<%BANNER%>







PAGE 1

AJL dAiii* j Gtavaraamtnt de l'fnmn venai SJSa i x moyeui • %  ?*;:?. !" p eisi moBD.u.que ce laod kUi Vi.r Ettrl Uoo !" Joepb jau. viar ayant i e eonaiam souci de voir %  on paya ala?ar a la ditoita da :, Kg p-*. . afunt IVSLH 0B lQe dM %  "*•> %  te p*i %  tnt at d'econoatit* jVoii le but, dit l'miotat baittaa? -.ea paroles aux actaa. Lea voiea ln | ~ Un "opot foncier a tablir JJ • eta initjB plua haut dana m loia agraires. m^.~ Ua im P ct Pe"oanel at %  OMUor aur loue habitant dHaii. trauger ou bauuu qui ^scade nu noai, Mr de plu. ^UJ p la tr V. U • • Ou impt tij iev aur lai Buildi.ea, la cbaud.re eM. £ao, •lut inipo.*,., .impt eur lS #JL ~. Ju Im P ot 8Br 'a proprit fuaire va.u quant aa proul du cala, e, par masse d. euitar .ri.,^ !SP 01 aur la grande pro E^Sf*. tonnrt, da qu'en, dpu da terre d une seule ciivauche. -!,o ." Uu '"Pu* sur le* che?aai ?ft t ues C '* U8 ot Wtr le. hte, oru.t -commet .a Jarnaqua. -"et impota Jur .ea en te. i2f£ •" &f ' ternit de eha.=e,le E %  ? '"*• %  • iU1 lM P'ttaoi, aur es abaioua eur lea march, pour leadroi.ade place et dt itaUooot ?2S tMeida oitoriea lea taxai a La Hgio du Uuaa. lit |ott u, co-jtiuue Mr Louia Jo tepli Mime,, dta impt* nouvaam, ou p uu prtt rouveau dont l'tt' ftuat.uie..i ue prsente gare ds die %  oaitea.comme lu ex ,tent dj dans beaucoup d autrtt ptyt f toart mode. • •itiutemania. U eva.uaiioo d, parcopiioa peuvent tra :udis dau. nombre de tltltamtal de laaa i-e tarif aes douanes remani sci.-a tifiqujmeut louia peine pronou.ee contra le contrebandier delaiee :.x ssmsxjtmmsv %  • "<;-tjtt* Avril ) Quelles sont Ici formes de l'eppo sitio rercontte par les ngres ? Dabo d les re.trtctions an droit de vole admises dans la coni*ot thoiiqu; ment et e df-nduei. a en qu'ellrs aceuscai t op nettement lVx alnsiv.sme dune bourg oisic (. ne.. re, avide de conserver Te coatrle ab soin des attires locales M* le D Dubo.s noos assure que leur applica tion est d'une fantaisie tendancieuse Il existe nue clause dite de la ion pttbtnsto* ; au vant laquelle les personnes qai comprennent tel article de la Coa'.titutioo et qai peuvent l'ec pliqutr 4 la satisfaction des fotctis 1 naires de i'enregistiemeot, ont aeult le dot de vottf. O il arrive que j etiis un blanc net considr comtn tiop ignorant pont voter, untiis que les explications d'un potesscur d uni versit de couleur,sont g* ra emeat considres comme insulfmntes. Autre forme de l'opposition ; la auppreision ou la paralysie des coles ngres. On alla dans ceitams caa jusqu'i supprimer le installations aSSttifce s, et 1rs autorits scolaires c ont neltmeot moa'r par lenrs actes et ont mtis t jtsqu'i dclarer qn; la po itiqie tait do sa > primer autint que possible Us coles ngres Le docteur Dubsis signale qu une certaine raction s'est p oiui'e crotte te mouvement, et que sabs qu'on puisse eiuo.e parler d'quit, en ce qui concerne les enfant da coolear^ la situation scolaire s'est beaucoup amliore en leur faveur, si 0.1 la compare i celle qui ex stait il 7 quin ae ans Mme ract.o i eo ce qui concern • les mesures qui avaient pour objet d'emp:ber les noiis dacqjrir la proprit du soi I. s agissait de les couiner dans une sorte de ghetto L C)ut snpiime soppoia t la mise eu v.gueut des lou dexcepuou vot: par certains Etats du Sud Hnliu, forme vio'.ent: de l'opposi tion : l'institutioj du lyachage, qui r.mout: i la priode qui suivit la gnerre civile. 0: 1883 11920, tua ngres, accuss de en me. oit ai sassias par la foule, sans jjgea.-nl. 000 It cependant, il est ais Je voir que l'lirent ngre a jou un r e important dans le dveloppement de la vie aiaiincaine. Le sucie, L11s, le t bac, le co OJ, furent les assises du piogis .onomiijue Je l/imriqu:. G .e au tftvtii Dtg f, elfi.ac: et picicuX, l'Am-.nqu put iliriapilt meut de lavaut NJJS ue CiteiO s pis tous les ijo.u-. que M D bo s. insc.it eu p.lma e a. la lace Loue, d'o appeit qu. d.. luveuK -uice ar.isve, %  oi p Q ma, dsir d'une COOpftttofl humb r.ma'.s > f:ace, qui seule peut sauver la ci vilisa ion pui>sent subsister ? M Dubiis donne enfi 1 e texte d 1 programme fort simple et fott bref, dont i'apphcatioo rsolue mettrait na i la hv.ae des races : 1 • Droit de voter poar chaque c toyen ; 2 0 Loi fdrale cojtre le lyncha ge e' les violences de la foule ; ) • lusiice poui les t availleure condamns dans 1 A kansss ; 4 t.aitem.Mt quitable } o jr es so.aats et les ma ioa ng es; j • Abo it.oa de tJm Crow cars • dajs le lurl; entre Etats 6 o Ecol.s fubl ques libits pour tous la infants ; 7 onur.jtoa d'une Coomu sua lg'.e.'Raciati com f 'Oie de g. ni int.ii ge 1 s, ttpttiataal les deuS ta c et chiite. de f.iie rapport au sa jet d^s [ttattoni entre 1-J deux races; • Rappel .1 s foi es militant! qui se tiouvcni il..ii, aide Hati et L b.iia ; 9 0 lule.ventioj eu vue J'obten r que | us.i: soit accoide aux natifs o,'\ tnque.j notamment daas les ancien ns coloniea allemandes ; to 0 ttftort mondial en vue de rU blit ia paix entre les races ; galit. ro'im.n-nt en ce qui coacare l'id %  ttt d-s valeurs au point de vne t la rce et des problmes da trsvsi'; Ce programme tablit avec net'et ei prcision, les voeux dis groupes les p'us imposants de la race noireJ L'Association Pa-afticaice qui vifnt de nattre, et dont non pob' ocs pus loin des sta nts titre 't desumen's, te 'o t d'aider leur p oir.pte ralisation. Cet'e ctare en effet fait paitie de sa mission la plus essentielle. Lt prjug qui tend i confiner la race noire dans nn ^egr iafiimr d'humanit, o on la condamne i dmener, est manifrstemen' nne sur vivance do temps de l'esclavage O 1 a va comment et pourqaoi il s'est ei rana dus 1 esprit des c toyens am ricains Mous pensons qiece p Ijtis t an caractre spcifique et local ; qu'il sera t dangereux de l'i'pvr t de le dvelopper cb 1 nous e' dtn os c lo ; n, e' oou 'eadaos h % %  -i mage l'mincnt dircs'ear de 1ht Crtsis, de lutter poar la ciuse de; gens de coulear. Nous tenons noter qte, de vj's la rdaction de l'tude du Dr D-ibois, le Dyer Bill ceo're le Ivnthaqe t pa rt enfla vo p-' la thambre, ma' gr l'oppts.tion acharne des dmo rates du Sud (8 seulement ont vol pour ) et d un ret OL3FfS0N LUCAS* Co Du 25 Avri 1923 One grve colossal* de NEW-YORK Une „* i^ tins amricains alnhs au iWW ^u?' jciuclU racnl eo rade de New-Ycci* me par lu Oirecteuri dei dircm. ' Trente mille travailleur! KeadZT grve. r ^ w Les Turct maintiennent leurs peina , LAUSANNE Les prsiZ-a^T 1 lga.icn. Allie la Conf^lT, cm dclar le lendemain de UiS- de la dite ccnircoce, que In TurT gants sur las questions col^n %  iZ. tique des ngociation, es cou.r La peine capitale appliquai lande con're *rois rvolutwi TRALEE, IRLANDEHichaU I lames Ma Eoery et John Gieanev otte aujourd'hui par les auiomts 4t I d'lrlade. Conseil d'Etat Sance du Mercredi K Avril L'Auernblle i la sance du CoostjU pris coramunicaiion d'une dp^htii de 1 Intrieur qui porte a sa connais**]., local est mis i la disposition du Muit munal pour i'eiposition qui s'ouvtkl L Assemble aprs clwnge de vu* (.hrisson, St Tnard et le prsidrat 1 procd employ qui ratt le local i 4, de la Commune et suspend forcment I L'Exposition doit occuper le riz de 1 le i.r tage -jusqu' la fin de la chaine. Mr Me Guine Jrpond 1 l'AsstaUai I avis de la Commission des Compta sont pris en considration. I* v e* la que .lion pour donner satisfactioa. l'ui', Mr Llir.ssoa proJuit une met gce par ses collgues. Le rapport du UiMial fexcrci:e /9ii2)est disiri imp i n et dirig en Anglais C'est g airtss aui tojvern.ments haitiea tt 1 d'aprs la (ion v en' 101, Mr Lirim trange que ce document othciel dm naire tui.ica soit rdig en aigaii Ut t on est contre cette anorailie et cette it. Il lit l'article 24 de la Loosiimtieae] I.E IHVNCAIS EST LA I AM.UE OU ICltl | ON EMPLOI EST OBLIoVIOl! EN 1UTI KiMianuTiva ET .. i.m, Mr Lhrisson demande de rappela RI C03stiiutionnel A Mr le Mi tistre des h lui demander de ta re cesser cette g in i_ Le Frsident dit qu'il tran>mettra on) observation qui de d.oit eo s appuya tic c 1 ; de la Constitution. Le npport imprim et reiig en itglaiil communiqu i. tous les Conseillers iOM, cottl L'TANfi Sur l'tang solitairj, o U lune alertu Se baigne, sans souai des luiios avi tktkt Sjudain — larme chappe au chana | Silencieuse et frle une ;i.ar est tombe Un frisson, un frais lger : la nuis Du piiir a ravi lea ptales ; narquois, 'Vu tire fuse ; en l'eau pa.pitent les aisit D'un sein qu'tonne une caresse droMa,. ....Sur le rairo'rlianquiilt ei pur de Puissent des pleurs qu'pinche ua Glisser, sans vous troubler de leur totscl* Mais— ainsi que 'tang -u fondiu parc Que votre ame recuti ie en ses plis t L'aprc frraissemeot de ma douleur 40! Autour de la UiS La campagne de eano.s ire i u Sa B* plaiacs de i-ogaoe toutes let canaes an ta.10:1. de l.i HA3-0 ont t coip*.. Dm de la p mes du Cul de J. il ot re tt aat q je: rares prcpnmres q-ai ont coastau al tard a fournir leurs cannes. Nous ne savons pis encore au jus I %  age Je cette campagne, tojtefos *J : actuel da sucre nous croyons que les T" Ont : ralises, Nou> .0 n • m, nous renrei tner et tous peu les ch (Trs qui tablissent II 4c nos deui plaines. FUaideiJMuedto La Guerrire et la Sainte seront let** i et / Mai prochain. Eo France. ' %  Nationale. ^ t '-e Comit haitisn de I Alliance "fjg pare deux brllea .naniiestationstl'aal at artistique et l'autre religieuse, Isa O aprs ie progiamine arr., ta* •ttront p.ut que brillantes. Oa contas ap chet des ltes de I Alliance Irante. Qu'on se prpare pour prendre t art ai manifestations. L'roc liante ttl^ C est le $ Mai prochain, qu'aura^ liana, la granJe lte qu'orginir leurs de u cm, au proiit de la Ouvrier. Cardonnicrs hatiens. AiLz en foule u t'ansiina le I t VJUS vncou agerca les inlatifabUt '*" %  "-".por .non. cfj*M 'ette Ci rwi to CONVOCATION # Les membiet d* cette boct *C M runir en A.semble Oo.rate J-f^a. t /Mai, i 5 heures de l'aprt-a<. ORDRE DU JOUR ; 1 • L w 2 1 %** du Secrtairc-Uaral ; a • U*r "•" J trsorier ; j • tivers. tert-au-iTtace, a Avril i*J U S ^Uati urLHW^ khwrw Atrt\ 1



PAGE 1

LE MATIR -d'dfi r un Mccinent .•eut Bfacser pour rp faoue coa nie p i're Ha [j, i ccnraci 50 nnfes de s M 's pnlqae cens ante de 1 B ili œo! t et do bier, a V out c p:ys ' pu tic i lit daill'* vi Ks de p. ovine: t Biil W m cl lympalhtqie i,Mgrl'A'cbcvque Jaiieo Co II^Evjoff K.sczm e1 Pi* ,$.E.!e Prsident de la Rpt L Us Sec-i*ir. s dEiat, le Ma l'CoiriiDBal t. toutes les auto l'rusets ont, par lettre, ap Micoble ioiiiaiive en otfrint 1 faciliter la ralisation, leur ,'ijon. H reste donc i soobai : tous les admirateurs de Mgr jf, avec (mpresserr.ent et ea Jaoabie, jdusuivent aussi A |ii, des carnets scoche root kiliiion depuis plusd'one a: Met le comit fera :onnaitre js dfa gnreuses petcnnes Ira la bienveillance d accep caiatts en vue de recueillir ._ liptionst— Un piessant ap deac fait aux arres chrtien 1 gnreuses, rour les putr de r, mlBBe bien peu, mais| de isiiod mme leur obole. par son beau frre 1 drame s'est drou ber vers m du aoir la Rue dis Abri [akitodreWaingiib vivait en Satse intelig nce • %  c sa f ;mm Fiflu. Ctlle-cfinalement, bsn le toit eau?; u te lfrgia m e.Madarct Fiulia laqutll; lait arec IOD fi s, Mi Uiw.ld Fi jnioir, Wiioright se psent ibtlle-rtit t une explication KDt'eia ftmme it lui. Il vtu •f e son enfant, malgr les MicBi it sa kmm' et alors in O.vrtla hdtiu qui du son ^tieie des puo'ts dt sagesse et •0. (lut it pissi.-i.-il entre ha hoames ? lit tmoignages ne hu d'acco d, mais i on certin T, WhiLiight fri-p-a 'OE b. au atui tcnps de poigeard Fi f %  citnt sur le ch mpT M peut que dplo.er un te %  — 0 wald Fiddia tait un nomme d'veow dont les pr? Iwifuieu publis dans L.H Dtpoir, il collaborait aux •tellu . "gbt e *t coat;lear la P \nu conduie tait ctlie d'u < mottk. D; plus, il a 104 %  connu comme un terr.p:r "ne, un carat e roociliart m-tee fera le jour sur l.s Mot amenrent ce drame re 'arisiana CE SOIR Myitre de fa Villa Mortam 4 Actea ntre ; K centimea Royal Mail Steam m Packet Company Notre steamer "flfpoafo" venant dus ports du Sud eut attendu ici, te 28 avril courant. Il prendra le fret pour Us ports du Nord et l Europe, Port au Prince, le *9 Avril m* Roberts Diitton&G,lnc Gnral Agents BBS—^w^—— *— •——r*~—**-~sm •_. to • -> ^x> — fa IN-'i as (lodo et i awiiti) A la fols Tonique et Dpuratif%  m \ i Anmie — Faiblesse gnrale Croissance des 8&£&atfl Glandes lOttftilt Formation dan Jeune3 Filles Maladies Si Poitrine M [tt ipiinn. remplace avantageusement HUILE de FOIE ce MORUE r QOMAR FILS c PARIS T TOUT H..CIH M Clyde Sleauiship Company i orein Service* Vapmrs dt.igb par ia tyde Steamstiip ULA p^Y peur' cwnpti! de (UniUi States SWpphg loardj Lo s\s iWelf. Tupper) ayant laiss New-York< \P. 11 Avril courant j*st attendu Por(-oti-Prnc? le 26 ivta hs ports ffuJlVord. Ii repartira le%m ne£jour pour les ports du Sud prenant fret $ nassagert. | PMt-n.Ff iice, Ki 25 Avril IMS (ebara <& C Ageuts LllIlliu3tiOD^ l lw lot de mmrehnm d8?8 diverse* Chez Paul EuKila RUPS 7raversire$du MagasindePHtat Afin de taire de la plac* aux nouveaui arriva^', nc s comwm'k ona demain, cette vente au rabu?; vervz prendre, car un s ne I re arJons p3s aux prix | Etoffe* b anebea pour robfs et calejns, Unll kwH jaui.e J o'iv, Iheviole marine, Ser^e coton, marina po r jupe', Chipax de pai et poui hommef Po.idres de r.z, Parfums, Sivons d toilette co!e le et Li Viole te Paris chaj s ttes et Bl • crdmatres. Fil pour crocliei Boulon? met il pour col et poignet*. Cliaussu es damw. la e? bo: tonne, u mises eouleurs pour hommes, Mousrelme de soie fleurs eic. C'est intressant Million Shoe Polilh Company JSew York ne. Si VJIS uul{ !)'*' %  g*r la pi.iu de un eb utsu i* Si vous VOUbi ai tir un brillant lutsuv.l et 4>*tublt Si vous vt le*, la couhir et la sot.pt ne de ces rbussurti ps,iani bwttmt. tmfltytx k mvfBM MOMOG iM. tbr nu e spatialement p**t b dtmu ti ks etnlUirun du bitb Mi Ede pto t la peau drs CMmmn cont e l humidit et la chaleur. t" le 1 (virelient leur son" <>" tenurvt leur brillant Demanda la martue tfCNOGaUM, c eu la m dtur J tonus ks arqwt AT^rt potK Hati %  Grand H!< 1 un d Commerc et parimlirement aur commerants de paetuge 4 Vori-.iu Prince. fttel dbite par Gallon Sf par Barriqu s do* v n s de Borleaux Rouge et Blanc. f V \ im vannent r,t de B RSA C e' W a -rrant pur fut court VERMOUTH CINZI\0 ADE MATTEIS, geots Ctrirm J



PAGE 1

s: r--i I 'i S E Al rduque l'Intestin Constipation v. Entrite Vertiges Dyspepsie Migraines t [ Pour rester en bonne sant prenez chaque soir u;: comprfm de JUHOL .1 i • VJII iitn nu I-III • s cii te-'. -M cvsi'fit r "i •*> IJOI iliaque snir quoique! coan;'n;e> Ut Jntool. rcndft a ittr r.-.eitin par>^ !••' I l'uni Ois in %  .. < %  ; >i.i livrejatnie, en iuilelte ri %  . s'ils ••j'fui ri a If ir'Vrlce 11 ri'-'c irc (* la rtr'ieUtn iinc'itnale i admirablement reaH*f par lr lubol peut-tre I hMIOIri du flftHft l'jfiii'i**' IH *'! %  a len arer : A, impures Illpn c rn irtanihc. l'humanise nil>rr r.ioini rt> eupTrepcei tli'iiCse* a>o Iitira1rei autant que 1rs njalarto*. ir Ure; a uiuiei l;t poques. 1rs Incunicienu arli Mal 0' .Sraiono. de 11 f"a.'uHt 4r Medeelta de Montpellier HEMORRODES JUB0LIT0IRE8 : S$itotrti <• %  htmorragl'jues. co'.manli, i.ploi (t.-, l'iiules Dr \v,,i ,i tptoank Je itfribles douleors • f pomail pai se rt dra 1 ion travail Maintenant, il M guri et '''' •' %  ' • it MOt, M, aprs avoit cou:ni n 4 da prendre des Pihllea I)e WHi, il n'a {•an.ua manqua an seul jour i ton ir.ii.nl, preav* nunifeMeda aoulagenmt reaaaatl pai et Balada M. V TonVro. 525. Wi...., Road. Daan.. BoKen. /nl;l -rinon crit : "On m'avall •avori a l'hpital non urine il du 100)1 el nie eanaait en panant d'atroce btlnrM m parler dm terril.lj doth i Uni :? (!•>, antoui i d i raina J'en Ctaieiorti memnimi un peu IIII:J\ etji repria mon travail .'.'. uunuinn, ja-coniinoaii perdre du sin... et ri anuis de la faibleeae el des I %  nia i onMammanl je me IroaV vaia dani U ne a iit4 de quitter mon travail I '< %  '• >on an(drneuiherboritte. mala I • '' -' % % % %  • m e quittaient pas i -I i %  : %  i %  me i s %  iyei lea RluUa l >r Witt. et doa le pre-nier jo jr lea brlure caaaerent. ri l'4vacuai une qpantiu de pierree Je n'ai pai en h i d'interrotapre mon travail un teul juur depuis que j'ai prie doa Pilalea De Witt." Si voia djirei des re.ultata imndiata, procurei-voua PILULES POJ.l LE3 RE1N3 ET LA VESSIE le plut grand lej a UJl du m >:ide pour Lei RHUMATISMES, DOULEURS DORSALES, et tout dsordres des REINS ET DE LA VESSIE. '* Pilules De Wiit aont en rente dan toutaa lej l'hs iiini'ies ,lu mor le enlinr l.n trand flacon eo i -' fois i plus que le prt't. s i vouspronTai U i. MIS piihiiier Un piiiili-saulheav • ii Wiit' ~iii-."v.iii!.,i rnidej-iaSa U i MI Hiacie Albertinl llirald. l'ort au-PrjaiV Mmm Bar Rtie du Champ de Mars Dirig^ par M Ama*iu\ Innottuf Consommaions var'es Service urprocbable Les petits enfants font la joie du ftyer Tous lea jeunes marias rvent aux roomems de bonhe- avec des enfants sains et heureux. Malheurousemei t combien de jeunea femmes v oient leur rve pts.cr et npouven connaitre ces joies cause de uVrangcments orgaiv iques qui peuvent tre corrige par un traitement tx. simple. La Composition Vge'ule de I.ydia C Pinkham est exactement le mdicament ncessaire comme csttj lettre l'indique: Pucbla,Puel)la.Mexico.-'J'at t.ris la Ompcsition Vgtale de I.ydia K. Pinkham p.)urdesd->uhuirs dans hvi:iitro et le dos et a.issi parceqee mes rtgltj v.n..: m s Qr me d'hmorragie et duraient pl.is de cinq j %  u.- J .na ; aBar?"ant pris un nombre infini ce ml Jica'ii.ntc suis me gurir. U.ic de mes amies m'a parti de votre i.r.mposition vgtale et je u recommande. Ma sant est revenoe et mon mari et moi vous en somme? reconnaissants, l'ai .cv ruv ,\ isance une fille et nous so*a*nct> en 1...:, c une."M,V K ;A MACHORRO nr. ROSAS, Joaquin Kuiz 27, ^Ttanda' -1 i'i'ctls. Puebla, Mexico. Un grand nombre de lettres .imilsite3 prourert l'Ocacite c U Composition Vege mh de Lydia E. Pinlckam Urwa t. BINRMAM MKDICINK CO. -VN • %  ., H*J3. v G. B. Petoia (r*nd ( U ue.— Eo face dc a IVn< 'iiiaison ive>lf 1 POJP caore d'agraDdiaimeni l importante mtiioa do et)! Mr a |) PETOlA, a t trajfere au spicieux looil.eat cienoe rcaiiou KtlTEL. Lea amateurs oat dj aporciJ lea rcratrquiblea tivmax ateliera de Mr Fetoi, travaux qii a.signal ut par l&enu ta solidarit et la ttlinction. Avant de faire aucuo achat de crnuirjr 0 s oa d'irtisisi de rairta une visite la Maison G U. PTOI VOQB (a arez merveillOSQUES COLUiVESIA Amateurs de bouoe musique, accourez ci h. Preel%mann*AGGElU10LH Rue du Que, Oii OcvittC tn>iw*iCK. 36 Mi|>er*t>ev dic(\id ttimbui (moi'c$œu,xlipifa} t Ont tlt^f** ^ionalo^ac^ CUtik arvgtai.u. [r3 ttedutreh de Spirohles et Gv de noccoqw, ttc, ** L



PAGE 1

ilm9 mn* *• 093 P0RS4 UPRlNfiE ( UAIT) JJTODI 2tJ A VF IL U2 IMPfllMJKJP imtnt Magloirt ^BB, BM Amricaine 10 2 Q CENTRES •*' %  .,. -<**-—— %  -—ARIMDE |E CAPITALE INTRIEURE Ht qoaitiQ, depun quelque et dsni une parue de la de transporter Hinehe la ids lt Rpublique, et on ex> %  s'il l'tgira't ainsi d'vacuer Jprioce et d'y faire place ta profit de l'tablisse aient ibiM navale amricaine. Lieux pai examiner le motif ne voulant pan eornoie ^rae Key, faire en ce mo *k la politique Mais je vou faon examint un peu on it qui tendrait rapprocher un plu dei masses populaires lit le gouvernement du paye. iwti souven', parle de leur i uni tcop lea coaoal re •, je ne serais pas partisan Jonner Port-au-Prince et aon jnational; msis je lea rseive bien tolontiete a i en dition travaux et aux manifestations jliaa, et j siaiarais bien voir, le du Umpa, lea Chef de l'Itat ^er aa dtmeure de 1 iu'.near [appliquer l aea loisirs, aid des inciui dont dpend la solu _.j problmes publics, a voiai ru pan partoat au milieu de la aa peysaoue.ei au aeiu ae notre i nature. Kt t j ai ainsi mpressioo Lierait plus un chef national iiiemeBt. reste, ce serait tprendre l lires honorable u dition : Dessa i Marchand, i'tioa a Tlior, Noyer dana la l'iaine, Chnetopbe Sins-Souci, et tant d'autres qui, ume pr intermittenoee, remuaient aa milieu des campagnes Et qui eat-ce qui pourrait prta dre qu'an tel exemple ne arait pas susceptible d.re suivi et quil na arait paa le commencement d'an exode des meilleures familles urbaines vers les habitationa si dlaisses et vera lea tra/ux ruraux si prometteurs de prospu' f Nous avons d j a, pour noire part, dit tonte la diffrence de foi tunes et de s'tuaiioQB qui existe entre les populations i raies et lea popalalions urbames I avantage de celleea. Il y aurait certainement l des expriences d'adaptaton trs curieuses a tenter. Les poeitiona acquisea, la formation dj tablie, les habitudes du corps et de I esprit, la cisinte de l'effort et de innovation, tout cela, il faut en convenir, eat f .fit pour ajourner la ralisation d i OJ telle conetption. Je n'en coniioae pas moins de panser qu'il y a 11 qaalqae chose faire, et ai le projet de transpor.er notre capitale A Hiucbe ou ailleurs, — avec on aana base navale,— inut iouer on rle dans 1 volution et dans hs ebaogements que j envisage, un foi 1 je ne aeis pourquoi je ne diraia pas, sane malice : A llincbe 1 HAOfJ .f %  %  F Etablissement recommand : GRAND HOTEL DE ERANCE Ttoprltaire : /*. K PATHiZl Pair Catle louvelles trangres Les Cours HW*YORK|a 4 Frc^rr/ 4 8i SterlingC^4 6488 lordres Essen J^N*4A Kattrmberg. lu "• 1 en sent venus en %  tins a poiicers. Les lonctionnaires iii?* *'ueot ces dsoidres Ijwtion dis cemmunisie. Un ou T; el 'n* et un antre bless navrent, Dap slea lappotsjla %  Gfntimei d ouvriers conduits u i," cnt,s communistes ont vou C!" PMBter des revendications ri"* ,,l Kanicipalea, mais le •ne donna l'ordre i la police de "ttainttDir diitiace, ce qui les E U. a"!' 1 tt ful w d u b. garc • 1 (soifressor t ecnsidis par KtK s U*ndti comme le El.i * ,aBde m-Dilatation lin,, •J 0ID t munisl t$ or 8osent pour lDtU %  '., 8 c mmeifanls des pnn m* T,n„, telles e.n'Es.en, >, Quotidien TIL1PH0NE No W Chercher briller, c'est penser toi; chercher plaire, c'est penser aux a • trs* Edouard PALIMION Le budget pour Vez 6 j cution du trai de paix On annonce en raison de la d* 1 rciat on du maik, que le budget de 19a) pour l'excu'ioo dj traitdf paix devra tie rdig entirement de nouveau el les '.ommes 1 p.\ r aa devises trangre; seront calco • les sur la base de 20 000 maiks pour le dollar Les dpenses du bud get ordina re se son: leves i 8;*j mil io is de marks or i 1400 mil barris et 1er dpense; extrao d inaire; de iar.ooo 808,700 millions. 1. total gnral 2208 700 millia;ds d marks ne comprend pis les paiements peur 192/ non encore estims. iJ chnm qui n'ont pas de rideau leur magasin en foi 1 placer i tonte h e. Le parti de coalition et les Rpara tions BFiUlN 24—t/sleade;sduReichs lad reprsentant le paiiide coal tion cal demand au chancelier Cuno de Lire le pics vite possible des propo s tions prcises pour les rpiralions, Le chancelier est donc 6x r l'atit tade de tous h s partis dont l'opinioa dilt e seulement sui la tactique emp'cver f onr aivie lei indications de lord CoutCD.Mi Cuno piouve d ji une opposition marque de la part des ii dnitriels et des financiers qu> pensent que l offre de 30 milliards de rraiks or contidie comme un txtirre maximum en lanvier n peut plus tr! eavisage stieuse itent, en rai=on de la dtpieision co nerr. que maqae par i'o.cupatioa de la tf nar. — La rptition des crmonie d x un prochain mariage LONDRES 24 — vant le rveil des habitants de Londies, h:er matin, s'est d-oule la rptiionqni aura lieu l'abbaye de Wesmins er des crmonie? oui ai'roi. t 1 eu pour le ma'iage, jeudi prochain; d 1 duc d"Yoik avec lady E isabeth L'owi Lyon. La classe des paym sans jouiront des privilges SOPHIA 24— On croit que la vie toire du Premier S'amboulski. dans les levions bulgares, qui lui donne deux tiers des membrs du parle mat, aura probablement pour r.ul tat la rvision de la constitution de faon tablir des piivitges i la classe des paysans et diminuer les prrogi'ives du roi Le pailement reii plscera la mon.r.hie par la T pib i que. L c lsultat iocorcp'et des !e: tiens donne :ux paitis bourgeois et communis*es plus de 50 siges. A la Socit des Nations GENEVE 24 — Le Conseil de 1 < Socit des nations t. lu Lorentzo, physicien hollandais, mcir.bie de U commission de ccopra'ion intelle tnelle. Le Dr Lorentzo et membre associ et tranger de I Acadmie des Sciences franaises et socitaire de l'ins'itut Royal de Loidres, Les sances de la eonfrence du Pro che Orient sont reprises LAUSANNE 24—La confience d Proche Or ent a repris sea sances 10 h 30 sous la psidence de sir Rambold chef de la dlgation br tan nique Le premier travail a t de c as ser les questions soumises la com mission poli'iques sous les rubrique; territoriales et judicimer. Dan' la dis cassioo concernant les clauses tetrito mies les turcs ont main'enu leur pt cdent ro'nt de vue et insister pour que U premire mesu e soit l'vacaa tion du territoire turc par les trou pes allies. Rn ce qui concerne la question des frontires de la Syrie on a demand que l'accord d'Angora Articles pour les Familles TISSUS AUTRES IQXMCILLEURSPRIXDE U PUCf| La Maison Isaac Dishy 1738 Rue Coubs f Arienne ktfia Silam? Annonce sa nombreiise client.e patiiculirfimen' aux prm fl n ise n'a cependant aucune connaissance de ce pioj.t Les Etats Unis et la Socit des Nations NEW YORK 24 Le pisident. i un d jener que lui offeit hier l'A* soc'at'd Prtss i l'Htel As tort, a d'scot sur la politique ex tteOil de son admuistration el a dit aux 1 tenrstlauxj urnal/sles ouc la pio posi ion de ludm-oistration ej fa veur dune iou* mo dulc -\ t co:: !o me ses p omis ts, com ou etv did.t i U p>s %  pira 1 J s amricaines, mais qu' avait ri. de r' dune tion c'fioi tive toute ide de faire entrer les Ftats Uoit d-; i la Sj.it des nations Concidence Ecoomique Au moment o cette mma place avec une technique financire dana laque le il f it autorit, notre COHt borst.ur, Monsi-ur Charles Vo ba dmontre l'ursente nceaai' de r: fo dre corop temeut en un nouveau cadre le Liarjget de la lt publique tant dans ses vo'ea et moyMS que dans ses dpenses gnralea, noua retrouvons, par les idei da no'1 e! minent compatriote, Loaia Joseph Janvier, le mme esprit, il eat vim soue des moyens mo.ns mo dern?s que ceux envi* g 'H par notre collaborateur commp le conststaroot noi intressante leoteurai A I poque o Monsieur Louia Jo HI'| h Janvier do nail sea couseils un gouvernement qu'il dfendit aveu un d.ouement et un p* 110 i-me que l'on peut oif.ir en exemple tous les hhiiiens dignea de ses m mes vertus patnoiiques, le paya ira versait une de* plu) terrhles crises r une forte b. isse, affectant n )'. e principale rle-ire d'ezporta Ho — La cl ure du coton cump* tan a pne d ne la trie de nos poT it cororaiquis — lea fonction na

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05914
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, April 26, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05914

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ilm9 mn* * 093
P0RS4 UPRlNfiE ( UAIT)
JjTODI 2tJ A VF IL U2
IMPfllMJKJP
imtnt Magloirt
^BB, BM Amricaine
10 2 q centres
*'.
.,. -<**---
ARIMDE
|E CAPITALE INTRIEURE
Ht qoaitiQ, depun quelque
et dsni une parue de la
de transporter Hinehe la
ids lt Rpublique, et on ex>
s'il l'tgira't ainsi d'vacuer
Jprioce et d'y faire place
ta profit de l'tablisse aient
ibiM navale amricaine.
Lieux pai examiner le motif
ne voulant pan eornoie
, ^rae Key, faire en ce mo
*k la politique Mais je vou
faon examint un peu on
it qui tendrait rapprocher un
plu dei masses populaires
lit le gouvernement du paye.
iwti souven', parle de leur
i uni tcop lea coaoal re
, je ne serais pas partisan
Jonner Port-au-Prince et aon
jnational; msis je lea rseive
bien tolontiete a i en dition
travaux et aux manifestations
jliaa, et j siaiarais bien voir, le
du Umpa, lea Chef de l'Itat
^er aa dtmeure de 1 iu'.near
[appliquer l aea loisirs, aid des
inciui dont dpend la solu
_.j problmes publics, a voiai
ru pan partoat au milieu de la
aa peysaoue.ei au aeiu ae notre
i nature. Kttj ai ainsi mpressioo
Lierait plus un chef national
iiiemeBt.
_ reste, ce serait tprendre l
lires honorable u dition : Dessa
i Marchand, i'tioa a Tlior,
Noyer dana la l'iaine, Chnetopbe
Sins-Souci, et tant d'autres qui, u-
me pr intermittenoee, remuaient
aa milieu des campagnes
Et qui eat-ce qui pourrait prta
dre qu'an tel exemple ne arait pas
susceptible d.re suivi et quil na
arait paa le commencement d'an
exode des meilleures familles urbai-
nes vers les habitationa si dlaisses
et vera lea tra/ux ruraux si pro-
metteurs de prospu' f
Nous avons d j a, pour noire part,
dit tonte la diffrence de foi tunes et
de s'tuaiioQB qui existe entre les
populations i raies et lea popala-
lions urbames Iavantage de cellee-
a. Il y aurait certainement l des
expriences d'adaptaton trs curi-
euses a tenter. Les poeitiona acqui-
sea, la formation dj tablie, les
habitudes du corps et de I esprit, la
cisinte de l'effort et de innovation,
tout cela, il faut en convenir, eat f .fit
pour ajourner la ralisation d i oj
telle conetption.
Je n'en coniioae pas moins de
panser qu'il y a 11 qaalqae chose
faire, et ai le projet de transpor.er
notre capitale A Hiucbe ou ailleurs,
avec on aana base navale, inut
iouer on rle dans 1 volution et dans
hs ebaogements que j envisage, un
foi 1 je ne aeis pourquoi je ne diraia
pas, sane malice : A llincbe 1
HAOfJ
.f -------
F Etablissement recommand :
GRAND HOTEL DE ERANCE
Ttoprltaire : /*. K PATHiZl
Pair Catle
louvelles trangres
Les Cours
HW*YORK|a4 Frc^rr/4 8i
SterlingC^4 6488
lordres Essen
J^N*4- A Kattrmberg. lu
" 1 en sent venus en tins
a poiicers. Les lonctionnaires
iii?* *'ueot ces dsoidres
Ijwtion dis cemmunisie. Un ou
T; el 'n* et un antre bless
navrent, Dap slea lappotsjla
Gfntimei d ouvriers conduits
u i," cnt,s communistes ont vou
C!" PMBter des revendications
ri"*,,l Kanicipalea, mais le
ne donna l'ordre i la police de
"ttainttDir diitiace, ce qui les
E U. a"!'1 tt ful w d u" b. gar-
c 1 (soifressor t ecnsidis par
KtKs U*ndti comme le
El.i *,aBde m-Dilatation
lin,, J0IDtmunislt$ or8osent pour
lDtU '., 8 cmmeifanls des pnn
m* T,n, telles e.n'Es.en, >,
Quotidien
TIL1PH0NE No W
Chercher briller, c'est
penser toi; chercher
plaire, c'est penser aux a
trs*
Edouard PALIMION
Le budget pour Vez 6 j
cution du trai
de paix
On annonce en raison de la d*
1 rciat on du maik, que le budget
de 19a) pour l'excu'ioo dj traitdf
paix devra tie rdig entirement
de nouveau el les '.ommes 1 p.\ r
aa devises trangre; seront calco
les sur la base de 20 000 maiks
pour le dollar Les dpenses du bud
get ordina re se son: leves i 8;*j
mil io is de marks or i 1400 mil
barris et 1er dpense; extrao d inaire;
de iar.ooo 808,700 millions. 1.
total gnral 2208 700 millia;ds d
marks ne comprend pis les paiements
peur 192/ non encore estims.
iJ
chnm qui n'ont pas de rideau leur
magasin en foi 1 placer i tonte h e.
Le parti de coali-
tion et les Rpara
tions
BFiUlN 24t/sleade;sduReichs
lad reprsentant le paiiide coal tion
cal demand au chancelier Cuno de
Lire le pics vite possible des propo
s tions prcises pour les rpiralions,
Le chancelier est donc 6x r l'atit
tade de tous h s partis dont l'opinioa
dilt e seulement sui la tactique
emp'cver f onr aivie lei indications
de lord CoutCD.Mi Cuno piouve d
ji une opposition marque de la part
des ii dnitriels et des financiers qu>
pensent que l offre de 30 milliards
de rraiks or contidie comme un
txtirre maximum en lanvier n
peut plus tr! eavisage stieuse
itent, en rai=on de la dtpieision co
nerr. que maqae par i'o.cupatioa
de la tf nar.

La rptition des
crmonie dxun
prochain mariage
LONDRES 24 vant le rveil
des habitants de Londies, h:er ma-
tin, s'est d-oule la rptiionqni
aura lieu l'abbaye de Wesmins er
des crmonie? oui ai'roi.t 1 eu pour
le ma'iage, jeudi prochain; d 1 duc
d"Yoik avec lady E isabeth L'owi
Lyon.
La classe des paym
sans jouiront des
privilges
SOPHIA 24 On croit que la vie
toire du Premier S'amboulski. dans
les levions bulgares, qui lui donne
deux tiers des membrs du parle
mat, aura probablement pour r.ul
tat la rvision de la constitution de
faon tablir des piivitges i la
classe des paysans et diminuer les
prrogi'ives du roi Le pailement reii
plscera la mon.r.hie par la t pi- b i
que. Lc lsultat iocorcp'et des !e:
tiens donne :ux paitis bourgeois et
communis*es plus de 50 siges.
A la Socit
des Nations
GENEVE 24 Le Conseil de 1 <
Socit des nations t. lu Lorentzo,
physicien hollandais, mcir.bie de U
commission de ccopra'ion intelle
tnelle. Le Dr Lorentzo et membre
associ et tranger de I Acadmie des
Sciences franaises et socitaire de
l'ins'itut Royal de Loidres,
Les sances de la
eonfrence du Pro
che Orient sont
reprises
LAUSANNE 24La confience d
Proche Or ent a repris sea sances
10 h 30 sous la psidence de sir
Rambold chef de la dlgation br tan
nique Le premier travail a t de c as
ser les questions soumises la com
mission poli'iques sous les rubrique;
territoriales et judicimer. Dan' la dis
cassioo concernant les clauses tetrito
mies les turcs ont main'enu leur pt
cdent ro'nt de vue et insister pour
que U premire mesu e soit l'vacaa
tion du territoire turc par les trou
pes allies. Rn ce qui concerne la
question des frontires de la Syrie on
a demand que l'accord d'Angora
Articles pour les Familles
TISSUS AUTRES
IQXMCILLEURSPRIXDE U PUCf|
La Maison Isaac Dishy
1738 Rue Coubs f Arienne ktfia Silam?
Annonce sa nombreiise client.e patiiculirfimen' aux prm fl
nent de tins m de tous genres spcialement des articles tt usage couM\
fart dans /t'.s amilles le tout diS prix exceptionnellement bas com
|me on s'en convaincra en faisant une visite cette maison. ;
' Voiles, organdi. Crpon et ratine toutes les qualits et toute les
I luances unis bro ls et ileurs j
| Une grao le varie de Toile Blan:hti pjir lingerie et maaras
oour ehem'sea ho-nine.
Salin liliife no r et lustrine couleurs pour laillaur,
Toiles a drap el loilos pour matelas cl pour nappes.
Toiles h-mimes varias dill H kaki blric'.el c?uleurs.drill TuSbOr
duCk b'ane, diagonal, alp'iga, chty o.te, noire, et palm bJtCh de
Chiusseties et bis de tout?8 le3 qualits,
N'oubliez pas que ce'Je maison spcialise pjur les articles de fa.
aillu d'usag courant Si roinn'Hs pu encore clients de notrt
naison venez nous visi'er et vouis lez tatiifa&i
Noire rayon de parfumerie es' k uiours Irais c' prts vous par
tumerl
!
conc'u avec la Fiance soit ratifi en
mme temps que le trait venturl
ce paix. Les ail:("s ont rpondu que
Iaccord d Argora ait une q et.on
ex stant ent e la France et la Tuiqui;
saules. Rumbcid a a'ii m de ncu
veau litc.ord de son gouvejtirmect
v c les Ta es. rcmci'aat plus laid
la dlimitt ou de la or t re en'ie
a Turquie et le loyaume d 1 ak qui
compiecd des territo res ptrclilres
de Me sou' Les dlgus aids esti
ment que la dlpat'OT lurqce ne
icmble pss c'i po;e i f.ire d s con
cessions sur les points importants.
Une dei.h. rr e de Constauiao
p'e i Londies dit que le gouverne
r/tnt d Aogor d ire rgler s'.sdiffe
tnds avec la France, Lea Turcs otfri
ont preb blemeot la Funce le
d o'.tde construire un chemin de (er
dl k h il BiOL-se d Panderma
tn cba g.- des pnvi g s adopts
p.r la rai b:.' on parlementaire. Li
dlg ioj t >n ise n'a cependant
aucune connaissance de ce pioj.t
Les Etats Unis et
la Socit des Na-
tions
NEW YORK 24 Le pisident. i
un d jener que lui offeit hier l'A*
soc'at'd Prtss i l'Htel As tort, a
d'scot sur la politique ex tteOil de
son admuistration el a dit aux 1.
tenrstlauxj urnal/sles ouc la pio
posi ion de ludm-oistration ej fa
veur dune iou* mo dulc -\ t co::
!o me ses p omis ts, com ou etv
did.t i U p>s
pira 1 j s amricaines, mais qu'
avait ri. de r' dune tion c'fioi
tive toute ide de faire entrer les F-
tats Uoit d-; i la Sj.it des nations
Concidence
Ecoomique
Au moment o cette mma place
avec une technique financire dana
laque le il f it autorit, notre COHt
borst.ur, Monsi-ur Charles Vo ba
dmontre l'ursente nceaai' de r:
fo dre corop temeut en un nouveau
cadre le Liarjget de la lt publique
tant dans ses vo'ea et moyMS
que dans ses dpenses gnralea,
noua retrouvons, par les idei da
no'1 e! minent compatriote, Loaia
Joseph Janvier, le mme esprit, il
eat vim soue des moyens mo.ns mo
dern?s que ceux envi* g 'h par notre
collaborateur commp le conststaroot
noi intressante leoteurai
A I poque o Monsieur Louia Jo
hi'| h Janvier do nail sea couseils
un gouvernement qu'il dfendit aveu
un d.ouement et un p* 110 i-me
que l'on peut oif.ir en exemple
tous les hhiiiens dignea de ses m
mes vertus patnoiiques, le paya ira
versait une de* plu) terrhles crises
1 r b lijacued pub IcfMi taient
cat 1 i> r une forte b. isse, affectant
n )'. e principale rle-ire d'ezporta
Ho La cl ure du coton cump*
tan a pne d ne la trie de nos
poT it cororaiquis lea fonction
na plus de quatoizs mois (tu'ils iaient
impays. L'ttat pliait aoua le poida
de 15 oe arrrages.
Ce lut alors, oui lea lamentables
cousqutuces d'une si.ualioa aussi
p ili e plaant li paya comme
p;aent dans l'impoaaibiiit mat*
ri.lie de rpondre aux besoins d'une
masse duq/ier et civuuer, den\


AJL dAiii*

j Gtavaraamtnt de l'fnmn venai
SJSaix moyeui ?*;:?.
peisi moBD.u.que ce laod kUi
Vi.r Ettrl Uoo Joepb jau.
viar ayant ie eonaiam souci de voir
on paya ala?ar a la ditoita da
:, Kg p-*. . afunt
IVSLH 0B lQe dM "*> tep*i
tnt at d'econoatit*
jVoii le but, dit l'miotat baittaa?
-.ea paroles aux actaa. Lea voiea
ln| ~ Un "opot foncier a tablir
JJ eta initjB plua haut dana
m loia agraires.
m^.~ Ua imPct Pe"oanel at
OMUor aur loue habitant dHaii.
trauger ou bauuu qui ^scade nu
noai,Mr de plu. ^UJ pla.trV. U
Ou impt tij iev aur lai
Buildi.ea, la cbaud.re eM. ao,
lut inipo.*,., .impt eur lS
#JL ~.Ju ImPot 8Br 'a proprit
fuaire va.u quant aa proul
du cala, e, par masse d. euitar
.ri.,^ !SP01 aur la grande pro
E^Sf*. tonnrt, da qu'en, dpu
da terre d une seule ciivauche.
-!,o ." Uu '"Pu* sur le* che?aai
?ft tues' C'*U8 ot Wtr le. hte,
oru.t -commet .a Jarnaqua.
. -"et impota Jur .ea en te.
i2f "?' ternit de eha.=e,le
E ?'"* iU1' lM P'ttaoi, aur
es abaioua eur lea march, pour
leadroi.ade place et dt itaUooot
?2S tMeida oitoriea lea taxai
a La Hgio du Uuaa.
lit |ott u, co-jtiuue Mr Louia Jo
tepli Mime,, dta impt* nouvaam,
ou puu prtt rouveau dont l'tt'
ftuat.uie..i ue prsente gare ds die
oaitea.comme lu ex ,tent dj dans
beaucoup d autrtt ptytftoart mode.
itiutemania. U eva.uaiioo d,
parcopiioa peuvent tra :udis
dau. nombre de tltltamtal de laaa
i-e tarif aes douanes remani sci.-a
tifiqujmeut louia peine pronou.ee
contra le contrebandier delaiee ftintute- le gouvernerait si char
gant du trtntport dos olia pot
taux- lej prestations en mture est
fes de* paru a .et obttoaai le
travail des rouie* exoui boua le
aont.le et la aurveiilanee d'oie
gudttrmna ehimpei bavai -
les preataiiont tu uaturet acha'ab e.
oyeenaut une pies atioj ea erg m'
tarttt entre lea mn.t* do RactTtor
oimnaual toutes :ea combina ho-, a
oaus.ei e, et pou iq jea an 1 av ) :
eoin. poursuivies avec pa;averaaco
donneraient au gouv. rnement le.
laeuiu. et les commcd.ta pour si S
uter ces projuta, lui protartrdl
1 argeui et ie. uia Dtotttairaa poar
taeuer bouue lia le tiaauxei
tieproodre ; raeau tlgrajaiuoe,
tbdmio de ter, e.e cto '
; Limp., ou rtata. crit Monaieur
louis ijej,n Jauvier fait travailler
u peuple. L- paysan qui a un iui
pot Bxs a ptfei.ao .mjt dircet td
rend compte de aoa rle dvua
|llM
Un doit, aana craiuta, augm3nter
la budget. La politique) ualiunaie
doit fa.rj graud -si . I0 exige b.-au
coup d'argaut beaucoup d'efforts da
paysan, ceet pour l-ina.ru re mieux
te moraliser vire, pour lui reudre
toulo de servie nouveaux, pour
l'tunchir.
Telles sont lea forta. idea q li
aot aoities de ce puissent cemau,
de ce rel bauieu qui de son vivant,
fut l'an .1 ^.Ijrt gra.ids dieuaaun
M paupe ba tien <'e la race njire
L' les aoui digott d ire reiujs juaC j
tu moiLeui ut 1 o- lait d^puia une
anne taul da brun tutour dja prj
Jais dout la rtilati ou dot vaui
qusud luuia malgr uotre pai
tiatanta ruutine
Extiait de q La .'i. .-au
du iU Avril U22
Faibles, Anmique,
Convalescents
vous retrouverez les forces perdues en prenant
UEMULSION SCOTT
aliment tonique par excellence, et trs facilement
assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs
les* plus dlicats.
i>:.x .
ssmsxjtmmsv

"<;-tjtt* Le ioide Noir
Le^dveloppemeot c m unique
de Sa Rae Noire aux Ettfi Uoit
5
MM
-I
1
i
Ncrologie
Lea funrailles de Madame Veuve
Ptrue Liauttuu, ne Victoria Syl
valu dceJte iiitr i 0,.:, Heures du
aoir. inuui d Saortmtntl .de 1 E
gliae, a;-. Il 1 c.l apii midi
Le convoi p..tua da la .uaiaou
moi uaiiej .'m a i..i a poof ae
ra. ... .. 1 l, ia uu b c u-ljusur.
iNou pitie^.tOi a mai c nioltn
eus a mua les paituta tprouviti et
perucul.u eiiioiii a .ijd Cyrille e
Lon LkuuUuO, tas ue la cluote-
MlaUon muuble
a louer
Situ* dans lt$ paryi d Lalu,
Uoiitti neuf. |uu il loui l* ton
forlabU.Huur rtntttgntmtnt t adrnttr
*u Bureau du Mutin
d'aprs Je Docteur B DUBOIS
SYlTh & PIN
( Foir Us \! 74 e' 2> Avril )
Quelles sont Ici formes de l'eppo
sitio rercontte par les ngres ?
Dabo d les re.trtctions an droit
de vole admises dans la con de la pltpait des Etats da SjC Illea
ont tontes pour objet d'ex g-: de l
lecttur un certiia degr d'ins'tu tie?,
de capacit civique, d honorabilit, at
telles qu'elles soir, dl-s pourr>i*ot
thoiiqu; ment et e df-nduei. a en
qu'ellrs aceuscai t op nettement lVx
alnsiv.sme dune bourg oisic (. ne..
re, avide de conserver Te coatrle ab
soin des attires locales M* le D
Dubo.s noos assure que leur applica
tion est d'une fantaisie tendancieuse
Il existe nue clause dite de la ion
pttbtnsto* ; au vant laquelle les per-
sonnes qai comprennent tel article
de la Coa'.titutioo et qai peuvent l'ec
pliqutr 4 la satisfaction des fotctis 1
naires de i'enregistiemeot, ont aeult
le dot de vottf. O il arrive que j
etiis un blanc net considr comtn
tiop ignorant pont voter, untiis que
les explications d'un potesscur d uni
versit de couleur,sont g* ra emeat
considres comme insulfmntes.
Autre forme de l'opposition ; la
auppreision ou la paralysie des co-
les ngres. On alla dans ceitams
caa jusqu'i supprimer le installa-
tions aSSttifce s, et 1rs autorits sco-
laires c ont neltmeot moa'r par
lenrs actes et ont mtis t jtsqu'i
dclarer qn; la po itiqie tait do sa >
primer autint que possible Us coles
ngres .
Le docteur Dubsis signale qu une
certaine raction s'est p oiui'e crotte
te mouvement, et que sabs qu'on
puisse eiuo.e parler d'quit, en ce
qui concerne les enfant da coolear^
la situation scolaire s'est beaucoup
amliore en leur faveur, si 0.1 la
compare i celle qui ex stait il 7 quin
ae ans
Mme ract.o i eo ce qui concern
les mesures qui avaient pour objet
d'emp:ber les noiis dacqjrir la
proprit du soi I. s agissait de les
couiner dans une sorte de ghetto L
C)ut snpiime soppoia t la mise eu
v.gueut des lou dexcepuou vot:
par certains Etats du Sud
Hnliu, forme vio'.ent: de l'opposi
tion : l'institutioj du lyachage, qui
r.mout: i la priode qui suivit la
gnerre civile. 0: 1883 11920, tua
ngres, accuss de en me. oit ai
sassias par la foule, sans jjgea.-nl.
000
It cependant, il est ais Je voir
que l'lirent ngre a jou un r e
important dans le dveloppement de
la vie aiaiincaine. Le sucie, L- 11s, le
t bac, le co oj, furent les assises du
piogis .onomiijue Je l/imriqu:.
G .e au tftvtii Dtg f, elfi.ac: et
picicuX, l'Am-.nqu put iliriapilt
meut de lavaut Njjs ue CiteiO s
pis tous les ijo.u-. que M D bo s.
insc.it eu p.lma e a. la lace Loue,
d'o appeit qu. d.. luveuK-ui- ce
ar.isve, teurs, cootiibj.cni i la cnlimeam
xicaine
Lloropl igaorc la plupart de ces
noms d'artistes, de littrateurs ou
d'ingnieurs, d'aptres antiesclava*
gistest Te! qui connat le nom et
l'eeuvie da Thomas Nelson Page on
de Ponrell, ne sait oas qu'il? sont
noirs, et ne l'apprendrait rrs sans tnc
petite dceptoi. ivlis l'Amriqrt
est la seule n.tion q.11 n: devrait pas
mettre en doute la puisiance d assi-
milation et d'orginisition sociale.
littetUgtitt des qailqnti mi Ions
d hommes qui ont acquis, ou plutt
conquis une civilisation propre chrx
KM et mi gr elle.
I maineaait? dematle M. Du
beis Uiinctnant la feuilleton cont
nn:. La dmocratie amricaine per
mettrjK-tlka 4 10 millions d homme;
de vivre en paix 11 de bitiit't
d'une jastre iadift-r^nte 1 la pune
tation de l'piderm; ? Il faut eneors
attendre pour le sivoir. Si les v
uements rcents i Wish ngton 4
Ch cago, Tu'sa. ont pu rvler un;
certaine 'ecrnde races aux Itats-Unis c'est dit le dire
Morde IbiCrisis, qae.lea noirs s
rendent omp e de lear valeur, qu;
lesbates manquent de sympathii
et de justice, qu'entre ci oyens. n'exis
ant fat cea liais qai sont ind sttoa
Oies tour le munie 1 Je Tordre s 1
cial M de la concorde.
Si i enfant ngre n est pas iu
q i, si e ng-t es: rolgl dans cer-
tains dpartements, dam certaines
Villes de rOklihon, s'.l est publi
quement insat, s'il est trait iaius t
ment devant les tribanani s.il est
pla dans une situation infrieure
daas I arme et dans la marine, s'il
ne peut donner son avis au sujet de
l'administration de la loi, nniammea
tn mat e de travail, d'agriculture e
d'ducation, li fi a'.emeot la N to
se laisse diriger par des socits se
irles comme le tiio du Kn K'ux
qai ?'.farce d attirer les hanes de
r*ce en fusant appl aux instincts les
pus brutaux, si tous tes lment,
sont runis, comment poivons-aoas
eesrer que la sympathie humai je
Lf'S dfl pai,> ,oi pQ'ma,
dsir d'une COOpftttofl humb r.ma'.s
> f:ace, qui seule peut sauver la ci
vilisa ion pui>sent subsister ?
M Dubiis donne enfi 1 e texte d 1
programme fort simple et fott bref,
dont i'apphcatioo rsolue mettrait
na i la hv.ae des races :
1 Droit de voter poar chaque
c toyen ;
20 Loi fdrale cojtre le lyncha
ge e' les violences de la foule ;
) lusiice poui les t availleure
condamns dans 1 A kansss ;
4 t.aitem.Mt quitable }ojr'es
so.aats et les ma ioa ng es;
j Abo it.oa de tJm Crow
cars dajs le lurl; entre Etats ,
6 o Ecol.s fubl ques libits pour
tous la infants ;
7 onur.jtoa d'une Coomu
sua lg'.e.'Raciati comf'Oie de g. ni
int.ii ge 1 s, ttpttiataal les deuS ta
c et chiite. de f.iie rapport au sa
jet d^s [ttattoni entre 1-j deux races;
Rappel .1 s foi es militant!
qui se tiouvcni il..ii, aide Hati
et L b.iia ;
90 lule.ventioj eu vue J'obten r
que | us.i: soit accoide aux natifs o,'\
tnque.j notamment daas les ancien
ns coloniea allemandes ;
to0 ttftort mondial en vue de rU
blit ia paix entre les races ; galit.
ro'im.n-nt en ce qui coacare l'id
ttt d-s valeurs au point de vne t
la rce et des problmes da trsvsi';
Ce programme tablit avec net'et
ei prcision, les voeux dis groupes
les p'us imposants de la race noireJ
L'Association Pa-afticaice qui
vifnt de nattre, et dont non po-
b' ocs pus loin des sta nts titre 't
desumen's, te 'o t d'aider leur
p oir.pte ralisation. Cet'e ctare en
effet fait paitie de sa mission la plus
essentielle.
Lt prjug qui tend i confiner la
race noire dans nn ^egr iafiimr
d'humanit, o on la condamne i
dmener, est manifrstemen' nne sur
vivance do temps de l'esclavage O 1
a va comment et pourqaoi il s'est ei
rana dus 1 esprit des c toyens am
ricains Mous pensons qiece p Ijtis
t an caractre spcifique et local ;
qu'il sera t dangereux de l'i'pvr
t de le dvelopper cb 1 nous e' dtn
' os c lo ';n, e' oou 'eadaos h -i
mage l'mincnt dircs'ear de 1ht
Crtsis, de lutter poar la ciuse de;
gens de coulear.
Nous tenons noter qte, de vj's
la rdaction de l'tude du Dr D-ibois,
le Dyer Bill ceo're le Ivnthaqe t pa
rt enfla vo p-' la thambre, ma'
gr l'oppts.tion acharne des dmo
rates du Sud (8 seulement ont vol
pour ) et d un ret blicain*. L'Association nat ona'e poar
l'voln' on des g-n de couleur, la
t e da quelle est le Dr Dabois, a
salu se vote, comme une des mesu
reaies plus sigiiflzaMves rt les oins
heureuses dans i'h.noire des M'at;-
Utlla
Souhaitons qae e Snat n'y mette
pas obs'sde ; mais s uhaitons sur
tout que la loi f-d ' aie ne reste pas
lettre morte entre 'es mains d autori-
ts locales qui n'en comprenant pas
la ncessit suprieure, n eu interpr
trait pas nergiquement les inten-
ions
Mais soyons persaads qu-, si le
piss rooad de l'avenir, rien narr
tera les noirs d Amrique inr la rot
rt entreprise Tant de chemin par
coutu, tant d'chelons pniblement
grav;s, ouvrent pour la me noire
des espoirs qu'elle ne peot abandon
nar, des droits qu'elle ne doit pas ab
d quer. Uuelle suit edeo e conduite*
malgr les provocation? et les injus-
tices avec la pruieare e' le calxie,
dont ses lead-rs autoriss ne se sont
pas dpartis jusqaici I
L. DAUTDN.
m
Le Prsident
Saint it 1
Aprs de brillantes rceptions or
gan ses en so.i honneur, Monsieur
le P.sideat de la Rpublique, qu
tait accompagn de Mr Ftmbina
secrtaire d Etat de l'Intrieur, de Mr
Placide David chef de Cabinet et de
quelques autres personnalits, a lais
e et Marc hier dans l'apia-anidL
S E est anive i Port au Prince
6 heu es et flsflht par no train ex
pr.'ss d- la Compignie Nationale des
hemis de fer.
liera Liiie
Ut tttnnr Waldtradt Rom va-
Ml d rl^mboarg via^urc^o. Jac
mel ea. attenJn Port au Prinia lt
dimancha 29 cjurant
Il repartira arobsblameot le lenda
mai a pour St Marc, Puer t Plata &
I Eunpe. prenant trt.
stresser" **" "P>
OL3FfS0N LUCAS* Co
Du 25 Avri 1923
One grve colossal* de
NEW-YORK Une * i^
tins amricains alnhs au iWW ^u?'
jciuclU racnl eo rade de New-Ycci*
me par lu Oirecteuri dei dircm. '
Trente mille travailleur! KeadZT
grve. r ^w
Les Turct maintiennent
leurs peina ,
LAUSANNE Les prsiZ-a^T1
lga.icn. Allie la Conf^lT,
cm dclar le lendemain de UiS-
de la dite ccnircoce, que In TurT
gants sur las questions col^niZ.,.
tique des ngociation, es cou.r
La peine capitale appliquai
lande con're *rois rvolutwi
TRALEE, IRLANDE- HichaU I
lames Ma Eoery et John Gieanev otte
aujourd'hui par les auiomts 4t I
d'lrlade. "
Conseil d'Etat
Sance du Mercredi K Avril
L'Auernblle i la sance du CoostjU
pris coramunicaiion d'une dp^htii
de 1 Intrieur qui porte a sa connais**].,
local est mis i la disposition du Muit
munal pour i'eiposition qui s'ouvtkl
L Assemble aprs clwnge de vu*
(.hrisson, St Tnard et le prsidrat 1
procd employ qui ratt le local i 4,
de la Commune et suspend forcment I
L'Exposition doit occuper le riz de 1
le i.r tage -jusqu' la fin de la
chaine.
Mr Me Guine Jrpond 1 l'AsstaUai I
avis de la Commission des Compta
sont pris en considration. I* v e*
la que .lion pour donner satisfactioa.
l'ui', Mr Llir.ssoa proJuit une met
gce par ses collgues. Le rapport du
UiMial fexcrci:e /9ii2)est disiri
imp i n et dirig en Anglais C'est g
airtss aui tojvern.ments haitiea tt 1
d'aprs la (ion v en'101, Mr Lirim
trange que ce document othciel dm ,
naire tui.ica soit rdig en aigaii Ut
t on est contre cette anorailie et cette it.
Il lit l'article 24 de la Loosiimtieae]
I.E IHVNCAIS EST LA I AM.UE OU ICltl |
ON EMPLOI EST OBLIoVIOl! EN 1UTI
KiMianuTiva et .. i.m,
Mr Lhrisson demande de rappela ri
C03stiiutionnel A Mr le Mi tistre des h
lui demander de ta re cesser cette g in i_
Le Frsident dit qu'il tran>mettra on)
observation qui de d.oit eo s appuya
tic c 1 ; de la Constitution.
Le npport imprim et reiig en itglaiil
communiqu i. tous les Conseillers iOM,
cottl
L'TANfi
Sur l'tang solitairj, o U lune alertu
Se baigne, sans souai des luiios avi tktkt
Sjudain larme chappe au chana |
Silencieuse et frle une ;i.ar est tombe
Un frisson, un frais lger : la nuis
Du piiir a ravi lea ptales ; narquois,
'Vu tire fuse ; en l'eau pa.pitent les aisit
D'un sein qu'tonne une caresse droMa,.
....Sur le rairo'rlianquiilt ei pur de
Puissent des pleurs qu'pinche ua
Glisser, sans vous troubler de leur totscl*
Mais ainsi que 'tang -u fondiu parc
Que votre ame recuti ie en ses plis t
L'aprc frraissemeot de ma douleur 40!
Autour de la UiS
La campagne de eano.s ire i u Sa B*
plaiacs de i-ogaoe toutes let canaes an
ta.10:1. de l.i HA3-0 ont t coip*.. Dm
de la p mes du Cul de J. il ot re tt aat
q je: rares prcpnmres q-ai ont coastau al
tard a fournir leurs cannes.
Nous ne savons pis encore au jus I
age Je cette campagne, tojtefos *J:
actuel da sucre nous croyons que les T"
Ont : ralises,
Nou> .0 n m, nous renrei tner et *
tous peu les ch (Trs qui tablissent II
4c nos deui plaines.
FUaideiJMuedto
La Guerrire et la Sainte seront let** i
et / Mai prochain. Eo France. '
Nationale. ^t
'-e Comit haitisn de I Alliance "fjg
pare deux brllea .naniiestationstl'aal
at artistique et l'autre religieuse, Isa
O aprs ie progiamine arr., ta* -
ttront p.ut que brillantes. Oa contas ap
chet des ltes de I Alliance Irante.
Qu'on se prpare pour prendre t art ai
manifestations.
L'roc liante ttl^
C est le $ Mai prochain, qu'aura^
liana, la granJe lte qu'orginir
leurs de u cm, au proiit de la
Ouvrier. Cardonnicrs hatiens.
AiLz en foule u t'ansiina le I
t vjus vncou agerca les inlatifabUt
'*" "-".por .non.
cfj*M
'ette Ci
'rwi
to
CONVOCATION _#
Les membiet d* cette boct *C
M runir en A.semble Oo.rate J-f^a. t
/Mai, i 5 heures de l'aprt-a<.
ORDRE DU JOUR ; 1 Lw21 %**
du Secrtairc-Uaral ; a U*r "" J
trsorier ; j tivers.
tert-au-iTtace, a Avril i*J
U S^Uati,urLHW^
khwrw Atrt\ 1


LE MATIR
-d'dfi r un Mccinent
.eut Bfacser pour rp
- faoue coa nie p i're Ha
[j, i ccnraci 50 nnfes de s
M 's pnlqae cens ante de 1
B i- li o!t et do bier, a
, V out c p:ys ' pu tic i
lit daill'* vi Ks de p. ovine:
tBiil W m cl lympalhtqie
i,Mgrl'A'cbcvque Jaiieo Co
II^Evjoff K.sczm e1 Pi*
,$.E.!e Prsident de la Rpt
L Us Sec-i*ir.s dEiat, le Ma
l'CoiriiDBal t. toutes les auto
l'rusets ont, par lettre, ap
Micoble ioiiiaiive en otfrint
1 faciliter la ralisation, leur
,'ijon. H reste donc i soobai
: tous les admirateurs de Mgr
jf, avec (mpresserr.ent et ea
Jaoabie, jdusuivent aussi A
|ii, des carnets scoche root
kiliiion depuis plusd'one a:
Met le comit fera :onnaitre
js dfa gnreuses petcnnes
Ira la bienveillance d accep
caiatts en vue de recueillir
._ liptionst Un piessant ap
deac fait aux arres chrtien
1 gnreuses, rour les putr de
r, mlBBe bien peu, mais| de
isiiod mme leur obole.
par son
beau frre
1 drame s'est drou ber vers
m du aoir la Rue dis Abri
[akitodreWaingiib vivait en
Satseintelig nce c sa f ;mm ,
Fiflu. Ctlle-c- finalement, bsn
le toit eau?; u te lfrgia
m e.Madarct Fiulia laqutll;
lait arec iod fi s, Mi Uiw.ld Fi
jnioir, Wiioright se psent
ibtlle-rtit t une explication
KDt'eia ftmme it lui.Il vtu
f e son enfant, malgr les
MicBi it sa kmm' et alors in
O.vrtla hdtiu qui du son
^tieie des puo'ts dt sagesse et
0. (lut it pissi.-i.-il entre ha
hoames ? lit tmoignages ne
hu d'acco d, mais i on certin
T, WhiLiight fri-p-a 'OE b. au
atui tcnps de poigeard Fi
f citnt sur le ch mp-
T M peut que dplo.er un te
* 0 wald Fiddia tait un
nomme d'veow dont les pr?
Iwifuieu publis dans l.h
Dtpoir, il collaborait aux
tellu .
"gbt e*t coat;lear la P
\nu conduie tait ctlie d'u <
mottk. D; plus, il a 104
connu comme un terr.p:r
"ne, un carat e roociliart
m-tee fera le jour sur l.s
Mot amenrent ce drame re
'arisiana
CE SOIR
Myitre de
fa Villa Mortam
_ 4 Actea
ntre ; K centimea
Royal Mail Steam
m
Packet Company
Notre steamer "flfpoafo" venant dus
ports du Sud eut attendu ici, te 28
avril courant.
Il prendra le fret pour Us ports du
Nord et l Europe,
Port au Prince, le *9 Avril m*
Roberts Diitton&G,lnc
Gnral Agents
BBS^w^ *
r*~**-~sm
_. to -> ^x> .
fa IN-'i
as
(lodo et i awiiti)
A la fols Tonique et Dpuratif-
- m
\
i
Anmie Faiblesse gnrale
Croissance des 8&&atfl
Glandes lOttftilt
Formation dan Jeune3 Filles
Maladies Si Poitrine
M [tt ipiinn. remplace avantageusement
! HUILE de FOIE ce MORUE
r qomar fils c paris t tout h..cih m
Clyde Sleauiship
Company
i orein Service*
Vapmrs dt.igb par ia tyde Steamstiip Ula
p^Y peur' cwnpti! de (UniUi States SWpphg
loardj
Lo s\s iWelf. Tupper) ayant laiss
New-York< \p. 11 Avril courant j*st
attendu Por(-oti-Prnc? le 26 ivta
hs ports ffuJlVord. Ii repartira le%m
nejour pour les ports du Sud prenant
fret $ nassagert. |
PMt-n.Ff iice, Ki 25 Avril IMS
(ebara <& C Ageuts
LllIlliu3tiOD^llw lot de mmrehnm
* d8?8 diverse*
Chez
Paul E- uKila
Rups 7raversire$du MagasindePHtat
Afin de taire de la plac* aux nouveaui arriva^', nc s comwm'k
ona demain, cette vente au rabu?; vervz prendre, car un s neI
re arJons p3s aux prix |
Etoffe* b anebea pour robfs et calejns, Unll kwH jaui.e J o'iv,
Iheviole marine, Ser^e coton, marina po r jupe', Chipax de pai
et poui hommef Po.idres de r.z, Parfums, Sivons d toilette co!e
le et Li Viole te Paris chaj s ttes et Bl crdmatres. Fil pour crocliei
Boulon? met il pour col et poignet*. Cliaussu es damw. la e? bo:
tonne, u mises eouleurs pour hommes, Mousrelme de soie
fleurs eic.
C'est intressant

Million Shoe Polilh
Company
JSew York
ne.
Si vjis uul{ !)'*' g*r la pi.iu de un eb utsu i*
Si vous VOUbi ai tir un brillant lutsuv.l et 4>*tublt
Si vous vt le*, la couhir et la sot.pt ne de ces
rbussurti ps,iani bwttmt. tmfltytx k mvfBM
MOMOG iM.
tbr nu e spatialement p**t b dtmu ti ks etnlUirun du bitb Mi
Ede pto t la peau drs CMmmn cont e l humidit et la chaleur.
t" le 1 (virelient leur son" <>" tenurvt leur brillant
Demanda la martue tfCNOGaUM, c eu la m dtur J tonus ks arqwt
AT^rt potK Hati
""
Grand H!< 1 Oui far ta tvalion unique au antre de* affaira te moinmWe
plusqun farn-tx au rublic e s/- nombreux d dtmgut 'Mtnt
pour sa CAWXE soigne e'tout komfoftabhnemmre *im \cnja
g>un d Commerc et parimlirement aur commerants de paetuge
4 Vori-.iu Prince.
fttel dbite par Gallon Sf par
Barriqu s do* v*ns de Borleaux
Rouge et Blanc.
f V \ im vannent r,t de B RSA C e' W a -rrant pur
fut nrus 'e*o*s toui'oun la iHsvo ii-on des Clients.
bavnpngne et Vins Mou*svx prix
modrs* Conserves mouU de* fran*
ie, premier chai.
:
-)>


court
VERMOUTH CINZI\0
A- DE MATTEIS, geots Ctrirm
' J



s:
r--i
I 'i
S
E Al


rduque l'Intestin

Constipation
v. Entrite
, Vertiges
Dyspepsie
Migraines
t
[
Pour rester en bonne
sant prenez chaque
soir u;: comprfm de
JUHOL
.1 i
VjIi iitn nu i-iii
s cii te-'.-m cvsi'fit r "i *>
Ijoi iliaque snir quoique! coan;'n;e> Ut
Jntool. rcndft a ittr r.-.eitin par>^ !'
I l'uni Ois in .. < ; >i.i livrejatnie, en
iuilelte ri s'ils j'fui ri a
If ir'Vrlce 11 ri'-'c irc (* la rtr'ieUtn
iinc'itnale i admirablement reaH*f par
lr lubol peut-tre I hMIOIri du flftHft
l'jfiii'i**'IH *'!' a len arer : a, impures
Illpn c rn irtanihc. l'humanise 0>nil>rr r.ioini rt> eupTrepcei tli'iiCse* a>o
Iitira1rei autant que 1rs njalarto*. ir Ure;
a uiuiei l;t poques. 1rs Incunicienu arli
Mal
0' .Sraiono.
de 11 f"a.'uHt 4r Medeelta
de Montpellier
HEMORRODES
JUB0LIT0IRE8 : S$itotrti <
htmorragl'jues. co'.manli, ttonrtunti
JUBOLITAN Pommt contre let
htmorro\ite* i.tlcrncs
Jubol. rgulateur de VIntestin), /'-r*
une heure constante aux Jubofiss
EXTRAITS BILIAIRES du dortoir
Htnet Hc/iiUiriyent Us fonction
du I .t\f

.
Vaillant it Houet Agehls gnraui, 173U Hue au Magasin da l'Etat
1=
BCI
CHAPEAUX!
CHAPEAUX!
La maison IJ.SIuVtERi
vienl de recevoir d'Ita-
lie par les derniers stea
mers les chapeaux de
de paille iue de toutes
les qualits.
COLGATE" S
RlCBON DENTAL CREAM
De telles dtnts pr< prs
et un g.ron en bonne
sant.
Il sj sert de
COLGATE
Nicolas COMUSCOi
Sme Ruv Bonne toi Ao
A l'hoDcer d'U/oriner le puLlic..et parfcol reea. sa nom
bieuse et fid!.- den'le, tant de la'Capi'alp que des aut reagvil.es d*
fa Province qu'ell* anuellemenl en .oek un assoitimeit. compte
d'arlicK-s de Loi go- tierie qu'ilfe vend lu prix dfTisnl toute co .
currenre: l'eau Jfltoutre coi leur* et de toutes uualat, clou, md
tels, lacets, talons caoutchouc, etc., t'e, Metmmts Stnaer et atgilk
pour machine*-
la Maison promet sur'ou'. sa clientle do la P
jovnce, un?
prompte excution il de U cilnt dam les commandes qu'elle vou
(kd Lien lui coi.lier.
Eo dehon des ai des de cordoiiu.ria.la maison olno seakhen/s
de*lles en acte pour portes et clous pointes de Pans toutes diuun
hou i
LES DOULEURS
ONT DISPARU
Ce Monsie-r, plein do hretitude, nous s crit
toire. afin le (aire p riter ,l.- . eaperi-
parsonaea qui soufrent Aiant
i>i.ploi (t.-, l'iiules Dr \v,,i ,i tptoank Je
itfribles douleors f pomail pai se
rt dra 1 ion travail Maintenant, il m guri et
'''' ' ' it MOt, M, aprs avoit cou:-
ni n 4 da prendre des Pihllea I)e WHi, il n'a
{an.ua manqua an seul jour i ton ir.ii.nl, preav*
nunifeMeda aoulagenmt reaaaatl pai et Balada
M. V TonVro. 525. Wi...., Road. Daan..
BoKen. /nl;l -ri- non crit : -
"On m'avall avori a l'hpital non urine
il du 100)1 el nie eanaait en panant
d'atroce btlnrM m parler dm terril.lj doth
! i Uni :? (!>, antoui i d i
raina J'en Ctaieiorti memnimi un peu iiii:j\
etji repria mon travail .'.'. uunuinn, ja-coniinoaii
perdre du sin... et ri anuis de la faibleeae el
des I nia i onMammanl je me IroaV
vaia dani U ne a iit4 de quitter mon travail
I'< ' >on an(drneuiherboritte. mala
I '' -' '.....me quittaient pas i
-I i ': i me i s iyei lea RluUa l >r Witt.
et doa le pre-nier jo jr lea brlure caaaerent. ri
l'4vacuai une qpantiu de pierree Je n'ai pai en
h i d'interrotapre mon travail un teul juur
depuis que j'ai prie doa Pilalea De Witt."
Si voia djirei des re.ultata imndiata,
procurei-voua
PILULES
POJ.l LE3 RE1N3 ET LA VESSIE
le plut grand lejaUJl du m >:ide pour
Lei RHUMATISMES, DOULEURS DORSALES,
et tout dsordres des
REINS ET DE LA VESSIE.
'* Pilules De Wiit aont en rente dan toutaa lej
l'hs iiini'ies ,lu mor le enlinr l.n trand flacon eo
i -' fois i plus que le prt't. si vouspronTai
U i.mis piihiiier Un piiiili-saulheav
ii Wiit' ~iii-."v.iii!.,i rnidej-iaSa
* U i mi Hiacie Albertinl llirald. l'ort au-PrjaiV
Mmm Bar
Rtie du Champ de Mars
Dirig^ par M Ama*iu\ Innottuf
Consommaions var'es "
Service urprocbable
Les petits enfants
font la joie du ftyer
Tous lea jeunes marias rvent aux roomems de bonhe-
avec des enfants sains et heureux. Malheurousemei t
combien de jeunea femmes voient leur rve pts.cr et n-
pouven connaitre ces joies cause de uVrangcments orgaiv
iques qui peuvent tre corrige par un traitement tx.
simple.
La Composition Vge'ule de I.ydia C Pinkham est ex-
actement le mdicament ncessaire comme csttj lettre
l'indique:
Pucbla,Puel)la.Mexico.-'J'at t.ris la Ompcsition Vg-
tale de I.ydia K. Pinkham p.)urdesd->uhuirs dans hvi:iitro
et le dos et a.issi parceqee mes rtgltj v.n..: m .sQrme
d'hmorragie et duraient pl.is de cinq j u.- J .na; aBar-
?"ant pris un nombre infini ce ml Jica'ii.ntc suis me gurir.
U.ic de mes amies m'a parti de votre i.r.mposition vgtale
et je u recommande. Ma sant est revenoe et mon mari
et moi vous en somme? reconnaissants, l'ai .cv ruv ,\ i-
sance une fille et nous so*a*nct> en 1...:, c une."- M,vk;a
Machorro nr. Rosas, Joaquin Kuiz 27, ^Ttanda'-1 i'i'ctls.
Puebla, Mexico.
Un grand nombre de lettres .imilsite3 prourert
l'Ocacite c U
Composition Vege mh
de Lydia E. Pinlckam
Urwa t. BINRMAM MKDICINK CO. -VN ., H*J3. v
G. B. Petoia
(r*nd(Uue. Eo face dcaIVn<
'iiiaison ive>lf 1
Pojp caore d'agraDdiaimeni l importante mtiioa do et)!
Mr a |) PETOlA, a t trajfere au spicieux looil.eat
cienoe rcaiiou KtlTEL.
Lea amateurs oat dj aporciJ lea rcratrquiblea tivmax
ateliera de Mr Fetoi, travaux qii a.- signal ut par l&enu
ta solidarit et la ttlinction.
Avant de faire aucuo achat de crnuirjr0s oa d'irtisisi de
rairta une visite la Maison G U. PTOI
Voqb (a arez merveill-
OSQUES COLUiVESIA
Amateurs de bouoe
musique, accourez ci
h. Preel%mann*AGGElU10LH
Rue du Que,
Oii OcvittC tn>iw*iCK. 36 Mi|>er*t>ev dic(\id
ttimbui (moi'c$u,xlipifa}t Ont tlt^f**
^ionalo^ac^ CUtik arvgtai.u. [r .,__________^___^__________ ______
PharmaciFTSjoi
Lianae avis a sa clientle, aux mdecins et au puWic (
U-amaorm son Laboratoire d Urolog e en uu Ubori
biologie appliqu sous U Directiao da
Dr Htcol et t. Sjourn
Le laboratoire est ouvert tous les jours de 7 hrea^iu j|
oeureg du soir pour toutes les rechsrcbas ei analyses p*
t annonce ci jointe saut pour le
WasseruiauQ^et u eoustmte (JrS(
S.-jut reues que le mtrdi di chaque se:nain*.
Aa-alyas,!1 urines st6'nfl asinque,
Hacuoo de Wassifmana
Haiciiou da Triboulet,
liiitmaa du sang % du pua -J^-C
iaineo des ialires lcales, ,,
. tfaxauieo *! craobsw.
t' ilbsaai!
u j tJousunia Crtv>3
ttedutreh de Spirohles et Gv de noccoqw, ttc, **

L


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM