<%BANNER%>







PAGE 1

L14MW M*** boorrernect de quatre niie cinq csnla dollar* a I ancien Mmieire lt V av%t uae cor fusion, a soulign lie Mathoo. Foui i -WJ dolliis, fraie de tl graiouie. Mo lailiou a .outeou q'ie %  •ut uDepar euidut dt. hela.toue Exierieoia n'avait pae reuDUia6 ou acquit e cet e pallie d.- liai q-il r-venai • a cUarge loa* lon amP-tal• deciai > laifaire No 4-eu lenlue ec a ia:t ;ou 9 ia.ijr aar ie r gutre dd dudien.e que Me Matiioo tara nu. a :.e euten u. ti daua le dlai ne baie jiuie, n preeoie le pice pro niaei, autrement elle aiai>:era aur lea piacea ea ea poaaes aloo. .. Atia re Duocortbj. AjOirne AI faire No li inroluite par Rgie a Voie et couau au. ea uue c eeLte de trou cot d.x go ud.s (3 0) pour retenue* . eupp uieo de loyer*. tte irabCOil M 4(00 couaowwf du Gjdvtruetnjut, prenante uue itttre deiiurytt.uui uta tcole* ue jtcmel , a „n que Cti at ue doit que '*t* gjuide de rttenuea de vitg f pour MO MI Preaioir prodoit uni la tre du Seo.euue dlit de l'I at uc i m Puu iq ia iuit8ui li-ta ec eui via^r BUtal lv-a UaOli do lo.a IOQ US. aur ii rematquo du t'ioaileot hi). i L"ger, Mi MettOir rtcouualt que ia LtoiadiAjflO a aie mai tocaid lee di tomba d accord avdC lt iOaaeuier dj tiojverueroe it que IM rd.euuse a rie /eut a 18 gouidai, sauf a pradaier uu uie.ujire pouf lea Ijyoa dua. PIAIIMH poit ta pucji, la ieaud a e e leve, elALADIES DS La FSMt'i Irrgularit et doulcureuaes fonction 1 DUT AVC \ monatrualla. Congestion de orfno. ArHLUlalL I timorraie. Varices. Hmorrode. „~ -. U. / Mtrltea, Aie critique. Vertige. aulteCO ire le [ cationt> Formation de la Jeun Fillo. Laboratoire* TIOUETTE-PERRET. 15. U* des lamiblMMft PMt (friMD M0M %  Il dit Pont Toas^nttooverture Varits MAHDI Ilessiaa Le Maequs a 13 JJeuw ulaochts l'je ci 1 bu fcpuoaea Entr gnral 0,60 Au Sacr-Cœur de Turgeau Hier, U paro $>e du SacrCour clbrait, > 10 i tour, la K' oui: IO e Dieu La pr it.iioa, >or.ic u 1 L ;'.ise i upt heu ri 4u mail i, a u %  -. %  dcvan lt C rc c B-llevu gravu la peu Jl'eu-e Cuo e ri %  # %  aneieeu^C pre.nurc i..u m repo.oir CJ^ ; l croeni et arciit.-.ueai Jrc.se au • :a Ceur £0 i Ai Mord o uiu cno.alc attendri le Utfil fcUlta pour le M lui J-. clum su.>>, piiuecauts et doua ,.pie> u b>uJi:iioo par le feie Oui.l. qui porta 1 OJUuiuir, u procrs.ioa M: dingea ver> lt deua M .cp-toir ar en ri.ta il eu i Monj.u Antoine 1.1.in JJ, to.jouis au ja.i U.' u de J->u.. .ni. d un s.) le m IU cl m a i po.t lut u i Je lojgre verdoytnte au I eu d tre ta .ut t.iti .non lc> Li dut iiu.-iieu CM i Jo.'iic au milieu Jet eu ... >-...% ciun; ix. cutis parla ehorale tVl ittiia Je Nore-U.ue JU S..re-C.eur, U dut se ic u en luar.ne oi>l .;>. J ,' %  ie po >t M >i raui Ci itr.ouu au irji,crne repo>oi( dresse >-li. '• Mr tinil.irci.au p.r le Cercle tsaxattlie tt 1 Ira HSW1 t LauMption. Mais ,i r un aciid.m Jcs pljs laclieux,i'ostenso r bri nu dejl ur l uuiti ei U en r*le idMvaitit* leai.cji.. i la prcin.cre i'le des :mi..| i loot le en rue UOuDiatit Je la ... ..a.un Ji-s le.c> iJicu de la ..u -e u iMMia CUWT ) ^uanJ le toit vent qui s.uilia.it, SLUgOaitraDt dans .'enoit ti I.C..,.IIIVI. :i ,.no.r n pr.nJre teu les non b.c. a .i rges tiup rapproc.ic. Ici u i des a-t.e Cl U .eieiuuu e clan Uwunlet par le cri de : u tcu ..u ellel io. le n pj >o.i tait dj en twiu.ue o, i ..u le pre le icprtt prestement 1'oso.Moir mla.t et n^fti.' tan. Lx teints poui U pro eiun de se remettre en mtttba et ue reuirer a 1 i.gli.r, dans loiJre le iu p.riail' le peut lucenJie ** Je.a t ajj %  et la HaUtt cn.cvee a peine lgrement tu. ,-t. par les tttlitl lUinmcs claires. l'Usait de la po-iion, que rehaussait la m siq c Ju 5e.uiu.uie, lui ciuulee la k u..j ..K -se • >a nu ac laqutilc u Deueui.uon Ju si bac erueui preceJec Ju l'c-Ueu.u, termina la D.IU m %  :L lai.o re.igitusu seulement un mstant troub.ee. V. Daoa IHS au.ras paroisses A baint-Josepu le ia.ai Sacrement s est arrt* clict .me Uuni.y ihiiau, ttuc Courbe cl caca M ne .' M'(, a la u..nu ilue. — A aatatt Ai.ne, il y eut irjis repo^oirt ; lt premier i la oiaiij itue, clul Mme LKIWtt i lt •e O..J a la rue au Ciiamp de M r cuci Mint G rfgta Uf.e et t.Oisieme t liof-t d.s ruet ot l'aotantiscai *t ue si uuaiie, K* Mmt Ra^u.ei t ie. — Ho k u.i ficairal, dans l'stti ta i t il y rut aJSal l'IO.^. .ou Jan la l.OUI Ue I 11J.illal ijen* rai Tout kf convalescents y auuieat. i i — surConseil d'Etat A la aeoce da ce matin 1 Serr^ tii-e d'E*td-8 Finwcei. a dpo6 s 1 Un projet de loi eionraot \ p-rtir. du 1er Juillet 19/3, lettrraa di la Odte Intrieure do droit de 25 ceniroea par MO do'lars; 2e un propt d' loi parnotapi aui na virea l entrer sans manifea e et mo ye nui a i nnaatioa pralable daua no ditt reott porta. ^arisiaua MARDI L.-Haii j iis cru;. Grandira oie aa la vie.sooial et un.' i.iii t'.i O' ,.UiU Avec^doa cnia^ia autasrtiquaa 00 ti/iin.i* '"•le U-min Lium vieui detre nounue 1.0.11m: •aire ta(JtttTtUtaaul ,<>-> '< uibuual de 1re i ntaacc Je %  ftim t Veau, en remplacement de Me jules nose unJ v luui DO) -~i '., in.' IS LU mu (io >l4f z nu La p'ace Ju Ciiimp Je Mali so.i.cite l'at en ion 4e U aiitUW Je Iravaus r'uuiics q.i vient d'.n vo.t u eu rge. la ......-., u ap.el ce qu. a eie Jit, ne s eu occupant p.us. unie tl c: q. 1 est u.e taJ pus belles de la Ca,ii aie ment uu ,u pu. Je .uu> ci nous se* nu... n.uicu Je voit les a l'iavaux fuji.es l'embe.l.r ci eu u.re uo CaJ.e pu. Ji b ne Jet piomeua ci ata -on: 11: q .1 s y o..t. Cnta i.oui OJ .c J. r.ci un. sa ns raanq uDt abi^iu.u.t, .1 cl ju te, une, u..e. .... ,a'o 1 Ivt lavu..v J.u ia pus ia g. me.uie pj>sipic. Le* Annal* MLdi^cale* de Mdecine Hatienne Noua avo ia r gu avec plaiair le de< xin 1 numro de cette revue qui parait avec un aonomaire qui De manquer i de plaire eceuilque U que^ioo radiCAla iotresae. LttaWrfl nii'nti la direc ion p ur le gractaoi euvoi. ^^^^ U.S. Navy News 3 Juin Mani'ettiUont tn iaucu> de la franct J|, AIMUM' U.ied. a piua telle-i maoif atious de aympa-bie de la F.a. ce pour lea fciais-Unia ajeu lieu aijouid'bui l occasion delioan* g'i-aton au moriuro rt rig aux mucairia ici. quartitr gn s ialde l'K ai ivi .|ur Amncoio pendant la graede guerre. Entent* Maritimt "UAMBULrtG L a i g ta de bi tH<:x de la HirDbo.jrg-American, Harimin et Coamoi aont arrive I u in eoteote par laquelle uu eer fha lgulier ara muuteuu MM H.imbouig. et la c'e l'aciflque dea Eat-UoM par le Co*l te eanama. Les poita de S.u Frauciaco. Loi Aoge'os, Poatlaod Seattle, Facome et Van -o.it -ta aeiont coopria daua cal itiur. ire. Hier, u heures, mlgag le crmonial en U8.8e Hnaoar tien do pout HMoUrouw. d*oom m par le Gouve cernent Pool lou.saintLouveitiKe.lout echar œ.nt pet t bourg ait en tte elle nouveau pont dcor aux codes nationales. ... Une I0.5. le Prndent de la UN blique reu par 1. Secrtaire dlEUi des T..vaux Publics et Uogoieur ench f del D.ectioo gnrale, la crmonie comnroa %  ___._ Mi Joue..i D g^.eur dpar'eme a de 1 Ait.bonit-. qui eut dutaer e trataux de con-ttudion, pronona M discours suivi ni aOiaaura Colter Mooao'ir h PrsHeot, Meilleure les Minirrep, Messieurs Ua membret du Clerg, Messieurs, four at main ^L'aboaaa'ice da lotirea nous uiigij leovoyer ddiaiu la puo i sliou des comptes reudua de la fte de i L.0100 bporuve, de la repraeo taiijn dd < La MatcPe allulpei daaoe et i uae visite la Frabri que de P. Goilbaud, Sev. ts mesures prises daus li ryiou de U Q n re employs des •''ao e meota hlrupu un t candannt dea ueiuea uemprinjuiieioent et a un luiiiU'i de uiarki d-aaeede cb i cuo i^ai ie OOnettl de guerre [fan Oeil aoua l'inCUlpa iou d-avoir tabli de pian* uta oaaecDeoeott tiauus e ,d -voir aiguaid deauiouveradote de lieauee tt ue ir.iue a un bande de SaLuteura et a l'eaptua Sculageler ttxeiuiucut tuanllleiornb suder, Aceteu poui Krupp a e coadam ue a deui aua oa pnaao. Wdbeun Jeu-uiKli^ dtaeinaieur, 5 tae, Irteat Margr-v leciricien, a i aua et t ren vVilianclt.atde au labj raioire. a 0 nui. Le baron Knipp Vuu Bubieu ei tea trois directeu.t *Brubii, hariwig et Meateriia. qui on t imt B|'|KI ie leur eoudaioua u a a la cour u caaaaiion ue Frauct Oi c ieconduiia la p.iaoo ue deux poDt4 HU.I la Vaiteo de la barie. i a ne pourront plua ubr suite pifu.i e noe part ac ive a la suivei.laace dea Lee fratyai avaient iuaqu ici per mit ai x uirecteuia piuvuoires de couauiiii leapnaootJitia. Le cou-cil o fcUtire Ue.ge ai^ge"r,t t StHkrtde a i< Ddarxue auiouid bai la BAuiiei bevk, 1* artut loue itina de' preaidtcs du District dt liu*pn! dort.* dix util* de pn on pour avi ir ftit %  •• %  • rii i./.'i.i me bieu ou te vu.u^.wuait, la soilie d'ilirr a t uu h o succe poui u l.iiuUi Je C; Clma. c-uc ftull i.uiiicii-e occupait lori'.es les fia:.s. Le. ttatsB Bftautu yiif Je jPrtitljnat ont ClC M'aci utl le .,', laoutucu. Ju .'ubil..— Ne ,.oun.... uu p.. icpieuJie au .oui J. 1a S€lllai..v. li u.uc une.ul.u cp.tujes alto Je fj: Dasllt a caluaqui u'ciii pa pu lic • l'an.iua Je suivit ce lum paioui.aot t a Varits Le Cioe-Variiic n.vu>.ut nei pl.n-.ir ses lde 0 cm il' s 1 VtataVtl encore une loi applaudir • i.a .Wiur syuiunoQic , .. u.uir oa le sait c ei ie euei J'.euere J vci uauc;. -,|Odioa> que U musiqui. m mina voit eU o upo.c ei,.reieincui poui ce ..m tant elle s'y aJaptait. Sjrvice MaiiOiidl d'ilyy Jtt pabliqae AVIS 'E. raipoo d i uj.uure croissaat de eniiae qui circalunt daat la vuia et en raiao.i, *i illeur, dea poaailu lits de dve'opueiueut de la reg^, oe Service ae piopose de meutr uue campagne eu vue de dtruire cea calaua* Se codaequenci, le* pi .ur 'Un • di cidua auut laviti carder leara ctiiena a l'auacbeoa de Ita retenir auire.ueut, car aux 7, 8ei>j Juiu coaraui, toua ua cuieaa troava daua iea tues ou -SQI lel piacea pidiquea aeront tuea. i.'ortaa-.'riiJi, la i J ni UJJ. J % f. MAYNB.S lag^uia u uargi iu .Sirvice Naiiojal driygioe Pub.iqa { The Texas Company Annonce tors ses elles*. qu'E 'e se Mal |J*J! 5?" l-.taetiHoo de \t>ar commande tant actuellement bien pourvue l on nonve MI etock des drivs du ptrole : liroHine.Gazoline, Diffrente* Qrai**e* y hailt* pour autos fttnaohine* etc,ete L'loge de la rasrque TEXACO qnl eat connue et spprne dans le monde entier n'eel plua a faire. Toofa les aNjta H?* 0 ***.^ !" meice ainsi qcetoaa les Gar-g. dd la place dbitent les pra toits TEXA 10 que noua avona en atock tant Fort au Prince que daua lea autre i V NnreMenton rpcomroande aux. proprit re^et MI chaoff^ors d'An looob'ae ts>hol-es cifrinea ou Texaco Mutor Oila'qui cocititoent un lubnllant incorpparfble. ^ Tlphone No dOl purttu proi'tioiNtMQt inttailie §lit|*du Crertft kiNKBR le suis heureux de l'honneur qui n'eet fait, de voua aoohe'ter la bien veaue ici, Mom.Hoois, I occasion de ."inauguration du premier pont direportaoce, eonatruit par le birpe -on Gnrale des Travaux Publie. il iuU8 a fallu lutter, plnsleod annes, pourair.ver aune orgaot8a tiuu caii ble d'excuter dea travaux, don le Piya avait grandement teaoio. ,. o.aie la eyrapethie que Votre Exceil DM cous a to jours tea.ognee g.ce leDeiezique coilaboiMtiun de notre diUr-feue Ministre des Trav ex l'obiice, nous avons pu mme celtre orgauibation l'preuve eujourdbii, un tuoe avant la date fixe pom ueti %  v-u.e.i do H; fait, mag. roi'l" dittlculta, uous HO. Lin s quelque peu liera dinau^a> rer ce pu. t, premier dd son genra en Ha>ti. La glo re en revient Voua, Monaie r le l'iaideut, vcua Mooaieur le MiDiatTa des Travaux P b cs, vos L gn.eura et deaai atems ei au Mtviea u,9 Bteiiera et Magaaiu de l'tlat, aux ouvriers et a toua les tr.valleoa dunt la bo ne voionif, le comagb et l'-tijuuuce n'ont |a~ maia dclailli un mataui, depuis le jour ou lurent jeteta lea louoatioaa ( le U Jai.vier J, juaqu i celui o le ira van fut euildieineut achev t. le 1 Mai ). Auaai je tiens, au nom de tous ceux qui • uu tt;re quelconqu?, ont travail. a ce t'out, et en mon uu'.n peraoouel, a exprneer notre protoude gratitude nu Uouvern mdot qui n.uo aida et Loua encourageai ex* c i iidiuiuent et qui, en mtoe tetnpv, m J u tiw a qui veut voir, son grand ddtir de iiiiuiiiuer la m'are et d'. raiiortr le au t da peuple. uuo unavre, Mooieur le Prai' de.n, i|jci|i njuJtse quelle soit, prjuva a Voire Lixce.ieoce, que haiu Loaieat u ce moment une orguiatiou capable de raliser lea travaux du plua uTaude importataUd; et pour laequeia t-iio trouvera Ijuiouta, die/, vous, laidduecealiiiv iNtaUSaavoua fort uien Moni.eur le Pie-ideui, q ..voua ue piiu.-iut/. jaiuaia i|io ce.tj orgaonaUoii bjiuidd, au OfU Ue> ijtaudS adCMl.ea, ita ta uu M-ivio luutue Mou-ioef la atiuiai ce t'out de MOul-ltOul lel.tt.u lot Udpailuiiiema de l'oitasu-Piiacdet dd lArtioouue tt qui, a ue t tre, uou voua tre parucuiiudnent cndi, peut tre ap paie, r. luv.tj de vo i o admiuiatra boa et au tuai de la Uirfccuou t*> i eia.e ueo I.avaax HuOlica, |e suis heureux de voua le prsenter. U. M. LUiitt* Lt Mintitre Fombrun riponJtt en ces termes Monsieur le rVsident, MM les Conseillers d'Etat, MM. les Ingnieurs, Mess euri, | Prenant possession au nom du Ci -1 du pout de Mont Rouis et que nous in ugurons solenne.lement en ce jour, )e me plais d'abord i lemercter tons les personnages de Poit %  u Piince, de St. Marc et des Gonaves, venus ici pour prendre put la cr mome et de donner ainsi une prcieuse unique d encouragement i ceux qui par leur dv dment, leur h.o.l te ou Unr neig ont h nren •amaat 4rJ t h. .t impoiUut etjvtsic. Lt rivire de MonLj naturelle des Arron.ijtej au -Prince et de St-Mu travers de cette grande queute par laquelle le 1 tibonite communiquent! et le Snd, l'impi-iense si pont sur ce cours d'eu j aox poques de :roei chapp mme aux naeL, yants, et le Gouvroemesll publique en a t coosUa up anx prious aati Tritt de 1915. Mais cette nooielli no're existence politique 1 la Convention haitiino-L les grands travaux pab'io| blea au dveloppement 1 progrs de la Nation, os_ taider constituer la basai, plan rationnel et puaaj ne ment C'est ainsi que, rt avec l'ancienne routine 1. ett-ctus sous l'empire ] nessits et eo debeni liois d'ordre teenique de 'es garantir normal 1 usuie du temps, 01 nir cat onal avec oa avis, le Gouveroemeat Prsident BORNO tormihj gramme dont les pre comportent 1 exienbon e rappor aat aux voeifcl es ion le suisheuteoil i ectien de ce pont coi ine d % % %  applicationsiM ie n'tait pas tout d'upril siIcu-a .icnli u rgenceHitJ garalament reconnse; surtout aviser au DvjttJl nir la 1 .alisatioo oKef seai vraiment destiitiW Ces* pourquoi U proposa la loi do i) icco daat au DpaUedj vaux Pablics uacttaxtr re de j00.000 dollar, il partie sor l'Enipiad, T cution ,de certains tir" eutie autres la coostr p mts, l'un sut U %  Rouis et l'entre sur ir LasCaobis. L'ouveiiurei crdit a aussi peraw gnrale des rtaa eu per de la construcuos j me pont tablit i %  Troii Rivires 1 tire, deux derniers snoat U plan modle de M vreod pre Habsi^ de la paroisse des Go et que nous baptuetos Pont T Louvertonifcj L'opportunit • %  ddits n'avaient fe' il d'Ctat dont les seat toujouis avec wi cu-ii quand il • 10 ns d.otcit gea*^ Corps y donna dc r ta.,:i.t.t/ aVCC 01 W lg-slitivi avec tout patriotique do. 1 iroa le louer. |e ne lastt ^ \ ntiigeose deu cepoot.Siusrap^ tapes succeaeaM puis les 1r.v-.01 P* lachvcneot de m^ pizticul lment <* le temps l *" v< f e C t consacr. ^' a. talsMaix^.-Ji etdemieaviiou^ date prvue e >^, vement. *"\*% d'activit dont U ••J, rendre to****^ n.eui huregb.y' 1 J sins tt Aiel.cs de 1 r.lecitcus W „ personnel.q'* ^ reilseldeUt^aai S.p. ^ i.f.i auxili.'f ,e .IV' S:m !" n .dt-".' ceiu.ncm-0 A) nreuvej %  9B T



PAGE 1

LKMATt %  Ment qi ) "* heoreax le leor iixeffer pobfqueinenT. L*JMOCO r *" 00 afteo laquelle ont droi les piy MAI. C'est tout A votre luoneur.fr ent, de VOU-J intrts, r au aort it l'homme dea champs qoi aoof la arcs au /'aya et qui, par son dur aseor, sauvegarde le devenir natio m. L'excution de votre programme ai|ODVerntment aora. ceitee, le sstiict favorable de l'hi-tJre, en Mpitdua p a esiou da 1 heure pr EAB nom du (Juartier de Mont MOIS, j offre a Votre Excellence ce Maqnet.eu lmoiga^ge de gratitude t de dvouement. Et j adresse da WeiUtiona publique' ao diatinga Ufoierr Cotttr qoi a dirig la cous kastiun du | ctjt avec un zl au ms d tout loge. iMod Huia 3 juin 1933 1. JEitOlsE AD Aptes are'ques psrolss du Col St Mire qui rappela 1rs itfo.ss ti retiti, des hon bls qui on' aussi irait la reconnai'sance pubi que wi noir excut la partie des ira jniJeaplus pnibles, le Pre Hn rt procda a la bxdiction da J* Chet de l'Eta^exprima sa aatis •oa de voir > lever cet edince P AU eut d. s mots aimables l'adres te tous les invits. a lunch (ut servi. Au moment Jpit vts i h ore, uiie rnseni JJJJ 0V1,,0 'ai faite au Chef de Jtxistai ot cette fte : MODa.enr le Prs.dent de la Repu JJM. les becitairer d'Etat Ch. Tjww. Fin Magloire. Ch. Bou **a et J mes WcGolfie, MM. . Grandroi, prsideot dn fcnspil d'Etat, Ducale Ch. Pierre Oar'es Roor'ei, Ad. Vaibrune. Fobert D vtJ, Laorore Nso, France! Frarots, H. Price, Sorsy conseillers d'Etat, Placide David, chef do Cabinet du Prsident, Riool 1 siire, Clment Magloire. Stpber Alexis.Thimo he Parer, chef de Division an Dparte ment Pde l'Intrieur, les Irgnieors Paret,Mcrell, Cotter, Tippenhaoer, Henrig'h, A. A. Hord, Iewice Mean, Lon Minos, Maignan, Georges Cau vin, Paul Bortu. Lonce Bomo. G. Price, Franois Georges, N, K*b-eio, Scott, Frdric Azor, Pestai Champ* sue. Alf. lis!, R. P. Hubert cur des Gonaives, Berconno enr dSt Marc Pan, secrtaire de 1 .Vchev eb, Supolice prfet de St Marc. lrme Ad Magistrat C.ommu -a Marc Franois Commisraire du Go veroe meut, Dr Justin Lator'ne idag strat Communal des Gonaives, Beauvoir luge au Tribunal de l e mstaoce de Port au P< oce, A'phooe Deait, Lye. Manager d-la Nation! R il road Camille Doacet I M N. Mir celin Pierre Agi ot Magistrat Com muail de l'Arctii.e. OBS pprrnon1 s fianil! de Mlle KOM Qil'ei et de B -thon St Lger. Kof cotrp'imtnif, %  i i % %  i Remerciements*; Mr f t Mme Panasd Leroy et ton, 'i % autres per-ni rerrer^ect bien sincrerent toi^tuiqji *u' ont ^onn* de liaaigMtM de svmpai^i; \ 1 orr.ii 0 n de U pette de lejr resrette; petire ADILIKE. I! Ie r rient de croire qu'ils leur e udiront ure prrirnde reconnaissance. t'o. >u-Pr>oci 4 |uin /I>JJ. tm.aijtMi* gnrale Trnftnttaotiqiie Le Si' I5OM< Raphal attendu h 9 courant ri'b'irhra le mime jour four Santiago Je Cuba. U i'S tCiraveile est attendu it 10 courant et repartira le mime na une pharmacia, MiPICatS, Po ; vc. •:,nnelli. 'lirollfi, loiiloili, Muscade tte, e% SUCRE KAFUNE SpECI LITii ; Marque prise Lvaol t.aiiiff tant, PaauroerkS, Articles pour bsrbi<*ri. BIT Buir, f.hocol t eu pondre. Mulla t ft ie d* Morne. ItntulaioB fo' CreaiPi EjtJai s ajost faire eeeaoeaa .t eat de toilette, Eau de Quinine, Poudre rn*ra les intteiaa Selu ioti pour conever la œti (r? is, Lait de >t;g"sie, PoudiO suprieur* pour la loleite des et farts b se? c. de Heurs, Eai de Fterida.— Ilel frur la tabla, %irutr.lH, — Duile d'Olna f i > ir i tebif, Btoaeaa r'intp, Ptope^iotB*, f, o!le pour eAaMat PB ooatiqoM et lotraa ioeac*ee, R>pi 'ol : Hui'e contre ronptipataaae et ronb de ir'es'ino ehrrctqnea Tb, Gif psof I* parquet, tasaealK qo", I' slrn Ep(C*>f> Si'cp •• ivara I • -Dlur* :•-. Cive tv*, V : i. i it, ete, sSn D' m*des It < aial< pue '" PI erintit^^. Cooflani \uh coarj.aiidts & LERN & FINK, Int-. vous serez absolument gsifBit a Toutea le ) once? ptiarrcacia da peji s'a^ptoviaionneut chez ItElfM fttlNK Inc/ Lon B. Ihbaud Agent exrlusit pour llaiti WlLSO^i & Go CtUCAGrO, II.I.S Manlgue pure Lard mantyue de famille Beurre | wilsco Huile de Coton messf pork Lear Pork Bœuf Sal etc. Demandez, lea Produite de Hilson <$ Co. Ils sent irr proehables. tofl . TLi'Lvod Agent exclusif pcor Hati CHARLES P1G0ULET 228 Hue Houx Fort au Prince, Assortiment compIetyd'Epicerie Bonbons Franais en boles biscuits Olibet Vins de Bordeaux suprieurs. Spcialit de Vint en Bouillies. Champaynts. Liqueur*, WhUim* Gin Bire. • Li % t i* '•J e." A *x Expdition en Province. l i_._ . 1



PAGE 1

M M.V** v-i xxaatKJBjerr %** O'BOL.ah -. — £/.: moi de maladie abroge Votre Vie d'une a.inie. Le CLQ30L permet d'viter tes maladies en aagmen* tant la force de rsistance de l'organisme puisement nerveuse CcnTL'cnce Neurasthnie Ple* couleur 6urœend : La cet* do GLOB#OL augmente la force nerMUM et rand lux nerS rajeunis toute leur ner|ie, leur eoupkeee et leur vigueur. fortifie pma mal •( fui ce •#! fit VOLOftftOL L'OPINION mKBkii Je pul affirmer que le Gtobtoi bri>ce sjUtaillMesm %  conve'.esceii.a. et cela • expiant HMSi Meta. Uime la?on gnrale,* jKul dire qu 11 reprenie le epofliwe f*r ereneti.*a toute Mjg*t *J iumMir. Ce* un tonique de preroier wdre qui, contrairement a)ii xciunu habiUMls. manifeste une eetioa reUeInent uWe et persistante. U abrge la convaleeeno et auimunie.po*r alfiw dire. force de vivre, dont touMe aocre* rside, mws rase unions esjenUeUe et rse> Use. C'est peurquol •£ %  *£•; erlvoT* le cures de Okfceol a la plupart oe nce malades, celte medlcV-ser. ne rencontr*l nu eu ne eoatre-liMlieaUon et permettant •"**""•, efftcar* contr la decnnce hmarognlque 0" tienne CaUCSAITO. Ancien interne Pne. fct.br OiUUto, t, ree e VaUncieaaes, Pa/U. efloeU* sfcarmeeiee. Vai . itum nau& gnraux, 172W Rue> Magasin de i'EUt Pharmacie F. Sjourn f ^23Ss :>* %  •^a ttJOtti avis ^ sa clientle aux mdecins et au public qu'elle a Irauji.at sou L*aDof-io4ie u Uiolu^ie eu uu iatoorau^re ae b.ui JJ v." appliqne sou* ut Direction du Or rftCu. ni tf. 3e io us n Le L >•;• .u reaatt quie ai un Jd Claque HittiUMo ^. S'ir>-'r i u t ur.u.iid pjjiios rejuijie'.id.aent* ce Aii/ei.dU...: .. J-I; ^;.ii i J J tteecitou u* <• attu/i ^j. ^^'_ HeUCUOU aO iliOjUlei u „ biauiou au Haug ei du pus iAaujOij uo* .lidiierea lecalea aJUuieii^utt crachat •4luUuiiDu raciici: J Cousuutd Lreo Scrta ne Hecherche de SpirohiesM Co de nccoqmt, etc, t. %  < LU M41SON Paul E.'Juxila \V. ieianuages IIM tnUefM btdftOXi noire nufk cttl pieaque LOuveaU* tfjui ii e.iun.'.r J ji uai. qu il TOUS s-ihi I d"jvoir qie vi.n pouVcf trouver toji ca qje rajtf ave. bi*jiu et a di iHiileurQg ejuii m %  que Uns lot liquJiLiou M xtraurrliuaire.> oactiajeauHabaoi ar^eiit ou or, li i 11 %  . x, IVM'JI.UIS ti m, ti -. > i J soie extra, Partout slects at me .i"..'.-.nuques* Hideux tulle ei Ci.apurafUlttl notre depui du meut) o lits, aruioir s, car pela g|p> PAUL EAUXILA Rues lrauei&ire $ du Magasin de CilM S31I09 u ji'jiutf'iias sc-iipuoA Miusnwrl S3181IH3 S31 N3IQ ZIDIXI inoiMns sirn •!• .'oaiEA'qdTiia 'otrnrjtv 'iznanBttj *dduo •y.livj'-t.jcj 's^tnnqa so* vuiJLvaivoa traoatnoj BOA %  BoqoaojH IBA e^jor) eJ>OA VUJAVJISJlfd snifojd G e^sirr) 11 'saioi Jtaa uuiq V01WAI S311llSVd S21SVliy3A axxoa 3Na ET UMooe • >•>• tSM N1..B %  Mu •• l*oa .niM J- .t-e*r-,65 r-rtntt.nr., ..•-.r. Ir. MUVC1 AlBUl i fiM i*** %  • 4 %  **' i,,, / h .rM Ptay-lq.** I-WUJ '**-, d# (VMM • .' !••. t /i v/ -' '. '• t>^TuW J i^— Fr*^ %  * %  •• p < * piuin. r\mr #M>^ It-n • > ru .1 ...I. uma|ranM %  % %  ri (•>< % >< *...-. • lova mir l'or i l-ua. -• iuU>fcu ) %  . I* 'a %  .rr M ,->-tli >n %  ('..u-io. rr .N' 'fis ut un %  ,.% ,. a> ....,• %  T..- .• Ukni.H etiliiM LHaraMnoaar-iatM. W illi awe .iHnJ Avis urgent La Mi nui ^ ie /tance invite fout /sa franais net *n iQh te vriien'er, an diUi la Uga'itr. pour M ptiif HttSPeVi S'*r /< MA^'I < r /-! rjc<'iii//nn' cij / T cUtas >is /diiLtnovvtHet toi nilitiir a av ti". U ?•!/ moit 'a '/JH 6<$ /'app. J0'4j /ES /SI drapeaux Camel, Camel, Camel, 1 Cigarell* Gros et Dtail Cheg \i B. & 1 SADA & Co La Maison Sada annonce s** client qu'elle a reu des cigarettes Cas ce*ntures 9 jirreteUei,montreh>rAmil plume* rentrvoir, boutons manch parlumttrie lotion, poutre* ^craval laine* iilette % brosst deiiHoi denti/rtcv, eau de conlenrsfsapfieBns Voile couleur, B .andii barres, dernire nouveaut Voile b'snc & coaieur de toutes qualits Bas soie Bas jour demi soie Grand* Ktdaux pour portet Seige oou & bleu mina pour hommes, anglais Dia tonale uou suprieur^ Perait b aacbe anglais Strvictus de toilette, blaoche ei'couleurT Fique ccu.eur & blanc angiaiii D.iiiTaiaoi * K^ki Btauc suprieur Dnll Loion blanc anglait suprieur, etc.klc. -^ fc %%  de U morte saison, la M.ison H. SlLViflt.isr! ses nemorsos Clunls, leur laisse les article, ci-dessus i des prisent! meut ledoiu et e 1 leur donne l'assurance ' p'ai fernelli • au.re tnauoa Je h place ne peut leur offrir de pareils articles compte Veut* tou, Meadames, Messieurs, i la Mmon H. SILVIsU \oi tmp.eues ei vous serti satnt.us i trs peu de Irais. Pharmacie W.liueti Vient d'arriver j V 'acem frais, Meads Deatri Malloge, nourriiure pour les enf ml*. Liqueur de CMotte ni <1 lobule* biut pour le traitement de •" **f|" ti'iyrai* chiniqa* iV 0 i pour /' *£ t iV 2pour ambres /*• % 



PAGE 1

V* %  tMM lment Magloire B01> VfcJtfsA lO^Q CENTIMES IOWAOWWQB j mm r i^ntDi I93S Quotidien A mesure que nous nom lefoas sur Ja montagne des annes, font autour de i ous s'abaisse, les kowines tt les choses. Alfred de VIONY TIUPHOMI No ?4S t m Cabli Nouvelles Etrangres Les (ours 8 NEW YORK Franc SfPTliDR A fa7 [ilm m wmm\ Sance du 30 Mai 1923 March du liane pmS i — %  Le pic grima-e de I* HMtiice des Mirr.uil de Fnoce llflfqit, aerciedi B. u tiles, a Itablu UD des piiropiui sujets %  Mt uia 1 mission de la cou iieoDaie par U Rbui et Rh h Les pifsidents des cocieils dis u galement les moyens de probt b.e l eiploitation des lie 1er de la Rhor et Ratt jqae It question des maik* uds introduits en Belgique .. utlignu.e. [U*us>t du f aoc f icis, sur le kl 4d .h nges, est attribue ikuiiieui financiers la peis tbld. l'miSMO p o haine du iMtœpiULt poui cootiouer 1 otu I (' itwnsiiuclioD des lgions ce MfcOu du gnemeot que l'olfri tapiriiic-os, c ueiiemeut eo pr t par le gouvernement aile ot s*ii pas accepte par la i il en rsulte une uflueoce niate sur le march du franc. mau record a'aviation IlEBOUHGhT i-Lt seigertBu Tiubli on nouveau ucoid eu awstei avion a une altitude de "' %  tlitsi\ec un poids de 2)0 litte du Math IfelWiLe rruk allemand a Mi baisser sur le rcaicbe des k A l'cuvenuie, eu cotait %  Mis au dollar midi on a •chiJiie de>2,6jo. A ter h MICD ou maik amvc j'aug M invitable on pm qui af %  Ppis tous les atticlcsue ni liinilii, Jatgmt dation iplus de it o joui loo eo PME des pm QU otbutde fcl. 4*tf se passe en yique ;' £ %  jnojcat na.ional des em |J, ( „ '* €, aiiaation an m (la. 5 00vei ni nt dappe PPiS.?.' P '"^ oouveilS . wt tssalioo dt ta ^ttu 9 abe de ^ rrsqui r*'titW. |sUa< CMondc ) * r," 1 flue ' *'ve ^ W -se $ %  yrdicat, irait t pttienti 'a bloque i mrient e par ui cheldoayndicai.on a refus de loi payei a ciuie de cet isines mgolarits Cette nouvelle a /ai' une r" fonde imrressioo sorlo pinioo pib'qu.. On p nie que les services de tr-ios sera noimal Inn di, la dœcb.nation des troupes commencera dcai>io> L'empibbt do goLYinemmt pour oo milliaid de francs, dont l'argent servira snz tnvauz de reconstruction a t plusieo>s fos sousciits. Oo envoy des instruction! an ministre belge U Hsye pour qu'il demande des eipiiciuous i la Hol lande poi r :e que l'oo oosidrt com me no .ctr discourtois, U p'seoce de quatre ministres hollandais an banquet donn A D iteicbt en 1 bon oeor de deui belges condamns mort par dfaoi par la cour belge pour acte de taahison Cet acte de trahison et it 1a participation au mouvemeot qui avait pour but I a biiasemeot do gooverrem r ,d n a d spar pendant la gu rr alo .> qu une grande partie de la B g que ait oc cute par lei allemands La grve continue Cotugne COLOGNE i— La tri* des em { iloys uc tiamwaya set er due i a piupar des employs mu itipt-x. Le commandant des t oepes irtlii ses a otdcnn 1 *M est; non de 4 tbcls givutes, d'aprs les oidoonaoces del haute cummisson de Kh a oie qui ne permet l.jpvesq e lorsque ce dcision a t et due sur lea pom s litigieux par nne cemm s non d'arbitrage. Tourne de M. Millelaiid en Alsace avivns ui emblaiea 're le comm n %  : i'e -t ] t poli ique du coa % ernemectdans la Bbnr S1RASB0URG 1 — Dtdl le dis coois pionouc hier, Mr MiUeiand qui est en ttain de Lire une touroe en Alsace a liti les sccusatioos frar aises que l'Allemtgne cbeicbe chapper aux piieœsnts de ses deltei et taie la politique anglaise daveuglement. Ea ce qui conceiae que les n oins de rpsiations, ou ne peut que hausser les paules, a. t-il dclar, elle ne peut pas patctqu'elle ne veut pu et elle ne veut pas parce qu'elle iifie l'sppiopnei ce qui p pnUeni ses ciednttrs. La poiiii* tique siglaise, a*t-il dclai, toitinne aveuglcnent, ce qui ltia l'etco nement des historiens* L'Allemagne qui prtend tre roi ne dpente de grandea sommes pour ciaser ses rivaux, tandis que ceux qui,av.nt la gnnre.ont dnonc l'Allem.gne comme une rivale mami me qui dev ont ous les jours plot mena r te lui o t peim s la vola lion do trait et de detcuner l'argent qt'eile aurait o employer pa>er les deitea sacies, A conutcue nue flotte mi'ihinde et org.r^er des poits qui sont titiioid. re m nt pro.| e.. Le prsider t a dit que reniant ton se n *0Tlgl il avait et* c u alla par f^es dis en'h, ^ TOUS Wursez pu >. Noos se* m ci Une iHuveld victoire ion loraqu'ellai furent beortej pur les locumo tvea Deux lue <(ujtivea ont draill* XQI la p'npart de* ca. le atkbotaga s est produit daca les parties b^itseee. Lei fraueia j"' oidonn de cuupr lea aibiea |oiqo'* *>~e diisnce de -Uu mtr* de la vne ir, teep pciou o'i de* aiteitat ont t commisi Lea Bouivoeatrea devront foi un ,,-* boafliuei rereri-aiiea UJ piaaeqoe LtMciiic iefutrout de travailler tar ni't d l puliiiqoH de leaiUo Ce COL ie ccctpblion. l^ir miti m 'Mm f§g$ A sa Pnce du 30 Mai coul, la C' mmipfioo 9, en prercier lie-, ren* du SB dcisioo >ur la re-rinrrattcn 4 produite pr r Annu'yn Nico'8' t entendue sl tnnce r'ulO Avril dernier. Ce'tt crance conai* e en deux leuii'ea u sppoiu eœei a %  lvent la -orrme a* UJ k0ur des Mr Aoooiyaee Nirria i is taire la nctilica ion a I Lta" du tri nefeit en e^ t-verrdn rro>0>dr| Util feuilles LEtat diri, ei Ccncla 810.1, H il est rel emeoi dlbueur. Aifaire \o SIS imiofluite par M> daire? John et Lauriton l.aroii e. La iclarr.at ; oj d,n enttnd p, coi, ente eo 00e crearce , l'u.meui llaignaa pour roeretjrn di la miiion occupe nagaru par le Palaia .\htiot.t. La Co-umiBujD a rejet la rc'ara-noo, parce que les rparations ont i 00 i^es par on caa de rctrsj inii-me, c'ee--.1ire que '^a dBOBlB Oit A occasiocnts par I attaque LU rlais par u •-, revo.u onoaire- qui 0;t renvers 'e Uooveroedieui ,i U Viibruo GuitlauTie Sara Par cont-6qient l'Htai, mflM en vertu du bail n BBI ias teeponsable. Aftaire No 10 luirocloite par Mr Rotzier et connsfaot en u ,e Cf>sBioo de craLce fait? par ad me Vve By-oo. Cette ciance de quinze cen'a g 'urdes pour les droi gourdea vendues p .r houzier Ivarez Werceron. Cuii.laiuoe dj a remboursera Alvire/. le mooiBot convenu pour l* ceaaioii des railles gourdes, par le fa 1 ouue Of position eur la crance g obale IrsueiiiiBH par la Vve Byrou li u. ojmie8iua H appoint M r itou zer piouver que Mme B>ion n'a Bicune opposition & la Banque i\aII bUlfl de ia He-publlque d liaill q. i I empcherait utre en pleine posSd;u.rj de la ciance concd*,. Aois quoi, l'Etat recevra la reqoii da la uo iticatiou du tiansfert tau a Roaiier, loujouri par ir so DI JU oonceasiouiiaiie, et lui paiera, dans uu uelai de qoioze ioars si rien OH s y oppose, la cieHiae aur la souica de Heuon.V1lle.801t 100 dollars en cash et HJO dollars en titre srie b Mtaae No 111 intiotiuite par la CorapBgu.e d clairage lectridue du UapvHBltlBO. £iie consiste e.i ue c.auce de Ub^lc;^ ceotimes de diUffi pour bjMiereaox d'ciaira/a rests impay.', La (Jouirais e s'ei-vBcl A la soooHd' lviS.OoO 49>,B[I il 7 | U. BWJDVB cjg Upr f ment dea FloiDSN do lRpnbIi que d'Heiti on* chiffra 'es vateura Pdlei 1<0.870 rfoifpra environ. *-e l, la rrVarce des Dabelma parait nettement tab ie. Non p^s, pourpoiv^it M Corvinu on, ce surpins d'srpr-rt provient de a diffrer ce de chsnwe. Ainsi one lettre de ensuite de rio.CtKJfrs de la Hiri 0 tnt simplement a , mrnderla Commission !e rejet de cette partie de la crance A cela Ma Mathoo, ea obtenant r uiicremont h p,,,-,,!*. s dclar qu les hritiers ont trouv h rcit ma ion toute formule, telle ju'e'lo a prseute par l'sncien rainisLl |!? c ,, Pr 'e Gouvernaient hatien one premire fois:qu'eu isbience de Monsieor Nord JeanJ *epu. Il plairait la Commissiou de faire la rserve de l'affaire poor que, par les cjpies des pices ofUOi< de leoseiKiiant .or ls cooveraiou aea tsui op!e par lo Gouveroe* rat-ut aoinuiicain lui rnms, sanf P 'tir une seole foia qui l a t oar u-r agent de ciisn^e,-la lumire BO l M e co.u^liement Oec.dration Consigne ainsi qne ellMa,tea la s ue 8 ( n puitpar Ii Prsident de la Comm.asion Btvoir si Me HatOoo avait connaiswe .1e la lettre de quittance de Hennque Heoriqoes mentionnant que u couvr<,ioi! de cent vingt Ht mille frarca tonnait yiogt-cioq mille tiois ceoquatre vingt ire./e dollars t9JMH) Le mandataire de hh. t.ers avait rpondu indirectemeot Pour tablir lea dro ts de Monaieur Dabeliuar sur les 10D0 dollars de iraianrxuels du Monstre de %  •>•• lui Hou", et penJaot nos -luri it UHUI aus pour son client ou aea hritiers s: %  Matbona ensuite r. pondu au iT'siiaui de la Commisa.ou que 1 on seulement l'ancien Mi Blitrs ue bauto Domingo avait a-cepte par teigramoe les cond* lions ile-a dt.ux postes de Berlin el de Home co.terjuea daoB la lettre du tcrtHire d Etal dee Helationa Lxirieures, mria que !ee deus missicos ont t remphee Berlio i Hum.'. De. leniB uai.ee d Home eu jjunent I afriimaiior. Lea i.iO douais pour frais de dplacement do Ssnto-Lomiogo Bar lin oui ils les mmes qui ont t4 verei au Gouvernement bomloi • caiu et qui sont rcams en menu temps par les beiirieis, fonuaot piainsi uu double emploi, s dernand le ; rtideot Me fcitienoe Mathoo f Me Muutas a intervenu et a d quil y airnt deux missions : eelH de 1:90 dont u, frais de dplaoe meui ou: ^ie rxpejiea ea lBi t ceilo de Md$ qui i-*-t |' 0 b. >i de la rocininbiiou des lOO dollars an nue!ouur fr ttia d u Winiitre de Ber lin Rome. Me M-mon a fait 'or* remarquer que U rec huiatioo des fraie dd d uUcemeut de baoto Uotaicgo a B?r lin ne cuaceirue pas l'a c en Mini< tie, mais le bis qui taii aecrtair* di LaaUon Que oett* parue de la rclamatiou ebt rserve,, uonr tri prouuile L pat et ce a'lve qu' uutrt eutciuquanu dolllara (45J/. itobo il 1 agit iKBDlavaj.t, de ^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05942
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, June 04, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05942

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
V*
tMM
lment Magloire
B01> VfcJtfsA
lO^Q CENTIMES
iowaowwqb j mm r
i^ntDi
I93S
Quotidien
A mesure que nous nom
lefoas sur Ja montagne
des annes, font autour de
i ous s'abaisse, les kowines
tt les choses.
Alfred de VIONY
TIUPHOMI No ?4S
t m Cabli
Nouvelles Etrangres
Les (ours
8
NEW YORK Franc
SfPTliDR
A fa7
[ilm m wmm\
Sance du 30 Mai 1923
March
du liane
pmS i Le pic grima-e de I*
HMtiice des Mirr.uil de Fnoce
llflfqit, aerciedi B.utiles, a
Itablu Ud des piiropiui sujets
Mt uia 1 mission de la cou
iieoDaie par U Rbui et Rh
h Les pifsidents des cocieils dis
u galement les moyens de
! probtb.e l eiploitation des
lie 1er de la Rhor et Ratt
jqae It question des maik*
uds introduits en Belgique
.. utlignu.e.
[U*us>t du f aoc f icis, sur le
kl 4d .h nges, est attribue
ikuiiieui financiers la peis
tbld. l'miSMO p o haine du
iMtpiULt poui cootiouer 1 otu
I(' itwnsiiuclioD des lgions ce
Mfc- Ou du gnemeot que l'olfri
tapiriiic-os, c ueiiemeut eo pr
t par le gouvernement aile
ot s*ii pas accepte par la
i il en rsulte une uflueoce
niate sur le march du franc.
mau record
a'aviation
IlEBOUHGhT i-Lt seigertBu
Tiubli on nouveau ucoid eu
awstei avion a une altitude de
"'tlitsi\ec un poids de 2)0
litte du Math
IfelWi- Le rruk allemand a
Mi baisser sur le rcaicbe des
k A l'cuvenuie, eu cotait
Mis au dollar midi on a
chiJiie de>2,6jo. A ter h
micd ou maik amvc j'aug
M invitable on pm qui af
Ppis tous les atticlcsue
niliinilii, Jatgmt dation
iplus de it o joui loo eo
PME des pm qu otbutde
fcl.
4*tf se passe en
yique ;'
jnojcat na.ional des em
|J,('* ,aiiaation an
m(la. 500veini nt dappe
PPiS.?.'P'"^ oouveilS
. *wt tssalioo dt ta
^ttu9abe de^rrsqui
r*'titW. |sUa ) * r,"1" flue ' *'ve
^ W -se $
.yrdicat, irait t pttienti 'a bloque
i mrient e par ui cheldoayndicai.on
a refus de loi payei a ciuie de cet
isines mgolarits Cette nouvelle a
/ai' une r" fonde imrressioo sorlo
pinioo pib'qu.. On p nie que les
services de tr-ios sera noimal Inn
di, la dcb.nation des troupes
commencera dcai>io>
L'empibbt do goLYinemmt pour
oo milliaid de francs, dont l'argent
servira snz tnvauz de reconstruction
a t plusieo>s fos sousciits.
Oo envoy des instruction! an
ministre belge U Hsye pour qu'il
demande des eipiiciuous i la Hol
lande poi r :e que l'oo oosidrt com
me no .ctr discourtois, U p'seoce
de quatre ministres hollandais an
banquet donn A D iteicbt en 1 bon
oeor de deui belges condamns
mort par dfaoi par la cour belge
pour acte de taahison Cet acte de
trahison et it 1a participation au
mouvemeot qui avait pour but I a
biiasemeot do gooverrem r ,d n a d
spar pendant la gu rr alo .> qu une
grande partie de la B g que ait oc
cute par lei allemands
La grve continue
Cotugne
COLOGNE i La tri* des em
{iloys uc tiamwaya set er due i
a piupar des employs mu itipt-x.
Le commandant des t oepes irtlii
ses a otdcnn 1 *mest; non de 4 tbcls
givutes, d'aprs les oidoonaoces
del haute cummisson de Kh a
oie qui ne permet l.jpvesq e
lorsque ce dcision a t et due sur
lea pom s litigieux par nne cemm s
non d'arbitrage.
Tourne de M. Mille-
laiid en Alsace
avivns ui emblaiea 're le
comm n: i'e -t ]t poli ique du coa
?ernemectdans la Bbnr
S1RASB0URG 1 Dtdl le dis
coois pionouc hier, Mr MiUeiand
qui est en ttain de Lire une touroe
en Alsace a liti les sccusatioos
frar aises que l'Allemtgne cbeicbe
chapper aux piiesnts de ses
deltei et taie la politique anglaise
daveuglement. Ea ce qui conceiae
que les n oins de rpsiations, ou ne
peut que hausser les paules, a. t-il
dclar, elle ne peut pas patctqu'elle
ne veut pu et elle ne veut pas parce
qu'elle iifie l'sppiopnei ce qui p
pnUeni ses ciednttrs. La poiiii*
tique siglaise, a*t-il dclai, toiti-
nne aveuglcnent, ce qui ltia l'etco
nement des historiens*
L'Allemagne qui prtend tre roi
ne dpente de grandea sommes
pour ciaser ses rivaux, tandis que
ceux qui,av.nt la gnnre.ont dnonc
l'Allem.gne comme une rivale mami
me qui dev ont ous les jours plot
mena r te lui o t peim s la vola
lion do trait et de detcuner l'ar-
gent qt'eile aurait o employer
pa>er les deitea sacies, A conutcue
nue flotte mi'ihinde et org.r^er
des poits qui sont titiioid. re
m nt pro.| e..
Le prsider t a dit que reniant
ton se n *0Tlgl il avait et* c u alla
par f^es dis en'h<- usiaius d<- Ni
bougez pa ', t Iiu 4. bon >, ^
tous Wursez pu >. Noos se* m ci
Une iHuveld victoire
PARIS r Le pouvernement a o^
tenu une mijont de 162 voix 10/
le vote de ccef ance de la chambre
des dputs apis les interpellaiiors
sur les rcentes rrenes royalistes ;u
coois desquelles plisi'urs socialistes
ont t rra rrems dans les rues. Le
rote a t pris sur les questions de
priorit aux rsolu io irsentles
par MM- Brous tioo de Mi Brousse condamnait les
ictesdes royalistes et expr mait la
confiance de la ebamb t dam le gou
veroem r.t pour rprime; la violerce.
Celle de Mr heiriot ava t le mme
bol, mus sans phrase re'itive A I ex
pression de confiance dan e gou
vernement. Le gouvernement eo a
fait One question de confiance don
nint la prioiit la reV.lutioa 1
Mr U oosse qu a t vote par J4 ,
?0 X .on.rc 181.
Nouvelles diverses
LUDWlGSHtREN * La Socit
B den Aniline dclare oo dividen t
de )oo pour e:.t pour 7922 conrr
30 pou 1 cent en r92i Lenpjo.tan
ueldela socit dclare qce lin
dnstrie d 1 mai .es colorantes a t
la nfaisar te lanDe aeiuieie bu
q e la conrurreoce trangre conti-
nue i se rtudie perceptible-
BERLIN 1 Les listes desousenp
t ors eo faveur de oeux emprunts 5
pour cent da gouvernement parisien
ont t clauses b:er. Le rer emprunt
ta t de 100 millions de kilos de po
t-s e l'autre 400,000 centres de lei
gle- Les .'ou cript ons olI atteint res
pe.livcrr.ent les chiffres de 440,260
et 1.460 o6_t*
LONUKLS 1 Mme Mabre Rus
sell. actrice renomme et f mme d
capitaine I h-l/pscm, a t lue mem
bre de la chambre des communes
pour le comit Noithunbeiland.
Svres mesures prise
dans la rgion de la
Khur
DUSSELDOCR-S La principale
ligne de chemins de Fur otilae per
lea frerai pour le uanspoit du
charbon et du Coke daos la Rgion
el 1 lui 1 41 091 oi ce ruatia
pur ! n!unj:i de borabea. Deux
voua eut :e < tirniles ur uoe gibn
de Ijngoeor et le trafic are iotfr
rompu pendant quelques temps) Uo
train de rbarben, dont le racar.i
cit-n igaorait la destructioa de la
voie, a draill. Duna deux autr, b
c a d a bombe* places an cootac
des raiie (Vent explui>ion loraqu'ellai
furent beortej pur les locumo tvea
Deux lue <(ujtivea ont draill* xqi
la p'npart de* ca. le atkbotaga s est
produit daca les parties b^itseee. Lei
fraueia j"' oidonn de cuupr lea
aibiea |oiqo'* *>~e diisnce de -Uu
mtr* de la vne ir, teep pciou o'i
de* aiteitat ont t commisi Lea
Bouivoeatrea devront foi un ,,-*
boafliuei rereri-aiiea Uj piaaeqoe
LtMciiic iefutrout de travailler
tar ni't d l puliiiqoH de leaiUo
Ce col ie ccctpblion.
l^ir miti m 'Mm fg$
A sa Pnce du 30 Mai coul, la
C' mmipfioo 9, en prercier lie-, ren*
du SB dcisioo >ur la re-rinrrattcn
4 produite pr r Annu'yn Nico-
'8' t entendue s- l tnnce r'ulO
Avril dernier. Ce'tt crance conai* e
en deux leuii'ea u sppoiu eei a
lvent la -orrme a* uj k0ur.
des Mr Aoooiyaee Nirria i is
taire la nctilica ion a I Lta" du tri ne-
feit en e^ t-verrdn rro>0>dr|
Util feuilles LEtat diri, ei Ccncla
810.1, h il est rel emeoi dlbueur.
Aifaire \o SIS imiofluite par M>
daire? John et Lauriton l.aroii e.
La iclarr.at;oj d- ,n enttnd p, coi,
ente eo 00e crearce 70, raonmot etu devis dre^ho >,
l'u.meui llaignaa pour roeretjrn
di la miiion occupe nagaru par
le Palaia .\htiot.t.
La Co-umiBujD a rejet la rc'a-
ra-noo, parce que les rparations
ont i 00 i^es par on caa de rctrsj
inii-me, c'ee--.1ire que '^a dBOBlB
Oit A occasiocnts par I attaque lu
rlais par u -, revo.u onoaire- qui
0;t renvers 'e Uooveroedieui ,iU
Viibruo GuitlauTie Sara Par cont-6-
qient l'Htai, mflM en vertu du bail
n bbi ias teeponsable.
Aftaire No 10 luirocloite par Mr
Rotzier et connsfaot en u ,e Cf>s-
Bioo de craLce fait? par ad me Vve
By-oo. Cette ciance de quinze cen'a
g 'urdes pour les droi I ir la source de t-oiion-Ville, a t
di oiouoe de aaiiie> gourdea vendues
p .r houzier Ivarez Werceron.
Cuii.laiuoe dj a remboursera
Alvire/. le mooiBot convenu pour
l* ceaaioii des railles gourdes, par le
fa 1 ouue Of position eur la crance
g obale IrsueiiiiBH par la Vve Byrou
li u. ojmie8iua h appoint M r itou
zer piouver que Mme B>ion n'a
Bicune opposition & la Banque i\a-
II bUlfl de ia He-publlque d liaill q. i
I empcherait utre en pleine pos-
Sd;u.rj de la ciance concd*,.
Aois quoi, l'Etat recevra la reqoii
da la uo iticatiou du tiansfert tau a
Roaiier, loujouri par ir so di Ju
oonceasiouiiaiie, et lui paiera, dans
uu uelai de qoioze ioars si rien oh
s y oppose, la cieHiae aur la souica
de Heuon.V1lle.801t 100 dollars en
cash et HjO dollars en titre srie b
Mtaae No 111 intiotiuite par la
CorapBgu.e d clairage lectridue du
UapvHBltlBO. iie consiste e.i u- e
c.auce de Ub^lc;^ ceotimes de
diUffi pour bjMiereaox d'ciaira/a
rests impay.',
La (Jouirais paiement d* at.448.83 eeoUo7t 'de
dollars ayantes dei effectue but
l'ordre d^ Ismual Ciptrtoo, l'Etal
hatien paiera, sa s terme ni dlai
la Compagnie d Eclairage do Cap
la nomme de 8 77.8J wutim! de
do'lara en casb et 17 5jo dollars et
centimes en titre srie B
BoBOiil la Commissiou sb'raie
a pasH l'initrnciioo dn i affaire N 1
4* introduite par les bntieis Di-
baioisr Jn Joseph
Me Gorvingon. cooBfiller du 'ou
veuiemen, a, en cbteosnt la parole
du i'rsiilei.t Abel Lger romra'n-
C par ls partie de la crsne conctr
Daoi lea 4,5-iJ dol ars.jVileu'- dpeo.
Be sur ki-s fonds pttraonnHa par
renciBO Mimatre a Su to-Domiogo
roor co.upto du Oonvernement
UlCttO.
far difreatj onqa-s exp*di^
Monsieur DabllmtT ve-ra sn Go
veraemem oominicain, p-ur comp
de celoi d'IJsi i, la aomra de 1 oim
Oou irancs, laquelle somme eat ron
vertu a 5 fraosi 'U pmr un it. Ih
aeloa Invocit ots hnt.tr* Dabel
m r J 0.0, ii,
En lare du f qu'Un** dlivre
pr b Gouverne-innt doaaioc- > e
s'ei-vBcl A la soooHd' lviS.OoO
49>,b[i il 7 | u. bwjdvb cjg Upr
f ment dea FloiDSN do lRpnbIi
que d'Heiti on* chiffra 'es vateura
Pdlei 1<0.870 rfoifpra environ.
*-e l, la rrVarce des Dabelma
parait nettement tab ie.
Non p^s, pourpoiv^it M Corvinu
on, ce surpins d'srpr-rt provient de
a diffrer ce de chsnwe. Ainsi one
lettre de ensuite de rio.CtKJfrs de la
Hiri M Ministre sur la Baoqoe de Santo
Lioroinao, et pour tre remira au
beuverrernent Domn.icain, n'a pas
produit *ttwo Pt MelqceB dollars,
mais bien la cororae de 2.5000 ut
queijiita renimes ds dollar, aolt
nviron i 5 francs cinq ou hait pour
un dollar.
Si doi c le Conseil du Gouverne-
ment prenait eeite lettre decbaog'
pour base. Il pourrait conclora qo'it
y a, dsus lea Convewo-ia (blttfc uu
surplus dergent r()po:ihble rem
booraer* rfttl hi ie .. Ma i ,>0
tnt simplement a , mrnderla
Commission !e rejet de cette partie
de la crance
A cela Ma Mathoo, ea obtenant
r uiicremont h p,,,-,,!*. s dclar
qu les hritiers ont trouv h rcit
ma ion toute formule, telle ju'e'lo
a prseute par l'sncien rainis-
Ll |!?c,, Pr 'e Gouvern-
aient hatien one premire fois:qu'eu
isbience de Monsieor Nord Jean-
J *epu. Il plairait la Commissiou
de faire la rserve de l'affaire poor
que, par les cjpies des pices ofU-
Oi< de leoseiKiiant .or ls cooveraiou
aea tsui op!e par lo Gouveroe*
rat-ut aoinuiicain lui rnms, sanf
P 'tir une seole foia qui l a t oar
u-r agent de ciisn^e,-la lumire
bo l M e co.u^liement
Oec.dration Consigne ainsi qne
ellMa,tea la sue8,(,n puitpar
Ii Prsident de la Comm.asion
Btvoir si Me HatOoo avait connais-
we .1e la lettre de quittance de
Hennque Heoriqoes mentionnant
que u couvr<,ioi! de cent vingt Ht
mille frarca tonnait yiogt-cioq mille
tiois ceo- quatre vingt ire./e dollars
t9JMH) Le mandataire de hh.
t.ers avait rpondu indirectemeot
Pour tablir lea dro ts de Mon-
aieur Dabeliuar sur les 10D0 dollars
de irai- anrxuels du Monstre de >
lui Hou", et penJaot nos -luri
it uhui aus pour son client ou aea
hritiers s: Matbona ensuite r.
pondu au iT'siiaui de la Commis-
a.ou que 1 on seulement l'ancien Mi
Blitrs ue bauto Domingo avait a--
cepte par teigramoe les cond*
lions ile-a dt.ux postes de Berlin el
de Home co.terjuea daoB la lettre
du tcrtHire d Etal dee Helationa
Lxirieures, mria que !ee deus
missicos ont t remphee Berlio
i Hum.'. De. leniB uai.ee d Home
eu jjunent I afriimaiior.
Lea i.iO douais pour frais de d-
placement do Ssnto-Lomiogo Bar
lin oui ils les mmes qui ont t4
verei au Gouvernement bomloi
caiu et qui sont rcams en menu
temps par les beiirieis, fonuaot pi-
ainsi uu double emploi, s dernand
le ; rtideot Me fcitienoe Mathoo f
Me Muutas a intervenu et a d
quil y airnt deux missions : eelH
de 1:90 dont u, frais de dplaoe
meui ou: ^ie rxpejiea ea lBi t
ceilo de Md$ qui i-*-t |'0b. >i de la
rocininbiiou des lOO dollars an
nue!- ouur frttia du Winiitre de Ber
lin Rome.
Me M-mon a fait 'or* remarquer
que U rec huiatioo des fraie dd d
uUcemeut de baoto Uotaicgo a B?r
lin ne cuaceirue pas l'a c en Mini<
tie, mais le bis qui taii aecrtair*
di LaaUon Que oett* parue de la
rclamatiou ebt rserve,, uonr tri
prouuile L pat et ce a'lve qu'
uutrt eutciuquanu dolllara (45J/.
itobo il 1 agit iKBDlavaj.t, de ^


L14MW
M***
'
boorrernect de quatre niie cinq
csnla dollar* a I ancien Mmieire lt
V av%t uae cor fusion, a soulign
lie Mathoo. .
Foui i -WJ dolliis, fraie de tl
graiouie. Mo lailiou a .outeou q'ie
ut u- Depar euidut dt. hela.toue
Exierieoia n'avait pae reuDUia6
ou acquit e cet e pallie d.- liai q-il
r-venai a cUarge loa* l dipermu ma iu uai uels avaient
liquide ut cotupe.
Aui'e < ce p.uni la Connue <>on
amP-tal deciai > laifaire No 4-eu
lenlue ec a ia:t ;ou9ia.ijr aar ie r
gutre dd dudien.e que Me Matiioo
tara nu. a :.e euten u. ti daua
le dlai ne baie jiuie, n preeoie
le pice pro niaei, autrement elle
aiai>:era aur lea piacea ea ea poaaes
aloo. ..
Atia re Duocortbj. AjOirne ai
faire No li inroluite par Rgie a
Voie et couau au. ea uue c eeLte
de trou cot d.x go ud.s (3 0) pour
retenue* . eupp uieo de loyer*.
tte irabCOil M 4(00 couaowwf du
Gjdvtruetnjut, prenante uue itttre
deiiurytt.uui uta tcole* ue jtcmel
,an que Cti at ue doit que '*t*
gjuide de rttenuea de vitgf. pour
MO .
mi Preaioir prodoit uni la tre du
Seo.euue dlit de l'I at uc i m
Puu iq ia iuit8ui li-ta ec eui via^r
BUtal lv-a UaOli do lo.a IOQ US.
aur ii rematquo du t'ioaileot
hi). i L"ger, Mi MettOir rtcouualt
que ia LtoiadiAjflO a aie mai tocaid
lee di tomba d accord avdC lt iOa-
aeuier dj tiojverueroe it que IM
rd.euuse a rie /eut a 18 gouidai,
sauf a pradaier uu uie.ujire pouf
lea Ijyoa dua. PiaiimH poit ta
pucji, la ieaud a e e leve,
elALADIES ds La FSMt'i
Irrgularit et doulcureuaes fonction
1 DUT AVC \ monatrualla. Congestion de orfno.
ArHLUlalL I timorraie. Varices. Hmorrode.
~ -. U. / Mtrltea, Aie critique. Vertige. aulte-
CO ire le [ cationt> Formation de la Jeun Fillo.
Laboratoire* TIOUETTE-PERRET. 15. U* des lamiblMMft PMt (friMD
M0M ' Il
dit Pont Toas^nttooverture
Varits
MAHDI
Ilessiaa
Le Maequs a.13
JJeuw ulaochts
l'je ci 1 bu fcpuoaea
Entr gnral 0,60
Au Sacr-Cur
de Turgeau
Hier, U paro $>e du Sacr- Cour clbrait, >
10 i tour, la k' oui: io e Dieu
La pr it.iioa, >or.ic u 1 L ;'.ise i upt heu ri
4u mail i, a u -. dcvan lt C rc c B-llevu gra-
vu la peu J- l'eu- -e Cuo e ri # aneieeu^C
pre.nurc i..u m repo.oir cj^ ; l croeni et arcii-
t.-.ueai Jrc.se au :a Ceur 0 i Ai Mord o
uiu cno.alc attendri le Utfil fcUlta pour le M
lui J- -. clum su.>>, piiuecauts et doua
,.pie> u b>uJi:iioo par le feie Oui.l. qui
porta 1 OJUuiuir, u procrs.ioa m: dingea ver> lt
deua m .cp-toir ar en ri.ta il eu i Mon-
j.u Antoine 1.1.injj, to.jouis au ja.i U.' u
de J->u.. .ni. d un s.) le m IU clmai po.t
lut u i Je lojgre verdoytnte au I eu d tre
ta .ut t.iti .non lc>
Li dut ii- u.-iieu CM i Jo.'iic au milieu Jet
eu ... >-...% ciun; ix. cutis parla ehorale tVl
ittiia Je Nore-U.ue ju S..re-C.eur, U dut
se ic u en luar.ne oi>l .;>. j ,' ' ie po >t M >i -
raui Ci itr.ouu au irji,crne repo>oi( dresse >-li. '
Mr tinil.- irci.au p.r le Cercle tsaxattlie tt
1 Ira HSW-1 t LauMption.
Mais ,i r un aciid.m Jcs pljs laclieux,i'ostenso r
bri nu dejl ur l uuiti ei U en r*le idMvaitit*
leai.cji.. i la prcin.cre i'- le des :mi..| i
loot le en rue UOuDiatit Je la ... ..a.un Ji-s
le.c> iJicu de la ..u -e u iMMia CUWT) ^uanJ le
toit vent qui s.uilia.it, SLUgOaitraDt dans .'enoit
ti i.c..,.iiivi. :i ,.no.r n pr.nJre teu les non
b.c. a .i rges tiup rapproc.ic. Ici u i des a-t.e Cl
U .eieiuuu e clan Uwunlet par le cri de : u tcu !
..u ellel io. le n pj >o.i tait dj en twiu.ue
o, i ..u le pre le icprtt prestement 1'oso.Moir m-
la.t et n^fti.' tan.
Lx teints poui U pro eiun de se remettre
en mtttba et ue reuirer a 1 i.gli.r, dans loiJre
le iu p.riail' le peut lucenJie ** Je.a t
ajj - et la HaUtt cn.cvee a peine lgrement
tu. ,-t. par les tttlitl lUinmcs claires.
l'Usait de la po-iion, que rehaussait la m
siq c Ju 5e.uiu.uie, lui ciuulee la ku..j ..k -se
>a nu ac laqutilc u Deueui.uon Ju si bac e-
rueui preceJec Ju l'c-Ueu.u, termina la d.IU
m ! :l lai.o re.igitusu seulement un mstant
troub.ee.
V.
Daoa Ihs au.ras paroisses
A baint-Josepu le ia.ai Sacrement s est arrt*
clict .me Uuni.y ihiiau, ttuc Courbe cl caca
M ne .' M'(, a la u..nu ilue.
A aatatt Ai.ne, il y eut irjis repo^oirt ; lt
premier i la oiaiij itue, clul Mme LKIWtt i lt
e o..j a la rue au Ciiamp de M r cuci Mint
G rfgta Uf.e et t.Oisieme t liof-t d.s ruet
ot l'aotantiscai *t ue si uuaiie, k* Mmt
Ra^u.ei t ie.
Hoku.i ficairal, dans l'stti tait il y rut
aJSal l'IO.^. .ou Jan la l.OUI Ue I 11J.illal ijen*
rai Tout kf convalescents y auuieat.
i i sur-
Conseil d'Etat
A la aeoce da ce matin 1 Serr^
tii-e d'E*td-8 Finwcei. a dpo6 s
1 Un projet de loi eionraot \
p-rtir. du 1er Juillet 19/3, lettrraa
di la Odte Intrieure do droit de
25 ceniroea par MO do'lars; 2e
un propt d' loi parnotapi aui na
virea l entrer sans manifea e et mo
ye nui a i nnaatioa pralable daua
no ditt reott porta.
^arisiaua
MARDI
L.-Haii j iis cru;.
Grandira oie aa la vie.sooial
et un.' i.iii
t'.i O' ,.UiU
Avec^doa cnia^ia autasrtiquaa
00 ti/iin.i*
'"le U-min Lium vieui detre nounue 1.0.11m:
aire ta(JtttTtUtaaul ,<>-> '< uibuual de 1re
i ntaacc Je ftim t Veau, en remplacement de
Me jules nose unJ v
luui DO) -~i '.,.....in.'
IS LU mu (io >l4f z
* nu
La p'ace Ju Ciiimp Je Mali so.i.cite l'at en ion
4e U aiitUW Je Iravaus r'uuiics q.i vient
d'.n vo.t u eu rge. la ......-., u ap.el ce
qu. a eie Jit, ne s eu occupant p.us.
unie tl c: q. 1 est u.e taJ pus belles de la
Ca,ii aie ment uu ,u pu. Je .uu> ci nous se*
nu... n.uicu Je voit les al'iavaux fuji.es l'em-
be.l.r ci eu u.re uo CaJ.e pu. Jibne Jet piome-
ua ci ata -on: 11: q .1 s y o..t.
Cnta i.oui oj .c J. r.ci un. sa ns raanq uDt
abi^iu.u.t, .1 cl ju te, une, u..e. .... ,a'o 1
Ivt lavu..v J.u ia pus ia g. me.uie pj>sipic.
Le* Annal* MLdi-
^cale* de Mdecine
Hatienne
Noua avo ia r gu avec plaiair le
de< xin1 numro de cette revue
qui parait avec un aonomaire qui De
manquer i de plaire eceuilque
U que^ioo radiCAla iotresae.
LttaWrfl nii'nti la direc ion p ur
le gractaoi euvoi._______^^^^
U.S. Navy
News
3 Juin
Mani'ettiUont tn iaucu> de la franct
J|, aIMUM' U.ied. a piua telle-i
maoif atious de aympa-bie de la
F.a. ce pour lea fciais-Unia ajeu lieu
aijouid'bui l occasion delioan*
g'i-aton au moriuro rt rig aux
mucairia ici. quartitr gnsialde
l'K ai ivi .|ur Amncoio pendant la
graede guerre.
Entent* Maritimt
"UAMBULrtG L a i g ta de bi
tH<:x de la HirDbo.jrg-American,
Harimin et Coamoi aont arrive I
u in eoteote par laquelle uu eer
fha lgulier ara muuteuu MM
H.imbouig. et la c'e l'aciflque dea
Eat-UoM par le Co*l te eanama.
Les poita de S.u Frauciaco. Loi
Aoge'os, Poatlaod Seattle, Facome
et Van -o.it -ta aeiont coopria daua
cal itiur. ire.
Hier, u heures, mlgag
le crmonial en U8.8e Hnaoar
tien do pout H- MoUrouw. d*oom
m par le Gouve cernent Pool
lou.saintLouveitiKe.lout echar
.nt pet t bourg ait en tte elle
nouveau pont dcor aux codes
nationales- ...
Une I0.5. le Prndent de la UN
blique reu par 1. Secrtaire dlEUi
des T..vaux Publics et Uogoieur
ench f del D.ectioo gnrale, la
crmonie comnroa ___._,
Mi Joue..iDg^.eur dpar'eme a
de 1 Ait.bonit-. qui eut dutaer e
trataux de con-ttudion, pronona m
discours suivi ni '
aOiaaura Colter
Mooao'ir h PrsHeot,
Meilleure les Minirrep,
Messieurs Ua membret du Clerg,
Messieurs,
four at main
^L'aboaaa'ice da lotirea nous
uiigij leovoyer ddiaiu la puo i
sliou des comptes reudua de la fte
de i L.0100 bporuve, de la repraeo
taiijn dd < La MatcPe allulpei
daaoe et i uae visite la Frabri
que de P. Goilbaud,
Sev. ts mesures prises
daus li ryiou de U
Q n re employs des ''ao e
meota hlrupu un t candannt
dea ueiuea uemprinjuiieioent et a
un luiiiU'i de uiarki d-aaeede cb i
cuo i^ai ie OOnettl de guerre [fan
Oeil aoua l'inCUlpa iou d-avoir tabli
de pian* uta oaaecDeoeott tiauus
e ,d -voir aiguaid deauiouveradote de
lieauee tt ue ir.iue a un bande de
SaLuteura et a l'eaptua Sculageler
ttxeiuiucut tuanl- lleiornb suder,
Aceteu poui Krupp a e coadam
ue a deui aua oa pnaao. Wdbeun
Jeu-uiKli^ dtaeinaieur, 5 tae,
Irteat Margr-v leciricien, a i
aua et t ren vVilianclt.atde au labj
raioire. a 0 nui. Le baron Knipp
Vuu Bubieu ei tea trois directeu.t
*Brubii, hariwig et Meateriia. qui
ont imt B|'|kI ie leur eoudaioua u a
a la cour u caaaaiion ue Frauct Oi c
ieconduiia la p.iaoo ue deux
poDt4 HU.I la Vaiteo de la barie. i a
ne pourront plua ubr suite pifu.i e
noe part ac ive a la suivei.laace dea
Lee fratyai avaient iuaqu ici per
mit ai x uirecteuia piuvuoires de
couauiiii leapnaootJitia.
Le cou-cil o fcUtire Ue.ge ai^ge"r,t
t StHkrtde a i< Ddarxue auiouid bai
la BAuiiei bevk, 1* artut loue itina
de' preaidtcs du District dt liu*pn!
dort.* dix util* de pn on pour avi ir
ftit r he tV'tftj-
- r v..-_-. .
Uaaa les UUdiUitS
a *ajftat>ii
i./.'i.i me bieu ou te vu.u^.wuait, la soilie d'ilirr
a t uu ho. succe poui u l.iiuUi Je C; Cl-
ma.
c-uc ftull i.uiiicii-e occupait lori'.es les fia:.s.
Le. ttatsB Bftautu yiif Je jPrtitljnat ont
ClC M'aci utl le .,', laoutucu. Ju .'ubil..
Ne ,.oun.... uu p.. icpieuJie au .oui J. 1a S-
lllai..v. li u.uc une.ul.u cp.tujes alto Je fj: -
Dasllt a caluaqui u'ciii pa pu lic l'an.iua
Je suivit ce lum paioui.aot t
a Varits
Le Cioe-Variiic n.vu>.ut nei pl.n-.ir ses l-
de 0 cm il' s1" VtataVtl encore une loi applau-
dir i.a .Wiur syuiunoQic , .. u.uir oa le sait
c ei ie euei J'.euere J vci uauc;. -,|Odioa> que
U musiqui. m mina voit eU o upo.c ei,.reie-
incui poui ce ..m tant elle s'y aJaptait.
Sjrvice MaiiOiidl
d'ilyy Jtt pabliqae
AVIS
'E. raipoo d i uj.uure croissaat de
eniiae qui circalunt daat la vuia et
en raiao.i, *i illeur, dea poaailu
lits de dve'opueiueut de la reg^,
oe Service ae piopose de meutr
uue campagne eu vue de dtruire
cea calaua* Se codaequenci, le*
pi .ur 'Un di cidua auut laviti
carder leara ctiiena a l'auacbeoa
de Ita retenir auire.ueut, car aux 7,
8ei>j Juiu coaraui, toua ua cuieaa
troava daua iea tues ou -SQI lel
piacea pidiquea aeront tuea.
i.'ortaa-.'riiJi, la i J ni UJJ.
J% f. MAYNB.S
lag^uia u uargi iu .Sirvice
Naiiojal driygioe Pub.iqa {
The Texas Company
Annonce tors ses elles*. qu'E 'e se Mal |J*J! 5?"
l-.taetiHoo de \t>ar commande tant actuellement bien pourvue l on
nonve mi etock des drivs du ptrole :
liroHine.Gazoline, Diffrente* Qrai**e*
y hailt* pour autos fttnaohine* etc,ete
L'loge de la rasrque TEXACO qnl eat connue et spprne dans le
monde entier n'eel plua a faire. Toofa les aNjta H?*0***.^
meice ainsi qcetoaa les Gar-g. dd la place dbitent les pra toits TEXA
10 que noua avona en atock tant Fort au Prince que daua lea autre i
V' NnreMenton rpcomroande aux. proprit re^et MI chaoff^ors d'An
looob'ae ts>- hol-es cifrinea ou Texaco Mutor Oila'- qui cocititoent
un lubnllant incorpparfble. ^
Tlphone No dOl
purttu proi'tioiNtMQt inttailie lit|*du Crertft kiNKBR
le suis heureux de l'honneur qui
n'eet fait, de voua aoohe'ter la bien
veaue ici, Mom.Hoois, I occa-
sion de ."inauguration du premier
pont direportaoce, eonatruit par le
birpe -on Gnrale des Travaux
Publie.
il iuU8 a fallu lutter, plnsleod
annes, pourair.ver aune orgaot8a
tiuu caii ble d'excuter dea travaux,
don le Piya avait grandement te-
aoio. ,. ,
o.aie la eyrapethie que Votre
Exceil dm cous a to jours tea.o-
gnee g.ce leDeiezique coilaboiM-
tiun de notre diUr-feue Ministre des
Trav ex l'obiice, nous avons pu
mme celtre orgauibation l'preu-
ve eujourdbii, un tuoe avant la
date fixe pom ueti v-u.e.i do H;
fait, mag. roi'l" dittlculta, uous
ho.Lin s quelque peu liera dinau^a>
rer ce pu. t, premier dd son genra
en Ha>ti.
La glo re en revient Voua, Mon-
aie r le l'iaideut, vcua Mooaieur
le MiDiatTa des Travaux P b cs,
vos L gn.eura et deaai atems ei au
Mtviea u,9 Bteiiera et Magaaiu de
l'tlat, aux ouvriers et a toua les
tr.valleoa dunt la bo ne voionif,
le comagb et l'-tijuuuce n'ont |a~
maia dclailli un mataui, depuis le
jour ou lurent jeteta lea louoatioaa
( le U Jai.vier J, juaqu i celui o le
ira van fut euildieineut achev t. le
1 Mai ).
Auaai je tiens, au nom de tous
ceux qui uu tt;re quelconqu?, ont
travail. a ce t'out, et en mon uu'.n
peraoouel, a exprneer notre protou-
de gratitude nu Uouvern mdot qui
n.uo aida et Loua encourageai ex*
ciiidiuiuent et qui, en mtoe tetnpv,
m j u tiw a qui veut voir, son grand
ddtir de iiiiuiiiuer la m'are et d'.
raiiortr le au t da peuple.
uuo unavre, Mooieur le Prai'
de.n, i|jci|i njuJtse quelle soit,
prjuva a Voire Lixce.ieoce, que
haiu Loaieat u ce moment une
orguiatiou capable de raliser
lea travaux du plua uTaude impor-
tataUd; et pour laequeia t-iio trouvera
Ijuiouta, die/, vous, laidduecea-
liiiv iNtaUS- aavoua fort uien Mon-
i.eur le Pie-ideui, q ..- voua ue pi-
iu.-iut/. jaiuaia i|io ce.tj orgaona-
Uoii bjiuidd, au OfU Ue> ijtaudS ad-
CMl.ea, ita ta uu M-ivio luutue
Mou-ioef la atiuiai ce t'out de
MOul-ltOul lel.tt.u lot Udpailuiiiema
de l'oitasu-Piiacdet dd lArtioouue
tt qui, a ue t tre, uou voua tre
parucuiiudnent cndi, peut tre ap
paie, r. luv.tj de vo i o admiuiatra
boa et au tuai de la Uirfccuou t*>
i eia.e ueo I.avaax HuOlica, |e suis
heureux de voua le prsenter.
U. M. LUiitt*
Lt Mintitre Fombrun riponJtt en ces
termes.
Monsieur le rVsident,
MM les Conseillers d'Etat,
MM. les Ingnieurs,
Mess euri,
| Prenant possession au nom du Ci -1
du pout de Mont Rouis et que nous
in ugurons solenne.lement en ce
jour, )e me plais d'abord i lemer-
cter tons les personnages de Poit u
Piince, de St. Marc et des Gonaves,
venus ici pour prendre put la cr
mome et de donner ainsi une pr-
cieuse unique d encouragement i
ceux qui par leur dv dment, leur
h.o.l te ou Unr neig ont h nren
amaat 4rJth. .t impoiUut etjvtsic.
Lt rivire de MonLj
naturelle des Arron.ijtej
au-Prince et de St-Mu
travers de cette grande
queute par laquelle le1,
tibonite communiquent!
et le Snd, l'impi-iense si
pont sur ce cours d'eu j
aox poques de :roei
chapp mme aux naeL,
yants, et le Gouvroemesll
publique en a t coosUa
up anx prious aati
Tritt de 1915.
Mais cette nooielli
no're existence politique 1
la Convention haitiino-L
les grands travaux pab'io|
blea au dveloppement 1
progrs de la Nation, os_
taider constituer la basai,
plan rationnel et puaaj
ne ment
C'est ainsi que, rt
avec l'ancienne routine 1.
ett-ctus sous l'empire ]
nessits et eo debeni
liois d'ordre teenique
de 'es garantir normal
1 usuie du temps, 01
nir cat onal avec oa
avis, le Gouveroemeat
Prsident BORNO tormihj
gramme dont les pre
comportent 1 exienbon
e rappor aat aux voeifcl
es ion le suisheuteoil
i ectien de ce pont coi
ine d applicationsiM
ie n'tait pas tout d'upril
siIcu-a .icnliurgenceHitJ
garalament reconnse;
surtout aviser au DvjttJl
nir la 1 .alisatioo oKef
seai vraiment destiitiW
Ces* pourquoi U
proposa la loi do i)
icco daat au DpaUedj
vaux Pablics uacttaxtr
re de j00.000 dollar, il
partie sor l'Enipiad,T
cution ,de certains tir"
eutie autres la coostr
p mts, l'un sut U
Rouis et l'entre sur ir
LasCaobis. L'ouveiiurei
crdit a aussi peraw *
gnrale des rtaa
eu per de la construcuos j
me pont tablit i
Troii Rivires 1 tire,
deux derniers snoat
U plan modle de M
vreod pre Habsi^
de la paroisse des Go
et que nous baptuetos
Pont T Louvertonifcj
L'opportunit '
ddits n'avaient fe'
il d'Ctat dont les
seat toujouis avec wi
cu-ii quand il
,10ns d.otcit gea*^
Corps y donna dc r
ta.,:i.t.t/ aVCC 01 W
lg-slitivi avec
tout patriotique do.1
iroa le louer.
|e ne lastt ^ \
ntiigeose deu
cepoot.Siusrap^
tapes succeaeaM
puis les 1r.v-.01. P*
lachvcneot de m^
pizticul lment <*
le temps "l*"v t consacr. ^' a.
talsMaix^.-Ji
etdemieaviiou^
date prvue e >^,
vement. *"\*%
d'activit dont U J,
rendre to****^
n.eui huregb.y'1 J
sins tt Aiel.cs de 1
r.lecitcus W
personnel.q'*-^
reilseldeUt^aai
S.p. ^ i.f.i
auxili.'f ,e .IV'
S:m n.dt-".'
ceiu.ncm-0 A)-
nreuvej 9BT


LKMATt
Ment qi ) "* heoreax le leor
iixeffer pobfqueinenT.
L*JMOCOr*"00 vgif :on6raienoe toif de plu lu
rrtltiots dort que dploie It dirtc
SoGors'e des Travaui Pabli-g
ioor apporter dioi sa sphre d'c
^p ooe collaboration efcac et cri
uj li riliM*ioa do progrimm Un
Goateineoient^eodint an dvelop tr-
at du bien (tie de la co'ectivitr.
tfoo D*prtfn.ent flicite Monsierr
I logoicur en Chef, le Ccmmandirt
a L Pstsoni activement secon.'
J, l'Ingnieur B Moreel.of ficer Ei
gM it ce nouveau rsultat obtenu.
|a 'loi expriment met meilleurs
vesx d avenir, je lui renouvelle l'ai
arsrce de l'action e Gouvernement qui s'eiiorcera Ion
{ion de faciliter l'excution des
prsents par la Direction G
LeDpartroent des lavjux Pu
Uias l'oopoanr de proclamer solen
aiHeoeot qoe le po-t con trait sur
II rifiie de Mont Rouis est Lvr
g libxe ciicalatioo dn public
Pois la Magistrat Communal
do 8t Mai c :
Duoouia J. A de
fraudent,
la ma qjalii de PraHen di la
Coaoisaion communale de Se Marc,
il m'e . beeUeaue le senti ment de recoi
uiaaaoce de la population do aar de Moni Koue, qui oonoid e es
aot icr la rivire de Mon Roms
atnaeleplDs niaml bi.ufai iei
et totre gouvernement. Cette laoo
mm population agricole, depuis
Aloaguea Buned.aoehaitalt la cona
action de ce pont pour faciliter ses
ajajmoDicatiOD avec Iin reae-ante
Bfflooe de l-Arcabaia, Sa juste
S ration ne fut pa9 ouf en .lue du
reroementa prcdente piua pr
SKepea de politique qae d adminu
tnelioa, et trop oublieux de la pr >
afteo laquelle ont droi les piy
mai. C'est tout A votre luoneur.fr
ent, de vou-j intrts, r au aort
it l'homme dea champs qoi aoof la
arcs au /'aya et qui, par son dur
aseor, sauvegarde le devenir natio
m.
L'excution de votre programme
ai|ODVerntment aora. ceitee, le
sstiict favorable de l'hi-tJre, en
Mpitdua paesiou da 1 heure pr
EAb nom du (Juartier de Mont
mois, j offre a Votre Excellence ce
Maqnet.eu lmoiga^ge de gratitude
t de dvouement. Et j adresse da
WeiUtiona publique' ao diatinga
Ufoierr Cotttr qoi a dirig la cous
kastiun du | ctjt avec un zl au
ms d tout loge.
iMod Huia 3 juin 1933
1. JEitOlsE AD
Aptes are'ques psrolss du Col
St Mire qui rappela 1rs itfo.ss
ti retiti, des hon bls qui on' aussi
irait la reconnai'sance pubi que
wi noir excut la partie des ira
jniJeaplus pnibles, le Pre Hn
rt procda a la bxdiction da
J* Chet de l'Eta^exprima sa aatis
oa de voir > lever cet edince
P d'organisation de 1 agriculture
Mil a ci trepn; >
AU eut d. s mots aimables l'adres
te tous les invits.
a lunch (ut servi. Au moment
Jpit vts i h ore, uiie rnseni
JJJJ 0V1,,0 'ai faite au Chef de
Jtxistai ot cette fte :
MODa.enr le Prs.dent de la Repu
JJM. les becitairer d'Etat Ch.
Tjww. Fin Magloire. Ch. Bou
**a et J mes WcGolfie, MM.
. Grandroi, prsideot dn fcnspil
d'Etat, Ducale Ch. Pierre Oar'es
Roor'ei, Ad. Vaibrune. Fobert D
vtJ, Laorore Nso, France! Frarots,
H. Price, Sorsy conseillers d'Etat,
Placide David, chef do Cabinet du
Prsident, Riool 1 siire, Clment
Magloire. Stpber Alexis.Thimo he
Parer, chef de Division an Dparte
ment Pde l'Intrieur, les Irgnieors
Paret,Mcrell, Cotter, Tippenhaoer,
Henrig'h, A. A. Hord, Iewice Mean,
Lon Minos, Maignan, Georges Cau
vin, Paul Bortu. Lonce Bomo. G.
Price, Franois Georges, N, K*b-eio,
Scott, Frdric Azor, Pestai Champ*
sue. Alf. lis!, R. P. Hubert cur
des Gonaives, Berconno enr d- St
Marc Pan, secrtaire de 1 .Vchev
eb, Supolice prfet de St Marc. l-
rme Ad Magistrat C.ommu -a Marc
Franois Commisraire du Go veroe
meut, Dr Justin Lator'ne idag strat
Communal des Gonaives, Beauvoir
luge au Tribunal de l e mstaoce
de Port au P< oce, A'phooe Deait,
Lye. Manager d-la Nation! R il
road Camille Doacet I M N. Mir
celin Pierre Agi ot Magistrat Com
muail de l'Arctii.e.
obs pprrnon- 1 s fianil! de Mlle Kom
Qil'ei et de B -thon St Lger.
Kof cotrp'imtnif,
i i i
Remerciements*;
Mr f t Mme Panasd Leroy et ton, 'i % autres
per-ni rerrer^ect bien sincrerent toi^tuiqji
*u' ont ^onn* de liaaigMtM de svmpai^i; \
1 orr.ii0n de U pette de lejr resrette; petire
Adilike.
I! Ie r rient de croire qu'ils leur e udiront
ure prrirnde reconnaissance.
t'o. >u-Pr>oci 4 |uin /i>jj.
tm.aijtMi* gnrale
Trnftnttaotiqiie
Le Si' i5om< Raphal attendu h 9
courant ri'b'irhra le mime jour four
Santiago Je Cuba.
U i'S tCiraveile est attendu it 10
courant et repartira le mime Santiago de Cuba.
! a mt' de% itinraires sera fixe
l arrive dee paquebots.
Port au Hnnce le 4 Mat lyjj
L'Agent E RobtUn
A la Veliie, Maison
15/0 Bue fa Centre
Clyde Sleainsliip
( ompany
Foreiqn Services
Vapsurs dirigs psr ia CaitaVu Stsjm'iip Co
Inc pour eompte de : United States Stxppiig
Board.
Le S|S W.ti.TVPHGttauiH i 8
Piew York i 2!) MJ se m, d
Port au Prnc-ver le 6 luin crt vil
l6 ptt'f du AlorA. u repart ra le
men jour pour les orts du Sud pre
nant ftt et pansagere.
Gebara & C Agents
Ps.l-su.Uuce, le 4 Juiu 1923
rallM Shoe Polis h
Company Inc.
RewYork
St vous voulez protger la peau de vos chaussures
^ tM iwsM M** un brlant lutssant et dutcble
St vous voulez la couleur a la souplesse de m
thaussuret pendant lonpttmPs. tiapk^m la ihot^uv
MUSGGRAM.
fabrique spcialement pour let\danus et les gentlemen du btgb ht.
Elle protge la peau des enaussures contre l humidit et la chaleur.
Elle ^entretient leur souh'esse et conserve leur brillant
Demandez la\utarque MCNOGRAM c'eu la meilleur de toutes Us marques
Geo. JEitSKMh
Agent pour Hati
Pinhard iid iiorporaiM
LubrieatiiHi!
Huiles il
Oil Gr
Grisisc.es
Prix et qualits dfiant
ioule concurrence
Lon Bp Thbaud
Auvia pour Hati
_k
Lebn & Fink, Inc
Fond en 1r'8,
Supriorit B 8 prix PrompUtoda
Tous proitatlf thBqtsssi phtrma^utiqnea tft autres articlsa vti
dab'e d>na une pharmacia,
MiPICatS, Po;vc. :,nnelli. 'lirollfi, loiiloili, Muscade tte, e%
SUCRE KAFUNE
SpECI LITii ; Marque prise Lvaol t.aiiiff tant, PaauroerkS,
Articles pour bsrbi<*ri. Bit Buir, f.hocol t eu pondre. Mulla t
ft ie d* Morne. ItntulaioB fo' CreaiPi EjtJai s ajost faire eeeaoeaa
.t eat de toilette, Eau de Quinine, Poudre rn*ra les intteiaa Selu
ioti pour conever la ti (r? is, Lait de >t;g"sie, PoudiO
suprieur* pour la loleite des et farts b se? c. de Heurs, Eai
de Fterida. Ilel frur la tabla, %irutr.lH, Duile d'Olna
fi > ir i tebif, Btoaeaa r'intp, Ptope^iotB*, f,o!le pour eAaMat
pb ooatiqoM et lotraa ioeac*ee, R>pi 'ol : Hui'e contre ronptipataaae et
ronb de ir'es'ino ehrrctqnea Tb, Gif psof I* parquet, tasaealK
qo", I' slrn Ep(C*>f> Si'cp ivara I -Dlur*:-. Cive tv*, V : i. i it, ete, sSn
D' m*- des It < aial< pue '" pi erintit^^.
Cooflani \uh coarj.aiidts & LERN & FINK, Int-. vous serez absolument
gsifBit a
Toutea le ) once? ptiarrcacia da peji s'a^ptoviaionneut chez ItElfM
fttlNK Inc/
Lon B. Ihbaud
Agent exrlusit pour llaiti
WlLSO^i & Go
CtUCAGrO, II.I.S
Manlgue pure Lard
mantyue de famille
Beurre | wilsco
Huile de Coton
messf pork
Lear Pork
Buf Sal etc.
Demandez, lea Produite de
Hilson <$ Co. Ils sent irr
proehables.
tofl . TLi'Lvod
Agent exclusif pcor Hati
CHARLES P1G0ULET
228 Hue Houx Fort au Prince,
Assortiment compIetyd'Epicerie
Bonbons Franais en boles
biscuits Olibet
Vins de Bordeaux suprieurs.
Spcialit de Vint en Bouillies. Champaynts. Liqueur*, WhUim* Gin Bire.


Li
?* t
i*
'J
e- ."
A
*x
Expdition en Province.

l
i_._
.
. 1


M M.V**

v-i
xxaatKJBjerr
%**

O'BOL-
.ah -. ___
/.: moi de maladie abroge
Votre Vie d'une a.inie. Le
CLQ30L permet d'viter
tes maladies en aagmen*
tant la force de rsistance
de l'organisme
puisement nerveuse
CcnTL'cnce
Neurasthnie
Ple* couleur
6urend
:
La cet* do GLOB#OL
augmente la force ner-
mum et rand lux nerS
rajeunis toute leur ner-
|ie, leur eoupkeee et leur
vigueur.

fortifie
-
pma mal (
fui ce #! fit
VOLOftftOL
L'OPINION mKBkii
Je pul affirmer que le Gto-
btoi bri>ce sjUtaillMesm
conve'.esceii.a. et cela expi-
ant HMSi Meta. Uime la-
?on gnrale,* jKul dire qu 11
reprenie le epofliwe f*r
ereneti.*a toute Mjg*t *J
iumMir. Ce* un tonique de
preroier wdre qui, contraire-
ment a)ii xciunu habiUMls.
manifeste une eetioa reUe-
Inent uWe et persistante. U
abrge la convaleeeno et
auimunie.po*r alfiw dire.
force de vivre, dont touMe
aocre* rside, mws rase
unions esjenUeUe et rse>
Use.
C'est peurquol *;
erlvoT* le cures de Okfceol
a la plupart oe nce malades,
celte medlcV-ser. ne rencon-
tr*l nu eu ne eoatre-liMliea-
Uon et permettant "**"",
efftcar* contr la decnnce
hmarognlque
0" tienne CaUCSAITO.
Ancien interne Pne.
fct.br OiUUto, t, ree e
VaUncieaaes, Pa/U. efloeU*
sfcarmeeiee. ,
Vai . itum nau& gnraux, 172W Rue> Magasin de i'EUt
Pharmacie F. Sjourn f
^23Ss
:>*
^a
ttJOtti avis ^ sa clientle aux mdecins et au public qu'elle a
Irauji.at sou L*aDof-io4ie u Uiolu^ie eu uu iatoorau^re ae
b.ui jj v." appliqne sou* ut Direction du
Or rftCu. ni tf. 3e io us n
Le L 3aro. j i ur pJur ju tfa ica i\wUjcaca Jt aua.yeua iiNVtMto.iAtMa
i'aOD Jio I Ci JO ae4| a iul pjar id
Wrtw.rout! tsi ia oj;iiCii ..>>; .u reaatt quie ai un Jd Claque HittiUMo ^.
S'ir>-'r i u t ur.u.iid pjjiios rejuijie'.id.aent* ce
Aii/ei.dU...: .. j-i; ^;.ii i J j
tteecitou u* < attu/i ^j. ^^'_
HeUCUOU aO iliOjUlei u
biauiou au Haug ei du pus
iAaujOij uo* .lidiierea lecalea
aJUuieii^utt crachat '
4luUuiiDu raciici: J
Cousuutd Lreo Scrta ne
Hecherche de SpirohiesM Co de nccoqmt, etc, t.

<
LU M41SON
Paul E.'Juxila
\v. ieianuages iIm tnUefM btdftOXi noire nufk cttl pieaque
LOuveaU*
tfjui ii e.iun.'.r j ji uai. qu il tous s-ihi i d"jvoir qie vi.n pou-
Vcf trouver toji ca qje rajtf ave. bi*jiu et a di iHiileurQg ejuii
m que Uns lot liquJiLiou Mxtraurrliuaire qu: doiiueut p.,! ridu
t-paid as / vj i uos crpes d cbme upiii:, Sji* ...aile,
Ti4i epougeumam j, tJi mi i* culjur, S)ul'.ers pjur Inaujj
vsuiset jaj ic Sjiitdrg piar te aiBili routiers leruns, Pleur* et
fruits eu gurido le* po ir napeaax. saapeiut de piiile liu \ d'Italie
pour h.ru.uei i u ir.> oactiajeau- Habaoi
ar^eiit ou or, li i 11 . x, Ivm'ji.uis ti m, ti -. > i j soie extra, Partout
slects at me .i"..'.-- .nuques* Hideux tulle ei Ci.apura-
fUlttl notre depui du meut) o lits, aruioir s, car pela g|p>
PAUL EAUXILA
Rues lrauei&ire $ du Magasin de CilM
S31I09 u
ji'jiutf'iias sc-iipuoA
Miusnwrl
S3181IH3 S31
N3IQ ZIDIXI
inoiMns sirn
! .'oaiEA'qdTiia 'otrnrjtv
'iznanBttj *dduo
y.livj'-t.jcj 's^tnnqa so*
vuiJLvaivoa
traoatnoj boa
BoqoaojH IBA e^jor) eJ>OA
VUJAVJISJlfd
snifojd G e^sirr)11 'saioi Jtaa uuiq
V01WAI
S311llSVd
S21SVliy3A
, axxoa 3Na
ET
UMooe
>>
tSM N1..B
Mu l*oa .niM
j- .t-e*r-,65 r-rtntt.nr.,
..-.r. Ir. MUVC1 AlBUl
i fiM i*** 4 **' i,,, /
, h .rM Ptay-lq.** i-wuj '**-,
d# (VMM .' !. t /i v/ -' '.
' t>^TuW J i^ Fr*^ * p< * piuin. r\mr
#M>^
It-n > ru .1 ...I. uma|ranM * ri (>< % ><
*...-. lova m- ir l'or i l-ua. - iuU>fcu ). I*
'a * .- rr m ,->-tli >n ('..u-io. rr .N' 'fis ut un
,.-?,. a> ...., T..- . Ukni.H etiliiM
LHaraMnoaar-iatM. -Willi awe .iHnJ

Avis urgent
La Mi nui ^ ie /tance invite
fout /sa franais net *n iQh
te vriien'er, an diUi la
Uga'itr. pour m ptiif HttSPeVi
S'*r /< mA^'i < r /-! rjc<'iii//nn'
cij/t cUtas >is /dii- LtnovvtHet
toi nilitiir a av ti". U ?!/
moit 'a '/jH 6<$ /'app. J0'4j /es
/si drapeaux
Camel,
Camel,
Camel,
1 Cigarell*
Gros et Dtail
Cheg \i
B. & 1 SADA & Co
La Maison Sada annonce s** client
qu'elle a reu des cigarettes Cas
ce*ntures9jirreteUei,montreh>rAmil
plume* rentrvoir, boutons manch
parlumttrie lotion, poutre* ^craval
laine* iilette% brosst deiiHoi
denti/rtcv, eau de pour lUiciie*, ptpier a ialire, m^
nette au cUroa9pjrte monnait ystiU
automatique tic.
14* uni toujours enttickle ..,,
6eurre a (a marque UlJtiftS,
La maison U. Silvera
5e /'il' ie plaisir annoncer ses aimables client* qu'elU mi
recevoir pur les deinters steamers Ui articles tmvantt :
Ln*(tui de pan t taisa tioa, d lune
Cbapeaui hutte superieuu (, Boisilino )
Ihapeaiu ae mot a lune, deu icie mode i
Pausbcatb Ang. gtis us su^eticur
Kaki jaune et ver. aoglai sup.d
Util. Uiuou biaac si glau*
Aipagauoir saprieat
OrgsDd e brod SQpeuear^saine,)
Tumoi de soie couiear pour cbemise
Cbsasietics pooi ci.au, tonds blancs> conlenrsfsapfieBns
Voile couleur, B.andii barres, dernire nouveaut
Voile b'snc & coaieur de toutes qualits
Bas soie
Bas jour demi soie
Grand* Ktdaux pour portet
Seige oou & bleu mina pour hommes, anglais
Dia tonale uou suprieur^
Perait b aacbe anglais
Strvictus de toilette, blaoche ei'couleurT
Fique ccu.eur & blanc angiaiii
D.iiiTaiaoi *
K^ki Btauc suprieur
Dnll Loion blanc anglait suprieur, etc.klc.
-^fc ? de U morte saison, la M.ison H. SlLViflt.isr!
ses nemorsos Clunls, leur laisse les article, ci-dessus i des prise-
nt! meut ledoiu et e 1 leur donne l'assurance ' p'ai fernelli
au.re tnauoa Je h place ne peut leur offrir de pareils articles
compte
Veut* tou, Meadames, Messieurs, i la Mmon H. SILVIsU
\oi tmp.eues ei vous serti satnt.us i trs peu de Irais.

Pharmacie W.liueti
Vient d'arriver j
V'acem frais,
Meads Deatri Malloge,
nourriiure pour les enf ml*.
Liqueur de CMotte ni <1 lobule*
biut pour le traitement de " **f|"
ti'iyrai* chiniqa* iV 0 i pour /'
*
t iV 2pour ambres /*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM