<%BANNER%>







PAGE 1

UL pAjlN dans l Les Cours PARIS 6 Sterling NEW YORK 2 Franc S'er'ing Fianc 76 S 16 55 47.ij 16 j7 RESPECT Admettre que beauconn de 0% il peut y voir poseur*, bonnea s< lationa. Pard >n A r ai l'on veui tre pardonn. Ne pas ina/r ai l'on ne vent pas tre ju g. Rester franc et sincre, aans fro a ssr. %  ) 0 OPPORTUNISME RBFLE Cil — Rfgarder pln' au-dessous de ci. Ne jamais se plaindre d'uie situ-lion, mais envi.ager le bien quoi pu c Mrer. Avoir con&inc. E .eii'Oiii compte des situ lions, qre nous ayions 1 gard aui ni iieua. au temps aux coi ditions sociale*, aux met alits d.'erses, au: cirronstaoces attnuantes C'eal pour suivre U rgle du contrle que nous devons echercherla socit des personnes instruites dGable Nouvelles trangres cielle. il a t reu i la gare par la roi A'ber. Aprs la revue de la p, r le discours dans nison entre, les souverains se sont rrandera aujourd'hui L'exportation dea grai %  des En" Unis s'est monte 1a semaine demie re 8,740,000 boisseaux contre 4351,000 la semaine prcdente. Un discours de M. Cuno BERLINLe cabinet a approuv equel Mr Cuno de l'intervention rendus tu palais royal par des rues remnlies d'une foi 1pou sacr. d s acclamt ons L'absence du Premier ministre de Sude et du minhtre des affres trangres Branding est considre comme un dmenti aux rumeurs qui reprsentaient la visite du roi comme une dmarche en vvte de toute le catioos dsintiesses en vue de rendie possibles des ngo iatons pour le rglement des qaes lions de la Rhur. i&chauffo re LONDRES 5 — Le correspondant -'une mdiation dans la Rhur. Crire tlgraphie APPRENEZ L'ANGLAIS EN du c Times • an E'u liant 15 Minutes par Joar „ *u M. ,,,,,,,, .. .ns professeur. lltaultatt eurpre* das anglais ont t blsLCS fleUVBS et VXVIG nanto aprs quelques leons. SJC • *---* se* garanti par critUN1V.RS*L INSTITUTS, O; 23 W 1U8 New-York Bcnre pour reoeeiguameata res de France Mis en libert l en prison. Mariage princier RQViE— Ni la cour, ni le gouver voues, dsintresses, porttr nos en oement n'ont parl du niariagdel {retiens avec elles sur des sujets qui princesse Yolande et du cornu Calvi nous touchent' a>s*er 11 tu nos ju dt Bergo'o. le mariage tant consid gemsnts avant Je les me 11. r, d aprs le* coutumes de la maiLa rgie de 1a pruden.e > emande ion de Sivoie, strictement comme d'tre quiupie et impartial. Lin. m une alf re de farail e et aucu.ie pu tulit est absolument iod> pensable blictt n'est dsire. La crmonie pour observer la logique, qui est la du maing* aura li*u le 9 avtil. le probi' de l'esprit. Il faut aavc.ii im premier jour aprs jues c lgli poser siltnee a ses ari c'ions 4 sese au onse un mariage, a ses haines, icon null ; PARIS 5 — Les fleuves et'.es rivires de la Fran ce montent si rapidement que le mi oisre des travaux pub'tcs a eu une ROVE— Mr Serrait, dpur corn confrence ce aprs midi avec les in monist* et directeur du journal gnieurs On ne croit pas I un dap Avanti , a t mis en libert ains ; g'r immdiat, mais des qu:ps d ou quun certain nombre de ses rdac vriers sont prles i se trrnsptvter irurs arrsj-;adi n mtm; temos sur les 'ienx m-nacs ave: le mat que lui. Seul Mr Nenni. ancien r ne! pour renfocer les digu/s 01 po dac'-or en chef de ce joainal, est res c*der i d an res travaux dans Paris. car la crue de la Seine sera bieoi grossie par las c ues de la Marne et des autres affluents. syn panes, droiture dan? le jugement Aimons la conciliation h r ho s le 'us souvent possible un ter r su A* ntente, mais ne nous incline n j mats devant l'erreur manifeste. u DU la icgle de l'optim eme rfl chi. j appro.ive le conseil d* pr^ndr le rxcill or .h mn et d'y *van ei sve: j 1 -, de t et parti de U e 3 des ii tro'U'.Dclamation de M. rtakhihoff PARIS—M M kikaff dno-'ate constttut oaal,amb>ssadeur ea F. an ce pendsi t le igimKerensky, a laite l'ASSo:iated P ess une d?:'ara tion impo t mie qui indique un chin gtm ut d a iK'.a un ca if d-s l meois russes non bolchvisies en La 'gle du devoir ex g" que nous vers i e t i A m sov tique et l'sbm CODPSS^O;S rocsmme. et que ^ oa dfinitif de lent e poir d'craser nous VISICDS la perfect.on par un j e bolchvi-roe en restan, en d--ho s eor continuel e'soulenn. Le devo r d e |, Russie Suivant Mak'^kot lors est une notion de bon sens, une no q Ue i e gouvernement de Moscou au tion de mo.ih universelle. rs fait les rformes telles qut U re Accord franco brlta tniqus init q< L,OMCRE> — Uie dp he de Co fl " a logne au T mes du que 'e g*n rai Dgoiitte et le gnral Goibey. ccirand nt les troipe? bn mi! • ques Co'ogne soat prvenusi ui a:co f d sitisfaisint au sujet du trans port des t^oipes faniists dans U lone b' lanuiq a. Les dtails d^ l'>c cord sont coofileniiels e' do vent tre aco r ouvs pir 1 s deux gouv*r n ments m>is il iest pas ptobb'e que des ob]ections scimt soulev-s. Le Prsident Lascahoba* Ce matin Monsieur le l'rsil "i de h Reonbliiu*, a'i'^o-noK \ du Haut Comt dai Travaux P-fc'ic* a'e*t rendu LA canobss vititer les travaux d 1 C901 truction d' la grande routi L.ecs ho.ja- H nche. — Au m )Q nt de me"r; S3US Dre^ae, noir* cor/-e se quemtnt que ie voyage Cortou est fait lo dvoir d'anioncer ses aima Grvd drame d'i tieus en 5 actes En r 'e n i %  < e ; 5'J CUtimes N H. i.* d entfiii g de cartel d R -t e lib e au Ci ma-Parisien sont xvirfa qn \ partir de ce joar 1*8 C-irthe Bn-it eannle 1 Ils aoat les changer cou re f .S(S * Moi de I3)rdeux v'1 est attendu vis M SAHHO leur pays sans attendre 1 abolition du lgime ao/i que. La Mutique A> ?*!• dbat la Hinche^hciinbre franaise PAKls j— H y u 4 i* ,h mb e l'nb*. rb'f lieu un DAoarte un vit d^o-t A piopos de U suppres pas veudu eb %  8 O oeot f*ire ai B ic > i ainsi flOMH— En Mai p oh in le Pape son' d j en vente Faut .m d orchestre Balcon que Prsent pnpil Pif X[ remettra en usige une des plus ancienne* cou'ume du St S g; t n be ea dsutude il y Il eav ira une rose a ao ans. d or 9 la R 'ine Loge (place) que via les poril tendu le 9 courafsj mme jour pour aervat tes place \ gu ,t e de t'itr W" les l oeqai l'ar.ive du paqut i50 Pott-au-frince G. l'i 400 !" p Le Bien.' ebarndorg oaerlecorp' db ut piopos dcrtant ob.'gatiire ItO Mnalatft ae la G ndarmerie de Hin dosse meut des ob g tous afi i que T] ng> niroulnl*** ETSK loccap.oti du paas'g^du l'on puisse rttiouver leurs prop ltai ^" CircO-Cacr Prsiltnt Las Borno a gratnflA la raa. Le ministre des finances a dccla (Jg IblUSSt r^niatinn du'H cocor', au cours , qu'il K'opiosait nergtquement „^. ^. „ .. "' Prsi popnlation d a?0 coacer 1 au cours e qu'il s'opnosait nergtquement duuual forent it;terprte la sa i cet amendement que la chamb e a ro faatioo gnrale, dea: morceaux d une t par J23 V0lx contre 2g g comrne pBrticulire difficult, un Tau go de Lemo'be, et Aid i de VaTW. mesure possible mais .sans l'incorpo ROMh— Ou compte que Mr Mus lolini prsentera demain Jau conseil des ministres an projet accordant le droit de suffrage aux migrantiSi Uu Relieur Certaines pieet gagnent en valeur d tre joues par ctrtaint acte r. U tu est de mme de certains livret Ut pa „. raiteent plut baux lornquilt sont USSOlini relies chez E II KNNK CAMILLE ( Kuu Boone Yo ), Mr Me. Guffie au t Matin i'.n JK se co.r, Je l.q^'le ,1 a b en vou u d**bjlir le os P3< Je points de vue l il tl l llia tl de t( -^ R rer d. fictivement dans le budgeLLes O,o;i % %  ,u nfi R B au TVrZ ,ie L*L?*!SiSJ".^.P" 11 i f J ts 4 la ebamore par des dputs des „che,se nat.ona.es e n ^^^--^Z^n^oyi mJSPJt In tZ •• ctalaua aux rep.sen ants de tat. vot. |ji m nst-e a | u q e re le s ul pays qu. a, co nrnmore 8 r e F 2 2 M ,| ,J ^ aa Ncrologie C'e.t avec douleur eue non. apprenons la mort survenue aux C>yes de Mme Km nanucl Morpeau ne Ar nanda Alexii. Aux rren s 4r-0' ves nous envoyons nos plus sincres condolances, particulirement a notre conlreie I'. %  r. .nuel Morpeau, Paria ma SL ainsi Uureaa de M LttPo.t auPncCJJ Bulleunl 0 B.i1 -LeSiSeii Po t au Prince %  med matin io et p*rtra daasl jour pour O"^ iect meaU rous a -a progra kfc SO>S jet d* i% obl gi ons an porteur avait d renoncer ce pro Avis Gulrt qui lut un de nos col'abo-ateurs ,, nne i assurai ce * dornava-.t. Je oro lois et autres relev.nt de son D>part*nt seront l-rs i l r'rsK u.; les tudiera No,ftiicuoiu ie Secriti.re u*tfiat de ses exUstes intentions et le raraerctoos pour ss cour de Sjd tSssJfc anniversaire de U moid Manzom, le ce bre p^ e et lomincitr. W \SHINGTv>N Le Prsident el Mme HarJing, accomo'g 'es de quel ques ara s, ont qu l' W.shngon BRUXELLES* IIOI Gustave pour la Floride o ils .est-root pins *\^t^t&?. m **** est anive ici en visite olfi d on mois. ANDSIS S. VILLEJOINT Visite oynle Lc-ou^gnc donne avis a tout ceux qui il apparnrnjri que le rcpiss au No 166 mis en fa reur de laMsIter P. M Ducasse, par U Commis •io-i Kqu>re, pour la sonme de Mille Neut Cen Quatre Vingt Quairj Goutdes, tant adhir. PorUti-Pris DfuarltuiieeJ tu ,Lii^er> lassrbts si



PAGE 1

LBMAItM \ngenen t de local toiweto Koufille U A BOBtRT; Ibonaeor d'anncucer eu coin . ax clier t* et en roblic en [(ni que j'i tno'tr ni phartr-a [font pri de }l 7 i5 d U t ptrsau'eu 'VEUX m tu Pucce.ia Mali 19a) Pinhard Oild Corporalii Lubricaliug Oild Cimeiii O. S*. eo e 400 Ibs aril s .ancien local in me du Magasin de f.ca du mgasin Si Huiles el Grease Graisses iel Fr 08 retracer le St>! Jin La rgi Loi Her Tronelte ( l'eptonata de it Noti de kola ). Vin du Doc rCibarn, Cerhur.* de Glycro pbt'tde r hem, S'rop Trou eue net la papsinf Pnr modr [Vous trouverez 1)58, /tu# Atnrnam* re de viaid* dii8(ele, 4 0e ltt ft Peii€t Gout'ea livo rtt, CotOD do Doc ci f Mbu, mmn i la pa paire, de Trout leriet, Prix et qualits dfianl touie concurrence Lon R. Thbaud Vtw*T D'ARRIVEE g Le p'us •ro-'oroique pour son rondewnl MiDrieur J..* p'u* teorjoiHrae. rour sa 80!i -e rpaisianc li'Archittc'aqui lera >loie ptijt co isiruirfi DOU? mom-H irgtat Le r,ropn#air* qui cooatruil dpenee moin d'.-n'genl En tente ehez; L. Preet*nr*ann*AGGKRHOLai 9 RDB DU QUAI Un avis de Haig & Haig Lei.n & Fink, lut '6 vendra .*, Fonde en 18' fcUPrRIORITiC BAS PRIX PROMPT! H DE loua produi.a chimiques, pharmaceutiques et autres arijc.ee w* dablt s dai suie pharniarir. 'SUS H^FMN 010 6 6 Gi '" le Ar,iS 0,l %  *••* C r". St>. ClAUT.*) /Marqnt, riWe/ Lraol dfeirrrran ,1 arfimarl* Art., vour b>rbure B y K ra Cbocola< en poutre, Huile ^e f o e de 4foi JrnuU.oo, Lold crerœ, Ei-raite pouf re MM cet -< eau da toiletta E da gnioioe, Poudre con e lea ingeclea Solotlun poi.-r coovrm le* crut rraia Lait le Magi^eia. Poi>dr auprieore peur la toilette d*e eofcnta • J aeence de feuie Eau oV Flonda, Miel pour la ubl-. Mua'a.de HoUe |_ F.reproo!, rue der dOlm, poor la tab> u.oa. m A d^U, P-Doerrrun Rle.pour 'JlSi MireaJe'. antinDe lea mouetiquee ai autres .oaectee, Bfgulol Huile contre coDatipeitex-i imaj (Ccup tr rwb, ", d *•> %  coroL.qiwa Ti* Or pour Isa parqoata, Cou. • quea, fclixiri. Epica, Sirop diverf. jntarea diverses VU.N *tc, eC D' m-ndd le ratalogua de aprialita ftjf ?' t0 coœa "dea a LKHN & FINE, lue; TOUS | hl ab^ulnceo* riNt ,t Yot5 fcODDe ph,rnBiCie da F"* 1 •'^ProviaionoeLt chae LE1IN Lon R Ihhaud Agent excluait pour Hati Proprit )Kenskoif, tonde fet b i-fcea. Pour plu* pie? renseigoemen s s'edretsar boaeajux du Matin • — %  %  %  ^ Pirennnl m# di Jouer p Ji • nap gtie El e le— S'gfreaaer a Oloifaun, ifCo a eh N OUS DEVONS AU PUBLIC CET AVERTISSEMENT AMICAL. A moins que vous n'exigiez expressment la marque HAIG & HAIG, il se peut qu'on vous offre un autre Whisky meilleur march. En disant cela nous songeons plutt votre intrt qu'au ntre. Nous faisons de nombreuses affaires — tellement que nous en sommes dbordsmais si vous n'y prenez garde, vous risquez d'acheter tout autre chose que l'article authentique Haig &Ba§ Five Stars CET HOMME rfrait des reins: De Win filri. Wll SO v J & Co r CHICAGO IUS Aucun Whisky Haig & Haig n'rst export en carafons. Nous croyons devoir souligner ce fait parce que notre maison se servait autrefois de ce genre de bouteille. Une longue exprience nous a dmontr qu" ces bouteil'es prsentent des inconvnients. Elles se cassent facilement et, leur grandeur n'tant pas uniforme, ells sont s uvent la source d'un prjudice pour les acheteurs. C'est dans l'Intrt de nos clients que nous avons cess de les employer. C'est toujours le tnrme Whisky dqua'it hors lij;ne que nous vendons dans cette bouteille. D'ailleurs, noua n'avons qu'une s ule qualit. V IKBARD#0a, nous ent contract oa srieuse maladie de* Kmnk da tarriblea douleurs dans 1 %  urine tait devenue tellment %  'on su at sntrer 1 hpital •Tt la V otre annonce. Je me u T BUiqur et vous procurer des Pilules %  Plus Urder ; vous pourrez sinai r de longues annes de souffrances. "^ Ut Pilules U R FINS*VESS!F J psnd remde du monde entier posur anT?"' '** (1 u,en dorsales, la (joutte, T" les articulations. le lombago. U BW U r* utre Icsonlres prownua Kj!, J M f mc <' %  < % %  feius et Jt U vessie. mru '~ '''' ^'" s"iit eu \ent dans toutes %  • e s ,i u trit iii'le cutter. I.e vrund '/•uui it j p lLi que %  „ lt Stl.. V: 'IC'i'c .liflirult vous r* p u,e %  '" %  •'" i*' "De Win" T**WPjft-aul'..c. Manlgoe pure Lard iianlgue de famille Beurre wilsco Huile de f clou messe pork Clear Pork Bffiuf Sal ek Demandez le** Produite de*-.<..,. Wilson i Co. Us sont irr prochablcs. HAIG HAIO %  LTD (IH%tMrUfond,t en ISTI) .7 SOUTH WARK STREET LONDRES• Sti ANGLETERRE mut' HATI: Mr. Lope Rivera, Grand 'Rue 1717, Port-au-Prince IL S1..VKI11 D Da It b t de p 1 ia*i oc .' T i!.>r,fR, leu" nffte 1er, Artlolea rn'v; te d* 'o f*> fraiebaor ai autel dea prix excuj Koaaele roa'g If inr dp liensir tur 1er i r i i i us Cbeunt noir 64 LOUCSB or 1 Cl) Chapea x "-'oura s.oari'nr rer Voile t blanc O'v r die caoleor b r od^ Brebn |toot et noir png top C. IS '-rc%ie b'arr pop 7 Teile i voila poor petit voiliers C4 ) Kijsjti mene*line angUis iar^ *PX 1,2 la de lor-g ?0 Mooaaeltne t,,-nre d 5" 860 Baaln bla 1 <-' i I d'i b &f • l'g l 4 > Basir. af?r g b dui ble largeur h .mrnei Or 4 A Cua -tiT du la'n'"' d lta!i9 i\p. i t %  ..., qoalita Cfpe rrtore biodp la I Ohtoe (1 to-jtfl bn:!3 • nn*n 7 Ha o e utiprienr douziioo •• eoa fleoraeo'iltor I a uBe id' i glaia atp Ift 4.V Lon R. Tbb'od Agent excluait peur Haiti Diagonal i oir eitra 6 M 0 55 Palm Iiep-cb argl crie fec* 2BO S" ga bien ai u 1 • %  4 70 & 5 D ait ti' aoglala blt-c 1 40 0 70 ()• hfre i non engla'r O 9| 0 40 Dnll cottL LU* c bDLlaie 0H oy i Dm Tu*i r rop. o y C35 Dock ti bltrc ai'n 1 < 0 TO 1 41p ga i oi P' urieur 245 o PC K k jaooe aogiaia tep, 0 5u TMm-POSfEpw COLLECTIONS f&ch'elm lea Timbrea dea Coloniea. Me aoumettre chantillona areo prix pur 100 et par 1.000 de chaque aorte. J'anroia) gratla et franco un numro apcimen d mon BuLUtin m e usuel a vec pni courants d'albuma et collactiona. ^THODORE CHAMPION, 13, RueDrouol. Pir* ronr chfiLiee ht iT' n*> al robn Q*bsr. ii.c blacc a barr-a Orgaodi (t-uleur Kolienpc n?. I, CrApa erg't>i. g 1 Crpe ar ^\\* p | Cotou a draps nrpi 80 o or i au 0 PO k k bl ce a.'p 0 JG A O 40 Toile drap fil arp'm S90 *pii a barre* aoi< pour Toile h rca I g^ nd larg a&p 040 ebeo>taaa* robp* Bar.dra b'cdr'e aoi*aa prr Ba insi aoie doQUiaa boi c t r'r'iP'i Ba i i. i ropriaer Brodrr • a r' m robe dea a erc*ifi4a np, Palgrai de r t>r-a ka qualit < %  h-i:;rtte ecieet i gr d. IT &f • • P tr Otfti c; K : brrd I an e • •0 4 0* %m lIMal b i. •• b ooa a^- i ?,•%' .^''J" M-.r to-eoj-l.t a l. ^.iafaT U. a* H MLVLRA, car nulle part vaea ne trouver*< 't ar'icaa o'ar>mei uuii*j ijua.'te dea pnx ai redutta .-. ,. • i %  • f



PAGE 1

,n. i .M:N —Un mois de maladie abrge Votre Vie C'nne anne. Le permet d'viter les maladies en attgmen* tant la force de rsistance i^^. de l'organisme puisement nerveux Convalescence Neurasthnie Plea couleur Surmenage Le, cure de GLOBOL augmenta ' for( -' ner veune e rend aux nerf* rajeuni* toute leur nergie, leur souplesse et leur vigueurCe n'll po* m* ••< '** '• KrtHfclMgaBBiMwea arinri> > mi %  l je oui* affirmer que le Gtotx-ul atvtga neteWeraent la conve' -wonre, et >• •wpn* uu Uacifieol. M"' • due IJ7on Gnrale, on peut dire q.i .1 rvprSenle le pafln par ex.elKnce !•• I --ute iimladle de laiurueur. C'est "n tonique d premier ordre lui. wiuraireIM rit aux excitant* habitu.s, manifeste une action reuermnt utile et persistante. Il abrge la convalescence cl autimente, pour ainsi dire, la force de vivre, dont tout le secret rside, nou l'avons vu. dans le soutien des M dlliont essentielles de rsislance. C'est pourquoi •*•* erivoM les "ures de Global le plupart oe no malaors. cette mticUtm ne renoiiiront aucune eotUre-indlcatini et permettant une lutte enteace contre la dchaice hemaiogcnlquc. 0' Etienne OnUCaUTO. \ncien Interne a .Part. Eubl" aiatelaln, t, rue d tencienne, Paris, et'toute phrmciej V .artiau' hotrt*aufo ^iei.u>,l/ *t l'.ucut t \i>. Pharmacie VV.Bi.eh *. bme KicuUonTproiDpte et soigne de en les ordonnait sService de nu l Prodni ehimigutn e'. ph •nuirao iques de to it t ichftur 31 l'trs, hiaui n n '.les, l'ail nue ic tiuiioiguii Encstru.iSii.Sh.tbet.^ liMIirrr r""" ,; r J,M • ViUttie. de ne ae Cacao, Cur.ao. Chalrei*elieniv e. Crbolinum Avenarius* M Se*il Prservatif du bois 1 %  ESPIC •. r.-!'il . ii %  4ir-." •*•> oe medieeweat L'Amiiie Notre %  m et compos de lobule* te .tes et blancs— les ronge .-ervent a. nourrir le corps, te blancs oomoattre la maladie, (juand H y a Aamia—ou manque d sang — les globules rou .'-s manquent plus ou moins. Dr cette faon le sang ne peut procurer aises de nourriture au cor,-. C'est pourquoi la figure devient p'.e et "p*i"i.e'"—les y.-ui deviennent lertM et lourds —et une MDMtloa de fatigue iuteu-9 euval.it tout le systme. Pour vaincra l'Anmie il faut rapprovisionnef le sang de globules rouge. C'est ici que Composition V de Lydia E* Pin TA* >V lot oi Utm possde un pouvoir merveilleux. Ptra i]i' u it un gnrateur de santf"' W.'icarnit "cieune Bboodanee Oc sang roue-, reuf et riche, qui ramne les roses aux joues—d une ce ptillement aux yeux—et surcharge tout le coips d'une vitalit et d'une vie nouvelles. C'est pour ceLi que plus de 10000 mdecins recommandent Wincnrnis." Atl*'* i- bouteille de Wii.ctrnia %  t,<"U ii ,| iui— peut l'obtenir d iu nr. I* Phrmcir, le. li.i M. H A CO. LTD. Wlm nrnli Worh., MONWICH. LiiEths Spciaux Grarnl Htel de Frai Qui par sa sUmioiutijiea'i centre de,% affaires vrt urtt 0UIS1SE sowi* et hui U cwfortabl: nteesvnr J geun de Uommrc et particulirement aut co n^rantt ^ 3 P on-au Prince. L'htel dbite par Gallon pour la ta\ l''quette ver'e. Aecotft'fes tous et "coutez vik U tlock est l mV ei cela s*en v\ rapidmeth Ma Veute cb*i FBANCKf.'MARTIN' Au 1 rix de 2 rfoM-T grtoae toi.. eejiU' n1 dollar 1|2 boatAilles Bue du Min d l'A a t A ftCt UbiiM G1.ce, y M l'rioce. Clyde Sleamship Company Foreign Services Vap .tirs dirige par la Crde Steamsaip Foreign S rviees pour compte .de l Mim Sh'pping Boird. Le SiS H 1T1 ayant la,is* . . le Samedi S Mars crt, est attu Port au Prince te 9* twi les > \o d 11 repartira le turn* j& ports du Ski prenant /' st'\ gers. Par|.2.Xiace, le 7 Msri Gebara el Co, Aj' V.--*-•* ^



PAGE 1

POiUAUPftirtC£ ilUiii Dimcno* *f tent MagloTC 20 jilMBUM DO MATIN; VML au An.< Malin Quotidien TlLlPHONr. No 848 Ca vie doit tre nne dn rafion'inressante e 1 Seuls fe* pfforts persoiiof I fout les grands rsultats,mais c'est le plut souvent ds l'cole que commence v ritablement l'instruction. FLAUBERT Q uestion du jour Voyage PrsideRiiel Le Mal de IVaples Quand sous l'arc de triomphe, au m ira de la foule en dlire, le Ma g'strat Communal Mr Mmjon' et Je Prfet dairondissement Mr fnard, uoellent FiAOU, dans ta reot t/ mal franais. Ceux-ci, de eu eot (our i lou; dans le tumulle iifancade>, a cit Cbarle • leur ct, ne manqurent paa de le des vivais, souha't la bienvenue poi d'une espce particurejeter, ou aor les femmes, de qui Son Excellence Mr Louis Bornoet foi mal dcrite par cet auteur ils l'avaient effectivement re^, ou dit leu' j oie de son reu-, ap,i le tt voulu ideniflsr Dana le sur l'air lu pays, et l'appelrent triomphe d e si tourne dan? le Nord __ citation, noua relevons s/a mal de fiaplei t Ie Cfmra DpiTlemeat 00s un du dit ammal,lvana eUj Eep< V ^Wg^fM C UI j u „ ,£ re atrec aeaserneot par son nom.—ae conccmoat auqul lia avaient donne lfi 7 LLLt*—.- „ &f #.,!.,.„. jiuiaux personnes qui ont lien, r.'eurent garde de ay mler; officiel 00 simplement eiftctocoi fou qui eouffrant du mal de eucore moins coerchreot-ila im4 svaient tenu a l'accomp.g ter *ur les [que, en no'6. notre spin tre d'accord deux cation, qu ils roites du Cap, de Ojanamintne et jlaboratsor explique tre la avrieut tant d intrt i brouil'er eode Hmch-, vivant i "is ie cb rme de arobie, d'autant plus qu ils ne le son intimit, et rendant o ce jours GndarTfrie.p-cd de trompe:t?s et de so.o co .1 u %  >.•..„,,. /,>„, %  „„ t.. ii, 1 J J en j„qaett^ noire et paota 00 clair. . Il milue la foule... se on s gots de (jn oramandement b-ef.. les clii n,— des stst'is'iqjes, dimal, aient fait justice aux deux parsimplicit confiante sais ta nb -urs, roD8 g c qtent *m o' nerie d bonneur i, tablissent, dans le relses intresses, les noms, quelles saasjclairons. sans canon, comme un ... les gendarmes prsen eot lea adies qui noua aaaailleot, avaient donns ea dpit lune de propritaire visi'ant un dora ioe-. il armes... et la musique attaque la bon effrayante eo faveur l'autre la nouvelle maladie, ont revenait de ram* n ayant marqu Deasalimeone. lilis, biem contestes psr certaiitalien, et apre eux presque tous 1 Peunle |ues galement sutcriaeu, les historiens des deux nstt >n, qui .. . v lutte des flyppocrsteei ont ca occaaion de parler d s -c eiait parti la tetra bailieone se tu. particulireveat protiflint eo croire le mme qai consacre su mal sa Iss lignes suivantes pasa dsas l'usage ordinaire et ont sou passage du sst>g d'aucun vainLa Go n.ni*eioi Com nouais s'a t adopts par lea autrea nstions cu a n'ayant fait pleu'er personne V;in '-'= la rencontre de I auguste alon Isursttacbemsot aux Franais „ e traloaa au:UQ pri$onaier derrire ' et aux Italiens. Ainsi oa con une eo i Italie 4 le nommer le mal frattfaii, .... _^ , ... . ...— ... .„.„ et en Trsnce lspbeler H mal d. A" por es des v.lleie; des bourgs il en eoit, quand bleu Naples, quoique sana conaquenee ornes de drap?aux et de fleurs, il losulaires atraieni pour lea paraonnea instruites a'tait ant pour recueillir les doonme de Sodoine, il pa* c Mais ai lee Eapagoola ont tioulances des populations et 1 horamaible qu'en d'antrea geuv le secret de prssrver leur nom ge des fonctionnaires et dses amis. •nia ne gardaient paa de cette infamie et d viter par l Pour ceux qui dsespraient, il avait aeaarss. Eo ttttt, la une partis de l'odieux de ce te pestrouv des mots de rconfort, et de %  r sang c n tsit tellete dont ils ont infect 1 tiurope. ils V ant les yeux a friss des laideurs S!.. 1 l Up rt %  "i? 1 #n OD t-i *. ffi ,urMD ,ar du presse', il avait fa.' passer la vicette mfme et cruelle tent dans I Amrique qu il s y tioavs IO n c0 ., 0 i „ de lendemain* meil atla commanisstioo a peu de f-millea h leur nation qui JJ" c s ' '7, :,?„."?.„?! - monde, et au: tout ee a'en reaaente. J""' D s m DS ca lfa *' fj^ 01 *. an tort que toute* t Les Insulaircc gurissaienl ce rentes ^nlh^u^iases btoy ses du noaveau ne aaumal, ou du saoins y ueportsient mains de patri.ien et des fronts in nssr beaucoup de soulsgemeai, avec le nocents d'enfins, s'a-ent tendus i les Caatillaos auront bois de gayas, mais il revei ait d a vers ie< ivxes pa'ernelles citi de 11 ie aapagooie, bord, et 1 exprience a fait voir qas, "Qt empests, et plu peur ie gu.ir radicalement il y Au m lieu de la joie gnrale un paya, q 1 li laJcc son Palais et 1 eux, qui n'avaient feut employer le mercure et les instant oubltens des rtis-es du foCapitale pour oiarir QOJ roufes en de leur voyage que sueurs plas violentes. # y ffr# et dei dtresses de l'heure, iL core si imparfaites. *>, a'tani engags PCtu* la g %  eoarcnt |ci saband en des %  tas *• paguoi?~ ou "du que, ce qui import oer-dassus de la piti qui siftorce i ne "se point iers ne sareot pas tout, c'est d'enrayer les ravages trahir. 8 avalent fait lee quelle eause au milieu de noua et ... , .. 1 Le peup e a l'mtui'ioo de la beaut et de la bont intrieures et c'est pourquoi les osensoigtl les p'us ha b les semer la r eu' mee et la ch lue incrdule et fer feor l'ami d outremer Dana la aitn a'io^ excep'innnelle et momeotane qoi noua eat ta' e. uue b^r-na union pn're nooa d'nb^rd. nne bnnfje en tente IvCC le |rfflc*elB dn Trait en suite, permettront de dvelopper toorea les reasou'cea de la netion. A refte onion. cette eutente.l'Ad m'n'etra'loa communale, Monsieor le Preiden, vous promet de 'ravail '• r Ho rtnn m>eux, convaincue que ifs progrs q 'e vons eor' r que de l. Frtrpz, Prsident, la ville du Cap dont le loyi'israe et lea traditions d'hiSD'taHM ont tonjnra fa!l 'a f r. ce ei le rr^n'iB". rejt a" c. p'aiair le premier Magistrat de la Rpub'ique. Vive Haiti.' Vive le Prsidant de la Rpublique CHRONIQUE LE ^DN SENS De notre correspondant Visi'eur-.. et c'ait avac une motion iraposiOle I maliriaar q'ie son Pr sid nt : Mr L^ur la > '-nv -i 1 < .4 1 Chef de a Nat on d .tu lea termes suivants : Monsieur le Prsida r, La v 'H du eau par no r^orgaae. vom so haite la bie.ivenna daos son sein. Le pop l'at'on* aont toujours h MI reus? de voii, on peut avoir tendance peu *• *u milieu de leur ser qie ce mal, ici, est au o.htoue. nrent s ceux, ou qui II y aurait une campagne, ayant de brait, ou qu'ils pour bsac >v *oUge, et le nomm* ca sens. l'ducation, faire dans H Etienne fils Les bureaux tlgraphique Ruea daa Frontr gain de l'Bte .iit jute d'accorder une bonne note ut diff* rentt bureaui tnc q ie les portes des mitMoas testeraient fermes, et que les drapeaux se voileraient de c pe Us se trompaient Bi-n avant l heure auihnc* oour Par tire de SJO Exce lence Mr Lou s Borno. oa vit es btlcoas se fleurir et la o l'esprit d" liber et d'iodjenet lacce^oire S* dfi:r des superla diict eit tia tenace tifs N pas ex g^'-r ni d>ns un sens Nous •'unin-i unaiim^si nous ni daa l'au'e. Se rend r e comp t rjoilr qj'ii en j't ai si et aur ce des stntons respective. Situer chs tjrraio, nous o i paif'itti i'idH et de eentimeuta La eitiitioi extraT^din-tire qu* non en ftite pir la oreence d* 1*1 tranger sur DO'rc terri-cire a rjut Datorcllemect lclunch^ d*a con ra j o 0POR TU ^1 TE Telle ebo s? pf jt re ;h %  J '.j 1 %  n nt bonne, out eu tant p^ti i uem*ot utopi •i elle tndUes wL IOUCI dei cbe($ de pente de maintenir H plut foule eu croupes compacts s amasser **anaie&l S.. prop,, iM naMUtuoa qul %  e autour d? Parc de triomphe, riche ** Requiem KL* eOMt r e l'Esliat ^.•tn vendredi 9 Mrs, Les dpches, d'auire part, wnt transmise! sa ment orn, de diapeaux en faisceaux, t %  Biaa n wavst.a) aswtsa ea l'iis.shaii|a et d < UQe ltrge ba(le blcae \ iset t e d e Nous avons enregistr tout cela rvec plaisir et %  eus n llicitons la Sanction des tlgraphes. Uarnet Mondain A partir du I un* ta Mars courant, MndanM u m ,ul • esse de Re John H. RIUKII repnrad ses rr.eption dn deu* •" Msat H •relie Monaime t ^oainroe -un Ji de eba^ue aaosa de $ 7 la rsidence du Haut Commissaire. roug portant en lettres d'or l'Inscrip tien : Bienvenue d Son Excellence Mr Louis Borno Les Kcol's arriv ens a leur tour pois, les toncioona res.. les Co p con titu^s, la Fanfire du dicton deacornvnea.d'rponts <\ } '1 •• %  •al pl *dapte aux con d^ iM divers, des concep'ioni dift f agences. rentes o one exagra ion qui n'e9t 4 COMTROl.E — Se lhei de point de a yle a mi'heuremeot trop la spoatiaaiM Se contr'er. N; pas eiuveit, ojtrepasa les bornes q te prenlr^ un senti m nt pour une vti pour 09 rien p-rd e de leur res c - V l rfi:. ce qu'on vous dit ce lab ht les B-om^o's d vrgants que v0 us 'i^ex ou' poir drtv.ir le simposer 5 KRUDfiN E Consulter it L'histoire nous aoprend que le „ r u ,,, „„„ u !" J progrs et la civilisa lou chez les dif le b 0J P' H ,* er d " ferens p-op.ea nuissent le meilleur nons avant oe s ayeulurerj Entendit de leur fores dans lapporde l't es deux clo hes. Juger les choses oient trang-r. Aumi bieo eat-il de objeti/em? t avec ca m! et mdita tradi'iou na'iona'e ch-z les bai ieos, *> 0, en d-h rs des p o cupattone d touioura avoir daoa leur f >yer d' p"Sou K, donc quani on m V Cap., et enfin an bataillon de U une place da rserve o vient t'asbte de sympathies et daotipaiiai,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05877
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, March 07, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05877

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
POiUAUPftirtC ilUiii
Dimcno* *f
tent MagloTC
20
jilMBUM DO matin;
VML au An.<
Malin
Quotidien
TlLlPHONr. No 848
Ca vie doit tre nne dn
rafion'inressante e 1 Seuls
fe* pfforts persoiiof I fout
les grands rsultats,mais
c'est le plut souvent ds
l'cole que commence v
ritablement l'instruction.
FLAUBERT
Question du jour Voyage PrsideRiiel
Le Mal de IVaples
Quand sous l'arc de triomphe, au
m ira de la foule en dlire, le Ma
___________ g'strat Communal Mr Mmjon' et
Je Prfet dairondissement Mr fnard,
uoellent FiAOU, dans ta reot t/ mal franais. Ceux-ci, de eu eot (our i lou; dans le tumulle
iifancade>, a cit Cbarle leur ct, ne manqurent paa de le des vivais, souha't la bienvenue
poi d'une espce particu- rejeter, ou aor les femmes, de qui Son Excellence Mr Louis Bornoet
foi mal dcrite par cet auteur ils l'avaient effectivement re^, ou dit leu'joie de son reu-, ap,i le
tt voulu ideniflsr Dana le sur l'air lu pays, et l'appelrent triomphe de si tourne dan? le Nord
__ citation, noua relevons s/a mal de fiaplei t Ie Cfmra, DpiTlemeat ,00s
un du dit ammal,- lvana eUj Eep par son nom.ae con- ccmoat auqul lia avaient donne lfi 7 LLLt*.- ?#.,!.,..
jiuiaux personnes qui ont lien, r.'eurent garde de ay mler; officiel 00 simplement eiftctocoi
fou qui eouffrant du mal de eucore moins coerchreot-ila im4 svaient tenu a l'accomp.g ter *ur les
[que, en no'6. notre spin tre d'accord deux cation, qu ils roites du Cap, de Ojanamintne et
jlaboratsor explique tre la avrieut tant d intrt i brouil'er eo- de Hmch-, vivant i "is ie cb rme de
arobie, d'autant plus qu ils ne le son intimit, et rendant o ce jours
GndarTfrie.p-cd de trompe:t?s .
et de so.o co APxi?ti8Hiinnt l'on a'teod caries
cloches .1 m.i' lo temps ann in
cent que le cortge preideoiie a
quitt e l.irab5 ,
Une vo'ure apparnT dans le Ion
t m la mjI' s'agite; et aux mains
des eVolier?, les petite 1 ap t x
de papier fri sonnent d non .. uVil une fausse aler-e.. et
la fon'e due ln e.nent repread
Bon clme
M .!- vo ci que proc'ie f'c'at no
ton de romp... et dans u-i nuage
de poo^ier* I on vo t arriver I ao'o
Zamor.
du l-r^let Cbrlea Zamor,.. et erfin
nt de ee sujet notre que- pouvaient qu'en a chargeant Je la eaftag an- tes fatiguesproiv -ent l'auto du Prsidant ie h Rpublique
oos croroul rpondre & chose du monde la p'os odieaa* C secrtement l'orgueil d'avoir t les De tontes i s o trinee, ptrt le
aota ralit. Daa ststiati- quoique, dans la snlte, Oviedo fl tmoins assidus de la co nmunion mon ci: Vive, le Prsident Borno...
jicjIps autorises, bien j^icoardin, l'un Espagnol t'Q'r quotidienne et fe-vente du Chef et Voicil'Homoie *orlni -t almoie,
-,..,..,.,,,..,,,.,.;.. ,...,,.,,... ,ii.ur> .1 u .>...- ,,. /,>, t.. ii, 1J J en jqaett^ noire et paota 00 clair.
. Il milue la foule...
se on s gots de (jn oramandement b-ef.. les clii
n, des stst'is'iqjes, di- mal, aient fait justice aux deux par- simplicit confiante sais ta nb -urs, roD8 gc qtent *m o' nerie d bonneur
i, tablissent, dans le rels- es intresses, les noms, quelles saasjclairons. sans canon, comme un ... les gendarmes prsen eot lea
adies qui noua aaaailleot, avaient donns ea dpit lune de propritaire visi'ant un dora ioe-. il armes... et la musique attaque la
bon effrayante eo faveur l'autre la nouvelle maladie, ont revenait de ram* n ayant marqu Deasalimeone.
lilis,
biem contestes psr certai- italien, et apre eux presque tous 1 Peunle
|ues galement sutcriaeu, les historiens des deux nstt >n, qui .. v
lutte des flyppocrsteei ont ca occaaion de parler d s -c eiait parti
la tetra bailieone se tu.
particulireveat protifl-
int eo croire le mme
, qai consacre su mal sa
Iss lignes suivantes
pasa dsas l'usage ordinaire et ont sou passage du sst>g d'aucun vain- La Go n.ni*eioi Com nouais s'a
t adopts par lea autrea nstions cu. a n'ayant fait pleu'er personne V;in'-'= la rencontre de I auguste
alon Isursttacbemsot aux Franais e traloaa, au:UQ pri$onaier derrire' '
et aux Italiens. Ainsi oa con une eo i '
Italie 4 le nommer le mal frattfaii, .... _^___, ... .
... ... .. et en Trsnce lspbeler H mal d. A" por es des v.lleie; des bourgs
il en eoit, quand bleu Naples, quoique sana conaquenee ornes de drap?aux et de fleurs, il
losulaires atraieni pour lea paraonnea instruites a'tait ant pour recueillir les do-
onme de Sodoine, il pa* c Mais ai lee Eapagoola ont tiou- lances des populations et 1 horama-
ible qu'en d'antrea geu- v le secret de prssrver leur nom ge des fonctionnaires et d- ses amis.
nia ne gardaient paa de cette infamie et d viter par l Pour ceux qui dsespraient, il avait
aeaarss. Eo ttttt, la une partis de l'odieux de ce te pes- trouv des mots de rconfort, et de
r sang cn tsit telle- te dont ils ont infect 1 tiurope. ils Vant les yeux a friss des laideurs
S!..1* lUp'rt ""i?1 #n OD.t-i *. ffi ,urMD- ,ar du presse', il avait fa.' passer la vi-
- cette mfme et cruelle tent dans I Amrique qu il s y tioavs IOn c0.,0i de lendemain* meil
atla commanisstioo a peu de f-millea h leur nation qui JJ" c s' '7, :,?."?.?!
- monde, et au: tout ee a'en reaaente. J""'D s m"DS ca lfa*' fj^01
*. an tort que toute* t Les Insulaircc gurissaienl ce rentes ^nlh^u^iases btoy ses
du noaveau ne aau- mal, ou du saoins y ueportsient mains de patri.ien et des fronts in
nssr beaucoup de soulsgemeai, avec le nocents d'enfins, s'a-ent tendus
i les Caatillaos auront bois de gayas, mais il revei ait d a vers ie< ivxes pa'ernelles
citi de 11 ie aapagooie, bord, et 1 exprience a fait voir qas,
"Qt empests, et plu peur ie gu.ir radicalement il y Au m lieu de la joie gnrale un paya, q 1 li laJcc son Palais et 1
eux, qui n'avaient feut employer le mercure et les instant oubltens des rtis-es du fo- Capitale pour oiarir qoj roufes en
de leur voyage que sueurs plas violentes. # yffr# et dei dtresses de l'heure, iL core si imparfaites.
*>, a'tani engags
PCtu* la g
eoarcnt
|ci
saband
en
des
tas _
* paguoi?~ ou "du que, ce qui import oer-dassus de la piti qui siftorce i ne "se point
iers ne sareot pas tout, c'est d'enrayer les ravages trahir.
8 avalent fait lee quelle eause au milieu de noua et ... ..
1 Le peup e a l'mtui'ioo de la beaut
et de la bont intrieures et c'est
pourquoi les osensoigtl les p'us ha
b les semer la r eu' mee et la ch lue
incrdule et fer
feor l'ami d outremer Dana la aitn
a'io^ excep'innnelle et momeotane
qoi noua eat ta' e. uue b^r-na union
pn're nooa d'nb^rd. nne bnnfje en
tente IvCC le |rfflc*elB dn Trait en
suite, permettront de dvelopper
toorea les reasou'cea de la netion.
A refte onion. cette eutente.l'Ad
m'n'etra'loa communale, Monsieor
le Preiden, vous promet de 'ravail
' r Ho rtnn m>eux, convaincue que
ifs progrs q 'e vons e 'e paya, ne nnnrront prsentement,
t>or' r que de l.
Frtrpz, Prsident, la ville du Cap
dont le loyi'israe et lea traditions
d'hiSD'taHM ont tonjnra fa!l 'a f r.
ce ei le rr^n'iB". rejt a" c. p'aiair
le premier Magistrat de la Rpub'i-
que.
Vive Haiti.'
Vive le Prsidant de la Rpublique
CHRONIQUE
LE ^DN SENS
De notre correspondant
Visi'eur-.. et c'ait avac une motion
iraposiOle I maliriaar q'ie son Pr
sid nt : Mr L^ur h .-> la > '-nv, -i 1 < .4 1 Chef de a
Nat on d .tu lea termes suivants :
Monsieur le Prsida r,
La v 'h du eau par no r^orgaae.
vom so haite la bie.ivenna daos son
sein.
Le pop l'at'on* aont toujours h mi
reus? de ("il de TE a', flins savent que ce
Voygeur de rnarqie ne se dplace
pas inutilement e'. que c eat envie
de ralise." quetqis bie s de e
renseig .er sur ola-e de se rendre
compte J n beaoioa du peuple, de
ta er. eaqudqie sorti le pou a d 1
Le boT sens
in ellectuel, le
O'ie, u noint de vue
V du bin got en
esthtique, de I oue en musique, ^e
la conscience droi'e en mora;e II et
inco es ab'e que. rhz p-esque fout
le mcoJe. le bon sens peut se dve-
lopeer Vf% ma'iq'irment par l'atlen
tion et la r/fl'Xioa : il impor'edonc
de rhrchBr qaels ont 'es meilleurs
meyns rm loyer pour arrivera ce
d"'oppomeot syi'm.ttique
Voici les excel en es rg'es que je
trouve dns u?e p*tite b ociure inii
tu'e Co-tiT.en- dveloon" ! boo
S(.n , 1 oohDRE et METHODE:
Commeicer pir le comneKeraenf.
Ki'-i ' t a ix consquences avant de
s? deder Prvoir et prvenir Avoir
de la m ml', de lord e Organiser
ses ides, son travaW. Savoir tirer le
oiei'leur p.rti de cnq ie chose. Ne
qoi sont tels que aida ds Coarle
larpris da voir nsi> voii, on peut avoir tendance peu
* *u milieu de leur ser qie ce mal, ici, est au o.htoue.
nrent s ceux, ou qui II y aurait une campagne, ayant
de brait, ou qu'ils pour bsac
>v*oUge, et le nomm* ca sens.
l'ducation, faire dans
H Etienne fils Les bureaux
tlgraphique
Ruea daa Frontr
gain de l'Bte
.iit jute d'accorder une bonne note ut diff*
rentt bureaui t bicatcau* et le mobilier ires soign tmoigne du de gUirllOUt'S et de drapeaux
louci des
t.ouvent son c33u incidule et
me Au Cap-Hatiien ..les proph:es de
1 opposition avaient aan >nc q ie les
portes des mitMoas testeraient fer-
mes, et que les drapeaux se voile-
raient de c pe Us se trompaient
Bi-n avant l heure auihnc* oour Par
tire de Sjo Exce lence Mr Lou s
Borno. oa vit es btlcoas se fleurir
et la
o l'esprit d" liber et d'iodjen- et lacce^oire S* dfi:r des superla
diict eit tia tenace tifs N pas ex g^'-r ni d>ns un sens
Nous 'unin-i unaiim^si nous ni daa l'au'e. Se rendre comp t
rjoilr qj'ii en j't ai si et aur ce des stntons respective. Situer chs
tjrraio, nous o exarle des choses. T tip la r: le de la PROi'ORT.ON d
de la fUSfB VlESU^t
cootrer Vo'fc fajalia ih 1na une
v. in nu n > i paif'itti i'idH et de
eentimeuta
La eitiitioi extraT^din-tire qu*
non en ftite pir la oreence d* 1*1
tranger sur DO'rc terri-cire a rjut
Datorcllemect lclunch^ d*a con ra
j o 0POR TU ^1 TE Telle ebo
s? pf jt re ;h j '.j 1 n nt bonne,
out eu tant p^tiiuem*ot utopi
i elle
tndUes
w- L iouci dei cbe($ de pente de maintenir H plut foule eu croupes compacts s amasser
**anaie&l S..prop,, iM naMUtuoa qul " e" autour d? Parc de triomphe, riche
** Requiem
KL* eOMt*r e l'Esliat
^.tn vendredi 9 Mrs,
Les dpches, d'auire part, wnt transmise! sa ment orn, de diapeaux en faisceaux,
t Biaan wavst.a) aswtsa ea l'iis.shaii|a et d Nous avons enregistr tout cela rvec plaisir et
eus n llicitons la Sanction des tlgraphes.
Uarnet Mondain
A partir du I un* ta Mars courant, MndanM
, um*,ul' esse de Re John H. RiukII repnrad ses rr.eption dn deu-
* " Msat H relie Mon- aime t ^oainroe -un Ji de eba^ue aaosa de $
7 la rsidence du Haut Commissaire.
roug portant en lettres d'or l'Inscrip
tien : Bienvenue d Son Excellence Mr
Louis Borno Les Kcol's arriv ens a
leur tour pois, les toncioona res..
les Co p con titu^s, la Fanfire du
dicton deacornvnea.d'r- ponts <\} '1 al pl *dapte aux con
d^ iM divers, des concep'ioni dift f agences.
rentes o one exagra ion qui n'e9t 4 COMTROl.E Se lhei de
point de a yle a mi'heuremeot trop la spoatiaaiM Se contr'er. N; pas
eiuveit, ojtrepasa les bornes q te prenlr^ un senti m nt pour une vti
pour 09 rien p-rd e de leur res c - Vlrfi:. ce qu'on vous dit ce
lab ht les B-o- m^o's d vrgants que v0us 'i^ex
ou' poir drtv.ir le simposer 5 KRUDfiN E Consulter it
L'histoire nous aoprend que le r u ,,, u j
progrs et la civilisa lou chez les dif le* b 0JP' H,*er,d" "
ferens p-op.ea nuissent le meilleur nons avant oe s ayeulurerj Entendit
de leur fores dans lappor- de l't- es. deux clo hes. Juger les choses
oient trang-r. Aumi bieo eat-il de objeti/em? t avec ca m! et mdita
tradi'iou na'iona'e ch-z les bai ieos, *> 0, en d-h rs des p o cupattone
d touioura avoir daoa leur f >yer d' p"Sou k, donc quani on m V
Cap., et enfin an bataillon de U une place da rserve o vient t'as- bte de sympathies et daotipaiiai,


UL pAjlN
dans l
Les Cours
PARIS 6 Sterling
NEW YORK 2
Franc
S'er'ing
Fianc
76 S
16 55
47.ij
16 j7
RESPECT Admettre que
beauconn de 0% il peut y voir
poseur*, bonnea s< lationa. Pard >n
A r ai l'on veui tre pardonn. Ne
pas ina/r ai l'on ne vent pas tre ju
g. Rester franc et sincre, aans fro a
ssr.
)0 OPPORTUNISME RBFLE
Cil Rfgarder pln' au-dessous
de ci. Ne jamais se plaindre d'uie
situ-lion, mais envi.ager le bien
quoi pu c Mrer. Avoir con&inc.
E C ;8 DfcVO R Chercher d abord
iaeccntialre soi-mme. 4 perfec-
tionner son entouiage Agir plutt
que de parler. Bitn faire et laisser
dire
ffToutea ces rgles va'ent d'attirer
sj. aleroent latien.cn
L'rxaroen sieui de 1 honntet d.
la lin et des mtyens net. s fixera sar que six la vaieur morale de l'*cte il claire a ses par une bombe dont un trs gn
notro conscience et nets maintien* vement Ur.e chauffoure tntre nn
dra dans le droit chemin do devoi*. grouoe de so'dats su eicits et des
Distinguer I essentiel de laccidea Egyptiens s'ensuivit,
tel. le bu* des moyens donner a;it
.ho mri en', se m6er des tx es de lira
gination. fait pat r de la rgle de la
proportion et de la m srre-
La rgie de lopporiuou demande
q < cuu> .eii'Oiii compte des situ .
lions, qre nous ayions 1 gard aui ni
iieua. au temps aux coi ditions so-
ciale*, aux me-talits d.'erses, au:
cirronstaoces attnuantes
C'eal pour suivre U rgle du con-
trle que nous devons echercherla
socit des personnes instruites d-
Gable
Nouvelles trangres
cielle. il a t reu i la gare par la
roi A'ber. Aprs la revue de la p, r le discours dans
nison entre, les souverains se sont rrandera aujourd'hui
L'exportation dea grai des En"
Unis s'est monte 1a semaine demie
re 8,740,000 boisseaux contre
4351,000 la semaine prcdente.
Un discours de
M. Cuno
BERLIN- Le cabinet a approuv
equel Mr Cuno de
l'intervention
rendus tu palais royal par des rues
remnlies d'une foi 1- pou sacr. d s
acclamt ons L'absence du Premier
ministre de Sude et du minhtre
des affres trangres Branding est
considre comme un dmenti aux
rumeurs qui reprsentaient la visite
du roi comme une dmarche en vvte
de toute le catioos dsintiesses
en vue de rendie possibles des ngo
iatons pour le rglement des qaes
lions de la Rhur.
i&chauffo re
LONDRES 5 Le correspondant -'une mdiation dans la Rhur.
Crire tlgraphie
APPRENEZ L'ANGLAIS EN
du c Times an
E'u liant 15 Minutes par Joar
, *u m. ,,,,,,,, .. .ns professeur. lltaultatt eurpre*
das anglais ont t bls- LCS fleUVBS et VXVIG nanto aprs quelques leons. Sjc
*-- --* se* garanti par crit-
UN1V.RS*L INSTITUTS,
O; 23 W 1U8 New-York
Bcnre pour reoeeiguameata
res de France
Mis en libert
l en prison.
Mariage princier
RQViE Ni la cour, ni le gouver
voues, dsintresses, porttr nos en oement n'ont parl du niariag- del
{retiens avec elles sur des sujets qui princesse Yolande et du cornu Calvi
nous touchent' a>s*er 11 tu nos ju dt Bergo'o. le mariage tant consid
gemsnts avant Je les me 11. r, d aprs le* coutumes de la mai-
La rgie de 1a pruden.e > emande ion de Sivoie, strictement comme
d'tre quiupie et impartial. Lin.m une alf re de farail e et aucu.ie pu
tulit est absolument iod> pensable blictt n'est dsire. La crmonie
pour observer la logique, qui est la du maing* aura li*u le 9 avtil. le
probi' de l'esprit. Il faut aavc.ii im premier jour aprs jues c lgli
poser siltnee a ses ari c'ions 4 se- se au onse un mariage,
a ses haines, icon null ;
PARIS 5
Les fleuves et'.es rivires de la Fran
ce montent si rapidement que le mi
oisre des travaux pub'tcs a eu une
ROVE Mr Serrait, dpur corn confrence ce aprs midi avec les in
monist* et directeur du journal gnieurs On ne croit pas I un dap
Avanti , a t mis en libert ains; g'r immdiat, mais des qu:ps d ou
quun certain nombre de ses rdac vriers sont prles i se trrnsptvter
irurs arrsj-;adi n mtm; temos sur les 'ienx m-nacs ave: le mat
que lui. Seul Mr Nenni. ancien r ne! pour renfocer les digu/s 01 po
dac'-or en chef de ce joainal, est res c*der i d an res travaux
dans Paris.
car la crue de la Seine sera bieoi
grossie par las c ues de la Marne et
des autres affluents.
syn panes,
droiture dan? le jugement
Aimons la conciliation h r ho s
le 'us souvent possible un ter r su
A* ntente, mais ne nous incline n j
mats devant l'erreur manifeste.
u du la icgle de l'optim eme rfl
chi. j appro.ive le conseil d* pr^ndr
le rxcill or .h mn et d'y *van ei
sve: j 1 -, de t et parti de U e3
des ii tro'U'.-
Dclamation de
M. rtakhihoff
PARISM M kikaff dno-'ate
constttut oaal,amb>ssadeur ea F. an
ce pendsi t le igim- Kerensky, a
laite l'ASSo:iated P ess une d?:'ara
tion impo t mie qui indique un chin
gtm ut d a iK'.a un ca if d-s l
meois russes non bolchvisies en
La 'gle du devoir ex g" que nous vers ie tiA m. sov tique et l'sbm
codpss^o;s rocs- mme. et que ^oa dfinitif de lent e poir d'craser
nous visicds la perfect.on par un je bolchvi-roe en restan, en d--ho s
eor continuel e'soulenn. Le devo r de |, Russie Suivant Mak'^kot lors
est une notion de bon sens, une no qUe ie gouvernement de Moscou au
tion de mo.ih universelle. rs fait les rformes telles qut U re
Accord franco
brlta tniqus init q<
L,OMCRE> Uie dp he de Co fl" a
logne au T mes du que 'e g*n
rai Dgoiitte et le gnral Goibey.
ccirand nt les troipe? bn mi!
ques Co'ogne soat prvenusi ui
a:cofd sitisfaisint au sujet du trans
port des t^oipes faniists dans U
lone b' lanuiq a. Les dtails d^ l'>c
cord sont coofileniiels e' do vent
tre acorouvs pir 1 s deux gouv*r
n ments m>is il iest pas ptobb'e
que des ob]ections scimt soulev-s.
Le Prsident
Lascahoba*
Ce matin Monsieur le l'rsil "i
de h Reonbliiu*, a'i'^o-noK \ du
Haut Com tat des Travinx Publies et de l'Ii
g^oiear e- Ch f du DApsrfanui >t dai
Travaux P-fc'ic* a'e*t rendu La
canobss vititer les travaux d 1 C901
truction d' la grande routi L.ecs
ho.ja- H nche.
Au m )Q nt de me"r; S3US
Dre^ae, noir* cor/-e aa le Prside t h l ss'i
poar Port-au-P.incs i
midi moins ie quart.
Parisiana
JEUDI
Pour caase de retour en France,
Dernire repreen ation de :
CUIRASSEZ
CUIRASl
vai re Gorge, vos L
I vos Poumons en let i
en les prsent]
par rantisepsic voli
IPSTlLLEsVl
contre les danger) 1
de 1 Humidit, des
des Hier
Pour SQIMER El
Rhumes, Maux #
Bronchites, Gr
EMPLOYEZ
Pastilles VI
remde respu ablen
Mais il faut avi
de blon einplo
Pastilles U
VRITAI
SEHLES ftELLEalOTl
ndutl unii|U(n portant I
Dern'-e
S ans Fil 0]
LOMDKES Le corn
Re r.-r Doora du qi: lai
-rincee H-rraine 1 i.*om
Gui'liane, est fii'.e J iMj
l'x :\ 1 jer dut le bat de<
CoctM
Ar.4EHIi t-e <,eiiti\
11 *rm*e graeque, qui luij
que I rvoluiioo trapp* 4
\o i .1 hui par la cour laarnu
NEW-YOR v Cl-.arleil
^uicr et ex Sec iaire d'li|
T^it est mon aujourd hui.
MUNICH Dr WiitaasJ
iicnunJ CD France, tl ;
LONUPES Unt 4[
Allie* ont occup lU.nxMI
La BjlTi.K
Voyaqe d? Vi prin
cesse Hermine
LCND 'ES Le corrttpoedaot de
l'agence N'f d't que le voya^ 4
Cortou de la pnnesse He m ne est
entrepris la requ:e de Guillaume *pr"i di varir
pour s assurer de 1 tat d: sa propre Ja nouvelles,
t dans cette lie. D'aprs ce mme
sorrespondanti on dment catgori L* Direct'on A* <. Patiaiana> se
quemtnt que ie voyage Cortou est fait lo dvoir d'anioncer ses aima
Grvd drame d'i tieus en 5 actes
En r 'e n i < e ; 5'J CUtimes
N H. i.* d entfiii g de cartel
d r -t e lib e au Ci ma-Parisien
sont xvirfa qn \ partir de ce joar
1*8 C-irthe Bn-it eannle1 Ils aoat
les changer cou re
f.- S(S * Moi
de I3)rdeux v'1
est attendu vis M
SAHHO
leur pays sans attendre 1 abolition
du lgime ao/i que.
La Mutique A> ?*! dbat* la
Hinche^hciinbre franaise
PAKls j H y u 4 i* ,h mb e
l'nb*. rb'f lieu un DAoarte un vit d^o-t A piopos de U suppres
pas veudu
eb '" 8
O oeot f*ire
ai B ic > i ainsi
flOMH En Mai p oh in le Pape son' d j en vente
Faut .m d orchestre
Balcon
que
Prsent pnpil
Pif X[ remettra en usige une des
plus ancienne* cou'ume du St S g;
t n be ea dsutude il y
Il eav ira une
rose
a ao ans.
d or 9 la R 'ine
Loge (place)
que via les poril
tendu le 9 courafsj
mme jour pour
aervat tes place \ gu,te de t'itr
W" les loeqai l'ar.ive du paqut
i50 Pott-au-frince
G.
l'i
400
p
Le
Bien.'
ebarndorg oaerlecorp' db ut piopos dcrtant ob.'gatiire ItO
Mnalatft ae la G ndarmerie de Hin dosse meut des ob g tous afi i que T]ng> niroulnl***
ETSK loccap.oti du paas'g^du l'on puisse rttiouver leurs prop ltai ^" CircO-Cacr
Prsiltnt Las Borno a gratnflA la raa. Le ministre des finances a dccla (Jg IblUSSt
r^niatinn du'H cocor', au cours , qu'il K'opiosait nergtquement ^. ^. .. "'
Prsi '
popnlation d a?0 coacer1, au cours ,e qu'il s'opnosait nergtquement
duuual forent it;terprte la sa i cet amendement que la chamb e a ro
faatioo gnrale, dea: morceaux d une t par J23 V0lx contre 2gg comrne
pBrticulire difficult, un Tau go de
Lemo'be, et Aid i de VaTW.
mesure possible mais .sans l'incorpo
ROMh Ou compte que Mr Mus
lolini prsentera demain Jau conseil
des ministres an projet accordant le
droit de suffrage aux migranti- Si
Uu Relieur
Certaines pieet gagnent en valeur d
tre joues par ctrtaint acte r. U tu
est de mme de certains livret Ut pa
. raiteent plut baux lornquilt sont
USSOlini relies chez E II KNNK CAMILLE
( Kuu Boone Yo ),
Mr Me. Guffie
au t Matin
i'.n JK se co.r, Je l.q^'le ,1 a b en vou u d**bjlir le
os P3< Je points de vue liltlllliatl de t( -^ R
rer d. fictivement dans le budgeLLes O,o;i ,unfiRB au" TVrZ
,ieL*L?*!SiSJ".^.P"11! ifJ ts 4 la ebamore par des dputs des
che,se nat.ona.esen ^^^--^Z^n^oyi
mJSPJt In tZ ctalaua aux rep.sen ants de
tat. vot. |ji m nst-e a | u q e re
le s ul pays qu. a, co,nrnmore8r ,eF22 M,| ,J ^aa
Ncrologie
C'e.t avec douleur eue non. apprenons la mort
survenue aux C>yes de Mme Km nanucl Morpeau
ne Ar nanda Alexii.
Aux rren s 4r-0' ves nous envoyons nos plus
sincres condolances, particulirement a notre
conlreie I'. r. .nuel Morpeau,
Paria ma
SL ainsi
Uureaa de M
LttPo.t auPncCJJ
Bulleunl
0 B.i1
-LeSiSeii
Po t au Prince
med matin io -
et p*rtra daasl
jour pour O"^
iect meaU
rous
a -a progra
kfc
SO>S '
jet d*
i% obl gi ons an porteur
avait d renoncer ce pro
Avis
Gulrt qui lut un de nos col'abo-ateurs
' ,, nne i assurai ce * dornava-.t. Je oro
lois et autres relev.nt de son D>part*-
nt seront l-rs i l r'rsK u.; les tudiera
No,- ftiicuoiu ie Secriti.re u*tfiat de ses ex-
Ustes intentions et le raraerctoos pour ss cour de Sjd
tSssJfc
anniversaire de U moid Manzom,
le ce bre p^ e et lomincitr.
W \SHINGTv>N Le Prsident el
Mme HarJing, accomo'g 'es de quel
ques ara s, ont qu l' W.shngon
BRUXELLES* Iioi Gustave pour la Floride o ils .est-root pins *\^t^t&?.m*****
est anive ici en visite olfi d on mois. andsis s. villejoint
Visite oynle
Lc-ou^gnc donne avis a tout ceux qui il ap-
parnrnjri que le rcpiss au No 166 mis en fa
reur de laMsIter P. M Ducasse, par U Commis
io-i Kqu>re, pour la sonme de Mille Neut
Cen Quatre Vingt Quairj Goutdes, tant adhir.
PorUti-Pris
DfuarltuiieeJ
tu ,Lii^er>
lassrbts si


LBMAItM
\ngenen t
de
local
toiweto Koufille
U A BOBtRT;
Ibonaeor d'anncucer eu coin
. ax clier t* et en roblic en
[(ni que j'i tno'tr ni phartr-a
[font pri de
}l7i5 d U
t ptrsau'eu
'VEUX m
tu Pucce.ia Mali 19a)
Pinhard Oild Corporalii
Lubricaliug Oild

Cimeiii O. S*. eo
e 400 Ibs
aril
s
.ancien local in
me du Magasin de
f.ca du mgasin Si
Huiles el
Grease
Graisses
iel Fr 08
retracer le St>! Jin La rgi
Loi Her Tronelte ( l'eptonata de
it Noti de kola ). Vin du Doc
rCibarn, Cerhur.* de Glycro
pbt't- de r hem, S'rop Trou eue
net la papsinf-
Pnr modr
[Vous trouverez
1)58, /tu# Atnrnam*
re de viaid* dii8(ele,40e
ltt ft Peiit Gout'ea livo
rtt, CotOD do Doc ci f Mbu,
mmn i la pa paire, de Trout
leriet,
Prix et qualits dfianl
touie concurrence
Lon R. Thbaud
Vtw*T D'ARRIVEE g
Le p'us ro-'oroique pour son rondewnl MiDrieur
J..* p'u* teorjoiHrae. rour sa 80!i -e rpaisianc
li'Archittc'aqui lera >loie ptijt co isiruirfi dou? mom-H irgtat
Le r,ropn#air* qui cooatruil dpenee moin d'.-n'genl
En tente ehez;
L. Preet*nr*ann*AGGKRHOLai9
RDB DU QUAI
Un avis de Haig & Haig
Lei.n & Fink, lut
'6
vendra
.*, Fonde en 18'
fcUPrRIORITiC BAS PRIX PROMPT! H DE
loua produi.a chimiques, pharmaceutiques et autres arijc.ee w*
dablt s dai suie pharniarir.
'suS H^FMN010"6"6' Gi'"le' Ar,iS 0,l ** C r".
St>. ClAUT.*) /Marqnt, riWe/ Lraol dfeirrrran ,1 arfimarl* Art.,
vour b>rbure B y K ra Cbocola< en poutre, Huile ^e f o e de 4foi
JrnuU.oo, Lold crer, Ei-raite pou- f re MM cet -< eau da toiletta E ,
da gnioioe, Poudre con e lea ingeclea Solotlun poi.-r coovrm le* crut
rraia Lait le Magi^eia. Poi>dr auprieore peur la toilette d*e eofcnta
, j aeence de feuie Eau oV Flonda, Miel pour la ubl-. Mua'a.de HoUe
|_ F.reproo!, rue der dOlm, poor la tab> u.oa.m a d^U, P-Doerrrun Rle.pour'JlSi
MireaJe'. antinDe lea mouetiquee ai autres .oaectee, Bfgulol Huile contre coDatipeitex-i
imaj (Ccup tr rwb,",d *> coroL.qiwa Ti* Or pour Isa parqoata, Cou.
quea, fclixiri. Epica, Sirop diver- f. jntarea diverses Vu.n *tc, eC
D' m-ndd le ratalogua de aprialita
ftjf ?' t0" coa"dea a LKHN & FINE, lue; tous | hl ab^ulnceo-
* riNt,tYot5fcODDe* ph,rnBiCie* da F"*1 '^ProviaionoeLt chae LE1IN
Lon R Ihhaud
Agent excluait pour Hati
Proprit
)Kenskoif, tonde
fet b i-fcea.
Pour plu*
pie? renseigoemen s s'edretsar
boaeajux du Matin
^
Pirennnl m# di
Jouer ,p
Ji nap gtie El e
le S'gfreaaer a Oloifaun,
ifCo
a
eh
N
OUS DEVONS AU PUBLIC
CET AVERTISSEMENT
AMICAL. A moins que vous
n'exigiez expressment la marque
HAIG & HAIG, il se peut qu'on
vous offre un autre Whisky meil-
leur march. En disant cela nous
songeons plutt votre intrt
qu'au ntre. Nous faisons de
nombreuses affaires tellement
que nous en sommes dbords-
mais si vous n'y prenez garde,
vous risquez d'acheter tout autre
chose que l'article authentique
Haig &Ba Five Stars
CET HOMME
rfrait des reins:
De Win
filri.
Wll SOvJ & Co
r

CHICAGO IUS
Aucun Whisky Haig & Haig n'rst export en carafons. Nous
croyons devoir souligner ce fait parce que notre maison se servait
autrefois de ce genre de bouteille.
Une longue exprience nous a dmontr qu" ces bouteil'es prsentent
des inconvnients. Elles se cassent facilement et, leur grandeur
n'tant pas uniforme, ells sont s uvent la source d'un prjudice pour
les acheteurs. C'est dans l'Intrt de nos clients que nous avons
cess de les employer.
C'est toujours le tnrme Whisky d- qua'it hors lij;ne que nous vendons
dans cette bouteille. D'ailleurs, noua n'avons qu'une s ule qualit.

V
IKBARD#0a, nous ent
contract oa srieuse maladie de*
Kmnk da tarriblea douleurs dans
1 urine tait devenue tellment
'on su at sntrer 1 hpital
Tt la Votre annonce. Je me
- u T Moars de traiUment. jeu ressentis le
d souligement a I heure actuelle,
'/ptomei ont entircuieat disparu et
parfaite sant "
ijord Road, Warrigton. Angleterre.
Praes indiquant un mauvais tat
M ; Us douleurs dorssles, l'uriae
I, douleurs dans les muscles et dans
r.a-*?nSi *dpression morale, la tendance
l""Tpir. lirritsbilit Tels sont les
litT^"**" ita '"Mes maladies dea
i j '"e. Si vous ressautez 1 iui
'jm de ces symptmes, c'est signe que
^esoin df prendre des Pilales De Witt.
sjBverain des affections rnales. Vous
'oignage crit de M RUhardson qid
febn to* ymptmes qu'il raasenUit
[*, Pou'qu'' ne pas suivre rxnple
> BUiqur et vous procurer des Pilules
Plus Urder ; vous pourrez sinai
r de longues annes de souffrances.
"^
Ut Pilules
"URFINS*VESS!F
J psnd remde du monde entier posur
anT?"' '** (1"u,en dorsales, la (joutte,
T" les articulations. le lombago. U
bWU* r* utre* Icsonlres prownua
Kj!, JMfmc <'<' feius et Jt U vessie.
mru'~ '''' ^'" s"iit eu \ent dans toutes
e s ,iu trit iii'le cutter. I.e vrund
'/uui it jplLi que ,lt
Stl.. V: 'IC'i'c .liflirult vous
r*p u,e" *'"'" i*' "De Win"
T**WPjft-aul'..c.
Manlgoe pure Lard
iianlgue de famille
Beurre wilsco
Huile de f clou
messe pork
Clear Pork
Bffiuf Sal ek
Demandez le** Produite de*-.<..,.
Wilson i Co. Us sont irr
prochablcs.
HAIG HAIO LTD (IH%tMrUfond,t en ISTI) .7 SOUTH WARK STREET
LONDRES Sti ANGLETERRE
mut'
HATI: Mr. Lope Rivera, Grand 'Rue 1717,
Port-au-Prince
IL S1..VKI11
D Da It b t de p 1 ia*i oc .' t i!.>r,fR, leu" nffte 1er, Artlolea
rn'v; te d* 'o f*> fraiebaor ai autel dea prix excuj Koaaele
roa'g If inr dp liensir tur 1er i r i i i us
Cbeunt noir 64 loucsb or 1 Cl) Chapea x "-'oura s.oari'nr rer
Voile t blanc
O'v r die caoleor brod^
Brebn |toot et noir png top
C.
IS
'-rc%ie b'arr pop 7
Teile i voila poor petit voiliers C4-)
Kijsjti mene*line angUis iar^
*PX 1,2 la de lor-g ?0
Mooaaeltne t,,-nre d 5" 860
Baaln bla1 <-' i I d'i b'? l'g l 4 >
Basir. af?r g b dui ble largeur
h .mrnei Or 4 A
Cua -tiT du la'n'"' d lta!i9
i\p. i t ..., qoalita
Cfpe rrtore biodp la I .
Ohtoe (1 to-jtfl bn:!3 nn*n 7
Ha o e utiprienr douziioo
eoa fleoraeo'iltor IauBe id'
i glaia atp Ift 4.V
Lon R. Tbb'od
Agent excluait peur Haiti
Diagonal i oir eitra 6 M
0 55 Palm Iiep-cb argl crie fec* 2BO
S" ga bien ai u1 * 4 70 & 5
D ait ti' aoglala blt-c 1 40
0 70 () hfre i non engla'r O 9|
0 40 Dnll cottL LU* c bDLlaie 0H
oy i Dm Tu*i r rop. o y
C35 Dock ti bltrc ai'n1' < 0 TO
1 41p ga i oi P' urieur 245
o PC K k jaooe aogiaia tep, 0 5u
TMm-POSfEpw COLLECTIONS
f&ch'elm lea Timbrea dea Coloniea. Me aoumettre
chantillona areo prix pur 100 et par 1.000 de chaque aorte.
J'anroia) gratla et franco un numro apcimen d mon
BuLUtin m e usuel a vec pni courants d'albuma et collactiona.
^Thodore CHAMPION, 13, RueDrouol. Pir*
ronr chfiLiee
ht iT' n*> al robn
Q*bsr. ii.c blacc a barr-a
Orgaodi (t-uleur
Kolienpc n?.- I,
CrApa erg't>i. g 1
Crpe ar ^\\* p |
Cotou a draps nrpi 80 o or i au 0 PO k k bl ce a.'p 0 JG A O 40
Toile drap fil arp'm S90 *pii a barre* aoi< pour
Toile h rca I g^ nd larg a&p 040 ebeo>taaa* robp*
Bar.dra b'cdr'e aoi*aa prr Ba insi aoie doQUiaa
boi c t r'r'iP'i Ba i i. i ropriaer
Brodrr a r' m robe dea a erc*ifi4a np,
Palgrai de r t>r-a ka qualit < h-i:;rtte ecieet
i gr d. it ? Ptr
Otfti c; k : brrd I an e
0
4 0*
%m
lIMal
b i. b 1 Zb 1 irda s vo le pr g-yi ds t llri 0 7tf
La lieft* wnl? Irop 'o ga* ail coi t itmint 'ojb lei ajajiNf
|MJ i ooa vv. i a tr nagatin cea'pr rqt/Oi doqb ?uQl inv>ooa a^- i
?,%' .^''J" M-.r to-eoj-l.t a l. ^.iafaT U. a*
H mlvlra, car nulle part vaea ne trouver*< 't ar'icaa o'ar>mei
uuii*j ijua.'te dea pnx ai redutta
.-. .
,. i .

f


,n. i .m:n
* -
Un mois de maladie abrge
Votre Vie C'nne anne. Le
permet d'viter
les maladies en attgmen*
tant la force de rsistance i^^.
de l'organisme
puisement nerveux
Convalescence
Neurasthnie
Plea couleur
Surmenage
Le, cure de GLOBOL
augmenta ' for(-' ner*
veune e rend aux nerf*
rajeuni* toute leur ner-
gie, leur souplesse et leur
vigueur-
Ce n'll po* m* < '** ' KrtHfclM e*es* et pttit /Tece* de GLOBOL
tas3BBM>gaBBiMweaarinri>>. mi l
je oui* affirmer que le Gto-
tx-ul atvtga neteWeraent la
conve' -wonre, et > wpn*
uu Uacifieol. M"' due IJ-
7on Gnrale, on peut dire q.i .1
rvprSenle le pafln par
ex.elKnce ! I --ute iimladle de
laiurueur. C'est "n tonique d
premier ordre lui. wiuraire-
IM rit aux excitant* habitu.- s,
manifeste une action reue-
rmnt utile et persistante. Il
abrge la convalescence cl
autimente, pour ainsi dire, la
force de vivre, dont tout le
secret rside, nou l'avons
vu. dans le soutien des M
dlliont essentielles de rsis-
lance.
C'est pourquoi **
erivoM les "ures de Global
le plupart oe no malaors.
cette mticUtm ne renoii-
iront aucune eotUre-indlca-
tini et permettant une lutte
enteace contre la dchaice
hemaiogcnlquc.
0' Etienne OnUCaUTO.
\ncien Interne a .Part.
Eubl" aiatelaln, t, rue d
tencienne, Paris, et'toute
phrmciej .
V -
.artiau' hotrt*aufo ^iei.u>,l/*t l'.ucut t\i>.
Pharmacie VV.Bi.eh *. bme
KicuUonTproiDpte et soigne de en les ordonnait s-
Service de nu l
Prodni ehimigutn e'. ph nuirao iques de to it t ichftur
31 l'trs, hiaui n n '.les, l'ail nue ic tiuiioiguii
Encstru.iSii.Sh.tbet.^
liMIirrr r""" ,;rJ,M' ViUttie. de ne ae Cacao, Cur.ao. Cha-
lrei*e- lieniv e.
Crbolinum Avenarius*
M Se*il Prservatif du bois
1 '
-
ESPIC
. r.-!'il
. ii " 4ir-. jFiC fgb^HSa^^^g
Savez vous que la forte majoritde maladies des femme
n'entrent ps dans le domaine de la chirurgie. Ceci veut
dire qu'elles ne sont pas causes par des tumeurs, gros,
seurs ou dplacement des organes.
Savez vous oue les malaise ordinaires et la plupart du
temps fort simples ont des symptme tr-s similaires
ceux de cas demandant un opration.
Savei vous galement que beaucoup de femmes et de
jeunes filles souffrent inutilement de ces malaise ? De
plu rJles risquent leur sant en laissant ces indispositioo
continuer et s'aggraver.
Si le mal est pris a temps, c'est a dire juste aprs le
premiers symptmes bien des maladies srieuses peuvent
tre vites. Dans des cas de douleurs priodiques, retards,
irritabilit,eut nerveux, la Composition Vgtale de Lydia
E. Pinkham devrait cHre pris sans dlai. Ce mdicament
est prpar avec soins et d.ins des conditions hyginique
idales t est entirement tir d'herbes mdicinales. 11 ne
rentre aucun narcotique ou drogge dans sa composition et
peut lae pris en toute sur l
Pourquoi uu v>" *> oe medieeweat
L'Amiiie
Notre m et compos de
lobule* te .tes et blancs
les ronge .-ervent a. nourrir le
corps, te blancs oomoattre
la maladie, (juand H y a
Aamiaou manque d sang
les globules rou .'-s manquent
plus ou moins. Dr cette faon
le sang ne peut procurer aises
de nourriture au cor,-. C'est
pourquoi la figure devient
p'.e et "p*i"i.e'"les y.-ui
deviennent lertM et lourds "
et une MDMtloa de fatigue
iuteu-9 euval.it tout le systme.
Pour vaincra l'Anmie il faut
rapprovisionnef le sang de
globules rouge. C'est ici que
Composition V
de Lydia E* Pin

TA* >V lot oi Utm
possde un pouvoir merveilleux.
Ptra i]i'-uit un gnrateur
de santf"' W.'icarnit "cieune
Bboodanee Oc sang roue-, reuf
et riche, qui ramne les roses
aux jouesd une ce ptille-
ment aux yeuxet surcharge
tout le coips d'une vitalit et
d'une vie nouvelles. C'est
pour ceLi que plus de 10000
mdecins recommandent
Wincnrnis."
Atl*'* i- bouteille de Wii.ctrnia
t,<"Uii',|iui- peut l'obtenir d
iu nr. I* Phrmcir, le.
li.i M. H A CO. LTD.
Wlm nrnli Worh., MONWICH.
LiiEths Spciaux
Grarnl Htel de Frai
Qui par sa sUmioiutijiea'i centre de,% affaires vrt
urtt 0UIS1SE sowi* et hui U cwfortabl: nteesvnrJ
geun de Uommrc et particulirement aut co n^rantt ^
3 P on-au Prince.
L'htel dbite par Gallon Barriqufs des Vins de Bore1
Rouge et Blanc.
Ces Xins viennent directement d BiRSC &i w*J jl
tel de rmM. nom vouvons U prouver par des LbHlinc
n us tenons toujours la diiV0*jtom des Uunts.
Champagne et Viis Mouiseux
mod aises, premier choix.
Ilenlion lllenl
u Maison tin Mont Lta|
B. & M, Sada &
Angle G and}: ue $ Rue des
Vient de recevoir pa\
derniers arrivages. j
Champagne de la jameu$e m
Lon Chandoi
HUILE d 0 IV &! l ma sonjJ K
C Francej
Le Beurre "tjen" qui est si
cn tant la Capitale quen Prt
pour son got si exquis surts
t Creamery (E jen > pour la ta\
l''quette ver'e.
Aecotft'fes tous et "coutez vik
U tlock est l mV ei cela s*en v\
rapidmeth
Ma Veute cb*i
FBANCKf.'MARTIN'
Au 1 rix de 2 rfoM-T grtoae toi..
eejiU' n- 1 dollar 1|2 boatAilles
Bue du Min d l'A a t A ftCt
UbiiM G1.ce, y m l'rioce.
Clyde Sleamship
Company
Foreign Services
Vap .tirs dirige par la Crde Steamsaip
Foreign S rviees pour compte .de l Mim
Sh'pping Boird.
Le SiS H 1T1 ayant la,is*....
le Samedi S Mars crt, est attu
Port au Prince te 9* twi les > '
\o d 11 repartira le turn* j& ,
ports du Ski prenant /' st'\
gers.
Par|.2.Xiace, le 7 Msri
Gebara el Co, Aj'
V.--*- -- *
^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM