<%BANNER%>







PAGE 1

U tt VV — L'Opira de Pt .(/ra t dlfttU // P n \nCbndte 'iELSINGbFORS j i— L'Opra d s l'e:ru b i*.i t dtruit U uutt d*. ntie par on incendie au morue t b'tiar ...uUtiou. Il y a ur nu a tiiuxtno.--, %  alttasLe baume ;i est co n^.icmeui dtruit Pour le i) LiamVarii Les amiteart on' avi1 * |aa ( i ild aeetatOut i u leprtont tioo qui le groupa .^diQve oflre u pablio, aa UK01 y |uiu yiociitio %  ( ia Varia te, vtugt dentruax crt;ron .ve' Une i.'i.; ',ot.-r u tnealfaio -'Uad s U -i m %  i:o.Dji rie, ou u-.-.iie lo. la dsorilaote dan ii CJ i.it ji-ni i. de laoi aintota UdHaotua uA-A ( JJavislla al noua ami T. biluave N. ti. Le '.'!:• %  aa'ont tenoi pir M lia X das Cyee, iila X da fuii u Pnnja o.. par njj Lapayc bien J. Jtentou, T. ,.>alo i ra ; carte aentfdj Jda4 ^j;rJ). H ila n* iu voua Itpjeiuoo, ou42 Si i. Vieux Lopd liudid a; truai'.jlji ailid. Li SoUdarU Sooit d assi3Uncd.rnatuelle Memetn ic dociCitires SJ.K pnt de e iunir diaacrie ; Juia ceurani, 4 MMfti delpr.-cuuc, aa le.aple Je la ilespcuwc Loge • L tuiU %  rlcui %  %  • gtaatfttaaMaw ait JI.UJliliou 4a U tuoeie, liil aat Je Jj-uer mue t l'or J i Uu ..... mivlB ; — i • ttc.cp ou ue uoavcaui mrrabrtt.,' 2 3 34U.UJU 4u piu.e.-vuol 4t deraiert attet, Laciure tic la CorroponJtnce. 4 ftap,io.i 4c It Co.um. on ..uijie 4c '*• riBCr >a l.u apiabiluc Ju IrCAMiCI. 5 Jii.uuiJiia Kapporl Je la uOttmsiiua charge de irai, tiai le pto|ci Je la crCation d* ne cai.ir itt tecour %  limantUtil au 10cic.au o mal Je dan. l'iru pnibilit de ira* •aller. 6 Oaama du Coaicillcr li, Ct.uilic m h cOidoniiene. Quariitu J'iBlcrti gnerai. M. u Le uouveau. m.nuit voudroat bien K meure BB aarmou.t ivec la Oaitte %  •-, ta.ncdi matin p %  • ne p*. rarmer 1 datation de >a sance, le fraeane .vir Vanai >e nantra a uur ditpoMl.uu ^juf .a del.v.ia ( a<% rcjut jant soa ma K .i in tue du M.<.,iu Je l cial oa ic li niucnc maint dut * i.auon pnvcItll ru. j; li U_TOluiion. '.ii.i. \>ie% ae la Chambre dc> iJ %  ,>jie„ Le t'iciidiut, I5(_b^ ; Le amitatrc, Ltlo JOKP > i jljii IDE.. PoT SaU al S/o it dtrmirii VOIQHUS, let cendrts du v.ct-J rural tiuiry thnapp ont iit /a, 11 |H %  %  ;.<<. mI.ail8 -r-oll tail 111 ,', L/'u cy:lone a UctlMfU uuuurdbui U nrU ue 11 ..-. COHioel bt.mcoup as di fdts aun* iaui m. nuit de valu. rm. Ca tnann II .'ne. au l.l %  -.% % %  Il llf — Acci ? jut d ai J mri l $ Pot e Marchaitt a q i L n je ou*mre a %  )'.,! I lilQpi.al gnaeil B>M—a^fxaaa"S % %  —a ain i .a*^j— M J^l// .'>.' lr i>,t;ii ;tuir* rri.a.: BtcraraUi api es nnUi Comme on le .-. a.: /.M i .... %  < t u mf. eoMla a LoitJ* par U go.iveineinnia Itailun tu vue .1 a*sar*r U ftM des plaut. t NOUVEAUX ALAMBICS p*ar LISYlVLSa A RKCTinu | L.L cijx-oe-vii, Rnd.tJ. ALOOOwa. au DERYFILSAINI 11 MVIKLH It.mo eu Thtift. H PAS:) •• C-BI.ll! • t^r^f. .iANi; i% '* n nrnta*| qui achte L'EMULSION DE SCOTT achte le meilleur aliment mdicinal que la science a produit en cinquante ans. U n'est pas possible d'obtenir les effets curatifs de l'huile de foie de morue en aucune autre forme. (Prennez garde d'obtenir toujours l'Emultion de Scott) 1 4M irL'Aiqlonne Oraal Cn*Vlii.irti narviMOt l'r-"hr a % %  >a ••aaain e l'enoaaa av j c toi ft lH J t'i da Mntz o il occapa ans modea te cbimbre U" Rentinot-ni tr* tandra "'jai "ne ardo pgt an tr-inaf>rner eu on i %  '''on H-r.uur, 1 • ICI i--njia'-< onir. Maia R.n*ort r*,\t, \ otirs de regagner aeaia MUtion rgi neot qui beat ctrnisju en Dont, et il doit ee aeparer (\b ceMa qui ni pas voulu ae rvler Ini at qu'il n % %  "M-' que ao il le m.n de U bel'e Toii OP. A peice a-e'. : | f?lo : gnA qu'un hona ni" "'a bilnone'te .-qu tante aa pi*a'nte la imiua furiip. En le pareevart, &f >'•* a ni nonj'nnt d'h^rreor elle a raro^ru an loi nn cprtwn Foo*b*, ict'ielieri;ent p--of'ia aeur au colig de Nantee et qui tf, auri-fioia, le pr-op'ear de non jaune frre.La baie Toinoo-on a'Tet, n'aat autrj qu la ll e ilu Conra de Tilt-iuges. ncha chata'ain de la Ha te-HrHiugnKll^ a epjua le Mar quia de Navaille! qui, orni l-avjir reuOOf tu:..a'hii]/en-'.--. l'a nbin dorroa et "et aafal l'irnngqr. Or, Koucb a oa^ |alil parler pfi o.our a la rparqu'HP qui l'a fait haa lf pal ea laqnnin. Kt vo^ qu'il revieo' annoncer aime de Nava.iif.a qu'accaae du correapendre avec les migr, e le ea> aoua le coup d an mandat daTeetaiion. Cyr.iqaement, U lui propoae de fuir avec luiKlle re/uae avec indignation. Aiora hoa ctie l'approche i.la fentre et fait on cigoe myatrinrx une trompa de luldaie <.|m a adonnent dint la ru*\ Lee atilvala enva.iisaent li rn*.io*i et Fouch-.\ cet apij^l.aa cotiacience %  tr^uole et aou ce, lui rtrotl la petite an duaut, Je voua la coirl m 14 a ona cnoii lion, c ut qu eliu i/.ioieia 'o joura le ae:rai du a noiasaocu Mi ai k y •Dgaga "ur I li ..m ur ; t, t 11 lu tjroi euirtdue a ma,La • aa j ,Mii-t BMiaii 1a putiiu LauroLcu Uitua a a tim tuut un auciia.it : Toi m iiu taaauu api py-joan A typ otoa. Ciii Haines Is rilte Franaise Conformim n aoiSUtati da eett 1 Socit, il et Ofgiaief, cette inn, an coacorjrj de Cotionsitian tran t'taj el on coocoora ^a Dictioa franaise, i Por'-aPriaca. Comtiir 3 .li Ci npoulian frnaiu C ConcoiTi ut aivh ta troii gronpf. 1er aroap* : Co couri entri aal tea ( Poit-co'e) D'orei it i*\\, il coTnc" ^'. Le tojet pronot* e.t aaJolad : a-^ <"• %  >//, nae \nuv'l'e, on U"e Uftle de ca rat Ur t local, (vers oe prou*)'. Le IttvtiJ OVM concurrent cera r> mis :ontre rea a ori lnt de I •*. Uance \* lail'e' prochtin m pli< tard 1 1001 enve'opoe cachete avec an N J oa une dttl*. Oanc nn* aa t'e eovelop-e s ironvrr"nt 1-a OOTI et p'om de rta'fOT Ce dsrnier p'i ne sera ouvert q-i' prs !a correi'ion et >• classement d s copies par li urv. U y aura 'lenx n-it : l'on poer la pr- #• l'dn're pou< lss Vtri, itiru. ffoaat A. Conroa a antre j-r Befille, c >nfor orntet w t'Ogra t r e du rru* cours d; I E > ign a nae i Pecoidain de jeooe filles. Dore s heures 2mc '/roupe B. foasetJO en^re jea ner >2ens, routormne^ an n'ogram m dla dern^re tnn* 4a rer Cf C!P I!'S Ivc* • et CO'lgea, Dure: 4 h. le ne croule A C?BOMII in rt jea ces ri les. ;. u ronpe B. C*i. co rt entre |iu %  ri fcejs. Lm deux, coalormmeat au or gram.ne d*. U i T e • 1 .le d Cou-s suprieut de 'tiii^^oemaal primure. Dur'e %  4 hearai. i.es Inscnp'oat eu vude cei deux derniers Gro'in? d; concours ceroal reu;, du >S VI i au i, lail let Hat. L; Concojt* de Composi lion Franaise de ces deai groupes aura 1 eu le samedi matin, ai Juillet ds 8 heures. Concours *e Diction f anaist Ce second'on:onn est divis ta i'oi aronpi 1 dqOCOaia en adultea ('•ir ato'i) i Coi:oars eu'ra jeaifiles S C >a:oar< eona j'UO gtos: t.eCon:oura d* di is laoiita eoisi te dans la reci a oa i 9 j'ua mat-iu (^ oroi* ,, t •* 4"a 1 m cet 1 (etfs) par c uq ctocorrui et \ dans u lt:tt e u'jn -nr. ; ( e s on v-rot). Li iroii teites sont laisse aa choix de chaqu* coac-ureut L-s deux motceaux de xcitatioa p^uveat tre da geoie dramatique ou du genre co mi .p '• Chacun des deux morceaux sera d une >endae dune ^agi ordi nairei Lei Inscription', m vue dt ce con cour* seront reues du 28 Mai au 10 Inillet iat. Le Concours de d ction aura lieu le d manche mi in, i) Jjil let, ds 10 heures. kej'.e.rwt'i tt Renseignemen'< Oi>er ( U %  j irv *r f J mt 0 r i; bataia da Co.-nil H i itfl de I Mlitace Pu 1 faite, Le? u, t> d.* composition fixa iise pour le g oup;s 2 et 3 seio t ebo sis la vei le .lu concours par t cil nie r.b rs ca b 'eau Le suj t huai pout entq e sn de gioup.s sera re mis sous 1 cache aa prsident du JWJ * l 0 "* dv .OUOWllift dv 0| coara. i-"'"' r v Tt n mum da iort et des concurrente. Il est entendu %  uil rra p'oooe rrur chaque s:n de Gron ci trou •oj,'s 'L* irsue a soit indiquera crloi des rois qo* "evra .tre inn par les con oiren'?, Les copies ne do'" toi comporter eo aurai eu d'une %  anct i raire et ar'istiqoe An'orits aniversiti'rei, mittresies e' m'Itrei d'Hns'g'ement, pa enta des laurita. e'-, y se-ont convis. Le lo-il o doif e tir* le On cours des e r o""s 2 et 1 et le Cosj cours de DtetiaU franalae sera uh rlearement dsi n. Pour tous antres renseig-eme^'s, prire de a'adresser au prsident da Comit Haiiiea de l'Alliance (raoai ae, lllf, Roc Lamarre Port au P nce. le 18 Mu 1915 f four guri k ou viter ^ m niHct • eoaariPATiON ccNoet-tioas-e'rouRBisaeMCNT. IMOARKAt OaSTRIOUC IL SUFFT de prendre A l'un do -vos rcpai toua les daaa jotr .ulm.nt une PUta h S'Mnl 47,rue du Faub' St-Duain. Paria MaisilauoigerlGSvriialjles qui aoat tMit fart ftincha . aur Jhocano t • % %  I 141 MoU I DCHAUT A PARIS ( •-.nrir/iti an .10lP B Voleurs pinces tious recevons la lettre tuwantt de Ur Daubeuf • %  Ch*r Monsieur Migloire, Vo re informa ion rropoa de a Voleurs pinces a mente uoe demie re mise sa point P.-rmsttez-moi de % oui la donner ici Itelemeaaat Shilter s'est intro 4 m cala moi aprs avoir st'li-it et an-nu TIOQ aitodtattoQ et ti lais aa it sa voiture dans la ru • O uot i vir Bont c'est an; tor ai I dont il aesesl pas e-ueirrasi pour se trouver daas mon jtrdia, aa •eall te ma maison, iout* issues ter met i Sien cordialement votre. L% Chambrp <]* j mer*e d'HaftlJ le i\oiivt>i!eg |J (^uidit/la) I Ce rgimeje'.t rnsofii J conn.'iiRtea haitiena et ItrJ de ommerce e'Ie OIPBM J quemment cri'iqo ootrtj lrrationel d'impoier i 'IHJ produits oaticnauxl NiJaiTj corumpiid 1 de les -Miinrot-J traire de tontti t des coitivata CPB terre le^queli lopporit] le poids d'un impt foociera air atteignant, non le pio] n ais le i>rodoie tablis dans un oteM ment Hactl, c'ait i dira iifl puS'irer nimpiemeot cteirtai aa trsor publie MOI quiTi aoit inqoita da leariripe] aur la ai nation conomique] oa qne l'on ait eo le tootii ger l'indnitrie tt l'igricalfj3 naleB.Comp iq.aa a lu km arie de taxt acceiwirri al t IXP t pro 'icoirea a l'o igicil nuai dti ntivea par il saitij tiennent aucur. comptetatai] ai tiequent^g qui as proliWjaj le a prix des marcbtadiisi I uen*. lieu a de tracuHrlam conteetationa sani nombre M i npo ta e ri se pla<8tutiMM Ils mritent donc fl' ttfa^ljj daoc le csia da la lissaMw d'nne uiPiMeure aiairtiUgiatt ceacontnbitiveado psillldj nceaaiti de l'induitrii • Si c'ent en vue diliralalM phte de notre ay^tmsjadiil QjnveniPraeet se propa*2 |oij rto ivellei tarea, Il fttlH Commerce eit prti M t*j malgr lea nombreux lie* qu'alla y trouva et bien IIM| Daiasant pal lea duili diji nral quia do tfaliWM aoit paa en in*4ora di t*m daoa son anaamala. Li ai|M dei prodaitc da 40Itdallai nationale et 1a r loctio a a |M d'entre ne peniiot•••WJJW eutrainer ua diHt otas 1 dei re:e:tes da l'Etat. J Tout le monde coœprji£*j cas la nceaau da '' %  J eit an moyen de iatai ai m rn*'it .uieux CJ>nb iiiiJ demen' mut auaii oertaliljj veaux nnpu unt.ili • fl ramplacemeo' •'•' * < *a3 Cnam ne d* ConmefMJJ altiauo. Maiaait %  ••Ja taxes da S iperpoai03i ajl quant et aggraveot II tWFM aj a mia-sl noui>l'">p J| b d joua.iCini^'"! nandir. %  Kil COIClHiiB, . i C "J^ 33 uuurc d HiU. ret-JJ! rauce lormtie donowi^a le Jjniihr r'.sietsf I sur le ravi 11 ara ^JJ! cord a/ao lui que %  • "y aci i ii doit tra r-f'* *Ja dispaai offrir u IWjll cullab ir*U ai '•*P pli ^al taxa proiat, 9^\^^ plicatio l itaoieoei''Ta c-dea*U4 i'il jl Snidl dlai rai43iMtol*, "CTI t- abnu m a I* *"", jaati d-aire^ i' r ^' u f l '%at] oudigr.w...iaotii "rf-jal dutta ba.tioeetdoa r d a roittd'inajriaMiWja rt de la coiaoaiatt ,3 pour le d3velopuoM"J^H t de l'ianoaltari tdjn Veuille agr.r, MJ> J ranct dj noue P* uw J tion. 1 La Ssortiiw efl .ui Daoti fl4Lu iJ ^ Ll Prtii*0'-. n l I gjjjiid a 3 * I As



PAGE 1

LES MA lf • ; T ^ Je ferais un milli pour une Camel t \ plaisir vaut cela. II n'y • pas de substitut pour la otialit '* amrl," ni pour le doux ,t agrable mrlange "Casul." Celui qui fume de* "Camela,'' ixipr dis "Camela." Parca qa'ellet ont une doorrur, u arme, une dlicatesse, que voua ne trouverez il.maucune autre cigarette. Se vou.1 laisse pas dire que toate aatre cigarette, d'un prix quelconque, vut les "Camela." Essaye* les "Camela" Toua%  eme. Quelques bouffea, douce) rafreichiasantes, et voua fera un mille pied pour une fameL" R. J. REYNOLDS TOBACCO ca Wiashn4aJasi NarttCaraaW U.S.*. amel tout de p deux Mondes H ton dt 1 InivtrsiU Parts %  HARE DE LA UVRANOM DU 1er Mu IQJ ; lisant a iptri, Henri 1er \kmtt\huim<* fniaisa. •fcarieoce italienne — I L'Eve UN (Mille en Italie, Maurice Per ViiiB.'i de BtliicOrts. llsfl'IncZ. Carrtud. P" FMdtnt^a guerre — | 0 f KM imiM alsacien III, CfcirUi iB'rii|eiecrtt de le DucatSM |"f-II,GDeMoi.|. I vitien Noivge. Marcelle MCtBgrt de la Chambre de mm Ioltrnationale, Maurice %  ••Wfli, l'ttfwiiiou da Ii>rc, Lenis llaSTi lit!rair — Ba '**• Mr %  **"••!. Aodr Beacmer ^JMcnrtrac g *re S P .,ia,LG. p *tiqie. Ren Fincn ** OE L'ABONNEMENT Conservez Vcs rorc;s en 3urvc;!.'-l VolSs* Cette Uttre rotta dfa eeraaass! hcotK;\ ,( ; ; ; SSL il ' WBI oce exposition \ v kala v ., kt tsas aaara C^pofiiion\Sg0tak de fa LRnkkam MB*BBSA %  .< . -ri s C3 o S TheChsricsii.PrtWi. Paint Compaoy u u OT-York IrtOiM ta h 4 .. '• *lraaa %  •paneni au i(* au 15 se Pis a. Nuaafo : 4 fc t iVealor l^e/iu JJJ cjMullle tie de r Hom de %  *•* IWfilda.d.iaaatKaii 552.' fr ,efltt e,,w,M St* dw Aena dit 3 mi! ^'VvoOotr ma.son toqoelMtiOt parut* p'", on ti une ue.eotion de couleurs rtia'iuoei; il h fc par dea hiail * e de longue erirleoce BMM pein an adhre ux larficta le plae roeaeueet te eocicarv* son biil tt elle aeche trs vite* 1 IL . fRf f m " u^e ,Odr !• %  moiilurei, t-ee coinif iicc e> les pices ce sculpture*. cnauri de 1 os lerblanc est rontr A par no* laboratoires 011e prix pour cette peinture di ne ton e concurrence The Chas H. Browi^ Paint Co Brooekvn | v. figent Estdtiiif pour liaiti \1e\W.Uwmpo^nt%. liquetrs, U fttsMes. Gin iriVr* Expdition m t/ovmce, cre ', L



PAGE 1

A "-AI1N r::. %  Vf!' m.WUJ rduque l'Intestin Constipation En I . I 0 Vortigot Dyvpepafc MigLi.:-.o3 Pcnr rester cr. ion;io {jj $a .*:*< pfanm\t chaque soir un contprftti de JWBOL i I | i .-. 1 v Ijll f lai i .. • %  : 11, %  J i ri M i '"' *' %  %  If % % %  •!• u r*4ju'w** '.' nat i r, • M Jul!. pcnl ftfi I M I "" %  If] \ %  :* l I \ .Uns. | :, .. ,:n i.: lUIMMlU %  '. • Il!ti:rir, %  Jlirtl r.u 1*1 RMM J fpoQUr!, .,' Il MM r r 'y>o. gi la Pi MadCCll i C. MoiT.piliicr. SEMORXO'.DCS fUBOUTOIRCI : Suppositoires anti htn.vryni\i)urs, ta'.manli. feongts(IMnanfi JUB0L1TAK PAMMft tottr* les Mmori : t • terne < %  %  % %  >. .. Jubal. rgulateur ae l'Intestin, fix une heure constante aux Juboliss -H EXT.tms B1LUIRM <1 dmMunjri Htgulmrlienl itt fonction du i ut* Vaillant tfiiouet Agents gnra UT, 173 Hue du Magasin le l'Etat Pharmacie F. Sjourne Donne avis : sa clientle aux mdecins et au public qu'elle a trauisoiui sou Laboraioird d'Urologie en uu tiaboraiore d fcioloyie applique aoud la Direction du ijf ttwol et Jb. sjourn Le laboratoire es> UUJII tous les jours de 1 Uros du matin a */ aeur JJ ou soir pour itiaMa les recberoues ei analyses prvues Uau* l'ami xci (Oiuij, laul pour le W.J Ji4.ii jt * GOiiitAOle Urd'Secreio/ie 6; lUl rd jdtli . : .i II li Ji cm |d • S : ai, i .... S'aJrj*ir a ia r'mi n MM pourles riQtttgaailBttir fc 4ni.^es i'u.iojj ij., gatmqii J twainou ue vV assermann '" i>dac>iuii ae nnoulet Hainrn au saug et du pus %  '~ tuameu Uo iiidiiere tcales examen ue crachat V iibUiLiuo racnor Cousiaiiie Lren Secrtaire Hecherche de Spirohtes el Co de noccoque,etc etc. km •MHHBLA i\ISO\ Paul EAuxila Messieurs les voneurs db tares de la dette intrieure d'ilwt'^erie B t mission de p 5JQQ KOO — sont imjornies qu ils pourront se f wenter, partir du \er juin \jJ3 t au guichets de bi Haniue Nanonale de ta Hepublique d'tlalU, IfltV a l'ort iU-l'rince qu'en l'rovmce pour loucher une SfemeRtf/Kirfttton de i%n\erexu \er Xvnl uu.'ii .Via iil2"i, contre rcuse: sur pretfntattOA dis reus provisoiresLes tniuols seront dduits co une de cou-unir, soii II) sur les in'ereis et ta luxe annu -,ue vour le semesirede Janvier a Juin Ij,:* JVt au Prince le 28 Mai tittJ J Jelerois devoirimjormer let notaire* oui particulirement et le public tn 1/,-i.ral que mot droit de propritaire bout entiers tui la proprit, tonds et %  't %  -%  %  i*e en celte vide a i endroil connu noue le nom ae SftlMMM Valembraa (Potle marchand) aucun acte en MniqumnM concernant la dite proprit ne ptat ftre vatabletneni et lgalement faitWU ma participation et en ma prtence, me rservant tomes fois de prouver le ca* chant ta /au. eet A une contre lettre /abriquce pour justifier des droits qu'on veut avoir sur la dite p opreU 'Dm$ Yve A GUEHL\ ~Camel, Camel, Camel, Cigarettes Gros et Dtail Chez B. & L\. SADA & Co La Maison Sada annonce sus cliente qu'eUe^a^reut m de8 cigarettes Gamtl, teinture s, jarret* UeSimontrehtrveillei! Vlumt* renervoir^ boutons manchti, parfumerie lotion, poudre* ^cravalu, lanub Odette, bruants dent, ormt dentif ecv, euu ae Cologne, mouchoir* pour fillette, papier a iedre, uatMM iiene au citi on 9 porle monnait vaM uutumanque tic. ti ont lunjuuri en at ch le meilleurbeurre ae la ma que UTJtiMS< La maison H. Silvera i* Ara les arrivages des derniers bateauxnotre stock est piesque nouveau* Nous neuumerons oai. qu il >ous sultise de savoir que vous pouvez trouvtr loui ce que vous avebeuui e> a ue meuicuics coni lions que iaus les nq ..uation r\,r fique .ou eur &. blanc angxi %  "* Dan Tussor Kki Uuac suprieur DllU i-ouja blanc anglais suprieur, etc. eiCi .. b\j vue de la morte saison, la Maison H SlLVdRA, poar phg ses nomb.eux clieuis, leur laisse les artiste i ci dessus i dm prix HcliaOMDl teuuits el c \t leur donne lasaurance la plus formelle tf aune maison Je la, place ne peut leur olhir de pareils articles a* compte. Venez lous, Mesdames, Messieurs, i 1a Maison H. SCLVEIA vos emmens et voua serez satisfaits i ns pe J de trais. 'ENTERITES: .1 MALAD'ft QASTHO-INTtSTINALH Diarrhe verte,,inournson,Entrite rouconieiubr:nieuM, tuben ulmn ; Comtlpatlon, Aociiienti appendiculalr-. rivr typhode, iU.iJin•• ilPwu.Acne.Eoxsma,Furoncle* m. | GuniSOM CIRTAINI |r l'uitue d* I' r E333 1 Le PLUS PUISSANT 4NTISEPT1QUL ••as Maroora ni CulTra flrallMil iiirn i u-e Ue de deur d'ortneer. | S" :• l'AN!OO0U3a,Rue ••• Milhunni.Pidi| Pharmacie W.BucI ient d-arriver Vaccm frais, : M xtleads Oexin Maltose, km***"*! nourriture pour les enfants. Liqamar de Ch-tolte et Globule* baua pourrie traitement de CAsW Engrais cnimiqae iV 0 i pour t^^ et l§* l N 2 pour ambres /n-* m %  %  i i i p i cour



PAGE 1

t7ttM anne Mo 020 PiJMM&HriHICK CflUPTl ) SaJtEDI a JUIN 79M IIRKTWR PROPRIETAIRE IMPRIMEU: ient Macjloire BOIS VERiNA 19BB. Rw Amricaine to20 C ENTIMES Quotidien k* vie ne doit tre qu'une ducation incessante ;* il faut tout apprendre,depuis parier jusqu' 'mourir. FLAUIERT TILIMIOMK No StS LES VERITABLES ELITES Nouvelles inooi. eo ce qui concerne 401e doit eiprimer le mot ^ttlco eox P'*l 0 r* .' '' con Untoser, grossu moil >, quel IK compose de deux parues AI : une rois e Ici une lite, [Ttont particulirement caracte w U culture intellectuelle, ifbbe de la masse ainsi con tueur d. synonyme d'igno ip pas loin. Et c'est telle fcftvptialicn de 1 esprit qoe j,mjttnd.nce a fai*e,que tout tmtt de piogis et de p us 1 conoit que, au prime J,rt*pt la ditlusion de la la iMitctaelle que nous drvons il'anvie de relvement de IIMOOS ainsi de la cultnie : une sorte de critrium, ^1 de vue nous proccupe rodotivement quand m as 1 ,li tche de civilisation incombe vis a vis ne la ilure. t'est bien ; mais (Ifimilhtureusement an dan igrid danger. •r de ce pays est. prcis •l n'y a pas seulement que 'ion,dans sa trs grande est ignorante, ou pour par euciement, est iiitre. U y iiflns et surtout, que son agri Wuicree et on industrie se t embryonnaire. Y a t ri iiltlligenis paimi nous se 1'n nous contentant de don pmdeletues ei dnotions im classes ignorantes, — s ceux qui recevraient ainsi %  Wction gniale teraient de on ne liudusiiie leur -nous auuon* l an la fi tnditpensales pour re •gncuhuic et noue in Ne signale-t'en pas tous les %  c ontiaiie, le tait que des puplt, artisans de profealoii ae naissance, ont ten mder de leur p.otession u eypnt iccoi un certain evtioppeaent, — u pie%  P qtt'ila out aimi de la Mtlltctacile que nous ieur tu de te pntrer des %  P')uges contre les mtiers %  connders comme int%  JJ2 de civilisation et de %  "M ta cahote intellectuelle ''',ik 0 ,e tl ,c 'elvement T:L u sei e4t une Ltre i?! t I lemeDt ce iODt dM * inoses que Ion a ten J? nn ' a opposer lune P tom* quau ux facteurs m 1 doivent leaieanser.lC'est "totuoos de voir. W'j'ta.utteur don corn91 ^fititiLtut ae ce dau ^eterrps que cous r0uj rW IB neii ,n l cionau *iiu !' 1 tUomae nous ne l?^.i e u t ; % < luu littl ^ S UCUl "^a ue l SiP n,t UfcUO "" c avons tendance faire anrel peur tout ca qai peut concerner notre ielvemect agricole et mdusuii. Fau:e e personnel, o'oatillage et de con naissances techiques, noas sommes obligs de taire ainsi, et nous l'avouons en toute bonne foi. Or, ce que nous acceptons ainsi de eoiificr l'lment iracg r, c'est le p troDage mme du travail hatien ; nous voulons taire de l'tranger ce qui doit servir de cadie |corre orga nisation laborieuse. Cnes, nous v sommeVfoics ; faut il tout de mme leconniltre que L est ta pour nous une intriorit trs £rave Cette lufenotit vient de ce que, aans aucune des b aach de no re activit laborieuse, nous ne po.sedous uae dite 3-ibsaute, et com me formation ci emm, moyens puni ^uinn d'elle mme le pt.o nagj du travail national. l'arcourjz nos cau^gnes ; choisis HZ paruii les tneilleuis et les plus expnmsnts la ao. ag.icuheuis et VOUJ constaterez que, tout en pouvant se suture eux-mmes, et aux exigences de leurs piopre? travaux, il leur manque ecttames enoses pou van. leur pctmeiiie JC patronner le travail quu ait t>.ugies teei, il faut que ces lues soient nationales. FlAOU. .Le Commission des Kcumations a renau son jugement sur le itapport de la Commission tequiere, en ucidnt d examiner de nouveau cer Uines categoues de ciances rejete par 1a Commission Fquire, ,_bi vous tes porieui de quelques unes de ces cieances, dont les Ta bieaux se publient au t Moniteur #, tarerez voas a L uH-lv-fc UE Khi KRfSEnrATlON , fuce ueltura. 1621. K-e Lourbs, qui rglera votre allaire uevant u u. L>K, JbunraiUeJLu : Ltolonet ouag ^ Par t oo.cau cc^.iJc aia, l'auuee uci i uu-Oms, a eie louume au)oucil OJI au i.iji.iuic a rt...iuf>ou avec le pius ^tioai huDutuii wilHawf i.c v.uiou-1 louug Lit mort too po.te d': iaasU kk^uun Auieucamc dcUocru. 1 — Le >/s iGer. G. W Gathals pa'tira dt New York pour tous les ports h l'-iens le 20 >u heures du soir, le omit Fenrna ltera son premier anniversaire dans les sa'oos de Mr ei Mme Luders Moise, No 1.753, Rue de la K volutton — Dem:in inauguration du Pont de Mo-troui. L'a traia spcial sera mis i la disposiuon des invits e! laissera la Gare de fa Compagnie des Chemins de fer 7 h. }o a. m. -Ce s'o r gande reprsenta on de t L< Marche lindepeodi ce da Sain D inipgie dra-jj ce M 1* n.rdinVie.x Lever du rideau 8 heures pr.ises Eniie Gnile 2 Gourde.4 —Lt se sion crim-n lie ''u Cap a t ouverteMardi 22 Mai, Marcel Samsou g4 de 15 an* prv nu de vol uorncalique ue 100 dollar., an pi|udice du cap t. vVeaks, est acquitt Le lendemain, Lion Sylvain, sa :ien chet. du bureau tlgraphique du Cap, rendu ie>ponsble u.lia dis paution d une somme de Cent neuf dollais, est gament acquitte. U avait dailieuis rembourse la v.itur rclame. Rival Minvil, de DonJon. accu- d'avoir trangl ion hre est ten damn mort. — Du *-ap, u iious est^fa t part de la naissance de Gmld.jtKs de Mr et Mme AAcacia. ^Meilleurs compliments. .. — On est en pourparlers avtc les autoritmaonn ques pour ia vente ou lenaui, Rue ne la Rvoiutioo* eu se tiouvc la loge L'hurle d Hati, No 5.— Ce lenvin seivua i I agrau d ssemti.i du fenitencier N tional. -U est rapp e iLi Dames patroa nesses qa s'o.cupe L t d %  omboit du Mot Carm.l qu'e la d uxime lunion auia lieu im.d. 4 Juu a 4 heuies de 1 .p c midi h iM.uime D nteuf, avenue de T. tu au ML — A cause de la t e Dieu, la P. esse de ii,/.u\o., est renvoye au di manche 10 lui... —Hiei .p'j midi est irriv Arthur Rameau, StcrUue d'Bttl de la justice qui avait ce dlgu par ie Gouvctnemcnt hatien i la Cont rence tan-Amricaine du Chili. Mr Rameau prit piace dans 1 auto mobile e Mi bou:hereau scrta.re d'btat de llnstiuction publ.que. — iNous avons eu ie pUasii de re voir ucirc ami le Dr La ortue, M.g s trat Communal des Gonaivcs qui fait on court sjour i la Capitale. — *>ious avons reu le fascicule de Mars de LA Gaatttf des Inbunaax, recueil mtusuci ue Jurispiuaence, de de Doctn.i e _ei de Lgislation qui s'dite a 'Imprimerie Aug* A. h raux. Ce numro contient ditftieris ar it du Tnbunal de Cassation et du Tribunal d Appel, une st.tisiique des decibious endtes par le Tr.bu nal de eri instance de Port au Prin ce d'O.iobie 1^22 au ji Mai .92;. lUauvtuiout des amm lA iidlll Lu i :; RUINA lAHOa %  IUt IM , fz £>-"' 1 %  22, PINA-LROO! TOHIQUE, RECOHSmUANT, FEBRIFUGE Reoominond par tom les Mdecins lirinnr??!^" 1 O0H ,!"' a r,,able *<** %  contient tom les ?u #rCi ,„ ,, !" >"w sorte, de quinquina II Ml blM r >L rl..V ?A '"" utr T,n "e qmnqiim.. et est recommanda pr^eaciLr.io. mdicale du monde entier comme l TOBIUU, • M •oonluau 1 pr •xoelleoo, dans les ca do : FAIBLESSE GNRALE, MANQUE oAPPTIT DBILIT, CONVALESCENCES, FIVRES '-* tMTt DN TOUTM IIS lONNtS *H*R t jaoael. A la l'tWe Maison lu H) tint du. cn're la R&i*tance de l'Allemagne PARIS / — Si la jrsistnce de 1 Allemagne d?ns la Rhnr se po'oa ge i-hiver p'ocham, la Fiance envisa g> j ra de suite les moyens d'exercer une plus foite presiioi. tel'es font les paroles de Mr Poincar 'os de la conclusioa des dbats de mardi i la chambre des dputs Mr Poincar a d t qu'il tait convaincu que 1 AU. r> sgne ne pourrait pas rsister plus 1 rgtemps. Rparai ions \ impossibles LONDRES ;i — Une dpche de Beriiu au Central News • dit que dans les hautes sphres gouverne^ mentales al emandes. on considre le piojet des rp retiens des indus tt els comme impo sible accepter pu ce que les co. di ons qui y sont attaches ne sont pis du gouverne roeni des dmo:rates Jsociaii es et des par is de gre l'ancien gouvernement de Cooa actmopie et les gouvernementa ftriLgers jujqu'en 19^0. poque laque e le gouvern?ment d Angora est vru au pouvoir. 1 a confrence a adopt UI.T convention commerciale qui substitut le tarif du coellicient lancien larif ad valorem. On croit que comme compromis, les turcs et les allis M profilent un accord pour l vacuation de Constantinople par ces derniers, aussitt que l'assena b.ie nationa'e J Augoia aura ratifi ie trait de Versailles. La Turquie et le i'Auis-Unis WASHINGTON u-Le Dparte rceot d Lit a auconc que pleins pouvoirs peut ngocier et signer un ou d s traits d'amiti et de commerce avec la Tuiquie s\ a ient t don ces par tb'e a Mr Gnw, ministre ues K;afs Unis en Suiise, charg dt discuter avec les dlgus tu:cs. ur de la PronibltioH Lf Japon s'est joint ai-joud'hoi tu groupe des puissances t in r gres qu ont fat des itpiseniai.cus au sujet de Isdi'uMon de la Cour Su ptme relaiives aux boirjroDS ihooli ques bord des navuis. QjUes bord des oavues.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05941
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, June 02, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05941

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
t7ttM anne Mo 020
PiJMM&HriHICK CflUPTl )
SaJtEDI a JUIN 79M
IIRKTWR PROPRIETAIRE
IMPRIMEU:
ient Macjloire
. BOIS VERiNA
19BB. Rw Amricaine
to20CENTIMES
Quotidien
k* vie ne doit tre qu'une
ducation incessante ;* il
faut tout apprendre,depuis
parier jusqu' 'mourir.
FLAUIERT
TILIMIOMK No StS
LES VERITABLES ELITES
Nouvelles
inooi. eo ce qui concerne
401e doit eiprimer le mot
^ttlcoeox P'*l0r* .' '' con
Untoser, grossu moil >, quel
IK compose de deux parues
ai: une rois e Ici une lite,
[Ttont particulirement caracte
w U culture intellectuelle,
ifbbe de la masse ainsi con
tueur d. synonyme d'igno
ip pas loin. Et c'est telle
fcftvptialicn de 1 esprit qoe
j,mjttnd.nce a fai*e,que tout
tmtt de piogis et de p us
1 conoit que, au prime
J,rt*pt la ditlusion de la la
iMitctaelle que nous drvons
il'anvie de relvement de
iImoos ainsi de la cultnie
: une sorte de critrium,
^1 de vue nous proccupe
rodotivement quand m as
1 ,li tche de civilisation
incombe vis a vis ne la
ilure. t'est bien ; mais
(Ifimilhtureusement an dan
igrid danger.
r de ce pays est. prcis
l n'y a pas seulement que
'ion,dans sa trs grande
est ignorante, ou pour par
euciement, est iiitre. U y
iiflns et surtout, que son agri
Wuicree et on industrie se
t embryonnaire. Y a t ri
iiltlligenis paimi nous se
1'n nous contentant de don
pmdeletues ei dnotions
im classes ignorantes,
s ceux qui recevraient ainsi
Wction gniale teraient de
on ne liudusiiie leur
-nous auuon* l an la
fi tnditpensales pour re
gncuhuic et noue in
' Ne signale-t'en pas tous les
contiaiie, le tait que des
puplt, artisans de profea-
loii ae naissance, ont ten
mder de leur p.otession
u eypnt iccoi un certain
evtioppeaent, u pie-
P qtt'ila out aimi de la
Mtlltctacile que nous ieur
. tu" de te pntrer des
P')uges contre les mtiers
* connders
comme int-
JJ2 de civilisation et de
"M ta cahote intellectuelle
''',ik0,e tl ,c 'elvement
T:L .usei e4t une Ltre
i?!tIlemeDt ce iODt dM
* inoses que Ion a ten
J?nn' a opposer lune
P tom* quau ,ux facteurs
m1 doivent leaieanser.lC'est
"totuoos de voir.
W'j'ta.utteur don corn-
91 ^fititiLtut ae ce dau
^eterrps que cous r0uj
rWIB, neii",n*lcionau
*iiu !' 1tUomae nous ne
l?^.i eut;% ^S UCUl "^a ue
lSiPn,t UfcUO""c
avons tendance faire anrel peur
tout ca qai peut concerner notre ie-
lvemect agricole et mdusuii. Fau:e
- e personnel, o'oatillage et de con
naissances techiques, noas sommes
obligs de taire ainsi, et nous l'a-
vouons en toute bonne foi.
Or, ce que nous acceptons ainsi de
eoiificr l'lment iracg r, c'est le
p troDage mme du travail hatien ;
nous voulons taire de l'tranger ce
qui doit servir de cadie |corre orga
nisation laborieuse.
Cnes, nous v sommeVfoics ;
faut il tout de mme leconniltre que
l est ta pour nous une intriorit trs
rave Cette lufenotit vient de ce
que, aans aucune des b aach de
no re activit laborieuse, nous ne
po.sedous uae dite 3-ibsaute, et com
me formation ci emm, moyens
puni ^uinn d'elle mme le pt.o
nagj du travail national.
l'arcourjz nos cau^gnes ; choisis
hz paruii les tneilleuis et les plus
expnmsnts la ao. ag.icuheuis et
voUj constaterez que, tout en pou-
vant se suture eux-mmes, et aux
exigences de leurs piopre? travaux,
il leur manque ecttames enoses pou
van. leur pctmeiiie jc patronner le
travail des diileientes branches de notre in
duslrie nauouaie.
La grande crise^dont nous souf-
frons utsi jou. p noa^ avoo! uop d'iiieires ; elle est
MMlj eue esi burloui dans notie p
nurie de patrons lai.o .aux du tra
vail ; en u*uues termes, dans lab
setice, en notre milieu, des Hues sp
ciaks neeeksaues pour tltVIUMI au
pciieciionucmcnl uc notlc aguculiu
te et de noue industrie.
, jli ne suia pas d avoir i lite tout
couit ; u 1 ut suitou aveu tes lttes
unies poui fpportei a la cuiia.c ia
teliectuciie .e coatte part.cs neces
sauts uaos les D aucm,* matilel'.ct
qui consutucui le* fauM u une aocie
il- h uuu> quu ait t>.ugies teei, il
faut que ces lues soient nationales.
FlAOU.
.Le Commission des Kcumations
a renau son jugement sur le itap-
port de la Commission tequiere, en
ucidnt d examiner de nouveau cer
Uines categoues de ciances rejete
par 1a Commission Fquire,
,_bi vous tes porieui de quelques
unes de ces cieances, dont les Ta
bieaux se publient au t Moniteur #,
tarerez voas a L uH-lv-fc UE Khi
KRfSEnrATlON , fuce ueltura.
1621. K-e Lourbs, qui rglera votre
allaire uevant u u. L>- K,
JbunraiUeJLu
: Ltolonet ouag
^ Par Le*crpi Jj Colonel ca-ni. Youag, le seul
oiucicr de couleur ,m *>t oo.cau cc^.iJc aia,
l'auuee uci i uu-Oms, a eie louume au)oucil oji
au i.iji.iuic a rt...iuf>ou avec le pius ^tioai
huDutuii wilHawf-
. i.c v.uiou-1 louug Lit mort too po.te d':
iaasU kk^uun Auieucamc dcUocru.
1
Le >/s iGer. G. W Gathals
pa'tira dt New York pour tous les
ports h l'-iens le 20 >u Le f, s t Gen. G. V\ Goethals
arnveri 1 Port au Prince demain di
mioche, venani de Cftatobal Canal
Zane. via |cmei et l'mie.
il laisrera le mme jour poor New
York, via St Mt'C, Gonaives et Poit
de tan.
D main, i f> heures du soir, le
' omit Fenrna ltera son premier
anniversaire dans les sa'oos de Mr ei
Mme Luders Moise, No 1.753, Rue
de la K volutton
Dem:in inauguration du Pont
de Mo-troui. L'a traia spcial sera
mis i la disposiuon des invits e!
laissera la Gare de fa Compagnie des
Chemins de fer 7 h. }o a. m.
-Ce s'o r gande reprsenta on
de t L< Marche lindepeodi ce da
Sain D inipgie dra-jj ce M 1*
n.rdinVie.x Lever du rideau 8
heures pr.ises Eniie Gnile 2
Gourde.4
Lt se sion crim-n lie ''u Cap a
t ouverte- Mardi 22 Mai, Marcel
Samsou g4 de 15 an* prv nu de
vol uorncalique ue 100 dollar., an
pi|udice du cap t. vVeaks, est ac-
quitt
Le lendemain, Lion Sylvain, sa
:ien chet. du bureau tlgraphique
du Cap, rendu ie>ponsble u.- lia dis
paution d une somme de Cent neuf
dollais, est gament acquitte. U
avait dailieuis rembourse la v.itur
rclame.
Rival Minvil, de DonJon. accu-
d'avoir trangl ion hre est ten
damn mort.
Du *-ap, u iious est^fa t part de
la naissance de Gmld.jtKs de Mr et
Mme A- Acacia.
^Meilleurs compliments.
.. On est en pourparlers avtc les
autorit- maonn ques pour ia vente
ou lenaui, Rue ne la Rvoiutioo* eu
se tiouvc la loge L'hurle d Hati,
No 5. Ce lenvin seivua i I agrau
d ssemti.i du fenitencier N tional.
-U est rapp e iLi Dames patroa
nesses qa s'o.cupeLt d omboit
du Mot Carm.l qu'e la d uxime
lunion auia lieu im.d. 4 Juu a 4
heuies de 1 .p c midi h iM.uime
D nteuf, avenue de T. tu au
ML A cause de la t e Dieu, la
p.esse de ii,/.u\o., est renvoye au di
manche 10 lui...
Hiei .p'j midi est irriv Ar-
thur Rameau, StcrUue d'Bttl de la
justice qui avait ce dlgu par ie
Gouvctnemcnt hatien i la Cont
rence tan-Amricaine du Chili.
Mr Rameau prit piace dans 1 auto
mobile e Mi bou:hereau scrta.re
d'btat de llnstiuction publ.que.
iNous avons eu ie pUasii de re
voir ucirc ami le Dr La ortue, M.g s
trat Communal des Gonaivcs qui
fait on court sjour i la Capitale.
*>ious avons reu le fascicule de
Mars de La Gaatttf des Inbunaax,
recueil mtusuci ue Jurispiuaence, de
de Doctn.i e _ei de Lgislation qui
s'dite a 'Imprimerie Aug* A. h
raux.
Ce numro contient ditftieris ar
it du Tnbunal de Cassation et du
Tribunal d Appel, une st.tisiique
des decibious endtes par le Tr.bu
nal de eri instance de Port au Prin
ce d'O.iobie 1^22 au ji Mai .92;.
lUauvtuiout des amm lA iidlll Lu
i
:;
RUINA lAHOa
IUtIM,
fz >-"'
1 22,
PINA-LROO!
TOHIQUE, RECOHSmUANT, FEBRIFUGE
Reoominond par tom les Mdecins
lirinnr??!^"1O0H' ,!"' ar,,able *<** contient tom les
?u #rCi ,,, >"w sorte, de quinquina II Ml blM
r >L rl..V ?a '"" "utr" T,n "e qmnqiim.. et est recommanda
pr^eaciLr.io. mdicale du monde entier comme l Tobiuu,
M oonluau1 pr xoelleoo, dans les ca do :
FAIBLESSE GNRALE, MANQUE oAPPTIT
DBILIT, CONVALESCENCES, FIVRES
'-* tMTt DN TOUTM IIS lONNtS *H*R Eriger la -VHITABLI QUINA-LAROCHB
Ull
COMAR C. PABI8.

M
M
Pa* Gable
Nouvelles tianiires
mv u....i--i^ liai uiitc w-10.3 M
24 uu cuuiaui ,i)-t les (oui nmicu.-, l ailcuJa
a fwi"*ufriD le ji, eu lOUtt pvut le puits
du *ud uivaut : fetifUoavcj t jaoael.
A la l'tWe Maison
lu H) tint du. cn're
la R&i*tance
de l'Allemagne
PARIS / Si la jrsistnce de
1 Allemagne d?ns la Rhnr se po'oa
ge i-hiver p'ocham, la Fiance envisa
g>jra de suite les moyens d'exercer
une plus foite presiioi. tel'es font
les paroles de Mr Poincar 'os de la
conclusioa des dbats de mardi i la
chambre des dputs Mr Poincar a
d t qu'il tait convaincu que 1 AU.
r> sgne ne pourrait pas rsister plus
1 rgtemps.
Rparai ions \
impossibles
LONDRES ;i Une dpche de
Beriiu au Central News dit que
dans les hautes sphres gouverne^
mentales al!emandes. on considre
le piojet des rp retiens des indus
tt els comme impo sible accepter
pu ce que les co. di ons qui y sont
attaches ne sont pis du gouverne
roeni des dmo:rates Jsociaii es et
des par is de g Le grves sont ter
mines dans les
rgions occupes
65DUSSBLDOW ,1 Lesg-ves.
qui affectent uu demi million d ou
vneis sojt apparemment termin s.
Les nommes retournent leais tra
vaux par milliers et on prvoit que
la sem me prochaine la plup rt d en
tre eux se.ojt icvenus aux usines
Le besoin dune force suthsante de
police a attir l'attention des aaton.
ts a la suite des rcentes manifesta
tions et eltes s'occupent de la rorga
nisation de la police locale sous e
contile des fianais.
Mthodes fascistes
introduites Paris
PARIS )i Les mthodes fascis-
tes ont et; introduites i Paris par .
one bande de jtunesgens adhrea*.-, AtitO
du dput rcy.liste Daud.t. Cell-
bandev cennue .ou$ le nom c"c cin~
lots du roi, s'est, emrar par in
e, du dput M Ma c Saagoter,
cialiste i'oi.i b.I.u c' ont essay' de
l'eaduiie de goudion. Mr Marc S
gnier a LSsi a l'chapper* Un autie
camelota ataqu 1 ex-sous, ccrtau-
d'Etat Violette t aa ftname.
Nwwllz gree
COLOGNO 51Les employs de'
tramways se ont mis en grve au
joard'hoi pour obtenir de plus forts
iilair:s malgr l'opposition des chefs
de 1 union, ^es grvistes ont consen
li maiutenir les services rclames
par les tioupes britanniques d'occu
pation,
Turcs et Alls
LAUSANNE ji La Turquie a
retire ses rclamations lelatives
Casteloiizo reconnaissant ainsi la
ouverainet italienne aur cette tic
qui est situe au^large de la cte d'A
sic Miceuie.
La Turquie a galement consenti
i leconnaitre les contrats tablis en
>re l'ancien gouvernement de Cooa
actmopie et les gouvernementa
ftriLgers jujqu'en 19^0. poque
laque e le gouvern?ment d Angora
est v- ru au pouvoir. 1 a confrence a
adopt ui.t convention commerciale
qui substitut le tarif du coellicient
lancien larif ad valorem. On croit
que comme compromis, les turcs et
les allis m profilent un accord
pour l vacuation de Constantinople
par ces derniers, aussitt que l'assena
b.ie nationa'e J Augoia aura ratifi
ie trait de Versailles.
La Turquie et
le i'Auis-Unis
WASHINGTON u-Le Dparte
rceot d Lit a auconc que pleins
pouvoirs peut ngocier et signer un
ou d s traits d'amiti et de commer-
ce avec la Tuiquie s\aient t don
ces par tb'e a Mr Gnw, ministre
ues K;afs Unis en Suiise, charg dt
discuter avec les dlgus tu:cs.
ur de la
PronibltioH
Lf Japon s'est joint ai-joud'hoi
tu groupe des puissances t in r gres
qu ont fat des itpiseniai.cus au
sujet de Isdi'uMon de la Cour Su
ptme relaiives aux boirjroDS ihooli
ques bord des navuis.
QjUes bord des oavues.


U tt VV
-
L'Opira de Pt .-
(/ra t dlfttU // P
n \nCbndte
'iELSINGbFORS j i L'Opra d s
l'e:rubi*.i t dtruit U uutt d*.
ntie par on incendie au morue t
b'tiar ...uUtiou. Il y a ur nu a
tiiuxtno.--, - alttas- Le baume ;i
est co n^.icmeui dtruit
Pour le i)
LiamVarii
Les amiteart on' avi-1* |aa(iild
aeetatOut i u leprtont tioo qui le
groupa .^diQve oflre u pablio, aa
UK01 y |uiu yiociitio ( ia Varia
te, vtugt dentruax crt;ron .ve'
Une i.'i.; CO a ne r g 1, it y aura pur to u
les fcuuta. Lisant > ',ot.-r u -
tnealfaio -'Uad s U -i m i:o.Dji.'
rie, ou u-.-.iie lo. la dsorilaote dan
ii cj i.it ji-ni i. de laoi aintota
UdHaotua uA-A(JJavislla al noua
ami T. biluave
N. ti. Le '.'!: aa'ont tenoi pir
M lia X das Cyee, iila X da
fuii u Pnnja o.. par njj Lapayc
bien J. Jtentou, T. ,.>aloira ; carte
aentfdj Jda4 ^j;rJ). h ila n* iu *
voua Itpjeiuoo, ou42 Si i. Vieux
Lopd liudid a; truai'.jlji ailid.
Li SoUdarU
Sooit d assi3Uncd.rnatuelle
Memetn ic dociCitires sj.k pnt de e iu-
nir diaacrie ; Juia ceurani, 4 MMfti del-
pr.-cuuc, aa le.aple Je la ilespcuwc Loge
L tuiU rlcui gtaatfttaaMaw ait ji.uj-
liliou 4a U tuoeie, liil aat Je Jj-uer mue t
l'or J i Uu ..... mivlB ;
i ttc.cp ou ue uoavcaui mrrabrtt.,'
2 3 34U.UJU 4u piu.e.-vuol 4t deraiert
attet,
Laciure tic la CorroponJtnce.
4 ftap,io.i 4c It Co.um. on ..uijie 4c '*
riBCr >a l.u apiabiluc Ju IrCAMiCI.
5 Jii.uuiJiia Kapporl Je la uOttmsiiua
charge de irai, tiai le pto|ci Je la crCation
d* ne cai.ir itt tecour limantUtil au 10-
cic.au o mal Je dan. l'iru pnibilit de ira*
aller.
6 Oaama du Coaicillcr li, Ct.uilic m h
cOidoniiene.
" Quariitu J'iBlcrti gnerai.
M. u Le uouveau. m.nuit voudroat bien
K meure BB aarmou.t ivec la Oaitte -, ta.ncdi
matin p ne p*. rarmer 1 datation de >a s-
ance, le fraeane .vir Vanai >e nantra a uur
ditpoMl.uu ^juf .a del.v.ia ( a<% rcjut jant soa
maK.i in tue du M.<.,iu Je l cial oa ic li niucnc
maint dut * i.auon pnvc- Itll ru. j; li U_-
TOluiion. '.ii.i. \>ie% ae la Chambre dc> iJ.,>jie
Le t'iciidiut, I5(_b^ ;
Le amitatrc, Ltlo jokp >
i jljii IDE..
PoT SaU al
S/o it dtrmirii voIqhUs, let cendrts
du v.ct-J rural tiuiry t- hnapp ont iit
/a, 11 |H ";.<<. m dt gutrre a Arkansai ; U* iu manne
Dii QCMJlfl >I.ail8
-r-oll tail 111
,', L/'u cy:lone a UctlMfU uuuurdbui U
nrU ue 11 ..-. COHioel bt.mcoup as di
fdts aun* iaui m. nuit de valu.
rm.
, Ca tnann
II
.'ne. au
l.l ! -.%' Il llf
Acci ? jut d ai j
mri l $
Pot e Marchaitt a q i burtau <. archive* at U i\puotiqitt
l'auto ,iiinLi* p*r te cnn/fur o*or\i,
tu, jra ipa an juunaitjr au ter y.ci
lie la ui'ii, .^"i ia.(.4.i- rit paimr
de J air a r:a <: Uiu t i la .nntuii a1-
a.' .li;- (.....(.' Ut*t ue ; .;.* i ii.i.'
a #u relevi ao c ,n> L n je ou*mre i ".# ii /Ul l>a )'.,! I- lilQpi.al
gnaeil
B>Ma^fxaaa"S a ain i .a*^jm
J^l// .'>.' ptX1 l. u /irillit"! (( a>lr i>,t;ii ;tuir*
rri.a.: BtcraraUi api es nnUi Comme on
le .-. a.: /.m i ....<* t u mf. eoMla a
LoitJ* par U go.iveineinnia Itailun tu
vue .1 a*sar*r U ftM des plaut. 't
NOUVEAUX ALAMBICS
p*ar LISYlVLSa A RKCTinu |
l.l cijx-oe-vii,
Rnd.tJ. ALOOOwa. au
DERYFILSAINI
11 mviklh
It.mo eu Thtift. H
pas:)
C-BI.ll! t^r^f.
.iANi; i% '*nnrnta*|
qui achte
L'EMULSION de SCOTT
achte le meilleur aliment mdicinal que
la science a produit en cinquante ans.
U n'est pas possible d'obtenir les effets
curatifs de l'huile de foie de morue en
aucune autre forme.
(Prennez garde d'obtenir toujours l'Emultion de Scott)
1
4M
irL'Aiqlonne
Oraal Cn*Vli ^'Arthur Remle
Min;: i 3 i le ii^ Sivj'fe
1er pisode
Le Lieutenant
Bonaparte
La 10 aont 1702. I* aant d%* (ro
* rito\i\itM auffie aer Parie.Le
peaple rvj'ri rlnnae l'csint ae
chtiB '1e< Toilariea o Lt-.naeartp,
h i r r ei 111 d'Ttilhne en ma M'ivit
d aarvir, p*n*"-, rn'4 la fenla
dchainea. An m "n-nt o il entra
dana la rhmbr4 i".i'i danae i'hcnnair de la Kaine,
poiiraaivie par on gronoe d'naanp
tier,ae prcipita riani an* braa, Bo
r>i.irti narviMOt l'r-"hr a >a
aaain e l'enoaaa avjc toi ft lH j
t'i da Mntz o il occapa ans modea
te cbimbre
U" Rentinot-ni tr* tandra "'jai "ne
ardo pgt an tr-inaf>rner eu on
i '''on H-r.uur, 1 ici i--njia- '-<
onir. Maia R.n*ort r*,\t, \ otirs
de regagner aeaia MUtion rgi neot
qui beat ctrnisju en Dont, et il
doit ee aeparer (\b ceMa qui ni pas
voulu ae rvler Ini at qu'il n
"M-' que ao il le m.n de U
bel'e Toii op.
A peice a-e'.:| f?lo:gnA qu'un hona
ni" "'a bilnone'te .-qu tante aa
pi*a'nte la imiua furiip. En le
pareevart, ?>'* a ni nonj'nnt
d'h^rreor elle a raro^ru an loi nn
cprtwn Foo*b*, ict'ielieri;ent p--of'ia
aeur au colig de Nantee et qui *
tf, auri-fioia, le pr-op'ear de non
jaune frre.La baie Toinoo-on a'Tet,
n'aat autrj qu la ll e ilu Conra de
Tilt-iuges. ncha chata'ain de la Ha
te-HrHiugn- Kll^ a epjua le Mar
quia de Navaille! qui, orni l-avjir
reuOOf tu- :..a'hii]/en-'.--. l'a nbin
dorroa et "et aafal l'irnngqr.
Or, Koucb a oa^ |alil parler pfi
o.our a la rparqu'HP qui l'a fait haa
lf pal ea laqnnin. Kt vo^ qu'il
revieo' annoncer aime de Nava.iif.a
qu'accaae du correapendre avec les
migr, e le ea> aoua le coup d an
mandat daTeetaiion. Cyr.iqaement,
U lui propoae de fuir avec lui- Klle
re/uae avec indignation. Aiora hoa
ctie l'approche i.- la fentre et fait
on cigoe myatrinrx une trompa de
luldaie <.|m a adonnent dint la ru*\
Lee atilvala enva.iisaent li rn*.io*i
et Fouch<- leur hvra 4* fifctaje. *
t'iud-goation du viaoi Maugetrd, pi
trou de ru n" ,) < vtetz, a da aoa
jeuue coiursia, le ayrnj.-tbiqai t
jjyeux Gnppe Suli.
Mme ae Nav. le est condauoe
a mort par lu tribunal rvolutionnai
re. aonutata.it qu'allai ea enceinte,
alla da da du garder po r elle la ae
ciut de aa futaru mater' lie), p|jto
que de livrer dd innoceut cet
bourreaux, elle priru l'emporter
avec elle dana la ton.De Mx aa
m cueiii da munter &*ni la petite
cuivi tu.-,il lui aeinble que Booaoarte
lut crie ; fn n.i- p .- le droit da dis
BjaaaV de la vie de nctre enfant, Et
mot, je veux qu u v >-.\ cet apij^l.aa
cotiacience . tr^uole et aou c aemaa ; ci touiLant aux g^noai
de 'aAi.aieur.puDlic, elle a crie ,
K, ..i tu. /. moi. car je vaia tra mre
Le auraia lgal ait accord, daca
a Bftam da ht coDriergeriB|eiie met
a mou a aoa p 1 te ni quel,
i.iuiiuu iwauitoce Ljoelquea .emai
oea 11e-, itcn fi..d rclama aa
pi oie, on vier.i la chercher Que va
dvtit' toi eifaut Un soldat a la
fleura u y bit, l'adjudant Claode Frai
Cois Malet, a-avioce et dit Donnez
le moi, fiUOfei ne, t : jeo amai gran t
ton; Adm uu .\e.-.ii..t*,a,.ie avoir
bf 1' >e, lui rtrotl la petite an duaut,
Je voua la coirl m 14 a ona cnoii
lion, c ut qu eliu i/.ioieia 'o joura
le ae:rai du a noiasaocu Mi ai k y
Dgaga "ur I li ..m ur ; t, t 11 lu
tjroi euirtdue a ma,La aaj,Mii-t
BMiaii 1a putiiu LauroLcu Uitua a a
tim tuut un auciia.it : Toi m iiu
taaauu api py-joan A typ otoa.
Ciii Haines Is
rilte Franaise
Conformim n aoiSUtati da eett 1
Socit, il et Ofgiaief, cette inn,
an coacorjrj de Cotionsitian tran
t'taj el on coocoora ^a Dictioa
franaise, i Por'-aPriaca.
Comtiir3 .li Ci npoulian frnaiu
C ConcoiTi ut aivh ta troii
gronpf.
1er aroap* : Co couri entri aal
tea ( Poit-co'e)
D'orei it i*\\, il coTnc"-^'. Le
tojet pronot* e.t aaJolad : a-^ <">//,
nae \nuv'l'e, on U"e Uftle de ca
rat Ur t local, (vers oe prou*)'.
Le IttvtiJ oVm concurrent cera r>
mis :ontre rea a ori lnt de I *.
Uance \* lail'e' prochtin m pli<
tard1, 1001 enve'opoe cachete avec
an N j oa une dttl*. Oanc nn* aa
t'e eovelop-e s ironvrr"nt 1-a ooti
et p'om de rta'fOT Ce dsrnier p'i
ne sera ouvert q-i' prs !a correi'ion
et > classement d s copies par li
urv.
U y aura 'lenx n-it : l'on poer la
pr- # l'dn're pou< lss Vtri,
itiru. ffoaat A. Conroa a antre j-r
Be- fille, c >nfor orntet w t'Ogra t
r e du rru* cours d; I E > ignanae i
Pecoidain de jeooe filles. Dore s
heures
2mc '/roupe B. foasetJO en^re jea
ner >2ens, routormne^ an n'ogram
m d- la dern^re tnn* 4a rer Cf
c!p i!'S Ivc* et CO'lgea, Dure: 4 h.
le ne croule A C?BOMII in rt jea
ces ri les.
;. u ronpe B. C*i. co rt entre |iu
ri fcejs.
Lm deux, coalormmeat au or
gram.ne d*. U i t e 1 .le d
Cou-s suprieut de 'tiii^^oemaal
primure. Dur'e 4 hearai.
i.es Inscnp'oat eu vu- de cei
deux derniers Gro'in? d; concours
ceroal reu;, du >S VI i au i, lail
let Hat. L; Concojt* de Composi
lion Franaise de ces deai groupes
aura 1 eu le samedi matin, ai Juillet
ds 8 heures.
Concours *e Diction f anaist
Ce second'on:onn est divis ta
i'oi aronpi .
1 dqOCOaia en adultea
('ir ato'i)
i Coi:oars eu'ra jeai- files
S C >a:oar< eona j'UO gtos:
t.eCon:oura d* di is laoiita
eoisi te dans la reci a oa i9 j'ua
mat-iu (^ oroi* ,, t * 4"a 1 m
cet 1 (etfs) par c uq ctocorrui et
\ dans u lt:tt e u'jn -nr. ;
( e s on v-rot).
Li iroii teites sont laisse aa
choix de chaqu* coac-ureut L-s deux
motceaux de xcitatioa p^uveat tre
da geoie dramatique ou du genre co
mi .p ' Chacun des deux morceaux
sera d une >endae dune ^agi ordi
nairei
Lei Inscription', m vue dt ce con
cour* seront reues du 28 Mai au 10
Inillet iat. Le Concours de d ction
aura lieu le d manche mi in, i) Jjil
let, ds 10 heures.
kej'.e.rwt'i tt Renseignemen'< Oi>er(
U j irv *r f j mt 0 r i; bataia
da Co.-nil H i itfl de I Mlitace Pu 1
faite, Le? u, t> d.* composition fixa
iise pour le g oup;s 2 et 3 seio t
ebo sis la vei le .lu concours par t cil
nie r.b rs ca b 'eau Le suj t huai
pout entq e sn de gioup.s sera re
mis sous 1 cache aa prsident du
JWJ * l0"* dv .OUOWllift dv 0|
coara. i-"'"' r"v'Tt "n mum
da iort et des concurrente.
Il est entendu uil rra p'oooe
rrur chaque s:n de Gron ci trou
oj,'s 'L* irsue a soit indiquera
crloi des rois qo* "evra .tre inn
par les con oiren'?,
Les copies ne do'" toi comporter
nonr des crpconenls
Chacun des merab e da larv lit a
parement les copies ioicrit part !
in-pressions et remet au prsidant la
ro'e qn'il a aMribu'e i chacune
d'e'lei. Le p'irteat rapproche ooar
chique copie l*s notes piricol-'ei
dont la rooyeane devient li note dfi
ni'ie.
I a valeur da chiqte tOtie aara ei
exnriT e par une uole eut vrie de
0 i m.
Ii M'rveillince ea eaf isiu'*i par
les irs des merab'ei du lary,
Apte la -ltare de ses dlibra
tionc, le luty d-eeri, vec sea obser
vatmna et par ordre de mtit*-, la
liste dea laarsts.
Cette liste sera p-abli*
De, prix seront de.eero*s aux 1
rats de deux concours ( livrai et ob
jeti d'art )
Comme tooioors, les meilleures eo
piei de composition franme des l
ves de, deux sxes qai rgnent par
aux examrne o'ficiels des ndei pti
mures t seconda peo e par le Comit Hati n de
1 littoft frsraise.
CttM inne, la d s'nba'ioo des
prix, de mme que elle dei deox
ConcoCrs. iaT& l>eo aurai eu d'une
anct i raire et ar'istiqoe
An'orits aniversiti'rei, mittresies
e' m'Itrei d'Hns'g'ement, pa enta
des laurita. e'-, y se-ont convis.
Le lo-il o doif e tir* le On
cours des ero""s 2 et 1 et le Cosj
cours de DtetiaU franalae sera uh
rlearement dsi n.
Pour tous antres renseig-eme^'s,
prire de a'adresser au prsident da
Comit Haiiiea de l'Alliance (raoai
ae, lllf, Roc Lamarre
Port au P nce. le 18 Mu 1915
f
four guri k ou viter ^
* m niHct eoaariPATiON
ccNoet-tioas-e'rouRBisaeMCNT.
IMOARKAt OaSTRIOUC
IL SUFFT de prendre
A l'un do -vos rcpai
toua les daaa jotr .ulm.nt
une PUta h S'Mnl
47,rue du Faub' St-Duain. Paria
MaisilauoigerlGSvriialjles
qui aoat tMit fart ftincha
. aur Jhocano t I 141 MoU
I DCHAUT A PARIS (
-.nrir/iti an .10lP B
Voleurs pinces
tious recevons la lettre tuwantt de
Ur Daubeuf
Ch*r Monsieur Migloire,
Vo re informa ion rropoa de
a Voleurs pinces a mente uoe demie
re mise sa point P.-rmsttez-moi de
?oui la donner ici
Itelemeaaat Shilter s'est intro
4 m cala moi aprs avoir st'li-it et
an-nu tioq aitodtattoQ et ti lais
aa it sa voiture dans la ru
O uot i vir Bont c'est an; tor
ai I dont il aesesl pas e-ueirrasi
pour se trouver daas mon jtrdia, aa
eall te ma maison, iout* issues
ter met i
Sien cordialement votre.
L% Chambrp <]* j
mer*e d'HaftlJ
le i\oiivt>i!eg |J
(^uidit/la) I
Ce rgimeje'.t rnsofii J
conn.'iiRtea haitiena et ItrJ
de ommerce e'Ie oipbm J
quemment cri'iqo ootrtj
lrrationel d'impoier i 'ihJ
produits oaticnauxl NiJaiTj
corumpiid1 de les -Miinrot-J
traire de tontti aaeprer le pitrem'ttivir|3
la marene ex'rieor ai di T
mettre aimilairpt *'r"gr4 qii, nJl
mot paa iutrinaequeniTt.1
rieare,oot orna aooventl'aj
d nne ineil nui priPn'itil
rlua dp 40 an que M.rhobrJ
En frappant lea nolec ttni
produisent dai deorei 3
tu'1, Ipb droits de ortie coiJ
on' itja tico f;a^rapte l'fcJ
propnetai'OB *>t des coitivata
cpb terre le^queli lopporit]
le poids d'un impt foociera
air atteignant, non le pio]
n ais le i>rodo ration de a nais de caliartl
tien, etc. j
Quant aox droite d'impaM
ont >ie tablis dans un oteM
ment Hactl, c'ait i dira iifl
puS'irer nimpiemeot cteirtai
aa trsor publie moi quiTi
aoit inqoita da leariripe]
aur la ai nation conomique]
oa qne l'on ait eo le tootii
ger l'indnitrie tt l'igricalfj3
naleB.Comp iq.aa a lu km
arie de taxt acceiwirri al
t ixpt pro 'icoirea a l'o igicil
nuai dti ntivea par il saitij
tiennent aucur. comptetatai]
ai tiequent^g qui as proliWjaj
le a prix des marcbtadiisi I
uen*. lieu a de tracuHrlam
conteetationa sani nombre M
i npo ta e ri se pla<8tutiMM
Ils mritent donc fl'ttfa^ljj
daoc le csia da la lissaMw
d'nne uiPiMeure aiairtiUgiatt
ceacontnbitiveado psillldj
nceaaiti de l'induitrii
Si c'ent en vue diliralalM
phte de notre ay^tmsjadiil
QjnveniPraeet se propa*2
|oij rto ivellei tarea, Il fttlH
Commerce eit prti M t*j
malgr lea nombreux lie*
qu'alla y trouva et bien IIM|
Daiasant pal lea duili diji
nral quia do tfaliWM
aoit paa en in*4ora di t*m
daoa son anaamala. Li ai|M
dei prodaitc da 40Itdallai
nationale et 1a r loctioa a|M
d'entre ne peniiotWJJW
eutrainer ua diHt otas 1
dei re:e:tes da l'Etat. J
Tout le monde coprji*j
cas la nceaau da ''J
eit an moyen de iatai ai m
rn*'it .uieux CJ>nb iiiiJ
demen' mut auaii oertaliljj
veaux nnpu unt.ili fl
ramplacemeo' '' * <*a3
Cnam ne d* ConmefMJJ
altiauo. Maiaait Ja
taxes da S iperpoai03i ajl
quant et aggraveot II tWFM
aj a mia-sl noui>l'">-pJ|
b d joua.iCini^'"!
nandir.
Kil COIClHiiB, .iC"J^
33 uuurc d HiU. ret-JJ!
rauce lormtie donowi^a
le Jjniihr r'.sietsf I
sur le ravi 11 ara ^JJ!
cord a/ao lui que "y
aci i ii doit tra r-f'* *Ja
dispaai offrir u IWjll
cullab ir*U ai '*Ppli^al
taxa proiat, 9^\^^
plicatiolitaoieoei''Ta
c-dea*U4 i'iljl Snidl
dlai rai43iMtol*, "CTI
t- abnu m a I* *"", jaati
d-aire^ i'r^'u*fl'%at]
oudigr.w...iaotii "rf-jal
dutta ba.tioeetdoa rda
roittd'inajriaMiWja
rt de la coiaoaiatt ,3
pour le d3velopuoM"J^H
t de l'ianoaltari tdjn
Veuille agr.r, MJ> J
ranct dj noue P*uw J
tion. 1
La Ssortiiw efl.ui
Daoti fl4LuiJ^
Ll Prtii*0'-.nl I
gjjjiid a3* I
As


LES MA lf
;T^
Je ferais un milli
pour une Camel
t\ plaisir vaut cela. II n'y
pas de substitut pour la
otialit '* amrl," ni pour le doux
,t agrable mrlange "Casul."
Celui qui fume de* "Camela,''
ixipr dis "Camela." Parca
qa'ellet ont une doorrur, u
arme, une dlicatesse, que voua
ne trouverez il.m- aucune autre
cigarette.
Se vou.1 laisse pas dire que
toate aatre cigarette, d'un prix
quelconque, vut les "Camela."
Essaye* les "Camela" Toua-
eme. Quelques bouffea,
douce) rafreichiasantes, et voua
fera un mille pied pour une
fameL"
R. J. REYNOLDS
tobacco ca
Wiashn4aJasi
NarttCaraaW
U.S.*.
amel
tout de
p deux Mondes
H ton dt 1 InivtrsiU Parts
HARE DE LA UVRANOM
DU 1er Mu iqj;
lisant a iptri, Henri 1er
\kmtt\huim<* fniaisa.
fcarieoce italienne I L'Eve
Un (Mille en Italie, Maurice Per
ViiiB.'i de Btliic- Orts.
llsfl'IncZ. Carrtud.
P" FMdtnt^a guerre |0.f
Km imiM alsacien III, CfcirUi
iB'rii|eiecrtt de le DucatSM
|"f-II,GDeMoi.|.
I vitien Noivge. Marcelle
MCtBgrt de la Chambre de
mm Ioltrnationale, Maurice
'Wfli,
l'ttfwiiiou da Ii>rc, Lenis
llaSTilit!rair Ba '** Mr
**"!. Aodr Beacmer
^JMcnrtracg*reSP.,ia,LG.
p*tiqie. Ren Fincn
** OE L'ABONNEMENT
' Conservez Vcs rorc;s en 3urvc;!.'-l Vol- Ss*
Cette Uttre rotta dfa eeraaass!
hcotK;\ ,( ;'; .;
SSL il WBI oce
exposition \ v kala v ., kt
tsas
aaar- a !
C^pofiiion\Sg0tak
de fa LRnkkam
Mb*bbsA .< - --
ri
s
C3
o
S
TheChsricsii.PrtWi. Paint Compaoy
u

u OT-York
IrtOiM ta h 4,
.. ' *lraaa
paneni au i(* au 15 se
Pis a. Nuaafo : 4 fc t
iVealor l^e/iu
JJJ cjMullle tie de rHom de
** IWfilda.d.iaaatKaii
552.' fr*,efltt*,e,,w,M
St* dw Aena dit
3 mi! ^'VvoOotr ma.son toqoelMtiOt parut*
p'", on ti une ue.eotion de couleurs rtia'iuoei;
il h fc par dea hiail*e" de longue erirleoce
bmm pein an adhre ux larficta le plae roeaeueet
te eocicarv* son biil tt elle aeche trs vite*
1 IL . fRffm" u^e ,Odr ! moiilurei,
t-ee coinif iicc e> les pices ce sculpture*.
cnauri de 1 os lerblanc est rontr A par no* laboratoires
011e prix pour cette peinture di ne ton e concurrence
The Chas H. Browi^ Paint Co Brooekvn | v.
figent Estdtiiif pour liaiti
\1 Vin de huimi
Demande/ le vin rong
Tivoli et le Vin Blane
demi doux.
De la maison A. Dlor
et Cie, Bordeaux.
Cfcex : h Pteesmann-AGGERHOLM
Rue du Quai.1617
Prixexceplioiinel.
Viennent d'arriver
Chapeaux feutre Porsaiino
Chapeaux P-iille fine d'Italie
*' laine dernire mode
Charssnres dcouverts vernis Jet jaune pour
nommes et daines. ^
A de Dri* eJtep'it nnels.
En vente chez "*,"-
U H. MSALLONI fils*'
Hue Roux 130 Poil.au. Prince f
La maison Lope Rivera
Rtprteniant de Barion^ Guestierf
( Hordeaux)
lerne*, ttra^ei RorMc theteau M*rgaii.i Lbat u Uloar.l hui.iu
chteau Wiem.UiaUau -a our.Bianthe. Ui nb-iiin, beauie.
i'ommaid etc.
Us Vioa blanci et rouges en barrique., cannarU veinent leur
qualj' sont d ui prix eurcu.eu 11 Un luarch.
j: 8'kii .ivres avec loutta iea garanUea t. coo< ni Iiod.
La Miiaon recommande aussi ta clutitJeua I n C0ndeia4
et evajiore danoia de qualit suvitucel d'un pria (Minut iouia m.
curence. DaMMI DAlRJE H1U toi DM - L, pcLl.afiM
Fullon Slioe PoJiih
Company Inc.
fte%i\Yurk
Si nouijiouki trouver la peau dt vos chaunurh
U vous iiwfc au,u un Lullant lunsontti JwuHt
St vous voum^lacoukur et la soupUnt dt on
chaussures ptndant lovpuvti Kk,*W'sff*,akJBt aii*|an
UOhOGRbL
hnbr-q,,,, tphlttUmni pour les de es ,'t'ks ffUllen etidu biyb kir
tue trollgt la petiv def OHeussvrti ropirt iHmdil et la chaleur.
ijtle leflre iettf leur wubktst et ernsim letr aillent
Demande^ la'jwqvt MCNCGRAW c cl la nullem de toutes 1* morenes
Geo. JUANSH1UE
Agent pour Haitl
Spitiulii d
m
CHARLES PICOULT-
228 Hue Houx Port au Prince
Assortiment complet d'Epicerie
Bonbons Franais en boiles
biscuits Clibit
Vins de Bordeaux suprieurs.
Vim en liou>e\W.Uwmpo^nt%. liquetrs, U fttsMes. Gin iriVr*
Expdition m t/ovmce, cre'
',
L



A "-AI1N
r::.
Vf!' m.WUJ
rduque l'Intestin
Constipation
En I . I 0
Vortigot
Dyvpepafc
MigLi.:-.o3
Pcnr rester cr. ion;io
{jj $a .*:*< pfanm\t chaque
soir un contprftti de
JWBOL

i

I | i .-. 1 v
Ijll f .
lai
i .. : 11, J
. i ri M i '"' *'
If ! u r*4ju'w**
.....'.' nat i r, .....
M Jul!. pcnl ftfi I M I "" '
If] \ :* l I \
.Uns- | :, .. ,:n i.- : lUIMMlU '.
.....Il- -
!ti:rir, Jlirtl r.u 1*1 RMM
J fpoQUr!, .,' Il
MM
rr 'y>o.
gi la Pi MadCCll i
C. MoiT.piliicr.
----------semorxo'.dcs----------
fUBOUTOIRCI : Suppositoires anti
htn.vryni\i)urs, ta'.manli. feongts-
(IMnanfi
JUB0L1TAK PAMMft tottr* les
Mmori : t terne
. <
>. .- .
Jubal. rgulateur ae l'Intestin, fix
une heure constante aux Juboliss
-H
EXT.tms B1LUIRM <1 dm-
Munjri Htgulmrlienl itt fonction
du i ut*
Vaillant tfiiouet Agents gnra ut, 173 Hue du Magasin le l'Etat
Pharmacie F. Sjourne
Donne avis : sa clientle aux mdecins et au public qu'elle a
trauisoiui sou Laboraioird d'Urologie en uu tiaboraiore d
fcioloyie applique aoud la Direction du
ijf ttwol et Jb. sjourn
Le laboratoire es> uujii tous les jours de 1 Uros du matin a */
aeurjj ou soir pour itiaMa les recberoues ei analyses prvues Uau*
l'ami x- ci (Oiuij, laul pour le
W.j Ji4.ii jt * GOiiitAOle Urd'Secreio/ie
6; lUl rd jdtli . : .i II li Ji cm |d S : ai, i ....
S'aJrj*- ir a ia r'mi n MM pourles riQtttgaailBttir fc
4ni.^es i'u.iojj ij., gatmqii j
twainou ue vV assermann '"
i>dac>iuii ae nnoulet
Hainrn au saug et du pus '. '~
tuameu Uo iiidiiere tcales
examen ue crachat V *
iibUiLiuo racnor
Cousiaiiie Lren Secrtaire
Hecherche de Spirohtes el Co de noccoque,etc etc.
km
MHHB-
LA i\ISO\
Paul E- Auxila
Messieurs les voneurs db tares
de la dette intrieure d'ilwt'^erie
Bt mission de p 5JQQ KOO
sont imjornies qu ils pourront se
fwenter, partir du \er juin
\jJ3t au guichets de bi Haniue
Nanonale de ta Hepublique
d'tlalU, IfltV a l'ort iU-l'rince
qu'en l'rovmce pour loucher une
SfemeRtf/Kirfttton de i%n\erexu
\er Xvnl uu.'ii .Via iil2"i, contre
rcuse: sur pretfntattOA dis reus
provisoires-
Les tniuols seront dduits
co une de cou-unir, soii II) sur
les in'ereis et ta luxe annu -,ue vour
le semesirede Janvier a Juin Ij,:*
JVt au Prince le 28 Mai tittJ
J Jelerois devoirimjormer let notaire*
oui particulirement et le public tn
1/,-i.ral que mot droit de propritaire
bout entiers tui la proprit, tonds
et 't -- i*e en celte vide a i en-
droil connu noue le nom ae SftlMMM
Valembraa (Potle marchand) aucun
acte en MniqumnM concernant la dite
proprit ne ptat ftre vatabletneni et
lgalement faitWU ma participation
et en ma prtence, me rservant tomes
fois de prouver le ca* chant ta /au.
eet A une contre lettre /abriquce pour
justifier des droits qu'on veut avoir sur
la dite p opreU
'Dm$ Yve A GUEHL\ ~-
Camel,
Camel,
Camel,
Cigarettes
Gros et Dtail
Chez
B. & l\. SADA & Co
La Maison Sada annonce sus cliente
qu'eUe^a^reut mde8 cigarettes Gamtl,
teinture s, jarret* UeSimontrehtrveillei!
Vlumt* renervoir^ boutons manchti,
parfumerie lotion, poudre* ^cravalu,
lanub Odette, bruants dent, ormt
dentif ecv, euu ae Cologne, mouchoir*
pour fillette, papier a iedre, uatMM
iiene au citi on9porle monnait vaM
uutumanque tic.
ti ont lunjuuri en at ch le meilleur-
beurre ae la ma que UTJtiMS<
La maison H. Silvera
i*



Ara les arrivages des derniers bateaux- notre stock est piesque
nouveau*
Nous neuumerons oai. qu il >ous sultise de savoir que vous pou-
vez trouvtr loui ce que vous ave- beuui e> a ue meuicuics coni
lions que iaus les nq ..uation r\,r qui uouueul puur ricu.
i-..'.ti-jui* ? soiii u crdpis de cbiue nupiriour, Soie tavablo,
Tuejs ponge i,....is. Pi :,du cjoieur, Sjoiiers pour lu.u.ue.-i
vernis el jauuu aj,.ujm pjuri Kaiinei, foulier.i leuuii, Fleuis ei
Fruits eu guina.i Jeo ( o ir euapeaax, nUMpdaux de paUU tine d'italie
pour liiiiuiutw, t'ous gar'UtafW pour roues o.i chapaa ix. tiubans
argent ou or, lumn, L'auians nus, tis\& de soie extra, t'.n-i,.ins
seleois ue& meiiieutcb marques' finie.'-ux tulle ei liuipure'
Viiitz noire Uepoi de meubles, lits, aruioir s, caipels etc.
PAUL E AUXILA
Rues Iraueisire tfduMagasin ne L ht a
* j Avis urdat
Le Ministre ie /tance invite
tous les branlais ns en l'Jt/4
.v-f! prsenter, sans dlai la
Lgation* pour se latre inscrire
sur les tableaux de recensement
de la dusse de IV24- La nouvelles
loijnilttuire a uvince de quelques
mois la date de J1 appel sous les
U$ drapeaux
Se tait leulawr unnoneerses aimables client* qu'elle vtMf 4
recevoir pirates derniers steamers les articles suivants .
Ln.lfeu de paiitt txua tait, d'Italie
Lh*ptaui itutrc supneuis ^ Borsali-o )
Lbapfau^ ue laiac d Italie, deir lis mode
Fa mbeach Ang. gtis ns supeueu
Kaki jaune et veu aaglaisjup<4
b.iii Uuioo blanc a glais*
A.pi^i.oir saperisui
Orgaad e brode supneur_(suisse;Vt v^;
, ToHOl de soie couleur pour chenmes
- Chausscties pooi enUois.Jonds b'anc9 ^coolears^soprieDres
.yokie.couleur^ gtaades barres, dcraire nouveaut"
. .Voue b toc & couieur de toutes quai ts
'lias^oi. .
Bas 1 jour demi soie ,
y anJ, KiJ;aux pour porte;
jS-'ge non & bleu manu pour ho.nmes, anglais
Diajoaaii uoir suprieur
V.ualt b sache anglais
'Strvieats de loletie, blanche et"couleur>
fique .ou eur &. blanc angxi "*
Dan Tussor
Kki Uuac suprieur
DllU i-ouja blanc anglais suprieur, etc. eiCi
..___b\j vue de la morte saison, la Maison H SlLVdRA, poar phg
ses nomb.eux clieuis, leur laisse les artiste i ci dessus i dm prix
HcliaOMDl teuuits el c \t leur donne lasaurance la plus formelle tf
aune maison Je la, place ne peut leur olhir de pareils articles a*
compte.
Venez lous, Mesdames, Messieurs, i 1a Maison H. SCLVEIA
vos emmens et voua serez satisfaits i ns pe j de trais.
'ENTERITES:
.1 MALAD'ft QASTHO-INTtSTINALH
Diarrhe verte,,inournson,Entrite rouco-
nieiubr:nieuM, tuben ulmn ; Comtlpatlon,
Aociiienti appendiculalr-. rivr typhode,
iU.iJin ilPwu.Acne.Eoxsma,Furoncle* m. |
GuniSOM CIRTAINI |r l'uitue d* I'
r
E333
1 Le PLUS PUISSANT 4NTISEPT1QUL
as Maroora ni CulTra
flrallMil iiirn , lt doe de 60 100 gou-'c-inr Jour C
d'ANlOOOL INTERNE,
d> i u-e Ue de deur d'ortneer. '
| S" : l'AN!OO0U3a,Rue Milhunni.Pidi|
Pharmacie W.BucI
ient d-arriver
Vaccm frais, : M
. xtleads Oexin Maltose, km***"*!
nourriture pour les enfants.
Liqamar de Ch-tolte et Globule*
baua pourrie traitement de CAsW
Engrais cnimiqae iV 0 i pour t^^
et l*
l N 2 pour ambres /n-*
m i i i p i
cour


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM