<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATI* 'A ministre des affaire trangre! du Jnpon informant jusqu'au H sept m Lie, Uiicuiii, les autorits de lokio avaient fait incinrer le, ccips Je 60.000 morts. Le nombie d*s cada %  vies qui ii'oui pas encore t ou verts. t*l probablement lie giand. Les pertes Yokohama M ni eli mets cent dix mille soit mi quart de la population totale et on compte tro .ver beaucoup de morts en de kon de la ville. L'enqute officielle ind que qu' Yokohama sur 3o>o r sideut* trangers cent ont l tus y compris !>J anglais et tO amii cains. La situation au Japon TOKIO Les auoiitn militaire* ont fuit distribuer une semaine de vivres aux membres 'des ambassa deurs et lgation et leurs familles en raison de la difficult* s'apprevi tionner, on a con-tat des cas de ty pbus et autres maladies pidmiqnes dans les hpitaux le Okabo et lliroo. A la suite de 11 premire secousse sismique ressenMe le 1er septembre, dit le ministre, mille trois cent dix neuf secousses spares ont t enre gistres jusqu'au *> septembre G heures du I0ir t la population de la rgion affecte a atteint H millions d'mes, les pertes matrielles Un menses n'ont pu Cire encore esti mes. Ifouvelles Diverses NEW VOltK— Le ZB premier bal construit en Amrique a l'ait un voyage au dessus de plu meurs villes hier. LONDRES— Une dpcha de Ber lin aux Central .News apprend de Moscou que Lon Trotzkya t assassin ; aucun dtail n'est don n et on n'a aucune conlirmation de la nouvelle. BERLIN— L'ambassadeur soviti que prtend que tous les bruits de rvolte Moscou et l'assassinat de TrotAy sout de pure invention. Los Cours | NEW V-JllK H Francs 17.33 ELIXIRj LE san'.ees dt la facultUt Hidtcmt Jt Parti \ ROI DBS TONIQUES, infuse une vie nouvelle i tous ceux dont la us<vrd de Streebourg. 11 PAPIJ bu veute ii.u.3 toutes lea bouue pbaimaciaa A Port-au-Prince : Pharmacie ALBERTINI, Martial A. PETRUS S' Ion rigide PARIS 18— Sterling Dollar Livre Aux (onaves l'ne dpche des Gonaives nous j n lonee que la soire rcrative organise le 12 courant, l'issue de laquelle la politique du gouvernement a propos des taxes internes a t.t explique, a eu un grand succs. Sur la convocation de MrStplien Alexis, Directeur de l'Arlbontte et du Dr Lalortue. Magistrat Communal, plus de deux mille personnes ont acclam las paroles de paix et de confiance exprimes par cis amis d i il ruvarnement. Des rjouissances publiques ont cltur la soire et chacun et sorti rconfort par les dclarations qui Ont miaen relief les bonnes intentions du Prsidant Boroo et de son gouvernement. m -i" %  %  -. %  % %  u a Nouveau cinma M. Harry Kinney ouvre bientt la Giand'Rue nouveau cinma aup A grand succs qrce • • •' organisation de tout niier ordre. Mr WcoIarL. On annonce l'arrive a Port-auPrince de Mr Woolard, vice-consul des Etats Unis au Cap-Hatien dont nous av iiis publi las dclarations sur II iili la Kotarj Club de PortoRico. Davis 3akiu(j Powdei (poudre d'Elvation) Le meilleur Bakiaj powder L'extrme suprioril Prix $ qualit dfiant toi concurrence. un au n une pie i ny iw j i n — 17.235 78 43 Encore une Foar demain Lire demain notre tLrticle KTION ILI8ME Homlies de la Ruublii Dominicaine (oDUine puburiae Avant hier nous annoncions qu'une coquette fontaine a tomatiqae a t installe A la Plac. Pion <• Huit de la Rue du Champ de Mars. • Bo face de cette fontaine une autre fouc tiotfnera la semaine prochaine le travail est fait sotfs li brection s Mi J. Ba i omh#. 6e...n nos ioforsi .non.-. Port auPrince sera bientt dute de p uitie iieurs fon.taioasde ce g' me, capable d-' satiffuira aux besoins le la poi>uli.u n. Des dernires nouvelles que nous avons reues de la U publions Dominicaine, il ressort (JUS le Directeur du journal • Li Prenaa a t •mprisonQ a la suite d'un article injurieux pour la mmoire du Prsident ll.inlii g n paiaii aussi que de nouvelles trou* pes amricain i intl dbarques. .Nond ; orons sincrement le pareils (ait qui aont de nature re tarder la v nue des heureux vuements ennonc pour notre v usine et qu'un in m |ii • .1 • 'n sur • regret* lah o a su-i'i • \< > ibl n "it. Pdiie Boli i Lellri g Port-au-Prince, 10 Septembre 1913 Monsieur le Directeur. Le Nouvelliste '", en son Editiou le vendredi 7 Septembre nous rapporte que depuis quelque temps, les briques des tombes sont enleves uu Cimetire et que les travaux qui s'excutent dans notre Ncropole sont faits par des maons contrls parle gardien du lieu. Cette note mrita des compliments pour son exactitude. Toutes ces responsabilits tombent directement sur la Commune qui ne se soucie gure d ses devoirs en ce qui concerne le Cimetire, comme elle le fait dt qu'il s'agit pour les propritaires privs de btir une mai son ou do faire une clture. Les journaux -e sont adresss la Commune pour loi demander dfaire rparer le mur do clture du Cimetire — bris en divers endroits, elle semble refuser d'entendre raison. Tout ea vous re n SI anl de l'hos piialii que vous nous donnas dans votre inlies-ant quotidien, nous vo is renouvelons, Monsieur le Diree leur, nos sentiments dvous. UIOCI'E D'ABONNS. — —— irrive de M. C leucomo Nous prsentom nos cordiaux sou I cils d bi-n\eniie M. CUslino Beocomo ch irg d'Affaires de in R publique cuba n.-,* arriv ce uiaiiu, pur le ai u i Kaphael aprs une absi nec de qui Iques mois. L i no • breus amis du distingu charg d'Affaires se rjouiront de son 11 tour parmi nous. M. Camille J. Lcon ! Lon, -in • <• ii. saut, %  : l a Pon au 1' i c dei i i ce malin. La charg d'Affaires de la Rpublique la Havane est accompa g.i de si femme. Nous lui rtnoinelons nos ssinra tbis. Dcs Est dcd, hier aprs-midi, le jeune tdolph i II -, bnw. L'enterrera i i iura i lacet aprsmi ii eu I ; %  :,• le la Croii-iee-llli sions. La dfunt tait Is frre de Mme Vvs Feni nul Porseona et le b au fr.'e le antre ami Julien Laurent. .Nos condolano s. ni "iiiinmi'iii—ami t Si vous avez eu froid pour viter un rhume, Tendant le rhume pour viter une grippe, prenez quelques Comprims de RH0D1NE "USINES du RHNE" Lon U. Thbaud Agent exolusif pcar Hati lui 1. ion Ce malin, a. S h. lont eu lieu les fuo roiks de J s pli T. Moran, vie consul amricui i, dcd le mer credi ;i septembre co iraut, dans un ace dent d'automoliih. La crmonie laq lelle assistrent le Secrlaire d'Etat des dlations Ex trieorea, le Corps Dipli meliqoe et Consulaire, le lkcev.ur Crral des Douanes et les autres fonctionnais s amricains. 1,.. Chef le l'Occupalion, 8 eIl:cl la daiH les I. IM. ni's i|, > Ma rines. Le chapelain catholique des Marines officia, asti l du II. P. Cauinaudie, du Petit Sminaire. Le Charg d'Affaires dea Etats U n's, Monsieur J. C. Dunn. condn'att le deuil avec le nouveau \ice co. sul amricain, Monsiaui Charles A.l ay, rcemment arriv. Lecoipsde l'iiifortun Momii ur Moran safS rmLarqu demain BUI un navire du Panama Lii.c nour 'es Etais l nis. Nous prsentons aux teprsrn tauls des Liais Luis et la famille du dfunt l'expression de nos con dolances. F, 0. PIKRCE Compa Maison tablie eu 1847. j Peiatiires, VtrriisJ Ocres de toutes sort Supriorit BiS PR Qualit et Prix, dfia toute concurrence. Lon R, Thta Agent pour Hati Lehn & Finit, Inc Fonde en 18"6; Supriorit Bas prii Promptt Tous produits chimiques, pharmaceutique •*< articles vendables dans une pharmacie. J| Epices, Poivre, OaniiUe,GiroIle, Auis ctollt,.M etc, etc. SUCRE RAFaNE. , ,,„ &f „ &f Spcialit : Martine prive; Lysol dsinfectant, merle, Articles pour babiers,,liay Rum, !" ?JZL tire, llu.le de foie de Morue, Emulsion ^"j" traits pour faire essences et eau de toilette, ££" nine, Pondre contre les insectes, Sjlution po ver les cets frais, Lait de Magnsie, PouOr JJJ 'i pour la toilette les enfants, essence de "JJJ^ Florida, — Miel pour la table, Moutarde, nu pour la table, Broeses dents, Pepperini' lot chasser les moustiques et autres %  8ecles '. M r"J,-contre constipations etdouklesdes lntesl 1 ,[ s V rf Th, Cire pour les parqiiets,Comeslil)les, JW ',pi Sirops divers, Teintures diverses, \ins, et-, liemandez le catalogues des P*'* ll *f,v K inoll Confiant vos comniaiides LKHN i<> la dyssenterie rgne parmi les rfg |ts LOS ANGE LOSNi le bateau (de guerre, ni le bateau en acier seafa rer n'ont t endommags dans la collision d'aujourd'hui. L'un et l'au tro bateau onl continu leur vovage. SAN PEDROLe bateau de'guer re des Etats Unis •• Texas en rou te de San Kranoisco S tri l'oilro a l'ait collision av.-c le !• iteau le il'irer d rialbmiea l.ine re malin li milles au aord du point d'Argaello, dans les parages o T torpilleurs des IJ ils Unis ont t sur des rcifs sa dtt 0*1 Donne avis sa clientle au* mdecins el au iraatsorm son laboratoire d'Urologie en uni biologie appliqu sous la Direction du, Dr Ricot et fi. Mjoarnf Le laboratoire es ouvart tous les jours de 7 ar ^ neures du soir pour toutes les recherche et anaiyw j ^'annona cl jointei saut pour le IT-AO Sfif^ WtUMrmaaa et ia constante ure' Saront reues que le mardi de chaque semaine. S'adreo-r a Fharoincie pourlei rensdigeineu Anales d'urines et Suc gastriqua Raction de Wassarmann BaacliondeTriboule, Examen du sang et du pu Examen des ualires icai Examen ae craew Albamiyo^ Constante,^* rai •



PAGE 1

tar*tvr>* ^ v>*^ >v > LRIMATIN J JcUreaiir un rc ffi/l d-'livrf |-r S-uutoar nu nom de ^ glewart, sV-kvant jUauatrenrMcnenfctnt ."Vu-Je.1'- %  "''"• 5 e-t ,1.'. l-.r ; nul. ...enlredr.ss. le 8 Septembre 1023 |.\ SOHW.uv. .gcinpivsiIrsi^'D.'s. r^ la Commission t*YEadircspar !s hn.'liidclarent ne l< s avoir I, ni charg personne er : Biss mis an No(73, Ricliemonil, pour Vk Trois cent cinquante UG.3J0; lipiss cm s au \o D tb S. Varwick, pour de soixante-dix-iit'iil jP,(G.7 l J/20: jissmis.-uj No6?JU. [pus Rapli .ii I. pour la isoixanle j^our f s,li .(I; liss mis au .\'o II i mis au No A 152, Edouard, pour la quatre-vingt-dix-neuf B.99). [Francius Julien, piur Quatre en I quarante* 1 50/100 (G. 445,50). en sera requis par le i mandataire des inl* jfcceJetSept. 10*23. MALEHRANCIIK, av. nafrimonia I •e, Tda Georges pou Njamin, d. lare n'tre de des actes et actions lieootre,lequel elle inten en divora. (ta, le 10 septembre 1923 itun BENJAMIN •Tda GEORGES Avis Le Chef .le h Police de ce"te .i; e porte . lu eoboau ne. 1.Des Conducteur! laat privs que puhhrs le v UurM %  mulearel a tiaction aniraah que son Office se lient leur disaoeit on, partir de M jour 12 Septembre courant, aux uns de sulur leur examen pour Lob tentiou de leur licence de conducteur pour l'anne lOti-lglf ; 2.— Des Dtenteurs de licence! d'aunes l'eu, tout en atliiant Itur attention sur l'article H de h loi du ii Dcembre 1922, que le rrnou voilrent Je licences commencera partir du 15 Septembre 1928 pour prendre tin uu 30 4a mme mot. A. II. Ti MX ACE Chef 4. la Polt e V DE LA VRAIE Avis Il esl donn avis au public el PU Commerce que le rcpiss No* 1387 de Deux mille quatre cet I qui I e vingt cinq gourdes (2.485] dlivr a Mr Angibout parla Cor mission Bambour e>t adir. Le louMgn le clate nul. divont en obtnir duplicata Port-au-Prince le I? Septembre 1013 Davil BOR3FS Le meilleur Whisky dans la plus petite pouleille Ce petit flacon con tient le mcill. ur wliis ky du monde. Les amateurs Lapprtient beucoup. Il se porte facilemeut dans la 'poche du pantalon et 6e vend, en gros et en dtail cbe/. W. QLNTIN WIL LlA.MS <5 BIRE La BIRE FRONTENAC est une bire parfaite, d'un bouquet savoureux, dlicieuse et de la mme foret qu'avant la guerre. Elle a le bouquet riche et savoureux si ncessaire la vraie bire. Demandez-la dans tous les htels et restaurants. FRONTENAC TIQUETTE '" ROUGE : boisson saine et savoureuse, v FRONTENAC TIQUETTE BLEUE: "Spciale", l'aristocrate de toutes les bires, elle possde une lgre saveur de vin. f\ FRONTENAC BREWERIES. LTD. L Montral y En vent; ans loutes les prlucipauti<> ls et Cale Port au Prince & < lie, II. Beehley, Mercpolilain Bazar, I • Hem In. Alphonse llavnes, Ch. l'i-ou'ol. L>p- lvera. En Province : SI Marc, B. fthield et PKA Lira/.., (iona-v %  , U. A Wolt. Petit Goavo : Em. CrevteeNir & Abraham Baba. Miragoane. Tovar* Co. AtxOajw, Mme Ave Ferrandioi. A. C&rvalho, P. Bridgman Jrrala Mme Ncrird Julien, O. Dorsainville Petite Ri fiera. W .Quintins WIL' 1AIS Vis vis Htel de France. l'ortau-Prinae Heprsentante 1 Hati pour Frontenac Brevveria* Ltet. Montral, Canada Supriorit des Pneus i pneus Guml Year carreaux >l8 connus et les mieux consc.W* monde. -renient aux mthodes emplo' a plupart des labricunts de lr cuisson a t faite en deux ^saura parler plus loqucm^ pneus Good Year que les Itoujoun croissantes du pu. fou avons t satits dans naj r # effort d .ml o ration des pneus 6eee* Year, par nos essais,la pratiqua et notre loogue expritnee. Serrez-vous des pneus Good Year i carreaux et m u serez satisfaits. natn GOOD YEAR Ibe West Indies Trading C* FfM au Prince l $ Gonaive* €0K1) TIRES Ed. MEVS Port (nu Prince, 'w



PAGE 1

Lt MAT1M rduque l'Intestin Constipation Entrite Vertiges Dyspepsie Migraines Ponr rester en bonne sant prenez chaque soir an comprn de JVBOL • il no mettra if" Po. M. ,v lin. rtnur %  qi'W' W'"C" jut,.>J renin • • %  ^ "' '' ,r t'itun JM i)reun .-l £' %  .•viir.v'.H. un •MIMM 'I •Miu'M. • Ht %  " • |r nr'lervire I if-wn* %  •* rif.lu.iiion li.irtMMl* i liiilrJil*.'ni r.Mli*f P y. Ji^tl. p?ni %  !'•• i Wtoir <• f'yittr itiiiitc''i> r'.tt \ ton i^if ( %  % %  • rt WHlti !, IM-I • En retneh r-i„r> B| inlt,ll.'rongriHfMMtl IUBOLITAN Pommadi contrr iet ti(r\OTro\it> tJCttTIM r.i itiiiiiniM t VlviK'l(ntl(Tk l'.UU Juhol. rgulateur de l'Intestin, fifre une heure constunte aux Juboliss EXTRAITS BILIAIRES Ou rtnclfur Menait HtyuUiritcnt Ici fonction du tov. ,1 ^ '( .Vaillant A Ilouet Agent Gnraux 1720 Rut lu Magasin de l'Etat S s Propritaires d' tals ATTENTION One rvolution dans les prix des Pneus et Chambre Air,occasiono par la rdaction dos droits de Douane, Et stock toutes di mention S des laineux H AU weatlier CORDS nouvelleinent arrivs. fSsw Prix les~plus rduit* pour Pneus et r lube8 PNEUS Fabric 80 x 3 IV Pabric d\ :u/2 P. Snc. Corda 30 m 9 4J2 Extr. Corda 30 s a 1 2 Fabric 31 ma Coi'ils 32 x 4 C:or(ls3:tx4 Fnhrio 32 x 3 1 12 Cordi 'M x 4 CoitlS 33 x 4 Corda 34 TUBES ROUGBS x\ 1}2 1/2 9,50 11,50 14 16 16 20 21,60 13 38 30 32 30 x 3 P. 1,80 30x3 1,2 SL 31 x4 32 x 4 32 x 3 1 2 33 x 4 32 x4 12 34 x4 1 2 34 x 4 2.75 2,75 3, 3, 4, 4. En vente chez L PREETZMANN-AGGERHOLli Hue du Quai La preuve esl faile La preuve ^st faite pour les consom* mateurs qu'ancune eau-de-vie de marc c de grain ne peut valoir pour la fl nesse et pour l'arme le rhum tir du 8i cp vierge de canne uere La preuve est laite que de tous les rhums, le rhum d'Baili est le meilleur et le plus hyginiqne. La vreu*je est faite qu 9 de loti les rhums d'HaUi aucun ne peut yjiler le rhum NECTAR 6AETJ2NS el.>*i fa prpara lion est i* plu* noigne et ta matire* premire le plu* rationnellement dis Changement d'adresse La Maison Mme Alphonse Jean-Joseph *fr i transfre, la Hue Traversirre, au numro 181, tO lace de.MrL Gurin, partir du 15 Septembre. Automohile sfudebaker Uig Six 7 pajMgert, en parfait elal. ayant *ervi durant Irai peu de temps v**n Ire a un prix trs raisonnable. S'adresser L PHfcTZMANN AGGERHOLM BrJ. CHIRURGIEN-DENTISTE Du clinique* itenlaiirs de Montr/il, New-York et de Boston, unnnrr an i famUtet de Port-auPrince qu'il a ouvert Sun rabinel l's ngle des fines Dants DettOU oh k du Magasin de CEIat'— 5 Bonne Nouvelle A la ton Cordonnerie Ernast Camille Fabricant de chaussures en lotis genres Matriaux suprieurs Soins — promptitude — Clrit Gran'l'Rue prs la I'oste N 1722 La maison porte la connaissance du public que — dans le but de faciliter et d'encourager ses nombreux clients — elle accorde — partir du 1er Juillet 1038 une prime de une paire de chaussures au choix tout dtenteur de vingt tickets. En consquence on est pri de rclamer un reu pour chaque achat au comptant. A la Conscience — telle sal la devise de la maison. La Maison H SILVEI La Maison H. SYLYER se lait le plaisir d'inle nombreuse clientle qu'elle vient de recevoir, derniers steamers, les articles suivants, de cheur. Drill Union coulaur anglais, divaraas qualit!. l/'rill union blanc anglais Drill tuasor Chapeaux de paille fine d'Italie "hapeaux feutre Boraalino PR|Q Chapeaux demi-feutre Boraalino Chapeaux demi feutre d'Italie. Chapeaux velour d'Italie Voile blanc barres & mouches Piqu blanc suprieur pour Jupes Peroale blanche sup. Baptiste fine pour chemise* Ratine blanche Gabardine blanche barres & unie Zphyr anglais pour chemises Kaki faune suprieur anglais Kaki jaune antjlais extra suprieur Kaki blanc Drill blanc anglais suprieur Eolienne couleur Grands rideaux mousseline pour portes Molleton3 coul. & blanc suprieur l'almbeuch uris anglais Diajonalo uoir Alpaga noir Casimir anglais assorti Baillasse pour matelas anglais, double largeur Organdi suisse brod couleur Bas jOurs Chaussettes sup. pour enfants, couleurr & blanc Satin de chine pour tailleur Lustrine po.*r tailleur Lotions INvert Voile barres soie anglais, coul. & blet*. Tulle pour 1re Communion Toile voile pour cadre Tussor Japanais pour Chemises homme. I oile a voile pour voilier etc, ete, et. One visite la Maison Silvera vous eonraisert bonne qualit de nos articles et dj nos prix qui les plus bas de la plac.3;est-ee pourquoi il aai de jour en jour de nouveaux clients. Pharmacie VV. Bui Port-au-Prince Nouveau traitement de la Furonculose PAR 'flitflojd asttt du Dr Wassermann. L'Histonlaste est un empltre prpar spcial pour les Furoncles, vulgairement appels clous, L'£mpltre se pose sur le elou '.Js son appt qui, sous son nilluence devient indolore en pt temps ; rinllammilion diminue, il ne se dveloppa et se (jurit en peu de jours. L'instruction dtaille dans' la boite de rHistojjlj mMBmmMmmmm %  %  %  •———— JB—S—S— — BWM WBWSWM^eWMmMWs.* ] ? Royal Caf Kn tace r d e la Banque Nationale] Propritaire : Annaoius INNOCENT Ce nouvel tablissement se recommande par uni sar irrprochable, des consommations de premier eneifc situation privilqre. Le soir, musique attrayante dirige par ua P sionnels de (jianil inaiite. Installation parfaite. — Prix modrs. Tlphone X 305 %  -• Le Malin bond le 1er A ni W07 Abonnements LA 11018 Poi t-aii'l'iQce Gourdes t Dpartement* j. ,o Etranger 3.00 Boite Postale: 118 Tlphone W2 Bureau : Rue Amricaine t (MB QUOI QU'ON DISE QUOI QU'ON FASS le R'-um Barbaaaonrf est al sera toujours le \



PAGE 1

w> vtv-"w w *r v>*-^ >**< > iVR PHOPRIG TAIRE IMPRIMEUR Soient Magloi e BOIS VERiNA PU R U0 Amricaine 10 20 CENTIMES ANNKE N 5013 Quotidien Iful ne dchoit et ne tomba ju'il n'ait commenc par se mpriser lui-mme. Tous les gnrs, les rats, les pervers ci les dchas sont pleins d amertume et de haine d'euxmimes. 1ELEPUOXE Ho 242 PORT-\U-PR1XCE( HATI w des Deux Projets de Loi k Syndical des mim irance-Maladie Doctrine JEUDI 13 SEPTEMBRE !• Isslanceest inill'ais;inte si I temps qu'elle est proiuiure tous, elle est telle [condition de liudiviilu seS aussi bonin) que celle 'du qui se passe de se'i si elle lu s se chacui muti/s il se passer tt qu'il le JHUII, elle est tae(Stuart.Mill). ants mollis le se pusmie une institution des avantages quivaJwprieurs sera capable r.NuJnese ilrride que i intrt ; mais c'est le politique que, d accorder sureo ils sont compact particulier et l'iiitiKol'occuivnce l'.-issudieest I i nstitution qui 1 raliser cette barmemclic importante du lw assurances sociales Qti en mme temps ^validit, l'assuranceassurance contre le I assurance-maladie a pomme son nom l'indiOtuer ses adbrents "Jquesde la malaiie. ^Ben mesure de taire | obligations quelle r, dcouvrir toutes Jui peuvent CI1 rsulter, œplte elle doit donc: %  IOIIH mdicaux ou cbi lle s m dicaments; compte du salaire et du Sucas on IV.ouchelassiruil .me malaf tous les frais qu'il nk >ous aurons voir ^te projet du syndicat • urance complte. %  ywt ce que nous *J ce n'est pas les Wbienlans de lassu% %  nf esprit sain ne sau jeest plutt la quesMU le soin d'organihfye doit tre laiss ^Pnvee ou attribu ^motirsilupro JJ l / r apport de la 'a clientle mo•ouvons un beau v eur de l'assurance He S? 1 Pasque les L^ cette coinniission ju principe de la 5fdeprvoyance ; *semblent lui reL W 8 s, 'l''riorits, 8 unes tonnent au JB'aP^'iviice -ont r ^ ''iidre leurs K£ ,u e lonner tiStcenn Cda : '"'est r l'on professe en matire d'organisation sociale et politique. Mais comme il ne s'a gitp>as duo dl.it acadmique instituer, mais de solutions pratiques suggrer, nous ferons de \ clectisme, c'est- dire .pie comme le Syndical nous nous arrterons un moyen terme. L'Etat dcrtera l'obligation de l'assurance, mais il ne l'organisera pas; il laissera ce soin aux socits qui pourront se crer en vertu de la loi; il o'interviencka qu'en cas de dfaillance de l'initiative individuelle ou plutt quand cette initiative n'aura pas pu aboutir la constitution des socits prvues. Alors ce moment il cons tituera une caisse qui remplacera la socit absi ni %  •. Notre formule sera donc; assurance obligatoire, organise par des socits prives de secours mu tuels, et eur dfiut par des cais ses d'.ssurau'.e inslit i • s par l'Ktat, dous de la personnalit juridique? Ciiss;s et socits seront contrles par des offices d'assurance ( nous proposons un offije par rgion, l'ollice gnral pouvant disparatre sans inconvnient ) indpenianti des autres services pubics. Dans notre prochie article nous eiaminerons si l'organisation du syndical est cnform \ celle que nous proposons; nous rsini irons aussi li llem Mit qua possible le projet d'assurance maladie; les esprits impartiaux verront alors qu'il n'est pas le monstre horridum qu'on leur a prsent Par Cable —— %  • UUUIC Nouvelles trancrres 11* France cl lHemagne PARIS il — Los conversations qui i ni eu ltu entre M. Mercerie, embaeeedeur Berlin et .M. si rcsein m. Boni considre! perle gouvernement franais, comme devint conduire . un rglement de la question des rparatouB. Toalefoia oo a dclar que le chancelier n'avait pas en :ore dit nue ollre 1 i u dfinie au sujet .le lu cessation ne bi rsistance passive dans la Itliur et de ce qu'il proposerait ensuite. Les confrence! entre .M. de Marrie et 1^ chancelier se poursuiveroaf. loate proposition qui sera reue p r li franco du cluncelier Stresemen ser.i communique immdiatement l'Angleterre et aux autres gouur n %  iiieuls allis. Quoiqu'il ait t dclar scin'-o'lirielle nenl, qme le gju veincmenl rranail considre ces eonvereationi avtc espoir, on ejo .ta qu'il ne faut pas les prenlre trop au srieux jusq f ce que le gouver nement de Berlin soume'.te des pro positions bien diUnies ; ces pioposi lions seront examin • dans un esprit conciliatoirc. Dana les milieux politiques, on pense qae la demande du chancelier Stresemaii est une reconnaissance diplomatique pour essayer de savoir quel sera le maximum des concessions qu il pouna obtenir Ou s'attend presque immdiatement la nomination d'un ambassadeur aile inand Paris ce qui amnera une meilleure entente. iJP^*y<*-.;;jiw Parisiana CE sont yme et lOme^ipleodei du 7 de TrHe Entre : Ogde.50 Pour sortir de l'impasse BERLIN — Afin d'oklrcir la situation embrouille pir des nouvelles contradictoires une communication officielle annonce que le gouverne meut allemand a engag des conver salions avec toutes tes puissances et que le cluiiceier tUreseman et M. de Margoiie, ambassadeur de France, ont chang des ides au sujet de le situation actuelle. Le chance lier Streseman a offert un djeuner un groupe d'industriels de la Rhurel ta la Rhnanie et ils ont examin ensemble la situation actuelle et ont convenu qu'il fallait trouver un moyen de sortir d l'un passe de la Ithur en sauvant thon neur ellemand. Malgr k psi te in vilable du prootige politiqae, les in du-iricls, parmi kauuei se trouvait M.S inue-.ajra en: d l.n re tout l'ail d'accord avec les mesures que le gouvernement propo ait d'adopter et auraient promis leur loyale colla boration dans les ngociations qui vont commencer. Les Sans-travail BERLIN— Six personnes ont t tues et dix aulr. s blesses au cours d'une manifestation des sans travail devant 1 Htel de ville de Dresde. contre 17 freOCi Si demi hier. Lord Crevr, ambassadeur de Cran d %  Bn tagne, n l'ait remarquer hier la onfreoce des ambassadeurs, que dans le connu grco italien le gouvernement britannique tait sur loul intress de savoir quand se terminerait l'oeonpation de r.orfou. Le baron Av./.ano, ambassader d'I ttlie, a dil que I li die ne pouvait pas quitter ni,, av.,nt que la (ir.ee ait tenu ses promesses Les ambas si I mis ont dcid le comprendre dins les inetruelinni donnes la c immlsiion d'enqute du conseil l'en Void'un r.pport a une dite aussi r.ipjn'ii h -e que poisible au SUJSl de la bonne foi du t'a iquele effeelue par la Lirc l. L; colonel Leco nlie, de France et la colonel Hiboeya, du .lapon, me nire de la commit iond'enqn le d.s ambassadeurs, quitteront l'a ns ventre li ; Ui S r>,.t rej nuls Jamua 1 1 idi par un nabra anglais d une commission venint do Cons tantiaople et l'ait icb militaire d'Ita lie Athnes. Co nme M. Mussolini l'a a .n >ncj Mo ne leliais ,1e Poe CupUiou de Corl'o i eotent 700.000 lues par jour el cela dqmisle Jl Aoul. Li question desavoir si ces irais seront pavs par la Grce ira pis encore t soumise au conseil des ambassadeurs. Le conllil (|rco-il;ilien GENEVE— Pensant qu? tout corn m mt me de sa part ne servirait q-ia compliquer la situation. Lord CeoiJ a renonce au projet annonc hier de faire une dclaration dtaille sur le conflit grco Italien particulirement au punit de vue de la socit des na tions. Le conseil de la socit a dci d.-. que l'assemble ne prendrait au cune mesure susceptible de nuire au rglement du conll.i, c'est pourquoi action de l'assemble concernant la comptence de la socit sera pro biblement remise uue date ult rieure. La Question de Fiiime % %  %  %  !. Problmes l'ordre du jour Varits 1 DEMAIN sont La Reine 'ennuie 7me, #ra**el Beau pisodes Entre 0,50 centimes ^l'AHIS— Dans les milieux linaneiere, on attribue deux causes la hausse du franc. D'abord le m<>uvo ment de baisse naturel du dollar, aprs avoir atteint le cours Je plus lev, et entoile la volont de l'Aile magne de rg i r le problme des r i : lions qui achemine vers la paix conomique. Il s a eu en bourse d'importantes transactions en dollars et en livres sterling ; le dollar a t cot dix sept J'rance 36 demi PARISOn dit nue M. Mussolini proclamera l'annexion de Fiume h l'Italie dans le courant de la semai ne probablement vers le 15 Septem Jre.On ajoute que le gouvernement m Yougoslavie a connaissance des Intentions de M .Mussolini et ne lera pas do protestation srieuse pourvu que Porto Barros el Sossb, villes avou anlcs ne.-oient pasdirectement affects. M. Minchich. ministre vou goslave des affaires liangies, a d tlr que son gouvernement n'avait pas 1 intention de soumettre A la so cil des nations son diffrend avec 1 Italie au sujet de la question de noms. La rrise entre l'Italie et la Yougoslavie ATHENES—La crise entre lltalie SI la 1 OUgOslavie.au sujet de ta ques lion de riurae. cause une grande in %  I "" : de ici o elle est considrs a ne une mme • i mire le rgle meut du diflr ad grco italien. On craint qu'en cas Hostilit I Italie ne trouve un prtexte pour conti nuer I occupation de C .rfou. Les pertes du Japon WASHINGTON L'ambassadeur au Japon a regu un tlgramme du 1VTJ||


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06025
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, September 13, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06025

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
w> vtv-"w w *r v>*-^ >**< >
iVR phoprig taire
IMPRIMEUR
Soient Magloi e
BOIS VERiNA
PU RU0 Amricaine
10 20 CENTIMES
ANNKE N 5013
Quotidien
Iful ne dchoit et ne tomba
ju'il n'ait commenc par se
mpriser lui-mme. Tous les
gnrs, les rats, les per-
vers ci les dchas sont pleins
d amertume et de haine d'eux-
mimes.
1ELEPUOXE Ho 242
PORT-\U-PR1XCE( HATI

w des Deux Projets de Loi
k Syndical des mim
irance-Maladie Doctrine
JEUDI 13 SEPTEMBRE !
Isslanceest inill'ais;inte si
Itemps qu'elle est proiui-
ure tous, elle est telle
[condition de liudiviilu se-
S aussi bonin) que celle
'du qui se passe de se-
'i si elle lu s se chacui
muti/s il se passer
tt qu'il le jhuii, elle est
tae(Stuart.Mill).
ants mollis le se pus-
mie une institution
des avantages quiva-
Jwprieurs sera capable
r.NuJnese ilrride que
i intrt ; mais c'est le
politique que, d accorder
sureo ils sont compa-
ct particulier et l'iiit-
iKol'occuivnce l'.-issu-
dieest Iinstitution qui
1 raliser cette barme-
mclic importante du
lw assurances sociales
Qti en mme temps
^validit, l'assurance-
assurance contre le
I assurance-maladie a
pomme son nom l'indi-
Otuer ses adbrents
"Jquesde la malaiie.
^Ben mesure de taire
| obligations quelle
r, dcouvrir toutes
Jui peuvent CI1 rsulter,
plte elle doit donc:
ioiih mdicaux ou cbi
llesmdicaments; com-
pte du salaire et du
Sucas on IV.ouche-
lassiruil .me mala-
f tous les frais qu'il n-
k'>ous aurons voir
^te projet du syndicat
urance complte.
'ywt ce que nous
*J ce n'est pas les
Wbienlans de lassu-
nf esprit sain ne sau
jeest plutt la ques-
MU le soin d'organi-
hfye doit tre laiss
^Pnvee ou attribu
^motirsilupro
JJl/rapport de la
* 'a clientle mo-
ouvons un beau
*veur de l'assurance
He S?1 Pasque les
l^ cette coinniission
ju principe de la
5fdeprvoyance ;
, *semblent lui re-
LW8 s,'l''riorits,
8 unes tonnent au
JB'aP^'iviice
-ont r^''iidre leurs
K,u e lonner ti-
StcennCda-,:'- "'est
r tkqS^iiiaiiirede
li,. "neop.monvou
le pport plus
haut cit ainsi que le mmoire ex-
plicatil du projet ne manqueront
pas de partager notre avis- Le syn
'liait a envisag tassurance cont-
int un problme S ordre public et
comme une ncessit sua il,- eo
quoi ils n'ont pas tout lait tort.
Nous aussi nous sommes parti-
sans de l'obligation pour la bonne
raison que l'assurance libre n'a
donn nulle part les bous rsul-
tats quel ou en attendait ; aussi
beaucoup de ceux qui l'avaient
pratiqu de prime abord se sont
ranges la l'orme obligatoire. Les
adversaire les plus farouches lais
sent maintenant tomber leurs pr-
ventions; nous eu donnons com-
me preuve l'acte du XVJeCo*.
grs le ta Mutualit qui s'est ter-
min Lyon le 24 Juin dernier
aprs avoir adhr ofticieilem mt
a I assurance obligatoire. Le Mu-
tin de Pans en rend compte dans
Sa .chronique mutualiste du
Juillet dans les termes suivants :
Jusqu ce jour la mutudit
avait eu pour principe fondamen-
tal la libert dans l'acte de prvo-
yance, mais avec I concours li-
mncier de l'tat, et cette doctrine
qu'elle appliqua peu tant pi es d'un
sicle non sans rsultat, elle la Ira
(luisait dans cette formule : pr-
voyance libre et largement subsi-
die par l'Etat.
Aujourd'hui elle abandonne
cette lormule pour se rallier au
principe de la prvoyance obliga-
toire qu'elle avait toujours com-
battu et en acceptant ainsi le prin-
cipe de lobligaLoa, elle est dci-
de prter loyalement et sans
arrire pense tout |son concours
au gouvernement pour l'applica-
lion de la future lgislation des as-
surances sociales. C'est eu toute
indpendance et dans la plnitude
de sa volont que la mutualit a
modifi ainsi sa ligne de conduite,
parce qu'elle a reconnu que
pour faire ieuvre sociale dans la
prvoyance il ne suffisait pas de
s'en rapporter la facult indivi-
duelle qua tout Citoyen de se pou-
voir prmunir contre les risques so
ciaux (jui peuvent l'atteindre, fa-
cult tropsouvent dfaillante pour
de multiples raisons, mais qu'il
fallait obliger l'individu, au risque
d'amoindrir quelque peu sa liber-
t, songer l'avenir et se pr-
munir contre les calamits si nom
breuses qui le guettent durant
toute son existence. ( Le Matin
du :in//6, page 4).
Voil un acte qui a toute son
importance ; ceux qui ont pris
cette dcision ne l ;:t pas des h un
mes que l'on puisse aisment liai
ter de rveurs ; ce sont des prati-
ciens de l'action sociale, qui con-
naissent les maux et les remdes
et qui pour les avoir pratiques
connaissent les vertus de la plu-
part de ces institutions. Leur opi-
nion ainsi inan ileslee -a donc une
autorit que l'on ne peut pas con-
tester et si l'on est de bonne foi
on doit reconnatre que l'acte du
Congrs de Li ou modifie quelque
peu les donnes du problme,
Mais en admettant que l'tat
dcrte l'obli-uion dans l'acte de
prevo ance contre la maladie,que
yat-ilse pisser"' Organisera-til
lui-mme l'assurance? se fera-til
assureur?
Ou bien aprs avoir dcrt l'o-
bligation de l'assurance, laissera-!*
il le soin et la libirl de forgani-
s Ta l'initiative prive, se rser-
vant un simple droit de contrle
sur ses oprations ?
On a dornavant le choix entre
ces deux solutions. L'une et l'au-
tre peuvent tre appuyes de rai-
sons puissantes suivant les prin-
cipes garaiix qu > l'on professe
en matire d'organisation sociale
et politique. Mais comme il ne s'a
gitp>as duo dl.it acadmique
instituer, mais de solutions prati-
ques suggrer, nous ferons de
\ clectisme, c'est- dire .pie com-
me le Syndical nous nous arrte-
rons un moyen terme. L'Etat
dcrtera l'obligation de l'assuran-
ce, mais il ne l'organisera pas; il
laissera ce soin aux socits qui
pourront se crer en vertu de la
loi; il o'interviencka qu'en cas
de dfaillance de l'initiative in-
dividuelle ou plutt quand cette
initiative n'aura pas pu aboutir
la constitution des socits pr-
vues. Alors ce moment il cons
tituera une caisse qui remplacera
la socit absi ni.
Notre formule sera donc; assu-
rance obligatoire, organise par
des socits prives de secours mu
tuels, et eur dfiut par des cais
ses d'.ssurau'.e inslit i s par l'K-
tat, dous de la personnalit juri-
dique? Ciiss;s et socits seront
contrles par des offices d'assu-
rance ( nous proposons un offije
par rgion, l'ollice gnral pouvant
disparatre sans inconvnient ) in-
dpenianti des autres services
pubics.
Dans notre prochie article
nous eiaminerons si l'organisation
du syndical est cnform \ celle
que nous proposons; nous rsi-
ni irons aussi li llem Mit qua pos-
sible le projet d'assurance mala-
die; les esprits impartiaux ver-
ront alors qu'il n'est pas le mons-
tre horridum qu'on leur a pr-
sent
Par Cable
_----------------------------------- UUUIC
Nouvelles trancrres
11*
France cl lHemagne
PARIS il Los conversations
qui i ni eu ltu entre M. Mercerie,
embaeeedeur Berlin et .M. si rcse-
in m. Boni considre! perle gou-
vernement franais, comme devint
conduire . un rglement de la
question des rparatouB. Toalefoia
oo a dclar que le chancelier n'a-
vait pas en :ore dit nue ollre 1 i u
dfinie au sujet .le lu cessation ne
bi rsistance passive dans la Itliur
et de ce qu'il proposerait ensuite.
Les confrence! entre .M. de Mar-
rie et 1^ chancelier se poursuiveroaf.
loate proposition qui sera reue p r
li franco du cluncelier Stresemen
ser.i communique immdiatement
l'Angleterre et aux autres gouur
n iiieuls allis. Quoiqu'il ait t d-
clar scin'-o'lirielle nenl, qme le gju
veincmenl rranail considre ces
eonvereationi avtc espoir, on ejo .-
ta qu'il ne faut pas les prenlre trop
au srieux jusq f ce que le gouver
nement de Berlin soume'.te des pro
positions bien diUnies ; ces pioposi
lions seront examin dans un es-
prit conciliatoirc.
Dana les milieux politiques, on
pense qae la demande du chancelier
Stresemaii est une reconnaissance
diplomatique pour essayer de savoir
quel sera le maximum des conces-
sions qu il pouna obtenir Ou s'at-
tend presque immdiatement la
nomination d'un ambassadeur aile
inand Paris ce qui amnera une
meilleure entente.
. iJP^*- y<*-.;;jiw
Parisiana
ce sont
yme et lOme^ipleodei du
7 de TrHe
Entre : Ogde.50
Pour sortir de l'impasse
BERLIN Afin d'oklrcir la si-
tuation embrouille pir des nouvelles
contradictoires une communication
officielle annonce que le gouverne
meut allemand a engag des conver
salions avec toutes tes puissances et
que le cluiiceier tUreseman et M.
de Margoiie, ambassadeur de Fran-
ce, ont chang des ides au sujet
de le situation actuelle. Le chance
lier Streseman a offert un djeuner
un groupe d'industriels de la
Rhurel ta la Rhnanie et ils ont
examin ensemble la situation ac-
tuelle et ont convenu qu'il fallait
trouver un moyen de sortir d l'un
passe de la Ithur en sauvant thon
neur ellemand. Malgr k psi te in
vilable du prootige politiqae, les in
du-iricls, parmi kauuei se trouvait
M.S inue-.ajra en: d l.n re tout
l'ail d'accord avec les mesures que
le gouvernement propo ait d'adopter
et auraient promis leur loyale colla
boration dans les ngociations qui
vont commencer.
Les Sans-travail
BERLIN Six personnes ont t
tues et dix aulr. s blesses au cours
d'une manifestation des sans travail
devant 1 Htel de ville de Dresde.
contre 17 freOCi Si demi hier.
Lord Crevr, ambassadeur de Cran
d Bn tagne, n l'ait remarquer hier
la onfreoce des ambassadeurs,
que dans le connu grco italien le
gouvernement britannique tait sur
loul intress de savoir quand se
terminerait l'oeonpation de r.orfou.
Le baron Av./.ano, ambassader d'I
ttlie, a dil que I li die ne pouvait
pas quitter ni,, av.,nt que la (ir.ee
ait tenu ses promesses Les ambas
si I mis ont dcid le comprendre
dins les inetruelinni donnes la
c immlsiion d'enqute du conseil l'en
Void'un r.pport a une dite aussi
r.ipjn'ii h -e que poisible au SUJSl de
la bonne foi du t'a iquele effeelue
par la Lirc l.
L; colonel Leco nlie, de France
et la colonel Hiboeya, du .lapon,
me nire de la commit iond'enqn
le d.s ambassadeurs, quitteront l'a
ns ventre li ; Ui S r>,.t rej nuls
Jamua 11 idi par un n- abra anglais
d une commission venint do Cons
tantiaople et l'ait icb militaire d'Ita
lie Athnes. Co nme M. Mussolini
l'a a .n >ncj Mo ne le- liais ,1e Poe
CupUiou de Corl'o i eotent 700.000
lues par jour el cela dqmisle Jl
Aoul. Li question desavoir si ces
irais seront pavs par la Grce ira
pis encore t soumise au conseil
des ambassadeurs.
Le conllil (|rco-il;ilien
GENEVE Pensant qu? tout corn
m mt me de sa part ne servirait q-ia
compliquer la situation. Lord CeoiJ a
renonce au projet annonc hier de
faire une dclaration dtaille sur le
conflit grco Italien particulirement
au punit de vue de la socit des na
tions. Le conseil de la socit a dci
d.-. que l'assemble ne prendrait au
cune mesure susceptible de nuire au
rglement du conll.i, c'est pourquoi
action de l'assemble concernant
la comptence de la socit sera pro
biblement remise uue date ult
rieure.
La Question de Fiiime
.!.
Problmes l'ordre du jour
Varits 1
DEMAIN sont
La Reine 'ennuie
7me, #ra**el Beau pisodes
Entre 0,50 centimes
^l'AHIS Dans les milieux linan-
eiere, on attribue deux causes la
hausse du franc. D'abord le m<>uvo
ment de baisse naturel du dollar,
aprs avoir atteint le cours Je plus
lev, et entoile la volont de l'Aile
magne de rg i r le problme des r
i : lions qui achemine vers la paix
conomique. Il s a eu en bourse
d'importantes transactions en dol-
lars et en livres sterling ; le dollar a
t cot dix sept J'rance 36 demi
PARIS- On dit nue M. Mussolini
proclamera l'annexion de Fiume h
l'Italie dans le courant de la semai
ne probablement vers le 15 Septem
Jre.On ajoute que le gouvernement
m Yougoslavie a connaissance des
Intentions de M .Mussolini et ne lera
pas do protestation srieuse pourvu
que Porto Barros el Sossb, villes
avou anlcs ne.-oient pasdirectement
affects. M. Minchich. ministre vou
goslave des affaires liangies, a d
tlr que son gouvernement n'avait
pas 1 intention de soumettre A la so
cil des nations son diffrend avec
1 Italie au sujet de la question de
noms.
La rrise entre l'Italie et la
Yougoslavie
ATHENESLa crise entre lltalie
SI la 1 OUgOslavie.au sujet de ta ques
lion de riurae. cause une grande in
I "": de ici o elle est considrs
a ne une mme i mire le rgle
meut du diflr ad grco italien. On
craint qu'en cas Hostilit I Italie
ne trouve un prtexte pour conti
nuer I occupation de C .rfou.
Les pertes du Japon
WASHINGTON L'ambassadeur
au Japon a regu un tlgramme du
1VTJ||


LE MATI*
'A
ministre des affaire trangre! du
Jnpon informant jusqu'au H sept m
Lie, Uiicuiii, les autorits de lokio
avaient fait incinrer le, ccips Je
60.000 morts. Le nombie d*s cada
vies qui ii'oui pas encore t ou
verts. t*l probablement lie giand.
Les pertes Yokohama m ni eli
mets cent dix mille soit mi quart
de la population totale et on compte
tro .ver beaucoup de morts en de
kon de la ville. L'enqute officielle
ind que qu' Yokohama sur 3o>o r
sideut* trangers cent ont l tus
y compris !>J anglais et tO amii
cains.
La situation au Japon
TOKIO Les auoiitn militaire*
ont fuit distribuer une semaine de
vivres aux membres 'des ambassa
deurs et lgation et leurs familles
en raison de la difficult* s'apprevi
tionner, on a con-tat des cas de ty
pbus et autres maladies pidmiqnes
dans les hpitaux le Okabo et lliroo.
A la suite de 11 premire secousse
sismique ressenMe le 1er septembre,
dit le ministre, mille trois cent dix
neuf secousses spares ont t enre
gistres jusqu'au *> septembre G
heures du I0irt la population de la
rgion affecte a atteint H millions
d'mes, les pertes matrielles Un
menses n'ont pu Cire encore esti
mes.
Ifouvelles Diverses
NEW VOltK Le ZB premier bal
construit en Amrique a
l'ait un voyage au dessus de plu
meurs villes hier.
LONDRES Une dpcha de Ber
lin aux Central .News apprend
de Moscou que Lon Trotzkya t
assassin ; aucun dtail n'est don
n et on n'a aucune conlirmation
de la nouvelle.
BERLIN L'ambassadeur soviti
que prtend que tous les bruits de
rvolte Moscou et l'assassinat de
TrotAy sout de pure invention.
Los Cours
| NEW V-JllK H Francs 17.33
ELIXIRj
LE
san'.ees
______ ___ ____ dt la facultUt Hidtcmt Jt Parti \
ROI DBS TONIQUES, infuse une vie nouvelle i tous ceux dont la
us< ANMiQUES-NEURASTHNIQUES-IMPUiSSANTS
ZZZZrJXaZi. MM H M*** U Baccf f r.. te. _3flacon,.franc-. 27 fr.oc
Kambrtuitt
traajorwwi
Broc
LABORATOI
nure a<- 64 p-K gratuite, ur demain1 miressee au _._,_
RE "ZiDAL". 11. vrd de Streebourg. 11 papij
bu veute ii.u.3 toutes lea bouue pbaimaciaa
A Port-au-Prince : Pharmacie ALBERTINI, Martial A. PETRUS S'

Ion rigide
PARIS 18
Sterling
Dollar
Livre
Aux
(onaves
l'ne dpche des Gonaives nous
j n lonee que la soire rcrative or-
ganise le 12 courant, l'issue de
laquelle la politique du gouverne-
ment a propos des taxes internes a
t.t explique, a eu un grand succs.
Sur la convocation de MrStplien
Alexis, Directeur de l'Arlbontte et
du Dr Lalortue. Magistrat Commu-
nal, plus de deux mille personnes
ont acclam las paroles de paix et
de confiance exprimes par cis amis
d i il ruvarnement.
Des rjouissances publiques ont
cltur la soire et chacun et sorti
rconfort par les dclarations qui
Ont miaen relief les bonnes inten-
tions du Prsidant Boroo et de son
gouvernement.
m..........-i"____! -.u________a
Nouveau
cinma
M. Harry Kinney ouvre
bientt la Giand'Rue
nouveau cinma aup A
grand succs qrce
'
organisation de tout
niier ordre.
Mr WcoIarL.
On annonce l'arrive a Port-au-
Prince de Mr Woolard, vice-consul
des Etats Unis au Cap-Hatien dont
nous av iiis publi las dclarations
sur II iili la Kotarj Club de Porto-
Rico.
Davis 3akiu(j Powdei
(poudre d'Elvation)
Le meilleur Bakiaj
powder
L'extrme suprioril
Prix $ qualit dfiant toi
concurrence.
un
au n
une
pie
inyiwjin
17.235
78 43
Encore une
Foar demain
Lire demain notre
tLrticle *
KTION ILI8ME
Homlies de la Ruublii
Dominicaine
(oDUine
puburiae
Avant hier nous annoncions qu'u-
ne coquette fontaine a tomatiqae a
t installe A la Plac. Pion < Huit
de la Rue du Champ de Mars. Bo
face de cette fontaine une autre fouc
tiotfnera la semaine prochaine le
travail est fait sotfs li brection s
Mi J. Ba i omh#.
6e...n nos ioforsi .non.-. Port au-
Prince sera bientt dute de p u-
itie iieurs fon.taioasde ce g' me, capable
d-' satiffuira aux besoins le la poi>u-
li.u n.
Des dernires nouvelles que nous
avons reues de la U publions Do-
minicaine, il ressort (JUS le Direc-
teur du journal Li Prenaa a t
mprisonQ a la suite d'un article
injurieux pour la mmoire du Prsi-
dent ll.inlii g
n paiaii aussi que de nouvelles trou*
pes amricain i intl dbarques.
.Non- d ; orons sincrement le
pareils (ait qui aont de nature re
tarder la v nue des heureux vue-
ments ennonc pour notre v usine
et qu'un in m |ii .1 'n sur regret*
lah o a su-i'i \< > ibl n "it.
Pdiie Boli i. Lellri g
Port-au-Prince, 10 Septembre 1913
Monsieur le Directeur.
Le Nouvelliste '", en son Edi-
tiou le vendredi 7 Septembre nous
rapporte que depuis quelque temps,
les briques des tombes sont enleves
uu Cimetire et que les travaux qui
s'excutent dans notre Ncropole sont
faits par des maons contrls parle
gardien du lieu.
Cette note mrita des compliments
pour son exactitude.
Toutes ces responsabilits tombent
directement sur la Commune qui ne
se soucie gure d ses devoirs en ce
qui concerne le Cimetire, comme
elle le fait dt qu'il s'agit pour les
propritaires privs de btir une mai
son ou do faire une clture.
Les journaux -e sont adresss la
Commune pour loi demander dfaire
rparer le mur do clture du Cime-
tire bris en divers endroits, elle
semble refuser d'entendre raison.
Tout ea vous re n SI anl de l'hos
piialii que vous nous donnas dans
votre inlies-ant quotidien, nous
vo is renouvelons, Monsieur le Diree
leur, nos sentiments dvous.
UIOCI'E D'ABONNS.
.
irrive de M. C leucomo
Nous prsentom nos cordiaux sou
I cils d bi-n\eniie M. CUslino
Beocomo ch irg d'Affaires de in R
publique cuba n.-,* arriv ce uiaiiu,
pur le ai u i Kaphael aprs une
absi nec de qui Iques mois.
L i no breus amis du distingu
charg d'Affaires se rjouiront de
son 11 tour parmi nous.
M.
Camille J. Lcon
! Lon, -in
< ii.
saut, : l a Pon au 1' i c dei i i
ce malin. La charg d'Affaires de la
Rpublique la Havane est accompa
g.i de si femme.
Nous lui rtnoinelons nos ssinra
tbis.
Dcs
Est dcd, hier aprs-midi, le
jeune tdolph i II -, bnw.
L'enterrera i i iura i lacet aprs-
mi ii eu I ;:,- le la Croii-iee-llli
sions.
La dfunt tait Is frre de Mme
Vvs Feni nul Porseona et le b au
fr.'e le antre ami Julien Laurent.
.Nos condolano s.
ni "iiiinmi'iiiami
t
Si vous avez
eu froid
pour viter
un rhume,
Tendant le rhume
pour viter
une grippe,
prenez quelques Comprims de
RH0D1NE
"USINES du RHNE"
Lon U. Thbaud
Agent exolusif pcar Hati
lui 1. ion
Ce malin, a. S h. lont eu lieu
les fuo roiks de J s pli T. Moran,
vie consul amricui i, dcd le mer
credi ;i septembre co iraut, dans un
ace dent d'automoliih.
La crmonie laq lelle assistrent
le Secrlaire d'Etat des dlations Ex
trieorea, le Corps Dipli meliqoe et
Consulaire, le lkcev.ur Crral des
Douanes et les autres fonctionnais s
amricains. 1,.. Chef le l'Occupalion,
8-eIl:cl la daiH les I. im. ni's i|,> Ma
rines. Le chapelain catholique des
Marines officia, asti l du II. P.
Cauinaudie, du Petit Sminaire.
Le Charg d'Affaires dea Etats U
n's, Monsieur J. C. Dunn. condn'att
le deuil avec le nouveau \ice co. sul
amricain, Monsiaui Charles A.l ay,
rcemment arriv.
Lecoipsde l'iiifortun Momii ur
Moran safS rmLarqu demain BUI
un navire du Panama Lii.c nour 'es
Etais l nis.
Nous prsentons aux teprsrn
tauls des Liais Luis et la famille
du dfunt l'expression de nos con
dolances.
F, 0. PIKRCE Compa
Maison tablie eu 1847. j
Peiatiires, VtrriisJ
Ocres de toutes sort
Supriorit BiS PR
Qualit et Prix, dfia
toute concurrence.
Lon R, Thta
Agent pour Hati
Lehn & Finit, Inc
Fonde en 18"6;
Supriorit Bas prii Promptt
Tous produits chimiques, pharmaceutique *<
articles vendables dans une pharmacie. J|
Epices, Poivre, OaniiUe,GiroIle, Auis ctollt,.M
etc, etc.
SUCRE RAFaNE. ,,??.
Spcialit : Martine prive; Lysol dsinfectant,
merle, Articles pour babiers,,liay Rum, ?JZL
tire, llu.le de foie de Morue, Emulsion ^"j"
traits pour faire essences et eau de toilette, "
nine, Pondre contre les insectes, Sjlution po
ver les cets frais, Lait de Magnsie, PouOrJJJ'i
pour la toilette les enfants, essence de "JJJ^
Florida, Miel pour la table, Moutarde, nu
pour la table, Broeses dents, Pepperini' lot.
chasser les moustiques et autres 8ecles'.Mr"J,--
contre constipations etdouklesdes lntesl.1,[sVrf ,
Th, Cire pour les parqiiets,Comeslil)les, JW ',pi
Sirops divers, Teintures diverses, \ins, et-,
liemandez le catalogues des P*'*ll*f,vK inoll
Confiant vos comniaiides LKHN serez absolument satisfaits. '.loprOl
louies tos bonnes pharmacies dupayssupi
uentcHez L.IL11N *F1NK Inc.
Lon
H. Ihbaud
Agent exolusif pour
laiti
Mognani $ Dupont
Agent Gnraux pour Hai'i
Dernire Heure
Une fie dtruite. Le transatlantique dsastre de Tokio. Collision en mer.
Pharmacie F, Sjour
.____...... 4. .. ji,iu - miri^ins et au puW^J
12 Sept inbre
MKXIO.Vl.lDa rapports par sans
fll rei;us ici ont annonc qu'un ra/.
de mare u dtruit la petite ville de
fAcheurs de San Jos del C.abo, au
lexique. Le nombre de visa perdl l
et inconnu.
i va FRANCISCO Le Pacifique
M:iil Coin auy. L'ingnieur de la
marine u rapport que tous les et-
forts pour sauver le traoaatlaoliqaa
' T.ubi qui s'cbooa auloirde la
cote de Californie seraient inutiles.
ToKIO Las mortalits prove-
i.ant du Ire ublemenl de terre, de
1 meendie et du rat de mare, au-
tour el d nis Tokio. sout estimes raedi dernier.
160 000 personne?. On rapporte q>i<>
la dyssenterie rgne parmi les rfg
|ts
LOS ANGE LOS- Ni le bateau (de
guerre, ni le bateau en acier seafa
rer n'ont t endommags dans la
collision d'aujourd'hui. L'un et l'au
tro bateau onl continu leur vovage.
SAN PEDRO- Le bateau de'guer
re des Etats Unis Texas en rou
te de San Kranoisco S tri l'oilro a
l'ait collision av.-c le ! iteau le il'irer
d rialbmiea l.ine re malin li
milles au aord du point d'Argaello,
dans les parages o T torpilleurs des
IJ ils Unis ont t sur des rcifs sa
dtt 0*1
Donne avis sa clientle au* mdecins el au
iraatsorm son laboratoire d'Urologie en uni
biologie appliqu sous la Direction du,
Dr Ricot et fi. Mjoarnf _
Le laboratoire es ouvart tous les jours de 7 ar ^
neures du soir pour toutes les recherche et anaiyw j
^'annona cl jointei saut pour le it-Ao Sfif^
WtUMrmaaa et ia constante ure'
Saront reues que le mardi de chaque semaine.
S'adreo-r a Fharoincie pourlei rensdigeineu
Anales d'urines et Suc gastriqua
Raction de Wassarmann
BaacliondeTriboule,
Examen du sang et du pu
Examen des ualires icai
Examen ae craew
Albamiyo^
Constante,^*
rai


tar*tvr>* ^ v>*^ >v >
lRIMaTin
j JcUreaiir un rc
ffi/l d-'livrf |-r
S-uutoar nu nom de
^ glewart, sV-kvant
jUauatrenrMcnenfctnt
."Vu-Je.1'- -"''" ,
5 e-t ,1.'. l-.r; nul.
...enlredr.ss.
, le 8 Septembre 1023
|.\ SOHW.uv.
.gcinpivsiIrsi^'D.'s.
r^ la Commission t*Y-
Eadircspar !s hn.'li-
idclarent ne l< s avoir
I,ni charg personne
er :
Biss mis an No(73,
Ricliemonil, pour
VkTrois cent cinquante
UG.3J0;
lipiss cm s au \o D
tb S. Varwick, pour
de soixante-dix-iit'iil
jP,(G.7lJ/20:
jissmis.-uj No6?JU.
[pus Rapli.ii I. pour la
isoixanle j^our f s,li .(I;
liss mis au .\'o II
i mis au No A 152,
Edouard, pour la
quatre-vingt-dix-neuf
B.99).
[Francius Julien, piur
Quatre en I quarante*
150/100 (G. 445,50).
en sera requis par le
i mandataire des inl*
jfcceJetSept. 10*23.
Malehranciik, av.
nafrimonia I
e, Tda Georges pou
Njamin, d. lare n'tre
de des actes et actions
lieootre,lequel elle inten
en divora.
(ta, le 10 septembre 1923
itun BENJAMIN
Tda GEORGES
Avis
Le Chef .le h Police de ce"te .i;e
porte . lu eoboau ne.
1.- Des Conducteur! laat privs
que puhhrs le v UurM mulearel
a tiaction aniraah que son Office se
lient leur disaoeit on, partir de
M jour 12 Septembre courant, aux
uns de sulur leur examen pour Lob
tentiou de leur licence de conduc-
teur pour l'anne lOti-lglf ;
2. Des Dtenteurs de licence!
d'aunes l'eu, tout en atliiant Itur
attention sur l'article h de h loi
du ii Dcembre 1922, que le rrnou
voilrent Je licences commencera
partir du 15 Septembre 1928 pour
prendre tin uu 30 4a mme mot.
A. II. Ti MX ACE
Chef 4. la Polt e
V ,
De La VRAIE
Avis
Il esl donn avis au public el pu
Commerce que le rcpiss No* 1387
de Deux mille quatre cet I qui I e
vingt cinq gourdes (2.485] dli-
vr a Mr Angibout parla Cor mis-
sion Bambour e>t adir.
Le louMgn le clate nul. divont
en obtnir duplicata
Port-au-Prince le I? Septembre 1013
Davil BOR3FS
Le meilleur Whisky dans la
plus petite pouleille
Ce petit flacon con
tient le mcill. ur wliis
ky du monde.
Les amateurs Lap-
prtient beucoup.
Il se porte facile-
meut dans la 'poche
du pantalon et 6e
vend, en gros et en
dtail cbe/.
W. QLNTIN WIL
LlA.MS
<5
BIRE
La BIRE FRONTENAC est une
bire parfaite, d'un bouquet savoureux,
dlicieuse et de la mme foret qu'avant
la guerre.
Elle a le bouquet riche et savoureux si
ncessaire la vraie bire.
Demandez-la dans tous les htels et
restaurants.
FRONTENAC TIQUETTE '"
ROUGE : boisson saine et savoureuse, v
FRONTENAC TIQUETTE
BLEUE: "Spciale", l'aristocrate de
toutes les bires, elle possde une l-
gre saveur de vin.
f\
FRONTENAC
BREWERIES. LTD. l ,
Montral .
y
En vent; ans loutes les prlucipau- ti<> ls et Cale Port au Prince & < lie, II. Beehley, Mercpolilain Bazar,
I Hem In. Alphonse llavnes, Ch. l'i-ou'ol. L>p- lvera.
En Province : SI Marc, B. fthield et PkA Lira/.., (iona-v , U. A Wolt. Petit Goavo : Em. CrevteeNir
& Abraham Baba. Miragoane. Tovar* Co. AtxOajw, Mme Ave Ferrandioi. A. C&rvalho, P. Bridgman Jrrala
Mme Ncrird Julien, O. Dorsainville Petite Ri fiera.
W .Quintins WIL' 1AIS
Vis vis Htel de France. l'ortau-Prinae
Heprsentante 1 Hati pour Frontenac Brevveria* Ltet.
Montral, Canada
Supriorit des Pneus i
pneus Guml Year carreaux
>l8 connus et les mieux cons-
c.W* monde.
-renient aux mthodes emplo-
'a plupart des labricunts de
lr cuisson a t faite en deux
^saura parler plus loqucm-
^ pneus Good Year que les
Itoujoun croissantes du pu.
fou avons t satits dans najr#
effort d .ml o ration des pneus 6eee*
Year, par nos essais,la pratiqua et notre
loogue expritnee.
Serrez-vous des pneus Good Year i
carreaux et m u serez satisfaits.
natn
GOOD YEAR
Ibe West Indies Trading C*
FfM au Princel $ Gonaive*
0K1) TIRES
Ed. MEVS
Port (nu Prince,
'w


Lt MAT1M
rduque
l'Intestin

Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines
Ponr rester en bonne
sant prenez chaque
soir an comprn de
JVBOL
il no mettra if" Po. m. ,v*
lin. rtnur '- qi'W' W'"C"
jut,.>J renin ^ "' '',r
t'itun JM i)reun .-l ' .viir.v'.H. un
MIMM 'I Miu'M. Ht *! "
|r nr'lervire I if-wn* " * rif.lu.iiion
li.irtMMl* i liiilrJil*.'ni r.Mli*f P
y. Ji^tl. p?ni '!' i Wtoir < f'yittr
itiiiitc''i> r'.tt \ ton i^if ( rt WHlti
!, im-i En retneh.....r-ir> B| ac'nibr' t,...l . ,lf 10 i ' !"'
Itiirairrt. *jiiit a* i r..iiii,'. ^' nri"i
inuirt l<3 fpOQ'JM. IW '"' clfiu rt'
0 BftXWS,
de ! PtfWtU ' t'M'fir t
Ce MJiiip:::i*f.
BEMChODilS
JL'BOLITOinFB : Svpptnltolrti anH-
h,nwrrn-jhiuts. a:m>inlt,ll.'rongri-
HfMMtl
IUBOLITAN Pommadi contrr iet
ti(r\OTro\it> tJCttTIM
r.i itiiiiiniM t
VlviK'l(ntl(Tk l'.UU
Juhol. rgulateur de l'Intestin, fifre
une heure constunte aux Juboliss
EXTRAITS BILIAIRES Ou rtnclfur
Menait HtyuUiritcnt Ici fonction
du tov.

,1
^ '( .Vaillant A Ilouet Agent Gnraux 1720 Rut lu Magasin de l'Etat
S
s
Propritaires d' tals
ATTENTION
One rvolution dans les prix des Pneus et Chambre
Air,occasiono par la rdaction dos droits de Douane,
Et stock toutes di mention S des laineux
! H AU weatlier CORDS nouvelleinent arrivs.
fSsw
Prix les~plus rduit* pour
Pneus et rlube8
PNEUS
Fabric 80 x 3 IV
Pabric d\ :u/2 P.
Snc. Corda 30 m 9 4J2
Extr. Corda 30 s a 1 2
Fabric 31 ma
Coi'ils 32 x 4
C:or(ls3:tx4
Fnhrio 32 x 3 1 12
Cordi 'M x 4
CoitlS 33 x 4
Corda 34
TUBES ROUGBS

x\
1}2
1/2
9,50
11,50
14
16
16
20
21,60
13
38
30
32
30 x 3 P. 1,80
30x3 1,2 SL
31 x4
32 x 4
32 x 3 1 2
33 x 4
32 x4 12
34 x4 1 2
34 x 4
2.75
2,75
3,
3,
4,
4.
En vente chez
L PREETZMANN-AGGERHOLli
Hue du Quai
La preuve esl faile
La preuve ^st faite pour les consom*
mateurs qu'ancune eau-de-vie de marc
c de grain ne peut valoir pour la fl
nesse et pour l'arme le rhum tir du
8i cp vierge de canne uere
La preuve est laite que de tous les rhums,
le rhum d'Baili
est le meilleur et le plus hyginiqne.
La vreu*je est faite qu9 de loti les
rhums d'HaUi aucun ne peut yjiler le
rhum NECTAR 6AETJ2NS el.>*i fa prpara
lion est i* plu* noigne et ta matire*
premire le plu* rationnellement dis
Changement
d'adresse
La Maison
Mme Alphonse Jean-Joseph
*fr i transfre, la Hue Traversirre,
au numro 181, tO lace de.MrL
Gurin, partir du 15 Septembre.
Automohile sfudebaker
Uig Six
7 pajMgert, en parfait elal. ayant
*ervi durant Irai peu de temps
v**n Ire a un prix trs raisonnable.
S'adresser
L PHfcTZMANN AGGERHOLM
BrJ.
CHIRURGIEN-DENTISTE
Du clinique* itenlaiirs de Mont-
r/il, New-York et de Boston, un-
nnrr an i famUtet de Port-au-
Prince qu'il a ouvert Sun rabinel
l's ngle des fines Dants DettOU
oh k du Magasin de CEIat-
'-----5
Bonne Nouvelle
A la ton
Cordonnerie
Ernast Camille
Fabricant de chaussures
en lotis genres
Matriaux suprieurs
Soins promptitude Clrit
Gran'l'Rue prs la I'oste N 1722
La maison porte la connais-
sance du public que dans le
but de faciliter et d'encourager
ses nombreux clients elle ac-
corde partir du 1er Juillet
1038 une prime de une paire de
chaussures au choix tout dten-
teur de vingt tickets.
En consquence on est pri
de rclamer un reu pour chaque
achat au comptant.
A la Conscience telle sal la
devise de la maison.
La Maison H SILVEI
La Maison H. SYLYER se lait le plaisir d'inle
nombreuse clientle qu'elle vient de recevoir,
derniers steamers, les articles suivants, de
cheur.
Drill Union coulaur anglais, divaraas qualit!.
l/'rill union blanc anglais
Drill tuasor
Chapeaux de paille fine d'Italie
"hapeaux feutre Boraalino PR|Q
Chapeaux demi-feutre Boraalino
Chapeaux demi feutre d'Italie.
Chapeaux velour d'Italie
Voile blanc barres & mouches
Piqu blanc suprieur pour Jupes
Peroale blanche sup.
Baptiste fine pour chemise*
Ratine blanche
Gabardine blanche barres & unie
Zphyr anglais pour chemises
Kaki faune suprieur anglais
Kaki jaune antjlais extra suprieur
Kaki blanc
Drill blanc anglais suprieur
Eolienne couleur
Grands rideaux mousseline pour portes
Molleton3 coul. & blanc suprieur
l'almbeuch uris anglais
Diajonalo uoir
Alpaga noir
Casimir anglais assorti
Baillasse pour matelas anglais, double largeur
Organdi suisse brod couleur
Bas jOurs
Chaussettes sup. pour enfants, couleurr & blanc
Satin de chine pour tailleur
Lustrine po.*r tailleur
Lotions INvert
Voile barres soie anglais, coul. & blet*.
Tulle pour 1re Communion
Toile voile pour cadre
Tussor Japanais pour Chemises homme.
I oile a voile pour voilier etc, ete, et.
One visite la Maison Silvera vous eonraisert
bonne qualit de nos articles et dj nos prix qui
les plus bas de la plac.3;est-ee pourquoi il aai
de jour en jour de nouveaux clients.
Pharmacie VV. Bui
Port-au-Prince
Nouveau traitement de la Furonculose
PAR
'flitflojd asttt du Dr Wassermann.
L'Histonlaste est un empltre prpar spcial
pour les Furoncles, vulgairement appels clous,
L'mpltre se pose sur le elou '.Js son appt
qui, sous son nilluence devient indolore en pt
temps ; rinllammilion diminue,il ne se dveloppa
et se (jurit en peu de jours. -
L'instruction dtaille dans' la boite de rHistojjlj
mMBmmMmmmm JBSS BWM WBWSWM^eWMmMWs.*
]?, Royal Caf
Kn tacerde la Banque Nationale]
Propritaire : Annaoius INNOCENT
Ce nouvel tablissement se recommande par uni sar
irrprochable, des consommations de premier eneifc
situation privilqre.
Le soir, musique attrayante dirige par ua P
sionnels de (jianil inaiite.
Installation parfaite. Prix modrs.
Tlphone X 305
-
Le Malin
bond le 1er A ni W07
Abonnements
La 11018
Poi t-aii'l'iQce Gourdes t
Dpartement* j. ,o
Etranger 3.00
Boite Postale: 118
Tlphone W2
Bureau : Rue Amricainet* (MB
QUOI QU'ON DISE
QUOI QU'ON FASS
le R'-um Barbaaaonrf est
al sera toujours le
\


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM