<%BANNER%>







PAGE 1

r^J Par Cable Nouvelles fc.U-an(ires le MITIS publie demain : l L*rrt du 18 octobre 19 l 22 • l libert 1 du C ,n merce dans les Campagneil. Conlrenee antre le roi Alphonse et le gnral Rive a MADRID 17 — Rsultat d'une con frenre cuire le loi el l marquis Des Tetlo etU ge lral Ri?era:L*s50gou semeurs civils 'lu p.ysont r m qu'il devait re.ler en R pigOC Jusqu' ce -1 le le gouvi rn a int ait pris m"' di. ion • son i gara. Leshom.il s politiques w rem ltent peu peu du c >up terrible que Innraoaus te coup d'tat militaire. Ha commencent dj comploter contre les chefs militaires. .N tO seu lementles libraux et les radicaux mais les conservateurs eux mmes pont mcontents du rgime militai re LPS indemnits parlementaires des snateurs, des dputs eut cess automatiquement depuis le duecloi ie militaire; leurs privilges ellenrs vovaues gratuits s ir les chemins .1S fer ont t galement suppnn.es. lencontre mortelle entre la police et des manileatants HEULIN — ipersonnes ont i't tues samedi ei de nombreuses eut es blesses a Sorau, province de Brands bourg, au cours dune rencontre entre la police al des maint stanU. A Freibourg, d.us le duch de Ba de. la suite d'UUOrenC mire entre la police et des ouvriers, un de cee derniers a t tue al plusieurs attire bleues. L'Italie el la Yougoslavie BELGRADEAvant une h oq goslavie clbre le Sme aoniversai re de la capture de Monastir el de la perce du iront de Salonique, la BOttVel e --'est rpandue que la Ott goslavie avait rein,, irl une victoire diplomaliqus sur i Italie et que loc tognaire Patchitch, Premier minie tre, avait battu le jeune el sgrestf Mussolini dans le duel de hume. L'Italie aura Kiutae, admet l'opinion publique, mai le v m< lire I % %  prix ,-,.-i a diii qu • ... -ur le littoral ild u,u> 'l ll ' les Yougosl ivea > i le i ni ci compensant la pe le ds Fiume. Les dlails concerii .m la reprise di n gocietioas entre I Relis el la V favie sont tenus secrets : mais ou c:oit|otreieeil s la ws n due dei u re. A ce ,n > m ni on nts.wii quelles souffraient de livre intestinale. CIVI l'A VE .ill V A son arrive ici, le prince Humbert, hritier du trne, a trouv un tel gramme le rappelant i nmdiatement Raconni yi ; celle dpcb a pioduit une vi ve alarme car elle a donn suppo s r que l'tat des deux princesses e-t grave. § # UovibLe gouvernement italien a fait connatre qu'il dsire qu'il soit bien entendu que l'envoi du g lierai diirdini Piuue, comme gou verneui militaire ne sign lie nulle meut que la ville doit 'tre annexe. t.tte moeurs loigne les intentions de M. Mussolini. La dcision prise doit .lie interprte comme une pression honnte qu'il est ncessaire a sereer sur le gouvernement yoo goarave pour l'amnera unaccoid satisfaisant eo ce qui concerne Km me. PARIS —Le croiseur lger" Mu Ihouss a t dsig d p.r le gouver nemeol franoaii pour prendre part ,i l.i di luoostiaflon navale d ins la m de de Pbalre en Grce le L9 leplem iue La marine britannique sera re I rsente par le croiseur "Lardill et l'Italie par deux cuirasss. .II.IU -ALLM—Des renseigne ments de source autorise disent qu'une rvolution a clat en l'rans lordani oontre l'mir Ab.lullah. SRENTOM l'K.NSVLVAML-'.es mineurs d'aulh .. ile, runis en con vention, oui ralili le n lUVl accord |U |ess\l lires, COOCl i entre les re pi tentants des mi leurs et ceux des igni s et ont vot 1. r pris.: d i travail p >ir mircredi matin. Mr Woolard Notre COnf.re, i Le Nouvelliste ; informe qu'il est grandement bruit que MrC. 0. Woolard. vice-consul des Etats Luis au Cap-Hatien, dont nous avons r, produit les dclarations aurait eu un accident au CapHatien. ,, ,. Cette nouvelle n est m dmentie, ni confirme. DESCHIENI d l'Himoglobiat f anrtUnr dn 8na. pr-forlt pr l'lite mdlcoto. • dup.ri.ur la gSaad ryry ^ 0HlBM ,% u , iui B .a4rr. wus .. p h t.w. %  ** au .r-rf*" Le linistro loticbereau est parti pour Jae.nel Mr Charles Bouehereau, bainislte de l'jnstruolion Publi lue et de l'Agriculture, est parti hier pour Jacmel. aux lins 1 inspecter les services qui relev il de ses deus Dpartements. N.MM smh.itons U'ic fructueuse besogne au M nidre qui, au retour, visitera LogVlS et peut-tre certaines de ses communes. wm tjrfr i n j-uu i i saaairamrssjsjssrr-r" J sassBsjssjrsnsi i la Rue lacajoui Depuis lier, on transporte des matriaux la rue Macaj >ux. prs de la Fontaine de -Mme Colo afin de rparer la rigole dtonce par les eaux pluviales et qui constituait un vritable danjr poui les habitants de cet intressant quartier, surtout la nuit. L %  M.diu qui avait aignal, en soi temps, la ncessit l'entreprendra ces rparations, %  i rjouit de la dcision qui Vient d'tre prise. lariaga En l'Eglise SI Anne sera clbr lu jeull il Octobre prochain la main-'! de Mell \nn.i Itonamy avec Mr Chrystms Beiubrun. fous nos complimentsDcs Nous avons appris la mort de Mer ville Kinmn survenocette nuit.L'en terrement aura .icu demiin a 8 heu res du malin. Le convoi partira de la miisou mortuaire, sise Grand' Hue No MM pour s i rendre l'Egli se Sle Anne. ssassart^ F> 0. PIERE Comp Maisoa tablie eu 1847. u Peintures, Vernis, Ocres de toutes sorti Supriorit BiSPRIj Qualit et Prix, dfiai toute concurrence. Lon R. Thbii Agent pour Hati -. a jf Ji* A* U e li ux Haf moulu axtra (Jol sx |uu\r n agrable, Bonne remise aux acheteurs m groe. p i : .11. Rue Dents Destoochei en face ds Joua Wooilej auto Supdites. Inspection Soulaire Nous in vit mi les prsidents des Commissions de recensement nous exp'lier le plus toi possible le sisal tat de leurs travaux respectifs. Les intresss sont informs que l'examen spcial pour l'admission l'Ecole Nationale ds Droit est lix au 21 Septembre courant. AVIS" Co/rjwQ&um des Ar/irninirs Gotntret Les membres de la Corporation d i arpenteurs Gomtres, sont pris de -e runir le uimauche t'-i en coursa'. heures du matin au local de Me La/are S. Bug. Dubois, sis au Poste Marchand, ct Est .les Archi tes Gnrale* de la Hpubliqu, pour la formation du bureau. Port au Prince le 17 Septembre 1923 L. S. Bug. Dl'BolS Arp Cio. Dlgus des membres de la Corp. des Arp. Go. Ta imm CONVOCATION Les membres de la Renaissance sont pris de se runir Parisiana dem un m r. i .1 o du coi i irrt six heures prcises du soir en vue de pieu L. certaines mesures touchant la bonne mai. lie de la si G I • Poitau Prince, 18 septembre 11)23 LE BlllEAU Lehn & Fink, nc Fonde en 18"62 Supriorit Bas prix PromJ Tourproiluils chimiques, plitirmaeeutiquesetw irtii-lis veiidaliles dans une pharmaeie. j Epioes,oivre, Cauuelle,Girolle, Anis toile, Mi etc, ete. SUCRE RAFIXE. rf^inectant, Spcialit : Marrie prive f^J, l £3, merle, Articles pour babiera, Bay Ruin, ^?ol lire, Huile de foie de Morue, '^f J,^ l a „traits pour faire essences et eau de J 1 ^^' Dne, Poudra contre les insectes, S jlut n P" ver les œffl Irais. Lait de Magnsie, louilic 9m pour la lollette des enfants, tissence de fleurs Korida, Miel pour la table, Mouttirdi llui pour la table, Brosses a dents, IVpper J n \;> Jt: chasser les moustiques et i re V7? n C t 1 ^ contre constipations et doubles (les nteslins^nre, Tb, Cire pour les W^V^>^^^^^ Sirops divers, Teintures diverses, \ s ; Ltc ^Demande/ le catalogues des spei ^f^ lnB ; 2 : Confiant vos commandes a LLBN & l ^ lv serez absolument satisfaits. s'aPP^I loules les bonnes pharmacies du pa>s sFr nent chez LlilIN &1 INK Inc. A U„ U A Lon H, Ikbtm Agent exclusif pour H* PAUL E AUX% Avec les arftvages des derniers bateaux, notre stoa n leurs] lai nouveau ., ,*,. JvaV oir qM 1 Nous D eoumeroas oas, qu .1 vous su ffttvB d e savo 4^ ver trouver loul ce que vous ave^ besoin et a ae lions que lansles liquidations extraordmaires,ou qui donnent pour rien. c„ n rieur, Soi > Epatenti ?sont nos crpes de, cbjne "uprw, k Tissus ponge fantaisie. Plumet* couleur, boui er ^ ^ verntsetjHune.Sjuberspour leuimef. r ou ers tf Fruits eu uirlaudis pour chapeaux, Uiape^uij^j pour hcniiiies Toutes garniiu-es pour ^ d ott wie S ri.l irgent ou or, Baudea.x, Evantails lins. Un de ^^ slects des meilleures marquesHideux tt te ^ elge lft Visitex notre dpt de meubles, lit, arnaorti,^ y QUOI U ON WS QUOI QU'ON FAS Lefliuin isaruancoart SI et sera toujours le



PAGE 1

ta MATN Sacs vides et Ficelle ^5 vides neufs DotiMe couture angbis facs vides neufs simple coulure ns vides nic main ( Trois qualits )' K M )) trous trs bon compte. 0cs vide* uonr Ciment bon march. ficelle fmeYicaine i\ anglaise. Qualit suprieure. Tente chez fBEEZiVIANM'AGGERHLM Rue du Quai ~* % *> •--• Maison H S1LVEKA V liaison H, SILVER se lait le plaisir d'informer sa usejclienllc qu'elle vient de recevoir, par les steamers, les articles suivants, de toute Iraion couleur anglais, diverses qualits, iinion blanc anglais Ittfsor lu de paille fine d'Italie pu feutre Itorsalino lux demi-feutre Itorsalino lu demi feutre d'Italie. lux velour d'Italie 10 barres & mouches anc suprieur pour jupes blanche sup. i fine pour chemises J blanche ne blanche barres & unie [anglais pour cliemises 'lune suprieur anglais pu any lai s extra suprieur ""ne ac anglais^ suprieur couleur • rideaux mousseline pour portes ""> coul. & blanc suprieur on ris anglais lie uoir laeir f HJlais assorti pour matelas anglais, douille larueur musse brod couleur ors !c. P P Ur ? nfants t couleiirr & blanches 'olunepour tailleur. po %  %  ia n.„son Silvera vous convaincra de la K :E D'AVANTGUERRE La BIERE FRONTENAC est d'une saveur des plus dlicieuses. Un verre mousseux de cette bire vous convaincra que c'est de la orak Bire. Demandez-la votre caf ou restaurant favori. FRONTENAC TIQUETTE R() CE: 1 oe boisson de famille hyginique et populaire. FRONTENAC TIQUETTE BLEUE: "Spcial" a un lger got de vin et de revenez-y. FRONTENAC BREWERIES, LTD. Montral '' g#£^^^ u M^*-^ %  %  Beml*,, Me:, potUml. IW. & .^bnh';,n l ^'|,:,. > ^Iu I ^ ; l ,e %  W Va!'"* 1 r'^ '' M *v"' B A olft ,Vlit <"^" : * *^ ime.Ne.-ardJu.ie,., u. DcnainTiUe Pelile' m!£L •* Fernoduil. A. Carvalho, P. Di-id^ma. trmie %  V .(uiittiflfl WILLIAMS Vis a \i3 ilotelde France. l*ort-au-lrine U?ii^% l U !" ^ F !" !" Brevveries Ltd ALUMINUM Ll&E Wi ,. conter. „ New-Orlans el Soulli FVK^^^iftAS American Sleampship (/ Inc. le merciements f Ni (le nouveaux clients. aoa JEUDI 'me pisodes du | Trfle C rbcentimes l^Uleill, le Panama Railroad Steainslii,) Line Bureau de l'Agant Gnral Port au Prince le IU


PAGE 1

LE MATlN F^ donne un teint de lys La Critn* t-.nJe1rs. d.i-ie. parfum*. MHffilM la (rarfitur d* la leaneis*. imbeUlt. rtfac* lu ndet Elle tient la poudre Assure une carnation exquise L Crnx TEINDELYS. Sr* Cirtueuse. Otre, r ,nrapl>< d'offenser en rltn la anu, J el s<|a*jcit, %  • >'ii et blanehii tan la ; c r i l'excs ou jamais la lairc -v V tuiie P.<: l'uni..aux extrait! yp ,e P 1U> i'= r,a,, d la "*"',' W) \ d> toiletter KHI tmp'oJ ewM le %  5 1 '••*'•; %  le* lchai >re r • ARYS 3, Rje Je !a Paix, 3 P.>,P.IS T. IM ParfuBtriM et (frauda M ffai ..J 't^-aff ss^ •* ^^ .,—S -*-*'* ipaJIWi, i.a/g ra?2 l""^SB Vaillant & Ilouet Agents Gnrais 1720 *ue du Magasin de l'Etat La preuve est faiie A la Tropicale La preuve rst faite pour les consom* tnateurs qu % ancure eau-de-vle ds mire ta de (frain ne peut valoir pour la fi nesse et pour Va orne le rhum tir du ircp vierge de canne sucre. fa preuve est faite que le tous les rhums, le rhum d'Haiii est le meilleur el le plus hyginique. La preuve eut (ait*, que de tous les rhuns d'Raiti aucun ne peut galer le rhum NECTAR ttETJBB*! ** prpara tion est la plus soigne et la malir premire le plu rationnellement d s tille. 172H Gian.rRue laiton Incident Georges On trouvera toutes le marque* de Kola ainsi que les produit! Guilbaud en gros,aux prix des Pabrl qaes. On trouvera aussi dos provisions, du sucre, des timbres, papiers timbrs, timbres mobiles,passeportsetc, Venez nous faire une visite et vous serez, satisfait. Aulain BENJAMIN Directeur eajeasaj Fuit on ShoePolisb Company Inc. New. lork Si vous voulu <''••'•'>' Uptau&t vo\ (auisur :> ViM voukt, utu.r un bnllat.t luiaunt tt double CIIIHLHGIKN-DENTISTE Des cliniques dentaires job Mont* ral, New-York et de Boston, annonce aux familles de Port-anPrince qu'il a ouvert son cabinet l'anale des II tes Danss Deslou ehes & du M tj wi/i de tEtatSivout voulet. lu couleur et la soupire de ces tbdwartt /fi.uu Icwiemu* employ* iu %  wr lw MObOGRAM. blk bmlrtini leur souiesse et conserve leur brillant UrmtmM I" marque MONOdRVM t %  la nmVW de touUs C3 S 0 d'tre nre Plusieurs foyers, une fois sans enfants, sont maintenant gayspar la prsence d'enfants sains et heureux. La Composition Vgtale de Lydia E.Pinkham a rtabli les mres, une fo's de plus normales et en bonne sunt. I a lettre wivanta fente par ne jeune femme, prouve la valeur de la Composition Vctalede Lydia E. Pmkham dans de tels cas. Jcsus Dol Monte, Iavana, Cuba. -" J'ai employ avec excellents rsultats, votre Composition Vgtait de Lydia E. Pinfcham, le m^dlcaraent que vcw recommandez pour les maladies des femmes. Apres trois avortementl )'il pu donner naissance un enfant Je ne puis trou M ds mots pour voua exprimer ma reconnalssam e. Je r,com. manda votre mdicament toutes celles qui souvent, ccmn-. tant leur salut. Si vous dsirer publier cette lettre, je voua donne fermlssion de la fairc."-IuiS RBS VIOLT, Madrid i, letra C, Jsus del UtstA 1! ivana, Cuba, Catto Uttto cvruit enK86r d uti-i femmes dVtsarcrU Composition Y& getele de Lydia E. FinldwA LVOIA .S.NKHA! M-OlCIM CO. UVH \%££ V.B.A. %  5 TA Grand Htel de Franc Angle des Hues Bonne-Vol et du'.Quai Vient de recevoir : Pale de foie gras truffer. Civet de livre. -.Wtouj lentilles. Andouilles au samdowx. Jambo en JKMU*^ chois l'huile.SardinesMaquereaux. Tlion. Uswu Petits pois lins extra. — Budins, etc. Q & Vin Rouge, le gallon G. 4-o0. Vin Blanc, le RJonuj L'tilel dbite par barriques et qam des Vins de Bordeaux et as tm Cuisine excellente. Chambres confortables. -^Magnifique mhw tm G and Htel de France marques nardet la marqu* .wv^w^. .... — si M O'to. ThiNUBMt fWBoafttam Pharmacie F, Sjourn biologie appliqu sous la Direction du i>r Aieof et i 1 Sjourne Le laboratoire es' ouvert tous ies jouis de 7 hrea du malin a 0 neures.da soir pour toutes les recherches ei analyses prvues dai s s'annonce ci jointe, sau pour le Ifiifteioiauii et n consume Cre RW/, il? Seront reue* que le mardi d: cha tue semain^ S'adre^^ir la Pharmacie pourie reu i t .ueinenty %  Ansiyea d'urines et Suc as IUJU tteacUou de mann Baaction de Triboule, Lxan.cu du s u,. t du pu? %  u s matiei • lcales fasnm dS cr.ri ai Albninina r act | CoustaneCrnSecretalie HmtrcMj^rohU^ d Oo de nowque*,*^ etc. Bonne Nouvelle m Cordonnerie Ernoa*. Camille Fabricant de chaussures en tons genres Matriaux suprieurs Soins — promptitude— Clrit Cram'Hue prs la Poste N 1722 La maison porte la connaissance du public que — dans le but de faciliter et d'encourager ses nombreux clients — elle accords— partir du 1er Juillet 19215 une prime de une paire de chaussures au choix tout dtenteur de vingt tickets. En consquence on est pri de rclamer un reu pour chaque achat au comptant. A la Conscience — telle est la devise de la maison. Royal Caf En face de la Banque Nationale Propritaire : Annacius iNNOCKN Ce nouvel tablissement se recommande P^.""^ irrprochable, des consommations de premier situation privilgie. Le soir, musique attrayante diri<)c par d 8 P •tonaslsld a grand mrite. Installation parlaite. Prix modres Tlphone N 395 Pharmacie VV. Port-UuPrince ,-iiloie — L... Le Malin tonde le'Jcr Aril 1907 Abonnements l.N MOU Port-au Prinoi Gourdes t Dpartsmeots M Etranger '^-00 Boite Postale: IIS Jphone 243 Bureau: Hue Amricaine;i$58 %  --— • •• %  •-" Nouveau traitement de la Fmont listo,>laslc du Dr f asserniann. LHistoplaste est un empltre pn'part ^ pour les Furoncles, vul.|airement || apf L'Empltre se pose sur le clou les ^ ^ qui, sous son mlluence devient u i^iopp* temps ; rinllainmation diminue,il ne se et Jae gurit en peu de jours. l'flislopn L'instruction dtaille dans la boite de



PAGE 1

•m:n ffiUR PROPRIETAIRE IMPRIME VU ient Magloire BOIS VERNA (358 Rue Amricaine IKRO 20 CENTIMES ANXKE N" 5018 Quotidien la vie <-si iiii eicalier sans fin : un degr monte, au lieu de unis v asseoir, nous TOUons enjamber le suivant, si liant ijii'il soit. STAL 7ELEPHOIE No 24'i PORT-AU-PRINCE (HATI) MERCREDI 19 SEPTEMBRE 1023 EN PASSANT ,1 IAVAIL Lloide la vie. Toutes les [lerespectent et l'enseiiTu gagneras ton pain fdeton Iront ".est vieux imonde. Les philoso„ent et se l'ont gloire, d'tre (lu travail, le Jh pense. Les altistes Ihvailleiirs. Et aussi les | Maires. Il y ,i comme attache ce motj t qui travaille s'attire |deses amis et le ses en1 pardonne beaucoup [estgrand travailleur. S donc que le travail ? Iriiins livres, suivre oversations et — cmn|je— penser comme oup trop le nos conne travaillent que Dot ouvriers. Soit que leur des liras, h-ios et [physique qui l'ail perler %  le Iront, puissent se Iftre un travail. Soit bcant un autre point I ne donne ce litre g!o(Tauvre salarie, l'our i travail n'existe des livres, des anietlreenlunuJ%s reprendre, S? autour de bu te Mineur, dansl'esfck belle moisson a moisson du bon • b to e us ces hommes *l* UVe t minuit i 5jyeuxsef..rment, t If ,, U SSt -'8;1 "8 Wn, ,lume? V* Tf l ont connu tJgue .h, cor|)S iC, Url, sur la la&t;; l ,l T nlt-r, Celtes, i s 17* ? i L ,, v 111 des revendications, justes souvent, exagres parfo-e, de citmes classes de citoyens, ont peut-tre lait oublier que l'on pouvait trouver d-s Iravaillurs . MVRTIS. Panl Sals AVOCAT Recouvrements Commerciaux, Affaires l'£traoger. Correspondants Washing ton, New-York, Berlin, Londres, l*aris. 17e iuenniixZIJ.l'ort-uu-Pnnce Tlphone 'J7 Inslrulction Publique I.e Secrtaire dT.tat au Dpartement de l'Instruction Publique vient d'adresser Mr le. l'rsiilent de la llpublique 1 important Itnpport suivant dont nous recommandons la leeture tous ceux que ne laissent pas indiffrents les dlicates, questions de notre enseignement public. A Sou Kxcdienee le Prsident de la Rpub i que Palais .National Monsii n: le Prs! lent. Lis examens qui ont eu lieu celte am.e ont revtu un caractre plus srient eee ceux des anes prcdnie". Lis sujets il.> composition oui l choi oli ne de l'ducation de lajeuuetse, et js ne suis pas en core an bout des rformes dont je poursuis la ralisation d'une fie n mthodique, suivant un plan dnl l'application est su ceptibls ds rele ver notre esseignemenl n:ilinal. Les examens du certificat d'tudes primaires, examens importants puis qu'ils sont la conscration de lobli galion— ont eut lieu dans toutts les circonscriptions scolaires ds la l( S publique Les candidats aient au nombre le 81 1 dont 5 I I g n -uns et 301 tilles. Ce en ffre, rautlivemenl faible, marque ci pend u tun proLf n iudniib'e : il n'a j m.iis l atteint aucun poque. Tout il mme, il faut qu'il segments de plus en plus chaque anne. Les lauiit BOUl l au nombre de /")7, dont ti garons et 238 Biles. Il n'chappera pas un obsevaleur attentif que le nombre de lilb s aysnt lu.-si l'emporte sur celui d> s gar ns q 11 pourtant se sont prtsen ls beaucoup plus sombrons Lexa soeo. C'est ce qui a provoqu dans la presse des dbals intressants au lourde c tto passion aan te question: nos jeunes filles sont elles inanits temcnl supiieuivs.i nos jeui es gens? Il semblent, envlsag r roulement les rsultats des examens pri aire, q e | es lil 69 I i mporlei t II faut n anmoios reeonnoitre que, dans cet ordre d enseignemi nt, les c li tilles sont qualifies pour donner de meilleurs rsultats tout au moi is dans la circonscription de Poil au Prince. Le personnel fminin de U Capi talc se compose dj de plus de trefl te normalien ns sans compter beau coup d'autn s pr ifessi urs munis, soit du brevet lmentaire, soit du brevet Buprieui el qui se donnent la peine de prparer l'examen du certificat ! aptitude pdag igique. De ce l'ait, la qualit de l'ensei pncmenl dans les coles de tilles [aises moins dsirer. C'est ce qui explique que le pourcentage des tau rates -soit trs lev dans la circons cription de Porl an Prince.D'un autre cot, si l'on regards les ch >ses d'un peu plus prs,les copies des garons et celles des tilles, d'une f on gnrale se valent svec d s qualits diverses. Il n'y a doue pas de supriorit vraie plus d un ct 'que de l'autre. Cependant on se plail a reconnatre que. le plus sou veut, l'lve RI le esl moins distraite, partant plus a pli pi 'e que l! jve gsrOU. Celui ei. sans nul doute, es| fttlir par les so .i' itati ins du dehors Il veut bien apprendre lire el isjfliiw in lis L' brait i: la vie singU lirement accrue depuis [uelqu s an nes ne 'aise pas de pr dure cer tains effets sur uri jeune cerveau qui cherche & comprenais les tcansfor mu onqui appellent son attention, En voil assea pour expliquer les BUCcfl delilb s. Mais propos des examens de brve', il serait iu-xact de tirer pa reille conclusion, ne considrer que les rsultais. D'aprs les rglements, n n peuvent se prsenter aux examens du Brevet lmentaire, appel Brevst simple depuis l'arrt de Dcembre dernier que ceux qui ont parcouru les deux annes dludes du cours suprieur des coles primaires. Or, les coles de garons except les coles eongrganistes, n'ont pas de cours suprieurs organiss. Gnralement l'enfant muni du C. E. I* quitte l' cols primaire pour le lyce. Rien de plus normal pourvu qu'il runisse toutes les conditions sx'ges par les roulements sur les lyces nationaux. Les coles de gsroons sont sous ce rappoil moins favorises que les coles le li les, dont beaucoup possdent un bon cours suprieur. Ce la explique h succs des tilles aux examens du brevet Celle anne, nous avons vu se pr senter au brevet impie il gvms el Si Biles, lie es :i imbre, ont eus si .). lill s el MM in ni u garons, appartenant l'cole congrginiste %  lu VI •< rie (iuilloux. 'C'est cet chec des 33 can.beats g ne MIS qui a frapp l'imagination stentreiols presse agiter la question d'une prtendue supriorit des m,... \] |i SC es 3 i can didats vincs n'avaient prohiblcmenl subi aucune prparation srieuse ; c'el le l.lid ,|,. s clsSSSS de lenseignsmi ni secondaire rlves mal dous et arrts par des Siemens de passage, qui sont venus, taler leur mdiocrit au grand jour. Aux examens ,1(1 brevet suprieur qui ont eu lieu l'orf-au-Princc et au Cep Hatien, to p letulentes ont t admises dors q is les trois postulants qui s'taient prsents ont l. Ici encore il y a lieu de remarquer que le programma du breret i ipi u m p nd ans deux premires an nes d'lu l< des coles normales primaires. Ces trois jeunes gens q ii ont t sxemins par le juiv du Cap Hatien, araieet-us percou ru es programme .' Il est permis d'en douter. Par ailleurs, et piopos de ces examens des brevets simple et suprieur, d'antres rcmsrquas s'im[nscnl. Le succs dis jeunes tilles ces exami as ret sssur d'avance. Elles viennent en grande pailie des tablissements d'enseignement secou eue : Pensionnat nte-Roae de Urne, Pensionnai N. D. du Sacr Cœur, Lisiiiuiion d Mme Vve. Paret o elles ont suivi le programme des tudes secondaires spciales de j unes filles qui auraient du, en bonne logique, le* conduire su certificat d'tudes se< OMI.I res spciale-. Il n'est donc pas tonnant qu'elles se montrent bien suprieures, grce leur formation, des j> unes gens rosi prpars, I mme ai.x jeunes filles des cours suprieurs des coles primaires. Pour elles, c'est alors, un succs trop facile. Le Dpartement auquel ces faits n'ont pas chapp, ne manquera pas da mettre les choses sa point. Un asrtje organisant, d'ans faon serietse, l'obtention du Certificat d'tudes secondaires spciales djeunes tilles sera bientt prsent A l'appro bat ion de Votre Excellence. L'enseignement primaire dans les coles de garons Bouflre donc, d'un mal profond : l'insuffisance du per sonnel snseignent au point de vue del prparation pdagogique. Le re mde, c'est, nous le savons, l'orgai i setion d'coles normales primaires, laquelle sl une des premires condi lions do progrs de nos coles pri m lires nationales. Aussi le Dparte ment. grAce A voire haut appui, va pouvoir, en attendant, tablir, ds ia rentrs des classes, l'cole luMarie (iuilloux, ( Ecole des Frres) un cours normal d'une dure de trois ans en vue da prparer des institu (surs pour les coles primaires degar ons. In arrt sera proeh linement soumis votre approbation. Charles BOUCHEREAU. ( L i fin demain ). Au Public Quelque soil voire chagrin au moment du dce de quelqu'un qui vous rsi cher, n'oubliez /ms en commandant son cercueil gut tes CERCUEILS fabrique oftes STAlK sont les meilleurs terni en solidit que pour leurs forme ci dcorations. LIVRAISON PROMPTE I GRANDE RDUCTION DE l'mx 1 HENRY STARK, Rue ilu Quai en Lue l.i Gare. \ M. — Li nuit et les jours de. fte s'a Ireaser chez mon ch f d'Atelier Mr Flchier Unisson, Rue les Fronts-forts >'t)2, en lace de l'ancienne Calbdrale. Important : A part de mon ciel d'Atelier, PERSONNE n'est autoris recevoir les commandes en mou nom. L'EllIisc d'Iaiti S'iiilii-Doiiiiinro ''•'l 'I ml i l'invitolios \\i leur raila L. G. Pichon, arehevqoe 1 %  %  % %  Ceyes el Morice, vque sont partie pour Banto Domingo. Ils vonl assister h 11 conscration de Mgr Luis de M MM. -omme arclie vcuecoadjuteurde s. i; ||gr Nouel, an hev |us de Bento Domingo. Cette imposant.' solennit aura lieu dimanche pi\:luiu, U Septembre,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06030
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, September 19, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06030

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
m:n
ffiUR PROPRIETAIRE
IMPRIME VU
ient Magloire
BOIS VERNA
(358 Rue Amricaine
IKRO 20 CENTIMES
ANXKE N" 5018
Quotidien
la vie <-si iiii eicalier sans
fin : un degr monte, au lieu
de unis v asseoir, nous tou-
ons enjamber le suivant, si
liant ijii'il soit.
STAL
7ELEPHOIE No 24'i
PORT-AU-PRINCE (HATI)
MERCREDI 19 SEPTEMBRE 1023
EN PASSANT ,1
IAVAIL
Lloide la vie. Toutes les
[lerespectent et l'ensei-
iTu gagneras ton pain
fdeton Iront ".est vieux
imonde. Les philoso-
ent et se l'ont gloire,
d'tre (lu travail, le
Jh pense. Les altistes
Ihvailleiirs. Et aussi les
| Maires. Il y ,i comme
attache ce motj
t qui travaille s'attire
|deses amis et le ses en-
1 pardonne beaucoup
[estgrand travailleur.
S donc que le travail ?
Iriiins livres, suivre
oversations et cmn-
|je penser comme
oup trop le nos con-
ne travaillent que
Dot ouvriers. Soit que
leur des liras, h- -ios et
[physique qui l'ail perler
le Iront, puissent se
Iftre un travail. Soit
bcant un autre point
I ne donne ce litre g!o-
(Tauvre salarie, l'our
i travail n'existe rt des muscles, l'our
iil ne se trouw jue l
p7eux une gravure
P reprsente Pasteur
[oratoire. Il tient la
krouvette et il mdite,
lyest- dire qu'en son
l en foule des possi-
[Mons, des problmes
Ds; tandis que la.vo-
nie aide de la froide
["elligence, classe, oi-
j- Oh! sans doute
a le front sec. Il esta
fois, froids. II aura un
^asseoir, des aides
g pnibles... Pour-
Iravaille! Quelles
"Wes nous a valu
. .fol, son labeur
fadurtuuiours.
pocat dans son cabi-
g ingnieur? Que
S- es professeurs,
gelait cet homme
?> des livres, des
anietlreenlunu-
J%s reprendre,
S? autour de bu
teMineur, dansl'es-
fck belle moisson
a moisson du bon
b toeus ces hommes
*l*UVet minuit
i5jyeuxsef..rment,
t If ,,USSt-'- 8;1"8
Wn,,lume? V*
Tfl ont connu
tJgue .h, cor|)S
iC,Url, sur la la-
&t;;l,lT
nlt-r, Celtes, i s
17* ? iL' ,,"v'111-
des revendications, justes sou-
vent, exagres parfo-e, de ci-
tmes classes de citoyens, ont
peut-tre lait oublier que l'on pou-
vait trouver d-s Iravaill- urs toutes les conditions. El mme, si
pour tre vraiment lui-mme, il
convient que le travail soit libre-
ment accept, volontairement en-
trepris, nu pourrait-on lire que
les vrais travailleur* se trouvent
souvent chez ceux qui entrepren-
nent sans y tre obligs par aucu-
ns ncessit matrielle ?
Oh! je sais bien que l'on m'ob-
jectera les mille el une petites am
bitions cur deJ'homme el lui font sacri-
fier son repos des chimres. Il
est cependant un.' manire de vi-
vre grande et belle, une faon de
concevoir le travail comme l'acte
vraim.'Ml noble el qui lve l'Iiom
me.Rrunelire rsumait cette con-
ception de l'existence dans cette
phrase : Puisqu'il faut s'user,
usons-nous noblement l>.
MVRTIS.
Panl Sals
AVOCAT
Recouvrements Commerciaux,
Affaires l'traoger.
Correspondants Washing
ton, New-York, Berlin,
Londres, l*aris.
17e iuenniixZIJ.l'ort-uu-Pnnce
Tlphone 'J7
Inslrulction Publique
I.e Secrtaire dT.tat au Dpartement de l'Instruction
Publique vient d'adresser Mr le. l'rsiilent de la llpu-
blique 1 important Itnpport suivant dont nous recomman-
dons la leeture tous ceux que ne laissent pas indiff-
rents les dlicates, questions de notre enseignement public.
A Sou Kxcdienee le Prsident
de la Rpub i que
Palais .National
Monsii n: le Prs! lent.
Lis examens qui ont eu lieu celte
am.e ont revtu un caractre plus
srient eee ceux des anes prc-
dnie". Lis sujets il.> composition
oui l choi difficiles, mais ds l'avis uoanims
moins faciles que l's sujets des an-
nes antrieures. Le dpartement a
voulu marquer ainsi l'importance
qu'il atlsebe ces diffrentes prea
's | i i doivent consacrer le travail
fcond de l'anne scoliire*
Adillrenlcs reprises.il a l rons
tt que les connaissances le l'imp
tranl ne justifiaient pas toujours le
titre dont il tait porteur.Ces! ainsi
que plusieurs jeunes tilles de prmin
ce armaient' "Elie Dubois'} dans
les piresrmilitions poursuivre avec
fruit l'enseignement de (elle cofer"
quoiqu'elles fussent munies du titra
exig l'entre, c'est dire du cer
tificat d'todes primaires. Pareille
anomalie pourrait tre signale dans
presque tous les ordres d'< aseigoe
ment. Il importe de la l'aire cesser.
D'autre pari, le litre universitaire
Due dclaration d'un an-
cien ambassadeur des
El.-ils-Unis Berlin
NEW YORK M.Jatn s Grard,
ancien ambassadeur des Etats-Unis
Iteilin [)renanl la parole au cours
d'un dner offert au gnral Couraud,
a dclar :
Si l'Angleterre pouvait compren
dre actuellement a quel point l'Ai
lemagne la considre comme son
plus grand ennemi, elle ne briserait
pas pour des questions de politique
intrieure l'unit des allis, qui reste
le seul espoir de la civilisation.
Due nouvelle initiative
il.' la tluco"
Samedi est entr dans notre port
le s/s''El Capitan" apportent pour
la llasco environ 100 tonnes decan-
nes provenant de Ports liuo.
C'est une espce sss / rae ici,
mais que mus possdons nanmoins
dans certaines de nos rgions el res
semblant beaucoup A !a Canne Cr
oie."
D'aprs les renseignements pie
noue avons eus celte varit donne
un meilleur rendement A cause de la
grande quantit de sacharine qu'elle
renferme et prsente encore cet avan
legs que sain soins spciaux, elle se
dveloppe rapidem -ni
' P^ sur
*-'ur Iront,
Ulre nature
administration gnrale
des Postes
Avis de dpart
Les dpches pour New York et
l'Europe (Via Ne Kork directe),
par le s s Cristobal wronl fermes
le Samedi il Septembre courant.
Port au Prince, le 18 Septembre Vill
donnant droit certains avantages
fixs par la loi, il (-1 de la plus
stricte quit que le postulant ne
puisse bnficier d'aucune comp'ai
sauce, il est certain que les orcu
ves do celle anne compares
celles de l'anne dernire accusent
dj un relvement sensible. C'est
le rsultt d'une srie de mesures
prises des mon arrive au Ministre
de r'nslrii' t'uu publique. Je n'ai
pas craint d'dboi 1er toutes les formes
du dlicat i> oli ne de l'ducation
de lajeuuetse, et js ne suis pas en
core an bout des rformes dont je
poursuis la ralisation d'une fie n
mthodique, suivant un plan dnl
l'application est su ceptibls ds rele
ver notre esseignemenl n:ilinal.
Les examens du certificat d'tudes
primaires, examens importants puis
qu'ils sont la conscration de lobli
galion ont eut lieu dans toutts les
circonscriptions scolaires ds la l( S
publique Les candidats aient au
nombre le 811. dont 5 I I g n -uns et
301 tilles. Ce en ffre, rautlivemenl
faible, marque ci pend u tun proLf n
iudniib'e : il n'a j m.iis l atteint
aucun poque. Tout il mme, il
faut qu'il segments de plus en plus
chaque anne.
Les lauiit BOUl l au nombre de
/")7, dont ti garons et 238 Biles.
Il n'chappera pas un obsevaleur
attentif que le nombre de lilb s
aysnt lu.-si l'emporte sur celui d> s
gar,ns q11' pourtant se sont prtsen
ls beaucoup plus sombrons Lexa
soeo. C'est ce qui a provoqu dans
la presse des dbals intressants au
lourde c tto passion aan te question:
nos jeunes filles sont elles inanits
temcnl supiieuivs.i nos jeui es gens?
Il semblent, envlsag r roulement
les rsultats des examens pri aire,
q e | es lil 69 I i mporlei t II faut n
anmoios reeonnoitre que, dans cet
ordre d enseignemi nt, les c li
tilles sont qualifies pour donner de
meilleurs rsultats tout au moi is
dans la circonscription de Poil au
Prince.
Le personnel fminin de U Capi
talc se compose dj de plus de trefl
te normalien ns sans compter beau
coup d'autn s pr ifessi urs munis, soit
du brevet lmentaire, soit du brevet
Buprieui el qui se donnent la peine
de prparer l'examen du certificat
! aptitude pdag igique.
De ce l'ait, la qualit de l'ensei
pncmenl dans les coles de tilles
[aises moins dsirer. C'est ce qui
explique que le pourcentage des tau
rates -soit trs lev dans la circons
cription de Porl an Prince.D'un autre
cot, si l'on regards les ch >ses d'un
peu plus prs,les copies des garons
et celles des tilles, d'une f on
gnrale se valent svec d s qualits
diverses. Il n'y a doue pas de
supriorit vraie plus d un ct
'que de l'autre. Cependant on se
plail a reconnatre que. le plus sou
veut, l'lve RI le esl moins distraite,
partant plus a pli pi 'e que l! jve
gsrOU. Celui ei. sans nul doute, es|
fttlir par les so .i' itati ins du dehors
Il veut bien apprendre lire el
isjfliiw in lis L' brait i: la vie singU
lirement accrue depuis [uelqu s an
nes ne 'aise pas de pr dure cer
tains effets sur uri jeune cerveau qui
cherche & comprenais les tcansfor
mu on- qui appellent son attention,
En voil assea pour expliquer les
BUCcfl de- lilb s.
Mais propos des examens de
brve', il serait iu-xact de tirer pa
reille conclusion, ne considrer que
les rsultais.
D'aprs les rglements, nn peuvent
se prsenter aux examens du Brevet
lmentaire, appel Brevst simple
depuis l'arrt de Dcembre dernier
que ceux qui ont parcouru les deux
annes dludes du cours suprieur
des coles primaires. Or, les coles
de garons except les coles
eongrganistes, n'ont pas de cours
suprieurs organiss. Gnralement
l'enfant muni du C. E. I* quitte l'
cols primaire pour le lyce. Rien de
plus normal pourvu qu'il runisse
toutes les conditions sx'ges par les
roulements sur les lyces nationaux.
Les coles de gsroons sont sous
ce rappoil moins favorises que les
coles le li les, dont beaucoup pos-
sdent un bon cours suprieur. Ce
la explique h succs des tilles aux
examens du brevet
Celle anne, nous avons vu se pr
senter au brevet impie il gvms
el Si Biles, lie es :i imbre, ont eus
si .). lill s el mm in ni u garons,
appartenant l'cole congrginiste
"lu VI < rie (iuilloux.''C'est cet chec
des 33 can.beats g ne mis qui a frap-
p l'imagination stentreiols presse
agiter la question d'une prtendue
supriorit des m,... \] |iSCes 3 i can
didats vincs n'avaient prohiblc-
menl subi aucune prparation s-
rieuse ; c'el le l.lid ,|,.s clsSSSS
de lenseignsmi ni secondaire rlves
mal dous et arrts par des Sie-
mens de passage, qui sont venus,
taler leur mdiocrit au grand jour.
Aux examens ,1(1 brevet suprieur
qui ont eu lieu l'orf-au-Princc et
au Cep Hatien, to p letulentes ont
t admises dors q is les trois pos-
tulants qui s'taient prsents ont
l. Ici encore il y a lieu de re-
marquer que le programma du bre-
ret i ipi u m p nd ans deux
premires an nes d'lu l< des coles
normales primaires. Ces trois jeunes
gens q ii ont t sxemins par le ju-
iv du Cap Hatien, araieet-us percou
ru es programme .' Il est permis d'en
douter.
Par ailleurs, et piopos de ces
examens des brevets simple et su-
prieur, d'antres rcmsrquas s'im-
[nscnl. Le succs dis jeunes tilles
ces exami as ret sssur d'avance.
Elles viennent en grande pailie des
tablissements d'enseignement se-
cou eue : Pensionnat nte-Roae de
Urne, Pensionnai N. D. du Sacr
Cur, Lisiiiuiion d Mme Vve. Pa-
ret o elles ont suivi le programme
des tudes secondaires spciales de
j unes filles qui auraient du, en
bonne logique, le* conduire su cer-
tificat d'tudes se< omI.i res spciale-.
Il n'est donc pas tonnant qu'elles
se montrent bien suprieures, grce
leur formation, des j> unes gens
rosi prpars, I mme ai.x jeunes
filles des cours suprieurs des coles
primaires. Pour elles, c'est alors, un
succs trop facile.
Le Dpartement auquel ces faits
n'ont pas chapp, ne manquera pas
da mettre les choses sa point. Un
asrtje organisant, d'ans faon se-
rietse, l'obtention du Certificat d'-
tudes secondaires spciales djeunes
tilles sera bientt prsent A l'appro
bat ion de Votre Excellence.
L'enseignement primaire dans les
coles de garons Bouflre donc, d'un
mal profond : l'insuffisance du per
sonnel snseignent au point de vue
del prparation pdagogique. Le re
mde, c'est, nous le savons, l'orgai i
setion d'coles normales primaires,
laquelle sl une des premires condi
lions do progrs de nos coles pri
m lires nationales. Aussi le Dparte
ment. grAce A voire haut appui, va
pouvoir, en attendant, tablir, ds
ia rentrs des classes, l'cole lu-
Marie (iuilloux, ( Ecole des Frres)
un cours normal d'une dure de trois
ans en vue da prparer des institu
(surs pour les coles primaires degar
ons. In arrt sera proeh linement
soumis votre approbation.
Charles BOUCHEREAU.
( L i fin demain ).
Au Public
Quelque soil voire chagrin au
moment du dce de quelqu'un qui
vous rsi cher, n'oubliez /ms en
commandant son cercueil gut tes
CERCUEILS fabrique oftes
STAlK sont les meilleurs terni
en solidit que pour leurs forme
ci dcorations.
LIVRAISON PROMPTE I
Grande rduction de l'mx 1
Henry Stark, Rue ilu Quai
en Lue l.i Gare.
\ M. Li nuit et les jours de.
fte s'a Ireaser chez mon ch f
d'Atelier Mr Flchier Unisson,
Rue les Fronts-forts >'t)2, en lace
de l'ancienne Calbdrale.
Important : A part de mon
ciel d'Atelier, PERSONNE n'est au-
toris recevoir les commandes
en mou nom.
L'EllIisc d'Iaiti
S'iiilii-Doiiiiinro
'''l.....'I ml i l'invitolios \\i leur
raila L. G. Pichon, arehevqoe
1 ' Ceyes el Morice, vque
sont partie pour Banto Domingo.
Ils vonl assister h 11 conscration
de Mgr Luis de M mm. -omme arclie
vcuecoadjuteurde s. i; ||gr Nouel,
an hev |us de Bento Domingo.
Cette imposant.' solennit aura lieu
dimanche pi\:luiu, U Septembre,


r^J Par Cable
Nouvelles fc.U-an(ires
le MITIS publie
demain :
l L*rrt du 18 octobre
19l22 l libert1 du C,n'
merce dans les Campagneil.
Conlrenee antre le roi
Alphonse et le gnral Ri-
ve a
MADRID 17 Rsultat d'une con
frenre cuire le loi el l marquis Des
Tetlo etU ge lral Ri?era:L*s50gou
semeurs civils 'lu p.ysont tituset le-, 8 rgion* militaires ont
t mises sous la direction <1 une
conmis.ion ; chacune de ce* coin-
lMions ne sera compose de trois
lnraox reprsentant les trois ar
IBM : iulaulerie, cavalerie et arlille
rie. Le capitaine gnral Rivera,
clief ili dlrtcloire militaire, a re I
une lettre du clbre bandit maro-
cain, Raisouli, lui ritrant sa sou-
mission a rbpagoa et loi promet-
laut de te maintenir dans la/une oc
cUcntale du M'iroc.
Lee membres du Directoire e aolaoront mercredi nue 1re ru-
nion avec le roi. Le sniverain e si-
gn un dcret Crant une gade na
flooale. bien que soutirant d un Tort
rhume, le roi Atph mes a lign plu
Sieurs dcrets, h un d'eux ordonne
h tous h employai du gouverne-
ment d'arriver peoctuelfemeut a
leurs postes 9 beurei du malin et
d'y rester jusqu' deui heures de
laprs midi Le gnral Rivera a con
voie les directeurs des journaus et
des agence de nouvelles au miaul
re de la guerre p r leur expliquer
comment toiiclionnera la ceasure.

Le Itrecloire militaire
dcida des expulsions
POTrVLNDUE On annonce que
le directoire mi itaira a dd l d ex
puiser .il politiques d'Bspag e y comprulao
icn uiemifr mi n-lr.*.8ancb b IW
ra, et plusi ri libraux importants
ainsi que les syndicalistes catalans.
Ces aipiilsio .- ."iront lieu celte se-
maine. Le rgime militaire refuse
,i m voir des relations avec divers par
lis poli iqueai .
M. Ventse, .Mien ministre des
liaanres. d.us plusieurs cabinets,
d ii se rend.n eo France par i -x-
press bi ..'loue Paris a rel i
nu la fru il re par la pouce eua
Kuole. L'ancien ministres 61 ml >r
m qu'il devait re.ler en R pigOC
Jusqu' ce -1 le le gouvi rn a int ait
pris m"' di. i- on son i gara.
Leshom.il s politiques w rem l-
tent peu peu du c >up terrible que
Innraoaus te coup d'tat militaire.
Ha commencent dj comploter
contre les chefs militaires. .N tO seu
lementles libraux et les radicaux
mais les conservateurs eux mmes
pont mcontents du rgime militai
re Lps indemnits parlementaires
des snateurs, des dputs eut cess
automatiquement depuis le duecloi
ie militaire; leurs privilges ellenrs
vovaues gratuits s ir les chemins .1S
fer ont t galement suppnn.es.
lencontre mortelle entre la
police et des manileatants
HEULIN i- personnes ont i't
tues samedi ei de nombreuses eut es
blesses a Sorau, province de Brands
bourg, au cours dune rencontre
entre la police al des maint stanU.
A Freibourg, d.us le duch de Ba
de. la suite d'UUOrenC mire entre
la police et des ouvriers, un de cee
derniers a t tue al plusieurs attire
bleues.
L'Italie el la Yougoslavie
BELGRADE- Avant une h oq
goslavie clbre le Sme aoniversai
re de la capture de Monastir el de
la perce du iront de Salonique, la
BOttVel e --'est rpandue que la Ott
goslavie avait rein,, irl une victoire
diplomaliqus sur i Italie et que loc
tognaire Patchitch, Premier minie
tre, avait battu le jeune el sgrestf
Mussolini dans le duel de hume.
L'Italie aura Kiutae, admet l'opinion
publique, mai le v m< lire I prix
,-,.-i a diii qu ... -ur le
littoral ild u,u> 'lll'
les Yougosl ivea.....>i le i ni ci
compensant la pe le ds Fiume. Les
dlails concerii .m la reprise di n
gocietioas entre I Relis el la V
favie sont tenus secrets : mais ou
c:oit|otreieeil e
lions auront lieu entre M. l'adiilch
al Mussolini en personne.
I.ilvarez iluCliiliel la doc-
hinc de lonr
GENES K Au cours de la discus
sioa de l'amendement canadien
l'article 10 devant la commission
des amendements au pute, M. Alva
re/. du Chili, a prsent une longue
dfense de la doctrine de Monroe
qui. d'aprs lui, tait suprieure I
Partiels en question et il a rtcom
mand que les principes renfermes
dans cette doctrine forment la base
d un accord universel.La dis.ussion
au conseil de la socit des nations
de la question de comptent de la
socit dans le ditlreiid entiel'lta
lie el la Grce a t ajourne de
main, aprs des discours | rononcs
par MM. S.iandra et PolitK repi
sentants respectifs de 1 Italie et de la
Grce.
ffl. Heniot llotfll de Ville
de New-York
M.W loltlv- M llerri t. dput
du Rhne et maire de Lyon, s'est
rendu hier a l Htel de vile pour
prsenter ses hommages aux autori
ls m micipales de -New York. En
1 absent-.; du maire M Hyland, ma
lade. il a reu par M. Murray
llulbert, praident du conseil muni
cipal faisant fonctions de mure, qui
lui a souhait la bienvenue en quel
que- paroles pleines de cordialit Lu
sortantdd llitel de ville, le maire
de iyon s'est rendu la chambre
de eommereeds Brooklyn o il avait
t invit djeuner.
Le boxeur Sikl a sign un contial
pour sou mate h avec George God
tiev, boxeur noir, qui aura lieu le
8 octobre a l'iiila -Idoine eu Srounls
sans dcision.
l'es Uickards,|,ioinoleur du match
l'empsev l'npo.i anoonc hier qu'i^
avait reu un cable de Georges Car
peutier, lui mauileslaut le dsir d-3
se leucoilrer avec (iibboos en 15
rounds .u Ylalison Square Gardon.
louvelles Diverses
Il V ;. ;i X.Sliil On a m mes i i
l'tal de saute do la princesse Mifal
d.. s'est aggrav. Le. pnne isaea 4a
falda et GioVanna .-.ont lumOeet-g na
i >s la ws n due dei u re. A ce ,n >
m ni on nts.wii quelles souffraient
de livre intestinale.
CIVI l'A VE .ill V A son arrive
ici, le prince Humbert, hritier du
trne, a trouv un tel gramme le
rappelant i nmdiatement Raconni
yi ; celle dpcb a pioduit une vi
ve alarme car elle a donn suppo
s r que l'tat des deux princesses
e-t grave. #
Uovib- Le gouvernement italien
a fait connatre qu'il dsire qu'il
soit bien entendu que l'envoi du g
lierai diirdini Piuue, comme gou
verneui militaire ne sign lie nulle
meut que la ville doit 'tre annexe.
t.tte moeurs loigne les intentions
de M. Mussolini. La dcision prise
doit .lie interprte comme une
pression honnte qu'il est ncessaire
a sereer sur le gouvernement yoo
goarave pour l'amnera unaccoid
satisfaisant eo ce qui concerne Km
me.
PARIS Le croiseur lger" Mu
Ihouss a t dsig d p.r le gouver
nemeol franoaii pour prendre part
,i l.i di luoostiaflon navale d ins la m
de de Pbalre en Grce le L9 leplem
iue La marine britannique sera re
I rsente par le croiseur "Lardill
et l'Italie par deux cuirasss.
.II.IU -ALLMDes renseigne
ments de source autorise disent
qu'une rvolution a clat en l'rans
lordani oontre l'mir Ab.lullah.
SRENTOM l'K.NSVLVAML-'.es
mineurs d'aulh .. ile, runis en con
vention, oui ralili le n lUVl accord
|U, |ess\l lires, COOCl i entre les re
pi tentants des mi leurs et ceux des
, igni s et ont vot 1. r pris.:
d i travail p >ir mircredi matin.
Mr Woolard
Notre COnf.re, i Le Nouvelliste ;
informe qu'il est grandement bruit
que MrC. 0. Woolard. vice-consul
des Etats Luis au Cap-Hatien, dont
nous avons r, produit les dclara-
tions aurait eu un accident au Cap-
Hatien. ,, ,.
Cette nouvelle n est m dmentie,
ni confirme.
DESCHIENI
d l'Himoglobiat f
anrtUnr dn 8na. pr-forlt pr l'lite mdlcoto.
dup.ri.ur la gSaadryry ^ *0HlBM, ,%u, ,iui B.a4rr. wus .. pht.w. ** '
au
.r-rf*"
Le linistro loticbereau
est parti pour Jae.nel
Mr Charles Bouehereau, bainislte
de l'jnstruolion Publi lue et de l'A-
griculture, est parti hier pour Jac-
mel. aux lins 1 inspecter les services
qui relev il de ses deus Dparte-
ments.
N.MM smh.itons U'ic fructueuse
besogne au M nidre qui, au retour,
visitera LogVlS et peut-tre cer-
taines de ses communes.
wm tjrfr i n j-uu i i saaairamrssjsjssrr-r"J" sassBsjssjrsnsi
i la Rue lacajoui
Depuis lier, on transporte des
matriaux la rue Macaj >ux. prs
de la Fontaine de -Mme Colo afin
de rparer la rigole dtonce par les
eaux pluviales et qui constituait un
vritable danjr poui les habitants
de cet intressant quartier, surtout
la nuit.
L M.diu qui avait aignal, en
soi temps, la ncessit l'entrepren-
dra ces rparations, i rjouit de la
dcision qui Vient d'tre prise.
lariaga
En l'Eglise SI Anne sera clbr
lu jeull il Octobre prochain la ma-
in-'! de Mell \nn.i Itonamy avec
Mr Chrystms Beiubrun.
fous nos compliments-
Dcs
Nous avons appris la mort de Mer
ville Kinmn survenocette nuit.L'en
terrement aura .icu demiin a 8 heu
res du malin. Le convoi partira de
la miisou mortuaire, sise Grand'
Hue No MM pour s i rendre l'Egli
se Sle Anne.
ssassart^
F> 0. PIERE Comp
Maisoa tablie eu 1847. u
Peintures, Vernis,
Ocres de toutes sorti
Supriorit BiSPRIj
Qualit et Prix, dfiai
toute concurrence.
Lon R. Thbii
Agent pour Hati
-. a jf Ji*
A* U
, e li ux '
Haf moulu axtra (Jol sx |uu- \-
r n agrable, Bonne remise aux
acheteurs m groe.
p i : .11. Rue Dents Destoochei
en face ds Joua Wooilej auto Sup-
dites.
Inspection Soulaire
Nous in vit mi les prsidents des
Commissions de recensement nous
exp'- lier le plus toi possible le sisal
tat de leurs travaux respectifs.
Les intresss sont informs que
l'examen spcial pour l'admission
l'Ecole Nationale ds Droit est lix au
21 Septembre courant.
avis"
Co/rjwQ&um des
Ar/irninirs Gotntret
Les membres de la Corporation
d i arpenteurs Gomtres, sont pris
de -e runir le uimauche t'-i en
coursa'. heures du matin au local
de Me La/are S. Bug. Dubois, sis au
Poste Marchand, ct Est .les Archi
tes Gnrale* de la Hpubliqu, pour
la formation du bureau.
Port au Prince le 17 Septembre 1923
L. S. Bug. Dl'BolS
Arp Cio.
Dlgus des membres de la
Corp. des Arp. Go.
Ta imm
CONVOCATION
Les membres de la Renaissance
sont pris de se runir Parisiana
dem un m r. i .1 o du coi i irrt
six heures prcises du soir en vue
de pieu L. certaines mesures tou-
chant la bonne mai. lie de la si G I
Poitau Prince, 18 septembre 11)23
LE BlllEAU
Lehn & Fink, nc
Fonde en 18"62
Supriorit Bas prix PromJ
Tourproiluils chimiques, plitirmaeeutiquesetw
irtii-lis veiidaliles dans une pharmaeie. j
Epioes,oivre, Cauuelle,Girolle, Anis toile, Mi
etc, ete.
SUCRE RAFIXE. rf^inectant,
Spcialit : Marrie prive f^J, l3,
merle, Articles pour babiera, Bay Ruin, ^?ol
lire, Huile de foie de Morue, '^f J,^,la-
traits pour faire essences et eau de J1 ^^'
Dne, Poudra contre les insectes, S jlut n P"
ver les ffl Irais. Lait de Magnsie, louilic 9m
pour la lollette des enfants, tissence de fleurs
Korida, Miel pour la table, Mouttirdi llui
pour la table, Brosses a dents, IVpper Jn\;> Jt:
chasser les moustiques et ireV7?nCt1^
contre constipations et doubles (les nteslins^nre,
Tb, Cire pour les W^V^>^^^^^
Sirops divers, Teintures diverses, \ s; Ltc
^Demande/ le catalogues des spei ^f^ lnB;
2: Confiant vos commandes a LLBN & l ^lv'
serez absolument satisfaits. s'aPP^I
loules les bonnes pharmacies du pa>s sFr
nent chez LlilIN &1 INK Inc. AUUA
Lon H, Ikbtm
Agent exclusif pour H*
PAUL E AUX%
Avec les arftvages des derniers bateaux, notre stoa n
leurs]
lai
nouveau ., ,*,. j- vaVoir qM1
Nous d eoumeroas oas, qu .1 vous su ffttvB d e savo 4^
ver trouver loul ce que vous ave^ besoin et a ae
lions que lansles liquidations extraordmaires,ou
qui donnent pour rien. cnrieur, Soi >
Epatenti ?sont nos crpes de, cbjne "uprw, k
Tissus ponge fantaisie. Plumet* couleur, boui er ^ ^
verntsetjHune.Sjuberspour leuimef. r ou ers tf
Fruits eu uirlaudis pour chapeaux, Uiape^uij^j
pour hcniiiies Toutes garniiu-es pour ^dottwieSri.l
irgent ou or, Baudea.x, Evantails lins. Un de^^
slects des meilleures marques- Hideux tt te ^ elgelft
Visitex notre dpt de meubles, lit, arnaorti,^ y
QUOI U ON WS
' QUOI QU'ON FAS
Lefliuin isaruancoart si
et sera toujours le


ta maTn
Sacs vides et Ficelle
^5 vides neufs DotiMe couture angbis
facs vides neufs simple coulure
ns vides nic main ( Trois qualits )'
k M )) trous trs bon compte.
0cs vide* uonr Ciment bon march.
ficelle fmeYicaine i\ anglaise. Qualit suprieure.
Tente chez
fBEEZiVIANM'AGGERHLM
Rue du Quai
~* ?*> --

Maison H S1LVEKA
V
liaison H, SILVER se lait le plaisir d'informer sa
usejclienllc qu'elle vient de recevoir, par les
steamers, les articles suivants, de toute Irai-
on couleur anglais, diverses qualits,
iinion blanc anglais
Ittfsor
lu de paille fine d'Italie
pu feutre Itorsalino
lux demi-feutre Itorsalino
lu demi feutre d'Italie.
lux velour d'Italie
10 barres & mouches
anc suprieur pour jupes
blanche sup.
i fine pour chemises
J blanche
ne blanche barres & unie
[anglais pour cliemises
'lune suprieur anglais
pu any lai s extra suprieur
""ne
ac anglais^ suprieur
couleur
rideaux mousseline pour portes
""> coul. & blanc suprieur
on ris anglais
lie uoir
laeir
fHJlais assorti
pour matelas anglais, douille larueur
musse brod couleur
ors
!c.P" PUr ?nfantst couleiirr & blanches
'olunepour tailleur.
po Pivert
bUM?wSre an,-Mais, co.il. & blaue.
UMere(.oii,ullllon
[Jw pour eadre
K Z vo,lle?.etc'etc' *>
ia n.son Silvera vous convaincra de la
K :E D'AVANT-
GUERRE

La BIERE FRONTENAC est d'une
saveur des plus dlicieuses. Un verre
mousseux de cette bire vous convaincra
que c'est de la orak Bire.
Demandez-la votre caf ou restaurant
favori.
FRONTENAC TIQUETTE R() CE:
1 oe boisson de famille hyginique et
populaire.
FRONTENAC TIQUETTE BLEUE:
"Spcial" a un lger got de vin et de
revenez-y.
FRONTENAC
BREWERIES, LTD.
Montral
'' g#^^^ u M^*-^ Beml*,, Me:, potUml. IW.
& .^bnh';,nl^'|,:,.>^IuI^;l,e W Va!'"*1 r'^ '' m *v"' .B' A olft' ,Vlit <"^" : * *^
ime.Ne.-ardJu.ie,., u. DcnainTiUe Pelile' m!L * Fernoduil. A. Carvalho, P. Di-id^ma. trmie
V .(uiittiflfl WILLIAMS
Vis a \i3 ilotelde France. l*ort-au-lrine
U?ii^%lU^F* Brevveries Ltd

ALUMINUM Ll&E
Wi,. -.................... conter. New-Orlans el Soulli
FVK^^^iftAS American Sleampship
(/ Inc.
le merciements
f Ni (le nouveaux clients.
aoa
JEUDI
_ 'me pisodes du
| Trfle
C" rbcentimes

l^Uleill,
le
Panama Railroad
Steainslii,) Line
Bureau de l'Agant Gnral
Port au Prince le IU bulletin Ifn 31J
Li affamer Oeil. \V. C. H attendu Port an Pni.eede .New
Yirfc direct vendredi il septembre
1013, avec :
1200 tonnes de marchandises
68 un de lettres
8 passagers
et partira le lendemain soir pour
Crislobal,canal zone direct.
0. THOMPSON,
Gnral Agent
8,Jf W fia on ., n _----,_________________p
Rmomie"1" W',i8
*"'s ainat u i Vendredi de celte semainp, le 21
Paient beij o "''" du C0liril"f- 7 '' ''" matin, sera
clbr, dans |'gHsa 'La Sainte-
Trinit", Hue "Bnlus Robin' j G.
Sireei un eervice en mmoire d feu
E Igard Jones : Mgr 1 Bvqua Carson
y prsidera.
Lea amis de la famille Jones et
ceux du cher dfunt y sont spciale
ment invits.
^.iief01 et (n
Prochain dparts directs
peur Fcit-au Prince, H? ti
F,e *j Geo qp B Maekensie laiera
la Nouvelle Orlans et Mobile le 30 Sep
tembre directement pmr Port au Ivmce
A partir di eett dernire date, U y
aura une occasion chaque quinze jour8
pour les ports suivants : Cariagw
Porto-rolombia% C La Quayra, Pointe Pitre, hori de
d'fratice, Hruiyetown, Barbados, Pori
of Spam, Trinidad, Georgetown.
A. de AU El8 & Co
"*"^lfe^
Agtntt Gnraux
'L'Htel Centra se rail le devoir
de remercier loua les emia eu lui prter leur bon ooncoera
l'occauon du malheur de samedi
soir avant l'arrive du ervice d'in-
cendie. Citer des noms ferait une
trop grande liste.
Car nombreux taient les amis qui
m'ont donn preuve de leur* senti-
ment mon gard.
I oe cordiale poigne de mains est
donne Mr Clment Magloire, Di
recteur du "Matin arri\ sur les
lieux la minute de l'accident pour
Ctre l'cho de mes sentimentsauprs
des amis premiers arrivante ci-des
sous nomms. MM. Laudiin, Montro
aier,Deaumonl Deooie, L.LafonUat,
Kikitte l'aube.t. Maurice (luteuu,
Richard Constant. Lerebours.Malloa
Capitaine Norcott, Henri Klie.Mariua
Peine. Henri Hou/iei, Gnral Char
lea Za.nor, Prfet, M. Uufanal, S.
Arcber li's et de tous les autres qui
nous ont apport leur concours em
press.
Mes vifs remerciements au chef
de la police, nu Commandant des
pompiers et toute la presse en
gnrai.
RamssJ. ROUT1EB
Profon lement louches des prcieu-
ses marques de sympathie dont ils
ontte l'objet l'occasion de la mort
de leur regrett Louis Antoine Ozane
Dhenno, survenue le 2 Septembre
courant, Me M inii r Dtienne, les
antres enfants, pareota et allis du
druat, remereieal vive;..eut tous
ceux qui tant de la capitale que de
la province, lea ont ainsi assists en
celte douloiireute circonstance.
11 les prient de croire toute leur*
reconnaissance.
Port au Prince, le 17 septembre 192$


LE MATlN
F^
donne un teint de lys
-
La Critn* t-.nJe1rs. d.i-ie. parfum*.
MHffilM la (rarfitur d* la leaneis*. imbeUlt. rtfac* lu ndet
Elle
tient la poudre
Assure une
carnation exquise
L Crnx TEINDELYS. Sr*
Cirtueuse. Otre, r ,nrapl><
d'offenser en rltn la anu, Jel*
s<|a*jcit, >'ii et blanehii tan la
; cr i l'excs ou jamais la lairc
-v V tuiie P.<: l'uni..- aux extrait! lL \ etirs, la Crn,c TElNDfcLYS est
KSl \ >yp ,e p1u> i'=r,a,, d* la "*"','
W) \ d> toiletter khi tmp'oJ ewM le
5 1 '*'; le* lchai irriftion dues a poua>>re
r
ARYS
3, Rje Je !a Paix, 3
P.>,P.IS
T. im ParfuBtriM et (frauda M ffai
..J't^-affss^
*
^^ .,S -*-*'* ipaJIWi, i.a/g ra?2 l""^SB
Vaillant & Ilouet Agents Gnrais 1720 *ue du Magasin de l'Etat
La preuve est faiie A la Tropicale
La preuve rst faite pour les consom*
tnateurs qu%ancure eau-de-vle ds mire
ta de (frain ne peut valoir pour la fi
nesse et pour Va orne le rhum tir du
ircp vierge de canne sucre.
fa preuve est faite que le tous les rhums,
le rhum d'Haiii
est le meilleur el le plus hyginique.
La preuve eut (ait*, que de tous les
rhuns d'Raiti aucun ne peut galer le
rhum NECTAR ttETJBB*! ** prpara
tion est la plus soigne et la malir -
premire le plu rationnellement d s
tille.
172H Gian.rRue laiton
Incident Georges
On trouvera toutes le
marque* de Kola ainsi
que les produit! Guilbaud
en gros,aux prix des Pabrl
qaes. On trouvera aussi
dos provisions, du sucre,
des timbres, papiers tim-
brs, timbres mobiles,pas-
seports- etc, Venez nous
faire une visite et vous
serez, satisfait.
Aulain BENJAMIN
Directeur
eajeasaj
Fuit on ShoePolisb
Company Inc.
New. lork
Si vous voulu <''''>' Uptau&t vo\ (auisur
:> ViM voukt, utu.r un bnllat.t luiaunt tt double
CIIIHLHGIKN-DENTISTE
Des cliniques dentaires job Mont*
ral, New-York et de Boston, an-
nonce aux familles de Port-an-
Prince qu'il a ouvert son cabinet
l'anale des II tes Danss Deslou
ehes & du M tj wi/i de tEtat-
Sivout voulet. lu couleur et la soupire de ces
tbdwartt /fi.uu Icwiemu* employ* iu wr*lw
MObOGRAM.
blk bmlrtini leur souiesse et conserve leur brillant
UrmtmM I" marque MONOdRVM t la nmVW de touUs
C3
S
0

d'tre nre
Plusieurs foyers,
une fois sans en-
fants, sont main-
tenant gayspar
la prsence d'en-
fants sains et
heureux. La
Composition
Vgtale de
Lydia E.Pinkham
a rtabli les mres,
une fo's de plus
normales et en
bonne sunt.
I a lettre wivanta
fente par ne jeune
femme, prouve la
valeur de la Com-
position Vctalede
Lydia E. Pmkham
dans de tels cas.
Jcsus Dol Monte, Iavana, Cuba. -" J'ai employ avec
excellents rsultats, votre Composition Vgtait de Lydia
E. Pinfcham, le m^dlcaraent que vcw recommandez pour
les maladies des femmes. Apres trois avortementl )'il
pu donner naissance un enfant Je ne puis trou M ds
mots pour voua exprimer ma reconnalssam e. Je r,com.
manda votre mdicament toutes celles qui souvent,
ccmn-. tant leur salut. Si vous dsirer publier cette
lettre, je voua donne fermlssion de la fairc."-IuiS
rbs Violt, Madrid i, letra C, Jsus del UtstA
1! ivana, Cuba,
Catto Uttto cvruit enK86r d uti-i femmes dVtsarcrU
Composition Y& getele
de Lydia E. FinldwA
LVOIA .S.NKHA! M-OlCIM CO. UVH
\%
V.B.A.
5 TA
Grand Htel de Franc
Angle des Hues Bonne-Vol et du'.Quai
Vient de recevoir : .
Pale de foie gras truffer. Civet de livre. -- .Wtouj
lentilles. Andouilles au samdowx. Jambo enJkmU*^
chois l'huile.- Sardines- Maquereaux. Tlion. Uswu
Petits pois lins extra. Budins, etc. Q &
Vin Rouge, le gallon G. 4-o0. Vin Blanc, le RJonuj
L'tilel dbite par barriques et qam
des Vins de Bordeaux et as tm
Cuisine excellente. Chambres confortables. -^Magnifique
mhwtm G and Htel de France
marques
nardet la marqu* .wv^w^.-.... si m
O'to. ThiNUBMt fWBoafttam
Pharmacie F, Sjourn
biologie appliqu sous la Direction du
i>r Aieof et i1- Sjourne
Le laboratoire es' ouvert tous ies jouis de 7 hrea du malin a 0
neures.da soir pour toutes les recherches ei analyses prvues dai s
s'annonce ci jointe, sau pour le
Ifiifteioiauii et n consume Cre RW/, il?
Seront reue* que le mardi d: cha tue semain^
S'adre^^ir la Pharmacie pourie reu it.ueinenty
Ansiyea d'urines et Suc as iuju
tteacUou de mann
Baaction de Triboule,
Lxan.cu du s u,. t du pu?
u s matiei lcales
fasnm dS cr.ri ai
Albninina r act |
CoustaneCrnSecretalie
HmtrcMj^rohU^ d Oo de nowque*,*^ etc.
Bonne Nouvelle
m
Cordonnerie
Ernoa*. Camille
Fabricant de chaussures
en tons genres
Matriaux suprieurs
Soins promptitude Clrit
Cram'Hue prs la Poste N 1722
La maison porte la connais-
sance du public que dans le
but de faciliter et d'encourager
ses nombreux clients elle ac-
cords partir du 1er Juillet
19215 une prime de une paire de
chaussures au choix tout dten-
teur de vingt tickets.
En consquence on est pri
de rclamer un reu pour chaque
achat au comptant.
A la Conscience telle est la
devise de la maison.
Royal Caf
En face de la Banque Nationale
Propritaire : Annacius iNNOCKN
Ce nouvel tablissement se recommande P^.""^
irrprochable, des consommations de premier
situation privilgie.
Le soir, musique attrayante diri<)c par d8 P
tonaslsld a grand mrite. ,
Installation parlaite. Prix modres
Tlphone N 395

Pharmacie VV.
Port-UuPrince
,-iiloie
'L... .
Le Malin
tonde le'Jcr Aril 1907
Abonnements
l.N MOU
Port-au Prinoi Gourdes t
Dpartsmeots M
Etranger '^-00
Boite Postale: IIS
Jphone 243
Bureau: Hue Amricaine;i$58
"-- - -"
Nouveau traitement de la Fmont
listo,>laslc du Dr f asserniann. .
LHistoplaste est un empltre pn'part ^
pour les Furoncles, vul.|airement || apf
L'Empltre se pose sur le clou les ^ ^
qui, sous son mlluence devient "u i^iopp*
temps ; rinllainmation diminue,il ne se
et Jae gurit en peu de jours. l'flislopn
L'instruction dtaille dans la boite de ,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM