Palais Matio nul, les arn s da [a llpubiique et le Drapeeu n ition il. O'est un guide pouf lai l'aniiles el h) n ns d .ltirs. AV.Z v ms baioia du avocat '.' Le b.ill-'ttn vous liane son alresse. \ve/.-vjus b^*oin d'un indecio < Le b illeliu voui cund ut dans sa de in %  ira. Avaz-vooi ba*oio d'un pas t a-port r L Ujlleiin vju* Indique comment l'obtenir. Ave/, vous b"siu d'un renseignera Mit co n narcial he balletin vous le donne. Av L vous be*iin de* renseignem>nlsaLninistritifs,iudicaire* et de tous ordres ? Le bulletin vous aide 4 le trouver. ; Ave/, vous besoin d'acheter des articles bon mardi,i .' Ls section desrc'ams du bulletin fOet*) p r met de choisir loi meitleuM articles de la place. 10)) viluna 1 ?* s)nl imprimas ; ils g-ri i ii Lui) i •, dans toute la Repu bliqil '. i 0 v dmes seront axodie aux Chun >r.M de •' %  >m nereaPBtrangtr, au c'a ou: tilts et aux Journalistes SSiiond tOstl Las Membres de l'Amicale o S4mi naire sont aviss que la Session de 19t s'ouvrira au Petit Sminaire Collge St-Martiil le 16 Dc3mbre prochain et comprendra le programme suivant : I.— Dimanche \C> Dcembre, h 9 heures du m din, Aa-embe gnra e avec l'or Ira du jour suivant : lo. Allocution du Prsident. 2o.— Rtpport du Secrtatre-g nral. Jo.-'RiOJort dursirier. 4o.— Elections pour le renouvellement du Bureau cl du tiers du Comit. jo.— Allocution du K. P.Lanora. — <^tr<£>^- Demain Le "Malin" publiera un article sur: La Uuckiiuu du Sucre. trangre. PlU* le 103 *ont lj'i retenus. A pirtir !• lundi 3 Doemba, le ao d '. sera mis eu ve ite au Petit U.i ur. P.fe In II i eau du l'irt, c'u ;/ Alp'i > isa U vV \' £4, ru Il M en fies di dpit V. Vi lajoi il. a la C*rro* srie i^e ilri e. Il ia D.ut* De.iou ch s. ''h "n i la i D i !•* m N ^ ; i chez Mr Cl Beat Cslestla, raisn de l dollir l'est n^l l i re. LOB") IS d'aajlaf S ot Ifoua si nmes h)ureux d'inlormer le public \ ie i bi ul "•,' siala iiii Une Prou (on 't.:. Miracle-) H dici d d in lilUOi un cou s rgulier de lanti'ies anglais*) et e^p^g iule, d iai les premii rs jours dsjanvier prochain. Le* leons auront lieu tous les jouis d • 0 i 7 lie.ns du soir ei la* mensua les seront de 2 dollars pav ables d'aviri'S. Les intresss pour ront s'inscrire jusqu'au 31 dcembre tl II. Dimanche \0 Dcembre, tou jours au SVm naire. 1 btiras de l'apri mili. f Tirage ds la Loterie St Martial. III. Lundi IT Dcembre, A 7 1/2 heures du m tin. Messe de liequie n. dans la Ctnpelte du Sminaire, la mmoire ds Socitaires dcles dans le cours de l'anne. IV.— Lundi 17 Dkemhre, 7 b-ure* du soir, B inq let le T Associa lion et clture de ld Session. Allocu lion di Prsident. L? prsilent : LESPIMASE On nous prie de publier Fort Libert le 17 Novembre lft3 Au Diracleur du J mrnal L i Poste" Port-au-i'riiice. Monsieur le Directeur, u C'est avec tonne.mut que j'ai l mm non lins les signature* qui s* truientau bi* de la protestatioo dit-, d: 11 Ville di B\irt-Liort4 contre l'empris) taemsnt daa sieur* Ba dicta, (iiu'in et Jolibois publie dins votre journal du 0 Novembre courant au No. 97. Btaal fera-ne, je ne fais pas de la p ditique et n'ai pa3 la coiinus*ance d'avoir sign aucun papier de c gnie ni autoris persmr.e aie taire po ir moi. J'ajoute aussi qu'il n'y a pas de ZULMi CvblXrii dan* la famille doit je porte le nom. Avec mes respectueuses salutation* Nzida CtLfXTft A ricola Euijiii lourjolly Avant hier imuo i neuf heures et demi. l'-Bcole Eugne Bourjollj" dirige par Mme Wiiuam Wusou et dont l'etTectif est de cent trente lves, a reu la visite du Sous Inspecteur Vteti. Le Sous inspecteur a questionn les lves pendant une heure et demie et a t satisfait des rsultats, au point qu'il n a pu s empcher, avant de preoJre cong de la distingue di raclrica et du personnel comptent, d'in.ire au registre de visite: Suis satisfait de lu situation gnrale de rUlablissement. La discipline est excellente et li mthode das profes seurs, bonne'' C'est pjur nous l'occasion de flt citer le D, art niant de I Instruclioi Publique d'avoir rali*t un progrs a,i,i. il) -, en coalianl la direction de nos coles primures des tilles et de eomprea ire dans leurs persoonali d : • normaliennes comptentes, & me sure que ies ttvsa-aaitresses ont ter mu leurs ludes ou l'ail uu stage cora.n •. prufaaaaurs Sainte-Rose de Lima Ls memhres de l'Ass iciaiinja des Anciennes Elves de Ste-Roaaj de Lima et les amis de l'ouvra sont avis (jue la confrence mer, suelle aura lieu le dimanche A cembre prochain, l'issue dum me."se busse : JE\:S-L0 UI8, Tltnnks(|ivinr| Day Aujourd'hui est une grande itc pour les Arnric ins. C'est u fle annuelle pour remercier ciel des faveurs de l'anne. Gejoti est fix par le IVs'nl nt de la R publique) des Etats-Unis. L'Eglise Catholique a adtu_ celle f'-t en 18 <8. La premin fois qu'tlle a t observe a Etats Unis ester 1021. Les bureaux amricains son tous I rm'^s et d. s rjouissaocel ont lieu. Une tradition veut qu le jour du Tlianks-ivmg Day.wo vres et riches aient sa table lirai porlion de dinde. Ma "vn je C?t aprs-midi aura lieu, chel rOlciir de l'Etat Civil, secuo Est, le remariage de MmeAlii Avignon ave.' MrUo.ln Baussil Les tmoins si mi ponrlemarjj Messii urs I lenri llouzier et Ar Blanchir J; --• pour la mm Mil. E.nile Blanchard el Mil But -uu. C'est sous le bnfice des reuses dispositions de la loi, mettant le remariage que le pi] divorcs, il y a environ ui vont reprendre la vie commul INous leur souhaitons une unit pariaile et durable, en IjUC seuli ut tous nos sioceres CJ m.nts. Avis dd dipirt Les dp-b s piur N-eVork l'Eurip^ : via N'w Yo-k direrl ) le S > dorais ser mt fermfeU du premier dcembre prochain. Porta u Prince, le i > Xy. v ] lie merci meut Mr le Ur V. Laurenceau, Mr Mme J. LmeoseulduU, >1. et Me E. Uianh>el leurs enfuit, srj Mme J. Bnny.-tlaurseafanlsJif Drigilta Laurence IU. Mr ei Mias Eiet leurs e.fi.ils, M les Lat et Lieie Laur-ncau. Mr rem M be, Mn^Vvii. Nbrenoets.aW Mi'et Mme Km n. Djean da M enfants rem rcient vivem;al Confrrie des Mres .thruenol ainsi aie tous le, amis qui i assiste l'occasion de la F tion de leur regrette: Ma te \ntoi nette Lœucia gi rV^eGasioairLaarjnw enleve leur aflection lel > Ils les prient de recevoir leurs merrlments et de croire t fonde gratitude. ,1 Rpublique Dominicaine D'aprs les dernires in for m liions un U ciel vieul d'tre pris .lui la Rpublique Uominicaine ajournant i idftuiment les lections lgtslati* ves. Nous attendons des dtails. Conseil dEtat A ia sance d'hier du Gunseil d'Klat. une .m a s-,ou spciale a t forme puar l'eaaiueQ du plan des Chemina de 1er di .Nird. b)lie est CJ u ..i ..•.; mros mission Fquiere. ug ^ seront aollicit s pour MuH Ren DuonaV ^ v T i^ Port-au-Priai-A^^g^ Dimanche f^^J^t l'Amicale de licols fera u au profit de ses œ^". bri ,jl Il y ura d.. e^'; p lingJrie.boisdcou^nena^ In maio, jouets, pai



PAGE 1

. IX?MTW \\fi Purgatif Idal e'wt la leduDDchaut lit FaubourgSlnt-Mi Pans \ __ia prendra, ^ttBUiiaat aurao prparant, I arsvoatie Jamais de dguut. (rimant la dlte. ,a catlit* pas le malade. ani pas de repos a h eambra, [a eus? aacuae perte de temps. [aactive qu t"0 les similaires, \g, par coasequeat, nuios chre. [HSC : PUR.- %  % %  i a s piiuiei t*TlC, I : i r atatl Pharmacie F, Sjourn V maison H Silvera Fiix Coicoii leine chirurgie la..li'ni;i!i> de l i\ Ju .a Gorri du 'Z n dfi Oreilles fcfd'.Df.rmer si LiinvaiU iiolle que d.-vanl s'a b5c1.br pilule environ une quinzaine icharge \?r le Dr Ciice Mari lion .le son cab net et d iiloij %  •rtnrn. n V' 8 M r c lpn, ^^3U)trn^-ci^ PI au public quV Mi? -o L i Lab r a ^ |rro n !" 'is en u l...borstoirs c'e UrHic* I ci -*jj l|4TII 'we H ni ; r ZZ ,0 i c Lerc e l a %  ** % %  d ur pour le w<* ; r?nn e t ieitiN|(n tft.toi ero t re Q „> '* „,,.„ cS q es> n 1 Si 'BVI ar-n-r,h uni, rh e lr '•'durrfn u Kg| ,., Ri on deW M rman B**.C'ton le Tri h >u lu Bcamea 'lu sn^e du si* Eaameu d %  aidres focs's < lUamm e c a'h • &f A I bu ninn r<*iii o . ., Con*n> [JmJCrWfe H*rh*rrh# %  )(> SwrnhM "t Co i nor^auo* < s*.\ ^w^*S rf§ [G %  %  : !*• . I tTJENNt fus Indises franaises [•M rues du Magasin lei des iiciils-l'orls. Pour faire de la place aux nombreuses et jolies marchandises arrives de France, la "i mon PAULE lUXCLA Liquide un lot Ue .haufcsures pour damas il) gnurdes la paireUn lot de Chemise, couleur pour hommes i fcJJ, Du lot de Chapeaux de paille nomhommes ai 5 %  %  %  %  /, — M 1rs a~. uqu/etset? Sole Dislribiifor fo^ '*aii. W. Oi Wilbs t7U B St Rve du Maqisin d VEtat Pori au Prince ISeer Pqblo the Barler La Titen V, TLYT/ trofi urtt n retuee de don*er f lein s.-.iu! ,. ; .• i vf s tin i-Mrt r i non btms client*, feuroffie, < pr A if ion de la En d'anne, les ;iticii MU va n ls Je l ule iraici m el de toute h a l rckenv mei i-i-iw j-. les d unieis a lcMners, des >iix ex?plionndlemenl rduits. foM< ne iro ois pris nc'eov-a'r* do publier nos prh^ car il n' st un dnule pour |> rsonne iiaa 'non ••uleii ent u ft'rlii les sou do choix mais qu n >s prix sont les p] s pas de lia place. Cas rrir gris anglais nauveautOs Pal nbPfi' h ris anglais Pa'7 b noli (|ri^ nvilaisA carreaux %  al abaao uni & a barres,coul. Alpa a neir sup. la on le uoir suprieur Sa.gj nieu nai ri i 'imir, anglais Satm ri 0 oWe pour tailleur LllUrlno barils po *r tailleur Kcl laeine ^n 'lais extra suprieur Dr II union blanc £ussor Japonais pour Ch nim hommes A : bea r*er ^Je ! ancha idaux tulle pour portei I ni o pour voiles ^ oile uni & h barr% u Bh t f nl L n 1 e unie * '^rres IJatine blanolie A cou cur Urunadl suisse brod I ethes serv.elies damasse p 3 ur lablo Royeuy uni Uanc couleur Mrquiseite coton noite Jrpon jours blanc & oruleur Rrabaut anjla s lolieooe „ mouches oMtev "aiides brodes angl, ia e s gars.'.a %  ""* %  ?nt ,el n 8 .. b ,,1C •*. J-otiona |,v rt assorties lias a jours Pas blanc demi-soie Pnllo union migiaf. Stfuul;. i; ., d(> .,, Tn* U r feUUe If l ,~ooto,.tc,etr. R..IUH.}, SCS "l^'eatluluiton Il.Silvera. kl J lw i'^repeur ses ,n 1( | ,. s ,r im| OJ(a( : on n meilleures out l? r ^ i Hestauraa! t (knm ,„ Si .'" C •;"' %  %  '.^ %  'T.iA,, C-,:i.n..C ,| 4 s reern. awnJaa-j ,.-,.,.„. ..„„., C|1J , •„. (li c|i !" ^ !" , : ; "i. v ; p '-. 1 /" %  • • '''<£•-', ro Pf et re Gi ud Htel de 1 Anglodes Hues Bonne loi et du Q l'Ut; ce uai •• *t'lnt .' ic.M 1 : > .:':'.'v':;;;;;' ; .""',""" l ; > : ' '"' %  •" %  •• A„,„II,„, S ^ %  •' '• Il I % %  > .1,1 s|||i IIIV ... I !, ., • i "i .'.'n,, le _• illori i. .i.5U "' y M /',; '' %  • '" • %  "*IUI i m ""• %  M .,i.,. vu:


PAGE 1

LE MATIN Crme ^ V >*>.*v WSWS --^ &f l'' Lo Crime Tthtitfi, (t&ac*. parfUi t, eanservt la fracheur di !t j'-m-.". ftbtUlt, t/fat le r,Sta un teint de lys Elle tient la poudre Assure une eornatfon exquLa la %  ira. ', Cremi 1 '. • S ni • l>pf le plus ;,.:.. %  la GVenit de Inxiiaf $u" e*np'0' vita l fcvr. I i..-hti ,-• %  :• i; • -., <,i 1 ~-Vr OT iUnnrA'.• r, : .. v : %  tlactore li Tc St Jean E (ace de la Fan /M.? A'> tonale No li < igarettes nouvelles dlicieuses.— Hjgim arme, supriorit. 0] les trouve dans les h tels t ci s, reslauvaoj grands ou pelils.j Kllcs sont la joie des tumeurs l'ordre du jour Vaillant & Ilouet Afteuts gnrattS 1720Ruedu \fsfiasla do l'Rtat Colombian Sleatuship Company Inc. tTsttsmSt \\\ M. Toppsr V6D*III d N*wY;ik vij .,& po 18 "du WH. el' sredu Po t anPWnca le 28 Novembra ciarant. il repartira h mette |w p IK ies portl di Sud prenant Irl et pis ;?•()*<•#. Le Steamer B H MO t ayant iais*4 NewYorh l< M annuelle 25 i\ovembce courant, est attendu **ort ma Prinee iu 30. lt repartira ie mme j nr pour Khujaton Ja, *i le* pu ts d IJL Goiom biepremmt fret p8ttj/e^i Port a Priiic-a le 27 Novembre 1923 Gebara & Co. Agent* FIRESTO%E Pneus & Tubes Pvivs fond kierAril 907 Abonnements l'or'-aii'Prince Dpart ameali Rlrangtr UN MOIS Gourde* iC(> 3.00 30? 3 8 1911 3 -3 a 3li4 33>4 S*i4 31 4 • il 1,9 M t ',2 M% 1,9 [uihric 9.&0 11,5) 16 18 Cord le Sun si M 2* M lo 3a Bole Pn4alp 11g Tlphone 242 18 Tubes Bureau: Rue Amiricainn: 1858 3 Tubes r Rouges liiminum Une I\PIVOrieans et Sotilh Americao Sleamship C^ Inc # Prochain* dparts directe Part an Prince—Hati ls steamvr Hais*, laissera NewOrl Cordon Paul Sals AVOCAT RecflDvreiaerts Commerciaux* affaires l'Etranger. Correspondants h Waehing ton. \ew-York, Berlin. Turin Londres. Paris. 17e? liucPnu.r fl7. f 'ori~a*J'rtnm Tlphon iST La Guinaudc GRUSDRVE 8-! 1,2 3li4 H 4 38ii <*v 34x4 8i4 •.2 '.2 a n 4oo N. B. C'est la qualit et le prix qui causent. L PBEETZHINN-AG6E8lltt| ^- %  i l -.' Tillejl coni Shop and Lunch Hom.Open Fr< m A t. M. Liiiil V t'. M. Kveiv da?. an* le ffi 2Voi>eiil6re v'wruiii. pour **ort au-' ria x > Ls stsamer Dea lalz ?iirw Orlans le 2£ ^lovsmbrs courant pour Po t au ptt*ee t A partir de c 1t p derniers date il j . ue taltei .-4.11 BiCIO ^ Kmes'Ca nille Fabricant de chau$MUf$M en lui a genrt Matriaux suprieur Soins — promptitude— Clrit Gran't'Rue prt la Poste N T 1^ maison porte la connu* itne du public que— dan le dut le faciliter ei d'encourager doe nombreux cli ni? — elle accorde — partir du 1er Juillet IWJ8 une primo %  ! une pure de chai seuretau choix . Uuii.ieieu t, ur de vinjjl tickets. t^ o use |iience on est pri %  V rel "• 1 un reu pourimaue aclial m coin, nul A !i I i u m •• -elle tf*l 11 devise l la u.ujcvii. La maison II. Balloni Fils Sise lut Roux, 123, prs du d[)*t> rhum Forl;iurince, se fait le plaisir de porter la tance de sa nombreuse clientle et du public,.co rai que ses rayons constamment se renouvelle^ marchandises de premire qualit, choisies % • et la porte de toutes les bourses. Savoir : Bijoux, montres, orfvrerie, un 3 ran ni9nt de hibeiota, sacs en argent pour dame*. • premier titre, couteaux, ncessaires en arfleUt P J mes, neessaire couture, glaces, tableaux, deBC *r r lit, moustiquaires, dodinas, chaises. lavabo9, fa !/ # ti de toilette en porcelaine.grands ei petits lits en w vre, beiceaux en fer et en bois, chaises roule *TL enfanta, lits de camp peadules, rveille matin, •• liq leurs, tassas, lampes ass. tapis de table,vaaef bonbonnires, chapeaux feutre, chapeaux la in &f mas, casques, jamhires, parapluies, foi'ines t pour dames, chaussures pour dames, hommes* l'antouffes en feutres, palm-beach. Macliines, coudre, faux-cols, oravates, blanches 11 couleurs, chemisettes, Jarretires, • bretelles, chapeaux de paille, chaussettes, mn c unes, valises anglaises, Joujoux, pendulettes *jjjl bijoix en nicre, fleura artificielles, plume fon j deaux pour bapimes, fianailles et mrUfl # M lectriques, jeux d axticlea en osier pour £alon -ggl] des et aiito.nojiles pour eafants h'ameux cliap ^J lie liorsalino, assiettes, carpettes gyptienne, P %  pea x, |i.ls flanelle marque Docteur, P'J anl M oi ashnir franais haute nou\eaut),porle-lra ^ dames, carnets pjur hommes eu pau de huas Ha,lieuses, serviettes d'avuoat, etc, eto. VERMOUTH Ci 1 k M4TTEIS



PAGE 1

EMTIONS MANQUANTE! ..;mi



PAGE 1

I • DIRECTEUR PROPRIETAIRE IMRUŒC8 Clment Magloire, BOI? VERNA 1358 Hua Amricaine NUMERO) 20 CENTIMES Quotidien Quelle que soit la place qui "homme occupe, qu'il l'ait choisie lui-ni£me,ou qu'elle lui ail cl confie par un suprieur, il huit qu'il y tienni bon, maigre fous les dangers, et qu'il prfra la mort au dshonneur. PLATON ELEPHOPiE Ho 248 17me ANNE N 5075 POttT-Al'-PiiiNi.Kt 11A1TH JEUDI 29 NOVEMBRE 192J r L'Orgaaisatioa de noire Agriculture LE PROJET DE LOI SUR L'AGHICILTURE Il a t dpos, ces jours derniers sur les bureaux du Conseil d'Etat, un projet de loi organisant le Bureau technique d'Agriculture etd'enseignement professionnel d ia cr, au cours de la session de l'anne dernire, par une loi. 11 a t dpos galement un projet de loi de crdit comportant les voies et moyens ncessaires pour l'excution et l'expdition des services agricoles et ducilionnels viss par le premier projet. Nous nous trouvons donc en prsence d'actes dfinitifs et importants concernant notre agriculture, dont on a assez dit et rpt qu'elle a i constamment nglige dans tout le cours de notre vie natjonale. LT.NG.VIEUB AGRONOME ET SA NCESSIT a> L Des reproches ont t adresss par quelques journaux au gouvernement au sujet de la cration nouvelle que constitue, par rapport au trait de liJl, la fonction de l'Ingnieur Agronome. On n'a pas manqu de dire qu'on avait ajout au tr.iil et que le Gouvernement s'est montr trop dispos v souscrire. Le fait est que le principe de celte nouvelle cration se trouve dans le trait, qui parle de l'exploration des ressources naturelles ( minires, agricoles ) du pays; et il est juste de pi tendre que l tait une lacune de ne pas prvu ir formellement la nomination d'un Ingnieur Agronome, au mme titre et en mme temps que I s iguieurs civils du trait* Mais, en concdant mme qui c'est une addition au trait', on no serait pas aller jusque ; Ire que le nouvl organisme est inutile et ne rpond pas .'. -. M %  kils national. %  > trs i. A ce point de vue, l'iniliaUve gouverne* mentale peut tre consi I re comme trs heureuse, et il y a peu d'Ilaiii'-ns senss qui n'admetti al pas qu'un Ingnieur agronome est aussi, si es n'est plus utile dans notre rouage goutet aetnental qu un Cou.-cnier linan. ier, par lut dire qu' mstitu %  uu 'I n eslentieilemeul pro lu enten lu, 'ei II SUS prvisions. '. i [uestion l'a Iminis trauon et de cooti o\ lv ree, si on a le droit, crific • d'atlen Ire b i i >up de ceu\ qui ont 1 1 n i s suaires du pay • LJES UHJI p i I\ I AkOxTfU VAUX PLU. Au point de vue des trava x publias, on a saut NI l S il lait que le Dpart n i les Travaux p iti dit "Il I • i El u i >n p ut, i le Set u iii de cra i >•. les ro u -'t -:id en • i Repuh iqu vee O* trepr neuc li < i ii vrai q i de g-u es i u nt q i ,| lieu i vis i tais ml a l'fciut fol y tre les trav cation sous le technique • sou ement lea respoos biuteea de ce Seme I'J veut cosarver l'a-iainistration directe des travaux sccomplir.Nous evien Irons av tnt longtemps sur selte question unportante. LE SUCCS ESI DANS L'APPLM vTIO.N Pour le moment D na* Ions le m il lin pourra rsulter pour le pays d'une t \ -vution dtet tu la lui no ivelle qui esl prsent MI ni jde, el nous cotnpl i i ml sur la t m l vigil. Liouvern mi nt que sur la leui ii ain iric i ie p ur |uun ini liattve si b m eus i ne tourne p if en ii c coteux si po ir que, au contraire, elle at| ses lins si ses promesses. Par Cable Nouvelles ltranures Carnet Mondalo A partir du 5 dcembre prochin M ii l ib i H. Uiisieil reprendra s joirsdd rception* '• • l'i.-iii r il troisima lundi* di ch > i ie mou a 1 1 r -i leoc • d.i II • u Lo ntnisatuia Amricain, de 5 / p. m N n, avons I i lu ni n IrO da g| \ al ' %  %  ; % %  |fl \ I n u 1 1 M I 'i ia il n mos, 9 u su m nu ire c imp .rie I S il N 11\ %  iv ''. •' i > .I -urs. 1 Le v<* %  i • du i %  NeurasU) toiaa, pari ir .Vfau rtoa da Klearj. !.. 11 mie da M %  Traitamaol N itritif ri \ %  Suva Mar • 1 1 i 3 Si api • se %  \ il fe*iii ir l >r%  • it es li i ;> r le Docc •.u c ie i .41 ipbi par In 1 .M I ui Q \ propoa du dlr • 7 \. \ i-Mala 0 I l'r -* &f t le i uv r DocieU' N Si LoaiSi S 3 hulre-N JU. Dans %  MJV MU I 1 1 Util ni! vieat il | i MNIM de : Mr .M I q u Von doit d 1 mgi''. ii 1 1 s ,j. u* • %  |.;nrli f.t an g#ai m "il de .t n. Saies m Mr le '">. i Uur MM. le Doct ;iio, Gsorgse Aiit.u et v L .aie. Noua ranerei >a Le ea da liSaeios • u fricteua sa^oi. Mort du finral Nulleti PARIS -•: -La G n rai a 1 mu 1:1 laol i>Mmti)t n al 1 I v Isa al dil . Irnr di. I ao da l'arase, e 1 n n t 11 • | ii| par 1 ir me t. .n lincnd daaa la fn le 11 I n la bu u.h 1 \ 1 1 1 .1 me jambe .p ics a i. a <• n riv.i u in li n 1. | 1 ible, l> • %  < 1 ml ds l'Aa icitttiuu ilo* 1,1 nul Le li M I en F ics I j > i • %  1 j on r a, a.) a v da L 1 ".i 110a .i i u 1 ne de Il II 1 p nr, %  1 la |fl n irieun .li-l 1 I %  m d 1 liiae U luh mia i Ira ration de 1 0 ti m de I Il 1 1 lOUI 'il ta fou 1 ... 1 ia 1 railu 1 1.1 • 1 < 1 reade dna I I %  t %  i. 1 1 .uni m .• ; I 1 1 1 1 mr, • 1 pesas eus ,1 ni rspi %  J ... ,e. On a M... li n I 1 1 de • • 1 a 1 %  1 i. conti 1 la itrisli 1. v irJ'h u oj'ie ts t des fui 1 U l.l 'il A I p ar an i .1 e 1 1 .1 .* |. .li i>as a< Pour le il parti .'I d Irnuuei de la luhr l 1 in d' 1 ' ".unie irsr I f A. Ir, ua I .! I Ire L l 0 .1 1 1 laa i failli cttt accord complel sur la quea ii n de Tanuer LONPRtid Un p use arrier A 11 It lin de la in da i'ang. r aji 11 .m ut, SB ivnl. ois. Au 1 ml qu 1 u p ni 1 -n n ndra coatuts I" 1 rsnai igni mania da Bourse niticii ri i" coi I nii n .| .i 1 I.HI 1 iiur de i<> 1 .1 Miaer nu it an du Maro IVnliera loevsi ilos 1 %  sur I 11 ;••! '| i -, 11 inaj 1 ,• c %  i ne iul inle du tsroo. L s pi BOIIQ ou na al u '. : 1 1 n. da 1 'i tampa ds 1 le a a. if ls iooi mil re •noua 1 ira d ma une cer t lini ni ni ail ir nion a lininistrd u.ir le iul 1 du Msroc .n Id d'eip li rspr eantaol la p 11 BI qui onl ; 1 ili II 1 particulii ra ld ville. Las d ealra tei.aurraui de* sira jf co nprn lea poitaa et Ira coma ai &tt* te t.. 1 iboli. i.. • d< ion .nt 1 j %  • |. n %  1, 1 1 1 niio i. I 1 1 | 1 1 m m 11 .'i ii.iliorul B du '•' rus ri 1 il. ..'. %  .1 1 1. M eosi l" 1 drohs .1 iv j isla eiiu s iiiiuin. L'* Prti lent Coli I J< et la aueali m d'iadpeudaaM des rhilippines w ksin ruto.v— L'ailiuda du >i ''.u.. m ij,.| i| 1 | a 1 ta lloa Pal MI iJUS I II il %  I r r CIB il .| 1 ilMJ laa %  la H .m g, \r n 'ix ml .1 i. 11 p no 'I 1 un pi t lut au ii, t 11 mille d* il* 1 ial p M d m 1 MI. r 1 iiisj .ni n ma tk 1 ,,,j t ,1 v • lsrdiog laaual sas •a. louvelles Diveroeg i t i.. 1.1 ha n.me 111 rc l re ne pr . J asjevnr les dans oal rail da ai Uxs>u y • 1 t D in na IUH j„,ui rs I ..


PAGE 1

LSHATP *^ Les dommages ds Cusrra e h Francs Prisini Amlcata du Sminaire i Ai*, le Professeur W th Kntid$m donne* '/tus /> %  .Y^. m 10, 9, 2J du "lu ken, '///%  /••/•/ /* n 0: des najes d gtserntf dans t -// c dp irii'. u'tuts cljucislsJu n rd de la France Il est excessivement difficile de se foire une ide des dommages coiniques oeuett par la guerre, -1 spcialement eo ,r> qui concerne \m dpartements dvasts lu nord de la France, no'i seulem n t pare qu'on n'a jamais f it, hormis en France des rei-lierch s approfondies et objective* sur ce sujet. mais encore el surtout p irc que les tonne* fournies pir la Franco seinbiuit a plusieurs gards peu § M. peu claires et eontradictoiree. n j mu coure de ngociations du paix on eut uidni! nommer rjg c franais un chiffra de 200 mi liaiis de franc*, ce qui, iiurs, corresponde it a une valeur d au imuns 100 amillmrd*. Il Dtail pu ais, en tout nn, pour un oooomietu %  eut • :it> ) atteints pirla guerre, aer uni supcrfici'-* natale ( eupurnci d*avant guerre ) de 136 000 klm., -e qui N sente 6 •/„ de t ut le territoire. Or. mme ai les parties occupes de ces 10 dparteini-uU avaient t snli rement dvastes tant au p.iiid de vue de l'in lustrie et do l mgricoi* tu e ( et en a Imetlunt, vu que ces contres comptii nt parmi IIS plus riches, q is la ehiff e t* le population s'\ soit eviS .vint li ^guerre 47 millions dliabitiuts } on n'arriver*.t eneor qu -i 12 /o de toute la fortuits national u. i..-^ "• %  •< .ouisles si les itatielioioni franais les plus rputs valuaient avant la pierre oalta forlu te ni ion de a envi'-on l < \ milliard4 1 ; frai M 'ir. et si l'o i a 'tribus au mui mrn Vi •>/„ le celte fortune au % district* ruin* des dix d 'parte ne its ea partis occ ips, on n'oolicnl I ait m (dus qu'une sornDisds 10 ni I air U de fiancs or pour l'enscnrde les vd-ii'H mobilires et immobilirequi s'y trouvaient avant la guerre, Gelts somma reprsente d ie innximum dce qa-i! aurait fallu dpenser si, lupoosona le cas, ou avait pu, sa 1914, acheter les 3 1 OoO kilomtres carrs de ces 10 dpartement* entiers — avec tout ce q iis contenaient,— h >m ns excepts Vl'.r•• c >;n nent expli |uer que li rec >n-trucli >n des partiel dvsi te< d • tout c* territoire sit pn 6'rc value 100 milliards de francs or ? Au cours de quatre annes q li se sont coules demis la concludm de la paix j'ai suivent p is celle i icslion, en public et d-s personnes ds ma eonnaiisance, mais nul n'a su m'v rpondre. K issi me suisje d eidj a aller cet t en Frince p MIT v lu 1 i-r sur lieu et p'act la situa i M. du i il le vus pratique el statistique, O'est le rsultat de m •re li i nos que je vens exposer mes lects irla s le* deux aperus i n v mis Si n ) i expos* semble ou ne p Mit plus sec, la raison en est qui po IC d -meurer absolu nent obje;tif n il s?ule ne it je me suis g .rii da pirte: aucu i i iguoilt, je p i irrsis m^ n; ajouter a tvoir anc in prju(4 sir ce sujet dlie d, nttii que je n'ai m>nepis eu le dsir d'influencer q i qui ce soit : je ne supptse rien, je n'imposa non plus — j'expose. K. A. W1ETH KNL'DSEN {A Suivre) Ce Soir L'aiglonne oe el 6e pisodes Un swret d'fitrt et l* Revanche d^ Kouch Entrne g'-nrale : I gourds UBraMai^riMSMassaaEM^MaK9 Notre Palais de Juniice Le Gouvernement, poursuivant la srie des neureuss luilialivas a d 11 • de <> istruiri un Pal lia n>i^i s |s M<1. Par,ois, iogSui-SUr ''-n ch f du O* paitsmeat i s rravaui Publies et Kli'^i'.n. ingnieur, oit vidi nos tribjniux en vue de U construction projete. L'e.n dacement a'lu_*i sera, crova 1,-ni M, aoiihii et servira d'ajrinJisseoisnl au Paits acier Nati a d. Us nouvel difice pourrait bien tr.' construit sur 1*. letrain d* la Kii li Csntre, en fies les Frres de t L > lis le il >Q^ I ^ i • t irrai i qui fiit suite l'ousd. su Palais de la Ciin'ire. Le nouveau bti nent conjorte-a des divisions o seront lojis le Tribunal a Instanes, U l'ribinil d'Vppdet le Tribu ni de l2as*4ti >U avec une be le stlle >lite Sdl: des piS'pSrJus; une bibliothque, elc. Le ^nistra de la Justice tient COD IP de v >ii s ; rlis >r le plus vite ui l ii leurs 11 Ch ;f 11 G lureroement. Il est pnoibie que le* tra* vaut c ) n n sucent 3 ou< peu. B illelin Je rart.soiijo i aents, Prrjt d Loi Sur l'Drijmisitiori di Bureau Technique le Laijriculture el I • r£nsei \u tmoal professionnel* Sut et fi n C. Byain des planiste $i dm animatsa 1 Atn de protger I' tgricul'ure de ce pays contre l*introdi*Clio>n tien ma la lies el pid mu I). Sylvieuis sers? %  . U s ri tabli une %  • ti m fores ti e qui eurs pour lui t : 1 L'tude el la pi -,. i i(i00 de toutes meeuree pour la oosessrvatioi el le d.\ loppeoieul dae i foreetii e du pays en 1>.I -. | tein Inras el notre* bois et pro luits pr 9 siens, pour e refa i euaemt a. peur 1* proteclio i i • i rcea i. i.. do. > %  i i i ; .i Q i || lotttns mesui e* ado : par is vefni lient p i la <-u i IHII •! ) ad ni i li illu i %  !•> i et n pioleti n I...u..-.^. i ]o ( -.p m ni l • • is i \ .il n d u il loi a ; I. \ .4 u r si j ule o. -s .r pi -•p ur .-> n d> v.iiyji.'iuni il i. laslrics qui r i'p(>e"l aei l< c Uiine naetii es pn Disposttt es /4rt. 6 — Lo DiracteaaaT li-nrel adrvseera au Secretair %  J Jat de l'Asjricnlture chaque mois, du 1er |SJU 16 "n rapport Sip< sa il l'tat de lotis Isi travaux eu v >is d'excution, ,ns le roui-* du mois prcdent. • \P nduit dos rapports %  peieus pruirronl lui Aire rclam* tout, s les f i\ nus le Secrtaire d'Ktal de I\gri en i\r le juger n essaire.L Mire i. iir i ni oumsnra au Secrl >ire d'Etal de I \ jr cuit irs toutes l s mig gestions |" ui l aider la bonne march ou ;i l'am lioration dn serV.ce dont il est cbaig. Ait. 7tueun projet ni p>u r ra ln sxc l' pir I %  Il n-m IsCD i OJ le s'il n'a t, au preilib s approuv pu le S-crtaire d'Blel ds l'igricul t irs, el il lai lps isss y eff*rsiits a n'est pa autorise par un crdit. Fi m <] Art. 8Les fonds qui doivent assurer le fonclionnemoot du Bureau Technique proviendront : l |r,il local on budgtaire annuelle et de crdit* ; 2. De la vente des pro luits et des auimanx provenant des f. raies d'ex pi imenletioo ; ,i. Des aub lioni qui penranl lire accords p r les Uommu mi. Tous t's f m i* alloue par la I >i au Bureau Pchai pi ssr ml d K nsse P ir Is I lirectsur IJ4 ter il, ulon les dispo liions 's ioi$ autorisent s elloe iii. i et selon i is le preuon vont les nie ds p*i i im .--. Las i ia Is i %  >• %  q inl de U vente d.'< pra loii i des anl J IUI de, I.T m.seronl verss au Tieer Public, le | ibvsnlions com nuua lss,ees i o i I-* ser ml iierc, ie al ulili pr le l' recteur Gni il mfoi ment | leur destinai i in et nui coi trois du secrtaire d'fftal de 1\ i culture I Art' w — L prsente loi il (OUI I -iel Ji*po liions | I IN qui lui ni i o t la aire* • i •> %  saC >i e • ledilig d Ki d i il l l i n I |tti le coi K lit ai Pal de *'el • I au Pi '.le \ i l j i ims Js I .n in Demain Le "Mutin" publiera un arlicls sur: Le Uuetuon lu bucre. d -i li el d :l iressen ei ai rclama* LJ \i illelin le renuignemU, d'adrssssi el dl rcli ne pariit suj ur d h n ifs • i lu' pif as d • renssig ismsnts et d'sdrssiss §' i>'^ 'le re la n ^ en i luleurs. fji eouvsrturs eu c irton sst I 'lu'-e re press ant 1 1 p i t ) 0 M ii i lu Pal lis Natio n il. le &f arn*a le li li )ub.i jue et le Ur ipe i n dio i il. C-e.t un x u le pour l,;s familles et hommes I ifiir-s. %vei v MIS b •. un d u i avocat ? Le bail i vous -Ionne soi i Ir i s e. vsz-vous besoin d'un mdecin 1 Le b l'deli i VOUS ttonduil dans sa do m are. V^ •/•vous bisoil d'un pisJft-porl ? L • Il i I iui v i.i m li pi; • ^ n uj.it l'obtenir. nvet voua besoin d'un rensugnemmt co n ne.cii! .' be balleti.i voua le donne. Av L vous bnin dll rens* mentsa 1 ninistr 4tifs,ju lie n rei t de tous ordres ? Le bal ti i vous aide le trouver. ; \WS vous besoin d'acheter des articles h bon mardi I ? La section des rc'ams du b.illdiii vos* pr mu de choisir ici meilleora articlsi de 1 1 pla • 10) ) v >' un** s ml i n >ri n ; s ; ils Bf0 i di tribu is d 10S le Itl la II ip i bb pi i 0 v du ne -M> it *\ ^ lis \,\\ Clu u ires 11 • %  ir • \ 1*8 ing a u fabricants el au Joornalistss tre igere. Piui le iJ I MJ ii i • %  r rtenns. V p lin l • lus li 3 t)4 • u • i, le so d %  H i taie 11 se ils au Petit II i itr. IV i %  • 1 1 il i • 11 11 p .rt, chu vip'i x • il \^ • u II M en face d i dp t \ v il. a le Carres ser.e Ce )lr e. Il M l iSJtl ' IU cli h | i I • %  i) I "M ni N i s >. 1 cbet Vr Cl nint Cslsitin, raison d e l d jllir l'eamplairs. Le)is iaiihh et S>siond3 iOal Los Ma-nS-eadel'Amici'eduSA-ni naire sont aviss que la Session le 1921 sonvriri au Petit S'Mninaire Collge St-vlsrtid le 16 Drvnbre prochain t comprendra le programme suivant : I.— Dimanche 16" Dcembre, 0 heures du m4tin, As emb'e gnrale avec l'or Ire du jour suivant : lo. — Allocution du Prsident. 2o.— Kipport du Secrtaire-g nr d. ;{). Ripport du Trsirier. 4o.— Kletions pour le renouvellement du Bureau et du tiers du Comit. JO. — Allocution lu II. P.Lmore. II. — Dionaoche \0 Dcembre, tou i 'ouri ld Stal niire, 1 heures de 'apri mili, f Tirage dj la Loterie Si \lirtidl. III. bondi 17 Dcembre, A 7 1/2 heures 4a m tin, Messe de lieqiieo, Uns le Chlpftlll du Sminaire, II me.mire ds SociHaires dcds dans le cours do l'anne. IV. Lundi 17 Dcembre, 7 heures du s ir, B inq tel le l'Xssocia lion et clture de lu Sesdon. Allocu tion d i Prsident. Li prsilent : LB9PI3IA9U i %  %  .i. %  %  ~—-—-^ Ou nous prie de publier Fort Libert le 17 Novembre 1Q23 Au Directeur du J mrnal L i Poste" Port-au-Priuce. Monsieur le Directeur, u C'est avec tonnemint que j'ai l m >n u ) n dans I :s signetursi qui s* tnu ont au bis.de ta protestation dite h li Ville d$ Vort-Liosrtc intre le n )iis ) nu n al des sieurs Bidicte. Gurie etJjliooispjoliadins voire j iurnal du d Novembre coura.it au N) n7. Li it leui ne, je ne fais pas de la politi [ ie et n'ai pis la o nuisance d'avoir lign euOUa papier de co geuie ni autoris persinue aie faire pour m>i. J pte lussi qn'il n'y a pas ds ZULHi CiLlXTli dans'la famills doit je porte le nom. Al K moi respectueuses il il tions N/ida caixTfi A l'Ecole Eiijiu %  Boitrjolly Avant hier muiu a neuf heures et demie, i'"Kcole Eugae Biurjolly'* dirigs par Mme W4iuara Wnsou et dont l'ell'-'-'iu est de cent trente lves, a reu la visite du Sous Inspecteur Vian, Le Sous Inspecteur a questionn les lves pendant une heure et demie el a ule setisfait des rsultats, au point qu il n a pu s empcher, avant de preu Ire eongJ de la distingue di reotnea et du personnel comptent, d'insiroau registre de visite: Suis Hlilfsil ds la situation gnrale de 1 litablissem nt. Li discipline est excellente et li mthode dd* profes seurs, bouue'' C'est peur n >us l'oeeeiioi di fli citer le L): art ui;iit de I lostruclioi Pua. |ue i'evoir ralis un pragi •ppr ciib e, sn 'o ui ml lu di s U >n de nui oolss primsires les Bilan et de comprendre dans sur* arsunnnli d M nor n nie m M c > n.'c.o ite-, ma sure |ut les tivee-muirewes oel leruaiod lo ira lu les ou fait uu stage com n erjfsscsaroi Rpublique Dominicaine D'aprs les dernires informliions un i* cret vient d'tri pria dan la H -pub i.j ic L'oiuinn uoe ajniruiu i i d ..u ml I i ni -li AS le^iaiati. eas, NOJS attendjns des dtails. W Comeil d Ela< N me > nme* h ) ireux d-i ifora r Il M l i i in i. a %  .m i je l tng eR .. | ,II pn ini-r-1 ... I j. vief pr n li tin. Les Isa] m* au oui lieu tous les jou | de t i ha.ne* du les tnei s seront de ir* pay ablea davinee Lm intresss pour root s'inscrire juaqu au .Il oeiabre K i lil i ; • Il r l | C IttSlil I iat. un 11 %  •on apeseis a '•t f .r .i > o .x. uee tu piaa des Cn notas II i ; di \ .. i. u .e si c> \ d. ses C ma al ers : E aile K ie. CU itieu K > u. ; B. nserii, Pretse, \. Pnce. K. T. -. St-C oui, llsuri Cuiu*te AJoiphe Valbr.i Celte mme commission est gslement charge de l'isameo du pro jet d'egrisulturs. Sainte-Rose de Lima e )>s rnemSres de l'ss-iciia des Ancienne Vbm* So-Rosi de Linu et les umu de l-Buvro sont av.ss .pie la contren ;e.nvn siiclle aura lien le dnninche 1 Ue cembre prochai u, lussuo d une mfie base qui sera dite a lires pour les so ielaires. La Serr tair.', #-..oEpostNE JEAfl-LOUIS. Tlinnksijivinij Day aujourd'hui est une grande ite pour lui Amric ins. C'est une fte annuelle pour remercier le ciel des faveurs de Tanne. Le jour est fil par le Prs'nl-mt de l Rpublique des EtaU-UotS. L'Eglise Catholique a admi cette fH3 en 18*8. Lu premin fois quelle a t observe aux Etats Unis est ec 1621. Les bureaui amricain! sont tous i rm'S et i-s rjouissances ont lieu. Uie tradition veut que le jour duThankSiviog Day.pauvres et riches aient sa table leur portion de dinde. .e u-. !" — i n igianasamna Ma iafie Cet aprs-midi aura lieu, chea rOlcijrde l'Etat Civil, section Est, le remariage de Mm i Alice Avignon avec MrRodn Baussin. Le^ tmoins sont pour le mari: Messieurs Henri Rouzier et Andr Blanchard; --• pour la marie: M d. Emile Blanchard et Maurice But^au. C'est sous le bnfice des heureuses dispositions de la loi permettant le remariage que les poux divorcs, il y a environ un an, vont reprendre la vie commune 'Nous leur souhaitons une union parfaite et durable, en IjtfcT prsent mt tous nos sincres compilai nts. n — Avis da dtyTt Les dpches pair N w York et l'Eurip- ( vi'i \ w Yo-k direct ) par le S s dir.'i erint fermes samedi! premier dcembre prochain. Portai Prince, le t) NV. 1923. M l . t lie merci me nts Mr le Dr Y. Laurenceau, Mr et Mme J. Lui MIS calants, lire! Mme E. Biamhy el leurs enf >ut-. Mr et M ne J. B ) iny et leurs enf ml-, Mme Brigitte Laurenceiu, Mr et M ue X. E i %  et leurs eafsote, M dles Ccile et Licie Laurenceau, lir Flix Flore, Mme Vv • ti. \hreno et s m fils, Mr et Mme Km n. Djean de leur enfants re-n rcient vivement la t'.onfrrie d-s Mres Chrtiennes, ainsi q ie to is les amis qui les ont ossiite %  'i I* occasion de la disparition de leur regretle: Maria A.nLoia.ett9 Laeticia Se. g i cV ^a Gasl*mr Laara iceaa enleve leur aflection le 11 lu ert. IU les prient de recevoir leurs remerrt.ments et de croire leur profundg ratitude. Panama railroad lUamthip Lint Bureau le V tgsol gerd Porlau Prinrele 11 \ovembiel02 it d stin No ;iii Lsleemsr Genl. C. VV. (i ethals est dtendu a Port au Prince v-uant d imrietobt C. Z. via Jaomsl.aui C yja, Jer m s.Ps il Govs ve idreli 3 NiVl n >N I liJ, el partira le m me unN. w Y ak 1913 via les porta lu Nord, prenant du fret et des passagers. 'o.B THOaSPON Agent Lnral Smt iliri les rcpisss NuiMroi iLu.t K. .{T.,. de b Commission Iq liera D ,,,;,,., eQ fero ,nollicil s pour M un Veuve Po.t-aulVi:. 2S \ „ M t J.M.BHSOTsaf Blk Ihibnn p W ea%nehi oteeksin t dcembrs •u proflideiei omvres. H ) aerie c„.a H toirs : broleris. attraTt ***** *~* K-u-se 0,60 eenuaus



PAGE 1

URBGTEUR PROPKlKTAl.-t '. LMIMMEUB Clment Magioire, BOIP VERNA 1358 Hua atmrioaine NUMERO' 20 CENT11ES Quotidien Quelle nue soit la place MM l'homme occupe, qu'il l'ait choisie lui-mme,ou qu'elle lui ait l confie par un top* rieur, il la ut qu'il y tienne bon, malgr tous les damiers, et qu'il prlre la mort au dshonneur. PLATON ELEFHCWE Mo 243 17me ANNE N 5075 PORT-AU-PRINGE( HATI; JEUDI 29 NOVEMBRE 193J de notre Agriculture (.PROJET DE LOI SUR L'AGRICUL%  M |B a t dpos, ces jours der* _sur les huieaux du Conseil il, un projet de loi organisant [Bureau technique d'Agriculture nnseigiR'int'iil professionnel d jtr, au cours de la session de ne dernire, par une loi. Il a [dpos galement un projet de Ide crdit comportant les vvi.-s [noyens ncessaires pour l'exktion et l'expdition des services picoles et ducilionnels viss rie premier projet. [Nous nous trouvons donc en wice d'actes dfinitifs et inilaotsconcernant noire agriculi dont on a assez dit et rpt itlle a i constamment ngliidans tout le cours de notre (uaijoual • buEiat AGRONOME ET SA ItassiTt; jtsi reprocha ont t adress rsjelqurs journaux au gouttent au sujet de la cration ille que constitue, par rapftl trait do lyt.i, la fonction |l*irmeuiAgronome. On n'a •Banqii' de duc qu'on avait p au Ir.ul et que le (iouver"ht s'est montr trop dispos Bwscrire. (fait est que le principe de (nouvelle cration se trouve le trait, fui parle le l'expWiondos ressource:, naturelMJDires, agricoles ) du pays; ]wt juste de pi tendre que c * toe lacune de ne pas prvoir Icnieut la nomination d'un Weur Agronome, au mme L*t en mme temps que les T civils du traitr f en concdant mme que pe addition au trait,on n'o l'Pas aller jusqu' prtendre Jieoouvl organisme est inuP ne rpond pas des qfa ^nationales trs grandes. A ce If vue > 'uiiiialive gouvernele peut lre considre coniV* heureuse, et il y a peu fis senss qui nadmelt. ni JO ingnieur agronome est JJ *w n'est plus utile dans ^'gegouvenienieiitalqii'**"ler liuaiK ier, par exern Ijjteoio un Ingnieur civil P dont nous possdons lioration des conditions prsentes, on n'avait pas en mme temps pourvu la formation des lments d'avenir. Si o i veut S2 donner la peine d'tudier soigneuse" ment le projet gouvernemental f on se rendra compte qu'il organise, en ralit, la carrire agricole en tout ce qui la concerne: administration spcialise des plant -s, administcation hydraulique* administration forestire, levage, organisation des haras, hygine agri oole, mtorologie agricole! etc. Il tait indispensiibte d'urginiser tout cela, moins de se contenter de taire oeuvre incomplte eu organisant une agriculture sans la pourvoir d'agronomes et d agri* ailleurs pour l'avenir, ou en la pourvoyant d'agronomes et d'agiv culteurs insullisants Pour notre part, nous pensons qu?. le projet du Gouvernement est complet, et nous pensons en outre, vu la situation spciale de notre pays et les conditions inluctables de son dveloppement, que ce projet est un des meilleurs, bien mien-, le meilleur de tous ceui qui amont vu le jour sous le rgime de collaboration haiti mo-amrioaine. L'iMIMKT.VNCE ET L'AFFECTION DBS FONDS Il est ncessaire de ne pas parre de vue ces considrations important s, si on veut ne pas trou ver exagr le montant du crdit qu; le Gouvernement a demand pour la mise en excution de son projet 11 s'agit, en effet, d'une de pense jjloba'e d'un million et demi de gourdes, dont on peut dire qu'elle constitua une dpense essentielle, ner.t proluetiv.', si, bien entendu, l'excution rpond aux prvisions. C'est l une question l'adminis tration et de contrle svres, et on a le droi', devant un pareil sa cri tce, d'attendre beaucoup de ceux qui ont la responsabilit des. affaires du pays. LES ABUS DJ SIGNALS AUX TRAVAUX t'uuucs nistration directe des travaux accompli:.Xousreviendrons avant longtemps sur celle question importante. LE SUCCES EST DANS J-'APPLICATION Pour le moment nous signalons le mal financier qui pourra rsulter pour le pays d'une c x cution dfectueus i de la l ij noi velle qui est prsent. MI ut a I lu I %  et nous compl >us M anl sur la for* met vigilante du Gouvernement que sur la suasse des collaboraleursamric ms p mr qu un %  ini tiative si heureuse ne tourne pas en chec coteux et pu ir que, au contraire, elle atteigne p'einement ses iius et ses promesses. Par Cable Nouvelles ttraonres lorl lu fi n rai lalleterre PARIS 17—Le G r. ril '• ailelerre, e Miiiii i.. I.nil I ('•: iii i#emeut naiional A loi lei et directeur du Mu se de 'ai m e, o t m t II s'tait par i i ir me t dUtiog i dans la gurie la 1re bataille de h M r n • o i -. a 11 batailla dt Garoet Mondala A partir du 5 diemnrfl proch'in M n: John 11. Ruasell reprendra s s je. rsil i;.vpiioii-. ici pie ui r et troisime lundis de ch iq m mots la rsidooea du Haut Commissaire A.a-ccdin, de 5 a 7 t >. m. Les Uuiss il] Mm imi 1 •pecirnens trs apprcis. (jj* ORGANISE LE PRSENT r^AHE LA VENU! rjtle nos confrres a critique, T* 0 -* du dpt du projet de J"de extension dounrV au ^aatt.on .lu Uur.au Techj, .".Lducalioii pr. fessionU"fa semlil que c'lail JJ 110 ' exagre d'altrihu||JJ* * n action devrait lre 5 x choses agr icolts, pour £*' "nmdiat. ment actuelC^reoccuper d la quel Cel! UUd ei technique • soit en tixant nettement les responsibililees de ce Service s'il veut conserver l'admiNms avons r*a la numro de Septembre e! Ofobre 10' : I te \nnat* de Mdicine Baitieaue. Son eommaire comporta : I • N* ) • Y>av."i ivColliborate i i i 3 Le v4rilab!e eem du mot %  TfeurasUioiae, ptrle i) te ir Mu rice de Ptaury, membre de i'Aca !••mie de M lecine. Traitement \ itriiif et Raova BUr de- Claies par li oetear Salva Iferead. 3 Simpletperou ur [te mi li festaliom de Ootitei )yientrif)r m M sviei ! t en !Ii.:i, pir le Deo* teur Plli Coieou. 5 L'ne monographie mdicale, par le Oocl ur bro 6 A propos de l'a it du Congre d'Opht Imojfi I dres. 7 L'Aaeamnce-Molai 0 toire ieva u la G ;•,)V ,, la Pr se et le Gov r p i e Docteur \. Si bouts. 8 • K itre-Ptoue. l'Ai • %  • i util uni j.irnbe et dut quitter le s rvce actif. Le Gnral, riva n m I luire remarquable, tait prs ht Je l'Associatio i des vt nos mutil Le fi'oi'l PU F ace I puii pi rieurs jours, une vagis ds frui I svit sur t mtc • ; pan e et %  o o • i d n ir l irer. [,<\ froi t est Dirtic ib % %  a -it jl I P tt Jane le nord Ou signale une for e ch ite d Oc' Mjpei UUSiEL (>;{.•' Larep i-e lu ira vai: daos lamine de Oonstaotiue, une led propsits de Krupp, et la o it rture des uainei d i Tbyssaa %  iriir de de main, ml • • pr i s franc lia Boat %  i ml nue in licatoa que t rc %  3 ;, J en in oc les in luslriel. de 1' ttuhr i bien t mU en vigueur, hss I ancis rec xiriaMMjut que la di i ition d s Kgnee de cl rni is de fer t t n S ini i\ obstacle au foactioon neol rgulier dee in du-nies de la rtuhr, mus lclarsof que t'a Immiatration de I o'cc ipa iin de 1 1 ttuhr a fourni ju*qu' tout Ion tram or a nceeiairet. l'i i te fours %  oke de U m:ne o >| t r l %  '' %  • >nt fin pleio tende ment. I. miu de T.,-.~ ,. daos le di t-ict a: Ili.n'a ro, a l'eice t une i e lie, d dverit se r mv ir de i, rhy sen a son m i que l' s aiaeure i en* y la rcem mf t rs npl tye. Ju pense 4/' les le rbysse i repi>< n dl iil cette a dna. O.i a an IO i officiel ement qu* la ii commission iotei .lli^ de Rh ; avait conclu un accord Dan Nos Nouveaux Collaborateurs , il ,t q U ition de u collaboration prieieuse |ue la R %  • daetioa dee Ai i le* d tflecios lliitienne vient d'uequrir daos la personoo do : Ur le Doeteof VI i-i• | FUary, qui l'on doit dao le pv tant nu* mro, h maaistrale lu le vritable ses du m >l N ur.wllinie qnM fi r'ical nie le ,,-, %  pparti n,t au i, i, ,,,.| ment de la science ni i i aie FrhnQJJM maie de Uliltratuie n i ise; Mr le Docteur Sltfd '< \ %  %  '.'• \„. cion Intern • -M -I i .|1)r ,j fn P 11 1 i le Pris, auteur le l'lu le Ur '•-' ' '' P il at ri ova< leur de .'.aies; MM. les Docte. \udain, Georges Audaiu et V. Liissds. Nous remercions c Les Annales de Mdecine • de o grAcieua ea'o\. P.ou lion a /ce la cot : a r n dans la zone anghi aax contrats conclus : auti lusti % %  da. Lea fran 0 • o r d i que | > ** • b %  (or t>s du gon rn il dt monte l> un013 de 21 li lions le fran :a P "' "lue r.. i •,;. fj.j n .,|^o que le^ vente I • 1 u > '•• p I. atUi dront80 100 m lli IOI da :>lottr le retrait partiel des troupes de la Ruhr BRI XCLI ES Dans les „.il eux ofti ou a appria que le gouver oement bla i entamera des ni ciationa ami, .les avec la Frsoce au sujet du retrait partiel des troupes ' I Ruhr minion i l q. te [on con aide a • rsistance s ii\c comme %  ll! Lea I • Igos eapreol retirer MWOso lats de la H ilir pour lea le '*• '" N el. Cet a question son -lis cute avec la gouveracntani rranaia ds .| e la situation de la !{ibr sera dsvs tua DO m.1,1 Mi Jwpar, mi nia '" L, Iga .1 a silair ira gres a fi' %  %  os un .i > nirit ia h,,,, biv ' "i qi i le i' m a i I li | l '" le q i r i. Hunr ' nanda r J %  ddi .les i P,r,,u irqu'nucunr des deux nations ne faillirait dans l'excution de cette pro meiie. Aceord complet sur la qttes lion de Tanqer LONURKS Uu p n-o arrivera U i accord com ii i. vers la lin .le la semai •. %  r i q lion de Tsogi r qui, il \ a qui i mois seulement ( menaait d d ruire l*utente. Au i ni qu' ii p ul s', u rendre compte par dea rens. ign menta de Bourse la uouvelle con N Dlion, qui rgle le >lulut futur de ce poil in; do t donner au sul an du Maroo l'eotire souveraine t sur ranger q ;i ara cooaidreo comme partie intgrale du Maroc. L i prtentiona amrioaine et an dee au le I neutralit de ranger en temps de guerre et la r • i ipa le i •' : • luverlo pour le co nmerce. es n itiona sont ro c i Mini 1 anger i tira i ma une ccr taioa m iro du le ad ninialratioq pr pre i s< nioisti par li ul la %  du I iroc ai l d'expecta repr aeBl i il les pal aiaj s qui ont des iatrts particuli ra dana cette ville.. Las i rrit .maux .les lra gra, y compris les postes et lea co ira • rva ti a gres se root iboli '. i i ires aaroot remplai par une • i r Intera itio 11 I de ju ilie. I te partie de la /o ne intei nation i Ile .lu Uaroe sen attribue l'Espagne eo com peda lion dea droits susquelsatls a r.i ooe, Le Prsident Coliiije et la question d'indpendance des Philippines tVASlll.N itu.V— L'attitude du Prei l nt Uo .i. |g • ... u au jet dl la question di i lpen laoesdea iies -'ni '•PI ' *] IOC l'o ; i..iiou que Jes biais Unis devront vacuer ces 1 : il penseiont que les b.ibi aotssoot capables l>: se gouver n r eux m nss. L.p idem p nsa 4 i un progrs co isiderablea t fait 1 %  ' lirectio i.Ce le dclaration au sujet de l'altitude du prsident, a oblenus aujourd'hui pur suite de l'arrive c une uouveue miioo des l ippinas venant pour demander 1 indpendance Ju pi y s. Celle aiiitu d est uonforo I ce.i. i ip ime, il m, par i ; cil il irding ;i I la luel e e li avait s m tel Quezoa. Rouvelles Diveroeg %  DPL MwUpha v "' '' -" • p" idanl .i %  la repu %  i e lui que, a a ai mment ra chut. Il ti .i .n il ,, acte, il y a '. ' : '' r i s. ardiaq ie mais ? '•"; nmol ternis poui re I'-' ••'' •' %  %  i. ona "iii! ieliee. IIO.MK— il a l, aujoiir d OUI, I unanimi • | un conseil de cul.met. que lea p uvoira M couls .M. Mussolini taraient pro lo 'I ss mil Utrea oot faistMat spproui • ,,, d'une i ..m s.|u ... p. i r la df. nse na lionale. i a dures les plama o iv. us d 'nn. i au | ut du uns. il tr-t laisse a \a dirriion de M. v u >.o liui qui j ri a uti ta uu projet nu Pat leiue t 'at ,nd u o| oa Uou iosigui i*j e. ()n i %  'f-'-' i i ul q,.,,. ,i da ura prolooge iue ,ur v 1 M partis


PAGE 1

LEMAJIN Crme TEINDEl\ t** donne un teint de lys 5* e> ,.•&.* , • ? La Crime Ttiadgfgt. doue, xtrfvtt'*. evnierVi la frafctltvr dt .'a l'-mi-.t, anbf'nt. tffact Ut riilt Elle tien', la poudre Assure une carnation ex qui sa La Crtr* TttiWDELYSi lac fKIlMUM, neutre, mi %  •TMW fti rien ! tu, qu'alto '!p-'i! ,-. .,>i,t M i l'aaca ou j.i... la la ira hiiir Parfum** m • trahi de niir. r Crama TEI! '.. s t t 'c type le plui parfait i de loi.tilir; MM en,; '.,• V i:t If haw, i lchai dt rovucetf #t ic rrritaaam* J.i a J* poawiira ARYS 3, Ru* de la Puis, 3 PAR Tualaa Parfum Il • •-MJ*|B, f+TS&ss&&Z*.. +*il&G0%XPk •>.. r %  Vaillant 8t Ilouet Afl** gnraux 1720Ruedu MaSisin de l'Etat W" bond le 1er Aril 1907 Abonnement i'ort-uPrinc Dlpnrternenta Etranger UN MOIS Gourdes i rc 1.13 3.00 Cokimbian Sleamsbip ^Le Malin Company Inc. Le^fttfflmer \V% i. Tuppsr ven*ni 4A N WYork'iij. jlM po 11 Jjlu N ; > r l e4* arendu Po*t au Princft t: 2S Novembre durant. Il rfpartira la mon jvir pur les ports du Sud prenant Irl et patsagarti Le Steamer H iti *UO i ayant laisti NewYark h Dimanche. SB l\OVembre Bureau: Bue Amirioains: i358 courant, c&t attendu *'ort an Prince le 30. 11 repartira le mme j nr pour Kinyston Ja, ** le H po ts d la Colom bit prenant fret et pussaye^t. Portail Prtes le 27 Nov.iubN, 1.23 BoUe Pnxiale11$ Tlphone 242 Paul Sals Gebara & Ga. Agents Aliiiniiiimi Lne NetvOiieans ef Soiilh American Sleamsbip GIBC # Pronhriiiw dparts directs Portait Ptirice—Hati Le 8teitn%\r fiait* laissera NewOrl ans le 15 Novembre courant pour Port av-rince. Le. steamer De i laissera New-Orlans le 24 Novembre courant pour Port au Pi in ce, \ partir de e tte dernire date il y aura, une occasion *haqut c/u s* j m^s pour tas part* iul m ttli : Carthayn ; Porto-(*uUimbk i, urat; • Partit* abella la (iuay *%.• -i [ J ilrf a bori I franc*, bridyelOiV % Ourbndo*, fort o/ Spain, rinitiad, teorgitoun* i. de liiallei .-JJIS 661'1H AVOCAT RrrooTrcniei.ts Coonfrciaoi affaires !ilfaoger. Torreepondant A Waehlng tor. New-York, Berlin. Turin Londree. Parla. 7e llueHour 917.' v>r/-w Princt Tlphone 97 i >aaaaaai i \m La Guinaudc GRXNDRVR Shop ind Lunch Hoom 0( en Fr<-ia A I. M. Luiil y t M. k\tiy dty. Cordonnerie Rrnea*Camille Fabricant de rhauuura en tous y cure Matriaux suprieurs Soins — urompUtuda— Clrit Grau ''Une prs la Paala N i722 \# iDJiano p nie la OOPIMM faine du pubbe qm — dtM le but Ju Cicililor 1 1 iTencouragar il* nombreux cli ni. — aUn ;iccurdfl - partir In 1er JuilM tcfjil une pi m •!.• WM p tira Je ehausaur i i loul ieieuUur de VUigt lickt Is Il o ni|uii c on si pri le i.. i n er uu reu pour Impie il ai comp aut A Ki lions elle al i i JaniK de la luaiaon. Mdiktturc d; Tabac SI Jaaa En (ace de la Pan/uf Aoriale2Vol535 ( ignrelle$ nouvelles et dlicieuses.-Hygine, arome t suprioril. On les trouve dans les htels, cafs, restaurants, grands ou petits.] ^Ulles sont la joie des lumeurs^et l'ordre du jour tJ. a .J-1." FiRESTO^E Pneus & Tubes PrtU8 h a bric Cord8 803 3 illl! 8-313 3!>4 3 i\ H3>4 8


PAGE 1

FOrTTH I -e Purgatif Idal ^ ct la Pilule daD r D ehaut 149, tu du Faubourg Sa.nt-Qinii Pars Faella I prendra, Ne nceiiitaot aocnn pr+paratif, M provoque limais de dfait •opprimant la dli*, •Ile M Ueiliie in le malade. N'ellfeant pat dr-poe a la enanbre, eite ae ceuse sncune perte de temps. Fias active qne ton le* alrai;a!rei, •Ite est. par coatquent, aoios enire. DOSE : PUROATIVC. 3 a a piium LAXATIVC, i piiu't vrvrxœryc Plnimacie F, $ ourii I maison H Silvera Or Flix Coicou Mdecine chirurgie IftKiulitit rmer •< bienreillantti clientle que devant s'abaei de le Capital*' e n'roo uoa qumz lin i de jour charge Mr la Dr Prica Mars il lu dirction le son eab net et de on laboialoi.i %  rfl>0 D* "Vis I sa c'iT'lft -t snjt WfVkC n< r *U pub'k QU**! 1, ami'•' %  %  fon Labnranirrf rJ'fJln ie en u .. ;.mto-re d* biohue appliq' la Dif ction 4oJ r r ft h i *>•> f, %  hfv B iv-rl tv] >< j i i < du '.a • ti '•i s >r n • r'vi'e leoherc s ei a a pr uui da s ''annonce H ici t sauf pourle WH rrino et %  r, • i!n*6 (1 wJ era i re ea qu 'a m' i '• %  eh i ssm t S'a i BIV i arrircia mi h r e A T'' < :,d'ur Pfls >>u ofst > %  !' e R rn de W >c rman P**c>ion le Tri • Et*m a n Hu stiiz a du *M ExiTiCn d n< M o IL imFn e e a h • i: u ni -i^tn Oons -n' (*'• • Str • : • R 1 : F;:iK*'j, ti.B-ki k%  MUR1CE LTlENNt Fils Marchandises franaises Ynqle des rues du Majjasin de I £lat el des fruiits-f orls. Pour faire de la place aux nombreuses et jolies marchandises arrivces de Fiance, la maison PAUL E UXltA Liquide un l arlu les sotil de choix niais i;ue ROI prix sont les (il s pas de Rs place. Cris rrir grla auqln's nouveauts l*;il b--i h ris anglais l'a b no!i <|riRn |lait< carreaux l*al i..j uni a> a bnrrea.coul. Alna a ^oir sup. Ll.i oi le rolr suprieur S g .Il u ii ri i & noir, anglais Satin d* o"> r i ittr tailleur I uirlne i bai'.va po ap>iiai4pour Chsiitses hommes*, bas Per .ie li ancha Hideauv tttUe |Our portes Tlll po-ir voiles Voile uni & i harrm < abanllne unie v\ \ hmres Itatine blanche \ coi eur Ori|nndl aulaso brod Rrndi^a m lera p^r rohaa, oSemlsas k J i. on Petites servilits damassie pjur table S'iyc..x uni hhnc* ronleiu Muquisette coton unira Crpon jours blanc ci uleu llr.ibant an^ta s l'olieime h mouches oouleur Mandes -brode* angl ies 'I oile ,'i voile pour -> I s & pour end Calicot Teical de fainile re Piqu blanc i b ...,,,,. | upjs Nanaouk nci anolais \lolletona b nno A coul. lotions |Nv 11 aesortita lias Joura lias bleu demi aoie I nlle mi ,, n, gj0| a s< t (imii i m i,, ,, -i.,^ 7 Chape-„ x feut.e Rorsaliiio rtc. etr, etc. Toute pris..m,,. I|'SI.;,,,I s ( procurer lei meilieurta %  rliclea Jo I pl.ice ri aux m 'ill.irei pris iiue parttul ailleurs ne doil de laire ac* emplellei a lalaiaou H.Silvera. lappelcx-Toufl piirloni .pi,h r^iutalion !• la faioo nival plu* a faire pour te* arlielea d*imuorlatiofl annluiae • P r ,r Restaurant ne "Avenir S %  11 '• M Centre >\ >i iTiirai C u n TC I n n • rseouh mm!ai pildie, ainsi qui RIM notiibrnoi eli.'nis, aj i i • • I • v '• 11 %  n -I • 11 Provins t I : I Itranotr qui • >< j • i r* • %  • 11 rincdpo ir la cuisine soi' (pi. la rgulai ii • I • i i vice. i lu 228 pri du bureau ai < aie Ml] lari" ('r la L.IIII| 4 I lioQlo l'roprtt vnnic/u i.\N*OC.K.\T 110 • i S • ' %  -il ii > I i

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06087
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, November 29, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06087

Downloads
Full Text
URBGTEUR PROPKlKTAl.-t '.
LMIMMEUB
Clment Magioire,
BOIP VERNA
1358 Hua atmrioaine
NUMERO' 20 CENT11ES
Quotidien
' Quelle nue soit la place MM
l'homme occupe, qu'il l'ait
choisie lui-mme,ou qu'elle lui
ait l confie par un top*
rieur, il la ut qu'il y tienne
bon, malgr tous les damiers,
et qu'il prlre la mort au
dshonneur.
PLATON
ELEFHCWE Mo 243
17me ANNE N 5075
PORT-AU-PRINGE( HATI;
JEUDI 29 NOVEMBRE 193J
de notre Agriculture
(.PROJET DE LOI SUR l'AgRICUL-
M
|B a t dpos, ces jours der*
_sur les huieaux du Conseil
il, un projet de loi organisant
[Bureau technique d'Agriculture
nnseigiR'int'iil professionnel d
jtr, au cours de la session de
ne dernire, par une loi. Il a
[dpos galement un projet de
Ide crdit comportant les vvi.-s
[noyens ncessaires pour l'ex-
ktion et l'expdition des services
picoles et ducilionnels viss
rie premier projet.
[Nous nous trouvons donc en
wice d'actes dfinitifs et ini-
laotsconcernant noire agricul-
i dont on a assez dit et rpt
itlle a i constamment ngli-
idans tout le cours de notre
(uaijoual
buEiat Agronome et sa
ItassiTt;
jtsi reprocha ont t adress
rsjelqurs journaux au gou-
ttent au sujet de la cration
ille que constitue, par rap-
ftl trait do lyt.i, la fonction
|l*irmeui- Agronome. On n'a
Banqii' de duc qu'on avait
p au Ir.ul et que le (iouver-
"ht s'est montr trop dispos
Bwscrire.
(fait est que le principe de
(nouvelle cration se trouve
le trait, fui parle le l'ex-
pWiondos ressource:, naturel-
MJDires, agricoles ) du pays;
]wt juste de pi tendre que c *
toe lacune de ne pas prvoir
Icnieut la nomination d'un
Weur Agronome, au mme
L*t en mme temps que les
T civils du trait-
rf- en concdant mme que
pe addition au trait,on n'o
l'Pas aller jusqu' prtendre
Jieoouvl organisme est inu-
P ne rpond pas des qfa
^nationales trs grandes. A ce
If vue> 'uiiiialive gouverne-
le peut lre considre coni-
V* heureuse, et il y a peu
fis senss qui nadmelt. ni
JO ingnieur agronome est
JJ *w n'est plus utile dans
^'gegouvenienieiitalqii'-
**"ler liuaiK ier, par exern
Ijjteoio un Ingnieur civil
P dont nous possdons
lioration des conditions prsentes,
on n'avait pas en mme temps
pourvu la formation des l-
ments d'avenir. Si o i veut S2 don-
ner la peine d'tudier soigneuse"
ment le projet gouvernementalfon
se rendra compte qu'il organise,
en ralit, la carrire agricole en
tout ce qui la concerne: adminis-
tration spcialise des plant -s, ad-
ministcation hydraulique* admi-
nistration forestire, levage, or-
ganisation des haras, hygine agri
oole, mtorologie agricole! etc.
Il tait indispensiibte d'urgini-
ser tout cela, moins de se con-
tenter de taire oeuvre incomplte
eu organisant une agriculture sans
la pourvoir d'agronomes et d agri*
ailleurs pour l'avenir, ou en la
pourvoyant d'agronomes et d'agiv
culteurs insullisants Pour notre
part, nous pensons qu?. le projet
du Gouvernement est complet, et
nous pensons en outre, vu la si-
tuation spciale de notre pays et
les conditions inluctables de son
dveloppement, que ce projet est
un des meilleurs, bien mien-, le
meilleur de tous ceui qui amont
vu le jour sous le rgime de col-
laboration haiti mo-amrioaine.
L'iMIMKT.VNCE et l'affection
DBS FONDS
Il est ncessaire de ne pas par-
re de vue ces considrations im-
portant s, si on veut ne pas trou
ver exagr le montant du crdit
qu; le Gouvernement a demand
pour la mise en excution de son
projet 11 s'agit, en effet, d'une de
pense jjloba'e d'un million et demi
de gourdes, dont on peut dire
qu'elle constitua une dpense es-
sentielle, ner.t proluetiv.', si, bien
entendu, l'excution rpond aux
prvisions.
C'est l une question l'adminis
tration et de contrle svres, et
on a le droi', devant un pareil sa
cri tce, d'attendre beaucoup de
ceux qui ont la responsabilit des.
affaires du pays.
Les abus dj signals aux Tra-
vaux t'uuucs
nistration directe des travaux
accompli:.Xousreviendrons avant
longtemps sur celle question im-
portante.
LE SUCCES EST DANS J-'aPPLICA-
TION
Pour le moment nous signa-
lons le mal financier qui pourra
rsulter pour le pays d'une c x cu-
tion dfectueus i de la l ij noi velle
qui est prsent.mi ut a I lu I . et
nous compl >us m anl sur la for*
met vigilante du Gouvernement
que sur la suasse des collabora-
leursamric ms p mr qu un ini
tiative si heureuse ne tourne pas
en chec coteux et pu ir que, au
contraire, elle atteigne p'einement
ses iius et ses promesses.
Par Cable
Nouvelles ttraonres
lorl lu fi n rai lalleterre
PARIS 17Le G r. ril ' ailelerre,
e Miiiii i.. I.nil I (': iii i#emeut naiio-
nal A loi lei et directeur du Mu
se de 'ai m e, o t m t II s'tait
par i i ir me t dUtiog i dans la
gurie la 1re bataille de h M r
n o i -. a 11 batailla dt
Garoet Mondala
A partir du 5 diemnrfl proch'in
M n: John 11. Ruasell reprendra s s
je. rsil i;.vpiioii-. ici pie ui r et
troisime lundis de ch iq m mots
la rsidooea du Haut Commissaire
A.a-ccdin, de 5 a 7 t>. m.
Les Uuiss il]
Mm imi
1 pecirnens trs apprcis.
(jj* ORGANISE LE PRSENT
r^AHE LA VENU!
rjtle nos confrres a critique,
T*0-* du dpt du projet de
J"de extension dounrV au
^aatt.on .lu Uur.au Tech-
j, .".Lducalioii pr. fession-
U"fa semlil que c'lail
JJ110' exagre d'altrihu-
||JJ* *n action devrait lre
5 x choses agr icolts, pour
*' "nmdiat. ment actuel-
C^reoccuper d la quel
Cel! UUd fi ^ vue qu'on ne sau-
,l,4iM.,.0'iBani8 convenable-
VKultuie si, outre l'am-
Au point de vue des travaux
publics, on a souvent signal ljs
abus d'argent auxquels a donn
lieu le lait que le Dpart unenl des
Travaux publics administre direc-
tement le servies des travaux de
l'Itali Un p ut, en elle, rappeler
bien des erreurs co n nise-; par le
Service technique dans les tra-
vaux de cration d ta rouies, et
cela Indpendamment de sa bonne
VOlont et miil de -a IC n : '.< '. \n
erreurs ont. t 1res coteus 's
pour la Rpublique, qui s'ust trou
ve biea des l'ois sans aucun re
c 'u s contre la malfaon des en-
trepr meui s.
Ct-la esl si viji qu ; beaucoup
de gjns esihnuit qu'il y aurait
lieu diviser autrement, soit eu
faisant Ctat l'obiig ition d3 met-
tre les travaux publics en a Ijo li-
cation sous le contrle du 5>ei
technique soit en tixant nette-
ment les responsibililees de ce
Service s'il veut conserver l'admi-
Nms avons r*a la numro de
Septembre e! Ofobre 10' : I te \n-
nat* de Mdicine Baitieaue. Son
eommaire comporta :
I N*) Y>av."i ivColliborate i i
i 3 Le v4rilab!e eem du mot
TfeurasUioiae, ptrle i) te ir Mu
rice de Ptaury, membre de i'Aca !-
mie de M lecine.
Traitement \ itriiif et Raova BUr
de- Claies par li oetear Salva
Iferead.
* 3 Simpletperou ur [te mi li
festaliom de Ootitei )yientrif)r
m m sviei ! t en !Ii.:i, pir le Deo*
teur Plli Coieou.
5 L'ne monographie mdicale,
par le Oocl ur bro
6 A propos de l'a it
du Congre d'Opht Imojfi I
dres.
7 L'Aaeamnce-Molai 0
toire ieva u la G ;,)- V ,,
la Pr se et le Gov r p ie
Docteur \. Si bouts.
8 K itre-Ptoue.
l'Ai i util uni j.irnbe et dut
quitter le s rvce actif. Le Gnral,
riva n m I luire remarquable, tait
prs ht Je l'Associatio i des vt
nos mutil
Le fi'oi'l pu F ace
I puii pi rieurs jours, une vagis
ds frui I svit sur t mtc ; pan e et
o o i d n ir l irer. [,<\ froi t est
Dirtic ib a -it jl I P tt Jane
le nord Ou signale une for e ch ite
d I- tube.
Das l^s i'.; j'o.l> Oc' Mjpei
UUSiEL (>;{.' Larep i-e lu ira
vai: daos lamine de Oonstaotiue,
une led propsits de Krupp, et la
' o it rture des uainei d i Tbyssaa
iriir de de
main, ml pr i s franc lia
Boat i ml nue in licatoa que t rc
3;,J en in oc les in luslriel. de
1' ttuhr i bien t mU en vigueur,
hss I ancis rec xiriaMMjut que la
di i ition d s Kgnee de cl
rni is de fer t t n S ini i\ obstacle
au foactioon neol rgulier dee in
du-nies de la rtuhr, mus lclarsof
que t'a Immiatration de I o'cc ipa
iin de 11 ttuhr a fourni ju*qu'
tout Ion tram or a nceeiairet. l'i i
te fours oke de U m:ne o >| t
r l'" '' >nt fin pleio tende
ment. I. miu de T.,-.~ ,. daos
le di t-ict a: Ili.n'a ro, a l'eice -
t une i e lie, d dverit se r mv ir
de i, rhy sen a son m i que
l's aiaeure i en* y la rcem
mf t rs npl tye. Ju pense
4/' les le rbysse i repi>< n
dl iil cette a dna.
O.i a an io i officiel ement qu*
la ii commission iotei .lli^ de
Rh ; avait conclu un accord
Dan Nos Nouveaux Collabo-
rateurs , il ,t qU ition de u
collaboration prieieuse |ue la R
daetioa dee Ai i le* d tflecios
lliitienne vient d'uequrir daos la
personoo do :
Ur le Doeteof VI, i-i- | FUary,
qui l'on doit dao le pv tant nu*
mro, h maaistrale lu le vri-
table ses du m >l N ur.wllinie
qnM fi r'ical nie le ,,-,
pparti n,t au i, i, ,,,.|
ment de la science ni i i aie Frhn-
QjJm maie de Uliltratuie n i ise;
Mr le Docteur Sltfd '< \, '.' \.
cion Intern -M -I, i .|-1)r ,j fn.
P111 i le Pris, auteur le l'lu le
"Ur '-' ' '' p il at ri ova<
leur de .'.aies;
MM. les Docte. \udain,
Georges Audaiu et V. Liissds.
Nous remercions c Les Annales de
Mdecine de o grAcieua ea'o\.
P.ou lion a /ce la cot : a
r' n dans la zone anghi
aax contrats conclus
: auti lusti ' da. Lea fran
0 o r d i que |
> ** b (or t>s
du gon rn il dt monte
l> un013 de 21 li lions le fran :a
P "' "lue r.. i ,;. fj.j n .,|^o
que le^ vente I 1 u > ' p I.
atUi dront80 100 m lli ioi da :>-
lottr le retrait partiel des
troupes de la Ruhr
BRI XCLI ES Dans les .il eux
ofti ou a appria que le gouver
oement bla i entamera des ni
ciationa ami, .les avec la Frsoce au
sujet du retrait partiel des troupes
' I Ruhr minion i l q.te [on con
aide a rsistance s ii\c comme
' "ll!" Lea I Igos eapreol retirer
MWOso lats de la H ilir pour lea le
'* '" N el. Cet a question son -lis
cute avec la gouveracntani rranaia
ds .| e la situation de la !{ibr sera
dsvs tua do m.1,1 Mi Jwpar, mi nia
'" L, Iga .1 a silair ira gres a
fi' os un .i > nirit ia h,,,,
biv- "i qi i le i' m a i I, li |
l !'" le q i r i.
Hunr nanda
r-J" ddi .les i
P-,r,,u irqu'-
nucunr des deux nations ne failli-
rait dans l'excution de cette pro
meiie. *
Aceord complet sur la qttes
lion de Tanqer
LONURKS Uu p n-o arrivera
U i accord com ii i. vers la lin .le la
semai . r i q lion de Tsogi r
qui, il \ a qui i mois seulement(
menaait d d ruire l*utente. Au
i ni qu' ii p ul s', u rendre compte
par dea rens. ign menta de Bourse
la uouvelle con
n Dlion, qui rgle le >lulut futur de
ce poil in; do t donner au
sul an du Maroo l'eotire souveraine
t sur ranger q ;i ara cooaidreo
comme partie intgrale du Maroc.
L i prtentiona amrioaine et an
- dee au le I neutralit de
ranger en temps de guerre et la
r i ipa le i ' : luverlo pour le
co nmerce. es n itiona sont ro
c i Mini 1 anger i tira i ma une ccr
taioa m iro du le ad ninialratioq
pr pre i s< nioisti par li ul
la du I iroc ai l d'expecta repr
aeBl i il les pal aiaj s qui ont des
iatrts particuli ra dana cette ville..
Las i rrit .maux .les
lra gra, y compris les postes et
lea co ira rva ti a gres se
root iboli '. i i ires aaroot
remplai par une i r Intera itio
11 I de ju ilie. I te partie de la /o
ne intei nation i Ile .lu Uaroe
sen attribue l'Espagne eo com
peda lion dea droits susquelsatls a
r.i ooe,
Le Prsident Coliiije et la
question d'indpendance
des Philippines
tVASlll.N itu.V L'attitude du
Prei l nt Uo .i. |g ...u au jet dl la
question di i lpen laoesdea iies -'ni
'PI ' *] IOC l'o;i..iiou que
Jes biais Unis devront vacuer ces
1 : il penseiont que les
b.ibi aotssoot capables l>: se gouver
n r eux m nss. L.- p idem p nsa
4 i un progrs co isiderablea t fait
1 " ' lirectio i.Ce le dclaration
au sujet de l'altitude du prsident, a
oblenus aujourd'hui pur suite de
l'arrive c une uouveue miioo des
l ippinas venant pour demander
1 indpendance Ju pi y s. Celle aiiitu
d est uonforo I ce.i. i ip ime, il
" m, par i ; cil il irding
;i I la luel e e
li avait s m tel Quezoa.
Rouvelles Diveroeg
" dPl MwUpha
v""' '' -" p" idanl .i la repu
' i e lui que, a a ai mment ra
chut. Il ti .i .n il ,, acte, il y a
'. ' :"- ''......ri s. ardiaq ie mais
? '"; nmol ternis poui re
I'-' '' ' * ' i. ona "iii! ieliee.
IIO.MK il a l, aujoiir
d OUI, I unanimi | un conseil de
cul.met. que lea p uvoira m
couls .M. Mussolini taraient pro
lo'- I ss mil Utrea oot faistMat
spproui ,,, d'une i ..m
" s.|u ... p. i r la df. nse na
lionale. i a dures les plama o iv. us
d 'nn. i au | ut du uns. il tr-t
laisse a \a dirriion de M. v u>.o
liui qui j ri a uti ta uu projet nu Pat
leiue t 'at ,nd
u o| oa Uou iosigui i*j e. ()n
i - 'f-'-' i i ul q,.- ,,. ,i da ura
. prolooge i- ue ,ur v
1 M partis de donner leur B| i au 1er mios
Ira mais les so ta, les coramu
oistes et quelques isols du l'srla
ujbnt critiqueront la prolongation
dt-a pou voira.


fag aUTJl
Les dQuirnagss ils Cm Je h F
PavcQna Amicala du Sminaire
H. le Professeur Wth'Knud-
snt donne, d ma le Xo.du 10, !),
21 du >'ultl,k<'it,itw vue 'Cens'-m-
b'<' des d) nm ij'!< de guerre dans
l % dix d ':,) ir.e u 'n'.s djvaslcS du
n rd du la France
Il est aiceeiiveniant difficile de
se faire une Ide de dommages co-
niques causs par la guerre, et sp-
fieiem Mit Mi ce qui concerne les
dpartements dvaste du nor i de
la Prasce, non seulement parce
qu'on n'a jamais fil, hormis en
Fiance des rediereli s appr dondies
et objective sur ce 9ujct. mais en-
core et surtout pue- que le-* donne*
fournies p.ir la France semblent
pluieu s gards peu sres, peu clai-
res et contradictoires. Dj\ au cours
des ngociations de pa'\ on eut ri-
dait nommer du ci franaii un
chiffre de 800 mi Hardi de franc*,
ce qui, alors, corre-pondait a une
valeur d au moin 100 milliards. Il
Dlait pis aii. en tout caa, pOUf
un conomiste de se salis! tire d. s
Misons donnes I appui de tes
ch'ft* es. Suivant l^s Franc us i1 y
aurait eu B.1 (03 kilom res carres
(rptrtis sur 10 d'pu-ern-iiits ) at-
teints p.r li guerre, sur ans saper*
(ici t >l .1 ( su ii fi< i d'avant fuer*
re ) de 138 000 klm., ce qui repr
snle li o' le t ut le territoire. Or.
Ame > les partie* occup i de ces
lu dparts Q ils if deoi t iti
remtnt di i-i os tant au p inl de
v ie de lin lustrie et tu e ( el en 11mettant, vi que ces
Qonlres comptai ut parmi tes plus
riches, que le chiffre de la po 'da-
tion s'y soit 'ev avant la guerre
47 millions d habitants ) on n'arri-
verait eue >r: qu'a 12 % de toute la
fortune nationale. Les cooonvetes
et les statinlicieus franais les plu
rpotea valuaient avant Ite/Mfft
celte fortuie niionde a, envi-on
30 milliard* le francs or. et si l'o i
a trih te an m ni nu n li "'., le celte
fortune au*. dwMct mins des lit
d'parte ne ils ei pirtie oec4pes. on
n'obtient tant an plas qa'uoe som-
m; di 30 mi 1 ir 1- de rrencs or pu ir
l'ease nnle les vileut mobilires et
Imm ibilire* qal s'y trouvaient avant
la guerre. Ce:le somme reprsenta
d me I mail n no d* ce qu'il aurait
fallu dpeaser si, supposons le cas,
on avait pu, eu 1911, acheter laa
311'i0 kilomtres carrs de res 10
dpartement* entiers avec tout ce
qls contenaient, hm ns ex-
cepts Alors comment aipll |uer que
li rec instruction des parties devis-
le* d ; ton! ce territoire ait pft 're
value 100 milliards de francs or ?
Au cours de quatre annes qiise
sont coules de mis la conclu*! m
de la paix j'ai * >uvent pos cette
question,en publie! dei parsou-
ns de ma eoaneiseance, ntali nul
n a su m'y rpondre. Ausd me suis-
je d cid aller cet l ; en France
pnir v tudier sur lieu et p'ace la
situa ton, du point de vu- pntqie
et statistique, C'e-t le rsiliai de
mes re lier ne* que je veux exposer
mes lecteurs la s le* deux apar*
is s ijv.iuis Si mon expos -semble
ou ne put plu* sec. la raison an
est q i pour d -ne irer abl dment
objetuf un seutemeit je m suis
g rltjd* p irta au a i j igeneit, je
p i irrais m) m ajo iter I ifoir anc in
irj i< sir ce sujet lieil, mus
que je n'ai m! ne pi* eu le letr
di ifl lenoer q i q la ce soit : je ne
IUpn>se rie i, je n'impose uon plus
j'expose.
K. A. VY1LTII KNTD5E.N
{A Sutvrt)
Prcpt d Loi
Sur l'frvpnisation d.i Bu-
reau Technique de L'Atjn*
cuiturj ot I ; rfiniijtieniol
professionnel.
6' (t e cl fin
C. Byg&ne an plantes cl
dis animaux
I Alin de prolger I*Agriculture de
ce pcyt, contre l'iotrod iclion des ma
laie-, el le- parasile- dan| reux qui
al aq ieul las plantes et les animaux
il sera nomm dans tous les pots
uverls, ui inspecteur comptent
o ir aider les employe des D iu mes
dcouvrir ai dtruira toutes ma
ti.es Infestes : plante-, animaux,
ou tous produits c tpeblet de vhicu
1er. des Insectes et des parasites
nuir-ihles aux plantes et aux animaix
2, li sera aussi nomm un c irpa
d'Iaspacleurs ou d'inslructeurs in
LuliiiU, et d'Inspecteurs rsidents
Aot le. rle seai d'informer les* au
torlls C ni raies de to lies pi lmi M
a plantes et d'animant, et d'aire
areta u pre i Ira lou es m 'surna en
vas de ' i ubailri et d'enrayer s s
pid> mas
D. Sylviculture
. H lare tabli une section fores
li e ipii aura pour but :
j L'lude et la prprstioo de
to itaa mesure pour le conservation
et le dveloppement des ressouicas
fbreatires nu pays en bois da loin
turc-, ri autres l"i- et produits pr
ei-iix, pour ie n h ds^emeut e> pour
la protection des i luraes.
i. i.i dix c io i el i siculion de
loutes mespres loi IsV a p ir flou-
verne~nenl poui la con srvalion et
1 ud ni i n i ion les Io ts in ionalee
et a prolac i n des sources, I-* ilve-
JopP' m ni .1 la c ms reati n des pro
du ils forestiies de v;, i ur, ainsi q 11
l me mes ir ( |" - p * '"r |e.
ejeveloppemi ol d m lutriea qui
repo-e'il sur les pre luilS l n. vie.es
c m. ma maliiae | n mk i
Disposition* Gnirulu
A\\. 6 Le Directeur Gnral
adutscra eu Secrlairs d'iat de
l'Agriculture chaque mois, du 1er
au 15 un rapport ep< saut l'tat de
tons les travaux en v-ie d'excution,
dans le cours du mois prcdent.
Cep'ttd^nt des rapports spciaux
pourront lui tre rclams toulei les \
fi. que le Secrtaire d'Fdal le l-Xgri
c u 11 i r le juger nceaterre. Le Wree
l.urO nral oumeltra au Secrtaire
,1-Kiil de l'Agrculture toutes I asug
restions pouva l aider la bonne
marche ou l'auiclioration du ser-
v ce don! il est charg.
Art. 7- \-icu-i projat n* purra
lri axe l' pr I Bure tu tech i que
s'il n'a ', au pralab'e approuf
pu- le Secrtaire d'tal da l'Vgricti
turs, ateilaa Upaiieaa y aff*reateg
D'est pu* autorise par un crdit.
FinM'iei]
Art. 8- Les fonds qui doivent
aaaurar la fonolionnemoot du Bu-
reau Technique proviendront .
l.D'allocalon budgtaire annuelle
et de crdits ;
t. Da la vente des produits et des
animaux provenant des fermai d'ex
primenlation ;
3. Des subventions qui peuvent
tre accordes p r les Commune*.
Tous t- s t' n s al lous par la loi au
Bureau Technique seront dpense
par le Directeur Gnral, selon les
dUpn nions les lois aul.rif.ant ces
ail .i ilion el teton \ le le praaen
Vent l*MI OIS de Finance-.
Lee fonda provenant de la vente
des pminitfl et les aniraaui des fer
mes seront verss au Tisor Public,
bin caa le e absentions communa
|ai,cea loi U car mt partj i- et utilias
pur le Directeur Gnral conform
mcnl A leur destination et BOUS con
truie du Secrtaire d'Elel de l'Agi i
cul lire.
| ,\,i- y La prsente loi abroge
toute* loi- el dispositions ic I s qui
lui ni i*o i trairas el are exc.it e <
lad lig-nce des S cr laires dKi.it
latresas, chacun an ce qui le con
CCI
Fui au Palaia x ational, Poii au
Prinee, le An IlOne de lin l
[io n da uce.
Go Soir
L'aiglonne
5e el 6e pisodes
Un s^pet 'fitit t
La Rwanche4abouch
Entre gnrale : I gourle
Notre Palais iU
Jurtice
Le Gouvernemenl, poursuivant la
srie des tieureus;s iniliatives a d-
eid de conatralri on Palaia da Jus-
tice -ligne de la Capitale d'Hiiti.
lliermatiu. M.VI. Luc Dominique.
Secrtaire d'Elat de la Justice. Luc
Tbard, Secrtaire d'Elat daa Tra-
viux Public* aacompaju*ade Mil.
Panous, ingnieur en eh f du D*
parlement d;s Travaux Publies et
Ma:;iw, ingnieur, oit vUit noa
tribun iux en vue de !a construction
projete.
L'emolacernent actuel sera, cro-
vons-noua, abandonn et servira
d'agrandissement au Pnitencier Na
lion il.
Le nouvel lifi:e pourrait bien
bPJ con*truit sur h teirain del
Kn du Csatra, en fiae des Fieras
da 91 Louis la ftomigue. larrain qui
fiit -uiIj l'ouett. au Palaia de la
Caimbre. Le n niveau bitinent
Conporlera de* divisions o seront
loxts le l'rioiiil le 1re Instanc,
h rribuiit d' vjpd ai le l'riou ni
de Usstioa tvec une bede salle dite
SUi: de* pu perlas; une bibliotbe-
q te, elc.
La llioUtre da la Justice lient
coe ir da voir s raliser le plus vite
un des Ijiir* 11 Ch if 11 'invarue-
m.t. Il esi pr>bable que lai tra-
vaux cm nsnaeot ou* pau.
M I rnini-- . .m..... SS*
BjIIih reiiseiifiin n3itts,
d'adretra et da rclames
Ls Balletin de ranteignembi, d'a-
dresse* et de rel ne* ptriit aujour
d nui ave 11^ nagea d- renseigne-
ments et d'edressea et 5"' pigi* de
rclames en ooulanri. Li couverture
en cirton et lit i raohie repreen
ant h [) i >t ig ip li d Palais Matio
nul, les arn s da [a llpubiique et
le Drapeeu n ition il.
O'est un guide pouf lai l'aniiles
el h) n ns d .ltirs.
av.z v ms baioia du avocat '.' Le
b.ill-'ttn vous liane son alresse.
\ve/.-vjus b^*oin d'un indecio <
Le b illeliu voui cund ut dans sa de
in ira.
Avaz-vooi ba*oio d'un pas t a-port r
L Ujlleiin vju* Indique comment
l'obtenir.
Ave/, vous b"siu d'un renseigne-
ra Mit co n narcial he balletin vous
le donne.
Av l vous be*iin de* renseigne-
m>nlsaLninistritifs,iudicaire* et de
tous ordres ? Le bulletin vous aide
4 le trouver. ;
Ave/, vous besoin d'acheter des
articles bon mardi,i .' Ls section
desrc'ams du bulletin fOet*) p r
met de choisir loi meitleuM articles
de la place.
10)) viluna1?* s)nl imprimas ; ils
g-ri i ii Lui) i , dans toute la Repu
bliqil '.
i 0 v dmes seront axodie aux
Chun >r.M de ' >m nereaPBtrangtr,
au c'a ou: tilts et aux Journalistes
SSiiond tOstl
Las Membres de l'Amicale o S4mi
naire sont aviss que la Session de
19t s'ouvrira au Petit Sminaire
Collge St-Martiil le 16 Dc3mbre
prochain et comprendra le program-
me suivant :
I. Dimanche \C> Dcembre, h 9
heures du m din, Aa-embe gn-
ra e avec l'or Ira du jour suivant :
lo. Allocution du Prsident.
2o. Rtpport du Secrtatre-g
nral.
Jo.-'RiOJort dursirier.
4o. Elections pour le renou-
vellement du Bureau cl du
tiers du Comit.
jo.Allocution du K. P.Lanora.
<^tr<>^-
Demain
Le "Malin" publiera un article sur:
La Uuckiiuu du Sucre.
trangre.
PlU* le 103 *ont lj'i retenus.
A pirtir ! lundi 3 Doemba, le
ao d '. sera mis eu ve ite au Petit U.i
ur. P.fe In II i eau du l'irt, c'u ;/
Alp'i > isa U vV \' 4, ru Il m en fies
di dpit V. Vi lajoi il. a la C*rro*
srie i^e ilri e. Il ia D.ut* De.iou
ch s. ''h "n i la i D i !* m N ^ ; i
chez Mr Cl Beat Cslestla, raisn
de l dollir l'est n^l lire.
Lob") is d'aajlafs ot
Ifoua si nmes h)ureux d'inlormer
le public \ ie i bi ul ",' siala iiii
Une Prou (on 't.:. Miracle-) h dici
d d in lilUOi un cou s rgulier de
lanti'ies anglais*) et e^p^g iule, d iai
les premii rs jours dsjanvier prochain.
Le* leons auront lieu tous les
jouis d 0 i 7 lie.ns du soir ei la*
mensua les seront de 2 dollars pav
ables d'aviri'S. Les intresss pour
ront s'inscrire jusqu'au 31 dcembre
tl
II. Dimanche \0 Dcembre, tou
jours au SVm naire. 1 btiras de
l'apri mili. f Tirage ds la Loterie
St Martial.
III. Lundi IT Dcembre, A 7
1/2 heures du m tin. Messe de lie-
quie n. dans la Ctnpelte du Smi-
naire, la mmoire ds Socitaires
dcles dans le cours de l'anne.
IV. Lundi 17 Dkemhre, 7
b-ure* du soir, B inq let le T Associa
lion et clture de ld Session. Allocu
lion di Prsident.
L? prsilent : LESPIMASE
On nous prie de publier
Fort Libert le 17 Novembre lft3
Au
Diracleur du J mrnal L i Poste"
Port-au-i'riiice.
Monsieur le Directeur,
u
C'est avec tonne.mut que j'ai l
mm non lins les signature* qui s*
truientau bi* de la protestatioo
dit-, d: 11 Ville di B\irt-Liort4 contre
l'empris) taemsnt daa sieur* Ba
dicta, (iiu'in et Jolibois publie dins
votre journal du 0 Novembre courant
au No. 97.
Btaal fera-ne, je ne fais pas de la
p ditique et n'ai pa3 la coiinus*ance
d'avoir sign aucun papier de c
gnie ni autoris persmr.e aie taire
po ir moi.
J'ajoute aussi qu'il n'y a pas de
ZULMi CvblXrii dan* la famille
doit je porte le nom.
Avec mes respectueuses salutation*
Nzida CtLfXTft
A ricola Euijiii lourjolly
Avant hier imuo i neuf heures et
demi. l'-Bcole Eugne Bourjollj"
dirige par Mme Wiiuam Wusou et
dont l'etTectif est de cent trente
lves, a reu la visite du Sous Ins-
pecteur Vteti.
Le Sous inspecteur a questionn
les lves pendant une heure et de-
mie et a t satisfait des rsultats, au
point qu'il n a pu s empcher, avant
de preoJre cong de la distingue di
raclrica et du personnel comptent,
d'in- .ire au registre de visite: Suis
satisfait de lu situation gnrale de
rUlablissement. La discipline est
excellente et li mthode das profes
seurs, bonne''
C'est pjur nous l'occasion de flt
citer le D, art niant de I Instruclioi
Publique d'avoir rali*t un progrs
a,i,i. il) -, en coalianl la direction
de nos coles primures des tilles et
de eomprea ire dans leurs persoonali
d : normaliennes comptentes, & me
sure que ies ttvsa-aaitresses ont
ter mu leurs ludes ou l'ail uu stage
cora.n . prufaaaaurs
Sainte-Rose de Lima
Ls memhres de l'Ass iciaiinja
des Anciennes Elves de Ste-Roaaj
de Lima et les amis de l'ouvra
sont avis (jue la confrence mer,
suelle aura lieu le dimanche A
cembre prochain, l'issue dum
me."se busse pour les socitaires.
La Secr taire,
uEp )nin>: JE\:s-L0UI8,
Tltnnks(|ivinr| Day
Aujourd'hui est une grande itc
pour les Arnric ins. C'est u
fle annuelle pour remercier
ciel des faveurs de l'anne. Gejoti
est fix par le IVs'nl nt de la R
publique) des Etats-Unis.
L'Eglise Catholique a adtu_
celle f'-t en 18 <8. La premin
fois qu'tlle a t observe a
Etats Unis ester 1021.
Les bureaux amricains son
tous I rm'^s et d. s rjouissaocel
ont lieu. Une tradition veut qu
le jour du Tlianks-ivmg Day.wo
vres et riches aient sa table lirai
porlion de dinde.
Ma "vn je
C?t aprs-midi aura lieu, chel
rOlciir de l'Etat Civil, secuo
Est, le remariage de MmeAlii
Avignon ave.' MrUo.ln Baussil
Les tmoins si mi ponrlemarjj
Messii urs I lenri llouzier et Ar
Blanchir J; -- pour la mm
Mil. E.nile Blanchard el Mil
But -uu.
C'est sous le bnfice des
reuses dispositions de la loi,
mettant le remariage que le pi]
divorcs, il y a environ ui
vont reprendre la vie commul
INous leur souhaitons une unit
pariaile et durable, en IjUC
seuli ut tous nos sioceres cj
m.nts.
Avis dd dipirt
Les dp-b s piur N-eVork
l'Eurip^ : via N'w Yo-k direrl )
le S > dorais ser mt fermfeU
du premier dcembre prochain.
Porta u Prince, le i > Xy. v]
lie merci meut
Mr le Ur V. Laurenceau, Mr
Mme J. LmeoseulduU, >1. et Me
E. Uianh>- el leurs enfuit, srj
Mme J. Bnny.-tlaurseafanlsJif
Drigilta Laurence iu. Mr ei Mias
Ei- et leurs e.fi.ils, M les Lat
et Lieie Laur-ncau. Mr rem M
be, Mn^Vvii. Nbrenoets.aW
Mi'et Mme Km n. Djean da M
enfants rem rcient vivem;al
Confrrie des Mres .thruenol
ainsi aie tous le, amis qui i
assiste l'occasion de la F
tion de leur regrette:
Ma te \ntoinette Lucia
gi rV^eGasioairLaarjnw
enleve leur aflection lel >
Ils les prient de recevoir leurs
merrlments et de croire t
fonde gratitude.
,1
Rpublique
Dominicaine
D'aprs les dernires in for m liions
un U ciel vieul d'tre pris .lui la
Rpublique Uominicaine ajournant
i idftuiment les lections lgtslati*
ves.
Nous attendons des dtails.
Conseil dEtat
A ia sance d'hier du Gunseil d'K-
lat. une .m a s-,ou spciale a t
forme puar l'eaaiueQ du plan des
Chemina de 1er di .Nird. b)lie est
cj u ..i ...; E aile Eie. Charles Boulier, B. Oa-
naehe, Przesu, A. Pnce, H. T.
Augiste, StCoul, Heuri Chiuvetet
Adolphe Valbru te.
Cette in.na commission est ga-
lement charge ds l'vaamsn du pro-
jet d'a|ricultura.
Panama railroad
Steainship **
Bureau de l'Agnt gord
PorlauPrin1e|ei7Noveab.e
BuletuiNoJil
L^ steamer enl. C.
e8t allendu a l'oryu P ^
SJ^.vem'.ra I lli . ^ P".rl Jf |
me jour pour N-*^.JS
hs ports du Nord, preniut
,e. pas,.gjj..B T1|OMSp0N
Agent Garal
S.fit a lires l?.4ffl
Feuuire, DupW>
mros
mission Fquiere. ug ^
seront aollicit s pour MuH
Ren DuonaV ^ v T i^
Port-au-Priai-A^^g^
* Dimanche f^^J^t
l'Amicale de licols fera u
au profit de ses ^"- bri,jl
Il y ura d.. e^'; p
lingJrie.boisdcou^nena^
In maio, jouets, pai


. .
IX?MTW
\\fi Purgatif Idal
e'wt la
leduDDchaut
lit FaubourgSlnt-Mi Pans \
__ia prendra,
^ttBUiiaat aurao prparant,
I arsvoatie Jamais de dguut.
(rimant la dlte.
,a catlit* pas le malade.
ani pas de repos a h eambra,
[a eus? aacuae perte de temps.
[aactive qu t"0 les similaires,
\g, par coasequeat, nuios chre.
[HSC : pur.- '. i a s piiuiei
t*TlC, I : i r
atatl
Pharmacie F, Sjourn V maison H Silvera
Fiix Coicoii
leine chirurgie
la..li'ni;i!i> de l i\ Ju .a Gorri
du 'Z n dfi Oreilles
fcfd'.Df.rmer si LiinvaiU
iiolle que d.-vanl s'ab5c1.br
pilule environ une quinzaine
icharge \?r le Dr Ciice Mari
lion .le son cab net et d
iiloij
rtnrn.nV'8 Mrc'lpn,^^3U)trn^-ci^ pI au public quV
Mi? -o L i Labra^|rro n'is en u l...borstoirs c'e
UrHic* I ci -*jj l|4TII,
'we h ni ; rZZ ,0i 'cLerc el a ** d*
ur pour le
w<* ; r?nn et ieitiN|(n tft.toi
ero t re Q> '* ,- ,- . cS,q .es> n, 1
Si 'BVI ar-n-r,h uni, rh, e
lr' ''durrfn u Kg| ,.,
Ri on deW M rman
B**.C'ton le Tri h >u lu
Bcamea 'lu sn^e du si*
Eaameu d aidres focs's <
lUamm e c a'h?
AIbu ninn r<*iii
o ., Con*n> [JmJCrWfe
H*rh*rrh# )(> SwrnhM "t Co i nor^auo* < s*.\
^w^*S rf

[G

' :
!* .
I tTJENNt fus
Indises franaises
[M rues du Magasin
lei des iiciils-l'orls.
Pour faire de la pla-
ce aux nombreuses
et jolies marchan-
dises arrives de
France, la "i mon
PAULE lUXCLA
Liquide un lot Ue .haufcsures pour damas il)
gnurdes la paire-
Un lot de Chemise, couleur pour hommes i fcJJ,
Du lot de Chapeaux de paille nom- hommes ai 5
/,M
1rs a~.
uqu/etset?
Sole Dislribiifor fo^ '*aii.
W. Oi Wilbs
t7U B St Rve du Maqisin d VEtat
Pori au Prince
ISeer Pqblo the Barler
La Titen V, TLYT/ trofi urttnretuee de don*er
f lein s.-.iu! ,. ; . i vf s tin i-Mrtri non btms client*,
feuroffie, < pr A if ion de la En d'anne, les ;iticii
mu va n ls Je l ule iraici m el de toute h a l rckenv
mei i-i-iw j-.- lesdunieisalcMners, des >iix ex?p-
lionndlemenl rduits.
foM< ne iro ois pris nc'eov-a'r* do publier nos prh^
car il n' st un dnule pour |> rsonne iiaa 'non ule-
ii ent u ft'rlii les sou do choix mais qu n >s prix sont
les p] s pas de lia place.
Cas rrir gris anglais nauveautOs
Pal nbPfi' h ris anglais
Pa'7 b noli (|ri^ nvilaisA carreaux
al abaao uni & a barres,coul.
Alpa a neir sup.
la on le uoir suprieur
Sa.gj nieu nai ri i 'imir, anglais
Satm ri0 oWe pour tailleur
LllUrlno barils po *r tailleur
Kcl laeine ^n 'lais extra suprieur
Dr II union blanc
ussor Japonais pour Ch nim hommes A : bea
r*er ^Je ! ancha
idaux tulle pour portei
I ni o pour voiles
^ oile uni & h barr%
uBhtfnlLn1e unie * '^rres
IJatine blanolie A cou cur
Urunadl suisse brod
I ethes serv.elies damasse p3ur lablo
Royeuy uni Uanc couleur
Mrquiseite coton noite
Jrpon jours blanc & oruleur
Rrabaut anjla s
lolieooe mouches oMtev
"aiides brodes angl, iaes
gars.'.a ""*
?nt ,eln.8.. b ',,1C *.
J-otiona |,v rt assorties
lias a jours
Pas blanc demi-soie
Pnllo union migiaf.
Stfuul;.i; ., d(>.,,
Tn*Ur feUUe Ifl,~ooto,.tc,etr.
R..IUH.}, SCS "l^'eatluluiton Il.Silvera.
klJlw i'^repeur ses ,n1(|,.s ,rim|,OJ(a(:on n.
meilleures
out
l?r^i Hestauraa! t (knm
, Si'.'" C ;"'' '.^'T.iA,, C-,:i.n..-C.,|!4s, reern.
awnJaa-j ,.-,.,.. ..., C|1J ,........ (li c|i^
,,:; "i.v;"p"'-.1/" '"- '''<-',
__________!_?_*. /' ,>roPf et re
Gi ud Htel de

1
Anglodes Hues Bonne loi et du Q
l'Ut; ce
uai
*t'lnt .' '
ic.M1:'>.:':'.'v':;;;;;';.""',"""l;'>":'''"'" a,ii,,s^
" ' ' Il I !> .1,1 s|||i iiiv ... I !, .,
i "i .'- .'n,, le _ illori i. .i.5U
"' y M /',; '' '", "*-
IUI i m
" "" " M .,i.,.
vu:
bn Uuv (v laiimij leNaUoasIs
IVapriatol : Annicius I.XVUUK.VT
i, 4!'."'i!; l"a'l S '""l SJ 'cc","""1' H sans*
oiliialnui pii*iiV'rie.
L"
kvrsoir, inusiuue ait, ayante dri.epar dus oroles.
sunnels d. ,pand mrite. J F -, PWmm
Installation parlaite. .- Prix modra.
isleplioo .\o 385


LE MATIN
Crme
^
V
>*>.*v




WSWS

--^

?l''
Lo Crime Tthtitfi, (t&ac*. parfUi t,
eanservt la fracheur di !t j'-m-.". ftbtUlt, t/fat le r,Sta
un teint de lys
Elle
tient la poudre
Assure une
eornatfon exquLa
la CKtaam*. nratre, t.n incapable
d'oi'cn-jr n r en la pesu. uV.*
r-ic .-v ': et b um !:i
lu:.- illri i '.. ri ou ] la
Hii' r Pai i un* r .lu* i >
ira. ', Cremi 1 '. S ni
l>pf le plus ;,.:.. ' la GVenit
de Inxiiaf $u" e*np'0' vita l
fcvr. I i..-hti iTrnaiio.it j-j." la pouuiira
ARYS
3, Kjc de la Paix, 3
PARIS
T rtr>-,- : i; -., <,i
1~-VrOTiUnnrA'.-

r,
: ..
v
: tlactore li Tc St Jean
E (ace de la Fan'/m.? A'> tonale No li
< igarettes nouvelles
dlicieuses. Hjgim
arme, supriorit. 0]
les trouve dans les h
telst ci s, reslauvaoj
grands ou pelils.j
- Kllcs sont la joie des tumeurs
l'ordre du jour

Vaillant & Ilouet Afteuts gnrattS 1720Ruedu \fsfiasla do l'Rtat
Colombian Sleatuship
Company Inc.
tTsttsmSt \\\ M. Toppsr v6d*iii d N*w-
Y;ik vij .,& po 18 "du WH. el' sredu
Po t anPWnca le 28 Novembra ciarant. il
repartira h mette |w p ik ies portl di
Sud prenant Irl et pis ;?()*<#.
Le Steamer B H MO t ayant iais*4
NewYorh l< M annuelle 25 i\ovembce
courant, est attendu **ort ma Prinee
iu 30. lt repartira ie mme j nr pour
Khujaton Ja, *i le* pu ts d Ijl Goiom
biepremmt fret p8ttj/e^i
Port a Priiic-a le 27 Novembre 1923
Gebara & Co. Agent*
FIRESTO%E
Pneus & Tubes
Pvivs
fond kierAril 907
Abonnements
l'or'-aii'Prince
Dpart ameali
Rlrangtr
UN MOIS
Gourde* iC(>
3.00
30? 3
8 1911
3 -3 a
3li4
33>4
S*i4
31 4
il 1,9
M t ',2
M% 1,9
[uihric
9.&0
11,5)
16
18
Cord
le Sun
si
M
2*
M
lo
3a
Bole Pn4alp 11g
Tlphone 242
18
Tubes
Bureau: Rue Amiricainn: 1858 3
Tubes
r
Rouges
liiminum Une I\piv-
Orieans et Sotilh Ame-
ricao Sleamship C^ Inc#
Prochain* dparts directe
Part an PrinceHati
ls steamvr Hais*, laissera NewOrl Cordon
Paul Sals
AVOCAT
RecflDvreiaerts Commerciaux*
affaires l'Etranger.
Correspondants h Waehing
ton. \ew-York, Berlin.
Turin Londres. Paris.
17e? liucPnu.r fl7.f'ori~a*J'rtnm
Tlphon iST
' La Guinaudc
GRUSDRVE
8-! 1,2
3li4
H 4
38ii
<*v
34x4
8i4
.2
'.2
a n
4oo
N. B. C'est la qualit et le prix qui causent.
L PBEETZHINN-AG6E8lltt|
^-
il' -.- '
Tillejl
coni
Shop and Lunch Hom.Open Fr< m
A t. M. Liiiil V t'. M. Kveiv da?.
an* le ffi 2Voi>eiil6re v'wruiii. pour **ort
au-' riax >
Ls stsamer Dea lalz ?iirw Orlans
le 2 ^lovsmbrs courant pour Po t au
ptt*eet
A partir de c 1tp derniers date il j
. ue taltei .-4.11 BiCIO
^ Kmes'Ca nille
Fabricant de chau$MUf$M
en lui a genrt
Matriaux suprieur
Soins promptitude Clrit
Gran't'Rue prt la Poste N T
1^ maison porte la connu*
itne du public que dan le
dut le faciliter ei d'encourager
doe nombreux cli ni? elle ac-
corde partir du 1er Juillet
IWJ8 une primo ! une pure de
chai seuretau choix . Uuii.ieieu
t, ur de vinjjl tickets.
t^ o use |iience on est pri
V rel " 1 un reu pourimaue
aclial m coin, nul
A !i I." i u m -- elle tf*l 11
devise l la u.ujcvii.
La maison
II. Balloni Fils
Sise lut Roux, 123, prs du d[)*t> rhum
Forl;iu- rince, se fait le plaisir de porter la
tance de sa nombreuse clientle et du public,.co
rai que ses rayons constamment se renouvelle^
marchandises de premire qualit, choisies ?
et la porte de toutes les bourses.
Savoir : Bijoux, montres, orfvrerie, un 3ran*
ni9nt de hibeiota, sacs en argent pour dame*. .
premier titre, couteaux, ncessaires en arfleUt P J
mes, neessaire couture, glaces, tableaux, deBC*rr
lit, moustiquaires, dodinas, chaises. lavabo9,fa!/#ti
de toilette en porcelaine.grands ei petits lits en w
vre, beiceaux en fer et en bois, chaises roule*TL
enfanta, lits de camp peadules, rveille matin,
liq leurs, tassas, lampes ass. tapis de table,vaaef
bonbonnires, chapeaux feutre, chapeaux la in ?
mas, casques, jamhires, parapluies, foi'ines t
pour dames, chaussures pour dames, hommes*
l'antouffes en feutres, palm-beach.
Macliines, coudre, faux-cols, oravates,
blanches 11 couleurs, chemisettes, Jarretires,
bretelles, chapeaux de paille, chaussettes, mn
c unes, valises anglaises, Joujoux, pendulettes *jjjl
bijoix en nicre, fleura artificielles, plume fon j
deaux pour bapimes, fianailles et mrUfl# M
lectriques, jeux d axticlea en osier pour alon* -ggl]
des et aiito.nojiles pour eafants h'ameux cliap ^J
lie liorsalino, assiettes, carpettes gyptienne, P
pea x, |i.ls flanelle marque Docteur, P'Janl* Moi
ashnir franais haute nou\eaut),porle-lra ^
dames, carnets pjur hommes eu pau de huas
Ha,- lieuses, serviettes d'avuoat, etc, eto.
VERMOUTH Ci
1
k M4TTEIS


EMTIONS MANQUANTE!
..;mi


I
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
IMRUC8
Clment Magloire,
BOI? VERNA
1358 Hua Amricaine
NUMERO) 20 CENTIMES

Quotidien
Quelle que soit la place qui
"homme occupe, qu'il l'ait
choisie lui-nime,ou qu'elle lui
ail cl confie par un sup-
rieur, il huit qu'il y tienni
bon, maigre fous les dangers,
et qu'il prfra la mort au
dshonneur.
PLATON
ELEPHOPiE Ho 248
17me ANNE N 5075
POttT-Al'-PiiiNi.Kt 11A1TH
JEUDI 29 NOVEMBRE 192J
r
L'Orgaaisatioa de noire Agriculture
Le projet de loi sur l'Aghicil-
TURE
Il a t dpos, ces jours der-
niers sur les bureaux du Conseil
d'Etat, un projet de loi organisant
le Bureau technique d'Agriculture
etd'enseignement professionnel d
ia cr, au cours de la session de
l'anne dernire, par une loi. 11 a
t dpos galement un projet de
loi de crdit comportant les voies
et moyens ncessaires pour l'ex-
cution et l'expdition des services
agricoles et ducilionnels viss
par le premier projet.
Nous nous trouvons donc en
prsence d'actes dfinitifs et im-
portants concernant notre agricul-
ture, dont on a assez dit et rpt
qu'elle a i constamment ngli-
ge dans tout le cours de notre
vie natjonale.
LT.ng.vieub Agronome et sa
ncessit
a>
L Des reproches ont t adresss
par quelques journaux au gou-
vernement au sujet de la cration
nouvelle que constitue, par rap-
port au trait de liJl, la fonction
de l'Ingnieur Agronome. On n'a
pas manqu de dire qu'on avait
ajout au tr.iil et que le Gouver-
nement s'est montr trop dispos
v souscrire.
Le fait est que le principe de
celte nouvelle cration se trouve
dans le trait, qui parle de l'ex-
ploration des ressources naturel-
les ( minires, agricoles ) du pays;
et il est juste de pi tendre que l
tait une lacune de ne pas prvu ir
formellement la nomination d'un
Ingnieur Agronome, au mme
titre et en mme temps que I s
iguieurs civils du trait*
Mais, en concdant mme qui
c'est une addition au trait', on no
serait pas aller jusque ; Ire
que le nouvl organisme est inu-
tile et ne rpond pas .'.. -. M, -
kils national.> trs i. A ce
point de vue, l'iniliaUve gouverne*
mentale peut tre consi I re com-
me trs heureuse, et il y a peu
d'Ilaiii'-ns senss qui n'admetti al
pas qu'un Ingnieur agronome est
aussi, si es n'est plus utile dans
notre rouage goutet aetnental qu -
un Cou.-cnier linan. ier, par pie, ou mme uu li._ ni nr civil
ordinaire dont non- p e Ions
iiej;i des BBSI'meus trs epfM
LEI'l'.'UtT OII'.AMM. 1,1 li'.lvKNT
ET l'UKIAKI. LAVCMR
Un de nos confrres a critiq
l'oeCision du dpt loi, la grande extension
champ d'action du Uun l
niaue -t d'Education |
litile. Il lui .< bembi' que c'tait
une contusion i \ d'aiiril
lions et que Km action .]. rrail M
ha lie \ux clios* s agi icol. g, pour
ainsi dire, iaundiaUmeat actuel-
les, sans se proe J* |a que
tion proprement ditd d'educaUon
proles*i onnelle.
On perd es vue qu'on ne sau-
rait avoir organis convenabla-
aapt l'agncuUuje u, outra 1 am-
lioration des conditions prsent, s,
on n'avait pas en mme temps
pourvu la formation les l-
ments d'avenir. Si o i veut S3 don-
ner la peine d tudier soigneuse-
ment le proj t goiivern.'inenlal.on
se rendra compte qu il organise,
en ralite, la carrire agricole en
tout ce qui la cooe ru s Iminis-
tralion spcialise des plant s, a.l-
niuiistralion hy Iriulique. a iini-
nisiration forestire, levage, or-
ganisation des h iras, hygine agri
cole, mtorologie agricole, i
Il tait indispens ibl i d'organi-
ser tout cela, moins de se con-
tenter de faire envie incomplte
en organisant une agricultur iaa
la pourvoir d'agronomes et d agri*
culteurs pour ''avvuir, ou an la
pourvoyant d'agron imes et d'kgl
culteurs insuffisants Pour noJ
part, nous pensons qu? le projet
du gouvernement esl complet, ei
nous pensons en outre, vu la si-
tuation spciale de notre pays et
les conditions inluctables de son
dveloppement, qu ce projet est
un des meilleurs, bien mieux, le
meilleur de tou u qui auront
vu le jour SOUS le rgime de col-
laboration tiaiti mo-.i.n ncaine.
L*mPORTANCI ET LU : I .NON
en Komis
Il esl ncessaire 1- ne pas p r-
dre de vue ces co i li I iralioos nu-
portsotes, ai on veul ne pas trou
ver exagr le montant .lu crdit
qu I ii Njvernem ml a dam in 11
pour la uns' en ex i union d son
P'ojet. Il s'agit, en efl i. d'u le d
pensa i d'un milli n imi
de gourd s, donl o i i> lut dire
qu' mstitu uu 'I n es-
lentieilemeul pro lu
enten lu, 'ei II SUS
prvisions.
'. i [uestion l'a Iminis
trauon et de cooti o\ lv ree, si
on a le droit,
crific d'atlen Ire b i i >up de
ceu\ qui ont 11 n i s
suaires du pay
Ljes uhjipi i\ i AkOxTfU
vaux Plu.
Au point de vue des trava x
publias, on a saut ni l'S
il lait que le Dpart n i les
Travaux p iti dit
! "Il I .
i El u i >n p ut, i
le
Set u i-
ii de cra i >. les ro u -'t
-:id
en
i Repuh iqu .
vee
O*
trepr neu-
c li < i ii vrai q i
de g-u es i u nt q i ,|
lieu i vis i
tais ml a l'fciut fol y
tre les trav
cation sous le
technique sou e-
ment lea respoos biuteea de ce
Seme i'J veut cosarver l'a-iai-
nistration directe des travaux
sccomplir.Nous evien Irons av tnt
longtemps sur selte question un-
portante.
Le succs esi dans l'applm v-
TIO.N
Pour le moment D na*
Ions le m il lin pourra
rsulter pour le pays d'une t \ -vu-
tion dtet tu la lui no ivelle
qui esl prsent mi ni jde, el
nous cotnpl i i ml sur la t
m l vigil. Liouvern mi nt
que sur la
leui ii ain iric i ie p ur |uun ini
liattve si b m eus i ne tourne p if
en ii c coteux si po ir que, au
contraire, elle at|
ses lins si ses promesses.
Par Cable
Nouvelles ltranures
Carnet Mondalo
A partir du 5 dcembre prochin
M ii l ib i H. Uiisieil reprendra s
joirsdd rception* ' l'i.-iii r il
troisima lundi* di ch > i ie mou a
11 r -i leoc d.i II u Lo ntnisatuia
Amricain, de 5 / p. m
N n, avons I i lu ni n IrO da
g| \ al ';! |fl \ I -
n u 11 M I 'i ia il n mos, 9 u
su m nu ire c imp .rie .
I S il N 11\ . iv ''. ' i > .I -urs.
1 Le v<* i du i
NeurasU) toiaa, pari ir .Vfau
rtoa da Klearj. !.. 11
mie da M '
Traitamaol N itritif ri \
Suva
Mar 11
i 3 Si api se \ il
fe*iii. ir l >r-
it es li i ;> r le Doc-
c .u c ie
i .41 ipbi
par In 1 .m I ui
Q \ propoa '
du -
dlr
7 \. \ i-Mala 0
I l'r -*? t le i uv r
DocieU' N Si LoaiSi
S 3 hulre-Nju.
Dans mjv mu
I 11
Util ni! vieat il | i
MNIM de :
Mr .- M
I q u Von doit d
1 mgi''.
ii 1 1 s ,j. u*
|.;nrli f.t an g#ai ,
m "il de .t n.
Saies m
Mr le '">.
i
Uur
MM. le Doct ;iio,
Gsorgse Aiit.u et v L .aie.
Noua ranerei >a Le ea da
liSaeios u fricteua sa^oi.
Mort du finral Nulleti
PARIS -: -La G n rai a 1
mu 1:1 laol i>Mmti)t n
al 1 I v Isa al dil . Irnr di. I
ao da l'arase, e 1 n n t 11 | ii|
par 1 ir me t. .n lincnd daaa la
fn le 11 I
n la bu u.h
1 \ 1 1 1 .1 me jambe
.p ics a i. a < n
riv.i u in li n 1. | 1 ible,
l> < 1 ml ds l'Aa icitttiuu ilo*
1,1 nul .
Le li m I en F ics
I j > i 1 j on r a, a.) a v
da L aa .1 lurer. I froi I .-!
rurlicu |l P.i cl J
a n n I 1 1
da laaa lo ii
I- tu
D ri-, las r rions oo wpt* n
Ir 1., [titra
rai 4.1,1; uni
"" I im K npp, e' 11
v rlure . uinsa d riiv-*
m 1 fraae lia
> 1 ".i 110a .i ..... i u 1 ne
. de
Il II 1 p nr,
' 1 la
|fl
n irieun .li-l 1
I m
d 1 liiae U luh mia i
Ira ration de 10
ti m de I Il 1 1
lOUI 'il
ta fou 1 ... 1 ia 1
railu 1 1.1 1 < 1 reade
dna
I
I
t i. 1 1 .uni m . ;
I 1 1 1 1
mr, 1 pesas
eus ,1 ni rspi
J ... ,e.
On a M...
li n
I
1
1
de
1 a
' 1
1 i. conti
1 la itrisli 1.
v irJ'h u oj'ie ts
......t des fui
1 U l.l 'il A
I .
p ar an i .1 e
1 1 .1 .- |. .li i>as
a<
Pour le il parti .'I d
Irnuuei de la luhr
l
1
in
d' 1
' ".unie
irsr
I f A.
Ir,
ua
I
.! I
Ire L l0 .1
. 11
laa i
failli
cttt
accord complel sur la quea
ii n de Tanuer
LONPRtid Un p use arrier A
11 It lin de la
in da i'ang. r
aji 11 .m ut,
SB ivnl. ois. Au
1 ml qu1 u p ni 1 -n n ndra coatuts
I"1 rsnai igni mania da Bourse
niticii ri i" coi
I nii n .| .i 1 i.hi 1 iiur de
' i<> 1 .1 Miaer nu
it an du Maro IVnliera loevsi ilos
1 sur I 11 ;! '| i -, 11 inaj 1 , c
i ne iul inle du tsroo.
L s pi boIiq ou na al u
'. : 1 1 n. da
1 'i tampa ds 1 le
a a. if ls
iooi mil re
noua 1 ira d ma une cer
t lini ni ni ail ir nion
a lininistrd u.ir le iul
1 du Msroc .n Id d'eip li rspr
eantaol la p 11 bi qui onl ;
1 ili II 1 particulii ra ld ville.
Las d ealra tei.aurraui de*
sira jf co nprn lea poitaa et
Ira coma ai &tt* te
t.. 1 iboli. i.. d< ion .nt
1 j |. n 1, 1 1 1 niio
i. I 1 1 | 1 1 m
m 11 .'i ii.iliorul b du '' rus
ri 1 il. ..'. .1 1 1. m eosi
l" 1 drohs .1 iv j isla eiiu s
iiiiuin.
L'* Prti lent Coli I j< et la
aueali m d'iadpeudaaM
des rhilippines
w ksin ruto.v L'ailiuda du
>i ''.u.. m ij,.| i| 1 |a
1 ta lloa Pal
mi iJUS
I II il I ,rr CIB
il .| 1 il- mj laa
la h .m g, \r
n 'ix ml .1 i. 11 p no
'I 1 un pi t lut
.....
au ii, t
11 mille d*
il*
1 ial p m d m 1 mI. r
1 iiisj
.ni n ma tk 1 ,,,- jt ,1
v lsrdiog
laaual sas
a.
louvelles Diveroeg
i t i.. 1.1 ha


n.me 111 rc
l
re ne ,
pr . J ,
asjevnr les dans oal
rail da ai Uxs>u
y
1 t d in na
" iuh j,ui rs
I
.. . de
as
ni j,ro
1 ilaaiaot
approuv ,
dSfssaa na
' . Mil
aaril ait
au Par
"< i'at 1
iiiaoe. Ua
I "* U ur
.lie m.
de id
dis pxj ,
1rs maia Isa immu
du Parla
m* ujuaroat U pioluusstioa
vVs pourvu a.
L
w. ^1
1


LSHATP
*^
Les dommages ds Cusrra e h Francs
Prisini Amlcata du Sminaire
i
Ai*, le Professeur W th Kntid-
$m donne* '/tus /> .Y^. m 10, 9,
2J du "lu ken, '///- /// /* n
0: des najes d gtserntf dans
t -// c dp irii'. u'tuts cljucislsJu
n rd de la France
Il est excessivement difficile de
se foire une ide des dommages co-
iniques oeuett par la guerre, -1 sp-
cialement eo ,r>. qui concerne \m
dpartements dvasts lu nord de
la France, no'i seulem n t pare
qu'on n'a jamais f it, hormis en
France des rei-lierch s approfondies
et objective* sur ce sujet. mais en-
core el surtout p irc que les tonne*
fournies pir la Franco seinbiuit a
plusieurs gards peu m. peu clai-
res et eontradictoiree. n j mu coure
de ngociations du paix on eut ui-
dni! nommer rjg c franais un
chiffra de 200 mi liai- is de franc*,
ce qui, iiurs, corresponde it a une
valeur d au imuns 100 amillmrd*. Il
Dtail pu ais, en tout nn, pour
un oooomietu m -mis donnes l'appui de le s
chiffres. Suivant les Kr*o lis i y
aurait pu 83.000 kilora rme carrs
(p.rtis sur 10 i-p >- eut :it> ) at-
teints pirla guerre, aer uni supcr-
fici'-* natale ( eupurnci d*avant guer-
re ) de 136 000 klm., -e qui N
sente 6 / de t ut le territoire. Or.
mme ai les parties occupes de ces
10 dparteini-uU avaient t snli
rement dvastes tant au p.iiid de
vue de l'in lustrie et do l mgricoi*
tu e ( et en a Imetlunt, vu que ces
contres comptii nt parmi Iis plus
riches, q is la ehiff e t* le popula-
tion s'\ soit eviS .vint li ^guerre
47 millions dliabitiuts } on n'arri-
ver*.t eneor qu -i 12 /o de toute la
fortuits national u. i..-^ "< .ouisles
si les itatielioioni franais les plus
rputs valuaient avant la pierre
oalta forlu te ni ion de a envi'-on
l < \ milliard4 1 ; fraim 'ir. et si l'o i
a 'tribus au mui mrn Vi >/ le celte
fortune au % district* ruin* des dix
d 'parte ne its ea partis occ ips, on
n'oolicnl I ait m (dus qu'une sorn-
Disds 10 ni I air U de fiancs or pour
l'enscnrde les vd-ii'H mobilires et
immobilire- qui s'y trouvaient avant
la guerre, Gelts somma reprsente
d ie i- nnximum d- ce qa-i! aurait
fallu dpenser si, lupoosona le cas,
ou avait pu, sa 1914, acheter les
3 1 OoO kilomtres carrs de ces 10
dpartement* entiers avec tout ce
q iis contenaient, h >m ns ex-
cepts Vl'.r c >;n nent expli |uer que
li rec >n-trucli >n des partiel dvsi
te< d tout c* territoire sit pn 6'rc
value 100 milliards de francs or ?
Au cours de quatre annes q li se
sont coules demis la concludm
de la paix j'ai suivent p is celle
i icslion, en public et d-s person-
nes ds ma eonnaiisance, mais nul
n'a su m'v rpondre. K issi me suis-
je d eidj a aller cet t en Frince
p mit v lu 1 i-r sur lieu et p'act la
situa i m. du i il le vus pratique
el statistique, O'est le rsultat de
m - re li i nos que je vens exposer
mes lects ir- la s le* deux aper-
us i n v mis Si n ) i expos* semble
ou ne p Mit plus sec, la raison en
est qui po IC d -meurer absolu nent
obje;tif n il s?ule ne it je me suis
g .rii da pirte: aucu i i iguoilt, je
p i irrsis m^ n; ajouter a tvoir anc in
prju(4 sir ce sujet dlie d, nttii
que je n'ai m>nepis eu le dsir
d'influencer q i qui ce soit : je ne
supptse rien, je n'imposa non plus
j'expose.
K. A. W1ETH KNL'DSEN
{A Suivre)
Ce Soir
L'aiglonne
oe el 6e pisodes
Un swret d'fitrt et
l* Revanche d^ Kouch
Entrne g'-nrale : I gourds
UBraMai^riMSMassaaEM^MaK9
Notre Palais de
Juniice
Le Gouvernement, poursuivant la
srie des neureuss luilialivas a d-
11 de <> istruiri un Pal lia tire digne de la Omit al i '1 Haili.
Hier malin. Mvl. Luc Dominique,
Secrtaire I Ivat de la Justice, Lie
Tiiird, Secrtaire d'Etat des Tra-
vuu Pu! ics a:^>n>i^i s |s M<1.
Par,ois, iogSui-SUr ''-n ch f du O*
paitsmeat i s rravaui Publies et
Kli'^i'.n. ingnieur, oit vidi nos
tribjniux en vue de U construction
projete.
L'e.n dacement a'lu_*i sera, cro-
va 1,-ni m, aoiihii et servira
d'ajrinJisseoisnl au Paits acier Na-
ti a d.
Us nouvel difice pourrait bien
tr.' construit sur 1*. letrain d* la
Kii li Csntre, en fies les Frres
de t L > lis le il >q^ i ^ i t irrai i qui
fiit suite l'ousd. su Palais de la
Ciin'ire. Le nouveau bti nent
conjorte-a des divisions o seront
lojis le Tribunal a Instanes,
U l'ribinil d'Vppdet le Tribu ni
de l2as*4ti >U avec une be le stlle >lite
Sdl: des piS'pSrJus; une biblioth-
que, elc.
Le ^nistra de la Justice tient
cod ip de v >ii s ; rlis >r le plus vite
ui l ii leurs 11 Ch ;f 11 G lureroe-
ment. Il est pnoibie que le* tra*
vaut c ) n n sucent 3ou< peu.
B illelin Je rart.soiijo i aents,
Prrjt d Loi
Sur l'Drijmisitiori di Bu-
reau Technique le Laijri-
culture el I rnsei \u tmoal
professionnel*
Sut et fi n
C. Byain des planiste $i
dm animatsa
1 Atn de protger I' tgricul'ure de
ce pays contre l*introdi*Clio>n tien ma
la lies el et aq lent Ii^ plante et lea aninteui
il sera uom:n '' Unis t us les pO t*
ouverts, un inspecteur comptent
pair aider les eiup'oys des /Jiuanes
S dcouvrir et h dduire toutes ma
tiares infestes plantes, animaux,
ou tous produits c tpables oie vhicu
1er, des i i eotsa et de* parabites
nuisibles aux plantes et aux anima ix
J. li sera u .si BJSMO u nu Oorpi
ddc psete ire ou dtiael r ic leurs un
butants, et d'Inspecteurs Nsidenti
d r,i i pote ss 11 l-iui'.n-ui r les sa
101 l'es o i 11 ils* |s (,. il.-, , ,,i | . u
piantes et d^oimeua. et d i-tre
prts ;. pra Ire tou'ee m eu * < n
vue de combattre nt douraur s>
pid mu -
I). Sylvieuissers?
. U s ri tabli une - ti m fores
ti e qui eurs pour lui t :
1 L'tude el la pi -,. i i(i00 de
toutes meeuree pour la oosessrvatioi
el le d.\ loppeoieul dae i
foreetii e du pays en 1>.i -. | tein
Inras el notre* bois et pro luits pr9
siens, pour e refa i euaemt a. peur
1* proteclio i i i rcea .
i. i.. do. > i i i ; .i q i ||
lotttns mesui e* ado : par is
vefni lient p i la <-u i ihIi.....!
) ad ni i li illu i !> i
et n piolet- i n I- ...u..-.- ^. i
]o(-.p m ni l is i \ .il n
du il loi a ; I. \ .4 u r si
j ule o. -s .r pi -- p ur .-> n
d> v.iiyji.'iu- ni il i. laslrics qui
ri'p(>e"l aei l<
c Uiine naetii es pn
Disposttt es
/4rt. 6 Lo DiracteaaaT li-nrel
adrvseera au Secretair J Jat de
l'Asjricnlture chaque mois, du 1er
|Sju 16 "n rapport Sip< sa il l'tat de
lotis Isi travaux eu v >is d'excution,
,ns le roui-* du mois prcdent.
\p nduit dos rapports peieus
pruirronl lui Aire rclam* tout, s les
f i\ nus le Secrtaire d'Ktal de I- \gri
en i\r le juger n essaire.L Mire
i. iir i ni oumsnra au Secrl >ire
d'Etal de I \ jr cuit irs toutes l s mig
gestions |" ui l aider la bonne
march ou ;i l'am lioration dn ser-
V.ce dont il est cbaig.
Ait. 7- tueun projet ni p>urra
ln sxc l' pir I Il n-- m IsCD i OJ le
s'il n'a t, au preilib s approuv
pu le S-crtaire d'Blel ds l'igricul
t irs, el il lai lps isss y eff*rsiitsa
n'est pa autorise par un crdit.
Fi m <]
Art. 8- Les fonds qui doivent
assurer le fonclionnemoot du Bu-
reau Technique proviendront :
l |r,il local on budgtaire annuelle
et de crdit* ;
2. De la vente des pro luits et des
auimanx provenant des f. raies d'ex
pi imenletioo ;
,i. Des aub lioni qui penranl
lire accords p r les Uommu mi.
Tous t's f m i* alloue par la I >i au
Bureau Pchai pi ssr ml d k nsse
P ir Is I lirectsur Ij4 ter il, ulon les
dispo liions 's ioi$ autorisent s
elloe iii. i et selon i is le preuon
vont les nie ds p*i i im .--.
Las i ia Is i > q inl de U vente
d.'< pra loii i des anl j iui de, i.t
m.- seronl verss au Tieer Public,
le | ibvsnlions com nuua
lss,ees i o i I-* ser ml iierc, ie al ulili
pr le l' recteur Gni il mfoi
ment | leur destinai i in et nui coi
trois du secrtaire d'fftal de 1- \ i
culture
I Art' w L prsente loi il
(OUI I -i- el Ji*po liions | I in qui
lui ni i o t la aire* i > saC >i e
ledilig d Ki d
i il l l i n I |tti le
coi
K lit ai Pal de *'el I au
Pi '.le \ i l j i ims Js !
I .n in
Demain
Le "Mutin" publiera un arlicls sur:
Le Uuetuon lu bucre.
d -i li
el d
:l
iressen ei ai rclama*
Lj \i illelin le renuignemU, d'a-
drssssi el dl rcli ne pariit suj ur
d h n ifs i lu' pif as d renssig is-
msnts et d'sdrssiss ' i>'^, 'le
re la n ^ en i luleurs. fji eouvsrturs
eu c irton sst I 'lu'-e re press
ant 11 p i t )0' m ii i lu Pal lis Natio
n il. le ? arn*a le li li )ub.i jue et
le Ur ipe i n dio i il.
C-e.t un x u le pour l,;s familles
et hommes I ifiir-s.
%vei v mis b . un d u i avocat ? Le
bail i vous -Ionne soi i Irise.
vsz-vous besoin d'un mdecin 1
Le b l'deli i VOUS ttonduil dans sa do
m are.
V^ /vous bisoil d'un pisJft-porl ?
L Il i I-iui v i.i. m li pi; ^ n uj.it
l'obtenir.
nvet voua besoin d'un rensugne-
mmt co n ne.cii! .' be balleti.i voua
le donne.
Av l vous bnin dll rens*
mentsa 1 ninistr 4tifs,ju lie n rei t de
tous ordres ? Le bal ti i vous aide
le trouver. ;
\WS vous besoin d'acheter des
articles h bon mardi I ? La section
des rc'ams du b.illdiii vos* pr
mu de choisir ici meilleora articlsi
de 11 pla
10) ) v >' un** s ml i n >ri n ;s ; ils
Bf0 i di tribu is d 10S le Itl la II ip i
bb pi
i 0 v du ne -m> it *\ ^ lis \,\\
Clu u ires 11 ir \ 1*8 ing
a u fabricants el au Joornalistss
tre igere.
Piui le iJ I mj ii i r rtenns.
V p lin l lus li 3 t)4 u i, le
so d h i taie 11 se ils au Petit II i
itr. IV i 11 il i 11 11 p .rt, chu
vip'i x il \^ u II m en face
d i dp t \ v il. a le Carres
ser.e Ce )lr e. Il M l iSJtl ' IU
cli h | i I i) I "M ni N i s>. 1
cbet Vr Cl nint Cslsitin, raison
de l djllir l'eamplairs.
Le)is iaiihh et
S>siond3 iOal
Los Ma-nS-eadel'Amici'eduSA-ni
naire sont aviss que la Session le
1921 sonvriri au Petit S'Mninaire
Collge St-vlsrtid le 16 Drvnbre
prochain t comprendra le program-
me suivant :
I. Dimanche 16" Dcembre, 0
heures du m4tin, As emb'e gn-
rale avec l'or Ire du jour suivant :
lo. Allocution du Prsident.
2o. Kipport du Secrtaire-g
nr d.
;{). Ripport du Trsirier.
4o. Kletions pour le renou-
vellement du Bureau et du
tiers du Comit.
jo. Allocution lu II. P.Lmore.
II. Dionaoche \0 Dcembre, tou
i'ouri ld Stal niire, 1 heures de
'apri mili, f Tirage dj la Loterie
Si \lirtidl.
III. bondi 17 Dcembre, a 7
1/2 heures 4a m tin, Messe de lie-
qiieo, Uns le Chlpftlll du Smi-
naire, II me.mire ds SociHaires
dcds dans le cours do l'anne.
IV. Lundi 17 Dcembre, 7
heures du s ir, B inq tel le l'Xssocia
lion et clture de lu Sesdon. Allocu
tion d i Prsident.
Li prsilent : LB9PI3IA9U
i .i. ~--^
Ou nous prie de publier
Fort Libert le 17 Novembre 1q23
Au
Directeur du J mrnal L i Poste"
Port-au-Priuce.
Monsieur le Directeur,
u
C'est avec tonnemint que j'ai l
m >n u ) n dans I :s signetursi qui s*
tnu ont au bis.de ta protestation
dite h li Ville d$ Vort-Liosrtc intre
le n )iis ) nu n al des sieurs Bi-
dicte. Gurie etJjliooispjoliadins
voire j iurnal du d Novembre coura.it
au N) n7.
Li it leui ne, je ne fais pas de la
politi [ ie et n'ai pis la o nuisance
d'avoir lign euOUa papier de co
geuie ni autoris persinue aie faire
pour m>i.
J pte lussi qn'il n'y a pas ds
ZULHi CiLlXTli dans'la famills
doit je porte le nom.
Al K moi respectueuses il il tions
N/ida caixTfi
A l'Ecole Eiijiu , Boitrjolly
Avant hier muiu a neuf heures et
demie, i'"Kcole Eugae Biurjolly'*
dirigs par Mme W4iuara Wnsou et
dont l'ell'-'-'iu est de cent trente
lves, a reu la visite du Sous Ins-
pecteur Vian,
Le Sous Inspecteur a questionn
les lves pendant une heure et de-
mie el a ule setisfait des rsultats, au
point qu il n a pu s empcher, avant
de preu Ire eongJ de la distingue di
reotnea et du personnel comptent,
d'insiroau registre de visite: Suis
Hlilfsil ds la situation gnrale de
1 litablissem nt. Li discipline est
excellente et li mthode dd* profes
seurs, bouue''
C'est peur n >us l'oeeeiioi di fli
citer le L): art ui;iit de I lostruclioi
Pua. |ue i'evoir ralis un pragi
ppr ciib e, sn 'o ui ml lu di s U >n
de nui oolss primsires les Bilan et
de comprendre dans sur* arsunnnli
d M nor n nie m m c > n.'c.o ite-, ma
sure |ut les tivee-muirewes oel
leruaiod lo ira lu les ou fait uu stage
com n erjfsscsaroi
Rpublique
Dominicaine
D'aprs les dernires informliions
un i* cret vient d'tri pria dan la
H -pub i.j ic L'oiuinn uoe ajniruiu
i i d ..u ml I i ni -li AS le^iaiati.
eas,
Nojs attendjns des dtails.
W Comeil d Ela<
N me > nme* h ) ireux d-i ifora r
Il m l i
i in i. a .m i je
l tng e- R .. | ,ii
pn ini-r-1 ... I j. vief pr n li tin.
Les Isa] m* au oui lieu tous les
jou | de t i ha.ne* du les
tnei s seront de ir* pay
ablea davinee Lm intresss pour
root s'inscrire juaqu au .Il oeiabre
K i lil i ; Il r l | C IttSlil I
iat. un 11 - on apeseis a 't
f .r .i > o .- x. uee tu piaa des
Cn notas II i ; di \ .. i. u .e si
c> \ d. ses C ma al ers :
E aile K ie. CU itieu K > u. ; B.
nserii, Pretse, \. Pnce. K. T.
-. St-C oui, llsuri Cuiu*te
AJoiphe Valbr.i
Celte mme commission est gs-
lement charge de l'isameo du pro
jet d'egrisulturs.
Sainte-Rose de Lima
e )>s rnemSres de l'ss-iciia
des Ancienne Vbm* So-Rosi
de Linu et les umu de l-Buvro
sont av.ss .pie la contren ;e.nvn
siiclle aura lien le dnninche 1 Ue
cembre prochai u, lussuo d une
mfie base qui sera dite a lires
pour les so ielaires.
La Serr tair.', #-..-
oEpostNE JEAfl-LOUIS.
Tlinnksijivinij Day
aujourd'hui est une grande ite
pour lui Amric ins. C'est une
fte annuelle pour remercier le
ciel des faveurs de Tanne. Le jour
est fil par le Prs'nl-mt de l R-
publique des EtaU-UotS.
L'Eglise Catholique a admi
cette fH3 en 18*8. Lu premin
fois quelle a t observe aux
Etats Unis est ec 1621.
Les bureaui amricain! sont
tous i rm'S et i-s rjouissances
ont lieu. Uie tradition veut que
le jour duThankSiviog Day.pau-
vres et riches aient sa table leur
portion de dinde.
.eu-.* i nigianasamna
Ma iafie
Cet aprs-midi aura lieu, chea
rOlcijrde l'Etat Civil, section
Est, le remariage de Mm i Alice
Avignon avec MrRodn Baussin.
Le^ tmoins sont pour le mari:
Messieurs Henri Rouzier et Andr
Blanchard; -- pour la marie:
M d. Emile Blanchard et Maurice
But^au.
C'est sous le bnfice des heu-
reuses dispositions de la loi per-
mettant le remariage que les poux
divorcs, il y a environ un an,
vont reprendre la vie commune
'Nous leur souhaitons une union
parfaite et durable, en IjtfcT pr-
sent mt tous nos sincres compil-
ai nts.
n
Avis da dtyTt
Les dpches pair N w York et
l'Eurip- ( vi'i \ w Yo-k direct ) par
le S s dir.'i erint fermes same-
di! premier dcembre prochain.
Portai Prince, le t) NV. 1923.
Ml.. ......t
lie merci me nts
Mr le Dr Y. Laurenceau, Mr et
Mme J. Lui mis calants, lire! Mme
E. Biamhy el leurs enf >ut-. Mr et
M ne J. B ) iny et leurs enf ml-, Mme
Brigitte Laurenceiu, Mr et M ue X.
E i et leurs eafsote, M dles Ccile
et Licie Laurenceau, lir Flix Fl-
ore, Mme Vv ti. \hreno et s m fils,
Mr et Mme Km n. Djean de leur
enfants re-n rcient vivement la
t'.onfrrie d-s Mres Chrtiennes,
ainsi q ie to is les amis qui les ont
ossiite 'i I*occasion de la dispari-
tion de leur regretle:
Maria A.nLoia.ett9 Laeticia Se.
g i cV ^a Gasl*mr Laara iceaa
enleve leur aflection le 11 lu ert.
IU les prient de recevoir leurs re-
merrt.ments et de croire leur pro-
fund- gratitude.
Panama railroad
lUamthip Lint
Bureau le V tgsol gerd
Porlau Prinrele 11 \ovembiel02
it d stin No ;iii
L- sleemsr Genl. C. VV. (i ethals
est dtendu a Port au Prince v-uant
d imrietobt C. Z. via Jaomsl.aui
C yja, Jer m s.Ps il Govs ve idreli
3 NiVl n >N I liJ, el partira le m
me un- N. w Y ak 1913 via
les porta lu Nord, prenant du fret et
des passagers.
'o.B THOaSPON
Agent Lnral
Smt iliri les rcpisss Nu-
iMroi iLu.t K. .{T.,. de b Com-
mission I- q liera D ,,,;,,., eQ
fero ,- nollicil s pour M un Veuve
Po.t-aulVi:. 2S \ M.t
J.M.BHSOTsaf
Blk Ihibnn "
pWea%nehi oteeksin t dcembrs
u proflideiei omvres.
H ) aerie c.aHtoirs : broleris.
attraTt ***** *~*
K-u-se 0,60 eenuaus


FOrTTH

I -e Purgatif Idal ^
ct la
Pilule daDrDehaut
149, tu du Faubourg Sa.nt-Qinii Pars
Faella I prendra,
Ne nceiiitaot aocnn pr+paratif,
M provoque limais de dfait
opprimant la dli*,
Ile M Ueiliie in le malade.
N'ellfeant pat d- r-poe a la enanbre,
eite ae ceuse sncune perte de temps.
Fias active qne ton le* alrai;a!rei,
Ite est. par coatquent, aoios enire.
DOSE : puroativc. 3 a a piium
LAXATIVC, i piiu't
vrvrxryc
Plnimacie F, $ ourii I maison H Silvera

Or Flix Coicou
Mdecine chirurgie
IftKiulitit In D;'i ri les flnilw
A l'honneur d'iif>rmer < bienreil-
lantti clientle que devant s'abaei
de le Capital*' e n'roo uoa qumz lin i
de jour charge Mr la Dr Prica Mars
il lu dirction le son eab net et de
on laboialoi.i
rfl>0 D* "Vis I sa c'iT'lft -t snjt WfVkCn< r' *U pub'k QU**!1,
ami''' fon Labnranirrf rJ'fJln ie en u .. ;.mto-re d*
biohue appliq' la Dif ction 4oJ
* r r ft h i *>>
f, hfv b iv-rl tv] >< j i i < du '.a ti
'i s >r n r'vi'e le- oherc s ei a a pr uui da s
''annonce H ici t sauf pourle
Wh rrino et * r, i!n*6 (1 wJ
' era i re ea qu 'a m' i ' eh i ssm t
S'a i biv i arrircia mi h r e
A T'' < :,d'ur Pfls >>u ofst >!'e
R rn de W >c rman
P**c>ion le Tri
Et*man Hu stiiz a du *m
ExiTiCn d n< m o
IL imFn e e a h
* i: u ni -i^tn
Oons -n' (*' Str :

R1
:
F;:iK*'j, ti.B-ki
k-

MUR1CE LTlENNt Fils
Marchandises franaises
Ynqle des rues du Majjasin
de I lat el des fruiits-f orls.
Pour faire de la pla-
ce aux nombreuses
et jolies marchan-
dises arrivces de
Fiance, la maison
PAUL E UXltA
Liquide un l gourdes la paire*
Un lot de Cliemises couleur* pour homme* G..".
Du lot de Chapeaux de paille pour ho n net x 5
Huaufciser
7y;
Sole Distrihiiinr foc Bail
W. Que Wfei
t7U B St Rue dm Wnnin d ?Etnt
Port aii.Prin
Neer Pab}o the Barler
i tiitcn IT '/ Mi*/frf f< ucieufe de donwr
Itin eat^l.ciici ?* a^n :Mrtr& murhieui clifnU,
eu r offre, iuMsioii de la Rn d'ant i(i\ les aiiidtJ
suivai Is de ule liaiel-Hti el de < nv li a u' rreiaV
m. i i imii ; i lesdti'iiiersMtMiiers, des prix exttp*
lionneJli menl iduil,
Poi< ne io ois pis ii''ee a r de poSlier no* p:ix,
c:v i' n* si tt : a doule pour p rsonne iiue^non stale*
Dirai n > arlu les sotil de choix niais i;ue ROI prix sont
les (il s pas de Rs place.
Cris rrir grla auqln's nouveauts
l*;il b--i h ris anglais
l'a b no!i <|ri- Rn |lait< carreaux
l*al i..j uni a> a bnrrea.coul.
Alna a ^oir sup.
Ll.i oi le rolr suprieur
S g .Il u ii ri i & noir, anglais
Satin d* o"> r i ittr tailleur
I uirlne i bai'.va po Ka i j;iune an i axtrn sup Dr M union blanc
TliMor >ap>iiai4pour Chsiitses hommes*, bas
Per .ie li ancha
Hideauv tttUe |Our portes
Tlll po-ir voiles
Voile uni & i harrm
< abanllne unie v\ \ hmres
Itatine blanche \ coi eur
Ori|nndl aulaso brod
Rrndi^a m lera p^r rohaa, oSemlsas k J i. on
Petites servilits damassie pjur table
S'iyc..x uni hhnc* ronleiu
Muquisette coton unira
Crpon jours blanc ci uleu
llr.ibant an^ta s
l'olieime h mouches oouleur
Mandes -brode* angl ies
'I oile ,'i voile pour -> I s & pour end
Calicot Teical de fainile
re
Piqu blanc i b ...,,,,. |upjs
Nanaouk nci anolais
\lolletona b nno A coul.
lotions |Nv 11 aesortita
lias Joura
lias bleu demi aoie
I nlle mi ,, n, gj0|a
s< t (imii i m i,, ,, -i.,^7
Chape-x feut.e Rorsaliiio rtc. etr, etc.
Toute pris..m,,. i|'si.;,,,i s(- procurer lei meilieurta
rliclea Jo I. pl.ice ri aux m 'ill.- irei pris iiue parttul
ailleurs ne doil de laire ac* emplellei a lalaiaou H.Silvera.
lappelcx-Toufl piirloni .pi,- h r^iutalion ! la faioo
nival plu* a faire pour te* arlielea d*imuorlatiofl an-
nluiae

Pr,r! Restaurant ne "Avenir
S 11 ' m Centre >\ >i iTiirai C u n tc I n n rseouh
mm!- ai pildie, ainsi qui rim notiibrnoi eli.'nis, aj
i i I v ' 11 n -I 11 Provins t I : I Itranotr
qui >< j i r* 11 rincdpo ir la cuisine soi'
(pi- la rgulai ii I i i vice.
i lu 228 pri du bureau lei.
'. S) Propre e
C*< (i lliul de rance
des II u s lio, ,,i i ,i j O jai
< r i :
Pil Irai 'liwi ,[, i \ ,ux
I ait I i i i lin i i j n-
i M ' | l. a j \ I n i .1 t.
Pi '..i.i. i*
Vi Vin r. iJGQ
/- '" ' r // # l i raei tt Uni rue t aJl
u .
1 M ,
K il !..
iU)>ai < aie
Ml] lari" ('r la l.iiii| 4i lioQlo
l'roprtt vnnic/u i.\N*OC.K.\T
110 i S ' -il
ii > I i Mhuili II |.: ; 1. (i
L -ou, .iiiiMipn- altrayaute d.rijsepar des (rol
si xiiiel d; ai and uieiita.
Installation parfaite. -- Prix modrs.
UUpuoao N 305


LEMAJIN
Crme TEINDEl\
t**
donne un teint de lys
5* e> ,.&.* ,
!'
- ?
La Crime Ttiadgfgt. doue, xtrfvtt'*.
evnierVi la frafctltvr dt .'a l'-mi-.t, anbf'nt. tffact Ut riilt
Elle
tien', la poudre
Assure une
carnation ex qui sa
La Crtr* TttiWDELYSi lac
fKIlMUM, neutre, mi
Tmw fti rien ! tu, qu'alto
'!p-'i! ,-. .,>i,t M
" i l'aaca ou j.i... la la ira
hiiir Parfum** m trahi de
niir. r* Crama TEI! '.. s t.t
'c type le plui parfait i
de loi.tilir; MM en,; '., .Vi:t If
haw, i lchai dt rovucetf #t ic
rrritaaam* J.i a J* poawiira
ARYS
3, Ru* de la Puis, 3
PAR
Tualaa Parfum Il -- Mj*|b,
f+TS&ss&&Z*.. +*il&G0%XPk
>..r -
.
Vaillant 8t Ilouet Afl** gnraux 1720Ruedu MaSisin de l'Etat
W"
bond le 1er Aril 1907
Abonnement
i'ort-uPrinc
Dlpnrternenta
Etranger
UN mois
Gourdes i rc
- 1.13
3.00
Cokimbian Sleamsbip ^Le Malin
Company Inc.
Le^fttfflmer \V% i. Tuppsr ven*ni 4a N w-
York'iij. jlM po 11 Jjlu N;>rl e4* arendu
Po*t au Princft t: 2S Novembre durant. Il
rfpartira la mon jvir pur les ports du
Sud prenant Irl et patsagarti
Le Steamer H iti *UO i ayant laisti
NewYark h Dimanche. SB l\OVembre Bureau: Bue Amirioains: i358
courant, c&t attendu *'ort an Prince
le 30. 11 repartira le mme j nr pour
Kinyston Ja, ** le h po ts d la Colom
bit prenant fret et pussaye^t.
Portail Prtes le 27 Nov.iubN, 1.23
BoUe Pnxiale- 11$
Tlphone 242
Paul Sals
Gebara & Ga. Agents
Aliiiniiiimi Lne Netv-
Oiieans ef Soiilh Ame-
rican Sleamsbip GIbc#
Pronhriiiw dparts directs
Portait PtiriceHati
Le 8teitn%\r fiait* laissera NewOrl
ans le 15 Novembre courant pour Port
av-- rince.
Le. steamer De i laissera New-Orlans
le 24 Novembre courant pour Port au
Pi in ce,
\ partir de e tte dernire date il y
aura, une occasion *haqut c/u s* j m^s
pour tas part* iul mttli : Carthayn ;
Porto-(*uUimbk i, urat; Partit* abella
la (iuay *%. -i [Jilrfa bori I
franc*, bridyelOiV% Ourbndo*, fort o/
Spain, rinitiad, teorgitoun*
i. de liiallei .-JJIS 661'1H
AVOCAT
RrrooTrcniei.ts Coonfrciaoi
affaires !ilfaoger.
Torreepondant A Waehlng
tor. New-York, Berlin.
Turin Londree. Parla.
7e llueHour 917.'v>r/-w Princt
Tlphone 97
i >aaaaaai i \m
La Guinaudc
GRXNDRVR
Shop ind Lunch Hoom 0( en Fr<-ia
A I. M. Luiil y t M. k\tiy dty.
Cordonnerie
Rrnea*Camille
Fabricant de rhauuura
en tous y cure
Matriaux suprieurs
Soins urompUtuda Clrit
Grau ''Une prs la Paala N i722
\# iDJiano p nie la OOPIMM
faine du pubbe qm dtM le
but Ju Cicililor 11 iTencouragar
il* nombreux cli ni. aUn ;ic-
curdfl -- partir In 1er JuilM
tcfjil une pi m !. wm p tira Je
ehausaur i i loul ieieu-
Uur de VUigt lickt Is
Il o ni- |uii c on si pri
le i.. i n er uu reu pour., Impie
il ai comp aut
A Ki lions elle al i i
JaniK de la luaiaon.
Mdiktturc d; Tabac SI Jaaa
En (ace de la Pan/uf Aoriale2Vol535
( ignrelle$ nouvelles et
dlicieuses.-- Hygine,
aromet suprioril. On
les trouve dans les h-
tels, cafs, restaurants,
grands ou petits.]
^Ulles sont la joie des lumeurs^et
l'ordre du jour

tJ.a.J-1.-"'
FiRESTO^E
Pneus & Tubes
PrtU8
h a bric
Cord8
803
3 illl!
8-313
3!>4
3 i\
H3>4
8 34 4
34 |,S
34'4 ,2
3Ux 8,i
Tubes
Sort
31x4
3 ^4
ii
34x4 1.-2
3u4
,B0
1I,5j
If
18
18
14 antrtii
16 Kttra
Si
sa
'24
20
8o
3o
Tubes
-
Rougff8
O 1.8o
aoo
00
00
4 oo
-i

N. B. C'eat la qualit et le prix qui oauaont.
L PREETZMAIMN-AG5ERHLBI
Une du (Jtiiti.
La maison
II. Balloni Fils
Sise fue Roux, 120, prs du dpote rhum Yillejoint
Fortau-" rince, se fail le plaisir dporter la connais-
sance de sa nombreuse clientle et du public en ynV
rai que ses rayons constamment se renouvellent en
marchandises de premire qualit, choisies avec gotft
et la porte de toutes les bourses.
Savoir : Uljoux, montres, orfvrerie, un grand assorti
msnt da bibelots, sacs en argent pour dames, eouverU
premier titre, oouteaux, neessaires en anjent pour da-
mes, ncessaire a couture, glaces, tableaux, descente da
lit, moustiquaires, dodlnas, enaises. lavabos, sorvioe
de toilette en porcelaine.granda ei petite lits en ter t cui-
vre, beicaaux en 1er et eu bais, chaises roulettes pour
enfants, lits do oamp pendules, rveille matin, aervioe
Uq leurs taasas, la npes asa. tapis de table,vases fleure
bonbonnires, enapeaux feutre, oliapeaux laine, pana-
in:n, casques, Jamnieraa, parapluies, forme chapeaux
poar dames, chaussures pour dame, hommes A aillant*.
Pantoufles en feutres, palm beach.
M.ioilnea, a cou ira, faux-cols, cravate, chemise
bl.incliea t couleurs, chemisettes, Jarretires, ceintures
b.eteiles, chapeaux de paille, chauesotles, mallea amrl-
otmea, valises anglaises, Joujoux, pendulettes et coffrets
a bijo.ix eamera, fleurs artificielles, plume fontaine, es-
deaux pour bapuMnee, fianailles et mariagee lampe
lectriques, Jeux d articles en osier pour talon, veloclp
des et auto nooiles pour enfanta Kameux chapeaux leii-
iie Horealino, assiettes, carpettes gyptiennee, porte-chev-
pea-x, i.iiiels flan.lle msrque lloctt-ur, p.jam ;s franais,
aslrnir franais haute nouxeaulej.porle-trsor.aacs pour
(lames, carnete pour hommes eu peau de (usais orsi^srs.
Uor neusce, aerviettes d'avacat:, etc. sto *
CINZJO Chez /. ii MATTEIS


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM