<%BANNER%>







PAGE 1

1E MATIN et autres affections des organe un affaiblissement de l'organisme. prise avec persvrance aprs # augmente la force de rsistence &'2^SS^m!SS&3iSS,^-'^^3^-^^^m^^ celui-l, qui^sera perptu dans It suite Les rtt raina tristes n'ont plus de rsison d'tre; ils sont trop lugubrjs. Il ftut des chansons o la folie clate '? Pourquoi s'enguirlander de feuillages ? Les serpents valent mieux i La masse dea peuples n'a qae faire de Diouysus >e pote, le ievenr. Ella lui prefia Bacehus le dispensateur de l'oubli, l'ordonna t-rr da la folieQuant lui. devenu chaque jour de plus en plus mconnaissable, il H est plu* la longue qu'une mons tueuse caricature de la figure ha mains. .Pourtant il se traves'it enco re. Il se dguise sous toutes les for mes que lni buggere son caprice on sa dmence; ei il s'en va, suivi de sa quil y a de plus lamentable ai monde : des femmes qui, cdai t quelque impulsion funeste, rendent ieut mission sainte et moralisa r ce. Ivres, echeveles, abandonnant ce qu'il y a de plus sacr, famille et de voir, elles le saivent, l'rigeant en prtresses de ce culte dont il n'est constitu, tout ensemble, i aptre et la divinit. Et 1 Histoire, etouu4 de tant d'garements, ne trouvant pas de mot assez triste pour qualifier ces ftmuiua. dira tout simplement c les ha c.aam es. Thodore HOl.LY (ri suivre) PETITES;; N O J VELLES ROME — <-e mariage de la piinccsse Yolande fcllt atae du 101 d tulie et do capitaine conte Calvi di liugolo aura lieu en Avril. ULKNri — Le conseil naiiOJal a approuve la Scrion du consul tdral taisant don de l'diftee du bureau international du travail :ontitu •ai les nations. Cette proprit situe a Genve eut le bord du lac, est value un million de francs. On a l n.teniion d'ofinr remplacement SSmmM^ A a jour constiuire un palais pour la socit des /f g llUil^ VLM %  TltLIN Le /.epppe'.in construit pour les Jf, pQUUH/t luts-L'ni par les tablissements zeppelin, est pre .„...,„ ., n x lw jarmine. le di.igeakle scia probablement cou ^PARIS— Ml PoiOC , aprs aVOir 'consult Mr Bomp/ d e les autre, delg sfiaa is a Laos ne. a d la sx^^'.sasswsas^^ Rhumes, Toux, mehites, Laryngites, respiratoires, indiquent L'EMULSION SCOTT Statistique Nouvelles Etrangres Il ressort de la atatietiqae par le Bulletin Officiel da E, ment de I Instruction Pnbliqi l'Enseignement primaire, ssec suprieur, spcial et profei est dans 98 coles da Is L. que avec un effectif de 61,4301 sur une moyenne de 44,400 ces. Noos tiouvons ce shiftre baa en eat-mant 2o|0le les enfants d'ge scolaire population de plus de 2.5004 bitanta soit 500.000 enfants. i Souhaitons qu'avec les i_ que compte bientt prendre partesaent de 1 Instruetioo Pa| nu plus grand nombre d" soient crs pour ls d if fui l'instruction dans tontes le ta M-rt une centaine d'arrtsta B0C ial6i. ESnt diffrentes partie de llta Four le Corna Enseig, HOU dans dilieienw t p ^ ^ m §utigUque rtonne f w Djrec Directrices avec un total professeurs Le eonule des coles si Notiliettion [turque -, M^MMM^ les repas, fortifie le corps contre les maladies. SSg886£3tm^vri&3&V Me, les autorits les chets du mouvement ^""Vr^nPtF-notihl sous inspecteurs; a In —CONSTANHNQPLE -M" Gniaax et 1 Sons lospet cation faite par ies Turcs qu P S _ cation faite par — .-— Ludendorlf main aucun navire jfJgl^M partira pour Ango sulter son gouverneraient, mais il a dclar qu'il tait rrt i reprendre les ngociations i la demande des allis.l Hetaendo f en dehors de Vienne et Hauts commissaires; alit, ont envo lu a demand de retourner .mmdu y. une MttdjlJ*^ d Ango .j S NaVVNeWi tement en Allemagne Le gnral a prsentant dui gouve , u a dit que les Turcs demanderont iT Munich .U. que les navires ne repue!jji,au e I tait venu en spcifications. quittent U baie, de m it berlin lia Juin et partira Je la capitale allemande pOef traverser (Atlantique et se renatre Chicago. LONUKns — Le correspondant diplomatique au • leUgtapu" dit qu'un compromis provisoire a t conclu entre enire la* ministres de l'entente Kovno tt le gouvernement lubuarien pour relier la situation J-. .'limel en attendant la d. eiiion u consul des ambassadeurs ou de la socit de italien pass la nuit H:tz tention de te ouruer passer pir Viennei ,,,.,,.. Autriche pour prononcer un discours Smyrne demain minuit jg devant le Cotgr; national des pa;saus i Klagenlurtha Klt TC tO iCaTeS *. t New*York LONDPES l* Major-gnral A'bert M Sarraul Br.ocker a P rd, i .ouverture de a troisime confrence annuelle de arrive de WASHINGTON — Pour la premire J >ui> trois cents a s de mine d'or ~ lies en Allemagne, inlorme le dep commerce. NEW-YOtK Harold R Uc Chicago et sa temme. (jenna Wihlu, sont n tournes aux [-.Las-Unis i bord. pic de la Wliite Star Une. POME -La chambre italienne si trait naval de la confrence de Wa EbSBN — Le buieau allemand i annonce que les Ira .sais ont occup de nssus, > aussi bien qte kreoetge C&.iuie ira .* ,.„rnnriiDr \g. A'.k.r <,r la tiutsiciuc vwui..' 7 — ,~7~ de nsus,> ausi Dieu qte 1 la mit. Le Pre CHERBOURG — Mr Alber. buJaas u0 aveair re lVivement p., deui p etite, v.iies nUt, u a tigrapk | ^ *s& OsSsSiS^ SrW^M s vic ^, J *!HS JSBSJt S trarspottSt mv^deStP,erreetM,quelo a r^SSl^SPiSSSi "etTew —*a'-Al • c Le bouuelliale comprend-il enfin que l intrt ds$ planteurs est aussi l^nspecUble que celui^de Hasco;! _, r a associer la dc s on du cabinet aoglais qui is u e d ex.lure kl c ai ses conomiques du trait. Le Fre mier ministre f -nai ^&.r^d.t 1 ^ T.' 3SV"S 3=5 w^X^: L 0J,re "" œ^£ srrs; joura Suite) Notrs confrwre nous psrle encora des (rais de transport I usine, du personnel, des dividendes et mAme d uue faillite de o de dollars. Nous ne discuterons pas de ces points avec fie Nouvelliate . Lia sont l sujets dlicatsSi les plan leurs ne sonsidrsient pas que Hajco est pour eux d'un grand peu tt s'il leur tait mdiffreut de fsire dscaodale aa sujrt de cette entre %  nie uiiie, nous aurions dcvoil Us procds d'adminiatra ion qui oni le plus contiibu celte faillitte. Noaa ne somuiea pas des actionnaires de la Coraoaguie Seulement nous con aeillons au eNouvellis e de ne pas parier dcela. Notre couUre trouve real Importante confrence DUSSELDORF— Le gnral W y pay-ir gand et Ml Le irocquer soat arrives millions i Du seidon, ils se sont rendus en au ooaobile i Aix la Lhapsile accom pagnes de Mr Boule, directeur des chemins ds ter du Nord. Une cont 1 htel ave le gn des a mes, M Smaut a ajou qu'il avait dcl nch un mou^emeat BOUI l'amlioration da port par la cons tru-tion d un ph re et d un entrept fiigonque. Les ressources de la co iOuie lui pime'.tront de fa re face aux dpenses sans avoir recourir la France. Le ministre a du qu il rapportait des Etats Unis l'innression que les amiicns comprennent us Mine,-----r %  racii ores u, 1 *M plU3 de 200 voyageurs et UlX Sonnes Angora e matin a de marchandises* heure. Les Cours **'$&** PARIS 7— Sterling^ 74 Dollar 15 WUEUIIUI -• ——. I i 1 i i sion que ics arueiicaiu *.WU!S<- rence a eu heu 1 htel ave le gne u KM{| CQ occ jpaat u Rhur i 1,* **-•rai Dgoatte Les mesures pour am J UQ ^ de ftire pa U|| Ujlfl H^llOlPllT liorci tes se.v.ce, de Iran por d :s J Ml ^ DUUlUl UullUl&UA produits alimentaires des.ns lar J 1 *#aa****^ g produ... mec et la population evile ont t pnses, les traie d( voyageuis Cal u r Nouveau canal ,eni galement i raison de 20 0/0 de .-p7 SHlN(jT0N A la Ma l'tat normal, les compagnies Ce ch, ft Qa me v mus de fer franmes_ enve..o t un ... d de p aoama p de ne pas KlU|n p0UlceaU ge dt per o ne, pcrmcltre au gouvernement en Unissant . Le cututiun.eaiioni llphoa.ques F C oo?ruire un nou aut les planP" vcc hssea el ? h 0 !" mW l V. ison e les pour N .uavons reu le Bulieiin eh gieux du mois de fvrier 192; qui a paru ave le sjmmure suivact : Re tra;te ecclsiastique Ecole des Fi rer du Petit-Gcve Ealise de U Valil sera chant demain vendre*,! demie du matin; en l'Eglise da l Turgeau, une messe de bjut dt Weuesiv Bourke. Le prsent avis tient lieu d'ia r Hydravions ailad Selon avii ie^u les deux aileaj •'Junkers'q i taient a Port-aM et 27 Janier dernier, sont pnk" mingo le / du courant a 8 heurO< le Venezuela, ils ont lait la tri Guaira dans huit heures trois terni l e ( Jnel ;Ncrologie du Pr Loisel Ecclsiastiques venus eo Hati nouveau • • Dci ( sui'e )< A travers lique. que si Uaaco veut nei beutices en rebutant les planP ues vcw 4 -" fc •• -• TnZJlxim* ^Z^1Xl^^^$L Un discours de Masse %  u'ane pas couiracter avec elle. blissements Ktupp ont t obliges • s v it/ e mi3t ai)liiaU(ll Ou avons-nous jamais d.td antre'. u tablir un suw.ee de œessageia en • rr-" r Mrrtitioaii Plaint -Les planteurs a fc isseuiils..autre|, e Essen et Dasseldort Les SUWllJ ROMELa Chambre des dpui Le HOUVeaU f I C/et meD t liarjaises pensent que 1s visita de a donn bon appiob.ltoa aux traits w £ JtlCn%pl notre oowrere ayant, bllDQt$c8 t en pan i reaponsane de de Washington qui |Lnc dpche arrive ce maup^ la iao a bt Marc de Si Victoi t le monde cath 3 • %  ma,iD i w de }J ns ; ic monuc caiu i u Jlunl eui k (rr de Il nous est galement tait Port de Paix de Lion Poux, Commun I. Condo ances aux lamilles p seront foime le Avis mni montaient U 6te dea ptanteura ontre ktasco;ue tallaiMl pas lui faire ^dr que cela peut titre bon de d fendre les intrts de la Hasco, mais qu'il nous psrait tout naturel de d tendre les intrts dea Hatiens et §91 tout dea cultivateur- Ha.Uena •onito la Haftco. seulement i lies u ras aergiques ROME -Le gouvernement prend Si Le Nouvelliste le eouapreodre comme tint mieux. Avance franais* t LONDRES-Une dpche d'Essen au c Times • dit que les franais ont ran..e de a} mules au nord de la des mesures neigiques pour aneter f ontire et ont o:tup Goddelan l'agitation de U p.odamat.oa de la 3e (Htsse) le correspondant ajusue que ioteinati.nsie de Moicou, invitant V6 cst .es allemands s'auendent i voir les les ouvriers du monde entier i sun.r frsuais u.cuper Mandhcin. nous, alina}, 9/9. tui interne, sera prte rtctvoir les rt la publication at la Je**" AU journal officul. | ; .. .. ,,.-...,-_ U dlai pour It dpit Le r|S COLON est attendu Port-au-Prince t$Om tXpirtra U }I A.QW de New-York direa le Dimanche matin tt FiPort"au -fritice, le IOJJ avec ; 82 sacs de lettres et M pa. j^, ^empres de l j#ttr Aboi N. LEGBtt, lolatj Navire attendu vrier sager. Il r .„„ „_ 1 repartira dans l'aprs-midi du mme pOUl COmbat'te le (ASClSteS On a d peur Cristoeal C. I. directement. Ueetor de blAVfc %  *".i.A.



PAGE 1

LIJMAHN Panamas r 0 TOUS amateurs de chapeaux chics, faitts un petit tour cher Bifgio frres et aree peu d'argent en pocke vous sot tire; avec un joli panama frais et finemtat travaill. H. SI L VER A Dans le Uut de plaira ne nombreux clients, leur offre l a-ticles cuivents de rb-jte fraicbenr et de fou'* beaut des prit exceptionnels malgi la giarde hausse mr les prix de tiiaai. Cbeviot Doir 04 pouces or 1 50 ... Voile blanc 1 *m^i^^B^***^^^^^*^ Orgaodie couleur brod 45 . LJ A L. Ursoant jauoe et noir SDK SUD 9 50 M Pour gUnr OU viter fe Percale blanc sup %  p 7 Toile i voile pour peut voilier 0 40 Rideau mootline argl'is Itri, 40 P X 1*9 YJb do IjLg 10 MouneliDe suisse de 50 3 59 BaaJn blarc angl double larg 0 40 Bas,n amer g b double largeur 0 55 MI9.4AINES • CONSTIPATION CONOEtTIONt-ETOURDISSIMENT.< EMBARHAS CAtTRIOUI IL SUFFIT de prendre & l'un de vos rspoi fut le* *UK jour* • eulement ne Pilule du S Dliant 147, rue du Faub T St-Denis. Paris Mais il faut exiger les vritables qui sont tout fait blaachea et sur chacun* d iv-cllii lt mtu DEHAUT A PARIS •ont ira ii,Mi.int imprlmw an ,ioir Parisiana •Jeudi' Tusior de soie peur chemise bom ne et robe 0 70 Gabardine blanc barres 0 40 Organdi couleur 0 30 Italienne m.* 1, 035 Cipe snglaia g I \ Crpe anglais pi 0 6 0 Cotoa a draps argi 80 D or I au 0 90 Toile drap fil anglais 2 50 Toile matelss grand larg aop 0 40 Bandes brodes suisse par boite et dtail Broderies pour robe Peignes de toutes les qualits et grandeurs etc etc Organdi seese brod 1 aune 1 50 Chapeaux velours tupreur ponr hommes Or 4 & 5 Cha'vaux de |sje* d Italie d* tufe.i \ s'i %  Crpu u.ioie buoe li> iracbine.de toute beaut I ar.ne 7 P. 9o' a l r nr|ear doucdne Orepoe a Rmi eonleoi lauue OdO Ctrirair anglais iQp 4 & 4 50 Diagonal noir extra 5 50 t'a!ru Beach angl gris forc 3 50 Serge bleu anglm 4 70 5, Dill fil anglais blanc 140 Dnll blanc union aog'air 0 75 Driil coton blanc anglais 0 50 Unil Tussor tup. 0 40 Dtck til blanc anglais 0 75 Alpaga noir suprieur 2 40 Kaki jaune anglais aop. 0 50 kaki Li ne aop 0 35 & 0 40 Zepbir barres soie pour chemises et robes 0 00 Bas derci soie douzaine 5 00 Bas jours suprieur 4 (0 ria.; roerciia* rop. 2 80 Chaussettes enfant 1 80&2 Cbemis tr'cct manches courtes 8 Toile i voile pr grands veiliers 0 7Q Fulton Shoc Polis Company Inc. i\ew*York S vous roulez protger la p* ,w de ves chiussures. Si vous voalci avoir in brillant luisait et .lu rable Si vous voulez la coule-ir et la siuplesje de ces chaussures pendant long'emp e;nplor*z la marque MONOletUM Fabrique tbaalement pour hs James tt les gentlemen du ln; u life Mlle protge la peau des chaussures contre l humidit et la chaleur t'iA entretient leur looplaaae et conserve leur brillant Demandez la marque M0NOGRA.M, c'est U lujilleure de toute*, les %  arque. La lista serait trop longae s il nous fallait i orarer tous le articles que nous avons en magasin ceat pourquoi nous voua inritoos, avant H CM UPD p0Qr VOi em P ,e ttes de liu d'annes passer la ilaidon H bILVERA, car nulle part vous ne trouverez des articles d'aussi bonne qua.M a des p iz si rduits La Vju-sou Baeha Annonces% nombreuse die itleqa? lie vient de rac WJ rp%r (s d$rn es bnteau •lia ciuarei l\acliado* ltl boiles de 25 cigus Flor iNacli ido # i Londres Chigo 50 Londres ller.ame et 3me pisodes Entie gnrale 50 centimes t ^Remerciements ZMr le Dr Mme Dcimui Douctt tt leurs entinti, Mr Ce Mme Joeeph Doieet t leurs enflt, Mr c* Mme JuriH Doucct Itura eafaan Mr et Mate Canule Doucat et le un tafaati. Mr et Mme Aristide Douctt et leurs aaliats. Mr CMmtat Tbcatybule et ion entant, tt roui lu autre* pirenti et allii. remercient bien Macre tttnt toui ciux nui leur oai doan* une preuve de liur lympatbic i l'occMion ac li mon de Mme i Tt Douctt an, ne Ciiae f lui Capidoa. JL H leur triant e croire .oue Itar |raiitudt. Hfon-iu-Priace, le 7 Itrrier lJ). CMtaikur Fierez, Maatat Vvt Aafuitt Parei et ICI enianu adreieai Iruri plui tiacirti rtmer ciementi aux religieux, fux rtlificuies, aux paitaii, aux ttaii et ptrticulirtmen 1 au? antiecaci iivta ei ai 1 lve 1 e I Etablittcmecl qui, l'acca lion dt la RM tt leur egrctie : Madame Ba tael PU au, met Marie aret, leur ont apport kur cta.oura dt refrtii m dt lytapt'.hiM. i 11 cur en gardeat use vive recoaaiitsaaa* Ptit-auPPrime, le 5 Fvrier IJJ. A. Bcha Pharmacie W. Buch Excution prompte et soigne de toules ordonnances. Service de nu-i Produits chimiques et pharmaceutiques de toute tricheur SpciilHa. Eaux n iurales, Parfumeiie Houbigant tooa Fruit Sait, Shef bel tiueneet pour liqmur : A'iisette, Cime de Cacao, Cur?ao Cliar Iretse. Genivre Crbolinum Avenariw\ L". Seil Prservatif du bois Rue Courbe No 1838 WpdlOfl r f ^ n iOl de marcha* di diverse JWJ I 1 -1 I %  a mm £L'A§$nt de Port au Print* iili w$ itit hilliu d pa$ag$$ direalt ur Bordeaux ou Saint Aaiatrs vt orfs hranc atic mmn yri qui Cr wi directe, dparte par le r*que I sn/i#.ri, vere le VA de ehtque moi. Pour le dtail dt* tonditiont l'attra* air i l agence. — Ln grand paquebot pnmagr* •Mr le kvre tt prvu vert le 95 Avril. et ptrtonntt dlirant partir par ctHt Qceation sont invite* d M aire truttiVa au plut it i iagenee. Port au Prince, 5 fvrier 1MI L Agent.F. HO B II IN %  m —— %  i Atlentioii Vous %  trouverez 1)58, Rue Amkicatnt Peodre de viande diastaae, de Trooette et Penet.Qouttes liro %  iennei, Coton du Docteur Mbu, Comprims la^papaioe, de^Trouet te et Penet, g Sel Froa tour remplacer le Sel.aaea lea|;rgi mes Kolr Her Tronette ( l'eptonate de fer et Noix de kola ). Vin du Doe tearCsbana, Cacbets de Glycro Phosphate de ebaux, Sirop Trooette at Penet la papalne. ^3. i Z Prim modre Sauvez Visgl Mille DOLLARS Dt rnireinvenlion pou 1 protgerviitre sant LE VAGU-FILTEK Eit le meilleur et le plus moderne filtre dans le monde entier. Il retire dans quelques mirutas tous les termes ci matires impures dans l'eau et la rend cliire et pure Chaque maison pri\e doit en avoir un aunout pour filtrer l'eau pour f niants Vaut m eux tiltrcr votre eau qu*avoir les maladies dt reins, du lo'e. dyseniciie etc Chaque cale doit en avoir un pour filirer hMobour leurs clients Dans les coles pour les lves. Il peut filtrer gale neit: ttkol vins, extraits, chimi t ues, liaucurs, matires jhitegraphiques gt. iVo 1 peut filtrer 1|4 gallon en une m.nuie Ao a ( s t eu une minuta Est employ dans tels les laboratoires moderLe Vacu-Fillei %  Etl „ ni s aux Ctaii-Un.f, ai AD gle erre etc Hso'catn' recommand par Esslmsn Kodak eo — The Idison co-Ika Palau-Olive co — Fries & Fiiea — Br.rrouln, We'corae .J Pake Drvia & co — Lehn & Fick Lakint. & co— Fdral Sogar Reftning eo -Univeraity of Benn et milWs aunes compagnies. Dmonstration-ac'-uelle de la \acu-Hlhe Metropolitan Aerahd Waf.tr factory en face Htel de brance Paul Eilimla Rues Iraversirejrdu Magasin de l'frltat Afin de laire de la place aux nouveaux arrivage*, nous commuai ons demain, celte vente au rabais; vent/, prendre, car nous ns regardons pasaux prix. Etoflos blanches pour robrs et calejus Unil kakis jauae el oliv-, <-heiote marine, Serge coton, marine po.ir jupe, Ghapeanx de pat le poui homme, Pojdres de riz, Parfums, Stvoua de luUstti fiilfa te el La Viole'te Paris.chausscties ot Ba+ ordinaires, Fil p >ur crochet Boutons.mtal pour col et poignets, Chaussu'fs dame. lifes (eu tonnes, chemises couleurs pour hommes, Mousreline de ssie \ 1 eur eic. C'est intresint Clyde Sleamship Company Foreiqn Services Vapeurs dirige par la Hfk tlimlillp CoipiD^ Foreigo Services pour compte de (MM States Shlppiog Board. Le S/S Haiti ayant laiss Xew-York le 2 fvrier via les ports du i\ord, est attendu a Port au Prince vers h 12 courant Son itinraire de Port au Prince aux portsdi Sud et retournera flv u t rieur*. ttenU Gehara et Co, Ageul t **



PAGE 1

: 1 MATIN JO rduque l'Intesti tax ;_tr ) Constipation Entrite Vertiges Dyspepsie Migraines ( ,^W^ '", Poiar rester en bonne sant prenez chaque soir an comprim de JUBOL .1 %  i % %  %  %  \ Il I • i ieur %  . %  '' %  '.. %  .; %  %  %  -.• %  : i %  x ".-. %  . •-• %  %  i* i.• , i %  %  %  % %  • .,..,.. %  i il -.•. %  %  -, %  I .1 lit .! %  i. ., ,' .,.•'. .... i I ' %  .1 % % %  .,, %  %  ... il ,. Ri II .....-,..• u • fie u Paru • L. Sion'p< Ulir — a soaaon>si IQJO&lTOlMI Suppositoire autiKtmorraylque, ttimtnl, jtwugtiftjjui./irj JUB0L1TAI1 P'immcJt centre lis hemorro\Ja< rxltnvtt %  w %  — %  — Lisez & Mditez! Qu'est ce qui soit lus dsagrable pour les parents d'an d que de recevoir, au dernier moment, un cercueil mal fait §t prsentable, quvnd au a ronseienee d avoir pay un prix conta pour obtenir quelque choss de bon ? Malheureusement c'est \ arii v e assez sou ent Afin d' iter eue vous ne soyez dans un tel cas.il est trs pru de commander ce qu'il vou<< faut directement ehe_ le soussign est le plus ancien fiarcant de cercueil sur cette place et deuil bonne rputation e t connue. Pi ix la por e de toutes les bourses 1 HENRY STARK Rue du Quai, en face de la Gare N. B.— La nuit et les jours 4e ffie, s'aaresser ta chef d'atelier Monsieur Hchier Huson Rue de Fronts Forts No 602 en ft de L'ancienne Cathdrale, N. B. — A part de mon Chef d'italier personne in'eai autorit I recevoii des commandes en mon nomin i h.ii. i .'n > Valt n ii>nn< )•.., i. Jubol. rgnttWf de l'Intestin, fixe une heure constante aux Juboliss < EXTRAITS BILIAIRES du docteur Monijrt. HfQulariicnt 1rs fonction} du (ov. ;i__r_r_a_l_ g}g___C_TTrr_2T";____i:__3L .'._E.T Vaillant tt Houet Agents gnraux, 17a 1 Rue du Magasin d l'Etat 1-1 L ~ •m* TtWBRES POSTE POUR COLLECTIONS ^ l'APhtP '" TiœbrC8 d 'Hti par quantits. Me euoU aV/iiDic mettre chantillons avec prix par 103 et par 1.000. THODORE CHAMPION, 13, rue Drouot, Paris __—— %  -_a_BC_reT:'__31___ e^ n mraB ______________ Lunchs Spciaux Grand Htel de France Qui par sa situalwrJkintque aufpentre des affaires |_e recommande plus que iamait au public et ses nombreux et distingus Client pour sa CUISINE soigne et tout le confortable ncessaire aux \oyageurs de Commerce et particulirement aux commerants de passage i Vort-au-Prince. L htel dbite par Gallon $ par Barriques des Vins de Bordeaux l Rouge'et Blanc. Ces Vins viennen&directement de BARSAC et sent garantis pur jus de raisins, nous pouvons le prouver par des CERTIFICATS eut mus tenons toujours la disposition des Clients. \ Champagne et Vins Mousseux prix modrs. Conserves moutardes franaises, premier choix. Le Matin ABONNEMNT u_:-fo.i Port-.u-Priiw tiourfK 3 01 Dfp-rleuieil SI -trasgtnt 3 01 nsvroi il abonni--!-!. p*jW muet Ciment O. E. en barils r de4001bs fi VIENT"'D'ARRIVER En vente chez L. PreetzmannAUGERHOLM hue du Quai Wmmmrm^m _______ ______am__MMM-___-____—__.______________-. ^__T*_. ii-1 < -:• neui anglais pour &m,V& VIUt3__>. Cafirs^boo;prix& _*a_> _. lJ.W deUX Ulft iaiD P 0ar aZfclt/d Villes co t 0fl e t g ra jj, de coton a 20 122. ;cec ts par sac. Spcialit ; ; ^M_P^ illil k ^ de^debximt/uiain'ia O-tCc* wltlCa v* sans marque pour Cacao 25 centimes p r sar Us nerfs, Wincarnis attaque la racine du mal, cre une provision de foros nerveuse nouvelle, stimule et revivifie le systme nerveui tout entier. Fssaye. Wincarnis pour la Nervosit. C'est merveille.*.. Plus de 10,000 mdecins le recommandent. Ackrtri sas tioutcilU d* A'ia_rnit sojoiifdTv— on pl l'otir.ir _• % %  t'.u, lu Ph*rm. '.. ttc. OOLSMaN CO. IT. Wno.mis Warks, NORWIOH. _t i Ko Vente cbez FRANCKJ. MARTIN edfAo pria de 3 dollars graoae'bou. ceiUe et t dollar 1(2 boatei' es. Rae ii VI w ua 4e >'_tP -n face Wsm afsm, ton m Pria-. Lope Rivera A le plaisir depoiter la connaissance de ses nombreux ___ tant ;'' la Capitale qu'en Province, qu'elle vient de recevoir per. ttes de fin d'auno un assortiment complet de.Bonbons traniiu de Boissons et de Provisious alimentaires de toutes sortes ttf premire fraicheur, BONBONS ; Jolies Boites de 5, de 2 ei,l Uxres^jDrages en) sachets trs lgants. Nougat en boites et par morceaux de Je /[ %  { Livre, Chocolat? par btons Ptes de fruits et QH en boites de t| livres. Ptes Amandes moules en boite livre et de i[2 livre, Bonbons glacs, Fondante, etc. BOISSONS — Vins rouge & blanc (Bu-ton et Guestier la„ qualit suprieure, Whiske ( llaig et Haig l>ubonnet,Malag_,Pi| mint Chaueux de Tarragone, Bndictine, etc. PROVISIONS ALIMENTAIRESConserves de routes ._., Saucissons Lyon,Jambons.olortadelles, Fromage gruyre.pale fratj fte de Maure par hvie, l|_ k et i[4 livres etc. Venez visiter la Maison L< Rivera et&vous sortirezsati faits. KlLiSmON %  chapeaux i Panamas Pour hommes, femmes et enfant, prix presque donn, pour 4jsemai\ commenant le 1er lvrier. Chapeaux de P 9 3.oy vendus P. or l.\ t c 4.oo u 1,1 5,oo ^^ :J Pour enfants F. 2 9 oo Z 0.i B1G10 frn Pharmacie F. Sjour m Donne avis sa clientle, aux radacias et au public qu'elll] trtaisorm son Laboratoire d'Urologie en Sun Laboratoire a biologie appliqu sous la Direction du Dr Ricot et t. Sjourn Le laboratoire est ouvert tous les jours de 7 hres du mttii usures du soir pour toutes les recherches et analyses prvus, i I annonce cl lointe, saut pour le Wasseriuana et ia^costaate Ure-Scrl Seront reues que le mardi de chaque semaine. t\V ia "g******** renseigna n d at.Tlaalyes d'unnes et6uc gastrique, Heacuon de Wasaefmann ^ T Reaction.de l'nboulet, "_Jr 4 Examen du sang et dut pus Examen dds.matires fcaleeT examen ae crachat i Albumino racUoc a, o „ Constante UreoScrt'l Recherche de SpxrehMss ietCo de nocco^, #ic, ek. *'i ~J •'-• 3*



PAGE 1

lirn* Ho 608 A W^MVlUtffil ( llTI ) OIAMTMR PtOPr\IaTAJiEs£ | Clmeit Magloire NUMRO 2 0 CENTIMES Quotidien JEUDI 8 FEVRIER 19fc* Si tu frquentes les bons, tes exemples seront inu tHes^ne, craies pas de vivre parmi les mchants, peur les ramener au bien. KRISHNA ftBUUfflftN :|Bpt Jptf0Oftiat,N 1368 TILlPaONBJNo rf 2 L'Origine et les Transformations du Carnaval dr • 'on chtn • — et il'se mit| po 11suite de l'artiste ail. If La lectnre dei documenta publis [de temps a autre au Moniteur, par eaoppiraent —est parfoir tra sug* lestive an point de vue des compa 'aiaona qu'elle au ici te entre les %  pa. d'une part, et d'autre pat, entre les avilitations. Liii Gazette ofuciell du temps oe la coiouiaatioo franaise noua Bonne une ide de l'administration toiomale de St-Dominque. Noua k\. ai ? Q i oor n qne, du temps de cette colonisation, St-Domiogue tait prospre. Loa statistiques sont l, su S? 2 p ? Qr Dons re oseigner sur le aegre de cette prosprit, pur le rendement intensif et extraordinaire les ateliers rursuz, par la profusion la navjrea alimentent la foie im"orta ion et l'exportation do pays, • r •• ommes fabuleuses auxquel L i l " le vait le mouvement commer bel de la colonie. Maia, il fant le dire, c'est psr les attaques surtout que nous sommes Wnat informs; car l'tat matriel de [a eolonie a toujours t peu fait MOT donner la moindre ide de cette prosprit, et cette prosprit elle mime semblait ne se dvelopper, tarent la colonisation, que dans la issare o elle pouvait tre utile eox qui exploitaient St Domingue. l existait, psr eiemple, relativement m routes, parce que les routea lUItnt indispensables aux transferts de toutes sortes que les den|Ms et uurcbandiaee devaient effec ^•r pour se rendre aux ports ou en BVSDir. A d'antres pointa de vue, noonu inenta, ducation, culture gnrale, c relies laconas I et elles permettent de dire qee cela a t une vritable bont pour la France. Cette lion le n'eet pts particulire st %  Dorainpue : parcourez les Antilles fran(.aises et psrtout c'est le mme spec tacle de dcadence et de ruine. Sortez maintenant des possessions et anciennes colonie, franaises et jetez on regard, par exemple, sur les pays majestueux de I Amrique du Sud ou du Centre o 1s civilisation eapagnole a laiss son empreinte, avec les mœurs, la langue et lee coutumes caatillaoee, et essayez de comparer et aartout d expliquer I Sans doute, les indignes de n im t orte quel paye amricain du Sud n'ont pat toujours t ce qu'ils sont ds nos jours. Mais ilt n'ont pu trs et devenir ce qu'ils sont aujour d'hui que grce l'oriantatioo reue, la formation acquise, au fonds de civilisation laiss l psr l'ancienne mre patrie. La aituation actuelle de I Espagne tst loin de valoir celle de la France, et pourtant elle a beaucoup baiaa de ce qu'elle devait tre dans le raa a. ien joger par lea traces de aivilisstion qns l Espagne a semes ua peu psrtout dans l'Amrique du Sud, comme une trane lumineuse Nous croyons qu'il y a dans cette ques tioo toute, une mine exploiter pour les intellectuels vides de recber eues, et surtout dsireux de s'expli qner Is cours des vnements Lorsqu'tafin, las et du, il r.-viat au uieide l'arbr; d'o il tais oarti il?s'a?erut ^ue sa rlt; l'tait brise en tombant. A'ors ne tenant plus devan' es comble de dception l'enfant s ibia donna 1 son chagrin et sanglota per dment Le ftes du Carnaval eemmencant sa du dsir de se soustraire l'observa n'et pas le cœur ds e'er le; d midi, nous crovns taire plaisir n 0 $ tion de son entourage habituel en Dr ^e l'ins'rument e par un de CM .eiteurs en publiant ces intressantes p a vue de commetre des actes qu'on orices charmants, 'i natuHi lei gts de Madame Iboiora Ifolly crite* sait, pertinemment, tre rprhensi ,an:e '• les enterra au pied de l'arbn avec le souct de lexactitude et cette claX blet. o il avait tant pleur. Il ne se don t qui caractrisent son beau talent Donc en principe 1 pour opiner tilt l' que ce dsespoir en^ev-li a! d'une faon gnrale, l'ide du d l*j* renatre nour rpandre un poison Le Carnaval est revenu dclanchant ui riodiques. vous et es-vous jamais de mand* quelles en sont les origines ; et psr quel concours de circonstance cette institution a pu se perp* tuer travers le me ode, travers .es sicles et parvenir jusqu' non? ? Qu'es -ce que le Carnaval ? Que vestssement cri d extase ; puis avant recueilli la Celui qui se dguise Jvise a se ren pla^e il s'loigna emportant le mi dre mconnaissable, c'estadirs i raculeux souvenir," modifie sa silhoute pat esprit dt rer les ood HatuBi de ses pampres. 1 i pour obir un caCar ce'te .plante tait una vi^ne et enfant se nommait Dio signifie son nom ? Et pourquoi est P r ce de 'on imagination ltran?e il devenu synonyme de bruit, de ^sts s ; renonant i ide de voiler nv,u 8folle exubrance, de licence mme, son identit ou de travestir sa prrson N en Bstie, dans la Thbei non A lui seul le moi fait surgir en ne, ou se propose purement et sim, vellfl, aini nomme en mmoire de :vivre aux yeux %  '•otfei la Ttibua aux Cent Forte i, L.:.. %  'Ht > lin In liiKI.ll, Tin Aa IMI...t.. -V...I % % % %  I —-••^• %  ** I -W- I notre esprit la vision d'une toute P'ement de faire re\ gesticulante et bariole une ivresse relle ou s de goiter quelques m._ entrain sous le couvert d'un dguise qoi est une vritable manif-station l?ilf! O 2S* phn tuent plus ou moins impnt able, a SUIion *** incarnes en cet enfant. Le propr.. du Carnaval, comme J*+ff* ***** ordinaire U^^W ttSmlStS voua le savei. est de consister, en ro ? nl ,es trois catgories. Mais, rils t les meilleurs dont eo efao Se; en proie i des spectateurs la physionomie d'un '' ,w .l nostalgie de l'illustre a ^ul simule ; avide personnage remarquable, on a abor, l '' ta,t de9Cf, ndu, toute la grce oinutts de fol de le drame. On est costum : ce 5 CBarme ^U'avai' donne Se t d'un dpuise qai est une vritable m,nif....t;„. œ l 80 ongina phn cienne s'multttude mme Le Nouvelliste > comprend Al enfin que l'intrt de planteur est aussi respectable que celui de Hascol. I Nette confrre t Le Nouvelliste . pnlmt rpliquer nos dernires ob RMions concernant le dssccotd m Mises et les planteurs de csn %  J B> pts os contester en dtail uctuude de nos calculs montrant laios de Hasco et la drisioa du I qa'il accorde aux planteurs. [Mais il a dclar tout net que 1 Je de ces calculs est fausse, que la tyinne de rendement des cannes BIS an moulin de l'Usine est de .'o/o et non de ia e/o. IBiint donn le point de vue qo'il !" d. tLe Noavelliate se persuade ion comprendra que ces renseigne L-wi i ? nt pril one * B " ncon F*We.| i bien nous vous essorons, Con F", qoon vons en fait accroire. Pearrions voua dire e,ue c'est |pi anui qae nous avons coa* Pourcentage moyen de la o/oj les planteurs de cannes de la M l o nt toujours su. Mais nos ttnrastions contradictoires ne 1 ndairaient rien. lSS* 111, J et nn P 0 L* 8 P*' %  ouUn, ti Mnt dM j oujoll ri dicolea et enfantins c des formt dables broyeuses de la bugsr obtien nent du 8 et parfois du 9 OJO Il est vrai que psrfois ce pourcentage arri ve tout juste j oyo Tout dpend de i ige de la canne, du mois de la coupe, du terroir et de la puissance du moulin. Ha • uon ounui^unai par demeure des vivants, enaitseul et so tout la ca,tore de 'a vigne et le culrm litaire dans les campagnes avoisinan l* d e "personne tani qu'il SJII Pa tes chantant sur sa date ses neinte "caitauf oersonne de s'y refuser. >os tour tour imaginaires ou relles r M 8 Fi! e 1 p,M le CB,ta idil d Par Ii advint un ,n„, S.. I, .!?'.. ,e .? r8 et *•****• qu'autrefoia dane


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05855
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, February 08, 1923
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05855

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
lirn*
Ho 608 A
W^MVlUtffil ( llTI )
OIAMTMR PtOPr\IaTAJiEs |
Clmeit Magloire
NUMRO 2 0 CENTIMES
Quotidien
JEUDI 8 FEVRIER 19fc*
Si tu frquentes les bons,
tes exemples seront inu
tHes^ne, craies pas de
vivre parmi les mchants,
peur les ramener au bien.
KRISHNA
ftBUUfflftN :|Bpt Jptf0Oftiat,N 1368
TILlPaONBJNorf2
L'Origine et les Transformations
du Carnaval
dr 'on chtn et il'se mit|
po 11suite de l'artiste ail.
If La lectnre dei documenta publis
[de temps a autre au Moniteur, par
eaoppiraent est parfoir tra sug*
lestive an point de vue des compa
'aiaona qu'elle au ici te entre les
pa. d'une part, et d'autre pat,
entre les avilitations.
Liii Gazette ofuciell du temps
oe la coiouiaatioo franaise noua
Bonne une ide de l'administration
toiomale de St-Dominque. Noua
k\.ai ,?Qioor n qne, du temps de
cette colonisation, St-Domiogue tait
prospre. Loa statistiques sont l, su
S? 2 p?Qr Dons reoseigner sur le
aegre de cette prosprit, pur le
rendement intensif et extraordinaire
les ateliers rursuz, par la profusion
la navjrea alimentent la foie im-
"orta ion et l'exportation do pays,
r ommes fabuleuses auxquel
l!il"le.vait le mouvement commer
bel de la colonie.
Maia, il fant le dire, c'est psr les
attaques surtout que nous sommes
Wnat informs; car l'tat matriel de
[a eolonie a toujours t peu fait
mot donner la moindre ide de cette
prosprit, et cette prosprit elle
mime semblait ne se dvelopper,
tarent la colonisation, que dans la
issare o elle pouvait tre utile
eox qui exploitaient St Domingue.
l existait, psr eiemple, relativement
m routes, parce que les routea
lUItnt indispensables aux trans-
ferts de toutes sortes que les den-
|Ms et uurcbandiaee devaient effec
^r pour se rendre aux ports ou en
BVSDir.
A d'antres pointa de vue, noonu
inenta, ducation, culture gnrale,
c relies laconas I et elles permettent
de dire qee cela a t une vrita-
ble bont pour la France. Cette lion
le n'eet pts particulire st Dorain-
pue : parcourez les Antilles fran-
(.aises et psrtout c'est le mme spec
tacle de dcadence et de ruine.
Sortez maintenant des possessions
et anciennes colonie, franaises et
jetez on regard, par exemple, sur
les pays majestueux de I Amrique
du Sud ou du Centre o 1s civilisa-
tion eapagnole a laiss son emprein-
te, avec les murs, la langue et lee
coutumes caatillaoee, et essayez de
comparer et aartout d expliquer I
Sans doute, les indignes de n im
t orte quel paye amricain du Sud
n'ont pat toujours t ce qu'ils sont
ds nos jours. Mais ilt n'ont pu trs
et devenir ce qu'ils sont aujour
d'hui que grce l'oriantatioo reue,
la formation acquise, au fonds de
civilisation laiss l psr l'ancienne
mre patrie.
La aituation actuelle de I Espagne
tst loin de valoir celle de la France,
et pourtant elle a beaucoup baiaa
de ce qu'elle devait tre dans le raa
a. ien joger par lea traces de aivi-
lisstion qns l Espagne a semes ua
peu psrtout dans l'Amrique du Sud,
comme une trane lumineuse Nous
croyons qu'il y a dans cette ques
tioo toute, une mine exploiter pour
les intellectuels vides de recber
eues, et surtout dsireux de s'expli
qner Is cours des vnements
Lorsqu'tafin, las et du, il r.-viat
au uieide l'arbr; d'o il tais oarti
il?s'a?erut ^ue sa rlt; l'tait brise
en tombant.
A'ors ne tenant plus devan' es
comble de dception l'enfant s ibia
_____________ donna 1 son chagrin et sanglota per
dment
Le ftes du Carnaval eemmencant sa du dsir de se soustraire l'observa n'et pas le cur ds e'er le; d
midi, nous crovns taire plaisir n0$ tion de son entourage habituel en Dr ^e l'ins'rument e par un de cm
.eiteurs en publiant ces intressantes pa- vue de commetre des actes qu'on orices charmants, 'i natuHi lei
gts de Madame Iboiora Ifolly crite* sait, pertinemment, tre rprhensi ,an:e ' les enterra au pied de l'arbn
avec le souct de lexactitude et cette claX blet. o il avait tant pleur. Il ne se don
t qui caractrisent son beau talent Donc en principe1 pour opiner tilt l' que ce dsespoir en^ev-li a!
d'une faon gnrale, l'ide du d l*j* renatre nour rpandre un poison
Le Carnaval est revenu dclanchant ui par les rues les bats frn'iques de fraude et de dception. Heureuse sduisan'e.s et varies il serait le Uau
bandes populaires o Hndcence des ment, cette conclus:on n'est pas ab du Kpnte humain, 'e dsespoir des
o/stes et la sord jKsputsat la prpondrance : et dans te, l'intention malicieuse quil ne Cependant, en se retirant l'enfant
es cercles mondains des ftes trave ces e de comporter, est tout fait re s'tait pronvs de revenir visiter les
t.es ou le luxe du foloris rordonn la-ive, et se rduit le plus couvent a lieux o gisait les rentes de s?n loi
Jm! \ estht,10C H1I un geste d'innocente espiglerie ou jou. Lorsqu'il y revint, " l'endroit
sans blesser la vu de jrviale mystification '^me ou .1 l'avait en.err' une pii
Ami lecteur, qui avex contempl e?t cependant, une distinction i te plante avait paru- A la vue de
l'an et l'au're aspect de s fastes p tablir entie le dguisement et le tra cette mtamorphose l'enfant ei un
riadiaurs vom ti.o.nnm i.m.ic Am vest scemenl mI i .....__. _..:. ____. > .
riodiques. vous et es-vous jamais de
mand* quelles en sont les origines ;
et psr quel concours de circonstan-
ce cette institution a pu se perp*
tuer travers le me ode, travers .es
sicles et parvenir jusqu' non? ?
Qu'es -ce que le Carnaval ? Que
vestssement cri d extase ; puis avant recueilli la
Celui qui se dguise Jvise a se ren pla^e il s'loigna emportant le mi
dre mconnaissable, c'estadirs i raculeux souvenir,"
modifie sa silhoute pat esprit dt rer les ood HatuBi de ses pampres.
1 i pour obir un ca- Car ce'te .plante tait una vi^ne et
enfant se nommait Dio
signifie son nom ? Et pourquoi est Pr'ce de 'on imagination ltran?e
il devenu synonyme de bruit, de ^sts s;. renonant i ide de voiler nv,u8-
folle exubrance, de licence mme, son identit ou de travestir sa prrson N en Bstie, dans la Thbei non
A lui seul le moi fait surgir en ne, ou se propose purement et sim, vellfl, aini nomme en mmoire de
:vivre aux yeux 'otfei la Ttibua aux Cent Forte i,
L.:..__ 'h- t > lin In liiKI.ll,Tin Aa IMI...t.. -V...I
----------------------------------------- I -^ *** --------- I-----------W- I
notre esprit la vision d'une toute P'ement de faire re\
gesticulante et bariole
une ivresse relle ou s
de goiter quelques m._
entrain sous le couvert d'un dguise qoi est une vritable manif-station l?ilf!O 2S* phn-
tuent plus ou moins impnt able, a SUIion *** incarnes en cet enfant.
Le propr.. du Carnaval, comme J*+ff* ***** ordinaire U^^W ttSmlStS
voua le savei. est de consister, en ro?nl ,es trois catgories. Mais, rils t les meilleurs dont eo efao
Se; en proie i des spectateurs la physionomie d'un '',w.l nostalgie de l'illustre a^ul
simule ; avide personnage remarquable, on a abor- ,l '' ta,t de9Cf,ndu, toute la grce
oinutts de fol de le drame. On est costum : ce 5 CBarme ^U'avai' donne Se
t d'un dpuise qai est une vritable m,nif....t;- ..l 80 ongina phn cienne s'-
multttude
mme
Le Nouvelliste > comprend Al enfin
que l'intrt de planteur est aussi
respectable que celui de Hascol.
INette confrre t Le Nouvelliste .
pnlmt rpliquer nos dernires ob
RMions concernant le dssccotd
m Mises et les planteurs de csn
J B> pts os contester en dtail
uctuude de nos calculs montrant
laios de Hasco et la drisioa du
I qa'il accorde aux planteurs.
[Mais il a dclar tout net que 1
Je de ces calculs est fausse, que la
tyinne de rendement des cannes
bis an moulin de l'Usine est de
.'o/o et non de ia e/o.
IBiint donn le point de vue qo'il
d. tLe Noavelliate se persuade
ion comprendra que ces renseigne
L-wi i?nt pril one *B" ncon
F*We.|
i bien nous vous essorons, Con
F", qoon vons en fait accroire.
Pearrions voua dire e,ue c'est
|pi anui qae nous avons coa-
* Pourcentage moyen de la o/oj
- les planteurs de cannes de la
mlont toujours su. Mais nos
ttnrastions contradictoires ne
1 ndairaient rien.
lSS*111, Jet nn P0' L*8 P*'
'ouUn, ,ti Mnt dM joujoll ri.
dicolea et enfantins c des formt
dables broyeuses de la bugsr obtien
nent du 8 et parfois du 9 ojo Il est
vrai que psrfois ce pourcentage arri
ve tout juste j oyo Tout dpend
de i ige de la canne, du mois de la
coupe, du terroir et de la puissance
du moulin.
Ha riode de ronlaison l'poque de l'an
ne o la contenance des cannes en
matire sncre est II plus grande,
c'est.*-dire vers le mois de Mars__
Comment admettie que son pour
centage maximum ne soit que de
10 0|0, quand prcisment en ce
mois de Mars qui arive, les petits
moulins tirent la suite d'une bon
ne anne.de lenrs cannes de 12 mois
et pins venues en nn bon terrain
9 o,o de sirop ?
Nous avons donc de bonnes rai
sons d attribuer i Htsco plutt les
la 0|0 de pourcentage moyen pour
le rendement de ses cannes en sucre-
( Voxr suit* en deuxttmc pae )
peut exisler iudipCL.... ,.. ..
P1
ri
rapporte.
rives de .. .,,. .,. .._. _u .
du don funeste que cet enfant de- Banni de l'Olympe, il ne fut plna
van, un jour, faire au monde ? Oi re'0Qnn a l'Autel des Troie Grces.
ligoon Loi. icveur dj i cet ge So aora ,Q ae a'iait tre siupl
mente puis remplac par un surnom
ipbrate lAnge
prsentant i nos premier paren's
sous u:.e figure d'emprunt dans le
but de les inciter la rbellion ron
tre les d-rets divins.
Evidemment, ce ne fut pas
seul exploit en
ou ion est tou e insouciance avaii
^our coutume de se diverir en inter de8Cr'Pr'f ' u-onyin le bachique,
ce ne fut pas la son D/tW sur une aL V A er Bscbus le fou, le furibond.
matire de dguise , Jr.nei Vdll1 .S USS lail mr d8 ,or8 Por ' I-
ment, car St Paul nous dclare que .on wSSEom! r.J lr,Teri,enl vres mauvaises. Et, en effet, il part,
cet adve-saire de notre frle humani riS??u !,- Dt F** B va eQlrePrndre une mission f I
t se dguise encore, au besoin, en m Ji PIus.so^nt un senti- neste.
ange de lumire, et ses auxiliaires en S! *MIS" 'nqu'.lade <**' ' Pare0Qrt ' Gr*<* entire; tra-
ministres de la lustice ( sans jeu ds ,,1-J"l,u enfaut, prmatur wront successivement la Thrac-,
mots ) mea m,santhrope, s loignant de la IHlicon. le Panasse enseignant par
Dans le compte-rendu de la myst, tSX!*^*!. W^S^SJ^ t* **}l
fleation exerce par [acob sur le
triarche Isaac, nous nous trouvons
en prsence d'un dguisement par indvmtnninnV71,V".'T"', 1 1 ^ r 1 < ,,,
tiel que la ccit du mystiri rendait cont.ct du mS fK fa,( I# ,0ly,I,pe 4I recev^ eQ c*<*
suffisant. 222 a ? 5 ,e. cor,so,at avec l-s Grces. Ce n'est non plue
11 y et encore Saul qui m proie SSLau 0,d!n1,!re ^4and: oada n, ce ui des premire moments de son
unteireur panique voulant %*! Bnu il P'Ov,ttu fa, t,.. iudpandauc. lorsque le. Satyrs.
^^dduim.bnr'r 5 " ^ &B pSSpSSttffi
uo, dg ag B5%as sr^jainja ^ polecleQr tt bw
P I .embleydon?red.,i:Dd0r; 1 SUr U br"che d *. 8 H.0tl n^Q \ Sff ** ** ralli
AmJZSz ? quc. S Psvcho|oge Ah 1 petit oiseau, fit l'enfant-mn !*alrea PHUP|e8 aut0,,r d ses su -
oo dgmaerneat est faite avant tout aides, , ta force ai bii lane tel? UQ lQlte WMUqae a t ajoa.,
sppren puis aubstitu au premier et c'est
......lumps, a iviKaani ue ta *^** > uon ounui^unai par
demeure des vivants, enaitseul et so tout la ca,tore de 'a vigne et le cul-
rm litaire dans les campagnes avoisinan l* d,e "personne tani qu'il sjii
Pa tes chantant sur sa date ses neinte "caitauf oersonne de s'y refuser.
>os tour tour imaginaires ou relles r M"8 Fi! e"1 p,M le CB,ta idil d
Par Ii advint un ,n, S...I, .!?'.. ,e.?r8 et ***** qu'autrefoia dane


1E MATIN
et autres affections des organe
un affaiblissement de l'organisme.
prise avec persvrance aprs
# augmente la force de rsistence
&'2^SS^m!SS&3iSS,^-'^^3^-^^^m^^
celui-l, qui^sera perptu dans It
suite "
Les rttraina tristes n'ont plus de
rsison d'tre; ils sont trop lugubrjs.
Il ftut des chansons o la folie
clate '? Pourquoi s'enguirlander de
feuillages ? Les serpents valent
mieux i La masse dea peuples n'a
qae faire de Diouysus >e pote, le
ievenr. Ella lui prefia Bacehus le
dispensateur de l'oubli, l'ordonna
t-rr da la folie-
Quant lui. devenu chaque jour
de plus en plus mconnaissable, il
H est plu* la longue qu'une mons
tueuse caricature de la figure ha
mains. .Pourtant il se traves'it enco
re. Il se dguise sous toutes les for
mes que lni buggere son caprice on
sa dmence; ei il s'en va, suivi de
sa quil y a de plus lamentable ai
monde : des femmes qui, cdai t
quelque impulsion funeste, rendent
ieut mission sainte et moralisa r ce.
Ivres, echeveles, abandonnant ce
qu'il y a de plus sacr, famille et de
voir, elles le saivent, l'rigeant en
prtresses de ce culte dont il n'est
constitu, tout ensemble, i aptre et
la divinit. Et 1 Histoire, etouu4 de
tant d'garements, ne trouvant pas
de mot assez triste pour qualifier ces
ftmuiua. dira tout simplement c les
hac.aames.
Thodore HOl.LY
(ri suivre)
petites;; n o j velles
ROME <-e mariage de la piinccsse Yolande
fcllt atae du 101 d tulie et do capitaine conte
Calvi di liugolo aura lieu en Avril.
* ULKNri Le conseil naiiOJal a approuve la
Scrion du consul tdral taisant don de l'di-
ftee du bureau international du travail :ontitu
ai les nations. Cette proprit situe a Genve
eut le bord du lac, est value un million de
francs. On a l n.teniion d'ofinr remplacement SSmmM^ A a
jour constiuire un palais pour la socit des /f g llUil^ VLM
TltLIN Le /.epppe'.in construit pour les Jf, pQUUH/t
luts-L'ni par les tablissements zeppelin, est pre ...., ., n x
lw jarmine. le di.igeakle scia probablement cou ^PARIS Ml PoiOC , aprs aVOir
'consult Mr Bomp/ d e les autre,
delg sfiaa is a Laos ne. a d la
sx^^'.sasswsas^^
Rhumes, Toux,
mehites, Laryngites,
respiratoires, indiquent
L'EMULSION SCOTT
Statistique
Nouvelles Etrangres
Il ressort de la atatietiqae
par le Bulletin Officiel da E,
ment de I Instruction Pnbliqi
l'Enseignement primaire, ssec
suprieur, spcial et profei
est dans 98 coles da Is L.
que avec un effectif de 61,4301
sur une moyenne de 44,400
ces.
Noos tiouvons ce shiftre
baa en eat-mant 2o|0le
les enfants d'ge scolaire .
population de plus de 2.5004
bitanta soit 500.000 enfants.
i Souhaitons qu'avec les i_
que compte bientt prendre .
partesaent de 1 Instruetioo Pa|
nu plus grand nombre d"
____ soient crs pour ls d if fui
l'instruction dans tontes le
ta M-rt une centaine d'arrtsta B0Cial6i.
ESnt diffrentes partie de llta Four le Corna Enseig,
HOU dans dilieienwtp ^ ^m utigUque rtonne fw Djrec*
Directrices avec un total
professeurs
Le eonule des coles si
Notiliettion [turque -, m^mmm^
les repas, fortifie le corps
contre les maladies.
SSg8863tm^vri&3&V
Me, les autorits
les chets du mouvement
^""Vr^nPtF-notihl sous inspecteurs; a In
------- CONSTANHNQPLE -M" Gniaax et 1 Sons lospet
-------- cation faite par ies Turcs qu PS_
cation faite par .-
Ludendorlf main aucun navire jfJgl^M
partira pour Ango
sulter son gouverneraient, mais il a
dclar qu'il tait rrt i reprendre
les ngociations i la demande des
allis.l
Hetaendo f en dehors de Vienne et Hauts commissaires; alit, ont envo
lu a demand de retourner .mmdu y. une MttdjlJ*^ d,Ango .j S. NaVVNeWi
tement en Allemagne Le gnral a prsentant dui gouve
, u a dit que les Turcs demanderont
iT Munich .U. que les navires ne repue!jji,au
e I tait venu en spcifications. quittent U baie, de m
it berlin lia Juin et partira Je la capitale
allemande pOef traverser (Atlantique et se ren-
atre Chicago.
LONUKns Le correspondant diplomatique
au leUgtapu" dit qu'un compromis provisoire
a t conclu entre enire la* ministres de l'entente
Kovno tt le gouvernement lubuarien pour re-
lier la situation J-. .'limel en attendant la d. ei-
iion u consul des ambassadeurs ou de la soci-
t de italien
pass la nuit H:tz
tention de te ouruer
passer pir Vienne- i ,,,.,,..
Autriche pour prononcer un discours Smyrne demain minuit jg
devant le Cotgr; national des pa;-
saus i Klagenlurtha Klt TC tO iCaTeS
*. t New*York
LONDPES l* Major-gnral
A'bert M Sarraul Br.ocker a Prd, i .ouverture de
a troisime confrence annuelle de
arrive de
WASHINGTON Pour la premire J
>ui> trois cents a s de mine d'or ~
lies en Allemagne, inlorme le dep
commerce.
NEW-YOtK Harold R Uc
Chicago et sa temme. (jenna Wihlu,
sont n tournes aux [-.Las-Unis i bord.
pic de la Wliite Star Une.
POME -La chambre italienne si
trait naval de la confrence de Wa
EbSBN Le buieau allemand i
annonce que les Ira .sais ont occup
de nssus, > aussi bien qte kreoetge
C&.iuie ira .* ,.rnnriiDr \g. A'.k.r <,r la tiutsiciuc vwui..'-----7 ,~7~ de nsus,> ausi Dieu qte 1
la mit. Le Pre CHERBOURG Mr Alber. bu- Jaas u0 aveair relVivement p., deuipetite, v.iies nUt,
u a tigrapk | ^ *s& OsSsSiS^ SrW^M svic^-,J," *!HS JSBSJt S
trarspottSt
mv^deStP,erreetM,queloa r^SSl^SPiSSSi "etTew *a'-Al
c Le bouuelliale comprend-il enfin
que l intrt ds$ planteurs est aussi
l^nspecUble que celui^de Hasco;! _,
r a associer la dc s on du cabinet
aoglais qui is u e d ex.lure kl c ai
ses conomiques du trait. Le Fre
mier ministre f -nai
^&.r^d.t1^ T.' 3SV"S 3=5 w^X^:L0J,re' "" ^ srrs;
joura
Suite)
Notrs confrwre nous psrle encora
des (rais de transport I usine, du
personnel, des dividendes
et mAme d uue faillite de o
de dollars.
Nous ne discuterons pas de ces
points avec fie Nouvelliate . Lia
sont l sujets dlicats- Si les plan
leurs ne sonsidrsient pas que
Hajco est pour eux d'un grand peu
tt s'il leur tait mdiffreut de fsire
dscaodale aa sujrt de cette entre
nie uiiie, nous aurions dcvoil Us
procds d'adminiatra ion qui oni le
plus contiibu celte faillitte. Noaa
ne somuiea pas des actionnaires de
la Coraoaguie Seulement nous con
aeillons au eNouvellis e de ne pas
parier dcela.
Notre couUre trouve
real
Importante
confrence
DUSSELDORF Le gnral W y
pay-ir gand et Ml Le irocquer soat arrives
millions
i Du seidon, ils se sont rendus en
au ooaobile i Aix la Lhapsile accom
pagnes de Mr Boule, directeur des
chemins ds ter du Nord. Une cont
1 htel ave le gn
des a mes, M Smaut a ajou qu'il
avait dcl nch un mou^emeat BOUI
l'amlioration da port par la cons
tru-tion d un ph re et d un entrept
fiigonque. Les ressources de la co
iOuie lui pime'.tront de fa re face
aux dpenses sans avoir recourir
la France. Le ministre a du qu il
rapportait des Etats Unis l'innres-
sion que les amiicns comprennent
us Mine,------ r---- racii ores u, 1 *m
plU3 de 200 voyageurs et UlX Sonnes Angora e matin a
de marchandises*
heure.
Les Cours **'$&**
Paris 7 Sterling^ 74
Dollar 15
wueuiiui - . I i 1 i i sion que ics arueiicaiu *.wu!s<-
rence a eu heu 1 htel ave le gne u Km{| cq occ,jpaat u Rhur i 1,- * **--------
rai Dgoatte Les mesures pour am J UQ ^ de ftire pa U|| Ujlfl H^llOlPllT
liorci tes se.v.ce, de Iran por d :s J Ml ^ DUUlUl UullUl&UA
produits alimentaires des.ns lar J 1 *#aa****^ g
produ...--------
mec et la population evile ont t
pnses, les traie d( voyageuis Cal u
, r Nouveau canal
,eni galement i raison de 20 0/0 de .-p7SHlN(jT0N A la Ma
l'tat normal, les compagnies Ce ch, ft Qa me v
mus de fer franmes_ enve..o t un ... d de paoama p
de ne pas KlU|n p0UlceaUge dt per o ne, pcrmcltre au gouvernement
en Unissant .Le* cututiun.eaiioni llphoa.ques F Coo?ruire un nou
aut les plan- P" vcc hssea el ? h.0mWlV.
ison
e les
pour
N .u- avons reu le Bulieiin eh
gieux du mois de fvrier 192; qui a
paru ave le sjmmure suivact : Re
tra;te ecclsiastique Ecole des Fi
rer du Petit-Gcve Ealise de U Val-
il sera chant demain vendre*,!
demie du matin; en l'Eglise da l
Turgeau, une messe de bjut dt
Weuesiv Bourke.
Le prsent avis tient lieu d'ia
r
Hydravions ailad
Selon avii ie^u les deux aileaj
'Junkers'q i taient a Port-aM
et 27 Janier dernier, sont pnk"
mingo le / du courant a 8 heurO<
le Venezuela, ils ont lait la tri
Guaira dans huit heures trois
terni le ( Jnel ;- Ncrologie du Pr
Loisel Ecclsiastiques venus eo Hati
nouveau
Dci
( sui'e )< A travers
lique.
que si Uaaco veut .
nei beutices en rebutant les plan- Pues *vcw 4-"fc" - TnZJlxim*
^Z^1Xl^^^$L Un discours de Masse
u'ane pas couiracter avec elle. blissements Ktupp ont t obliges s vit/emi3t ai)liiaU(ll
Ou avons-nous jamais d.td antre'. u tablir un suw.ee de essageia en rr-" r Mrrtitioaii Plaint
-Les planteurs afcisseuiils..autre- |,e Essen et Dasseldort Les SUWllJ ROME- La Chambre des dpui Le HOUVeaU f I C/et
meDt liarjaises pensent que 1s visita de a donn bon appiob.ltoa aux traits w JtlCn%pl
notre oowrere ayant, bllDQt$c8t en pani reaponsane de de Washington qui '
|Lnc dpche arrive ce maup^
la iao a bt Marc de Si Victoi t
le monde cath 3 ma,iD 'iw de }J ns;
ic monuc caiu i u Jlunl eui. k (rr de
Il nous est galement tait
Port de Paix de Lion Poux,
Commun I.
Condo ances aux lamilles p
seront foime le
Avis
mni montaient U 6te dea ptanteura
ontre ktasco;ue tallaiMl pas lui faire
^dr que cela peut titre bon de d
fendre les intrts de la Hasco, mais
qu'il nous psrait tout naturel de d
tendre les intrts dea Hatiens et
91 tout dea cultivateur- Ha.Uena
onito la Haftco.
seulement i
lies u ras aergiques
ROME -Le gouvernement prend
Si Le Nouvelliste
le eouapreodre comme
tint mieux.
Avance franais*
t LONDRES-- Une dpche d'Essen
au c Times dit que les franais ont
ran..e de a} mules au nord de la des mesures neigiques pour aneter
f ontire et ont o:tup Goddelan l'agitation de U p.odamat.oa de la 3e
* (Htsse) le correspondant ajusue que ioteinati.nsie de Moicou, invitant
V6cst .es allemands s'auendent i voir les les ouvriers du monde entier i sun.r
frsuais u.cuper Mandhcin.
nous,
alina},
9/9.
tui interne,
sera prte rtctvoir les rt
la publication at la Je**"
au journal officul. |
;,_, .. .. ,,.-...,-_ U dlai pour It dpit
Le r|S COLON est attendu Port-au-Prince t$Om tXpirtra U }I A.QW
de New-York direa le Dimanche matin tt Fi- Port"au-fritice, le ',
iojj avec ; 82 sacs de lettres et M pa. j^, ^empres de l
j#ttr Aboi N. LEGBtt, lolatj
Navire attendu
vrier
sager.
Il r
. _-------------------- 1 repartira dans l'aprs-midi du mme
pOUl COmbat'te le (ASClSteS On a d peur Cristoeal C. I. directement.
Ueetor de blAVfc
*".i.A.


LIJMAHN
Panamas !
r 0 tous amateurs de chapeaux
chics, faitts un petit tour cher
Bifgio frres et aree peu d'argent
en pocke vous sot tire; avec un
joli panama frais et finemtat tra-
vaill.
H. SI L VER A
Dans le Uut de plaira ne nombreux clients, leur offre l a-ticles
cuivents de rb-jte fraicbenr et de fou'* beaut des prit exceptionnels
malgi la giarde hausse mr les prix de tiiaai.
Cbeviot Doir 04 pouces or 1 50
... Voile blanc 1
*m^i^^B^***^^^^^*^ Orgaodie couleur brod 45
. lj a l. Ursoant jauoe et noir sdk sud 9 50
M Pour gUnr OU viter fe Percale blanc sup p 7
* Toile i voile pour peut voilier 0 40
Rideau mootline argl'is Itri,
40 P X 1*9 YJb do IjLg 10
MouneliDe suisse de 50 3 59
BaaJn blarc angl double larg 0 40
Bas,n amer g b double largeur 0 55
MI9.4AINES CONSTIPATION
CONOEtTIONt-ETOURDISSIMENT.<
EMBARHAS CAtTRIOUI
IL SUFFIT de prendre
& l'un de vos rspoi
fut le* *uk jour* eulement
ne Pilule du S Dliant
147, rue du FaubT St-Denis. Paris
Mais il faut exiger les vritables
qui sont tout fait blaachea
et sur chacun* d iv-cllii lt mtu
DEHAUT A PARIS
ont ira ii,Mi.int imprlmw an ,ioir
Parisiana
Jeudi'
Tusior de soie peur chemise
bom ne et robe 0 70
Gabardine blanc barres 0 40
Organdi couleur 0 30
Italienne m.* 1, 035
Cipe snglaia g I \
Crpe anglais pi 060
Cotoa a draps argi 80 d or i au 0 90
Toile drap fil anglais 2 50
Toile matelss grand larg aop 0 40
Bandes brodes suisse par
boite et dtail
Broderies pour robe
Peignes de toutes les qualits
et grandeurs etc etc
Organdi seese brod 1 aune 1 50
Chapeaux velours tupreur ponr
hommes Or 4 & 5
Cha'vaux de |sje* d Italie
d* tufe.i \ s'i
Crpu u.ioie buoe li> ira-
cbine.de toute beaut I ar.ne 7
P. 9o'a lrnr|ear doucdne
Orepoe a Rmi eonleoi lauue OdO
Ctrirair anglais iQp 4 & 4 50
Diagonal noir extra 5 50
t'a!ru Beach angl gris forc 3 50
Serge bleu anglm 4 70 5,
Dill fil anglais blanc 140
Dnll blanc union aog'air 0 75
Driil coton blanc anglais 0 50
Unil Tussor tup. 0 40
Dtck til blanc anglais 0 75
Alpaga noir suprieur 2 40
Kaki jaune anglais aop. 0 50
kaki Li ne aop 0 35 & 0 40
Zepbir barres soie pour
chemises et robes 0 00
Bas derci soie douzaine 5 00
Bas jours suprieur 4 (0
ria.; roerciia* rop. 2 80
Chaussettes enfant 1 80&2
Cbemis tr'cct manches courtes 8
Toile i voile pr grands veiliers 0 7q
Fulton Shoc Polis
Company Inc.
i\ew*York
S vous roulez protger la p* ,w de ves
chiussures.
Si vous voalci avoir in brillant luisait et .lu
rable
Si vous voulez la coule-ir et la siuplesje de
ces chaussures pendant long'emp e;nplor*z
la marque MONOletUM
Fabrique tbaalement pour hs James tt les gentlemen du ln-;u life
Mlle protge la peau des chaussures contre l humidit et la chaleur
t'iA entretient leur looplaaae et conserve leur brillant
Demandez la marque M0NOGRA.M, c'est U lujilleure de toute*, les
arque.
La lista serait trop longae s il nous fallait i orarer tous le articles
que nous avons en magasin ceat pourquoi nous voua inritoos, avant
h cm upd p0Qr VOi emP,ettes de liu d'annes passer la ilaidon
H bILVERA, car nulle part vous ne trouverez des articles d'aussi
bonne qua.M a des p iz si rduits
La Vju-sou Baeha
Annonces% nombreuse die itleqa? lie
vient de rac wj rp%r (s d$rn es bnteau
lia ciuarei l\acliado*
ltl boiles de 25 cigus
Flor iNacli ido # i
Londres Chigo 50
Londres
ller.ame et 3me pisodes
Entie gnrale 50 centimes
t ^Remerciements
ZMr le Dr Mme Dcimui Douctt tt leurs
entinti, Mr Ce Mme Joeeph Doieet t leurs en-
flt, Mr c* Mme JuriH Doucct Itura eafaan
Mr et Mate Canule Doucat et le un tafaati.
Mr et Mme Aristide Douctt et leurs aaliats.
Mr CMmtat Tbcatybule et ion entant, tt roui
lu autre* pirenti et allii. remercient bien Macre
tttnt toui ciux nui leur oai doan* une preuve de
liur lympatbic i l'occMion ac li mon de Mme
i Tt Douctt an, ne Ciiae f lui Capidoa.
JL H leur triant e croire .oue Itar |raiitudt.
Hfon-iu-Priace, le 7 Itrrier lJ).
CMtaikur Fierez, Maatat Vvt Aafuitt Parei
et ici enianu adreieai Iruri plui tiacirti rtmer
ciementi aux religieux, fux rtlificuies, aux pa-
itaii, aux ttaii et ptrticulirtmen1 au? antiecaci
iivta ei ai 1 lve 1 e I Etablittcmecl qui, l'acca
lion dt la RM tt leur egrctie : Madame Ba
tael PU au, met Marie aret, leur ont apport
kur cta.oura dt refrtii m dt lytapt'.hiM.
i 11 cur en gardeat use vive recoaaiitsaaa*
, Ptit-auPPrime, le 5 Fvrier ijj.
A. Bcha
Pharmacie W. Buch
Excution prompte et soigne de toules ordonnances.
Service de nu-i
Produits chimiques et pharmaceutiques de toute tricheur
SpciilHa. Eaux n iurales, Parfumeiie Houbigant
tooa Fruit Sait, Shef bel
tiueneet pour liqmur : A'iisette, Cime de Cacao, Cur?ao Cliar
Iretse. Genivre
Crbolinum Avenariw\
L". Seil Prservatif du bois
Rue Courbe No 1838
WpdlOflrf^n iOl de marcha*
di diverse
jwj
I 1-1 I a mm
L'A$nt de Port au Print* iili
w$ itit hilliu d pa$ag$$ direalt
ur Bordeaux ou Saint Aaiatrs vt
orfs hranc atic mmn yri qui
Cr wi directe, dparte par le r*que
I sn/i#.ri, vere le VA de ehtque moi.
Pour le dtail dt* tonditiont l'attra*
air i l agence.
Ln grand paquebot pnmagr*
Mr le kvre tt prvu vert le 95
Avril. et ptrtonntt dlirant partir
par ctHt Qceation sont invite* d m
aire truttiVa au plut it i iagenee.
Port au Prince, 5 fvrier 1MI
L Agent.- F. HO B II IN
m i
Atlentioii !
Vous trouverez
1)58, Rue Amkicatnt
Peodre de viande diastaae, de
Trooette et Penet.- Qouttes liro
iennei, Coton du Docteur Mbu,
Comprims la^papaioe, de^Trouet
te et Penet,
g Sel Froa
tour remplacer le Sel.aaea lea|;rgi
mes
Kolr Her Tronette ( l'eptonate de
fer et Noix de kola ). Vin du Doe
tearCsbana, Cacbets de Glycro
Phosphate de ebaux, Sirop Trooette
at Penet la papalne. ^3. i Z
_ Prim modre
Sauvez Visgl Mille DOLLARS
Dt rnireinvenlion pou 1
protgerviitre sant
LE VAGU-FILTEK
Eit le meilleur et le plus moderne filtre dans le monde entier. Il
retire dans quelques mirutas tous les termes ci matires impures
dans l'eau et la rend cliire et pure
Chaque maison pri\e doit en avoir un aunout pour filtrer l'eau
pour f niants Vaut m eux tiltrcr votre eau qu*avoir les maladies dt
reins, du lo'e. dyseniciie etc
Chaque cale doit en avoir un pour filirer hMobour leurs clients
Dans les coles pour les lves. Il peut filtrer gale neit: ttkol
vins, extraits, chimitues, liaucurs, matires jhitegraphiques gt.
iVo 1 peut filtrer 1|4 gallon en une m.nuie
Ao a ( s t eu une minuta
Est employ dans tels
les laboratoires moder-
Le Vacu-Fillei Etl
ni s aux Ctaii-Un.f, ai
Ad gle erre etc
Hso'catn' recommand par Esslmsn Kodak eo The Idison co-Ika
Palau-Olive co Fries & Fiiea Br.rrouln, We'corae .j Pake
Drvia & co Lehn & Fick Lakint. & coFdral Sogar Reftning eo
-Univeraity of Benn et milWs aunes compagnies.
Dmonstration-ac'-uelle de la \acu-Hlhe
Metropolitan Aerahd Waf.tr factory
en face Htel de brance
Paul E- ilimla
Rues Iraversirejrdu Magasin de l'frltat
Afin de laire de la place aux nouveaux arrivage*, nous commuai
ons demain, celte vente au rabais; vent/, prendre, car nous ns
regardons pasaux prix.
Etoflos blanches pour robrs et calejus Unil kakis jauae el oliv-,
<-heiote marine, Serge coton, marine po.ir jupe, Ghapeanx de pat
le poui homme, Pojdres de riz, Parfums, Stvoua de luUstti fiilfa
te el La Viole'te Paris.chausscties ot Ba+ ordinaires, Fil p >ur crochet
Boutons.mtal pour col et poignets, Chaussu'fs dame. lifes (eu
tonnes, chemises couleurs pour hommes, Mousreline de ssie \
1 eur eic.
C'est intresint
Clyde Sleamship
Company
Foreiqn Services
Vapeurs dirige par la Hfk tlimlillp CoipiD^
Foreigo Services pour compte de (MM States
Shlppiog Board.
Le S/S Haiti ayant laiss Xew-York
le 2 fvrier via les ports du i\ord, est
attendu a Port au Prince vers h 12
courant
Son itinraire de Port au Prince aux
portsdi Sud et retournera flv u t
rieur*. ttenU
Gehara et Co, Ageul
t **


: 1 MATIN
JO
rduque l'Intesti
tax
;_tr
)


Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines
(
,^W^
'",

Poiar rester en bonne
sant prenez chaque
soir an comprim de
JUBOL
.1

i
''. \ Il I '
i ieur .
! '''.. .;-.
: i x ".-....
-. i* i- . , i .
.-' .,..,..-
i il -.. -,
I .1 lit .! i. ., ,'
! .,.'. ....
i I '- . .1 .,,.,
... il ,. Ri ii
.....-,.. u
fie u Paru
L. Sion'p< Ulir
-------asoaaon>si-----------
IQJO&lTOlMI Suppositoire auti-
Ktmorraylque, ttimtnl, jtwugti-
ftjjui./irj
JUB0L1TAI1 P'immcJt centre lis
hemorro\Ja< rxltnvtt
w ' " '
Lisez & Mditez!
Qu'est ce qui soit lus dsagrable pour les parents d'an d
que de recevoir, au dernier moment, un cercueil mal fait t
prsentable, quvnd au a ronseienee d avoir pay un prix conta
pour obtenir quelque choss de bon ? Malheureusement c'est \
ariive assez sou ent !
Afin d' iter eue vous ne soyez dans un tel cas.il est trs pru
de commander ce qu'il vou<< faut directement ehe_ le soussign
est le plus ancien fiarcant de cercueil sur cette place et deuil
bonne rputation e t connue.
Pi ix la por e de toutes les bourses1
HENRY STARK
Rue du Quai, en face de la Gare
N. B. La nuit et les jours 4e ffie, s'aaresser ta chef d'atelier
Monsieur Hchier Huson
Rue de Fronts Forts No 602 en ft
de L'ancienne Cathdrale,
N. B. A part de mon Chef d'italier personne in'eai autorit I
recevoii des commandes en mon nom-
in i h.ii. i .'n >
Valt n ii>nn< ).., i.
Jubol. rgnttWf de l'Intestin, fixe
une heure constante aux Juboliss
<
EXTRAITS BILIAIRES du docteur
Monijrt. HfQulariicnt 1rs fonction}
du (ov.
;i__r_r_a_l_ g}g___C_TTrr_2T";____i:__3L .'._E.T
Vaillant tt Houet Agents gnraux, 17a1 Rue du Magasin d l'Etat
1-1____L~
m*
TtWBRES POSTE POUR COLLECTIONS ^
l'APhtP '" TibrC8 d'Hti par quantits. Me euo-
U aV/iiDic mettre chantillons avec prix par 103 et par 1.000.
THODORE CHAMPION, 13, rue Drouot, Paris
__-_a_BC_reT:'__31___e^ .nmraB
- ______,________________________
Lunchs Spciaux
Grand Htel de France
Qui par sa situalwrJkintque aufpentre des affaires |_e recommande
plus que iamait au public et ses nombreux et distingus Client
pour sa CUISINE soigne et tout le confortable ncessaire aux \oya-
geurs de Commerce et particulirement aux commerants de passage
i Vort-au-Prince.
L htel dbite par Gallon $ par
Barriques des Vins de Bordeaux
l Rouge'et Blanc.
Ces Vins viennen&directement de BARSAC et sent garantis pur
jus de raisins, nous pouvons le prouver par des CERTIFICATS eut
mus tenons toujours la disposition des Clients.
\ Champagne et Vins Mousseux prix
modrs. Conserves moutardes fran-
aises, premier choix.
Le Matin
ABONNEMNT
u_:-fo.i
Port-.u-Priiw tiourfK 3 01
Dfp-rleuieil SI
-trasgtnt 3 01
nsvroi il abonni--!-!. p*jW muet
Ciment O. E. en barils
r de4001bs
fi VIENT"'D'ARRIVER
En vente chez
L. PreetzmannAUGERHOLM
hue du Quai
Wmmmrm^m_______ ______am__MMM-___-______.______________-.
^__t*_. ii-1-*<-: neui* anglais pour
&m,V& VIUt3__>. Cafirs^boo;prix&
_*a_> _. lJ.W deUX Ulft "iaiD P0ar
aZfclt/d Villes cot0fl et grajj, de
coton a 20 122. ;cec ts par sac.
Spcialit ; ;-
^M_P^ illilk^ de^debximt/uiain'ia
O-tCc* wltlCa v* sans marque pour
Cacao 25 centimes p r s En vente chez, ZjjiZ
' L. hhbjETZiHANN AUUEUUOL
u Nervosit "
Nos nerft ressemblent on
treillis compliqu de fils tl-
graphiques Commands t
nourris par une partie du
cerveauque l'on appelle cen-
tras nerveux les dlicats
filaments nerveui ravonn<-nt
dans toutes les directions
travers le corps. Aussi long-
temps que lee centres nervjus
sont capables de fournir
continuellement de la nourri-
ture aui nerfs,ceux-ci demeure-
ront forts et sains. Mais <1s
que les centres nerveux s'affai-
blissent causa d'un surcrot
_a travail, de tracas ou
d'inquitude il leur cet impos-
siblt d'envoyer la noarriture
ncessaire et les nerfs devien-
nent fatigus et s'aiguisent.
C'est alors qu'nn bruit soudain
voua fait sursauter, vous
devenei irritable, vous souffres
de nvralgie, vous tes agit et
abattu. Dans cet tat de
choses 11 n'y a rien qui gale
Viitf&mrus
Th. Wlmt r Ut.
Parce qu'tant un aliment
puissant p<>ar Us nerfs,
Wincarnis attaque la racine du
mal, cre une provision de foros
nerveuse nouvelle, stimule et
revivifie le systme nerveui
tout entier. Fssaye. Win-
carnis pour la Nervosit. "
C'est merveille.*.. Plus de
10,000 mdecins le recomman-
dent.
Ackrtri sas tioutcilU d* A'ia_rnit
sojoiifdTv- on pl l'otir.ir _
t'.u, lu Ph*rm. '.. ttc.
OOLSMaN CO. IT.
Wno.mis Warks, NORWIOH.
_t i
Ko Vente cbez
FRANCKJ. MARTIN
edfAo pria de 3 dollars graoae'bou.
ceiUe et t dollar 1(2 boatei' es.
Rae ii VIwua 4e >'_tP -n face
Wsm afsm, ton m Pria-.
Lope Rivera
A le plaisir depoiter la connaissance de ses nombreux ___
tant ;'' la Capitale qu'en Province, qu'elle vient de recevoir per.
ttes de fin d'auno un assortiment complet de.Bonbons traniiu
de Boissons et de Provisious alimentaires de toutes sortes ttf
premire fraicheur,
BONBONS ; Jolies Boites de 5, de2 ei,l Uxres^jDrages en)
sachets trs lgants. Nougat en boites et par morceaux de
Je /[{ Livre, Chocolat? par btons Ptes de fruits et Qh
en boites de t| livres. Ptes Amandes moules en boite
livre et de i[2 livre, Bonbons glacs, Fondante, etc.
BOISSONS Vins rouge & blanc (Bu-ton et Guestier la
qualit suprieure, Whiske ( llaig et Haig l>ubonnet,Malag_,Pi|
mint Chaueux de Tarragone, Bndictine, etc.
PROVISIONS ALIMENTAIRES- Conserves de routes ._.,
Saucissons Lyon,Jambons.olortadelles, Fromage gruyre.pale fratj
fte de Maure par hvie, l|_ket i[4 livres etc.
Venez visiter la Maison L<
Rivera et&vous sortirezsati
faits.
KlLiSmON
chapeaux i Panamas
Pour hommes, femmes et enfant,
prix presque donn, pour 4jsemai\
commenant le 1er lvrier.
Chapeaux de P93.oy vendus P. or l.\
t c 4.oo u 1,1
5,oo ^^ :J
Pour enfants F. 29oo Z 0.i
B1G10 frn
Pharmacie F. Sjour m
Donne avis sa clientle, aux radacias et au public qu'elll]
trtaisorm son Laboratoire d'Urologie en Sun Laboratoire a
biologie appliqu sous la Direction du
Dr Ricot et t. Sjourn
Le laboratoire est ouvert tous les jours de 7 hres du mttii
usures du soir pour toutes les recherches et analyses prvus, i
I annonce cl lointe, saut pour le
Wasseriuana et ia^costaate Ure-Scrl
Seront reues que le mardi de chaque semaine.
t\V ia "g******** renseigna ndat.T-
laalyes d'unnes et6uc gastrique,
Heacuon de Wasaefmann ^ T
Reaction.de l'nboulet, "_Jr _4
Examen du sang et dut pus
Examen dds.matires fcaleeT
examen ae crachat *
i Albumino racUoc
a, o Constante UreoScrt'l
Recherche de SpxrehMss ietCo de nocco^, #ic, ek.
*'i
~j
.
'-
3*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM