<%BANNER%>







PAGE 1

II MAnrt 15 Mai 1923 fc/di'orial do demain lert conaa cra l'anniversaire de l'entre en fon lions de S £ le Prsident de la Rpublique. Il v a un an en eftet que le Cou Mit o Et Uni' ('. a *t LouH BORNO la premire Magistrature d* 1 K-t, interprtant aiuti la volont natio noie, Lu M itin renouvelle an Ubef de l'E-at dont oaa le* rvea ne tendant qu ta bonheur dj peuple b i'ie kaaaurance fc rmelle q-e ta loya'e coilaborution ne lui fta junai. dtint. que r iiue, pi les im u %  qu Il tonne, elle contribue a i-g audir 1 cadre denolie lite aeieatitique pa trop rea'reinte Eu gnral, noire en-egiemeot %  appritar, aini que l'a ti'ja signa le D;ir m DL par .n QiJt di d *tr i e, est loin de cjneapo .dre aux neresai a de la c ii.ure aup ne ir daiis le paya . il eus e beaLCoup d autres brao> du a de counaasuDCes tt d'activit qui mi itrait ni de a'iraplaoter cbez nous, et qui rcclument ua entn r.e m in aptcul de cenx qui doivent l'y engager 11 convient de regret r qutlUa oe oient pas BLUJI' lepr Ben ea dmi-. notre eucegneuieot aupni'Ui, appel a 11 i rparation de i otite, UiVant t-eau i avtc la Co ;. bot Ion d s classes plaa nom bl.^.-^ir. i lOfidU pcup. i il iclJ. Uuua uai oidie lieea, iiCua soin mes b.uieux de s g aler l initia ive priae par MM S Vi ce. t, lUpha 1 tirouaid e Kdouaid Esve de fou der une coie de commerce en celte ?ill6. Ce M inautuiion v.endra iar gir le champ cl action de notre euaei gaerneat eupneur. Dans un but d'tncoungemsijr, le Dpartement prvu une subvention poar jette cole qui doit prparer e* j une* baitiena aux carnrea activas decom merce et de banque. (Da Bulletin Ul/iciet du Dpartement de 11 slruction publique I Route du Bois Thor La rouit dtsatrvaat U rouie du Bois Thor •, co mnunement apptltt aio i aiit 4t Inaccessible mme aux pitons peodant bien des anne. Partant du monument coinmemoraiit de la Ci tastrophe du (Pont-Thor • et dbouchant aux usinas Montfleury, sur la route de la RivireFroide, cette route tait pique abandonne tait letraiet en tait, en erftt, diiliele aux hibuint des plut hautes rgions. Mais il est a con.tattr que l'on ne peut pas ei dire auum aujourd'hui, gare aux bienveillants tr;viux Ml y sont ex.ut. par le brave et intclliS nt Conseiller d Ag .culture de cette section, loosieur FeruanJ Henne.sy. Il a entreprit, avec t ces, la rparation de ce chemin public J.une actif et soucieux dis devoirs de cette Ch>rge — honorifique pJurant que la Cormiunt d: Port-aunoce lui a oontie, ce Conseiller d Agn.ulture ne cesse de se donn* i lont entier i RI nobles al'r bution. Aus>i sa conduite mrite telle d cire attire a l'attention de ses chefs suprieurs. N'ayant qu'une anne depuis sa nomination cet c dur ce cet agent de la Commune est un nomme de bien, dans l'accep ion vraie du mot ; et tn reniant ainsi voiturablcs, dans cette route buggys bas. autos et aufes vhicules lia tout lut r>ans le concours d'aucune au'Oit et aans un sou de la caisse des coniriba. bls Util p.rsJvere encore pour le bien-tre des popu a.ion. de la Campagne. 11 lui faut de I en^oaragement O. S, Navy New* 11 Mai Sur le chemin de la rieonci'ialio i MEXICO — Charles Warren et John Pavne, Co mn ssaires Amii.eains ehirgs de ngocier avec les reprsentants mexicains la restau aUOO des relations amicales enne 1 a deux gjuve.ntroen's, sont arrivs ICI aujourd hui. Lie enqute sur la cause de la cap tare J\.S trangers par les bandits chinois WASHINGTON Le Kouveroement chinois a accd la demanJe des gouvernements citangers relative 1 U cause de la capture de citoyens trangers a Clianiun^par d s btndi s ch nois. Un repa% interrompu trag quem*nt LAU-ANNK— Le reprsentant t titre d'obaervaiion. au VOMVMM, la confirence, a t tu S i Maurice Ci.inr ancien capitaine de I arme jsse pendant qe'il dinait dans un htel. Le tteeae Jeanne d'Arc % CiDa-Varita" Malgr l'averse qui n avait guere cess que ver huit heures et demie, la Icte en V honneur de (canne U Arc organise pat le Comit Hatien de I Alliance Franaise, eut lieu a Lni Varits, samedi son et ouuut un p.ein succ. La so ree a uebuli par une partie cinmatogratique et I on pr.t pais r .1 voit passer sur 1 orau 1 Le v-hattau dt Verailles. a Les Franais sur le Khin, i" Sur les bords del Loire, 4 0 La i u .sac. Miuaire de la France, A la paiiic tlie talc, HtigeM Oo.i^.inset Jos. M Vurd se me t rein^iquer dans le dialogue Jeanne d Aie, la t-iancc et 1 Lspcrance. hnsuue ce tut U Un I .me interprtation de la trs belle petite pi.e eu un acte La lete Vision de eanue 1 Aie. Le plus gros succs de cctie charmante pice a t reaipom dans la scne nalt trs mouvante par Mies Marie Ag I, dans le rle de Jeanne, et A Agel, dans celui non moins gracieux et un, ic-vuniunt de Si Michel Ar.hauge. Le tableau • isant Le llud.ei, avait parlaitetnert lu.si et le elieeur nul,. I..i Marche l.o • raine, cbti.it un gal suce*. hn somme, agrable soi.ee et I on ne peut que regretter qu avec la mateaaflsjj KUH averse un public b.auioup plus r.onbieiix ny prit put, lequel en eu lapon* coi.:11e les hcuieux assistants u 1 lis bon souvenir a>. la atheurale __ I J :. ii. Lui a.. ..i.e, I B I|l heures du i..-.i... enns tcllgientc en I nonneude |tautH -u., la ..me llcroin. Irai a.se et k at.ouuv -i^ 1 1 a.i.. La ISSUS OItKMe pu le cui de .1 Ciililralc, avec ui.utc et scus dtactt. Ut dunte par lcha raie de l txli rn.t de btc Iles; de Lima et ce le de l'ccolc jn Maria liuilioi 1 La lanlai.ie de St Louis de CoL/ague tvail .liemativement, lait en tendre les | lus btsMU morceaux de son rep:rtoire. Au pi6ue, le Vu.ure-gnral, le clunio 11. Jao, fit le pang) tique de la t'uce.le d Orlans, en lisant une aiti.iyante, K.niir.euse et brve histoire le la vie de la V inte guett et, Dans lechnur on icuiarqu.iit les iiiinist es F, Maglciie. Coaritl Boudurcau ci James Me. Gultie, tepiscuiaiit le KOUVCII muni : le ministre .'e France, la chanceh.'r de II l.tgation, nom. 1e .e membres du Corps dip:on atique, du Conseil d'Ltat et du Corps jadicuite. Miel F 1 a* Gable Nouvelles traagfres ** rapport de M. B Au sujet de Papa renger adopt pir la einat de M.Voro* Naissance Les poux Emmanuel Sav.iin nous font part de la naissance de leur premier-n Koger survenue dans la nuit de Samedi a Dimanche. Nos compliment*. Premire Communion Hier aprs-midi a commenc la Cathdrale traite prparatoire t la premire Communion •flP&isse. Plus de aoo cotants s'ipptocheront Jeudi d a Table Sainte. des liai to.timissRoa nauess PARIS u— Liccmnissioa tonale des fnances a adop'i port de Mi Biteoger, soa e rp de U sottsu Guadeloupe, sur le bjdg't qui p: voit un etdeat de 400 million c"e 'aacs.L' budget de la chatnb.? U:t d uu did : t de* 4 milliard! Monsieur Breager cft airv i ce rsul t par une compression de dpenses (t uce augmentai on du re d mat des im pots. pin > ont et*, recueillis i mo'trf-,. aprs.kvoi. passs.aojourutioj? •ans vivres ni boxons sur nu M dorii su milieu des men ietw ils ont t tianspotls \'Uml uial Victoria. Les officiai 1 |J lus rapportent qu'ils oui etW parl de nombtem autres ^^ LONDRibu -Ub.iiiT concision sont les quiuisaUisa vellt note anglaise i l'ailtaeZ sur la question dea rpariUoTT document vite d entrer dtoi a| lai b et (ait ressortir dias QQ liatM l'insuffisance an point de *M M des propositions de l'Aile lai conseille d en (aire de otiL. La note sers probablement itra || limbissadebr al emiod daoaaia dimanche 1 \ R. O'ConnoriCo Loodres SoDt>che!eura de Miel d'abei'lei do 1 aya et de Sarto Domingo s'a dreiser : JULES ON U DDE Grand Htel de France Port au erince ( HaiiiJ) :i< g .L L — 11 mmasmssmm 0 \iaur i : 8a uiiioa I L'et pat eireir qic 10,. .von ISMOnci dtM r.Ot. tuLeto ue SKI. e. 1 le drparl di ktf .t L>octeur Pal S. Ion on i ur lt transatlantique I Martinique • ocsiiuaiioD du Havre. On mus fric dnionre que c'est Maurice Sa lou-oo, h s du Docteur qui se tend en France jcut ses tudes, %  Mordue par un cheval Hier, a 'a Hue de la K\olu:ioo, une h.lette du nom de Licrara bap,ite ige de 11 ans, a t n.ordue par uu chev.i, qu on croit tre eora* g. L animal qui appartient a Guerrier. MM en euiptoy de la commune a t abattu. La hUette a tt transporte a 1 Hpital gnral %  T 1 reoit le; soins ncessaire. n t w Les Cours prenl (lue grve qui de l'exteosiiiJi BRUXELI ES n Le muvament g*vi tt p-.im les d's P T T et les chemino s d>-t 'e .entre est An vers s est tendu dans d'antres le;, i ts Les emp'oys d-s PI T. de Bruges, Chuietoi et Gand von ces ser le travail, le mouvemen grviste est garal Aiv; s Lt corans ion nationale d s yjiiqusa voie une rsolu ion d.laram que 62,oco on viiers approuv?ient les emp oys en g |vi et leur doaurr .ieot leur appui. L* gouve/iiBuieit cl> oois paiera la rau* aoaux 'rtnji t6 d leuug pr la ban UU WASHINGTON n-L'f loact ou oa res du gouv rncn e -.t ch nos oat prom s au m.nistre amtuain d'lu dier le rcuyeo de supptirxer le b i gaodsge ea Lhne. Le gouverneur Cni a dit qu on s'attendait d'un mo met t l'autre la mise eu 1 b .t des trangers dtenus par les b.nd t ; et que II gouvernement chinois p.ie rait la rsaxi ces demies L' g->u vcrnemeit chmoil a accept que les jeprse itanis des gouvernements ' (rangers Pkin fassent une enqute Mit les causes qui ont .eadu possib e la oplurej des aiangers dans Ch .n loungUs mcontents allemand ^. tant saute? i la i\ LnaaiiteZun pont de che min de Parisiana Jusqu'ici le lom-.u de ZOLA, la mieux rendu au cinma et qni ne (rosse paa est iucon'eetab emfnt ; L'ASSOMMOIR en tlfM la 1re po que montre h er aoi noua lai te P'aum-r un b i >n ancr 1 pour ce il 1 o Ht o.it IH oondr d-v>ait aller voir c ch! dœ >vre cr c'tst une auite de ac ea mor* ea et palp tan tea d'un intrt immeo^e que fait drouler le metteur en acue aoui noa yeux. Le temp3 d'bier soir ayant contra n bOD nombre de pt raonnea il arait bon que la Direction de Pari ai oa redonne eette premiere?poqie afin que toua putaient bien jou r dea pripties de la vie ave? tonte ta laideur que ce (ilm noua rserva MARDI lu Mai 8 b d a. Mlle de Lavallire La favorite de Louis XIV dit par ia l'rt aocao-ftlm |fiotr 0 5'J centiraea JEUDI Le 7 de Traie M ne me et t> me pisodes NEW YORK ta Prmc Stecling ESSEN riUie bande eVmlifi dus a ('it sauter i la dynamite bier soir un important pont de ihexin de ter le pont dttuit a t emmen ainsi qu 63 mtrs de voie sur la li gne principale entre Waltrop (t Lu on L s autorits f ar lises o-.i ai l les ma es de :es deux v I es et impose ton' ans dou'e des s-neede. Essen fut nevilie motte h'er, Ifi rrsgaiin < : e 1 • s liavtqvai onl fc m s, les services pub ic? arid; puis itbues u matn|i-qj'a4 heures poar p'otester contre la con tre la o i i m /t on du bi:o lv upp von Bih'en tt les autres d rc eu s de: U ines Krupp Peodant -e^ inter T l!e 1 n y avait pas m ne un igen la se maine dern.re cotera i la ville 400 millions de maiks. Lt r,otifi;a'ion de cette amende tait accompagne d un ultimatum disant que, si cette somme n'tait pas paye dans un d lai d une semaine, les mai r es et les sutres foictioina-res ser.ien an! es it de eitus j isqu ce que con ron 0: cupe dans la one ; a Pour passer la t ootierr, il faut que les alhœauds aient un passeport de la commission ane de Berlin ou des auorils mi luaites lranco belges. hy LAUSANNE u — L'.'saMtuat de Mr Viosky chef de la d-Ug ttoa russe de S met i la conf ence du Picch Orient, p r Ccnradi, S| suisse qui, me roque avait lni r'sns 1 arme russe, a boule,eis la Saisse comme ancun jtment nt l'.vaitfait depjis l'assissimt i Gen ve'en 1918 de hmprias soie B i i joar demv.oie Grands K.d-aux pour portes S g: noir & b.eu maria pour hommes, ang'ais Di >ona e noir suprieur P.rcale b sache anglais SbiVttllia de lolleiie, biaothe et couleur t/iqu couleur ,\ blanc anglais Oiill Tussor Kaki rilanc suprieur Drill Coton Blanc anglais suprieur, etc. etc. En vue del morie snsoo, la Maison H. flLVnlA,lsfl ss nambieux clients, leur laisse les article 1 ci dessus des pn irlle nent rduits et el; leur donne l'assurance la plas forme r^ aire liaison de la place ne peut leur oftrir de pareils aru< %  -crap'.e Venes tous, Mesdames, Measiaars, la Maison N vos emplettes et voua serex satisfaits tis peu de Irais. SIL^ LUI IT/I ATTf\ 1;



PAGE 1

s It MAI" IN MEXICO HMM. Waren et Pay -^iMiirei imricuns chargea Itociltr svec lf commissaire raexi JL fe aorte* de rlablir Ira rela toi iMical entre lei Etita Unit 71 ifeiieae, sont arrivs hier soir lu,PCD. Il ont t reos la gare L foies ftimon Ross, F. Goo J. |e charg d'affaires iraricain I GT. Suœmet'm el Mr Nerro, L,f II protocole du sruvernement Ifjtocais I PARIS 13— L'ambassade d'Angle I** i Paris a reu la note de l'An .terre ce matin, qui sera rem M % %  jStKtere des affaires trangres cel rm^rBtr9mswm^—-^mmm Varits t DrsjaiD i 6 heures grande repr ifiion pcpolaire en l'honnanr de lalvanaire de l'entre en fonc lie S, Ex le Praident Loois 8 ben s Masque aux dent* h (arches fer et rrr e"p!e odes I Tigre Sacr 8rne pieode Eoire sO centimes fente l'entau, [ IIWIQ d ordi3 de Monsieur L| lariecoi ecteu de la Doosoe de I M Pu ce aelo > l'or icle & 101 Il toi de Daunoe, devant les por | la floeoe, il sera procd 15 Mai I9s3 A U h. ure du il la ventes l'encan des mar soi un tes ; 10 pique s de cigare'tea art 3 Ifcffooi de t bac art 101 Sada 1C11|l!t> DDEA. %  liODibrun EUE Entt leur public .„ A Petiou Ville {U *mt de louvir Vetion Ville, tk Urtclion de nos amis Halcel aux et Robert Jean Jacquet un wea/ dnomm Bar-Vaillance I trouvera ds prsent et pend prochaine saison d't des retf t *mmentt el toutes sortit de t attractions L^ al '" ureu *e t noue souhoi &f as chance au nouvel Etablit Avis important PiSSNl l honneur de vous intor '•"commun accord Meuitun Douyon et Alfred Luter n: sTeW* de notre maison. Lt P mnlel Uijo a notre !" <"> d partir de oelte date vous prions de prendre note V"ture au pied do la prsente tvout prsentons, M. nos m mprmes Mr. J. E. Pi ";o nguera: tP {• l Vdlanueva H Co I 1 i l p ** ( ntel hilo "< *-. itlhhveva // Co Csambre de Gommrecj imun A r . nt v,lell ' &f "*j-i l *"I' Mini! r (c '"-'" f o Cale. Il par convention spciale J ^w rapport de Me Lon Piulard Oild Corpo'o Lubriealing Oil Gra se CHuiles el Graisses Prix et qualits dianl toute concurrence Lon R Tbbaud Agrot pour Hati Lebn & Fink, Inc u . Fonde on tt" SupriontA ffe. prix PrompUimi. i SUCRE' RrFiN" eI,e Gir# ,e 4n , i, %  * il.. 4r*cliow U rIlLiV q ? P t Jf*.*^**. P.riu.r.. fe e do ntriaaMES 1J r 5ft Ghoc ? l en P ftKdre "• uur toulis >ott 1 de traveau rHtvi de m prof /ion Soin, hl/oare. promptinde Hue des yiira prie du liureau du '< urn! *L Jtesor. l'erl auPrinc, le 24 fvrier ttUS I NOUVEAUX ALAMBICS pair DISTILLE* BUTinBl| • • 't'jx-oe-vi, '.HJMfe. i.CCOLS, le '".-': l '. n£R0Y FILS AIHI — DE PRATIQUE u Mtal^iLBja. VIE, ESSCKJC8 te WJNUKl. do Fifi.i; u\ cn'ns 1! r\Rir uLusrn jdr.isif IbarmacieF. Sjouiii Donna &vis i sa clientle, aux mdecins et au public qu'elle iranisorm son Laboraloire d'Urologie en un blinde on D-olcgie appliqu sous la Direction du Dr fttco et h. Sjourn U la>o-atpire es" ouvert tous les jou-x de 7 lirfs du m, lin t coures ds ir pour toutes les rechereb. s e: ana!ystt prsut djj. 1 annonce ci jointe saut pour le Wass^rmano et ta consJaute Ure-SCatarit Sarent rauea que le mardi de chaque semaine. afldroWTi ia Pharmacie po;irles rdiisoigni?m ( >nbr4Qlyea.d urinas BSU; aatrique, Raction de WaaBermoon ttfraction de Tnboulet, Kxameti du saBfl et du pus Lia n: en d s maliens fca'oa. examen ce erachat i4lburrino rVucr Conaton'eL>>SeVrttif# fie, herrhe de Spirohtes et Co de n^rcoques, etc, etc. ViVni d'arriver Huile de Lin bouliie en barriques Qualit Svprnur tt En vente chez* %  iw. PR££TZi^AuN AGGGERHOLII Hue (lu Quui. 1617 Imprial ^isomlated Company Succ< itE. A Cia <.'. %  is. ^ooa iab'ie en I9r4 a Rec'o. Stretl NEW-YORK, USA. Cuirs ft peaux Se vis di"nbufiuc d" m^rovsrrtnomm/ei : NOBfUS KID — REX CAI V FORTIS 8IDBS etc 'I i ssus el Cotonnades Produite alniMcijfs Gfo. IFANSfMk, Agent Exdufit peut Haiti !'or:-au-Prin TheCharles H Prown Paint Company irooklyupew-ork Si voua vou'ea avp'r votrfl mipon coquettement peints, M vous d'irrz une soleotioode coulsnrs srtJsqqpro frpreret par des rl.imistes de longue pxrfienre Acheter nofr mrqoe COQ DOKprpare pour i'ror e Cette psln'ore adhra sas suif, ces les plus rnpueisea E le conserve son brillfntel'e sebe ti? vite. Elle rat eneYia'f ment uee pour I* s moulure I PB com'rlie e leR pces de ecn'ptures. (.Iiacun de 1 on fprblanc est contrA par nos laboratoire! . tn\Vt n rr po .!! r Cetle ^ i,,lure ^" lOU concurrence The;Chas H. Brown Paint Co Brnekm M tieo jL-'


PAGE 1

.E HAT1 V^ zz&km :-r--^ rduque l'Intestin Constipation ^ Entrite Vertiges Dyspepsie Migraines Pour rester en bonne sant prenez choque soir un comprim de JWBOL • ti r.o* taattna tmieni : %  '•> v •ni iliaque oir ou-lqut> coinpruaei 0" Jaabol rtndrc a Irur IITMIN |urj>i : %  l'IMlfl 4f* orofuf* fi u<* nvesnenn. *' fllsilclte et a'HIpteate. l'Ill ivilfiH 'i • If .e'trvlre I* rrMourre il ittUt^r par If Jutsl. peut 'Ift l'histoire d' rlywrs lonipitri I i Itr a on iriif inu n< <1 Iviirca llljpt-e* r'n tfvjn.hr rnuiruniie 'M ilCnSfubri' ir.oint le •orrranrM .oui le po ilnrairt'i. autant que If malsfle, >f flrfi • tnuiei if rpoques. lu Iseoi-ieients art' 0 BKtXOND. de la Faruln \' Mdtrir.c de Manip-lller. HEMORRODES JUB0LIT01REB : Suppositoires and htmorrngh/uts. calmants, (Uromjtitwnnants JU10LITAK Pommade contre 1rs MmorroXile* externes Si Ml l.lllll mi v .il' I.I lenn Jubol. -C/jutateur de V Intestin, fixe une heure constante aux Juboliss EXTRAITS BILIAIRES dj docteur Mongrl Hr/uUinirui les fonctlon a e Vaillant Houel Agents gnraux, 17 Hue du Magasin da l'Etat Fullon Slioe Polis li any Inc. NewYork Conip Journaux de Paris Sitnyxe.nl d'arriver : Le Matin, Le Journal, L E ho de Pris La Victoire, L Humt .l'xcel sior. m Numro) du 10 au 24 Avril. 7En verte A'a Librairie du .Matin, ijyS, R" Amricaine. a S I-abriqude spcial'meut Sijjoui voulez broteget la peau Je va ibauuuris Si VOUS voule\ avoir un brillant luissui.l et dutubl e Si voui voulez la couleur et la souplesse Je ces chaussures pendant lotiptembs, e-nploya la marque hiONOGRAM. "gentlemen du higb life. Asthme Trop faible pour travailler La vie courante des femmes n'est souvent qu'un travail incessant. Combien plus ardue e.>t la tche quand des malaises particuliers leur sexe rendent chaque .mouvement pnible. Le systme nerveux e.;t drang et la vie est loin d'tre gaie. Les femmes qui se trouvent dans cette situation devraient profiter de l'exprience de celle qui nous a envoy cette lettre: Lisez Ce Que Cette Femme Dit Manzanilto, Oriente, Cuba.— J'tais anmique et son* frais lors do im s ral s. Ces douleurs me foraient souvent '• n ter nu lit. I.i s douleurs, toujours dans le bas rentre, r.t qu< Iquefois aigus, quelquefois sourdes et je vomissais souvent. J'ai soutnt de ie malaise pendant quatre ans avant de taire connaissance par l'entremise d'un fascicule do voue Composition Vgtale de L/dia E Pinkham. Je 1 ; 1 puse avec complte satisfaction et je me fais un plaisir de la recommander a toutes mes amies qui souffrent de mme maleue."Srta. MARINA MILAN, Calle de Caridad, 4, lianzanlno, Oriente, Cuba. Le, femme* soiiTWinlefi ne devraient pu faire d'eetaJe uiul de! vent Insister pour la Composition \fegetale de Lydia E. Rnkkam \ UVM* t.fthlI'MHI HCdlClMC CO. LVNN.HUI V..A. HteHelsT *** %  *** *&%£% 8. sHI_ Elle protge la peau les enaussures contre l humidit et la chaleur. Elle l'entretient leur souplesse et conserve leur brillant Demandez la >na>que MON JGR\M c est la meilleur dt toutes les mar quel Geo. JE ANSE ME, Agent pour Hati TIMBRES-POmpou^OLLECriSS J'achte Isa Timbres dos Colonies. Me soumettre chantillon* avec prix par 400 si pur 1.000 de chaque sorte. J'envoie gratin et franco un numro spcimen ilmon aPtttffWwtnehiiuel avec prix courants d'stbums et collections, THOPOKF CHAMPION, 13 t RueDrouot, Parit tofloe Bar — Resauran — Chambus bien instalUcs. Sei vice de premier ordre. dgaid Lvqne : Propriatre Rnovation Bar Rue du Champ de MSrs Dirig par M' Annacim Innocent^ C' nsommaions varies Serrice irrprochable nr Grand Holel de France (Jut par ta siivulion uniquafau centre de affairei se retommande plus que tomate au pubac ' set non>brtux e' distingus Clitnt pour sa LUISLNK soigne et tout le coniortublenfccsnure auer \oya geuts de (otrinurce et pariKulimi.eni aua comnurants de passage Ponvotj Prince. Le'htel dbite par G a lion ^fi par Barriqiits des Vins de Hoideaux Rouge et Blanc. m\+C** V*iw vttftftsni directement d$ BAR&AC e* sont garantis pur ius de rtnstns, tous pouvons le prouver par du* Cb,KTlr*ICATS qvt nous tenens toujours la disposition du Clients. Chamiuiyne et Vins Mousseux prix modr.-* onseroes mot ? de* frai** iit*,tx, p entier chjix Avis Gomtnoial Avoine ? Aooine ? Par sar, et par marmites Chez EUE STKlE W9 Rue Rpublicaine aJomasmmmmmmsssomaMauuxmmMm Chez Paul EAuxila Rues 1 raversireftdu Magasin de i'JM] Afin de taire de la place aux nouveaux arrivages, nous comaa oos dematu, celte veute au rabais; venez prendre, car aoui.w regardons pas aux prix. ., EtoMoa b anchtjs pojr robes et caleons, Drill kakis jauns toB* itheviote mai'ine, Serge coton, marina pojr jupes, Linpeauds P* et pout humtne, Pojdrei


PAGE 1

tfat* anne No 6O05 DIRCTEU1 PHOPBIETAIBt I.MPH1MEUlment Magloire 801* VERNA |SJ& RM Amricaine 10 20 CENTIMES PORT iu PRINCE mm;: LUNDI 14 MAI teay Cherche les vertu* ehez les aulre*, lei'vjce chez' toi. Quotidien FRANKLIN TILiraONE No MI tapr ... aconofflciue de r un livre de Francisco Nittl bfitioD il'fo-f nde du livre !t nfatst dn fracd homme d'ii'aiFraaciico Nmi, publi ptr h 4'Miiion : FiaDkfur'er Soze -jrktiti et ayant poor nue : VMirgang Uuropas-Die Wege ttnnufbaUf ( Le crpuscule f, — Lca possibilit! de sa Jion X nons extrayons le r.vant relatif an dmembre I leirangleœent conr mi|fAlcmigne : le bloci a, le mcaoi me ion de I Allemagne tait — idin sa p'us grande parla le Traite de Versai les, et lAcolirerreoi la f,on dont (ffecot,dmembrrent et d""'tw' ce grand dirice dans > partie. iMditioa la plus importante Itt predretion est, pour le k ne itab.lii relative. Or, en JK p es la conclusion d: la -l WII fatable et vacillant : lit des rparations ut oscil Mode de paiement est ofcil %  ttani frontires mmes de Mt ioct oscillantes. LAlle M ?ut pas conclure des trai Nttciiur, ni des accords co "t A peine tait • elle ce isde.. f*' o r perdn sa do te mar Mes coon es, ses biens trsns m iii lc P d e,f matires M lAUtmsgue comt le ris m. nen feulement son tonique, mais mme son Ittejoe. le peut pu se runir l'An W est aitifrciellemenl apa f*" 1 ,!''" chemins qui con r *I Orient lui ont t fer P U rg on occupe, elle J tant A la torture mo Tiolence conomique, De %  *P e qui l'y trouvent set la u 1 t" roiDe co pelions c.ue le de?cotirme fe l ;f l 0 ,cil, 'isducb 4 rge, ^jnu.trcns, elle n'tait k^ii. P ttd, nt locfitemps. T; l >. elle esra.i en g**"-LU lystm: ce Uijjf tt k Ranger, 2 Que T'' Iien ' % % %  gj coBtitu destruction *Rit£ p v,,iCD, • u nt £7, Po:i"que. et de ... w u, de grandes ?• pc Cl !'" ? cireul. tron ,, *ia* '"a"'les spculation snr le mark cra une a livr concmiqne dent les cas ouercea nuisibles se fiieut seotidans toute l'Alitmsgne. La dprciation constant? du mark dcouragea foute pargne ; il en rsulta une m6an:e gnrale qui fit migret le capital i llrargr. lus que maintenant, tout le monde ch r cbe retarde 1 l'rharce des paie ments afin de tirer le plus g ad prcii oossrble de la dprciation du mnk, Lti petits rentiers, qui consic ent :oute leur vie poor se constituer par l'pargne un capital de ico A 200 mille marks ne possdent en ralit rien aujourd'hui, parce que ces valeurs n'quiva em mme pas aujonr d boi A la onqn me partie de la ren le qu'il tait permis d'attendie d'elles, c L'insnlrsance alimen'aire, le marqne de logement, la raret du charbon, mettent de plus en pins en danger la sanl plublique, sur tont en ce qui coa.eme les enfant, qui naquirent et se dvelopprent du jmt la guerre, c'est--dire pendant la triode dea plus grandes privation?. An Congrs annuel de la Socit d'Hygine de Nuremberg, en septern bre r? 21, des statistiques erayantes furent produite'. Les maladies infao t les, surtout le rsch tisme, on aug mente d'une manire pojvantab.e, at la tubercub e se propage naturel e ment eo p oportion de la dcadence sociale des fi milles c Dos h piteux et dea tablisse* menta de bienfaisance se ferment journellement faute de moyens. Le Dr Kaotfmanp, cbdf du Dpartement de la Saut nationale, a dclar que la fo.ee de rs>s aocs physique du peuple tllemand a tell ment diminu que la tuberculose, tel un oyc'one brisant ton ea les digues, pour rsit envatrr (Allemagne sans pouvoir tre arrte, tant donn qu'en face de la situation critique du moment lea moyens omui noent manquer Lea trangers qui voysgent en Allemagne ne se rendent pas bien compta de la situation, devant I aspect apparemment normal de la population. Il est pourtant vrsi que la famine augmene de jour en jour et que le fermeture des tablis**men s de bienfaisance et de secoum ne cesse pss. La si'u tion dea mutit-a de la g: crie e.t Jae,p6' e, p. rce que le subvention de ltat est icj sufflsanie et les familles sont appau~ vrfes. 1 Lea mdecins dos coler ren* courent journellement nn nombre plus grand d'enfanta qui sont d* S ourvus de linge ou qui portent leur nge pendant des mois, faute de pouvoir le laver. Aussi le problme de 1 eiistence devint-il chaque joor plus compliqu; les divisions sociales s aggravent et la haine co • re les oppi eaaeora a'accrolt journal, lement, tant dana les sphrea poLulsirs qui aspirant A une dmecratie de pics en plus accentue, que dans les milieux lsciionnairrs qci prparent le retour du rgime sntrosr. c A c'. de cette tragdie Icono n .'que a'aeite, menaant, le piobl" nedii rparationa : l'Allemegne ne 1 ait pus ce qu'elle doit donrer. elle f ait c ul r 1;•-r t quelle re pot pu d( nner ce qu'on lui denurde et qu'on le lui rii-manle pour ln'rr* filer Celle conv et on an inv^ei a'anrtelor, tt|>vrc elle I^B projet* de rHs'er.'ce— rsiatacce pasuvj COL::L la loi es brutale, qui produit Grande Liquidation M^ VINCENT CllEI W devant partir pour l'tranger d,K U> but d* renouvler son stock offre ses cliente cette grande liquidtio i jusqu'au 10 du\ mo\s prochain, dite de soi dtpariJ Il prof te des deux m ris de mo • e saison po nt dont, ch<"z nous |< j UJS n jeu e est oblig de peroourir tons le- da> grs s il vent ire e i inesu.e .le f ire pa ifo d uue cole uprieure. Pour toutes ces raino ;, le Dipar ternent coo*id e la posub it de s jpior m'r I examen ipo'sl d'ad.nis aion 1 l'cole de Dro.t qui eat infrieur aux examers d i cer ificat d '• tudes acoodii es cLs-iques. Urn telle rforme tab'irair, en ce q n corcein l 'admis icn, l'gait di titres euire les Ecoles de D.ot et l'cole N'a'iiHl %  il %  Mdecine ofl I*t0diaot n est pus ru s'il n'est muni d- ce certiiicat. De nouveaux rglements oi.t t pris par un arrt en date da Fvun de ce''e anne, pour ce dernier 'ablusemen' Cea rgiuantg tbient ncesB*ires pour assurer un mei"enr f irciionneme: t dr l'cn'e de M il i ne, uDe marche plus %  *•• nonnelie, eo rasrpO'l aVM I H pio. g'< q telle r.-aliee cinq, e |a et avec hmp %  aice qu'e e prend d plus e-i a. Lfls %  i mente de* ffoflei • seuis de i ccols de Droit et de Mode u-ij SOJ isi lixs uu taux gi Maurice Etienne fils %  vngle des Rue* des Froa's For s et da Magasin de 1 Et.'l Marchandises franaises mt drisoire, raa'gr le cot croissant de h V19 et la Tuble valeur de no re 0'i' montaire, q e Ion s'explique d fficiltmeu. quu r.ts cotei aient p i foie ioener A la eatu-fac ion du D parfera nt. C-n ciuquar.t* gourlei ou .'tO dollars pn mo s, v. ils ce que gagne un piofeaseu. d'eoaeignemer.t suprieur; c eat lire ruciiu qus lo plus humble des journaliers dans e pays le moins favoris de la terre i Vivement mu de cete si'uaioi, j'ai tout de suite envisag, ds mou erriveA la liMe du Dpartement di l'Ioltrot ion l'ubeque, une meilleure rnumrutioi des in'pp c b --s fit v:c(-s que i %  <1. r i au psys ceux dont la miaaon est de f i m. r I lite. Mes effor's n'ont pas encore sboud par suite de certaines difficults qui ne laaaeroot ni mon u?rgie ni ma persvrance. J'e*i-e quil me sera dcn. da S rsenter gou* peu UQ projet de loi xent des appontiants plas convenables pour le personnel de notre enseignerait suprieur ua ional. LA no s' rrieront pas mes efforts. D**n -pit et de Mde ine sont mal loge*; autant due que l'cole de Mrdec'ne, qu'abri:• le v.eux btunout fis l'oxposlllOQ de 1881, J n'est prs logea du toj'. E les n ont pas d i mobilier o i presq e p is S3ns les petits biiice d'.coi.-s pr in urei qui girni sent provlsoj eraent les allea ds eoure, !es tuorats eej laier-t redai s as g er debout aux leous q li y sont laies rgnlfrensnt. C-esl uue situt on intolrable qua j'emre pouv tir faire cesser Le ttleru de la stat's'iqje dai C'iifa .iraontiera b'smeut et sans phrases q ie cea coles, mi gr les pires coud tioes mt .idles de fon> tionnemeot coi loueuc A attirer uu no.ub e respecebe d'tudian g avi deg d'lai^ r le c ti m dd leur borizon intelkciutl Dana un au'ie didei, un beau mouvement ae dessm^ chez none dans les sc.ieuces mdicales Avertis du progrs moderne, oos Mdecins a/>c un zis louable, introduisent peu A P uen notre lailicu Its per f -fcti ji. n %  ...Mi-rt ralisai a Heurs Notre colo .ti Mateoine est devsaue un ceii IH gi lantiflqae important, en ple.ii dw.-.'ojpement c nos tad aits t:)..-)t un eoaeignemeot *>' %  l'*H iUl h sar.it divantsge, B il c n •• H r ni app.ication pratqi i -.i,,, u i u.ure actuelle pu:Amt docdllsge Tout rCJin u i c d'iii resaaotes coufrao cas y ont ' faites, A l'occasion do Contenu ad' h nimur mii Coicou, des confreocsa d'iiyg-ie ont ' org-nisea, par lœ-ivie dea propage ides contre les mafsdieg vitablea. l'ar dcig.oo du Dpsrtemen', ces co ilrences sont teodueg obligatoire pur les Iosti-tufeora et Iosiiur.nces de HortsauFnncd. De son c', le Docteur Paul >a. lomon a ci en laveur ces eu'sot de H colea pninaireg l'uuuvre d aasie t n e mdicale scolaire. I uti il de DU s uuvieseetinco!.>' Lie l'hi le* g rxicca qu'e lea 1 n: d|, elles g imposent A l'ai. ti.t

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05926
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, May 14, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05926

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
tfat* anne No 6O05
DIRCTEU1 PHOPBIETAIBt
I.MPH1MEU-
lment Magloire
801* VERNA
|SJ& RM Amricaine
10 20 CENTIMES
PORT iu prince mm;:
LUNDI 14 MAI teay
Cherche les vertu* ehez les
aulre*, lei'vjce chez' toi.
Quotidien
FRANKLIN
TILiraONE No MI
tapr
... aconofflciue de r
un livre de Francisco Nittl
bfitioD il'fo-f nde du livre !t
nfatst dn fracd homme d'ii'a-
iFraaciico Nmi, publi ptr h
4'Miiion : FiaDkfur'er Soze
-jrktiti et ayant poor nue :
VMirgang Uuropas-Die Wege
ttnnufbaUf ( Le crpuscule
f, Lca possibilit! de sa
Jion X nons extrayons le
r.vant relatif an dmembre
I leirangleent conr mi-
|fAlcmigne :
le bloci a, le mcaoi me
ion de I Allemagne tait
idin sa p'us grande par-
la le Traite de Versai les, et
lAcolirerreoi la f,on dont
(ffecot,dmembrrent et d-
""'tw' ce grand dirice dans
> partie.
iMditioa la plus importante
Itt predretion est, pour le
k ne itab.lii relative. Or, en
JK p es la conclusion d: la
-l wii fatable et vacillant :
lit des rparations ut oscil
Mode de paiement est ofcil
"ttani frontires mmes de
Mt ioct oscillantes. LAlle
M ?ut pas conclure des trai
Nttciiur, ni des accords co
"t A peine tait elle ce
isde..
f*' o r perdn sa do te mar
Mes coon es, ses biens trsns
m iiilc Pde,f" matires
M lAUtmsgue comt le ris
m. nen feulement son
tonique, mais mme son
Ittejoe.
le peut pu se runir l'An
' W est aitifrciellemenl apa
f*"1,!''" chemins qui con
r*I Orient lui ont t fer
P U rg on occupe, elle
J tant A la torture mo
' Tiolence conomique, De
*Pe qui l'y trouvent set
la u1* t" roiDe co
pelions c.ue le de?cotirme
fel;fl0,cil,'isducb4rge,
^jnu.trcns, elle n'tait
k^ii. Pttd,nt locfitemps.
T; *l >. elle esra.i en
g**"-- LU lystm: ce
Uijjf ttk Ranger,
2 Que T'' Iien '
gj coBtitu destruction
*Rit p"v,,iCD, u
nt 7, Po:i"que. et de
... w*u, de grandes
? pcCl !'" ? cireul.tron
,,*ia* '"a"'les
spculation snr le mark cra une a
livr concmiqne dent les cas
ouercea nuisibles se fiieut seoti-
dans toute l'Alitmsgne.
La dprciation constant? du
mark dcouragea foute pargne ; il
en rsulta une m6an:e gnrale qui
fit migret le capital i llrargr. lus
que maintenant, tout le monde ch r
cbe retarde 1 l'rharce des paie
ments afin de tirer le plus g ad prcii
oossrble de la dprciation du mnk,
Lti petits rentiers, qui consic ent
:oute leur vie poor se constituer par
l'pargne un capital de ico A 200
mille marks ne possdent en ralit
rien aujourd'hui, parce que ces va-
leurs n'quiva em mme pas aujonr
d boi A la onqn me partie de la ren
le qu'il tait permis d'attendie d'elles,
c L'insnlrsance alimen'aire, le
marqne de logement, la raret du
charbon, mettent de plus en pins
en danger la sanl plublique, sur
tont en ce qui coa.eme les enfant,
qui naquirent et se dvelopprent du
jmt la guerre, c'est--dire pendant la
triode dea plus grandes privation?.
An Congrs annuel de la Socit
d'Hygine de Nuremberg, en septern
bre r?21, des statistiques erayantes
furent produite'. Les maladies infao
t les, surtout le rsch tisme, on aug
mente d'une manire pojvantab.e,
at la tubercub e se propage naturel e
ment eo p oportion de la dcadence
sociale des fi milles
c Dos h piteux et dea tablisse*
menta de bienfaisance se ferment
journellement faute de moyens. Le
Dr Kaotfmanp, cbdf du Dpartement
de la Saut nationale, a dclar que
la fo.ee de rs>s aocs physique du
peuple tllemand a tell ment dimi-
nu que la tuberculose, tel un oy-
c'one brisant ton ea les digues, pour
rsit envatrr (Allemagne sans pou-
voir tre arrte, tant donn qu'en
face de la situation critique du mo-
ment lea moyens omui noent
manquer
Lea trangers qui voysgent en
Allemagne ne se rendent pas bien
compta de la situation, devant I as-
pect apparemment normal de la po-
pulation. Il est pourtant vrsi que la
famine augmene de jour en jour et
que le fermeture des tablis**men s
de bienfaisance et de secoum ne
cesse pss. La si'u tion dea mutit-a
de la g: crie e.t Jae,p6'e, p. rce
que le subvention de ltat est icj
sufflsanie et les familles sont appau~
vrfes.
1 Lea mdecins dos coler ren*
courent journellement nn nombre
plus grand d'enfanta qui sont d*
Sourvus de linge ou qui portent leur
nge pendant des mois, faute de
pouvoir le laver. Aussi le probl-
me de 1 eiistence devint-il chaque
joor plus compliqu; les divisions
sociales s aggravent et la haine co -
re les oppi eaaeora a'accrolt journal,
lement, tant dana les sphrea po-
Lulsirs qui aspirant A une dme-
cratie de pics en plus accentue,
que dans les milieux lsciionnairrs
qci prparent le retour du rgime
sntrosr.
c A c'. de cette tragdie Icono
n .'que a'aeite, menaant, le piobl"
nedii rparationa : l'Allemegne ne
1 ait pus ce qu'elle doit donrer. elle
f ait c ul r 1;-r t quelle re pot pu
d( nner ce qu'on lui denurde et
qu'on le lui rii-manle pour ln'rr*
filer Celle conv et on an inv^ei
a'anrtelor, tt|>vrc elle I^b projet*
de rHs'er.'ce rsiatacce pasuvj
col::l la loi es brutale, qui produit
Grande Liquidation
M^ VINCENT CllEI W devant partir
pour l'tranger d,K* U> but d* renou-
vler son stock offre ses cliente cette
grande liquidtio i jusqu'au 10 du\
mo\s prochain, dite de soi dtpariJ
Il prof te des deux m ris de mo e
saison po choix.
Sa maison sera ferme le 11 Juin*
pour tre rouverte au courant du
mois d'Aot.
Vi neg, acheteurs, comparer le prix
actuel avec ceux d'autrefois et vous]
serex satisfaits.
touioois uo niiftf plia ht sa.
Des gonv-rnernr th erurchanl A
rompre l'unit de l'Ailein g. mai*
cette uoit ni r de pas dans la
constitution de IE st : elle eat dna
les ecuure, et tou'e les soultiancea
endures ne co'iti bueut qu'A la la
fortifier, en m^me temj^ ruac
crcltre la haine.
Aprs la tragdie de l'Autriche,
tvst la tragdie d- rAllemagoe; ces
(Moi traglibj ne voit par la con-
squence de.l gurie, mais del
paix. Non eentioent on n poarra
ps empcher la r^naissanca du pei
plealemsod mais celu -ci, s il tenu.
bal1, entranerait dne sa chjte d
sss'recae tou le^ E'atB europens
Inn acre* l'autre
t Lea liens d eoiHari' ne gjnt
aeulement que rompus et la paralv-
aa ioT conomique irenace Ie9 vain
qoeure suii avoir atteint les vair.
eus. L'S pemier pourront employer
les raoyeis quilg voudront : oc: i
p.tion, force bmalo. pillage, ils
n obtiendront rien, et avec leur di
giit morale lh perdront 1 se u
no conomique dont dpend leur
existence
t C'est grcj aoo a.lnirable so
Mil' morale aeule que I \!ln nvn
s pu rsister jusqu"ic Aucun suif
peupla n'aurai' tant rsist !.. Non
rouvrions conclut Nitti, ai on nom
secuss t d avoir'raie un oeuple
derni-Aauveg} de ta manire don
noua trat'ons le ueofiM alleminl
N ma croyooj to it permis contre le
Allemands, c'eat-^-dlre contre un
peuple qui a don an raonu^ du
rant les damiers 160 ans de;u'*
Kint jusqtiA S liopenhauor, parm
le* grands penseurs; djpa s Baa h i
v*o |(Jst|U W*- 1er et G e ne, pa
rai les grani* artistes; et qnliu
nit, en ftatfril, la plus grand puti
des miriaux de la sciinca e' d
Boa ajp'icat o i i -dustrieile
U-t e peraAo itloo rsi'tedaU
joie lis uurtyriser celui qu on craint,
et de l'e?poir passionn de pouvoi-
dtruire aussi 1 Allemagne.
( lie la Gazette de Muni /, )
Enseignement Suprieur
No'ie enseignement loorfeur re-
prsent par I rcole Nmonali de
Mdecin, l'Eroe de Cbirmaela,
l'Ecole Natioi aie de Dro t, | Eco.
lca lib es de Droit, l'Ecole dee Scien<
ces Appliques, commue A donner
de bons rsultsts.
D- s mesures ont pis^s par le
Dpartement de I Instruction publi-
que, pour que la plin grande sl c
tion ait lieu dans le recrutement des
4tu liants pour nos coles de Droit.
Il importe que des gsrsntieB da ct-
pBcit soient exiges de ceux qui
dsirent entrer A ces tablies men s.
Dans l'intrt drs tudes juridiques,
et pour relever de plus en pins le
niveau de ces coles suprieures, le
Dpartement a tecu troitement U
msia t l'observance des coodi io< g
reqrises pour en fai e (.artie Tant
4 Po't ru-Fnnce qu'eu province, le
conti'e exerc a t de i lu- *n-
ceces II y a I en de croire que la
r'guiaiit qui en a'obenueae
msir i ndra avec urc surveillarce
roolloue.
Ace ne SuiT"c'i'i' irrgu'irtoi
di il i !u -'e tolre A re- ^'Bb'is-
n' n 11 dont '" o n !# r^ tsenre
i le lenne rfl chaque
n r e i c f( saie mon .otr
t trtificat dE'udes Secondaires
classiques, fie l'on peut mme di:c,
envisas?eiu le qnfftiin A un roint
** vu q i o v de* ois et
ninin .,, y .h nia cj: tnujeia au
d v lopytMUnit de I euseiguarut>nt
dont, ch<"z nous |< j ujS n jeu e
est oblig de peroourir tons le- da>
grs s il vent ire e i inesu.e .le f ire
pa ifo d uue cole uprieure.
Pour toutes ces raino ;, le Dipar
ternent coo*id e la posub it de
s jpior m'r I examen ipo'sl d'ad.nis
aion1* l'cole de Dro.t qui eat inf-
rieur aux examers d i cer ificat d '
tudes acoodii es cLs-iques. Urn
telle rforme tab'irair, en ce q n
corcein l'admis icn, l'gait di
titres euire les Ecoles de D.ot et
l'cole N'a'iiHl il Mdecine ofl
I*t0diaot n est pus ru s'il n'est
muni d- ce certiiicat.
De nouveaux rglements oi.t t
pris par un arrt en date da
Fvun de ce''e anne, pour ce der-
nier 'ablusemen' Cea rgiuantg
tbient ncesB*ires pour assurer un
mei"enr f irciionneme: t dr l'cn'e
de M il i ne, uDe marche plus *
nonnelie, eo rasrpO'l aVM I h pio.
g'< q telle r.-aliee cinq, e |a et
avec hmp aice qu'e e prend d
plus e-i a.
Lfls i mente de* ffoflei
seuis de i ccols de Droit et de Mode
u-ij soj isi lixs uu taux gi
Maurice Etienne fils
vngle des Rue* des Froa's
For s et da Magasin de 1 Et.'l
Marchandises
franaises
mt
drisoire, raa'gr le cot croissant
de h V19 et la Tuble valeur de no re
0'i' montaire, q e Ion s'explique
d fficiltmeu. quu r.ts cotei aient p i
foie ioener A la eatu-fac ion du D
parfera nt. C-n ciuquar.t* gourlei
ou .'tO dollars pn mo s, v. ils ce que
gagne un piofeaseu. d'eoaeignemer.t
suprieur; c eat - lire ruciiu qus lo
plus humble des journaliers dans e
pays le moins favoris de la terre i
Vivement mu de cete si'uaioi,
j'ai tout de suite envisag, ds mou
erriveA la liMe du Dpartement di
l'Ioltrot ion l'ubeque, une meilleure
rnumrutioi des in'pp c b --s fit
v:c(-s que i <1. r i au psys ceux
dont la miaaon est de f i m. r I lite.
Mes effor's n'ont pas encore sboud
par suite de certaines difficults qui
ne laaaeroot ni mon u?rgie ni ma
persvrance.
J'e*i-e quil me sera dcn. da
Srsenter gou* peu uq projet de loi
xent des appontiants plas con-
venables pour le personnel de notre
enseignerait suprieur ua ional.
LA no s' rrieront pas mes efforts.
. D**- n-pit et de Mde ine
sont mal loge*; autant due que l'-
cole de Mrdec'ne, qu'abri: le v.eux
btunout fis l'oxposlllOQ de 1881,
J n'est prs logea du toj'. E les n ont
pas d i mobilier o i presq e p is S3ns
les petits biiice d'.coi.-s pr in urei
qui girni sent provlsoj eraent les
allea ds eoure, !es tuorats eej
laier-t redai s as g er debout aux
leous q li y sont laies rgnlfre-
nsnt.
C-esl uue situt on intolrable qua
j'emre pouv tir faire cesser
Le ttleru de la stat's'iqje dai
C'iifa .iraontiera b'smeut et sans
phrases q ie cea coles, mi gr les
pires coud tioes mt .idles de fon>
tionnemeot coi loueuc A attirer uu
no.ub e respecebe d'tudian g avi
deg d'lai^ r le c ti m dd leur bori-
zon intelkciutl
Dana un au'ie didei, un beau
mouvement ae dessm^ chez none
dans les sc.ieuces mdicales Avertis
du progrs moderne, oos Mdecins
a/>c un zis louable, introduisent
peu A p uen notre lailicu Its per
f-fcti ji.n ...Mi-rt ralisai a Heurs No-
tre colo .ti Mateoine est devsaue
un ceii ih gi lantiflqae important, en
ple.ii dw.-.'ojpement c nos ta-
d aits t:)..-)t un eoaeignemeot
*>' l'*H iUl h sar.it divantsge,
b il c n h r ni app.ication
pratqi i -.i,,, u i u.ure actuel-
le pu- :Amt docdllsge Tout r-
CJin u i c d'iii resaaotes coufrao
cas y ont ' faites, A l'occasion do
Contenu ad' h nim siv.ot Fia gui, testeur par lea
Doo'eure Domiuiqu, blomoo et
Le- Sur I heureuse ini iative dn Doc
t->ur mii Coicou, des confreocsa
d'iiyg-ie ont ' org-nisea, par
l-ivie dea propage ides contre les
mafsdieg vitablea. l'ar dcig.oo du
Dpsrtemen', ces co ilrences sont
teodueg obligatoire pur les Iosti--
tufeora et Iosiiur.nces de Hortsau-
Fnncd.
De son c', le Docteur Paul >a.
lomon a ci en laveur ces eu'sot
de h colea pninaireg l'uuuvre d aasie
t n e mdicale scolaire.
I uti il de DU s uuvieseetin-
co!.>' Lie l'hi le* g rxicca qu'e lea
1 n: d|, elles g imposent A l'ai.
ti.t me t, qui ( ompien i qi e son de oir
est daid |. ur penouieeement,
1 Ecole 'i'K scierc.s Aj'plijuea.
obi; ie domaine de i'iniliame prive
majutitrit toujoui le prsage lu'ella
u acguti depuis aa fondation CheJ


II MAnrt
15 Mai 1923
fc/di'orial do demain lert conaa
cra l'anniversaire de l'entre en
fon lions de S le Prsident de
la Rpublique.
Il v a un an en eftet que le Cou
Mit o Et Uni' ('. a *t LouH BORNO
la premire Magistrature d* 1 K-t,
interprtant aiuti la volont natio
noie,
Lu M itin renouvelle an Ubef de
l'E-at dont oaa le* rvea ne tendant
qu ta bonheur dj peuple b i'ie
kaaaurance fc rmelle q-e ta loya'e
coilaborution ne lui fta junai.
dtint.
que r iiue, pi les im u qu- Il
tonne, elle contribue a i-g audir 1
cadre denolie lite aeieatitique pa
trop rea'reinte
Eu gnral, noire en-egiemeot
appritar, aini que l'a ti'ja signa
le D;ir m dL par .n QiJt di
d *tr i e, est loin de cjneapo .dre
aux neresai a de la c ii.ure aup
ne ir daiis le paya .
il eus e beaLCoup d autres brao>
du a de counaasuDCes tt d'activit
qui mi itrait ni de a'iraplaoter cbez
nous, et qui rcclument ua entn r.e
m in aptcul de cenx qui doivent
l'y engager 11 convient de regret r
qutlUa oe oient pas bluji' lepr
Ben ea dmi-. notre eucegneuieot
aupni'Ui, appel a 11 i rparation
de i otite, UiVant t-eau i avtc la
Co ;. bot Ion d s classes plaa nom
bl.^.-^ir. i lOfidU pcup. i il iclJ.
Uuua uai oidie lieea, iiCua soin
mes b.uieux de s g aler l initia ive
priae par MM S Vi ce. t, lUpha 1
tirouaid e Kdouaid Esve de fou
der une coie de commerce en celte
?ill6. Ce m inautuiion v.endra iar
gir le champ cl action de notre euaei
gaerneat eupneur. Dans un but
d'tncoungemsijr, le Dpartement
prvu une subvention poar jette
cole qui doit prparer e* j une*
baitiena aux carnrea activas decom
merce et de banque.
(Da Bulletin Ul/iciet du Dpartement
de 11 slruction publique I
Route du Bois Thor
La rouit dtsatrvaat U rouie du Bois Thor ,
co mnunement apptltt aio i aiit 4t Inacces-
sible mme aux pitons peodant bien des anne.
Partant du monument coinmemoraiit de la Ci
tastrophe du (Pont-Thor et dbouchant aux
usinas Montfleury, sur la route de la Rivire-
Froide, cette route tait pique abandonne tait
letraiet en tait, en erftt, diiliele aux hibuint
des plut hautes rgions.
Mais il est a con.tattr que l'on ne peut pas ei
dire auum aujourd'hui, gare aux bienveillants
tr;viux Ml y sont ex.ut. par le brave et intclli-
Snt Conseiller d Ag .culture de cette section,
loosieur FeruanJ Henne.sy. Il a entreprit, avec
t ces, la rparation de ce chemin public
J.une actif et soucieux dis devoirs de cette
Ch>rge honorifique pJurant que la Cormiunt
d: Port-au- noce lui a oontie, ce Conseiller
d Agn.ulture ne cesse de se donn* i lont entier
i RI nobles al'r bution.
Aus>i sa conduite mrite telle d cire attire a
l'attention de ses chefs suprieurs.
N'ayant qu'une anne depuis sa nomination
cet c dur ce cet agent de la Commune est un
nomme de bien, dans l'accep ion vraie du mot ;
et tn reniant ainsi voiturablcs, dans cette route
buggys bas. autos et aufes vhicules lia tout
lut r>ans le concours d'aucune au'Oit et aans
un sou de la caisse des coniriba. bls Util p.r-
sJvere encore pour le bien-tre des popu a.ion.
de la Campagne. 11 lui faut de I en^oaragement
O. S, Navy New*
11 Mai
Sur le chemin de la rieonci'ialio i
MEXICO Charles Warren et John Pavne,
Co mn ssaires Amii.eains ehirgs de ngocier
avec les reprsentants mexicains la restau aUOO
des relations amicales enne 1 a deux gjuve.nt-
roen's, sont arrivs ici aujourd hui.
Lie enqute sur la cause de la cap
tare j\.s trangers par les bandits
chinois
WASHINGTON Le Kouveroement chinois
a accd la demanJe des gouvernements citan-
gers relative 1 U cause de la capture de citoyens
trangers a Clianiun^- par d s btndi s ch nois.
Un repa% interrompu trag quem*nt
LaU-ANNK Le reprsentant t titre d'ob-
aervaiion. au VomvmM, la confirence, a t tu
Si Maurice Ci.inr ancien capitaine de I arme
jsse pendant qe'il dinait dans un htel.
Le tteeae
Jeanne d'Arc
? CiDa-Varita"
Malgr l'averse qui n avait guere cess que ver
huit heures et demie, la Icte en V honneur de
(canne U Arc organise pat le Comit Hatien
de I Alliance Franaise, eut lieu a Lni Varits,
samedi son et ouuut un p.ein succ.
La so ree a uebuli par une partie cinmato-
gratique et I on pr.t pais r .1 voit passer sur 1 -
orau 1 Le v-hattau dt Verailles. a Les
Franais sur le Khin, i" Sur les bords del
Loire, 40 La i u .sac. Miuaire de la France,
A la paiiic tlie talc, HtigeM Oo.i^.inset Jo-
s.m Vurd se me t rein^iquer dans le dialogue
Jeanne d Aie, la t-iancc et 1 Lspcrance.
hnsuue ce tut U Un I .me interprtation de la
trs belle petite pi.e eu un acte La lete Vi-
sion de eanue 1 Aie. Le plus gros succs de cctie
charmante pice a t reaipom dans la scne
nalt trs mouvante par Mies Marie Ag I, dans
le rle de Jeanne, et A Agel, dans celui non
moins gracieux et un, ic-vuniunt de Si Michel
Ar.hauge.
Le tableau isant Le llud.ei, avait parlaite-
tnert lu.si et le elieeur nul,. I..i Marche l.o
raine, cbti.it un gal suce*.
hn somme, agrable soi.ee et I on ne peut que
regretter qu avec la mateaaflsjj kuh averse un pu-
blic b.auioup plus r.onbieiix ny prit put, le-
quel en eu lapon* coi.:11e les hcuieux assistants
u 1 lis bon souvenir
a>. la atheurale
__ I J :. ii. Lui a.. ..i.e, I B I|l heures
du i..-.i... enns tcllgientc en I nonneu-
de |tautH -u., la ..me llcroin. Irai a.se et
k at.ouuv -i^ 1 1 a.i..
La ISSUS OItKMe pu le cui de .1 Ciililralc,
avec ui.utc et scus dtactt. Ut dunte par lcha
raie de l txli rn.t de btc Iles; de Lima et ce le
de l'ccolc jn Maria liuilioi 1 La lanlai.ie de St
Louis de CoL/ague tvail .liemativement, lait en
tendre les | lus btsMU morceaux de son rep:rtoire.
Au pi6ue, le Vu.ure-gnral, le clunio 11. Jao,
fit le pang) tique de la t'uce.le d Orlans, en li-
sant une aiti.iyante, K.niir.euse et brve histoire
le la vie de la V inte guett et,
Dans lechnur on icuiarqu.iit les iiiinist es F,
Maglciie. Coaritl Boudurcau ci James Me. Gultie,
tepiscuiaiit le kouvcii muni : le ministre .'e
France, la chanceh.'r de II l.tgation, nom. 1e .e
membres du Corps dip:on atique, du Conseil d'L-
tat et du Corps jadicuite.
Miel
F1 a* Gable
Nouvelles traagfres
** rapport de M. B Au sujet de Papa
renger adopt pir la einat de M.Voro*
Naissance
Les poux Emmanuel Sav.iin nous font part
de la naissance de leur premier-n Koger surve-
nue dans la nuit de Samedi a Dimanche.
Nos compliment*.
Premire Communion
Hier aprs-midi a commenc la Cathdrale
traite prparatoire t la premire Communion
flP&isse.
Plus de aoo cotants s'ipptocheront Jeudi d
a Table Sainte.
des liai
to.timissRoa
nauess
PARIS u Liccmnissioa
tonale des fnances a adop'i
port de Mi Biteoger,
soa
e rp
de U
sottsu
Guadeloupe, sur le bjdg't qui p:
voit un etdeat de 400 million c"e
'aacs.L' budget de la chatnb.? U:t
d uu did: t de* 4 milliard! Monsieur
Breager cft airv i ce rsul t par
une compression de dpenses (t uce
augmentai on du re d mat des im
pots.
pin > ont et*, recueillis i mo'trf-,.
aprs.kvoi. passs.aojourutioj?
ans vivres ni boxons sur nu m
dorii su milieu des men ietw
ils ont t tianspotls \'Uml
uial Victoria. Les officiai 1 |J
lus rapportent qu'ils oui etW
parl de nombtem autres ^^
LONDRibu -Ub.iiiT
concision sont les quiuisaUisa
vellt note anglaise i l'ailtaeZ
sur la question dea rpariUoTT
document vite d entrer dtoi a|
lai b et (ait ressortir dias qq liatM
l'insuffisance an point de *m m
des propositions de l'Aile
lai conseille d en (aire de otiL.
La note sers probablement itra ||
limbissadebr al emiod daoaaia
dimanche 1
\ R. O'ConnoriCo
Loodres
SoDt>che!eura de Miel d'abei'lei
do 1 aya et de Sarto Domingo s'a
dreiser :
JULES ON U DDE
Grand Htel de France
Port au erince ( HaiiiJ)
:i \iauri: 8a uiiioa
I L'et pat eireir qic 10,. .von ISMOnci dtM
r.Ot. tuLeto ue ski. e. 1 le drparl di ktf .t L>oc-
teur Pal S. Ion on i ur lt transatlantique I Marti-
nique ocsiiuaiioD du Havre.
On mus fric dnionre que c'est Maurice Sa
lou-oo, h s du Docteur qui se tend en France
jcut ses tudes,
'
Mordue par un cheval
Hier, a 'a Hue de la K\olu:ioo, une h.lette
du nom de Licrara bap,ite ige de 11 ans, a
t n.ordue par uu chev.i, qu on croit tre eora*
g. L animal qui appartient a Guerrier. MM en
euiptoy de la commune a t abattu.
La hUette a tt transporte a 1 Hpital gnral
T1* reoit le; soins ncessaire.
n t w
Les Cours
prenl
(lue grve qui
de l'exteosiiiJi
BRUXELI ES n Le muvament
g*vi tt p-.im les d's P T T et les
chemino s d>-t 'e .entre est An
vers s est tendu dans d'antres le;, i
ts Les emp'oys d-s PI T. de
Bruges, Chuietoi et Gand von ces
ser le travail, le mouvemen grviste
est garal Aiv; s Lt corans ion
nationale d s yjiiqusa voie une
rsolu ion d.laram que 62,oco on
viiers approuv?ient les emp oys en
g |vi et leur doaurr .ieot leur appui.
L* gouve/iiBuieit cl>
oois paiera la rau*
aoaux 'rtnji t6 d
leuug pr la ban UU
WASHINGTON n-L'f loact ou
oa res du gouv rncn e -.t ch nos oat
prom s au m.nistre amtuain d'lu
dier le rcuyeo de supptirxer le b i
gaodsge ea Lhne. Le gouverneur
Cni a dit qu on s'attendait d'un mo
met t l'autre la mise eu 1 b .t
des trangers dtenus par les b.nd t ;
et que II gouvernement chinois p.ie
rait la rsaxi ces demies L' g->u
vcrnemeit chmoil a accept que les
jeprse itanis des gouvernements '
(rangers Pkin fassent une enqute
Mit les causes qui ont .eadu possib e
la oplurej des aiangers dans Ch .n
loung-
Us mcontents allemand ^.
tant saute? i la i\
LnaaiiteZun pont de che
min de
Parisiana
Jusqu'ici le lom-.u de ZOLA, la
mieux rendu au cinma et qni ne
(rosse paa est iucon'eetab emfnt ;
L'ASSOMMOIR en tlfM la 1re po
que montre h er aoi noua lai te
P'aum-r un b i >n ancr1 pour
ce il1 o Ht o.it Ih oondr d-v>ait aller
voir c ch! d >vre cr c'tst une
auite de ac ea mor* ea et palp tan
tea d'un intrt immeo^e que fait
drouler le metteur en acue aoui
noa yeux.
Le temp3 d'bier soir ayant contra
n bOD nombre de pt raonnea il
arait bon que la Direction de Pari
ai oa redonne eette premiere?poqie
afin que toua putaient bien jou r
dea pripties de la vie ave? tonte
ta laideur que ce (ilm noua rserva
MARDI lu Mai 8 b d a.
Mlle de Lavallire
La favorite de Louis XIV dit
par ia l'rt aocao-ftlm
|fiotr 0 5'j centiraea
JEUDI
Le 7 de Traie
M ne me et t> me pisodes
NEW YORK ta Prmc
Stecling

ESSEN ri- Uie bande eVmlifi
dus a ('it sauter i la dynamite bier
soir un important pont de ihexin
de ter le pont dttuit a t emmen
ainsi qu 63 mtrs de voie sur la li
gne principale entre Waltrop (t Lu
on L s autorits f ar lises o-.i ai
l les ma es de :es deux v I es et
impose ton' ans dou'e des s-neede.
Essen fut nevilie motte h'er, Ifi
rrsgaiin<: e1 s liavtqvai onl fc
m s, les services pub ic? arid;
puis itbues u matn|i-qj'a4
heures poar p'otester contre la con
tre la o i i m /t on du bi:o lv upp
von Bih'en tt les autres d rc eu s
de: U ines Krupp Peodant -e^ inter
t l!e 1 n y avait pas m ne un ig dans les rues La destruction par la
dynimite du pont sud d Es>en la se
maine dern.re cotera i la ville 400
millions de maiks. Lt r,otifi;a'ion
de cette amende tait accompagne
d un ultimatum disant que, si cette
somme n'tait pas paye dans un d
lai d une semaine, les maires et les
sutres foictioina-res ser.ien an! es
it de eitus j isqu ce que c fusse vetu.Lcs olcie s I .n is soat
coava ncus qu une gra-d: pat e du
sabo.age dans la Ktiur et prpare
et excu'.e par des allem;nds venus
des rgions non occupes l'our ce te
rasoi ils out mis en vgieurde
nouveaux lg'emen s tour 1 en re
des ai' :;unds de la rg>on ron 0:
cupe dans la one ; a Pour passer la
t ootierr, il faut que les alhauds
aient un passeport de la commission
ane de Berlin ou des auorils mi
luaites lranco belges.
hy
LAUSANNE u L'.'saMtuat de
Mr Viosky chef de la d-Ug ttoa
russe de S met i la conf ence du
Picch Orient, p r Ccnradi, S|
suisse qui, me roque avait lni
r'sns 1 arme russe, a boule,eis la
Saisse comme ancun jtment nt
l'.vaitfait depjis l'assissimt i Gen
ve'en 1918 de hmp d Autriche Corndi continue son
Unir qa lia :g seul p:ut virg non
f t tt son ouc'e, des mauvais tiai
tcrzen's rrus de la part des bolchc
vicks. Jusqu' prsent les eoqn'ts
d: la police n ont pas rusii i ta
bl 1 le. apports de Conradi avec les
tiaciaiM
Les lusses de Lausanne se sont
emne sis d'attrbuer la respo.sabili
t d 1 erme une agitt on Io:a:e
qi i 'tu t pioduite contie Monsieur _____r_______0. ____.
Voro ky lia rtprocheOt aux autoiita gment de la question iITi
sui ses e ne pis avoir protg le rr parmi i ai[ls u noie M ^
prsentant de Moscou aptes les me
naers des fascistes tt lvent ave:
vigueur contre les allis qui ont cr
c qu ils appel en: une atmosphte
kc l d hos Uit darg-reuse pour Is
russes Lt rappo t complet d: la ira
gdie a t envoy i Moscou, les
chefs des dlgat ons al es i la con
frence de la paix ap . un .hange
de vues, ont dcid de ne prendre
aucune pat officielle l'enqu e re
laive i l'assassinat de lit Vorosky
Ls reprsentants d.s g'anJes puis
sances epeudan sutiudigos de
l'accust oa poite contie eux parla
dlgatioi des soviet* qu i s sont o les ptllters ont saut soasoat
ralem;nt lespoussb es en raison de charge de dyamite- Letisast
leur attitude l'gi d de la dlga
tion La ddaratio of.ieus-' de la
confrence ri pu lie l'accusadoi 11
rappelle Us dtfftentes mesuies pri-
ses par la confrence l'gaid i |'J
gard des dl gus russes.
7 rescarp sont ra
mene par le croi
senr Hijulu
HALIFAX il Le croisturfran
ais Kegulus, ea tourne d insp:c
110a es' arriv hier ayant bord 7
lurvivauts des navires de la flotte
franaise de pche qui ont sombr
su laige des grands b.ncs. Les sur
vivan s faisaient par 1 de l quipage
de j) hammes de la golette Fiance
tt Bretagne du port de St Malo qui
tst entre en col.is on avec un ice -
Lcg 3 a auties oct pri |Daui p
cheurs de la golette < La tour du
Une note de Iii
glelerre l"
mag;i*
LONO( gleterir l'Allemagne sera itra
docteui Sthmer, ambassidiaiL,
m-gnr, demain Les copieicaaaTi
dji envoyes en France et ta 1*1
que La note est rdige aa
amicaux mais f unes. Cett aai
1 Allemagie ponr qu'elle luai'i
olf e plaa gnreuse pour r aVati
cette faon les ngo ittoss set |
de la participation aaricaiat
la question des rparatioas aie
nomination duat comainiet
national: d aibitrage.
Une grande
trophe Eux
ESSEN 12 - Ua train u
tant dea t oapea et un g oaa
tille.ie a pu vi er uce catittio,
matin.p es d OiteKel sur aa poat
cier t avers le canal da
1 Hernr, U s'est arrt i uoe as.
laine de m tes de ce potis
taial
d l'explosnu avait sans doetil
mal c eu et le bmit aratt:l| tl
canicien du train. C est le uUi
tentt de ce genre depah sdf
temps. L: trafic sera in errone)
dant p'.usieuri semaines Lt M
mestre dOsterfell a t atr'i
ville condamn: 1 uoe lousej
103 mi lions d: ma ki Lei bai
oat reu la ufens: de qaittai|
maison peidan la nuit Un alla
iojponn d une teatrtividti
ge a tu aujou tioelie le long de lavais'"
G Istnk'.rchen.
Nonuelles Divefi
r-ARlS 11 Ls d.goaa l
cuoe d:s religions connaei H'
ce se soat unis dan* ua appelI
se i .'jpin.oo publiai <
entier pour protester obIh!
cutioo de la religion ea net*!

La maison H. Silven|
Se'jaii le plaisir annoncer m aimable* client qu'elle vim
recevoir var les derniers steumtrs les articles tuivants :
Ch praux de pul e extra fin-, d'Iti i-
Chapeaux feutre sup'neuri ( B->r Chapeaux ne laine d Italie, derr 1re mode
Palmb-ach Ang gris n4i suprieur
K ki jaune et verc anglais sup,
Dnll Union blanc anglais
\lpaga noir suprieur
O gaid e brod suprieur (suisse)
Tussor de soie couleur pou* chemises
Chaussettes ponr an tinta, fonds b'ancs & couleurs suprieures
Voile couleur, graadet barres, derni e nouveaut
Voile b'anc &. couleur de tontes quai ts
>ias soie
B i i joar demv.oie
Grands K.d-aux pour portes
S g: noir & b.eu maria pour hommes, ang'ais
Di >ona e noir suprieur
P.rcale b sache anglais
SbiVttllia de lolleiie, biaothe et couleur
t/iqu couleur ,\ blanc anglais
Oiill Tussor
Kaki rilanc suprieur
Drill Coton Blanc anglais suprieur, etc. etc.
En vue del morie snsoo, la Maison H. flLVnlA,ls- fl
ss nambieux clients, leur laisse les article 1 ci dessus des pn
irlle nent rduits et el; leur donne l'assurance la plas forme r^
aire liaison de la place ne peut leur oftrir de pareils aru<
-crap'.e
Venes tous, Mesdames, Measiaars, la Maison N
vos emplettes et voua serex satisfaits tis peu de Irais.
SIL^
LUI IT/I ATTf\ 1;



s
It MAI" IN
MEXICO H- MM. Waren et Pay
-^iMiirei imricuns chargea
Itociltr svec lf commissaire raexi
JL fe aorte* de rlablir Ira rela
toi iMical entre lei Etita Unit
71 ifeiieae, sont arrivs hier soir
lu,PCD. Il ont t reos la gare
L foies ftimon Ross, F. Goo
J. |e charg d'affaires iraricain
I G- T. Sumet'm el Mr Nerro,
L,f II protocole du sruvernement
Ifjtocais
I PARIS 13 L'ambassade d'Angle
I** i Paris a reu la note de l'An
.terre ce matin, qui sera rem m
jStKtere des affaires trangres cel
rm^rBtr9mswm^-^mmm
Varits
t
DrsjaiD i 6 heures grande repr
ifiion pcpolaire en l'honnanr de
lalvanaire de l'entre en fonc
lie S, Ex le Praident Loois
8 ben s
Masque aux
dent* h (arches
fer et rrr e"p!e odes
I Tigre Sacr
8rne pieode
Eoire sO centimes
fente l'entau,
[Iiwiq d ordi3 de Monsieur L|
lariecoi ecteu de la Doosoe de
IM Pu ce aelo > l'or icle & 101
Il toi de Daunoe, devant les por
| la floeoe, il sera procd
15 Mai I9s3 A U h. ure du
il la ventes l'encan des mar
soi un tes ;
10 pique s de cigare'tea art 3
Ifcffooi de t bac art 101
Sada 1C11|l!t> DDEA.
liODibrun EUE
Entt leur public
. A Petiou Ville
{U *mt de louvir Vetion Ville,
tk Urtclion de nos amis Halcel
aux et Robert Jean Jacquet un
wea/ dnomm Bar-Vaillance
I trouvera ds prsent et pend
prochaine saison d't des retf
t*mmentt el toutes sortit de
t attractions
l^ al '"ureu*e t noue souhoi
?as chance au nouvel Etablit
Avis important
PiSSNl l honneur de vous intor
'"commun accord Meuitun
Douyon et Alfred Luter n:
sTeW* de notre maison.
Lt Pmnlel Uijo a notre
<"> d partir de oelte date
vous prions de prendre note
V"ture au pied do la prsente
tvout prsentons, M. nos
m mprmes Mr. J. E. Pi
";o nguera:
tP
{ l Vdlanueva H Co
I 1 i'lp**(ntel hilo
"< *-. itlhhveva // Co
Csambre de Gommrecj
imun Ar.nt v,lell '?"*j-i
l*"I' Mini! r (c'"-'"fo Cale.
Il* par convention
spciale
J ^w rapport de Me Lon
Piulard Oild Corpo'o
Lubriealing Oil Gra se
CHuiles el Graisses
Prix et qualits dianl
toute concurrence
Lon R Tbbaud
Agrot pour Hati
Lebn & Fink, Inc
u Fonde on tt"
SupriontA ffe. prix PrompUimi. i
SUCRE' RrFiN"eI,e' Gir#',e' 4n ,*i,' ** il.. *
4r*cliowUrIlLiVq? P t Jf*.*^**. P.riu.r..
fe e do ntriaaMES 1J r 5ft Ghoc? l en PftKdre " T . JTV S JLr?,ul*,,0,B r d Grean, Fx.iai s sont fa ri eotono
JSSS V0' MB,nlM l LEHN ^,N. 1^1 r abaolooMM
fcr.NTein.lnDe' a 0i,,,, W^PIIIIIlIlillnll be. LW1.N
Lon B. Ihbaud
Agent exclusif pour Mairi
VVIISON & Co
CHICAfM, ILIS
Manlgue pure Lard
mantyue de famille
Beurre wilsco
Huile de Colon
mess pork
Clear Pork
Boeuf Sal etc
Den.andez les Picduils de
Mlson <$ Co. 7/s sont irr..
prochabUe.
Loa B. Tfalxud
Avant exclusif peur Haiti
"*-
^ Wol'1 n'Ucent vingt trois
,,C^,1D,,lwii,t
VcpiiS KIW hrimur
i^e & Po,r,il Si lo
C^^au"'PVk l conte
^MuiQzepiedidepro
- ^
'ondenr, sorse an nord par les
(yints droit de Saint Atenaad Col*
lin, A l'est par l'Avenne Dessalines,
so snd par les ayants droit de Cbonte
Tcrtnllien et A l'on est par le Chemin
de la Saline, telle qae cette pro
piii te poursuit, eoaporte tts-
tend, sans exception ni rserve ; sur
il mise A pris de CUT TKNTE
CUATRti DOLLAIS OUARANTE
Centimes Cy or 134 40
Outre les intrts A choir et les char
ges de l'enchre.
Anx rrqnlte, poursuite et diligen
ce du sienr Thodore WIENER, pro
piitaire, industriel, demeurant et do
micili A Port au Prince, ayant pour
pour avocat Me Llio Malebranche et
pour domicile le cabinet lu du dit
avecat, sis Rut Dams 'Jcstoucbes.
No 112, en t.ce de I U iae A Ulace,
Contre le sieur Chirlj LAIJRN
CE AU, propritare, demeurant et
domicile A Port au Prince.
Pour plus amples renseignements,
s adresser au aotaire sus-dsign on
A Me Llio Maiebraache soussign.
Port an Prince, le 14 Mai I92/
Llio MALEBRANCHE

Me Abei Thnrd
Baribtei -.t Law
French & Eaglis'i spokea
Drawing up uf cobtracts, agrements
& Co.
Collection of uopud jebtsLawsuits
Kegitutoi ot pateitj & irade-
marks.
Tracslatioa.
12J7 Avenue Grgoiie;
Port. u-Pnnce (H AIT!)
Office hours a tos.
Kfr filiu
I.ftattlfvr seau connu ivj^me sa
nrt,ibreun clientle que de r/how ,/,
PlrtmtT il.. /'. nt sa dirposib'on
l>uur toulis >ott 1 de traveau rHtvi
de m prof /ion
Soin, hl/oare. promptinde
Hue des yiira prie du liureau du
'< urn! *L Jtesor.
l'erl auPrinc, le 24 fvrier ttUS
I
NOUVEAUX ALAMBICS
pair DISTILLE* BUTinBl|
't'jx-oe-vi,
'.HJMfe. i.CCOLS, le
'".-': l '. nR0Y fils aihI
,
DE PRATIQUE u Mtal^iLBja.
VIE, ESSCKJC8 te WJNUKl. do Fifi.i; u\
cn'ns 1! r\Rir uLusrn jdr.isif
IbarmacieF. Sjouiii
Donna &vis i sa clientle, aux mdecins et au public qu'elle *
iranisorm son Laboraloire d'Urologie en un blinde on
D-olcgie appliqu sous la Direction du
Dr fttco et h. Sjourn
U la>o-atpire es" ouvert tous les jou-x de 7 lirfs du m, lin t
coures d- s ir pour toutes les rechereb. s e: ana!ystt prsut djj.
1 annonce ci jointe saut pour le
Wass^rmano et ta consJaute Ure-SCatarit
Sarent rauea que le mardi de chaque semaine.
afldroWTi ia Pharmacie po;irles rdiisoigni?m(>nbr-
4Qlyea.d urinas bSu; aatrique,
Raction de WaaBermoon
ttfraction de Tnboulet,
Kxameti du saBfl et du pus
Lia n: en d s maliens fca'oa.
examen ce erachat
i4lburrino rVucr
Conaton'eL>>SeVrttif#
fie, herrhe de Spirohtes et Co de n^rcoques, etc, etc.
ViVni d'arriver
Huile de Lin bouliie en barriques
Qualit Svprnur tt
En vente chez*
iw. PRTZi^AuN AGGGERHOLII
Hue (lu Quui. 1617
Imprial ^isomlated
Company
Succ< itE. A Cia <.'. is. ^ooa iab'ie en I9r4
a Rec'o. Stretl NEW-YORK, USA.
Cuirs ft peaux
Se vis di"nbufiuc d" m^rovsrrtnomm/ei :
NOBfUS KID REX CAI V FORTIS 8IDBS etc
'Iissus el Cotonnades
Produite alniMcijfs
Gfo. IFANSfMk,
Agent Exdufit peut Haiti !'or:-au-Prin


TheCharles H Prown Paint Company
irooklyupew-ork
Si voua vou'ea avp'r votrfl mipon coquettement peints,------
M vous d'irrz une soleotioode coulsnrs srtJsqqpro
frpreret par des rl.imistes de longue pxrfienre
Acheter nofr mrqoe COQ DOK- prpare pour i'- ror e
Cette psln'ore adhra sas suif, ces les plus rnpueisea
E le conserve son brillfntel'e sebe ti? vite.
Elle rat eneYia'f ment uee pour I* s moulure
I pb com'rlie e leR pces de ecn'ptures.
(.Iiacun de 1 on fprblanc est contrA par nos laboratoire!
. tn\Vtn rrpo.!!r Cetle ^i,,lure ^" lOU concurrence
The;Chas H. Brown Paint Co Brnekm M
tieo jL-' 00 *gent Excluil pour llaih
t/Vo 188 Hue brouen {ace de la Banu$
04e


.E HAT1
V-
^ zz&km
:-r--^ -
rduque l'Intestin
Constipation
^ Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines '
Pour rester en bonne
sant prenez choque
soir un comprim de
JWBOL

ti r.o* taattna tmieni : '> *v*
ni iliaque oir ou-lqut> coinpruaei 0"
Jaabol rtndrc a Irur iitmin |urj>i : '
l'IMlfl 4f* orofuf* fi u<* nvesnenn. *' "
fllsilclte et a'HIpteate. l'Ill ivilfiH 'i
If .e'trvlre I* rrMourre Ii.N'ihi! si * il ittUt^r par
If Jutsl. peut 'Ift l'histoire d' rlywrs
lonipitri I i Itr a on iriif inu n< <1 Iviirca
llljpt-e* r'n tfvjn.hr rnuiruniie 'M ilC-
nSfubri' ir.oint le orrranrM .oui le po
ilnrairt'i. autant que If malsfle, >f flrfi
tnuiei if rpoques. lu Iseoi-ieients art'
0 BKtXOND.
de la Faruln \' Mdtrir.c
de Manip-lller.
HEMORRODES
JUB0LIT01REB : Suppositoires and
htmorrngh/uts. calmants, (Uromjti-
twnnants
JU10LITAK Pommade contre 1rs
MmorroXile* externes
Si
Ml l.lllll mi
v .il' i.i lenn
Jubol. -C/jutateur deVIntestin, fixe
une heure constante aux Juboliss
EXTRAITS BILIAIRES dj docteur
Mongrl Hr/uUinirui les fonctlon
a
e
Vaillant Houel Agents gnraux, 17 Hue du Magasin da l'Etat
Fullon Slioe Polis li
any Inc.
New- York
Conip
Journaux de Paris
Sitnyxe.nl d'arriver :
Le Matin, Le Journal, L E ho de
Pris La Victoire, L Humt.l'xcel
sior. m
Numro) du 10 au 24 Avril. 7-
En verte A'a Librairie du .Matin,
ijyS, R" Amricaine.
a
S
I-abriqude spcial'meut
Sijjoui voulez broteget la peau Je va ibauuuris
Si vous voule\ avoir un brillant luissui.l et dutuble
Si voui voulez la couleur et la souplesse Je ces
chaussures pendant lotiptembs, e-nploya la marque
hiONOGRAM.
"gentlemen du higb life.
Asthme
Trop faible
pour travailler
La vie courante des femmes n'est souvent
qu'un travail incessant. Combien plus ardue
e.>t la tche quand des malaises particuliers
leur sexe rendent chaque .mouvement pnible.
Le systme nerveux e.;t drang et la vie est loin
d'tre gaie. Les femmes qui se trouvent dans
cette situation devraient profiter de l'exprience
de celle qui nous a envoy cette lettre:
Lisez Ce Que Cette Femme Dit
Manzanilto, Oriente, Cuba. J'tais anmique et son*
frais lors do im s ral s. Ces douleurs me foraient souvent
' n ter nu lit. I.i s douleurs, toujours dans le bas rentre,
. r.t qu< Iquefois aigus, quelquefois sourdes et je vomis-
sais souvent. J'ai soutnt de ie malaise pendant quatre ans
avant de taire connaissance par l'entremise d'un fascicule
do voue Composition Vgtale de L/dia E Pinkham. Je
1 ; 1 puse avec complte satisfaction et je me fais un plaisir
de la recommander a toutes mes amies qui souffrent de
mme maleue."- Srta. Marina Milan, Calle de Caridad,
4, lianzanlno, Oriente, Cuba.
Le, femme* soiiTWinlefi ne devraient pu faire d'eetaJe
uiul de! vent Insister pour la
Composition \fegetale
de Lydia E. Rnkkam
\ UVM* t.fthlI'MHI HCdlClMC CO. LVNN.HUI V..A.
HteHelsT ****** *&%%
8. sHI_
Elle protge la peau les enaussures contre l humidit et la chaleur.
Elle l'entretient leur souplesse et conserve leur brillant
Demandez la >na>que MON JGR\M c est la meilleur dt toutes les
mar quel
Geo. JE ANSE ME,
Agent pour Hati
TIMBRES-POmpou^OLLECriSS
J'achte Isa Timbres dos Colonies. Me soumettre
chantillon* avec prix par 400 si pur 1.000 de chaque sorte.
J'envoie gratin et franco un numro spcimen il- mon
aPtttffWwtnehiiuel avec prix courants d'stbums et collections,
Thopokf CHAMPION, 13t RueDrouot, Parit
tofloe
Bar Resauran Chambus
bien instalUcs.
Sei vice de premier ordre.
dgaid Lvqne : Propriatre
Rnovation Bar
Rue du Champ de MSrs
Dirig par M' Annacim Innocent^
C' nsommaions varies
Serrice irrprochable
nr
Grand Holel de France
(Jut par ta siivulion uniquafau centre de affairei se retommande
plus que tomate au pubac ' set non>brtux e' distingus Clitnt
pour sa LUISLNK soigne et tout le coniortublenfccsnure auer \oya
geuts de (otrinurce et pariKulimi.eni aua comnurants de passage
Ponvotj Prince.
Le'htel dbite par G a lion ^fi par
Barriqiits des Vins de Hoideaux
Rouge et Blanc.
m\+C** V*iw vttftftsni directement d$ BAR&AC e* sont garantis pur
ius de rtnstns, tous pouvons le prouver par du* Cb,KTlr*ICATS qvt
nous tenens toujours la disposition du Clients.
Chamiuiyne et Vins Mousseux prix
modr.-* onseroes mot ? de* frai**
iit*,tx, p entier chjix
Avis Gomtnoial
Avoine ? Aooine ?
Par sar, et par marmites
Chez EUE STKlE
W9 Rue Rpublicaine
aJomasmmmmmmsssomaMauuxmmMm
Chez
Paul E- Auxila
Rues 1 raversireftdu Magasin de i'JM]
Afin de taire de la place aux nouveaux arrivages, nous comaa
oos dematu, celte veute au rabais; venez prendre, car aoui.w
regardons pas aux prix. .,
EtoMoa b anchtjs pojr robes et caleons, Drill kakis jauns toB*
itheviote mai'ine, Serge coton, marina pojr jupes, Linpeauds P*
et pout humtne, Pojdrei le et La VioleUe Paris.cnajssittes et.Bas ordinaires, Vil .pour croa
Boutons mtal pour col et poignets, Ohaussu'es dame, lacets DN
tonoes, chemises couleurs pour hommes, Mousseline de a**l
Heur etc.
C'est intressant
f.Mr^flr,iw:r- Pharmacie W.Buch
^ CONOeSTlONS-ETOURDI&SCMtNY.
Mir 'AINES CONSTIPATION
CONOESTIONSCTOURDItSEMENf.
EMBARNAS OASIRIOUE
IL SUFFIT de prendre
a l'un d vos repas
loua les daui joura aaulameni
une Pilule du Dr Debaut
147, ras du Faub" St-Deni". Paris
Mais il faut exiger les vritables
qui sont tout i fait Manches
t sur chacune desqutIles les mois
OEHAUT A PARIS
soit Vient d'arriver
Vaccin frais,
Meads Dextri, MaUose%i\tixcelw*\
nourriture pour le* enfints. iWi
Liqueur de VEtolie et Globules t|
baui pour le traitement jrfu VA$lhi**t
Engrais chimique V ^ lpoar Jl***'*
etlg*"*
i N 2 2 pour a*bres fraiti
cour

IMUTII


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM