<%BANNER%>







PAGE 1

oirement I 4dfflef %  • des maisons e sant, eiit des cliniques gn iraieo u ipcielei, des dispensaires ec. etc. forme de cap tal.sditon mlc.licente el productive. 11 Rapport => Le corps m lical no sera n nlenentle grand %  manjto.it de lasSvMNi, rien dan. le projet na permet de le eupposer;*eo tant que eoroa.aon rle conewtera k tablir lSri avec le. aoeiW. de aa.cours mutuels et les offices d a*' uranee, les tarife de chaque r' T" le' rle vi I Vtdu de chaque mUeeia cmsisl-r .1 soigner 'es malades qui l'appelerons el t . • cher ses honoraires selon -mde et tarif convenus. *• %  De tous les officee qui pourroot-tre Sonetitus le Syndical n a rclam qu'un eeal, 1 offlee gura (i-t. \\i el en 'rcit, pourquoi n'en eereiUl pas ainsi,ertoltai RN a nt seul qualit pour tabli ee rglements et direclWes.technique! (mdicales) d; l'iiist.tuli in Dans notre prochain article nous ferons l'eiwneocriU ; vacancesauxUyes 1 n l stM ;l de retour PorHu* Prince en Oclobiv proclKiin. Cayes, 23 Aot IVJO. PVR1S l ( .-M. Ba!d A -maeaune 1 .. -.ver M. Poincar i l ? ^T U ''X;;u.nq 1 ie.Usuite {•"SffKw. /commun, i deui bord ^ ewe.i u ^^ 1 Centre tis Premier* minis ciofrence entre iea u 1res de P c e Lia* mdi a. ? v ne' *r la situation pollUqua lcur f inrieattend.it paequ;^"•' %  ; l : ', e,.trev.e.MM,^l ^3 H ."e t dcouvrir que sur eor u .i il M avait uie du "" 'l.. le but atfrence d o^iuwa dl enW Qce sur leUd-e ouauc• ^e-t Mlb-.tr iMpriocipti ou ,. ululioil d o.t lacoopraUondeiueuinauu tesrjff-aS-A-fVam^rtt-ion ex s,l T-\ ,' quelles creront.tout pn n ^ i n sentiment plus f*J rparations. ir pcl •5 franVq l •'œenpent dea n £ idas repraUone. Laeojeta q ^ ure de cette suite d'ioe • i Uns les milieux poliUq.M* "''.i union desleraminis e l .; ah ri avait t annonce tW, riaMW rencontre pure me, ,l M, M vartbablementlour ^1Stf -ut.* l gardderAllem-igned *•? VVraident qui • dur une rement cordiale. ,••. se demande^JJJ ^. en ruines pou.w i Ire r de Se-iles c.nq nuisons som fl aaieiq-".. pu i. ; i i aa quantes. ces an io <• l *' ' J %  >n Dr voit laellement en g^^ to P SBli une scission,f m Pj"lT l'Etat, la hxnkctla. hjoeiew ; „ mcnl K'i-.hbauk d.vanan sm^ p .,1) 1 de ira ^ l ui m e t nouvelle b^lf fl "f^ fouf le8 mark8 SIniumus billets n /, • saire. ] tt baa Conseil aux te Allez chez DEREIX prendre ce soir 5 h,| Un poing* aux Hutres Vous serez salisait. Crme la glace Sorbels PaUsserie-Sandwich four la restauration >"> ce Wijrt. iLTB UotremWem." de raitaonlir hier, iei.jne^ Plusieurs editic-s ont e branle, SMii on ne eifMie |ta d YCOSE(Sicile) ^^ tremblement de terre acte retenu ici't 7 heures 31 ce m dm. \.lilitours de soie du annonce que le h -^" in demnes Japon ^yjWaS'diilto • arrive inopinem tt de sj o elU paasait J t. oa vaissej !" !j r 3i et Giovanon. des princesses, JWMn • a u L | rlie Tn ef* SI Mussolini phonique a,ec Racconi. F Les Cours NEW VOttK 18 France Sterliog PABIS 20Uolar Livre 17.33 4 535 16.88 70.735 Parisiana Dimanche L'ULlime Boman Grand drame en 4 parties Entre G. l.J Ualcon Lei dfi d* la il Bo koaae U grande aterse d'hier soir oui arane une BOUS entrons IrancheSanHaMla saison btenfabuliides SSSM* P" manqn de causer dea ommageaqni-pour n'tre pae tre Ss ne mritant |M moins d* ETeignals. afin qu'on y remdie. • Udenximeet la troi lme avenues de Boloaee sont .1 fonces par U. eaux torrenlielles fenant du Sirne Dicayette el entranant avec X, des pierres Jusqu' U Grand ^Teau dans -elle fapartieel loMue du ct de l'Asile Franais, ?.! leve une hauteur de deua Bieds al demi au m uneot de l afer Je Beaucoup daut.s n'on. ,m eont. nuer loar route .ause de leurs mo ?e rs qui ne pouvaient •••^'-'••'^ Noi esprons qu'une quipe sera •nVo^TMoHaqui,coitainemenU "est-pas la seule rgion accidente patir du dhordcinenl deair l\ a !!u\le roi Mphonse a pr uement. r? Varits DIMANCHE L'Util!* Mit Entre : G. loU Loge (aline pour enlanls B brt avec da comiques indits. f* Entre: 1 gourde. Util L'en r .le su' la massacre Jes Italiens i v\i\ \La commission nomme. SSrSSS Sommes aetueUemeat .^^ ,,,MliUC ; ir .ir termin raxam-n 5 aU l .V c' les eommiasairee crime a Cacakia. 8 million! a doHara de uerlea dans un incendie VBHKELBV CAUFORNUS Plu br; de vie humaine. La dealruclion de Yokohama est complte YOK< \\\ a Udeetrucuon de YoUhama ^ur le Ucmblemenl de Souvellcs Diverses TURIN -L'amlioration de la san tdelVpnnc-sscMa.aldaconmu e. 1 oviusLe correspondant du i Matin Belgrade signale un '"S-OKlO-'^rgouvernemenl japo MfarTropVd'm lire un em pn.nl d'on milliard pour rsconsti luer ses linances. VVASHINUTON La rponse an ff i-ise la proposition du secrtaire fihss en {faveur Vun accord rel rpeau'ojet des.h-( :"-;-o Wesborddesnafiree faisant u ioltrebindedasbouons,atnwoe i l appartement d'Eal. Us fonction LirJ ont delar, quengoncral, elle n'tait pas favorable aux propo ^jJBW M. Potaewr fait tons laseflorte pour emenernn rglement du diffren 1 menaant entre la Bulaarts et la Yougoslavie au sujet de KnBltre,lioo dlrrubere bulgares an territoire Nou-oslave.il a suggr DM l'entremise du miolalre de Iran ST Sotie, que acoinnUssion, autorise car l'accord de N.sh, idi ger le trait d exl.adilion, se runisse immdi&lement. l'OB ENCB Les autorits inter tdliaa ^Csscn ont saisi un trillon de m rlvs allemands hier tt Dorl mun Ulles ont saisi un total de 70. milliards de maik*. BRI l.l.L.SOjanuB a quo L .,,. i ; urs ds t< s et de pboniede Cobl nca ti ailsoualadirtcdondesautoi ioteralli se. L'industrie de la BU Japon ne sera pas sneusemenl affecte comme on le cr lyail d a bordait l'ambassadeur NNoods. On demande d'exlradilion Unumro ardu jmm£ officiel contient un arrt par te V i.V/nmvrncinent luutien adquel le fuv e roeui auioil pu vdrtini H Staffold, eitoyen nienl dtenu M* la V ,,lSon au Cap-Halie El'lets adirs Le recpisss de 'a Commiei l-Viuiiv, No "''' J f veur d W Clervil Guillaume : Les rcpisss del Ummi Sambour, Nos 501 & 649, fan m N o 66, faveur de feu Moa 1 Guillaume ; No IT2U. lauur AnhnorJ sont adirs. Je les dcltrenusl, plicatade\anltredresii. Port-au-Prince, le 20 Sept, (Sign), L ouis Ang. GlI LLAJ Dcs Ce malin vers les cinq] est mort lllpiU Wnjfl Carn, sous-inlendant au Naliona'. .. Mord par son clnen, UQ Kdtn^^3 ^falco-islalouelH aor.'S. Ce malin Carn ettj fjlpil. Uural des su.1 m0 LTSrpsatrem a D'un dvouement rare, I funt avait pu par ses mag fablessalure, denombreai sou morluaire, Itue ^ ?œ du Collge Louva* A sa veuve, ses enta tous les auues par "M voyous nos plus sincerr lancesDu nouvel ouvra j a de Me H. Prie Me 11. Price, avocat, mettra en vente di l semaine prochaine son rieli mnaire de Le^slatio, Adminislrative II liliMine •>. ... V^lunv)h.mcdar,.lpagesetl consl.UiMe rsultat d'un tnivad aasidu __N ( ,1 doute que cet ouuage soit de grande uti le ,i sMSSWMsaaw n % %  MiLatiiislonLuiMClic Hier est arriv parmi MjW M court sjour, notre excel lent a m, Uuriston Laroche prsident tte Commission Communale du Gap-11^Nous lui prsentons nos souhaits de cordiale bienvenue. contre itiBSB^ la CONSTIPATION prenez les COMPRIMES SUISSES ds DELORT, Pharmacien. HO, Ru Salnt-Autoin C'EST LE MEILLEUR DES PURQAT1FS_ L^eilleurWhW nlus peUia baaW Ce petd J lient le j ^ "S 1 H se P 01 vend, en s ,„ vxaent Bureau de *^" i0 e^ lauP St"t La sl T r p oHeg est attendu il o du r YorkvialesJJJ,^,. di 10 septembre ^^ 1 S de ^ Sud 0. TH PORT-AU-PBlN c B A1...PETHUS. Ph..mcie ALBEFTmi Phnrmaci' du D Ju.Un VIARD



PAGE 1

(E M-TIN §acs vides et Ficelle tys vides neufs Double coulure anal is jacs vides neufs simple couture MCS vides 2me main ( Trois qualils )* '* )) trous trs lion compte. es vides pour Ciment bon march. ficelle amricaine ii' anglaise. Qualit supri Invente chez LPR leure. GGERHOLH Hue du Quai Maison 11 81LVEil\ laUon H, SYLYER se lait le plaisir d'informer sa se clientle qu'elle vient Je recevoir, par I;M steamers, les articles suivants, de toute Iraill'nion couleur anglais, diverses qualits. [union blanc anglais [tntsor box de paille fine d'Italie lux feutre Itorsalino IUX demi-feutre Itorsalino lux demi-feutre d'Italie. velour d'Italie anca barres & mouches Une suprieur pour jupes blanche su p. fine pour chemises (blanche pne blanche liarres & unie ranglals pour chemises laune suprieur anglais hone anglais extra suprieur BBC [Wano anglais suprieur m couleur 'rideaux mousseline pour portes "vo ooul & hlanc suprieur ich yris an JJ lais Ile uoir Noir fanjjlals assorti pour matelas amjlais, double larnaur %  ulssebi'od couleur PS "ttessup. pour enfants, couleurr & blanches lune pour tailleur, Po;.r tailleur Pivert ^ e i S s ?! e an !Mas, coul. & blanc. iirierel.ouiniuiiioii %  Jolie p 0l „. cadre iapauai spoi|r C | lem seg a ; hornmetiou U USpo,,r omises a ihomme. ^oilo pour voilier etc, etc, etc. [ m } la fflaison Silvera \ous convi aincra de la Il h 11 M0S a '* tic,(5S et de nos l ),ix ( l ui sonl Paela place;est-ce pourquoi il nous arrive D |our de nouveaux clients. M.ADIE8 DE LA FEMHSfc' lTr i I^^ *' ul ^,, •* doulouru fonction* MN£ ) nien,,ruelI . Consealion de orfanaa, totr I ) J* morra *'. Varice. Hmorrodes. "^S le* f Mtrtte. Ag critique. Vertige, iuffo. cations. Formation de la Jeun Fille. I^HDETTt-fEIIET. II. Rua det Immeubles Industriels. PUIS (Francs) DE LA VRAIE BIRE La BIRE FRONTENAC est une bire parfaite, d'un bouquet savoureux, dlicieuse et de la mme force qu'avant la guerre. Elle a le bouquet riche et savoureux si ncessaire la craie bire. Demandez-la dans tous les htels et restaurants. FRONTENAC TIQUETTE ROUGE : boisson saine et savoureuse. FRONTENAC ETIQUETTE BLEUE: "Spciale", l'aristocrate de toutes les bires, elle possde une legre saveur de vin. FRONTENAC BREWERIES.LTD. Montral I P ^S MSJ!S a W Pri M T ,i0 te ,8 T el ^r?, 1 Vovl a M"*^ "• Beohlej, Mclrorolilain Bs.nr, r. ttraii lin, AlphODBfl ihvn s, fin. Pirotile. Lop • River1 itN !" dJ„Uan g n n n '•'•'•UP rV". '-rM v ^rrtiidiai. A. Camlho, P. Bridas Jet** uns)nerara Julien, o. DorjaiQvilIe Petite limi-u. W .Quinlins WIU1AI8 1 Vis vis llotelde France, Port-au-l'rinee Mi?rc39iUit e:i Hati pour Frontenac Ereweries I td M) itraii Canada Fulton ShoePolish Company Ine. Si vous vo-i'rrolifK htfeOM de vos eblussur o. wm voulez avoir un brillant laissant et durable Si vous wulq la couleur et la soubUsse de ces chaussures p uianl lowtenibs. tmploym la marque MOSOGR l\l. fiAHquk sbtstaUmtntpour M lames''pi tes gentlemen du biak lt S>lk protge la peau des chaussures contre 1 1 umtditi et la ebakur. Elle l'entretient leur soublesse e\ conserv leut brilitmi Demande^ la uiarque MONOGR4M c'est lu mnllmr de toutes les marques Gf(C JEWSKMi 4fDt pour Hati Le Malin fondf I* fer Aril 1907 Abonnements 3 i \ nom Port-auPrince (jourdes z Dpartemeots j.50 Etranger 3.00 Boite Pustule: 118 1 lphant '~'i2 Bureau: Hue Amricaine; 1368 [AUL E AUXILA ll*}to*tore 4duMaga8in deVBtai h 'ges d 'derniers Lateaur."notre stock est presque Sr ion rODI ras ^ u '' Vous ulfiofl de savoir qu< vou pou*n H C r < I - VOns ave: b<,soin p| de ratjiil'-irr's obnxS Mrui„"„ q ,Jal!f, nfex!raurdlnairrs,ou dans es Maton* Pur rie;. i|tJi a r 0 s rre P ft9 d chine Fup5ri a ur, Soi? '^ah!e, i nr si | 1? r'l'melia couleur S -ni-ers pour lionom* tiuirlar.5? s P ,,r e uime, roulier? (fnm., Fleur pt ^ Tci 1 rcup c ia P ea,)X chapeaux de paillo GUJ .i'lalie or, g„ H" :s Rarniiarcs pour robes ou crapca'ix. Robans I Veille"! Ev antai,s S 8 Bas de soie extra. Parfum. JJ1 pVrtd-,* 8 marquas. Ride?ux lulle ei Guipure: • •POl dp m i,kl. Ki; — —/,! ,tQUOI Qli ON DISE QUOI QU'ON FASSE Le RiiM i^Ml est Et im toujours le meilleur Clll URGIEN-DENTItTfi De cliniques dentaires de Mont rat, New-York et de Bush,,,, lln nonce aux familles de Porl-aw Prince qu'il a ouvert son cabinet %  i (angle des Fuies Danls Deslou ehes A: du Magasin de l'Etatiw.. Bc:j NOUVEAUX A;, MBICS / >. t*.' ~J^", H Rtrruini J, *-Jr\ LM EAUX-OC-VIS. fli^L 'TW* M u. ALcoon, t ^SP'J A DERCY FILS AIII %  •• %  w .; w^is /J n f**". /S CU,OE PRATIQU aMB^rmim VIE, SSEKCEB le MANI-Ti <• NtHrail 4.1 UPM3 .! T*fiir ILLUSfM l'nilll fr.l C ... MDICATION ARttNIO'PHOtPHORf r ViNiQUE htnmmuummmTiXaki i Fjniics : Fllxlr —Granul— Comprime • Emulslon — Concentr — Ampoules. \ Toustescas ol'organtsmaduttrctams ssvssi -J • INDICATIONS) lousiescasourorgantsmonem/ttrsetam JLN &11& u,|,lu llonb )*vfl mdication rparatrice puissants LbrmtOlr d IBiaTOOMOL, VIU.FJI£UVE-la-CM)ENH£ (Mnt). 3 DOl A %  ""• AMUoru* IUIID ci UMip"'" •*" Jl ae meubles, lits, armoir s, carpejs tt. £ii venle la Pharmacie Centrale *-. i..



PAGE 1

ii h il m ta rduque l'Intestin Constipation Vertiges Dyspepsie Migraines Vour rester en bonne sant prtfWJ chaque soir an ccmprfm de JVBOL *; r-< t -• •' r i." '^ •*!' IMrurvj OUI ' il •*'•* D' IttWN. Ce u reH I' de tioaip :;<:r. 1 1 .c.r.Oirr.s il JUBOUO:• > .ip-.J'.'ot.-i ar.N i Mmorropl ;<•"•. C4"iar.;i, Jirungrs I I JUBOUTAH I :•' % %  £ ";lfrc Irj k. morrolde •'•' IW i li:itrl.fu i VHIIIKU nue l'iiri Jabot, tabulateur de l'Intestin, fixe une heure constante aux Juboliss EXTRAITS B.LUIAEI * **£" Menaet ut}ulanttni r fonciicit Vaillant allout Agents Gnraux 172 0 Rue du Ma ji^nJeTKtat La preuve es! faite La preuve rst fate fou** Us coniom* moteur qu'aucune eau-d -v T e d; marc c de (train ne peut valoir pour la fi ne ne et pour l'arme le rhi n tir du Sirop vierge de canne suerr. la preuve est faite que de tous* les rhums, le rhum < i l ; i i est le meilleur el le plus hyginique. La vreuve eut faite que de tous les rhum* d'Haiii aveunne peut galer le rhum NECTAR GAENOR ** la P !" p*ra lion est la plus saigns et la matire* premire le plus rationnellement dis tille. A la Tropicale 4728 Graii.rRui Maison Incident Georges D trouvera toutes les marques de Ko lit ainsi que les produit Guilbaud en gro8,aux prix des l'abri qoes. On trouvera aussi (les provisions, du sucre, des timbras, papiers timbrs, timbres niobiles.passeports ete, Vene/. nous faire une visite et vous serez satisfait. Audaln BENJHIN Directeur Bonne Nouvelle ALUMINUM L1NE New-Orlans et South America!! Steampship C lue. Prochain dparts directs pour Icii'ju lihxe, Eh ti le *\n George P, Mackensi* laisser* la Nouvelle Orlans el Mobile le SOSsp tembre directement pour Port au PHr A partir ie eetie den ire date, U y aura une occasion thaqi quarte jours pour les forts suivait*: C rl-(ine 9 Joi tt ma mre ayant galement bnfici par on cav plot j.' me suis dcide de 1 essuyer. Je recommande votn mdicament toutes mes amies. Je lui doit ma sant et en chante les louanges chaque jour."— ZOUAIDA LUASSI, Huraacao, Puerto Rico. riualeures lettres similaires prouvent les vertuet


PAGE 1

ypreUR PROPRIETAIRE IMPRIME CE Clment Magloire BOIS VERNA 1308 Rue Amricaine JRJMERO 20 C ENT I M ES Quotidien t Le talent, lo succs, la battu* W ci la renomme se paient HM cl.cr mie la mdiocrit, ';! pauvret, l'obscurit' et les disgpices. Lm.is LATZARDS Mme AXXKL: N O 1FLEPUOSE No 243 POnT-UrRNCEUIAITn facile Histoire de la pie et de la poutre Israitmie rime des raisons % %  ni avoir, pour combattre Ji, certains de ses a berts, ni qu'ils f aUlt -et la peur de l'inK ri 0| esduprse,.t 5. ./re tout ce qu'ils factuel Jita fS-PJ 8 clment kni c ? ns, ^Tant ^P'usiraniiesde ^l£f e r aCCroire •' l'RSW'^ient E. tf Prse n fait Les fonctionnaires a lministr.it.ts actuels sont tous incomptents, antipatr.otes et seulement interesses a leur poche. Les magistrats communaux sont des dtrousseurs de populations. \s& FJyfres l'tranger font ta hoate de la nation. Lacerg qui d sert nos intrts moraux travaille notre ruine, parce qu'il est tranger. .Sans doute aussi, une grande partie des ongrvgamstes qui occupent les lonctions de l'en Signera -nt Ceux qui impriment cela n; pensent pas une minute mie | a ylit d tranger de ces fodedonn ures n est un honte que pour nous, -a qui la civilisation peut reprocher de n'tre mme p's a mme de trouver dans notre propre sem les facteurs ncessaires n ,tre moralisation, notre vm vusatioo et notre inslruct'oal Dimanche, 1> du courant, la Dj. reclnce da l'Beolt primaire dm tilles connue sous le vocable de "Bouquet de Marie", Mile Victor Michaud a Uonue avec le concoure de la m i-ique L Lyre Petit Goavien e" m profit de lgli^ de la naroisse, une Soire littraire, tb >atrlf!e ei muai cale. t n public nombreux et distingu dans lequel l'on remarquait le R Pare Le Chne et ies Frtres de Hes Irurtioii Chrtienne, remplissait le vaste local du Comptoir franais.Un programme intressant et riche fut ex cot. Les retrtees, en gC al, se sont surpasses. Mademoiselle Berlin Rigaud dans une posie d'une .iioti.m relle "'.a Patrie" qu'elle-a dite avec un eOMir et un art admirables ja dcbaJa l. s ipplao lissi^m mti da parte, re. Mais le c'o.i de la soire est ce chant do tnite beaut de la "Guerre des deux H >ses". L'exeutioa de ce morceau tut d ua tel brio que l'auditoire ravi a cri JM, bit. C Ile fieur^ymboU que a trouv nue iucai nation vraie autant eu p B rluu qu'en grce dans les demoiselles Alise et Anna \ti chaud, l'unr • pr 86 n tant la Houa le contrle ae l office d'assurance de leur localit. ----...u. .^.. i \ J,J gourdes ue salaire mensuel = ,( gourdes de \l —Toute socit qui ae co.isalon mensuelle; ce qu'on peut S? 0,l,lue ''"i' prendre l'eogagemsjot encore traduire sous cette forme %  !J ^'""'T k ses nbrea, sous peine 200 gourdes Pays. jfront interdit %  hV aii8 ,e Pusse ida Jenl i,s e ^erfnelaiu, ^'""eWes "i PaSl, v ^ 'fi r c r sen,a f^arg ^< 1 u n l s; '" § es ^lr UoJ v*l mal ^ Patrie >Pli BreCtoul ce qu i loucbjsol ces esprits mal laits, p| <| ( j ,,,,,,,,,._ Uent au prsent, est dijnvj dempris. Voil ce qu il est patriotique de faire ressortira! comment, tout en nous reprochant de faire rougir le p.iy.s danssju pass, on le tait rougir quotidiennement dans son prsent, en lace du mme tranger. Quelle logique rebours Mais ne craint on pas une choS3j .pie l'tranger nous prenne dans les filets de notre propre logique et nous dise : — Puisque ni votre gouvernement, ni votre administration, ni votre jusuc^ni voire clerg, ni voinstitut urs, \ ni surtout votre presse, — ne sont honorables, el que, ma foi, c'i si b|en votre m lieu %  \ ^ a fournis, — comment po ivez v u. pr tendre pouvoir vom a Iministrer mis et dans quelles maina vou lez-voui donc que l'on vous remette .'... ^ de ce .... Nous serions sans doute bien R •iuon att,apps c t ce lerajt une belle Hawaii Inai k finir celle f\om Oui '.ib.iiiiii ajn'S hier IM renleans oui retenu renia:pi blemeul l'allen lion du public qui a presque ors lionne les charmantes actrie. s. Il n'en feut pas l.,\a lage pour rendre un hommage mrit aux qua iils relles el $i prcieuses de la Direetrics de .. Bouquet de Marie QUI a ajout un fleuron de prix la brilhnte couronne que lui a fait dcerner son apport d'une grande valeur au trsor de I Enseignement cette chose reconnue de premire* utilit. Nous devons de chaleureui com piments La Lyre IMiKJo.vienne. dont la bo-itic grce a t incompa parable. Les mon eaux ont t e.x cutsavec matrise, ce quia talu aux musiciens des applau lia ementi pr .long s t n mol t ut particulier ans M M H '"': J" Com i H. %  ui -, de l'Bglism qui i | d d , ,| d vuui m. ni | -, ... j r te Nou i q ,. ,. ,,. puoiica autai I q %  f n j „ s „ manqueronl pas d'ei i ce te insl tutrice qui luti vaillammeut pour la Socit bal tienne. J. M. J, traduire sous cette foru „. Jides de salaire anauel = 3fl fjordea d, coti-alion annuelle.ee JUd tut encore 3 •','„ et non 36 • „ comme des m thmaticiene d'un ge re nouveau ont voulu linsinuer. \ _— Ce q te l'on a pi r son a g ni. l fcf mdecin, ds le premior jour de la maladje. Il n'est pas mutile non plus de rappeler que tenebnut HDremenl son mdecin (ut. X£V). m '<•',/. m n a, des le premier J"'^e a maladie galement; de mnque piur le mdecin, l'assur "V', 1 ' i n,nt ^O" [•l"rm..eien \ MU. AI \ a les /.;.",>• chirurgicales fan* •es cas .1 ..cc.dj .1. ,le travail et leur su s 4 is tnilo : tr< d exam ns Je lahrm'otn ( sofas mdicaux ). sJLur ind$ T iu du de china^ -Maladie paye partir d,,r, e jour de | maladie; les 5 prem.ers jours -intpajs( droit de rapp | ) 9 j J a maladie dure pUi. de lo jours.' "'"•'; '•• : %  '•!:. .t.. i. i,:.:emr.i '" '"'lredeO0 l .„du .sd.ie ou u ( v.,r Mmoire explicatif, Paragraphe i ) %  ..-...,,,. .. )VH | peint, a la totalit des contributions de leurs employeurs Elles peuvent recevoir des dons et augmenter Ii ara recettes par tous les moy ns n leur pouvoir. Elles pre Iront leur charge et feront responsables du recouvrement des valeurs prvues l'art. cle |\ II. i ar 1rs officet ftturanc) Art. XII. -Les as ure non groupe, eu son-ls SPronl inscrits di recjment l'offiee d'assurance de leur localit qui %  'oeeopera de leurs in. I rts. • • COM rle de fAsmrance L'Etat aura le haut contrle ds ^assurance. Il contrlera les aocites par les ulfiees locaux et ceux-ci na Placs soua le contrla et la dl aclion d un office gnra] compo.' y : duo irecteor baJtien mdecin, ae .1 rjunaeillera leehniques gale menl rndeciqa et baitisna et d'un l ; rieur ou tous les int l'P JAll>J L *rt< ... • -..,_...' %  • n 10 e Ftna %  m%o i par ,'asrai in ce avec i l 1 '-"' s ,; '•' r d'hpil ua • lrnl %  : l de vue do ,„' „ • l* fi iid'inter' •' de aenla— Et pom es bonoraires bord reaus ain' ,i " m lai,,| ""' l,! l' -'"V 'lu paiement I'' me Mmoire Explicatif ragraphe 3, oprations non t rgen. 1,1 '• lrsl prlvera II /o l a ri Mf %  socits il '"", ionnairea de ns >nl MI outre em;';• l "x ofueea nts.Qu, n| au surplus de recstles il M p r ,, u ,, { rois a B ,1 5erail 0 b >


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06032
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, September 21, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06032

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ypreUR PROPRIETAIRE
IMPRIME CE
Clment Magloire
BOIS VERNA
1308 Rue Amricaine
JRJMERO 20CENTIMES
Quotidien
t Le talent, lo succs, la battu*
W ci la renomme se paient
hm cl.cr mie la mdiocrit,
';! pauvret, l'obscurit' et les
disgpices. Lm.is LATZARDS
Mme AXXKL: N O
1FLEPUOSE No 243
POnT-UrRNCEUIAITn
facile Histoire de la pie
et de la poutre
Israitmie rime des raisons
"ni avoir, pour combattre
Ji, certains de ses a bu, depuis deux ou trois
Monta leurs premires ma
"is de patriotisme, serait
rl pensons et osons impri-
lla faon dont le pays a
tre dans le pass cons-
puas une honte et une
hit! nous a 'dj ouf-
quelque temps, un ,|,.s
lies plus qualilis parmi
paires, ce n'est pas le
Me signaler nos tares, car
't est l.
Mue nous n'approuvions
Bon de discuter sur nos
lencachant ou en niant
fientes, parce que nous
Mue ce procd est su -
iwusiaire accuser d'in
'et que d'ailleurs l'-
sait plus lonjr qe
sur notre pass qui
Ml histoire gnrale,
W, la li-ui'ur, coin-
o tel mouvement de
imprime actuellement, l'lrag.r
ne peut que garder l'impression
que la justice nationale est mal
rendue; que nos jugea sont des
corrompus. Tout rcemment, on
profrait des menaces l'a tresse
de notre tribunal suprme pour le
mettre en garde contre la faon
de juger dans le cours d'un pro-
cs qu'il n'est p,:s ncessaire de
rappeler. Le tribunal suprme a
juge selon sa conscience et il s'est
trouv. heureusement pour les
intresss, -Joue l'arrt leur a
tfevorable. Grce cek, le haut
tribunal mit exception au milieu
de ta rgle gnrale qui consiste
dans la COfTUptibilit des juges.
Nous disons heureusement
pour tout le monde, car si seule-
ment le tribunal de cassation avait
jug autrement dam l'espce, on
peut imaginer sois quel joir
honteux il et t prsent dsor-
mais.
occasion d'appliquer la leon qui
ressoude l'histoire de la paille et
de la poutre. .Mais nous connais-
sons, en revanche, des bonshom-
mes qui ne seraient pis pris
court, et qui rpondrai nt n
toute simplicit :
Quittez ce souci ; rerj ettez
le pa s entre les mains de Un tel
et de Un hl, et eux seuls ils
sauront assurer, mieux que dans
I) pass et mieux que dans le pr-
sent, le salut do la nation. Ne
vous arrtez | as aux apparences :
ils ont des veitus et des qualits
caches.
A PETIT-GOAVE
Un gros succs
VKXDRKDI jt SEPTEMBRE 1923
autour des fa Projefs le Loi
du Syndicat des Mdecins
Assurance-Maladie (SUTE)
Rsume du Projet
Voir le .ri*,, ,jrs 20 AoU ttr, 5, // / /:; Septembre
d'vid .s ( foSuli ,tn, .,.:, ,' Um\ eouftrts par un verse-
n r *ulrw" mi'"' iplmenlaire effectu partir
" Sont rein l'duur/r 1mm Bod nous voyons ,1'au-
{Rnouvollent ,vtte ..cen-
tre adresse, procder,
(Mene sans ^:t\v, au
pchoses nationales .lu
l^mes obligs d'ex
etonneinent et de
Mternelle histoire
M de la poutre.
K[ RjneDtle pass. On
IJi de dire du mal des
lo, S' "' ''u'i,s fusil-
Z lT"m '<' car-
5J> berts, ni qu'ils
faUlt-et la peur de l'in-
Kri.0|esduprse,.t
5. ./re tout ce qu'ils
factuel Jita
fS-PJ8 clment
kni c?ns,^Tant
^P'usiraniiesde
^lferaCCroire ' l'-
RSW'^ient
E. 'tf Prsen fait
Les fonctionnaires a lministr.i-
t.ts actuels sont tous incomp-
tents, antipatr.otes et seulement
interesses a leur poche. Les ma-
gistrats communaux sont des d-
trousseurs de populations. \s&
FJyfres l'tranger font ta hoa-
te de la nation.
Lacerg qui d sert nos int-
rts moraux travaille notre rui-
ne, parce qu'il est tranger. .Sans
doute aussi, une grande partie des
ongrvgamstes qui occupent les
lonctions de l'en Signera -nt
Ceux
qui impriment cela n;
pensent pas une minute mie |a
ylit d tranger de ces fodedon-
n ures n est un honte que pour
nous, -a qui la civilisation peut
reprocher de n'tre mme p's a
mme de trouver dans notre pro-
pre sem les facteurs ncessaires
n ,tre moralisation, notre vm v-
usatioo et notre inslruct'oal
Dimanche, 1> du courant, la Dj.
reclnce da l'Beolt primaire dm tilles
connue sous le vocable de "Bouquet
de Marie", Mile Victor Michaud a
Uonue avec le concoure de la m i-i-
que L Lyre Petit Goavien e" m
profit de lgli^ de la naroisse, une
Soire littraire, tb >atrlf!e ei muai
cale.
t n public nombreux et distingu
dans lequel l'on remarquait le R
Pare Le Chne et ies Frtres de Hes
Irurtioii Chrtienne, remplissait le
vaste local du Comptoir franais.Un
programme intressant et riche fut
ex cot. Les retrtees, en gC al,
se sont surpasses.
Mademoiselle Berlin Rigaud dans
une posie d'une .iioti.m relle "'.a
Patrie" qu'elle-a dite avec un eOMir
et un art admirables ja dcbaJa l.s
ipplao lissi^m mti da parte, re. Mais
le c'o.i de la soire est ce chant do
tnite beaut de la "Guerre des deux
H >ses". L'exeutioa de ce morceau
tut d ua tel brio que l'auditoire ravi
a cri Jm, bit. C Ile fieur^ymboU
que a trouv nue iucai nation vraie
autant eu pBrluu qu'en grce dans
les demoiselles Alise et Anna \ti
chaud, l'un- r pr 86 n tant la Ho blanche, l'autre h Rote rouge. Et
ces deux vers partis de la Rose blan
che :
" -s '' tin Sassum loua
ce ix, quelque soit leurseie, dool le
eala-r.- ou revenu annuel est compris
entre 300 si 3t00 go rdes.
. 's".;' uempii : I :t in ligents, les
invalides, les t mmesdonl les marie
sont assurs, Isa enfanta de moiui
a.lb ans f .....'\ de plus de 10 ans
q[ii ne travaillent pas encore ( voir
m noue explicatif, paragiaphe 5:
Umitedage ot : : EscapUons).
Sur l'exempti ta de la femme et
jlea entants de m .i .s de 16 ans
article I, en son dernier alina, .si
formel: notule reproiuiaooa : -Les
Dnticea de l'assu ane n'tendent
aux conjoints et aux enfants .1 a
' moins de 1G ans ,. Voil qui est
clair, n est ce pas .'
Ml. Sort trou aslrein's : les em-
ployeurs, le mot nlend ici de tous
MUX qu. ont employs, serviteurs
astreints eux me ns lassuranca,
c est a dire dont le salaire est com'
pris entre ii et 150 par mois, ou
""'et JKJOg.,urlcsp,an
m.urCt9m rmJ* 8% SUr le
salaire ou revenu. K,.: 100 gourdes
(II1 SMl.ll.-.. ........ . .
, '. ,.....~ *-- a partir
au mon A la g oases^eel gdau
double de la cotisation ordinaire.
T :; Les emp'oyeura, sont grce
unira versement, d i\lVanCc.
Je I -us Irais Qc SSts Dar rlS acci-
dents survenus \ leur service.
Kappelona que la contributioo de
I employeur est ,1e 3 d i salaire
'le l'employ (art. IV, pang, m,
8- FONCTIONNEMENT ET
ORGANIfcMTION
Deux systmes sont eu prsence : a)
pir .les adeita privea de aecouri
mutuels; b) par des officiesa d'as-
auraoee iostitui par l'tat II doue
de [a personnalit juridique (svst-
me luisae ),
A. Par les Socits
N as no saurions mieux faire que
le transcrire les art lea refissent
les so aY-l*.
Art. X. Les assure peuvent se
jjroupei en socits i >ua le contrle
ae l office d'assurance de leur lo-
calit.
----...u. .^.. i\j,j gourdes
ue salaire mensuel = ,( gourdes de \l Toute socit qui ae
co.isalon mensuelle; ce qu'on peut S?0,l,lue ''"i' prendre l'eogagemsjot
encore traduire sous cette forme !j ^'""'T k ses nbrea, sous peine
200 gourdes
Pays.
jfront interdit
hVaii8 ,e Pusse
ida "Jenl i,s e^er-
fnelaiu, ^'""eWes
"iPaSl,"v^-
, 'fi rcrsen,a-
f^arg ^< -
1 u nl s;'" es
^lr UoJ v*l mal
^ Patrie
>Pli

BreCtoul ce qu i loucbjsol
ces esprits mal laits, p| <| (j ,,,,,,,,,._
Uent au prsent, est dijnvj dem-
pris. Voil ce qu il est patriotique
de faire ressortira! comment, tout
en nous reprochant de faire rou-
gir le p.iy.s danssju pass, on le
tait rougir quotidiennement dans
son prsent, en lace du mme
tranger. Quelle logique re-
bours !
Mais ne craint on pas une cho-
S3j .pie l'tranger nous prenne
dans les filets de notre propre lo-
gique et nous dise : Puisque
ni votre gouvernement, ni votre
administration, ni votre jusuc^ni
voire clerg, ni vo- institut urs, \
ni surtout votre presse, ne sont
honorables, el que, ma foi, c'i si
b|en votre m lieu . \ ^ a four-
nis, comment po ivez v u. pr
tendre pouvoir vom a Iministrer
- mis et dans quelles maina vou
lez-voui donc que l'on vous re-
mette .'...
^ de ce .... Nous serions sans doute bien
R iuon att,apps ct ce lerajt une belle
Hawaii Inai k finir celle f\om
Oui '.ib.iiiiii ajn'S hier im renleans
oui retenu renia:pi blemeul l'allen
lion du public qui a presque ors
lionne les charmantes actrie. s.
Il n'en feut pas l.,\a lage pour
rendre un hommage mrit aux qua
iils relles el $i prcieuses de la
Direetrics de .. Bouquet de Marie
QUI a ajout un fleuron de prix la
brilhnte couronne que lui a fait d-
cerner son apport d'une grande
valeur au trsor de I Enseignement
cette chose reconnue de premire*
utilit.
Nous devons de chaleureui com
piments La Lyre IMiKJo.vienne.
dont la bo-itic grce a t incompa
parable. Les mon eaux ont t e.x
cutsavec matrise, ce quia talu
aux musiciens des applau lia ementi
pr .long s
t n mol t ut particulier ans M m
H'"': J" Com i..... H. ' ui -, de
l'Bglism qui i | d d ,|
d vuui m. ni | -, ... j
r te
Nou i q ,. ,. ,,. ,
puoiica autai I q f n j s ,
manqueronl pas d'ei
i ce te insl tutrice qui luti
vaillammeut pour la Socit bal
tienne.
J. M. J,
traduire sous cette foru
. Jides de salaire anauel = 3fl
fjordea d, coti-alion annuelle.ee
JUd tut encore 3 ',' et non 36
comme des m thmaticiene d'un
ge re nouveau ont voulu linsinuer.
\ _ Ce q te l'on a pi r son a g ni.
l fcf mdecin, ds le premior jour
de la maladje. Il n'est pas mutile
non plus de rappeler que tenebnut
HDremenl son mdecin (ut. XV).
. m '<',/. m n a, des le premier
J"'- ^e a maladie galement; de m-
n- que piur le mdecin, l'assur
" "V',1' 'in,nt ^O" [l"rm..eien
\ MU. AI \ .
a les /.;.",> chirurgicales fan*
es cas .1 ..cc.dj .1. ,le travail et leur
su s .
4 is tnilo:tr< d exam ns Je la-
hrm'otn ( sofas mdicaux ).
sJLur ind$Tiu du de china-
^ -Maladie paye partir d,,r,e jour
de | maladie; les 5 prem.ers jours
-intpajs( droit de rapp | ) 9j Ja
maladie dure pUi. de lo jours.-
' "'"'; ' :'!:. .t.. i. i,:.:emr.i
'" '"'lredeO0l.du .sd.ie ou
u ( v.,r Mmoire explicatif,
Paragraphe i )
..-...,,,. .. )VH| peint,
leur garantit la prsente Loi.
Art. XIII. ( |e p|(ls important
de loualel appel susciter relle-
menl lcloiioa de ces aooits ).
roule socit lgalement constitue
^ lintgralil des verse-
*' Autre, bnfleea :
nnn] !''1 ,CU\'1' r:':" <*rurglcaU
J"tom pas suite d'accidents de Ira-
\ .1 f i ri 1, tau ii
' ments effectus pat ses membre*.
<> a la totalit des contributions de
leurs employeurs___
Elles peuvent recevoir des dons
et augmenter Ii ara recettes par tous
les moy ns n leur pouvoir.
Elles pre Iront leur charge et
feront responsables du recouvre-
ment des valeurs prvues l'art.
cle |\ .
II. i ar 1rs officet ftturanc)
Art. XII.--Les as ure non grou-
pe, eu son-ls SPronl inscrits di rec-
j- ment l'offiee d'assurance de leur
localit qui 'oeeopera de leurs in.
I rts.
Com rle de fAsmrance
L'Etat aura le haut contrle ds
^assurance. Il contrlera les aoci-
tes par les ulfiees locaux et ceux-ci
na* Placs soua le contrla et la
dl aclion d un office gnra] compo.'
y : duo irecteor baJtien mdecin,
ae .1 rjunaeillera leehniques gale
menl rndeciqa et baitisna et d'un
' l ;rieur ou tous les int
l'P JAll>J L*rt< ... -..,_...' n
10e Ftna
m%o i par ,'asrai in ce avec i
, l'1'-"' s- ,;" '' r d'hpil ua
, lrnl : l de vue do ,'
l* fi ii- d'inter-
' ' de aenla Et
pom es bonoraires bord reaus ain-
' ,i'" m lai,-
,|""' l,! l'!-'"V 'lu paiement
I'' me Mmoire Explicatif
ragraphe 3, oprations non t rgen.
1,1 ' lrsl prlvera II /o
lari Mf socits il
'"", ionnairea de
' ns >nl mi outre em-
;'; l "x ofueea
nts.- Qu,n| au surplus de
recstles il m pr,,u ,, { ,
rois aB ,1 5erail 0 b >


oirement I 4dfflef des maisons
e sant, eiit des cliniques gn iraieo
u ipcielei, des dispensaires ec.
etc. forme de cap tal.sditon mlc.li-
cente el productive. .
11 Rapport avec l'assurance.
A lire certaines critiqua, lawi-
,an.-e-mal.die serait une marine
(de guerre monte contra la po-
pulation cl sous prtexte d 1, -
lm,nitc . par dee mdecins qui an
(jourd'hui gagneraient moins que
* .. longtemps (aie).
Ce lonil.n-.p- dans une ,.rase
rrait.;aise, m impressionne dsagfM
blemcnt. .
laisseront les rapporte du eorpi
mdical ave, l'assurance JQjjj
Kueront dans eetle insttuturt les
in lecins, lecorpi mdical
l il v a une crainte cn'.mrMne,
c'e-t celle qui consiste phiind.
e**aitapSri***tr*Mi *llMl1,
talion pat un groupe ou des grou-
p de mdecins. te n'est p.
Wealbia: l'article V < sony rs^grjj
5o certaines formalits^ et larlicle
XV alina-.'; garantissent form el-
lementetde faon trs efficace, le
libre choii do mdecin.
> => Le corps m lical no sera n n-
lenentle grand manjto.it de las-
SvMNi, rien dan. le projet na
permet de le eupposer;*eo tant que
. eoroa.aon rle conewtera k tablir
lSri avec le. aoeiW. de aa-
.cours mutuels et les offices d a*-
' uranee, les tarife de chaque r-
' T" le' rle vi I Vtdu de chaque
mUeeia cmsisl-r .1 soigner 'es
malades qui l'appelerons el t .
cher ses honoraires selon -mde et
tarif convenus.
* De tous les officee qui pour-
root-tre Sonetitus le Syndical n a
rclam qu'un eeal, 1 offlee gura
(i-t. \\i el en 'rcit, pourquoi
n'en eereiUl pas ainsi,ertoltai
RNant seul qualit pour tabli ee
rglements et direclWes.technique!
(mdicales) d; l'iiist.tuli in
Dans notre prochain article nous
ferons l'eiwneocriU ; lurtOUtde l'organisation.
__________.--------- par came
Nouvelles Klraagres
l:i poHtioue allie rgar
de riflemaga-
Le Dr Arthur Holly
Eliniqae Si-Jacques
Annonce BUX clients intresss,
nu'il pasw w> vacancesauxUyes
1 n lstM.;l de retour PorHu*
Prince en Oclobiv proclKiin.
Cayes, 23 Aot IVJO.
PVR1S l(.-M. Ba!dA-maeaune
1 .. -.ver M. Poincar i
l?^TU''X;;u.nq1ie.Usuite
{"SffKw. /commun, i
deui bord ^ ewe.i u.
^^1 Centre tis Premier* minis
ciofrence entre iea u
1res de Pc,eLia* mdi a.
? v ne' *r la situation pollUqua
lcurf inrieattend.it paequ;-
^"';l: ', e,.trev.e.MM,^l
^3 .H ."e t dcouvrir que sur
eor* u .i il M avait uie du
" "" 'l.. le but at-
frence d o^iuwa dl.enWQce sur
leUd-e ouauc ^e-t Mlb-.tr
iMpriocipti ou ,.ululioil,do.t
lacoopraUondeiueuinauu
tesrjff-aS-A-f-
Vam^rtt-i- on ex
s,lT-\ ,' quelles creront.tout
pnn,^in sentiment plus f*J
rparations. ir pcl
5 franVql 'enpent de- a
n idas repraUone. Laeojeta
q^ ure de cette suite d'ioe
i Uns les milieux poliUq.M*
"''.i union desleraminis
e* l .; ah ri avait t annonce
tW,riaMW rencontre pure
me,,,l m,m vartbablementlour
^1Stf -ut.*l
gardderAllem-igne- d
*? VVraident qui dur une
rement cordiale.
,. se demande^JJJ ^.
en ruines pou.wi Ire r de
Se-iles c.nq nuisons som fl
aaieiq-".. pu i.;ii aa
quantes.
ces an io < l *' ' J , >n Drvoit
laellement en g^^toPSBli
une scission,f mPj"lT l'Etat, la
hxnkctla. hjoeiew ;. mcnl
K'i-.hbauk d.vanan sm^
p .,1) 1 de ira ^ l - ui ,met
nouvelle b^lffl "f^ fouf
le8 mark8 SIniumus billets
n/, saire.
]tt baa Conseil aux te
Allez chez DEREIX
prendre ce soir 5 h,|
Un poing* aux Hutres
Vous serez salisait.
Crme la glace Sorbels
PaUsserie-Sandwich
four la restauration >">-
ce Wijrt.
iLTB UotremWem." de
raitaonlir hier, iei.jne^
Plusieurs editic-s ont e
branle, SMii on ne eifMie |ta
dYCOSE(Sicile) ^^
tremblement de terre acte retenu
ici't 7 heures 31 ce m dm.
\.- lilitours de soie du
annonce que le h -^" indemnes
Japon ^yjWaS'diilto
arrive inopinem tt de sj
o elU paasait J t. oa
vaissej !jr3i et Giovanon.
des princesses, JWMn a u
L|rlieTn ef* SI Mussolini
phonique a,ec Racconi.
F Les Cours
NEW VOttK 18 France
Sterliog
PABIS 20- Uolar
Livre
17.33
4 535
16.88
70.735
Parisiana
Dimanche
L'ULlime Boman
Grand drame en 4 parties
Entre G. l.J
Ualcon
Lei dfi d* la il Bo
koaae
U grande aterse d'hier soir oui
arane une bous entrons Iranche-
SanHaMla saison btenfabuliides
SSSm* P" manqn de causer dea
ommageaqni-pour n'tre pae tre
Ss ne mritant |M moins d*
ETeignals. afin qu'on y remdie.
Udenximeet la troi lme ave-
nues de Boloaee sont .1 fonces par
U. eaux torrenlielles fenant du
Sirne Dicayette el entranant avec
X, des pierres Jusqu' U Grand
^Teau dans -elle fapartieel
loMue du ct de l'Asile Franais,
?.! leve une hauteur de deua
Bieds al demi au m uneot de l afer
Je Beaucoup daut.s n'on. ,m eont.
nuer loar route .ause de leurs mo
?e rs qui ne pouvaient ^'-''^
Noi esprons qu'une quipe sera
nVo^TMoHaqui,coitainemenU
"est-pas la seule rgion accidente
patir du dhordcinenl deair
l\a-,!!u\- le roi Mphonse a pr
uement.
r?
Varits
DIMANCHE
L'Util!* Mit
Entre : G. loU
Loge
(aline pour enlanls
B brt avec da comiques indits.
f* Entre: 1 gourde.
Util
L'en r.le su' la massacre
Jes Italiens
i v\i\ \- La commission nomme.
SSrSSS
Sommes aetueUemeat .^^
,,,MliUC; ir .ir termin raxam-n
5aU" l .V c' les eommiasairee
crime a Cacakia.
8 million! a doHara de
uerlea dans un incendie
Vbhkelbv caufornus Plu
br;
de vie humaine.
La dealruclion de Yokoha-
ma est complte
YOK< \\\ a Udeetrucuon de
YoUhama ^ur le Ucmblemenl de
Souvellcs Diverses
TURIN -L'amlioration de la san
tdelVpnnc-sscMa.aldaconmu e.
1 ovius- Le correspondant du
i Matin Belgrade signale un
'"S-OKlO-'^rgouvernemenl japo
MfarTropVd'm lire un em
pn.nl d'on milliard pour rsconsti
luer ses linances.
VVASHINUTON La rponse an
ffi-ise la proposition du secrtaire
fihss en {faveur Vun accord rel
rpeau'ojet des.h--(:"-;-o
Wesborddesnafiree faisant u
ioltrebindedasbouons,atnwoe
il appartement d'Eal. Us fonction
LirJ ont delar, quengoncral,
elle n'tait pas favorable aux propo
^jJBW M. Potaewr fait tons
laseflorte pour emenernn rglement
du diffren 1 menaant entre la Bul-
aarts et la Yougoslavie au sujet de
KnBltre,lioo dlrrubere bulgares
an territoire Nou-oslave.il a suggr
dm l'entremise du miolalre de Iran
ST Sotie, que acoinnUssion, au-
torise car l'accord de N.sh, idi
ger le trait d exl.adilion, se runis-
se immdi&lement.
l'OB ENCB Les autorits inter
tdliaa ^Csscn ont saisi un trillon
de m rlvs allemands hier tt Dorl
mun Ulles ont saisi un total de 70.
milliards de maik*.
BRI l.l.L.S- OjanuB a quo
l .,,. i ; urs ds t< s et de
pboniede Cobl nca ti
ailsoualadirtcdondesautoi
ioteralli se. L'industrie de la
BU Japon ne sera pas sneusemenl
affecte comme on le cr lyail d a
bordait l'ambassadeur NNoods. On
demande d'exlradilion
Unumro ardu jmm
officiel contient un arrt par te
V i.V/nmvrncinent luutien ad-
quel le fuveroeui auioil
pu vdrtini H Staffold, eitoyen
nienl dtenu m* la V,,lSon au
Cap-Halie ____
El'lets adirs
Le recpisss de 'a Commiei
l-Viuiiv, No "'''J. fveur dW
Clervil Guillaume :
Les rcpisss del Ummi
Sambour, Nos 501 & 649, fan
mNo66, faveur de feu Moa1
Guillaume ;
No IT2U. lauur AnhnorJ
sont adirs. Je les dcltrenusl,
plicatade\anltredresii.
Port-au-Prince, le 20 Sept,
(Sign), Louis Ang. GlILLAJ
Dcs
Ce malin vers les cinq]
est mort lllpiU Wnjfl
Carn, sous-inlendant au
Naliona'. ..
Mord par son clnen, UQ
Kdtn^^3
^falco-islalouelH
aor.'S. Ce malin Carn ettj
fjlpil. Uural des su.1
m0LTSrpsatrema
D'un dvouement rare, I
funt avait pu par ses mag
fablessalure, denombreai
sou morluaire, Itue ^
? du Collge Louva*
A sa veuve, ses enta
tous les auues par "M
voyous nos plus sincerr
lances-
Du nouvel ouvra j a
de Me H. Prie
Me 11. Price, avocat, mettra en
vente di l semaine prochaine son
rieli mnaire de Le^slatio, Admi-
nislrative II liliMine >. ...
V^lunv)h.mcdar,.lpagesetl
consl.UiMe rsultat d'un tnivad aa-
sidu __N(,1 doute que cet ouuage
soit de grande uti le ____
,i sMSSWMsaaw n
MiLatiiislonLuiMClic
Hier est arriv parmi MjW
M court sjour, notre excel lent a m,
Uuriston Laroche prsident tte
Commission Communale du Gap-11^-
Nous lui prsentons nos souhaits
de cordiale bienvenue.
contre
itiBSB^ la -----------
Constipation
prenez les
COMPRIMES
SUISSES
ds DELORT, Pharmacien.
HO, Ru Salnt-Autoin
C'EST LE MEILLEUR
DES PURQAT1FS_
L^eilleurWhW
nlus peUia baaW
' Ce petd J
lient le j
^ "S
1 H se P01*
vend, en s
, vxaent
Bureau de *^"i0e-
^lauPSt"t
La slTrpoHeg
est attendu il o du r
YorkvialesJJJ,^,.
di 10 septembre ^^
1 S de ^
Sud
0. TH
' PORT-AU-PBlNcB
A1...PETHUS. Ph..mcie ALBEFTmi
Phnrmaci' du D Ju.Un VIARD


(E M-TIN
acs vides et Ficelle
tys vides neufs Double coulure anal is
jacs vides neufs simple couture
MCS vides 2me main ( Trois qualils )*
" '* )) trous trs lion compte.
es vides pour Ciment bon march.
ficelle amricaine ii' anglaise. Qualit supri
Invente chez
Lpr
leure.
GGERHOLH
Hue du Quai
Maison 11 81LVEil\
laUon H, SYLYER se lait le plaisir d'informer sa
se clientle qu'elle vient Je recevoir, par I;m
steamers, les articles suivants, de toute Irai-
ll'nion couleur anglais, diverses qualits.
[union blanc anglais
[tntsor
box de paille fine d'Italie
lux feutre Itorsalino
iux demi-feutre Itorsalino
lux demi-feutre d'Italie.
velour d'Italie
anca barres & mouches
Une suprieur pour jupes
blanche su p.
fine pour chemises
(blanche
pne blanche liarres & unie
ranglals pour chemises
laune suprieur anglais
hone anglais extra suprieur
BBC
[Wano anglais suprieur
m couleur
'rideaux mousseline pour portes
"vo ooul & hlanc suprieur
ich yris anjjlais
Ile uoir
Noir
fanjjlals assorti
pour matelas amjlais, double larnaur
'ulssebi'od couleur
PS
"ttessup. pour enfants, couleurr & blanches
lune pour tailleur,
Po;.r tailleur
Pivert
^eiS s?!e an!Mas, coul. & blanc.
iirierel.ouiniuiiioii
Jolie p0l. cadre
iapauaispoi|r C|lem,seg a ;hornme-
tiouU.USpo,,r omises a ihomme.
^oilo pour voilier etc, etc, etc.
[m} la fflaison Silvera \ous convi
aincra de la
Il h 11 M0S a'*tic,(5S et de nos l),ix (lui sonl
Paela place;est-ce pourquoi il nous arrive
D |our de nouveaux clients.
M.ADIE8 de la FEMHSfc'
lTr i I^^*'ul*^,,* * doulouru fonction*
MN ) nien,,ruelI. Consealion de orfanaa,
totr I ) J*morra*'. Varice. Hmorrodes.
"^S le* f Mtrtte. Ag critique. Vertige, iuffo.
cations. Formation de la Jeun Fille.
I^HDETTt-fEIIET. II. Rua det Immeubles Industriels. PUIS (Francs)

De La VRAIE
BIRE
La BIRE FRONTENAC est une
bire parfaite, d'un bouquet savoureux,
dlicieuse et de la mme force qu'avant
la guerre.
Elle a le bouquet riche et savoureux si
ncessaire la craie bire.
Demandez-la dans tous les htels et
restaurants.
FRONTENAC TIQUETTE
ROUGE : boisson saine et savoureuse.
FRONTENAC ETIQUETTE
BLEUE: "Spciale", l'aristocrate de
toutes les bires, elle possde une le-
gre saveur de vin.
FRONTENAC
BREWERIES.LTD.
Montral .
I
P ^SMSJ!SaW Pri m T ,i0.te.,8Tel ^r?,1 Vovl a" M"*^ " Beohlej, Mclrorolilain Bs.nr,
r. ttraii lin, AlphODBfl ihvn s, fin. Pirotile. Lop River1
itNdJUangnnn '''up rV". '-r- Mv^rrtiidiai. a. Camlho, P. Bridas Jet**
uns)nerara Julien, o. DorjaiQvilIe Petite limi-u.
W .Quinlins WIU1AI81
Vis vis llotelde France, Port-au-l'rinee
Mi?rc39iUit e:i Hati pour Frontenac Ereweries I td
M) itraii Canada
Fulton ShoePolish
Company Ine.
Si vous vo-i'r- rolifK htfeOM de vos eblussur
o. wm voulez avoir un brillant laissant et durable
Si vous wulq la couleur et la soubUsse de ces
chaussures p uianl lowtenibs. tmploym la marque
MOSOGR l\l.
fiAHquk sbtstaUmtntpour m lames''pi tes gentlemen du biak lt
S>lk protge la peau des chaussures contre 11 umtditi et la ebakur.
Elle l'entretient leur soublesse e\ conserv leut brilitmi
Demande^ la uiarque MONOGR4M c'est lu mnllmr de toutes les marques
Gf(C JEWSKMi 4fDt pour Hati
Le Malin
fondf I* fer Aril 1907
Abonnements 3
i \ nom
Port-auPrince (jourdes z
Dpartemeots j.50
Etranger 3.00
Boite Pustule: 118
1 lphant '~'i2
Bureau: Hue Amricaine; 1368
[AUL E AUXILA
ll*}to*tore4duMaga8in deVBtai
h 'ges d 'derniers Lateaur."notre stock est presque
Sr ionrODI ras' ^u '' Vous ulfiofl de savoir qu< vou pou-
*n,HCr<,'I- VOns ave: b<,soin p| de ratjiil'-irr's obnxS
Mrui" -q ,Jal!f,nfex!raurdlnairrs,ou dans es Maton*
Pur rie;.
i|tJiar-0-s rrePft9 d chine Fup5riaur, Soi? '^ah!e,
inr si | 1?' r'l'melia couleur S -ni-ers pour lionom*
tiuirlar.5? sP,,r *euime, roulier? (fnm., Fleur pt
^ Tci 1 rcup c!iaPea,)X' chapeaux de paillo Guj .i'lalie
or, g H":s Rarniiarcs pour robes ou crapca'ix. Robans
I Veille"! Ev'antai,s S8. Bas de soie extra. Parfum. JJ1
pVrtd-,*8. marquas. Ride?ux lulle ei Guipure:
POl dp mi,kl. Ki-______;____/,! ,t-
QUOI Qli ON DISE
QUOI QU'ON FASSE
Le RiiM i^Ml est
Et im toujours le meilleur
Clll URGIEN-DENTItTfi
De cliniques dentaires de Mont
rat, New-York et de Bush,,,, lln.
nonce aux familles de Porl-aw
Prince qu'il a ouvert son cabinet
i (angle des Fuies Danls Deslou
ehes A: du Magasin de l'Etat-
iw..,Bc:j ___,
NOUVEAUX a;, mbics
. / >. t*.' ~j^", h Rtrruini
J, *-Jr\ Lm eaux-oc-vis.
fli^L 'TW* "Mu. ALcoon, t
^SP'J A DERCY FILS AIII
w .; w^is /J'n" f**". /S
, CU,OE PRATIQU aMB^rmim ,
VIE, SSEKCEB le MANI-Ti < NtHrail 4.1
UPM3 .! T*fiir ILLUSfM l'nilll fr.lC...
MDICATION ARttNIO'PHOtPHORf r ViNiQUE
htnmmuummmTiXaki i
Fjniics : Fllxlr Granul Comprime
Emulslon Concentr Ampoules.
\ Toustescas ol'organtsmaduttrctams
ssvssi -j indications) lousiescasourorgantsmonem/ttrsetam
JLN &11& u,|,lu*llonb)*vfl mdication rparatrice puissants
LbrmtOlr d IBiaTOOMOL, VIU.FJIUVE-la-CM)ENH (Mnt). *
3 DOl A----""" AMUoru* IUIID ci UMip"'"
*"Jl ae meubles, lits, armoir s, carpejs tt.
ii venle la Pharmacie Centrale

*-.
i..


ii h il m

ta
rduque l'Intestin

Constipation
Vertiges
Dyspepsie
Migraines
Vour rester en bonne
sant prtfWJ chaque
soir an ccmprfm de
JVBOL
. *; r-< t - 'r" i." '^ *!'
IMrurvj OUI il
*'* D' IttWN.
Ce u reH I'
de tioaip :;<:r.
------------11 .c.r.Oirr.s---------------il
JUBOUO:- > .ip-.J'.'ot.-i ar.N i
Mmorropl;<". C4"iar.;i, Jirungrs I
I
JUBOUTAH I :' ";lfrc Irj
k. morrolde ''
IW i li:itrl.fu i
VhIiiku nue l'iiri
Jabot, tabulateur de l'Intestin, fixe
une heure constante aux Juboliss
EXTRAITS B.LUIAEI * **"
Menaet ut}ulanttni r fonciicit
Vaillant allout Agents Gnraux 1720 Rue du Maji^nJeTKtat
La preuve es! faite
La preuve rst fate fou** Us coniom*
moteur qu'aucune eau-d -vTe d; marc
c de (train ne peut valoir pour la fi
ne ne et pour l'arme le rhi n tir du
Sirop vierge de canne suerr.
la preuve est faite que de tous* les rhums,
le rhum < i l ; i i
est le meilleur el le plus hyginique.
La vreuve eut faite que de tous les
rhum* d'Haiii aveunne peut galer le
rhum NECTAR GAENOR ** la Pp*ra
lion est la plus saigns et la matire*
premire le plus rationnellement dis
tille.
A la Tropicale
4728 Graii.rRui Maison
Incident Georges
D trouvera toutes les
marques de Ko lit ainsi
que les produit Guilbaud
en gro8,aux prix des l'abri
qoes. On trouvera aussi
(les provisions, du sucre,
des timbras, papiers tim-
brs, timbres niobiles.pas-
seports ete, Vene/. nous
faire une visite et vous
serez satisfait.
Audaln BENJHIN
Directeur
Bonne Nouvelle
ALUMINUM L1NE
New-Orlans et South
America!! Steampship
C lue.
Prochain dparts directs
pour Icii'ju lihxe, Eh ti
le *\n George P, Mackensi* laisser*
la Nouvelle Orlans el Mobile le SOSsp
tembre directement pour Port au PHr
A partir ie eetie den ire date, U y
aura une occasion thaqi quarte jours
pour les forts suivait*: C rl-(ine9
Joi t La Guayra, Pointe PVe9 ht Ide
el Spain, Jrinidad, Georgetown.
A. de lAilS & Co
Aytn(s Gnraux
ila
d
S,
a

sa
2
,- ..
Elles sont Kereuses
et en bonne sant
Vous Devriez l'Etre Aussi
Un grand nombre de maladies des emmes n'entrent pu
dans le domaine de la chirurgie. La chirurgie ne peut rien
changer de place ni dplacer les organes-du moins ries dt
semblable n'a t Un petit mcanisme d'une pendule peut desserrer et l|
pendule avance ou retarde. Si le mcanisme n'est pu
remis en place de suite il peut tomber et causer des dom-
mages srieux. C'est exactement la mme chose avec
les maladies des femmes; elles commencent d'un rien mais
si l'on ne prte attention elles produisent des situations
srieuses.
AusMtt que les premiers S) mptomes a paraissent prenes
la Composition Vgtale de I.ydia K. Pinkham pour
soulager le malaise et pour viter qu'il ne dgnre en un*
maladie plus sricubo.
ayant obunu de rsultats excellents avec votre Compesiiien
Vgtale >t ma mre ayant galement bnfici par on cav
plot j.' me suis dcide de 1 essuyer. Je recommande votn
mdicament toutes mes amies. Je lui doit ma sant et
en chante les louanges chaque jour."Zouaida LUASSI,
Huraacao, Puerto Rico.
riualeures lettres similaires prouvent les vertuet Composition ^getale
de Lydiia E. PinkKaiP
lyoi e.piMKMAM M*oieiMt co. i.Yiin.mi. u..*.
BAil El alte
[BAI LE V vend
Pstll ni!
Son fi ce l'tlF^re
|r| i' Lci.it lle
Noii d Aci^jcu
i u
Atui^""
Vtci doo voir, n'o'sitrons qatlqie cl -os fig ni voua dire.
* r.. LA il ti fl Lo
1715 Hce du MetBin de l'Etat PoU-u liice
lois
I . le
lis t* AC j 'H
i die de tdre
T.bu
Cordonnerie
Ernest Camille
Fabricant de ohausturM
en lotis genre
Matriau suprieur
Soins promptitude Clrit
Grau "Hue prs la Poste N 1722
La maison porte la co n.iis-
sance du public que dam le
Lut de faciliter et d'encourager
ses nombreux clients -- elle ac-
corde partir du 1er Juillet
1923 une prime de une paire de
chaussures au choix tout dten-
teur de vingt tickets.
En consquence -J on est pri
de rclamer un reu pour chaque
achat au comptant.
A la Conscience bile ast la
davi*r dt'. la maison._________
_______[jjju-r.
A l Intermdiaire ]
Diligent
Ce bureau, tabli rue Frou 310,
maison Robin, offre ses services
pour toutes allaires Commission,
transaction, servi e spcial dans
les questions d'automobiles : ven*
te, achat, voyagea et transports.
Dix machines confortables et
dix bons chauHeurs sott abonns
n-.tre agence: machines propres,
solides et pourvues d'accessoires
complets : chauffeur! habiles et
ayant les meilleure attentions
pour leur passagers.
Pour tre bien 'aervi, adreaaez-
vous L'Intermdiaire Dili-
gent.
SERV1GE DES AUTOS
13 A LAN : Lundi, Mercredi,
Vendredi, Prix, DEUX Dallar.
CAYES: Le paeeagers peu-
vent s'inscrire A l'Intermdiaire
Diliqent, liuc Frouj 310.
Grand Htel de Frant
Angle des Hues Banne-Fol et du Quai
Vient de rec voir :
Pat de foie gras truffer. Civet de livre. AndomlM
lentilles. Andouilles au saindoux. Jambon en boitev
ebois l'huile. Sardinea Manp-creaux. lhon.-u
Petits pois lins extra. -- Boudins, etc. a
Vin Rouge, le gallon G. 4.50. Vin Blanc, le gallon U.
LHiel dbiie par barriques et gsR
des Vins de Bordeaux et deJX
pagns* ..
Cuisine excellente. Chambres confortables. ^Magninq
sur la mer. '
Le Grand Ulel d3 France
Royal Caf
En iace de la Banque National
Proprita^e : Annacius INNOCENT
Ce nouvel tablissement se recommande par un ,
irrprochable, des consommations de) premier^
situation ptiviljjie.
Le ter, musique attrayante dirigVparjW
sionnu! de (jiaii'1 nutite.
Installation parlaite. Prii modrs.
Tlphone \" 395
Pharmacie V. Bu<
Port-dUmPrincs
Houveau'traitement de:ia).Furoncul(-J
listopla-te du Dr Wassermann. Jj
L'Hittoplaste est un rmpltre f^Jf ^
pour les Furoncles, vulijairement-appcl
L'Empltre se pose sur le clouas ^ ^
qui, sous son uilluciio devient in ^
temps ; 1 nllainuiatton diminue,ii no
et J'se gurit en peu de jouis. rgisloJ
L'instruction dtaille dans la boite de *


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM