<%BANNER%>







PAGE 1

IL wATIN moclier au monde cou bien serait tranquille et ordonn ce ]oar la ci pittle itiiiennr t?dis que par ie pas s le ier Mai tait toujours marque par des manifesta ions et des dsor dres Cependant des circonstances im pivues, aprs cette demande, ne permettiom pas aux souverains Lu tanniques de se rendre Rome le le ier Mai et la visite a t lixe au 7 Mai.Us se rendront i Rome accom pagnes de Lord Curzon secrtaire du Foreign Otfice, des dignitaires de la cour et le De La Torretla, ambi r sa dcur d'Italie Londres. Rponse de la Turquie Le Prsident d'Hait Nos places publies au dp Annales Capoisea.Mrs Bnaainth det, annonce an cMatim l'arriv du Prsident d'Hati ao Cap samedi 3 heures. Manifestation enthoatiasine. Po, a ation en dlire du la dpche. Non* constatons avec beaucoup de regrets le peu d'attention accord t I i < lin i de dirsctaura des actue lemeot i certaines de nos places 1 Cl publiques. Ei ctet, i la place Gefirard qui avait quatre petits bines, il n'eu reste que deux, en mauvais tat ; les plan tes qui concourent son embellissement re sont plus arroses, toute la clture tombe oflre l'aspect rel d'une ruine. Quant i la pet te place qu : se trou ve devant le Bureau Hydraulique, on ne doit plus la compter parmi le u auties. tantsoa tat est piteux.— Di Hier six heures et demie par le puis longtemps, ses bancs avaient CONSTANTINOPLR-La rponse train est entre la Musique du Palais disparu. Cependant, on continuait de la Turquie la proposition de venant de Saint Marc. encore a entretenir cet endroit, mai paix des puissances allies telles pr Fatigus, les musiciens n'ont pas a prsent c'est labandon complet 1 'I In -\ i tinnn jl ''\1__ % %  i wilson l C senes dans le ttait de Lausanne a t rdig par le COnttU des miois Ires aprs de longues discussions te nues ec secret. La rponse sera pro bablenaenr donne la grande assem ble nat'anale. on pense qu elle pren ''r une dcision presque immdiate v ci. L ce qui peimettrait de souratttre la epoase au haut commissair? alli mardi. donn le concert traditionnel Touristes Hier malin la Capitale a t trs œouvt ente. De,no n. breux touristes ont visit coi principaux difices et T_„J *• _. # • _i * ont t 4 Sea-Side lan et autres Froductior formidable pinte intrt. dui. Li bateau a laiss deux de gazoline le mme jour. WASHINGTON—D'aprs les chif trs prsents la commission des crdi.s de la chamb'e l'application de la loi de piohibition, y compris Us Ira s ncessits par les violateurs, a tct is, 4jo,7oo dollars pendant la derrire anne fi cale, en outie les ptocl ont pus 44 c/o du temps des distr cts L AUorney des Etats Unis du Ser vice gologique ^es ime que la pro dcccn de gazolme des Etats Unis, 'anne dernire, a atteint 6,201,234, ij gallons soit plus de 1 million de gallons qu'en 192K Les Cours N1W YORK 2? Sterling 47 1*3 Franc 1646 PARIS 14 Sterling 77 ,fr> Franc ie. \% NEW YORK Sterling 47 07s Franc 16 31 Paiement Toutes 1 5 mesures ont t prises en vue du paiement eu mois de lvrier qui pou.ra s'c'.ctuer au plus tard le mars: CHICAGO, iLLi lantegue pure L mantgue de famil Beurre wilsco Huile de Colon messe pork Clear Pork Bœuf Sal etcj Demandez les Prcdwil ,.-. i-.v.Er'VMw pong Wilson & Co, Ils sont dan; les tnbres, • En donnant suite i notre supplique %  ?/ %  /•/) Ci fi// .* bien de malveillances seraient vi H' ************* • _^Nous ne saunons trop dplorer cet 'at de choses qui atteint les familles habitant tout prs de ces places ayant 1 habitude d'aller s'y reposer le soir; il choque le regs'd mieux des visiteurs trangers. De la lumire s. Y. p. Les habitants de la CrcixdesMar heures lyr,; n0Ui P r,ent de 'clamer auprs de qui de dioit et de la Conrpignie E'ec'rique un poteau d'clairage au carrefour, presqu'en lace de lies et ce quattier, devenant l un des plus in ressants de la ville de par la grande route cre rcemrrent qui conduit Peu de Choses, serait plus praticable la nuit' NOJS appuyoos les justes rclama tioas des hab tanl; de la C o x-des Sa Grandeur Mgr Cona. M sur le point d. Mailys d'autant plus qu'il Y Va de nabNI sa tourn pastorale daas le diocse des ,.-,/ % J 7 ,, K i } M ni et de .a collectivit, Mgr Coran Lon R. Ihbaud Agent excluait pour Uaili itrmtai Oonaives. Arriv a Ennery. Mer Conaa commuera pour le Cap-Haitien o il rendra visite i Mgr Kersu/an Mgr 1.01 m arrivera Poit-au Prince dans la semaine du j mari. Oa croit que notre Archevque prendra la bateau franais du a; Avril pour se readre ea France et a Rome. H y a keaueoop taire on ce moment. La t.ehe est rude. Illaut du dvouement et du MCrifioS. Lehn & Fiais i TuWl— I de terre ***** % %  Fonde en 18"6 BAS PRIX PROMU. L'amie des chien* Bureau do l'Officier de l'Etat Civil Section Est "C'est l'Avenue John Irown pretqu'en face des Soeurs de v. Jo.eh de Cluny, que s'est install notre sympathique ami Edoua-d Uaussaa, rcemaaeat commissionn Olnnioi de l'Etat Civil a Section Est . Le local est coquet et bien amnag et olre toutes les scurits pour les archives. Nos compliments antre ami Baussan, Ce matin vers les onze heures et demie un tremblement de terre s est fait sentir dans la parti: Sud de la ville. L intensit a t assez forte, car des ti ie.es de Ste Anne qui priaient ont eu peur et ont gagn les rues. Tous produits chimiques, pharmaceutiques et aulrei dablva dans une pharmacie. EP1CES • Poivre, Cannelle, Girotle, AIIS oil.Musc* SUCRE RXFKIN £ une dame millionnaire de NewYork, Mrs ftidraon Mao Hie., ne gote gure la compagnie d ses uontenipoi'aina, mais par ontte affectionne grandement celle des chiens. Cette misanthropie, provoque (J ttg tMilUfpllp lifltlP D,,' par quelques dsillusions subies au v M*W WWWWW tir/rie Port La nouvelle loi sui l'Etat;ivil en application cours deson existence,et set amour R our la race canine ont onduit Mrs Lac Hie faire un testatement selon lequel aucun tre appartenante [espce ammeine ne sers bnficiaire J un cent, de son importante fortune, qu* sera consacre en totalit la fondation d ua hpital et d'un hospice pour chien. Le chiens malades eu bl> ss, appartenant due geus ^rop pauvres pour paysr un vtrinaire, seiont soigns gra tuitemeut, et tou lea chiens perdus ou eirauta dout aucun propritaire n'assare lexistence seront recueillis et mneront jusqu' la fin de leurs jours la vie la plus agrable qu'un chien pusse rver. L'excuteur testamentaire sera Societ'i \9r t/uj l'rtvention 0/ Crulty tu AmnuiU, 401 tera •onstiuiid l'h pital daus les tn/irons de New-York. Ce sera le plus grand et vraisembla biemeut l'unique tabissement de ce geurd exniaut daus le monde. bur le fronton de la pore d ent.es %  eront giav ces mots, qui en di rout loogaur la mnsauthropie de la fondatrice : f .us 1 ai connu le nom nses plus j ai aime les caieus. > Scnajiido Carme de Navigation L:s Officiers de l'Etat-Civil de au Prince ne se tirent, paiait il, gur d affaires sous le rgim? de la nouvelle lgislatior qui, comme on Apr*. un in.ervall. d. ,!<, mois. 1. Cmlt %  * !" } l EUt W %  oiti d papie Cob.iae de Naviciiioa i dcid de rerecettes dU service. prdre son service la Havana — Cairaaneira — Le Service de l'EtaSCivil tant d'or S^^S^Po^^^^^ 0 dre public, ,1 importe, si le fait que C est dcidment une bonne louvcllc puisque OOUS rappOrtjQS Lit V1S1, que l'ktH cette dcision BOUS net maintenant en comroune rduise pas trop i la portion COQ nicaiiOL aec d autres poris trs importants. _ r Un voyage par mou. nous ajpreodnn sera R ruc lcs lOOCUOUnaircS qui en SOUt tabli dans chaque direction et la Compagnie tu Chargs,- eu transformant SOU die les moyens dt voyagera New-York, via la vantaoe ce sifrwic/ d'orrtri nnWlir an Havane, d.ns un temps relativement court. aviniage Ce service Q orare puOilC CU Nous apprenons avec plaisir que l'Agence dt SOUtCe de revenus, cette ligne qui promet beaucoup a t conue JNOUS esprons que, dans le COUtS MM. L. Mif i B lejilili s u SMsioa ordiQtire( ,, que8ti0Q "- %  j, 1 sera examine comme il convient. Nous y reviendrons d ailleurs. SPECIALITES ; /Marque prive/ Lysol dsinfectant,Psrfa ur barbiers, Bay Kura, Chocolat en poudre, Huile de M fcamkion, Cold cresm, Extraits pour fuiigne. et le flran d film mcanicien arrta vite la machine.ee Parisiana MARDI Pour cause de retour en France Dwiiire Reprsentation i Suif ii'Evtp Le deuxime seiiuon de caic.ne a runi hier soir un grand nombre de ndelc>. Le su)ci asse. intressant a t prch par le QJ vl.a Un iCCidtnt des plus SKI pert Biuntt, aumnier de MSI Utuis de Onn r m~m ,4gue. da.t potique 5 paitiea Entre gnrale 60 eeatimes -Puiari Oild Corpoi Lubricatiuq Oild Huiles el Graisi Prix et qualits d^ toute coucurrenf Lon R, Tbi Agent pour



PAGE 1

LE MAI IN TJIVB PASTILLE VALDA ru ii fisaTAPOi | des Maux 4a Gorge. Enrouements. Rliume de Orveau, Rhumes, BroDchitei, etc. Itf il aOUSEMPT BSTflTAl de l'OpprtMfeB. in Aeoee d'sthue, etc., ete PMT combattre toutes les Maladies de la Pitriae IKIMUIllATIOIJe LLielMPORTANCE DENUDEZ. EXIGEZ toutes les Pharmacies Las Vritables PASTILLES ALDA rendues seulement en BOITES portant le nom N—u mlloHi ptu ftu /t / mm lh t ctftt dmu sur nme tmrimei M no (•/lywfli* KU€ dnumJni un* mmrqut carmUrttfu/ut dt nom inauo*. Libraire v Matin Librairie du • Mat D • vieit de ,'oir les volumes les plus iu\ir$t parus ces jenu-ci. ly eo a pour tons les gots rseotrz-vons vite 4 la L/brairie Malin et vous serez satisfaits [ Juarj de Marcel Prvost { Acale frio itt) arriv ers jcuis-ci Iresqo enlev. Qu'un homme Pense ce qu'il veut, mais qu'il n'oblige pas les autres Penser comme lui" T ELS sont les mots que JOHN DRINKWATER place dans la bouche d'Olivier Crom well. Voil une noble 'maxime que le monde en gnral et plus particulirement: le monde dmocratique ferait bien de mditer l'heure actuelle. John Drinkwater boit de l'eau cui peut-tre du Whisky Haig & Ha if, ou bien encore, la vrit, tout ce qu'il lui plait Je bouc, et personne ne doit s'aviser de lui dire d'agir autrement. II y a des choses qui ne doivent pas tre dcides par le vote de la majorit. Et l'une de ces choses est de savoir si oui ou non vous, et moi, et John Drinkwater nous devrons ou nous ne devrons pas boire de l'eau. Nous sommes gens libres et n'avons que faire des opinions des autres. La seule opinion qui importe c'est la ntre. HAIG & HAIG publie cette annonce dans le monde entier. Ils ont en vue deux objets: (Il Enrayer le flux de la tyrannie dmocratique. (2) Favoriser leurs propres intrts. Ils ont la ferme conviction 3 11'ils exportent de par le monde le meilleur Whisky qui sorte e l'Ecosse. Haig&HatgTive Stars ScotsVfflihky Aucun Whisky Haig & Hai(j n'est export es carafons. Nous croyons devoir souligner ce fait parce que notre maison se servait autrefois de ce genre de bouteille. Une longue exprience nous a dmontr que ces bouteilles prsentent des inconvnients. Elles se cassent facilement et. leur grandeur n'tant pas uniforme, elles sont souvent la source d'un prjudice pour les acheteurs. C 'est dans l'intrt de nos clients que nous avons cess de les employer. C'est toujours le mme .Whisky de qualit hors ligne que nous vendons dans cette Bouteille. D'ailleurs, nous n'avons qu'une seule qualit. HAIG A HAIG %  LTD I Distillerie fonde en 1679) m Southvark Street %  Londres • S.E.i • Angleterre DISQUES nOiUMBA A majeurs le bonne mu si(j I c, accoure z chez Rue du Quai tum&ia {morceaux Vopira); Ont*Up, O^x-lw-i* OTit>iu>l(jiiey £6aob aagCaLu franais tapa* jjnofo, de de. Jed pas ezccp[ii>\xticllem$n£. Pharmacie W. Buch Excution promple et soigne Je foules ordon.u meesService du nuit Prod. ifs chimiauis el pli i r ma reu tiques Jr toule Iraicheur ipeitl'th Eaui mnMles, Parfumerie t-J E001 Fruit Sait, Sherbet. assenes pour liqueur %  Aiisette, Crne de CaciO, Curaao Cha frise. Genivre. Carbolinum Avenariur* Li Seul Prservatif du bois >! r i.. I Agent: HATI: Mr.'Lope Rivera v Grand'Rue 1717, Fbrt-au-Prince Voici 5 produits qi'i merrenr en valeur la beaur de la femme-. POUDRE SIMON SAVON SIMON IT" i Empresa Naviera de Cuba umstign ay;nt peidu le ri*c AV8 f eaif£isfr so No K fi.-he No 44 il ia semas c de Sept eut Monsieur Nestor FELUJ,le tail'sar Jedeui gourdes virgt cinq cea bien connu, informe sa nombreuse u f ,, ?" H ^"*/S n A d, D S itai. B ? a faveur le *• noVem rlieitla que.de retour de I E.r.rger. J"", .2X2. orochair Ta ,iip.rl.commissio a d ev*rifi lise tien, i s. disposition pour toutes !" *%* t J£n.^Z> S des titres de crances toi ||. sortes de travsux relevant de sa ?ru Caba £ t la H mre. Il prendra du a d< Gnraux ; Sun Nord fession f rt et des passagers1 et Simon. Ponr tous renseignements, prire tiare nni ce rcpiss duplica Soin, Elgance Promptiiude s'adresser l'Agent sons ign initre dress. No io7 Rue du Centre en fa;e de Por au PritlMle !rj Fvrier Q2J IwPriice le 26 Fvrier rei; 1 Photographie Eugne Mevs ^ PIEETZMAKN-AfiGBRHOLM Clment FOrfiL Port-su Prmee, le 14 Fv 1er it) Agen et inimi table 1 **#>*aer t t*F"*\ CRME SIMON |CRMESI/ "*"* JSIMON -•?! y*** 9 -C^J 1 Jv 'bctiHjtr I ronlfl So ,A/S*OeT SUGC3 Patience^— Pat... Magasin Annexe des Caves de Bordeaux TTEJNDUParle SiSVaucliD)>du 21 coiirauf.un grand [rivage de vins Blanc et Roug^de la maison M. Marceau Bordeaux.marque si connue etlatUapprciedeiapkce. wo/re de l occasion pour aviser sa clientle qu'ti a reu par les derniers Panama,un grand Miment de provisions fraches: telles que : Beurre % mantgue, Lait Nestl, Crant of wheat 9 \dded uh'at, Quaker oats 9 fcule de pommes de terre. Corn starch, paies alimentaires, sel, re > moutarde, th de Ceylon. Bahing, powdbr,bonbons anglais, amricains, jruits au fui,C0n$ | Noix, Noisettes, DesjconMrves tel que: Amande. corned be* 1. Hartngs, homards se,Sardiues, Saumoo, ?oupe Cara prui es. raisins, asperges,Cpres, huiiref mayoniaist. Paie de eim beils, Tliou a l'huile. Canellsj, Cassoulet, caviar, cpe., coruipagne. Pau jambon, paie de girofle. Anis-toil. poivre mus •bon, champignons choucr-oul-s livre, RiHcll, s fines. Sauce anglai et de, eic ."gros M Dlai Ini amortit* 3e la, eMlaiton iJ\iarit> &rizar8z%>#ei^ncZtiiiK,tyermoiilh %>IUJ tyrat Scacmc fino,tfnao *t Jltatie <33rlzxrJ.C6arvpajri^ *i*t Cliquet arob. Se ilail. Kl& m3eclru et p&armacleru ^>aL a0i5^ (jaaa fait iVtocfl de pioSil^ ^armaaxillquehi'jtoupeCcmar 5c par l'le V f ttik



PAGE 1

Lfc MATIN Crme TEINDELYS V donne un teint de lys ^ .' % y 3 %  7T *: • ^ V •> •^J ;r> *• * •.-; %  #*. VL >*^ita CrJRM TeltlddgS. doaee. parfum: conserve la fracheur de la jeunesse, embellit, efface le, r.des Elle tient la pondre Assure une carnation exquis*) !.. Cra* TE1NDECY5. hne onctueuse. oer*. ei PJ*7 d'offerim i rien la peau. quTBIle adokcii. asea>lit et blanchit tant l.i lufcrinof l'excs u jana la •' %  : taire Parfume au* extrarts de |Wr. la Crme TEIKDECYS i le type le plus parlait de la crme de toiletter on easplot vite le hae. tes f*> de rewsaeu et te* imtatiwt* dK i a pet** >*— *•' S ARYS t 3, Rue de la Paix, S PARIS Toulet Parfumerie et (iraoda Ma(am rs a ViiUtnt *Mouet Igeats gnraw'!7I0 Hueeu Miissin de l'Btt TIMBRES-POSTE pour COLLECTIONS Me soumettre Tachet le Timbres de Colonies. chaSas ave. prix par 100 et par 1.000 de chaque eorte. J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon THODORE CHAMPIONS. Rue Drouo., Paris Pinde kilomtre sont par comas dan le 1 1 £ JJritanuiqoes en se servant de La Gazoline Shell Que d* n'importe quelle marque d'Eismc*. C'est alitai que les ^ ea ?*^ !" J?} insist pour avoir de la SHALU pour les avio ns pour/ i LA TKAVFRSU M I.ATLAMIQ'F LA TRAVERSrB P ANC-i.FHRE EN ACSTAUE LA TRAVERSE? DE L'r*fRlt2L'E Tout les mcaniciens qui ont essay W Sh H ont reconnu !lement entre 45 ft Si, ans. Le retour d'. v est souvent accoiitp.'i'i' de symptmes inquietants tels qu-:; • tati-,iit,t.itnrveux, meUncolie.puiire, de chaleur donnant des maux de ttes et oJffocat ion. Prenez soin de votre sant-, si cette priode critique pe-t tre terminde sans ennuis, elle serai d'annes de parfaite s.mt. La Composition Vgtal de Lydia E. Pinkha ticulirement adapte pour aider les femmes retour d'ge. Son influence se fa.t sentir sur tout! tmequitst renforciez; elle aide la nature pendi, longs mois de cette ptrote critique. Ce mdid prpar avec des herbes et racintJ mdicinales ( tient pas de narcotique., et drogges nuisibles. Son meiltc est prouva par de lettre sii a celle ci : Valpai aiso. Chiii, S. A. -" Pendant di s annes fl fert de ret.u.ls et de douleurs l rs


PAGE 1

atie aune a If o *QA7 MMOTtR rtOMlaYAIREi lment Magloiw [MRO 20 CHNTHUBS IMPRIMERIE DU MATIN 1W, Ras Amertofae PQRT-AU -PHINCG ( mm j LUNDI 24 Ffi VftifiiUa4* Quotidien Il faut oser en tout goure ; mai la difficult/ c'est d'oser avec sagesse. FOKTFNhLLE b"28 fou8 regarde!^,. te CesB CM de notre minuscule Etat | dplac, avec et ta mille, an lit, on groupa d'unis et ceux ''m fervent naturellement de i-ir-iorpa,— eo aatoraofcile* %  m, i W PASS ANT ssstiellement eipresaif. L motion """ qu'il nona cause atteint les sources profondes de la sensibilit, plus ea core que le sens des mots pronon ces. On pent mentir avec dea paroles, mais l'accentuation qu'on leur donne laisse ordinairement filtrer quelquparcelle de viit Une personne t colre ne parvient pas i refrner si compltement le sentiment qui Fa Gable Nouvelles Etrangres LM gestes, la dmarche et le son trane qu'on ne le devine. S'appli L-tt pror huit jouTs,'comnl SIS tS? "T 1 •* %  ff * pirlef avec biht. un jooia l'avance, la pre.se fTt! k "* l ID,,œ e de Ia per,on flrn, "ement 'hit l'irrigation conte rit de la question, qui alimente } uumune que !a parole, le renue. On trouve tour tour, dans e s les journaux de cette aemaine, 5 • sou^lre • %  P la3 'acile ,on de '• *oix. '* douceur, la bont ne aer-BBana donte abandont 'efenir ses mots et de rgler l'as l'aigreur, l'ironie, l'humour, la sDtt.i fine longtemps aprs que le Passion de la pense que l'accent te ou 1 intelligence. Le timbre au sot de la Bnublian aura rd. mme oui les arrnmn.un. t %  •% r ;i nnmt *A. ...,„ :.. %  ... : Statistiques dans de la zone occupe quelques jou*s 1rs franais et belges auront le incident ne PARIS aj-Enrponseauxrcen'esd K^iL"**! Aucan clarationsofficels du gouvernement SM P roduit u su,,e de ces mesu que longtemps aprs que tnt de la Rnoblique aura r i aea appartementr. --gouvern allemand -.elativs au moment tota de-; livraisons et des paiements faits aux allis, 'e mnisire des affaires res mme qui les accompagne et aorveil point |de vue musical, est plus oi T ton. sea mouvements est tche ar moins joli binai, insinitiant nu i„ f>ue. Dans tout ate, mme machinal, que ou mlodieux Ei eoral [jSSSmmSSSi sa?7S2t ,,t n m>B,fMte tra 0 X U < ae Si quille n !j Se wSfm^^SFil ? L T ,! k 1 ^" de m P" nd l,e d u fl-cion malzdique du It compie de ce que'c'est le ? Sea P h ,es &f 'orer'e en sai larynx, est an indice impliquant une Itam-a.'-iJ salu dentbousias* sxacte ment la musique, celle des **ge mfiance; la raucit de la voix b ae sera t il dtourn avec IDton t ocs. dnonce IM pires tendances, les habi jeu encore seri-t'il reat indif"geste rvlateur est d'abord la Indes nfastes, lalcoolnn.?. la v olcn l ce paeaage on continuant !" "che ; le jugement peut, presque habituel. uper de aea affaires ? J M sr s'y fixer car le p.. tra II y a deux voix affaiblies, t-.eil.iei LKS Goo f ?es Cap-Ha'wn l tte moial et surtout l' ni sont exrrrement aympathiques leiyiiiBa qui habiteoU, de* ""I des impressions de lndivi expressives et dlicates, car il arrive iakvi?n'r eZ J a H re i de Y0ir oa moment Posent. Sans voir la eoavent que la voix se fane en mme du Joovene.'L.n', 0 ^" 00 4 Ta" 0 "" qui m,rchf maD re m lc vi "ge. par suite deU plnbeaom"S sorec' Ut D U$ ^ vlt P U ,OQOrn • %  !" ou d'an Ut' maladif % f*Wlltloo-olSailSS^KL ; k Remarqu amus.nte et souvent k) celle qui devra le mettre 0 ,,,nt 0U b en cadenc, spirituel et just.fie : les personnes b-unes ou • lai feront-ils un accueil tym e* rac,e,x en harmonie avec la per l'organe de contralto; les blondes ; toarneront-ila i. • on e !" oiale. On la reconnat avec celui de soprauo J ai connu uoe p4les dfauts, ses qualits, ses habilu et dlicate jeune fi le qui possdait U des ; on devine la proccupation de plus superbe voix d alto qu'il ft poi ;!i Drgaf 68 ot ieures le prit au rythme des mouvement* aible d entendre. Et c'tait d'un efl-t •5 SI i 6 ^ 0 ^! 16 rnriax L *e, la cotrplexion physique, l' saisissant Dttl reu P UbhqUe Mr " 1 ttl d e IMl i e manifestent de la Les observateurs aviss ont aja •ont toi queation. ,ui ali 1.^1^'"' K ,0,i P*. " P" fe !e our et vileQt pK i H preaae dljou > !^S^]? bte pt,e t Bldone M P l e lcndu devaat bat cou64 dea mi. • UBe ,e ou %  l eaBe homme ; fiance. la bou^^mr. !" ?"' 08 cel11 ci d,flre dl P" des P^onnes SAPHO ^ZSPaSiZ T" ?: l0 f>> P" • ^agrin SAPH0 m l mit bien connue5 de 'r ,,gae de ?ivre 00s le P oids ' paa tout naiurJ ? ,0Ur u s ? u P'eMe, 1 last.sit l'en A ipie r le d recteur des douants allemzndes a refus de quitter son trangres publie des chifril iu'oV bureau jl *t arrt par les soldats frent grinde-rent de ceux fournis nca,s e r l conduit ) la nrison allePir Berliri'a note officielle franais mande Les autorits allemandes ales rpartit corn-ne suit : montant to ]*\ ,e d lcce P ,e r le prisonnier, tal des versements faits p>r l'Allema francilsonl ir r le directeur de g.e i milliard 889 millions mark pnson el loat enferr ne dans sa or en espces et j milliards 961 rn : pr , pre "i" 80 ? ea Iui doQn nt ^ d lions marks or en na'ure la valeur recteur des douanes comme compa de la mine dela>valle de la barre 8n0a A M, y encr les employs des estime i joo millions dmarks P 3lC f nt re,us de SPrvir les ,r a n'est pas compris; dans ces chiffres M les t roupea 'rana ses ont alors La Fonces reu i milliard 779 m- ? tC0 P*>e bureau de poste presque lions de marks or. immdiatement. Les franais e: em f.es stat.st.ques oub'is par le mi P' 0 ?^ d l l Pb;* et tlgraphes mstre de 1 agriculture indiqu-nt U 0 ti < u,,le travail et la population allemande se trouve sans communi cation avec l'exrieur. Il v a aussi 0Q lai rcolte en bl a t en 192a de 66 millions de quintaux au lieu d; 64 millions comme on lavij* |tnnonc le dficit est moins grand quon'e croyait, mais il est suffisant srieui rour que les mesures svres soien' appliques notamment l'emploi de la farine de seigle et autres crales et 'H n'tait pa 8 tout nainrei du l our La souplesse, 1 last.sit l'en .Montre joyeux d'un vne a rain a PP rt 'ennent i la jrunesseu MaiiNC RflPIlQfit illc rwadana la via des villes, Ieur 6fUX 'emmej de mme ge, % %  •IWI ublclltitj lli* 0UMti leB q Qi D0Ql t ,. d b0Qne f0 je j. ^ nffle d R [Je ls capitale. Et du ct d ducation vulgaire. on?unedmar Fort, t dn S da8 ^ r w 0 o nt< C^r d,s P 08 * che ,ot d '*rente, et il eat imposai dU Ma ^ aiQ d *•! ds avmn.rh ire J e m nifeB ble de 'es confondre fussen.ellcs pa Mn SMSV M J iaKr, e *, l eur jU8,e "iliement rtues et coiffes P M<*>rcnand%9eS tuer ce ani %  un min r Branatoes t i L"' —r—• %  mur juste •ttsrcherce qui epuman , J lea ascueils. La Pression de la main est un au pe* cela est pauvre, vrai tre ,n dction du caractre : c'est un | signe peu prs infaillible de la pen Dii AA ., a^ invisible. Il est^sulle manires P"rve il faut un bisto de tendre la main efe la serrer. Une l D rend DOlr airec Personne timide replie sur elle we national momentan mme, peu liante, mfiante donne &e!dr.a. 8 uce n f ,r d r et ?', de rnclir: P ainai i flB S SSi *2H* de,,ran t 6rer y^Pethie, Mimitrie il'tia de r les temps resret ,c I m a eiirtQt eer la sympathie, p rsgrei oflrent tou e u |w|l dang on J ^ • '• traitement des ques e 1 bienveillante treinte. Une prs Le Praident rie la Bpoblique est '•procdent par srie, on molle, fade, doucereuse, appar frriv au Cap Hatien samedi trois _a.. ^ eridr ,ei fl nM D a de ? eD :an, elenx ; celle de > heorea de l'apramidi. Son entre ann la P re, e P rl Personnes motives l'txcf, sensi fat fhaleureusemeat accueillie et son u nous procdons par bls, neiveuses. exaltes, est anime %  S 00 , Prmi la population, eat un al,.. de toute la chaleur dont leur cœur iM? S, 001 00 dboto)du rgime actuel, dborde. u !" \* du Cap est tout la joie .•ebaliur de u nationalit, Le contact de la main ett nceasai hn P ! de -. i e .^ he i d e ,E,at et B0D ••Ui Vrd.rfio'"d.'."rt qa ?' "" '"f""' " i guide "Fini!, ao M,ri.r 153 ds g v s i Esser, f) 1 abourg et au trs lie n de zon s oc upes. Les foad' d grve envoys ar l'Allema gne continuent arriver tandis quils ont distribus aux grv stes, les fran ais en saiiiil ut journellement une I? rduction du gasp,age.Le7>mpor" EjfcJt2?!??* ils ont saisi 12 tatiois de bl devront tre rduite. mi '" oas de Tnarks que les allemands autant que possibles car elles sont va,e l 1,,nteo tion de distribuer aux trop onreuses i cause du taux lev S revislcs des chemins de fer. En rai du change. me te,n P 3 le s nouvelles autorits d. VARSOVIE-Une dpche de V.l l oc: upat !? a oat tab ''' une agen:. na annonce que la tranquillit^nk K C ,riVa,! a ^eldorf et fTaltdans la part e de la zone neutre Slii n g AA tant entre la Pologne et la Lithuanie: fa * Jf*^^ Lesincideofs m i moins !" t&#g&^ %  ''irdUntS punitionsL'administration fdrale i t yi H *"** des chemins de fer et.le conseil de iPUSSlilDOKF — Les incidents Jf ense, organiss par l'union ouvn malencontreux entre allemands e re,ont publi une proclamatioa pojr uajiis sont moins frquents mais Iair e emaiquer aux ouvriers des che cela n'indique pas que les allemand i mias de ,tr que le gouvercement de aient abandonn la rsistance pasi Berlin les soutient dans l'opposition ve, la distribution de tracs et de bro de l'occupation et les rcompensera chures vont en augmentant et on pour toutes les pertes qu'ils auro t constate certaine agitation dans la s bies par suite de cette oppositkn classe ouvrire de la zone de Dusse 1 doif, en raison du prix lev des den TriOOip'lC (le .'Vldt* lir res alrmenta.res. les manifestant n „ F vidieur demandent l'augmentation dessalai U<3&CaQpg "jPARlS .5-On dment officielle san^mo^w,^^ nialeen aefv.ee dans SBaS T^SS VT^^A), "' JlnnAri^S couvert 5 k-lomjs foo en ligne i, ArrebtatlIlS dro, e at,e,Df l'etitnde de ;6o m ESSEN-Les et belges ont trsordinaires pour pro'tger les servi '"" A"" ** iJCUICS 4 minutes 4. ces d'utilit publique dans la Rhur cond "* D progrs considrables i cause de l'ordre donn par le gn 0Dt , accomplis dans le vol i voi'e ministre allemand d^a P endanl les dcr n>ers six mois i*6SiaUi)S droi e at,eint l'aTtitnde de ;o mLes autorits franaises J? aU dess uy t a P int de di Pt et pris des prcautions ex *> n £ la g£*f de l < !" P a d e pour protger les servi 01 a henres 4> minutes 4 t se jF** rserve, .u ^ ^^ rV D 0na P* ''r de nous Pourrait s'endre longuement gAn milieu d^t.iom^La^nn^ i0n chose: c'est -1 ou sor ce ,u,et La voix, 1. son de 1. fu'e.toS .jour aup jaZi. Voyons I voix doune heu aussi d'intreasaa ous envoyer mon ouve'n r SSS.I IT.AAIT i" obMr r aUoai U rend charme ous et vos collge. *IAUU du son, c est d tre intimement et ci PRESIDENT D HATI '1 rai Groener. .„.,.,, ;iriliaiM ,, s transpoits, aux ouvriers des chemins VovatlA ti>* ^n,,,...,. de fer en grve de couper le gaz, wo J a e UeS OUVeraUS 1 e u. a# *J ectlic Partout o c est pos Lfla llttll Q| S ble On a occup les douane! de ROME—Pri n.r U o„ 1. Rhur et remplac les fonctionna., D gU,s de chti r to^TTH les allemands du teivice de. douanes S SM^^de^,^^^,;


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05869
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, February 26, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05869

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
atie aune a If o *QA7
MMOTtR rtOMlaYAIREi
lment Magloiw
*
[MRO 20 CHNTHUBS
IMPRIMERIE DU MATIN
1W, Ras Amertofae
pqrt-au -phincg ( mm j
LUNDI 24 Ffi VftifiiUa4*
Quotidien
Il faut oser en tout goure ;
mai la difficult/ c'est
d'oser avec sagesse.
FOKTFNhLLE
b"28
fou8 regarde!^,.
te CesB
CM de notre minuscule Etat
| dplac, avec et ta mille, an
lit, on groupa d'unis et ceux
''m fervent naturellement de
i-ir-iorpa, eo aatoraofcile*
m,
i W PASSANT ssstiellement eipresaif. L motion
""" qu'il nona cause atteint les sources
profondes de la sensibilit, plus ea
core que le sens des mots pronon
ces. On pent mentir avec dea paroles,
mais l'accentuation qu'on leur donne
laisse ordinairement filtrer quelqu-
parcelle de viit Une personne t
colre ne parvient pas i refrner si
compltement le sentiment qui
Fa Gable
Nouvelles Etrangres
lm gestes, la dmarche et le son trane qu'on ne le devine. S'appli
L-tt pror huit jouTs,'- comnlSIStS? "T1. * ff * pirlef avec biht. un
. jooia l'avance, la pre.se fTt! k "*l ID,,.e de Ia per,on flrn,"ement 'hit l'irrigation conte
rit de la question, qui alimente } uumune que !a parole, le re- nue. On trouve tour tour, dans e
s les journaux de cette aemaine, 5 sou^lre * Pla3 'acile ,on de ' *oix. '* douceur, la bont
ne aer-BBana donte abandon- t 'efenir ses mots et de rgler l'as l'aigreur, l'ironie, l'humour, la sDtt.i
fine longtemps aprs que le Passion de la pense que l'accent te ou 1 intelligence. Le timbre au
sot de la Bnublian aura rd. mme oui les arrnmn.un. t %r;i nnmt *a. ...,____:.. ... : '
Statistiques
dans de la zone occupe quelques
jou*s 1rs franais et belges auront le
incident ne
PARIS aj-Enrponseauxrcen'esd K^iL"**! ,Aucan
clarationsofficels du gouvernement SM Produit u su,,e de ces mesu
que longtemps aprs que .
tnt de la Rnoblique aura r
i aea appartementr.
--gouvern
allemand -.elativs au moment tota
de-; livraisons et des paiements faits
aux allis, 'e mnisire des affaires
res
mme qui les accompagne et aorveil point |de vue musical, est plus oi
t ton. sea mouvements est tche ar moins joli binai, insinitiant nu
i f>ue. Dans tout ate, mme machinal, que ou mlodieux Ei eoral -
[jSSSmmSSSi sa?7S2t,,t n m>B,fMte' tra 0'X "U Se wSfm^^SFil ? LT,! k1^" de mP"nd "l,e d'u" fl-cion malzdique du
It compie de ce que'c'est le ? Sea* Ph",es ? 'orer'e en sai larynx, est an indice impliquant une
Itam-a.'-iJ salu dentbousias- sxactement la musique, celle des **ge mfiance; la raucit de la voix
b ae sera t il dtourn avec IDton*tocs. dnonce Im pires tendances, les habi
jeu encore seri-t'il reat indif- "geste rvlateur est d'abord la Indes nfastes, lalcoolnn.?. la v olcn
l ce paeaage on continuant "che ; le jugement peut, presque habituel.
uper de aea affaires ? J M sr s'y fixer car le p.. tra II y a deux voix affaiblies, t-.eil.iei
LKS Goof?es- Cap-Ha- 'wn l tte moial et surtout l' ni sont exrrrement aympathiques
leiyiiiBa qui habiteoU, de- * ""I des impressions de lndivi expressives et dlicates, car il arrive
iakvi?n'reZJaHre i de.Y0ir oa moment Posent. Sans voir la eoavent que la voix se fane en mme
du Joovene.'L.n',0^"00*4- Ta"0"" qui m,rchf maDre *m* lc vi"ge. par suite deU
plnbeaom"S sorec' Ut DU$ ^ vlt P" U ,OQOrn ou d'an Ut' maladif
? f*Wlltloo-olSailSS^KL;k Remarqu amus.nte et souvent
k) celle qui devra le mettre 0",,,nt 0U b'en cadenc, spirituel et just.fie : les personnes b-unes ou
lai feront-ils un accueil tym e*rac,e,x en harmonie avec la per l'organe de contralto; les blondes
* ; toarneront-ila i. one oiale. On la reconnat avec celui de soprauo J ai connu uoe p4l-
es dfauts, ses qualits, ses habilu et dlicate jeune fi le qui possdait U
des ; on devine la proccupation de plus superbe voix d alto qu'il ft poi
;!i Drgaf68 ot ieures leprit au rythme des mouvement* aible d entendre. Et c'tait d'un efl-t
5 SI i6^0^!16" rnriax' L*e, la cotrplexion physique, l' saisissant
Dttl reu PUbhqUe Mr"1' ttlde IMli e manifestent de la Les observateurs aviss ont aja
ont toi queation. ,ui ali 1.^1^'"' k ,0,i P*. "-" P" fe !e 'our et vileQt pK
i H preaae dljou> !^S^]?bte pt,etBldone M Ple lcndu devaat bat cou-
64 dea mi. UBe ",e ou " leaBe homme ; fiance.
la bou^^mr.?"'08' cel11 ci d,flre dl P" des P^onnes SAPHO
^ZSPaSiZ T" ?:l0f>> P" ^agrin SAPH0
m l mit bien connue- 5 de 'r,,gae de ?ivre -00s le Poids -
' paa tout naiurJ ? ,0Ur u s?uP'eMe, 1 last.sit l'en
A ipier, le d recteur des douants
allemzndes a refus de quitter son
trangres publie des chifril iu'oV bureau- jl *t arrt par les soldats
frent grinde-rent de ceux fournis "nca,s erl conduit ) la nrison alle-
Pir Berliri'a note officielle franais mande. Les autorits allemandes a-
les rpartit corn-ne suit : montant to ]*\ ,e d lcceP,er le prisonnier,
tal des versements faits p>r l'Allema francilsonl irr le directeur de
g.e i milliard 889 millions mark pnson el loat enferrne dans sa
or en espces et j milliards 961 rn:' pr,pre "i"80? ea Iui doQn*nt ^ d
lions marks or en na'ure la valeur recteur des douanes comme compa
de la mine dela>valle de la barre 8n0a' A M,yencr les employs des
estime i joo millions d- marks P3lCf nt re,us de SPrvir les ,ra
n'est pas compris; dans ces chiffres M' les,troupea 'rana ses ont alors
La Fonces reu i milliard 779 m- ?tC0P*>e bureau de poste presque
lions de marks or. immdiatement. Les franais e: em
f.es stat.st.ques oub'is par le mi P'0?^ d"llPb;* et tlgraphes
mstre de 1 agriculture indiqu-nt U 0"ti allemande se trouve sans communi
cation avec l'exrieur. Il v a aussi
0Q lai
rcolte en bl a t en 192a de 66
millions de quintaux au lieu d; 64
millions comme on lavij* |tnnonc
le dficit est moins grand quon'e
croyait, mais il est suffisant srieui
rour que les mesures svres soien'
appliques notamment l'emploi de la
farine de seigle et autres crales et
'H n'tait pa8 tout nainrei du.lour La souplesse, 1 last.sit l'en
-.Montre joyeux d'un vne arain' aPPrt'ennent i la jruness- eu MaiiNC RflPIlQfit illc
rwadana la via des villes, Ieur 6fUX 'emmej de mme ge, IWI ublclltitj lli*
0UMtileBqQi D0Ql t ,. d b0Qne f0 je j. ^nffle d R
[Je ls capitale. Et du ct d ducation vulgaire. on?unedmar Fort, t dn S da8^rw0ont<"
C^r d,sP08 * che ,ot d'*rente, et il eat imposai dU Ma^aiQ d *!
ds avmn.rhireJe! mnifeB ble de 'es confondre fussen.ellcs pa Mn smsVm j
iaKr,e *,leur jU8,e "iliement rtues et coiffes P M<*>rcnand%9eS
tuer ce ani un min r
Branatoes
t i L"' r mur juste
ttsrcherce qui epuman ,
J lea ascueils. La Pression de la main est un au
pe* cela est pauvre, vrai tre ,ndction du caractre : c'est un
| signe peu prs infaillible de la pen
Dii.AA ., a^ invisible. Il est^sulle manires
P"rve il faut un bisto de tendre la main efe la serrer. Une
lD.rend DOlr* airec Personne timide replie sur elle
we national momentan mme, peu liante, mfiante donne
&e!dr.a.8ucen f,r" dr et ?', de rnclir:
P ainai iflB S SSi *2H* de,,ran.t 6rer y^Pethie,
Mimitrie il'tia
de r
les temps resret ,cIm 'aeiirtQt- eer la sympathie,
p rsgrei oflrent tou,e u |w|l dang'onJ ^
' traitement des ques e.1 bienveillante treinte. Une prs Le Praident rie la Bpoblique est
'procdent par srie, on molle, fade, doucereuse, appar frriv au Cap Hatien samedi trois
_a.. ^ eridr ,ei flnM D a de* ?eD* :an,elenx ; celle de > heorea de l'apramidi. Son entre
ann la Pre,'e Prl Personnes motives l'txcf, sensi fat fhaleureusemeat accueillie et son
u nous procdons par bls, neiveuses. exaltes, est anime S00,,Prmi la population, eat un
al,.. de toute la chaleur dont leur cur iM? S,001*00-
dboto)du rgime actuel, dborde. u \* du Cap est tout la joie
.ebaliur de u nationalit, Le contact de la main ett nceasai hnP!de-.ie.^heide ,E,at et B0D
Ui Vrd.rfio'"d.'."rt qa?' "" '"f""' " i guide "Fini!, ao M,ri.r 153
ds g v s i Esser, f) 1 abourg et au
trs lie n de zon s oc upes. Les
foad' d grve envoys ar l'Allema
gne continuent arriver tandis quils
ont distribus aux grv stes, les fran
ais en saiiiil ut journellement une
I? rduction du gasp,age.Le7>mpor" EjfcJt2?!??* ils ont saisi 12
tatiois de bl devront tre rduite. mi'"oas. de Tnarks que les allemands
autant que possibles car elles sont *va,el 1,,nteotion de distribuer aux
trop onreuses i cause du taux lev Srevislcs des chemins de fer. En rai
du change. me te,nP3 les nouvelles autorits d.
VARSOVIE-Une dpche de V.l loc:.upat!?a oat tab''' une agen:.
na annonce que la tranquillit^nk KC ,riVa,! a ^eldorf et fTalt-
dans la part e de la zone neutre Slii ng' AA
tant entre la Pologne et la Lithuanie: fa- Jf*^^
Lesincideofsmi moins *t&#g&^
''irdUntS punitions- L'administration fdrale
-i"tyiH*"** des chemins de fer et.le conseil de
iPUSSlilDOKF Les incidents Jfense, organiss par l'union ouvn
malencontreux entre allemands e re,ont publi une proclamatioa pojr
uajiis sont moins frquents mais Iaire emaiquer aux ouvriers des che
cela n'indique pas que les allemand i mias de ,tr que le gouvercement de
aient abandonn la rsistance pasi Berlin les soutient dans l'opposition
ve, la distribution de tracs et de bro de l'occupation et les rcompensera
chures vont en augmentant et on pour toutes les pertes qu'ils auro t
constate certaine agitation dans la sbies par suite de cette oppositkn
classe ouvrire de la zone de Dusse1
doif, en raison du prix lev des den TriOOip'lC (le .'Vldt* lir
res alrmenta.res. les manifestant n F vidieur
demandent l'augmentation dessalai U<3&CaQpg
"jPARlS .5-On dment officielle san^mo^w,^^
nialeen aefv.ee dans SBaS T^SS VT^^A),
"' JlnnAri^S couvert 5 k-lomjs foo en ligne
i, ArrebtatlIlS dro,'e- at,e,Df l'etitnde de ;6o m
ESSEN-Les
et belges ont
trsordinaires pour pro'tger les servi '"" a"" ** iJCUICS 4 minutes 4.
ces d'utilit publique dans la Rhur cond"* D" progrs considrables
i cause de l'ordre donn par le gn 0Dt., accomplis dans le vol i voi'e
ministre allemand d^a Pendanl les dcrn>ers six mois
i*6SiaUi)S droi'e' at,eint l'aTtitnde de ;o m-
Les autorits franaises J? aU dess,uy. ta Pint de diPt et
pris des prcautions ex *>n la g*f de l pour protger les servi !01 a" henres 4> minutes 4t se
jF** rserve, .u ^ ^^ ________
rVD0na P* ''r de nous Pourrait s'endre longuement gAn milieu d^t.iom^La^nn^
i0n" chose: c'est -1 ou sor ce ,u,et La voix, 1. son de 1. fu'e.toS .jour aup jaZi.
, Voyons I voix doune heu aussi d'intreasaa ous envoyer mon ouve'n r SSS.I
it.aait i" obMrraUoai- U rend charme ous et vos collge.
*iauu du son, c est d tre intimement et ci PRESIDENT D HATI
'1
rai Groener. ..,.,, ,;iriliaiM ,, s
transpoits, aux ouvriers des chemins VovatlA ti>* ^n,,,...,.
de fer en grve de couper le gaz, woJae UeS OUVeraUS
1 eu.a# *Jectlic Partout o c est pos Lfla llttll Q| S
ble On a occup les douane! de ROMEPri n.r U o
1. Rhur et remplac les fonctionna.- ,DgU,s de chti r to^TTH
les allemands du teivice de. douanes S SM^^de^,^^^,;


IL wATIN
moclier au monde cou bien serait
tranquille et ordonn ce ]oar la ci
pittle itiiiennr t?- dis que par ie pas
s le ier Mai tait toujours marque
par des manifesta ions et des dsor
dres Cependant des circonstances im
pivues, aprs cette demande, ne
permettiom pas aux souverains Lu
tanniques de se rendre Rome le
le ier Mai et la visite a t lixe au
7 Mai.Us se rendront i Rome accom
pagnes de Lord Curzon secrtaire du
Foreign Otfice, des dignitaires de la
cour et le De La Torretla, ambirsa
dcur d'Italie Londres.
Rponse de la Turquie
Le Prsident d'Hait Nos places publies
au dp
Annales Capoisea.Mrs Bnaainth
det, annonce an cMatim l'arriv du
Prsident d'Hati ao Cap samedi
3 heures.
Manifestation enthoatiasine. Po, a
ation en dlire du la dpche.
Non* constatons avec beaucoup
de regrets le peu d'attention accord t
I i < lin i de dirsctaura des actue lemeot i certaines de nos places
1 Cl publiques.
Ei ctet, i la place Gefirard qui
avait quatre petits bines, il n'eu reste
que deux, en mauvais tat ; les plan
tes qui concourent son embellis-
sement re sont plus arroses, toute
la clture tombe oflre l'aspect rel
d'une ruine.
Quant i la pet te place qu: se trou
ve devant le Bureau Hydraulique, on
ne doit plus la compter parmi le
u. auties. tantsoa tat est piteux. Di
Hier six heures et demie par le puis longtemps, ses bancs avaient
CONSTANTINOPLR-La rponse train est entre la Musique du Palais disparu. Cependant, on continuait
de la Turquie la proposition de venant de Saint Marc. encore a entretenir cet endroit, mai
paix des puissances allies telles pr Fatigus, les musiciens n'ont pas a prsent c'est labandon complet 1
'I In -\ i tinnn jl ''\1______-__________ i
wilson l C

senes dans le ttait de Lausanne a
t rdig par le COnttU des miois
Ires aprs de longues discussions te
nues ec secret. La rponse sera pro
bablenaenr donne la grande assem
ble nat'anale. on pense qu elle pren
''r une dcision presque immdiate
v ci.l ce qui peimettrait de souratttre
la epoase au haut commissair? alli
mardi.
donn le concert traditionnel
Touristes
Hier malin la Capitale a t trs
ouvt ente. De,no n. breux touristes
ont visit coi principaux difices et
t_j * _. # _i * ont t 4 Sea-Side lan et autres
Froductior formidable pinte intrt. dui.
Li bateau a laiss deux
de gazoline
le mme jour.
WASHINGTOND'aprs les chif
trs prsents la commission des
crdi.s de la chamb'e l'application
de la loi de piohibition, y compris
Us Ira s ncessits par les violateurs,
a tct is, 4jo,7oo dollars pendant
la derrire anne fi cale, en outie les
ptocl ont pus 44 c/o du temps des
distr cts
L AUorney des Etats Unis du Ser
vice gologique ^es ime que la pro
dcccn de gazolme des Etats Unis,
'anne dernire, a atteint 6,201,234,
ij gallons soit plus de 1 million
de gallons qu'en 192K
Les Cours
N1W YORK 2? Sterling 47 1*3
Franc 1646
PARIS 14 Sterling 77 ,fr>
Franc ie. \%
NEW YORK Sterling 47 07s
Franc 16 31
Paiement
Toutes 1 5 mesures ont t prises en vue du
paiement eu mois de lvrier qui pou.ra s'c'.c-
tuer au plus tard le mars:
CHICAGO, iLLi
lantegue pure L
mantgue de famil
Beurre wilsco
Huile de Colon
messe pork
Clear Pork
Buf Sal etcj
Demandez les Prcdwil
,.-. i-.v.Er'VMw pong Wilson & Co, Ils sont
dan; les tnbres,
En donnant suite i notre supplique ?///) Ci fi// .*
bien de malveillances seraient vi H' *************
_^Nous ne saunons trop dplorer cet
'at de choses qui atteint les familles
habitant tout prs de ces places ayant
1 habitude d'aller s'y reposer le soir;
il choque le regs'd mieux des visi-
teurs trangers.
De la lumire s. y. p.
Les habitants de la CrcixdesMar
heures lyr,; n0Ui Pr,ent de 'clamer auprs
de qui de dioit et de la Conrpignie
E'ec'rique un poteau d'clairage au
, carrefour, presqu'en lace de
lies et ce quattier, devenant l un des
plus in ressants de la ville de par la
grande route cre rcemrrent qui
conduit Peu de Choses, serait plus
praticable la nuit'
Nojs appuyoos les justes rclama
tioas des hab tanl; de la C o x-des
Sa Grandeur Mgr Cona. M sur le point d. Mailys d'autant plus qu'il Y Va de
nabNI sa tourn pastorale daas le diocse des ,.-,/? j 7 ,,K i }
M ni et de .a collectivit,
Mgr Coran
Lon R. Ihbaud
Agent excluait pour Uaili
itrmtai
Oonaives.
Arriv a Ennery. Mer Conaa commuera pour
le Cap-Haitien o il rendra visite i Mgr Kersu/an
Mgr 1.01 m arrivera Poit-au Prince dans la
semaine du j mari.
Oa croit que notre Archevque prendra la ba-
teau franais du a; Avril pour se readre ea
France et a Rome.
H y a keaueoop taire on ce moment. La t.ehe
est rude. Illaut du dvouement et du MCrifioS.
Lehn & Fiais i
TuWlI de terre *****
Fonde en 18"6
BAS PRIX
PROMU.
L'amie des chien*
Bureau do l'Officier de
l'Etat Civil Section Est
"C'est l'Avenue John Irown pretqu'en face
des Soeurs de v. Jo.eh de Cluny, que s'est ins-
tall notre sympathique ami Edoua-d Uaussaa,
rcemaaeat commissionn Olnnioi de l'Etat Civil
a Section Est .
Le local est coquet et bien amnag et olre
toutes les scurits pour les archives.
Nos compliments antre ami Baussan,
Ce matin vers les onze heures et
demie un tremblement de terre s est
fait sentir dans la parti: Sud de la
ville.
L intensit a t assez forte, car des
ti ie.es de Ste Anne qui priaient ont
eu peur et ont gagn les rues.
Tous produits chimiques, pharmaceutiques et aulrei
dablva dans une pharmacie.
EP1CES Poivre, Cannelle, Girotle, aiis oil.Musc*
SUCRE RXFKIN

une dame millionnaire de New-
York, Mrs ftidraon Mao Hie., ne go-
te gure la compagnie d ses uon-
tenipoi'aina, mais par ontte affec-
tionne grandement celle des chiens.
Cette misanthropie, provoque (J ttg tMilUfpllp lifltlP d,,'
par quelques dsillusions subies au v m*w WWWWW tir/rie Port
La nouvelle loi sui
l'Etat- ;ivil en appli-
cation
cours deson existence,et set amour
Rour la race canine ont onduit Mrs
Lac Hie faire un testatement se-
lon lequel aucun tre appartenante
[espce ammeine ne sers bnfi-
ciaire J un cent, de son importante
fortune, qu* sera consacre en tota-
lit la fondation d ua hpital et
d'un hospice pour chien. Le chiens
malades eu bl> ss, appartenant
due geus ^rop pauvres pour paysr
un vtrinaire, seiont soigns gra
tuitemeut, et tou lea chiens perdus
ou eirauta dout aucun propritaire
n'assare lexistence seront recueillis
et mneront jusqu' la fin de leurs
jours la vie la plus agrable qu'un
chien pusse rver.
L'excuteur testamentaire sera
Societ'i \9r t/uj l'rtvention 0/ Crulty
tu AmnuiU, 401 tera onstiuiid l'h
pital daus les tn/irons de New-York.
Ce sera le plus grand et vraisembla
biemeut l'unique tabissement de
ce geurd exniaut daus le monde.
bur le fronton de la pore d ent.es
eront giav ces mots, qui en di
rout loogaur la mnsauthropie de la
fondatrice : f .us 1 ai connu le nom
nses plus j ai aime les caieus. >
Scnajiido Carme
de Navigation
L:s Officiers de l'Etat-Civil de
au Prince ne se tirent, paiait il,
gur d affaires sous le rgim? de la
nouvelle lgislatior qui, comme on
Apr*. un in.ervall. d. ,!<, mois. 1. Cm- lt * ** } l'EUt W oiti d"
papie Cob.iae de Naviciiioa i dcid de re- recettes dU service.
prdre son service la Havana Cairaaneira Le Service de l'EtaSCivil tant d'or
S^^S^Po^^^^^0- dre public, ,1 importe, si le fait que
C est dcidment une bonne louvcllc puisque OOUS rappOrtjQS Lit V1S1, que l'ktH
cette dcision bous net maintenant en comrou- ne rduise pas trop i la portion COQ
nicaiiOL aec d autres poris trs importants. _r
Un voyage par mou. nous ajpreodnn sera Rruc lcs lOOCUOUnaircS qui en SOUt
tabli dans chaque direction et la Compagnie tu Chargs,- eu transformant SOU
die les moyens dt voyagera New-York, via la vantaoe ce sifrwic/ d'orrtri nnWlir an
Havane, d.ns un temps relativement court. aviniage Ce service Q orare puOilC CU
Nous apprenons avec plaisir que l'Agence dt SOUtCe de revenus,
cette ligne qui promet beaucoup a t conue jNoUS esprons que, dans le COUtS
mm. L. Mif iB lejilili s u SMsioa ordiQtire( ,, que8ti0Q
"- j,1,.-------- sera examine comme il convient.
Nous y reviendrons d ailleurs.
SPECIALITES ; /Marque prive/ Lysol dsinfectant,Psrfa
ur barbiers, Bay Kura, Chocolat en poudre, Huile de M
fcamkion, Cold cresm, Extraits pour fui de gsiiuine, Poudre con te les insectes Solution pour codi
fraie. Lait de Msgasie, Foudre suprieure peur la toilette
msicnce de (leurs. E*n de Florida, Miel pour la table. M
d Olive pour la tabla, Btosses dents, PeDDermin, Huile
lea nouatiquea ei autres .oaectea, Hegulol : Huile contre ca
roubles des intestins chrociques Tb, Cire pour les psrqi
ques, Ehxirs, Epica, Sirops divers, Teintures diverses, V
Demande i le ratalogue des spcialits.
Confiant vos commandes LEHN & FINE, Inu; vous f m
satisfait a
Toutes le bonnes pharmacies da paya a'approvisionnsoi
& FINK Idc<
Lon R. hbaud
Agent exclusif pcor Hati
a Utilit du serties
des signaux
N'tait-ce le service des signaux
organ s par la Gendarmerie, un gra
ve accident aurait donn de vives
motions aux passants.
En tafet, tandis qu'une voiture
danb laquelle se trouvaient deux ma
mannes couiouroai' la rue Pave, le
cheval fii une glissade juste au no.
meut o le car de B.zoton. a toute
vitesse, longeait la Grand Rue. Mors,
U gendarme d- garde avec le plu. ce
s*ng f oiu possible fit un >igne. et le flrand film
mcanicien arrta vite la machine.ee
Parisiana
MARDI
Pour cause de retour
en France
Dwiiire Reprsentation
i Suif ii'Evtp
Le deuxime seiiuon de caic.ne a runi hier
soir un grand nombre de ndelc>.
Le su)ci asse. intressant a t prch par le qj vl.a Un iCCidtnt des plus SKI
pert Biuntt, aumnier de MSI Utuis de Onn r m~m
,4gue.
da.t potique
5 paitiea
Entre gnrale 60 eeatimes
-Puiari Oild Corpoi
Lubricatiuq Oild
Huiles el Graisi
Prix et qualits d^
toute coucurrenf
Lon R, Tbi
Agent pour


LE MAI IN
tjivb
PASTILLE
VALDA
ru ii fisaTAPOi
| des Maux 4a Gorge. Enrouements.
Rliume de Orveau, Rhumes,
BroDchitei, etc.
Itf il aOUSEMPT BSTflTAl
de l'OpprtMfeB.
in Aeoee d'sthue, etc., ete
PMT combattre toutes les
Maladies de la Pitriae
IKIMUIllATIOIJe LLielMPORTANCE
DENUDEZ. EXIGEZ
toutes les Pharmacies
Las Vritables
PASTILLES
ALDA
rendues seulement
en BOITES
portant le nom
Nu mlloHi ptu ftu /t
/mmlht ctftt dmu sur nme
tmrimei M no (/lywfli*
KU dnumJni un* mmrqut
carmUrttfu/ut dt nom inauo*.
Libraire
v Matin
Librairie du Mat d vieit de
,'oir les volumes les plus iu\ir$t
parus ces jenu-ci.
ly eo a pour tons les gots
rseotrz-vons vite 4 la L/brairie
Malin et vous serez satisfaits
[ Juarj de Marcel Prvost { Aca-
le frio itt) arriv ers jcuis-ci
Iresqo enlev.
Qu'un homme Pense ce qu'il veut,
mais qu'il n'oblige pas les autres
Penser comme lui"
TELS sont les mots que John Drinkwater
place dans la bouche d'Olivier Crom well. Voil
une noble 'maxime que le monde en gnral
et plus particulirement: le monde dmocratique
ferait bien de mditer l'heure actuelle.
John Drinkwater boit de l'eau cui peut-tre du
Whisky Haig & Ha if, ou bien encore, la vrit,
tout ce qu'il lui plait Je bouc, et personne ne doit
s'aviser de lui dire d'agir autrement.
II y a des choses qui ne doivent pas tre dcides
par le vote de la majorit. Et l'une de ces choses
est de savoir si oui ou non vous, et moi, et John
Drinkwater nous devrons ou nous ne devrons pas
boire de l'eau.
Nous sommes gens libres et n'avons que faire
des opinions des autres. La seule opinion qui
importe c'est la ntre.
HAIG & HAIG publie cette annonce dans le monde entier.
Ils ont en vue deux objets:
(Il Enrayer le flux de la tyrannie dmocratique.
(2) Favoriser leurs propres intrts. Ils ont la ferme conviction
311'ils exportent de par le monde le meilleur Whisky qui sorte
e l'Ecosse.
Haig&HatgTive Stars
ScotsVfflihky
Aucun Whisky Haig & Hai(j n'est export es carafons. Nous croyons devoir
souligner ce fait parce que notre maison se servait autrefois de ce genre de bouteille.
Une longue exprience nous a dmontr que ces bouteilles prsentent des inconvnients.
Elles se cassent facilement et. leur grandeur n'tant pas uniforme, elles sont souvent la
source d'un prjudice pour les acheteurs. C 'est dans l'intrt de nos clients que nous
avons cess de les employer.
C'est toujours le mme .Whisky de qualit hors ligne que nous vendons dans cette
Bouteille. D'ailleurs, nous n'avons qu'une seule qualit. _
HAIG A HAIG LTDIDistillerie fonde en 1679) m Southvark Street Londres S.E.i Angleterre
DISQUES nOiUMBA
A majeurs le bonne
mu si(j i c, accoure z chez
Rue du Quai
tum&ia {morceaux Vopira); Ont- *Up, O^x-lw-i*
OTit>iu>l(jiiey 6aob aagCaLu franais tapa*
jjnofo, de de. Jed pas ezccp[ii>\xticllem$n.
Pharmacie W. Buch
Excution promple et soigne Je foules ordon.u mees-
Service du nuit
Prod. ifs chimiauis el pli i r ma reu tiques Jr toule Iraicheur
ipeitl'th Eaui mnMles, Parfumerie t-J
E001 Fruit Sait, Sherbet.
assenes pour liqueur Aiisette, Crne de CaciO, Curaao Cha
frise. Genivre.
Carbolinum Avenariur*
Li Seul Prservatif du bois
>!r i..
I Agent:
HATI: Mr.'Lope RiveravGrand'Rue 1717,
Fbrt-au-Prince
Voici 5 produits
qi'i merrenr en valeur
, la beaur de la femme-.
POUDRE SIMON
SAVON SIMON
IT"
i
Empresa Naviera
de Cuba
umstign ay;nt peidu le ri*c AV8
f eaifisfr so No K fi.-he No 44
il ia semas c de Sept eut Monsieur Nestor FELUJ,le tail'sar ,
Jedeui gourdes virgt cinq cea bien connu, informe sa nombreuse uf,,?"H^"*/SnAd,DS
itai. B?a faveur le * noVem rlieitla que.de retour de I E.r.rger. J"", .2X2. orochair Ta
,iip.rl.commissioadev*rifi lise tien, i s. disposition pour toutes *%*tJn.^Z> S
des titres de crances toi ||. sortes de travsux relevant de sa ?ru Caba t la Hmre. Il prendra du
a d< Gnraux ; Sun Nord fession frt et des passagers-
1 et Simon. Ponr tous renseignements, prire
tiare nni ce rcpiss duplica Soin, Elgance Promptiiude s'adresser l'Agent sons ign
initre dress. No io7 Rue du Centre en fa;e de Por au PritlMle !rj Fvrier Q2J
IwPriice le 26 Fvrier rei; 1 Photographie Eugne Mevs ^ PIEETZMAKN-AfiGBRHOLM
Clment FOrfiL Port-su Prmee, le 14 Fv 1er it) Agen
et
inimi
table
1 **#>*aer t t*F"*\
Crme Simon
|CRMESI/
"*"* JSIMON -?!
y***
9
-C^J
1 Jv
'bctiHjtr I
ronlfl
So
,A/S*OeT
SUGC3
Patience^
Pat...
Magasin Annexe des Caves de Bordeaux
TTEJNDU- Parle SiSVaucliD)>du 21 coiirauf.un grand
[rivage de vins Blanc et Roug^de la maison M. Marceau
Bordeaux.marque si connue etlatUapprciedeiapkce.
wo/re de l occasion pour aviser sa clientle qu'ti a reu par les derniers Panama,un grand
Miment de provisions fraches: telles que : Beurre% mantgue, Lait Nestl, Crant of wheat9
\dded uh'at, Quaker oats9 fcule de pommes de terre. Corn starch, paies alimentaires, sel,
re> moutarde, th de Ceylon. Bahing, powdbr,bonbons anglais, amricains, jruits au fui,C0n$
| Noix, Noisettes,
DesjconMrves tel que: Amande. corned be* 1. Hartngs, homards se,Sardiues, Saumoo, ?oupe Cara
prui es. raisins, asperges,Cpres, huiiref mayoniaist. Paie de eim beils, Tliou a l'huile. Canellsj,
Cassoulet, caviar, cpe., corui- pagne. Pau jambon, paie de girofle. Anis-toil. poivre mus
bon, champignons choucr-oul-s livre, RiHcll, s fines. Sauce anglai et de, eic ."gros M Dlai I-
ni amortit* 3e la, eMlaiton iJ\iarit> &rizar8z%>#ei^ncZtiiiK,tyermoiilh %>IUj tyrat Scacmc fino,tfnao
*t Jltatie <33rlzxrJ.C6arvpajri^ *i*t Cliquet arob. Se ilail.
Kl& m3eclru et p&armacleru ^>aL a0i5^ (jaaa fait iVtocfl de pioSil^ ^armaaxillque- hi'jtoupe- Ccmar 5c
par l'le Vfttik


Lfc MATIN
Crme
TEINDELYS
V
donne un teint de lys
^
.- '
% y3
7T
*:
^
V
>
^J
;r>
* * .-; #*.
VL
>*^i-
ta CrJRM TeltlddgS. doaee. parfum:
conserve la fracheur de la jeunesse, embellit, efface le, r.des
Elle
tient la pondre
Assure une
carnation exquis*)
!.. Cra* TE1NDECY5. hne
onctueuse. oer*. ei PJ*7
d'offerim i rien la peau. quTBIle
adokcii. asea>lit et blanchit tant l.i
lufcrinof l'excs u jana la ':
taire Parfume au* extrarts de
|Wr. la Crme TEIKDECYS i
le type le plus parlait de la crme
de toiletter on easplot vite le
hae. tes f*> de rewsaeu et te*
imtatiwt* dK i a pet**
>* *' S
ARYS t
3, Rue de la Paix, S
PARIS
Toulet Parfumerie et (iraoda Ma(am
rs a
ViiUtnt *Mouet Igeats gnraw'!7I0 Hueeu Miissin de l'Btt
TIMBRES-POSTE pour COLLECTIONS
Me soumettre
Tachet le Timbres de Colonies.
chaSas ave. prix par 100 et par 1.000 de chaque eorte.
J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon
Thodore CHAMPIONS. Rue Drouo.,
Paris
Pinde kilomtre sont par comas dan le
11 JJritanuiqoes en se servant de
La Gazoline
Shell
Que d* n'importe quelle marque d'Eismc*.
C'est alitai que les ^ea?*^J?}
insist pour avoir de la SHALU
pour les avions pour/
i
La Tkavfrsu
M
I.Atlamiq'F
LA TRAVERSrB
P ANC-i.FHRE
EN ACSTAUE
La Traverse?
de
L'r*fRlt2L'E
Tout les mcaniciens qui ont essay W
Sh H ont reconnu * piu* de kilomtres pir (talion
$c EnrraHUQmtitdescylindresrdutt
au n inimum .
30 Beaucoup plus de force et de vi*
tesse en monte
Si vous ne connaissez pas encore
la SU ULL, essayez kla, vous en
sciez satisfaits:
tn vente au dtail
Dans tous les Garage* et principalement chez
tsuHiaSSBfagsss
En gros ellrt 5
.oberls, Dulloii & Co
A a.
NOUVEAUX ALAMBICS
*r DISTILLE RECTITIII
Le EAUX Dt VIE,
RHUMS, ALCOOLS, to
DEROY FILS AIM
etHMnofMi
76, rue tu TMtre, /
PARI
GUIDE PRATIQUE DntillaUar a-EAUX-OI,
VIS, ESSENCES te MANUEL du lbrlcl 4
RBUMS t TARIF ILLUSTR drmi frase.
?'
ta
Nervosit"
Noi nerf, ressemblent a an
treillis compliqu de fils tl-
grapniqnes Commands et
nourr.s p-T uns partie do
cerveauM l'on appelle cen-
tres uerveua tes dtlicats
filaaents i.erveui rayonnent
dans toutes les directions
traveis le corps. Aussi louf-
temps que les centres nervsui
ont capables de fournir
continuellement de la nourri-
ture aui nerfs.cctix-ci demeure-
ront fort et sains. Mais ds
que les centres nerveux s affai-
blissent cause d'un surcrot
de travail, de tracas on
I d'inquitude il leur est impos-
able d'envoyer la nourriture
ncessaneet les nerfs devien-
nent fatigus et s'abusent.
C'est alors qu'un bruit soudain
vous fait sursauter, vous
devenez initable, vous souffrez
de nvralfie. vou tes agit si
battu. Dans cet tat de
choses il n"y a rien qui gale
Femmes

critiou
L'ge critique da*
la vie d'une icuiine
est gner.>!lement
entre 45 ft Si, ans. Le
retour d'. v est sou-
vent accoiitp.'i'i' de
symptmes inquiet-
ants tels qu-:;
tati-,iit,t.itnrveux,
meUncolie.puiire,
de chaleur don-
nant des maux
de ttes et oJf-
focat ion.
Prenez soin
de votre
sant-, si
cette pri-
ode critique pe-t tre terminde sans ennuis, elle serai
d'annes de parfaite s.mt.
La Composition Vgtal de Lydia E. Pinkha
ticulirement adapte pour aider les femmes .
retour d'ge. Son influence se fa.t sentir sur tout!
tmequitst renforciez; elle aide la nature pendi,
longs mois de cette ptrote critique. Ce mdid
prpar avec des herbes et racintJ mdicinales (
tient pas de narcotique., et drogges nuisibles.
Son meiltc est prouva par de lettre sii
a celle ci :
Valpai aiso. Chiii, S. A. -" Pendant di s annes fl
fert de ret.u.ls et de douleurs l rs pagnes de maus d'estomac. J'ai pris votre Cor,
Vgtale et ks Pillules pour le I-'oie de Lydia K
pendant trois mois. Je rceoinmande votre in';dic
mes amies en raison des t .ultat obtenus. \ ous^
publier ce tmoignage.*,-PauusA Florez, calkl
114, Valparaiso, Chili, S. A.
De lettre.: somme rrt et Itiflaencent !es feiai
a Maayei '
Composition \fegeti
de Lydia E. Pinklu
LYDIA I P1NRH4M M I O i CX af CO. UYNW.pUM.
Caf et Restaurai!!
commeij
Rcemment ouvert au dessous
des hommes d'affaire*^
De midi 2 heure
Djeuner la taite tous les i
Cuisine varie puur tous les
Rien l'est servi sans tre si
L'eao filtre est mploye et pour II
et pour les bo ssons
On puut commander les soupers
Dpt des meilleure* tique*
Prix Bataot-
9
Clyde Steamshi|
Company
i
Tma Wla* ot Uia
Parce qu'tant uu aliment
puissant p"ur les nerfs,
Wincamis attaque la racine da
mal. cre une provision de force
nerveuse nouvelle, stimule et
revivifie le systme nerveux
tout entier. L.ssayex Win-
carnis pour la Nervosit.
C'ast merve..'.ux. Plus de
10,000 mdecins te recomman-
dent.
Achetei " bouteille de W inearnu
,njonrV^...n penl l'obtenir dM
toui !- Phrtn-;ii. c.
' aOLtvAN OC T?'
wlo,nl AorU, MORWIOH.
M Vente cbes
i-kancrj. Martin
A ti prix de i dollare peoae be*
(eirin el l dlier i\i boateiles.
Rue da Mafei* de *"i&iat ea feee
Ufioe Gl^ce, Fort a Pitn,
Foreiqn Services
Vapeurs irijfcpar la Cl^e Stearns11
Finin Sarvioes pour empti de ( Ui
SUpping Koard.
Le steamer tQW. M. TupH
laiss IXeu-York le m rcreM
vrier courant, est attendu at
Prime le 1er Mars. Il reparM
me jour directement pour M
au retour il fera les autres
bud menant fret S passage
Porl-au.Prioea. le 6 ^
Gebara et Co, A|


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM