<%BANNER%>







PAGE 1

. LL rAT!N Gable ;3SKGifir.^Nouvelles trangres Les Cours NEW YORK ij Sterlng 46 8j lions sur les lignes allant Fnnc 16 5 en Hollande L'occupt Paris 14 S'e'lirg DoUai Danslla Rhur mesures ont t prises fin de per mettre aux autorits franco-belge! de surveiller les exportations et importa lant de la Rhur on d'Emme 77 815 nch et Wesel donne aux allis le ib b; ) contrle de deux ports du Rhin, Em rcerich possde les bnreaux de doua ns, des fonderies et fabudues de rails. WASHINGTON 14 — L ambasia deu: de l-'ian.e fait savoir qu' la da te du 12 fvrier, il y aurait ra.000 cheminots franais et bi'ges 1 la dis position du service technique La France tait en consquence en tat d'obtenu aclant de charbon qu'avant %  ugneo discours du trne par lequel il a on er la p oducttoo. La France. Il hen *lk deux.me session du U ri e ctu lie. est en mrsure de dire %  %  P" 1 " 1 S0Q l e oe ? £ cheminots allemands itravaillex !" < **. Qd,s q %  n vernemeit ang'a" ne pouvat parti ciper sux opra"'ru de la Rhur. H PHENEZ GK&E .,/MMT IMSYA7DNS et produits similaires que Von cherche substituer L'Emuson Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. Au Parlem&nl britannique IOMDRES—Le roi George insiste an il a on %  omit. pM* Cflmp i Gnral Hussel Samedi dernier, le canp gn< c Rusell tait trs anim. DsJ litaires et civils assistaient aux PARIS D'apri le? itttietiqnea pub'iei p.r le barman interna'io ml du trorg. * amande le retrait des priv ont aagm „ t depuis Fvrhr iODOitaoce Pour l'instant il n est !" upes anglaise* de la xane de Colo ty 2 e t le coot de la vie aug-nent-4 Msqaestiondenvoyer des renforts * et voudraient que lAngeteiie dapu.a rnai_ dernier En Soiaae on 5I-. Bhm 'mSnAtnif m ohi n'ait aucune respoasib lue ds ac es lea D nx -ent atablea I t d^ruior dans a Rhor, ^pendant * ****** de u Lfan:e Ui commencent a angm> terSlti SmVutmfM Le Roi a parl de la que.t on de If .luvoroeroent al emand vient du irop de pet>t moulin ae maintient augment mais ceux au se trouven am-ricaine d.sant qui se r d'aifaeer one nouvelle no e de pro avec beaoeono de fermet et les actue.emeitdan-. 1 Moi an MM di rzlemeot qui montre la ,e ^ at,ou COjtre l occu P ,t,on di ,a clairina et ufia manlfea'tnt la ten l'exploitation das o/ w irais g" !" !_5JJJ! 1 T" q mmikSL hw C !" noe mU ^ l oooopa 3wct la rraoen Une importante nombre p us que suffisait pour traos !" r !" .' ro _**_!:„. VJ^^. 4 t'oo tra iae de comiefo.ee pire reunion a'eat tenue* ce BOM' din,an norier le du bau dont lamlior.t 01 Te uce a ' •"JJ 1 ,on '* c c c u mn'.urDi aire, excut envm-a une elle matin U la Croix dea Boaqaeta e pioduit chaque iour dansl'etploi ds: ? ar *, a e co,s *r ea 8 nde Datoeaaoa dfense Elle ajouts que talion. Les approvisionnement pour fM Pexp HfH>a d e P3 ,que la ,. ao r lbvion p „ U comm.aa.jn les uoupes et les populations sont • b ^ ' ^-' J ; ri 8 *;^e >* -naue ne lfaliM paa ces mta ., ,. i ,n rt rr.v onnf rata a aus&i pirl 1 .s prob m s iit r s IUI vio en. le trait de V-raai lea ssu.s et tous les apptov.l .MM ^ 0lrtie V twm ,id tt tBO at C te approbation dit la note mon La session s'esi ouverts ave. le ci re DM foia de p'na qua la conova %  na^ial haKitiie' *' 0Q Rb loaoe ia eralli^ est nne ine iudiReaisdes distribution! de soupe n ?,Sami7rmii--^rifcwlitilll ^ 1 QP P<'>t*fM tcanca'ae. Ls goomalgr l'opposition manitiste par .^"ffBJff A" 1 oro este gsle les au-.orits allemandes. M4Hn %  U j^urtw W.jj ment cootre cette prdis viol ton du trait et du droitments pour les t oup*s France. Les s^ld-ts atis tont aux da i oi sar T *i^^ %  pouvoir garder les troupes anglais Un bureau flottant K url Rr ? 3 ,at.ila P ut, quelegon vernem:nt trarus ou aliematid ne WASHINGTON— Le buieiu m prenne une mesure impossible ce qui torologique flouant pour aider i sertit un grand malheur parce qae le protger des milliers de personnes et retrait des tioupts sigiitivait u fia des millions de dollars de marchan &. penttnt] L avait en:ore 1 espoir dises sur mer est presque :oasidrJ que quelque chose pourra t S produi miestoa du daarmemerit de la eolait accompli par suile de re qu i pe imettr7it l'Angleterre d'm c,t dea n 3ne l'adopta'ion de ~.-*M r • tourna IM naaanrai manan ihlai d'aa GENEVELea reprsentants do travail odt recommand la com re dans le rio „„„ ,.A n aQ .i-„ A A l les civils Mr Durn.i M Child; des dames| es reporteis des ioan et le Matin > et 1 St es L-s spirants o'firiers taleill de la part e. A huit heures et demie, l'i co nmence. L s mitra'lleu es cache! soai| a'b:s'M balayent le terrain. Oi| vo.t rcftit D. minute en minute les ton entendre leur j:rondement i non. Le colonel Kant avec ss observait le rsultat du ion des m.trai '.eu es minute;JTint ce temps, av.-cunei .Jle a t udie hier matin par U I r d ;*" e deremnrqae. !'• Cuommieeioo qui a travaill hier voMe capitaine Nathan B. W juaa 2 heures de l'aprs-midi Lea nous lournit des explication!, ministre* dis Relations alitrienrea, 4P e lc ma lf Brewtter tau de I Intrieur •! de la Justice ont mme avec les aspirant! otl pria par aux dlibrations. On croit Subitement p;e..d rosi iosl qu'il y aura quelques re ouche*, terie, il s'agit ponrcledei mais on ignore leur nature. pi aCe Ele attaque vive**! Mr Lhnason n^ pas accept la nolie coa f ie e L uc Dorsaiof prs.deu C9 de ia Commission comtle n tvoif embrlM | a et1 co me .TF _;,-..• ** t .IJ 1#W • i 9 vue obse rEaugratioii w ,| k France m Joint, duec eu M nM tn dang.r de gue re u, us .c r,u face ucetJ8aire aQ degarm8(Ilet raa bureau %  •toiologique des Etat* %  che orient quoique les ; Turcs com? terlel [| ont galement nagger que me on u, d.aail ii le Unis est paibi de Nouve.le Orians ttssent SU r notre prtendue lassitude \ t 80 oit devrait tudier le probl M, Jams Thomas et M PflOe dimanche sur le navre de l coie de ,j e \ gyerre. Nous ne vouions pas la me des rparations et ea tenir pr e rdigera le rapport. malice maichaade franaise t|acques guerre, a ajoul le Premier ministre, a offrir ses services iour arriver au u t membres de la eommission artiet qui sejend Anveis avec mais si elle est inviiable il faudra rglement des qoeatinns. Une rs ont : MM L. C Lb issoo, J Ttio les p.otesseurs Coyec^ue et Adeline, i t f airt> des mioiologisles expi .meutes et i D ,UCtU Ce n.v.re pendant son M U9a0 U n i 0C CUpe vov ne QOi %  un conseil RO'dE — Le grand conseil des fas Cistes prsid par M j ssoliai a adopt uue dc-cisioa qui oblige les fasciste*. qui sont ,v.i si franemaoas .4 renoa cer leur titre de fascistes on de lranc maons. lotion rdige dans ce sens a t dposs par lee journauxLa com raitsaion s'est ajourn) au 4 Mai aprs no discoare da prince Radzi will de Pologne exp'i | i nt Techec de lasonfrence de MJSCOO suc la liai tstion dea armamanta terres trei rire militaire de faire cea n C'est bien i raison qu'un dii = L'artillerie piloane, lil mas, Danache, R Auguste et 11. conquiert a. Prlce Les soldats avancent. Deu Oi eroit que le rapoort apra prt sont envoy e ils s'ar 4 eitl de bare^u meto ologique Mitant pour .es gouvernements des Eitats • UJIS et F ance et enverra de lous c ts pat rai o deux fois par jour, ^ les suiats des observations 4 pour l'usa ^e d: tous .es navites qu'ils pour ont atteindre. Au Snat am icain WASHINGTONParlant de la si tuaiion de la Rhur,ie'snaieurdmo:ra te Fletch a' dJar au, laque l occu p^tionde l'Allemagne par a Fiance ~"".Ti," VJ ^"."".ITJl.M !" diateme t dea rsnltata i ,n;,,„ L tst laisonnabe La JUSIKC et le droit mages quelle a caa.e. aux piopne QM fle 4VUM lU ty 0Q A||cao n SQ maig [a COQC|Q|10J taitessans pailer des moiULe laa cairasse ne Mra conslru t pendant de Is paix, pour la ton il. sance de vendredi ou de Aoutj au p-ogram nie naval franais Jjgj* (j Mita fdMii ^^ ^ Mil P sJlLUl|llL 1111U 11 iJ La sance d hier, mercredi, a CO.iSTANTINot'LED'ap-s les tomme la prcdenta, tri courte irnirea J iveiles r raei d'Ango-a Ptl M.pTM.-ferMOI aanctipr dernires les Turcs poarauiven; une poitij.ue de ca'me et modra io iLea allis ant p.ainuit dis mes ares s pour ftire 11 ;H & toites on o offre PARISt Le Matin minutre de a ra.ruie p r ^ p un nouveau p og amme nav.l pour nae ; ; le les eve nalits. Oa compte qua lar 5"*J?** riva d'1 met Pacha pr djin imm nt ner et la correepondanea rien da particulier. a. 1 ?. i :o, ![ e L nn 1 V" r t, rI ,n1C0Œp SrliiMititlotia te de la mise.on de la Co nim-aion da v tr.ui Mr Eue. aot. veau les muraiileuses toit et ap e, huit minntes iefl ra*M lequel ils clai cissent U] L w.nterie att que ave: U gteaades te mettent de la pi s ut tri vif. et la position Le coop d oeil tait cl man's, l'an to:me kh ni M dant avec le terrain. Un camion toute vitesse' dre les cibles portraiturs 1 empressement Ion secourt| leur Fietcher a ajout qu'en igisnnt Us 8 dern ,e res anne8i mais jj comme elle la tait, la France n a pas voulu taire taiage de sa puissance militaire mais tout simplement met tre tin aux mlhodes dilatoires, mau vaises excuses et mu\aise foi viden te de l'Allemagne pour ctnpper aux justes cbligalicns. > -^ i--• tu m,. I^SSSTSSmffTSi Scheresse n Plaine On nous dit que la scliereasa eit tr* forte dam la plaine dn Cul de* Sac aartoot dsns les comm.iaes ds 'liijiuaxeau, Croix dei-Bouquets et Ganimer. La mis.e es. grande daas ces communes et lus derureb nou vtile reua disent que la cholrioe a beanuoup diminue. L'eau potable ae tau d a plus en plus rare pro grammt p:vo t la coastra:tion de f> croiseurs, i ; contre torpilleuis et 34 sous marina. Le gouvernement a soumis la himbredes dpnts un projet de loi .uionsanl lemosion au|:oarsde 19a} ce treixe milliards de francs de bans La neige en Roomaoia et une tero p.e en mer ont retard 1 arrive d-lamet Pacha t c J .mtinople du trsor, courte criauce. re.nbour VllleS OGCUpeja sMtot en 10 ans L mission de 4 DUSSELUORF vimmeiick et We milliards francde bas, autoriss sel, suues sur la lira diuitedu Phm P" le c feill s provisores, vote le noid-ouest de Dimddoif. ont t oc 51 Cceab : est comprise dans la cupes par les uoupes belges, Des nouvelle mission propose. Avis La Sgatioa de Krauce a rei r cem nent la dernire dition du tarif douanier franais, contenant le mon tant des axea perues l'impor Psavsnsn 4s l'^iuautfs La Knensv*— x tation en r'rance do i marebandiaes ,r P n,e Juj tMUaUva a aoue cbirmam ia trangres EUe tient ce tarifa la JTU^SSMS SO. M j Wlte B 0US dispesuion des commereauu expor 4am W ro„ ptrwadtr que u ihr*c.e u FI ateura> vsritc" a', appeltc a vu bel avanir. LE DOCTEUR Lknlt 0* Aloxaodra _Noui *v JIH appr ave : ni.niunc.ii


PAGE 1

LBtMVrlN IPHARMAdS PRINCIPALE (2 H. CANGNNE 40, RUE RAUMUK 88-90 •OULEVARD StaUSTOMl PARIS fend 1 t LB MULLBtTK M A iicir OU MONDB Produite dM Premires Marqut et toujours de premire iraiceur UNK SBULE QUALIT : -LA MEILLEURES < %  %  % RAYON SPFCAL. POUR LfcS COLONIE DROOUHB1B, HIRBOIUBTUUK •PCIAUT8 rru*iMi et Etrangres 9SLS DE QUININE PURS Tous produits en flacon, ampoules, comprims, cachet t. SOLUTION HYPODKRMIQUKS BANDAGES. CEINTURES, BAS A VARICES APPAR1ILS HTGI4NI0CI8 pour tous usages APPAREILS ORTHOPDIQUES Seringues hypodermiques PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAIT. COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Usine, Communes, etc. Projets de Facture* et tous renseignements sur demanda adresse PHARMACIE PRINCIPALE 41, RUE RAUibU 18-98, BOULEVARD SEBAITOPOL PARIS MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE ni en France ni l'Etranger Voici 3 produis %  qui meitcnt en valeur f la beaur de la femme-. POUDRE SIMON SAVON SIMON La Renaissance 1 ai/ddhauti inimi rabl ICREMESIf ,CRMF Si WON cuS^ A ** Cv. s "*J.5IM0N •iXiootn W-J fon '^ t.P.t ANS DE SUCCS 18 Nominations Ur AG Muoi a t nomm Scrtaire-adjota:, i 11 Prsidence de If Rpublique ren: .-tacii de Mr Flix Carri appel d'autres oa.noii. f'c C'ei Mlle YiciO'ine Latorme. ancienne NoiI m. en ni qui a i nomme prolesseur i I E — La comnission des affaires Itnngres de la Chambre a approuve i l'mi 1Bi.e les explications donnes par Mr J.ispar coa t nant Ici mesure! rrises dans la Rhur. MADRID — A cause des complications dt I [lit :icn internationale le roi Alphon .e a dclare mettre veti le milieu i e .Mai la visite qu il te %  reposait de taire au roi Albert de Belg que, BKUXELLIiS — L roi Gustaves d Sude a l'iatentioa de faire p certainement une visite i 0' Albsri, il scia eccorupsgn par le promis; %  miittesudois tratwg. Communiqu Li Commission a pris sige h Remerciements Madame Veuve Amoioe Si uon, Mademoiselle Cksiioa Simon, M dame Vvc L. Lusin. Ma* dame Veuve Paul Cambiy, Monsieur Aaieriae .Simcn fils, Mr Se Mme Ulysse Simon, Monsieur Denis Larrieu: r Mr 8t Mme Stphen Varle, Mi &. Mme DuttOLDorvil, Mlles Coniiance et Lucie Larrieu s. Mr & Mme Chriitian J %  Charles, Mr Se Mme Emmanuel Simon, Mademoiselle Lusse na Simon, Monsieur Dierveille Simon. Mr et Mme Jacob kimon, Monsieur >,yn aimoa, M r t Mme E. Si Lot, Mmi Veuve Sidieuecut Simon et tous les autres membres des tamil.ei Si moi-. Mentor, -alomoa. Cadet et Louis. knvoient leurs lincrcs remerciements a Monsieur La Prsident de la Rpublique, Monsieur la Ministre I Intrieur, aua autres membres du Coascineraent et du Cou tt, d'Etat, a Monsieur la irfet et au Chef de la Gcnd.raacrie des Cayes, A Moasicur le Magistrat Corn uunal et au Conseil Municipal, Mes Sers Picbon, Maurice, aus autres membres du Clerg' Monsiear la Doyen du Tribunal de premire instance, s Monsieur l'Inspecteur des Ecoles, aux autres membres des diffrents corps constitus, aux membres de la Presse, a x diflrents groupei d'ara runis au comit da dames qui oat donn Isa dtneeurs J dreiscr la Chapelle Ardente et le Catafalque, l'Ordre Maonnique, A la Colonie Syrienne, la 1 opulatioa des Cayes tout entire, aux diffrentes personnalits et aux nombreux amis des autres points du pays at de l'tranger qui leur ont aaptim leur condolances et les ont assist A 1 acca sioa de la mon de leur regrett poax, pire graad pre, oncle et paient. FRANOIS AMTOIM SIMOM, ANCISH PRBSIDBNT 1>S LA lUfi . i.. i %  lli les prient d agiter leuts plus vils sentiments de gratitude et de croire qu'ils garderont ternellement le souvenir de la marque de r rotonde ivmpa.liie qu'ils on. nue en cette douloureuse circonstance. Mr A Mme ISAAC* 'CHREM, Mr JACOB DVVtCK et tous les autres parents et allis en oient ua cordial merci a tous ceux qui Ont eu a leur apporter des tmoigrar de sympathie l'occasion de ta mort de Madame JACOU OWbCK, ne Fortune (.H M.M survenus le il Fvrier cotant. Us les prient de croire A leurs sentiments de b en vive SI de sincre gratitude. I La 2me fte Caonabo ^fOu'on n'oublie point que c est de main vendredi au Muse du Peut Si txinaire la deux me de Caonabo Dp.hta '"oa-s d'acheter ves cirtei on n'en veridra pas i la barrire. Ou'rtque de beaux vers pa-leroot s vos 4mes, de beaux dois feront le cbaime de vos yeuii Vous pioj \ertz surtout un double plaisu e i :eodie I originale musique du modes e P. Caumauche i habile -r.ef de •orchestre du Col ge. A vis coin tu rcial Le Pub ic et ie COirmerce en parti COliei sont aviss que, partant pour l'iranger, je laisse la procuration de ma maison de connfM i Messleuis A, Sanuon et Cbs Durant. Port au irinc le i* Pvriei 193; }. DAALDBK II Les membres de la Renaissance sont convoqus Partsiana pour dt tnanche 18 fvrier coarant 9 heures prcises da ma v .ia. Ordre du jour : 10 Renouvellement dj Conseil d'administraiiou, ao Qjessin d'intrt gniaL A. M C E. les lections pour le renouvelle ment du Conseil d'administration dt "As'orirf 00 des"Membres du Corp 'enseignant amont lieu darsles dei r rers du r ois de lviier. 'Go Damer port au hrincitn Mtksieurs les membres actifs sont convoqus pour une communication iis importante le dimanehe 18 f vner courant 3 h>u'e> trs picises ce 1 ip es mici au local de la socit 15 fvrier 19x3 Lt Secritatrt 147 6m ;" fcrjfewi SainV-/> rari P %  '.( pi Bdl • "i MKSj 1 pi ,*i ['.', sV.t M pr tSS/m pMMSj |j if ftt Sapprisnant la tll*i • ', v !.: ne abi.'ite .as !. a,a..\ N'axtflMnl pas darerof ... -i imtoa, | elle ne cause aact pc:;. :. pi, Plus aclive que IHK loi Bifflllatras, elle est, par consquent, moins chre. | DOSE : nuRSATivE, a a s puit LU* ... i. 1 pilule. BELLE POITRINE ea dXxz mois par l''* PILULES ORIENTALES lia aauiaa qui dveloppent, rafter* %  tassai, reconiililuon SSS ao"". tltveal If aailliw oawuici da pault ei donnent au buata un gracieux enhoupoint. fiieoraaant por ta aant*, iarut*nt' ">' %  " — %  J HATIf_pb— 4- R del EcSiquier.PnriS A Port-au-l*rtnc Pharin >e Mberlinl t toulM bjiu.e, pliat-u^L'WS 1 mirn Le '/>. s l'auJin s verani de* Bu* deaux via les ports du Nord est %  t tendu mercredi ai COOftot, I. : [viln %  lmme jiur p-esant f et direciemei t pour 1 Eu.cp*. Fo t au Prince ? %  Prrirr 1923 Lagect E ROBEL1N %  at^p*' I l JMJ Varits MITOMBlLBTEa i '; 1 Pins de kotulreC sont pareoa ni dan \&> Iet Brit.DDiques en se serv il d La Gazoliue £-, VAindrodi .--ir-S rLQuand-oa Aime %  I EkJi fcme & drme pallies Par Amour i'^oiA pisode Enra : O.k.) centimes S h e Apprenez l'anglais en lEtudiantV15 minutes par jour SAN PROFE-SSEUR "'" ~ J Rsultat! surprenante aprs quel ques If i.'ons Sacrs garanti par crit UNIVFRSAL INST1TUTE 1P8 235 YT. lC'o INW York Ecrire pour renseignements Dernire Heure PAR SANS FIL. l-ONORES — A peu pi es nnl.e hommes de %  .roupei de l'Etat libre, avec des aiopiaoc;, des s aims et howitstrs ont pru part 1 ua mouvement d'encerclement dans les n.oniagnes d'An Contre de Cavan contie le cbcl irrgulier h dont le quartier-gnral sa trouve dam. hautturi. MONTREAL L'Eglise de II Trinit, la plus "tienne glise anglicane au Canada, qui tout r %  nmeai a pass aus mains des Catholiques i> • as a t dtruite par le feu aujourd'hui. C'est qwaauiae iast : tution catholique au Cajuda "**< • temps-ei. AR13 — La fraoce n'a pas l'intention d'o."P^ Hasnburg, scion une dpche oticielle. Bb-iLlN — La snum. :pa;i. de Gclsen Kirchen ijnusede payer una amenda dcent un million, raaiks A la suite du choc survena entre !s po allemande et les uendarmes ir.ncais lundi ernier HAMKOVV — i.es hostilits ont commenc sur " 'dsduSaechwsn par les du gnral Wur^*oulagauuiitiBimaS—' giar.'^n nrut| lobules Kelaud sSs anervBllIeu-:, aunimniinto u.mt ', •*-l.aPecoiiJP|r ,fr.nco8'JO&f I-<"u SMaUBR, 83. Au* dw kUrtyrc. 1 0 Caf el Restaurant commercial Rcemment ouvert au di ssom du Club des hommes d' f feins De midi d 2 heures .>jener U carte tous les jouis lu,Mue vitr etpmr tous les gcti iHien frest stsvizan* tre tiiilit t'eu lune est employe et peut la cuiMiie tt pniir les bo hSfciis On peut commander le soupers de huit Dpt de meilleur*.s liqueurs Prix Raisonnable Que d3 n'importe quelle in<.iqu3 d'Fisrncp. C'est aixi que les mcanicien* ont insist pour avoir d la SHELL pour les avions pour : I A TRAVt-RSFk IJ ANULt RKfc EN L'STKALIE i LA TsAviMsie DE I fSrs QUE Tous les mcaniciens qui ont Mfay i> Shell ont r connu ses qualits ; 1 Plus de kilomtres vr qatl >n 2 c Encrassement des cylindres rduit au minimum 3 Ue w ovp plus de force et de vitesse en monte Si vous ne connaissez pas encore la SHELL, essayez la, vous en serz salisfails: — I %i vante au dtail Dans tous les Garages et principalement chez %  Station de G-zoline de Petit-Four; John H WOOLLEY. Rue Dan es Dastouches A C ELTJcM, flrana'Bus e a face Station Centrale deat Pont trs En gos chez \ Ri.berts, Duttou & Co Agents Gnraux pour Haiti



PAGE 1

I E MATIN peur JS eoinj Int2*ncs .' La GYRALDOSE Ml I'. • itiseptiqye j ici. a: peur le voyatje. File *s preeti'.e i. cornrlms stables ft lioiacgnes Cha que dose jeif-e Eau deux litres d'^ rous donne la BOtuAm parfume que Parlslsnne a adopte ;>. if 1-": soir.i t-;cls de so personne. La GYBALDOSE est un produit an:: septique. H M caustique, dsodorisant et rr.irroblclde, A base de pyotir.au. d'acide thvinlqu de trtoxymu*iyitif et d'al.i"mine suhate. Se prend matin et sep.ir tout! fiira.' soucieuve de ton hygine .. | r iti t't!• i-.'r, i. r a. v .iriu ii Pai.. ri l [*l • 1 '.:')"' %  :i. : vi> QUE .,' ftHM doit '; r ij Uble ..M MtiiiBMssa i il GYIIAT-.DOSS 11. 1 .-. >;pou* lu lofltte intima et U an.. t! -nt de ... p*u 11 du f Clil'ViU — 0(i'!l a ta GYRALDOSE rtecoiw:,tl„nnaiiU ei nntlseyiiques.rrsraitlfi et curants o* u lkrlnr le vai>. u-. un.rraaas, m.i. uusitiuua ....;• l ui.i ue V7 < Lis?z & ltfditez Q l'est ce qui w Cwwm bk r ~ ur les parents d'un d e, fus de recevoir, au demi ;r muaici, un cercusil mal (ait et prtent al >le, qtr nd oi a conseienoe d avoir pty un prix convatj, pour obtenir quelq'in chosads b">n 1 Malheureusement c'ea ci aiiive as ez souvent Afin d'viter aie voua ne soyez dans un el ci?,il ost trs p ^ de commander ce qu'il vou faut directement tha* le soussijn^ est le plus aocieo fihrcant d dsrcaail sur ceWfc pUoe et doqTj bonm rputation eit connue. F ix la pone do toutes les bourses HENRY STARK nue du Quai, en /ace de la. Gure N B — La nat et les jouis de tte, s'adresser su chef d'atelier, Mon iear Flchier Hu*son m Rue des Fronts forts No 602 en / de l'ancienne Cathdrale. N. B. — A par de mon Chet d'Atilier personne n'est au'orty! resa'oii des commandes eu mon nomVaillant tt Moue i geais gnranx, 720 Rut m Magasin da'J'Eiat LlDllidllO^^ 11 lt de marchan U J*i|iy Chez dises diverses Paul EAuxila Rues Iraversir* #du Magasin de J* Etat £(in t'e laite de la place lui nouveaux arrivage', ners commun ois demain, ce le veuie au raban: tenez prendis, car nous ne regardons pus aux prix. Btoftcs btancbftS pour robes et caleons. Drill kakis jaune et olive, iheviote marine, Serge coton, mai i ne pour jupes, Chapeaix de pail le POUI hcrauif, Poudres de nz, Parfums, Svoua de tuilatte cols;* te et l.a Viole'ie P.iris.chauss lies et Baa ordinaires, Fil pour crochet Joutons mtal pour col et poignets, Chaussu'rs dames, lacets bou tonnes, chemises ouletrs pour nommas, Mousseline de soie lleurs etc. C'est intressant i Itiirtt•lit. .-rtltil.feS.ai CHLOBOSt, DUIUTI --r-jtt *\ S^ w '*"^ 1t SIROP US DESCHIENS ,i |'H4xnogIbbb*' Matarataur d BaM, preacrit pat rillta medieai-. W D>aai ' ••*• arna •• <"' r-rri^in.u'. dm ur. l li.i|.iauxcf *••.*• J D.Pft, ,,„ %  ., DeaCMiaWS, ,. Bu ul Bund.y. PAR19 .1 HtfM*. '; ABONNEMENT UD.Moll Part-aa-FriiM 1 CMI i II Irfuruiii.ii; I SI llruim 3 II litaTliai lbniiiawi. |uil^ 4'IHM ,n r a %  a. %  < 1 -i ^ ! /il M -1 '/ %  *J,')c II. SILVEKA DUM le but dp plaira \ (tes nombrecx client. Ipur offre lea arti les iQiveolsdS io tefrmcheor et de toute beaut des prix exceptioyneli Bialaid lu uiarde li&asse tur les \\ de tisses Cheviot DOtrU poucts or 1 C>0 Chapeaux velours tuprenr pour Voi'e blanc I b u mm9B Oi4&& OrK"ndie couleur brod^ 45 Cbaossoi de laine d Italie fitabSDt jaune et noir ang sup il W de touiea % alitB Peicala blanc sup 7 Crpe Qitjte brod la machine d toute beaut I anne l'an IO'S suprieur douzaine 3repon fleurs couleur 1 aaoa> Toi'e voile pour peut voi iers C41 Ridtau moovBeliDB anglais LaTg Vj P X 9 1|2 \* de iOOg 10 IfousstUi 8 ^ 188e d '' *• :iW Cnf,mT '> lai P Bss'D blac aril doubie tftrsj 0 40 Diegonal noir extra ItasiP aoiru bdor-bleUrgeur 056 Palm Beach angl griB fo'rA Serge bl^u argl ia 4 70 & 0 ill Ml anglais blanc 0 70 Drill blanc un on ang'.aif 0 40 Drill coton blanc aogia.a 0 30 Driil Tussor tup. 0 30 Duck hl blanc anglaii 1 Alpaga roir suprieur oUO Kaki jauno anglais eup Colouadraps at cl bHJ o or i au 090 kki Llnaison coauetume/U petnie Si VOUF dsirez une slection de couleurs arfisttqius PreDares par des chimistes de longue exprienu Achetez notre marque iGcq d'Or* prpare pour les tri Cette peinture adhre aux surfaces les plus rugueuse Elle conserte ton brillant eite sche trs vite. Elle est tpicialement use pour les moulures, LM corniches et les pices de sculpturts. Chacun de nos ferblauc est contrl par nos labrc ftotre prix pour cette peinture dfie toute conecurrenot The Chas HBrowo Paint Co Brooklp. Geo. Jeansme Agt-nt Exclusif pour Hati 'No 118 Rue Ferou en face de lai Cimenl 0. E. en bari de 400 Ibs VIENT O v A R RIVER En vente chez 4. Practsmann-AGGERHOfjM Rue du Quai l Wia ot LU* Parce qu'tant un aliment puissant pour Us nerfs, Wincarnla attaque la racine du mal, cre une pi ovision le force nerveuse nouvelle, stimule et revivifie le systme nervsua tout aatiar. EaaayM Wincaruis pour la Nervosit. C'est inerve: 1 1 ---;. Plua de 10,000 mdecins le recommaadent. Acheiix • %  • boul-ill. H WksWali t in.ii-i'h-ii —o pn' l'oaeeafc Am i>... I. Pkarataasta, est, c %  I'-.-'AW co. CT P:„ Wlnoarnls Works, NORWION. Bn Vente chez FRANCKJ. UARTIN Au prix de 2 dollars granae boasaille a 1 dollar \\1 bouteillaa. %  lue do Mssgato de Hftaten face Usioa A Glace, Port sa Prtaca. -rSacs vides: V&Stml Sacs vides d ; u 0 ;; a m :t ^ iton a 20122 cents par 8ac, Spcialit ; S iii*si /iiliai: te dAuxima maitj Gieao 25 centimes par s?c. En ven*e chez L. PREETZMAMSl AGGERHOU



PAGE 1

Xm* aontiMo IWWmii: ijwi, JKWW tfi F*tHttkft Kttu .H iaa*CTJfl PPOPAIWTAIIIC Clment Magloire NUMERO 20 CENTIMES Quotidien Les mchant* sont toujours surpris de trouver de l'habilet la Hpub imont dont il eat question. Trouvasl honneur de confirmer Votre Et |ue autres que ledroits de douane ces circonstances amplement expo cellenee qui 1 st entendu qae loua r^V n M c rC0Q staQces f leonaea an c Livre Bleu de ftoi ab paiemn's pour la compte du Uou roie do Conseiller oancier et lad* aolament autuantique, noua les re reniement h-itien root fait? avec ainistration do Receveur Gnral, prodaiaona soue la forme calgori l'avis du Conseiller financier et qae, • H) le rapoelle, ne sexeriien* que et nette des pices acivantea ; cette fin, tout mandat de paiement ompromis sur la Mo-aiear, votre obissant serviteur, les troupes ae l'Etat et les rebelles ment sans rein fch avec tan de dans lt R-o Grande du Snd. d'aprs passion, exception faite de limnrei Ceci s'eet pasa*. M. Berno <*tant les dpches de Porto Alegr, Brsil, sion que produit certains dguse ministre dea finances. L incident le Cn prtend que les forces do gouver mme lgants ? dbarque rsnrellemoni, et il est rement on eu 200 morts et blesss; L'tflti est s no're d'snvanta^. Ui remplac par Faqnire aox financea cn jg Dore | es pertes des rebelles. On scnes reoivent les honneurs n> C. Benot aox Rtletiona fcxtrtrr ^ :cn( j que | es troupes sont la cons Kodak* , ii coneax et avtds de eurea Voici 'a pice qui inaugura M d e l'opposition au gouverneur P'cpigaide et devienuent des thmes ,8es : re Madio^fs, do, t la rlection a t r*ur prsenter au monde entier notr: Le iecretaire d'Etat des fiel. Ext. au cl.re illgale par les rebelles. iinwei. Ministre amricain DUSSELDORF-D.s rapports di!" J&] nouveler Votre excellence le ain une grve g' rale Herne ont con h r Mrd > oa ; oa ,e n arrira sttmmJES*Tff*&~"Z*?; T y UbU c a pr:,pi (t „c, ven'ion du lti Septembre 191. IQNDRESLe tLondon TiriKS d nce < Pour raihr ce ds>r, les dvo.t des possibi' t's politique* snru 7 t srci est .usre: tible d'ami pansba devant tre faites cor form PS dcoulant du dvi t'a^tis pro horaions, nour y p-rv*iir aie en la Loi ni donb les limites hibint L'fffBltsioa d 1 eaMHTH aile t n e discipline -onn! b'e aux ides ^uMAreneot vo es j'ai Banda dans e Itrritoi'fi occap 4 t i aoi n œu s devra .-n dcider WASHINGTON — D'ot. une a 1 a vioenet des i istlU ts crit ui information parvenue Wsh ngtia poseur, trouble souvent la raison le^'gouvememen s du Briil, de l'Ar et gare la volont. Stas leur impul genm* et du Chili ngocient un &iou l'homme peut tomber et rs.o:n bise de la rduc ter souvent l'tat bestial. adress au Receveur Gnral oa foa des armnien C'est ce tat d'ttp il qu'on a tol WASHINGTON—La nomination tt i comprendre en ayent tecourj i du olonel vValf-r A. Beihal comme l'initiative vraie, rsolue, oergiqu; de l'arme, suc |ue sur lea revenus douanire, con !n S?" 1 dai "' eara ' ConvenLe Colonel John H. Rueeel, comman la Banque Nationale de la Rp'ibli III"A AS C6 que notre • rŒ P* r Oidont -ia forces deeEtale-Unis la que d'Hati ara d'abord commnoi jue conirere rappelle Banque 'Nationale de la Rpublique qa au Conseiller financier et ne d'Haiti Sera paa pay sans aon visa > jue avocat gnra t De fait, di.-il dans aon nomro cdant au major gnral Enoch M )e samedi dernier, la violation de *jin vertn.'du Poavoir dont je aoia Oo a prtendu que c tait l une Crowderat envoye aoiourdbui Convention au potot de vue finaa inveati aoas l'autorit de la loi marcombinaison diitJKuenavienne pour au Snat par le Prsident Harding. lier n'a commenc qu avec le noo ,1 ' f je requiers que voua donaie* ae dbarrasser de M Borno,—an ^__^^^__^_reau ministre du lu mai 1910, immdiatement lea inatruations n risque da eaerer les mtrta du &~mes^BmBS>-^^B—^m> rsque le contrle et l'applica ion ceaaaireaafin quaccun fonda dpos Paya, que le (Temps> envjaage aula toutes lea taxes internes ont t ,u ^dit du Gouvernement Hatien jourd h ii daoe aon di'oriil. Msia ia au Hecereur Gnral. 0H ,Q l 9t %  6 n contrle dans votre nom croyons qu<4 ce font les mau < Auparavant, le Secrtaire d'Dtat Banque 00 dans aea succursales ai vaises langues qui l'eut dit mices pouvait mettre d, a Haiti ne aoit tir qae aur mon ordre Maurice Etienne fils A qui incombe cet e/l'ori? Avec M n; Ihodora Hj!ly nous rpuudrors A l'Biitfi t Sa missioo tant de fuir' l'ducation ^e la. masse, soit en r fr Dant les tend nctl de ce! e ci a ix d' bordements, soit en lui inculqua t nu idal plus r-'fi i, i! est i souhai ter quun rrouvemenc progra sisi : bientt imprimer chrz nous mdats aur les valeris provenant •"'• •a taxes internes aana tre oblig passer par le contrle du Con ** mim d Monsieur le Prsident de iule, financier, de manire que lea l Hiubliqur Mvwea d no dpartement m mis t i.- u v ai D t fltre %  "'' %  imm Mon clier Alonaieor le Prsident, K 06 1 "' te,s Que l'attribution d un Il a t port ma connaia Gouverne ...,,-,,,., avoir ornia dfaire i i.i A UQ ,nbunal % *•' promplemeot le budget natio Dffi 7 puis '' u uu & remis ce nal > r un tat de cboaea dplo ln!. ,e f 0B 0| e d ea 'sxea ind rable daoa k finance/, d Haiti et • f ,Qies de le convention, le D *ngle des Rues des Front Viet5ne Forts et du Magasin de 1 Etat ? oneoUt.on vers le Bu idal juscu; dans les divertissements p3 T.! qU8lai:nCu,,ondQ • t porte n iiaire a un surnumraire nceeaaire. aanee qae le fait par le qu f e }?* fournitaifa de bureau ment hatien d avoir on U,S. Navy News Marchandises Franaises Carnaval .* pu, aires, La chose est poiib!e, l'Elite put couper court i ces danses instinctives et bestialei qui froissent U vue loi poques carnavalesques, elle peut changer 1 tat desprit des muJtitj des, car en touie matire, les mu ti tudes se laissent volontiers con Juire par le petit nombie dhomn^qi' ia Fvrier Cct^e anne 192;, de lavis de ... „_.., r .,. ,.. SMYRNEMU'tipni Krmal Patous, a vu la renausance des ,oar{|j M /0 i ecte n possession da COVPIIS eneni de i Fn-r7anr""nTr MM ausara dlnmhS .? !" f? „-! *>a, le leader nationaliste turc, est nes carnavalejques d autan, moins MncM suprieures •e trouve ^ £ ffS ^iut^Xt f 1 !' P caIme rgne | travers le choc ^tri^*"* Dan, tous pays, l'lte est le P ~ 'Me du gouvernement et pour Terta del Lo. martiale, ooar faire % %  %  n v,re dditionnel siens du Bel-a.r et Motne-Jjuffe (? ou H urgente, sous la dpendance Sceaux dpeosea nationales ncea %  ' %  • entr au poit d'ismed ou de venirs b en douloureux. Le Uercle woeelller ou da Receveur et %  tirea. Un ma en oatie inform qae SmyrnePort au Princien, Bigitelle le Petit ndi 5 e ri8 de for m a, t *e t Gouvernement baitien a dea fonda BELFAST—La position tenue par Cercle et d'autres ceiclis moadains Hi-iirf f 1e P* nie doit tre agre, provenant dea contributions int le leader rpublicain Bofin dans les ont attir petits et gjands, jeunes et ^on. i ,a ,0,, ette d h aour rianrea eu dtpt la Banque Natio trontages d Angca du comt de Ca vieux Les rues ont t tnio n de ce £: ; rtr:x tœAtexssJt S i Sif b,l,, e "' l&t2iZxrJi '-r. { %  •'•'• igiela^featiesiequelqu a ten accomplisse, comprennent w t ndeie Jrojjer. fminine i conititH-r une croisade S 8 • %  oerne, fau:e de.pouvoir dpense de aea fonda aoua le son LONDRES Une dpche du Cen patriotique, „.. f Ja dns.se qui ne fonction >rle da Couaeiller financier, et le tial Ncw.de B-rlin aujourd hui dit Cependant, une note spcial •, t l fait de n avoir pas fait voter le bud qae 2 soldati f . v'i 9 t u allemand o igmale ievcu.it uu cachet par uu tecteur n da peuple, >1 a pour de voir di s'lever a la notion d: I lJa lt pubne. .') lo utio 1 essentielle est d m->iotenir i tout prix la vie saine Je la soci . Il est vrai que e; nom mes rpugnent i changer b usque meut leurs mbitudes, mais une ente cour^geuee, dsintresse, pr e i bri ser toutes les lsistances, peut parv; nir au ban rsultat udti.i tri Avouons!^ frinhement, no? joir nes carnavalesquei ptsenteni des abus, 1 immoralit s'tre IVK t o d'avidit 11 m'es, doulou eux d'rilir m?r : Seul dans moa Pays, oareil e chose se voit. Donc, je cro s re un aurais Y* oarn at '* 8 "" ali0L '1 U1 a rojl 8t Q* 1 ^ 0 1 a prolong d'une ma ont t tus dans une chauffoure lier,' a t appote par le courageux tiaiiiH 008 de CeC 8 Prfre faute u'ere indne le moment o ce contre Gelaenkirchen dans la Rhur. quand industriel, Pantalon Guilbaud. Je confrA. ••"il !" ont bandon le aurait di pasaer en aa^ maina. fa soldats allemands arrtrent une Anaat, la feule enthoa>iasme a "taii!, 81 '*#** do \ortanc7v.tae 0 oo e nr q i e% e o1v d er^ COate0tDl dfJ >\d.is s^ttoa tion par des v.vaU des cra. et n, p.i l'aifirmer lSr?Ha!!rneta mdlTSSi tttaM P Ius arageanls, tt les raffin, pusillanime r jeie.n est broaa de main de 5? telle, qu e?.e. VUMS !" Le "** U Tf StS 5 P ,Dt hsit d? >*" ffi ?? f, comme il fallait a'y attendre: Pr le Conseiller financier sciant gnralement plus ferme i travers le vers nos rues, ce sont des scnes de I yavona relev aeulemeut one "es imm .d.atement en vigjeur; monde, except dans certains pays ce genre qui devraient plntt taire Uiiiude e t UQe | geaBa ^ L U i et je ne saurais tiop for emeni vous d'Europe notamment en France, en le charm? dea yeux, aax journes %  nos la libert de h s tpsrer ci, o-glg^r a le foire. Italie, en Allemagne et en Pologne, carnavalesques. .fc'iaabiH permisaioo de notre Jusqu'au moment o les mesa d aprs une statistique publie par le La civilisation dit on est raisonbureau interna'io isl de travail. ns ou iasuactive. E.le est raisonue DUBLIN L: D Thomas O Hig pour l'il.te, instinctive pour la fou e. gins de M-iyborough, pre de Rrvia II est certain que lart de bien vivre Ainsi, avec une ducation 1 O'H ggins, ministre de l'intrieure de demande d;-d.vertissements, seu e ne. mnns primitive, sve; da JI l'Etai Libre, a t assassini aujour ment tout en ;.y aJojoant, les incli veaui moyens trouvs pr ?• n t r ivum ,„,„, >r3 .,.,,„„„ ,, d'hai. | hommes arms se tendirent nations devront tre satisfaites dans tre au g' os peu jle de saits.'ue si j l'einemeot"d'ttior7 M ecVp U irgr d p7uaer"da fonda dil" Gonvrn" j 8a 'dence, en obtinrent lentie une certaine messie Dans le cas % 3 Q t et aojf t, l'Bite u-, con P 1 que tout mendai de pa:e* dut eu sa ooeaeasiou, except aur '*'ds d'une ruse et le turent contraire, ceite sat-riaction ccfsaui pi, cOdOll cela se vo.i u tjut ail lrvnr 0UVM aement adresse an mon ordre. coups d' .mes feu. d'tre utile et agrable, devient plu leurs, sa tniasioa civiiiiatn • ., ur gnral on la Banque % %  Avec l expresaioa de mon estiBU£N0S-\1RES— Il a t rsppor t nuisib.e. Inelle. " oniqu au Uouaeillsr beap ma et de ms considration, je suis, t qu'une rencontre a eu lieu entre Quel est t'edet direct da ce dploie Constantin DfJ dr'KVc. E!*'*rea expdiantes auront t prie*, je I "exactitude est uno erreur de croia quit tri da mon devoir dem L t b Q 'eat pas en liriti que lea pocher le dboura dea fouds prove ,A, i DterLtJB paaareut aoua le nant dea coutnoutiona otrieuraa sja a u Heceveur gnral, maia et j'ai voua tuformer qu A .cette su mme moment o, fai date j'ai ordonne au Directeur de la "une pieue deux coupa, le Banque Nationale d'Hati de ne paa D^nc, E ite, 1 œuvre. — Apprj nez au gros peuple les convenue .4 de If vie civi.ise. L;s traiiards t les letardataires, livii Irnpuisi)..' de leurs pp-eice* peniez 1 r/or mer l*urs codscioces, lixez Isi. tentoo s\ii ie> rgles de ia mora.e.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05860
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, February 15, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05860

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Xm* aontiMo

IWWmii: ijwi,
JKWW tfi F*tHttkft Kttu
.H
iaa*CTJfl ppopaiwtaiiic
Clment Magloire
NUMERO 20 CENTIMES
Quotidien
Les mchant* sont tou-
jours surpris de trouver de
l'habilet liOTHUKOB
ai2Cio^.:jan#j\ti!ciciiQN vm
TBLKPflt)NIJIfo 341 C.'g
Une page Financire de
l'AdminisIralien prcdente s
(Les Taxes internes)
Notre
excellent aonfrre le Or et vis par loi, avant d'tre
JemP8 * d*Q8 an ddi ces euba- pay Un mettait ce moment l les
tantieiB ditortaux Joot il a le se-jrt, bouches doubles.
i examin las cirrons snces -at Qnaot la lacune, elle cooaiate
Jeaqcellee le contrle financier da daoa l'omission, sapa nul doute in-
-onseiil.-T de ce non a pas tendre volontaire, des circonstances relles ment ._
lur noa Taxes internes, conati'uea daoa lesquelles eut lieu I empite* des crdits r
par tous les revenus d> la Hpub i- mont dont il eat question. Trouvas- l honneur de confirmer Votre Et
|ue autres que le- droits de douane ces circonstances amplement expo cellenee qui 1 st entendu qae loua
r^V nM c'rC0QstaQcesf leon- aea an c Livre Bleu de ftoi ab paiemn's pour la compte du Uou
roie do Conseiller oancier et lad* aolament autuantique, noua les re reniement h-itien root fait? avec
ainistration do Receveur Gnral, prodaiaona soue la forme calgori l'avis du Conseiller financier et qae,
h) le rapoelle, ne sexeriien* que et nette des pices acivantea ; cette fin, tout mandat de paiement ompromis sur la
Mo-aiear, votre obissant serviteur, les troupes ae l'Etat et les rebelles ment sans rein fch avec tan de
dans lt R-o Grande du Snd. d'aprs passion, exception faite de limnrei
Ceci s'eet pasa*. M. Berno <*tant les dpches de Porto Alegr, Brsil, sion que produit certains dguse
ministre dea finances. L incident le Cn prtend que les forces do gouver mme lgants ?
dbarque rsnrellemoni, et il est rement on eu 200 morts et blesss; L'tflti est s no're d'snvanta^. Ui
remplac par Faqnire aox financea cn jgDore |es pertes des rebelles. On scnes reoivent les honneurs n>
C. Benot aox Rtletiona fcxtrt- rr^:cn(j que |es troupes sont la cons Kodak* , ii coneax et avtds de
eurea Voici 'a pice qui inaugura M de l'opposition au gouverneur P'cpigaide et devienuent des thmes
,8es : re Madio^fs, do, t la rlection a t r*ur prsenter au monde entier notr:
Le iecretaire d'Etat des fiel. Ext. au cl.re illgale par les rebelles. iinwei.
Ministre amricain DUSSELDORF-D.s rapports di- J& ( Je suis heureux de ponvorre sant que les al tuands organisent J b) rjd js r>]
nouveler Votre excellence le ain une grve g' rale Herne ont con h r.Mrd> ,oa;oa,e ,n arrira s-
ttmmJES*Tff*&~"Z*?; T. y UbU c a pr:,pi(t c,
ven'ion du lti Septembre 191. IQNDRES- Le tLondon TiriKS d nce
< Pour raihr ce ds>r, les d- vo.t des possibi' t's politique* snru 7 t srci est .usre: tible d'ami
pansba devant tre faites cor form ps dcoulant du dvi t'a^tis pro horaions, nour y p-rv*iir aie en
* la Loi ni donb les limites hibint L'fffBltsioa d 1 eaMHTH aile t-,ne discipline -onn! b'e aux ides
^uMAreneot vo es j'ai Banda dans e Itrritoi'fi occap4. ti aoi n u s devra .-n dcider
WASHINGTON D'ot. une a 1 a vioenet des i istlU ts crit ui
information parvenue Wsh ngtia poseur, trouble souvent la raison
le^'gouvememen s du Briil, de l'Ar et gare la volont. Stas leur impul
genm* et du Chili ngocient un &iou l'homme peut tomber et rs.o:n
bise de la rduc ter souvent l'tat bestial.
adress au Receveur Gnral oa foa des armnien C'est ce tat d'ttp il qu'on a tol
WASHINGTONLa nomination tt i comprendre en ayent tecourj i
du olonel vValf-r A. Beihal comme l'initiative vraie, rsolue, oergiqu;
de l'arme, suc
|ue sur lea revenus douanire, con
!n S?"1 dai"'eara ' Conven- Le Colonel John H. Rueeel, comman la Banque Nationale de la Rp'ibli
iii"a AS C6 que notre rP*rOi- dont -ia forces deeEtale-Unis la que d'Hati ara d'abord commnoi
jue conirere rappelle Banque 'Nationale de la Rpublique qa au Conseiller financier et ne
d'Haiti Sera paa pay sans aon visa > jue avocat gnra
t De fait, di.-il dans aon nomro cdant au major gnral Enoch M
)e samedi dernier, la violation de *jin vertn.'du Poavoir dont je aoia Oo a prtendu que c tait l une Crowderat envoye aoiourdbui
Convention au potot de vue finaa inveati aoas l'autorit de la loi mar- combinaison diitJKuenavienne pour au Snat par le Prsident Harding.
lier n'a commenc qu avec le noo ,1'f je requiers que voua donaie* ae dbarrasser de M Borno,an __________^__^^^__^_-
reau ministre du lu mai 1910, immdiatement lea inatruations n risque da eaerer les mtrta du &~mes^BmBS>-^^B^m>
rsque le contrle et l'applica ion ceaaaireaafin quaccun fonda dpos Paya, que le (Temps> envjaage au-
la toutes lea taxes internes ont t ,u ^dit du Gouvernement Hatien jourd h ii daoe aon di'oriil. Msia
ia au Hecereur Gnral. 0H ,Ql9t 6n contrle dans votre nom croyons qu<4 ce font les mau
< Auparavant, le Secrtaire d'Dtat Banque 00 dans aea succursales ai vaises langues qui l'eut dit
mices pouvait mettre d, a Haiti ne aoit tir qae aur mon ordre
Maurice Etienne fils
A qui incombe cet e/l'ori? Avec M n;
Ihodora Hj!ly nous rpuudrors .
A l'Biitfi t Sa missioo tant de fuir'
l'ducation ^e la. masse, soit en r fr
Dant les tend nctl de ce! e ci a ix d'
bordements, soit en lui inculqua t
nu idal plus r-'fi i, i! est i souhai
ter quun rrouvemenc progra sisi :
bientt imprimer chrz nous
mdats aur les valeris provenant "'
a taxes internes aana tre oblig
passer par le contrle du Con ** mim* d Monsieur le Prsident de
iule, financier, de manire que lea l Hiubliqur
Mvwea d no dpartement m mis t
i.-uv.aiD,t fltre "'' imm Mon clier Alonaieor le Prsident,
K06.1"' te,s Que l'attribution d un Il a t port ma connaia
Gouverne
--------...,,-,,,.,-----.......... avoir ornia dfaire
i i.i a UQ ,nbunal- ?*' promplemeot le budget natio
Dffi 7 puis ''u uu & remis ce nal > r un tat de cboaea dplo
ln!. ,ef0B"0|e dea 'sxea ind rable daoa k finance/, d Haiti et
"f" ,Qies de le convention, le D
*ngle des Rues des Front Viet5ne
Forts et du Magasin de 1 Etat ? oneoUt.on vers le Bu idal
juscu; dans les divertissements p3
T.! qU8lai:nCu,,ondQ t porte n
iiaire a un surnumraire nceeaaire. aanee qae le fait par le
. qufe }?* fournitaifa de bureau ment hatien d avoir on
U,S. Navy
News
Marchandises
Franaises
Carnaval
* .*
pu,aires,
La chose est poiib!e, l'Elite put
couper court i ces danses instinctives
et bestialei qui froissent U vue loi
poques carnavalesques, elle peut
changer 1 tat desprit des muJtitj
des, car en touie matire, les mu ti
tudes se laissent volontiers con Juire
par le petit nombie dhomn^qi'
ia Fvrier .
Cct^e anne 192;, de lavis de
... _.., r, .,. ,.. SMYRNE- MU'tipni Krmal Pa- tous, a vu la renausance des ,oar- {|jM /0iecten possession da coVpIis
eneni de i Fn-r7anr""nTr mm ausara dlnmhS .?f? -! *>a, le leader nationaliste turc, est nes carnavalejques d autan, moins MncM suprieures
e trouve ^ ffS ^iut^Xt f1!' P caIme rgne | travers le choc ^tri^*"* Dan, tous pays, l'lte est le P ~
'Me du gouvernement et pour Terta del Lo. martiale, ooar faire ? n*v,re dditionnel siens du Bel-a.r et Motne-Jjuffe(?ou
H urgente, sous la dpendance Sceaux dpeosea nationales ncea ' entr au poit d'ismed ou de venirs b en douloureux. Le Uercle
woeelller ou da Receveur et tirea. Un ma en oatie inform qae Smyrne- Port au Princien, Bigitelle le Petit
ndi 5e "ri8 de forma,'t*e t Gouvernement baitien a dea fonda BELFASTLa position tenue par Cercle et d'autres ceiclis moadains
Hi-iirf f1eP*nie doit tre agre, provenant dea contributions int le leader rpublicain Bofin dans les ont attir petits et gjands, jeunes et
^on. i ,a ,0,,ette d, h aour rianrea eu dtpt la Banque Natio trontages d Angca du comt de Ca vieux Les rues ont t tnio n de ce
:;rtr:x tAtexssJt S i Sif b,l,,"e "' l&t2iZxrJi '-r.
{'' igiela^featiesiequelqu a ten accomplisse, comprennent w t ndeie Jrojjer. fminine i conititH-r une croisade
S8 oerne, fau:e de.pouvoir dpense de aea fonda aoua le son LONDRES Une dpche du Cen patriotique,
.. f Ja dns.se qui ne fonction >rle da Couaeiller financier, et le tial Ncw.de B-rlin aujourd hui dit Cependant, une note spcial , t l
fait de n avoir pas fait voter le bud qae 2 soldati f . v'i 9 t u" allemand o igmale ievcu.it uu cachet par uu
tecteur n da peuple, >1 a pour de
voir di s'lever a la notion d: I lJa
lt pubne. .') lo utio 1 essentielle est
d m->iotenir i tout prix la vie saine
Je la soci . Il est vrai que e; nom
mes rpugnent i changer b usque
meut leurs mbitudes, mais une ente
cour^geuee, dsintresse, pr e i bri
ser toutes les lsistances, peut parv;
nir au ban rsultat udti.i tri
Avouons!^ frinhement, no? joir
nes carnavalesquei ptsenteni des
abus, 1 immoralit s'tre ivk t o
d'avidit 11 m'es, doulou eux d'rilir
m?r : Seul dans moa Pays, oareil e
chose se voit. Donc, je cro s re un
aurais
Y*
oarn at '* 8""ali0L '1U1 a rojl '8t Q*1^0*1 a prolong d'une ma ont t tus dans une chauffoure lier,' a t appote par le courageux
tiaiiiH008 de CeC 8 Prfre faute u'ere indne le moment o ce contre Gelaenkirchen dans la Rhur. quand industriel, Pantalon Guilbaud.
Je confrA. "il ont bandon le aurait di pasaer en aa^ maina. fa soldats allemands arrtrent une Anaat, la feule enthoa>iasme a
"taii!,81 '*#** do\ortanc7v.tae0ooenrqie%eo1vder^ COate0tDl dfJ >\d.is s^ttoa tion par des v.vaU des cra. et n, p.i l'aifirmer
lSr?Ha!!rnetamdlTSSi tttaM' PIus arageanls, tt les raffin, pusillanime
rjeie.n est broaa de main de 5? telle, qu e?.e. VUmS Le "** U Tf StS 5 P,Dt hsit d? >*" ffi ??
f, comme il fallait a'y attendre: Pr le Conseiller financier sciant gnralement plus ferme i travers le vers nos rues, ce sont des scnes de
I yavona relev aeulemeut one "es imm .d.atement en vigjeur; monde, except dans certains pays ce genre qui devraient plntt taire
Uiiiude et UQe |geaBa ^LUi et je ne saurais tiop for emeni vous d'Europe notamment en France, en le charm? dea yeux, aax journes
nos la libert de h s tpsrer ci, o-glg^r a le foire. Italie, en Allemagne et en Pologne, carnavalesques.
.fc'iaabiH permisaioo de notre Jusqu'au moment o les mesa d aprs une statistique publie par le La civilisation dit on est raison-
bureau interna'io isl de travail. ns ou iasuactive. E.le est raisonue
DUBLIN L: D Thomas O Hig pour l'il.te, instinctive pour la fou e.
gins de M-iyborough, pre de Rrvia II est certain que lart de bien vivre Ainsi, avec une ducation 1
O'H ggins, ministre de l'intrieure de demande d;-d.vertissements, seu e ne. mnns primitive, sve; da ji
l'Etai Libre, a t assassini aujour ment tout en ;.y aJojoant, les incli veaui moyens trouvs pr ? n t
r........ivum ,,, >r3............ .,.,, ,, d'hai. | hommes arms se tendirent nations devront tre satisfaites dans tre au g' os peu jle de saits.'ue si j
l'einemeot"d'ttior7MecVpUirgr d p7uaer"da fonda dil" Gonvrn" j 8a 'dence, en obtinrent lentie une certaine messie Dans le cas %3 Qt et aojf t, l'Bite u-, con
P1" que tout mendai de pa:e* dut eu sa ooeaeasiou, except aur '*'ds d'une ruse et le turent contraire, ceite sat-riaction ccfsaui pi, cOdOll cela se vo.i u tjut ail
lrvnr 0UVMaement adresse an mon ordre. coups d' .mes feu. d'tre utile et agrable, devient plu leurs, sa tniasioa civiiiiatn ., ,
ur gnral on la Banque Avec l expresaioa de mon esti- BUN0S-\1RES Il a t rsppor t nuisib.e. Inelle. "
oniqu au Uouaeillsr beap ma et de ms considration, je suis, t qu'une rencontre a eu lieu entre Quel est t'edet direct da ce dploie Constantin DfJ dr'KVc.
E!*'*- rea expdiantes auront t prie*, je
I "exactitude est uno erreur de croia quit tri da mon devoir dem
L "tb Q'eat pas en liriti que lea pocher le dboura dea fouds prove
,A,iDterLtJB paaareut aoua le nant dea coutnoutiona otrieuraa
sja au Heceveur gnral, maia et j'ai voua tuformer qu A .cette
su mme moment o, fai date j'ai ordonne au Directeur de la
"une pieue deux coupa, le Banque Nationale d'Hati de ne paa
D^nc, E ite, 1 uvre. Apprj
nez au gros peuple les convenue .4
de If vie civi.ise. L;s traiiards t
les letardataires, livii Irnpuisi)..'
de leurs pp-eice* peniez 1 r/or
mer l*urs codscioces, lixez Isi.
tentoo s\ii ie> rgles de ia mora.e.
.


.
LL rAT!N
Gable
;3SKGifir.-
^Nouvelles trangres
Les Cours
' NEW YORK ij Sterlng 46 8j lions sur les lignes allant
Fnnc 16 5 en Hollande L'occupt
Paris 14
S'e'lirg
DoUai
Danslla Rhur
mesures ont t prises fin de per
mettre aux autorits franco-belge! de
surveiller les exportations et importa
lant de la Rhur
on d'Emme
77 815 nch et Wesel donne aux allis le
ib b; ) contrle de deux ports du Rhin, Em
rcerich possde les bnreaux de doua
ns, des fonderies et fabudues de
rails.
' WASHINGTON 14 L ambasia
deu: de l-'ian.e fait savoir qu' la da
te du 12 fvrier, il y aurait ra.000
cheminots franais et bi'ges 1 la dis
position du service technique La
France tait en consquence en tat
d'obtenu aclant de charbon qu'avant 1 occupa -on avec 1 espoir d>ugneo discours du trne par lequel il a on
er la p oducttoo. La France. Il hen *lk deux.me session du U ri
e ctu lie. est en mrsure de dire P"1"1 S0Q leoe' ?
cheminots allemands itravaillex < **. Qd,s q n
vernemeit ang'a" ne pouvat parti
ciper sux opra"'ru de la Rhur. H
PHENEZ GK&E
.,/MMT IMSYA7DNS
et produits similaires que Von cherche
substituer
L'Emuson Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
Au Parlem&nl
britannique
IOMDRESLe roi George insiste
an
il a on
omit. pM*
Cflmp
i Gnral Hussel
Samedi dernier, le canp gn<
c Rusell tait trs anim. DsJ
litaires et civils assistaient aux
PARIS D'apri le? itttietiqnea
pub'iei p.r le barman interna'io ml
du t C3 u as .. 1:1 s-.r dos le minlfl ei
tier except en certain Days d'Eon
pe speialeraant en t-rance l'all,
Allemagne, Pologne Ko France le*
Une runion de* Au
Planteurs des
Cannes
On annonce oour le 2') In courant
l'arrive de Mruehur E EU o't. Le*
rhoteura ont <-eraia oour no es cette navres des marines cotps.
date lea disooaitiona dernier qu il
4t vnt orenlre oour, au ea. o il E ent prsents le colonel
faudra abandoiner tout espoir dV cnef &t l'O cuoation, le colonel
cordvec Ha'co. fixer contre eux jes gnraux M- Doutai et
l'emploi qui toit tre donn anivn- jM mt:ors 13 .Ws'er t Randarr,
les rgions, aux cannes d^e ma et c,oiuio'ef Nllban E Landonet
df a autres C-u ci devront faire do ,.,', .,.'". eu b-r .,;
ttrw de convmtatiQ* ^eox II feront Mfi le lieutenant Sh ker. etc
itrip
dn $irov de distillation oour avoir un
rendement rArnnnrateur a m'
Oea tableaux de riparatioo ont' d'an res,
d'i ir. Ei amendant la pr x rici ne-,
L Essor
aux cnemiro'.s
ou filtxt.
"Les IroQDtj franchises dius la Rhar
excellent et les qu: qu s inedenti " Les '* et pirth ?T 7d
ligntes dans les dpches sou sans <>rorg. * amande le retrait des priv ont aagmt depuis Fvrhr
iODOitaoce Pour l'instant il n est upes anglaise* de la xane de Colo ty2. et le coot de la vie aug-nent-4
Msqaestiondenvoyer des renforts * et voudraient que lAngeteiie dapu.a rnai_ dernier En Soiaae on
5I-. Bhm 'mSnAtnif m ohi n'ait aucune respoasib lue ds ac es lea Dnx -ent atablea I t d^ruior
dans a Rhor, ^pendant******** de u Lfan:e Ui commencent a angm> ter-
Slti SmVutmfM Le Roi a parl de la que.t on de If .luvoroeroent al emand vient du irop de pet>t moulin ae maintient
augment mais ceux au se trouven am-ricaine d.sant qui se r d'aifaeer one nouvelle no e de pro avec beaoeono de fermet et les
actue.emeitdan-. 1 Moi an MM di rzlemeot qui montre la ,e^ at,ou COjtre l occuP,t,on di ,a clairina et ufia manlfea'tnt la ten-
l'exploitation d- as o/ w irais g"!_5JJJ!1T"q mmikSL *hw'C* noe *mU^ l oooopa 3wct la rraoen Une importante
nombre p us que suffisait pour traos r .'ro_**_!:. VJ^^. 4_ t'oo tra iae de comiefo.ee pire reunion a'eat tenue* ce bom' din,an
norier le du bau dont lamlior.t 01 Te uce a ' "JJ1 ,on' '*c c"c "u mn'.urDi aire, excut envm-a une elle matin U la Croix dea Boaqaeta
,e pioduit chaque iour dansl'etploi ds:?ar*,a e co,s*-r ea 8 nde Datoeaaoa dfense Elle ajouts que
talion. Les approvisionnement pour fM Pexp HfH>a d e P3,- que la ,.ao r lbvion p U comm.aa.jn
les uoupes et les populations sont b ^ ' ^-'J; ri8 *;^e >* -naue ne lfaliM paa ces mta
* ., ,. i ,nrtrr.v onnf rata a aus&i pirl 1 .s prob m s iit r s iui vio en. le trait de V-raai lea
ssu.s et tous les apptov.l.mm ^ 0lrtieVtwm,idtt tBOat C te approbation dit la note mon
" La session s'esi ouverts ave. le ci re DM foia de p'na qua la conova
na^ial haKitiie' *'0Q Rb loaoe ia eralli^ est nne ine
iudiReaisdes distribution! de soupe n?,Sami7rmii--^rifcwlitilll ^1QP P<'>t*fM tcanca'ae. Ls goo-
malgr l'opposition manitiste par .^"ffBJff A"1 oro este gsle
les au-.orits allemandes. M4Hn U j^urtw W.jj ment cootre cette prdis viol
ton du trait et du droit-
ments pour les t oup*s
France. Les s^ld-ts atis tont aux
da i oi sar
T, ____ *i^^ pouvoir garder les troupes anglais
Un bureau flottant ,Kurl, Rr?3,at.ilaPut, quelegon
vernem:nt trarus ou aliematid ne
WASHINGTON Le buieiu m prenne une mesure impossible ce qui
torologique flouant pour aider i sertit un grand malheur parce qae le
protger des milliers de personnes et retrait des tioupts sigiitivait u fia
des millions de dollars de marchan &. penttnt] L avait en:ore 1 espoir
dises sur mer est presque :oasidrJ que quelque chose pourra t s produi miestoa du daarmemerit de la eo-
lait accompli par suile de re qui peimettr7it l'Angleterre d'm c,t dea n3ne l'adopta'ion de
~.-*- m__ .r tourna Im naaanrai manan ihlai d'aa
GENEVE- Lea reprsentants do
travail odt recommand la com
re dans le rio ,.AnaQ.i-__aa________l
les civils Mr Durn.i
M Child; des dames|
es reporteis des ioan
* et le Matin > et 1
St es
L-s spirants o'firiers taleill
de la part e.
A huit heures et demie, l'i
co nmence.
L s mitra'lleu es cache! soai|
a'b:s'M balayent le terrain. Oi|
vo.t rcftit
D. minute en minute les
ton entendre leur j:rondement i
non.
Le colonel Kant avec ss
observait le rsultat du
ion des m.trai '.eu es
minute;-
JTint ce temps, av.-cunei
.Jle a t udie hier matin par UIr d;*"e deremnrqae. !'
Cuommieeioo qui a travaill hier voMe capitaine Nathan B. W
juaa 2 heures de l'aprs-midi Lea nous lournit des explication!,
ministre* dis Relations alitrienrea, 4Pe lc malf Brewtter tau
de I Intrieur ! de la Justice ont mme avec les aspirant! otl
pria par aux dlibrations. On croit Subitement p;e..d rosi iosl
qu'il y aura quelques re ouche*, terie, il s'agit ponrcledei
mais on ignore leur nature. piaCe. Ele attaque vive**!
Mr Lhnason n^ pas accept la nolie coafie,e Luc Dorsaiof
prs.deuC9 de ia Commission com- tle n.tvoif embrlM|
a et1 co me .TF _;,-.. **t-___. .ij
1#W i9 vue obse
rEaugratioii w
,| k France m Joint, duec eu m nM tn dang.r de gue re u,us .c r,u face ucetJ8aire aQ degarm8(Ilet raa
bureau toiologique des Etat* che orient quoiqueles; Turcs com? terlel [| ont galement nagger que me on u, d.aail ii le
Unis est paibi de Nouve.le Orians ttssent SUr notre prtendue lassitude \t 80oit devrait tudier le probl M, Jams Thomas et M PflOe
dimanche sur le navre de l coie de ,je \ gyerre. Nous ne vouions pas la me des rparations et ea tenir pr e rdigera le rapport. "
malice maichaade franaise t|acques guerre, a ajoul le Premier ministre, a offrir ses services iour arriver au ut membres de la eommission
artiet qui sejend Anveis avec mais si elle est inviiable il faudra rglement des qoeatinns. Une rs ont : MM L. C Lb issoo, J Ttio
les p.otesseurs Coyec^ue et Adeline, it fairt>
des mioiologisles expi .meutes et
iD,UCtU Ce n.v.re pendant son MU9a0Uni 0CCUpe
vov ne QOi
un conseil
RO'dE Le grand conseil des fas
Cistes prsid par Mjssoliai a adopt
uue dc-cisioa qui oblige les fasciste*.
qui sont ,v.i si franemaoas .4 renoa
cer leur titre de fascistes on de
lranc maons.
lotion rdige dans ce sens a t
dposs par lee journaux- La com
raitsaion s'est ajourn) au 4 Mai
aprs no discoare da prince Radzi
will de Pologne exp'i | i nt Techec
de lasonfrence de Mjscoo suc la
liai tstion dea armamanta terres
trei
rire militaire de faire cea n
C'est bien i raison qu'un
dii =
L'artillerie piloane, lil
mas, Danache, R Auguste et 11. conquiert a.
Prlce Les soldats avancent. Deu
Oi eroit que le rapoort apra prt sont envoy e ils s'ar 4 eitl
de bare^u meto ologique Mitant
pour .es gouvernements des Eitats
Ujis et F ance et enverra de lous c
ts pat rai o deux fois par jour, ^ les
suiats des observations 4pour l'usa
^e d: tous .es navites qu'ils pour
ont atteindre.
Au Snat
am icain
WASHINGTON- Parlant de la si
tuaiion de la Rhur,ie'snaieurdmo:ra
te Fletch a' dJar au, laque l occu
p^tionde l'Allemagne par a Fiance ~"".Ti," VJ ^"."".ITJl.M -" diateme t dea rsnltata i ,n;,, l
tst laisonnabe La JusIkc et le droit
mages quelle a caa.e. aux piopne QM fle 4VUM lU ty,0Q. A||cao n Sq maig [a coqc|q|10j
taitessans pailer des moiU- Le laa cairasse ne Mra conslru,t pendant de Is paix,
pour la
ton il.
sance de vendredi ou de
Aoutj au p-ogram
nie naval franais Jjgj*
(j Mita fdMii ^^ ^
Mil P sJlLUl|llL 1111U 11 iJ La sance d hier, mercredi, a
CO.iSTANTINot'LE- D'ap-s les tomme la prcdenta, tri courte
irnirea j iveiles r raei d'Ango-a Ptl M.pTM.-ferMOI aanctipr
dernires
les Turcs poarauiven; une poitij.ue
de ca'me et modra io i- Lea allis
ant p.ainuit dis mes ares
s pour ftire 11 ;h & toites
on
o offre
PARIS- t Le Matin
minutre de a ra.ruie p r ^ p un
nouveau p og amme nav.l pour nae
, ; ; le les eve nalits. Oa compte qua lar 5"*J?**
riva d'1 met Pacha pr djin imm nt-
ner et la correepondanea
rien da particulier.
a.1?. i:o,![eLnn1V"r.t,rI,n1C0p SrliiMititlotia
te de la mise.on de la Co nim-aion '
da v tr.ui Mr Eue. aot.
veau les muraiileuses toit
et ap e, huit minntes iefl
ra*M lequel ils clai cissent U]
L w.nterie att que ave: U
gteaades te mettent de la pi
s ut tri vif. et la position
Le coop d oeil tait cl
man's, l'an to:me kh ni M
dant avec le terrain.
Un camion toute vitesse'
dre les cibles portraiturs1
empressement Ion secourt|
leur Fietcher a ajout qu'en igisnnt Us 8 dern,eres anne8i mais jj
comme elle la tait, la France n a pas
voulu taire taiage de sa puissance
militaire mais tout simplement met
tre tin aux mlhodes dilatoires, mau
vaises excuses et mu\aise foi viden
te de l'Allemagne pour ctnpper aux
justes cbligalicns.
> - -^ i-- tu m,. I^SSSTSSmffTSi Scheresse n
Plaine
On nous dit que la scliereasa eit
tr* forte dam la plaine dn Cul de*
Sac aartoot dsns les comm.iaes ds
'liijiuaxeau, Croix dei-Bouquets et
Ganimer. La mis.e es. grande daas
ces communes et lus derureb nou
vtile reua disent que la cholrioe
a beanuoup diminue. L'eau potable
ae tau da plus en plus rare
pro
grammt p:vo t la coastra:tion de f>
croiseurs, i ; contre torpilleuis et 34
sous marina.
Le gouvernement a soumis la
himbredes dpnts un projet de loi
.uionsanl lemosion au|:oarsde 19a}
ce treixe milliards de francs de bans
La neige en Roomaoia et une tero
p.e en mer ont retard 1 arrive
d-lamet Pacha t c j .- mtinople
du trsor, courte criauce. re.nbour
VllleS OGCUpeja sMtot en 10 ans L mission de 4
DUSSELUORF vimmeiick et We milliards franc- de bas, autoriss
sel, suues sur la lira diuitedu Phm P" le cfeills provisores, vote le
noid-ouest de Dimddoif. ont t oc 51 Cceab : est comprise dans la
cupes par les uoupes belges, Des nouvelle mission propose.
Avis
La Sgatioa de Krauce a rei r
cem nent la dernire dition du tarif
douanier franais, contenant le mon
tant des axea perues l'impor Psavsnsn 4s l'^iuautfs La Knensv* x
tation en r'rance do i marebandiaes ,rPn,e Juj tMUaUva a aoue cbirmam ia
trangres EUe tient ce tarifa la JTU^SSmS so. M j Wlte -B0US
dispesuion des commereauu expor 4amWro ptrwadtr que u ihr*c.e u f-
Iateura> vsritc" a', appeltc a vu bel avanir.
LE DOCTEUR
Lknlt 0* Aloxaodra
_Noui *v jih appr ave : ni.niunc.ii taisants.
La deuxime partie du pii
a t des mieux nssies.
sont poses, divers paysage'
aines.
L'instructeur Whaley
explications et les exer:ices<
cent. Notons la pasitioa
couchs plat ventre.
Malgr le vent, le rem
partait.
Noscomplineats su mari
ner W. G. Allen, instr
camp
La troisime partie a *!
monstranon avec les mac
Les tireurs encore uae oc
firent acte d'entrainemeati1
cision ie but a t at e et,
Vers lee dix heures prs l*j
?res prirent a et l'on se 1
chant d'avoir pass d'ans*'
moments au Camp gn'[t[
Cil


LBtMVrlN
IPHARMAdS
PRINCIPALE
(2 H. CANGNNE
40, RUE RAUMUK
88-90 OULEVARD StaUSTOMl
PARIS
fend 1t
LB MULLBtTK M A iicir OU MONDB
Produite dM Premires Marqut
et toujours de premire iraiceur
UNK SBULE QUALIT :
-LA MEILLEURES
RAYON SPFCAL.
POUR LfcS COLONIE
DROOUHB1B, HIRBOIUBTUUK
PCIAUT8
rru*iMi et Etrangres
9SLS DE QUININE PURS
Tous produits en flacon,
ampoules, comprims, cachet t.
SOLUTION HYPODKRMIQUKS
BANDAGES. CEINTURES,
BAS A VARICES
APPAR1ILS HTGI4NI0CI8
pour tous usages
APPAREILS ORTHOPDIQUES
Seringues hypodermiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAIT.
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usine, Communes, etc.
Projets de Facture*
et tous renseignements
sur demanda adresse
PHARMACIE PRINCIPALE
41, RUE RAUibU
18-98, BOULEVARD SEBAITOPOL
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en France ni l'Etranger
Voici 3 produis
qui meitcnt en valeur
f la beaur de la femme-.
POUDRE SIMON
SAVON SIMON
La Renaissance
1
ai/ddhauti
inimi
rabl
ICREMESIf
,Crmf Si won
cuS^
A ** Cv. s
"*- J.5IM0N
iXiootn
W-j
fon
'^ t.P.t
ANS DE
SUCCS
18
Nominations
Ur Ag Muoi a t nomm Scrtaire-ad-
jota:, i 11 Prsidence de If Rpublique ren:
.-tacii de Mr Flix Carri appel d'autres
oa.noii.
f'c
C'ei Mlle YiciO'ine Latorme. ancienne Noi-
I m. en ni qui a i nomme prolesseur i I E I Kt mile ea remplacement de lime Luce Archm
[L dmissionnaire.
C est un chou des plut heureux, Noi eora-
I enti.
Petites Nouvelles
JHHUXfcLl_fci> La comnission des affaires
Itnngres de la Chambre a approuve i l'mi 1-
Bi.e les explications donnes par Mr J.ispar coa
t nant Ici mesure! rrises dans la Rhur.
. MADRID A cause des complications dt I
[lit :icn internationale le roi Alphon .e a dclare
mettre veti le milieu i e .Mai la visite qu il te
reposait de taire au roi Albert de Belg que,
BKUXELLIiS L roi Gustaves d Sude a
l'iatentioa de faire p certainement une visite i
0' Albsri, il scia eccorupsgn par le promis;
miitte- sudois tratwg.
Communiqu
Li Commission a pris sige h 14 Fvrier a midi a l'exraoriiriair-
dans la salie de* db-'s. sous la pr
sidence de Mr Aoel Lgtr, et a rtci
le serment de Mr Charles Dunuy, S-
cataire-Gnral, haouard Cassagno
Fias-k Chenet, Melvii'.* io. ck, Si
crtaire Adjoints, Emile Hiacchard.
CompUble, Mrlle LooiM Bouike. la
lerpite traducteur, Melle Maria Moi
erious, Messieurs Ren Dom niqu^.
Mionce R beau et Hen La,t. a, Di
yiographe8>
Remerciements
Madame Veuve Amoioe Si uon, Mademoiselle
Cksiioa Simon, M dame Vvc L. Lusin. Ma*
dame Veuve Paul Cambiy, Monsieur Aaieriae
.Simcn fils, Mr Se Mme Ulysse Simon, Monsieur
Denis Larrieu: r Mr 8t Mme Stphen Varle, Mi
&. Mme DuttOL- Dorvil, Mlles Coniiance et Lucie
Larrieu s. Mr & Mme Chriitian J Charles, Mr
Se Mme Emmanuel Simon, Mademoiselle Lusse
na Simon, Monsieur Dierveille Simon. Mr et
Mme Jacob kimon, Monsieur >,yn aimoa, M r
t Mme E. Si Lot, Mmi Veuve Sidieuecut Si-
mon et tous les autres membres des tamil.ei Si
moi-. Mentor, -alomoa. Cadet et Louis.
knvoient leurs lincrcs remerciements a Mon-
sieur La Prsident de la Rpublique, Monsieur la
Ministre I Intrieur, aua autres membres du
Coascineraent et du Cou tt, d'Etat, a Monsieur
la irfet et au Chef de la Gcnd.raacrie des
Cayes, A Moasicur le Magistrat Corn uunal et au
Conseil Municipal, Mes Sers Picbon, Maurice,
aus autres membres du Clerg' Monsiear la
Doyen du Tribunal de premire instance, s Mon-
sieur l'Inspecteur des Ecoles, aux autres mem-
bres des diffrents corps constitus, aux membres
de la Presse, a x diflrents groupei d'ara runis
au comit da dames qui oat donn Isa dtneeurs
J dreiscr la Chapelle Ardente et le Catafalque,
l'Ordre Maonnique, A la Colonie Syrienne, la
1 opulatioa des Cayes tout entire, aux diffrentes
personnalits et aux nombreux amis des autres
points du pays at de l'tranger qui leur ont aa-
ptim leur condolances et les ont assist A 1 acca
sioa de la mon de leur regrett poax, pire graad
pre, oncle et paient.
Franois Amtoim Simom, Ancish Prbsi-
DBnt 1>S LA lUfi . i.. i
lli les prient d agiter leuts plus vils sentiments
de gratitude et de croire qu'ils garderont ternel-
lement le souvenir de la marque de r rotonde
ivmpa.liie qu'ils on. nue en cette douloureuse
circonstance.
Mr A Mme ISAAC* 'CHREM, Mr JACOB
DVVtCK et tous les autres parents et allis en
oient ua cordial merci a tous ceux qui Ont eu a
leur apporter des tmoigrar de sympathie l'oc-
casion de ta mort de Madame JACOU OWbCK,
ne Fortune (.HM.M survenus le il Fvrier
cotant.
Us les prient de croire A leurs sentiments de
b en vive SI de sincre gratitude.
ILa 2me
fte Caonabo
^fOu'on n'oublie point que c est de
main vendredi au Muse du Peut Si
txinaire la deux me de Caonabo
Dp.hta '"oa-s d'acheter ves cirtei
on n'en veridra pas i la barrire.
Ou'rt- que de beaux vers pa-leroot
s vos 4mes, de beaux dois feront
le cbaime de vos yeuii Vous pioj
\ertz surtout un double plaisu e i
:eodie I originale musique du modes
e P. Caumauche i habile -r.ef de
orchestre du Col ge.
a vis coin tu rcial
Le Pub ic et ie COirmerce en parti
COliei sont aviss que, partant pour
l'iranger, je laisse la procuration de
ma maison de connfM i Messleuis
a, Sanuon et Cbs Durant.
Port au irinc le i* Pvriei 193;
}. Daaldbk Ii
Les membres de la Renaissance
sont convoqus Partsiana pour dt
tnanche 18 fvrier coarant 9 heures
prcises da mav.ia.
Ordre du jour : 10 Renouvelle-
ment dj Conseil d'administraiiou,
ao Qjessin d'intrt gniaL
A. M C E.
les lections pour le renouvelle
ment du Conseil d'administration dt
"As'orirf 00 des"Membres du Corp
'enseignant amont lieu darsles dei
r rers du r ois de lviier.
'Go Damer
port au hrincitn
Mtksieurs les membres actifs sont
convoqus pour une communication
iis importante le dimanehe 18 f
vner courant 3 h>u'e> trs picises
ce 1 ip es mici au local de la socit
15 fvrier 19x3
Lt Secritatrt
147 6m ;" fcrjfewi Sain- V-/> rari
P ''.( pi Bdl
"i MKSj 1 pi ,*i ['.',
sV.t M pr tSS/m pMMSj |j if ftt
Sapprisnant la tll*i
', v !.: ne abi.'ite .as !.
a,a..\
N'axtflMnl pas darerof ... -i imtoa, |
elle ne cause aact pc:;. :. pi,
Plus aclive que Ihk loi Bifflllatras,
elle est, par consquent, moins chre. |
DOSE : nuRSATivE, a a s puit
lu* ... i. 1 pilule.
BELLE POITRINE
ea dXxz mois par l''*
PILULES ORIENTALES
lia aauiaa qui dveloppent, rafter*
tassai, reconiililuon SSS ao"".
tltveal If aailliw oawuici da
pault ei donnent au buata un
gracieux enhoupoint.
fiieoraaant por ta aant*,
iarut*nt' ">'"
J HATIf_pb 4- R del EcSiquier.PnriS
A Port-au-l*rtnc
Pharin >e Mberlinl
t toulM bjiu.e, pliat-u^L'WS
1 mirn
Le '/>. s l'auJin s verani de* Bu*
deaux via les ports du Nord est t
tendu mercredi ai COOftot,
I. : [viln l- mme jiur p-esant
f et direciemei t pour 1 Eu.cp*.
Fo t au Prince ?, Prrirr 1923
Lagect E ROBEL1N
at^p*'
Il JMJ
Varits
MITOMBlLBTEa i ';
1
Pins de k- otulreC sont pareoa ni dan \&>
Iet Brit.DDiques en se serv il d
La Gazoliue
-, VAindrodi
_ .--ir-S
rLQuand-oa Aime
I EkJi fcme & drme pallies
Par Amour
i'^oiA pisode
Enra : O.k.) centimes
S h e
Apprenez l'anglais en
lEtudiantV15 minutes
par jour
SAN PROFE-SSeUR "'" ~
J Rsultat! surprenante aprs quel
ques If i.'ons Sacrs garanti par crit
UNIVFRSAL INST1TUTE
1P8 235 YT. lC'o iNw York
Ecrire pour renseignements
Dernire Heure *
PAR SANS FIL.
l-ONORES A peu pi es nnl.e hommes de
.roupei de l'Etat libre, avec des aiopiaoc;, des
s aims et howitstrs ont pru part 1 ua mou-
vement d'encerclement dans les n.oniagnes d'An
Contre de Cavan contie le cbcl irrgulier
h dont le quartier-gnral sa trouve dam.
hautturi.
MONTREAL L'Eglise de II Trinit, la plus
"tienne glise anglicane au Canada, qui tout r
nmeai a pass aus mains des Catholiques i>
as a t dtruite par le feu aujourd'hui. C'est
qwaauiae iast:tution catholique au Cajuda
"**< temps-ei.
AR13 La fraoce n'a pas l'intention d'o.-
"P^ Hasnburg, scion une dpche oticielle.
Bb-iLlN La snum.:pa;i. de Gclsen Kirchen
ijnusede payer una amenda dcent un million,
raaiks A la suite du choc survena entre !s po
allemande et les uendarmes ir.ncais lundi
ernier
HAMKOVV i.es hostilits ont commenc sur
" 'dsduSaechwsn par les du gnral Wu-
r^*-
oulagauuiitiBimaS' giar.'^nnrut|
lobules Kelaud ,
sSs anervBllIeu-:, aunimniinto u.mt ',
*-l.aPecoiiJP|r ,fr.nco8'JO- ?I-<"u
- SMaUBR, 83. Au* dw kUrtyrc. 1____0
Caf el Restaurant
commercial
Rcemment ouvert au di ssom du Club
des hommes d' f feins
De midi d 2 heures
.>jener U carte tous les jouis
lu,Mue vitr et- pmr tous les gcti
iHien frest stsvizan* tre tiiilit
t'eu lune est employe et peut la cuiMiie
tt pniir les bo hSfciis
On peut commander le soupers de huit
Dpt de meilleur*.s liqueurs
Prix Raisonnable
Que d3 n'importe quelle in<.iqu3 d'Fisrncp.
C'est aixi que les mcanicien* ont
insist pour avoir d la SHELL
pour les avions pour :
I A TRAVt-RSFk
IJ ANULt RKfc
EN L'STKALIE
i
La TsAviMsie
DE
I fSrs que
Tous les mcaniciens qui ont Mfay i>
Shell ont r connu ses qualits ;
1 Plus de kilomtres vr qatl >n
2 c Encrassement des cylindres rduit
au minimum
3 Ue w ovp plus de force et de vi-
tesse en monte
Si vous ne connaissez pas encore
la SHELL, essayez la, vous en
serz salisfails:
I %i vante au dtail
Dans tous les Garages et principalement chez '
Station de G-zoline de Petit-Four; -
John H WOOLLEY. Rue Dan es Dastouches -
A C ELTJcM, flrana'Bus e a face Station Centrale
deat Pont trs
En gos chez \
Ri.berts, Duttou & Co
Agents Gnraux pour Haiti


IE MATIN

peur js eoinj Int2*ncs

.'
La GYRALDOSE Ml I'. itiseptiqye
j ici. a: peur le voyatje. File *s preeti'.e i.
cornrlms stables ft lioiacgnes Cha
que dose jeif-e Eau deux litres d'^
rous donne la BOtuAm parfume que
Parlslsnne a adopte ;>. if 1-": soir.i
t-;cls de so personne.
La GYBALDOSE est un produit an::
septique. h m caustique, dsodorisant et
rr.irroblclde, a base de pyotir.au. d'acide
thvinlqu de trtoxymu*iyitif et d'al.i-
"mine suhate. Se prend matin et se- p.ir
tout! fiira.' soucieuve de ton hygine
. ..
|
r iti t't! i-.'r, i. r a. v .iriu ii
Pai.. ri l [*l
1 '.:')"' :i.:vi> QUE
.,' ftHM doit
'; r ij Uble
..m MtiiiBMssa
i il
GYIIAT-.DOSS
11.1.-. >;- pou*
lu lofltte intima
et U an.. t! -nt de
... p*u 11 du f '
Clil'ViU
0(i'!l
a ta
GYRALDOSE
rtecoiw:,tlnnaiiU
ei nntlseyiiques.rrs-
raitlfi et curants
o* u lk k'jnmu
TANDORINE
arrte les MsaorrasJI**, aup|>rlnr le va-
i>. u-. un.rraaas, m.i. uusitiuua ....; l ui.i ,
ue '
V7 <
Lis?z & ltfditez
Q l'est ce qui w Cwwmbk r~ ur les parents d'un d e,
fus de recevoir, au demi ;r muaici, un cercusil mal (ait et
prtent al >le, qtr nd oi a conseienoe d avoir pty un prix convatj,
pour obtenir quelq'in chosads b">n 1 Malheureusement c'ea ci
aiiive as ez souvent !
Afin d'viter aie voua ne soyez dans un el ci?,il ost trs p ^
de commander ce qu'il vou faut directement tha* le soussijn^
est le plus aocieo fihrcant d dsrcaail sur ceWfc pUoe et doqTj
bonm rputation eit connue.
F ix la pone do toutes les bourses
HENRY STARK
nue du Quai, en /ace de la. Gure
N B La nat et les jouis de tte, s'adresser su chef d'atelier,
Mon iear Flchier Hu*son m
Rue des Fronts forts No 602 en /
de l'ancienne Cathdrale.
N. B. A par de mon Chet d'Atilier personne n'est au'orty!
resa'oii des commandes eu mon nom-
Vaillant tt Moue i geais gnranx, 720 Rut m Magasin da'J'Eiat
LlDllidllO^^11 lt de marchan U J*i|iy
Chez
dises diverses
Paul E- Auxila
Rues Iraversir* #du Magasin de J*Etat
(in t'e laite de la place lui nouveaux arrivage', ners commun
ois demain, ce le veuie au raban: tenez prendis, car nous ne
regardons pus aux prix.
Btoftcs btancbftS pour robes et caleons. Drill kakis jaune et olive,
iheviote marine, Serge coton, mai i ne pour jupes, Chapeaix de pail
le poui hcrauif, Poudres de nz, Parfums, Svoua de tuilatte cols;*
te et l.a Viole'ie P.iris.chauss lies et Baa ordinaires, Fil pour crochet
Joutons mtal pour col et poignets, Chaussu'rs dames, lacets bou
tonnes, chemises ouletrs pour nommas, Mousseline de soie
lleurs etc.
C'est intressant
i Itiirtt- lit. .-rtltil.feS.ai
CHLOBOSt, DUIUTI --r-jtt
*\ ',S^ w '*"^
1t* SIROP US
DESCHIENS
,i |'H4xnogIbbb*'
Matarataur d BaM, preacrit pat rillta medieai-. ____ W
D>aai ' * arna <"' r-rri^in.u'. dm ur. l li.i|.iauxcf *.*
J D.Pft, ,,., DeaCMiaWS, ,. Bu ul Bund.y. PAR19 .1 HtfM*.
'; ABONNEMENT
UD.Moll
Part-aa-FriiM1 Cmi i II
Irfuruiii.ii; I SI
llruim 3 II
litaTliai lbniiiawi. |uil^ 4'ihm
,n r a a. !<
1 -i ^
' /il
M -1 '/
*J,')c
II. SIlVEKA
DUM le but dp plaira \ (tes nombrecx client. Ipur offre lea arti les
iQiveolsdS io tefrmcheor et de toute beaut des prix exceptioyneli
Bialaid lu uiarde li&asse tur les \\ de tisses
Cheviot DOtrU poucts or 1 C>0 Chapeaux velours tuprenr pour
Voi'e blanc I bumm9B Oi4&&
OrK"ndie couleur brod^ 45 Cbaossoi de laine d Italie
fitabSDt jaune et noir ang sup il W de touiea % alitB
Peicala blanc sup 7 Crpe Qitjte brod la ma-
chine d toute beaut I anne
l'an io'S suprieur douzaine
3repon fleurs couleur 1 aaoa>
Toi'e voile pour peut voi iers C41
Ridtau moovBeliDB anglais LaTg
Vj P X 9 1|2 \* de iOOg 10
IfousstUi 8^188e d'' * :iW Cnf,mT '>lai P
Bss'D blac aril doubie tftrsj 0 40 Diegonal noir extra
ItasiP aoiru bdor-bleUrgeur 056 Palm Beach angl griB fo'rA
Serge bl^u argl ia 4 70 &
0 ill Ml anglais blanc
0 70 Drill blanc un on ang'.aif
0 40 Drill coton blanc aogia.a
0 30 Driil Tussor tup.
0 30 Duck hl blanc anglaii
1 Alpaga roir suprieur
oUO Kaki jauno anglais eup
Colouadraps at cl bHJ o or i au 090 kki Ll Toile drap fil ai gMl 2 50 Zephir barres soie pour
T.Mle a BStalss grand larg iup 0 40 cbsmiara e; robea 0 00
BMides btodee euins" par Bas deixi soie doizaine jOO
oore et dtail Be iours lopsnasr 4 10
Broder.*B pour robe r3as trerciibs ?up.
Peiunes de toutes l.s qualits Chaua^eltea enfant 1 80&2
cl iTrandfurB e'c etc Cbetnis trect maneboa courus 8
OrgHndi suisse brod 1 auce 1 50 Toile \ voile pr grands VOlIleil 0 70
La liste) tarait trop locgoe ail cojbfallait * rno^rer tous le?f ar'Xts
M OOSS avoua an magasin ceat pourquoi noua Vjib it.vitOLB. avant
daller aill'ars ponr VOSopktte d J d'annes a pisser U Maison
H SILVERA, iai i ulle pert voos ne '.rouvert i des ar'i.Mes d'ans i
penne qua.1 A ! pi.x si ldnits
Tursordsoie pour CkSffilSS
trdm ne et lobe
G'bardire blanc barr b
Oigandi couleur
Koliennti I
Gips anglais g- l
Crpe anglais p
7
OdO
4 & 4 60
5 60
2 50
5
140
0 75
050
040
0 75
2 40
050
0 35 & 0 40
" Nervosit "
Noi netfa ressemblent an
treillis compaqiit de fils tl-
grapliiquea Commanda at
noutns pat uh partie do
car\-eau^-qtie l'on appelle can-
trea nerveui lei dlicata
ftlamenta nerveux rayonnent
dans toutea le directiona
travoi le corps. Aussi liin(-
temps que le? centres nersu
ont capables de fournir
contiiui.-llenient de la nouiri-
ture aux nerfs.ceux-ci demeure-
ront forts et sains. Mais es
que les centres nerveux s'affai-
blissent causa d'un surcrot
de travail, de tracas on
d'inquitude il leur e*t itnpoa-
Ible d'envoyer la nocniture
ncessaire et les nerfs devien-
nent fatigus et s'aiguisent.
C'est alors qu'un bruit soudain
vous fait sursaut, r, vous
devenez irritable, vous souffres
de nvralgie, vous ies agit et
abattu. Dans cet tat de
choses il n'y a rien qui gale

I
4
1
1
i
;
The chas u. unira Paint et,
Brooklyn N. I.
Si vous voulez avoir votre \>naison coauetume/U petnie
Si vouf dsirez une slection de couleurs arfisttqius
PreDares par des chimistes de longue exprienu
Achetez notre marque iGcq d'Or* prpare pour les tri
Cette peinture adhre aux surfaces les plus rugueuse
Elle conserte ton brillant eite sche trs vite.
Elle est tpicialement use pour les moulures,
Lm corniches et les pices de sculpturts.
Chacun de nos ferblauc est contrl par nos labrc
ftotre prix pour cette peinture dfie toute conecurrenot
The Chas H- Browo Paint Co Brooklp.
Geo. Jeansme
Agt-nt Exclusif pour Hati
'No 118 Rue Ferou en face de lai
Cimenl 0. E. en bari
de 400 Ibs
VIENT OvARRIVER
En vente chez
4. Practsmann-AGGERHOfjM
Rue du Quai
l Wia ot LU*
Parce qu'tant un aliment
puissant pour Us nerfs,
Wincarnla attaque la racine du
mal, cre une pi ovision le force
nerveuse nouvelle, stimule et
revivifie le systme nervsua
tout aatiar. EaaayM Win-
caruis pour la Nervosit. "
C'est inerve:1.1---;. Plua de
10,000 mdecins le recommaa-
dent.
Acheiix boul-ill. H WksWali
tin.ii-i'h-iio pn' l'oaeeafc Am
i>... I. Pkarataasta,est,
c i'-.-'aw co. CTP:
Wlnoarnls Works, NORWION.
Bn Vente chez
FRANCKJ. UaRTIN
Au prix de 2 dollars granae boa-
saille a 1 dollar \\1 bouteillaa.
lue do Mssgato de Hftaten face
Usioa A Glace, Port sa Prtaca.
-r-
Sacs vides: V&Stml
Sacs vides d;u0;;am:t ^
iton a 20122 cents par 8ac,
Spcialit ;
Siii*si /iiliai: te dAuxima maitj
Gieao 25 centimes par s?c.
En ven*e chez
L. PREETZMAMSl AGGERHOU


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM