<%BANNER%>







PAGE 1

LL MATIN 423 Fopulo stupide et niais, avide d'au rrnes comme lr chien, des miettes tombes de la tab e qui suit indifl remment tous les gracdse goeurs, avec l'ipie aideur des mendiants qui flnent i occasion d'une bonne au kaine... ... et l liote auguste, aux i apoirs groups au'our de aa parole dira les cueils vits et le port eu trtjv.i. i-implemfant, pour que lea plus humbiea coiuprenneu', et se rjouies, eut. Des mains d enfants *a teadro.it alors, ebarga dea plus Vers la Rhur PARIS — La France va redouble. s'entendre a/ec les collgues belges. La Question belles Heurs d i nos jardina, et avait "Ks sut tts principaux points. Les de se i'j-ei aur lea frouta mnocenta msillenres mthodes pour expoiter et purils, 'es lvres du Grand trem tes chemias d. %  1er de la Rhur seio t bleront uo inbtaot ( en balbutiant iud :a demain i Bruxelles par Mr pour loflrande parfume, un remer Le Trocque. .t les experts qui quitte ciemeut troubl. roat faiia demaiu mitin pour aller Le reste -. La joie heureuse de la rue. les rceptions, lea bals, Ua fiaa.. cela regarde lea organisa teuii. mais ara bien secondaire, api os la tiuuimuniou mae du Chef et son loi. i ir. Ja sojg>a aux a u|i un punis, que le ddpu gardera pi'sonniera dana les coiua d'ombre de ebambrea noBtiled o, portes cluses, des m ebauia gruebdux, imagineront Isa mensonge* qui i apte sueront plus tard l'hommage dea ferveura le aou^a aux drapaaux malheureux, que la luine touioura injuste des hommes relguera f J • i I cre re' a cai a.' i i ne i ;ur, pour a ittO a* Jllieir'O PortauPrince;auxDjreauxdrsPr RIO DE J \NEIRO -L: lieateunt fe... pour les ch:fe.lieux des A oa Walter Hitton, aviateur amricain, dissenents haanciers ; aux bureaux est arriv ce matin terminant soa vo des Conseils commuaaus, pour les yage arien de New Yoik Rio de autres villes de la Rpublique Ce ses elforts ->our aigamser les servi fiaeiro Oa a fait au lieutenant Hitdpt ob igatoue cojcrne ch.qu: ces de ch mins de 1er del Rtur, toi ai accueil ^enthousiaste au mo ii'ion d'un joaraal ou crit p: ioii 4)2j ch miaots franus von .re di meut o le Simpaio Correia II amer que. rissait. Les canoni de la foiteresse Un dlai de qiicz jours est ccV ont tir des salve, le* paquebots d aux intresss poar se conio.jiC ont fait marcher leurs siraes et Us les glises oat s?na les cloches. su p sent avis* Poit au Prince ie 9 fvrier 192} de Smyrne l'ARiS— A la runion du cabiatt qui a . enue, la question de bnyr a t discute Mr Poincar a in (ire-de missioa de marks %  BERLIN --2-, imprimeries de fa. iQgiHUi t\dOU^3lCtd Comieucemai di ,__'iic:r ( vers dix heures du soir, I* a l'Avenue Grgoire, en lace de i'He Les pompiers dont l'activit est i sont arrivi immdiatement sir If 1 tu raison du tlau qui s'annon ait Mr Gabriel df f*Le gr.nd violoniste, Oabtiel aim du public port-au-princun oientt Haui et Sto Domingo. 11 est i Jersey .Li:/, aprs avjir lait un assez au Mexique. Les nombreux admiratenrs du bal reverront avec plaisir. ne PaatalonSGaitad ^ mwm \ ^ B s de markt par Dimanche gras nolrt tntaitgabU in '•tntoi i ce que dtstrul t'anlalion Guilnaud prpare un o.-ique de papier fonctiouneat con ; Ismment pour fabriquer la nouvell • monnaie allemande qui est mise i r i ai de 45 milliards de jour On a'a tend b fo m les ministres que le Vali de I imuressioa de billets de 50,000 magnifique soup qui aura le 'plus etand bmyrne avait expliqu son ordre anx maiks augmente la production jour succs, grce d ta faon dont il sera or es vires allis eo disant que les Turcs nslire des presses de 15 miiluids gums ciagieur. la reprise de hostilits de de raarki. ;Dans dix ou douze automobiles te la pat des Grecs e; que les autorits Oa pense qu i la fin du mois en ver ront installes J lgantes dames et de quand Mr turques voulaient eue libres de pren ra ni er en circu'at on ous les joars moiselles portant Us couleurs nationales m£?£tm .p m torno nasnnra, deinre lea vieilles dre dt --elles mesures de prcaution. la; milliard* de ma. le psrlkmifdoa selon les dispositions des paaueh de aea "ux directement pour New York Ce 1.1 joires poadreus'a. a I li jo e Les ci. constances pourraieot ex.g-r de billets de aooo; et IOJ.OOO rettes Panlalo iuilOaud Ua carts " po>" New-vork i.ropeu SlPSS 1 4UC1C Hoavcruementfractis re.te nKrki,., b..,. par I ..aU eT f^*t$Z^%ZS!, TTt'firBWlt^j en plein accoid avec le gouvernetion de la circulatiou des bille.s de ajsv de* ieuns gens vritables artistes P r,i P Uf > le, P r du Sud i " ment biitanu.que pour s'opposer 100,000 mark/ qai uront toul d ait dani Uun rl JhsSlUisa"" !•* *£&" tout effort des Turcs tendant S pio PiXMtlMCi -Deux morts et d^ux Nos compliments Pantalo,1 Guil ui^^'S£J^s ter de la rupture de Lausanne pour b'eisrs est le bilan de la rixe entre baud qui ce wur lu sera de la bmrLe du to *" New-York, 4g ERRATUM ouuler le. mesure, de prjn Ou f.acutes et co nm.nistes, qu, s'est louant se, dlicieuses cigarettes, son ta p^^Svl^Ti^T> Lire dans le pactise .CARNAVAL paru hier, prises par les aliieS.Des dp.hS de SlroU e Jlgoa UU des norlS est bu merveilleux etc d tous ceux autl P" OrCseal C.aal Zo dire:tenes. ; Constan inople rapportent que tout chef des tascs^es. rencontrera j* V J 4 * 1 " f 1 P 8 Htw<^ Le sis Astrea rentr ici hier, venanij rtira ce midi et chargera pour Ne* fe'urope, via New-York. '-e t|s Carna est parti de >'ew-? 8 du cojrant directement pour la Le S|s Aurore parti d'Amsterdan tel est attendu A la Capitale vers le M en route poui Santiago d Cuba tu Le us Prios Frederick Tenant de le tt du [La Vrit) ISUL U CX ment le lundi lu courant.



PAGE 1

LQMAT1N • CUIRASSEZ VOUS! CUIRASSEE voit • Gorge, vos Bronches, s* Poumons en les dfendant,] • %  les prservait par l'antisepsie volatile des IPmiLLEs lALDAl contre le danger; du Froid, de l'Humidit, des Poussires. des Microbes. Pii S9.IIER EFFICACEMEIT Rhumes, Maux de Gorge, Bronchites, Grippe, etc. tMPLOVKZ U| PASTILLES VALDA remde retpir&ble antiseptique Mais il faut avoir soin de bien employer les PASTILLES VALDA VRITABLES SEILIS ILLEMQIT EFFICACES rendues uniquement en BOITES portant le nom ta Question d'Enigratioo la loi sur immigration se. a prsente lundi tu Conseil d'Etat. Fulton Shoe Polis : Company lac. NewYork H. SlaMEiU Dana le but de plaira ses nombreux clients, Ifur offre les MI ticle < %  uiysLtB de tojte fracheur et de tome beaut des pm exception ueM meigi la grande hausse tur les prix de tisioi. Cheviot noir 54 pouces or 1 50 Chapeaux velours aupreur pour Voile blanc l hommes Or I & 5 OrfModie couleur brod 45 Chaocuis de lain d Italie Brubant jsoce et noir sng sup 9 50 de toutes qualits Percale blanc sop 7 Crpe mtore brod la maToile voile pour peiit voiliers 6 40 chioe.de toute beaut l'auoe 7 S Q"V raonBBeline anglais Urt Ras oie suprieur douzaine 9 40 PX 2 1|2 Ydsde long 10 Crppon fleurs couleur 1 aune 0 0) MOOM fchue s jisf-e de 50 3 50 Cimir anglais sup 4 & 4 50 Biu blat c et: ni double Isrg 0 40 Dirgonal noir extra 5 50 Ujsinaxcrg b double lergeor 0 55 Palm Beach argl gris forc Serge bleu anglais 4 70 & D'ill fil anglnis blanc 0 70 Dnll blanc union anglair 0 40 Drill Cuton blar.c anglais 0 31) Dnil Tuescr up. 0 35 Drck fil blarc anglais 1 Alpaga coir suprieur o60 Kaki jaune anglais sup Si vous voui/. li itissures. proiif la pan de fjt Ijisant -t du Si vous vo JICE a oir un brillant rable Si vous voulez a coule-ir el la sjup'dsje Ja ce* climwurespendant lontf'enp, enuio/ez la DMtrqia MONO m WI i Fabriqu! sbaalcinenl pour les dames el le; gHtkwwa du bwk life * pro tue la peau du ebuuum contre l b mtditi et h chxUur 1 1 entretient leur soupira* et eoaierve leur briiun. E Demandez la marqua MONOQftVSi, C'est U uetlUare d3 toutiaLir TueEor d soie pour chemise hom o*> et robe G. bardine blanc barres Organdi couleur Italienne wI, Crpe anglais g I Crpe anglais p i La Maison Bcha Au Pnitencier National teftWS: o r $g SSftKa Mardi jdernier, le bureau de l'Alliance franaise prsident, vice pesidente secrtaire bibliotcaire • ic etc. ont vis t minutieusement la prison. Les atlieis divers, le> jetJ ns les el'ulei Ici cours celles de* prvenus, des condamns et des alins, le rfectoire, l'infirmerie, les bassins la chapelle, la maison p-iv.'e du lieutenant Johnson M (mille qui est charmante. On nous dit que ces dis. ingus visiteurs ont laisse ces lieux enchants. Mr Lhrisson a adress de vifs comrl'tnents a qui de droit. Messe Delmas Demain deuxime dimanche du mois, anesst i la chapelle de Delmas. La crmonie comme* ter aux heures Ordinaires. 050 035 & 040 ivi r --—giais JJO Zephir barres soie pour KnL S?*]" gr8Dd lartt 8Dp 40 • %  • • robe 0 m Bandes bede!liait* par Bas dr-ai soie douzaine SCO Broder?! nmirS 1 B,B ioa Pri" 410 K?o 1: l HSL r0b >* rias trerceiinea up. 2 80 ir££i! ,0U tee ,e8 ^ aa,i;s ChsoeMttoi enfant 1 80&2 OtSdf seh e, Sa i ChPm 8 trCCt marche> co rft " il -st* .iJ?J? d aDDe .1 Toile vo,le pr %  " %  voiliers 0 70 aoe oitvni! .„ rop lor oeB oos fallait et umrer tous let articles daller .?iipnrn So, c est pourquoi nous vous invitous. avaDt H STLVFHA or t0 SP ttM B" d-annes passer la Maison lmrJ^lt^/SSr' ffmmmm de artic,e d au 8i 2 53 5 jg 4 nnonee sa nombreuse clientteq u\lle obvient de roewsirpar U denuerbxteai 075des cigares JSiachado* ** 2 4n J m *T V boi,e3 de -• gtfas 4 r lor Nacli i-lo i i %  *m Londres Ghtgo 5J Londres i t %  i A. Bcha Rue Courbe ZVo 1838 Le Chef de la Police de cette ville se lait le d:voii de porter i la connaissance des retardataires que le dlai accord. 1 pour l'obtention des plaques et licences de conducteurs de voitures uni a ne'cur que t action animale prtad nn le 15 Fvriue courant a 4 H 112 de l'apis-midi. Chef de la i'o.ice Varits D1MAMCHE! : Les deux Ophelins 8 parties Kntri1 gourde Loge 2 gourdes Pharmacie W. Buch Excution prompte et soigne de toutes ordonnantes. Service de nuit Produits chimiques et pharmaceutiques de touie irsicheur bpciaiiUs, Eaux trinreles, Parlumerie Houbigant EDM Frmt Sait. Shtrbet. sstnees pour liqueur: ^ A-.isette, Crme de Gacdc, Currcao Char tret se. Genivre. Carbolinum Avenarius Le Seul Prservatif du bois Liquidation ** un Chez iOl de mtreham dises diverse* i; Remerciements Easf Asiatic Company ktd LeS|S Virginia e&t attendu la Capitale le U cour&ni tt paidra >* m me jour pour Gonaives H ^apejlaiti Si Thomas trl & Pas Por au Prince le y Fvrier I92J l PBEETZMANN-AGGEHHOLM AffBl 11. fort de brance aux mmu prix que par vte directe, dparte par le paque bot annexe, vert le 12 de ehaque mois M .|, n u _,. ... -Pour le dtail de* mJSS adres r B Z Sr't MIT^OL^T^T •W %  agence. ttnts, Mr & Mme luitm Doucet et leurs entant — Lu grand [paquebot p r k$agers J r et S? Csasanli Doucet et leurs enftnu, pour le hdvre t*t prvu vert ie li £ !L MlM ^ ri,,id 5, D oueM %  leu,f • niaB l.v.J l .. „—. V A JLV 7Mr *-'••" Thrasybule et son enfant, et IOU Avril. KM pmmm dtxrant partir le, autre, parents et allis, remercient bien sincre par cette OCUation tont invittet te tnent tous ctux qui leur ont donn une preuve de aire ituerire au plus tt l'agence. 1:ur y ro P*thie l'occasion de u mort de Mme Paul EAuxla Rues lraversire$du Magasin de\f Etat Afin de taire de la plaa aux nouveaux arrivage, nous commen ons demain, cette vente au rabais; venez prendre, car nous m regardons pas aux prix. Etoffes blanches pour robes et cale JUS, Drill kakis jaune et olive, neviole manne, Serge coton, marine po ir jupas, Chipeajx de paii le poui hemme, Pojdres de riz, Parfums. Stvo.is de ttiildtte cAu ie et La Violeite Pans.chauss lies et Ba< ordinaires, Fil pour crochm Joatons ootal pour col et poigne, Cliaussu'rg;daraei lacet* bou Jonnes, c'>e nises eouievn pour homnes, Mousfeline de soie *L 1 eura aie. C'est intressant S 0 Port au Prince 10 fvrier \t L Agent.h. HOBKLJN Pour IbS caf\j)v*ls Poudre d'or, poudre dis Tant 1 ourdie d'ergett peur la eoilfure locge grgB.bleu grai.rose graa pour !f s aitiatea, b!on peur grimer, cra y or s r cur les lvres et les yeux. Ssdrcsser, pour renseignement, .e Matin Joucct an, ne Cline xaul Cupidon. Jilis ILS prient Je croire a .oute leur gratitude | jf oit-au Prince, le lvrier 19a) g %  ^Monsieur Florez, Madame Vve Auguste l'arc, ti ses entants adressent leurs plus sincre* rcme* ciements aax religieux, aux religieuses, aux pa' icnts, aux amit et particulirement au> anciesinc I lvw et aux lves de 1 Etablitsereeat qui, l'occa 1 -icri de la mo t de leur grene : Madame Ra lael FK ttt, ne Marie aret, leur ont apport* uur con.ours de regrets et de sympathie*. Ils cur en gardent une vive reconntiMao*-, r'ert-aur'I'rinie, le 5 Fvrier tajj. .Le'.ieaœcr Biskra venant de San hago de Cuba ttt attendu lundi 12 foutant et repartir le ame joui [ %  € Csyss, Sanio Domingo, Maons Mayaguiz, BusBt.'i'tire et Fort de France, fort au Princ, .Kffvner 1W3 L'Agence i Port au Print dli lre des billet de pateagts direett fur Bordeaux ou Saint l\azaire vie EKTSR1TS et MALA'HES C>" r.*0-l*T*STINALtS iDIarrheevLitai'.i.o.M^'iH) .1 I.i'.^He wuooI 1 membraiipUHf, tal tr nltue; 'iont!y>ation t I | Aocidentn ai>p< nUtcu:;in a*, i'iovro typhode, I Haladu5i.al'"iu,A*n6,E' attma, F.'ror.cl* i, etc. | GUEtSOl CCPITAINK | l'unamas Panamas 0 vous amateurs de chapeaux ducs, iaUBjUn petit tour chez Itiggio frres et avec peu d'argent 11. poche vous soi tirez avec un joli panama fiais et tinemeit travaill. IL P LUS PUISSANT ANTlSCPTIQUEl %  • %  a Marcnre ni Cuier* P. J r'-i(i:t) .!''''.' .1 !*U' •* tu \nirti\niU 9 a . BM de K t '.00 (.< %  .<-. par Jour d'ANIODCJ. ir-TERNE .'n ii"*' <'^ fl' •• %  r-/.isaiowsl ?liOUl 8 mi.|'t un. .1.11.1 i/"*rUo.., ; I I Grlobulse ILctsaud t Rteultata mervolllauz, anrpranintx i;,.'.-.,f 7 IHPV. l.lFL.rai.bli : fr,... r v d .. *.. DCPENBIEA. U. .u u^. ^. .>... 0 Mm Grand Htel de France IToriluPr^ Particulirem ^ commerants de p^age LliUl dbite par G.illon par Barriqu s des Vins di Bordeaux Rouge et Hfanc. Ces \ttu vannent directement de B\RS \C et sont garantit nur las de raisin, nout pouvons te prouver oar des GErirlC IT< nous tenons toujours la disposition des Clients. '"* Champagne et Vi s \lou*s3ux prix modr. Con%srv* mMirdes f-an* cuites, premier Choix* i *.



PAGE 1

LL .VATIN nm^a 1 —'isrjfc m.<: rdiicue l'Intestin Constipation fk Entrite V Vertiges Dyspepsie Migraines Pour rester en bonne sant prenez c>aju soir un comprftne de JWBOL r: \ f i .. a r ... , ..-•.•!,[ [•, 1 % %  • %  lr>i ; %  %  ' i tr idti i lw I IbllS il. 0' r,,.-. %  •... • %  mu, %  ikll • I ri 1 %  'le•'. .. .u %  %  .. ( r %  .-(•:.'• %  .:'• %  f ). %  !! >1 |X • %  >t*l ai %  ,m m %  .. -. '' MH1 n '' IMini < En %  • i.-ic l'hum 'K,.. -.• %  .,.-min •.. • %  i II.if \ %  . .l.l %  "• :--...'. I • KHi'ri .'j tpoquci. Ii % %  fMii iciflf U P* : I !c.-;r;f d4 i• • ~ f lEMOPAOlDES IDSOUTQlSES : S'.,;; xitairei • %  &• Adilorr/i',!;u,-., ta.'ni.;..i, Jsiuijtsuinntnti JUB'JMTAN Pommade contre U: MmoriMt* rtltruei f*1. I ll:ili-l.iln V„lll< H mu* I'., Jubol. rgvlotwr .ie l'Intestin, fix une heure constante aux Juboliss EXTIUJTS BILIAIRES du docteur nH Hrjularutnl les fonction* du lov Lisez & Mditez! Q .'est ce qui soit plus dsag^able poir 1< s pirents dun d c. que de recevoir, au demi r moment, u i cercu-A mal fait et prsentable, qu ndoia conscience 't voir piy un prix convoitai pour obtenir quelqj* chose d bu ? .Vl.lheureusem.'ut c'es ce q aiii v e as-ezsjuvent /'fin d'viter a ie fous ne wyai 'la s u i 'el c* 11 EzcluBif pour Hati No 118 Hue Frou eu face de Is Bscqae Chaenl 0. K. en barils de 400 Ibs fy\mi b AKiUYLK En tente chez t. Freetemar.n-AGGEtHOLM 1 ne du Quai %  .1 %  %  i i bn C irTrtaa* nmU aDias pour OatS VlllC. Calire bon prii& fi 0ifC irSHAfi *u X m miin poor l3dCo fltil53 COIOJI i grain de colon a 201*2 CWtU par sac. Spcialit ; Qa# i/iilps de d ixle lliain la ijdlo W1UCC5 v ^ saii H'ar'iue pour Cac?o ^fifi ceniiuifes psr sac. I ItlEti vente che* t. PB&MTZMAM AGGERBOl U "Nervosit" Nos n?rf NHHDblral un treillis comp'iqu de fils tlgraphiques — Command t nourris pai uns partie du cerveau—que l'on appelle centre nerveui — les dlicat filament uerveui rayonn. nt dan toute les directions traveis la corps. Au: lonftempque les centres nervsui %  ont capable d fournir continuellement de la nourriture aux nerfs,ceux-ci demeureront forts et sain. Mai u que le centre nerveux s'affalblUsent cause d'un surcrot a* travail, de tracas on d'inquitude il leur est impo•ible d'envoyer la nourriture ncessaire et le nerfs deviennent fatigu et s'aiguisent. C'est alors qu'un bruit soudain TOU fait ursauter, vou devenu irritable, vou ouffrex de nvralgie, vou tes agit et abattu. Dans cet tat de chose il n'y a rien qui gale Ttrt WlM 91 LU Parce qu'tant un aliment puissant pour le nerf, Wincarni attaque la racine du mal, cra une proviiion de force nerveuie nouvelle, ttimule et revivifie le lyattM nerveux tout eniier. F.s.i>ayei Wincarni pour la Nervosit. C'et merveilleux. Plu d 10,000 mdecins I recommandent. Achelri ont boul-.ill> i 'V nutH tuiouH'h <--on ptel loli.nir teille el l dollar t|-' b maillai. ftu: du lli^iii t 'ivi: n fi.e ^Csioe Qlace, For au Prince. HE%L1S1TI0N chapeaux humi Pour hommit, femma *.% enfanti, prix presque donn, pour 4 semai 1 commenant le 1er Fvrier, Jhapeauxde P 9 3 ,oo v n lus P. or 11 t t 4.00 l.i 5 oo 2A Pour e .(uni* F. 2 9 oo 0 iliGIO frre! Pharmacie F. Sjoumi Donne avis si clientle, ajx mdeetns et au public q'i"' tranisorrn son Laboraioin d'Urologie ea ui LaboraiC biologie appliqu sous la Direc ijii du Dr Hicol et t. sjourn Le laboratoire est ouvert tous les jours de 7 hros du matilj neurasdu siir pour iou.es les recherenea ei analyses prvueH 1 nnonce ci jointe, saut pour le Wassjruidtij ei it coa^titta ije*^eerl Stfaal reues qu3 le imrJi da CQaqua semaine. Saur;, v a ta Patrtiuua poaih* rauiiignj %  tati* 4aalyes d urines et6'uc gastrique, Keaciion de Wass^rmana B&aciMO de Tnboulef, tiamen du sang el du pos Faame dea matir icales. £xan en de crachat i ilbumino rae Cousianfe Ure n i^ci Reihtrchc Jj^Sptrcntes vtCo ie noccoque*, etc t eic : ...



PAGE 1

, i6me anne.No 5036 PORT-AU-PRINCE ( HlTI SAMEDI 10 FEVRIER 162 m 4£ DIRBCTEUBj'PFOFRITAiREs Clment Magloire NUMRO 20 CENTIMES Quotidien Ce que les ouvriers^dou vent rechercher par dessus oul^rommejesjjpliis grands facteurs de riches* se, c'est l'instruction et l'ducation. Di TOULOUSE RBOACriOSMRael Africaine N .1 358 TELEPHONE No?242 La Question d'Emigration Le Gouvernement Cubain garantit aux travailleurs hatiens les meilleurs traitements. Documents Secrtaire^ d'Etat des uJSTT, %* im Relations Extrieures Port '? %  """ No 11 CORRESPONDANCE Monsieur le Secrtaire d'Etat Sign Flix M GLOIRE Secrtaire d btat des relations extiruures MrCtLESTiNoBENCOMO Chat fi d affaires de la Rpublique de Cuba P Lorrqae la preuve se rclame le la qualit de quatrime pouvoir de l'Etat, c'est de lopinion publique „ qu'elle (entend tenir l'autorit dont P.. .___. .._: ... -V J._"l Porta o-Prince.ltr Fvrier 192^ Lgation d'Hati Havane Il a t publi dans un journal ic' que Ministre Agri ulture Cobaau.-ait fait dclaration suivante : Lee bai* tiens ne peoveru rester que dana en droits que gouvernement cubain leur aura dsigns et pour tempe qu'il aura assigne, que pass ce dlai, ils strot pourchasss par torce arme si c'est ncessaire. Renseignez sans retard. MAGL01RF 0 0 0 Compagnie Franaise des Cables Tlgraphiques No d'origine 7 6 HabanH Le 5 Reu le 6 Fvrier 1923 dlations Extrieures Port au Prince Ministre agriculture dclare par lettre n'avoir jamais exprim opi nions ni phrases prjudiciables {migrants haitiensLEON Repablica de Cuba Lgation Port au Prince, la 1er fvrier 1923 Haiu Ho 9 Monsieur le Secrtairf d'Etat, A la date d'hier j'ai adress a mon ouvertement | e cablogramme sui vaut l Ceipdes, Secrtaire d'Etat, Habana -Trs urgent. Je vous prie me ire psr cette voie si la presse cubai 16 cee jours-ci a publi dclarations officielle que les travailleurs bai jjana seront retenus dans des en VOita que le Gouvernement dsigne J* pour un temps dtermin 9t que j* rcolte finie ils seront pourchas *• %  par la force arme ai c est cces •aire. • BENCOMO kBea qno ie recevrailla rponse je •mpreaaerai de iatfcommuniquer Votre Excellence. •Ne profite l'occasios pour ritrer %  Votre Excellence, Monsieur le ?e creuire d'Etat l'assurance de ma *UJI .considration, ••Sign Cleatino BENCOMO Son Excellence Monsieur Flix MAGLCIRE Secrtaire d'Etat des Relations Extrieur et Palais National F* F* h Faisant suite ma 'ettre d'hier j'ai JI l'honneur de communiquer a Votre Excellence la rponse que je viens de recevoir par cble de mon Gouvernement c Lgation cubaPort an Prince Ce qu'il y a seulement de certain concernant l'immigration antilenue engage se trouve dans l'Arrt pu bli par le Journal Offlc el accordant l'autorisation de dbarquement, saut les dispositions de quarantaine cou tre les non exempta de maladies contagieuses Le Gouvernement n'a dsign aucun endroit pour rsiden ce des travailleurs ni dispos ion nterveatloo par la force publique CKSPEDEIJ En transmettant cet e rponse votre Excellence je lai annonce que je remets en nme temps uni copie a la presse de Port au Prince je prollte de l'Opportunit pour ri trer Votre Excellenee.Momieur le Secrtaire d-Eta* l'asiurance de ma haute considration Sign : celestino BKNCGMO Charg d'Affaires • 0 0 Son Excellence Mr Flix MAGL01RE Secrtaire d'Etat des rei lations extrieures Palais National Dins l'Editonal de l' Opinion Ma tionu'e > du 24 anvier coul, ou : rt 11 : : MUI M : i i : c t i i i i r : r i i : i i %  i : : Tort au Prince , ,,, ,„„,, No 15Le 7 fvrier 192; elle ae prvan*. Il y a donc intrt, ler comme ce tant sav nt %  *V LEGATION DE CUBA our \\in pavs. ce que cette opinous 1,soas concernant le prochain Monsieur le Secrtaire d E'it. non pnbi que eoit bien forme, ben voyage de Son Excellence Mr Horce orgamie, bieD discipliue porr au Cap Hatien, ces considration l'ai l'honneur de rpondre i la lif qu'elle puisse constituai pur ri .-. fantaisistes autant qu injurieuse*,qu'tl (te de votre Excellence date dhier m ^ me quelque chose d assez s'b • est de notre devoir de relever par laquelle le Gouvernement rioi antiel et d a98 ez Jol Pour confrer Suivant le prinripe vaillant, eu tien dsire avoir des prcisions sur ceu q U1 e 4 nte nd<,n \ parler eQ 80Q honneur depuis toujours, dans 1 or. •icu ucinc il K i>.wi iu„j sui nom l'autorit ne 3 *"'! !" nnm>MM w .•* %  . deux points concernant spcialemea tjtoer dans l'E les travailleurs haitiens i CHba. Cette condi Snr le premier point je sui? autori quand elle Bt. se i annoncer au Gouvernement pas suffisante po'.r crpr entre l'opip! ,s ua mal,D P ,llisir connatre le d'Haiti qneseul s sont offi ie 1 s les n 00 publique et la presse cette sore Madr de la pense capoise (tenez dclarations du GouvememerJ eu deiaoport, que l'on voudrai' entre pour certain que nous n exagrons bain ou d'un de ses membres pu mandant et mandataire : il faut enPi, et que c est bien le litre qu'il se blies sur la Gareta officiai et que les core Qu'il ne puisse pas exist3r ddteerne ) qui crit i la dixime .ign paroles attribues au Secrtaire d'E &VJSi W>S\ a de Ce e de vu "l^or ia l (pourquoi pas ? ) 1 sorte de mandat Et crtte quivoque en question : t Aprs tout que vien n'eit pas 101 jours facile viter, en dlti (aite Wr Borno dtns n0J ? raison mme du carpc''-e vague et i m :ii n 1.,; „c c„^ !" .u; malaisment dlinissable de eeman r"2?J5 P sympalhi dat que. 11 le sait .. tat de l'agriculture, par une presse ayant des attaches avec le Parti Ou vnei, sont dnues de ont tonde ment de vrits Pour le second point je suis gale ,_ ment auton 1 dire que le Gouver intrts sont bien constitus et bien ce le Cap qui n'est pas sympathi nement cubain garantit aux travail reprsents et que ce syndisat se que Monsieur Borno ou Monsieur leurs haitiens le mme traitement et donne un organe de publicit, une B 0 r n o qui n'est pas sympathi la mme protection qu' ceux de tou l lle quivoque n'est pas possible, que au Cap? Ceci demeure un te antie nationalit. Ll le e8t encore impssible lorsque des myities les plus impntrables Lorsqu'il existe un syndicat o les II 'drait pourtant s'entendre. Veuillez .grer, Monsieur le Secr !?J r L 8 ^ Publicit est le portede la litt loi*, /i.ci-* i -...n. &f . If. paroles d une organisa ion quelcon^ nmn v-i; fil ft V5E2T -' &rour* ae : Politique, rcientilique, littral Cbign ) Ce est.no BfcNCOMO re ou de oropagande spciale. Car Son fcxcellence ,1 s'agit l d'une sorte d'opinion puFlix MAGLOIPE, bl que canalise dans JeB voies sp ciales. Secrtaire d'Etat des Relations Extrieures ttrature nbuleuse de l,Opi ionale > .. qui verse sff!l souvent dans le logogrphe, le rbus, et les mots en losange... Bref nous avons

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05857
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, February 10, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05857

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
, i6me anne.No 5036
PORT-AU-PRINCE ( HlTI
SAMEDI 10 FEVRIER 162
m
4 DIRBCTEUBj'PFOFRITAiREs
Clment Magloire
NUMRO 20 CENTIMES
Quotidien
Ce que les ouvriers^dou
vent rechercher par des-
sus oul^rommejesjjpliis
grands facteurs de riches*
se, c'est l'instruction et
l'ducation.
Di TOULOUSE
RBOACriOSMRael Africaine N .1 358
TELEPHONE No?242
La Question d'Emigration
Le Gouvernement Cubain garantit
aux travailleurs hatiens les meilleurs
traitements.
Documents
Secrtaire^ d'Etat des uJSTT, %* im
Relations Extrieures Port '?" """
No 11
CORRESPONDANCE Monsieur le Secrtaire d'Etat
Sign Flix M GLOIRE
Secrtaire d btat des relations extiruures
MrCtLESTiNoBENCOMO
Chat fi d affaires de la
Rpublique de Cuba

P
Lorrqae la preuve se rclame le
la qualit de quatrime pouvoir de
l'Etat, c'est de lopinion publique
qu'elle (entend tenir l'autorit dont P.. .___. .._: ... -V J._"l
Porta o-Prince.ltr Fvrier 192^
Lgation d'Hati
Havane
Il a t publi dans un journal ic'
que Ministre Agri ulture Cobaau.-ait
fait dclaration suivante : Lee bai*
tiens ne peoveru rester que dana en
droits que gouvernement cubain
leur aura dsigns et pour tempe
qu'il aura assigne, que pass ce d-
lai, ils strot pourchasss par torce
arme si c'est ncessaire.
Renseignez sans retard.
MAGL01RF
0 0 0
Compagnie Franaise des Cables
Tlgraphiques
No d'origine 76 HabanH
Le 5 Reu le 6 Fvrier 1923
dlations Extrieures
Port au Prince
Ministre agriculture dclare par
lettre n'avoir jamais exprim opi
nions ni phrases prjudiciables
{migrants haitiens-
LEON
Repablica de Cuba
Lgation
Port au Prince, la 1er fvrier 1923
Haiu
Ho 9
Monsieur le Secrtairfd'Etat,
A la date d'hier j'ai adress a mon
ouvertement |e cablogramme sui
vaut l
Ceipdes, Secrtaire d'Etat,
Habana
-Trs urgent. Je vous prie me
ire psr cette voie si la presse cubai
16 cee jours-ci a publi dclarations
officielle que les travailleurs bai
jjana seront retenus dans des en
VOita que le Gouvernement dsigne
J* pour un temps dtermin 9t que
j* rcolte finie ils seront pourchas
* par la force arme ai c est cces
aire.
BENCOMO
kBea qno ie recevrailla rponse je
mpreaaerai de iatfcommuniquer
Votre Excellence.
Ne profite l'occasios pour ritrer
Votre Excellence, Monsieur le ?e
creuire d'Etat l'assurance de ma
*uji .considration,
Sign Cleatino BENCOMO
Son Excellence Monsieur
Flix MAGLCIRE
Secrtaire d'Etat des Relations
Extrieur et
Palais National
F* -
F*
h
Faisant suite ma 'ettre d'hier j'ai
' ji l'honneur de communiquer a
Votre Excellence la rponse que je
viens de recevoir par cble de mon
Gouvernement
c Lgation cuba- Port an Prince
Ce qu'il y a seulement de certain
concernant l'immigration antilenue
engage se trouve dans l'Arrt pu
bli par le Journal Offlc el accordant
l'autorisation de dbarquement, saut
les dispositions de quarantaine cou
tre les non exempta de maladies
contagieuses Le Gouvernement n'a
dsign aucun endroit pour rsiden
ce des travailleurs ni dispos ion
nterveatloo par la force publique
CkSPEDEIJ
En transmettant cet e rponse
votre Excellence je lai annonce que
je remets en nme temps uni copie
a la presse de Port au Prince
je prollte de l'Opportunit pour ri
trer Votre Excellenee.Momieur le
Secrtaire d-Eta* l'asiurance de ma
haute considration
Sign : celestino Bkncgmo
Charg d'Affaires
0 0
Son Excellence
Mr Flix MAGL01RE
Secrtaire d'Etat des rei
lations extrieures
Palais National
Dins l'Editonal de l' Opinion Ma
tionu'e > du 24 anvier coul, ou
: r- t 11 : : mui m : i i : c t i i i i r : r i i : i i i : :
Tort au Prince ,------- ,,, ,,,
No 15- Le 7 fvrier 192; elle ae prvan*. Il y a donc intrt, ler comme ce tant sav*nt *V
LEGATION DE CUBA our \\in pavs. ce que cette opi- nous 1,soas concernant le prochain
Monsieur le Secrtaire d E'it. non pnbi que eoit bien forme, ben voyage de Son Excellence Mr Horce
orgamie, bieD discipliue porr au Cap Hatien, ces considration
l'ai l'honneur de rpondre i la lif qu'elle puisse constituai pur ri .-. fantaisistes autant qu injurieuse*,qu'tl
(te de votre Excellence date dhier m^me quelque chose d assez s'b est de notre devoir de relever
par laquelle le Gouvernement rioi antiel et d'a98,ez Jol Pour confrer Suivant le prinripe vaillant, eu
tien dsire avoir des prcisions sur ceu* q,U1 .e4nte.nd<,n \parler eQ 80Q honneur depuis toujours, dans 1 or.
icu ucinc il Ki>.wi iuj sui nom l'autorit ne3*"'! nnm>MM w .* .
deux points concernant spcialemea tjtoer dans l'E
les travailleurs haitiens i CHba. Cette condi
Snr le premier point je sui? autori quand elle Bt. .
se i annoncer au Gouvernement pas suffisante po'.r crpr entre l'opi- p!,s ua ,mal,D P,llisir connatre le
d'Haiti qneseul s sont offi ie 1 s les n 00 publique et la presse cette sore Madr de la pense capoise (tenez
dclarations du GouvememerJ eu deiaoport, que l'on voudrai' entre pour certain que nous n exagrons
bain ou d'un de ses membres pu mandant et mandataire : il faut en- Pi, et que c est bien le litre qu'il se
blies sur la Gareta officiai et que les core Qu'il ne puisse pas exist3r d- dteerne ) qui crit i la dixime .ign
paroles attribues au Secrtaire d'E &VJSi W>S\a* de Ce"e de vu"l^orial (pourquoi pas ? )
1 sorte de mandat Et crtte quivoque en question : t Aprs tout que vien
n'eit pas 101 jours facile viter, en dlti, (aite Wr Borno dtns n0J ?
raison mme du carpc''-e vague et im:ii n. 1.,; c c^.u;
malaisment dlinissable de eeman r"2?J5 P sympalhi
dat que. 11 le sait ..
tat de l'agriculture, par une presse
ayant des attaches avec le Parti Ou
vnei, sont dnues de ont tonde
ment de vrits
Pour le second point je suis gale ,_...............
ment auton 1 dire que le Gouver intrts sont bien constitus et bien ce le Cap qui n'est pas sympathi
nement cubain garantit aux travail reprsents et que ce syndisat se que Monsieur Borno ou Monsieur
leurs haitiens le mme traitement et donne un organe de publicit, une B 0 r n o qui n'est pas sympathi
la mme protection qu' ceux de tou l*lle quivoque n'est pas possible, que au Cap? Ceci demeure un
te antie nationalit. Ll,le e8t encore impssible lorsque des myities les plus impntrables
Lorsqu'il existe un syndicat o les II 'drait pourtant s'entendre.
Veuillez .grer, Monsieur le Secr !?JrL8^ Publicit est le porte- de la litt
loi*, /i.ci-* i -...n. -?. If. paroles d une organisa ion quelcon^ nmn v-i;
fil ft V5E2T -' &rour* *ae : Politique, rcientilique, littral
Cbign ) Ce est.no BfcNCOMO re, ou de oropagande spciale. Car
Son fcxcellence ,1 s'agit l d'une sorte d'opinion pu-
Flix MAGLOIPE, bl que canalise dans JeB voies sp
ciales.
Secrtaire d'Etat des Relations
Extrieures
ttrature nbuleuse de l,Opi
ionale > .. qui verse sff!l
souvent dans le logogrphe, le rbus,
et les mots en losange... Bref nous
avons Sans crainte de nous tromper,cous
Monsieur le
7 Fvrier 1923
Charg d affaires,
l'at l'honneur d accuser rception de
vos deux lettres des 1 et 2 fvrier,
aux Nos 9 et 11, par lesquelhi vous
oulez bien me communiquer les ci
biogrammes hangs entre vous tt
votie Gouvernement et d squeU il i
suite que le Gouvernement cubain
c n'a dsign aucun endroit pour r
lidence des travailleurs m .dispos
son intervention pa; la force publi
que.
Le gouvernement hatien dsire
rait avoir les prcisions suivantes, en
ce qui concerne spcialement les tri
vai'leurs haitiens :
1 Les paroles attribues contr
ces travailleurs par des journaux de
Cuba au Secrtaire d'Etat d agticultn
re de Cnba sont-elles exactes ?
2 Le gouvernement cubain en
attendant les conclusions d'un ac-
cord avec le gouvernement hatien
sur lesjquestions d'migration et an
trs garantit-il la maae protection
aux travailleurs haitiens qu' eaux de
toute autre nationalit f
Vendit z agrer, Monsieur le Char
g d'affaires, les assurances de ma
considration trs distingue,
prcdents tablis En etet les por< nom d'une p 1 iou a-.-, /. rpandue
leurs franais.il n'y a pa. longtemps, pour pouvoir ;.usder pour tre quel'
ont pavs en francs au taux du Que Peu pub.ique
jour et ils nront faii entendre aucune V,e8t bieD eoreDdu quo l'opinion
protestation publique est une sorte de uujtat
Le Gouvemerrent haitien tient la KSSS'f^&^I^^^t
mam fermement sa dcision 0:s
avis ont t pub is dans divers jour
naux franais, invitant le? porteurs
le prsenter pour recevoir paiement
du capital et d-s in .ts de leurs ti-
tres selon le taux du change
Quant au Gouvernement Amri
cain, il ne peut que soutenir le point
de vne dn Gouvernement haitien.
Car, ce tut sur sa suggestion que
l'emprunt a t conclu, ahn de profi
ter de la baisse du franc pour rache-
ter la dette extreure
"MauriceJtta fils lBternrto%. UmU
Anjle des ..Kues des Fronts roterprtes : Mag Murray, Komro
Foru et du Magasin de l'Etat TD#Hou etc
Marchandises ; Eclair Journal
f dernires ac.ualits )
Entie gnrale 1 gourde
Mais, dfaut d'organisations prdisons tii respectueuement au
pareilles, et lorsque quelqu'un dite Rvrend Pas'eur Auguste Albert,
un journal et dclare parler au nom qu'il perdra rapidement ses meill-urs
de lopinion publique, comment abonns confier une nouvelle fois
trouver un critrium assez sr pour son cdditorlal. pardon son Edictorial
rserver ce journal toute la som- ,B bonne Vo|onte du CO|liborateur
sfi ??flia se "a- sts-b raat **%
bliqoe t La proccupation augmente ce [e. moven d* nc Pas cr,re 1u I
d .mportance par le fait que cet or- voulait, ou ( ce qui revient au m-
gane de publicit rclame la situa- uiej dcrire ce qu il ne voulait pas. 1
tion et le rang d'un pouvoir spcial ^ais continuons & couter l'invrai
dans l'Etat, semblable monologue :
Il arait souhaiter qu'on rfl On pourrait dcrire d'avance l'ac
dusse un peu sur ces considra- cueil qui stteadrait Mr Borno et c-e
bons et quon pense travailler i peu certain que tout se passerait
une constitution et une rglemen- p|us 0u moins comme suit: A lar-
accentuant
dpait; u 1
des o
des
eux
des dignitaires de la^coop
ration ; du monde interlope des Etran
4'^rs -. qui accueillaient Amo ne Si
mon, comme il eut reu Firmin.
L' Opinion Nationale , est sou
verainement injuste, d assimiler
une bande de fraudeurs, et de trari
quants. suspects, les honntes rep
sentants de la France, de 11 alie, de
la Belgique, de l'Angleterre, et de
l'Amrique. tablis dans notre ville,
et qui se montrent si scucienx de
leur dignit, si respectueux de la mo
rate et de nos lois, lia honorent no
tre cit., et il est rare que l'obole
spontane d'un seul deutre euxiraan
que l'appel dune dtresse, dune
ou d'utilit
Erreurs m Erreurs
Pour Le Nouvelliste
Le Conseiller Financier pat
pour signer uniquement les obliga-
tions dfinitives de l'empiunt de
40,000,000 conformment au contrat
de cet emprunt
Les porteurs de titres frana s
96 et 1910 veulent tre paya en
francs 01 Et le Gouvernemen
tien entend qu'ils soient pays
francs, an taux du chauge Pourt
se bue non seulement sur les cou rite" parler et ^rau'Do'mVson les' de Pfonnages olficiels, et
tra s a'emprunt, mais encore sur des de 'opinion gnrale, au moins au portes-encensoirs,|trcs peu oomb
au Cap
l'on doit tre d'accord pour la meure
1 abri des usurpations.
(Bulletin du Moniteur)
Farisiana^
DIMANCHE ^ .J
Un des derniers succSjd'Aubert,;
Li Hang le Cruel
D'aprs la pice angoissante de
MM Andr de LORDt ( Le Prince uvre de bienfaisance,
de la Terreur ) et Henri BAUCHE hatienne. Dire le contraire,c est pous
en ^ actes.
Metteur tn scne
M. VIOLET
franaises
set la xnophobie jusqu l'ingrat,tu
de- Mais, nous sommes d autant
moins tent d'insister, sur le juge
ment malveillant port par l'c Opi
mon Nat.ojalc sur les Etiingen,
qu'elle ne se montre gu e teadr
non plus, pour les Hatiens Le peu
pie dans ses colonne^ devient : le


LL MATIN
423
Fopulo stupide et niais, avide d'au
rrnes comme lr chien, des miettes
tombes de la tab e qui suit indifl
remment tous les gracd- se goeurs,
avec l'ipie aideur des mendiants qui
flnent i occasion d'une bonne au
kaine...
Admiiez donc cette table .nagique
q t suit indiffremment, tous les
yards seigneurs t .
Echeppe-t.il l'eOplrion Natio
nale, quelle dsavoue et dshonore
ee propres origineg.eo celant ci peu
le inpria que loi insp.re le bon
peuple... lus enfin de taire le jeu dea
turbulents. e: deu mcoutente.
Eh bieu non Meaaieura fil faat
dchanter. Voici un tableau plue
exact de ce qai ee passera quand
but, kicellence Mr Louia Borno, dai
goerabonorer leCap de sou passage:
Bien avant I heure annonce, oour
la rive de I Illustre Viaiteur, Ton
verra au.our dts erce de triomphe,
uecors d oriflammes, de rubana et
de fleura, s'aligner en groupes cora
i acts, tous ceux qui aoot reconnais
sauta Mr Btrno le ne pas dsea
t-o.er dea de-t n- es de la Nation, et
qui, Bchant que i couvre de rdemp
bon exiM l'effort de plnj de jours, \nuifPflllT hnnlR
ren veulent pas un seul homme ^ut*VVUU07 Utipui*
de ce que le temps des ptetves
duie encore. LElite se rappellera PARlS;8 M de Latyrie a iass
qu'il est un des a:ens moralement, t pour qu'on approuvt us derain-
inttllectuellement, et les Humbiea des pour l'augmentation des impts
te souviendront de son souci bien afin de faire (ace an dficit du but
VEEfJlaSK i*ar ,on' fi de B**- Le minisire a propos de leva
tion dliai ve.
Dana la foule anxieuse, la roix du
nti:s attentif, soudain annoncera
mue : voici le PritidttU m et alors
prti de tou-ea les poitrinea, le m
me cri d'enthousiasme cojflant mon
tera vers l'azur : Vive la Crai lent
Borno aux maint des tout petits,
le frapeau bicolore, aura dea fris
sons hroques, et quand
henn voquera dans leB cuivrer
mlodieux, l'pope magnifique dus
L'EMULSION de SCOTT
est un puissant aliment mdici-
nal qui par lui mme contiens
tous les lments ncessaires
pour donner la sant et la force
Prennez-ta pour vous convaincre.
Bote auxLettA
Port au-Prince, le QjFvriet
a? Gable
Nouvelles Etrangres
est tranquille Smyrne. les Turcs
n'ayant fait aucune tentative pour
Monsieur le Directeur,
Le journal ;c L'Essor dans
ditonal du 5 du courant, a i
une note tendancieuse de aon
teapondant d A quia, relative L
cident qui s'est prodoit entre li
miaaaire du Gouvernement
ressort et Mr Lozama Hei
Noua laiasonp pour compte
auteur qui eat le frre'du
miaaaire toutes lea inexa
contenues dans ce factura
Diement rdig, oblig de
la dfenae d'uu brigand quj
crotbe dsespremment i
tiou au parquet, il yi
mesure de son dvouement
aon talent. Mais nom ne p
URiiffia SI hPSOn de nPa8 relever lea injures ai
UUSMi a il. mhu uu te-eDt prodigQ8g Mf ^
et qui sont auaceptiblea i
jugement de l'opinion pnbl
aa moralit.
Le correspondant du joiwnI
sor Aquiu ne doit pas oubli
ous la prsidence de Mr Di
a aucune guerre qui pourrait clater I)aVe, ce mme coiamaaaue
i la suite de la rupture He la conf y0qu pour indlicatesse,
rence de Lausanne ou l'occupation l.e coupable de coucuai
lia paix
MOSCOU Les chfs des soviets
clament depuis une quioxiioe d*
jours que la Russie ne pendra part
d: francs en augmentant certaines
taxes d; 10 o/o d'autres de 20 0/0,
d ob'.M r 500 millions au moyen de
la van e de matriel de guerre, 400
mi liens par une meilleure percep
tion des impts et le reste du dficit WB P" ua
qui s'lve i milliards 500 mil population est surexc.tce quoique
lions de francs par diffrentes cono Vllle a\ *3lt P" occupe.les agents
mies et ei levant la valeur des re du ***** de d(ense eJ de P^snl-
Omu cmW de l'impt sur le revenu. Mr les ploient nue grande activai Les
chasser les navires allis dans le port, de la Rhur. La Russie s- d-ndra si un rcanc rapport de la G
00 l'attaque mais ne pendra part ne a dBMM la 1 cidivu
iy 1 opmaiion to.re mme pas poar tider .
8U"reXClte vriers allemande faire une rvolu
DliISSELDORF 8- Les nouvelles tion- Les di'igeams russes eau ment
de la haute valle de la Rhur o les que lenr pays a besoin de Is paix
franais ont occup plusieurs villes Pr .ecoistiucfcion et veuiem
industrielles tex les indiquent que qu'il soit mme ,de |oner un
les dispositions de la population de neutre et fprofitable ea cas
sont incertaines. A E berfeld qui est guene europenne,
entour par un cordon de troupes,
l'e
de
malheureuse affaire de pi
'eat peut-tre paa celui qal
an.
veuillez agrer, Messieurs,
recteurs mes salutations emr,
Landry HENRIQUB.
Les Cours
de Lasteyrie a dit qu'il avait dcid J"*"' sont disposi 1 appliquer Paris 8-
noux, ion verra droit et fier, mais
il .ste un peu du souvenir pique
prve
mr les actes de sabot'ge sur toute
personne ne rpondant pas au cora
mandement de halte Ida.
Ce ne pas demander d'augmentahoa f*g*. 4?C5.fJl
des droits de douaaes ni des taxes
ou un anctre siea, "lient un"r 3ar les obi-ts de ld*f.
glorieux, et plus encore' du trsor Li comnvssioa des fiaanc:s a in
epleudide de gloire dissip par d'iu- diqu le troi sira: remie pour faire
trs en uo sicle, descendre dune face au dficit ea adoptant des com Protextiltio 1
bmouline b.u quement silencieuse, promis enue les mesures radicales ^fI -
P^_couvert de la qu'elle avait dcides et 1 augmenta allemande
19 tion de 23 o/j sur les impls deman BhRlIN-- L; gouvernement aile
ds par'le min s re des finances- La mand a fait remettre au gouverne
chambre des dputs s adopt ua cer ment franais une protestatioa con
laia nombre dmesures pendant la tie l'occupation d'Olfeobourg et Ap
soire, entre autres 1 enregistrement peuweiu daas l'tat de Bade La note
Sterling
Dollar
7S If
16 o66"
un bomme un
poussi h lies chemin
morciera d un sourire les aourirea
tendus vers aa veaue Lentement il
aavanctra jusque dans l'ombre
que fera sur un tapis ploy. la aoie
bleue it rojgo d'un drapeau demi
nant le l ege et bautointre d entre ..
et ap i que 1rs v vats ee aeront tus
eulin.
PETITES NOUVE1
HOME La priacesse Yolande d'il
son mariage avec le comte CtM di
viendra duciusse de Monte Slagao.
TOULON Le croiseur franais "J
anciennement navi.c allemand a ret I
pareiller lundi pour l'Or.en:.
LA VALITE Le iuperdreadno
"PeMlution et bmperor ol Indu",
a Mytitcne ont prts a ic rendre a My
Turcs mettent ex.ution la menace
les navires allis de guerre de ce port.
WASHINGTON Le prsident
adress A Mr Jus-erand uoe lettre [
a l'occasioj ue sa vingtime toa* dj
tinu comme amba.sadcur de France
PARAMARIBO Le *oil*r
Uo 1 j r* a. 1 t_x turoso allant.de Para a Opono, a<
Secrctairerie d Etat de l Int 1U Urge de ,/*,, e ta ^^ 1
rieur,en les lOVltant a S'y COCformC, avoi. touch une pave. Les si|Mni
rappelle aux intresss les disposi ^TV'JZ.!!!?*""**
. r .. i,.- iri.-14* pointe du Uoppname.
tioai formelles de la Loi sur 1 Phi ^'quipage eat arriv Uier a Pi
se du 15 Dcembre 1922, notamm-.nt .
celles de l'article I p'escrivant que "'
Communiqu
penwsin
ts bous au poneor pour empcher explique que l'arrt des trains interna Tout oprim- renlupoblt i
: i da:is le paiement des im tionaux a t caas parle manque j excption dei ouvr'ag.-s dits de v Ue,
La mi de Cm
de* M
edi #1
|JLc l etc si grand sera* repris verdredi
7 heures et demie.
On trouvera d;s caries au SraiiaU,'
Ch. Dupuy et ch-./ Mr Simon Vieua.'Uj
des cattea est limit a boo. 11 n: sera'
de ca'tes a l'eatc au muse
un pe1 grave .. parce qu3 la Ljon
du mallieur tous, nous ue laurous
paa md t>... et l liote auguste, aux
i apoirs groups au'our de aa parole
dira les cueils vits et le port eu
trtjv.i. i-implemfant, pour que lea
plus humbiea coiuprenneu', et se
rjouies, eut. Des mains d enfants *a
teadro.it alors, ebarga dea plus
Vers la Rhur
PARIS La France va redouble.
s'entendre a/ec les collgues belges.
La Question
belles Heurs d i nos jardina, et avait "K-s sut tts principaux points. Les
de se i'j-ei aur lea frouta mnocenta msillenres mthodes pour expoiter
et purils, 'es lvres du Grand trem tes chemias d. 1er de la Rhur seio t
bleront uo inbtaot( en balbutiant iud :a demain i Bruxelles par Mr
pour loflrande parfume, un remer Le Trocque. .t les experts qui quitte
ciemeut troubl. roat faiia demaiu mitin pour aller
Le reste -. La joie heureuse de la
rue. les rceptions, lea bals, Ua
fiaa.. cela regarde lea organisa
teuii.. mais ara bien secondaire,
api os la tiuuimuniou mae du Chef
et son loi. i ir.
Ja sojg>a aux a u|i un punis, que
le ddpu gardera pi'sonniera dana
les coiua d'ombre de ebambrea
noBtiled o, portes cluses, des m
ebauia gruebdux, imagineront Isa
mensonge* qui i apte sueront plus
tard l'hommage dea ferveura
le aou^a aux drapaaux malheu-
reux, que la luine touioura injuste
des hommes relguera
f J i I cre re' a cai a.' i i ne i ;ur, pour
a ittO a* Jllieir'O PortauPrince;auxDjreauxdrsPr
RIO DE J \NEIRO -L: lieateunt fe... pour les ch:fe.lieux des A oa
Walter Hitton, aviateur amricain, dissenents haanciers ; aux bureaux
est arriv ce matin terminant soa vo des Conseils commuaaus, pour les
yage arien de New Yoik Rio de autres villes de la Rpublique Ce
ses elforts ->our aigamser les servi fiaeiro Oa a fait au lieutenant Hit- dpt ob igatoue cojcrne ch.qu:
ces de ch mins de 1er del Rtur, toi ai accueil ^enthousiaste au mo ii'ion d'un joaraal ou crit p: ioii
4)2j ch miaots franus von .re di meut o le Simpaio Correia II amer que.
rissait. Les canoni de la foiteresse Un dlai de qiicz jours est ccV
ont tir des salve, le* paquebots d aux intresss poar se conio.jiC
ont fait marcher leurs siraes et Us
les glises oat s?na les cloches.
su p sent avis*
Poit au Prince ie 9 fvrier 192}
de Smyrne
l'ARiS A la runion du cabiatt
qui a . enue, la question de bnyr
a t discute Mr Poincar a in
(ire-de missioa
de marks ,
BERLIN --2-, imprimeries de fa. iQgiHUi t\dOU^3lCtd
Comieucemai di
,__'iic:r( vers dix heures du soir, I*
a l'Avenue Grgoire, en lace de i'He
Les pompiers dont l'activit est i
sont arrivi immdiatement sir If 1
tu raison du tlau qui s'annon ait
Mr Gabriel df
f*Le gr.nd violoniste, Oabtiel '
aim du public port-au-princun
oientt Haui et Sto Domingo. 11 est i
Jersey .Li:/, aprs avjir lait un assez
au Mexique.
Les nombreux admiratenrs du bal
reverront avec plaisir.
ne
PaatalonSGaitad ^mwm\ ^ B
s de markt par Dimanche gras nolrt tntaitgabU in
'tntoi i ce que dtstrul t'anlalion Guilnaud prpare un
o.-ique de papier fonctiouneat con ;
Ismment pour fabriquer la nouvell
monnaie allemande qui est mise i
r i ai de 45 milliards de
jour On a'a tend b
fo m les ministres que le Vali de I imuressioa de billets de 50,000 magnifique soup qui aura le 'plus etand
bmyrne avait expliqu son ordre anx maiks augmente la production jour succs, grce d ta faon dont il sera or
es vires allis eo disant que les Turcs nslire des presses de 15 miiluids gums
ciagieur. la reprise de hostilits de de raarki. ;Dans dix ou douze automobiles te
la pat des Grecs e; que les autorits Oa pense qu i la fin du mois en ver ront installes J lgantes dames et de
quand Mr turques voulaient eue libres de pren ra ni er en circu'at on ous les joars moiselles portant Us couleurs nationales m?t-m.pm ,
torno nasnnra, deinre lea vieilles dre dt --elles mesures de prcaution. la; milliard* de ma. le psrlkmifdoa selon les dispositions des paaueh de aea "ux directement pour New York Ce
1.1 joires poadreus'a. a I li jo e Les ci.constances pourraieot ex.g-r de billets de aooo; et ioj.ooo rettes Panlalo iuilOaud Ua carts " po>" New-vork i.ropeu
SlPSS1! 4UC1C Hoavcruementfractis re.te nKrki,., b..,. par I ..aU eT f^*t$Z^%ZS!, TTt'firBWlt^j
en plein accoid avec le gouverne- tion de la circulatiou des bille.s de ajsv de* ieuns gens vritables artistes Pr,i PUf > le, Pr du Sud i "
ment biitanu.que pour s'opposer 100,000 mark/ qai uront toul d ,ait dani Uun rl JhsSlUisa"" .!* *&"
tout effort des Turcs tendant S pio PiXMtlMCi -Deux morts et d^ux Nos compliments Pantalo,1 Guil ui^^'SJ^s
ter de la rupture de Lausanne pour b'eisrs est le bilan de la rixe entre baud qui ce wur lu sera de la bmrLe du to*" New-York, 4g
ERRATUM ouuler le. mesure, de prjn Ou f.acutes et co nm.nistes, qu, s'est louant se, dlicieuses cigarettes, son ta p^^Svl^Ti^T>
Lire dans le pactise .Carnaval paru hier, prises par les aliieS.Des dp.hS de SlroU e Jlgoa UU des norlS est bu merveilleux etc d tous ceux autl P" OrCseal C.aal Zo dire:tenes.
; Constan inople rapportent que tout chef des tascs^es. rencontrera j* VJ4**1" f1" P8" Htw<^
Le sis Astrea rentr ici hier, venanij
rtira ce midi et chargera pour Ne* ,
fe'urope, via New-York.
'-e t|s Carna est parti de >'ew-?
8 du cojrant directement pour la
Le S|s Aurore parti d'Amsterdan tel
est attendu A la Capitale vers le M *
en route poui Santiago d Cuba tu
Le us Prios Frederick Tenant de .
le tt du
[La Vrit)
ISUL U CX
ment le lundi
lu courant.
-


LQMAT1N
CUIRASSEZ VOUS!
CUIRASSEE
voit Gorge, vos Bronches,
s* Poumons en les dfendant,]
les prservait
par l'antisepsie volatile des
IPmiLLEs lALDAl
contre le danger; du Froid,
de l'Humidit, des Poussires.
des Microbes.
Pii S9.IIER EFFICACEMEIT
Rhumes, Maux de Gorge,
Bronchites, Grippe, etc.
tMPLOVKZ U|
Pastilles VALDA
remde retpir&ble antiseptique
Mais il faut avoir soin
de bien employer les
Pastilles VALDA
VRITABLES
SEILIS ILLEMQIT EFFICACES
rendues uniquement en BOITES
portant le nom
ta Question d'Enigratioo
la loi sur immigration se. a prsen-
te lundi tu Conseil d'Etat.
Fulton Shoe Polis :
Company lac.
New- York
H. SlaMEiU
Dana le but de plaira ses nombreux clients, Ifur offre les mi ticle <
uiysLtB de tojte fracheur et de tome beaut des pm exception ueM
meigi la grande hausse tur les prix de tisioi.
Cheviot noir 54 pouces or 1 50 Chapeaux velours aupreur pour
Voile blanc l hommes Or I & 5
OrfModie couleur brod 45 Chaocuis de lain d Italie
Brubant jsoce et noir sng sup 9 50 de toutes qualits
Percale blanc sop 7 Crpe mtore brod la ma-
Toile voile pour peiit voiliers 6 40 chioe.de toute beaut l'auoe 7
S q"v raonBBeline anglais Urt Ras oie suprieur douzaine 9
40 PX 2 1|2 Ydsde long 10 Crppon fleurs couleur 1 aune 0 0)
MOOM fchue s jisf-e de 50 3 50 Cimir anglais sup 4 & 4 50
Biu blat c et: ni double Isrg 0 40 Dirgonal noir extra 5 50
Ujsinaxcrg b double lergeor 0 55 Palm Beach argl gris forc
Serge bleu anglais 4 70 &
D'ill fil anglnis blanc
0 70 Dnll blanc union anglair
0 40 Drill Cuton blar.c anglais
0 31) Dnil Tuescr up.
0 35 Drck fil blarc anglais
1 Alpaga coir suprieur
o60 Kaki jaune anglais sup
Si vous voui/.
li itissures.
proiif la pan de fjt
Ijisant -t du
Si vous vo jIce a oir un brillant
rable
Si vous voulez a coule-ir el la sjup'dsje Ja
ce* climwurespendant lontf'enp, enuio/ez
la DMtrqia MONO m WI
i
Fabriqu! sbaalcinenl pour les dames el le; gHtkwwa du bwk life '
* pro tue la peau du ebuuum contre l b mtditi et h chxUur
11 entretient leur soupira* et eoaierve leur briiun. E
Demandez la marqua MONOQftVSi, C'est U uetlUare d3 toutiaLir
TueEor d soie pour chemise
hom o*> et robe
G. bardine blanc barres
Organdi couleur
Italienne w- I,
Crpe anglais g I
Crpe anglais p i
La Maison Bcha
Au Pnitencier National teftWS:or" $g SSftKa
Mardi jdernier, le bureau de l'Alliance franaise
prsident, vice pesidente secrtaire bibliotcaire
ic etc. ont vis t minutieusement la prison.
Les atlieis divers, le> jetJ ns les el'ulei Ici
cours celles de* prvenus, des condamns et des
alins, le rfectoire, l'infirmerie, les bassins la
chapelle, la maison p-iv.'e du lieutenant Johnson
m (mille qui est charmante.
On nous dit que ces dis. ingus visiteurs ont
laisse ces lieux enchants.
Mr Lhrisson a adress de vifs comrl'tnents a
qui de droit.
Messe Delmas
Demain deuxime dimanche du mois, anesst
i la chapelle de Delmas. La crmonie comme*
ter aux heures Ordinaires.
050
035 & 040
ivi r --- giais JjO Zephir barres soie pour
KnL S?*]" gr8Dd lartt 8Dp 40 robe 0 m
Bandes bede!liait* par Bas dr-ai soie douzaine SCO
Broder?! nmirS1 B,B ioa" Pri" 410
K?o 1:lHSL r0b>* rias trerceiinea up. 2 80
iri! ,0U.tee ,e8 ^aa,i;s ChsoeMttoi enfant 1 80&2
OtSdf sehe,Sa i ChPm'8 trCCt marche> corft" "
il -st* .iJ?J?d ,.aDDe .1 Toile vo,le pr " voiliers 0 70
aoe oitvni! .rop loroeB" oos fallait et umrer tous let articles
daller .?iipnrn So, c est pourquoi nous vous invitous. avaDt
H sTlvfha or t0SP,ttM B" d-annes passer la Maison
lmrJ^lt^/SSr'ffmmmm de artic,e' d'au"8i
2 53
5
* jg 4 nnonee sa nombreuse clientteq u\lle
obvient de roewsirpar U denuerbxteai
075des cigares JSiachado* **
2 4n j
m *t V boi,e3 de - gtfas 4
r lor Nacli i-lo i i *m
Londres Ghtgo 5J
Londres i
t
i
A. Bcha
Rue Courbe ZVo 1838
Le Chef de la Police de cette ville se lait le
d:voii de porter i la connaissance des retarda-
taires que le dlai accord.1 pour l'obtention des
plaques et licences de conducteurs de voitures
uni a ne'cur que t action animale prtad nn le
15 Fvriue courant a 4 H 112 de l'apis-midi.
Chef de la i'o.ice
Varits
D1MAMCHE! :
Les deux Ophelins
8 parties
Kntri- 1 gourde
Loge 2 gourdes
Pharmacie W. Buch
Excution prompte et soigne de toutes ordonnantes.
Service de nuit
Produits chimiques et pharmaceutiques de touie irsicheur
bpciaiiUs, Eaux trinreles, Parlumerie Houbigant
Edm Frmt Sait. Shtrbet.
sstnees pour liqueur:^ A-.isette, Crme de Gacdc, Currcao Char
tret se. Genivre. '
Carbolinum Avenarius
Le Seul Prservatif du bois
Liquidation **
un
Chez
iOl de mtreham
dises diverse*
i;

Remerciements
Easf Asiatic
Company ktd
LeS|S Virginia e&t attendu la
Capitale le U cour&ni tt paidra
>*mme jour pour Gonaives H
^apejlaiti Si Thomas trl & Pas
Por au Prince le y Fvrier I92J
l PBEETZMANN-AGGEHhOLM
AffBl
11.
fort de brance aux mmu prix que
par vte directe, dparte par le paque
bot annexe, vert le 12 de ehaque mois -M.|,n. u _,. ...
-Pour le dtail de* mJSS adres rBZ Sr't mIT^oL^T^T
W agence. ttnts, Mr & Mme luitm Doucet et leurs entant
Lu grand [paquebot prk$agers Jr et S? Csasanli Doucet et leurs enftnu,
pour le hdvre t*t prvu vert ie li !LMlM ^ri,,id5,DoueM leu,f niaB-
l.v.J l .. . Vajl- V 7- Mr *-'" Thrasybule et son enfant, et iou
Avril. KM pmmm dtxrant partir le, autre, parents et allis, remercient bien sincre
par cette OCUation tont invittet te tnent tous ctux qui leur ont donn une preuve de
aire ituerire au plus tt l'agence. 1:ur yroP*thie l'occasion de u mort de Mme
Paul E- Auxla
Rues lraversire$du Magasin de\f Etat
Afin de taire de la plaa aux nouveaux arrivage, nous commen
ons demain, cette vente au rabais; venez prendre, car nous m
regardons pas aux prix.
Etoffes blanches pour robes et cale jus, Drill kakis jaune et olive,
neviole manne, Serge coton, marine po ir jupas, Chipeajx de paii
le poui hemme, Pojdres de riz, Parfums. Stvo.is de ttiildtte cAu
ie et La Violeite Pans.chauss lies et Ba< ordinaires, Fil pour crochm
Joatons ootal pour col et poigne, Cliaussu'rg;daraei lacet* bou
Jonnes, c'>e nises eouievn pour homnes, Mousfeline de soie *l
1 eura aie.
C'est intressant S
0
Port au Prince 10 fvrier \t
L Agent.- h. HOBKLJN
Pour IbS caf\j)v*ls
Poudre d'or, poudre dis Tant
1 ourdie d'ergett peur la eoilfure
locge grgB.bleu grai.rose graa pour
!f s aitiatea, b!on peur grimer, cra
y or s r cur les lvres et les yeux.
Ssdrcsser, pour renseignement,
.e Matin
Joucct an, ne Cline x-aul Cupidon.
Jilis Ils prient Je croire a .oute leur gratitude
| jf oit-au Prince, le lvrier 19a) g
^Monsieur Florez, Madame Vve Auguste l'arc,
ti ses entants adressent leurs plus sincre* rcme*
ciements aax religieux, aux religieuses, aux pa-
' icnts, aux amit et particulirement au> anciesinc
I lvw et aux lves de 1 Etablitsereeat qui, l'occa
1 -icri de la mo t de leur grene : Madame Ra
lael FK ttt, ne Marie aret, leur ont apport*
uur con.ours de regrets et de sympathie*.
Ils cur en gardent une vive reconntiMao*-,
r'ert-aur'I'rinie, le 5 Fvrier tajj.
.Le'.ieacr Biskra venant de San
hago de Cuba ttt attendu lundi 12
foutant et repartir le ame joui
[ Csyss, Sanio Domingo, Maons
Mayaguiz, BusBt.'i'tire et Fort de
France,
fort au Princ, .Kffvner 1W3
L'Agence i Port au Print dli
lre des billet de pateagts direett
fur Bordeaux ou Saint l\azaire vie
EKTSR1TS
et MALA'HES C>" r.*0-l*T*STINALtS
iDIarrheevLitai'.i.o.M^'iH) .1 I.i'.^He wuoo- I
1 membraiipUHf, tal tr nltue; 'iont!y>ationt I
| Aocidentn ai>p< nUtcu:;in a*, i'iovro typhode, I
Haladu5i.al'"iu,A*n6,E' attma, F.'ror.cl* i, etc. |
GUEtSOl CCPITAINK |
l'unamas !
Panamas !
0 vous amateurs de chapeaux
ducs, iaUBjUn petit tour chez
Itiggio frres et avec peu d'argent
11. poche vous soi tirez avec un
joli panama fiais et tinemeit tra-
vaill.
IlPLUS PUISSANT ANTlSCPTIQUEl
a Marcnre ni Cuier*
P.Jr'-i(i:t) .!''''.' .1 !*U' * tu \nirti\niU9
, a . BM de k t '.00 (.<.<-. par Jour
d'ANIODCJ. ir-TERNE
.'n ii"*- <'^ fl' il, 0.-;.j^.-.- ...... ... . .r.n;.P;lai
- JJ Ado>r-/.isaiowsl
----?liOUl8mi.|'t un..1.11.1 i/"*rUo.., ; I
IGrlobulse ILctsaud t
Rteultata mervolllauz, anrpranintx i;,.'.-.,- f
7 IhPV. l.lFL.rai.bli ,:fr,...rv d ..
*.. DCPENBIEA. U. .u u^. ^. .>...____0
Mm
Grand Htel de France
IToriluPr^ Particulirem^ commerants de p^age
LliUl dbite par G.illon par
Barriqu s des Vins di Bordeaux
Rouge et Hfanc.
Ces \ttu vannent directement de B\RS \C et sont garantit nur
las de raisin, nout pouvons te prouver oar des GErirlC IT<
nous tenons toujours la disposition des Clients. '"*
Champagne et Vi s \lou*s3ux prix
modr. Con%srv* mMirdes f-an*
cuites, premier Choix* '
i
*.


LL .vatin

nm^a1'isrjfc m.<- :
rdiicue l'Intestin
Constipation
fk Entrite
V
Vertiges
Dyspepsie
Migraines
Pour rester en bonne
sant prenez c>aju *
soir un comprftne de
JWBOL
r:

\
, f i .. a r... , ..-.!,[ [, 1 %
lr>i ; '
. i tr idti i lw
I IbllS il. 0' r,,.-. !... mu,
ikll I ri 1 'le- '. .. .u
, .. ( .
r - .-(:.'.:' f
).- !! >1 |X ..... >t*l ai
,m m ... -. '' MH1 n...... ''
IMini < En i.-ic l'hum
'K,.. -. ,.,.-min .. i '
II.if \ . .l.l . " :--...'. I
KHi'ri .'j tpoquci. Ii fMii ici-
flf U P* : I !c.-;r;f
d4 i
~-----------flEMOPAOlDES------------.....
IDSOUTQlSES : S'.,;; xitairei &
Adilorr/i',!;u,-., ta.'ni.;..i, Jsiuijts-
uinntnti
JUB'JMTAN Pommade contre U:
MmoriMt* rtltruei
f*1. I ll:ili-l.iln
Vl- ll< H mu* I'.,
Jubol. rgvlotwr .ie l'Intestin, fix
une heure constante aux Juboliss
EXTIUJTS BILIAIRES du docteur
nH Hrjularutnl les fonction*
du lov
Lisez & Mditez!
Q .'est ce qui soit plus dsag^able poir 1< s pirents dun d c.
que de recevoir, au demi r moment, u i cercu-A mal fait et *
prsentable, qu ndoia conscience 't voir piy un prix convoitai
pour obtenir quelqj* chose d bu ? .Vl.lheureusem.'ut c'es ce q
aiiive as-ezsjuvent !
/'fin d'viter a ie fous ne wyai 'la s u i 'el c* r?e commander cp qu'il vou*fdi,i directement che*. le sous i/uL
est le plus ancen fabreant d jercuail sur cetlb pl*ca tt doatl
bonne rputation*! connue.
P ix la por e de toutes les bourses
HENRY STA.RK
tiue du Quai, en (ace de li Gare
N B La nuit et Us jours d !eif,s'ai.esser au chef d'atelier,
Monsteaf Mchisr tinson
Rue dvs Fronts Forts No 602 en /<
de l'ancienne Gathdrale,
N U, __ 4 pari de mon Chei d'Aulier personne ju'ast "foris
recevoii des commandes en mon nom-
Vaillant tt tfouet agents gnraux, 17211 Rue du Magasin da l'Etat
W
Lope Rivera
l
I pe chas H. Erown Paint en,
rkljn H. Y.
J] A le pUir depo hr I. connaissant de sas nombreux dii
hnt .' Ii Capitale qu'en P.-ovince, qu'elle vieal dd recevoir oojfL
I n M *i. I tt ,AlM de fin d'aime uq assoriimmt .-omplet de nbo is IraniiJ
|^P jlciilli de Boissons idi Provisions alimji a tdi de Coulis .sorte* et f
premire fhi hc r, *
BOABOXS ; Jolies Boites le 5, de i el i Livres, Ua^es en pi
^chets t i lgm's. Nougi'* -m biiies et pa.* moroaux de /J
Je i\i Livre, ChicolstS pir btons Pttfcfid liuits^^t Ghjcc.
en boitfts d^ 2 i|2 libres. PtJs A na.iJes mou es en mhMi\ 4'u
livre et d*. 1\2 livre, Bonbons glac Fondante, e'c,
BOISSONS Vins roug-1 iV blan (Birton et b entier B)rrJe_
quali s iprieure, Wln-ke ( liiig el II i.^ (Wubona t.Ualaga,Pip|
mint Chan eux PROVISIONS ALlMIi.srAUS Conserves de Joutes sort|
Saucissons Lyon.Jambo, Moitide'Ies.Fromag gruyre,?l gra
tt'.e de Maure par'livie, li.et 1(4 li reselc
Venez visiter la Maison Lop
Rivera et vous sortirez sati
[, ABONNEMENT
Lu Mci*
Port-au-Prince liourdw 2 08
llrparlcuieil i o(
I i4Hj : } M
MN et akooutuieal. [muiile^ ij'aiiiuct
faifs
!l
Si vous voulez avoir votre rracn coQUilttmtnt peinte
Si tout dsirez une slection de covkurs artistiques
l'reparis par des chimistes de longue expirienee
ActMtz mire marque Ccq d'Or prpare pour les tropiques
(.ttie finfvre adhre aux furfaces les plus rugueuses
Elle icnserte son brillant eite lche lis vite.
Elle ett f) n lalement use pour les n.oulures,
Les (OrnichfS tt les pices de sculptures.
Chacun de nos /eiblauctst (ontrol par nos laboratoirei
boire prix f$w cille peinture dfie toute tonecurtence
The Chas H-Brown Paint CoIBniokty.* N- Y-

r
tieo.
Jean sme
\v> 11 EzcluBif pour Hati
No 118 Hue Frou eu face de Is Bscqae
Chaenl 0. K. en barils
de 400 Ibs
fy\mi b AKiUYLK
En tente chez
t. Freetemar.n-AGGEtHOLM
1 ne du Quai

.1
-

-
i
i
bnC irTrtaa* nmU aDias pour
OatS VlllC. Calire bon prii&
fi0ifC irSHAfi *uXm miin poor
l3dCo fltil53 coIoji i grain de
colon a 201*2 CWtU par sac.
Spcialit ;
Qa# i/iilps de d ixle lliain la
ijdlo W1UCC5 v^ saii H'ar'iue pour
Cac?o ^fifi ceniiuifes psr sac.
I ItlEti vente che*
t. PB&MTZMAM AGGERBOl U
"Nervosit"
Nos n?rf NHHDblral un
treillis comp'iqu de fils tl-
graphiques Command t
nourris pai uns partie du
cerveauque l'on appelle cen-
tre nerveui les dlicat
filament uerveui rayonn. nt
dan toute les directions
traveis la corps. Au: lonf-
tempque les centres nervsui
ont capable d fournir
continuellement de la nourri-
ture aux nerfs,ceux-ci demeure-
ront forts et sain. Mai u
que le centre nerveux s'affal-
blUsent cause d'un surcrot
a* travail, de tracas on
d'inquitude il leur est impo-
ible d'envoyer la nourriture
ncessaire et le nerfs devien-
nent fatigu et s'aiguisent.
C'est alors qu'un bruit soudain
tou fait ursauter, vou
devenu irritable, vou ouffrex
de nvralgie, vou tes agit et
abattu. Dans cet tat de
chose il n'y a rien qui gale
Ttrt WlM 91 LU
Parce qu'tant un aliment
puissant pour le nerf,
Wincarni attaque la racine du
mal, cra une proviiion de force
nerveuie nouvelle, ttimule et
revivifie le lyattM nerveux
tout eniier. F.s.i>ayei Win-
carni pour la Nervosit. "
C'et merveilleux. Plu d
10,000 mdecins I recomman-
dent.
Achelri ont boul-.ill> i 'VnutH
tuiouH'h <--on ptel loli.nir leaiM l'i Phaneei . c
C1LlvM OO. L*2l
Wlnaarnle Werka, NORvVIOH.
li. Vente chez
FRANCKJ..MiRTlN
Au prix de'i d?llri grauj{boa>
teille el l dollar t|-' b maillai.
ftu: du lli^iii t 'ivi: n fi.e
^Csioe Qlace, For au Prince.
HE%L1S1TI0N
chapeaux humi
Pour hommit, femma *.% enfanti,
prix presque donn, pour 4 semai1
commenant le 1er Fvrier,
Jhapeauxde P93,oo v n lus P. or 11
t t 4.00 l.i
5 oo 2A
Pour e .(uni* F. 29oo 0
iliGIO frre!
Pharmacie F. Sjoumi
Donne avis si clientle, ajx mdeetns et au public q'i"'
tranisorrn son Laboraioin d'Urologie ea ui LaboraiC
biologie appliqu sous la Direc ijii du
Dr Hicol et t. sjourn
Le laboratoire est ouvert tous les jours de 7 hros du matilj
neurasdu siir pour iou.es les recherenea ei analyses prvueH
1 nnonce ci jointe, saut pour le
Wassjruidtij ei it coa^titta ije*^eerl
Stfaal reues qu3 le imrJi da CQaqua semaine.
Saur;, v a ta Patrtiuua poaih* rauiiignj tati*
4aalyes d urines et6'uc gastrique,
Keaciion de Wass^rmana
B&aciMO de Tnboulef,
tiamen du sang el du pos
Faame dea matir icales.
xan en de crachat
i ilbumino rae
Cousianfe Uren i^ci
Reihtrchc Jj^Sptrcntes vtCo ie noccoque*, etct eic:
...


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM