<%BANNER%>







PAGE 1

%  J V^i^lles Etrangres II^/TlM Coup d'Etat avort BERLIN -LM autorits aononc-.ni en'nn coap d'tat qui dmit clater M'inich vers le mikado mois a t dfait dans 1* grme pir l'arrestation — de N)M personnes dans la capitale bavaroise Le Dr K-uhles, ancien ta iimiiarts aux htm La coolwir de si Ea Amriqie. les vieilUds sont On conte cette jolie le dictateur.Mussoliai i_ la me nn panne diablt rr tigr sa mr par ses u dcinon dAog ora tionnaires, est parti ce matin en a o accu* tion* contre les prtendues JnHlen, D'iar l'us iei plane pour la foire de Leipzigatrocrs francises que s PO"tqoe ceft inM qaest i on s res -Mii**(ilirii rO tvt.t chou.Le moi e coinait,naia teigne ^ ^ ^ ane MM US 8011'U f/PU us aux trou ^ conttence ifee les allis ^g^ Le pauvre diable put monaichie bavaroise avec l'ex.Krom 78 an* y jr.^^""££,1 rire et rtplique : prini Rup rcht comme roi, et la s* les Amricaine ont fart un JM Ni noire ni perstion . — s r l^ allaient dans U Rhur Ml Mussoini .......... a. f m 77! G>UeU fOU'Ire. demande une pnn.tinn exemplaire 7 A la cambre poo LQ>|0R g L girlrt| Goi ey% :0Dtre lel iQS ,; g ateurs de lat.aque et coim-nd.nt des troup-s >^ jses une indemn- pour les victim-s et ~oloarie est afrW 1 Lo des et a nrme es gnovernemf nt aliemana Vonfr aec le War Olfi e Plus md et bavarois que la nouvele I alie ne PARIS aaut w question du rue-amirai Gneprate.M Ra.b-.f, ministre de la manne a dcar que le gouverne m enln .i^ demandera ir vote de du cabinet pe.mettra piqa'oa U commission bre de voter les mise du document avait ksioa ** %  m*iter les^P^^^ ., pour -. -CONSEIL D'ETAT.-j tembre i9aa g Avi .dmiiustratifv I — Bulletin mtorolofiqu # La Nouvelle Se IHH ••. — — % %  %  .... Garetie officielle de Sai Paul Emile Laraque dcd Pon de }7 dn Samedi i n.vsew P.ix, un procs des plus importants ^^^Vj qui a dono lieu des plaidoiries LL sa savantes .-'__. GoQ^il Cl)ll{ Le Tnbanal de Cassation, saisi ^ v rm;Umr par Emmanuel Charles reprsem ^^iuc^at par Mes byivain er Lespinasse d une f^ai/ie, conseillers .\owf demande en dsaiSlSStment pour SUS nocent Joseph Hereira.B. picion lgtme du tribunal de pre]£^SS^S^ mire instance de Port de ratx. n:er ^libntoa e-. ont adopt f aveu d; Lucie Utivt a la bonne marche Deux arrts out i crdit de G. 3-730 au Cses^ BRUXEL' kS — Mr Jaspar m nia uque ei Vi -us G-rvais. 1 organisation du service dsr ire a es -J')'> produi' des :cm maues cousUt rab s en France 11 me Dir n enecreden faire p!u< quoi qu' n s'attendi un femos moins mauvais que ces trois derr.i.es Les eaux de la Seine on s'iufiltrer dans quelques lt de veyer des reprsentants Londres tour disenter imrod ?temen( la lacti nue par'ementaire smvreau in|ei dr la situation de la Rhu et dei que 1 ons de scunt t des repentions. Laijui'npiopostdo avoir lien en vue 'l'un*' conlrencr plus importau PARIS S Sterling pi r Mr Charles Coupet piop'ii ie en cette vu* Ml seil a d>ign le* Cunstataaj' Pereira et Lon Laleau peiiiion. , Les 1 Conseillers Laleau irs a. Mr le C( demander de At 'dm.'ttrt. : i^sW ivi$ ;0 up sou'fert Beaucoup de villes sont nartiellcment inondes. Quel ques analtieil de Bordeaux ont ' vacus'. M. Bar!hou Bruxelles PARIS—Mr Baithou prsident de la commission des rparations, Rhur. W %  r" — LGS L4OU13 Hie It ii kfJMM pr /775S mdi, Ifi M mt-M de 1 Associt! dollar 16 55, des Aac'.eaacs lres de el.ole N maie, se sont v*un es an oca' de coie aux fi -a>aoubaiter la benve Compagnie d Eclaira^ nue an Mi .latre BJ chsreau. Sec"y iiie fa p 0 ,t au taire d Etat, de l'instruction publiCap H que il' Prsident d Honjeur ^^ j t$ attioDDtiin Lai^an.ion foi des pins charenan pagQ iesoni convoqu* tan, ... Gnrale ordinaire ao Ou morceaux lirrairw agrmeo Co aDaflnie Portaa .....,,.. trei U partie e. aussi i.t rafrachis honneur setaents diver et fort tard l'on se ce M.icaiiii.Fi'i.pii Lo (qu'il r vn d'Ame que. M AVIS ve le repos Pourtant eu de C menceau il S vtit d-nne robe P r l" • )0> de thambie, et voulut bien recevoir le clb e voyageur. — Suitont, mnigex-vous' lui i01 unission des rparations, esi avait un dit. DCVl rttffOIiS Ue tniv B u xelle$ ojil confrera Mais allez donc vous mnager en Mr Asncroft, grant duCatcom U i t\ t\\> Ut avec Mr ThattOir. p'liaett du con f a ce de ce d able de Clemenceau I mercial a lhouaeur d'annoncer Me f>U Cm* *' "J ^ Dclaoix, merab e beige Les detx veilla.di pa.l.ent de tous les m.mb es du Club des Hom PARISM. Louch.ur es rl J Juf, eoatBlW | w lu dlacntf Oat en JAm :qu des ripar.lim.. d eu n.-*d \Ua.ies qu'u e Jt oujoutspre ,. e di-s lsions libres, a de ae dfij s>Brt ioDS possbles i p en riD t lo. gueme t -1 avew t-u Je 10 tous les (•sus un ds.ouis dtvcnt i Associa K RQar ( ., lBde a p;6rl ce quils -e mir. ni tous iss deux en joers a UX aussi qu' leuts am*s A tien del prtsse ani? o an ncaine. fl e les a u mi vd< f.ssm co re Si bien que le mdecin d< M n mporte qa'elie heure sans avis M ue quo'qun tut Oppo A I occupa w t ft p oU1 le mcmnt.dacs de Fieyanet s impoi le lu son praiabie. on de la Rhur, il croyait mainte non nact JUS Fiance s'y trouvait, irait s'en aller sans qu'elle ne pouva p us des si-ortions possbles a p en d.e dans la Rhur. l'attitude i p;en les ail vends f-ssint Poui le mcmiat.dacs de Fieyanet s impo. le 'lit i son "es milieux politiques 00 estime qne malade et lui a interdit de recevo.r H.r'm ses prt i causer dans trois q Q i que soit..; jsurtout Mr Gneu mois environ. et m .-.npagme le lundi 7 Mai 1923, 1 1 pr midi. .-• I j ORBREDUJ • 1 ) Leciure da l'Assemble picdsataj 2) Rapport du Car tration et pisentatio }) E ection du Coi" tration 4) Affaires eourmi Ho t an Prince LeConstrt ii'< Avi de Cec; a l'exctptioa des mardis et Les dpches pour vendredis o ils doivent s inscrire l Eu,0 P e v C v '* A NiW n ,Vi pour le repas en commun *er PANAMA se.oaiia Mars courant. M I mi. m 1 1 mil 1 port au Prince, /Atiautide battait avej taqt de force qu'il ne 11 .; 1 %  %  n tari reaee ia anil feuille de service : — Saint-Avit .. --%  .%  %  "-S nrr d rchrc he" toi dni Ce fantme.c'tnit le lieutenant Saiet faulnil pas moiuajle quatre innrmiers avait ordre1 de rectieri ne ani oena iljrhanae. et le capnaiue pour le maiteiiir daua aon lit. Un Ineidau. T^T£^^SS SderoiSeMoh^ le mdecin chef lentendit Lesip.roles proti ji^L VSUTJSsnlModoiJ rauque. Merbange peine ce murmurer cette trange phrase Av.t dau.aou dlire fols, par 20 de,rs Wltaan woraj '^ nrnnnn( „„ B K viini att '*• taine Svra>r(1 va 1, eons l :mJ, hark-, -t comme lia ^ not a ; trs dans lea vaetes eolttudes. 1 iotiriogeait sni*eosement I hor.aon •nlratne, enlevanl eo. ha W uui-oai la aiarteai d'ar twTSm nuage de aebm, ani f*0 ?'J^*'-c qi .jea.no emi J,. S M.m r et mu p.-d a ter. g 'ou • *^-t AVHC .oi.h pr SsjSL ne h mm .uo^a-nt en lo naouoen, Ht-itH fit h.ass sur un aala nree-mmomfl dHI par '• m'inn eIpor-a tt*|B*a poste m.u ^2^tt^ tf l 5 Sstf* t^VfAS .vecau B aon. de r.ucone. couva, rs les dente du 'W J na ^ '• Q l fr u le m u r; Saint-ntlt eo prou eu qne Saint-Af .t ea savait plue long tSI^^^Vi^S^ de vnubie. ace.de fol... ae d nui. n'nn.foainu Ura, loraqu'.l tait var es .1 • Jeu suis particuleKmeutTaffdC t .ie..irtia au uapuaiDa Aimar 1 de 1 to r de aa mih.-io 1, ie medecu chef qui aoiguaii S -Avit, car Mur bauge etai uu de mes meilleure amis .s Mil il aurvti.lUii aon malade premie s ,S*m -%• sur 'u. te plus mon cous! Au cercle on '0'^sing lior revenant sai duule, eu-il sub. < dures, ail **ait France eu cong ' v %  •• % %  % %  ~ *^ %  ^ + ^^: • %  "*""P> •! %  •"• • "'



PAGE 1

iSMam ipagnie des Cb#njiria de Fer* de la Plaine do Col de Sec pj, les Actionnaire de celte Cie. i convoqus ea Assemble Ga l ordinaire au bureau de la Corn lie, a Port au Prince ( Gare du 1), Haltj. le lundi 7 Mai 19*3 1 I l'ap s-midi. ORDAK OU JOUR ; Lrctart du pices verbil de —tabl prcdente [s) Rapport du ConstH d'*>dmims %  "oa et prsentation des comptes 1 Election du Coaseil d Admims on () Attires coun n'es. [Port eu Prince, le 10 Msrs leaj U Conseil d'Admmntration Pour gurir ou viter • UIMAINIS • CONSTIPATION | JOKillTIONtTOUROIttEMENT. I EMBARRAS OASTHIOUE I SUFFIT de prendre I A l'un do vos repas I •MM HW • )r siulf mtnt I 1 Pilule du 9 r Debaut I r.sae du Faab* St-Denis, Paria 1 s il aut exiger les vritables f blanches I %  *tour cnaoune uiiflurnel Isa motg I REHAUT A PARIS I J Etux Minrales Naturelles de VITTEL t-X GIR LA MARC.UB Vosge Grande Source GouUetGrtvfale Arthi'itisme %  O de fable et de Rgime des Arthritiques Vosges-Franc* EXIGKR LA M ROUI Souvc* U'u r (U u roftiitid lu Foie Const'natfjfi ujwtisme Mu ue 1 oie et d kg me dis Hip.hq e. nt .r ilutltmn.t imprime an noir u fc2S. d ds s vTTF V 9 'STrJ& g on i eu!es •uurtee ae vu TEL dclart* d U 1I1 Publique Tr Je Gouvernement 1 rarsis Magnignifique tnbli*8emfnt Thermal\ Ph-rmacie C-ntmi. d Fort au f ioce rc B v 1 Dpositaire. Magnant & Dupont 37, jRtie Dnyiovd Pari Ag#?nt Gnraux p^ir Hati w %  sant IHHI : << : & arisiana ifAjTBftE 11 Mars a 8 heures du soir tiqu* : Le pre* ?r Solo de Dan ***ttMj*Hm*sj>aMmmwmm'^ly*v.0*.. Ceasarm fes Foras eu SarreflUst ton Sont* Ceite lettre voua dira mmott %  %  • i llsav&mi etepSvss %  %  %  ;, • • • toui Cou* ,.,.,; %  ..,-,.,_,. •'-'. ompositio i j ou.].. . votre .,ai, u.. Zijiajicrdor.o Ja %  : • ; 1 aaaans doute are Grands Magasins du Composition V&gatale de lydia E. Pinkham tvai p.. PI jrMM MMteiM* eu. kVM W.K.A. >A.\.1?f lll Ar 1 '.MS> U Ition cirpgraphiaue 'Pierre irnoit ralise D' reyder d r* par AnlWl lpar;Star'a Napierkowtka JJ*n Argplo ( Oaii'ainH %  V'iO'o ^ vi febio(Lieu St Avit/ Mlle M L. Iribe !**'• ) Mr MobraedBe. •loide Boo-Dj-ma. M A!d ItfBhFir-bfD-Cbtikh/ 1re poque uJ5* e P ir, ia PWiOrch2gourdea i Balcon J L t* 4 gourdes r 1 i • %  .... ^ Frac carte de '^' Mutuel el^ ^fiieufaisactt du ro r Place du Palais Itoy K P PHOSPHTIH: FALIRi? errt l 9*>v* t fHOSTHKtitft les plus lgants de Paris e*t l'aliment le plus agrable*et le plus recommande pour les enfants de* l'ge de 8 0 mois, surtout au moment du sevrsge et pendant la priode de croissunce U facilita la dentition. .'. -' Assure la Donne formation des os. • Lxccllent aliment pour les Convalescents et les Vieillards SE TROUVE f/LHTOXTT ~— •—DPT 'ii \f HAL : C PIINir,: a • .., n„ d< u Taehfr! .PAata S?a£s ^S^i^iSr fi: *" e Mo,o,œ • i u-rec*!. i^z^zzTiiTt. p d ;;;: e Mo, ,,> ^ f,: '' ^ p ooce H. SI VER A SJi t W&2&X*e&*f+. leur offre nalgt la giarde iiauaae 1 nr les prix de tissus .ea articles des prix excopriounsls I*"! convoqus tu Assem ele.eonloimemeDt snz Sta p praentation des Cwmp "relia KctureduBsp |! ,es Membiei honorair's, • Mderics et Messieurs 'celle CE,,vre de bienfai %  1 coidialement invits a 1 SIC.• %  ' lieu Alile sJT* M **""* f ceo •• %  ti ils donneront une !e de sympathie cette aident de la Socit, f CER|BZ vendreJ* de Krre, Habiiation an. ,J n ?• COm nune e: ar J 1 d Port au Prince, une "' CBlnve en bananes et 1 ri* J u,,,s DOn cB't-es. oaduiens. s adresser J *•". il. RueduCen MAT^VK >ici luits Qui mtrent en valeur la beaur de la femme POUDRE SIMON SAVON SIMON et or 150 Chapeaux velours tupreur pour Ors ti clenr hrn ANS or %  SUCCES Turior d aoie pourh ti 1. blar c arwlais Drlll i'u %  1 IQ p, a ck ii blanc aoglabi alpaga 1 oirsoi u 1 ixune hng.asop 1 K) • 7| • 60 o & 0 70 ''45 au.;e l liar :o#< • 00a v OM) i. k b' ncaup 2i / T a ba.es sou pj ur ( 4 linniit=a e robot B-8 d, roi soie donssiaa 1 IJ i-. 1 opitasc u nerc-u. f b mp. Cbaoeeetl • Cb m. 4 tr.r nsn-n rf .-ou 4L u 1 50 T,,.e i vo.,. Pl .^ cd JS52PJ 7() 0 Pj<) K) OSD iiO U W J moki IfJn^S g a ' f B lw ous bal art.H. .... r la Malsan *r ic.es d'aassK



PAGE 1

. t VAUN TZ JEZ m.'snam LO'BOL fortifie Un bth dr maladie abrge totr* Me d'une anne. Le GLCB tCL permti d'viter les maladies en uugman tant la ferce de rsisiance Ct l'organisme auSatmeal nerveux Cowtmlaaoamam Na>uraafbai* Pile couleurs La esta de GLOBOL aogment* I fores nerveuee et rend aux nerfs rajeunit toute leur nergie, leur eoupleeae et leur vigueur. Ce n'tt pma moi %  ( smt h HritmhU Cul et puii flactn et GLOfcOL L'OPINION MBDICAU je pui ttm mmM9t beol abrge notablement la convalescence, et cela s'expllcuc aisment. Mal*, il "a faon gnrale, on p*ul dire qu'il reprsenta la spcifique flex excellence "de toute maladie de langueur. C'est un tonique de premier ordre qui. contrelr*nieni aux eaouanta habituel, mamfcste une ctleo reUammi utrte et persfcunta. Il abrge la convalegoanae et augmenta, pour ainat dire. la (roa de ivre, dont tout la secret reaWe, noua l'a* vu, dans le soutien de condition* aaaanleUae d rtaiaa ta plupart t nos malade, cette mSmemm ranontraat -aoouaa eoatra-mdieaMtn et permettant une kaNa efOcai-r oantfe la decMans hewaioanlque D'ittlenne Caucrm\ &f .noter. MM a Pim. KuM Chtelain, I, me a VaUaciaeutee, •aj*e, et-tonta .*4 Vaiiian ') Hrmiqu^ rour s* solide rsistance L ArchitP.^iji^^Liloie pit co ntmir* pou imin d argent Le iiropriqjifVq'.;^ij§lruii dpente moins d'aiguit En vente ehezi h. Preetxmann*AGGEHHOLiir RUE DU UUAI i \ Un Peu et du Bon est le poinon de garantie de notre qualit. Notre Whisky est trs souvent dsign par cette phrase, qui a t choisie comme devise par la maison HAIG & HAIG. Nous allons peu peu faire paratre cette devise sur nos imprims et %  iA nos tiquettes. Elle deviendra une marque caractristique de notre maison. Acceptez de payer tant soit peu plus cher pour "Un peu et du bon." Nous maintiendrons invariablement cette qualit afin de justifier cette devise. Hmg&HaigFive Stars ScoisWfiiky a akl. u*,> & Haie n'eat export* en carafona. Noua croyons devoir ZS£2& £5 £ S* n-iaon ^servait autrefoi. d. ce *ere de bouaedie. ^*ZZ*^£EEZ *~ ans rSS Z no. cUenta qu. noua aons cess de lea employer. C'eat toujours le mme Whi.Vy ta quai. hors bfrna que noua Tendon, dans carte bouteille. D'ailleur, noaa n'avons qu'une seale qualit. HA!G HA.C LTD ( %  >! %  %  I *^ LE '&| UTHWARK L ND,,BS '*"' m %  '' HATIMr. Lope Rivera, Grand 'Rue 1717, Port-au-Prince rft&a %  M mIHIIVI j-Sf L'Anmie Notre sang et compoa da globule :;;ise et blanca— les %  ,'< aerveol uourhr le •orpa, la blanc coinoattra la maladie, IJJ.VK! Il y a Anincie—4M) manque de sanf — les loi":lcs roii .-ri manquent plca ou iiio.nDe cette faon le an? ne peut procurer aaaet de nouri.ture au or i. C'a! pourquoi la figure devient pile et pteuse '—lea yeux uevi. ntient ttrnea et "lourdi —et ma aanaatlM da fatigua inten- envahit tout leayatme. Pour vaicre l'Auimia il faut raapprovitoooa( le sang de fiuuule rougea. C'eat ici que La Maison Nicolas CORDAS Sie i.u* Bonne toi 2Vo j A rhoDitnr d'infoimer le public, t pttiici.iirnJ bieuu tt cl. cbiLtilf, MM • Capitale que i .^ jv ,r H Il Mate, qt'illt i *iatlltB.ti.%€ii uckun as (r1io(ttP raiiultltil lllfUClU(,VtlllMiOMD JfWCjfHl. 1.1 cuiiict :1m tittm eciltui. i l t t culta MahUj Mil, ioreli, nlCftl . * Pharmacie VV.Bm EJM; Ixcution prompte et soipnAe de 'oulei ordonnana^ *\ Servia d> nuH ProduiU chimiq la e* phTmaremiques J e toj'e traie) Spcia iee, Ea.x n iu *les, Pariutn^ie iJcubigai EtioiFruitStli, Shr-rbet. s pour liqueur : A-ii?eiie. Cr ne de Cacao, Curr{ treite. Genivre CarboliniiM Avenari L Se 1 Pfitiv^'if da bois Pharmacie F. Sjoutj Donne avis sa clientle, aux mdecins et au publie tramaorni son Laboratoire d'Urologie en un Laaj biologie appliqu sous la Direction du Dr Ricot et F. Sjourn Le laboratoire es' ouvert tous, les jours de 7 brea do neurps du soir pour toutes les recherche! et analyses pri fannocce ci jointe, saut pour 1P| WassermaD et ia eaoalite l^F-Sci S^r.-nt reues que :e mardi d;chaq te semaine* S'adreT ia Pharmacie po.irles renag'einenur [{ inalves d'urines etSuc gasirique, Raction de Waseermann Haction de Tri boulet, KiaiirWi du sang et du pua Examen dr s matires fcalea.1^ Examen e'a, Chanssu'ea diaav tonnaea, abamiaaa aoulatra pour homuree, Mouaria llfur aie fi'<*t intreti : i. • I l



PAGE 1

>0 JOB** KO 307 rtOfBIETAlRK ient Magloire IRO20 C ENTIMES AU MATiNf use Atniicuae PQIWAUiFRWGE i ami.) V£ND#|SU i tfeAjft i*** Quotidien Cn peoi toujours malfriser un mauvais caractre au, pciDl, de paratre un homme aiuiabie,— mais il ei mpoesile jjuu sot de cesser jamais de parai tre sot. |C0UPS D E GRIFF E iw de rossir v i, e e. bien I La manire ? Cest la spculation S 1 1 <* I £ * ,, 0Dd " r ton ce q oi Pt repr^ Ulll US ter "'l" valeur, quelque intr' ,UUJ1UC1 quelque p u i s s a n ce ; c'est a 'ont Je ftit d'oprer sur la masse i notre correspondan r ne plas d<*sir>|)'*. Meis il fallait faire de l'esprit ri prenant l'tPRamman pour thine et mon spirituel confrre ajoute : root june, nous savions enten dre dsigner sous 1 nom d'-agarnmpu ) uo reptible du genre de |'i Voyag e Prsi d e n t i e l lent s'inspirer de la com lin... M voisin latorieux,trop I lu communiquer sa co "s'ion. le ma.'in ne lais .poches de ses ca Iules qu'il aura bie. r rafler. Le nralinV i flatteuse considrai^, idrlancfae les chahu ne par icipe jamais favorable apprentissig: aile ne peut que produi intressants rsultats : M donne un individu wc quelle facilit il aer du monde, il n a %  %  nt qu' persvrer %  ""i oui simples, aussi io grandit et prosp . et fort heureuse. W"iUB pas ; le virtuo >"t faire des adeptes. vas ; lm mme, par ARYS aurice Etienne fils Marchandises lral franaises ARIftftDB Il y a erreur*.. a S yeui loigns I r-n de*l au tre de deux pouces sont Je la grosJSL Q A ** d aB DOir him encbtsai dans d ux orbicules ar!?, D ni!; a D pea %  *•, Sin front est plat, et I on y voit i droite et gsusbe deox larges plaques Qrene les, retapas de poils, surmontt de deux au-r-s 1 tontes quatre moi va tes n divers sens par I meyen de d-ux JOUI mei Di m. lieu de ce.Pendant que a G-ndirme-ia tend les honneurs' nou-. avoua l'occasion de dis inguer dans le cortge prs. dentiel: le Ministre l'Intrieur Sfr ••OY'rer ifo tradition d< O'dielit 1 U on Cuh. Votre -m fentre 1 - -*5 M nw aposlaotl a pa it£.v 3 -, s-,prl c %  !"^2lis '-de ir d-; tes fctrtiid|';r uleu Mon C esla gloire d Monsieur Launs .., ,,, lon Laroche, mon distique pr cs Charles Fombrun, *t sa femme, la ,eur } }* Prs 'Ci de cCercle, d a Frm'i i C 3 mm m ? 1 de Port auvo,r kh Charte de lever ,ou verre dnM.hn S 0 ^ 0 *'! ,e Direc '• n ? tr L eh ni,tUr et de vous souh -!n.i." 0> Jt Clment Msgloire;lei 1 be-ven e au nom des M "m -opaeiils* d Etat : Ducssae Chart-e b es ci prtent', ci?* S J! 'e.re, Dtaisse Pie r* l.oais. R-.A jnu. bui U re %  o-.am. i. • Auguste u D-r-ct-ur Qinl t \ * ,ne de; n'iPostes 4< c, nt0 rSSiad' "i ? vos' I ratalar %  beuea. le Prs deol touc l'orgue! TOUS tn-nnun.,.J. .— • Vous aussi. Madame, vous t. :ritz vous et |s vous prie de m i per mefre de doose i vos pieds les hommagft respectueux et fe vents de tous Monsieur le Prsident, Madame, je •non verre la prospr.t de la b ique d'Haiii [notre homme n. R 'ont 1er sonr 'ymaroue^dem? 8 %  ? %  ,Dl f em ,t ""rrHaisTelFe habitat, ssus" oon,.I q m e 1 P I opinion d un confrre qoj Cea d'erreurs H m: f ,e,,ol,i ? oe dfl P' P *8ne //op dans le uictti ''" ,u a hiniVrVi 8 ced u Ce J m .'f qui 8e rapproche da ir h ~' demie pour isseaAata et *K Sl u f 'O-'cart donn par la Maaiauo TH., n s C,1L A,,ORA,fLKs -' Jjniccoide vonapra ceMe de Cbrlevoix; il est mme J d S.-7r Dft bm '* e nrale : u e ? 8 i a Gen -'uerie. nin..7M^ S*"t^2L^ ."_* %  snlssi J et sans dtnger la Probable, vu l'ancienne de I bis--' %  ^ n lrn "'* %  fc-*unlon >. le t 0y u toire de Chsrlevoix, que la t vieille XPPRRxu^l^T^T^F^ PlWi des poires b.tl.otbque de no re .m. se soit nd isnM5 mSSU S ' N R toujours l'ai 22*5? de cel historien Josqu ici UtESLim S23E J Qr &Jt '/" dC K •.'rpond ',. S33ylWft^B '•>*re heure qu il cnption et rsucfri sasor^s"VrJ J sSJ R^aSS2g d'i Csp. ,ur IM bauus, %  •• a~a r^, UI 'SSuWT^r^ l'.lasa du Pars Biptate! UNIA *y nt ^i* yfeu8 ail est ravissant. Les !" — belles et le parc est en ItfAJ in donu par la Musique les famines d' et dans les a'.l Le coup d oa(| est revissant. Les to let ea sont belles et le parc est en *'"• L U !i B r o"P de promeneurs. u 4 ""* ,

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05879
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, March 09, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05879

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
>0 joB** Ko 307
rtOfBIETAlRK
ient Magloire
iro20centimes
AU MATiNf
use Atniicuae
PQIWAUiFRWGE i ami.) ,
VND#|SU i tfeAjft i***
Quotidien
Cn peoi toujours malfri-
ser un mauvais caractre
au, pciDl, de paratre un
homme aiuiabie, mais
il ei mpoesile jjuu sot
de cesser jamais de parai
tre sot.
|C0UPS DE GRIFFE iw de rossir vi,e e. bien .
I La manire ? Cest la spculation
S 11 <* I * ,, 0Dd "r ton' ce qoi Pt repr^
Ulll US ter "'l" valeur, quelque intr'
,UUJ1UC1 quelque p u i s s a n ce ; c'est ,a
'ont Je ftit d'oprer sur la masse
i notre correspondan
r ne plas d<*sir>|)'*.
Meis il fallait faire de l'esprit ri
prenant l'tPRamman pour thine
et mon spirituel confrre ajoute :
root june, nous savions enten
dre dsigner sous 1 nom d'-agarn-
mpu ) uo reptible du genre de |'i
Voyage Prsidentiel
lent s'inspirer de la com lin...
M voisin latorieux,trop
I lu communiquer sa co
"s'ion. le ma.'in ne lais
.poches de ses ca
Iules qu'il aura bie.
r rafler. Le nralinV
i flatteuse considrai^,
idrlancfae les chahu
ne par icipe jamais
favorable apprentissig:
aile ne peut que produi
' intressants rsultats :
M donne un individu
wc quelle facilit il
aer du monde, il n a
nt qu' persvrer
""i oui simples, aussi
io grandit et prosp
. et fort heureuse.
W"iUB pas ; le virtuo
>"t faire des adeptes.
vas ; lm mme, par
ARYS
aurice Etienne fils
Marchandises
lral
franaises
ARIftftDB
Il y a erreur*..
a S yeui loigns I r-n de*l au
tre de deux pouces sont Je la gros-
JSL qa ** d'aB DOir him
encbtsai dans d ux orbicules ar-
!?,Dni!;aD. ,pea *, Sin front
est plat, et I on y voit i droite et
gsusbe deox larges plaques Qrene
les, retapas de poils, surmontt
de deux au-r-s1 tontes quatre moi
va tes n divers sens par I. meyen
de d-ux joui mei Di m.lieu de ce.-
Pendant que a G-ndirme-ia tend
les honneurs' nou-. avoua l'occasion
de dis inguer dans le cortge prs.
dentiel: le Ministre l'Intrieur Sfr
OY'rer ifo tradition d< O'dielit
1 U on Cuh. Votre -m fentre
1 - -*5 m nw aposlaotl
a pa it.v3-, s-,- prl.
c !"^2lis '-de ir d-;
tes fctrtiid|';r uleu Mon
C es- la gloire d Monsieur Launs
......., ,,, lon Laroche, mon distique pr cs
Charles Fombrun, *t sa femme, la ,eur} }* Prs 'Ci de c- Cercle, d a
Frm'i i C3mm'm?1 de Port au- vo,r " kh Charte de lever ,ou verre
dnM.hn S0^0*'! ,e Direc ' n ?trLeh ni,tUr et de vous souh
-!n.i."0>Jt Clment Msgloire;lei 1 be-ven e au nom des M "m
-opaeiils* d Etat : Ducssae Chart-e b es ci prtent', ci?* S J!
'e.re, Dtaisse Pie r* l.oais. R-.a jnu. bui U re 'o-.am. i.
Auguste u D-r-ct-ur Qinl t \ *,ne de; n'i-
Postes 4< c,nt0, rSSiad' "i ? vos' I ratalar
beuea. le Prs deol touc l'orgue!
TOUS tn-nnun.,.- J.__. .
Vous aussi. Madame, vous t.
:ritz vous et |s vous prie de m i per
mefre de doose i vos pieds les
hommagft respectueux et fe vents de
tous
Monsieur le Prsident, Madame, je
non verre la prospr.t de la
b ique d'Haiii
[notre homme n.
R 'ont 1er sonr
'ymaroue^dem?8 ?" ,Dlfem ",t" ""rrHaisTelFe habitat, ssus"
oon,.I q m e"1 P I opinion d un confrre qoj Cea d'erreurs
H m: f,e,,ol,i ?oe dflP' P *8ne //op dans le mais cette race d ex velhete et qui, n attachant de lin- :------------------ i ,'
d! ,enombr ' tl*Ma1 ,a polit ans,- et q-elle Au profit (le iFflliSA rauJs'mS"0 dore ***** da0
. devient siegulire- PolUiqael-demande o j ai voulu WV I lig!18 fPW midi, lr Boroo est viablt
pAa-rarvurTRac S? JosePh SP^wa &*BCncjr=
On journal MrNi
I oa profit de notre * t(imb Dl Bar Im S80" Q0 eban M
tea^* ^p,D'00 "q" ,,",item "*' s*sstL,lie?b Ep^^r.o-p
tnt
Ole
tille
*fap, qui dit pourtant avoir cher- gf**"/.* a Btai S rouicu f h .! 'd" 8" a,ettre 9,iQ tebl
| et fouill, produit .ui-mme une ~ aCBrtlttt ftK*fc*! el de 8e rftP"--
^ y-' H...on le, ccl..lKMejr. deXau
de I. u "Ml qai dit pourtant avoir cher- T '" y ,urt de ,ris iol,,l" ' ">uictti ''",u, a
hiniVrVi8 ced* u CeJ m.'f qui 8e rapproche da ir h~' demie pour isseaAata et *K Sluf 'O-'cart donn par la Maaiauo Th., ns,C,1L-A,,ORA,fLKs-'
Jjniccoide vonapra ceMe de Cbrlevoix; il est mme Jd S.-7rDft bm'*enrale:ue ?8 ia Gen-'uerie. nin..7M^ S*"t^2L^ ."_* snlssi
J et sans dtnger la Probable, vu l'ancienne de I bis- --' ^n'lrn"-__________ '* fc-*u-
nlon >. le t0y,u, toire de Chsrlevoix, que la t vieille XPPRRxu^l^T^T^F^
PlWi des poires b.tl.otbque de no re .m. se soit ndisnM5 mSSU S 'N
R toujours l'ai 22*5? de cel historien Josqu ici UtESLim S23E JQr
&Jt '/" dC K .'rpond ',. S33ylWft^B,
'>*re heure qu il cnption et rsucfri sasor^s"VrJ J sSJ R^aSS2g
d'i Csp. ,ur Im bauus, a~a r^, ,UI'SSuWT^r^
l'.lasa du Pars Biptate! *UNIA *ynt ^i* yfeu- 8
ail est ravissant. Les ---------'----------
belles et le parc est en ItfAJ
in donu par la Musique
les famines d'
et dans les a'.l
Le coup d oa(| est revissant. Les
to let ea sont belles et le parc est en *'"
LU!i Bro"P de promeneurs. u 4""* , se .croisent, sa conto dent pour P""*"*' i ' J a'parpiller autour dd8 ptouss oi - SS1^! 1 ^"4" ^
so'Sn- joaent et ti^uChsnt,0B f ^viroteK^aja
Soudain, un auto l'srrsie. et le *1JtaK*^"P^ST,*?*&
Musique jeue la Dasssliuienue ?on~***+*mm leaa. ""<
ambus a vuj Bsaajs



J
V^i^lles Etrangres
II^/TlM
Coup d'Etat avort
BERLIN-Lm autorits aononc-.ni
en'nn coap d'tat qui dmit clater
M'inich vers le mikado mois a t
dfait dans 1* grme pir l'arrestation
de N)M personnes dans la capitale
bavaroise Le Dr K-uhles, ancien
ta iimiiarts
aux htm
La coolwir de si
Ea Amriqie. les vieilUds sont
On conte cette jolie
le dictateur.Mussoliai i_
la me nn panne diablt
rr tigr sa m bavaroise Le Dr K-uhies, ancien Ea Amrqae ,v..d mtade s'il estheuteus.l
de la part de l'Allemagne. ,1 pense cawt|Hef lgal an conseil mumapel, l*'-\^gzJ& du S -1res heniena, repos
que l'AHafnagne clera dans nn d mis ubeil orovi,0,re s'est intci del &** Jrt'Sni.ai. Mais Musso'iui veut^
lai as o'. aucun but oolil:qne en occnpan dent du W|i royaliste bavarois a t des affaire rangeas /* J de lt cette antre question :
pas de terri ,uw IIlt 11 fait une active pro de .immigration H ae*^n *. Chemi,e notre ?
tore elle l a occupe comme moyen pa(?inde r00r la restauration de la manne 7* J s *r------- .ku a
SigS^Jaritfg S**- paiement de, rparions CSS.chl bavaroise:avec JJCm J^^^CV.accs
" nement^lemand I*** <* flottille
Un discours du
"^chancelte" Cuno
"TRSuS 7 On dclare an mmit j^ Rnir ene oe vouait
tre des affaires trangres que le to}re e,)e a 0-cupe coi
eforts poor sumuler l'Opinion
., l'Allemagne
que et exciter les ouvriers de la CO^JP^P^PP Le p silent Ebert, accomo-gn t
Rhorcontr les tioupesdoccupation. pA,e les reprsentant* tu'ct plusieurs ministres et d'autres foac
Le chancelier a b en ni-, vo>r par ses u dcinon dAogora tionnaires, est parti ce matin en a o
accu* tion* contre les prtendues JnHlen, D'iar l'us iei plane pour la foire de Leipzig-
atrocrs francises que s PO"tqoe ceft inM qaestions res -- Mii**(ilirii rO
tvt.t chou.Le moi e coinait,naia teigne ^ ^ ^ ane M- M US 8011'U f/PU
us aux trou ^ conttence ifee les allis ^g^
Le pauvre diable put
monaichie bavaroise avec l'ex.Krom 78 an* y jr.^^"",1 rire et rtplique :
prini Rup rcht comme roi, et la s* les Amricaine ont fart un JM Ni noire ni
perstion M Clemenceau
tenant le* ordres donn
pe franais qui vitent eyataati
tout conrt t
avec les allis
, ......,. m ;ra convoque prochainement
tve. e.ou Jt0, unlieue, 0ne dat-qui seront
dcids nar les a ls Oi a appris
LO/Aci
Le onueur quAj
pa ait e cjntiaat
Nous avons relat hier la macabre suivantes
h'sto.re de la mue de sang dcnaeer .-^L*
tti'tiap'ttig
quement
' En outre pa'suite del auppr-s C1 n'change "de" vues prliminaires
,ion de la oolice allemande, le nom J j^ tclaelfeine,t entre la France,
bre d'incidents malencontreux Jim. ^ ^ p^ au $uj.t du rt
nuent rapidement J m/lJ"AJ? j! gl-ment del situation. Avant de
poon'ation gudint un? attituJe m Jrendre %acane dcision, il sera n
diffrente.
_- officielles des
A la Chambre
ROME-Mr Musolin. a tlgra *%$%-,. autre
phi 1 ambassadeur dltai i B?r J^JZff^^
lin et au consul d'ialie Munich trnve.aa,,.'.a
pour prot
l'attaque
sept ouvn
, ,: Nationale de Mdecine et
te au Wharf, faisant croire Un Cil Circulaire du Receveur
iux collecteurs reltuve aux
L '*no dan le factures con ulairei I
sang
Avis ministriel.
------------- avis mmiiBWH
malheUieUX Chien _ Extrait du regutre des
, ,. ouvriers accor.,
.sion. 111sera ne t 1 Allemagne pour se ren
cessaire d'attendre let MificatoM JJJJ J ^ f0,cs de desCen JEU Ga88aUOM
officielles des rsultats ,des MliDetl dre da ^J j Ro$enhei|n Us toreQl aa'actuellement. il se d
tons de I assemble i Angora.
uic uu iiy .-vw.wu-, ---- Qn sait qu'actuellement, -
molests par la toule pensant qu'ils rQQie autour ae |a succession de feu
HrnnMii%P *>. s r l^ allaient dans U Rhur Ml Mussoini .......... a.
f m77! G>UeU fOU'Ire. demande une pnn.tinn exemplaire
7- A la cambre poo LQ>|0Rg L. girlrt| Goi,ey% :0Dtre lel iQS,;gateurs de lat.aque et
coim-nd.nt des troup-s >^ jses une indemn- pour les victim-s et
~oloarie est afrW 1 Lo des et a nrme es gnovernemf nt aliemana
Vonfr aec le War Olfi e Plus md et bavarois que la nouvele I alie ne
PARIS ,
aaut w question du rue-amirai
Gneprate.M Ra.b-.f, ministre de la
manne a dcar que le gouverne
menln.i^ demandera ir vote de
du cabinet pe.mettra pi- qa'oa
U commission
bre de voter les
mise du document avait
ksioa ** m*-
iter les^P^^^
., pour -.
-CONSEIL D'ETAT.-j
tembre i9aa
g Avi .dmiiustratifv I
Bulletin mtorolofiqu
#La Nouvelle Se
ihh . ....------ Garetie officielle de Sai
Paul Emile Laraque dcd Pon de }7 dn Samedi i n.vsew
P.ix, un procs des plus importants ^^^Vj
qui a dono lieu des plaidoiries----------LL------------sa
savantes .-'__. GoQ^il Cl)ll{
Le Tnbanal de Cassation, saisi ^v rm;Umr
par Emmanuel Charles reprsem ^^iuc^at
par Mes byivain er Lespinasse d une f^ai/ie, conseillers .\owf
demande en dsaiSlSStment pour SUS nocent Joseph Hereira.B. *
picion lgtme du tribunal de pre- ]^SS^S^
mire instance de Port de ratx. n:er ^libntoa e-. ont adopt
f aveu d; Lucie Utivt a la bonne marche
Deux arrts out i
crdit de G. 3-730 au Cses^
BRUXEL' kS Mr Jaspar m nia uque ei Vi -us G-rvais. 1 organisation du service dsr
ire aes -J' i la chambre en rponse i une que* en dsa si^semenv e pai consquent donner , m,nire <
ham avec le ouvriers iMemands pour !e toa daQ dput que le sjouerne Emmanuel Charles est condamn
fonctiot.nement de ces trains, les an ent iaissa,t \ci belges libres dtanlphiux dpen!
clais pensant qu'ils ont lait les con de8 ieutionn avec le Rhur. -'- 3 .
fessions nrcessttres. .......... __ il__________i A \ EmIB tWAlnil
moleste ses su
les

%m r .^r... arendu un an et en
M* jaSpfli baraque : prsen e pat Mes Panl La
. t_____ . -;-______-. \r:;-.
JnOtlddtionS etl "LUpartilsborisW a d:idd'inviter
h r t i tl CP. 1 e parti dn travail et les socialistes de
PARTS Lai nondations et les
Vtlanch-i ont &>)'> produi' des :cm
maues cousUt rab s en France 11 me
Dir n enecreden faire p!u< quoi
qu' n s'attend- i un femos moins
mauvais que ces trois derr.i.es
Les eaux de la Seine on
s'iufiltrer dans quelques
lt de
veyer des reprsentants Londres
tour disenter imrod ?temen( la lacti
nue par'ementaire smvreau in|ei dr
la situation de la Rhu et dei que
1 ons de scunt t des repentions.
Laijui'npiopostdo avoir lien en
vue 'l'un*' conlrencr plus importau
PARIS S Sterling
pir Mr Charles Coupet
piop'ii ie en cette vu* Ml
seil a d>ign le* Cunstataaj'
Pereira et Lon Laleau
peiiiion. _
Les 1 Conseillers Laleau
irs a. Mr le C(
demander de
At '- dm.'ttrt.
: i^sW
ivi$
;0up sou'fert Beaucoup de villes
sont nartiellcment inondes. Quel
ques analtieil de Bordeaux ont '
vacus'.
M. Bar!hou
Bruxelles
PARISMr Baithou prsident de
la commission des rparations,
Rhur. W --------------------r-
LGS L4OU13 Hie. It ii kfJMM pr
/775S mdi, Ifi M mt-M de 1 Associt!
dollar 16 55, des Aac'.eaacs lres de el.ole N
maie, se sont v*un es an oca' de
coie aux fi -a>aoubaiter la benve Compagnie d Eclaira^
nue an Mi .latre Bj chsreau. Sec"- yiiie fa p0,t au
taire d Etat, de l'instruction publi- Cap H
que il' Prsident d Honjeur ^^ jt$ attioDDtiin
Lai^an.ion foi des pins charenan pagQiesoni convoqu*
tan, ... Gnrale ordinaire ao
Ou morceaux lirrairw agrmeo Co aDaflnie Portaa
.....,,.. trei U partie e. aussi i.t rafrachis
honneur setaents diver et fort tard l'on se ce
M.icaiiii.Fi'i.pii
Lo (qu'il r vn d'Ame que. M
AVIS
ve le repos Pourtant eu .----------
de C menceau il s vtit d-nne robe Pr l" )0>
de thambie, et voulut bien recevoir
le clb e voyageur.
Suitont, mnigex-vous' lui
i- 01 unission des rparations, esi avait un dit.
DCVl rttffOIiS Ue tniv Buxelle$ ojil confrera Mais allez donc vous mnager en Mr Asncroft, grant duCatcom
U i t\ t\\> Ut avec Mr ThattOir. p'liaett du con face de ce d able de Clemenceau I mercial a lhouaeur d'annoncer *
Me f>U Cm* *' "J ^ Dclaoix, merab e beige Les detx veilla.di pa.l.ent de tous les m.mb es du Club des Hom
PARIS- M. Louch.ur es rlJ Juf, eoatBlW|w,- lu dlacntf Oat en JAm :qu des ripar.lim.. d eu n.-*d \Ua.ies qu'u eJt oujoutspre
,.e di-s lsions libres, a de ae dfij s>BrtioDS possbles i p en riDt lo. gueme t -1 avew t-u Je 10 tous les
(sus un ds.ouis dtvcnt i Associa k RQar (.,lBde a p;6rl ce quils -e mir. ni tous iss deux en joers a ux aussi qu' leuts am*s A
tien del prtsse ani? o an ncaine. fl"e les au mivd< f.ssm co re Si bien que le mdecin d< M n mporte qa'elie heure sans avis
Mue quo'qun tut Oppo A I occupa w t ft, poU1 le mcmnt.dacs de Fieyanet s impoi le lu son praiabie.
on de la Rhur, il croyait mainte
non
nact
JUS
Fiance s'y trouvait,
irait s'en aller sans
qu'elle ne pouva
p us des si-ortions possbles a p en
d.e dans la Rhur. l'attitude i p;en
les ail vends f-ssint
Poui le mcmiat.dacs de Fieyanet s impo. le 'lit i son
"es milieux politiques 00 estime qne malade et lui a interdit de recevo.r
H.r'm ses prt i causer dans trois qQi que soit..; jsurtout Mr Gneu
mois environ. et m
.-.npagme
le lundi 7 Mai 1923,11
pr midi. .- I
j ORBREDUJ
1 ) Leciure da .
l'Assemble picdsataj
2) Rapport du Car
tration et pisentatio
}) E ection du Coi"
tration
4) Affaires eourmi
Ho t an Prince
Le- Constrt ii'<
Avi de
Cec; a l'exctptioa des mardis et Les dpches pour
vendredis o ils doivent s inscrire l*Eu,0PevCv'*ANiWn,Vi
pour le repas en commun *er PANAMA se.oai-
ia Mars courant.
mi mi. m 11 mil 1 port au Prince, '
/Atiautide
battait avej taqt de force qu'il ne
11 .; 1 n tari reaee ia anil feuille de service : Saint-Avit .. ------- --- .-
"-S nrr d rchrc he" toi dni Ce fantme.c'tnit le lieutenant Saiet faulnil pas moiuajle quatre innrmiers
avait ordre1 de rectieri ne ani oena iljrhanae. et le capnaiue pour le maiteiiir daua aon lit. Un Ineidau.
T^T^^SS SderoiSeMoh^ le mdecin chef lentendit Lesip.roles proti
ji^L VSUTJSsnlModoiJ rauque. Merbange peine ce murmurer cette trange phrase Av.t dau.aou dlire
fols, par 20 de,rs Wltaan woraj '^ *nrnnnn(, ,B.Kviini att sea camnn
tout au moisil
iente de son 1
Au Mtyi de ta Mll
An T rz Il P v* d' .'
Son. or o-reont -' ; > '*
taine Svra>r(1 va 1, eons l :m-
J, hark-, -t comme lia^nota;
trs dans lea vaetes eolttudes. 1
iotiriogeait sni*eosement I hor.aon !
nlratne, enlevanl eo. h-a' W uui-oai la aiarteai d'ar
twTSm nuage de aebm, ani f*0 ?'J^*'-c qi .jea.no emi
J,. S M.m r et mu p.-d a ter. g 'ou *^-t Avhc .oi.h pr
SsjSL ne h mm .uo^a-nt en lo naouoen, Ht-itH fit h.ass sur un
aala nree-m- momfl dHI par ' m'inn eIpor-a tt*|B*a poste m.u
^2^tt^,tfl5 Sstf* t^VfAS .vecauB aon. de r.ucone. couva,
rs les dente du 'W Jna ^ ' *Ql fr u le mur; Saint-ntlt eo prou eu qne Saint-Af .t ea savait plue long
tSI^^^Vi^S^ de vnubie. ace.de fol... ae d nui. n'nn.foainu Ura, loraqu'.l tait
var
es .1
Jeu suis particuleKmeutTaffdC
t .ie..irtia au uapuaiDa Aimar 1 de
1 to r de aa mih.-io 1, ie medecu
chef qui aoiguaii S -Avit, car Mur
bauge etai uu de mes meilleure
amis .s Mil il aurvti.lUii aon malade
premie s
,S*m -%
sur 'u. te plus mon
cous! .
Au cercle on '0'^-
sing lior revenant sai
duule, eu-il sub. <
dures, ail **ait
France eu cong '
v-


~*^^+^^: '
"*""P> !" "'


iSMam
ipagnie des Cb#njiria de Fer* de
la Plaine do Col de Sec
pj, les Actionnaire de celte Cie.
i convoqus ea Assemble Ga
l ordinaire au bureau de la Corn
lie, a Port au Prince ( Gare du
1), Haltj. le lundi 7 Mai 19*3 1
I l'ap s-midi.
ORDAK OU JOUR
; Lrctart du pices verbil de
tabl prcdente
[s) Rapport du ConstH d'*>dmims
"oa et prsentation des comptes
1 Election du Coaseil d Admims
on
() Attires coun n'es.
[Port eu Prince, le 10 Msrs leaj
U Conseil d'Admmntration
Pour gurir ou viter *
UIMAINIS CONSTIPATION |
JOKillTIONtTOUROIttEMENT. I
embarras oasthioue I
SUFFIT de prendre I
A l'un do vos repas I
MM HW )r siulf mtnt I
1 Pilule du 9r Debaut I
r.sae du Faab* St-Denis, Paria 1
s il aut exiger les vritables f
blanches I
*tour cnaoune uiiflurnel Isa motg I
Rehaut a paris I
J
Etux Minrales Naturelles de
VITTEL
t-X GIR LA MARC.UB Vosge
Grande Source
GouUetGrtvfale

Arthi'itisme
O de fable et de Rgime
des Arthritiques
Vosges-Franc* EXIGKR LA M ROUI
Souvc* U'u r
(U u roftiitid lu Foie
Const'natfjfi ujwtisme
Mu ue 1 oie et d kg me
dis Hip.hq e.
nt .r ilutltmn.t imprime an noir
u fc2S.ddssvTTF V9, 'STrJ&gon' *ieu!es
uurtee ae vu TEL dclart* d U 1I1 Publique
Tr Je Gouvernement 1 rarsis
Magnignifique tnbli*8emfnt Thermal\
Ph-rmacie C-ntmi. d Fort au f ioce rc B v'1
Dpositaire.
Magnant & Dupont
37, jRtie Dnyiovd Pari
Ag#?nt Gnraux p^ir Hati
w sant
IHHI
:
<<
: '

!
&
arisiana
ifAjTBftE 11 Mars
a 8 heures du soir
tiqu* : Le pre*
?r Solo de Dan
***ttMj*Hm*sj>aMmmwmm'^ly*v.0*..
Ceasarm fes Foras eu SarreflUst ton Sont*
Ceite lettre voua dira mmott
' i
llsav&mi
etepSvss ' ;,
toui ,
Cou* ,.,.,;..,-,.,_,.
'-'. ompositio i j
ou.].. .
votre .,ai, u.. Zijiajicrdor.o Ja

:
; 1
aaaans doute are
Grands Magasins du
Composition V&gatale
de lydia E. Pinkham

tvai p.. pi jrMM MMteiM* eu.
kVM
W.K.A.
>A.\.1?flll,Ar1'.MS>
U
Ition cirpgraphiaue .
'Pierre irnoit ralise d'
reyder d r* par AnlWl
lpar;Star'a Napierkowtka
JJ*n Argplo ( Oaii'ainH
V'iO'o ^ vi febio- (Lieu
St Avit/ Mlle M L. Iribe
!**' ) Mr MobraedBe. -
loide Boo-Dj-ma. M A!d
ItfBhFir-bfD-Cbtikh/
1re poque
uJ5* e Pir,ia
PWiOrch2gourdea
i Balcon J
Lt* 4 gourdes
r"1---------- i .- ...
^ Frac carte de
'^' Mutuel el^
^fiieufaisactt *
du ror Place du Palais Itoy K P
PHOSPHTIH: FALIRi?
errt
l9*>v*t
fHOSTHKtitft
les plus lgants de Paris
e*t l'aliment le plus agrable*et le
plus recommande pour les enfants
de* l'ge de 8 0 mois, surtout au
moment du sevrsge et pendant la
priode de croissunce
U facilita la dentition.
.'. -' Assure la Donne formation des os.
Lxccllent aliment pour les
Convalescents et les Vieillards
SE TROUVE f/LHTOXTT
~ - -
DPT 'ii \f haL :
C P- IINir,: a .., n d<. u Taehfr! .PAata
S?as ^S^i^iSr fi:
*"e'Mo,o,......... i u-rec*!. i^z^zzTiiTt. pd;;;:e Mo,",,>' ^f,:'' ^pooce'
H. SI VER A
SJitW&2&X*e&*f+. leur offre
nalgt la giarde iiauaae 1 nr les prix de tissus
.ea articles
des prix excopriounsls
I*"! convoqus tu Assem
ele.eonloimemeDt snz Sta
p praentation des Cwmp
"relia KctureduBsp
|!,es Membiei honorair's,
Mderics et Messieurs
'celle CE,,vre de bienfai
1 coidialement invits a
1 SIC.' lieu Alile
sJT*M **""* 'fceo
ti ils donneront une
!e de sympathie cette
aident de la Socit,
f CER|BZ
vendre-
J* de Krre, Habiiation
an.,Jn? COmnune e: ar
J1 d Port au Prince, une
"' CBlnve en bananes et
1 ri* J'u,,,s DOn cB't-es.
oaduiens. s adresser J
*". il. RueduCen
Mat^vk .
>ici
luits
Qui mtrent en valeur
la beaur de la femme
POUDRE SIMON
SAVON SIMON
et
or 150 Chapeaux velours tupreur pour
Ors ti clenr hrn liniwn'i ,r t Chapaaoi .te laloedltalls
WclebCc" '0,r8re8up !W* ^ too.e. qualit. *"-
l'inimiiabli
r* /^"i
icYsu
Crme Simon
r-
53?
J.31 MON -#f Ifes't
faiM* *>
ans or
SUCCES
Turior d aoie pour- h 3 hom n pi h
GubardiDe blanc barres
U'KaDii cooleui
'ifenric ir-- I,
'pa o,gjfcg 1
wapa ao^Uis P 1
t-oiom crapp ,gi 8m0 0f ?
* ^ dr^i fl| a, y h s
Iieidisb'cdPe m,i.-h p r
ooi:e t dtail
u '*'ta* cotes les quart es
K'* 0 71
0 40
03i
OSC
J
U ni ai anglais blanc
Drlll b i ne dq on Htig'aif
" <\>ti 1. blar c arwlais
Drlll i'u 1 IQp,
a ck ii blanc aoglabi
alpaga 1 oirsoi u .
1 ixune hng.a- sop
1 K)
7|
60
o &
0 70
''45
au.;e
l liar
:o#< 00a v
OM) i. k b' ncaup
2i / t a ba.es sou pjur
( 4 linniit=a e robot
B-8 d, roi soie donssiaa
1 Ij i-. 1 opitasc
u nerc-u.f.b mp.
Cbaoeeetl
Cb m. 4 tr.r nsn-nrf .-ou 4L u
1 50 T,,.e i vo.,. Pl.^cd, JS52PJ7()
0 Pj<) K)
OSD
iiO
U
W J
moki
IfJn^S g.a* ," ' f Blw ous bal art.H.
....
r la Malsan
*r ic.es d'aassK


. t VAUN
tz jez m.'snam
LO'BOL
fortifie
Un bth dr maladie abrge
totr* Me d'une anne. Le
GLCB tCL permti d'viter
les maladies en uugman
tant la ferce de rsisiance
Ct l'organisme
auSatmeal nerveux
Cowtmlaaoamam
Na>uraafbai*
Pile couleurs
La esta de GLOBOL
aogment* I fores ner-
veuee et rend aux nerfs
rajeunit toute leur ner-
gie, leur eoupleeae et leur
vigueur.

Ce n'tt pma moi ( smt h HritmhU
Cul et puii flactn et GLOfcOL
L'OPINION MBDICAU
je pui ttm mmM9t
beol abrge notablement la
convalescence, et cela s'expll-
cuc aisment. Mal*, il "a fa-
on gnrale, on p*ul dire qu'il
reprsenta la spcifique flex
excellence "de toute maladie de
langueur. C'est un tonique de
premier ordre qui. contrelr*-
nieni aux eaouanta habituel,
mamfcste une ctleo reUa-
mmi utrte et persfcunta. Il
abrge la convalegoanae et
augmenta, pour ainat dire. la
(roa de ivre, dont tout la
secret reaWe, noua l'a*
vu, dans le soutien de con-
dition* aaaanleUae d rtaia-
a ta plupart t nos malade,
cette mSmemm ranon-
traat -aoouaa eoatra-mdiea-
Mtn et permettant une kaNa
efOcai-r oantfe la decMans
hewaioanlque
D'ittlenne Caucrm\
?.noter. MM a Pim.
KuM Chtelain, I, me a
VaUaciaeutee, aj*e, et-tonta
.*4 "
Vaiiian ') H aaaaa
Ciment 0. K. en barils
de 400 Ibs
VIENT D'ARRIVER
Le p'ueWto^omiquA pour son rendement eUi>r L plu* con >miqu^ rour s* solide rsistance
L ArchitP.^iji^^Liloie pit co ntmir* pou imin d argent
Le iiropriqjifVq'.;^ijlruii dpente moins d'aiguit
En vente ehezi
h. Preetxmann*AGGEHHOLiir
RUE DU UUAI
i
\
Un Peu et du Bon
est le poinon de garantie de notre
qualit. Notre Whisky est trs
souvent dsign par cette phrase,
qui a t choisie comme devise par
la maison HAIG & HAIG.
Nous allons peu peu faire paratre
cette devise sur nos imprims et
'iA nos tiquettes. Elle deviendra une
marque caractristique de notre
maison.
Acceptez de payer tant soit peu plus
cher pour "Un peu et du bon."
Nous maintiendrons invariablement
cette qualit afin de justifier cette
devise.
Hmg&HaigFive Stars
ScoisWfiiky '
a akl. u*,> & Haie n'eat export* en carafona. Noua croyons devoir
ZS2& 5 S* n-iaon ^servait autrefoi. d. ce *ere de bouaedie.
^*ZZ*^EEZ *~ ans rSS Z no. cUenta qu. noua
aons cess de lea employer.
C'eat toujours le mme Whi.Vy ta quai. hors bfrna que noua Tendon, dans carte
bouteille. D'ailleur, noaa n'avons qu'une seale qualit.
HA!G HA.C LTD (>! I *^Le'&|UTHWARK LND,,BS '*"'
m ''
HATI- Mr. Lope Rivera, Grand 'Rue 1717,
Port-au-Prince
rft&a
M
m-
IhIivi
j-Sf
L'Anmie
Notre sang et compoa da
globule :;;ise et blanca
les -.,'< aerveol uourhr le
orpa, la blanc coinoattra
la maladie, ijj.vk! Il y a
Anincie4M) manque de sanf
les loi":lcs roii .-ri manquent
plca ou iiio.n- De cette faon
le an? ne peut procurer aaaet
de nouri.ture au or i. C'a!
pourquoi la figure devient
pile et pteuse 'lea yeux
uevi. ntient ttrnea et "lourdi "
et ma aanaatlM da fatigua
inten- envahit tout leayatme.
Pour vai- cre l'Auimia il faut
raapprovitoooa( le sang de
fiuuule rougea. C'eat ici que
La Maison
Nicolas CORDAS
Sie i.u* Bonne toi 2Vo j
A rhoDitnr d'infoimer le public, t pttiici.iirnJ
bieuu tt cl. cbiLtilf, MM Capitale que i .^ jv ,rH
Il Mate, qt'illt i *iatlltB.ti.%ii uckun as (r1io(ttP
raiiultltil lllfUClU(,VtlllMiOMD JfWCjfHl. 1.1
cuiiict :1m tittm eciltui. ilttculta MahUj
Mil, ioreli, nlCftl ^uVi?aVicmct ivitcu4llclinUle et la PrtM
|MB pe tictuin ci t c<)ii/koinicodniidn qfs
ou Liiu lui c iter.
li ockii duii^iclei de (cidcuDcneli aiscr. cff.cn
c** iliu.a.mei irvui Etiltitlclctii P-iuU de Farikiott
natal.
>. *
Pharmacie VV.Bm
EJM; Ixcution prompte et soipnAe de 'oulei ordonnana^
*\ Servia d> nuH
ProduiU chimiq la e* phTmaremiques Je toj'e traie)
Spcia iee, Ea.x n iu *les, Pariutn^ie iJcubigai
EtioiFruitStli, Shr-rbet.
s pour liqueur : A-ii?eiie. Cr ne de Cacao, Curr{
treite. Genivre
CarboliniiM Avenari
L Se 1 Pfitiv^'if da bois
Pharmacie F. Sjoutj
Donne avis sa clientle, aux mdecins et au publie
tramaorni son Laboratoire d'Urologie en un Laaj
biologie appliqu sous la Direction du
Dr Ricot et F. Sjourn
Le laboratoire es' ouvert tous, les jours de 7 brea do
neurps du soir pour toutes les recherche! et analyses pri
fannocce ci jointe, saut pour 1p|
WassermaD et ia eaoalite l^F-Sci
S^r.-nt reues que :e mardi d;- chaq te semaine*
S'adre- t ia Pharmacie po.irles renag'einenur [{
inalves d'urines etSuc gasirique,
Raction de Waseermann
Haction de Tri boulet,
KiaiirWi du sang et du pua
Examen dr s matires fcalea.1^
Examen ^Ibuminoi
Constante L"r!
HicherrJie de S.nrohux t*Co de nQccOques, etc, ate;
wiem
poaaMt un v nvoirmerveillrui.
P*n-e qa'tSJtl un gnrateur
de sang Wincaruia" cre une
abondance de ang MOfa, neuf
et riche, qui r.unne les rosea
aux jouesdonne ce ptille-
ment aux yeuxet aurcharge
t'i.it la corps d'une vitalit et
d'une vie nouvcllea. C'est
pour cela que plus de 10.000
mdecins recommandent
Winc irnU."
Arhrin c bouleillf H Wincarni.
aai ur '"Ihii pl l'olitenir daa
io..i#. Ici !'', f;n. ,r,. etc.
OieM'M i CO. LTD.
Wlncarnll Worki, NOM WIUH
a Vania cb**t
rBANCXJ. Martin
An prix de S dolUrt greotM boa*
die 8' 1 dollar 1(2 bonraWe
ijua a M*a*iQ d l'feUat m fac
tiw CM**, var aamiace
\Hdun IQI de mn\
dises divi
Chez
Paul E- Aux!
Rui lraversire$du Magasin de\
'fin de taire da la place aux nouveaux arrivages, no
oo' s demain, ce1 le vente au rabn.-; /enct prendra wf
rcfr r Kiofica b cti jour robra e' -al^xa L):ill kakwjJ
j heviote muine, Serice coton, mr^in po et gi h rrm Poudrai de r x, Pirfum. Savons dail
le et La Violette Par,shaiaa Ips et Bsu urdina ree. FjjP
Hout.ns iretal pour ool et poig >e'a, Chanssu'ea diaav
tonnaea, abamiaaa aoulatra pour homuree, Mouaria
llfur aie
fi'<*t intreti
:
i.

I
l


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM