<%BANNER%>







PAGE 1

tapuw • r eommeutaire anglais donnant an tendra que le gouveinemeut da Lon dra serait prt fuir* des concas sums sur ce poiet. bruit qui est colport dans certains milieux qu* la dclaration du Premier ministre aurait provoqu unscission dans le parti conservateur et que iiotam menl les ultras lcheraient le goter nemcnt n'est pas pris au srieux par la majoiitc de la presse. Dana un diterai qui paratra de main le Morniug i ost exprime sa satisfaction de voir que la politi que de M. Baldwin st videmment de mar lier avec la France cl pas sans alla. Ce journal ne laisse pas supposer que le discours du Premier ait mcontent les Tories. D'autre part le Daily Mail persiste dans ion altitude d'hosli.it enveis la dclara tiondeM. Baldwin. La dclaration, ait il. qui esl boiteuse et indcise ne peut mener rien. Le trait .UPU de marks or lixs par les ailits el la confrence de Londrea. L'orateur s est galement prononc contre toute substitution d une com mir-s.on internationale liuanciie la commission oes rpartuiuna, La France, a i-il un Dirgiquement, a (iii de luire de* COOceaBlODI l'Aile mogi.c el est latiguee de temporiser p ut longtemps avet celte p istaucet QuOluU6 1' Pieaideol du conseil ait meutionn dans son discours la de. larali.-n de M. BaldWlD, on con lidn que .M. Poinon a voulu r pondit pat iinlu i|iulion la note irlt&J)Diqu6 relative a 1 occupation del Itlmr. Il est curi ux d obser ver que le discours du l'isideiil du du conseil ait M prononc dans la ville qui marque le point de la mar che des armes allemandes vers l'a ris en 11 i et 1rs envahisseurs ex iiiKirm Ici l'in^., |it,i i4mil I"" -• vils fraucais aoua le (eu des canons Iraijcais ou ils incendirent plu MI ni s q artieis sous le prtexte d'u na prtendue rsistance civile. Lea conclusions du discours sont bases sur les droits lgaux de la France tablis par le trait de Ver ailles, sign par 18 puissances, et qui ne saurait lre, aptes i ans, con sidr comme un fossile antdilu tien. M. l'oincar a dclar n'tre MOU liement anim par la haine ou par esprit de revanche pour les dvasta tions .commises dont les tracts taient visibles de lendmit o il parlait." .Nous voudrions, a t il dit. au contraite ne pi s parler plus long temps des destruction!, ni y penser. Nous voulons oublier voire mme pardonner '. M l'oincai insiste sur ce point que lt sentiment* du gouvernement comme ses sentiments personnels ruvoruenl I tablissement de rapporta plus troits riil.iila France et la Umnde UieLigue. Il a rappel que c e.-l 'lui qui. avant la guerre, ralisa l'alliance avec l'An gblene pe .ditil que d'autres prco aisiiienl un rapprochement franco alleiuuml. -e l'itsidriit du conseil a termin pur le rappel de la posi lion suprme de la France iur II continent el au dm ger qu'il y aurait aitttq r le halte oe Veisaille,enr par IU brecUa qui M util ouverte d'au lie. prupusitiuna pas* raient qui rou vriiairui lu irg.cun.nl de paix tout entier, dtruiraient le nouveau sia tut de i ekirope ceotialeet menaa ian ut miamis tle vlieco Slovaquie •ii Roumanie et uc lougusuvie i 1 tmsrvma %  tU*> -Mt2KI PARU 1b Do.Urs Livras Tromper L'Organisme Pour Plaire au Palais c'est ce que font beaucoup de personnes qui prennent des toniques alcoholiques quand en ralit ce que leur organisme a besoin c'est L'EMULSION DE SCOTT Puissant aliment et mdecine sans le faux estimulant de FalcohoL ,*m.*nr %  ^ ,-ia*-j>twA* J One accusation fanitasiste FailS et geslCS Dclaration DU Haut Commissaira Port-auPrinee, le 13 Juillet 1923. Monsieur .1. II. Russe! Haut Commissaire Monsieur le SaulCommsssire, l'ne parti" de la Presse de Port auPrnice persiste accuser Monsei gneur Conan, Archevque de Portail Prince, d'avoir fait des dmarches auprs de vous pour la ratification par Washington le 1 lection du 10 Wril litii. J'ai panai qu'une dclaration de vous ce sujet serait, pour les esprits non prvenus, et la meilleure rponse et le tmoignage le plus irrcusahl de la verte. En I absence de Monseigneur l'Archevque j'ose la solliciter ainsi que l'autorisation de la publier en cas de beroin. Veuillez agrer, Monsieur le Haut Commissaire, l'exprcstdon etc. Le Vicaire gnral, administrateur. J. M. JA.N bureau du Haut Commissaire Amip eatn Port-au-Prince, le 13 Juillet 1913. A Monsieur le Nie tire gnra!. administrateur, Port tu*Prioee. Mr le Vicaire geneial. Je vous accuse rception de votre lettre de ce jour par laquelle vous diles qu'une partie de la Presse de Port-au Prince per.-iste accuser Monstigm-ur Conan, Archevque de Port-au-Prince, d'a\oir l'ait des dmarches auprs de moi pour obtenir la ratification par Washington de l'lection du 10 avril 1922. Cl vous me d -maiol,/ de faire une dclaration ce sujet. En rponse, je vous informe qui Monseigneur Couan n'a t'ait aucune dmarche auprs de moi en os qui concerne La ratification parWashing ton de l'lection du 10 Aviil 1911, Je puis iiji uler que Monseigneur Conan ne ma jamais entretenu de questions politiquesTrs sincrement vous, JOHN II. KUSSKL. Haut Commisssiie an rirait). MercilusBarozy blesse d'un coup de couteau Maurice Benjamin. Il expliquera ce mauvais geste a la justice. — ChariusIJoresc il gratifie d'une gourdesson ami -Sl mie Lon. Trouvant la valeur trop minime, Slanie froisse l'am ur-propre de Chtrlus. Mois obscoas, intervention de police; rsultat : amen I 1 — Ti je me Lest n pntre rhoz les poux il lick el enlve une hache l'intrieur d'une chambre attenante a la cour. Le malin expiquera son cas au Juge de paix. — Bertrau 1 Silnivo ol la dune Antoine Victor se prennent deque* rell 's. Leurs pro)oi froissa il In pudeur et la dlie liesse de-* pissants: ils seront ramene la raison par 1^ tribunal. — Le ehaiffeur Emm-iuel Ma thi ui >l ut rp.m Ire, devant la judice, des f i ils soiv mis : Dis ibissince l'ordre de g n larme Ch irlus Lmis el it, l'obtention du (Certificat d'aptitudes pdagogiques. U. S. Navy Ne, Ul Juillet KU.ML — Mussolini i vote de confiance la et dputs au sujet de ion rforme t-lecioiale. Mexicali (Cal) Dans un mouche tutte la police eluii de conseillas rvoqu il ' suite trois tus et divers! BKLGHADE —A K xaute mille au sud est de bel plosion d'un grand di^ot lions a caus la mort de de personnes. MANILLA — Des difrrtal tiques aux Les l'hillip.aeii que hier la dmissiou du d'Etat de I Intrieur UUIIL, nacent aujourd'liu) dei'attaj d'accord avec les inforuiatiuosi, de cercles officiels el d'sulnu temcnls, tous lessecitairttilf tion du vice gouverneur Gila, raient notifi au gouvernw| Wood leur intention de NI MINIC11 —Lafoulei magasins et des dpots, d'empcher une augineota prix de la viande. — % %  % %  Paul Sals Avocat mn i /1Accourez chez Barri KINMEY 1336 Craa l'Hue 1336 Car il vient dinstaller une iiouv lie pompe a gazoliue. Celle pompe tjst du Type Visiblece qui permet aux clients de voir exactement la quantit de gazoliue qu'ils achtent Les clientsy trouveront galemeiJ un rservoir air pour gonfler leurs 17 068 78 J Recouvrements Commerciaux, ikiioih fll i 11 il il 4^ Affaires luringer. llUCUIliaiiqUL >• ttett zxgr* Accourez! el vous serez Londres Tari. Colicfail 17* RusRouxWjPort'au-Princt odllOiaH m^ lariage lui l'Eglise Sic Anne son bni le ineiciedi -er Aot prochaine 7 lire;* du matin, !<• mnilagnda HUa Pi no rine Subi*k) UnifanirMM M Joseph Simon Salomon. Meilleurs com|>UiiienU. MtOICATICNAR&?.N. C -: HOSI >HQH „ ^ m m kpimPommmcmtmHjQisud iM SLIIXIQ > una Mticatlor. rparatrice uimtantr MfeOntoiM d %  %  WTOOMOt, t V|LLtSSUVt4^*>iN(E StlM) La population de Petit I menace de disette par k dsolante bcheres-te qui l M temp^ drnieis dans cette La rcolte de mai l manqu, les hananiere et planiss vivrirea ont presqnl ru. Aussi est ce en foula sa marchandes s en ont chaqnaj A dos d'animaux chercher! de Du fort le produits qui, forcement, sont ra assez char. Les vasles champs de sucre de la plaine de FoeJi de llamhou.g, deMaroieill let sunt dtruits, ce qui ni] tilateuis dans fimpotiibiliHr tinuer leur petite industrie.r tant excessivement rare. Les cultivateurs graudi ont donc vu s'en aller en | le fiuit de leurs labeur ti nonnes. Cependant il V moten facile d'encourager' diutensitier la culture (Un; cette plaine qui conduit de r ve Miragoftne en ulilnwj de l'btang Arnou qui "J Pourquoi les .viuistrer vaux Publics et de l'Agrii viennent ils pas voir ce qn de laire dans ces rgions. Ions bien nous livrer au terre comme on nom w mais qu'on nous en raeui" yens| Depuis trs longlemp citons linslallatiouduni draulique, il ne est %  prsent,mulgr toutes M que l'on aoas a faitem dons un peu de •oH'^ des pouvoirs, espraul q* sera pas en vain. Un groupe de m Cultivateurs. i\crologj llif ilapns-midi, i e f aB Marie Anne UrMDl., • %  mreManaValr-M ^ te S ,cniacl.ape.lede^"7 Lescommunuies.d r caont rtndu un rel hoj regrets n la dfunteeu taient reprsentes' UR. I' LaDOre i|V5 Petit Sminaire Collej. of.icia. Tous f 9 c aD fl ii(j Capitale s'taient au jJ devoir, d'accompagner_ i demeure, celle qui ^ J| son existence au servw i de la jeunesse. y L'oflice fut chante J^, du Petit Sm.na.re^ r uDi parle ministre Foœ ^ reids. Hemarquepar' u ^ le ministi. W**** %  %  le nnnisue ^~peraon unlils de DUJ Lu. de M W *, famille de la dfonU. lonsnoipluiwflcr w I 1



PAGE 1

Li.vurw varits Lehn & Fink In MERCREDI ^^ %  *** %  *•) III MERCREDI Par la erii louvelle aurore loire gnrale 0.0 centimes ~~ V H Lpection Gnrale do l'Instruction PiiIWiqiio kggcindidals au\ xam<*ns d'ape pda*5 (''M ,e ( 3 r el *a degr) tss que l'prouve crite, JCCIIX qui y -ont astreints, aura luadi 23 juillet i-ojraot t heu lu malin, au local des Fric* r | es hommes el a l'Ecole Noridinstittillices p-ur les femmes. %  lit preuve pratique el orale PBfD'-eront mardi 2ijuillel,8 lits du matin, au mme local %  ries homme el pour les femmes, Mleole Areuiiiw liellegarde , |ri|tc par Mnir. tieoiges Honort. JUrejistr d'iii.-cription est ouvert [niipeclion scolaire el sera ferm pji |9 juillet mdi. [y iSSI'KCT IO.'V GENERALE Nina lailroad Stcamship lin J IU de l'Agent Gnra J [firUu Prince. |. Iii juillet 1^23 Bulliiin .\o igg [lutemer lin.W. (:.Grrgas est iea l'ort au Prince de .New V. it vendredi 20 juillt I l'Ji.lave.ItNlMde marchandes, '.i't sacs bUM.6jMSMgerR et partira dans unidi du mme jour pour Canal zone directement. 0. B. THOMI'tON Agent Gnral ev la ^, )N8TIPATI0N %  prenez les COMPRIMS 1 UI8SES DttORT, Pharmacien. ^ o. Bai, t-Antoium f8T LE MEILLEUR •-AU-PHINOE S~JJ^I; Ph.rm.ci. ALBrnTIrtl %  *-i .. Fonde an 18~6 Jnpfionl Bas prix Fro.Dpl.iafc ^U^^u^iiNr 11 11 "' i,r0,,e iDls ,oi, Musc d <*• eic. suprieure pour la bu Zni', Uc >1 ^ ucs ^ 'oui.e aFlorideML r ? t', 1 *"'*' LbSOUCC UB "•*• &U pour S S,, buito^a a'f/*^' *HHuiU r/U.t.0 •iiuoQitiqusa ei autre. .uBdci^H H' ? p Mi Mulle l' ci,r "-rt roua... 5 iDieeiiut enSSS ftS 1 ; Hu,,e couue c U .i.psiMi. t, qute, Emir*, E pic ,, .Suoua uivei i ^ 0U lM R"**. ^omeetiJSK 1 VOi co —*• **M MOe, Inc; vous erre. .b.oiuu, fc uc ft*.^^^ chai un, Lon H. lhbaud Agent excluait pour ll*Hi Colombian Sleainshp Steaaer dWflpjr la Colombian Sieaashfp Company foc. MUT compte de •• United States SHaybg le (mer ? 4JTI ayant lato ^e tt }^ h J U H ^ d ii0 > uiliet courant. Zt attendu Port-au-frince le 18 via tea porta du Aord. /< repartira te i ne yoar pour tes por t au Sud P r7uZ t fret f passager8, Ce 16 Juillet 923 Gebara et Coiopaoy Agents ?mi Oild Corporation LuhikaliiigjO.I Grease Liies el Graisses i'rix et qualits delianl toule concurreuce Lon R. Tlihaud Agent pour Hati WILSO^J & C 0 CHICAGO, IllS Manfgue pure Lard manlgue de famille Beurre w.Isco Huile de Col ou mess pork Lear Pork Bœuf Sah* elc. Demandez, les Produite de mion 4 Co. Us sont irr. prochablctf. Lou K. TtiLmid Agent eiclus.) peur Haiu Lesl prudent d'aciieler un article par son m ni %  lr *s peu d'hommes capable de ^ pneu en le touchant, par son * n apparence, ou par ctine 0 ; superficielle. es certain d'acqurir ce qoe f, es,re z qu'en achetant vos pneus pp nom. '^fioodea, ^v e i||e dans l'esl"" "" 'l-"' '<• M d'tiiistenet peu,,; "" lai,..i'lle il B *ei. iislini,,,,: pai i0R remee conomique 61 durable. 0"<" m nom s„it rotre guide dans Ta. chai de vos pneus, de cotte lion vous %  erai certain d'avoir fail uoe bonne %  iWre un prix raisonnable et, uni vous donnera satisfaction. *Mt* GOOD YAB Tbe Vw'estlndies Trading C Fort au Prince, $ Gonave* GOOD TIRES Ed. MEVS Port au Prince.



PAGE 1

. UM M m %  — N u rduque l'Intestin Constipation Entrite Vertiges Dyspepsie Migraines Pour rester en bonne tante prenez chaque soir un comprfme de JVBOL • SI rn anl"l l'nt K M • Mm .M41 lr q'.Hqn' '> label *nlr > reur i-iiriitn to T* !*' r*w on dr- %  •• OM .<-->i**-• •; tltMHM et • • "!>'*ae, • %  •" rrn „'* tPKtlMalr irtrnirWeinff>l '•' %  *• P" I* Jubel. l>' ; ''••"• I "••' '* rt '>""' ranUH mwh ,w iofr %  •> ont 1* p' imrfiri'4 ajiim ",• le< milane. H""i • Inutet Kl tpOquft. le! UKOU1 U MV 0' ftrmoip. d,I I 1 %  1 M edlCUl de Montpellier. HEMORRODES JUBOfclTOIRM Suppnvtoim flitft kiiiiorragl'jui. calmanlt, ilst-ongetBMMRfl J VIO LIT AN Pommade contre let rietnort l' • %  i lrrnri > Vi*N U Jubcl. rgulateur de l'Intestin, fixe une heure constant* aux Jabolis** EITR41TS BILIAIRES du docteur Mange! Hfjtt'vritent Ira fonction! au foi* •r&Pf U La maison Lope Rivi Reprsentant de Barton $ Gtitti ( Bordeaux) Avise sa clientle qu'elle trouvera en stock N'hul & Rouge* reus parle vapeur "Martinique" eL que et'en dom barrhpies,\ ins en caisses "Mdoc! rieur SI Julien, St miliOD Prince Noir, & KM l'onlel Canet,Chteau Pontel Canet Sauternes,! llarsae, Chnteaa Margaux,Cliateau Latoar,Chabl teaa Yque n, Cliaieau Latour Blanche, Chai Beaune, Pommard etc. Les Vi.Ns blancs & ronges en barriques com| nieni leur qualit soin d'un prix extrmement] march. Ils sont livrs avec toutes les garanties de eOns La Maison recommande sa clientle du Lait dense et vapore danois de qualit suprieur* et prix dfiant toute concourmcc. DANISII DX MES AilLK EXPOKT&.Goi Vailiaut tt H3 J i l Irffjli gneraax. I >3U HJ U Magasin de l'Etat firand Hlel de France "SSB" (yii fia ta situation unique au centre StV atln, ^ rm ^ tus de raistns nom pouvons le prouver par de* CKHTfrICdr Mus lenonn\toujours la disposition des Clients. Champagne et Vins Mousseux prix modtr*. Conserves moutardes fran aises, premier choix ea deux mois par le* PILULES ORIENTALES le .ujaa qui dYsInppeat, rafiVimiaaaut, racooll(ucui tel n-. ettsceul ira •illllea otwaaa* di> pante* et donnent n Met* on gfteirai embonpoint. 1—falaanua semr U eaaU liim-Mi at' ttcilsntt.mtJm'u J.HATllo*'• '!jErtr,rir.l llarmcK i, MS5lftl at leulaa bonni. pbarMuaa* 9ur que LES DOULEURS ONT DISPARU Pharmacie W. Buch Port'UUmPrince Fournitures pour Laboratoire* l.ampss.-ialcool. Ilallons sn verre, N erres gradus,Tubes I'. aatai.— .Mortiers, Kntonnoirs en verre, Papier filtrer etc.— Burettes gradues de 50 (. ('.. et Supports burettes Lames et lamettes pour m croscops Couleurs d'aniline et ractifs Solution de Mav-tirune ald et tablettes de Jenner pour la coloration du sani|. Balances Trbuohet nickeles. c Uamdel ;i 25 et de l 100 Centigramme —• lllel Excelsior CHAMP DE MARS Situation exceitionnelle. Se recommande par une lintelitiltun de tout premier ordre et un service irrpro chabie. L'tuhUfistmenl est n ia disposition iiv* I -milles comme**)n-A* t p articulier toyaueur* e\c prmi pension s % banquets t\f jiMmrs, din*rs 9 lundi, ete, o//rant le niuXitnum d'eifyunce et de confortable. C.o Monaienr, plein e \Vm. il n'a jam.ui manque un seul jniir a "n travail, preuve manifniti du naJacameDi reeaentl par ce malade Mr. V. TomVina. 52S, Wi r an Roed. Deait*. Bolte:>. Angleterre, noua crit : C'u n'avait gnvy** a l'hpual mon urine Ui ,i iaag •' Btt caaaail an paaaau laiKKje bilure*. M • %  • |M i Ma dotllaaraqBt je reascntai dtu le doa, autoon ItM raina, l'on tala aorti ma aantant un pan miatta •t je repria mon travail. Nanmoins, je continuai a perdre du san:. et ressentais de la faibles*: et de etourdissemenls. ( onstamment je me trouWg|| dans la ncessit de quitter mon travail, l'eus ensuite retours 1 un fameux herboriste Bail lai douleur atroces ne me <|imi.iirni pas t 'et alors mie je me mis aaaayai la* PUolii lie Wllt, ei de le premier jour le brlure cessrent, et l e ai J n0 quantit de pierre* |e n'ai paeu ("•viiii d'In t e r ro m pre mon : dl un
    lc Pilule Da Wiit Si von detirei dei rji.i'.tats im ni.lata. procurei-voua PILULES DE -**m ; s POUR LES REIN3 ET LA VESSIS U nlua grand re-nW.du mande pour LJ RHU.'lMlSMBk DOULEURS DORSALES, el tous tLiordru le* tmo Er D: t.\ VESSIE. I -a %  -ou es i 'u ire* pilules aulheo Witt" e on rende: u ia 4.-0. -j*ca* ai U fbu.1 Lwa-J, 1'u.Harfnaoa, Royal Caf En face de la Banque Natioi Propritaire : Annacius 1NNOCKXT Le nouvel lablissemenl se iccominamle par un irrcprochahle, des consoinmalions de premier,* situation privilgie. te soir, musique attrayante diiiije par de sionnels de JI ami ineiile. Installation parfaite. — Prix modra. La Maison H.S1LVI La Maison H. STLYERi se lait le plaisir d'isl nombreuse clientle (pi elle vient de recevoir^ derniers steamers, les articles suivants, de cheur. Drill l'nion couleur anglais, diverses qualits. I>rill union blanc anglais Drill tussor Chapeaux de paille fine d'Italie Chapeaux feutre Itorsalino Chapeaux demi-feutre Itorsalino Chapeaux demi feutre d'Italie. Chapeaux velour d'Italie Voile blanc ;\ barres A: mouohes Piqu blano suprieur pour fupes Pdrcale blanche aup. I.jptiste fine pour chemises Hatine blanclie Gabardine Idanche barres & unie Zphyr anglais pour chemises Kaki .laune suprieur anglais Kaki jaune anglais extra suprieur Kaki Manc lvrill blanc anglais suprieur Kolieune couleur Grands rideaux mousseline pour portes Molletons coul & blano suprieur Palmheach t|ris anglais l>iai|onale noir Alpa.ja noir Casimir anglais assorti Damass pour matelas anglais, (loul)le ltrfl" Ortjandi suisse brotle routeur Bas jOurs Chaussettes sup. pour enfants, coiileiirr Satin de chine pour tailleur Lustrine po .r tailleur Cotitms Pivert Voile barres soie anQlais, coul. & l>lne I ulle pour 1re Communion Toile voile pour cadre Tussor Japanais pour Chemises fiomm*Toile voile pour voilier ett, etc. stc. Due visite la Maison Silvera vous convaincu, bonne qualit de nos articles et de nos pn ? les plus bas del place ; est-ce pourquoi U %  L de jour en jour de nouveaux clients. TIMBRES-POST E POUR COLLECTIONS OHOIX IWIWENSE PRIX COURANT GRATIS & FRANCO THODORE CHAMPION. U me Pro"^



    PAGE 1

    17** Jf 0067 *lr** Ma PHMt ( JUU ) Mardi 1? Juillet \n* flBECTEUR PROPRITAIRE IMPRIMEUR Clment Magloire BOIS VERNA 1358 Rue Amricaine NUMERO 20 C ENT1MEb / %  Quotidien UR et AUJOURD'HUI ISLElhUi\£ No *u Nous n'avons prsentement qu' constater ce lait : l'action physiologique de la presse sur les cerveaux.leur transformation in time, essentielle... Il est regrettable quacnacun de nous ne puisse se promettre de lire le journal en lJ7 ; alor* seulement on apercevra bia, dans ce miroir fidle, le nouveau type crbral, qu ii aura cre et fixe par l'hrdit. Melohior de V< M i UE Soui ce litre, noire confrre de lie, Le l'lit Hatien publie jsip suggestive o il Tait la comlitcn entre les dplacements de M d'Elat hatiens l'.-itit rolois et jvojages officiels d'aujourd'hui. [Nous ce rsisl'.npas au plaisir ^Nproduire In conclusion de cet IdideMr.Numa Chassagne. Elle Ut bien la puise de tous les m impartiaux que n'aveuglent tapassions, ni les rancunes, on •epiU impuissants. •lociieur Louis Homo, PrsiU la Rpublique, qui, pour Ipiys, dit Mr Chassagne, est honmit de la littrature, en ] ta,n P q'i'un princ ; de la juridique, a voyag officiell et a honor de sa visit quel* iprmcipeles villes de nos dparm. lue presse hostile que l'on raMMiseeit pas du temps des exwmmires, pratiquant une • de dnigrement, trouve imr cei dplacements <. trop tt qui n'ont pas leur raiMN;elle e gare | o pinion iMieieusement la vrit; elle Tatarie franche et cordiale du H !" 8 de Mr B mo, dans !"**-. Des correspondants ^J rapportent leurs direc rWliqoei des propos de table dguiss, nvoimt des nota mensong-iv.aux leaders de l'opposition, calomniant une population qui, instruite par le pass, a pria neilement position en rompu! avec les mdiocrits difies par les bateleurs de la politique, luh'i.sant u .e lur ure edre elle et les misrables, qui ont de tout temps pratiqu la politique alimentaire, la politique de patate^, qui ont t les piliers du vice et du cr.m. dans ces gouvernements criminels rigs par la force et renverss p 3r | a force. Monsieur Borno a quitt la Capitale sans aucun apparat, sans escorte, dans un s mple appareil, comme il convient un homme de sa [rempe. 8 m dpart n'a pas rail de brait. Mais il porte avec lui le p es. tige d'un talent hors piir, le prs tige d'une haute moralit, le prestig* d'un patriote prouve. Il a lia pass qui est un livre ouvert tout je monde, que l'on peut scruter, q ie l'on peut interroger. '• Il n'existe personne de mi ux prpaie que lui pour la tache laquelle il se dvoue corps et me, q >oi qu'on en dise et quoi qu'on en |ense. C tte tche, ce* celle du relvement de la Hatrie par 'e dveloppement de l'ordre. Et nous v arriverons •). FAKIRABE Politique et l'Administration ii >le systme amricain qui ne I administration la ff rt 'e systme allemand •onnant la politique l'adJfo.i, il existe mi systme e: c'est celui le la "•Bretagne qui assure la vi h r ollan.raiiuii lli! 'lment politique et ll ment technique dan le tffienL frje coutume anglaise, uans I administration **i£\ n n P TOf <*sionnel. Knnr all r n S ' ciale el %  rL U ,ume traditionnelle !" icationds h avilie ftmistration du goZr Ifc^S ai P r nci I Pa'' v n .inistli^^riau d'EtM cres c "^tre rh', U n P^emenZ*t*L P P, m !" ent, qui SK nt ,p collaborateur ^^ on subordonn. AST •"'! 1 V *.n. u e Mentiels de la vie politique et gouvernementale britannique, qui lui doit une t tabilil, une continuit de vues t une impartialit qui n'existent dans auvun autre pays parlement.iire. Il ajoute que c'est grce cette institution que l'on arrive a neutraliser IPS effet! nfastes du changement frquent qu'implique, en ce qui concere les chefs suprmei des grands services, le mcanisme du rgiine p .rlementaire. Si les dtails de l'administration, dit-ilreposaient uniquement sur ces deux nommes (le chef nominal di? service et le Sous-Secr taire d'Etat politique, les rouage.s administratifs cesseraient bien trtt de ponctionner Des hommes nouveaux ne pourraient pas diriger I administration avec assez de vigueur et d efficacit ; ils ne pour raient mme pas la diriger du tout. Mais dans la pratiquai ils ont auprs d'eux un Sous Secrtaire permanent qui dirige toutes les affaires courantes, qui est le dpositaire des spl artuellemenl ans lit .u Unis.rem placera le gnral BerdouU comme t -uvernp.ir militaire de Paria, s, le gnral Gouraud na.ee pie pas le choix,le gouvernement se bxera rai semblablemeat sur le gural M iogiu.Le gord Berdoulal va tre atteint trs probablement parla limite d ge. Arrestation de 5 allemands LEIPZIG |#— Cinq allemands qui ne pouvaient probablement uaeaup poner la vue du drapeau Iran eau hiM sur le Cooaulal de Francen hot.no.ir d.* la Ple nationale Iran aise, ont eesay, ce matin, de sein parer di c. drape m au m.ven d nu la-so. [le ont t tous I cioq arrl< par la police, l'un d'eux est un ancien capitaine de la milice de Leipzig,lea autres so.it des habitants de la ville. 230 cas d'insolation a Paris I ARIS t S— lit r les pmvres parviens ont soullert d'une chaleur in tense et la police a annonce 5 qu'il v avait eu environ 2 m cas d iosolatini. on a aussi dit ju'une vague de cbaleor s'est fait sentir dans un grand nombre de vi lea contineol .ne. A i baarss, hier apra midi, le tb un rn-'.re mirqu il a )d.git *levjusqu' 13 degrs centigrades. La brise qui soiiftlul dei Champs Klyses tait auatichaude que le vent du Sahara. Le Bureau mtorologique dit qu'il n'a pas fait si chaud depuis 1008. A la confrence du Levant dans les dtroits est inacceptable. Nous vouions que le rgime tabli par la COUVI u ion des dtroits ut s-.it min en mur qu'aprs une va euation gnrale . 1 n message du Prsident Harding a M Millerand a l'occasion du 14 Juillet W vSHINQTON A loccasiou du 1 Jui let, la Pieident Harding a adress le message suivant M. Milieran l. Prsident de la Rpsibli* que : • En ce joui qui commence la naissance de 11 Rpublique l'rnuvai se, mes compatriotes se rjousMent avec le peuple de Krance et sou gou varuemebl.Les Btats Unis sont tiers d'avoir t si longtemps associs une nation dont l'a our de la liber t et historique et dont :,-. taerifices pour I • uaintion de e dmit sacr ont t hroques. A l'occasion de la rte nationale franane, le trie Ion de l-'ian e a t his avec l'ten dard amricain sur tous les monu mente publics. navaienl pat l'intention de p iqui i aux Daviie* qui, avec les a. n.. .i i,s atoplanes, constituent %  iinemenl un lment dans l'occupation du territoire turc. La d maude des allis de maintenir ehacua deux as btimsQts de guerre PARIS — La Krance a commenc avec le mme clat, la mme pompe que de coutume l'anniversaire de le prisa de la Basiille. A Paris, les r captions efUciell s de la matine et de la koira dans les theatna sub veotienoa ont t trs brillantes, toute proportion garde, car il faut tenir compte de |, 4 chaleur torride qui enveloppait In capitale. A part la revue do L ngchainp, supprim* en raison de l'levaliou anormale de la temprature N programme del fle a t enlieiement excut. Lee Paris eus M montrrent pourtant le inoins possible dnis les rues peu daal 1er. heures les plus chaudes de la journe. Le soir, ils participrent c >r ilalement aux rjonuManees publi ques : bals. Jeux d'arritice et autres. La svuli crmonie avant une impur laue,politique a cl l'inaugura tion d'un monument symbolisant la gratitude belge pour la France Le fbteouri du Preioier ,iii(jl;iis l.iif ,'clio UMfDRU I iDans les commen tairas de presse >ur I tflet piobable de la uot an^ aise en rponse la Communication allemande du 7 juin les jo.ii n.i. ix ont de frquentes alla sioas la participation possible dsa Etals l nia \ la cummission qui se rail chargs dlab ir les capacits de paiement de PAIlemagne. La po sili. n de la Franc; a l'gard de la commission, telle qu'elle fut propose par le secrtaire Hughes, et ac copie par 1 Allemagne, fait gale ment l'objet les pi\occupations bri tanuiques. I-. .. Iiailv Mail > croit savoir qu* la Franci srail malutenenl plus dis posi e a donner suite la proposi position metieaiae que ces temps demi, rs, maiil x i Prt il des condi liens son Bcceptalion L'une d* r t > eooditioea serait que i >'ommis Mon iuterudtionnU i •n ? titue lut soumise l'rtuioni de la com musion ds reparatiooi st csrtaing


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05979
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, July 17, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05979

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
17**
Jf 0067
*lr** Ma PHMt ( JUU )
Mardi 1? Juillet \n*
flBECTEUR PROPRITAIRE
IMPRIMEUR
Clment Magloire
BOIS VERNA
1358 Rue Amricaine
NUMERO 20CENT1MEb
/
Quotidien
UR et AUJOURD'HUI
ISLElhUi\ No *u
Nous n'avons prsentement qu'
constater ce lait : l'action phy-
siologique de la presse sur les
cerveaux.leur transformation in
time, essentielle... Il est regretta-
ble quacnacun de nous ne puisse
se promettre de lire le journal
en lJ7 ; alor* seulement on
apercevra bia, dans ce miroir
fidle, le nouveau type crbral,
qu ii aura cre et fixe par l'hr-
dit. Melohior de V< M i UE
! Soui ce litre, noire confrre de
lie, Le l'lit Hatien publie
jsip suggestive o il Tait la com-
litcn entre les dplacements de
M d'Elat hatiens l'.-ititrolois et
jvojages officiels d'aujourd'hui.
[Nous ce rsisl'.n- pas au plaisir
^Nproduire In conclusion de cet
IdideMr.Numa Chassagne. Elle
Ut bien la puise de tous les
m impartiaux que n'aveuglent
tapassions, ni les rancunes, on
epiU impuissants.
lociieur Louis Homo, Prsi-
U la Rpublique, qui, pour
Ipiys, dit Mr Chassagne, est
honmit de la littrature, en
" ] ta,nP q'i'un princ ; de la
juridique, a voyag officiel-
l et a honor de sa visit quel*
iprmcipeles villes de nos dpar-
m. lue presse hostile que l'on
raMMiseeit pas du temps des ex-
wmmires, pratiquant une
de dnigrement, trouve
imr cei dplacements <. trop
tt qui n'ont pas leur rai-
MN;elle egare |opinion
iMieieusement la vrit; elle
Tatarie franche et cordiale du
h !"8 de Mr Bmo, dans
!"**-. Des correspondants
^J rapportent leurs direc
rWliqoei des propos de table
dguiss, nvoimt des nota men-
song-iv.aux leaders de l'opposition,
calomniant une population qui, ins-
truite par le pass, a pria neilement
position en rompu! avec les m-
diocrits difies par les bateleurs
de la politique, luh'i.sant u .e lur
ure edre elle et les misrables,
qui ont de tout temps pratiqu la
politique alimentaire, la politique de
patate^, qui ont t les piliers du
vice et du cr.m. dans ces gouverne-
ments criminels rigs par la force
et renverss p3r |a force.
Monsieur Borno a quitt la Ca-
pitale sans aucun apparat, sans es-
corte, dans un s!mple appareil, com-
me il convient un homme de sa
[rempe. 8 m dpart n'a pas rail de
brait. Mais il porte avec lui le p es.
tige d'un talent hors piir, le prs
tige d'une haute moralit, le presti-
g* d'un patriote prouve. Il a lia
pass qui est un livre ouvert tout
je monde, que l'on peut scruter, q ie
l'on peut interroger.
' Il n'existe personne de mi ux
prpaie que lui pour la tache la-
quelle il se dvoue corps et me,
q >oi qu'on en dise et quoi qu'on en
|ense. C tte tche, ce* celle du re-
lvement de la Hatrie par 'e dve-
loppement de l'ordre. Et nous v ar-
riverons ).
.....
Fakirabe
Politique et
l'Administration
ii
>le systme amricain qui
ne I administration la
ff rt 'e systme allemand
onnant la politique l'ad-
Jfo.i, il existe mi systme
e: c'est celui le la
"Bretagne qui assure la
vih rollan.raiiuii
lli! 'lment politique et
ll ment technique dan le
tffienL
frje coutume anglaise,
uans I administration
**i\ nn, PTOf<*sionnel.
Knnrallrn S'ciale. el
rLU,ume' traditionnelle
icationds h avilie
ftmistration du goZr
Ifc^SaiPr'nciIPa''vn.inist-
li^^riau d'EtM cres c.
"^tre rh'-,Un P^emen-
Z*t*L PP,'ment, qui
SKnt ,p collaborateur
^^ on subordonn.
AST "'!1 V *.n.
u* e! Mentiels de la
vie politique et gouvernementale
britannique, qui lui doit une
ttabilil, une continuit de vues
t une impartialit qui n'existent
dans auvun autre pays parlemen-
t.iire.
Il ajoute que c'est grce cette
institution que l'on arrive a neu-
traliser Ips effet! nfastes du chan-
gement frquent qu'implique, en
ce qui concere les chefs suprmei
des grands services, le mcanisme
du rgiine p .rlementaire.
Si les dtails de l'administra-
tion, dit-il- reposaient uniquement
sur ces deux nommes (le chef no-
minal di? service et le Sous-Secr
taire d'Etat politique, les roua-
ge.s administratifs cesseraient bien
trtt de ponctionner Des hommes
nouveaux ne pourraient pas diri-
ger I administration avec assez de
vigueur et d efficacit ; ils ne pour
raient mme pas la diriger du
tout.
Mais dans la pratiquai ils ont
auprs d'eux un Sous Secrtaire
permanent qui dirige toutes les
affaires courantes, qui est le d-
positaire des sp tration, dans lequel s'incarnent
ses tradition, qui est. en un mot,
le Irait d'union entre les diffrents
ministres qui se succdant les uns
aux autres.
Grce ce Sous-Secrtaire,lei
affaires courantes du ministre
suive it lenr cours ordinaire, m d-
g les ch mgements frquents d j
Ministres, et il faut bien recon-
natre que sans lui c -s affaires ne
se feraient pas.
La Permanent, du h son tour
Mermeix qui nommeainsileSous-
secataire en queation, a son
franc-parler pour discuter avec le
Ministre: nrus.h discussion dose
il na plus qu' faire mditer par
ses bureaux ce que |e Ministre a
dcid.
Dans les dtails d'application
les lois et des rglements, il n'est
pas gn par lea chefs, ous chefs
et attachas du Cabinet qui volti-
gent autour de noa Ministres fran-
ais. On s^: repose sur lui pour
que la tache s ni bien fiite, Il rend
compte de ses actes, car le Minis-
tre doit veillera tout, unis on ne
prtend pas lui enseigner la meil-
leure manire de h s accomplir,
car le Ministre ne doit pas tout
hure.
, A l'homme politique la direc-
tiot, comme au maria sur le pont
jfe son bateau ; l'administrateur
la linmistralion, coinoie l'ing-
nieur In conduite de la chaufferie
et des machines du navire.
Il nous semble que ce systme
anglais et celui qui convient le
mi'-ux une administration son-
cieuse de bien s acquitter de l'ex-
pdition des affaires courantes de
l'Etat. Des esprits srieux, et qui
ne sont pas parmi les politiciens
de profession, font en France de
sin. res efforts pour le l'aire adop-
ter dans la pratique gouveinemen
taie frantu-te.
Il ne serait pas peut-tre inutile
que nous l'examinions un peu, de
cect-ci ; car il semble que les
affaires courantes de l'Etat ne
marchent pas comme cela devrait
tre, et parmi les causes incri-
miner, la qualit de notre systme
administratif et sa dpendance ab-
solue vis vis de la politique ne
sont peut tre pas les dernires...
Au contraire.
FIAOU.
Par Cable
Nouvelles Eti-auares
Le gnral Gour.md sera
gouverneur dg |aris
PARIS 14 Le Journal sa-
nonce que le garal Gouraud qui
e>l artuellemenl ans lit .u Unis.rem
placera le gnral BerdouU comme
t -uvernp.ir militaire de Paria, s, le
gnral Gouraud na.ee pie pas le
choix,le gouvernement se bxera rai
semblablemeat sur le gural M io-
giu.Le gord Berdoulal va tre at-
teint trs probablement parla limite
d ge.
Arrestation de 5 allemands
LEIPZIG |# Cinq allemands qui
ne pouvaient probablement uaeaup
poner la vue du drapeau Iran eau
hiM sur le Cooaulal de Franc- en
hot.no.ir d.* la Ple nationale Iran
aise, ont eesay, ce matin, de sein
parer di c. drape m au m.ven d nu
la-so. [le ont t tous I cioq arr-
l< par la police, l'un d'eux est un
ancien capitaine de la milice de
Leipzig,lea autres so.it des habitants
de la ville.
230 cas d'insolation a Paris
I ARIS t S- lit r les pmvres pa-
rviens ont soullert d'une chaleur in
tense et la police a annonce5 qu'il v
avait eu environ 2 m cas d iosola-
tini. on a aussi dit ju'une vague de
cbaleor s'est fait sentir dans un
grand nombre de vi lea contineol .-
ne. A i baarss, hier apra midi, le
tb un rn-'.re mirqu il a )d.gi tigrades, dans le quartier des aflai<
l s. la chaleur s'c>t *lev- jusqu'
13 degrs centigrades. La brise qui
soiiftlul dei Champs Klyses tait
auatichaude que le vent du Sahara.
Le Bureau mtorologique dit qu'il
n'a pas fait si chaud depuis 1008.
A la confrence du Levant
dans les dtroits est inacceptable.
Nous vouions que le rgime tabli
par la COUVI u ion des dtroits ut
s-.it min en mur qu'aprs une va
euation gnrale .
1 n message du Prsident
Harding a M Millerand
a l'occasion du 14 Juillet
W vSHINQTON A loccasiou
du 1 Jui let, la Pieident Harding
a adress le message suivant M.
Milieran l. Prsident de la Rpsibli*
que : En ce joui qui commence la
naissance de 11 Rpublique l'rnuvai
se, mes compatriotes se rjousMent
avec le peuple de Krance et sou gou
varuemebl.Les Btats Unis sont tiers
d'avoir t si longtemps associs
une nation dont l'a our de la liber
t et historique et dont :,-. taerifices
pour I ,uaintion de e dmit sacr
ont t hroques. A l'occasion de
la rte nationale franane, le trie
Ion de l-'ian e a t his avec l'ten
dard amricain sur tous les monu
mente publics.
re de la l'< ! ** '" un.uu
en Krance
Tennis Players
., *
ou can bave your rackets res-
trung and utlrelj renovated as
go .d a new.
Best tropical gusts and rettrung
by ino-l modem machiuery and by
an expert.
Address enquines to
W. ouialin WILLIAMS
Metropolitan House
Opposite Motel de France
Tennis Tennis
Vous pouvez avoir vos raquettes
reflo es et entirement renouveles
par un expert cl la plus moderne
machine avec les meilleurs fils pour
les Iropics.
S adiesser :
W. Quinliii WILLIAMS
Vis- vis Ilot. I de l'rance
Les ravages de l'insolation
en Belgique
KRl \K ,i,-s II De mercredi
jeudi on a enregistr 18 moi ta en
Belgique par suite d insolatiou.
LAI SAfWE L's dlgus turcs
fa la Confrence du Levant essaient
au Doyens de conversations particu
Hres d'empcher la ruplora qui m
rail eauses par les concessions et ce
lu aprs des ngociations qui ont du
r prs le six mois. Les turcs cepeo
dentsembieal de p us en plus oppo
ses la limitation de l'avenir de
leur pays et insistent pour que
les allis abandonnent leurs de
mandes de prfrenes pour les con
cessions futures de pou ct. M.
eherclie a harmoniser le trait gn
rai avec la c mceplton amricaine de
la Voi te Ouverte au sujet des difli
suites reutUat du retrait des navi
res de gueire allis des eaux tur-
que-.
l'ne dclaration de
Vour liez
lll/A Vour Ile/, de la dlga
lion ottomane, a fuit la oVclafltion
niiva-ite : .Nous aomrnes arrivs
unaccoiden principe sur l'vaeua
lion, mais notre grande ccnsl rna
lietl.BObS SfOB S| | i plus lard que
I- s ,,||i, > navaienl pat l'intention de
! p iqui i aux Daviie* qui, avec les
a. n.. .i i,s atoplanes, constituent
" i- inemenl un lment dans l'oc-
cupation du territoire turc. La d -
maude des allis de maintenir eha-
cua deux as btimsQts de guerre
PARIS La Krance a commenc
avec le mme clat, la mme pompe
que de coutume l'anniversaire de le
prisa de la Basiille. A Paris, les r
captions efUciell s de la matine et
de la koira dans les theatna sub
veotienoa ont t trs brillantes,
toute proportion garde, car il faut
tenir compte de |,4 chaleur torride
qui enveloppait In capitale. A part
la revue do L ngchainp, supprim*
en raison de l'levaliou anormale de
la temprature N programme del
fle a t enlieiement excut. Lee
Paris eus m montrrent pourtant le
inoins possible dnis les rues peu
daal 1er. heures les plus chaudes de
la journe. Le soir, ils participrent
c >r ilalement aux rjonuManees publi
ques : bals. Jeux d'arritice et autres.
La svuli crmonie avant une impur
laue,- politique a cl l'inaugura
tion d'un monument symbolisant
la gratitude belge pour la France
Le fbteouri du Preioier
,iii(jl;iis l.iif ,'clio
UMfDRU I i- Dans les commen
tairas de presse >ur I tflet piobable
de la uot an^ aise en rponse la
Communication allemande du 7 juin
les jo.ii n.i.ix ont de frquentes alla
sioas la participation possible dsa
Etals l nia \ la cummission qui se
rail chargs dlab ir les capacits
de paiement de PAIlemagne. La po
sili. n de la Franc; a l'gard de la
commission, telle qu'elle fut propo-
se par le secrtaire Hughes, et ac
copie par 1 Allemagne, fait gale
ment l'objet les pi\occupations bri
tanuiques.
, I-. .. Iiailv Mail > croit savoir qu*
la Franci srail malutenenl plus dis
posi e a donner suite la proposi
position metieaiae que ces temps
demi, rs, mai- il x i Prtil des condi
liens son Bcceptalion L'une d*
rt> eooditioea serait que i >'ommis
Mon iuterudtionnU i n?titue
lut soumise l'rtuioni de la com
musion ds reparatiooi st csrtaing


tapuw
r
eommeutaire anglais donnant an
tendra que le gouveinemeut da Lon
dra serait prt fuir* des concas
sums sur ce poiet. bruit qui est
colport dans certains milieux qu*
la dclaration du Premier ministre
aurait provoqu un- scission dans
le parti conservateur et que iiotam
menl les ultras lcheraient le goter
nemcnt n'est pas pris au srieux par
la majoiitc de la presse.
Dana un diterai qui paratra de
main le Morniug i ost exprime
sa satisfaction de voir que la politi
que de M. Baldwin st videmment
de mar lier avec la France cl pas
sans alla. Ce journal ne laisse pas
supposer que le discours du Premier
ait mcontent les Tories. D'autre
part le Daily Mail persiste dans ion
altitude d'hosli.it enveis la dclara
tiondeM. Baldwin. La dclaration,
ait il. qui esl boiteuse et indcise
ne peut mener rien.
Le trait aurait tre, aines quatre
ans, considr comme un
fossile antdiluvien, dit le
Premier franais
SE.NidS Uni* un discours pro
nonce a l'inaug iratioo d un munu
ineni aux raorta, M. PoncaN a pro
clam l'inaltrable reaolutiou du gou
veii.tinehl fianai* d exiger IVxecu
Uoo intgrale du trait de Versailles
et lt paicim-nt par l'Allemagne des
13t.(HM>.UPU de marks or lixs par
les ailits el la confrence de Londrea.
L'orateur s est galement prononc
contre toute substitution d une com
mir-s.on internationale liuanciie
la commission oes rpartuiuna, La
France, a i-il un Dirgiquement, a
(iii de luire de* COOceaBlODI l'Aile
mogi.c el est latiguee de temporiser
p ut longtemps avet celte p istaucet
QuOluU6 1' Pieaideol du conseil
ait meutionn dans son discours la
de. larali.-n de M. BaldWlD, on con
lidn que .M. Poinon a voulu r
pondit pat iinlu i|iulion la note
irlt&J)Diqu6 relative a 1 occupation
del Itlmr. Il est curi ux d obser
ver que le discours du l'isideiil du
du conseil ait M prononc dans la
ville qui marque le point de la mar
che des armes allemandes vers l'a
ris en 11 i et 1rs envahisseurs ex
iiiKirm Ici l'in^., |it,i i4mil I"" -
vils fraucais aoua le (eu des canons
Iraijcais ou ils incendirent plu
mi ni s q artieis sous le prtexte d'u
na prtendue rsistance civile.
Lea conclusions du discours sont
bases sur les droits lgaux de la
France tablis par le trait de Ver
ailles, sign par 18 puissances, et
qui ne saurait lre, aptes i ans, con
sidr comme un fossile antdilu
tien.
M. l'oincar a dclar n'tre MOU
liement anim par la haine ou par
esprit de revanche pour les dvasta
tions .commises dont les tracts
taient visibles de lendmit o il
parlait." .Nous voudrions, a t il dit.
au contraite ne pi s parler plus long
temps des destruction!, ni y penser.
Nous voulons oublier voire mme
pardonner '. M l'oincai insiste
sur ce point que lt sentiment* du
gouvernement comme ses sentiments
personnels ruvoruenl I tablissement
de rapporta plus troits riil.ii- la
France et la Umnde UieLigue. Il a
rappel que c e.-l 'lui qui. avant la
guerre, ralisa l'alliance avec l'An
gblene pe .ditil que d'autres prco
aisiiienl un rapprochement franco
alleiuuml. -e l'itsidriit du conseil
a termin pur le rappel de la posi
lion suprme de la France iur II
continent el au dm ger qu'il y aurait
aitttq r le halte oe Veisaille,enr
par iu brecUa qui m util ouverte d'au
lie. prupusitiuna pas* raient qui rou
vriiairui lu irg.cun.nl de paix tout
entier, dtruiraient le nouveau sia
tut de i ekirope ceotialeet menaa
ian ut mi- amis tle vlieco Slovaquie
ii Roumanie et uc lougusuvie
i
1 tmsrvma
tU*> -Mt2KI
PARU 1b Do.Urs
Livras
Tromper L'Organisme
Pour Plaire au Palais
c'est ce que font beaucoup de personnes qui
' prennent des toniques alcoholiques quand en
ralit ce que leur organisme a besoin c'est
L'EMULSION DE SCOTT
Puissant aliment et mdecine sans le
- faux estimulant de FalcohoL
,*m.*nr * ^ ,-ia*-j>twA*
J
One accusation fanitasiste FailS et geslCS
Dclaration
DU
Haut Commissaira
Port-auPrinee, le 13 Juillet 1923.
Monsieur .1. II. Russe!
Haut Commissaire
Monsieur le SaulCommsssire,
l'ne parti" de la Presse de Port au-
Prnice persiste accuser Monsei
gneur Conan, Archevque de Port-
ail Prince, d'avoir fait des dmar-
ches auprs de vous pour la ratifi-
cation par Washington le 1 lection
du 10 Wril litii.
J'ai panai qu'une dclaration de
vous ce sujet serait, pour les es-
prits non prvenus, et la meilleure
rponse et le tmoignage le plus ir-
rcusahl de la verte.
En I absence de Monseigneur l'Ar-
chevque j'ose la solliciter ainsi que
l'autorisation de la publier en cas
de beroin.
Veuillez agrer, Monsieur le Haut
Commissaire, l'exprcstdon.....etc.
Le Vicaire gnral, administrateur.
J. M. JA.N
bureau du Haut Commissaire
Amip eatn
Port-au-Prince, le 13 Juillet 1913.
A Monsieur le Nie tire gnra!.
administrateur, Port tu*Prioee.
Mr le Vicaire geneial.
Je vous accuse rception de votre
lettre de ce jour par laquelle vous
diles qu'une partie de la Presse de
Port-au Prince per.-iste accuser
Monstigm-ur Conan, Archevque de
Port-au-Prince, d'a\oir l'ait des d-
marches auprs de moi pour obte-
nir la ratification par Washington de
l'lection du 10 avril 1922.
Cl vous me d -maiol,/ de faire
une dclaration ce sujet.
En rponse, je vous informe qui
Monseigneur Couan n'a t'ait aucune
dmarche auprs de moi en os qui
concerne La ratification parWashing
ton de l'lection du 10 Aviil 1911,
Je puis iiji uler que Monseigneur
Conan ne ma jamais entretenu de
questions politiques-
Trs sincrement vous,
JOHN II. KUSSKL.
Haut Commisssiie an rirait).
MercilusBarozy blesse d'un coup de
couteau Maurice Benjamin. Il expli-
quera ce mauvais geste a la justice.
ChariusIJoresc il gratifie d'une
gourdes- son ami -Sl mie Lon. Trou-
vant la valeur trop minime, Slanie
froisse l'am ur-propre de Chtrlus.
Mois obscoas, intervention de po-
lice; rsultat : amen I1.
Ti je me Lest n pntre rhoz
les poux il lick el enlve une hache
l'intrieur d'une chambre atte-
nante a la cour. Le malin expique-
ra son cas au Juge de paix.
Bertrau 1 Silnivo ol la dune
Antoine Victor se prennent deque*
rell 's. Leurs pro)oi froissa il In pu-
deur et la dlie liesse de-* pissants:
ils seront ramene la raison par 1^
tribunal.
Le ehaiffeur Emm-iuel Ma
thi ui >l ut rp.m Ire, devant la judi-
ce, des f i ils soiv mis : Dis ibissince
l'ordre de g n larme Ch irlus
Lmis el du dit gendarme.
C'ir d'A*i*e*
Aristobule Mose, jug hier a t
condamn S mois de prison.
Aujourd'hui pisse l'affaire de
Jean Gauthier accus de viol sur la
perso .ne de Georgina Georges.___
Lts examons
Avec la lin de l'anne scolaire les
examens de passage seront dans nos
divers tablissements scolaires avec
un certain entrain.
Ils ont l entams hier l'Inpec-
tion Scolaire en vue de l'obtention
du Certificat de lin d'tude secoii-
datret lastiques Rthorique it Phi-
losophie (pour les preuves "rites.
Demain commenceront les preuves
orales, le pub'ic y sera admis.
IU ont galent rot Henfcl'BcolsNor
maie de jenai il les.lTVo'ede M-
decine et de pharmacie, aux Sciences
appliques, aux Kcoles de Indus
trielte et le Btiment.
Ils continueront la sennine pro-
chaine a partir du 23 Juillet courant
p uir l'Ecole N** de ir>it, l'obtention
du (Certificat d'aptitudes pdagogi-
ques.
U. S. Navy Ne,
Ul Juillet
KU.ML Mussolini i
vote de confiance la et
dputs au sujet de ion
rforme t-lecioiale.
Mexicali (Cal) Dans un
mouche tutte la police eluii
de conseillas rvoqu il '
suite trois tus et divers!
BKLGHADE A K.....
xaute mille au sud est de bel
plosion d'un grand di^ot
lions a caus la mort de
de personnes.
MANILLA Des difrrtal
tiques aux Les l'hillip.aeii
que hier la dmissiou du
d'Etat de I Intrieur Uuiil,
nacent aujourd'liu) dei'attaj
d'accord avec les inforuiatiuosi,
de cercles officiels el d'sulnu
temcnls, tous lessecitairttilf
tion du vice gouverneur Gila,
raient notifi au gouvernw|
Wood leur intention de ni
MINIC11 Lafoulei
magasins et des dpots,
d'empcher une augineota
prix de la viande.
!
Paul Sals
Avocat
mn i /1-
Accourez chez
Barri KINMEY
1336 Craa l'Hue 1336
Car il vient dinstaller
une iiouv lie pompe a
gazoliue. Celle pompe
tjst du Type Visiblece
qui permet aux clients
de voir exactement la
quantit de gazoliue
qu'ils achtent
Les clientsy trouveront
galemeiJ un rservoir
air pour gonfler leurs
17 068
78 J
Recouvrements Commerciaux, ikiioih flli 11 il il 4^
Affaires luringer. llUCUIliaiiqUL >
ttettzxgr* Accourez! el vous serez
Londres Tari. Colicfail
17* RusRouxWjPort'au-Princt odllOiaH
m^
lariage
lui l'Eglise Sic Anne son bni le
ineiciedi -er Aot prochaine 7 lire;*
du matin, !< mnilagnda HUa Pi no
rine Subi*k) UnifanirMM M Joseph
Simon Salomon.
Meilleurs com|>UiiienU.
MtOICATICNAR&?.N.C-: HOSI>HQH ^m
m kpimPommmcmtmHjQisud
iM SLIIXIQ >una Mticatlor. rparatrice uimtantr
MfeOntoiM d 'WTOOMOt, t V|LLtSSUVt4^*>iN(E StlM) *
La population de Petit I
menace de disette par k
dsolante bcheres-te qui l M
temp^ drnieis dans cette
La rcolte de mai l
manqu, les hananiere et
planiss vivrirea ont presqnl
ru. Aussi est ce en foula sa
marchandes s en ont chaqnaj
A dos d'animaux chercher!
de Du fort le produits
qui, forcement, sont ra
assez char.
Les vasles champs de
sucre de la plaine de FoeJi
de llamhou.g, deMaroieill
let sunt dtruits, ce qui ni]
tilateuis dans fimpotiibiliHr
tinuer leur petite industrie.r
tant excessivement rare.
Les cultivateurs graudi
ont donc vu s'en aller en |
le fiuit de leurs labeur ti
nonnes. Cependant il V
moten facile d'encourager'
diutensitier la culture (Un;
cette plaine qui conduit de r
ve Miragoftne en ulilnwj
de l'btang Arnou qui "j
Pourquoi les .viuistrer
vaux Publics et de l'Agrii
viennent ils pas voir ce qn
de laire dans ces rgions.
Ions bien nous livrer au
terre comme on nom w
mais qu'on nous en raeui"
yens|
Depuis trs longlemp
citons linslallatiouduni
draulique, il ne est
prsent,mulgr toutes M
que l'on aoas a faite- m
dons un peu de oH'^
des pouvoirs, espraul q*
sera pas en vain.
Un groupe de m
Cultivateurs.
i\crologj
llif ilapns-midi, iefaB*
Marie Anne UrMDl.,
mreManaValr-M ^
teS,cniacl.ape.lede^"7
Lescommunuies.dr
caont rtndu un rel hoj
regrets n la dfunte- eu
taient reprsentes'
U- R. I' LaDOrei|V5
Petit Sminaire Collej.
of.icia. Tous f9 c aDflii(j
Capitale s'taient au jJ
devoir, d'accompagner_ i
demeure, celle qui ^ J|
son existence au servw i
de la jeunesse. y
L'oflice fut chante J^,
du Petit Sm.na.re^ruD-i
parle ministre Fo ^
reids. Hemarquepar'u^
le ministi. W****
"
le nnnisue ^~-
peraon unlils de duJ
Lu. de M W *,
famille de la dfonU.
lonsnoipluiwflcrw
I
1


Li.vurw
varits Lehn & Fink In
MERCREDI ^^ " ****) III
MERCREDI
Par la erii
louvelle aurore
loire gnrale 0.0 centimes
~~ V H
Lpection Gnrale do
l'Instruction PiiIWiqiio
kggcindidals au\ xam<*ns d'ap-
e pda*5 (''M,e ( 3 r el *a degr)
tss que l'prouve crite,
jcciix qui y -ont astreints, aura
luadi 23 juillet i-ojraot t heu
lu malin, au local des Fric*
r|es hommes el a l'Ecole Nor-
idinstittillices p-ur les femmes.
lit preuve pratique el orale
PBfD'-eront mardi 2ijuillel,8
lits du matin, au mme local
ries homme el pour les femmes,
Mleole Areuiiiw liellegarde ,
|ri|tc par Mnir. tieoiges Honort.
JUrejistr d'iii.-cription est ouvert
[niipeclion scolaire el sera ferm
pji |9 juillet mdi.
[yiSSI'KCTIO.'V GENERALE
Nina lailroad
Stcamship lin J
iu de l'Agent Gnra J
[firUu Prince. |. Iii juillet 1^23
Bulliiin .\o igg
[lutemer lin.W. (:.Grrgas est
iea l'ort au Prince de .New V.
it vendredi 20 juillt I l'Ji.lave.-
ItNlMde marchandes, '.i't sacs
bUM.6jMSMgerR et partira dans
unidi du mme jour pour
Canal zone directement.
0. B. THOMI'tON
Agent Gnral
ev
la ^,
)N8TIPATI0N
_ prenez les
Comprims
1 UI8SES
DttORT, Pharmacien.
^ o. Bai, t-Antoium
f8T LE MEILLEUR
-AU-PHINOE
S~JJ^I; Ph.rm.ci. ALBrnTIrtl
___*-i .. Fonde an 18~6
Jnpfionl Bas prix Fro.Dpl.iafc
^U^^u^iiNr11"11"' 'i,r0,,e' iDls ,oi,' Musc*d* <* eic.
suprieure pour la bu Zni', .Uc *>1^ucs^ 'oui.e
a- Floride- mL r ? t',1*"'*' LbSOUCC Ub "* &u
pour S S,, buito^a a'f/*^' *H- HuiU r/U.t.0
iiuoQitiqusa ei autre. .uBdci^H h' ?pMi Mulle l'ci,r "-rt
roua... 5 iDieeiiut enSSS ftS1; Hu,,e ,couue cU.i.psiMi. t,
qute, Emir*, Epic,, .Suoua uivei i ^0U' lM R"**. ^omeet-
iJSK1 VOi co*- **M MOe, Inc; vous erre. .b.oiuu,fcuc
ft*.^^^ chai un,
Lon H. lhbaud
Agent excluait pour ll*Hi
Colombian Sleainshp
Steaaer dWflpjr la Colombian Sieaashfp Company
foc. mut compte de United States SHaybg
le (mer ? 4JTI ayant lato ^ett,
}^hJUH^dii0 >uiliet courant. Zt
attendu Port-au-frince le 18 via tea
porta du Aord. /< repartira te i ne
yoar pour tes port* au Sud Pr7uZt
fret f passager8,
Ce 16 Juillet 923
Gebara et Coiopaoy
Agents
?mi Oild Corporation
LuhikaliiigjO.I Grease
Liies el Graisses
i'rix et qualits delianl
toule concurreuce
Lon R. Tlihaud
Agent pour Hati
WILSO^J & C0
CHICAGO, IllS
Manfgue pure Lard
manlgue de famille
Beurre w.Isco
Huile de Col ou
mess pork
Lear Pork
Buf Sah* elc.
Demandez, les Produite de
mion 4 Co. Us sont irr.
prochablctf.
Lou K. TtiLmid
Agent eiclus.) peur Haiu
Lesl prudent d'aciieler un article par son m ni
! lr*s peu d'hommes capable de
^ pneu en le touchant, par son
*n apparence, ou par ctine
"0; superficielle.
es certain d'acqurir ce qoe
f, es,rez qu'en achetant vos pneus
pp nom. '
'^fioodea, ^vei||e dans l'es-

l"" "" 'l-"' '< M d'tiiistenet peu-
,,;"" lai,..i'lle il B*ei. iislini,,,,: pai. i0R
remee conomique 61 durable.
0"<" m nom sit rotre guide dans Ta.
chai de vos pneus, de cotte lion vous
erai certain d'avoir fail uoe bonne
iWre un prix raisonnable et, uni
vous donnera satisfaction.
*Mt*
GOOD YAB
Tbe Vw'estlndies Trading C
Fort au Prince, $ Gonave*
GOOD TIRES
Ed. MEVS
Port au Prince.


. um
M m
N
u
rduque l'Intestin
Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines
Pour rester en bonne
tante prenez chaque
soir un comprfme de
JVBOL
SI rn anl"l l'nt K M
Mm .M41 lr q'.Hqn' '>
label *nlr > reur i-iiriitn to T* !*'
r*w on dr- om .<-->i**- ; '
tltMHM et "!>'*ae, " rrn''*
tPKtlMalr irtrnirWeinff>l '' * P"
I* Jubel. l>' ; ''" I "' '* rt '>""'
ranUH Mt''*."'"' '"'" ''' 'ni
iWmr> mwh ,w iofr > ont 1* p'
imrfiri'4 ajiim ", le< milane. H""i
Inutet Kl tpOquft. le! UKOU1.....U MV
0' ftrmoip.
d,- I I 1 1 M edlCUl
de Montpellier.
HEMORRODES
JUBOfclTOIRM Suppnvtoim flitft
kiiiiorragl'jui. calmanlt, ilst-onget-
BMMRfl
J VIO LIT AN Pommade contre let
rietnort l' ilrrnri
>
Vi*N U.....
Jubcl. rgulateur de l'Intestin, fixe
une heure constant* aux Jabolis**
EITR41TS BILIAIRES du docteur
Mange! Hfjtt'vritent Ira fonction!
au foi*
____r&Pf U .__
La maison Lope Rivi
Reprsentant de Barton $ Gtitti
( Bordeaux)
Avise sa clientle qu'elle trouvera en stock N'hul
& Rouge* reus parle vapeur "Martinique" eL
que et'en dom barrhpies,\ ins en caisses "Mdoc!
rieur SI Julien, St miliOD Prince Noir, & Km
l'onlel Canet,Chteau Pontel Canet Sauternes,!
llarsae, Chnteaa Margaux,Cliateau Latoar,Chabl
teaa Yque n, Cliaieau Latour Blanche, Chai
Beaune, Pommard etc.
Les Vi.Ns blancs & ronges en barriques com|__
nieni leur qualit soin d'un prix extrmement]
march.
Ils sont livrs avec toutes les garanties de eOns
La Maison recommande sa clientle du Lait
dense et vapore danois de qualit suprieur* et
prix dfiant toute concourmcc.
DANISII DX MES AilLK EXPOKT&.Goi
Vailiaut tt H3jil Irffjli gneraax. I >3U Hj u Magasin de l'Etat
firand Hlel de France "SSB"
(yii fia- ta situation unique au centre StV atl plus que inmnis nu public fit ?es nnmbreur pi distingue CtueM
dour $a t'\l\S\\E soigne et tout le ofmfftahkn/6*iW*i <*ur \oya
cours de Commerce et particulirement aux commerants de passage
a Pori-au Prince.
L'Iicl dbite par Gallon $ par
Bariqws des Vins de Bordeaux
Rouge et Blanc.
Ces VttU viennent directement de j94flS<4C e* v>n,^rm^
tus de raistns nom pouvons le prouver par de* CKHTfrICdr
Mus lenonn\toujours la disposition des Clients.
Champagne et Vins Mousseux prix
modtr*. Conserves moutardes fran
aises, premier choix
ea deux mois par le*
PILULES ORIENTALES
le .ujaa qui dYsInppeat, rafiVi-
miaaaut, racooll(ucui tel n-.
ettsceul ira illllea otwaaa* di>
pante* et donnent n Met* on
gfteirai embonpoint.
1falaanua semr U eaaU
liim-Mi at' ttcilsntt.mtJm'u
J.HATllo- *' '!jErtr,rir.l
llarmcKi,MS5lftl
at leulaa bonni. pbarMuaa*
9ur
que
LES DOULEURS
ONT DISPARU
Pharmacie W. Buch
Port'UUmPrince
Fournitures pour
Laboratoire*
l.ampss.-ialcool. Ilallons sn verre, N erres gradus,Tubes
I'.aatai. .Mortiers, Kntonnoirs en verre, Papier filtrer
etc. Burettes gradues de 50 (. ('.. et Supports burettes
Lames et lamettes pour m croscops
Couleurs d'aniline et ractifs
Solution de Mav-tirune ald et tablettes de Jenner pour
la coloration du sani|.
Balances Trbuohet nickeles.
c Uamdel ;i 25 et de l 100 Centigramme

lllel Excelsior
CHAMP DE MARS
Situation exceitionnelle. Se recom-
mande par une lintelitiltun de tout
premier ordre et un service irrpro
chabie.
L'tuhUfistmenl est n ia disposition
iiv* I -milles comme**)n-A*tparticulier
toyaueur* e\c prmi pension s % banquets
t\f jiMmrs, din*rs9 lundi, ete, o//rant le
niuXitnum d'eifyunce et de confortable.
C.o Monaienr, plein un biilDlra, afin er.*'' Im HltH perlOnnaM nul *"ittrenl Avant
l'e-uploi dci l'ilul. l terrihles douleur* M, partoli, ne |m\au pu M
raadre eon tnavaJl, uaintentat, i! '( gu Jouit d'une ruifaite taill. M. Pre< avoir con*
mme de prendre de* l'dulci I>e \Vm. il n'a
jam.ui manque un seul jniir a "n travail, preuve
manifniti du naJacameDi reeaentl par ce malade
Mr. V. TomVina. 52S, Wiran Roed. Deait*.
Bolte:>. Angleterre, noua crit :
" C'u n'avait gnvy** a l'hpual mon urine
. Ui ,i iaag ' Btt caaaail an paaaau
laiKKje bilure*. m |m i Ma dotl-
laaraqBt je reascntai dtu le doa, autoon ItM
raina, l'on tala aorti ma aantant un pan miatta
t je repria mon travail. Nanmoins, je continuai
a perdre du san:. et ressentais de la faibles*: et
de etourdissemenls. ( onstamment je me trou-
Wg|| dans la ncessit de quitter mon travail,
l'eus ensuite retours 1 un fameux herboriste Bail
lai douleur atroces ne me <|imi.iirni pas t 'et
alors mie je me mis aaaayai la* PUolii lie Wllt,
ei de le premier jour le brlure cessrent, et
l e ai J n0 quantit de pierre* |e n'ai pa- eu
("viiii d'Interrompre mon : dl un
    dapni* que j'ai pris >lc Pilule Da Wiit "
    Si von detirei dei rji.i'.tats im ni.lata.
    procurei-voua
    PILULES
    DE
    -**m
    ;s-
    POUR LES REIN3 ET LA VESSIS
    U nlua grand re-nW.- du mande pour
    Lj RHU.'lMlSMBk DOULEURS DORSALES,
    el tous tLiordru le*
    tmo Er d: t.\ vessie.
    I -a
    -ou es
    i 'u ire*
    pilules aulheo-
    Witt" e on rende: u
    ia 4.-0. -j*ca* aiUfbu.1 Lwa-J, 1'u.Harfnaoa,
    Royal Caf
    En face de la Banque Natioi
    Propritaire : Annacius 1NNOCKXT
    Le nouvel lablissemenl se iccominamle par un
    irrcprochahle, des consoinmalions de premier,*
    situation privilgie.
    te soir, musique attrayante diiiije par de
    sionnels de ji ami ineiile.
    Installation parfaite. Prix modra.
    - La Maison H.S1LVI
    La Maison H. STLYERi se lait le plaisir d'isl
    nombreuse clientle (pi elle vient de recevoir^
    derniers steamers, les articles suivants, de
    cheur.
    Drill l'nion couleur anglais, diverses qualits.
    I>rill union blanc anglais
    Drill tussor
    Chapeaux de paille fine d'Italie
    Chapeaux feutre Itorsalino
    Chapeaux demi-feutre Itorsalino
    Chapeaux demi feutre d'Italie.
    Chapeaux velour d'Italie
    Voile blanc ;\ barres A: mouohes
    Piqu blano suprieur pour fupes
    Pdrcale blanche aup.
    I.jptiste fine pour chemises
    Hatine blanclie
    Gabardine Idanche barres & unie
    Zphyr anglais pour chemises
    Kaki .laune suprieur anglais
    Kaki jaune anglais extra suprieur
    Kaki Manc
    lvrill blanc anglais suprieur
    Kolieune couleur
    Grands rideaux mousseline pour portes
    Molletons coul & blano suprieur
    Palmheach t|ris anglais
    l>iai|onale noir
    Alpa.ja noir
    Casimir anglais assorti
    Damass pour matelas anglais, (loul)le ltrfl"
    Ortjandi suisse brotle routeur
    Bas jOurs
    Chaussettes sup. pour enfants, coiileiirr
    Satin de chine pour tailleur
    Lustrine po .r tailleur
    Cotitms Pivert
    Voile barres soie anQlais, coul. & l>lne
    I ulle pour 1re Communion
    Toile voile pour cadre
    Tussor Japanais pour Chemises fiomm*-
    Toile voile pour voilier ett, etc. stc.
    Due visite la Maison Silvera vous convaincu,
    bonne qualit de nos articles et de nos pn ?
    les plus bas del place ; est-ce pourquoi U L
    de jour en jour de nouveaux clients.
    TIMBRES-POSTE POUR COLLECTIONS
    OHOIX IWIWENSE
    PRIX COURANT GRATIS & FRANCO
    THODORE CHAMPION. U me Pro"^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM