<%BANNER%>







PAGE 1

UvAllN IPa. Gable Nouvelles Etrangres %  ^^ % %  s^^ss^smj^sECkxgaBssgissssta^: ^v.tzxsmimaBSBzss-szmsaamii PRENEZ GARDE AUX IMITATIONS Condition de Au Snat la France amricain PARIS i— Dans Us m lieux offi ciels franais, on dclare que seules des ouvertures officielles sont a:cep tables en vue du rglement des que lions des rparations et de la Rhur On lait cD^etver que Paris a reu la vieite d intermdiaire* non officiels venus d'un peu partout mm %  d New York, et de tous les milieux chacun ave: diverses plain.es et des prrj-ts drglement-, mi s Pari; le goiver WASHINGTON — Le Snat a ap rouv UP crdit se montant v ngt m liions neuf cent cinquante milh Collais pour la transformation dei cuirasss et paiemeut ans. coastruc tears qui ont contribu i la dmoli (ion des navires dcide 1 la suite du t ait de Washing on; France et Italie ROME— Au coaseil des minist es et produits similaires que Von cherche substituer L'Emusion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. %  S!!&3!8£&gœmmBBUmt£r-£& 4 Parfelanaflarcradi Cinma Thtre nr MIS no ,ve8 %  ^*v ficiellement et par vo e d-o om .t-que noas u Frana / au saj t des r rt JJ"J ujpiin Thophile S.laevo des offres Ml allis. laFrane sera tl0ns „ donoe ,' icu a diverse inter Vll.P'. 0 ^ ""'^^; dispose i I couter. Pou tesugges prtltion Cest Ufctt| aS p iratlori i tels existent eotre la France et i preque les r :!a i pays se resseirerom et d apor4?iar Zorei lea noua t trop longues. tt rah m'm map'dit vrit Enseignement profession* Le "Dpartement de l'Instr Publiqus'occupe d'une faon i se du te vement de noue ci raads Manifertation C!S7SU£L8l Nous avons extrait d'une lettre de visiter 1 Ecole Damier, dira ^sssjv^psz trusrrsusbsi ^:^r^~^ wSR^fiiws: 'Italie* II fiutes I ,'' a Cncu Jaan t ojvi c S enui no>ri L JWOT0 industries de la Rher \e le U o ih ie l'aspect politique de la sit .t o et veulent simplement parler d';ff-.ire. c ils seront entendus. \ W ~*4' %  -•vmii.ntauDioiiioi ••••• usa UCIAUI au: ta j^iau'iiuMr Ch fiCV et 1 UCOle deS Attl I "noa). rception laite au Prsident de la R tiers place sous la directioa deviendront Dcisions importantes bon O/tjr mj;ns qui pius corapit-s C'est avec cet espoir ai x nl ^ facili 9 que le gouvernement a conclu le r Vu^'d Zita* cent trait commercial mais qui n'a p |j COaia „ a 3*tf rien d'un trait tgulier d'ailiaocCe œut serait une aventure impardonnable que de nous lier dfinitive me t a < r %  quuat crue existe parmi les mem publique et i Mme Bomo au Cap,les Elie Guiteau l Liom ligaes suivantes • Ds que le Dpartement r Maintenant comment te dcrire 'a 'artport de l'Inspection, il s Prsi'• mesure prendre en vue d' population des aml or lions dans ces Capoise menti attisa* Samedi ds L SSd^ e 'l 0 ^** T c ; o1 *" ndio,e dOQt le a "P Lt'^Vt rem i" 1 a **** de U !" DUSSELDORF L-. Ui.ner G nral franais a pris d-ux dcisio .s tires de l'entente et qu'il y a tau' de importantes. La piemre a irait aux quest oas qui ne son ".pas clur.'S pouvoirs conti. aux com oandaats uat u situation gnrale, belges et franais d*adm nisi er le chemin de fer et la aecoode la per J* P.ff-iw ri* ceptiondtmp'ssurle taba: et les U ,U L !|( heuies i/a tou'es *^^a^s^aauammm ^_ .,-. les coles religruseiel que a aient Paiement runies la t Belle Entre pour at Comme noua l'avions tendre le Chef, tous les corps judihier, (e paiement a commi cai , 'consu aires ense-gnants, trois p crdhni cirp* de musique, gendarmerie Ca A % r\&*\n*iomaY poise et celle de la G ande R v i.e A * UCparlem%n\ arrive 'out exp': par le train, les Igj I^a J||( fonct-onn.iresctviis.entants y taient. ^ e lin gcre MUx 3 9m rOrgue de ta Cathdrale Le 28 Fvr:er 192 Moasiur la Directeur, ,, .. L J 0i g aed e'aC.thM a le,comman boisions acooliques. Dans le dcret JUCKingilllin ans ,e P re, nier semestre de 1931 ui piomu'gue cette dciaiao.le dio t LONDRES Pour la pr=mire XvjK** P rt 4 Nou? l'ttendoiii du ro lff jusqa U Cathdrale pour Z^ TSZJZT e lacommiss.on interallie dex(ois depais lt gucte rambassneu. I "V U Pnace d ^s un avenir trl le le oJn. ,6 autos torm-rit le ploiter les chemins de ter de la rive d'Allemagne a Londres et sa femme P JV uin gauche de la Rhut. est transfr aux 0Dt dieu ave le roi ei la .eiat au ? : p Us ll autorits militaires en parue. Par me pa is de u ackl0s ham f„ 7 "g. nrour, b enveillant tou chaise 0 un banc ivaie'nt 'une" pcr sure da picaution. .pour garantir la Lf dlscoars p oaonce h et pat 1 %m %  ' ois qn; ,e me suis adress au vide Le P e Colcaoap avait lait un ,,,,,„ .,, tlrl avoc UD%V scur. des troupes, la lta de.pont bissadeur Huv e y d.ns lequel il a dis ElJ V U S SU,S f^tonitm.nt b.au discours pour la' circonstan e. | M rSlfia.? bita df! de Cologne, occupe par 1 t anglais. cut la caus; „ u nature M de a deite wonausant Aprs u Bndlct ou da Sl Sicre ^ n t U ra 3 1 a 9 U t X Q !" l\^ net pas compr.se dans cet ordre-Le d e guerre et d '.Yngletene l'gard '* %  ts P rer <*" vous n.e conti ment, le Prsidnt est sorti ayant dcret qui entre en v.gueur immd.a des Etals Ulls a pioJail ua m ^ on % %  • %  la n T,e bienveillance poui Monseigneur son bras ; estai. a %  "" — tentemeat dans les milieux of. iels Ml er : e succe} dfinitif dure oeu tait le parcours de la ville avec 1: (jfnn iil PUCnmPtlt anglais et sont sans doute la caus !".?" ,D, p resse oule la collectivit Cb.I (Usqu'au Palais Natioial. Enfii !" "•''•" !" V';**"* de nonbreuses discussions, lai Fo v ,, au Prmce rien dire ; dans la soire, retraite & HCt t'ur C m "' 8 er Moa ieUf le Direc tul flambe u en quatre colonnes, Hier Mir dsina la Rue da '' nations musique dans toute la ville,leux d'i il y a en commencement d'i tifice et des viv.t partou &f l'avais t avec les enfants en auto tl ,,, d ,.._ et non. avons lait tout 1, parcours PlSU?e^ lSSS eau. co tgsans compter voitures e'. bu* /Vfililtp/l 1*^ hiHi a gys. l'Eglise ta.t comble ; pas une WW* WltVI circulation U ment est pris dins l'intit pub'ic cause des g ves des cheminots aile mar.det aussi pour assurer aux ba b t*m 1rs vivrts et objets n:esssai res L Allemagne a envoy aux puis sauces trangre* ne paitic pant pis i te gn Oifise a refus de taire s com rantaireb au sujet des d scouis m is on sait de bonnes sources que les dai loccupation de la Rhur une note atti reqMr0 a tl de I ambessadeur su tout rant leur attention sur la gtavn i 0 rsq a il a mis le guvemement an de la s.tuai ou dans la Rhur. UT certain noinb s d'aog ais rsi daui la K vieil ettinaoi qce lar.i lit franco anglaise est la base de la paix du monde, ont entrepris do g-, niser ure campagne en faveur de a Accident d'asco La semaine ieinie d ux tutoi ont ch-vir sir la tout de P ion note de BaltOVI Vllle d n le avirons 'e G o, Mo PUMM M Mr Nicolas Corda co ce faire une dcla a la F.iut i propos de lo:cupation de la Rhur et ont to;m un comit i ItcntOO. D autres comils sont en voie de formation dar.s les principa les villes de la cte d Azur PARIS — Mr Franois Flameog peintre, tst mort hier soir. g ai eu t Qfl pou Iifuler du mois d Act on t-aru ^.tanges De Mr Nicolas Corda co, un de nos < l uA1I P *i,li>nt mauv s C0U P de vol " P^t facile %  •** %  Clab ne s'attendait pas ce .%U '< UU ET* MHtVfli ment les je-er sur la peat • sultat qui dpasse l'imagination MONTHiVlJhO— Mr |ose Senato. A notre avis on pounait agrandir a a dxns ^ i us, i 0 Qcux heures du Le p.tet de police a aunoac que le nouveau prsident de 1 Uruguay, a 1* toute en ces endroits, ce qui vi matin ' l e m(1De 0,r bal au March tre joue* par certain acitf prix du pia late augment de 3 cents pris possession du tuuuil prsiden terait de grands accidents. pour le peuple, deux co ps de musi mt de mme de certain par kuo cequt le mettra un franc tiel.Mr Strrato a l lu pour quatre --_.,—___ ^ ue taient au Club, Gendarmerie raUtent plu beaux lorafi 2QCette augmeutation est justifie ans en remplacement de BalUzr %  et la Capo sereliefs chez E HENNE Cai par le pris de la tanne ; toutefois il Brum. f LU Solidarit • Aujouid'hui le Prsident est all ( Ro Bonne FoJ a ded de ne pas U peimettre MILAN — La police a sltl MeSocioi d Asaiatanco mutuellA Milot la Gitade,1 = • jusque cite 7 A „ fi u avant quelques jours, cest a dire jus noti Serrate, dput soci.liste, direc heure, \ hs 1/2 que )2 t'cris, ils ne l\OUU€*l liOl qui ce qu'on au pu s assurer que le leur du journal Avantiprix de la tanne ne baissera paa. Manifestations con tre Lloyd George EDiMBOURG — Lloyd George a t l'obiet de manifestations de la part des tudiants de l'Uoiveisit qui ont interiompu son discours des gi ler>es et ont lanc des saci de faune et de choux de Bruxelles sur lesspe: taieuts. A diveises lepiises, un vn table char.van a coupe la parole Lcx-premici nuaaftfl l un cdain rno-neu une poule vivante fut lan e des galnes et s'abattit sur les IU diteors. Les Cours Messieurs les Socitaires .ont con S0Dt P as eQCOre ieQ tis de leur pi o Nous avons appris rec voqus en sance ordinaire puur le meD sde,]e cro s qu ils resteront avec deplnsir que notre ami dimanche 4 du courant ) heures nous jusqu samedi Martinezf aprs de biHlio prcises de l'aprs midi au Temple A Vendredi le reste du comple-iea viert d'tre reu notaire. NEW YORK sis Le ilalin ABJN.NEJltN'I Un Mola Pirl-au Prince UIXTIIK OU tlejurlenieui i HO brai^en || noraes il alUaaMik pfki d a| de la loge Le Mont Liban , „, S'.etling 47,o6j ft ae l'enterrement tout prs du tfa Fianc 1644 %  de i a ^ hanibre. u ;> H pocd la .ception de nombreux membres adhrents et ua memb e fondateur gratifiera l'assemble d'ane intre.ssn.e causeue Le Seciaire, Llio JOSEPH duNom nation C'est Maie Lonie Gabriel ( certifi cat d aptitude pdagogique) qui a t nomme professeur en lieu et place de Mme Wilsoa appele d'autre lonctio Nous nous rjouissons et lui prsentons nos chi pli ment s Uc Est dcd h er soir i Aimait 1 argile Filial** ta lieu ; heures de l'if convoi partira de la o' re No 120 Rue ani lire en tte du journal d mu Vendredi T.* m"" "* 1U1C1 l QX **\ P ur se ieQ nic i ls . a Mars sa heu de Jeudi >i Mats JVZHeV"** k tmM .*Aux parents prootti' dupremirttiin. condolances. Chapeil lloat Capmel P,,, -Stt M* de pJ^Uattti 11 .. <•



PAGE 1

LBgMAIlN BOITE |, TABLES [STILLES IDA I, utilise a propo tSERVERA I vos Bronches, i poumons 1BATTRA ies, Bronchites, Influeuza, Emphysme, etc. SURTOUT EXKE/. BIEN VIITABLES .ESALDA! seulement ES %  t le nom lent des navires |.ca veam du S d f 7 du courant, h cr l'Euiopr. v N-Y "Ftcerick H.DII k MF le 1er du ceuiani jheo, Gon;ives e* fott•eit itiendu ici le 8 ru S|S t Nick'jie f \, chigeia oiifc'fmt 11 llnrope. v N Y, i %  rtlarrj 1 — L' ?|S U'tDdu vers 'e n M j pnvnt pour i'E • |eniDl de Htn.bot |eit:tfeodu le 8 ci}A laissera N-Y L8 [-Le r p GORGAS J luect pour N-Y — WL laissa N Y le 5 •tau Pnrce i isr mm muni de local [scie Amlie 1 BOBbRTh leur d'anneacer su com licots et au public n [ai transfr ma pbarma de l'ireien local IQ la rue du Mgasin de Ici. fi ce du magasin Si lioce, ier Mars 1923 hmoriam |br 1 Eglise du Stcrtdi Cinq Min courant, i %  demie du matin, un ire po< r la rrmoire de ftnnt Claire Hosstgnol QMathon, dcde le site dernire [tris lient I eu d'iovita 1 qui voudront, en assis ffoonie, onner ia [dfaote un mcigcage AUTOMOBILISTES 1 • Flus le kilomtre? sont parce n us dan* 'ee I'ee B'itsDDjqncs en se serv.rl de La (izolnH 1 Su Que den'suu'Ofie quelle m -utamfcta ^morceaux J*apra); 0nt> Step, "oK-ti^ •^WoCogues, frarvl* aajf-auu, fraiiaii, eSpivJjvfc, etc etc. i de* pttsc cxccf>lu>\uulUn\nt, Tons les mcsnicieDS qui ont essay I" Sfc^^I ont reconnu es qualits : 1 Plu* de kilomtres par gallon 2 c Encrassement de s cylindres rduit 3 Be ueoup au minimum plus de force et de vinsse en monte ISi vous ne connaissez pas encore la SHELL, essayez lia, vous en serez satisfaits:— h n vente au dtail Dans tous Its Garaaas et principalement shez '• Station de G oline de Petit-Four; John H WOOLLEY Hue Dan c Deatouohee A. Ci DSETJtJN, Orana Bue efface Station Centrale; 0.9* Pomitra En gros chsx : ftoberts, Dutton & Co A g* vis Gnraux pour Haiti PHOSPHATINE FALIRES est l'aliment le plus agrable et le plut recommande pour le enfants ds l'ge de 8 9 mois, surtout au moment du sevrage et pendant la priode de croissance. // facilit la dentition. Assur ta tonns formation ait as. Excellent aliment pour les Convalescent et les Vieillards mm TKOxrvx PAMTOXTT — %  — OAPAT GCNSRAL G FBUNIEB* C-.6 Hu de 1 Tohrt, PKIS L a aison CORDASCO IMoniTentoux > venant l* les ports du Nord Ttjile 7 coursnt. 'I f | 0ur de son arrive lre directement prpaient. M*'a veosnt de 1s Msr P Ports du Sud est it cn '"t. Il reparti e |f 0r Sintigode Cubs. ^'•Briire sera axe qetbot f Bc > le 2 Mars 192}. L Agent. I ROBBLIN. Sise Ru e Bonne toi No A rhonreur'd'informpr le public, et particulirement sa nom bt eue et fidle clientle, tant de la Cabale que des autre Tilles de 'a P ovines, qu'elle a a^tellement tn s'rck un as<*o'liraent comple d'articles de Cordonneriequ'fUe 'end nn prix dfiant lou'e ron currenre: Peau dplot*'S eot-leun et de oulea qouMi clous, œillets, larets, talons caoutchouc, etc,eic, Machines Str.ger et aiguilles pour marhirteS' la Maison promet sur'out sa cl'ntile de la Province, une prompte ^x ut'On et de la c 'rif dans les commaiides qu'elles veu dra Lien lui confier. Bo dehors de* ar L. Preetzmami'AGGERHOtii, UWB DU OUAI Voici 5 produits qui mettent en valeur la beaur de la femme-. POUDRE SIMON SAVON SIMON k I %  *" '* I et inimi rabl. ICRME ^f Slf A \*\ ...... e.M' -^^ %  •-•' =^ rv,d J SIMON "!#| CRME SIMON ••Mtii '3mZ ^ ^ *i)ctuuif' (CJ P>n tn-tmxb. Go >A/S OC SUCCS lu Si ERV DBDB le bel de i>' irj *PR nrr b tx client*, IIK off>e 1 a iuele§ i'vartade'0 la fralc'ieur *t de 'o1 biM %  1 prti *Keeptiooa %  tltlg' 11 g'SO^fl h i'8' ii* • iMCt heviot no r ." \ pouc 1 Voi'e biaoe O si rdie conlei 1 b Brabant jRtme et non 1 g 1'erct.le b'pne 9up 0 "0 -i rjp r p' "f 1 (• imm< 1 Or A&b 45 I a T • 1 iMi 9 50 touiea q 'i *s r-^r>f m^ijre brod In maToile A voile ro .r o> 'M voi • rs 0 40 chi^p de tiu P b*aot l'anoe Kidenn rnoni>"'ltr)f > a /I is lartr, Bai eue aupnrifur dot z>iine 40 P X 4 2 1|2 Y-la de l.> r g 10 CJrepon fleura COnltot I aun^ Moaseeline SJ^S^P dt t 1 3 50 n>iimir npiaie sou Raain b'ac il -I dorb'e larg 0 40 Diagonal noir extra BJSO a:.rg bdoubU largeur 055 Palm Besch ai^l grti t r4 7 0<10 Mk 4 50 5 00 i2 50 fe ye blvti argl [a 4 70 & 5 1) ill li HI v!h! t ,• 1 40 0 70 Drll b'aoc DU on nr.glaif 0 76 040 Drill coter, blanc IDfc'aia 050 090 Drtil Tu?aor snp. 0 40 "if. Duek til blarc aneUii 11 70 1 Alpaga notrMusmeor 2 45 o 80 Kaki i^une snghis lop 0 5! 035& 040 Toffor d Poip ro^'.cheiniie hnm n e* robe Gabardine blanc I arres Organdi cnolpur BontOQa rrI, Crpe anglais, g* I Crpe anglaifi p I Colo a drpps rgl 80 o or 1 au 0 80 k' k< blinc a<)p Tolla dt9p lil ariglaia 2 50 Z'P'<" barrai iotc pi'ir Toile A !UD'*!*ir suo4r|*or Brodarira pour robe ttas icerc


PAGE 1

: L : MIN fURODONAL lave le sang • Rhumatismes Nvralgies Goutte Or a v elle Sclrose Obsit Qui vaut rester Jeune et viter les rhumatismes, le durcissement dee artre* l'ensablement de reine, les varices et l'obsit doit liminer l'excs d'acide urique. ce poison de notre organisme, •t faire des cure* rgulires d'URODONAL. •• L'Indication principsl. datos t traitement de I oriMo Ifro'.r. consiste avant tout e^naechei 1.1 naissance a le dveloppement *. m 4a Thitn, 7 VIE ESSENCES ,u MANUEL d. lirte,,7V. I Pharmacie F. Sjourn Donne avis sa clientle! aux mdecins et au public qu'elle a tramsorm son Laboratoire d'Urologie en un Labi ratoire d< biologie appliqu sous la Direction du Dr Ricol et F. Sjourn Le laboratoire es ouvert tous les jours de 7 bref du matin t oeures du siir pour toutes les recherche* ei analyse: prvues e!at 8 l'annonce ci jointe* saut pour le Was*rm?nn et a consty.te BrG'Strt k S"^>nt reues que le uurdi d> chaque semain*. S'adr^o>r a ia Phirmntie pourles renseigneQiDtF A naves d'urines et Sue gastrique, Raction de Wass^mann F*c'ion deTriboule', iamen du smg e du ptif Examen d s matires U cales. £xamen te cra^'h*' A Ibu^inn r^riter Cops'an*e CrfoSertt lie hthurfh le S'irohH rtCo de nocroque*. etc., §te. A Liqidaticn ^ un de marckn dis < a diverse* Chez Paul EMi Hues 7 rai ruirt $dn Mugain de t'/Cftif Afin de taire de la piace aux nouveaux arrivages n s oomai u ces demati w te euie u rabiii; \enex prendit, car uous ne r^ardone p.s aux pnx. ,!.. Moites b ancbr.s pourrobrs et calefjns Unll kakis jaune rt 'IV, f^eriote marine, Se *e Bton, marine pO ir jupe.*, Chtpa x de pail e< (oui huœmf &f Po idres de ni. Parfum, S vous de luiletie c Igi f et La Viole te Paris hau?a t;e* et Bas ordiuare*, Fil pour croch t B>uU ni m'Ul pour col et poigne', Chausu'fa damei. ti e'.< toa ton > 9, ubeiuisea oulurs pour henauie*. Mouaraiine de : oie Heur.te C'est inireatant u Nervosit No* nerf* ressemblent a na treillis comp'i(|u de fils tlgraphiques Command* st nourris pai une partie du eervsau—qus l'on appelle centrai nerveux — les dlicata filaments nerveux rayonnent dana toutea le* direction* travers la corps. Aussi loaftemps qne les centres nerv*u sont capable* ds fournir continuellement da la nourriture aux nerf,ceux-el demeureront forts et saina. Maia de* cjne le* centre* nerveui l'aJUlblissent cau*e d'un tarerait a* travail, ds tracas ou d'inquitude il leur sst impossible d'envoyer la nourriture ncessaire et le* nsrfs deviennent fatigus et l'aigalient. C'est alors qu'un bruit soudain von* fait nrsauter, vou* davenes irritable, vous souffres ds nvralgie, vous tes agit st abattu. Dan* est tat de choses U n'y a rien qni gale Parce qu'tant un aliment puissant • ponr les nerfs, Wincarnis attaque la racine du mal, cre une provision de force nerveuse nouvelle, stimule et revivifie le systme nervrni tout entier. Kssayex Wincarnis pour la Nervoit. C'est merveilleux. Plu d* 10,000 mdecin le recommandent. Achets une SCSI Ils M ''^'incfn BJnnrH'K %  —on fient 1 nlilsail tUss 0 tou'e le Phrmcie. etc. DOLEMAN CO. C">. Wlnuu. nia VvrWs, WCRWIOM. %  n Vente chez KRANCKJ. MARTIK An prix de 2 dnllors (fanae botv (tille et 1 dollar 1]2 bouteilles. Bue du Mania de 'Mat an-g tact Usine Glace, Port ta Prince, a I Istatat m__ a 53 ^ ce sSs Les petits enfants font la joie du Tous les jeunes maris rvent IUX rnomenM avec d-js enfants sains et heureux. Mal combien de jeunes femmes voient leur rve i p ro r en t connatre ces joies a cauie de drange iques qui peuvent tre corrigs par un st rapts. La Composition Vgtale de Lydia E. ?ia actement le mdicament ncessaire comme i l'indique: Puebla,Puchla,Me:.iro.-"J al pris la Con taie de Lydia K. Pinkliain p)ur des douleurs^ et le dos : a. i parce que mes rgies venait"! d"hmorragi- et dura:jnt plus le cinq jeurjj vant pris un nombre infini de mdicamenO| Une de mes amies m'a parl de voira contj et j ; la recooima&cle. Ma stns est icven et moi vous eu sommes reconnaissants, ]'4 • une tille) .'t poua sommes en !>onnei llACHOttRO Dr, KOSAS, Joaqaln Ruiz 27, "" Pu. bit) Mexico. Un paAl BOmUrs i". lettre) aimiUiret| l'aOCdU Je la Composition \eg< de Lydia E. Ri LT04A I. tXNKMAM PtOiClWS CO. CV M N, HAJBJI Lunchs Spcial 1 Grand Uel de Fi Qui par sa situation unique au entre des affaire s uT P'usque iamais au publia et s* nonbrntt et du ptursa CUISINE soigne et. tout le confortable n^cetui fftun de Commerce et particulirement aux commeri Port-au Prince. L'htel dbite par Gallon Barrique* des Vins de Mon Rouge et Blanc. Cet Xins viennent directement \de BARSAC et fut de raisins, nous pouvons le prouver nar des CEHl n tai tenons toujours la disposition des ( lients. Champagne et Vi s Mou&stt modr*. ( onserre mouton ai , premier choix Pharmacie VV. Ktcution^prompte et>oigne de toutes ordon Seri/.ct de nuit Produits chimkfiiM et pharmaceutiques de toutM bpcial'ta, Kaux n iirales, PaHum^rie Hot' Eors FruuS II, Sh-rbet. buenm pour kqueur A -lisette. Cr-ne de Cacao, treute. Genivre. Carbolinum Avenai U Seul Prter?stff da bois %  -.K



PAGE 1

10 me aaoa Na 5051 PUKT^UPiil^Ct: ( Mi.U'-i ; SAMfiDJ 3 MU4JI3 *•* DIHBCTEUR PROPRIETAIRE Wmeut Magloirt %  CHO.20 CENTIMES IMPRIMERIE DO MATIN M MM AartMlM Quotidien Ralisent M jamais soi idal ? On dsire Joujoui g quelque chose de plus qoe ce qu'o a, et c'est ce qui rend la vie digne d'tre vcue. Mille Ccile SORlL fftRIRftDE ces i la dlgation de l'L'nioa pi trio tique, sens reeoooaltre qu cet effet ne peut tre obieoa qu'au d4tri ment de la mission officielle, oblige lU SUr DiflU ncessairement plus de rserv*. 9 — encore qoe leur action n* doive %  le VaU! PM i'exercer dana le me-nef con ditiooa, n mm, peot-'re nr le* mmes espritB. Malgr tnbte bono* 01 question, parsiu'. pour la volont rciproque, j'ai ide qoe la t L'Union pairiotiau . de situation pourra devenir, certains Le 7 h Trfle Ceux qui s't lieu de crier l'aWCretai* erie tt Cas lie. (I si-lfi', au reste, que la f n / p l'yit r>it>lir> n'en a qoe l'arpirence, telle iW MC? H'WC'Wlir Lea Mndrao ont furieux contre i semble devoir erster, pour Zapara m .H calai-ei prtend qu'il homOiP s-nn soit tm'4 de D'api.' a leB renseignement* qu< ne veut qoe 'e bonheur dp Lotfie et ptrplexe devant la geBte de la noua sont parvenus I Prsident d* que cest dj loi rendre un fameux It L Union patriotique, quel la Rpublique accdant au dsir service que del dbarrasser de ce looorabK et mme prpstigieus, qui lui a t exprim, a pass deui Claude qui est indigue d'elle I ears, que paraissent le nom* iours au Csp-Hiitien. Ce lurent deux Comme ils craignent on retoa r BD svsnt par les indiscrtions jours heureux pour le Cbpf de l'Etat terrible de la vppgosnee d'Irne ils P r > et qu'il vcut dans une atraonhr g empressent de fj;re leurs malles Ifo'il nous faut pardessus tout de cordialit sincre, entour d'hom pour qailter Venise M. Moderan Chscon en convient,—c'est mgB dont Peotheueiasme, la ayrarno te le premier pn gonlol non'" Ititoot coart, et si elle pouvait P atni e ,e respect lui ont t droit r> emr les places, mais en passant lato, elle arait, par son fait u cte or Toutes les no abrite de derrire le pa'ais de la princesse, il i-fil paa %  %  % %  lai rendirent visite et ce foi est enlev son tour et le voil .__ .looiqm entre elles et le Prsident I occaaioo main'ensnt dans le eacbo' o la iliens, lorquils verront d•"'•? cootact pgr-b 1 do de part ve iu B Be trouvait Lottie Ces' un canier mn, mais Plie e prta un mourir Clauda de son c'A. t d^. cide en finir avec la vie Zapara cependant, vovao! la catastrophe imminente, cde aux instances des Modra.!... pt avoue 1 1 vrit Ue n'est pas Lottie que Claude n cri jouer / c'est l'autre I Lcttie ses forces, court chz Claude et arriva au moin' ni o celui-ci allait mettre lin '• une existence odieuse !.i Cci fat la d j ruire aventure du io'eor Clan le MichelCetts fois, il 'ait bien guen. quelques moi* re. nVatratoie, on vivait t>? simple mert parc* js produis cea rflex ooa Qnartier Morin et i Limonade oi les aouviendra de venie plus grand esprl de daiopopu'ation ont tenu tmoigner au Dins le Palais, Clt OOUH iuitorise-Ml %  conti. ntn,,n ne ,e Ch ' i c &f E ttt re ul d %  et en faire si f^mue I o %  u'pn d fe faire tact de bruit autour "m* 11 ovations Ss rception a mande pas divan nga. Et M Mode fistdu nom hatien ? particulirement grandiose iai aette rau arrive 'ont j ieta la gare pour son train, Il s en ise ? esprl de daiopopu'ation ont tenu a tmoigner au Dins le Palais, Claude, hanr par Iment, et nullement dans la Prsident Borno leurs sentiment! d: l'image de Lo tie qui loi tendait les ftosauque de dplaire ceux sympath e enthousiaste et franche. Bras la cherche par.out II acquiert ; fvtot trouver convenable d'alA son retour au Cap le Pisideat '• preuve, par b jou retrouv, que , P, l'afenMon abilieone t heureux de prendre part au Lotlie a , rellement amprisonna ;? !" We melai *ge : "a P* 1 1 chien p [eUptes hait.ennes II faudra Grnd rianqaet organis en son hon iiixrfttSa-iKB!!! n tur i endi oir A0 ' 1 de PriJ p i unes a eaccoup da tact 7 n ... |i M ^C. Bj-f oid pour que le dl ,e Commerce de la ville. Rception gia. A ''encontre de ce persounig; qui ne sapp'iquait qu' l'lude des iofiaimeats pe its, nous g'ossissom tout, nous exagrons toutes les pro portions et les termes qui les expriment .\" %  JS ne nous comptons plu> d'aimer, nous c adorons et nou. nos c adorations t un d gesnauls Le dsir de se rendre ag-sble es i^ .* ne ; l'excs seul est coolamnable. Un-? "poseuse-' exa gre E le n'est plus chumante.mais provocante et dangereuse quaad elle est |eune : ndicue, pass UT certain ge. Uue dire des exagrations du rceur? [I y faudrait plus d'un vo'u des plus ro dia es et du ># Mgi9 C d at ,n vain uont nous donnerons de |x puisse crer de la sym brillante, I h retenir, dsn le milieu meilleur g'a uont nous donnerons de le calmeret ce n'est pas i ex. c '.. t UQe toile un -stre Hoprer. la barbe d'une bientt les dtails. plication qu'elle lui fournit qui I apai b .[ astre dans riu/in des l'Ion ofiicielle, qui sera Le Prsident de la Rpublique a sera : IN pense plus Lottie I. .Tu C Q mm ^i^n ; e Comdie. Ft ••Jfe et respecte,—peutquitt le Cap ce matin avec ons ses l'aa joue et tu l'as perdue I... Je I ai !l M consulte sur la valeur regrets de ne pouvoir jouir plus rendue Zapara pour qu'il fasso sa Wfcsiion de laptre repr longtemps d'ine hospitalit aussi femme I -Tu as fait cela " ^Kr m .n . (m nT u„. A. u vin 0 a i I,. pour que tu sois a moi L Essor, tout an *Jtt "J2RS ... e.11 P oor &*P !" '" fch b,eD ** u eD 1 Pprouver au tond la dou ? l y 'f 1,sant ,0MI une m P xtnioa soitsiosi L.pour toujours s'ecne-t-il. biniisoB, apprhende, avee ,0 f" a ? le : .. .. „. MPparence de rsisoo. quelLe Prsident est parti pour St Mi 1,6 possible entre les deux chel, Hinche etc. t. L Union patiiotiqoe re A plus (srd dtails. tans doute, A cette occa rr~——' neoce djl tenti, il y a JBaUriC6 Btl0DQ6 filS gniale -, e p'us asres, personnage e compliment pa nent, en gn 5 ra', r en qu'un tout. Kevenons la j--ste mesure ; fia simplicit, c'est aussi la aNg 'it..'. SAPHO tmoT^JXiVnT! n ^ e d s Rues des Fr^ntr ibsani fade nous faisons de l'astre une c divette i>, l'intronisant parmi les divin: Nous avons perdu la no ion de la mesure. Notre langage il l'treint dans ses bras furieux.. a alourdie d'averbej pesants. On les et malgr ea dfense dsespre et p ononce eo enflant la voix et en d aee cris, lise prcipite avec elie du formant la bouche bord; des plus haut de la terrasse dana les flots jo es || ivreB Les vnements insigni VSpttpo* le. sauver. *"> **£%£ '-moindres^ Dars l'une des gonJoles qui arrivent -euia se irsnsforment en diaaati des premires sur les lieux du dra

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05874
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, March 03, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05874

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
10 me aaoa Na 5051
PUKT^UPiil^Ct: ( Mi.U'-i ;
SAMfiDJ 3 MU4JI3 **
DIHBCTEUR PROPRIETAIRE
Wmeut Magloirt
CHO.20 CENTIMES
IMPRIMERIE DO MATIN
M Mm AartMlM
Quotidien
Ralisent M jamais soi
idal ? On dsire Joujoui g
quelque chose de plus qoe
ce qu'o a, et c'est ce qui
rend la vie digne d'tre
vcue.
Mille Ccile SORlL
fftRIRftDE
ces i la dlgation de l'L'nioa pi trio
tique, sens reeoooaltre qu cet effet
ne peut tre obieoa qu'au d4tri
ment de la mission officielle, oblige
lU SUr DiflU ncessairement plus de rserv*.
* 9 encore qoe leur action n* doive
le VaU! PM i'exercer dana le me-nef con
__________________ditiooa, n mm, peot-'re nr le*
mmes espritB. Malgr tnbte bono*
01 question, parsiu'. pour la volont rciproque, j'ai ide qoe la
t L'Union pairiotiau . de situation pourra devenir, certains
Le 7 h Trfle
Ceux qui s' sationnel, assisteront dimancht au
dernier pisode tant attendu VU la
beaut du film, et ainsi se rendront
compt de la puissance du cerveau de
l'auteur
'o se naine prochaine, Purisiana
donnera L'Atlantide, film plein de
charme Nous donnerons au fur et gj rvlation,'retrouve 'tOOta
L'enqnte syan' de la nrificaasc Irne i|f dop un un mal quand oa sait a prendre ce
suicide auquel C'aude .Mictiel avait 0 ;i a de bon, voire de meilleur
essay en vain de l oppDser, celui. Leqra.iou p^vaui i ihewe ac
wA.'isiUffz snas ^ * m<
Elle pousera Xanara, c'est non dr
HR
mesura des dtails sur la mise en scne.
Ce vainqueu" d i
7 de Irfle
Santiago de Chili un ci- moment*, tr8 ennuyeuse, et je m
pour reprsenter officieuse- demande en toute aioc it quel en
la esuee battit nne. Je dii a le parti le plus patriotique : d'ester
go de Chili* et non a la con- cette aitatttion ennuyeuse ou de la
nce du Chili et reprsenter braver.
Hautement la cause hatienne # FIAOU
an repiaenur Hait', parce qu'il
aoi que c'eat le renaentaot
gouvernement seul qui repr- | -------' j,, D^'-tJ^^t,
lera Hati cette confrence. L YQVajG OU "t Sl(Z6Dt
}ement, et s'il tait possible que
a (t sicai doublemer t repr StpAvt-fitAlM'rti* ll'IZL
il y aora>t lieu de crier l'a- WCretai* erie tt Cas
lie. (I si-lfi', au reste, que la fn* /p l'yit r>it>lir>
n'en a qoe l'arpirence, telle iW* MC? H'WC'Wlir Lea Mndrao ont furieux contre
i semble devoir erster, pour Zapara m .h calai-ei prtend qu'il
homOiP s-nn soit tm'4 de D'api.'a leB renseignement* qu< ne veut qoe 'e bonheur dp Lotfie et
ptrplexe devant la geBte de la noua sont parvenus I Prsident d* que cest dj loi rendre un fameux
It L Union patriotique, quel la Rpublique accdant au dsir service que del dbarrasser de ce
looorabK et mme prpstigieus, qui lui a t exprim, a pass deui Claude qui est indigue d'elle I
ears, que paraissent le nom* iours au Csp-Hiitien. Ce lurent deux Comme ils craignent on retoar
bd svsnt par les indiscrtions jours heureux pour le Cbpf de l'Etat terrible de la vppgosnee d'Irne ils
Pr> et qu'il vcut dans une atraonhr g empressent de fj;re leurs malles
Ifo'il nous faut pardessus tout de cordialit sincre, entour d'hom pour qailter Venise M. Moderan
Chscon en convient,c'est mgB dont Peotheueiasme, la ayra- rno te le premier pn gonlol non'"
Ititoot coart, et si elle pouvait Patni* e* ,e respect lui ont t droit r> emr les places, mais en passant
lato, elle arait, par son fait u cteor Toutes les no abrite de derrire le pa'ais de la princesse, il
i-fil paa * lai rendirent visite et ce foi est enlev son tour et le voil
.__................ .looiqm entre elles et le Prsident I occaaioo main'ensnt dans le eacbo' o la
iliens, lorquils verront d- "'? cootact pgr-b1 do de part veiuB Be trouvait Lottie Ces' un ca-
nier mn, mais Plie e prta un
mourir Clauda de son c'A. t d^.
cide en finir avec la vie Zapara
cependant, vovao! la catastrophe
imminente, cde aux instances des
Modra.!... pt avoue 11 vrit Ue
n'est pas Lottie que Claude n cri
jouer / c'est l'autre I Lcttie
ses
forces, court chz Claude et arriva
au moin' ni o celui-ci allait mettre
lin ' une existence odieuse !.i
Cci fat la djruire aventure du
io'eor Clan le Michel- Cetts fois, il
'ait bien guen. quelques moi*
re. nVatratoie, on vivait t>? simple
mert parc* cun s'y confo'.nai ; l'ex iteocs tait
digne et pondre ; les bt*"i s'ef
'euillaient dans une e'moapbre de
silence et de r'cueillemen/ ; oa M
v ceur de vivie sans bruit, loin "du ,'t
pige, du mouvement dsordonn oui
tous emporte ; on dansait de jolies
anses aux sons du clavecin ou de
l'pinette. Comparez avec les dan
i n t; - et les orchestres dits jizz
baod ? En ce temns-ls on ignorait
a public t, la rclame efirne, les
pins tari un bb ador*.hle vpnait msgasins normes, h s choses ro'os
(12 me pisode; Vdjnce dfinitivement le 7 d- trfle!
loot
sxles, les a'fiches monstres, 1a rohae
as exposi ions- Oi ne faisait pas
d'embarras
La ment, it s'est transforme. Les
r toduits alimentaires les pins corn
muns sont c exquis 't t fins r c ex
Ira fins t. mperfins Ls par'ums
sont tous des C essences le got
de uotie bottier est le fin du fia .
_ rou'e les confrences ont des ides
De notre correspondant sublimes,, '. transcendantes s.TftM
cendant devient ter-ne courao". ou
PROPOS PERDUS
EXIGER fflO!
Ce mol est en train de dvorer .
comme un chancre notre socit [1 "^ VraP'' P'J^'d.cale. parce
s attaque i tout et dforme tout,
notre langage, reflet d'une pense
claire, n'a plus le sens ex
que le moins justifi
Les femmes ont une tendtree
ad "des marc'uc l'exagration. La isode
letdn nom hatien? particulirement granaiose a s eewe ran arrive 'ouc j jet
inispas silm'eatpermiide dwnire T,,,e *insi < Toa- ne P" manquer s.
> js produis cea rflex ooa Qnartier Morin et i Limonade oi les aouviendra de venie
plus grand esprl de daio- popu'ation ont tenu tmoigner au Dins le Palais, Clt
oouh iuitorise-Ml conti. ntn,,n ne ,e Ch' ic ?Ettt reul d et en faire si f^mue I o u'pn d
fe faire tact de bruit autour "m*11" ovations Ss rception a mande pas divan nga. Et M Mode
fistdu nom hatien ? particulirement grandiose iai aette rau arrive 'ont j ieta la gare pour
son train, Il s en
ise ?
esprl de daio- popu'ation ont tenu a tmoigner au Dins le Palais, Claude, hanr par
Iment, et nullement dans la Prsident Borno leurs sentiment! d: l'image de Lo tie qui loi tendait les
ftosauque de dplaire ceux sympath e enthousiaste et franche. Bras la cherche par.out II acquiert ; ,
fvtot trouver convenable d'al- A son retour au Cap le Pisideat ' preuve, par b jou retrouv, que P, .
l'afenMon abilieone t heureux de prendre part au Lotlie a , rellement amprisonna ;?We melai*ge :. "a P*1'1 chien p
[eUptes hait.ennes II faudra Grnd rianqaet organis en son hon
. iiixrfttSa-iKB!!!ntur iendi oir A-0'1 de PriJ p
i unes a eaccoup da tact 7 n ... |iM^C.
Bj-f oid pour que le dl ,e Commerce de la ville. Rception
gia. A ''encontre de ce persounig;
qui ne sapp'iquait qu' l'lude des
iofiaimeats pe its, nous g'ossissom
tout, nous exagrons toutes les pro
portions et les termes qui les expri-
ment .\" js ne nous comptons plu>
d'aimer, nous c adorons et nou.
nos c adorations t un d
gesnauls Le dsir de se rendre
ag-sble es i^ .* ne ; l'excs seul est
coolamnable. Un-? "poseuse-' exa
gre E le n'est plus chumante.mais
provocante et dangereuse quaad elle
est |eune : ndicue, pass ut certain
ge.
Uue dire des exagrations du
rceur? [I y faudrait plus d'un vo'u
des plus ro dia es et du ># Mgi9 C'dat ,n vain
uont nous donnerons de
|x puisse crer de la sym brillante,
I h retenir, dsn le milieu meilleur g'a uont nous donnerons de le calmer- et ce n'est pas i ex. c'..t UQe toile un -stre
Hoprer. la barbe d'une bientt les dtails. plication qu'elle lui fournit qui I apai b.[ astre dans riu/in des
l'Ion ofiicielle, qui sera Le Prsident de la Rpublique a sera : IN pense plus Lottie I. .Tu CQmm ^i^n ;e
Comdie. Ft
Jfe et respecte,peut- quitt le Cap ce matin avec ons ses l'aa joue et tu l'as perdue I... Je I ai ,
!lM consulte sur la valeur regrets de ne pouvoir jouir plus rendue Zapara pour qu'il fasso sa
Wfcsiion de laptre repr longtemps d'ine hospitalit aussi femme I -- Tu as fait cela "
^Krm.n . (m,nTu. a. u vin 0ai I,. pour que tu sois a moi
L Essor, tout an *Jtt "J2RS ... e.11 Poor &*P '" fch b,eD **u eD
1 Pprouver au tond la dou ?l y 'f1,sant ,0MI une mPxtnioa soitsiosi L.pour toujours s'ecne-t-il.
biniisoB, apprhende, avee ,0f"a?le: .. .. .
MPparence de rsisoo. quel- Le Prsident est parti pour St Mi
1,6 possible entre les deux chel, Hinche etc.
t. L Union patiiotiqoe re A plus (srd dtails.
tans doute, A cette occa------------rr~-------------'
neoce djl tenti, il y a JBaUriC6 Btl0DQ6 filS
gniale -,
e p'us
asres,
personnage
e compliment pa
nent, en gn 5ra', r en qu'un
tout.
Kevenons la j--ste mesure ; fia
simplicit, c'est aussi la aNg 'it..'.
SAPHO
tmoT^JXiVnT! -n^e ds Rues des Fr^ntr
ibsani fade nous faisons de l'astre
une c divette i>, l'intronisant parmi
les divin: Nous avons perdu la
no ion de la mesure. Notre langage
il l'treint dans ses bras furieux.. a alourdie d'averbej pesants. On les
et malgr ea dfense dsespre et p ononce eo enflant la voix et en d
aee cris, lise prcipite avec elie du formant la bouche bord; des plus
haut de la terrasse dana les flots jo, es||ivreB Les vnements insigni
VSpttpo* le. sauver. *"> **% '-moindres^
Dars l'une des gonJoles qui arrivent -euia se irsnsforment en diaaati
des premires sur les lieux du dra- m^, se trouve Olivier de Blangy qui modles, nous ngligeons nos elfJBi
se jette A -eau et ne reparult plus... qut*. potes et prosateurs, qui peu
On parvient A sauver Claude Mi- saient et crivait ni simplement et cor
iJarisiaua
DIMANCHE
Demie; pisode du
7 de Trfle
LE
JM fornlsit devant le gou Marchander H
11 It&ricain, BSkOB SiUC v/u piineui a huuvci unuuo n- mmi nidiTiifU1 siajpirmciJi ci cor
. un certsin nombre rfandtSfS chel... Ce n'est que le lendemain que rectement. Chiysale se moquait des
nvrjrl.
hll
itlons. t Noua faisons
disait le reprsentant
APPRENEZ L'ANGLAIS EN
r Ptirioiiquo, et le goover Etudiant 15 Minutes psr Jour
jJJ* les siennes; de part et urne professeur. Raultati aurpre-
fit trs bieo; vous s liez nants aprs quelques leons Sac
* nous 8vous vu, eo effet, es garanti par crit.
IMa fini : par la lutte et UNIVKP.8U INSTITUTE,
O) 236 "W lt8 New-York
lit de souhsiter du suc Ecrire pour rmaaigoame-its
des pcheurs retrouvaient accrochs phrases ampcu'es ; Boileau appelai
1 un A l'autre, la princesse Irne et n cnat Uu cnat Qu'est-ce que l'ai
le P"vre_Olivw_U.n_Pavsit^ue. tfor ?rcHum et des FJmm Sl
vantes et ptn de nos jeunes et bnl
ut
----------- .._......... que l'au
, l11 KSS^Sf* teurdes Preneuses et des Femmes Sa
sa princesse, dans les bras de la
mort I... l'Itrogoth tait elle tien ,
venge ? Es'-ca cels qo'slle avait 1^1* intellectue.les qui ne savent
voulu?... Elle qui savait si bien lire PiS fire la oupt m prparer un
da s les I gnes de la maiii, avait-elle "' u plat ?
prvu ae dnouement ? Quoi qu'on tasse, on est toujours
Et sur demande gnrale
Lholocauste
Le chef-d Ouvre de Maurice)
de Marsan avec Suzanne 1
Deiv *"
Musiqu de Genre
Entre gnra'e 2 gourdesj
Balcon 3 gourdes
. ., i
.- / -


UvAllN
IPa. Gable
Nouvelles Etrangres
^^s^^ss^smj^sECkxgaBssgissssta^: ^v.tzxsmimaBSBzss-szmsaamii
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
Condition de Au Snat
la France amricain
PARIS i Dans Us m lieux offi
ciels franais, on dclare que seules
des ouvertures officielles sont a:cep
tables en vue du rglement des que
lions des rparations et de la Rhur
On lait cD^etver que Paris a reu la
vieite d intermdiaire* non officiels
venus d'un peu partout mm d
New York, et de tous les milieux
chacun ave: diverses plain.es et des
prrj-ts drglement-, mi s Pari;
le goiver
WASHINGTON Le Snat a ap
- rouv up crdit se montant v ngt
m liions neuf cent cinquante milh
Collais pour la transformation dei
cuirasss et paiemeut ans. coastruc
tears qui ont contribu i la dmoli
(ion des navires dcide 1 la suite du
t ait de Washing on;
France et Italie
ROME Au coaseil des minist es
et produits similaires que Von cherche
substituer
L'Emusion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
S!!&3!8&gmmBBUmtr-&
4 Parfelana- flarcradi
Cinma Thtre
nr MIS no ,ve8 Mr .Muisolini parlant de la Rhui, a !!nt,l ,0^^abHc DOrt M I '; '
i ao.ix avnntagt
on a dclat que lo squ
nem-nt allemand sera prt faire of Jj Jm T"7yu7pathie montre p,r C0I ,, ,~ y ;- > ^*v
ficiellement et par vo e d-o om .t-que noas u Frana/au saj.t des r rt JJ"J ujpiin Thophile S.laevo
des offres Ml allis. laFrane sera tl0ns donoe ,'icu a diverse inter Vll.P'.0^ ""'^^;
dispose i I couter. Pou tesugges prtltion, Cest Ufctt| aSpiratlori
i tels
existent
eotre la France et i
pre- que les r :!a i
pays se resseirerom et
d apor4?iar
Zorei lea noua t trop longues.
' tt rah m'm map'dit vrit
Enseignement
profession*
Le "Dpartement de l'Instr
Publiqu- s'occupe d'une faon i
se du te vement de noue ci
raads Manifertation C!S7SUL8l
Nous avons extrait d'une lettre de visiter 1 Ecole Damier, dira
^sssjv^psz trusrrsusbsi ^:^r^~^ wSR^fiiws:
'Italie* II fiutes I ,''a Cncu Jaan t ojvi
c s enui no>ri L Jwot0 considration Cependant si e> in-
dustries de la Rher \e le U o ih ie
l'aspect politique de la sit .t o et
veulent simplement parler d';ff-.ire.c,
ils seront entendus.
\ W ~*4' --vmii.ntauDioiiioi usa uciaui au: ta j^iau'iiu- Mr Ch fiCV et 1 UCOle deS Attl I
"noa). rception laite au Prsident de la R tiers place sous la directioa
deviendront
Dcisions
importantes
bon O/tjr mj;ns qui
pius corapit-s C'est avec cet espoir aixnl^ facili'9
que le gouvernement a conclu le r Vu^'d Zita*
cent trait commercial mais qui n'a p|j COaia a3*tf
rien d'un trait tgulier d'ailiaoc- Ce ut
serait une aventure impardonnable
que de nous lier dfinitive me t a < r
quuat crue existe parmi les mem
publique et i Mme Bomo au Cap,les Elie Guiteau
l* Liom ligaes suivantes Ds que le Dpartement r
Maintenant comment te dcrire 'a 'artport de l'Inspection, il s
Prsi- ' mesure prendre en vue d'
population des aml or lions dans ces
Capoise menti attisa*
Samedi ds
l SSd^e'l0^**Tc";o1 *"ndio,e dOQt le
a "p Lt'^Vt rem i"1 -a **** de U
DUSSELDORF L-. Ui.ner G
nral franais a pris d-ux dcisio .s tires de l'entente et qu'il y a tau' de
importantes. La piemre a irait aux quest oas qui ne son ".pas clur.'S
pouvoirs conti. aux com oandaats uat u situation gnrale,
belges et franais d*adm nisi er le
chemin de fer et la aecoode la per J* P.ff-iw ri*
ceptiondtmp'ssurle taba: et les *U ,U L* !|(
heuies i/a tou'es *^^a^s^aauammm
^_ .,-. les coles religruseiel que a aient Paiement
runies la t Belle Entre pour at Comme noua l'avions
tendre le Chef, tous les corps judi- hier, (e paiement a commi
cai , 'consu aires ense-gnants, trois pcrdhni______________
cirp* de musique, gendarmerie Ca a% r\&*\n*iomaY
poise et celle de la G ande R v i.e A* UCparlem%n\
arrive 'out exp': par le train, les Igj I^a J||(
fonct-onn.iresctviis.entants y taient. ^ ,e ,lin,gcre MUx
3
9m rOrgue de ta
Cathdrale
Le 28 Fvr:er 192
Moasiur la Directeur,
,, ..LJ0igaede'aC.thMale,comman
boisions acooliques. Dans le dcret JUCKingilllin ans ,e Pre,nier semestre de 1931
ui piomu'gue cette dciaiao.le dio t LONDRES Pour la pr=mire XvjK** Prt4 Nou? l'ttendoiii du ro lff jusqa U Cathdrale pour Z^TSZJZT
e lacommiss.on interallie dex- (ois depais lt gucte rambassneu. I"VU Pnace d^s un avenir trl le le oJn. ,6 autos torm-rit le
ploiter les chemins de ter de la rive d'Allemagne a Londres et sa femme P JVuin
gauche de la Rhut. est transfr aux 0Dt dieu ave le roi ei la .eiat au ?:pUs ll
autorits militaires en parue. Par me pa,is de uackl0sham f 7 "g. nrour, b enveillant tou chaise 0 un banc ivaie'nt 'une" pcr
sure da picaution. .pour garantir la Lf dlscoars p,oaonce h et pat 1 %m ' ois qn; ,e me suis adress au vide Le P e Colcaoap avait lait un ,,,,, .,,tlrl avoc Ud%v,
scur. des troupes, la lta de.pont bissadeur Huvey d.ns lequel il a dis ElJ VU,S SU,S f^tonitm.nt b.au discours pour la' circonstan e. |MrSlfia.? bita df!
de Cologne, occupe par 1 t anglais. cut la caus; u natureMde ,a deite wonausant Aprs u Bndlct ou da Sl Sicre. ^ ntUra31a9UtXQ l\^
net pas compr.se dans cet ordre-Le de guerre et d '.Yngletene l'gard '* ,tsPrer <*" vous n.e conti ment, le Prsidnt est sorti ayant
dcret qui entre en v.gueur immd.a des Etals Ulls a pioJail ua m^on la n T,e bienveillance poui Monseigneur son bras ; estai. a "......- "" "
tentemeat dans les milieux of.iels Ml er :e ,succe} dfinitif dure oeu tait le parcours de la ville avec 1: (jfnn iil PUCnmPtlt
anglais et sont sans doute la caus !".?" ,D,presse oule la collectivit Cb.I (Usqu'au Palais Natioial. Enfii "''"V';**"*
de nonbreuses discussions, lai Fo v ,,au Prmce rien dire ; dans la soire, retraite & HCt
t'urCm "'8 er' Moa'ieUf le Direc tul flambeu* en quatre colonnes, Hier Mir dsina la Rue da
' '' nations musique dans toute la ville,leux d'i il y a en commencement d'i
tifice et des viv.t partou ?
l'avais t avec les enfants en auto tl ,,, d ,.._
et non. avons lait tout 1, parcours PlSU?e^ lSSS
eau.
co tg- sans compter voitures e'. bu* /Vfililtp/l 1*^ hiHi
a gys. l'Eglise ta.t comble ; pas une WW* WltVI
circulation
U ment est pris dins l'intit pub'ic
cause des g ves des cheminots aile
mar.d- et aussi pour assurer aux ba
b t*m 1rs vivrts et objets n:esssai
res L Allemagne a envoy aux puis
sauces trangre* ne paitic pant pis i
te gn Oifise a refus de taire s com
rantaireb au sujet des d scouis m is
on sait de bonnes sources que les
dai
loccupation de la Rhur une note atti reqMr0atl de I ambessadeur su tout
rant leur attention sur la gtavn i0rsq a il a mis le guvemement an
de la s.tuai ou dans la Rhur.
Ut certain noinb s d'aog ais rsi
daui la K vieil ettinaoi qce lar.i
lit franco anglaise est la base de la
paix du monde, ont entrepris do g-,
niser ure campagne en faveur de a
Accident d'asco
La semaine ieinie d ux tutoi
ont ch-vir sir la tout de P ion
note de BaltOVI Vllle d*n* le' avirons 'e G o, Mo
pumm M Mr Nicolas Corda co
ce faire une dcla a
la
F.iut i propos de lo:cupation de
la Rhur et ont to;m un comit i
ItcntOO. D autres comils sont en
voie de formation dar.s les principa
les villes de la cte d Azur
PARIS Mr Franois Flameog
peintre, tst mort hier soir.
g ai eu
t Qfl pou Iifuler
du mois d Act on t-aru ^.tanges De Mr Nicolas Corda co, un de nos venant de la part d'un eavjy uan amis* copdu.sait une de ces autos
gc Nest il pas juste pour viter ces
aeciden's d'attirer l'attent 01 Je la
HontniUir au DuecUon Gnrale desTravaoi Pu
iiUffftffft.fff/L UU bllcs$ur |cdinger q,, eX8U dio|
(xllrai UUV " P*'***- I noas semble aoe la
ROME Le gnral D az -- th-mia eit ,IOP troit d
gnralissime italien, mmis
triser le feu.
cht-z Mme Lon l'erre '
Le lendemain g--.nl msse,3o c^ncijra d-a paasaats oqi|
le ; le P e Jul ot iv it (4t t,
be^u discours. Ad es la m -se, M^n
teign ur a joo' du mme prvilg'
D ns l'apts midi, co
tff.t au Parc devant1 la Cathdrale
p r la mus,que de la Gendarmene
foule e co
siden1 et la Prsidente ont rehaus. lsias Ennery pour St Miel
Dsrire fli
V-ts les 6 heures lt Pr Le l'.sident de la Rpi
la tte par leur pteseice ; ils ort (ait Mt arriv une heure.
le tour de la place et comm le temps II retoureera aux Gonstl
, ,, certains " Pu *omb , ne sont pas ?an? visitera Qroai ( MoratJ
,,e de la dwil- P0ur [\^^ fiS r' ts "" '"V * l ""*' Princett1"* "
Augmentation du
prix du pain
guerre, a reu de Mus oint l'insigie Sj-Ja^JJ"1!i
tt ic titre de duc ds la Victoire SE? 1
ont ges de co'oycr
lin Relu
Certaines pices gagnttdl
I
et b eu soiveat pour 8 h:ures. rcept en au Club, tt:
o liions les voitu es soit i-^sste. 'outt l'lite du Cap se ait
Mvioe et un ^0lln* rendtz vous tt mme le Prsi
\ilil M>A1I P *i,li>nt mauv"s C0UP de vol" P^t facile ** Clab ne s'attendait pas ce
.%U '< UU ET* MHtVfli ment les je-er sur la peat sultat qui dpasse l'imagination
MONTHiVlJhO Mr |ose Senato. A notre avis on pounait agrandir a a dxns^ ius,i0 Qcux heures du
Le p.tet de police a aunoac que le nouveau prsident de 1 Uruguay, a 1* toute en ces endroits, ce qui vi matin 'le m(1De 0,r. bal au March tre joue* par certain acitf
prix du pia late augment de 3 cents pris possession du tuuuil prsiden terait de grands accidents. pour le peuple, deux co ps de musi mt de mme de certain
par kuo cequt le mettra un franc tiel.Mr Strrato a l lu pour quatre --_.,_____________ ^ue taient au Club, Gendarmerie raUtent plu beaux lorafi
2Q- Cette augmeutation est justifie ans en remplacement de BalUzr et la Capo se- reliefs chez E HENNE Cai
par le pris de la tanne ; toutefois il Brum. f LU Solidarit Aujouid'hui le Prsident est all ( Ro Bonne FoJ
a ded de ne pas U peimettre MILAN La police a sltl Me- Socioi d Asaiatanco mutuellA Milot- la Gitade,1= jusque cite 7A fiu
avant quelques jours, cest a dire jus noti Serrate, dput soci.liste, direc heure, \ hs 1/2 que )2 t'cris, ils ne l\OUU*l liOl
qui ce qu'on au pu s assurer que le leur du journal Avanti-
prix de la tanne ne baissera paa.
Manifestations con
tre Lloyd George
EDiMBOURG Lloyd George a
t l'obiet de manifestations de la
part des tudiants de l'Uoiveisit qui
ont interiompu son discours des gi
ler>es et ont lanc des saci de faune
et de choux de Bruxelles sur lesspe:
taieuts. a diveises lepiises, un vn
table char.van a coupe la parole
Lcx-premici nuaaftfl l un cdain
rno-neu une poule vivante fut lan
, e des galnes et s'abattit sur les iu
diteors.
Les Cours
Messieurs les Socitaires .ont con S0Dt Pas eQCOre ieQtis de leur pi o Nous avons appris rec
voqus en sance ordinaire puur le meDsde,]e cro s qu ils resteront avec deplnsir que notre ami
dimanche 4 du courant ) heures nous jusqu samedi Martinezf aprs de biHlio
prcises de l'aprs midi au Temple A Vendredi le reste du comple-iea viert d'tre reu notaire.
NEW YORK
sis
Le ilalin
ABJN.NEJltN'I
Un Mola
Pirl-au Prince UixtiIk OU
tlejurlenieui i HO
brai^en ||
noraes il alUaaMik pfki d a|
de la loge Le Mont Liban , ,
S'.etling 47,o6j ft ae l'enterrement tout prs du tfa
Fianc 1644 " de ia^hanibre.
_______u______;> H pocd la .ception de
nombreux membres adhrents et ua
memb e fondateur gratifiera l'assem-
ble d'ane intre.ssn.e causeue
Le Seciaire,
Llio JOSEPH
du-
Nom nation
C'est Maie Lonie Gabriel ( certifi
cat d aptitude pdagogique) qui a t
nomme professeur en lieu et place
de Mme Wilsoa appele d'autre
lonctio .
Nous nous rjouissons
et lui prsentons nos chi "
pli ment s
Uc
Est dcd h er soir i
Aimait 1 argile Filial**
ta lieu ; heures de l'if
convoi partira de la o'
re No 120 Rue ani
lire en tte du journal d mu Vendredi T.* m"" "*1U1C1 "lQX**\ Pur se ieQnic i ls .
a Mars sa heu de Jeudi >i Mats JVZHeV"** k tmM* .*Aux parents prootti'
' dupremirttiin. condolances.
_____Chapeil lloat Capmel
p,,, -Stt m* de pJ^Uattti11*
..
<


LBgMAIlN
BOITE
|, TABLES
[STILLES
IDA
I, utilise a propo
tSERVERA
I vos Bronches,
i poumons
1BATTRA
ies, Bronchites,
Influeuza,
Emphysme, etc.
SURTOUT
EXKE/. BIEN
VIITABLES
.esALDA!
seulement
ES
t le nom
lent des navires
|.ca ve- am du S df
7 du courant,. h cr
l'Euiopr. v N-Y
"Ftcerick H.dii k
MF le 1er du ceuiani
jheo, Gon;ives e* fott-
eit itiendu ici le 8 ru
* S|S t Nick'jie f
\, chigeia oiifc'fmt 11
llnrope. v N Y, i
rtlarrj 1 L' ?|S
U'tDdu vers 'e n M j
pnvnt pour i'E
|eniDl de Htn.bo- t
|eit:tfeodu le 8 ci-
}A laissera N-Y L- 8
[-Le rp GORGAS
J luect pour N-Y
WL laissa N Y le 5
tau Pnrce
i isr
mm
muni
de local
[scie Amlie
1 BOBbRTh
leur d'anneacer su com
licots et au public n
[ai transfr ma pbarma
de l'ireien local IQ
. la rue du Mgasin de
Ici. fi ce du magasin Si
lioce, ier Mars 1923
hmoriam
|br 1 Eglise du Stcrt-
di Cinq Min courant, i
demie du matin, un
ire po< r la rrmoire de
ftnnt Claire Hosstgnol
QMathon, dcde le
site dernire
[tris lient I eu d'iovita
1 qui voudront, en assis
ffoonie, onner ia
[dfaote un mcigcage
AUTOMOBILISTES 1

Flus le kilomtre? sont parce n us dan* 'ee
I'ee B'itsDDjqncs en se serv.rl de
La (izolnH1

Su
Que den'suu'Ofie quelle m - (-'est ainn que les m aniciens ont
insist pour avoir de la SHELL
pour les avions pour :
i
La Travfrse
de
I'/tlantiqiir
2
Ia Travbrsfe
danglerre
BN F USTFAltE
3
La Traversef
de
l afrique
DISQUES R0LUMBI1
A ma leurs de bonne
musique,accourez chez
is PreetMmann-AGQERNOL v/
Rue du Quai
Oh t'i>u-
tamfcta ^morceaux J*apra); 0nt> Step, "oK-ti^
^WoCogues, frarvl* aajf-auu, fraiiaii, eSpiv-
Jjvfc, etc etc. i de* pttsc cxccf>lu>\uulUn\nt,
Tons les mcsnicieDS qui ont essay I"
Sfc^^I ont reconnu es qualits :
1 Plu* de kilomtres par gallon
2 c Encrassement de s cylindres rduit
3 Be ueoup
au minimum plus de force et de vi-
nsse en monte I-
Si vous ne connaissez pas encore
la SHELL, essayez lia, vous en
serez satisfaits:
h n vente au dtail
Dans tous Its Garaaas et principalement shez '
Station de G oline de Petit-Four; -
John H WOOLLEY Hue Dan c Deatouohee -
A. Ci DSETJtJN, Orana Bue efface Station Centrale;
0.9* Pomitra
En gros chsx :
ftoberts, Dutton & Co
A g* vis Gnraux pour Haiti
PHOSPHATINE FALIRES
est l'aliment le plus agrable et le
plut recommande pour le enfants
ds l'ge de 8 9 mois, surtout au
moment du sevrage et pendant la
priode de croissance.
// facilit la dentition.
Assur ta tonns formation ait as.
Excellent aliment pour les
Convalescent et les Vieillards
mm TKOxrvx pamtoxtt

OApAt GCnSral
G FBUNIEB* C-.6 Hu de 1 Tohrt, PKIS
L
a
aison
CORDASCO
IMoniTentoux > venant
l* les ports du Nord
Ttjile 7 coursnt.
'If|0ur de son arrive
lre directement pr-
paient.
M*'a veosnt de 1s Msr
P Ports du Sud est it
cn'"t. Il reparti e
|f0r Sintigode Cubs.
^'Briire sera axe
qetbot
fBc> le 2 Mars 192}.
L Agent.
I ROBBLIN.
Sise Rue Bonne toi No
A rhonreur'd'informpr le public, et particulirement sa nom
bt eue et fidle clientle, tant de la Cabale que des autre Tilles de
'a P ovines, qu'elle a a^tellement tn s'rck un as<*o'liraent comple
d'articles de Cordonneriequ'fUe 'end nn prix dfiant lou'e ron
currenre: Peau dplot*'S eot-leun et de oulea qouMi clous, il-
lets, larets, talons caoutchouc, etc,eic, Machines Str.ger et aiguilles
pour marhirteS'
la Maison promet sur'out sa cl'ntile de la Province, une
prompte ^x ut'On et de la c 'rif dans les commaiides qu'elles veu
dra Lien lui confier.
Bo dehors de* ar de tles en teier pour portes et clous pointes de Pens toules dimen
sions.
tioiil8
'\V
Ci met! 0. K. en
de 400 Ibs
VIENT D'ARRIVER
Le plus 'conomiqufl pour son rendement suprieur
Le plu* conomique rour s folie renitiDca
LArchttfcts qui lemploie peut co islruire pour moius d trgtut
Le propu'air- qui eoittroil dpense mcin En tente ehez>
L. Preetzmami'AGGERHOtii,
UWB DU OUAI
Voici 5 produits
qui mettent en valeur
la beaur de la femme-.
POUDRE SIMON
SAVON SIMON

k I *"
' '* I
et
inimi
rabl.
ICRME ^f Slf
A \*\ ...... e.M' -^^
' "...........-' =^
rv,d' J SIMON "!#|
Crme Simon
Mtii
'3mZ
^
^
*i)ctuuif'
(cj P>n
tn-t-
mxb.
Go
>A/S OC
SUCCS
lu

Si
ERV
Dbdb le bel de i>' irj *pr nrr b tx client*, Iik off>e 1 a iuele
i'vartade'0 la fralc'ieur *t de 'o-1 b- iM ' 1 prti *Keeptiooa !
tltlg' 11 g'SO^fl h i'8' ii* iMCt
heviot no r ." \ pouc 1
Voi'e biaoe
O si rdie conlei 1 b
Brabant jRtme et non 1 g
1'erct.le b'pne 9up
0
' "0 -i rjp r p',"f
1 ( imm< 1 Or A&b
45 I a t 1 iMi
9 50 touiea q 'i *s
r-^r>f m^ijre brod In ma-
Toile A voile ro .r o> 'M voi rs 0 40 chi^p de tiu p b*aot l'anoe
Kidenn rnoni>"'ltr)f> a /I is lartr, Bai eue aupnrifur dot z>iine
40 P X 42 1|2 Y-la de l.>rg 10 CJrepon fleura COnltot I aun^
Moaseeline sj^s^p dt t1 3 50 n>iimir npiaie sou
Raain b'a- c il -I dorb'e larg 0 40 Diagonal noir extra
Bjso a:.rg bdoubU largeur 055 Palm Besch ai^l grti t r4
7
0<10
Mk 4 50
5 00
i2 50
fe ye blvti argl [a 4 70 & 5
1) ill li hi v!- h! t , 1 40
0 70 Drll b'aoc DU on nr.glaif 0 76
040 Drill coter, blanc IDfc'aia 050
090 Drtil Tu?aor snp. 0 40
"if. Duek til blarc aneUii 11 70
1 Alpaga notrMusmeor 2 45
o 80 Kaki i^une snghis lop 0 5!
035& 040
Toffor d Poip ro^'.cheiniie
hnm n e* robe
Gabardine blanc I arres
Organdi cnolpur
BontOQa rr- I,
Crpe anglais, g* I
Crpe anglaifi p I
Colo a drpps rgl 80 o or 1 au 0 80 k' k< blinc a<)p
Tolla dt9p lil ariglaia 2 50 Z'P'<" barrai iotc pi'ir
Toile A !ud'*!* Baodes hxrVes suisse par Bai dprri soie d<301lioej
ci r et dtail Ba* i )>ir suo4r|*or
Brodarira pour robe ttas icerc Pe'g- ej f1* footea Ips qualits
et gre r*eors e'c etc
Or/^r ci eeifBP brod 1 aure
000
500
'?00
80
Ch loafsttea enfant i a0& 2
C^.pmn Ir'rct ma^fhPA rourtts 8
1 50 Toile \ voile pr g-ar.dH vo liera 0 70
La lit? prait trop longoeail noua f liait Si 1 rB*r< r 'oui les article'
que roua ivf en msgasiu QSjatponrqcol COQS v )"< invitoce, avan'
dallpr xlllenn porr tois emplettea d li '.-pnrfi*, Bper la Mx H SILVERA, csr nulle part vons 0? tn uve-' z des articles d'auifi
nv" q:a.!' d.-E piix si rduits
v '- -.
- '


: l : min
fURODONAL
lave le sang

Rhumatismes
Nvralgies
Goutte
Or a v elle
Sclrose
Obsit
Qui vaut rester Jeune et viter
les rhumatismes, le durcissement
dee artre* l'ensablement de
reine, les varices et l'obsit doit
liminer l'excs d'acide urique.
ce poison de notre organisme,
t faire des cure* rgulires
d'URODONAL.
L'Indication principsl. datos t
traitement de I oriMo Ifro'.r. consiste
avant tout e^naechei 1.1 naissance a
le dveloppement les A I* nrtoele a? preselrose. l'act'i?
Jjtque Aant U seul faneur Tbvner
Kiivion. on devra, avant toute* autie
chose, lutter fcieraquement et fr-
quemment contre la reie^i i,n d'ecUl*
urique dans l'organisme <*i employant
l'l.rodonal
Professeur Faivsi
j< ct'ii mi a l'Unlxnn* a MIMf*
Et.iBi Chsteialn f Vslentleones Part*
*t isa ph.'-
ss.1 aii rai "ii'i refaa rumi, tant- I
OIM L, I KU t sdaHI Aitr,o sclrose.
aimi I rmatsset, Maladie de U fsmiw. '
nirihvmc l^edioviitlic
LIMvri/M Baume calmtnt ahuia-
I H! T VvV* L. iismes, Ooime. Lut
uraluro. N-

Vaillant it Houe agents gnraux, <72U Mae du Magasin da l'Etat
TIMBRES-POSTE pw COLLECTIONS
in
J'achte les Timbres des Colonies. Me soumettre
chantillons avec prix par 100 et pari .000 de chaque sorte.
J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon
Bulletin mensuela vec priicourants d'albums et collections.
^Thodore CHAMPION, 13, Rue Drouot, Pari*
NOUVEAUX ALAMBICS,
fw DISTIUIB a RECTirna. I
L** EAUX DEVIE,
MUMS. ALCOOLS, sts.
DEROY FILS AINE
M 1 RI n-K
mi ^-v >*. m 4a Thitn, 7
VIE ESSENCES ,u MANUEL d. lirte,,7V. I
Pharmacie F. Sjourn
Donne avis sa clientle! aux mdecins et au public qu'elle a
tramsorm son Laboratoire d'Urologie en un Labi ratoire d<
biologie appliqu sous la Direction du
Dr Ricol et F. Sjourn
Le laboratoire es ouvert tous les jours de 7 bref du matin t
oeures du siir pour toutes les recherche* ei analyse: prvues e!at 8
l'annonce ci jointe* saut pour le
Was*rm?nn et a consty.te BrG'Strt k
S"^>nt reues que le uurdi d> chaque semain*.
S'adr^o>r a ia Phirmntie pourles renseigneQiDtF
A naves d'urines et Sue gastrique,
Raction de Wass^mann
F*c'ion deTriboule',
iamen du smg e du ptif
Examen d s matires U cales.
xamen te cra^'h*'
A Ibu^inn r^riter
Cops'an*e CrfoSertt lie
hthurfh le S'irohH rtCo de nocroque*. etc., te.
A
Liqidaticn ^
un
de marckn
dis Chez
Paul E- Mi
Hues 7 rai ruirt $dn Mugain de t'/Cftif
Afin de taire de la piace aux nouveaux arrivages n s oomai u
ces demati w te euie u rabiii; \enex prendit, car uous ne
r^ardone p.s aux pnx. ,!..
Moites b ancbr.s pourrobrs et calefjns Unll kakis jaune rt 'iv,
f^eriote marine, Se *e Bton, marine pO ir jupe.*, Chtpa x de pail
e< (oui humf? Po idres de ni. Parfum, S vous de luiletie c Igi
f et La Viole te Paris hau?a t;e* et Bas ordiuare*, Fil pour croch t
B>uU ni m'Ul pour col et poigne', Chausu'fa damei. ti e'.< toa
ton > 9, ubeiuisea oulurs pour henauie*. Mouaraiine de : oie
Heur.- te
C'est inireatant
u Nervosit
No* nerf* ressemblent a na
treillis comp'i(|u de fils tl-
graphiques Command* st
nourris pai une partie du
eervsauqus l'on appelle cen-
trai nerveux les dlicata
filaments nerveux rayonnent
dana toutea le* direction*
travers la corps. Aussi loaf-
temps qne les centres nerv*u
sont capable* ds fournir
continuellement da la nourri-
ture aux nerf,ceux-el demeure-
ront forts et saina. Maia de*
cjne le* centre* nerveui l'aJUl-
blissent cau*e d'un tarerait
a* travail, ds tracas ou
d'inquitude il leur sst impos-
sible d'envoyer la nourriture
ncessaire et le* nsrfs devien-
nent fatigus et l'aigalient.
C'est alors qu'un bruit soudain
von* fait nrsauter, vou*
davenes irritable, vous souffres
ds nvralgie, vous tes agit st
abattu. Dan* est tat de
choses U n'y a rien qni gale

Parce qu'tant un aliment
puissant ponr les nerfs,
Wincarnis attaque la racine du
mal, cre une provision de force
nerveuse nouvelle, stimule et
revivifie le systme nervrni
tout entier. Kssayex Win-
carnis pour la Nervoit. "
C'est merveilleux. Plu d*
10,000 mdecin le recomman-
dent.
Achets une SCSI Ils M ''^'incfn
'BJnnrH'K on fient 1 nlilsail tUss
0 tou'e le Phrmcie. etc.
DOLEMAN CO. C">.
Wlnuu. nia VvrWs, WCRWIOM.
n Vente chez
KRANCKJ. MaRTIK
An prix de 2 dnllors (fanae botv
(tille et 1 dollar 1]2 bouteilles.
Bue du Mania de 'Mat an-g tact
Usine Glace, Port ta Prince,
a
I Istatat
m__a
53
^
ce
sSs
Les petits enfants
font la joie du
Tous les jeunes maris rvent iux rnomenM
avec d-js enfants sains et heureux. Mal
combien de jeunes femmes voient leur rve i
prorent connatre ces joies a cauie de drange
iques qui peuvent tre corrigs par un
st rapts.
La Composition Vgtale de Lydia E. ?ia
actement le mdicament ncessaire comme i
l'indique:
Puebla,Puchla,Me:.iro.-"J,al pris la Con
taie de Lydia K. Pinkliain p)ur des douleurs^
et le dos : a. i parce que mes rgies venait"!
d"hmorragi- et dura:jnt plus le cinq jeurjj
vant pris un nombre infini de mdicamenO|
Une de mes amies m'a parl de voira contj
et j ; la recooima&cle. Ma stns est icven
et moi vous eu sommes reconnaissants, ]'4
une tille) .'t poua sommes en !>onnei
llACHOttRO Dr, kosas, Joaqaln Ruiz 27, ""
Pu. bit) Mexico.
Un paAl BOmUrs i". lettre) aimiUiret|
l'aOCdU Je la
Composition \eg<
de Lydia E. Ri
LT04A I. tXNKMAM PtOiClWS CO. CV M N, HAJBjI
Lunchs Spcial1
Grand Uel de Fi
Qui par sa situation unique au entre des affaire s uT
P'usque iamais au publia et s* nonbrntt et du
ptursa CUISINE soigne et. tout le confortable n^cetui
fftun de Commerce et particulirement aux commeri
Port-au Prince.
L'htel dbite par Gallon
Barrique* des Vins de Mon
Rouge et Blanc.
Cet Xins viennent directement \de BARSAC et
fut de raisins, nous pouvons le prouver nar des CEHl
n tai tenons toujours la disposition des ( lients.
Champagne et Vi s Mou&stt
modr*. ( onserre mouton
ai , premier choix
Pharmacie VV.
Ktcution^prompte et>oigne de toutes ordon
Seri/.ct de nuit
Produits chimkfiiM et pharmaceutiques de toutM
bpcial'ta, Kaux n iirales, PaHum^rie Hot'
Eors FruuS II, Sh-rbet.
buenm pour kqueur A -lisette. Cr-ne de Cacao,
treute. Genivre.
Carbolinum Avenai
U Seul Prter?stff da bois

. *
-- .K
-.-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM