<%BANNER%>







PAGE 1

U ivATIN i ...pchecSs: •raa*. i?p r tai *!. Le Moniteur logne, auront t termines. d< n-t le rsu''at i'empchei i -w ,,..., .,, %  • %  ,.." > .. tnsg^edes* procurer des produit, LONDRFS-Su Br.ts,na dem.nJ* Le Journal om.iel. NO du mtalliques de U Rhur, on a lait re secrtaire d Etat des aftaues toi a2 Fevrier a paru aveC le wm m a ;qu.%ues,onl'emrhaitd > expor ft" '"tqae les existences d et œalw .^^ tenir ses produit* l Allemagne se trou chologie. science, et art, amont t vr„ H,nc l'imnoihili^ d obeoir ent,ere,Bcnt "tisfaiteS par les rCCn Ui ralewenunt Immigration. vera.t dans ^ w 2 J"£ m dconvertes dans la valle dt Loi S5 S mod. de &M a ton laigeot tranger, u moins de cette „„„.,„.„,..., ,u . M,; M * alloue, i> Maison Centrale. scurce O a aussi conclu qu'avec Toi le gouvernement de sa Majest Arrt f0rKrltU ta quiU t dH..t.en au , i *:„„ 4. „r -n rocks M usera de son influence si nces-aire mur Marcel Jean Audain, bwerfa, laccemul tion de pareils stocks es oermettre tu C0I0S 0 roi Tn Qrtotatwl Secu.ai.edE.at4eUJm.ee • '. pourraient les saisir tt les ven P our permettre au corpsan IIW lis Ceewlautati du aver.emem nia le md'e.pour leur propre profit corn M £!?!£ LKL* LTESSRe *--lAJftJtt-2^JL 8 -8 '"' %  •arvs TS-WBk*!'-— U K ""^ ... ,..,:-.„. le olua rable et le ML reprsailles par suite de la rsistan e allemande. Un plan gnral a t opt pour la monnaie en territoire occup, mais elle ne sera mise que si l'Allemagne recire ses marks de la ctculaiion courante. Le gouvernement franais a appris que les autorits de Berlin ont eavo y des ostrudioi i aux fonctionnai res alemands de U Rhnanie d adop ter une atitude prudeote et essayer de s'entendre avec les autorits Iran taises Dans les milieux officiels on interprte ces instructions comrael'in dication que le gouvernement aile* mand s'est aperu que les expulsons des fonctionnaires allemands de la rive gauche du Rhin affecta soi pro pre prestige rt craint qu'il ue soit fa vorable au mouvement sparatiste. On du que ces instructions ont t donnes en particulier aux fonction naues de la Rh quent pas ceu action venant aprs le discours d; Winh, dans lequel il t dclar que la rs stance de la Rhnr avait pour bai d'am a ner des ngociations, est considre dans les milieux olficiels comme indiquant le dveloppement en A lemagne dune opnioi favora bie aux ngociations La protestt on de la rio Unie co tre l'intenuption des l'.VTsiioie de charbon du district de 1 Rh ir va ve mr devant la commission des rpara tions mercied Les hollandais avaient avait choisi pour tre mture. sa dernire dt e,| l'aliment le plu agrable et le plus recommande poux le* niants de 1 ge de S mois, surtout M moment du sevrage 01 pondant la priode d croissance. // facilita la intitlon. Assure la honni formation dis ot. Excellent aliment pour les Convalescents et les VieillardsSX THOl/VX FAUTOUT DPT GantlUI. : G PRUNIER C-. 6, Bu. d. U ThfU.PAUS i n Parisiaaa DIMANCHE Le 7 de Trfle Le Cinroman de Gaston Leroux le srie la plus palpitante : lome et ume pisodes. — Dclaraiicms de na'io islit — trocJ-Veibal de bruletneat des billets provisoires de la B N. H. H. — Eia' Unancier des recettes et psiemesu P ur le mois ce Juillet 1912. — Cr.tiricsts de dpt de marques de tsbnque — Ccars de bourse a la date du 16 Fvrier 1915 — Avis administratifs. — Bulletin mtorologique. La Nouvelle Srie contient — Gazette officiel'.e de Saint-o-uingue.—No £Att*V&A?-*V& d de bouc serait "Nos PubUcistes Aleiaodre Delva ; Conj ; . t c ; l: ; „^"'f' sidrations su. l'article 7 de la Constitution d Hati %  f „JL^,£i*A Bk.ia I i isiia (.;}). (a Strilit* Le rgime sec aqx Etats-Unis a fraudes qnt La greffe de g la* Les BohOM dtt Rgime See efficace contre — Libert Le rgime sec taitnatiedemultip.es LO.VDRES"Le singe a perdu ne sont parfois que d;s adoucisse* Eaalit Fraternit aopia des tiumaiua la t*veur dont meQ ts ou mme uot nouvelle oriea R P ubl,,ue d'Hati 0^?. ^/JTT^o^a ttlioD de "^ LUI iculier aux tonenon T „L.i Ihnanieetnesappli 00 l'QpnnK x de la Rhur Cette [}{)$ UQullUlu Les avant derniers de !a srie. Actualits Musique di Genre Entre 2 Gourdes Balcon gourdes. Les lchages eo ld22 tfxpread de New Yark ; noire anc te a t remplau par le bouc. ce lournal ajoute ; Les glandea simieaques rie sont p.us ta mode 7t la Co % %  stuu uaB boucs toot rage % %  .. %  %  %  -liidn 16 Fvrier grce elles que M. Harold Me Cor bons aux liqueurs trimlr llCk le mUi u J1 iu "" %  *• % '— ...:.-fci ntant rEtn.grat.on tt*JSBtti£ an c.rps digete enqute: presque Muttiiill qu 1 importe de si gtfaib Uu oe encorep.ua remarqa n veille de reprendre le chemin de fcUh ... d 'o peuvent s 111:0 w§ Cdat M mme traitement qua leurs pr0 vinces eatradry. Ut'i tuer les dparts d'migrants ; Graldine Farrsr.t actiiee de cinma rev i al i„ Q fat accompagne dmaj Sur le rapport du Secttaire d ttat bieQ CO QQBe,va recevoir du docteur ( ^ Q ie ji ^ugaeuta hardi de llutrieur Lon Hansoo, le mdeciu uotoire volume de ces booboas. lll| % KRETF orjunetaire d une grande ferma . _i ul2 .i ai nales propritaire d una raude ferma -. a i{ de Uepa Cod.oil lve uoiquemant # ne Durant 1 anne ns, }L cgrej et ifia, ^7 pe:son 1 uisium ••.. --..--.-•m mmt f* M0. - blancs, ont i des contrais que les allemands n'ont lynches aux Etats-Unis, soit au top s n 01 n'ont rempli qu m tal 7 Je moins quan 192I' Treizr % u ; %  le ; .pi l'occupaun del des victimes 1 1 altiime que dans ce:t>ins par la foule, et hur O cas 1 s liv a ons destines la Hol aux mains des policiers lande ont t sai i a par les allemandstaient en dehois de la Rh 1 et d ou nes Les dix Etats dans lesquels se pro dans l'intrieur de 1 Allemagne. duisirent les lynchages sont les suil'.\l\'s Le tKVfti a tep is en g vanis : Texas, 18 lynchages; Gornral dais ltf m ns de chai bor. Jran gie, 11 ; Mississipi. 9 ; F oride, 5 ; aises o les g ves avaie t c at. Arkinsas, 5; Louisiane, 3 ; Alabama, 1, ei Caroline du Su.i, I WA^rilN^rON-Daprs des ren JPg^J ' distingue enct. piobibition contre boissons alcooliques dans une zone g de ^o m.i.es de large, lout le long de la frontire amriciatoe On a dit Wt 11 hlia*i> HL.4> Il t qu'on pouvait -attendre bientt i -^*^W**^ "*' f une dclaration de Meyico qui pro ,_ CdpiCod.oil lev ooiqneaw --••-• —d pi endre f.t Art. 1erLe? dparts d'Imigrania de ; bjucs. Coux-o. co.ent plua car Vf ttWl } ^. J? P l pourront se faire que parles ports 0 e lee am 4 e. i de pioj. legrani* ro "f c0 d ^^ 0 \\V l dnormes on ivantBiuga ne v.vduique ciaq aoa et daUe conn tur lac *" l 1 prt7 lfl Prinr-^ Cive IPoftlemi oi leuiB g IBO* Le leur aorvivent g e au brandy et au vrnisky. Port au-Prince. Ciye..|fori "JS que '" iMm ont une 8 Les palais, qui ,e cooxeot.ietl, ; , r i„ nt Arrt sera **• eQCe Dl P lu &*%**• laide d'une goutte, dvoquet le r a a If fi \i 1 l .nJ il 'Hl eat vrai qu' liat io neauqu ir des ii que0 ts di parues, con jiijd et excut UJdM •* %  lajb:m B d6i ? g# UQe odeur MM> ^ dM sat 4 lsla ctioas p.oi vive. SeeiUiredEtatdellntnenr. de .igraDe, mois on en, importe 'TLLt l'vf Inooe : elle fil Donn au Palais National, fortt CQ80tn ^ ul dg use : Ua n'ont tu-Prince, la 22 Fvrier 19*5 B Paix. turent sorties de prison 17 furent ar'xches—--j ,. %  > r)f ,, ,,„ %  qui les arr oe de 1 indpendance-B Louis BORNO Pai le Prsident : L Sicrtmrt i Etat de Untirietir || C11.FOMBRUN. Restait l'enveloppe — ., ,„ Hi trader des hommes le got deg aneune odeur.mua co en; .0 uv.ee %  * £( ^ coatl nuent 1&ffi certaines peines ^f^Jj^S u'coqu. les mande do cea quadrupde ea sont qu les pour briser la coque loVtrtopb es spr, n BU x aas.aa.s gob:r ees banbo o nue de p dana la majorit des cas. eues se cou! te du Snd, 1 8 autres cas o las J)pttr£ CtU Prfit* paient prvenir ie JT o/a\7/l'l Trtw.4^--— ivu.aac de leur pnsouni^r en mena (IClll D\JM\Li*~r* seignemen.s reus, le gouvernement (m ^^ ^ $fi mexicain a i'.ntent.on d adopter la { le J r ^ loi de piohibition contre toutes le. r r aot Ud bien adspted au systme humain* i,due i !.. \ fmme.striles avant il-dvo.r aubi 00 traitement nouveau, ont, depuia douud naibdaoca ad) trs b aux enfaata VL_.. L 'l tnuignerail cette nouvelle lgislation Victoire des •.Jiumides > ALBANY — Les Humides ontjge bol', Dpuratif du gn une seconde victoire dcisive, le snat a adop. pat aj voix contre 1 • la usolu.ion Walker Donohue de manda: t au congrs le modifier la loi Voletaad pour permettre U corn merce des fini et bires Ls rsolu tion v. tie mainteoiint 1 au mise au gouverneur qui a dclar qu'il tat prt la signer Ce matin vars lea nuit beures 10, le Prsident de la Rpublique a quit t la Caih0 centimea 1 ii\i A NCIIK: : A L'oiseau bleu t 4 partiea L'Amour et Paul E. Amila Ar Charles Bouchereau Pendant la icwrne du Prsident da U RpuhloaS dans le Mord tt du Ministre Fombrun, le Ministre Cturles Bouchereau est charg d-s porte lemlles de Travaux PublUs et de 1 Intrieur. Lei tyees de) Pf ovinte Lt Prsident de U Rpublique profilera de sa tourne pour instiller aux Lyces des Uonaives %  et du Cap. les professeurs des lasses hunuoitaiTCS ui vienoeot d'tre rcemment rtablis JSSaBtiPSS% l tiS£ Hues 1 raversire$du MagasindeW l0B ae ion programme. ^ Q ^ Q ti[re ^ ^ p|acfl m% nouVeIUX arrivage, nous oon" ^m^mtkwamwmamm'mmm ( U 1S jaiuuu, cette vente au rabus: venez prendrai car fl , .. rejeardon pas aux prix. d NOliiiatlOn lv>lros b.anch -s pour rob's el r^lejoa Un'l ktkis jaune v„. „.n n< d'anoreodre la nomi ^eiote innine, Ser^e coun, niiriap po ir jup*, CetWj^S eahen de Me !ules P Roscmoud corn le pou. huma, Poudres de riz, ParfurK S,vo-i* dj tuileB me Commissaire da Gouvernement te el L Violtfle Pa, ie.chtdM Ues el L$, 1 ordioa.re*. Kl paufj pi? la luridiction de Nippes. Jjutons nelal pour col et poignet, Chaustu'es dames. iaw Me Rosemond est un homme de (oiiiies, ebamuea eouletrs pour homuiee, Mouafiline fli j leurs eic. i'" i/ i,,,,.,devoir et trs actif, nnl donte uai. LU Haine rponde U confiance que le Chef 4 partiea de 1 Etat a place en lui. hntie 1 gourde Compliments. C'est intressant -., 1 1



PAGE 1

l£ MAI IN ire Heure PI D mandez | Coton do Doc eue Mbu Comprims a la papaine, de Trout' et et Perret, i LJ P=3 i s \, •4 DISQUES rOLUMSIA in v leurs de bonne musique,accourez chez L. Preti:wia-Agjj c Rue du Quai 6ii Vaiuu traweic* 3e. mper&e* Dityiua >lumbia {rmrucMC Vph u ); Qixo *tt|>, \3vx M* ^llariofoguei, C&arvb angfal.u, franais ety** jriak, etc etc Je* jmx empluWCemamL Moni Line Le steamer "Ingrid Horn venant de Hambcurg via Curaao, laomel rera ici samedi matin 24 courant Il repartira probablament lundl*S6 •ourant, pour Pet'i-Qove, lliragne, Sx Marc et l'Europe Pour plus amples renseignements prire oe a adresser ; OLOFF*ON,LUGAS&Co iportani laces de Monsieur %  as, soi Tenu Port psof Dcembre 1982, eatear teataaenrai •tament dn de colort gralement dnp-l Laraqoe, dans on dlai rdsli data du pr [Jss comp ee seront "let les dbiteurs es lea rigueurs i W Fvrier 1923 DOUYON Avis Matrimonial _Je Miuiign, Georges'.Waiewright, deciare au public R au Commerce en particitliei que ;je ne •un plut ecspontablc des eu et actions de snoa pou* %  • Anne Lanas, pour incompatibilit de caractre, en attendait une action en divorce va lui sire intente*. aVon-aai-Pmce. it „ | #Trier #f %  onoasi *AIN\VHMJHT •" %  %  BPS"""*""gpaMaja*jg(B Remerciements Mr et Mme AugusteBayardelle, leurs finis et tous les autres paienis remercient biu sincre %  nent tout ceui qui leur ont donne des marques de symqaihie l'occasion de la mort de lenr regrett : Joseph Nicolas Irnest dcd le 4 Fvrier en cours. Ils leur en garderont une bien vive reconnaissance t'ort-au-I rince, le 17 Uvrier 19*3. MADAME WILD nom crit : "Depuis plusieurs annes je souffrais de terribles douleurs ilans le dos, dan* tout le corps et dans tous les membres : je ne pouv ,\ plus dormir ni marcher. Or. j'eus 1'o.vasion d acheter un flacon de PUnlea De Witt et la premire dosa me procura un soulagement Apres un essai de trois jours, fa „.,. sentais tellement mieux et mes terribles douleurs antrieures in avaient dj quitte a un tel point que jetais devenue comme une autre femme. Je suis ge de 79 ans et, A l'heure actuelle, je me trouve en parfaite sant 84. Worpole Koad, Wirabledon prs Ixmdres. Ies symptmes suivants indiquent tous un mauvais tat des reins : douleurs dorsales • enflure des pieds, des bras et des jambes ; urin trouble pu cuisante ; douleurs dans les muscles et dans les articulations ; K ot dsagrable dans la bouche, une sensation gnrale d irritabilit ou de dpression morale Tous CM maux et toutes ces douleurs sont l'avertissement de U nature, vous disant que les reins et la vessie ont besoin a tre stimuls. Le tmoignage spontan de Madame Wild tait ressortir clairement le fait que les Pilules Pe Witt constituent le meilleur remde pour viter ou guenr ces t, rribles affections de. rems et de la vessie. H. SIuVEBA %  bevior noir 54 Douces nr 1 *n rn, 1 or IH Chapeaux velours tuprp. r pour Voile > blauo Ory ndie couleur irod graban|ooe et roir ang sup 9 50 Percale blanc sup 7 Toile voile pn Q r petit voiliers 0 49 Hidenn monmeline anaUia laro 4bPX2l,2Ydsdelon R 10 Ifooaaeline suisse de 50 Bssn b'mej n^l double larg hommes Or i & b Chanaani le iai n d Italie de tau .g qualits Crpe mtore b.ode la ma chine de to Q ie beaut tenue tas soie suprieur douzaini -repon fleurs conleor I aune a7 rt ,Hmir ""K'aiseup 0 40 Diagonal noir extra tats •-* CsSTkS. 5* ffSXa5"Vn M Se ge bleu angUia 7 9 OdO 4 & 4 50 550 Les Pilules POUPREINS AVESSIE Le plus grand remde du monde entier pont •es rhumatismes, les douleurs dorsales, la goutte, sa raideur des srticulaUons, le lombago. In pierre et tous les autres dsord/es provoques par l'affaiblissement des reins et de la vessie. Les Pilules De Witt sont en vent dans toutes les pharmacies du monde entier. Le grand flacon en contient a fois i plus que le petit. Si vous prouve/ quelque difficult M voua procurer les pilules authentiques De Witt Tu eor d* so ; e pour chemise 3 ho m ,],. et robe Gabardine b'anc barr.s Organdi couleur EnlieDDe m.|, Ctpe snglaig g I Crpe anglais p i n n n '" fi an B lai blanc 0 70 Dnll blanc union aocilsd* 0 40 Drill coton blanc anglais 0 3 Drill Tussor sop. 0 30 D:ck bl blanc anglais 1 Alpaga noir suprieur nSJj pk'jaune anglais sup. ooite et dtail Brodenei pour robe Peig-es de toutes les qualits JU grandeurs etc ec Organdi so.sae brod 1 aune 35AV 2 50 5 140 07IS 050 040 0 70 246 0 50 0 40 OflO OO i OJ 2 >0 adressez-vous ou rendez visite & la pharmacie Albertini Ewald, Port-au Prince. Biad-œi soie douzjinel U*A uui'8 aopriecr liai rrerc^ms sup. Chaudsettea enfant hemis tricot manches ronrtta 8 1 oO Toile k voile pr grands vo,|iers I 7n (I fUrvBa ov %  mpiessau ie ti l'ano^a \ nt^^^r la iaTi Mn Pte Patience^ Magasin Annexe des Caves de Bordeaux MD\j~ Parle 3iSVauclindii 21 conraul.un (iraud m de vins Blanc et Rou<,e,de la maison .iJ.iJarceau Neaux.m/jrque si connue ellaiitapprciedeia place. tl*rf/ 0eW n P T !" l* er **. elienlle T*'* reu par le derniers Panama un amn* Imi* Q tlfZ r a t f' / tt 'f d e VOmme de lerre €orn *' arch P'* Um !" tate tel' P mi'JtY V ' P wdr bonbon anglais, omrtcaiv ruitsaufut'con ivea^coDServoa lel que: Amandef. praues. raisiDS, aspergia.Cpies, Caisoulet, caviar, cpes, corni•hot>, champignons choucrouU, •orrjad beel, Hanugs. homards. hutre mayoniaise. Fato de eau* ptgie, Pau jambon, pt de Jivrr. l:i!Uti,f, fines. Sauce anglai s?,SardiDei, Saumon, oupe Cam bella, Thon a l'huile, CautUt, girofle. Aais^loil. poirre. mus cj.de, etc Jgrot Dtail^uv^^T^ "^ a<>uU ** f


PAGE 1

it KAlIM v> TIMBRES-POSTE pour COLLECTIONS J'achte les Timbres Tle Colonies. Me soumettre chantillon, avec prix par 400 et par 1.000 le chaque sorte. J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon Builgtmmenauelavecprixcourantsd'albumsetcollecUong. THODORE CHAMPION. 13. RueDrouot, Paris AUTOMOBILISTES \ Plti de kilomtre sont parcou us dan le* l'es B itanniqoes en se servant de La Gazoliue S II Qie dan'.mtoftequdle marqua d'Essence. L'est ain*i que les mcaniciens ont insist pour avoir de la SHEi.L pour le avions ptnrr i l A TRAVERSE! DE LATLANT1Q"F I A TRAVERSE DANGLERRB PN t USTFAUE LA TRAVERSE DE L'AFRIQUE I Tous les mcaniciens qui out e.^ay Itf Shell o * r connu *es qoali a : 1 Plus de kilomtres pur (talion 2 s Encrasmn*m t des cytindt es rduit au minimum 30 Beaucoup pLus de force et de vittsse en mont a Si vous ne connaissez pas encore a SlltiLL, essayez ,1a, vous en sciez satisfaits:— En vente au dtail Dam tous tel Garagut t< vnnapaiermnl chez %  station uu GbZoline de Fetn-Four; — lou H WOULLfiY, !xue Dent Deetoucheaifo DBfcTjS 3inaflue, enlace S te u un Centre lt En ut os chu* : .., iioberts, Dutlon <& Co ; AyuUs Gnraux pourQHaiti "Nervosit" Nos r.erf rassemblent on treillis coinp iqu de fils tlfrapi!in bruit soudain vous fait sursauter, vous devenez Irritable, voue souffres de nvralgie, vous tes agit et abattu. Dans cet tat de choses 11 n'y a rien qni gale Tk WUf af LU Parce qu'taut un .iliment puissant pour lea nerfs, YVincarnls attaque la racine du mal, cre une provision de force nerveuse nouvelle, stimule et revivifie le systme nerveux tout entier. Essaye Wincarnis pour la Nervosit. C'est merveilleux. Plu de 10,000 mdecin le recommandent. Achei • un. beaksfls Lydia EePinkh, o Vent chat MUNCKJ. MARTIN Au prix de dol M rot oe boi taire ai 1 dollar li boaUMlei. Hue tki siapbi de Kftat M tetf UMM aice, l^tl M Fttete S".. %  Caf et Restaurant commei Rcemment ouvert au dissous des hommes d'affaires] De^midi 2 heur %  j eure/ la carte tous le k CD if ire ^re p ur to s les I Bien n'est servi sans tre sH L'e u filtre est employe tt pour li fit peur les bosscu On peut commander les tovperi Dpt d s meilleurs tiquer Prix Rai*on r inaaa e*.-^s^je" %  awSar*asss-*^"^^ Pharmacie VV. Bi Exculion prompte et so gne de toulesordoj Servie r de nuit Pio'J' ils chimiques et jh'irmaoeuiiques deltoun! irnai'ts, Eaux D n iales, Partumenc Hoir IBM Fruit Sali. Shcfbet. tiiunris i our bqueur : Aiiseite, Gi-ne de CaciO, ireuse. Genivre. Carbolinum Avenm \lfi Se. 1 Pilerrvaif du bois j Ciment O. E. eu : de fe 400ibs VIENri>AHhlVEH 1 En vente chez i>. FreelamotnA(y6flflHi lue du Quai M '" v f •* /. •



PAGE 1

16 nie annto Mo *046 PQRT4UPR1.VCE ( UlTlii VENDREDI A3 FEVRIER ivio DlftBGUOR PFOFHlETAIItEl Clment Magloiw UUMERO2 G BNTIMES IMPRIMERIE DU MATIN s 13f* Bue Amricaine Quotidien TELEPHONE No 9tt Vous faites a R see npcrtations publique voisine avec ce qu'il appelle porutfops e< de eonBB vieille histoire qoi. sou avis, qu. le. concerne, M rvle eulemf ut de la b>'e et de U e ou non faminrfiix yolQat ,, affirrT e que r/itMMie^fl/fl paye, dan, cet change de produit. '" Ettfs-Unia n'ont jamais t. ne LiOTninerClUie Mt eQ bnfice ou en dficit. ont et ne seront jamais uu tyran a n .... qu'ils a n'ont prmdit et ne prra Deuxime • %  •n — •-*— F*a Cale le dure ai, en ce balance commercia'e vorable un pay, c'est--dire si le paye, dan cet change de pre est en bnfice ou en dficit. Nouvelles Etrangres i tiw de,. ..ce, i. ..,.„„., qo fr^. 'trjjs SIKS fajaT3TS ^^r y i de cela quelque temps, avar !e | le cas de Hesco,-crent dans de .. A Sffl oe r La # rl "*tc eni,Q pt la queation intressante de le pays une usine pour lemloitajo' ont t les protectfU's iov, ni or ce que devient le ba'ance !J 0 D des produits de notre sol lia • es des pauple* hispaio sinncaini emerciale du paya dnos le cas achtent ainsi la matire premire, contre toute agressiui ex'ra contiuen i fa valeur de SPR exportation*, su qu'ils manufacturent et exportent taie ta de faire retour an paye p oduc pour le vente en dehors. Cette vent El Universa' ne peut cite roup Irr en espces ou en rnsn-bandises te une fo s ralise, le prodoit en onn d tre un ennemi FvstfTa'ique te an 'ehors pour raliser des espces reste l'oranger* ne re des Etats Unis. Au contraire, il a }ssuxquelle le pays qui produit i 0 urne pas dans le pays; il ne sert ou j 0Br < ou eau le convenance de absolument tranger, mme paa l'tranger payer le Pour prcirer le cas par une cecot de marchandises importes ea des fcia^ toujours sou'eau le convenants miintenir une botine iniell'g*nol :e puticolire, il s'agit de savoir Haiti, parce qu ces capitaliatea ne enfre *. **** %  ' %  to P-Me PARIS IB qu IIP mesure il esrermls de 0 ut pas autrement in rresss an ****** lis P r %  *• relations rom de de j^r ir compe, dans la fixation de commerce heitien II est mme pro rnerealeset g'og-aphique IUS-I troi teU des a( Les Cours PARIS 22 Ster ing y6 $95 Franc it. 2j NEW YORK 22 Sterlin. 47' Franc 162) ti.ii Autriche PARIS 21Eu ratson de la mala Ordre (lll UlhlUtl e "r Charles Guernier. rappor T. • -^i j. tgW ccords navals de Washing prUHSietl, de Vin Heur ^BERLIN — On annonce:ofticielir sions et condamnations par les cm seils de guerre de Thriss. Le prsi dent du tribunal Kreusna h a '. cou damn 1 1 y jours de prison pour avoir lefus d'admettre en prison les personnes condamnes par les fran ais. On dit que les belges ont occu p d'ux mine* impor anles de ch*r bon au nord de D-usten. ment que les conversations entre le ire balance commerciale annuel babla que cet argent, provanant'de tem? t que peuvent 1 tre deux na Xoa j a rm iitl mtion du trait par i; 1 SSKR P60t re P r Mn .exporta ion baitienn aille solder lion, chambre seu'retarde d'une semaine la quantit de enere produite et enCdine ou au Japon d autres comp Mais. El Univasa! connait un "?.„; M BoTioard d aufran nJ^JStSVJSf "xqne-s sont intresss ctscapi .ru mieux l'histoire eont-mnoMiat a a" confre'n/e de Linfanne ,l ^'iXiii ^&ntt*JSX& L PA ^.^!>!^^ VJ&tiSE t^SXm .-rtstre des finance, et-es re F rsea H .pas tablis en Hati, n'y ont B j er cas, peut pss dtsb'issement dancon qnelaH^eu |n, entre que le Haaco elle-ra balance somme ,qui pourrait permettre de sup que lea produits-. ,....,-,„.... „,.,„ -KI1I nge de P rodait8 %  • %  • ce cas, servent i payer les marchan volont, cous autres, svons devant avec que iq Ues amendements peu im d un coasortium, qui mettra des l!!" e i coaipfnser I exploitation dises que le aommerae hritisn im les yeux comme on dit, le cas de portl r,t. L* fait que le geuvernbons de trsor de tro s ans souscrits 7* 1..u..J* Y e 1 objet de la porte, eans qa'on ait besoin d'envo Sai,t Domingue, celui de Panama et mcn es t dsireux de soumettre les par le pub i; en monnaies trange yer au dehora de l'argent haitiaa dn Nicaragua qui valent plus que trait i U n srieux exiraeu de tous res les bons jusqu' une valeui de so M savons tOttfjnaqi i preuve pour payer ces comptes de marchan reatei les a/irmations emphat que j es points de vue es prouve par la millioos de dolla s seront garantis |fiMCo% D ^ *!5i?| rt ta aati ,. nettemeut <" e •'. f • % %  ***** ualarton"d. Nrlfif* MtTah p-r U Re.chsb.nk U consortium"gi I^uri?rar^wnvi3 pose'* & a* JaTqwUSS^S ffi C rieCt ^ Ue pU,Me C Ce " ^ fi " s ^ s ,es b > n U h ***#*" de rovenfr est rparti l'tranger peut a'en apercevoir, avec celle du emprunt nets Millerand et Bnaui comme rap jusqu' la moiti de sa valeur et s'oc [les intresss et reere l. au modi de colonisation appliqa daoe * De plos '* P r esse ^ nicune > ea porteur des ac;o ds de Washington, cupera de 1 autre moiti moyennant fe nous revenir, aoit en esple pasa, par la lance, StJJomio commentant I attitude du gouverne vir F.anois Marsa! est eu train de une co-nmission. Les bons seront ea lit en marchandises, de faon sue, la mtropsle ayant raoia nient vis i vis de la Cinquime Con preiarer 5on rappo t et lou pense registres et 00 pourra souscrire i pss obliger l'importation tendance introduire de ls civilisa 'rence de Santiago de Chili, n'a rien qu ',| 8cr p f || i UD ji. Le gouvernePartir d un dollar, les discussion! dd ses propres fonds pour Mon proprement dite St Domingue invent. Elle s est borne i tirer les meat desire avoir galement un rap continuent. Au sujet des dtails davea I aaclavage en moins. FIAOU Mauriee Etieaoe fils *-ngl das Ruas des Front* Forte et du Magaain da 1-Kta< ibond dans notre eene de pe abord. Il nous semble pour-* [qu elle est digne de quelque diefOo publ que. p&i prions de croire que, en la Psat ooe seconde fois, noue %  Ma anims d'aucun sentipsrticulier. Nous avons t N t le fsire en tudiant la g de le prosprit coloniale mm , "•miDgue, au coure de lequel* MarchandlfieS ons cherch i dmler et pourquoi, en dpit de LWjPrit commerciale inoue, PJ** de b -Domingue, au [•^We civilisation, s'est trou"" cet tat arrir qui a caBOUS devons le dire en "t^lsncienne colonisation fran mot o IOQ action s est 'limiter davantage la disaislfottt sommes Faiblaa non deux types d expiainon Fous 9> OL-I ies solvants. r mDes industriels nsnoent s'uolir en Haiti s ie commerce d importaexportation. Ile tablissent iT5r ni 6t œ nntaetnrent des fiPuis ils les expo. tent. D aui ,V 0Dt VtD if dea marchan • 'traDger pour en f.iie la |f?.i ep *ation ie fait alnei au c Le c Washington Star • critique •enrTnUe' 0 |rv l ae ur den ,a P reJ8e fflexicIne P onr >• ***** **^t celle dea iinorta taiie < oe,,e a f,,ts 4U S "J de ,,io K Cell* od. tolrable hgmon c des ^.^ -Fjuj %  •dispenss 'expdier de dan I Union Pan-Amnca ne, ind< i -£&$ %  tranger pour le paiede la poli ique continentale de ce UNI (^ %  ^•• %  Onnidiae mporteas. puisssat psy pp tors facile da constater, La commission des rparations a Le ministre prussien de l'inlrieir r> fct, que cette situation ne oit pas fac||lt la r habilisatioa de l'Autriche dfendu la police de la Rhur de quitable, quelle soit injuste et offsu a |' occt ri OQ des avances financire se montrer sans uniforme et sans u ante pour la dignit de autres na autorises par la socit de nations mw On pense que le but de lord e non associes, le Wash.ngton ea renoa ant formellement pendant est d'empcher les autorits de i'oc:u SUr 1 ne pourra le nier, mme s il 20 aas a t0 as les dro tssur les po paiion d organiser une police dsar publie de articles quotidien dacs p r j eies et revenus de 'Aultiche pr me et sans unifoime, ce sens pendant cent ans. yuS par le u u di S t GermainL = ministre des chemins de fe. a Nous ne mconnaissons pas, au La socit des nations a autoris eavoy des instiuctioos i l'adminis Meiiqne, la force insurmontable oei l'Autriche emprun e 6;o millions rauon des chemins de/er allemands Etats Unis. Nous sommes certains de couronaS 0I ij emprunt inter de supprime, leau le fe „z tt I'lect i lr (l UC (lises que V ,s P ,0 P sent I ls P u7en mdiaire de i rallions 500.000 hcit, dans toutes le staions.sous ; e y nous dominer en se servant de cette vres sler |ing a t rcemment ugo contrle militaire i.ancaia el belge force Personne ne doute ici de ce d4 eQ ADgit Cfre eQ attendant que que leur puuswce actuelle est irrsis le conjp i ment de ia somme puisse Jf, TheUntS et **}*•, e tre fourni i 1 Autriche. n BISKRA—Le sergent-major avia irOinCOr leur De^camps a couvert la distance PARIS — Mr TheuniS a confr de / Lilom 1 es en lign: dioite c'est avec Mr foiucar au sujet de la litaa uu record pour les v 0:1s s.nsmo tion de la Rhur. Les deux Prem ers l'U. Le marchal l.v. utoya offeii ont dto ensemble et avaient l'iuten un prix pour le plus long val en linon de continuer la discussion cet gne droite avec un minimum de 5 aprs midi'Ls France et la Belgique kilomtres sont en partait accord, les ministres des finances, guer.e, travaux publics Condamnation lgions libres, lui que le ma rnKlnBK n .... . tchai Foch, ont pris part la coaf LONDRES— Lue dpche de Ber rence. lin au D.i.y Express $ dit que le Leschem ns de fer de la Rhur et gouvernemea' aieoiand s; propo.e Rhnanie vont tre relis euserab e d essayer d entame, des ngocia on avec une organisation militaire et ci in araatianala 1 Londres au sujet de vile Le gnral Dgoutte conserva la Rhur Uae dpche de Donmund le contrle, mais la nouvelle adui au Times $ dit que les traac isoot nisliatiou sera place directemeit partieliem nt v.cu Gt'siukrcben sou la conduite d'experts franco bel aujou.d hu< mais Mais cela ne signifie pas que nous soyons piompts i nous laisser trom per av^c de fausses protestaiions et avec dtsdoct mes mensuegres Le tan amricanisme, la fraternit conti nentale, administre selon leur cou c La Presse des Etals Unis ayant % enance par les E at Uni, est une critiqu les commentaires de la prs trce Kt quoique nous soyons fai se mexicaine au sujet du refus du Wi n0UJ e sommes pas assex fous Gouvernement mexicain dt parttci P oar oe P" ,e comprendre ainsi. per la ConfrencePm-Amirtcai La c Wash ogton S'ar • le sais ne de Santiago du Chili notre con doac maintenant. frreE\ Univeisai rpond; APPRENEZ L ANGLAIS EN Etudiant 15 Minutes par Jour <

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05867
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, February 23, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05867

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
16 nie annto Mo *046
PQRT4UPR1.VCE ( UlTlii
VENDREDI A3 FEVRIER ivio
DlftBGUOR PFOFHlETAIItEl
Clment Magloiw
Uumero2gbntimes
IMPRIMERIE DU MATIN s
13f* Bue Amricaine
Quotidien
TELEPHONE No 9tt
Vous faites le^plufresHavede lres.
Vous vous crez voirs-m
mes une fatalit qui D'est
nulle part.
| QUINIT
^rf _.fcW1_ ,--- ooar *tte rosisi
klance
son d'affaires, la va- jopm.nx de Mexico dattaquer >a R
see npcrtations publique voisine avec ce qu'il appelle
porutfops e< de eon- BB vieille histoire qoi. sou avis,
qu. le. concerne, M rvle eulemf ut de la b>'e et de U
e ou non fa- minrfiix yolQat ,, affirrT,e que
r/itMMie^fl/fl paye, dan, cet change de produit. '" Ettfs-Unia n'ont jamais t. ne
LiOTninerClUie Mt eQ bnfice ou en dficit. ont et ne seront jamais uu tyran a
n .... qu'ils a n'ont prmdit et ne prra
Deuxime - n------*
F*a Cale le
dure ai, en ce
balance commercia'e
vorable un pay, c'est--dire si le
paye, dan cet change de pre
est en bnfice ou en dficit.
Nouvelles Etrangres
i tiw. de,. ..ce, i. ..,.., qofr^. 'trjjs siks fajaT3TS ^^r
y i de cela quelque temps, avar !e| le cas de Hesco,-crent dans de.. ASffloe.r La*,#rl"*- tc eni,Q.
pt la queation intressante de le pays une usine pour lemloita- jo' ont t les protectfU's iov,ni
or ce que devient le ba'ance !j0d des produits de notre sol lia es des pauple* hispaio sinncaini
emerciale du paya dnos le cas achtent ainsi la matire premire, contre toute agressiui ex'ra contiuen
i fa valeur de spr exportation*, su qu'ils manufacturent et exportent taie
ta de faire retour an paye p oduc pour le vente en dehors. Cette ven- t El Universa' ne peut cite roup
Irr en espces ou en rnsn-bandises te une fo s ralise, le prodoit en onn d tre un ennemi FvstfTa'ique
te an 'ehors pour raliser des espces reste l'oranger* ne re des Etats Unis. Au contraire, il a
}ssuxquelle le pays qui produit i0urne pas dans le pays; il ne sert ,ouj0Br< ou eau le convenance de
absolument tranger, mme paa l'tranger payer le
Pour prcirer le cas par une ce- cot de marchandises importes ea
des fcia^
toujours sou'eau le convenants
miintenir une botine iniell'g*nol
:e puticolire, il s'agit de savoir Haiti, parce qu ces capitaliatea ne enfre *. **** ' to P-Me PARIS
ib qu IIp mesure il es- rermls de *0ut pas autrement in rresss an ****** lis Pr * relations rom de de j^r
ir compe, dans la fixation de commerce heitien II est mme pro rnerealeset g'og-aphique ius-i troi teU des a(
Les Cours
PARIS 22 Ster ing y6 $95
Franc it. 2j
NEW YORK 22 Sterlin. 47'
Franc 162)
ti.ii Autriche '
PARIS 21- Eu ratson de la mala Ordre (lll UlhlUtl e
"r Charles Guernier. rappor ---------T. -^i j. tgW
ccords navals de Washing prUHSietl, de Vin
Heur
^BERLIN On annonce:ofticielir
sions et condamnations par les cm
seils de guerre de Thriss. Le prsi
dent du tribunal Kreusna h a '. cou
damn 1 1 y jours de prison pour
avoir lefus d'admettre en prison les
personnes condamnes par les fran
ais. On dit que les belges ont occu
p d'ux mine* impor anles de ch*r
bon au nord de D-usten.
ment que les conversations entre le
ire balance commerciale annuel babla que cet argent, provanant'de tem? t que peuvent 1 tre deux na Xoa ja rmiitl-mtion du trait par i;
1 SSKR P60t rePr.Mn. .exporta ion baitienn aille solder lion, chambre seu'retarde d'une semaine
la quantit de enere produite et enCdine ou au Japon d autres comp Mais. El Univasa! connait un "?.; M BoTioard d aufran
nJ^JStSVJSf "xqne-s sont intresss ctscapi .ru mieux l'histoire eont-mnoMiat a a" confre'n/e de Linfanne
,l ^'iXiii ^&ntt*JSX& LPA^.^!>!^^ VJ&tiSE t^SXm .-rtstre des finance, et-es reFrsea
H .pas tablis en Hati, n'y ont Bjer cas, peut
pss dtsb'issement dancon qnelaH^eu
|n, entre que le Haaco elle-ra balance somme
,qui pourrait permettre de sup que lea produits-. ,....,-,...., ,.,
-ki1i nge de Prodait8 ce cas, servent i payer les marchan volont, cous autres, svons devant avec queiqUes amendements peu im d un coasortium, qui mettra des
l!!"ei coaipfnser I exploitation dises que le aommerae hritisn im les yeux comme on dit, le cas de portlr,t. L* fait que le geuvern- bons de trsor de tro s ans souscrits
7* 1..u..J*Y* e" 1 objet de la porte, eans qa'on ait besoin d'envo Sai,t Domingue, celui de Panama et mcn, est dsireux de soumettre les par le pub i; en monnaies trange
yer au dehora de l'argent haitiaa dn Nicaragua qui valent plus que trait, i Un srieux exiraeu de tous res les bons jusqu' une valeui de so
m savons tOttfjnaqi i preuve pour payer ces comptes de marchan reatei les a/irmations emphat que jes points de vue es, prouve par la millioos de dolla s seront garantis
|fiMCo%D^ *!5i?|rtta aati ,. nettemeut <"e '. f ***** ualarton"d. Nrlfif* MtTah p-r U Re.chsb.nk U consortium"gi
I^uri?rar^wnvi3 pose'* & a* JaTqwUSS^S ffi CrieCt ^Ue pU,Me CCe " ^ fi"s ^s ,es "b> n*U h ***#*" de
rovenfr est rparti l'tranger peut a'en apercevoir, avec celle du
emprunt
nets Millerand et Bnaui comme rap jusqu' la moiti de sa valeur et s'oc
[les intresss et reere l. au modi de colonisation appliqa daoe *De plos '* Pr.esse ^nicune> ea porteur des ac;o ds de Washington, cupera de 1 autre moiti moyennant
fe nous revenir, aoit en esp- le pasa, par la lance, StJJomio commentant I attitude du gouverne vir F.anois Marsa! est eu train de une co-nmission. Les bons seront ea
lit en marchandises, de faon sue, la mtropsle ayant raoia nient vis i vis de la Cinquime Con preiarer 5on rappo t et lou pense registres et 00 pourra souscrire i
pss obliger l'importation tendance introduire de ls civilisa 'rence de Santiago de Chili, n'a rien qu',| 8cr pf|| iUDji. Le gouverne- Partir d un dollar, les discussion!
dd ses propres fonds pour Mon proprement dite St Domingue invent. Elle s est borne i tirer les meat desire avoir galement un rap continuent. Au sujet des dtails d-
avea I aaclavage en moins.
FIAOU
Mauriee Etieaoe fils
*-ngl das Ruas des Front*
Forte et du Magaain da 1-Kta<
ibond dans notre eene de
pe abord. Il nous semble pour-*
[qu elle est digne de quelque die-
fOo publ que.
p&i prions de croire que, en la
Psat ooe seconde fois, noue
Ma anims d'aucun senti-
psrticulier. Nous avons t
N t le fsire en tudiant la
g de le prosprit coloniale mm ,
"miDgue, au coure de lequel* MarchandlfieS
ons cherch i dmler
et pourquoi, en dpit de
LWjPrit commerciale inoue,
PJ** de b -Domingue, au
[^We civilisation, s'est trou-
"" cet tat arrir qui a ca-
bous devons le dire en
"t^lsncienne colonisation fran
mot o ioq action s est
'limiter davantage la disais- lfottt sommes Faiblaa
non deux types d expiai- non Fous
9> ol-i ies solvants.
r m- Des industriels
nsnoent s'uolir en Haiti
s ie commerce d importa-
exportation. Ile tablissent
iT5rni 6t nntaetnrent des
fiPuis ils les expo. tent. D au-
i ,V0Dt VtDif dea marchan
'traDger pour en f.iie la
|f?.iep*ation ie fait alnei au
c Le c Washington Star critique
enrTnUe'0|rvlae,ur den ,a PreJ8e fflexicIne Ponr > *****
**^t celle dea iinorta taiie K Cell* od. tolrable hgmon,c des ^.^ -Fjuj
dispenss 'expdier de dan I Union Pan-Amnca ne, ind< ,i -&$
'tranger pour le paie- de la poli ique continentale de ce uni
(^^Onnidiae mporteas. puisssat psy
pp tors facile da constater,
La commission des rparations a Le ministre prussien de l'inlrieir
r>fct, que cette situation ne oit pas fac||lt la rhabilisatioa de l'Autriche dfendu la police de la Rhur de
quitable, quelle soit injuste et offsu a |'occtriOQ des avances financire se montrer sans uniforme et sans u
ante pour la dignit de autres na autorises par la socit de nations mw On pense que le but de lord e
non associes, le Wash.ngton ea renoaant formellement pendant est d'empcher les autorits de i'oc:u
SUr 1 ne pourra le nier, mme s il 20 aas a t0as les dro tssur les po paiion d organiser une police dsar
publie de articles quotidien dacs prjeies et revenus de 'Aultiche pr me et sans unifoime,
ce sens pendant cent ans. yuS par le ,u u di St Germain- L= ministre des chemins de fe. a
Nous ne mconnaissons pas, au La socit des nations a autoris eavoy des instiuctioos i l'adminis
Meiiqne, la force insurmontable oei l'Autriche emprun e 6;o millions rauon des chemins de/er allemands
Etats Unis. Nous sommes certains de couronaS 0I. ij emprunt inter de supprime, leau le fez tt I'lect i
lr (l UC (lises que' V,s P,0Psent'Ils Pu7en' mdiaire de i rallions 500.000 h- cit, dans toutes le staions.sous ;e
y nous dominer en se servant de cette vres sler|ing a t rcemment ugo contrle militaire i.ancaia el belge
force Personne ne doute ici de ce d4 eQ ADgit,Cfre eQ attendant que
que leur puuswce actuelle est irrsis le conjpiment de ia somme puisse Jf, TheUntS et
**}*, .e tre fourni i 1 Autriche. n .
BISKRALe sergent-major avia irOinCOr
leur De^camps a couvert la distance PARIS Mr TheuniS a confr
de / Lilom 1 es en lign: dioite c'est avec Mr foiucar au sujet de la litaa
uu record pour les-v 0:1s s.nsmo tion de la Rhur. Les deux Prem ers
l'U. Le marchal l.v. utoya offeii ont dto ensemble et avaient l'iuten
un prix pour le plus long val en li- non de continuer la discussion cet
gne droite avec un minimum de 5 aprs midi'Ls France et la Belgique
kilomtres sont en partait accord, les ministres
des finances, guer.e, travaux publics
Condamnation lgions libres, lui que le ma
rnKlnBK, n .... tchai Foch, ont pris part la coaf
LONDRES Lue dpche de Ber rence.
lin au D.i.y Express $ dit que le Leschem ns de fer de la Rhur et
gouvernemea' aieoiand s; propo.e Rhnanie vont tre relis euserab e
d essayer d entame, des ngocia on avec une organisation militaire et ci
in araatianala 1 Londres au sujet de vile Le gnral Dgoutte conserva
la Rhur Uae dpche de Donmund le contrle, mais la nouvelle adui
au Times $ dit que les traac isoot nisliatiou sera place directemeit
partieliem nt v.cu Gt'siukrcben sou la conduite d'experts franco bel
aujou.d hu<
mais
Mais cela ne signifie pas que nous
soyons piompts i nous laisser trom
per av^c de fausses protestaiions et
avec dtsdoct mes mensuegres Le
tan amricanisme, la fraternit conti
nentale, administre selon leur cou
c La Presse des Etals Unis ayant ?enance par les E at Uni, est une
critiqu les commentaires de la prs 'trce- Kt quoique nous soyons fai
se mexicaine au sujet du refus du Wi n0UJ e sommes pas assex fous
Gouvernement mexicain dt parttci Poar oe P" ,e comprendre ainsi.
per la Confrence- Pm-Amirtcai La c Wash ogton S'ar le sais
ne de Santiago du Chili notre con doac maintenant.
frreE\ Univeisai rpond;
APPRENEZ L ANGLAIS EN
Etudiant 15 Minutes par Jour
< a quelques leons Sjc-
par ent.
UNIVtRgAL INSTITUTS,
:t 1 vacuation serait ges et commencera fonctionner d4j
tain. I! y a eu aujour que les discutions entre lea trinr -.
. (HO; 235 W. 108 New-York ****** d;1E*Ia- y a eu aujuur que las aiscUlsions entre
Le journal amncain accuse Isa Emu* pour renseignements dhm une assez oague ltedexpul et anglais, au sujet de laxonede Jj
.


U ivATIN
i ...pchecSs: raa*. i?pr.tai*!.
Le Moniteur
logne, auront t termines.
d< n-t le rsu''at i'empchei i -w ,,..., .,, ,,.." > ..
tnsg^edes* procurer des produit, LONDRFS-Su Br.ts,na dem.nJ* Le Journal om.iel. NO du
mtalliques de U Rhur, on a lait re secrtaire d Etat des aftaues toi a2 Fevrier a paru aveC le wm
ma;qu.%ues,onl'emrhaitd>expor ft" '"tqae les existences d et alw .^^
tenir ses produit* l Allemagne se trou chologie. science, et art, amont t
vr H,nc l'imnoihili^ d obeoir ent,ere,Bcnt "tisfaiteS par les rCCn Ui ralewenunt Immigration.
vera.t dans ^w2 J" m dconvertes dans la valle dt Loi S5 S mod. de &M a ton
laigeot tranger, u moins de cette .,.,..., ,u . m,;m* alloue, i> Maison Centrale. ____
scurce O a aussi conclu qu'avec Toi le gouvernement de sa Majest Arrt f0rKrltU ta quiUt dH..t.en au
, i *: 4. -r-n rocks'm usera de son influence si nces-aire mur Marcel Jean Audain, bwerfa,
laccemul tion de pareils stocks es oermettre tu C0I0S 0 roi Tn Qrtotatwl Secu.ai.edE.at4eUJm.ee
'. pourraient les saisir tt les ven Pour permettre au corpsaniiwlis Ceewlautati du aver.emem nia le m-
d'e.pour leur propre profit corn M !?! LKL* LTESSRe *--lAJftJtt-2^JL8*-8'"'
arvsTS-WBk*!'-
U
K ""^ ... ,..,:-.. le olua rable et le
ML
reprsailles par suite de la rsistan e
allemande. Un plan gnral a t
opt pour la monnaie en territoire
occup, mais elle ne sera mise que
si l'Allemagne recire ses marks de la
ctculaiion courante.
Le gouvernement franais a appris
que les autorits de Berlin ont eavo
y des ostrudioi i aux fonctionnai
res alemands de U Rhnanie d adop
ter une atitude prudeote et essayer
de s'entendre avec les autorits Iran
taises Dans les milieux officiels on
interprte ces instructions comrael'in
dication que le gouvernement aile*
mand s'est aperu que les expulsons
des fonctionnaires allemands de la
rive gauche du Rhin affecta soi pro
pre prestige rt craint qu'il ue soit fa
vorable au mouvement sparatiste.
On du que ces instructions ont t
donnes en particulier aux fonction
naues de la Rh
quent pas ceu
action venant aprs le discours d;
Winh, dans lequel il t dclar que
la rs stance de la Rhnr avait pour
bai d'amaner des ngociations, est
considre dans les milieux olficiels
comme indiquant le dveloppement
en A lemagne dune opnioi favora
bie aux ngociations
La protestt on de la rio Unie co .
tre l'intenuption des l'.VTsiioie de
charbon du district de 1 Rh ir va ve
mr devant la commission des rpara
tions mercied Les hollandais avaient
avait choisi pour tre
mture.
sa dernire dt
e,| l'aliment le plu agrable et le
plus recommande poux le* niants
de 1 ge de S mois, surtout M
moment du sevrage 01 pondant la
priode d croissance.
// facilita la intitlon.
Assure la honni formation dis ot.
Excellent aliment pour les
Convalescents et les Vieillards-
SX THOl/VX FAUTOUT
Dpt GantlUI. :
G PRUNIER C-. 6, Bu. d. U ThfU.PAUSi
nParisiaaa
DIMANCHE
Le 7 de Trfle
Le Cinroman de Gaston Leroux
le srie la plus palpitante :
lome et ume pisodes.
Dclaraiicms de na'io islit
trocJ-Veibal de bruletneat des billets pro-
visoires de la B N. H. H.
Eia' Unancier des recettes et psiemesu Pur
le mois ce Juillet 1912.
Cr.tiricsts de dpt de marques de tsbnque
Ccars de bourse a la date du 16 Fvrier 1915
Avis administratifs.
Bulletin mtorologique.
La Nouvelle Srie contient
Gazette officiel'.e de Saint-o-uingue.No
Att*V&A?-*V& d* de bouc serait
"- Nos PubUcistes Aleiaodre Delva ; Con- j ; . t c ; l:, ; - ^"'f' "------------- *
sidrations su. l'article 7 de la Constitution d Hati f JL^,i*A Bk.ia I i isiia
(.;}). (a Strilit* Le rgime sec aqx Etats-Unis a
fraudes qnt
La greffe de g la* Les BohOM dtt
Rgime See
efficace contre
Libert
Le rgime sec
taitnatiedemultip.es
LO.VDRES- "Le singe a perdu ne sont parfois que d;s adoucisse*
Eaalit Fraternit aopia des tiumaiua la t*veur dont meQts ou mme uot nouvelle oriea
RPubl,,ue d'Hati 0^?. ^/JTT^o^a ttlioD de "^
LUI
iculier aux tonenon T L.i
Ihnanieetnesappli 00 l'QpnnK
x de la Rhur Cette [}{)$ UQullUlu
Les avant derniers de !a srie.
Actualits
Musique di Genre
Entre 2 Gourdes
Balcon gourdes. ,
Les lchages eo ld22
tfxpread de New Yark ; noire anc
te a t remplau par le bouc.
ce lournal ajoute ;
Les glandea simieaques rie sont
p.us ta mode
7t la Costuu uaB boucs toot rage .. - --
liidn 16 Fvrier grce elles que M. Harold Me Cor bons aux liqueurs
trimlr "llCk- le mUi Considrant
gner les rorts
tuer les dparts d'Cmigrants
LOGIS BRiO
PUtiitnt de la Rpublique
Va les articles
tion et 2 de la
192) rglementant
Voici peut-fe la pins curieuss.
Un de nos confiseurs renomm!
nieaque. ne sont qae it clientle amucaiat
S&SUSS uSnLc. parti:!ier sesbj
d : ces clients uni
,.t- -._ uick. la milliaraaue aiuaiit*lu> uJ1 iu"" *?' ...:.-fci
ntant rEtn.grat.on tt*JSBtti an c.rps digete enqute: presque Muttiiill
qu 1 importe de si gtfaib. Uuoe encorep.ua remarqa n veille de reprendre le chemin de
fcUh. ... ,-----d'o peuvent s 111:0 w Cdat M mme traitement qua leurs pr0vinces eatradry. Ut'i
tuer les dparts d'migrants ; Graldine Farrsr.t actiiee de cinma revialiQ fat accompagne dmaj
Sur le rapport du Secttaire d ttat bieQ COQQBe,va recevoir du docteur .( ^ .Qie ji ^ugaeuta hardi
de llutrieur Lon Hansoo, le mdeciu uotoire volume de ces booboas. lll|
?KRETF orjunetaire d une grande ferma ....... . _iul2.iai nales
propritaire d una raude ferma -. a i{ de
Uepa Cod.oil lve uoiquemant #
ne
Durant 1 anne
ns, }l cgrej et
ifia, ^7 pe:son
1 uisium .. --..--.- -------mmmt f* m0. -- blancs, ont i
des contrais que les allemands n'ont lynches aux Etats-Unis, soit au to-
p s n 01 n'ont rempli qu m tal 7 Je moins quan 192I' Treizr
%
u ; le
; .pi l'occupaun del des victimes
11 altiime que dans ce:t>ins par la foule, et
hur O
cas 1 s liv a ons destines la Hol aux mains des policiers
lande ont t sai ia* par les allemands- taient
en dehois de la Rh 1 et d ou nes Les dix Etats dans lesquels se pro
dans l'intrieur de 1 Allemagne. duisirent les lynchages sont les sui-
l'.\l\'s Le tKVfti a tep is en g vanis : Texas, 18 lynchages; Gor-
nral dais ltf m ns de chai bor. Jran gie, 11 ; Mississipi. 9 ; F oride, 5 ;
aises o les g ves avaie t c at. Arkinsas, 5; Louisiane, 3 ; Alaba-
ma, 1, ei Caroline du Su.i, I
WA^rilN^rON-Daprs des ren JPg^J '
distingue
enct.
. piobibition contre
boissons alcooliques dans une zone g______________________
de ^o m.i.es de large, lout le long
de la frontire amriciatoe On a dit Wt 11 hlia*i>Hl.4>Il t
qu'on pouvait -attendre bientt i -^*^W**^ "*' "f
une dclaration de Meyico qui pro
,_ CdpiCod.oil lev ooiqneaw --- - d piendre f.t
Art. 1er- Le? dparts d'Imigrania de; bjucs. Coux-o. co.ent plua car Vf ttWl}^. J? Pl
pourront se faire que parles ports ,0e lee am4e. i de pioj. le- grani* ro"fc0d^^0\\Vl dnormes on
ivant- Biuga ne v.vduique ciaq aoa et da- Ue conn tur lac *"l 1
prt7lfl Prinr-^ Cive IPoft- le- mi oi leuiB g ibo* Le leur aorvivent ge au brandy et au vrnisky.
Port au-Prince. Ciye..|fori "JS que '" iMm ont une 8 Les palais, qui ,e cooxeot.ietl,
! ; -rint Arrt sera ** eQCe Dl Plu* &*%** laide d'une goutte, dvoquet le r
a a If fi \i 1l.nJ il 'Hl eat vrai qu' liat io neauqu ir des iique0ts di parues, con
jiijd et excut UJdM * lajb:m B d6i?g#, UQe odeur MM> ^ dM sat4lslactioas p.oi vive.
SeeiUiredEtatdellntnenr. de.igraDe, mois on en, importe 'TLLt l'vf Inooe : elle fil
Donn au Palais National, fort-tCQ80tn^ul d- g use : Ua n'ont
tu-Prince, la 22 Fvrier 19*5 B
Paix.
turent sorties de prison
17 furent ar'xches--j ,. > _r)f,, ,,
qui les arr "oe de 1 indpendance-B
Louis BORNO
Pai le Prsident :
L Sicrtmrt i Etat de Untirietir ||
C11.FOMBRUN.
Restait l'enveloppe
---------------- ., , Hi trader des hommes le got deg
aneune odeur.mua co en; .0 uv.ee * ( ^ coatlnuent
1&ffi certaines peines ^f^Jj^S u'coqu.
les mande do cea quadrupde ea sont qu les pour briser la coque
loVtrtopb es spr, nBUx aas.aa.s gob:r ees banbo o nue de p
dana la majorit des cas. eues se cou! .
te du Snd, 1
8 autres cas o las J)pttr CtU Prfit*
paient prvenir ie JT o/a\7/l'l
Trtw.4^-- ivu.aac de leur pnsouni^r en mena (IClll D\JM\Li*~r*
seignemen.s reus, le gouvernement (m ^^ ^ $fi -
mexicain a i'.ntent.on d adopter la { leJr ^
loi de piohibition contre toutes le. r r
aot Ud bien adspted au systme
humain*
i,due i !.. \ fmme.striles avant
il-dvo.r aubi 00 traitement nouveau,
ont, depuia douud naibdaoca ad)
trs b aux enfaata
VL- _.. L 'l
tnuignerail cette nouvelle lgislation
Victoire des
.Jiumides >
ALBANY Les Humides ontjge bol', Dpuratif du
gn une seconde victoire dcisive, le
snat a adop. pat aj voix contre 1
la usolu.ion Walker Donohue de
manda: t au congrs le modifier la
loi Voletaad pour permettre U corn
merce des fini et bires Ls rsolu
tion v. tie mainteoiint 1 au mise au
gouverneur qui a dclar qu'il tat
prt la signer
Ce matin vars lea nuit beures 10,
le Prsident de la Rpublique a quit
t la Caih part e t aalu par le fort National.
U eat accompagn du Ministre Fom
, bran et de que quea amia parmi lot
Chtelain qneU notre D.recieur qui evei. .
aimab ement invi par le Prsidect.
Les E'abliaseraenta Chtelain vien Nous croyons savoir que eon a-
Dent d'obtenir un 9dme Grand Prix jour dana le Nord et aussi dana 1 Ar
l'Expoaition de liio de Janeiro tibonite sera de huit jours,
pour leura produite rputs ; Urodo Noa meilleurs vux de bonne
nal. Gyraldose, Pagaol, 6 obeol, Ju ut son Son Excellence le prs
, Dpuratif du Docteur Mangsi, dent Borno ainsi qu' ceux qui v
Cachet dn Docteur Maoget etc. compegoent,
Les Due tas
Kn
145e Mille
Pak
MARCEL PBEV06T
veu'e ia Librairie du
Le dix-hoitine ameodimxnt dit
Co istitatioa amricaine est tort
le ttaasport des Ufoenii enivraal
eui impjitation ou leur exportt
sont interdits.
Mais elle n'a pas prvu ce eu;
la fraude dpend uniquement de
tention-
Ces bonbons ne sont pas lique
Il en faudrait beaucoup pour I
viei. Mais il est certain que si T"
avisait de faire des ceats de Pqn
(on sait qu'il en est de g:ganlesi,i
pour les tran*toim:r ainsi en
Matin, pients l.
Hiquiualioii^^lot
Eut-Tarisi..
de marcha
ditsdiver
Chez
CE SOIK
Pr^mie r dreadaoug i
arieu
SOU 1 liAMPTON Le premier
dreadnoughi arieo, en const'.uct ca
ici pour le ministre de l'sir.est cons
iruit de faon i pouvoir se mainte
nir sur l'eao* n est compltement
clair. Au dessus de la coque il y
aura une superstractureadivise en
trois comparumeats : un pour le
commandant,un aufe pour les canno
n ers et un troisime pour le pilote.
Le poids total du navir: volera, avec
l'quipage; 1 essence et deux torpilles
pesant chacune jooo livres sera envi
ion de neuf tonnes et demie, il por
tera u..af mitrailleuses et l'appareil
pourra monter rapidement et se met
tre hors de por e des navires de
guerre aprs avoir attaqu l'ennemi;
Quand on Aima
iiftuie at4me piaodea
Par liiiour
( tin )
Enre : 0>0 centimea
1 ii\ianciik: : A
L'oiseau bleut
4 partiea
L'Amour et
Paul E. Amila
Ar Charles Bouchereau
Pendant la icwrne du Prsident da U Rpu-
hloaS dans le Mord tt du Ministre Fombrun, le
Ministre Cturles Bouchereau est charg d-s porte
lemlles de Travaux PublUs et de 1 Intrieur.
Lei tyees de) Pf ovinte
Lt Prsident de U Rpublique profilera de sa
tourne pour instiller aux Lyces des Uonaives
et du Cap. les professeurs des lasses hunuoitai-
tcs ui vienoeot d'tre rcemment rtablis
JSSaBtiPSS%ltiS Hues 1 raversire$du MagasindeW
l0B ae ion programme. _________ ^Q ^Q ti[re ^ ^ p|acfl m% nouVeIUX arrivage, nous oon"
^m^mtkwamwmamm'mmm (.U,1S jaiuuu, cette vente au rabus: venez prendrai car *fl
, .. rejeardon pas aux prix. d
NOliiiatlOn lv>lros b.anch -s pour rob's el r^lejoa Un'l ktkis jaune
v. .nn< d'anoreodre la nomi ^eiote innine, Ser^e coun, niiriap po ir jup*, CetWj^S
eahen de Me !ulesPRoscmoud corn le pou. huma, Poudres de riz, ParfurK S,vo-i* dj tuileB
me Commissaire da Gouvernement te el L Violtfle Pa, ie.chtdM Ues el L$, 1 ordioa.re*. Kl paufj
pi? la luridiction de Nippes. Jjutons nelal pour col et poignet, Chaustu'es dames. iaw
Me Rosemond est un homme de (oiiiies, ebamuea eouletrs pour homuiee, Mouafiline fli
j leurs eic.
i'"
i/ i,,,,.,- devoir et trs actif, nnl donte uai.
LU Haine rponde U confiance que le Chef
4 partiea de 1 Etat a place en lui.
hntie 1 gourde Compliments.
C'est intressant
-.,
1 1


l MAI IN
ire Heure pi
D mandez
| is oeof iiearei
.iptibles.
-i il arrivai1 Saint
[l'objet u'ao accaeil
de la Raza
Allumiuium Lin*
Le St8irer( Gibbons) ara ici i*
28 fvrier 19*3 RV(C 180 toune* de
marchandises
A. de MATTEIS & l'o
PRIX ; 25 ctn'imea or
A la Librairie du MATIN
'3Si Rue Amricaine.
Voici une femme ;;gee de 79 ans
qui a t gurie de ses douleurs
%. S '- articulai,,M et D0RSALES.
Glaee
Dnie des actionna
i ^extraordinaire
kot, j heures de
al de l'Usine. Rue
e, le 30 Frriei.
I d'Administration:
\Prtidmt,
liai AUGUSTE
Proprit
tension, 'tnda
"it[ btisses.
Pour plus
liment s s'adratser
Matin
Fireprooi. rue de?
liratles, aneienne
tient occup oar
U tompagnie Elec
lier a Ololfiui
Sel Fros
pour remplacer le Sel dana les rgi
mes
Kolr Her Trooette ( l'eptonste de
f< r et Noii de kola ). Vio du Doc
leur Cabanes, Cachets de Glycro
pboaphate de chaux, S'rop Trouette
t Perret l rsrsne.
Prim modre
Vous trouverez
1)58, Rue Amiruaint
Poanre de viande diastaae, de
l'rooette et Perret. Gouttes livo
niennes> Coton do Doc eue Mbu
Comprims a la papaine, de Trout'
et et Perret,
i LJ
P=3 i s \,
4
DISQUES rOLUMSIA
in v leurs de bonne
musique,accourez chez
L. Preti:wia-Agjjc
Rue du Quai
6ii Vaiuu traweic* 3e. mper&e* Dityiua >-
lumbia {rmrucMC Vphu); Qixo *tt|>, \3vx M*
^llariofoguei, C&arvb angfal.u, franais ety**
jriak, etc etc Je* jmx empluWCemamL
Moni Line
Le steamer "Ingrid Horn venant
de Hambcurg via Curaao, laomel
rera ici samedi matin 24 courant
Il repartira probablament lundl*S6
ourant, pour Pet'i-Qove, llirag-
ne, Sx Marc et l'Europe
Pour plus amples renseignements
prire oe a adresser ;
. OLOFF*ON,LUGAS&Co
iportani
laces de Monsieur
as, soi Tenu Port
psof Dcembre 1982,
eatear teataaenrai
tament dn de co-
lort gralement
dnp-l Laraqoe,
dans on dlai
rdsli data du pr
[Jss comp ee seront
"let les dbiteurs
es lea rigueurs
i W Fvrier 1923
DOUYON
_ Avis Matrimonial
_Je Miuiign, Georges'.Waiewright, deciare au
public r au Commerce en particitliei que ;je ne
un plut ecspontablc des eu et actions de snoa
pou* Anne Lanas, pour incompatibilit
de caractre, en attendait une action en divorce
va lui sire intente*.
aVon-aai-Pmce. it |#Trier ,#f.
onoasi *AIN\VHMjHT
""BPS"""*""gpaMaja*jg(B
Remerciements
Mr et Mme Auguste- Bayardelle, leurs finis
et tous les autres paienis remercient biu sincre
nent tout ceui qui leur ont donne des marques
de symqaihie l'occasion de la mort de lenr
regrett : Joseph Nicolas Irnest dcd le 4 F-
vrier en cours.
Ils leur en garderont une bien vive recon-
naissance
, t'ort-au-I rince, le 17 Uvrier 19*3.
MADAME WILD nom crit :
"Depuis plusieurs annes je souffrais de
terribles douleurs ilans le dos, dan* tout le
corps et dans tous les membres : je ne pouv ,\
plus dormir ni marcher. Or. j'eus 1'o.vasion
d acheter un flacon de PUnlea De Witt et
la premire dosa me procura un soulagement
Apres un essai de trois jours, fa .,. sentais
tellement mieux et mes terribles douleurs
antrieures in avaient dj quitte a un tel
point que jetais devenue comme une autre
femme. Je suis ge de 79 ans et, A l'heure
actuelle, je me trouve en parfaite sant "
84. Worpole Koad, Wirabledon prs Ixmdres.
Ies symptmes suivants indiquent tous un
mauvais tat des reins : douleurs dorsales
enflure des pieds, des bras et des jambes ; urin
trouble pu cuisante ; douleurs dans les muscles
et dans les articulations ; Kot dsagrable dans
la bouche, une sensation gnrale d irritabilit
ou de dpression morale Tous CM maux et
toutes ces douleurs sont l'avertissement de U
nature, vous disant que les reins et la vessie ont
besoin a tre stimuls.
Le tmoignage spontan de Madame Wild
tait ressortir clairement le fait que les Pilules
Pe Witt constituent le meilleur remde pour
viter ou guenr ces t, rribles affections de.
rems et de la vessie.
H. SIuVEBA
bevior noir 54 Douces nr 1 *n rn,
1 or IH Chapeaux velours tuprp. r pour
Voile > blauo
Ory ndie couleur irod
graban- |ooe et roir ang sup 9 50
Percale blanc sup 7
Toile voile pnQr petit voiliers 0 49
Hidenn monmeline anaUia laro
4bPX2l,2YdsdelonR 10
Ifooaaeline suisse de 50
Bssn b'mej n^l double larg
hommes Or i & b
Chanaani le iain d Italie
de tau .g qualits
Crpe mtore b.ode la ma
chine de toQie beaut tenue
tas soie suprieur douzaini
-repon fleurs conleor I aune
. a7 rt,Hmir ""K'aiseup
0 40 Diagonal noir extra
tats -* CsSTkS. 5* ffSXa5"Vn M
Se ge bleu angUia
7
9
OdO
4 & 4 50
550
Les Pilules
poupREINS aVESSIE
Le plus grand remde du monde entier pont
es rhumatismes, les douleurs dorsales, la goutte,
sa raideur des srticulaUons, le lombago. In
pierre et tous les autres dsord/es provoques
par l'affaiblissement des reins et de la vessie.
Les Pilules De Witt sont en vent dans toutes
les pharmacies du monde entier. Le grand
flacon en contient a fois i plus que le petit.
Si vous prouve/ quelque difficult M voua
procurer les pilules authentiques De Witt '
Tu eor d* so;e pour chemise
3 hom ,],. et robe
Gabardine b'anc barr.s
Organdi couleur
EnlieDDe m.- |,
Ctpe snglaig g I
Crpe anglais p i
n nn '" fi anBlai* blanc
0 70 Dnll blanc union aocilsd*
0 40 Drill coton blanc anglais
0 3 Drill Tussor sop.
0 30 D:ck bl blanc anglais
1 Alpaga noir suprieur
nSJj pk'jaune anglais sup.
ooite et dtail
Brodenei pour robe
Peig-es de toutes les qualits
JU grandeurs etc ec
Organdi so.sae brod 1 aune
35AV
2 50
5
140
07IS
050
040
0 70
246
0 50
0 40
OflO
OO
i Oj
2 >0
adressez-vous ou rendez visite & la pharmacie
Albertini Ewald, Port-au Prince.
Biad-i soie douzjinel
u*a uui'8 aopriecr
liai rrerc^ms sup.
Chaudsettea enfant
hemis tricot manches ronrtta 8
1 oO Toile k voile pr grands vo,|iers I 7n
(I fUrvBa ovmpiessau ie ti l'ano^a \ nt^^^r la iaTiMn
Pte
Patience^
Magasin Annexe des Caves de Bordeaux
MD\j~ Parle 3iSVauclindii 21 conraul.un (iraud
m de vins Blanc et Rou<,e,de la maison .iJ.iJarceau
Neaux.m/jrque si connue ellaiitapprciedeia place.
tl*rf/0eW'-. n PT l*er **. elienlle T*'* reu par le derniers Panama un amn*
Imi* QtlfZ ratf' /tt'f ,de VOmme* de lerre- orn *'arch. P'* Umtate tel'
P mi'JtY V ' Pwdr'bonbon anglais, omrtcaiv ruitsaufut'con
ivea^coDServoa lel que: Amandef.
praues. raisiDS, aspergia.Cpies,
Caisoulet, caviar, cpes, corni-
hot>, champignons choucrouU,
orrjad beel, Hanugs. homards.
hutre mayoniaise. Fato de eau*
ptgie, Pau jambon, pt de
Jivrr. l:i!Uti,f, fines. Sauce anglai
s?,SardiDei, Saumon, oupe Cam
bella, Thon a l'huile, CautUt,
girofle. Aais^loil. poirre. mus
cj.de, etc Jgrot Dtail-

^uv^^T^ "^ a<>uU ** f ^nia.'fc
"si.
-' 'i.
*"..
L

-'
Ah


it KAlIM
v>
TIMBRES-POSTE pour COLLECTIONS
J'achte les Timbres Tle Colonies. Me soumettre
chantillon, avec prix par 400 et par 1.000 le chaque sorte.
J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon
Builgtmmenauelavecprixcourantsd'albumsetcollecUong.
Thodore CHAMPION. 13. RueDrouot, Paris
AUTOMOBILISTES \
Plti de kilomtre sont parcou us dan le*
l'es B itanniqoes en se servant de
La Gazoliue
S II
Qie dan'.mtoftequdle marqua d'Essence.
L'est ain*i que les mcaniciens ont
insist pour avoir de la SHEi.L
pour le avions ptnrr
i
l a Traverse!
DE
LATLANT1Q"F
I a Traverse
DANGLERRB
PN t USTFAUE

La Traverse
de
L'Afrique
i
Tous les mcaniciens qui out e.^ay Itf
Shell o * r connu *es qoali a :
1 Plus de kilomtres pur (talion
2 s Encrasmn*m t des cytindt es rduit
au minimum
30 Beaucoup pLus de force et de vi-
ttsse en mont a
Si vous ne connaissez pas encore
a SlltiLL, essayez ,1a, vous en
sciez satisfaits:
En vente au dtail
Dam tous tel Garagut t< vnnapaiermnl chez
station uu GbZoline de Fetn-Four;
lou H WOULLfiY, !xue Dent Deetouchea-
ifo DBfcTjS 3inaflue, enlace S te u un Centre lt
En ut os chu* : ..,
iioberts, Dutlon <& Co
; AyuUs Gnraux pourQHaiti
"Nervosit"
Nos r.erf rassemblent on
treillis coinp iqu de fils tl-
frapi!i nourris pa. BM partie do
cerveauque l'on appelle cen-
tre* nerveui U dlicat
filaments nerveui rayonnent
dans toutes les directions
travers le corpe. Aussi long-
temps que les centres nervsua
ont capables de fournir
continuellement de la nourri-
ture aux nerfs,ceux-ci demeure-
ront forts et sains. Mais ds
que les centres nerveux s affai-
blissent cause d'un surcrot
de travail, de tracas oe
d'inquitude 11 leur est impos-
sible d'envoyer la nourriture
ncessaire et le nerfs devien-
nent fatigus et s'aiguisent.
C'est alors qu>n bruit soudain
vous fait sursauter, vous
devenez Irritable, voue souffres
de nvralgie, vous tes agit et
abattu. Dans cet tat de
choses 11 n'y a rien qni gale
Tk WUf af LU
Parce qu'taut un .iliment
puissant pour lea nerfs,
YVincarnls attaque la racine du
mal, cre une provision de force
nerveuse nouvelle, stimule et
revivifie le systme nerveux
tout entier. Essaye Win-
carnis pour la Nervosit. "
C'est merveilleux. Plu de
10,000 mdecin le recomman-
dent.
Achei un. beaksfls ,nyMif '. .i -os pnt l'obtcair daa
our \ Phsfssasjea, est
" onUvAN CO.. LTO.
*!. .. -yrk. NOMWIOM.
W==fTT S3P8|

^fe
' -, r 1
.-f --a t")**__
,,- ' <' :rt. .....
NOUVEAUX ALAMBICS,
*ir DISTILLES HCTirDU I
Les EAUX DE-VIE,
RMUMS, ALCOOLS, eto
DEROY FILS AIN|
cuhamvciKL'R
/, eu au Thtdtrt, t
. 6UI0E PRATIQUE . mbjmrm
VIE, ESSENCES, (te. MANUEL dn r.bnrmt i,
' aDMS i rtRiF ILLUSTRE ndrmii fritt
Les petits enfants
font la joie du foyer
Tous les. jeunes maris rvent aux moments de]
avec des enfants sains et heureux. Mail
combien de jeunes femmes voient leur rve
pouvent connatre ces joies cause de drangen
iquesqui peuvent tre corrigs par un trait
siinple.
La Composition Vgtale de Lydia E. Pinkluel
actcment le mdicament ncessaire comme cette!
l'indique: I
Puebla,Pucbla.Mcxico.-"J'ai pris la CompoMe|
taie de Lydia F- Pinkham pour des douleurs danil
et le dos et a.issi parce que mes rgles venaient*
d'hmoriagu et duraient plus de cinq joirrs. J'M
avant pris un nombre infini de mdicaments sans!
Une d<: mes amies m'a parl de votre compositia
et je la recommu.de. Ma sant est revenue etj
et r.icjj voi en sommet reconnaissant, J <
an e a UT! tille ot r.ru; sommes tn bonne sante.1
Mai 11 on b* RoBAS,Joaquin Ruiz 27,MTieo^
Pucb'.a, Mexico,
On gr."-J nombre de lettros similaire proon
l'Ucacit de U
Composition wgeti
d*> Lydia EePinkh,
o Vent chat
munckj. Martin
Au prix de dol M rot oe boi
taire ai 1 dollar li boaUMlei.
Hue tki siapbi de Kftat m tetf
Umm aice, l^tl M Fttete
S"..
.
Caf et Restaurant
commei
Rcemment ouvert au dissous
des hommes d'affaires]
De^midi 2 heur
.jeure/ la carte tous le k
Cd if ire ^re p ur to s les I
Bien n'est servi sans tre sH
L'e u filtre est employe tt pour li
fit peur les bosscu
On peut commander les tovperi
Dpt d s meilleurs tiquer
Prix Rai*onr
___________________________________ ,------------inaaa e*.-^s^je" awSar*asss-*^"^^
Pharmacie VV. Bi
Exculion prompte et so gne de toulesordoj
Servie r de nuit
Pio'J' ils chimiques et jh'irmaoeuiiques deltoun!
irnai'ts, Eaux d n iales, Partumenc Hoir
IBM Fruit Sali. Shcfbet.
tiiunris i our bqueur : Aiiseite, Gi-ne de CaciO,
ireuse. Genivre.
Carbolinum Avenm
\lfi Se. 1 Pilerrvaif du boisj
Ciment O. E. eu
: defe400ibs
VIENri>AHhlVEH 1
En vente chez
i>. FreelamotnA(y6flflHi
lue du Quai

M '"v *
f * /.



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM