<%BANNER%>







PAGE 1

LK'MATIS qu'elle a subis n'ont pas t entier* rnent rembourses ; voil quelques raisons pour lesquelles la Belgique a uu b suiu vital les rparations de l'AlWm.igne. Nous n'avons auo ne animoaite i outre i*& all< m unim ur \u qu Ul I •" i m na^ea faits. %  i M. Poincai Sampitjny J|I'AUIS— M. Peiocari est pnrli pour ta maison de campagne a Sam pigny ; it prononcera dunauelie pio chain uu iii-'oii s a I) iinviilci .Meuse, et i-;,. un lr.i prububiemeut uu discours de M. Slieseinau Siulgurt, dans lequel le chancelier a Tait allussion un accord conomique possible avec la France. Dernire Heure L'Irlande admise la Socit desNaiions.*.-Une souscription de 3 millions de dollar s.-N ou telles du Japon.. i Nouvelles Diverses BVCIIAREST— Le conflit italogrec est suivi avec le plus vil' int tel en Koumanie o l'opinion publi que est gnralement lavnrable l'Italie bien qu elle recommande la conciliation. t Le gouvernement ;rou maiu est avec la l'lite Knlente der rire la socit Ues nations pour h'efforcr d'arriver un accord. ^.MU^LUL L gouvernement It'd rai a decrel le trassfert de la tapi taie de la rpublique d'Extrme 0rieut de Cluta a Cliaborovsk. )n uu tre une prochaine runion du parle ment fsdtaJ aura lieu Tifl\s au lieu de Moscou. Candidats au prix Nobel COPENHAGUELe Journal Atempostem publie une liste de CSQ diduls au piix .Nobel pour la paix. Parmi eux se trou\ent le dfunt pr aident tlarding, J.uue Adams, Nllti ancien prsident du conseil italien et l'conomiste anglais Keynes. Les Cours NEW Y'JUK francs Sterling GENEVE.— La Ligue de? Nations k unanimement vol 1 nims-on de rirlaude qui pren irait formellement part du la ligue lundi prochain. WASHINGSON. Les Souscriptions au Ited Cross American pour secourir les sinistrs Japonais OUI dpass ii millions de dollars. Par sans Fil LON0BE8— Les survivants Jspo nais commen -eut ramasser leurs morte dont la D tmbre fsi inconnu et a dblayer les dcombres. NEW-YORK.— Le manque de nouniture et d'eau Yokohama est indescriptible. Des milliers de rfugis dans les rues ouvrent la bouche l'eau de pluie. 17.95 4.5359 Avis du "Matin" Plusieurs erreurs ayant t coin mise.', dans le numrotage de noire jouinal, nous ISctlbbOa uiijoui'hui pour les collectionnoara. iNolie numro de ce jour porte donc le chiffra 0.0lu au lieu de yooJ. A propos d'Elections Certains confrres ont annonc que les conversations ont t engages entre le Gouvernement elles reprsentants de l'Occupation pour la reconstitution de nos ehambras lgislatives. Aous avons t aux renseignements tt nous sommes en mesure d'intormer que cette nouvelle ne repose absolument sur aucuii fondement. Oaiiuite : i iPra Le docteur(?J Tribi.arrt derniruiuent sous la prvention d'exercice illgal, le la Mede.-.ine, ayant donn en prison, des preuves qu'il tait frapp d'alination mentale subissait l'hpital du Pnitencier un traitement appropri son tatVendredi dernier, au momen< o le Juge Beauvoir, faisait une visite d'inspection l la Prison, le Uuetcur Tribi, pris ii'un unes de tureur, se prcipita sur lui brusquement, essayant de l'empoi* guer au eoilei Mais au mme instant, intervenant, des gendarmai et quelques dtenus qui conllurent le pauvre hallucin. C'est aujourd'hui qu'aura heu l'clips de soleil annonc.' depuis quelques jours. Elle sera partielle pour Port-au Pi ince et tout le territoire d'Hati et lot de pour une rgion situe 200 Kilomtres environ au sud de lacmel. £lle sera trs prononce pour nous. L'clips commencera pour Port-au-Prince 4 h 08 m. de l'aprs-midi et le contact s'ellecluera en un point situ sur le bord du soleil et vers la droiteChoses Maonniques Les lections pour le Vnrais! du Mont Liban No il ont eu lieu hier malin dans le calme le plus parfait • L'urne dpouills a dono comme rsultat: Albert Vt<: Guftie 90 voix et l'lissier V:lopie 87. Nos complimenta au nouveau vnrable. La phase maxima aura 5 h. 2S. Au moment du w du soleil, son disque sera lgrement clips— Depuis hier a prs-mil j perturbations atinosphnqo constates. Il a plu ds 4 de l'aprs-midi jusqu' unel assez avance de la nuit, ds taines rgions. Aujourd'li temps est plus ou moins i et on se demande s'il sera hle de suivre les diflrentes] de cdte clipse. JLutomoliilo studibi Big Six 7 passager-, en parfait otsi^ servi durant tr9 peu de ven Ire un prix trs rai S'adresser L PRETZMANN AGGERW Rua du Quai Export SteelBh C 0 i l NEW-YORK U.S.A. Rrancb Office Port-au-Prince Les plus grasds exportateurs de tles galvanizes ea Hati | Bars de fer,Clous gaivanizs, clous fondas, clous pointe Paris, Tles d'acier, Ronces mtalliques, Fil de ferflalvani Fil de cuivre Etouppe.Cordage.ehaudires, Rechauds, Artic niaills. Feuilles de cuivres de zinc. Matriaux de consirj lion pourDock*. .Yharfs. Chemin de^fer, haihes/itancnelfl Pinces piquoisM* tnaux pour construction tu Bton.Cifltf Spcialilkrosine et (iazoiine.Sj von Provisions et Diy 9 0< ^vec le patronage de nos aimables elieuts, nous occupons en ce moment une place dans la clientle d'Hati. Brooklyn Export $ Steel Mig. Co. j DlEW YORK, V. S. A, 1v. Bi'unch' Oltice Port-au-Prince, i > GeO. JEANSME Agent exclusif pour B ^| vi*%^ -. Tlphone 307



PAGE 1

*nrw-— \-' s, T LH MATIN taroduisons n "If" l,y ZjctJelo'*"-. ter'*JnttxvMr-l< } l'i'HiH'llpar L Stenmtr ** Crislobal ", de la Pa ni ma Line, venant (le .New Yeil e-t euir ce malin av c les [>-.i)ji< suivants : Mr el Mme A. D.ytn, Hr l Mme Vincent Cn i'iy P| ei l'.nK Mme Marie (ii I ma'M. M. Mas broyer, Constantin K iwn, Jo*. P. Louis, Mme I onise Filtth, W S. Mtlhewt, Mme K il pli B.true et tnfan'. Le bateau lai sera ce midi pour Cri toba', canal Zone. IB( q nie. danN l'ir.U'M(M lu tl ijCm', i y ; '"" ,,H imn ft la • %  <'' m t'Oii w .t,|lol "i i"-'i'"c iet SierC'' nduclU uii'til de chaigur.ciit iMiiiti LlMCompngnirsilo N i LliBrorlail des nwflitmh „ D r orlliailicn .1 un poit ne pourro t y as. directe .indirec'emeni. p>or ou au Hjia<-Pt d'un,n>Uiurne urqud 'i'-'" %  •'• ,! P ir ,i*-orfq*l''>' 'i-' i' 1 as )-ai e '< %  > %  • e i, signifie le mnboi.i>e lue! par une coii'pagi.ie d'une poil on du fit Kerue, en coi sidrali n de Col pris pi; If 'largeur r tout ou parlie de sescbar les bateaux de < el'e remboursement diva lit ir a une poque < 1 I e %  mine sment aux ccndijns sti par {. l/s dites '.-m; ngi ics ne |er de rt| n sull<* contre tur en refusant ou n me (refuser sts rli-ngemenls Jtile qu'il n y H plu.de |>la i, quand, eu ralit, il n'en LU de recourir d'autres idloyMu ou dsobligeants, lia chargeur avait favorite %  gaie rivale ou se seinit i justice du tort qui lui au thit, ou pour toute autre rai )-11 est formelle ment dfen | compagnie! de navigation ou dsob:igei le char |tUDl l'espace disrpoi.ib'.e i cargaison ou autres facilits lux vraies possibilits de Ht du navire et de son ton tif ; ot l'embfii<[ ement et au Dent du fret ; it an rglement t la li idss rclamations ; Exaltation i Ma la Chapelle le la Croix des Missions. Deux messe* seront dites le jour la fte ; l'i-s-ie da la masse clnn le de 7 l.eurts tt lemla il y aura piTcession. Kii vue do. faciliter le plrint Mr ChriMian Garni au mallra, I "i! U je rnoe h partir Je •"> h res e' le il mi un d • ions d %  '< l'ail itra qu i /ou la i i il ini. si port n S' Jos h pr de la liie du Nord* Revue des deux Mondas \S Put d$ l bnivtrsiti Paru SOMMAIRE DE LA LIVR \FSON 1 U 15 A.. 1023 Louis XIV. Q lalrime ptrlie — Entrj l'Aiglj et le Lion, Louia lirtiand. Autour lu Canlinenl Lafin. VIII. l.'LIniguay tllj Brsil, Gnral Mail gin. Le Beau Jardin.— Dernire par lie. Songy. Corre.-pandante indite.— (I83181)1 ) George San 1, Prise Napo lon. BlaiE LABONNEMENT Dn an Sii moi* Troii mon Pats Mue SmeetOi! 8 h41 ( %  r ir 50 Bpriemnu et eeonirs francises M 44 H Blranftr 8 fr /o •* Inn I.rt abonnements partent eu iar tt 4n 15 de chaque net*. Nu-ntro : fr* S* puser un contrat bas sur § du fret offert et qui cons Maison Ccillralu aoe concurrence dloyale envers une compagnie feur. •ute compagnie, convain r en fr. i ri t une des disposi talus, commcltia un dlit *-T 4 d'arts el mtiers Les bouchers dfl la Gapilale sont aviss (jne la fourniture de viande pour ltntrelien dos ap prentis de la Maison Centrale est Italie, sera .passible d'une mise en a.ljn.Jicfition pour la pfc cent vingt cinq mille ri0i|e du ll5 SjpLmbre courant feTni^n' r U pr " l 5 Septembre prochain. des dommages intrts en P arlir d aujouw hm J IS( I " ^2 4e la partie lse. du courant, et seront ouverts en h & pr:ente loi abroge, prsence des soumissionnaires, le vendredi 1 i Septembre 4 heures prcises de l'a prs-iiidi. Les ollres seront reues pour une quantit de 00 livres par jour. Une caution sera dpose par l'adjudicataire en garantie de la fourniture. Port-auPrince,7 Se p!e mbre 1923 A lintermdiaire m de la"ord';Vouane" Diligent ^portes de le ioume, il se Ce bureau, tabli rue Frou 316, mercredi 12 Septembre maison llobin, olfre ses service ueuresdu mahn la venle poui l01lles altairos Commission, marc hand,ses su.vant ransacr i on servi e spcial dans A rl 59 les questions d'automobiles : ven^ i sac de farine te ac,,a,> v y a es el t'a*Ppft*?•! Do D" Uix machines confortables et f 2 caisses de gazoline. dix bons chauffeurs soi. t abonns 1 paquet contenant 1/j n^tre agence: machines propres, lb de til de coton solides et pourvues d'accessoirs complots: ehaulleurs habiles et ie l'encan ldordre de Monsieur L. Ullecteur de la Douane 11 ffis.ee selon les articles S^HARMACOE PRINGTrAH H. CANOKME 49, Rue Ri*waeiM 8R-90 BOULEVARD SEBASTOPOL PARIS vendaui LE MEILLEUR MARCIl DO WONI>B Produits des Preiftires Miirquea et toujours de premire -alcheur UNE SEULE QUALIT : LA RfEILL.u^ %  RAYON KPKCA.J POUR LES COLONIES OROaUBBIB, HBIIUOKISTEHIE 8PCIAL1T6 FrnfclBee t Etrangre 9KL5 DE QUININE PURS 7biw produits en flacons, ampoules, comprims, cachets •OLUTION9 HYPODERMIQUES BANDAGES. CEINTURES. BAS A VARICES APPi&BILS HTQlNI'jU£S pour tous usages APPAREILS ORTHOPDIQUES Seringues hypodermiques PHUfcUUES DE POCHE. DE V0YA0I. COFFRES PHARMACEUTIQUES poar Usines. Communes, etc. Projet* de Factures et tous renseignements tur demande adresse PHARMACIE PRINCIl'ALt 49, RUE RnUMuR 18-90, BOULEVARD SEBASTOPOL PARIS MAISON UT-./.QTTE AUCUNE SUCCl-i'S.'i.E ij en France ni l'Etranger. Lehi) & Fink, ne Fonde en 18"6; It'prioril fias prix Vtt mptilude Tous prcdtllla chimiques, pharmaceutiques et autres QX-UcleK veudal.Ies dans une pharmacie. Kpioes, Poivre, <;.aiiii*il!e,Girori', Auis toile, Mus<(le etc, etc. SUCRE RAF1NE. Spcialit: .\larquc prive l.>sol dsinfectant, Parfumerie, Articles pour halilers, Hay Ruiu, Chocolat en pou Ire, llti.lc de foie de Morue, lnulsWm Gold Cran, Extraits pour faire essences et eau le toilette. Eau de Quinine, l'oudre contie Les insectes, Sjlutlon pour coneerver les efs frais, Lait de Magnsie, Poudre suprieur pour la toilette les enfants, i-ssence de Heurs, F.au da Floride, — Miel pour la laide. Moutarde. Huile d'Olive pour la table, Itrosses dents, Pepperniint, liuile pour chasser les moustiques et autres insectes,llegulot: huile contre constipations etdouldesdes intestins clironi|ues Th, Cire pour les pa.quels,Comeetibles, Elixir,l.pices, Sirops divers, Teintures liver>es. Vins, et*, ele, elc. Demande/, le c.talogu's des qieialits. confiant vos conik.iaiules Li;il\ & FINK, lue i vous serez.absolument satisfaits. Toutes les bonnes pharmacies du pays s'approvisionnent cnez LEHN &IINK Inc. Lon H. hhawl Agent exclusif pour llaiti Avis De la Communaut Isralite dTlaiti Nous avons le plaUir d'annoncer l'honorable pMhl'c el p.irlitulierement lou;les Isralites r.'sidants A Port so Prince qn''n raison dei fta g FielJ. f " se bandit Cars "outbrun ELIS ssez)iligent. SERVICE DES AUTOS 13\LAN : Lundi, Mercredi, Vendredi, Prix, DEUX Dollars. CAYES : Les passagers peuvent l'inscrire A l'Intermdiaire lucanteur Public k Diliqent, Rue Frou, 316. Eflels agits Je toust'gn,dtre a lire un i i se Nu 835 qui a i l yer*. Port au Prin**, \t 10 Septembre 99S ^AU\ Agentf^



PAGE 1

1 {MJ.TM r W :. / **** pour La CYR\LDSr est VUsepflque toc al peur li voyage, nie au prsenta en comprims stables et homognes. Chalue dote ]ele IJIS deux Utren d'eau eus donne la solution parfume que te Parisienne a adopte pour les soins riluola de sa personne. soins intimes de la. femmo . %  La OYltAL&OSE eat un produit antiseptique, non caustique, deaoSertasM et tnlc..btcl4e, K t>aM de nyotisin, d'acide trtymlqu% de trtuxymihylne et d'tlumine sul\et*e. Se prend matin et s)'par loule femme soucieuse de aon hygii;.e. f.tsht chaitif.ii. Tant, rt l'a* pti>". I r de Valrndfanr. L'ontlS4-ptiquc tjve toute tdmm- l'ait acfitr aW a telle de toQetti. i '.. •TUAI osr: UMtl .. la loilri i 11 et Ici ;ir. i -i ii <: ... Iran et du -O.J thftciM. — Qvates I h OVB M-003B •. vue d t H lia i je 11 % %  — FANDCRIHE a—l. |M li'r.ioiMi.-K'i. vprlmo 1 T* priin, ii.i,.rslMa, indiipuiiiiuns.Evite Fol J •u Vaillant Vllouat Agent Gnraux 1723 His II tfffifti it Propritaires d'Aatomobiles ATTENTION Une rvolution dans les prix les Pneus et Chambre i lir.oecaaione par la rduction dei droits de Douane, In stock toutes dinienlion.s des laineux f AH Waatlier COfiOS nouvellement arrivs. %  I Prix lee plus rduit pour Pneus $ Tubes PNEUS Fabric 0 x 3 Fabrie *0 x 3 i,2 Spc. Corda 30 x 3 1 3 Extr. Corda 30 x 3 i 2 Fabrie 31x4 Cordi 32 x 4 Corda 3a x 4 Fabric a2 x 3 i/Q Corde a4 x 4 CordS 3a x 4 1 2 Corde 34 x 4 1/2 TUBES ROUGES P. 1. 9,50 11,50 14 K 10 20 21,50 13 as 30 32 30 x 3 P. 30 x 3 12 31 x 4 32 x 4 32x31(9 83 x 4 32 x 4 12 34x41/2 34 x 4 1,80 2. 2.76 2,7 4, 3, a, 4. LPnZM&NN'AGGERIiOLII Ittitt du Quai Grand iiolei de France Angle deb Hues Bonne-Fol t du Quai Vijul de rtcjvoiv : Pt de foie gril truffer. — Civet de livre. — Andouillettes aux lentilles. -— Andouillet au saindoux. — Jambon eu botte. A nchois l'huile.Sardines — Marquereaux. — Thon. -Cassoulet. — Petits pois lins extra. •Boudins, etc. Vin Rouge, le galtoo (i. 4-50. |\'in Diane, le galba G. 5.50 L'Htel dbUe pur barr que* et g liions 4e§ V.H de Bordeaux et dj ><,kam pagne, Cuitine excellente. -•Chambre confortables. •[Magniflqua vye eur la mer. Le G and Htel de France /fr$ ses riienls Ions les avantages $t tout le confort pogsWa, Le pias puissant aMsapUp Sana Mercure ni Cuivre autvant la travail de X3. \ IUI: :., Chlmlau da Institut .-air. ur (lrf07). Dtruil init*ntnnt toui le oiertb d li i /••. du Cbolrm, l\Fitrrc, Diarrbaoi •t Dysmtmrt— ,(.., Payt <•>,...,<<. waiAPii viHnirearirga Indispensable centre je Epidmies %  -OUI i trt, eraadv esilleree <:> %¡ • aa Mira d'asa panrtoca laa oaafaa. .•oMI. U |-UIIOOOL,S?, a.* i:i: Ualhiirlri, PARU eaeaei Sa inn : Inw M PbanoaaUa. i waaSssi M lUJ-Uiiw gaagaeWHMB'^Bi Avis imporf irif La souisign*. Directrice de IR eole nati.iiale Colbcrt Lochird d elare n'tre pai la signataire de la protestation parue au journal l.e Courrier Hatien > dans son numro du 20 Aot ci renouvelle sa dclara lion parue dan le numro du mme journal Courrier lia ti u dans son dition du 24 du m^ine mois, sa voir qu'elle ne sijjn par Anna Au justin mais bien Anna II. Augustin, ANNA H. AUGUSTIN Bonne Nouvelle ila Cordonnerie Ernest Camille Fabricant de chaussuret en tous genres Matriaux suprieurs Soins — promptitude — Clrit Grand'Rue prs la Pote I\' i72i La maison porte la connaissance du public que — dans le but de faciliter et d'encourager ses nombreux clients --elle accorde— partir du 1er Juillet 1923 une prime de une paire de chaussures au choix tout dtenteur de vingt tickets. En consquence • on est pri de rclamer un reu pour chaque achat au comptant. A la Conscience — telle est la devise de la maisoni— %  % % %  % %  ,, %  Le Malin fond li&rArti 1907 Abonnements l\ MOIS Porl-au'I'rince Gourdes 2 Dpartements i 50 Etranger 3.QO Boite f'vstale: 118 'Itirphune 24i Bureau : hue Amricaine; ISS •r 3 O a. Cf. CS a 2 %  Les soucis des mnagres Quand vous sentez les effets du surmenage et par dessus tout vous tes courbature et souffrez de douleurs cjui vous font flchir, ou de toute autre maladie des femmes, n'oublies pas que des centaines de femmes, une fois souffrantes comme vous, ont retrouv leur sant en pretiar" % z. Composition Vgtale de Lydia E, rinkham. Cette femme a retrouve sa sente Monterrey, Nuevo Lcon, Mexico.—" Je vous crit pour vous exprimer m. reconnaissance. Ma sant est revenue compltement aprs avoir pria six bouteilles de la Composition Vgtale de I.ydu E. Pinkharo. J'ai toujours souffert terriblement lors den.es rgles et ces douleurs m'ont souvent empch de faire m^n mnage, tlles ont maintenant disparues compltement et j'attribue ce rsultat votre excellent mdicament. Je puis m intenant travailler pendant mes rgles aussi bien qu'avant alors que par le pass j'tais trs faible et mes lgles resemblaient a un* hmorragie. De plus j'avais des douleurs dar !a dos et le ventre. J'ai recommand et je continuerai de recommander votre Composition Vgtale k mes amis comme tant un mdicament efficace devant tre prise rgulier* ment pendant la journe par dose d'une cuilliie soupe toutes les quatre heures. Le mnagerai a. i!T.actes et aurtneuloe Sevraient aipeiidie sur la Composition ^fgetale de Lydia E. PinkKam BW i.pii.K IH Mieicitia co. LVi,iu.'. u.auu La preuve esl faite La preuve ^st faite pour les coni mateurs qu'ancwie tau-de-vle de o de grain ne peut valoir pour nesse et pour l'arme le rhum tir] sirop vierge de canne sucre, La preuve est faite que de tout les rhums, le 1 li 11 m d'Hati est le meilleur et le plus liyu/inique. La oreuve est faite qu? de tous* rhum* d'Hati aucun ni peut gale*] rhum NECTAR G.\ETJ&N3<*><*f la P r \ tlon e*t la plu* soigne et la mati premire le plus rationnellement tille. PAL E AUXILA Rues aveiiere $duMLagasin derBr Avec les arrivages des derniers LateauT, noire stoek sel P'f Bou\ea'j Nous n'euuofiernns DIS qu il vous suffis de savoir que voei ver trouver 'oui ce que vous ave* hosoin el de meilleur Ho">s que lenelee liq lidationi extraordlnairesiou dans l qui donnent pour lien • Epateni 7 ont nos rrpes d*. chine pupri<>ur, >,e ^ JJ Ti?sus Dorge tsn:aisi, Plumais coulour, Souliers P ur -?r verirs rt jaune S)iihert pour te •, F"'kiil* fQ guirlande. io:if chapeaux, 'ihape&ux de paill<3 M*" peur hommes. Toutes garniia'cs pour rohes ou chapeaux. % %  irfcent ou or, Bandea x, Eventail fin, Bas de soie extra, n frHe i de meilleure marque. R de ux tt lie ei wuipur; Vifitexnotre dpt de meuble?, lits, armor ,carpets• QUO Q1J0N DISE QUOI QU'ON FASSi Le Rhum aitaourl est el sera teiijours le i •



PAGE 1

JR PROPRIETAIRE IUPM2ŒVR lent Magloire BOIS VERNA 1168 Rue Amricaine 10 20 CENTIMES fftoe ANNE N 5010 Economique chose qui ne petit pas IrapJK les esprits pensants, est Mituation du pays, eonsidjfoint de vue conomique, Y vari, en dpit des amJiretlds qui. depuis l'J15, leflfectues dans la marche pnices publics. Jpointde vu 1 un seul r[Iwureux a pu .Hre enre#isplihilisatioii de notre gow[npportla monnaie aml,kje de nos transactions ide sa grande valeur d %  Cette sl.il u li< ii H m lut un mi longtemps exprim mo8 publicistes conomisidesideralimi devenait de Iplus pressant au fur et |(jue nos gouvernements luent leurs missions de Jwnaie; et ou sait qu'ils toisaient pas t'iuf.-. jloiis le rptons, si cette %  on a toute la vertu d'un bwr les services qu'elle Rechanges et les spolias spculation dont elle i dsormais les consomme toutes les classes du m situation conomique, let malheureusement, est [change. Nous allons prween quoi cette situation •essentiellement. [consiste d'abord dans l'abVfgriculture. nationale %  fous nos lecteurs conIdeja nos ides sur les 1 de notre relvement ce relvement ne pourra Uvons nous toujours pr*• lorsque les proprilai%  H !" rj w* voudront bien rw absentisme au prolit ^je actuel du mtayage g.dans tous les pavs par F"? qui traitent de la MJCiale ; — lorsque, ausWx dous de nos dillJthes sociales dvideront * | agriculture et de pisser continuer de d^les^mains de nos payer.et a dfaut de cette E* !" . (Hii dpend %  !" J nous et de notre JJWW, et non des Amri^Tautres trangers, ) immigration agricole !** so hte et aura 1 en.r s'tablir sur nos ,1? pour renouveler laenn e enCadrer ,a nmsc |j[v e t pas ailleurs, que grt Lwoie haUen. Et alors 81 .nous n'avons p, s glendre que, depuis !Jt tent pour atttuauon conomique. Kri nous s,liv ons £n?" d mlv{ 'œuvre KSI agroi o,ne amr l S s V val,stT dans le L u. Ven,r de notre s Ma 's nous ne devons (Ciment actuel d'lS t Ue ,nos servies agri de la fa;on la plus urgente, de mettre la main. Ceux qui discrditent l'avance cette œuvre en sous-estimant l'action utile de ce fonctionnaire spcialiste et en critiquant les dpenses laites de ce chef par le gouvernement, ou bien font œuvre de passion irrflchie en sacriant 1 intrt conomique l'intrt politiqje, ou bien ignorent totalement les conditions du relvement agricole dans n'importe quel pave. Mais il n'y a pas -pm notre agri culture qui soullre: il y a aussi notre industrie. L'industrie en Hati dj rudimentaire ds l'origine,chose curieule,— l'est devenue de plus en plus au tur et mesure de la marche des affaires du pays. A cela, il y a deux causes, aussi puissantes l'une que l'autre: l*loigneinent des nouvel'es gnrations pour les mtiers manuels, et cela mme dans les classes populaires besogneuses; et la concurrence trangre facilite par la pc utique exclusivement liuancircde nos tarifs douaniers. Tout le monde s ut que, sous Christophe et sous Boyer, la pratique des mtiers nnnuels tait trs rpandue dans le pays, parce qu'elle tait trs honore, Et on peut dire que,poiir un grand nombre: d'objets, I industrie nationale tait mme de fournir presque tous les besoins nationaux. Le concours tranger n'tait pas indispensable. Le go'U de ces mtiers, non entretenu par les pres de famille trop occups a faire des rvolutions, est parti insensiblement et c'est l une des deux causes de l'tat misrable de notre agriculture. La seconde cause est venue agir comme aggravation : elle consiste dans les lvations progressives des droits d'importation en proportion des besoins financiers de nos gouvernements, et ce n'est pas peu dire. Il en est rsult que la plupart des articles qui taient manufacturs dans le pays nous sont venus de l'tranger, au lieu d'tre prohibs; car celait le cas plus que jamais de faire la prohibition. Mais la situation de plus en plus besogneuse du Trsor national, dont la politique a toujours consist et consiste encore augmenter les rendements douaniers en dpit de tout, a empch de voir le malaise conomique que crait le rgime de nos tarifs doua niers. Aujourd'hui nous sommes sous la dpendance de l'tranger pour tous les articles ncessaires la vie courante, et nous n'avons pas l'air de penser une minute la gravit du danger national que cette situation cre. Naturellement, les Amricains n'y pensent pas non plus. Il y a un troisime point de vue de la question de l'industrie, qui repose sur l'exportation de nos matires premires au lieu de leur H ne suffit pas d'avoir raison; c'est ijter son opinion que Ho la soutenir tl'une manire bi iis(|uc et hautaine. Fnalon Quotidien lELEWOtiL if 241 PORT-AU-PRINCE (HATI LUNDI 10 SEPTEMBRE 1923 utilisation sur place. Mais ce p tint de vue important sera l'objet d'un second article En attendant, plusieurs de nos concitoyens, qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, ignorent, ou semblent ignorer que tout ce que nous venons de dire constitue plus essentiellement la danger de la patrie pie toute nuire chose sans rien excepter, et ils laissent toutes es choses essentielles pour gaspill.r dans le domaine politique le plus clair et le plus prcieux de leur nergie et de leurs efforts. C'est navrant Commission Cadastrale Centrale de la Rpublique Le dlai de un mois accord par la Commission Cadastrale de la Rpublique eux qui prtendont avoir des droits SUl l'b bitation Chabert , sis:, dans l'Arrondissement du Trou,Commune d> Caraeol.sectio rural de Charn poing (Dpartement du Nord pour lui soumettre leurs titres ayant expir le 6 du mois en dus, laCoinm ssi( n dcile de f VOroger de un nuis le sus-dit dai, lequ 1 expirera le 7 Octobre prochain. Pjrt-au-Prince, le 7 Sept 19:23. Le Prskient, JOSEPH L.VNOUE Pour les Membres ; FRANCK I). NARCISSE, av. A Delmas Hier, deuxime dimanche du mois de Septembre, il y eut messe Delmas. In nombre considrable de ii dles assistaient la messe. C'est le sympathique pireBrangerqui a offici. Durant l'office de beaux cantiques ont t (-liantes. Au prne de la mes-e il a t annonc l'arrive prochaine d'un ciboire pour la chapelle. Un appel est fait la gnrosit de tans les fid 1 s poua un encensoV. Nous souhaitons que chacun rponde a l'appel du pre Dranger. Il Par Cable The Royal Bank ol Canada Nous avons reu le Rapport annuel de le Banque Royale au Canada pour l'anne I'.t2i. Ce d cornent qui est malll de chiffres et le stali-ques donne une ide dos g< arides oprations de cette Banque e' des relations qu'elle a dans le monde cuti r. Pour donner une ide de la confiance dont jouit la Royal Bank of Canada, disons qu'au cours de l'anne 1 ( .22 le montant ries depuis s'est lev plus de I. Ml millions de dollars et les dividendes distribues atteignent 12 o'o Tous nos remerciements au distin f u Directeur de cette institution en lati.Mr 0. Braadt. CHIRURGIEN-DENTISTE Des clinique* dentairi de Montral, New-York n de Boston, annonOB aux familles de Port-auPrince qu'il a ouvi rt son cal l'^H'jte des ftes Dan's Deshu hes & du Magasin de l'EtatNouvelles trangres La noie du conseil des ambassadeurs la Grce PARIS T— Le eonse'l des ambas si lus ;i envoy un* note au gou veinemenl grec contenant les propo aitiona poi r le rglement du conflit Krco-ilalien. Les propositions modifient qii"lqu i pou les demandes adresses la Grce par .M. Mussoli ni. Quoiqu'elles n'aient pas t offl cielleinent rvles, on dit qu'elles corili'-nneut les conditions suivantes : Pire, latlotte grecque rendra l.s honneurs l'escadre italien ne qui sera accompagne par un na vire de guerre franais et un navire anglais. La tlolle grecque sait en le; drapeaux interallis le 88 corps de canons, les n ivtres interallis ou liant dans le put sans saluer. Un servi-.fi c miinmoiulif s ra clbr 1 glise catholique auquel aaaisteront les m m!)ies do gouxern iner;t grec; pendant le service les n iviros dans I-J poil ar'ooreruol les drapeaui mi mt. Les honneur; militaires se ront rendes quand les corps des vie titnes seront embarqus. La Grce dposera nie tomme d ."0 millions d • lires omme garantie du paiement qu" Ile au a a 'aire. La coin mission internationale prside par un Japonais contrlera l'enqute grecque. Le texte envoy la (iice a approuv l'unanimit par les reprsentants allis. L i Socit* des Rlions et la question italo-grecque GENEVE—La Socit dea nations laisse provisoirement de cot la ques tion italo-grecque ( lot ou lard elle reviendra sur le tapis ) et les mem lires du conseil l'uni discute anxieusement hier. L'influence de la France est de la plus haute, iinpor lance et la France n'a pis encore pris une position officielle nu ujet de la comptence de a Socit des Nations. Dans cette crie, pour le moin .nt, la France semble lre en laveur d 1 permettre uu conseil des ambassadeurs de rsoudre la ciise en collaboration avec la Socit dea Nations, t.a prochaine runion de rassemble aura lieu lundi. Le gouvernement japonais prochune un moratorium l'oKlo—Le convertiment japonais a pi,u lam un moratorium de 'M jours pour les paiements tombant l'chance du 1er au 30. Le mo:a toi mm D'est pas applicable eu dehors de la zone du dsaetre. Les per nonce faisant dea profits exagrs sur les cotnm .'dites cssenlielles sont pataiUea d'un emprisonnement de 3 ans ou d'one amende de 3000 yens el celles reconnues coupables de faire courir des bruits ayant pour but d'encourager des rbellions ou celles cauenM des dgts dans les proprits ou trou niant la paix peu veut tre condamns lit ans de pri son ou juoo yens d'amende. Le min stre ds affaires tmngres a annonc que le ministre du Itr-il et sa femme de mme que le rninis Ire mexicain sont sains et sr.ufs Le mi.idre Morishama a fait une tour ne dans la zone prouve dans le but de taire une enqute sur le sort des diplomates trangers. Il signala que Kambaeeadeur d'Allemagne et sa lamille, l'ambassadeur de France cl sa leiiune et 1 umbastadeur beke sont sain* et saufs. Un radiollgramme naval britan n'que dit que le vice consul de Gran d,> Bretagne Vokobama, M ilaigh. a t tue ainsi que si leanne. Le chi rurgien en chef, Hingston^ qui avait t charg ili hpital naval de Yo koh mu, a .m isi i l tu. Tout le res te du pei sonnd el leurs familles ont chapps a. la cala tropbe. Le minis lie suisse et hs membres le U L gtions sont ndr. Des nenseignemeots reue du Je pon indiquent que les premires es timations du nombre des portes do vies et dgs matriels cause par leatremblements de terre, incendies el raz de mare, ont t trs eiag ries. Un tel gramme de << l'Associa ted Press estime les pertes a Yoko hama a cinquaole mille. Vn\ tl gramme de >• l'FJastern News •> dit que trente mille morta Ont dj t compts l'ouest de LiA). L'Observatoire Centiai de Tokio rapporte que le mouvemenl sismi<|ue a ijimlnu progressivemoot et que 1 on n a aucune crainte sur le retour subit de violentes secousses. Depuis le ter Septembre mille vingt neuf secousses distincte s ont t res senties, 866 samedi et dimanche, 280 lundi. 17;i mardi, 143 mercredi et 83 jeudi jusqu' six heures. M. J-ispar, dans une interview, explique la situation de la Rhur BRUXELLESM. Jaspar, minis tre des affairas traagrea, dans une premire interview depuis la conf reuce de l'aris, a expliqu l'Asso cialed Press < %  la situation de la Bel gique. Les efforts du gouvernement belge s'ils n'ont pas russi jusqu' prsent ont du moins luit taire de grands profita a la solution du pro blme des rparations par l'accepta tion par tous les allis d'un mini muni de 50 milliards de marks or, comme indemnit allemande, soin me qui a t reconnue comme mode re par le cor,grs international so ciaiiste de llmiburg qui a, par dea enqute; srieuses et bien documen tes Indiqu les moyens qui se^rou vent la disposition da l'Allema gne pour faire face aux paiements en Quel* ^eorre? pondant celte som me totale Ai si nous MOIS prouve que l'Allemagne en roiganisanlscn service de a rhcmius de fer suivant le programme indiqu par les experts, pourrait payer un milliard or par an ; par ce seul moyen les autres monopoles tais que le la bac, bire, vin, n j urations. Il semble <|u'on ait [ rt Irop d'at tention dans les div< ri projets de r parationa la capacit ilpaiement de l'Allemagne qui demain sera ri che et pi pre su dtriment des besoins ritaui les pav qaj ont souf fer t de l'invasion. La Belgique, iui qu'ici a eu u faire la. e la recona traction dont ie moulant est de 15 milliards de francs et K-| dommwti %  •^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06022
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, September 10, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06022

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
JR PROPRIETAIRE
IUPM2VR
lent Magloire
BOIS VERNA
1168 Rue Amricaine
10 20 CENTIMES
fftoe ANNE N 5010
Economique
chose qui ne petit pas Irap-
jk les esprits pensants, est
Mituation du pays, eonsid-
jfoint de vue conomique,
Y vari, en dpit des am-
Jiretlds qui. depuis l'J15,
leflfectues dans la marche
pnices publics.
Jpointde vu1, un seul r-
[Iwureux a pu .Hre enre#is-
plihilisatioii de notre gow-
[npportla monnaie am-
l,kje de nos transactions
ide sa grande valeur d -
Cette sl.iluli< iih m lut un
mi longtemps exprim
mo8 publicistes conomis-
idesideralimi devenait de
Iplus pressant au fur et
|(jue nos gouvernements
luent leurs missions de
Jwnaie; et ou sait qu'ils
toisaient pas t'iuf.-.
jloiis le rptons, si cette
on a toute la vertu d'un
bwr les services qu'elle
Rechanges et les spolia-
s spculation dont elle
i dsormais les consom-
me toutes les classes du
m situation conomique,
let malheureusement, est
[change. Nous allons pr-
ween quoi cette situation
essentiellement.
[consiste d'abord dans l'ab-
Vfgriculture. nationale
- fous nos lecteurs con-
Ideja nos ides sur les
1 de notre relvement
ce relvement ne pourra
Uvons nous toujours pr-
* lorsque les proprilai-
H rjw* voudront bien
rw absentisme au prolit
^je actuel du mtayage
g.dans tous les pavs par
F"? qui traitent de la
MJCiale ; lorsque, aus-
Wx dous de nos dill-
Jthes sociales dvideront
* | agriculture et de
pisser continuer de d-
^les^mains de nos pay-
er.- et a dfaut de cette
E*. (Hii dpend
J nous et de notre
jjWW, et non des Amri-
^Tautres trangers, ) -
immigration agricole
!** so hte et aura
1 en.r s'tablir sur nos
,1? pour renouveler la-
enneenCadrer ,a nmsc
|j[vet pas ailleurs, que grt
Lwoie haUen. Et alors
81 .nous n'avons p, s
glendre que, depuis
!Jt tent pour att-
tuauon conomique.
Kri nous s,livons
n?"d mlv{ 'uvre
KSI agroio,ne amr-
lSsVval,stT dans le
L- u. Ven,r de notre
s. Ma's nous ne devons
(Ciment actuel d'-
lStUe,nos servies agri
de la fa;on la plus urgente, de
mettre la main.
Ceux qui discrditent l'avance
cette uvre en sous-estimant l'ac-
tion utile de ce fonctionnaire sp-
cialiste et en critiquant les dpen-
ses laites de ce chef par le gou-
vernement, ou bien font uvre de
passion irrflchie en sacriant
1 intrt conomique l'intrt po-
litiqje, ou bien ignorent totale-
ment les conditions du relvement
agricole dans n'importe quel pave.
Mais il n'y a pas -pm notre agri
culture qui soullre: il y a aussi
notre industrie. L'industrie en
Hati dj rudimentaire ds l'ori-
gine,- chose curieule, l'est de-
venue de plus en plus au tur et
mesure de la marche des affaires
du pays.
A cela, il y a deux causes, aussi
puissantes l'une que l'autre: l*-
loigneinent des nouvel'es gnra-
tions pour les mtiers manuels, et
cela mme dans les classes popu-
laires besogneuses; et la concur-
rence trangre facilite par la pc
utique exclusivement liuancircde
nos tarifs douaniers.
Tout le monde s ut que, sous
Christophe et sous Boyer, la pra-
tique des mtiers nnnuels tait
trs rpandue dans le pays, parce
qu'elle tait trs honore, Et on
peut dire que,poiir un grand nom-
bre: d'objets, I industrie nationale
tait mme de fournir presque
tous les besoins nationaux. Le
concours tranger n'tait pas in-
dispensable. Le go'U de ces m-
tiers, non entretenu par les pres
de famille trop occups a faire des
rvolutions, est parti insensible-
ment et c'est l une des deux cau-
ses de l'tat misrable de notre
agriculture.
La seconde cause est venue agir
comme aggravation : elle consiste
dans les lvations progressives
des droits d'importation en pro-
portion des besoins financiers de
nos gouvernements, et ce n'est pas
peu dire. Il en est rsult que la
plupart des articles qui taient
manufacturs dans le pays nous
sont venus de l'tranger, au lieu
d'tre prohibs; car celait le cas
plus que jamais de faire la prohi-
bition. Mais la situation de plus
en plus besogneuse du Trsor na-
tional, dont la politique a toujours
consist et consiste encore aug-
menter les rendements douaniers
en dpit de tout, a empch de
voir le malaise conomique que
crait le rgime de nos tarifs doua
niers.
Aujourd'hui nous sommes sous
la dpendance de l'tranger pour
tous les articles ncessaires la
vie courante, et nous n'avons pas
l'air de penser une minute la
gravit du danger national que
cette situation cre. Naturelle-
ment, les Amricains n'y pensent
pas non plus.
Il y a un troisime point de vue
de la question de l'industrie, qui
repose sur l'exportation de nos
matires premires au lieu de leur
H ne suffit pas d'avoir raison;
c'est ijter son opinion que Ho
la soutenir tl'une manire
bi iis(|uc et hautaine.
Fnalon
Quotidien
lELEWOtiL if 241
PORT-AU-PRINCE (HATI
LUNDI 10 SEPTEMBRE 1923
utilisation sur place. Mais ce p tint
de vue important sera l'objet d'un
second article
En attendant, plusieurs de nos
concitoyens, qui ne voient pas
plus loin que le bout de leur nez,
ignorent, ou semblent ignorer que
tout ce que nous venons de dire
constitue plus essentiellement la
danger de la patrie pie toute nu-
ire chose sans rien excepter, et ils
laissent toutes es choses essen-
tielles pour gaspill.r dans le do-
maine politique le plus clair et le
plus prcieux de leur nergie et
de leurs efforts. C'est navrant
Commission Cadastrale Cen-
trale de la Rpublique
Le dlai de un mois accord
par la Commission Cadastrale de
la Rpublique eux qui prten-
dont avoir des droits SUl l'b bita-
tion Chabert , sis:, dans l'Ar-
rondissement du Trou,Commune
d> Caraeol.sectio rural de Charn
poing (Dpartement du Nord '
pour lui soumettre leurs titres
ayant expir le 6 du mois en
dus, laCoinm ssi( n dcile de
fVOroger de un nuis le sus-dit d-
ai, lequ 1 expirera le 7 Octobre
prochain.
Pjrt-au-Prince, le 7 Sept 19:23.
Le Prskient,
Joseph L.VNOUE
Pour les Membres ;
Franck I). Narcisse, av.
A Delmas
Hier, deuxime dimanche du mois
de Septembre, il y eut messe Del-
mas. In nombre considrable de ii
dles assistaient la messe. C'est le
sympathique pireBrangerqui a of-
fici. Durant l'office de beaux canti-
ques ont t (-liantes.
Au prne de la mes-e il a t an-
nonc l'arrive prochaine d'un ci-
boire pour la chapelle. Un appel est
fait la gnrosit de tans les fid 1 s
poua un encensoV. Nous souhaitons
que chacun rponde a l'appel du
pre Dranger.
Il Par Cable
The Royal Bank ol Canada
Nous avons reu le Rapport an-
nuel de le Banque Royale au Canada
pour l'anne I'.t2i.
Ce d cornent qui est malll de
chiffres et le stali-ques donne une
ide dos g< arides oprations de cette
Banque e' des relations qu'elle a dans
le monde cuti r.
Pour donner une ide de la con-
fiance dont jouit la Royal Bank of
Canada, disons qu'au cours de l'an-
ne 1(.22 le montant ries depuis s'est
lev plus de I. Ml millions de
dollars et les dividendes distribues
atteignent 12 o'o
Tous nos remerciements au distin
fu Directeur de cette institution en
lati.Mr 0. Braadt.
CHIRURGIEN-DENTISTE
Des clinique* dentairi de Mont-
ral, New-York n de Boston, an-
nonOB aux familles de Port-au-
Prince qu'il a ouvi rt son cal
l'^H'jte des ftes Dan's Deshu
hes & du Magasin de l'Etat-
Nouvelles trangres
La noie du conseil des am-
bassadeurs la Grce
PARIS T Le eonse'l des ambas
si lus ;i envoy un* note au gou
veinemenl grec contenant les propo
aitiona poi r le rglement du conflit
Krco-ilalien. Les propositions mo-
difient qii"lqu i pou les demandes
adresses la Grce par .M. Mussoli
ni. Quoiqu'elles n'aient pas t offl
cielleinent rvles, on dit qu'elles
corili'-nneut les conditions suivan-
tes : Pire, latlotte grecque ren-
dra l.s honneurs l'escadre italien
ne qui sera accompagne par un na
vire de guerre franais et un navire
anglais. La tlolle grecque sait en
le; drapeaux interallis le 88 corps
de canons, les n ivtres interallis ou
liant dans le put sans saluer. Un
servi-.fi c miinmoiulif s ra clbr
1 glise catholique auquel aaaisteront
les m m!)ies do gouxern iner;t grec;
pendant le service les n iviros dans
I-j poil ar'ooreruol les drapeaui
mi mt. Les honneur; militaires se
ront rendes quand les corps des vie
titnes seront embarqus. La Grce
dposera nie tomme d ."0 millions
d lires omme garantie du paie-
ment qu" Ile au a a 'aire. La coin
mission internationale prside par
un Japonais contrlera l'enqute
grecque. Le texte envoy la (iice
a approuv l'unanimit par les
reprsentants allis.
L i Socit* des Rlions et
la question italo-grecque
GENEVELa Socit dea nations
laisse provisoirement de cot la ques
tion italo-grecque ( lot ou lard elle
reviendra sur le tapis ) et les mem
lires du conseil l'uni discute an-
xieusement hier. L'influence de la
France est de la plus haute, iinpor
lance et la France n'a pis encore
pris une position officielle nu ujet
de la comptence de a Socit des
Nations. Dans cette crie, pour le
moin .nt, la France semble lre en
laveur d1 permettre uu conseil des
ambassadeurs de rsoudre la ciise
en collaboration avec la Socit dea
Nations, t.a prochaine runion de
rassemble aura lieu lundi.
Le gouvernement japonais
prochune un moratorium
l'oKloLe converti- ment japo-
nais a pi,u lam un moratorium de
'M jours pour les paiements tombant
l'chance du 1er au 30. Le mo:a
toi mm D'est pas applicable eu de-
hors de la zone du dsaetre. Les per
nonce faisant dea profits exagrs
sur les cotnm .'dites cssenlielles sont
pataiUea d'un emprisonnement de
3 ans ou d'one amende de 3000
yens el celles reconnues coupables
de faire courir des bruits ayant pour
but d'encourager des rbellions ou
celles cauenM des dgts dans les
proprits ou trou niant la paix peu
veut tre condamns lit ans de pri
son ou juoo yens d'amende.
Le min stre ds affaires tmngres
a annonc que le ministre du Itr-il
et sa femme de mme que le rninis
Ire mexicain sont sains et sr.ufs Le
mi.idre Morishama a fait une tour
ne dans la zone prouve dans le
but de taire une enqute sur le sort
des diplomates trangers. Il signala
que Kambaeeadeur d'Allemagne et
sa lamille, l'ambassadeur de France
cl sa leiiune et 1 umbastadeur beke
sont sain* et saufs.
Un radiollgramme naval britan
n'que dit que le vice consul de Gran
d,> Bretagne Vokobama, M ilaigh.
a t tue ainsi que si leanne. Le chi
rurgien en chef, Hingston^ qui avait
t charg il- i hpital naval de Yo
koh mu, a .m isi i l tu. Tout le res
te du pei sonnd el leurs familles ont
chapps a. la cala tropbe. Le minis
lie suisse et hs membres le U L
gtions sont Mil (gnral d'Allemagne et sa la-
mille sont b us de d loger. M. (lasco,
consul italien,quatre lemmes russe ,
deus jaunes lllles el un employ ta
pon,u- .ut t ensevelis s tus les de
coin", res du consulat quea l celui-ci
s'esl cil >ndr.
Des nenseignemeots reue du Je
pon indiquent que les premires es
timations du nombre des portes do
vies et dgs matriels cause par
leatremblements de terre, incendies
el raz de mare, ont t trs eiag
ries. Un tel gramme de << l'Associa -
ted Press estime les pertes a Yoko
hama a cinquaole mille. Vn\ tl
gramme de > l'FJastern News > dit
que trente mille morta Ont dj t
compts l'ouest de LiA).
L'Observatoire Centiai de Tokio
rapporte que le mouvemenl sismi-
<|ue a ijimlnu progressivemoot et
que 1 on n a aucune crainte sur le
retour subit de violentes secousses.
Depuis le ter Septembre mille vingt
neuf secousses distincte s ont t res
senties, 866 samedi et dimanche,
280 lundi. 17;i mardi, 143 mercredi
et 83 jeudi jusqu' six heures.
M. J-ispar, dans une inter-
view, explique la situation
de la Rhur
BRUXELLES- M. Jaspar, minis
tre des affairas traagrea, dans une
premire interview depuis la conf
reuce de l'aris, a expliqu l'Asso
cialed Press < la situation de la Bel
gique. Les efforts du gouvernement
belge s'ils n'ont pas russi jusqu'
prsent ont du moins luit taire de
grands profita a la solution du pro
blme des rparations par l'accepta
tion par tous les allis d'un mini
muni de 50 milliards de marks or,
comme indemnit allemande, soin
me qui a t reconnue comme mode
re par le cor,grs international so
ciaiiste de llmiburg qui a, par dea
enqute; srieuses et bien documen
tes Indiqu les moyens qui se^rou
vent la disposition da l'Allema
gne pour faire face aux paiements
en Quel* ^eorre? pondant celte som
me totale Ai si nous mois prouve
que l'Allemagne en roiganisanlscn
service dearhcmius de fer suivant le
programme indiqu par les experts,
pourrait payer un milliard or par
an ; par ce seul moyen les autres
monopoles tais que le la bac, bire,
vin, mettes et i barbon pourraient fournir
1)1.500 milliards de marks. Ares
chiffras on fient ajouter la participa
tion ventuelle- des allis dans les
entreprises industrielles allemandes,
ce qui constituerait un total suffisant
pour payer le> n j urations.
Il semble <|u'on ait [ rt Irop d'at
tention dans les div< ri projets de r
parationa la capacit il- paiement
de l'Allemagne qui demain sera ri
che et pi pre su dtriment des
besoins ritaui les pav qaj ont souf
fer t de l'invasion. La Belgique, iui
qu'ici a eu u faire la. e la recona
traction dont ie moulant est de 15
milliards de francs et K-| dommwti
^


LK'MATIS
qu'elle a subis n'ont pas t entier*
rnent rembourses ; voil quelques
raisons pour lesquelles la Belgique
a uu b suiu vital les rparations de
l'AlWm.igne. Nous n'avons auo ne
animoaite i outre i*& all< m uni- m ur
\u qu Ul I " i m na^ea
faits.
i
M. Poincai Sampitjny
J|I'AUIS M. Peiocari est pnrli
pour ta maison de campagne a Sam
pigny ; it prononcera dunauelie pio
chain uu iii-'oii s a I) iinviilci .Meu-
se, et i-;,.un lr.i prububiemeut uu
discours de M. Slieseinau Siul-
gurt, dans lequel le chancelier a Tait
allussion un accord conomique
possible avec la France.
Dernire Heure
L'Irlande admise la Socit
desNaiions.*.-Une souscription
de 3 millions de dollar s.-N ou
telles du Japon..
i
Nouvelles Diverses
bVcIIAREST Le conflit italo-
grec est suivi avec le plus vil' int
tel en Koumanie o l'opinion publi
que est gnralement lavnrable
l'Italie bien qu elle recommande la
conciliation. tLe gouvernement ;rou
maiu est avec la l'lite Knlente der
rire la socit Ues nations pour
h'efforcr d'arriver un accord.
^.MU^LUL L gouvernement It'd
rai a decrel le trassfert de la tapi
taie de la rpublique d'Extrme 0-
rieut de Cluta a Cliaborovsk. )n uu
tre une prochaine runion du parle
ment fsdtaJ aura lieu Tifl\s au
lieu de Moscou.
Candidats au prix Nobel
COPENHAGUE- Le Journal A-
tempostem publie une liste de CSQ
diduls au piix .Nobel pour la paix.
Parmi eux se trou\ent le dfunt pr
aident tlarding, J.uue Adams, Nllti
ancien prsident du conseil italien
et l'conomiste anglais Keynes.
Les Cours
NEW Y'JUK francs
Sterling
GENEVE. La Ligue de? Nations
k unanimement vol 1 nims-on de
rirlaude qui pren irait formellement
part du la ligue lundi prochain.
WASHINGSON. Les Souscrip-
tions au Ited Cross American pour
secourir les sinistrs Japonais OUI d-
pass ii millions de dollars.
Par sans Fil
LON0BE8 Les survivants Jspo
nais commen -eut ramasser leurs
morte dont la d tmbre fsi inconnu et
a dblayer les dcombres.
NEW-YORK. Le manque de
nouniture et d'eau Yokohama est
indescriptible. Des milliers de r-
fugis dans les rues ouvrent la bou-
che l'eau de pluie.

17.95
4.5359
Avis du "Matin"
Plusieurs erreurs ayant t coin
mise.', dans le numrotage de noire
jouinal, nous ISctlbbOa uiijoui'hui
pour les collectionnoara.
iNolie numro de ce jour porte
donc le chiffra 0.0lu au lieu de yooJ.
A propos
d'Elections
Certains confrres ont annonc
que les conversations ont t enga-
ges entre le Gouvernement elles
reprsentants de l'Occupation pour
la reconstitution de nos ehambras
lgislatives.
Aous avons t aux renseigne-
ments tt nous sommes en mesure
d'intormer que cette nouvelle ne re-
pose absolument sur aucuii fonde-
ment.
Oaiiuite:iiPra
Le docteur(?J Tribi.arrt der-
niruiuent sous la prvention
d'exercice illgal, le la Mede.-.ine,
ayant donn en prison, des preu-
ves qu'il tait frapp d'alination
mentale subissait l'hpital du
Pnitencier un traitement appro-
pri son tat-
Vendredi dernier, au momen<
o le Juge Beauvoir, faisait une
visite d'inspection l la Prison, le
Uuetcur Tribi, pris ii'un unes de
tureur, se prcipita sur lui brus-
quement, essayant de l'empoi*
guer au eoilei Mais au mme ins-
tant, intervenant, des gendarmai
et quelques dtenus qui conllu-
rent le pauvre hallucin.
C'est aujourd'hui qu'aura heu
l'clips de soleil annonc.' depuis
quelques jours. Elle sera partielle
pour Port-au Pi ince et tout le ter-
ritoire d'Hati et lot de pour une
rgion situe 200 Kilomtres en-
viron au sud de lacmel. lle se-
ra trs prononce pour nous.
L'clips commencera pour
Port-au-Prince 4 h 08 m. de l'a-
prs-midi et le contact s'ellecluera
en un point situ sur le bord du
soleil et vers la droite-__________
Choses Maonniques
Les lections pour le Vnrais! du
Mont Liban No il ont eu lieu
hier malin dans le calme le plus
parfait
L'urne dpouills a dono comme
rsultat: Albert Vt<: Guftie 90 voix
et l'lissier V:lopie 87.
Nos complimenta au nouveau v-
nrable.
La phase maxima aura
5 h. 2S. Au moment du w
du soleil, son disque sera
lgrement clips-
Depuis hier a prs-mil j
perturbations atinosphnqo
constates. Il a plu ds 4
de l'aprs-midi jusqu' unel
assez avance de la nuit, ds
taines rgions. Aujourd'li
temps est plus ou moins i
et on se demande s'il sera
hle de suivre les diflrentes]
de cdte clipse.
JLutomoliilo studibi
Big Six
7 passager-, en parfait otsi^
servi durant tr9 peu de *
ven Ire un prix trs rai
S'adresser
L PRETZMANN AGGERW
Rua du Quai
Export SteelBh C
0
i
l
NEW-YORK U.S.A.
Rrancb Office Port-au-Prince
Les plus grasds exportateurs de tles galvanizes ea Hati |
Bars de fer,Clous gaivanizs, clous fondas, clous pointe
Paris, Tles d'acier, Ronces mtalliques, Fil de ferflalvani
Fil de cuivre Etouppe.Cordage.ehaudires, Rechauds, Artic
niaills. Feuilles de cuivres de zinc. Matriaux de consirj
lion pourDock*. .Yharfs. Chemin de^fer, haihes/itancnelfl
Pinces piquoisM* tnaux pour construction tu Bton.Cifltf
Spcialilkrosine et (iazoiine.Sj von Provisions et Diy 90<
^vec le patronage de nos aimables elieuts, nous occupons en ce moment une
place dans la clientle d'Hati.
Brooklyn Export $ Steel Mig. Co. j
DlEW YORK, V. S. A,
1v.
Bi'unch' Oltice Port-au-Prince,
i >
GeO. JEANSME Agent exclusif pour B
^| ,

. vi*%^ -.
Tlphone 307


*nrw- \-' s, T
lh matin
taroduisons n "If" l,y
ZjctJelo'*"-. ter'*-
JnttxvMr-l<} l'i'HiH'll-
par
L Stenmtr ** Crislobal ", de la Pa
ni ma Line, venant (le .New Yeil e-t
euir ce malin av c les [>-.i)ji<
suivants :
Mr el Mme A. D.ytn, Hr l Mme
Vincent Cn i'iy p| ei l'.nK Mme
Marie (ii Ima'M. M. Mas broyer,
Constantin K iwn, Jo*. P. Louis,
Mme I onise Filtth, W S. Mtlhewt,
Mme K il pli B.true et tnfan'.
Le bateau lai sera ce midi pour
Cri toba', canal Zone.
ib( q
nie. danN l'ir.U'M(M lu
.tlijCm', i y;' '"" ,,H
imn ft la <''mt'Oii
w.t,|lol "i i"-'i'"- c
iet SierC'' nduclU uii'til
de chaigur.ciit iMiiiti
LlMCompngnirsilo N i
LliBrorlail des nwflitmh
Drorlliailicn .1 un poit
ne pourro t yas. directe
.indirec'emeni. p>or ou au
Hjia<-Pt d'un,- n>Uiurne
urqud 'i'-'" ' ",! Pir
,i*-orfq*l''>' 'i-' i'1 '
as )-aie larue, le'-lo q-. > '- <> e"
i, signifie le mnboi.i>e
lue! par une coii'pagi.ie
d'une poil on du fit
Kerue, en coi sidrali n de
Col pris pi; If 'largeur
rtout ou parlie de sescbar
les bateaux de < el'e
remboursement diva lit
ir a une poque < 1 Ie mine
sment aux ccndijns sti
par
{. l/s dites '.-m; ngi ics ne
|er de rt| n sull<* contre
tur en refusant ou n me
(refuser sts rli-ngemenls
Jtile qu'il n y h plu.- de |>la
i, quand, eu ralit,il n'en
lu de recourir d'autres
idloyMu ou dsobligeants,
lia chargeur avait favorite
gaie rivale ou se seinit
i justice du tort qui lui au
thit, ou pour toute autre rai
)-11 est formelle ment dfen
| compagnie! de navigation
ou dsob:igei le char
|tUDl l'espace disrpoi.ib'.e
i cargaison ou autres facilits
lux vraies possibilits de
Ht du navire et de son ton
tif ;
ot l'embfii<[ ement et au
Dent du fret ;
it an rglement t la li
idss rclamations ;
Exaltation \ ii ledi l' Septembre sera I fal
de i'< v gou-, U palronagfl de laquelle est |> i
Ma la Chapelle le la Croix des Mis-
sions.
Deux messe* seront dites le jour
la fte ; l'i-s-ie da la masse clnn
le de 7 l.eurts tt lemla il y aura
piTcession.
Kii vue do. faciliter le plrint Mr
ChriMian Garni au mallra, I "i! U
je rnoe h partir Je "> h res e' le
il mi un d ions d '< l'ail
itra qu .....i/ou
la i i il ini. si port n S' Jos h
pr de la liie du Nord*
Revue des
deux Mondas
\S Put d$ l bnivtrsiti Paru
SOMMAIRE DE LA LIVR \FSON
1 U 15 A.. 1023
Louis XIV. Q lalrime ptrlie
Entrj l'Aiglj et le Lion, Louia lir-
tiand.
Autour lu Canlinenl Lafin. VIII.
l.'LIniguay tllj Brsil, Gnral Mail
gin.
Le Beau Jardin. Dernire par
lie. Songy.
Corre.-pandante indite. (I83-
181)1 ) George San 1, Prise Napo
lon.
Blai tet, Victor Giraud.
En Allem g.ie occupe, Henri Lo-
rin.
Littratures trangre?. L Se
cond mariage de Hsoiooi, Louis
Gillet
Revue Scientifique. La lumire
qui tombe, Chirles Nordmann.
Chronique de la (Juin/.aine. llis
toire Politique, Ren Pi non.
PK'X 1>E LABONNEMENT
Dn an Sii moi* Troii mon
Pats
Mue SmeetOi! 8 h- 41 ( r ir 50
Bpriemnu et
eeonirs francises M 44 H *
Blranftr 8 fr /o * Inn
I.rt abonnements partent eu iar tt 4n 15 de
chaque net*.
Nu-ntro : fr* S*
puser un contrat bas sur -------
du fret offert et qui cons Maison Ccillralu
aoe concurrence dloyale
envers une compagnie
feur.
ute compagnie, convain
r en fr. i ri t une des disposi
talus, commcltia un dlit
*-T
4
d'arts el mtiers
Les bouchers dfl la Gapilale
sont aviss (jne la fourniture de
viande pour ltntrelien dos ap
prentis de la Maison Centrale est
Italie, sera.passible d'une mise en a.ljn.Jicfition pour la p-
fc cent vingt cinq mille ri0i|e du ll5 SjpLmbre courant
feTni^n' rU' ,pr " l5 Septembre prochain.
, des dommages intrts en Parlir d aujouw hm JIS(I " ^2
4e la partie lse. du courant, et seront ouverts en
h & pr:ente loi abroge, prsence des soumissionnaires, le
vendredi 1 i Septembre 4 heures
prcises de l'a prs-iiidi.
Les ollres seront reues pour
une quantit de 00 livres par jour.
Une caution sera dpose par
l'adjudicataire en garantie de la
fourniture.
Port-au-Prince,7 Sep!embre 1923
A lintermdiaire
m de la"ord';Vouane" Diligent
^portes de le ioume, il se Ce bureau, tabli rue Frou 316,
mercredi 12 Septembre maison llobin, olfre ses service
ueuresdu mahn la venle poui. l01lles altairos Commission,
marchand,ses su.van- transacrion, servi e spcial dans
Arl 59 les questions d'automobiles : ven-
^ i sac de farine te' ac,,a,> vyaes el t'a*Ppft*-
?! Do d" Uix machines confortables et
f 2 caisses de gazoline. dix bons chauffeurs soi. t abonns
* 1 paquet contenant 1/j n^tre agence: machines propres,
lb- de til de coton solides et pourvues d'accessoir- s
complots: ehaulleurs habiles et
ie l'encan
ldordre de Monsieur L.
Ullecteur de la Douane
11 ffis.ee selon les articles
S^HARMACOE
PRINGTrAH
H. CANOKME
49, Rue Ri*waeiM
8R-90 Boulevard Sebastopol
PARIS
vendaui
LE MEILLEUR MARCIl DO WONI>B
Produits des Preiftires Miirquea
et toujours de premire -alcheur
UNE SEULE QUALIT :
LA RfEILL.u^
RAYON KPKCA.J
POUR LES COLONIES
OROaUBBIB, HBIIUOKISTEHIE
8PCIAL1T6
FrnfclBee t Etrangre
9KL5 DE QUININE PURS
7biw produits en flacons,
ampoules, comprims, cachets
OLUTION9 HYPODERMIQUES
BANDAGES. CEINTURES.
BAS A VARICES
APPi&BILS HTQlNI'jUS
pour tous usages
APPAREILS ORTHOPDIQUES
Seringues hypodermiques
PHUfcUUES DE POCHE. DE V0YA0I.
COFFRES PHARMACEUTIQUES
poar Usines. Communes, etc.
Projet* de Factures
et tous renseignements
tur demande adresse
PHARMACIE PRINCIl'ALt
49, RUE RnUMuR
18-90, BOULEVARD SEBASTOPOL
PARIS
MAISON UT-./.QTTE
AUCUNE SUCCl-i'S.'i.E
ij en France ni l'Etranger.
Lehi) & Fink, ne
Fonde en 18"6;
It'prioril fias prix Vtt mptilude
Tous prcdtllla chimiques, pharmaceutiques et autres
QX-UcleK veudal.Ies dans une pharmacie.
Kpioes, Poivre, <;.aiiii*il!e,Girori', Auis toile, Mus<(le
etc, etc.
SUCRE RAF1NE.
Spcialit: .\larquc prive l.>sol dsinfectant, Parfu-
merie, Articles pour halilers, Hay Ruiu, Chocolat en pou
Ire, llti.lc de foie de Morue, lnulsWm Gold Cran, Ex-
traits pour faire essences et eau le toilette. Eau de Qui-
nine, l'oudre contie Les insectes, Sjlutlon pour coneer-
ver les efs frais, Lait de Magnsie, Poudre suprieur
pour la toilette les enfants, i-ssence de Heurs, F.au da
Floride, Miel pour la laide. Moutarde. Huile d'Olive
pour la table, Itrosses dents, Pepperniint, liuile pour
chasser les moustiques et autres insectes,llegulot: huile
contre constipations etdouldesdes intestins clironi|ues
Th, Cire pour les pa.quels,Comeetibles, Elixir,l.pices,
Sirops divers, Teintures liver>es. Vins, et*, ele, elc.
Demande/, le c.talogu's des qieialits.
confiant vos conik.iaiules Li;il\ & FINK, lue i vous
serez.absolument satisfaits.
Toutes les bonnes pharmacies du pays s'approvision-
nent cnez LEHN &IINK Inc.
Lon H. hhawl
Agent exclusif pour llaiti
Avis
De la Communaut Isralite
dTlaiti
Nous avons le plaUir d'annoncer
l'honorable pMhl'c el p.irlituliere-
ment lou;- les Isralites r.'sidants
A Port so Prince qn''n raison dei
fta j.,ur de I iiii ) le il et 1 l Seplem
bre et de YOM KIPPOUR (jour le
l'alenuernenl ) le 20 Septembre, les
services religieux seront donns en
noire Svnag t:iic si vaud Mai on Mm- Emile Sve Huis
Verna, par le RBV. S. R. Isral.
Avi; est donc donn qu'en ru dt' ces f les no m ii.-ons de commer-
ce seront n rases.
La Communaiito leralits d lliili.
Notice
to the jewish community oi
llayti
We hve tlie pie isure w inforro
t ie bon srblepubli^and particular
h allthejewsrenidinglo P rtau Pris
ce lh-1 on accouul of tlie holidayi
of Iiosli Hsshsns (iii year ) lllh & I2il' SeptembV and
the YomKippourlOUiofSeplanjb r
Ihti rdifious seivic(s vill lake pli e
in our Synagogue, Impasse Lav.iu 1
boute ofliff Bmile Mevs, Bois V. r-
m by the rabbi R. 8. lit sel.
Notice is hereb) give lhat on se-
cout of thse Boliday, ail the store
wi 1 be rlosed
Jewish Community of lliyli
* caisse de tables ayant les meilleures
attentions
X05 725 i 'de marnr* pour leurs passagers.
No a rf"~ icai?se de souille- Pour lre bien servi, aire
*iL.f.can,cien denli te vous L'Intermdiaire I
panneau
r Art lot
^oro Nu i .. caUfc<
(clochettes Marine
l'Hoi Ply>g FielJ.
f " se bandit Cars
"outbrun ELIS
ssez-
)ili-
gent.
SERVICE DES AUTOS
13\LAN : Lundi, Mercredi,
Vendredi, Prix, DEUX Dollars.
CAYES : Les passagers peu-
vent l'inscrire A l'Intermdiaire
lucanteur Public k Diliqent, Rue Frou, 316.
Eflels agits
Je toust'gn,dtre a lire un i
i se Nu 835 qui a i l i Ci mmission s iml nr su nom de
Mme Vve P. A. Blewart, s'ltvant
la somme de quatrtmillt ntufeent
quarante et une gourdes P. 4,'JH .
Le dit rcpiss tsl dcl ir nul,
duplicata devant en tre drett.
Poit au Prince, le 8 Septembre 1923
f. souay.iv.
Davis Bakiug Powder
( poudre d'Elvation )
ie meilteui ^Baking
powder
L'extrme soprioritj
Prix $ qualit dfiant toute
concurrence.
Loa B. IleLHid
Agent exclusif pcar Hati
F. O. PlUilCE Company
Maison tablie e 18*7.
Peintures, Vernis,
Ocres de toutes sortes
Supriorit IUS PRIX
Qualit et Prix, dfiant
toute concurrence.
Lon il, Tbbaud
A(|p t pour Hati
f I .. ......--------|
Gokiiii iaii Sieamsliip
Company lnc;
Stsamer diria par la Coloiubian Stoam^lrp Coin
fm\ pour coptd de la UiiHei Stes Siippiig
Board. ^
le steamer HATI venant do, New-York
via les ports du Nord est attendu
Port-au-Prince le 13 H ptembre courant*
Il repardra le mrn j'r your fous les
ports du Sud y rompis "qui 9p enant
fret $ ias> yer*.
Port au Prin**, \t 10 Septembre 99S
^AU\ Agentf^


1 {MJ.TM
!
r W :. / ****
pour
La CYR\LDSr est VUsepflque
toc al peur li voyage, nie au prsenta en
comprims stables et homognes. Cha-
lue dote ]ele Ijis deux Utren d'eau
eus donne la solution parfume que te
Parisienne a adopte pour les soins ri-
luola de sa personne.
soins intimes de la. femmo
. .
.
La OYltAL&OSE eat un produit anti-
septique, non caustique, deaoSertasM et
tnlc..btcl4e, K t>aM de nyotisin, d'acide
trtymlqu% de trtuxymihylne et d'tlu-
mine sul\et*e. Se prend matin et s)'- par
loule femme soucieuse de aon hygii;.e.
f.tsht chaitif.ii.
Tant, rt l'a* pti>".
I r de Valrndfanr.
L'ontlS4-ptiquc tjve
toute tdmm- l'ait
acfitr aW a telle
de toQetti.
i '..
tuai osr:
UMtl ..
la loilri i 11 .
et Ici ;ir. i -i ii <: -
... Iran et du -O.J
thftciM.
Qvates
I h
OVB M-003B
. vue
d t H lia i je 11

FANDCRIHE
al. |m li'r.ioiMi.-K'i. vprlmo 1 t*
priin, ii.i,.rslMa, indiipuiiiiuns.Evite Fol
J
u
Vaillant Vllouat Agent Gnraux 1723 His II tfffifti
it
Propritaires d'Aatomobiles
ATTENTION
Une rvolution dans les prix les Pneus et Chambre
i lir.oecaaione par la rduction dei droits de Douane,
In stock toutes dinienlion.s des laineux
f AH Waatlier COfiOS nouvellement arrivs.

I
Prix lee plus rduit pour
Pneus $ Tubes
PNEUS
Fabric 0 x 3
Fabrie *0 x 3 i,2
Spc. Corda 30 x 3 1 3
Extr. Corda 30 x 3 i 2
Fabrie 31x4
Cordi 32 x 4
Corda 3a x 4
Fabric a2 x 3 i/Q
Corde a4 x 4
CordS 3a x 4 1 2
Corde 34 x 4 1/2
TUBES ROUGES
P.
1.
9,50
11,50
14
K
10
20
21,50
13
as
30
32
30 x 3 P.
30 x 3 12
31 x 4
32 x 4
32x31(9
83 x 4
32 x 4 12
34x41/2
34 x 4
1,80
2.
2.76
2,7
4,
3,
a,
4.
LPnZM&NN'AGGERIiOLII
Ittitt du Quai
Grand iiolei de France
Angle deb Hues Bonne-Fol t du Quai
Vijul de rtcjvoiv :
Pt de foie gril truffer. Civet de livre. Andouillettes aux
lentilles. - Andouillet au saindoux. Jambon eu botte.__An-
chois l'huile.- Sardines Marquereaux. Thon. -- Cassoulet.
Petits pois lins extra. - Boudins, etc.
Vin Rouge, le galtoo (i. 4-50. |\'in Diane, le galba G. 5.50
L'Htel dbUe pur barr que* et g liions
4e V.H de Bordeaux et dj ><,kam
pagne,
Cuitine excellente. -- Chambre confortables. [- Magniflqua vye
eur la mer.
Le G and Htel de France
/fr$ ses riienls Ions les avantages $t tout le confort pogsWa,
Le pias puissant aMsapUp
Sana Mercure ni Cuivre
autvant la travail de X3. \ iUI: :.,
Chlmlau da Institut .-air. ur (lrf07).
Dtruil init*ntnnt toui le oiertb d li i
/. du Cbolrm, l\Fitrrc, Diarrbaoi
t Dysmtmrt ,(.., Payt <>,...,<<.
waiAPii viHnirearirga
Indispensable centre je Epidmies
.-OUI i trt, eraadv esilleree <:>?
aa Mira d'asa panrtoca laa oaafaa.
.oMI. U |-UIIOOOL,S?, a.* i:i: Ualhiirlri, PARU
eaeaei Sa inn : Inw M PbanoaaUa. i
waaSssiM lUJ-UiiwgaagaeWHMB'^Bi
Avis imporf irif
La souisign*. Directrice de IR
eole nati.iiale Colbcrt Lochird d
elare n'tre pai la signataire de la
protestation parue au journal l.e
Courrier Hatien > dans son numro
du 20 Aot ci renouvelle sa dclara
lion parue dan le numro du mme
journal Courrier lia ti u dans son
dition du 24 du m^ine mois, sa
voir qu'elle ne sijjn par Anna Au
justin mais bien Anna II. Augustin,
Anna H. AUGUSTIN
Bonne Nouvelle
ila
Cordonnerie
Ernest Camille
Fabricant de chaussuret
en tous genres
Matriaux suprieurs
Soins promptitude Clrit
Grand'Rue prs la Pote I\' i72i
La maison porte la connais-
sance du public que dans le
but de faciliter et d'encourager
ses nombreux clients --- elle ac-
corde partir du 1er Juillet
1923 une prime de une paire de
chaussures au choix tout dten-
teur de vingt tickets.
En consquence on est pri
de rclamer un reu pour chaque
achat au comptant.
A la Conscience telle est la
devise de la maison-
i___ -,,,
Le Malin
fond li&rArti 1907
Abonnements
l\ MOIS
Porl-au'I'rince Gourdes 2
Dpartements i 50
Etranger 3.QO
Boite f'vstale: 118
'Itirphune 24i
Bureau : hue Amricaine; ISS
r
3
O
a.
Cf.
CS
a
2

Les soucis
des mnagres
Quand vous sentez les effets du surmenage
et par dessus tout vous tes courbature et
souffrez de douleurs cjui vous font flchir, ou
de toute autre maladie des femmes, n'oublies
pas que des centaines de femmes, une fois souf-
frantes comme vous, ont retrouv leur sant en
pretiar" %z. Composition Vgtale de Lydia E,
rinkham.
Cette femme a retrouve sa sente
Monterrey, Nuevo Lcon, Mexico." Je vous crit pour
vous exprimer m. reconnaissance. Ma sant est revenue
compltement aprs avoir pria six bouteilles de la Com-
position Vgtale de I.ydu E. Pinkharo. J'ai toujours souf-
fert terriblement lors den.es rgles et ces douleurs m'ont
souvent empch de faire m^n mnage, tlles ont main-
tenant disparues compltement et j'attribue ce rsultat
votre excellent mdicament. Je puis m intenant travailler
pendant mes rgles aussi bien qu'avant alors que par le
pass j'tais trs faible et mes lgles resemblaient a un*
hmorragie. De plus j'avais des douleurs dar !a dos et
le ventre. J'ai recommand et je continuerai de recom-
mander votre Composition Vgtale k mes amis comme
tant un mdicament efficace devant tre prise rgulier*
ment pendant la journe par dose d'une cuilliie soupe
toutes les quatre heures.
Le mnagerai a. i!T.actes et aurtneuloe
Sevraient aipeiidie sur la
Composition ^fgetale
de Lydia E. PinkKam
BW i.pii.K ih Mieicitia co. LVi,iu.'. u.auu
La preuve esl faite
La preuve ^st faite pour les coni
mateurs qu'ancwie tau-de-vle de
o de grain ne peut valoir pour
nesse et pour l'arme le rhum tir]
sirop vierge de canne sucre,
La preuve est faite que de tout les rhums,
le 1 li 11 m d'Hati
est le meilleur et le plus liyu/inique.
La oreuve est faite qu? de tous*
rhum* d'Hati aucun ni peut gale*]
rhum nectar G.\ETJ&N3<*><*f la Pr\
tlon e*t la plu* soigne et la mati
premire le plus rationnellement
tille.
pal e auxila
Rues aveiiere $duMLagasin derBr
Avec les arrivages des derniers LateauT, noire stoek sel P'f
Bou\ea'j
Nous n'euuofiernns dis qu il vous suffis de savoir que voei
ver trouver 'oui ce que vous ave* hosoin el de meilleur
Ho">s que lenelee liq lidationi extraordlnairesiou dans l
qui donnent pour lien
Epateni 7 ont nos rrpes d*. chine pupri<>ur, *>,e^JJ
Ti?sus Dorge tsn:aisi, Plumais coulour, Souliers Pur-?r
verirs rt jaune S)iihert pour te ,
F"'kiil* fQ guirlande. io:if chapeaux, 'ihape&ux de paill<3 M*"
peur hommes. Toutes garniia'cs pour rohes ou chapeaux.
irfcent ou or, Bandea x, Eventail fin, Bas de soie extra, n
frHe i de meilleure marque. R de ux tt lie ei wuipur;
Vifitexnotre dpt de meuble?, lits, armor ,carpets

QUO Q1J0N DISE
QUOI QU'ON FASSi
Le Rhum aitaourl est
el sera teiijours le i





-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM