<%BANNER%>







PAGE 1

IL *Aii£ le le Cniicaii %  iin"ifii De ncsjou's, 'es voie decomnn nuiCBtion <:. ntr'brpnt largement la 1 iroB|itt!*i d nu : %  d r ira q an r f >|ft restai n san* v ur e p l*sa>n< %  ui place, DIJ'Q: i i nia 101 r trnn for ni' r un coin de erre et eii faire, la place d uo lied strile, on sol prodtc if e rxbfrKt cmiiui autres tv-i.'H' qui n ea, l ab is • mnt de bo net) voies d i co ii mu r lotion •mne la vie, l'activit le tisvaU l O auparavant il n'y avait que mia re et dsulaion km ce q . i c • e lUiii, qu'elle • t la situation relle des voies de cuii. II.LI ii Ion .' Gn i/*a qu' reg rder tn'our de %  oi pour CJ al iquelles sout r6tAt eibiyona.iH Cependaut, I | ope coloniale elles iaieu' pat' U s on se ro n nu niquait ri.-raeut d' n p>'i •* de l'Ile a l'au le* Mr de Bercy r.oua fournit a ce doj-ji d'utiles re seigie ment. U.i oit, et ceci i-eet point une l g'iiii ,',; %  Tju'sainl I. uvertnre ti'ttv. BU le pays du Nord au .S d, dutupaJ cnidl dans une c-ehj ti an o par quot ni vaux, i < d si ro i s lu.i^i. ii,n %  rg ei b d '''s de cocotiers de psi ai s s it d<) bain fci s g'Ki..teiqofs. M>.s dans la huit indiffrence dss nus i des au recet gourne dont seuls DOUS en puB dous le se ret enliu nos gjuvfrna> ts sai.s esprit de suce, loin de travailler a, la conser vatioo de ces voies d cou manies tion, ils ont trouv plus utile de n'occuper de pol ttqu. Et quelle po litiqae • puisque loin de monter, nous VO s eouru 11 bi n-: Et re etxent qu'en advint i".' Ces routes autr )i si adroiishles, en on clia d'ue I oii diipura ; pins de voifs carrossaLUn mai* des sentiers dangereux, abrop a. Cet tat de choses n'chappa p' la l'espr t observateur de Firniin Les routes pibliqu^s, crit-il, de fins en pi -s dVabr.-?, som durant la SBHOD pluvial-'.tanttform^B, par cou ou se br sei u.e j imb quand ils ne oeoieot pa le rioque d'tre euterrs vivsu a dans I a g le dairero pe et flucMiai.ie. I'H tonne ne B'OC cupe du Live.u ds i os loutes DltiO nales du depaitemen bls. Voil, la situation lamentable des lments qui. dans la Buite miren'. en co mm nie. io lea d.ve s poia de la UeimLi'qi e Foutent, diton mieux cne route est entr.uue, mois sou entntieo est onieax Eu Euiope, m fcts's Uns dm* r Amrique du Sud, l'imporitoce des rou ea n'a pji t b>pn eux •dminis ruteurs. Gi:el>-or multi plieitet a la vigoureuse impolslOQ q -e ces p u \s ou t'onne, BQI nffaires commeivi les una pros jut.idale • cooronn leuis ttij ts. Ou^l est BU> t out i-Hv.ntsgi des bon >s voie* de communie tion ? v biles aident Ihigem ni aux aralio sWlonesnari le. e< fac iiient l ein f il.i utile d s'.^orta nouveaax de a civilist;, n mjdeiuti, les moveui de transpor-. CbM noup, quels Bout les priuci •ip%ux moytns de transport ? o'es' •bord la cre-ure humaine dss deux sexe*, ensuite le doi duo dis vsi dnnne, d'an mulet ou d'an A.lleurs en ce s cle de tlgrs plue sans fli le rle dj b ts de Bommes est tertieiia York situ quel B1 x i lUf| dfl notre Pays g ue d loaalasmV. prouvec-ou p., d,t i, at)ldlf J avec laquelle ,,(, „., ,, kvautrr Utyican, frry (*„,, l/( .., ( ( ,,, •te, uo i.eut la fie a o ? Mmt et jour, ces factsars ds DIJ greset J. cuui.tn, raiijHlioi peu de (rali des aillions d tres ha juin* lorg,aij, rtl est si 8HJ a, £ q a Cd e u h *ms se jus Ude. Et c est bien Qs dwel.jppe.niat •ur une largi eti Ih das moyeas de traaspj.t et de* roite* ,,j CMt JJ haenti Is prjspei.i ^a^.qa, des hta's Uui8. "'SJSSI La qass un, comme o voit, est l'importance. w Depai* 4uelae temps, le Dparts Oolui qui achte i EMULSION DE SCOTT achte le meilleur aliment mdicinal que la science a produit en cinquante ans. U n'est pas possible d'obtenir les effets curatifs de l'huile de foie de morue en aucune autre forme. (Prennez garde d'obtenir toujours VEmulsion tB SOOtf) U public et le coBButo ses que pendmt mon jL sieur Vincent Damisoj, j,, curit-on gnrale. Poit an Prince, u ^ **3 m nt J : T avaux l'ablics • comprit les svantsges qae le Pays ett appe l tirer des routes bien coadi ion oas lt a apport.des amliorations signales aux routes de certaines r giOQS du pays. Hommes d ffxires, loyeux promeneur* f int en endre dsns nos plaiuee le ronflement de leur Ford o i Overland C eet un r Buitet sortoat dans un psvs o i n existe ro'" u^e ligne cotire d* b lesux vspeur. Il est souhaiter. qi> cet av nt 1 ge se dploie dtns tout l'Ile. et ain comme Toissaiut, il fera facu'tttif s tout indiviiu de fsire le tour de l'He tn auto, en attendant que dis voes toi io. R n dsrnes vieo er.t enlra les relations humaines elles qai cimentent l'union et do-.t nous bai tiens avons si grsnd I esoin. Constint.n DDICERV Petites N)iKrjll63 PARIS— Uo on.in qui |*M %  attu sur Pari* a detruit quelques uni des 20 ballons rtquM qui devaient prendre part au grand prit *e I aro-club de Ftaoci. Le vent a pnu'j les k •.Ions contre les murs du Palais du Louv.-r o ils ont ete dtruits tandis que dau'res entrainet par la bourraqie toni partis vers l'Es; malgi les efforts faits pour les retenir Trois piv. la Bclgiqje I Italie et la Fnnce sont reprsents daos cet e course qui promet'ait d'tre la plus imno'i'oie de ce genre depuis la coupe Go'don %  Bennet. On a dplorer la ptrts d'aucune vie humaine. PHILADELPHIE Monsieur Poin:ar a cbl un message de feli:itation aui uer.. d S" mrique 'esfSSlSa du "Mo'hi-rs days" eMM hier. Ge m*ssage a adress Miss Jarvis qui est la tte de ce racuveratm. PEKIN Le gouvernement de Pkin annonce 4 je ses Jlgus ont conclu a ec les b m lits va acco-d d aprs lequel les loupes rguli es seraient retires et les bandits enrls plui tard daas l'arme nationale. L;s bandits sont ieiou-n:. dans leur montigne rro ncliant d mettre en librt que quel R-n q ,uli, r i h a y ck **wa*i Pre,ident de la iZ.T" I( ho-Slovaquie est morte hier soir 5 UBC anaoue d apop'i xie. BEHLIN — Une organisation nationa'i teconILl 00 ? de Club • GHetnx' ,e,t firm(-e Sem-.havn e„ se donn .. t ^„ ,."' Peur Osatole as coJiquence des p | lr4 (si l'Italie aux deux atrsijtj i en ces de Londres et de hZ, | sjoute que l'Italie en rsisos tm ion financire et cono oblige de COQS drer bu, des lpsistions et des d^Us lies en tout temps etroiteat-, tt ne peut s'empcher d'un*. soient rgls aussitt que prenant en coasidrstioa I ses exig s pour la teo dsns ses rgions ennhisu se donnant pour tache 1 toutes les leminc entre icndrorjt des relations avec l'.ranger. i2S2iS c hevtux a ,0UI X ,n,nes S-i duplication de nouvelles Taxes R TJt MS!? ,1 " "'v.. at e, ; !,,., ,'Pcif.ques su la librlratloa des bpfatyslyoellqtiM et de, t.i saseUssM pou M le. eam !" Vente Subs< ,, 0 : s boi'son, J IBS commerant, pour la consommation loaiTaggJ'**— ,ur '' t'bncation des pro S l A. V 6 * " 'PfCinques po .r lab. lo.m de MM |L M aJkT . Lo n tatdes ri^anceAI VI "*' '*" la '" dl; rai iZs ,, ,' M,U T> re:eveur gntLJllcw" 0 : 4 f Jn,eill "lancier s e,t d'a^air.-,. D'.nes,n. ^. a, ' n *" ho,nn -' 1 vidence le, ZSS'SiJi?"** m, :a, I.'imarciioa est Je ce. un ront adrais<}# Conseil. d'iStmt Les Coaild. travaillent a.nvement a 1 roJe de. rro et, rem,, p., |, ouv,rae nent. no.rrBSOI c.lui sur le cont ai oc, .^oa EJS Le -•tra dpou, dit on. mercredi. rappoi t t Ce soir Cin* Varits GranU rorsentation eopulairs loccanon de l'anniversaire d'en trie en fonction de Me Louis lier no, Friident de la fUpukUtue. Nouvelles Etraogres EDm %J| Commert] Mesures prises la suit* di V isnas smatde Vo> *ky L\(Jv\N\'K 12— Lti autorit? da ctaton de Vaux, doat cette ville e;t la capitale, sont en train de prendre des mesures aria de supprimer la d monstratiou des extriiniste; orctsioa ne 1s suite de l'sssjssinat d: ici voy des S met?, Vorosky Elles oafc Un une proclamation, iater I si u toutes runions dsns les rues ou squaie pub ic e'dfendant tout dfi l qui serait organ.s dans une inten tion poli ique Les comrain s'es et les soi .listes moins avancs oit prop>£ uae ra no i de pro esut oi contre cet asst sinst et la ligue des patriotes qui est organise sur le modle des Isscisl s italiens.a p-pir uae coatre dmo s Ira ioj La poli e s infoim" le: o a munis ts que. la ru iio i ea misse qiils avai nt p o|e :• %  DOK c* soi'. n'auts pas heu 0 s tumeurs d'*, ei tati possibles coite la v e des dl gu. russes parles m.ontents arme niens et grec ont amen les reprsm taats demander uae meilleure pro tecion. Monsieur D cker svo:at li ing-j et rr.c ,.b : dn ..on 'i; d H a a SCCp VVUVJ de Vj-ov ky au p o. co.tre MtOrice Conradi, conditioi qu'il iiyaitaucut r*priaill* coatre les suites en Russie )u.qj' la lia da procs, Une confrence en vue cCjiier une ruii-ure MOSCOU la— ht rponse de U Russie i l'ultimatum anglais a t remise dans la soire au reprsentant de la Grande-B.eiagne et sers trans mise Londies cette nuit, Le ton g* nrsl de la no e s tt; indiqu par le min stre des sit.ires trangres Tchi cheuredsasundiscou s ptcnoiccet spr raidi devant les tovii s d; Mos coa ci ?u cours duque: i a dclar que U tfussie p o^ose ait i l Aigleterre u ie cojiirjj -.pour fvitsi une rjp'ure ^>?pis Les dc'aratioas faites pu Krassue la presse avautsoa Jpwt pou Berlin et Loidres, il ssaib'l que U Russie est prpare Is rup ture que si elle se produit, liquidera toutes les affaires des soviels i Loa dres q .1 seront transtres dsns les SUtres capitales europennes II est probable, s dclar Krassine, que le gouvernement britannique refusera d; continuel l'accord commercial Je vais Londies avec la mission de piendre tou ts lej mesures pour la liquidation de nos SIVCJS coramer Ciaux e 1 Ang eterre et si l'A ig ter ie rompt l scord, Mt accord nipol| que le t ; mpt u.e^s.irc sera a.corJ pour liquider no> affaiies ; nous n; nous inlicsseioos plus aj march SOg.sil ei nous seroaa f. ; s d'orgs niscr nos achats et vent.-* ave; d'au lies pays d'Eaiope. K as. ne csi accompsg de M.ss turs Libermaa et borazham. Le gouverne nent des soviets ne d iire pi ta rupture avec l'A g'eUrn h pal tique pl^ menindiqu: par loi. Il ri de 1900 ans que naas UOMI i connatre Mr Poiacar, il |ugeti' ncessaire des gin gouvernement ail: m ai. Ni voas ] m lis remarqu qu" coup. Ce>t un peuple sisj guerre est une iadastrisi ternelle et piui qai la par mais t an'rf choie qoTiM I tis les o r. bats. La situation la Hhur ESSEN 13 U s dcret snnonce que lei mesaiesn ce passive de 1 Allemagne renforces. Ce dcret dit d allemands ie Khnao'e tt t>s( de voyager dans les trains il* le contrle des autontis fr| et belg:s. Cette raesare i| de dtriire le; m y:si dit c.io, ,vr. ie aiiemioli et I cupant r D.n aucune cin dit le dcret, les aliemindi sij ront voy g r daas les tninii etb.-'g-s. toutes persoauit ce dcret seroat svement f Lt piemire application di lij re est sigoi e de Friacfoni allemands voyig'in: dans 4,lj franais 4 destina ioo de ont t srr es par les toi mandes. Aux villes de II dcret tait dfense da payer Usa] dss inipo c3 par les Ilis, 41 dividos de sadresier aux HT franaises et b'gei ppailsvl de permis de cc-aiuiri !•> biles. Qoui Le NEW YORK 1} Ff'a^' Se-i'9 J[ Ac^.iJeot de 1


PAGE 1

IE MA lift *S£/!* io ., %  ,! y eut l'htel r-* tM n baVqoet r oM1 El, d r'# btiflt; de **-£$£%" le *. %  • MiHMCf. Mr l e ninietre d 'L M-, Mme et Melle iSiffftho : e Richard, ffi dea Frres de natrucXPioD., leScprieordeSt. .iOTtfaiieicuaer.ilyavait [Siorgrtnde apparence de t. oaa dei beores agrables avives t n aeD0 %  oceoltnl r c btqc ntmero portait iea iftleanna d Arc ou de Donk 0ri*tne, de le Lorrain, de IhriisoD. prsideDt de AN uooTert li terie dei dit coure. lou eo pco de rxote Jeeooa i || Miote b tne et a remerL (( Qx qui ont ai Je la Socit leta de Samedi et Dimanche. 11 Jeanne d'Arc, la fleur la leelettate du pstiiotieme popu iBiii et aa patronne i euettie noble ttrre de l'idal* figil lfond dans on diecoara piicie les orgabieeteora des [7oiiŒBiei.i, Mr l.hiieeon. Il glabelle vie de ihicoe Irar • LU s parl dea bumbleaetde Etante qi, des poqnea et ont ai uv u France ; S ere tt Jcuiif a Aie* Il a jieccu.aai.de l'union et la entente qui doivent eiittei Eli rai.ee blanche et ta fille, bec* ce ne, .1 a bu rut preiIHiileucd etLcuia liono. liwiBLdu plue tei d une belle nia ion de Mr E. Przeau anr idea. Il a vao' la ouiIhcct'ie. M eoiree pleine de cordie* iiprte lin apiadii hemea, litt de lTimersii |MK ic lUoiynii ijue le Dpartement Il Ga. Varie tes prerott d'etre brillante. m limittts tt itiont seules admtes œunits de leur cartes. lie but d viter tout encombrement de* lOlt 4t pisiiCJ aui chtli d'insiiiu xwle oombie d lve qui doivent chaque fiic de Mciue kmulsion Co'd Cream, Ex.iai s aoai faire aatart •t eai de loi et e, Eau at i Juin me, Poudre con i § laa intacte* beJu lioii pour consever les œts Irais, Lui de M;gosie, Ptadre iuprieure pour la toil.ie des ei l;m s fc.se ce de ileuu, Eaa da Monda,— Miel peur la table, Mo:laide, Huila Oute .oui la table, Urne-ta deota, Peppermin', Mu le pear enanei ce aaeaa iquea tu euiK loeec'ee, Regulol ; Huile contre conatlpaiona ouita dee inteeiina ebrotiquee b, Cire pour lee parquet, Ci meefl que, Eliilre, Epicee, Mrope divers, feiolurea divereee, Viua. etc. etc. eu Deroaudeaie ratalcgue dea apcielit. Ci nflan voe comaandea LfcUN & FINK, lot; vous arez abaoluoeo ea'ielait.e Tootea le Lonnea pbarmaoiee da t r y a'approTiaionDent chu lE\is FINK lot/ Lon B, Ihbaud Agent axelusil pour Uaiti VVILSOM & Co CHKAOO, ILLS j^lanlgue pure Lard mantyiie de famille Beurre wilsco lluilej.de Coton messjjpork Clear Pork Bœuf Sale etc. Demandez les Ptoduit de Wileun 4 Co. Ils sont irrfr urochablcs. Lon B. ThLaud Aflnt •Mlurtf PC or B*M Relenez ceci Un in. e de to i premier o*df* s'impose dns d-s ? ''" e n dea i i s h vof enfni ts Cl * Irc.ver un i ruduil qn> e w un rra leur estomac f agile ti t'flic t. Nestl cSAnglo-Swi a Coh*i*i Milk 4" Co, QU* o/l e [eu Laits Condcued NestU h Eagh qui conv'enncnt raerve.lle aux enfants et reiiplacenl avantagauaa mmlti lait pr Tachai difficile se o ou er pares temps ci. Kn dt i ne/: Simoa Vi.u<, Ci Pioilet, L opJ R,tfra. B Sd' Coee, et:. En gros chez : L. Pre 'tmarn'AGGKRHOLU Rue du QuaU67 Varits J C? oir a 8 heure. -^ asque aux ; denta blanche* I IW ( JiœepieodeB Le Tigre ocr h: %  J^ I-dHaodei ^ eiOceQtirtieeir^ y.MR-'-TruTr ?at*a 5e •eatimna Cabinet if Me Abel Thard Avocat I2y /t Avenue Grgoiie loi tB U-PI ince Consultations a> V Me Abei Jhard Uariiater tt Law Freoch & Englisb spokeu Drawing np of contracis, agre foh'ction ol u r psid ut bts-1 iwi uits Fegstuiicn ot fiienis & tndemaia Tiacslation. lai7 Avenue Gigoiie; IforUuPiince {H AlTI) Othce houis, — 2 to',. Pharmacie F. Sjounio au put lie qu'alla a un Laboraioaia e Donne avis sa clientle, aux mdecins et traruaorm son Laboratoire d Uiologie en b oloQie appliqu sous la Direction du Dr Hteol et t. Sjourn Le laboratoire es' ouvert tous les jours de 7 nies du matin ceures du vit p Jur touies les recherches et analyses prevuee aaclanuonce cl jointe saul pour le ,*^.iWass ruianu et ia constante Ore 9MKWM Sarcnt reues que le mardi de. chaque semaine. S'8dre>^r ia Pharmacie pourles renseignementif inilyea d'urinss etfluc gastrique, Raction de Wassermann Fonction de Tnboulet, iamen du sang et du pu Examen d a matires lcalea. Examen oe oraehat ,". Iliuinno rtWtior De Cons'Bn'eCrnStVHlilfa Hecherche de Spirohtes et Co de noccoque, etc, etc. Imprial Consolidated Company Suc-a de E. A Oera'fo i\ Sons ub'ie en 1904 2 RedOl Street NfcW-YORK, USA. Cuirs et peaux ** CSK^ESlS^ DIS etc Tissus et Uotonnadt Produits HliUiMii lus ,Gco. IEANSIMH, Agent fixdusit puui Battl Porwau-Ptin Horn Line Le 5|i c Cbiisiim Hon vidant i't Hiab.uig via Cur.vo, lacmel, est atundu Poit an Prince jeudi 17 cou ant. -11 lepaitua piobsblemeLt le mme jour pour Si Marc, Puerto Plate et 1 Euiope prenant f 1 t. ?oui plus ami les renseignements prire de a'idresse OLOFFSON LUCAS & Co Agents Gcraor, A ventre I mkllr BBefria, ii har.ajant toutes W0 d'arbres Iruilim. i'aressfr au ^o 12(7. r e 1 j luire. TheCharles h.PruWii Paml Company brookljii New-York Si voue vou'er. avoir vo'rp mua 11 coquettement peinte Si voua d9irez une aolectlonde couleureartie'iqcea; Preraiet) par dea himiatm do longue ezpiieDces Acheter notre marqua 'COQ D'OK" pr^jare jour lea;


PAGE 1

fi MATIN GYRALDO pour" les soins intimes de la femme ; La GYTUI.DOSr. est IV itlseptiqtie ftUal p*ur lt voyage File se prsente an comprim stables et homognes Chaque dose ]ete dans deux litres d'eau nous donne la solution pariumee que la Parisienne a adopte p.a/ le: soins rituels de M personne.. La GYRALDOSE <"t un produll BDtiacpUgue. non caustique, '-vil. s de la tdmlie. — FANDORINE a.--fte M kCMmiKl, supprime le v peurs, migra!;.!. Indispositions KvlU l'ol t site * } Vaillant Houe! Agents gnraax, 170 Rue Composition \fegetal* de Lyclia E. Pinkkam tYoi* i HNKHAM mtmmtm co. LVNN.MUI V ..< %  -J_--ap : .^ %  ^*3 Liquidation ^ Rnovation Bar Chez > Geo. JE ANSE MB Agent pour HaiCi Rue du Ihamp de Mars Dirig par M' Annatius Innocent t Consorcmaions varies Service irrprochab'e Ce dentifrice dlicieux me charme. Le COLGATE a le don de faire briller et blanchir les dents, sa saveur est exquise. CUIRASSEZ VOUS! CUIRASSEZ votrp Gorge, vos Bronohes, 1 vos Poumons en les dfendant,] en les prservant par l'antisepsie volatile des [PASTILLES VALDl contre los danger? du Froid, de l'Humidit, des Poussires des Microbes. POUR SOIGNER EFFICi.CEY.EIT Rhumes, Maux de Gorge, Bronchites, Grippe, etc. EMPLOI !./. LES PASTILLES VALDA re*)i(Ze rsiliable a-.Ji.sey tique Mais il faut avoir 8oh de bien employer les PASTILLES VALDA VRITABLES SEULES EELLEMENT EFFICACES rendues uniquement en BOITES portant le nom un iOI de mvrck dises diveri Paul EAuxila Rues 1 raversire$du Magasin de FUI Afin de taire de la place aux nouveaux arrivages, nous ons demasu, celte veute au rabais; venta prendre, oar regardons pas aux prix. Eiulios biaocho pour robes et caleeoos Unll kaki jauo* HMtlotemai-iud, Serge coton, marine poar jupes. Chapeau* et poui homme, Pojdres de riz, Parfums, SA*OUS de toilHH le et La Vioieue Pdris.oiiaussjUej et Bas ordmaires, tfujpour • bwutons uuelal pour coi et poignets, Chaussure* daine. Ucett lonuees, cbemises eouleurs pour hommes. Mousfeiine de'J fleur etc. C'est intressant Pharmacie W.Buch 1 Vient d'arriver Vaccin frais, \ \ Meads Dextri^Maltose, Exoett nourriture pour tes enfnnts. Liqueur^de VEtolieet Globules baud pour le traitement de FAsth Engrais^chimiqu&W J 1 pour :: . ~* et m < AT 2 pour ambres frui \km



PAGE 1

%H0 > w#* ao3 POai-MJ-PHWCI. I kUiX mA&JH e MM isa PHUCTWR PRO*aTAE llment Magloiw B01S..VERNA;. ^ . MftM Asairtaalae to20 C ENTIllES N'entiHenez pa de votrt bonheur on homme moins heureux que vous* l'YTHACOU Quotidien TILIPHON No 9*8 ANNIVERSAIRE j 10, interprtent I vo "ulioDtle, le Conseil d'E al lli naissance lgislative, ap> lii Premire Magistrature ue LirLOL'ISBOKNO. Cette inw mprme qu'il avait luiItllicite, Il eD connaissait les I rwponubiliti. H savait que -M tait dure, et pre la mon U II problme du douloureux %  ail conveneitide liquider, te dana 468 circonstances jqoi nodaient plue dii ate Uiolutiou ncessaire. j || Prsident de la Hpobli [mil foi dans la collaboiation laJtJir de trouver dans le j drns l'lite; il avait foi issiru de ses mtentiODS et IraWttion de meure ea œuvre, rfin fconde, toutes set facul moQltoD cciur; il avait toi dans eidelal'atiib immortell*, Iiuoluamt lelateur commena. jktule do faire le ti tu de ce (jute Iea membres lei^oneeblea laoovtroeiLen ,il ei,t i durant (politique qui vient de b'cou i ti'Mt de I bistoire d hier. D J pent-U jurer, que sil lui,,et Ipsifois de le tiomper, aucun j M IOD administration ne fat %  ptr one peoke aa re que celle atioa de la Nation. _M muoiii du peuple qui Ifanbarraeau p *• anotn*> le aentimenli qui le foi I agir, et sourde aux enciu • non malsainee.elle fut autour de lui vibrante ou silencieuee; et dan cette sympath e il pniaa, an court de la lutte ardente, le plue clair d. ses lorcts. Certes, le temps n'est point encore rsolu des heure* douloureuse^ et le lve n'est point encore ralis, qui palpite au tond de toutes lu poitiine* bailiennea. Mais il yja dar.i la souffrance une vtiu rdemptrice et un jour vienlra ou, ayant rache. tl* fautes, sonneia (heure dti rparauona de justice. Le cri de toi qu'il y a|nn an, t cette.aatele 1 rsident de la Rpublique coLViait le peuple & pouasbi avec lui, il peut enecre aujourdhu lui demander de le pousser. San acute ne s est pis tealise, cetu union des cerveux. cette umoi dts cuburs quii appelait de toute la.ixiete ce H0111U1. et ino ria d bien, de ce chef, est raui di total de ses tions. Mais u faut savoir trouver dans la pure Ja bau e conecieuce, ie motif ea.enue de croi e quand m'ae, et d sdei quand mme de l'avaut. La tache en ieprias,ii la continuera, Et lorsque deuieio, aoui.era LOU lui le mooituiue compataltre devL l'histoire, u aura la saiistaciioi dsvoir bien rempli sa journe e iWLV* ttsW W ^ /*• an, fut place dans sa volont • dans ton patuo iatae. f ftRIIsftP B QUESTION DE VOIENE Heci Ici yeoi la dernire di%  H d'un guide jimaicain. — M s 192a, — qui, en deux F*!", vous donne un apera M do piss et du pisent de Wgsue, et peirr.tt, iu surplus, des toppnuhom sur son ave *fe asile d'annuiiie existe an totout, except, je c ois fort, %  OU i il est pourtant d une exndist poules vi iteuis. Lo s LMBIMIOUS mme de tecevoir i*iteuri, un guide de :e genre •r**!. En attendant, pratiquons J*n li mixime du lige : w vitre bturtux, vivons cacbsf |j tanatiie (imaiciin a des grava %  %£* %  • P'g contient deux, reJTJ 61 . l piemire, htng btrtti; J*w. mi% 4it ct i t diixme, J*rt Aingtion, en 1922, ff* ptem re, on vo 1 des msi %  J bois ingalement alignes et '"jMOtveii.esines de rrootu'" PW eldes canards, et aussi J • Uois poics ciuuisnt lib.e sui l!ecCD(,e g v oiei lspect m J2 ,out ,0 ,00t '• ' mitions taEi reœ P ; c *" Par des cons [•Uii! t n Clttent dnn il y |e P ,es Si ? e; UD Pcspendide a |oi J n " FOtiaux ltttnque sittiii Wl J li Ul? &f a teoiltya 1 B^U U u P' Ufc tLl a '• lias U ta tBcore tt0 ns un pote temps les descendants continaer U pratique primitive de circuler nupieds psr les rues de la Capitale, — pour 1 unique raison, — et elle ruffit toute seule, — qu'il n'y a l rien de ."ubiitne On pourrait ame ajouter: su contraire.. Les pelures de maogo's eiposent les gens i se casier le cou a tout ini tant; les journaux signalent quoti d.ennement ,e danger Malheureuse ment, ceax qui jettent les pelures de mangots d;ns les rues ne sont pas ceux qui lisent les journaux ; e( ceux 3 ai lisent les journaux ne jetant pas es pelures de mttgo'r dans les rues, ili ne pretine.it pas pour eux ce que disent !ts jojtnaux Av c et rai >n oement, la choie peut durei mdji meni. Ft il donc impossible de dfendre radicalement Je mar.grr des xangots dan les rues ? Il se %  .b e bien que c'est lalacause qui produit l'etl t que Ion vouarau viter ; or, en dtrui saut cette caufe . ,, vous connaissez le reste. Ls chose serait d'autant plus ju'.te que les personnes qui encombrer. t les rues de pelures de mirgoj et ed dtritus de to.i .s :o tes tu hargeant ainsi la b sogae de U municipalit sont p ciment .e les qui ce paie 11 aucun impt. Il y a a : nsi mi'le autres dtails i signaler ; mais, pouiquoi vous le cacher, j'ai hou e... FIA OU Mm te 5 Miel T, K. O'ConnoriGo Londres Sootjaclieteurs de Miel d'abeilles du Pays et de Sarito Domingo s'a dresser JULES OMUDDE Grand Htel de France Port au erince ( Hati ) Sance du 11 Mai I9B3 A aa sance de vendredi U Mai courant, la Commiaeion a rndu ^ea dciaiona suivantes : 1 LE'at est condamn p>yer sans terme ni dlai Monsieur Nemours Aunnatp, ancien Scrtai e d* la Lsion d'il mu Paris, la somme de or (511, 12, mootant de sa crance consia. tant en npooioteraenta qui lu< sont dus rHuliremcnt LEtat hatien paiera or lil.lfl an cash et 400 do lars en titre srie H. 2^ I 1 a>ra pav aars term ni d> lai la Veuve Camille D'y Gl dolars 12 en caah en t7.i dollars eu titre arie B. Cet'e crance consire en one conversion de uouri a 1,17 J.Ot) poa locations pt rptflM %  dune msisoi loue IE at. :j-> Monsieur Joseph G-ffrard qui rclame 10UO dollars, prix estimatif d'un py ne servant a monter le dr peau amrc n dans u-i.i propri Dr ve ansiennemeot occupe rar I E at hatien, aura a tablir s s dro s sur le pylne, Apii quoi, le dit pylooesera estim par l'iogiiieur Hermann Doret commis a cet effet La Commisssion rserve sa dcisioe sur le tond e l affaire Enaui e la Cour d arb trag^ a co-. tinu'i linal uction de 1 a f-..re No 20 ir.'r J'U ne par le 1 tect vo cntilique Mr Meerhau, citoyen amneaio %  UU^letir'i •".-** Urina Ministre a'Haiti Washington, est pri de pr er le serment de ue dire que la vrit. a Aax questions poses avec beau, coup de dfrence par le prsident Ael Lgr et auxquelles 1 ancien Ministre d Hati a rpondu avec la plus paifai ebonLeg'.'e du monde, il ressort que les services du Je ec live Meerhan ont t utiliss la Lgation Washington depuis l'sd Si nous voulions tenter un rappro ihement, je ne sais pas trop auquel de ces deux aspects de Kingston il fand.ait comparer l'aspect de Port-iu Prince Ni tre quartier commercial a des misons tn eurent scoop es des maisons en bois ; nous avons l leclricit, mais pas iea csrs lectii quel ; par confie, nous avons encore les nes, les poules, et quelquefois les porcs dans notre circulation.Nous tenons donc peu prs le milieu entie le tueg ton de 1844 et celui de 1922: En fsisant un peut calcul de pioooMon, 1a moyenne entre ces deux annes nous donnersit I88t Noos serions, psr consquent, au sta de de deveiopp ment o se trouvait KiDg ton en i**J Ce n'est pas b en brillant Il y aurait une choie i tenter pour sauver quelque peu les apparences : c'est de s'occuper srieusement d'or gamser notre voierie urbaine, Voici quelques petits dtails qui pourraient d'abo.d retenu l'attent.on. N y a I il p moyen d'empcher ta circulation dsordonne des beies i charges que des paysans de tous ges et de tous sexes tranent aprs eux par toit^s les mes de PotfSt> Prince ? OJ est b en arriv preodie des mesures pour la circult on des gros cabiouets boeufs,. 8, les va nu pitJj que furent nos pues ont usante eue quai fi* a'su blimts , il n'y a aucune ra.son rour o,ue nous laissions plu* joug, La maison H. Silvera Se fait le plaisir annoncerses aimables clients quelle vient de recevoir par lss derniers steamers Us articles iuivants : Chapesux de paille extra fine, d'Ita i Chspesux feutre suprieurs ( Borsahao ) Chapeaux de laine dl'aiie, dernire mode Palmbeach Ang. gris tis suprieur Kaki jaune et vert anglais sup, Orill Union blsnc anglais Jpaga noir suprieur Organde brod suprieur (suisse) Tussor de soie couleur pou chemises Chaussettes poni enfants, fonds blancs & coulears suprieures Voile cooleu'j grsndes barres, derme e nouveaut Voile b'snc &. couleur de tontes quai ts Bas soie Bas jour demi-soie Grands Rideaux pour portes Serge noir & bleu marin pour hommes, anglais Diagonale noir suprieur Percale blanche anglais Serviettes de toilette, blanche et couleur Piqu couleur & blanc anglais Dnll Tussor Kaki lilanc suprieur D. il 1 Coton Bhnc anglais suprieur, etc. etc. En vue del moite saison, la Mai on II SlLVRA, pour plaies i ses nombreux clients, leur laisse les article* ci dessus a des rrii exception oellement rePits et e I leur donne sssurancr la p us tonnelle qu'aucun autre sjauOfl Je la place ne peut I ur tll ir de parei's articlej meilleu compte, Vineztous, Mesdames, Messieurs, la.Muson H SILVbRA, pour vos emplettes et vous serex satisfaits fit! peu de fiais. minisiration do plnipotentiaire Hao Dlbai l'r'ce. lfODt'ao Vrrrhrr qci n'tait pas tor{oori le no\ dtrCive pttpch sa servee de aIf"pDtirp, touchait une mereualii ir^golirre Je deux cent rioMarR rt 'orFqu'il lui prrivaitJd'eQ trpptpndre de fxprdi'ions bOfl de Ntw-Yo-k, dp vslfOit srpplernen tairrd lai ftsiDl sllourei poor sea dpersea ex'rso'dinsires consistant en tram de voyages, e!c. IPS.-!'.!! %  ieatisoidn eirpetsient nffssiies par lec nments poli t qnet, C( ramf pur ex mple ceux de 1WII. Il s flisa BU ili iatre de rece voir det in.ructiers de eon Chef biersrcb njne qp'U av it Mie sur \olltrdpB indiv dus dsigns com me ennemis dn Gouvernement tabli Pt accus d'Bvoirdea intention d' ch^'er aux tabrquea dr s Etats Un s de arnve ft m 1 i ioas pour cou pie dm rvolution' eir<-8 ou des g"oopp< d'exils polit q e,— pour que le Itprrf&'i' tant d H iti tifpho 1 it ou crivit sori p^btii New York de s: rvnilier les faits et g stes de e le 01 telles petbonnes. Sur eon m et coritcie.ice, l'an cie'i M" is>rs Sannon rpcon'altqaa le dtective avBit t •>. iil pourla** geit quii lui tait atribu; q l'il lui srri'ait souvm' dedomr certaUs comibts. ei faisant emichtrqus d.-s aimes et mool ions fussent ex pdies d?8iinatior, u la lsnce df ueicrs* di. I '.-• c f'ehi accord, ls Comniiaaion nti 1 n v ri ituvuyer l

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05927
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, May 15, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05927

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
%H0> w#* ao3
POai-MJ-PHWCI. I kUiX
mA&JH e mm isa
PHUCTWR PRO*aTAE
llment Magloiw
B01S..VERNA;. ^ .
MftM Asairtaalae
to20CENTIllES
N'entiHenez pa de votrt
bonheur on homme moins
heureux que vous*
l'YTHACOU
Quotidien
TILIPHON No 9*8
ANNIVERSAIRE
j 10, interprtent I vo
"ulioDtle, le Conseil d'E al
lli naissance lgislative, ap>
lii Premire Magistrature ue
LirLOL'ISBOKNO. Cette in-
w mprme qu'il avait lui-
Itllicite, Il eD connaissait les
I rwponubiliti. H savait que
-M tait dure, et pre la mon
U II problme du douloureux
ail conveneitide liquider, te
dana 468 circonstances
jqoi nodaient plue dii ate
Uiolutiou ncessaire.
j || Prsident de la Hpobli
[mil foi dans la collaboiation
laJtJir de trouver dans le
j drns l'lite; il avait foi
issiru de ses mtentiODS et
IraWttion de meure ea uvre,
rfin fconde, toutes set facul
moQltoD cciur; il avait toi dans
eidelal'atiib immortell*,
Iiuoluamt lelateur commena.
jktule do faire le ti tu de ce
(jute Iea membres lei^oneeblea
laoovtroeiLen ,il ei,t i durant
(politique qui vient de b'cou
i ti'Mt de I bistoire d hier. Dj
. pent-U jurer, que sil lui,,et
Ipsifois de le tiomper, aucun
j m iod administration ne fat
ptr one peoke aa re que celle
atioa de la Nation.
_M muoiii du peuple qui
Ifanbarraeau p * anotn- *>
le aentimenli qui le foi
I agir, et sourde aux enciu
non malsainee.elle fut autour de lui
vibrante ou silencieuee; et dan
cette sympath e il pniaa, an court
de la lutte ardente, le plue clair d.
ses lorcts.
Certes, le temps n'est point enco-
re rsolu des heure* douloureuse^
et le lve n'est point encore ralis,
qui palpite au tond de toutes lu
poitiine* bailiennea. Mais il yja dar.i
la souffrance une vtiu rdemptrice
et un jour vienlra ou, ayant rache.
tl* fautes, sonneia (heure dti
rparauona de justice.
Le cri de toi qu'il y a|nn an, t
cette.aatele 1 rsident de la Rpu-
blique coLViait le peuple & pouasbi
avec lui, il peut enecre aujourdhu
lui demander de le pousser. San
acute ne s est pis tealise, cetu
union des cerveux. cette umoi
dts cuburs quii appelait de toute
la.ixiete ce H0111U1. et ino ria d
bien, de ce chef, est raui di
total de ses tions. Mais u faut sa-
voir trouver dans la pure Ja
bau e conecieuce, ie motif ea.enue
de croi e quand m'ae, et d sdei
quand mme de l'avaut.
La tache en ieprias,ii la continue-
ra, Et lorsque deuieio, aoui.era lou
lui le mooituiue compataltre devL
l'histoire, u aura la saiistaciioi
dsvoir bien rempli sa journe e
iWLV* ttsWW^ /*
an, fut place dans sa volont
dans ton patuo iatae.
fftRIIsftPB
QUESTION DE VOIENE
Heci Ici yeoi la dernire di-
H d'un guide jimaicain.
M s 192a, qui, en deux
F*!", vous donne un apera
M do piss et du pisent de
Wgsue, et peirr.tt, iu surplus,
des toppnuhom sur son ave
*fe asile d'annuiiie existe an
totout, except, je c ois fort,
OU i il est pourtant d une ex-
ndist pou- les vi iteuis. Lo s
Lmbimious mme de tecevoir
i*iteuri, un guide de :e genre
r**!. En attendant, pratiquons
J*n li mixime du lige :
w vitre bturtux, vivons cacbsf |j
tanatiie (imaiciin a des grava
%* P'g contient deux, re-
JtJ61.l* piemire, htng btrtti;
J*w. mi%4it ct it diixme,
J*rt Aingtion, en 1922,
ff* ptem re, on vo 1 des msi
J bois ingalement alignes et
'"jMOtveii.esines de rrootu-
'" PW eldes canards, et aussi
J Uois poics ciuuisnt lib.e
suil!ecCD(,e gvoiei lspect
m J2 ,out ,0 ,00t ' ' mitions
taEi reP;c*" Par des cons
[Uii!tn Clttent dnn ily|e P,es
Si ?e; UD Pcspendide a
|oi Jn, " FOtiaux ltttnque sit-
tiiiWlJli.Ul? "? a teoiltya
'1b^u U u" P'Ufc tLl a '
lias U ta tBcore tt0ns un pote
temps les descendants continaer U
pratique primitive de circuler nu-
pieds psr les rues de la Capitale,
pour 1 unique raison, et elle ruffit
toute seule, qu'il n'y a l rien de
."ubiitne On pourrait ame ajouter:
su contraire..
Les pelures de maogo's eiposent
les gens i se casier le cou a tout ini
tant; les journaux signalent quoti
d.ennement ,e danger Malheureuse
ment, ceax qui jettent les pelures de
mangots d;ns les rues ne sont pas
ceux qui lisent les journaux ; e( ceux
3ai lisent les journaux ne jetant pas
es pelures de mttgo'r dans les rues,
ili ne pretine.it pas pour eux ce que
disent !ts jojtnaux Av c et rai >n
oement, la choie peut durei mdji
meni.
Ft il donc impossible de dfendre
radicalement Je mar.grr des xangots
dan les rues ? Il se .b e bien que
c'est lalacause qui produit l'etl t que
Ion vouarau viter ; or, en dtrui
saut cette caufe . ,, vous connaissez
le reste.
Ls chose serait d'autant plus ju'.te
que les personnes qui encombrer.t
les rues de pelures de mirgoj et ed
dtritus de to.i .s :o tes tu hargeant
ainsi la b sogae de U municipalit
sont p ci- ment .e les qui ce paie 11
aucun impt.
Il y a a:nsi mi'le autres dtails i
signaler ; mais, pouiquoi vous le
cacher, j'ai hou e...
FIA OU
Mm te
5
Miel
T, K. O'ConnoriGo
Londres
Sootjaclieteurs de Miel d'abeilles
du Pays et de Sarito Domingo s'a
dresser '
JULES OMUDDE
Grand Htel de France
Port au erince ( Hati )
Sance du 11 Mai I9B3
A aa sance de vendredi U Mai
courant, la Commiaeion a rndu ^ea
dciaiona suivantes : 1 LE'at est
condamn p>yer sans terme ni
dlai Monsieur Nemours Aunnatp,
ancien Scrtai e d* la Lsion
d'il mu Paris, la somme de or (511,
12, mootant de sa crance consia.
tant en npooioteraenta qui lu< sont
dus rHuliremcnt LEtat hatien
paiera or lil.lfl an cash et 400 do -
lars en titre srie H.
2^ I1 a>ra pav aars term ni d>
lai la Veuve Camille D'y Gl do-
lars 12 en caah en t7.i dollars eu
titre arie B. Cet'e crance consire
en one conversion de uouri a
1,17 J.Ot) poa locations pt rptflM
dune msisoi loue IE at.
:j-> Monsieur Joseph G-ffrard qui
rclame 10UO dollars, prix estimatif
d'un py ne servant a monter le
dr peau amrc n dans u-i.i pro-
pri Dr ve ansiennemeot occupe
rar I E at hatien, aura a tablir s s
dro s sur le pylne, Apii quoi, le
dit pylooesera estim par l'iogiiieur
Hermann Doret commis a cet effet
La Commisssion rserve sa dcisioe
sur le tond e l affaire
Enaui e la Cour d arb trag^ a co-.
tinu'i linal uction de 1 a f-..re No 20
ir.'rj'une par le 1 tect vo c- ntili-
que Mr Meerhau, citoyen amneaio
UU^letir'i ".-** Urina
Ministre a'Haiti Washington, est
pri de pr er le serment de ue dire
que la vrit. a
Aax questions poses avec beau,
coup de dfrence par le prsident
Ael Lgr et auxquelles 1 ancien
Ministre d Hati a rpondu avec la
plus paifai ebonLeg'.'e du monde,
il ressort que les services du Je ec
live Meerhan ont t utiliss la
Lgation Washington depuis l'sd
Si nous voulions tenter un rappro
ihement, je ne sais pas trop auquel
de ces deux aspects de Kingston il
fand.ait comparer l'aspect de Port-iu
Prince Ni tre quartier commercial a
des misons tn eurent scoop es
des maisons en bois ; nous avons l
leclricit, mais pas iea csrs lectii
quel ; par confie, nous avons encore
les nes, les poules, et quelquefois
les porcs dans notre circulation.Nous
tenons donc peu prs le milieu
entie le tueg ton de 1844 et celui de
1922: En fsisant un peut calcul de
pioooMon, 1a moyenne entre ces
deux annes nous donnersit I88t
Noos serions, psr consquent, au sta
de de deveiopp ment o se trouvait
KiDg ton en i**J Ce n'est pas b en
brillant
Il y aurait une choie i tenter pour
sauver quelque peu les apparences :
c'est de s'occuper srieusement d'or
gamser notre voierie urbaine, Voici
quelques petits dtails qui pourraient
d'abo.d retenu l'attent.on.
N y a I il p moyen d'empcher
ta circulation dsordonne des beies
i charges que des paysans de tous
ges et de tous sexes tranent aprs
eux par toit^s les mes de PotfSt>
Prince ? Oj est b en arriv preodie
des mesures pour la circult on des
gros cabiouets boeufs,.
8, les va nu pitJj que furent nos
pues ont usante eue quai fi* a'su
blimts , il n'y a aucune ra.son
rour o,ue nous laissions plu* joug,
La maison H. Silvera
Se fait le plaisir annoncerses aimables clients quelle vient de
recevoir par lss derniers steamers Us articles iuivants :
Chapesux de paille extra fine, d'Ita i
Chspesux feutre suprieurs ( Borsahao )
Chapeaux de laine dl'aiie, dernire mode
Palmbeach Ang. gris tis suprieur
Kaki jaune et vert anglais sup,
Orill Union blsnc anglais
Jpaga noir suprieur
Organde brod suprieur (suisse)
Tussor de soie couleur pou chemises
Chaussettes poni enfants, fonds blancs & coulears suprieures
Voile cooleu'j grsndes barres, derme e nouveaut
Voile b'snc &. couleur de tontes quai ts
Bas soie
Bas jour demi-soie
Grands Rideaux pour portes
Serge noir & bleu marin pour hommes, anglais
Diagonale noir suprieur
Percale blanche anglais
Serviettes de toilette, blanche et couleur
Piqu couleur & blanc anglais
Dnll Tussor
Kaki lilanc suprieur
D. il 1 Coton Bhnc anglais suprieur, etc. etc.
En vue del moite saison, la Mai on II SlLVRA, pour plaies i
ses nombreux clients, leur laisse les article* ci dessus a des rrii exception
oellement rePits et e I leur donne sssurancr la p us tonnelle qu'aucun
autre sjauOfl Je la place ne peut I ur tll ir de parei's articlej meilleu
compte,
Vineztous, Mesdames, Messieurs, la.Muson H SILVbRA, pour
vos emplettes et vous serex satisfaits fit! peu de fiais.
minisiration do plnipotentiaire Hao
Dlbai l'r'ce.
lfODt'ao Vrrrhrr qci n'tait pas
tor{oori le no\ dtrCive pttpch sa
servee de aIf"pDtirp, touchait une
mereualii ir^golirre Je deux cent
rioMarR rt 'orFqu'il lui prrivaitJd'eQ
trpptpndre de fxprdi'ions bOfl de
Ntw-Yo-k, dp vslfOit srpplernen
tairrd lai ftsiDl sllourei poor sea
dpersea ex'rso'dinsires consistant
en tram de voyages, e!c.
Ips.-- !'.!!. i- eatisoidn eirpetsient
nffssiies par lec nments poli
t qnet, C( ramf pur ex mple ceux de
1WII. Il s flisa bu ili iatre de rece
voir det in.- ructiers de eon Chef
biersrcb njne qp'U av it Mie sur
\olltrdpB indiv dus dsigns com
me ennemis dn Gouvernement ta-
bli Pt accus d'Bvoirdea intention
d' ch^'er aux tabrquea dr s Etats
Un s de arnve ft m 1 i ioas pour
cou pie dm rvolution' eir<-8 ou des
g"oopp< d'exils polit q e, pour
que le Itprrf&'i' tant d H iti tifpho
1 it ou crivit sori p^btii New
York de s: rvnilier les faits et g stes
de e le 01 telles petbonnes.
Sur eon m et coritcie.ice, l'an
cie'i M" is>rs Sannon rpcon'altqaa
le dtective avBit t >. iil pourla**
geit quii lui tait atribu; q l'il lui
srri'ait souvm' dedomr certaUs
comibts. ei faisant emichtrqus
d.-s aimes et mool ions fussent ex
pdies d?8iinatior, gnant le gruverneoieni tiaitien dans
ses 1 apt-oiis
l.orf i eon rappel, l'arcien-Minis
tre avait fri pert au Drartement fa
(intrieur d Hai 1 dea valeur rels
mea pnr le dtectiv. Meerhan pour
sea mensualits restes impayes et
pour ses frais rxiiaordioanes.
lar\l fifiII,.rBP MUiWWVl
luin, Jullet 1UI1 tt iraiB dpens
avait nu une lettre du dteeti
nui le puait de en er des denier
ches pnv s aupt* du gouvsros
m^(1t iiaiiiou pour tre paye. Aucun
rsulatna obtenu.
Me Frice, mandataire du rels
raaut, craignant que I apprciation
personnelle de houorable tmoin,
nat a exercer une influence contrai
re eur la dcision du Tribunal arbi
tral a lu i la barre ' copie dune
lettie adreaae par l'ancien Ministre
Paulut. Sanuou eu Dpaiterrent de
| intrii ur et la date du li Septem
hre l'.dt. Dans celte lettie Monsieur
Sannon ovait lui mme iabli Iea
vaieuib l'ius sou client pour r
vices prot saionnela rendu8t cette
crunce constitue est chiffre S
1190 dollars et centimes.
Me Montai, conseiller du Cou
^ernemeiU, du que le Ccnseil. en
demandant ladmiseiou de la cr
ai ce, av.t fait ^at de l'attestntioa
de lanc.ao ltepiaentant d'Hati,
laquelle pour le Gouvernement ds
la Ki''publiqup,eBt ii contestable, ses
agents dipiometiques devant tre
cuis, pour avoir sa couhauce pleine
st entier
La Lommisaion dciders ultriea
rement.
Affaires Nos 07 et MO ir.trodnites
par Mme Louis Une et coneieteot ea
reclaruaiion pour deux maisons ir.
cendies psr d s brigands arms
dans la plaine du Nord en 1911.
Le coceeil du Oouvernement s
conclu au rejet de la craoce, l'Etat
hsitien, en v rtu de la loi t mme
des lois intemetionslea, ne devant
pas lr tenu reeronsable.
La Cor&mias'on statuera dans la
sui e.
Af ire No 28 introduite par Mina
BarUs de Nationalit ftang^se. Me
rani.pon n b1hihi',b dertard aoB
pi uinen>u la lsnce df ueicrs*
di. I '.- c f'ehi accord, ls Com-
niiaaion nti 1 n v ri ituvuyer l faire en attendant l'arrive du Re*
prsentant liaoeu-. Et la saooe a
te Isvae.
lATCn


IL *Aii
le le Cniicaii
iin"ifii '
De ncsjou's, 'es voie decomnn
nuiCBtion <:. ntr'brpnt largement la
1iroB| N relatio' s des c'fp\ens entra eux.
Bien distribues et fone'iomant l-
gu i emen, ell-s pod' la via d'a
Seuple, car une b i u distnbetioa
ex voies d- coma nnica ion tran
fo'm jonini'iii'!! la situation eo
nom que d'un K nt
Friso. ns n'ignore,bri' an eiper
qa un eau I, (| i ae o te, q Chemin d'eipoi'"') o pe QM>itt!*i
d nu : d r ira q an r f >|ft
restai n san* v ur e p l*sa>n<
ui place, dij'Q: i i nia 101 r trnn
for ni' r un coin de erre et eii faire,
la place d uo lied strile, on sol
prodtc if e rxbfrKt cmiiui autres
tv-i.'H' qui n ea, l ab is m- nt de
bo net) voies d i co ii mu r lotion
mne la vie, l'activit le tisvaU l
O auparavant il n'y avait que mia
re et dsulaion
km ce q . i c e lUiii, qu'elle
t la situation relle des voies de
cuii.ii.liii Ion .'
Gn i/*a qu' reg rder tn'our de
oi pour cj al i- quelles sout
r6tAt eibiyona.iH
Cependaut, I | ope coloniale
elles iaieu' pat' U s on se ro n nu
niquait ri.-raeut d' n p>'i * de
l'Ile a l'au le* Mr de Bercy r.oua
fournit a ce doj-ji d'utiles re seigie
ment.
U.i oit, et ceci i-eet point une l
g'iiii ,',; Tju'sainl I. uvertnre
ti'ttv. bu le pays du Nord au .S d,
dutupaJ cnidl dans une c-ehj
ti an o par quot ni vaux, i < d si
ro i s lu.i^i. ii,n rg ei b d '''s
de cocotiers de psi ai s s it d<) bain
fci s g'Ki..teiqofs.
M>.s dans la huit indiffrence dss
nus i des au re- cet gourne dont
seuls dous en puB dous le se ret
enliu nos gjuvfrna> ts sai.s esprit de
suce, loin de travailler a, la conser
vatioo de ces voies d cou manies
tion, ils ont trouv plus utile de
n'occuper de pol ttqu. Et quelle po
litiqae puisque loin de monter,
nous vo s eouru 11 bi n-:
Et re etxent qu'en advint i".' Ces
routes autr )i si adroiishles, en on
clia d'ue I oii diipura ; pins de
voifs carrossaLUn mai* des sentiers
dangereux, abrop a.
Cet tat de choses n'chappa p'
la l'espr t observateur de Firniin
Les routes pibliqu^s, crit-il, de
fins en pi -s dVabr.-?, som durant
la sbhod pluvial-- '.tanttform^B, par
cou ou se br sei u.e j imb quand
ils ne oeoieot pa le rioque d'tre
euterrs vivsu a dans I a g le dairero
pe et flucMiai.ie. I'h tonne ne b'oc
cupe du Live.u ds i os loutes DltiO
nales du depaitemen bls.
Voil, la situation lamentable des
lments qui. dans la Buite miren'.
en co mm nie. io lea d.ve s poia
de la UeimLi'qi e
Foutent, diton mieux cne route
est entr.uue, mois sou entntieo est
onieax
Eu Euiope, m fcts's Uns dm*
r Amrique du Sud, l'imporitoce
des rou ea n'a pji t b>pn eux
dminis ruteurs. Gi:el>-or multi
plieitet a la vigoureuse impolslOQ
q -e ces pu\s ou t'onne, bqi nffaires
commeivi les una pros jut.idale
cooronn leuis ttij ts.
Ou^l est bu>tout i-Hv.ntsgi des
bon >s voie* de communie tion ?
v biles aident Ihigem'ni aux aralio
sWlonesnari le. e< fac iiient l ein
fil.i utile d s'.^orta nouveaax de
a civilist;, n mjdeiuti, les moveui
de transpor-.
CbM noup, quels Bout les priuci
ip%ux moytns de transport ? o'es'
bord la cre-ure humaine dss
deux sexe*, ensuite le doi duo dis
vsi dnnne, d'an mulet ou d'an
A.lleurs en ce s cle de tlgrs
plue sans fli le rle dj b ts de
Bommes est tertieiia
York situ quel B1 x i lUf| dfl
notre Pays gue d loaalasmV.
prouvec-ou p., d- ,t i, at)ldlfJ
avec laquelle ,,(, ., ,, kvautrr
Utyican, frry (*,, ,l/(.., ,((, ,,,
te, uo i.eut la fie a o ?
Mmt et jour, ces factsars ds dij
greset J. cuui.tn, raiijHlioi
peu de (rali des aillions d tres
ha juin* lorg,aij, rtl est si
8HJa,qa* Cd'eu'h-*ms se jus
Ude. Et c est bien Qs dwel.jppe.niat
ur une largi eti Ih das moyeas de
traaspj.t et de* roite* ,,j CMtJJ
haenti Is prjspei.i ^a^.qa,
des hta's Uui8. "'sjssi
La qass un, comme o voit, est
l'importance. w
Depai* 4uelae temps, le Dparts
Oolui qui achte
i EMULSION de SCOTT
achte le meilleur aliment mdicinal que
la science a produit en cinquante ans.
U n'est pas possible d'obtenir les effets
curatifs de l'huile de foie de morue en
aucune autre forme.
(Prennez garde d'obtenir toujours VEmulsion tB SOOtf)
U public et le coBButo
ses que pendmt mon jL
sieur Vincent Damisoj, j,,
curit-on gnrale.
Poit an Prince, u ^
**3
m nt J : T avaux l'ablics comprit
les svantsges qae le Pays ett appe
l tirer des routes bien coadi ion
oas lt a apport.des amliorations
signales aux routes de certaines r
giOQS du pays. Hommes d ffxires,
loyeux promeneur* f int en endre
dsns nos plaiuee le ronflement de
leur Ford o i Overland C eet un r
Buitet sortoat dans un psvs o i
n existe ro'" u^e ligne cotire d*
b lesux vspeur.
Il est souhaiter. qi> cet av nt1
ge se dploie dtns tout l'Ile.et ain
comme Toissaiut, il fera facu'tttif s
tout indiviiu de fsire le tour de l'He
tn auto, en attendant que dis voes
toi io. r n dsrnes vieo er.t enlra
les relations humaines elles qai
cimentent l'union et do-.t nous bai
tiens avons si grsnd I esoin.
Constint.n DDICERV
Petites N)iKrjll63
PARIS Uo on.in qui |*M ! attu sur Pa-
ri* a detruit quelques uni des 20 ballons -
rtquM qui devaient prendre part au grand prit
*e I aro-club de Ftaoci. Le vent a pnu'j les
k .Ions contre les murs du Palais du Louv.-r o
ils ont ete dtruits tandis que dau'res entrainet
par la bourraqie toni partis vers l'Es; malgi les
efforts faits pour les retenir
Trois piv. la Bclgiqje I Italie et la Fnnce
sont reprsents daos cet e course qui promet'ait
d'tre la plus imno'i'oie de ce genre depuis la
coupe Go'don Bennet. On a dplorer la ptrts
d'aucune vie humaine.
PHILADELPHIE Monsieur Poin:ar a
cbl un message de feli:itation aui uer.-. d S"
mrique 'esfSSlSa du "Mo'hi-rs days" eMM
hier. Ge m*ssage a adress Miss Jarvis qui
est la tte de ce racuveratm.
PEKIN Le gouvernement de Pkin annonce
4 je ses Jlgus ont conclu a ec les b m lits va
acco-d d aprs lequel les loupes rguli es seraient
retires et les bandits enrls plui tard daas l'ar-
me nationale.
L;s bandits sont ieiou-n:. dans leur mon-
tigne rro ncliant d mettre en librt que quel
R-nq,uli, r ih'a y,ck **wa*i Pre,ident de la
iZ.T" I(ho-Slovaquie est morte hier soir
5 UBC anaoue d apop'i xie.
BEHLIN Une organisation nationa'i tecon-
ILl 00? de "Club GHetnx' ,e,t
firm(-e Sem-.havn e se donn..t ^ ,."'
Peur Osatole
as coJiquence des p|lr4,
(si l'Italie aux deux atrsijtj
i en ces de Londres et de hZ, |
sjoute que l'Italie en rsisos
tm ion financire et cono
oblige de coqs drer bu,
des lpsistions et des d^Us
lies en tout temps etroiteat-,
tt ne peut s'empcher d'un*.
soient rgls aussitt que
prenant en coasidrstioa I
ses exig s pour la teo
dsns ses rgions ennhisu
se donnant pour tache
1 toutes les leminc
entre icndrorjt des relations avec l'.ranger.
i2S2iS c.hevtux a ,0UI X ,n,nes S-i
duplication
de nouvelles Taxes
R TJt MS!? ,1" " "'v..ate, ;
!,,., ,'Pcif.ques su la librlratloa des
bpfatyslyoellqtiM et de, t.i saseUssM pou
M le. eamVente Subs<',,0": s boi'son,
J IBS commerant, pour la consommation lo-
aiTaggJ'** ,ur '' t'bncation des pro
Sl A. V 6 * " 'PfCinques po .r lab.
lo.m de MM |LM aJkT . Lo'n"
tatdes ri^ance- AI VI "*' '*"la'"dl;
rai iZs ,, ,' m,ut> re:eveur gn-
tLJllcw"0:4- fJn,eill "lancier s e,t
d'a^air.-,. D'.n- es,n. ^.a,'n *" ho,nn-'1
vidence le, ZSS'SiJi?"** m,":a, "
I.'imarciioa est ,Je ce. un ront adrais<}#
Conseil. d'iStmt
Les Coaild. travaillent a.nvement a 1 roJe
de. rro et, rem,, p., |, ouv,rae nent. no.rr-
bsoi c.lui sur le cont ai oc, .^oaEJS. Le
-tra dpou, dit on. mercredi.
rappoi t
t
Ce soir
Cin* Varits
GranU rorsentation eopulairs
loccanon de l'anniversaire d'en
trie en fonction de Me Louis lier
no, Friident de la fUpukUtue.
Nouvelles Etraogres EDm%J|
Commert]
Mesures prises
la suit* di V isnas
smatde Vo> *ky
L\(Jv\N\'K 12 Lti autorit? da
ctaton de Vaux, doat cette ville e;t
la capitale, sont en train de prendre
des mesures aria de supprimer la d
monstratiou des extriiniste; orctsioa
ne 1s suite de l'sssjssinat d: ici
voy des S met?, Vorosky Elles oafc
Un une proclamation, iater I si u
toutes runions dsns les rues ou
squaie pub ic e'dfendant tout dfi
l qui serait organ.s dans une inten
tion poli ique
Les comrain s'es et les soi .listes
moins avancs oit prop> uae ra
no i de pro esut oi contre cet asst
sinst et la ligue des patriotes qui est
organise sur le modle des Isscisl s
italiens.a p-pir uae coatre dmo s
Ira ioj La poli e s infoim" le: o a
munis ts que. la ru iio i ea misse
qiils avai nt p o|e : dok c* soi'.
n'auts pas heu 0 s tumeurs d'*, ei
tati possibles coite la v e des dl
gu. russes parles m.ontents arme
niens et grec ont amen les reprsm
taats demander uae meilleure pro
tecion.
Monsieur D cker svo:at li ing-j
et rr.c ,.b : dn ..on 'i; d H a a SCCp
vVuvj de Vj-ov ky au p o. co.tre
MtOrice Conradi, conditioi qu'il
iiyaitaucut r*priaill* coatre les
suites en Russie )u.qj' la lia da
procs,
Une confrence en
vue cCjiier une
ruii-ure
MOSCOU la ht rponse de U
Russie i l'ultimatum anglais a t
remise dans la soire au reprsentant
de la Grande-B.eiagne et sers trans
mise Londies cette nuit, Le ton g*
nrsl de la no e s tt; indiqu par le
min stre des sit.ires trangres Tchi
cheuredsasundiscou s ptcnoiccet
spr raidi devant les tovii s d; Mos
coa ci ?u cours duque: i a dclar
que U tfussie p o^ose ait i l Aigle-
terre u ie cojiirjj.-.- pour fvitsi une
rjp'ure
^>?pis Les dc'aratioas faites pu
Krassue la presse avautsoa Jpwt
pou Berlin et Loidres, il ssaib'l
que U Russie est prpare Is rup
ture que si elle se produit, liquidera
toutes les affaires des soviels i Loa
dres q .1 seront transtres dsns les
SUtres capitales europennes II est
probable, s dclar Krassine, que le
gouvernement britannique refusera
d; continuel l'accord commercial Je
vais Londies avec la mission de
piendre tou ts lej mesures pour la
liquidation de nos sivcjs coramer
Ciaux e 1 Ang eterre et si l'A ig ter
ie rompt l scord, Mt accord nipol|
que le t;mpt u.e^s.irc sera a.corJ
pour liquider no> affaiies ; nous n;
nous inlicsseioos plus aj march
SOg.sil ei nous seroaa f. ; s d'orgs
niscr nos achats et vent.-* ave; d'au
lies pays d'Eaiope. K as.ne csi ac-
compsg de M.ss turs Libermaa et
borazham.
Le gouverne nent des soviets ne d
iire pi ta rupture avec l'A g'eUrn
puissance, mais il ne peut s.cepier
1 uitimstum contenu dsns U Q9le
^e Lord Curzon, a dclar le mini:
ne des affaires trsngres dans un
dlscoon p ononc au cous d'une ru
ri^n L'assemble a vot une rsolu
10? protestant contre la note et d
Jarant que la Rissie tait ore, s
c'tait ncessaire emaloyet son
arme con toute nst'on qui taterxtt
d'attenter i l'inlpendance di pays.
Moasieur Giaeki a parl au couseil
des un:ons oivrires de Mir.au rd
ni pair discuter la note anglaise
L'atitule vis vis ie l'iiglrerrs
reste la mm*. a dclar Gaaesk;,
m's -elle de l'Aagletere esl devt
nue peu amicale vis. vis de la Rui-
sie
HpoKS9 de l'Angle
terre l'offre de
VA lemague
LOVOftS 1 Le texte dt Is no'e
b r. n q ie en rpois: i l'offre faits
par I A'emigae s t rendu public
Lt note porte Is s gnatute dclori
Crxju rt dit nota-n-nent : c Je ne
puis cacher votre Excellence qu;
les propotioas de votre gonvsroe
ment oit caus un e-anl dsippoiu
tement et que 1 imotessioa dtfavors
ble qu'elles ont pod nies sur le gou
veroement de Si \rlajeste, aasti bien
q is sur les gouvernenents de ses
i;i, ,. J. .ail.. ^.. --i-- i .
gouvernement a/le x and aurait d
p voir et p.r consquent viter.
Ces propo'i'ions sont Io n de corres
pondre, soit daas s forme, soit en
substsnee ce que le gouvernement
sit raisonnablement ea droit d'es
prer. Si l'Allemagne ai fit en l.in
tentioa d'ouvrir la voie umc sol'i
tion rapide et eff ctive du problme
qui trouble actuellement la situation
conomique et poli ique de l'irope
e du moade entier, il semb'e msl
h-ureusement qu'elle n'ait pu su
mieux apprcier les bases sur ie<
que'hs ua sc:ord p?u tre tsb!!.
Le goivernem^ut de Si Mj-s
est persuad que dans son propre ia
trt l'Allemagne verra 1 avantage
qu'elle aura 4 montrer regarder rn
fies la ralit et mettant de ct tou
les discusrons trangres la que;
tion, elle reviendra sur ses propost
lions et le: tendra de manire 1 en
faire une bise pratique pour uae dis
cussioi ultrieure Le gouvernemen
de S< VI es sera prt au momeo
opportun prendre part |4 une telle
discussion sux cts de net allis
svec lesquels il paitsge l'intrt p a
tique que comporte cette question
qu'il n'a pas 1 intention d abandon
n*r pas plus que le dsir de mett e
na i un: situation international:
pleine de prils II ne peut cepea
dant pss cacher au gouvernement
ai emand que le premier pas vers u
r isa'ioa d'un tel espoir doit tre
U reconnais'ance par l'Allemago:
qu'e le doit of'nr une coatnbation
b aucoup plus srieune et plus prci
' que celtes qui on' t faites n,
qu't.prseat.
Le travaillistes ont organis u 1
meeting Hyde fark pour protester
contre I ultimatum de l'Angleterre s
h Russie.
. AttituJede l'Italie
u 1 !,|-La rponse ds.ltsue
* la note allemande expn ne son d.
Ils dinit l'attirnds de 1 Italie
PARIS m Le prsidesx L
seil s prononc nn disconnij
gnration d'un monumentel
mmoire le 217 enfants dst 1_
cy 'ut la guerre. Il a roJL
France resterait dant U Rtin
qu elle ne sertit pas payer, fj
dent dn conseil n'a pas fait 1
aux notes envoyes par le
ment al eman I i la Grandi 1.
et l'Italie* ma;s il exprioM
veau sa d'e-mirs'ion defet]
f:rm*m:n> h pal tique pl^
men- indiqu: par loi. Il ri
de 1900 ans que naas uomi
i connatre Mr Poiacar,
il |ugeti' ncessaire des gin
gouvernement ail:mai. Ni
voas ] m lis remarqu qu"
coup. Ce>t un peuple sisj
guerre est une iadastrisi
ternelle et piui qai la par
mais t an'rf choie qoTiM I
tis les o r. bats.
La situation
la Hhur
ESSEN 13 U s dcret
snnonce que lei mesaiesn
ce passive de 1 Allemagne
renforces. Ce dcret dit d
allemands ie Khnao'e tt t>s(
de voyager dans les trains il*
le contrle des autontis fr|
et belg:s. Cette raesare i|
de dtriire le; m y:si dit
c.io, ,vr. ie aiiemioli etI
cupant r D.n aucune cin
dit le dcret, les aliemindi sij
ront voy g r daas les tninii
etb.-'g-s. toutes persoauit
ce dcret seroat svement f
Lt piemire application di lij
re est sigoi e de Friacfoni
allemands voyig'in: dans 4,lj
franais 4 destina ioo de
ont t srr es par les toi
mandes. Aux villes de II
dcret tait dfense da payer Usa]
dss inipo c3 par les Ilis, 41
dividos de sadresier aux HT
franaises et b'gei ppailsvl
de permis de cc-aiuiri !>
biles.
Qoui
Le
NEW YORK 1} Ff'a^'
Se-i'9 J[
Ac^.iJeot de 1 Ce main, vers 9 heiten"
rsn^edesruesduGesMid'
firesqu'en face de llapt"1^
'tisser, le cheval attel! I
du Docteur Bateau s'absttit I
ment. Le harnais et les Wi
lirent en clat. _
Les deux passagvs, le "Q
Me S Pradel en Tli
pour l'motion.
+~.
Parisiaoi
L'Assorti^
Caant au dsir de ses ^
Direct on de Parisiaoa redei*
MERCREDI
la 1re poque de LAS
Entre :
- -- -,
cont
Avis iCornrned
Avoine J At*i* '
Par sac. $* par HurfiL
iW9 Ru$ npuUv**
kAIITII ATTfN


IE MA lift
*S/!*
io ., , ,! y eut l'htel
r-*tMn baVqoet r 'oM1
El, d r'# btiflt; de
**-$%" le *.
' MiHMCf. Mrle ninietre d
'L M-, Mme et Melle
iSiffftho:e Richard,
ffi dea Frres de natruc-
XPioD., leScprieordeSt.
.iOTtfaiieicuaer.ilyavait
[Siorgrtnde apparence de
t. oaa dei beores agrables
avives tn aeD0 oceoltnl
rcbtqc ntmero portait iea
iftleanna d Arc ou de Don-
k0ri*tne, de le Lorrain, de
IhriisoD. prsideDt de AN
uooTert li terie dei dit coure.
lou eo pco de rxote Jeeooa
i || Miote b tne et a remer-
L ((Qx qui ont ai Je la Soci-
tleta de Samedi et Dimanche.
11 Jeanne d'Arc, la fleur la
leelettate du pstiiotieme popu
iBiii et aa patronne i eu-
ettie noble ttrre de l'idal*
figil lfond dans on diecoara
piicie les orgabieeteora des
[7oiiBiei.i, Mr l.hiieeon. Il
glabelle vie de ihicoe Irar
LU s parl dea bumbleaetde
Etante q- i, des poqnea
et ont ai uv u France ; S e-
re tt Jcuiif a Aie* Il a
jieccu.aai.de l'union et la
entente qui doivent eiittei
Eli rai.ee blanche et ta fille,
bec* ce ne, .1 a bu rut prei-
IHiileucd etLcuia liono.
liwiBLdu plue teid. une belle
nia ion de Mr E. Przeau anr
idea. Il a vao' la oui-
Ihcct'ie.
m eoiree pleine de cordie*
iiprte lin apiadii hemea,
litt de lTimersii
|Mk ic lUoiynii ijue le Dpartement
Il Ga. Varie tes prerott d'etre brillante.
m limittts tt itiont seules admtes
units de leur cartes.
lie but d viter tout encombrement de*
lOlt 4t pisiiCJ aui chtli d'insiiiu
xwle oombie d lve qui doivent
chaque rinces sur l'h^ine
Hwei-mdi, du..un lundi au moi de
iSeti 11d: ( ni en S.oUirc la contitu
luaieicncct ; le sujet choisi par le cont-
fckOr J. Donainvii, a t '. Ii)giene de
HBXC.
wuuieuri, A tegict, n'ont pal i en
PP*' tombre pour profiter de ce te magil-
i prise de la soiie
Mte (te .Alliance
Joo$ demand a Mr le .pisiden de 1 Al
Biaeaiie 'll va autoriser la reptile de la
fc'*'1'"1'00 I'1'1'"" tl ^rustique i la-
. *,1*JUP le gu. n'ont pas i u assister A
** pluie.
' .rpondu qu'il doit consulter son
9 P*"* "ourfrait assisttr a cette belle
-uuon Nous la redemandons, au nom du
M du preiident peut tout solutionner.
ijwciemeotk
T*.". Madjn.e hi/nu |-i
icrre lou s
mis qui leur
SI
-J ""'* * ?iP"uvu de sympaihic a l occasion
g t leur enl.nt
^UTiAiiF. PltHRE LODIS
Km OU jtf!k,,0D. I" l"ient de.cioire
*". "Wonamsnce.
hince, le lj Mai i9ih
PiDlwrd Oild Corporation
Luhricaliny Oil (irease
QHailes el Graisses
Prix et qualits deianl
toute concurrence
LonR Thbaud
r
Agent pour Hati
Lehn & Fink, lot
Fonde a 18"6
Supriorit Bhs prix Prompli'u le
Toi s produit.* chimiqiis, pliaanaceLtiqucset autrM arfte1s vtn
dablaa daua une phaimacie,
bPK.MS, Poivre. Cannelle, Gi lie, oii toile, M*dt la,
3UCKE RAFFINE
SPCIALIT; Marque privs Lyiol ('ainf dan, Parlumori*,
Ar iclea potr barbiei*. Bay Hum, Cbocoht an poNdre, Huila d>
fiic de Mciue kmulsion Co'd Cream, Ex.iai s aoai faire aatart
t eai de loi et e, Eau at i Juin me, Poudre con i laa intacte* beJu
lioii pour consever les ts Irais, Lui de M;gosie, Ptadre
iuprieure pour la toil.ie des ei l;m s fc.se ce de ileuu, Eaa
da Monda, Miel peur la table, Mo:laide, - Huila Oute
.oui la table, Urne-ta deota, Peppermin', Mu le pear enanei
ce aaeaa iquea tu euiK loeec'ee, Regulol ; Huile contre conatlpaiona *
ouita dee inteeiina ebrotiquee b, Cire pour lee parquet, Ci meefl
que, Eliilre, Epicee, Mrope divers, feiolurea divereee, Viua. etc. etc. eu
Deroaudeaie ratalcgue dea apcielit.
Ci nflan voe comaandea LfcUN & FINK, lot; vous arez abaoluoeo
ea'ielait.e
Tootea le Lonnea pbarmaoiee da t r y a'approTiaionDent chu lE\is
FINK lot/
- Lon B, Ihbaud
Agent axelusil pour Uaiti
VVILSOM & Co
CHKAOO, ILLS
j^lanlgue pure Lard
mantyiie de famille
Beurre wilsco
lluilej.de Coton
messjjpork
Clear Pork
Buf Sale etc.
Demandez les Ptoduit de
Wileun 4 Co. Ils sont irrfr
urochablcs.
Lon B. ThLaud
Aflnt Mlurtf PC or B*M
Relenez ceci
Un in. e de to i premier o*df* s'impose dns d-s ?''"en'
dea i i s h vof enfni ts Cl * Irc.ver un i ruduil qn> e w *
un rra leur estomac f agile ti t'flic t.
Nestl cS- Anglo-Swi a Coh*i*i
Milk 4" Co, QU* o/l e [eu *
Laits Condcued NestU h Eagh
qui conv'enncnt raerve.lle aux enfants et reiiplacenl avantagauaa
mmlti lait pr Tachai difficile se o ou er pares temps ci.
Kn dt i ne/: Simoa Vi.u<, Ci Pioilet, LopJ R,tfra. B *
Sd' Coee, et:.
En gros chez :
L. Pre 'tmarn'AGGKRHOLU
Rue du QuaU67
Varits J
C? oir a 8 heure. -^
* asque aux ;
denta blanche*
I IW(JiepieodeB
Le Tigre ocr
h: J^I-dHaodei ^
" eiOceQtirtieeir^
y.MR-'-TruTr
?at*a 5e eatimna

Cabinet
if Me Abel Thard
Avocat
I2y/t Avenue Grgoiie
loi t-bu-Pi ince
Consultations a> V
Me Abei Jhard
Uariiater tt Law
Freoch & Englisb spokeu
Drawing np of contracis, agre
foh'ction ol u r psid ut bts-1 iwi uits
Fegstuiicn ot fiienis & tndemaia .
Tiacslation.
lai7 Avenue Gigoiie;
IforUuPiince {H AlTI)
Othce houis, 2 to',.
Pharmacie F. Sjounio
au put lie qu'alla a
un Laboraioaia e
Donne avis sa clientle, aux mdecins et
traruaorm son Laboratoire d Uiologie en
b oloQie appliqu sous la Direction du
Dr Hteol et t. Sjourn
Le laboratoire es' ouvert tous les jours de 7 nies du matin *
ceures du vit p Jur touies les recherches et analyses prevuee aac-
lanuonce cl jointe saul pour le ,*^.i-
Wass ruianu et ia constante Ore 9MKWM
Sarcnt reues que le mardi de. chaque semaine.
S'8dre>^r ia Pharmacie pourles renseignementif
inilyea d'urinss etfluc gastrique,
Raction de Wassermann
Fonction de Tnboulet,
iamen du sang et du pu
Examen d a matires lcalea.
Examen oe oraehat
,". Iliuinno rtWtior
De Cons'Bn'eCrnStVHlilfa
Hecherche de Spirohtes et Co de noccoque, etc, etc.
Imprial Consolidated
Company
Suc-a de E. A Oera'fo i\ Sons ub'ie en 1904
2 RedOl Street NfcW-YORK, USA.
Cuirs et peaux
** CSK^ESlS^ DIS etc
Tissus et Uotonnadt
Produits HliUiMii lus
,Gco. IEANSIMH,
Agent fixdusit puui Battl Porwau-Ptin
' -
Horn Line
Le 5|i c Cbiisiim Hon vidant
i't Hiab.uig via Cur.vo, lacmel,
est atundu Poit an Prince jeudi
17 cou ant.
-11 lepaitua piobsblemeLt le mme
jour pour Si Marc, Puerto Plate et
1 Euiope prenant f 1 t.
?oui plus ami les renseignements
prire de a'idresse
OLOFFSON LUCAS & Co
Agents Gcraor,
A ventre
I m- kllr BBefria, ii har.ajant toutes W0
d'arbres Iruilim. i'aressfr au ^o 12(7. r
e1 j luire.
TheCharles h.PruWii Paml Company
brookljii New-York
Si voue vou'er. avoir vo'rp mua 11 coquettement peinte
Si voua d9irez une aolectlonde couleureartie'iqcea;
Preraiet) par dea himiatm do longue ezpiieDces
Acheter notre marqua 'COQ D'OK" pr^jare jour lea; Cette pein'urti adhre aux afects lee plue ruguesan
E le conserve son biHUnt -Ile tchu trs vite.
Elle rei fpcia'Mnent ufie ,out i.h moulurie,
Lee cornirhee et lea pices de pculpturea.
Chacun d* 1 oe fetblanc eet conti par nos laboratoire*
Notre prix pour celte peinture dette tou'e concorrcnco
The Chas H. Browa Paint Co Brouta if. Y*
*eo Jnuiitintt
" Averti Exclusif pour kaiti
(\o i8S Rue Prou en (ace de la Ban^u


fi matin

'
GYRALDO
pour" les soins intimes de la femme
;
La GYTUI.DOSr. est IV itlseptiqtie
ftUal p*ur lt voyage File se prsente an
comprim stables et homognes Cha-
que dose ]ete dans deux litres d'eau
nous donne la solution pariumee que la
Parisienne a adopte p.a/ le: soins ri-
tuels de M personne..
La GYRALDOSE <"t un produll BDti-
acpUgue. non caustique, microblcUl", k base de Ryolisan. d'acide
thymtqu de t toymlhyl*ne et d'alu-
mine suhata. e prend matin et soir par
toute femme aoucleuie de on hytricne.
F", m CM1
Pa.u. et f pu".
1. t de W.tri ct'nnii.
e
L'antistytique que
Uute femme doit
avoir iur fa table
de toilette.
Savon antiseptique
i la
OYRALDOSE
Indispensable pour
la tollvtie Inilnu-
ri 1rs afl.rtlons do
.- peau et du .et
clifvclu.
Ovulii
m
GYRALDOSE
d*c'iiffctnnnA3ls
et antlsrplUiuit.pre-
ventile fi curant
ili- v> '-vil. s de la
tdmlie.
FANDORINE
a.--fte M kCMmiKl, supprime le v
peurs, migra!;.!. Indispositions KvlU l'ol t
site .
* ___________}
Vaillant Houe! Agents gnraax, 170 Rue tfullon Sh PoMf h
Company Inc.
New York
S.jtous vaut*, rotger la peau de vos ibauuurs
Si vous voult'x avoir un brillant luttant el d.aubfi
Jinr,,' '' la couleur et la souplesse Ut c*$
chaussures pendant lonvteins. e-npleyee la marque
MUMOGHAM.
fabrique speialemmt pour les daims et Us gentlemen du bieb lift.
Elit protide la peau des chaussures contre l humidit el la chaleur.
l'Ut l'entretient leur soutfesse et conserve leur brillant.
Demande^ la ma roue MONOGRA.M, c'est la meilleur de toutes les marques
Journaux de Paris
Viennent d'arriver
Le Malin, Le Journal, LE ho de
Pails. La Victoire, LHumani , Excel
m'o ;
Numros du 10 au 24 Avril.
En vente la Librairie du iivi.tin,
ijv\ Rue Amricaine
Htel Ste 'Ross
Logoe
Bar Besaunn Chambns
bien installes.
Seivice de premier ordre.
Edgatd Lvqae : Propriaire
Trop faible
pour travailler
La vie courante des femmes n'est souvent
qu'un travail incessant. Combien plus ardui
est la tche quand des malaises particulier!A
leui-scxc rendent chaque mouvement pnibk
Le systme nerveux est drang et la vie est lois
d tre gaie. Les femmes qui se trouvent dam
cette situation devraient profiter de l'exprience
de celle qui nous a envoy cette lettre*
Lisez Ce Que Cette Femme Dit
Mantanilk), Oriente, Cuba.- ' J'tais anmique et *
frais lors de mes rgles. Ces douleurs me foraient tour*
rester au lit. les do-leur*, toujours dans le bai vent
taient quelquefois aigus, quelquefois sourdes et je voeai
sais souvent. J'ai souffert de ce malaise pendantquatre
avant de faire connaissance par l'entremise d'un fa^j,
de votre Composition Vgtale le L/dia E. Pinkhaat fc
l'ai prise avec complte satisfaction et je me fait unplaiw
de la recommander a toutes mes amies qui souffrent A
mme mala.ae." Srta. Narina Mii AN.Calle de Caridtl
4, Manzanillo, Oriente. Cuba.
Lea femme* souffrante ne devraient pus Ulr d'etar'e
uuvli doivent Inalator pour l.>
Composition \fegetal*
de Lyclia E. Pinkkam
tYoi* i hnkham mtmmtm co. lvnn.mui v..<
-J_--ap :
.^^*3
______________Liquidation ^
Rnovation Bar Chez
- >
Geo. JE ANSE MB
Agent pour HaiCi
Rue du Ihamp de Mars
Dirig par M' Annatius Innocent t
Consorcmaions varies
Service irrprochab'e
Ce dentifrice dli-
cieux me charme.
Le COLGATE
a le don de faire briller
et blanchir les dents,
sa saveur est
exquise.
' CUIRASSEZ VOUS!
CUIRASSEZ
votrp Gorge, vos Bronohes,
1 vos Poumons en les dfendant,]
en les prservant
par l'antisepsie volatile des
[Pastilles VALDl
contre los danger? du Froid,
de l'Humidit, des Poussires
des Microbes.
Pour SOIGNER EFFICi.CEY.EIT
Rhumes, Maux de Gorge,
Bronchites, Grippe, etc.
EMPLOI !./. LES
Pastilles VALDA
re*)i(Ze rsiliablea-.Ji.sey tique
Mais il faut avoir 8oh
de bien employer les
Pastilles VALDA
VRITABLES
SEULES EELLEMENT EFFICACES
rendues uniquement en BOITES
portant le nom
un iOI de mvrck
dises diveri
Paul E- Auxila
Rues 1 raversire$du Magasin de FUI
Afin de taire de la place aux nouveaux arrivages, nous
ons demasu, celte veute au rabais; venta prendre, oar
regardons pas aux prix.
Eiulios biaocho pour robes et caleeoos Unll kaki jauo*
HMtlotemai-iud, Serge coton, marine poar jupes. Chapeau*
et poui homme, Pojdres de riz, Parfums, Sa*ous de toilHH
le et La Vioieue Pdris.oiiaussjUej et Bas ordmaires, tfujpour
bwutons uuelal pour coi et poignets, Chaussure* daine. Ucett
lonuees, cbemises eouleurs pour hommes. Mousfeiine de'J
fleur etc.
C'est intressant
Pharmacie W.Buch
1 *
Vient d'arriver
Vaccin frais, \ \
Meads Dextri^Maltose, Exoett
nourriture pour tes enfnnts.
Liqueur^de VEtolieet Globules
baud pour le traitement de FAsth
Engrais^chimiqu&W J1 pour
::.. ~* et m
< AT 2 pour ambres frui
\km


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM