<%BANNER%>







PAGE 1

U PATIN irener Il fut corda nou i 10 do'.laia d amende par le v ge d. vnt lequel 1. comparut sur U plaie e de la dme, qui n'aimait pas tre suivie Loisque le juge apprit que le suiveur avait dj t condamn pour na motif semblable, il l'aveitit que la piochaine condamnation qui loi serait inflige en cas de rcidive se* tait une peine de travaux publ' Comme on le voit, le fait F a* Cable Nouvelles traugres u Il n'est pas vrai, comme des confrre l'ont annonc, qu I meiae de jeudi de I Hoital on ait fait eorH tir les ngre qui y assis aient La vrit eac autre e<, c'est un devoir pour nous, de ne pas laisser s'accr Parisiam JEUDI %  eue ta-iiti 7ne, Sme et 9me piaodj Musique du Ge latrie 50 ceotii biics. Importante dciaLloyd Georges la S! des lgende*. W "?S !" .^;:ta^S ration de M. Poin Chambre desCom J^tt-ttASEK i New-Yotk. aiiiuiTafl yntmoti une messe spciale est dite le dicare mun*S9 manctiH pour les persone* qui ne Un wmmmm IMH p ARIS % M# p u LO NDRRS-Uoyi Georges a pris KllMlmt Ngtot. MJg" •{ Un Grec ouadragnaire habitant f-m M. heure, et demie d/vant pan aux ufca U f..^ ^ fi WW-TtC ftw-Ywk prouvait de tendres senti % %  commission des affaires extneu communes sur 1 amendement des h M bieQ 6Qteu(la m.nts l'gard d'ooeieune veuve, et '<*< '• cha.bie des dputs sans brau x conce ^^^"/"f' le Mandement de Carme et prie jdi hs lui exprimait chaque jour en des -voir achev ses explications qu il cours du trne, amendement qu1a p er80D ne8 qu., ne pa.lani DM "JJ" 3 idi ,"• ,J{ J" %  commuera lundi. A la fin de la iu l'approbation des libraux Asquith, ,. tng i aii iga trouvsient cependant ^P rt ( 5 l ,li u o" 1 'Ui mon M. Leygues, prsident, a remer Lloyd ttLaborite et demande que la ax pre m res places, de permettra |Jia ' '' il u lies nissives enflammes. Mais, hlas! Usine Glau L'assemble gnrale des acti res et convoque l'ex'raord heut i'ne, | aervatiou pendant un an, avec l ssemeut qu'1 1 aura subir une pai conseil qui a dit que les franais et en pr-nant une attitude, btiges occupaient 2800 kilomtres oppose celle da 'a France comme Un cheval que son cond avait imprudemment laiss si Le Nol det aniflUMB L'arbre de V %  1 pour animaux drena le S& deceu bre par la Huma cluena et da 5UU ctievaux ont t occupe. U y a 500-000 mineurs tait pas arr ont t saisis et sont" capables de avait refus en Aot dernier de sou f 9il( gu diO:,etnent le Chef de la M amoitie par la nei^e. tai. pioduire lourneilement 4o 000 ton mettre la question i la socit des na dation. sauf. La d.lticuit pour ie ri ns de coke, la population d? la tio s, il tait invraisemb ab'e quelle t au cependant tis grande Rhur est d t millions 500.000 ha y coasentit maintenant li rpta que %  = %  lar g, r eousid-ablement loui ., -TJ-; frwinawt Tassai &.;V""^E " amens par louis conducteurs et uout.450 000 dan M rgion occupe. France considrerait Ct amendement de .eitassieissous la direction oui leQU, ctiaque cbieu : une coaApie avoir rendu hommage au comme un a;t; hostile, et que rien Vers les uie h*ue et dente il y I0 ., cmcu 4 La Ville dpensa vertuie, un coilitr orn de clous gue..l Dgoutte et avoir dit n avoir ne pouvait eue tait sans le consente eJt uo co-nmeic^ment d incendie i ,j 0lUIS pour llfc d e ce miU1 Lriiiaute, et une demi douzaine de AlMl | t te question de le remplacer, ment a la Fiance. l'usine de tO oa d; la H.y.ian M.i ^ CQe vai qm n valut que ialeaux, chaque cheval : une grauM p 0 j nc n i ajout ; Nul n ignoie Au sujet de la participation ven taQ m e Company. Urs .ue 4 laconlrence; L'acciden, s tat dclar dans un La € Society toi the Piets or -• !•• lesecrtaite Hu ol de Cil JQ au schage sar les glacis Qruel lQ Amauls %t qovi ci nuis mm ,.._ ^ ,_ ; 1 _i _... ...14 J *ririn* d-attri J. !<..„;_„ . ri i__ _. et une demi douzaine une de couvetiure et un une large uoit caiiotte, une poiuiu. 10 kuif.1. uuo ,.-" M i-oiucate a aiouie ; NUI n ignoie AU auje ae ia \ et un aac contenant [t misslon egl puiemPQl lae mis lue lle de lAm.iqi L" d8 "*."' J! >ou de coQtrle. Utts mission a t Bonar Law dit qu more, four qu u'y eu. *** %  a sonaote ingnieurs pour la ghes avait parl d Amricains dstin de l'usineC i t Protectrice des Animai chaque cowber reaut pup*it tranats,s.ucJques ingnieurs gus qui pourraient siger, lna. Grce au concours dvou des em caiae> adressera, dit on, det> volontaues anglais sont attendus nullement question du gouverne p i oy S i t fl^au fut vite conjur bien t oas a u municipalit de Ni pas de |aloux, aussi une paire cle gbnta. il volomaues anglais sont Lt matres curiierb, ehibLS et chepiochaintmenU En tponse au Hbfl men*. amricain Par jo; voix contre q Ue 1es pompiers eurent tout de v tt ux Beu fureut .toua .galesaeut tage, nous avons expuls 28; hauts as la ckumbre rejeta i'amendemeal. m me le temps d'arriver sm les Henx %  analal t a. L$\bonJuy$ Une ngresse d'un oer>tin ^e compardiaauit dtvant le mge Simpaou, dt Ntw York, BOUB t'iDCulpa tii'i. d'avoir lauue aou fila g de quatorze .na mauqutr 1 cole d'un. au|ouidhu. F suite des peituibafanon prolonge. tious causes tardes ordres venus peisonnvgr.s de la Rhur, )j de Kh nauie ; leurs places ont aie confies ^(j Situation i dts loLCtionuaues subaUemes. Avant 1 occupation, 59; trana voya geurs, 620 de marchandises circu uient louineilcnient dans la Rhur en^titinanie Veote Par Coaveutoa Spcidle DUSSELDQRF-, La police d'Es^ sen va repiendre son service et pour le moment tout au moins conserve On lait Jvcir i tous ceux qu il appa: tiendn 0*SJ Avis import( far suite du dei-ed de Mo Paul-E.niie Lirm^e aartejoil de faix le Vingt-neufOacefl le BOuBSlgn, t;ae2U.eiil tel re inatuue par testament tue expliqua qu'all n'avait pas le de Beilin, 70 irains seulement cucu It sei aimes Les franais cepculan que I l savtir i iuu> nui H u.i *KK •"•— : i„wila Un ,t4rulpii i n. fls lin venu dune Obligation hypoitcaire J u ' UVIie lea aeDlieuiB. s f"aje*u Kappott de Me Hcrinano Pajquiar, No quel OUqueS du dli P K uite Pub.ic ea date du Quaioue Si-piembre Mil reg.er ieura comptes dans muyei uv lui a: h ter des chauaau lent 11 y AV. uni 40000 entmmots ttaterMM ao quartiei| gnral de la Neuf (:em vi „ Bt deuaa 0 D un Commandement te avec Uequci ea il pouirait sjrtir, *as la Khur et 120000 en Khena oiice. endaie au Du Sept Pvriatooataai ratt jatmei quelle avait dii lui piler les kieuuea atiu do arnenet l audienc \ Loiuiuc le juge lu. deuiauaait cou.UJ lit eiie iittu tite-mt-iur clHuaaee, elle noutia u a uui>.u.abie paire de tiduaaout qui u avaient plus ni forme. 01 tOUlbuT. Le ju K e •nijpBOii suspendit sue* aitCt laudieute, et emiueua le. aieme la ngresse et aou Hla au piua prochain ^agaaio uu il kur acneta 9 chacun uue paire ue chauiiursa neuves. Il ui.uu.ii ensuit', UU nre|, balpolice nie. la t-iance n'en a envoya qu Le boycottag8 contie les soldats i 9040 U ny a pas de ma riel louiant tssen at Rcckaoghausea peid du iiai.ji dns la xoue occupe ; jus tenain car les boutiquiers de ces deux qu a piseit ioae wagons de enar alitai commencent i vendre aux fran toc oat'. envoys en France et eu ca ii. Un nouvel ordre du haut corn bclgque. missaue inietallis en Rhnanie don Le piesiaent du conseil a pari en ne aux fonctionnaires des douanes aune acs ngociations ve. la Glande Bict^gne,relatives au trafic des a tiavert la zone anglaise M u'il ne croyait pas que Us senti vs de leurs fonctions. imnts olficieis britanniques fussent aatsi opposes U po.. tique franaise pnuc eu ne aux icncuonaaircs acs uouanrs Irenle JeuJ[ pieJ e Jera tll 1 Glande jusqu' demain pour dcider s ils ac 4a pi^u au Sud, avec D.iJ |..,,\ 1 meux et dansai iwttff"*. il eia procde le Jeu di que l'on compic a Vi gt Deux Fvrier coulant a Dia heures du malin a la vente tu plua olfram et damier enehe i-seur ei par le Ministre de Me lleimann Pasquier. Notaire Public la rsidence de Pon-au-erince : D'une Proprit sise en cette ville, au bel-Air dans une cour au Sud de ta Hue des Hucelle mesurant Ou neui ieds au ct Est, vingt cinq pieds au cot Ouest renie deux pieds et demi au c6t Nord' et trente de Servitude dans our surir >ur la rue au Nord par 1a dad un nota \ partir d) la datil aentavia. fdd-u ce dlai, les compi remis aux avostd et Us poursuivia ave: toutes leii de la loiAfor de Paix, le IV Kvnarl Ld DUUYON Pour rtndrt Ut haulitart ta.ue pour que la negrtsae oeut b iUppoScI ea plus uexcuae a fournir, si dici 1a J" .. TT .. .. aou Qui A tait pan reiuuru l cole. U prtm.e.e parie fuis, la couBCience aalibtaite, la t cousacite a la bon tu^e pa.sa l'affaire auiva. ta mci qui est seneuse, a dit Mr Poin de la lunion a %  i.uation de Me par U da.uees.her Mur, eT S^' „ W 9**0*1* .r..a.1 hrit.e.s Camille 'u.vant procs ver&al d ar OBUS le rtlC0.1tflU, pour entagede l'ampmle No. .eue en JJ.C du Neui teBSe. la: eut tiUiUeiit'-S iauvn= r k -^^ J_„ i l, #,..„ l „ Novembre mil neui cent v.ngt et un et enregisfranCC L MClUeM lltUUllllO Ut, >ur lamiset P r.a4e UeuaCent Dca gourdes } o cents ode 2J 50 POlOliatS A la requte de Mlle Mercd O.roseau procait. L (Jrdrfnativnal d$ futnturt dt piptt li n'est touue a A., .w i.,,i u Uuigie, aoua le i oui de a Na.Kuai Order ot l'itea Smokail , uue tociet de luuieura de fipea, qui a est donu peur iacne de reunir la plus utile •OJkOUOO ue pipes du luoude, aot chaque mtmhio a dcide de uc LONDRES — Les gouvernements f o'ionais et lithuanien ont inlorme e goaveroemeni britannique qu'ils avaient 1 intention de taue appel a la socit des nations pour mettre un terme la situation tioub.c exis* tant dans la rgion de Kovno | D.ns les milieux oificies on considre Fiuctatt niorme par M goavsr comme exagres les accusations des De nouveaux rgi menl* expos dans la Jtiliur ^WAHlNCjON — Lamba saoe pritaire demeurant et dou.uilie a Pott-au-frince ayant pour avocat cosstuu Me Si A/.ard Mills avec tic.: on de domicile en on Cabinet contre Majame Menant Joseph piopritaire demeurant et domicilie fort-au p. mec dbitrice bypotecaiie Four plus ample renMigoemcnts t'adreuar a Me Htriiunn fltquier. Notaire a la rtidcncc de l'onaui-rincc dpositaire du Cahier des Char ge ou a l'avocat poursuivant, Port-au.friMc, ao Fvrier 1923. Sr A/atau MILLS, av. dl voitnrj luiictnut avec l> d'un cotivoi tuuebri, a la M couaie, pour vuu lea corps peiaouiitB qui veuaieni d'd par des KUlouuobilea. Levaut lea uitUaviea, le avait o douue culte impreti ceremouie, p ..ut aux >a{ biiutea. 11 leur dtinauda sepi malus ae levreut SUBI Lea sept cuautteura tuieotj] reconduite a leur pusou tir laura rttlexiona. SSSTla \SSt ilu-ic Voce'pi cernent que de ncuveau'x lgTmen.s Lithuaniens p..eud.nt que les trou n • aei t.euia occupen ^ ^^ ^ ^ ffilJ u dl ^ polonaises, spis avoir occup la P L uivin de ce.te.sodtisera: lion uu gtnaial Dgoutte en i.ison LC ntuUe avaient eavah. la L. Fu ei ToisVcefc ue la muunca oidoune par les fonc ihu.n.e et attaqu les troupes Lithu* iioDnaies allemands et nombiei>*es menues. On lait remarquer que les % La victoire det\garom\i uniativc de sabotage. Lea ataiiaiiquen du bateau dea uainaeixtB de NaW'Yok inuiquent quil y i-*,t L itlm iieiiKut plus de au fciuiCoi.t. i t t.t de na* Il y a >4> • 'itit a 1,1.1, il caiBvau &U BOttirala lU ut U m que Ue g.igoi.a Lu tut, u i-iuiy^iiiou eta.t ut iu,4 1.01.1 loc mita cobtra iu poui lea g, cous, alor qu eu lW*i la piout.ii.ou a et de 11 pour lea garom st lu Leur lai fliiea,. tioupes polonaises ont manifest lia tenuon de M retirer de la zone que leur a contere la socit des na.ious ne pouvant l occupa sans combat. lit mine de terrain UiUL.NL %  Les anglais ont te u.i. *ox u'Oi.ts ftanfaaaB a beiges a Lhit.e uo ic.iaio aiiutc 1 OCMI te tLi /ui.t itiu que u alus aient |sj lor.ts po.onaises dans la zone e ttu..oic touiL.t ; de la iigLc neune concde a la talonne Un d.t aouble voie venant de Dusscldoit t galement que la classe 192a a ' Uavnmnt * zone t bulann:qu:, molilue an Lithuauia. ••\ARSOME Les L .huntus ont laute ae Louvoies attaques contre AVIS ~ wSelon dpche rteoe le! (jrrUe rWitiscowi globuO bboos^ BRUXELLESSur },,ooo belgea de Mobile et de la Nouvelle du bassin de Mons 23 000 se sont sera ici te 2) de ce mois mis en give ponr uue question de I^Poit-au-y.ince, ^ e n 2 c f ; lalavre. Le consul na tonal dea m* neuis belges a t convoqu pour r gler le du.rend. A de MATTEISM Les Cours PARIS ao^ SUtLcg 77 Dollar i. Avis MrioM, JCfc.tUMgi.t. Oeo.^c> Wa^W.* publie tt au oomiiK rsc.cn pati tui plu te.ponsabie Ut acu. l j pouse, nec Atiuc Cahcn, f vt ut ^ de caractre, en attendant une m" a lui tre intente. Hon-au-PoMe. la ai i^^UH



PAGE 1

LE MAI IN SOUS LA MAIN ayez tiuj i ira UNE BOIE DE Neut alleu* fn •* fmn m r m i ln ttttt Jmtt tur nma ima f i i m i H m— MifMttu, tut attendra wmt 'Mns/iyaw dt natrt VtRIbL'; V LI3MAM f Pour PARER aux consquence^ d'un lfroldisspmrnt PRESERVER, TONIFIER vos Bronches et vos Poumons PARACHEVER le traitement d'un Rhume, d'une Laryngite ou d'une Bronchite invtre. l'rocrr/.-vcium dr mille, mai* refuses Impiloyablemenl les paatll'ei qui vom traient pro|i< i %  au dtail pour .| |ui- •oui: ce ont toujours de* Imllali.in, Voua ne serez certain! d'avoir US VRITABLES PASTILLES VALDA que ri <>us les achets EN BOITES ""uToVALDA l Fireproof, rue de? Iflll A VI Miracle?, ane.ennd lUUvl >"nt occup nar li aompsgme Elec lus— S'adresser a Ololhon u a co vendre: Prnpril jKenskolf, tond jet baisse?. Jfour plu -l'Iss renseignemfnis s'adresser bureaux du A/a ^nofc, etc de ae* pilx eaceplu>aaeftViTveaC rJuittO. H. S1LVKA Dns le b ut de p'airj ses nombreos clients, leur offre l*a arti les u'vants de to tt fraicha-ir et de loute b >a if des prix exceptionnels raalg la na.-Mie hausse tur les prix de tissus. Cbevtot roir 5i pouces or 1 50 Chapeaux velours .uprvnr pour bornt! Or i & 5 Crpa ratjre b'Od la machine. 1e tou'e beaut I une Bti OQ suprieur douzvne 3r^pon fleurs couleur I aune %  '>uiir nin'u .-liai 7 9 0d3 Agent: HATI: Mr.LopeRivera, Grand'Rue 1717, Port-au-Princ* Voi'e bhuc Or^ ndie couldor b-od< 45 Chaoeaux de laine d Italie BrtbtO' juice et r.oir ang lup B 50 de tomea qualits Preale b'aoo sup 7 Toile voila pojr pe it voi'iers t 41 Hidpon monnlin angl is Itm 41 P X i 1,2 Yisd IO-R 10 Mo:i^< | !'"i' jisa' d 5" 3 50 Hasin b'a' c arjl donb>>lar>: 0 40 Dl gonal nnir extra lii-.ii axtr kj bdo ble largeur 055 PUu Beach angl gris forc s %  ni-" Bigi. ia 4 70 m I) ill li un^lais blanc 0 70 Dr H b'nnc nn'on ang'aif 0 40 D ill coton blai c an^'aia 0 no Utni Totaor rap. 0 35 Dock (il blacc arglaii 1 Alpaga rou* suprieur o60 Kaki l'unie angliaia eup. Colou a drapa angl 8'J o or i au 0 90 kekt blanc a.ip 0 35 A 0 40 Toile desp til anglais 2 50 / -pu barres soie pour Toile matelas grand larg sup 0 40 chemises et robes Turt-or d* pjie pour chemise h >m n • at robe G. bar ine blanc barres in.: .i il rroleur Bolieon* DM i> Ci t"'p-> arg'ai. p. I C 6pe anglais p I i& 450 5 50 350 1 40 0 75 0 50 o M 0 70 245 (i bii Remerciements lr et Mtte Auguitr Bajirdelle, leurs enfants lui Ici aulns paienu rtm, teirni bun sincre li tout ceux qui itar ont donn des marquai lytiqaihie i occasion de is mort de leur *li : Joseph Nicolas Etnest dcd le A Ff en cours. 1 lur en g-rderont une bit vive recoabtlau-Prince, le 17 lvrier IOJJ. TIMBRES-PSTEpour COLLECTIONS J'achte les Timbre! !•• Colonies. Me son mettre chantillons avec prix parlOOet par^.OOOdei haqne sorte. J'envoie fratiset franco un numro spcimen le mon Bullttin mensuel avec prix cou i-aiitsd'ulhuiii s etrolieul lom %  THODORECHAMPION,13 t R ucDrouct, Paris Baudei brodf es suisse par boite et dtail Broderies pour robe Peignes de toutes les qualits ni grandeurs etc etc Oigmdi suisse brod I aune 000 Bas demi soie douzaine] 5 00 Bis jours suprieur 4 00 iiaa merceriss sup, -JMJ CbiUdsettes enfant 1 30& 2 Chemis triect manches courus 8 I 50 Toile voile pr grands voiliers 0 70 L liste ferait trop lorries il nous fallait i omrer tous let articles ia* nous kVODs en magasin cest ponnpioi nous vjua invitoDs, avant d il : " <ars pour •••< > HU il-'f-n d li %  l'tnol i \ p as -it la M ti i on II. SILVEB.A, car nulle part vans ne trouverez des articix si rduits PafiemiBi... Patience^. Magasin Annexe des Caves de Bordeaux ATTENDUPar le SiSVaucIindu 2! couraul,un grand rrivage de vins Blanc et Rouge,de la maison M. Marceau eBordeaux,marque si connue etlantapprciedelaplace. I profite de l occasion pnur avise? sa clientle qu'U a reu pa* les derniers Panama,un arand ^ortimeht de provision* franches: telles que : Beurre % mantyue, Lait Nestl,Cream of wheat % nwded uhfat, Quaker oats, fcule de pommes de terre* Corn starch, paies alimentaires, sel, % ivre, moutarde, th de Ceijlon. Baking a niwd-r,bonbons anglais, amricains, jruits au ja*Son tore Noix, Noisettes. Des conserves tel que: Amande*. E runes, raisins, asperges.Cpres, afsoulet, caviar, cpe*, corniehoiiA, champignons. choucrou>. corned beet. Harengs, homards. hni'rps mayonnaise, Pale de cam papu". P au jambon, pt de livre. Rillettes Hues. Sauce angiai se,Sardines, Saumon, soupe Gam bells, Thon a l'huile. Canelle, girolle. Aois-toil. poivre, mus cade. etc .gros Dtail aao s • %  — — —-% % %  %  %  • — 10-— — — riqaeui^ ttle^ De (a eMai^>a iNlario ^ri:ar3&3l<>9^i.^rvJicUrve,^eriTiaatl> flloCCjfr <$rat Sacitmi flrvc^,a rapla et calcule AVizar.CBampagat' *fH CtUjuat aro Se dtait. UeAl.fe^ m3ecia5 et p&armacierU 5oac a^U qana fait iVtocfi o flti p&arrrvaceuti^ue. Da gxoupt' £jm,j,cSc aulaaa par le ^auclui. •



PAGE 1

Il MATIN Crme TEINDELYS W^r. donne i teint de lys r •sLa Crme Ttlndelft. mmc: parfum.. "''•'"" la fracheur de la jtanets: embellit, efface Ut eidts Elle lient la pondre Assure une fumt ion exquis* La Crime. TElNrDBLYS. hoe cncSUesMe. neutre, en iiijoaWr d'olls aaar n riea I* eu. qu'elle i m m. h. iin>lii et blanchit ans tn lubrifier IV ee ou jatsaik la fan* loire Parfume aux extraits de Heur, la Crme TEINDECYS 4 le lype le psas parfait le la crme de toilelic; son emploi vite le nast, Isa sache* de rotusea' et h %  rrlMteiii dur* i 4a poaa s ifc ARYS 9, Rue de U Paix, 3 PARIS T..uU Parfumerie! el Grand MtKatin F rtmea •a i ^e critious^ M j/**\nnitiT-r.a Vaillai t Hooei lj i, s gnracii, 175U Hue du Mfc s n de l'Etat I TIMBRES-POSTE pour COLLECTIONS J'achte les Timbres des Colonies. Me soumettre chantillons avec prix par 100 et par 1.000 de chaque sorte. J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon /aMefinmensuel avec prix courants d'albums et collections. THODORE CHAMPION, 13, RueDrouot, Paris Plus de kilomtre* sont pa c ta u dan !e I es B itanniques en se servant d ^ La Gazoline Shell Que de n'an'orte qu lie marqu 0 ) iPffiteirct. t/e8t uinni que les mcanicien* ont insist pour avoir de la SHELL pour le avions pour : i LA TRA\ P RSI-E DE L'ATLANTIQUE LA TRAVBRSFI DAMCU11I EN r L'STr AUE } LA TRAVERSE DE L'Aptuoui Tous les tncanieieDt i§oi ou e.ssay I* Shell ol r connu tel qualits : / Plus 'le kilomtres p*r vallon 2 c Bncrasem* u tdescylind esrduil 'tu minimum ;j lie ucoup plus de force et de vitesse en mont? Si vous ne connaissez pas encore la SHIJLL, essayez .la, vous en serez satisfaits.— l n vente au dtail Dans tous les Garages et principalement chez %  Station ue G zoline de Potu-Four-, John H WOOLLLY, 1-jue Dants Destouches A. C DEETJL.N, 3rana -Rue ea|fac Station Centrale deti Pomt iers| En g os chez : loberls, iDutloii & Coi Atjfi-viA Gnraux pour Haiti sac. & ....... ... Sun:• v ...... w [ptr.i'H t, iV. U ti.n : .'... %  : ;.,. .: ,. m fc _jj, „> M ':~t-i, liant les i fp cation. ?. : • i n d iv o i r e . ;i R t c ; h i e 1 riod^ critique peut tre termine sani ennuis, elle serai d'jaiit'-'sclj parfaite MM. i Composition Vgtale tic Lydia E. PinkhameL ticuiifcr-iiient adapte pour aider les femmes pendag retour d'g. Son influence .^e fait sentir sur tout! tbi.e c, ii i>: i en forci et el'e aivc ?vec di s herbe* et racines mdicinales et i tient i'. de r. ireotiques el droggts naisiblea. San rr.erite eit prouo par des let'.res sirnilai|Bj| a cc'.a cil Valparaiso, <"ilii!i, S. A.—" l'-Midaiit des annes j'aif, fe il<' ci %  >'. ': .-. lotsde mes rgles pngni de maux %  : > itoinac. ]'-i pris votre CompoajdJ \ taie et U Pillul 11 %  I "i de I.vdia F. l'inK pcTiaot trois moitt Je rei finnnnde votre m-I infliioiirent leafeminl a MM.}cl l.i & • Composition ^getal< de Lydia E. Pinkkam IVfi . piN'i-i MtoieiNC co. UVNN.I Noa nerf ie*seml-iriil un treillis ODRtp iqo de i"-'s tel*Craphii|ues Commands et nourrti p.n nos partie du cerveau—ji.e l'on appelle centras uerveu — les Jlicati filament* Derveu r.iyonni'Ot dana tontes le direct) MIS i traveis le corps. Au i. longtemps unle ceutres nrrv ;us sont capables da fournir oeotlnaeHemoat de ta nourriture aux nerfs ceux-ci demeureront fur:• i w:us. ^^^.s es que les senlres nerveux s at.iibllas*iit a cotise d'un surcrot de trarsul, de tis.as on d'InquietuiJe il leur tf> nnp' 1 dollar \[i boiiteUlaa. Rue da M .ni (le ' Kl t 11 fuc Utj ; tie Ohace, Fort BU Prince. Caf el Rr si aura ni commen Rcemment ouvert au d shous du des hommes d'affaires De midi 2 heures djeuner la c*rte tous les jo m\ CuiMue vair e p ut lo rs lei qo' Rfen nest serv an* tre stcil LVi u filtre f st employe rt pour la (Uij et paur le bo ssons On peut comma der les soupsrsd Dpt des meilleures lique :>** Prix Rai&o nnabty Pharmacie wTBua Excuti .n promp'e st soigne ic foulas oui mi) iraCet| Seru.c de uil Profits chimiq 'm et phtrmaceutiques de^toj'P t licli Spcial'ts, Eaux n iu'dles, I J ariu neric iloujigittl E les Fruit S il . Sherbet. hanteipourIrqueur \ liselte, Cne de ^acao, (iini Ir.MiSf. Genivre. Carbolinum Avenari\ L^ S 1 ul Piectvalif du bois Ciment 0. K. en bai de 400 Ibs VIEVT > ARRIVER En vente chez z PreeizmainAGGEtltWLM Rue du Quai %  : .<*'



PAGE 1

lHM AODftftO 4, P0RT-1U PRLMCE ; HATI MERCHEJH Ai FEVRIER lttfe£ D1RECT1U* PK*WWAJIIi Clment Magloire NUMERO 20 CENTIMES 1MPH1MEHIE DU MATIN 131* ftue Amricaine Quotidien TILnTHQNI No SU Il y a peuutre plus d'hommes qui ont IXISMI)|u tt aii\ j)C(!aMoos, qu'il n'y eu; a eu a qiri les .occa sioos oat uiaoqu. ;LA,BEAUMFILt La Loi sur l'Emigration ijiae en vertu d un mandat. Aria d assurer amant que possible la rpreisioa des 10frictions prvues au dit article 9. et ^'application d*s amendes qu'il dict, la commission B! d'avis d'y insrer m fine un alina En attendant que soit promulgue ne arsai haute personnalit liaient ainsi conu : Le montant des amen la rcente Loi sor I Kmgra'inn. nout plus qne lufflaanfes pour cim e r les des prvues d l artiele ci dessus sera par croyons faire plaisir ceux [que la alarmes des ana et de aufrfs et die tagi en deux pat tus batte eutre l tat question intresse en publiant le Hap siper ton'e quivoque Mais, la Corn e t ceux qui auront dnonc Us infrac port qui fut prsent auConseild'Etat, mieaion, dans son souci do bieo ttonsduiiproit P b lc ne %  '•" n pas IA Elles U* Commission'recommande qne Rapport au SU "."r 11 SSW-ff !" *<*?£*< e k "", '"V Conseil d'Etat Wrioowcetgerd. d'amant plus r:an,ps Rforme cono • faudrai 1 faire pour accorder au dve lonp*ment des indus'ries nationales •• %  -, le min mum de pro'ection ncessvre que dtos sa dpche su diplomate %  *•{ Ucenu Wf L* licence . potr e favonser Pr vovant une ob eo question, il a parl d un aceord 2 Libeller comme sur le nte-ojei j. ct on Wt |# gj, de f Coa veituel entre lea Oonvernenieots paragraphe: Prendre a sa charge yentioa de d'Haiti et de Cuba sur la question tous les fra>s d habillement passntort, ra 'J or, de I importants do Pro d'migration en vue de garantir le voyage, y'comprit tous t s frais et et sur 1 fc m gration, rcemment sonsort des travailleurs hatiens eo terre droits de dbarquement auxquels se ois au Cojaeil d'Etat, vona avez cubaine. ront soumis les migrants . eUdra? ^'JFEfitmsE? Afi^a lD -rog 0 ce eujet, Monsieur la Les articles ri, 12. IJ et 14 ont 'une Comm-ifon 2i. i JS? MiDi8tre ** loit %  • %  nproseait de t admis tels quels. ^mhi mm,8i,0n 8pc,a,e de c,0( confirmer les dclarations de I Ho Al article 15. la Commission est norable Mr. Bencomo, toor en ajoa d'avis de supprimer les mors ou Com d Assurance et de rduire ce it UHH comme oiaidm.t t il i>ru-„ ;.r ,w -J^^""T'"3""" %  " gourdes le montant du cautions paa moins dans 1s do £, enl prra E d inte ment dans les habi'ude? in relatif t le les rappeler et de loi toa'enir. lus dune fois mme, nou; 'vont t surpris dans des tenta-res fia grantes d conciliation ente* l'a o'i cation de ses conclusions el le rgi inique industrielle me ac!ue| d§ coutbortion. Ce'a cons'itue donc :h v.-^oos un; lai expos l'autre jour des ides 'nvi:t,on bien so]Wo, e' nous et! conom.ques d Edmond Paul sur no J"?" 1 c 4 e,,e nouvelle occasion pour tre situation industrielle et ce qu'il "JP" dUte quivoque DOS bip. dl I aftirmer, nous proposant au res'e, de revenir sur cette ques'on impo' tante ri'ale mme d'une 'vis o 1 de notre tarif douinie; en vuduo? rforme conomique inJus'iie! l e que nous ne pouvons plus continuer d'a;ou r ner sirs pitiner sur plsce Il \OU lembrea. A noiro foBmX -_u -s •• ""' %  '" % %  • uoutumu, IUUI nu vu a avis I Mfaaienrs „_ 191 qui s'oppose eu principe toute mesure nouvant ten dre la diminution des do ts de douane, je me suis dema^d* s, cer laines restrictions ou prohibitions douan .es tint reconnues indispen sb es pour l'oginisa'ion de cette p otection. il pourrait y avoir oppo s lion re'l* ;t vritab e, i ce nnint de vue, entre t conom que du pays, elle se runissait pour prendre eiZ ^£&&S£ J3ES l 41 w snbstitaer lo aux mo-f: Un dpt Poar avoir laiss e< point naissance du Projet et en commenxi2Tr !" !£Zr ^ B "r l^gJi7 J du mme montant eux-i Un eau g rponse, qu lqu-s l?c dans l-E'al de W*sh ng 0^, ait devs cer I emen Elle y onsacrs deux douc-rrSs n vœu in^ ti. Honnement de la mme valeur mais en *urs * f* s *• t ch z moi nu tel qu • l'on a imag i. r >mi ea S',ir SSSKC vESP !" t !" ,ta,Mnt ttr l'opportonit m P*s ( a d e Uuc de la suite Je l ntention de le p tendre. O 01 es SSSSL i,,f "n de I ; t eu r me du projet, elle eo a ad nu le i'aiioa en question une autre phrase :0,aa fP nlin ' r o re mi uat.ee la 1-n.X !ii rL g nncl P* i Car %  l'^iiion |a bien la qui se lirait atatl Cette Banque f 0 ' ,e P r,0: 'P e n,4ol I* coiieat. pour Commission Le jarage sur le toit L'encomb-emen v des 'Uts Sut le," !" !ffP "m!*[****** mSm d. U8 le-queliea el>e estime qne tout cioyen .-et libre de laisser le pays et me a iiiigrer s'il le jnge ocessai e.Lanaees conditions,elle ne saurait tre oppose et, comice de fait, elle est pas optoae en principe migration. Ceci pos, reslait rsoudre une ser sor fi to't p'aj des naisnoi na yant ois pluj d* deux 'ig? les au tomobile? q 11 do v?it s' tii-ne plu sieurs heures un me n • e id o I U 1 a simplement coistrait aoori d:s musons ainsi ut' i;es un ch*mio en L'article 16 a t idopt sans chin-F' on ,e condamner, sur un poin f si pmfs psrmetant aux voitqrc* de ,fra gemeni. impoitm, sacs un examen praable monter et de ctocendre par leurs pro lien a t d. mrre de l'art. 17, 'PPra'ondi. prs moyens sussi admia UunquH considrant dn t?ec toutefois la suppression du mot Eo rillt ce . de rglsmenter 1 migration afin de phra?e et 1 augmentation dn droit en ,a K *P"b 'que ne peut mod 6er, sans donter le plus de protection posai visage lequel devrait tre port de entente pralable avec le Prsident Les pauvres pitons bis e t de garantie aux hatiens qni Vingt-Cinq i Trente Gourdes li est des Elts ^ a s ,es droite de douane %  •' %  "•' %  •' -->%  > %  La maltioli.'atiorj ebant. A cet gard y a toute une cor lgislation fiscale ment prsentsJaux Consuls des ports A l'article 1er la Commission esti d'arrive pourfire viss sans frais Les me que, dans l'intr; national bien un lions coaveiles et des daxatious.ea aacieo m n/stre grec ne semble sn2JS l f a JL' %  oue une corme que. aaua iinterei national bien Consuls r'mvfont du 7 ,-sor Public une proportion convenable pour ne pas chose plus sre que celle d miTnm h '^ ^^ chaque tl !" renieront gobai des to n amricain, elanon. !.,' ,n,8,re ^ ,D,8 PK de S^AS C0D8 ? Qe e 'e" e uggra i^eportvis dr0l, d -' !"!" *. et qui Serait faite siauoDs extrieures et le Charg do rdiger ainsi le dit article *U ^T^•*T* , „ . Vi c l'assentiment tuUUh %  A om A aire de Cuba fort au Princ". dioomioaUon d Asent dEmisration U ov r,CD dire dc 'article Iran Vec sentiment ptalab e du ou ,, ^ "jujort deS corespSndsnJ. dans ta^Stnte 'S, dJSSto., to ' ' est qu'il serait prl ^ernemeut amricain sur les fias de 2g* M?. Peaple *,„. %  n pas pi it Un revolver perfectionn Oi pourrait allonger ee chioilre i < • il tmoigie, damjn's. d<= me du pe _K,r-" u uo csue correspooaauco, usas ta prsente 101 aesign toet ••*"' •' * u C3t H"" %  *' %  F ,C1C .^r,,~ f.TJ'." m i,.. i.., c i il ; Dbl e au Journal Officiel, qne les individu qui engage des travailleurs nblt, vu que la gourde est la mon PfOWCuoo conomique que nous en meme ', il rit. ro| esattiibueasu ScCrisiredEbsitien destine t tre eraploaaie nationale, d'y m;ntionoer it % '"geon ne laortll trecon ane -en question l'ont t par une ye hora d liai) dans nue U.ios, te M lie Gourdes au lieu de S:x Mille disposmon del Convention que •e ayant dee attaches avec le une entreprise sgricole on autre dollars nous veDOas de citer n ouvriei et qu'elles sont dL devra tre hsitien et porteur d an La Commisjion que vous avez ws^+'sff* ssar B nt mm ^ m yagra d de p r o o n et A isppui de cttte aaseruon qm Les artieiea 2 et 3 ont t adopts JS \ Ul% "? *Ps, on le voit, sana iotrta. le sans modification. Ls Commission a P? r "pondie i •' tente. epreacDiant Cubain a pris aoin, aussi sdop. 1 article 4 en voua pre e,,e rassi ? ~~ VoBS PPrciei • z "'e, daiumer que sooOoovtrne poaant toutefosde porter A 30 gour 1 *n: g a ranilt aux travailleurs hai des le droit qui y est mentionn l > f ro 1 d an >l oratioa conus de tout dj W*lf mme traitement et lamme Elle s'est; galement prononce APPHEMF7 I ANflJMSFN 'mps par les esprits hatiens les jJJJ.ei ce oue^aVne d ' r Œ option au ceux de toute autre en ia 's mme Charge ltrsngtr, d'obtenir son paasepo Ariaiies, rfutant ainsi une cerim* dans les couditions ordinaires. ff nants epri quelques leons Suc5 O T JS P" 1 81 H P erma nt de trou cla're Icbiet vs* Ces garant, par crit. > intrieurs et d anarchie admin.s JT Jg J s "' 1 UNlViiKS^L IN5TITUTE, at,ve 4"' ont malheureusement mar L,.'^" q 'ji/cr critique, a tait obaerver qo'ellee Lee articles 5, 0, 7 ont t Ppiiqueut A lmigration aut.icen* purement e simplemeit. fcu fiLiai, en vertu d'un Airet Somme tou'e, u eo a t de mme D ' a u Journal utticiei de L'uOd, de iirticle U avec tou tui* la suosti 0ru J "aLtoiioutiou deil< bar^uo tutioo du mol illicitement $i\i (HO) 235 W. 108 New-York qo le pass haitien. adjjia „__. Des discussiois conomiques trs u...j— -_. ... A oie Ecrire pour renseiguemeali Maurice titidiua fils „ , IDJt ^ngle aes Hues u OJ > Froau saul. dn-il, les diapoaitiona en plus qui hgure au deuxime para Fof 7B at dll Maj aa 1(1 (la i.|, tal yufcrantaine connexes non ex giapne rortsetau mau^sm de 1 ttat Pis de maladies conisgieuses, ce ^A la fin de l'article, 9 il y aurait . . 8Lt U tu CObvMQd(tk *•' farfaile heu d'ajouter le moi nolunl prs IkLlirChilkllilSiiS u. Ju .' sl et cromprbcnsibie. celui de mandat a la phraae com uliti doclsratioB venant d'umeneat ainsi ; i ntetna fu'ells e' haudef ont eu lieu, dans le temps, entre un grand nombre de ers Ha bief de m:i|j:oi): kj dveloppe menis agrico.es et industriels qu il importerait de raliser en vue de l'or gamsation m rieure du travail. Il at depuis longt.mpi parais ie L er certaines corcmiious pratiques de Lprojertcur et I; revolver n enteniu acio n'a pr" commandei dulreufes. eut, e .x C9 smveur en tttU Va monsieur ta t .accus d'importuner oit nuellement un dame eu 1 paursuuaot de ses assiduit et .. —r-r -— ..-. w pjursai^aut de ses assiduit • pro % 


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05865
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, February 21, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05865

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
lHM AODftftO 4,
P0RT-1U PRLMCE ; HATI ,
MERCHEJH Ai FEVRIER lttfe
D1RECT1U* PK*WWAJIIi
Clment Magloire
NUMERO 20 CENTIMES
1MPH1MEHIE DU MATIN *
131* ftue Amricaine
Quotidien
TILnTHQNI No SU
Il y a peuutre plus
d'hommes qui ont ixiSmi-
)|utt aii\ j)C(!aMoos, qu'il
n'y eu; a eu a qiri les .occa
sioos oat uiaoqu.
;LA,BEAUMFILt
La Loi sur l'Emigration
ijiae en vertu d un mandat.
Aria d assurer amant que possible
la rpreisioa des 10frictions prvues
au dit article 9. et ^'application d*s
_______ amendes qu'il dict, la commission
" b! d'avis d'y insrer m fine un alina
En attendant que soit promulgue ne arsai haute personnalit liaient ainsi conu : Le montant des amen
la rcente Loi sor I Kmgra'inn. nout plus qne lufflaanfes pour cimer les des prvues d l artiele ci dessus sera par
croyons faire plaisir ceux [que la alarmes des ana et de aufrfs et die tagi en deux pat tus batte eutre l tat
question intresse en publiant le Hap siper ton'e quivoque Mais, la Corn et ceux qui auront dnonc Us infrac
port qui fut prsent auConseild'Etat, mieaion, dans son souci do bieo ttonsduiiproit
Pb!lc' ne '" n pas IA Elles U* Commission'recommande qne
Rapport au SU "."r 11 SSW-ff " *<*?* Conseil d'Etat Wrioowcetgerd. d'amant plus r:an,ps "
Rforme cono
faudrai1 faire pour accorder au dve
lonp*ment des indus'ries nationales
..... -- le min mum de pro'ection ncessvre
que dtos sa dpche su diplomate *{ Ucenu Wf L* licence . potr -e favonser Prvovant une ob
eo question, il a parl d un aceord 2 Libeller comme sur le nte-ojei j.ct,on Wt |# gj, de ,f Coa
veituel entre lea Oonvernenieots paragraphe: Prendre a sa charge yentioa de
d'Haiti et de Cuba sur la question tous les fra>s d habillement passntort,
ra'Jor,.de I importants do Pro d'migration en vue de garantir le voyage, y'comprit tous t s frais et
et sur 1 fc m gration, rcemment son- sort des travailleurs hatiens eo terre droits de dbarquement auxquels se
ois au Cojaeil d'Etat, vona avez cubaine. ront soumis les migrants .
eUdra?^'JFEfitmsE? Afi^a lD-rog 0 ce eujet, Monsieur la Les articles ri, 12. ij et 14 ont
'une Comm-ifon-2i.iJS?- MiDi8tre **loit* nproseait de t admis tels quels.
^mhimm,8i,0n 8pc,a,e de c,0(* confirmer les dclarations de I Ho Al article 15. la Commission est
norable Mr. Bencomo, toor en ajoa d'avis de supprimer les mors ou Com
d Assurance et de rduire ce it
uhh comme oiaidm.t t il i>ru- ;.r,w-J^^""T'"3""" "" gourdes le montant du cautions
paa moins dans 1s do ,enl prra E,
d inte
ment dans les habi'ude? in relatif t
le les rappeler et de loi toa'enir.
lus dune fois mme, nou; 'vont
t surpris dans des tenta-res fia
grantes d conciliation ente* l'a o'i
cation de ses conclusions el le rgi
inique industrielle me ac!ue| d coutbortion.
Ce'a cons'itue donc :h v.-^oos un;
lai expos l'autre jour des ides 'nvi:t,on bien so]Wo, e' nous et!
conom.ques d Edmond Paul sur no J"?"1 c4e,,e nouvelle occasion pour
tre situation industrielle et ce qu'il "JP" dUte quivoque dos bip. dl
I aftirmer, nous proposant au res'e,
de revenir sur cette ques'on impo'
tante ri'ale mme d'une 'vis o 1 de
notre tarif douinie; en vu- duo?
rforme conomique inJus'iie!le que
nous ne pouvons plus continuer
d'a;ourner sirs pitiner sur plsce
Il \OU
lembrea.
A noiro foBmX -_u -s ""''" uoutumu, iuui nu vu a avis I
Mfaaienrs _______ ____ _......_________ ______.................
191 qui s'oppose eu
principe toute mesure nouvant ten
dre la diminution des do ts de
douane, je me suis dema^d* s, cer
laines restrictions ou prohibitions
douan .es tint reconnues indispen
sb es pour l'oginisa'ion de cette
p otection. il pourrait y avoir oppo
s lion re'l* ;t vritab e, i ce nnint
de vue, entre comme Rapporteur. Deox'ioors aprs ^^^,XJS? t^SJSm m ** ment prvu. Elle sngg'e ans*, d >t conom que du pays,
elle se runissait pour prendre eiZ '^&&SJ3ESl- 41 w snbstitaer lo aux mo-f: Un dpt Poar avoir laiss e< point
naissance du Projet et en commen- xi2Tr!Zr^B"rl^gJi7 J du mme montant eux-i Un eau g rponse, qu lqu-s l?c dans l-E'al de W*sh ng 0^, ait devs
cer I emen Elle y onsacrs deux douc-rrSs n vu in^ ti. Honnement de la mme valeur mais en *-urs * f* s * t ch z moi nu tel qu l'on a imag i. r >mi
ea S',ir SSSKC vESP t' ,ta,Mnt "ttr l'opportonit m P*s (ade Uuc de la suite Je l ntention de le p tendre. O 01
es SSSSL i,,f "nde I;t"eu.r' me du projet, elle eo a ad nu le i'aiioa en question une autre phrase :0,aa" fP "nlin ' rore mi
uat.ee la 1-n.X !ii rL gnnclP* i Car. ' l'^iiion |a bien la qui se lirait atatl Cette Banque f0 ' ,e Pr,0:'Pe n,4ol ce dernier Minrtra1 ain P dro-11 demirer/" n'enott pas moins n'aura pas le droit dopoos^r le bin ,0ld de tr*it si sur les posilbili.
Partan. de cette ide que la liber. ELEUt \ 80a ProPWjoWrt lo fice de J.scussioo p,vu i l'attela ** '*> I* coiieat. pour
Commission
Le jarage sur le toit
L'encomb-emenv des 'Uts Sut le,"
!!!ffP"m!*[****** mSm d.U8 le-queliea el>e
estime qne tout ci-
oyen .-et libre de laisser le pays et
me a iiiigrer s'il le jnge ocessai
e.Lanaees conditions,elle ne saurait
tre oppose et, comice de fait, elle
est pas optoae en principe
migration.
Ceci pos, reslait rsoudre une
ser sor fi to't p'aj des naisnoi na
yant ois pluj d* deux 'ig? les au
tomobile? q 11 do v?it s' tii-ne- plu
sieurs heures un me n e id o I U 1
a simplement coistrait aoori d:s
musons ainsi ut' i;es un ch*mio en
L'article 16 a t idopt sans chin-F'on ,e condamner, sur un poinf si pmfs psrmetant aux voitqrc* de
,fra gemeni. impoitm, sacs un examen praable monter et de ctocendre par leurs pro
lien a t d. mrre de l'art. 17, 'PPra'ondi. prs moyens
sussi admia UunquH considrant dn t?ec toutefois la suppression du mot Eo rillt- ce projet, lequel stipule qu'il Importa er^ieifValwn inscrit sa deuxime ,''
s'effectuer.
Eaice pourquoi la Commission a fll
ce que 1a convention u nui stperif OU ces .nison
r _,_ _^_......, ... [u'ii lomorte *rsmumranon inscmasa unxieme --pcse- ea son article IX, c'estque ont des lolti sp'cialemeat Si 1 >.
de rglsmenter 1 migration afin de phra?e et 1 augmentation dn droit en ,a K*P"b 'que ne peut mod 6er, sans
donter le plus de protection posai visage lequel devrait tre port de entente pralable avec le Prsident Les pauvres pitons
bis et de garantie aux hatiens qni Vingt-Cinq i Trente Gourdes li est des Elts ^a's ,es droite de douane
'"'-' --- >- > La maltioli.'atiorj
ebant.
A cet gard
y a toute une cor
lgislation fiscale ment prsentsJaux Consuls des ports
A l'article 1er la Commission esti d'arrive pourfire viss sans frais Les
me que, dans l'intr; national bien
un
lions coaveiles et des daxatious.ea aacieo- m n/stre grec ne semble
sn2JSlfaJL' 'oue une cor- me que. aaua iinterei national bien Consuls r'mvfont du 7 ,-sor Public une proportion convenable pour ne pas chose plus sre que celle d
miTnm h'^ ^^ chaque *tl renieront gobai des ton amricain,
elanon. !.,',n,8,re ^,D,8pk de S^AS C0D8.?Qee'e"e uggra i^eportvis dr0l, d-' **. et qui Serait faite
siauoDs extrieures et le Charg do rdiger ainsi le dit article *U ^T^*T* . Vic l'assentiment tuUUh- A om
Aaire de Cuba fort au Princ". dioomioaUon d Asent dEmisration U ov r,CD dire dc 'article Iran Vec sentiment ptalab e du ou ,, ^ -
"jujort deS corespSndsnJ. dans ta^Stnte 'S, dJSSto., to' 'est qu'il serait prl ^ernemeut amricain sur les fias de 2g* M?. Peaple *,. n
pas
pi
it
Un revolver perfectionn
Oi pourrait allonger ee chioilre i
< il tmoigie, damjn's. d<=
me du pe
_K,r-"u" uo csue correspooaauco, usas ta prsente 101 aesign toet *"' ' * u C3t H"" *' F,C1C .^r,,~ f.TJ'." -----------------mi,.. i..,ci il ,;,
Dbl*e au Journal Officiel, qne les individu qui engage des travailleurs nblt, vu que la gourde est la mon PfOWCuoo conomique que nous en meme ', il rit.
ro|esattiibueasu ScCrisiredE- bsitien destine t tre eraplo- aaie nationale, d'y m;ntionoer it ?'"geon ne laortll trecon ane
-en question l'ont t par une ye hora d liai) dans nue U.ios, te M lie Gourdes au lieu de S:x Mille disposmon del Convention que
e ayant dee attaches avec le une entreprise sgricole on autre dollars nous veDOas de citer
n ouvriei et qu'elles sont d- L devra tre hsitien et porteur d an La Commisjion que vous avez
ws^+'sff* ssarBnt!mm^m yagra ddep.roonet
A isppui de cttte aaseruon qm Les artieiea 2 et 3 ont t adopts JS \ Ul% "?
*Ps, on le voit, sana iotrta. le sans modification. Ls Commission a P?r "pondie i ' tente.
epreacDiant Cubain a pris aoin, aussi sdop. 1 article 4 en voua pre e,,e rassi ? ~~ VoBS PPrciei
z"'e, daiumer que sooOoovtrne poaant toutefosde porter A 30 gour___________________________ 1
*n: garanilt aux travailleurs hai des le droit qui y est mentionn l > fro-1.d an>l oratioa conus de tout dj
W*lf mme traitement et lamme Elle s'est; galement prononce APPHEMF7 I ANflJMSFN 'mps par les esprits hatiens les jJJJ.ei ce oue^aVne d 'r *
option au ceux de toute autre en ia cle d un nouvel -lina am., con^u JS^^aSUf u?Pre 1"^'^^^^ 5 o^e i !f ftffliTa
est loidujl,,* toute .^..Wi, nai.,a. ).,. CL fioume p.r et* p,, ,r; 4.,, t Je 00 LL. 1' ^ --('ceojl^,
bail; uu iev.
l'atteigne.
au revolver un psttf prepeteur lec
_ ... qua
B'sgiiigaQt des mesures sanitaires Nanmoins, il
m 1. Cofc* ' arrive des mi ptrsoune se reudsnt isolment
Aft *llltn>- 's mme Charge ltrsngtr, d'obtenir son paasepo
Ariaiies, rfutant ainsi une cerim* dans les couditions ordinaires.
ff nants epri quelques leons Suc- 5OTJS P"1*'81 HPerma"nt de trou cla're Icbiet vs*
* Ces garant, par crit. > intrieurs et d anarchie admin.s JT Jg Js"'
1 UNlViiKS^L IN5TITUTE, "at,ve 4"' ont malheureusement mar L,.'^" q
'ji/cr
critique, a tait obaerver qo'ellee Lee articles 5, 0, 7 ont t
Ppiiqueut A lmigration aut.icen* purement e simplemeit.
fcu fiLiai, en vertu d'un Airet Somme tou'e, u eo a t de mme
D'au Journal utticiei de L'uOd, de iirticle U avec tou tui* la suosti
0ru'J"aLtoiioutiou deil< bar^uo tutioo du mol illicitement $i\i
(HO) 235 W. 108 New-York qo le pass haitien.
adjjia __. Des discussiois conomiques trs u-
...j -_. ... .__ a__. oie
Ecrire pour renseiguemeali
Maurice titidiua fils
IDJt ^ngle aes Hues uOJ> Froau
saul. dn-il, les diapoaitiona en plus qui hgure au deuxime para Fof7B at dll Majaa1(1 (la i.|,tal
yufcrantaine connexes non ex giapne rortsetau mau^sm de 1 ttat
Pis de maladies conisgieuses, ce ^A la fin de l'article, 9 il y aurait . .
8LtU tu CObvMQd(tk *' farfaile heu d'ajouter le moi nolunl prs IkLlirChilkllilSiiS
u. Ju.'sl et cromprbcnsibie. celui de mandat a la phraae com
uliti doclsratioB venant d'u- meneat ainsi ; i ntetna fu'ells
e'
haudef ont eu lieu, dans le temps,
entre un grand nombre de ers Ha
bief de m:i|j:oi): kj dveloppe
menis agrico.es et industriels qu il
importerait de raliser en vue de l'or
gamsation m rieure du travail. Il
at depuis longt.mpi parais ie L er
certaines corcmiious pratiques de
L- projertcur et I; revolver
n enteniu acio n'a pr"
commandei dulreufes.
eut,
e .x
C9 smveur en tttU
Va monsieur ta t .accus d'impor-
tuner oit nuellement un dame eu
1 paursuuaot de ses assiduit et
--------------- .. r-r------ ..-. w pjursai^aut de ses assiduit
pro


U PATIN
irener Il fut corda nou i 10 do'.laia -
d amende par le v ge d. vnt lequel
1. comparut sur U plaie e de la d-
me, qui n'aimait pas tre suivie
Loisque le juge apprit que le sui-
veur avait dj t condamn pour
na motif semblable, il l'aveitit que
la piochaine condamnation qui loi
serait inflige en cas de rcidive se*
tait une peine de travaux publ'
Comme on le voit, le fait
F a* Cable
Nouvelles traugres
u
Il n'est pas vrai, comme des con-
frre l'ont annonc, qu I meiae
de jeudi de I Hoital on ait fait eor-
H tir les ngre qui y assis aient La
vrit eac autre e<, c'est un devoir
pour nous, de ne pas laisser s'accr
Parisiam
JEUDI
eue ta-iiti
7ne, Sme et 9me piaodj
Musique du Ge
latrie 50 ceotii
biics. Importante dcia- Lloyd Georges la S! des lgende*.
W"?S.^;:ta^S ration de M. Poin Chambre desCom J^tt-ttASEK
i New-Yotk. aiiiuiTafl yntmoti une messe spciale est dite le di-
care mun*S9 manctiH pour les perso- ne* qui ne
Un wmmmm IMH -pARIS %_ M# p u LONDRRS-Uoyi Georges a pris KllMlmt Ngtot. MJg" {
Un Grec ouadragnaire habitant f-m M. heure, et demie d/vant pan aux ufcaU f..^^ fi WW-TtC
ftw-Ywk prouvait de tendres senti commission des affaires extneu communes sur 1 amendement des h m bieQ 6Qteu(la
m.nts l'gard d'ooeieune veuve, et '<*< ' cha.bie des dputs sans brau x conce ^^^"/"f' le Mandement de Carme et prie jdi
hs lui exprimait chaque jour en des -voir achev ses explications qu il cours du trne, amendement qu1a per80Dne8 qu., ne pa.lani DM "JJ" 3idi ," ,J{ J"
commuera lundi. A la fin de la iu l'approbation des libraux Asquith, ,.tngiaiiiga trouvsient cependant ^Prt (5l',li'u-o"1 'Ui
mon M. Leygues, prsident, a remer Lloyd ttLaborite et demande que la ,ax prem res places, de permettra |Jia' ''il"u lies
nissives enflammes. Mais, hlas!
Usine Glau
L'assemble gnrale des acti
res et convoque l'ex'raord
heut
i'ne, |
aervatiou pendant un an, avec
l ssemeut qu'11 aura subir une pai
, conseil qui a dit que les franais et en pr-nant une attitude,
btiges occupaient 2800 kilomtres oppose celle da 'a France comme
Un cheval que son cond
avait imprudemment laiss si
Le Nol det aniflUMB
L'arbre de V 1 pour animaux
drena le S& deceu bre par la Huma
cluena et da 5UU ctievaux ont t occupe. U y a 500-000 mineurs tait pas arr
ont t saisis et sont" capables de avait refus en Aot dernier de sou f9il( gudiO:,etnent le Chef de la M amoitie par la nei^e. tai.
pioduire lourneilement 4o 000 ton mettre la question i la socit des na dation. sauf. La d.lticuit pour ie ri
ns de coke, la population d? la tio s, il tait invraisemb ab'e quelle___________________tau cependant tis grande
Rhur est d t millions 500.000 ha y coasentit maintenant li rpta que ---------------= larg,r eousid-ablement loui
., -TJ-; frwinawt Tassai &.;V""^E "
amens par louis conducteurs et uout.450 000 dan m rgion occupe. France considrerait Ct amendement de .eitassieissous la direction
oui leQU, ctiaque cbieu : une coa- Apie avoir rendu hommage au comme un a;t; hostile, et que rien Vers les uie h*ue et dente il y I0.,cmcu, 4 La Ville dpensa
vertuie, un coilitr orn de clous gue..l Dgoutte et avoir dit n avoir ne pouvait eue tait sans le consente eJt uo co-nmeic^ment d incendie i ,j0lUIS pour llfc, de ce miU1
Lriiiaute, et une demi douzaine de AlMl| tte question de le remplacer, ment a la Fiance. l'usine de tO oa d; la H.y.ian M.i ^ CQevai qm n valut que
ialeaux, chaque cheval : une grau- M. p0jncn i ajout ; Nul n ignoie Au sujet de la participation ven taQme Company. Urs
.ue 4 laconlrence; L'acciden, s tat dclar dans un La Society toi the Piets
or. -.........---------------------......-- ! lesecrtaite Hu ,ol de Cil JQ au schage sar les glacis Qruel lQ Amauls %t qovi
ci nuis mm ,.._ ,------^_-----,_;---------------1. _i----._... ...14 j *ririn* d-attri j. !<..;_ ri i__ _.__
et une demi douzaine
une
de couvetiure et un
une large uoit
caiiotte, une poiuiu.
10 kuif.1. uuo ,.-" M. i-oiucate a aiouie ; nui n ignoie au auje ae ia \
et un aac contenant [t misslon egl puiemPQl lae mis luelle de lAm.iqi
L" d8 "*."' J! >ou de coQtrle. Utts mission a t Bonar Law dit qu
more, four qu u'y eu. *** a sonaote ingnieurs pour la ghes avait parl d Amricains dstin de l'usine- Cit Protectrice des Animai
chaque cowber reaut pup*it tranats,s.ucJques ingnieurs gus qui pourraient siger, lna. Grce au concours dvou des em caiae> adressera, dit on, det>
' volontaues anglais sont attendus nullement question du gouverne pioyS it fl^au fut vite conjur bien t,oas a u municipalit de Ni
pas de |aloux,
aussi une paire cle gbnta.
il volomaues anglais sont
Lt matres curiierb, ehibLS et che- piochaintmenU En tponse au Hbfl men*. amricain Par jo; voix contre qUe 1es pompiers eurent tout de
vttux Beu fureut .toua .galesaeut tage, nous avons expuls 28; hauts as la ckumbre rejeta i'amendemeal. mme le temps d'arriver sm les Henx
analalta.
L$\bonJuy$
Une ngresse d'un oer>tin ^e
compardiaauit dtvant le mge Simp-
aou, dt Ntw York, boub t'iDCulpa
tii'i. d'avoir lauue aou fila g de
quatorze .na mauqutr 1 cole d'un. au|ouidhu. F" suite des peituiba-
fanon prolonge. tious causes tardes ordres venus
peisonnvgr.s de la Rhur, )j de Kh
nauie ; leurs places ont aie confies ^(j Situation
i dts loLCtionuaues subaUemes. A-
vant 1 occupation, 59; trana voya
geurs, 620 de marchandises circu
uient louineilcnient dans la Rhur
en^titinanie Veote Par Coaveutoa
Spcidle
DUSSELDQRF-, La police d'Es^
sen va repiendre son service et pour
le moment tout au moins conserve
On lait Jvcir i tous ceux qu il appa: tiendn
0*SJ
Avisimport(
far suite du dei-ed de Mo
Paul-E.niie Lirm^e aartejoil
de faix le Vingt-neufOacefl
le BOuBSlgn, t;ae2U.eiil tel
re inatuue par testament
tue expliqua qu'all n'avait pas le de Beilin, 70 irains seulement cucu It sei aimes Les franais cepculan
que I '
l savtir i iuu> nui Hu.i *KK " : iwila Un ,t4rulpii i n. fls
lin venu dune Obligation hypoitcaire Ju' UVIie lea aeDlieuiB. s
f"aje*u Kappott de Me Hcrinano Pajquiar, No quel OUqueS du dli P K
uite Pub.ic ea date du Quaioue Si-piembre Mil reg.er ieura comptes dans
muyei uv lui a: h ter des chauaau lent 11 y av.uni 40000 entmmots ttaterMM ao quartiei|gnral de la Neuf (:em viBt deuaa0 d un Commandement
te avec Uequci ea il pouirait sjrtir, *as la Khur et 120000 en Khena oiice. endaie au Du Sept Pvriatooataai ratt jatme-
i quelle avait dii lui piler les
kieuuea atiu do arnenet l audienc \
Loiuiuc le juge lu. deuiauaait cou.-
uj lit eiie iittu tite-mt-iur clHuaaee,
elle noutia u a uui>.u.abie paire de
tiduaaout qui u avaient plus ni for-
me. 01 tOUlbuT.
Le juKe nijpBOii suspendit sue*
aitCt laudieute, et emiueua le. aie-
me la ngresse et aou Hla au piua
prochain ^agaaio uu il kur acneta
9 chacun uue paire ue chauiiursa
neuves.
Il ui.uu.ii ensuit', UU nre|, bal-
police
nie. la t-iance n'en a envoya qu Le boycottag8 contie les soldats i
9040 U ny a pas de ma riel louiant tssen at Rcckaoghausea peid du
iiai.ji. dns la xoue occupe ; jus tenain car les boutiquiers de ces deux
qu a piseit ioae wagons de enar alitai commencent i vendre aux fran
toc oat'. envoys en France et eu caii. Un nouvel ordre du haut corn
bclgque. missaue inietallis en Rhnanie don
Le piesiaent du conseil a pari en ne aux fonctionnaires des douanes
aune acs ngociations ve. la Glande
Bict^gne,relatives au trafic des
a tiavert la zone anglaise
Mu'il ne croyait pas que Us senti vs de leurs fonctions.
imnts olficieis britanniques fussent
aatsi opposes U po..tique franaise
pnuc eu ne aux icncuonaaircs acs uouanrs 'Irenle JeuJ[ pieJ, e, Jera, tll
1 Glande jusqu' demain pour dcider s ils ac 4a pi^u au Sud, avec D es trains cepient d. servir sous le cont.le JMRSk ftStJ
et a dit lu S, S'ils refusent US Se O t eU me Franois, au ->.iJ |..,- ,\ 1
meux et dansai iwttff"*. il eia procde le Jeu
di que l'on compic a Vi gt Deux Fvrier cou-
lant a Dia heures du malin a la vente tu plua
olfram et damier enehe i-seur ei par le Ministre
de Me lleimann Pasquier. Notaire Public la
rsidence de Pon-au-erince : D'une Proprit
sise en cette ville, au bel-Air dans une cour au
Sud de ta Hue des Hucelle mesurant Ou neui
ieds au ct Est, vingt cinq pieds au cot Ouest
renie deux pieds et demi au c6t Nord' et trente
de Servitude dans
our surir >ur la rue
au Nord par 1a da-
d un nota \ partir d) la datil
aentavia.
fdd-u ce dlai, les compi
remis aux avostd et Us
poursuivia ave: toutes leii
de la loi-
Afor de Paix, le IV Kvnarl
Ld DUUYON
Pour rtndrt Ut
haulitart
ta.ue pour que la negrtsae oeut - b iUppoScI ea
plus uexcuae a fournir, si dici 1a J" .. TT .. ..
aou Qui A tait pan reiuuru l cole. U prtm.e.e parie
fuis, la couBCience aalibtaite, la t cousacite a la
bon tu^e pa.sa l'affaire auiva. ta mci qui est seneuse, a dit Mr Poin
de la lunion a
i.uation de Me
par U da.uees.her Mur, eT S^' W 9**0*1* .r..a.1
hrit.e.s Camille 'u.vant procs ver&al d ar OBUS le rtlC0.1tflU, pour
- entagede l'ampmle No. .eue en Jj.c du Neui teBSe. la: eut tiUiUeiit'-S
iauvn= r k-^^ J_ i l,,#,..l. Novembre mil neui cent v.ngt et un et enregis-
franCC L MClUeM lltUUllllO Ut, >ur lamiset Pr.a4e UeuaCent Dca gourdes
. }o cents ode 2j 50
POlOliatS A la requte de Mlle Mercd O.roseau pro-
cait.
L (Jrdrfnativnal d$ futnturt dt piptt
li n'est touue a A., .w i.,,i u Uuigie,
aoua le i oui de a Na.Kuai Order ot
l'itea Smokail , uue tociet de
luuieura de fipea, qui a est donu
peur iacne de reunir la plus utile
OJkOUOO ue pipes du luoude,
aot chaque mtmhio a dcide de
uc
LONDRES Les gouvernements
fo'ionais et lithuanien ont inlorme
e goaveroemeni britannique qu'ils
avaient 1 intention de taue appel a la
socit des nations pour mettre un
terme la situation tioub.c exis*
tant dans la rgion de Kovno | D.ns
les milieux oificies on considre
Fiuctatt niorme par M goavsr comme exagres les accusations des
De nouveaux rgi
menl* expos
dans la Jtiliur
^WAHlNCjON Lamba saoe
pritaire demeurant et dou.uilie a Pott-au-frince
ayant pour avocat cosstuu Me Si A/.ard Mills
avec tic.: on de domicile en on Cabinet
contre Majame Menant Joseph piopritaire de-
meurant et domicilie fort-au p. mec dbitrice
bypotecaiie
Four plus ample renMigoemcnts t'adreuar a
Me Htriiunn fltquier. Notaire a la rtidcncc
de l'on-au- i-rincc dpositaire du Cahier des Char
ge ou a l'avocat poursuivant,
Port-au.friMc, ao Fvrier 1923.
Sr A/atau MILLS, av.
dl
voitnrj luiictnut avec l>
d'un cotivoi tuuebri, a la M
couaie, pour vuu lea corps '
peiaouiitB qui veuaieni d'd
par des KUlouuobilea.
Levaut lea uitUaviea, le
avait o douue culte impreti
ceremouie, p ..ut aux >a{
biiutea. 11 leur dtinauda
sepi malus ae levreut subi
Lea sept cuautteura tuieotj]
reconduite a leur pusou tir
laura rttlexiona.
SSSTla\SSt ilu-ic Voce'pi cernent que de ncuveau'x lgTmen.s Lithuaniens p..eud.nt que les trou
n aei t.euia occupen ^ ^^ ^ ^ ffilJ u dl ^ polonaises, spis avoir occup la
PL uivin de ce.te.sodtisera: lion uu gtnaial Dgoutte en i.ison lc ntuUe avaient eavah. la L.
Fu ei ToisVcefc ue la muunca oidoune par les fonc ihu.n.e et attaqu les troupes Lithu*
iioDnaies allemands et nombiei>*es menues. On lait remarquer que les
% La victoire det\garom\i uniativc de sabotage.
Lea ataiiaiiquen du bateau dea
uainaeixtB de NaW'Yok inuiquent
quil y i-*,tl itlm iieiiKut plus de
au fciuiCoi.t. itt.t de na*
Il y a >4> 'itit a 1,1.1, il caiBvau
&U BOttirala lU ut U m que Ue
g.igoi.a Lu tut, u i-iuiy^iiiou eta.t
ut iu,4 1.01.1 loc mita cobtra iu poui
lea g, cous, alor qu eu lW*i la
piout.ii.ou a et de 11 pour lea
garom st lu Leur lai fliiea,.
tioupes polonaises ont manifest lia
tenuon de m retirer de la zone que
leur a contere la socit des na.ious
ne pouvant l occupa sans combat.
lit mine de terrain
UiUL.NL - Les anglais ont te
u.i. *ox u'Oi.ts ftanfaaaB a beiges
a Lhit.e uo ic.iaio aiiutc 1 ocmi
te tLi /ui.t itiu que u alus aient |sj lor.ts po.onaises dans la zone
e ttu..oic touiL.t ; de la iigLc neune concde a la talonne Un d.t
aouble voie venant de Dusscldoit t galement que la classe 192a a '
Uavnmnt * zonetbulann:qu:, molilue an Lithuauia.
\aRSOME Les L .huntus ont
laute ae Louvoies attaques contre
AVIS
~ wSelon dpche rteoe le!
(jrrUe rWitiscowi globuO bboos^
BRUXELLES- Sur },,ooo belgea de Mobile et de la Nouvelle
du bassin de Mons 23 000 se sont sera ici te 2) de ce mois
mis en give ponr uue question de I^Poit-au-y.ince, ^en2c, f;
lalavre. Le consul na tonal dea m*
neuis belges a t convoqu pour r
gler le du.rend.
A de MaTTEIsM
Les Cours
PARIS ao^ SUtLcg 77
Dollar i.
Avis MrioM,
JCfc.tUMgi.t. Oeo.^c> Wa^W.*
publie tt au oomiiK rsc.cn pati
tui plu te.ponsabie Ut acu. *l j
pouse, nec Atiuc Cahcn, fvt'ut^
de caractre, en attendant une m"
a lui tre intente.
Hon-au-PoMe. la ai i^^UH


LE MAI IN
SOUS LA MAIN
ayez tiuj i ira
UNE BOIE DE
Neut alleu* fn * fmn
mrmiln ttttt Jmtt tur nma
imafiimi H m MifMttu,
tut attendra wmt
'Mns/iyaw dt natrt
VtRIbL'; V LI3MAM
f Pour PARER aux consquence^
d'un lfroldisspmrnt
PRESERVER, TONIFIER
vos Bronches et vos Poumons
PARACHEVER le traitement
d'un Rhume, d'une Laryngite
ou d'une Bronchite invtre.
l'rocrr/.-vcium dr mille, mai*
refuses Impiloyablemenl les
paatll'ei qui vom traient pro-
|i< i au dtail pour .|.....|ui-
oui: ce ont toujours de*
Imllali.in, Voua ne serez
certain! d'avoir
US VRITABLES
Pastilles VALDA
que ri <>us les achets
EN BOITES
""uTo- VALDA
l Fireproof, rue de?
Iflll A VI Miracle?, ane.ennd
lUUvl >"nt occup nar
li aompsgme Elec
lus S'adresser a Ololhon
u a co
vendre:
Prnpril
jKenskolf, tond
jet baisse?.
Jfour plu
-l'Iss renseignemfnis s'adresser
bureaux du A/a Qu'un homme pense ce qu'il veut.
mais qu'il n'oblige pas les autres
penser comme lui"
TELS sont les mots que John Drinkwater
place dans la bouche d'Olivier Cromwell. Voil
une noble maxime que le monde en gnral
et plus particulierem *nt le monde dmocratique
ferait bien de mditer i l'heure actuabe.
John Drinkwater boit de l'eau ou peut-tre du
Whisky Haij & Haig\ ou bien encore, la vrit,
tout ce qu'il lui plat de boire, et pcrso.ine ne doit
s'aviser de lui dire d'agir autrement.
Il y a des choses qui ne doivent pas tre dcides
par le vote de la majorit. Et l'une de ces choses
est de savoir si oui ou non vous, et moi, et John
Drinkwater nous devrons ou nous ne devrons pas
boire de l'eau.
Nous sommes gens libres et n'avons que faire
des opinions des autres. La seule opinion qui
importe c'est la ntre.
HA/G 6 HA 1G publie cette annonce dans le monde entier.
Ils ont en vue deux objets :
y\) Enrayer le flux de la tyrannie dmocratique.
(2) Favoriser leurs propres intenta. lia ont la ferme ronyiction
qu'ils exportent de par le monde le meilleur Whisky qui aorte
de l'Ecosse.
Haig &Haig Five Stars
Scois^NEisky
Aucun Whisky Hatg & Haig n'est export et) carafons. Noua croyons devoir
souligner ce fait parce que notre maison se servait autrefois de ce genre de bouteille.
Une longue exprience nous a dmontr que cea bouteilles prsentent des inconvnients.
Elles se cassent facilement et. leur grandeur n'tant pas uniforme, elles sont souvent la
source d'un prjudice pour les acheteurs. C 'est dans l'intrt de nos clients que noua
avoua cess de les employer.
C'est toujours le mime Whisky de qualit hors ligne que nous vendons dans cette
bouteille. D'ailleurs, nous n'avons qu'une seule qualit. j
MAIC HAlG-LTO(lKstiUer/ond4ttn 16T9J n Southw.rk Slrcri Londrei S E . Aoxleterr*
DSOUES rCLlftU
Amateurs de bonne
musique,accourez chez
L. Preatzfflann-AggsrhQlm
Rue du Quai
tum&ia (morceaux D'opYcO; One rtep, ^ox tioU
^ftemotogue*, C$aaU angCaLu, franais, e*pa>
^nofc, etc de ae* pilx eaceplu>aaeftViTveaC
rJuittO.
H. S1LVKA
Dns le but de p'airj ses nombreos clients, leur offre l*a arti les
u'vants de to tt fraicha-ir et de loute b >a if des prix exceptionnels
raalg la na.-Mie hausse tur les prix de tissus.
Cbevtot roir 5i pouces or 1 50 Chapeaux velours .uprvnr pour
bornt!
Or i & 5
Crpa ratjre b'Od la ma-
chine.1e tou'e beaut I une
Bti oq suprieur douzvne
3r^pon fleurs couleur I aune
' '- >uiir nin'u .-liai
7
9
0d3
Agent:
HATI: Mr.LopeRivera, Grand'Rue 1717,
Port-au-Princ*
Voi'e bhuc
Or^ ndie couldor b-od< 45 Chaoeaux de laine d Italie
BrtbtO' juice et r.oir ang lup B 50 de tomea qualits
Preale b'aoo sup 7
Toile voila pojr pe it voi'iers t 41
Hidpon monnlin angl is Itm
41 P X i 1,2 Yisd Io-r 10
Mo:i^<|!'"i' jisa' d 5" 3 50
Hasin b'a' c arjl donb>>- lar>: 0 40 Dl gonal nnir extra
lii-.ii axtr kj bdo ble largeur 055 PUu Beach angl gris forc
s ni-" Bigi. ia 4 70 m
I) ill li un^lais blanc
0 70 Dr H b'nnc nn'on ang'aif
0 40 D ill coton blai c an^'aia
0 no Utni Totaor rap.
0 35 Dock (il blacc arglaii
1 Alpaga rou* suprieur
o60 Kaki l'unie angliaia eup.
Colou a drapa angl 8'J o or i au 0 90 kekt blanc a.ip 0 35 A 0 40
Toile desp til anglais 2 50 / -pu barres soie pour
Toile matelas grand larg sup 0 40 chemises et robes
Turt-or d* pjie pour chemise
* h >m n at robe
G. bar ine blanc barres
in.: .i il rroleur
Bolieon* dm i>
Ci t"'p-> arg'ai. p. I
C 6pe anglais p I
i& 450
5 50
350
1 40
0 75
0 50
o M
0 70
245
(i bii
. Remerciements
lr et Mtte Auguitr Bajirdelle, leurs enfants
lui Ici aulns paienu rtm, teirni bun sincre
li tout ceux qui itar ont donn des marquai
lytiqaihie i occasion de is mort de leur
*li : Joseph Nicolas Etnest dcd le a F-
f en cours.
1 lur en g-rderont une bit vive recoa-
btlau-Prince, le 17 lvrier iojj.
TIMBRES-PSTEpour COLLECTIONS
J'achte les Timbre! ! Colonies. Me son mettre
chantillons avec prix parlOOet par^.OOOdei haqne sorte.
J'envoie fratiset franco un numro spcimen le mon
Bullttin mensuel avec prix cou i-aiitsd'ulhuiii s etrolieul lom
THODORECHAMPION,13tRucDrouct, Paris
Baudei brodf es suisse par
boite et dtail
Broderies pour robe
Peignes de toutes les qualits
ni grandeurs etc etc
Oigmdi suisse brod I aune
000
Bas demi soie douzaine] 5 00
Bis jours suprieur 4 00
iiaa merceriss sup, -jmj
CbiUdsettes enfant 1 30& 2
Chemis triect manches courus 8
I 50 Toile voile pr grands voiliers 0 70
L liste ferait trop lorries il nous fallait i omrer tous let articles
ia* nous kVODs en magasin cest ponnpioi nous vjua invitoDs, avant
d il :" <ars pour < > hu il-'f-n d li l'tnol i \ p as -it la M ti i on
II. SILVEB.A, car nulle part vans ne trouverez des artic bjnin qia.'t & des p>ix si rduits

PafiemiBi...
Patience^.
Magasin Annexe des Caves de Bordeaux
ATTENDU- Par le SiSVaucIindu 2! couraul,un grand
rrivage de vins Blanc et Rouge,de la maison M. Marceau
eBordeaux,marque si connue etlantapprciedelaplace.
I profite de l occasion pnur avise? sa clientle qu'U a reu pa* les derniers Panama,un arand
^ortimeht de provision* franches: telles que : Beurre% mantyue, Lait Nestl,Cream of wheat%
nwded uhfat, Quaker oats, fcule de pommes de terre* Corn starch, paies alimentaires, sel,
?ivre, moutarde, th de Ceijlon. Bakinga niwd-r,bonbons anglais, amricains, jruits au ja*Son
tore Noix, Noisettes.
Des conserves tel que: Amande*.
E runes, raisins, asperges.Cpres,
afsoulet, caviar, cpe*, corni-
ehoiiA, champignons. choucrou>.
corned beet. Harengs, homards.
hni'rps mayonnaise, Pale de cam
papu". P au jambon, pt de
livre. Rillettes Hues. Sauce angiai
se,Sardines, Saumon, soupe Gam
bells, Thon a l'huile. Canelle,
girolle. Aois-toil. poivre, mus
cade. etc .gros Dtail
aao
s -------------------------- ---------- 10- --------
riqaeui^ ttle^ De (a eMai^>a iNlario ^ri:ar3&3l<>9^i.^rvJicUrve,^eriTiaatl> flloCCjfr <$rat Sacitmi flrvc^,a
rapla et calcule AVizar.CBampagat' *fH CtUjuat aro Se dtait.
UeAl.fe^ m3ecia5 et p&armacierU 5oac a^U qana fait iVtocfi o flti p&arrrvaceuti^ue. Da gxoupt' jm,j,cSc
aulaaa par le ^auclui.


Il MATIN
Crme
TEINDELYS
W^r.
donne i teint de lys
r
s-
La Crme Ttlndelft. mmc: parfum.. "-
'''"" la fracheur de la jtanets: embellit, efface Ut eidts
Elle
lient la pondre
Assure une
fumt ion exquis*
La Crime. TElNrDBLYS. hoe
cncSUesMe. neutre, en iiijoaWr
d'ollsaaar n riea I* eu. qu'elle
*imm.h. iin>lii et blanchit ans tn
lubrifier IVee ou jatsaik la fan*
loire Parfume aux extraits de
Heur, la Crme TEINDECYS 4
le lype le psas parfait le la crme
de toilelic; son emploi vite le
nast, Isa sache* de rotusea' et h
rrlMteiii dur* i 4a poaasifc
ARYS
9, Rue de U Paix, 3
PARIS
* T..uU Parfumerie! el Grand MtKatin
F rtmea
a i ^e
critious^
M
j/**\nnitiT-r.a
Vaillai t Hooei lj i, s gnracii, 175U Hue du Mfc s n de l'Etat
I
TIMBRES-POSTE pour COLLECTIONS
J'achte les Timbres des Colonies. Me soumettre
chantillons avec prix par 100 et par 1.000 de chaque sorte.
J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon
/aMefinmensuel avec prix courants d'albums et collections.
Thodore CHAMPION, 13, RueDrouot, Paris
Plus de kilomtre* sont pa c ta u dan !e
I es B itanniques en se servant d ^
La Gazoline
Shell
Que de n'an'orte qu lie marqu0) iPffiteirct.
t/e8t uinni que les mcanicien* ont
insist pour avoir de la SHELL
pour le avions pour :
i
La Tra\prsi-e
DE
L'Atlantique
La TraVBRSFI
DAMCU11I
EN r L'STr AUE
}
La Traverse
de
L'Aptuoui
Tous les tncanieieDt ioi ou e.ssay I*
Shell ol r connu tel qualits :
/ Plus 'le kilomtres p*r vallon
2 c Bncrasem* u tdescylind esrduil
'tu minimum
;j lie ucoup plus de force et de vi-
tesse en mont?
Si vous ne connaissez pas encore
la SHIjLL, essayez .la, vous en
serez satisfaits.
l n vente au dtail
Dans tous les Garages et principalement chez '
Station ue G zoline de Potu-Four-,
John H WOOLLLY, 1-jue Dants Destouches -
A. C DEETJL.N, 3rana -Rue ea|fac Station Centrale
deti Pomt iers|
En g os chez :
loberls, iDutloii & Coi
Atjfi-viA Gnraux pour Haiti
sac. &
....... ...
Sun:- v ...... w
[ptr.i'H t, iV.
U ti.n : .'... : ;.,. .: ,. *m fc _jj, >M
-.:- d.-.'is
i ,i femi ;.
. IHT.t
i tn - ans.Le
r ir d'
......n <1
tomes ..ijiiit-
mta i ir
inhiiit. ta: niti'i ax,
,1 ..::',( . .> ':~t-i,
liant les i.....*
fp cation.
?. : .....in
d i- v o i r e
. ;i R t c ; h i
, e 1 ri-
od^ critique peut tre termine sani ennuis, elle serai
d'jaiit'-'sclj parfaite MM.
! i Composition Vgtale tic Lydia E. PinkhameL
ticuiifcr-iiient adapte pour aider les femmes pendag
retour d'g. Son influence .^e fait sentir sur tout!
tbi.e c, ii i>: i en forci et el'e ai loigs mois i!e cotte p pi ';>vc ?vec di s herbe* et racines mdicinales et i
tient i'. de r. ireotiques el droggts naisiblea.
San rr.erite eit prou- o par des let'.res sirnilai|Bj|
a cc'.a cil
Valparaiso, <"ilii!i, S. A." l'-Midaiit des annes j'aif,
fe il<' ci >'. ': .-. lotsde mes rgles
pngni de maux : > itoinac. ]'-i pris votre CompoajdJ
\ taie et U Pillul 11 I "i de I.vdia F. l'inK
pcTiaot trois moitt Je rei finnnnde votre m i i nniijs en raison le* r.'-i i...:s < htenus. Vous posl
publier ce ti;ioignp mi Valparai-o, Chili. .;. A.
Ue lettre coir.iw il'>- -I infliioiirent leafeminl
a MM.}cl l.i
&
Composition ^getal<
de Lydia E. Pinkkam
IVfi . piN-
'i-i MtoieiNC co. uvnn.i
Noa nerf ie*seml-iriil un
treillis ODRtp iqo de i"-'s tel*-
Craphii|ues Commands et
nourrti p.n nos partie du
cerveauji.e l'on appelle cen-
tras uerveu les Jlicati
filament* Derveu r.iyonni'Ot
dana tontes le direct) MIS
i traveis le corps. Au i. long-
temps un- le ceutres nrrv ;us
sont capables da fournir
oeotlnaeHemoat de ta nourri-
ture aux nerfs ceux-ci demeure-
ront fur:- i w:us. ^^^.s es
que les senlres nerveux s at.ii-
bllas*iit a cotise d'un surcrot
de trarsul, de tis.as on
d'InquietuiJe il leur tf>- nnp<-
si' Deecasslre et les nerfs dnvian-
ueut latiK'if* s'ai.-tii''.'- II.
C'eat alors qitfue hriut soudain
voua fait sur .i:."'r, vous
devenei init.ilile, vous soufre*
da nvralgir, vous e;es agit et
abattu. Dans cet tat de
choas il n'v a rien qitl ijale
12211
Ter rVie O/ LU*
Parce qu'ia'it DO - imenf
puiaaant pouf l?s nerfs,
Wiucaniis attaque la racine du
mal. cre une prOrlatoB d< forOS
nerveuse nouvrlle. stimule et
ravivifie le sysJbme nerveox
tout einier. Raaayai W'i.i-
carnis pool U "Neivnsil. "
C'eat merveilieus. Plus da
10.000 mdecins le recomuiau-
daut.
Achet'i boiilfilL ! '*'inernii
itt.Mi'^'h -ion \m' I sir d*s
looi |m IImi
OOLIV.: S i DO, ,
nsir.i'A Aurki. N H I--K.
;Vl^^fY-1-^B^1^*^'^
In Vente chez
FBANCKJ. MaRTIN
Au Drix d 2 rtrxHarg iHinae boo
teille >' 1 dollar \[i boiiteUlaa.
Rue da M .ni (le ' Kl t 11 fuc
Utj;tie Ohace, Fort bu Prince.
Caf el Rr si aura ni
commen
Rcemment ouvert au d shous du
des hommes d'affaires
De midi 2 heures
djeuner la c*rte tous les jo m\
CuiMue vair e p ut lo rs lei qo'
Rfen nest serv an* tre stcil
LVi u filtre f st employe rt pour la (Uij
et paur le bo ssons
On peut comma der les soupsrsd
Dpt des meilleures lique :>**
Prix Rai&onnabty
Pharmacie wTBua
Excuti .n promp'e st soigne ic foulas oui mi) iraCet|
Seru.c de uil
Profits chimiq 'm et phtrmaceutiques de^toj'P t licli
Spcial'ts, Eaux n iu'dles, IJariu neric iloujigittl
E les Fruit S il . Sherbet.
hanteipourIrqueur \ liselte, Cne de ^acao, (iini
Ir.MiSf. Genivre.
Carbolinum Avenari\
L^ S1ul Piectvalif du bois
Ciment 0. K. en bai
de 400 Ibs
VIEVT > ARRIVER
En vente chez
z PreeizmainAGGEtltWLM
Rue du Quai
:
.<*'


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM