<%BANNER%>







PAGE 1

u*M*0 One sainte comid rble de maris ESSfcN 17— Lei ulo ts franc i •es oDtsai'i 90 milliards d marks la succursale de la Rritbsbaok pour p.yer cettairxs dpensa. Les allemands avaient rtfu de fournir 1 argent tcessme sou* rrteite qu'ils n'avaient pas les sommes suffi santsLa question de la piohibttion WASHlNGiON 27— Le foncera Bsue& du T fc o iDiu lit l ue-ont an joutd hui a stt'cicer de cc-BUer le lgitimai des pioj ts de prchibi tion avec l'altitude prise par cipq puissu cts trargrta qui ont fait connailie au dpaitcment d'Etat 'es objecuoLs q uies ava eut I fane la lcen e oetision de la Coai Supi me, JDte d s.ai 1 c ur d'.s boissor S alcooliqu s dans les eaux terr.10 Iialei amricaines Tout st mbiait indique! le dsir du t ;oiivtm irnt t,.,;icua d'attnuer a ligueur de h nouvelle luierpr'. tond pohibtiou dans l'intift de tou es In ua 00s reunies, et pour qu'il te puhse y v.voir aucune ioter vent ou dac-geuuie dans Us rapports initiui.iti.il < Le* fonctionnaires du ln.'ui oui dcal qu'ils taient pr a inieipitter la dcision de la ___coui usai l brenjcct que poss.fcle tout to teslant il. as les un 1 es de J* ltgal< Charg 'Aiihiiea de la ii. ub iqur de Cuba en cette ra'dvnie, et un de ce; quelqut s ra e? trarv ers q< i se aot tou|ouia m i'i h *t*; t de 1 (.un cons tane aux 1 bises Hatiennes Jamais 1 ne fat ii sensible aux m-li.eur qui ae sont abattu* aur noua et nul n'ou blie >e gnie viaimti 1 noble qu'il ht l'poque inoubliable o la petite vu toi* (ciitBii I* 1 oouia JOI. de loti au frinCf. SJJOU. uniment, ce diplomate qui aurait pu ne ce en 1er de mois de coueoiaiiou dits ceux ci ou ceui la, lie mieux li 0ll.1t la vnie de i' rt au l'unie pur 1 iuhrnjt-d.au e du Jr.a^irat LUIUIDU nat la aou ma de quatre cents doilai H pour 1 hiiii 1 a c ILUI UB ce flau. Il ne a aitlu ui 1 •. U veraa tine vaieur gaie S la Fit eue qii avait ouveit un aoutciitiioa dans le oen.nu de c.ininai du du vaccin peut pr lger de l'epuernie le* luui geola qui ne pouvaidui ae faire vac Clt* !• Ce sont, dta ebo ta Jqui ne s'ou aillent iit> et on ne h 1 1, li |i e pus que des JOuitjtl.Btta l'oeoutct i qu' e.'i l'i.i.ii,. me eau pagne cou e 11. ctrti g 1 q ,i, ai. a des tin uLoi 1 1 t 0 I .. u .1 ,. 1, in (• que aa ayiu^b.luu avec une telle genrukiU. Cela eai d auiai t plus inexplicable que Mi Beucurno utesi n.d.itrent uuuue de-, ceavtea qui a.entreprau oeui ici. La VaUur qu.l a otteue pour l'acq. ie.t on .. un ces eu els du **cr Lcew, celle qu'il aouacuie au i>ruuc de t gUatt h ,ui Joaeph celle qu'il allouait a l'oeuvre iiu^ur taute qu'ont 1 Alliance Franaise soui uih fana touveiuement l'a acciec-iu. Ki 111.141U donc ce Paya ne le nu ui.ii.i n pag 7 Mais ou se tiomteCe paya le lui tend hieu et an tu. 'u| ie L ou n'a, poui a'eu iti uie IOII.|..J i,i, a couler un peu lea iegri que au.-cue ta campagne in|uai> iulue aciuelleint-ul cou.io lui. il es> ceiiaiu 4 : uu louiOaiisia est libre de maniltater a a idaes ec noua atriooa les deiuiers ne pas le reconnatre : il est nou moins cer tain que quelqu un qui .e croit la entieprenoe la ueleuae de se. iu( reu, unie ce que i a on au uni dilhcile UJLI,. ctal q e ion (celle .aui dacri rnooie, a au preudie a l'une des pei oUu.ii 6a lee plua tyii'^ailiiquea patuii La eu.. k eia q %  wOt 1 ai un Uouc i lune Ju [.Lie iiii^mea qui ainicbl le plus Loie pays. tarjcies Mercredi Le r l igte Sacre Faibles, AnmltguB&, Convalescents vous retrouverez les forces perdues en prenant UEMULSION SCOTT I I aliment tonique par excellence, et trs facilement assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs le** plus dlicats. %  &Kaa& irtPas ffiM>ct^' Parisiaoa CE SOIR L'Hteiisie i Maurice da Marsan avec Suzanne D?ive Entee 1 iU lenunet Flft Di*>a — J La fie eu l'hoaoeur de l'equiptfye du Va leridu *a& les saluai de il iMAuid Ucjl#8ris Diioaucne, eoire5 et 7 da I aprs rn di. Miet Maie Henry Uobeit ont regu eu 7. eui eu 1 bouueur de l'qui page du Valetlan. four tout Port au Prince aelect habuue se douuer tendez voua dans lea aalooa UC-H poux Hobdits, il ue sera pas etouoani d entendre d.re combien cbaroiante et distiu gue a eu uonaummdut raimospbe re ue celte rece^tiou. alala ue que uoua y jalons paiticu lier m ...i tu ai. g ici, c eai la penae deiquiae a.icutioa dout esaoitie l'ide de Ce le sjrie de m au tecti tiou qu'a ete ia peine lie de m mancue ; lea epjua ttuber s o ont paa voulu u.Btd paaaer mapeiQU pour eua le paaaoge S t'oit au t lia ee d iiuiuoieo couipa 1 m.ta que le service ueui eug. ion uuw ucpcvUc de ttucarcsl uoe rivuluucn a BalfS a bu h .ic Le iiciuar NUuisUc uiuuuuluai c>l eu IUI.C. L bombe iancet au consula' am niMlH ua Ji tu tu ue Ait k*HI FIL MEXICO — Le Ciuiuu pub.ic U uouvclle ^nc u JIOI.WC auiibue i'cip.oiuu a< U _: 0n.1t au LoBiulat 4kiu(iiciu a dit pailiMO .. u ui.e>al woujaly, JU.HU tuLuuiauuani dea griti de Caitaua. urece ei Xutquie PAK ANJ HL LAUSANNE ~ LXS ho>.imei c IWaMaBia uivoir uac ladcmoil I U Tui^aie. i-uj.i 14UC u lui .ui. iCDOucru A loutt act.un v.uuiilc aai. auu ii.uuvn.i.i.n La* dvua u.0..1 adiunikOi s-, le liooiiro euut u luia.r oucuiai ci ucttucu.aui doivcol cire ii.ui.i> ei uuc 10 oa.c.ua I^IMI muiuclla uitul dcpuit i ai.unii.e leur sir..tui resiiiuci. Coatreles BadiUchiaois l'ail hMaI'lij fKIN — Aprti irai. >ciuaiiH.t u une aigo ciaiiua ... u.;uiu! S .r Oouvciuviucai Lbiuou, dan> uo mon pour dcuvicr lc> 14 pcitenritt ti ..]n, |M ucule a auauucr le* Oasd.U d ui le* iuuuia|(Qi> ae aamuUwy au owycn 4c canou-, IUMII ci .ciup.auc y r ML^ B 1 isasjjajsjsjpsjsjpsjsjssi % LA. MriMOlhE d'UaWdid hdoiiti Lei liuuuin >..i wiui .uo. LU..,..I eu l'byliK ^ic a*...uc Itoanaa 1 )o ru.i touiani } baurc* %  |4 du IU.UU, WDC u-ca.c de iiu.iuu pooi le rc IU> ai 1 ilM a. ICUI rcgftM Cuibpa^BSu, OiW.U t-iaa.ia, ucca te 1$ .1.1., ucioicr luui le | ia* vitcj i eue fittuc vtrcuisaia. |mdi il Mai courant, le monde catra'.iaue clbrera U Fcte-Uku U y aura deux repoiSir 1 la Paroisse de la Ca thcdralc. la procession I laque.If, e'on la coutume u*i tie, viendront te joindre celles des autres p->roi-'es, quitter 1 la Basilique Notre Dame 1 sept heures du main, et loojera la Rue de I Kn 1'. '. pour se rendre au Palais i la Pr'silence o sera dresse le preiii:r re >o oir. De 11 e le s'acheminera vers le Petit Sen i taire St Mattul o te trouvera le deux.* ne rep %o\t. Apres la deuxie ne b^nJiction, la nioression de.ceadra pir la KJC de* Mirjcl s et reprendra celle de I Egalit pour re^ignir la Caih'drae. Inut le de dire que U solenn.te re \4JHa e de Jeuli ne le cdera en rien 1 celle des annes prcdentes et qu'Oicide, notre prioce du corn-t, co i.pu-, par sa nouvelle compOMlion musicale Le Keiojr du vieux Lion , tare renaervir la .. :oe PauP Mariaoi, Nous n' manquerons pas de donner notre apprciation sur la nouvelle machine qui doit servir de modle pour les autres lignes d'exJioua ion. * %  %  -—.^________ Tel est l'Intitul don fi'rn en don zc rifodes qoi se "droulera sur l'cran de partsiana, partir de di manche. NJJB n''QViterons paa" seulement les lecteurs du Matin a aller jouir du apectncle grandiose que procure se film d'un genre rare ; il est vi deat que tous ceux qui oit un peu de lettres et qoa passlonoe l'histoire de Fr a nce ti o uvert nt on rtgal leur eaprit au cours des re^r en talion d. Nous avons ass'! a Isf projection des pretrien pisodes et nous pou voua affirmer que ce Glra tiendra l'Hftich pendant 'o u empa. Dans un dcor gomrt'ieux se drouleot toutes les scne a d • 'a vie de Nspo Ipjn. C'eat le people en furie qui envahit le Pilai a dea Tuileries, c'eat le lieutenant Booaoa'te qui sauve la vi-ir.) 1 . %  ; 11 Veoaile. toijoara pi le triit. L'iotu'it du film augm^Dte avec les Aoiaoden.Foucb pntre l-h'el d M tz o la roglnva svait, trouv asile da a la ebamore de N-po >.-., il '^ n r.\u sinple exiioi ton li itr .1 ; ca fi.m iua truc >f et puai muant, HENRY STAHIi Rua dei Qnt 9 ea hed de ia y tra Verr€s vjtres, en grot et en dtail, deloies diminuons, coupes, tw mesures t$ns risqua fjuur l'achtieur J Muoiru blaeau ea pour meubUs Encsdremeots fabrique u r m-mre, pour vorlrailt pexnlt thutU ouvragu d$ lam$ t yasli, photoyiophitt etc. Grand choix de montures Rparation de miroirs tachs Filtres A Esu tn pierre naluralle. La Mataon fabrique aussi dei cer: leUe siuaplsa ( da luxe. l Co dentifrice dlicieux me charme. Le COLGATE a le don de faire briller et blanchir les dents, sa saveur est exquise. Je ferais un Pour une Cam-J I A pUIalr rat •*, B-fcJ *-• Pas de Bubuityt M. i qualit -t'.nielni pLfM', t agrabk >i,J^Lg^| dul qal fumt des "0s*i •xlgt dei "CaiBtls. p2 qu'elle* ont u,, iamm^ aaaBMi a&e delkata^,-?L* %  a trouver* foatmmZ i$ertt. ^ Ke vuui laiwee Ma ka H toute utra t\g*t<5*,tmX quelconque, „ut Ua -r.J. Essaye* les "Caaselt" tssj, %  *rae. Quelque* aaalfta, aouce$, rafralflhUMnt--2 (cre un saule i BktTaeaVZ %  wasw RwjptU i* boni di Veulredi t r ( a bret ose :o conduisait les mvitii t < V.lensn • o Is plat entra cept on leur tut (aile UC et.lei o(6: en ?edpens eat| sgrabes 1 lgante ISSI M M. I H. Russell, HistUoii saire amneata, Muscos o Hfo, I et Miaistr; pia!poteut;aindisi & Jb iqa Jo niai aiae, Mscl( IOS.O io. M Cirvei, Cbtnpll f.*" Ituiopt (viaiNvwYuik"^ p.i le ! W cv OOI B * sues le vwuaredi urluiapwj t-01-u fnu;e, le as-' 1 ^ XTT+n r Uuu. 4 1— "*""","/. avli du mano. u "' • D4Uie ' u draie, une Measc de ^"JT1 moi.eaeMmaO.eaicu.t''! r-rana-iae* /' JjtriU n \ t u, • Leaaiui Ue U l*J"J Mat pries de consiie' comme invitation. La uaiMaifiM rNuus avoo revu, *v a ^ U dtsun^uee caouir.ee A"' | U*. >a louince arii*" ^ yJ a. compagnie ue Rio irete, iw !" ^,\ jonmci caua.o, CI uu r^*ZM ^b.le noa* a vante l'auuaii •y"JT f * entliuuu. t uont au ^y^a etince a sia i oo|ct "S-aB *• • S, 0 rd uut tt u paatassafl Dc t 1gL aprcs-tnid. **"&?Mt* trtadrak le 04eg.uca ue ''*14 eraiM, ueceuee ne ouu '•£ a/f ^ Uson^o. paiwa M^^t*\ Rue au Maaaan de \ *£ ..erapuu' e laadre * *•"* a



PAGE 1

LBMBATUI l iVR P 01 "" vitef 1 lift A un rhum* I %  If ^1 ^Pendant le rhumel IV P 0 Titer 1 \*£ quelques Comprims de I RHODINE K Centra** pe u Bm Ivan'evri to *" aejw IRIM mttriiire <('• V| e | r, • L,w/wwei qu ils pourtant se Il au tticli6tb de << i>uyae Lji ce /a Rpublique lui mu a loti avi rince L* frotta" J** 1 \ow.htr une fatoertmon de n.ut et au libnIeeMMaiM'S, temre Epia wr pre€*iulton des reeus l'Ti impts seront dedui's Wffttt de coutume, sotl iU sur IkateU tl ia io* e annuelle pour |#.w*ee Junt ur ^*in ttfw I ftrf* Ynnu It 26 Mai kM2 u I ••' |"JWi devoii imiurmer le$ notaires \ttKKUt>ttn>*i •* f public tri [mtrtlw tmi dro de propritaire |*IMim Uts lluvann I M.aren ^ol marchand) aucun I Kl,nnti '<"'-< tanceri anl la dit IfmnUf IM ) IN I I %  — \e*(or /t AVIS ttI ff €Qt Le' kiinuiret 4e /tance iu!i' lW ktltun^am net tn 1004 M frinter, sans dlai /<* l^attor /our •* lattr; inscrire *t fes iuMi<£4. Lu tcuvtlles aiiMliiaue u otat laus. Essence de lleuir, Lau de Flonda. — Miel peur la table, .ouUrde, Huile d'Ou*e Loar la lablw, Bioasea dotB, P^nperroin', Haie pour enaeeei les mou tiquei et autres ineecreo, Regu'o Huile con re coDstipaMcna e.' rooblaa dea icesnea cbtociqoei, Tue, Or pow If parqoett, CoaMW qoea, Elixir*, tpic*i>, .S'rcpn divers, reiDtorea diverse, Vint, etc, etc. etc Demandez le reielr^ie rlee f p^riBlit^s. ^CourJent voa coaniaiidea LEHN & FINK, Inc; vous srrez absolcaent euafaHe twan Toutes lekonuea pharmacies do ppya a approvisionnent cuez LHia ftflNK Inc^ Lon B. Ihbaud Agent exclusif pour Hati VVILSON & Co CHICAGO, 1LLS Manlgue pure Lard manlguepe famille Beurre | wilsco Huile de b Coton ^ %  m ess pork ^jClear Pork 4 Bœuf | Sale | etc. Demandez les Produite de Wilson 4 Co, Us eont irrprochables, Cliapeaux foutre Porsaliro Chr p 8ux Paille iine d'Italie l'ine dernire uiode Chauaauree d^couveiis vercis 4 >i3i u' e "pow hommes et ommes. A des ori* exep'irnnel. En vente chez //. HALLOM /Us RieRoox 120 ParUftH" riore ,-, B La maison Lape llivera Hn rtentant de Uarton # Guestier [ Bordeaux) Avise sa dieu''e qu'elle t.ouvcra en slcck Vins blance jrouge tetui parle vapeur "Martinique* en barriques ei eu demi barr qu'es Vins *n caisses M.ioc Suprieur St Julien St Bmi.iiai Prince Noir, St Kstphe. Pould Caoet, Chteau Pontet Oanet. Sau ternes, Grades. Bar^ac, Chteau M&rga-i t Unteau Lalour.CaWia chteau \qu m. Uisteau La Tour B.anchi.^ hunbeitin, Beautte. Pommai d etc. \jt* VMIS hi ne eljrougei n barrquea. o nirat vement .a leur qualit sont d'un pi< eX'rui n. nt b n march. Us S>OL livrs avec toutes tea garantes UL toundeus et v oore danois do qualit luoi ire e d'au phi dliant toute con curence. DANIsU DAIUIES .UILK EAPOUI' 'lo. Copenhague ROD sEoToIisli Company loc. New. York Li-on K. Thb ud Agent azclua.f peur Hati .Si von* voulez roteger la peau de vot cbeuaurk si wm voulez aiitti un brwml kueei J**rat ii voeu voulet, la coulent et la suuplem j en ibuuuures ptulant Jom'iir ts. emtl


PAGE 1

>t V 0t •**•!-+.—, -> _^aMb4t LOBOL fortifie i i : Un mte de molodit abrge Votre Vie d'une anne. L GLOUOL permit d'viter les maladies an animai* tant la fora dm rsistance de l'organisme puisement nervrn CcAvtl-sceiico Neur\othaie Piles couleur Surmonage Lae*en 4e GLOBttoC. augmente I* force ner*nuM et rr.il eux r rU rajeuni toute leur m "• fie, leuf eoupksaa et leur Vigueur. ww*aew MSBM*ut le pte ittlrmer que te 01c_fe4 aiii^a netablenie-tt la roniVesoence. ai eeia s'exp)!u* %  Isciaeot. MUNI. due* ta' ", on gnrale, on peut dire qu il | I reprteente te spcifique r>
anee aocinlque D'ztieaae Cauo e, .Mien interne i •'vit Baahr Ckalelala, f, ree 4a ratoaeiaanaij tri. et'lentes %  Ssemaataa. ViiUant>ilouet .geuto^ gnraux, 172U Hue da Maguilda l'Eut £ Pharmacie F. Sjourn Donne avis*^ %  clientle a-jx mdecins et au public qu'elle a trainnorna son Labirttoira d'Urologie en un Lioorato*re jdr biologie appliqua 3ous la Direction du Dr Rtvoi et t. Sjourn LA Uborak re es ea*tr1 tous loi jours de 7 hres du maton fc neuni da siir pur to jtes les reenarones ei au.i yw prvue da 0 lanooiea ci loi. i >, m n pur le Wai^r>ncial; elles sont faites sur deslormcs bten dcoupes. A prix it\. c'est li chaussure d't ta plus ciiriPTiique. LVmandez les par leur nom. KEOS. bate4 Staics Hue tir Caaort Oa. (ML LU iUISOM Paul Eanzila Avec ItMairuages des dernier* bateaux, notre stock est pieique nouveau* , Noua u'euumeroas oas. qu il voua sulb>6 dr bavoir que vous iuvez trouver loui ce que voua avei beoiu et a' ue uiou l tuits totii tioua que i4iis :. i iiq aiaauuus cxirauiuiuaurei,ou uaua >cs iaibcus qui uoaueut pour rieu., %w m Ept.ou.s fawiK uua crpji d? cbine .auperieur, Soie lavable, lu*di ti^ougo tafltaui Fi .maiis coulaur, Sv/uliera pour haxnuss % emi^cljuati Sjuuor pour te mines, souliers teniui, Fieais ei rruiu ou guiriau i* pou,chapeaux, thapeaux qe paiilj bue d'Italie pour iiuiuines, i'jatd* garnitures pour robes ou cuapeaux. Hibaos arktttui ou or, Ba.iddiax, Bvtattiie fias, lias de sou extra, Parlums aio^ia des meilleures marques* ti.Jd'.ux tuile et Gaipurei Visiu-i notre djpot Je inaublas, lits, armoirojj •n:tn vt M jncfnoj tiz-nti %  Mailing t] mog we\^ •:[ y S3li ui.VH:d2a SliCA apsn;?;<; snir.ci 3UlVBBn?ap £li0iil53J S'Jl l mm* HA HQIIU ^> ,01 aniq xna r;;.,;-.g vmm WKIYS: lioiia La maison ti. Silver: Se fmQle platstr ^annoncerses*aimables clients ou'aJU recevoir parles dernier* steamers lest articles luivantx • Chapti.ua de paille eatia fine, d'Italie ^^ %  Chapeaux kuWe suptneur (. Boisaliso ) Chapeaux oe laine d'Italie, dcitiie^mode t'a.u-btath hv\i, ns .tes ; u j fneu. M Kik. ].int ttvtu ar.^laif.„iup l biilt ULIOIJ biaoc ai glai A-pagauou su^tieui OJ ^i.it bicd IL p ti i eoi (suitse) Ukici de M i c ccultnijcu, chrrnsea Chat.aatiteaitDi aLtanisJond blinc[&*ccolears aipricniM Voiic^coiiitui/ giatti banes, dei Dite touve&ut Voile b'aoc & a coultui de^cuiesiqoalits ba k aoie Liai a jour et mi-soie Ciiank Ridsaux pour porte* *ige non & bien marin pcutfiommcs^angUia liu^onaie noir upineu: fwicait b.auche anglais itiv.euts de lo lett.. blanche e^couleui fiqu couleur & banc ;og us JJiiti Tassor Kaki ^Oianc aaprieur uiili coton Btaac n g IP a"'*ien^, et*, ne fc uecei m i e nson, 'la Mai-on H SlLV£R\ ew jei m n b.tbi ;he v, lenr i laae I s rude ci d-s^us i des tel ntl mtni iedu. a 11 e.le >enr onre l'arauaace la poi formelTaf -une n..iiOu dc.U place ne p<-u: lenr ottrir de pareils articles! >uu pte Ve .z ton ,;Mesdames, Mesieart, i la t*ia>son H 9ILVEai vos m, iei.es et voua arez satisfaits i trs pe J de trais The Charles h.Prown Paint Comp^ Srcckljfl cew-York | J 'ous von!** avoir, votre maison coqaetiemet psiak i vous p-iur UIle eeiecoon de conteurs artiauiioes, rieparsa pur des himiaiss de iunguo expensness Acsidier notre mai<-oe COQ D'OUprpare LOUT IM ss*ea, *aus peiu'um adhre aux auitaces les piua ra|aeasH je couserve^Bou brillant elle sehe trs nie. le tsi apcialt ment use e pour les moulurai, i-ea coiciihe et IPS pices ae fcoiptures. ~Zi enacun ae i oa fei blanc t aucun u.e par nos laboteieiiiu -^etre prix pour cette peiutuie utile touiv coneurraaea Jbe". Uns H. BrowD Paint Co Brootki UlGeo Jsartm* Agent Exclusif pour hmiti A^o 188 Rue Frou m face de la Baneus Pharmacie W.Buch Vient d'arriver Vaccin frai*, Mead Dextri Jdalto%e 9i Excella nourriture pour Les enfants. Liqueur de VEtolie *t % Globul*?W baud pour la traitement*de l'A$th** Engrais chimique iV 0 ; l^pour /•*"-* _. i K e* Ut < JV^ pour a*bres /rtri •s F ^a^a^ ^sassjlaW. i ^"^a^a^a ^^as^siaBaa ava^aBBjBte" /



PAGE 1

iWm &an itmB*i}#tW3U *W I M.J.MH WU <*13 JWKT801 PROBRIETAJHE LMHUalEOF; Suient Magloire BOIS, VERNA L j3 Hue Amricaine io20 C ENTIMES Quotidien On aime la gloire, on crtiof la honte, et cependant on ne rsiste pas an jrite. t'est se loger au milieu d'un marais quand on craint l'humidit. Meog.TttN miFBOMlL.Mo 9* FARIHADE LE Pajsan, Force de l'Angleterre S KM roulez trouver an psys lit la domination paysanne, o j II prias qui a cr la patne, I factuelvee, qui l'a tendue pros i, et qui tit mme la source des i inaudibles traditions nationales jjHiocip2iM incitations de la c,il faut coosideri; l'Angle r 0tMHf, avec ss logique et sa ta habituelle, a, dans ton SU la tiuperionl angiu saxannd : eu LLC kiiite uc iiw. tu iiCU l'hi^cm et la pc'o i-ai: ptjii s ision ui lts dti caUgtous U tnvthisscuta ,u le couis des sicies, se leftUit tur l'Ai gleit ne. nu acte ncu. oiontre les Sa I IBI prises avec le Celtes ta imct eux en Grande Bielagne. iiefouKoi lu Lei u s b etous, parce servi ci, ktaat des d mi ifcteuis, II peu as au toi, e< ;qu' II |t piu.i lveurs qut Uav.il Undu que le Saxon.., tfiais •sa patitt le sa. lut : [LtSuou, qui, contrairement au MittiaentielUacni un paysan, eut dietse a la cunuie p*r Us MI gtogiar.biques dea mi I.CB eia.t tabli piccdtm i, inutile sclidtment sur le soi liihiche, et tablit son habita in oiiitu u. son aomatoe Mittt ptue au Vcme sicle. [iViœe tide, — et c'est le T* acte de la p.ce, — ce furent ffegiei qui envahirent la GrandeT|M. v.eui-ci taient piua for 1 1 calioie que Ua Ct u ts.ma solidement ( J cijltuie la faon du payaan %  • UWinmail aeolemani uo JJJ mounaie desiii.ee iccm[" Aes teivicea peuonnela e • LJWedans loiaivel li a s te des Non seulement, les Suons rsis rent la conqute des Aogies, mais encore 'iissaxonnisrent les Angles* qui s assimilrent peu peu eux. et c c'est cette assimilation que traduit exactement 1 expression d'At-glo Sa xon, qui a fini par piser dans la lingue* Ver 867, — ume acte, — les Da nois 6 eut leur apparition en Angle terre. Mais celaient de purs guer tiers, qui soumirent les Saxons a leur militaiumt, par la force. Us les imposrent durement, et ces payaaus laxOus.pour rci ci attache's icui terre, accep ieut de payer 10 uc ce que i'oa exigeait d'tux. La conqute u.ooi.-e fui dobC encoie une puic conqute politique, et non une aolide implao tatioa dans le so. lit tout en cultivaut tranquille ment leurs domaines, dit Demolios, ils attendirent encore une occasion favorable. On aait qu'an jour, les Saxons mirent leur tte un des leurs, refoulrent les Dano s vers le Nord, les chassrent de vil.e en ville, et lea prcipitrent dans leurs vais seaux. Surin le 4eme et dernier icte de Il pice nous mon re les Noiminda tnvahiasant leur tour l'Angleterre. Alois commena, entre Normands et Saxons,une lutte de tous les jours qui duia plusieurs s c es ; les pre miera luttant poui la domination et pour lexpoitatiou du paysan saxon ; 1rs seconds luttant pour lindepen dsnee de la vie prive. 11 nous f ud ait de trop long dve loppeœeots pour monuei commnt de celle lutte souit la fvim.tiou so cille ictuelle de lAnglcier.e. Mm iious de vous due que cest l la com binaisoo des formations noimande et ssxonne que ce paya a d les pua opales de ses institutions utiouales. Ce que nous montrerons dans uo prochaio article. Je vous vo s bsiller et comme en nuy de cette petite ptomenade 1 ira veia 1 histoire. Allons redressezvous, lecteur : ce n est pas de l'his loue que nous faisons, mais bien de l'actuaii., et encore de l'actualit, lapins vivante; vous n'avea qui m attend e aux conclusions pour le constater. FIAOU lw[i[ui\ primaire urbain de la ville qni, ipra les nombre services qu'elles.ont rendu l'instruction publiuue, ont ohtenn la pension laquelle elles avaient il roi'. Le Dpartement ne s'est pas arr t dana la voie de la rforme dss coles primaire*, urbaines. Partout o il a t possible de recru'er des instituteurs quai Ses, jeunes gens munis don certificat d'o'ades ou jeunes filles possdant toit le brevet, soit !'• diplOme de l'cole <>Ktie Da* boie>, il ne rai manqu de faire •ppel A leur concoars pour rompis ter des r/rofeesnrs dont .l'enseigne ment laissait a dlirer. Ce nouveiii recrutement 1 t grandement facilita pir l'application, maintenant intgrale det uia Janvier. de II loi du 28 Juillet I91H Jusqu' cette date, la loi n'tait pas applique fente de prvieionsbudgtairps. Mme lea institutrices diplmes de 1 Ecole Normale qui d'aprs 1 article .'i'i de cne loi doivent dbuter d'en bledsie Is bca gou'dei Qe toueb i •iv qa • 3\i on 35 gurd -s. Ceite situation anormale abliatatt, ane diftren e de tiat'e ne it, c iane i mj intic \ entre des jeunes fil. s ayant toutes lei mm s droits dcoulant d u 11 -x e formel de loi. J'ai pu, ii 'ur usa iien. faTe cesser cet tit d chois*, su moment du vote du Budget dea trou dernien trimestres de l'esercice en cours. Depuie Janvier, le budget de linsLj5ft, 8Btt ot primiire urbain • \ 2f "JL"? P' 12 *e sollicitude. fcj^wnvi ilntedece D^^flr 0 n r,i8 De P Bigniler Ici ^ bu£h ,QI 0Dt w ra '" 0 daLi %  W^S wuonante de leasei. '•ts [ T* 1 -"Metoleeuiquei la *Seoi ^ 0,l "* u l i'OCe oni pris *• toalu 4M s-'wseut d... 1 I Tl^^' u *" ^olfcl • ^ ftdtt mouvement : l'cole Argentine Bellegirde, dirige par saute Honort, nde.EetUe; buauoma et l.ecoie 'Isidore Bois* loua-, dirige par Melie Lye Au* gustiu, de. x dnectriced diplmes au 1 a.cole Normale J Institutrice > l'our aceen.uer ces progra, le D pbrteuieot a pnal devoir place:' luiMtA iioruiaiieunes A la tte d) uoa Icoioa Ut, nue C'est lespiil qui a m-p 1 a le ueruiei A rt de uii.o u retisuie aoiuoe ae plusieurs lirdc;nces d coles primaire a fraction Publique 1 chenR de pbi sionemie : les infi'u'enrs runis • sant les coud tions fixes dans la loi sont disposs en staifiaires, int titotenrs de e et 4e classes, avec les 8ppoiut>tnents affrente tels qu'ils sont prvos dans cette loi. En vertu dune det dispositions transitoires de cette ra£me loi. tons ceux qui vealent proliter des mme* lealtMtt doivent se prsenter devait les commissions d'examens, aux poqnes rglementaires, pour onteoir leur brevet Uai, en atten dant, ceax qni n'ont pas les titrea requis, continuent a gurer au bud* get sous la rubriqne c hors cadre c et percevoir lei raodiaufs appoin. tements fixs par l'ancienne loi du 2U Aot 1912 La loi du -28 Juillet 1019 et la loi 'du 23 /vot llll resteront ainsi en vigueur parall-Mnent pendant ane periole de tranaitioo qai ne prendra li 1 que lorque tous instituteurs se* Rot munis de ti'rpe univeraitairea E'i ce qui concerne lea traitameite lu-** p>r ta loi du 28 Juillet, ils apparaissent ds maintenant iosofflean>a Le Dpartement admet la ne ssit de Us reev-r, en prsage de la chert croissante du cot d %  la vie U 1 pi oj t de loi modifie** tif ara prsenta au coura da la session du Conseil d'Etat. S il est vot, le Dpartement ara en raesore d amli >rer d'une faon sensible le cidr • de notte eoaeigoement pri* rraire urbain. il n est pas tans intrt de p'acer ao s vos yeux te tableau dea instituteurs munis actuellement de titres universitaires. Le vr>ic< poor diff rentes circonscription* scolaires de lu Rpublique : D.E.N C.A.P E, BU. CE P. ( ;KS DE. D. Fort-.u-Prince 31 16 U 9 4 9 13 Cap Hatien — 12 1 — 3 —" Cayes — 5 / 2 Jrmie — 3 2 i — Pou de.Paix — 1 — 1 1 mm Qonivei — 1 — 3 7 %  Jacmel M %  a 1 1 1 ^ !" Aquin — — 2 1 m 1 1 Ctes QX — — "3 — 1 "" Leogaaa Total 31 41 15 1 4 17 19 16 15 Cb a ries BOUCHEREAU ( La Fin demain ) Peur Cable IMouveiies i:traQ hoan ciers prvoit 1 by;otheque de toutes .es piopr.t'-s p oducti.es et aunes v.Uu. tv.o .oui ques et demande en 9 i .ri qui le ritiu terr fdral toit transfr 1 un> comperr 0 p>ive uni gsrsntirait au gouvernement on re venu en or il n'est ras improbib'e que les indu Lies demandent qu les autres sev ces publics tels qu* les postps. ^lgraphes et commuai est ons iluvu'f s soient completmen rorganises de faon rn 'sire une source de recettes pour l'Etat et non de dpenses. (*j nouveau program me des rparations proposerait an sys'me d annuits su:6santes pour assurer l'icittt et l'amortissement dun emprunt four les rparifoni mis directement rn Allemgoe ou ch z les princtpa'es pu sances crsn ci es Des mo t* et de blesss dans un collision entre com munis tes et civils WEKDEN|'7 — Sept personnes ont ; tues et 9) blevses depuis samendins des coilisio is entre civils et volontaires polifques d'ua ct, e( communistes de l'antre A Bomum qui p*iatt tre U centre des Loub es de la H mr. Les pompiers et la police ne so.it arms que de r vo Viri, tandis que les communistes out des fusils et sont bien orqmits. A Buer, des tioupes beiges ont re pouss les communies qui ersayatent d'orgauissr une rvolte. Condamn 5 ans de prison pour avo.r crit une L t~ tre d'insulte au gnral Dgoutte BERLIN ay— Le conseil d? guerre de Werden s condamn Schone Lan drat a 3 ans de pn on et d x mil lions d'amende pour avoir crit une lettre d'

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05938
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, May 29, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05938

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
iWm
&an
itmB*i}#tW3U *W I
M.J.MH WU <*13
JWKT801 PROBRIETAJHE
LMHUalEOF;
Suient Magloire
BOIS, VERNAL
j3 Hue Amricaine
io20CENTIMES
Quotidien
On aime la gloire, on crtiof
la honte, et cependant on
ne rsiste pas an jrite.
t'est se loger au milieu
d'un marais quand on craint
l'humidit.
Meog.TttN
miFBOMlL.Mo 9*
Farihade
Le Pajsan, Force de l'Angleterre
S km roulez trouver an psys
lit la domination paysanne, o
j II prias qui a cr la patne,
Ifactuelvee, qui l'a tendue pros
i, et qui tit mme la source des
i inaudibles traditions nationales
jjHiocip2iM incitations de la
c,- il faut coosideri; l'Angle
r0tMHf, avec ss logique et sa
ta habituelle, a, dans ton
SU la tiuperionl angiu saxannd
: eu llc kiiite uc iiw. tu
iiCU l'hi^cm et la pc'o
i-ai: ptjii s ision ui lts
dti caUgtous U tnvthisscuta
,u le couis des sicies, se
leftUit tur l'Ai gleit ne.
nu acte ncu. oiontre les Sa
I ibi prises avec le Celtes ta
imct eux en Grande Bielagne.
iiefouKoi lu Lei u s b etous, parce
servi ci, ktaat des d mi ifcteuis,
II peu as au toi, e< ;qu' II
|t piu.i lveurs qut Uav.il
Undu que le Saxon.., tfiais
sa patitt le sa. lut :
[LtSuou, qui, contrairement au
MittiaentielUacni un paysan,
eut dietse a la cunuie p*r Us
mi gtogiar.biques dea mi
i.cb eia.t tabli piccdtm
i, inutile sclidtment sur le soi
liihiche, et tablit son habita
in oiiitu u. son aomatoe
Mittt ptue au Vcme sicle.
[iVie tide, et c'est le
T* acte de la p.ce, ce furent
ffegiei qui envahirent la Grande-
T|M. v.eui-ci taient piua for
11 calioie que Ua Ct u ts.ma "1 qut les Saxon* 'lions que
in eu v. butaient que de petits
*ei, c'esua-aite ce qu'ils poo
t cultiver, les Aogies s'elen-
t m de vaitta espaces, parce
ilttaieoi pics pioccopcs de do-
H! sa oio, que de se livrer i
oiution agiuoie.
IJP'Oi, les Augie avaient leur
** btudiliut 1 laquelle il lai-
;b se s attachait pas a la Une,
nuiplaniaii t> solidement
(J cijltuie la faon du payaan
" U- Winmail aeolemani uo
JJJ mounaie desiii.ee iccm-
[" Aes teivicea peuonnela e
LJWedans loiaivel li a s te des
Non seulement, les Suons rsis
rent la conqute des Aogies, mais
encore 'iissaxonnisrent les Angles*
qui s assimilrent peu peu eux. et
c c'est cette assimilation que traduit
exactement 1 expression d'At-glo Sa
xon, qui a fini par piser dans la
lingue*
Ver 867, ume acte, les Da
nois 6 eut leur apparition en Angle
terre. Mais celaient de purs guer
tiers, qui soumirent les Saxons a
leur militaiumt, par la force. Us les
imposrent durement, et ces payaaus
laxOus.pour rci ci attache's icui terre,
accep ieut de payer 10 uc ce que i'oa
exigeait d'tux. La conqute u.ooi.-e
fui dobC encoie une puic conqute
politique, et non une aolide implao
tatioa dans le so. *
lit tout en cultivaut tranquille
ment leurs domaines, dit Demolios,
ils attendirent encore une occasion
favorable. On aait qu'an jour, les
Saxons mirent leur tte un des
leurs, refoulrent les Dano s vers le
Nord, les chassrent de vil.e en ville,
et lea prcipitrent dans leurs vais
seaux.
Surin le 4eme et dernier icte de
Il pice nous mon re les Noiminda
tnvahiasant leur tour l'Angleterre.
Alois commena, entre Normands
et Saxons,une lutte de tous les jours
qui duia plusieurs s c es ; les pre
miera luttant poui la domination et
pour lexpoitatiou du paysan saxon ;
1rs seconds luttant pour lindepen
dsnee de la vie prive.
11 nous f ud ait de trop long dve
loppeeots pour monuei commnt
de celle lutte souit la fvim.tiou so
cille ictuelle de lAnglcier.e. Mm
iious de vous due que cest l la com
binaisoo des formations noimande
et ssxonne que ce paya a d les pua
opales de ses institutions utiouales.
Ce que nous montrerons dans uo
prochaio article.
Je vous vo s bsiller et comme en
nuy de cette petite ptomenade 1 ira
veia 1 histoire. Allons redressez-
vous, lecteur : ce n est pas de l'his
loue que nous faisons, mais bien de
l'actuaii., et encore de l'actualit,
lapins vivante; vous n'avea qui
m attend e aux conclusions pour le
constater.
FIAOU
lw[i[ui\ primaire urbain
de la ville qni, ipra les nombre
services qu'elles.ont rendu l'ins-
truction publiuue, ont ohtenn la
pension laquelle elles avaient il roi'.
Le Dpartement ne s'est pas arr
t dana la voie de la rforme dss
coles primaire*, urbaines. Partout
o il a t possible de recru'er des
instituteurs quai Ses, jeunes gens
munis don certificat d'o'ades ou
jeunes filles possdant toit le brevet,
soit !' diplOme de l'cole <>Ktie Da*
boie>, il ne rai manqu de faire
ppel A leur concoars pour rompis
ter des r/rofeesnrs dont .l'enseigne
ment laissait a dlirer.
Ce nouveiii recrutement 1 t
grandement facilita pir l'application,
maintenant intgrale det uia Janvier.
de II loi du 28 Juillet I91H Jusqu'
cette date, la loi n'tait pas appli-
que fente de prvieionsbudgtairps.
Mme lea institutrices diplmes de
1 Ecole Normale qui d'aprs 1 article
.'i'i de cne loi doivent dbuter d'en
bledsie Is bca de Cent goardea par moi.', Iiguraiert
dans les dbre de paiement les
une! 50 go rdoe, les s trs 75
gourdes ei aboiement quelques p'i-
vilgiea i<0 gourde. t da urofes^eira munis de titras uni-
veraitairee qui devaient Httur-er com
me stagiaires raison d T> gou'dei
Qe toueb i iv qa 3\i on 35 gurd -s.
Ceite situation anormale abliatatt,
ane diftren e de tiat'e ne it, c iane
i mj intic \ entre des jeunes fil. s
ayant toutes lei mm s droits d-
coulant d u 11 -x e formel de loi.
J'ai pu, ii 'ur usa iien. faTe cesser
cet tit d chois*, su moment du
vote du Budget dea trou dernien
trimestres de l'esercice en cours.
Depuie Janvier, le budget de lins-
Lj5ft,8Bttot primiire urbain
\ 2f "JL"? P'12" *e sollicitude.
fcj^wnvi ilntedece D-
^^flr0nr,i8 De P Bigniler Ici
^ buh,QI 0Dt w ra'"0- daLi
W^S wuonante de leasei.
'ts[T*1 -"Metoleeuiquei
la *Seoi ^0,l"*ul,i'OCe oni pris
* toalu 4M s-'wseut d...
1 I Tl^^' u*" ^olfcl
^ ftdtt mouvement :
l'cole Argentine Bellegirde, diri-
ge par saute Honort, nde.EetUe;
buauoma et l.ecoie 'Isidore Bois*
loua-, dirige par Melie Lye Au*
gustiu, de. x dnectriced diplmes
au 1 a.cole Normale J Institutrice >
l'our aceen.uer ces progra, le D
pbrteuieot a pnal devoir place:'
luiMtA iioruiaiieunes A la tte d)
uoa Icoioa Ut, nue C'est lespiil
qui a m-p 1 a le ueruiei A rt de
uii.o u retisuie aoiuoe ae plu-
sieurs lirdc;nces d coles primaire a
fraction Publique 1 chenR de pbi
sionemie : les infi'u'enrs runis
sant les coud tions fixes dans la
loi sont disposs en staifiaires, int
titotenrs de e et 4e classes, avec
les 8ppoiut>tnents affrente tels
qu'ils sont prvos dans cette loi.
En vertu dune det dispositions
transitoires de cette rame loi. tons
ceux qui vealent proliter des mme*
lealtMtt doivent se prsenter de-
vait les commissions d'examens,
aux poqnes rglementaires, pour
onteoir leur brevet Uai, en atten
dant, ceax qni n'ont pas les titrea
requis, continuent a gurer au bud*
get sous la rubriqne c hors cadre c
et percevoir lei raodiaufs appoin.
tements fixs par l'ancienne loi du
2U Aot 1912
La loi du -28 Juillet 1019 et la loi
'du 23 /vot llll resteront ainsi en
vigueur parall-Mnent pendant ane
periole de tranaitioo qai ne prendra
li 1 que lorque tous instituteurs se*
Rot munis de ti'rpe univeraitairea
E'i ce qui concerne lea traitameite
lu-** p>r ta loi du 28 Juillet, ils ap-
paraissent ds maintenant iosoffl-
ean>a Le Dpartement admet la
ne ssit de Us reev-r, en prsag-
e de la chert croissante du cot
d la vie U 1 pi oj t de loi modifie**
tif ara prsenta au coura da la ses-
sion du Conseil d'Etat. S il est vot,
le Dpartement ara en raesore
d amli >rer d'une faon sensible le
cidr de notte eoaeigoement pri*
rraire urbain.
il n est pas tans intrt de p'acer
ao s vos yeux te tableau dea insti-
tuteurs munis actuellement de titres
universitaires. Le vr>ic< poor diff
rentes circonscription* scolaires de
lu Rpublique :
D.E.N C.A.P E, BU. CE P. ( ;ks DE. D.
Fort-.u-Prince 31 16 U 9 4 9 13
Cap Hatien 12 1 3 "
Cayes 5 - / 2
Jrmie 3 2 i
Pou de.Paix 1 1 1 mm
Qonivei 1 3 7 "
Jacmel M a 1 1 1 ^
Aquin 2 1 m 1 1
Ctes qx "3 1 ""
Leogaaa Total 31 41 15 1 4 17 19 16 15
Cb a ries BOUCHEREAU ( La Fin demain )
---------, Peur Cable
IMouveiies i:traQ
EN SUISSE
La Dite refuse de
voter sa confiance
au gouverne me ut
VARSOVIE 17 Le prtident
Wsjcie-.howschi s accept la dmis-
sion du Premier minist.e Mr S kor-
ki, qai lui 1 t remise i U Mtk J..
refus par li D..e de voter n coa
bine- dans la gouvrreement sur Is
quesiioa des fonds de service secret
propos det s le budget provisoire.
Le prsident a demand a Mr Sikor-
skt et i ses ministres de esie en
fonction 1 jusqu' ce oue Mr vVittw
suquel il a demand-' de foi mer un
nouveau cabinet, sou pit a preniie
le pouvo 1.
Les Cours
NEW YORK aa St:.ling 4.626g
Franc 15.1t
Le chancelier Cuno
et les Rparation i
BEft'IN 27 l.*s entretiens da
chan:*liei Cuno avec les principaux
membres da KeichMtg et les tepr
sentants de la finance et de i'iudus
trie prencent gtsduelleraent une for
me conc fc.* et selon toute probab
lue, le gouvernement pourra indi-
quer dsns que ques jrurs le csract-
re de ses nouvelles propositions sur
les rparations L'offre de la part de
la fdra.on dea iodustriela alle-
mands de donner des garanties pour
Us emprunts internationaux detius
sux rpart ons. mo.tie que le mon
dt des affaires ea a lemigne semble
dupoi a seconder le gouvernement
On pense que le. mieits du chan
celier pieud out la plus grand; p r
te de la semaine, car le piugrauime
di^ p-r les indiitrieis et le> hoan
ciers prvoit 1 by;otheque de toutes
.es piopr.t'-s p oducti.es et aunes
v.Uu. tv.o .oui ques et demande en
9 i .ri qui le ritiu terr fdral toit
transfr 1 un> comperr 0 p>ive uni
gsrsntirait au gouvernement on re
venu en or il n'est ras improbib'e
que les indu Lies demandent qu
les autres sev ces publics tels qu*
les postps. ^lgraphes et commuai
est ons iluvu'fs soient completmen
rorganises de faon rn 'sire une
source de recettes pour l'Etat et non
de dpenses. (*j nouveau program
me des rparations proposerait an
sys'me d annuits su:6santes pour
assurer l'icittt et l'amortissement
dun emprunt four les rparifoni
mis directement rn Allemgoe ou
ch z les princtpa'es pu sances crsn
ci es
Des mo t* et de
blesss dans un
collision entre com
munis tes et civils
WEKDEN|'7 Sept personnes
ont ; tues et 9) blevses depuis
samendins des coilisio is entre ci-
vils et volontaires polifques d'ua
ct, e( communistes de l'antre A
Bomum qui p*iatt tre U centre des
Loub es de la H mr. Les pompiers
et la police ne so.it arms que de r
vo Viri, tandis que les communistes
out des fusils et sont bien orqmits.
A Buer, des tioupes beiges ont re
pouss les communies qui ersa-
yatent d'orgauissr une rvolte.
Condamn 5 ans
de prison pour
avo.r crit une L t~
tre d'insulte au
gnral Dgoutte
BERLIN ay Le conseil d? guerre
de Werden s condamn Schone Lan
drat a 3 ans de pn on et d x mil
lions d'amende pour avoir crit une
lettre d' La situation politique
tu .viiiji lerre
LONDRES 27 L'o ge polilioac
commence te calmer. Cependant
on paile eoco e beaucoup de Chara
btiuiu qui s'est entietenu hier A
Lbequerscourt avec le Premier mi
nisiie ha'.d'Mn. Quelques journaux
assurent que io d baldwin a offeit
(ambassade de Wa. hiugon i Chaos
beilain qui a ntus- L tait que fiai
dwm a eno si Mr Me Kenna comme
futur chancelier de 1 Echiquier est
ur sidr par us journaux comme
1 incident h.pius lem iqjable de le
format on du oouveia cibiaeu
Une note d la Bul
garie la Conf
rence du Levant
LAUSANNE 37 -La Bulgarie 1 eu
vov une noie la confrence da
Levant peur piotester contre la cei
ion de Karagbauh A la Turquie
soua piieite que cette dcision nui
tau au d'ol de la Bulgarie d'avoir
un dbouch vers la mer. Lea grecs
ont fraternis dimanche.
Cem lii&isoua ttiruheft
par uo h '-t a)4i6
MONTKL..L 27 Un incendie
dtruit h er soir 100 maison dam le
ville de St Agathe. Celte loosltlA
comprend uu g and oombit de m-
ions de c-mc.gne ippattenant A 4t
riche hibuanu do Monlteil.


u*M*0
One sainte comid
rble de maris
ESSfcN 17 Lei ulo ts franc i
es oDtsai'i 90 milliards d marks
la succursale de la Rritbsbaok
pour p.yer cettairxs dpensa. Les
allemands avaient rtfu de fournir
1 argent tcessme sou* rrteite
qu'ils n'avaient pas les sommes suffi
sants-
La question de la
piohibttion
WASHlNGiON 27 Le foncera
Bsue& du T fc o iDiu litlue-ont an
joutd hui a stt'cicer de cc-BUer le
lgitimai des pioj ts de prchibi
tion avec l'altitude prise par cipq
puissu cts trargrta qui ont fait
connailie au dpaitcment d'Etat 'es
objecuoLs q uies ava eut I fane
la lcen e oetision de la Coai Supi
me, JDte d s.ai 1 c ur d'.s boissor S
alcooliqu s dans les eaux terr.10
Iialei amricaines
Tout st mbiait indique! le dsir du
t;oiivtm irnt t,.,;icua d'attnuer
a ligueur de h nouvelle luierpr'.
tond pohibtiou dans l'intift
de tou es In ua 00s reunies, et pour
qu'il te puhse y v.voir aucune ioter
vent ou dac-geuuie dans Us rapports
initiui.iti.il < Le* fonctionnaires
' du ln.'ui oui dcal qu'ils taient
pr a inieipitter la dcision de la
___coui usai l brenjcct que poss.fcle
tout to teslant il. as les un 1 es de
J* ltgal ^aui poiLls de vue Piitaiiuique, Jian
^sv,a .-, caniai, espagno. et hollandais.
Moi neut Clestmn Bercorao, le
cbatmaLt tt syn ; atliii|i>< Charg
'Aiihiiea de la ii., ub iqur de Cuba
en cette ra'dvnie, et un de ce;
quelqut s ra e? trarv ers q< i se aot
tou|ouia m i'ih*t*; t de 1 (.un cons
tane aux 1 bises Hatiennes Jamais
1 ne fat ii sensible aux m-li.eur qui
ae sont abattu* aur noua et nul n'ou
blie >e gnie viaimti 1 noble qu'il ht
l'poque inoubliable o la petite
vu toi* (ciitBii I* 1 oouia joi. de
loti au frinCf. sjjou.uniment, ce
diplomate qui aurait pu ne ce en -
1er de mois de coueoiaiiou dits
ceux ci ou ceui la, lie mieux li
0ll.1t la vnie de i' rt au l'unie pur
1 iuhrnjt-d.au e du Jr.a^i- rat luiuidu
nat la aou ma de quatre cents doi-
lai h pour 1 hiiii 1 a c ilUi ub ce
flau. Il ne a aitlu ui 1 . U veraa
tine vaieur gaie S la Fit eue qii
avait ouveit un aoutciitiioa dans
le oen.nu de c.ininai du du vaccin
peut pr lger de l'epuernie le* luui
geola qui ne pouvaidui ae faire vac
Clt* !
Ce sont, dta ebo ta Jqui ne s'ou
aillent iit> et on ne h 1 1, li |i e pus
que des JOuitjtl.Btta l'oeoutct i
qu' e.'i l'i.i.ii,. me eau pagne
cou e 11. ctrti g 1 q ,i, ai.a des
tin uLoi 1 1 t 0 I .. u .- 1 ,. 1, in (
que aa ayiu^b.luu avec une telle
genrukiU.
Cela eai d auiai t plus inexplicable
que Mi Beucurno utesi n.d.itrent
uuuue de-, ceavtea qui a.entreprau
oeui ici. La VaUur qu.l a otteue
pour l'acq. ie.t on .. un ces eu els du
**cr Lcew, celle qu'il aouacuie
au i>ruuc de t gUatt h,ui Joaeph
celle qu'il allouait a l'oeuvre iiu^ur
taute qu'ont 1 Alliance Franaise
soui uih fana t aeul que ce diplomate allbe le pays
|te duquti bou t>ouveiuement l'a
acciec-iu. Ki 111.141U donc ce Paya
ne le nu ui.ii.i n pag 7 Mais ou
se tiomte- Ce paya le lui tend hieu
et an tu. 'u| ie l ou n'a, poui a'eu
iti uie ioii.|..j i,i, a couler un peu
lea iegri que au.-cue ta campagne
in|uai> iu- lue aciuelleint-ul cou.io
lui. il es> ceiiaiu 4 : uu louiOaiisia
est libre de maniltater a a idaes ec
noua atriooa les deiuiers ne pas
le reconnatre : il est nou moins cer
tain que quelqu un qui .e croit la
entieprenoe la ueleuae de se. iu(
reu, unie ce que iaon au uni dilhcile
Ujli,. ctal q e ion (celle .aui dacri
rnooie, a a- u preudie a l'une des
pei oUu.ii 6a lee plua tyii'^ailiiquea
patuii La eu.. keia q . wOt 1 ai un
Uouc i lune Ju [.Lie iiii^mea qui
ainicbl le plus Loie pays.
tarjcies
Mercredi
Le rl igte Sacre
Faibles, AnmltguB&,
Convalescents
vous retrouverez les forces perdues en prenant
UEMULSION SCOTT
I
I aliment tonique par excellence, et trs facilement
! assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs
le** plus dlicats.
"&Kaa&
irtPas,ffiM>ct^'
Parisiaoa
CE SOIR
L'Hteiisie
i Maurice da Marsan
avec Suzanne D?ive
Entee 1 iU lenunet
Flft Di*>a
j
La fie eu l'hoaoeur
de l'equiptfye du Va
leridu *a& les saluai
de il iMAuid Ucjl#8ris
Diioaucne, eoire5 et 7 da I aprs
rn di. Mi- et Maie Henry Uobeit ont
regu eu 7. eui eu 1 bouueur de l'qui
page du Valetlan.
four tout Port au Prince aelect
habuue se douuer tendez voua
dans lea aalooa Uc-h poux Hobdits,
il ue sera pas etouoani d entendre
d.re combien cbaroiante et distiu
gue a eu uonaummdut raimospbe
re ue celte rece^tiou.
alala ue que uoua y jalons paiticu
lier m ...i tu ai. g ici, c eai la penae
deiquiae a.icutioa dout es- aoitie
l'ide de Ce le sjrie de m au tecti
tiou qu'a ete ia peine lie de m
mancue ; lea epjua ttuber s o ont
paa voulu u.Btd paaaer mapeiQU
pour eua le paaaoge S t'oit au t lia
ee d iiuiuoieo couipa 1 m.ta que le
service ueui eug la iNauou, e. i.a oui ciu devoir les
ttei couiuie. aaua les uiemea oc.a
aii.ua, ou ne lUat-que pas de icter
les ptiaonueguo u toi .
Au... c Uu a.un on a i e le ei
drou au iiej dte tu leiota du Va e
rian qui u oui pao pu reieuir l' x
pie.a'uii de Ituie MllUllitttla ue vive
giatituueenve.e Mi et Mme bobeit*
Us soul 1 ai ua eucbauieo et il st
Lieu ceiiu que daua cet enchante
ment Ha aeeoueui l impieabion de
cette lecepiuu et taul u auuea aou
veuiia iicu.eLX de kui cuuit ajocr
a Pou au l'iiuud
HvoiuUiiii to Bulgarie
l'Ali bAi\5 ni.
LOS UUl >. ion uuw ucpcvUc de ttucarcsl
uoe rivuluucn a BalfS a bu h.ic Le iiciuar
NUuisUc uiuuuuluai c>l eu iui.c.
L bombe iancet au consula' am
niMlH ua Ji tu tu ue
Ait k*HI FIL
MEXICO Le Ciuiuu pub.ic U uouvclle
^nc u jioi.wc auiibue i'cip.oiuu a< U _: 0n.1t
au LoBiulat 4kiu(iiciu a dit pailiMO ..u ui.e-
>al woujaly, ju.hu tuLuuiauuani dea griti de
Caitaua.
urece ei Xutquie
PAK ANj hl
Lausanne ~ lxs ho>.imei la paia d*u 1 i...-..... ou. uu eue eviice irj.e
IcaUDie coiupicic iuni\ruwe lier cne u lui
Suie ci U Utcu M au)i.i uea cuuuoveocs daat
la quetuuo Je uuai.liua.
La Ciie>c IWaMaBia uivoir uac ladcmoil I U
Tui^aie. i-uj.i 14UC u lui .ui. iCDOucru A loutt
act.un v.uuiilc aai. auu ii.uuvn.i.i.n .
La* dvua u- .0..1 adiunikOi s-, le liooiiro
euut u luia.r oucuiai ci ucttucu.aui doivcol
cire ii.ui.i> ei uuc 10 oa.c.ua i^imi muiuclla
uitul dcpuit i ai.unii.e leur sir..tui resiiiuci.
Coatreles BadiUchiaois
l'ail hMaI'lij
fKIN Aprti irai. >ciuaiiH.t u une aigo
ciaiiua ... u.;uiu!S .r Oouvciuviucai Lbiuou,
dan> uo mon pour dcuvicr lc> 14 pcitenritt
ti ..]n, |M ucule a auauucr le* Oasd.U d ui
le* iuuuia|(Qi> ae aamuUwy au owycn 4c canou-,
IumIi ci .ciup.auc
yrML^B" !___1 isasjjajsjsjpsjsjpsjsjssi
? LA. MriMOlhE
d'UaWdid hdoiiti
Lei liuuuin >..i wiui .uo. lu..,..i eu l'byliK
^ic a*...uc Itoanaa 1 )o ru.i touiani } baurc*
|4 du iu.uu, wdc u-ca.c de iiu.iuu pooi le rc
IU> ai 1 ilM a. ICUI rcgftM Cuibpa^BSu, OiW.U
t-iaa.ia, ucca te 1$ .1.1., ucioicr
luui le | ia*
vitcj i eue fittuc vtrcuisaia.
|mdi il Mai courant, le monde catra'.iaue
clbrera U Fcte-Uku
U y aura deux repoiSir 1 la Paroisse de la Ca
thcdralc.
la procession I laque.If, e'on la coutume u*i
tie, viendront te joindre celles des autres p->-
roi-'es, quitter 1 la Basilique Notre Dame 1 sept
heures du main, et loojera la Rue de I Kn 1'. '.
pour se rendre au Palais i la Pr'silence o se-
ra dresse le preiii:r re >o oir. De 11 e le s'ache-
minera vers le Petit Sen i taire St Mattul o te
trouvera le deux.* ne rep %o\t.
Apres la deuxie ne b^nJiction, la nioression
de.ceadra pir la Kjc de* Mirjcl s et reprendra
celle de I Egalit pour re^ignir la Caih'drae.
Inut le de dire que U solenn.te re \4JHa e de
Jeuli ne le cdera en rien 1 celle des annes pr-
cdentes et qu'Oicide, notre prioce du corn-t,
co i.pu-, par sa nouvelle compOMlion musicale
Le Keiojr du vieux Lion , tare rena trf qu 00 prenait autrefois 1 suivre ia p-oces-
sion et i prendre patt 1 eette imnosacte manii'et-
taiion rel'xieus, port qion tait sur I aile de la
m. sique berceuse comme uae douce pnere.
iitie pice qui pronifl
C'est dnnitivement 1 Samedi qu'est fixe la
ftc th.ir.le que donne Mon ieur 1s. \ieuxl Ha-
risiana. Cette nouvel c pi.-e ; La Marine *
1 lnJi ndin:e , si Ion j jjje par les a.! un qui
tiennent les t6 es et pat U r.ium d lauteui,
aura le plut g an a succt Ce qui augure du
bon accueil qui sera lait 1 ce du ne : est I empres-
sement avec lequel on enlv.- les cartes
Nous M ma qj rjo pas de donner un avant
(Oui de cet.e lic ap.s la rpti ion gnrale.
^
(Ja pan d'eau S V P
Las H ibitants de la Rue dei Mirac ci sou-
frent d.puis plus d un mois d'un manque d'.au
Mo i ucl
Pas une goutte deu n'artive a leurs robinets
alors surtout q 1 ils en ont le plus hetotn avec la
saison cailcut qui commence
Wo'is pensons q ie, le Sovice M. 1 antique, tou
ouri soucieux de don 1 iati.laci o 1 a ses aboa-
n* ne roacq era pas de prendre en coosiJra-
tiou notre juste re^uitv.- et ne 1 idera p s de don-
ner tamtactba aux Habitams de n Rue de*
Mlracl-S
G nouveiu 4#UrCir
Aujoard nui, a sept ueures du malin, a eu li u
l'etsai, *ur la ligne t au-P titang Saumlir^-,
41 nouveau moto -car devant des>ervir la .. :oe
Pau- P Mariaoi,
Nous n' manquerons pas de donner notre ap-
prciation sur la nouvelle machine qui doit servir
de modle pour les autres lignes d'exJioua ion.
* -.^________
Tel est l'Intitul don fi'rn en don
zc rifodes qoi se "droulera sur
l'cran de partsiana, partir de di
manche.
Njjb n''QViterons paa" seulement
les lecteurs du Matin a aller jouir
du apectncle grandiose que procure
se film d'un genre rare ; il est vi
deat que tous ceux qui oit un peu
de lettres et qoa passlonoe l'histoire
de France tiouvert nt on rtgal
leur eaprit au cours des re^r en
talion d.
Nous avons ass'! a Isf projection
des pretrien pisodes et nous pou
voua affirmer que ce Glra tiendra
l'Hftich pendant 'o u empa. Dans
un dcor gomrt'ieux se drouleot
toutes les scne a d 'a vie de Nspo
Ipjn. C'eat le people en furie qui
envahit le Pilai a dea Tuileries, c'eat
le lieutenant Booaoa'te qui sauve
la vi-ir.) 1 . ; 11 Veoaile. toijoara
pi le triit.
L'iotu'it du film augm^Dte avec
les Aoiaoden.Foucb pntre l-h'el
d M tz o la roglnva svait, trouv
asile da a la ebamore de N-po >.-.,
il '^ n r.\u Dbouche; mai que aou cnmpi^ io,
Midainqde Veua lie lot arr a et
d'pjaee en priajo piur tri jug^e.
Elle ee coclamae qjelq'ies jours
aprs.fTlle'u'aet.Kuil otineque plus
ttrd aprs sa coudamnatioo, cause
d un etta.t qo elle portait dans aoo
sm. I. enf nf eat ne; c'est l'Aiglon
De. fille 1.1 iNapolont
Maint, rpaP c-tin conv-i icu a1o i
te l'eelant dont il ne coonaissai' pai
le rre. Dea annes se pa-seni Na
pol jn t..': u empereur et 'i Aiglon
oegandit sans cjuii.re un vrai
Fera.
i,i lAsteur j'ig^ra pis e-> sinple
exiioi ton li itr .1 ; ca fi.m iua
truc >f et puai muant,
HENRY STAHIi
Rua dei Qnt9 ea hed de ia y tra
Verrs vjtres, en grot et en dtail, deloies diminuons, coupes,
tw mesures t$ns risqua fjuur l'achtieur J
Muoiru blaeau ea pour meubUs
Encsdremeots fabrique ur m-mre, pour vorlrailt pexnlt thutU
ouvragu d$ lam$t yasli, photoyiophitt etc.
Grand choix de montures
Rparation de miroirs tachs
Filtres A Esu tn pierre naluralle.
La Mataon fabrique aussi dei cer: leUe siuaplsa ( da luxe.
l
Co dentifrice dli-
cieux me charme.
Le COLGATE
a le don de faire briller
et blanchir les dents,
sa saveur est
exquise.
Je ferais un
Pour une Cam-J
IA pUIalr rat *, B-fcJ
*- Pas de Bubuityt m. i
qualit -t'.niel- ni pLfM',
t agrabk >i,J^Lg^|
dul qal fumt des "0s*i
xlgt dei "CaiBtls. p2
qu'elle* ont u,, iamm^
aaaBMi a&e delkata^,-?L*
a trouver* foatmmZ
i$ertt. ^
Ke vuui laiwee Ma ka h
toute utra t\g*t<5*,tmX
quelconque, ut Ua -r.J.
' Essaye* les "Caaselt" tssj,
*rae. Quelque* aaalfta,
aouce$, rafralflhUMnt--2
(cre un saule i BktTaeaVZ
wasw
RwjptU i* boni di
Veulredi t r(a bret ose :o
conduisait les mvitii t
< V.lensn o Is plat entra
cept on leur tut (aile UC
et.lei o(6: en ?edpens eat|
sgrabes 1 lgante issi
M M. I H. Russell, HistUoii
saire amneata, Muscos o Hfo, I
et Miaistr; pia!poteut;aindisi
&Jb iqa Jo niai aiae, Mscl(
ios.o io. M Cirvei, Cbtnpll
f Car/el, Vi Ail.eJo ds Muni
S tuerai de S- M. d Italie, st
latteii, Mr e) Mme rie.nui
Oooke, coa-ul R Picsrei
Mr et Men H.-aiy Risertt
mea. M gljtre .vl..eli:e(sr .V..
Georges L g-r, Geo Clurir,
komb', .Mue Oinkonbd Co.i
Maie rU k. MrHieieiielkillt
M fatsoj, M bl vVitMnitlJ
11. w a Mi et Mrs Sbarr*
Mme ivieuieDti. Capt Gayler,
Mue Tjmbuil'
Le V.le.iau artistiqaaoMstJ
cor ae Paviiions divers. i' la
claires d la courtoisie dsolas
reot un eo.rain qui dt que ioii
para regret a 3 1,2 enr:i,
A lu l'ti.'t; tiito*
\ 10 Hue du (aWrt
A vi de dpiii
Lea utpeede pour t>.*"
Ituiopt (viaiNvwYuik"^
p.i le ! W cv OOIB* *
sues le vwuaredi urluiapwj
t-01-u fnu;e, le as-'1^
XTT+n
r Uuu. 4 1 "*""","/. avli
du mano. u "' D4Uie' 'u
draie, une Measc de ^"JT1
moi.eaeMmaO.eaicu.t''!
r-rana-iae* /' JjtriUn\tu,
Leaaiui Ue U l*J"J
Mat pries de consiie'
comme invitation.
La uaiMaifiM ,
rNuus avoo revu, *v a ^
U dtsun^uee caouir.ee A"' |
U*. >a louince arii*" ^yJa.
compagnie ue Rio irete, iw ^,\
jonmci caua.o, ci uu r^*ZM
^b.le noa* a vante l'auuaii y"JT-f
* entliuuu.t uont au ^y^a
etince a sia i oo|ct "S-aB *
S,0rd uut tt u paatassafl
Dc t
1gL aprcs-tnid. **"&?Mt*
trtadrak le 04eg.uca ue ''*14
eraiM, ueceuee ne ouu ' a/f^
Uson^o. paiwa M^^t*\
Rue au Maaaan de \ *
..erapuu' e laadre * *"* a


lbmbatui
l'iVR P01"" vitef 1
lift A un rhum* I
If ^1 ^Pendant le rhumel
IV p0"Titer. 1
\* quelques Comprims de I
RHODINE
K Centra** peu Bm
Ivan'evri to *" aejw,
IRim mttriiire <(' V|e|r,
L,w/wwei qu ils pourtant se
Il au tticli6tb de << i>uyae
Lji ce /a Rpublique
lui mu a loti avi rince
L* frotta" J**1' \ow.htr une
fatoertmon de n.ut et au
libnIeeMMaiM'S, temre
Epia wr pre*iulton des reeus
l'Ti impts seront dedui's
Wffttt de coutume, sotl iU sur
IkateU tl ia io* e annuelle pour
|#.w*ee Junt ur ^*in ttfw
I ftrf* Ynnu It 26 Mai kM2u
I '
|"JWi devoii imiurmer le$ notaires
\ttKKUt>ttn>*i * f* public tri
[mtrtlw tmi dro de propritaire
|*IMi llMwM ItM #? ttlIf t'ii1* A e"'
Itts amnu tous le r>m Uts lluvann
I M.aren ^ol marchand) aucun
I Kl,nnti '<"'-< tanceri anl la dit
IfmnUf im ) Ifijnnr-- /au ia ma participation
Iflitna primtcs, mt reerval tou.e
IjjKuuiir ie eu c/ta.t *a /un*.
L*Mtw.ire ttlire /ufcrtyfi pour
Enr 4u dtaus quart vtui avoir sur
u wvprttl
F Dm U-e .1. GUitiA
|l > INI I
\e*(or / IfiiMiar bien connu, injorme sa
tltniu uni !': ^vt, n iilov le
lnm^tr, il i ittt.t u 'ta onjosilion
iibitiiii toiles (ii (T(.itM.a /i/iu' .
pro/Mtion
iim, tiiifUtue, promptitude.
fotanhmtiiti- pi es au bvnau^du
hmal *L tttor.
Mwi-aWttMi fe U /livrer ift>t
AVIS ttIffQt
Le' kiinuiret 4e /tance iu!i'
lW ktltun^am net tn 1004
M frinter, sans dlai /<*
l^attor /our * lattr; inscrire
*t fes iuMi< gi cfetM ae, /!>4. Lu tcuvtlles
aiiMliiaue u otat *tuludaie de l'appel sous Us
mjrapeaux
i i i
NOUVEAUX ALMBICSI
H*' DltTILUH REOTirU |
LH lAUXOC-VIt,
Mums, alcools, le
OEROY FILS AN|
t '? H < M 1
/*, rire eu T609M, le
| MlDEMATiouT h MMiI^rmoui-
r**"* MANUtu < rtbrkiii <|
^M a uwir illuit* m truit.
Piojard Oili Corporation
Lubricaliug Oil Grease
f Haiks el Grais es
Prix et qualits dfianl
Vin de Bordeaux 1

toule^coucurreuce
Lon U, Tbbaud
Agent pour Hati
Lehn <& Fnk, In t.
Demandez te -in ronoe
Tivoli el le M llteut
demi doux.
De la inaiso \. Dlor
et ie, Bordeaux.
Ches: L.Preexmatni-*.GrGERHOL1A
Hue du Quai. 1017
Prix excepliounel.
.Fonde en 1E"6:
^Supriorit v B^s piii Proirpli\ude
L, Tous produitf cbimiqn, phaimucei tiques cl autres ar'kcles vfn
dab'.es daug une phaimacie, %/i -*fc cl l'aui.-it /vil
B.PH.HS, Poivre, OeoneBe, Girolle, Anig ioil. Musc* de cte. de. ^ ICIMI C lll I U Ull IV t51
w bLtlth., BAI b IN

hPKilALITx!.; ftlarqre prive Lvtol dsicftcUnt, Parfumerie,
Articles peur baibieis. Bay Hun-, CloroUt en poudre. Huile de
foie de Morue hniukion Co'd Cream, Kx.rai's ^onr faireeceences
tt eai de loi'etie, Eau de (Julnine, Poudre con're les insecte Solu
ion pour couheiv^r les ts Irais, La de Mr-gnsie, Pondse
suprieure pour la loile.ie 'dts e> laus. Essence de lleuir, Lau
de Flonda. Miel peur la table, .ouUrde, Huile d'Ou*e
Loar la lablw, Bioasea dotB, P^nperroin', Haie pour enaeeei
les mou tiquei et autres ineecreo, Regu'o Huile con re coDstipaMcna e.'
rooblaa dea icesnea cbtociqoei, Tue, Or pow If parqoett, CoaMW
qoea, Elixir*, tpic*i>, .S'rcpn divers, reiDtorea diverse, Vint, etc, etc. etc
Demandez le reielr^ie rlee f p^riBlit^s.
^CourJent voa coaniaiidea LEHN & FINK, Inc; vous srrez absolcaent
euafaHe twan
Toutes lekonuea pharmacies do ppya a approvisionnent cuez LHia
ftflNK Inc^
Lon B. Ihbaud
Agent exclusif pour Hati
VVILSON & Co
CHICAGO, 1LLS
Manlgue pure Lard
manlguepe famille
Beurre | wilsco
Huile debCoton
^mess pork
^jClear Pork4
Buf | Sale | etc.
Demandez les Produite de
Wilson 4 Co, Us eont irr-
prochables,
Cliapeaux foutre Porsaliro
Chrp8ux Paille iine d'Italie
" l'ine dernire uiode
Chauaauree d^couveiis vercis4>i3i,u'e "pow
hommes et ommes.
A des ori* exep'irnnel.
En vente chez
//. HALLOM /Us
RieRoox 120 ParUftH" riore ,-, B
La maison Lape llivera
Hn rtentant de Uarton # Guestier
[ Bordeaux)
Avise sa dieu''e qu'elle t.ouvcra en slcck Vins blance jrouge
tetui parle vapeur "Martinique* en barriques ei eu demi barr
qu'es Vins *n caisses M.ioc Suprieur St Julien St Bmi.iiai
Prince Noir, St Kstphe. Pould Caoet, Chteau Pontet Oanet. Sau
ternes, Grades. Bar^ac, Chteau M&rga-i t Unteau Lalour.CaWia
chteau \qu m. Uisteau La Tour B.anchi.^ hunbeitin, Beautte.
Pommai d etc. ,
\jt* Vmis hi ne eljrougei n barrquea. o nirat vement .a leur
qualit sont d'un pi< eX'rui n. nt b n march.
Us s>ol livrs avec toutes tea garantes Ul tou La .\l*ison ree immanda aussi p sa clientle ju l ait Q>ndeus
et v oore danois do qualit luoi ire e d'au phi dliant toute con
curence. DANIsU DAIUIES .UILK EaPOUI' 'lo. Copenhague
Rod sEoToIisli
Company loc.
New. York
Li-on K. Thb ud
Agent azclua.f peur Hati
.Si von* voulez roteger la peau de vot cbeuaurk
si wm voulez aiitti un brwml kueei J**rat
ii voeu voulet, la coulent et la suuplem j en
ibuuuures ptulant Jom'iir ts. emtl MONOGRAM.
habrwme tptial/ment pour le$'dames eCJes gentlemen du bitk hrr. ^
bile protge la peau des enausturet contre VbvmiiUii tt la chaleur.
SU l entretient l.ur jfifttail et conmv leur brillant.
Dmande^la marque h\CSOGiiK^c't la meilleur /,//,, Ut mariptn
Geo. JEANSKiE
agent pour Ilaii
.Spcialit de
CHARLES PICOULET
228 Rue Houx Port au Prince,
Assortiment complet d'Epicerie
Bonbons Franais en boiles
i\ ^biscuits Olibert
Vins de Bordeaux suprieurs.
Vinf, en Bouteille. Champagne*. Liquaur, WhUkie. Gin Bire.
Expdition en Province,
L
\


>t V
0t
**!-+.,-> _^aMb4t -
LOBOL
fortifie
i i :
Un mte de molodit abrge
Votre Vie d'une anne. L
GLOUOL permit d'viter
les maladies an animai*
tant la fora dm rsistance
de l'organisme
puisement nervrn
CcAvtl-sceiico
Neur\othaie
Piles couleur
Surmonage

-
Lae*en 4e GLOBttoC.
augmente I* force ner-
*nuM et r- r.il eux r rU
rajeuni toute leur m "
fie, leuf eoupksaa et leur
Vigueur.


ww*aew MSBM*ut
le pte ittlrmer que te 01c-
_fe4 aiii^a netablenie-tt la
roniVesoence. ai eeia s'exp)!-
u* Isciaeot. Muni. due* ta-
'", on gnrale, on peut dire qu il
| I reprteente te spcifique r> | eavaeltei!"* de toute U; \'artle de
Mft^w-ur Cet* un nique de
premier ardre qui, contrai,v-
anant ti excitants LattUiels.
Mfiifealc une aetieh relle-
ment utile et persietanle. U
brgt la ronvafcxsoewe et
miiiiii'i pour slnet dire, la
lrte ik trre. dont tout le
secret rside, nous Cations
m, dan* la souUen des con-
Bons essenUotks de reele-
Cas rjonrruol nous pfee-
erfvone s cui la
O a'aaf sai W fil twt te virfterSte
Ta* oa puh /lac** # OLOtetOL
plupart da nos maladrs,
atedJcaiton ne renron-
-evouae enotre-indlcv
at pernettaot une luUe
contre la dcf>anee
aocinlque
D'ztieaae Cauo e,
.Mien interne i 'vit
Baahr Ckalelala, f, ree 4a
ratoaeiaanaij tri. et'lentes
Ssemaataa. .
ViiUant>ilouet .geuto^ gnraux, 172U Hue da Maguilda l'Eut


Pharmacie F. Sjourn
Donne avis*^ * clientle a-jx mdecins et au public qu'elle a
trainnorna son Labirttoira d'Urologie en un Lioorato*re jdr
biologie appliqua 3ous la Direction du
Dr Rtvoi et t. Sjourn
La Uborak re es ea*tr1 tous loi jours de 7 hres du maton fc
neuni da siir pur to jtes les reenarones ei au.i yw prvue da0.
lanooiea ci loi. i >, m n pur le
Wai^r Ssnot raju-s Epate Mardi di chimie samaina. V". T"
Sa'.Da-^r la iJapn\iH p3jrlai reoidig'ieJieuur ,. .
inalfdi.d'arinej-iiSa(asiriqai ~. '." : '
Raction de *Visa3rmana '" ^K'^rTgK a
Ra-tciiou de Triboulet fkv j -' '-~' i *~
liuntea du sang et du pt .<: ; ,: *T'\
iuataien dei matires fcales*" *
^xameoMie crut hit
4 fourni no rtOjtMP
(^MiinteUroSi^ire
Recherche de Sptrohtoi et Co de nOocPqul, ts M.
On les appelait "chaussures de sport."
I.- Kacta sont maintenant plus que
Cela. Ce eont dea chaussures pour
to. i:s*jjos.pour toutes circonstances,
jje portent les lgants dans lea
n ilieux.cs jiIur chics.
Les K 4. sont semelles et tuions de
caout.-hoiic; empeignes et titfer- en
toile d'n tissu >>ncial; elles sont faites
sur deslormcs bten dcoupes. A prix
it\. c'est li chaussure d't ta plus
ciiriPTiique.
LVmandez les par leur nom. KEOS.
bate4 Staics Hue tir Caaort Oa. (ML
LU iUISOM
Paul E- anzila
Avec ItMairuages des dernier* bateaux, notre stock est pieique
nouveau*
, Noua u'euumeroas oas. qu il voua sulb>6 dr bavoir que vous iu-
vez trouver loui ce que voua avei beoiu et a' ue uioultuits totii
tioua que i4iis :. i iiq aiaauuus cxirauiuiuaurei,ou uaua >cs iaibcus
qui uoaueut pour rieu., %wm
Ept.ou.s fawiK uua crpji d? cbine .auperieur, Soie lavable,
lu*di ti^ougo tafltaui Fi .maiis coulaur, Sv/uliera pour haxnuss
?emi^cljuati Sjuuor pour te mines, souliers teniui, Fieais ei
rruiu ou guiriau i* pou,- chapeaux, thapeaux qe paiilj bue d'Italie
pour iiuiuines, i'jatd* garnitures pour robes ou cuapeaux. Hibaos
arktttui ou or, Ba.iddiax, Bvtattiie fias, lias de sou extra, Parlums
aio^ia des meilleures marques* ti.Jd'.ux tuile et Gaipurei
Visiu-i notre djpot Je inaublas, lits, armoir PhiAUL E AUXILA
Bues 'Iraveizire $ du Magasin de l'Etat
ven va mzk
S31I08 N3
zaic-[3B w,( snoa, ni snb
V01VA S3imsvd
SlIVKaiA S31
mas oa si'^A "uotiTr|ran
"P SU f) or M! L 1"ob Ssnoa
Mlpab Moi 'ivjop ne iDsod
- sa; jujui.i'qcXov/Iiaj ostijai
sitn 'ojms op a?-iot-Mjn.>ojj
n:tn vt M jncfnoj tiz-nti
Mailing t] mog we\^ :[ y
S3li ui.VH:d2a SliCA
apsn;?;<; snir.ci 3UlVBBn?ap
li0iil53J S'Jl l
mm* ha hqiiu ^>
,01 aniq
xna r;;.,;-.- g
vmm
wkiys: lioiia
La maison ti. Silver:
Se fmQle platstr ^annoncerses*aimables clients ou'aJU
recevoir parles dernier* steamers lest articles luivantx
Chapti.ua de paille eatia fine, d'Italie ^^
Chapeaux kuWe suptneur (. Boisaliso )
Chapeaux oe laine d'Italie, dcitiie^mode
t'a.u-btath hv\i, ns .tes ; u j fneu.
M
Kik. ].int ttvtu ar.^laif.iup
l

biilt Ulioij biaoc ai glai
A-pagauou su^tieui
Oj^i.it bicd ilptiieoi (suitse)
Ukici de mic ccultnijcu, chrrnsea
Chat.aatiteaitDi aLtanisJond blinc[&*ccolears aipricniM
Voiic^coiiitui/ giatti banes, dei Dite touve&ut
Voile b'aoc &acoultui de^cuiesiqoalits
bakaoie
Liai a jour et mi-soie
Ciiank Ridsaux pour porte*
*ige non & bien marin pcutfiommcs^angUia
liu^onaie noir upineu:
fwicait b.auche anglais
itiv.euts de lo lett.. blanche e^couleui
fiqu couleur & banc ;og us
JJiiti Tassor
Kaki ^Oianc aaprieur
uiili coton Btaac n g ip a"'*ien^, et*, ne
fc uecei m i e nson, 'la Mai-on H SlLVR\ ew
jei m n b.tbi ;he v, lenr i laae I s rude ci d-s^us i des tel
ntl mtni iedu. a 11 e.le >enr onre l'arauaace la poi formelTaf
-une n..iiOu dc.U place ne p<-u: lenr ottrir de pareils articles!
>uu pte
Ve .z ton ,;Mesdames, Mesieart, i la t*ia>son H 9ILVEai
vos m, iei.es et voua arez satisfaits i trs pe j de trais
The Charles h.Prown Paint Comp^
Srcckljfl cew-York |
J 'ous von!** avoir, votre maison coqaetiemet psiak
i vous p-iur UIle eeiecoon de conteurs artiauiioes,
rieparsa pur des himiaiss de iunguo expensness
Acsidier notre mai<-oe COQ D'OU- prpare lout Im ss*ea,
*aus peiu'um adhre aux auitaces les piua ra|aeasH
je couserve^Bou brillant elle sehe trs nie.
le tsi apcialt ment use e pour les moulurai,
i-ea coiciihe et ips pices ae fcoiptures. ~Zi
enacun ae i oa fei blanc t aucunu.e par nos laboteieiiiu
-^etre prix pour cette peiutuie utile touiv coneurraaea
Jbe". Uns H. BrowD Paint Co Brootki Ul-
Geo Jsartm*
Agent Exclusif pour hmiti
A^o 188 Rue Frou m face de la Baneus

Pharmacie W.Buch
Vient d'arriver
Vaccin frai*,
Mead Dextri Jdalto%e9i Excella
nourriture pour Les enfants.
Liqueur de VEtolie *t%Globul*?W
baud pour la traitement*de l'A$th**
Engrais chimique iV 0 ; l^pour /*"-*
_. i K e* Ut
< JV^ pour a*bres /rtri
s
F

^a^a^ ^sassjlaW. i^"^a^a^a,^^as^siaBaa,ava^aBBjBte"
/


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM