<%BANNER%>







PAGE 1

LE iATW • r Tanger* Londres dans le but de donner l'Espagne le temps le sou niellre Its rebelles marocains. Celle soumision termine 1 l'accord sur le ranger est considr comme cor tain. Le gouverneur de Madrid a in form le Directoire militaire qu'il supprimera toute tentative de la f iait des commerants d'augmenter M prix des matires de 1re ncessi t, prix qui doivent lre bass sur les salaires des travailleurs. l'AHISM. Oilielt, du Massa CttUSStts, speaker de la chambre des reprsentants des Liais, a t reu par M. F'oint-ar. LRt XEL'.KSLe dernier ballon pour la course Gordon It-nelt Pris ce LeopolJ a aller ri Mellsrud sur le lac de Veut r en S i,1e.La distsace parcourue par ci ballon est moindre qurcelle parcourue par Demutter avec "Belgiea '.Demutter c>t par cou s.iuent y;pnai.i ATLANTIC CITY KENLe vice prsident du Biukorslrust CompauA* de New lfork, dans un dtours pro nonce devant 1000 dlgus la 4!tp convention annuelle de l'associalion des banqui r amricains, a plaid en favsui de l'annulation des dettes MI Liais Lui, par sebins dans la frsqds guerre en change d'accords qu abliraient la paix n Europe, 1 participt io i a.iivc de l'An ique la commission allie des rpara tioniel lu eonc aiion de pleins pou Toira la commission de consolida tion de la detl • amricaine. TLAHABAD lndu rngaieea)— On annonce de M. c lied Pu se; que neuf villages ont et I loti lemeol d truils el vingt d u.\ par. tellement, jeudi dernier, par an tremblement de terre qui a t ressenti dns nationales. Nous avjns eu la bnn3 fortune d'assister a une de* r -ptitions ds la charmante picette de Mr Andr Ciievalier el avons t ag •iblj.nenl i upressi mus par l'originalit, l'imprvu et lo eh urne de la d .part des p t bruit dans notre milieu que le cli •!' du Parqu t do noire juridiction, Me Antoine tt.meau, par suite u'une promotij.i au Tribunal Civil de. Caves, ira remplir les fonctions ue Commissaire lu Gouvernement prs ce Tribunal, Cttle nouvelle, si tlle tait rondes, ne pourrait qu* nuire A l'œuvre si bieo commence par nuire commissaire du Gouvernement el qu il tenait a achever avant de non. quitter. Depuis une anne seulement que Mr Hameau occupe le Parquet, on ne peut que le louer d av ir constam msut consacr ses efforts bannir le vice de la juridiction. De?.ut lui, personne ue trouvait grce ; qu • l'on lut avocat, aotdire,rpentsur. fond de pouvoir pu huissier, l'on tait impiloy o einent irol qu.i |'oa se reniait cojpanle de la m M lie n* g.ijjiK-o Uus l'asereiee de se proteasiuo. Il a. pour ainsi dire, isftsinl la cor porattou de 5 foude de pouvoirs, pu rilie le groupe des avocats et rendu meilleure el plus respectueux des lois, MM. les notaire* et les arpenteurs. .Nous ,it; l'otite, mus restons eonvsin eus que Mr Ha ueau nous laisse avec la satisfaction d'avoir accompli sou devoir; enrtoul d avoir amlior le aorl d i nos;c imysfuerds en leurpsr guant ces procs ruiueux que leur suscitait h rosiitJ de leurs mandataires. •Nous lui souliail me de recueillir autant de sympathies dans la neuve i, juridiction o l'appelle la eonnaocede Nr le Prsideei .le la Repu bli me el d %  s \ conduire aussi hono rablantsul que cli /. nous. PeTTIT SO A VIENS. Travaux Publies La direciiou gvuirnie usa rrsvsui Publicsuoui a un ie ptaisir de nous adresser ie Manuel d'ioatruction queue rieul d diter, ooutenut les reglemeuu gndreua de ce bureeu. C'est un i.opoiluiii travail ou se trouvent runie lou* les renseignemenu relatifs a i organieetion de celle branche du service public. Noua remercions i ingnieur A. L. Parsons de son gracieux.envoi. On rclame... Monsieur le Directeur, Depuis quelques moi le service des motor cars de la ville est .les plus plaindre. Outre que l'horaire ii est pas observ, tantt c'est un draillement, tantol m. accident de ma c.iui'. Devant cette anomalie qui se prsente trop frquemment, l'on se demande si 1 on doit compter sur ces molor cars pourvapier sesaflsMree. Dana l'espoir que vous publierez ma lellrj et que la Compagnie en tiendra compte, croye/-moi, Mr le Directeur, un de vos abonns, soucieux du bien public. IN ABONN Au Champ de lara Hier jeudi je Musique du Palais a otlert un brillant concert au public Les diverses parties du programme lurent excutes avec un brio admirable. l'ne %  lection de Carmen, l'opra de U./.et, d une facture M soigne et savante eut les honneurs du bis. A noter aussi, Confidence, une aimable valse d'Occide qui fut bien goi'ile etap daudie. Cependant, il est souhaiter que e c incert commence dsormais vers les six heures, ligure laquelle il est plus lacuititit de se prsenter sur la Place. NJS compliments d la Musique du l'a! us. ^ K3j!*8?Jjhtd dj SI'MIJI-Iphit cl da Dictylographie Les levs appirtenint aux classes e a vacance s,„t prvsnoi que les cours recommencent ie 1er Octobre proebain. Une nouvelle elseee de Stnozra pb:e rouvrira dans les premiers jours duinterneimois. Les intresss joui pris de a'ioterirs. Leainacrio lions au cours de Dactylo sont re C J "*trot les poques de 1 anne. La' Mthode Directe "dont meu •ouaele faits dans le quotidien L Essor du 1! Septembre sera laeugare i la sessio-i d'Ojloba. Choses laonoianea Ce n'est pas sans regret que le monde maonnique a. appris Is dmission de Monsieur Pncls Tesaier comme Grand Mailre et Grand Coin mandeur de l'ordre mar.onntque en Hnili. Elu pour 3 ans parle Grand Orient d llaili,Mr fessier n'a pas eu le temps de remplir jusqu'au bout son man dat. Son auininistralion promettait beaucoup. En butte aux forces d'i nertie des uns et des autre-, ajoutez cela son tat de sant, le Grand Mailre s'en est all sans voir eu le temps d'accomplir loutce qu'il levait debetuetds grand pour la franc maonnerie bailienne. Ecœurs d'un tel tat de choses, les deux Grands Matres adjoints a qui revenait de droit le maillet se sont galement demis. Du ne peut que dplorer le dpart force de ces lumires a | a tte del'Of dre et surtout la veille des l'tes du Centenaire de ^Indpendance msoon nique. Nous saluons bien sincrement avec un profond regret le dpart de ces Grand Matres qui taient nia ces pour lancer cette belle institu tion dans lavoie du progrs o elle semblait prendre son essor et lais sons A ceux l qui devraient les se couder la responsabilit de tout ce qui peut en advenir. L'n croupe Je Maons Nomination Jacinef — Mr bumont Thbaud a t nomm juge de Paix Jacmel, en remplacement de M. Ernest Vovard. — Mr Remuai Klie, chef de bureau l'administration'des finances en remplacement de M. O'Connel Denis. Ordre des Avocats L'Assemble gnrale pour l'lection du btonnier et des membres du Conseil a t reports samedi, f courant, dix heures du malin, au local du tribunal de 1re instance. Tous les avocats prsents Port-auPrince sont pris de ne pas v manquer. Le Secrtaire de l'Ordre L. Dl PITON. Panama Railroad Stsarnihip bureau de l'Agent QSL Port au Prince le26Spu| Bulletin No 315 Le steamer Panama est i Port au Prince de NwYor_ Dimanche :iu Sepl?mbrel93,| 4D0 tonnes de mardu 20 passagers li sacs de le'dre et partira dans l'aprs midijeaj jour pour Cliristobal Canal recteraenl. Bulletin .No 318 Les chargeurs sont pris _. que le steamer Genl. W. C. est attendu Port au Prince i^ tobil Canal zone le 2 (octobre 1 Les permis d'embarquenu ront dlivrs pour le fret tion de New York et des rortil pens sur la demande .h bureau. Ce bateau partira 11 A.I mme jour pour New York^ ment. Bulletin No 317 Le steamer Gnral G.Wi est attendu Port au l 'rince de! tobal C. '/.. via les Caves, —. Samedi 29 Septembre II J tira le mme jour pour Net r via St Marc, Port de paix dl llaitien, prenant fret apai-. Port au Prince.le 26 Seplsmbnl 0. THOMPSON, Gnral Le Purgatif Ida| I Pilule du D'Dehai 1 1 47, Rue du Faubourg IsSSSji Facile prendra, Ne nccsltant aucun prtptnUt | elle M provoque jauni *t *lfaS, SopprlmaDt la dite, [•Ile M dbilite pu te i N'exigeant pai de rer* U e** 1 [•Ue M came aucune perte i* Plu active que ton les ilmll"* [elle eat, par couteau mt. DOSE : rHMOATIVI, •• LAXATI*!. I a'I 1 tenouveauPrltrtdBjiwiiiel Nous avons sports Bru beaucoup de plaisir la nomination de noire sstioiaoe ami, Buroave GrafL com'" Adininmiaitui dea Finances et r-ruei froviauire des 4rrondiasement,U-J.ir,,-l et de 8aitn.ii. AK-ie-i ligule, ;lIK ien N ist COSUM si. soei. n cominandaSt mililaire, Mr B.mave Crn/t jouit d'uoe grande popelard Jacmel. Point de doute que sa nomination ne soit chaleureusement aoceuillie Nous lui prsentons nos meilleurs com|iliments. Lisez ce qui vous intresse Voulant attirer l'attention de nos clients et de tdOtj monde en gnral sur notre stock de coton et ds soie*! aej dstnlres nouveauts, que nous venons de reccveW ei aussi sur tous les autres articles dont ils auront r* %  MO, quils trouveront chez nous leur got et porte de leur bourse. -Nous ne faisons pas de rclames pour nos insrchnj


PAGE 1

Ir. Fine LB MATIN retour la capitale avec un stock de marchandises de le beaut annonce ses fidles clients que sa Maison ferle par suite de son absence, vient d'lre rouve te. Assortiment complet —, Grosserie <$ finesse — Gris f Dtail rix exceptionnel de bon march.en profiler av nt que le s puise. Innaent, Annnis, convalescenu, loihliez-vous par h vin tonique epooq J£ Le vrai vin fortifiant et reconstituant .1 base de jus de viande. Ses effets certains et rapides en font le ionique de clioix des affaiblis, des surmens et des convalescents. Essavez une seule bouteille, rsultat immdiat. En vente chez Alphonse Haynes 115 Rue Bonne Foi. FORCE D'AVANT^ GUERRE lombiao Sleamship Company nc kflmcr BAH ICO A ayant laiss wfc ie 25 cri., directement pou* Prince est attendu le lundi 1 r Pe prochain. Il repartira le mmi Wur Kingston et les ports de la ** ie prenant fret et passages. JV* Prince, le 21 Septemb e 1023 "... ...' %  V .JM > ... ... m* La BIERE FRONTENAC est dune saveur des plus dlicieuses. Un verre 01 Misseiu de cette bire vous convaincra que c'est de la vrai Bire. Demandez-la votre caf ou restaurant favori FRQNTENAC TIQUETTES ROUGE: t e b liston de famille hyginique et populaire, FRONTENAC ittlQUETTE BLEUE: "Spcial" a un lger got du vin et de rcvjacs y. %  : R O NTENAC BREWERIES. L7 r I L M ::trcaJ pebara & Co Agents & W .Quintins WILUAIS Vis vis Htel de France. lort-au-lrine Reprsentant e.i Hati pour Frontenac Brevverie [ td Montral, Canada CHIQUE, RECONSTITUANT, FEBRIFUGL Recommand RgrtM M les Mdecins B 1 J hl e 'if!i'!f* ll t ,*" OOHt rg srable au t>oAI. contient ton les P u Mr| fgr | ro ' meilleure* sortes de quinquina. Il <• '•• eei^hnix """"••'tne de quinquina et eut roc m *• "*oon..j. ,ned, ele du monde piA'reomine lu Toniqu. ,u n Pr •xcellonc dans les cas de : ^BLESSE GNRALE, LMANUE oA?... DBILIT, CONVALESCENCES, FIVRES * quelqu'un qui vo u tel %  h er, n'oubliez pai m comn n,i ton cercueil au CERCUEILS fabrique chez STARK soni les meilleurs tant en solidit que /mur leur fo\ nus ri dttratun LIVRAISON PROMPTE GRANDI RDUCTION DR PRIXI HENRY STARK, Rue 'iau* v* • i



PAGE 1

LE MTHS m%a '* \\ s : ; %  > %  1 S I 1 ; •:i L I M J 1) rduque i J I n testin Constipation | Entrite [ t. Vertiges Dyspepsie Migraines .Pour retter en benne smnt prenez chaque soir un comprne de JV'BOL • M no .ne":"! int po. *n t r im rliji)ut tuir gucviUM tomprune 0* nfeol. rtnw i '-•.r In't.tin jarf\t par l'ibus dr* iforun *i c.. n.vtn.r'*. J HSIICUf f! OU0Ul. *"" laiiil *' • I.r-.Vr.'.r U rf.lutfttf If 11 rfM.urailon li %  |.I;HIV l %  'finirbVmrnl r.'alii'f pif i..' J-K!. Mul-tir* l'hUlnire du rtyMt.-e cfaii'ifi 1 'H* a UII c"f itii>"i* d'huiffi |llint nos crp >s de cbme upnaur, Soie [lu Tissus ponge fantaisie, PWmeiis couleur, S "Hivers pour bel vernis et jaune, Souliers pour if;mne?, souliers tenais, Klear Fraitsen guirlandes roir c hapeaux,ihapeux de pailljfio41 peur hem ne3 foules gamiurcs pour robes ou chapea-ix. F" Tri al JTal i1 ~ -^ f .-* <• 1 ^ aruent ou or, Bandeaux, Evanlails fins, Bas de soie extra, Pi SAU VPliJO M l Pll#.r Ill2)( 4 j e lifin*\iie *&*** meilleures marqoas. Ride-ux telle ei Guipuy JUlI fClliC Cl lu lUaitiiaUV UVUUUiv d d meubl3 ,/uts, armoire, carpeto etc. MDICATION ARSNIO-PHOSPHOBEORGANIQUE kplus POISSANT momiTVANTCnral FORUXS : Elixlr —Granul — Comprlms • mulslon — Concentr — Ampoules. a. H i|j> tm ., r r r liK \Tousiesca50l'organlsmtit6bUttrDtam TJa 1 HQ muiuuUi1 V/"? mdication rparatrice puissante. sa Royal Mail Sleam Packel Company Le stemer s CcntVfiy • venant de Kingston et d* s poi f*< du Sud ^^^ atian du le 3 Gctob e prochain. Il prendra le fret pour hs pot ts du Nord <$• l'Eu rope Port au Prince, le 4 S pi inh e id^3 Sacs vides ci Ficelle Sacs vides neufs DouUe coulure anal lis Sais \iil<'s IHMII'S simple couture sacs vides Jme main ( Trois qoalili )* u 4t trous! trs bon compte. sacs vide pour Gment i bon march. Ficelle Amricaine <"' anglaise, (uaiii suprieure. En vente chez LPREETZMANN-AGGEBHCUI Hue du Qum Le Dlicieux Caf moulu extra. Got exquis Krme agrable, Beaoe remise aux acheteurs en gros. Dpt : 510, Une Danis Destouches en fa;e de Jolin Woolley auto Sup dlits. Le D r Arthur Holly Clinique St-Jacques ^ Annonce aux clients intresss, qu'il passe ses vacancesaux Gayesa H sera de retour l'ort-auPrinee eu Octobre prochain. Ceyef, 2:3 Aot 1923, Pharmacie VV. Bue! Port-au-Prince JNouveau traitement de la Furonculose PAR lisfoplaste du Dr Wassennann. L'Histoplaste est un emplltrc^ prpar spssii pour les Furoncles, vulgairement anpels clous. L'Empltre se pose sur le clou ds son sppiril qui, sous son intluence devient indolore en pj temps ; l'inllammation diminue,il ne se dveloppe \ et N'C jpirit en peu de jours. L'instruction dtaille dans la boite de l'HistoeM QUOI QU'ON DISE QUOI QU'ON FASSE Le Rhum Darbancotrrl est Et sera foujaars le meiliear „^^A^,^^^ A V Intermdiaire Diligent Ce bureau, tabli rue Prou 310, maison Uobin, offre ses services pour toutes allairos : Commission, transaction, servi e spcial dans les questions d'automobiles : vente, achat, voyaeaa et transports. Dix machines conforta!'les et dix bons chaufTeurs soi.t abonns ;i n-jlre agence: machines propres, solides et pourvues d'accessoires tomplets: chauffeurs habiles et ayant les meilleures attentions pour leurs passagers. Pour tre bien servi, adressezvous L'Intermdiaire Diligent. SERVICE DES AUTOS 1! VLAN Lundi. Mercredi, Vendredi, Prix, DEUX Dollars. CAYE3 : Les passi-jers peu* vent s'inscrire '' l'Intermdiaire Diligent, Rue Frou, -.Ib 1 Koyal Caf En lace de la Banque Nationale Propritaire : Annaciua IN'XOCIW I C irr Maison louer Confortable maison etege, >ise l'Avenue Ducoste. Pour les conditions, s'adresser a Mr Vincent Creidy, au No 211, Hue des Fronts-Forts, e nouvel tablissement se recommande par uni s* rprochahle, des consommations de premier ch| situation'privilfjie. Le soir, musique attrayante dirige par de sionnels de qiand mrite. Installation parfaite. — Prixjmodirf* Tlphone M .'195 #.. !" ^i^^ !" ^ !" ^.i^ liai Grand Htel de Frai Angle des Hues Bonne-Foi'et du Quai Vient de recevoir : .„.,Pat le foie gras truffer. — Civet de Hvre.A^3T] lentilles. — Andnuilles au saindoux. — Jambon enj) chois l'huile.Sardines — .Mar.piereaux. — Thon. Petits pois lins extra. -Boudins, etc. iinnG. 1 Vin Rouge, le gallon G. 4.50. Vin Blanc, le g" L Htel dbite pnr bnrriquv* e y* des Vins de Bordeaux et de 10 "I. pagne* Cuisine excellente. — Chambre* conlortables%  • sur la mer. Mgo m Le Grand Hiel de trancj



PAGE 1

0ft pBOPRKTAIllE tt Magloire B0*„VERNA Boa Amricaine Oft CENTIMES Il ni in Quotidien L grand orateurs qui dominent le assembles par l'clat de leur parole sont en gnral les hommes politiques Us plus mdiocres. Il ne faut point les combattre |;ir les |>a rles, ils en ont de plus ronflantes que les vtres ; Il faut opposer leur faconde un raisonnement logique serr ; leur force est dans le vaque, il faut les ramener la realit de faits, la pratique les lue. NAPOLEON IBiMPHOPGllNo 248 •" ANNE N 5020 PttT-AU-' IUNCE ( HATI ) VENDREDI 28 SEPTEMBRE 1U2'J ssoiis de l'Aire de Jatisl Selon le TEMPS nmtrrti jetions bien dit, l'an[Jronos de l'alliiire de Lue les Taxes internes, [|i monde sait aujourielles se rduisent,ne_ prtex'e entre les /politiciens agitateurs, fcster ontre, l'ordre des Mi. passade de notre symJrire le 'Temps igui ulircmenl conliriner ||i, non seiil'Tnent le I grossi par les erreurs du Chef de l'Etat, le mcontentement ik longue in lillrence /envers une rgion injinlillreni e <\u\ a pris F^Bl'hostilit quand le la enlev cette punition de 1 j() gourdes flour H coles priinaindisseinenl de Jacinel. rcette valeur la seuKTarai et compre du flaH'' |iulili l pie, Mgr fr,s'il y a un point du |doive meessairement Unailleuis oppos au i nouvelles taxes, c'est I de Jacinel systinatileu ~e, quoique rapIwucoup la caisse pu[retenons de ce passage il notre cou livre, et pour %  locales, la population ttait retourneet bien le travail les nationa leur croisade contre l< s ns. la a pour nous la va'."eu, il ne s'ensuit pas ^trouver justifi l'acte nr. Jfrre exagre certai" attribuant la conduite a u l'ait qu'une suliven%  p rimaires a t sup.*. k 'lon lui, ingalement [leurs. Mais, en suppose se tromperait pas, il lui-mmo qui se se* garer,l'aveu est gat.!nu dans le langage •twJrre. tS. us e n se hissant ainsi jgmel aurait t injuste *w>uvernement actuel, en ^Mre lui la sdition cette rgion parait Jjanent dlaisse, quoi"""fi beaucoup a la cais ^e lue . car ce raison• ... • wi ce raisun. ' Pouvait tre juste, .^appliqu des po^ ^"-illustrations dilVQui veut trop prouver, dit-on souvent, ne prouve rien. Nous craignons que tel ne soit le cas de notre intressant confrre qui, l'affaire de Jacinel tant donne, essaie de lui trouver aprs coup des justifications, suis s'arrter leur tranget. Mais le plus renvi rsanl da.is ['article que nous examinons, c'est le passage suivant que, dans le cours du mme sujet, notre, excellent conlrre introduit, titre de rllexions sentencieuses et comme pilogue ses diverses considrations sur la mme affaire de Jacinel ; Si les Amricains, dit-il, sont cliez nous, c'est surtout pour nous aider dans l'apprentissage de la libert; c'est videmment eux que nous devons d'avoir de telle? uianiteslations qui taient impossibles sous le rgime hatien.l'our un oui, pour un non, on prenait les armes sur un point quelconque du territoire, et le gouvernement tait renvers. C'tait vraiment trop facile, et nous savons ce qu'il nous en a cot Aujourd'hui, sous l'œi! de la force sre d'elle-mme, nous manifestons comme en pays civilis, Fans armes ; c'est un progrs. Les ides pntrent au sein des loules, le peuple est remu dans ses couches les plus profondes et s'intresse a ce que fait le gouvernement...... Nous sommes bien d'accord avec notre conlrre. il le sait bien, sur cette condamnation non quivoque du pass, ou pour parler comme lui, du rgime hatien. Nous sommes galement d'accord avec lui pour reconnatre le cot civilisateur de l'intervention amricaine, — avec toutelois cette considration, que notre confrre partagera sans doute, que la lionne volont des direct. urs de l'opinion est indispensable pour que le pays tire de cette intervention tous les prolits esprs; et pas seulement des directeurs de l'opinion, mais encore des lites et des populations elles-mmes. Mais puisque tout ce (pie notre conlrre vient de dire concerne la manifestation de Jacinel,comment expliquer qu'en pouvant manifester ainsi grce I intervention, on se trouve avoir agi sous l'inlluence du travail des nationalistes et aux crts de; < A bas l'Occupation I Vive Hati libre et indpendante! Nous avons, pour noli e par', toujours pens qu'on est des liomm s supirieuis chez, notre excellent confrre le Temps; m is cela dpasse encore notre imagination, ce tour de force colossal qui exp'iqu • le. nation ilisine del vaillante cit de Jaemel par le fait de l'action civilisatrice de l'intervention amricaine, et qui cntei.u tout la fois justifier l'une et l'autr •.. Et nous ne pouvons que nous inclinerbien bas devant notre confrre impayable. Par Cable Nouvelles Etrangres Noua publions ci-aprs l'arr& du Prsident de la Rpublique, reconstituant le Conseil des Sertau a '/ Etat. Libert Egalit Fraternit Rpublique dRati Arrt LOUIS BORNO Prsident de lu Rpublique Vu l'article ".'S de la Constitution; Considrant que le Cabinet est dmissionnaire: Qu'il v a lieu de reconstituer le Conseil des Secrtaires d>.at; ARRETE article 1er— Le citoyea Augnste Magloire, est nomm Secrtaire d'& tai des Finances et du Conam rc Le citoyen Luc Vbart, Secrtaire d'Etat de l'Intrieur et des Travaux Publics ; Le citoyen Dr A. Lescouflair, Secrtaire d Etat de l'Instruction l'oblique et de l'Agriculture; Le citoyen Luc Dominique, Secrtaire d'Etat de la Justice et des Cultes. Le citoyen {Camille Lon, Secrtaire d'Etat des Relation* Extrieures. Article II — Le prsent arri sera imprim' et publi. Tonn au Palais .National, Portau-Prince, le 27 Septembre 1923, an 120me de l'Indpendance. LOUIS BORNO Ireii "" M,s "auons uuier f 0nl f't bien loin dans le feiJr ait ,lo,,c loebpie JJ ur admettre .pie c'est 'taSt'"? 1 acluel combal_ ^ Q ', es formes par notre _j'l'ii tait dsign pour l'i? p el,t s ln s anciens [ le ^Muvouue.. Il y a dans toutes ces eboses expliquer si lgamment par notre conlrre une incohrence qui ne peut pas ne paS frapp r tous les espritsCette mme incohrence existe d'ailleurs dans I editonal que nous examinons, et il est facile aux lecteurs de s'en apercevoir avec nous. Certificat dViudes primaires Les examens de la session exlraor dinaire pour l'obtention du certificat d'tudes primaire! auront lieu mardi 1 octobre prochain, a. ! beo*ea du matin. Jusqu'ici cinquante candidate se sont prsents cette tin, dont 20 gardons et 21 filles. Quatre jttrya d'examens ont t forms. Pour les garons le 1er Jury sige ra au Lyce National sous la prsi dence d Sous inspecteur Vian avec comme membres : MM. Clment Po tbel,R.Paul Saloraon, Penaud Leroy D. Massante et II. Ilonhomme. imeJan, Ecole J. k\ Damier. Prsidence du Sous-Inspecteur Cassus. Membres^: Justin l'rancois.Dr Cli. Nicolas, Dr. Mills. Nlio Jean Jacques et U. Estim. Pour les fUlaf CCI examens auront lieu l'Inapection Scolaire. 1er Jury : Praiden o is-Ioenec leur Duv lia. Membre : Sœur auicienne Mme Odilon Charles, Mlles Claire Lerebours et dlia L'enis 2me Jurv : Mmti Ren MMiel, Lon Mose"; Mlles Lucia Paul et Anna Augustin. Nous donnerons le rsultat de ces examens. Evacuation d Corfou par les troupea italiennes P.YRIs 26—Le conll t grec s'e t termin, en ce qui concerne leon seil des ambassadeur--, lor.-que les reprsentants des luttions alliea ont dcid que les 50 millions dpo ses par la Grce dans une banque suisse comme garantie de l'indemnit arant pays l'Italie. Ce paie ment a t ordonn comme pnalit la Grce ayant l'ait prouva de m'gli gence et de lenteur (buis la rech r che des assassina de li mission ti tienne Jauioa. La il cision desam bassadeurs ajoute que romme laOr es a rempli les conditions fixes par le conseil comprenant l'indemnil les honucuis r.'ii.lre aux Qotlea a li es Phalre et aux corps des com mwsairea asa issin -, l'Italie tait dans l'obligation morale d'vacuer Corl'ou.On annonce que l'vasmation est dj commsnce et sera termi ne demain. M. Toliiis proleste contre 1^ paietn ni l'Italie GENRVEM. Po'.ilis, reprsen tant de la Grce au conseil de la so ci^t des nations, a protest pubti nuement contre la dcision ducon •eil des ambassadeurs pour le paie meut I Italie de i> millions de li r a. H. Politii pr ton 1 que l'cnqitc sur le meurtre des Italiens n'est pas termine tt que les Cres ont la preuve que lea autorits albanaises sont responsables du crime. Le rjouverneraenl allemand vert mettre lin la bataille de la Rluir BERLIN Le prsident Kbert et le chancelier Streeeman ont annon ce dans une proclamation officielle qui* le gouvernemeat allemand avait t oblig par une cruelle ncessit, de mettre fin k la bataille de la Hliur. La continuation de la rsis tance pa-sive, dit le di ruinent.aurait entran li bute conomiqos de l'Allemigue et par consquent au rail m:. : l'oislence du peuple aliemani. Le gouvernement lut ap pel la nation pour qu'el e se lien ne aux e •'•• de lar| ublique llieu re prteiite car ca a'eat qu'ainsi que l'honneur et la \ie de la nation peuvent tre i inse a. La pmclama lion insista pari .•lirement sur le fait que dana aucune circonstance, aucune parcelle du territoire aile mand ne peut tre cde aucune puissance> La nation est assure que le gou \ornement fera tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir le rtablis sment des droite Humains les plus lmentaires pour les sujets aile mands exils de la Ithur et de la Rbnani. Au sujet des dpenses fai tes pour appuyer la rsistance O HM ve la proclamation cite le .tait que seulement la semaine dernire l'ai de donne dana la Rhur s'est leve :i ti il,, na 600 milliards de mm Us et que cette somme aurait doubl la semaine suivante. Le cont de c le aide, est U fait remarquer, a rendu impossible la ilaMUaatioB du chan 6 e La proolamalioo, qui est eontresi gne par les ministres du cabinet, dit encore : Il dpend des puissan ces qui nous ont envahi et de leurs allis de rtablir la paix en Allema gu en adUran.t c.-Ue .dcUigoEu nfusai I cette paix elles aesume ronl la ref rontabilit de toutes Jej consquences qui en rsulteront dans les relations entre les peuples intresss. La aance du Heicbstag, d main. Bcra consai r aux affaiiea courantes le dbat politique tant ajourn mardi prochain. Combats dans les tues de Soliu Soi-1 \~I.e-. ^(.iiverncn.ciits allis pur I snlri mise de la eoo mission du contrle D ilitaire, ont antori le gouvernement bulgaie aufi^menter li i, rcea militaires du pays jusqu'au degr jug ncessaire pour l'aire lace la situation intrieure. Le nouvelle milice est rapidement anne. Lea combati • nlre lea troupes du gouver minent et les communistes aides des pas-ans oui continu pendant la journe de lundi.Lea prisonniers faits par Lee troupes bulgares ont des fusils perf clionni d nn modle russe et la tactique suivie par Mai officiers des rebelles rapnellamt luf temeut l< a mthodes emptovea dans la rvolution bolcli iviate en Russie. Les b mes arms u lment to gourdins el de btons aont placs l'avinl-gtide de troupes bien armes qui ouvrent la f< U leque l aventjaarde est d'spera'e par la fu silladi di i in upe r< gutires. I ne baud 'i Ko im arm, dont l'un portail un drape m rouge, a ar rt-1 szpn sdans le voisinage m Saramb y au iud le la Bulgarie. L'arg'ul'd t voyageurs et ton* leurs papiers oui t vols, les Qls tlgra Bthiquesel llpho iquea ont t cou p s sur plusieurs points dans la par tic sud du pays. Sotia ressemble une ville occupe p ir une aime en Demie. Les soldats, portant des cas ques d'acier et ayant baonnette au canon, gardent tous les difices pu blics. Nouvelles Diverses BERLIN— t :ie dos dil'licults,qui ,,'o-t pas la moin Ire de celles qui menacent la gouvernement allemand en ce moment, fient des nouvelles alarmante* de lll.nanie ; les spa ratislemanifeitenl une activit croissante, lia ont organis on uirec toire gnral qui a convoqu la gran de assemble a Duseeldorff, diman cbo. dans le but le proclamer la r publique da Rhnanie. PAIUS—L'ambtJftdear de Belgi que en Krance a conlr avec M. Poincar sur la situation a Iterlin et les entreliens qui ont eu lieu dan la capitale allemande entre le chan celier Str< sernan et le comte de Leverhgem, ambtsidenr |de Belgique en Allemagne, ain-i qu • sur les dis positions rendues necs aires par la cessation de la rsistance passive. M. Poincar passera trois ou quatre jours Paris avant de -o mettre en route pour une autre tourne de dis cours.On ne s'attend pas ce qu'il fasse de dclaration sur les vnements actuele n Allemagne avart qui lea r altata de lt dcision du Ojabinet allemand soient trs vi dlit-. ROME Lee priocesses Hafalda et Oipvanna paraiaa at se icmettre de la'lie re txplioide : Ile l'ont des prugn lants et d'aprs un avis de Raci onigi, les mdecins ne pu blieronl plus le bulletins. MAliItlo— Le journal • La Vo* dit qua la Gronda Bretagne esaio de istardai la i-gun-lle confieu^ %  ~m


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06038
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, September 28, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06038

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
0ft pBOPRKTAIllE
tt Magloire
B0*VERNA
Boa Amricaine
Oft centimes
Il ni in
Quotidien
L grand orateurs qui do-
minent le assembles par l'-
clat de leur parole sont en g-
nral les hommes politiques
Us plus mdiocres. Il ne faut
point les combattre |;ir les |>a
rles, ils en ont de plus ron-
flantes que les vtres ; Il faut
opposer leur faconde un rai-
sonnement logique serr ; leur
force est dans le vaque, il faut
les ramener la realit de
faits, la pratique les lue.
NAPOLEON
IBiMPHOPGllNo 248
"
ANNE N 5020
PttT-AU-' IUNCE ( HATI )
VENDREDI 28 SEPTEMBRE 1U2'J
ssoiis de l'Aire de Jatisl
Selon le TEMPS
nmtrrti
jetions bien dit, l'an-
[Jronos de l'alliiire de
Lue les Taxes internes,
[|i monde sait aujour-
ielles se rduisent,ne-
_ prtex'e entre les
/politiciens agitateurs,
fcster ontre, l'ordre des
Mi.
passade de notre sym-
Jrire le 'Temps igui
ulircmenl conliriner
||i, non seiil'Tnent le
Igrossi par les erreurs
du Chef de l'Etat,
' le mcontentement
ik longue in lillrence
/envers une rgion in-
jinlillreni e <\u\ a pris
F^Bl'hostilit quand le
la enlev cette pun-
ition de 1 j() gourdes
flour H coles priinai-
ndisseinenl de Jacinel.
rcette valeur la seu-
KTarai et compre du
flaH'',|iulililpie, Mgr
fr,s'il y a un point du
|doive meessairement
Unailleuis oppos au
i nouvelles taxes, c'est
I de Jacinel systinati-
leu
, ~e, quoique rap-
Iwucoup la caisse pu-
[retenons de ce passage
il notre cou livre, et pour
locales, la population
ttait retourneet bien
le travail les nationa-
leur croisade contre l< s
ns.
la a pour nous la va-
'."eu, il ne s'ensuit pas
^trouver justifi l'acte
nr.
Jfrre exagre certai-
" attribuant la conduite
au l'ait qu'une suliven-
primaires a t sup-
.*.k'lon lui, ingalement
[leurs. Mais, en suppo-
se se tromperait pas,
il lui-mmo qui se se*
garer,- l'aveu est ga-
t.!nu dans le langage
twJrre.
tS.us*en se hissant ainsi
jgmel aurait t injuste
*w>uvernement actuel, en
^Mre lui la sdition
* cette rgion parait
Jjanent dlaisse, quoi-
"""fi beaucoup a la cais
^e
lue . _
car ce raison-
... wi ce raisun-
. ' Pouvait tre juste,
.^appliqu des po-
^ ^"-illustrations dilV-
Qui veut trop prouver, dit-on
souvent, ne prouve rien. Nous
craignons que tel ne soit le cas de
notre intressant confrre qui,
l'affaire de Jacinel tant donne,
essaie de lui trouver aprs coup
des justifications, suis s'arrter
leur tranget.
Mais le plus renvi rsanl da.is
['article que nous examinons, c'est
le passage suivant que, dans le
cours du mme sujet, notre, excel-
lent conlrre introduit, titre de
rllexions sentencieuses et comme
pilogue ses diverses considra-
tions sur la mme affaire de Jac-
inel ;
Si les Amricains, dit-il, sont
cliez nous, c'est surtout pour nous
aider dans l'apprentissage de la
libert; c'est videmment eux
que nous devons d'avoir de telle?
uianiteslations qui taient impos-
sibles sous le rgime hatien.l'our
un oui, pour un non, on prenait
les armes sur un point quelcon-
que du territoire, et le gouverne-
ment tait renvers. C'tait vrai-
ment trop facile, et nous savons
ce qu'il nous en a cot-
Aujourd'hui, sous l'i! de la
force sre d'elle-mme, nous ma-
nifestons comme en pays civilis,
Fans armes ; c'est un progrs. Les
ides pntrent au sein des loules,
le peuple est remu dans ses cou-
ches les plus profondes et s'int-
resse a ce que fait le gouverne-
ment......
Nous sommes bien d'accord
avec notre conlrre. il le sait bien,
sur cette condamnation non qui-
voque du pass, ou pour parler
comme lui, du rgime hatien.
Nous sommes galement d'ac-
cord avec lui pour reconnatre le
cot civilisateur de l'interven-
tion amricaine, avec toutelois
cette considration, que notre con-
frre partagera sans doute, que la
lionne volont des direct. urs de
l'opinion est indispensable pour
que le pays tire de cette interven-
tion tous les prolits esprs; et
pas seulement des directeurs de
l'opinion, mais encore des lites
et des populations elles-mmes.
Mais puisque tout ce (pie notre
conlrre vient de dire concerne la
manifestation de Jacinel,comment
expliquer qu'en pouvant manifes-
ter ainsi grce I intervention, on
se trouve avoir agi sous l'inlluence
du travail des nationalistes et
aux crts de; < A bas l'Occupation I
Vive Hati libre et indpendante!
Nous avons, pour noli e par', tou-
jours pens qu'on est des liom-
m s supirieuis chez, notre excel-
lent confrre le Temps; m is
cela dpasse encore notre imagi-
nation, ce tour de force colossal
qui exp'iqu le. nation ilisine del
vaillante cit de Jaemel par le fait
de l'action civilisatrice de l'inter-
vention amricaine, et qui cntei.u
tout la fois justifier l'une et l'au-
tr .. Et nous ne pouvons que nous
inclinerbien bas devant notre con-
frre impayable.
Par Cable
Nouvelles Etrangres
Noua publions ci-aprs l'arr& du
Prsident de la Rpublique, re-
constituant le Conseil des Ser-
tau a '/ Etat.
Libert Egalit Fraternit
Rpublique dRati
Arrt
LOUIS BORNO
Prsident de lu Rpublique
Vu l'article ".'S de la Constitution;
Considrant que le Cabinet est d-
missionnaire:
Qu'il v a lieu de reconstituer le
Conseil des Secrtaires d>.at;
ARRETE
article 1er Le citoyea Augnste
Magloire, est nomm Secrtaire d'&
tai des Finances et du Conam rc
Le citoyen Luc Vbart, Secrtaire
d'Etat de l'Intrieur et des Travaux
Publics ;
Le citoyen Dr A. Lescouflair, Se-
crtaire d Etat de l'Instruction l'o-
blique et de l'Agriculture;
Le citoyen Luc Dominique, Secr-
taire d'Etat de la Justice et des Cul-
tes.
Le citoyen {Camille Lon, Secr-
taire d'Etat des Relation* Extrieu-
res.
Article II Le prsent arri se-
ra imprim' et publi.
Tonn au Palais .National, Port-
au-Prince, le 27 Septembre 1923,
an 120me de l'Indpendance.
LOUIS BORNO
Ireii ""M,s"auons uuie-
rf0nlf't bien loin dans le
feiJr ait ,lo,,c loebpie
JJur admettre .pie c'est
'taSt'"?1 acluel combal_
^ Q ',es formes par notre
_j'l'ii tait dsign pour
l'i?pel,t's ln's anciens
[ le^Muvouue..
Il y a dans toutes ces eboses
expliquer si lgamment par
notre conlrre une incohrence
qui ne peut pas ne paS frapp r
tous les esprits-
Cette mme incohrence existe
d'ailleurs dans I editonal que nous
examinons, et il est facile aux lec-
teurs de s'en apercevoir avec nous.
Certificat dViudes primaires
Les examens de la session exlraor
dinaire pour l'obtention du certificat
d'tudes primaire! auront lieu mardi
1 octobre prochain, a. ! beo*ea du
matin. Jusqu'ici cinquante candidate
se sont prsents cette tin, dont 20
gardons et 21 filles. Quatre jttrya
d'examens ont t forms.
Pour les garons le 1er Jury sige
ra au Lyce National sous la prsi
dence d Sous inspecteur Vian avec
comme membres : MM. Clment Po
tbel,R.Paul Saloraon, Penaud Leroy
D. Massante et II. Ilonhomme.
imeJan, Ecole J. k\ Damier.
Prsidence du Sous-Inspecteur Cas-
sus. Membres^: Justin l'rancois.Dr
Cli. Nicolas, Dr. Mills. Nlio Jean
Jacques et U. Estim.
Pour les fUlaf CCI examens auront
lieu l'Inapection Scolaire.
1er Jury : Praiden o is-Ioenec
leur Duv lia. Membre : Sur aui-
cienne Mme Odilon Charles, Mlles
Claire Lerebours et dlia L'enis
2me Jurv : Mmti Ren MMiel,
Lon Mose"; Mlles Lucia Paul et
Anna Augustin.
Nous donnerons le rsultat de ces
examens.
Evacuation d Corfou par
les troupea italiennes
P.YRIs 26Le conll t grec s'e t
termin, en ce qui concerne leon
seil des ambassadeur--, lor.-que les
reprsentants des luttions alliea
ont dcid que les 50 millions dpo
ses par la Grce dans une banque
suisse comme garantie de l'indem-
nit arant pays l'Italie. Ce paie
ment a t ordonn comme pnalit
la Grce ayant l'ait prouva de m'gli
gence et de lenteur (buis la rech r
che des assassina de li mission ti
tienne Jauioa. La il cision desam
bassadeurs ajoute que romme laOr
es a rempli les conditions fixes par
le conseil comprenant l'indemnil ,
les honucuis r.'ii.lre aux Qotlea a -
li es Phalre et aux corps des com
mwsairea asa issin -, l'Italie tait
dans l'obligation morale d'vacuer
Corl'ou.On annonce que l'vasmation
est dj commsnce et sera termi
ne demain.
M. Toliiis proleste contre 1^
paietn ni l'Italie
GENRVE- M. Po'.ilis, reprsen
tant de la Grce au conseil de la so
ci^t des nations, a protest pubti
nuement contre la dcision ducon
eil des ambassadeurs pour le paie
meut I Italie de i> millions de li
r a. H. Politii pr ton 1 que l'cnqitc
sur le meurtre des Italiens n'est pas
termine tt que les Cres ont la
preuve que lea autorits albanaises
sont responsables du crime.
Le rjouverneraenl allemand
vert mettre lin la bataille
de la Rluir
BERLIN Le prsident Kbert et
le chancelier Streeeman ont annon
ce dans une proclamation officielle
qui* le gouvernemeat allemand avait
t oblig par une cruelle ncessit,
de mettre fin k la bataille de la
Hliur. La continuation de la rsis
tance pa-sive, dit le di ruinent.aurait
entran li bute conomiqos de
l'Allemigue et par consquent au
rail m:. : l'oislence du peuple
aliemani. Le gouvernement lut ap
pel la nation pour qu'el e se lien
ne aux e ' de lar| ublique llieu
re prteiite car ca a'eat qu'ainsi
que l'honneur et la \ie de la nation
peuvent tre i inse a. La pmclama
lion insista pari .lirement sur le
fait que dana aucune circonstance,
aucune parcelle du territoire aile
mand ne peut tre cde aucune
puissance>
La nation est assure que le gou
\ornement fera tout ce qui est en
son pouvoir pour obtenir le rtablis
sment des droite Humains les plus
lmentaires pour les sujets aile
mands exils de la Ithur et de la
Rbnani. Au sujet des dpenses fai
tes pour appuyer la rsistance OHM
ve la proclamation cite le .tait que
seulement la semaine dernire l'ai
de donne dana la Rhur s'est leve
:i ti il,, na 600 milliards de mm Us
et que cette somme aurait doubl la
semaine suivante. Le cont de c le
aide, est U fait remarquer, a rendu
impossible la ilaMUaatioB du chan
6e-
La proolamalioo, qui est eontresi
gne par les ministres du cabinet,
dit encore : Il dpend des puissan
ces qui nous ont envahi et de leurs
allis de rtablir la paix en Allema
gu en adUran.t c.-Ue .dcUigo-
Eu nfusai I cette paix elles aesume
ronl la ref rontabilit de toutes Jej
consquences qui en rsulteront
dans les relations entre les peuples
intresss. La aance du Heicbstag,
d main. Bcra consai r aux affaiiea
courantes le dbat politique tant
ajourn mardi prochain.
Combats dans les tues de
Soliu
Soi-1 \~I.e-. ^(.iiverncn.ciits allis
pur I snlri mise de la eoo mission du
contrle d ilitaire, ont antori le
gouvernement bulgaie aufi^menter
li i, rcea militaires du pays jusqu'au
degr jug ncessaire pour l'aire lace
la situation intrieure. Le nouvel-
le milice est rapidement anne. Lea
combati nlre lea troupes du gouver
minent et les communistes aides
des pas-ans oui continu pendant
la journe de lundi.Lea prisonniers
faits par Lee troupes bulgares ont
des fusils perf clionni d nn modle
russe et la tactique suivie par Mai
officiers des rebelles rapnellamt luf
temeut l< a mthodes emptovea dans
la rvolution bolcli iviate en Russie.
Les b.....mes arms u lment to
gourdins el de btons aont placs
l'avinl-gtide de troupes bien ar-
mes qui ouvrent la f< U le- que l a-
ventjaarde est d'spera'e par la fu
silladi di i in upe r< gutires.
I ne baud 'i Ko im arm, dont
l'un portail un drape m rouge, a ar
rt-1 szpn s- dans le voisinage m
Saramb y au iud le la Bulgarie.
L'arg'ul'd t voyageurs et ton* leurs
papiers oui t vols, les Qls tlgra
Bthiquesel llpho iquea ont t cou
p s sur plusieurs points dans la par
tic sud du pays. Sotia ressemble
une ville occupe p ir une aime en
Demie. Les soldats, portant des cas
ques d'acier et ayant baonnette au
canon, gardent tous les difices pu
blics.
Nouvelles Diverses
BERLIN t :ie dos dil'licults,qui
,,'o-t pas la moin Ire de celles qui
menacent la gouvernement allemand
en ce moment, fient des nouvelles
alarmante* de lll.nanie ; les spa
ratisle- manifeitenl une activit
croissante, lia ont organis on uirec
toire gnral qui a convoqu la gran
de assemble a Duseeldorff, diman
cbo. dans le but le proclamer la r
publique da Rhnanie.
PAIUSL'ambtJftdear de Belgi
que en Krance a conlr avec M.
Poincar sur la situation a Iterlin et
les entreliens qui ont eu lieu dan
la capitale allemande entre le chan
celier Str< sernan et le comte de Le-
verhgem, ambtsidenr |de Belgique
en Allemagne, ain-i qu sur les dis
positions rendues necs aires par la
cessation de la rsistance passive.
M. Poincar passera trois ou quatre
jours Paris avant de -o mettre en
route pour une autre tourne de dis
cours.On ne s'attend pas ce qu'il
fasse de dclaration sur les vne-
ments actuel-en Allemagne avart
qui lea r altata de lt dcision du
Ojabinet allemand soient trs vi
dlit-.
ROME Lee priocesses Hafalda
et Oipvanna paraiaa at se icmettre
de la'lie re txplioide : Ile l'ont des
prugn lants et d'aprs un avis
de Raci onigi, les mdecins ne pu
blieronl plus le bulletins.
MAliItlo Le journal La Vo*
dit qua la Gronda Bretagne esaio
de istardai la i-gun-lle confieu^

-


~m .


le iATW
r Tanger* Londres dans le but de
donner l'Espagne le temps le sou
niellre Its rebelles marocains. Celle
soumision termine1, l'accord sur
le ranger est considr comme cor
tain. Le gouverneur de Madrid a in
form le Directoire militaire qu'il
supprimera toute tentative de la
fiait des commerants d'augmenter
M prix des matires de 1re ncessi
t, prix qui doivent lre bass sur
les salaires des travailleurs.
l'AHIS- M. Oilielt, du Massa
CttUSStts, speaker de la chambre des
reprsentants des Liais, a t reu
par M. F'oint-ar.
LRt XEL'.KS- Le dernier ballon
pour la course Gordon It-nelt Pris
ce LeopolJ a aller ri Mellsrud sur
le lac de Veut r en S i,1e.La distsace
parcourue par ci ballon est moindre
qur- celle parcourue par Demutter
avec "Belgiea '.Demutter c>t par cou
s.iuent y;pnai.i.
ATLANTIC CITY KEN- Le vice
prsident du Biukorslrust CompauA*
de New lfork, dans un dtours pro
nonce devant 1000 dlgus la 4!tp
convention annuelle de l'associalion
des banqui r amricains, a plaid
en favsui de l'annulation des dettes
MI Liais Lui, par se- bins dans la
frsqds guerre en change d'accords
qu abliraient la paix n Europe,
1 participt io i a.iivc de l'An ique
la commission allie des rpara
tioniel lu eonc aiion de pleins pou
Toira la commission de consolida
tion de la detl amricaine.
TLAHABAD lndu rngaieea)
On annonce de M. c lied Pu se; que
neuf villages ont et I loti lemeol d
truils el vingt d u.\ par. tellement,
jeudi dernier, par an tremblement
de terre qui a t ressenti d ?oisinage de Bourjnourd. 157 per
sonnes ont t tues ei I it ble ses.
BERLIN Von KeJir, ancien pre
mierm nislrede liavi.re. a t n..ui
in commissaire gn al d l'tat
pour la Batire, il a le pouvoir de
proclamer l'tal de sige si c'est n-
cessaire mais un dment olli. ielle
m. nt que l'tat de sige ait dj t
appliqu.
Nouveau tremblement do
terre au Japon
TOKil) Lu nouveau|lremblcraent
de terre et survenu lundi dans la
rgion de Siroshima, les secousses
8ismi.ji.es ont t particulirement
violentes dans la lone tendue des doiuunges n'a pus et*
dtermin les communications tant
interrompues. Des in m.talions ont
SUIVI Inerte ty dion qui a balay les
faubourgs de T. kio, l-'ukagawa et
Houjo.
Les Cours
f'AItlS 96 Dollar 16.19
Livre 73 ~ \
NEW YORK 85 France 1 r. oJ
Sterling 4 55K8
le DOQifsaii
Due dlicieuse revue :
Cabine!
Chut
Ce m Un les nouveaux secr-
t.iir.'il fiuil ont officiellement pi is
possession -n- leurs importantes
et dlicates fonctions. Ils ont t
installs, avec le crmonial ordi-
naire, par MrlMuileUavil, Chef
du Cabinet particulier de Mr le
Prsi lent de la ftpub ique.
D'un t'.im gnrale, on peut
dire que la nom nation du Cabr
n 1 1 produit une dtente h urou
M dans l'opinion Ou compren 1
notre embarras nous exprimer
sur le compte des nouveaux se-
crtaires d'Etat, le principal mem-
bre d notre rdaction ayant t
appel par le Chef de l'Etat par
tageravec lui les redoutables res
ponsabilits du Pouvoir. Mais tout
le monde est 1 l'accord pour affir-
mer qu'il y a des motifs d'espoir.
Notre confrre eLs Nouvel.is-
Us dit ; co sujel : n attendant
le nouveau Cabinel l'uvre, il
importe que le calme revienne
dans les esprits el que tous atten-
dent pour voir ; car on ne sait
jun lis ce qui peut arriver : des
Il aunies sur I squeis On ne comp-
tait pas peuvent se montrer la
hauteur de la situation et donner
satisfaction au peuples
Faisons donc crdit aux hom-
ii s qui, d ois les circonstances
actuelles au milieu d'agitations
cres dessein ont accept col-
luli reravec di.Boraoetadonner
la pleins mesure de leur patriotis-
me et de leur bonne foi,
De l'esprit, de l'Iiumour, de la
verve et tout cela sans mchancet,
s tns cette boufjnnerie d; mu.ais
g)t qui caractrise, hlas trop sou-
vent, quelques unes de nos prjj ic
ti>ns nationales. Nous avjns eu la
bnn3 fortune d'assister a une de*
r -ptitions ds la charmante picette
de Mr Andr Ciievalier el avons t
ag iblj.nenl i upressi mus par l'o-
riginalit, l'imprvu et lo eh urne de
la d .part des p refrains appropris 01 ous la m.ilice
d i mot] se car lie souveni uns phi-
l-o.,iiie de bonne lemieur.
Aile/ doue en fjsle, dimanche
Cin-Varit*, voir ddie devant
voua les h ir s et les nirol ies de la
stisoii, et applaudir une nouvelle
fois la ravissante Taldy, le toujours
naturel Urebours et le flegmatique
Savais.
Due nouvelle c lfHe de
G. iuuuslin.
L'auteur des l'ianutles de Ro-
mulus''. Mr Gustave Augustin offre
uu* LOdVcie lomdie locale ; elle a
pour titre "PlitPlume dtective.''
Quand on sait que Mr Augustin
excelte d'une faon spiciale en ce
genre, nul doute que le succs cou-
ronne sa nouvelle cration.
Li pre.ni- repriea a in a ira
lieu a farisiana le 3 du mois prochain
Le* cartes seront en vente ds lundi.

Un boa Conseil aux Amis
Allez chez DEREi;
Prendre ce soir 5
Potage Waldes
Vous serez satisfait^
Crme la glace- Sorbets
Palisserie-Sandwicl
U. 8. Navy
J\ews
7 Septembre
New York .. ,.rnc. tiaetnnh
embase dsurde il n i a son retour
de home ici a lclarn qu les Kl tH
I iiis viemltaient en aide l'Europe
pour la restauration Je la paix, en
temps opportun.
yCorfou L'Ile de Ceifou occupe pnr
l'Italie, depuis le ;tl aot a t remise
aux autorits grecques. Le drapeau
it.lien au milieu des saluts del
floile italienne et du destroyer grec,
Smyrni, a t descendu pendant que
le bateau amiral italieu saluait le pa
Villon grec
.Moscou Mr Lavrouf, prsident
de la mission russe de dlimitation
a t lue et deux autres membres
blesss la frontire leur retour
de la Finlande.
Londres I ne dpcha de Berlin
au Central New* Informe que des
rixes ont eu lieu Drsadsn entre
communistes et rsdicsui. La dpche
ajoute qu'il en est rsult un mort,
cinq mortellement blesss et viiut
lgalement.
DIMANCHE
La Faim
diurne pas onuant en 4 partie*
tintre : IgdsOO
^alcou :gdeaUU
E-jJia il PeHBo?
Due nouvelle regrettable
Depuis la mort de l'honorable
f)oy n du T.ibunal Civil d.-s Oayes,
il t>t bruit dans notre milieu que
le cli !' du Parqu t do noire juridic-
tion, Me Antoine tt.meau, par suite
u'une promotij.i au Tribunal Civil
de. Caves, ira remplir les fonctions
ue Commissaire lu Gouvernement
prs ce Tribunal, Cttle nouvelle, si
tlle tait rondes, ne pourrait qu*
nuire A l'uvre si bieo commence
par nuire commissaire du Gouverne-
ment el qu il tenait a achever avant
de non. quitter.
Depuis une anne seulement que
Mr Hameau occupe le Parquet, on
ne peut que le louer d av ir constam
msut consacr ses efforts bannir le
vice de la juridiction. De?.ut lui,
personne ue trouvait grce ; qu l'on
lut avocat, aotdire,rpentsur. fond
de pouvoir pu huissier, l'on tait im-
piloy o einent irol qu.i |'oa se
reniait cojpanle de la m m lie n*
g.ijjiK-o Uus l'asereiee de se pro-
teasiuo.
Il a. pour ainsi dire, isftsinl la cor
porattou de5 foude de pouvoirs, pu
rilie le groupe des avocats et rendu
meilleure el plus respectueux des lois,
MM. les notaire* et les arpenteurs.
.Nous ,it; l'otite, mus restons eonvsin
eus que Mr Ha ueau nous laisse avec
la satisfaction d'avoir accompli sou
devoir; enrtoul d avoir amlior le
aorl d i nos;c imysfuerds en leurpsr
guant ces procs ruiueux que leur
suscitait h rosiitJ de leurs manda-
taires.
Nous lui souliail me de recueillir
autant de sympathies dans la neu-
ve i, juridiction o l'appelle la eon-
naocede Nr le Prsideei .le la Repu
bli me el d s \ conduire aussi hono
rablantsul que cli /. nous.
PeTTIT SO A VIENS.
Travaux Publies
La direciiou gvuirnie usa rrsvsui
Publicsuoui a un ie ptaisir de nous
adresser ie Manuel d'ioatruction
queue rieul d diter, ooutenut les
reglemeuu gndreua de ce bureeu.
C'est un i.opoiluiii travail ou se
trouvent runie lou* les renseigne-
menu relatifs a i organieetion de celle
branche du service public.
Noua remercions i ingnieur A. L.
Parsons de son gracieux.envoi.
On rclame...
Monsieur le Directeur,
Depuis quelques moi le service
des motor cars de la ville est .les
plus plaindre. Outre que l'horaire
ii est pas observ, tantt c'est un d-
raillement, tantol m. accident de ma
c.iui'. Devant cette anomalie qui se
prsente trop frquemment, l'on se
demande si 1 on doit compter sur ces
molor cars pourvapier sesaflsMree.
Dana l'espoir que vous publierez
ma lellrj et que la Compagnie en
tiendra compte, croye/-moi, Mr le
Directeur, un de vos abonns, sou-
cieux du bien public.
IN ABONN
Au Champ de lara
Hier jeudi je Musique du Palais a
otlert un brillant concert au public
Les diverses parties du programme
lurent excutes avec un brio admi-
rable.
l'ne lection de Carmen, l'opra
de U./.et, d une facture m soigne et
savante eut les honneurs du bis.
A noter aussi, Confidence, une ai-
mable valse d'Occide qui fut bien
goi'ile etap daudie.
Cependant, il est souhaiter que
e c incert commence dsormais vers
les six heures, ligure laquelle il est
plus lacuititit de se prsenter sur la
Place.
Njs compliments d la Musique du
l'a! us. ^
K3j!*8?Jjhtd dj Si'miji-i-
phit cl da Dictylographie
Les levs appirtenint aux clas-
ses e a vacance s,t prvsnoi que
les cours recommencent ie 1er Octo-
bre proebain.
Une nouvelle elseee de Stnozra
pb:e rouvrira dans les premiers
jours duinterneimois. Les intresss
joui pris de a'ioterirs. Leainacrio
lions au cours de Dactylo sont re
CJ"*trot les poques de 1 anne.
La' Mthode Directe "dont meu
ouaele faits dans le quotidien
L Essor du 1! Septembre sera
laeugare i la sessio-i d'Ojloba.
Choses laonoianea
Ce n'est pas sans regret que le
monde maonnique a. appris Is d-
mission de Monsieur Pncls Tesaier
comme Grand Mailre et Grand Coin
mandeur de l'ordre mar.onntque en
Hnili.
Elu pour 3 ans parle Grand Orient
d llaili,Mr fessier n'a pas eu le temps
de remplir jusqu'au bout son man
dat. Son auininistralion promettait
beaucoup. En butte aux forces d'i
nertie des uns et des autre-, ajoutez
cela son tat de sant, le Grand
Mailre s'en est all sans voir eu le
temps d'accomplir loutce qu'il levait
debetuetds grand pour la franc
maonnerie bailienne.
Ecurs d'un tel tat de choses,
les deux Grands Matres adjoints a qui
revenait de droit le maillet se sont
galement demis.
Du ne peut que dplorer le dpart
force de ces lumires a |a tte del'Of
dre et surtout la veille des l'tes du
Centenaire de ^Indpendance msoon
nique.
Nous saluons bien sincrement
avec un profond regret le dpart
de ces Grand Matres qui taient nia
ces pour lancer cette belle institu
tion dans lavoie du progrs o elle
semblait prendre son essor et lais
sons A ceux l qui devraient les se
couder la responsabilit de tout ce
qui peut en advenir.
L'n croupe Je Maons
Nomination Jacinef
Mr bumont Thbaud a t
nomm juge de Paix Jacmel, en
remplacement de M. Ernest Vovard.
Mr Remuai Klie, chef de bu-
reau l'administration'des finances
en remplacement de M. O'Connel
Denis.
Ordre des Avocats
L'Assemble gnrale pour l'lec-
tion du btonnier et des membres
du Conseil a t reports samedi,
f courant, dix heures du malin, au
local du tribunal de 1re instance.
Tous les avocats prsents Port-au-
Prince sont pris de ne pas v man-
quer.
Le Secrtaire de l'Ordre
L. Dl PITON.
Panama Railroad
Stsarnihip
bureau de l'Agent Qsl
Port au Prince le26Spu|
Bulletin No 315
Le steamer Panama est i
Port au Prince de NwYor_
Dimanche :iu Sepl?mbrel93,|
4D0 tonnes de mardu
20 passagers
li sacs de le'dre
et partira dans l'aprs midijeaj
jour pour Cliristobal Canal
recteraenl.
Bulletin .No 318
Les chargeurs sont pris _.
que le steamer Genl. W. C.
est attendu Port au Prince i^
tobil Canal zone le 2 (octobre 1
Les permis d'embarquenu
ront dlivrs pour le fret .
tion de New York et des rortil
pens sur la demande .h
bureau.
Ce bateau partira 11 A.I
mme jour pour New York^
ment.
Bulletin No 317
Le steamer Gnral G.Wi
est attendu Port au l'rince de!
tobal C. '/.. via les Caves, .
Samedi 29 Septembre II J
tira le mme jour pour Net r
via St Marc, Port de paix dl
llaitien, prenant fret apai-.
Port au Prince.le 26 Seplsmbnl
0. THOMPSON,
Gnral
Le Purgatif Ida|
I Pilule du D'Dehai
1147, Rue du Faubourg IsSSSji
Facile prendra,
Ne nccsltant aucun prtptnUt
| elle M provoque jauni *t *lfaS,
SopprlmaDt la dite,
[Ile m dbilite pu te i
N'exigeant pai de rer* U e**1
[Ue m came aucune perte i*
Plu active que ton les ilmll"*
[elle eat, par couteau mt.
DOSE : rHMOATIVI,
LAXATI*!. I a'I1
tenouveauPrltrtdBjiwiiiel
Nous avons sports Bru beaucoup
de plaisir la nomination de noire
sstioiaoe ami, Buroave GrafL com-
'" Adininmiaitui dea Finances et
r-ruei froviauire des 4rrondiase-
ment,U-J.ir,,-l et de 8aitn.ii.
AK-ie-i ligule, ;lIK.ien N, ist
Cosum si. soei. n cominandaSt mi-
lilaire, Mr B.mave Crn/t jouit d'uoe
grande popelard Jacmel. Point
de doute que sa nomination ne soit
chaleureusement aoceuillie
Nous lui prsentons nos meilleurs
com|iliments.
Lisez ce qui vous intresse
Voulant attirer l'attention de nos clients et de tdOtj
monde en gnral sur notre stock de coton et ds soie*!
aej dstnlres nouveauts, que nous venons de reccveW
ei aussi sur tous les autres articles dont ils auront r*
MO, quils trouveront chez nous leur got et
porte de leur bourse.
-Nous ne faisons pas de rclames pour nos insrchnj
apprcier, lu beaut, la finesse, et la supriorit de no*
Qiarciiaiidises.
aussi3 VUU ll8 VOU3''lous fer* Plaisir et vous convainc*
Kavvas Heriuauos
205-909 Rue Traversiez
Port au Prince


Ir. Fine
LB MATIN
retour la capitale avec un stock de marchandises de
le beaut annonce ses fidles clients que sa Maison fer-
le par suite de son absence, vient d'lre rouve te.
Assortiment complet , Grosserie <$ finesse Gris f Dtail
rix exceptionnel de bon march.en profiler av nt que le
s puise.
Innaent, Annnis, convalescenu,
loihliez-vous par h vin tonique
epooq J
Le vrai vin fortifiant et reconstituant
.1 base de jus de viande.
Ses effets certains et rapides en font
le ionique de clioix des affaiblis, des
surmens et des convalescents.
Essavez une seule bouteille, rsultat
immdiat.
En vente chez
Alphonse Haynes
115 Rue Bonne Foi.
FORCE D'AVANT^
GUERRE
lombiao Sleamship
Company nc
kflmcr BAH ICO A ayant laiss
wfc ie 25 cri., directement pou*
* Prince est attendu le lundi 1 r
Pe prochain. Il repartira le mmi
Wur Kingston et les ports de la
**ie prenant fret et passages.
JV* Prince, le 21 Septemb e 1023
-
"... ...' V.JM
>
... ... m*
La BIERE FRONTENAC est dune
saveur des plus dlicieuses. Un verre
01 Misseiu de cette bire vous convaincra
que c'est de la vrai Bire.
Demandez-la votre caf ou restaurant
favori
FRQNTENAC TIQUETTES ROUGE:
t e b liston de famille hyginique et
populaire,
FRONTENAC ittlQUETTE BLEUE:
"Spcial" a un lger got du vin et de
rcvjacs y.
-

:RO.NTENAC
BREWERIES. L7
r I ,
L
M ::trcaJ
pebara & Co Agents
&
W .Quintins WILUAIS
Vis vis Htel de France. lort-au-lrine
Reprsentant e.i Hati pour Frontenac Brevverie [ td
Montral, Canada
Chique, reconstituant, febrifugl
Recommand RgrtMM les Mdecins
B1Jhl'e'if!i'!f*ll"t,*"OOHt',rg srable au t>oAI. contient ton les
PuMr|fgr |ro' meilleure* sortes de quinquina. Il <
' eei^hnix """"'tne de quinquina et eut roc
m * "*oon..j. ,ned,ele du monde piA'reomine lu Toniqu.
",u*n Pr xcellonc dans les cas de :
^BLESSE GNRALE, LMANUE oA?...
dbilit, convalescences, fivres
* tu
'r i
ta" "".' D*"' T0UT,i LKJ 0* PMumuCICS
" V tRlTABLC Jli.'NA-LAaoOIr
Au public
Quelque sait votre chagrin On
momen il dcs <> quelqu'un qui
vo u tel her, n'oubliez pai m
comn n,i ton cercueil au
CERCUEILS fabrique chez
STARK soni les meilleurs tant
en solidit que /mur leur fo\ nus
ri dttratun
LIVRAISON PROMPTE !
Grandi rduction dr PrixI
Henry Stark, Rue en face la Gare.
V B. \a nuit et les jours de
rle s'adresser chez mon chef
d'Atelier ftfr Flchier Husson,
Ru des Fronts-Forte H lien l'ace
de l'ancienne Cathdrale.
Important: A part de mon
Chef d Atelier, personne n'est au-
toris recevoir des cominan les
en iijoa nom.
Hour Linie
Le 8/3 HEINE HORK i venant
de Hambo irg, via Caraoo, Kirg
ton. Jacmel, e-t itteodu Port au
Plince le samedi J I cri. Il repartira
probablement lundi lor Octobre
pooiSI More, Puerto l'iata et l'Eu
rope. prenant fit.
Pour plus ampli I renseignements
prire de s'adrotiei a
OLOFFSO.N Ll'C.VS&Co,
Agents 'iau*
- v* i


LE MTHS
m%a
'*
\\
s:
; >
1
S
. I
1 ;
:i

L I
M
J
1)
rduque iJIntestin
Constipation
| Entrite
[ t. Vertiges
Dyspepsie
Migraines
.
.-
Pour retter en benne
smnt prenez chaque
soir un comprne de
JV'BOL
M no .ne":"! int po. *n t
rim rliji)ut tuir gucviUM tomprune 0*
nfeol. rtnw i '-.r In't.tin jarf\t par
l'ibus dr* iforun *i c.. n.vtn.r'*. J
HSIICUf f! OU0Ul. *"" laiiil *'
I- .r-.Vr.'.r U rf.lutfttf If 11 rfM.urailon
li |.i;hiV l 'finirbVmrnl r.'alii'f pif
i..' J-K!. Mul-tir* l'hUlnire du rtyMt.-e
cfaii'ifi1' 'H* a uii c"f itii>"i* d'huiffi
|lli no-ni.r* rr.Mm i ooli'Af" 'lo"l '*' 'l0'
tnuairn jj'.iii QU IM i.|a' ir flrern
muifj 1*3 (. l '' w '!' art1
MM
0' j'.tXOND.
de I* f.o-* M pedccir.t
de 30ip.!:ir.
flia.v-aotrs
J0B0L1T0IREH : Svppoiltolrtl dtN-
Ai'morritdlvuri, ca.'mantl, Jt'rungrt-
(teMMli
JUBOLITAN ftmKl ccmfrr t*
litmorroWe* rxlcrne

M nmiMniH i
*.il . i.'i.ln Cm.
Jubol. rgulateur de l'Intestin, fixe
une heure constante aux Juholiss
EXTRAITS BILIAIRES Ci dortrur
Na.xgrt UtjuUirisent lt / ncUon$
du fui
S
La preuve esl faite
la prt-ver si faite pour les con<
moteurs qu aucune eau-de-vie de m_
o de grain' ne peut valoir pour [a
nesse ei pour Varome le rhum tir
tircp vierge de canne svere.
Lapreuve est (aile que de tous] les rhums,
le rhum d'Hati
c
st le meilleur et le plus hyginique.
fa meuve est faite qu* de fous
rhums d'Hati aucun ne peut galer'
rhum NECTAR GMTJENS dont la prfy,,
lio est H plus soigne el la initi
premire le plus rationnellement
tilte.
Vaillant & H oust Agents Gnraux 1720 Rua du Magasin de l'Eut
PAUL E- AUXIU
Kue* l raveisire $ du Magasin def *
Avec le* arfi-ages des derniers ba'eaux. 'notre stock est preaa
noir eau.
Nous u etiumerons oas qu'il vous suffise d? savoir que ?o|
v et trou tr fout ce que vtus ave? besoin et de meilleureer
01. s que laiisles liquidations! txtiaurd'n.ref,ou dans les
q.i doansat oo ir rien.
Epat Dis ? s >nt nos crp >s de cbme upnaur, Soie [lu
Tissus ponge fantaisie, PWmeiis couleur, S "Hivers pour bel
vernis et jaune, Souliers pour if;mne?, souliers tenais, Klear
Fraitsen guirlandes roirchapeaux,ihapeux de pailljfio41
peur hem ne3 foules gamiurcs pour robes ou chapea-ix. F"
Tri al JTal i1 ~ -^ f .-* < 1 ^ aruent ou or, Bandeaux, Evanlails fins, Bas de soie extra, Pi
SaU VPliJO M l Pll#.r Ill2)(4je lifin*\iie *&*** meilleures marqoas. Ride-ux telle ei Guipuy
JUlI fClliC Cl lu lUaitiiaUV UVUUUiv d d meubl3,/uts, armoire, carpeto etc.
MDICATION ARSNIO-PHOSPHOBEORGANIQUE
kplus POISSANT momiTVANTCnral
Foruxs : Elixlr Granul Comprlms
mulslon Concentr Ampoules.
a.H i|j> tm.,r.r.r,liK\Tousiesca50l'organlsmtit6bUttrDtam
TJa 1 HQ muiuuUi1V/"? mdication rparatrice puissante.
sa
Royal Mail Sleam
Packel Company
Le stemer s CcntVfiy venant de
Kingston et d* s poi f*< du Sud ^^^ atian
du le 3 Gctob e prochain. Il prendra
le fret pour hs pot ts du Nord <$ l'Eu
rope
Port au Prince, le 4 S pi inh e id^3
Sacs vides ci Ficelle
Sacs vides neufs DouUe coulure anal lis
Sais \iil<'s ihmiI's simple couture
sacs vides Jme main ( Trois qoalili )*
u 4t trous! trs bon compte.
sacs vide pour Gment i bon march.
Ficelle Amricaine <"' anglaise, (uaiii suprieure.
En vente chez
LPREETZMaNN-AGGEBHCUI
Hue du Qum
Le Dlicieux *
Caf moulu extra. Got exquis K-
rme agrable, Beaoe remise aux
acheteurs en gros.
Dpt : 510, Une Danis Destouches
en fa;e de Jolin Woolley auto Sup
dlits.
Le Dr Arthur Holly
Clinique St-Jacques ^
Annonce aux clients intresss,
qu'il passe ses vacancesaux Gayesa
H sera de retour l'ort-au-
Prinee eu Octobre prochain.
Ceyef, 2:3 Aot 1923,
Pharmacie VV. Bue!
Port-au-Prince
JNouveau traitement de la Furonculose
PAR
lisfoplaste du Dr Wassennann.
L'Histoplaste est un emplltrc^ prpar spssii
pour les Furoncles, vulgairement anpels clous.
L'Empltre se pose sur le clou ds son sppiril
qui, sous son intluence devient indolore en pj
temps ; l'inllammation diminue,il ne se dveloppe \
et n'c jpirit en peu de jours.
L'instruction dtaille dans la boite de l'HistoeM
QUOI QU'ON DISE
QUOI QU'ON FASSE
Le Rhum Darbancotrrl est
Et sera foujaars le meiliear
^^a^,^^^
A VIntermdiaire
Diligent
Ce bureau, tabli rue Prou 310,
maison Uobin, offre ses services
pour toutes allairos : Commission,
transaction, servi e spcial dans
les questions d'automobiles : ven-
te, achat, voyaeaa et transports.
Dix machines conforta!'les et
dix bons chaufTeurs soi.t abonns
;i n-jlre agence: machines propres,
solides et pourvues d'accessoires
tomplets: chauffeurs habiles et
ayant les meilleures attentions
pour leurs passagers.
Pour tre bien servi, adressez-
vous L'Intermdiaire Dili-
gent.
SERVICE DES AUTOS
1! VLAN Lundi. Mercredi,
Vendredi, Prix, DEUX Dollars.
CAYE3 : Les passi-jers peu*
vent s'inscrire '' l'Intermdiaire
Diligent, Rue Frou, -.Ib1.
Koyal Caf
En lace de la Banque Nationale
Propritaire : Annaciua IN'XOCIW I
C
irr
Maison louer
Confortable maison etege, >ise
l'Avenue Ducoste.
Pour les conditions, s'adresser
a Mr Vincent Creidy, au No 211,
Hue des Fronts-Forts,
e nouvel tablissement se recommande par uni s*
rprochahle, des consommations de premier ch|
situation'privilfjie. *
Le soir, musique attrayante dirige par de
sionnels de qiand mrite.
Installation parfaite. Prixjmodirf*
Tlphone M .'195
#..^i^^^^.i^ liai
Grand Htel de Frai
Angle des Hues Bonne-Foi'et du Quai
Vient de recevoir : ..,-
Pat le foie gras truffer. Civet de Hvre.- A^3T]
lentilles. Andnuilles au saindoux. Jambon enj)
chois l'huile.- Sardines .Mar.piereaux. Thon. ,
Petits pois lins extra. -- Boudins, etc. iinnG.1
Vin Rouge, le gallon G. 4.50. Vin Blanc, le g"
L Htel dbite pnr bnrriquv* ey*
des Vins de Bordeaux et de
10 "I.
pagne*
Cuisine excellente. Chambre* conlortables-
sur la mer.
Mgo
m
Le Grand Hiel de trancj


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM