<%BANNER%>







PAGE 1

. JIMAXi* -1 li .' I fbmt clin:at favorable qui tait, :.v ici pays mditerranens, la piospiit de cette iodjstrie. L'bui'e de ticin te fabrique dans le pays, mais son indusine eft misrable a cause, pr aisment, de la concoiience de ses similaires 'iacgm que le commerce favorise L industrie d'une huile co roestitle avait commenc a se faire dans le pays, mais elle ne put natu tellement pas se maintenirEdmond Paul dplorait un tat sccal dans lequel le peuple ne pou van pas se chqu> lies une Chimbre de commerce hatienne n'est pas via ble dans son propre pays et savo r comment de Chambies de comrner ce ttangres peu veut svee facilit s difier sur ses ruines, ne ptrdex pas de vue, je vous prie, ces considra lions. PIAOU, '• CHI —o — Nouvelles Eit'aagre Anniversaire de l'lection prsiden Confrence t telle. Demain Soir A Parisiaua -c Dette t luttante Nous avons rea la lettre circulait e de l'olfke de Reprsentation Gnra le des cranciers de l'Etat hatien aupis de la commission des rclami lions dont Mr i'tion Pressoir est le Directeur. L'cth.e cflie ses sei v ices moyen' Dant une iir b..tion de 10 oio sur le me Uni &r* crances acceptes p ir laL. D. H Le liverses IOISCLOIS que Mm sieui i'iessoir a occupes d.tns i'si ttjiiiisuaueti p-o. que, au bureau i la Kc-eiie ei de la D.'peue, au Di paru natal kl Piaftneti, a t office du UOOSeillei t'inan.ier sont un sr g* lant que ,e:. uti s qui lui so t confies seront bien dfeuius. la Lgation de tranee A Belle rception hier soir la L** tion le France en l'hoaaeur de Mr Dams rJelle^arde, ancien ministre n Ha i Paris. Le Co.mt hatien de l'Alliance trariise avait tout pr par pour donner le plus d'clat pos sible la manifestation et il a rus si. P.us de cent personnes ava.en: ti f ondu l'appel du Cira.t et parmi esquellee on remaquait .'es so*i tairts, les membres d honneur der pitres, des fieres de 1 Instruction chrtienne, beaucoup dhai'ieos e. d'trangers. A loccason de l'anniversaire de son lection la Prsidence, S. Ex la Piiideut de la Rpublique relevait de nombreux atrii, h er aprs midi, U PalaiNational de 5 6 heures 1,2. La ;emoiie tu. de plus impies et empreinte de la t lus tranche cor lia Il D ns le salon priv de la Pisi deuc e gerb.-s 'e Oies r aidaient leurs palm subtils et pntrants Tojk av it t disios avee uns origt cal. t discrte et d: bon ton Au Champagne. Mr J M. Grai doit Pisiient du Conseil d Etat, for mua de< vœjx a ladrisse du Prs dent. En l'lisant A la tfagHtrstara Suprme, e Conseil dE ai dit-il, n'a fut que ali ei le vœu de la N ition. 1 souhaite que son mandat s'achv: a sali faction de '.o s et ui p m t tout la concours du Conseil d tat dans sa rude et pa'.iiotique il h. Le concilier |ames "lhomis sou hile galement que d os l'ordie, le calme le travail s achve soi maa dat. Q e D.eu dit il guide et inspire le P .ident pour le p us g r and bien du Pays Le jour d: votre lection. ajouts-il au l'rsiden vous me di sitz que vous n'tes pas un g and homme, mais un homme de bonne volont Cite b. nne volont, vous en donnez la preuve cri quj jour et du plus profond d mon caejr, j) soohaite qu'pre, ie terrre d: votre manda vous 1er t i z dans la vie pri vs. la tte hau'.e, avtc la satisfaction du devetr accomp i. Le Prsident de la Rpublique les remercie tous deui, de leur. Donnes paio es. 1 dclare qu'il est CCDV iucu que le Pays compte sur lui et il en (end ]us ti.-i les espoirs qu'il a far. na! re, Le Conseil d Etat nest pas eu ement appel a vo.er les lo S, d'.•!', mais colubrer avec le PJU von Ex-U il p %  1 l'auiLou'ion g nrale du P.y Il a sure que de ente wollabjratiou surina les mineur fruits Lhistoue dira uo jour que cre en des circonstances p it cuue lement d:ffi iles le G01 Mil d'E a' fu" un rouage rie progi; et contribua e'h.acem.ut a 11 er .e Pays de ia mau v.. e sitaitOQ o il se trojvait. P. is il rend un mouvant hom mage au h.u. Com.u.s.aire |ohi H. Kaiseli qui en tou e circo swu.e i til. a donn des preuves tang biss d la plus grande bienveillance et de son entre Dcune toi dana l'aC comp issment de la dlicate mis s on qui lui a uivolu U a'firme que ie gnra; Ru Mil a droii a toute 1. vOisurauoj pj-i.bt: pjur son c p it de SOOCiliatiOl ei les boji sen I ments dont il est anim enver? le p.ys. La musique du Palais fii entendre quelques uns de ses moiceaux et vers 1 1 7 iieu la, l on se re ira sous le ebarme de ces deux heuie9 tiop rapi d ment envoles Le Fis dni de la R pnb'.ique avec la vivacit, 1<* mu h), l'esprit que nons ddm.rona ea lu, tut comme toujouis ou aimable ti.Vcis ses m viis M:ne Homo avec sa g rt.L ei ju. : d mal tesse de mai soi avenie, leur fit gaStuMl tous xs honneurs du Palais. importante PARIS 9—Lf Qisi d'Omy eoofir me que Mr Louchtur assisterait h confrence qui aura lieu ve'dreli entre Ylessieu s Poiocar, Thua s et laspir. Oa dclare sera officielle m:nt aie Mr Loich-nr as? ; stra cette co.freice fiaoco bilge poor rendre corn? e de ses co: versationi avec les homm s d tat britanniques mais qu'i 1 n'aura pas vu en suit tive aux dlibrations. Cependint cette expLicatio.1 ne paiait pasd^i ner aatisfac ioi i certains c'vfidgroupes qui dc'aent que l'anclei ministre des ig OJS Lbir s net pas hon.ne i )juer le rle ie com missionnaire du giu/.'rnemeot ; il; penirct qn il y i qj'qis chou Je plus iu,u Ur. Conseil d Emi Le Le Conseil d Eut t'est reum es miim CbiQCl au comrlci tait p-;ni Ap es 1 i;.turc du MesM| IL u('C! pjur p:pner U rtpor.se a Uiie l Bxecuut. oiuiie i; mini N JeoatMtl dposa le • dt de li H .'... rpuc tir i c y']'yt4. Tout f f Csm.ie* Oa'ete iav.t.'i a tave^ji Lu.a 4e.t Mit pju, .. r.-maiion de la Q&n lsa >e* Mjetf'r'lfr'i '* Confrence ial* Cercla Port a.i ?mm l e Comit n foi me M Vf. les m:mbres quel* .r i un J nouveiux me nD es uun heu le dimnuhe i> Avr 1 a cinq h ur-i. p cise. Je l'a* pr.-.uidi — A ccue oc.a>ua il y aura un :o.r de va te de S a 7 h.ur.s, auquel l.-suunie; des me norcs et les rwbr.us du QSKtl •> %  >; cawies. U. S, IN vy Oewi 10 Avril WASHINGTON — u prsidea Hira.ajj e*pe e visner 1 Alaska cet t quand il te rendit t >r i. cotes du Faciniue. il CUS — Le Ciuocelier Cunj parlant ai ttekbataf au)CMdhutas lauant l'cae des 13 alie .n sdi luis ei Joui les uaraUe on eu nea a H ea ad:lir que pour I o:ourence, la Fran;e o'. preteot aucun regrtt oliiculLe Pip^ a donn aoo oos li-es (O ir les e fints allemands soutirani de tuibcr:ubse en Susse, MOSCOU — Le* conmuni.tes ont pris poses %  ou uc> tyaeawijw S Laia.-, -Il**, ire* iwik ci Mas*; ' tinpe LO^DR?^ e Mr Stanley B.l farta, chancelier de l'Echiquier a aa uoac la cha nb e des co a nri:i qu une confrence iup-u'e ono mique et une confrence mpiiale des prem ers miuisues se-nb b e celle de juin 1911 auraeni lieu Londres i pt ttr dd 11 oe'obe Les Iodes et les Dominions serj.it repr sentes dam ces ditcaesio -s J une i.-n po '.*i vi aie p}ur l'empre. Demanda d'iKleninit BRUXELLES 9 • '- 01 A b; t a dede d appuyer la dm nie ies b: ge< d. o tes en Allemagne peiian ia gurie, qui r 'ament unt inlem nit de /9 francs par JOU de dpor fa.ions' Le roi a fait ce te ,-icmes une dlgatioi reue hitrjapi nne manifesta ioa de 50 000 peaoa nea qui ont t d, o ts p r IJIC; pe idtn. la gnerre Amende impose pour meurtre crUM ? ni aulle PARIS 0 — U ie amende de 100 millio 'S da mr k. a impose la \i.le d'Lssen par les auton es mi.i t.irea pour le mej tre dune senti utile comms il y a quilques semai tesLes fonctionnaiies de la ville ar l-.a cette occasion et gards com me o.-ge. ont t lemis en ub.-rt Bl russe en Allemagne BOCaUM 9La distribution da preaniei envoi de b provenant d: Kuss.e a commen.e dacs le dtstric: ue Bochum ; on snnonce que dcouvelles cargusons venant de Rus* sic sont arrives a H imbourg. Protestation prs du Pape WLSEL 9— Les alternants aooon CCDi que la population de W^se e. 0 hmmerich locails de la xone b.-l ge, ont envoy au Cape un: note peotestant contre l usage que les au lmes militaires fout des clochen m y installant d:s postes : tlgrt 1 h e sans fil.Cet e piotestatioa a t t aasmse par M 6 r Testa, dlfgai pis.opal du V 11. a n qui fait actuelle mer.t une enque.e dan* la Khur' Humeurs autour du cliiincelier Cuao BnK.lN 9—D.-, ru ueuis circo'ea cam les milieux po.itique* et UIJ,> manques au sujet di la dm ssio (lochaine du cnanceiier Ouuo ^1 cderait la place 1 vt S.resemaa L chiugemeai serait d 1 l'in>isianc: des industriels pour I ouverture J : ngociations av.c la F lOCi pou.le. quelles A: S res.mao semble seul d: sgi. L exiite un fort courant do > n.ua t*lO ab.e i d-s pourparlers sur tout uepuu le voytge d Mr Lou cheur Londres, qui tait cami e LU: amlioration de la s.iuaion frai co auguise au cUtrimeut de a pou .tua a..eai*uil' Canal dtrut par une bombe ESSHU 9-L'iplosion dune bom be reta dament a diruit I cluse du canal Do tmund prs de Herne : le caojl est povisoirecnnt disloqai Marina >. princier ROM1 9Le mariage de la prin cesse Yolande et du comte Gilvi de Bergolo a t clbr au Quirioal et la crmonie rebgeose aussitt aprs dans la chapelle Pauline. Les deux crmonies ont t c'b es en toa te simplicit cause de la mort r cerne de la reine Milena de Mon.a gio. gtani-mre de la mari*. Mr Mussolini h notaire d? la Cou ronne tait aupri de la reine mre tandis que le snateur Tottoni, pr 1 dent du snat remplissait le rle dolhcier d't.t civil Je mangea l'objet de rjouiisancei dam la cap.tale. Lorsqae la ooavel mi'ie p. r u: au balcoi du saisie, appiy: au bras de st mre, ds mi lies de personnes assemb.es sur la place i-acclamrent avec enthousiasmi Li roi et la reine apparurent leur tout sur lbalcon o pe 1 i .ut iomna ts les a:c amt'io. s ne s'arr reat pas Les nouveaux maris se reti. rent pour aller p:snd:e plac: i la la ble d 1 b. quet Jeux olympiques IOMB 9 — Le comi interna io o.l des j:ux olympiques a d: d que les j:ux de 191) aura. en lie a Los Angeles, On sait que es [soi e 1933 ont . concdes i Pans et ceux de 1^23 Amsterdam La rponse turque 1 ON'OKn^ 9 La rpOOSff turque es euniaj!j. dans suu eu ernb c comme sait Itiaant, Le envoi .'e la coutienc: au aa if il est a.: p %  Le hUics dun dirigeable amricain bELLEVl-LE-lLLiNOlS9— L1 phgaid ditigeaDie noj s ngdede l'aime amn.aine a atterri pies d: Beileville apri avou accomplijavcc succi un vol de plus d J :uo k .om. Le du gab e .ait pa.ti de la satiou de W.'igfootiak: akroo (Obio). Le ro de Sude abrge ses vacan ces NICE 9-Le roi (i.sUve de S !e a Tintent on de partir demain pour Sto.hom il abrge es vacances sur la cte d'Azur o il co nptait rest r jotas au ao av.il en raison de la situation |t:ul ique ; n Sude. Le et binet attend le retour du roi pour loi prsenter sa dmission. Les Cours "•PARIS ro Sterl ng Douar Echo de PArcal L9 mois dernier c'tait le sjymbo /tant le motsgoQ qai ll aeil plaait aur U Fontaine l k\ de admiration da toab— U bel tion qui a eu lieu avait amsai sieur amis de la caoitala, rjsi sieurs dea Dames et des Damai qu'on a cits par eiUeora-Uc. est i'jeuvre d'uu jeune artUtt, MOaliiin que Nonmla coatrisa former. Ce mois ci s'ach'i t pont a Cabaret l'irupaase Ni la ruij :i conduit acx Kcolae. I anc enne Ubapello '20 \^ t paib'.eu co vrai abattoir fois, l iostard de celai P 1 rince pas une potence dooti un I sutre. U 1 dit qae la loi agricole Oxe au i Mai sersaal . 11 .\Si;i'on considre ce qui 11 t lit pour les hcoea on cou avec regret coinoidu OQSHI, d'avoir u^lig i ce point JI mj enfants d une population auto %  l'eut on desirtr du de ce Conaeil ? Cicx qui eut mt 5 ans occup cette cbarajei v nt convjnir qu il serait maki de tenter ds noire a la rlec nf surou de voulo r revenir, la 1 ne pouvant constituai un on excluait d un seul 'et la Co ue l'Arcabaie ayant d'aatns ments intressaote qui aaroat U mauifeeter isusai— quelle sali abie na.i'.ft l'me uea mortalei que noua assistions jjsqia teure a ce spectaia oavrial comptence iu|uatnUe ? Io msljr ce qu'on entend ebl ou en peut y otoira et on aUeaaf la ailuat 01 % eu airoue ;posr entaudie d-j* veri.es — Oa NJ qus se liouir de ladaunistri Mr l' t'. Ag a .t a qu l'on uci de aa taire reme .pear et e lampe dd lilu -t BJJ dont ea parues J-'JI etcattal uut valu ICI injiij les fauian de tous. Noua sommas psraaali qf par aitlaars, neutre muatoot 1 utert mais puisqu'il ai la, qajj recommande davantage a,liusr de toaa parce qu'il s propose| a ctir e petite Arcabaia A tard uoua y reviendrons, Corresposaml H 46 14 0; Avis ** Panama Hailroad Steamskip Lin9 Bureau do lPqent Gnral l'wiiu frince if vi nvri. 1921 l.'-i clitrieurs sont pris dnoter que le tieiu'i Cnstooai est attend 1 u Fort au Prince de Criatobal Ca nal ime le Al Avr'l 1933 L. 1 permis d embarquement aa root de.ivres pour le tr.u a deatina liou de .\o.v York: ac des porta t 1 r ),>;t.ia sur la de mute fane a o baraaa Ce bateau partira a midi le mni jaur pour New York d'rectemso 0; .13 TUOHPSjN Ageut Gnrai APHUBSEZ LANL\tS EN .{E idlaut 1 .Vlioutea par Jour ai. a pi'jterfaeur. U nu tit-: aorprer U'.nti pr* quelquea leons fos Ma garanti par Orit> UNlVe.liS.tL IN^TlTUTtt, IO, aUo W. itad Now-York Wun uoftf itnt*%t.eawuiB Service li>tlraaliV 1 A cane a de la graoej nutioo dea eaux d'aliuiafl" aarvice constant da jour e t est nu josaitile a lainsr ^ prsent. Le serine i loteraw u tre tablid tus tojsleaqi de la Ville; certains qjfj peuvent avoir de lsa qoossr 90 deux psr jour. Lorsquao hooiis_ap platement priv deao, "I •*' diatemeut en aviser le aerfdraulique. Son cunoecteor sa ver.Ue et il ae.a fait pool: •' n tout ce qui eai possioisr donner satisfact'OL. j, Si, maigre Mut il .3 possible de donner i'sao 1 jajj ue. et que d'uu auire co"J |our en ca qui cjcceras*^ arent, 11 reste iiora ds~ la euppresaioo ne P oarf, ^J ment lui causer aucun ww 11 reste entendu que dsM< sur aa lemande, sa coooscaj^ rtablie saua sojaa traii, ara poasiDle de lui fooroin' 4 Mais si 1 -Mues* f jnne pas a ce qui pr*3,| demandant paa la •PPjJTj visoire de na cjoue^j. %  mensuelle contm J


PAGE 1

UMAX* *fci | CONKE k\J£,>m namnm. PARIS m** ^ M0m a** ejgLI QUALIT : [il MIUBURE •SON riciAi. Il lH COLONIIt |, HIBBOHItTEML IfiCUUTt tl tre**** DI QommB PUBS produit m flacon, )A0. CEINTURE.. IAI A VARICKI [llfilllLI ITSllNLjDIS DU ORTHOPCDIQUn I0IMCHI.0IVOYAIK fofPES PHARMACEUTIQUES i Usine, Oomxnunns, etc. Projet de Factura* \ et tout nntlgn*m9nt mimtni a*r—$ h IPHARMACIE PRINCIPAL! 41, Ml! fltAUMbR |||-#9,I0ULIVAH0 SBAIIQPOL PARIS llCAIBON UNIQUE MUNI IUCCUMALI I ; m Fiaaee ni >'Itrtuger. 1 ccrcp drtoLDs ont oc* falb e JUdViD tlnni"' c'fr ont [fi ton, nu :. lit i • v'ent 1-biei MCODtnttr de ce qu'ils ort oa linitd r IB oppression prov M ce le• r correction qot ara pfchV, uns aucun freii, ds qo'ile dion*. Il Ci jarrei* t de Via M du 5 r\ ci> Hydraulique d'ojr on tborn* a j yer l'eau qui fit! I pat t m n U-. DISQUES rOLUMSU Amateurs de bonne musique,accourez chez L. Prel*mann-4Gf\fiH/>M* i Rue du Quai I 0 0ou tumtUa (norceaux tapira); One *tep, 9o Uo* JlaaatVgua, C6aal* aatai.o, JranaU, fipagnatV, etc etc <)<* pitac e^ceplicma^temmc If. Sic VER A liai %  le bot de pla:r* et Doabmri clients, leur offre les t'U ,p> to'vsttsde to-te trelcheor et de tout beaut des prix expUoDoeia| ronlui le i iau9 d'Hsiti demo dcora en p^rte^ d une part coi.tr* vousiaur Blauv: -Sun!. prJpf,"*" r'fm'u'int ef inm^ih p *"*" ViUe. reprnoianl uu m mm, a d?me U'sn't \n 4 ain. Ce te v ute sy UU.H' en ••" *0 de* dispoiifons d e ariclui Ji C09M ,vla, dJ Coi de procdure citile et de I atqnieacraeet formel du it du dit Blanc Uuart la deroania da parttga des'.sieurset dame NspOlJO Pierra et fmette Pierre, L* di e vente e fera au deanaa de la min % p l* de trene dollara le carreaux^ fixe par l'expert cBjiai tl a-cep par les parties, aalvaut ton rapport eu dateda creite No* vembre ran Mlil ceni lagl deux an rcs'etr i'jur pics ampl* reoaeiKcem nu K'adreiser au nota're A Cbrtapboa te aapoai'aiia .lu tabHf des cbrga ou i'avoaat soussign. Port au pao:e. 'a 11 Avril^M Fncdl EHOY, Avocat li..iiiai-a Voi'a blsna Org ndie couleur brod 45 Chaoeaux de lame d Italie Br Leot jaune al DOir arg lup 8 50 de tootei q aita Percale biar.c eop Toile a voile pojr petit voiliera C 40 KideHO mousseline anglis l*re; to l X i 1i'i Ydade long i Mob*elibe ajiaae de O BUSH b'S!C ar jl double larg Or 4 A h Crpe mtjre brod la n a chine.de tooie beaut I acre Paa ro a auptiror dotzaioe 3repon fleurs couleur I ar.ne 3 50 Cmimir engleis *cp (3 40 I). gor ;.. r oir ritra H* MD axer g b double Urgur OW Palm Besth ai gl gna forf* Seig'' bleu et g< is 4 70 D ill n'. SUMI blni c 0 70 Diih b ni c nn on n^'nir 0 40 D i i rotot blacc nn^laia i 3* Dctll luhi"-l lOp. CtB iiick h Liai, i K 1 " 1 Alpaga i uii tp.'a, r n(V' SIMKI laoaa angUia lOp 8J o or t au OVO kik.. bl i %  '.'• L\ ne d.a'p IB ai gtais *W H>w a bafwi aaif pojr r^.ie mawjes gr^ud 'arg aup l4u .bernas e. rcUa laodea brcea loirse L.r B^a del me dona ILS <0 ;.e et deia I B l- "" rapnacr B odei. s pour robe f' uer „ l "', '? r i Peiaoa da lOPtaa lat onali M Cbauaaatle enfant 1 •i gmTdeura aie aie m ba" ^ c i m-r.cfee* tt .Oirerxli ifsae brodi I iu>* 1 DO TJII* i vr i '. g-.u.o, L* Mweajfai rrop lorfeeail avocahJi*i| *> 4A 430 5r>0: 2 50 Tfca ChmV i fi.1mwi PaM Gtaniay irwbi Rew-Yark 1 lun. Un t Z p-rf f a< awil d do, empht es ce oVanaaea PUiBcl au Malaea H MLVKaU, f" oe part vena ne trouver.a dea articlaa d'auaa bucua qi.' a dit p ix i Kduita Mariage —i ieu reu le fiire pat du p-ochain ma lMt4cicoiKll( Yvcone hakime avec Mr iMMdkiiM nuptiale leur tert donne le 'il mai pioci.ni. en la Basilique NotreiWiiUun ton-flim ntt aux futuri if ta, Dcs • %  at'n/ lir.ns et dmit ttt dd'e I* (4 u, iiiu: i< dci Sa remtn • de 1 Fgli ', ^Aanc CKiU Gatdtrt, cpou.e Rodviplia |>^akrrnitr.t lura litu cet aprea-oiic'i S 4 hit ICNfoi partiia de la maison rnonuaire, ia ~at Gigoire a Impatte Qudere pour se Il l'k'|liK duSaci-Caur. •Menions nos su ce es condo'nnces aux tfrouvets. Varils MfROREDI iioyal Mail Steaia Pocket ompi; / e tleanur C iRPW venant d*>* port du Sud, eta tendu ic>. j udi main, 12 du cuura t. it laisser a dans la sore fw** l Europe via .?• ports du Poil au Pf nce le .0 Avril 1M Hoberls l>uttOtt:&C%Iiie Gnral Ay nu w* kprseDutioD jf^s^i^^ Un Ilelieur %  Vf *ai( /.id'iy lar ter or de 1 epera Mme Claudia Berger soprano de 1 opra comique Motion y *Us, Duo de la F encontre) en costcinea La Favoute 4e acte Air et. duo Carmen 2e acte DOZJOO 6i Doo awj-ota 1 Dcaar J^"*UUga:t|ta> 4 Mme Ve Jyatia LMiuaoo. Mr et M>c ija EL? onToocn a. MsasajeagM as gfHgg KaaSa as a-• E*5 ?LTI ixw marc u r*'*••" 4 " %tt41 •**' 1 '•f s* • *• %  *—*&* coamau mira • _^____M ^ Nestor teiiu Le wi.i-ur oien OHn, in/ome aa nomr.ia eMeNlid t^ia.. ue relo-r ae i tituriecr. i* a* (ISNI a M are USIIWN „ u uu aarti i uc isaajMeiui r*vani dr a i pu>/r*iais. .>> •,. i- gewwa. ptjirytt aa Kae daa Mareaiea a#re* u << du L.M.4. .AJCeaur. CeHoinee p ice pafMad n v Cljde Sleamsbip Compauy Foreiqn Senices Vapeurs dirigs par la Clyto Steamshlp Coui panY pour compte de ( United States Shlppln Te si* l4JTf mirtrit di porla du Sud ci attendu Port au Prince l Vendretb 13 avtilert 11 repartirai* mme /oupour JV-w l'or', vt le* porla du Nord prenant / il ** Hffet t^ <:Z h pnmi* ampoules Stannovyle pour U trautmemtnl J* ift h uronrulo*e. n . WwaWaM. Marque Mou Ue klUum S Gwrat Un.uhw, Marqve, Mouei't le fkfW 3 gourtii Huile orifi (n ArppovUt xniciables (Jg * tiuili at E VJ itQ* nina Piwiii. /'.imeid d 4/epoJ !< %  ibnx en vtrrtsi CaptulH m r**'***** M k m OI0*>B\ /'^ .-i' iji-im.,' r taVi m % >./., t; frragftalaiftf'i t*t i' <; .i i ut ; %  .'..• di/i if(, i 'bat*** #f f'W.f fi daH pur 4dr( r? |fee]



PAGE 1

/• -' Crme TEINDELYS V < : JW*/M y*^ -T" 'A mn t. f.W' k* M donna un teint de lys --*— .*•' %  • Y M ##m fo pondra? Assort un —mation axquUa U Crie* TINDELV1, tac nciuuc. mire, cat Immjffi d'oHnMr Ma. uo, pM a^Mien. MBj^t ci blanchit aies ta tokrtfer i l'excs nu jenii U fal -ir. Parfume* aux unix ta eur. la Crme TEINDELYS eaT I type It lui parfait > **"mmmBaBaBBaaaMimBB an %  i iaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaar'ai-aaaaa 11 J Ciment 0. il. eu barils u,i-K? de 400 Ibs riMffT D'ARRIVER Le pluefrorotnique pour son rendement snprieur Le plu eonoroiqun rour sa solide reais'anea L'Architecte qui remploie peut construire pour moine d argent Le propritaire qui oooetruil dpenie meios clvgeot. En vente chez; [jlh PrGetsmann'AGGEKHOLifi IWE DU OUA TWZRES-POSThMCOUEmONS J'achte les Timbres des Colonies. Ma soumettra etuotilloM avec prix par 100 et par 1.000 de chaque sorte. J'envoie frnlis et franco un numro spcimen de mon BulU'.i.t mensuel avec prit courants d'albums et collections. ^THODORE CHAMPION, 13, RueProuot. Ptriti %  %  - %  % %  % %  .. u a i. — %  il n i Fulfoii Shoe Polis h Company Inc. NewYork Si vin ptitat bryijtr /i/>;ij/ UJS nu wt-'s i> vans vouht avoir un brillant 'msutni A d \rabU 5. vom voulez ta c uiliur cl la soupltise de et* tbaossuret pendant fangttmpi > %  ;. &f • %  • %  lu marqu )$£\J$ty MONOGRAU. fch".>. i y ,y jnn-.nt pour lu dama et ht gtnibmtu du bigb lift. Elle irotig* la ptnu des Cfiabtsurti court l humidit et la cbalear. MU* l en n :c .t Itui soi p nu n conserve kw brillant. Dmandt la marqu MONOtifUJa, Ces la mmllsm de tauttt Us marques l a taison GORDASCO • Sise Rue Bonne Foi No A l'honneur d'informer lii puliic, et prlicuUfenr.ent ;a roiu bjeuge et fidle clientle, tan de la Capitulfi que de autres villes de la Pjovinee qt/elle a aciu^llfnif ni en s'.cck un asscrtinieot complr d'articles de LoidCLneriequ'tHe \ecd m pnx dfTiani toute roi currtixe: Pej debutefl coi le un et de toutes qualit, clou$, wil Itls, forets, tukns caoutchouc, etc, e'c, Mac/anes 6'inyr et aiguilles pour machines*.• Maieou promet lurtOU> r sa clieutle do la Pro^Dce, une \ Hippie excution et de la clrit dans les coramaudes qu'elle vou drtien lui contier. E' cehors dtsaiticles de cordonnerie la maison oftie & ses clients gj oiee en acier pour port* et,l^ui pointes de Parts tulej dimot Le voilier "Margot1 un de meiilecM caboteur. Tort d attache • ociaonemaui Si Mare, aiuslleneiit Corail. Le voiliir vient d'tre rera. a neuf Capacit :) sacs environ Pour les cobditions, n adresser ICr L A. Houmei,Jrmieoa a M Joseph CASSAG.NOLPort a Prince i Vendre Une auto Dodge % de Cinq place en ton tat dernier modle. S'adtesier au Garage ( Kneer I G./i. BEMSKlh Changement d'Adresse Mme Drey'us annonce i sa bienveillante clientle qu elle a chaeg d adtesse et 5e ironve I Rue du Csntts No tf t pij de Dr Daniel, Les dernires Nouveauts CHEZ Pijic Frres 23/-C* /namont peuvent te 'tour $ar latnriiion l'igto briet vient de rreea fae, fur par le dernier Steamer let tatine tant attendus ( et tlin-t sont de pelitt frta/t d'tu.vre. hpginifMi iarn-m modle de i> n,,ttont i'/ inuiablee, IM mu mut a tgaUmant non hu en a/.kl aiorUmeni de fint tt a ffniu r Kllmni' >c 0 une faon toute §D "' tenotnbfuxclitnt ia,.t de la oqital qu* a* la province A un I "luire u.ie vu te av ut datif odluis Klle tt douane* ptrtuad qui t?i uimc.Uit elsaua tn„.,t tathamU la l de a frah Leur el d la beaut d* lisiua (//<• a ta modieiti , g ur x, Aecourex donc vite, amiable eleut al ami wni perdre de temp lang'e de Hue Courbe el tronts ortt o i meilleur aeeue^ voua est rttervf. Port au Prince le A) Mars \§2 j On demande A louer une m ison. meuble ou noi, au haut de la ville. Faire l.s offres aux tureaux du ;ouins • A vendra .viaisnii sitoe Hue Dan ls Deslouchas Xo. rj^ 1 Ole de f; rtisie ( %  olJman. Pour lej condition} h'dreWr Vlessicura Bigio Frres chagfi de la "mU Prix trs inn lageux'i r l,V*3 benne & lU&'JRB 4• %  %  vae ,r s. Fi rces eu Survsi&aut Votre Santo C: I '-1 \voua dira cerriment • .U.S.A -"J'alpds f.yrliaKPir.h s 1 r ( % c'.: ..-. mots de l'evair.-. %  '' it dit 1 iiosc faite • par i ii des 'ouleurs dans 1 ' a uir dans let < .• 1 tailleur et ayant une lir '}: ne desirai pns me risquer. J'ai mis < t une m'a dit : pi enei la CJomposition >' iLyd E. Pinkham, J'i suivi ce conseil et j B %  •• eus tout de suite; Je puis maintenant 1. 'lantrevenue-Jerecommandetous votre • de et votre Lavage Sanitai'e."—Mrs. tA?. EKBJC .; j N. (.:.-.• mentor S'.. Chicago, 11L.U. S. A. : • • t qn'ene rrmi un gtm i nomLie roeo 1 r rovenar.t i'.e fq-umes. j^unc et vieiiles. S il : itrtj t^moiicnoBt des vertai-a de la Con>i . •; V. .• in! dr Lydia £. Fini.hnin. j %  %  v({talona contient panda narcotiques ""de i ., j ji pautStra prise par touta femuia •ans a-..M:.e ci. It. U. Voire iragna pak/i depaud tu dwu > vetra saeta, BssayesaoswsB Composition \^getale de Lyda E. Pinkka&m WMli C. MH.W N(C:Ql*a ii B Peoia 'riDd'Rof,— Kn lace de IVneil maison Xeifel Pnr; aie dagran1i9finfini I iaiportsnte maison do cbu Mr G n PETOl >, a t tra 1 f-r*a au spacieux local en fl cienne maifou RUTEL. Los santours oo 1 di^ a^ir4^i> les rom-.rquaVm tr4vaai r iplirj rie ilr Pai i l, travaux qu s? sittoahnt par JEt>M< k ta tolidarit et la dutinction Avant de feire a-icn a-htt da ch


PAGE 1

tltm *•*• Wo * 74 -y. / ioiit.4i3.piuMCE tjurn &£K£R1I>1 it AVRIL ilM omgeTEua PROPRITAIRE! IWPB1MKGIblment Magloire BOIS VERNA IW&B, Bot Amricaine OTBRO20 C BNTIMES Quotidien TELEPHONE No'242 Un hoame ne doit jamais rougir d'avouer qu'ira..tort, CM 1 enV faisant cet aveu, il i rouve qu'il est plus iai e aujourd'hui qu'bier. ton Projet eLt ceoa qui, g'iaap pA dmta, n'ont pas '•qnanter ,'ecole juaquuo Itahi* A B0lre ,VI . ,l Mrait tttsr.* C d cow 8li Pasmnota que cea :oure deiSS Wur d,m> P lD d w2i fc luluw tD CCUI d iii5rS. fr ,* L4lle devlm '''• tboia diiecte eat eic ilenie. Ao aujet de Pboraue des cour jui eat fix ds 9 beore 2 beures, tous trouvons qu il eut t prfrable de faire travailler les :oei ruralea quatre b um de 'emps eo> trecoupea d 00e pe'ite recra'ioo de vingt miiotea; on travaillerai dd 9 heures i 1 heure de l'api -mi li Oa oe peut paa en oonasiecce, exiger d un enfant de & 7 ne, sioq beurea daea daii i 1 'ode. Pour Iea vee dea ttrra -. :c. les et dd* coles d agriculture, linraire de U 2 peat-'re insin'eno. Lea cours se.ont ouv rta do laodi au samedi exclusivement car le samedi est daoa pre que toutes 0 a sections ruralea, un |our de march ci IVnfBt eat oblig da venir eo aide A aas parents Au aujet dea joura de caogi et daa grandes v caaoea qie le pr.jd fait concider avec lp.qie daa aa•iai lea et ds la rcolta, il faudra one barveillsnce aative poar b eo d ver miner et bien fixer ce* poques poar h qoe section. £0 c j q i concerne l->* directeurs et lea profasaeurs das f • io>e-4c)les et dea coles pi a iques d'sgncultura, oous avona dj, daoa le tempi, mis l'ide qu'uue m>sion trani< e taule, compreiii' t lea rgrono rasa 0 dea coo 1 -u 1 ei cora. tenta pojin donner aatlifiction. Il n'exiite pas c ue llem-vn dsna ao re pays (00 ue doit paa -voir a 1 hoa'e Aledir-y dlmei.ts pouvant -eo plir coosciencif usemeot cette tcha Le Q9LX ue chapitre traite do la prparatioo dta mblcrcs et ne pjr. ra i ire ma en executou effactive ment qaap s quelqu a anodes et quaud lea cours lonumi inatitus par ee projet au a produit d> s rsultat* It devrait y en a/oir dao chaque ooel i u di Oipir emta < ar j-isqu'ici non aavo .s q iM oael t liaua au. u it omn i it d %  l Repub ique de c un aormiux d Ali ui'Utive prive 1." 10 me cii p trt parle di cou r e d 1 ecols rnr^es qui de vra et • ssaar t ,ar ua corps di >s p.ceurs rrgi ntux dont le ua bu sera acgment en propDrtion des nouveaux b &01 a et qji correspoud ont (o,i ia oonre marche du ser ice avtc I s Inspecteurs dsrrou diuemeo Ce roaage aouvet ce uoiifrr. d api es le projet, les coles ruralea et ls ft)imts*colea. Lea coUa dagric litre aeront contro. lees p.r l'Inspection scolaire de Por>au-Pricce. Il ont t tsieu d umti r ee 1 ooage de coati oie et d coi II r le cou in ne gnral aux loa pecteora rg onaux aona U haute diree ion de 1 lo^pectiea aolaire de Port-au-Piiace Lis appointemeui8 des lnapec' leurs sont ports a 350gourdea pa 1 mois sans au uo frais 1e tourne. I est. en tfiet, jaate de oiea lea rtr tuer s Un de roamei deux an aer vie.) srieux, assidu et dvou pour le LOU toictionoein n de cta colea Le qua ne me dis p. lie comprend a a.tuation dea colea. Oo doit ae cpp le qu'une commission de trois membres a t djs inautude pour ie choix dta emplacement 1e cet t eu ee. U cbiL i're prvoit gaiexent la citation d'une commission u peu pte indentijue. Tcutefois noua opinooa qre cet e cooimiaaion tarait d avoir dana aoa sein an arcbittcie du Dpartement dei I a \aux ioblica qui arait d une grands ttiiit pour le choix de l'em.i.ga m Articles poar k 'Fan iti s TISSUS & AUTRES WXMEILUURSPrlIXEUttCI La Maison lsaac Dishv 1738 Rue Toul) (\ fenn^ h i S Um) Annonce ta nombre ae %  "'irit.'-V ptilicul <" n ent am pi"il f' mres it familles, qu'elle vio il rie recev ir ui complet a^so'times' d • li8is (Je lous ? j nres itsia'enaOD' tlm nviwUt etwiaff* r u rart din% le* ftmill le tout d s prt t nwjiHt nu Itrme.nt bas C0flD me on s'en convnhi'ra en faismt ire vi*i e h 'f''1 nialsor. Vo'les. organdi, Crpon etralina 'on es le qu^'i'a et to les les ntUHKM unis b'O '9 **t h Htnri Une nnie vari d l'o.le B 'ucl.fi f>our lingerie el muiltas po w chemsas li mnre Salin Cliie no r et lustr ne oui urs pour l ill tir. Toiles dffip tl lo'ltgpour tuttuaa tt pour naoi> %  *• To'las Pi hvn aes v-riis d ill H k ki bUyi*. I eV)uleia*e. Irt*1 Vnttt dock b'ane, diagonal, alpiga, .*h3.* 0 te. noi-i, ' %  pi'ni b'AC.U e'c Cha ssettea et bn de 10 l s lel rai la\ N'oubliez pas que relie maitoi • trialise v)>ir Im article* du fi mi'ki d'usage couraV Si vont rie* pasenore clients d; no're motion ven z non* visi'er et vous s rez tfiif %  '.. Notre rayon de parfumerie est 'cuiours frai* e> prt vous par fumer. Le ci quiim clno't ( (t dea :oles : u. •! ) lire 1 1 da'e du le Mai coram 1 jour de fd e des cohs rurale8, d s f^rme -colea et dea coles dagncilture. Noua esti'aous qj'il eut rohjx /sla ta choisir nu aitre jour, na exwtola le 1H mi>, j 1 >r de la te e d • i* fdte de I Uni ver s-t, cir ou n> doit pa p rire da vu q ie la ,: %  -l'io 1. cete m ru d 1 du 1<) M i. d'une expOdi 1 n rgioaale et il na fiadrai ps* 01 fjudre ces expositions ave; les -x pisitions agrieoisa d cea ^col a. L 3 di-iovtious trAdaitoiran on trat au mol-) de recrute u u J-t, profeaaeura daa co'ea rurahs, Il ta'orvu dans uo article qua cet piof sseurs seront enouia parmi la profeia ara mjois de titrai BDiver aitairea. E) tfiet. Ju choix dea pn f : s JUIS et dbs dir< e.eura d pend ie D^o f inctio:ir ut dire le son raire depiis lile h.ureue qi'eut S Ki le Pr aident de laR4pabi]je iipU^ar Mr Chirlss Bojsh^reai A 11 tte 1? Dpartemeut da >'l iftruc.io 1 fub i* qut, ane re oojv^ile aamDh aoj vrir e par les divers prjjda djl prsents et al.ai* on sent une volont nergique et inb anlsble darrivtr A (< %  > mer lea u^es de notre eos3ignmmt ua % %  ni et de prouver toute sa soil ciiud 1 pour le dveloppement de 1 1 s ru toi da %  s la masse il n'y a paa dire, le LUO.XU>H'' heureux e roi' souri d tous voir Mr Uouchjretu riatar s l '.t de es D'pirtement le p %  lon^ temps oossiD e uti J quil ouisse as sis'er it rAalies'Ion et aux su.c-'s de ses b'iux projeta. CL, POTIiL -• &f ^s-r^ Vii el Um St-lubry Cin-Vaiiete Ce toi. 'u ihfatre VaiMiAf, il y a, une foi Je p'u lie de l Beaut-, de li (jrltS et i Harmonie. CetW Seure Chwai 1 te, njus la J'voni S d;-ux a tis'et Iriiais, Mi et M ne >J v.-A.-'. dont tous leajoutnaui d. U Ca.itale ont Je i salu U venue panel nom Ce deus lnfO"tuif a-tii'es q ji iont de 1 Opra nout vi -nomt de la Mar'iuiqus o 15 v.:itni li t'rectiou duie iroups .is p'u. de ilngl ac ei r Is u'ont p^i voulu rrs(\giier leur alnt, un i ;tt un tour dinsce p.tt Payi de largue S-d citl>n lr.a|msi qui e au coeur dti /Viiextqu s, cjati; ui p>u Ju JO • ve ir de lt -an;e n tif. i.) K' 1 J 11 It MaSSIslnl AU y aoui ing (je i un J > ) i. C'e devoir COOI te leur prouver qu. rien de. .|iieiiJit tt franais nirioui n; nou-. eat *: n r tii inconnu et la teul' ,on de le Icu' p-r uv, i e>: i Hier en l'onlc Ipptaaldir, ce soit, •ui \ liici.. ta copituiri • vmi |roi('jmrat de kur prem 1rs o :etr qui tat e i rnine temp < Strniere. bn iftit, Ri ptjioal • nd e.i. imim %  i plua ;JJ. Il' i: p om lient, tl leur unique t>p runce n'e t pa> dcour^^ein e de nous revenir b.cnil. m avec tou; la troupe. lle.tceii.i que le 1 JLI Port au-i tmeee <• gant ci mltivS cr.. ceioir. a Vaii-tt'. Quf l'un aonge qu i' y a au pu g'a'iime de ''h et .'au t S Aubrv del s Sns ci liera Se la •• Lt Paver, e de • Manon Luttai Je Qtratn I Oeji beauccu,) de loges ont iit ttk teea t: nous pLiniuons v ; •. SOI les reurdaianes Si*, tfn vis i la barnt-e ce voir, on M voy i. ob gd leur apprendra qu'il n y a plua Je i laces. bat il be&oin d'ajouter qu: ces artistes chaulant costume* U dpart de Mgr COSQ Hier a une heur <, ea clo.h;s Je no^ gli esonnai u toute vote paur annoicer .c J ;i de Mg. Lo-i.n p)^r France Nous lOu • -itun au digne prlat un beureui voyage et un f un pt ic our parrn ; nou. iliurLe Etienne fils A.ngl3 des Haas dea Frj i ; Tocs et du Magasin da 1 fit? branaiw* Hostilit du om* mer ce conr VA m gricuKure if J*Indus trie Au momen" r 'fi ChambieJ de : uni T d tortrs les nstiooalits crfot a l'on au Prince en recueillant chique lois les appliud ?;ements de nenationalistes l*s plus sppartm* mrnt farouches, il n'est pas .inutile de dire quelques mots sur la valeur •oci'e respective des trois branche d'act vite reprsen es par le corn mer ce, |:g icu'tue et I indus rie, en es uya il de constater laque le des troia est le r'us encoa'age p r notre rgime conomique, el si c'est i )usta titre. L'sgricu tuie foutu t les : roduits, l'industrie 1rs transfo me et le corn merce les transpcite et les coule, Los t'ooe qu'une Chambre de commerce f e fonde en pay ttari?,-r elle se propose essect ellrmenl de favori aer le transport et la vote dinsce pays des produits ndusl tels tt sgri coles de la mme na'i:na!i( q e cete Ch m b e. OU ne pect (,irc de doute, et ce but est, i n'en paa c'oulcr celui qoe se proposent la Chambre de crmmrrce amiicane, la Chambre de currm r:i irglsise r cemmett c s, tt us la Ch mbre de coram rce iialie ntoi', parai." il, il etqre l ton ne saii' m enti Le spectacle qu'eft ira l'action M multane J rai J tl ntts Cham b e?, — tt Qoi d ji s'rxerce depuit 'o-gferop; de tion non apparente,—• se r'umera ir cor tevab'errent aa une concurrrrre organise de pat et d'kutre pour corquerir ta faveur da de l'une nu 1 autre ni tenaillt, lea faveurs du mir.h et de Is clientle h I iens Qa i! doive en rsulter, peur les H.i iens, d-mti leures COQ ditions dans les prix pr.tiq es sur la place, ce'a ne saura t faire doute, irais il i-tiporte de ss rendii compta i cu-'s pr x UJUS dtvoai payer ce 1 R't boifl^i, O telq-u-i et -mp'ei y piquas uous le f ra il v >u s as graa dr dmoosfa'ion. Autrefois II lai -doux franaiil av;ii K-s pifieaces du march bai* t ; en ; et -o rire i' o' an pat i n port en assez g a ode qiant t 4 le /e pay. de la maa lgue anreaine au prjudice du sa rdeux ftsr.is< A'jjojrJliui,

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05901
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, April 11, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05901

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
tltm* ** Wo *74
----------y.
/
ioiit.4i3.piuMCE tjurn
&KR1I>1 it AVRIL ilM
omgeTEua propritaire!
IWPB1MKGI-
blment Magloire
BOIS VERNA
IW&B, Bot Amricaine
OTBRO20CBNTIMES
Quotidien
TELEPHONE No'242
Un hoame ne doit jamais
rougir d'avouer qu'ira..tort,
cm1, enV faisant cet aveu,
il i rouve qu'il est plus ia-
i e aujourd'hui qu'bier.
ton
Projet SUR
aanaivant ioo programme de
ci de l'Enaeiguement, le Goa
usatot vient de prsenter de
tutu u public ua projet de loi
: orgsoisstion de noire enei
iMDtroral. Cela prouve, en d-
dis advtraairee, qoe 1 Eicut f
tetjoun dspos almettie la
tcaision et accepter mme
ajgMUODe avant de remettre au
,__M dEtat lont projet de loi
le-aidrent a de ce projet aont
ncord arec no vue. I tait eo
il ptoa que teapa d amliorer,
raeaiisr et de donner une direc-
etoc-ie notie enaeignemei t
I, Il tait plat que tempa de re-
le divmu moral de maltrea
ftyotii cet etieigm mjnt et de
allouer daa moluments sut fi-
l leur permettant de remplir
mtoi leor tache. A os coosi
ar qae ce point de vue, ce projet
mroMot l'appioba'ioo d s toi t
anaMoel enseignant.
faat ernirt maot non avons en
steditr et met're dea idaa aor
sforeiedis coles indoatriellea et
Kolta.Nooa s vent*, dans une sria
fiiclti. prpos le mode de coca
cuoo, de fonctionnement et d ad-
Million de cea cole. Ce pr-
tt dote pour noua le commen-
ta" I excution de notre plan;
par c.aequent de cotre d -
r* toumttiie ao Dpartement
rlDiiruciau Publique iea qa I*
awneidrauou qui suivent
Piojtt de loi publie daoa le
wuor comporte tinq cbapiirea
u. 'Pania : 1 Enseignement
N1 prparation dea mettre;
reiitile dea colea ruralea; 4
""m dea colea. 5 fte dea
rtrilei et et fin une lispesi-
raoai;oire co:ce.naut le recru-
i' eea pioiets ur* d a ecelea
* a*, la r. g n,ei.iM'io i dd la
IHDtalion dt cea coles.
-Ignemert Hu a.- U divi.
iieoao^neiu m mral en trois
: ptemici degr: coiea ru
aecoud dfgrr- itrm.a-.co.'e*;
WBa degr, tcolec d g. icu \m*\
M.lotoifc a lo ncessits ac-
wi Ce* il egu id tcut *D ,i0ll.
M levs i enseignement pri-
M loi m- dea ouv.itra et dea
6iteuu. Il fsnt que .os u.iaua
putteni qu'en Uiaaaot les clsa
ut aceassue d avoir une
atoa et qoe u solhci.ude dea
puLlica leur gard ne
?* Mater infructueuae. Le
prvoit que l Age mmimam
ion ut 0- 7 tot el q00M
enfantine pourra runir les
Oeadtux aexea a partir de
os IDc. Lel )jrectenii et
."aaeuie dea colea raralta
1 Paye cooformmena A la loi
Juillet iai9; |M molmaala
"ontel dea teimea-colea et do
aagricuiuie aeronl de 1U)
am pAMl?10,; b* Directeurs de
iuL UiktnB*nt- Percevront
'"Dent ifiu goure*.
eone chsp.tre prvoit noe
adultes, Lcin de nous
E 5.,P,**n>eLt ceoa qui,
g'iaappA dmta, n'ont pas
'qnanter ,'ecole juaquuo
Itahi* A B0lre ,VI. ,l Mrait
tttsr.* .C'" d" cow 8liP-
asmnota que cea :oure de-
iSSWur d,m> PlD" d
' w2ifcluluw tD CCUI d
iii5rS.fr,*L4lle devlm '''
tboia diiecte eat eic ilenie.
Ao aujet de Pboraue des cour
jui eat fix ds 9 beore 2 beures,
tous trouvons qu il eut t prf-
rable de faire travailler les :oei
ruralea quatre b um de 'emps eo>
trecoupea d 00e pe'ite recra'ioo
de vingt miiotea; on travaillerai dd
9 heures i 1 heure de l'api -mi li
Oa oe peut paa en oonasiecce, exi-
ger d un enfant de & 7 ne, sioq
beurea daea daii i 1 'ode. Pour
Iea vee dea ttrra -. :c. les et dd*
coles d agriculture, linraire de U
2 peat-'re insin'eno.
Lea cours se.ont ouv rta do laodi
au samedi exclusivement car le sa-
medi est daoa pre que toutes 0 a
sections ruralea, un |our de march
ci IVnfBt eat oblig da venir eo
aide A aas parents
Au aujet dea joura de caogi et
daa grandes v caaoea qie le pr.jd
fait concider avec lp.qie daa aa-
iai lea et ds la rcolta, il faudra
one barveillsnce aative poar b eo
d ver miner et bien fixer ce* poques
poar h qoe section.
0 cj. q i concerne l->* directeurs
et lea profasaeurs das f io>e-4c)les
et dea coles pi a iques d'sgncultura,
oous avona dj, daoa le tempi,
mis l'ide qu'uue m>sion tran-
i< e taule, compreiii' t lea rgrono
rasa 0 dea coo 1 -u 1 ei cora.
tenta pojin donner aatlifiction. Il
n'exiite pas c uellem-vn dsna ao re
pays (00 ue doit paa -voir a 1 hoa'e
Aledir-y dlmei.ts pouvant -eo
plir coosciencif usemeot cette tcha
Le q9lx ue chapitre traite do la
prparatioo dta mblcrcs et ne pjr.
ra iire ma en executou effactive
ment qaap s quelqu a anodes et
quaud lea cours lonumi inatitus
par ee projet au a produit d> s r-
sultat* It devrait y en a/oir dao
chaque ooel i u di Oipir emta < ar
j-isqu'ici non aavo .s q iM oael t
liaua au. u it omn i it d l Repu-
b ique de c un aormiux d Ali
ui'Utive prive
1." 10 me cii p trt parle di
cou r e d 1 ecols rnr^es qui de
vra et ssaar t,ar ua corps di >s
p.ceurs rrgi ntux dont le ua bu
sera acgment en propDrtion des
nouveaux b &01 a et qji correspou-
d ont (o,i ia oonre marche du
ser ice avtc I s Inspecteurs dsrrou
diuemeo Ce roaage aouvet ce
uoiifrr. d api es le projet, les coles
ruralea et ls ft)imts*colea. Lea
coUa dagric litre aeront contro.
lees p.r l'Inspection scolaire de
Por>au-Pricce. Il ont t tsieu
d umti r ee 1 ooage de coati oie et d
coi II r le cou in ne gnral aux loa
pecteora rg onaux aona U haute
diree ion de 1 lo^pectiea aolaire de
Port-au-Piiace
Lis appointemeui8 des lnapec'
leurs sont ports a 350gourdea pa1
mois sans au uo frais 1e tourne. I
est. en tfiet, jaate de oiea lea rtr
tuer s Un de roamei deux an aer
vie.) srieux, assidu et dvou pour
le lou toictionoein n de cta colea
Le qua ne me dis p. lie comprend
a a.tuation dea colea. Oo doit ae
cpp le qu'une commission de trois
membres a t djs inautude pour
ie choix dta emplacement 1e cet
t eu ee. U cbiL i're prvoit gaie-
xent la citation d'une commission
u peu pte indentijue. Tcutefois
noua opinooa qre cet e cooimiaaion
tarait d avoir dana aoa sein an
arcbittcie du Dpartement dei I a
\aux ioblica qui arait d une grands
ttiiit pour le choix de l'em.i.ga
m
Articles poar k 'Fan iti s
TISSUS & AUTRES
WXMEILUURSPrlIXEUttCI
La Maison lsaac Dishv
1738 Rue Toul) (\ fenn^ h i S Um)
Annonce ta nombre ae "'irit.'-V ptilicul <" n ent am pi"il f'
mres it familles, qu'elle vio il rie recev ir ui complet a^so'ti-
mes' d li8is (Je lous ?jnres itsia'enaOD' tlm nviwUt etwiaff* r u
rart din% le* ftmill le tout d s prt t nwjiHt nu Itrme.nt bas C0flD
me on s'en convnhi'ra en faismt ire vi*i e h 'f''-1 nialsor.
Vo'les. organdi, Crpon etralina 'on es le qu^'i'a et to les les
ntUHKM unis b'O '9 **t h Htnri
Une nnie vari d l'o.le B 'ucl.fi f>our lingerie el muiltas
po w chemsas li mnre
Salin Clii- e no r et lustr ne oui urs pour l ill tir.
Toiles dffip tl lo'ltgpour tuttuaa tt pour naoi>*
To'las Pi hvn aes v-riis d ill H k ki bUyi*. I eV)uleia*e. Irt*1 Vnttt
dock b'ane, diagonal, alpiga, .*h3.* 0 te. noi-i, ' pi'ni b'AC.U e'c
Cha ssettea et bn de 10 l s lel rai la\
N'oubliez pas que relie maitoi trialise v)>ir Im article* du fi
mi'ki d'usage couraV Si vont rie* pasenore clients d; no're
motion ven z non* visi'er et vous s rez tfiif '..
Notre rayon de parfumerie est 'cuiours frai* e> prt vous par
fumer.
Le ci quiim clno't ( (t dea
:oles : u. ! ) lire 11 da'e du le
Mai coram 1 jour de fd e des cohs
rurale8, d s f^rme -colea et dea
coles dagncilture. Noua esti'aous
qj'il eut rohjx /sla ta choisir nu
aitre jour, na exwtola le 1H mi>,
j 1 >r de la te e d i* fdte de I Uni ver
s-t, cir ou n> doit pa p rire da
vu q ie la ,: -l'io 1. cete m ru
d 1 du 1<) M i. d'une expOdi 1 n
rgioaale et il na fiadrai ps* 01
fjudre ces expositions ave; les -x
pisitions agrieoisa d cea ^col a.
L 3 di-iovtious trAdaitoiran on
trat au mol-) de recrute u u J-t,
profeaaeura daa co'ea rurahs, Il
ta'orvu dans uo article qua cet
piof sseurs seront enouia parmi la
profeia ara mjois de titrai BDiver
aitairea. E) tfiet. Ju choix dea pn
f : s juis et dbs dir< e.eura d pend ie
D^o f inctio:ir 11 seia ii8te d^ clnsir des iusii u
teura cojipetents.de bonne ooodl i a
t de rairali p:ouvea<
Ea resa-ii^, ce projet de loi |9 u-
be de g aadis laouuea et prou/a*
une fois 1) souci Ju CI) f ds l'J.ii/er
aitj dimili ) ' ; ! direction e A
cace i .x q .i'-i du d'enseig-ianMit
primaire, profeiaionnel etagrcole
Nul oe p>ut dire le son raire depiis
lile h.ureue qi'eut S Ki le Pr
aident de laR4pabi]je iipU^ar
Mr Chirlss Bojsh^reai A 11 tte 1?
Dpartemeut da >'l iftruc.io 1 fub i*
qut, ane re oojv^ile aamDh aoj
vrir e par les divers prjjda djl
prsents et al.ai* on sent une
volont nergique et inb anlsble
darrivtr A (< > mer lea u^es de
notre eos3ignmmt ua ni et de
prouver toute sa soil ciiud 1 pour le
dveloppement de 11 s ru toi da s
la masse il n'y a paa dire, le
luo.xu>H'' heureux e roi' souri d
tous voir Mr Uouchjretu riatar s l
'.t de es D'pirtement le p lon^
temps oossiD e uti j quil ouisse as
sis'er it rAalies'Ion et aux su.c-'s
de ses b'iux projeta.
CL, POTIiL
-? ^s-r^
Vii el Um St-lubry
Cin-Vaiiete
Ce toi.-, 'u ihfatre VaiMiAf, il y a, une foi Je
p'u lie de l Beaut-, de li (jrltS et i Harmonie.
CetW Seure Chwai 1 te, njus la J'voni S d;-ux
a tis'et Iriiais, Mi et M ne >j v.-A.-'. dont
tous leajoutnaui d. U Ca.itale ont Je i salu U
venue panel nom Ce deus lnfO"tuif a-tii'es
q ji iont de 1 Opra nout vi -nomt de la Mar'i-
uiqus o 15 v.:itni li t'rectiou duie iroups .is
p'u. de ilngl ac ei r Is u'ont p^i voulu rrs(\-
giier leur alnt, un i ;tt un tour dinsce p.tt
Payi de largue S-d citl>n lr.a|msi qui e-,
au coeur dti /Viiextqu s, cjati; ui p>u Ju jo
ve ir de lt -an;e n tif.
i.) K'1' J 11 It MaSSIslnl Au y aoui in-
g (je i un J > ) i. C'e devoir cooi te leur prouver
qu. rien de. .|iieiiJit tt franais nirioui n;
nou-. eat *: n r tii inconnu et la teul' ,on de le
Icu' p-r uv, i e>: i Hier en l'onlc Ipptaaldir, ce soit,
ui \ liici.. ta copituiri vmi |roi('jmrat de
kur prem 1rs o :e- tr qui tat e i rnine temp <
Strniere. bn iftit, Ri ptjioal nd e.i. imim i
plua ;jJ. Il' i: p om lient, tl leur unique t>p -
runce n'e t pa> dcour^^ein e de nous revenir
b.cnil. m avec tou; la troupe.
lle.tceii.i que le 1 jli Port au-i tmeee <
gant ci mltivS cr.. ceioir. a Vaii-tt'. Quf l'un
aonge qu i' y a au pu g'a'iime de ''h et .'au t S -
Aubrv del s Sns ci liera Se la Lt Paver, e '
de Manon Luttai Je Qtratn I
Oeji beauccu,) de loges ont iit ttk teea t:
nous pLiniuons v ; . SOI les reurdaianes Si*, tfn
vis i la barnt-e ce voir, on M voy i. ob g- d
leur apprendra qu'il n y a plua Je i laces.
bat il be&oin d'ajouter qu: ces artistes chaulant
costume* .
U dpart de Mgr Cosq
Hier a une heur <, ea clo.h;s Je no^ gli e-
sonnai u toute vote paur annoicer .c J ;i
de Mg. Lo-i.n p)^r France
Nous lOu -itun au digne prlat un beureui
voyage et un f un pt ic our parrn; nou.
iliurLe Etienne fils
A.ngl3 des Haas dea Frj i ;
Tocs et du Magasin da 1 fit?
branaiw*
Hostilit du om*
mer ce conr VA m
gricuKure if J*In-
dus trie
Au momen" r 'fi ChambieJ de
: uni t d tortrs les nstiooalits
crfot a l'on au Prince en recueillant
chique lois les appliud ?;ements de
ne- nationalistes l*s plus sppartm*
mrnt farouches, il n'est pas .inutile
de dire quelques mots sur la valeur
oci'e respective des trois branche
d'act vite reprsen es par le corn mer
ce, |:g icu'tue et I indus rie, en es
uya il de constater laque le des troia
est le r'us encoa'age p r notre r-
gime conomique, el si c'est i )usta
titre.
L'sgricu tuie foutu t les : roduits,
l'industrie 1rs transfo me et le corn
merce les transpcite et les coule,
Los t'ooe qu'une Chambre de com-
merce fe fonde en pay ttari?,-r elle
se propose essect ellrmenl de favori
aer le transport et la vote dinsce
pays des produits ndusl tels tt sgri
coles de la mme na'i:na!i( q e
cete Ch m b e. OU ne pect (,irc
de doute, et ce but est, i n'en paa
c'oulcr celui qoe se proposent la
Chambre de crmmrrce amiicane,
la Chambre de currm r:i irglsise r
cemmett c s, tt us la Ch mbre
de coram rce iialie n- toi', parai."
il, il etqrelton ne saii'menti
Le spectacle qu'eft ira l'action M
multane J rai J tl ntts Cham
b e?, tt Qoi d ji s'rxerce depuit
'o-gferop; de tion non apparente,
se r'umera ir cor tevab'errent aa
une concurrrrre organise de pat et
d'kutre pour corquerir ta faveur da
de l'une nu 1 autre ni tenaillt, lea
faveurs du mir.h et de Is clientle
h I iens Qa i! doive en rsulter,
peur les H.i iens, d-- mti leures coq
ditions dans les prix pr.tiq es sur la
place, ce'a ne saura t faire doute,
irais il i-tiporte de ss rendii compta
i cu-'s pr x ujus dtvoai payer ce
1 R't boifl^i, O telq-u-i et -mp'ei y
piquas uous le f ra il v >u s as graa
dr dmoosfa'ion.
Autrefois II lai -doux franaiil
av;ii K-s pifieaces du march bai*
t;en ; et -o rire i' o' an pat i n port
en assez g a ode qiant t4, le / lien lui taisait concurrence, c'est*!-
dire notre graisse de poic leur avott
celte g aisse et m fai e le commerce,
il fut tare 1 ltvage de, porcs Cette
dm i-rc paitie du travail agricole
(t it a om encourage dans le pavi.
iMais le dveloppement de l'ag icultu
te, de I md s1, ie et du commerce
amr.Ciiui fi celui des moyens de
rarspor' amricains, ont facial* lin
troduc'ioa dans >e pay. de la maa
lgue anreaine au prjudice du
sa rdeux ftsr.is<
A'jjojrJliui, taisait autritou llevag du poic,
v ent jusqi en vile s approvisionner
dP mant*3,ue aTj,icain., qu'oa met
i sa disposition suas toas rs vola
nvs et sous tou es les marques Si
bei qj le lard natioatl ts devenu
un luxe pour les fimil'.es, q n ae iea
dea'. au surp'us. co npte d: ses meil
Uoraa qualits sanitaires par rappoti
tOAtas le; marques de mtntgui
an'ricatnes qce le coutn;rce noai
ilttj
L'industrie olagineuse aurait loa
tei les chinces de pio-.pter ea hutt
OUf qoui ie Hvoai. uti parfois U


.
JIMAXi*
-1
li
.' I
fbmt clin:at favorable qui tait, :.v
ici pays mditerranens, la piospiit
de cette iodjstrie. L'bui'e de ticin
te fabrique dans le pays, mais son
indusine eft misrable a cause, pr
aisment, de la concoiience de ses
similaires 'iacgm que le commerce
favorise L industrie d'une huile co
roestitle avait commenc a se faire
dans le pays, mais elle ne put natu
tellement pas se maintenir-
Edmond Paul dplorait un tat
sccal dans lequel le peuple ne pou
van pas se ch lui-mme uo re mal est bien plui
g ave, pmsqse nous ne pouvons
il ne pas nous no-mi* nous ne ne
M:' ax d. ve'op/e-n.nt? eiag es
ou .cm.a-rc- extrieur.
Aussi bien, es;-il parais de co ;
cime qus u pt ne pale cause du
c ii de uo re ag.icu taie et de ce qu:
nous (.os tlo s d'indus!.ies agrico
les. r-..de: dan la concurr.-uce com
mciciaie R giMitemect les produis
nationaux doivent tre, par prfrea
e, favouss pai le coma* ce !o:at
et c'est foiigioi du protectionnisme
que tour tour les diflrents pays
ont connu et pratiqu. A U laits.
des produits naiionaux.viennent alors
les produits eioques qui sont rtla
tivement de luae en ra son de leurs
prix p.us leve
Leurs prix so t plus levs a cause
des droits d'entre ; car c'est p ur
cela que les douanes sont faites : pr
lever nn quantum sur les articles
d'importation qui viennent coacur
renwer les similaires nationaux dan*
leur propre pays. Car te commerce
national sait tis bien qun est so.i
dauc avec l'agriculture nationale,qui
doit lui fournir ces matires p.cime
ies, et avec l'industrie nationale, qu
doit les transformt. La o n'exis'e
pas cette solidarit, .c commerce na
tinal ne peut e prospre et tojt
commerce ext itur pi.'juduie au d
veloppemant de l'agucuiture er ds
l'industrie nationales-
Si vous voulez bien tudier les
causes pour le>qu> lies une Chimbre
de commerce hatienne n'est pas via
ble dans son propre pays et savo r
comment de Chambies de comrner
ce ttangres peu veut svee facilit s
difier sur ses ruines, ne ptrdex pas
de vue, je vous prie, ces considra
lions.
PIAOU,
' CHI
o
Nouvelles Eit'aagre
Anniversaire de
l'lection prsiden Confrence
t telle.
Demain Soir !
A Parisiaua
-c
Dette t luttante
Nous avons rea la lettre circulait e
de l'olfke de Reprsentation Gnra
le des cranciers de l'Etat hatien
aupis de la commission des rclami
lions dont Mr i'tion Pressoir est le
Directeur.
L'cth.e cflie ses seivices moyen'
Dant une iir b..tion de 10 oio sur
le me Uni &r* crances acceptes p ir
laL. D. H
Le liverses Ioisclois que Mm
sieui i'iessoir a occupes d.tns i'si
ttjiiiisuaueti p-o. que, au bureau i
la Kc-eiie ei de la D.'peue, au Di
paru natal kl Piaftneti, a t office du
UOOSeillei t'inan.ier sont un sr g*
lant que ,e:. uti s qui lui so t
confies seront bien dfeuius.
la Lgation
de tranee
A
Belle rception hier soir la L**
tion le France en l'hoaaeur de Mr
Dams rJelle^arde, ancien ministre
n Ha i Paris. Le Co.mt hatien
de l'Alliance trariise avait tout pr
par pour donner le plus d'clat pos
sible la manifestation et il a rus
si. P.us de cent personnes ava.en: ti
fondu l'appel du Cira.t et parmi
esquellee on remaquait .'es so*i
tairts, les membres d honneur der
pitres, des fieres de 1 Instruction
chrtienne, beaucoup dhai'ieos e.
d'trangers.
A loccason de l'anniversaire de
son lection la Prsidence, S. Ex
la Piiideut de la Rpublique rele-
vait de nombreux atrii, h er aprs
midi, u Palai- National de 5 6
heures 1,2.
La ;emoiie tu. de plus impies
et empreinte de la t lus tranche cor lia
Il D ns le salon priv de la Pisi
deuc e gerb.-s 'e Oies r aidaient
leurs palm subtils et pntrants
Tojk av it t disios avee uns origt
cal.t discrte et d: bon ton
Au Champagne. Mr J M. Grai
doit Pisiient du Conseil d Etat, for
mua de< vjx a ladrisse du Prs
dent. En l'lisant A la tfagHtrstara
Suprme, e Conseil dE ai dit-il, n'a
fut que ali ei le vu de la N ition.
1 souhaite que son mandat s'achv:
a sali faction de '.o s et ui p
m t tout la concours du Conseil d
tat dans sa rude et pa'.iiotique il h.
Le concilier |ames "lhomis sou
hile galement que d os l'ordie, le
calme le travail s achve soi maa
dat. Q e D.eu dit il guide et inspire
le P .ident pour le p us grand bien
du Pays Le jour d: votre lection.
ajouts- -il au l'rsiden vous me di
sitz que vous n'tes pas un g and
homme, mais un homme de bonne
volont Cite b. nne volont, vous
en donnez la preuve cri quj jour et
du plus profond d mon caejr, j)
soohaite qu'pre, ie terrre d: votre
manda vous 1er t i z dans la vie pri
vs. la tte hau'.e, avtc la satisfaction
du devetr accomp i.
Le Prsident de la Rpublique les
remercie tous deui, de leur. Donnes
paio es. 1 dclare qu'il est ccdv iucu
que le Pays compte sur lui et il en
(end ]us ti.-i les espoirs qu'il a far.
na! re, Le Conseil d Etat nest pas
eu ement appel a vo.er les lo S,
d'.!', mais colubrer avec le Pju
von Ex-U il p 1 l'auiLou'ion g
nrale du P.y Il a sure que de ente
wollabjratiou surina les mineur
fruits Lhistoue dira uo jour que
cre en des circonstances p it cuue
lement d:ffi iles le G01 Mil d'E a' fu"
un rouage rie progi; et contribua
e'h.acem.ut a 11 er .e Pays de ia mau
v.. e sitaitOQ o il se trojvait.
P. is il rend un mouvant hom
mage au h.u. Com.u.s.aire |ohi H.
Kaiseli qui en tou e circo swu.e i t-
il. a donn des preuves tang biss d
la plus grande bienveillance et de
son entre Dcune toi dana l'aC
comp issment de la dlicate mis
s on qui lui a uivolu U a'firme
que ie gnra; Ru Mil a droii a toute
1. vOisurauoj pj-i.bt: pjur son
c p it de SOOCiliatiOl ei les boji sen
I ments dont il est anim enver? le
p.ys.
La musique du Palais fii entendre
quelques uns de ses moiceaux et vers
1 1 7 iieu la, l on se re ira sous le
ebarme de ces deux heuie9 tiop rapi
d ment envoles Le Fis dni de la
R pnb'.ique avec la vivacit, 1<* mu
h), l'esprit que nons ddm.rona ea
lu, tut comme toujouis ou aimable
ti.Vcis ses mviis M:ne Homo avec
sa g rt.L ei ju. : d mal tesse de mai
soi avenie, leur fit gaStuMl tous
xs honneurs du Palais.
importante
PaRIS 9Lf Qisi d'Omy eoofir
me que Mr Louchtur assisterait h
confrence qui aura lieu ve'dreli
entre Ylessieu s Poiocar, Thua s
et laspir. Oa dclare sera officielle
m:nt aie Mr Loich-nr as?;stra
cette co.freice fiaoco bilge poor
rendre corn? e de ses co: versationi
avec les homm s d tat britanniques
mais qu'i1 n'aura pas vu en suit
tive aux dlibrations. Cependint
cette expLicatio.1 ne paiait pasd^i
ner aatisfac ioi i certains c'vfid-
groupes qui dc'aent que l'anclei
ministre des ig ojs Lbir s net
pas hon.ne i )juer le rle ie com
missionnaire du giu/.'rnemeot ; il;
penirct qn il y i qj'qis chou Je
plus iu,u Ur.
Conseil d Emi
Le
Le Conseil d Eut t'est reum es miim
CbiQCl au comrlci tait p-;ni Ap es 1 i;.-
turc du MesM| I Intrieur, le bu. eau du Couic.l d d ai tjr.
dc Cj.no.io.i de > il u('C! pjur p:pner U
rtpor.se a Uiie l Bxecuut.
oiuiie i; mini N Je- oatMtl dposa le d-
t de li H .'... rpuc tir i c y']'yt4. Tout
f f Csm.ie* Oa'ete iav.t.'i a tave^ji Lu.a 4e.t
Mit pju, .. r.-maiion de la Q&n lsa >e*
Mjetf'r'lfr'i ----- '*
Confrence
ial*
Cercla Port a.i ?mm
l e Comit n foi me M Vf. les m:mbres quel*
.r i un J nouveiux me nD es uun heu le di-
mnuhe i> Avr 1 a cinq h ur-i. p cise. Je l'a*
pr.-.uidi A ccue oc.a>ua il y aura un :o.r
de va te de S a 7 h.ur.s, auquel l.-suunie; des
me norcs et les rwbr.us du QSKtl >>; cawies.
U. S, IN vy Oewi
10 Avril
Washington u prsidea Hira.ajj e*-
pe e visner 1 Alaska cet t quand il te rendit
t >r i. cotes du Faciniue.
il CUS Le Ciuocelier Cunj parlant ai
ttekbataf au)CMdhutas lauant l'cae des 13 alie
.n sdi luis ei Joui les uaraUe on eu nea a
H ea ad:lir que pour I o:ourence, la Fran;e
o'. preteot aucun regrtt oliicul-
Le Pip^ a donn aoo oos li-es (O ir les e
fints allemands soutirani de tuibcr:ubse en Susse,
MOSCOU Le* conmuni.tes ont pris pos-
es ou uc> tyaeawijw S Laia.-, -Il**, ire*
iwik ci Mas*; '
tinpe
LO^DR?^ e Mr Stanley B.l
farta, chancelier de l'Echiquier a aa
uoac la cha nb e des co a nri:i
qu une confrence iup-u'e ono
mique et une confrence mpiiale
des prem ers miuisues se-nb b e
celle de juin 1911 auraeni lieu
Londres i pt ttr dd 11 oe'obe Les
Iodes et les Dominions serj.it repr
sentes dam ces ditcaesio -s J une i.-n
po '.*i. vi aie p}ur l'empre.
Demanda
d'iKleninit
BRUXELLES 9 '- 01 A b; t a
dede d appuyer la dm nie ies b:
ge< d.o tes en Allemagne peiian
ia gurie, qui r 'ament unt inlem
nit de /9 francs par jou de dpor
fa.ions' Le roi a fait ce te ,-icmes
une dlgatioi reue hitrjapi
nne manifesta ioa de 50 000 peaoa
nea qui ont t d, o ts p r Ijic;
pe idtn. la gnerre
Amende impose
pour meurtre
crUM ? ni aulle
PARIS 0 U ie amende de 100
millio 'S da mr k. a impose
la \i.le d'Lssen par les auton es mi.i
t.irea pour le mej tre dune senti
utile comms il y a quilques semai
tes- Les fonctionnaiies de la ville ar
l-.a cette occasion et gards com
me o.-ge. ont t lemis en ub.-rt
Bl russe en
Allemagne
BOCaUM 9- La distribution da
preaniei envoi de b provenant d:
Kuss.e a commen.e dacs le dtstric:
ue Bochum ; on snnonce que d-
couvelles cargusons venant de Rus*
sic sont arrives a H imbourg.
Protestation prs
du Pape
WLSEL 9 Les alternants aooon
CCDi que la population de W^se e.
0 hmmerich locails de la xone b.-l
ge, ont envoy au Cape un: note
peotestant contre l usage que les au
lmes militaires fout des clochen
m y installant d:s postes : tlgrt
1 h e sans fil.Cet e piotestatioa a t
t aasmse par M6r Testa, dlfgai
pis.opal du V 11.an qui fait actuelle
mer.t une enque.e dan* la Khur'
Humeurs autour du
cliiincelier Cuao
BnK.lN 9D.-, ru ueuis circo'ea
cam les milieux po.itique* et Uij,>
manques au sujet di la dm ssio
(lochaine du cnanceiier Ouuo ^1
cderait la place 1 vt S.resemaa L
chiugemeai serait d 1 l'in>isianc:
des industriels pour I ouverture J :
ngociations av.c la F lOCi pou.- le.
quelles A: S res.mao semble seul d:
sgi. L exiite un fort courant do >
n.ua t*lO ab.e i d-s pourparlers sur
tout uepuu le voytge d Mr Lou
cheur Londres, qui tait cami e
lu: amlioration de la s.iuaion frai
co auguise au cUtrimeut de a pou
.tua a..eai*uil'
Canal dtrut par
une bombe
ESSHU 9-L'iplosion dune bom
be reta dament a diruit I cluse du
canal Do tmund prs de Herne : le
caojl est povisoirecnnt disloqai
Marina >. princier
ROM1 9- Le mariage de la prin
cesse Yolande et du comte Gilvi de
Bergolo a t clbr au Quirioal et
la crmonie rebgeose aussitt aprs
dans la chapelle Pauline. Les deux
crmonies ont t c'b es en toa
te simplicit cause de la mort r
cerne de la reine Milena de Mon.a
gio. gtani-mre de la mari*.
Mr Mussolini h notaire d? la Cou
ronne tait aupri de la reine mre
tandis que le snateur Tottoni, pr 1
dent du snat remplissait le rle
dolhcier d't.t civil Je mangea
l'objet de rjouiisancei dam la
cap.tale. Lorsqae la ooavel mi'ie
p.ru: au balcoi du saisie, appiy:
au bras de st mre, ds mi lies de
personnes assemb.es sur la place
i-acclamrent avec enthousiasmi Li
roi et la reine apparurent leur tout
sur l- balcon o pe 1 i .ut iomna
ts les a:c amt'io. s ne s'arr reat
pas Les nouveaux maris se reti.
rent pour aller p:snd:e plac: i la la
ble d 1 b. quet
Jeux olympiques
IOMB 9 Le comi interna io
o.l des j:ux olympiques a d: d
que les j:ux de 191) aura.en lie a
Los Angeles, On sait que es [soi e
1933 ont . concdes i Pans et
ceux de 1^23 Amsterdam
La rponse turque
1. ON'OKn^ 9 La rpOOSff turque
es euniaj!j. dans suu eu ernb c
comme sait Itiaant, Le envoi .'e la
coutienc: au aa if il est a.: p ,
Le hUics dun di-
rigeable amricain
bELLEVl-LE-lLLiNOlS9 L1
phgaid ditigeaDie nojsngdede
l'aime amn.aine a atterri pies d:
Beileville apri avou accomplijavcc
succi un vol de plus d j :uo k .om.
Le du gab e .ait pa.ti de la satiou
de W.'igfootiak: akroo (Obio).
Le ro de Sude
abrge ses vacan
ces
NICE 9-Le roi (i.sUve de S !e
a Tintent on de partir demain pour
Sto.hom il abrge es vacances sur
la cte d'Azur o il co nptait rest r
jotas au ao av.il en raison de la si-
tuation |t:ul ique ; n Sude. Le et
binet attend le retour du roi pour
loi prsenter sa dmission.
Les Cours
"PARIS ro Sterl ng
Douar
Echo de PArcal
L9 mois dernier c'tait le
sjymbo /tant le motsgoQ qai ll
aeil plaait aur U Fontaine l k\
de admiration da toab U bel
tion qui a eu lieu avait amsai
sieur amis de la caoitala, rjsi
sieurs dea Dames et des Damai
qu'on a cits par eiUeora-Uc.
est i'jeuvre d'uu jeune artUtt,
MOaliiin que Nonmla coatrisa
former. Ce mois ci s'ach'i t
pont a Cabaret l'irupaase Ni
la ru- ij :i conduit acx Kcolae.
I anc enne Ubapello '20 \^
. t paib'.eu co vrai abattoir
fois, l iostard de celai P
1 rince pas une potence dooti
un I sutre. U 1 dit qae la loi
agricole Oxe au i Mai sersaal
. 11 .\Si;i'on considre ce qui 11
t lit pour les hcoea on cou
avec regret coinoidu oqshI,
d'avoir u^lig i ce point ji mj
enfants d une population
auto ' ,l'eut on desirtr du
de ce Conaeil ? Cicx qui eut
mt 5 ans occup cette cbarajei
v nt convjnir qu il serait maki
de tenter ds noire a la rlec nf
surou de voulo r revenir, la 1
ne pouvant constituai un on
excluait d un seul 'et la Co
ue l'Arcabaie ayant d'aatns
ments intressaote qui aaroat U
mauifeeter isusai quelle sali
abie na.i'.ft l'me uea mortalei
que noua assistions jjsqia
teure a ce spectaia oavrial
comptence iu|uatnUe ? Io
msljr ce qu'on entend ebl
ou en peut y otoira et on aUeaaf
la ailuat 01 % eu airoue ;posr '
entaudie d-j* veri.es Oa NJ
qus se liouir de ladaunistri
Mr l' t'. Ag a .t a qu l'on
uci de aa taire reme .pear et
e lampe dd lilu -t bjj
dont ea parues j-'ji etcattal
uut valu ici injiij les fauian
de tous.
Noua sommas psraaali qf
par aitlaars, neutre muatoot1
utert mais puisqu'il ai la, qajj
recommande davantage a,liusr
de toaa parce qu'il s propose|
a ctire petite Arcabaia A '
tard uoua y reviendrons,
Corresposaml
H 46
14 0;
Avis
**
Panama Hailroad
Steamskip Lin9
Bureau do lPqent Gnral
l'wii- u frince if vi nvri. 1921
l.'-i clitrieurs sont pris dnoter
que le tieiu'i Cnstooai est attend 1
u Fort au Prince de Criatobal Ca
nal ime le Al Avr'l 1933
L. 1 permis d embarquement aa
root de.ivres pour le tr.u a deatina
liou de .\o.v York: ac des porta t 1
r ),>;t.ia sur la de mute fane a o
baraaa
Ce bateau partira a midi le mni
jaur pour New York d'rectemso .
0; .13 TUOHPSjN
Ageut Gnrai
APHUBSEZ LANL\tS EN
.{E idlaut 1 .Vlioutea par Jour
ai.a pi'jterfaeur. U nu tit-: aorprer
U'.nti pr* quelquea leons fos
Ma garanti par Orit>
UNlVe.liS.tL IN^TlTUTtt,
IO, aUo W. itad Now-York
Wun uoftf itnt*%t.eawuiB
Service li>tlraaliV
1 A cane a de la graoej
nutioo dea eaux d'aliuiafl"
aarvice constant da jouret
est nujosaitile a lainsr ^
prsent. Le serine i loteraw
u tre tablid tus tojsleaqi
de la Ville; certains qjfj
peuvent avoir de lsa qoossr
90 deux psr jour. .
Lorsquao hooiis_ap
platement priv deao, "I *'
diatemeut en aviser le aerf-
draulique. Son cunoecteor sa
ver.Ue et il ae.a fait pool: '
n tout ce qui eai possioisr
donner satisfact'OL. j,
Si, maigre Mut il .3
possible de donner i'sao 1 jajj
ue. et que d'uu auire co"J
|our en ca qui cjcceras*^
arent, 11 reste iiora ds~
la euppresaioo ne Poarf,^J
ment lui causer aucun ww
11 reste entendu que dsM<
sur aa lemande, sa coooscaj^
rtablie saua sojaa traii,
ara poasiDle de lui fooroin'
4 Mais si 1 -Mues*
f jnne pas a ce qui pr*3,|
demandant paa la PPjJTj
visoire de na cjoue^j.
mensuelle contm j piiqo, qu'il tut da "
meut ou non, et, co
aux rglements, 'jTLl
lea barieiaaux pf*2a5p'
vice, sa conneciio;*^ |
ai iiaaraapayer HP
(aire rtablir. oal-
5 a, ces rg'eooeit ,
vs. raojaus, iots42ja
l'eau rega'ireiaau.; ^
de se CJ-UJur J ^
peut .voir, ou e U|f '^ u
corauecuua W'^-r,** *
VtiW lia*kf" (r?


UMAX*
*fci
| CONKE
k\J,>m namnm.
PARIS
m**
^ M0m a**
ejgLI QUALIT :
[il MIUBURE
son riciAi.
Il lH COLONIIt
|, HIBBOHItTEML
IfiCUUTt
, tl tre****
di QommB PUBS
, produit m flacon,
)A0. CEINTURE..
IAI A VARICKI
[llfilllLI ITSllNLjDIS
DU ORTHOPCDIQUn
I0IMCHI.0IVOYAIK
fofPES PHARMACEUTIQUES
i Usine, Oomxnunns, etc.
Projet de Factura*
\ et tout nntlgn*m9nt
mimtni a*r$ h
IPHARMACIE PRINCIPAL!
41, Ml! fltAUMbR
|||-#9,I0ULIVAH0 SBAIIQPOL
PARIS
llCAIBON UNIQUE
MUNI IUCCUMALI
I ; m Fiaaee ni >'Itrtuger.
_____ 1
ccrcp drtoLDs ont oc* falb e
JUdViD tlnni"' c'fr ont
[fi ton, nu :. lit i v'ent 1-biei
MCODtnttr de ce qu'ils ort oa
linitd r Ib oppression prov
M ce le r correction qot ara
pfchV, uns aucun freii, ds qo'ile
dion*. Il Ci jarrei* t de Via
M du 5 r\ ci> Hydraulique d'o-
jr on tborn* a j yer l'eau qui
fit! I pat t m n U-.
DISQUES rOLUMSU
Amateurs de bonne
musique,accourez chez
L. Prel*mann-4Gf\fiH/>M*
i Rue du Quai
I
0 0ou
tumtUa (norceaux tapira); One *tep, 9o Uo*
JlaaatVgua, C6aal* aatai.o, JranaU, fipa-
gnatV, etc etc <)<* pitac e^ceplicma^temmc
If. Sic VER A
liai le bot de pla:r* et Doabmri clients, leur offre les t'U,,p>
to'vsttsde to-te trelcheor et de tout beaut des prix expUoDoeia|
ronlui le i Cboiot util l pouces or 1 50 Chapeaux velours tuprpnrpn^r
Venl^tmr Ucitatinn
au denous dette
tmation
Il sers procd le ruerrreii que
l'on comptera dix huit Avril cou
rant onze heures du matii, eu
1 lude e; par I.- roinistie de Me A.
Gbnepbcnte notaire eu la tsidence
de Potion Vide, aise sur la Place
d'Armes., en face du bureau de la
eodarnierie, la vente mr adjull
ca ici pupliqae au plue offrant et
dernier eochrieeeur d une quantit
as 17e.n carreaux et demi de terres
situes l'endroit dsign sous le
nom de Stvanne Mouton, mn loin
d^ Petioa Ville, dpendit de la eue
cession de la darne h Jiai.1 Flou
et des da-aes Wilraiua, Horeoeia
et Uranle Audaib.
Cet terre* qn sont p sr.tei, se
trouvant boroas au N rJ par I babi
tation Lsxie ai Sud p r I habitatiou
ifre. a I Est par la mme habita
lion Fid ai e l'Ouest rar les hri
tien Caail, tellea q i e las aa pour
suivent, steodent et comportent.
A la requte dea eleura ei dme
Napolon l'ierre et Tiuett* Pierre
propritaires demeurant et domi-
ilis Fort ta l'rioce.agiesaa com
m- bJiitiora in |eot Bff '
W:hnn*et HottfOtia A d i",-\
i u-ivjca cj -tuA M* F-
Leioy avec e eetion de domicile *u
ton cebiue sia l'ert au f rince Rc i
F.rou, en face de 'a Banque NUO
i nie de !a Hpu> iau9 d'Hsiti demo
dcora en p^rte^ d une part coi.tr*
vousiaur Blauv: -Sun!. prJpf,"*"
r'fm'u'int ef inm^ih p*"*"
ViUe. reprnoianl uu m mm, a
d?me U'sn't \n4ain.
Ce te v ute sy uu.h' en ",*0
de* dispoiifons d e ariclui Ji C09M
,vla, dJ Coi de procdure citile
et de I atqnieacraeet formel du it
du dit Blanc Uuart la deroania da
parttga des'.sieurset dame NspOlJO
Pierra et fmette Pierre,
L* di e vente e fera au deanaa
de la min % p l* de trene dollara
le carreaux^ fixe par l'expert cBjiai
tl a-cep par les parties, aalvaut
ton rapport eu dateda creite No*
vembre ran Mlil ceni lagl deux an
rcs'etr
i'jur pics ampl* reoaeiKcem nu
K'adreiser au nota're A Cbrtapboa
te aapoai'aiia .lu tabHf des cbrga
ou i'avoaat soussign.
Port au pao:e. 'a 11 Avril^M
Fncdl EHOY,
Avocat
li..iiiai-a
Voi'a blsna
Org ndie couleur brod 45 Chaoeaux de lame d Italie
Br Leot jaune al DOir arg lup 8 50 de tootei q aita
Percale biar.c eop
Toile a voile pojr petit voiliera C 40
KideHO mousseline anglis l*re;
to l X i 1i'i Ydade long i
Mob*elibe ajiaae de O
Bush b'S!C ar jl double larg
Or 4 A h
Crpe mtjre brod la n a
chine.de tooie beaut I acre
Paa ro a auptiror dotzaioe
3repon fleurs couleur I ar.ne
3 50 Cmimir engleis *cp
(3 40 I). gor ;.. r oir ritra
H*md axer g b double Urgur OW Palm Besth ai gl gna forf*
Seig'' bleu et g< is 4 70 *
D ill n'. sumI blni c
0 70 Diih b ni c nn on n^'nir
0 40 D i i rotot blacc nn^laia
i 3* Dctll luhi"-l lOp.
CtB iiick h Liai, i k1"
1 Alpaga i uii tp.'a, r
n(V' sImki laoaa angUia lOp
8J o or t au OVO kik.. bl i *'.'
L\ ne d.a'p IB ai gtais *W H>w a bafwi aaif pojr
r^.ie mawjes gr^ud 'arg aup l4u .bernas e. rcUa
laodea brcea loirse L.r B^a del me dona ils
<0;.e et deia I B l-!"" rapnacr
B odei. s pour robe f' uerl "', '?r' i
Peiaoa da lOPtaa lat onali M Cbauaaatle enfant 1
i gmTdeura aie aie m ba" ^ c i m-r.cfee* tt
.Oirerxli ifsae brodi I iu>* 1 DO TjiI* i vr i '. g-.u.o,
L* Mweajfai rrop lorfeeail avocahJi*i| -
*>
4A 430
5r>0:
2 50
Tfca ChmV i fi.1mwi PaM Gtaniay
irwbi Rew-Yark
1 lun. UntZ p-rffa< awil d d TiiMOT d" eoie rour.theaiiae
i b nu o ei obe
G birtire Marc bair a
Orgsrdi couleur
ICnlienn* U'* '
'.i,e acg'aii g 1
Crpe anglais p I
'.'.'o a drsps rg
t 40
o n
OBO
ii.;
i.7)
5 4^
OBAl
oaDft v'*o'
G00
rej
4 6U
8 0
SOft 2
iaa 8
cili-i I) 70
lai rrtielei
6ed. Jfiv SEWE,
n;.! Exclvif pourHiti
ni
lue t.ous av. ia t magasin, ce porq d p ai M ',' J m! *
Seller-i.l.uie pu. r >o, empht es ce oVanaaea PUiBcl au Malaea
H MLVKaU, f" oe part vena ne trouver.a dea articlaa d'auaa
bucua qi.' a dit p ix i Kduita
Mariage
i ieu reu le fiire pat du p-ochain ma
lMt4cicoiKll( Yvcone hakime avec Mr
iMMdkiiM nuptiale leur tert donne le
'il mai pioci.ni. en la Basilique Notre-
iWiiUun ton-flim ntt aux futuri if ta,
Dcs
at'n/ lir.ns et dmit ttt dd'e
I* (4 u, iiiu: i< dci Sa remtn de 1 Fgli ',
^Aanc CKiU Gatdtrt, cpou.e Rodviplia
|>^akrrnitr.t lura litu cet aprea-oiic'i S 4 hit
ICNfoi partiia de la maison rnonuaire, ia
~at Gigoire a Impatte Qudere pour se
Il l'k'|liK duSaci-Caur.
Menions nos su ce es condo'nnces aux
tfrouvets.
Varils
MfROREDI
iioyal Mail Steaia
Pocket ompi;
/ e tleanur C iRPW venant d*>* port
du Sud, eta tendu ic>. j udi main,
12 du cuura t. it laisser a dans la
sore fw** l Europe via .? ports du
Poil au Pf nce le .0 Avril 1M
Hoberls l>uttOtt:&C%Iiie
Gnral Ay nu
w* kprseDutioD jf^s^i^^ Un Ilelieur
Vf *ai( /.id'iy
lar ter or de 1 epera
Mme Claudia Berger
soprano
de 1 opra comique
Motion
y *Us, Duo de la F encontre)
en costcinea
La Favoute
4e acte
Air et. duo
Carmen
2e acte
DoZjoo 6i Doo
awj-ota 1 Dcaar
J^"*UUga:t|ta>4
Mme Ve Jyatia LMiuaoo. Mr et M>c ija
EL? onToocn a. MsasajeagM as gfHgg '
KaaSa as a- E*5 ?LTI
ixw marc u r*'*- "4" %tt41 **'1
'f s* * **&*
coamaumira. ______^____-M^
Nestor teiiu
Le wi.i-ur oien OHn, in/ome aa
nomr.ia eMeNlid t^ia.. ue relo-r ae
i tituriecr. i* a* (isnI a M are usiIwn
, .uuu aarti i uc isaajMeiui r*vani
dr a i pu>/r*iais.
.>> ,. i- gewwa. ptjirytt aa
Kae daa Mareaiea a#re* u << du
l.m.4. .AJCeaur.
CeHoinee p ice pafMad n v tre wuit par otrtutm odeurs. Il
al Ue 4m de ter/aine Mardi lil P
rau.tr plus baoux )*H*% tont
iaw bcout rot>
Cljde Sleamsbip
Compauy
Foreiqn Senices
Vapeurs dirigs par la Clyto Steamshlp Coui
panY pour compte de ( United States Shlppln
Te si* l4JTf mirtrit di porla du
Sud ci attendu Port au Prince l
Vendretb 13 avtilert 11 repartirai*
mme /ou- pour JV-w l'or', vt le*
porla du Nord prenant / il (M'Y S
Porleu.TriiicB, le U Avril fl23
Gebara & C Agents
nPlwmciW.Buch
atVnaaJi par / aWwar ta'ati.r : ,,
AfitmilA pjair lriiffMw< aSiSmtduDr *af*rmmn pour U trl*nt*t SM^Kla.rnT'* ** 'J--'"r. !
ITmWhbW B K3 m aastajrn.
ou ai riocj
L.<0. a
Grsudt >**
Hffet
t^
<:Zhpnmi* ampoules Stannovyle pour U trautmemtnl J* ift
h uronrulo*e. n .
WwaWaM. Marque Mou Ue klUum S Gwrat
Un.uhw, Marqve, Mouei't le fkfW 3 gourtii
Huile orifi (n ArppovUt xniciables (Jg * leilol Vil tn ampoul,
Gbbvti bnul rtouLlne H mi, f.irSol Boy.-r l IfMPJ.
Mouae /. G'ye.rmr Mo > tiuili at E vj itQ* nina Piwiii.
/'.imeid d 4/epoJ !< ibnx en vtrrtsi CaptulH m r**'*****
m k m oI0*>b\
/'^ .-i'
iji-im.,'rtaVi m ?>./., t; frragftalaiftf'i t*t i' *
<; .i i ut ; .'.. di/i if(, i 'bat*** #f f'W.f fi daH pur 4dr( r? |fee]


/ -'
Crme

TEINDELYS
V
< :
Jw*/m
y*^

-T"
'A
mn

t. f.W'
k*
M
donna un teint de lys
.....--* .*' Y
M
##m fo pondra?
Assort un
mation axquUa
U Crie* TINDELV1, tac
nciuuc. mire, cat Immjffi
d'oHnMr Ma. uo, pM
a^Mien. MBj^t ci blanchit aies ta
tokrtfer i l'excs nu jenii U fal
-ir. Parfume* aux unix ta
eur. la Crme TEINDELYS eaT
I type It lui parfait ta toiletie; ses emploi vite Il
hta. la* lacXe ri rouuru tf IH
v /- J Irritaient fwiilt panmir* ^
^
%:
w**9&%3LZ2&S^
La C/* Ttlnelgt. rfettaa. parfum. -
onjert /a fratt-fieor de la /tunes**. ,mbtllt. ttjtm lt$ njti
ARYS '
S, Rue de la Pote. S !'.<"
PARIS
THes Parfumerie! et UraoS* alafatfa*
Voilant tt Houet Agents Bnraai, 172U HaVda SUgisin de l'Etat
aMMMBaHa>>**"mmmBaBaBBaaaMimBB an i iaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaar'ai-aaaaa 11
- J
Ciment 0. il. eu barils u,i-K?
* !
de 400 Ibs
riMffT D'ARRIVER
Le pluefrorotnique pour son rendement snprieur
Le plu eonoroiqun rour sa solide reais'anea
L'Architecte qui remploie peut construire pour moine d argent
Le propritaire qui oooetruil dpenie meios clvgeot.
En vente chez;
[jlh PrGetsmann'AGGEKHOLifi
iwe du oua
TWZRES-POSThMCOUEmONS
J'achte les Timbres des Colonies. Ma soumettra
etuotilloM avec prix par 100 et par 1.000 de chaque sorte.
J'envoie frnlis et franco un numro spcimen de mon
BulU'.i.t mensuel avec prit courants d'albums et collections.
^Thodore CHAMPION, 13, RueProuot. Ptriti
* -" .. u a. i.
il ni
Fulfoii Shoe Polis h
Company Inc.
New- York
Si vin ptitat bryijtr /i/>;ij/ ujs nu wt-'s
i> vans vouht avoir un brillant 'msutni A d \rabU
5. vom voulez ta c uiliur cl la soupltise de et*
tbaossuret pendant fangttmpi >;.'? lu marqu
)$\J$ty MONOGRAU.
fch".>. i y,y jnn-.nt pour lu dama et ht gtnibmtu du bigb lift.
Elle irotig* la ptnu des Cfiabtsurti court l humidit et la cbalear.
MU* l en n :c .t Itui soi p nu n conserve kw brillant.
Dmandt la marqu MONOtifUJa, Ces la mmllsm de tauttt Us marques
l a taison
GORDASCO
Sise Rue Bonne Foi No
A l'honneur d'informer lii puliic, et prlicuUfenr.ent ;a roiu
bjeuge et fidle clientle, tan de la Capitulfi que de autres villes de
la Pjovinee qt/elle a aciu^llfnif ni en s'.cck un asscrtinieot complr
d'articles de LoidCLneriequ'tHe \ecd m pnx dfTiani toute roi
currtixe: Pej debutefl coi le un et de toutes qualit, clou$, wil
Itls, forets, tukns caoutchouc, etc, e'c, Mac/anes 6'inyr et aiguilles
pour machines-
*. Maieou promet lurtOU>r sa clieutle do la Pro^Dce, une
\ Hippie excution et de la clrit dans les coramaudes qu'elle vou
dr- tien lui contier.
E' cehors dtsaiticles de cordonnerie la maison oftie & ses clients
gj oiee en acier pour port* et,l^ui pointes de Parts tulej dimot
Le voilier "Margot-1 un de
meiilecM caboteur. Tort d attache
ociaonemaui Si Mare, aiuslleneiit
Corail. Le voiliir vient d'tre rera.
a neuf Capacit :) sacs environ
Pour les cobditions, n adresser
ICr L A. Houmei,Jrmieoa a M
Joseph CASSAG.NOLPort a Prince
i Vendre
Une auto Dodge,% de Cinq
place en ton tat dernier modle.
S'adtesier au Garage ( Kneer I
_______G./i. BEMSKlh
Changement
d'Adresse
Mme Drey'us annonce i sa bien-
veillante clientle qu elle a chaeg
d adtesse et 5e ironve I Rue du
Csntts No tf t pij de Dr Daniel,
Les dernires
Nouveauts
CHEZ
Pijic Frres
23/-C* /namont peuvent te 'tour $ar
latnriiion l'igto briet vient de rreea
fa- e, fur par le dernier Steamer let
tatine tant attendus
( et tlin-t sont de pelitt frta/t
d'tu.vre. hpginifMi iarn-m modle
de i> n,,ttont i'/ inuiablee,
Im mu mut a tgaUmant non hu
en a/.kl aiorUmeni de fint tt a
ffniu r Kllmni' >c 0 une faon toute
D "' tenotnbfuxclitnt ia,.t de la
oqital qu* a* la province A un
I "luire u.ie vu te av ut datif od-
luis Klle tt douane* ptrtuad qui
t?i uimc.Uit elsaua tn.,t tathamU
la l de a frah Leur el d la beaut
d* lisiua (//< a ta modieiti , g ur x,
Aecourex donc vite, amiable eleut
al ami wni perdre de temp lan-
g'e de Hue Courbe el tronts ortt
o i meilleur aeeue^ voua est rttervf.
Port au Prince le A) Mars \2 j
On demande
A louer une m ison. meuble ou
noi, au haut de la ville.
Faire l.s offres aux tureaux du
;ouins
A vendra
.viaisnii sitoe
Hue Dan ls Des-
louchas Xo. rj^ 1
Ole de f; rtisie
(olJman. Pour lej condition}
h'dreWr Vlessicura Bigio Frres
chagfi de la "mU Prix trs inn
lageux-
'i
r
l,V*3 benne &
lU&'JRB
4-






vae ",r s. Fi rces eu Survsi&aut Votre Santo
C: I '-1 \- voua dira cerriment
.U.S.A -"J'alpds f.yrliaKPir.h s
' 1 r ( % c'.: ..-. mots de l'evair.-.
' '' it dit 1 iiosc faite
par i ii des 'ouleurs dans
1 ' a uir dans let
< . 1 tailleur et ayant une
- lir '}: ne desirai pns me risquer. J'ai
mis < t une m'a dit : pi enei la CJomposition
>' iLyd E. Pinkham, J'i suivi ce conseil et j
B - eus tout de suite; Je puis maintenant
1. 'lantrevenue-Jerecommandetous votre
- de et votre Lavage Sanitai'e."Mrs.
tA?. EKBJC .; j N. (.:.-. mentor S'.. Chicago, 11L.U. S. A.
, :- t qn'ene rrmi un gtm i nomLie roeo
' 1 r rovenar.t i'.e fq-umes. j^unc et vieiiles. S
il : itrtj t^moiicnoBt des vertai-a de la
Con>i . ; V. . in! dr Lydia . Fini.hnin.
' j '. v({talona contient panda narcotiques
""de i ., j ji pautStra prise par touta femuia
ans a-..M:.e ci. It.U. Voire iragna pak/i depaud tu dwu >
vetra saeta, BssayesaoswsB
Composition \^getale
de Lyda E. Pinkka&m
WMli C. MH.W N(C:Ql*a
ii B Peoia
'riDd'Rof, Kn lace de IVneil
maison Xeifel
Pnr; aie dagran1i9finfini I iaiportsnte maison do cbu
Mr G n PETOl >, a t tra 1 f-r*a au spacieux local en fl
cienne maifou RUTEL.
Los santours oo1 di^ a^ir4^i> les rom-.rquaVm tr4vaai r
iplirj rie ilr Paiil, travaux qu s? sittoahnt par JEt>M< k
ta tolidarit et la dutinction
Avant de feire a-icn a-htt da ch reftee une vipit Vcus tn sercE raeivefll-
r t 1 mi
asMirr-------n-
LWiltov d'un |j| de marel
dises divi
Chez
au E-
Kups 1 r averti re $du Magasin de fl
Afin de taire ,1e la plaa aux nouveaux arrivage*, nenu
o re irjin:; pis aux prix.
aSSS? blancb9 Pourrons et calef jne,Urill kakijaunei
^henote marina, Serfce coton, marine p0i.r jup*. Chipa*'*
fi m* fe^^oadrea de riz, Ptrlanv. 3avoua d* tolliUil
g et La Viole te Paris,hau8Sit!8 et Ba. ordinaire*, Fil Pu"
tninl8 as?t"1- P001" co} el Poi^e-a, Chauasu-ea damea.UailJ
.iTuneV Me8 ouletrs P^r hommes, Mou^elioe *r
_ C'est intressant
'raK^aattiaasajta^^ a^ttiBseBfaaaasatsaa**
PHOSPHATEE FALIR
est l'aliment le plus i*^,*|Bf
plus recommande pour ** ^
des rage de 8 9 mois. WJJJ
moment du sevrege < P*8*^
priode ds croissunce
// facilit la dentit.
Hure la bonne briMt** m j.
Excellent \mmkW
Ooarslecent8 et les Vieill,f*L
mm TnorrvB PA*1mvt
oert-T esweau
eafionaa* e.e.8a**Sii


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM