<%BANNER%>







PAGE 1

U cH^Irci Pav Cataie Nouvelles Etrangres r %  — L amiti russo tur Grve gnrale cains, ctr oa suppose qu'il en tsul tera la reconnaissance de l'admiais irationObiegon par le gouvernement de Washington. Od dit otnaelU mat que it gouvernement mexi caia est pict (aire dioit aui demaa des amricaines sut U igisiatica des ptroles saas porter atteiatt la sou ver ai ne .6 et la digait: ru roaale eu sigoaut le trait qui prcderait la re 0UZ3 Mille seiz prias en m i La Commission d'Enqute et h Squestre de U Q m que LALbANNii 14— La crrron e ci vile des obsqoes de Voiovsky a t l'occasion d'uue manifestation cU unie de l'ainiii russo inique, car Ismet i'iiut et tes autres membres de .a diga.ioo m.que taient les seuls pei-ori ..^ea ae la confrence du Pioche Oneui ayant assist aux funiau'.o.Lc cercueil en a.a)ou iou ge couvert u'une draperie ronge, orne de rieurs ouges et dcoie de bannires de mme couleur, a t transite travers les mes lempliet de mouue JD uu train spcial qui partira uecnaiu peut Moscou. La confrence a tenu uae courre sance. 1*1 dicgus turcs ont con senti i et que pendant une p iode de 5 ans tiois m u uns soient nom rca couse.Hers de l'administration aamtaile tuique. Les allis ava em desue u ooiiiioati J i'uue commission de medcCias enangers pour c in tilcl le Cj..ditiw.] 3 Stu.tal.t3 vUUS les poils lui.s sur tout le long Uu dioit, mi Uoili faca s y tait cppo*. LVaccoid compteud des con cessions mutuelles. Notes aiylaise ci Uaaenne PARlb M— Uii auuo ce u ro nisieie u< ktUuca eii*uge.es qae Ma Point, r acco en simptemeui i ceptioa d s rponses d l'Augictene et de l liai e a. t. but de ara Dca ta.tes. D us i.s n.i..eux 0 ti ir son pa au p 9 dispts. i dttcB ei et* do cumei.is.nu s ou :e montre txume men. oui du Uit que te* nous an glaises ei itai.Ui.es uc s tioigotnt pas beaucoup du poiutde vue tianco beige 101111:1ou aurait pu le eioirr, d'ap.s tes a.iaauona pi.deutes de loid CUizou U est lait acuiaiqu en outre que tes dtua noie* iu?i.tent sur le m uq.e de |attttiisi de 1 offre alitm.nuc u o \ en couciut lappiob..uon t y Lappieu prit feu pendant, le ttsitt, le puo>e essaya d'atienir \ la h.i e, mais l'aioplauc s crasa sur le soi. ti iriiiai** conuai sance par les E ats Uni*. U^einvcr* PEKIN -Monsieur And-isar et uu BRUXELLES 14— En rponse g re upe de reprsentants du gouvec la mobilisation par le gouvernement nemeot ch nois qui s iaient cndus ••es classes ' %  cheminots, pour (air? 'ac<* la grve di employs, de. orn-om cation dans les diffrent*! parties d* ta Belgique, les employs dtt Postes d Anvers ont dcile de 'aire appel i la grve gn:ale, Lt garnison d Anvers qui s'entranait au camp de Beverloo a t rappele en toute hte par mesure de prcaa tion. Va nbssaleur Herrick dlgu de l'arme am riciine WASHINGTON 14 — L'ambassa deur 11 r 1 k %  t dsign pour repr toter les E -ts U.n> a l'intugot t 01 du moaum n ig! ;ia.* le gou vernement fraaus a Chaa nont an ciea qatrici d:s forces expiitioa naites amiicaines en France. Frais d'occup%liort de l'arme amn caiiie PARIS 14 L^s dlgus finan Mini s llotianies DUS.SLI.IJUM 14 Ltt quaiticis gnraux lui a:a an 'ouetnt des mi ns Bottantes semb * es s celles em pioytcs pai les allemauds pt-nd>iOt la gutre soLituut-.s eu sei.e naos les ettot s 1. %  poui empcher de tianspo :er le ttiaibon et le eoke de la K..ui. A Kimrpci?, un ut s p'cs grands poris du moi.ue s..n i l'intrieur, on a lem de leituire Us cluses du canal, ce qui aUitU mis stc le ca nal et la gunac C^.use de la Khur. La mine a (ait eapiosion avant qu'Ol 1 S'y aitcuue et u s dgts ne sont pas importants, l'iusicui employs aile mands du cttti o si cie mis en id'arocade. ciers des ^>ouveraemen s allis qa discutent avec II Wai wor h dit lgu am icain, le rglmntdela quest OJ des f as d occupation de 1 irme amricaine, se luniront d: main au ministre des affaires traa gies pour son.: re une nouvel. e pio,iosi:ion concernant la rdaci OJ de l'accoid par lequ-1 ils se rserve raient le droit de 1 abiogn dans cer taines ventualits Le vote des femmes en Italie ROME 14 — M Mus o ini a pro mis qe le gouverremeni accords lait le vue a certaines c-1: or-, de femmes. Cettt pro m sse a r. n oot 1. plus thaude appiob 10c i s del j.,ue.au neuvime congic; de lalhan ce du suffiag.n'ernatioual qui a ouve.t ses sances ici hier. Nouvelles Diverses MADRID 14 Le rsultat dss e: tions snatoriales espagnoles est le suivant mt Candidats ministriels 10^ "^Adhients Sanchez, Uuena 46 """Autieapart s 29 LONJRLS 1/— Dans le? sphres o(ncene, dont le texte a t put li, et rdige en termes con cil atouts, Apis avoir exprim sa surpnse a la tceptioa de l'ultima lum, elle propose une confrence la date et i l'endroit qui seroit dsi gni avec l'Ao^letene. A cette ru mon des leprsenUnts lesponsables des deux gouvernements' on discute ra non seulement les questiois se coadaires souleves dan (a note an aise, mais on rglera entireiceat es relatious entre la Russie et la Grande Kr l gne. ||HON,KO\G .4U vapeur bi DOI 1 T 1 n ii • (. s s' o" 'es p r l s • d i de Siv*t ,wa es p g eu teai A leur* gau.e rumeuis respect ti a l'expira tio.i de la priode de gice donne aux fonctionnants chinois poar U mise CQ hb.-tt des pusonmers. Conseil d'Etat A u itsaW d'aujount but, t et 1 ddpOAd latttpporc d la voiniuiasioa SpttMt ub*rgd d axamiudi' le contrat U suauad. Cette co.um SBij.i comme 01 la sait, t>Mt co.i.e-u^e eld M l is iiie L..e, Chines Kouaer, J>mn fttodiat LaorortNaQ, Dacaaaetlii-ilea l'ieira, Euimajvuuo, L. ti. Luerisaon, Ad. Vtttb.uue, rtubjii Uavii. M. Bd j.11 i ; -J, .-;J .fiUUi'O d Etat du lAfcrouiture,a deiUAuUii ae ftrs la duttaaion ae ue itappjrt A aa .ce ad iuud. ; Ud qji a e.c aa u.a Tue()ji.r Ja foudre Luo fd.njje), du nom oa Jjspbma Josepn, iiiUuiui U SiCtiun dea Vai-d ( Aicniaid I a t iue hier aoir par 1a fjudre. I.J cniqjK.ue icp .se.i'..; J 1 .!_• cette inL.r.isame p a wtil w HMl lieu a P.uiiuoa, le M M nve et U Rtnmsance des baux jours d autrefois . Mais La fl:he toitne el vieat frapper celui qui l'a tire Contre coup du sort puait celui de 'a g-ive qui, pour a^oir trop mai g du Gui, p oiuit la Glu avec 1a quelle oa prend la grive, %  jj.j corn TI s o i, compoae du Lieu tenant Amricain Manaing, du jug; de Paix de l'Arcaha'e. do Suiiptaat juge et du Greffier du Tribunal d; Paix de la Gonlve a, durant trois jjurs dune b sogne intease, me i l'enq'.e su d.ilieuts points de lie Sa uJie toute de lustice et d unoartii it ach.-ve, e h a aies ?oa tapport an Commissaire du Gouveraement prs le Tnbapal de gra Instance de te R s or'. J; hv.e la mditatioa de tous la le re suivante que vient de m'adrci ser ce Haut Fonctionnaire : Libert Egalit Fraternit REPUBLIQUE D HATI is t*rocnain& fle U s'jigaaise pjar les pre aien ]ou. 5 du mo s de |ain u.ie ltl IhaS-nlS %  Ciae-Vantt> a 11 ne 'inHJCu pat 'lttm dJ noub.cm sp.etileur. .1 y >:I-I epilMlM pir ua .'.ojp; d k> te-in e-n v.dei.e uae CO.UJJIC ijea e ea ua i.;e factoaluS lataj te %  uue JnllwiiraMw uomptnm i^et -a es MMI Mjk ca vca.e u prix d.de.11 g.j.i 1 • -11 %  JI ' VitBia et ..lacsi — i.m.ic e aoi.ieui doit UJ u ige de via,;, p.urcs de cluus sures. ftiveiez lis ra is Oa nous prie dt demande; a a P C. S de mme a oivjau .1 patds de .1 voie Icnee comprise a 1 eaeaig.rj: e des rues Csars et Kpu* biiciine Ce pissage coiuuiu; un daigtr pour les vhicules. Nous >iuyoas que cet iaeo iveaient dispiriiim, e u ; uiie 10.: si^i.li a la ajC s. Commencement d'incendie Hier ap:s apii m suggestions qui. si elles aot ap >.iquees, autont pour effet dt mei.oier la siUationde rite. Ag z Moniteur le Squestre, l'as suunce d.: mi meilleure considtra ration. (Sign) M BENOIT Ainnteaant que 1 attention pubh qne est si sieusemeut tourne ven la (i v. il est Lcessiire que j ex p iqu 1 ceux qus la qu.-stioi utrei se la situt 01 de cette 1" I le (ut eoacde M sueurs No d A asi* B. K M e e* Aub y par acte en date d 1 27 Avril 1893 et modifi le \t Sa t' 1 bi 19 8 Environ U ans ilu; tard, .e 28 Ae. 1917, l'E'ar hatien, paun Arrt du Pr ideet takii publique, retira son sa orimoiil Socit qui av*itt tormt M del'Sip'.oitatioi dellle. L*cmseil d'Aduiais'rttioa'aai priseu'att cetts Sacit itft trouv sans mai lu pDorcstf la gestioa de la Gaalre, Et a. le cours de (instance i i'rjli^, (re 1-S coacesvoaaair:s, 1 lie ai vait tre livre elle ma:, |i manieur au proci' p o/oqai lj minatna d'un Squestre pour 1 nistrer les h t rets a|en. Uae ordannance du 11 ATIIIL dcida quf ce Siiu-me t alr^ irera l'Ile de la Gaalre, i/k la Banque Nationale de li fc que d'Hiiti les fouis qui pj,JI cueillir el renira conjt: d: n tion quand elle aura pris fis Durant les quate anau qui oit p-cl noa investi n'a t vers i la B.nqu: qn mille ept :ent t ois gourdes vingt deux cenline; ( 3.701 tre tenps. ,da giia: sortait ment ie l'Ile au p.ot dt „ dividus. Et tien ne fut ent vue de lamliorattoa ) oge. conditions d existence des h. Pourtant aucune piotesuloi. levait contre a sqa:s ttoal bien ds farouche. d:(eostais de la uoii/e omprea ie t ( on sait Dourquoi > qai ttH pour le mi ux dam 1 le ae.t te Us s'a hsrnent a ajoardhJ mo 1 ad n nistiktio J poar demi d it-r;ntei ce le> qjicoadili l.mr admiration pour aient b en loin da'oirpiet ne (01 et pus daergeqat Ioslall le 4 Mars de laonet' mon encaisse i la Banqaes lement une anne d'admiai s' ve i DJJZ m lles.'XG (12,016) Dis milliers de f ront verses ea.o e a/aat U 1 Aone> MJJ encaisse secai une pu forte valeur, si jt t oblig de rpondre soareS tppels du r'arqset et deuil!' quemes diligm.es poar et J les coiub.naiscns rticht d'un p.eaJu Ayaatcrxtqi uniqje-no.it ds la Godivt je travail e actuellemeat i constitut.ou de la liste g'.a* fermiers, se.t.01 par section,ai bre de carreaux de tsne ux" chaque habitant arec it V ses redevances' Grce i cet tal dtaill (if, la jus ice aura nne ide dj se passait la Go 4ve lai lfrene em.ementless bm de G uc D.conrerura Mi ; s rat Com nunal de l'As j'a. cr deux ri oies qui ont* une moyenne de IrqoentaiJ soixante qainzel/es Le"Jj de ces ii-oe* prparent, cas dizaue d'iv s paroi leP ces une IV n en Cm 1 aura lieu vers le nnl J : bientt uue tnisi ne cjn*1 (onction 1er dans* l'He. I" uneBargeS.ic.ssgotrisjJ nne maison pour la LoapJ" n'en avait pas |e cM*t*f? ment un grand iip 1 f 9 i La maison Lope Kivei tttprsentant t de Uartonfi GM*& [ Bordeaux) Avi8 sa clientle qu'elle trouvera en stock Vins b, n ^ reut parle vapeur u Alar:iniquj'' en barrique Jt * ^ rj ea, Vins HU aisses Iii03 Supridur, -si ,^ Pnoo .Noir, Si Ktphe, FoiUsl oaoet, Chateiu roaW" x eruct. iraves. Barsac. Ghatd^j .Vlargi i< OliatiadL> j h.leau Vqutm. Uittoau Lt Tour Bianclie. a_hainbeiunt Pomtutid Je 1 wpaai'Al Les V-ns blancs el rouges en b.rriquet. co nparai.veuw 1 quali sont d'u-i prix el riuement bon nia ch ^ lis suai livres avaz louhsies gaianties do couterv" 0 W } La ilaisjn recjinmaude aussi > sa clitntla au ij-mn. H vapore danois de qualit sue.ire el d'uu ^ l K fB \ ] a ^curenca. DAMH DAIRlh,* Mll.K fcUPUltr '>, M^* ii If



PAGE 1

lI'aMil* iiMg eduiel.J'' t ,^P a erdM -'tioudfMrdJgertF. Jancht TlMd.tuede la sequ'..ration !,{,£? a il* 600 et quel ttb btiogae q'*>d P un Moel rrrgiqoe et de boni e foi. H -cofflf !> e t < oc U Lortni,s,on %  Loie a cocstaie. |H fait tout m a on an. malgr les ennuis de -wries dans un milieu ou leftHii pnible ethxulenct si dif • U Public jugera, !l f F. MONTAS, LgfrrJdmi^'sIrainir Je la Gonv LS. Navy i\ews 15 Mai Itohiogicn — Alirson B Hoogh mbissdeui arrricain eu Aile *, est aniv ici *u|cuidhui (fier'vtc le prsident Har iticoCity — lu Etais Unis ce _;m ancon avantage spcial au il; d.ns .es ngociation! pour MOI itance du gouvernement; i D, tt n'a point 1 intention ou de s'inm :cer d. n les liai jntu es de et te Rt, oblique Ckrlcr B. Warren, un aes Mm M li Dlg. ion dans son adies fsaveitore ae la session. atio — L'Annal Wyo Takaialo appoint Ministre ae la Marine dta nouvelles annonces par MiDiQi de Pkir. Hiugton — Le ^rendent Har Kit dcid dfinitivement de dam l Ouest et l'Alaska vers aWbio,et sua ab tnt de la Capi fttIDt III JOUIS. mViti Avis uaonce iu puulic t. au Corn KI tn particulier que pendant absence Madame D. Aaienci < argte de a, a pocuratton gn lltioPiince, le u Mai 1921. b:gne ; U. ASCLNLIO m > nutvoiu l honneur de vous infor un commun accord Mebtuur Uouyon et At/rd Lutter ne fini punie de noir, maison, ^j L i L. lUmmtel llijo a noire witen d partir de telle date. hniVM$ prient ae prtndre noie iiywulure au piea de la prsente •WM (oui pratnlon, At. nos *Uwni emprttsceis Mr. .'. E. Pi il Hijo iiyttera: PJ. L Vtllunuiva H' Co I J. t. Ptmtntel Itilo J. L Vtllamuva H Co Ms Lommeial Jvoine 1 A coi M e ? nr sac. et par marmites fez LUE HlAklAlE MU hut Rpublicaine Varits Ce loir a'8 hcnrei Chiflonette *-.. Entre.o'.centimes •• m wamo Haiload£ &kam*Ji.p Line A ? ,i nt Gwral ZZZ2 \!, ln ce ' 5 A/ai ly^3 —— ii:r U ,A Ao a ; : fm^" > L' t t ul attendu Parus n ?, ie dc S(V > *<>rk V** •aai.S. Wd //u,t,e " ""*' ^i 1^ aiic:— w 1 iac de lettre! £U partir u" de ^" % %  l,andu(^ U t ^ffmriourCrJobi 't> 1UUMPSUN ^gent iintal i^ii' 1 le C0 Merce soat avi •SvCifS m0D b nc-. Moi r%,t - Pnnce, i 2 Mai l 9 t,. PP. PATRIZI La maison H. Silvera rwulv'Jni f la *f ir ann <>ncerus aimablu clients qu'elle vient de ^Xii'^^Jes articles tuivants : Chapeaux f tu t ICSUMeur e ^SSSSiS m dlUlie d c ere mode Palmbtach Ang. RI1S !ls supTieurj Kaki jaune et^ven anglaisW-n DiiU Un.on blanc acgltis \,^ '•' Alpaga noir suprieur B %  :. Orgatde brod suprieur (suise) Tussor de soie cculeur pour cherr ises V^TpamSPS! n l n f0Dds Una|& cooleon suprieures Vo bS 2 i,I ? dM J bar,es derni nouveaut C Mie C U C ,0U:M qaal l4s Bas i jour demiioie ^ Grands Rideaux pour portes DZJX & bUu ? ariB P ur >mœes, anglais Uiagonale noir suprieur Pwrcalt blaoche anglais Stiv:euts de toiletit, blaoche et couleur fiqu couleur & blarc arg ais Uiiii Tuwoi 5 Kaki tilaoc suprieur U11II Lo oa blanc anglais suprieur, etc. etc. VUt mor,e Si,}0r '* Mai on H SlLVt'RA, pool P 'ai" i ses nombreux clients, leur I isae les article ci dessus 1 des prix tzreptio itliemtnt rdu.is et elle leur doene l'assurance la plus formelle qu'aucune *• mauon Je la place ne peut leur of r de pareils ani:las i meilienr .omple. Venez tous, Mesdames, Messieurs, laJMaison ff SILVERA pot %  os emplettes et vous seres satisfaits A trs peu de trais. 1 H-U..1J.1 11.1 Grand Ulel de France Qm far ta suualieniuniquau antre dis affaira se retLmrwwde' vlus que iamai au public #< ses nt*n,lnax et distingu* <,Nm "cur si CCISIML su igne $i h.m b confortable, nceismre mite \oyo leurs de Commerce et rcrtuulirtmenl au* cmmtreants de 1 ornai i Pon-au Prince. L'Htel dbite par Gallon $ par Burriqu< des Vins de Bo> deaux Rouge et Blanc. Ces V"w viennent diredemint de BA RUA C et sent garan\ pur lus de raisins, nous pouvons le prouver tax des CfcKIirlClTS qui no is tenons toujours la disio&ition des Clients. Chamiiayne et Vins Mousseuse prise modrs Conserves moutarde fran aists, premier choix Revue des deux Mondes l\ Jbuidi l'Lniursite turtsZ^; ~ 10MMA1HB LF. LA LIVRA MON i.b i) Avril 19a; Autour du ccD'inent Uiiu VI rbez'ee II.CBH GneiBl|Magiu L'tgaieDerrire partie Andr Cortbis M Le di&iue Irlandais L'I inn • Epreuve— L. l'eut Dcbois Le Meriege secret de ta Ducheeie du lieiry Cte de &ior.tbe! Illti et I>tii,Bin. Le IVlf'deciQ l>r Inn anuel lil.ii L'Aleace p nd ut la Gutm. Journal don ariie.e A ac 1. 11 Ch iha apu.dlir I jubt ne a'Ac a Mi,m Dti.jb de la .h pel e Lti. Lailiy dTaniirea I a I Il l| tlUh UtB 1I1.J L:* danei la iu.1.1. hubeu Laeuur Giyo lievue v L U 1 i:ii'|! 1. lu Querelle de 1 tuuiu a-Jilt l bulles Ncrdaanc Sarali UenUaidt. H u Dot min t t~ dt I7.c dtmie Irariaiee ttircnique de la juiizaice Histoire uub ique Ren I non PRIX DE L'ABONNEMENT ar : $ \ Sinc SineetOiit o Ir 41 f | lr $• Dpartements et Colcnim DMCallM *• 44 .*J ,r Btraner 9 fr i" 1* lt< j I.rt ahonnement partent du Itr et du i; de cbauue mois. Pris di Numro : *fr S* Cabinet de Me bel Tbard Avocat I23>, Avenue Grgoire Tfc .— Portau-Piinca Consultations 2 5Me Abel Tbard Barrister at L w FreDch&Englishspcrcen D'awi-g up of contracis, agre 0 e^'s, de Colltcticr clirpiid cbs-lavsuits RtgiltlttiCDOf patenh & ttc'ensikf. Trarslation. Ia7 Avenue G poi e ; fortuP/ince (H AITI) Cffccelcuty, 2 to<>. BELLE P i inHt an deux moisi par la PILULES ORIENTALES 1M mlN qnl r*lopp'nl. rlfcrolaont, rwonnlitofiil l •W* t(t4i'<-at l* willie oaieoM .1 *|.*ul<' et donoant au buta na mciini emlionpoliit. Blsafalunlo pottr la M Jcfo.^aaai' MoiiiM'i'*"* J B*Tlf ,B4J.. B del E£ti.iar,Ptr.l i Part-au-prua' Pharaai-lr MberMnl at teulaa Iwi.uea afcaj •• Si vous avez eu froid pour viter un rhume. Pendant le rhume | pour viter une grippe, prenez quelques Comprims de RH0D1RE "USINES duRHNE" Mognani* Dupant Ajant Gnraux pour Haiti Asthme Retenez ceci Un intrt de tout premier o-tlffl sW.pote dars d>s s'inentf eiestinis VO enfant", c'est de ffouvt'tu prodoil qui n? t * aueu:i n al leur estomac fragile 1 1 llica. Nestl $• Angl-Swles Condvnsed iViilk *<• Co, vous offre leurs laits Condense! NUO \ Eagle Qui onviennent merveille aux euhnts et renpUcdiit avautagasue mail te lait par vacha si difficiU M oroemer parues temps-ci. P.n Jetai' eh: Sim^n Viejc, Cis,;P:coulet, Lopa Rivera. B. f*! S dt d Co e c, etc. En gros chez *. L t PreetzmannAGGKRHOLM Rue du Qiiail1H7 Pharmacie Fa Sjourn Donne avis sa clientle, aux mdecins et au public qu'alla •Ttaorsorna son Laboratoira d'Urologie en un Laboratera dt biologie appliqu sous la Direction du Dr .ceot et F. Sjourna Le labora'oire es' ouvert tous les joins de 7 hrrs du matin 4 f Mures du soir pour toutes les recherches et analyses prvue at. l'annonce ci lointe s ut pour le Wassr)i-inaiiii et la constante Cre Scrter la Sront reues que le rmi Ji de chaque semaine S'adrafck^.r ia Pharmacie pourles ren^elgaernente' dnil7*i.d'unnes etSac gastri \u\ Raction de Wassermann Paclion deTriboulet, Examen du sang e' du pus Examen des matires locales ftcaraen de eraehat A Ihtimino rftaamnr Consente Ur 9fNksiara Recherche de Spirohtes et Co de nfocoque*, ete, etc. ltiiperal Consolidated Company Suce, de F. A C.ra'fo et or< r^'ab'ie en 1904 a Kec'orSirect. NEW-YORK, USA. Cuirs H peaux Sei'lsldistrihu'furc des narQoere| otnmas : N0BILI5 KID KEX CAL1FORTlS 5TDHS etc Tissus et Colonnades Produits alintfiit i ai %  oifao**i *** n'tm rnjjaeueti" El COnBTVfl gTl bril'ant Ol f> B^fhi 'r* vi'. En^ PBI n'ciiilpiii^nt os^a pour IPB m Inrai l.*B rofolrlifl pt !r B oi.\re, ip rciIntni'HB. r.h.r-.nd .09 fabUncM "nntr.ji* n ^r n is Ubafa v~ t The Chas H. Brown Pbt Co Brok*a7v.. Gro Je 7sme Agent Exclusif pour ftf _(\o 188 Hue brouen /oe de la Bcnjuj



PAGE 1

OSWi i.E MATIN %  % %  •'• T i \ fi^xi •' %  ..%  %  • %  %  do Tiict 5 impalpable,adhrente, J'.r pa %  % %  \ dlicat, conserve la frt '. • t' .'.i jeunesse, embellit, effac tes ridej donne un teint do lys r.mjir Tiur.'i* ,y% .CMancht*, CRIIf, rOM sSlVffl il Uir, fat'hd foncei -Crnutli .J. roi ou luta'esi'. Telndi — C,. tti.' • LIM remd'.v> >> tel Jj tl"lllei If .(>lf %  : T.-. : Aruun rnvot eeiti M PurstTRWM tT COJLKM >' Il. ARYS 3, Sue J* '. md*m&^^.**^ .. r. %  • Vaillant it Houet ftgeuti Rnraai, 172U Rus du Magasin de l'Elat Vient d'arriver Huile de Lin boullie en barriques Qualit Suprieur* En vente chez; L PREtTZIUNMGGGERHOLM liuir au Oa.**. i*i7 %  " %  %  • ' % % %  %  % % % % % % %  i — %  %  %  — %  %  w % %  %  ^—— m FalfonShoePolhh Company Inc. New* York Styous voulez rotger la peau de vas cbauuurs 5 vous voulez avoir un erulam lutssant et durable to Sl vota voulez la toultur etja souplesse de Mj ebaisssurtt pendant lonrtsmbs, empleyee la marque MO.SOGRAM. rabriquit spatialement pour les dames et les gentlemen du higb Hh. Mlle protge la ptau du coaussurts canin l bumtdui et la ebaleur. Elle l'entraient leur souelesse et conserve leur brillant. Demandai la marque MQNOGRAM, c'est lajneilleur de toute* lu m<%reue* Geo. JE AN SEME Agent pour Hati itaaUaaVfli de la FMILLFPASTILLES VALDA •ont indispensable iiENFANT^ir irl P ourlr,,e %  m VIEILLARD qui sort prendre l'air, m GRANDES PERSONNES qui K rrinini a Irait -< npdioni pour PRSERVER LEURS ORGANES RESPIRATOIRES ou pour SOIGNER les hlmmes, Maux de Gorge, Laryi.-jUns, Bronchites Grippe, influent, Asthme, Emphysme, et' 1 ., etc. .7.1.15 IL FAUT AVOIR BIEN SOIR . " 01 %  HKIH1H MlClCi.r COA^VMN.MU. !.., Liquidatioi^' Chez un i(j{ de marci dises dive\ Paul EArt Rues 1 raver8ire$duMagasin defl A tendre I le liflle |iroprielf, a Hurlant toutes sorles il arbres fruitiers. N'adresser au W 1367. rue ,., tenlre. Afin de taire de la place aux nouveaux arrivages^ nous et eone demain, cette veute au rabais; ,vene* preutfre, oar H regardona paa aux prix. Eioftœ biaochea poarrobea.et calef ona. Urill.kakia jaune el dnote marine, Serge coton, marine poir jupes, dupes util etpoui humuie, Poadred da riv:Pdriuins, Sivousdu toUmi' g el LA Violelle Paria,a(iajudltea et Ba } ordinaire*, VU paur %  .„ I _. -. B **ulon mtal pour col et poijfnela, Chauaiu'fls daines, lace* 1101 0 JsUlil(3 J onDe§ 'i ubem 'S8s cjuleurs pour hommes, Mous^-lme ds C'eut intreBint La *|t c Christisn Horn • vensnt de Harrbjurg via Curivto, lacuiel, est attendu A ort au Prince jiu li 17 (t.u art. il repartira probablement le mme jour pour St Marc, Puerto Plata et l'Eutope prenant fret, Pour plus amples renseignetrente piire de s dresser OLOFFSON. LUCAS 4 C 0 Agems G nrant, NOUVEAUX ALAMBICS^ par •ISTIUB e iscTims | Les I AUX-M-Vif, ftMWBM, 4LS001.S, es. Pharmacie ti.iiuci. usd Vient d'arriver ,ICJ: ^ BEMY FILS M MUE PnATIOUI va, nsnou M 1 r, !" PAR isi tum t w SSAltUBL %  t Tamr iLLiwrai '^CaV Vaccin frais, % t JJAeads Dextri 'Jfrallose, Exoell nourriture pour tes enfants. t Liqueur de VEtolieVet Globuk baud pour le traitement de CM' Engrais chimique A 0 1 pour /U et l§ %  N* 2 pour ambres fru



PAGE 1

ENTIONS MANQUANTE 11



PAGE 1

*u CUC4. <~4<4stW&<2& 3y 6*t*+ e n Mme BOILO bonorent de leur %  amiti. Le Chef de 1 Etat, aprs avoir rea sans discours les souhaits da eee invits descendit dana le cour ea Palaia et, accompagn de quel F nea uns dea olflei< ts de sa maison lilitaire passa la tevue des geudar mes. Le honneara loi syset et rendes, il reg'goa les aslona o l t* •' u i rit toute de charme et de disj tinction. Dea goueea se formaient su basarr des ay sapai lue a et chacun de ces cionpea tait, on dirait aoux par I confiance la plua loyale et la gaiet la plus cerdisle, Son Excellence le Praident de l_ Reprblique et lime Borno comui de simples smpaytriona qui o'e* rfient pas I honneur d''.re le pr m er couple d une na -on, cordm i reot eux-mmes les invit au butfe sans distinction de rang.de fortum do plus humble inel de Service au 1 plus remsiq-jsbles de b urs hteEt c'eut cela qui. alli A lorgems tion intelligente du service Ot cet 1 petite reeptioo dont ceux qni asaiataieot gardtrent pendant loi. temps l'sgiable souvenir.ee socc de bon ton et lui donna cette ph< aonnie d'un flve.oclotk vcu dac. no centre d'lgances et parmi uu socit des plus rrfflnes a qui rie qui est;dlicat n'est tranger LE MATIN qui s est toujours fa on honneur et une joie d tre sic amis du Louveioeuient aotael u peut laisser passer cette oceasioi sans renouveler ses' foubsita i So Ex. le Prsident de la Hpublique e "assurer.uue fois encoie tsnt ueao nlmiiatioo et de sa sympathie pou* %  a personne que de ion dvouemei.i invariable uu gouvernement Association agricole tfg industriel.le Jauylohatienne A l'cccancn de la teuton qui tut MU din anche loir, -u No. Jc< Avenue Deisalinci, n algr le rarauvais icn p qui VCBSfSM de Mal i cnttaritr, plu Je 20,f rsonce rot rlpoodu a l'appel de prciTOieurt Se la Coopration Aericw et iedustiielle le "Arglo-liainecnc r et ont I locti i la sance d'insufcuratioo de la dite) As> : c dation. Mcaiicur I ike, l'un de pronroieur, dac s son l'iKOur d'cLtcituir apes voir souhaite M •tour icu ceux qu. cet tu !.. ne de lpoaSte ton aiietiie, s'e>t srtiie I rtiaHcatl— du but que se propoir ette A'sociauca t le developrimeni cotonique d'Htm pai l'Agriculture et l'industrie 11 tout lit passer l'esprit, tout un cortge de brillante* perspective eo ce qui concerne l'avenir conomique Ou pays, nui il pr.Iuis Iceute de statut lut donne Vu I heure avance, il lut dcid que de une en araient disintucis asa rncn Ucs fondateur sn vue de leir diiiuisionet leur adopticn de>niiie.. Un servit iti invit du kola et de vaod Aki ho son me teconoeutte rt.se de ior tact d'o chacun ut tutti le caur plein d'idal et avec b leine ddem iraiion Citie pcnduel au icnderveus, cirrarclie 20 du ccfact a 5 beuitt de l'< prS-miJ 1 1 eus le am.s de l'a uv rs icet pris de t n< pas manquer t II icunion rrochainc. Ce dentifrice dlicifiix DM charme. I COLGATE 0 le don le faire briller et Manchir les dents, ta saveur est exquise. Aux iegaotes k Portau-Prioce M r isaac Dishy 1738 Rue Courbe cAneienne hnlle Salami $ 'tiduttt CoiLN pvar Oi>u^ aaaorvcer au'il met ea *tnlc un (ot 3e Voil** brot* et Mitent UM\O icauXi d De bute coufeat^ aa priaieufemeaL S Gourde* t'aane. Accourez a^aaL qu'ifs (tru^eril. ^appetV:-sirondisseineat t en % ne de la cocat.mtioii d u-ia ocataner : LjEuvrt du Secours a§ri$ole. Monseur le Pr-ie, i Nombre de cultivateura man* queut de ressources pour se pr-' cnrsr l>s iUfi.oa i.ctssairea leora tiavaux d culiuie II y a l un tria grand œel, auq >el, eu at mi *i piU' r*c • i i i dia fonda, en vue o'iebeier fat de diitnboei gratutiement aux cultivateura pauvres des atiLenctP, gruus uu planta illecter S Ittia planiatioi.s. Ce (kjmiU pourrait tre compos de iroia ciicyana notsu.es de Is localit et tersit assist, m besoin, du Cure. de lOihcier de la i not.e *& callwa, ruaia MCOI i et i ni tout psice iju Ile est u.i appel a I in native pnve, qui — nous avous le droit de le dl e, reprsen'e pour le • ala'in • uu do iijmi.es trs psi icu 1er : n sest tan. oui siii.i dire. I. jne eu Hati de n lUntive prive. Ce doma ne est ce pont < > ru que nous n bsuona pat,— qu* I ou noua paitloont* telle piiantioo,— I ci naidrer le (iouvernemei.'. dai a l'eH|>ce, coaame un collaboraieur. Lest dire quel poitgument nooe noua cioycna ob igea de sou teiiii ssa vues, et auitoui son action, et mus le leior n avic outre dit b.'rai ion habituelle. Il n'est pis banal p arer le prix actuel avec ceux 'au'refois et vous serez satisfaits. Pansnn L'Assommoir C'osrt MsdMrds fi cheats, li Dire, en de Pir^ians redonne CE SOIF la 1re poqu* '• l ASSOMMCf! Entre %  2 gourdes c'tat l'iiuvrp de lerlreiien dee lahpre'oireu qup I action prive vient de pre dre sa chm s, a rs une l'pr-t a en faire savoir qoe les eii'baiTfB linat'riers de la Rpublique ne I i permettaient pion d'aaaorer I' x atence dea laboratoirea et, i ar cona^ijo' nt, la contiouit de Itvavre scient flq e fiancaiaeen ce qui concernles travaux Diologiaoca. E 1 l'.alin. en le sait, Unaeollnl a in crit eo t e d> son progmmraa d action gonvMri'emHiitale are r* forme graduelle des Inatltottooa nationaiea yant pour objectif de sobs tltuer I action prive celle dee Poe vona p'.b n H. (*i>a toua leedtmaicas o ceit>* eub 1 in ton conditionne form-l ornent la micbe du proIl n'est pn* utile de ci ar, avec cea poY", la tta s Unis, ni l'Angleterre, perce qti ne sont le terre classique de I initiative prive, et il n'eal fias douteux qio la apectacle de nnr auiriorite tvnal, tsite en vt* I %  1 cpur In nnlid't de leurs orgenlsstions p ivree et casai par Isa none'goetuante in-e de la guerre et de l'epi 1 ra, 1 u aoit pour quel* iji • ch tee d-ns >e mouvement par* /•< ularMi d t.-isncli uo peu partout. Noue so(nin<*a dono I aise pour appuyer, dana le milieu henien, toat IIIOUVI cnnl de ce gniir auquel le Q uv m ment vomi e bien ne paa Boppoe-r, plui foi te raison, tout mon vas 1 il nui lui mme dClanth dai s ce asi.a Sur la p m de M Auguste M gloire, le CoDgrc do l'Kdueatnn, epra que M. I.briaeoo eut donn soo approbation cette proposition, •.van vot eu I v ur d la cration d'ane ao it d ac loo t 1 tude en vue du Ui ••ment de l'initiative pnvt'e. Noua unmes euloriaa annoncer qjc cnte oiganiaellan est la v. 1 le de vi ir le jour. 4e Cla 1 m coincii 'i ainai a vue lea be reus'-e dii oettfc na 'lu l're Jent dt u 11 1 11 Ml p rtLis de VOll un 1 t un m .M 01 augure. Il e t I reins ntagaelfa de d:re (pi s rev un, *>t ainpla mni, 11 1 c t' qu ou A 1 jur 1 r.uus uevooi v<> lu qojf aoaligm-i la u ii HI lin tel que rsoraabte u Circulaire aux t'refvta, ci nue iMprapnteia IUMUI eoc re bien l* il feot I >•*{•• r r, — la conetl* taiiu'. ot'tlu ive de LOuvie da J4( ours egn ois . an aasurnot la r-Utt du Louverneront do toute none bonne volji>: pour seconder dana ce eens 1 n initiati/e st eoo action. ili Question du^uin Il nis •estal <|U U Coainataioa 4' f 1S4S form* 1 t initm^Umaks 4c Homsas A %  ssaaai s u ^*smoi et U rneit t de i. ii*n eu Macrc b>u| a 44ao MM i.ppori dipuli um. J. r.StW SS"( .IOS, ISOUI4.I-S*, wx\ MuUtarcatt p-r ia|iott U t .tlot,,, ^ U i aaai" SssBani...l.K> au iLiiin.ll eulM' b* ru p itctHr. i-.-.-x.t WMIII a ! ls<*S 4sls pu. b boas No. asscasSsMi — —-Tsaji b et % %  •>* u *" %  M4 hiS .ai.i ata I aVatmiatiaM r !•>". N*. t



PAGE 1

' Lt MAiic* Par Cable Nouvelles tcangres L amit muo (ur que LAUSANNE 14La cirr onie ci vile des obsques de Voiovsky a t l'occasion d'une maniteitaiion cla tante de l'amin Tussotnique, car lamel fcha et ici autus membres de la diega-ioa mique taient les aenls peison^ges de la confrence do Pioche Ontui -yaai assist aux taniauicD.Li ceicutil ea a.ajou ion ge couvert d'une duperie rouge, orne de fleurs .oug s et deoieedt bannires de nc.e couleur, a t traospoite i trtvtr. les mes reuipliei de monde d n> un train spcial qui partira demain poui Mo.cou. La confeunce a tenu une courre lance. Us dlgus turcs ont con seoti ce que pendant une p iode de 5 ans Uoii m:dccius soient nom mi coofctHers de l'administration sanitaire turque. Les allis ava em dsir la nomination J'uoe commisde rucatciui eiiangers pour cjn tilef les fTUdllHBI lltltaaafl "liai les ports tur.s sur tout le long du d roit, m .i liait ficha s y iait oppos. L'accord compiend du con cessions mutuelles. Notes anylaie ci italienne PARIS 14— Ou auuo ce au mi nisiie u>* ktfaiicl tiaugeies que Mx Pomc.i aceu eu simpiemeu. l ceptiou d s itpuuse d. t'Augieterie Il de 1 ltal.e tu Nue de cummtn tatrts. D.us us mi..eux o li irson paait p t Ji>p-. %  > diiwO er ces do cumeuis.nus ou il montre txiime men. ouu du I il que le. nous au glaises et iU.uut.es oe stioiguent pas beaucoup dj roiutde vuctiiuco be>K,e couiiiK ou aurait pu le -iciur, dap.es les dliaiai.ooi pie.edcQtes de lo.d Uiizun 11 ei (au icuiaiqu en outre que ces deui no.e< insutent aui le rcm^e de gaianitts de lotire aile m ua. ci o tu conclut lappiobuuu u.ite d^ loccupaiioa lianco bci 6 c de u Ktui, qui euustitue les ga.auii J s uc l'Alieinague le fnii oe ooLUtilin accident dfavion Six peltouiit. e. 1 tic lueis daus un auiuetii d a.on pti de Mousoles ^ Somme ; tour Amiens et Beauvois. Ltte.u^.aai (allant il Itf vice Pans-LuuU.es avait 4 uiu le BouigU i mu J7 L'app un put feu pcU.u. le ti.|ei, le pno e essa)! d'aitcuir a la Li c, mau l'aiopiaue l ciasa sui ic loi. Mine* flotianlei DUSShLDOiU14-. Les quaitiers gnraux (fana:* inpooctM des mi ns flotiauie seeiib.ab es a celles em ployei par les allemands pendant la guerre sont enlies eu scne daos lea tions laiil .ur empcher de transpoiier le chaibon et le coke de U Kuur. A Ktiuipi.i un des plus gnnds ports du moi.de tnu i l'intrieur, on a teut de -teiruire les cluses du canal,.ce qui au.ail mu i sec le es oal et la glande cluse de Is Khur. La mue a tau explosion avant qu'on l'y attende et l i dgili ne sont pas importants. Pli ueuil employs aile mand du caoai oat t ou en tat d incitation par les bdg's Le sabo tige sur les cbimiM de fer continue tre de plus en (lus srieux. lt ,Dans un driileotnl cau^ par l'explosion d unr ehargt de ynami le, le 190g a .. \ t. min e>o b en.e et Tivei, It, lo.omouve duo Crun Je voj i t< 11 oui ee et le mv-m.i n grfcn ri Le bcuigu: 11 ..,, iU i 'c Uliuo.c uc | | OJ.O e.t produit, e. ae w m a le ter auemaods ou. cie sue es par les franais LKs raus oit t euicvi au moyen de la dynamite U nuit der Bire prs de ri.-nii, i pioxtmite JU Tillace de W..k a.h ck U bjur 6 > xnestre a t ariie e. ,c viuigi dapende. Grve gnrale ^ Anvers BRUXELLES 14 —"En rponse A la mobilisation par le gouvernement des classes -le cheminots, pour (air* 'ac* la grve dt employs, de. om nui cations dam les diffrente t ranies de II Belgique, les employs les Po-es d Anvers ont dcid de faire appel la grve go'.ale. La garnison d Anvers qui s'enirainait au camp de Beverloo a t rappele en toute hte par meure de prcau tion. Ua nbssaieur 'lerrick dlgu de V arme am riciine WASHINGTON 14 — L'ambassa deur H r i k a t dsign pour re pr lott les Etatl Uni a hniugur 1 toi du monum n ig par le gou vernemeat franc us Chaunoot, an cir.i quar'ier a-s forces explitioa naiies amiicainei en France. Brais d'occupation, de l'avtie amrj, caiiie PARIS 14 L s dl'gufts fioaa ciers des gouveraemen'-s allis qx discutent avec M; W*J wor.h. de ligu am. icain, le rgi men: de 1a questoa dts (as d occupation de i arme amricaine, se tauiront d: nuiu au ministre des atfaues traa g es pom soumet re une nouvelle pioposinon concernant la rdact.o 1 de 'ac:od par i-eiu I Ils se rserve raient le droit de 1 ab.og -r dans cer taines vtntuali's Le vote des femmes en Italie ROME 14 — M, Mus-o ini a pro mis q e le gouvercement accords r ait le voie a certaines catgories de femmes. Cetit p>omesse a rencoatr la plus chaude appiobiiion des dl gus au neuvime congrs de I allia n ce du suffiage in'ernational qui a ouveit tes sances ici hier. Nouvelles Diverses MADRID 14Le rsultat dss ec tioos snatoriales espagnoles est le suivant ; Uididats ministre s 105 ^Adhienti Sanchez, (gna 46 Antres partis t LONDRhS t^Dans lesphres officielles on considre que la rpon sedugouvernem.nl sov.tique la note anglaise vitera la rupture. Bien que le gouvernement tuua inique soit prt di-cjter les questions en litige avec Krasstne ou un autre en voy, .0 d Cuizon semble dieirr in i mainteuu tous les points ind qus dens sa note et nr pas tolrer d s es pirations dilatoires de u part de Moscou. MOSe-OU 14— la oote des So vieil il'Aogeiene, dont le texte a t publi, ett rdige en termes con cil atouts, Apis avoir exprim sa surprise li rception de l'ultima lum. elle propose une confre :ce A U date el l'cnlrou qui seront dsi gns avec l'An^leteire. A cette rn mon des icprsentants responsables des deux gouvernements' on discute u non seulement les questioas se coudaucs souleves dans fa note an glaise, mais on rglera entirerr.e u la relations entre la Russe et a Grande iirrt.goe. IIHONGKONQ .4U vap.ur hi uoi t 1 1 I...U d e. s s pj' es pr t > s... 4 p deSivat.w et es p g ea w^cu. qui se irou T*ieut a bjid o-t t te.ior ses et vo ls. RIBXI 0 U -.ouverture h.er de li p eeui.e sa ..e de la cojfreo.e desdag'ii a.n ica.ns et tnenca ni nommis pour 4^Uu!t ;e> dilbcults exi aub code tes h.a.s Unuca le Mex que, est accue. 1 e ave. optimis me par la presse et le public m eau cxiDs, ZWLT on suppose qu'il en tssul lera la reconnaissance de l'adminis tratiooObiegon par le gouvernement de Wastaiogion. Ou dit otricieil; menr que it gouvernement mexi cai a est pit taire droit anx deman des amricaines sur la lgislation des ptroles sans porter atteimt la sou vcraue. et la dignit na tonale en sgnaut le trait qui prcderait la re connai sa ace par tes E an Unis. i fcKiNI —Monsieur Aod^isar et un g.oupe de rcpr.eutanis du gouve^ xaemeut cb no.j.qai s e.aient icndus aup i des band.is uan> l'espoir d OD tenir aa mi.e en liber.e d^ pr sou mers i. angtrs, sont reveous trs in dcis sur le cesji at de leurs demar clicslt y a dei4c:oid* parmi les ban d ts sur les dta.ls ds la reddition d.s trangers. Les d p.omue irai (ers Pckia OJI tenu une contren ce ci oit discut la nat-aie des pns lies qu'as recommanderaient 1 leurs gou\e.nemeois reipect.ts a l'expira non de la tyaode de grce donne aux fouciionnauei ch.njis pour 1a use eu libell ues p.isonniers. Douze Mi mi gourdss en ai an Lut Commission d'Enqute et le Squestre de li Qondve Con&eil d'Etat A. ia r)auic daajciuid liai, n.) iipos le lt i t-poft de la ^.ommission %  spciale cbairgeia d'examiner le con* trat d auanas. Cent uouamtsaian comme 0.1 la sait, est co.iipuie dd M.vl biuile L110, dtiiCieB ttuu/.ioi', j ui .a l'iuiuii Lduraie .Nau, UuCdBStiuuarlca l'ieira, la.3l.11l i J juuj, !.. U, L.u<3Ubr)On t Ad. VmLi.uuo rtubjti D^viJ. M. Bc* iACU Jioaii, be^rotair*] J E;i: ds 1/\a,r*.ocaur m l a foudre une f a.u.tid, du oueu Je Jjsphme JoneuD, Udu.um la SdCtun des Vaaea ( Arciriaia ; a i iudd ruer soir par m f judre. Les ti jaiiUiS de iiaaulus L.J u.iqj.c.uc icpo.cu.aejj a c cetu luteressaaee cj.utfj.c -uru Ucu a faiisiaua, l< /8 Mi cour^ot. a^utrec ;enir.ilc 1.00 ; U>*e i, jo. — i^afocytciifie fie Il j'orgaoie pour Ici pre.uur jours du mo $ de |uio uae l*te niJ uk i Lue-V^ritt, q il ne mJHuc.i pas U'inrcr du no ui< CJI IDCIItecar. il y sera icp.eHi.n4 pjr ua n'oup; 4 J ; leurs ea v^aet.e MM w i a s il loeaks eo o nie 4'actuiliie muta ic •> Une .uaincureuieiumpen-. Lei'i'" *-*' U^a en wcn.e iu pm Ar Ota |ouiJ.s cii.z i lui V icux et i;inet Cami.le touaeai U ou au n .14c d via^ ^uir^i a c cnius sures. At^c.ez lus ni is On nous pue de demander I a P G 3 de meure a uivciu .1 pailla de t voie lerree comprise a I en.oiK-gae de violence et de dnigrement, ali neate par d s rao* por's (ao'sisistes etmenso 'g*rs svai*, en etet, dcid l'Autorit Suprieure 4 nommer une commission en vue d'enquter sur moi Al u nistration. tt les meneurs, ton b: des jouisseurs de jadis, en revoyaient, par de' les tri MUI de la Commission, la desntut on In S quesne de la G) nlve et U Renaissance des beaux jours d autrefois . Mais t Li fU:he tourne et vient frapper celui qui l'a tire Contre coup du sort pareil! celai de 'a grive qui, pour avoir trop mai g du Gui, D oient la Qlu avec U quelle on prend la grive. Je'.* conrn ss o 1, compose du Lien teoaat Amricain Manaing. du |Ug; de Paix de l'Arcahaie, du Sujp'.aat juge et du Greffier du Tribunal d: Faix de la Gonive a, durant trou jours dune b sogae inteise, me i l'enqu e su ditlirents points de 1 Ile Sa ticlM toute de [usuce et dimpartii it ach:ve. eh a aies y on tapport an Commissaire du Gouvernement prs le Tribunal de 1re Instance de ce R s or'. Il l.v.e la mditation de tous la le re suivante ejue vient ae m d:e. ser ce Haut Fonctionnaire : Lib:rt Egalit Fraternit REPUBLIQUE D HATI Copie l'on au Prince, le 7 Mu 192J an H9me de l'indpeniance Le Commissaire du Gouvernement prs le Irtbunat de lire Instunce de a ressor. A Monsieur Flix MONTAS, Squestre de l lie de la Gondve. Mouiieur le Squestre, I ai l avantage de vous informer, 1 foutes fins utiles, que depuis vendre dt leinier j ai reu le rapport de la Commission change diavestiguer sur vo re ge ion le n'y ai rien relev ton'ie voos sauf quelques dclarations de cer tains individus et auxquelles la Com miss.oi n'a pas attach de l'impor tance. Elle stst coatente de piodui re d'utile* suggestions qui. 11 elles •ont sp >liques, autont pour efiet ds mel.orer la situation de i lie. Ag> z Monsieur le Squestre, l'as surance d: ma meilleure considra ration. (Sign) M BENOIT .Maintenant que 1 attention pub:, qne esi si siieusement toarne fn la GJI lve, il est Lcessaire que j ex p iciu 1 ceux qus la quUion intrt se la situt oi de cette ttt> E le fut concde 1 M s.iems No d A eus, B Kvi.e et Aub y par acte en dite di 2-] Aviil 1890 e t rroiifi le 19 Sej trrbrc 19 S Environ 11 ans -lm tard, ie 28 Aci .917, rgiai hatien paun Arrt du Pr-ident de la R pub'ique, retira son autorist on i a Socit qui avit t forraie en vu: de l'Eiploitatiou de 1 1 1eLecinseil d'Adninisration*qui le presto'ttt cette Socit s'est ainsi trouv sans mandat pnur continuer la gertion de la Gonve. fit durant le cours de l'instance introduite con tre les concesi ouaair.-s, l'Ile ne pou vait tre livre elle m nfla Le de mandeur au proca' p o.-oqui la no mina'm dun Squestre pour ad ni nistrer les i itres en jeu. U 1e ordonnance du U Avril 191-4 dcila qu ce Siioeitre t administrera l'Ile de la Gonl/e, dposera a la Banque Nationale de la Rpublique d'Hiiti les fouis qui pourri re cueillir et -en Ira co rut; d; si ges tion quand elle aura pris fia. Durant les quate annei environ qui oit prcd mon investiture, il n'a t vers i la Binqne que fo s mille ept :ent t ois gourdes quatrevingt deux cenliiies ( 5,701 82 ). En tre te nps. a du gua; sortait -oui a riment le l'Ile au p.ont de certains i 1 d'vidus. Et lien ne fut ent epns en vue de 1 amlioration 1 og ess.ve d s conditions d existence des hibitan s. Pourunt aucune protestt o 1 ne s'.'. levait contre ia sai.-s at oa. Com bien ds faroucheid Censeurs actuels de la uoni/e o npren ie t alors ( on sait jourquoi 1 qie tout ail it pour le mi ux dans ils me. veilleuse. Us sa hirneni 1 jjourd h A co -'rt mo 1 ad n nistia,tioj pour desraisoui d it r:ntei ce les qui coiditiounaiea. leur admiration pour ceux qui '.aieni b en loin daroir plus de bon ne foi et plus dnerg e que moi.., Install le 4 Mars de I anne dernire, mon encaisse i U Banque apri seu lement une anne d'administration, s' ve D i in mille s.z: Gieirdes (1 -,o 16) D:s milliers de gourdes se roni verses en.o e avant la fin de 1 Anne: Muu encaisse se chiffrerait une pu. forte valeur, si je navals i oblig de rpondre souvent aux appels du Parquet et de faire de fr quenies diligen .es pour neutraliser les combinaisons mich.avliquei d'un prieadu Ayant unit qui vivait uniquement de la Goudve l travail.e actuellement la re constitut.on de la liste gnrale des fermiers, section par section, du nom bre de carreaux de t-rie -ccups par chaque h.bnant avec .e montant de ses redevancesGri:e i cet tat dtaill etjexplica t'f, la lus ice aura une ide de ce qui se p.suit la ba lve I ai lefren em .ement les vols de b m de G lac. De con.ert avec l'actif Migts rat Com nunal de l'Arcahaie, j'ai cr deux t:oles qui ont chacune une moyenne de frquentation de sonante q jinie lves. Les directeurs de ces .. oiei prparent cdacun une dizaine d'lves parmi les plus avan Ces i une Pre.n re Cimnun n q i aura lieu vers le mou d Octobre, tu bientt une tr .isi ntoam: uen a tooctiojier dans .'le. | ai achet une Barge Su cmil gourdei. l'ai bt, une maison pour la Compagnie qu nen avait pas Je construis en ce mo mat un grand dpt pour I emm 1 La maison Lope Rivera Ht prsentante Uarton # Guestier [ Bordeaux) Avie sa clientle qu'asile trouvera en stock Vin* **a fi*mU OA.Msa OMHIt MUI UWKr^&p^ C 0D i' I r 1



PAGE 1

j7flt Anne*, No 6O07 POKT-AUPRWCE ( lITI )l DIBKTEUR PROPRIETAIRI IMPMMEUP lment Magloire BOIS VERNA ISP, Me Amricaine to20 C ENTIMES Quotidien MEHGRCDI l MAI 19M San l'afimiichisseaiit l* ducatioii et la richesse dit paytan, il n'y aura jamais m vritable Mien, ni lyi lime i taetM pour le bout yeoia hatien. Louis Joseph JANVIER miMOMITM Ml il 15 liai au Palais Naliona iqri, trop sentent, pte les r* fji oflciellcf, t'est qu'elles liodres, qoe l'on ce s'y sent iJM, royaut que l'on est par lira do protocole, filoute a fait chapp cette jdtDnui la petite fte que, de [tfiDi lea aslmt du Palsia, i l'du premier anniversaire aoote au pouvoir de Mon flGIIS BORNO offraient Son ice Monsieur le ('rsident de ibiqoe et MUH l. >UH Borno. iwox qai bvuoiit t ;inv.ts irtcspiion s'y et ie i reudaa par le dsir de manifester leor dvouement au Gouint, lai auute. leurs sympa leor admiration celui qui, Ifftn Chef d Eut tait dji (premiers parmi noua. effet, O D y remarquait toua lea de Services des diffrentes de I administration liai" tooa lea ofciels du Trait tODilea tnenlre dn Corps Jqoe et Consulaire, beau %  •mbrea de notre lite et on ce ceux que S. EMoa H Prsident da ia Rpubliqt e I Boruo honorent de leor Om de 1 Etat, sprs avoir "ni discours les souhaits da WMI descendit dans la cour • t, sccoroi-agn de quel 6D dea olfiei.is de sa maison PMsa la revue dea geudar mes. Le* honoeors lai ayant et randoi, il regagna lea aalona o | j^e reprit tonte de charme et de dis De goune se formaient au haien 4 des sysa patines et chacun de ce groupes tait, on dirait anirr par I oDflaace la plni loya'e et la gaiet. la plus cordiale, Son Excellence le Praident de I Rprbhqueet Mme Borno noml de simples aropaytriooa qui oa ment pas I honneur d''re le nr< m er couple dune an'on, cor-dTi reot eux-mmes les invit an bulfe MOI dis-inction de rang.de fortune du plue humble Lef de Service auplue reoiBiq-jablea de i ora hte, El C est cela qui, alli A l'organis tion intelligente du service fit a cett pente rception dont ceux qui assistaient garderont pendant lou. temps l'agiahle souvenir, ce socc de Lon ton et lai donna cette pli aooniedun flve.ocloik vcu dan un centie d'lgance*, et parmi un aociet des plus refflneg a qui rie qui eit;d6hcat n'en etraegerLE MATIN qui s'est tonioun fa on honneur et une joie d tre de arma du Gouvernement actuel n peut laisser passer cette oceasior sans renouveler ses souhaits i So fcx. le Prsident de la Rpublique e "assurer.une fois eccoie tant deso admiration et de sa sympathie poo< aa personne que de son dvnoernei.i invariable sou gouvernement. '•lion u .* J4C AveDue ^saliues. IZ' X, "V 1 ui "racaitde tout W. 20 f' rsoc :cs CM rpondu a %  Uta^iAr ? ,0 -'' a "i.f et ont k %  * d induration de la dire As Bvit 1 f ,; i l ,U d J P ron 0,eur! <** on KM?.' P S avo,r ,cuh la bitnn Haie, ICI sns fonda, en vue d'tchetr et de dit Hibou gratuitement aux cultivateurs pauvres des semences, giaina ou planta iffecter a leura piBntationa. Ce Comit pourisit tre compos de trou citoyens notmes oe la localit et serait imit, LU besoin, du Cur et Oe lOiacier de la 'Gendarmerie. Les aoyena de cottrle, quant a i e n plu dea M int'i.i -, a ra eut fiia put cb que Comit, aaivtLt lei conc.tioni locales. Je suis ror.v i eu que voui n pargnertz aucun effort pour raliser cette œuvre dont l'importance sociale et conomique est vidente, et qui pourrait re appele c ni.uviv du Secoon igricoie t. Relevez, Monsieur le 1 rtet.etc. Ce'e circu'aire np nou intresse paa seulement parce q 11 a en vu< le progrs de not e -g'Xjllure, maia encore et surtout paice qu Ile est Uii appel A I in iiatwe piivee, qui — rou avons le droit de le di e, reprsente pour le • Matin un do %  mume trs particulier : il a'eat tait, pour ainn dire, 1 aptre en Haiti de l'initiative prive. Ce doma ne est A ce point r 're que nous n hsitons pa ,— qa l'on noue pardonne telle pitenlioo,— s cooaidrer le GoavarDDOMLt dai a les. ce, commeun collabora eur. Le-t dire A quei po 11 (g i m> % %  noua cous cmyii.p on Igaa de soutenir sei vues, et surtiu son acbou, et noua le leiors avec notre dei'a bfration hbbituele, Il n'est pis banal d constater comment, A i heu e actuellt, un inouve i eni se tait, dana le mor dd entier, dans le aens du dveloppement de l'actioti prive. Ku Eianca, Grande Liquidation Mr VIlSiCBNT CREIDY devant partir prur l'tranger dar* /*> buf d* renouveler *on stock offre * sciant* c"< grande liquidation* pi*qu'au 10 du mois prochain, date de son dfiparj. Il profite des deux mois de morte saison pour aller luUmme faire son choix. Sa maison sera ferme le 11 Ju'n pour tre rouverte an r mirant du mois d ( Unit. Vtn*x, acheteurs, comparer tV prix actuel avec ceux autrefoi* et aua res satisfait*. Pari si a na --t>'ac.L* Assommoir Codant au dsir de ses clieatf, la Direct CD de Pariais PI redonne CF SC!R la 1re poqn: ^f l'AS^'OMMeiR Entre ; a gourdes c< Ht i iniv de lerlrelien dea labore'oire que l' action prive vienl de prerdre A sa ch-rg e i, a ra qoe l'Ktst a en A tai r e savoir qne lea embarras linarriers de la Hpnhlique ne 1 i permettaient plus d'assu r*r l'fxstence des laboratoire! et, par consqmnt, la continuit da l'i'tivie scient fique fianaiaeen ea qui concerrir les travaux biologqoei. la Italieen le sait, Mussolini a m ent en t e d>> son programma d'action gouvernementale ure re> forme graduelle des institutions nationsles vaut pour objectif de lubs tituer I action prive A elle dei Poa voua piib'ics, dsna tous leadomai ns o cettanb't'ti ion condition' ne formellement la mirche do pro* g's Il n'est pB4 ntile de ci er, avec ces pay*. I r a Btl s-Unis, ni l'Angleterre, parce qu'ils sent la terre claasique de 1 initiative prive et il n'ait pas douteux qi e le spectacle da leur aupnorit scciale mise en viderce par la solid't de leurs orga* nisatioaa p |ve>i et anaii par lia ens^ gn^rppnfs tir. s de la guerre et de I'HI re>H-t,'iprre, rie soit pour quel* 0" ch se d ns 'e mouvement par ti.ulariste d^cianch un peu partout. Nous sommes donc A 1 aise pour appuyer, dans le milieu hatien, toit mouvement de ce genre auquel la Gouv pamaaaV %  '"' oi. tuisalnal qu'a toeis %  SBv.Uet l | tnp (MOie. ''. '•• ooeta a la levt del pr n b tioo .t Est uni d* i Asaou.tiOT C eli du nZ vernement. ^ **•. Haas rtaNiperons.



PAGE 1

.£ M.vn* i ri..... %A,^. ...... % % %  X 1 9Udre Idale Beaut du Taial Ulllt impatpabls,cdf)r*itc,d'i.dlicat, conserve la feula jeunesse, embellit, //. .• 1 donne un teint d toudr Te. M. t. • %  i r*. liai Clair, fil Ur\ I P-'i ev ii Tfinrtriy — Li.: i I • L>l Tci'KJ' '• finii (IOU i << •P Vaillant Houet Agenta gnraux, 179U Hue du Magasin de l'Etat Vient d'arriver Mu7e de Lin houille en barriques Qualit Suprieure En vente chez i. PRtLTZMANN ACGGERHOLM lia* au Quui, 1617 Fullon Shoe Polis h Company Inc. New* York *•> touler brotger la peau de m .lUlsal Il i>i V0U ivult{ atow un brillant luusant et aWaMa jSt voui voult^ la eouleur tt^Ju seuptesse it tt .bu>$uiti Ridant lonetembs. tmeleyee le marque UONOGRAM, tkrieue sptetaltment peur la daines et les gentlemen du bieb hh. Mlle Protge la peau Je* enaussum contre l kumidue et le tbleur. Mlle l'entretient leur seuHeese et conserve leur brillant. DemrJee, l mareue MONOtiRAM, t'est lajmeilleur de leutes les marques f Geo. JEANSEME Ayent pour Uaili TRITABLE EEKEE Ce la FMLLF PASTILLES VALDA Boni indispensable I ENFANTq-1 pari pour l. .-T'EIS : %  nom L Pa-dil'*" VM oni ^" e: Pharmacie Bourraint Po t an Prince Pharmacie Hrutus, lrmic et |tcute? Pharmacies. m C3 Journaux de Paris tiennent deerriiur i Le Matiu, Le Journal, L'ttcho de Pa la. La Victoire, L Humanit, Ixcel •ior. Numros du ro au 24 Avril. En vente A la Librairie du vh'in, I$S8 Rue Amricaine a es sl Elle* sont hereuses et en bonne sant Vous Devriez l'Etre Aussi Un grand nombro de maladies des femmes n'entrent pu dans le domaine de la chiiurgie. La chirurgie uepevtriea changer de place ni dplacer les organs-du moin rien Le semblable n'a t fait jusqu' maintenant. Un petit ntj lune pendule peut desserrer et la pendule avance ou rutarde. Si le mcanisme n'est aa remis en place de suite il peut tomber et causer des dommages atfriaux C' l IMBCJWI la mme chose avec les maladies des feni; KS; elles commencent d'un rien mai si l'on ne prte BtieaUoa dlea produisent des situatiena srieuses. ^ Aussitt que les premiers symptmes apparaissent preacs 1a Composition Vgtale de I.ydia E. Pinkham peur soulager le malaise et pour viter qu'il ne dgnre en uae maladie plus srieuse. Homacao, Puerto Rico.-' 1 J'ai pria U Compoaition VsrUle a> bydia r.. fmkham pour me gurir dus Coeurs blancbaa oat je soutfrals depuis longtemps. J'tais toujours fatigue et ) avais constamment .les douleur*. Une amie de m mire avant obtenu de3 rsuliut< excellents avec votre Compseltion Vgtale et ma mre ayant galement bnfici par soa esaploi je me suis dci'.'e de l'essayer. J< recommanda votre mdicament toute mes asiles. Je lui doit ma sant at en chante les louanges chaque jour."— ZORAIDA f^vJAjtn. Humacao, Puerto Rico. riuslenrea lettres tuiUircs prouvent les Tortues de la Composition "Vgtale de Lydia E. PinkKam LVCIA I. PIMKHAM MIOICINC CO.>^V~N,M*ll W.B.A.',' SjfSJBMSJBJRS: final Sia taose Logue Bar. — Kes.urio-—Chimbrti %  ic 1 lustaileo. Seivice de premier ordre. Edgatd Lvquc : FrouTiaire 1 %  I I I %  ! J Rnovation Bar Rue du Lir-mip de M rs Oirig par MAnnaewt lnnecent\ Ccocommaions vanes Service irrprochable LlD!jiulti01l d #MW lt de marehan dises diverse* Chez Paul Eki\\\ Rues 7 r aver8ire$duMauaein de l'Etat H Afin de aire de la place aux nouveaux arrivages,, nous oomnien foui demain, celle veute au rabau; .venex prendre, car uou ne regardon paa aux prix. Eiofroc b.aachea poar robrc.et calefone. Unll.kakis jaune et olfvV


PAGE 1

1 ) irsmts gasinsge du sel. J'ai fait orparer dei bancs, des porte, drs p'anches pour l'iBhcœst'Oo des irdig?nt!?. J'ai ache l pcor le MiYice de la sqo'stiatioo one bsrge qui a comt 600 et quel qoes gOQ.de • Voila la b( jogne qu'aid par on personnel nergique et de bonre foi, j'ai accompli et que la Corcmssion d'Enqute a coestate. 111 fait tout cela en nn an, œa'gr les tnnuis de toutes sortes dans on milieu ou l'effort est si pnible et l'existence si dit ficile ; Le public jugera, F. MONTAS, SquestrrAJmitHstraitur de la Goniv U. S. Nary" 4 News 15 Mai Washington — Alaoson B. Hocgh (or, ambassadeur amricain tu Aile magne, est ainv ici auicuidhui poui confrer >vu le prsident H.r ding. • Miiico City — Les Huis Unis |ce cherchent aucun avadtage spcial au Mexique d.nn ses ngociations pour la reconna aaance du gouveicemeDj naexiaa u, et n'a point 1 intention ou le ds de s'irtm icer d.ns les aflai tu .ntneu es de ctt e Rj obliqua an Chsrle? B. Warren, un ns Mm bresde la lga ion dans son adies se 1 ouverture ae la session. Tokio — L'Amiral siyo Takaialo a t appoint Ministre ae la Marine selon des ooovelies annonce par les loumaoi de Pkir. Washington — Le ^rsident Har ding test dcid dfinitivement de voyager dans 1 Ouest et l'Alaska vers le 20 Juin, et sera ab ent de la Capi ti>e dorant six jours. | BL nonce au poulie et au Coumerce en laniculier que pendant au n absence Madame D. Aacenci eat charge de a a piocorition gn raie tertio Prince, le ia Mai 1921. Sigal ; t>. ASLLNCIO mmmmmmmt ^ m •BManuBMart I Aous *vn* l honneur de voue infor mer d'un commun uccord Messieurs Edouard bougon et At/red Ltetcr ne (ont plue punie de noire mut ton. ^ Mr J t. PimiUel Ih/o a noire irocuretiwn partir de eeite aaie. ai .Not'i roui prions de prtndre note de ta wjH'ilure au piea dt la prt sente et nous roua prsentons, Ai. nos ululations empresses tir. .1. E. Pi mtntei ilt/o vgneta: P P. i. U \illunuiva,tCo | J. L. lumnifl htio J. L \ illanuvva H Ce Avis Lommewl 'Jvote ? Avoine ? Par sac. a' par marmites Chez LUE S'iAklME 1Wy Hue Hpublicaine em*mw*msa!m'vi*~****0*r9~—Kmsm Varits Ce fcuir 'b i tarte '.? Z' E ntro.^conme £ Panama Rail oad£ Sitnmshtp Line Bureau de l Agent Gnral • Port-au Pi met le l& Mai 1W3 ULLU.US Ao. 74 Le SS tien. U. li. trust t-A attendu l Port au Prime dt .\tw )ork Via es Ports du .\ u rd Hatien* samedi iV Mai iVU aiec.-. la sacs de lettre/ Ski il Tonnes de Aiaic/.andu* *•../ et partira b n-tme jour i SOT Ctistobcl Via Ports du Sud w ". bThOUPbiiS Agent iinral Avis Le pabii. ci ic uaierce sont avi ses qoe pendant mou abserc. Moi ssear Vioceai Uarauoi aura ma pro corai ida gnrale Port an Priace, 12 Mai ljaj. L maison H. Silvera Se put le plaisir annoncerses aimables clients quelle vient de reeevtr par les derniers steamers les articles suivants : Lhapeaui de paille eitra fine, d'ita ie Chapeaux feutre suprieurs f Boisaliio ) Chapeaux ne laine d Italie, dernire mode Pa mbeacn Ang. gns :ies suprieur. I!,, : Kaki |aune et ven anglaisW 1, -, Uiill Union blanc arg.ais" V -' Alpaga noir.supneur 1* Vl ,,"• Orgatd e brode suprienr'(suss"e) I, ~4 1 ossoi de soie couleur po'ur chemises I Lbaosset.es ponr entants, fonds blancfe&ooieors sorrieurcs Voi e couleur, giacdes barres, demie e nouveaut voile b-anc k couleur de toutes quai ts Bas soie n Bs a jour demiioie Giands Rideaux pour portes Serge non & t>i eu mariB pour 'hommes, anglais Diagonale noir suprieur Percale blanche anglais beiviettts de toilet.e, blanche et cooleor Piqo cooleor Ci bUi c anc ais 'Oull Tu: 01 kaki Blanc suprieur Unll Lo ou blanc anglais suprieur, etc. etc. ^__tu vue del morte s.isor, la Mai on H SlLVlFRA, pocr plai" s ses nombreox clients, leur l.isst les articles ci dessus a des prix exceptio aeliemtnt rduits et elle leur donne l'assurance la plus formelle qa'aocooe .une mauon Je la puce ne peut leur otiiir de pareils er'ules meilleur compte. Venex tous, Mesdames, Messieirs, ls|Maisoo N S1LVIRA pour os car, ieut* et vous serea satisfaits trs peu de frais. Relouez ceci Un intrt de tout premier o*lffl l'impoM liant d# alinenlt destin js .1 vos enfants, c'est de frouver un produit qui n^ f ** ujn n al leur estomac fragile ci celica. XHtle *Anglo-Steit* Condfnsed iViilk 4' Co, vom offre leurs Laits Condensed Nestl & Eajle Qui onviennant raerTdille aux eahints et renpUcenl avantageuse ni83l te lait par vacha si dirficila se oro^urer par ces temps-ci. F.n llai' elnx: Sun m Vuuc, Cis/Picoulet, LOD Rifera. B. li S da U Co e e, etc. En gros chez : L. Preetsmann.AGGKRHOLM Rue du Qumi.1617 %  B"S—! 1 (iraml Ulel de France Qui par sa situtiniunique. au centre dts a/faites .*e rtufttmandc plus que lamaw au public et i ses nomlrtutt e' distingus t,ev9n oour sa CUISINE sttgnie il 'cul le con]oitable nt(smre <. \oyu jeurs de Commerce et porlKulirtmenl au* ecmmireayxls dt latiigt i Pori-au Prince. L'hlel dbite par Gallon t\ par Barriqu* s des Vins de [io % d eaux liouge et Blanc. Cet \im viennent directement de htAHUAC et sont aaran\ rur ius de rmisms, nous pouvons le prouver tar det CUHIIKIClTk qve 10 is tenons toujours la disioxtiwn det Clients. ChamtHiyne et Vins Moussu prier modre. Conserves moutarde franm aists, premier choix. —. Revue des $ jdeux Mondes IS Kue^de l intiirnie PflfMjJ^ ItOMMAlHE IJF.LA UtRlOM i>U 13 nvnl 192; Auteur do cin'inent Utin VI. Clin'e* Incaa Gueial|Mgiu l'i^i-t Deidie partie Andr Cortbia — Le drame le landais L'Lluu.e BpraavaL. iaui Dtooia Le Mariage aecretde la Ductitaie de beiry Cte le Moi.tbel Hier et Dtii.aio. Le adfdtciu l *> lr 4) I : % %  %  1 \ S rt Vin er Oit Sa • U'4ti frtnftim S* 44 Hl'irgtX lt ;o I . ikanrrocli panent Su l*r chaque %  ••. Pin m Muaifo N I lr | M* l IIIICI tu BELLE POITRINE ILt'LES OIIFNUILFS P. P. PATtlZl Cabinet de h Abel Thard 4tH 12)/, Avenue Grgoiic Fort ao-Piince Consultations x i y Me A bel Thard Barnter at L w French& EOKIISH apekea D awirg up uf contracta, agre traits, le Colltcl cr ctirpaid uebs— 1 awsoits Bcg-ili: lien of raient* & tr. t'en akf. Trar slition 13)7 Avenue (i f^oi e ; Fort. u-Pnncc (H AI 11; C !t lt 1 CL'5, 3 tO>v l Si vous avez eu froid y I pour viter *N V un rhume, %  ESw A ^Pendant U rbomel > I V pw viter # _^\ ,J une gnppe, prenez quelques Comprims de RHODINE "USINES du RHNE' \h untn 1 I l upm t Agent Gnraux pour Hari Astbmc t. at'l 1^ u 1 rajy fw wtaf^^r — — Pharmacie F. Sjourn Uonn avis a aa clientle, aux mtSlecins et au public fB^s t^l iranraona son Laboratoire il'lliologie en un Laboraif^re biologie appliqu sous la Direction du Dr Rloot et t. Sjourn Le laliera'oiro on oiiv.-ii tous Isa jours de 7 tirrt du maJal f aeurea du soir pour toutes les recherches et analyses prvus t>. l'aanence ci unnie, s ni pour le Was*i inaim et ia conitaitta Ure-StrCarla Seront reues que le mit .li chaque 1 imiia#> S'adra*^r ia l'harrancie peurle< retHoit>netneDtr inilfas d'urines i.S IQ gastri j 1 >, lieaciiou de Wmnrminp I' I.I ion de Tnboulet, Ki iini'ii du sang e* du pus Kxunen dea rmii^p-s lcalea examen de eraahat <4lhtimino rrVaauor Consane (Jreo SmUstre Hethurche dr Sy.xrohtes l Co de n>r*oque*, ete % ete. Icuperial Consolidated Company Succ< ae K. A Cm o ex eclsldivirihu'fur dei nu'on.'n | cri me* : NUIILII KID REX CALI POKTlS VO\i% te TisHUH et (.otonnades Produit ulinifiiti i rH | r >o IFANSlaist, AK'nt hadosif pour Hati Port-aa Priaca TheCharlrs H.PrownPainl Compuj irooklynNew-York Si V.JOS voul/ avn 1 iliin>-at pointa S vono <\*\\fi. un "i'or arta l'joee l'r^far*. pr rJaa D •'• %  rt Innfoe "f %  *'lnp Arii r 1 <>u' iee*'rop<4eee I •!••• "i • i fae#a %  '"gieueei K I • **ontrii %  '•' ii"i •' t le a • %  b* T *o KM* #at r>'ri,l o*|f ', >n < 'ras. Lai r>, 1 h. 0 < -. 'i, a • ; -i %  '• .'—t Thi lit *:lro?Cl ijieo Jvuntn* laoni EMCIUSII pour

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05928
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, May 16, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05928

Downloads
Full Text
j7flt Anne*, No 6O07
POKT-AUPRWCE ( lITI )l
DIBKTEUR PROPRIETAIRI
IMPMMEUP
lment Magloire
BOIS VERNA
ISP, Me Amricaine
to20CENTIMES
Quotidien
MEHGRCDI l MAI 19M
San l'afimiichisseaiit l*
ducatioii et la richesse dit
paytan, il n'y aura jamais
m vritable Mien, ni lyi
lime i taetM pour le bout
yeoia hatien.
Louis Joseph JANVIER
miMOMITM Ml
il 15 liai au Palais Naliona
iqri, trop sentent, pte les r*
fji oflciellcf, t'est qu'elles
liodres, qoe l'on ce s'y sent
iJM, royaut que l'on est par
lira do protocole,
filoute a fait chapp cette
jdtDnui la petite f- te que, de
[tfiDi lea aslmt du Palsia, i
l'du premier anniversaire
aoote au pouvoir de Mon
flGIIS BORNO offraient Son
ice Monsieur le ('rsident de
ibiqoe et Muh l. >uh Borno.
iwox qai bvuoiit t ;inv.ts
irtcspiion s'y et ie i reudaa
par le dsir de manifester
leor dvouement au Gou-
int, lai auute. leurs sympa
leor admiration celui qui,
Ifftn Chef d Eut tait dji
(premiers parmi noua.
effet,od y remarquait toua lea
de Services des diffrentes
de I administration liai"
tooa lea ofciels du Trait
tODilea tnenlre dn Corps
Jqoe et Consulaire, beau
mbrea de notre lite et
on ce ceux que S. E- Moa
H Prsident da ia Rpubliqt e
I Boruo honorent de leor
Om de 1 Etat, sprs avoir
"ni discours les souhaits da
wmi descendit dans la cour
t, sccoroi-agn de quel
6D dea olfiei.is de sa maison
PMsa la revue dea geudar
mes. Le* honoeors lai ayant et
randoi, il regagna lea aalona o |
j^e reprit tonte de charme et de dis
De goune se formaient au haien4
des sysa patines et chacun de ce
groupes tait, on dirait anirr par I
oDflaace la plni loya'e et la gaiet.
la plus cordiale, *
Son Excellence le Praident de I
Rprbhqueet Mme Borno noml
de simples aropaytriooa qui oa
ment pas I honneur d''re le nr<
m er couple dune an'on, cor-dTi
reot eux-mmes les invit an bulfe
MOI dis-inction de rang.de fortune
du plue humble Lef de Service au-
plue reoiBiq-jablea de i ora hte,
El C est cela qui, alli A l'organis
tion intelligente du service fit a cett
pente rception dont ceux qui
assistaient garderont pendant lou.
temps l'agiahle souvenir, ce socc
de Lon ton et lai donna cette pli
aooniedun flve.ocloik vcu dan
un centie d'lgance*, et parmi un
aociet des plus refflneg a qui rie
qui eit;d6hcat n'en etraeger-
LE MATIN qui s'est tonioun fa
on honneur et une joie d tre de
arma du Gouvernement actuel n
peut laisser passer cette oceasior
sans renouveler ses souhaits i So
fcx. le Prsident de la Rpublique e
"assurer.une fois eccoie tant deso
admiration et de sa sympathie poo<
aa personne que de son dvnoernei.i
invariable sou gouvernement.

'lion Nosriellle anglo-
baiiifiuie
BVte! , fSM>u .* J4C' AveDue ^saliues.
IZ' X,"V 1ui "racaitde tout
W. 20 f'rsoc:cs cm rpondu a
Uta^i- Ar?,0-''a"i.f et ont
k * d induration de la dire As
Bvit1f,;il,U" dJ Pron 0,eur!' <** on
Km?.' P*s avo,r ,cuh, la bitn-
n Haie, ici sn du but que se propose cette Association : le d-
velopr*ent *< oronique d'Hailipai l'Agriculture
et l'indusuie. H tous fn passer l'esprii'.tout un
ion*fjede brillantes perspective s en ce qui con-
cerne l'avenir conomique du pays, puis il pr-
senta l'auditoire, .Vorsieur Pierre-Paul CD ta
qualit de i rsident de l'Association.
Puis lecture dei statuts lut donne Vu l'heure
avance, il lut dcid que de OCrftH tn seraient
distribu! s aux rntn brei londateurs :n vue de
leur discussion et leur adoption dfinitive.
Cn servit aux invits du kola et des sand-
ai tches.
tn son me recor. triante prise de contact d'o
chacun est iciti le coeur plein d'idal et avec la
feras diern iraiion d'tre ponctuel au rendez-
vous, curai cl e 20 du courant a 5 heures de l'a
prs-midi.
Tous les amis de l'autre sert pris de jne pas
manquer i I runion r rochaine.
Ce dentifrice dli-
cieux me charme.
Le COLGATE
o le don de faire briller
et blanchir les dents,
sa saveur est
exquise.
Aux iegantes de Porku-Prince
Mr isaac Dishy
i738 Rue Courbe cAnfienne halle Salain
S'cdieMt flam pur am annoncer au/iC
met en tv\v ua fat De VoiUm brod* et
Wte 3e ioao 6eaat et 3e touits. canfeat^ aa
prix 6eafemeaL 3Gourde* (aune.
*fcoures a^aaLqfiufc (laurat.
Sappetf:-,ou^ que Mt, maison bv 5pciafi5e
en article* dutage courant dan* les*
famille*,
L'UVRE OU SECOURS AGRICOLE
Noce reprodaiaons une circulaire
des plus heureuses que le Frsideat
de la Rpublique vient d'idreiaer
aux Prefeta d'arroodiaaemenf, en
vue de la constitution duaeuaavre
que la circulaire prBidealille elle-
mme luggre de dncnamir :
L, * Mont eur le Pn'fet,
Nombre de cultivateurs man-
quent de reaaources pour ae pre.
carer la semenc^a Lcessairei A
leurs travaux de cahure. Il y a l un
tria gracd mal, auq lel, en atten-
dant laUion de I Etat, lioiiative
prive dviait 6 honorer de rem-
dier. Veuillez voir n, dans chaque
vile ou bou-g imponan de la R;
publique il ne Berait pas possible
de provoquer la formation d'uo Co-
mipcu ne .ih d>s fonda, en
vue d'tchetr et de dit Hibou gra-
tuitement aux cultivateurs pauvres
des semences, giaina ou planta
iffecter a leura piBntationa. Ce Co-
mit pourisit tre compos de trou
citoyens notmes oe la localit et
serait imit, lu besoin, du Cur et
Oe lOiacier de la 'Gendarmerie. Les
aoyena de cottrle, quant a i e n
plu dea m int'i.i -, a ra eut fiia
put cb que Comit, aaivtLt lei con-
c.tioni locales.
Je suis ror.v i eu que voui n
pargnertz aucun effort pour raliser
cette uvre dont l'importance so-
ciale et conomique est vidente, et
qui pourrait re appele c ni.uviv
du Secoon igricoie t.
Relevez, Monsieur le 1 rtet.etc.
Ce'e circu'aire np nou intresse
paa seulement parce q 11 a en
vu< le progrs de not e -g'Xjllure,
maia encore et surtout paice qu Ile
est Uii appel A I in iiatwe piivee, qui
rou avons le droit de le di e, -
reprsente pour le Matin un do
mume trs particulier : il a'eat tait,
pour ainn dire, 1 aptre en Haiti de
l'initiative prive.
Ce doma ne est A ce point r 're
que nous n hsitons pa , qa l'on
noue pardonne telle pitenlioo,
s cooaidrer le GoavarDDOMLt dai a
les. ce, comme- un collabora eur.
Le-t dire A quei po 11 (g i m>
noua cous cmyii.p on Igaa de sou-
tenir sei vues, et surtiu son acbou,
et noua le leiors avec notre dei'a
bfration hbbituele,
Il n'est pis banal d constater
comment, A i heu e actuellt, un
inouve i eni se tait, dana le mor dd
entier, dans le aens du dveloppe-
ment de l'actioti prive. Ku Eianca,
Grande Liquidation
Mr VIlSiCBNT CREIDY devant partir
prur l'tranger dar* /*> buf d* renou-
veler *on stock offre * sciant* c"<
grande liquidation* pi*qu'au 10 du
mois prochain, date de son dfiparj.
Il profite des deux mois de morte
saison pour aller luUmme faire son
choix.
Sa maison sera ferme le 11 Ju'n
pour tre rouverte an r mirant du
mois d( Unit.
Vtn*x, acheteurs, comparer tV prix
actuel avec ceux autrefoi* et aua
res satisfait*.
Pari si a na
--t>'ac.-
L* Assommoir
Codant au dsir de ses clieatf, la
Direct cd de Pariais pi redonne
CF SC!R
la 1re poqn: ^f l'AS^'OMMeiR
Entre ; a gourdes
c< Ht i iniv de lerlrelien dea la-
bore'oire que l'action prive vienl
de prerdre A sa ch-rgei, a ra qoe
l'Ktst a en A taire savoir qne lea
embarras linarriers de la Hpnhli-
que ne 1 i permettaient plus d'assu
r*r l'fxstence des laboratoire! et,
par consqmnt, la continuit da
l'i'tivie scient fique fianaiaeen ea
qui concerrir les travaux biologqoei.
la Italie- en le sait, Mussolini a
m ent en t e d>> son programma
d'action gouvernementale ure re>
forme graduelle des institutions na-
tionsles vaut pour objectif de lubs
tituer I action prive A elle dei Poa
voua piib'ics, dsna tous leadomai
ns o cett- anb't'ti ion condition'
ne formellement la mirche do pro*
g's
Il n'est pB4 ntile de ci er, avec
ces pay*. Ira Btl s-Unis, ni l'Angle-
terre, parce qu'ils sent la terre claa-
sique de 1 initiative prive et il n'ait
pas douteux qi e le spectacle da
leur aupnorit scciale mise en vi-
derce par la solid't de leurs orga*
nisatioaa p |ve>i et anaii par lia
ens^ gn^rppnfs tir. s de la guerre et
de I'hi re>H-t,'iprre, rie soit pour quel*
0" ch se d ns 'e mouvement par
ti.ulariste d^cianch un peu partout.
Nous sommes donc A 1 aise pour
appuyer, dans le milieu hatien, toit
mouvement de ce genre auquel la
Gouv soppoa-r; A plui forte raison, tout
mouverae' qa il aura lui-mme d
oliorh don ce Sri h
Sut ! ptopo iitun d M Auguste
M gloire, le Congru de l'EI-eaiiio,
ap es qui M. Lhariaaco eut donu
00 approbation ceiio proposition,
kvait vot" en f v or d la cratioi
d'u< e so ti d .'C ton ttdiudeaa
vue du ricveluppemeiit dd I initia-
tive prive. Nous -.mines autoriss
A annoncer q..e cette organisation
est A la vci'iu do veir le jour. 4a
cra hn coincidt -si. ainai avec lai
heuretiH s dispoeitioni du l'rs d?nt
de la itr-pubiique et il est permis da
voir i, . ,\ au hcuieux augure.
Il e i i eiue nct laaire de dira)
que nous allons revenir, et ample-
ment, scr cette question Aujour
d hut noua o avens voulu que aoa-
ligner I acte prsidentiel que repr*
lente la Circulaire aux Prfet!, et
mm reprientera mieux encore biao
tt,- il faut Ipsprcr, |.t consti*
tution iioiin i. de a L'ifuvra da
Setoura sjgrl ne en tn-tuant le
Cu f du G v u'fij q| no tome
DO b 00< .ot poui aecou l*r
dana ce aen i. n.itatue tt aon
eouoo
. La Questio du^uen
* .Mat
Il "nous revient que la Coramisaton d'enauti
forme par I As-oc. non International* des Nom-
mes d'Affaires pour connatre de la quaaciM
de la raret et de Ij chert du sucre rut d-
pos son rapport depuis samedi.
Ce r.ppott a trtM la que lion, nous dit-ea.
on seulernent tur rap, ore a la crise que -u.,t l
tucre inuclli men n is ,ncrt, p t rjpao l au.
P d Itind iei ,r.le> pamaaaV
.'"' oi. tuisalnal qu'a toeis
SBv.Uet l | tnp (MOie.
''. *......' ooeta a la levt del
pr n b tioo
.t Est uni d* i Asaou.tiOT Celi du nZ
vernement. ^ **.
Haas rtaNiperons.


U cH^Irci
Pav Cataie
Nouvelles Etrangres
r
Lamiti russo tur Grve gnrale
cains, ctr oa suppose qu'il en tsul
tera la reconnaissance de l'admiais
irationObiegon par le gouvernement
de Washington. Od dit otnaelU
mat que it gouvernement mexi
caia est pict (aire dioit aui demaa
des amricaines sut U igisiatica des
ptroles saas porter atteiatt la sou
ver ai ne .6 et la digait: ru roaale eu
sigoaut le trait qui prcderait la re
0UZ3 Mille seiz prias en m
i
La Commission d'Enqute et h
Squestre de U Qm
que
LALbANNii 14 La crrron e ci
vile des obsqoes de Voiovsky a t
l'occasion d'uue manifestation cU
unie de l'ainiii russo inique, car
Ismet i'iiut et tes autres membres
de .a diga.ioo m.que taient les
seuls pei-ori ..^ea ae la confrence
du Pioche Oneui ayant assist aux
funiau'.o.Lc cercueil en a.a)ou iou
ge couvert u'une draperie ronge, or-
ne de rieurs ouges et dcoie de
bannires de mme couleur, a t
transite travers les mes lempliet
de mouue Jd uu train spcial qui
partira uecnaiu peut Moscou.
La confrence a tenu uae courre
sance. 1*1 dicgus turcs ont con
senti i et que pendant une p iode
de 5 ans tiois m u uns soient nom
rca couse.Hers de l'administration
aamtaile tuique. Les allis ava em
desue u ooiiiioati j i'uue commis-
sion de medcCias enangers pour c in
tilcl le Cj..ditiw.]3 Stu.tal.t3 vUUS
les poils lui.s sur tout le long Uu
dioit, mi Uoili faca s y tait
cppo*. LVaccoid compteud des con
cessions mutuelles.
Notes aiylaise
ci Uaaenne
PARlb M Uii auuo ce *u ro*
nisieie u< ktUuca eii*uge.es qae
Ma Point, r acco en simptemeui i
ceptioa d s rponses d l'Augictene
et de l liai e a. t. but de ara Dca
ta.tes. D us i.s n.i..eux 0 ti ir son
pa au p 9 dispts. i dttcB ei et* do
cumei.is.nu s ou :e montre txume
men. oui du Uit que te* nous an
glaises ei itai.Ui.es uc s tioigotnt
pas beaucoup du poiutde vue tianco
beige 101111:1- ou aurait pu le eioirr,
d'ap.s tes a.iaauona pi.deutes
de loid CUizou U est lait acuiaiqu
en outre que tes dtua noie* iu?i.-
tent sur le m uq.e de |attttiisi de
1 offre alitm.nuc u o \ en couciut
lappiob..uon t tianco babe dt 1- Khui, qui cousfc.
lue le a,.... L \ue l'AiitnufDt ie
(use ut te. m-
Un accideni dfavion
Six p.ijf o l ete lue.. d*uj
un aciucui day.on pi es de Mon-
soles (, Somme i 1 lie Ami. as et
fieauvois. L..;u,ii]uc faisant ie ser
vice l'ans-Lo. lus avait quitt le
Bouiget a m ti >y Lappieu prit
feu pendant, le ttsitt, le puo>e essaya
d'atienir \ la h.i e, mais l'aioplauc
s crasa sur le soi.
ti iriiiai** conuai sance par les E ats Uni*.
U^einvcr* PEKIN -Monsieur And-isar et
uu
BRUXELLES 14 En rponse greupe de reprsentants du gouvec
la mobilisation par le gouvernement nemeot ch nois qui s iaient cndus
es classes ' cheminots, pour (air?
'ac<* la grve di employs, de.
orn-om cation dans les diffrent*!
parties d* ta Belgique, les employs
dtt Postes d Anvers ont dcile de
'aire appel i la grve gn:ale, Lt
garnison d Anvers qui s'entranait
au camp de Beverloo a t rappele
en toute hte par mesure de prcaa
tion.
Va nbssaleur
Herrick dlgu
de l'arme am
riciine
WASHINGTON 14 L'ambassa
deur 11 r 1 k t dsign pour re-
pr toter les E -ts U.n> a l'intugot
t 01 du moaum n ig! ;ia.* le gou
vernement fraaus a Chaa nont an
ciea qatrici d:s forces expiitioa
naites amiicaines en France.
Frais d'occup%liort
de l'arme amn
caiiie
PARIS 14
- L^s dlgus finan
Mini s llotianies
DUS.sLi.ijUm 14 Ltt quaiticis
gnraux lui a:a an 'ouetnt des mi
ns Bottantes semb * es s celles em
pioytcs pai les allemauds pt-nd>iOt
la gutre soLituut-.s eu sei.e naos
les ettot s 1. poui empcher de
tianspo :er le ttiaibon et le eoke de
la K..ui.
A Kimrpci?, un ut s p'cs grands
poris du moi.ue s..n i l'intrieur,
on a lem de leituire Us cluses du
canal, ce qui aUitU mis stc le ca
nal et la gunac C^.use de la Khur.
La mine a (ait eapiosion avant qu'Ol
1 S'y aitcuue et u s dgts ne sont pas
importants, l'iusicui employs aile
mands du cttti o si cie mis en i d arrestation (ar lesb.lg's Le sabo
tage sur les chemins d; fer conti-
nue tie de pms en plus sntus.
..Dans un duf. ement cau- par
l'explosion d une thargs de dynami
te, le long di la MoNilt tBIlt Lo
b.ence tt T.ves, i 10 omouve d'un
tram de vcy?ttuis a ti- icouric et
le mcanici n grfm nt bessi Le
btiQIgncS re e v s r '.
InriiOtit ueu, I .i 01 i beat
proau.ic e. lj ^n m u ic
ter auematiU. uu th aii es p*i le
franai-. 1) s ... s oat t enlev* au
moyen ueiady.amue U nuit der
nire pts de B.-.vi, a p.oxi.mt* du
?illage de W.tk u.n .k Le bjut^-
mestre a ete irtti t k vu abe cjn
damn ou nu tous de maik>d'a-
rocade.
ciers des ^>ouveraemen s allis qa
discutent avec II Wai wor h dit
lgu am icain, le rglmntdela
quest oj des f as d occupation de
1 irme amricaine, se luniront d:
main au ministre des affaires traa
gies pour so- n.: re une nouvel.e
pio,iosi:ion concernant la rdaci oj
de l'accoid par lequ-1 ils se rserve
raient le droit de 1 abiogn dans cer
taines ventualits
Le vote des femmes
en Italie
ROME 14 M Mus o ini a pro
mis qe le gouverremeni accords
lait le vue a certaines c-1: or-, de
femmes. Cettt pro m sse a r. n oot
1. plus thaude appiob 10c i s del
j.,ue.- au neuvime congic; de lalhan
ce du suffiag.- n'ernatioual qui a
ouve.t ses sances ici hier.
Nouvelles Diverses
MADRID 14 Le rsultat dss e:
tions snatoriales espagnoles est le
suivant
mt Candidats ministriels 10^
"^Adhients Sanchez, Uuena 46
"""Autieapart s 29
LONJRLS 1/ Dans le? sphres
o(nc se du Hcuvemtm nt sov tique la
note augUise vitera la rupture. Bi u
que le gouvernement bma Tique
soit pt di caler les qu ..; ., .s tu
litige avec Krassine ou un autre eu
voy, o d Cuizon sembie dteirtin
UHlUttoil tous l's points iud qus
dens sa uote et ne pas to.rer d's es
plr.ations d latoires de la pia de
Mo cou.
MUS'-OU 14 La note des So
viels i l'Ang e>ene, dont le texte a
t put li, et rdige en termes con
cil atouts, Apis avoir exprim sa
surpnse a la tceptioa de l'ultima
lum, elle propose une confrence
la date et i l'endroit qui seroit dsi
gni avec l'Ao^letene. A cette ru
mon des leprsenUnts lesponsables
des deux gouvernements' on discute
ra non seulement les questiois se
coadaires souleves dan (a note an
aise, mais on rglera entireiceat
es relatious entre la Russie et la
Grande Kr l gne.
||HON,KO\G .4- U vapeur bi
doi 1 T 1 n ii (. s s' o" 'es
p r l s d i- de Siv*t ,wa es
p g eu t v.icu. i bjii o..t t te.ior ses :i vo
;s.
MEX1 O u -.ouverture h er de
la p em..e sa .ce de la coifrco.e
des de.eg'ii am ica.us et meaica ns
aup i des band.ts dan. l'espoir d ob
tenir u mue ea libert d: prison
niers tiaigers. sou. revenus trs in
lecis sur ie icsji t A* leurs demar
ches- li y a desac:o.ds parmi les ban
d.ts sur les du.ls de la reddition
d-setragers Les d pom tics traa
gtrs Pikid oat tenu une confres
ce el oit discut la nataie des pna
lues qu'.ls recojnnaniera>eai A leur*
gau.e rumeuis respect ti a l'expira
tio.i de la priode de gice donne
aux fonctionnants chinois poar U
mise cq hb.-tt des pusonmers.
Conseil d'Etat
A u itsaW d'aujount but, t et 1
ddpOAd latttpporc d la voiniuiasioa
SpttMt ub*rgd d axamiudi' le con-
trat U suauad.
Cette co.um SBij.i comme 01 la
sait, t>Mt co.i.e-u^e eld M l is iiie L..e,
Chines Kouaer, J>mn fttodiat
LaorortNaQ, Dacaaaetlii-ilea l'ieira,
Euimajvuuo, L. ti. Luerisaon, Ad.
Vtttb.uue, rtubjii Uavii.
M. Bd j.11 i ; -J, .-;J .fiUUi'O d Etat
du lAfcrouiture,a deiUAuUii ae ftrs
la duttaaion ae ue itappjrt a
aa .ce ad iuud. ; Ud qji a e.c aa u.a
Tue()ji.r Ja foudre
Luo fd.njje), du nom oa Jjspbma
Josepn, iiiUuiui U SiCtiun dea V-
ai-d ( Aicniaid I a t iue hier aoir
par 1a fjudre. _
I.j cniqjK.ue icp .se.i'..; J 1 .!_ cette inL.r.i-
same pawtilw HMl lieu a P.uiiuoa, le M M eouraat.
biiirdc gcnerjle 1.00 Loge i.io.
Ils spculaient dji sur le rsultat
d* leurs msuoeivres perfides et d-
loyales Oa et dit des courtiers
marroas prparant un coup de bour
te.
Leur camp-gie de violence et de
dnigrement, alimente par ds ra?
poris fanaiststes etmenso 'itra avai',
en eflet. dc-d l'Autorit Suprieure
nommsr une commission en vue
d'enquter sur moa Alm nistratioa.
Et les meneur, ton b; des jouir
seurs de jadis, entrevoyaient, par
de' les tranux de la Commission,
la destitut 00 In S queine de la G>
nve et U Rtnmsance des baux jours
d autrefois..
Mais La fl:he toitne el vieat
frapper celui qui l'a tire
Contre coup du sort puait celui
de 'a g-ive qui, pour a^oir trop mai
g du Gui, p oiuit la Glu avec 1a
quelle oa prend la grive,
jj.j corn ti s o i, compoae du Lieu
tenant Amricain Manaing, du jug;
de Paix de l'Arcaha'e. do Suiiptaat
juge et du Greffier du Tribunal d;
Paix de la Gonlve a, durant trois
jjurs dune b sogne intease, me i
l'enq'.e su d.ilieuts points de
lie Sa uJie toute de lustice et
d unoartii it ach.-ve, e h a aies
?oa tapport an Commissaire du
Gouveraement prs le Tnbapal de
gra Instance de te R s or'.
J; hv.e la mditatioa de tous la
le re suivante que vient de m'adrci
ser ce Haut Fonctionnaire :
Libert Egalit Fraternit
REPUBLIQUE D HATI
is
t*rocnain& fle
U s'jigaaise pjar les pre aien ]ou. 5 du mo s
de |ain u.ie ltl IhaS-nlS Ciae-Vantt> a 11
ne 'inHJCu pat 'lttm dJ noub.cm sp.eti-
leur. .1 y >:i-i epilMlM pir ua .'.ojp; d k>
te-in e-n v.dei.e uae co.ujjic ijea e ea ua i.;e
factoaluS lataj te uue JnllwiiraMwuomptnm
i^et -a es mmi Mjk ca vca.e u prix d.- de.11
g.j.i 1 -11 ji ' VitBia et ..lacsi i.m.ic e
aoi.ieui doit uj u ige de via,;, p.urcs de cluus
sures.
ftiveiez lis ra is
Oa nous prie dt demande; a a P C. S de
mme a oivjau .1 patds de .1 voie Icnee com-
prise a 1 eaeaig.rj: e des rues Csars et Kpu*
biiciine
Ce pissage coiuuiu; un daigtr pour les vhi-
cules.
Nous >iuyoas que cet iaeo iveaient dispiriiim,
e u ; uiie 10.: si^i.li a la "
ajC
s.
Commencement
d'incendie
Hier ap:s apii m Maitisam dans la rgion ue la 11m.
te zune un eejiinr.e..ee-meji u'iucea
die qui a dtruit iou e la toi Qre
d'une maison couveite en th.u.ue.
On nous dit que 1 acciueut ses! pio
duil quelques ins.anis apItS le pa. sa
ge du train d:
Leo^aie
fi
Mestor beliu
Le tailleur bien connu_ injonne sa
nombrtuiie ttlipUitt qui de retint de
l tranger, il n itent a sa dia/iOMlton
pour lu'iu* tutti dt Iraveaux riltvam
de sm frtftuin
Stin, alryaiici. promptitude.
Hue de* JtVawla* prs duliJaie*u du
tournai *L iLtsort
Ftrt'M-Prtatf le i fvrier #3
iliel
nommas pour plauir les difficults
exi auts eotie tes H a s Unis ti le
Mtx que, est accue* Le avec optimis
me par la prease el le public mexi
l\K.OConnorfiGo
Lijudrs
S)Ui achetears de Miel d'abeille*
du Paya et dd Siuto Djmiu^o a'a
drdiaer a r
JULKS ONU DDE
Grand HOtal de France
Port a-j f rince ( Haiti^ )
Copie
Poit su Prince, le 7 Mu 192j au
noxe de l'inapeulance
Le Commissaire du Gouvernement prs
le 'IrtbunM de 1re Instance de re r essor
A Mouirur Flix MONTAS,
Squestre de I lie de la Gondve-
Moudeur le Squestre,
I ai 1 avantage de vous 1 fo-.ner. i
(oues ti is utiles, que depuis vendre
di teinter j ai reu le rapport de la
Commissioa clurge diavestigusr
sur vo re ges ion
|e n'y ai rien relev csn'j? vous
saut quelques dclarations de cer
tains individus et auxquelles la Corn
miss o 1 n'a pas attach de l'impor
tance. Elle s est contente de piodm
re d'utile> suggestions qui. si elles
aot ap >.iquees, autont pour effet dt
mei.oier la siUationde rite.
Ag z Moniteur le Squestre, l'as
suunce d.: mi meilleure considtra
ration.
(Sign) M BENOIT
Ainnteaant que 1 attention pubh
qne est si sieusemeut tourne ven
la (i v. il est Lcessiire que j ex
p iqu 1 ceux qus la qu.-stioi utrei
se la situt 01 de cette 1" I le (ut
eoacde M sueurs No d A asi* B.
K M e e* Aub y par acte en date d 1
27 Avril 1893 et modifi le \t Sa
t' 1 bi 19 8 Environ U ans ilu;
tard, .e 28 Ae. 1917, l'E'ar hatien,
pa- un Arrt du Pr ideet takii
publique, retira son sa orimoiil
Socit qui av*itt tormt m
del'Sip'.oitatioi dellle.
L*cmseil d'Aduiais'rttioa'aai
priseu'att cetts Sacit itft
trouv sans mai lu pDorcstf
la gestioa de la Gaalre, Et a.
le cours de (instanceii'rjli^,
(re 1-s coacesvoaaair:s, 1 lie ai
vait tre livre elle ma:, |i
manieur au proci' p o/oqai lj
minatna d'un Squestre pour 1
nistrer les h t rets a|en.
Uae ordannance du 11 AtiiIl
dcida quf ce Siiu-me t alr^
irera l'Ile de la Gaalre, i/k
la Banque Nationale de li fc
que d'Hiiti les fouis qui pj,JI
cueillir el renira conjt: d: n
tion quand elle aura pris fis
Durant les quate anau
qui oit p-cl noa investi
n'a t vers i la B.nqu: qn
mille ept :ent t ois gourdes
vingt deux cenline; ( 3.701
tre tenps. ,da giia: sortait
ment ie l'Ile au p.ot dt
dividus. Et tien ne fut ent
vue de lamliorattoa ) oge.
conditions d existence des h.
Pourtant aucune piotesuloi.
levait contre a sqa:s ttoal
bien ds farouche. d:(eostais
de la uoii/e omprea ie t
( on sait Dourquoi > qai ttH
pour le mi ux dam 1 le ae.t
te Us s'a hsrnent a ajoardhJ .
mo 1 ad n nistiktio j poar demi
d it-r;ntei ce le> qjicoadili
l.mr admiration pour
aient b en loin da'oirpiet
ne (01 et pus daergeqat
Ioslall le 4 Mars de laonet'
mon encaisse i la Banqaes
lement une anne d'admiai
s' ve i Djjz m lles.'XG
(12,016) Dis milliers de f
ront verses ea.o e a/aat U
1 Aone> Mjj encaisse secai
une pu forte valeur, si jt
t oblig de rpondre soareS
tppels du r'arqset et deuil!'
quemes diligm.es poar etJ
les coiub.naiscns rticht
d'un p.eaJu Ayaatcrxtqi
uniqje-no.it ds la Godivt
je travail e actuellemeat i
constitut.ou de la liste g'.a*
fermiers, se.t.01 par section,ai
bre de carreaux de tsne ux"
chaque habitant arec it V
ses redevances'
Grce i cet tal dtaill
(if, la jus ice aura nne ide dj
se passait la Go 4ve .
lai lfrene em.ementless
bm de G uc D.- conrerura
Mi ; s rat Com nunal de l'As
j'a. cr deux ri oies qui ont*
une moyenne de IrqoentaiJ
soixante qainzel/es Le"Jj
de ces ii-oe* prparent, cas
dizaue d'iv s paroi leP
ces une IV n en Cm1
aura lieu vers le nnlJ:*
bientt uue tnisi ne cjn*-1-
(onction 1er dans* l'He. I"
uneBargeS.ic.ssgotrisjJ
nne maison pour la LoapJ"
n'en avait pas |e cM*t*f?
ment un grand iip1 f9"
i
La maison Lope Kivei
tttprsentant tde Uartonfi Gm*&
[ Bordeaux)
Avi8 sa clientle qu'elle trouvera en stock Vins b,*n^
reut parle vapeur uAlar:iniquj'' en barrique Jt * ^
rj ea, Vins hu aisses Iii03 Supridur, -si ,^
Pnoo .Noir, Si Ktphe, FoiUsl oaoet, Chateiu roaW"x
eruct. iraves. Barsac. Ghatd^j .Vlargi i< OliatiadL> j
h.leau Vqutm. Uittoau Lt Tour Bianclie. a_hainbeiunt
Pomtutid Je 1 wpaai'Al
Les V-ns blancs el rouges en b.rriquet. co nparai.veuw 1
quali sont d'u-i prix el riuement bon nia ch ^
lis suai livres avaz louhsies gaianties do couterv"0 W
} La ilaisjn recjinmaude aussi > sa clitntla au ij-mn.
H vapore danois de qualit sue.ire el d'uu ^lKfB\]a
^curenca. DaMH DAIRlh,* Mll.K fcUPUltr '>, M^*
ii
If


lI'aMil*
iiMgeduiel.J''t,^Pa'erdM
-'tioudfMrdJgertF. Jancht
TlMd.tuede la sequ'..ration
!,{,? a il* 600 et quel
ttb btiogae q'*>d P un
Moel rrrgiqoe et de boni e foi.
h -cofflf !>et Loie a cocstaie. |H fait tout
ma on an. malgr les ennuis de
-wries dans un milieu ou lef-
tHii pnible ethxulenct si dif
, U Public jugera,
!l f F. MONTAS,
LgfrrJdmi^'sIrainir Je la Gonv
LS. Navy
i\ews
15 Mai
Itohiogicn Alirson B Hoogh
mbissdeui arrricain eu Aile
*, est aniv ici *u|cuidhui
(fier'vtc le prsident Har
iticoCity lu Etais Unis ce
_;m ancon avantage spcial au
il; d.ns .es ngociation! pour
moi itance du gouvernement;
i d, tt n'a point 1 intention ou
de s'inm :cer d. n les liai
jntu es de et te Rt, oblique
Ckrlcr B. Warren, un aes Mm
M li Dlg. ion dans son adies
fsaveitore ae la session.
atio L'Annal Wyo Takaialo
appoint Ministre ae la Marine
dta nouvelles annonces par
MiDiQi de Pkir.
Hiugton Le ^rendent Har
Kit dcid dfinitivement de
dam l Ouest et l'Alaska vers
aWbio,et sua ab tnt de la Capi
fttIDt III JOUIS.
mViti Avis
uaonce iu puulic t. au Corn
ki tn particulier que pendant
absence Madame D. Aaienci <
argte de a, a pocuratton gn
lltioPiince, le u Mai 1921.
b:gne ; U. ASCLNLIO
m >
nutvoiu l honneur de vous infor
un commun accord Mebtuur
Uouyon et At/rd Lutter ne
fini punie de noir, maison, ^j
L i L. lUmmtel llijo a noire
witen d partir de telle date.
hniVM$ prient ae prtndre noie
iiywulure au piea de la prsente
WM (oui pratnlon, At. nos
*Uwni emprttsceis Mr. .'. E. Pi
il Hijo iiyttera:
P- J. L Vtllunuiva H' Co
I J. t. Ptmtntel Itilo
J. L Vtllamuva H Co
Ms Lommeial
Jvoine 1 A coi m e ?
nr sac. et par marmites
fez LUE HlAklAlE
MU hut Rpublicaine
Varits
Ce loir a'8 hcnrei
Chiflonette
*-.. Entre.o'.centimes m
wamo Haiload
&kam*Ji.p Line
A-? ,int Gwral ZZZ2
\!,ln,ce ' 5 A/ai ly^3
ii:r U',A Ao-a;* :
fm^">L',t-t"ul attendu
Parus n?,ie dc S(V> *<>rk V**
aai.S. *Wd //u,t,e" ""*'
^i 1^ aiic:
w 1 iac de lettre! U
partir u" de ^"l,andu(^Ut
^ffmriourCrJobi
't> 1UUMPSUN
^gent iintal
i^ii'1 le C0Merce soat avi
SvCifS m0D bnc-. Moi
r%,t- Pnnce, i2 Mai l9t,.
P- P. PATRIZI
La maison H. Silvera
rwulv'Jni fla*fir ann<>ncerus aimablu clients qu'elle vient de
^Xii'^^Jes articles tuivants :
Chapeaux ftutICSUMeur'e
^SSSSiSm dlUlie' dcere mode
Palmbtach Ang. RI1S !ls supTieurj
Kaki jaune et^ven anglaisW-n '
DiiU Un.on blanc acgltis\,^''
Alpaga noir suprieur B :.
Orgatde brod suprieur (suise) '
Tussor de soie cculeur pour cherr ises
V^TpamSPS! nln f0Dds Una|& cooleon suprieures
Vo bS 2 i,I?dM Jbar,es- derni nouveaut
C Mie CU C ,0u:m qaal l4s
Bas i jour demiioie ^
Grands Rideaux pour portes
dZJX & bUu ?ariB Pur>mes, anglais
Uiagonale noir suprieur
Pwrcalt blaoche anglais
Stiv:euts de toiletit, blaoche et couleur
fiqu couleur & blarc arg ais
Uiiii Tuwoi 5
Kaki tilaoc suprieur
U11II Lo oa blanc anglais suprieur, etc. etc.
-------! VUt mor,e Si,}0r '* Mai on H SlLVt'RA, pool P'ai" i
ses nombreux clients, leur I isae les article ci dessus 1 des prix tzreptio
itliemtnt rdu.is et elle leur doene l'assurance la plus formelle qu'aucune
* mauon Je la place ne peut leur of r de pareils ani:las i meilienr
.omple.
Venez tous, Mesdames, Messieurs, laJMaison ff SILVERA pot
os emplettes et vous seres satisfaits A trs peu de trais.
1
H-U..1J.1____11.1
Grand Ulel de France
Qm far ta suualieniuniquau antre dis affaira se retLmrwwde'
vlus que iamai au public #< ses nt*n,lnax et distingu* <,Nm
"cur si CCISIMl su igne $i h.m b confortable, nceismre mite \oyo
leurs de Commerce et rcrtuulirtmenl au* cmmtreants de 1 ornai
i Pon-au Prince.
L'Htel dbite par Gallon $ par
Burriqu< des Vins de Bo> deaux
Rouge et Blanc.
Ces V"w viennent diredemint de BA RUA C et sent garan\ pur
lus de raisins, nous pouvons le prouver tax des CfcKIirlClTS qui
no is tenons toujours la disio&ition des Clients.
Chamiiayne et Vins Mousseuse prise
modrs Conserves moutarde fran
aists, premier choix
Revue des
deux Mondes
l\ Jbuidi l'Lniursite turtsZ^;
~ 10MMA1HB LF. LA LIVRA MON
i.b i) Avril 19a;
Autour du ccD'inent Uiiu
VI rbez'ee Ii.cbh GneiBl|Magiu
L'tgaie- Derrire
partie Andr Cortbis
MLe di&iue Irlandais
L'I inn Epreuve L. l'eut Dcbois
Le Meriege secret de ta
Ducheeie du lieiry Cte de &ior.tbe!
Illti et I>tii,Bin.
Le IVlf'deciQ l>r Inn anuel lil.ii
L'Aleace p nd ut la
Gutm. Journal don
ariie.e A ac 1. 11 Ch iha apu.dlir
I jubt ne a'Ac a Mi,m
Dti.jb de la .h pel e
Lti. Lailiy d- Taniirea
I a I Il l| tlUh UtB 1I1.J L:*
danei la iu.1.1. hubeu Laeuur Giyo
lievue .vlu 1 i:ii'|! 1. lu
Querelle de 1 tuuiu a-Jilt
l bulles Ncrdaanc
Sarali UenUaidt. H u Dot min
t____t~ dt I7.c dtmie Irariaiee
ttircnique de la juiizaice
Histoire uub ique Ren I non
PRIX DE L'ABONNEMENT
ar:$ \
Sinc SineetOiit o Ir 41 f | lr $
Dpartements et
Colcnim DMCallM * 44 .*J ,r
Btraner 9 fr i" 1* lt<
j I.rt ahonnement partent du Itr et du i; de
cbauue mois.
Pris di Numro : *fr S*
Cabinet
de Me bel Tbard
Avocat
I23>, Avenue Grgoire
-Tfc. Portau-Piinca
Consultations 2 5-
Me Abel Tbard
Barrister at L w
FreDch&Englishspcrcen
D'awi-g up of contracis, agre
0 e^'s, de
Colltcticr clirpiid cbs-lavsuits
RtgiltlttiCDOf patenh & ttc'ensikf.
Trarslation.
Ia7 Avenue G poi e ;
fort- uP/ince (H AITI)
Cffccelcuty, 2 to<>.
BELLE P i inHt
an deux moisi par la
PILULES ORIENTALES
1m mlN qnl r*lopp'nl. rlfcr-
olaont, rwonnlitofiil l W*
t(t4i'<-at l* willie oaieoM .1
*|.*ul<' et donoant au buta na
mciini emlionpoliit.
Blsafalunlo pottr la M
Jcfo.^aaai' MoiiiM'i'*"*
J B*Tlf ,b- 4J.. B del Eti.iar,Ptr.l
i Part-au-prua'
Pharaai-lr MberMnl
at teulaa Iwi.uea afcaj
Si vous avez
eu froid
pour viter
un rhume.
Pendant le rhume |
pour viter
une grippe,
prenez quelques Comprims de
RH0D1RE
"USINES duRHNE"
Mognani* Dupant
Ajant Gnraux pour Haiti
Asthme
Retenez ceci
Un intrt de tout premier o-tlffl sW.pote dars d>s s'inentf
eiestinis vo enfant", c'est de ffouvt'- tu prodoil qui n? t * au-
eu:i n al leur estomac fragile 11 llica.
Nestl $ Angl-Swles Condvnsed
iViilk *< Co, vous offre leurs
laits Condense! NUo \ Eagle
Qui onviennent merveille aux euhnts et renpUcdiit avautagasue
mail te lait par vacha si difficiU m oroemer parues temps-ci.
P.n Jetai' eh: Sim^n Viejc, Cis,;P:coulet, Lopa Rivera. B. f*!
S dt d Co e c, etc.
En gros chez *.
Lt PreetzmannAGGKRHOLM
Rue du Qiiail1H7
Pharmacie Fa Sjourn
Donne avis sa clientle, aux mdecins et au public qu'alla
Ttaorsorna son Laboratoira d'Urologie en un Laboratera dt
biologie appliqu sous la Direction du
Dr .ceot et F. Sjourna
Le labora'oire es' ouvert tous les joins de 7 hrrs du matin 4 f
Mures du soir pour toutes les recherches et analyses prvue at.
l'annonce ci lointe s ut pour le
Wassr)i-inaiiii et la constante Cre Scrter la
Sront reues que le rmi Ji de chaque semaine
S'adrafck^.r ia Pharmacie pourles ren^elgaernente'
dnil7*i.d'unnes etSac gastri \u\
Raction de Wassermann
Paclion deTriboulet,
Examen du sang e' du pus
Examen des matires locales
ftcaraen de eraehat
A Ihtimino rftaamnr
Consente Ur 9fNksiara
Recherche de Spirohtes et Co de nfocoque*, ete, etc.
ltiiperal Consolidated
Company
Suce, de F. A C.ra'fo et .or< r^'ab'ie en 1904
a Kec'orSirect. NEW-YORK, USA.
Cuirs H peaux
Sei'lsldistrihu'furc des narQoere| otnmas :
N0BILI5 KID KEX CAL1- FORTlS 5TDHS etc
Tissus et Colonnades
Produits alintfiit i |Gfo IFANSHaW,
Agmt Escluaif pour Haiti Port-au friaca

1
TheCh^rUs ii.Prown Paint Compuy
BrooklynNew-York
Si vona vool*z nvo-r voir^ minn cnq-iefiem-nt Dfiate
Si voua di*!irez "n pp'frtion rlp nou'pnr ari< iqoea*
Prnr^Hb pQr deg btolstM dp \nnjnn pr(4'lpnces
Arb tar DOtrsmartroa "CD(.) n.')K-' prspar-i rour las^roaisaMl
BaUa pain'ora aihAr> ai oifao**i *** n'tm rnjjaeueti"
El COnBTVfl gTl bril'ant Ol f> B^fhi 'r* vi'.
En^ pbI n'ciiilpiii^nt os^a pour Ipb m Inrai
l.*B rofolrlifl pt !rB oi.\re, ip rciIntni'HB.
r.h.r-.nd .09 fabUncM "nntr.ji* n^r n is Ubafa v~t
The Chas H. Brown Pbt Co Brok*a7v..
Gro Je 7sme
Agent Exclusif pour ftf
_(\o 188 Hue brouen /oe de la Bcnjuj


OSWi
i.E MATIN


.'T

i
\
fi^xi ' ..-

do Tiict
5

impalpable,adhrente, J'.r pa '. \
dlicat, conserve la frt.'. t' .'.i
jeunesse, embellit, effac tes ridej
donne un teint do lys
r.mjir Tiur.'i*,y% .CMancht*, CRIIf, rOM sSlVffl '
il Uir, fat'hd foncei -Crnutli .j- .
roi ou lut- a'esi'.
Telndi C,. tti.'
Lim remd'.v> >>
tel Jj tl"lllei If .(>lf

: t.-. : ,
Aruun rnvot eeiti M PurstTRWM
tT cojlkm >' Il.
. ARYS
3, Sue J* '. .
md*m&^^.**^ ..
r.
Vaillant it Houet ftgeuti Rnraai, 172U Rus du Magasin de l'Elat
Vient d'arriver
Huile de Lin boullie en barriques
Qualit Suprieur*
En vente chez;
L PREtTZIUNMGGGERHOLM
liuir au Oa.**. i*i7
'' " ' -' i - , w ! ^ m *
FalfonShoePolhh
Company Inc.
New* York
Styous voulez rotger la peau de vas cbauuurs
5 vous voulez avoir un erulam lutssant et durable
toSl vota voulez la toultur etja souplesse de Mj
ebaisssurtt pendant lonrtsmbs, empleyee la marque
MO.SOGRAM.
rabriquit spatialement pour les dames et les gentlemen du higb Hh.
Mlle protge la ptau du coaussurts canin l bumtdui et la ebaleur.
Elle l'entraient leur souelesse et conserve leur brillant.
Demandai la marque MQNOGRAM, c'est lajneilleur de toute* lu m<%reue*
Geo. JE AN SEME
Agent pour Hati
itaaUaaVfli de la FMILLF-
PASTILLES
VALDA
ont indispensable
iiENFANT^irirlPourlr,,e
m VIEILLARD qui sort prendre l'air,
m GRANDES PERSONNES qui K
rrini- ni a Irait -< npdioni
pour PRSERVER
LEURS ORGANES RESPIRATOIRES
ou pour SOIGNER
les hlmmes, Maux de Gorge,
Laryi.-jUns, Bronchites Grippe,
influent, Asthme,
Emphysme, et'1., etc.
.7.1.15 IL FAUT AVOIR BIEN SOIR
x*aaai
PASTILLES
VALDA
VERITABLES
v.- i uleinent
irx BOITES
norias! le nom
L^ Pjttil'" VWi sont T' ~ie :
Pbirmtcie Bogmine Po t au Prince
Pbarmicie Hrutus, lrmie ft Jtcute?
Pharmacies.
Journaux de Paris
Vrtnn( d arriver s
Le Malin, Le Journal, L'Mcbo de
Pa is. La Victoire, LHumanu, Excel
lior.
N'utrros du ro au 24 Avril.
Eu vrote la Librairie du ctfatia,
I|f8 Rue Amricalnt
Htel k Ike
LogAue
Bar. Kes.uua- Chanbrea
bit 1 installes.
Seivicede premier ordre.
Edgard Lvlqoe : Propriaire
Rnovation Bar
Rue du Champ de \Ur%
Dirig^ par M' Anna*** Innocent^
Cooeommuons varies
Service irrprochable
a
M
8
!

s
Um
EIle sont lWttfMt
etenbonnesunW
Voua Devriez l'Etre- Auaei',,
Un grand nombre de maladies dee femme n'entre*
dans le domaine de la chirurgie. La eirurgi, ,.,- *
changer de place ni dplacer les organes-du aseisiiL
sern)lable n'a t fait jusqu' maintenant.
Un petit ecanisme d'une pendule peut deMemre k I
pendule avance eu r.tarde. Si lo mtanitmt nW,!i
remis en pUce de suite il peut tomber t causer de, dT
mages sri.ux. Cest exactement la mme esc, ,*
les maladies des femmes; elles commeoi tut d'un rie tel
si Ion ne prf'.e attention elles produisent des,!*,,
srieuses.
Aussitt que les premiers symptme appariii.nt.
la Composition Vgtale de I.ydia F.. Pinkkss .
soulager le malaise et pour viier qu'il ne dtesta soi
maladie plus srieuse.
Humacao, Puerto
dp I.ydia E. Pi
je souffrais der_
J'tvsJs constamment uc< ^ v- i
rivant obtenu des Rsultat, exreil^nt svee votre CotbssE
\lV '.....rt ma ")<'" EJ"-'t (ralemnt l.nhd wssTT I
f.l". J- me au.* .1er, ,..,. .. | -.,,iT. ., rwom^ff^f
mdicament toutes mes amie. Je lui doit ms^lK '
en chante les louantes chaque jour."- Zoraida jissb:
Humacao, Puerto Rk,>. " riusleures lettres siuilUires prouvent les Ttrtusi*
Composition Vegetak
de Lydia E. PinkKam
l> 01 HKIH1H MlClCi.r COA^VMN.MU. !..,
Liquidatioi^'
Chez
un i(j{ de marci
dises dive\
Paul E- Art
Rues 1 raver8ire$duMagasin defl
A tendre
I le liflle |iroprielf, a Hurlant toutes sorles
il arbres fruitiers. N'adresser au W 1367. rue
,., tenlre.
Afin de taire de la place aux nouveaux arrivages^ nous et
eone demain, cette veute au rabais; ,vene* preutfre, oar H
regardona paa aux prix.
Eioft biaochea poarrobea.et calefona. Urill.kakia jaune el
dnote marine, Serge coton, marine poir jupes, dupes util
etpoui humuie, Poadred da riv:Pdriuins, Sivousdu toUmi'
-----_________ g el La Violelle Paria,a(iajudltea et Ba} ordinaire*, VU paur
,. I _. -. B**ulon mtal pour col et poijfnela, Chauaiu'fls daines, lace*
1101 0 JsUlil(3 JonDe'iubem'S8s cjuleurs pour hommes, Mous^-lme ds '
C'eut intreBint
La *|t c Christisn Horn vensnt
de Harrbjurg via Curivto, lacuiel,
est attendu A ort au Prince jiu li
17 (t.u art.
il repartira probablement le mme
jour pour St Marc, Puerto Plata et
l'Eutope prenant fret,
Pour plus amples renseignetrente
piire de s dresser
OLOFFSON. LUCAS 4 C0
______________Agems Gnrant,
NOUVEAUX ALAMBICS^
par ISTIUB e iscTims |
Les I AUX-M-Vif,
ftMWBM, 4LS001.S, es.
Pharmacie ti.iiuci.
. usd
Vient d'arriver
,icj: ^
BEMY FILS M
MUE PnATIOUI
va, nsnou m 1
r,
PAR
isitumtw
_ SSAltUBL
t Tamr iLLiwrai
'^CaV
Vaccin frais, % t
JJAeads Dextri 'Jfrallose, Exoell
nourriture pour tes enfants. *t
Liqueur de VEtolieVet Globuk
baud pour le traitement de CM'
Engrais chimique A 0 1 pour /U
et l
N* 2 pour ambres fru


ENTIONS MANQUANTE
11



*-
u
CUC4. <~4<4stW&<2&3y6*t*+ /
Columbus
174bm inne No 6007
PQOTAU-PRINCE ( sUITI )]
Llbrary /
MERCREDI 16 MAI \*m 7g
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
1MPR1MEUP
Clment Magloire
BOIS VERNA
19B9, Rue Amricaine
NUMERO 20 CENTIMES
San lWffanchissea^
dciealioa et m ncii \
paysan, il u'y, "r
ii vritable
lime ridule
yeois Udiiieu.
Louis Joeepn
(S tllT"'.
Quotidien
TUIPBONi: Ne M
Le 15 Mai au Palais National
Ce qri, trop pcoveDt, pte les r*
ceptlcje clciellf, c'est qu'elles
cet gaindee, qoe l'on De s'y Bfnt
rnn l'aise, tuyaut que l'on est par
M 'tgoeura do protocole.
'^ klle a tente a fait chapp cette
sorte d'ennui la petite fte que, de
Va T dans les allons du Palais,
l'oeeaasion du premier sDDivetssiie
de i monte au pouvoir de Mon
aiear LGIIS BORNO offraient Sou
Excellence Monsieur le Prsident de
lu Rpub ique et Mme Louis Borno
Tous ceux qui avaient t ,invita
I cette rception s'y et ie i rendus
conduits par le dsir de manifester
tec ans, leur dvouement au Gou-
vernement, les amies, leurs sympa
thle t leur admiration celui qui,
want d'tra Chef d Etat tait djX
l'on des premiers parmi nous.
UCb effet, on y remarquait tous les
Chefs de Services des diffrentes
branche de I sdn inietretlon liai*
eone, tons les otticiels du Trait.
oreequ* tous les entre dn Corps
Diplomatique et I onsulaire, beau
eup de membres de noire 'ite et
inelque uns de ceux q .t S Mo 1
leur le Praident da ia Kepubliq> e
n Mme Boilo bonorent de leur
amiti.
Le Chef de 1 Etat, aprs avoir
rea sans discours les souhaits da
eee invits descendit dana le cour
ea Palaia et, accompagn de quel
Fnea uns dea olflei< ts de sa maison
lilitaire passa la tevue des geudar
mes. Le honneara loi syset et
rendes, il reg'goa les aslona o l
t* ' u i rit toute de charme et de disj
tinction.
Dea goueea se formaient su basarr
des ay sapai lue a et chacun de ces
cionpea tait, on dirait aoux par I
confiance la plua loyale et la gaiet
la plus cerdisle,
Son Excellence le Praident de l_
Reprblique et lime Borno comui
de simples smpaytriona qui o'e*
rfient pas I honneur d''.re le pr
m er couple d une na -on, cordm i
reot eux-mmes les invit au butfe
sans distinction de rang.de fortum
do plus humble inel de Service au1
plus remsiq-jsbles de b urs hte-
Et c'eut cela qui. alli A lorgems
tion intelligente du service Ot cet1
petite reeptioo dont ceux qni
asaiataieot gardtrent pendant loi.
temps l'sgiable souvenir.ee socc
de bon ton et lui donna cette ph<
aonnie d'un flve.oclotk vcu dac.
no centre d'lgances et parmi uu
socit des plus rrfflnes a qui rie
qui est;dlicat n'est tranger
LE MATIN qui s est toujours fa
on honneur et une joie d tre sic
amis du Louveioeuient aotael u
peut laisser passer cette oceasioi
sans renouveler ses' foubsita i So
Ex. le Prsident de la Hpublique e
"assurer.uue fois encoie tsnt ueao
nlmiiatioo et de sa sympathie pou*
a personne que de ion dvouemei.i
invariable uu gouvernement
Association agricole
tfg industriel.le Jauylo-
hatienne
A l'cccancn de la teuton qui tut mu di-
n anche loir, -u No. Jc< Avenue Deisalinci,
n algr le rarauvais icn p qui VCBSfSM de Mal
i cnttaritr, plu Je 20,f rsonce rot rlpoodu a
l'appel de prciTOieurt Se la Coopration Aeri-
cw et iedustiielle le "Arglo-liainecncr et ont
I locti i la sance d'insufcuratioo de la dite) As>
: c dation.
Mcaiicur I ike, l'un de pronroieur, dac s son
l'iKOur d'cLtcituir apes voir souhaite M
tour icu ceux qu. cet tu !.. ne de
lpoaSte ton aiietiie, s'e>t srtiie I rtiaHcatl
du but que se propoir ette A'sociauca t le de-
veloprimeni cotonique d'Htm pai l'Agriculture
et l'industrie 11 tout lit passer l'esprit, tout un
cortge de brillante* perspective eo ce qui con-
cerne l'avenir conomique Ou pays, nui il pr<-
ir.ta i l'auditoire, Mortieui ficitc-Piul ea s
sjeaM Ce i tesidcDt de l'Asiociation.
>.Iuis Iceute de statut lut donne Vu I heure
avance, il lut dcid que de une en araient
disintucis asa rncn Ucs fondateur sn vue de
leir diiiuisionet leur adopticn de>niiie..
Un servit iti invit du kola et de vaod
Aki
ho son me teconoeutte rt.se de iortact d'o
chacun ut tutti le caur plein d'idal et avec b
leine ddem iraiion Citie pcnduel au icnder-
veus, cirrarclie 20 du ccfact a 5 beuitt de l'<
prS-miJ1.
1 eus le am.s de l'a uv rs icet pris de tn< pas
manquer t II icunion rrochainc.
Ce dentifrice dli-
cifiix DM charme.
I COLGATE
0 le don le faire briller
et Manchir les dents,
ta saveur est
exquise.
Aux iegaotes k Port- au-Prioce
Mr isaac Dishy
1738 Rue Courbe cAneienne hnlle Salami
$ 'tiduttt CoiLN pvar Oi>u^ aaaorvcer au'il
met ea *tnlc un (ot 3e Voil** brot* et
Mitent Um\o icauXi d De bute coufeat^ aa
pria- ieufemeaL S Gourde* t'aane.
Accourez a^aaL qu'ifs (tru^eril.
^appetV:-s n articles d'uaage courant dans le."
familles.
L'UVRE OU SECOURS AGRICOLE
mmm
Noua reprodaisous uoe circulaire
dea plus heiireust' que le l'reaideot
de la Hpublique vient d'adresser
aui l'i.-ifia d't>irondisseineatt en
?ne de la cocat.mtioii d u-ia que la ci.cilairt. preideuitelle elle*
me ma autfueA* docataner :
LjEuvrt du Secours ari$ole.
* Monseur le Pr-ie,
i Nombre de cultivateura man*
queut de ressources pour se pr-'
cnrsr l>s iUfi.oa i.ctssairea
leora tiavaux d culiuie II y a l un
tria grand el, auq >el, eu at daot l a tiuu de I Kta, I lai iatlvs
pnve dt/iaii ?. honornr de rernb
dier. Veoiliti voir ai, Jana ctiaqua
T Ile ou bauiu, nupr an de la H -
publique il Dl aetait (aa poaaili e
de provoqatrcla toimauuu d un Co>
mi *i piU' r*c i i i dia fonda, en
vue o'iebeier fat de diitnboei gra-
tutiement aux cultivateura pauvres
des atiLenctP, gruus uu planta
illecter S Ittia planiatioi.s. Ce (kj-
miU pourrait tre compos de iroia
ciicyana notsu.es de Is localit et
tersit assist, m besoin, du Cure.
de lOihcier de la aoyens de contrle, qusrit a lew-
pin des simer.cm-, a ra eut Mie
par eh que Cl mit. MiftLt le* cou-
i Uooi locales.
Je suia cor.v i eu que voue n
r aryner. / aucun ellot pour loebser
cotta uvre dont I iiupoilence no-
dule et conomique est vlilm t et
qui pounaitre appele l (Livre
du Secoure agmo < a.
K eee vas, Munait'iir la Prfet ,#rc-.
Ce te circulaire ne uou* intresse
pas seulement parce qu II- e u
vue le progrs >i not.e *& callwa,
ruaia MCOI i et i ni tout psice iju Ile
est u.i appel a I in native pnve, qui
nous avous le droit de le dl e, -
reprsen'e pour le ala'in uu do
iijmi.es trs psi icu 1er : n sest tan.
oui siii.i dire. I. jne eu Hati de
n lUntive prive.
Ce doma ne est ce pont < > ru
que nous n bsuona pat, qu* I ou
noua paitloont* telle piiantioo,
I ci naidrer le (iouvernemei.'. dai a
l'eH|>ce, coaame un collaboraieur.
Lest dire quel poitgument
nooe noua cioycna ob igea de sou
teiiii ssa vues, et auitoui son action,
et mus le leior n avic outre dit
b.'rai ion habituelle.
Il n'est pis banal comment, i heuie actuetls, un
mouvement ae lait, dana le mords
entier, date le eens du dvelopp*
n.eut ue l'action prive. Ku K.ai.c,
w
Grande Liquidation
Mr VllKCElST CRBIDY devant partir
peur l'tranger dar* le but de renou-
veler son stock offrejases clients cette
grande liquidation insqu'au 10 du
mots prochain, date de son dpart.
Il profite des deux mois de morte
saisotfpour aller tu unie me faire son
choix.
Sa maison sera ferme le il Ju:
pour tre rouverte an courant iu
mots d'*ot.
VrMfH, acheteurs, parer le prix
actuel avec ceux 'au'refois et vous
serez satisfaits.
Pansnn
L'Assommoir
C'osrt MsdMrds fi cheats, li
Dire, en de Pir^ians redonne
CE SOIF
la 1re poqu* ' l'ASSOMMCf!
Entre 2 gourdes
c'tat l'iiuvrp de lerlreiien dee la-
hpre'oireu qup I action prive vient
de pre dre sa ch- m s, a rs une
l'pr-t a en faire savoir qoe les
eii'baiTfB linat'riers de la Rpubli-
que ne I i permettaient pion d'aaao-
rer I' x atence dea laboratoirea et,
i ar cona^ijo' nt, la contiouit de
Itvavre scient flq e fiancaiaeen ce
qui concern- les travaux Diologiaoca.
E 1 l'.alin. en le sait, Unaeollnl a
in crit eo t e d> son progmmraa
d action gonvMri'emHiitale are r*
forme graduelle des Inatltottooa na-
tionaiea yant pour objectif de sobs
tltuer I action prive celle dee Poe
vona p'.b n h. (*i>a toua leedtmai-
cas o ceit>* eub 1 in ton condition-
ne form-l ornent la micbe du pro-
Il n'est pn* utile de ci ar, avec
cea poY", la tta s Unis, ni l'Angle-
terre, perce qti ne sont le terre clas-
sique de I initiative prive, et il n'eal
fias douteux qio la apectacle de
nnr auiriorite tvnal, tsite en vt*
I 1 c- pur In nnlid't de leurs orge-
nlsstions p ivree et casai par Isa
none'goetuante in-e de la guerre et
de l'epi 1 ra, 1 u aoit pour quel*
iji ch tee d-ns >e mouvement par*
/< ularMi d t.-isncli uo peu partout.
Noue so(nin<*a dono I aise pour
appuyer, dana le milieu henien, toat
iiiouvi cnnl de ce gniir auquel le
Q uv m ment vomi e bien ne paa
Boppoe-r, plui foi te raison, tout
mon vas 1 il nui lui mme d-
Clanth dai s ce asi.a
Sur la p m de M Auguste
M gloire, le CoDgrc do l'Kdueatnn,
epra que M. I.briaeoo eut donn
soo approbation cette proposition,
.van vot eu I v ur d la cration
d'ane ao it d ac loo t 1 tude en
vue du Ui ment de l'initia-
tive pnvt'e. Noua unmes euloriaa
annoncer qjc cnte oiganiaellan
est la v. 1 le de vi ir le jour. 4e
Cla 1 m coincii 'i ainai a vue lea
be reus'-e dii oettfc na 'lu l're Jent
dt u 11 1 11 Ml p rtLis de
VOll un 1 t un m .m 01 augure.
Il e t I reins ntagaelfa de d:re
(pi s rev un, *>t ainpla
m- ni, 11 1 c t' qu ou a 1 jur
1 r.uus uevooi v<> lu qojf aoa-
ligm-i la u ii hi lin tel que rsor-
aabte u Circulaire aux t'refvta, ci
nue iMprapnteia iumui eoc re bien
l* il feot I >*{ r r, la conetl*
taiiu'. ot'tlu ive de LOuvie da
J4( ours egn ois . an aasurnot la
r-Utt du Louvernero- nt do toute
none bonne volji>: pour seconder
dana ce eens 1 n initiati/e st eoo
action.
ili Question du^uin
Il nis estal <|U U Coainataioa 4'f 1S4S
form* 1 t initm^Umaks 4c Hom-
sas A ssaaai s u ^*smoi
et U rneit t de i. ii*n eu Macrc b>u| a 44-
ao MM i.ppori dipuli um. J.
r.StW SS"( .IOS, ISOUI4.I-S*,
wx\ MuUtarcatt p-r ia|iott U au.fr a.iullniito mai tocotc p r raafoil MB
oai: un- nt>t .t- lot,,, ^Ui aa-
ai" Sss-
Bani...l.K> au iLiiin.ll eulM'
b* ru p itctHr.
i-.-.-x.t wmiii a ! ls<*S 4sls
pu. b boas
No. asscasSsMi -Tsaji b et >* u *"
M4 hiS .ai.i ata I aVatmiatiaM r !>".
N*. .
t


'
Lt MAiic*
Par Cable
Nouvelles tcangres
Lamit muo (ur
que
LAUSANNE 14- La cirr onie ci
vile des obsques de Voiovsky a t
l'occasion d'une maniteitaiion cla
tante de l'amin Tussotnique, car
lamel fcha et ici autus membres
de la diega-ioa mique taient les
aenls peison^ges de la confrence
do Pioche Ontui -yaai assist aux
taniauicD.Li ceicutil ea a.ajou ion
ge couvert d'une duperie rouge, or-
ne de fleurs .oug s et deoieedt
bannires de nc.e couleur, a t
traospoite i trtvtr. les mes reuipliei
de monde d n> un train spcial qui
partira demain poui Mo.cou.
La confeunce a tenu une courre
lance. Us dlgus turcs ont con
seoti ce que pendant une p iode
de 5 ans Uoii m:dccius soient nom
mi coofctHers de l'administration
sanitaire turque. Les allis ava em
dsir la nomination J'uoe commis-
de rucatciui eiiangers pour cjn
tilef les fTUdllHBI lltltaaafl "liai
les ports tur.s sur tout le long du
d roit, m .i liait ficha s y iait
oppos. L'accord compiend du con
cessions mutuelles.
Notes anylaie
ci italienne
PARIS 14 Ou auuo ce au mi
nisiie u>* ktfaiicl tiaugeies que
Mx Pomc.i aceu eu simpiemeu. l
ceptiou d s itpuuse d. t'Augieterie
Il de 1 ltal.e tu Nue de cummtn
tatrts. D.us us mi..eux o li irson
paait p t Ji>p-. > diiwO er ces do
cumeuis.nus ou il montre txiime
men. ouu du I il que le. nous au
glaises et iU.uut.es oe stioiguent
pas beaucoup dj roiutde vuctiiuco
be>K,e couiiiK ou aurait pu le -iciur,
dap.es les dliaiai.ooi pie.edcQtes
de lo.d Uiizun 11 ei (au icuiaiqu
en outre que ces deui no.e< insu-
tent aui le rcm^e de gaianitts de
lotire aile m ua. ci o tu conclut
lappiobuuu u.ite d^ loccupaiioa
lianco bci6c de u Ktui, qui euusti-
tue les ga.auii j suc l'Alieinague le
fnii oe ooLUti-
lin accident dfavion
Six peltouiit. e. 1 tic lueis daus
un auiuetii d a- .on pti de Mou-
soles ^ Somme ; tour Amiens et
Beauvois. Ltte.u^.aai (allant il Itf
vice Pans-LuuU.es avait 4uiu le
BouigU i mu J7 L'app un put
feu pcU.u. le ti.|ei, le pno e essa)!
d'aitcuir a la Li c, mau l'aiopiaue
l ciasa sui ic loi.
Mine* flotianlei
DUSShLDOiU- 14-. Les quaitiers
gnraux (fana:* inpooctM des mi
ns flotiauie seeiib.ab es a celles em
ployei par les allemands pendant
la guerre sont enlies eu scne daos
lea tions laiil .ur empcher de
transpoiier le chaibon et le coke de
U Kuur.
A Ktiuipi.i un des plus gnnds
ports du moi.de tnu i l'intrieur,
on a teut de -teiruire les cluses du
canal,.ce qui au.ail mu i sec le es
oal et la glande cluse de Is Khur.
La mue a tau explosion avant qu'on
l'y attende et l i dgili ne sont pas
importants. Pli ueuil employs aile
mand du caoai oat t ou en tat
d incitation par les bdg's Le sabo
tige sur les cbimiM de fer conti-
nue tre de plus en (lus srieux.
lt,Dans un driileotnl cau^ par
l'explosion d unr ehargt de ynami
le, le 190g a .. \ t. min e>o
b en.e et Tivei, It, lo.omouve duo
Crun Je voj i t< 11 oui ee et
le mv-m.i n grfcn ri Le
bcuigu: 11 ..,, iUi 'c
Uliuo.c uc !|| oj.o e.t
produit, e. ae w m a le
ter auemaods ou. cie sue es par les
franais LKs raus oit t euicvi au
moyen de la dynamite U nuit der
Bire prs de ri.-nii, i pioxtmite ju
Tillace de W..k a.h ck U bjur6>
xnestre a t ariie e. ,c viuigi damn ioj u,i u* de ma.k>da-
pende.
Grve gnrale
^ Anvers
BRUXELLES 14 "En rponse A
la mobilisation par le gouvernement
des classes -le cheminots, pour (air*
'ac* la grve dt employs, de.
om nui cations dam les diffrente t
ranies de II Belgique, les employs
les Po-es d Anvers ont dcid de
faire appel la grve go'.ale. La
garnison d Anvers qui s'enirainait
au camp de Beverloo a t rappele
en toute hte par meure de prcau
tion.
Ua nbssaieur
'lerrick dlgu
de Varme am
riciine
WASHINGTON 14 L'ambassa
deur H r i k a t dsign pour re -
pr lott les Etatl Uni a hniugur 1
toi du monum n ig par le gou
vernemeat franc us Chaunoot, an
cir.i quar'ier a-s forces explitioa
naiies amiicainei en France.
Brais d'occupation,
de l'avtie amrj,
caiiie
PARIS 14 L s dl'gufts fioaa
ciers des gouveraemen'-s allis qx
discutent avec M; W*J wor.h. de
ligu am.icain, le rgi men: de 1a
questoa dts (as d occupation de
i arme amricaine, se tauiront d:
nuiu au ministre des atfaues traa
g es pom soumet re une nouvelle
pioposinon concernant la rdact.o 1
de 'ac:od par i-eiu I Ils se rserve
raient le droit de 1 ab.og -r dans cer
taines vtntuali's
Le vote des femmes
en Italie
ROME 14 M, Mus-o ini a pro
mis q e le gouvercement accords
r ait le voie a certaines catgories de
femmes. Cetit p>omesse a rencoatr
la plus chaude appiobiiion des dl
gus au neuvime congrs de I allia n
ce du suffiage in'ernational qui a
ouveit tes sances ici hier.
Nouvelles Diverses
MADRID 14- Le rsultat dss ec
tioos snatoriales espagnoles est le
suivant ;
. Uididats ministre s 105
^Adhienti Sanchez, (gna 46
Antres partis t ,
LONDRhS t^- Dans le- sphres
officielles on considre que la rpon
sedugouvernem.nl sov.tique la
note anglaise vitera la rupture. Bien
que le gouvernement tuua inique
soit prt di-cjter les questions en
litige avec Krasstne ou un autre en
voy, .0 d Cuizon semble dieirr in
i mainteuu tous les points ind qus
dens sa note et nr pas tolrer d s es
pirations dilatoires de u part de
Moscou.
MOSe-OU 14 la oote des So
vieil il'Aogeiene, dont le texte a
t publi, ett rdige en termes con
cil atouts, Apis avoir exprim sa
surprise li rception de l'ultima
lum. elle propose une confre :ce A
U date el l'cnlrou qui seront dsi
gns avec l'An^leteire. A cette rn
mon des icprsentants responsables
des deux gouvernements' on discute
u non seulement les questioas se
coudaucs souleves dans fa note an
glaise, mais on rglera entirerr.e u
la relations entre la Russe et a
Grande iirrt.goe.
IIHONGKONQ .4- U vap.ur hi
uoi t 1 1 I...U d e. s s pj' es
pr t > s... 4 p deSivat.w et es
p g ea w^cu. qui se irou
T*ieut a bjid o-t t te.ior ses et vo
ls.
rIBXI 0 u -.ouverture h.er de
li p eeui.e sa ..e de la cojfreo.e
desdag'ii a.n ica.ns et tnenca ni
nommis pour 4^Uu!t ;e> dilbcults
exi aub code tes h.a.s Unuca le
Mex que, est accue. 1 e ave. optimis
me par la presse et le public m eau
cxiDs, zwlt on suppose qu'il en tssul
lera la reconnaissance de l'adminis
tratiooObiegon par le gouvernement
de Wastaiogion. Ou dit otricieil;
menr que it gouvernement mexi
cai a est pit taire droit anx deman
des amricaines sur la lgislation des
ptroles sans porter atteimt la sou
vcraue. et la dignit na tonale en
sgnaut le trait qui prcderait la re
connai sa ace par tes E an Unis.
i fcKiNI Monsieur Aod^isar et un
g.oupe de rcpr.eutanis du gouve^
xaemeut cb no.j.qai s e.aient icndus
aup i des band.is uan> l'espoir d od
tenir aa mi.e en liber.e d^ pr sou
mers i. angtrs, sont reveous trs in
dcis sur le cesji at de leurs demar
clics- lt y a dei4c:oid* parmi les ban
d ts sur les dta.ls ds la reddition
d.s trangers. Les d p.omue irai
(ers Pckia oji tenu une contren
ce ci oit discut la nat-aie des pns
lies qu'as recommanderaient 1 leurs
gou\e.nemeois reipect.ts a l'expira
non de la tyaode de grce donne
aux fouciionnauei ch.njis pour 1a
use eu libell ues p.isonniers.
Douze Mi mi gourdss en ai an
Lut Commission d'Enqute et le
Squestre de li Qondve
Con&eil d'Etat
A. ia r)auic daajciuid liai, n.)
iipos le lt i t-poft de la ^.ommission
.spciale cbairgeia d'examiner le con*
trat d auanas.
Cent uouamtsaian comme 0.1 la
sait, est co.iipuie dd M.vl biuile L110,
dtiiCieB ttuu/.ioi', j ui .a l'iuiuii
Lduraie .Nau, UuCdBStiuuarlca l'ieira,
la.3l.11l i J juuj, !.. U, L.u<3Ubr)Ont Ad.
VmLi.uuo rtubjti D^viJ.
M. Bc* iACU Jioaii, be^rotair*] J E;i:
ds 1/\a,r*.oca la duc aasion ae 00 Uippjit a 8oa.ee ue i^audi ; cla qui a 0.0 aixiis
J.'ut:t>ur mla foudre
une f a.u.tid, du oueu Je Jjsphme
JoneuD, Udu.um la SdCtun des Va-
aea ( Arciriaia ; a i iudd ruer soir
par m f judre.
Les ti jaiiUiS de iiaaulus
L.J u.iqj.c.uc icpo.cu.aejj ac cetu luteres-
saaee cj.utfj.c -uru Ucu a faiisiaua, l< /8 Mi
cour^ot.
a^utrec
;enir.ilc 1.00 ; U>*e i, jo.

i^afocytciifie fie
Il j'orgaoie pour Ici pre.uur jours du mo $
de |uio uae l*te niJ uk i Lue-V^ritt, q il
ne mJHuc.i pas U'inrcr du no ui< cji idcii-
tecar. il y sera icp.eHi.n4 pjr ua n'oup; 4J;.
leurs ea v^aet.e mm wiasil loeaks eo o nie
4'actuiliie muta ic > Une .uaincureuieiumpen-.
Lei'i'" *-*' U^a en wcn.e iu pm Ar Ota
|ouiJ.s cii.z i lui V icux et i;inet Cami.le
touaeai U ou au n .14c d via^ ^uir^i ac cnius
sures.
At^c.ez lus ni is
On nous pue de demander I a P G 3 de
meure a uivciu .1 pailla de t voie lerree com-
prise a I en.oiK- baaassuM
Oe passaafe cousiiiue ua daigtr pour le vhi-
cules.
Nju. aoyoa oue e lacoaveaieai Jaaiaitrj,
le faM uuc lois ig"-'ie a la P ^C S.
COsM nie nce ment
U'incendie
Hier apis apii ui.di il y a eu i
Mai tissa at dans la rgion ue la lirai
te zoae un comrceuecmeai u'mcen
die qui a dtruit tou d'une mabou cuuvtue en chaunie.
Osa nous dit que 1 acciueui sest pio
duit quelques lusianis apis 1; pasa
s;c du train de Leo^.ie
M&&tor beliu
L* uulleur bien connu, infonne ea
rio-n^riu*!' ssMeMMifl gut de rtf*t et
t '- Irwijtff, tl *a u$nt ta dipotit'on
ffutAr loui** mjrtit tu trmveauj. rtitvam
dm a pro/stsfin
Seatss, s,l*gunct. prjmphliuU.
Ri** de Mirujlt* prt du Sutemu du
'uur/nl L. b,*on
^'*"" U il Hvner tVUJ
mi
i\ K. 0*C Luudr s
Sont actaoteara de atiel d abetilea
du Pays at de Saeiiu i)jaiugo s'a
drjaer :
JULti ON'J DDE
eirand Notai de Krauce
Port au t-nncu { Ham )
Ils spculaient dj sur le rsultat
de leurs mince ivres perfide! et d
loyales Ui eut dit des courtiers
marrons prparant un coup de bour
se.
Leur camp>gae de violence et de
dnigrement, ali neate par d s rao*
por's (ao'sisistes etmenso 'g*rs svai*,
en etet, dcid l'Autorit Suprieure
4 nommer une commission en vue
d'enquter sur moi Al u nistration.
tt les meneurs, ton b: des jouis-
seurs de jadis, en revoyaient, par
de' les tri mui de la Commission,
la desntut on In S quesne de la G)
nlve et U Renaissance des beaux jours
d autrefois..
Mais t Li fU:he tourne et vient
frapper celui qui l'a tire
Contre coup du sort pareil! celai
de 'a grive qui, pour avoir trop mai
g du Gui, d oient la Qlu avec U
quelle on prend la grive.
Je'.* conrn ss o 1, compose du Lien
teoaat Amricain Manaing. du |Ug;
de Paix de l'Arcahaie, du Sujp'.aat
juge et du Greffier du Tribunal d:
Faix de la Gonive a, durant trou
jours dune b sogae inteise, me i
l'enqu e su ditlirents points de
1 Ile Sa ticlM toute de [usuce et
dimpartii it ach:ve. eh a aies
y on tapport an Commissaire du
Gouvernement prs le Tribunal de
1re Instance de ce R s or'.
Il l.v.e la mditation de tous la
le re suivante ejue vient ae m d:e.
ser ce Haut Fonctionnaire :
Lib:rt Egalit Fraternit
REPUBLIQUE D HATI
Copie
l'on au Prince, le 7 Mu 192J an
H9me de l'indpeniance
Le Commissaire du Gouvernement prs
le Irtbunat de lire Instunce de a ressor.
A Monsieur Flix MONTAS,
Squestre de l lie de la Gondve.
Mouiieur le Squestre,
I ai l avantage de vous informer, 1
foutes fins utiles, que depuis vendre
dt leinier j ai reu le rapport de la
Commission change diavestiguer
sur vo re ge ion
le n'y ai rien relev ton'ie voos
sauf quelques dclarations de cer
tains individus et auxquelles la Com
miss.oi n'a pas attach de l'impor
tance. Elle stst coatente de piodui
re d'utile* suggestions qui. 11 elles
ont sp >liques, autont pour efiet ds
mel.orer la situation de i lie.
Ag> z Monsieur le Squestre, l'as
surance d: ma meilleure considra
ration.
(Sign) M BENOIT
.Maintenant que 1 attention pub:,
qne esi si siieusement toarne fn
la Gji lve, il est Lcessaire que j ex
p iciu 1 ceux qus la quUion intrt
se la situt oi de cette ttt> E le fut
concde 1 M s.iems No d A eus, B
Kvi.e et Aub y par acte en dite di
2-] Aviil 1890 et rroiifi le 19 Sej
trrbrc 19 S Environ 11 ans -lm
tard, ie 28 Aci .917, rgiai hatien
pa- un Arrt du Pr-ident de la R
pub'ique, retira son autorist on i a
Socit qui avit t forraie en vu:
de l'Eiploitatiou de 111e-
Lecinseil d'Adninisration*qui le
presto'ttt cette Socit s'est ainsi
trouv sans mandat pnur continuer
la gertion de la Gonve. fit durant
le cours de l'instance introduite con
tre les concesi ouaair.-s, l'Ile ne pou
vait tre livre elle m nfla Le de
mandeur au proca' p o.-oqui la no
mina'm dun Squestre pour ad ni
nistrer les i itres en jeu.
U 1e ordonnance du U Avril 191-4
dcila qu ce Siioeitre t adminis-
trera l'Ile de la Gonl/e, dposera a
la Banque Nationale de la Rpubli-
que d'Hiiti les fouis qui pourri re
cueillir et -en Ira co rut; d; si ges
tion quand elle aura pris fia.
Durant les quate annei environ
qui oit prcd mon investiture, il
n'a t vers i la Binqne que fo s
mille ept :ent t ois gourdes quatre-
vingt deux cenliiies ( 5,701 82 ). En
tre te nps. adu gua; sortait -oui a ri-
ment le l'Ile au p.ont de certains i 1
d'vidus. Et lien ne fut ent epns en
vue de 1 amlioration 1 og ess.ve d s
conditions d existence des hibitan s.
Pourunt aucune protestt o 1 ne s'.'.
levait contre ia sai.-s at oa. Com
bien ds faroucheid Censeurs actuels
de la uoni/e o npren ie t alors
( on sait jourquoi 1 qie tout ail it
pour le mi ux dans ils me.veilleu-
se. Us sa hirneni 1 jjourd h A co -'rt
mo 1 ad n nistia,tioj pour desraisoui
d it r:ntei ce les qui coiditiounaiea.
leur admiration pour ceux qui
'.aieni b en loin daroir plus de bon
ne foi et plus dnerg e que moi..,
Install le 4 Mars de I anne dernire,
mon encaisse i U Banque apri seu
lement une anne d'administration,
s' ve Di-in mille s.- z: Gieirdes
(1 -,o 16) D:s milliers de gourdes se
roni verses en.o e avant la fin de
1 Anne: Muu encaisse se chiffrerait
une pu. forte valeur, si je navals
i oblig de rpondre souvent aux
appels du Parquet et de faire de fr
quenies diligen .es pour neutraliser
les combinaisons mich.avliquei
d'un prieadu Ayant unit qui vivait
uniquement de la Goudve
l travail.e actuellement la re
constitut.on de la liste gnrale des
fermiers, section par section, du nom
bre de carreaux de t-rie -ccups par
chaque h.bnant avec .e montant de
ses redevances-
Gri:e i cet tat dtaill etjexplica
t'f, la lus ice aura une ide de ce qui
se p.suit la ba lve ,
I ai lefren em .ement les vols de
b m de G lac. De con.ert avec l'actif
Migts rat Com nunal de l'Arcahaie,
j'ai cr deux t:oles qui ont chacune
une moyenne de frquentation de
sonante q jinie lves. Les directeurs
de ces .. oiei prparent cdacun une
dizaine d'lves parmi les plus avan
Ces i une Pre.n re Cimnun n q i
aura lieu vers le mou d Octobre, tu
bientt une tr .isi ntoam: uen a
tooctiojier dans .'le. | ai achet
une Barge Su cmil gourdei. l'ai bt,
une maison pour la Compagnie qu
nen avait pas Je construis en ce mo
mat un grand dpt pour I emm 1
La maison Lope Rivera
Ht prsentante Uarton # Guestier
[ Bordeaux)
Avie sa clientle qu'asile trouvera en stock Vin* **- a
fi*mU OA.Msa OMHIt MUI UWKr^&p^C0D
i'
I
r
. 1


1
)
irsmts
gasinsge du sel. J'ai fait orparer dei
bancs, des porte, drs p'anches pour
l'iBhcst'Oo des irdig?nt!?. J'ai ache
l pcor le MiYice de la sqo'stiatioo
one bsrge qui a comt 600 et quel
qoes gOQ.de
Voila la b(jogne qu'aid par on
personnel nergique et de bonre foi,
j'ai accompli et que la Corcmssion
d'Enqute a coestate. 111 fait tout
cela en nn an, a'gr les tnnuis de
toutes sortes dans on milieu ou l'ef-
fort est si pnible et l'existence si dit
ficile ; Le public jugera,
F. MONTAS,
SquestrrAJmitHstraitur de la Goniv
U. S. Nary"4
News
15 Mai
Washington Alaoson B. Hocgh
(or, ambassadeur amricain tu Aile
magne, est ainv ici auicuidhui
poui confrer >vu le prsident H.r
ding.
Miiico City Les Huis Unis |ce
cherchent aucun avadtage spcial au
Mexique d.nn ses ngociations pour
la reconna aaance du gouveicemeDj
naexiaa u, et n'a point 1 intention ou
le ds de s'irtm icer d.ns les aflai
tu .ntneu es de ctt e Rj obliqua
an Chsrle? B. Warren, un ns Mm
bresde la lga ion dans son adies
se 1 ouverture ae la session.
Tokio L'Amiral siyo Takaialo
a t appoint Ministre ae la Marine
selon des ooovelies annonce par
les loumaoi de Pkir.
Washington Le ^rsident Har
ding test dcid dfinitivement de
voyager dans 1 Ouest et l'Alaska vers
le 20 Juin, et sera ab ent de la Capi
ti>e dorant six jours.
| blnonce au poulie et au Cou-
merce en laniculier que pendant
au n absence Madame D. Aacenci
eat charge de a a piocorition gn
raie
, tertio Prince, le ia Mai 1921.
Sigal ; t>. ASLLNCIO
mmmmmmmt^mBManuBMart I
Aous *vn* l honneur de voue infor
mer d'un commun uccord Messieurs
Edouard bougon et At/red Ltetcr ne
(ont plue punie de noire mut ton. ^
Mr J t. PimiUel Ih/o a noire
irocuretiwn partir de eeite aaie. ai
.Not'i roui prions de prtndre note
de ta wjH'ilure au piea dt la prt sente
et nous roua prsentons, Ai. nos
ululations empresses tir. .1. E. Pi
mtntei ilt/o vgneta:
P P. i. U \illunuiva,tCo
| J. L. lum- nifl htio
J. L \ illanuvva H Ce
Avis Lommewl
'Jvote ? Avoine ?
Par sac. a' par marmites
Chez LUE S'iAklME
1Wy Hue Hpublicaine
em*mw*msa!m'vi*~****0*r9~Kmsm
Varits
Ce fcuir 'b i tarte
'.?
Z'_____Entro.^conme
Panama Rail oad
Sitnmshtp Line
Bureau de l Agent Gnral "
Port-au Pi met le l& Mai 1W3
ULLU.US Ao. 74
Le SS tien. U. li. trust t-A attendu
l Port au Prime dt .\tw )ork Via
es Ports du .\urd Hatien* samedi
iV Mai iVU aiec.-.
la sacs de lettre/ Ski
il Tonnes de Aiaic/.andu* *../
et partira b n-tme jour i SOT Ctistobcl
Via Ports du Sud
w. ". b- ThOUPbiiS
Agent iinral
Avis
Le pabii. ci ic uaierce sont avi
ses qoe pendant mou abserc. Moi
ssear Vioceai Uarauoi aura ma pro
corai ida gnrale
Port an Priace, 12 Mai ljaj.
L maison H. Silvera
Se put le plaisir annoncerses aimables clients quelle vient de
reeevtr par les derniers steamers les articles suivants :
Lhapeaui de paille eitra fine, d'ita ie
Chapeaux feutre suprieurs f Boisaliio )
Chapeaux ne laine d Italie, dernire mode
Pa mbeacn Ang. gns :ies suprieur. I!,, :
Kaki |aune et ven anglaisW 1, -,
Uiill Union blanc arg.ais" V -'
Alpaga noir.supneur 1* Vl ,,"
Orgatd e brode suprienr'(suss"e) I, ~4
1 ossoi de soie couleur po'ur chemises I !
Lbaosset.es ponr entants, fonds blancfe&ooieors sorrieurcs
Voi e couleur, giacdes barres, demie e nouveaut
voile b-anc k couleur de toutes quai ts
Bas soie n
Bs a jour demiioie
Giands Rideaux pour portes
Serge non & t>ieu mariB pour'hommes, anglais
Diagonale noir suprieur
Percale blanche anglais
beiviettts de toilet.e, blanche et cooleor
Piqo cooleor Ci bUi c anc ais
'Oull Tu: 01
kaki Blanc suprieur
Unll Lo ou blanc anglais suprieur, etc. etc.
^__tu vue del morte s.isor, la Mai on H SlLVlFRA, pocr plai" s
ses nombreox clients, leur l.isst les articles ci dessus a des prix exceptio
aeliemtnt rduits et elle leur donne l'assurance la plus formelle qa'aocooe
.une mauon Je la puce ne peut leur otiiir de pareils er'ules meilleur
compte.
Venex tous, Mesdames, Messieirs, ls|Maisoo N S1LVIRA pour
os car, ieut* et vous serea satisfaits trs peu de frais.
Relouez ceci
Un intrt de tout premier o*lffl l'impoM liant d# alinenlt
destin js .1 vos enfants, c'est de frouver un produit qui n^ f ** u-
jn n al leur estomac fragile ci celica.
XHtle *- Anglo-Steit* Condfnsed
iViilk 4' Co, vom offre leurs
Laits Condensed Nestl & Eajle
Qui onviennant raerTdille aux eahints et renpUcenl avantageuse
ni83l te lait par vacha si dirficila se oro^urer par ces temps-ci.
F.n llai' elnx: Sun m Vuuc, Cis/Picoulet, Lod Rifera. B. li
S da U Co e e, etc.
En gros chez :
L. Preetsmann.AGGKRHOLM
Rue du Qumi.1617
B"S-
!
1
(iraml Ulel de France
Qui par sa situtiniunique. au centre dts a/faites .*e rtufttmandc
plus que lamaw au public et i ses nomlrtutt e' distingus t,ev9n
oour sa CUISINE sttgnie il 'cul le con]oitable nt(smre <. \oyu
jeurs de Commerce et porlKulirtmenl au* ecmmireayxls dt latiigt
i Pori-au Prince.
L'hlel dbite par Gallon t\ par
Barriqu* s des Vins de [io%deaux
liouge et Blanc.
Cet \im viennent directement de htAHUAC et sont aaran\ rur
ius de rmisms, nous pouvons le prouver tar det CUHIIKIClTk qve
10 is tenons toujours la disioxtiwn det Clients.
ChamtHiyne et Vins Moussu prier
modre. Conserves moutarde franm
aists, premier choix.

.
Revue des
$ jdeux Mondes
IS Kue^de l intiirnie PflfMjJ^
ItOMMAlHE IjF.LA UtRlOM
i>U 13 nvnl 192;
Auteur do cin'inent Utin
VI. Clin'e* Incaa Gueial|Mgiu
l'i^i-t Deidie
partie Andr Cortbia
Le drame le landais
L'Lluu.e Bpraava- L. iaui Dtooia
Le Mariage aecretde la
Ductitaie de beiry Cte le Moi.tbel
Hier et Dtii.aio.
Le adfdtciu l lL Aitacd ptnd i,t la
Gutrr. Journal d on
arna e A at 1)itai ne 1 Aie a btai
en)s de la tk pel e
Li-. bail'y de Taonrea
I a 1 Hiti tiun ut* nui fit*
dans la hunr. hoijea Lacour Givet
Htt acieLiiI)(|u. i
(juereMe ce 1 lituie u Jtie
t liants Nirdaanc
harab lien ha dt U o6 Doelo
!- u' ',' c U. ano iraLaiae
vinoiiiqoe de la ijouzaioe
Histoire poi iqta r#d4 FiL00
PRIX DE LABUNNEMhM
> *>
lr 4) I
: *
1 \
S rt Vin er Oit Sa

U'4ti frtnftim S* 44
Hl'irgt- X lt ;o
, I. ikanrrocli panent Su l*r
chaque .
Pin m Muaifo
N
I
lr |
M*
l IIIICI
* tu
BELLE POITRINE
ILt'LES OIIFNUILFS
P.
P. PATtlZl
Cabinet
de h Abel Thard
4tH
12)/, Avenue Grgoiic
Fort ao-Piince
Consultations x i y
Me A bel Thard
Barnter at L w
French& EokIisH apekea
D awirg up uf contracta, agre
traits, le
Colltcl cr ctirpaid uebs 1 awsoits
Bcg-ili: lien of raient* & tr. t'en akf.
Trar slition
13)7 Avenue (i f^oi e ;
Fort. u-Pnncc (H AI 11;
C !t lt 1 CL'5, 3 tO>v
l Si vous avez
eu froid
y I pour viter
*n V un rhume,
ESw A ^Pendant U rbomel
>IV pw viter #
_^\ ,J une gnppe,
prenez quelques Comprims de
RHODINE
"USINES du RHNE'
\h untn 1 Ilupm t
Agent Gnraux pour Hari
Astbmc
t. at'l 1^ u 1 rajy fw
wtaf^^r

Pharmacie F. Sjourn
Uonn avis a aa clientle, aux mtSlecins et au public fB^st^l
iranraona son Laboratoire il'lliologie en un Laboraif^re
biologie appliqu sous la Direction du
Dr Rloot et t. Sjourn
Le laliera'oiro on oiiv.-ii tous Isa jours de 7 tirrt du maJal f
aeurea du soir pour toutes les recherches et analyses prvus t>.
l'aanence ci unnie, s ni pour le
Was*i inaim et ia conitaitta Ure-StrCarla
Seront reues que le mit .li chaque 1 imiia#>
S'adra*^r ia l'harrancie peurle< retHoit>netneDtr
inilfas d'urines i.S iq gastri j 1 >,
lieaciiou de Wmnrminp
I' i.i ion de Tnboulet,
Ki iini'ii du sang e* du pus
Kxunen dea rmii^p-s lcalea
examen de eraahat
<4lhtimino rrVaauor
Consane (Jreo SmUstre
Hethurche dr Sy.xrohtes l Co de n>r*oque*, ete% ete.
Icuperial Consolidated
Company
Succ< ae K. A Cm o ex 2 Kec'or Strctt, NT.WYOKK. USA.
Cuir h ^1 peaux
i>eclsldivirihu'fur dei nu'on.'-n| cri me* :
NUIILII KID REX CALI POKTlS VO\i% te
TisHUH et (.otonnades
Produit ulinifiiti i rH
|r>o IFANSlaist,
AK'nt hadosif pour Hati Port-aa Priaca
TheCharlrs H.PrownPainl Compuj
irooklynNew-York
Si v.jos voul/ avn 1 iliin>-at pointa
S vono <\*\\fi. un "i'or arta l'joee
l'r^far*. pr rJaa D ' rt Innfoe "f *'lnp
Arii r 1 <>u' iee*'rop<4eee
I ! "i i fae#a '"gieueei
K I **ontrii '' ii"i ' t le a b* 'T*o *
KM* #at r>'ri,l o*|f ', >n < 'ras.
Lai r>, 1 h. 0< -. 'i,
a ; -i ' .'t
Thi lit *:lro?Cl
ijieo Jvuntn*
laoni EmcIusiI pour ,N (m U la Banm
,^M


. M.vn*
i
ri.....
%A,^. ...... X 1
9Udre
Idale
Beaut
du Taial
Ulllt
impatpabls,cdf)r*itc,d'i.-
dlicat, conserve la feula
jeunesse, embellit, //. . 1
donne un teint d
toudr Te.m.t. i
r*. liai Clair, fil Ur\ I
P-'i ev ii
Tfinrtriy Li.: i I
- L>l Tci'KJ' '
finii (IOU i .

< . Totrru MarwrtniM
arr oiuxiM nA'i.ui.-NS
ARY3b j. ktaedsla r>< - P


Vaillant Houet Agenta gnraux, 179U Hue du Magasin de l'Etat
Vient d'arriver
Mu7e de Lin houille en barriques
Qualit Suprieure
En vente chez
i. PRtLTZMANN ACGGERHOLM
lia* au Quui, 1617
Fullon Shoe Polis h
Company Inc.
New* York
*> touler brotger la peau de m .lUlsal Il
i>i V0U ivult{ atow un brillant luusant et aWaMa
jSt voui voult^ la eouleur tt^Ju seuptesse it tt
.bu>$uiti Ridant lonetembs. tmeleyee le marque
UONOGRAM,
tkrieue sptetaltment peur la daines et les gentlemen du bieb hh.
Mlle Protge la peau Je* enaussum contre l kumidue et le tbleur.
Mlle l'entretient leur seuHeese et conserve leur brillant.
DemrJee, l mareue MONOtiRAM, t'est lajmeilleur de leutes les marques
f
Geo. JEANSEME
Ayent pour Uaili
TRITABLE EEKEE Ce la FMLLF
PASTILLES
VALDA
Boni indispensable
I ENFANTq-1 pari pour l. au VIEILLARD qui sorl prendre l'air,
au GRANDES PERSONNES qui m
sjsjftasj l'un ocnipatiou
pour PRSERVER
LEGHS CFOANBS RESPIRATOIRES
ou pour SOIGNER
H!m mes, Maux de Gorge,
LavynijiO'.B.Bronchitea Qrippe,
nfluenz, Asthme,
1 ij nysme, etc., etc.
Il IL FAUT AV8IRBIEI8011
lie n'employer que
PASTILLES
VALDA
VERITABLES
\ .'Mit
xi r., > .-t'eis
: nom
L Pa-dil'*" V-M oni ^" e:
Pharmacie Bourraint Po t an Prince
Pharmacie Hrutus, lrmic et |tcute?
Pharmacies.

m
C3
Journaux de Paris
tiennent deerriiur i
Le Matiu, Le Journal, L'ttcho de
Pa la. La Victoire, L Humanit, Ixcel
ior.
Numros du ro au 24 Avril.
En vente A la Librairie du vh'in,
I$S8 Rue Amricaine
a
es
s-
l

Elle* sont hereuses
et en bonne sant
Vous Devriez l'Etre Aussi
Un grand nombro de maladies des femmes n'entrent pu
dans le domaine de la chiiurgie. La chirurgie uepevtriea
changer de place ni dplacer les organs-du moin rien Le
semblable n'a t fait jusqu' maintenant.
Un petit ntj lune pendule peut desserrer et la
pendule avance ou rutarde. Si le mcanisme n'est aa
remis en place de suite il peut tomber et causer des dom-
mages atfriaux C' l imbCjwI la mme chose avec
les maladies des feni; ks; elles commencent d'un rien mai
si l'on ne prte BtieaUoa dlea produisent des situatiena
srieuses.
^ Aussitt que les premiers symptmes apparaissent preacs
1a Composition Vgtale de I.ydia E. Pinkham peur
soulager le malaise et pour viter qu'il ne dgnre en uae
maladie plus srieuse.
Homacao, Puerto Rico.-'1 J'ai pria U Compoaition VsrUle
a> bydia r.. fmkham pour me gurir dus Coeurs blancbaa oat
je soutfrals depuis longtemps. J'tais toujours fatigue et
) avais constamment .les douleur*. Une amie de m mire
avant obtenu de3 rsuliut< excellents avec votre Compseltion
Vgtale et ma mre ayant galement bnfici par soa esa-
ploi je me suis dci'.'e de l'essayer. J< recommanda votre
mdicament toute mes asiles. Je lui doit ma sant at
en chante les louanges chaque jour."ZoraIDA f^vJAjtn.
Humacao, Puerto Rico.
riuslenrea lettres tuiUircs prouvent les Tortues de la
Composition "Vgtale
de Lydia E. PinkKam
LVCIA I. PIMKHAM MIOICINC CO.>^V~N,M*ll W.B.A.','
SjfSJBMSJBJRS:
final Sia taose
Logue
Bar. Kes.urio-- Chimbrti
ic 1 lustaileo.
Seivice de premier ordre.
Edgatd Lvquc : FrouTiaire
1----------- I I I !! J
Rnovation Bar
Rue du Lir-mip de M rs
Oirig par M- Annaewt lnnecent\ *
Ccocommaions vanes
Service irrprochable
LlD!jiulti01ld#MW lt de marehan
dises diverse*
Chez
Paul E- ki\\\
Rues 7raver8ire$duMauaein de l'Etat
h
Afin de aire de la place aux nouveaux arrivages,, nous oomnien
foui demain, celle veute au rabau; .venex prendre, car uou ne
regardon paa aux prix.
Eiofroc b.aachea poar robrc.et calefone. Unll.kakis jaune et olfvV
et poui huinme, Fojdreg de r^Pariu-ns, Sx^om dd tuilette aolgi
le et La Violeite Pans.aeajicjti^ et Bu ordinaires, VU paur crochet
k bjulons. mUl pour col et poi/ne, Ohausiu'ec dame, lacets boa
nUril Ll 16 jonuee-s^bemieee .e^uleurs pour homuie, MouaMioe de oie,i
A teiiare
I m Mie proprit, Thor,;i).iiil loulea sorlM
'irim Iwilifrs. N'adrfasfr au \o 1367.- rue
l/nlrr.
Le f|i Christian Ho:n s venant
de Hkrrbjurg vil Cu'ivo, 'acuiel,
est attendu on au Prince jrudi
17 cou art.
il repartira probablement le mme
jotr pour Si Marc, i'uerto Plau et
l'Fuiope piiDani fie
Pour piu-, aenplec renieignerrentc
pi re de s adresser
LOFFSH. LUCAS & Ca
Agenta Genrioi,
C'est intressant
V
Pharmacie %w .iUicli
Vient d'arriver
Vaccin frais, jj?5 ^*
. Meads Dxtri^ Maltose, '.Excellente
nourriture pour tes enf mis.
Liqueur.de VEtolieYet G lobules*R-
baud pour le traitement de l'Asthme*
Engrais chimique A 0 1 pour Jleurs |
et lgumes
t N s S pour ambres fruitUr^
Bbum Barbancourl


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM