<%BANNER%>







PAGE 1

• "~uflum niquera au gouvernement dea Etats Lnis le texte de la rpons* britanoi* que l'Alternatos aux lins d'infor naation. Celte dclaration a t faite en rtooDH a une queelion de M. Mac donald. Hpondanl H. Henwortlix, le Premier ministre a dclar BU la rcente note allemande avait ol .-• r %  .rii 111 %  111.• %  %  aux Ltats Unis aussi MfO qu' la iirande Hndagne • I aussi aux alli?, mais [que depuis aucune conversation n'a eu lieu entre les reprsentants de Londres et de Washington au sujet des rpara tions ou de la prsente situation eu ropenne. Allis et Turcs r LAUSANNE— La dlgation tur que a annonce qu'elle avait accepte. la proposition des allis de runir des experts pour essayer de trouver des formule* satisfaisantes rg'snt |M questions an litige, bmet Pacha et les dlgus allis se sont runis 4 heures dtermins rgler les questions les concessions et le I vacuation. La sancs a t ajourne un pH aprs y heures jusqu' II heures. Les allis et les Tuivs sont arrivs un accord complet sur tous les points. laoce oraueus6 a l.< Chambre dea Communes LONDRES" La chambre des coin munes tait ar.lii comble l'occa sion de la reprise des dbats sur le socialisme, I tatisais et autres pro blmes similaires soulevs rcent ment par.M. Snowdsn. La sance fut quelque peu orageuse. M. ClynSS, chef travailliste, prtendit (pie ce n'est pas le socialisme qui fut sur la dfensive, mais bien le capitalisme. En exprimant son refus de voter pour la motion Snowden, M Lloy.l leorge dclara qn'uo pays aussi peu tendu que la Grande Bretagne, d pendant presque entirem ;nt du commerce tranger, tait le pays le moins m tiqu pour tenter l'exp risnee du socialisme. Il mit le gou toi nement en garde contre l'illusion de supposer que le rglement de la Q uestion de la Mliur pourrait rem ier quelques uns d s maux dri vaut du capitalisme et dclara qu' moins que le gouvernement ne prit des mesures pour redresser le* torts •listants, la population ouvrire se lancera de b unie volont dans une de ces dangereuses expriences com mien propose le parti du travail. Par 308 vote contre 122, la mo lion de M. Snowden a t rejete. Le seul rsultat positif du dbat n t l'acceptation par le gouv. me ment de la proposition de Si. Lloxd George instituant une commitsioa d'euqute qui devra rechercher les causes du malaise actuel. La motion Snowden dnonce le systme capita liste comme ayant fait faillite aux es poire qu'on fondait sur lui, propose son limination graduelle par une l gislation approprie et *on_ remplace ment par l'ordre industriel et social bas sur l'tablissement de contrle dmocratique sur les instruments et leur di-tiib lion La situation des immigrants Lllis Islauds a t remise en discus sion quand u:i dput demanda si des reprsentations avaient t laite a Washington ce sujet. lipoudaut pour le gouvernement. M. Meneil dclara qui des repisentaUooi avaient t fuites plusieurs reprises. L; liililiotliquc de Louv;iin rcslatirve IMU \LLI.KS — La premire aile de la bibliothque da Louvain restaure sera ouverte ce mal m A cette OCCS sion une crmonie aura lieu en pr ssnee du Cardinal Mercier qui bni ra le nouv I diQua et du Prince H ritier de Bslgiqus qui placera le pre misr livre sur les rayons. Les Usines Irupp KSSEN — IM.isieurs services itn portants des u-incs Krupp sont inac tifs par suite de la saisie de toute* les provisions de charbon par les troupes d'occupalio i causant i'arr*t des fou terisa si daa laminoirs, Etal le sige proclam • a t a i'u ts forts expioiioo qui a eu lieu di inauohi dans un important entrept MDICATION ARSNIO-PHOSPHOREOHGAMt'JS 1$ plus POISSANT RECONSTITUANT Gnral Fouis %  r Naline n "" aT > '' 5 Ellxlr — Granul — Comprims mulslon — Concentr — Ampoule. Tous Us cas o l'organisme dbilit rclama uns mdication rparatrice puissante. Latoratotn d. rHUTTOOMOts VXD*UVK-ltOI (MM). Œn vente la Pharmacie Ceutrale He Weilmirt o des milliers d'auto mobiles conlisques taient abrites. La cause de l explosion est inconnue mais dans les milieux allem inds on exprime l'opinion qu'elle est probe blement due la combustion sponta ne pro tuile par la chaleur. E:i rii '-iinii'iiiil n G;il Goiirautl CHICAGH3 — Le gnral (iouraud a t I hte du I40&OS r.giincnt d'artillerie. Depuis la visite du ma robal Foch on n'avait vu pareil en thoustesma. A an dinar dinu eu l'honneur du broa frioaia par le %  Cliiciso i.umcii ofPoreiga Relations, M. Dickson,aaeian secret lire de la g ier re, souleva un enllioudasiuj dlirant eu dclarant que la France a jdroil uue juste indemnit et qu'il faut qu'elle l'ait d lUon pour cela entrer Berlin, l'en.lant 10 minutes l'as sistance manifesta son approbation pour ces paroles et son admiration pour le lion des Da'danetles, ds Champagne, de l'Argoava et autres lieux On mouvement fasciste KLOitEV^fc! Aprs avoir sonn ls locsio a toutes les glises une bande de jeunes gens pntra aux cris de B Vive Mussolini, vive ie Fascisme, bas le Parlement, bas les Catho liques dans les bureaux de l'iosti tulion catholique et mit les lieux sec. Iles mil iers d'.xeinplaires de journaux et de brocha e, catholi que* furent dtruits en un immense feu de joie. Il y eut dans ('aprs mi di une autre manifesta ion au cours de laquede le nom de M. Mussolini l'ut acclaml et o les cris de < A bas le Partem ml •> furent eue re en tendus Le Maire de la ville pronon va une ail .culiou loujnt les sen i mante patriotiques du peuple, mus condamnant toute violence ncessai re. Comme nn dput socialiste pre riait te train la gare,il fut reconnu, siftl et batonn. ROME Aprs le 1er aot les jeux ne seront plus autoriss sur tout le territoire a riialte. On mande le Cafliari qu* Francesca Garibaidi, veuve du hros il dieu,vient de mm rir I ge de 7 ans. Cour d'As* se* A i'fi-ote No+m*U e L'arrestation d'un |> n n cosse Ml NICH — La princesse Margas rite, tille de feu le prince de H dienloe F.eliringen. implique dans l'af faire du capitaine Krhardt, a t ar rete. La princesse, ge de 2'J ans, est accuaa d'avoir donn refuge du mot S au au capitiina Brhard, au •**• du coup de Kappen en 1910 alors que les autorits le recher chaienl. Los Cours Nw YOlth ir, Pranea sterling PARIS 17 Dollar. Livres 17 18 4,50.".8 17 22 79 I S Parisiana •u:i DI avec Jean Dax 9 • poques t parties Entre : 30 centimes varits MEltCHEDi Par t ; ah a uer, Nicolas Velten, Andr Uasq, Henry Amblard st Marcel Bff ryer, conseillers CoaaeUlen de discipline. Paul Sa vain, Antoine Uervin, Hen Lafon tant et Oscar De Bordes. Paul Sals AVOCAT ReM'Jvreac :ts Coiiirciiiii, Affaires l'tranger. Correapondants Waahing ton, New-York, Berlin, Londres, Paris. 17 BueBour2l7,l o,t-au-Pnnce B.vvel simple de ca 4 >aeilt ; A Brevet stipi'i i mii LK.\ K.le nouveau ra continental qui oprai tanement sur les p affectes toujours arae succs complet et nent. Des cures merve., ont t enregistres me K. \Y ilkinson.da nous crit. Je me sai femme nouvelle car \% m me reposer maintenaat nuit ce dont j'tais art depuis lenijtemqs. C'est un remde min leux et je suis heuratua le recommander. Ilien n'gale cetta— velle prqaration et ceux qui souffrent da a maladie devraient l'enaj Prix par boite, expdii nos frais par par la pi quatre shillyngs.aixi L'IUI ILI'AE Co WS Yieir Wutlinu Ihers. Hirifr Kent Angleterre. La dtresse de la science en Allenu) La situation il %  iotremataii tutions scientili |nes. Iftbonlon bli olhdaes et eoDllection.n mot de la science ulletnaaltot plus dsoles.!,i plupart datai lotions ne peuvent |lu fonclia parce que les res^ouixes ffltay 1 Kmpire. aux l'Unis, aux C ns pour les soutenir L;publ acientdiqueH se voient daoi l ation dplorableDe vieux (jues renomm* sont coatol cesser de parailre : si d'iulni lent encore c'est que l'i secours aux science ail a fait l'impossible pour leur existence. Les reprs -niants de la de lu culture intellectuelle rai se trouvent lgalement ituation dsolante. Ils comme d'ailleurs toutes les ns de mrite dans le dot Uesprit, d une rJuction a core supportable de leur a d'existence. L ensemble • intellectue L-.jla vie mea* sont en danger A moins qatt russisse assurer aux iul*r en minimum l'existence \H*\ tant de vivre et de travailler' dans lerr domaine spcial. A l'Asile franais C'est plutt l'Asile Ff" non a Hi/olon que la J donnera sa tte au profilai pelle de Hi/oton. Il y f" ds 2 heures aprs midi a sera joue six heures. Entre gnrale unejww Effets adir^i Mr Andr TOHCIIO, r le rcpiss mis anisj" No. C 223. parU^ja quire, pour ls somme * nnip.an.e..q..dre--gonrJ^ en sera requis pour loi m gn, son lillll,aUl 1 r *. a i u iHat Commission Sambour.^ jo un effet au No 93 p? 7 rge 100 B'e^j,,.* un effet au No 5 P c Faveur O.Hecloi-. '' w S Cyr. H todvv mm devant en tre dress. „ La soussigne dcg; J deuxr.p.sssVs m van. l.^mme ; rJh? ,l 138.18 miaoa "* e Port au Pnne^ Jb j,^ doasal



PAGE 1

LIVUTW Si vous ave* eu froid pour viter un rhume ^Pendant le rhume pour viter J quelques Comprims de 001NE ESduRHNE' i.fW'*" **' "/' B t Gnraux peur Ha i et Tanini ** (iode 4 la fois Tonique et O: rci F^fisw Anmie — Faiblesse fouirait Croissance ie3 Enfants Glandes-inc Ma Formation des fru M Filla; Maladies &9 Poitrine B"n, irtt >^ible, remplace aoants&LS wni I HUILE de FOSE de MORUE V —— >. F.COMAR A ni A O PARIS x TOUTM M.H>C
  • C7). HlMlaeiit tous les mlrrobes de I HfcaAltra.letJV.rr— .PHtrrb— > dl Pay. cb.nd. cutrt lei Epidmie I ht rr.od. cuillere dans 4M nr tou le a • %  §•. iMBUm, J, Rue M Kithyrln;, PARIS l'em : Twlea Me I'MIVMU*. mmmm AVIS A partir du30 courant, noire magasin de venle sera transfr dans Tau cien local du Comptoir Franais, \ugle grand Rue et JBoiiiie Foi. 2 Juillet 1923 Simon VIEUX Automobilistes \ Automobilistes Accourez chez Harrj KiI\\LY 1366 Craua Kue 1300 Car il vient d'installer ne nouvelle pompe a gazoline. Cette pompe est du Type Visibece qui permet aux clients de voir exactement la quantit de gazoline qu'ils achtent Les clientsy trouveront galement un rservoir air pour gonfler leurs pneumatiques. Accourez! et vous serez satisfait. L est prudent d'acheter un article par son nom yt trs peu d'hommes capable de r d'un pneu en le touchant, par son ) son apparence, ou par cune •hon superficielle. !" us n'tes certain d'acqurir ce (pie dsirez qu'en achetant vos pneus Menrnom. I e om Good Tear veille dans l'esprit 1 ii" quart de si^lc d'eiietence pendant laquelle il s'est distingua par sou servie conomique e1 durable, Que ce nom soil votre guide dans l'achal le vos pneus, de cette laon vous seras certain d'avoir l'ail une bonne aliairc un prix raisonnable et, qui vous donnera satisfaction. mu* GOOD YEAU The Vtfest Indies Trading C Fort ou Prince, Gonave GOOD TIRES Ed MEVS *> Port ouPrinc** i



    PAGE 1

    i. I J 'J I .-. sSE pour les soir, 3 intimM de 2a femme La CYRAI-DOST est IV tls.ptlque MM a*ur It voyage. Elle tm prsente en SNSprtttee stable* tl homognes ChaJoe *H |le dans deux litres d ho** donne la solution psilniste, que Partelf.ine a adopte peur le* soins tuali de sa personne. • Li QYHALDOIE •! un produit antiMetwjue. nen eauiuque, deeoderteaM *i anlcrtUicMe, A base de rjyaliMn. d acide tnynkiu.. de m*ixyro<,ihyln : d'aJiiii :ir vU^au-eSeiireud mati'i t solpar i aerrafl**, luppntr.s IM peur, itiirui, Uialsu 4ltH a le •IM -*.,* Vaillant tf Houai l^rula gtaraax, I73U Ho* Su Magasin de l'Bat Grand Holel de France f (Jut par tu situation unique au entre des af/aim se reromimnie plus que tamais au public et m nombreux et dut -igns (Htrtt dour su CUISINE soigne et tout le confortable ncessaire aux >opa geurs de (commerce et particulirement aux commerants de passage Port-au Prince. " L'htel dbite par Gallon % par Barique des Vins de Bordeaux Rouge et Blanc. Ces \tns viennent directement de BAHSAC o* aeeg 'tan* pur fut de ramnt nous pouvons le prouver par des VABsXT\f\£tM qv tutus tenons toujours la dispontion des Cliente. Champagne et Vins Mousseuse prix modtrs. Conserves moutardes franaises, premier choix Pfmrghrii ou viter VI' It'IM CONSTIPATION C'.-' ONS-I rcORDICSIMEN-.. EMfl.q.lAS SAiTaiOU IL 817* KIT tj prendre . l'un do vos :p&8 tout le. deux Joui* seulement m Pilule (3a IT Dbut %  47, rue du FaubSt-Dsnis. Parig qui ont toHSeMim in. imk a. :o r •sosea % %  TTg .CET HOMME. souffrait des reins: Pharmacie W. Buch PorhaumPrince Fournitures pour Laboratoire; I ampesalcool, Dallons en verra, \ erres gradus,Tubas a fessai.— Mortiers, Kntonnoirs en verre, Papier filtrer etc.—burettes gradue de 50C. Cet Supports burettes Lamea et lamettes pour m croscope Couleurs d'aniline et ractifs Solution de .,iav-< ,rune ald et tablattea de Jenner pour la coloration du sanullalancea Trbucht niokelea. *lain de 1 25 etds l 100 CinUgramme lu Pilules DeWli l'ont f uri. S8& La maison Lope IUprsentant de Barton $ l Bordeaux) m lientle qu'elle trouvera en stock Vk M.! parle vapeur "Martinique Avise sa oliei & Roiayea re o que et en dt-m l>arri(|iies,Vius en caisses '"MJ! rieur SI .Julien, St Kmilion Prince \oir stid Ponlel r.aiiel,Cliale;iii l'ontel Canet SaiitrpJ Barsac, Cluiteuu Margaux,Chateau fjitour'S teau Yquetn. Chaicau Latonr Jilanclie/ch^ Beauue, Poinniard etc. Les Vi\s blancs & ronges en barriques cotai nient leur qualit sont d'un prix extimeij march. Ils sont livrs avec toutes les garanties de cOnse La .Maison recommande sa clientle duLv dense et vapore danois de qualit suprieure 4 prix (ifiiani toute coiicoiirence. DANISII DA IIIS AilLK EXPORT&.Gope, S^ Iflel Excelsior CHAMP DE MAfiS Situation exceptionnelle. Se recom* mande par une installation de tout premier ordre et un service irrpro chmbl. L'tahlUstment est ia disposition des / milles commera A*.particulier oj/ g tirs elepmr pennions, b mquet* d j uturs, dner*, lunch, ett, offrant U masnmum d'lgance st de evnfortable. i. T. RICHARD80N, 1:0113 crit : *)i:' r 1 1 t* une .l'iieme maladie dei teins, je aouffrai* da terribles douleurs daas le dos et mon urine tait devenue tellement trouble, que l'on me fit entrer i I %  '.• ,t.| Plus tarti, ayant lu votre annonce, je ma dcidai d'essayer les Pilules De Witt et.'aprs quelques jours de traitement, j'en ressentis le plis grand soulagement • \ l'heure srtuelle tous les symptmes ont entirement disparu et Je suit en parfaite sant." M., kmitsford Koad. Warringt.iu, An^it terre l^s symptmes indiquant un nmuraia tat des reins sont ; lea douleurs dorsales, l'urine trouble lea douleurs dana les mimles u dans lea articulationa. la dpression morale, la tendance a' .1 isoMpir. et l'irritabilit Tels sont les unes prcurseurs des terribles maladies des reins et de la vessie. Si vous ressente! l'un ejnekoa que de ces symptmes, c'est signe que vous avei beviin de prendre des Pilules De Witt, le remde souverain les affections rnales Voua avez le tmoignage crit de H. Kichardsoa qui dclare que toM lei svmptomes qn il ressentait ont di-p.rru I11i1r1p1.11 ne pas torra l'evemrWe 1 %  mcmi.n 11 il v sss inilique et vous procurer des Pilulrs e Vi'itt sans plus vont pargner de lo lus tarder ; vous pourrez %  longues annes de souifraseca. Les Pilules URREINSAVESSI If plus IT..I'.1 remde du monde entier posut I" rli mea, 1rs douleurs dorsale*, la jjoutte, la railleur des articulations, le lombago, la P lea utres daordres provoques Vr l'sffalMssStsMMt dis reina et de la MMsa. 1 ' U Wlll ont en vent dans toelas le lawrinsattes da • .cr. L* y '" '" 1"e le petit is nroiive* ifrutqae .lifficulte" J vou ,' Il les pilules aulhctit'.qiies De Witt -*i vous o 1 ii le/ usit a la ph.ini c i, 41beiiui liwaid, Purt-auPunca. Royal Caf En face de la Banque Natioi Propritaire : Annacius l\.\0CK\T Ce nouvrl cl.ihlissciiicnl se recomiii.iiiile par in irrprochable, des consommations de premierdi situation privilgie. Le soir, musique attrayante diri(|e par des sionnels de <|iand nieiite. Installation parfaite. — Prix modrs. La Maison H.S1LVI La Maison H SYLVEiU se lait le daisir d'inUrsl nombreuse clientle tju elle vient de recevoir, m derniers steamers, les articles suivants, de loi' cheur. brill Union couleur anglais, diverses qualits. Irrill union blanc anglais Urill tussor _, Chapeaux de paille fine d'Italie Chapeaux feutre liorsalino Chapeaux demi-feutre Itorsalino (iiiapeaux demi feutre d'Italie. Chapeaux velour d'Italie Voile blanc barres C V mouches Piqu blano suprieur pour jupes Percale blanche sup. Ifaptiste fine pour chemises liatine blanche Gabardine blanche barres & unie Zphyr anglais pour chemises Kaki .Jaune suprieur anglais kaki jaune anglais extra suprieur kaki blanc ivrni inanc anglais suprieur lOoiieune couleur Grands rideaux mousseline pour portes Molletons coul & blanc suprieur l'al.nhench uris anulais Inaijonalf non .\ipaj|a noir Casimir anglais assorti I taillasse pour matelas anulais, double largsiir Oryaudi suisse brod couleur lias jOurs Chaussettes sup. pour enfants, couleurr & blanche* Satin de chine pour tailleur %  UlStrilM po.ir tailleur Coiinns l*ivert Voile barres sole anulais, coul. (k blanc. I ulle pour 1re Coinihiiitioii I oile a voile pour cadre Tussor Japanaispour Chemises a homme. lotie a voile pour voilier ete, ttc, etc. Vue visite! la laison Silvera vous convaincra j bonne qualit de nos articles et de nos prix q *1 e plus bas de la place;est-ce pourquoi il ntus W } ue jour on joui de nouveaux clionts. ~ ^-r— %  si [flM^POmpmCOLLECTIOW I i J '*f^* te ,es Ti,,,bres des Colonies. Me soumettre chantillons ave, prix p.-ir lOOet pari.OOOdechaque sorte. n /; e nTO e ^ ratis el f'anco un numro spcimen de mon gu^glmniensuelavecpri xcuuianf d'albunisetcollectione.J rHODQRE CHAM PION. 13, Ru cDfouol.fgj



    PAGE 1

    I7*me an*** Ifo 0056 u;.ui /Lfli fcj; *H*rt a Pzistoe C fcfc* Msu vdsl 18 j u u ltf l9M DIRECTEUR PROPRITAIRE iMfMMBl H Clment Magloire BOIS VERNA 1358 Rue Amricaine NUMERO 20 CEM LMES Quotidien Les Responsabilits ds h Presse IBI.EUtOSK So 242 Il s agit de dvelopper l'initit ve individueJle.L'homme intell gent est l'homme capable d'di cation par soi* exprience pr< pre. Kduquer quelqu'un, c'est 1 rendre educable par tui-mthni L'ducateur doit donc le poui voir, avant tout.des instrument et des habitudes sans lesquel tout ce bagage de livres ne 9 est qu'un erdeau extrieur. Andr LEBEY i El 1S97, un sociologue minenl, JeritM. deCliambure. Alfred Kouil. lit de l'Acadmie des Sciences monte* et politiques, publiait, dans la %  'Rivue des Deux mondes" et la "Revue bleue", des tudes sur I inr ilan! problme de l'augmentation Il criminalit. Il y prenait parti h pre-se et lui attribuait onecertiae responsabilit dans la corrup. oe de la jeunesse et les dviations l'opinion publique. CM tudes eurent un grand relen( %  nmeot et provoqurent une enple qui fut organise par la He WBIeue"avec toutes les garanties Impartialit dsirables. S'edrewant aux hommes d'Klaf ociologueset aux journalistes ta plui autoriss, Mr. ifeiuv Hren C io nom de la "Revue Bleue ", r demanda : Estimez vous que ce •ftlrirae pouvoir qui est la presse •lit on office lgitime ? < i ue | s rf • %  M voyervous aux maladies du ,**ai!iinie ? Vous apparaissent elles e*MM incurables et constitutives, • ttotez vous que, tout en cotiser mjlli presse son entire libert, • II) rendrait sa vraie fonction d'JWion sociale par une organisation ^logique et des mœurs plus se Beiucoup d'crivains rpondirent %  ett appel. Joui ne savons ce qu'auraient dit %  •Mot publimes d'ici ; tou jJJ" a "e lancer aux deux ex Itou mettons sous les yeux de Moe laissent pas indiffrents lesmanile^lal.,,.,, del pr^e, la de claraflon de M. li, yw ,:, P l Poincar* "'omTient rem-idier aux alun de M presse contemporaine crit l'mi Dent homme d'Etat, Dans l'enqute ouverte, les tmoins sans doute ne seron gure d'accord. Les uns pen %  roptoit en les volant, — et cpie la vie facile I loignait des travaux Bgriooles pnibles, mais plus fructueux pour l'intrt gnral. Je ne suis pas en mesure d'afliruier que c'esl grce h ne procd que le travail lail en bor.neur dans le royaume du Vonl ; mais ce dernier fait est indniable. Un de nos intellectuels disait un jour un brave cur de campagne : Pourquoi ne dites-vous pas vos paroissiens qu'ils n'ont pas besoin de beaucoup de luxe pour s'approcher des sacrements? Ne pensez-vous pas qu'en recommandant de faire les choses la bonne franquette vous auriez plus de mariages et plus de commuTrav.-uix Publics .Notrs confrre Les Annales Capott! • informe : Cette semaine, l'on a rpandu le bruit que les ap poinlsments des employs du Servi ce des Travaux Publics allaient tre -urviwiii s ne la .lune division du r Mrs SI dclaration ,,„ dclara corps expditionnaire amricain a dans les mmes milieux nue la silo. t inaugur prs de l'entre du on an t. a la France al !" Grada pont de U,ateau-ll.,em q„ e dfon Bretagne continu, ra „ tre hW dait celle division en Juin HUK larri,.,. ,i.. l. .; •• juqu S nions I^e digne prtre rpondit : C si possible; mais beaucoup d-J mes paroissiens se tuent la besogne rien que pour satisfaire ces petites vanits ; le jour o vousarrivaries les persualer qu'ils peuU'y a vent communier ou se mirier Ue les a* ^ff 4 ce point de dans leurs accoutrements ordinai" •'IUIIJOQS sont nceires et sans organiser de grandes mes ennemis, je diminus pour raison d'conomie, certains employs ne toucheraient dolnavanl que l\ nu 35 dollani au lieu de 7(1. Justement alarm de celle sitiatiou qui, a ceUe poque de misre, p nierait la p us grand prju dice a nos pres de famille, nous avons -l trouver le s\mpilln(pie Ingnieur Au leraoa qui s estamprs se de uoui dclarer qu'il n'en est rien fuqn' celle heure, %  ' n i i — a n % %  %  i i m A quoi sert lu Rai.Le professeur Charles Ricbel vient de donner A 1 Acadmie des sciences le rsultat de ses re berclies sur le rle de la rat-. Des chiens d. rats nourris avec da la vian le cuite ou du r.z dc >rli<| i, aliments privs ds vitamines, ne tardant pis djprir et moiuir alors que des chiens nor majii ne sont pas sensiblement in commodes par une telle alimentation Pour ramener ces chiens. Q> l'tal d'inanition un tat normal, il faut leur donner une tr. f >rte alimenta tion, riche en hydrates de caiboue. L'auteur rapports la casd'uo malade A qui uacBiurg'an avait du an lever la raie • t le i i buslible lubriliaiit livrai de en n Allemande condamns mort Al\ L\CHtP8LL8 -le conseil ds gii< m belge a con I imn 8 aile manda k m il ce sont : Von Keller, L idwih -•! Kingender, il %  aossi eoo damn aux trav.uix t-rc.s ,, perp luit Lobler. Touh ses condamna lions oui l prononces pour actes de tabolage, arm,, (|l ,„ fA ^ „ |sljw fc Allemagne, ce quelle a t depuis le mois de Janvier. • reprise dei eotrefieni diplomatiques L0NDRE8— Lel'iitrelieas diplo matiqi.es mit l repris. Lord <;ur/on a vu las ambassadeurs de France, de Belgique al d'Italie. Le Secr* talr* du Poreign Office a sous la m un tonlas conseillera qu'il peut •anbdter, car 1rs ambassadeurs de < %  an le BraUgoa a Paris, Berlin,Wa %  nioglon et Toki i ionl en ce mo mente Londres, i., prasaa publie de nombreuks mppositiooi relatives la teoeur de la note britannique l'Allemagne. n, ; ,is le gouvernement maionenl sur ee point la discrtion la plus r'gid et il esl probable que le s crel lu contenu Ila rponie sera rigoureusement gard pisque ce que tegouvernementsaUisaienl eu le loisir d'examiner la noie. Lmil que M. Wckeona collabore ra av.,M Baldwin, penr la rdac lion du projet le la n.le, semble in diquerqu'un plan visant joindre rgle nenl des rparations et as> luidasd.eltss Inbrallies occupera ane place imperlants dans les dis i ona. D'autre pari, on apprend avic plaU.ii de Paru que le discours de M. Puincsrtait crit avanl que M Uildw.n pr n,.i,c„,t sa dclara non n \ Commu M • l on conclut que la gouvsrn ment rranesil n'a pas l intei tion d'i issar le ou w aemenl de Londn s UQHpR|eM. BftUwio commu


  • Le Matin
    ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
    Full Citation
    STANDARD VIEW MARC VIEW
    Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05980
     Material Information
    Title: Le Matin
    Physical Description: Newspaper
    Publisher: s.n.
    Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
    Publication Date: Wednesday, July 18, 1923
    Frequency: daily
     Subjects
    Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
    Genre: newspaper   ( sobekcm )
    Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
     Record Information
    Source Institution: University of Florida
    Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
    Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
    Resource Identifier: aleph - 000358166
    notis - ABZ6468
    System ID: UF00081213:05980

    Downloads

    This item has the following downloads:

    ( PDF )

    ( PDF )

    ( PDF )

    ( PDF )


    Full Text
    I7*me an*** Ifo 0056
    u;.ui /Lfli fcj;
    *H*rt a Pzistoe C fcfc*
    Msu vdsl 18 juultf l9M
    DIRECTEUR PROPRITAIRE
    iMfMMBl H
    Clment Magloire
    BOIS VERNA
    1358 Rue Amricaine
    NUMERO 20 CEM LMES
    Quotidien
    Les Responsabilits ds h Presse
    IBI.EUtOSK So 242
    Il s agit de dvelopper l'initit
    ve individueJle.L'homme intell
    gent est l'homme capable d'di
    cation par soi* exprience pr<
    pre. Kduquer quelqu'un, c'est 1
    rendre educable par tui-mthni
    L'ducateur doit donc le poui
    voir, avant tout.des instrument
    et des habitudes sans lesquel
    tout ce bagage de livres ne 9
    est qu'un erdeau extrieur.
    Andr LEBEY
    i El 1S97, un sociologue minenl,
    JeritM. deCliambure. Alfred Kouil.
    lit de l'Acadmie des Sciences mo-
    nte* et politiques, publiait, dans la
    'Rivue des Deux mondes" et la
    "Revue bleue", des tudes sur I in-
    rilan! problme de l'augmentation
    Il criminalit. Il y prenait par-
    ti h pre-se et lui attribuait onecer-
    tiae responsabilit dans la corrup.
    oe de la jeunesse et les dviations
    l'opinion publique.
    Cm tudes eurent un grand relen-
    (nmeot et provoqurent une en-
    ple qui fut organise par la He
    WBIeue"avec toutes les garanties
    Impartialit dsirables.
    S'edrewant aux hommes d'Klaf
    ociologueset aux journalistes
    ta plui autoriss, Mr. ifeiuv Hren
    C, io nom de la "Revue Bleue ",
    r demanda : Estimez vous que ce
    ftlrirae pouvoir qui est la presse
    lit on office lgitime ? < iue|s rf_
    M voyervous aux maladies du
    ,**ai!iinie ? Vous apparaissent elles
    e*MM incurables et constitutives,
    ttotez vous que, tout en cotiser
    mjlli presse son entire libert,
    II) rendrait sa vraie fonction d'-
    JWion sociale par une organisation
    ^logique et des murs plus se
    Beiucoup d'crivains rpondirent
    ett appel.
    Joui ne savons ce qu'auraient dit
    "Mot publimes d'ici ; tou
    jJJ" a "e lancer aux deux ex
    Itou mettons sous les yeux de
    'Moe laissent pas indiffrents
    lesmanile^lal.,,.,, del pr^e, la de
    claraflon de M. li,yw,:,Pl Poincar*
    "'omTient rem-idier aux alun de
    M presse contemporaine crit l'mi
    Dent homme d'Etat, Dans l'enqute
    ouverte, les tmoins sans doute ne
    seron gure d'accord. Les uns pen
    ropt de hx -.es du ,;,, el qe, seule, U
    libelle absolue, dbarrasse de toute
    gna prventive, abrite mme del
    menace des rpressions possibles,
    criera un jour, aprs une priode
    transitoire de crises neessnres un
    rgime de presse tolrable et normal 1
    L"s autres, allant jusqu'au bout
    ne I opinion contraire, voudront ou
    mettre les journaux a l'autorit d'un
    code exceptionnel et regretteront le
    rgne silencieux de la censure et du
    cautionnement.
    Voila les deux svst.nes opposs
    dont nous parlons plus liant. Mais
    il en est un troisime:
    ftes,beaucoup deviendront moins
    travailleurs et un grand nombre
    ne travailleront plus du but.
    C'est ce point de vue que j'ai
    applaudi derniretneni au projnl
    prt aux autorits loabs de
    Port-nu Prince d'interdire la ir-
    culation pieds nus dans Ira rues.
    L'homme du peuple travaille en
    proportion de ses besoins, qui,
    pour l'ordinaire, consistent dans
    Ialimentation. Il travaillerait car*
    lainement un peu plus si on lui
    rendait obligatoire l- port des
    chaussures, et encore davantage
    si on lui inculquait le sens du
    confortable et de rumlioration
    progressive.
    Mais voil : il v un principe
    engag dans le dbat : c*es1 la li-
    bert individuelle, et il ne faut pas
    quuo principe prisse, mm s'il
    lut prir la colonie!...
    PUOU.
    Par Cbl
    t
    Nouvelles ft-aiiares
    Ny a mi poim.dit m.- Pr,i ,ar*, J enrris Players
    ces deux systmes ODooss.i.lar* v... .
    res-
    as
    J1
    Les Allusions ncessaires
    entiv ces deux systmes opposs, place
    pour un tat dmocrati(|ue .le libert
    gale je veux dire pour une lgisla
    lion qui tienne un double compte des
    droits de la presse et des droits du
    public?
    Si chacun y va de sa bonne voloa
    l et de sa bonne foi, on finira, qui
    sait? par tre d'accord. Mais nous
    avom l'illusion que nous prchons
    dois le dsert, certains crivains rP rP
    lant d'ardents partisans de ce qu un lClintS J6DL1IS
    chroniqueur parisien ppHIe Phv
    perlrophie de la rhtoifque t inju tous pouvez avoir vos raquettes
    ricust'.' refiles et entiremeol renouveles
    par un expeit et In plus moderne
    ... m tchiue avec les meilleurs fils pour
    les tropics.
    S adiesser :
    W. Quinlin WILLIAMS
    Vis--vis Htel de France
    ou can hve your rackets
    Itung and entirh renovale.
    go .il as new.
    Ilesl tropical gusts and mtrung
    by mosl modem machinerjr and by
    an expert.
    Address enqui'ies to
    W. Uninttn WILLIAMS
    Metropolitan Houe
    Opposite Htel de France
    lue protestation du repr-
    sontant amricain a la
    confrence de Lausanne
    Ui:saxxkio_ Laa Turca ,1.
    f'hnealleadifHcults des ngocia,
    nous su. las concessions au conflit
    Jee intrts opposs quj M sn, r
    vls-u cours des damiers ,,,.,..
    lers de Lausanne. L opinion est m-
    Pnme dans une d, claration que les
    aelgua la confrence inlerpr-
    wm enmme une allusion I l'altitude
    J Mats Unis. An euiel des con
    Jeta conomiques, les Turcs prten
    eeol n avoir rpudi aucun les prin
    fjpea d'aprs lesquels I accord sur
    is concassions a l conclu, char-
    cnanl k montrer que les ,, IIVeiles
    ctrcoiiatancea obligeol les Tores
    suvegtrder leurs intrts nationaux
    ,0n nat que U raprsantanl am
    ricaio a protest contre le trait con
    armant U concession la .. Turkish
    etroleum Company p sous p-texta
    quelle n tait plus valable et prelle
    JJMI too|ours s, u,. a des ngocia
    ions avec les Etats Cnis et |Xn*ls
    terre M. Qnw a prsent aaesi des
    obiecl.onsj r.ncorpor,tion dans le
    tra.t des droiia da prfrence aux
    Compagnies fraieaises et anglaise
    pendant uuo pri,de qui tait l'ori
    aine de dit ans, nais qui a t rdui
    le a d h la suggestion des allis.
    Inauguration d'un
    monnument
    PARIS Le mtnumanl lev par
    iessurvivaata de la 3me division du
    L'A i liuee de loi in
    ' !' inaugurs dans la
    Acadmie de loi
    internationale
    LV jJAYE-
    tarnat'onale a
    gran le ta Ile du Palais v la Pais e,i
    prsence de M. Van Karnebesk, mi
    nul e .1 aflairea trangres, de M.
    I -ilxii. boorgme-lre, des membres
    de la <.n ir permanente de Justice in
    lernalionale, ds professeura de loi in
    ternaltooale al des dignitairsa. IL
    Van Karmbeek a remerci les gou
    veroemon'e reprsents el siprim
    es vux rn nts pour le mccs de
    la nouvelle in-tilution.
    Al Mussolini obtient un
    vote de confiance
    ROME A la suite d'un important
    discours sur la projet de rforme
    lectorale. M. Mussolini a obtenu
    un vote de confiance de^a chambre
    par 303 vois contra 150.
    France et Grande IralMBa
    PARIS On explique dans les
    Tiiciels q ,e le discours pro
    c
    nonce ple prsldeal du ronsei! .
    S nlis n esi pas la rpoa in au rcent
    diseurs du Piemii r ministre anglais
    mais uns simple ritiatioo la po
    litique du gonveruement franais
    sur la problme des rparations La
    dis-ours entier, I exception de quel
    ques paraphes, .lait dq crit lors-
    que M lt Idwin monU la Iribuna
    de la clionbre des c.iiununes pour
    y faire si dclaration Qa dclare
    Jja"t.re me disait l'autre jour
    jwiut les ennemis sont nces*
    ' assez souvent, nous vi-
    lU,!6 Ule ,ien 1l,e P,,r nt}
    kui donner satislaclion : en
    m sorte, ils servant de sti-
    pula direction du bien.
    dire/: peut-tre qu'il ai rive
    l*u2U? 'on faif- bie" et H"e
    Ce?,''68 ,,iscr(iie prci-
    kCf. (,tCouragent plutt
    C *.wrs compter qu'ils
    { '"Parnerver.
    ^uv. fa,reb,en'i,faul
    ilH?ra,rnve oui de mme
    r iAiu'er satisfaction, il
    L'an,"e" ^dormiren paix,
    i'^to-s raisin: les
    '^ml "fc^sares ; s'ils
    r cJ, P88 '' faudrait les in-
    .ilfaf,,7,amH'avecqui,sou
    fe,le/'1 Paradoxale que
    !Vinde cona : Mo,,
    W551 a n,es
    assj
    sa ires. Vous connsisse sans doute
    le trait suivant du roi rhristoplie:
    il lit abattre tous les bmani ira du
    royaume, s'tant aperu que le
    peuple se contentait des bananes
    pour se nourrir, soit en les acbe-
    luit, >oit en les volant, et cpie
    la vie facile I loignait des travaux
    Bgriooles pnibles, mais plus fruc-
    tueux pour l'intrt gnral.
    Je ne suis pas en mesure d'af-
    liruier que c'esl grce h ne proc-
    d que le travail lail en bor.neur
    dans le royaume du Vonl ; mais
    ce dernier fait est indniable.
    Un de nos intellectuels disait
    un jour un brave cur de cam-
    pagne : Pourquoi ne dites-vous
    pas vos paroissiens qu'ils n'ont
    pas besoin de beaucoup de luxe
    pour s'approcher des sacrements?
    Ne pensez-vous pas qu'en recom-
    mandant de faire les choses la
    bonne franquette vous auriez plus
    de mariages et plus de commu-
    Trav.-uix Publics
    .Notrs confrre Les Annales
    Capott! informe : Cette semaine,
    l'on a rpandu le bruit que les ap
    poinlsments des employs du Servi
    ce des Travaux Publics allaient tre
    -urviwiii s ne la .lune division du r Mrs SI dclaration ,, dclara
    corps expditionnaire amricain a dans les mmes milieux nue la silo.
    t inaugur prs de l'entre du on an t. a la France al Grada
    pont de U,ateau-ll.,em qe dfon Bretagne continu, ra tre hW
    dait celle division en Juin HUK larri,.,. ,i.. l. .;_____ juqu S
    nions
    I^e digne prtre rpondit : C si
    possible; mais beaucoup d-J mes
    paroissiens se tuent la besogne
    rien que pour satisfaire ces pe-
    tites vanits ; le jour o vousarri-
    varies les persualer qu'ils peu-
    U'ya vent communier ou se mirier
    - Ue les a* ^ff4 ce point de dans leurs accoutrements ordinai-
    " 'IuiIjoqs sont ncei- res et sans organiser de grandes
    mes
    ennemis, je
    diminus pour raison d'conomie,
    certains employs ne toucheraient
    dolnavanl que l\ nu 35 dollani au
    lieu de 7(1. Justement alarm de
    celle sitiatiou qui, a ceUe poque de
    misre, p nierait la p us grand prju
    dice a nos pres de famille, nous
    avons -l trouver le s\mpilln(pie
    Ingnieur Au leraoa qui s estamprs
    se de uoui dclarer qu'il n'en est
    rien fuqn' celle heure,
    '' n i i ...... an i i m
    A quoi sert lu Rai.-
    Le professeur Charles Ricbel vient
    de donner A 1 Acadmie des sciences
    le rsultat de ses re berclies sur le
    rle de la rat-. Des chiens d. rats
    nourris avec da la vian le cuite ou
    du r.z dc >rli<| i, aliments privs ds
    vitamines, ne tardant pis djprir
    et moiuir alors que des chiens nor
    majii ne sont pas sensiblement in
    commodes par une telle alimentation
    Pour ramener ces chiens. q> l'tal
    d'inanition un tat normal, il faut
    leur donner une tr. f >rte alimenta
    tion, riche en hydrates de caiboue.
    L'auteur rapports la casd'uo malade
    A qui uacBiurg'an avait du an le-
    ver la raie t interv. ntionavdil no sppelil formid i
    ble. vui douteque la raie n'ail un
    rle 'hh^ i a limitation des bydi
    ds carbooeet ne soii influence par
    la prsence ou l'absence de vihmi-
    ns dans l'alimentation.
    dail cette division en Juin lui H.
    On signale dans toute la l-'rance
    septentrionale des averses frq.ien
    tts et particulirement fortes qui ont
    mis terme la vague de chaleur qui
    durait depuis H jours. Iles dgela COO
    sidrables ont l f.its, les rcoltes
    h- l,: "mes el de fruits et la mois-
    son .-o::t compromise-,
    L aviateur C.oupet gagne
    cent mille franca
    IUC L'aviateur Coupai a gagn
    le itrix d.i f Petit Parisien dcent
    inill- Ira ics au concours d'Avielte.
    Il scout rt ;il l mis de piste eu le
    sauge ds 10 kilomtras la vitesse
    moyenne de 01 kilomtras 700
    l'heure. Co ipel t la seul des
    partsnbi parcourir le minimum de
    d o |c il .mtres, lin lot, qui a Ira ver
    l h M niche, abindooea laeourae
    au Ktae tour. Il tait i h t:e
    ce momcir U. L'preuve tait linai
    le iiu\ avions n vced.uit pas 550
    livres. Ih il lient s'lever :.oo
    mt heurs el couvrir !PMJ kilonlres ivec
    un maximum >le i i
    buslible lubriliaiit
    livrai de en n
    Allemande condamns
    mort
    Al\ L\CHtP8LL8 -le conseil
    ds gii< m belge a con I imn 8 aile
    manda k m il ce sont : Von Keller,
    L idwih -! Kingender, il aossi eoo
    damn aux trav.uix t-rc.s ,, perp
    luit Lobler. Touh ses condamna
    lions oui l prononces pour actes
    de tabolage,
    arm,, (|l. , fA ^ |sljw fc
    Allemagne, ce quelle a t depuis
    le mois de Janvier.
    reprise dei eotrefieni
    diplomatiques
    L0NDRE8 Le- l'iitrelieas diplo
    matiqi.es mit l repris. Lord <;ur-
    /on a vu las ambassadeurs de Fran-
    ce, de Belgique al d'Italie. Le Secr*
    talr* du Poreign Office a sous la
    m un ton- las conseillera qu'il peut
    anbdter, car 1rs ambassadeurs de
    < an le BraUgoa a Paris, Berlin,Wa
    nioglon et Toki i ionl en ce mo
    mente Londres, i., prasaa publie de
    nombreuks mppositiooi relatives
    la teoeur de la note britannique
    l'Allemagne. n,;,is le gouvernement
    maionenl sur ee point la discrtion
    la plus r'gid et il esl probable que
    le s crel lu contenu I- la rponie
    sera rigoureusement gard pisque
    ce que te- gouvernementsaUisaienl
    eu le loisir d'examiner la noie.
    L- mil que M. Wckeona collabore
    ra av.,- m Baldwin, penr la rdac
    lion du projet le la n.le, semble in
    diquerqu'un plan visant joindre
    * rgle nenl des rparations et as>
    luidasd.eltss Inbrallies occupera
    ane place imperlants dans les dis
    i ona. D'autre pari, on apprend
    avic plaU.ii de Paru que le discours
    de M. Puincsrtait crit avanl que
    M Uildw.n pr n,.i,c,t sa dclara
    non n \ Commu m l on conclut
    que la gouvsrn ment rranesil n'a
    pas l intei tion d'i issar le ou
    w aemenl de Londn s
    UQHpR|e- M. BftUwio commu


    "~-
    uflum
    niquera au gouvernement dea Etats
    Lnis le texte de la rpons* britanoi*
    que l'Alternatos aux lins d'infor
    naation. Celte dclaration a t faite
    en rtooDH a une queelion de M. Mac
    donald. Hpondanl H. Henwor-
    tlix, le Premier ministre a dclar
    BU la rcente note allemande avait
    ol .- r.rii 111 111. aux Ltats Unis
    aussi MfO qu' la iirande Hndagne
    I aussi aux alli?, mais [que depuis
    aucune conversation n'a eu lieu en-
    tre les reprsentants de Londres et
    de Washington au sujet des rpara
    tions ou de la prsente situation eu
    ropenne.
    Allis et Turcs
    r LAUSANNE La dlgation tur
    que a annonce qu'elle avait accepte.
    la proposition des allis de runir
    des experts pour essayer de trouver
    des formule* satisfaisantes rg'snt
    |m questions an litige, bmet Pacha
    et les dlgus allis se sont runis
    4 heures dtermins rgler les
    questions les concessions et le I
    vacuation. La sancs a t ajourne
    un p- h aprs y heures jusqu' II
    heures. Les allis et les Tuivs sont
    arrivs un accord complet sur tous
    les points.
    laoce oraueus6 a l.<
    Chambre dea Communes
    LONDRES" La chambre des coin
    munes tait ar.lii comble l'occa
    sion de la reprise des dbats sur le
    socialisme, I tatisais et autres pro
    blmes similaires soulevs rcent
    ment par.M. Snowdsn. La sance
    fut quelque peu orageuse. M. ClynSS,
    chef travailliste, prtendit (pie ce
    n'est pas le socialisme qui fut sur la
    dfensive, mais bien le capitalisme.
    En exprimant son refus de voter
    pour la motion Snowden, M Lloy.l
    leorge dclara qn'uo pays aussi peu
    tendu que la Grande Bretagne, d
    pendant presque entirem ;nt du
    commerce tranger, tait le pays le
    moins m tiqu pour tenter l'exp
    risnee du socialisme. Il mit le gou
    toi nement en garde contre l'illusion
    de supposer que le rglement de la
    Question de la Mliur pourrait rem
    ier quelques uns d s maux dri
    vaut du capitalisme et dclara qu'
    moins que le gouvernement ne prit
    des mesures pour redresser le* torts
    listants, la population ouvrire se
    lancera de b unie volont dans une
    de ces dangereuses expriences com
    mien propose le parti du travail.
    Par 308 vote contre 122, la mo
    lion de M. Snowden a t rejete.
    Le seul rsultat positif du dbat n
    t l'acceptation par le gouv. me
    ment de la proposition de Si. Lloxd
    George instituant une commitsioa
    d'euqute qui devra rechercher les
    causes du malaise actuel. La motion
    Snowden dnonce le systme capita
    liste comme ayant fait faillite aux es
    poire qu'on fondait sur lui, propose
    son limination graduelle par une l
    gislation approprie et *on_ remplace
    ment par l'ordre industriel et social
    bas sur l'tablissement de contrle
    dmocratique sur les instruments et
    leur di-tiib lion .
    La situation des immigrants Ll-
    lis Islauds a t remise en discus
    sion quand u:i dput demanda si
    des reprsentations avaient t laite
    a Washington ce sujet. lipoudaut
    pour le gouvernement. M. Meneil
    dclara qui des repisentaUooi a-
    vaient t fuites plusieurs reprises.
    L; liililiotliquc de Louv;iin
    rcslatirve
    IMU \LLI.KS La premire aile de
    la bibliothque da Louvain restaure
    sera ouverte ce mal m A cette OCCS
    sion une crmonie aura lieu en pr
    ssnee du Cardinal Mercier qui bni
    ra le nouv I diQua et du Prince H
    ritier de Bslgiqus qui placera le pre
    misr livre sur les rayons.
    Les Usines Irupp
    KSSEN IM.isieurs services itn
    portants des u-incs Krupp sont inac
    tifs par suite de la saisie de toute*
    les provisions de charbon par les
    troupes d'occupalio i causant i'arr*t
    des fou terisa si daa laminoirs,
    Etal le sige proclam !
    a t
    a i'u
    ts forts expioiioo qui a eu lieu di
    inauohi dans un important entrept
    MDICATION ARSNIO-PHOSPHOREOHGAMt'JS
    1$ plus POISSANT RECONSTITUANT Gnral
    Fouis
    r
    Naline n""aT">''5'
    Ellxlr Granul Comprims
    mulslon Concentr Ampoule.
    Tous Us cas o l'organisme dbilit rclama
    uns mdication rparatrice puissante.
    Latoratotn d. rHUTTOOMOts VXD*UVK-ltOI (Mm).
    n vente la Pharmacie Ceutrale
    He Weilmirt o des milliers d'auto
    mobiles conlisques taient abrites.
    La cause de l explosion est inconnue
    mais dans les milieux allem inds on
    exprime l'opinion qu'elle est probe
    blement due la combustion sponta
    ne pro tuile par la chaleur.
    E:i rii '-iinii'iii- il n G;il Goiirautl
    CHICAGH3 Le gnral (iouraud
    a t I hte du I40&OS r.giincnt
    d'artillerie. Depuis la visite du ma
    robal Foch on n'avait vu pareil en
    thoustesma.
    A an dinar dinu eu l'honneur
    du broa frioaia par le Cliiciso
    i.umcii ofPoreiga Relations, M.
    Dickson,aaeian secret lire de la g ier
    re, souleva un enllioudasiuj dlirant
    eu dclarant que la France a jdroil
    uue juste indemnit et qu'il faut
    qu'elle l'ait d lUon pour cela entrer
    Berlin, l'en.lant 10 minutes l'as
    sistance manifesta son approbation
    pour ces paroles et son admiration
    pour le lion des Da'danetles, ds
    Champagne, de l'Argoava et autres
    lieux
    On mouvement fasciste
    KLOitEV^fc! Aprs avoir sonn ls
    locsio a toutes les glises une bande
    de jeunes gens pntra aux cris de
    b Vive Mussolini, vive ie Fascisme,
    bas le Parlement, bas les Catho
    liques dans les bureaux de l'iosti
    tulion catholique et mit les lieux
    sec. Iles mil iers d'.xeinplaires de
    journaux et de brocha e, catholi
    que* furent dtruits en un immense
    feu de joie. Il y eut dans ('aprs mi
    di une autre manifesta ion au cours
    de laquede le nom de M. Mussolini
    l'ut acclaml et o les cris de < A
    bas le Partem ml > furent eue re en
    tendus Le Maire de la ville pronon
    va une ail .culiou loujnt les sen i
    mante patriotiques du peuple, mus
    condamnant toute violence ncessai
    re. Comme nn dput socialiste pre
    riait te train la gare,il fut reconnu,
    siftl et batonn.
    ROME Aprs le 1er aot les jeux
    ne seront plus autoriss sur tout le
    territoire a riialte. On mande le
    Cafliari qu* Francesca Garibaidi,
    veuve du hros il dieu,vient de mm
    rir I ge de 7 ans.
    Cour d'As* se* A i'fi-ote No+m*U
    e
    L'arrestation d'un
    |> n n cosse
    Ml NICH La princesse Margas
    rite, tille de feu le prince de H dien-
    loe F.eliringen. implique dans l'af
    faire du capitaine Krhardt, a t ar
    rete. La princesse, ge de 2'J ans,
    est accuaa d'avoir donn refuge du
    mot S au au capitiina Brhard, au
    ** du coup de Kappen en 1910
    alors que les autorits le recher
    chaienl.
    Los Cours
    Nw YOlth ir, Pranea
    sterling
    PARIS 17 Dollar.
    Livres
    17 18
    4,50.".8
    17 22
    79 IS
    Parisiana
    u:i di

    avec Jean Dax
    9 poques t parties
    Entre : 30 centimes
    varits
    MEltCHEDi
    Par t Houvelle uururc
    Entre gnrale 0.50 centimes
    Jean Gauthier iaga* hier sous la
    prvention d viol suc la personne
    de (ieorgina Georges a t reconnu
    coupable par le jury et condamn
    il annes rclusion:
    Aiijoin l'Iiui comparait Cbristian
    Pierrot accus de blessures volootal
    res sur te personne de Lonce Pierre
    lesquelles blessures ont occasionn
    la mort de ce dernier.
    Composition du tribunal : J ige
    Pierre Prsident Perqu I, Me IsnarJ
    Raymond, co-isil de l'acdni, Ma
    E nd } l'.iu/iu.l.i '., AlsXK K 'jr.iiu.
    li l ut mi li a i a le Jury n'tait
    pas encore form, le ministre pu
    blic dut lancer des gendarmes
    aprs Messicnrs les .ltes.
    Demain sera entendus l'affaire de
    Emile Chrubin,accus de vo dmes
    tique au | rjudice de Mme J isepfa
    Dcaslro.
    IL S, INafj iNevvs
    17 Juillet
    Aiiiin le nergique del Francs
    dan In lilmr
    DUSSLDCmF Lavillede
    BochtifB aprs le lancement le
    bombes est presqu'iaole les au-
    tres parties de la ll'iur. Letrilio
    les cars a t stisp *n lu et Luis
    les endroits publics o on sa /ait
    se runir sont termes. L ;s autori-
    ts franaises ont .ccor l util au-
    torits civiles allem io les jusqu'au
    18 iuillet pour remdt e les coupa-
    bles d; l'explosion d* dimanche,
    faute par eux de ce faire de me-
    sures rigoureuses seront prises.
    Menace de reprsailles du Ju;wi
    a mire la Chine
    SHANGHAI. Legouverne-
    m ml japonais ;i la suite d'un loy-
    cotla/e de la Chine contre dss
    marenan lises japo lAises (impor-
    tes Shanghai, Ghwaisha et
    Yautez a invit ses mlionaux de
    ce district retourner au Japon.
    Monsieur Bretzel et les luis de /V-
    migration aux Etats-Unis
    SAN-FR.\NISGO. J. Bret-
    zel considr avant la rvolution
    eu R .ssie comme un des plus ri-
    ches propritaires fonciers,est ir-
    d la station d'migration parce
    que !e i|uota de Juillet pour la
    Kussie est puis. Bretzel, prsi-
    dent d'une compagnie Sli ingaj
    a dit iju'il tait venu pour toucher
    quarante mille dollars qui sont ds
    pour des approvisionnements four
    nis l'Amei'ican Helieif Wor-
    kes en Russie.
    Prochaine tignatu*i de In Con-
    vention des Dtrotii
    LAUSANNE. Le '.ail de
    p:aix turc et aulres doenments y
    compris pour le contrle des d-
    troits turcs seront signs le 2i
    Juillet par les allis et les dlgus
    turcs actuellement ici. Iai gouver-
    nement sovitique a t invit
    prendre part la signature de la
    convention des Dtroits.
    Les examens l'Ecole Normale
    d'Iasiilntrices ont co nmenc lundi
    malin, 10 j ulict, sous la prsidence
    de Me J.Dvient, Inspecteur Gnral
    d l'Iustriictioii Publique.
    Voioj 1^ composition du Jury avec
    la matira de cbaqae exam luteur.
    MaJ. Uvi iix. m vie* -t proc
    ds d'aniaignemenUPrre Archinge,
    psychologie nppliqiiee a l'Kducation ;
    Dr V B .yr. hygiene scolaire.
    Mr L C- Llirissoii. Lgislation
    et .i im in-l, i" m scolaire ; orgini
    talion padagogiqtta.
    Les Iroi- autres membres du Jury
    sont:.M M. II. Hraux. Dr Carr Vt
    Terlonge. Ils assistent les autres.
    Les postulant sont au nombre de
    doiue. Ll sujet de la dissertation
    pliilosopti: | i donn lundi esllesui
    vant : Du caractre. Comment les
    Institutrices doivent donner de bon
    ii s habita les a leurs lvej.
    Conseil d'Etat
    Li sance d ce jour s t trs la
    bonease. Le Conseil d'ttat a vot
    la lo qui autorise le D .y irir neut la
    l'Iolrienri interdire l'ouverture des
    MUtea sur la voie publique sans l'au
    torisation d i dit Diptrlem;it.
    La Ministre des Ko ations Est
    rieures et le Ministre de l'Agri ml
    ture ont prsent l'acorJqui prvoit
    la ii'i.ii.mli'Hi d'un ingoieur agro
    nome soucli: m Dparloinant de I A
    griculture. De vives discussions ont
    t aouJavaal savoir s'il fallait voter
    aojourd h li m n f ou remettre l'ac
    cord au t'.omii appel en~ onnai
    tre. mais un rapport tant dj pro
    duit sur le mme projet l'Assemble
    a dcid dans le suis de l'Excutif.
    Petit Cercle
    \ la sincede Dirnanclis le Petit
    Csrcbj a renouvel son bureau com
    me suit :
    Franois Carri, prsident' Pierre
    Sjourn, vice prsident, Dmosth
    ne* M mante, Trsorier, EdgarJ An
    dr, 1er secrtaire, Paul Kamain 2e
    secrtaire, FllI Carri, Harry 'ftp
    1> ; ah a uer, Nicolas Velten, Andr
    Uasq, Henry Amblard st Marcel Bff
    ryer, conseillers
    CoaaeUlen de discipline. Paul Sa
    vain, Antoine Uervin, Hen Lafon
    tant et Oscar De Bordes.
    Paul Sals
    AVOCAT
    ReM'Jvreac :ts Coiiirciiiii,
    Affaires l'tranger.
    Correapondants Waahing
    ton, New-York, Berlin,
    Londres, Paris.
    17 BueBour2l7,l,o,t-au-Pnnce
    B.vvel simple de ca4>aeilt;
    A
    Brevet stipi'iimii A vendre l'Imprimeria
    CHfiAQUIT
    PRIX RDUITS
    S'adresser la Direction,
    Hue du Rservoir OU du
    Doreur Aubry
    LE SEUL !
    Ils sont trs, trs no-nhreux, lesavooats habiles,
    Et pi oi le* I on i 'ur*,.
    Q i ml aui grands mdacioa, on l-scompte par mille.
    \J DOUliant, il n'y a qu'un seul vrai relieur,
    Oui, qu'un seul... Et il s'appelle Etiennk Camilll.
    Surdit
    tiurison absolu,
    bruits dans la tte par]
    M "> LK.\ K.le nouveau ra
    continental qui oprai
    tanement sur les p
    affectes toujours arae
    succs complet et
    nent.
    Des cures merve.,
    ont t enregistres
    me K. \Y ilkinson.da !
    nous crit. Je me sai
    femme nouvelle car \% m
    me reposer maintenaat
    nuit ce dont j'tais art
    depuis lenijtemqs.
    C'est un remde min
    leux et je suis heuratua
    le recommander.
    Ilien n'gale cetta
    velle prqaration et
    ceux qui souffrent da a
    maladie devraient l'enaj
    Prix par boite, expdii
    nos frais par par la pi
    quatre shillyngs.aixi
    L'IUI ILI'AE Co WS
    Yieir Wutlinu Ihers. Hirifr
    Kent Angleterre.
    La dtresse de la
    science en Allenu)
    La situation il * iotremataii
    tutions scientili |nes. Iftbonlon
    bli olhdaes et eoDllection.n
    mot de la science ulletnaaltot
    plus dsoles.!,i plupart datai
    lotions ne peuvent |lu fonclia
    parce que les res^ouixes ffltay
    1 Kmpire. aux l'Unis, aux C
    ns pour les soutenir L;publ
    acientdiqueH se voient daoi l
    ation dplorable- De vieux
    (jues renomm* sont coatol
    cesser de parailre : si d'iulni
    lent encore c'est que l'i
    secours aux science ail
    a fait l'impossible pour
    leur existence.
    Les reprs -niants de la
    de lu culture intellectuelle
    rai se trouvent lgalement
    ituation dsolante. Ils
    comme d'ailleurs toutes les
    ns de mrite dans le dot
    Uesprit, d une rJuction a
    core supportable de leur a
    d'existence. L ensemble
    intellectue L-.jla vie mea*
    sont en danger A moins qatt
    russisse assurer aux iul*r
    en minimum l'existence \H*\
    tant de vivre et de travailler'
    dans lerr domaine spcial.
    A l'Asile franais
    C'est plutt l'Asile Ff"
    non a Hi/olon que la J
    donnera sa tte au profilai
    pelle de Hi/oton. Il y f"
    ds 2 heures aprs midi a
    sera joue six heures.
    Entre gnrale unejww
    Effets adir^i
    Mr Andr TOHCIIO,
    r le rcpiss mis anisj"
    No. C 223. parU^ja
    quire, pour ls somme *
    nnip.an.e..q..dre--gonrJ^
    en sera requis pour loi m
    gn, son lillll,aUl1r*.aiuiHat
    Commission Sambour.^
    jo un effet au No 93 p? -
    7 rge 100 B'e^j,,.*
    un effet au No 5 Pc
    Faveur O.Hecloi-. '' w
    S Cyr. H todvvmm
    devant en tre dress.
    La soussigne dcg; J
    deuxr.p.sssVs m
    van. l.^mme ;rJh?,l
    138.18 miaoa "*e
    Port au Pnne^Jb j,^
    doasal


    LIVUTW
    Si vous ave*
    eu froid
    pour viter
    un rhume
    ^Pendant le rhume
    pour viter
    J quelques Comprims de
    001NE
    ESduRHNE'
    i.fW'*" **' "/'
    Bt Gnraux peur Ha i
    et Tanini ** -
    (iode
    4 la fois Tonique et O: rci

    F^fisw
    Anmie Faiblesse fouirait
    Croissance ie3 Enfants
    Glandes-inc Ma
    Formation des fru m Filla;
    Maladies &9 Poitrine
    B"n, irtt >^ible, remplace aoants&LS wni
    I HUILE de FOSE de MORUE
    V >.
    F.COMAR A ni A O PARIS x toutm m.h>c
    i.50
    s.oo
    Le Malin
    Abonnements
    L'K MQjfi
    rt-iu-Prince Gourde '
    irtemeoU
    joter
    MU Postule. US
    Tlphone 242
    hue Amricaine; /3M
    resa laviera de Cuba
    cles personnes de se rendre
    Lde venir s'inscrire sans dt'lai
    (Wftnl, pour i|iiil l'ass des
    itkesla Havane tri vue de faire
    jrceporl pM le wipeur( II a b a
    'tilt nombre de passagers ins
    tnlefrtloff rtest suffisant.
    fcPrelim. laissant antiseptique
    Mtrcuro ni Cuivro
    UtMTaJl de JW. roUAWS,
    I rtaitltoi uiteuf ( 1 f>C7).
    HlMlaeiit tous les mlrrobes de I
    HfcaAltra.letJV.rr.PHtrrb
    > dl Pay. cb.nd.
    ! cutrt lei Epidmie
    I ht rr.od. cuillere dans
    4M nr tou le a .
    iMBUm, J, Rue M Kithyrln;, PARIS
    l'em : Twlea Me I'MivmU*. mmmm
    AVIS
    A partir du30 courant,
    noire magasin de venle
    sera transfr dans Tau
    cien local du Comptoir
    Franais, \ugle grand
    Rue et JBoiiiie Foi.
    2 Juillet 1923
    Simon VIEUX
    Automobilistes \ Automobilistes
    Accourez chez
    Harrj KiI\\LY
    1366 Craua Kue 1300
    Car il vient d'installer
    ne nouvelle pompe a
    gazoline. Cette pompe
    est du Type Visibece
    qui permet aux clients
    de voir exactement la
    quantit de gazoline
    qu'ils achtent
    Les clientsy trouveront
    galement un rservoir
    air pour gonfler leurs
    pneumatiques.
    Accourez! et vous serez
    satisfait.
    L est prudent d'acheter un article par son nom
    ' yt trs peu d'hommes capable de
    r d'un pneu en le touchant, par son
    ) son apparence, ou par cune
    hon superficielle.
    us n'tes certain d'acqurir ce (pie
    dsirez qu'en achetant vos pneus
    Menrnom.
    Ie om Good Tear veille dans l'es-
    prit1 ii" quart de si^lc d'eiietence pen-
    dant laquelle il s'est distingua par sou
    servie conomique e1 durable,
    Que ce nom soil votre guide dans l'a-
    chal le vos pneus, de cette laon vous
    seras certain d'avoir l'ail une bonne
    aliairc un prix raisonnable et, qui
    vous donnera satisfaction.
    mu*
    GOOD YEAU
    The Vtfest Indies Trading C
    Fort ou Prince, Gonave
    GOOD TIRES
    Ed MEVS
    *>
    Port ouPrinc**

    i


    i. IJ. 'JI.-.
    sSE
    pour les soir, 3 intimM de 2a femme
    -

    La CYRAI-DOST est IV tls.ptlque
    MM a*ur It voyage. Elle tm prsente en
    SNSprtttee stable* tl homognes Cha-
    Joe *h |le dans deux litres d
    ho** donne la solution psilniste, que
    Partelf.ine a adopte peur le* soins
    tuali de sa personne.

    Li QYHALDOIE ! un produit anti-
    Metwjue. nen eauiuque, deeoderteaM *i
    anlcrtUicMe, A base de rjyaliMn. d acide
    tnynkiu.. de m*ixyro<,ihyln : d'aJii-
    ii :ir vU^au-eSeiireud mati'i t sol- par
    i tahl Chtelain,
    fin, m i ntMH
    . r a v.
    L'cnHutfti(,-vc et
    /t-ur* /u.nmf SOti
    StSir Mf M CsMf
    ec flicite
    Stian ''..s^ti,.. .
    III
    OYRALrosr I
    Indi ... .- i pouf
    ato.l":;-' tablas
    I avertira de
    m. li*su it Ou ...;
    Chevelu.
    0-jiil
    lia
    OTKALOCSa
    et S.M& ,'i. i
    I il -"i c iratiji
    ta '.....- C: !
    .i-, ma,
    '
    PANDORINE
    a*rete !. t> aerrafl**, luppntr.s Im -
    peur, itiirui, Uialsu 4ltH a le ,
    IM
    -*.,*
    Vaillant tf Houai l^rula gtaraax, I73U Ho* Su Magasin de l'Bat
    Grand Holel de France f
    (Jut par tu situation unique au entre des af/aim se reromimnie
    plus que tamais au public et m nombreux et dut -igns (Htrtt
    dour su CUISINE soigne et tout le confortable ncessaire aux >opa
    geurs de (commerce et particulirement aux commerants de passage
    Port-au Prince. "
    L'htel dbite par Gallon % par
    Barique des Vins de Bordeaux
    Rouge et Blanc.
    Ces \tns viennent directement de BAHSAC o* aeeg 'tan* pur
    fut de ramnt nous pouvons le prouver par des VABsXT\f\tM qv
    tutus tenons toujours la dispontion des Cliente.
    Champagne et Vins Mousseuse prix
    modtrs. Conserves moutardes fran-
    aises, premier choix
    Pfmrghrii ou viter
    ' VI' It'IM CONSTIPATION
    C'.-' ONS-I rcORDICSIMEN-..
    EMfl.q.lAS SAiTaiOU
    IL 817* KIT tj prendre
    . l'un do vos :p&8
    tout le. deux Joui* seulement
    m Pilule (3a IT Dbut
    47, rue du Faub- St-Dsnis. Parig
    qui ont to taur aMeima eaejssttM iaea
    DEHAUT A PAR 33
    .c. >HSeMim in. imk a.-. :o r
    sosea
    TTg
    .CET HOMME.
    souffrait des reins:
    Pharmacie W. Buch
    PorhaumPrince
    Fournitures pour
    Laboratoire;
    I.ampesalcool, Dallons en verra, \ erres gradus,Tubas
    a fessai. Mortiers, Kntonnoirs en verre, Papier filtrer
    etc.burettes gradue de 50C. Cet Supports burettes
    Lamea et lamettes pour m croscope
    Couleurs d'aniline et ractifs
    Solution de .,iav-< ,rune ald et tablattea de Jenner pour
    la coloration du sanu-
    llalancea Trbucht niokelea.
    *lain de 1 25 etds l 100 CinUgramme
    lu Pilules DeWli
    l'ont f uri.
    S8&
    La maison Lope
    IUprsentant de Barton $
    l Bordeaux)
    m
    lientle qu'elle trouvera en stock Vk
    M.! parle vapeur "Martinique
    Avise sa oliei
    & Roiayea reo
    que et en dt-m l>arri(|iies,Vius en caisses '"mJ!
    rieur SI .Julien, St Kmilion Prince \oir stid
    Ponlel r.aiiel,Cliale;iii l'ontel Canet SaiitrpJ
    Barsac, Cluiteuu Margaux,Chateau fjitour'S
    teau Yquetn. Chaicau Latonr Jilanclie/ch^
    Beauue, Poinniard etc.
    Les Vi\s blancs & ronges en barriques cotai
    nient leur qualit sont d'un prix extimeij
    march.
    Ils sont livrs avec toutes les garanties de cOnse
    La .Maison recommande sa clientle duLv
    dense et vapore danois de qualit suprieure 4
    prix (ifiiani toute coiicoiirence.
    DANISII DA IIIS AilLK EXPORT&.Gope,
    S^
    Iflel Excelsior
    CHAMP DE MAfiS
    Situation exceptionnelle. Se recom*
    mande par une installation de tout
    premier ordre et un service irrpro
    chmbl.
    L'tahlUstment est ia disposition
    des / milles commera A*.particulier
    oj/ g tirs elepmr pennions, b mquet*
    d j uturs, dner*, lunch, ett, offrant U
    masnmum d'lgance st de evnfortable.
    i. T. RICHARD80N, 1:0113 crit :
    " *)i:' r 1 1 t* une .l'iieme maladie dei
    teins, je aouffrai* da terribles douleurs daas
    le dos et mon urine tait devenue tellement
    trouble, que l'on me fit entrer i I '. ,t.|
    Plus tarti, ayant lu votre annonce, je ma
    dcidai d'essayer les Pilules De Witt et.'aprs
    quelques jours de traitement, j'en ressentis le
    plis grand soulagement \ l'heure srtuelle
    tous les symptmes ont entirement disparu et
    Je suit en parfaite sant."
    M., kmitsford Koad. Warringt.iu, An^it terre
    l^s symptmes indiquant un nmuraia tat
    des reins sont ; lea douleurs dorsales, l'urine
    trouble lea douleurs dana les mimles u dans
    lea articulationa. la dpression morale, la tendance
    a' .1 isoMpir. et l'irritabilit Tels sont les
    unes prcurseurs des terribles maladies des
    reins et de la vessie. Si vous ressente! l'un
    ejnekoa que de ces symptmes, c'est signe que
    vous avei beviin de prendre des Pilules De Witt,
    le remde souverain les affections rnales Voua
    avez le tmoignage crit de H. Kichardsoa qui
    dclare que toM lei svmptomes qn il ressentait
    ont di-p.rru I11i1r1p1.11 ne pas torra l'evemrWe
    -----------------------------------1------------------------..... mcmi.n
    11 il v sss inilique et vous procurer des Pilulrs
    e Vi'itt sans plus
    vont pargner de lo
    lus tarder ; vous pourrez
    longues annes de souifraseca.
    Les Pilules
    URREINSaVESSI
    If plus it..i'.1 remde du monde entier posut
    I" rli mea, 1rs douleurs dorsale*, la jjoutte,
    la railleur des articulations, le lombago, la
    P lea utres daordres provoques
    Vr l'sffalMssStsMMt dis reina et de la MMsa.
    1 ' U Wlll ont en vent dans toelas
    le lawrinsattes da .cr. L* y
    ' '" '" 1"e le petit
    is nroiive* ifrutqae .lifficulte" J vou,'
    Il les pilules aulhctit'.qiies De Witt "
    -*i vous o 1 ii le/ usit a la ph.inici,
    41beiiui liwaid, Purt-auPunca.
    Royal Caf
    En face de la Banque Natioi
    Propritaire : Annacius l\.\0CK\T -
    Ce nouvrl cl.ihlissciiicnl se recomiii.iiiile par in
    irrprochable, des consommations de premierdi
    situation privilgie.
    Le soir, musique attrayante diri(|e par des
    sionnels de <|iand nieiite.
    Installation parfaite. Prix modrs.
    La Maison H.S1LVI
    La Maison H SYLVEiU se lait le daisir d'inUrsl
    nombreuse clientle tju elle vient de recevoir, m
    derniers steamers, les articles suivants, de loi'
    cheur.
    brill Union couleur anglais, diverses qualits.
    Irrill union blanc anglais
    Urill tussor _,
    Chapeaux de paille fine d'Italie
    Chapeaux feutre liorsalino
    Chapeaux demi-feutre Itorsalino
    (iiiapeaux demi feutre d'Italie.
    Chapeaux velour d'Italie
    Voile blanc barres CV mouches
    Piqu blano suprieur pour jupes
    Percale blanche sup.
    Ifaptiste fine pour chemises
    liatine blanche
    Gabardine blanche barres & unie
    Zphyr anglais pour chemises
    Kaki .Jaune suprieur anglais
    kaki jaune anglais extra suprieur
    kaki blanc
    ivrni inanc anglais suprieur
    lOoiieune couleur
    Grands rideaux mousseline pour portes
    Molletons coul & blanc suprieur
    l'al.nhench uris anulais
    Inaijonalf non
    .\ipaj|a noir
    Casimir anglais assorti
    Itaillasse pour matelas anulais, double largsiir
    Oryaudi suisse brod couleur
    lias jOurs
    Chaussettes sup. pour enfants, couleurr & blanche*
    Satin de chine pour tailleur
    UlStrilM po.ir tailleur
    Coiinns l*ivert
    Voile barres sole anulais, coul. (k blanc.
    I ulle pour 1re Coinihiiitioii
    I oile a voile pour cadre
    Tussor Japanaispour Chemises a homme.
    lotie a voile pour voilier ete, ttc, etc.
    Vue visite! la laison Silvera vous convaincra j
    bonne qualit de nos articles et de nos prix q *1
    e plus bas de la place;est-ce pourquoi il ntus W}
    ue jour on joui de nouveaux clionts.
    _ ~---------^-r---------------------------- ------si
    [flM^POmpmCOLLECTIOW
    I iJ'*f^*te ,es Ti,,,bres des Colonies. Me soumettre
    chantillons ave, prix p.-ir lOOet pari.OOOdechaque sorte.
    n /;e.nTO'e ^ratis el f'anco un numro spcimen de mon .
    gu^glmniensuelavecprixcuuianfd'albunisetcollectione.J
    rHODQRE CHAMPION. 13, RucDfouol.fgj


    University of Florida Home Page
    © 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Powered by SobekCM