<%BANNER%>







PAGE 1

U ,*ITIN Peur Gable Nouvelles trangres FarinadeCesIcesoir.; Nouveau Payent] L'occupation Contre la scheresse des temps C'est Mr Amose Leroy, ancien chef de au Commissariat prs de la Banque qu 4'ettt nomm Paytur au Dpartement d < Ui'aura liea la •"'fond* reprieo wux Public* en remplacement de Ut J. t.t.on deCAONABO le gg Aataioc. da R. P Gor avec chanta et ballets. La repraentation commencera DCS exactement 7 heures ,e d Hier Mb es. dcd 7 •'t, j On eat pri de %  • procurer uee iouehfItiU i ii i d i|meV*Au I uei cartes d'entre ebez Simon vieux ou ses funrailles aurc m lieu cet apriil n en sera propos de ia non arrive d lsm t .,,.„Pacha qui tait encore Bucarest __. As* In Rh il I nier matin.L assemble d Angora eat "J'apprends anx lecteurs do MATIN Raphal B !" rd %  ' ae CU. riftM./ presse de commencer U discesson la boeoe uoovelle que je inia rvepas vendu la Derrire. du texte du trait de piix de Lausai 00, tant fatigu d'entendre rire iJPARIS 14 Plus d'une: douzaine ne aus „ ltqu Mustapha Kemal re cens moi. Je n'tala d'ailleurs pas de trams, charges de cha.bou de U yieQd a dc M SmyrQ e. L'assemble pa ^J^ iflS*tt_*g !" ; J .&BMB Noua Ponton, noa ._K un ira. de cole taient jjjj Jg*£ J dtf^ioa tur SV^^S^-t; — ^ceve^ SS5T.2A ns la France et Belgique deux Lausanne a tant insist. Oa 1§ Grondeur. Mais, par contre, il "ftS 10U8 apr un cong de uains de chaibon Italie deux Suisse e que u discussio comme aceia n'applaudit pas. Je me auia adreaa !" J**£ Jnm tteinq Hollande. A Gelsenbircb on agas q jatreou cinq jours. Larocaae pour eavoir un peu ce *W"? Uaumus a'eat toujenre a procd ja arrestations cause Le reprsentant du gouvernemsjt que c'eat.-car je n'ai p—— %  prisonniers mis aux zhits tlU ,' u i tI matum pou •'• rpoolu : e dare impitoyable la heures.— Le convoi partira de la Rue de U 1 nion No 1540 P" 'Cndre I Eglise Nos condolances 4 toute u ta raille 1 lirement ses cousins Charles et .hereau. AI. Maumus pr. Cours de Pdagt thorique & pratiqi Le Dpartement de l'ioi parfaite Publique — conformment I fy arrestations cause dune attaque contre deux gendar d'Angora" 'Smyrne n'apas encore re de lettres.-et ie grand lexieo'ogn ^re notre" maaoVet e'aat un de t Prsidentiel do 1er Fvrier met tWail lundi. Les prisonniers m i s aux chefs allis l'ultimatum po n te ma rpondu :c homme boorra, a re able pour uoua de lui ma donne avis aux inaiituteuri arai en majeure partie memb.ts de la po t t d ?ires de guelre qai d ' e impitoyable franchise. enne%  pJ bliqaement notre sympa prparent anx examen du Lee allema Je de ret en costume. Uouvent dan „ p0lt Dini \„ m, % !" &^J^$£ ih.e. '.p.itude pdagogique qu',. civils passeiont en conseil id. ipm m ,l ieU x d.ploma.iques franais oa %"%**ff^* pTeSuX. __,_ ^ **% A JPj£? % dans la rgion de la Kuur et non a exprime 1 opinion que les Turcs sont prea dre si on se frotte : un bourdes Firts de l'Instruction Oh Maytnce comme cela se Usait aupa rnves a j a fin de leurs essais de ra eat toojoura un bourru, mon? tmmUm^^mmm m \n ne, des coun de pdagogie tho r mandial comprenant les repr roujaura la tte et le bs, et le b^c de (ei du Noid eat paiti poui Loo leolaai d Bricisu Lgation-, Portau Prince, February i^th, 1 L\otice cause les instituteurs donn i l'Enseigneme t pub i: le nombre d annes p:vue> par .a loi la tte et le bac, et le b^c Des pensions civiles oati liqui Amrique, l'Allemagne est pointu Encore ici, )a meaquiv: des en leur faveur^ Les bnficiaires de discuter avec te gouvei et U Russ e pour empcher une non rie %  tenter sont : Mme Mocoia. Alex s Timonement anglais le moyen d'OtiUssi vle guerre que la proposition e,t J?&*gEtfS23E ^e. Vve P. Roumain, MeUeAogle le, chem.n, de tejde u tte de po A impra-.cable. S-Vcu? de. £U% a?pe'o f^aunfiL SCtaS de Cologue occupe par les ^apes dant encore l, naia diaperas; ma.a Melle MMU LonSdent. Mme BOU.Janglaises t il6Uiagfie IllDl^ gr 0 d. dieux 1 1 ila sont d.aperaa I Mme L "* Lt ministre des affaires tran^ces | f trin f rt : lia n en conaerveut pal moins ^oute v-ette mise 4 la a dclar que la Francs n avait aul.e ** UUUUB 1U1 leur vigueur,— comme dit la forma J Dpartement en mesu-e d'utiliser ry s t ep t o eflect such re u ment 1 intention d'oc.uper, Ham ^BERLIN On annonce officielle le lgislative).— chacun en ce qoi les services des normaliennes la di without delay asfaiureto bourg. La nouvelle d une ic.le mten meo r que .la Reicbbank a pu se pro le concerne.Brouil'ons et bouillants: xection de nos :oles primaires nat'.o mav leopardize theu childte tioa publie par U presse allemande, curei envuon 46 millions de marks peaaooa. nales. • to Bnlish natiooality 11 donnait mme le nom de l'ami or sui la place de Londres rour les U mnagerie eet donc l qamque I n accordance with the pn paa toui- fait en queje l'avaislaJaaos\ — Bniish subjects who bave cl born abroad and who bave tered theu births at a Bri sh mettre i tei are advised to take the qu rai fiaLais chs h i de a,t une pure itveuu\.n or sui 1 opration, paiements des bons du trsor rems pas toui- fait en queje lavai* laisse, n an—a*m*-r fa Nationalily aad V Ma Belgique il y a six et payable du tempe de lautre Ce nest pss f y A demnl^ot.ld^-chaace%stdeP 0 22i^ IDStltUUUrS HPWS whicb couli not be ugut cinquante millions de maik> or paya *J Mano dout lou connaissent ftt la LOI ik Jtlllllt 491H ,he P a,t 0W,Qg ,0 xh F 0 ""* bes i la Banque d'An B ieterre. L | a formule: bien penser bien crire, 0b lm:i. radnntabie aux ad It'intrlde iargtn. augmente \ ^PARIS-Le conseil de ia conldra tiou geneuic uu travail a dcide que la confdration ne piendia.i pas pat i U givc uu cluibon .que le "roupe communiste ccmpienaut 34 000 memtucs a hx l atgmenutiou dun demi 0/0 de l'ini ei des bous de la dcttnsc n*iiooa!e Un pu jet de Bana ue \ cet ttlet a t dpose a la corn C8tlc Proposition ont donn leur di u-a pas IOU ne si reserve fldle aux aoaia, redoutab e aux mtallique pour effectuer ce paieveraaires. ment. :>i je suis revenu, c'est que. mal* Le gouvernement allemand a de g r ja pnurie, il y a la acherease mand i la Reickbank de jeter trois et une petite farioade, de -empa cen:s cinquante millions de marks or utr ne pent-tre que bienfaisante sur le mart h pous stab laser le chan FIAOU ge du maik Les gouverneurs d: la Banque convaincus de la futilit de loi mission mission des finances de la chimbie. —, gouvernement a L'augmentation p.vue ncessiterai! P erslsle dans %  demande. uue aepcLse ada.t.ouurlle de 225 UettSL'de* (aiSClStQt milliot.i. de francs UL; communie* „,., JU tt , non olficulle annoucc que i'iuit uemand L Acadmie do mdeeloor iame fommit mdical des chauffeurs d'auto La loi du 28 Juillet 1919 sur l'avancement des instituteur v.ent d a voii son app icauon. U en tait plus que temps Le dernier paiement a CoLne saliafaetion.Les Normaiiecae touchent maintenant 100 gourdes, celles qui ont pius de 5 ans de cane te sont u; et les per:onces mu nies d'un titre universitaire quelcon que sont cous.d. c e-, att-ndant leur eus ement. comme stagiaires et tou chent 7) gourdes par mois the Act o( r>arliament th:n ml tcay now b.* registed Prsianl DIMANCHE: Actaalitj ( Le dlu rc 7 de Trll KO Ai: — Mus olmi a dclar qui la devise d: la rvolution franuss c Libell, galit, F.aternit • devait :ie iempia.ee par les fascistes par ti;udes qu ils Concorde, Discipline, Travail . Cette divi.e do t devenir le nutd. de t'aigeui augmeu^e acluelltmen dans ic •• o ... entier, panicuuic ment en Fiance et que ic ^ouveine mat Os bll que suivit ses lluetua Uons cet.c masure n'est du icsie que lemporaiie. La commissio klf*nes cx'.iicuies de II chan dcid de rttaid son appiobaboo relative i l'empiunt de qua ie cents ' eme aes usc,s , militons de lianes de ls roiogue, La COJlaVJ lorptlleU Grand Cioroman de Gastool Nla 1 a e dressoas r "nos"'flic'tationj edapt par l'auteur et Reo sa Chef dc notie Universit, mais ^ Berna et 9me pisodee dun autre c. cous nous deman Le 1 Ut'C sujet dc ses oitrc ae garcaUCf. PARIS • La nouvelle circule qu'un d — MIJ.UW, MW*, *.**..*-*.**•• -.-. -..-....... e monnaie ponant 1 cm i-Acade d > mede-cme popi atuaVai cet mpo tant sujet Elle a etiim que 1 on doit demander ujx chiulicurs les mnes garanties que l'on rclame aux cheminots, et en part cul er aux mcaniciens tt aux ci. Jtieuis de locomotive. Elle rclame donc un ex. men mdical srieux et impartial des candidats au permis de conduire. Le prolesKUi H. u .. ,:J, rapporteur, donna. connais, nce luer l'Acadmie de mdecine des gourdes par ILO.SNous revieudious :iail. sut 1 tat de instituteurs. avec un article ces malheureux Entre : 2 gouides Balcon 3 gouides Adieu du] COnlrn luipilteur aurait '. COUl par conditions qui dviaient et : exiges lesTa'cs. Ni le ministre de. alla re trangres, m le ministre de la ma OCUC'U 1 Allen rie n'a r u une info.m mon .oncer DUSSELUOKt-.Lemijor-gnral naat cc coulage. AIICL, qui commandait les tioupes amncaines doccup-'iion de Rhnanie et qui quilteia Coblence lundi a fait ses visites d adieu au gnial DegouUe. Le gnial AUCd set icn du dr Cooleui/. a Uusseidorf en auto mobile tt a djeun avec le gniai. Intronisation de U'Evque uaraoo |Nous avon le plai ttarx douanier funaie, contenant le mon yco li luytfC UV ici*' tant des axes perues l'impur aoawiifc tM la li tenon eu Frauce des marcnandidea f ticc t*o "**" nrang^ies. tile tieat ce tarif la PARIS— Les jutcals d'Angors dispccuion des commerants expor tnanifesteut des signes d impatience tateurs. 10 ans, sans qu'aucune diogation son possible '2* seroot refuss les candidats prsentant des trouklts mentaux, une maladie du coeur, des vaisseaux, du systme nerveux ou une inauluiaoce de la vue ou de l ouic ; 1 le* mutils ne seront autoriss conduite que s'ils sont munis d appareils leur do: na.it cette tacilit i" le permis sera valable pour 10 ans et dans certains cas seulement pour ; ans $ C le permis de conduire sera retir en cas d ivresse ou de rcidive d'ivresse b i un accident a t dtermin par la laute indiscutable du chaut leur, celui-ci sera soumis i un nouvel examen mdical. L'Acadmie a adopte entirement ces :onciuons du proltsscur isa.tna. arJ. ( Du iialin, de Paris ) Dpart Le i|s Cristobal es: attendu i Port au-Princt de Cnstobal. Cna, Zone, jeudi 2 Fvrier. U partira 1 mne jur. midi pour New-Vork. liary R, Cn ou, cooaact a New Yor, le 10 lanvier : t i}, aura lieu le dimanche 18 courant, 9. ,0 heures du matin, l'bglise la "Mainte Trmiii MSC Rue des Casernes ou kolus Robin Les inemb-c et .les amis de nos dive. ses Eglises y sont respectueusemeiit invits. Au Conseil d'Etal ( %  c matin Mr H. l'hce a lu au Conseil d'Etat le Happo. de Commission charge d audier le Vrojct de Loi sur l'migration. Commission dont il est le Rapporteur e: Mi James rrc.>.dcnt. Ce Kapport compone quelques suggestions de Inoditicaiion sss'/ importantes. Il a t notarameui demande que ragcoi d bmig ation soit Hatien tt que la caution 1 lourmr pai Us Compagnies suit seulement taite ou par une Baoque i.bhc eu Hati, ou par ua dpt (W au Trsor Hatien. La Loi sera probableoaeat discute et vote Landi ptocbaij. A dcaaaii dtails. Quand ioa Ai atme & 3me partial Par tiioi 1 lme pisode Enre : u. j J centioiea Dlnla.NCJHE: La Pdssioa i\ 1 JfiSuS-ulfiu! Pathcolor en 6 parties ( aO| loue 1 gourde



PAGE 1

LEJMATtit La Renaissance Les membres de la Renaissance jcrt cccvoqus i Pausiari roor rli manche 18 fvrier courte l i 9 heures prcises do matin. Ordie do jour : 10 Renouvelle ent du Conseil ^'admrrstratioii, ao Question d'ittfl gnral. A. M. C. E. lis lections pour le renouvelle ment du Conseil d'administration de l'Association des Membres du Corps Enseignant auiont lieu dans les der niers du or ois de fvrier. Damier port au vrincien Messieurs les membres actifs sont convoqus pour une communication trs important le dimanche 18 t trier courant 3 heures tis prcises dt l'apis midi au local de la socit. 15 fvrier 1933 Le Secrtaire \\wiwm Le s/s c Vaucltn > venant de Bot deaux via les poris du No d est at tendu mercredi ai courstit. Cil partira le mme jour prenant tit dueciemcLt pour latine pe. l_ Poit au Prince 1^ Fvrier 1923 L agent £ ROBELIN Remerciements Madame Veuve Antoine ai uon f ituacmoitcllt Cksiiiia Sinon, M.-aau.e Vvc L. Lt-tin. Ht• ittic Vtuvc Vaul Can.tty, Monsieur Ar'.tiH Simm fils, lr t Mme Liyise Simon, Jnonneur Denis Lairieu: r Mr & Mme Mcphcn Vatclc, Me & tneDutioi Dcrvil, Mlles Confiance ci Lucie Lirnttx. Mr & Annie Christian Jn Charles, M & Mme loiinanucl Simon, Mademoiselle Lume %  a Sia.OD, Moasitur Oiei'veillc Simon, Mr ci Mnse Jaiv Siu.ua, Monsieur Syrie bimon, Mi Cl Mn.t b. Si Loi, Mme Vtuvc Sidituveui Sine c tous les aunes membrea des lamilac Si. %  or, MrLior, :aioiuoa, Cadei cl Louis. _i knvoitm leurs nnitics rcnieicitracalt Moasitur Lt frcudcLt de la Hcpubl'que, Monsieur le Minutie -i. 1 lnu.im.r_ aux aulics nieniDrct du CouNCiotmcrii ci du l.or. .i. d'hia., a MonMcar le tcitt ei au (. ml Juc la Unn. ni.tne des Cayts, a Monsieur le Niagistiat Communal et as. Cons.11 Municipal, a Mes agi la hou, Aiamicc, aux aunes nui. Dits du litige, a .cusicar le Doyen du Tiikunal de pieontic Mutante, a uoasieur l'insptcieur des kcoics, aux autres mros* bres des diiurtnis corps commus, aux.mcmbrct de la liesse, ans ditlertnii gioupet d'ami runit au ces n dedamts qui ont donn leur ouncouM a dresitr la Chapelle Aiatbte ci le CaaUlqtc, l'Oidie Maonnique, la Colonie Syncnne, * 1 (Opulinun des Caycs icut eniire, aux dillreme* iersennair.es et aux nombreux amis des autre •oints eu pays tt de ltiangtr qui leur 001 exp'iint ltui condolances et lis ont assist 4 1 ce* *' &f %  de la mon de Itur regrett poux, pre graad Pic, oncle et paient. riiA.Nois AMTUINB SIMON, ANCIEN PhtsiBtkTDk LA haLkLIQUB. us les prient u aguer ituts plas vils swtirnms Mglauiudcct de ci ont qu'ils garderou ternelICSBCUI le souvenir de la maquc de i rotonde •yn.pa.ue qu'ils on. reue en eenc douloureuse circoaiuocc. • %  Mr f Mme ISAAc't-HREM, Mr JACOB I UntCK et tout ict autres parents t aines en•oitti uo cotdul merci a tous tcu. oui ont eu i leur apporter des tCtuoigrer de iympiiuc a l'oc•sieo de la mort de Madame JACOB DtVfcCK, Me r.nunee CHhbM, survenue le il fvrier 1 (ouriat, Us les prient de croire a leurs icatimcnts c "" v '"e t de sincr. gratitude ^i—a>aaaBnaBBaisaaBBBBBa> Avis commercial mit t-tbiic et ic Loa.nitici. eu paili *•• tOiitavus que, pwuui toar, "cirai gu, jeUiatt i pibcurati&rj uc |ma tu. SOL de commerce a Mtasuart . SiUi.cL tt Chs Duiant. Peu au rrintt M i> Uv. et lyaj J. LAALDLK IK APPRENKZ LANoiaAjbJ-.N Eiiicuii u ltiti.it ks p fc>i jtor l |jioittti,i. i.tkLiibtt IL. p i e Bbtia H.ie*. 41e qit ki.-t.ll.iuc• tJfcltsL.l pti UKINlWlbAL iiNfc'll'lLTfc, |(HO, ibb "w, K8 j^fe-w-York Ecrire pour renattigneueuii Lon R Ihband Aeeot exclusif Pour Hait; c*e Pinjsrd Oild Ccrpcre Lubriraliuy Oilij ttrease Hniles el Graisses Prix et qualits deianl toute concurrence LeiiiT& Fink, lue Fonde en 18"6 UPsOUORITii; bAS PRJX PROMPTITUDE Tous produits chimique, phamaceuliques et autres articles Ten dables dai s une pharmacie. K ?IJ^HF R ivre Canne,Ie Girolle, Anis toil.Muscarle etc. etc: SPECIALITES ; /Marque prive/ I.ysol deirfectint.Pirforoerie.Artieiei MU barbier, Bay Kum, Chocolat en poudre, Huile de foie de J/orue RmolsiOD, told cretm, Exuaitg pour fai'e rigeoces et eau de toilette.tfaa de JoiDine, Poudre coo'ie les insecte. Solution pour conserver les œufs •TSis, Lait de Magtsie, Poudre sup^ripnre pour la toilette dee en hors, ItaieDce de fleure Ean de Flonda, Miel pour la table. Moutarde, Huile a Olive pour la tsblf. Broses dtnte, Pepperrain', Huile pour cbasMi les Oiouetiquei ei auties .eectes, Rpgulol : Huile contre conetippione e. toublee des intestins chroniques Tb, Cire pour les parquet, CornestiqueB, Elulr, Epices. Sirops divers, Teintures diverses, Vins, etc, etc. elc D niaodei le catalogue des ec^cislits Confiant vos commandes LEHN & F1NK, Inc; vous srrtz tbaolamenf SStlffnit S *. c.Pt? 18 " ,e b0DDeB pharmacie* du psys s'approvisionnent chez LEHN js riNik lue* 4 %  Dt mandez Rente de H deux Kl Magazine le la Raza PRIX ; £5 centimes or A la L-brrrie du MAT.N ;;>3 Hue Amricaine. I •kli-a" t'anamn liailroad Steumnhii' Line Bureau de t'Agent finral Port eu Priuca le 15 tvner \923 Bulletin No 2i0 Les chatgeurd sont pris de coter que le aieaiuei cCridtobalk est atten du Port au Prince de Ciistobsl taoat Zone, le jeudi 82 fvrier 1V23 Les peimis d'embarquement seront olivies i our le ftl a destination de New Yoiket des Ports EorofaDa tur la demande laite a ce bureauCe bateau partira s midi le mme jour pour .Vew Yo k directement O B. THOMPSON Agent General PANAMA KAILROAD S1EAMSH1P LINE AV1 S L'Agence de la Panama Hailroad Stearasbip Line dsire aononcer qu partir de cet'e dute elle n'iccep tera plus de lettres, Par elles, Pa qmts d chantillons ou arties les quels doivent passer par 1 Admii.is tration Untaie des Postes de Port au Prince. 0. B. THOMPSON Agent Oeuetal Monde* 1S Rut de l Universit farts iOMMAlKE DE L\ LIVRAISON DU i; Isavm 192; 1 Ct.'e Troisin.! p.,'if Paul BOURGET Dt l'Acadmif franaise Le Roman ftafiqu* a : t. p-reur Alexandre 11 ^Maurice PALEULOGL'E Les Intrigues Allemandes au Maroc 190V1914 XXX Une Amiti de Balzac — Co r respoa c.Dce indite (iSjo i6>o) U H deBALZAL, Z CARR^UD La Crise du D.amant Louis de LAUNAY le l'Acadmit des sciencts La Belle que voili Louis HEMON L. fctlo-t de notre Manne marchanda r^en La BRUYERE Posies Femand GRhCH Littratures Etran^i :s. — Un Humo liste sicilien Louis GI1LET Revue Scientifique — Les L' averslies Charles NORD.VUNN KL vue Musicale,— La F te enchaule. — Polyphrae Camille BSLLA1GUE Chronique de la Quinzaine — Hi, •oire Politique R;Q6 1MN0N. PRIX DE LABONNEMENT Uo an Six mois Trois mois paris Seine SeineetOise 80 Ir 41 Ir JI ir $0 Dpartements et Colonies franaises 86 44 aj ir 50 Etranger 98 Ir ;o 6 I Les abonnements partem Ju ter et du t) de chaque mois. fris du No 4 Ir 50 Inc. LehnetFink (Maison fonde en %  871')) New-York, .U.A. Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A. 9 Extraits liquides Sirops Teintui es Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales I Caf el Restaurant commercial Rcemment ouvert au dessous du Club des hommes d'affaires" De midi 2 hem es Djeuner l catte tous les jours CuiMue v r e piur to, s les yo' Wen N st se. vi san tre strilis L'eau fuite ut employe i pior la tuisiot tt pour le.bossou On peui ( ommander les soupa sdt nuU Ui, f i des meilltuits uqutv-.rs Prix Raisonnable Glyde Sleamship Company Foreiqn Services Vapeurs dirig* par la Cijde Steanmip tonpin^ Fcrtlgn S rrices pour compte de United Staios Shippiaj Bjrd. Le steamer H lTl*oe tant dis parts du Sud, e t attendu Pori au Prince le Vendredi 16 crt dans Vap mid m Il repirtirale Dimanche 18 crt pour New York via les ports au Yo -a e nant fit et passages** Pcr|.ad,Friuce, le J5 fvrier 19X3 Gebara et Co, Agents rz -*^**a3&&L-Z3ruœommmri Taxx&zœrm mmmm mums est l'aliment le plus agrable et le plus recommande pour les enfants de, l'ge de 8 a 9 mois, surtout au moment du sevrage et pendant la priode le croissance U facilita la dentition. Assure ta bonne formation des os. Excellent aliment pour les ConvHle-iccnts et les Vieillards SE TnoWK PARTOUT • •• — I .1%  .UL : o F----T dm --f tiiaieacjh >aaa S,. es -^.^



PAGE 1

Ll MATIN nn n v. C-_/ C-. a r— %  %  ) If w tf& K 5ff5ffS donno v: il / A A' \ 4 Z^ Cr#m# Ttindetps. ouci. parfvmte. consrrft tr cant de cercueil sur cette place et dont la bonne rputation ett connue. I^l'nx a la pore de ont es 1rs bourses LHEWR STARK \ fe i\ue au Quai, en face de la Gure Qj N B.— La nuit et les jours de tte s'aaress-r au chef d'atelier, Monsieur tlcliier I lu*son Hue tient Fronts torts JXo 602 en face j de l'ancienne Cathdrale, H, B. — par de mon Chei d'Auber personne n'est au'oris de recevoir des commandes eu mon nom* C.ROP DESCHIIN8 A rHmotjlobtv Revinritettf d luserleur 1 •lande ara* " "?/•*' „ fi B „„. pWaWli^^''" %  HiritoiaaM t***-* <>lii*|ia'> Aoswiai ••* •'• r . NOUVEAUX ALAMBICS %  ter Dianun ucnrBa| • EAUX-OC-VII, %  MUMS, ALCOOLS, et' DEROY FILS AlNl CUVSTIM ITtR /*, rui tu Tltttrl, 76 GUIDE PRATIQUE t. ouuiiauurdEtcx-DEV1E. ESSEICES eu. MANUEL < %  rikrlciot di| RHCMS et TAftiF ILLUSTR adntsil Irinr m 19 Elles sont hereus43s 'y. etenboniMsant Vous Devriez l'Etre Aua.i Un grand nombre de maladie* d-s lemmaa n'entrant paj dans le domaine de la chirurgie. I.a chirurgie ne peut rien changer de place ni dplacer lea organes-du moina rien da aemblable n'a t fait jusqu' maintenant. Un petit mcanisme d'une pendule peut desserrer tt k pendule avance ou retarda Si le mcaniime n'est pu remis en place de suite il peut tomber et causer de doa> mages srieux. C'est exactement la mme chose avec les maladies de s femi;n-s; elles comme nient d'un rien msia ai l'on ne prte attention elles produiaent des situations adrieuses. Aussitt que les premiers symptmes apparaissent prenex la Composition VgJtalo de Lydia E. Pinkham pour asalsjeer le malaise et pour viter qu'il ne dgnre en uns maladie plus srieuse. HumacHo. Puerto Rico.—"J'aipria 1* Composition Vgtal* de Lydia E. l'inkham |>our me gurir des (lueurs l-ianches dont je souffrais depuis lonirtemo. J'tais toujours fatiguPe et j'avais constamment d< doulaun, I.'ne amis d.' ma mre avant obtenu lui doit ma sant et en chante les louange chaque jour.''—ZosujDA LaJABxa Humacao, Puerto Rico. ^ Plusieurs* lettres si^ noires prouvoat las Tartuos de la Composition ^getale de Lydia E. PnkKarp 1 •-.'-.,.. co. i • H nui U.S.A. : As^ B §g Nervosit" Nos nerfs ressemblent a on treillis compliqu de fils tlgraphiques. Commands et nourris pat une partie da cerveau—que l'on appelle centras nerveux — les dlicats filasser.ts nerveux rayonnent dans toutes las directions travers le corps. Ausi longtemps que les centres nervsux sont capables da fournil continuellement de la nourriture aux nerfs,ceux-ci demeureront fort et sains. Mais es que les centres nerveux s'afraibllaseut cause d'un surcrot 4a travail, de tracas on d'Inquitude il leur est impossible d'envoyer la nourriture ncessaire et les nerfs deweunent fatiguas et s'aiguisent. C'est alors qu'un bruit soudain vous fait sursauter, vous devenez irritable, vous souffres de nvralgie, vous tes agit st abattu. Dans cet tal de choses il n'y a rien qui gale ; a. Wlm of Ut Parce qu'tant un aliment puissant pour les nerfs, Wincaruis attaque la racine du mal, cie une provision de fores nerveuse nouvelle, stimule et revivifie la systme nerveux tout entiar. Kssayes Wincaruis pour la "Nervosit." C'est merveilleux. Plus de 10,000 mdecins la recommandant. AeKet<-t ne boeleiTte d* 'SNaearn uioard'hui— on peel 1'i.bienir data toute! let Pliarmaciei, etc. OOLIMAN A CO. •. Wlnoamla Worki, NoRWIOM. ID Vente cb^z FR\NCKJ. MARTIN Au prix <1>2 dollars Knwoe boa* taille e' 1 dollar l|2 boateiiles lue du \l^ de >'tatbo face Pharmacie W. Buchl Excution prompte et soigne de toules ordonnances. Service de nuit Produits rhimia'es et phirTnaceuu'quea de toute iraicheur Spcial'ts, Eaux rrinrales, Parfumerie tioubignt. Enns Fruit Sait, Sherbet. titWMt pour liqueur Aniette, Crme de Caeso, Curaao,! treijse. Genivre. Carbolinum Avenariw Le Seul Prservatif du bois Oetoe Oraoe, rort su Friooe. •*• Ciiiieul 0. K. en barl de 400 lbs VIENT ^ARRIVER En vente chez t.. PreetzmannAGGillHOLU Bue du Quai t i il — S OS SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSai S— SSSJSSl I L ll kJaUa5 fIUC5. Cal r* bo. prl Sacs vides de co o rt u $* colon a 20122 ce ts par sacs. Spcialit ; P^ i llt^V ^ e de>4>xiaie main Cacao 25 centimis p r ssc. \ En ten'e ihex •• L. PBEETZUAXN AGGERUOh s



PAGE 1

.M.^.tf OOO^BLHO &4U PUU^^iOXCE (JUl'H ; VENDREDI 16 FBVHiflR l*x uiaacrrwR FofiiKAiM Clment Magloire NUMERO 20 CENTIMES Quotidien •BBiCnOM j: M armricaiae N !<** l'KLKPMONC No Ml* L'action a cela de beau que DOD seulement elle nous tcntraint ^dploy'er^oos fores, iLdiS encore les mesurer, k avec celles,'des autres tre*. fa*! JA.UI A propos de l'Emigration Erreurs sur Erreurs Notre confrre quelques jours, defio's d encre, pas 1 impossible pour rsister ta fore courant : qu' Autrefois le* lettre contre notre Administration postale, sionne l'opinion gnrale du Psvs. d'accaparement, discute, observe et taieo' distribues quelques Instants une des seules qui soient actuelle'est encor9 rien, car la noitre ( Mais o notre confrrn rparer, Mais je ne veux pas qu'on me fa f se du mal Le Tribunal de premire instance, son tour sa ; si de l'affaire, 6*a les domm grs.in'rtsdil'! pu von Bosch la somme de quatre-vingt mille franc— I ne pourrai pas payer ce'a." — Vous vous tiez dclar prt .1 rparer ? — l'ai t victime d une agression. 1 : cr 'v, ,1 u preuve > voy „ IfS h! eus quejai encore sur les bras. — Vous ayez cependant reconnu les faits. Von Bosch tint parole. II ne paya pas — Nous vous enverrons les hui r lieri, menaa le voisin Franois qui depuis longtemps patien'a.t, mais n'avait pas les moyens de recoustiui re sa maison lui-mme. ance une normit, c est quand il dit qne la Popte ne s'ouvre plus les dimpnhes mme s'il y a un arrivage important Nous l'avons trouve tellement fore, noua qui avons congcijDCe du contraire qae nous avons voulu des prcisions, H par le ufiici'" H lias navires Nous en avons extrai tans vouioir rem m'er trop loin, lea dates dei dimanches qu'on va lire : la provoqu a t tel que par l'imigi de mesquins mob les qui ne seront p | u8 | ir j vers QDe heure les comjnaiion. on a au assis'er audp rien jamis considr, comme dsintresss mereaate avaient leurs lettres. Amsi Imasse de nos congnres pour ce pour les gens renseigns, que les in demain arrivera un Panama il va qu'il convient maintenant d'appeler tentions les plus honntes des diri falloir attendre jusqj' lundi pour le l'enfer cubain ; gants soient suspectes, que leurs vo r lea lettres ) Onelque grand qu'ait pu paratre ac'e? qui ne s'inspirent que des in Or nous sommes en mesures d'af. [le pril poor certains, nous estimons rets bien compris de la chose publiArmer que les lettres sont rgulirei 0 Q UCJUS a mootrf j un petit registre jue la faon dont ou a voulu le d que soient violemment critiqus.que e r £ /V" Ji rf qu „ es KvJio 80Dt ,D cr ts ' 8 arrivages et les loncer; est singulire, disons toute mme jusqu'aux petits coups dpin 5Sa Postes Maawloole^ deB ina e8 V,se8 lotre pense, hatienne. Qu' 1 fit glas leur soient prodigu* comme „ nCel e !empg cou | entre ,. neu itile de renseigner le Pouvoir sur les plaisir. re de l'aime duo navire, et celle langera de 1 ffmigration, de i appeler U est temps que cesse ce jeu bien des sscs postaax au local da la lea rditions particulires dans les dangereux, en somme le crains que Poste peut tre plus ou moins long. \ quelles, elle s effectue et qui consti le mal qu 1 prtend gurir, ne d %  Cela est facile A comprendre Maia tuent une honte pour le noa h. vienne pies grand. comme, ce n'est probablement pas tio'n'de'a'malle deNew-Yok par le Itien i supposer que ceux qui sent Ooant nous, nous pensons qu'il , disposition de notre confrre. s teaaler p dngm a allant crismbal au timon les ignorent; que mme, conv.nt de rglera nter l'm gratioa D0 ? t ,lon ,ai donner deux exenc[dans l'intrt de noue commerce, il La traite des ngrea qu'elle consti •"••• ..'_>. BSLlTSBtis r cltmer en uee, ? t o l aqa r, e nr B SSSnB^iSStffSSi .££!*! I*,? 1 amt,D 5" D0US .M? 1 '*. d0,t "'• Telie dans le lot destin uo entre port. munissons 111e voisine, des avan. don tre aussi, la pense gouverne *„ moment de signer la feuille du -u ^ .,,„.,. „, u .u. UD tiges pour telle de nos denres d'exmentale. bord (employ del Poste voit loupe pour Santiago de Cuba; ffgj* 21 ^L^ ESSj* L E^amsmmla T ? Si PeUt HT T* V btCOir "* '%* £i Fl de,,f r t 2i? T"* D,rnache 3 Deambre expdition a appel ropijon dTmonde en bien se comprendre et s'expliquer pensations du Gouvernement Cu On fait des recherches D o une du .icea.uer Qo gis venant du Crialier On veut m ouvrir le? veines [Mais, U pi sise opposante sous prbain, en retour du service que nous erte_de_t_empa jusqu' la dcouverie tobal. pour New York; aprs ra'avoir courb terre pour ra'eraocher d gignpr mon paiu — Ls huissiers ? Grand lche. La discussion a'ternisait aur ce ton quand, l'autre m'in, un huissier aonna a la porte de von Bosch. Dea gnndarma l'accompagnaient. Vcn Bosch entra dna une violente colre ? — Ah c'est do cette faon q:e l'on ma traite ? Eu / bien, je n avais Dimanche 2i Octobre : expdition KHm^mJ ?Z P "5 du StKaphael venant de la GuadeSSSMUlS* ?f* Z m0,D8 Dimanche, 30 Juillet 19-i2, rcepDimaocbe 30 Septembre : ezpdi lion du Steamer Haiti v.an: du Sid, pour le Nord et N.-w-York; Itexts de dfendre nos dro : ts qu elle lui rendons, en ne mettent pas trep a %  ' manquant Ijrtesd meeacs parce qu'un person d'entraves a la sortie de nos travail Oivera auirea petits accidents peunage a tent des dmarches en vue leurs.notre diplomatie ne devrait pas gf? 1 ?* a 9. .**** ^ans la re fcKtfeSpBrfa ? q u mi iT cr de s y -*T' c ,r u %  ft^-^%^iiSp hEL ''M laB 5 r i* l0U1 to, I? .' J l os,sUo:t 1" e tre distribue par la Posta quelques chez nous, toutes choses qu il nat de l'autre ct on met i rc amer iH$lU nts apia l'arrive do navire, un pouvoir de personne d'empcher, nos bras, les tentatives mmes d'esu quand il fau uo temps apprciable Icootiouant sa camp, gne de dnigre bauegages auxquelles on a recou pour le contrle des sac qui sont |ment, est partie en gutre contre les rues, que notie main d oeuvre y eat euvent au nombre dd plua de cent, dirgeants que bnvolement, elle a indispensable. Mais emp'her net •' 'e ar trausporc la Poste qui n iceoss de trahir lesiotersdu Pays, l'exode de nos sans travail parce ceeei I quelques fois plusieurs voya ges d'eue pu ne voilure bras. Biminclia 10 [)'}£* nbre, rception del C2alle.de Nw Yoik par gqgnpr la aueur de mon front. Jamais vo is dettes. ni nom it le Steamer Colon allant Lnetobal; De P ,,r,e m obliger fare un tra 2 Janvier iUlJ /jour fri ) rcep Yail d'*>scave tion de la malle de New Yoik par le .-tea :ur Aatra alant daoaleSud, Dimanche 21 Janvier Itfi; rcep tion d ; la ml.e de NdW-York par le Steamer Gorgna allant Ciistobal; — l'ayez voa (huissier, Mes dettes paierai pu, Ce procd est condamnable et qu'un arte de circonstance. eux Tn parce encore pis pour ceux qui y ont qu'il soit comrouv par pue autorit -JJJLJ,! On de caa norœ s moteura ou lom. .on .,; mDtdans f t aae A c \ Ut l Ct: %  %  %  ."n 0 0 "Mm v "'"f d H o se trouve la ipr M non avertis, des semences d: ble. de I arbitraire et le Pouvoir qui ma u 0 postale; avant devoir cette e et de haine I Les inseesi prendrait une telle mesure ( quand dermire, il faudra bien attendre qua 1 BI ve "-eni agrandit le foss o cenos chmeur qui reprsentent la ma l'on exuete les uni oeuvres qui per* endaat ils voient notre piincipale jorit, ne sont pas sa charge, com oaeitrait de mettre terre ce moteur inse d abtardissement et ne se dou me dan certains autrea centres ), se ou eette euto Ce ju'n y a donc i tt pas que la Umpte qu'ils auserait mis en prsence d'au probl considrer, c est le tempe m.a eu at dchane, les emportera eux me redoutabl.qu'il lui erait impos Wn?e de la malle i i i ,, la Ml sibls d'luder pat des promesses, La mijeure partie de la population Ventre aflam, ton dit, lu Pays est dj tiop travaille par d'oreilles, No t avaiileurs, comme le dur problme de la subsi.'tance, noas le savons tons, sont foncire %  e est trop impatiente de voir chao ment attachs leur sol. S'ils s'ezpa !r on sort pour qu'il ne ioit pas ttient donc, seule la ncessit les y nninel de l'exciter contre un poucontraint. u'cn y rflchisse 1 joir q U t ux prises V£C j M terriD | es f B aihcilKj rsultant de l'tat de fit s U Petit Maitn d* frmu que le icndemau. Malbeurajaeinent pojr lui, le Maet celui de la remise complte du tin a eu lee siounua H heures -J courrier. Or aar ce point nous crominutes exacement. Q A ^P*f yoneque perauuue n'a sa plaindre. Aprs celai, concluez, lectsurs. — Non, Monsieur sont sacres, je ne lea C'est pour moi une question d'ho-i D;manche Jd Jan/:er, expdition neur. Je Rais d ailleurs ce q je je vais de la msiie Santiago de Cuba par fire Dimanche, je porterai le deuil le StaanerAmor venant dCeropSj Mes eofauta n'iront plua h l'cole. Dimanche ii fvrier lyjJ. rception J fl fflr i grve, une grve d'un de la malle de Meut-York par le Stea qoart d heun pour protester contre mer Colon allant d Crislobal. ,e violences de votre client qui est un chicaneur, uc querelleur, un bt Si notre confrre tait plus malin, tai eur M mauvaie voisin. Avezil se serait au moirs gard de prvo 4 8 vu c qui' m'a tait au bfftrt dire que lea latira arriv-ut par le n vou BoB ch montra sas meurtris Panama Ju 11 oeseraiem distribues ,a:e5 ; Dea bleus dePrusse, Mjnsieu CHOSES Ef AUTRES Petites Nouvelles (MOKTRHAL — L Eglise de la Tram la plus Maurice Etienne fils .ngie dea JtUXVJS^tSIm F "* et dU M *^" in de l Etai focs d amende, ls d.o.ts de la par T"5ETSS tTS*"*" ^ Marchandises WASHINGTON U oureau de reeenseraem (DiUai |( B>ou fa Jiuvi er p| US active que jaU nombte de bioches uiUatfi a dpass ur Ii premire Icis tieote cinq IUIUIODS. Us Itidtri rtpubuitws ont accept l'aœende•"i du snateur Kobinson, da,ocraie Umitaai %  rfc" del0 d l'accord, conclu avec la Grande L?" BC *' aiipulMi que le'congrs et non le pr1 mme l'a vol* la chambre dciderait sur iion.de la consondatioa des dettes des .aitiMu. freux travauj dechmage.Et surtout Ion craignait que le ju y ne se mon trt tiop indulgent. De notre correspondant Le Tribunal correctionnel condam Hues des Fronts mit, il y a quelque temps i cinq i par 11 faut dite que devant la correctie civile tant servs, un nomm tionnelle von Bosch eut une attitude Gottheb-Michel von Bosch qui.ayant dplorable II commena p*r -out franaises f tatllt chM des voisins, its avait nier : Jamais il navait psmtrf .h i. Tiolemmeat frapps, avait viol la ses voisins. Au cooira.ie Ensuite, il i 11.! de feime de l'un d'eux et m s leconaui qu'il avait agi t prventive maison, laquelle tut par ment* : — c Si je n'tais pas entr dtruite. L'affaire tait cher les Pelche u chez les Franois, peut-tre bien du ressort de la Cour c'est eux qui. un jour ou l autre sed assises, maison te voulut pas fane raient entis chez moi. A'ors, vous appel encore i la bonne volont du comprenez,Mons lC ur fe luge Quant jury, retenu ailleurs par ses nom l'incendie de la maison, je suis pt I 4le feu sa tiellemeut Ces' hon'eux de bouaiuler ains le s pauvre* geos — Cela a'tait pass chez vous ? — Diteajs ne l'aurais pas perrus> C'est moi qui suis entr chez I.M Relcbe et les Franois* — Alors voua ne payez pas ? — Plutt mourir— NOUB allons aai.suDe Is rue, on entendit pleurer von Bosch tomb genoua et qui orteil Marna. Walhalla. rueio Oott, min Wiihelm, mein Rhur • Lea cranciers aont bien mchante. FRED Le ilaliii ABONNEMENT Un idoia %  OUTlilU Perl-au Pnuce Etrangers | jj laaaJaH et i W l H j nU pajub d 'SJSJSJ e ^m~ *


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05861
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, February 16, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05861

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
.M.^.tf ooo^blHo &4u
PUU^^iOXCE (JUl'H ;
VENDREDI 16 FBVHiflR l*x
uiaacrrwR FofiiKAiM
Clment Magloire
NUMERO 20 CENTIMES
Quotidien
BBiCnOM j: M armricaiae N !<** l'KLKPMONC No Ml*
L'action a cela de beau que
dod seulement elle nous
tcntraint ^dploy'er^oos
fores, iLdiS encore les
mesurer, kavec celles,'des
autres tre*.
fa*! JA.UI
A propos de l'Emigration
Erreurs sur Erreurs
Notre confrre Cette question qui soulve depuis impos i la nation' fait nanmoins rapporte, No du samedi 10 fWrier des accusitions da Nouvelliste >
quelques jours, de- fio's d encre, pas 1 impossible pour rsister ta fore courant : qu' Autrefois le* lettre contre notre Administration postale,
sionne l'opinion gnrale du Psvs. d'accaparement, discute, observe et taieo' distribues quelques Instants une des seules qui soient actuelle-
'est encor9 rien, car la no-
itre (
Mais o notre confrrn
rparer, Mais je ne veux pas
qu'on me fafse du mal
Le Tribunal de premire instance,
son tour sa;si de l'affaire, 6*a les
domm,grs.in'rtsdil'! pu von Bosch
la somme de quatre-vingt mille
franc-
I ne pourrai pas payer ce'a."
Vous vous tiez dclar prt .1
rparer ?
l'ai t victime d une agression.
1 : "cr" 'v, ,1 u preuve > voy IfS h!eus quejai
encore sur les bras.
Vous ayez cependant reconnu
les faits.
Von Bosch tint parole. II ne paya
pas
Nous vous enverrons les huir-
lieri, menaa le voisin Franois qui
depuis longtemps patien'a.t, mais
n'avait pas les moyens de recoustiui
re sa maison lui-mme.
ance une normit, c est quand
il dit qne la Popte ne s'ouvre plus
les dimpnhes mme s'il y a un
arrivage important Nous l'avons
trouve tellement fore, noua qui
avons congcijDCe du contraire qae
nous avons voulu des prcisions, h
par
le ufiici'" h lias navires Nous en
avons extrai tans vouioir rem m'er
trop loin, lea dates dei dimanches
qu'on va lire :
la provoqu a t tel que par l'imigi de mesquins mob les qui ne seront p|u8 |irj vers QDe heure les com-
jnaiion. on a au assis'er audp rien jamis considr, comme dsintresss mereaate avaient leurs lettres. Amsi
Imasse de nos congnres pour ce pour les gens renseigns, que les in demain arrivera un Panama il va
qu'il convient maintenant d'appeler tentions les plus honntes des diri falloir attendre jusqj' lundi pour
le l'enfer cubain ; gants soient suspectes, que leurs vo r lea lettres )
Onelque grand qu'ait pu paratre ac'e? qui ne s'inspirent que des in Or nous sommes en mesures d'af. .........
[le pril poor certains, nous estimons rets bien compris de la chose publi- Armer que les lettres sont rgulire- i0Q UCJUS a mootrfj un petit registre
jue la faon dont ou a voulu le d que soient violemment critiqus.que "er /V" Ji rf ques KvJi- o 80Dt ,D*cr-ts '8 arrivages et les
loncer; est singulire, disons toute mme jusqu'aux petits coups dpin 5Sa Postes Maawloole^ deB ina"e8 V,se8
lotre pense, hatienne. Qu' 1 fit glas leur soient prodigu* comme nCel ,e !empg 'cou| entre ,.neu.
itile de renseigner le Pouvoir sur les plaisir. re de l'aime duo navire, et celle
langera de 1 ffmigration, de i appeler U est temps que cesse ce jeu bien des sscs postaax au local da la
lea rditions particulires dans les dangereux, en somme le crains que Poste peut tre plus ou moins long.
\ quelles, elle s effectue et qui consti le mal qu 1 prtend gurir, ne d Cela est facile A comprendre Maia
tuent une honte pour le noa h. vienne pies grand. comme, ce n'est probablement pas tio'n'de'a'malle deNew-Yok par le
Itien i supposer que ceux qui sent Ooant nous, nous pensons qu'il , disposition de notre confrre. steaaler pdngma allant crismbal
au timon les ignorent; que mme, conv.nt de rglera nter l'm gratioa D0?t *,lon" ,ai donner deux exenc-
[dans l'intrt de noue commerce, il La traite des ngrea qu'elle consti " ..'_>.
BSLlTSBtisrcltmer' en 'uee,?to'laqar,e nrBSSSnB^iSStffSSi
.!*! I*,?1 amt,D 5" D0US .m?1 '*. d0,t "' Telie dans le lot destin uo entre port.
munissons 111e voisine, des avan. don tre aussi, la pense gouverne * moment de signer la feuille du -u ^ .,,.,. ,u.u. ud
tiges pour telle de nos denres d'ex- mentale. bord (employ del Poste voit loupe pour Santiago de Cuba; ffgj* 21 ^L^ ESSj* L
E^amsmmla T ? Si PeUt HT T* V btCOir "* '%* i Fl de,,f rt 2i? T"* D,rnache 3 Deambre expdition a appel ropijon dTmonde en
bien se comprendre et s'expliquer pensations du Gouvernement Cu On fait des recherches D o une du .icea.uer Qo gis venant du Cria- lier On veut m ouvrir le? veines
[Mais, U pi sise opposante sous pr- bain, en retour du service que nous erte_de_t_empa jusqu' la dcouverie tobal. pour New York; aprs ra'avoir courb terre pour
ra'eraocher d gignpr mon paiu
Ls huissiers ? Grand lche.
La discussion a'ternisait aur ce
ton quand, l'autre m'in, un huis-
sier aonna a la porte de von Bosch.
Dea gnndarma l'accompagnaient.
Vcn Bosch entra dna une vio-
lente colre ?
Ah c'est do cette faon q:e
l'on ma traite ? Eu / bien, je n avais
Dimanche 2i Octobre : expdition KHm^mJ ?Z P"5
du StKaphael venant de la Guade- SSSMUlS* ?f*Z m0,D8
Dimanche, 30 Juillet 19-i2, rcep-
Dimaocbe 30 Septembre : ezpdi
lion du Steamer Haiti v.an: du Sid,
pour le Nord et N.-w-York;
Itexts de dfendre nos dro:ts qu elle lui rendons, en ne mettent pas trep *a ' manquant
Ijrtesd meeacs parce qu'un person d'entraves a la sortie de nos travail Oivera auirea petits accidents peu-
nage a tent des dmarches en vue leurs.notre diplomatie ne devrait pas gf?1?* a9. .**** ^ans la re
fcKtfeSpBrfa ?qu' .miiTcr,de s y -*T'c,r u * ft^-^%^iiSp
hEL ''m laB5r! i* .l0U1 to,I?,.'J 'los,sUo:t 1"e tre distribue par la Posta quelques
chez nous, toutes choses qu il nat de l'autre ct on met i rc amer iH$lUnts apia l'arrive do navire,
un pouvoir de personne d'empcher, nos bras, les tentatives mmes d'esu quand il fau uo temps apprciable
Icootiouant sa camp, gne de dnigre bauegages auxquelles on a recou pour le contrle des sac qui sont
|ment, est partie en gutre contre les rues, que notie main d oeuvre y eat euvent au nombre dd plua de cent,
dirgeants que bnvolement, elle a indispensable. Mais emp'her net ' 'ear trausporc la Poste qui n
iceoss de trahir lesiotersdu Pays, l'exode de nos sans travail parce ceeei I quelques fois plusieurs voya
ges d'eue pu ne voilure bras.
Biminclia 10 [)'}* nbre, rcep-
tion del C2alle.de Nw Yoik par
gqgnpr
la aueur de mon front. Jamais vo is
dettes. ni nom it
le Steamer Colon allant Lnetobal; De P,,r,e m obliger fare un tra
2 Janvier iUlJ /jour fri ) rcep Yail d'*>scave '
tion de la malle de New Yoik par
le .-tea :ur Aatra alant daoaleSud,
Dimanche 21 Janvier Itfi; rcep
tion d ; la ml.e de NdW-York par
le Steamer Gorgna allant Ciistobal;
l'ayez voa
(huissier,
Mes dettes
paierai pu,
Ce procd est condamnable et qu'un arte de circonstance.
eux Tn
parce
encore
pis pour ceux qui y ont qu'il soit comrouv par pue autorit -JJJLJ,!
On de caa nor s moteura ou
lom. .on .,; "mDtdans f taaeAc\UtlCt: ** ."n00"- Mm v"'"f d - H o se trouve la
iprM non avertis, des semences d: ble. de I arbitraire et le Pouvoir qui mau0 postale; avant devoir cette
e et de haine I Les inseesi prendrait une telle mesure ( quand dermire, il faudra bien attendre qua
1BI ve"-eni agrandit le foss o ce- nos chmeur qui reprsentent la ma l'on exuete les uni oeuvres qui per*
endaat ils voient notre piincipale jorit, ne sont pas sa charge, com oaeitrait de mettre terre ce moteur
inse d abtardissement et ne se dou me dan certains autrea centres ), se ou eette euto Ce ju'n y a donc i
tt pas que la Umpte qu'ils au- serait mis en prsence d'au probl considrer, c est le tempe m.a eu
at dchane, les emportera eux me redoutabl.- qu'il lui erait impos Wn?e de la malle i i i ,,
la'Ml sibls d'luder pat des promesses,
La mijeure partie de la population Ventre aflam, ton dit,
lu Pays est dj tiop travaille par d'oreilles, No t avaiileurs, comme
le dur problme de la subsi.'tance, noas le savons tons, sont foncire
e est trop impatiente de voir chao ment attachs leur sol. S'ils s'ezpa
!r on sort pour qu'il ne ioit pas ttient donc, seule la ncessit les y
nninel de l'exciter contre un pou- contraint. u'cn y rflchisse 1
joir qU,t ,ux prises VC jM terriD|es f B,
aihcilKj rsultant de l'tat de fit s U Petit Maitn d* frmu
que le icndemau.
Malbeurajaeinent pojr lui, le Ma-
et celui de la remise complte du tin a eu lee siounua H heures -j
courrier. Or aar ce point nous cro- minutes exacement.
QA^P*f yoneque perauuue n'a sa plaindre. Aprs celai, concluez, lectsurs.
Non, Monsieur
sont sacres, je ne lea
C'est pour moi une question d'ho-i
D;manche Jd Jan/:er, expdition neur. Je Rais d ailleurs ce q je je vais
de la msiie Santiago de Cuba par fire Dimanche, je porterai le deuil
le StaanerAmor venant dCeropSj Mes eofauta n'iront plua h l'cole.
Dimanche ii fvrier lyjJ. rception Jfl fflri grve, une grve d'un
de la malle de Meut-York par le Stea qoart d heun pour protester contre
mer Colon allant d Crislobal. ,e* violences de votre client qui est
un chicaneur, uc querelleur, un bt
Si notre confrre tait plus malin, tai"eur M mauvaie voisin. Avez-
il se serait au moirs gard de pr- vo48 vu-c qui' m'a tait au bfftrt
dire que lea latira arriv-ut par le n vou BoBch montra sas meurtris
Panama Ju 11 oeseraiem distribues ,a:e5;
- Dea bleus dePrusse, Mjnsieu
CHOSES Ef AUTRES
Petites Nouvelles
(MOKTRHAL L Eglise de la Tram la plus
Maurice Etienne fils
.ngie dea
. JtUXVJS^tSIm F"* et dU M*^"in de l Etai focs d amende, ls d.o.ts de la par
T"5ETSS tTS*"*" ^ Marchandises
WASHINGTON U oureau de reeenseraem
(DiUai |( B>ou fa Jiuvier p|US active que ja-
U nombte de bioches uiUatfi a dpass
ur Ii premire Icis tieote cinq iuiuiods.
Us Itidtri rtpubuitws ont accept l'aende-
"i du snateur Kobinson, da,ocraie Umitaai
rfc" del0' d* l'accord, conclu avec la Grande
L?"*BC *' aiipulMi que le'congrs et non le pr-
1 mme l'a vol* la chambre dciderait sur
iion.de la consondatioa des dettes des
.aitiMu.
freux travauj dechmage.Et surtout
Ion craignait que le ju y ne se mon
trt tiop indulgent.
De notre correspondant
Le Tribunal correctionnel condam
Hues des Fronts mit, il y a quelque temps i cinq
i par 11 faut dite que devant la correc-
tie civile tant servs, un nomm tionnelle von Bosch eut une attitude
Gottheb-Michel von Bosch qui.ayant dplorable II commena p*r -out
franaises ftatllt chM des voisins, its avait nier : Jamais il navait psmtrf .h i.
Tiolemmeat frapps, avait viol la ses voisins. Au cooira.ie Ensuite, il
i 11.! de feime de l'un d'eux et m s leconaui qu'il avait agi t prventive
maison, laquelle tut par ment* : c Si je n'tais pas entr
dtruite. L'affaire tait cher les Pelche u chez les Franois,
peut-tre bien du ressort de la Cour c'est eux qui. un jour ou l autre se-
d assises, maison te voulut pas fane raient entis chez moi. A'ors, vous
appel encore i la bonne volont du comprenez,MonslCur fe luge Quant
jury, retenu ailleurs par ses nom- l'incendie de la maison, je suis pt
I 4-
le feu sa
tiellemeut
Ces' hon'eux de bouaiuler ains le s
pauvre* geos
Cela a'tait pass chez vous ?
Diteajs ne l'aurais pas perrus>
C'est moi qui suis entr chez i.m
Relcbe et les Franois*
Alors voua ne payez pas ?
Plutt mourir-
Noub allons aai.su-
De Is rue, on entendit pleurer von
Bosch tomb genoua et qui orteil
. Marna. Walhalla. rueio Oott, min
Wiihelm, mein Rhur
Lea cranciers aont bien mchante.
FRED
Le ilaliii
ABONNEMENT
Un idoia
OUTlilU
Perl-au Pnuce
Etrangers | jj
laaaJaH et iWlHjnU pajub d 'sjsjsj
e ^m~
*-


U ,*ITIN
Peur Gable
Nouvelles trangres
FarinadeCesIcesoir.;
Nouveau Payent]
L'occupation
Contre la scheresse
des temps
C'est Mr Amose Leroy, ancien chef de
au Commissariat prs de la Banque qu
4'ettt nomm Paytur au Dpartement d
< Ui'aura liea la "'fond* reprieo wux Public* en remplacement de Ut J.
t.t.on deCAONABO le gg Aataioc.
da R. P Gor avec chanta et ballets. _
La repraentation commencera DCS
exactement 7 heures ,e-d Hier Mb es. dcd 7 't, j
On eat pri de procurer uee iouehfItiUiiiidi|meV*AuIuei
cartes d'entre ebez Simon vieux ou ses funrailles aurc m lieu cet apri-
il n en sera
propos de ia non arrive d lsm t
.,,.- Pacha qui tait encore Bucarest __.
As* In Rh il I nier matin.L assemble d Angora eat "J'apprends anx lecteurs do MATIN Raphal B*rd' ' '
ae CU. riftM./ presse de commencer U discesson la boeoe uoovelle que je inia rve- pas vendu la Derrire.
du texte du trait de piix de Lausai 00, tant fatigu d'entendre rire
iJPARIS 14 Plus d'une: douzaine ne ausltqu. Mustapha Kemal re cens moi. Je n'tala d'ailleurs pas
de trams, charges de cha.bou de U yieQd,a dcMSmyrQe. L'assemble pa ^J^iflS*tt_*g ; J
.&BMB Noua Ponton, noa ._-
K un ira. de cole taient jjjj Jg- * J dtf^ioa tur SV^^S^-t; ^ceve^ SS5T.2A
ns la France et Belgique deux Lausanne a tant insist. Oa 1 Grondeur. Mais, par contre, il "ftS 10U8 apr un cong de
uains de chaibon Italie deux Suisse e que u discussio comme aceia n'applaudit pas. Je me auia adreaa J** Jnm
tteinq Hollande. A Gelsenbircb on agas q.jatreou cinq jours. Larocaae pour eavoir un peu ce *W"? Uaumus a'eat toujenre
a procd ja arrestations cause Le reprsentant du gouvernemsjt que c'eat.-car je n'ai p deux gendar d'Angora Stnyrne n-a pas encore re de lettres.- et le >
prisonniers mis aux zhits tlU, ,'uitImatum pou ' rpoolu : e
dare impitoyable
la
heures. Le convoi partira de la Rue de U 1
nion No 1540 P" 'Cndre I Eglise !
Nos condolances 4 toute u ta raille 1
lirement ses cousins Charles et
.hereau.
AI. Maumus
pr.
Cours de Pdagt
thorique & pratiqi
Le Dpartement de l'ioi
parfaite Publique conformment I fy
arrestations cause
dune attaque contre deux gendar d'Angora" 'Smyrne n'apas encore re de lettres.-et ie grand lexieo'ogn ^re notre" maaoVet e'aat un de t Prsidentiel do 1er Fvrier
met tWail lundi. Les prisonniers mis aux chefs allis l'ultimatum po n te ma rpondu :c homme boorra, a.reable pour uoua de lui ma donne avis aux inaiituteuri arai
en majeure partie memb.ts de la po t t d ?ires de guelre qai d 'e impitoyable franchise. enne- pJbliqaement notre sympa prparent anx examen du
Lee allema Je de ret en costume. Uouvent dan, p0lt* Dini\ m, %&^J^$ ih.e. '.p.itude pdagogique qu',.
civils passeiont en conseil id.ipm m,lieUx d.ploma.iques franais oa %"%**ff^* pTeSuX. __,____________^ **% a* JPj? %
dans la rgion de la Kuur et non a exprime 1 opinion que les Turcs sont preadre si on se frotte : un bour- des Firts de l'Instruction Oh
Maytnce comme cela se Usait aupa ,rnves a ja fin de leurs essais de ra eat toojoura un bourru, mon? tmmUm^^mmm m\n ne, des coun de pdagogie tho
r Le mine d h s: et le prs dec regier ia|(tire dane manire dbniti tel eat le cas. Je passe et je minclna. lUUillUlblU 0 iUi ten'ion au local de l'E -bli?M
de lumo.i dcshtei.isont . rr VCiqq crj t qUe |ea cilUjeS du 1 a t Je retrouve Ja.ko lamm6pl x Ces cours absolument oUi
ts U piemiei est tenu ie poasab e seron, acceptCes sans modifications ce, il bat ainsi le doyen de la voli- n |Q PriPQll commenceront le mercredi al
davoutU teindre les lumerts du iUn,es re sans cependant avoir Meilli, le A M I |,Il filIJ a 8 heUres prcises du matin.
quartier gnrai franc us, le dernier K veieard. Il continue aoo mtier : H U 1U iJlaimv Les iQtre,s sont inv.ti ,
davoirciase de serv.r les troupes pOUr BnWehWUfm f^^^Si ttiS^ii t m a m -, crire sans relard au sige de I
i-ancaiscs de l approcher ni de etooener, on Le dernier Numro du Moniteur .. ,
UT,osu;.aesde Barmeo e, Bb HOUVeUe QUVrre -r U to prendre,m ;ieQt dt pautre avec un arrt du t,0LVrfg .^'d'inscription
eld se son. Urmies a cause du maa LO.SDRBI Mr Bonar Law a r ^^Jj, *& 'iJSmlZ WP"/? U.R,pub 'qUC ^l d' Fe midi-
que de chaibon. pouu-j a u cdamb.e des communes doate 80n tyaim9 : tourner en rond dolhce retraite poui cause de Porl au prir,Ce, |c l5 bvrier
Mr L= liocquer accompagu d.. la suggestion de Mr Turner demau IQr |e perchoir, de sorte que. de ywUOSM les 1 u |i o.i:
gniai Payot cnel des services dei dam que la Grande Breiagone pren quelque ct que voaa voua tour
nauspoits dans 1 Rhur avec les di ne L'initiative de la runion d'un coj niez veuamme, voua rencontrez
recteurs des compagnie des chemias gr> mandial comprenant les repr roujaura la tte et le bs, et le b^c
de (ei du Noid eat paiti poui Loo leolaai d
Bricisu Lgation-,
Portau Prince, February i^th, 1
L\otice
cause
les instituteurs
donn i l'Enseigneme t pub i: le
nombre d annes p:vue> par .a loi
la tte et le bac, et le b^c Des pensions civiles oati liqui
Amrique, l'Allemagne est pointu Encore ici, )a meaquiv: des en leur faveur^ Les bnficiaires
de discuter avec te gouvei et U Russ e pour empcher une non rie, tenter sont : Mme Mocoia. Alex s Timo-
nement anglais le moyen d'OtiUssi vle guerre que la proposition e,t J?&*gEtfS23E ^e. Vve P. Roumain, MeUeAogle
le, chem.n, de tejde u tte de po A impra-.cable. S-Vcu? de. U% a?pe'o f^aunfiL SCtaS
de Cologue occupe par les ^apes dant encore l, naia diaperas; ma.a Melle Mmu LonSdent. Mme Bou.j-
anglaises t il6Uiagfie IllDl^ gr.0d. dieux 1 1 ila sont d.aperaa I Mme L"*
Lt ministre des affaires tran^ces |ftrin frt: lia n en conaerveut pal moins ^oute v-ette mise 4 la
a dclar que la Francs n avait aul.e ** UUUUB 1U1 leur vigueur, comme dit la forma J Dpartement en mesu-e d'utiliser ry step, to eflect such reu
ment 1 intention d'oc.uper, Ham ^BERLIN On annonce officielle le lgislative). chacun en ce qoi les services des normaliennes la di without delay asfaiureto
bourg. La nouvelle d une ic.le mten meor. que .la Reicbbank a pu se pro le concerne.Brouil'ons et bouillants: xection de nos :oles primaires nat'.o mav leopardize theu childte
tioa publie par U presse allemande, curei envuon 46 millions de marks peaaooa. nales. to Bnlish natiooality
11 donnait mme le nom de l'ami or sui la place de Londres rour les U mnagerie eet donc l qamque_____________________________In accordance with the pn
paa toui- fait en queje l'avaislaJaaos\--------------------------------------
Bniish subjects who bave cl
born abroad and who bave
tered theu births at a Bri sh
mettre itei are advised to take the
qu
rai fiaLais chs hi de
a,t une pure itveuu\.n
or sui
1 opration, paiements des bons du trsor rems pas toui- fait en queje lavai* laisse, n ...... ana*m*-r fa Nationalily aad
V Ma Belgique il y a six et payable du tempe de lautre Ce nest pss f y A .
demnl^ot.ld^-chaace%stdeP022i^ IDStltUUUrS HPWS whicb couli not be ugut
cinquante millions de maik> or paya *J Mano dout lou, connaissent ftt la LOI ik Jtlllllt 491H ,he Pa,t' 0W,Qg ,0 xh* F0""*
bes i la Banque d'AnBieterre. L |a formule: bien penser bien crire, 0b l Reichbank n'a pas tou h si rserve fldln m >m:i. radnntabie aux ad
It'intrlde iargtn.
augmente
\ ^PARIS-Le conseil de ia conldra
tiou geneuic uu travail a dcide que
la confdration ne piendia.i pas
pat i U givc uu cluibon .que le
"roupe communiste ccmpienaut 34
000 memtucs a hx l atgmenutiou
dun demi 0/0 de l'ini ei des bous
de la dcttnsc n*iiooa!e Un pu jet de Bana,ue
\ cet ttlet a t dpose a la corn C8tlc Proposition ont donn leur di
u-a pas iou ne si reserve fldle aux aoaia, redoutab e aux
mtallique pour effectuer ce paie- veraaires.
ment. :>i je suis revenu, c'est que. mal*
Le gouvernement allemand a de gr ja pnurie, il y a la acherease
mand i la Reickbank de jeter trois et une petite farioade, de -empa
cen:s cinquante millions de marks or utr ne pent-tre que bienfaisante
sur le mart h pous stab laser le chan FIAOU
ge du maik Les gouverneurs d: la
Banque convaincus de la futilit de
loi
mission
mission des finances de la chimbie. - gouvernement a
L'augmentation p.vue ncessiterai! Perslsle dans demande.
uue aepcLse ada.t.ouurlle de 225 UettSL'de* (aiSClStQt
milliot.i. de francs Ul; communie* ,., JU tt ,
non olficulle annoucc que i'iuit
uemand L Acadmie do mdeeloor
iame fommit mdical
des chauffeurs d'auto
La loi du 28 Juillet 1919 sur l'a-
vancement des instituteur v.ent d a
voii son app icauon. U en tait plus
que temps Le dernier paiement a
CoLne saliafaetion.Les Normaiiecae
touchent maintenant 100 gourdes,
celles qui ont pius de 5 ans de cane
te sont u; et les per:onces mu
nies d'un titre universitaire quelcon
que sont cous.d.ce-, att-ndant leur
eus ement. comme stagiaires et tou
chent 7) gourdes par mois
the Act o( r>arliament th:n ml
tcay now b.* registed
Prsianl
dimanche:
Actaalitj ( Le dlu rc
7 de Trll
KO Ai: Mus olmi a dclar qui
la devise d: la rvolution franuss
c Libell, galit, F.aternit devait
:ie iempia.ee par les fascistes par ti;udes qu ils
Concorde, Discipline, Travail .
Cette divi.e do t devenir le nutd.
de t'aigeui augmeu^e acluelltmen
dans ic o ... entier, panicuuic
ment en Fiance et que ic ^ouveine
mat Os bll que suivit ses lluetua
Uons cet.c masure n'est du icsie
que lemporaiie. La commissio
klf*nes cx'.iicuies de II chan
dcid de rttaid son appiobaboo ,
relative i l'empiunt de qua ie cents 'eme aes usc,s- ,
militons de lianes de ls roiogue, La COJlaVJ lorptlleU
Grand Cioroman de Gastool
Nla1 aedressoasr"nos"'flic'tationj edapt par l'auteur et Reo
sa Chef dc notie Universit, mais ^ Berna et 9me pisodee
dun autre c. cous nous deman Le Elle pose le principe des ap * quel esl le S011 d" instituteurs c.
iuujx qui continuent i percevoir '
les modiques appointements de )o J\/a }(*}*a il*(i
doivent runir
A la sui'.e des acidents d'iutomobile de plus
eo plus iiomb eux q.n se produisent chaq je jour.
. passe de ia laU.reCtlOU de la nat.Oa et Jum ua grand aombre sont le tait Je cluur-
5 tt 11 a ..Ughl qiVCl'e fut gravi.- SUI wrs .prudent, ou prsouol des t.resorga- d
ibie A a II niques, une commission avait *tJ nomme par iQ
les p ces
comuaission dsiie aitendic que u
Felogue donne pius ue decis.on au COUtV par it> 1 Ut'C
sujet dc ses oitrc ae garcaUCf. PARIS La nouvelle circule qu'un
d MIJ.UW, MW*, *.**..*-*.** -.-. -.- .-.- ......
e monnaie ponant 1 cm i-Acade d> mede-cme popi atuaVai cet mpo -
tant sujet Elle a etiim que 1 on doit demander
ujx chiulicurs les mnes garanties que l'on r-
clame aux cheminots, et en part cul er aux m-
caniciens tt aux ci.Jtieuis de locomotive. Elle r-
clame donc un ex. men mdical srieux et impar-
tial des candidats au permis de conduire.
Le prolesKUi H. u .. ,:J, rapporteur, donna.
connais, nce luer l'Acadmie de mdecine des
gourdes par ilo.s-
Nous revieudious
:iail. sut 1 tat de
instituteurs.
avec un article
ces malheureux
Entre : 2 gouides
Balcon 3 gouides
Adieu du]
COnlrn luipilteur aurait '. COUl par conditions qui dviaient et : exiges
lesTa'cs. Ni le ministre de. alla re
trangres, m le ministre de la ma
OCUC'U1- Allen rie n'a r u une info.m mon .oncer
DUSSELUOKt-.Lemijor-gnral naat cc coulage.
AiIcl, qui commandait les tioupes
amncaines doccup-'iion de Rhna-
nie et qui quilteia Coblence lundi a
fait ses visites d adieu au gnial
DegouUe. Le gnial AUCd set icn
du dr Cooleui/. a Uusseidorf en auto
mobile tt a djeun avec le gniai.
Intronisation de
U'Evque uaraoo
|Nous avon le plai 1 Le. cbautleurs deviont ire Ags d'au moins nioaie de I Intronisation de Monseigneur I Evque
Varit!
et: soir
Les Cours
Patis 15
Sterling
Dollar
76 9*i
164 5
Avi
r m i-------- La Sgalii .1 de France a reu *
LeS 1 UlTC aOHlurri oammeot la dernire dition du tarit
,i a fit ,., u<> ttarx douanier funaie, contenant le mon
yco li luytfC UV ici*' tant des axes perues l'impur
aoawiifc tM la li tenon eu Frauce des marcnandidea
f ticc t*o "**" nrang^ies. tile tieat ce tarif la
PARIS Les jutcals d'Angors dispccuion des commerants expor
tnanifesteut des signes d impatience tateurs.
10 ans, sans qu'aucune diogation son possible
'2* seroot refuss les candidats prsentant des
trouklts mentaux, une maladie du coeur, des
vaisseaux, du systme nerveux ou une inauluiaoce
de la vue ou de l ouic ; 1 le* mutils ne seront
autoriss conduite que s'ils sont munis d ap-
pareils leur do: na.it cette tacilit i" le permis
sera valable pour 10 ans et dans certains cas seu-
lement pour ; ans $ C le permis de conduire
sera retir en cas d ivresse ou de rcidive d'ivresse
b i un accident a t dtermin par la laute
indiscutable du chaut leur, celui-ci sera soumis i
un nouvel examen mdical.
L'Acadmie a adopte entirement ces :onciu-
ons du proltsscur isa.tna. arJ.
( Du iialin, de Paris )
Dpart
Le i|s Cristobal es: attendu i Port au-Princt
de Cnstobal. Cna, Zone, jeudi 2 Fvrier.
U partira 1 mne jur. midi pour New-Vork.
liary R, Cn ou, cooaact a New Yor, le 10
lanvier : ti}, aura lieu le dimanche 18 courant,
9. ,0 heures du matin, l'bglise la "Mainte
Trmiii msc Rue des Casernes ou kolus Robin
Les inemb-c et .les amis de nos dive. ses Eglises
y sont respectueusemeiit invits.
Au Conseil d'Etal
(c matin Mr H. l'hce a lu au Conseil d'Etat
le Happo. de Commission charge d audier le
Vrojct de Loi sur l'migration. Commission dont
il est le Rapporteur e: Mi James rrc.>.dcnt.
Ce Kapport compone quelques suggestions de
Inoditicaiion sss'/ importantes. Il a t notara-
meui demande que ragcoi d bmig ation soit
Hatien tt que la caution 1 lourmr pai Us Com-
pagnies suit seulement taite ou par une Baoque
i.bhc eu Hati, ou par ua dpt (W au Trsor
Hatien.
La Loi sera probableoaeat discute et vote
Landi ptocbaij.
A dcaaaii dtails.
Quand ioa Ai
atme & 3me partial
Par tiioi
1 lme pisode
Enre : u. j J centioiea
Dlnla.NCJHE:
La Pdssioa i\ 1
JfiSuS-ulfiu!
Pathcolor en 6 parties ( aO|
loue 1 gourde


LEJMATtit
La Renaissance
Les membres de la Renaissance
jcrt cccvoqus i Pausiari roor rli
manche 18 fvrier courte l i 9 heures
prcises do matin.
Ordie do jour : 10 Renouvelle
ent du Conseil ^'admrrstratioii,
ao Question d'ittfl gnral.
A. M. C. E.
lis lections pour le renouvelle
ment du Conseil d'administration de
l'Association des Membres du Corps
Enseignant auiont lieu dans les der
niers du or ois de fvrier.
Damier
port au vrincien
Messieurs les membres actifs sont
convoqus pour une communication
trs important le dimanche 18 t
trier courant 3 heures tis prcises
dt l'apis midi au local de la socit.
15 fvrier 1933
Le Secrtaire
\\wiwm
Le s/s c Vaucltn > venant de Bot
deaux via les poris du No d est at
tendu mercredi ai courstit.
Cil partira le mme jour prenant
tit dueciemcLt pour latine pe.
l_ Poit au Prince 1^ Fvrier 1923
L agent ROBELIN
Remerciements
Madame Veuve Antoine ai uonf ituacmoitcllt
Cksiiiia Sinon, M.-aau.e Vvc L. Lt-tin. Ht-
ittic Vtuvc Vaul Can.tty, Monsieur Ar'.tiH
Simm fils, lr t Mme Liyise Simon, Jnonneur
Denis Lairieu: r Mr & Mme Mcphcn Vatclc, Me
& tneDutioi Dcrvil, Mlles Confiance ci Lucie
Lirnttx. Mr & Annie Christian Jn Charles, M
& Mme loiinanucl Simon, Mademoiselle Lume
a Sia.OD, Moasitur Oiei'veillc Simon, Mr ci
Mnse Jaiv Siu.ua, Monsieur Syrie bimon, Mi
Cl Mn.t b. Si Loi, Mme Vtuvc Sidituveui Si-
ne c tous les aunes membrea des lamilac Si.
or, MrLior, :aioiuoa, Cadei cl Louis. _i
knvoitm leurs nnitics rcnieicitracalt Moa-
situr Lt frcudcLt de la Hcpubl'que, Monsieur le
Minutie -i. 1 lnu.im.r_ aux aulics nieniDrct du
CouNCiotmcrii ci du l.or. .i. d'hia., a MonMcar
le tcitt ei au (. ml Juc la Unn. ni.tne des
Cayts, a Monsieur le Niagistiat Communal et as.
Cons.11 Municipal, a Mes agi la hou, Aiamicc,
aux aunes nui.Dits du litige, a .cusicar le
Doyen du Tiikunal de pieontic Mutante, a uoa-
sieur l'insptcieur des kcoics, aux autres mros*
bres des diiurtnis corps commus, aux.mcmbrct
de la liesse, ans ditlertnii gioupet d'ami runit
au ces n dedamts qui ont donn leur ouncouM
a dresitr la Chapelle Aiatbte ci le CaaUlqtc,
l'Oidie Maonnique, la Colonie Syncnne, * 1
(Opulinun des Caycs icut eniire, aux dillreme*
iersennair.es et aux nombreux amis des autre
oints eu pays tt de ltiangtr qui leur 001 ex-
p'iint ltui condolances et lis ont assist 4 1 ce*
*'?* de la mon de Itur regrett poux, pre graad
Pic, oncle et paient.
riiA.Nois Amtuinb Simon, Ancien Phtsi-
BtkTDk LA haLkLIQUB.
us les prient u aguer ituts plas vils swtirnms
Mglauiudcct de ci ont qu'ils garderou ternel-
icsbcui le souvenir de la maquc de i rotonde
yn.pa.ue qu'ils on. reue en eenc douloureuse
circoaiuocc.

Mr f Mme ISAAc't-HREM, Mr JACOB
I UntCK et tout ict autres parents t aines en-
oitti uo cotdul merci a tous tcu. oui ont eu i
leur apporter des tCtuoigrer de iympiiuc a l'oc-
sieo de la mort de Madame JACOB DtVfcCK,
Me r.nunee CHhbM, survenue le il fvrier
1 (ouriat,
Us les prient de croire a leurs icatimcnts c
"" v'"e t de sincr. gratitude
^ia>aaaBnaBBaisaaBBBBBa>
Avis commercial
mit t-tbiic et ic Loa.nitici. eu paili
* tOiitavus que, pwuui toar,
"cirai gu, jeUiatt i pibcurati&rj uc
|ma tu. sol de commerce a Mtasuart
. SiUi.cL tt Chs Duiant.
Peu au rrintt M i> Uv. et lyaj
J. Laaldlk Ik
, APPRENKZ LANoiaAjbJ-.N
Eiiicuii u ltiti.itkspfc>i jtor
"l' |jioittti,i. i.tkLiibtt il.pie.
Bbtia H.ie*. 41e qit ki.-t.ll.iuc-
tJfcltsL.l pti UK-
INlWlbAL iiNfc'll'lLTfc,
|(HO, ibb "w, K8 j^fe-w-York
Ecrire pour renattigneueuii
Lon R Ihband
Aeeot exclusif Pour Hait; c*e
Pinjsrd Oild Ccrpcre
Lubriraliuy Oilij
ttrease
Hniles el Graisses
Prix et qualits deianl
toute concurrence
LeiiiT& Fink, lue
Fonde en 18"6
UPsOUORITii; bAS PRJX PROMPTITUDE
Tous produits chimique, phamaceuliques et autres articles Ten
dables dai s une pharmacie.
K?ij^hf Rivre* Canne,Ie Girolle, Anis toil.Muscarle etc. etc:
SPECIALITES ; /Marque prive/ I.ysol deirfectint.Pirforoerie.Artieiei
MU barbier, Bay Kum, Chocolat en poudre, Huile de foie de J/orue
RmolsiOD, told cretm, Exuaitg pour fai'e rigeoces et eau de toilette.tfaa
de JoiDine, Poudre coo'ie les insecte. Solution pour conserver les ufs
TSis, Lait de Magtsie, Poudre sup^ripnre pour la toilette dee en hors,
ItaieDce de fleure Ean de Flonda, Miel pour la table. Moutarde, Huile
a Olive pour la tsblf. Broses dtnte, Pepperrain', Huile pour cbasMi
les Oiouetiquei ei auties .eectes, Rpgulol : Huile contre conetippione e.
toublee des intestins chroniques Tb, Cire pour les parquet, Cornesti-
queB, Elulr, Epices. Sirops divers, Teintures diverses, Vins, etc, etc. elc
D niaodei le catalogue des ec^cislits
Confiant vos commandes LEHN & F1NK, Inc; vous srrtz tbaolamenf
SStlffnit S
*. c.Pt?18" ,e,b0DDeB pharmacie* du psys s'approvisionnent chez LEHN
js riNik lue*4
Dt mandez Rente de h deux
Kl Magazine
le la Raza
PRIX ; 5 centimes or
A la L-brrrie du MAT.N
;;>3 Hue Amricaine.
I
kli-a"
t'anamn liailroad
Steumnhii' Line
Bureau de t'Agent finral
Port eu Priuca le 15 tvner \923
Bulletin No 2i0
Les chatgeurd sont pris de coter
que le aieaiuei cCridtobalk est atten
du Port au Prince de Ciistobsl
taoat Zone, le jeudi 82 fvrier 1V23
Les peimis d'embarquement seront
olivies i our le ftl a destination de
New Yoiket des Ports EorofaDa
tur la demande laite a ce bureau-
Ce bateau partira s midi le mme
jour pour .Vew Yo k directement
O B. THOMPSON
Agent General
PANAMA KAILROAD
S1EAMSH1P LINE
AV1S
L'Agence de la Panama Hailroad
Stearasbip Line dsire aononcer
qu partir de cet'e dute elle n'iccep
tera plus de lettres, Par elles, Pa
qmts d chantillons ou arties les
quels doivent passer par 1 Admii.is
tration Untaie des Postes de Port
au Prince.
0. B. THOMPSON
Agent Oeuetal
Monde*
1S Rut de l Universit farts
iOMMAlKE DE L\ LIVRAISON
DU i; Isavm 192;
1 Ct.'e Troisin.! p.,'if
Paul BOURGET
Dt l'Acadmif franaise
Le Roman ftafiqu* a : t. p-reur
Alexandre 11
^Maurice PALEULOGL'E
Les Intrigues Allemandes au Maroc
190V1914 XXX
Une Amiti de Balzac Correspoa
c.Dce indite (iSjo i6>o) U
H deBALZAL, Z CARR^UD
La Crise du D.amant
Louis de LAUNAY
le l'Acadmit des sciencts
La Belle que voili Louis HEMON
l. fctlo-t de notre Manne marchanda
r^en La BRUYERE
Posies Femand GRhCH
Littratures Etran^i :s. Un Humo
liste sicilien Louis GI1LET
Revue Scientifique Les L' avers-
lies Charles NORD.VUNN
Kl vue Musicale, La F te enchau-
le. Polyphrae
Camille BSLLA1GUE
Chronique de la Quinzaine Hi,
oire Politique R;q6 1MN0N.
PRIX DE LABONNEMENT
Uo an Six mois Trois mois
paris
Seine SeineetOise 80 Ir 41 Ir ji ir $0
Dpartements et
Colonies franaises 86 44 aj ir 50
Etranger 98 Ir ;o 6 I
Les abonnements partem Ju ter et du t) de
chaque mois.
fris du No 4 Ir 50
, Inc.
LehnetFink
(Maison fonde en 871'))
New-York, .U.A.
Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A.
9 Extraits liquides
Sirops Teintui es
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
I
Caf el Restaurant
commercial
Rcemment ouvert au dessous du Club
des hommes d'affaires"
De midi 2 hem es
Djeuner l catte tous les jours
CuiMue v r e piur to, s les yo'
Wen n st se. vi san tre strilis
L'eau fuite ut employe i pior la tuisiot
tt pour le.- bossou
On peui ( ommander les soupa sdt nuU
Ui,fi des meilltuits uqutv-.rs
Prix Raisonnable
Glyde Sleamship
Company
Foreiqn Services
Vapeurs dirig* par la Cijde Steanmip tonpin^
Fcrtlgn S rrices pour compte de United Staios
Shippiaj Bjrd.
Le steamer H lTl*oe tant dis parts
du Sud, e t attendu Pori au Prince
le Vendredi 16 crt dans Vap midm
Il repirtirale Dimanche 18 crt pour
New York via les ports au Yo -a e
nant fit et passages**
Pcr|.ad,Friuce, le J5 fvrier 19X3
Gebara et Co, Agents
rz
-*^**a3&&L-Z3ruommmri Taxx&zrm
mmmm mums
est l'aliment le plus agrable et le
plus recommande pour les enfants
de, l'ge de 8 a 9 mois, surtout au
moment du sevrage et pendant la
priode le croissance
U facilita la dentition.
Assure ta bonne formation des os.
Excellent aliment pour les
ConvHle-iccnts et les Vieillards
SE TnoWK PARTOUT

' I......1- .ul : *
o F----T dm --f tiiaieacjh >aaa
S,.
es -^.^


Ll MATIN


nn n v.

C-_/ C-.
'
a
r




)
If w tf& K
5ff5ffS
donno v:

il
/
A A' -
\

4
Z^ Cr#m# Ttindetps. ouci. parfvmte.
consrrft t Elle
H -n: la pondre
Assure une
carnation exquise
T.a Cra* TEJNDELYS. Une
cicii If i'-t, <-i incapable
d'oi ci, :r m 'ien la peau, qu'lit
il .. ...tin ci blanchit tans la
luniilici it l'excs ou jamais la taire
luire Parfume aux extraits de
rieur. I Crme TEINDELYS est
le rypr le plus parlai! At la crme
de toilerie: on emploi vite le
hle, les faciles de rousseur et les
irritatiens dues 4a poussire
ARYS
3, Rue de la Paix, 3
PARIS
Toutes Parfumeries et <;rand Magasin
.5*' ,.
-,. \ft.
,r*:*
Vaillant tt Houet Agentsgnraai, (73U Ruetn MagMinjajgtal^
Liquidation
dun
lOI \de marchan
dises diverses
Paul E- Auxla
Km
Km 8 'I t averireSdu Maynsinde i%Ktat
A tin de taire de la place aux nouveaux arrivages nous commen
ons lt main, cette vente au rabais venez prendra, car nous ne
reyardon pas aux prix.
Etoiles btauebes pour robes et caleons Urill kakis jaune et oliv*,
le poui lit n. m^, Poudres de nt, Parfums, Stvona de toilette coIri
te et La Violeile Paru chauss lies et Bas ordinaires, Fil pour crochet
Joutons mlai pour col et poignets, Chaussu'fs dames, lacets tiou
tonnes, chemises eouleurs pour hommes, Mousreiine de soie *
Jleurs etc.
C'est intressant
Lisez & Mdiiez!
Q/est ce qui soi. ifarf cieagreable pour s psrpnts d un d c. d-
que de recevoir, au dernier mc-mern, un cercueil mal lait */ peu
prseyJable, qu nd ou a eonei*nee d avoir p pour obtenir quelque chose de bm ? Malheureusement c'es ce qui
arrive asjer. souvent !
A6n d'viter aue vous ne soyez dans un el cas.il asl trs p udeol
de commander ce qu'il vou faut directement est le plus ancien tat>r cant de cercueil sur cette place et dont la
bonne rputation ett connue.
I^l'nx a la pore de ont es 1rs bourses
LHEWR STARK
\ fe i\ue au Quai, en face de la Gure
Qj N B. La nuit et les jours de tte s'aaress-r au chef d'atelier,
Monsieur tlcliier Ilu*son
Hue tient Fronts torts JXo 602 en face
j de l'ancienne Cathdrale,
H, B. par de mon Chei d'Auber personne n'est au'oris de
recevoir des commandes eu mon nom*
C.ROP
DESCHIIN8
A rHmotjlobtv
Revinritettf d
luserleur 1 lande ara* " "?/*'
fiB. pWaWli^^''"HiritoiaaM
t***-* <>lii*|ia'> Aoswiai * -
' r .
NOUVEAUX ALAMBICS
ter Dianun ucnrBa|
EAUX-OC-VII,
MUMS, ALCOOLS, et'
DEROY FILS AlNl

CUVSTIM ITtR
/*, rui tu Tltttrl, 76
GUIDE PRATIQUE t. ouuiiauurdEtcx-DE-
V1E. ESSEICES eu. MANUEL < rikrlciot di|
RHCMS et TAftiF ILLUSTR adntsil Irinr
m
19
Elles sont hereus43s 'y.
etenboniMsant

Vous Devriez l'Etre Aua.i
Un grand nombre de maladie* d-s lemmaa n'entrant paj
dans le domaine de la chirurgie. I.a chirurgie ne peut rien
changer de place ni dplacer lea organes-du moina rien da
aemblable n'a t fait jusqu' maintenant.
Un petit mcanisme d'une pendule peut desserrer tt k
pendule avance ou retarda Si le mcaniime n'est pu
remis en place de suite il peut tomber et causer de doa>
mages srieux. C'est exactement la mme chose avec
les maladies de s femi;n-s; elles comme nient d'un rien msia
ai l'on ne prte attention elles produiaent des situations
adrieuses.
Aussitt que les premiers symptmes apparaissent prenex
la Composition VgJtalo de Lydia E. Pinkham pour
asalsjeer le malaise et pour viter qu'il ne dgnre en uns
maladie plus srieuse.
HumacHo. Puerto Rico."J'aipria 1* Composition Vgtal*
de Lydia E. l'inkham |>our me gurir des (lueurs l-ianches dont
je souffrais depuis lonirtemo. J'tais toujours fatiguPe et
j'avais constamment d< doulaun, I.'ne amis d.' ma mre
avant obtenu Vgtale et ma mre avant iralemcr.t bnfici [,ar son em-
ploi je me suis dcide mdicament toutes mes amtai. .1 > lui doit ma sant et
en chante les louange chaque jour.''ZosujDA LaJABxa
Humacao, Puerto Rico. ^
Plusieurs* lettres si^ noires prouvoat las Tartuos de la
Composition ^getale
de Lydia E. PnkKarp
1 -.'-.,.. co. i h nui U.S.A.
:,As^Bg
Nervosit"
Nos nerfs ressemblent a on
treillis compliqu de fils tl-
graphiques. Commands et
nourris pat une partie da
cerveauque l'on appelle cen-
tras nerveux les dlicats
filasser.ts nerveux rayonnent
dans toutes las directions
travers le corps. Ausi long-
temps que les centres nervsux
sont capables da fournil
continuellement de la nourri-
ture aux nerfs,ceux-ci demeure-
ront fort et sains. Mais es
que les centres nerveux s'afrai-
bllaseut cause d'un surcrot
4a travail, de tracas on
d'Inquitude il leur est impos-
sible d'envoyer la nourriture
ncessaire et les nerfs deweu-
nent fatiguas et s'aiguisent.
C'est alors qu'un bruit soudain
vous fait sursauter, vous
devenez irritable, vous souffres
de nvralgie, vous tes agit st
abattu. Dans cet tal de
choses il n'y a rien qui gale
; a. Wlm of Ut
Parce qu'tant un aliment
puissant pour les nerfs,
Wincaruis attaque la racine du
mal, cie une provision de fores
nerveuse nouvelle, stimule et
revivifie la systme nerveux
tout entiar. Kssayes Win-
caruis pour la "Nervosit."
C'est merveilleux. Plus de
10,000 mdecins la recomman-
dant.
AeKet<-t ne boeleiTte d* 'SNaearn
uioard'huion peel 1'i.bienir data
toute! let Pliarmaciei, etc.
OOLIMAN A CO. .
Wlnoamla Worki, NoRWIOM.
Id Vente cb^z
fr\nckj. Martin
Au prix <1>- 2 dollars Knwoe boa*
taille e' 1 dollar l|2 boateiiles
lue du \l^ de >'tatbo face
Pharmacie W. Buchl
Excution prompte et soigne de toules ordonnances.
Service de nuit
Produits rhimia'es et phirTnaceuu'quea de toute iraicheur
Spcial'ts, Eaux rrinrales, Parfumerie tioubignt- .
Enns Fruit Sait, Sherbet.
titWMt pour liqueur Aniette, Crme de Caeso, Curaao,!
treijse. Genivre.
Carbolinum Avenariw
Le Seul Prservatif du bois
Oetoe Oraoe, rort su Friooe. *
Ciiiieul 0. K. en barl
de 400 lbs
VIENT ^ARRIVER
En vente chez
t.. PreetzmannAGGillHOLU
Bue du Quai
t i il SOSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSai S SSSJSSl_____________I__________Lll
kJaUa5 fIUC5. Cal r* bo. prl
Sacs vides decoort u$*
colon a 20122 ce ts par sacs.
Spcialit ;
P^ i llt^V ^e de>4>xiaie main
Cacao 25 centimis p r ssc. \
En ten'e ihex
L. PBEETZUAXN AGGERUOh
s


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM