<%BANNER%>







PAGE 1

l& MVTIN Le Civire Notre ncropole se trouve dan un tat de malpropret vraiment Mi* Camille Lon Notre Secrtaire d'Etat des Relations Extrieurs, Mr Camille Lon est parti hier, par le Mdcoris peur Cuba, mettre ordre ses affaires. On sait que Mr Lon tait Charg d'\f. (aire* la llAvane et q spara emportant les meilleur-* Miiivenirs des agrable* moments vcus l'International Athletie Club. Complimenta aux organisateurs de la soire particulirement un sympathique prsident du Club. Mr (Juinlin Williams. /Affaira de la Main Noire > i Tribunal correctionnel i'est aujouid oui qu'a commence* Tribunal Correctionnel le sensa nnel procs dit de 1 1 mai i n >ir.:->. .•ause de la grande afflu nce on *t v-i forc de tenir les audiences au local du tribunal de Premire. instance. Le Tribunal est prsid par le Ju ge Ch. Lalorliie. Au sige du Par quel M trouvent M %  Th. l'uret. Corn missaire du gouvernement et Me I. Raymond, substitut. De nombreux avocats assistent les accuss. I ne partie civile est gale ment reprsente. Nous lcherons de suivre lei dill rentes phases de cette importante affaire qui a tant passionn le public. A la suite d'une exception jtidica tum solvi prsente par les avocats des inculps contre M Sleel, plai naat tranger, le Tribunal Corne tionn l a renvoy la continuation de l'affaire l'audience de d main 10 heures. Bu l'honneur do St Grard Demain, 16 Ictobrt, MI la rate de Saiul Grard NI .j lia. I. %  • fidle de ce grand Saint t.ont invits uue messe qui, cette occasion, sera chante en son honneur (5 heures et demie du matin en l'Eglise de St Joseph o sa statue a t inaugure en Juillet dernier. 111 %  %  %  %  Passagers arrivs par le Steamer laons Il MtDEAI X. -J aen Dolle, Praao .1-. Mi< tiielaen, Cin ien Spaano, J aehim Da Kocba, Albert Nretle, I'I.:IIV Sjourn, Pierre Le Sodos, Joseph Mai. carre, (iuillaume Meientr i, Emile Romain, l'ieri Itouillaro, ReoTaoerle Auguste, Marie Jules Laporte, Albertini Fila-Aim] Raymonde Baussan, Aadr Baueaan Marie Baussan, Pierre Baussan, Maicelle Bauasao, Jeanne Baussan, Alice Bauaaan, Georges Baouan, Bijio Cbalom, Rachel Misery, Raymond Misery, Toigicb Schoud, Kalm Scbou I. Michel Schoud, Zaio l'oddar Saoud, Gali laaa Pahoum, Vu•ipz Moli nnmad llayau, llamal Moosa, vdwao, \ I ned llamul. Sabine David, Sicolaa Malouk, Leluli i Ma o ik, Maine David. Kli Kazouli, J Jacques Thogne, Camille Casters, lfredo Sacco. CAP-H V ITI EN. -tlenlilLaurotte. Assomption KervaUeaux, Soarine lloiianclie, iruile Si-Borne, Cyrillo Trnyana, Emmanuel Ponob, Pedro Lapuielle, Arcliimde Buatache, Augustin Pluvise, Andr llolly, Ludovic Callxte, Lamtr l'hanor. Jean IVnhoel, Marc David. .l-l-J-J llii h Conseil aux Amis Allez chez DEREIX Prendre ce soir 5 h. Potage Parmentier Vous serez satisfait. Crme la glaceSorbets Palisserie -Sandwich Remercie neiils Monsieur Henri Mercier, M insieur !e Docteur m uanuel Mercier, Madame Emmanuel Mercier et leurs en t'.*nt-, Mrct Mme Rodolphe Mercier et leurs enfanta, Mme Ccile Mercier, Mlle Marguerite Mercier, Mme Veuve G. Trabaud, Monsieur et Mm'I rene Aniioual et leurs enfants, Mlle Car men Annoual. Mme Veuve Maurice Simmondi et BOB enfante, Mlle Loulte Annoual, la famille Merlain et lois les autres parents et allis remercient trs profondment !e Clerg, les Pres du Saint Reprit, les Religieuses de S tint Joseph ds Cluny et loua les amis qui les ont assists aux lun railles de leur Regn II-': Louise Elisabeth Lucile MERLAIN Epouse Henri MERCIER Ils remercient de mme tous ceux qui leur ont tmoign leur sympa thie tant de la Capitale qu'en Pro vince. -o Mme Vve Alexandre Bastien, Ma dame Vve Volcy Michel, Mr et Mme Philippe Klamb .ri, Mr et Mme Phi Uppa Langloit, Mme Dumourrier F liilisbourg.Miue Vve Frank Romain Mr et Mme Joseph Verna,Mret Mme Delabarre Pierre Louis, Mrs Gaatoo et aroauld Michel, Mr et Mme Alfred Bastien,Mrst Mme Rbulire Bastion, Mr Marcel Bastien, remercient inlini ment tous les amis oui leur ont don n un tmoignage lc Melle Hermine Faubtfi 1 aons de Piano Leons et cours de Chant (131, Hue des Miracles, 631 aasssaesRaassBS Ul A Vendre buffffV lelchl u nuggy \, uni remis compl i tement n. ul et Attelage* S'adresser aux bureaux du journal. JSear Cusiom House W. OXONNER, Proprielor lce cold Ber at any time of the day*~ Every evsniag dancing. irst class sandwhiche8 Il Fiai tairai CaiBi prs de la Douane Bi*e frappa a n'importe quelle heure. Dancing lous les hoirs.Sandwichs de choix. Voici 3 produits Alfred N. Cooke Grand Mateli de Fnulhnll Les amateurs de sport ippretv 1912 Pue du Magasin dt VEal riront QUI mettent en valeur la beaur de la femme-. POUDRE SIMON SAVON SIMON .& iVec siiisl '' ; MI qu'il se prpar un r :r m n Icli Je Poolba'l entre un |iii|ie de I cule Mil taire U l >ual 1 u 1 tuie de rusa. L;i dei Bire de Chul !.. Cin Varilb se propose de donii-i pro p al la l< raie* te reprsentation de Cm couplets nouveaux st scnes de la dfjTre gtuajit* uiiot ic a ?* inniR el client! qu'il \.< Ul ds 1 e. .voir par les La I6HUI >,s Maco i1 B|8 Ooaway les marcliaodix nuivaotss : Ui. fori 1 U d< Vii. Blanc el Hou ge s lira da B01 d iiis • Madre, Malvga Mo ratai, Sirops a 1 ; -.. i pieurs, W'hi U\. t'.lrim I 1111 1 \ m Mou< us, Soiotrsan, Bi 1. l'aillstte, Gordon Gin et lu Te nie \N alei lail l'riv deflsnt ti nie concurrence. 13 Octobre IV-' et inimi table 1 5 ar de l'Union Plaa leilrard, face Ml Caf Internationalj l'iace tielliurd Bar l'ransylvania Hue du Juai Aux Caves de Bore" Giaud'Rue New York Bar Rue Dantes Destouchn," Ulucirc. Itoaton Bar iii.ind Hue llalf Way llous. Champ de Mai>, maisouap Iteslauraiit ^teebsji Cliamp d. Mars pri-s dw t rj Belmont bar Crand'Kue, piebUdoial _== Caf H. liennls Cbamp de Maif_ liu^de linntlnnAtenue Louvsitora.sn !•• %  Sinamonds. Itoyal Cal Hua du Ma


PAGE 1

LKJAATJN ijppany ltfuejiuile de coton ilede mas, mess et ir Poil, Roeuf SaJambons & Bacon, aesmuseauxXvres Is,Oreilles de pork. ucisses en huilp. ^ned Beef.floast beef |led meals,e(c,elcetc •e de voir le Prix Cou: Loo R. Tbb'ud Agent exclusif pour HW lehn & Fiok, Inc Pioinptt ude Fond? en 1S"6; riorit Bas prix Juils chimiques, pharmaceutiques et autre |widalles dans une pharmacie. poi\re, (.:auuelie,liirofle,Alli t'toiic.iMuscade jiAF MO. Ht: Marque prive i.\sol [dsinfectant, ParfuIcles pour liahiers, Bay Ruiu, Chocolat en pou Ide foie de Morue, timulsion Cold Craili, Ex Maire essences et eau de toilette, Eau de Quire contre les Insectes, S.riution pour censurerais Lait de Magnsie, l'oudr. suprieure Pttette Uescnfaiils, ssence de fleors, Eau de Miel pour la table, Moutarde, Huile d Olive M, Itrosses deiils, iVppernunJ, huila pour ^moustiques el ..uIres insectes, Hsgulo : mule IStiputioiic et douhlesdes intestins clironiques •pour les parquet s,Comestibles, Elixirs, lOpices, rs,Teintures diverses, Mus, ete, etc, ete. wzir catalogues des spcialits. |*os commandes LEHN & I-'INK, lue; VOUi Bjuuionl satisfaits. *s bonnes pharmacies du pays s'approvision'LW AFINK Inc. Lon H. Ihba il Agent exclusif pour llaiti I. PIERCE Company 12 WEST UR04DWA.Y i NEW-YOHK FONDE EN 1847. [OBI rt BAS paix brique de : lui es, Vernis Ocrt?s> utes sorles.\lasfic. Lon H Thbaud r /g6nt p, UT Hati ^ r liii.e-i ',. 3i S( : ts oi.;/i Vin ,i.,iv .. ^.^'"i...-, du il Octobre courant, el s.rserve le f;ire ce que de droit devant 1 1 C. D. R. Ce 1 Octobre 1923. Me Fabius DUVIELfA,avocat. Rcpisss adirs Les rcpisss mit Nos 359, 4013, mis par la C mrai i n de Vrification de la De p Plotl. nie pour les effet* accepts, tant adirs sont ddales n ns pnur n av. i dupli la. Coteaux le 1 i joillel '923 0. CLAU K. L rcpisss ci a ri*, dsigns, dlivrs le premier par la Commis•ion 8ambour el le s. cond par lu co n mission Require, ^ont adirs et dclars nuls I ) Rcpiss in's un No 177. faveur I!. C. Victor, pour In somme de -i\ mille huit -en.s d1 ai8 or am licain ( nr G.SOI) %  L z Rcpiss m ran Ni. G. 172. Faveur Aristide l.ger,| i la somma de soitaote <| etorz* gourdes vingt cinq centimes <;. 74,2$). Le soussign a mandat don requ r.r duplicata pour les intresss. f*'jit au une le 11 O-lobre 1923 Lelio sfUEBRWCHE, avocat •oLe soussign certifie que le rcpis se au No D 5!) lui dlivr par la Commission Require poi r trois boni inscrits le \s .\.> 1917 au No I0!0 s'levar>t 'l'on cent un quant* $tx gourdes, montant .le* io U(i) retenue sur M* sppi ind m nts de Substitut du Commissaire du (i.u vernement de Porl au l'ii: ee.di i ni l'exercice 1913 1911 e-t adir. Eu consquence, le dit rcpiss est -l clar annul, alin d'en obtenir du pli. ala. Port au Prince le |0 Octobre 1928 Solo VII.L'Xav. Enseignent •" } fin S y\ Nous recommandons \ l'url'-s tant de la Capitale que i rovin • L'Ecole Prparatoire o vKi me * %  • i i... i> i--. ment ni c mb er ui e laciiu ;mil >\-l ^c.la ie II e tient la di posil on le Ionpour d lQoofj p .ii, li g, I M lt'vei des deux a qui -M t en retard ci q.i voudraient se rattraper, ies jeune* g n es adulte* qui uni d I). i I -o r* ban le r cm p i i t, ce i .j ti mil |f t.i I -, is d i.i p i | i s'initier am secrdta c iie ir %  rero i pri ,| d( . blissem n m. ht prati jue L • • %  pdagogie, u L li i u rpfl aloi e ia| pelle aux intresss qu'elle prpan w lves aux di er^ stemens prvus par I s lois, rglem nls el arrts ac tuelleiiienl en vigueur. ^ Pour plus smp as renseignements. S'adresser Ruelle J.riine> .No i. Matin de (i lins i" bres ; Soir de 2 In. s >. .'i hr> ?. leur i i r* r ra n^u r Il %  I. I per 1 i *. n i ••• a m • lle.i RITES '.'.on, %  f I PLUS PUISSANT ANTISEPTIQUE! • un Morenra ni Cuirra ft/i.li.-ii lremtm l anlitipit tniiitinaU t It i -r dt SO 100 ou lf> |.r jour AN'OnOL INTERNE d I'P fit*. % %  %  i %  •-••-. n.i.Pirtii Fur prfe M en trois ALUMIiTiUM LlhE NenvOrians el Sonia Ai ercan Sleaiunshin c inc: ma > n> leur nutsu r romirve Uui b>ill..nt. Qtm*Jtt a marom MO.M JoRWl t SH la m illeur J tout* Un mir^tt G*n JK \SH!Uf If &f •! &f pou 11 ri Surmens, Ansmis, Convalescents furliliei vous par Is vin P : L* vrai vin fortifisnt et reconstitusnt a iju-c u ju.sue viaiiue. Se effets certains et rapides en font le tomque as CHOIX des fiifuiblis, des surmsass et de sonvslssosnts. Bisayez une seule bouloille, rsultai IIIUIIMIKII. En rente chez Iphonse Haynes >15 Hue B* nefo IV 1 ' IlliLLn £n venu a la Labiainc Viard-^ -*\ .-N^\ -*-^J (loda et Tanin) L • k A la fois Tonique tt Dpurt if. Anmie — Faiblesse gonralt Crois3aaoe les Enfants Glandes — Sorefalo Formation des Jonnos Filles XaUdiu ta Poitrine h" m: ,j r B QD ta, iisnt 'JE iL3 r t*#



PAGE 1

LElOyTtf vm rduque l'Intestin Constipation Entrite Vertiges Dyspepsie Migvaine Poor rester zn benne sant prenez choque %oir an comprim de JVBOL • |JM V*l"0 V"*? 1 F. •* •*•" IM Ao. ••• ijot*ir omprimM a* JtM, fWf* tMr l'Ut^i-fti r * P r Nut>i ie> rfr %  • s 'i ** i^T.fn. on •TMUJ-JU "• u *•'.. *a •" %  <* •.! S n^rrvire il i"^imr(H* I rM.tiWii'on tcv.tnal* 4lninWirril '*1'' Pi' tr %  toi. •<*' %  rtr i !.'•:•. %  • *• r'y'W luj :i" •/:!' .1 • • %  roi HI.-CI "Jfii.vM Ci (V iKrairei KUU. iQ .•'-• %  •• Bwai • 'ouirj Ma puGMV. kl • •• mtl#nM fil MM fit 11 P.rtftu i/> JtMtcu.. 6c N3DQ.-l.Ur. U l'icr i ojnKri 1 <*:t\ . ';>../.!. Jti :,ngttttnhanti JuajLiTAB fgmtnujr contre t nfmorrOWt erlrrntt Julwl. rgulateur rie t'Intestin. fit* une heure constant* aux .lubolist EXTRAIT! BILIAIRES du docteur .'(,.,• /r! Hfj„ .!' %  • %  % %  : ifj /OftC/IOni du foU Vaillant A Houet Agents Gnraux 1720 Pue du Magasin de l'Etat H^-HHBSm Naline "!l sSfDIOAtiN ARStNIO'PMO .. -le plus PUISSANT RECONSTITUANT Gnral FORMES : Ellxlr —Grsnul —Comprims • mulslon — Concentr — Ampoules. Tous IBS cas o l'organisme dbilit rc tams orga rpc uns mdication rparatrice puissante. Laboratoire e rhnm th d ircp v erge de ca ne tere. La prcuvi' est faite que de ions le* rhums, le i iimu il Hati est le meilleur et le plus hyginique. hn vreu* f e est fai < %  que d 'ou le* rhum* d'aUi aven > ne peut gnlmyr le rhum NECTAR MENER **' h v **• lion *t lu plu eoignte et l mad -pi~rm{p 'c 1 j)**** r/i.fiV>ris?#!I wi W Ce. La Maison H SILVEfil La Maison H. STLWRA toujours soucieuse 4e plein* satislaction a ses aimables 1 nombreux leur offre, en prvision de la lin d'anne, les ir suivants de toute fraielieur et de toute beaut ment reus par les derniers steamers, des prii tionnellement rduits. Hous ne croyons pasnceisaire de publier nts car il n'est un doute pour personne que non mont nos articles sont de choix siais quenospriij les plus pas de la plac. Casimir gris anglais nouveauts Palmbcach yris anglais Falmbeacii yris anglais carreaux Palmbeachuni & A barres, ooul. Alpa.ja noir sup. Diagonale noir |suprieas Serge bleu marin & noir, anglais Satin de oliine pour tailleur Lustrine barres pour tailleur Kaki jaune anylais extra suprieur Drill union blanc 'lussor Japonais pour Chemises hemmesjft robs) Percale hlanche liideaux tuile pour portes TulJ* pour voiles Voile uni & barres Gabardine unie & barres Hatine olanclie & couleur Oryandi suisse brod lirodees matlera pcar robes, chemises Je Jupesi Petites servielles damasse pour ,sbls Soyeux uni blane & eouleur Marquisette coton noire Crpon jours blanc & couleur ibrabant anyia s Kolieune mouches couleur Handes-brodes anglaises Toile voile pour gœlattes A pour cadre Calicot Perai de famile Piqu blanc barrss pour jupes Mansouk noir anylais Molletons blanc & coul. Lotions Pivert assorties Bas a jours lias blanc demi-sois Drille union anglais bat foulard angl. double larg. Chapeaux feutre llorsalino eto, ete, etc. Toute personne dsirant se procurer Ici Dix machines confortanlef et ,• \ ,.| dUboaichaueuri so. t abonni acides de la place et aux meilleures prix qui natte agence: ma. hiiu's propres, ailleurs se doit de laire ses emplettes lalaisonl Rapj>elez-vous surtout (jne la rputation Je li n'est plus faire pour ses articles 'impo"** 1 glaise. S*J A V Intermdiaire DWqent Ce bureau, tabli rus Frou 316, maison Robin, offre se services pour toutes anairei : Commission, transaction, servi yt spcial liant les questions l'ninmoniles : vente, achat, voyatet et tranports. conlbrlahles rW.9 9 QUOI QUONF DISE QUOI QU ON FASSE Le Rhum safeourt ist et sera toujours ls inhir solides et p urvnes cfacceMOireS comt)lets : chauffeurs habiles et ayant les meilleures attentions pour leurs passagers. t'onrtre bien servi, adressesvous l/lntermdiaire Diligent. SERVICE: DES AUTOS B\lA^: Luodi, Mercredi, Ven Ire !.. Prix, DEUX Dollars. fJAYES: l.9i passagers peu* veril s'inscrire l l'hilmmdiaire DiH /'•'. Hue Prou. 316. s la rii irmacie VV. Buch i Vi*i ; 1 Os 'UU louveau traitement de lu Furonculose PAR Histojdasle du Dr Wassermann. L'Histoplaste est un empltre prpar spcialement pour les Furoncles, vulgairement appels clous. L'Empltre se pose sur le clou ds son apparition, au, sous son mlluencc devient iudolore en peu >temps ; Tinllammation diminue,il ne se dveloppe plus t se (juril en peu de jours. I/instruclim taille* dans lu boite de THislopIsale fti. g e<:. Cordonnerie Ernest Camille Fabricant de chausura en tous genres Matriaux suprieurs Soins — promptitude — Clrit Gran-'Rue p;s la Poste N \1U La maison porte la connaislance du public que — dans le but dfl fiiciit-r et d'encourager ses % %  ombreux clients -elle accor le parpr du 1er Juillet 1923 une prim" 4 de une paire de cliaussu es a i choix tout dtenteur de vingt titkets. En consquenceon est pri de rclamer un reu pour chaque achat au comptant. A la Consc en se — telle est la devise de la ma son. ^abioet D les Bapnan ••! ranemuf et li. u h ujamio Vvocits PSTIT S0AV1 ( HAW 1 Sacs vides et Ficell Sacs vides neuls Double coulure anglais Sacs vides neufs 'simple couture sacs vides 2me main ( Trois qualits ) M u h | rou s trs boa coi sacs vides pour Ciment bon march. Ficelle Amricaine tt anglaise. Qualit su( En vente chez L. Pn££ZMNfHGGEftH< Hue du QMi F. Lavelanet^ cfmpott CommmiMi&ti. fy. sfci ^arxia-^rince Sato iqents Gnraux pour Hati des maisons sur Etablissements Adrien Ss Liqueurs Fine % . Gsy Rensad*^ Cgoics et W P Pois Fils stjj ProduiU Pbsrmscsubqs q Huille. E.ssn.i.11-!^ Pirop et liqueur. Drosw rieterie ete. A. CUveryetF Boubons de Li*g V| Eugne Marsfcjj" Toile. Cir, et TepieJttfSf rnr#s. -^t ux d e paiement suak-Jj H. K. Butler et Co Inc. M. Y. Marchandises Gnrale Diamond Uraidmg Mills Chicago Heights. Laceta pour chaussures Lynn NVood Hell Companyjheens Mass. Talons en Cellulode en tous genres. Socit des Produits Botot Parie les meillnires Dentifrices du monde. Socit SBOBySM des Parfum do Nicole. Parfumerie de Luxe Clnrence et CoBordeaur. Vins HTernaux Bois 1 e Koi Peignes en tou" genres. Non* faisons des termes libra aos conditions soal excellentes. Cosult d'autres. nous



PAGE 1

m pnopiuftTAiiiE ient Magloire 90 VERN {Ht Rua Amricaine 10 20 CBNTIMBS Si lu ne veux pas /couler la rai on Ile te donnera sur les doigts. FRANKLIN Quotidien 1BLAQMI Ne 341 ANNE N 5039 PORT-AU-PRINCE ( HATI ) do Gouvernement IkBonde a a la mmoire le i incidentde Jaomel, qui le passage dans celte [jituorable M Bouchereau, obre du Gouvernement. aU sont pourtant ns d'un Lkouae foi du Gouvernement, It'&gissait d'e\p<'iitlend a voii ; IO,,M', guei bientt, s'en trouva une qui prvoit une svre, diminution des dpenses du gouvernement el la r duction des listes des salaires. Des meutes se sont produites ce malin dans les deux quartiers les plus peu pls de Berlin o la population manque de pommes de terre. A la runion de la Dite saxonne on a violemment attaqu le Dr von Kahr, directeur militaire bavarois du parti national a binand el les grands industriels las aceusanl de vouloir supprimer la classe ouviire que le g lUVM Dl ment MSOU soutien droit et lutterait jusqu'au bout pour obaeiver l'unile du iteich. Les Cours NEW YORK 13— Francs 16.43 Sterling 4.535 LUNDI 15 OCTOBRE 1923 Paul Sals AVOCAT Recouvrements Commercial!, Affaires l'Etranger. Correspondants a Washing ton, New-York, Berlin, Londres, Paris. 17e ik*eItnun ll/.Poif aj fYnjg Tlphone 597 Lfr Charles N. fiaatjana Consul Gnral honorairo llaailmurg Noua en rgi s Irons avec plaisir la nomination du s\ apathique Ch. N. Gaetjens com ne Consul Gnral d'il uti Hambourg. C'est un choix des plus heureux fait pour rjouir tous les amis du charmant industriel qui, la connais sance qu'il a des vritables intrts de son pays, joint une distinction d'homme du monde accompli. Nous lui prsentons nos sincres compliments. La Commune occupe milil virement Nom nous raisons Is devoir de po r ter a la connaissance de ceux qui sont placs pour garantir la libert* lectorale les entrave apportes par le Conseil Communal aux insenplions prvues par h loi Contrairement ions les nrcdenl la garde qui.devaittra l sieaplemei pour maintenir l'ordre est adroUi meni exploite etterl d'pouvanta aux lecleura de sertains groupe Ces leel urs ont tourtes Ise peines , monde gravir l'escalier qui conduit aux bureaux d'insr.riplioas'ilaDJ honl [tardes privilgis. .Nous demandons que cessent ces manœuvres. Les jardins ptlbtioi oui disparu Depuis quelque temps, ions le* jolis jardins publics difis avec huit d'effort pur diffrentes administrations communales ont compli'lcnciil disparu L;t ville a perdu lin de s s attraits qui charmait la vue cl ces jardins sont devenus de V.TII iblea parcs , dana le sens hatien du mol, c'est-dire, endroits rservs aux bats des chevaux, porcs, cabritij etc. A la veille des lections, c'est un point que nous signalons aux Can lidals la succession de M. Mangons. Les A s | '.'"Is-Ollii'o is Au commencement du mois de Septembre les Aspirants-officiers de la classe li22 ont t assi^nrs aux postes suivants pour six mois de service en campagne : Durc Armand, Port-de Pau ; — (Constant Poitevien, Ouanamintbe; — Gi orges Pradel, Si Marc;Gieor ges Impu Jr< mie ; Flix I>;ilontant, Jacmel ; — .1. 11. Aubert Tlioinas, tiinche; Danu I Rivire, (ionuves; — Hochu iLaroche, Hirebalais; -• Louis Romann,aux Caycs, Lucien Marchand, l'etitGovs;— Luc Desmangle,Cer ca 1 .a Source, — Gaston S. Vitt tor, Gap-Haitiea;


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06051
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, October 15, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06051

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
m pnopiuftTAiiiE
ient Magloire
90 VERN
{Ht Rua Amricaine
10 20 CBNTIMBS
Si lu ne veux pas /couler la
rai on Ile te donnera sur les
doigts.
FRANKLIN
Quotidien
1BLAQMI Ne 341
ANNE N 5039
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
do Gouvernement
IkBonde a a la mmoire le
i incident- de Jaomel, qui
le passage dans celte
[jituorable M Bouchereau,
obre du Gouvernement.
aU sont pourtant ns d'un
Lkouae foi du Gouvernement,
It'&gissaitd'e\p< kia une foule agite et Ira
:ws adversaires mme.
i,les moindres dplacements
es prtent raillerie de
[t'uoc presse prvenue, et
De temps que les plus ridi
fanes des fauteurs de trou-
raales par cette mme
ne aidant de proucses
|wment applaudies.
er personne, nous pour-
t cela qu'il est de l'en fan
jmmis n'avions notre dis-
pi terme dj consacr,que
lippiique avec plus ou
[ttison aux autres, et que
i bien de nous appliquer
itemps.quand il y a lieu;
t'est le mot : tristesse. H-
la est doue exempt '.'
Isrt que, nous semble-t'ii,
lent a mieux l'aire
dre td*ns les foules,
Moi et de .non il a a admi
lieui les intrts de la
I une chose qui crve
k^'est le parti-pris sys-
t obstia des adversaires
*imeat dans l'apprcia
Mttes de celui-ci : depuis
* inne qu'il existe, le Gon
* n'a jamais vu rendre jus
W de ces actes ; on les
Un aux autres et on les
|nuue une srie d'actes
'tin invariable la ruine
'de la nation.
Uolonliersde vue les rares
It distinguent le Chef
[1, el(lui le fonl Iran
Fument sur la grande gn
F*prdcesseur*. Ces qua
Icomptence, une grande
Jppoile dans ltude des
de l'heure, une activit
*ns bornes et le souci
'l'approbation, sinon des
[Vu moins'des gens liono
^fwialis dans les choses
^e de provoquer l'appli
JJQ politique, si elle est,
". bruyante, n'est cepen
'iouuble ; il y a une
I Philosophique que le
Gouvernement ferait bien de mettre
en application dans le cas actuel :
bien faire et laisser dire.
En d'autres termes, dsesprant
de faire plaisir ses adversaires po-
litiques, le Gouvernement a pour de
voir et pour obligation imprieuse
d'introduire dans les administrations
publique l'ordre le plus rigoureux
et le fonctionnement le plus irrpro
diable. C'est d'ailleurs l sa fin la
plus naturelle et s'il la ralise, il
nous est avis qu'il pourra braver le
parti pris politique le plus obstin.
Un programme d'action adminis-
trative srieux, telle est donc la for-
mule de la politique que les circons-
tances actuelles commandent. A tous
les postes, il y a des devoirs ; si cha-
que fonclionneire, depuis le minis-
tre jusqu'au plus humble employ,
se dcide a accomplir le sien, les
choses ne pourront que bien mar-
cher.
Au surplus, en noire qualit d'a-
mis du pouvoir, uous lui suggrons
de ne pas ddaigner les critiques sp-
ciales de la presse et ses demande
d'information, et de pratiquer, avec
plus de nettet mflM qu'il ne l'a
fait jusqu'ici, la plus grande publici-
t autour des actes administratifs.
Nous savons dj que telles sont
les dispositions du Gouvernement et
nous 1 engageons vivement prati-
quer celte politique de bonne admi-
nistration et de publicit, qui sera
pour lui. nous en sommes convaiu -
eus, un lment de force el d'autorit.
L'ancienne atmosphre vreuse
des administrations publiques ha-
tiennes doit tre totalement dissipe ;
nous sommes en lace de l'tranger,
qui nous contrle et il est du plus
lmentaire amour-propre d'agir de
faon le persuader de 1 inutilit de
ce contrle extrieur.
Avec l'assainissement de celte at
mosphre, on esl en droit d'esprer
du Gouvernement une rforme des
services administratifs qui ne s'en-
tende pas seulemeut des personnes,
mais surtout d'une expdition irr-
prochable de ces services.
.Nous le rptons, avec une telle
politique administrative, le Gouverne
ment sera fort en face des criailleries
des politiciens ; et si celle politique
ne doit pas avoir pour eflcl de les d
sanner, elle aura au moins celui
d'enlever ces criailleries toute ap-
parence de bien public, el surtout de
procurer ceux qui mnent les af-
faires de l'Etat le premier des biens :
la paix de la conscience.
Gable
?uvelles Etrangres
tSn entra les an-
franaises et les
des mineurs aile-
toOHFl t' a
AiL V un accord a
\., le8 unions des mi-
llet les autorits fran
K*lour au travail de
fri i!!/P'yf del
i une des plus
Wwld
tendues de la Rhur que les franais
occupaient depuis quelque temps et
exploitaient eux-mmes. I n accord
semblable a t lail pour la mine
de Bergeeld dans le mme district ;
d'aprs tous les mineurs et emplo-
ys des bureaux qui avaient t ex
puiss, sont autoriss retourner.
Les dsordres qui avaient comme
ce hier, Solingen, dans le territoi-
re occup par les troupes brilann1'
gues ont continu. La lut* de par
tes s'lve jusqu'ici 11 morts y
compris le commissaire de police et
39 blesss. Beaucoup de magasins
ont t pills. Les troupes britanni
ques ne sont pas encore interve
nues.D'autres sans travail viennent
de Grafuth pour aider leurs camara
des. A Hoetch, o "2O0O chmeurs
ont a=sig l'Hlel de Ville, la poli-
ce allemande a tir sur la foule
tuant un des manifestants et en bls
saut dix autres. Le pillage a conti
uu aussi Cologne et la police a
fait feu aprs avoir t attaqu
coups de pierres par les manifes-
tants.
Les journaux allemands 'annon
cenl que les troupes belges ont va
eue les gares des chemins de 1er de
Duisbourg, Rurhort et llombornet,
les soldats franais ont t retirs de
la gare Noith Essen permettant ainsi
la reprise du trafic sur les lignes fer
res par les allemands entre Essen
et l'Allemagne non occupe par
Dorsten, de la sorte il est plus facile
d'approvisionner Essen el us autres
centres de la Hhur par des trains
allemands. Les autorits franaises
ont confr avec les fonctionnaires
allemands, les dlgus des patrons
et des chmeurs et ont tudi les
moyens employer pour attnuer la
misre de la population. Aprs avoir
obtenu 1 autorisation de Berlin, la
ville a consenti augmenter le chif
fre des secours aux saus travail :
trois cent cinquante ui.'Hona de
marks par homme et par jour avec
une somme supplmentaire de cin
quante millions pour chaque chef
de famille. La cavalerie franaise
patrouille dans les rues el il est in
ter.lit la population de sortir aprs
dix heures du soir.
Magasins [tilles Wieslia-
deu
WIB8BADBN- Les villines des
magasins ont vol en clats, des
marchandises oui t enleves par
les manifestants furieux de ce que
les commerants leur vendaient
leurs produits en francs franais.La
commission locale a promis de pren
dre des mesures pour laire baisser
les prix.
Du dcret du gouvernement
Iraucais
1
PARIS 12 Un dcret du gouver
n 'meut franais met en vigueur,
pour le 10 Novembre, la loi qui re
cule la frontire douanire franaise
en Haute Savoie jusqu' la frontire
politique,ce qui limine la / me fran
che entre la l'rance el la Suis* ta
blie par le trait de Vienne de 1815.
L'arlicle 43J du tr .h de Versailles
avait aboli la zone franche el le |Ofl
vernement suisse avait appiouv l'a
bolition entre les deux pays pour
l'application le l'article 135. I.o.gou
vernement franais il mi da alors
la Suisse qu'elle fil le nouvelles pro
positions. N'ayant pas icu de pro
positions nouvelles,;.' gouvernent nt
franais prit l'initiative le 38 juillet
mais ne reut aucune lponse de la
Suisse. L'incertitude dans Uquelle
se trouvait la population de la zone
franche porta le gouvernement fian
ais reculer la ^frontire franaise
douanire jusqu' laJYontire franai
se en attendant les propositions suis
ses.
BERNELe conseil fdral suisse
a dcid de protester auprs de la
France contre le dcri t qui abolit
la zone francheen Savoie el deman
der que la France consente -ou
mettre le liligj I la four l'ermanen
te de Justice internationale.
louvelles Diverses
PORTLAWO- M. Oregon Samuel
Gompers a l rlu l'unanimit
Prsident de la fdration amricai
pe de travail.
CHAMO.MX Les travaux entre
pris, d'accord avec son appui tinan
cier, par la municipalit de Cbaino
uix. se poursuivent d'une manire
satisfaisante en \ue des champion
nats du inonde des sports d'hiver
qui se drouleront (ihamonix,
Mont Blanc, en Janvier el Fvrier
Deux assassins condamns
mort
MADRID Les pro:s des assas
sins de l'ancien 1er Dato s'est termi
n par la condamnation mort de
Pedro Matea et Luis Nicola, chefs de
bande ; six des accuss ont t ac-
quitts. Dito avait t aiiessio i Ma
drid en l'ii] .
L'Angleterre et les Domi-
nions
LONDRES Bien qu'il semble
peu probable que le gouvernement
britannique adopte la politique gn
raie protectionniste, tout semble in
cliquer que les Dominions ont 1 inten
tion de donner 11 Mre l'allie des
preuves instructives des avantages
que l'on peut retirer des principes
de protection. M.Bruce. 1er d Austra
Vit1, se propose de. rester en Angleter
re aprs la confrence impriale et
parcourir les provinces expliquant
les dtails du programme prfreu
tiei et faisant ressortir I s bnfices
qu'il estime que la Grande Bretagne
de mme que les Dominions en reti
reraienl. Considrant qu'i s ont rem
fiorl un succs partiel eu obi riant
a promesse d'un tar I prf r nlLI
pour les traita, i n pense que le o
mini ns demanderont une sembla
ble laveur pour les autres pioduits ;
pour cette raison les libres cchvigi
tes mnent une camp.'gne active
dans tout le pay; pour repousser les
attaques des protectionniste*.
Les dsordres continuent
toujours Berlin
BERLIN Tandis que les rsul
tats du voie du projet de loi sur l'au
torisation en laveur de l'autorit co
nomique dictatoriale son! encore
douUux, le chancelier Slicsemann
a dcid de le lit r l ne pas luire
a billion au Recbstag pour le mo
met. Le mme mandai sxtraordl
n,ure que lui a confr le Prsident
Ebert, le chancelier l'a immdiate
ruent promulgu L premice de
ces mesures sucl tlori des comprend
une ordonnance qui dcrte l'usage
de l'talon or p ur toutes les taxes
au lieu de la m Iliade actuelle de
fixer les impots sur la base marks
papier et de les perc voir plusieuis
mo s plus lard lorsque le mark est
tombe plus bas. r.uuii les ordou
niuces qu'on >'iitlend a voii ; io,,m',
guei bientt, s'en trouva une qui
prvoit une svre, diminution des
dpenses du gouvernement el la r
duction des listes des salaires. Des
meutes se sont produites ce malin
dans les deux quartiers les plus peu
pls de Berlin o la population
manque de pommes de terre.
A la runion de la Dite saxonne
on a violemment attaqu le Dr von
Kahr, directeur militaire bavarois
du parti national a binand el les
grands industriels las aceusanl de
vouloir supprimer la classe ouviire
que le g lUVM Dl ment MSOU soutien
droit et lutterait jusqu'au bout pour
obaeiver l'unile du iteich.
Les Cours
NEW YORK 13 Francs 16.43
Sterling 4.535
LUNDI 15 OCTOBRE 1923
Paul Sals
avocat
Recouvrements Commercial!,
Affaires l'Etranger.
Correspondants a Washing
ton, New-York, Berlin,
Londres, Paris.
17e ik*eItnun ll/.Poif aj fYnjg
Tlphone 597
Lfr Charles N. fiaatjana
Consul Gnral honorairo
llaailmurg
Noua en rgi s Irons avec plaisir la
nomination du s\ apathique Ch. N.
Gaetjens com ne Consul Gnral
d'il uti Hambourg.
C'est un choix des plus heureux
fait pour rjouir tous les amis du
charmant industriel qui, la connais
sance qu'il a des vritables intrts
de son pays, joint une distinction
d'homme du monde accompli.
Nous lui prsentons nos sincres
compliments.
La Commune occupe
milil virement
Nom nous raisons Is devoir de por
ter a la connaissance de ceux qui
sont placs pour garantir la libert*
lectorale les entrave apportes par
le Conseil Communal aux insenp-
lions prvues par h loi
Contrairement ions les nrcdenl
la garde qui.devaittra l sieaplemei
pour maintenir l'ordre est adroUi
meni exploite etterl d'pouvanta
aux lecleura de sertains groupe
Ces leel urs ont tourtes Ise peines ,
monde gravir l'escalier qui con-
duit aux bureaux d'insr.riplioas'ilaDJ
honl [tardes privilgis.
.Nous demandons que cessent ces
manuvres.
Les jardins ptlbtioi
oui disparu
Depuis quelque temps, ions le*
jolis jardins publics difis avec
huit d'effort pur diffrentes admi-
nistrations communales ont com-
pli'lcnciil disparu L;t ville a per-
du lin de s s attraits qui char-
mait la vue cl ces jardins sont de-
venus de v.tiI iblea parcs , dana
le sens hatien du mol, c'est--
dire, endroits rservs aux bats
des chevaux, porcs, cabritij etc.
A la veille des lections, c'est
un point que nous signalons aux
Can lidals la succession de M.
Mangons.
Les As|'"'.'"Is-Ollii'o is
Au commencement du mois de
Septembre les Aspirants-officiers
de la classe li22 ont t assi^nrs
aux postes suivants pour six mois
de service en campagne : Durc
Armand, Port-de Pau ; (Cons-
tant Poitevien, Ouanamintbe;
Gi orges Pradel, Si Marc;- Gieor
ges Impu Jr< mie ; - Flix I>;i-
lontant, Jacmel ; .1. 11. Aubert
Tlioinas, tiinche; Danu I Rivire,
(ionuves; Hochu i- Laroche,
Hirebalais; - Louis Romann,aux
Caycs, Lucien Marchand, l'e-
titGovs; Luc Desmangle,Cer
ca 1 .a Source, Gaston S. Vitt
tor, Gap-Haitiea; ,


l& MVTIN
Le Civire
Notre ncropole se trouve dan
un tat de malpropret vraiment
Mi* Camille Lon
Notre Secrtaire d'Etat des Rela-
tions Extrieurs, Mr Camille Lon
est parti hier, par le Mdcoris peur
Cuba, mettre ordre ses affaires. On
sait que Mr Lon tait Charg d'\f-
. (aire* la llAvane et q dejiloral)le.rout lepublic se plaint, dt,lt f|, (l(ul k p0rtiu-Pfinee, en
et ave- raison, de I abandon on C)n^ ,l.,-ll a M appclc au Minis-
on laisse le (Cimetire envahi par ^re
les herbes toiles et les broussailles
qui rendent difficile l'accs des
tombes.
Les obligations de l'Administra
lUn Communale ont t sullisun-
ment diminues pour qu'elle s'oc-
cupa uu peu de quelque chose,
enfin !...
Gendarmerie HeWs
Nous avons reu le fascicule
du mois de Septembre de cette
publication qui est l'ut.; en anglais
et en franais. Ce numro contient
quelques apprciations ur la G n
dann 'rie et l^s Corn n in s. les
nouvelles des l)par(ein nts du
Centre, du Sud et le Port-ni-
Prince, d<*s notas sur l'E oie Mili-
taire, les Ponts el K mtes, le Sys-
tme tlphonique, etc.
Ce numro, comme on le voit,
est assez intressant.

<=!=
as-*
a
a El Significado de
Education d
L'Association amricaine pour
la conciliation internationale, si-
geant New York nous a lut le
plaisir de nous envoyer le 5e vo-
lume de l'ouvrage de Nicholas
Murray Butler, rresi lent de la
Columoi i l'niversity Cet ouvra-
ge quia pour litre Kl ligiutica-
do de la K lucacion est dit m
espagnol, comme l'indiqua le titre,
par la Bibliothque lnteramri-
caine-
Kn attendant que nous lui con
sacrerions une petite lu le, nous
prsentons nos meilleurs remer-
ciement! l'Association amri-
caine.
L'absence de Mr Lon sera de cour-
te dure.
I ItamUtoftl
tbltic Club
Pleinement russie la soire litt-
raire offerte au* amis samedi soir
par l'International Athletic Club
dont l'actif et dvou Mr Ouin'in
Williami est le prsident.
Un charmant discours du Prsi.
dent ouvrit la fte et aprs iVxcu-
tion d'un morceau de piano, M- lie
Camille limier, Mrs Henry Large,
Dmiel Thard avec beaucoup de
gr.ke dirent d s posies qui eu eut
les honneurs d applaudissements
nourris.
Enfio, Mr Danls Bellegarde, fit
une oui rie lui los sports en tlaiti,
can-eiie A trois li-lires la lte prit lin, et
l'on si> spara emportant les meil-
leur-* Miiivenirs des agrable* mo-
ments vcus l'International Athle-
tie Club.
Complimenta aux organisateurs de
la soire particulirement un sym-
pathique prsident du Club. Mr (Juin-
lin Williams.
/Affaira de la Main Noire >
i Tribunal correctionnel
i'est aujouid oui qu'a commence*
Tribunal Correctionnel le sensa
nnel procs dit de 11 mai i n >ir.:->.
.ause de la grande afflu nce on
- *t v-i forc de tenir les audiences
au local du tribunal de Premire.
instance.
Le Tribunal est prsid par le Ju
ge Ch. Lalorliie. Au sige du Par
quel m trouvent M Th. l'uret. Corn
missaire du gouvernement et Me I.
Raymond, substitut.
De nombreux avocats assistent les
accuss. I ne partie civile est gale
ment reprsente.
Nous lcherons de suivre lei dill
rentes phases de cette importante
affaire qui a tant passionn le public.
A la suite d'une exception jtidica
tum solvi prsente par les avocats
des inculps contre M Sleel, plai
naat tranger, le Tribunal Corne
tionn l a renvoy la continuation de
l'affaire l'audience de d main
10 heures.
Bu l'honneur do St Grard
Demain, 16 Ictobrt, mI la rate
de Saiul Grard NI .j lia. I. fidle
de ce grand Saint t.ont invits uue
messe qui, cette occasion, sera
chante en son honneur (5 heures
et demie du matin en l'Eglise de St
Joseph o sa statue a t inaugure
en Juillet dernier.
111 " .....
Passagers arrivs par le
Steamer laons
Il MtDEAI X. -J aen Dolle, Praa-
o .1-. Mi< tiielaen, Cin ien Spaano,
J aehim Da Kocba, Albert Nretle,
I'i.:iiv Sjourn, Pierre Le Sodos,
Joseph Mai.carre, (iuillaume Meien-
tr i, Emile Romain, l'ieri Itouillaro,
ReoTaoerle Auguste, Marie Jules
Laporte, Albertini Fila-Aim] Ray-
monde Baussan, Aadr Baueaan Ma-
rie Baussan, Pierre Baussan, Mai-
celle Bauasao, Jeanne Baussan, Alice
Bauaaan, Georges Baouan, Bijio
Cbalom, Rachel Misery, Raymond
Misery, Toigicb Schoud, Kalm
Scbou I. Michel Schoud, Zaio l'od-
dar Saoud, Gali laaa Pahoum, Vu-
ipz Moli nnmad llayau, llamal
Moosa, vdwao, \ I ned llamul. Sa-
bine David, Sicolaa Malouk, Lelu-
li i Ma o ik, Maine David. Kli Kazouli,
J Jacques Thogne, Camille Cas-
ters, lfredo Sacco.
CAP-H VITI EN. -tlenlilLaurotte.
Assomption KervaUeaux, Soarine
lloiianclie, iruile Si-Borne, Cyrillo
Trnyana, Emmanuel Ponob, Pedro
Lapuielle, Arcliimde Buatache, Au-
gustin Pluvise, Andr llolly, Ludo-
vic Callxte, Lamtr l'hanor. Jean
IVnhoel, Marc David.
.l-l-J-J
llii h Conseil aux Amis
Allez chez DEREIX
Prendre ce soir 5 h.
Potage Parmentier
Vous serez satisfait.
Crme la glace- Sorbets
Palisserie -Sandwich
Remercie neiils
Monsieur Henri Mercier, M insieur
!e Docteur m uanuel Mercier, Ma-
dame Emmanuel Mercier et leurs en
t'.*nt-, Mrct Mme Rodolphe Mercier
et leurs enfanta, Mme Ccile Mercier,
Mlle Marguerite Mercier, Mme Veuve
G. Trabaud, Monsieur et Mm'- I rene
Aniioual et leurs enfants, Mlle Car
men Annoual. Mme Veuve Maurice
Simmondi et bob enfante, Mlle Loulte
Annoual, la famille Merlain et lois
les autres parents et allis remercient
trs profondment !e Clerg, les Pres
du Saint Reprit, les Religieuses de
S tint Joseph ds Cluny et loua les
amis qui les ont assists aux lun
railles de leur Regn II-'- :
Louise Elisabeth Lucile MERLAIN
Epouse Henri MERCIER
Ils remercient de mme tous ceux
qui leur ont tmoign leur sympa
thie tant de la Capitale qu'en Pro
vince.
-o
Mme Vve Alexandre Bastien, Ma
dame Vve Volcy Michel, Mr et Mme
Philippe Klamb .ri, Mr et Mme Phi
Uppa Langloit, Mme Dumourrier
F liilisbourg.Miue Vve Frank Romain
Mr et Mme Joseph Verna,Mret Mme
Delabarre Pierre Louis, Mrs Gaatoo
et aroauld Michel,Mr et Mme Alfred
Bastien,Mrst Mme Rbulire Bastion,
Mr Marcel Bastien, remercient inlini
ment tous les amis oui leur ont don
n un tmoignage l'occasion le la mut de leur regret
te l'LNA BASTIEN enleve leur
affection le 9 Octobre courant.
Ils tes piieut de crjiiea loute leur
reconnaissance.
Jacmel, le 13 Octobre 1923
Avis
Commission Cadastrale
Centrale de la Rpublique
La Commission Cadastrale Cen-
trale de la rpublique invile tous
les occupants des biens urbains de
l'Etat situs au Faubourg-Salomou
la Rue du Docteur bahout, la
Rue llerne, la Croix des Martyrs et
dans les environs venir s'inscrire
en ses bureaux, sis au local du Dpar
tement de l'intrieur, partir de
Lundi 15 Octobre prochain aux lins
de recevoir l'autorisation d'arpenta-
ge ncessaira l'obtention du titre
authentique les habilitant a tre les
fermiers de l'IOat.
La commission se tient leur dis-
position les Lundis de chaque semai
ne le 10 heures du matin t heure
de l'apis-midi.
Port au Prime,le 9 Octobre 1923
Le Prsident :
Joseph LANOUI
Les Membres :
Franck D. NARCISSE, avocat
Dominique H1PP0LYTE, av.
Ifc
DE PORT Ali PRINCE
ou se trouve LE MATIN
Htel de France |
Rues du Quai et Roux
Ilrttel Bellavue
Champ de Mats
Htel Ezcelsior, n*!
Headquarler.
HOtel La GatT
Hue Prou, en face Pauasul
Htel Central
C.iamp de Murs, Villa Claudel
nard.
Pension IlouzT
Champ de Mars ( Villa des I
M11 tel de l'Avenir ,
Rue Prou, prs du Duras
tlgraphes Terrestres.
Htel Durand
Grand'Hue, face GarageI
Sea Side lui-
Martissant
Pension Lajat
Bois Verna maison (Amlie Rifi
Bar de la Paix
Kue Prou, prs de Aux Ceut|
Articles
CABINET
de Mes. Flix CARWfc'
Ulrich UU VIVIER fils
Dominique H1PPOLYTE
Avocats
Rue du Centre, No 1613
Port-au-Prince (Hati)
ne Moi peau
Ancienne lev >lc
Melle Hermine Faubtfi
1 aons de Piano
Leons et cours de Chant
(131, Hue des Miracles, 631
aasssaesRaassBS
Ul
A Vendre
buffffV lelchl
u nuggy \, uni remis compl i
tement n. ul et Attelage*
S'adresser aux bureaux du jour-
nal.
JSear Cusiom House
W. OXONNER, Proprielor
lce cold Ber at any time of the day*~
Every evsniag dancing. irst class
sandwhiche8
Il Fiai tairai CaiBi
prs de la Douane
Bi*e frappa a n'importe quelle heure.
Dancing lous les hoirs.- Sandwichs de
choix.
Voici 3 produits
Alfred N. Cooke
Grand Mateli de Fnulhnll
Les amateurs de sport ippretv 1912 Pue du Magasin dt VEal
riront
qui mettent en valeur
la beaur de la femme-.
POUDRE SIMON
SAVON SIMON
.&
iVec siiisl '' ; mi qu'il se
prpar un r:r m n Icli Je Pool-
ba'l entre un |iii|ie de I cule
Mil taire U l >ual 1 u 1 tuie
de rusa.
L;i dei Bire de Chul !.. '
Cin Varilb se propose de
donii-i pro p al la l< raie*
te reprsentation de Cm
couplets nouveaux st scnes
de la dfjTre gtuajit*
. uiiot ic a ?* inniR el client!
qu'il \.< Ul ds 1 e. .voir par les La
I6hui >,s Maco i- 1 B|8 Ooaway
les marcliaodix nuivaotss :
Ui. fori 1 U d< Vii. Blanc el Hou
ge s lira da B01 d iiis
Madre, Malvga Mo ratai, Sirops
a 1 ; -.. i pieurs, W'hi U\. t'.lrim
I 1111 1 \ m Mou< us, Soiotrsan,
Bi 1. l'aillstte, Gordon Gin et lu Te
nie \N alei
lail
l'riv deflsnt ti nie concurrence.
13 Octobre IV-'

et
inimi
table
15ar de l'Union
Plaa leilrard, face Ml
Caf Internationalj
l'iace tielliurd
Bar l'ransylvania
Hue du Juai
Aux Caves de Bore"
Giaud'Rue
New York Bar
Rue Dantes Destouchn,"
Ulucirc.
Itoaton Bar
iii.ind Hue
llalf Way llous.
Champ de Mai>, maisouap
Iteslauraiit ^teebsji
Cliamp d. Mars, pri-s dwtrj
Belmont bar
Crand'Kue, piebUdoial
_== Caf H. liennls
Cbamp de Maif_
liu^de linntlnn-
Atenue Louvsitora.sn !
Sinamonds. _____
Itoyal Cal
Hua du Ma B. M. K- Hj____._____-
Hua Houx, prs Csrlstraaaj
ltel St CuarWJ
Thor I
" vta A.W i
RuaRoux^prese^^^
" BardealiUeganUJ
Rue de rbgdiite, quart*'
raau d la fonce. __i
Caf Chrietian
Hue des IronlH^
^i-K^I
|Au rond poinUe^L-
------irStG^Pj*
Rue Roux, ancien Bazar
man.
Crme Sinon
se
\mts\i
J. SIMON
s*ar
*&&
^
<^v
SJ
*iXfooW
"60
succs
(entrai B.r
Kue duQu-
rAngKsHuesUesto^
rirai ne_________-r-^gJl
The Panama
AM. H^TAlBuU
\cr CustoB-HW


LKJAATJN
ijppany
ltfuejiuile de coton
ilede mas, mess et
ir Poil, Roeuf Sa-
Jambons & Bacon,
aesmuseauxXvres
Is,Oreilles de pork.
ucisses en huilp.
^ned Beef.floast beef
|led meals,e(c,elcetc
e de voir le Prix Cou:
Loo R. Tbb'ud
Agent exclusif pour HW
lehn & Fiok, Inc
Pioinptt ude
Fond? en 1S"6;
riorit Bas prix
Juils chimiques, pharmaceutiques et autre
|widalles dans une pharmacie.
poi\re, (.:auuelie,liirofle,Alli t'toiic.iMuscade
jiAF MO.
Ht: Marque prive i.\sol [dsinfectant, Parfu-
Icles pour liahiers, Bay Ruiu, Chocolat en pou
Ide foie de Morue, timulsion Cold Craili, Ex
Maire essences et eau de toilette, Eau de Qui-
re contre les Insectes, S.riution pour censur-
erais Lait de Magnsie, l'oudr. suprieure
Pttette Uescnfaiils, ssence de fleors, Eau de
Miel pour la table, Moutarde, Huile d Olive
M, Itrosses deiils, iVppernunJ, huila pour
^moustiques el ..uIres insectes, Hsgulo : mule
IStiputioiic et douhlesdes intestins clironiques
pour les parquet s,Comestibles, Elixirs, lOpices,
rs,Teintures diverses, Mus, ete, etc, ete.
wzir catalogues des spcialits.
|*os commandes LEHN & I-'INK, lue; VOUi
Bjuuionl satisfaits.
*s bonnes pharmacies du pays s'approvision-
'LW AFINK Inc.
Lon H. Ihba il
Agent exclusif pour llaiti
I. PIERCE Company
12 WEST UR04DWA.Y
i NEW-YOHK
FONDE EN 1847.
[obi rt bas paix
brique de :
lui es, Vernis Ocrt?s>
utes sorles.\lasfic.
Lon H Thbaud
r
/g6nt p, ut Hati
^rliii.e-i ',. 3iS(. :ts oi.;/i Vin ,i.,iv ..
^.^'"i- ...-, p Wivcb louries, etc. *
t (vire* V
Le soussign ric'ar que V r-
cpiss No 177 mis j ,ir In Cou,
mission Sambour besl point adi-
r comme l'insinua un avis paru
au Af.ttin > du il Octobre cou-
rant, el s.- rserve le f;ire ce que
de droit devant 11 C. D. R.
Ce 1 Octobre 1923.
Me Fabius DUVIELfA,avocat.
Rcpisss adirs
Les rcpisss mit Nos 359, 4013,
mis par la C mrai i n de Vrifica-
tion de la De p Plotl. nie pour les
effet* accepts, tant adirs sont d-
dales n ns pnur n av. i dupli la.
Coteaux le 1 i joillel '923
0. CLAU K.
*
L rcpisss ci a ri*, dsigns,
dlivrs le premier par la Commis-
ion 8ambour el le s. cond par lu
co n mission Require, ^ont adirs et
dclars nuls
I ) Rcpiss in's un No 177.
faveur I!. C. Victor, pour In somme
de -i\ mille huit -en.s d-1 ai8 or
am licain ( nr G.SOI)
-L z Rcpiss m r- an Ni. G. 172.
Faveur Aristide l.ger,|.....i la somma
de soitaote <| etorz* gourdes vingt
cinq centimes <;. 74,2$).
Le soussign a mandat don requ
r.r duplicata pour les intresss.
f*'jit au
une
le 11 O-lobre 1923
Lelio sfUEBRWCHE, avocat
o-
Le soussign certifie que le rcpis
se au No D 5!) lui dlivr par la
Commission Require poi r trois
boni inscrits le \s .\.> 1917 au
No I0!0 s'levar>t 'l'on cent un
quant* $tx gourdes, montant .le* io
U(i) retenue sur m* sppi ind m nts
de Substitut du Commissaire du (i.u
vernement de Porl au l'ii: ee.di i ni
l'exercice 1913 1911 e-t adir. Eu
consquence, le dit rcpiss est -l
clar annul, alin d'en obtenir du
pli. ala.
Port au Prince le |0 Octobre 1928
Solo VII.L'Xav.
Enseignent "
} fin S y\
Nous recommandons \ l'url'-s
tant de la Capitale que i rovin
L'Ecole Prparatoire o vKi me *
' i i...i> i--. ment ni c mb er
ui e laciiu.....;- mil >\-l ^c.-
la ie II e tient la di posil on le
Ion- pour d lQoofj p .ii, li g,
I m lt'vei des deux a qui -m t
en retard ci q.i voudraient se rat-
traper, ies jeune* g n es adulte*
qui uni d I). i I -o r* ban le
r cm p i i
t, ce i .j
ti mil |f
t.i I -, is d i.i p i | i
s'initier am secrdta c
iie ir rero i pri ,|
d<- c>( . blissem n
m. ht prati jue L
pdagogie,
u L li i u rpfl aloi e ia| pelle
aux intresss qu'elle prpan w *
lves aux di er^ stemens prvus
par I s lois, rglem nls el arrts ac
tuelleiiienl en vigueur.
^ Pour plus smp as renseignements.
S'adresser Ruelle J.riine> .No i.
Matin de (i lins i" bres ; Soir
de 2 In. s >. .'i hr> ?.
leur
i
i r*
r ra
n^u r
Il -
I. I
per
1 i *. n i
a m
lle.i
RITES
'.'.on,
f I
PLUS PUISSANT ANTISEPTIQUE!
un Morenra ni Cuirra
ft/i.li.-ii lremtm l anlitipit tniiitinaUt
It i -r dt SO 100 ou lf> |.r jour
AN'OnOL INTERNE
d i'p fit*.
i --. n.i.Pirtii
Fur prfe M
en trois
ALUMIiTiUM LlhE
NenvOrians el Sonia
Ai ercan Sleaiunshin
c inc:
ma il ifil \ \ '" ***** l'****"* mobile
S-/*? ue wmn direetmnmt pjur
Fort au Pnnc*. r
Ce )S Octobre 1993
A. de MATTEIS & Co
Agents Ce t aux
l"tt ShoePolish
Cotupaoy Inc.
IStw-lork
& vous vouJ^ broker \a pw dt vo, chau^sur
*' vm vuuki ns m otillullt lutiiUttl el jMaHt
Ht vw s.^ la cmUm a la umfibm ac *
ua-Mf psnurt.ii lomrumto, $mtoy* iu smrffae
MOMJJK ..Vi.
fil nv'f .h !-m-Ufimr .r- UvMk "' ftHUmn lu *r fit la ^ tu n'es unmt res OM t Ibumtdi et la ,'baieur.
'' 1 >> n> leur nutsu r romirve Uui b>ill..nt.
Qtm*Jtt a marom MO.M JoRWl t sh la m illeur J tout* Un mir^tt
G*n JK \SH!Uf If?!? pou 11 ri
Surmens, Ansmis, Convalescents furliliei vous par
Is vin

P
:
L* vrai vin fortifisnt et reconstitusnt
a iju-c u ju.sue viaiiue.
Se effets certains et rapides en font
le tomque as choix des fiifuiblis, des
surmsass et de sonvslssosnts.
Bisayez une seule bouloille, rsultai
iiiuiimIkiI.
En rente chez
Iphonse Haynes
>15 Hue B* nefo
IV
1 ' IlliLLn
n venu a la Labiainc Viard-
-^ -*\ .-n^\ -*-^j
* (loda et Tanin) L k
A la fois Tonique tt Dpurt if.
Anmie Faiblesse gonralt
Crois3aaoe les Enfants
Glandes Sorefalo
Formation des Jonnos Filles
XaUdiu ta Poitrine
h" m: ,j r b qd ta, iisnt
'JE
iL3 r
t*# *


LElOyTtf
vm
rduque l'Intestin
Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migvaine
Poor rester zn benne
sant prenez choque
%oir an comprim de
JVBOL
|JM V*l"0 V"*?1* F. * *"
im Ao. ijot*ir omprimM a*
JtM, fWf* tMr l'Ut^i-ftir*"* Pr
Nut>i ie> rfr s 'i ** i^T.fn. on
Tmuj-ju " u *'.. *a "<* .!
Sn^rrvire il i"^imr(H* I rM.tiWii'on
tcv.tnal* 4lninWirril '*1'' Pi'
tr 'toi. <*' rtr i !.':. * r'y'W
lu- j :i" /:!' .1 roi
HI.-C- I "Jfii.vM Ci (V
iKrairei kuu. iQ......-.'- Bwai
'ouirj Ma puGMV. kl mtl#nM fil
MM
fit 11 P.rtftu i/> JtMtcu..
6c N3DQ.-l.Ur.
U l'icr i
ojnKri1 <*:t\ EE?P3n312SS-~
/l(Worr;.l;l,;.r>. ';>../.!. Jti :,ngt-
tttnhanti
JuajLiTAB fgmtnujr contre t
nfmorrOWt erlrrntt

Julwl. rgulateur rie t'Intestin. fit*
une heure constant* aux .lubolist
EXTRAIT! BILIAIRES du docteur
.'(,., /r! Hfj .!' : ifj /OftC/IOni
du foU
Vaillant A Houet Agents Gnraux 1720 Pue du Magasin de l'Etat
H^-HHBSm
Naline "!l
sSfDIOAtiN ARStNIO'PMO .. --
le plus PUISSANT RECONSTITUANT Gnral
Formes : Ellxlr Grsnul Comprims
mulslon Concentr Ampoules.
Tous ibs cas o l'organisme dbilit rc tams
orga
rpc
uns mdication rparatrice puissante.
Laboratoire En Vente
M
}a Pfeii tA**l# Centrt*
"-s*
aile
La preuve esl
a preu e**i f hite pour le connom*
mateurn quancu 1e *au-1 -vU d m ire
cil de grain ne peut vtlor fo i / li
tt sue et pair l o*n> e rhnm th d
ircp v erge de ca ne tere.
La prcuvi' est faite que de ions le* rhums,
le i iimu il Hati
est le meilleur et le plus hyginique.
hn vreu*fe est fai < que d 'ou le*
rhum* d'aUi aven > ne peut gnlmyr le
rhum NECTAR MENER **' h v **
lion *t lu plu eoignte et l mad --
pi~rm{p,'c 1 j)**** r/i.fiV>ris?#!I wi
W Ce.
La Maison H SILVEfil
La Maison H. STLWRA toujours soucieuse 4e
plein* satislaction a ses aimables 1 nombreux
leur offre, en prvision de la lin d'anne, les ir
suivants de toute fraielieur et de toute beaut
ment reus par les derniers steamers, des prii
tionnellement rduits.
Hous ne croyons pasnceisaire de publier nts
car il n'est un doute pour personne que non
mont nos articles sont de choix siais quenospriij
les plus pas de la plac.
Casimir gris anglais nouveauts
Palmbcach yris anglais
Falmbeacii yris anglais carreaux
Palmbeachuni & A barres, ooul.
Alpa.ja noir sup.
Diagonale noir |suprieas
Serge bleu marin & noir, anglais
Satin de oliine pour tailleur
Lustrine barres pour tailleur
Kaki jaune anylais extra suprieur
Drill union blanc
'lussor Japonais pour Chemises hemmesjft robs)
Percale hlanche
liideaux tuile pour portes
TulJ* pour voiles
Voile uni & barres
Gabardine unie & barres
Hatine olanclie & couleur
Oryandi suisse brod
lirodees matlera pcar robes, chemises Je Jupesi
Petites servielles damasse pour ,sbls
Soyeux uni blane & eouleur
Marquisette coton noire
Crpon jours blanc & couleur
ibrabant anyia s
Kolieune mouches couleur
Handes-brodes anglaises _
Toile voile pour glattes A pour cadre
Calicot Perai de famile
Piqu blanc barrss pour jupes
Mansouk noir anylais
Molletons blanc & coul.
Lotions Pivert assorties
Bas a jours
lias blanc demi-sois
Drille union anglais
bat foulard angl. double larg.
Chapeaux feutre llorsalino eto, ete, etc.
Toute personne dsirant se procurer Ici
Dix machines confortanlef et , \ ,.|
dUboaichaueuri so. t abonni acides de la place et aux meilleures prix qui
natte agence: ma. hiiu's propres, ailleurs se doit de laire ses emplettes lalaisonl
Rapj>elez-vous surtout (jne la rputation Je li
n'est plus faire pour ses articles 'impo"**1
glaise.
S*J
A VIntermdiaire
DWqent
Ce bureau, tabli rus Frou 316,
maison Robin, offre se services
pour toutes anairei : Commission,
transaction, servi yt spcial liant
les questions l'ninmoniles : ven-
te, achat, voyatet et tranports.
conlbrlahles
rW.99
QUOI QUONF DISE
QUOI QU ON FASSE
Le Rhum safeourt ist
et sera toujours ls inhir
solides et p urvnes cfacceMOireS
comt)lets : chauffeurs habiles et
ayant les meilleures attentions
pour leurs passagers.
t'onrtre bien servi, adresses-
vous l/lntermdiaire Dili-
gent.
service: des autos
B\lA^: Luodi, Mercredi,
Ven Ire !.. Prix, DEUX Dollars.
fJAYES: l.9i passagers peu*
veril s'inscrire l l'hilmmdiaire
DiH /''. Hue Prou. 316.
s la
rii irmacie VV. Buch
i Vi*i *;
1 Os 'UU
louveau traitement de lu Furonculose
PAR
Histojdasle du Dr Wassermann.
L'Histoplaste est un empltre prpar spcialement
pour les Furoncles, vulgairement appels clous.
L'Empltre se pose sur le clou ds son apparition,
au, sous son mlluencc devient iudolore en peu >-
temps ; Tinllammation diminue,il ne se dveloppe plus
t se (juril en peu de jours.
I/instruclim taille* dans lu boite de THislopIsale
fti.

g
e<:.
Cordonnerie
Ernest Camille
Fabricant de chausura
en tous genres
Matriaux suprieurs
Soins promptitude Clrit
Gran-'Rue p;s la Poste N \1U
La maison porte la connais-
lance du public que dans le
but dfl fiiciit-r et d'encourager
ses ombreux clients -- elle ac-
cor le - parpr du 1er Juillet
1923 une prim"4 de une paire de
cliaussu es a i choix tout dten-
teur de vingt titkets.
En consquence- on est pri
de rclamer un reu pour chaque
achat au comptant.
A la Consc en se telle est la
devise de la ma son.
^abioet
D
les Bapnan ! ranemuf
et li. u h ujamio
Vvocits
PSTIT S0AV1 ( Haw 1
Sacs vides et Ficell
Sacs vides neuls Double coulure anglais
Sacs vides neufs 'simple couture
sacs vides 2me main ( Trois qualits )
m u h |rous trs boa coi
sacs vides pour Ciment bon march.
Ficelle Amricaine tt anglaise. Qualit su(
En vente chez
L. PnZMNfHGGEftH<
Hue du QMi
F. Lavelanet^
cfmpott CommmiMi&ti. fy. - sfci
^arxia-^rince Sato .
iqents Gnraux pour Hati des maisons sur
Etablissements Adrien Ss
Liqueurs Fine*%.
Gsy Rensad*^
Cgoics et W
P Pois Fils stjj
ProduiU Pbsrmscsubqs
q Huille. E.ssn.i.11-!^
Pirop et liqueur. Drosw
rieterie ete.
A. CUveryetF
Bou- bons de Li*g 'V|
Eugne Marsfcjj"
Toile. Cir, et TepieJttfSf
rnr#s. -^t
ux de paiement suak-Jj
H. K. Butler et Co Inc. M. Y.
Marchandises Gnrale
Diamond Uraidmg Mills Chicago
Heights.
Laceta pour chaussures
Lynn NVood Hell Companyjheens
Mass.
Talons en Cellulode en tous genres.
Socit des Produits Botot Parie
les meillnires Dentifrices du monde.
Socit SBOBySM des Parfum do
Nicole.
Parfumerie de Luxe
Clnrence et CoBordeaur.
Vins
H- Ternaux Bois 1 e Koi
Peignes en tou" genres.
Non* faisons des termes libra
aos conditions soal excellentes. Cosult
d'autres.
nous


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM