<%BANNER%>







PAGE 1

UftflATJN gouvernement plus atable.ll a insist talions. Mais aujourd hui la popula •ur la ncessit qu il \ avait dl mais ">" ^ promen dans les rues coin me si rien ne s tait jaunis passe. ROMK— Le gouvernement porta gai* H refiis: lu Cie italienne l'auto risalion de faire atterrir le cblo aux Aeerw pour relier directement Hla U a l'Amrique. U cabiuet italien a approuv un changement dani le pro tenir |e scivice inililre de dix huit mois, cil.mt connue exemple la le n donne par l'occupation de la i! nu liien qu'il ait lit que le temps viendra bientt o la lurc du servi ce militaire sera rduite. La Russie, a dit M. Milleranil, et un terrible a un 'i. M'ii"i %  ni. i. e-i un HIIIIIID -rr: .,, „ exemple pour ceux qai sont enclins M de soi le que le cble touchera Ma i trop s'adonner aux thories exlr lagaet Cadix ou Malaga et les lies La mMes. Aurait-on pii jamais s'iinagi nN qu'une pu eille lci;on portant at teinto ipme la proprit in livi duelle pouvait tre donne ? I.e Prsident le la Rpublique a aussi pail Louvires traitant de ia politique de la France en les termes que M. Poincai aurait lui mme employ, s il n'avait pas dcid de Se reposer ce dimanche ci. M. Mille rend u dclar que ce n'tait pas la faute de la France si la paix n'avait pas encore t gagne, car la France n*aait jamais impos de comli tions inacceptable*, ses gouvernements successifs oui Fait tout ce qui tait possible pour arriver a une so t miuti du problme base sur une paix bumaioi juste, dfinitive, mais cela leur a t impossible il* unt remontr une telle mauvaise volon te. je regrette avoir le dv, une mauvaise foi si manifeste, a ajout le Prsident, que contrairement nalre dsir nous avons t oblig: recourir la force. Nous n'avoue pas d'autres moyens mais maintenant que nous avons d agir, qu'il soit bien eoteodu que nous ne nous des saisirons pas des garanties prises jusqu' ce (pie l'Allemagne nous ait entire nie ni pay. Le ministre (les afiairei trange les a rein l'ai leplulion du gouverne ment britannique relative la sug* gestion de la Belgique qui piopme de loumettre a la commission des r persttOOfl I projet belge comme ba se des ngociations pour le rgle me:'.t de la qutstion des rpart! mi allemandes. L'accord esl ainii gn rai entre ks allis, l'Italie ajanl donn samedi sou a>Benti:uenl a la proposition. Lt commission des rparations va procdera l'tude du projet belge pour dterminer s'il peut strtrir de base la solulioi du problme des rparations lorsque les ngociations seront reprises d'une manire gn raie.La projet prvoit un minimum d' 1 -iO milliards de marks or pour les rparations dues par l'Allemi gne auxquelles il ajoute S* milliards de marks en obligation. Le projl t fait remarquer que ie. lers chiflres sont modres ; qu ils oui t a lopts par Ions les allis el mme admis naries,points de contacts espagnols. ATIIKNK-SUn dcret rvolution nairo paru aujourd'hui interdit aux journaux toute allusion l'ancien roi Constantin et aux chefs de la r volulion.ll est gelemeut dfendu de faire des caricatures sur ces sujets ou d'en parhr eu public. La prese royaliste proteste vigoureusement contre ce dcret. VVINNIPED Ayant termin sa visite au Canada, M. Lloyd George est parti pour Minna oiis o il coin mencera sa tourne dans l'ouest et dans I est des Etala t'nis avant de s'embarquer pour l'Angleterre dans les premiers jours de No-embre. \X'r )U V— L'as-etnble nationale torque a dcid de conserver Ango ra comme capitale de la Turquie. MILAN Trois bombes ont t lances dans la direction de-bureaux du Coirire , Uella Serra %  > ; les dgts sont peu i.nporlauts. Les Cours NEW YOalv 13— Francs 16.43 Sterling 4.538 Un bon Conseii aux Amis Allez chez DEREIX Prendre ce soir 5 h. Potage toi de France Rues du Quai et Roux Htel Bellevue Champ de Miri Htel i:xcelsior, lieudquarter?. Htel La Gaiet Hue Frou, en faoe Piaigi! Htel Centrai" C.iump de Mars. Villa Claudel oard. Pension llouzisr Champ de Mais ( Villa des I Htel de l'Avenu* Rue Krou, prs du Bore/! tlgraphes Terrestres. Htel Durand Grand'Rue, face Garage I "tors" t— \ la suite le la dmission du Gra id Mallre Tessier, ti.' Coinman leur de 1 ordre maonnique hatien, I. maillet passe de droit d'jp es les r/lements de l'Institution l'enli" aud-Militre Rigd. Tout semblait naarcher rgulire* ment lorsque Ton apprit,non sans lurpriae, la dmission du Dr .1. Unnpy. i iv idi-nt du Conseil de l'Ordre dmission qui entrana celle de trois autres membres, les vacances furent immdiatement combles. Prs |ue la m<>me poque un avis paru dins deux journaux et Bign la Dr 11 un;. y lit part aux intresss — quiavent envoy leur ob de en vue de la fte du comme q niable pat le dernier 'on Centenaire de l'Iu lpeodsoce nagrs international socialiste tenu tiotiale maonnique *— qu ils pou il unbuig. I.e piojet indique 3 milliards de maiks connue paiements annuels pouvant tre elle tus par l'Alterna gn<" en rorganisant les chemins le 1er allemand oni'orinement aux in v ieut reprendre leurs cotisations. Ce procd lui trouve .le mauvais got, el le signataire de lavis appel .levant le Conseil pour expliquer son geste. Il n'obtempra fer allemand conformment aux in ,„. „ .-, u a ,.: tlt ,r„ lw testions donues.Us pourraient pro P*. ce oi -.1 n et al a suite lune dune u.. milliard de marks tandis alla.re de clef mal interprte, les dissidents tinrent une tenue a la Loge L'toile et dclarrent ne reconnatre aucune autorit au Ci and Matre provisoire jusqu'aux lections rgulires* Tel est en raccourci l'vnement qui est actuellement l'ordre du jour dans le monde prolane et maonnique. .Nous esprons qu' l'approche des ttes du Centenaire la bonne entente reviendra au milieu des membres de la fraternit. l —sa wr—^ BB> marks que les mou ipoles les Ubacs, vins, bire, eaux minrales, sacre, sel, al lumettes et chaib n pourraient djn ner DUO raillions d marks orcom me rendement de la (a-rtnipation ventuelle des ;.liis dans les entre prises industrielles allemandes. Nouvelles Diverses BERLIN— Le ministre d. s corn jnunicalions a ordoni aux emp'>0 a de chemins de 1er du tt ri doue occup de travailler pour 1 adiniuis tralioo rraneo b Ige les enemini de 1er et de prter le serinent demand, eette mesure n'nysol qu'un earacla re disciplinaire et ne mettant pas en question la so.iveiaiuet alleman de. Le gnral Muller, cominaiidanl de la Ueiiliswelu eu Saxe, a iuter dit la cration d organisations proie tariennes de caractre militaire sous peine dune amende de IB marks or. Cet ordrj tst coi sidr comme un coup srieux pour le gouverne ment Moisliste cl commuuiitU .le Saxe q -i coin lait l'appuyer sur l s Hier, l'issue de l'audience sp ciale de prestation de serment de Me Km. S. Tribi, comme Subtilut du Commissaire du fi luvernement prs le Tribunal de 1re Instance et de Me Iti. hard Balnave comme avocat du barreau de Port-au-Prince, sous la praplence du doyen B Barao, le juge C. Lilorlue eut prononcer l'ouvelture de l'audieOCO cor rectionnelie pourl'aud.tioa de" l'Ai faire des Trsors. Le Commissaire Me T. l'arel fait l'expos de celle fameuse atlaire et requiert lecture de l'ordonnance de renvoi aprs leclure de l'oidonnance renvoyant dou/.e des dix huit prvenus par devant le uige correctionnel. Me Diambois demanda acte de sa constitution pour Eugne Dgand contre tous les prvenus. Sa de man de, combattue par .Mes. Emmanuel t'.itiiviii et M. Ulienue est soutenue par Me Etienne Halhon qui, pour Mme Vve Henri Durand, prsente aussi sa demande d acte contre tous ceux (pie l'Ordonnan e a retenus. Mes. K Legros, Bredy, CI. A. t'.oicou. l.Uuvivier, t). Hvppolite produisent la mni" demande pour leurs clients respectifs. Les avocats des prvenus ayant pos une exception de caution de 2.():)() dollars contre lo sieur Robert Steel, tranger, reprsent par Me Bredy, cuminuuicaiion de ces conclusions Me Bredy est ordonne par le Tribunal et la continuation del'af faire renvoye l'audieuce d'aujour d hui mardi. L'affaire promt d'tre des plus intressantes. Demain, 17 Octobre, sera 1 anmversaiie douloureux de la mort trariq ieau l'ont Kougede Jean Jacques Dessalines, fondateur de notre Inde pendance. L'anne dernire, une pieuse cira %  lonieavait commmor cette grande le date et avait donn naissance un plerinage sur la tombe de l'immortel Empereur. (Ju'importe que cette anne aucu ie initiative n'ait pens renouve 1er le geste pii ferait tous communier dans un mme souvenir, la grande pense natiooalen'ira pssmoinesnf Ji tombe .lu Grand Fondateur murmurer un i prire. San Side luP Marlissant Pension Lajat B lis Verna maison (.Vmlie Bar de la Paix Bue Prou, prs de Aux Cent Articles Bar de l'Union Place (Jetlrard, face Caf International^ Piace Gefftard La P.C.S. et les hritiers Cam La prolongation de la vois ferrs du dpt du Magasin de l'Etat a la nouvelle usine Electrique sus au fort Si Clair rencontre certaines dillicnlls. Les i ails doivent passer sur une partie de la propre t Carri il les hritiers rclament de iusdea indemnits que la Baae q .1 com ... rw M !" g inaccepta | K>s groupes prendoniss casdsnsees ^ ^^ J ou ^ deg UUSSCLUO F— Ls journe de dmarche oui l entreprises auChangement d'adresse Me PAHET Commissaire du Gouvernement prs te Tribunal • /'• <; InsUmce 1122 AvenuDucosle, H22 A Vendre Un buggy lelclit remis complu temeul neul et attelage* S'adresser aux bureaux du journal. Cœir fi F.ii C'est le litre d'une nouvelle com' die en deux actes que vient d crire, Mr (iustav C. Augus'in, l'auteur des ''Fianailles de Romoius '' La pice sera reprsente Parisiana, le vendredi 19 courant, par des acteurs et actrices bien connus du public: Mrs. Christian Coicou, Clment Coicou. Sterne Rsy, Augus tin (l'auteur); Mies Cirmen La liens et MerceJs Jeanly. Pour viter tout encombrement, le nombre des cartel sera limit. On en trouvera ds demain, deux gour des. en lotud de Mes. HorgatB et S. Viliari ; li Pharmacie Bueh, et chez l'auteur, a la Hue de l'Egalit, No 1411. A plus tard d'autres dtails. Tlgramme funbre La douloureuse nouvelle est arrive hier de la mort survenue minuit Si-Marc, de Mr Armand Nicolas. Avec lui, disparait un homme de bien qui sera gnralement regrett. .Nos svinp alliiques condolances la famille. Bar Transylvanie Hue du Quai Aux Caves de Bord i.i.ui l'Hue New York Bar Rue liantes besluucueij Glacire. Ijjston iiar (ii and Hue llalf Way lions, Champ de Mars, ouisoai Instaurant Steokj] Champ di Ma rs, pri QM uimont ijar Grand-Hue, pic l>*oi*b "* Cala li. i> endU Champ de fiSfj jjar des lisnUi Avenue Louveiture.sa m Simmon l s. | J Hoyal Cal Hue du Magasin de rB* B. >• H. URn^tex.pr^^ IlteTSTiliarli l'hor "VistaAlesr*,, Rue Roux, pi^snw^l -Jardealileg^, reau de la l'once. Le paquebot • Maons de retour ;\ Port au P.iiica j-mli IH courint d uis la soi e repartira le len temain 1 ' h .-.ires prcises du soir pour les ton iives, Gap Hatien, Ptfl idata, SinJuin de P. lt. et le Havre. Port au Prince, le lti Octobre L'Agent E ROBELI.N CaiChrintiaug Rue des rrunU-w iiiran* CU1 blicaisssl diiii un u ' -l p ••"' e '"il calm ,. ,!;,n k u LI i ci de i i Hhur, ce qui est un coi i h • p| •' %  • l *• le, i !• '' ••' ; 1 '" '" [ aenkircbeo, AI •< "> nt connue oomua i '.' " '• l''"' "' l '" I dans la E4ln III te theSlie sa prs un Ions :l >l. s S M I uns d'i .t i u vu de di ma I i l'expropriuUou, mais %  n sdeman D s'il y a uulit publique pour prendre mu' pareille mi lure Nuui pi usons qu un mauvais INA-LAROCHE TONIQUE. RECONSTITUAHT, FBRIFUGE Recommanda par tous lea Mdecins FAIPI ESSE GNRALE, MANQUE o APPTIT DBILIT, CONVALESCENCES, FIVRES tu vtMTt OAM Tourii ici aouNti MMUHSHI Exigu-U -VlRITABLI QVIHA.X.AROOHI tm^utiers : U y a eu plusieurs arres louches. iacei^j^_—— S^Sde^^ Au C rn5 pouU?^ Rue Rouxancien Baz-r msn i ^. -Central •' Hue du gj*J \\r de ia^JJS |An,le des Hues *** ricaine__ Trente The Panama llo"** OOMAR A C AHDBSBS* Ner^usto "S3oa I ,, Rue? i*W



PAGE 1

CHICAGO, II LS lgue, Huile de coton ile de mas, mess et sar Port, Bœuf SaJanilions & Bacon, snes museaux Jvres |ds, Oreilles de pork. iaucisses en huit, fned Beef.Roast bee lied mea(s,etc.etc etc. 1re de voir le Prix CouLon R. Tbbud Agent .xclusif peur Hati ,ehn & Fink, lue Fonde en 18'6; riorit Ai;s prix Prompti ude tjroriuils chimiques, pharmaceutiques et autres Miidaliles dans une pharmacie. poivre, Cannelle,Girofle, AniS toil^Museade IIP'NE. l: M arque prive Lysol ^dsinfectant, ParuIcles pour babiers, Hay Ruui, Chocolat en pou de foie de Morue, Emulsion Col il Crain, Ex faire essences et eau de toilette, tau de Qui"re contre les insectes, Sjlution pour conservais, Lait de Magnsie, Tondre suprieure Mallette dis enfants, clssence de fleurs, au de -Miel pour la table, Moularde, Huile d'Olive Jble, Unisses drnls, l'eppernunt, huile pour Msmoustiques el autres insectes,Itegulot: huile Jwjstipationa et doubles des intestins chroniques ff our les P ar q<** s iComeslibles, Klixirs,Epices, |Wrs, Teintures diverses, Vins, cte, ele, etc. dezio catalogues des spcialits. t vos commandes LLIIN & FINK, lue; vous Oluiucnl satisfaits, des bonnes pharmacies du pays s'approvisiont£UN AM.NKInc. Lon H. Ihbaud Agent exclusif pour liait! IPIERGE Company 12 WEST BROIRAVAY NE WYORK FuNl ti ES 1847. ,, RIT BAS PRIX pbnque de : itures,Vernis Ocres [oues sorles.MasIic. Lon R Tlibaud r Ag?Dt \uAir H ti N lista Ale nrmci ALBERTINI Phirmaci" du UJm.tin VI A KO el toute* les bornes Phn "miriea. Alfred N. Lui 1012 Pue .lu Magasin de l'E at Annonce ses .un et clients qu'il vient de recevoir par Its ba teuux S|S Maceiii t s,|S Conway les inmxhandis. s suivantes : Un frt ktock de Via Uiauc et Itou ge exlia de Bord aux. Madre, Malaga Moscalel, Sirops assortis, Liqueurs, Whisky, Cbiitn pagnes l Vin MoutseUX, Cointrean, Biore Paillette, Goidou Gin et le To n Wa ii. Beure dri lable ang'ais suprieur, Boite l Olive D,rel bxtia | ,.i galion el ntre. Gros et D IH.I Prix il' liant L.ute eoneurrsoes. 18 Octobre 1923 .Nous recommandons aux l'umilles tant le 1, Capi i.ne que de ia Province <• L Ecole Prparatoire aux biameni (ici tablissemeal vient combler une facuoe dans outre %  yslujt scolaire. Il .-e lient a lu disposition de ton-p or des leons p iticuliree. Ls lves les ueux si \< qui sont en retard cl qui voudraient se rattraper, les jeunes geiltf, les adultes qui ont d abandonner les bancs de l'cole pour sub emr a 1.-. r existence et qui seraient animes de la lgitimeambitioo depoursuivre leurs ludes, les trangers qui dsireraient s'initier aux sriels ne latuju. franaise trouveront prs du personnel de cet tablissement uu .enseignement pratique bas sur la meilleure pdagogie. L Ecolo Prparatoire rappelle aux intres.S qu'elle pipaiesss lves aux divers examens prvus par I s lois, roglem nts et arrte actuellement en vigueur. Pour plus ainpu s renseignements. S'adresser ltueiie Jardines No t. Matin de li bits ltl lire* ;So'r de 2 lins a 5 lii ( >. ALUMIKUM UNE New-Orlans et Soulh American Sleampship C Inc. Le tfi Georap B. Maekensie aynnt laiss Mobile le 8 courant directement pour Part au l-tince sera ici demain ma di 16 cotant, i L ?P !" chnin *teaw**r lai 8 *era mobile U *0 Octobre courant directement pour rort.au trinc*. Ce 13 Octobre 1023 A. de MATTIS & Co Agents Cn, aux FUIIOD ShoePolish Company Inc. NeuMlkork ! vous voulez brotger la ptau de vos chauuur ii aw voulez la couUur et la soufilnm a% ,os. fsjsp;yei la marqu* MOSOGRAM. hnh" : (]i,*r th*wiltifiifaitr . itmt'ol //t fMshVMSm / %  / bi.'> liu Plh hrn'frf >a hriu dts tltaussuw mut 11humilit el la ib^eur'. Fil* 1 efr'timl leur MmtfotH et etmurv§ leur brill-mt Demande^ >a sjerssjj MON^.RWI. c K tst la meilleur de (oues les murq net Geo. JKASSEME fMil pour HaB Coljmbian Sfeamship Company hic Vapeur dlrigi par la Goloaiban Steamsh'p Con |H| Incpour compte de ia United States Siippiog Board. es team w H il Cl v*n m dis oori du Sud (si at endu tori*euA'i iic lelS Ociob e cou*an Il repirii^i le mens jour pouNewYo'k vd lepiri du Rot d prenant iri et pu*uger§. Uebara c Co AgeH$9 0.pression, Catarrhe, Sufiocationt, Touxntros:ses. Qurlion oertaino pp i> CIGARETTES CLRY .tu POUDRE CURY Or CLERY, 53. Boni St-Mtrtin. Paris. en \ mefa \pUlZ-vntl f|lie VOfl ii.faiils — : ,i !.!• touian ru dans i i ,I..I i i suafn de mois ? Soi vez-vous (!• la mtNcxln Je li Uirr pftil |ue dVnn igneinunt iirimairH prpare par Air Cl tient krriiEL Un vente la Librairie ViardJOaJJIJKSiJET^MS Apportez voshaquel pour tre records avec le meill ur [il appel tTropicalGut ~fit a vec ta machine lapins moderne, Vos raquets seroni mis neuf VOUS ffVItffrPtflpg '11^*% • ,,,,,;,, "" ,; '"'sTennh lall,-Etui pour rackets, '••-•-, Gaoutehiiu pour nianoliea t\e ranuiti.etc W. Qiiii Wtiw Vis vis Hotcl de Fronts



PAGE 1

U MATIN • ;• • £Ldf M**W ^^^ ^W pour' les soins intime* de la femmo La CYUALDOSr ert r attsapeqtM HM peur 1 \oyaoe. Fil? a* pr6v rtU ta comprims stable; et C qut dose lci/io d.-.rs o>tsj( litres nous don'ie la solution parfume :\M i* Parfsir.flt a se' pUc pwf |M IQUtl rituiU *••< de py J aride t..\i:tiu", ue HioxymUiyll c ~: d'a-jmine iiheWe. S< prrrd msiin <• . wutc femnw eoi.cteue de son hygine. "T. L'an'.frcT.tict'tc tp:e loi t.mrr.e dut j.;>jr s-w H table ce isl'.-Jii. r-.M VT Ptu. M '' Of Vl Si(.n ar.tice;'••:•* OTRALfOSB la lolli ' %  *t IM fioct n d< ri cj M|J %  ... c ; u. — Otalta RALDOSS i nu 1 ? F! I • .. ttill :\ . -• :.! J< U %  • — TAN'' .. S"B • • ii i ini^i^W&i. lit-. %  i -'-G *' il* 1 Vaillant & llouot Agent Gnraux 1720 Rus do Magasin de l'B t %  %  %  %  i %  % %  -L-J L. ^NBPW" Vculez-vous rononiser p t" vos aeh t^ Allez droit chez PAULEAUXIIA Rues Iraversire 4'du Magasin dePBtat Le Malin /W lehrAril 1907 Abonnements IN MOIS Port-au-Prince Gourdw Dpnrleraeiit Etranger tfoi/c Po.s/a/e: U8 lkphone 2tt Bureau: Rue Amricaine ;1S8 1.80 3.00 -"B"! ( %  ^ Raison louer Conforlab'e maison tage, sise a l'Avenue Ducoste. Pour les conditions, l'Adresser lir Vinrent Crpi.lv, au No _>1 1 Rue ries Fronts-Forts. J Intermdiaire iPtliffcrtt La Maison H S1LVERI La Maison H SYLYiRA toujours soucieuse de de pleine satislaclion ses aimables & nombreux cl leur offre, en prvision de la lin d'anne, les si suivants de loule fraicheur et de toute beaut r ment reus par les derniers steamers, des prix n tionnelleinent rduits. Nous ne croyons pas ncessaire de publier nos car il n'est un doute pour personne que non ment nos articles sont de cboix mais que nos pnil les plus pas de la place. Casimir gris anglais nouveauts Palmbeaoh grl anglais Ialmheacli tjris anglais carreaux Palmbeaoh uni & barres,coul. Alp.i|a noir sup. Diagonale noir jsuprieur Serge bleu marin & noir, anglais Satin de chine pour tailleur Lustrine barres pour tailleur Kalif jaune anglais extra suprieur Diill union blanc Tnssor Japonais pour Chemises hommes]* robe Percale hianehe Itideaux tulle pour poite3 TulJ*' pour voiles Voile uni & barres Gttbardine unie ft barres naine bUnclie & couleur Organdi suis-' hrotl Brodes madsra peur rol>3s, chemises & Jupon Petites serviettes damasse pour table Soyeux uni blanc & couleur M-trquisette coton noire Crpon jours blanc & couleur Brabaut anijla s I". >lieune mouches couleur liandas-brodies anglaises Toile voile pour golettes & pour cadre Calicot l'ercal de lunule Piqu blanc barras pour jupes N'ansauU noir anjlais .Molleton; blanc & coill. Lotions Pivert assorties lias jours Lias blanc demi-soie Drille union anglais Sut foulard angl. douille larg. C lapeaux feutre florsalino etc, etc., etc. Tante personne dlirant se procurer les nu articles de I.i plie* et aux meilleure-* pritipia aill urs se doit .1 lane ses emplettes lalaisonl Rappelez-vrais surtout mit* l.i iv nitalion de la |.'l,.'/-\oiis surtout pie lu rfutation de t. bureau, tabli nie Prou 316, n'est plus a l'air • pour ses articles d'iinportatiaj maison Rob:n, ofiTrs s.'s services glaise* pour toutes ailaires. Commission, O se trouve ben mar eb et dv D ellleure qua* UU',tOUtCC li. il iaut i-cur .us vclro ismills en Uli -iCt. lias pour temmes & fll'.ettes, C. ausset I m pui bonii.es, Caiels et • nfaiits, CllCUllsdS, Chemiset es, (Jiap; aux (le iiic lins dit.. lie, chapeaux de laine. Tissus ponge la mo:!e, Crpons pour kii Vautres tissus nouveaux, CrCpe de Chlue & Crpe Satin SvvcaiJi> et (bxndnils pour dames, Par fumerie lloubi.jant, Coty, d'Orsay etc. Chaises,Dodines, Jeux de salon en viennois et en OsleCarpettes, Descentes de lit, Coiffeuses, \rmoires,Moustir uaires llraps de lils elo Faites votre n qic ^le toujours nous visiter quand vous laites des achats, il > d nouvetui. Royal Caf En lace de la Banque Nationale Propritaire : Annacius INNOCKNT Conotnel tablissement se recommande par un service irrprochable, des consommations de premier cboix, sa situation privilgie. Le soir, musicpie attrayante dirige par des prlatsiounels de gisntd mente. Installation parfaite. — Prixjmodre. Tlphona N" 35 ^4 %  ^I^L ^^S^^^-^^^af ^iSp^toatransaction^ servi ;e spcial dans les questions u"aulomo!>iles : veille, achat, voyages et transporto. Dix machines conforta!les et dix bons chauffeurs so.t honnis nuire agence: machines propres, solides et pourvues d'accessoires complet: cliaufiVuis habiles et ayant les meilleures alternions poui h urs p8>sugi re. Kottrlru l'ii'n servi, adretset* VOUS L'interin^dlaire Diligent. SERVICE DES \UTOS B VL.V V : Lundi. Mercredi, Vendre li, Prix, DEUX Dollars. CAYE|S : l^es passagers peuvent s'inscrire •' /' Intermdiaire Dilnjeui. Hue Prou, 'Il6. i 13 Umm Cordon m§ rie Krnest Camille Fabricant le chaussures en tous genres Matriaux suprieurs Soin? — promptitude— Clrit Grand'Rue prs la Poste N 1722 LA maison porte la connaisfance du public que — dans le but de faciliter ci d'encourager ses nombreux eli-nt.* — elle accorde — partir du 1er Juillet 19"J'l une prime trous trs bon compU sacs vides pour Ciment bon march. Ficelle Amricaine &' anglaise. Qualit supra En vente chez L PRIE I Z M A N N A G G ERH! Hue du QM* H F. LavelaoeS. &t c%ent* 5e e^laaajactau^ cfmpait Cantmmi^iaa. <$. . Xo* ^ort-aa-^rinxe 3£ab j^qents Gnraux pour Hati des maisons suivi II'K. Iutlcr et Co Inc. N. Y. Etablissements Adrien S Liqueurs Fine t r Gav Kenaud A B' Marclmndises G^m-niles Diamond Bratding Mills Chicago llei^hls. Lacets pour chaussures Lynn VVood llcll Compauy^Kecne "Cognacs et Br P Poi/a Fils et i^jJI {Produits PhsnnseisUq-fl '. Iuil.es Essentielle .£*, sirops et liqueurs Drof risterie etc. A. Clavery et FiU ^ [Houilion s de Lige en Ma Talons en ColIn'oT'Ie on Ions gpnres. Suci' !•' des Produits Bulot Paris l<'s meilleure Dentifrices du moudo. Socit a non une des Parftuns de Nicole. l'.iiliiiiiiiie de Luxe Clan M i il Co Bordeaux* ,\ in-i H. Teraaui l! i^ I e Hoi Peigna* n tou grire. La plus grosse r *^J^, No'is raitoos 'Tes terme libraux e paiement "" f0Ui no conditions sont excellentes. Coq s ultez nou vanl d d'aulrt. Eug'-ne Marcb! Toiles Cirs .1 T-pi cit genPe9 F.briqu VU* 0K •.1



PAGE 1

PROPRIETAIRE IMIR1MEUR tent Magloire BOIS VERNA 1156 Rua Amricain 10 20 C KNTIMES htae ANNE N 5040 %  lqaes soles sur rirrigation i r _nJs bassins de distribu datent de la colonie, de ceux construits plus IBI, servent la rparti^jable des eaux d'arrosage diffrentes proprits de IIJS sont munis de por lesquelles les eaux sont dans des canaux, dont une destination, et qui eux-mmes des cluiaires. (uses intermdiaires ser2me, une 3me distrim leur loignement du in gnral ; et c'est par bassins galement pouri, que l'eau des nabirglementairement parla dimension de cliahes, ou portos, ont rendes proprits au ser selles sont alectes: {proportionnes au dbit jcliaque t. rr..hllles sont •ouvertes do l.ioii pertlibre coulement des Idans l'cluse. PJMSHIS, grands OU peppects, de mme <|Ue Ide distribution; ptrPdroit d'y toucher en pilles tudies l.'n vol joquemeut aux usaient des dlits, i jui sont ment aux prescrip de liural. Depuis la Colonie jusqu'en 19lct, les habitations relevant des bassins gnraux, jouissaient d'un droit permanent d'arrosage. Le partage de l'eau d'une proprit 86 iaisait selon un horaire priv,COflvenu entre les diffrents propritaires du mme bien, ayant droit d'arrosage. Indpendamment du Systme tabli pour le partags rgulier des eaux par le moyen des portes dans les bassins, il y a aussi l'arrosage par les surabondances. Il faut entendre par surabondance , une prise tablie dans une rivire par une habitation,OU mme par le propritaire d'un seul carreau de terre. — Cette prise ne peut lr> laite ire et ("observance di i regh s d'hygine. &f La question de l'organisation des cours normaux pour les a ti >us. A Monsieur le Ministre' Lescoufliir. nous prsentons nus compli ments ; aux nouvelles directrices ainsi qu'aux professeurs, no plus sincres flicitations. Par Cable %  • %  et* vainc Nouvelles liauqres Paul Sals AVOCAT Recouvrements Commerciaux, Affaires l'Uraoger. Correspondants a Washing ton, \e\v-Vorli, Serliu, IjOnires, |*aris. Ile liueli'i'ii 217,Port-au-Prince Tlplione .~>U7 M. ftresemanrj est autorise pendre tontes mesures conomiques lEltUN 13 — Le Reicbstag a adopt e proj 'i .le |,M d'autorisation du chancelier Stresemann qui lui donne toule autorit pour prendre des mesures de rforma conomique. Les partis de coalition ont ru ni boutes leurs forces, le bures i du parti socialiste ayant impos ions ses membres du |{.-i.|i>t,ide voter pour le projet de loi. Le parti alleni nid du peuple est aussi venu au secours du chancelier Slreseman lui accordante vol.' prs |ue unanime Hugo Stiunes et les autre? chefs in du>lriels ayant eux aussi vol • en t'a veur de la loi en croil m lintenant que les nationalistes ci les commn nisles tant seuls a faire Opp isi ion. le chancelier >trcsein>nn ne rencon trera pas de difficults srieuses par DSI les partis de la coalition qui I em pcheraient de mtre excution ses dictatoriaux. Mort tlt." l'aviateur lanevrol iDocteur Arthur Lescou !" d'Etat de linstrucJ*> 's coles haitiennes [nouveau systme de in a>ance,nenl c esl 7 ,a carrire tant d•retraite est assure 108 le cours de leur bewnili l'instruction Wconsquent lac %  eleur devoir dlicat, 1 Wx tous, qui ont servi e l ut demande et U „ n . c oles des Nor•••I des directrices et la l "" ; < de leurs titres |B organisation mBJUrine. Eii e est raJoute qu'elle ne soit l u pays et aux faJlroduction de ce sys".'Utde crer l'es• Ml la vraie conscra** Mouvement derfor C e ri eQCe fera ue lui LT r P are rout cette \£j*l t ant de torts tfck? dcr pitude qui £ [ ale da r os dsasJ'eavec le dsir le Surfaire. HoSr e 80u ,a lis,e d„ ,,* >e,Jr =* nomms ^ F ort. au .|'riuce. Sa^ 1 !' 1 8 Cdr>dd ol horl Mm P "v? . 1 rort Co|in >*• Blain, Marie Doucet, l'rancs Calixlc. Brevet Suprieur. — Mme Yvonne Lescoullair, Melle Curistiane Jardine. Certificat spcial d'ouvrages manuels.— Mme Anna Laraoulle. Brevet lmentaire. — Melles Yvonne llurocher. Certifie M d'aptitude pdig)giqne. •— Molle LQCS Oscar Etienne, Anita 'Moise, Clantfl Blain, Marcelle Mayard, Ida Chariot, Anna Saurai. D' itre part, pour la e HSvffl ) lit de l'enssi^uement et une me>l['ure rpartition scolaire, des mutations ont t faites entre : Mme Millery, Malles Cler Cliraquit, Yvonne llarris, Lilia l'lion { normaliennes). Carmen Kdouard, rrancine Caaaua, Carmen Dorsinvil, Lilia Cosimir ( Certilical d'aptitudes pdagogiques ) et Mme Servincent. Rappelons la loi sur l'enseignement primaire, qui a servi de base la consciente rforme du Ministre Lescouflair, car ce qui a pour base la loi est h justice elle mme. Loi du iS Juillet 11*18 : — Article . — Les titres de capacit exigib'es dans les coles prim lires des dllfrents degrs sont: Le Certificat d'etu les primaires du deuxime degr. Le Brevet lmentaire. L: Certifient u'aptitudea pdagogiques du premier degr. Le Certilical d"a;>litudes pdagogiques du deuxime degr. Le Brevet suprieur. Le Certificat de lin d'tudes normale* L; Btilldiii de la Chambre Amricaine de Commerce dliJti. Ce mois ci paratra le premier numro de Bulletin de la Chambre amrici ne de commerce d'Hati. Ce numro contiendra les renseignements trs unies, intressant ia fois les hum ns d'allaires en Hati el outre mer, sur la vente des marchandises et les placements faire dans les entreprises industrielles et agricoles. Ce premier bulletin, e n outre, conliendia une carte d'Ilaili.une osquise sur nos conditions climalolo-ii|„es, facilits de communication et l ans port,quelque noire brevet sur n itre systme conomique un relev de notre population tiie gouvernement de la Rpublique. LYdl'VK ( Angleterre — L'avia I" ir franc lis M m yrol, qui prenait put aui preuve .le planeurs mo leur, s'est tuaujourd'hui Les ailes de SKI ap a eil oit cd sous la pression du vent au moment o il essayait de bal ra le record d'altitu de tabli au CO un m > %  n ml de la f' iras* : des c ml unes de specta teora ont vu | acci lenl qui s'e>l pro d ol dans les %  mditio is suivantes : Maneyrol descendait, il venait de faire une fois le tour de l'arodrome et se prparai! a. d < en Ire Ion |u i i environ 30 mtres de hauteur les deux ailes de l'appareil se bri rent, l'aroplane se retourna plusieun fois et s'crasa sur le sol la vue des spectateurs h .riifi 's parmi les quels se trouvaient le duc d'York et le duc de Sulherlaid, ministre au glaiss de l'air. l),-s mdteini se nrd pilrent vers le lieu de l'accident• iltrouvieiit Maneyrol deux m trs de son appareil les jambes brises el portant de nombreuses blealures. Il respirai! encore mais avait penlu connaissance. Il mourut en quelques instants. Maneyrol tait g de 31 ans. Il tait pilote depuis 17 ans, s'elail distingu la guerre et ivail r. i la crou de la Lgion d'Iiouueur. vaien! l'ialrieur effrays craignait ni p iur leur vie. C esl une campagne d'action di recte molivi e par le n lus fail h la dem m le d< ouvrii rs d'aug nenter de 50 'n lions de mai ke l'allocation tdes plu • sgr •' Pour couper court i atts an i nalie ne serait il pas < MIUII I le que qui de droit fasse piauler un second S Anarchie a Dusseldorl DUSSK'.l)o:iFi:{ ll'ap.sdes sources ordinairemsol bien renssl gnes, les ngociations entre les di recteurs de l*sploitation du chemin de fer franc ) belge dans la i. me oc cupe et les cheminots allemands, qui ont refus de servir sous le rgi me de l'occupation, semblent sur le point d'aboutir favorablement. On exprimait l'espoir, aujourd'hui, que les ngociations seraient termines vers le milieu de la semaine pro. liai ne et que les hommes retourneraient au travail de suite. L'anarchie rgne en quelque sorte dans la ville. Au jourd'hui ww, foule de rhmeura i %  esprs ont pircouru li ville aux lrea heures de la journe entrepre n.tnl une campigne de pi la^'e svst mat i ie. v rni.li un g.au l nombre d • ma sains de (combustibles et do i MIIS ont t somms d'ouvrir porte al de slaisser piller, lupart des magasins de la ville taient barricades avec 3 barres de ter et les propritaires qui se trou PARIS 13 — La France, la Grands Brel ign et l'Espag te ool convenu le tenir une confrence A Paria pour rgler les statuts de ranger et de la rgi m environnante en pi suant com me baaa de discussion les propo i Unlaites par la fiance la r.-cen le confrence des esperta de Londres. L'Italie ne seia pas reprsen le. La date du n Octobre a t suggre mais on ignore H elle con vi ii ira i l'Es ag i. Le point de vue franc lis ''-t qua le sultan du Ma roc .i -n tv i. mie influence prpos' drante d ranger. Les Espagnols pr len l.iiit que cette ville tant proche de leurs rles ils ont le droit d'v avoir une situation spciale. Quant aas anglais ils voudraient que ptr sonne n ail le contrle de l.i \ili, : qui esl ittue en face de Gibraltar, L'Italie i omme pui i i mditerrao nenne i dem in l & p irlii iper aux Bgocialioos, m iiil un , ,• repos du qu' II-' s'teil dsSStresse du Maroi el qu i a c insquencs elle ira vait pas Je rc amation a prsenter, i loccasion de l'inaugura* lion d'un poBt,I.|illeraod prononce un oraa 1 discours KVItCL'X— Dans un discouTS pro nonce ici, l'occasion de l'inaugura lion d'un pont, le Prsident Mille rand, parlant ds la politique ext rieure et intrieure de la France, a plaid en faveur d une entante plus troite entre alors, une augmenta lion dans les naissances, une duni ballon dans les dpenses et beau coup de b'Mi sens. Los surtaxes, ditil, se sont levrs de iijn lianes or par ttj avant la guerre 1.400 fr i lei l' mi la I fr li • %  ••. La l'rance,' miUrcjli, dut s'il icrier I faire d • irieusas c m i ni ••( a %  irveil 1er d- prs SON il ni strston p ibli que. Il a saisi c \\ : |,i, i p>,ir Stire soi fonctionnairea publia qu* aucune cause ne devrait I > niner et que tout le mon lo devrait travailler au bien public. M. Vlilleran 1 a renouvel sa dcla ralion que la constitution 'ringlise devait tre revise pour rendre La *i


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06052
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, October 16, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06052

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
PROPRIETAIRE
IMIR1MEUR
tent Magloire
BOIS VERNA
1156 Rua Amricain
10 20CKNTIMES
htae ANNE N 5040
lqaes soles sur rirrigation
i
r_nJs bassins de distribu-
datent de la colonie, de
ceux construits plus
IbI, servent la rparti-
^jable des eaux d'arrosage
diffrentes proprits de
iijs sont munis de por
lesquelles les eaux sont
dans des canaux, dont
une destination, et qui
eux-mmes des clu-
iaires.
(uses intermdiaires ser-
2me, une 3me distri-
m leur loignement du
in gnral ; et c'est par
bassins galement pour-
i, que l'eau des nabi-
rglementairement par-
la dimension de clia-
hes, ou portos, ont re-
ndes proprits au ser
selles sont alectes:
{proportionnes au dbit
jcliaque t. rr..hllles sont
ouvertes do l.ioii per-
tlibre coulement des
Idans l'cluse.
PJmshis, grands ou pe-
ppects, de mme <|Ue
Ide distribution; ptr-
Pdroit d'y toucher en
pilles tudies l.'n vol
joquemeut aux usa-
ient des dlits,ijui sont
ment aux prescrip
de liural.
Depuis la Colonie jusqu'en
19lct, les habitations relevant des
bassins gnraux, jouissaient d'un
droit permanent d'arrosage. Le
partage de l'eau d'une proprit 86
iaisait selon un horaire priv,COfl-
venu entre les diffrents propri-
taires du mme bien, ayant droit
d'arrosage.
Indpendamment du Systme
tabli pour le partags rgulier des
eaux par le moyen des portes dans
les bassins, il y a aussi l'arrosage
par les surabondances.
Il faut entendre par surabon-
dance , une prise tablie dans
une rivire par une habitation,OU
mme par le propritaire d'un
seul carreau de terre. Cette pri-
se ne peut lr> laite rivire, o s'coule une masse
d'eau refuse par les bassins gn-
raux. Dans ce cas, un canal, dont
l'tablissement a t autoris par
la municipalit, devient la propri
t exclusive de celui qui en a eu
l'initiative.
Ce mode d'arrosage est moins
sur que celui des bassin*, tant
donn que si les eaux (l'une rivi-
re diminuent, il n'y a plus (de su-
rabondance, parce que le tout est
envoy dans les bassins pour ser-
vira l'usage rglementaire.
Gnralement ce sont les pro-
prits riveraines qui bnficient
de ce dernier moyeu d'arrosage.
Candelon RIGAUD.
( suivre).
l'IflsIruD Publiqas
Quotidien
1ELBPROM No 248
flno petite nation, dans l'tat
actuel du monde, ne peut vi-
vre que par la protection d'une
grande puissance, nu par |a
rivalit de deux grandes puis-
sances' intresses sa con-
servation, ou en unissant sci
laihles lorces d'autres petites
nations pour former un lais-
ceau qui impose un certain res-
pect aux grande* nations.
Custave UKItVE
PORr-\C-PRINCE(II.\ITI)
MARDI 16 OCTOBRE 11)23
Les Certiti ;als spciaux, pour les
enseignements accessoires : il ^sins,
chants, Iravaui manuels, langues
vivantes, etc.
Nous avons pu savoir que les ques-
tions les plus immdiates qui figu-
rent dans le programme Ministre LescouQair et auxquelles H
don :era le plus tt pos.ihlo une so
tutioo des plus satisfaisantes, sont :
l Le questiota du tarif des livres
et objet claa.siques ijui fait tant le
souci des ramilles.
Le relvement du licitement des
loslituteurs et inatitutric m selon leur
classe.
j" 9 La questi m rje 11 dure des
tudes pour Je brevet suprieur.
' La question de la plus gran-
de rrqueatatioo icolaire.
5 l'organisation du service m-
dical dans les coles en vue d'v ame-
ner automatiquement l'excution de
la loi sur la vaccination obligal >ire
et ("observance di i regh s d'hygine.
? La question de l'organisation
des cours normaux pour les a ti >us.
A Monsieur le Ministre' Lescou-
fliir. nous prsentons nus compli
ments ; aux nouvelles directrices
ainsi qu'aux professeurs, no plus
sincres flicitations.
Par Cable
et* vainc
Nouvelles liauqres
Paul Sals
AVOCAT
Recouvrements Commerciaux,
Affaires l'Uraoger.
Correspondants a Washing
ton, \e\v-Vorli, Serliu,
IjOnires, |*aris.
Ile liueli'i'ii 217,Port-au-Prince
Tlplione .~>U7
M. ftresemanrj est autorise
pendre tontes mesures
conomiques
lEltUN 13 Le Reicbstag a
adopt e proj 'i .le |,m d'autorisation
du chancelier Stresemann qui lui
donne toule autorit pour prendre
des mesures de rforma conomi-
que. Les partis de coalition ont ru
ni boutes leurs forces, le bures i du
parti socialiste ayant impos ions
ses membres du |{.-i.|i>t,i- de voter
pour le projet de loi. Le parti alle-
ni nid du peuple est aussi venu au
secours du chancelier Slreseman lui
accordante vol.' prs |ue unanime
Hugo Stiunes et les autre? chefs in
du>lriels ayant eux aussi vol en t'a
veur de la loi en croil m lintenant
que les nationalistes ci les commn
nisles tant seuls a faire Opp isi ion.
le chancelier >trcsein>nn ne rencon
trera pas de difficults srieuses par
DSI les partis de la coalition qui I em
pcheraient de mtre excution
ses dictatoriaux.
Mort tlt." l'aviateur lanevrol
iDocteur Arthur Lescou-
d'Etat de linstruc-
J*> 's coles haitiennes
[nouveau systme de
in ,a>ance,nenl- c esl
7 ,a carrire tant d-
retraite est assure
108 le cours de leur be-
wnili l'instruction
Wconsquent lac-
eleur devoir dlicat,1
Wx tous, qui ont servi
elut demande et
U n. coles des Nor-
I des directrices et
lal"";< de leurs titres
|B organisation m-
BJUrine. Eiie est ra-
Joute qu'elle ne soit
*lu* pays et aux fa-
Jlroduction de ce sys-
".'Utde crer l'es-
Ml la vraie conscra-
**Mouvement derfor
CerieQCe' fera*ue
lui LT .rParerout cette
\j*ltant de torts
tfck? ,dcrpitude qui
[ale da r'os dsas-
J'eavec le dsir le
Surfaire.
HoSr e*80u* ,a lis,e
, d ,,*>e,Jr=* nomms
^ Fort.au.|'riuce.
Sa^1!'1*8 Cdr>dd
* ol horl
Mm
P "v? .1 rort Co|in-
>* Blain, Marie
Doucet, l'rancs Calixlc.
Brevet Suprieur. Mme Yvon-
ne Lescoullair, Melle Curistiane Jar-
dine.
Certificat spcial d'ouvrages ma-
nuels. Mme Anna Laraoulle.
Brevet lmentaire. Melles
Yvonne llurocher.
Certifie M d'aptitude pdig)giqne.
Molle Lqcs Oscar Etienne, Anita
'Moise, Clantfl Blain, Marcelle Ma-
yard, Ida Chariot, Anna Saurai.
D' itre part, pour la e HSvffl ) lit
de l'enssi^uement et une me>l['ure
rpartition scolaire, des mutations
ont t faites entre :
Mme Millery, Malles Cler Clira-
quit, Yvonne llarris, Lilia l'lion
{ normaliennes). Carmen Kdouard,
rrancine Caaaua, Carmen Dorsinvil,
Lilia Cosimir ( Certilical d'aptitudes
pdagogiques ) et Mme Servincent.
Rappelons la loi sur l'enseigne-
ment primaire, qui a servi de base
la consciente rforme du Ministre
Lescouflair, car ce qui a pour base
la loi est h justice elle mme.
Loi du iS Juillet 11*18 : Arti-
cle . Les titres de capacit exi-
gib'es dans les coles prim lires des
dllfrents degrs sont:
Le Certificat d'etu les primaires du
deuxime degr.
Le Brevet lmentaire.
L: Certifient u'aptitudea pdago-
giques du premier degr.
Le Certilical d"a;>litudes pdago-
giques du deuxime degr.
Le Brevet suprieur.
Le Certificat de lin d'tudes nor-
male*
L; Btilldiii de la Chambre
Amricaine de Commerce
dliJti.
Ce mois ci paratra le premier nu-
mro de Bulletin de la Chambre
amrici ne de commerce d'Hati. Ce
numro contiendra les renseigne-
ments trs unies, intressant ia
fois les hum ns d'allaires en Hati
el outre mer, sur la vente des mar-
chandises et les placements faire
dans les entreprises industrielles et
agricoles.
Ce premier bulletin,en outre, con-
liendia une carte d'Ilaili.une osquise
sur nos conditions climalolo-ii|es,
facilits de communication et l ans
port,quelque noire brevet sur n itre
systme conomique un relev de
notre population tiie gouvernement
de la Rpublique.
LYdl'VK ( Angleterre L'avia
I" ir franc lis M m yrol, qui prenait
put aui preuve .le planeurs mo
leur, s'est tu- aujourd'hui Les ailes
de ski ap a eil oit cd sous la
pression du vent au moment o il
essayait de bal ra le record d'altitu
de tabli au CO un m > n ml de la
f' iras* : des c ml unes de specta
teora ont vu | acci lenl qui s'e>l pro
d ol dans les . mditio is suivantes :
Maneyrol descendait, il venait de
faire une fois le tour de l'arodrome
et se prparai! a. d < en Ire Ion |u i i
environ 30 mtres de hauteur les
deux ailes de l'appareil se bri rent,
l'aroplane se retourna plusieun
fois et s'crasa sur le sol la vue
des spectateurs h .riifi''s parmi les
quels se trouvaient le duc d'York et
le duc de Sulherlaid, ministre au
glaiss de l'air. l),-s mdteini se nrd
pilrent vers le lieu de l'accident
il- trouvieiit Maneyrol deux m
trs de son appareil les jambes bri-
ses el portant de nombreuses blea-
lures. Il respirai! encore mais avait
penlu connaissance. Il mourut en
quelques instants. Maneyrol tait
g de 31 ans. Il tait pilote depuis
17 ans, s'elail distingu la guerre
et ivail r. i la crou de la Lgion
d'Iiouueur.
vaien! l'ialrieur effrays crai-
gnait ni p iur leur vie.
C esl une campagne d'action di
recte molivi e par le n lus fail h la
dem m le d< ouvrii rs d'aug nenter
de 50 'n lions de mai ke l'allocation
pioi. La dtermination de ces ou
vriers ii apaiser leur fuim, d se r
tir. i u\ el leurs familles n'a trouv
aucune npposi ion -I 11 part des au
torils pi iii la raison que la police
de la ville a t* dissoute par les fr m
nais il y a l'i jo ira lors d troubles
sparatistes. Les autorits municipa
les ont demande* hier soir nu gn
rai Simon, comin indant : i brigade
de Dusseldorf, d envoj n le troupes
pour disperse le< pi II i.t- i sj Iran
gais n'ou couseiiii | i i augmenter
les patrouilles sans envoyer aucun
dtachement suppl nenlairv. Le g
nral Simon a i pondu aux autorit
qua les troupes franaises n'inler
viendraient qu'au cas o les intrts
des troupes d'occupati m seraient me
naes.Quelqnes di lai lu ments de ca
valerie et des automobiles blindes
ont circul ce matin mais jusqu'
midi elles n'avaient pas servi contre
les meutes.
Confrence a Paris pour r-
gler les statuts de Tanger
as*
L'Orgue de la Cathdrale
L'orgue est arriv. Bientt, des
votes de notre Cathdrale ses jeux
harmoniques et graves feront le char
me des dilettante et y rehausseront
l'elal des crmonies religieuses.
Il tait rellement temps.que notre
Calhimle fut dote de cet instru-
ment. Il esl esprer que, avec la
bonne volont et I effort, nos autres
principales Eglise* verront lleurir
au-si a leurs tribunes l'instruioeutde
Jubal.
Petite siiijiji'siion
Devant la statue ! Oessaliass au
Champ de stars grandit un aman
dier, imlli lureuseinenl seul, le coup
d'il n'est |> t- des plu sgr '
Pour couper court i atts an i nalie
ne serait il pas < miuii i le que qui de
droit fasse piauler un second S
Anarchie a Dusseldorl
DUSSK'.l)o:iFi:{ ll'ap.sdes
sources ordinairemsol bien renssl
gnes, les ngociations entre les di
recteurs de l*sploitation du chemin
de fer franc ) belge dans la i. me oc
cupe et les cheminots allemands,
qui ont refus de servir sous le rgi
me de l'occupation, semblent sur le
point d'aboutir favorablement. On
exprimait l'espoir, aujourd'hui, que
les ngociations seraient termines
vers le milieu de la semaine pro. liai
ne et que les hommes retourneraient
au travail de suite. L'anarchie rgne
en quelque sorte dans la ville. Au
jourd'hui ww, foule de rhmeura i
esprs ont pircouru li ville aux
lrea heures de la journe entrepre
n.tnl une campigne de pi la^'e svst
mat i ie. v rni.li un g.au l nombre
d ma sains de (combustibles et do
i miIs ont t somms d'ouvrir
porte al de s- laisser piller,
lupart des magasins de la ville
taient barricades avec 3 barres de
ter et les propritaires qui se trou
PARIS 13 La France, la Grands
Brel ign et l'Espag te ool convenu
le tenir une confrence A Paria pour
rgler les statuts de ranger et de la
rgi m environnante en pi suant com
me baaa de discussion les propo i
Un- laites par la fiance la r.-cen
le confrence des esperta de Lon-
dres. L'Italie ne seia pas reprsen
le. La date du n Octobre a t
suggre mais on ignore h elle con
vi ii ira i l'Es ag i. Le point de
vue franc lis ''-t qua le sultan du Ma
roc .i -n tv i. mie influence prpos'
drante d ranger. Les Espagnols pr
len l.iiit que cette ville tant proche
de leurs rles ils ont le droit d'v
avoir une situation spciale. Quant
aas anglais ils voudraient que ptr
sonne n ail le contrle de l.i \ili,:
qui esl ittue en face de Gibraltar,
L'Italie i omme pui i i mditerrao
nenne i dem in l & p irlii iper aux
Bgocialioos, m ii- il un , , repos
du qu' II-' s'teil dsSStresse du
Maroi el qu i a c insquencs elle ira
vait pas Je rc amation a prsenter,
i loccasion de l'inaugura*
lion d'un poBt,I.|illeraod
prononce un oraa 1 dis-
cours
KVItCL'X Dans un discouTS pro
nonce ici, l'occasion de l'inaugura
lion d'un pont, le Prsident Mille
rand, parlant ds la politique ext
rieure et intrieure de la France, a
plaid en faveur d une entante plus
troite entre alors, une augmenta
lion dans les naissances, une duni
ballon dans les dpenses et beau
coup de b'Mi sens. Los surtaxes, dit-
il, se sont levrs de iijn lianes or
par ttj avant la guerre 1.400
fr i lei l' mi la I fr li . La l'rance,'
miUrcjli, dut s'il icrier I faire
d irieusas c m i ni ( a irveil
1er d- prs SON il ni strston p ibli
que. Il a saisi c \\ : |,i, i p>,ir
Stire soi fonctionnairea publia qu*
aucune cause ne devrait I > niner et
que tout le mon lo devrait travailler
au bien public.
M. Vlilleran 1 a renouvel sa dcla
ralion que la constitution 'ringlise
devait tre revise pour rendre La
*i


UftflATJN
gouvernement plus atable.ll a insist talions. Mais aujourd hui la popula
ur la ncessit qu il \ avait dl mais ">" ^ promen dans les rues coin
me si rien ne s tait jaunis passe.
ROMK Le gouvernement porta
gai* h refiis: lu Cie italienne l'auto
risalion de faire atterrir le cblo aux
Aeerw pour relier directement Hla
U a l'Amrique. U cabiuet italien a
approuv un changement dani le pro
tenir |e scivice inililre de dix huit
mois, cil.mt connue exemple la le
n donne par l'occupation de la
i! nu liien qu'il ait lit que le temps
viendra bientt o la lurc du servi
ce militaire sera rduite. La Russie,
a dit M. Milleranil, et un terrible
a un 'i. M'ii"i ni.i. e-i un hiiiiiid -rr- ---------- : .,,
exemple pour ceux qai sont enclins M de soi le que le cble touchera Ma
i trop s'adonner aux thories exlr lagaet Cadix ou Malaga et les lies La
mMes. Aurait-on pii jamais s'iinagi
nN qu'une pu eille lci;on portant at
teinto ipme la proprit in livi
duelle pouvait tre donne ?
I.e Prsident le la Rpublique a
aussi pail Louvires traitant de ia
politique de la France en les termes
que M. Poincai aurait lui mme
employ, s il n'avait pas dcid de
Se reposer ce dimanche ci. M. Mille
rend u dclar que ce n'tait pas la
faute de la France si la paix n'avait
pas encore t gagne, car la Fran-
ce n*aait jamais impos de comli
tions inacceptable*, ses gouverne-
ments successifs oui Fait tout ce qui
tait possible pour arriver a une so
t miuti du problme base sur une
paix bumaioi juste, dfinitive, mais
cela leur a t impossible il* unt
remontr une telle mauvaise volon
te. je regrette avoir le dv, une
mauvaise foi si manifeste, a ajout
le Prsident, que contrairement
nalre dsir nous avons t oblig:-
recourir la force. Nous n'avoue pas
d'autres moyens mais maintenant
que nous avons d agir, qu'il soit
bien eoteodu que nous ne nous des
saisirons pas des garanties prises
jusqu' ce (pie l'Allemagne nous ait
entire nie ni pay.
Le ministre (les afiairei trange
les a rein l'ai leplulion du gouverne
ment britannique relative la sug*
gestion de la Belgique qui piopme
de loumettre a la commission des r
persttOOfl I projet belge comme ba
se des ngociations pour le rgle
me:'.t de la qutstion des rpart! mi
allemandes. L'accord esl ainii gn
rai entre ks allis, l'Italie ajanl
donn samedi sou a>Benti:uenl a la
proposition.
Lt commission des rparations va
procdera l'tude du projet belge
pour dterminer s'il peut strtrir de
base la solulioi du problme des
rparations lorsque les ngociations
seront reprises d'une manire gn
raie.La projet prvoit un minimum
d'1 -iO milliards de marks or pour
les rparations dues par l'Allemi
gne auxquelles il ajoute S* milliards
de marks en obligation. Le projl t
fait remarquer que ie. lers chiflres
sont modres; qu ils oui t a lopts
par Ions les allis el mme admis
naries,points de contacts espagnols.
ATIIKNK-S- Un dcret rvolution
nairo paru aujourd'hui interdit aux
journaux toute allusion l'ancien
roi Constantin et aux chefs de la r
volulion.ll est gelemeut dfendu de
faire des caricatures sur ces sujets
ou d'en parhr eu public. La prese
royaliste proteste vigoureusement
contre ce dcret.
VVINNIPED Ayant termin sa
visite au Canada, M. Lloyd George
est parti pour Minna oiis o il coin
mencera sa tourne dans l'ouest et
dans I est des Etala t'nis avant de
s'embarquer pour l'Angleterre dans
les premiers jours de No-embre.
\X'r )U V L'as-etnble nationale
torque a dcid de conserver Ango
ra comme capitale de la Turquie.
MILAN Trois bombes ont t
lances dans la direction de-bureaux
du Coirire , Uella Serra > ;
les dgts sont peu i.nporlauts.
Les Cours
NEW YOalv 13 Francs 16.43
Sterling 4.538
Un bon Conseii aux Amis
Allez chez DEREIX
Prendre ce soir 5 h.
Potage Vous serez satisfait.
Crme la glace Sorbets
Ptisserie -Sandwich!
Ma & t*|
DE POHT Al PRINCE
o se Louve Lt MATIN
11Y>toi de France
Rues du Quai et Roux
Htel Bellevue
Champ de Miri
Htel i:xcelsior,
lieudquarter?.
Htel La Gaiet
Hue Frou, en faoe Piaigi!
Htel Centrai"
C.iump de Mars. Villa Claudel
oard.
Pension llouzisr
Champ de Mais ( Villa des I
Htel de l'Avenu*
Rue Krou, prs du Bore/!
tlgraphes Terrestres.
Htel Durand
Grand'Rue, face Garage I
"tors"
t
\ la suite le la dmission du
Gra id Mallre Tessier, ti.' Coin-
man leur de 1 ordre maonnique
hatien, I. maillet passe de droit
d'jp es les r/lements de l'Insti-
tution l'en- li"aud-Militre Rigd.
Tout semblait naarcher rgulire*
ment lorsque Ton apprit,non sans
lurpriae, la dmission du Dr .1.
Unnpy. i iv idi-nt du Conseil de
l'Ordre dmission qui entrana
celle de trois autres membres, les
vacances furent immdiatement
combles.
Prs |ue la m<>me poque un
avis paru dins deux journaux et
Bign la Dr 11 un;.y lit part aux
intresss quiavent envoy
leur ob de en vue de la fte du
comme q niable pat le dernier 'on Centenaire de l'Iu lpeodsoce na-
grs international socialiste tenu tiotiale maonnique * qu ils pou
il unbuig.
I.e piojet indique 3 milliards de
maiks connue paiements annuels
pouvant tre elle tus par l'Alterna
gn<" en rorganisant les chemins le
1er allemand oni'orinement aux in
v ieut reprendre leurs cotisations.
Ce procd lui trouve .le mauvais
got, el le signataire de lavis ap-
pel .levant le Conseil pour expli-
quer son geste. Il n'obtempra
fer allemand conformment aux in ,. .-, u a,.:tlt ,rlw
testions donues.Us pourraient pro P*. ce oi -.1 n et al a suite lune
dune u.. milliard de marks tandis alla.re de clef mal interprte, les
dissidents tinrent une tenue a la
Loge L'toile et dclarrent
ne reconnatre aucune autorit au
Ci and Matre provisoire jusqu'aux
lections rgulires*
Tel est en raccourci l'vnement
qui est actuellement l'ordre du
jour dans le monde prolane et
maonnique.
.Nous esprons qu' l'approche
des ttes du Centenaire la bonne
entente reviendra au milieu des
membres de la fraternit.
- l sa wr^BB>
marks
que les mou ipoles les Ubacs, vins,
bire, eaux minrales, sacre, sel, al
lumettes et chaib n pourraient djn
ner DUO raillions d marks orcom
me rendement de la (a-rtnipation
ventuelle des ;.liis dans les entre
prises industrielles allemandes.
Nouvelles Diverses
BERLIN Le ministre d. s corn
jnunicalions a ordoni aux emp'>0
a de chemins de 1er du tt ri doue
occup de travailler pour 1 adiniuis
tralioo rraneo b Ige les enemini de
1er et de prter le serinent demand,
eette mesure n'nysol qu'un earacla
re disciplinaire et ne mettant pas
en question la so.iveiaiuet alleman
de. Le gnral Muller, cominaiidanl
de la Ueiiliswelu eu Saxe, a iuter
dit la cration d organisations proie
tariennes de caractre militaire sous
peine dune amende de IB marks
or. Cet ordrj tst coi sidr comme
un coup srieux pour le gouverne
ment Moisliste cl commuuiitU .le
Saxe q -i coin lait l'appuyer sur l s
Hier, l'issue de l'audience sp
ciale de prestation de serment de
Me Km. S. Tribi, comme Subtilut
du Commissaire du fi luvernement
prs le Tribunal de 1re Instance et
de Me Iti. hard Balnave comme avo-
cat du barreau de Port-au-Prince,
sous la praplence du doyen B Ba-
rao, le juge C. Lilorlue eut pro-
noncer l'ouvelture de l'audieOCO cor
rectionnelie pourl'aud.tioa de" l'Ai
faire des Trsors.
Le Commissaire Me T. l'arel fait
l'expos de celle fameuse atlaire et
requiert lecture de l'ordonnance de
renvoi aprs leclure de l'oidonnance
renvoyant dou/.e des dix huit prve-
nus par devant le uige correctionnel.
Me Diambois demanda acte de sa
constitution pour Eugne Dgand
contre tous les prvenus. Sa de man
de, combattue par .Mes. Emmanuel
t'.itiiviii et M. Ulienue est soutenue
par Me Etienne Halhon qui, pour
Mme Vve Henri Durand, prsente
aussi sa demande d acte contre tous
ceux (pie l'Ordonnan e a retenus.
Mes. K Legros, Bredy, CI. A. t'.oicou.
l.Uuvivier, t). Hvppolite produisent
la mni" demande pour leurs clients
respectifs.
Les avocats des prvenus ayant
pos une exception de caution de
2.():)() dollars contre lo sieur Robert
Steel, tranger, reprsent par Me
Bredy, cuminuuicaiion de ces con-
clusions Me Bredy est ordonne par
le Tribunal et la continuation del'af
faire renvoye l'audieuce d'aujour
d hui mardi.
L'affaire promt d'tre des plus
intressantes.
Demain, 17 Octobre, sera 1 anm-
versaiie douloureux de la mort tra-
riq ieau l'ont Kougede Jean Jacques
Dessalines, fondateur de notre Inde
pendance. ,
L'anne dernire, une pieuse cira
lonieavait commmor cette grande
le date et avait donn naissance un
plerinage sur la tombe de l'immor-
tel Empereur.
(Ju'importe que cette anne au-
cu ie initiative n'ait pens renouve
1er le geste pii ferait tous communier
dans un mme souvenir, la grande
pense natiooalen'ira pssmoinesnf
Ji tombe .lu Grand Fondateur mur-
murer un i prire.
San Side luP
Marlissant
Pension Lajat
B lis Verna maison (.Vmlie
Bar de la Paix
Bue Prou, prs de Aux Cent !
Articles
Bar de l'Union
Place (Jetlrard, face
Caf International^
Piace Gefftard
La P.C.S. et les
hritiers Cam
La prolongation de la vois fer-
rs du dpt du Magasin de l'Etat
a la nouvelle usine Electrique sus
au fort Si Clair rencontre certai-
nes dillicnlls. Les i ails doivent
passer sur une partie de la pro-
pre t Carri il les hritiers rcla-
ment de iusdea indemnits que la
Baae q .1 com ... rw m g inaccepta| K>s.
groupes prendoniss casdsnsees ^ ^^ Jou, ^ deg
UUSSCLUO F Ls journe de dmarche oui l entreprises au-
Changement
d'adresse
Me PAHET
Commissaire du Gouvernement
prs te Tribunal /' <; InsUmce
1122 AvenuDucosle, H22
A Vendre
Un buggy lelclit remis complu
temeul neul et attelage*
S'adresser aux bureaux du jour-
nal.
Cir fi F.ii
C'est le litre d'une nouvelle com'
die en deux actes que vient d crire,
Mr (iustav C. Augus'in, l'auteur
des ''Fianailles de Romoius ''
La pice sera reprsente Pari-
siana, le vendredi 19 courant, par
des acteurs et actrices bien connus
du public: Mrs. Christian Coicou,
Clment Coicou. Sterne Rsy, Augus
tin (l'auteur); Mies Cirmen La
liens et MerceJs Jeanly.
Pour viter tout encombrement, le
nombre des cartel sera limit. On
en trouvera ds demain, deux gour
des. en lotud de Mes. HorgatB et
S. Viliari ; li Pharmacie Bueh, et
chez l'auteur, a la Hue de l'Egalit,
No 1411.
A plus tard d'autres dtails.
Tlgramme funbre
La douloureuse nouvelle est arri-
ve hier de la mort survenue mi-
nuit Si-Marc, de Mr Armand Ni-
colas.
Avec lui, disparait un homme de
bien qui sera gnralement regrett.
.Nos svinp alliiques condolances
la famille.
Bar Transylvanie
Hue du Quai
Aux Caves de Bord
i.i.ui l'Hue
New York Bar
Rue liantes besluucueij
Glacire.
Ijjston iiar
(iiand Hue
llalf Way lions,
Champ de Mars, ouisoai
Instaurant Steokj]
Champ di Mars, pri QM
, uimont ijar
Grand-Hue, pic l>*oi*b
"* Cala li. i>endU
Champ de fiSfj
jjar des lisnUi
Avenue Louveiture.sa m
Simmonls._____| J
Hoyal Cal
Hue du Magasin de rB*
B. > H. U-
Rn^tex.pr^^
------IlteTSTiliarli
l'hor
"VistaAlesr*,,
Rue Roux, pi^snw^l
---------Jardealileg^,
reau de la l'once.
Le paquebot Maons de retour
;\ Port au P.iiica j-mli IH courint
d uis la soi e repartira le len temain
1 ' h .-.ires prcises du soir pour
les ton iives, Gap Hatien, Ptfl idata,
SinJuin de P. lt. et le Havre. .
Port au Prince, le lti Octobre
L'Agent E ROBELI.N
CaiChrintiaug
Rue des rrunU-w
iiiran*
CU1
blicaisssl
diiii un u ' -l p "' e '"i- l cal-
m,. ,!;,n k u liici de i i Hhur, ce
qui est un coi i h p| 'l *
le, -..... i ! '' ';'1' '" '" [
aenkircbeo, ai < "> nt connue
oomua .....i '.' " ' l''"' "'l'"
I dans la E4ln.....III te theSlie sa
prs un Ions :l >l. s S M I uns
d'i .t i u vu de di ma I i l'ex-
propriuUou, mais n s- deman d
s'il y a uulit publique pour pren-
dre mu' pareille mi lure
Nuui pi usons qu un mauvais
INA-LAROCHE
TONIQUE. RECONSTITUAHT, FBRIFUGE
Recommanda par tous lea Mdecins
FAIPI ESSE GNRALE, MANQUE o APPTIT
DBILIT, CONVALESCENCES, FIVRES
tu vtMTt oam Tourii ici aouNti MMUHSHI
Exigu-U -VlRITABLI QVIHA.X.AROOHI
tm^utiers : U y a eu plusieurs arres
louches. iacei^j^_
S^Sde^^
AuCrn5 pouU?^
Rue Roux- ancien Baz-r
msn __i_^.
-------Central '
Hue du gj*J
------\\r de ia^JJS
|An,le des Hues ***
ricaine__---------Trente
The Panama
llo"**
OOMAR A C
AhdBsbs*
Ner^usto
"S3oaI,,
Rue?
i*W


CHICAGO, II LS
lgue, Huile de coton
ile de mas, mess et
sar Port, Buf Sa-
Janilions & Bacon,
snes museaux Jvres
|ds, Oreilles de pork.
iaucisses en huit,
fned Beef.Roast bee
lied mea(s,etc.etc etc.
1re de voir le Prix Cou-
Lon R. Tbbud
Agent .xclusif peur Hati
,ehn & Fink, lue
Fonde en 18'6;
riorit Ai;s prix Prompti ude
tjroriuils chimiques, pharmaceutiques et autres
Miidaliles dans une pharmacie.
poivre, Cannelle,Girofle, AniS toil^Museade
IIP'NE.
l: M arque prive Lysol ^dsinfectant, Paru-
Icles pour babiers, Hay Ruui, Chocolat en pou
de foie de Morue, Emulsion Col il Crain, Ex
faire essences et eau de toilette, tau de Qui-
"re contre les insectes, Sjlution pour conser-
vais, Lait de Magnsie, Tondre suprieure
Mallette dis enfants, clssence de fleurs, au de
-Miel pour la table, Moularde, Huile d'Olive
Jble, Unisses drnls, l'eppernunt, huile pour
Msmoustiques el autres insectes,Itegulot: huile
Jwjstipationa et doubles des intestins chroniques
ffour,les Parq<**siComeslibles, Klixirs,Epices,
|Wrs, Teintures diverses, Vins, cte, ele, etc.
dezio catalogues des spcialits.
t vos commandes LLIIN & FINK, lue; vous
Oluiucnl satisfaits,
des bonnes pharmacies du pays s'approvision-
tUN AM.NKInc.
Lon H. Ihbaud
Agent exclusif pour liait!
IPIERGE Company
12 WEST BROIRAVAY
NE W- YORK
FuNl ti ES 1847. ,
,, RiT BAS PRIX
pbnque de :
itures,Vernis Ocres
[oues sorles.MasIic.
Lon R Tlibaud
r
Ag?Dt \uAir H ti
N lista Ale ** oir^, DCicieux potage, aa poitkt,
^nie^crtnei (a atacc/.
lrauxw
Le soussign dclare Que ler.'i-
cpiss No 177 unis par la Com-
mission S le comme I insinue un avis paru
au Matin du 11 Octobre cou-
rant, et se rserve de Faire ce que
de droit devant la G I). IL
Ce l Octobre 1923.
Me Fabius DUVIELLA.ivocaL
Rcpisss adirs
Les rcpisss aux Nos 339, 401.1,
mis par la Commission de Vriftca-
tion Je la Dlie Flottante pour les
effets accepts, tant adirs sont d-
clars nuls pour en avoir duplicata.
Coteaux le 14 juillet 1923.
0. CLAUDE.

contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
d DELORT, Pharmacien,
UU, r.ua Sni' f-A- r..ina
FARI8
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS)
PORT- f\ XT-rR.l NCB
AU*.PETHUS; "> nrmci ALBERTINI
Phirmaci" du U- Jm.tin VI a KO
el toute* les bornes Phn "miriea.
Alfred N. Lui
1012 Pue .lu Magasin de l'E at
Annonce ses .un et clients
qu'il vient de recevoir par Its ba
teuux S|S Maceiii t s,|S Conway
les inmxhandis. s suivantes :
Un frt ktock de Via Uiauc et Itou
ge exlia de Bord aux.
Madre, Malaga Moscalel, Sirops
assortis, Liqueurs, Whisky, Cbiitn
pagnes l Vin MoutseUX, Cointrean,
Biore Paillette, Goidou Gin et le To
n Wa ii.
Beure dri lable ang'ais suprieur,
Boite l Olive D,rel bxtia | ,.i galion
el ntre.
Gros et D Ih.I
Prix il' liant L.ute eoneurrsoes.
18 Octobre 1923
.Nous recommandons aux l'umilles
tant le 1, Capii.ne que de ia Province
< L Ecole Prparatoire aux biameni
(ici tablissemeal vient combler
une facuoe dans outre yslujt sco-
laire. Il .-e lient a lu disposition de
ton-p or des leons p iticuliree.
Ls lves les ueux si \< qui sont
en retard cl qui voudraient se rat-
traper, les jeunes geiltf, les adultes
qui ont d abandonner les bancs de
l'cole pour sub emr a 1.-. r exis-
tence et qui seraient animes de la
lgitimeambitioo depoursuivre leurs
ludes, les trangers qui dsireraient
s'initier aux sriels ne latuju. fran-
aise trouveront prs du personnel
de cet tablissement uu .enseigne-
ment pratique bas sur la meilleure
pdagogie.
L Ecolo Prparatoire rappelle
aux intres.S qu'elle pipaiesss
lves aux divers examens prvus
par I s lois, roglem nts et arrte ac-
tuellement en vigueur.
Pour plus ainpu s renseignements.
S'adresser ltueiie Jardines No t.
Matin de li bits ltl lire* ;So'r
de 2 lins a 5 lii( >.
ALUMIKUM UNE
New-Orlans et Soulh
American Sleampship
C Inc.
Le tfi Georap B. Maekensie aynnt
laiss Mobile le 8 courant directement
pour Part au l-tince sera ici demain
ma di 16 cotant,
i L?Pchnin *teaw**r lai8*era mobile
U *0 Octobre courant directement pour
rort.au trinc*.
Ce 13 Octobre 1023
A. de MATTIS & Co
Agents Cn, aux
FuIIod ShoePolish
Company Inc.
NeuMlkork
! vous voulez brotger la ptau de vos chauuur
ii aw voulez la couUur et la soufilnm a% , tbtussuros ponint lt'i(ir>os. fsjsp;yei la marqu*
MOSOGRAM.
hnh":(]i,*r th*wiltifiifaitr . itmt'ol //t fMshVMSm // bi.'> liu
Plh hrn'frf >a hriu dts tltaussuw mut 11humilit el la ib^eur'.
Fil* 1 efr'timl leur MmtfotH et etmurv leur brill-mt
Demande^ >a sjerssjj MON^.RWI. cKtst la meilleur de (oues les murq net
Geo. JKASSEME fMil pour HaB
Coljmbian Sfeamship
Company hic
Vapeur dlrigi par la Goloaiban Steamsh'p Con
|H| Inc- pour compte de ia United States
Siippiog Board.
es team w H il Cl v*n m dis oori du
Sud (si at endu tori*euA'i iic lelS
Ociob e cou*an Il repirii^i le mens
jour pou- NewYo'k vd lepiri du
Rot d prenant iri et pu*uger.
Uebara c Co AgeH$9
0.pression, Catarrhe,
Sufiocationt,
Touxntros:ses.
Qurlion oertaino pp i>
CIGARETTES CLRY
.tu POUDRE CURY
Or CLERY, 53. Boni St-Mtrtin. Paris.
en \ mefa
\pUlZ-vntl f|lie VOfl ii.faiils
: ,i !.! touian ru
dans i i ,i..i i i suafn de mois ?
Soi vez-vous (! la mtNcxln Je
li Uirr pftil |ue dVnn igneinunt
iirimairH prpare par Air Cl tient
krriiEL
Un vente la Librairie Viard-
JOaJJIJKSiJET^MS
Apportez voshaquel pour tre records
avec le meill ur [il appel tTropicalGut
~- fit a vec ta machine lapins moderne,
Vos raquets seroni mis neuf
VOUS ffVItffrPtflpg '11^*%
,,,,,;,,"",; '"'s- Tennh lall,-- Etui pour rackets,
'--, Gaoutehiiu pour nianoliea t\e ranuiti.etc
W. Qiiii Wtiw
Vis vis Hotcl de Fronts


U MATIN

;

Ldf M**W ^^^ ^W
pour' les soins intime* de la femmo

La CYUALDOSr ert r attsapeqtM
HM peur 1 \oyaoe. Fil? a* pr6v rtU ta
comprims stable; et C .
qut dose lci/io d.-.rs o>tsj( litres
nous don'ie la solution parfume :\m i*
Parfsir.flt a se' pUc pwf |M IQUtl ri-
tuiU t. CYRALDOT Ut un H"'*'"" inM-
MptiQue. non (vir.:;quo,
rnicrotlcldc. K >*< de py J aride
t..\i:tiu", ue HioxymUiyll c ~: d'a-j-
mine iiheWe. S< prrrd msiin < .
wutc femnw eoi.cteue de son hygine.

"T.
L'an'.frcT.tict'tc tp:e
loi t.mrr.e dut
j.;>jr s-w H table
ce isl'.-Jii.
r-.M vt
Ptu. M ''
Of Vl
Si(.n ar.tice;':*
OTRALfOSB
la lolli
*t im fioct n d<
ri cj M|J
. ... c ; u.
Otalta
RALDOSS
i nu
. 1 ? F- !
I .. ttill
:\ . - :.! J< U

TAN'' .. S"B
ii i
, ini^i^W&i. lit-. i -'-G *'
il*
____1
Vaillant & llouot Agent Gnraux 1720 Rus do Magasin de l'B t
i. -L-J___L.^NBPW"
Vculez-vous rononiser p t" vos aeh t^
Allez droit chez
PAULE- AUXIIA
Rues Iraversire 4'du Magasin dePBtat
Le Malin
/W lehrAril 1907
Abonnements
IN MOIS
Port-au-Prince Gourdw
Dpnrleraeiit
Etranger
tfoi/c Po.s/a/e: U8
lkphone 2tt
Bureau: Rue Amricaine ;1S8
1.80
3.00
-"B"!
(^
Raison louer
Conforlab'e maison tage, sise
a l'Avenue Ducoste.
Pour les conditions, l'Adresser
lir Vinrent Crpi.lv, au No _>11,
Rue ries Fronts-Forts.
J Intermdiaire
iPtliffcrtt
La Maison H S1LVERI
La Maison H SYLYiRA toujours soucieuse de de
pleine satislaclion ses aimables & nombreux cl
leur offre, en prvision de la lin d'anne, les si
suivants de loule fraicheur et de toute beaut r
ment reus par les derniers steamers, des prix n
tionnelleinent rduits.
Nous ne croyons pas ncessaire de publier nos
car il n'est un doute pour personne que non
ment nos articles sont de cboix mais que nos pnil
les plus pas de la place.
Casimir gris anglais nouveauts
Palmbeaoh grl anglais
Ialmheacli tjris anglais carreaux
Palmbeaoh uni & barres,coul.
Alp.i|a noir sup.
Diagonale noir jsuprieur
Serge bleu marin & noir, anglais
Satin de chine pour tailleur
Lustrine barres pour tailleur
Kalif jaune anglais extra suprieur
Diill union blanc
Tnssor Japonais pour Chemises hommes]* robe
Percale hianehe
Itideaux tulle pour poite3
TulJ*' pour voiles
Voile uni & barres
Gttbardine unie ft barres
naine bUnclie & couleur
Organdi suis-' hrotl
Brodes madsra peur rol>3s, chemises & Jupon
Petites serviettes damasse pour table
Soyeux uni blanc & couleur
M-trquisette coton noire
Crpon jours blanc & couleur
Brabaut anijla s
I". >lieune mouches couleur
liandas-brodies anglaises _
Toile voile pour golettes & pour cadre
Calicot l'ercal de lunule
Piqu blanc barras pour jupes
N'ansauU noir anjlais
.Molleton; blanc & coill.
Lotions Pivert assorties
lias jours
Lias blanc demi-soie
Drille union anglais
Sut foulard angl. douille larg.
C lapeaux feutre florsalino etc, etc., etc.
Tante personne dlirant se procurer les nu
articles de I.i plie* et aux meilleure-* pritipia
aill urs se doit .1 lane ses emplettes lalaisonl
Rappelez-vrais surtout mit* l.i iv nitalion de la
|.'l,.'/-\oiis surtout pie lu rfutation de
t. bureau, tabli nie Prou 316, n'est plus a l'air pour ses articles d'iinportatiaj
maison Rob:n, ofiTrs s.'s services glaise*
pour toutes ailaires. Commission,
O se trouve ben mar
eb et dv d ellleure qua*
UU',tOUtCC li. il iaut i-cur
.us vclro ismills en Uli
-iCt.
lias pour temmes & fll'.ettes, C. ausset
I m pui bonii.es, Caiels et nfaiits,
CllCUllsdS, Chemiset es, (Jiap; aux (le
. iiic lins dit..lie, chapeaux de laine.
Tissus ponge la mo:!e, Crpons pour
kii Vautres tissus nouveaux, CrCpe de Chlue &
Crpe Satin SvvcaiJi> et (bxndnils pour dames, Par
fumerie lloubi.jant, Coty, d'Orsay etc.
Chaises,Dodines, Jeux de salon en viennois et en Osle-
Carpettes, Descentes de lit, Coiffeuses, \rmoires,Moustir
uaires llraps de lils elo
Faites votre n qic ^le toujours nous visiter quand vous
laites des achats, il > d" nouvetui.
Royal
Caf
En lace de la Banque Nationale
Propritaire : Annacius INNOCKNT
Conotnel tablissement se recommande par un service
irrprochable, des consommations de premier cboix, sa
situation privilgie.
Le soir, musicpie attrayante dirige par des prlat-
siounels de gisntd mente.
Installation parfaite. Prixjmodre.
Tlphona N" 35
^4
^I^L
^^S^^^-^^^af

^iSp^toa-
transaction^ servi ;e spcial dans
les questions u"aulomo!>iles : veil-
le, achat, voyages et transporto.
Dix machines conforta!les et
dix bons chauffeurs so.t honnis
nuire agence: machines propres,
solides et pourvues d'accessoires
complet: cliaufiVuis habiles et
ayant les meilleures alternions
poui h urs p8>sugi re.
Kottrlru l'ii'n servi, adretset*
VOUS L'interin^dlaire Dili-
gent.
SERVICE DES \UTOS
B VL.V V : Lundi. Mercredi,
Vendre li, Prix, DEUX Dollars.
CAYE|S : l^es passagers peu-
vent s'inscrire ' /'Intermdiaire
Dilnjeui. Hue Prou, 'Il6.
i 13 Umm
Cordon m rie
Krnest Camille
Fabricant le chaussures
en tous genres
Matriaux suprieurs
Soin? promptitude Clrit
Grand'Rue prs la Poste N 1722
La maison porte la connais-
fance du public que dans le
but de faciliter ci d'encourager
ses nombreux eli-nt.* elle ac-
corde partir du 1er Juillet
19"J'l une prime chaussures au choix a tout dten-
teur de vingt tickets.
En cous on est pri
de rclamer un reu pour chaque
chai su comptant.
A la Conscience Ulle est la
devise de la maison.
Sacs vides et Ficel
Sacs vides neuls Double coulure analsi
Sacs vides neuls simple couture
sacs vides 2me main ( Trois qualits )
m i> trous trs bon compU
sacs vides pour Ciment bon march.
Ficelle Amricaine &' anglaise. Qualit supra
En vente chez
L PRIE IZMANNAGGERH!
Hue du QM*
H
F. LavelaoeS. &t
c%ent* 5e e^laaajactau^
cfmpait Cantmmi^iaa. <$. . Xo* *
^ort-aa-^rinxe 3ab .
j^qents Gnraux pour Hati des maisons suivi
Ii'K. Iutlcr et Co Inc. N. Y. Etablissements Adrien S
Liqueurs Fine t r
Gav Kenaud A B'
Marclmndises G^m-niles
Diamond Bratding Mills Chicago
llei^hls.
Lacets pour chaussures
Lynn VVood llcll Compauy^Kecne
"Cognacs et Br .
P Poi/a Fils et i^jJI
{Produits PhsnnseisUq-fl
'.Iuil.es Essentielle.*,
sirops et liqueurs Drof
risterie etc.
A. Clavery et FiU ^
[Houilion
s de Lige en
Ma
Talons en ColIn'oT'Ie on Ions gpnres.
Suci' !' des Produits Bulot Paris
l<'s meilleure Dentifrices du moudo.
Socit a non une des Parftuns de
Nicole.
l'.iiliiiiiiiie de Luxe
Clan m i il Co Bordeaux*
,\ in-i
H. Teraaui l! i^ I e Hoi
Peigna* n tou grire. La plus grosse r*^J^,
No'is raitoos 'Tes terme libraux e paiement "" f0Ui
no conditions sont excellentes. Coqsultez nou vanl d*
d'aulrt.
Eug'-ne Marcb!
Toiles Cirs .1 T-pi cit*
genPe9' F.briqu
VU*
0K
- .1


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM