<%BANNER%>







PAGE 1

Il rfAilli '588fflffl8W8SB8SS8fewA Rhume, Toux, Bronchites, Laryngites, et autres affections, des organes respratoirf', indiquent un affaiblissement de l'organisme. SCOTT prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et augmente la force de rsistence contre les maladies. vauttroubV le fonctionnement p y *iolog : que de organe), et dte min r de l'amaigri-semeut, da languisse ment," des troubl** eirsaktoiifs. d Il paresse intell-du-lle, de la neuras thme etc. seront negiquement traits de leur apparition par a S exercice gvmms'iques Intelligent* rreat excutsuivant les indications deTlnspecteumdical. Des jeux ?p ciaux ( spor.p ou aotr-s ) seront re comm nd-, fin de lai e disparatre tntiiement ces dtoimalions de le pine^dotsaie. QOI de graves tffeotlOOl iont son vent attrapes l'Ecole ; "maladies infectueusaa, coota^ieu^es, pidrai q U8 4 fivre typhode,colibaciloae, dysenterie, maladies parasitaires,— veis in estintux— raaia'ia, filarioae, ajalaiied dea yeux, trachome con* junctivite lofec'tees*, in'ection des panp r. ; ma'adH* de a peeu ; — gale, lpre, I <.; z^nna naladies par ira tatio i : tic, CJfifaltioD, chore, BMlsdtsa nerveisles, hystrie, pleur sie, neura^thnie, pil-ps e.raaladies des voies rsspirato re-; pnenraon e, tubercuio^ ; pulmomire raala des os;8Cohos9,inal de i'ott.oBtomylite, maladies par nervemeut, puisement du systme gnital ; masturba tioo. ona'iiame, .-!:.:: etc. a cala par le tait de l'inexistante dana les coles d'uue aurveil'ance mdicale '<•£ Il y aura dan, kl pelouMt de SsSJS* claires a l'lectricit ; tous le, BS%fM gracieuse musique se t" entendre, salle pour bSeS -d | uners I U car.e -*••*• sur commandes, bar de p.emier ordre etc. L S Ei.el'iorYouvnra dan t* premiers jour, du mois prochain e. se.. I mi*Z !" tout ce que Fort au-Pnnce compte d levant et de chic, heureux de pus d'agrable, heure, en aimable compagnie. CDLGATE'S KIDBON DENlALCREArl Donnez-nous de La Crme Dentifrice COLGATE "en Ruban" et noui sommes heureux. Sa saveur dlicieuse vous invite vous nettoyer les dent rgulirement, une habitude d'hygine. Le Temps et le Contrt d'inai IMC ^ a t a i u O | i \. \ • > i i % %  -aiv . %  —— — w UllvUlS'UU. • w, fc les Ecolea est d une ijiji'orianca c.).i C1B aur lesquels il reviendra Si sidiable. C'est elle qui ira>jse I ~—-... A*.\ mt< Glairio et alcoo Bor yetla I exposition Le amateu s du hhuin Ga.tjen* V rejouiron d apprendre que le lameua elairio de Borgella qui sert de matire pretnite au Nec ar vient d obtenir le premier pr.x la dernire Exposition. .. On nous a rapport que beau oup d autres oistillateur auraient pu capose, mai U K ont abstenu de le taire en sachant qu ils auraient i soutenir la coocuirence avec le produit qui a et* ir.m. Cir, dans le monae des prolessionnels de notre re igion on Mit bien que le prpara euri de l'alcooi de borgeba ont hni par oa ou tenir un type nxe, moyennant un entritien ainuiieux des appareils, une maiche t * veUl^4e la 1er memation, un ml.ng. app op i do trot baie jur l'exprience de a provenance de cannes et g ace a drs ratriode lavar.able de distillanon Le ptoduit en a acquis un got constant, un CHAIS et une coul ur sduisante qui ne varient pas, et un bouquet toujours le mme dont l em pins.ne est entie.erncnt banni. mesures gnrales prendre pou-* viter dans les classes l'closion d i maladies contagion es. pidraiques, elle s'occape de tojten les qoestioas d'hygine dans l'Eiallisseraent rela tives aux eaux, aux bains, la nour riture. au ne toyagedes classes, aux cabinets d'aisance, la d^sinfectiou de l'cole aprs l'apparition d'une maladie infectieuse, diphtrie, scar latine, livre lypbolde, fivre inUBti* cible, dysenterie, tuberculose pulruo naire etc a l'isolera ni des l/ea de l'Etablissement ateints de tna-a aies contagieuses, la dure de cet itolement pour telle ou tei'e infection. C'est elle qui fan dlivrer le livret ssnt l'Elve pendant to i te sa scolarit. Le piof^pseur Lntuile dclare qub ce do^er byginiqu) rend de g'and sjrvi • |car il aoai i tue pn rpertoire exaci et souvent loquent d l'unlane* n >rraaie*. pa hologiqae. 1,H inr\etl mie ruli cale dan 1 las c > s • -*i et ui tout unu s i ivo/.i i %  i oar la sant puolique Dans tout budget, il doit tre inscrit un cnapitre sucial pour ce service mdical, on ne djit pat regarder aux dpenses que ncesare un pareil lment dj progrs social Son organ aatien doit t:e accueillie avec une giande faveur par toua les patriotes pi; dsire ilarJemrasntqae la collectivit humaine ae succea de toujours aveo plua de raiatance.plus de vitalit, plus de conliance en o\ avec plaa d'sp itude accepter sans aucune craiute la lutte pour la vie qui devient de jour en jour plus moment de la mise en d:scassio Les conclusions du rapport sont votes. Le vote dei concl ii ris de 0 rspport. prononce le prsident",— entrains implicitement celui do prin epe du contrat. A l'intitul, Mr Saint Far pense que c'est I Etat hatien qui contracte avec les compsgoies d fip'oitation et non le Gouvernement Four cette raison qn il estime judiuiense, il de mat.de de remplacer partout dans e contrat les mots <: LouvemeraenHatien par Etai Haitien. Au vote de l'article 1er Monsieur P ice sp es d'amples explication dnjntre que 1 article i" trouverai', misjx sa place a a numro 1er. Il dc.r an Je en consquence que loi opre la tianspositun de cet article. .1 i %  iule Elie ne serait pas loin d : se ra.lier cette proposinoa qui pi rait |uat.*, si les Compagnies ne de mandaien 1 l'Eut que le droit dex. ploiter des ananas, — A ce compte, pense le Conseiller, — ces cornpi guies n auraient qu* taire de cette a i torisation qu'elle < demandent. Elle n'*u ment qui s installer parement e simplement et (aire leur trafic — mai — poursuit 1 orateur— le but principal, unique de ces compagnies, c'est le droi d importer le matriel es mi'na ix et antres objet ut.tes la mise sn exploitation de leuis en treprises ; la franchise au pro. de Oa dit qae parmi le taeaibre du jury char* gs de la degustaiioa se trouvait le Magistrat Communal en personne, lequel possde en cetif matire une comptence protessionne le bien conII'parait qu'il n'eut (qu'un en ; • Cs produit est sans gal • Le triomphe de oe clattn de Boigella est auu un nouveau triomphe pour le Nectar. En effet, grce au contrat de lourniture ex-stant entre 1 Mai>ou Ch. N QastjcM et Ib' nircpnsc de BotKeila, les cuveurs se ont assures de ne boire qu'un iliura tire d;s plus puis sirops de Vejou venant de la clbre rgion Uorgelli-Jumecourt, — Don ceur-Uaulniy ci Uoncour dan la Plaine du Cul de Sac. Un vol Grand'Gelvi T malandrin parti de Port-au-i'riBee jn aile la temaine dernire S Grand-Cioive o II. ont pu ouvrir un dpt de marchandises de Uu nn Dations, un des principaux commerant de la place. Us ont enlev de article divers pouvant tre valus X 15.000 gourda. four faire leui coup ils btiknt adjoints ud jeune homme de Orand-Goave entre les main de qui on trouva quelqies marchandises voles. Arrt, celui-ci duoua e complice qui fureot arrtes par la police au moment ou ils Jbarluerent au Wart de Port-au Prince avec leur uiin. X qui uevient ne jjut ea jour utae —e--— -— -t — difficile, plus ardue. Il faut prparer ceiobj-cs. etc. — Dc % moa avis. le corps pour faciliter le dvelopP CQse le Conseiller, l'article ier est peraent-l'paaouiaoemeat du carveau sa place. devoir des'occujiar co:ia'amrnrat ds surveillance mdical-? du la jeuuessd des ficoles, ils s'ils 1rero.1t ainsi de la b jiue fjr.uaiui.i da u UJJ telle gnration eu va ; de l>in Uio ration de la racepri'iuu'-fd co ii.iitiu < u la retraite prparatoire d le premier t: t. n.mumon qui aura lieu jeudi' Un grand nombredenfanti s'appro tyjit gy \Qjfc i^k wAM-v l$k marpuer, ea outre, la ;dsorganisa lion qui suivrait (aire cette trmspo sition ; puisqu il iaudrait s:m Ui l'ar tic'.e 4 qui parle de dtoit de dane. Pour les raisons donnes p2. le Con sei.ler Elie et les remarques qu't vie.it de faire— le Ministre demsaie le maintient de Tari. 1er sa place. Lift 1er est vot — alina par al oa ave. les mo barattons des Se: ion et une moJi'ication propos: f ar le JonseiUer Pn:e, appuye par le Sscttfire d Liai dt Finances. Sceiid rejraUaod A la Station de Ttior, dimanche, il y eat une cenc de* plu regrettables. Des jeunes gen amusaient a prend e des plaas de canne iais.es en garage a la Station de Tnor lorsqul s furent a> trapes par le girant. A la sa U le parole cnsn get ljeune Docaiw re^at deux coups de cateau a la StsS et le jeune Ueojaaiin Audain un coup de couteau la main. C'est poumons l'occasion d'attirer l'attentioi des parents sur le* promena les des calants le Di.nanche. Les Eftau de la CJIII niisioj Ftiuir Nou so nm.'informs ( ue la Commission des Hparations preodra demain une dcision relative aua eileis publics examins par la Commission require. Le contrat sign le 26 Avril par le Gouverne aient, la CaWfomia Pack ng Corporation et la Hiytian Pioe ffn\t et actuellement soumis i la sanction du Conseil d'Etat, Lit de puis quelques jours l'objet des arti des de fond de nos confrres sa •Temm 1 s ne ngligent rien pour le renlre od eux : leursjpropos.nos confrres nient devoir invoquer le louv.nii du tmeux contrat de fiaues Vansnes qui, sn lien de bonheur qn'il prome'tait an pays, a mis sa chtrge une dette de plusieurs mil lions . -"t ils ne voient rien de moins qu'un moiopo'e dans les con cessions demandes par les Compa gaies sus indiques. U n'est pss conforme 1a vrit d'ssttmilei le contrat actuellem;ut en instance devant le Conseil d'Etat ce ni qni fut accord sous le Gon vernement d'Antoine Simon i M :s sienrs Marsh et Mac Donald.let nro moteu s de l'entreptise de la Hiytian Pine Apple ne demandent, eat, le tas aucuae garantie d'intr i U prennent leur charge exclusive les alas dn commerce auquel ils veu lent se livrer •• il n'y a pas craindre que l'Etat, an lieu de retirer on pro nt de la concession qui lui est demsn de, la voit augmenter ses charges del si lonrdea. Rien dans le contrat prsent par les sienrs Mac Crosson et longenee. ne jus'ifie d'autre part le reproch; 3 ni lui est fait d'instituer an profit e la Californie Packiog Corporation et de la H yuan Pi ne Apple le m :no ple de la culture et de 1 exploit ttion des ananas. La concess on qui lai l'objet du contrat dn 26 Avril n'a point le caractre exclusif nxssaire ment attach au monopole* Loin de U : l'article 12 de ce coatiat prvoit au contraire qae d autres Compa gnies pourront obtenir les mmes avantage! et de plus considrables encore qse cens qui auiont t a: cords aux So.its intresses et il ne lenr concde d'autre privilge qn celni d'tre plsces sur le mme pie 1 que la Compagnie la plui favorise Nosconfrresdnlempssep aignen J ne le contrat des ananas n'ait pas t publi et port la connaissance devons avant d'tre saurais l'appr dation du C nseil d-Etat. Comment ne comprennsnt-ils pas qae leurs cri tiqnes profitent da mystre qui, d' prs enx, est entretenu autour T l ,l fLH nier se trouvant ...•—,, A.it notre a*rj COkDpositiati musicale ""Le amateurs Je musique auront l'occasion d'entendre jeudi prochain, duraot ia procession de la Fetc-Dicu, une nouvelle composition de l'artiste Occidc Jeanty et intitule : %  Le retour du Vieu Lion* Mariage U nous est lait patt d A ;uin du mariaae de Mlle Eva David, tille de notre ami Trsard Davil avec Mr Luokixr ftu.— La 'Mndiction Nuptiale leur sera donov le : < Mai S 7 heures du matin, en l'Eglise paroisaiale. Meilleurs corcplimcott| Au nom .de quelle prati jue d'aiilenra reprochent-ils an Gouvernement de n'avoir pas rpandu a mil* liera d'exemplaires ce contt 7 Parmi les nombreux contrats accepts par Is Gouvernement baitien dnuis trente ans, notre confrre penl il en eiter nn aeal qni ait t soumis la procdure qn'il aurait voulu voir appliquer au contrat dea annans; qui ait t par les soins du Gou vernement on des intresss publi pralablement leur prsentation au Corps Lgislatif, au'occupait nous Charles Fotfbn des Travaux P „chelF.roo.* relu y yi ...jlH ,' %  *• ."atr*



PAGE 1

LE MATIH JBLARMACT 7 !; PRI^OTIALE H. CANMXE 49. Pu AWMHt PAR? vendant jjMBtLUT. MAP ~ ': -> : JKW5J p^slU des Prenires Marque toujours de pi ut^ raihCLf UNE S2ULE QUALIT : RAYON NPC A.L K POUR LfcS COLONIES paoaoniK, iiEnuoiutTKRiL SPCIALITS franaises et Etrangres CJLf DE QU1N1NK PURS fou produits en flacon*. jHiff— eomprims, cache If •OLfTlOKS HYrOUfciaiIQLE3 BANDAGES, CEINTURES. BAS A VARIC1CS 1FPARIILS KYGINUUES pour tous usages APPAREILS ORTHOFWQUB8 Serin fuet hypodermiques pWMCIES DE POCHE, DE V0YA6 COFFFZS PHARMACEUTIQUES pour Usine, Communee, err.' Projet H tic Fcciure ei tous rertscix-icmvnts mr imt. tdt adresse PHARMACIE PRINCIPALE 41, RUE RftUMbH (MO, BOULEVARD SBAS10P0L PARIS MAISON UNIQTJE AUCUNE 8UCCUPSALI *' an?raaoir, avotredtj u*i o r,m>ie tess U c\or.h\t an lt au got exquir, i lpar en dix minutet? PrtftWfJ POU* M te toit* de Cacao Ftera qui d'ailleurs e*i un fortifiant recommande par tout Its Midc'ms, aux enfanis, veUlards et Convalesnenis que vous rouverez : En dtail, chez : Simon Vieux Bazar MenpoliliinJ.opc Rivera Chs. PicouletB N et Sada & Co et chr l' i gen' Gnral poir HaiH L PREETZMANN1GGERH0UI Hue du Quai lt>i' qui sa Ve.nl votre disposi'ton pour tout achat ei gros ou commande a t Etranger Imprial Consolidated Company Suce* de B, A Cara'so & Sons eub'ie en 1904 2 R-ctor Street. NEW-YORK USA. Cuirs et peaux SeelsZ^'ribu'mrs des mvoi'fMe nonm^es : NOB1LIS KID REX C4LF FORT1S S1DES etc] Tin*u H et Colonnades Frcdoits -il mt-utairt-s ,Geo. lEANS^MH, Agent Exclusif pour Hait. Pon-.u t'iincs FullonShoePolhh Company Inc. a Oi^ J\^\v.\ork^ Si vuui +Xefti^4KOlger l^an^e. ujui ivuit^au.t un brttlani luissuntel dnia^ls Si voui'voulez la couleur el la SQjpLUi de te $ ^kaussures pendant IOPPUPPS, employer la ntujve MOXOGK.IM. fabrique spkeialemenl pour les James et les gentlemen du bigb HA Elle protge la peau des enaussures cont'e l humidit et la chaleur. lille l'entretient leur sou^esse et conserve leur brillant Demandez la /ar./M^MONOGRA.M c est la meilleur de toutei les marnus Geo. JKiNHISIiB pour Haiti Agent Clyde Sleamsliip Company Foreiqn Service* Yipiurs dirig* par ia Coluirb an StearasWp Ci Inc. pour compte do • United States^ Shippiij Parisiaoa Varits F Ti Hier soir la 2me poque de l'As sommoir a en son plen succs, l'iu trt du film e*t des plaa prenante le jeu des ac eurs contribue large ment i la russite do film. Encore one foia, neos convions le public a .oir ce roman tout plein d'intrt 1 our non*. CE SOIR Sarih BERNHARDT et sa troupe dm IA D* me aux Catulias DE DUMAS LT La Dame Blonde La pice de Gustave Gecltrcy Entre ; BU ceutimei CE SOIR Le steamer 11 AI 11 ayant laiss New Yfh le 15 courait eat attendu la Cm piiale via les porte du J\ord le 23. Il I fi Tifinft finiifl hissera le mme jour vour tous /es Llu HDiC UaCrO poil du Sud prenant ft et ei passa* y gtrs Son retour ta Ccpitale tu route pour NiW Yorl sera fu dans avis ultrieurement. 1 Episode Masque aux Dents lilarches 5 & Episodes Ei ia 50 centimes Gebara & C* Agents Port-aaPrince,itj Mui 1^29



PAGE 1

LH *ATI rduque l'Intestin : r %  Constipation Entrite Vertiges Dyspepsie Migraines Poor rester en bonne sant prenez chaque soir an comprn de JVBOL ft! rt.14.1c fe.r ""••" 1 *SS „ u ASft SWSH.fLSHJf^&jSB HHrCrvW* I rtf ."2!E air ..Miiri Ml rPMfl. M Mllrt"" •"' **"* DIRCHOM. >• * fin iplliur %  IHORROIMS JVISLITOISSS Mmorra#lar*. HomH WmorrolV txleriut V.1 IffIMll'IMIIi. i Jubol. rgulateur de V Intestin, fixe une heure constante aux Jubollss UTSlTt BILU1SB8 *v SSMMT : SMMIirori dut C;iwm(i. rf/'DHfri AaUint It ion* ignH]gia6r*ai,t7UHai(ii Messin do Mi La maison H. Silvera . Md fc nlaUir annonceras aimables clients quelUvmi, SSS tXflB^n) 1 ChaSe." de laine tftulie. den re moie Palmbcach Ang. gris '• MPneor, Kaki jaune et vert anglais sup Drill Union blanc ang'ais Alpaga noir suprieur Organdie brod super ••£•> TnMor de soie couleur pour es mises Srusset es ioDi cf ,Dts, fond, blanc, fc couleurs supneurei Voile i?P^hrii% m,,,rt Voile b'snc & couleur de toutes jusl ts Bas soie Bis a jour demi soie Grandi Ridsaix posrtjpMte S:rge noir^t bleu marin pour ho*osi.|angUU Diagonale noir>upneur Percale blsoche anglais .. .— Strriettes de toilette, blanche et teuleurl. Piqu couleur & blanc aogltis Dnil Tussoi Kiki Blanc suprieur %  Drill Coton Blanc anglais supnsur.eV s t. qiIV-14 ^.l ETue de la morte saison, la Maison M SlLVIl, psit iteil ses nombreui clients, lenr laisselsssrticlsi -dessus a.des %  *•* D 'lUmt rduits et elle leur *• r M \" w ^ autre maison de la place ne peut leur ci u de pareils truies 4 oss CC FU Ven.stcus, Mesdames, tfttii •. U Maj^n %  M.VH,| vos emploies *t *s)-e serrs ittftfcltf Ui peu de fuie. Liituidatio %  POUR RENOUVELLEMENT DU STOCK tmr&s* v* -c.w • <; **jttB V** : i*' $VilQ FLIHES t Informent le public qu' partir du lundi 21 couiantiM une fliande liquidation do Un de saison en lear magasm prix avantageux suivants: Accourez vile voir la diiirence Colstts Tailleur de Gourdes srvisttss haine saaortiej de dim*eion dz !ir .-telle enfanta elaatic soie Toile matelas barrea.bleuea Oabaidine Voile noi-i auper.ear SI ponces Voile bisic.suprieui 38 pouces Orgsa.fi:> blanc et noir G ngliaia til Kski blanc suprieur Calicot d doublures troit Calicoc G. I.de Odee 1 75 Toils a drap lil Ut Damass blanc fii Uamaa couleur Tte d'indien couleur l^pouces Rose,veit ,ouuve chocolat Mousseline pour rideaux Kepa roae Zphyr Everett Voile tleura Jti pouce; Voile blanc a carreaux Moue?Une saieee luittes 9 ponas i '.mini blanche unie 3P poucee '2 '3 il 2 •2 50 280 S 2 3 2 3 .1 t.'.) 5 I b 250 2 y au 150 2 2 2 2 Gourdes Or *.4B 125 i*75 ? •150 9 150 15) t 7 6 lij 2 (10) 120 %%0 M 53 5 I |B 1 115 110 150 Va ISO Toils pour jupe st robes 30 pouces Voils couleur troit Naneouk rote 30 pouces Heieale auprieur couleur 30 poueia. Diablement fort blanc esrreenx st barres Sergs noir Mouseelius \ flsur 30 pouce Nsneook blanc Kepa aoyenx noir ou ottoman Bazin blant.G, L. 38 poussa Toi's cotton!! drap 814 • Toils cottool* drsp 10|4 •rsbsnt ai Torcbona. Toils sipre pour tsrcnona Soalisrs slsisa biens ponr snfssts Souliers tair souleur pour^ssfente 'l'alle iaoustiejsaires|qual. aupiusltiaw lierastie 10 uns %  Aaeisttee plsts ssulemsnt la'dsazsins Ttiose sspirstsurs dsrsbillt ininis Ttisss sspirstsurs la doezaiae i lites I brloquse Bibersna cntintioa cubse Cespsssx aines pssr enfttte 250 159 2 a *J 1 5J 150 10 2 g 10 1 10 18 59 5'J 1 1* ) j! I 1 12 2 l t 4 11 I 1 Barbancou



PAGE 1

I7ie A** 6 No 6 M PORX-iU PHL\CE ( dAm-J* MARDI 31 MAI 192 PIBICTIUR PROPfcTITAIRE 1MPR1ME0P. lment JMagloire 0015 VERNA I3B8, la* Attricsins blBRO 20 CENTIMES (I Quotidien Presque tons les fourbes ont de brusques accs crte Ifnoaa ie oœniandona, laooa le foi me de 01 plomb, da ce mtal pour DOUB emrda dvier dei directives norisasiDOa apprciBtioni irfleiius me sont v.rnea de %  re, dici le Nouvelliate* de "d'os entrefilet o notre imCOL frre fait I loge de laite de MRameau la Con a de Cbi t. le flicite d'avoir fi connue il coeveosit, pi 3 %  ame temps sa retraite du }* i m errier nvoislre de G'ande IB't^igne. Un como i-oiqu de Downir^ Street dit-Levtyjpe de Monsieur Bonr L.w n'a pas amlior sa ian A son relour Londres hier, il a rxami n par ses mdecins et sur leur con teil Monsieur Bonar Law a t imm diaterrent r'mis sa dmission entre les mains de Sa Majest qui a bien IOOIU l'accepter. En accep'ant sa d mission, le toi Gro-gfs a eip-im fes p eferd^ irgrets et s'rs e q u's avr-c so'licitede des nouvelles de sa sani/, LP Bolet n pi b'i aujourd h d par les nM cins d 1 < En dpi' da repos, la va x du ministre n est pas encore sat f aisants et nous" ne pou VODS p'crrMte d'amliorat on que dans la Mm te de temps raisonnabe. En gnral, la sir l du^Premitr mi niitre n'est pas benne Le roi chagera an d -s chefs de former le cabinet, i< est gnralement accept que loid Curzon sera Premier ministre Les relation gYco turques Une dr De d'Athnes au • On tral N ws • dit qu on s'a'tend ce gonvernemfrt dA*>gO(a s ; g e le tni t de paix g co-'Jic sans indemnit avec une ictre moJifka ion des f ontires du c de la Thrace Un tlgramme de Sofia an c Times > annonce que d s ngociations ont lieu entre la Bulgarie et la Gce au sujet de la cession par la Gr:e i la Ba'gsrie du poit Je 1) de ^ e. La G ce aurait dcid de changer com pltement d'attitude l'gard de la Bulgatie Eo attendant, elle a arr 1 internement et l'expu'sion de bul I aies de la Thrace occidentale. Le franc dcrt monnaie lgale de la Sarre SARREBRUCK 21 — La commis sion de la Satie a dcid que le franc franais serait la monnaie lgale de la valle de la Saire a partit du 1er loin. Cette mesure a t piise d*tns le bot dt remdier la mauvaise sifeoation torom que du logement d'aprs la commission de l'instabilit da maik al Diplomatique Pkin a t avis par les bandits chinois que deux des ptisonniers eneoie retenus par eux seraient fu sills si les troupea ne se retireraient pas d'ici maidi Un officier et 5 chi nois ont t tus dans une ien:ontre entre les troupes rgul..es et les bar dits chinois. Les pi'es de ban dits ne sont pas connues. Opnon du Marchal Voch dans la Sarre PARIS 21 — 1 tt v.w rai le Matin, le truich; Pc-h qci virjt d-m. T. de la 1 r. .lar que ce p y [ le dveo -ait die fa 1,01 111 >.u ble L'aime tel coslo vaque a aeu.-lie des quali i un %  %  4. 1 .— m .„,*„_.. a s -^ r eu moins brillante que l'arme po Icnaise, mais rossdcepend nt une haute valeur technique. Le Prsident Hartlnfl WASHINGTON 2r Monsieut Lisk-r, pr ideni du Shmping Hoa d a fait conn.i're qn? te prv nant du co l da La si'ania par un sous mvln alieman BU'I atte gnent le chiffre de 22,60 >, coc. Les rc'amalio is amricaines 11 sont rg'es <^JPS ten'r compte de derrandes des lparatiors des allis. Le rapport de Monsieur Moris, agent pour 1rs E as Uni, devant U commission mute dc'are que les dit pos Hors du trait de Versailles.ijcoi cernant les rc'iTal'ois y comprit lw rparatioil, re sort pas applici b'es et ne I nt pas la commiiaiou. Les Cours NEW YORK 20 Fr.nc Steilii g 1; 00 4 62^ De la Surveillance Mdicale dans no\ coles Par le Docteur JUSTIN DOMINIQUE Directeur de l'Ecole de Mdecine de Port-au Prince. N tant pas mdecin.le matre*-*^.* cote ne peut srieusement, mthodi qnement suiveiller la sant 4 nhviiq ie de s s lves. Pourtant il ne doit pas se contenter de leur donner seu'e rre it de I instruc n. Son devoir est daiSJ er quilin e d' I or sant phy q ie. et de leur sant morale et in teiiec uelle Pour r.lisrr ce bat il do.l pieadre conseils de l homme d • l'art da mdecin, de l'Inspecteur m dical Le rle de ce u -:i est de rensei goer sur tout ce qui assure le dv: loppement dn corps et le repos nce* aire de l'inelligence de I colier, pala stricte ob ervance des rgles d'hy giequ simporeat comm une ni cessu quo et empche l mt'OJuctioa au sein de la classe d tout germe nocif capab e dfair c ore les foyers p dmiq ieope, l'asthiope ac commodativr, (es troubles au 1 nui les la surdit ; les altraticns de U muqueuse n.sale ; les vg ations ad aoidiennes dani le c&vum ; les g os tes amygdales, le degr de la capaci t respiratoire ; il fera examiner les matires fcales pour la recherche des œufs de vers iattstinaux. le sang cour la recherche des parasite? I ces eiamens ayant tcus pout but de se tendre un con pie exact du u o it de tioubles d'inaliention, d'incapacit ce icbiale, d'atlaibi sseaent de l'intelli gcr.ee, cbseivs bien souvent IIJC. cer tains coliers ; as macx, chacun d'eux |ris eu particviier, pouvar-t d ttiminer ccirœe le dit si justement N onsuur de Flrury, l'indolence, la paresse qui n nt autre chese que le letlet mental d'une tonicit gnrale ti> b U ri commandera chez cer arliiblis. ces raliytis. ces dbiles en dehors du trai teront appropri suivie, d'viter la sunh rge in e ItctaeJle, le surmenage crbral qui dtermine l'puisement 0 g n que, la capacit maladive au travail, et chez les prdisposs br ditahes, la mningite tubercnleaseu Il -'abdera nar une bonne slec ton, la somme de travail que peut fournir chaque va selon sa rsistance, son nergie, ai suractivit, sa faib'esse.sa dpression, son apathe, en un mot • c'o %  son tat de sant ou de malad e. Pour fo t fier les voies respira teires de l' olier.il ex gra b aucoup d'air dans les sa'l-s de classes, et or connera de la vent lation ccastanto pour chasser l'air vi: charg d'acide carbonique, et 'e remplacer par an sirnouvau vecteur d'oxigie venu du d hors 11 s entendra avec l'archi lacis Rur la fiion de construire hy g^ri^ucn-fnt les misons d oie ; es salles de classes ; ch;qae classa ne • var:t o ten • qu'un r ombre dl termin dco'iers, et doit te bien clair par des rayons soluts \eiua surout du t, ga ihe de la salle; pour lcla rge ititictl on se ser vira de >anpe lect qn.'s qai don nent Doe .urr 'e douce, agtabie n' levai t pas la empratu'e de la pi t eu., ut le fait le rtrole, dont la flna me dt giande i; :i .n m. b.iii exige que l'on 1 renre de sreuses prcan tiers, et tant trcmblotar te d.hira peu, ftigue beaucoup la vue. Pour tmpch r les trcuble* dt la vue, par ctl reaaent ceux di'>s i la myopie,! lathnopie icccmmcdative, il indi 1 quera la dist nce su'fisante poor If uavai. de p es, ce lecture et d'crit* te, par une bc nre cer s'iudion de la 1 li ble et de bancs d tudes. A|ceux d l< a'.'cini. de ces ti et bits oculaires, | il les eu-tin i l'rcu'is'e poor ont benre ..rnection de leur aait vi# r utile Afin d vi'er les cvisttons de* 's co'cnte vtiubrsl', il empchera 1. s

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05932
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, May 22, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05932

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
I7ie A**6 No 6M
PORX-iU PHL\CE ( dAm-J*
MARDI 31 MAI 192
PIBICTIUR PROPfcTITAIRE
1MPR1ME0P.
lment JMagloire
0015 VERNA
I3B8, la* Attricsins
blBRO 20 CENTIMES
(I
Quotidien
Presque tons les fourbes
ont de brusques accs cynisme : c'est leur seule
faon de dire parfois la v
rite.
TILIPBONE No 48
Farirape
UN PEU DE PLOMB
t i df tels od pea plus de
I tosei, 0Da avions publia,
[lutta mme place, en dite -
M mme titre : il eit int-
d ne pu se souvenir du
que souleva cet article,
jiroir tout aimplement conseil
IM mi trop l'emballer au sujet
lapoirs que faisait exprimer
I sites lei forme od intrsosi
Mtioniiiime, da ct baitiei,
iimariiariime quelque peu
da ct amricain.
l'article eo queaiioa avait
ni o'svions paa encore
ni le Haut Cotrmikssitf,
ialler que ces eui ina'iti-
il'aa bt qui, ellea aeulea,
itlacootit pied de tooe lei
dei nationalises exalte.
donc, coae avio raiaon
de placer, comme lest
rdi plomb dans le cervelle?.'
Ihati, ai bous renouvelons
cooieil, nooi n'avons gure
di le voir nieix ascue;l-
j>crte Ifnoaa ie oniandona,
laooa le foi me de 01 plomb,
da ce mtal pour doub em-
rda dvier dei directives nor-
isasiDOa apprciBtioni
irfleiius me sont v.rnea de
re, dici le Nouvelliate* de
"d'os entrefilet o notre im-
colfrre fait I loge de
laite de M- Rameau la Con
a de Cbi t. le flicite d'avoir
fi connue il coeveosit, pi3
ame temps sa retraite du
}*im la son devoir, et eonc esquia*
r4Hobooneur on projet dapo
f Misjaii tii bien; mais s'il
pour qQ, m. Hameau pt ac-
*a miisiOD avec tact, coms
Net patriotisme,que le preaae
rfys ce l'et paa trop abi-
* taora a'il fallait, pour que
"fl-ei de la Confrence lui
iceordUQ peo de dfren.
S.*w jmiMiit de sa lcbe, qu'ils
H" rapporta eux-mmes
PproatioD des journaux lo-
ti?** Mcel,fnt confrre et-
Wf *?* occoreoce, enregis*
i7*L ,'L"8 1',e "wpliiaent
Mhoi de joie ? El gi CM r_
mUiidi rcolus en chec sa
-witre succs, et prciae*
ment pour les rsitons que noua
venons de dire, notre confrre n'e ut-
il paa d au paya et M. Hameau
un profond me culp 7
De'mme que crux quijoat tou*
jourel uu verre en main binent a
boire, noua autres du mtier, qui
avons toujours D09 plume en train,
noua aimona criie, quelquefois
uniquement pour crire, n'importe
quoi, n'import6 comment, et u im
porte quand Je pue de remarquer
qeeje parle au pljnel, et encore
la puin re personue. La plume
a or eat aouvtnt plua uce hyperbole
qu'une vni, et gagnerait sooveot
an a1 ige avec le p omb
Mais, prepoa tocjouia de la
Confrence au Lbili, rtie nme
sympathique confrre noua en ra
conte une bien bonne aur le compte
le notre ami Pane Hudicourt, d
lgu officieux, ou ai voua aime/
mieux dotsous de Hameau dans le
groupe ma rusa lisitieD.
Il psrslt que, ml en tchonnel eu
f ersonnel de la Confrence, il a pu,
quoique aans qualit et ssns Une,
siger sa milieu dee dlgue; et
qu", on momeGt donn, qui est
certsicemeut celui* o on a'y attendait
le moine, il a lev la voix t fait eu-
tenure on discoure-mmoire contre
I occupation amricaine et eu faveur
du peup baitien.
Moire coi frte s not que poor
ce faire, u tait bien habill, ne
ruz paa. Et poor qui connat le chic
de notre excellent ami lludicourf,
qoi n'a pas aon pareil l'or -au
P.inae, on coeoit que l-bas et porr
la circonstance il a d donner son
plein maximum.
Malheureusement, comme cet ex-
tra navait paa t prvu au pro-
gramme de la Confrence et que
cou intelligent auteur n'tait paa utti
Cieilemeni qualifie, liucidect te ti.
garera pas oana lea picea otti:i lies
et sura encore moins de aune. C est
dommage
Au surplus, mais abaclument en-
.ie nous, j avoue qae je ne aeraie
paa capable de ce tour de force, qui
ressemble bieu a ctlui que voudrait
accomplir uu Mle en montaut aur
l'bUtel i our dire la rueaee. Je m'en
aenluais lea meus lourds.*. Voua
savez, 4 tauae toujours du plomb.
FiAOU.
Gable
Nouvelles Etrangres
Iwour d'une
f^'r^queitionde.
"S!at???kn et ^ charit
ZB\.kl* dfinitivement r
L^En*1 ?" Lfrence
^atorT^" ,llii 0D, con
fiSl e\de,,es dIsmtt p
** ,J,V al,enDe' 'nnais-
d^4,Sml0n, le caractre
^ea?"' '"s'est refus
* te? recnniwan:e dans le
^W1 j?ompuible avec U
d g il natioral de la Toiqnie.
On compte qui.met meMra une
lettre semblable au ministre des h-
lali Unis en Snisae et dlgu de ce
pays la confience. quand les con
veisations actuelles entre les amri
cains et les turcs seront transfoimes
'. n ngociations officielles. Les lettres
d'Ismti reconnaltiOLt les instiga-
tions fondes avant OctoDie 1914 et
estimeront l'intention de la Turquie
d'eiam ner avec bit rive Uance les sta
tuts des icstuutioDs tablies depuia
la dclaration Je kOtne jusqu la
date de la sign*tuie du trait Les
allis s'elfoiceni u amoindrir la lia
sion qui exiiie par su.te de la ciise
(icvibuce rai la cjutstion des rpa
ra'ions grcofurque. Les *omot
ions de la confrence s* tunuen-
de nouveau mardi piocha'a.
Dmission de
M. Bonar Taw
LOKDRIS 21 Mo lirur Bonar
taw a donn sa dmission de P>e-
rrier nvoislre de G'ande IB't^igne.
Un como i-oiqu de Downir^ Street
dit-Levtyjpe de Monsieur Bonr
L.w n'a pas amlior sa ian A son
relour Londres hier, il a rxami
n par ses mdecins et sur leur con
teil Monsieur Bonar Law a t imm
diaterrent r'mis sa dmission entre
les mains de Sa Majest qui a bien
iooIu l'accepter. En accep'ant sa d
mission, le toi Gro-gfs a eip-im
fes p eferd^ irgrets et s'rs e-qu's
avr-c so'licitede des nouvelles de sa
sani/, Lp Bolet n pi b'i aujourd h d
par les nM cins d 1 < En dpi' da
repos, la va x du ministre n est pas
encore sat'faisants et nous" ne pou
vods p'crrMte d'amliorat on que
dans la Mm te de temps raisonnabe.
En gnral, la sir l du^Premitr mi
niitre n'est pas benne
Le roi chagera an d -s chefs de
former le cabinet, i< est gnrale-
ment accept que loid Curzon sera
Premier ministre
Les relation
gYco turques
Une dr De d'Athnes au On
tral N ws dit qu on s'a'tend ce
gonvernemfrt dA*>gO(a s;g e le tni
t de paix g co-'Jic sans indemnit
avec une ictre moJifka ion des
f ontires du c de la Thrace Un
tlgramme de Sofia an c Times >
annonce que d s ngociations ont
lieu entre la Bulgarie et la Gce au
sujet de la cession par la Gr:e i la
Ba'gsrie du poit Je 1) de ^ e. La
G ce aurait dcid de changer com
pltement d'attitude l'gard de la
Bulgatie Eo attendant, elle a arr
1 internement et l'expu'sion de bul
I aies de la Thrace occidentale.
Le franc dcrt
monnaie lgale
de la Sarre
SARREBRUCK 21 La commis
sion de la Satie a dcid que le franc
franais serait la monnaie lgale de
la valle de la Saire a partit du 1er
loin. Cette mesure a t piise d*tns
le bot dt remdier la mauvaise si-
feoation torom que du logement
d'aprs la commission de l'instabilit
da maik al Un uliiinptuui des
band'is chinois
WASHINGTON 2t D'aprs dei
renseignements reus su Dparte-
ment d'Etat, 'e Corp-> Diplomatique
Pkin a t avis par les bandits
chinois que deux des ptisonniers
eneoie retenus par eux seraient fu
sills si les troupea ne se retireraient
pas d'ici maidi Un officier et 5 chi
nois ont t tus dans une ien:ontre
entre les troupes rgul..es et les
bar dits chinois. Les pi'es de ban
dits ne sont pas connues.
Opnon du Marchal
Voch dans la Sarre
PARIS 21 1 tt v.w rai le
Matin, le truich; Pc-h qci virjt
d-- m.t. de la 1 r. .lar
que ce p y[ le dveo -ait die fa
1,01 111 >.u ble L'aime tel coslo
vaque a aeu.-lie des quali i un
4.1 . m .- ,*_.. as -^
reu moins brillante que l'arme po
Icnaise, mais rossd- cepend nt une
haute valeur technique.
Le Prsident Hartlnfl
WASHINGTON 2r Monsieut
Lisk-r, pr ideni du Shmping Hoa d
a fait conn.i're qn? te pr j ng J son retour de lHa'sk, cet
^t, passen nar 'e canal Je Fanaiia
et s'arrtera .1 Po *o Rico ; il dbir
quera piobabl'men' iNwYik
Les rc'amatiois des
Mlals Cnis contre
i'.Ul6magnp
Les rc'am lions d- neers de-
Eiat U ii contre l'ftemtaoe -e
montent i J^,n64 n),93 dedo'lars
suiv;nt uo r.-pjott prsent par h
coirmis-oa mixte des rclamation^.
La plus fo te est celle da couverne
ment amricain qui demande jf,
Itj.coo et la plus putit d'S 12 14e
i/damatieoa ie 1 00. En tte des t
clama'ions individuelles se trouvenr
rel'ri pr>v nant du co l da La
si'ania par un sous mvln alieman .
BU'I atte gnent le chiffre de 22,60 >,
coc. Les rc'amalio is amricaines 11
sont rg'es <^jps ten'r compte de
derrandes des lparatiors des allis.
Le rapport de Monsieur Moris,
agent pour 1rs E as Uni, devant U
commission mute dc'are que les dit
pos Hors du trait de Versailles.ijcoi
cernant les'rc'iTal'ois y comprit
lw rparatioil, re sort pas applici
b'es et ne I nt pas la commiiaiou.
Les Cours
NEW YORK 20 Fr.nc
Steilii g
1; 00
4 62^
De la Surveillance Mdicale
dans no\ coles
Par le Docteur JUSTIN DOMINIQUE
Directeur de l'Ecole de Mdecine de Port-au Prince.
N tant pas mdecin.le matre*-*^.*
cote ne peut srieusement, mthodi
qnement suiveiller la sant4 nhvii-
q ie de s s lves. Pourtant il ne doit
pas se contenter de leur donner seu'e
rre it de I instruc n. Son devoir est
daiSJ er quilin e d' I or sant phy
q ie. et de leur sant morale et in
teiiec uelle Pour r.lisrr ce bat il
do.l pieadre conseils de l homme d
l'art da mdecin, de l'Inspecteur m
dical Le rle de ce u -:i est de rensei
goer sur tout ce qui assure le dv:
loppement dn corps et le repos nce*
aire de l'inelligence de I colier, pa-
la stricte ob ervance des rgles d'hy
giequ simporeat comm une ni
cessu quo et empche
l mt'OJuctioa au sein de la classe d
tout germe nocif capab e d- fair
c ore les foyers p dmiq ie l'cole. L'Inspecteur md ci do t ex ;
miner rgu lrtm-nt a r .W lie, ch
qie lve en p.tticulier. Il :ons Sta
ta sil y en a qui sont atteints de d
formation de la colonne vertb t\* ;
( scolio.e-cyphose )d'iufaclilismf, d'
tiopbie gnitale, de troubl a de )
c o ssance, dh.do syphilis d'hl
do alcoolisme, d'hytrir, dptlepsie.
etc. il recherch.ra les ttoub es ocu-
laires ; lara>ope, l'asthiope ac
commodativr, (es troubles au 1 nui
les la surdit ; les altraticns de U
muqueuse n.sale ; les vg ations ad
aoidiennes dani le c&vum ; les g os
tes amygdales, le degr de la capaci
t respiratoire ; il fera examiner les
matires fcales pour la recherche
des ufs de vers iattstinaux. le sang
cour la recherche des parasite? I ces
eiamens ayant tcus pout but de se
tendre un con pie exact du u o it de
tioubles d'inaliention, d'incapacit ce
icbiale, d'atlaibi sseaent de l'intelli
gcr.ee, cbseivs bien souvent iIjc. cer
tains coliers ; as macx, chacun
d'eux |ris eu particviier, pouvar-t d
ttiminer ccire le dit si justement
N onsuur de Flrury, l'indolence, la
paresse qui n nt autre chese que le
letlet mental d'une tonicit gnrale
ti> b .le, ui e Ltiuuun i.tntie, d'un
tcDctiocDcment languus.nt du s/s
lme ntivtux crbro spioal. > U ri
commandera chez cer arliiblis. ces
raliytis. ces dbiles en dehors du trai
teront appropri suivie, d'viter la
sunh rge in e ItctaeJle, le surmenage
crbral qui dtermine l'puisement
0 g n que, la capacit maladive au
travail, et chez les prdisposs br
ditahes, la mningite tubercnleaseu
Il -'abdera nar une bonne slec ton,
la somme de travail que peut fournir
chaque va selon sa rsistance, son
nergie, ai suractivit, sa faib'esse.sa
dpression, son apathe, en un mot
c'o son tat de sant ou de mala-
d e. Pour fo t fier les voies respira
teires de l' olier.il ex gra b aucoup
d'air dans les sa'l-s de classes, et or
connera de la vent lation ccastanto
pour chasser l'air vi: charg d'acide
carbonique, et 'e remplacer par an
sirnouvau vecteur d'oxigie venu
du d hors 11 s entendra avec l'archi
lacis Rur la fiion de construire hy
g^ri^ucn-fnt les misons d oie ;
es salles de classes ; ch;qae classa
ne var:t o ten qu'un r ombre dl
termin dco'iers, et doit te bien
clair par des rayons soluts \eiua
surout du t, ga ihe de la salle;
pour lcla rge ititictl on se ser
vira de >anpe lect qn.'s qai don
nent Doe .urr 'e douce, agtabie n'
levai t pas la empratu'e de la pi t
eu., ut le fait le rtrole, dont la flna
me dt giande i; :i .n m. b.iii exige
que l'on 1 renre de sreuses prcan
tiers, et tant trcmblotar te d.hira
peu, ftigue beaucoup la vue. Pour
tmpch r les trcuble* dt la vue, par
* ctl reaaent ceux di'>s i la myopie,!
lathnopie icccmmcdative, il indi 1
quera la dist nce su'fisante poor If
uavai. de p es, ce lecture et d'crit*
te, par une bc nre cer s'iudion de la 1
li ble et de bancs d tudes. A|ceux d
l< a'.'cini. de ces ti et bits oculaires, |
il les eu-tin i l'rcu'is'e poor ont
benre ..rnection de leur aait vi-#
r utile Afin d vi'er les cvisttons de*
's co'cnte vtiubrsl', il empchera
1. s curies 1 tt dar.t Us licuies d tudes
tu les tuvauT a 'ligtilli ; il les fera
tlacei sur cis t.bes tien.tleve
ivicdei dcsiitis ici ri- itursoute-
rir le ciips rtrdant la tetore, lcti
mie et les tiavacx a l'riguUle et as,
ctochet. Ces dviations^cueaies roi
..


Il rfAilli
'588fflffl8W8SB8SS8fewA

Rhume, Toux,
Bronchites, Laryngites,
et autres affections, des organes respratoirf', indiquent
un affaiblissement de l'organisme.
SCOTT
prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et
augmente la force de rsistence contre les maladies.
vauttroubV le fonctionnement p y
*iolog:que de organe), et dte min r
de l'amaigri-semeut, da languisse
ment," des troubl** eirsaktoiifs. d
Il paresse intell-du-lle, de la neuras
thme etc. seront negiquement
traits de leur apparition par a S
exercice gvmms'iques Intelligent*
rreat excut- suivant les indications
deTlnspecteu- mdical. Des jeux ?p
ciaux ( spor.p ou aotr-s ) seront re
comm nd-, fin de lai e disparatre
tntiiement ces dtoimalions de le
pine^dotsaie.
QOI de graves tffeotlOOl iont son
vent attrapes l'Ecole ; "maladies
infectueusaa, coota^ieu^es, pidrai
qU84 fivre typhode,colibaciloae,
dysenterie, maladies parasitaires,
veis in estintux raaia'ia, filarioae,
ajalaiied dea yeux, trachome con*
junctivite lofec'tees*, in'ection des
panp r. ; ma'adH* de a peeu ;
gale, lpre, I <.; z^nna naladies par
ira tatio i : tic, CJfifaltioD, chore,
BMlsdtsa nerveisles, hystrie, pleur
sie, neura^thnie, pil-ps e.raaladies
des voies rsspirato re-; pnenraon e,
tubercuio^ ; pulmomire raala des
os;8Cohos9,inal de i'ott.oBtomylite,
maladies par nervemeut, puise-
ment du systme gnital ; masturba
tioo. ona'iiame, .-!:.:: etc. a cala
par le tait de l'inexistante dana les
coles d'uue aurveil'ance mdicale
des reniements byg niqaes indispen
sables la bonue tenue dea Etablis
Bemtnta scolaire*.- Il eat incooleata
ble que l'Inspection mdicale dans
Conseil d'Etat
Sance du 21 Mai 1923
Sont prsents la sance. MM,
Ch. Boucbereau.Secrtaire d Etat de
l'Aaricultore et Jsmes Me Gufile, Se
crtaire d'Etat des Finances et |dn
Commerce
Aprs sanction dn procs verbal
de l sance d 1 G Dcembre dernier,
|'Aiiembl4 entame la discussion
des cor c'usiona du rarpor des Sec
lions runies de l'Agricult ire et des
Finances, relatif en contre t sur l'ex
ploita ion des ananas et autres
fruits* ... M
in Lhrisaon tient ^d'Jarer qu-il
n'est pas contre le pincice de ce
contrat, mais il s lve dj contre
certains arides qui, son avis lais
sfut trou d'avantage aux compa
knies dexoloitation1-. ,11 nmnre,
i ntre autres, la Hat eiplics'ive du
matriel, matriaux qui se trouvent
l fin du cootrat.4 l'smexe.
Obtenant une m Secrtaire d'tvat de l'Agriculture,
croi' suivant la procdure psrlemea
taire, que les; ref'exions du Consei'
1er d'Etat Lhrisson sont prma u
les
Puisqu'il dclare n'tre pss contre
le principe du Contrai il doit atten
dre qu'on statue sur le .vote des
conclusions du rapport,
Mr Lbrisaon en mettant de 1 ara
pleur dans le dveloppement de sa
pense, ne croit pas s'carter de l
- -usaun. 11 signale certains arti
Va l'heure avance- U tence est
leve l'extraordinaire.
Les discussion- mM**
ananas seront.tepr.ses i la sance de
demain*
.11'
J
BK'HoieUExcelsior;.
TO nouvel unlissemem l"JI} IJ||.*JS|
u Champ de Mar, dan la superbe *'
Geo WieMf Ce isn- Wui b" "**"
de Port-au-Prince i eau* de tout ce qui y m
dWl, dt chaimant, d'indit et d! .<>'<
Il y aura dan, kl pelouMt de SsSJS*
claires a l'lectricit ; tous le, BS%fM gra-
cieuse musique se t" entendre, salle pour
bSeS -d | uners I U car.e -**
sur commandes, bar de p.emier ordre etc.
LS Ei.el'iorYouvnra dan t* premiers
jour, du mois prochain e. se.. I mi*Z
tout ce que Fort au-Pnnce compte d levant et
de chic, heureux de pus d'agrable, heure, en
aimable compagnie.
CDLGATE'S
KIDBON DENlALCREArl
Donnez-nous de La Crme Denti-
frice COLGATE "en Ruban"
et noui sommes heureux.
Sa saveur dlicieuse vous invite vous net-
toyer les dent rgulirement, une habitude d'hygine.
Le Temps et le
Contrt d'inai
IMC ^ a t a i u O | i \. \ > i i ' -aiv . w UllvUlS'UU. w,fc
les Ecolea est d une ijiji'orianca c.).i c1b aur lesquels il reviendra Si
sidiable. C'est elle qui ira>jse I ~-... a*.\ mt<
Glairio et alcoo Bor
yetla I exposition
Le amateu s du hhuin Ga.tjen* V rejouiron
d apprendre que le lameua elairio de Borgella
qui sert de matire pretnite au Nec ar vient
d obtenir le premier pr.x la dernire Exposi-
tion. ..
On nous a rapport que beau oup d autres ois-
tillateur auraient pu capose, mai U K ont
abstenu de le taire en sachant qu ils auraient i
soutenir la coocuirence avec le produit qui a et*
ir.m. Cir, dans le monae des prolessionnels de
notre re igion on Mit bien que le prpara euri
de l'alcooi de borgeba ont hni par oa ou tenir
un type nxe, moyennant un entritien ainuiieux
des appareils, une maiche t * veUl^4e la 1er
memation, un ml.ng. app op i do trot baie
jur l'exprience de a provenance de cannes et
g ace a drs ratriode lavar.able de distillanon
Le ptoduit en a acquis un got constant, un
chais et une coul ur sduisante qui ne varient
pas, et un bouquet toujours le mme dont l em
pins.ne est entie.erncnt banni.
mesures gnrales prendre pou-*
viter dans les classes l'closion d i
maladies contagion es. pidraiques,
elle s'occape de tojten les qoestioas
d'hygine dans l'Eiallisseraent rela
tives aux eaux, aux bains, la nour
riture. au ne toyagedes classes, aux
cabinets d'aisance, la d^sinfectiou
de l'cole aprs l'apparition d'une
maladie infectieuse, diphtrie, scar
latine, livre lypbolde, fivre inUBti*
cible, dysenterie, tuberculose pulruo
naire etc a l'isolera ni des l/ea
de l'Etablissement ateints de tna-a
aies contagieuses, la dure de cet
itolement pour telle ou tei'e infec-
tion. C'est elle qui fan dlivrer le
livret ssnt l'Elve pendant to i
te sa scolarit. Le piof^pseur Lntuile
dclare qub ce do^er byginiqu)
rend de g'and sjrvi |car il aoai i
tue pn rpertoire exaci et souvent
loquent d l'unlane* n >rraai- e*.
pa hologiqae. 1,h inr\etl mie ruli
cale dan 1 las c > s -*i et ui
tout unu s i ivo/.i i i oar la sant
puolique Dans tout budget, il doit
tre inscrit un cnapitre sucial pour
ce service mdical, on ne djit pat
regarder aux dpenses que ncesare
un pareil lment dj progrs social
Son organ aatien doit t:e accueillie
avec une giande faveur par toua les
patriotes pi; dsire ilarJemrasntqae
la collectivit humaine ae succea de
toujours aveo plua de raiatance.plus
de vitalit, plus de conliance en o\
avec plaa d'sp itude accepter sans
aucune craiute la lutte pour la vie
qui devient de jour en jour plus
moment de la mise en d:scassio .
Les conclusions du rapport sont
votes.
Le vote dei concl ii ris de 0
rspport. prononce le prsident",
entrains implicitement celui do prin
epe du contrat.
A l'intitul, Mr Saint Far pense
que c'est I Etat hatien qui contracte
avec les compsgoies d fip'oitation
et non le Gouvernement Four cette
raison qn il estime judiuiense, il de
mat.de de remplacer partout dans
e contrat les mots <: Louvemeraen-
Hatien par Etai Haitien.
Au vote de l'article 1er Monsieur
P ice sp es d'amples explication
dnjntre que 1 article i" trouverai',
misjx sa place a a numro 1er.
Il dc.r an Je en consquence que
loi opre la tianspositun de cet ar-
ticle.
.1 i iule Elie ne serait pas loin d :
se ra.lier cette proposinoa qui pi
rait |uat.*, si les Compagnies ne de
mandaien 1 l'Eut que le droit dex.
ploiter des ananas, A ce compte,
pense le Conseiller, ces cornpi
guies n auraient qu* taire de cette a i
torisation qu'elle < demandent. Elle
n'*ument qui s installer parement e
simplement et (aire leur trafic
mai poursuit 1 orateur le but
principal, unique de ces compagnies,
c'est le droi d importer le matriel
es mi'na ix et antres objet ut.tes
la mise sn exploitation de leuis en
treprises ; la franchise au pro. de
Oa dit qae parmi le taeaibre du jury char*
gs de la degustaiioa se trouvait le Magistrat
Communal en personne, lequel possde en cetif
matire une comptence protessionne le bien con-
II'parait qu'il n'eut (qu'un en ; Cs produit
est sans gal
Le triomphe de oe clattn de Boigella est auu
un nouveau triomphe pour le Nectar. En effet,
grce au contrat de lourniture ex-stant entre 1
Mai>ou Ch. N QastjcM et Ib' nircpnsc de Bot-
Keila, les cuveurs se ont assures de ne boire qu'un
iliura tire d;s plus puis sirops de Vejou venant
de la clbre rgion Uorgelli-Jumecourt, Don
ceur-Uaulniy ci Uoncour dan la Plaine du Cul
de Sac.
Un vol Grand'Gelvi
T malandrin parti de Port-au-i'riBee jn
aile la temaine dernire S Grand-Cioive o II.
ont pu ouvrir un dpt de marchandises de Uu
nn Dations, un des principaux commerant de
la place. Us ont enlev de article divers pouvant
tre valus X 15.000 gourda.
four faire leui coup ils btiknt adjoints ud
jeune homme de Orand-Goave entre les main
de qui on trouva quelqies marchandises voles.
Arrt, celui-ci duoua e complice qui fureot
arrtes par la police au moment ou ils Jbar-
luerent au Wart de Port-au Prince avec leur
uiin.
X
qui uevient ne jjut ea jour utae e-- - -- t--------
difficile, plus ardue. Il faut prparer ceiobj-cs. etc. Dc% moa avis.
le corps pour faciliter le dvelop- PCQse le Conseiller, l'article ier est
peraent-l'paaouiaoemeat du carveau sa place.
devoir des'occujiar co:ia'amrnrat ds
surveillance mdical-? du la jeuuessd
des ficoles, ils s'ils 1rero.1t ainsi
de la b jiue fjr.uaiui.i da u ujj
telle gnration eu va ; de l>in Uio
ration de la race-
pri'iuu'-fd co ii.iitiu< Hier aprii midi a commenc ii lEh
U Ste An>u la retraite prparatoire d
le premier t: t. n.mumon qui aura lieu
jeudi' Un grand nombredenfanti s'appro
tyjit gy \Qjfc i^k wAM-v l$k
marpuer, ea outre, la ;dsorganisa
lion qui suivrait (aire cette trmspo
sition ; puisqu il iaudrait s:m Ui l'ar
tic'.e 4 qui parle de dtoit de dane.
Pour les raisons donnes p2. le Con
sei.ler Elie et les remarques qu't
vie.it de faire le Ministre demsaie
le maintient de Tari. 1er sa place.
Lift 1er est vot alina par al
oa ave. les mo barattons des Se:
ion et une moJi'ication propos:
far le JonseiUer Pn:e, appuye par
le Sscttfire d Liai dt Finances.
Sceiid rejraUaod
A la Station de Ttior, dimanche, il y eat une
cenc de* plu regrettables. Des jeunes gen a-
musaient a prend e des plaas de canne iais.es en
garage a la Station de Tnor lorsqul s furent a>
trapes par le girant. A la sa U le parole cnsn
get l- jeune Docaiw re^at deux coups de ca-
teau a la StsS et le jeune Ueojaaiin Audain un
coup de couteau la main.
C'est poumons l'occasion d'attirer l'attentioi
des parents sur le* promena les des calants le
Di.nanche.
Les Eftau de la
Cjiii niisioj Ftiuir
Nou so nm.'- informs (ue la Commission
des Hparations preodra demain une dcision
relative aua eileis publics examins par la Com-
mission require.
Le contrat sign le 26 Avril par le
Gouverne aient, la CaWfomia Pac-
k ng Corporation et la Hiytian Pioe
ffn\t et actuellement soumis i la
sanction du Conseil d'Etat, Lit de
puis quelques jours l'objet des arti
des de fond de nos confrres sa
Temm 1 s ne ngligent rien pour
le renlre od eux : leursjpropos.nos
confrres nient devoir invoquer le
louv.nii du tmeux contrat de fiaues
Vansnes qui, sn lien de bonheur
qn'il prome'tait an pays, a mis sa
chtrge une dette de plusieurs mil
lions . -"t ils ne voient rien de
moins qu'un moiopo'e dans les con
cessions demandes par les Compa
gaies sus indiques.
U n'est pss conforme 1a vrit
d'ssttmilei le contrat actuellem;ut
en instance devant le Conseil d'Etat
ce ni qni fut accord sous le Gon
vernement d'Antoine Simon i M :s
sienrs Marsh et Mac Donald.let nro
moteu s de l'entreptise de la Hiytian
Pine Apple ne demandent, eat, le
tas aucuae garantie d'intr i U
prennent leur charge exclusive les
alas dn commerce auquel ils veu
lent se livrer il n'y a pas craindre
que l'Etat, an lieu de retirer on pro
nt de la concession qui lui est demsn
de, la voit augmenter ses charges
del si lonrdea.
Rien dans le contrat prsent par
les sienrs Mac Crosson et longenee.
ne jus'ifie d'autre part le reproch;
3ni lui est fait d'instituer an profit
e la Californie Packiog Corporation
et de la H yuan Pi ne Apple le m :no
ple de la culture et de 1 exploit ttion
des ananas. La concess on qui lai
l'objet du contrat dn 26 Avril n'a
point le caractre exclusif nxssaire
ment attach au monopole* Loin de
U : l'article 12 de ce coatiat prvoit
au contraire qae d autres Compa
gnies pourront obtenir les mmes
avantage! et de plus considrables
encore qse cens qui auiont t a:
cords aux So.its intresses et il
ne lenr concde d'autre privilge qn
celni d'tre plsces sur le mme pie 1
que la Compagnie la plui favorise
Nosconfrresdnlempssep aignen
Jne le contrat des ananas n'ait pas
t publi et port la connaissance
devons avant d'tre saurais l'appr
dation du C nseil d-Etat. Comment
ne comprennsnt-ils pas qae leurs cri
tiqnes profitent da mystre qui, d'
prs enx, est entretenu autour contrat qu'elles auraient ; certain;
ment moins de snecs si tons poa
vaient les contrler en se rfrant i
lenr obj t
Poor eproyerstiL..^
donner plus de force, qei
irjVae publi reistapiifs]
tient du contrat t
"S
Il sttnble que ta
Tem se eooti-e la eooi
nas ait gaga quelqan I
Conseil d'Ktat : ci
souleves hier i son
sance du Grand Corps]
directement des articles i*
frres. L'n conaailler t\
pas demand qatl
contrat ? Eh quoi ? -1
il pas suftia'nmsai du
et 4 La Californls T
Hsytian fine Apple
aimplameat au Goai
tontes 1 ai peut trsi
industrie, Is franaise*
d'importation l'si
du wriufargeet,
cette industrie,lexw
d-dipoi'tatijn, et nos|
semblait ! croire le
le droit, qui leur app
rous, de cultiver et
sosoas ?
Et a regard aes i
tatijn, il ne wofieMI
dire qua le contrat "
xemptnn poarles
rssea ; l'article 5 n
ce droits a'eipor
taxe uaqus quil
d:ooasni os q
Facking et la Hijevi
veuillent que le
du tribunal MWJd-
naitre des difflceUs
pourra donner UH
contrat soit la *Jj
parlement d Etat Tfl'
pas dans lentrspr
alors qael'Eud 0 fJ
positif /N'en il P*?1
qi'ellea cDercnsot
toates lee garsouss-j
lament conforoei
lois haitisnnes et 11
tanra da 10as nos
en matira dt coe*'
blic?
L Prsident #j
btiqae ihfcjj]
dis T6160I
Ce mstin, Mon**,
de Is Rpabliqn
des Tlgraphes m
tioa du Tijgjl
l'atelier de>T,l,lfLH
nier se trouvant *
...,, A.it notre a*rj
COkDpositiati musicale
""Le amateurs Je musique auront l'occasion
d'entendre jeudi prochain, duraot ia procession
de la Fetc-Dicu, une nouvelle composition de
l'artiste Occidc Jeanty et intitule : Le retour
du Vieu Lion*
Mariage
U nous est lait patt d A ;uin du mariaae de
Mlle Eva David, tille de notre ami Trsard Davil
avec Mr Luokixr ftu. La 'Mndiction Nup-
tiale leur sera donov le : < Mai S 7 heures du
matin, en l'Eglise paroisaiale.
Meilleurs corcplimcott|
Au nom .de quelle prati jue d'aii-
lenra reprochent-ils an Gouverne-
ment de n'avoir pas rpandu a mil*
liera d'exemplaires ce contt 7 Par-
mi les nombreux contrats accepts
par Is Gouvernement baitien dnuis
trente ans, notre confrre penl il en
eiter nn aeal qni ait t soumis
la procdure qn'il aurait voulu voir
appliquer au contrat dea annans;
qui ait t par les soins du Gou
vernement on des intresss publi
pralablement leur prsentation
au Corps Lgislatif,
au'occupait nous
Charles Fotfbn
des Travaux P
chelF.roo.*
relu
y
yi
...jlH

,'*
."atr*


LE MATIH
JblARMACT7!;
PRI^OTIALE
H. CANMXE
49. Pu AWMHt
PAR?
vendant
jjMBtLUT. MAP ~ ': ->:- JKW5J
p^slU des Prenires Marque
* toujours de pi ut^ raihCLf
UNE S2ULE QUALIT :

RAYON NPC A.L K
POUR LfcS COLONIES
paoaoniK, iiEnuoiutTKRiL
SPCIALITS
franaises et Etrangres
CJLf DE QU1N1NK PURS
fou produits en flacon*.
jHiff eomprims, cache If
OLfTlOKS HYrOUfciaiIQLE3
BANDAGES, CEINTURES.
BAS A VARIC1CS
1FPARIILS KYGINUUES
pour tous usages
APPAREILS ORTHOFWQUB8
Serin fuet hypodermiques
pWMCIES DE POCHE, DE V0YA6
COFFFZS PHARMACEUTIQUES
pour Usine, Communee, err.'
Projet h tic Fcciure
ei tous rertscix-icmvnts
mr imt. tdt adresse
PHARMACIE PRINCIPALE
41, RUE RftUMbH
(MO, BOULEVARD SBAS10P0L
PARIS
MAISON UNIQTJE
AUCUNE 8UCCUPSALI
*' an?raa V
J Der,s /a nui< pfitc/ijirj aw /roiaV woyi ^pncbtt d un dis dpts de la gare du
.M tt ont envtl la caisse contenaut la
\( des ouvriers Rapport en a t hit
vmdiatment la f olice samedi malin
I Hitr matin la police a pu mettre la
J*m sur trois individus Lue inqueie
\tfonrsmt aux fins de trouver les autres
Wmkces
[iCorpg DifigoDt
<* n'ut pat, tan regret que les
F** ie l'association du corp
^^fMant vtitnt t'en aller leur belle
'iJtputi deux an, en eflet, l'atto
i *! '** dpourvue d un conseil
cljj'**tration lgal dtvant girtr set
.jmu croyons savoir qu un groupe
r:****"1 membres vont t entendre
1 *T,,coni'tMr celte utile association
EV?U( rendre de guanos *er-
tiil.*., au moment ces quittions
( '"HHSnementjont et ordre du jour
*, loumgn, dclare au public
| commerce en particulier que
JIu c."*01? obtence. le* news
J Stamboulik lett bro*n
*Lr,rgs *P*riHumt de la
gJJJ^n de ma ^maison d,
Htxnt-Prince le 21 Mai \\t3.
John Boulos
Aciior beliu
hZSIIsTJ"? connu' inime $a
t&tS^^tue, de rUurde
HfrtaSli!? HtHt *a d"W**on
t nTri/iJj lr*Viaux relevant.
*** J^T"' ^nptu. ~
l*+Z jf* * Buremtdu
*'****"* H HvrUr JW5:
Pinhard Oild Corporahon
Lubricaliug Oil Grease
Hniles el Graisses
Prix et qualits dfiant
toute cooeurreoce
Lon R, Tbbaud
Agent paur Hvi'ti
Lehn & Fink, Inc
Fonde en 18"6
Supriorit Bas prix Promptitude
Tous produit? chimiques, pliantucutiques et autres arides vfla
dal'ile dan use pharmacie,
itPICUS, Poivre, Cannelle, Girolle, ftnis toile. Muscade oie, etc.
SUCRE RAFFINE
SPCIALIT; Marque prive Lysol dsinf-dant, Par(nmenp,
Articles posr barbiers, Bav Rom, Chocolat en poudie. Huile de
foie de Mtrue. hmulsion Co'd Cream, Ex lai s pour faire tseaoees
tt eau de toilette, Eau de Ouininp, Poudre mn e les insectes Solu
tion pour conserver les (ts irais, Lait de Magnsie, Poudie
suprieure pour la loile.te des enfanis tierce de Heurs, Eau
de Florida, Miel peur la table, lojUrd*, Huila i'Oiivt
Koor la isbiw, Binsees dacts, Peppermiol, Ra le poar ehaseai
is moustique et autres laeec'es, Regulol : Huile contre coDBtipa'iooa et
rooblea des iotesiioa cbrociqaes Tb, Cire pour les parquets, tomesti*
que, Elixirs, Epica, Sirops divers, Teiotares diverses, Vins etc. etc. etc
Demandez le catalogue des spcialit*.
Confiant vos commandes a LEHN & FINE, lue; vous serez assolement
satiifait.s
Tontes le tonnes pharmacies du pays s'approvisionnent chez LERN
k FINE Inc.'
Lon R. Ihbaud
Agent excluait pour Hati
f.

FVILSOM & Co -
CHICAGO, ILLS
Manlgue pure Lard
mantgue de famille
Beurre wilsco
Huile de Coton
mess pork
Clear Pork
Boeuf Sal etc.
Demandez les Produite de
Wilon <$ Co, Ils sont irr-
prochables.
Lon R. TbLtud
Agnt exclusif pjr Hati
Aux gourmets
Voulez-vous a'>oir, avotredtj u*ior,m>ie tess U c\or.h\t an lt
au got exquir, i lpar en dix minutet? PrtftWfJ POU* m te toit* de
Cacao Ftera
qui d'ailleurs e*i un fortifiant recommande par tout Its Midc'ms,
aux enfanis, veUlards et Convalesnenis que vous rouverez :
En dtail, chez : Simon Vieux Bazar MenpoliliinJ.opc Rivera
Chs. PicouletB N et Sada & Co et chr l'igen' Gnral poir
HaiH
L PREETZMANN1GGERH0UI
Hue du Quai lt>i'
qui sa Ve.nl votre disposi'ton pour tout achat ei gros ou commande
a t Etranger
Imprial Consolidated
Company
Suce* de B, A Cara'so & Sons eub'ie en 1904
2 R-ctor Street. NEW-YORK USA.
Cuirs et peaux
SeelsZ^'ribu'mrs des mvoi'fMe nonm^es :
NOB1LIS KID REX C4LF FORT1S S1DES etc]
Tin*uh et Colonnades
Frcdoits -il mt-utairt-s
,Geo. lEANS^MH,
Agent Exclusif pour Hait. Pon-.u t'iincs

FullonShoePolhh
Company Inc.
a Oi^
J\^\v.\ork^
Si vuui +Xefti^4KOlger l^an^e i>. ujui ivuit^au.t un brttlani luissuntel dnia^ls
Si voui'voulez la couleur el la SQjpLUi de te$
^kaussures pendant IoppUpPs, employer la ntujve
MOXOGK.IM.
fabrique spkeialemenl pour les James et les gentlemen du bigb HA
Elle protge la peau des enaussures cont'e l humidit et la chaleur.
lille l'entretient leur sou^esse et conserve leur brillant
Demandez la /ar./M^MONOGRA.M c est la meilleur de toutei les marnus
Geo. JKiNHISIiB
pour Haiti
Agent
Clyde Sleamsliip
Company
Foreiqn Service*
Yipiurs dirig* par ia Coluirb an StearasWp Ci
Inc. pour compte do United States^ Shippiij
Parisiaoa Varits FTi
Hier soir la 2me poque de l'As
sommoir a en son plen succs, l'iu
trt du film e*t des plaa prenante
le jeu des ac eurs contribue large
ment i la russite do film. Encore
one foia, neos convions le public a
.oir ce roman tout plein d'intrt
1 our non*.
* CE SOIR
Sarih BERNHARDT et sa troupe
dm
Ia D* me aux Catulias
DE DUMAS LT
La Dame Blonde
La pice de Gustave Gecltrcy
Entre ; BU ceutimei
CE SOIR
Le steamer 11 AI 11 ayant laiss New
Yfh le 15 courait eat attendu la Cm
piiale via les porte du J\ord le 23. Il
I fi Tifinft finiifl hissera le mme jour vour tous /es
Llu HDiC UaCrO poil du Sud prenant ft et ei passa*
y gtrs Son retour ta Ccpitale tu route
pour NiW Yorl sera fu dans avis
ultrieurement.
1 Episode
Masque aux
Dents lilarches
5 & Episodes
Ei ia 50 centimes
Gebara & C* Agents
Port-aaPrince,itj Mui 1^29


lH *ATI
rduque l'Intestin
: r

Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines
Poor rester en bonne
sant prenez chaque
soir an comprn de
JVBOL
ft! rt.14.1c fe.r """1*SS u
ASft SWSH.fLSHJf^&jSB
HHrCrvW* I rtf ."2!E air
. ..Miiri Ml rPMfl. M Mllrt"" "'
**"* D- IRCHOM.
>
* fin iplliur
IHORROIMS
JVISLITOISSS
Mmorra#lar*.
HomH
WmorrolV txleriut
V.1 IffIMll'IMIIi. i
Jubol. rgulateur de VIntestin, fixe
une heure constante aux Jubollss
UTSlTt BILU1SB8 *v SsMmt
: SMMIirori dut
C;iwm(i. rf/'DHfri
AaUint It ion* ignH]gia6r*ai,t7UHai(ii Messin do Mi
La maison H. Silvera
. Md fc nlaUir annonceras aimables clients quelUvmi,
SSS tXflB^n) 1
ChaSe." de laine tftulie. den re moie
Palmbcach Ang. gris ' MPneor,
Kaki jaune et vert anglais sup
Drill Union blanc ang'ais
Alpaga noir suprieur
Organdie brod super >
TnMor de soie couleur pour es mises
Srusset es ioDi cf ,Dts, fond, blanc, fc couleurs supneurei
Voile i?P^hrii%m,,,rt
Voile b'snc & couleur de toutes jusl ts
Bas soie
Bis a jour demi soie
Grandi Ridsaix posrtjpMte
S:rge noir^t bleu marin pour ho*osi.|angUU
Diagonale noir>upneur
Percale blsoche anglais .. .
Strriettes de toilette, blanche et teuleurl.
Piqu couleur & blanc aogltis
Dnil Tussoi
Kiki Blanc suprieur
Drill Coton Blanc anglais supnsur.eV s t. qiIV-14 ^.l
E- Tue de la morte saison, la Maison M SlLVIl, psit iteil
ses nombreui clients, lenr laisselsssrticlsi -dessus a.des**
D'lUmt rduits et elle leur * r*M\"w ^
autre maison de la place ne peut leur ci u de pareils truies 4 oss
CC"FUVen.stcus, Mesdames, tfttii . U Maj^n M.VH,|
vos emploies *t *s)-e serrs ittftfcltf Ui peu de fuie.
Liituidatio

POUR RENOUVELLEMENT DU STOCK
tmr&s* v* -c.w <;
**jttB V**: i*'
$VilQ FLIHES t
Informent le public qu' partir du lundi 21 couiantiM
une fliande liquidation do Un de saison en lear magasm
prix avantageux suivants:
Accourez vile voir la diiirence
Colstts Tailleur de Gourdes
srvisttss haine saaortiej de dim*eion dz
!ir.-telle enfanta elaatic soie
Toile matelas barrea.bleuea
Oabaidine
Voile noi-i auper.ear SI ponces
Voile bisic.suprieui 38 pouces
Orgsa.fi:> blanc et noir
G ngliaia til
Kski blanc suprieur
Calicot d doublures troit
Calicoc G. I.- de Odee 1 75
Toils a drap lil Ut
Damass blanc fii
Uamaa couleur
Tte d'indien couleur l^pouces Rose,veit
,ouuve chocolat
Mousseline pour rideaux
Kepa roae
Zphyr Everett
Voile tleura Jti pouce;
Voile blanc a carreaux
Moue?Une saieee luittes 9 ponas
i '.mini blanche unie 3P poucee
'2
'3
il
2
2 50
280
S
2
3
2
3
.1
t.'.)
5
I
b
250
2
y au
150
2
2
2
2
Gourdes
Or
*.4b
125
i*75
?
150
9
150
15)
t76
lij
2
(10)
120
%%0
M 53
5
I |B
1
115
110
150
Va
ISO
Toils pour jupe st robes 30 pouces
Voils couleur troit
Naneouk rote 30 pouces
Heieale auprieur couleur 30 poueia.
Diablement fort blanc esrreenx st barres
Sergs noir
Mouseelius \ flsur 30 pouce
Nsneook blanc
Kepa aoyenx noir ou ottoman
Bazin blant.G, L. 38 poussa
Toi's cotton!! drap 814
Toils cottool* drsp 10|4
rsbsnt ai
Torcbona. Toils sipre pour tsrcnona
Soalisrs slsisa biens ponr snfssts
Souliers tair souleur pour^ssfente
'l'alle iaoustiejsaires|qual. aupiusltiaw
lierastie 10 uns......
Aaeisttee plsts ssulemsnt la'dsazsins
Ttiose sspirstsurs dsrsbillt ininis
Ttisss sspirstsurs la doezaiae
i lites I brloquse
Bibersna cntintioa cubse
Cespsssx aines pssr enfttte
250
159
2
a
*j
1 5j
150
10
2
g
10

1
10
18
59
5'J
1
1* )
j!
I
1
12
2
l
t
*
4
11
I
1

Barbancou


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM