<%BANNER%>







PAGE 1

LL t*AW >HiPl —w. %  >at --^L t !t II : I Anniversaire Aujourd'hui 10 Avril est i'anniver su e de l'lf cutn de Mr 1 cuis BOR NU la \ rsidence de la Hpobii* qoeA cett ocrBBion COQS prsentons Son excellence tos meilleurs vœux de fer e t de courage Puitae, le Prsident Homo, dont le eouci est le bien public, parvenir a la rea* iid.uou de son beau programmera vue de lancer df liuiiiv^ment le Paya dans la voie du Progrs et du travail. nom ou icis que 1 Egypte atteignit eu apoge dans les ans, sciences et leUies. Le nom dAmaotlis par. exemple, personnifie piogts. cai d 1 tusioue, il embellit Memphis et Tbbes aux cent po.tes avec ou gct tut. fresque tous les pharaon sont en teris daos la Valle des Ko s, et ce IUU saint est Icbjei jusque de nos JOUIS de 1% plus g-aude vnration uc la pa.t des u.dignes Au non ue de es IOS, le plus c bic du on, tu Touiau Kbamoo L'ait surtout ateig_.it sous on j,..<. uu u.ui dcgi ac ; ciicviion et oc Pc.uc.-O., peut .Ihimer qu. j mai les artiste* gyptiens ne su i.ui u.. ui, qu au d c la de la lie ire d\|iatlc. .Oupl'l a 1. p.as que les in.i.c e. le piu icUci ci. . hb.s>, e*io Lu.u.m a fti m i, 4ue1.uisc.su. loO.ciVat'cu et a la vi., Uui ui h ......i. leur nbeite a Uufca u o > )mais ci dpasse Ce pi.siigeu* (ii i.'i, dont la p ,,. o .uii.u baimoLi.use di e une laM tciCiliounec, dlicate ei SUp.t n.eiiiu.. aihnee, lui aussi dpuis itcnte sicle repose daus la \ ai.ee ce. Rois, tranquillement en.our de tes tiesois B O j un g aod vcemeat s'est ac eompli ce JOUIS ci. Loid Carnavoo et Mi Howaid Carter ont ouvert la chambre sepulciale, supime tefuge du t n.iaouUn s'est tiouv en p. te ce de ch s.s rneiveil eusesJ vrai que iwid v_..ruavuu, daus sou mer \.n..a.cu. ne pouvait s'cm^chcr d: cuaicr : x jamais on auiait pens que ic altistes (gypiiens d'une po que .ussi itcu.e eussent e- capa tus u'uuc lelit i ".ittcuou. Uu'i -"ou xetn de .'hypoge et dans tou ans, deux sta lue, a la leisenb ance du pbaiaon tUiveuUni la chambre funraire ; comme ia momie l'une deile est ea uuiic de Diiume i ics piunelles et les pupilles tont leil es daus des pitres vuiibec, .es o D.US et les sou es SJUI en or. Sai le dont ; l'uioeus to y ai, uuis que la coiMure, les bia. %  ictt ics viemcnts so.it couvens de doiuus • La iii.mbic funraire elle mme ieuiciuxc les dtroui.les ro/aies dei vteu-enis, des e* •>, etc. etc. LC u.ubuiet t' les provisuns de Toai-ALkn-An.cc, ont etl ussi tiouv iL.ia.ls, ci les infatigables s-OCobVleun • om men pos la ntait. tui • qu-ue vase> S paitums il. alblie WOUUBOOl UU : ,U!..' ij u uu>. .i.flitCDcs uu toleil, a m ouv U.. pSUtt uc ll.ld.ic . K.i ui.litiiai ... iuscnjaione, ue r -w.i.vl i.s pkiJIQS, deiouitl les bL>wc...>t .i... t i L r. ubieiogiypne Oc . ; i u. n >. i %  di.-oi it ainsi; iwtutlu se scia ci.iii.nie dune iu. j( u Li iiLU buuon • Itptooaot, cette lioam.lt ailisti que, M|lt uesiiUiaOle decojvtrir due a u paucucr d.s deux gypiologues iescivait et semble lseive; encor; des suiLiucs ton uesagieable' Lord Cauavou u,ui en picscncc de is reine des beiges, loid ^Ueuby.une sultane et uu Lune pntra avec tant de joie daua les chambiesi a t piqu par uu use.te. L.U ucu a nenres ses poumons oas td umpoisoQaJ. en atoplsLt sa l.-uiiii mi icuuue au Caire_j les t>u.m..tj mdicales ou^ |M iu^ jissautM aiiiei le cours du Celui qui achio LEMULSION DE SCOTT achte le meilleur aliment mdicinal que la science a produit en cinquante ans. U n'est pas possible d'obtenir les effets curatifs de l'huile de foie de morue en aucune autre forme. (Prenncz garde d'obtenir toujoun VEmuUion de SOOtt) pei oo, et aux grands regrets Je la s-, oce. et du inonde lutcue-lue s..i 'ci", lord Carnavon est mon. de* tu • s de cette piqflie. D puis, des commenta res sari nomb.e enveloppent et le disparu et (tt tou lies putiquees dans la Valle dts ho s. — Ce malheur vite arriv dioit tfl.ayer quiconque sa tique la memie L> vant, ce gros et sur n en a lev* nemeni, Us j u oaux de Loadrss d. ns.ua loi g article sjr 'a mou de loidCarcavou.it li.eui la croyancepo pulaue que les loi* gyptiens avaient tu >a coutume de leudie dans leurs Vir.bi dese>j.es de piges mystrieux tt iLOit 1s pour puuii car le p itou itu\ qui violaient leu s de meule* lace.aires. Dautieprrt, les gtos supcifuieux soutiennent que uepuis s' maladie, Lord Carnavoa a ete ceitaioemcnt puni de son sacrilge ri pe js.ri.t mme que d autres le se o it tacot* — 1. esi possible que les ud gjc refusent dtsormais de tOjcbe. au tomb.-au. •• Keci.ement, en se pntrant bien de cette .mpiesaionninte disparifon du savant egyptoiogue.serait oa dans le domaine de la superstition, loti que surtout on exaaiint l'pouvanta ble aaltdiction : > Ou eue soit nant a main qui se lve contre ma furoae I Un maiheur est vice arrive 1 *... Tandi> que lo.d Cuuavoa la trait dans tes tnbies millnaires, un savant qui tuaia piotondment la vie et le egoe de pharaon maguih 4uc ju.ic^c ,c uans les moctagues^e beb.s, uaoe sa clairvoyance eciva, et ce queiquc s:.nines avaatque le sarcopb£c tut brav : Qjaai au nob.e loid qu'on nomme maintenant le Mcne des toui.les quant a oid Cruavuu qui a assume tt ici iojsb.i.te de s'aiiaquei a la spul.u te e> la Mam.c Miolt du j uoe pbt iaoa, et cumpt eosuie s'ait.qjf tome It Vai.ee des Ha.s, non .erUs I diurne un siuap c viola eur ue t. m ns, mais pou. MilaHtM sa lOtlOaltl aiustiquc ei la i..ic — acte lou.b : au vingtime sicic cbitien — quil prtnne gardt 1 La Ucessc qui ta,, LO, s.c uc b r...ac ai.es dazui le SA' co^n g • .ouvie pai ce ge.ie, celai qu et c a nouru de sou tau, te COOVt avec ie geie de le ttttUClttl • Wue de .hases dout le n:v-'e e nous .bappc /... t'enx qui patuil UMsitouo uo.vitKV'ti '.VJE* ^ lu* Cil i'" souvekies tutrtiflre Autour du voyage de Ue Loiichisur WBS^i Aouaiuent de la ertttio U a.'cl i...Ojqje 1i ouvwru. eut, uc la pitiuicie p.u.c t UN PAHritAN DR L'CElVHK Uiez IHormil Charles hll.1 1J j I U lMto rto M ^O'"" >-...... I oi>).i a'uoe v.s.ic uw u pan M . tit rie'd*B< Je .a UcpuB.Hut, Me Louis boruo, il ail ucwmi ague uu s^sniatN tt'trui ue uumuciou futitaiMI — 1 r" vuiicc! uuc nvuvcllc picuv^ a. >y .u,*uie NSI icioiou de noue u.nJUC ixTiUTIfa* naiiouai. C CM U, ... Je piu. ueau g^.f J J fienJeoi i PARIS 7 — Lei op tmis ei prtsj dent que .vit Lou.hear a rapport ie sonvoyigs It cetttui: quui lger chaog m;nt fivoiable set produit ds&l iatt .ude brtUoo q e au i.jt de lo.cupatioa del KO Ai M Loa cheur rpudie lis vus .ju ou lai ai t'bue su le piob a; d. c Lt jouraai • du Nous saurons bientt le r>ultat del vaiaac s de Mr utacbttr, U sjeata quavaat d: quuiei P.ris .vl. WJ.H UI a eu plu sieurs entre icas avec .vit Poiuca au cours d.s.j-eli u situation a ttl m i.u.icucai;ai discuiect L'ancien miai..ie et ses am s aogli s, aibtme le lournal. sout atUsllU du rsultii de cet ebange de vues cLa M.tinj ue na.de s'il faut con c.Uie des impicss etl de Mr Loucheur qu Uu chaug'un:ni dans la'.n'uJ Ucs tngttt co-j.e n.ui t'occupadio i ula Ati. cal .m u. .-t 1 s. de i de ig*. :u-ut.s icS u|g VOQ> It u.cud c SO.C a Loua I sol a i sut uue b-e e'iti eu ai t*Otpt b c pour la F.aace et qai auruut pour rsdtat de latf.un i le tiou ai.i au mjm ni . I Al.etn ga; S: tlOUftU eiie-m ne cjmraiatc d: (tire d:s p.o po it.oos raisoanab e>. Ke t oidaot i sa p.opre qr ttiot L; Matin dclare q ie s es. la aat h/ po h e possib.e. wi journal se .e mi u ainsi %  Mi Loa heur rapporte t .1 des euggtstjOOi de H<. L.w de oa tun a n c. labaidoi d. a ueattali t iMtaui. que. Les rponses a ces questions, du Le Mat.a, no taid.ioui pas i re :oonues A. C ton entre lieu avec M. Poiocare, Mr Luucheur sest rendu eu automon le a Kun bouukt o il a rra pa M. M..le rand 11 teodu co npte au Irai.d:m de la Upub iqae des seaum:n.s J s hommes d'eiat br.uni queisjr ie* relations (ranco*ang aise, en geatai Il toi la question de U Kbur eu p*r lici.lier. tugmentaon de ro ao poa cent, les patrons prtendent que les oa EerVwoitent ie u saison pnoat mre pour obt-nu gain de uW. Les souscriptions desbawlo 5or6r/o . 6oa to ans prodoi roat7^.llia.dsdelran:s, lmssioi Itta clote ce soir, Cette oprat.oa fi nancire a pour but de remplacer es boas veiait i chance c fournir une certains semue pour les rpara lions. Cmtre le: agitateurs S\RHE1XU3K y La campagne pour tritsi lagtat.on est mene par la coinmisiun de la /alle de la Sare dans le but d meure un terme anx agissements de certaines So:its que i JO coasij e comme sub/ersi vei Li commssonen annonant otfi.ielement cette nouvelle a d.la ie qu-*. c:* soci.s ont cr une telle tg ttioi et p is noe telle importt ce qu'e les alarmeot mme 1: gou vernement allenaad. Le'firnarchal foch ea fulogne V RS0V1E 6—Le mar.h.l Foch a accepte 1 lavitation de la foiogie d'aviser rlatogarsion de ls st*lae du Prio-e |jseph t'oins w.ay. U0 d<*s in.rc baux de N po %  oa. vendue la t ologae pi mu flCU ap.j e U.lti de R g.Ja pta %  e que le m.t/.u. Pecfl IfliftCI i Vaisovie le a via ua impoiani p.o K .a u ue de te es en voie dtao s •entai li.il m du l eqouvernpmeni IranaU et (* puplt| PARSS— Cinq neipbreslij l met Poioctr ont prsid hier a, \erses villes de Frince L'itatajJ lion de monuments rigs i'iai rroire des soldats morts iu %  •d'honneur. Partout ils ont fn prsf oce d'une foule *m\ quels Rhume terait victii" lorsque l'Allemagne sursit rei ses obligations. Les ddratio., ministres sont interprtes par \%\ blc et dans les milieux corrm^ la rponse anx soi amibu'e Mr Lourhfor Mr de Las syrie, m oistiednL^ cei pavlani Tu "me a ait iaM rupttion de la Rhu taile mlr 1 yen de coercition e'fi-ace qui i tyoos eoveii l'A lemagae Noui tendons plu< accepte' des ioo vides et des s gna u<-e< illoi nous avons une gartnne e,iei gstderons uni que nonii'r pas ob'enu ss;isticl on Mr Magmot.m niaereil ville St Mi h el a dit LAUeos, doit payer et dsarmer. Aprs ^i d'une patience qui a '. intort;-' comme de la taib esse, notsi t torcs d'svoir recours i lai tion L A lemague dei cemp que nous n avons pis tecoptj tertitoitts pour Wannexer, i pour protger nosdioit. Ellii compiendre que nous avons artl rsolution inbranlable r i cuer la rgion occupe ao'tal i mesure des paiements elle Ce-ie dclaration a iccoeill) lej cris de V ve Poincar, Vmf not-Mr Cbron, ministre deirj libires, a parl sur le tsati Guise ei Mr Rio. sous ttcrtiM la mari, e mar.hmdf, ont tait Itr mes dclarttions dans le Mol Dc Lai faetattlM t atam >IJ soplale cicinooJ .Ki/aic tW taM ufi "t *•• aac^at liM ici aiirct .uuli u j nuira |i. %  ...>• Lacou/ui ^a.iir- Je >a .ua.a inoruiiue, Ma ,Si IWOUC ataf 0 " taaiai poar M ieuJ. . u uc opi cj^ne. No. tmniniTliiT" a .1. n Mue Jauraec aay;r Mr le iaj..-ui c. HiM vuui uo ; tf. Me cl vl u: hj.u joife. aiiiM 4a ua .U.C. mcoiMc*) J .a tagitUC ^IM M MU "•fJW; Grve des tailleur* ei charpentier* PAKib 7— La g ve d^s ouvriers tailleurs ci .biipeut.eis comm c c il y a d ux scmaues l'tt* eleudue a lous les ouvriers de ta coipjiaiion y compus ies femmes emp.oyes dau> ici aic.icii uc baute couture de la plats uc l'O^eia el de la tue de la a aLes ouvuers demandent une -— .4 "* Pariffftienl ,J..J\ .J o • tri otal s. %  ooai acuia..ci ic tcit to es un ja Ott'tU OtOII d'AuQ. aVc*. csjuea VtCt ictt p J i. ia i'.a:.. t L s p ti siu du g^uvemeuieat ue cacu.u pis que u nUttun du un ici de icaie avec U ^ue.tioa de a Koat lex neur el avec ce.le du budget des lagenents ti d 1 ag icuitute a 1 nieucur.La p m e qjcitioa i r tOQira ds a teoiiOi itit u que tun a^ i.o.. q .i est devenu.* Iftt g trs pai Suite des g VcS lOuV.l.lS agit cotes a ftOM ue salaire, dau, rm uuaiue. L:, dilteread* eatte enplo ye* ci emp.oya;i davieuucat de nos eu p.us luquie tats. L y a pies de .-* JJ u. o ouvrieis muu.ne., qui discu.eut eu .e mum-ni et S6 ooo aoat a>--). eu g /e daa1 ioda>tiu uu vu. me a. cute une nouvelle e cbelie de sau.ies set applic.ble le 14 ivttli si les ouvueis ne 1 acceptt pas ce scia I tock oui poui pie. de 1 OJU.IOO d hommes, La lurquie et le allie CON^l \NlNUt'Lh8 La tepuuse u^ g.uvc.ueaaeut tu;c a lio VtUtivo w -t.ie. concerna it la .pilM Uc u MOttlOOCt de btWaOOt est iiivec a AagBfi. La note eu a souciait uu^.uoj dO l'iuVltalion •vt. ota icjfcivca sur ccitaines propo siuou d:s aills. Nouvelles mineti charbon saiU DUSSELDOUFSLsai franaises annoncent que 71 les mues de charbon ont li par les reprsenun's de lsti son de conu'e qui tsi sti pagnes pti-on dtachement j pes Ces saisies potteot i*' des mines de chaibuo *•*" entre le mains dea franais, MJ cas de sabotage constat iair ns nouvellement conosseeul.eu Bo.tropcque'qoisi avaient t mises hors de i 3 directeurs de ces mines an" lts et emprisonns. U"'. coke saisi Kaeoig Udtnai kl oghausen a pies de ooaot ncsc coke disponibles.,-" J] ts tianaises es'im:ot iniljT tuelleraenl 700 ouvre s";j po-oaaii a chtigei ' cbl ',fi cok e. i,.e S e a bl.!seMff t.an.i eibsge. emp-ori m tr v.i a.. r '<"> d J de It-dru KDaf ^ juur eu joa, vt -eilMJp esu oui tic org'a.sla JJa que les.lran* peuvent *^' Rbiuloot.ombu3i.Wsq''*! iesuries'.V(Sdud=uv.A' direction des u.ne.WJj'P qutieslunrailiesdesijoo au cours dune ^g*"", maidiaSb.utes. UiJJJJ neraiie* seront di.ca.tsjj 1 cour d une coaUieoce c recteurs des usines *WJ b.es des Unions Oufief^ vucisconposer.oi ! pouce u'o.die >eia ^ Vi.i pane.. a-J iwpi tomes franaises om • %  -les autoriseuieoi u condit.oa quelle s'sow loriiefour te D* Sui la tonvocauoo e * ^ ^0 irai commuai. Je l' W 0 '.^ •' dwinic au ,o.al au MA^^ tf UivwMt tsi*a • "V Uoai 1 AU*, /•'* Uera^oi, i'.*-"*' %  ^u^mU^ _Lu..u atiaVia H •" U ii.iiaoai'-J'-'">^ ^ ,0....4U*a^.a li **J;iM0*X ,iuci< ci k> J *u '••'-' J.J^-^I Le guu.iuiuiui a y tl-OMWC. ^ But-* Svu JW* " "^ m rv. • •



PAGE 1

IC MAI IN tflfipfton 4a resoir flore reposons trot* c'est ra soir J tri'lD'e rpYpptior dta .twensbrea Il Ccml de l'A'li^Cf frsrelse m Ibotororde Mr Dan es Belt.gsrd.. Li oeuMaires et 1rs participant* ht iii loul les **is r ** r biifiid d %  'I.0 ini*ioB d.plu [|iii|tt ei,rt.ne en ai gi erre ]tycie it-cala itelltastii unie par uu n une m iitsetiias do pi bile ;. Oo petisis de Lut. Ba.oa.11t1 fubiais. lime 1 gotide; Lrge, 1.50 A V enclre tue auto Loage •' de Ctftf [ai tn Un nui aanit tnoaileVtditiui uu (juiuueihmer i sfPREMZ LANG1A8HN lliaiSB. it llau %  osr Jour |IU Blbleiitlt. I..1O1UU M .p.. esiis jis^ns UvtOt. u: IfcirrL 1 p 1 iCl|l .lM\ilbM Afllirji I.K6 w 8 Ntw Tix* *•' I' 1' 1 ,M t l t'tl.H 'i\evvs s ^"'tfc toi intime ce is vicacces 'JHOtll.b (| f t p ||l t r av ,,| kui? le ( L l u. its viu, Je Ru lllu al l0B a,,tD "• 1 tHXtLLkS.Lt ICI Albcna iito-, r|0>II l dea tnce liu MUkbtigtce F oiUstt Al.tmrga0 !, ll fe ut >' eut e iroen me de JH^riu 'h q.e jour de lape le./, ~ Ll J (01 o'Mrp-ques Ea V "V t,e iLDOtZtl • %  %  rKiv iu,, ki4iiM ^ B |,o> illt.;.'7 U F n *e hcllfudr, *'" c t 2 v,t, ' Lo ' sWL. ... .*• Llf Hiara tour Rt.i C V ,Ur,0D *•.! K f c te rris.icgo.RsTB I -i S.. "* la r ^: ifitia t'i,',' Stt •" *iH U. VtHO AmaJeurs de bonne fflusique,accour<'Z ehm h. Pret*mann~A GGtlili t)L \t Rue du Quai u flaiitC trau^er/x ic Mipet bu iiqvu C^ iui7\6ia (mai ceau* 0Vpi aj, (9nx Mq>, 9 > •Wmiofagueit, Cban ^ fcnjfolu IrenaU e^ptv jr^alV, clc.^elc. S t JO bnii 1 U-KI I t>p. t b Oock m blecc ai glaia 1 Alpaga Loir suprieur o CC Kbki jsuiiu anglais eup. 0 5> Uuluu a uiapa angl 81) u or i au u v porte 4.U Sutit *. i^t Ie#t4i4 t€ t jiUm |}ulftl. LU m. CuUtttttl. ii iiutfoc.il Uii/'o (a v.i^ pou.* SJLUIVJJC. .ta t., pui • au HberU iiuUUixt.' ,iuc < UfckiJTal Ay lit 2u7iij clments tai.uiitu Lialroad .m . >< j^i .L. I.UH.^IWL., Mi *t Malt -fWaa < Ikl.V., A.ll. K. A LUllUlbU, IIMl >(UL lia UlUll i.ui.1 c. iL.ii i. .ki.1*. I MuLy.mii, leat -iLL ;-til ilb U tiB* BISI LUI. O. 1< A ljvut ijui I...1 CUI allaitai Ol U LL. I,.. k l .4k a)Tl.|.l • k l OLiauuu ut it ucil C Maiaai Hait iia ( u i., kbl u-ilLii k i....u il.ne. aM0aWM JLUUI i tvtii dC Ltlit .ULCC. Il u ii.c ne ..-ont • %  meut i loala Icar BB* CCl.aaaiM.LLC, Lianyeintnl d dttt.be Muie Ditytua. il ISSU ki b.ccvvtii.auic witue t quelle a cbai^e (.kd.i.iiiiie &BVS I Kut uu Lt.a'i& Nw nie -1. di Li DiAtiii sieaiitcS'tp Lime voimu an l Aytnl Qtntral i Ufi-tU i rutie J .itrt. IWM Le L/.••>eu/- aswl prie* d noter f u ta >-> i' Aa4ilf.li ei( aiUndu afo/'i uu trmci Ut LmUl L*nal sotte t i'eMt-ti,at/ li j udu lf Avril VJX*. Ltip.tuut dimbs.rqu.mtnt ttrtnt itiviii tour le I et u li.ttinutMn aie bi.U)— lotk II ne* lot/ hum pi*** uui la urmaiiUe /Ui/t ce km un. et butaau swritra u .iai i ?/'ms ;/Mf /.et ..V A !./• diiiOtmiiil. (J.t.LliUMi CA tijnii ueticrai a 1 fit 6 Le v v • %  i*: i ugoi • t ne r.i s ci atilet i c. t oU ui s, ,' i. d . bf •:,OIJ il.ctli il ( .• f t. r. h Y IYU *ire *rq a u ni •<(... i'O a* >i .vu o u f VU. il -• i .lil.. i.b S ULII ..n. I s Mi L A. Itouin i, Jrime ou a M* Josepb 0AdiAli.NOL.fort ao l'nnces / m i4/*SM e.... u .*! %  a/t ut*! MI m, tn.nim i o.. tilrtl 0* (lof fi. A rfltCuBII t/. 80 p. i /• %  •"• an .t %  /"•.. ^rji ^1, uii iiUL Ut .tai/uiu i/ita uu avuttau uu /oui nul L ii>eur PtrJ-au^ri/ice le 24 /Wisr iy^J Picard Ci; forfcri Luhricaling Oil Cras Huiles tl Graisse Prix et qualits dfl-inl (Oiiii* concurrence Lon R Tl.bautl r >^fnt p.ur SII'l Leliu & Fi n k, lut Fonde en 18"6, Supriorit B:.s prix Irtirptrul Toug produit." ahimiques, p h imnceu tiques el autres IT\ej|rt daliles dau.s une pharmacie. B-PICUS, PoWrr. Cmnelle'. Girolle, lois toile, Muscsd .'. %  %  < SUCRE RAFFINE SPCIALIT; Marque pri oe Lyiol csinf dant, Pilfumtr, Articles pour bit b iers faf Hun;, Ghocolil en D'' d e • .-lit il f is de lVlt.rue Kmul^ion Co'd Cieam, Ex iai s ton* fir %  •.• %  tteit da t iletie, Ev.t de Quinine, Poailre "on e lis ;*P lion pour conserver le œfs Irais, litit .< J Ht g ••<•(, I suprieur. pour la loil Demandez le raislr^ue dos srmhts. Cr>rtisnt vos commanii s I l.l-.HN & F1NK, Inc, vous s tu ableaw. airisfhit a Toutes \c bonnes pba'maciec' du paye s'approvisionnent cbea LU X F1NK IncV Lon B. Jhbaud Agent excluait pour Uili YVILSO^l & Co CHICAGO, 1US Manlgue pure Lard mantyue de famille Beurre wilsco Buile do Coton mess pork Clear i'uik Bteiii Sale etc. Demandez le Produite d> Wilson 4' Co, // sont iv proehables. Lon R. TlilitinJ Agent ewclusif peur H ait Pharmacie W.Buch arrivs par lot derniers bateaux : Animasa, pour le traitement de Attrio$clro*e Hisloptaste du Or Wassettnann peur le traitemtnt t de h f Wo culose Comprims et ampoules S'annoxyle pour U traitiwmml Ot . ruron culose. Hmatvgnt, Marjw Mouette le flacon S Gourmet Emu sion. Marque, Moue'Je le flacon 3 gourdes Huile grift en A.vpoulti injectables tJg Ag.\ ldol \ w en ampoule. Globules r'yut. (foula ne 11 )ud*> f.ac'o' Bvimrd, Arhl.% Muante le 1tlyt*ri%* Vlu im Huile it Eai de Q rinin* f'ma'i. L*ue* i -.t,/, liallwt en terres et Capsules en poraMu pou laboratoire^ P,t lui' ~' Gmturtt ab lominales ttjrrtgateurs tn caouitkouc Graines de jardmig, Potlam et Pkoepkates pour togrtiAkmi



PAGE 1

ta Mvni %  %  \ i %  f •'il GYRALDOSE pour' los soinz intimes do la femme /' La GYBAI.DOST. est lVUl.sep'.iqne Idal pour le voyage. Flic H prsenta M comprims stab'.er. et .ionicnes Chaque dose Jete iang deux litres d'au nous donne la cortitten parfum i qu .• Parlsie-re a ad pt natta i n MUCMU i ui •..'.. I %  f %  % %  -:. /# %  %  ; U %  L'dnfta •".. %  •. %  •<: eu* 1 ? Bfe f^mtiM afolf ui V .H file < %  .:' t. • •" %  %  • t ( %  • . ... n i % %  1 T (1V! r Sfti %  %  • %  %  G' • %  -. IKi.-i : i %  : i t: ......... %  Vmlhni .'r Mouet l^eus gtaraai, 1790 tlae ac Magasin de l'Eut ..i^iii <>. i\. eu bai ils de 400 Ibs VIENT D'ARM VER Le p'.u conomique pour son rendement suprieur] L a plu* eonorque pour sa solide rsistance L*Architecte qui l emploie peut construira pour moins d argent Le propritaire qui coustruil dpense moins d*argeut. En vente chez; L. Pree(zmann*AGGERHO\tf f RUE DU QUAI T" I TIMBRES-POSTE pour COLLECTIONS J'achte les Timbre des Colonies. Me soumettre chantillons avec prix par 100 et pari .000 de chaque aorte. J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon BulJlin mensuel avec prix courants d'albums et collections. THODORE CHAMPION, 13, Rue Drouot, Paris* Fullon Slioe Polis h ConipanyjjLnc. Vew York Si v)n vrileCpr^ger 1M-'" U -<>< '*i* isurk S vJut voulu i. %  ! u i 'rillaw Utsa il et durab Si Ut I ! ta < U.lfhr et la toupi M dCM ebautsures pendml lawlsmi imployet to wsorque MONOGRAM. tabriqu *• ipttiaUnuni /'>'' Ifs dam/s et Us gaiilmtn du %  tb -ite. l IU hrotii la~fl,tiu dit chaussures tout e Ibvtih'diii et la chaleur Elle l entretient lew sovp'esseet conserUt l'w brillant i^m.uJf^ la m 'rue MCNOGty A M c'est ia mttVtur dt toutes les uvirquii P***-***. m. %  La Saison Nicolas CORDASCO Sise Rue Bonne toi No A l'honneur d'informer le puLlic, et p?rticul r.'rrent a nom b puse et lidfe clientle, ian> de U Uaoiial que des auircs villes de Fiovince, qu'elle a aciuellemeiii en stock un asHO-li-nent^complei d'articles de Cordonnerie qu'elle vend un prix dflaol toute con curreuce : Peau Je toutes couleurs et de toutes qualit, clou, œil Uli, larels, ialons c&ouAchouc, ele, e'c. Mur uns Singer et aiguilles pour machines* La Maison promet surtout sa clientle de la Provhee, une prompte excution et de la clrit dans les commandes qu'elle. von dra Lien lui contier. En dehors desatticles de cordonnerie la maison ofne sel clients rje* tles en acier pour portes et clous pointes de Paris toutes diueo tivAiaue des An* demies Elves de Sainte Rose de Lima 11 est rappel aux membtes actif* aux membres d'honneur et aux per 0QDfS qji suivent habituelle c neut notre retraite anaaelle que les pieux exercices commenceront le lui di 9 Avril prochain 5 heures prcises de I sprs m:d Mai di, mercredi jeudi et vendre di,l bte Messe, suivie d'or.e instruc i on, sera di e, 8 heur. %  du tnado, et l Justroc ioii de 1 apis midi tara lieu 4 heuifcs uent". On aura 1s graude faveur d'avoir pour Trrixateur le Rvrend tort Lsnnr. Suprieur du Petit Smictire Sollge. La Secrtaire *CF0MNE JEAN LOUil Les dernires Nouveauts CHEZ Bip Frres !]£•<• mcrnifis neuvtn' te rijour car la mnt'OH Ihfi'o friSlJwiiii dt root* voir ti fin pm le 4r Sttam t r U§ teti"*s tant nt't 'us i'* T'Urts tout 0.''Hi thtU die vr hyg niqx nttrmer modU de i< • > ItO l< • %abU%. La Misai a galement repli un *0" %  '' Us8U(ft*'' d t'iuttr tt u e qr • t • *£J,<4' le Hi r apn t utfl !• %  %  ... stfiJ^'L '•'" • %  't '' 'm t ili ,,i C'-/.("i v'' <£•''" province ttntr I /. ire i : isi Hi'iM' t alUr /• iiurt 'AU %  davanat panuad que $ %  aunablti clitnU ttront *, chante ta-' '. la ftal'h w et d lu brnuU ds ti$$u lue c vite, ounobltt cf-i'/s tt -M %(t: fifn'y J' 'tmf-e a Iatt< f cde Rtrl$ O il mm leur cueunil Vuue turturvf jPoit au Pnucele *U aiari rOfd On demande A Icner une msissn meuble OJ non, au haut l la ville. Pairs ls otites aux boraux du jouina • Avendre • Msiion situe Rue Danis Destouchja No. rj3i t oie de t\ n sie fioldman Pour le* condiion* k'adrefwr MesicurjHBitrio Frres chsgs de la vente* Prix trs a\an • %  (eu)' Port au MM r 20 Un M les petits enf&nts xwt!ajoiedufoyr Tous les jeunes ttt'uk rvent r.v\ moments de bonho-jr avec des enfants sj ini t heureux. MsftselsMBs]KBt combien de j snes femmes vc.ent leur rve passer et ne p. uvent c >nr,.i\rc ces j lescause de drang menti organlq ...s ^ui psaveot f. corrigs par un baltsasnt trs jimpie. la Composition Vgtale do Lydta H Pinkham est a> SCtmeist le UldicaaMOt ncessaire comme cetto lettre liiidique: Pueb!a,Pueb1a,Mexico.-"J'ai F ri ,a Composition Vgtais de I.ydia FPinkham pour des douleurs dans le venue M le dos et a.tsd parce que n-.es p'-Jci venaient sous forme d'hmorragie et duraient plus de cinq ) m J'avais auparr'ant pris un nombre infini i mdicaniiaSI sans me gurir. Une de mes amies m'a parl de \otrc io-;'position vgtale et je .a recommande. Ma sant est revenue et mon mari et moi vous er. sommes recrnnalssints. J'ai .donn naissance une fille et nous sommes en bonne sant."— MARIA MACHORKO DE P.OSA3, Joaquin Ruia^;. "Ti^nda" Pviebb), Puebla, Mexico. Do grand nombre de lettres (Ic-.iUlrec prouteof l'SUaciti de 1a Cohiposition A4get*ale de Lydia E. PinkKam ? a • %  i G; B. Peloia CrDd'Rue,—_En face de IVofieBMrj Pour cause d'agrandissement limportante maison do chsoissW Mr Q 13 KBTUU. a t traaiferea au spacieux local, eu faeeeil" cienne roaieou KEli'bL. Las amateurs ont dj apnrcia Us rem;rqaab'ea travaux lorsi' tteiipr* de Mr l'eoi', rivaux q u se eiynshnt *T lEegii e U fl*i ta toltdarite tt la dtstinction. Avant de (ire aucOQ aoUat ds clnus^nrus ou d'articles da cor feiris uno visite ls Maison Q. B. l'KiOi.v. Vous en sent lmerveille Articles pour h fi TISSUS & ATREI liXMEILLEUBSPHIXEUPUl Lu juisoii i&aac Disitj 1738 Rue Coub< ^"cieone htlle S.l4 ^n-nce sa nombre se clientle parliculireinen <***< Ht*>ei le tamillet, qu'e 1 le viout de recevoir un ">nnpte* m n d^ ti?si8 de tous genres sociale:nent des articles "^^j r,xri dan* fsi / millet le l iut d s pne exceptionnel*' n Hi %  me on s'en convaincra n faisant une viii ;etie m* 00 ^ VO'IPS. organdi, (>pon *t ratine toutes les qualits •t"*' nuidces unis broset Heure Unegr4Qie varie de o.ie rflan^iei pour lingerie • po r che-n sei h i-ntue. Satin Cliii e no r et lustr ne couleurs pour tailleur. Toiles S drap et loties pjur nateias t\ pour napp" .„ z nous vint er et vousS'.rez sa'iifatfi. ^i Noire rayon de parfumerie es* toujours /rais e* prtt ^ fumer.



PAGE 1

'•a • fc i7* nnA No 5574 POHT.lU-JPhlNCfi(.BilT*) MAJtftl O AVRIL 191 J DIRC8TEUH PROPRIETAIRE* IMPR1MEUF llment Magloire BOIS VERNA 1368, Bae Amricaine UMERO 20 CENTIMES Je n'ai jamais vu que la ruse puisse tenir longtemps contre la sincrit. RIVAROL Quotidien miPBOHi.;!!o i Stt l'ROlO* PERDUS lostoreieit plu A crer DO tre i fait de grce inpnoe et de (rot Allant : c'eM ! jeone fille. ige iœprf cie c l'enfant de({maie et c la femme est .8 erfent la vie na pasermarqu de son sceau croel le inoai. 'e CP grin D S pas IMCI I Ame lou'e neuve, la .J ai pas encore dforrr par [dirai coorair tes la libe t do rtleo La jeune fil le p*u gourire piiatance, rver ou b nleure odonner gei tiui r,t A la ipontade tu lan Partout, eoa %  la lei lattlud'H. on la conata ihb'e I fll<-mme. Ct-riea. h lffrance le type et les mœurs 'lisent lallureMais partout nocomie ett narte, ouverte the cmpreio e dilieiens m. n BCBtdtur d-jA espigle et de i navet djA rrqaUte-.De quel. Codeur, de quelque pays qu'ell. on I admire et on subit son Ht 1 aident Grecs daipaaienl la ifillapar on mot drct la raci ioifleioJivifin En elfe', la M fille n'iat prs cVfinie, n '*et ni Ttoœe cl letfanr, • |p en le* la Hfoia. Selon aon hrdi irrite A celte pi iode indcise %  M mmn raiidement. Dana 'ei cda, la feira ae rvle "ta valmes, qui vjrient gelon Ti impriment an cachet jeune fille de chaqie uwi lea peop'es une noua %  arone comme non civl iss, qn lien oc pas ei core adop' .filiation, la jeune fille est ["Braquer ai tout ailleurs. Les %  w soudanaises ignorent toute 5ii/' elleuUeor ccqaetterie fn 1 i l ea 'l c or P d lje Qede a ^' %  o jJo'^^eilwcher. '"•JA Asdiire par | M charBWA P mof "• Non r oua jljoee odiHHDcg d rAlli ,. ont d^nes ei p \ „ grHVe .. jJWjl 8 M i,; l0 r, g ; nu ..: ai'i. '• u -"s*rea. lai %  "a, .cr.in i,t ardee gioonel ncn_treu,n 8 e so ion ' t c,d De M.ei variai), ^oo tempe daca I ignorance ooœjLde. kll. .,, lev! Olicis n p P ^ ,que P*' '"truite, Ijelln e acu donnera sa W af?" ce < l Q elle 9a t. Iti L '*. V011 iQvnile llillT 'o'Kusaqti.j No h. e eD e mer 1 oans le c ^jonpoeede ea mre et &f ie ,a d a 'f P 0r,ce,t aocon i51 V' m e u i e o C II D0U . t la joie *• nvi . 'in e M Œ6re i-* a i 11 *' orce deleuia L^''la Por m 0,tre rctea • u Au. llie 00t ttrau -J lifl, q 11 fiUt P'-". L^ •mi....l e œo t traslnce tWeSt u l" 1 ?,". u Japon, K R i??i?5 Gtene do moisi 'M. i**| |Ctuoe, iicruidaticn <* Chez un lOl de marchan dises diverses Paul ERues Traversiez $du Magasin de VHta' Afin de taire de la oiac* aux nouveaux arrivage?, nous comnrn ong demain, ceilev P ,,ieau rabur; |ven( prendre, car nous ne regardons pu aux prix. Euiffcs b an.hns pour robes et • leons. Driil kakis jaune et o'iv, jtieioe marine, Serge coton, mi ne pour iuptf, Chapeaux de p^i S JM vTT'lf 0 dres dfl riz Prluma. Si'Oui 4* tullatie colg, eei La Vioiete Pans.chauss lies ol Ba*ordinaires, b'il pour crocli-i Uoutons mtal pour col et poigrete. Chauasufs damn.. lacet? lo; fieuTSc ouleira.pour hommes. Mousseline de soie C'est intressant elle fit entrave par la politesse, q*ii mpoie un crmonial coropli que. La jeuue fille d Kitrmc-Orient eet toute dnB son sourire, elle t'en vaudrait d-* causer le moiedre en nui A quiconque. L'ducation qn elle rfv )it isid'elle un pe'it tre dlicat, on b b lot prciecx, doat la soaci Softani est 1rpandre non douce g-t auteur d'elle. Son rle est d consoler et de diatia re. On a dit d elle, av< c raison : c est une fleur dont oa respire le prrtjrn qai embaume lame*. BAPUO A Maurice EtieiQs fils A.ngl9 des KUOS das Fronts Fo.ta et du Magasin de 1 Et; Marchandise* franaises l Valids a SOIR id 1er et '^me piaoles La Reine seanula lie pisode _" Eotte 50 centimes ^ ^ ;^J "MERCREDI 2*^i£ M f ;uli;rsen luite comte le BJBWnracaMSI de lATtl ibre 11 ex NI p u pre JOO pror.nierl rettlles par semaine.). J'AHiS — La lgation de Bulgarie publie Bue noie prtendant oie I arme C.iecque obi gela copulation quittr la Ihrace Occidentale Tous es villages, i a saisi en Septembre le Con tuiat Montngrin i Rome e 1 s est proclam de nouvciu pnmier ministre a t expuls d'Italie. iUi'iofe IH Lecture Le numro .! i Mocitear d'bier a pnbli l'avis itiveni ; Stcritairerie d Elat de l lnulru;tion publique Il est port Is cor naisssoce de*, intresss que. Bar le rapport fa' o rable de la direction gnera'e de l'instraciio'i p-ib ique ea <*& do 2ti Msrd \'.nt d'ImltltiOV : les fanaiHrs infreurfe, par les racyen9 8'nntnri, Veulent Imiter !e traio d existence dfam Ihs plus UvAm vt tendent air si site.naQ ea te rg'me d-* di^pnnrtm en'• lai re ettes et lea uopenses da tracta . ramihel. D'ut- p-irt, l'imb^nee s : d' augmenter C4'e pnomd'p : depuis que'.ju terrpi d -,*, no* gnimrnein inti, s lisant en c*la l'eieinp'e de3 tamiUei imorvovan e% eogagent !o pays dans dea entr prie-a qui, tout en tant noi produciivss. crent des clivges coo eueea e oDiubreuses A la communaut. Tout en reconnaissait les avic? egea actuel* rt nra'iquee qoe lia L'oinosg lea dKi, au moment de la con cession ds ce iimi e,'l'tat gn TBI du pava tait peu en rapport av^c rtobliB8POKEt d'un mode si raffin d'jlmrsge, alors que W^sbirgton pour nommer une grande eaj l'aie, et Kirgslon, pour en citer une petite, ce eont pas publique m -nt claiies l'lectricit. Verb la mme poque, on a I ail II no:s eog er,— que dic-jej'on noue aengge dans un ayslme de con tratde eh^mioide fi r du Nord et de l'ArtibOfll e qui a cnuatitu pour noue un Vritable os de poiaeon dans la gor ?e. Ce qai nom disons de la di'propo tion^n re nos recet-'ea e; nos dptnaei est ca pont vrai que le contrat en qaaittOQ d vait, pour .e jas ilier, re ao:orop9gn d'u^e en repr se d'eiploi'r t on tt dtirot'a ion do fi^ es-b'rBnes qui M ii lemali h jour la ie fc *e e fit aini difaut, m M la dp3riB r-s M. L'eotri i ne mm i de U IC, S bien qoe eooatituact •iintielll ment ni e entreprise productive ea rtiaoo dis trafics p vua "et des rfioorj d'saerv.es n it per nous cooatitorr uae clia-^e de plu, les iiiouveiconts de i. production n'iyact pta rpouau aux bisv.sd Sans avoir 1 eeoiu d aller plan lolli dans Unum^rsion des cas d i ce genre,— al Dieu f*ait qui ce n'e-t pas la met e qui m u lierait fi nous voulions continuer,— et A ne noue en tenir qu'ai x tro s Cfs lita nom pou o n* dirp que 'e* gonver* Leraenls ont miser 1er rpaulre du peuple fi il, en des clnrg-i qui.— sous n'serve d.s coin?'! saiioria q je l'avenir peut nors mrbger— eo-it manif s'ement en d s, m, o lion avec les moyaoi Bnaocleri du p^yj. Tout donc, dam notre machina sociale, depuis les familles jusqu' l'Etat, a vcu, tt vu encore. mois fini' p^r .un solde dni POT qui va augmera r la dette flottante roiii-sle. ? camrao il y a qualque ve npe que cela dure, cala coietiioe uua ap" — %  • %  jr -v T .. T ^, ^.^ rorte de pvds rrort, de boulet attach anx fit d • %  '^s chef* de famille et qji arrortft l'cersie rja H et pa sans cela employer an relveaaeni de leur u ol un. I.s cha'ne de mii?r lie etoal indfiniment les gnratloni hatien, ns Depuiai'irilervfniionamriealne', les brtbitndes de luxe et de confor fBb'e introduites, ppr purcrolt, deoe la socit haiiienne, accentuent lea dipproportionH. L notion du dollar s'teno de plna en p'us et fait appa rfitre davant8^e. rar contrasta, notre BOPC acle de repre Au surplus, l'flC'ion amricaine ne s'exercent qoe dans Ira servies publica, sngmen'i le cn'it des dpense de cet ordre, condition %  ; <,• n->: ,.• pour lame liora'ion de ces aervices, Or, c'eat la BOC t hatienne qui, aol' direc tement par l'impt, eoit indirecte ment par If s droit* sur le, marchan disn, eat obl : g s e, malgi son tat dp rni^ e, de con i buer l'augmen tstino de rsce ta publique ucee sairo pour % %  El telh est mon txicra'um, et ttlk est mi vengeance •n h'te et tache au tond de mi pjilrtu /, une ttrnit. La C.vilifal on gyptienne esl pleine de mysiies encore i claircir Mlle est como ique >t cache tant de ca* flOfitl iiilre'sanirs. que sous lie %  uspices de norrbnux irchologaei, diverses fouilles sont a s cesse prit! tues dam le pays c coule le Nil. Ce sont ces re.h r hes savantea qui o it p-rmis ;ux gnration* d'fe fixes sui la valeui de ce peup e< On a vn tant de choses tonnantes qu'es a'mtra'ion. on a entendu louveLtee 'ois plu-! duo s-c ier, tel le roi la IfgttMUg ndaire i \il novi subsoll p< ui coetiecatrei ro ie poque ha elle, l'art gyptien est m a rveilleai; il >emb e dominer toijoa'i. Vrit* b es crateuis, les altistes ont laiss dea travaux remarqoables.qui bloaia sent les modernes, L-i nombreux monumentj, teli les pyramide, lei obiliquej, le aph QX, les miuial-s ou hvpogei, IS momie, ici sectels ifoovab'.ei' I originalit de l'arzhitec'ure, la peio ture si bien employe, les statue mou'es avec tant de maltr'se. la d lcxte;se avec laquelle les pierrei lea plus rfrac alrei ont obii, tout ceci en un mo tmoigne du haut degr de parlt oa i laquelle ce peuple tait arriv • '. i Mit. ce >t surtout ayeQ lia DIBI


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05900
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, April 10, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05900

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
'- a
fci7* nnA No 5574
POHT.lU-JPhlNCfi(.BilT*)
MAJtftl O AVRIL 191
J
DIRC8TEUH PROPRIETAIRE*
IMPR1MEUF
llment Magloire
BOIS VERNA
1368, Bae Amricaine
UMERO 20 CENTIMES
Je n'ai jamais vu que la
ruse puisse tenir longtemps
contre la sincrit.
RIVAROL
Quotidien
miPBOHi.;!!oiStt
l'ROlO* PERDUS
lostoreieit plu A crer do tre
i fait de grce inpnoe et de
(rot Allant : c'eM ! jeone fille.
ige iprf cie c l'enfant de-
({maie et c la femme est
.8 erfent la vie na paser-
marqu de son sceau croel le
inoai. 'e cp grin d s pas
Imci I Ame lou'e neuve, la
.J ai pas encore dforrr par
[dirai coorair tes la libe t do
rtleo La jeune fil le p*u gourire
piiatance, rver ou b nleure
odonner gei tiui r,t A la iponta-
de tu lan Partout, eoa
la lei lattlud'H. on la conata
ihb'e I fll<-mme. Ct-riea. h
lffrance le type et les murs
'lisent lallure- Mais partout
nocomie ett narte, ouverte
the cmpreio e dilieiens m. n
BCBtdtur d-jA espigle et de
i navet djA rrqaUte-.De quel.
Codeur, de quelque pays qu'ell.
! on I admire et on subit son Ht
1 aident Grecs daipaaienl la
ifillapar on mot drct la raci
ioifleioJivifin En elfe', la
M fille n'iat prs cVfinie, n'*et ni
Ttoe cl letfanr, |p en le*
la Hfoia. Selon aon hrdi
irrite A celte pi iode indcise
M mmn raiidement. Dana 'ei
cda, la feira ae rvle
"ta
valmes, qui vjrient gelon
Ti impriment an cachet
* jeune fille de chaqie
uwi lea peop'es une noua
arone comme non civl iss,
qn lien oc pas ei core adop'
.filiation, la jeune fille est
["Braquer ai tout ailleurs. Les
w soudanaises ignorent toute
5ii/'elleuUeor ccqaetterie
fn1ilea'lcorPd'ljeQedea
^'ojJo'^^eilwcher.
'"JA Asdiire par |M char-
bWa P "mof" Non roua
jljoee odiHHDcg d rAlli,.
ont d^nes ei p\ grHVe ..
jJWjl 8Mi,;l0r,g;nu..:
ai'i. 'u-"s*rea. lai
"a, .cr.in i,t ardee
' gioonel ncn_treu,n8e so !
ion 'tc,d'DeM.ei variai),
^oo tempe daca I ignorance
oojLde. kll. .,, lev!
OlicisnpP^,que P*' '"truite,
Ijelln e acu donnera sa
W af?" ce Iti L '*. V011 iQvnile
llillT 'o'Kusaqti.j
No h. eeD'e,mer'1 oans le c
^jonpoeede ea mre et
?ie,ada,'fP.0r,ce,t aocon
i51 V'm "e-u ieo
C II D0U. t la joie
* nvi . 'ine M 6re
i-*!a i11*' orce deleuia
L^''la Porm,0,trerctea
u Au. llie',00t ttrau
-J lifl,q11' fiUt P'-".
L^ mi....le o-t traslnce
tWeStul"1?,". u Japon,
K R i??i?5 Gtene do moisi
'M. i**|
|Ctuoe,
iicruidaticn <*
Chez
un
lOl de marchan
dises diverses
Paul E-
Rues Traversiez $du Magasin de VHta'
Afin de taire de la oiac* aux nouveaux arrivage?, nous comnrn
ong demain, ceilevP,,ieau rabur; |ven( prendre, car nous ne
regardons pu aux prix.
Euiffcs b an.hns pour robes et leons. Driil kakis jaune et o'iv,
jtieioe marine, Serge coton, mi ne pour iuptf, Chapeaux de p^i
S Jm vTT'lf0-,dres dfl riz' Prluma. Si'Oui 4* tullatie colg,
eei La Vioiete Pans.chauss lies ol Ba*ordinaires, b'il pour crocli-i
Uoutons mtal pour col et poigrete. Chauasufs damn.. lacet? lo;
fieuTSc ouleira.pour hommes. Mousseline de soie
C'est intressant
elle fit entrave par la politesse,
q*ii mpoie un crmonial coropli
que. La jeuue fille d Kitrmc-Orient
eet toute dnB son sourire, elle t'en
vaudrait d-* causer le moiedre en
nui A quiconque. L'ducation qn elle
rfv )it isi- d'elle un pe'it tre dlicat,
on b b lot prciecx, doat la soaci
Softani est 1- rpandre non douce
g-t auteur d'elle. Son rle est d
consoler et de diatia re. On a dit
d elle, av< c raison : c est une fleur
dont oa respire le prrtjrn qai em-
baume lame*.
BAPUO
A Maurice EtieiQs fils
A.ngl9 des kuos das Fronts
Fo.ta et du Magasin de 1 Et;
Marchandise*
franaises
l
Valids
a soir
id
1er et '^me piaoles
La Reine seanula___
' lie pisode _"
Eotte 50 centimes ^ ^
;^J "MERCREDI 2*^i
M Air ni/ Aubry
1er teror de 1 epera
Mm* laudia Berqir
oprpno
de i opra comiqU
Manon
1er acte, Duo de la Rencontra
en costumes
La Favorite
4e acte
Air ei duo
Carmen
2e acte
Danse et Duo
Loge 1 Dollar
Fauteuil 3 gourdea
Petites Nouvelles
HtRI.IN Une crmonie auri lu u i celte
o.i-.i ion au Ruclisal ivu&k Le PrisiJem tbeil
lo memtres du Reichsi.nt et du Gouvernemcni et
le rep'senun^i des unions ouvrictes y assisic-
lonr, le Chancclir Cuno prononcera, une oraison
iurebre.
BRt'X'-l LFS l"n premier cor.ungeani de
6oo ouvrir* beljjft. IVUU garde de plusieurs mi!-
lieri d'hommes qui v.ronl eroployl dant l'etploila
lion des Mutinai Je la Khur, tont parti! pour
Dsiatoara.
DUIIJM Dapies Mossiejr D^rvT.O'Hig-
gmsmil ny a tciuexv.coi pas plus de joo irr>
f;uli;rsen luite comte le BJBWnracaMSI de lATtl
ibre 11 ex NI p u pre joo pror.nierl re-
ttlles par semaine.).
J'AHiS La lgation de Bulgarie publie Bue
noie prtendant oie I arme C.iecque obi gela
copulation quittr la Ihrace Occidentale Tous
es villages, apiesles au ni, lu ob:et de v.leur, mme eeui
det E< tes cm vol .
Cne ca rp gq? systera nique de 'a pirt des
gicct se p.i : 'Uit Jepj-s Fi vricr. I su t du Je-
part de Lausanne de la mission Bulg.ire, qu ne
peut olltrnii des allis un port sur u M r hge
t'rc ure b.uidedt euitoire li'aai li ?iocncre
Bulgare H
/ASHINQTOH Le Prsider M MnM Hir-
ding, sont rentrs i Washington aire; avoir pa se
cinq semaines de v.caacts dins le Soi.
SANTIAGO DE C-IILI Les .h.l, de di-
\(iik ueitgaiion c laccaHctncC l'an.irrricaine
ont assist hier, a 1 o.-cas on de I anniversaire du
Roi Albert,.a un direr oilcrt pat le Mini.irc I l
nipoteniuire de Belgique.
Mr Fieicher de la J l.ga ijr. am.'nc.int amuas
tadeur des hia i Uni, a rinJu hou mage au Rci
et cit I exriurlede la Be'g que pendant 1.1 guerre
qui est un aveit s e.nint 'unel pour les natiou-,
quelque 0 1 leur torce, qui ctoieni qu on peut
violer tant imparit les petite nations.
AN IOSF.. de foia Rica Le charg
d'affaires de France a remis hia au Prsident de
Tosta Riea les insigres de la lgion d'honneur.
IlLIlUN' On apprend de source re qu'une
cf"'ure plus stiKtc est exeue maintenant a Mo.-
i-e Co'onel Flamer.su ancien premier ministie
du Montngro, q> i a saisi en Septembre le Con
tuiat Montngrin i Rome e1. s est proclam de
nouvciu pnmier ministre a t expuls d'Italie.
iUi'iofe Ih Lecture
Le numro .! i Mocitear d'bier a
pnbli l'avis itiveni ;
Stcritairerie d Elat de l lnulru;tion
publique
Il est port Is cor naisssoce de*,
intresss que. Bar le rapport fa' o
rable de la direction gnera'e de
l'instraciio'i p-ib ique ea <*& do
2ti Msrd \'. de de Lecture deMmuei ru'men
POThEl, est actiri? dans les oo<
les primaire! publiques et prives
de la rtepubiiqae.
fort-su-Priocs, le 7 avril 1923.

ffftRIMDE
iVoIre tat
de mhre
Jt voua si entretenu laotrejoor
d'on sspart nouveau sms lequel il
y a heu denmioer la ei'oation hm*
Henn r il sag s?aii do mod d eus
tence d3s olawai unynne et sup-
rlfcre de ro'ra s3^i^t, q e n-ms
avin m mtr* en dlaorrpo 'ion se
les rev-nua Un (ara les cocs ituant
ces c'aanep.
1.98 soc v v >nt d'ImltltiOV : les
fanaiHrs infreurfe, par les racyen9
8'nntnri, Veulent Imiter !e traio
d existence d- fam Ihs plus UvAm
vt tendent air si site.naQ ea te
rg'me d-* di^pnnrtm en' lai
re ettes et lea uopenses da tracta .
ramihel.
D'ut- p-irt, l'imb^nee s:d'
augmenter C4'e pnomd'p : depuis
que'.ju terrpi d -,*, no* gnimrne-
in inti, s lisant en c*la l'eieinp'e de3
tamiUei imorvovan e% eogagent !o
pays dans dea entr prie-a qui, tout
en tant noi produciivss. crent des
clivges coo eueea e oDiubreuses A
la communaut.
Tout en reconnaissait les avic?
egea actuel* rt nra'iquee qoe lia
L'oinosg lea dKi fepuis peu do tirer de leur eiplo-
ta'ion en en basant bnficier le
pafe, il faut eccrDaiirerfs'ropeci-
veraert qas>, au moment de la con
cession ds ce iimi e,'l'tat gn
tbI du pava tait peu en rapport
av^c rtobliB8POKEt d'un mode si
raffin d'jlmrsge, alors que W^s-
birgton pour nommer une grande
eaj l'aie, et Kirgslon, pour en citer
une petite, ce eont pas publique
m -nt claiies l'lectricit.
Verb la mme poque, on a I ail II
no:s eog er, que dic-jej'on noue
aengge dans un ayslme de con
tratde eh^mioide fi r du Nord et
de l'ArtibOfll e qui a cnuatitu pour
noue un Vritable os de poiaeon
dans la gor ?e. Ce qai nom disons
de la di'propo tion^n re nos recet-'ea
e; nos dptnaei est ca pont vrai
que le contrat en qaaittOQ d vait,
pour .e jas ilier, re ao:orop9gn
d'u^e en repr se d'eiploi'r t on tt
dtirot'a ion do fi^ es-b'rBnes qui
M ii lemali h jour la iefc*e e fit
aini difaut, m m la dp3riB r-s m.
L'eotri i ne mm i de U I- C, S ,
bien qoe eooatituact iintielll
ment ni e entreprise productive ea
rtiaoo dis trafics p vua "et des
rfioorj d'saerv.es n it per nous
cooatitorr uae clia-^e de plu, les
iiiouveiconts de i. production n'i-
yact pta rpouau aux bisv.sd
Sans avoir 1 eeoiu d aller plan lolli
dans Unum^rsion des cas d i ce
genre, al Dieu f*ait qui ce n'e-t
pas la met e qui m u lierait fi
nous voulions continuer, et A ne
noue en tenir qu'ai x tro s Cfs lita
nom pou-on* dirp que 'e* gonver*
Leraenls ont miser 1er rpaulre du
peuple fi il,en des clnrg-i qui.
sous n'serve d.s coin?'! saiioria q je
l'avenir peut nors mrbger eo-it
manif s'ement en d s, m, o lion avec
les moyaoi Bnaocleri du p^yj.
Tout donc, dam notre machina
sociale, depuis les familles jusqu'
l'Etat, a vcu, tt vu encore. rgime du dficit buijjiaire Quand
nous errivona, su oout du mois,
avoir roaliiA en a-gent ca qu i' ftn.t
pour entretenir alim nta rement no.
tre farcil'e, nous Bomin^H convain-
cu* avoir fait un tour ie force. Four
tsnt, il y a encore le logement, l'ha
blhment, les malsdias l d -ttes,
1-8 dliti Kt on. Ea ra i \ it> mois
fini' p^r .un solde dni pot qui va
augmera r la dette flottante roi-
ii-sle. ? camrao il y a qualque ve npe
que cela dure, cala coietiioe uua
ap" jr -v ,T..T ^, ^.^
rorte de pvds rrort, de boulet atta-
ch anx fit d '^s chef* de famille
et qji arrortft l'cersie rja H et pa
sans cela employer an relveaaeni
de leur u ol un.
I.s cha'ne de mii?r lie etoal in-
dfiniment les gnratloni hatien,
ns Depuiai'irilervfniionamriealne',
les brtbitndes de luxe et de confor
fBb'e introduites, ppr purcrolt, deoe
la socit haiiienne, accentuent lea
dipproportionH. L notion du dollar
s'teno de plna en p'us et fait appa
rfitre davant8^e. rar contrasta, notre
bopc acle de repre Au surplus,
l'flC'ion amricaine ne s'exercent qoe
dans Ira servies publica, sngmen'i
le cn'it des dpense de cet ordre,
condition '; <, n->: ,. pour lame
liora'ion de ces aervices, Or, c'eat
la boc t hatienne qui, aol' direc
tement par l'impt, eoit indirecte
ment par If s droit* sur le, marchan
disn, eat obl:gse, malgi son tat
dp rni^ e, de con i buer l'augmen
tstino de rsce ta publique ucee
sairo pour !<- nooveaai amnage
mania des ff-aires publiques.
Si ce nest pu le nor", cest une
agonie que aeule pourrait attnuer
peu pu une augmentation normale
du budget des familles. Quand l'au-
ronp-nous par les moyens rgiMiera
ds travail, et en attendant que nous
l'ayons, que fau-frait-JI faire ? Je
vous le demande.
F1OU
M CariiYiii H h
Jj'li k .h lit it
Qu ih H mlfUm' di
il vite
Qu'elle soit nant la main qui si
lve contre ma forme iju'ilf soient
nant ceux qm s'attaquent mon nom,
d mes elfites, aux images de mon Chu
ble a ma fondation I
La ro)iile Crocus qui domine mon
front vomira la ilamme contre leurs
tHes et leurs tlte uronl o sont leurs
pieds t
ls tomberont
mon bte Ammon
mon piie Am n^n.i'n malheur
a'i.. t
> El telh est mon txicra'um, et ttlk
est mi vengeance n h'te et tache au
tond de mi pjilrtu /, une ttrnit.
La C.vilifal on gyptienne esl plei-
ne de mysiies encore i claircir Mlle
est como ique >t cache tant de ca*
flOfitl iiilre'sanirs. que sous lie
uspices de norrbnux irchologaei,
diverses fouilles sont a s cesse prit!
tues dam le pays c coule le Nil.
Ce sont ces re.h r hes savantea
qui o it p-rmis ;ux gnration* d'fe
fixes sui la valeui de ce peup e< On
a vn tant de choses tonnantes qu'es
a'mtra'ion. on a entendu louveLtee
'ois plu-! duo s-c ier, tel le roi la
IfgttMUg ndaire i \il novi subsoll
p< ui coetiecatrei ro ie poque ha
elle, l'art gyptien est marveilleai;
il >emb e dominer toijoa'i. Vrit*
b es crateuis, les altistes ont laiss
dea travaux remarqoables.qui bloaia
sent les modernes,
L-i nombreux monumentj, teli
les pyramide, lei obiliquej, le
aph qx, les miuial-s ou hvpogei,
Is momie, ici sectels ifoovab'.ei'
I originalit de l'arzhitec'ure, la peio
ture si bien employe, les statue
mou'es avec tant de maltr'se. la d
lcxte;se avec laquelle les pierrei lea
plus rfrac alrei ont obii, tout ceci
en un mo tmoigne du haut degr
de parlt oa i laquelle ce peuple
tait arriv

'.
i
Mit. ce
>t surtout ayeQ lia dibI


LL t*AW
>HiPl
w.
>at
--- ^L
t
!t


II ,
:
I
Anniversaire
Aujourd'hui 10 Avril est i'anniver
su e de l'lf cutn de Mr 1 cuis BOR
NU la \ rsidence de la Hpobii*
qoe-
A cett' ocrBBion coqs prsentons
Son excellence tos meilleurs
vux de fer e t de courage Puitae,
le Prsident Homo, dont le eouci
est le bien public, parvenir a la rea*
iid.uou de son beau programmera
vue de lancer df liuiiiv^ment le Paya
dans la voie du Progrs et du tra-
vail.
nom ou icis que 1 Egypte atteignit
eu apoge dans les ans, sciences et
leUies. Le nom dAmaotlis par.
exemple, personnifie piogts. cai d
1 tusioue, il embellit Memphis et
Tbbes aux cent po.tes avec ou gct
tut.
fresque tous les pharaon sont en
teris daos la Valle des Ko s, et ce
iuu saint est Icbjei jusque de nos
jouis de 1% plus g-aude vnration
uc la pa.t des u.dignes-
Au non ue de es ios, le plus c
bic du on, tu Touiau Kbamoo
L'ait surtout ateig_.it sous on
j,..<. uu u.ui dcgi ac ; ciicviion et
oc Pc.uc.-O., peut .Ihimer qu.
j mai les artiste* gyptiens ne su
i.ui u.. ui, qu au d c la de la lie ire
d\|iatlc. .Oupl'l a 1. p.as que les
in.i.c e. le piu icUci ci. .
hb.s>, e*io Lu.u.m a fti m i,
4ue1.uisc.su. loO.ciVat'cu et a
la vi., Uui ui h ......i. leur nbeite
a Uufca u o > )mais ci dpasse
Ce pi.siigeu* (ii i.'i, dont la
p ,,. o .uii.u baimoLi.use di e une
laM tciCiliounec, dlicate ei SUp.t
n.eiiiu.. aihnee, lui aussi dpuis
itcnte sicle repose daus la \ ai.ee
ce. Rois, tranquillement en.our de
tes tiesois B
O j un g aod vcemeat s'est ac
eompli ce jouis ci. Loid Carnavoo
et Mi Howaid Carter ont ouvert la
chambre sepulciale, supime tefuge
du t n.iaou- Un s'est tiouv en p.
te ce de ch s.s rneiveil euses- J vrai
que iwid v_..ruavuu, daus sou mer
\.n..a.cu. ne pouvait s'cm^chcr d:
cuaicr : x jamais on auiait pens
que ic altistes (gypiiens d'une po
que .ussi itcu.e eussent e- capa
tus u'uuc lelit i".ittcuou.
Uu'i -"ou xetn de .'hypoge et
dans tou et caisses d'un char, .it de patade ;
dans un ue ciihtts un gant d'tohe,
poui une n aiu dYnfaut, ce g-nt no r
ci et lacoioi pai les sicles est le pus
ancien qui ion po.sde ; un tabcu
lei en -cime uX, en bois debne ic
ciusie u'ivoue, ux monluies d'or,
des .ecipicms centenaut la noumtu
ze destine au double .
Depuis ces i je > ans, deux sta
lue, a la leisenb ance du pbaiaon
tUiveuUni la chambre funraire ;
comme ia momie l'une deile est ea
uuiic de Diiume i ics piunelles et les
pupilles tont leil es daus des pitres
vuiibec, .es o d.us et les sou es
Sjui en or. Sai le dont ; l'uioeus to
y ai, uuis que la coiMure, les bia.
ictt ics viemcnts so.it couvens de
doiuus
La iii.mbic funraire elle mme
ieuiciuxc les dtroui.les ro/aies dei
vteu-enis, des e* - >, etc. etc.
lc u.ubuiet t' les provisuns de
Toai-ALkn-An.cc, ont etl ussi
tiouv iL.ia.ls, ci les infatigables
s-OCobVleun om men pos la
ntait. tui qu-ue vase> S paitums
il. alblie WOUUBOOl UU : ,U!..' ij u ,
uu>. .i.flitCDcs uu toleil, a m ouv
U.. pSUtt uc ll.ld.ic .
K.i ui.litiiai ... iuscnjaione,
uer-w.i.vl i.s pkiJIQS, deiouitl les
bL>wc...>t .i...tiLr. ubieiogiypne
Oc . ; i u. n >. i di.-oi. it ainsi;
iwtutlu se scia ci.iii.nie dune
iu.j(.u.Li iiLU buuon
Itptooaot, cette lioam.lt ailisti
que, M|lt uesiiUiaOle decojvtrir due
a u paucucr d.s deux gypiologues
iescivait et semble lseive; encor;
des suiLiucs ton uesagieable' Lord
Cauavou u,ui en picscncc de is reine
des beiges, loid ^Ueuby.une sultane
et uu Lune pntra avec tant de
joie daua les chambiesi a t piqu
par uu use.te.
L.U ucu a nenres ses poumons oas
td umpoisoQaJ. en atoplsLt sa
l.-uiiii mi icuuue au Caire_j les
t>u.m..tj mdicales ou^ |m
iu^ jissautM aiiiei le cours du
Celui qui achio ____
LEMULSION de SCOTT
achte le meilleur aliment mdicinal que
la science a produit en cinquante ans.
U n'est pas possible d'obtenir les effets
curatifs de l'huile de foie de morue en
aucune autre forme.
(Prenncz garde d'obtenir toujoun VEmuUion de SOOtt)
pei oo, et aux grands regrets Je la
s-, oce. et du inonde lutcue-lue s..i
'ci", lord Carnavon est mon. de*
tu s de cette piqflie.
D puis, des commenta res sari
nomb.e enveloppent et le disparu et
(tt tou lies putiquees dans la Valle
dts ho s. Ce malheur vite arriv
dioit tfl.ayer quiconque sa tique
la memie
L> vant, ce gros et sur n en a lev*
nemeni, Us j u oaux de Loadrss
d.ns.ua loi g article sjr 'a mou de
loidCarcavou.itli.eui la croyancepo
pulaue que les loi* gyptiens avaient
tu >a coutume de leudie dans leurs
Vir.bi dese>j.es de piges myst-
rieux tt iLOit 1s pour puuii car le
p itou itu\ qui violaient leu s de
meule* lace.aires. Dautieprrt, les
gtos supcifuieux soutiennent que
uepuis s' maladie, Lord Carnavoa a
ete ceitaioemcnt puni de son sacri-
lge ri pe js.ri.t mme que d autres le
se o it tacot* 1. esi possible que
les ud gjc refusent dtsormais de
tOjcbe. au tomb.-au.
Keci.ement, en se pntrant bien
de cette .mpiesaionninte disparifon
du savant egyptoiogue.serait oa dans
le domaine de la superstition, loti
que surtout on exaaiint l'pouvanta
ble aaltdiction :
> Ou eue soit nant a main qui se
lve contre ma furoae I
Un maiheur est vice arrive 1 *...
Tandi> que lo.d Cuuavoa la
trait dans tes tnbies millnaires,
un savant qui tuaia piotondment
la vie et le egoe de pharaon maguih
4uc ju.ic^c ,c uans les moctagues^e
beb.s, uaoe sa clairvoyance eciva,
et ce queiquc s:.nines avaatque le
sarcopbc tut brav : Qjaai au
nob.e loid qu'on nomme mainte-
nant le Mcne des toui.les.quant
a oid Cruavuu qui a assume tt ici
iojsb.i.te de s'aiiaquei a la spul.u
te e> la Mam.c Miolt du j uoe pbt
iaoa, et cumpt eosuie s'ait.qjf
tome It Vai.ee des Ha.s, non .erUs I
diurne un siuap c viola eur ue t. m
ns, mais pou. MilaHtM sa lOtlOaltl
aiustiquc ei la i..ic acte lou.b :
au vingtime sicic cbitien quil
prtnne gardt 1 La Ucessc qui ta,, lo,
s.c uc br...ac ai.es dazui le Sa'
co^n g .ouvie pai ce ge.ie, celai
qu et c a nouru de sou tau, te COOVt
avec ie geie de le ttttUClttl
Wue de .hases dout le n:v-'e e
nous .bappc /... t'enx qui patuil .
UMsitouo uo.vitKV'ti
'.VjE*
^ lu*' Cil i'"
souvekies tutrtiflre
*
Autour du voyage
de Ue Loiichisur
WBS^i
Aouaiuent de la ertttio
U a.'cl i...Ojqje 1- i ouvwru. eut, nuttic, IWataOaVR auul.w ^uou^uc, vi.ui
euvoc u.ie loi. c ao.iuir U ,-icjv... ca ccJa.u
uu .ui.ik :ut u jiu.c tartMi ac lArulUM,
uoui iWMUN lu uiouuiueot df U CMlMM au
Uuiicau.
a ce euarJ, n pouvj.i- d pi tOOUtl 18 mai,
di'.c de .aui..vt..uc Uu .Ur^pcau poui la po>
uc la pitiuicie p.u.c t
UN PAHritAN DR L'CElVHK
Uiez IHormil Charles
hll.1 1-Jj I UlMtortoM ^O'"" >-......
I oi>).i a'uoe v.s.ic uw u pan M . t- it rie'-
d*B< Je .a UcpuB.Hut, Me Louis boruo, il ail
ucwmi ague uu s^sniatN tt'trui ue uumuciou
futitaiMI 1 r" vuiicc! uuc nvuvcllc picuv^
a. >y.u,*uie NSI icioiou de noue u.n-
juc ixTiUTIfa* naiiouai.
C cm U, ... Je piu. ueau g^.f J J fienJeoi i
PARIS 7 Lei op tmis ei prtsj
dent que .vit Lou.hear a rapport ie
sonvoyigs It cetttui: quui lger
chaog m;nt fivoiable set produit
ds&l iatt .ude brtUoo q e au i.jt
de lo.cupatioa del KO Ai M Loa
cheur rpudie lis vus .ju ou lai ai
t'bue su le piob a; d uoa. mus u a dwiai ua :o Ubj
rateur du Matin* qu il avait appor
t de Londres a convt:t o i q l'aucun
chaageineut M se.t produit daasjl'o
p mon b.ttanniqae L: pub ic anglais;
a-t-il d i, est egtlcmcm calme Je
o ai pas rencoiire ua hiatOii politi
que t igl.ia de q nlqae parti que ce
so.t a-i.il ajout,lui n'est approuv
sans i t Tt .o. .q je tui ai atfi m
que nous Itioac u ids m nr na
tie tch- jjsquau bout, personne,
pas mm; Lt-yiQ-Jgs n'a liu
ttouv a dire contre c lie dc aratiia.
c L: Petn Pantien dit qau t:
cor.l eu re ies deux p yi poana :e
[..o isqie ic.di voyage ic fil, iCi
ch.-u-, p s avO i tau *OWitt que
VI Lau.b.ur ne Lisait pas partie du
gouvernemi it et qd; lesroiustre
D .lauu 4 - a.cc lesque.s il s'eut.e
tint uc pa.ieiont pa>.
c Lt jouraai du Nous saurons
bientt le r>ultat del vaiaac s de
Mr utacbttr, U sjeata quavaat d:
quuiei P.ris .vl. wj.h ui a eu plu
sieurs entre icas avec .vit Poiuca
au cours d.s.j-eli u situation a ttl
m i.u.icucai;ai discuiect L'ancien
miai..ie et ses am s aogli s, aibtme
le lournal. sout atUsllU du rsultii
de cet ebange de vues
cLa M.tinj ue na.de s'il faut con
c.Uie des impicss etl de Mr Loucheur
qu Uu chaug'un:ni dans la'.n'uJ Ucs
tngttt co-j.e n.ui t'occupadio i u- la
Ati. cal .m u. .-t 1 s. de i de
ig*. :u-ut.s icS u|g VOQ> It
u.cud c SO.C a Loua I sol a i
sut uue b-e e'iti eu ai t*Otpt b c
pour la F.aace et qai auruut pour
rsdtat de latf.un i le tiou ai.i au
mjm ni . I Al.etn ga; S: tlOUftU
eiie-m ne cjmraiatc d: (tire d:s p.o
po it.oos raisoanab e>.
Ketoidaot i sa p.opre qr ttiot
L; Matin dclare q ie s es. la aat h/
po h e possib.e. wi journal se .e mi
u ainsi Mi Loa heur rapporte t .1
des euggtstjOOi de H<. L.w de oa
tun a n c. labaidoi d. a ueattali
t iMtaui. que. Les rponses a ces
questions, du Le Mat.a, no taid.ioui
pas i re :oonues a. c ton entre
lieu avec M. Poiocare, Mr Luucheur
sest rendu eu automon le a Kun
bouukt o il a rra pa M. M..le
rand 11 teodu co npte au Irai.d:m
de la Upub iqae des seaum:n.s J s
hommes d'eiat br.uni queisjr ie*
relations (ranco*ang aise, en geatai
Il toi la question de U Kbur eu p*r
lici.lier.
tugmentaon de ro ao poa cent,
les patrons prtendent que les oa
EerVwoitent ie u saison pnoat
mre pour obt-nu gain de uW.
Les souscriptions desbawlo
5or6r/o . 6oa to ans prodoi
roat7^.llia.dsdelran:s, lmssioi
Itta clote ce soir, Cette oprat.oa fi
nancire a pour but de remplacer es
boas veiait i chance c fournir
une certains semue pour les rpara
lions.
Cmtre le:
agitateurs
S\RHE1XU3K y La campagne
pour tritsi lagtat.on est mene
par la coinmisiun de la /alle de la
Sare dans le but d meure un terme
anx agissements de certaines So:its
que i jo coasij e comme sub/ersi
vei Li commssonen annonant
otfi.ielement cette nouvelle a d.la
ie qu-*. c:* soci.s ont cr une telle
tg ttioi et p is noe telle importt
ce qu'e les alarmeot mme 1: gou
vernement allenaad.
Le'firnarchal foch
" ea fulogne
V RS0V1E 6Le mar.h.l Foch
a accepte 1 lavitation de la foiogie
d'aviser rlatogarsion de ls
st*lae du Prio-e |jseph t'oins
w.ay. U0 d<*s in.rc baux de N po
oa. vendue la t ologae pi mu
flCU ap.j e U.lti de R g.- Ja pta
e que le m.t/.u. Pecfl IfliftCI i
Vaisovie le a via ua impoiani p.o
K.a u ue de te es en voie dtao s
entai
li.il m du
l eqouvernpmeni
IranaU et (*
puplt|
PaRSS Cinq neipbreslij
l met Poioctr ont prsid hier a,
\erses villes de Frince L'itatajJ
lion de monuments rigs i'iai
rroire des soldats morts iu -
d'honneur. Partout ils ont
fn prsf oce d'une foule *m\
quels Rhume terait victii"
lorsque l'Allemagne sursit rei
ses obligations. Les ddratio.,
ministres sont interprtes par \%\
blc et dans les milieux
corrm^ la rponse anx soi
amibu'e Mr Lourhfor
Mr de Las syrie, m oistiednL^
cei pavlani Tu "me a ait iaM
rupttion de la Rhu tai- le mlr1
yen de coercition e'fi-ace qui i
tyoos eoveii l'A lemagae Noui
tendons plu< accepte' des ioo
vides et des s gna u<-e< illoi
nous avons une gartnne e,iei
gstderons uni que nonii'r
pas ob'enu ss;isticl on
Mr Magmot.m ni en re menant la cro x de s>aereil
ville St Mi h el a dit LAUeos,
doit payer et dsarmer. Aprs ^i
d'une patience qui a '. intort;-'
comme de la taib esse, notsi
t torcs d'svoir recours i lai
tion L A lemague dei cemp
que nous n avons pis tecoptj
tertitoitts pour W- annexer, i
pour protger nosdioit. Ellii
compiendre que nous avons artl
rsolution inbranlable r i
cuer la rgion occupe ao'tal
i mesure des paiements elle
Ce-ie dclaration a iccoeill)
lej cris de V ve Poincar, Vmf
not-Mr Cbron, ministre deirj
libires, a parl sur le tsati
Guise ei Mr Rio. sous ttcrtiM
la mari, e mar.hmdf, ont tait Itr
mes dclarttions dans le Mol
Dc
Lai faetattlM t atam >ij soplale cicinooJ
.Ki/aic tW taM ufi "t * aac^at liM ici
aiirct .uuli u j nuira |i....>
Lacou/ui ^a.iir- Je >a .ua.a inoruiiue, Ma
,Si iWouc ataf0" taaiai poar m ieuJ.
. u uc opi cj^ne.
No. tmniniTliiT" a .1. n Mue Jauraec aay;r
Mr le iaj..-ui c. HiM vuui uo;tf. Me cl vl u:
hj.u joife. aiiiM 4a ua .u.c. mcoiMc*) J .a
tagitUC ^IM M MU "fJW;
Grve des tailleur*
ei charpentier*
PAKib 7 La g ve d^s ouvriers
tailleurs ci .biipeut.eis comm c c
il y a d ux scmaues l'tt* eleudue a
lous les ouvriers de ta coipjiaiion y
compus ies femmes emp.oyes dau>
ici aic.icii uc baute couture de la
plats uc l'O^eia el de la tue de la
a a- Les ouvuers demandent une
-- .....
.4 "* '
Pariffftienl
,j..j\ .j o tri otal s.
ooai acuia..- ci ic tcit to es un
ja Ott'tU OtOII d'AuQ. aVc*. csjuea
VtCt ictt p j i. ia i'.a:.. t L s p ti
siu du g^uvemeuieat ue cacu.u
pis que u nUttun du un ici
de icaie avec U ^ue.tioa de a Koat
lex neur el avec ce.le du budget
des lagenents ti d 1 ag icuitute a
1 nieucur.La p m e qjcitioa i r
tOQira ds a teoiiOi itit u que tun
a^ i.o.. q .i est devenu.* Iftt g trs
pai Suite des g VcS lOuV.l.lS agit
cotes a ftOM ue salaire, dau, rm
uuaiue. L:, dilteread* eatte enplo
ye* ci emp.oya;i davieuucat de
nos eu p.us luquie tats. L y a pies
de .-* jj u. o ouvrieis muu.ne., qui
discu.eut eu .e mum-ni et S6 ooo
aoat a>--). eu g /e daa- 1 ioda>tiu
uu vu. me a. cute une nouvelle e
cbelie de sau.ies set applic.ble le
14 ivttli si les ouvueis ne 1 acceptt
pas ce scia I tock oui poui pie. de
1 Oju.ioo d hommes,
La lurquie et
le allie
CON^l \NlNUt'Lh8 La te-
puuse u^ g.uvc.ueaaeut tu;c a lio
VtUtivo w -t.ie. concerna it la .-
pilM Uc u MOttlOOCt de btWaOOt
est iiivec a AagBfi. La note eu a
souciait uu^.uoj dO l'iuVltalion
vt. ota icjfcivca sur ccitaines propo
siuou d:s aills.
Nouvelles mineti
charbon saiU
DUSSELDOUFS- Lsai
franaises annoncent que 71
les mues de charbon ont li
par les reprsenun's de lsti
son de conu'e qui tsi sti
pagnes pti-on dtachement j
pes Ces saisies potteot i*'
des mines de chaibuo **"
entre le mains dea franais, MJ
cas de sabotage constat iair
ns nouvellement conosseeu-
l.eu Bo.tropcque'qoisi
avaient t mises hors de i
3 directeurs de ces mines an"
lts et emprisonns. U"'.
coke saisi Kaeoig Udtnai
kl oghausen a pies de ooaot
ncsc coke disponibles.,-" J]
ts tianaises es'im:ot iniljT
tuelleraenl 700 ouvre s";j
po-oaaii a chtigei ' cbl',fi
cok e. i,.eSeabl.!seMff
t.an.i eibsge. emp-ori
m tr v.i a.- . r'<"> d J
de It-dru KDaf,^
juur eu joa, vt -eilMJp
esu oui tic org'a.sla JJa
que les.lran* peuvent *^'
Rbiuloot.ombu3i.Wsq''*!
iesuries'.V(Sdud=uv.A'
direction des u.ne.WJj'P
qutieslunrailiesdesijoo
au cours dune ^g*"",
maidiaSb.utes. UiJJJJ
neraiie* seront di.ca.tsjj1
cour d une coaUieoce c
recteurs des usines *WJ
b.es des Unions Oufief^
vucisconposer.oi !
pouce u'o.die >eia ^
Vi.i pane.. a-J iwpi
tomes franaises om --
les autoriseuieoi u .
condit.oa quelle s'sow
loriie-
four te D*
Sui la tonvocauoo e * ^ ^0
irai commuai. Je l'W0" '.^ '
dwinic au ,o.al au MA- ^^ tf
UivwMt tsi*a "V
Uoai 1 AU*, /'*
Uera^oi, i'.*-"*' ^u^mU^
_Lu..u atiaVia H "
U ii.iiaoai'-J'-'">^
^ ,0....4U*a^.a li**J;iM0*X
,iuci< ci k>J*-u- ''-' j.j^-^i
Le guu.iuiuiui a y
tl-OMWC. ^ But-*
Svu JW* " "^m rv.
-


IC MAI IN
tflfipfton 4a resoir
flore reposons trot* c'est ra soir
j tri'lD'e rpYpptior dta .twensbrea
Il Ccml de l'A'li^Cf frsrelse m
Ibotororde Mr Dan es Belt.gsrd..
Li oeuMaires et 1rs participant*
ht iii loul" les **isr** r Ljrtr pesr 40e ft'e r frit avoir lieu Oe 6 t S heures d -
r oui l salocs de IIr et me
i|si, aille plis d'clat possible.
[la ir etdrw de beau discocri
*dl boire raieiqun
lien journaux de
wolfisitior. et Mr
\Uuiheut
IaIii- Dtpuia le retour de Icc
Itiot Ile un n Loucieo?, cer,
Ull jCOII i U d' C f -1- r m C U S' li-
estt ktiacrrs cocue k-on*
in Kirisia su 'lr niicrben
f'm.r tt?!ip h Im. Mu ttreda
Lut> biifiid d 'I.0 ini*ioB d.plu
[|iii|tt ei,rt.ne en ai gi erre
] laici bm" on Ltrcuen avec
|ttiJ*f rcici*t*,l'LCL Miaiare
Ituciie ; Je ne sois tei du en Ad
nette mi e si cils niisaioD officiai
naijn Coi tel, Miut mon dpart
ut iOL.n, ds no h.t'B'ion
voir isitaus mtmbiea du
tuue&tDi butiQbiqce, je Us ai
tiil je nie qs un accord qui es
eiifliram nf. I.i iitti s iCgm
le ce le lui e- m d Mit 11 le eu
11)01 lOLCiriiL- la KpBISIOCS est
(itible .'in ut d 01. io.pmair.ri
notH.it Que i si iiBoeuiise s .. r
|sUctri.TviB e-ax avic qoi je ne
liitDitcuii (iiun'i u ci fjocr en
|iJ rie su.bi.nt coofpeoriro
ils fiaoce t, la B igii]ie sont
os* s pouisuiwe la bs
iliei Ou eiiiit|MK" $1 janvier
Ij'Biirr l'on duaipet cet a os
uitxitBiit. eu Gri ceB eti gne
kstUkBt les buts de la fiance.
'or le 18 avi il
aVttriHSja
[Unisrfor ilip./de l'Ersot ) pi
1 Uatca ledeiar.i>tycie it-cala
itelltastii unie par uu n une
m iitsetiias do pi bile ;.
Oo petisis de Lut. Ba.oa.11t1
fubiais.
lime 1 gotide; Lrge, 1.50
A V enclre
tue auto Loage ' de Ctftf
[ai tn Un nui aanit tnoaile-
Vtditiui uu (juiuueihmer i
sfPREMZ LANG1A8HN
lliaiSB. it llau osr Jour
|IU Blbleiitlt. I..1O1UU M .p..
esiis jis^ns UvtOt. u:
IfcirrL 1 p 1 iCl|l.
.lM\ilbM Afllirji
I.K6 w 8 Ntw Tix*
*' I' 1' 1 ,Mtl t'tl.H
'i\evvs
s
^"'tfc toi intime ce is vicacces
'JHOtll.b (| ftp ||lt ,rav,,|
kui?le*(Ll u. its viu, Je
Ru!lllu"al l0B a,,tD "
1 tHXtLLkS.- Lt ici Albcna
iito-,r|0>II l dea,tnce ,liu
MUkbtigtceFoiUstt Al.tmrga0
!, ll feut>' eut e iroen me de
JH^riu 'h q.e jour de lape
le./, ~ Ll J(01 o'Mrp-ques
EaV "Vt,e iLDOtZtl
rKiviu,,,ki4iiM^B|,o>-
illt.;.'7 UFn*e hcllfudr,
*'"c t2' v,t,' Lo"''
sWL.... .* Llf Hiara tour
Rt.iCV,Ur,0D *.!
Kfcte- rris.icgo.RsTB
I -i S.. "* la 'r^: ifitia
t'i,',' "Stt " *iH U. VtHO
AmaJeurs de bonne
fflusique,accour<'Z ehm
h. Pret*mann~A GGtlili t)L \t
Rue du Quai
u flaiitC trau^er/x ic Mipet bu iiqvu C^
iui7\6ia (mai ceau* 0Vpi aj, (9nx Mq>, 9>
Wmiofagueit, Cban ^ fcnjfolu IrenaU e^ptv
jr^alV, clc.^elc. ~f^
CiL. '_L
uttor un iui# (.our cbemiBe
a buii. e ei lubn
Or bsrsiua oiac a bair s
yji^hi a, uuuli
loiitbll* U- li
i Uepe aiitfiais p i
cmue.di toute beaut l'anoe
tes tuia suprieur douzaine 9
Oiepou fleuis ccieur I aune r ..
UaillBir antttaiB o( 4 & 4 9U
Uitgoriai tioir extia b '*
SB
5
141
0 7!
05t
0*
1 7<
9 4P
H. SIlVEBA
O&na le but ds pltirs ses aombroi clients, leur offre les article
u^vatts ds to^tt! traiceur et os toute beajia des pris exci pUorjuela
ejalgi la Ktai.au Ububs* lur les prix de Ussue.
^Ltviot noir L4 pouces or 1 50 Cbepeaux velours tupreor pour
voua t blsuc 1 hommes Or 4 & 5
Org.bdi couleur bu d 45 Chapeaux an laine d Italie
ouLaut laOLi et noir ang sup 9 50 ds toute* qualits
eufc.t DIbijc shp 7 Cipe n.eiejie brod la u a-
wila a vo.lt- puui petit voiliers t 40
udsau uiuuaMluie du^ui larq
i A i l|il \ \ de long 10
uuuun.Lt avist de o J 60
,aiu oui c n.i double larg 0 40
steaia aktr gv b.uotbie lirgiiir J5 fata bebih acgl giis forc
Seige bleu srgi is 4 70 &
D iti ni kLgUis blanc
0 70 Ui.ii banc un on eoglair
0 40 Drill cotu. blai c u k >s
t JO bnii 1 u-ki I t>p.
t b Oock m blecc ai glaia
1 Alpaga Loir suprieur
o CC Kbki jsuiiu anglais eup. 0 5>
Uuluu a uiapa angl 81) u or i au u v loue Uiap Ui kLgiais 5* O Zepir a barrta auit pour
Toile maitlks grand larg si.p 0 40 ib^miees a* robea 0 OX
Bi.des brodaa suuaie par u b demi sois doazslna 5u
Joua tl iitloil Lia m |,mis* iUpfcllcv.r 4 tu
B.odei.ta pour robe i-'e atutiltea tup, *m
''t iklbb au toutes i*a qualitf a., Cbauaaeltes enfaat 1 80& '2 *
i KiitiidfeUtB atc te Cnmia trlcct msnclies courtta 8
Oitfabui fciisa biud l'aune 1 50 Tuile voile pr grande voiliera 0 7,-
La iitu- nii-u mi p longoe in nous uilait ci tmenr loua Ici ttticle*
iut i.uL avoi.b en maghsiu, c Ml pourquoi roua Vous u vitoos, aveni
. oiit-i oiiuutb LOir \ob einpitttts u bu u-bi i te a pbaeer la Maisue
il blLVkhA, est nulle part vi c* ue Irouvttti dea articea o'auabi
Ucnuo qua.'.e oca p.ix si lduita
A
ttoyal Mail 8leaiu
Racketompniy
Le ltu Hit, ruinai/ O yuan* a. > porte
4.U Sutit *. i^t Ie#t4i4 t t jiUm |}ulftl.
lU m. CuUtttttl. ii iiutfoc.il Uii/'o (a
v.i^ pou.* SJluivjJc. .ta t., pui au
HberU iiuUUixt.' ,iuc
<
UfckiJTal Ay lit
2u7iij clments tai.uiitu Lialroad
.m >< j^i .L. i.uh.^Iwl., Mi *t Malt -fWaa
< Ikl.V., A.ll. k. a LUllUlbU, IIMl >(UL lia UlUll
i.ui.1 c. iL.ii i. .ki.1*. I MuLy.mii, leat
-iLL ;-til ilb U tiB* biSI lui. o. 1< A ljvut ijui
I...1 CUI allaitai Ol U LL. i,.. kl .- 4k a)Tl.|.l k
l OLiauuu ut it ucil C Maiaai Hait iia(u i.,
kbl u-ilLii ki....u il.ne. aM0aWM Jluui i tvtii
dC Ltlit .ULCC.
Il u ii.c ne ..-ont meut i loala Icar BB*
CCl.aaaiM.LLC,
Lianyeintnl
d dttt.be
Muie Ditytua. il ISSU ki b.ccv-
vtii.auic witue t quelle a cbai^e
(.kd.i.iiiiie &BVS I Kut uu
Lt.a'i& Nw nie -1. di Li DiAtiii
sieaiitcS'tp Lime
voimu an l Aytnl Qtntral
i Ufi-tU i rut- ie J .itrt. IWM
Le L/.>eu/- aswl prie* d noter
f u ta >-> i' Aa4ilf.li ei( aiUndu
afo/'i uu trmci Ut LmUl L*nal so-
tte t i'eMt-ti,at/ li j udu lf Avril
VJX*.
Ltip.tuut dimbs.rqu.mtnt ttrtnt
itiviii tour le I et u li.ttinutMn aie
bi.U) lotk II ne* lot/ hum pi***
uui la urmaiiUe /Ui/t ce km un.
et butaau swritra u .iai i ?/'ms
;/Mf /.et ..V A !./ diiiOtmiiil.
(J.t.LliUMi CA
tijnii ueticrai
a 1 fit 6
Le v v- i*: i ugoi t ne r.i s
ci atilet i c. t oU ui s, ,' i. d . bf
:,OIj il.ctli il ( . f t.
r. h Y iYu *ire *rqa
u ni <(... i'O a* >i .vuou
f VU. il - i .lil.. i.b S ulIi ..n. I s
Mi L A. Itouin i, Jrime ou a M*
Josepb 0AdiAli.NOL.fort ao l'nnce-
s
/
m
i4/*SM e a
Le !. f '"' '"<
; .i.*, rure < .le . ' e >....u
.*! a/t ut*! mi m, tn.nim
i o.. tilrtl 0* (lof fi.a rfltCuBII
t/. 80 p. i / "
an .t /".. ^rji ^1, uii
iiUL Ut .tai/uiu i/ita uu avuttau uu
/oui nul L ii>eur
PtrJ-au^ri/ice le 24 /Wisr iy^J
Picard Ci; forfcri
Luhricaling Oil Cras
Huiles tl Graisse
Prix et qualits dfl-inl
(Oiiii* concurrence
Lon R Tl.bautl
r
>^fnt p.ur SII'l
Leliu & Fi n k, lut
Fonde en 18"6,
Supriorit B:.s prix Irtirptrul
Toug produit." ahimiques, p h imnceu tiques el autres IT\ej|rt
daliles dau.s une pharmacie.
B-PICUS, PoWrr. Cmnelle'. Girolle, lois toile, Muscsd .'.<
SUCRE RAFFINE
SPCIALIT; Marque pri oe Lyiol csinf dant, Pilfumtr,
Articles pour bitbiers faf Hun;, Ghocolil en D'' d e .-lit il
f is de lVlt.rue Kmul^ion Co'd Cieam, Ex iai s ton* fir .- .
tteit da t iletie, Ev.t de Quinine, Poailre "on e lis ;*p
lion pour conserver le fs Irais, litit ,. suprieur. pour la loil d Floride, Miel peur la fabl<, tfovltr '?*. H'i
fiour la tablf, l'ing'ca "i dents, Feop^rmin1, Mule pour
es snou tiqcre p' rntrea .rifeceB, Kegulol : Huile contre constipt-ii s t..
reublea des irteaiins rbroriqnrs Tb, ( ire pour les purqueis, en
sjeea, llixlrs. Kpices, -S rop divers, 1'. ir,uin a diverses, Vins, t'e, au e>
Demandez le raislr^ue dos srmhts.
Cr>rtisnt vos commanii s I l.l-.HN & F1NK, Inc, vous s tu ableaw.
airisfhit a
Toutes \c bonnes pba'maciec' du paye s'approvisionnent cbea LU X
F1NK IncV
Lon B. Jhbaud
Agent excluait pour Uili
YVILSO^l & Co
CHICAGO, 1US
Manlgue pure Lard
mantyue de famille
Beurre wilsco
Buile do Coton
mess pork
Clear i'uik
Bteiii Sale etc.
Demandez le Produite d>
Wilson 4' Co, // sont iv
proehables.
Lon R. TlilitinJ
Agent ewclusif peur H ait
Pharmacie W.Buch
arrivs par lot derniers bateaux :
Animasa, pour le traitement de Attrio$clro*e
Hisloptaste du Or Wassettnann peur le traitemtnttde h f Wo
culose
Comprims et ampoules S'annoxyle pour U traitiwmml Ot .
ruron culose.
Hmatvgnt, Marjw Mouette le flacon S Gourmet
Emu sion. Marque, Moue'Je le flacon 3 gourdes
Huile grift en A.vpoulti injectables tJg Ag.\
ldol \ w en ampoule.
Globules r'yut. (foula ne 11 )ud*> f.ac'o' Bvimrd, Arhl.%
Muante le 1tlyt*ri%* Vlu im Huile it Eai de Q rinin* f'ma'i.
L*ue* i -.t,/, liallwt en terres et Capsules en poraMu
pou laboratoire^
P,t lui' ~- '
Gmturtt ab lominales ttjrrtgateurs tn caouitkouc
Graines de jardmig, Potlam et Pkoepkates pour togrtiAkmi


ta Mvni


\
i

f
'il

GYRALDOSE
pour' los soinz intimes do la femme
/'

La GYBAI.DOST. est lVUl.sep'.iqne
Idal pour le voyage. Flic h prsenta M
comprims stab'.er. et .ionicnes Cha-
que dose Jete iang deux litres d'au
nous donne la cortitten parfum i qu .
Parlsie-re a ad pt tuels de S3 personne.
T.a GYKALT'CSr '-m n p-od-i't .-.n:l-
MpUtue, ii .' m IM, lOM.-.-i' {. i j pyrli-- i. :.. l d'mlu
n- mi n.> natta i
. n MUCMU i ui ..'.. I
f" ' -:.
/# .;
U -
L'dnfta "...<: eu*1
? Bfe f^mtiM afolf
ui V .- H file
< . .:' t.
"
t (
. ... n i
1 T (1- V! r
, Sfti

' G' -.
IKi.-i
: i

:
i
t: .........

Vmlhni .'r Mouet l^eus gtaraai, 1790 tlae ac Magasin de l'Eut
. ..i^iii <>. i\. eu bai ils
de 400 Ibs
VIENT D'ARM VER
Le p'.u conomique pour son rendement suprieur]
La plu* eonorque pour sa solide rsistance
L*Architecte qui l emploie peut construira pour moins d argent
Le propritaire qui coustruil dpense moins d*argeut.
En vente chez;
L. Pree(zmann*AGGERHO\tff
RUE DU QUAI
T"
I
TIMBRES-POSTE pour COLLECTIONS
J'achte les Timbre des Colonies. Me soumettre
chantillons avec prix par 100 et pari .000 de chaque aorte.
J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon
BulJlin mensuel avec prix courants d'albums et collections.
Thodore CHAMPION, 13, Rue Drouot, Paris*
Fullon Slioe Polis h
ConipanyjjLnc.
Vew York
Si v)n vrileCpr^ger 1m-'" U -<>< '*i* isurk
S vJut voulu i.*! u i 'rillaw Utsa il et durab
Si Ut I ! ta < U.lfhr et la toupi M d- CM
ebautsures pendml lawlsmi imployet to wsorque
MONOGRAM.
tabriqu * ipttiaUnuni /'>'' Ifs dam/s et Us gaiilmtn du tb -ite.
l IU hrotii la~fl,tiu dit chaussures tout e Ibvtih'diii et la chaleur
Elle l entretient lew sovp'esseet conserUt l'w brillant
i^m.uJf^ la m 'rue MCNOGty A M c'est ia mttVtur dt toutes les uvirquii
P***-***.
m.

La Saison
Nicolas CORDASCO
Sise Rue Bonne toi No
A l'honneur d'informer le puLlic, et p?rticul r.'rrent a nom
b puse et lidfe clientle, ian> de U Uaoiial que des auircs villes de
Fiovince, qu'elle a aciuellemeiii en stock un asHO-li-nent^complei
d'articles de Cordonnerie qu'elle vend un prix dflaol toute con
curreuce : Peau Je toutes couleurs et de toutes qualit, clou, il
Uli, larels, ialons c&ouAchouc, ele, e'c. Mur uns Singer et aiguilles
pour machines*
La Maison promet surtout sa clientle de la Provhee, une
prompte excution et de la clrit dans les commandes qu'elle.von
dra Lien lui contier.
En dehors desatticles de cordonnerie la maison ofne sel clients
rje* tles en acier pour portes et clous pointes de Paris toutes diueo
tivAiaue des An*
demies Elves de
Sainte Rose de
Lima
11 est rappel aux membtes actif*
aux membres d'honneur et aux per
0QDfS qji suivent habituellecneut
notre retraite anaaelle que les pieux
exercices commenceront le lui di 9
Avril prochain 5 heures prcises
de I sprs m:d .
Mai di, mercredi jeudi et vendre
di,l bte Messe, suivie d'or.e instruc
i on, sera di e, 8 heur. du tnado,
et l Justroc ioii de 1 apis midi tara
lieu 4 heuifcs uent".
On aura 1s graude faveur d'avoir
pour Trrixateur le Rvrend tort
Lsnnr. Suprieur du Petit Smictire
Sollge.
La Secrtaire
*CF0MNE JEaN LOUil
Les dernires
Nouveauts
CHEZ
Bip Frres
!]< mcrnifis neuvtn' te rijour car
la mnt'OH Ihfi'o friSlJwiiii dt root*
voir ti fin pm le 4r Sttamtr U
teti"*s tant nt't 'us
i'* T'Urts tout 0.''Hi thtU
die vr hyg niqx nttrmer modU
de i< > ItO l< %abU%.
La Misai a galement repli un
*0" '' Us8U(ft*'' d t'iuttr tt ue
qr t *J,<4' le Hi r apn t utfl
!'' ... stfiJ^'L ''" 't '' 'm t ili ,,i
C'-/.("i v'' <''" province ttntr
I /. ire i : isi Hi'iM' t alUr /
iiurt 'AU '! davanat panuad que
$ aunablti clitnU ttront *, chante
ta-' '. la ftal'h w et d lu brnuU
ds ti$$u lue Aetourei. d< >c vite, ounobltt cf-i'/s
tt -M %(t: fifn'y J' 'tmf-e a Iatt<
f c- de Rtrl$
O il mm leur cueunil Vuue turturvf
jPoit au Pnucele *U aiari rOfd
On demande
A Icner une msissn meuble oj
non, au haut l la ville.
Pairs ls otites aux boraux du
jouina
Avendre
.
Msiion situe
Rue Danis Des-
touchja No. rj3i
t oie de t\ n sie
fioldman Pour le* condiion*
k'adrefwr MesicurjHBitrio Frres
chsgs de la vente* Prix trs a\an
(eu)'
Port au Mm r 20 Un M


les petits enf&nts
xwt!ajoiedufoyr
Tous les jeunes ttt'uk rvent r.v\ moments de bonho-jr
avec des enfants sj ini t heureux. MsftselsMBs]KBt
combien de j snes femmes vc.ent leur rve passer et ne
p. uvent c >nr,.i\rc ces j lescause de drang menti organ-
lq ...s ^ui psaveot f. corrigs par un baltsasnt trs
jimpie.
la Composition Vgtale do Lydta H Pinkham est a>
SCtmeist le UldicaaMOt ncessaire comme cetto lettre
liiidique:
Pueb!a,Pueb1a,Mexico.-"J'ai Fri*,a Composition Vg-
tais de I.ydia F- Pinkham pour des douleurs dans le venue
M le dos et a.tsd parce que n-.es p'-Jci venaient sous forme
d'hmorragie et duraient plus de cinq ) m J'avais aupar-
r'ant pris un nombre infini i mdicaniiaSI sans me gurir.
Une de mes amies m'a parl de \otrc io-;'position vgtale
et je .a recommande. Ma sant est revenue et mon mari
et moi vous er. sommes recrnnalssints. J'ai .donn nais-
sance une fille et nous sommes en bonne sant."Maria
Machorko de P.osa3, Joaquin Ruia^;. "Ti^nda" Pviebb),
Puebla, Mexico.
Do grand nombre de lettres (Ic-.iUlrec prouteof
l'SUaciti de 1a
Cohiposition A4get*ale
de Lydia E. PinkKam
?
a
i
G; B. Peloia
CrDd'Rue,_En face de IVofieBMrj
Pour cause d'agrandissement limportante maison do chsoissW
Mr Q 13 KBTUU. a t traaiferea au spacieux local, eu faeeeil"
cienne roaieou KEli'bL.
Las amateurs ont dj apnrcia Us rem;rqaab'ea travaux lorsi'
tteiipr* de Mr l'eoi', rivaux q u se eiynshnt *T lEegii e U fl*i
ta toltdarite tt la dtstinction.
Avant de (ire aucOQ aoUat ds clnus^nrus ou d'articles da cor
feiris uno visite ls Maison Q. B. l'KiOi.v.
Vous en sent lmerveille
Articles pour h fi
TISSUS & ATREI
liXMEILLEUBSPHIXEUPUl
Lu juisoii i&aac Disitj
1738 Rue Coub< ^"cieone htlle S.l4
^n-nce sa nombre se clientle parliculireinen <***<
Ht*>ei le tamillet, qu'e1 le viout de recevoir un ">nnpte* _
m n d^ ti?si8 de tous genres sociale:nent des articles "^^j
r,xri dan* fsi / millet le l iut d s pne exceptionnel*'n'Hi*
me on s'en convaincra n faisant une viii ;etie m*00' ^
Vo'Ips. organdi, (>pon *t ratine toutes les qualits t"*'
nuidces unis broset Heure
Unegr4Qie varie de o.ie rflan^iei pour lingerie
po r che-n sei h i-ntue.
Satin Cliii e no r et lustr ne couleurs pour tailleur.
Toiles S drap et loties pjur nateias t\ pour napp" . Toiles h )ii djek bsue, diajoul, aipiga, cliwio te. noie, et pilmWsCD
(lia ssettes et bis de to l-s lei quai ls, ^ tf
N'oubliez pas qie cette maison spcialise pour les arl'c"ji{ -
millii d'usage courant Si vous ntes pa% encore clients
maison ven>z nous vint er et vousS'.rez sa'iifatfi. ^i
Noire rayon de parfumerie es* toujours /rais e* prtt ^
fumer.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM